Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 10565
View Alain Therrien Profile
BQ (QC)
View Alain Therrien Profile
2020-11-23 14:26 [p.2239]
Expand
Mr. Speaker, on the weekend, the Minister of Official Languages declared that we are on the verge of a linguistic crisis.
I have news for her. French has been in decline in Quebec for a long time, and much of the blame for that lies with the federal government, whether Liberal or Conservative. She is like a pyromaniac who yells “fire!”. Ottawa has been gutting Bill 101 since 1977. Ottawa funds organizations that challenge Quebec laws. Ottawa opposes the application of Bill 101 to federally regulated businesses.
Will the government admit that the linguistic crisis is largely Ottawa's doing?
Monsieur le Président, en fin de semaine, la ministre des Langues officielles a déclaré qu'on était au bord d'une crise linguistique.
J'ai une nouvelle pour elle. Cela fait longtemps que le français est en déclin au Québec et c'est beaucoup à cause du gouvernement fédéral, aussi bien libéral que conservateur. Elle me fait penser à une pyromane qui crie au feu. Ottawa charcute la loi 101 depuis 1977. Ottawa finance des organismes qui contestent les lois québécoises. Ottawa s'oppose à la loi 101 pour les entreprises de compétence fédérale.
Le gouvernement peut-il admettre que la crise linguistique est pas mal l'affaire d'Ottawa?
Collapse
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
View Chrystia Freeland Profile
2020-11-23 14:27 [p.2240]
Expand
Mr. Speaker, I thank my colleague for his question.
Today, members talked about the Holodomor, a deliberate effort to kill a language and a culture. That is why I want to assure the member that French in Quebec is very important to me personally. I am well aware of the fragility of the French language.
I want to assure all members that we will work to protect French in Quebec.
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de sa question.
On a aujourd'hui parlé de l'Holodomor, qui visait à tuer une langue et à tuer une culture. C'est pour cette raison que je veux assurer au député que, sur le plan personnel, le français au Québec est très important pour moi. Je comprends très bien la fragilité de la langue française.
Je veux assurer à tous les députés que l'on va travailler pour protéger le français au Québec.
Collapse
View Alain Therrien Profile
BQ (QC)
View Alain Therrien Profile
2020-11-23 14:27 [p.2240]
Expand
Mr. Speaker, that is an exception in the Liberal Party.
The Liberals' culture has long been hostile toward the French language. One half hour after apologizing for underestimating the decline of French, the member for Saint-Laurent liked a tweet stating that this decline is greatly exaggerated. That is just unbelievable.
When the Bloc wanted to apply Bill 101 to federally regulated businesses, the member for Mount Royal rose in the House and stated that it was shameful. Today, the Bloc has returned with an actual bill to protect the French language.
Which Liberal camp will win: the one that says it wants to take action or, as usual, the one that shows contempt for the French language?
Monsieur le Président, voilà une exception au Parti libéral.
Il y a depuis longtemps une culture hostile au français chez les libéraux. Une demi-heure après s'être excusée d'avoir sous-estimé le déclin du français, la députée de Saint-Laurent a appuyé un gazouillis disant que ce déclin était dramatiquement exagéré. C'est tout de même incroyable!
Quand le Bloc a voulu faire appliquer la loi 101 aux entreprises de compétence fédérale, le député de Mont-Royal s'est levé à la Chambre et a dit que c'était une honte. Aujourd'hui, le Bloc revient avec un projet de loi concret pour protéger le français.
Quel camp va gagner chez les libéraux: ceux qui disent vouloir agir ou, comme d'habitude, ceux qui se moquent du français?
Collapse
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
View Chrystia Freeland Profile
2020-11-23 14:28 [p.2240]
Expand
Mr. Speaker, I want to again point out that I understand what a challenge it is for Quebec and Quebeckers to remain francophone in North America when they are surrounded by anglophones.
I also understand that there are new challenges in the digital age. That is why I truly want to work with all of our colleagues to protect the French language in Quebec and Montreal.
Monsieur le Président, je veux encore une fois souligner que je comprends à quel point cela a toujours un immense défi pour le Québec et les Québécois de demeurer francophones en Amérique du Nord alors qu'ils étaient entourés d'anglophones.
Je comprends aussi qu'il y a de nouveaux défis à l'ère numérique. C'est pour cette raison que je veux vraiment travailler avec tous nos collègues pour protéger la langue française au Québec et à Montréal.
Collapse
View Mario Beaulieu Profile
BQ (QC)
View Mario Beaulieu Profile
2020-11-23 14:40 [p.2242]
Expand
Mr. Speaker, the minister was right to declare this weekend that we are on the verge of a language crisis.
She acknowledged that we need to do whatever we can to protect the French language and that this is how we will move forward as a society. That is why the Bloc Québécois will be introducing a bill that will make federally regulated companies subject to Bill 101.
The Prime Minister has said that he supports Bill 101. Will his government and his party act accordingly and support our bill?
Monsieur le Président, la ministre avait raison en fin de semaine en déclarant qu'on est au bord d'une crise linguistique.
Selon ce qu'elle disait, il est vrai qu'il faut tout faire pour protéger le français, et c'est comme cela qu'on doit progresser comme société. C'est pourquoi le Bloc québécois va déposer un projet de loi pour assujettir les entreprises de compétence fédérale à la loi 101.
Le premier ministre dit qu'il appuie la loi 101. Par conséquent, et logiquement, est-ce que son gouvernement et son parti vont appuyer notre projet de loi?
Collapse
View Mélanie Joly Profile
Lib. (QC)
View Mélanie Joly Profile
2020-11-23 14:40 [p.2242]
Expand
Mr. Speaker, many parliamentarians have walked these hallowed halls.
In the history of the 42 previous parliaments, French has never been recognized as a minority language in this country. This government is the first government in history to recognize the importance of the eight million francophones who fight every day to speak their language, and we will fight alongside them.
Monsieur le Président, plusieurs parlementaires ont foulé le sol de cette enceinte.
De toute l'histoire des 42 législatures précédentes, jamais le français n'a été reconnu comme une langue minoritaire au pays. La Chambre a devant elle le premier gouvernement de l'histoire qui reconnaît l'importance des 8 millions de francophones qui se battent chaque jour pour parler leur langue, et nous serons à leurs côtés.
Collapse
View Mario Beaulieu Profile
BQ (QC)
View Mario Beaulieu Profile
2020-11-23 14:41 [p.2242]
Expand
Mr. Speaker, we want to see action. It is one thing to recognize that we are on the verge of a language crisis, as the minister has done, but it is another to do something about it, which means recognizing that the Liberals themselves contributed to the crisis and then implementing concrete solutions.
The Bloc Québécois wants to make knowledge of French a requirement for obtaining citizenship in Quebec, but the Liberals want to vote against that. The Bloc wants Bill 101 to apply to federally regulated companies, but the Liberals are unable to say whether they will vote for or against that.
We are coming up with concrete solutions, so why are they unable to take action?
Monsieur le Président, ce qu'on veut voir, ce sont des gestes. C'est une chose de reconnaître, comme la ministre, qu'on est au bord d'une crise linguistique, mais pour la régler, il faut reconnaître que les libéraux l'ont alimentée eux-mêmes, cette crise, et il faut appuyer des solutions concrètes.
Le Bloc québécois propose de rendre la connaissance du français obligatoire pour devenir citoyen au Québec, et les libéraux veulent voter contre cela. Le Bloc propose d'appliquer la loi 101 pour les entreprises de compétence fédérale, et les libéraux sont incapables de dire s'ils vont voter pour ou contre cela.
Pourquoi, quand on propose des solutions concrètes, sont-ils incapables de passer à l'acte?
Collapse
View Mélanie Joly Profile
Lib. (QC)
View Mélanie Joly Profile
2020-11-23 14:41 [p.2242]
Expand
Mr. Speaker, it goes without saying that we agree with the Bloc Québécois members and all colleagues who are francophiles and official languages allies.
Protecting our language in Quebec and across the country is important. At the same time, protecting the French fact means protecting it both in Quebec and across the country. That means supporting it not just for Quebec, but for all francophones. We have one million francophones in minority communities who fight for their right to speak French every day.
That is why the modernized Official Languages Act that we will be introducing takes those aspects into account.
Monsieur le Président, il va de soi que nous sommes d'accord avec les députés du Bloc québécois et tous nos collègues qui sont des francophiles et des alliés des langues officielles.
C'est important de protéger notre langue au Québec et partout au pays. En même temps, lorsqu'on est en faveur de la protection du fait français, on l'est au Québec et partout au pays. On ne peut pas appuyer cela seulement au Québec, on doit le faire pour tous les francophones. Il y a 1 million de francophones qui sont en situation minoritaire et qui se battent chaque jour pour pouvoir parler en français.
Voilà pourquoi nous présenterons une modernisation de la Loi sur les langues officielles qui tiendra compte de ces dimensions.
Collapse
View Bernard Généreux Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, for the past year, the Legault government has been calling on the federal government to apply Bill 101 to federally regulated businesses in Quebec.
We have seen the Minister of Canadian Heritage, the Minister of Official Languages, and even the Prime Minister wax lyrical about French in Quebec.
When will they match rhetoric with action?
Monsieur le Président, ça fait un an que le gouvernement Legault demande au gouvernement fédéral de faire respecter la loi 101 aux entreprises relevant de sa compétence au Québec.
On a vu le ministre du Patrimoine canadien, la ministre des Langues officielles, et même le premier ministre pavoiser avec de belles paroles en l'air au sujet du français au Québec.
Quand vont-ils passer de la parole aux actes concrets?
Collapse
View Mélanie Joly Profile
Lib. (QC)
View Mélanie Joly Profile
2020-11-23 14:53 [p.2244]
Expand
Mr. Speaker, it goes without saying that French is losing ground in Quebec. We recognize that, and we want to take action.
I have had good conversations with my counterpart in Quebec, Simon Jolin-Barrette, who is working on a reform of his own.
For our part, we are also working in collaboration with various stakeholders across the country, including several in Quebec, in order to modernize the Official Languages Act. It is a priority, and we are devoting a great deal of effort to it every day. I am sure that the modernized act will help protect and promote French in Canada.
Monsieur le Président, il va de soi qu'il y a un recul du français au Québec. Nous le reconnaissons et nous voulons agir.
J'ai de bonnes conversations avec mon homologue du Québec, Simon Jolin-Barrette, qui travaille sur sa réforme.
De notre côté, nous travaillons aussi en collaboration avec plusieurs intervenants au pays, y compris plusieurs Québécois, afin de moderniser la Loi sur les langues officielles. C'est une priorité, et nous y consacrons beaucoup d'efforts tous les jours. Je suis convaincue que cela aidera la protection et la promotion du français au pays.
Collapse
View Bernard Généreux Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, it is my honour to present to the House petition e-2943, which has over 30,200 signatures.
The petitioners are asking the Canada Revenue Agency to immediately suspend the imposition of the federal sales tax on osteopathic care provided in Quebec.
People in my riding have talked to me about taking this issue very seriously because Quebec is currently holding consultations about creating a professional association for osteopaths. That is going to happen in the next 12 months. The petitioners are asking the government to suspend the tax because it was done very suddenly and this group of professionals got no warning.
Monsieur le Président, j'ai l'honneur de présenter à la Chambre la pétition e-2943 ayant recueilli plus de 30 200 signatures.
Les pétitionnaires demandent à l'Agence du revenu de surseoir immédiatement à l'imposition de la taxe fédérale de vente aux soins ostéopathiques offerts au Québec.
On m'a contacté dans ma circonscription pour prendre cet enjeu très au sérieux, puisque Québec mène actuellement des consultations pour mettre en place un ordre professionnel pour les ostéopathes. Cela va se produire au cours des 12 prochains mois. Les pétitionnaires demandent qu'on sursoie à l'application de la taxe, puisque cela a été fait de façon très abrupte et sans avertissement auprès de l'ensemble de ces professionnels.
Collapse
View Denis Trudel Profile
BQ (QC)
View Denis Trudel Profile
2020-11-20 11:16 [p.2180]
Expand
Madam Speaker, I want to draw the attention of the House to the fact that this week is early childhood week in Quebec. The idea of designating such a week emerged from the 2015 “Tous pour eux” forum, which brought together local and regional stakeholders on the themes of childhood and the perinatal period.
Early childhood week reminds us how important it is to always enthusiastically support initiatives that help our little ones.
On behalf of the Bloc Québécois, it gives me great pleasure to rise today to express our heartfelt thanks to all the stakeholder organizations that are working for our little ones.
I also want to take this opportunity to recognize that today is Universal Children's Day. Children are our future. They represent joy and purity. We must continue our efforts to give our children the future they deserve.
Madame la Présidente, je tiens à souligner la Grande Semaine des tout-petits qui a lieu actuellement au Québec. Cette semaine a été créée à la suite du Forum Tous pour eux, qui a eu lieu en 2015 et qui avait pour but de rassembler les acteurs locaux et régionaux sur les thèmes de l'enfance et de la périnatalité.
La Grande Semaine des tout-petits vise à rappeler l'importance de continuer de soutenir avec enthousiasme les initiatives qui viennent en aide à nos tout-petits.
Au nom du Bloc québécois, j'ai le grand plaisir de prendre la parole aujourd'hui pour remercier chacun des organismes intervenants qui travaillent pour nos tout-petits. Je les remercie du fond du coeur.
Je profite de cette occasion pour souligner la Journée mondiale de l'enfance qui se déroule aujourd'hui. L'enfance, c'est l'avenir, la joie et la pureté. Nous devons continuer nos efforts afin que l'avenir de nos enfants soit à la hauteur de leurs aspirations.
Collapse
View Christine Normandin Profile
BQ (QC)
View Christine Normandin Profile
2020-11-20 11:24 [p.2182]
Expand
Madam Speaker, the current debate on the French language reminds us of a historical reality, which is that there are two solitudes in Canada.
The Bloc's proposal is very simple: to obtain citizenship in Quebec, newcomers must demonstrate a basic knowledge of French, just enough to understand what is happening in Quebec society. We are not talking about completing a doctoral thesis. We are just talking about saying hello to a neighbour or asking for service. Just the basics.
Everyone in Quebec thinks this is reasonable, but why is this causing so much discomfort here that the government wants to vote against it?
Madame la Présidente, le débat actuel sur le français nous rappelle une réalité historique: il y a deux solitudes au Canada.
Le Bloc fait une proposition très simple: pour obtenir la citoyenneté au Québec, il faudrait que les gens démontrent une connaissance de base du français, juste assez pour comprendre ce qui se passe dans la société québécoise. On ne parle pas d'une thèse de doctorat, on parle de saluer son voisin ou de demander un service. C'est la base.
Tout le monde au Québec trouve cela raisonnable, mais pourquoi cela crée-t-il un tel malaise ici, à tel point que le gouvernement veut voter contre cela?
Collapse
View Soraya Martinez Ferrada Profile
Lib. (QC)
View Soraya Martinez Ferrada Profile
2020-11-20 11:25 [p.2182]
Expand
Madam Speaker, I thank my colleague for her question.
Our government is proud to defend the French language. I am a proud Quebecker who stands up for francophone values in Quebec. We are working on concrete measures to support the French language and further support francophone immigration.
Thanks to our efforts, particularly our decision to award additional points under the express entry program, there will be an increase in francophone immigration. We will continue to find ways to increase francophone immigration and to support the French language.
Madame la Présidente, je remercie ma collègue de sa question.
Notre gouvernement est un fier défenseur de la langue française. Je suis moi-même une fière Québécoise qui défend les valeurs francophones au Québec. Nous nous employons à prendre des mesures concrètes pour soutenir la langue française et soutenir davantage l'immigration francophone.
Grâce aux efforts que nous avons faits, notamment en ce qui concerne le programme Entrée express, dans le cadre duquel nous avons augmenté le nombre de points accordés, nous allons bénéficier d'une immigration francophone accrue. Nous allons continuer de trouver de nouvelles façons d'accroître l'immigration francophone et de soutenir la langue française.
Collapse
View Christine Normandin Profile
BQ (QC)
View Christine Normandin Profile
2020-11-20 11:26 [p.2183]
Expand
Madam Speaker, we have a solution. Quebec wants to avoid creating two solitudes, one for Quebec society and one for newcomers.
It is a fact that fewer and fewer people speak French at home. It is a fact that newcomers are less inclined to use the common language than they are in English-speaking Canada, and the common language in Quebec is French. It is a fact that without knowing the common language, newcomers struggle to reach their full potential, when that is the very reason they choose to come here.
Does the government realize that by undermining the importance of French, it is hurting the very people it thinks it is serving?
Madame la Présidente, on a une solution. Ce qu'on veut, au Québec, c'est éviter de créer deux solitudes entre la société québécoise et les nouveaux arrivants.
C'est un fait que le français comme langue utilisée à la maison est en déclin. C'est un fait que les nouveaux arrivants sont moins enclins qu'au Canada anglais à utiliser la langue commune, et la langue commune au Québec, c'est le français. C'est un fait que, sans connaissance de la langue commune, les nouveaux arrivants peinent à se tailler une place à la hauteur de leur potentiel, alors que c'est précisément ce qu'ils viennent chercher chez nous.
Le gouvernement réalise-t-il qu'en minant l'importance du français, il nuit aux gens qu'il pense servir?
Collapse
Results: 1 - 15 of 10565 | Page: 1 of 705

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Show single language
Refine Your Search
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data