Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 429
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all of the witnesses who are joining us today.
I'll be directing my questions to Dr. Loh, but I would first like to thank him and his team for all of the hard work they have done in our community during this pandemic.
Dr. Loh, the new delta variant has been found in our community. On June 2 you said that we need to move quickly with second doses in Peel and other hot-spot zones for maximum protection. I agree with you on this need for prioritization.
Have you heard any feedback from the provincial government on prioritizing hot spots for the second dose?
Merci, monsieur le président.
Merci à tous les témoins qui se joignent à nous aujourd'hui.
Je vais adresser mes questions au Dr Loh, mais je tiens d'abord à les remercier, lui et son équipe, du travail acharné qu'ils ont fait dans notre collectivité pendant la pandémie.
Docteur Loh, le nouveau variant Delta a été dépisté chez nous. Le 2 juin, vous avez dit que nous devions injecter rapidement les deuxièmes doses à Peel et dans d'autres zones chaudes pour assurer une protection maximale. Je suis d'accord avec vous sur la nécessité d'établir des priorités.
Avez-vous reçu des réactions du gouvernement provincial au sujet de la priorisation des points chauds pour l'injection de la deuxième dose?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
On April 20 you made the courageous decision to shut down workplaces that see outbreaks of five or more employees in order to avoid workplaces spreading COVID-19 in our community. Do you think there's anything additional that the province could have done to prevent workplace transmission during the height of the third wave in Ontario?
Le 20 avril, vous avez pris la décision courageuse de fermer les lieux de travail où cinq employés ou plus sont infectés afin d'éviter que les milieux de travail ne contribuent à propager la COVID‑19 dans notre collectivité. Pensez-vous que la province aurait pu faire quelque chose de plus pour empêcher la transmission en milieu de travail au plus fort de la troisième vague en Ontario?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Brampton is one of the most racialized communities in the entire country. I'm concerned that many of the policies of the Ontario government are disproportionately affecting essential workers who cannot access sick leave, and those who are living in multi-generational households and workplaces that may not be considered truly essential. Do you think the Ontario government has sufficiently examined the impacts of its policies on the community in Brampton?
Brampton est l'une des collectivités les plus racisées du Canada. Je crains que bon nombre des politiques du gouvernement de l'Ontario ne touchent de façon disproportionnée les travailleurs essentiels qui ne peuvent pas avoir de congés de maladie, et ceux qui vivent dans des foyers multigénérationnels et travaillent dans des entreprises qui ne sont peut-être pas considérées comme vraiment essentielles. Pensez-vous que le gouvernement de l'Ontario a suffisamment examiné les répercussions de ses politiques sur la collectivité de Brampton?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Thank you, Dr. Loh.
You said in your statement that the most impacted region, Brampton, has been the hardest hit in the entire province of Ontario. We have seen the horrible impacts of the virus on our community's workers and families. Have you provided any advice to the Ontario government that could have prevented the severity of the tragedy, and did they they really want to hear your advice and take it into account?
Merci, docteur Loh.
Vous avez dit dans votre déclaration que, dans tout l'Ontario, la région la plus durement touchée a été celle de Brampton. Nous avons vu les effets horribles du virus sur les travailleurs et les familles de notre collectivité. Avez-vous donné au gouvernement de l'Ontario des conseils qui auraient pu atténuer la gravité du drame? Était‑il disposé à entendre vos conseils et à en tenir compte?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Peel was one of the first communities to have a federally funded voluntary isolation centre to help quarantine people who were not able to safely do so at home.
Could you speak to the effectiveness of the service?
Peel a été l'une des premières collectivités à avoir un centre d'isolement volontaire financé par le gouvernement fédéral pour aider à mettre en quarantaine les personnes qui n'étaient pas en mesure de s'isoler en toute sécurité à la maison.
Pourriez-vous nous parler de l'efficacité du service?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
In your opinion, has the Ontario government done enough to curb community transmission in the first, second or third waves?
À votre avis, le gouvernement de l'Ontario en a‑t‑il fait assez pour freiner la transmission communautaire au cours de la première, de la deuxième ou de la troisième vague?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
I have a point of order, Mr. Chair.
J'invoque le Règlement, monsieur le président.
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
[Technical difficulty—Editor] encourage witnesses to complete a conflict of interest disclosure form. I understand that some witnesses today may have already done so. For anyone who may not have done so yet, I would ask them to do so as soon as possible with the clerk of the committee.
This has to do with whether a witness has an economic interest or acts as an officer or a director of any outside entity whose financial interest would reasonably appear to be affected by the addition of the witness's testimony in any report that may be written by the committee on that matter. Witnesses should also disclose any personal, business or volunteer affiliation that may give rise to a real or apparent conflict of interest.
Thank you, Mr. Chair.
[Difficultés techniques] encourager les témoins à remplir un formulaire de divulgation de conflit d'intérêts. Je crois savoir que certains témoins d'aujourd'hui l'ont peut-être déjà fait. Aux autres, je demanderais d'y voir le plus tôt possible avec le greffier.
C'est pour vérifier si un témoin a des intérêts économiques ou est dirigeant ou administrateur d'une entité externe dont il semble raisonnable de croire que les intérêts financiers puissent être favorisés par le témoignage du témoin dans tout rapport que le Comité pourrait rédiger sur la question. Les témoins doivent aussi dévoiler toute affiliation personnelle, commerciale ou bénévole susceptible de donner lieu à un conflit d'intérêts réel ou apparent.
Merci, monsieur le président.
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, I would like to thank all of our witnesses for being here today.
I will start my questions with Dr. Morgan.
Dr. Morgan, I know you have written about different models for pricing drugs and how they can better serve patients. Can you speak to how, with models based on fixed costs, a patient's ability to pay might apply in Canada? Is there room for such a system in the PMPRB's proposed model?
Monsieur le président, j'aimerais remercier tous nos témoins d'être là aujourd'hui.
Je vais commencer par M. Morgan.
Monsieur Morgan, vous avez signé des textes sur différents modèles de prix des médicaments et sur la meilleure façon dont ils peuvent répondre aux besoins des patients. Pourriez-vous nous expliquer, avec des modèles basés sur des coûts fixes, comme la capacité de payer du patient pourrait s'appliquer au Canada? Y a-t-il de la place pour un tel système dans le modèle proposé par le CEPMB?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Thank you.
Affordability is an important concern for everyone. An issue that regularly comes up when I speak to my residents, Bramptonians, is how increasing drug costs and insurance premiums impact their budget. As we all know, the government is working to move forward to establish the fundamental elements of Canada's pharmacare.
To what degree do you believe that lower drug prices will result in an overall saving for Canadians, and on their insurance premiums, if the new guidelines are introduced?
Merci.
L'abordabilité est une grande préoccupation pour tout le monde. Il y a une question qui revient souvent dans mes conversations avec mes concitoyens de Brampton: quel sera l'effet de l'augmentation du coût des médicaments et des primes d'assurance sur leur budget. Comme nous le savons tous, le gouvernement s'efforce d'établir les éléments fondamentaux de l'assurance-médicaments du Canada.
Dans quelle mesure croyez-vous que la baisse du prix des médicaments produira une économie globale pour les Canadiens, et une économie sur leurs primes d'assurance, si les nouvelles lignes directrices sont instaurées?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Chair.
First of all, I'm extremely disappointed with this motion. I have some important questions for the witnesses from New Zealand. I strongly believe it is important to have their perspective studied. I'm very disappointed that my turn was next and the opportunity has been taken away from me. Mr. Davies just said that questions should be offered equally, but this motion personally took my time away today.
We agreed to a subcommittee meeting, following the NDP topic in our work plan as agreed by all members. Letting the witnesses go despite the agreement on the scheduled subcommittee meeting has been disappointing. Is this what we are showing our friends in New Zealand? They woke up at 5 a.m. and have spent hours preparing their testimony, and we are doing this. It's unbelievable.
As I said, you had mentioned that a subcommittee meeting would be held next week after we completed Mr. Davies' study. We had also adopted an earlier subcommittee report in March that said we would have two more PMPRB meetings and proceed to report writing.
This motion is worded in a very confusing way. I'm very concerned about how much time the fourth section of the motion has asked for public officials, these high-ranking public servants, to be on standby for an hour on two different days every week, in the middle of the day, while they are in the middle of managing our response to a global pandemic. It is just asking for two hours. Like everyone, they need to prepare for these meetings. They need to defer other meetings. They're accountable to us, but it is not their job to be grilled with unnecessary questions for multiple hours a week so that an opposition member can get clips for social media.
More than any of that, I'm concerned at this point about the lack of respect that this motion shows for this committee. We have repeatedly said that we should be discussing these things as they grow. As Mr. Van Bynen said, we had the same discussion about the last Standing Order 106(4) meeting, and the quote from Mr. Davies pretty much sums up how this committee should be functioning.
This motion would be in complete contradiction to the spirit of co-operation that Mr. Davies spoke about. This motion by the Conservatives is designed to render the subcommittee meaningless. How is it respectful of this committee if its intention can force the cancellation of a subcommittee meeting where the parties could all work together, off the record, to plot a good way to move forward?
I'm reminded of when they claimed that Canadians were at the back of the lineup to receive vaccines and would not get doses until 2030, but just today NACI recommended the earliest administration of the second dose due to an increased availability of the vaccines. If I may remind, this plan had been made available to the entire country very early on, last year, in 2020. On a recent podcast, Mr. Davies spoke about how inconsistent the Conservatives had been in their criticism of the government. He said they remembered how critical they had been of the government for being too slow to close the borders, and now they criticize the government for hotel quarantine rules and border control measures. They think we should reopen the economy. I cannot really tell what their positions are.
We should not be rewarding this behaviour by wasting public servants' time and inviting them for no reason in particular. If the opposition members would like to take the weekend to think about the topics they would like to discuss with these officials and the most efficient schedule to do that, I'm sure the subcommittee could come to an agreement.
This motion should not pass. The subcommittee should meet on Monday as planned, at which point you and the co-chair, along with Mr. Davies and Mr. Kelloway, can settle the agenda for the remaining meetings.
Thank you.
Merci, monsieur le président.
Tout d'abord, je suis extrêmement déçue de la motion. J'avais des questions importantes à poser aux témoins de la Nouvelle-Zélande. Je suis fermement convaincue qu'il était important d'étudier leur point de vue. Je suis très déçue d'avoir été privée de mon tour, qui était le suivant. M. Davies vient de dire que les questions devraient être réparties également entre tous, mais aujourd'hui, la motion m'a fait perdre mon temps de parole.
Tous les membres ont convenu de tenir une réunion du Sous-comité, après le sujet du NPD dans notre plan de travail. Il a été décevant que nous donnions congé aux témoins en dépit de l'entente sur une réunion du Sous-comité. C'est le spectacle que nous donnons à nos amis de la Nouvelle-Zélande? Ils se sont réveillés à 5 heures du matin et ont passé des heures à préparer leur témoignage, et nous adoptons ce genre de comportement. C'est incroyable.
Je le répète, vous avez dit qu'une réunion du Sous-comité aurait lieu la semaine prochaine, une fois terminée l'étude de M. Davies. Nous avions également adopté un rapport antérieur du Sous-comité en mars qui disait que nous consacrerions deux autres séances au CEPMB et que nous passerions à la rédaction du rapport.
Le libellé de la motion porte à la plus grande confusion. Je suis très préoccupée par le temps que la quatrième partie de la motion demande aux fonctionnaires, à de hauts fonctionnaires. Ils devraient se rendre disponibles pendant une heure deux jours différents chaque semaine, en plein milieu de la journée, alors qu'ils doivent gérer notre réponse à la pandémie. Elle leur demande seulement deux heures, mais, comme tout le monde, les fonctionnaires doivent se préparer à ces séances. Ils doivent reporter d'autres réunions. Ils ont des comptes à nous rendre, mais ce n'est pas leur travail de se faire harceler de questions inutiles pendant plusieurs heures par semaine pour qu'un député de l'opposition puisse obtenir des clips pour les médias sociaux.
Il y a pire. Je m'inquiète du manque de respect dont la motion témoigne à l'égard du Comité. Nous avons dit à maintes reprises que nous devrions discuter de ces questions au fur et à mesure qu'elles se présentent. Comme M. Van Bynen l'a dit, nous avons eu la même discussion au sujet de la dernière séance tenue aux termes du paragraphe 106(4) du Règlement, et la citation de M. Davies résume assez bien la façon dont le Comité devrait fonctionner.
La motion des conservateurs irait complètement à l'encontre de l'esprit de coopération dont M. Davies a parlé. Elle vise à enlever toute raison d'être au Sous-comité. Comment respecte-t-elle le Comité si elle vise à forcer l'annulation d'une réunion du Sous-comité où tous les partis pourraient travailler ensemble, librement, pour trouver une bonne façon de poursuivre les travaux?
Voilà qui me rappelle le moment où les conservateurs ont prétendu que les Canadiens étaient en queue de peloton pour recevoir des vaccins, qu'ils n'obtiendraient pas de doses avant 2030. Or, voilà qu'aujourd'hui même, le CCNI a recommandé l'administration de la deuxième dose le plus tôt possible parce qu'il y a une plus grande quantité de vaccins disponibles. Si je peux me permettre de le rappeler, ce plan avait été communiqué à tout le pays très tôt, l'an dernier, en 2020. Dans une récente baladodiffusion, M. Davies a dénoncé l'incohérence des conservateurs dans leurs critiques du gouvernement. Il a rappelé qu'ils avaient reproché au gouvernement sa lenteur à fermer les frontières, alors qu'ils le critiquent maintenant à cause des règles sur la quarantaine à l'hôtel et des mesures de contrôle appliquées à la frontière. Les conservateurs sont d'avis qu'il faut rouvrir l'économie. Je n'arrive pas à voir où ils se situent.
Nous ne devrions pas récompenser ce comportement en gaspillant le temps des fonctionnaires et en les invitant sans raison particulière. Si les membres de l'opposition veulent prendre le week-end pour réfléchir aux sujets dont ils aimeraient discuter avec ces fonctionnaires et au calendrier le plus efficace pour le faire, je suis certain que le Sous-comité pourrait parvenir à un accord à ce sujet.
La motion ne devrait pas être adoptée. Le Sous-comité devrait se réunir lundi comme prévu, et c'est à ce moment-là que vous et le coprésident, ainsi que M. Davies et M. Kelloway, pourrez établir l'ordre du jour des séances qui restent.
Merci.
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Chair.
As a committee member, I'm always in favour of listening to experts. We're here to do the real work for Canadians. We need to go about that in an organized way.
I would like to speak to the information about our work plan proposed in this motion. I also want to respond to the measure of the pandemic response and the role of our committee.
First, we did work collaboratively in the beginning, and Mr. Davies's plan to study one topic per party set the tone for the entire study. The subcommittee meeting would have been the right place to discuss the next steps.
Mr. Chair, for a year we have been listening to expert testimony, and we are always willing to do that. It is important for us to help the government serve Canadians. That means amplifying the voices of doctors and other researchers and experts who can help us through this, and inform future pandemics, or inform us of any other relevant information. That includes outside experts, people who are both supportive and critical of the government's response; government officials who have been working day and night to protect Canadians; and decision-makers within cabinet. That is where the committee could add the most value.
A report reflects the best advice on how to handle a situation like this when it happens again. Even if it is not for another hundred years, we need to get around to writing a report at some point. This is why we need to have a subcommittee meeting, so that members can discuss how all of the testimony can best serve the country, and we can take the next steps. If that report were to be written today, it would reflect how well the government has handled this pandemic.
My community of Brampton was hit very hard by the pandemic. Members of this committee know this. We also received the first doses of the vaccine before September. Now, more than half of the residents of Peel, almost 70% of adults, have received their first dose. At the peak of the third wave we reported over 11,000 new cases. On a single day yesterday it was 271. Things are improving.
The federal government was able to do this by securing a larger portfolio of vaccine candidates per capita than any other country. We now rank number three in the G20 on doses administered per capita. To date, we have delivered more than 26 million vaccines to provinces and territories, with many more on the way across the country. Over 60% of Canadian adults are vaccinated.
The vaccines are also working very effectively, better than expected since we started these meetings. It was reported that only 0.15% of vaccinated Canadians have become infected by the virus 14 days or more after their first dose. Dr. Tam adds that “Compared to unvaccinated cases in these jurisdictions, these people were more likely to report no symptoms and less likely to experience severe illness requiring hospitalization.”
When provinces ask for help, we are there for them. We gave over $284 billion to the provinces to help them increase their vaccine rollout capacity. In Peel, the federal government provided many additional supports, including on-the-ground support from the armed forces in long-term care facilities in the tragic first wave, the public health outbreak response from the Public Health Agency of Canada, and a volunteer isolation site for the region.
Across Ontario, there are over 300 federal contact tracers performing 2,500 to 3,000 calls a day. The government has provided 11 million rapid tests, support to deploy tests to workplaces, additional voluntary isolation sites across the province and, of course, the $5 billion to Ontario through the safe restart agreement.
We also know that virtual care is more important than ever. That is why $46 million has been provided to the province to help expand these services, allowing Ontarians to still access care while hospitals are dealing with the crisis.
Everything we have heard, Mr. Chair, needs to be properly documented—the highs and the lows. We, in committee, need to be working towards a report, at the very least an interim one, that can better inform future leaders. The motion under discussion continues to delay this important work.
The government has had to make difficult but necessary decisions, such as how to manage the border. Canada has some of the strictest travel and border measures in the world. We have restricted non-essential entry into the country. We have banned flights from countries experiencing surges of the variants. We have required all air travellers to quarantine under PHAC supervision and have implemented rigorous quarantine and testing protocols for all travellers.
Earlier this afternoon, Dr. Tam said, “Things have taken a great turn for the better”. She also said, “Our efforts have got us well and truly over the peak of the third wave nationally and heading for a much better summer, if we can stay the course.”
While the situation may be improving in Brampton and across Ontario, other provinces, such as Manitoba, are still experiencing outbreaks, so we must be cautious and responsible. She said, “While this forecast is very encouraging, it reaffirms that now is not the time to relax our measures. If measures are relaxed, increasing the number of community-wide in-persons contacts, resurgence is likely”. As she said, we must “stay the course”, one that our government has charted.
Mr. Chair, we need to work collaboratively. These are my thoughts.
Thank you, Mr. Chair.
Merci, monsieur le président.
En qualité de membre du Comité, je suis toujours en faveur d'écouter les experts. Nous sommes ici pour accomplir un vrai travail pour les Canadiens. Nous devons procéder de façon organisée.
J'aimerais parler de l'information sur notre plan de travail que propose cette motion. Je veux aussi que notre réaction soit à la hauteur de la réponse apportée à la pandémie et du rôle de notre Comité.
Nous avons collaboré au début, et l'idée de M. Davies d'étudier un sujet par parti a donné le ton de toute l'étude. La réunion du sous-comité aurait été l'endroit adéquat pour discuter des prochaines étapes.
Monsieur le président, depuis un an, nous écoutons les témoignages des experts, et nous continuerons à le faire. Il est important pour nous d'aider le gouvernement à servir les Canadiens. Cela signifie qu'il nous faut jouer le rôle d'une caisse de résonance pour la voix des médecins et celle d'autres chercheurs et experts qui peuvent nous aider à traverser cette période et à informer les pandémies futures, ou qui sont susceptibles de nous apporter toute autre information pertinente. Il s'agit notamment d'experts indépendants; de personnes qui appuient ou qui critiquent les mesures prises par le gouvernement; de fonctionnaires qui travaillent jour et nuit pour protéger les Canadiens et de décideurs au sein du Cabinet. C'est ainsi que le Comité peut se rendre le plus utile.
Le rôle du rapport est de donner les meilleurs conseils sur la façon de gérer une situation comme celle-ci lorsqu'elle se produira de nouveau, même si ce n'est pas avant un siècle. Nous devons réussir à rédiger un rapport à un moment donné. C'est pourquoi nous devons tenir une réunion du sous-comité, afin que les députés puissent discuter de la façon dont les témoignages peuvent être le plus utiles à notre pays, et pour que nous puissions prendre les prochaines mesures. Si ce rapport était rédigé aujourd'hui, il refléterait la façon dont le gouvernement a géré cette pandémie.
Ma collectivité, Brampton, a été durement touchée par la pandémie. Les membres du Comité le savent. Nous avons également reçu les premières doses du vaccin avant le mois de septembre. Aujourd'hui, plus de la moitié des habitants de Peel, soit près de 70 % des adultes, ont reçu leur première dose. Au plus fort de la troisième vague, nous avons signalé plus de 11 000 nouveaux cas par jour. Hier, il y en eu 271. Les choses s'améliorent.
Le gouvernement fédéral a été en mesure d'accomplir cela parce qu'il a réussi à obtenir un plus grand nombre de candidats vaccins par habitant que tout autre pays. Nous sommes maintenant au troisième rang du G20 pour ce qui est des doses administrées par habitant. À ce jour, nous avons livré plus de 26 millions de vaccins aux provinces et aux territoires, et beaucoup d'autres sont en cours d'acheminement d'un bout à l'autre du pays. Plus de 60 % des adultes canadiens sont vaccinés.
Les vaccins fonctionnent aussi très efficacement, mieux que cela n'était prévu lorsque que nous avons commencé à nous réunir. On a signalé que seulement 0,15 % des Canadiens vaccinés ont été infectés par le virus 14 jours ou plus après avoir reçu leur première dose. La Dre Tam ajoute: « Comparativement aux sujets non vaccinés dans ces provinces et territoires, ces personnes avaient plus de chances de ne présenter aucun symptôme et moins susceptibles d'avoir une maladie grave nécessitant une hospitalisation. »
Lorsque les provinces demandent de l'aide, nous sommes là pour elles. Nous avons donné plus de 284 milliards de dollars aux provinces pour les aider à accroître leur capacité de vaccination. À Peel, le gouvernement fédéral a fourni de nombreux soutiens supplémentaires, notamment celui des forces armées qui se sont déployées dans les établissements de soins de longue durée pendant la tragique première vague, auquel s'ajoutent l'intervention de l'Agence de la santé publique du Canada en cas d'éclosion de maladies et un site d'isolement volontaire pour la région.
En Ontario, plus de 300 employés fédéraux responsables de la recherche de contacts effectuent entre 2 500 et 3 000 appels par jour. Le gouvernement a fourni 11 millions de tests rapides et cette mesure s'accompagne d'un soutien au déploiement de tests sur les lieux de travail, de sites d'isolement volontaires supplémentaires dans toute la province et, bien sûr, des 5 milliards de dollars accordés à l'Ontario dans le cadre de l'Accord sur la relance sécuritaire.
Nous savons aussi que les soins virtuels sont plus importants que jamais. C'est pourquoi 46 millions de dollars ont été accordés à la province pour aider à élargir ces services, permettant ainsi aux Ontariennes et Ontariens d'avoir accès à des soins pendant que les hôpitaux font face à la crise.
Tout ce que nous avons entendu, monsieur le président, doit être bien documenté — les hauts comme les bas. En Comité, nous devons travailler à la préparation d'un rapport, à tout le moins provisoire, qui pourra mieux informer les futurs dirigeants. La motion à l'étude continue de retarder cet important travail.
Le gouvernement a dû prendre des décisions difficiles, mais nécessaires, comme la gestion de la frontière. Les règles du Canada à l'égard des déplacements et des contrôles à la frontière comptent parmi les plus strictes au monde. Nous avons restreint les entrées au pays non essentielles. Nous avons interdit les vols en provenance de pays qui connaissent des flambées de variants. Nous avons exigé que tous les voyageurs aériens soient mis en quarantaine sous la supervision de l'ASPC et nous avons mis en œuvre des protocoles rigoureux de quarantaine et de tests pour tous les voyageurs.
Cet après-midi, la Dre Tam a déclaré: « Les choses s'améliorent grandement. » Elle a ajouté: « Nos efforts nous ont permis de franchir le sommet de la troisième vague à l'échelle nationale et de nous diriger vers un été bien meilleur, si nous parvenons à maintenir le cap. »
La situation s'améliore peut-être à Brampton et dans l'ensemble de l'Ontario, mais d'autres provinces, comme le Manitoba, connaissent encore des éclosions, alors nous devons être prudents et responsables. « Bien que cette prévision soit très encourageante, elle réaffirme que ce n'est pas le moment d'assouplir nos mesures. Si les mesures sont assouplies, augmentant le nombre de contacts en personne dans l'ensemble de la collectivité, une recrudescence des cas est probable. » Comme elle l'a dit, nous devons « maintenir le cap », un cap que notre gouvernement a tracé.
Monsieur le président, nous devons travailler en collaboration. Voilà ce que je pense.
Merci, monsieur le président.
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
I have a point of order, Mr. Chair.
Mr. Chair, can you clarify with the clerk if the member can livestream when the committee meeting is happening?
J'invoque le Règlement, monsieur le président.
Monsieur le président, pourriez-vous demander au greffier si la députée a le droit diffuser son intervention sur Facebook, de son côté?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Thank you, Madam Chair.
Thank you to all the witnesses for joining us today.
Ms. Blais, you spoke of how you would like to see more resources put towards indigenous midwifery training. What are some of the ways you've been able to incorporate indigenous medical practices with western ones?
Merci, madame la présidente.
Merci à tous les témoins de s'être joints à nous aujourd'hui.
Madame Blais, vous avez dit que vous aimeriez que l'on consacre davantage de ressources à la formation de sages-femmes autochtones. Quelles sont les façons dont vous avez pu intégrer les pratiques médicales autochtones aux pratiques occidentales?
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
Thank you, Ms. Blais.
Madam Chair, I want to give my time to my colleague Marc Serré.
Merci, madame Blais.
Madame la présidente, je veux céder mon temps de parole à mon collègue Marc Serré.
Results: 1 - 15 of 429 | Page: 1 of 29

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data