Skip to main content Start of content

House Publications

The Debates are the report—transcribed, edited, and corrected—of what is said in the House. The Journals are the official record of the decisions and other transactions of the House. The Order Paper and Notice Paper contains the listing of all items that may be brought forward on a particular sitting day, and notices for upcoming items.

For an advanced search, use Publication Search tool.

If you have any questions or comments regarding the accessibility of this publication, please contact us at accessible@parl.gc.ca.

Previous day publication Next day publication

Tuesday, December 10, 2019 (No. 4)

Private Members' Business

Affaires émanant des députés


Items outside the Order of Precedence

Affaires qui ne font pas partie de l'ordre de priorité

The complete list of items of Private Members' Business outside the order of precedence is available for consultation at the Table in the Chamber, at the Private Members' Business Office (613-992-9511) and on the Internet.
La liste complète des affaires émanant des députés qui ne font pas partie de l'ordre de priorité est disponible pour consultation au Bureau de la Chambre, au Bureau des affaires émanant des députés (613-992-9511) et sur Internet.

Public Bills (Commons)

Projets de loi d'intérêt public (Communes)

Notices of Motions

Avis de motions

M-1 — December 5, 2019 — Mr. Julian (New Westminster—Burnaby) — That, in the opinion of the House: M-1 — 5 décembre 2019 — M. Julian (New Westminster—Burnaby) — Que, de l’avis de la Chambre :
(a) it is the duty of the government to create a Green New Deal (i) to achieve net-zero greenhouse gas emissions through a fair and just transition for all communities and workers, (ii) to create millions of good, high-wage jobs and ensure prosperity and economic security for all Canadians, (iii) to invest in Canada’s infrastructure and industry to sustainably meet the challenges of the 21st century, (iv) to secure for all people of Canada for generations to come clean air and water, climate and community resiliency, healthy food, access to nature, and a sustainable environment, (v) to promote justice and equity by stopping current, preventing future, and repairing historic oppression of Indigenous Peoples (First Nations, Métis, and Inuit), racialized persons, non-dominant cultural, ethnic, religious and linguistic communities, immigrants and newcomers, youth, LGBTQ2S+ persons, the poor, low-income workers, women, the elderly, the unhoused, people with disabilities, migrant communities, deindustrialized communities and depopulated rural communities (referred to in this motion as "frontline and vulnerable communities"); a) il incombe au gouvernement de créer un « New Deal vert » (i) pour atteindre des émissions de gaz à effet de serre nettes nulles au moyen d’une transition juste et équitable pour l’ensemble des collectivités et des travailleurs, (ii) pour créer des millions de bons emplois bien rémunérés et pour garantir la prospérité et la sécurité économique de tous les Canadiens et Canadiennes, (iii) pour investir dans l’infrastructure et dans l’industrie du Canada en vue de relever de manière durable les défis du 21e siècle, (iv) afin de garantir à l’ensemble de la population du Canada pour des générations à venir la pureté de l’air et de l’eau, l’adaptation au climat et la résilience des collectivités, la salubrité des aliments, l’accès à la nature, et un environnement durable, (v) pour promouvoir la justice et l’équité par l’élimination, la prévention et la réparation de l’oppression historique contre les peuples autochtones (les Premières Nations, les Métis et les Inuits), les personnes racialisées, les communautés culturelles, ethniques, religieuses et linguistiques non dominantes, les immigrants et les nouveaux arrivants, les jeunes, les personnes LGBTQ2S+, les pauvres, les travailleurs à faible revenu, les femmes, les personnes âgées, les sans-abri, les personnes handicapées, les migrants, les collectivités désindustrialisées et les collectivités rurales dépeuplées (ci-après les « communautés vulnérables de première ligne »);
(b) the goals described in paragraph (a) above (referred to in this motion as the "Green New Deal goals") should be accomplished through a 10-year national mobilization (referred to in this resolution as the "Green New Deal mobilization") that will require (i) building resiliency against climate-change-related disasters, such as extreme weather, including by leveraging funding and providing investments for community-defined projects and strategies, (ii) repairing and upgrading Canada’s infrastructure, including by eliminating pollution and greenhouse gas emissions as much as technologically feasible, by guaranteeing universal access to clean water by reducing the risks posed by flooding and other climate impacts, and by ensuring that any infrastructure spending considered by Parliament addresses climate change, (iii) meeting 100 percent of the power demand in Canada through clean, renewable, and zero-emission energy sources, including by dramatically expanding and upgrading existing renewable power sources and by deploying new capacity, (iv) building or upgrading to energy-efficient, distributed, and ‘‘smart’’ power grids, and working to ensure affordable access to electricity, (v) upgrading all existing buildings in Canada and building new buildings to achieve maximal energy efficiency, water efficiency, safety, affordability, comfort, and durability, including through electrification, (vi) spurring massive growth in clean manufacturing in Canada and removing pollution and greenhouse gas emissions from manufacturing and industry as much as is technologically feasible, including by expanding renewable energy manufacturing and investing in existing manufacturing and industry, (vii) working collaboratively with Canada’s farmers to eliminate pollution and greenhouse gas emissions from the agricultural sector as much as is technologically feasible, including by supporting family farming, by investing in sustainable farming and land use practices that increase soil health, and by building a more sustainable food system that ensures universal access to healthy food, (viii) overhauling Canada’s transportation systems to eliminate pollution and greenhouse gas emissions from the transportation sector as much as is technologically feasible, including through investment in zero-emission vehicle infrastructure and manufacturing, and clean, affordable, and accessible public transportation, and high-speed rail, (ix) mitigating and managing the long-term adverse health, economic, and other effects of pollution and climate change, including by providing funding for community-defined projects and strategies, (x) removing greenhouse gases from the atmosphere and reducing pollution, including by restoring natural ecosystems through proven low-tech solutions that increase soil carbon storage, such as preservation and afforestation, (xi) restoring and protecting threatened, endangered, and fragile ecosystems through locally appropriate and science-based projects that enhance biodiversity and support climate resiliency, (xii) cleaning up existing hazardous waste and abandoned sites to promote economic development and sustainability, (xiii) identifying other emission and pollution sources and creating solutions to eliminate them, (xiv) promoting the international exchange of technology, expertise, products, funding, and services, with the aim of making Canada the international leader on climate action, and to help other countries achieve a Green New Deal; b) les objectifs énoncés au paragraphe a) ci-dessus (ci-après les « objectifs du New Deal vert ») devraient donner lieu à une mobilisation nationale décennale (ci-après la « mobilisation du New Deal vert ») dans le cadre de laquelle il faudra (i) bâtir la résilience face aux catastrophes liées aux changements climatiques, telles que les phénomènes météorologiques extrêmes, notamment en mobilisant des fonds et en consacrant des investissements à des projets et stratégies définis par les communautés, (ii) réparer et moderniser les infrastructures du Canada, notamment en éliminant la pollution et les émissions de gaz à effet de serre dans la mesure des moyens technologiques, en garantissant un accès universel à une eau potable par l’atténuation des risques que posent les inondations et d’autres répercussions des changements climatiques, et en veillant à ce que toutes les dépenses d’infrastructure envisagées par le Parlement tiennent compte des changements climatiques, (iii) répondre à 100 % de la demande d’énergie au Canada au moyen de sources d’énergie propres, renouvelables et à émissions nulles, notamment en développant et en modernisant considérablement les sources actuelles d’énergies renouvelables et en déployant de nouvelles capacités, (iv) se doter de réseaux « intelligents » et écoénergétiques de production d’électricité décentralisée, et tâcher de rendre l’électricité abordable, (v) moderniser tous les bâtiments au Canada et en bâtir de nouveaux selon les normes les plus élevées d’efficacité énergétique, de valorisation de l’eau, de sécurité, d’économie, de confort et de durabilité, notamment au moyen de l’électrification, (vi) stimuler une croissance massive des procédés de fabrication propres au Canada et éliminer la pollution et les émissions de gaz à effet de serre du secteur manufacturier et de l’industrie dans la mesure des moyens technologiques, notamment en développant la fabrication à l’aide d’énergies renouvelables et en investissant dans le secteur manufacturier et l’industrie, (vii) travailler en collaboration avec les agriculteurs du Canada à éliminer la pollution et les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur agricole dans la mesure des moyens technologiques, notamment en appuyant les fermes familiales, en investissant dans l’agriculture durable et les habitudes d’utilisation des terres qui contribuent à la santé du sol, et en établissant un système alimentaire plus durable qui garantit un accès universel à des aliments sains, (viii) restructurer les réseaux de transport du Canada en vue d’éliminer la pollution et les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports dans la mesure des moyens technologiques, notamment en investissant dans les infrastructures pour véhicules à émissions nulles et dans la construction de tels véhicules, ainsi que dans des transports publics propres, abordables et accessibles et dans le train à grande vitesse, (ix) atténuer et gérer les effets néfastes à long terme de la pollution et des changements climatiques pour la santé et l’économie, entre autres, notamment en finançant des projets et stratégies définis par les communautés, (x) capter les gaz à effet de serre de l’atmosphère et réduire la pollution, notamment en rétablissant les écosystèmes naturels au moyen de solutions rudimentaires éprouvées qui augmentent le stockage du carbone dans le sol, telles que la préservation et le boisement, (xi) rétablir et protéger les écosystèmes menacés, en péril et fragiles au moyen de projets adaptés aux conditions locales et fondés sur la science qui accroissent la biodiversité et favorisent la résilience au climat, (xii) décontaminer les sites de déchets dangereux et les sites abandonnés afin de promouvoir le développement économique et la durabilité, (xiii) repérer d’autres sources d’émissions et de pollution et concevoir des solutions pour les éliminer, (xiv) promouvoir la mise en commun à l’échelle internationale des technologies, du savoir-faire, des produits, du financement et des services, en vue de faire du Canada le chef de file mondial de la lutte contre le changement climatique et d’aider d’autres pays à mettre en place un New Deal vert;
(c) a Green New Deal must be developed through transparent and inclusive consultation, collaboration, and partnership with Indigenous Peoples, frontline and vulnerable communities, labour unions, worker cooperatives, civil society groups, academia, and businesses; and c) le New Deal vert doit faire l’objet de consultations transparentes et inclusives auprès des peuples autochtones, des communautés vulnérables de première ligne, des syndicats, des coopératives de travailleurs, des groupes de la société civile, des milieux universitaires et des entreprises, et se réaliser en collaboration et en partenariat avec eux;
(d) to achieve the Green New Deal goals and mobilization, a Green New Deal will require (i) providing and leveraging, in a way that ensures that the public receives appropriate ownership stakes and returns on investment, adequate capital (including through community grants, public banks, and other public financing), technical expertise, supporting policies, and other forms of assistance to communities, organizations, federal, provincial, and municipal governments, and businesses working on the Green New Deal mobilization, (ii) ensuring that the government takes into account the complete environmental and social costs and impacts of emissions through existing laws, new policies and programs, and ensuring that frontline and vulnerable communities shall not be adversely affected, (iii) providing resources, training, and high-quality education, including higher education, to all Canadians, with a focus on frontline and vulnerable communities, so those communities may be full and equal participants in the Green New Deal mobilization, (iv) making public investments in the research and development of new clean and renewable energy technologies and industries, (v) directing investments to spur economic development, deepen and diversify industry in local and regional economies, and build wealth and community ownership, while prioritizing high-quality job creation and economic, social, and environmental benefits in frontline and vulnerable communities that may otherwise struggle with the transition away from greenhouse gas intensive industries, (vi) ensuring the use of democratic and participatory processes that are inclusive of and led by frontline and vulnerable communities and workers to plan, implement, and administer the Green New Deal mobilization at the local level, (vii) ensuring that the Green New Deal mobilization creates high-quality union jobs that pay prevailing wages, hires local workers, offers training and advancement opportunities, and guarantees wage and benefit parity for workers affected by the transition, (viii) guaranteeing a job with a family-sustaining wage, adequate family and medical leave, paid vacations, and retirement security to all Canadians, (ix) strengthening and protecting the right of all workers to organize, unionize, and collectively bargain free of coercion, intimidation, and harassment, (x) strengthening and enforcing labour, workplace health and safety, antidiscrimination, and wage and hour standards across all employers, industries, and sectors, (xi) enacting and enforcing trade rules, procurement standards, and border adjustments with strong labor and environmental protections to stop the transfer of jobs and pollution overseas, and to grow domestic manufacturing in Canada, (xii) ensuring that public lands, waters, and oceans are protected, and that eminent domain is not abused, (xiii) obtaining the free, prior, and informed consent of First Nations, Métis, and Inuit people for all decisions that affect First Nations, Métis, and Inuit people and their traditional territories, honouring all treaties and agreements with First Nations, Métis, and Inuit people, and protecting and enforcing the sovereignty and land rights of First Nations, Métis, and Inuit people, (xiv) ensuring a commercial environment where every businessperson is free from unfair competition and domination by domestic or international monopolies, (xv) providing all Canadians with high-quality health care, affordable, safe, and adequate housing, economic security, and access to clean water, clean air, healthy and affordable food, and nature. d) afin de réaliser les objectifs et la mobilisation du New Deal vert, il faudra (i) fournir et optimiser, de façon à garantir au public une participation à la propriété et un rendement adéquats, des capitaux suffisants (y compris par le biais de subventions communautaires, de banques publiques et d’autres formes de financement public), des compétences techniques, des politiques à l’appui et d’autres formes d’aide aux collectivités, aux organismes, aux gouvernements fédéral et provinciaux et aux municipalités, ainsi qu’aux entreprises qui travaillent à la mobilisation du New Deal vert, (ii) veiller à ce que le gouvernement tienne compte de la totalité des répercussions et des coûts environnementaux et sociaux des émissions dans la législation et dans les nouvelles politiques et les nouveaux programmes, et veiller à ce que les communautés vulnérables de première ligne ne subissent pas d’effets négatifs, (iii) fournir des ressources, de la formation et une instruction de haute qualité, y compris un enseignement supérieur, à tous les Canadiens, en mettant plus particulièrement l’accent sur les communautés vulnérables de première ligne, de sorte que les membres de ces communautés puissent être des participants à part entière à la mobilisation du New Deal vert, (iv) effectuer des investissements publics en recherche et développement dans le secteur des nouvelles technologies et industries énergétiques propres et renouvelables, (v) investir pour stimuler le développement économique, encourager l’expansion et la diversification de l’industrie dans les économies locales et régionales, créer de la richesse et accroître la participation communautaire à la propriété, tout en accordant la priorité à la création d’emplois de grande qualité ainsi qu’aux retombées économiques, sociales et environnementales dans les communautés vulnérables de première ligne qui risqueraient autrement de souffrir de la transition vers des industries émettant moins de gaz à effet de serre, (vi) garantir le recours à des processus démocratiques et participatifs menés par des membres de communautés vulnérables de première ligne et des travailleurs pour organiser, exécuter et administrer la mobilisation du New Deal vert à l’échelon local, (vii) veiller à ce que la mobilisation du New Deal vert crée de bons emplois syndiqués rémunérés aux salaires courants, permette l’embauche de travailleurs locaux, offre des possibilités de formation et d’avancement, et garantisse la parité des salaires et des avantages pour les travailleurs touchés par la transition, (viii) garantir à tous les Canadiens un emploi assurant un salaire suffisant pour subvenir aux besoins d’une famille, des congés de maladie et pour obligations familiales adéquats, des congés annuels payés et la sécurité de la retraite, (ix) renforcer et protéger le droit de tous les travailleurs de s’organiser, de se syndiquer et de négocier collectivement sans coercition, intimidation ni harcèlement, (x) rehausser et appliquer les normes du travail, de la santé et de la sécurité au travail, d’antidiscrimination, ainsi que des salaires et des horaires pour tous les employeurs, les industries et les secteurs, (xi) édicter et appliquer des règles du commerce, des normes en matière d’approvisionnement et des ajustements aux frontières comportant des mesures de protection rigoureuses en matière de travail et d’environnement pour mettre fin au transfert des emplois et de la pollution outre-mer et pour développer la fabrication au pays, (xii) veiller à ce que les terres publiques, les étendues d’eau et les océans soient protégés, et à ce que le pouvoir d’expropriation soit exercé à bon escient, (xiii) obtenir le consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause des Premières Nations, des Métis et des Inuits à l’égard de toute décision ayant une incidence sur eux et sur leurs territoires ancestraux, respecter tous les traités et accords conclus avec eux, et protéger et faire respecter leur souveraineté et leurs droits fonciers, (xiv) instaurer un climat commercial où tous les gens d’affaires sont à l’abri de la concurrence déloyale et de la domination de monopoles canadiens ou étrangers, (xv) assurer à tous les Canadiens des services de santé de haute qualité, un logement abordable, sûr et adéquat, la sécurité économique, et l’accès à une eau potable, à un air pur, à des aliments sains et abordables, et à la nature.
M-2 — December 5, 2019 — Mr. Julian (New Westminster—Burnaby) — That, in the opinion of the House, the government should: (a) ban the import, export and sale of dog and cat fur; (b) impose penalties on individuals and businesses who deal with unlabeled and falsely labeled dog and cat fur products; and (c) work with provincial counterparts and the international community to advance support for the implementation of a complete ban of the trade in all dog and cat fur products worldwide. M-2 — 5 décembre 2019 — M. Julian (New Westminster—Burnaby) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait : a) interdire l’importation, l’exportation et la vente de fourrure de chien ou de chat; b) imposer des sanctions aux personnes et aux entreprises qui font le commerce de produits de fourrure de chien ou de chat qui ne portent pas d’étiquette ou qui portent des étiquettes falsifiées; c) collaborer avec ses homologues provinciaux et la communauté internationale dans le but de promouvoir l’interdiction complète de tout commerce de produits de fourrure de chien ou de chat partout dans le monde.
M-3 — December 5, 2019 — Mr. Julian (New Westminster—Burnaby) — That, in the opinion of the House, the government should remove the goods and services tax from sign language interpretation services. M-3 — 5 décembre 2019 — M. Julian (New Westminster—Burnaby) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait supprimer la taxe sur les produits et services sur les services d’interprétation gestuelle.
M-4 — December 5, 2019 — Mr. Julian (New Westminster—Burnaby) — That, in the opinion of the House, the government should: (a) recognize that health care is a basic human right and that no Canadian should be denied access to the prescription medicine they need to be healthy; (b) recognize that a “medical cannabis product” is a cannabis product sold for medical purposes pursuant to a license for the sale of cannabis for medical purposes granted in accordance with the Controlled Drugs and Substances Act or the Cannabis Act; (c) recognize that although medical cannabis does not have a Drug Identification Number, it is produced and sold in a highly regulated regime known as the Access to Cannabis for Medical Purposes Regulations; (d) recognize that patients who are legally authorized or prescribed cannabis for medical purposes by a physician and prescribing healthcare practitioner can legally purchase quality-controlled cannabis for medical purposes from a Health Canada licensed producer; (e) recognize that the Canada Revenue Agency considers cannabis for medical purposes a tax-deductible medical expense; (f) allow for reasonable access to medical cannabis for all Canadians who have been authorized to use it by a health care practitioner; (g) recognize that medical cannabis patients, including pediatric patients, already pay sales tax and shipping costs on medical cannabis and are not eligible for reimbursement under most insurance plans in Canada; (h) recognize that its proposal to apply excise taxes to medical cannabis, in addition to the existing sales tax, disadvantages the more than 360,000 Canadian medical cannabis patients authorized to possess cannabis for medical purposes and their families; (i) not apply an excise duty to cannabis sold for medical purposes; (j) recognize that medical cannabis should be exempt from the federal goods and services tax; (k) exempt medical cannabis from any taxes including the new excise tax after the passage of Bill C-74, Budget Implementation Act, 2018, No. 1; and (l) zero-rate the medical cannabis tax in line with all other prescription medicine and exempt medical cannabis from any additional taxes by amending T 3 Amendments to the Excise Act, 2001 (Cannabis Taxation), the Excise Tax Act and Other Related Texts, 69(4) Section 2 of the Act, in order to allow for reasonable access to medical cannabis for all Canadians authorized to use it by a health care practitioner. M-4 — 5 décembre 2019 — M. Julian (New Westminster—Burnaby) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait : a) reconnaître que les soins de santé sont un droit de la personne fondamental et qu’aucun Canadien ne devrait se voir refuser l’accès aux médicaments sur ordonnance dont il a besoin pour être en bonne santé; b) reconnaître qu’un « produit du cannabis médical » est un produit du cannabis vendu à des fins médicales conformément à une licence accordée en vertu de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances ou de la Loi sur le cannabis; c) reconnaître que bien que le cannabis médical n’ait pas d’identification numérique, il est produit et vendu dans le cadre d’un régime réglementaire rigoureux, soit le Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales; d) reconnaître que les patients qui sont légalement autorisés ou qui se voient prescrire du cannabis à des fins médicales par un médecin ou un professionnel de la santé peuvent légalement acheter du cannabis de qualité contrôlée à des fins médicales d’un producteur autorisé par Santé Canada; e) reconnaître que l’Agence du revenu du Canada considère le cannabis à des fins médicales comme une dépense médicale déductible d’impôt; f) permettre un accès raisonnable au cannabis à des fins médicales à tous les Canadiens qui ont été autorisés à en faire usage par un professionnel de la santé; g) reconnaître que les patients qui consomment du cannabis à des fins médicales, y compris les patients en pédiatrie, paient déjà la taxe de vente et les frais d’expédition du cannabis médical et ne sont pas admissibles au remboursement en vertu de la plupart des régimes d’assurance au Canada; h) reconnaître que sa proposition d’appliquer des taxes d’accise au cannabis à usage médical, en plus des taxes de vente existantes, désavantage les plus de 360 000 patients canadiens qui consomment du cannabis à des fins médicales et qui sont autorisés à avoir en leur possession du cannabis à des fins médicales, et que cette proposition désavantage aussi leurs familles; i) renoncer à appliquer des taxes d’accise au cannabis vendu à des fins médicales; j) reconnaître que le cannabis médical devrait être exempté de la taxe fédérale sur les produits et services; k) exempter le cannabis médical de toute taxe, y compris la nouvelle taxe d’accise, après l’adoption du projet de loi C-74, Loi no 1 d’exécution du budget de 2018; l) détaxer le cannabis médical au même titre que tous les autres médicaments sur ordonnance et exempter le cannabis médical de toute taxe additionnelle en modifiant la Partie 3 – Modifications de la Loi de 2001 sur l’accise (taxation du cannabis), de la Loi sur la taxe d’accise et de textes connexes, paragraphe 69(4), article 2 de la Loi, afin de permettre un accès raisonnable au cannabis à des fins médicales à tous les Canadiens autorisés à en faire usage par un professionnel de la santé.
M-5 — December 5, 2019 — Mr. Julian (New Westminster—Burnaby) — That, in the opinion of the House, the government should: (a) acknowledge the commitment and sacrifice made by military and veteran families who put their careers on hold to accompany their love ones abroad or to act as primary caregivers when the member of the military or veteran is mentally or physically injured; and (b) develop legislation for job protection for spouses, children and parents who make professional sacrifices to support our military and veterans. M-5 — 5 décembre 2019 — M. Julian (New Westminster—Burnaby) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait : a) prendre acte du dévouement et des sacrifices des familles des militaires et des anciens combattants qui interrompent leur carrière soit pour accompagner leur proche à l’étranger, soit pour assumer le rôle d’aidant principal quand le militaire ou l’ancien combattant subit des blessures physiques ou psychologiques; b) élaborer des mesures législatives afin de protéger l’emploi des conjoints, des enfants et des parents qui consentent des sacrifices professionnels pour soutenir nos militaires et nos anciens combattants.
M-6 — December 5, 2019 — Mr. Julian (New Westminster—Burnaby) — That, in the opinion of the House, the government should: (a) recognize that there are only a dozen years of global warming to be kept to a maximum of 1.5 °C, beyond which even half a degree will significantly worsen the risks of drought, floods, extreme heat and poverty for hundreds of millions of people; (b) recognize that limiting global warming to a maximum of 1.5 °C requires rapid, far-reaching and unprecedented changes across Canada; and (c) ensure that Canada’s laws are in harmony with the recommendations outlined in the Intergovernmental Panel on Climate Change’s (IPCC) "Special Report on Global Warming of 1.5 °C, an IPCC special report on the impacts of global warming of 1.5 °C above pre-industrial levels and related global greenhouse gas emission pathways, in the context of strengthening the global response to the threat of climate change, sustainable development, and efforts to eradicate poverty". M-6 — 5 décembre 2019 — M. Julian (New Westminster—Burnaby) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait : a) reconnaître qu’il ne reste qu’une douzaine d’années pendant lesquelles le réchauffement climatique ne doit pas dépasser un maximum de 1,5 °C, après quoi même un demi-degré aggravera considérablement les risques de sécheresses, d’inondations, de chaleur extrême et de pauvreté pour des centaines de millions de personnes; b) reconnaître que limiter le réchauffement climatique à un maximum de 1,5 °C requiert des changements rapides, de grande ampleur et sans précédent à l’échelle du Canada; c) veiller à ce que les lois canadiennes s’harmonisent avec les recommandations énoncées dans le rapport spécial du Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat (GIEC) intitulé « Global Warming of 1.5 °C, an IPCC special report on the impacts of global warming of 1.5 °C above pre-industrial levels and related global greenhouse gas emission pathways, in the context of strengthening the global response to the threat of climate change, sustainable development, and efforts to eradicate poverty ».
M-7 — December 5, 2019 — Mr. Julian (New Westminster—Burnaby) — That, in the opinion of the House, the government should work in collaboration with the provinces, territories, municipalities, Aboriginal communities, and housing providers to establish, develop, and implement an affordable housing strategy that: (a) affirms that access to adequate housing is a fundamental right of all Canadians, as guaranteed by the United Nations’ Universal Declaration of Human Rights; (b) provides financial assistance, without discrimination, to those who are otherwise unable to afford adequate and secure housing; (c) ensures that the cost of housing does not compromise an individual’s ability to meet other basic needs, including food, clothing, healthcare, and education; (d) maintains and expands direct federal investments in social housing, including not-for-profit cooperatives, in order to increase the supply of low-income housing, preserve rent subsidies, and provide funds for renovations and maintenance; (e) sets targets and objectives to prevent, reduce, and end homelessness, particularly among vulnerable populations, with clear timelines and accountability measures; (f) examines and addresses the potential impact of investor speculation and housing vacancies on the high price of real estate in urban markets; and (g) takes into account the unique needs and housing priorities of different regions, including British Columbia. M-7 — 5 décembre 2019 — M. Julian (New Westminster—Burnaby) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait travailler en collaboration avec les provinces, les territoires, les municipalités, les collectivités autochtones et les fournisseurs de logement afin de concevoir, d’établir et de mettre en œuvre une stratégie en matière de logement abordable qui : a) affirme que l’accès à un logement adéquat constitue un droit fondamental pour tous les Canadiens, comme le garantit la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies; b) offre de l’aide financière, sans discrimination, à toute personne dans l’incapacité d’accéder à un logement adéquat et sécuritaire; c) veille à ce que le coût du logement n’empêche personne de combler ses autres besoins fondamentaux, comme l’alimentation, les vêtements, les soins de santé et l’éducation; d) maintient et élargit les investissements fédéraux directs dans le logement social, notamment dans les coopératives sans but lucratif, pour accroître la quantité de logements destinés aux personnes à faible revenu, préserver les suppléments au loyer et financer les rénovations et l’entretien; e) établit des cibles et des objectifs afin de prévenir, de réduire et de mettre fin à l’itinérance, en particulier chez les groupes de population vulnérables, en adoptant des échéanciers clairs et des mesures de responsabilisation; f) examine les éventuelles répercussions de la spéculation des investisseurs et de l’inoccupation des logements sur la hausse des prix de l’immobilier sur les marchés urbains, ainsi que les solutions possibles; g) tient compte des besoins et des priorités uniques en matière de logement des différentes régions, y compris la Colombie-Britannique.
M-8 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should recognize and give thanks for the great sacrifices made by Canadian veterans in protecting our society, and make Canadian passports available free of charge to all veterans of the Canadian forces. M-8 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernement devrait reconnaître les grands sacrifices qu'ont faits les anciens combattants canadiens pour protéger notre société et les en remercier en émettant sans frais des passeports canadiens à tous les anciens combattants des Forces canadiennes.
M-9 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should conduct public hearings of the views of Canadians and stakeholders on privacy concerns relating to the outsourcing of work in the public and private sectors to companies in foreign countries or their subsidiairies located in Canada. M-9 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernement devrait tenir des audiences publiques pour obtenir les points de vue des Canadiens et des personnes intéressées par la protection de la vie privée sur la sous-traitance par des entreprises publiques ou privées à des entreprises de pays étrangers ou à leurs filiales situées au Canada.
M-10 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should recognize the contribution made to Canadian society by all of its seniors and make Canadian passports available at not more than half-price to all Canadian citizens over the age of 65. M-10 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernement devrait reconnaître l'apport des aînés à la société canadienne et réduire au moins de moitié le prix du passeport canadien pour tous les citoyens canadiens de plus de 65 ans.
M-11 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That a special committee of the House be created to study and develop recommendations needed for Canada's manufacturing industry and report back to the House: (a) identifying the manufacturing industry as a strategic sector for economic development; (b) reviewing the causes and consequences of manufacturing job loss; (c) reviewing ways to strengthen Canada's manufacturing sector; (d) detailing a comprehensive set of economic, fiscal, monetary, and trade policies that will both strengthen the domestic manufacturing industry and protect manufacturing jobs; and (e) enumerating the improvements needed in bankrupcy laws, wage protection, transition programs, training programs, relocation programs, employment insurance benefits and pension laws to ensure that workers are protected during job loss. M-11 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que la Chambre crée un comité spécial chargé d'examiner la situation du secteur manufacturier au Canada, de formuler des recommandations et de faire rapport à la Chambre : a) en identifiant le rôle stratégique du secteur manufacturier au sein de notre économie; b) en révisant les causes et les conséquences des pertes d'emploi dans le secteur manufacturier; c) en révisant les moyens visant à renforcer le secteur manufacturier au Canada; d) en précisant une série de politiques détaillées sur les questions économiques, fiscales, monétaires et commerciales qui permettront à la fois de renforcer les industries canadiennes de ce secteur et de protéger les emplois qu'elles créents; e) en énumérant les améliorations nécessaires compte tenu de la législation sur la faillite, des mesures de protection salariale, des programmes de transition, des programmes de formation, des programmes de réinstallation, du régime d'assurance-emploi et de la législation sur les pensions, de manière à garantir la protection des travailleurs en cas de pertes d'emploi.
M-12 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should take action to address the varying costs of oil and gas that Canadians are paying across the country and between provinces, and that the government should create a new office for an Oil and Gas Ombudsman which would: (a) investigate complaints from Canadians regarding excessive prices at gas pumps and other sources of oil and gas; (b) have the ability to investigate independently and thoroughly the concerns made by Canadians; (c) be responsible for gathering and publishing a weekly petroleum inventory report, modelled on the United States Department of Energy's weekly Petroleum Status Report, that would give weekly updates on refinery oil inputs and petroleum productions; (d) be responsible to report to Parliament annually with an independent report about whether or not Canadians are paying too much for these products and whether the respective companies complied in full with any investigations; and (e) work with Canadians and producers to ensure that all Canadians and communities are paying fair prices and receiving fair product amount of the gasoline and oil that they purchase. M-12 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernment devrait intervenir devant les écarts de prix sur le pétrole et le gaz d'une région à l'autre au Canada et entre provinces, et le gouvernement devrait établir un Bureau de l'ombudsman du pétrole et du gaz qui : a) aurait pour mandat d'enquêter sur les plaintes de Canadiens concernant le prix excessif de l'essence à la pompe et des autres formes de pétrole et de gaz; b) aurait le pouvoir de mener des enquêtes indépendantes et approfondies sur les préoccupations exprimées par les Canadiens; c) aurait la responsabilité de recueillir les données en vue de publier un rapport d'inventaire hebdomadaire du pétrole inspiré du « Petroleum Status Report » que publie chaque semaine le Département de l'énergie des États-Unis et qui renseignerait sur le pétrole brut produit et traité; d) serait chargé de présenter annuellement au Parlement un rapport indépendant qui indique si les Canadiens paient ces produits trop cher et si les différentes entreprises ont collaboré pleinement à toute enquête; e) travaillerait avec les Canadiens et les producteurs en vue de garantir que l'ensemble de la population et des collectivités paient des prix justes et reçoivent bien la quantité de pétrole et d'essence qu'ils ont achetée.
M-13 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should conduct an audit of the Passport Office to ensure that Canadians can acquire passports at the lowest possible cost and that passport processing fees do not generate surplus revenue. M-13 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernment devrait mener une vérification du Bureau des passeports pour s'assurer que les Canadiens peuvent se procurer des passeports au plus bas prix possible et que les frais de traitement de ces documents ne génèrent pas de recettes excédentaires.
M-14 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should: (a) create a petroleum-monitoring agency with a three-year mandate to collect and disseminate, on a timely basis, price data on crude oil, refined petroleum products, and retail gasoline for all relevant North American markets; (b) in consultation with stakeholders from the petroleum sector (major companies, independent companies, and consumer groups), appoint a director who would lead this agency; (c) require the agency to report to Parliament on an annual basis on the competitive aspects of the petroleum sector in Canada; and (d) request that the Standing Committee on Industry, Science and Technology review the agency's performance and the need for an extension of its mandate following the tabling of the agency's third report. M-14 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernment devrait : a) créer une agence de surveillance du secteur pétrolier dotée d'un mandat de trois ans pour recueillir et diffuser, en temps opportun, les données sur les prix du pétrole brut, les produits pétroliers raffinés et l'essence vendue au détail, pour tous les marchés nord-américains pertinents; b) en consultation avec les parties intéressées du secteur pétrolier (les grandes sociétés, les indépendants et les groupes de consommateurs), nommer un directeur qui dirigerait l'agence; c) demander à l'agence de faire rapport au Parlement une fois par année sur les aspects concurrentiels du secteur pétrolier du Canada; d) demander au Comité permanent de l'industrie, des sciences et de la technologie d'examiner le rendement de l'agence et la nécessité d'un élargissement de son mandat, à la suit du dépôt du troisième rapport de l'agence.
M-15 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should defer further review and any approval of the Deep Geologic Repository Project environmental assessment for low- and intermediate-level radioactive waste at the Bruce Nuclear Site until such time as: (a) an independent technical body is established and has completed (i) an evaluation of the state of technical and scientific knowledge with respect to deep geological repositories for nuclear waste, (ii) an assessment as to whether Canada's regulatory regime is sufficiently robust to adequately support an environmental assessment and licensing review of proposals for deep geologic repositories; b) there is a full evaluation of alternatives to the proposed deep geologic repository, including alternative sites, alternative designs and alternative methods; and (c) residents, stakeholders and rights holders in the Great Lakes Basin, including in potential host communities, neighbouring communities, transportation corridor communities, and the broader Great Lakes community, are engaged in a direct and active dialogue facilitated by a trusted third party. M-15 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernment devrait reporter l'évaluation environnementale et l'éventuelle approbation du projet de stockage de déchets radioactifs à faible et moyenne activité au complexe nucléaire de Bruce jusqu'au moment où : a) un organisme technique indépendant aura été mis sur pied et aura terminé (i) une évaluation de l'état du savoir technique et scientifique relatif au stokage géologique profond des déchets nucléaires, (ii) une évaluation visant à déterminer si le régime de réglementation du Canada est suffisamment solide pour appuyer adéquatement l'évaluation environnementale et l'examen des propositions préalable à la délivrance de permis de stockage géologique profond; b) une évaluation complète des solutions de rechange au stockage géologique profond proposé aura été effectuée, y compris une évaluation d'autres sites, conceptions et méthodes; c) les résidants, les intervenants et les titulaires de droits dans le bassin des Grands Lacs, notamment dans les éventuelles collectivités d'accueil, les collectivités avoisinantes, les collectivités se trouvant dans les corridors de transport et la collectivité élargie des Grands Lacs, participeront à une discussion directe et active, dirigée par une tierce partie de confiance.
M-16 — December 5, 2019 — Mr. Masse (Windsor West) — That, in the opinion of the House, the government should ensure that telecommunications services remain a tool for social, democratic, economic, and cultural growth by mandating government frameworks overseeing digital telecommunication services in Canada to abide by the following principles: (a) access to universal telecommunication services across Canada must be efficient and affordable for Canadians; (b) fees for access to services must be transparent so that Canadians can easily understand the charges they incur; (c) security must be a core responsibility for telecommunications service providers, affirming that the collection of personal information in the digital space includes a duty to proactively protect personal information and that a failure to meet a reasonable standard of due diligence constitutes negligence; (d) cybersecurity must be a continuous focus that prioritizes protecting Canadians from foreign or domestic cyber-attacks that compromise public safety, financial security, personal information, and our democracy; (e) judicial oversight governing surveillance, site-blocking, or disconnection is required; (f) net neutrality must be a legislated and regulated core principle for provision of digital services; (g) privacy rights in the digital world must be equivalent to those in the physical world, so that full informed consent must be stipulated prior to the collection, use and disclosure of personal information by private or public organizations; (h) personal data must be controlled by the individual to whom the data belongs; (i) Health Canada and any other appropriate federal departments must be provided the opportunity to study potential human or environmental impacts related to digital services and products and the disposal thereof in the Canadian market; (j) businesses operating in the digital industry must not undermine consumer rights through non-negotiated contracts and have a duty to be transparent regarding the maintenance of devices; (k) Canadians of all ages must be provided opportunities to develop digital literacy skills with a specific focus on children and seniors; (l) the internet must be free from cyber­bullying or harassment; and (m) open data frameworks must be consistent with recognized best practices that protect privacy and create greater transparency and accountability while helping to improve public sector service delivery. M-16 — 5 décembre 2019 — M. Masse (Windsor-Ouest) — Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernment devrait veiller à ce que les services de télécommunication demeurent un outil de croissance sociale, démocratique, économique et culturelle en ordonnant aux organisations gouvernementales encadrant les services de télécommunication numérique au Canada de se conformer aux principes suivants : a) l'accès à des services universels de télécommunication au Canada doit être efficace et abordable pour les Canadiens; b) les droits d'accès à ces services doivent être transparents, afin que les Canadiens puissant facilement comprendre les frais qui leur sont facturés; c) la sécurité doit être l'une des principales responsabilités des fournisseurs de services de télécommunication, à savoir que la collecte de renseignements personnels dans l'espace numérique sous-entend l'obligation de protéger de manière proactive ces renseignements numériques et que le défaut d'observer une certaine norme raisonnable de diligence constitue de la négligence; d) la cybersécurité doit être une préoccupation constante dont la priorité consiste à protéger les Canadiens contre les cyberattaques venant de l'étranger ou du pays qui compromettent la sécurité publique, la sécurité financière, les renseignements personnels et notre démocratie; e) la surveillance judiciaire est requise en ce qui concerne la surveillance, le blocage de sites ou la déconnexion; f) la neutralité de l'lnternet doit être un principe de base assujetti à des lois et à des règlements pour la prestation de services numériques; g) le droit à la vie privée dans le monde numérique doit être équivalent à celui du monde tangible, afin qu'un consentement éclairé soit exprimé avant que des organisations privées ou publiques collectent, utilisent et communiquent des renseignements personnels; h) le propriétaire des données personnelles doit en demeurer maître; i) Santé Canada et tout autre ministère concerné doit avoir l'occasion d'étudier les impacts humains ou environnementaux relatifs aux services et aux produits numériques ainsi qu'à leur élimination sur le marché canadien; j) les entreprises du secteur numérique ne doivent pas flouer les droits des consommateurs en imposant des contrats non négociés et doivent faire preuve de transparence concernant l'entretien des appareils; k) les Canadiens de tous âges doivent avoir l'occasion d'affiner leurs compétences numeriques, surtout les enfants et les aînés; l) l'Internet doit être exempt de cyberintimidation ou de harcèlement; m) les cadres régissant les données ouvertes doivent s'inspirer des pratiques exemplaires reconnues qui protègent la vie privée, favorisent la transparence et la responsabilité tout en contribuant à améliorer la prestation des services du secteur public.

Notices of Motions (Papers)

Avis de motions (Documents)