Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 10 of 10
View Chris d'Entremont Profile
CPC (NS)
View Chris d'Entremont Profile
2022-06-22 16:58
Expand

Question No. 561—
Mr. Ryan Williams:
With regard to memorandums, briefing notes, or other documents prepared by or for Employment and Social Development Canada, since January 1, 2016: (a) what are the details of all briefing notes or memorandums prepared on Canada’s labour force participation rate, including, for each, the (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title, (v) subject matter, (vi) summary of the content, (vii) file number, (viii) type of document; and (b) what are the details of all briefing notes or memorandums prepared on Canada’s productivity rate, including, for each, the (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title, (v) subject matter, (vi) summary of the content, (vii) file number, (viii) type of document?
Response
Mr. Irek Kusmierczyk (Parliamentary Secretary to the Minister of Employment, Workforce Development and Disability Inclusion, Lib.):
Mr. Speaker, each month Statistics Canada conducts the labour force survey, which is used to produce labour market indicators such as the participation rate. ESDC closely monitors Statistics Canada updates of labour market participation rate and uses this key metric in several labour market diagnostics, as well as to support planning, development and evaluation of various employment programs delivered by the department.
Having surveyed the work required to respond to this request, ESDC has concluded that the production and validation of a response to this question would require significant manual information gathering. As our systems do not index memoranda and briefing notes by their contents, it is not possible to complete such a search within the required time frame.
For records back to 2019, the Open Canada website at https://open. canada.ca/en/ proactive- disclosure provides proactive disclosure of briefing packages, such as briefing note titles, question period notes, etc., which might be useful to narrow the scope of the request on the two topics of labour force participation rate and productivity rate.

Question No. 563—
Mr. Dan Muys:
With regard to the recommendation by the Standing Committee on Transport, Infrastructure and Communities to abolish the Canada Infrastructure Bank: does the government respect the work of the committee, and, if so, when will it abolish the Canada Infrastructure Bank?
Response
Ms. Jennifer O’Connell (Parliamentary Secretary to the Minister of Intergovernmental Affairs, Infrastructure and Communities, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to the recommendation by the Standing Committee on Transport, Infrastructure and Communities to abolish the Canada Infrastructure Bank, the government continues to review the findings of the report and associated recommendation and will provide a response.
The Canada Infrastructure Bank, the CIB, works with all orders of government and private partners, including indigenous investment partners, to help to transform how infrastructure is planned, funded and delivered to Canadians.
The CIB is involved in more than 30 infrastructure partnerships and has committed over $7.2 billion in capital, attracting over $7.6 billion in private and institutional investment.
Budget 2022 announced measures to increase the CIB’s impact by broadening the types of private sector-led projects it can support. Further, under the emissions reductions plan, it is expected to invest $500 million in large-scale zero-emission vehicle charging and refueling infrastructure.
The CIB is supporting key projects like high-frequency rail, helping to transition Atlantic Canada off coal through clean power transmission, and supporting the Manitoba fibre plan to provide broadband access to households and businesses.

Question No. 565—
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the government-wide directives in response to the first recommendation of the fourth report of the Standing Committee on Access to Information, Privacy and Ethics, "That the Government of Canada stipulate in all future requests for proposals for collecting data of Canadians that Canadians have the option to opt out of the data collection and that instructions for the method for opting out be easily understood, widely communicated and remain publicly available,": (a) on what date will the government implement changes to abide by the recommendation; and (b) what specific directives or action has been taken by the government to implement the recommended changes?
Response
Hon. Greg Fergus (Parliamentary Secretary to the Prime Minister and to the President of the Treasury Board), Lib.):
Mr. Speaker, the government is currently studying the recommendations made by the Standing Committee on Access to Information, Privacy and Ethics in its recent report tabled in the House of Commons, “Collection and Use of Mobility Data by the Government of Canada and Related Issues”. The government will table a response, as requested by the committee, within the timelines required by the Standing Orders of the House of Commons.
It is important to note that in addition to the obligations in the Privacy Act, TBS’s policy on privacy protection and its underlying instruments, such as the directive on privacy practices, currently include strong requirements for institutions relating to the collection, notification, use, and disclosure of personal information as defined in section 3 of the act.

Question no 561 —
M. Ryan Williams:
En ce qui concerne les notes de service, notes d’information ou autres documents préparés par ou pour Emploi et Développement social Canada, depuis le 1er janvier 2016: a) quels sont les détails de toutes les notes d’information ou notes de service préparées au sujet du taux d’activité au Canada, y compris, pour chacune, (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre, (v) le sujet, (vi) le résumé du contenu, (vii) le numéro de dossier, (viii) le type de document; b) quels sont les détails de toutes les notes d’information ou notes de service préparées au sujet du taux de productivité du Canada, y compris, pour chacune, (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre, (v) le sujet, (vi) le résumé du contenu, (vii) le numéro de dossier, (viii) le type de document?
Response
M. Irek Kusmierczyk (secrétaire parlementaire de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l'Inclusion des personnes en situation de handicap, Lib.):
Monsieur le Président, chaque mois, Statistique Canada mène l'Enquête sur la population active, qui est utilisée pour produire des indicateurs du marché du travail tels que le taux d'activité. Emploi et Développement social Canada, ou EDSC, surveille de près le taux d'activité publié par Statistique Canada et utilise cette mesure clé dans plusieurs diagnostics du marché du travail, ainsi que pour soutenir la planification, le développement et l'évaluation de divers programmes d'emploi offerts par le ministère.
Après avoir étudié le travail nécessaire pour répondre à cette demande, EDSC a conclu que la production et la validation d'une réponse à cette question nécessiteraient une importante collecte manuelle d'informations. Comme nos systèmes n'indexent pas les mémorandums et les notes de d’information en fonction de leur contenu, il n'est pas possible d'effectuer une telle recherche dans les délais requis.
Pour les documents remontant à 2019, le site Web Canada ouvert au https://ouvert.canada.ca/fr/divulgation-proactive fournit une divulgation proactive des dossiers d'information, tels que les titres des notes d'information, les notes pour la période de questions, etc., ce qui pourrait être utile pour réduire la portée de la demande sur les deux sujets: le taux d'activité et le taux de productivité.

Question no 563 —
M. Dan Muys:
En ce qui concerne la recommandation du Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités d' abolir la Banque de l’infrastructure du Canada: le gouvernement respecte-t-il les travaux du Comité, et, le cas échéant, quand abolira-t-il la Banque de l’infrastructure du Canada?
Response
Mme Jennifer O’Connell (secrétaire parlementaire du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la recommandation du Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités d'abolir la Banque de l’infrastructure du Canada, le gouvernement continue d'examiner les conclusions du rapport et la recommandation connexe et fournira une réponse.
La Banque de l'infrastructure du Canada, ou BIC, travaille avec tous les ordres de gouvernement et avec des partenaires privés, y compris des partenaires d'investissement autochtones, pour aider à transformer la façon dont les infrastructures sont planifiées, financées et livrées aux Canadiens.
À ce jour, la BIC participe à plus de 30 projets, engageant plus de 7,2 milliards de dollars en capital, tout en attirant plus de 7,6 milliards de dollars en investissements privés et institutionnels.
Le budget de 2022 a annoncé des mesures pour accroître l'impact de la BIC en soutenant divers projets dirigés par le secteur privé. De plus, dans le cadre du Plan de réduction des émissions, on s’attend à ce que la BIC investisse 500 millions de dollars dans une infrastructure de recharge et de ravitaillement à grande échelle pour les véhicules à zéro émission.
La BIC soutient des projets clés comme le train à grande fréquence, aide le Canada atlantique à cesser d'utiliser le charbon en transportant de l'énergie propre et soutient le plan d’Internet haut débit au Manitoba en visant à fournir un Internet haut débit à des foyers et entreprises supplémentaires.

Question no 565 —
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne l’adoption de directives pangouvernementales en réponse à la première recommandation du quatrième rapport du Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique,: « Que le gouvernement du Canada stipule dans toutes les futures demandes de propositions pour la collecte de données de Canadiens, que les Canadiens ont la possibilité de se retirer de la collecte de données, et que les instructions sur la méthode de retrait soient facilement comprises, largement communiquées et restent accessibles au public »: a) à quelle date le gouvernement mettra-t-il en œuvre les changements nécessaires pour se conformer à la recommandation; b) quelles directives ou mesures concrètes le gouvernement a-t-il prises pour mettre en place les changements recommandés?
Response
L’hon. Greg Fergus (secrétaire parlementaire du premier ministre et de la présidente du Conseil du Trésor, Lib.):
Monsieur le Président, le gouvernement étudie actuellement les recommandations formulées par le Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique dans son récent rapport présenté à la Chambre des communes, « Collecte et utilisation des données de mobilité par le gouvernement du Canada et enjeux liés ». Le gouvernement déposera une réponse tel que demandé par le Comité dans les délais prescrits par le Règlement de la Chambre des communes.
Il est important de noter qu'en plus des obligations de la Loi sur la protection des renseignements personnels, la Politique sur la protection de la vie privée du SCT, et ses instruments sous-jacents, comme la Directive sur les pratiques relatives à la protection de la vie privée, comportent actuellement des exigences rigoureuses pour les institutions en ce qui concerne la collecte, la notification, l'utilisation et la divulgation des renseignements personnels, tels que définis à l'article 3 de la Loi.
Collapse
View Tom Kmiec Profile
CPC (AB)
View Tom Kmiec Profile
2022-05-16 18:57
Expand
Mr. Speaker, pursuant to Standing Order 62, I move that the hon. member for Battle River—Crowfoot be now heard.
Monsieur le Président, conformément à l'article 62 du Règlement, je propose que le député de Battle River—Crowfoot ait maintenant la parole.
Collapse
View Cheryl Gallant Profile
CPC (ON)
Mr. Speaker, I rise on a point of order. The member for Haliburton—Kawartha Lakes—Brock was trying to influence my vote while we were voting, and I could not hear whether or not my vote was recorded as in favour of the motion.
Monsieur le Président, j'invoque le Règlement. Comme le député d'Haliburton—Kawartha Lakes—Brock essayait d'influencer mon vote pendant la mise aux voix, je n'ai pas pu entendre si mon vote a été inscrit comme un vote en faveur de la motion.
Collapse
View Chris d'Entremont Profile
CPC (NS)
View Chris d'Entremont Profile
2022-05-16 19:42
Expand
I thank the member for the clarification.
We have a point of order from the member for Leeds—Grenville—Thousand Islands and Rideau Lakes.
Je remercie la députée de la précision.
Le député de Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes invoque le Règlement.
Collapse
View Michael Barrett Profile
CPC (ON)
Mr. Speaker, there was a lot of confusion as the vote happened with respect to the two hon. members, and I seek unanimous consent to change my vote from yes to no so that the member for Haliburton—Kawartha Lakes—Brock can be heard.
Some hon. members: Nay.
Monsieur le Président, lors de la mise aux voix, il y a eu beaucoup de confusion par rapport aux deux députés, et je demande le consentement unanime de la Chambre pour que mon vote soit changé de oui à non afin que le député d'Haliburton—Kawartha Lakes—Brock puisse se faire entendre.
Des voix: Non.
Collapse
View Chris d'Entremont Profile
CPC (NS)
View Chris d'Entremont Profile
2022-05-16 19:43
Expand
We already have a nay for that.
I recognize the hon. member for Battle River—Crowfoot.
Nous avons déjà entendu un non.
Le député de Battle River—Crowfoot a la parole.
Collapse
View Chris d'Entremont Profile
CPC (NS)
View Chris d'Entremont Profile
2022-04-25 15:28
Expand

Question No. 357—
Ms. Louise Chabot:
With regard to the Cannabis Act: (a) what are the details of the consultations that Health Canada conducted on the production of cannabis for medical purposes, including the (i) guidelines, (ii) results and analyses, (iii) briefing notes; and (b) what are the details of the review of the Cannabis Act, including the (i) findings of the statutory review by the minister responsible that was to be conducted no later than October 17, 2021, (ii) briefing notes?
Response
Mr. Adam van Koeverden (Parliamentary Secretary to the Minister of Health and to the Minister of Sport, Lib.):
Mr. Speaker, in response to (a), from March 8 to May 7, 2021, Health Canada consulted Canadians on a draft guidance document on factors the department may consider when using the authorities provided by the cannabis regulations to refuse, renew, amend or revoke a registration for personal and designated production of cannabis for medical purposes.
The consultation has since concluded. Health Canada received 677 responses to the consultation through an online questionnaire or email. The department is analyzing the feedback and is currently preparing a report that summarizes the consultation comments and a final version of the guidance document, both of which will be published on the Health Canada website.
Section 151.1 of the Cannabis Act requires that the minister of health cause a review of the act and its administration and operation three years after coming into force (i.e., after October 17, 2021), and that a report, including any findings or recommendations resulting from the review, be tabled in both Houses of Parliament within 18 months.
In response to (b)(i), as set out in the legislation, the legislative review must study the impact of the act on public health. In particular, it must look at the impact on the health and consumption habits of young persons with respect to cannabis use, the impact of cannabis on indigenous persons and communities, and the impact of the cultivation of cannabis plants in a dwelling-house.
The government is committed to putting into place a credible, evidence-driven process for the legislative review, which will assess the progress made towards achieving the objectives of the act. Preparations are under way for the launch of the review.
In response to (b)(ii), briefing note 21-111407-100 M2M, “Preparations for the Cannabis Act Legislative Review”, can be consulted for further detail.

Question No. 361—
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the freezing of bank accounts in relation to the Emergency Economic Measures Order SOR/2022-22: (a) what specific criteria were used to determine whose bank accounts were frozen; (b) were any measures in place to ensure that family members and relatives of individuals involved in the protest did not have their accounts frozen just because of who their spouse or family members are, and, if so, what are the details of these measures; and (c) what specific measures are in place to ensure that individuals who financially supported the protests before the government declared the protests to be illegal do not have their bank accounts frozen for supporting a legal protest?
Response
Hon. Chrystia Freeland (Deputy Prime Minister and Minister of Finance, Lib.):
Mr. Speaker, in response to (a), financial service providers were responsible for implementing the measures contained in the emergency economic measures order, including ceasing to provide financial services to persons who were directly or indirectly engaged in activities that were prohibited by the emergency measures regulations.
Neither the order nor the regulations required financial service providers to inform the Department of Finance or any other federal department or agency of the specific criteria they used to determine whose bank accounts were frozen.
The RCMP issued a statement indicating that while it remained the responsibility of the financial institutions to make the decision to freeze accounts, the RCMP was diligently working with law enforcement and federal partners to disclose relevant information of individuals and companies suspected of involvement in illegal acts. The list that was provided to financial institutions included identities of individuals who were influencers in the illegal protest in Ottawa, and owners and/or drivers of vehicles who did not want to leave the area impacted by the protest.
In response to (b), the emergency economic measures order required financial service providers to cease providing financial services to persons who were directly or indirectly engaged in activities that were prohibited by the emergency measures regulations.
This requirement did not extend to the family members and relatives of such persons, provided that those family members and relatives were not themselves directly or indirectly engaging in prohibited activities.
In response to (c), the emergency measures regulations and the emergency economic measures order were not retroactive. They were effective only between February 15 and February 23.
The RCMP issued a statement indicating that the list it had provided to financial institutions focused on individuals who were influencers in the illegal protest in Ottawa and owners and/or drivers of vehicles who did not want to leave the area impacted by the protest; and that it did not provide a list of donors to financial institutions.

Question No. 362—
Mr. Dane Lloyd:
With regard to information provided to the Minister of Public Safety, including through his staff, about the police action taken related to the protests in Ottawa on February 18 and 19, 2022: (a) what are the details of all information which was provided to the minister related to the rules of engagement for the police forces in Ottawa on those days, including (i) who provided the information, (ii) the date and approximate time, if known, that the information was provided, (iii) an overview of the information, including any rules of engagement contained in the information; and (b) what are the details of all the information which was provided to the minister related to the authorization of force, both lethal and non-lethal, for the police forces in Ottawa on those days, including (i) who provided the information, (ii) the date and approximate time, if known, that the information was provided, (iii) an overview of the information, including what was known or decided related to the authorization of force?
Response
Ms. Pam Damoff (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety, Lib.):
Mr. Speaker, the operations of all police are fully independent, whether they be municipal, provincial, or federal.
This police independence is critical. The government may not attempt to influence an investigation in any way, or direct the conduct of specific police operations. Police independence, as qualified in a 1999 Supreme Court decision, Campbell and Shirose, was described as follows:
“While for certain purposes the commissioner of the RCMP reports to the solicitor general (now known as the public safety minister), the commissioner is not to be considered a servant or agent of the government while engaged in a criminal investigation. The commissioner is not subject to political direction. Like every other police officer similarly engaged, he is answerable to the law and, no doubt, to his conscience.”
Our government remains committed to ensuring that law enforcement officers have the resources they need to do their jobs and effectively address threats to public safety after years of cuts from the previous Conservative government.
From the outset, our government was focused on finding solutions that protected Canadians and affected communities and ensured the minimum risk of harm. This included consulting with officials and thoroughly assessing all federal tools and resources, including the possibility of invoking the Emergencies Act. The temporary authorities provided through the act remained in place only for the short time required to address this urgent risk to Canadians’ safety.
With regard to information provided to the Minister of Public Safety, including through his staff, about the police action taken related to the protests in Ottawa on February 18 and 19, 2022, in response to (a), no information was provided to the minister by either Public Safety Canada or the RCMP related to the rules of engagement for the police forces in Ottawa on those days.
In response to (b), no information was provided to the minister by either Public Safety Canada or the RCMP related to the authorization of force, either lethal or non-lethal, for the police forces in Ottawa on those days.

Question No. 363—
Mr. Dane Lloyd:
With regard to information provided to the Minister of Emergency Preparedness, including through his staff, about the police action taken related to the protests in Ottawa on February 18 and 19, 2022: (a) what are the details of all the information which was provided to the minister related to the rules of engagement for the police forces in Ottawa on those days, including (i) who provided the information, (ii) the date and approximate time, if known, that the information was provided, (iii) an overview of the information, including any rules of engagement contained in the information; and (b) what are the details of all the information which was provided to the minister related to the authorization of force, both lethal and non-lethal, for the police forces in Ottawa on those days, including (i) who provided the information, (ii) the date and approximate time, if known, that the information was provided, (iii) an overview of the information, including what was known or decided related to the authorization of force?
Response
Mr. Yasir Naqvi (Parliamentary Secretary to the President of the Queen’s Privy Council for Canada and Minister of Emergency Preparedness, Lib.):
Mr. Speaker, the operations of all police are fully independent, whether they be municipal, provincial, or federal.
This police independence is critical. The government may not attempt to influence in any way an investigation, or direct the conduct of specific police operations. Police independence, as qualified in a 1999 Supreme Court decision, Campbell and Shirose, was described as follows:
“While for certain purposes the commissioner of the RCMP reports to the solicitor general (now known as the public safety minister), the commissioner is not to be considered a servant or agent of the government while engaged in a criminal investigation. The commissioner is not subject to political direction. Like every other police officer similarly engaged, he is answerable to the law and, no doubt, to his conscience.”
Our government remains committed to ensuring that law enforcement officers have the resources they need to do their jobs and effectively address threats to public safety after years of cuts from the previous Conservative government.
From the outset our government was focused on finding solutions that protected Canadians and affected communities and ensured the minimum risk of harm. This included consulting with officials and thoroughly assessing all federal tools and resources, including the possibility of invoking the Emergencies Act. The temporary authorities provided through the act remained in place only for the short time required to address this urgent risk to Canadians’ safety.
With regard to information provided to the Minister of Public Safety, including through his staff, about the police action taken related to the protests in Ottawa on February 18 and 19, 2022, in response to (a), no information was provided to the minister by either Public Safety Canada or the RCMP related to the rules of engagement for the police forces in Ottawa on those days.
In response to (b), no information was provided to the minister by either Public Safety Canada or the RCMP related to the authorization of force, either lethal or non-lethal, for the police forces in Ottawa on those days.

Question No. 364—
Mr. Dane Lloyd:
With regard to the information provided to the Prime Minister, including through his staff, about the police action taken related to the protests in Ottawa on February 18 and 19, 2022: (a) what are the details of all the information which was provided to the Prime Minister related to the rules of engagement for the police forces in Ottawa on those days, including (i) who provided the information, (ii) the date and approximate time, if known, that the information was provided, (iii) an overview of the information, including any rules of engagement contained in the information; and (b) what are the details of all the information which was provided to the Prime Minister related to the authorization of force, both lethal and non-lethal, for the police forces in Ottawa on those days, including (i) who provided the information, (ii) the date and approximate time, if known, that the information was provided, (iii) an overview of the information, including what was known or decided related to the authorization of force?
Response
Ms. Pam Damoff (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety, Lib.):
Mr. Speaker, the operations of all police are fully independent, whether they be municipal, provincial, or federal.
This police independence is critical. The government may not attempt to influence an investigation in any way, or direct the conduct of specific police operations. Police independence, as qualified in a 1999 Supreme Court decision, Campbell and Shirose, was described as follows:
“While for certain purposes the commissioner of the RCMP reports to the solicitor general (now known as the public safety minister), the commissioner is not to be considered a servant or agent of the government while engaged in a criminal investigation. The commissioner is not subject to political direction. Like every other police officer similarly engaged, he is answerable to the law and, no doubt, to his conscience.”
Our government remains committed to ensuring that law enforcement officers have the resources they need to do their jobs and effectively address threats to public safety after years of cuts from the previous Conservative government.
From the outset, our government was focused on finding solutions that protected Canadians and affected communities and ensured the minimum risk of harm. This included consulting with officials and thoroughly assessing all federal tools and resources, including the possibility of invoking the Emergencies Act. The temporary authorities provided through the act remained in place only for the short time required to address this urgent risk to Canadians’ safety.
In response to (a), with regard to information provided to the Prime Minister, including through his staff, about the police action taken related to the protests in Ottawa on February 18 and 19, 2022, no information was provided to the Prime Minister by either Public Safety Canada or the RCMP related to the rules of engagement for the police forces in Ottawa on those days.
In response to (b), with regard to information provided to the Prime Minister, including through his staff, about the police action taken related to the protests in Ottawa on February 18 and 19, 2022, no information was provided to the Prime Minister by either Public Safety Canada or the RCMP related to the authorization of force, either lethal or non-lethal, for the police forces in Ottawa on those days.

Question No. 365—
Mr. Jeremy Patzer:
With regard to the Emergency Economic Measures Order: (a) which entities made a disclosure to the Commissioner of the Royal Canadian Mounted Police, under section 5, and, with respect to each entity, how many disclosures were made, broken down by (i) existence of property, under paragraph 5(a), (ii) transactions or proposed transactions, under paragraph 5(b); (b) which entities made a disclosure to the Director of the Canadian Security Intelligence Service, under section 5, and, with respect to each entity, how many disclosures were made, broken down by (i)existence of property, under paragraph 5(a), (ii) transactions or proposed transactions, under paragraph 5(b); (c) which institutions of the Government of Canada made a disclosure, under section 6, broken down by (i) institution making the disclosure, (ii) entity to which the disclosure was made, (iii) the nature of the information disclosed; and (d) were any charges laid in relation to breaches of the order and, if so, who was charged and for what offences?
Response
Ms. Pam Damoff (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety, Lib.):
Mr. Speaker, in response to (a), as per section 5 of the order, the Royal Canadian Mounted Police, RCMP, received disclosures from the following: banks established under Canada's Bank Act and regulated by the Office of the Superintendent of Financial Institutions, OSFI; co-operative credit societies, savings and credit unions and caisses populaires regulated by a provincial act and associations regulated by the Cooperative Credit Associations Act; entities authorized under provincial legislation to engage in the business of dealing in securities or to provide portfolio management or investment counselling services; and entities that perform any of the following payment functions: the provision or maintenance of an account that, in relation to an electronic funds transfer, is held on behalf of one or more end users; the holding of funds on behalf of an end user until they are withdrawn by the end user or transferred to another individual or entity; the initiation of an electronic funds transfer at the request of an end user; the authorization of an electronic funds transfer or the transmission, reception or facilitation of an instruction in relation to an electronic funds transfer, or the provision of clearing or settlement services.
In response to (a)(i) and (ii), the RCMP received information from a number of entities described in section 5 (a) and (b) of the order disclosed to the RCMP. This information was developed by those entities in a dynamic environment and, given the short period of time the Emergencies Act was in place, the information was received in an ad hoc manner, with no formal reporting mechanism established. As such, the information in the RCMP holdings may differ from information in other Government of Canada records, or numbers publicly disclosed by entities listed in part (a). The RCMP is currently evaluating information related to the invocation of the order and the mandated reporting. It would be premature to share preliminary data or additional information at this time, while analysis is ongoing to ensure accurate and fulsome reporting from the RCMP. The RCMP is committed to participating in the review of the Emergencies Act required by statute, and to ensuring that an authoritative common understanding of how the act was utilized is available.
In response to (b), given its mandate and specific operational requirements, the Canadian Security Intelligence Service, CSIS, does not generally disclose details related to operational activity.
In response to (c)(i), the RCMP made disclosures under section 6. The RCMP cannot provide information on other Government of Canada institutions’ disclosures.
In response to (c)(ii), the RCMP made disclosures to banks, the Canadian Bankers Association, the Investment Industry Regulatory Organization of Canada, the Canadian Securities Administrators, the Mutual Funds Dealers Association and credit unions.
In response to (c)(iii), the RCMP disclosed information on 57 entities, broken down into 18 individuals and 39 vehicles. As well, the RCMP identified and disseminated 170 Bitcoin wallet addresses as receiving funds linked to the HonkHonk Hodl crowdfunding campaign.
In response to (d), as there was no criminal enforcement mechanism under the emergency economic measures order, the RCMP did not lay any charges under the order.

Question No. 367—
Mr. Todd Doherty:
With regard to the events on February 17, 2022, near Houston, British Columbia, described by the Royal Canada Mounted Police as "a violent confrontation with employees of Coastal Gaslink", which also included a road blockade: (a) does the Marten Forest Service Road and the Coastal GasLink location near it meet the meaning of "infrastructure for the supply of utilities such as ... gas", for the purposes of paragraph (a) of the definition of "critical infrastructure" in section 1 of the Emergency Measures Regulations; (b) what are the details of the actions taken under the Emergency Measures Regulations to prevent, mitigate or respond to these acts or, if none, why were none taken; and (c) what are the details of the actions taken under the Emergency Economic Measures Order to prevent, mitigate or respond to these acts or, if none, why were none taken?
Response
Ms. Pam Damoff (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety, Lib.):
Mr. Speaker, in response to part (a) of the question, the RCMP considers that the Costal GasLink drill site would have met the definition of critical infrastructure set out in section 1 of the emergency measures regulations while they were in force, as a place or land on which infrastructure for the supply of utilities such as gas are located.
In response to part (b), no actions were taken under the emergency measures regulations to prevent, mitigate or respond to these acts. Existing authorities were sufficient. Given that an investigation is ongoing into the events, the RCMP will not comment further on this matter at this time.
In response to part (c), no actions were taken under the emergency economic measures order to prevent, mitigate or respond to these acts. Existing authorities were sufficient. Given that an investigation is ongoing into the events, the RCMP will not comment further on this matter at this time.

Question No. 370—
Mr. Ryan Williams:
With regard to the Canada Pension Plan's (CPP) investments in Russian state owned enterprises, or enterprises with significant ties to Vladimir Putin or the Russian oligarchy: (a) what enterprises are currently owned by the CPP, and what is the value of each investment; (b) has the government directed or advised the Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB) to divest such holdings, and, if so, what are the details including the date of the direction or advice; and (c) does the CPPIB have plans to eliminate all such holdings from their investment portfolio, and, if so, when will these holdings be eliminated?
Response
Hon. Chrystia Freeland (Deputy Prime Minister and Minister of Finance, Lib.):
Mr. Speaker, the CPPIB was set up by the federal, provincial and territorial governments to prudently invest surplus Canada pension plan funds. The CPPIB operates at arm’s length from Canadian governments.
Under current legislation and regulations, the government is not able to require the CPPIB to disclose its holdings in addition to the disclosure requirements to which CPPIB is subject under the Canada Pension Plan Investment Board Act. Federal and provincial governments also do not have the authority to cause the CPPIB to divest any holdings.

Question No. 371—
Mr. Ryan Williams:
With regard to the long term impact of using the Emergencies Act to freeze bank accounts of canadian citizens: has the Canada Deposit Insurance Company, the Bank of Canada, or the Department of Finance conducted any analysis on the potential impact of this measure on the long-term stability of Canadian banks, and, if so, what are the details, including the findings of the analysis?
Response
Hon. Chrystia Freeland (Deputy Prime Minister and Minister of Finance, Lib.):
Mr. Speaker, the emergency economic measures order was in effect for only a short period of time, and it only targeted designated persons participating in the illegal blockades and occupations. As at February 21, 2022, we are aware of enforcement action taken by the RCMP under the emergency economic measures order that resulted in the freezing of approximately 280 financial products, e.g., savings and chequing accounts, credit cards and lines of credit, for a total of approximately $7,900,000, including $3,800,000 from a payment processor.
Moreover, there is a statutory obligation pursuant to the access to basic banking regulations for banks to open retail deposit accounts for consumers. Therefore, banks must continue to open retail deposit accounts for any consumer subject to the exceptions in the regulations.
With regard to the Bank of Canada, a search of the records of the Bank of Canada did not produce any results.
With regard to the Canada Deposit Insurance Corporation, CDIC, a search of the records of the CDIC did not produce any results.

Question No. 374—
Mr. Eric Melillo:
With regard to the COVID-19 vaccination requirement for federal public servants: (a) how many employees of the Federal Economic Development Agency for Northern Ontario (FedNor) have been placed on administrative leave without pay as a result of not meeting the requirement; and (b) how many FedNor employees have had their employment terminated as a result of not meeting the requirement?
Response
Hon. Patty Hajdu (Minister of Indigenous Services and Minister responsible for the Federal Economic Development Agency for Northern Ontario, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to the COVID-19 vaccination requirement for federal public servants, information from the Federal Economic Development Agency for Northern Ontario is as follows: In response to (a), the answer is one; in response to (b), the answer is zero.

Question No. 375—
Mr. Dave MacKenzie:
With regard to the United Nations (UN) and the February 25, 2022, statement on Twitter from the Parliamentary Secretary to the Minister of Public Services and Procurement that "fundamental reforms at the UN are required": (a) what specific fundamental reforms is the government seeking at the UN; (b) what action, if any, has the government taken to start making the fundamental reforms; and (c) what is the timeline under which the government would like to see each reform in (a) enacted?
Response
Mr. Robert Oliphant (Parliamentary Secretary to the Minister of Foreign Affairs, Lib.):
Mr. Speaker, the following reflects a consolidated response approved on behalf of Global Affairs Canada ministers.
In response to (a), UN reform and redesign are and will continue to be priorities for Canada, as a strong, well-functioning UN system helps protect Canada’s national interests and values. We are committed to a more effective, efficient, relevant and accountable UN. This commitment is reflected in the Minister of Foreign Affairs’ and Minister of International Development’s mandate letters.
Canada supports efforts at the UN to promote better use of resources and find new and innovative ways of working and delivering its mandate more effectively, all with transparency and accountability to member states. Canada also supports effective and inclusive peace operations, conflict prevention, and peacebuilding.
In response to (b), key areas of focus have included governance reform at the executive boards and governing bodies of UN funds, programs and agencies; COVID-19 recovery efforts; financing for development; climate change; promoting national and local ownership for inclusive conflict prevention and peacebuilding; and humanitarian action. Advancing gender equality and protecting and promoting human rights are cross-cutting priorities.
With the UN development system, UNDS, entities, for instance, Canada continues to advocate for more joined-up and coordinated UN responses; greater coherence and integration across UN efforts in development, humanitarian and peacebuilding, the “triple nexus”; sharper results-based approaches and member state accountability, efficiency gains and reducing UNDS overlap and duplication; and innovative financing with links to sustainable development goals, SDG, financing.
Regarding internal management reform, Canada engages in discussions on ways to improve governance and management across the UN system. Sustained efforts include those undertaken through the Geneva Group, a group consisting of contributors to the UN, where Canada continues to advocate and press for efficiencies and cost-effectiveness while aligning resources to priorities. This includes, for example, improving hiring practices to recruit and retain a diverse, gender-balanced and rejuvenated workforce, as well as ensuring proper resourcing.
Canada supports UN Security Council, UNSC, reform and participates in initiatives that seek meaningful reform, including the annual intergovernmental negotiations on UNSC reform, which take place at the UN General Assembly. Canada is also a member of the Uniting for Consensus, UfC, group, a cross-regional group of UN member states that advocates for enhanced regional representation through expanding the council in the non-permanent category only, with the addition of longer-term seats, as well as new two-year seats. UfC does not support the expansion of permanent membership with veto privileges in the UNSC, nor changing the current permanent member configuration.
Canada also supports various initiatives that aim to increase the UNSC’s effectiveness and limit the use of the veto by permanent members, including as a signatory to the political declaration on suspension of veto powers in cases of mass atrocity, as well as the accountability, coherence and transparency group code of conduct. Additionally, Canada recently co-sponsored a new initiative that aims to convene a General Assembly debate immediately after a UNSC permanent member uses its veto on a draft resolution that is vital to the maintenance of international peace and security.
In response to (c), UN system reform is a continued, evolving, incremental process. The timeline for implementation of reforms as well as the pace of progress depend in most cases on intergovernmental processes, configuration of bodies or offices and concerted action of member states.

Question No. 378—
Mr. Pierre Poilievre:
With regard to the Output Based Pricing System (OBPS): (a) how much has the federal government collected from industry; and (b) how much has the federal government paid out under the OBPS in direct rebates to businesses (excluding project-based funding and corporate welfare grants) since it first came into effect?
Response
Hon. Steven Guilbeault (Minister of Environment and Climate Change, Lib.):
Mr. Speaker, in response to (a), pricing carbon pollution is widely recognized as the most efficient way to reduce greenhouse gas, GHG, emissions while driving innovation to provide consumers and businesses with low-carbon options. Canada’s approach to pricing carbon pollution provides flexibility for provinces and territories to implement a carbon pricing system that makes sense for their circumstances, provided that the system meets minimum stringency criteria to ensure that it is stringent, fair and efficient as defined in the federal benchmark.
The federal carbon pollution pricing system, the backstop, has two elements: a regulatory charge on fossil fuels and an output-based pricing system, OBPS, for industrial facilities. The federal OBPS is designed to minimize competitiveness and carbon leakage risks in emissions-intensive and trade-exposed industries.
The federal backstop applies in jurisdictions that request it or that do not have a carbon pricing system that aligns with the federal benchmark.
The fuel charge currently applies in Ontario, Manitoba, Yukon, Alberta, Saskatchewan, and Nunavut. The OBPS currently applies in Manitoba, Prince Edward Island, Yukon, Nunavut, and partially in Saskatchewan.
Under the federal approach, the OBPS is designed to put a price on the carbon pollution of large industrial facilities, while limiting the impacts of carbon pricing on their ability to compete in the Canadian market and abroad. Carbon costs can affect businesses that conduct activities that are emissions-intensive and highly internationally traded if they compete with similar businesses in countries that do not have carbon pricing in place. This approach minimizes the risk that businesses will move from Canada to jurisdictions that do not price carbon.
Instead of paying the fuel charge, an industrial facility in the OBPS faces a compliance obligation on the portion of emissions that exceed an annual limit. Covered facilities are required to provide compensation for GHG emissions that exceed an emissions limit and are issued surplus credits if their emissions are lower than the applicable emissions limit. Facilities can sell surplus credits or bank them for use in future years. The methods for providing compensation are one of the following or a combination of both: a) making an excess emissions charge payment electronically to the receiver general for Canada; and b) remitting compliance units, namely surplus credits, federal offset credits, or recognized units.
As of February 22, 2022, the Government of Canada had collected $396.2 million in excess emissions charge payments under the OBPS.
In response to (b), the Government of Canada has committed to return proceeds collected from the OBPS to jurisdictions of origin. Jurisdictions that have voluntarily adopted the OBPS, currently Prince Edward Island, Yukon and Nunavut, can opt for a direct transfer of proceeds collected. Proceeds collected in other backstop jurisdictions, current or past, including Ontario, New Brunswick, Manitoba and Saskatchewan, will be returned through the two program streams of the OBPS proceeds fund.
The decarbonization incentive program, DIP, is a merit-based program that incentivizes the long-term decarbonization of Canada’s industrial sectors by supporting clean technology projects to reduce GHG emissions. Proceeds collected from most OBPS facilities will be returned via DIP to backstop jurisdictions.
The future electricity fund, FEF, stream is designed to support clean electricity projects and/or programs. Proceeds collected from OBPS-covered electricity-generating facilities, i.e., utilities, are expected to be returned through funding agreements with governments of backstop jurisdictions. An open call for project proposals is not anticipated under FEF.
Environment and Climate Change Canada, ECCC, launched the OBPS proceeds fund on February 14, 2022, to return proceeds collected for the 2019 compliance period, approximately $161 million, and those collected in future years, amounts to be confirmed. The DIP stream of the OBPS proceeds fund is currently accepting project proposals that would reduce emissions across Canada’s industrial sectors. ECCC has also engaged with the governments of backstop jurisdictions to initiate negotiations of the bilateral funding agreements under FEF. Given the recent launch of the OBPS proceeds fund, ECCC has not yet returned any proceeds collected from the OBPS

Question No. 381—
Mr. Bob Zimmer:
With regard to the estimated $1,235.4 millions in overpayments of income benefit payments by the government listed on page 147 of the 2021 Public Accounts of Canada, Volume I: (a) what is the breakdown of the estimated overpayments by income support program, including, for each program, the (i) dollar value of overpayments, (ii) number of Canadians who received overpayments; and (b) what are the comparative statistics for each item in (a), broken down by fiscal year since 2016-17?
Response
Ms. Ya’ara Saks (Parliamentary Secretary to the Minister of Families, Children and Social Development, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to payment accuracy figures included in note 10 of the employment insurance operating account financial statements, the payment accuracy information shared in the 2021 public accounts of Canada and included in note 10 of the financial statement represents an estimate of “potential” over/under payments, not actual established overpayments that are being collected. This note is included in the financial statements to provide users with an overview of the operations of the programs and a measure of accuracy of the benefit payments. Specifically, it should be noted that using a monetary unit sampling, MUS, methodology, the EI payment accuracy review program, PAAR, estimates the accuracy of EI benefit payments. The quality services division reviews several hundred files each year to identify undetected errors that could result in possible mispayments, which are either underpayment or overpayment. Based on the sampling method, MUS, and the observance and distribution of the mispayments across the sample, various statistics are generated for the primary goal of testing whether mispayments are below the 5% tolerance limit, with 95% accuracy set as the service standard.
In response to (a), the EI PAAR sample, or the number of files to be reviewed, is established in a manner to estimate mispayments at the overall program level. It does not include sufficient number of items for each subtype, i.e., income support program. As such, these figures are not available.
In response to (i), the actual recorded amounts are disclosed in note 3 of the audited employment insurance operating account financial statements.
The supplementary statement is in section 4, “Consolidated accounts as at March 31”, volume I, “Public Accounts of Canada 2021”, receiver general for Canada, PSPC, Canada.ca: https://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/recgen/cpc-pac/2021/vol1/s4/es-ss-eng.html.
In response to (ii), the amount recorded as overpayments in the financial statements is $754 million and is based on actuals and estimated accruals. This represents potentially 388,000 claimants.
In response to (b), as indicated in the response to question (a), the EI PAAR sample is not large enough to provide this data.

Question No. 382—
Ms. Leslyn Lewis:
With regard to the government's action following the Russian invasion of Ukraine: (a) what specific action, if any, is the government planning to take, in response to the invasion, to increase the output capacity of Canadian oil and gas so that Canada doesn't have to rely on foreign oil and gas; (b) what specific action, if any, is the Minister of Natural Resources taking to expedite the approval and construction of pipelines so that Canada doesn't have to rely on foreign oil and gas; and (c) if no specific action is being taken related to (a) or (b), why is the government favouring foreign oil and gas over Canadian oil and gas?
Response
Hon. Jonathan Wilkinson (Minister of Natural Resources, Lib.):
Mr. Speaker, on February 28, 2022, in response to Russia’s invasion of Ukraine, the Government of Canada acted decisively to ban the import of crude oil and petroleum products from Russia. Canada produces more oil than required to meet its domestic refining needs. Although Canada does still import oil for certain regional needs, since 2019 there have been no imports of crude oil from Russia. This new ban will ensure that Canada will continue not to import any crude oil from Russia going forward. During the IEA ministerial on March 24, 2022, Canada announced the incremental increase in its oil and gas production of up to 300,000 barrels per day, including 200,000 barrels per day of oil and up to 100,000 barrels of oil equivalent per day of natural gas, by the end of 2022. Most of this additional production is the result of producers bringing forward planned production from 2023. This comes in the context of a release of 30.225 million barrels by the U.S. from its strategic petroleum reserve earlier this month, which was followed by a March 31, 2022, announcement by the President of the United States of another 180 million barrels over the next six months.
In August 2019, the Government of Canada announced the coming into force of the new Impact Assessment Act and the Canada Energy Regulator Act: https://www.canada.ca/en/impact-assessment-agency/news/2019/08/better-rules-for-impact-assessments-come-into-effect-this-month.html. The better rules and regulations outlined in these acts have been implemented to give companies and investors more clarity and certainty, and to ensure good projects can move forward in a timely way. These acts will continue to build public confidence by ensuring that federal decisions made about pipelines, mines, and hydro dams are guided by science, indigenous knowledge, and other evidence.
The Government of Canada remains committed to completing projects currently under way in the proper manner, including the Trans Mountain pipeline expansion project, TMX. Once complete, pipeline capacity will increase from the current 300,000 barrels per day to 890,000 barrels per day. The project is 50% complete and is expected to be in service by late 2023. In addition, to enhance market access for Canadian natural gas, the Government of Canada approved three significant expansion projects on the Nova Gas Transmission Limited, NGTL, system since 2020, known as the NGTL 2021, north corridor, and Edson mainline expansions. Last, Enbridge’s Line 3 replacement project has now been completed and is in service on both sides of the border. This is another vital energy infrastructure that will strengthen continental energy security, while improving safety performance, increasing indigenous involvement, and enhancing economic benefits on both sides of the border.
The Government of Canada remains engaged with key international partners, such as Germany and the U.S., on a bilateral basis and in multilateral forums, including the IEA, on providing support in the medium to long term on stabilizing energy markets and the transition to clean energy.
In 2021, the Canada-Germany energy partnership was concluded. The purpose of the energy partnership is to advance engagement on the energy transformation through exchanges on policy, best practices and technologies, as well as through co-operative activities and projects focused on five key areas: energy policy, planning and regulations; resilient electricity systems that can integrate high levels of renewables; energy efficiency; sector coupling and low-carbon fuels; and innovation and applied research.
Under the partnership, Canada and Germany are working together to leverage Germany’s appetite for hydrogen and its efforts to abate sectors. Canada and Germany look to deepen and focus their collaborative work through our energy partnership, particularly in light of the Ukraine invasion and the desire for Canada to contribute to German energy security.
Bilateral work with Germany will draw from, and align with, the work being done under the Canada-EU energy security/green transition and LNG working group. The energy partnership is building a foundation for medium-term exports of responsibly produced LNG and hydrogen. Critical minerals will be added to the energy partnership action plan, in keeping with the Prime Minister and the Chancellor of Germany’s announcement on March 9, 2022, of a new bilateral dialogue on mineral security.

Question No. 385—
Ms. Laurel Collins:
With regard to the Create the Path Table, formerly known as the Market Crisis Joint Working Group, led by Natural Resources Canada, since its inception: (a) what is the membership of this working group as of January 31, 2022; (b) how many meetings have been held; (c) what were the dates of the meetings in (b); (d) who was in attendance at each meeting in (b); (e) what were the topics discussed at each meeting in (b); and (f) what were the agreed-upon action items from each meeting in (b)?
Response
Hon. Jonathan Wilkinson (Minister of Natural Resources, Lib.):
Mr. Speaker, NRCan has never established or led a working group related to Question No. 385.

Question No. 393—
Mr. Rob Moore:
With regard to the government's response to the 2020-2021 Annual Report from the Office of the Information Commissioner of Canada, and broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity that is subject to the act: (a) what specific action has been taken to abide by the statement from the commissioner who, on page 16 of the report, in reference to the 30-day time limit required by law, states that "The downplaying or tolerance of invalid extensions and delays must end"; (b) on what date was each action in (a) taken; (c) what specific action has been taken to address each of the other concerns raised by the commissioner in the report, broken down by each concern; and (d) on what date was each action in (c) taken?
Response
Mr. Greg Fergus (Parliamentary Secretary to the Prime Minister and to the President of the Treasury Board, Lib.):
Mr. Speaker, the Government of Canada is committed to ensuring that the access to information process supports the transparency and accountability of Canadian federal institutions.
The Treasury Board of Canada Secretariat, TBS, welcomes the Information Commissioner’s observations and recommendations on how the government can continue to ensure that the right of access to information for Canadians is upheld. TBS continues to work with institutions to support and share guidance, best practices, and operational solutions to help them overcome operational challenges.
The length of extensions that are taken by institutions is assessed on a case-by-case basis wherein the volume and complexity of the information for the specific request are taken into consideration. This includes time extension requirements to consult with other government institutions and/or with third parties. In addition, institutions are required to inform the Office of the Information Commissioner, OIC, when extending the initial request reply period beyond an additional 30 days. There also exists a recourse mechanism whereby a requester who feels that the extension is unreasonable may file a complaint with the OIC.
The government has made significant improvements to access to information over the years. Recent amendments to the Access to Information Act have increased government openness and transparency by requiring the online publication of more government information. In addition, summaries of completed access to information requests are currently published every 30 days on the Open Government portal and removed after a period of two years. TBS is working on extending the retention of these summaries beyond two years.
The Government of Canada remains focused on improving the systems that support access to information and privacy requests, helping institutions to address outstanding requests and continually improving ATI program performance. In budget 2021, the government invested $12.8 million to support further improvements to the online access to information and personal information request service, to accelerate the proactive release of information to Canadians, and to support completion of the Access to Information Act review.
This review is an opportunity to explore how new tools and approaches could improve efficiency and make information more open and accessible to Canadians. The review will further examine the legislative framework, identify improvements to proactive disclosure to make information openly available, and assess processes and systems to improve service and reduce delays.
A list of key actions, implemented, planned or under way, to improve access to information and transparency is available at https://www.canada.ca/en/treasury-board-secretariat/services/access-information-privacy/reviewing-access-information/the-review-process/key-actions-access-information.html.

Question no 357 —
Mme Louise Chabot:
En ce qui concerne la Loi sur le cannabis: a) quels sont les détails des consultations effectuées par Santé Canada sur la production de cannabis à des fins médicales, y compris les (i) lignes directrices, (ii) résultats et analyses, (iii) notes de préparation; b) quels sont les détails de la révision de la Loi sur le cannabis, y compris les (i) résultats d’examen de la loi par le ministre responsable qui devait s’effectuer au plus tard le 17 octobre 2021, (ii) notes d'information?
Response
M. Adam van Koeverden (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé et de la ministre des Sports, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse au point a) de la question, du 8 mars au 7 mai 2021, Santé Canada, ou SC, a consulté les Canadiens et les Canadiennes au sujet d’une version provisoire d’un document d’orientation sur les facteurs que le Ministère pourrait prendre en compte au moment d’exercer les pouvoirs qui lui sont conférés par le règlement sur le cannabis pour refuser, renouveler, modifier ou révoquer une inscription pour la production personnelle à domicile, ou à titre de personne désignée, de cannabis à des fins médicales.
La consultation s’est terminée depuis. Santé Canada a reçu 677 réponses par courriel et par l’intermédiaire d’un questionnaire en ligne. Le ministère analyse ces renseignements et travaille à l’élaboration d’un rapport résumant les commentaires formulés lors de la consultation ainsi que d’une version définitive du document d’orientation, qui seront tous deux publiés sur le site Web de Santé Canada.
En réponse au point a)(i) de la question, comme l’indique l’article 151.1 de la Loi sur le cannabis, la ministre de la Santé doit veiller à ce que la Loi et son application fassent l’objet d’un examen dans les trois années suivant l’entrée en vigueur de la Loi, c’est-à-dire après le 17 octobre 2021, et à ce qu’un rapport sur cet examen, notamment toute conclusion ou recommandation qui en découle, soit présenté devant chaque chambre du Parlement au plus tard 18 mois après le début de l’examen.
Comme le prévoit la Loi, l’examen législatif doit considérer les répercussions sur la santé publique, notamment sur la santé et les habitudes de consommation des jeunes à l’égard de l’usage de cannabis, celles du cannabis sur les Autochtones et sur les collectivités autochtones, et celles de la culture de plantes de cannabis dans une maison d’habitation.
Le gouvernement s’est engagé à mettre en place un processus crédible et fondé sur des données probantes pour mener l’examen législatif, qui permettra d’évaluer les progrès réalisés en vue d’atteindre les objectifs de la Loi. Les préparatifs sont en cours pour le lancement de l’examen.
En réponse au point a)(ii), on peut consulter le document 21-111407-100 M2M pour approbation – Préparation de l’examen législatif de la Loi sur le cannabis.

Question no 361 —
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne le gel des comptes bancaires en lien avec le Décret sur les mesures économiques d'urgence DORS/2022-22: a) quels critères précis ont servi à déterminer les comptes bancaires qui ont été gelés; b) des mesures ont-elles été prises pour ne pas geler les comptes bancaires des membres de la famille et des proches des manifestants uniquement en raison de leur lien avec les manifestants et, le cas échéant, quels sont les détails de ces mesures; c) quelles mesures ont été prises pour ne pas geler les comptes bancaires des personnes qui ont soutenu financièrement les manifestations lorsqu’elles étaient encore légales?
Response
L’hon. Chrystia Freeland (vice-première ministre et ministre des Finances, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse au point a) de la question, les fournisseurs de services financiers étaient chargés de mettre en œuvre les mesures contenues dans le Décret sur les mesures économiques d’urgence, notamment de cesser de fournir des services financiers aux personnes qui se livraient directement ou indirectement à des activités interdites par le Règlement sur les mesures d’urgence.
Ni le Décret ni le Règlement n'obligeaient les fournisseurs de services financiers à informer le ministère des Finances, ou tout autre ministère ou organisme fédéral, des critères précis qu'ils utilisaient pour déterminer quels comptes bancaires étaient gelés.
La GRC a publié une déclaration indiquant que, bien qu'il incombait aux institutions financières de prendre la décision de geler les comptes, la GRC a travaillé avec diligence avec les forces de l'ordre et les partenaires fédéraux pour divulguer les informations pertinentes des personnes et des entreprises soupçonnées d'implication dans des actes illégaux. La liste qui a été fournie aux institutions financières comprenait l'identité des personnes ayant agi comme influenceurs lors des manifestations illégales à Ottawa, ainsi que l’identité de propriétaires ou de conducteurs de véhicules qui refusaient de quitter le secteur touché par les manifestations.
En réponse au point b) de la question, le Décret sur les mesures économiques d’urgence obligeait les fournisseurs de services financiers à cesser de fournir des services financiers aux personnes qui se livraient directement ou indirectement à des activités interdites par le Règlement sur les mesures d’urgence.
Cette obligation ne s'appliquait pas aux membres de la famille et aux proches de ces personnes, à condition que ces membres de la famille et ces proches ne se livraient pas eux-mêmes directement ou indirectement à des activités interdites.
En réponse au point c) de la question, le Règlement sur les mesures d’urgence et le Décret sur les mesures économiques d’urgence n’étaient pas rétroactifs. Ils n'ont été effectifs qu'entre le 15 février et le 23 février.
La GRC a publié une déclaration indiquant que la liste qu'elle avait fournie aux institutions financières comprenait l'identité des personnes ayant agi comme influenceurs lors des manifestations illégales à Ottawa, ainsi que l’identité de propriétaires ou de conducteurs de véhicules qui refusaient de quitter le secteur touché par les manifestations, et qu’elle n'a pas fourni de liste de donateurs aux institutions financières.

Question no 362 —
M. Dane Lloyd:
En ce qui concerne l’information fournie au ministre de la Sécurité publique, y compris par l’entremise de son personnel, à propos de l’intervention policière liée aux manifestations les 18 et 19 février 2022, à Ottawa: a) quels sont les détails de tout renseignement fourni au ministre à l’égard des règles d’engagement des forces policières présentes à Ottawa ces jours-là, y compris (i) qui a fourni l’information, (ii) la date et l’heure approximative, si possible, auxquelles l’information a été fournie, (iii) un résumé de l’information, y compris toute règle d’engagement communiquée; b) quels sont les détails de tout renseignement fourni au ministre en ce qui a trait à l’autorisation du recours à la force, létale et non létale, pour les forces policières présentes à Ottawa ces jours-là, y compris (i) qui a fourni l’information, (ii) la date et l’heure approximative, si possible, auxquelles l’information a été fournie, (iii) un résumé de l’information, y compris les faits connus ou les décisions prises concernant l’autorisation du recours à la force?
Response
Mme Pam Damoff (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Lib.):
Monsieur le Président, les activités de tous les services de police sont entièrement indépendantes, qu’elles soient municipales, provinciales ou fédérales.
L’indépendance de la police est essentielle. Le gouvernement ne peut d’aucune façon tenter d’influencer une enquête ou de diriger la conduite d’opérations policières précises. L’indépendance de la police, telle que définie dans une décision de la Cour suprême de 1999, dans l’arrêt Campbell et Shirose, a été décrite comme telle:
« Bien qu’à certaines fins, le commissaire de la GRC relève du solliciteur général, maintenant connu sous le nom de ministre de la Sécurité publique, il ne devrait pas être considéré comme un fonctionnaire ou un agent du gouvernement dans le cadre d’une enquête criminelle. Comme tous les autres policiers qui ont pris le même engagement, le commissaire n’est pas soumis à des directives politiques. Il est redevable à la loi et, sans doute, à sa conscience. »
Le gouvernement demeure déterminé à veiller à ce que les organismes d’application de la loi disposent des ressources dont ils ont besoin pour faire leur travail et s’attaquer efficacement aux menaces à la sécurité publique après des années de compressions budgétaires du gouvernement conservateur.
Dès le départ, notre gouvernement s’est efforcé de trouver des solutions qui protègent les Canadiens, qui touchent les collectivités et qui réduisent au minimum les risques de préjudice. Cela comprenait la consultation des fonctionnaires et l’évaluation approfondie de tous les outils et ressources fédéraux, y compris la possibilité d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence. Les pouvoirs temporaires conférés par la Loi ne sont demeurés en place que pour aussi peu de temps qu’il était nécessaire pour faire face à ce risque urgent pour la sécurité des Canadiens.
En ce qui concerne l’information fournie au ministre de la Sécurité publique, y compris par l’intermédiaire de son personnel, au sujet des mesures prises par la police relativement aux manifestations qui ont eu lieu à Ottawa les 18 et 19 février 2022: en réponse au point a) de la question, Sécurité publique Canada n’a fourni aucune information concernant les règles d’engagement des forces de police à Ottawa ces jours-là; et, en réponse au point b) de la question, Sécurité publique Canada n’a fourni au ministre aucune information concernant l’autorisation de recours à la force, autant létale que non létale, pour les forces de police à Ottawa ces jours-là.
En ce qui concerne l’information fournie au ministre de la Sécurité publique, y compris par l’intermédiaire de son personnel, au sujet des mesures prises par la police relativement aux manifestations qui ont eu lieu à Ottawa les 18 et 19 février 2022: en réponse au point a) de la question, la GRC n’a fourni aucune information concernant les règles d’engagement des forces de police à Ottawa ces jours-là; et, en réponse au point b) de la question, la GRC n’a fourni au ministre aucune information concernant l’autorisation de recours à la force, autant létale que non létale, pour les forces de police à Ottawa ces jours-là.

Question no 363 —
M. Dane Lloyd:
En ce qui concerne l’information fournie au ministre de la Protection civile, y compris par l’entremise de son personnel, à propos de l’intervention policière liée aux manifestations les 18 et 19 février 2022, à Ottawa: a) quels sont les détails de tout renseignement fourni au ministre à l'égard des règles d’engagement des forces policières présentes à Ottawa ces jours-là, y compris (i) qui a fourni l’information, (ii) la date et l’heure approximative, si possible, auxquelles l’information a été fournie, (iii) un résumé de l’information, y compris toute règle d’engagement communiquée; (b) quels sont les détails de tout renseignement fourni au ministre en ce qui a trait à l’autorisation du recours à la force, létale ou non létale, pour les forces policières présentes à Ottawa ces jours-là, y compris (i) qui a fourni l’information, (ii) la date et l’heure approximative, si possible, auxquelles l’information a été fournie, (iii) un résumé de l’information, y compris les faits connus ou les décisions prises concernant l'autorisation du recours à la force?
Response
M. Yasir Naqvi (secrétaire parlementaire du président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre de la Protection civile, Lib.):
Monsieur le Président, les activités de tous les services de police sont entièrement indépendantes, qu’elles soient municipales, provinciales ou fédérales.
L’indépendance de la police est essentielle. Le gouvernement ne peut d’aucune façon tenter d’influencer une enquête ou de diriger la conduite d’opérations policières précises. L’indépendance de la police, telle que définie dans une décision de la Cour suprême de 1999, dans l’arrêt Campbell et Shirose, a été décrite comme telle:
« Bien qu’à certaines fins, le commissaire de la GRC relève du solliciteur général, maintenant connu sous le nom de ministre de la Sécurité publique, il ne devrait pas être considéré comme un fonctionnaire ou un agent du gouvernement dans le cadre d’une enquête criminelle. Comme tous les autres policiers qui ont pris le même engagement, le commissaire n’est pas soumis à des directives politiques. Il est redevable à la loi et, sans doute, à sa conscience. »
Le gouvernement demeure déterminé à veiller à ce que les organismes d’application de la loi disposent des ressources dont ils ont besoin pour faire leur travail et s’attaquer efficacement aux menaces à la sécurité publique après des années de compressions budgétaires du gouvernement conservateur.
Dès le départ, notre gouvernement s’est efforcé de trouver des solutions qui protègent les Canadiens, qui touchent les collectivités et qui réduisent au minimum les risques de préjudice. Cela comprenait la consultation des fonctionnaires et l’évaluation approfondie de tous les outils et ressources fédéraux, y compris la possibilité d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence. Les pouvoirs temporaires conférés par la Loi ne sont demeurés en place que pour aussi peu de temps qu’il était nécessaire pour faire face à ce risque urgent pour la sécurité des Canadiens.
En ce qui concerne l’information fournie au ministre de la Protection civile, y compris par l’intermédiaire de son personnel, au sujet des mesures policières prises relativement aux manifestations qui ont eu lieu à Ottawa les 18 et 19 février 2022: en réponse au point a) de la question, aucune information n’a été fournie au ministre par Sécurité publique Canada concernant les règles d’engagement des forces de police à Ottawa ces jours-là; et, en réponse au point b) de la question, Sécurité publique Canada n’a fourni au ministre aucune information concernant l’autorisation du recours à la force, autant létale que non létale, pour les forces de police à Ottawa ces jours-là.
En ce qui concerne l’information fournie au ministre de la Protection civile, y compris par l’intermédiaire de son personnel, au sujet des mesures policières prises relativement aux manifestations qui ont eu lieu à Ottawa les 18 et 19 février 2022: en réponse au point a) de la question, aucune information n’a été fournie au ministre par la GRC concernant les règles d’engagement des forces de police à Ottawa ces jours-là; et, en réponse au point b) de la question, la GRC n’a fourni au ministre aucune information concernant l’autorisation du recours à la force, autant létale que non létale, pour les forces de police à Ottawa ces jours-là.

Question no 364 —
M. Dane Lloyd:
En ce qui concerne l’information fournie au premier ministre, y compris par l’entremise de son personnel, à propos de l’intervention policière liée aux manifestations les 18 et 19 février 2022, à Ottawa: a) quels sont les détails de tout renseignement fourni au premier ministre à l'égard des règles d’engagement des forces policières présentes à Ottawa ces jours-là, y compris (i) qui a fourni l’information, (ii) la date et l’heure approximative, si possible, auxquelles l’information a été fournie, (iii) un résumé de l’information, y compris toute règle d'engagement communiquée; b) quels sont les détails de tout renseignement fourni au premier ministre en ce qui a trait à l’autorisation du recours à la force, létale ou non létale, pour les forces policières présentes à Ottawa ces jours-là, y compris (i) qui a fourni l’information, (ii) la date et l’heure approximatives, si possible, auxquelles l’information a été fournie, (iii) un résumé de l’information, y compris les faits connus ou les décisions prises concernant l’autorisation du recours à la force?
Response
Mme Pam Damoff (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Lib.):
Monsieur le Président, les activités de tous les services de police sont entièrement indépendantes, qu’elles soient municipales, provinciales ou fédérales.
L’indépendance de la police est essentielle. Le gouvernement ne peut d’aucune façon tenter d’influencer une enquête ou de diriger la conduite d’opérations policières précises. L’indépendance de la police, telle que définie dans une décision de la Cour suprême de 1999, dans l’arrêt Campbell et Shirose, a été décrite comme telle:
« Bien qu’à certaines fins, le commissaire de la GRC relève du solliciteur général, maintenant connu sous le nom de ministre de la Sécurité publique, il ne devrait pas être considéré comme un fonctionnaire ou un agent du gouvernement dans le cadre d’une enquête criminelle. Comme tous les autres policiers qui ont pris le même engagement, le commissaire n’est pas soumis à des directives politiques. Il est redevable à la loi et, sans doute, à sa conscience. »
Le gouvernement demeure déterminé à veiller à ce que les organismes d’application de la loi disposent des ressources dont ils ont besoin pour faire leur travail et s’attaquer efficacement aux menaces à la sécurité publique après des années de compressions budgétaires du gouvernement conservateur.
Dès le départ, notre gouvernement s’est efforcé de trouver des solutions qui protègent les Canadiens, qui touchent les collectivités et qui réduisent au minimum les risques de préjudice. Cela comprenait la consultation des fonctionnaires et l’évaluation approfondie de tous les outils et ressources fédéraux, y compris la possibilité d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence. Les pouvoirs temporaires conférés par la Loi ne sont demeurés en place que pour aussi peu de temps qu’il était nécessaire pour faire face à ce risque urgent pour la sécurité des Canadiens.
En ce qui concerne l’information fournie au premier ministre, y compris par l’entremise de son personnel, au sujet des mesures prises par la police relativement aux manifestions qui ont eu lieu à Ottawa les 18 et 19 février 2022: en réponse au point a) de la question, aucune information n’a été fournie au premier ministre par Sécurité publique Canada concernant les règles d’engagement des forces de police à Ottawa ces jours-là; et, en réponse au point b) de la question, Sécurité publique Canada n’a fourni au premier ministre aucune information concernant l’autorisation du recours à la force, autant létale que non létale, pour les forces de police à Ottawa ces jours-là.
En ce qui concerne l’information fournie au premier ministre, y compris par l’entremise de son personnel, au sujet des mesures prises par la police relativement aux manifestions qui ont eu lieu à Ottawa les 18 et 19 février 2022: en réponse au point a) de la question, aucune information n’a été fournie au premier ministre par la GRC concernant les règles d’engagement des forces de police à Ottawa ces jours-là; et, en réponse au point b) de la question, la GRC n’a fourni au premier ministre aucune information concernant l’autorisation du recours à la force, autant létale que non létale, pour les forces de police à Ottawa ces jours-là.

Question no 365 —
M. Jeremy Patzer:
En ce qui concerne le Décret sur les mesures économiques d’urgence: a) quelles entités ont fait une communication au commissaire de la Gendarmerie royale du Canada conformément à l’article 5 et, en ce qui concerne chaque entité, combien de communications ont été faites, ventilées par (i) l'existence de biens en sa possession ou sous son contrôle, en vertu de l’alinéa 5a), (ii) toute transaction, réelle ou projetée, en vertu de l’alinéa 5b); b) quelles entités ont fait une communication au directeur du Service canadien du renseignement de sécurité conformément à l’article 5 et, en ce qui concerne chaque entité, combien de communications ont été faites, ventilées par (i) l'existence de biens en sa possession ou sous son contrôle, en vertu de l’alinéa 5a), (ii) toute transaction, réelle ou projetée, en vertu de l’alinéa 5b); c) quelles institutions du gouvernement du Canada ont fait une communication conformément à l’article 6, ventilées par (i) l’institution qui a fait la communication, (ii) l’entité à laquelle la communication a été faite, (iii) la nature de l’information communiquée; d) des accusations ont-elles été portées concernant des violations du décret et, le cas échéant, qui a été accusé et pour quelles violations?
Response
Mme Pam Damoff (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Lib.):
Monsieur le Président, compte tenu de son mandat et de ses exigences opérationnelles précises, le Service canadien du renseignement de sécurité ne divulgue généralement pas de détails sur les activités opérationnelles. Pour ce qui est de la Gendarmerie royale du Canada, ou GRC, en réponse au paragraphe a) de la question, la GRC a reçu des communications de la part des entités suivantes conformément à l’article 5 du Décret: les banques établies en vertu de la Loi sur les banques du Canada et régies par le Bureau du surintendant des institutions financières; les coopératives de crédit, caisses d’épargne et de crédit et caisses populaires régies par une loi provinciale et les associations régies par la Loi sur les associations coopératives de crédit; et les entités autorisées en vertu de la législation provinciale à se livrer au commerce des valeurs mobilières ou à fournir des services de gestion de portefeuille ou des conseils en placement. La GRC a aussi reçu des communications de la part de toute entité exécutant l’une ou l’autre des fonctions suivantes: la fourniture ou la tenue d’un compte détenu au nom d’un ou de plusieurs utilisateurs finaux en vue d’un transfert électronique de fonds; la détention de fonds au nom d’un utilisateur final jusqu’à ce qu’ils soient retirés par celui-ci ou transférés à une personne physique ou à une entité; l’initiation d’un transfert électronique de fonds à la demande d’un utilisateur final; l’autorisation d’un transfert électronique de fonds ou la transmission, la réception ou la facilitation d’une instruction en vue d’un transfert électronique de fonds; ou la prestation de services de compensation ou de règlement.
Pour ce qui est de la ventilation demandée aux alinéas (i) et (ii), la GRC a reçu des informations d'un certain nombre d'entités décrites à l'article 5(a) et (b) de l'ordonnance divulguée à la GRC. Ces renseignements ont été élaborés par ces entités dans un environnement dynamique et, compte tenu de la courte période pendant laquelle la Loi sur les mesures d'urgence était en vigueur, les renseignements ont été reçus de façon ponctuelle, sans qu'aucun mécanisme de rapport officiel ne soit établi. Par conséquent, l'information contenue dans les fonds de la GRC peut différer de l'information contenue dans les autres dossiers du gouvernement du Canada ou des chiffres divulgués publiquement par les entités énumérées dans la partie a). La GRC évalue actuellement les informations relatives à l'invocation de l'ordonnance et aux rapports obligatoires. Il serait prématuré de partager des données préliminaires ou des informations supplémentaires pour le moment, alors que l'analyse est en cours pour assurer un rapport précis et complet de la GRC.
La GRC s'engage à participer à l'examen de la Loi sur les mesures d'urgence exigé par la loi et à veiller à ce qu'une compréhension commune faisant autorité de la façon dont la Loi a été utilisée soit disponible.
En réponse à l’alinéa (i) du paragraphe c), la GRC a communiqué des informations en vertu de l’article 6. La GRC ne peut pas fournir de renseignements sur d’autres institutions du gouvernement du Canada.
En réponse à l’alinéa (ii) du paragraphe c), la GRC a fait des communications aux banques, à l’Association des banquiers canadiens, à l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières, aux autorités canadiennes en valeurs mobilières, à l’Association canadienne des courtiers de fonds mutuels et aux coopératives de crédit.
En réponse à l’alinéa (iii) du paragraphe c), la GRC a communiqué des renseignements sur 57 entités, soit 18 individus et 39 véhicules. Elle a aussi recensé et communiqué les adresses liées à 170 portefeuilles de bitcoins ayant reçu des fonds en lien avec la campagne de socio financement HonkHonkHodl.
Finalement, en réponse au paragraphe d), comme le Décret sur les mesures économiques d’urgence ne prévoyait aucun mécanisme de répression criminelle, la GRC n’a pas déposé d’accusation en vertu de ce décret.

Question no 367 —
M. Todd Doherty:
En ce qui concerne les événements survenus le 17 février 2022 près de Houston, en Colombie-Britannique, décrits par la Gendarmerie royale du Canada comme une confrontation violente avec des employés de Coastal GasLink, et qui comprenaient en outre des barrages routiers: a) la route de service forestier Marten et l’emplacement de Coastal GasLink, à proximité, correspondent-ils à la définition des « infrastructures servant à la fourniture de services publics tels que ... le gaz » pour l’application de l’alinéa b) de la définition d’infrastructures essentielles de l’article 1 du Règlement sur les mesures d’urgences; b) quels sont les détails des mesures prises dans le cadre du Règlement sur les mesures d’urgences et visant à prévenir ou à atténuer ces actes ou à y répondre ou, si aucune mesure n’a été prise, pourquoi; c) quels sont les détails des mesures prises dans le cadre du Décret sur les mesures économiques d’urgence et visant à prévenir ou à atténuer ces actes ou à y répondre ou, si aucune mesure n’a été prise, pourquoi?
Response
Mme Pam Damoff (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse au paragraphe a) de la question, la Gendarmerie royale du Canada, ou GRC, considère que le site de forage de Coastal GasLink aurait répondu à la définition d’infrastructure essentielle énoncée à l’article 1 du Règlement sur les mesures d’urgence pendant qu’il était en vigueur, en tant qu’endroit ou terrain sur lequel sont situées des infrastructures servant à fournir des services publics, comme le gaz.
En réponse au paragraphe b), aucune mesure n’a été prise en vertu du Règlement sur les mesures d’urgence pour prévenir ou atténuer ces actes ou y répondre. Les autorisations existantes étaient suffisantes. Étant donné qu’une enquête est en cours sur les événements, la GRC ne commentera pas davantage cette affaire pour le moment.
En réponse au paragraphe c), aucune mesure n’a été prise en vertu du Décret sur les mesures économiques d’urgence pour prévenir ou atténuer ces actes ou y répondre. Les autorisations existantes étaient suffisantes. Étant donné qu’une enquête est en cours sur les événements, la GRC ne commentera pas davantage cette affaire pour le moment.

Question no 370 —
M. Ryan Williams:
En ce qui concerne les investissements du Régime de pensions du Canada (RPC) dans des entreprises d’État russes ou des entreprises ayant des liens importants avec Vladimir Poutine ou l’oligarchie russe: a) quelles entreprises appartiennent actuellement au RPC et quelle est la valeur de chaque investissement; b) le gouvernement a-t-il ordonné ou conseillé à l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC) de se départir de ces avoirs et, le cas échéant, quels sont les détails, y compris la date de l’ordre ou de l'avis; c) l’OIRPC a-t-il l’intention de se départir de tous ces avoirs dans son portefeuille d’investissements et, le cas échéant, quand s’en départira-t-il?
Response
L’hon. Chrystia Freeland (vice-première ministre et ministre des Finances, Lib.):
Monsieur le Président, l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, ou OIRPC, a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pour investir prudemment les fonds excédentaires du RPC. L’OIRPC fonctionne de manière indépendante des gouvernements canadiens.
En vertu des lois et règlements actuels, le gouvernement n’est pas en mesure d’exiger que l’OIRPC divulgue ses avoirs en plus des exigences de divulgation auxquelles l’OIRPC est soumis en vertu de la Loi sur l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada. Les gouvernements fédéral et provinciaux n’ont pas non plus le pouvoir d’obliger l’OIRPC à céder ses avoirs.

Question no 371 —
M. Ryan Williams:
En ce qui concerne l’incidence à long terme du recours à la Loi sur les mesures d’urgence pour geler les comptes bancaires de citoyens canadiens: la Société d’assurance-dépôts du Canada, la Banque du Canada ou le ministère des Finances ont-ils réalisé une analyse pour déterminer l’incidence potentielle de cette mesure sur la stabilité à long terme des banques canadiennes et, le cas échéant, quels sont les détails de cette analyse, y compris ses conclusions?
Response
L’hon. Chrystia Freeland (vice-première ministre et ministre des Finances, Lib.):
Monsieur le Président, le Décret sur les mesures économiques d’urgence n’a été en vigueur que pendant une courte période et n’a ciblé que les personnes désignées qui participaient aux barrages routiers et aux occupations illégales. En date du 21 février 2022, l’application du Décret sur les mesures économiques d’urgence par la Gendarmerie royale du Canada a entraîné à notre connaissance le gel d‘approximativement 280 produits financiers — comptes d’épargnes et comptes chèques, cartes de crédit et marges de crédit, par exemple — pour un total d’environ 7,9 millions de dollars, incluant le gel du compte d’un service de traitement de paiements d’une valeur de 3,8 millions de dollars.
De plus, le Règlement sur l’accès aux services bancaires de base oblige les banques à ouvrir des comptes de dépôt de détail aux consommateurs. Les banques doivent donc continuer à ouvrir des comptes de dépôt pour tous les consommateurs, sauf dans les circonstances prévues au Règlement.
Une recherche dans les dossiers de la Banque du Canada n’a relevé aucune occurrence.
Une recherche dans les dossiers de la Société d’assurance-dépôts du Canada n’a relevé aucune occurrence non plus.

Question no 374 —
M. Eric Melillo:
En ce qui concerne la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux contre la COVID-19: a) combien d’employés de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario (FedNor) ont été mis en congé administratif sans solde parce qu’ils ne satisfaisaient pas à cette exigence; b) combien d’employés de la FedNor ont été licenciés parce qu’ils ne satisfaisaient pas à cette exigence?
Response
L’hon. Patty Hajdu (ministre des Services aux Autochtones et ministre responsable de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux contre la COVID-19, les renseignements de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l'Ontario indiquent qu’un seul employé a été mis en congé administratif sans solde et qu’aucun employé n’a été licencié.

Question no 375 —
M. Dave MacKenzie:
En ce qui concerne l’Organisation des Nations Unies (ONU) et les propos que le secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement a publiés sur Twitter le 25 février 2022, voulant que « l’ONU nécessite des réformes fondamentales »: a) quelles sont précisément les réformes fondamentales que le gouvernement souhaite voir à l’ONU; b) quelles mesures le gouvernement a-t-il prises, le cas échéant, pour entamer les réformes fondamentales; c) quel est le délai dans lequel le gouvernement souhaiterait que chaque réforme décrite en a) soit adoptée?
Response
L’hon. Robert Oliphant (secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, Lib.):
Monsieur le Président, ce qui suit reflète la réponse consolidée approuvée au nom des ministres d’Affaires mondiales Canada.
En réponse à la partie a) de la question, la réforme et la réorganisation de l’Organisation des Nations unies, ou ONU, demeureront prioritaires pour le Canada, car un système onusien fort et efficace contribue à protéger les intérêts et les valeurs nationales du Canada. Nous sommes déterminés à rendre l’ONU plus efficace, efficiente, pertinente et responsable. Cet engagement est reflété dans les lettres de mandat de la ministre des Affaires étrangères et du ministre du Développement international.
Le Canada soutient les efforts déployés par l’ONU pour promouvoir une meilleure utilisation des ressources et trouver des moyens nouveaux et novateurs de travailler et de s’acquitter plus efficacement de son mandat, le tout dans la transparence et la responsabilité envers les États membres. Le Canada soutient également les opérations de paix efficaces et inclusives, la prévention des conflits et la consolidation de la paix.
Concernant la partie b) de la question, les principaux domaines d’intérêt ont compris: la réforme de la gouvernance au sein des conseils d’administration et des organes directeurs des fonds, programmes et organes de l’ONU; les efforts de redressement face à la COVID-19; le financement du développement; le changement climatique; la promotion de l’appropriation nationale et locale pour une prévention des conflits et une consolidation de la paix inclusives; ainsi que l’action humanitaire. La promotion de l’égalité des genres et la protection et la promotion des droits de la personne sont des priorités transversales.
En ce qui concerne les entités du Système des Nations unies pour le développement, ou SNUD, par exemple, le Canada continue de préconiser: des réponses davantage concertées et coordonnées de l’ONU; une plus grande cohérence et intégration des efforts de l’ONU en matière de développement, d’aide humanitaire et de consolidation de la paix, soit le « triple lien »; des approches plus précises axées sur les résultats et la responsabilisation des États membres, des gains d’efficacité et la réduction des chevauchements et des doubles emplois du SNUD; et un financement novateur lié au financement des Objectifs de développement durable.
En ce qui concerne la réforme de la gestion interne, le Canada prend part à des discussions sur les façons d’améliorer la gouvernance et la gestion dans l’ensemble du système onusien. Les efforts soutenus comprennent ceux entrepris par le Groupe de Genève, un groupe composé de contributeurs à l’ONU, où le Canada continue ses efforts de plaidoyer et ses pressions pour obtenir des gains d’efficacité et de rentabilité tout en alignant les ressources sur les priorités. Il s’agit, par exemple, d’améliorer les pratiques d’embauche afin de recruter et de conserver une main-d’œuvre diversifiée, équilibrée entre les genres et rajeunie, et d’assurer un ressourcement adéquat.
Le Canada appuie la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies, ou CSNU, et participe à des initiatives dont le but est d’obtenir une réforme concrète, notamment les négociations intergouvernementales annuelles sur la réforme du CSNU qui ont lieu à l’Assemblée générale des Nations unies. Le Canada est également membre du groupe « Unis pour le consensus », un groupe interrégional d’États membres qui préconise une représentation régionale accrue en élargissant le Conseil dans la catégorie des membres non permanents seulement, en ajoutant des sièges à plus long terme ainsi que de nouveaux sièges de deux ans. Ce groupe ne soutient pas l’expansion du statut de membre permanent avec droit de veto au sein du CSNU, ni le changement de la composition permanente actuelle.
Le Canada soutient également diverses initiatives visant à accroître l’efficacité du CSNU et à limiter l’utilisation du droit de veto par les membres permanents, y compris en tant que signataire de la Déclaration politique sur la suspension du droit de veto dans les cas d’atrocité de masse ainsi que du Code de conduite du groupe Responsabilité, cohérence et transparence. De plus, le Canada a récemment coparrainé une nouvelle initiative dans le but de convoquer un débat de l’Assemblée générale immédiatement après qu’un membre permanent du CSNU ait utilisé son droit de veto sur un projet de résolution qui est essentiel pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales.
Au sujet de la partie c) de la question, la réforme du système onusien est un processus continu, évolutif et progressif. Le calendrier de mise en œuvre des réformes ainsi que le rythme des progrès dépendent dans la plupart des cas des processus intergouvernementaux, de la configuration des organes ou des bureaux ainsi que de l’action concertée des États membres.

Question no 378 —
M. Pierre Poilievre:
En ce qui concerne le système de tarification fondé sur le rendement (STFR): a) quelles sommes le gouvernement fédéral a-t-il perçues de l’industrie; b) quelles sommes le gouvernement fédéral a-t-il versées en remises directes aux entreprises au titre du STFR depuis son entrée en vigueur (à l’exclusion du financement par projet et des subventions aux entreprises parasites)?
Response
L’hon. Steven Guilbeault (ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, la tarification de la pollution par le carbone est largement reconnue comme le moyen le plus efficace de réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en stimulant l’innovation pour offrir aux consommateurs et aux entreprises des options à faibles émissions de carbone. L’approche du Canada pour une tarification de la pollution par le carbone offre aux provinces et aux territoires la marge de manœuvre nécessaire pour mettre en œuvre un système de tarification du carbone adapté à leur situation, à condition que ce système réponde à des critères minimaux de rigueur afin de garantir qu’il est rigoureux, équitable et efficace, tel que défini dans le modèle fédéral.
Le système de tarification de la pollution par le carbone du gouvernement fédéral, le filet de sécurité, comporte deux éléments: une redevance réglementaire appliquée aux combustibles fossiles et un système de tarification fondé sur le rendement, ou STFR pour les installations industrielles. Le STFR fédéral est conçu de manière à réduire les risques liés à la compétitivité et aux fuites de carbone pour les industries à forte intensité d’émissions et exposées aux échanges commerciaux.
Le filet de sécurité fédéral s’applique aux provinces et aux territoires qui le demandent ou qui n’ont pas de système de tarification du carbone conforme au modèle fédéral.
La redevance sur les combustibles s’applique actuellement à l’Ontario, au Manitoba, au Yukon, à l’Alberta, à la Saskatchewan et au Nunavut. Le STFR s’applique pour sa part au Manitoba, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Yukon, au Nunavut, et partiellement à la Saskatchewan.
Dans le cadre de l’approche fédérale, le STFR est conçu pour mettre un prix sur la pollution par le carbone des grandes installations industrielles, tout en atténuant les effets de la tarification du carbone sur leur capacité de concurrencer sur le marché canadien et à l’étranger. Les coûts du carbone peuvent avoir une incidence sur les entreprises qui mènent des activités à forte intensité d’émissions et qui font l’objet d’échanges internationaux importants, si elles font concurrence à des entreprises semblables dans des pays n’ayant pas mis en place une tarification du carbone. Cette approche permet de réduire le risque que des entreprises quittent le Canada pour s’installer dans des pays qui ne fixent pas de prix à la pollution par le carbone.
Au lieu de verser la redevance sur les combustibles, une installation industrielle visée par le STFR aura une obligation de conformité pour la partie des émissions qui dépasse la limite annuelle. Les installations assujetties doivent verser compensation pour les émissions de gaz à effet de serre au-delà de la limite d’émissions applicable et reçoivent des crédits excédentaires si leurs émissions sont en deçà de la limite d’émissions applicable. Les installations peuvent vendre des crédits excédentaires ou en mettre en réserve pour les utiliser dans les années à venir. Les modes de versement de la compensation sont l’une ou une combinaison des deux méthodes suivantes: effectuer un paiement électronique de la redevance pour émissions excédentaires au receveur général du Canada; remettre des unités de conformité, à savoir des crédits excédentaires, des crédits compensatoires fédéraux ou des unités reconnues.
En date du 22 février 2022, le gouvernement du Canada avait perçu 396,2 millions de dollars en paiements de la redevance pour émissions excédentaires dans le cadre du STFR.
Concernant la partie b) de la question, le gouvernement du Canada s’est engagé à remettre les produits perçus dans le cadre du STFR aux administrations d’origine. Les administrations d’origine qui ont volontairement adopté le STFR, l’Île-du-Prince-Édouard, le Yukon et le Nunavut, peuvent choisir un transfert direct des produits perçus. Les produits recueillis dans les autres provinces et territoires assujettis au filet de sécurité, présentement ou dans le passé, notamment l’Ontario, le Nouveau-Brunswick, le Manitoba et la Saskatchewan, seront remis par le truchement du Fonds issu des produits du STFR dans le cadre de deux volets de programme:
Le Programme d’incitation à la décarbonisation, ou PID, est un programme fondé sur le mérite visant à encourager la décarbonisation à long terme des secteurs industriels du Canada en soutenant des projets de technologie propre pour réduire les émissions de GES. Les produits recueillis auprès de la majorité des installations assujetties au STFR seront retournés par le truchement du PID aux administrations assujetties au filet de sécurité fédéral.
Le Fonds pour l’électricité de l’avenir, ou FEA,: est un volet vise à soutenir les projets ou programmes d’électricité propre. Il est prévu que les produits recueillis auprès des installations de production d’électricité assujetties au STFR, c’est-à-dire les services publics, seront retournés par le biais d’ententes de financement avec les gouvernements des administrations assujetties au filet de sécurité fédéral. Un appel de propositions ouvert n’est pas prévu dans le cadre du FEA.
Environnement et Changement climatique Canada, ou ECCC, a lancé le Fonds issu des produits du STFR le 14 février 2022 pour remettre les produits prélevés pour la période de conformité de 2019, soit environ 161 millions de dollars, et ceux prélevés dans les années à venir, dont les montants sont à confirmer. Le volet du PID du Fonds issu des produits du STFR accepte présentement des propositions de projet qui visent à réduire davantage les émissions des secteurs industriels partout au Canada. ECCC a également communiqué avec les gouvernements assujettis au filet de sécurité fédéral afin de commencer les négociations des ententes de financement bilatérales dans le cadre du FEA. Compte tenu du lancement récent du Fonds issu des produits du STFR, ECCC n'a pas encore restitué les produits collectés dans le cadre du STFR.

Question no 381 —
M. Bob Zimmer:
En ce qui concerne les versements excédentaires de prestations de revenu par le gouvernement, estimés à 1 235,4 millions de dollars, comme mentionné à la page 150 du Volume I des Comptes publics du Canada 2021: a) quelle est la ventilation des versements excédentaires estimés par programme de soutien du revenu, en incluant, pour chaque programme, (i) la valeur en dollars des versements excédentaires, (ii) le nombre de Canadiens qui ont reçu des versements excédentaires; b) quelles sont les statistiques comparatives pour chaque élément en a), ventilées par exercice depuis 2016-2017?
Response
Mme Ya’ara Saks (secrétaire parlementaire de la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Lib.):
Monsieur le Président, l'information sur l'exactitude des paiements communiquée dans les Comptes publics du Canada 2021 et incluse dans la note 10 des états financiers représente une estimation des paiements excédentaires ou insuffisants « potentiels », et non des paiements excédentaires réels qui sont perçus. Cette note est incluse dans les états financiers pour donner aux utilisateurs un aperçu des opérations des programmes et une mesure de l'exactitude des paiements de prestations. Plus précisément, il convient de noter qu’en utilisant une méthodologie d’échantillonnage en unités monétaires, ou EUM, le Programme de Vérification de l’exactitude des paiements, ou VEP, de l’assurance-emploi estime l’exactitude des paiements de prestations d’assurance-emploi. La division des Services de la qualité examine plusieurs centaines de dossiers chaque année afin de repérer les erreurs non détectées qui entraînent de possibles paiements erronés, lesquels sont enregistrés comme des moins-payés ou des trop-payés. En fonction de la méthode EUM, ainsi que de l’observation et de la répartition des paiements erronés dans l’échantillon, diverses statistiques sont générées dans le but principal de vérifier si les paiements erronés sont inférieurs à la limite de tolérance de 5 %, soit une précision de 95 % établie comme norme de service.
En réponse la partie a) de la question, l’échantillon de la VEP de l’assurance-emploi, le nombre de dossiers devant être examinés, est établi de manière à estimer les paiements erronés à l’échelle du programme dans son ensemble. L’échantillon ne comprend pas suffisamment d’éléments pour chaque sous-type, c’est-â-dire chaque programme de soutien du revenu. Par conséquent, ces données ne sont pas disponibles.
Concernant la partie a)(i), on peut se référer aux montants réels inscrits à la Note 3 des états financiers vérifiés du Compte des opérations de l’assurance-emploi.
L’État supplémentaire – Section 4: Comptes consolidés au 31 mars – Volume I: Comptes publics du Canada 2021 – Receveur général du Canada – TPSGC – Canada.ca est disponible au https://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/recgen/cpc-pac/2021/vol1/s4/es-ss-fra.html.
Concernant la partie a)(ii), le montant enregistré à titre de versements excédentaires dans les états financiers est de 754 millions de dollars et est basé sur des montants réels et estimés, représentant potentiellement 388 000 prestataires.
En réponse à la partie b) de la question, comme indiqué à la question en a), la taille de l’échantillon de la VEP de l’assurance-emploi n’est pas suffisamment grande pour fournir ces données.

Question no 382 —
Mme Leslyn Lewis:
En ce qui concerne les mesures prises par le gouvernement à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie: a) quelle mesure précise, le cas échéant, le gouvernement planifie-t-il prendre, en réaction à cette invasion, pour faire augmenter les capacités de production de pétrole et de gaz naturel au Canada, de manière à ce que les Canadiens ne soient pas obligés de dépendre du pétrole et du gaz étrangers; b) quelle mesure précise, le cas échéant, le ministre des Ressources naturelles prend-il pour accélérer l’approbation et la construction de pipelines, de façon à ce que les Canadiens ne soient pas obligés de dépendre du pétrole et du gaz étrangers; c) si aucune mesure particulière liée aux points a) et b) n’est prise, pourquoi le gouvernement favorise-t-il le pétrole et le gaz étrangers par rapport au pétrole et au gaz canadiens?
Response
L’hon. Jonathan Wilkinson (ministre des Ressources naturelles climatique, Lib.):
Monsieur le Président, le 28 février 2022, en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le gouvernement du Canada a agi de manière décisive en interdisant les importations de pétrole brut et les produits pétroliers en provenance de la Russie. Le Canada produit plus de pétrole qu’il n’en a besoin pour satisfaire ses besoins de raffinage. Bien qu’il importe toujours du pétrole pour répondre à certains besoins régionaux, depuis 2019, il n’a importé aucun pétrole brut en provenance de la Russie. Cette nouvelle interdiction permettra au Canada de s’assurer qu’il pourra continuer de ne pas importer de pétrole brut de la Russie à l’avenir. Au cours de la réunion ministérielle de l’AIE du 24 mars 2022, le Canada a annoncé une hausse graduelle de sa production de pétrole et de gaz d’un maximum de 300 000 barils par jour, soit 200 000 barils de pétrole par jour et un maximum de 100 000 barils équivalent pétrole par jour de gaz naturel, d’ici la fin de 2022. La majorité de cette production additionnelle découle du fait que les producteurs ont reporté la production planifiée en 2023. Cela s’inscrit dans le contexte où les États-Unis ont permis l’utilisation de 30,225 millions de barils de sa réserve de pétrole stratégique plus tôt au cours du mois. De plus, le 31 mars 2022, le président des États-Unis, a annoncé que 180 millions de barils supplémentaires seraient accessibles au cours des six mois suivants.
En août 2019, le gouvernement du Canada a annoncé l’entrée en vigueur de la nouvelle Loi sur l’évaluation d’impact et de la Loi sur la Régie de l’énergie du Canada. On peut consulter le site www.canada.ca/fr/agence-evaluation-impact/nouvelles/2019/08/de-meilleures-regles-pour-les-evaluations-dimpact-entreront-en-vigueur-ce-mois-ci.html. Les règlements améliorés énoncés dans ces lois ont été mis en œuvre pour offrir plus de clarté et de certitude aux entreprises et aux investisseurs et pour s’assurer que les bons projets pourront progresser rapidement. Ces lois permettront de continuer à rétablir la confiance du public en s’assurant que les décisions fédérales relatives aux pipelines, aux mines et aux barrages hydroélectriques seront fondées sur la science, les connaissances autochtones et des données probantes.
Le gouvernement demeure résolu à terminer les projets en cours de la manière appropriée, notamment le projet d’agrandissement du réseau de Trans Mountain, ou TMX. Une fois le projet terminé, la capacité pipelinière passera de 300 000 à 890 000 barils par jour. Ce projet est achevé à 50 % et devrait être en service à la fin de 2023. En outre, pour améliorer l’accès au marché du gaz naturel canadien, le gouvernement du Canada a approuvé trois importants projets d’agrandissement rattachés au réseau de Nova Gas Transmission Limited, ou NGTL, depuis 2020, connus comme étant le Projet d’agrandissement du réseau de NGTL, le Projet d’agrandissement du couloir nord et le Projet d’agrandissement de la canalisation principale Edson. Enfin, le projet de remplacement de la canalisation 3 est maintenant terminé et en service des deux côtés de la frontière. Il s’agit d’une autre infrastructure d’approvisionnement énergétique cruciale qui permettra de consolider la sécurité énergétique continentale, tout en améliorant la performance de la sécurité, en augmentant la participation des Autochtones et en multipliant les avantages économiques des deux côtés de la frontière.
Le gouvernement du Canada continue d’interagir avec des partenaires internationaux clés, comme l’Allemagne et les États-Unis, sur une base bilatérale et dans le cadre de forums multilatéraux, dont l’AIE, afin d’offrir un soutien à moyen terme et à long terme pour stabiliser les marchés de l’énergie et assurer la transition vers une énergie propre.
En 2021, le partenariat énergétique entre le Canada et l’Allemagne a été conclu. Ce partenariat a pour objectif d’encourager la mobilisation dans le cadre de la transformation énergétique grâce à des échanges sur les politiques, les pratiques exemplaires et les technologies, ainsi qu’au moyen d’activités et de projets concertés ayant trait à cinq secteurs clés: Politiques en matière d’énergie, planification et réglementation; Systèmes d’électricité résilients qui peuvent intégrer des niveaux élevés d’énergies renouvelables; Efficacité énergétique; Couplage de secteur et carburants à faibles émissions de carbone; et Innovation et recherche appliquée.
Dans le cadre du partenariat, le Canada et l’Allemagne collaborent pour satisfaire l’appétit germanique en matière d’hydrogène, et tirer parti de ses efforts pour calmer les secteurs. Le Canada et l’Allemagne souhaitent approfondir et concentrer leurs travaux de collaboration dans le cadre du partenariat, surtout à la lumière de l’invasion de l’Ukraine et du souhait du Canada de favoriser la sécurité énergétique de l’Allemagne.
Des travaux bilatéraux avec l’Allemagne s’appuieront sur les travaux réalisés par le groupe de travail Canada-UE sur la sécurité énergétique, la transition verte et le GNL, et iront de pair avec ceux-ci. Le partenariat s’appuie sur des exportations à moyen terme de GNL et d’hydrogène produits de manière responsable. Les minéraux critiques seront ajoutés au plan d’action du partenariat énergétique, dans le respect de l’annonce du premier ministre et du chancelier allemand du 9 mars 2022 sur un nouveau dialogue bilatéral sur la sécurité des minéraux.

Question no 385 —
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne le groupe « Create the Path Table », auparavant surnommé le groupe de travail conjoint sur la crise des marchés, dirigé par Ressources naturelles Canada, depuis sa création: a) quelle était la composition de ce groupe de travail au 31 janvier 2022; b) combien de réunions ont été organisées; c) à quelles dates ont eu lieu les réunions énumérées en b); d) qui était présent à chacune des réunions énumérées en b); e) quels ont été les sujets de discussion à chacune des réunions énumérées en b); f) quelles ont été les mesures de suivi convenues à chacune des réunions énumérées en b)?
Response
L’hon. Jonathan Wilkinson (ministre des Ressources naturelles climatique, Lib.):
Monsieur le Président, Ressources naturelles Canada n'a jamais établi ou dirigé un groupe de travail lié à la Q-385.

Question no 393 —
M. Rob Moore:
En ce qui concerne la réponse du gouvernement au Rapport annuel 2020-2021 du Commissariat à l’information du Canada, ventilé par ministère, organisme, société d’État et autres entités du gouvernement assujetties à la loi: a) quelle mesure précise a été prise afin de donner suite à l’énoncé de la commissaire qui, à la page 16 du rapport, déclare au sujet du délai de 30 jours prévu par la loi: « Il faut cesser de faire peu de cas des prorogations et des retards injustifiés ou de les tolérer »; b) à quelle date chacune des mesures en a) a-t-elle été prise; c) quelle mesure précise a été prise à l’égard de chacune des préoccupations soulevées par la commissaire dans son rapport, ventilé par préoccupation; d) à quelle date chacune des mesures en c) a-t-elle été prise?
Response
L’hon. Greg Fergus (secrétaire parlementaire du premier ministre et de la présidente du Conseil du Trésor, Lib.):
Monsieur le Président, le gouvernement du Canada s’engage à ce que le processus d’accès à l’information soutienne la transparence et la responsabilisation des institutions fédérales canadiennes.
Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, ou SCT, accueille favorablement les observations et les recommandations de la commissaire à l’information sur la façon dont le gouvernement peut continuer à assurer le respect du droit d’accès à l’information des Canadiens. Le SCT continue de travailler avec les institutions pour soutenir et partager des conseils, des pratiques exemplaires et des solutions opérationnelles afin de les aider à surmonter les défis opérationnels.
La durée des prolongations que les institutions mettent en œuvre est évaluée au cas par cas, en tenant compte du volume et de la complexité des informations pour une demande donnée. Cela inclut les demandes de prolongation de délai pour consulter d’autres institutions gouvernementales et/ou des tiers. En outre, les institutions sont tenues d’informer le Commissariat à l’information, ou CI, lorsqu’elles prolongent le délai de réponse à la demande initiale au-delà de 30 jours supplémentaires. Il existe également un mécanisme de recours par lequel un demandeur qui estime que la prolongation est déraisonnable peut déposer une plainte auprès du Commissariat à l’information.
Le gouvernement a apporté d’importantes améliorations à l’accès à l’information au fil des ans. Les récentes modifications à la Loi sur l’accès à l’information ont accru l’ouverture et la transparence du gouvernement, en exigeant la publication en ligne d’un plus grand nombre d’informations gouvernementales. En outre, les résumés des demandes d’accès à l’information traitées sont actuellement publiés tous les 30 jours sur le portail du gouvernement ouvert et retirés après une période de deux ans. Le SCT travaille à prolonger la conservation de ces résumés au-delà de deux ans.
Le gouvernement du Canada demeure déterminé à améliorer les systèmes qui appuient les demandes d'accès à l'information et de protection des renseignements personnels, à aider les institutions à traiter les demandes en suspens et à améliorer continuellement le rendement du programme d'accès à l'information. Dans le budget de 2021, le gouvernement a investi 12,8 millions de dollars pour appuyer d'autres améliorations au Service de demande d'accès à l'information et de renseignements personnels en ligne, pour accélérer la diffusion proactive de l'information aux Canadiens et pour appuyer l'achèvement de l'examen de la Loi sur l'accès à l'information.
Cet examen représente une occasion d’explorer les améliorations que pourraient apporter de nouveaux outils et de nouvelles approches en vue d’accroître l’efficacité et de rendre l’information plus ouverte et plus accessible aux Canadiens. L’examen approfondira le cadre législatif, cernera les améliorations à apporter à la divulgation proactive pour rendre l’information accessible à tous et évaluera les processus et les systèmes pour améliorer le service et réduire les délais.
Une liste de mesures clés de mises en œuvre, planifiées ou en cours, en vue d’améliorer l’accès à l’information et la transparence est disponible au www.canada.ca/fr/secretariat-conseil-tresor/services/acces-information-protection-reseignements-personnels/revision-acces-information/le-processus-dexamen/principales-mesures-matiere-acces-information.html
Collapse
Access to information requestsBank accountsBanks and bankingBloc Québécois CaucusBritish ColumbiaCanada Pension PlanCanadian investments abroadCannabisCannabis ActCarbon pricingChabot, Louise ...Show all topics
View Chris d'Entremont Profile
CPC (NS)
View Chris d'Entremont Profile
2022-03-21 15:41
Expand

Question No. 267—
Mr. Daniel Blaikie:
With regard to the annual funding provided to Atomic Energy of Canada Limited, since fiscal year 2015-16, broken down by year and by each of the entities it owns: (a) what is the detail of the annual funding provided, broken down by its expenditures for (i) Canadian Nuclear Laboratories, (ii) Canadian National Energy Alliance; (b) what is the financial position of each owned entity, broken down by (i) total financial assets, (ii) total liabilities, (iii) total net debt, (iv) total non-financial assets, (v) total accumulated deficit, (vi) total revenues, (vii) total expenses, (viii) total surplus or deficit, (ix) accumulated deficit related to operations at the beginning and the end of the year; and (c) do the Canadian Nuclear Laboratories and the Canadian National Energy Alliance plan to release their own quarterly and annual financial statements, and if not, why not?
Response
Hon. Jonathan Wilkinson (Minister of Natural Resources, Lib.):
Mr. Speaker, AECL’s payments to its contractors are provided in its annual report, available publicly at www.aecl.ca/reports-resources/.
As part of the restructuring of AECL, in 2014 the CNL was created and operated as a wholly owned subsidiary of AECL until September 2015, at which point the shares of the CNL were transferred to a private sector contractor selected as part of a government-run procurement process for the management and operations of AECL’s sites. As such, for part of the 2015-16 fiscal year, the CNL was a wholly owned subsidiary of AECL; however, its financial statements were integrated into those of AECL. For the subsequent period, the CNL has operated as a private sector entity. As a result, AECL does not maintain the financial records of this separate private organization. Information on AECL’s financial position is provided in its annual reports, available publicly at www.aecl.ca/reports-resources/.
AECL is not responsible for either the CNL or the CNEA, both of which are private sector organizations. As such, AECL does not maintain information regarding the respective financial position of each entity.

Question No. 277—
Ms. Laurel Collins:
With regard to the government's commitment to plant two billion trees by 2030 and create almost 4,300 jobs, broken down by fiscal year and by federal riding: (a) how many jobs have been created to date, broken down by (i) seasonal employment, (ii) full-time employment, (iii) part-time employment; and (b) is the promise to create 4,300 jobs an annual commitment, or a cumulative total to be achieved by 2030?
Response
Hon. Jonathan Wilkinson (Minister of Natural Resources, Lib.):
Mr. Speaker, the Minister of Natural Resources, with support from the Minister of Environment and Climate Change, was mandated to develop and implement a plan to plant two billion trees over 10 years as part of a broader commitment to natural climate solutions.
The program is on track to plant two billion trees over 10 years, resulting in a permanent increase in forest cover in Canada. The program provided funding to plant 30 million trees during the 2021 season, and that number will increase as the government’s partners ramp up their activities.
The 2 Billion Trees program is a proposal-based grants and contribution program. Interested and eligible organizations are required to submit project proposals. Expert evaluation panels assess projects to ensure they meet program objectives and co-benefits, including carbon sequestration, biodiversity, habitat restoration and human well-being. Projects must also pass risk and due diligence requirements before they are retained for funding via contribution agreements. As a result, specific tree-planting locations and any related employment benefits will depend on the funding proposals put forward by provinces, territories, indigenous communities, and organizations across Canada.
Following a call for expressions of interest in February 2021, the program received 120 applications for early tree planting in 2021. NRCan has finalized most of its funding agreements to support the planting of over 30 million trees across the country, in both urban and rural areas. Many of the projects began planting in spring 2021, and planting continued through the 2021 planting season. NRCan proactively discloses these grants and contributions on Open Canada at https: //search. open.canada.ca/en/gc/.
Similar to other government grants and contribution programs, contribution agreements with federal funding recipients outline planned projects or activities. In the case of the 2 Billion Trees program, the exact number of trees planted is reported by the funding recipients on a quarterly basis and after all of their planting activities have been completed. Program recipients will have 60 days after the end of the fiscal year on March 31, 2022, to provide their final reporting. At that stage, NRCan will consolidate and validate the data and is expected to publicly disclose the results on the 2021 tree planting season in spring 2022.
Funding recipients are required to report on their program activities, including details on the number and types of jobs created. Canada’s 2 Billion Trees program will create up to 4,300 jobs across the country. The data collected from funding recipients will serve as the basis of performance reporting for the program. Details on the program’s performance indicators can be found at https://www.canada.ca /en/campaign/ 2-billion-trees/ natural-climate-solutions -fund-performance- indicators.html.

Question No. 278—
Ms. Laurel Collins:
With regard to recommendation 4.43 in Report 4 on non-tax subsidies for fossil fuels of the Commissioner of the Environment and Sustainable Development: (a) following consultations to solicit feedback, has Environment and Climate Change Canada developed clearly defined criteria to determine whether a fossil fuel non-tax subsidy is inefficient, and, if so, what are these criteria and what is the department’s definition of “inefficient”; (b) does Environment and Climate Change Canada still refuse to implement this recommendation; and (c) what is the status and expected completion date of the review of inefficient fossil fuel subsidies as part the G20 peer review process with Argentina?
Response
Hon. Steven Guilbeault (Minister of Environment and Climate Change, Lib.):
Mr. Speaker, Environment and Climate Change Canada is continuing its work with a number of federal departments and agencies to develop a comprehensive framework and guidance to assess whether a non-tax measure may constitute an “inefficient fossil fuel subsidy”. The department is finalizing its criteria for determining “inefficiency” and is conducting ongoing consultations as part of the process.
ECCC recognizes that the issues of economic, social and environmental sustainability are important considerations, and the framework and guidance will include those considerations. The department will assess how to strike a balance between the issues of economic, social and environmental sustainability. ECCC and the Department of Finance are working together to finalize the framework and guidance to identify and assess relevant measures in order to fulfill the G20 commitment.
Canada recently committed to accelerate the timing of its G20 commitment to phase out or rationalize inefficient fossil fuel subsidies from 2025 to 2023. A report listing Canada’s inefficient fossil fuel subsidies is being developed and will be submitted to a panel of experts as part of Canada’s G20 peer review process with Argentina.

Question No. 280—
Mr. Daniel Blaikie:
With regard to the Guaranteed Income Supplement (GIS) and the one-time payment to recipients announced in the fiscal update of December 14, 2021: (a) what are the eligibility criteria for the one-time payment; (b) when does the government expect to begin making one-time payments; (c) will this one-time payment be taxable; and (d) will this one-time payment be included in the definition of income for purposes of eligibility for the GIS in 2022?
Response
Hon. Kamal Khera (Minister of Seniors, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), in order for individuals to be eligible for this one-time grant payment for guaranteed income supplement-Canada emergency response benefits, it is proposed that recipients must be eligible to receive the GIS or allowances in March 2022, and have received a pandemic benefit in 2020, been in receipt of GIS or allowance benefits in June 2021 and faced a reduction or loss in GIS or allowance benefits in July 2021.
With regard to (b), payments will be made in April 2022. A small number of payments, up to 1,000, will be issued in March 2022 to address the immediate financial hardship that some seniors are experiencing.
With regard to (c), the proposed one-time grant payment for GIS-CERB recipients would be non-taxable and non-reportable.
With regard to (d), the proposed one-time grant payment for GIS-CERB recipients would be non-taxable. As such, it would not be included in the definition of income for the GIS or allowance.

Question No. 283—
Mr. Colin Carrie:
With regard to Health Canada and the Pfizer/BioNtech Phase 3 vaccine clinical trial that was used for a population-wide approval of novel medical intervention: (a) what are, in percentages, the benefits conferred by vaccination versus control (placebo) considering all-cause morbidity (level 1 evidence of benefit or harm) in the said trial in terms of (i) adverse events, (ii) severe adverse events, (iii) serious adverse events, (iv) deaths; (b) what is, in terms of percentage, the amount that the vaccine reduced the transmission of COVID-19 in the vaccine arm compared to the placebo arm in the said trial; (c) what were the bio-markers for which trial participants were systematically tested at the commencement, during, and at the conclusion of the trial to test for the safety of the product evaluated in the said trial; and (d) what were, in terms of percentage, the absolute risk reduction provided by the vaccine?
Response
Mr. Adam van Koeverden (Parliamentary Secretary to the Minister of Health and to the Minister of Sport, Lib.):
Mr. Speaker, Health Canada has authorized several COVID-19 vaccines for use in Canada. Each of these underwent a careful scientific review and met our standards for safety, efficacy and quality.
Information about all of the authorized vaccines can be found on the COVID-19 vaccines and treatments portal, https://bit.ly/3EH07IB, by clicking on the individual vaccine names and then the “all resources” tab. For each of the vaccines that have been authorized, detailed information can be accessed, such as the product monograph, which is the prescribing information for consumers and health care professionals on a manufacturer insert, the summary basis of a decision, which provides a detailed overview of the data considered by Health Canada, and the terms and conditions placed on the authorizations, which are the requirements for further data submission that manufacturers are required to meet.
Note that information in the portal is being updated regularly and can be found at https://bit.ly/3lo1svI. Also, the clinical study reports related to the approval of Comirnaty can be accessed on Health Canada’s public release of clinical information website, at https://bit.ly/3GFvDHE. It has specific details related to various aspects of the review, including the summaries of clinical efficacy and safety.
Information on the questions regarding the trial, including those on adverse events and severe adverse events, the biomarkers for which trial participants were systematically tested, and on the absolute risk reduction provided by the vaccine, is all publicly available. The information can be found at https://bit.ly/3HLiZYU. Please note that how the vaccine reduced the transmission of COVID-19 in the vaccine arm compared with the placebo arm was not assessed during the said clinical trials.
For public convenience, here are some useful links. The product monograph for Comirnaty, with a date of revision of January 20, 2022, is at https://bit.ly/3uEsNQF, and the summary basis of decision for Comirnaty is at https://bit.ly/3GNlhWg.

Question No. 286—
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the impact of the federal carbon tax on registered charities: (a) why are registered charities not eligible to receive Climate Action Incentive payments even though they are forced to pay higher prices on goods as a result of the federal carbon tax; (b) what are the government’s estimates on the amount of federal carbon tax paid by charities or projected to be paid by charities, broken down by province, in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021, (iv) 2022, (v) 2023, (vi) 2024; (c) what are the government’s estimates related to (b) for charities who do work in Canada in primarily (i) urban settings, (ii) rural settings; (d) does the government have any plans to directly reimburse charities for the amount they pay in carbon taxes, and, if so, what are the plans, including the formula used to determine how much each charity will receive; and (e) what are the government’s estimates on the reductions in donations charities may receive in (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024, as a result of Canadians having less disposable income because of the carbon tax and other inflationary pressures?
Response
Hon. Chrystia Freeland (Deputy Prime Minister and Minister of Finance, Lib.):
Mr. Speaker, under the Greenhouse Gas Pollution Pricing Act, or GGPPA, all proceeds from the federal fuel charge must be returned to the jurisdiction of origin.
In the case of the two voluntary jurisdictions of Yukon and Nunavut, all direct proceeds are returned to the territorial governments, and these governments can in turn return proceeds to any sector of the economy they see fit, including the non-profit sector.
In the case of jurisdictions not meeting the federal benchmark, those being Ontario, Manitoba, Saskatchewan and Alberta, the bulk of the direct proceeds from the fuel charge is returned to households through climate action incentive payments, known as CAI payments. Remaining proceeds are being returned to small and medium-sized enterprises, or SMEs; indigenous communities; and other organizations.
Monthly fuel charge returns only account for aggregate amounts by fuel type and by jurisdiction. Typically, once the fuel charge has been paid by a fuel producer or distributor, there is no further reporting of who ultimately directly bears the cost of the federal fuel charge. The amount of the fuel charge is ultimately embedded in the price of fuels sold to consumers and other organizations.
In the four provinces where CAI payments are available, the majority of households receive more in CAI payments than they incur in carbon pricing-related costs. This would mitigate the impact of the federal carbon pricing system on disposable incomes.

Question No. 287—
Mr. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
With regard to the intermodal terminal project for the storage and transshipment of propane gas that is currently being discussed and that would be located in the Municipality of Upton, Quebec: (a) has Distribution Upton requested ministerial approval for the construction of a new railroad that links with the transfer station in the Municipality of Upton; (b) has Propane Suroît requested ministerial approval for the construction of a new railroad that links with the transfer station in the Municipality of Upton; (c) does St Laurent & Atlantique have the certificates to proceed with the transshipment of propane; (d) does St. Laurent & Atlantique need to make any changes to the existing rail line for the terminal project; and (e) has St. Laurent & Atlantique filed any applications for adding rails to the proposed terminal construction site?
Response
Hon. Omar Alghabra (Minister of Transport, Lib.):
Mr. Speaker, Transport Canada does not have information on this, as the Canadian Transportation Agency is the authorizing body. The Canadian Transportation Agency is unaware of the proposed intermodal terminal project for the storage and transshipment of propane gas. The agency confirms that to date it has not received any request from entities mentioned in the query.
With regard to part (a) and part (b), to date the agency has not received any request.
With regard to part (c), yes, St. Lawrence Atlantic Railroad (Quebec) Inc. has a valid certificate of fitness that authorizes them to operate a railway that includes the carriage, per calendar year, of less than 4,000 tonnes of toxic inhalation hazard materials, and other dangerous goods, other than crude oil, as defined in section 2 of the Transportation of Dangerous Goods Act, 1992, SC 1992, chapter 34.
With regard to part (d), as per section 94 of the Canada Transportation Act, St. Lawrence Atlantic Railroad (Quebec) Inc. has to notify the agency in writing if there are any changes to the construction or operation that may affect the liability insurance coverage. To date the agency has not received any notification of any such changes from St. Lawrence Atlantic Railroad (Quebec) Inc.
With regard to part (e), to date the agency has not received any application.

Question No. 288—
Mr. John Barlow:
With regard to the Federal Ministerial Coordinating Committee on PEI Potatoes: (a) what is the exact mandate of the committee; (b) what specific goals or assignments have been issued to each minister on the committee, broken down by minister; (c) what is the time period provided related to each goal or assignment in (b); and (d) what are the (i) dates, (ii) locations, (iii) ministers in attendance, for each meeting of the committee which occurred to date?
Response
Hon. Marie-Claude Bibeau (Minister of Agriculture and Agri-Food, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), the committee is a forum for exchange of information, development of strategies and coordination of activities to resolve the trade situation, while minimizing negative impacts on the P.E.I. potato sector. It is an ad hoc interdepartmental setting where ministers bring together their perspectives from their respective mandates, as well as views from their engagement on the issue, to ensure a coordinated and consistent approach to advancing government objectives.
With regard to (b), the committee members include me, as the Minister of Agriculture and Agri-Food, under my mandate for the growth and development of a competitive, innovative, and sustainable Canadian agriculture and agri-food sector; the Minister of Official Languages and Minister responsible for the Atlantic Canada Opportunities Agency, under her mandate to create opportunities for economic growth in the region by helping businesses become more competitive, innovative, and productive; the Minister of Intergovernmental Affairs, Infrastructure and Communities, under his mandate to engage with lead ministers to ensure a well-coordinated and strategic approach on key priorities that have significant provincial and territorial implications; the Minister of International Trade, Export Promotion, Small Business and Economic Development, under her mandate to engage the United States to address bilateral trade issues and protectionist measures, including with respect to the agricultural sector; and the Minister of Veterans Affairs and Associate Minister of National Defence, in his role as member of Parliament for Cardigan.
I am the government’s policy lead on the potato wart file. The Minister of Official Languages and I are co-chairs of this committee. In response to the P.E.I. potato situation, each minister is undertaking activities in line with their respective mandates and responsibilities. The committee is ensuring those activities are coordinated and complementary and are collectively advancing resolution of the situation.
With regard to (c), the creation of the committee was announced on January 7, 2022. The committee meets via video conference or teleconference approximately every two weeks, and will continue until such time as the members agree to dissolve the committee.
With regard to (d), the first meeting, and the only one to be held prior to January 27, took place January 13, 2022, via video conference. I attended with my colleagues, the hon. ministers of official languages, veterans affairs and international trade.

Question No. 289—
Mr. Ron Liepert:
With regard to the government's contract with Switch Health to conduct COVID-19 PCR tests for international passengers arriving at the Calgary International Airport: (a) what is the number of COVID-19 PCR tests performed on travellers who entered Canada at the Calgary International Airport between December 1, 2021, and January 31, 2022; (b) what percentage of the tests in (a) were positive for COVID-19; and (c) what are the details of the contract with Switch Health related to the testing for international arrivals at the Calgary International Airport including (i) the value or amount, (ii) the start and end dates of the contract, (iii) whether the contract was sole-sourced or awarded through a competitive bid process, (iv) the number of PCR tests expected to be conducted under the contract?
Response
Mr. Adam van Koeverden (Parliamentary Secretary to the Minister of Health and to the Minister of Sport, Lib.):
Mr. Speaker, Switch Health reported results for 78,377 COVID-19 PCR tests from international arrivals entering the Calgary International Airport between December 1, 2021, and January 31, 2022. Of these tests, 4% were positive.
The scope of the contract with Switch Health and its basis of payment involves the entire testing process from start to finish, including on-site sample collection, as well as several deliverables in support of the Public Health Agency of Canada’s testing efforts and reporting requirements. These are centrally managed overhead costs and are not directly assigned to testing performed at a specified port of entry. Accordingly, PHAC is unable to confirm a specific value or amount that can be attributed definitively to the testing of travellers at the Calgary International Airport.
The Switch Health contract was awarded on February 20, 2021, with an end date of February 28, 2022. The contract originally awarded to Switch Health was done through a competitive procurement process in January 2021 that was carried out by Public Services and Procurement Canada under solicitation H1051-204342. More information can be found at https://buyandsell.gc.ca/procurement-data/tender-notice/PW-AC-007-79580.
The contract was set up to allow the flexibility to process a variable number of tests as required, based on changes to border policy in response to the changing nature of the pandemic. As such, the contracts do not contain a set number of PCR tests expected to be conducted for the Calgary International Airport.

Question No. 295—
Mr. Martin Shields:
With regard to the government's Wellness Together website and the PocketWell application: (a) have there been any data or privacy breaches or related incidents concerning the website, application, or any data collected since January 1, 2020, and, if so, what are the details, including the (i) incident summary, (ii) type of data involved, (iii) number of users whose data was involved, (iv) corrective action taken, including whether or not the users were notified, (v) date of the incident; and (b) what specific processes are in place to deal with any data or privacy breaches concerning the website or the application?
Response
Mr. Adam van Koeverden (Parliamentary Secretary to the Minister of Health and to the Minister of Sport, Lib.):
Mr. Speaker, there has been no breach of Wellness Together Canada, WTC, portal or PocketWell app privacy or data. The Government of Canada commissioned the portal and app, funding both their establishment and maintenance. They are led by a consortium of established leaders in mental health and substance use care, including Stepped Care Solutions, Homewood Health and Kids Help Phone. The contract between the Government of Canada and the WTC consortium stipulates that all involved organizations, resources and third party service providers are subject to legal privacy obligations, privacy policies or contractual agreements that include appropriate privacy standards. All services must comply with applicable privacy and health information legislation to maintain the security of client information.
The WTC consortium contracts Greenspace Health to host and maintain the WTC portal platform. Privacy practices for WTC Portal and PocketWell app by Greenspace are service organization control, SOC, type 2 compliant, meeting the industry standard for best practices. SOC 2 defines criteria for managing customer data based on five trust service principles: security, availability, processing integrity, confidentiality and privacy. WTC’s SOC 2 compliance means that an independent auditing firm has reviewed and examined their control objectives and activities and tested the controls to ensure operational excellence. The independent auditing firm found that WTC complies with these principles and has the proper systems and controls in place to protect client information and interests.
Specific details on response activities under Greenspace’s privacy breach policy cannot be disclosed, as protected proprietary information. However, any breach would be subject to Greenspace’s incident response plan, which structures Greenspace’s investigation and resolution of privacy and security incidents using a three-phased approach: identification and notification of relevant individuals, partners and authorities in accordance with applicable laws and contractual obligations; containment and eradication of the threat; and post-incident activity, including reporting, review and prevention.
The incident response training and testing policy requires Greenspace to be prepared to respond to all potential and actual security and privacy incidents by training an incident response team on the company’s incident response plan, and by conducting incident response exercises.
As set out in the privacy policy on the WTC portal website, while using the platform users have the option of providing information related to the state of their mental health and personal quality of life. Greenspace is compliant with all Canadian federal and provincial privacy legislation, including the Personal Information Protection and Electronic Documents Act; the Personal Health Information Protection Act, 2004, of Ontario; the Personal Information Protection Act of Alberta; the Personal Information Protection Act of British Columbia; and An Act respecting the protection of personal information in the private sector of Quebec.

Question No. 299—
Mr. Ben Lobb:
With regard to the authorizations of the collection of datasets by the Minister of Public Safety since January 1, 2016: (a) which classes of Canadian datasets were authorized for collection by the minister pursuant to section 11.03 (1) of the Canadian Security Intelligence Service Act, broken down by year and date of authorization; and (b) for each class of datasets authorized by collection, is the authorization still valid, or has it since been rescinded, and, if so, on what date was it rescinded?
Response
Ms. Pam Damoff (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety, Lib.):
Mr. Speaker, with the coming into force of the National Security Act, 2017, on June 13, 2019, Parliament provided CSIS with the authority to collect and retain datasets relevant to its mandate while implementing appropriate measures to ensure the privacy of Canadians.
As part of these measures, the Minister of Public Safety must determine annually, by order, the classes of Canadian datasets that the service may collect under section 11.05 of the CSIS Act. The minister may determine that a class of Canadian datasets is authorized to be collected only if the querying or exploitation of any dataset in the class could lead to results that are relevant to the performance of CSIS’s duties and functions. This includes the ability to collect intelligence regarding threats to the security of Canada, to take measures to reduce threats to the security of Canada or to collect foreign intelligence within Canada. This decision must then be reviewed and approved by the intelligence commissioner, or IC, before it can take effect.
In 2019, the Minister of Public Safety issued an order determining four classes of Canadian datasets. The IC found the minister’s conclusions to be reasonable and consequently approved the determination of these four classes. The titles of these classes of Canadian datasets are classified and have not been released publicly. In 2021, the minister again determined the same four classes with minor adjustments, to respond to recommendations from the IC. Again, in 2022, the minister issued a determination for these same four classes of Canadian datasets, which the IC again found to be reasonable. None of these determinations have ever been refused or rescinded by the minister or the IC.
CSIS is working closely with the Department of Justice to ensure correct implementation of the requirements of this new and complex authority. The service is working cautiously to implement the framework, which is built upon layers of oversight and review to ensure the privacy interests of Canadians are adequately protected as it fulfills its national security mandate

Question No. 301—
Mr. Adam Chambers:
With regard to the Shared Equity Mortgage Providers Fund that launched on July 31, 2019: (a) how many applications have been (i) received, (ii) approved to date; (b) what is the total value of funds distributed to date through the program; and (c) how many units have been built under the program?
Response
Ms. Soraya Martinez Ferrada (Parliamentary Secretary to the Minister of Housing and Diversity and Inclusion (Housing), Lib.):
Mr. Speaker, the shared equity mortgage providers, or SEMP, fund supports existing shared equity mortgage providers. Repayable loans are offered to eligible proponents to commence new housing projects where shared equity mortgages will be provided, under stream one, or to fund lending directly through shared equity mortgage providers to first-time homebuyers, under stream two. The fund aims to assist in the completion of 1,500 new units and help at least 1,500 homebuyers buy their first home.
The program offers to eligible proponents repayable loans from one of two possible funding streams. Preconstruction loans, under stream one, provide funding for preconstruction cost loans to commence new housing projects in which shared equity mortgages will be provided to homebuyers via SEMPs. Shared equity mortgages, SEM, under stream two, provide loans to SEMPs to fund shared equity mortgages that they provide directly to first-time homebuyers.
For more details visit https://www.cmhc-schl.gc.ca/en/professionals/project-funding-and-mortgage-financing/funding-programs/all-funding-programs/shared-equity-mortgage-providers-fund.
In response to part (a), Canada Mortgage and Housing Corporation has received nine applications under the shared equity mortgage providers fund, and five applications have been approved in the amount of $17 million.
In response to part (b), $1.3 million has been distributed to date through the SEMP.
In response to part (c), this will support the creation of 700 new housing units.
The data used in the response is as of December 31, 2021.

Question No. 302—
Mr. Ed Fast:
With regard to the government's decision on whether or not to ban Huawei from Canada's 5G infrastructure: (a) what is the specific time period for the government to make a decision; and (b) will the government guarantee that a decision will be announced before April 1, 2022?
Response
Hon. François-Philippe Champagne (Minister of Innovation, Science and Industry, Lib.):
Mr. Speaker, the Government of Canada will make a decision when the appropriate deliberations have concluded. The government takes the security of Canada’s telecommunications infrastructure very seriously.

Question No. 303—
Mr. Arnold Viersen:
With regard to the Vaccine Injury Support Program funded by the Public Health Agency of Canada: (a) what is the budget for the program; (b) how much is being paid to Raymond Chabot Grant Thornton Consulting Incorporated to administer the program; (c) what is the criteria for determining if an applicant will be eligible to receive funding under the program and how much funding will be provided; (d) how many applications have been (i) received, (ii) successful and granted funding, to date; (e) what are the minimum and maximum funding amounts for which recipients are eligible; and (f) how much funding has been paid out to recipients so far, through the program?
Response
Mr. Adam van Koeverden (Parliamentary Secretary to the Minister of Health and to the Minister of Sport, Lib.):
Mr. Speaker, the vaccine injury support program, or VISP, provides financial support to people in Canada in the rare event that they experience a serious and permanent injury as a result of receiving a Health Canada authorized vaccine, administered in Canada, on or after December 8, 2020. The program also provides death benefits and support for funeral expenses in the rare case of a death as a result of receiving a Health Canada authorized vaccine.
The VISP was launched on June 1, 2021, and is being administered independently by Raymond Chabot Grant Thornton Consulting Inc., referred to as RCGT, with funding from the Public Health Agency of Canada. The Public Health Agency of Canada is not involved in individual cases, including in the determination of decisions regarding causality or compensation.
As the independent third party administrator, RCGT oversees all aspects of claims intake and assessment and is responsible for providing periodic public reporting on program statistics. Public reporting began on December 15, 2021, and reflects the first six months of data on the VISP. Public reporting can be found at https://vaccineinjurysupport.ca/en/program-statistics.
The Province of Quebec continues to administer its long-standing vaccine injury compensation program. Information on Quebec’s vaccine injury compensation program, including program statistics, can be found at https://www.quebec.ca/en/health/advice-and-prevention/vaccination/vaccine-injury-compensation-program#c3895.
In response to part (a) of the question, a total of $75 million has been earmarked for the first five years of the program. The actual overall cost of the program will be dependent on the volume of claims and compensation awarded over time.
In response to part (b), a total of $21.2 million over five years has been allocated to RCGT for the administration of the program. This amount does not include financial support to claimants. Funding will also be provided to the Government of Quebec for the continued delivery of its provincial vaccine injury compensation program.
In response to part (c), the Public Health Agency of Canada has set out the policy parameters under which RCGT is responsible for implementing the VISP, such as the eligibility criteria and the maximum financial support amounts available.
To be eligible for the VISP, an individual must have experienced a serious and permanent injury as a result of receiving a Health Canada authorized vaccine, administered in Canada on or after December 8, 2020.
A serious and permanent injury is defined as a severe, life-threatening or life-altering injury that may require in-person hospitalization or a prolongation of existing hospitalization, and results in persistent or significant disability or incapacity, or where the outcome is a congenital malformation or death.
Claimants will have up to three years after the date of vaccination or date of death, in case of a claim for a death benefit, to file a claim. When a serious and permanent injury becomes apparent gradually, the time limit will run only from the day the injury first becomes apparent.
RCGT’s claims assessment process includes a review of all required and relevant medical documentation, as well as current medical evidence, to determine if there is a probable link between the injury and the vaccine. If the RCGT team of medical experts determines a probable link, they will also assess the severity and duration of the injury. This information is used to determine the type and level of financial support awarded to the individual or their survivors.
RCGT is responsible for providing financial support that is comparable to what is provided through the Government Quebec’s vaccine injury compensation program and informed by other public and private sector injury compensation practices.
Quebec is continuing to administer its existing provincial program, which has been in place for over 30 years. Individuals vaccinated in all other provinces and territories are eligible under the pan-Canadian program.
In response to part (d), public reporting began on December 15, 2021, and reflects the first six months of data on the VISP. As of November 30, 2021, 400 claims have been received by RCGT, and fewer than five claims have been approved by RCGT. Due to privacy reasons, specific figures cannot be disclosed until a sufficient number of claims have been approved. This approach ensures the anonymity of claimants.
In response to part (d), the program parameters established by PHAC include the following maximum thresholds for financial support categories: income replacement indemnities up to a maximum of $100,000 per year; injury indemnities up to a maximum of $275,000; death benefits up to a maximum of $450,000; funeral costs up to a maximum of $7,000; and reimbursement of eligible costs including but not limited to medical and rehabilitation costs otherwise not covered by public or private insurance or benefit programs.
As the independent third party administrator of the VISP, RCGT is responsible for establishing a financial support payment framework within these thresholds, while taking into consideration accepted industry practices for injury compensation and ensuring comparable financial support payments to what is provided through the Quebec vaccine injury compensation program.
The amount of compensation an eligible individual receives is determined on a case-by-case basis, depending on the nature of the injury.
In response to part (f), as of November 30, 2021, less than five claims have been approved by RCGT. Due to privacy reasons, specific figures, including total compensation cannot be disclosed until a sufficient number of claims have been approved. This approach ensures the anonymity of claimants.

Question no 267 —
M. Daniel Blaikie:
En ce qui concerne le financement annuel d’Énergie atomique du Canada limitée, depuis l’exercice 2015-2016, par année et pour chaque entité lui appartenant: a) quel est le détail du financement annuel versé, ventilé en fonction des dépenses pour (i) les Laboratoires nucléaires canadiens, (ii) l’Alliance nationale pour l’énergie du Canada; b) quelle est la position financière de chaque entité, ventilé par (i) total des actifs financiers, (ii) total des passifs, (iii) dette nette totale, (iv) total des actifs non financiers, (v) total du déficit cumulé, (vi) total des recettes, (vii) total des dépenses, (viii) total de l’excédent ou du déficit, (ix) déficit cumulé lié aux opérations au début et à la fin de l’exercice; c) est-ce que les Laboratoires nucléaires canadiens et l’Alliance nationale pour l’énergie du Canada planifient publier leurs propres états financiers trimestriels et annuels et, si ce n'est pas le cas, pourquoi pas?
Response
L’hon. Jonathan Wilkinson (ministre des Ressources naturelles climatique, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, les paiements d’Énergie atomique Canada limitée, ou EACL, à ses fournisseurs sont indiqués dans son rapport annuel, accessible au public à l'adresse www.aecl.ca/fr/publications-et-rapports/.
Au sujet de la partie b), dans le cadre de la restructuration d’EACL, en 2014, les LNC ont été créés et ont opéré en tant que subsidiaire à part entière d’EACL jusqu'en septembre 2015, date à laquelle les actions des LCN ont été transférées à un entrepreneur du secteur privé sélectionné dans le cadre d'un processus de marché public pour la gestion et les opérations des sites d'EACL. Ainsi, pendant une partie de l'exercice 2015-2016, les LNC était une subsidiaire à part entière d’EACL; toutefois, ses états financiers ont été intégrés à ceux d’EACL. Pour les périodes suivantes, les LNC a fonctionné comme une entité du secteur privé. Par conséquent, EACL ne tient pas les dossiers financiers de cette organisation privée distincte. Les informations concernant la situation financière d’EACL sont fournies dans ses rapports annuels, accessibles au public à l'adresse www.aecl.ca/fr/publications-et-rapports/.
Concernant la partie c) EACL n'est responsable ni des LNC ni de l'Alliance nationale pour l’énergie du Canada, qui sont toutes deux des organisations du secteur privé. À ce titre, EACL ne conserve pas d'informations concernant la situation financière respective de ces deux entités.

Question no 277 —
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne l’engagement du gouvernement à planter deux milliards d’arbres d’ici 2030 et à créer près de 4 300 emplois, ventilé par exercice et circonscription: a) combien d’emplois ont été créés à ce jour, ventilé par emplois (i) saisonniers, (ii) à temps plein, (iii) à temps partiel; b) la promesse de créer 4 300 emplois représente-t-elle un engagement annuel ou un engagement cumulatif total à atteindre d’ici 2030?
Response
L’hon. Jonathan Wilkinson (ministre des Ressources naturelles climatique, Lib.):
Monsieur le Président, avec l’appui du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, j’ai été chargé d’élaborer et de mettre en œuvre un plan visant à planter deux milliards d’arbres sur dix ans dans le cadre d’un vaste engagement axé sur les solutions climatiques naturelles.
Le programme est en voie de planter deux milliards d'arbres en 10 ans, ce qui entraînera une augmentation permanente du couvert forestier au Canada. Le programme a fourni des fonds pour planter 30 millions d'arbres au cours de la saison 2021 et ce nombre augmentera à mesure que les partenaires du gouvernement accéléreront leurs activités.
Le programme 2 milliards d’arbres est un programme de subventions et de contributions fondé sur des propositions. Les organismes intéressés et admissibles doivent soumettre leurs propositions de projets. Des comités d’experts évaluent les projets pour s’assurer qu’ils atteignent l’objectif du programme et les bénéfices connexes, y compris la séquestration de carbone, la biodiversité, la restauration des habitats et le bien-être humain. Les projets doivent aussi satisfaire aux exigences en matière de risque et de diligence raisonnable avant d’obtenir des fonds par l’entremise d’ententes de contribution. Par conséquent, les lieux précis de plantation d’arbres et tous les avantages connexes liés à l’emploi dépendront des propositions de financement mises de l’avant par les provinces, les territoires, les collectivités autochtones et les organismes à l’échelle nationale.
À la suite d’un appel de déclaration d’intérêt en février 2021, le programme a reçu 120 demandes pour des plantations d’arbres hâtives en 2021. mon ministère a mis la touche finale à la plupart de ses ententes de financement pour appuyer la plantation de plus de 30 millions d’arbres partout au pays, dans les régions urbaines et rurales. La plantation dans le cadre de bon nombre des projets a commencé au printemps 2021 et s’est poursuivie tout au long de la saison de plantation de 2021. Mon ministère divulgue de façon proactive ces subventions et contributions sur Gouvernement ouvert, à l’adresse suivante: https://rechercher.ouvert.canada.ca/fr/gc/.
À l’instar des autres programmes gouvernementaux de subventions et de contributions, les ententes de contribution avec les bénéficiaires de fonds fédéraux décrivent les projets ou les activités « prévus ». Dans le cas du programme 2 milliards d’arbres, le nombre exact d’arbres plantés est déclaré par les bénéficiaires chaque trimestre au terme de toutes leurs activités de plantation. Les bénéficiaires du programme disposeront de 60 jours après la fin de l’exercice financier, le 31 mars 2022, pour fournir leur rapport final. C’est à cette étape que mon ministère consolidera et validera les données et qu’il devrait divulguer au public les résultats sur la saison de plantation d’arbres de 2021, soit au printemps 2022.
Les bénéficiaires de fonds doivent rendre compte de leurs activités dans le cadre du programme, y compris des détails sur le nombre et le type d’emplois créés. Le programme 2 milliards d’arbres permettra également de créer jusqu’à 4 300 emplois dans tout le pays. Les données recueillies auprès des bénéficiaires serviront de base à l’établissement de rapports de rendement pour le programme. Des détails sur les indicateurs de rendement du programme figurent à l’adresse suivante: https://www.canada.ca/fr/campagne/2-milliards-arbres/indicateurs-performance-fonds-des-solutions-climatiques-naturelles.html.

Question no 278 —
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne la recommandation 4.43 du rapport 4 de la commissaire à l’environnement et au développement durable sur les subventions non fiscales aux combustibles fossiles: a) à la suite des consultations pour obtenir des commentaires, Environnement et Changement climatique Canada a-t-il établi des critères clairement définis pour déterminer l’inefficacité d’une subvention non fiscale aux combustibles fossiles et le cas échéant, quels sont ces critères et quelle définition le Ministère donne-t-il au terme « inefficacité »; b) Environnement et Changement climatique Canada refuse t-il encore de mettre en œuvre cette recommandation; c) quel est l’état d’avancement et quelle est la date d’achèvement prévue de l’examen des subventions inefficaces aux combustibles fossiles dans le cadre du processus international d’examen par les pairs du G20 avec l’Argentine?
Response
L’hon. Steven Guilbeault (ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, Environnement et Changement climatique Canada, ou ECCC, poursuit son travail avec un certain nombre de ministères et d’organismes fédéraux afin d’élaborer un cadre et des directives exhaustifs pour évaluer si une mesure non fiscale peut constituer une « subvention inefficace aux combustibles fossiles ». Le ministère finalise actuellement ses critères relatifs à « l’inefficacité » et mène des consultations continues dans le cadre de ce processus.
Concernant la partie b) de la question, ECCC reconnaît que les questions de durabilité économique, sociale et environnementale sont des considérations importantes, et le cadre et les directives tiendront compte de ces considérations. Le ministère évaluera comment trouver l’équilibre entre les questions de durabilité économique, sociale et environnementale. ECCC et le ministère des Finances travaillent ensemble pour finaliser le cadre et les directives permettant de déterminer et d’évaluer les mesures pertinentes afin de respecter l’engagement du G20.
Au sujet de la partie c) de la question, le Canada s’est récemment engagé à devancer de 2025 à 2023 l’échéance de son engagement au G20. Quant à l’élimination progressive ou la rationalisation des subventions inefficaces aux combustibles fossiles. Un rapport énumérant les subventions inefficaces du Canada aux combustibles fossiles est en cours d’élaboration et sera soumis à un groupe d’experts dans le cadre du processus d’examen par les pairs du G20 auquel participe le Canada avec l’Argentine.

Question no 280 —
M. Daniel Blaikie:
En ce qui concerne le Supplément de revenu garanti (SRG) et le paiement unique aux bénéficiaires annoncé dans la mise à jour financière du 14 décembre 2021: a) quels sont les critères d’admissibilité au paiement unique; b) quand le gouvernement prévoit-il commencer à effectuer ces paiements uniques; c) ce paiement unique sera-t-il imposable; d) ce paiement unique sera-t-il inclus dans la définition du revenu aux fins de l’admissibilité au SRG en 2022?
Response
L’hon. Kamal Khera (ministre des Aînés, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse au point a) de la question, pour être admissible à la subvention unique proposée pour les bénéficiaires du Supplément de revenu garanti, ou SRG et de la Prestation canadienne d’urgence, ou PCU, il est proposé que les personnes soient admissibles au SRG ou aux Allocations en mars 2022 et qu’elles aient: reçu des prestations liées à la pandémie en 2020; touché des prestations du SRG ou des Allocations en juin 2021; et subi une réduction ou une perte de prestations du SRG ou des Allocations en juillet 2021.
De plus, en réponse au point b) de la question, les paiements seront effectués en avril 2022. Un petit nombre de paiements, soit un maximum de 1 000, seront émis en mars 2022 pour faire face aux difficultés financières immédiates que connaissent certaines personnes âgées.
Par ailleurs, en réponse au point c) de la question, la subvention unique proposée pour les bénéficiaires du SRG et de la PCU serait non imposable et non déclarable.
Enfin, en réponse au point d) de la question, la subvention unique proposée pour les bénéficiaires du SRG et de la PCU serait non imposable. Par conséquent, elle ne serait pas incluse dans la définition du revenu aux fins du SRG et des Allocations.

Question no 283 —
M. Colin Carrie:
En ce qui concerne Santé Canada et l’essai clinique de phase 3 du vaccin de Pfizer/BioNtech utilisé pour l’approbation d’une nouvelle intervention médicale à l’échelle de la population: a) quels sont, en pourcentage, les avantages conférés par la vaccination par rapport au contrôle (placebo) en ce qui concerne la morbidité toutes causes confondues (preuve de niveau 1 d’un avantage ou d’un préjudice) dans ledit essai en termes (i) d’effets indésirables, (ii) d’effets indésirables sévères, (iii) d’effets indésirables graves, (iv) de décès; b) quel est, en termes de pourcentage, la quantité de réduction de la transmission de la COVID-19 par le vaccin dans le groupe vacciné par rapport au groupe placebo dans ledit essai; c) quels étaient les biomarqueurs pour lesquels les participants à l’essai ont été systématiquement testés au début, pendant et à la fin de l’essai pour vérifier l’innocuité du produit évalué dans ledit essai; d) quelle était, en termes de pourcentage, la réduction absolue du risque fournie par le vaccin?
Response
M. Adam van Koeverden (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé et de la ministre des Sports, Lib.):
Monsieur le Président, Santé Canada a autorisé l'utilisation de plusieurs vaccins contre la COVID-19 au Canada. Chacun d'entre eux a fait l'objet d'un examen scientifique minutieux et a répondu à nos normes de sécurité, d'efficacité et de qualité.
Des informations sur tous les vaccins autorisés sont disponibles sur le portail des vaccins et traitements pour la COVID 19, à l’adresse https://bit.ly/3JyO6an. Il suffit de cliquer sur les noms de vaccins individuels, puis sur l'onglet « toutes les ressources ». Pour chacun des vaccins qui ont été autorisés, on peut accéder à des informations détaillées telles que la monographie du produit, qui est l'information posologique pour les consommateurs et les professionnels de la santé, le dépliant d’accompagnement du fabricant. On trouvera également le sommaire de décision réglementaire, qui donne un aperçu détaillé des données prises en compte par Santé Canada; et les termes et conditions des autorisations, qui sont les exigences pour la soumission de données supplémentaires que les fabricants sont tenus de respecter.
Notons que les informations qui se trouvent dans le portail sont mises à jour régulièrement et peuvent être trouvées à l’adresse https://bit.ly/3oRvRoT. De plus, on peut accéder aux rapports d'études cliniques liés à l'approbation de Comirnaty sur le site Web de diffusion publique de renseignements cliniques de Santé Canada, à l’adresse https://bit.ly/3BC8xkl. On trouvera là des détails précis liés à divers aspects de l'examen, y compris les résumés de l'efficacité et de l'innocuité cliniques.
Les informations sur les questions concernant l'essai, y compris celles sur les événements indésirables et les événements indésirables graves, les biomarqueurs pour lesquels les participants à l'essai ont été systématiquement testés et la réduction du risque absolu fournie par le vaccin sont toutes accessibles au public. Les informations sont disponibles sur le site https://bit.ly/3oQNsgS. Notons que la manière dont le vaccin a réduit la transmission du COVID-19 dans le groupe vaccin par rapport au groupe placebo n'a pas été évaluée au cours desdits essais cliniques.
À des fins pratiques, la monographie de produit: Comirnaty, révisée le 20 janvier 2022, se trouve à l’adresse https://bit.ly/351yjCg, et le Sommaire des motifs de décision pour Comirnaty se trouve à l’adresse https://bit.ly/36imjwM .

Question no 286 —
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne la taxe fédérale sur le carbone et son incidence sur les organismes de bienfaisance enregistrés: a) pour quelle raison les organismes de bienfaisance enregistrés ne sont-ils pas admissibles au paiement de l’incitatif à agir pour le climat alors qu’ils doivent payer des prix plus élevés à cause de la taxe fédérale sur le carbone; b) quelles sont les estimations du gouvernement quant aux sommes qu’ont versées ou que devraient verser les organismes de bienfaisance au titre de la taxe fédérale sur le carbone, ventilées par province, en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021, (iv) 2022, (v) 2023, (vi) 2024; c) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au point b) en ce qui a trait aux organismes de bienfaisance dont les activités au Canada se déroulent principalement en milieu (i) urbain, (ii) rural; d) le gouvernement a-t-il l’intention de rembourser directement aux organismes de bienfaisance les sommes qu’ils versent au titre de la taxe sur le carbone et, le cas échéant, quels sont les plans à cet égard, y compris la formule utilisée pour déterminer la somme à rembourser à chaque organisme de bienfaisance; e) quelles sont les estimations du gouvernement quant à la diminution des dons de bienfaisance en (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024, par suite de la baisse du revenu disponible des Canadiens en raison de la taxe sur le carbone et d’autres pressions inflationnistes?
Response
L’hon. Chrystia Freeland (vice-première ministre et ministre des Finances, Lib.):
Monsieur le Président, en vertu de la Loi sur la tarification de la pollution causée par les gaz à effet de serre, tous les produits de la redevance sur les combustibles fédérale doivent retourner à l’administration d’origine.
Dans le cas des deux administrations volontaires du Yukon et du Nunavut, tous les produits directs retournent aux gouvernements territoriaux et ces derniers peuvent à leur tour retourner les produits à tout secteur de l’économie qu’ils jugent approprié, y compris au secteur à but non lucratif.
Dans le cas des administrations qui ne satisfont pas au modèle fédéral — Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta ¬—, la majorité des produits directs provenant de la redevance sur les combustibles retourne aux ménages au moyen des paiements de l’Incitatif à agir pour le climat, ou IAC. Le reste des produits retourne aux petites et moyennes entreprises, aux collectivités autochtones et à d’autres organisations.
Les déclarations mensuelles de la redevance sur les combustibles ne tiennent compte que des montants accumulés, par type de combustible et par administration. Habituellement, une fois que la redevance sur les combustibles a été payée par un producteur ou un distributeur de combustible, il n’y a pas d’autres rapports sur ceux à qui finalement incombe directement le coût de la redevance fédérale sur les combustibles. Au bout du compte, le montant de la redevance sur les combustibles est intégré au prix du combustible vendu aux consommateurs et à d’autres organisations.
Dans les quatre provinces où des paiements au titre de l’IAC sont disponibles, la majorité des ménages reçoivent plus en paiements d’IAC que ce qu’ils engagent en matière de coûts liés à la tarification du carbone. À cette fin, cela vient atténuer les répercussions du régime fédéral de tarification du carbone sur les revenus disponibles.

Question no 287 —
M. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
En ce qui concerne le projet de terminal intermodal pour le stockage et le transbordement de gaz propane présentement discuté et qui serait situé dans la Municipalité d’Upton, Québec: a) pour la construction de leur nouveau chemin de fer reliant la station de transbordement dans la Municipalité d’Upton, est-ce que la compagnie Distribution Upton a demandé une approbation ministérielle; b) pour la construction de leur nouveau chemin de fer reliant la station de transbordement dans la Municipalité d’Upton, est-ce que la compagnie Propane Suroît a demandé une approbation ministérielle; c) la compagnie Saint-Laurent et Atlantique a-t-elle les certificats pour procéder au transbordement de propane; d) la compagnie Saint-Laurent et Atlantique a-t-elle besoin d’apporter des modifications au tracé actuel du chemin-de-fer pour le projet de terminal; e) la compagnie Saint-Laurent et Atlantique a-t-elle déposé des demandes d’ajouts de rails dans le site projeté pour la construction du terminal?
Response
L’hon. Omar Alghabra (ministre des Transports, Lib.):
Monsieur le Président, Transports Canada n'a pas d'informations à ce sujet, car l'Office des transports du Canada est l'organisme d'autorisation. L’Office n’est pas au courant du projet de terminal intermodal proposé pour l’entreposage et le transbordement du gaz propane. En date de la présente, l’Office confirme n'avoir reçu aucune demande des entités concernées.
En réponse aux points a) et b) de la question, l’Office n’a reçu aucune demande en date de la présente.
De plus, en réponse au point c) de la question, le Chemin de fer St-Laurent & Atlantique (Québec) inc. est effectivement autorisé à exploiter un chemin de fer, ce qui comprend le transport, par année civile: de moins de 4 000 tonnes de matières toxiques par inhalation; et d’autres marchandises dangereuses, à l’exception du pétrole brut, au sens de l’article 2 de la Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses, chapitre 34 des Lois codifiées du Canada de 1992.
Par ailleurs, en réponse au point d) de la question, selon l'article 94 de la Loi sur les transports au Canada, le Chemin de fer St-Laurent & Atlantique (Québec) inc. doit aviser l'Office par écrit de tout changement à la construction ou à l'exploitation qui peut modifier la couverture d'assurance-responsabilité. En date de la présente, l'Office n'a reçu aucun avis de changement de la part du Chemin de fer St-Laurent & Atlantique (Québec) inc.
Enfin, en réponse au point e) de la question, l’Office n’a reçu aucune demande en date de la présente.

Question no 288 —
M. John Barlow:
En ce qui concerne le Comité ministériel fédéral de coordination sur les pommes de terre de l’Île-du-Prince-Édouard: a) quel est le mandat exact du Comité; b) quels objectifs ou tâches spécifiques ont été assignés à chaque ministre du Comité, ventilés par ministre; c) quelle est la période prévue pour chaque objectif ou tâche en b); d) quels sont les (i) dates, (ii) lieux, (iii) ministres présents, pour chaque réunion du Comité qui a eu lieu à ce jour?
Response
L’hon. Marie-Claude Bibeau (ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse au point a) de la question, le Comité est un forum où on échange de l’information, élabore des stratégies et coordonne des activités en vue de résoudre la situation commerciale tout en réduisant au minimum les répercussions négatives sur l’industrie de la pomme de terre à l’Î. P. É. Il s’agit d’un comité spécial interministériel composé de ministres qui se réunissent pour partager leurs perspectives du point de vue de leur mandat respectif et de leur engagement à l’égard de cette question, afin d’adopter une approche coordonnée et uniforme pour réaliser les objectifs du gouvernement.
En réponse au point b) de la question, outre moi, ayant pour mandat d’assurer la croissance et le développement d’un secteur agricole et agroalimentaire compétitif, innovateur et durable au Canada, les membres du Comité sont: la ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, qui a pour mandat de créer des possibilités de croissance économique dans la région en aidant les entreprises à devenir plus compétitives, innovantes et productives; le ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, qui a pour mandat de collaborer avec les ministres responsables en vue d’adopter une approche stratégique bien coordonnée pour répondre aux principales priorités ayant des répercussions provinciales et territoriales importantes; la ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite entreprise et du Développement économique, qui a pour mandat de mobiliser les États Unis pour se pencher sur les questions relatives au commerce bilatéral et sur les mesures protectionnistes, notamment dans le secteur agricole; et le ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, à titre de député de Cardigan.
Je suis responsable des politiques du gouvernement dans le dossier de la gale verruqueuse de la pomme de terre. La ministre des Langues officielles et moi sommes les coprésidentes du Comité. En réponse à la situation concernant les pommes de terre de l’Î. P. É., chaque ministre entreprend des activités qui cadrent avec son mandat et ses responsabilités. Le Comité s’assure que ces activités sont coordonnées et complémentaires et qu’ensemble, elles contribuent à régler la situation.
De plus, en réponse au point c) de la question, la création du Comité avait été annoncée le 7 janvier 2022. Le Comité se réunit par vidéoconférence ou par téléconférence environ toutes les deux semaines et il continuera de le faire jusqu’à ce que les membres conviennent de le dissoudre.
Enfin, en réponse au point d) de la question, la première réunion et la seule à avoir lieu avant le 27 janvier a eu lieu le 13 janvier 2022 par vidéoconférence. J’y ai participé avec mes collègues ministres des Langues officielles, des Anciens combattants et du Commerce international.

Question no 289 —
M. Ron Liepert:
En ce qui concerne le contrat du gouvernement avec Switch Health pour effectuer des tests de dépistage de la COVID-19 par PCR auprès des passagers internationaux arrivant à l’aéroport international de Calgary: a) quel est le nombre de tests de dépistage de la COVID-19 par PCR effectués auprès des voyageurs entrés au Canada par l’aéroport international de Calgary entre le 1er décembre 2021 et le 31 janvier 2022; b) quel pourcentage des tests mentionnés en a) s’est avéré positif à la COVID-19; c) quels sont les détails du contrat conclu avec Switch Health concernant les tests de dépistage pour les arrivées internationales à l’aéroport international de Calgary, y compris (i) la valeur ou le montant, (ii) les dates de début et de fin du contrat, (iii) si le contrat a été attribué à un fournisseur unique ou par appel d’offres, (iv) le nombre de tests de dépistage par PCR prévu dans le cadre du contrat?
Response
M. Adam van Koeverden (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé et de la ministre des Sports, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, Switch Health a communiqué les résultats de 78 377 tests PCR COVID-19 effectués sur des arrivées internationales à l'aéroport international de Calgary entre le 1er décembre 2021 et le 31 janvier 2022. Concernant la partie b), parmi les tests mentionnés à la partie a), 4 % étaient positifs.
Au sujet de la partie c)(i), la portée du contrat avec Switch Health et ses modalités de paiement comprennent l’ensemble du processus de réalisation des tests de dépistage du début à la fin, y compris le prélèvement d’échantillons sur place ainsi que plusieurs produits livrables à l’appui des efforts de test de l’Agence de la santé publique du Canada, ou ASPC, et des exigences en matière de rapports. Il s’agit de frais généraux gérés de manière centralisée et qui ne sont pas directement affectés aux tests de dépistage effectués dans un point d’entrée spécifique. Par conséquent, l’ASPC n’est pas en mesure de confirmer une valeur ou le montant précis pouvant être attribué de façon définitive aux tests de dépistage effectués sur les voyageurs à l’aéroport international de Calgary.
Pour ce qui est de la partie c)(ii), le contrat avec Switch Health a été attribué le 20 février 2021 avec une date de fin fixée au 28 février 2022. Relativement à la partie c)(iii), le contrat initialement attribué à Switch Health a fait l’objet d’un processus d’approvisionnement concurrentiel en janvier 2021, mené par Services publics et Approvisionnement Canada dans le cadre de la demande de soumissions H1051-204342. On trouvera de plus amples renseignements à l’adresse https://achatsetventes.gc.ca/donnees-sur-l-approvisionnement/appels-d-offres/PW-AC-007-79580
En réponse à la partie c)(iv), le contrat a été établi pour permettre une certaine souplesse dans le traitement d'un nombre variable de tests selon les besoins, en fonction des modifications apportées à la politique frontalière en réponse à la nature changeante de la pandémie. Ainsi, les contrats ne prévoient pas un nombre fixe de tests PCR à effectuer à l'aéroport international de Calgary.

Question no 295 —
M. Martin Shields:
En ce qui concerne le site Web Espace Mieux-être Canada et l’application Mieux-être du gouvernement: a) y a-t-il eu des atteintes à la protection des données et des renseignements personnels relatives au site Web, à l’application ou aux données recueillies depuis le 1er  janvier 2020 et, le cas échéant, quels sont les détails de ces atteintes, y compris (i) le résumé des incidents, (ii) le type de données visées, (iii) le nombre d’utilisateurs dont les données ont été touchées à la suite de ces incidents, (iv) les mesures correctives prises, y compris l'envoi ou non d'avis aux utilisateurs concernés, (v) la date à laquelle l’incident est survenu; b) quels processus ont été expressément mis en place pour gérer les atteintes à la protection des données et des renseignements personnels relatives au site Web ou à l’application?
Response
M. Adam van Koeverden (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé et de la ministre des Sports, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, le portail Espace mieux-être Canada, ou EMC, et l’application PocketWell n’ont fait l’objet d’aucune atteinte à la protection des renseignements personnels et des données. Le portail et l’application ont été commandés par le gouvernement du Canada, qui a financé leur création et leur maintenance. Ils sont dirigés par un groupe de chefs de file réputés dans le domaine des soins relatifs à la santé mentale et à la consommation de substances, dont Stepped Care Solutions, Homewood Santé et Jeunesse, J’écoute. Le contrat entre le gouvernement du Canada et le groupe EMC précise que tous les organismes, ressources et fournisseurs de services tiers concernés sont soumis à des obligations légales en matière de protection des renseignements personnels, à des politiques de protection des renseignements personnels ou à des ententes contractuelles qui comprennent des normes appropriées de protection des renseignements personnels. Tous les services doivent respecter les dispositions législatives applicables en matière de protection des renseignements personnels et médicaux afin d’assurer la sécurité des renseignements des clients.
En réponse à la partie b) de la question, le groupe EMC confie à Greenspace Health l’hébergement et la maintenance de la plateforme du portail EMC. Les méthodes utilisées par Greenspace pour assurer la protection des renseignements personnels dans le portail EMC et l’application PocketWell sont conformes à la norme SOC, ou Service Organization Control, de type 2, ce qui correspond à la norme de l’industrie en matière de pratiques exemplaires. La norme SOC 2 établit les critères de gestion des données des clients en fonction de cinq principes de service de confiance: sécurité, disponibilité, intégrité du traitement, confidentialité et protection des renseignements personnels. La conformité d’EMC à la norme SOC 2 signifie qu’un cabinet d’audit indépendant a analysé et examiné ses objectifs et activités de contrôle, et a vérifié les contrôles pour garantir l’excellence opérationnelle. Le cabinet d’audit indépendant a constaté qu’EMC respecte ces principes et dispose des systèmes et contrôles appropriés pour protéger les renseignements et les intérêts des utilisateurs.
Il n’est pas possible de divulguer les détails précis des activités d’intervention dans le cadre de la politique de Greenspace en matière d’atteinte à la protection des renseignements personnels, car il s’agit de renseignements exclusifs protégés. Cependant, toute atteinte serait soumise au plan d’intervention en cas d’incident de Greenspace, qui encadre l’enquête et la résolution des incidents liés à la protection des renseignements personnels et à la sécurité selon une approche en trois temps: identification et notification des personnes, des partenaires et des autorités concernés, conformément aux lois applicables et aux obligations contractuelles; endiguement et élimination de la menace; activité postérieure à l’incident, y compris les rapports, l’examen et la prévention.
Conformément à la politique de formation et de contrôle en matière d’intervention en cas d’incident, Greenspace doit être en mesure de répondre à tous les incidents potentiels et réels en matière de sécurité et de protection des renseignements personnels. À cette fin, l’entreprise doit mettre en place une équipe d’intervention en cas d’incident et la former au plan d’intervention en cas d’incident de l’entreprise, et organiser des exercices d’intervention en cas d’incident.
Comme le prévoit la politique de confidentialité du site Web du portail EMC, les utilisateurs ont la possibilité, lorsqu’ils utilisent la plateforme, de fournir des renseignements relatifs à l’état de leur santé mentale et à la qualité de leur vie personnelle. Greenspace respecte toutes les lois fédérales et provinciales canadiennes en matière de protection des renseignements personnels, y compris la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé de l’Ontario, la Personal Information Protection Act de l’Alberta, la Personal Information Protection Act de la Colombie-Britannique et la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé du Québec.

Question no 299 —
M. Ben Lobb:
En ce qui concerne les autorisations de collecte d’ensembles de données personnelles accordées par le ministre de la Sécurité publique depuis le 1er janvier 2016: a) de quelles catégories d’ensembles de données canadiens le ministre a-t-il autorisé la collecte conformément au paragraphe 11.03 (1) de la Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité, ventilées par année et par date d’autorisation; b) pour chacune des catégories d’ensembles de données dont la collecte a été autorisée, l’autorisation est-elle toujours en vigueur ou a-t-elle été retirée et, le cas échéant, à quelle date a-t-elle été retirée?
Response
Mme Pam Damoff (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Lib.):
Monsieur le Président, en promulguant la Loi de 2017 sur la sécurité nationale, le 13 juin 2019, le Parlement a conféré au Service canadien du renseignement de sécurité, ou SCRS, le pouvoir de recueillir et de conserver des ensembles de données à l’appui de son mandat tout en mettant en œuvre des mesures appropriées pour assurer la protection des renseignements personnels des Canadiens.
Dans le cadre de ces mesures, le ministre de la Sécurité publique doit, chaque année, déterminer par arrêté les catégories d’ensembles de données canadiens que le SCRS peut recueillir au titre de l’article 11.05 de la Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité. Le ministre peut déterminer une catégorie d’ensembles de données canadiens dont la collecte est autorisée s’il conclut que l’exploitation ou l’interrogation d’ensembles de données visés par cette catégorie permettra de générer des résultats pertinents en ce qui a trait à l’exercice des fonctions du SCRS, soit de recueillir des renseignements concernant des menaces pour la sécurité du Canada, de prendre des mesures pour réduire les menaces pesant sur la sécurité du Canada et de recueillir des renseignements étrangers au sein du Canada. Cette décision doit être examinée et approuvée par le commissaire au renseignement avant d’entrer en vigueur.
En 2019, le ministre de la Sécurité publique a pris un arrêté qui déterminait quatre catégories d’ensembles de données canadiens. Le commissaire au renseignement a estimé que les conclusions du ministre étaient raisonnables et a par conséquent approuvé la détermination de ces quatre catégories, tout en suggérant quelques améliorations mineures. Les titres de ces catégories d’ensembles de données canadiens sont classifiés et n’ont pas été rendus publics. En 2021, après un retard, le ministre a de nouveau déterminé les quatre mêmes catégories avec les rajustements recommandés. Le commissaire au renseignement a ensuite indiqué que ces rajustements répondaient aux préoccupations qu’il avait soulevées. Enfin, en 2022, le ministre a une fois de plus déterminé ces quatre mêmes catégories d’ensembles de données canadiens, et le commissaire au renseignement les a encore considérées comme raisonnables. Il n’est jamais arrivé que le ministre ou le commissaire au renseignement rejette ou annule l’une de ces déterminations.
Le SCRS travaille en étroite collaboration avec ses collègues au ministère de la Justice à assurer la bonne mise en œuvre des exigences. Le SCRS fait preuve de prudence dans la mise en application de ses nouveaux pouvoirs; à cette fin, il a recours à plusieurs niveaux de surveillance et d’examen afin de protéger adéquatement les intérêts des Canadiens en matière de protection des renseignements personnels dans l’exercice de son mandat relatif à la sécurité nationale.

Question no 301 —
M. Adam Chambers:
En ce qui concerne le Fonds d’aide aux fournisseurs de prêts hypothécaires avec participation lancé le 31 juillet 2019: a) combien de demandes ont été (i) reçues, (ii) approuvées jusqu’à maintenant; b) quelle est la valeur totale des fonds distribués à ce jour par l’intermédiaire du programme; c) combien d’unités ont été construites en vertu du programme?
Response
Mme Soraya Martinez Ferrada (secrétaire parlementaire du ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion (Logement), Lib.):
Monsieur le Président, le Fonds d’aide aux fournisseurs de prêts hypothécaires avec participation, ou FAFPHP, soutient les fournisseurs de prêts hypothécaires à capital partagé existants. Des prêts remboursables sont offerts aux promoteurs admissibles pour commencer de nouveaux projets d’habitation dans le cadre desquels des prêts hypothécaires avec participation seront accordés ─ volet 1 ─ ou pour financer des prêts directement aux acheteurs d’une première maison par l’entremise de fournisseurs de prêts avec participation au capital ─ volet 2. Le Fonds vise à aider à l’achèvement de 1 500 nouvelles unités et à aider au moins 1 500 acheteurs à acheter leur première maison.
Le programme offre aux promoteurs admissibles des prêts remboursables provenant de l’un des deux volets de financement possibles. Le volet 1 concerne les prêts pour les coûts de préconstruction de nouveaux ensembles résidentiels pour lesquels des prêts hypothécaires avec participation seront offerts aux acheteurs par l’entremise de fournisseurs de prêts de ce type. Le volet 2 concerne les prêts octroyés aux fournisseurs de prêts hypothécaires avec participation pour le financement de tels prêts consentis par le proposant directement aux acheteurs d’une première propriété.
Pour plus de détails, visitez le https://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/professionals/project-funding-and-mortgage-financing/funding-programs/all-funding-programs/shared-equity-mortgage-providers-fund
En réponse à la partie a)(i) de la question, la Société canadienne d’hypothèques et de logement, ou SCHL, a reçu neuf demandes dans le cadre du FAFPHP. En réponse à la partie a)(ii) de la question, cinq demandes d’une valeur de 17 millions de dollars ont été approuvées.
En réponse à la partie b) de la question, 1,3 million de dollars ont été distribués jusqu’à maintenant dans le cadre du FAFPHP.
Enfin, en réponse à la partie c) de la question, cela appuiera la création de 700 nouveaux logements.
Les données utilisées dans la réponse sont en date du 31 décembre 2021.

Question no 302 —
M. Ed Fast:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de bannir ou non Huawei de l’infrastructure 5G du Canada: a) quelle est l’échéancier précis du gouvernement pour prendre sa décision; b) le gouvernement peut-il garantir qu’il annoncera une décision avant le 1er  avril 2022?
Response
L’hon. François-Philippe Champagne (ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, Lib.):
Monsieur le Président, le gouvernement du Canada prendra une décision lorsque les délibérations appropriées seront terminées. Le gouvernement prend très au sérieux la sécurité de l'infrastructure des télécommunications du Canada.

Question no 303 —
M. Arnold Viersen:
En ce qui concerne le Programme de soutien aux victimes d’une vaccination financé par l’Agence de la santé publique du Canada: a) quel est le budget du programme; b) quel est le montant versé à Raymond Chabot Grant Thornton Consulting Incorporated pour administrer le programme; c) quels sont les critères permettant de déterminer si un demandeur est admissible à une indemnisation dans le cadre du programme, et quel sera le montant de l’indemnisation accordée; d) combien de demandes ont été (i) reçues, (ii) acceptées et ont reçu un financement, à ce jour; e) quels sont les montants minimaux et maximaux de l’indemnisation à laquelle les bénéficiaires sont admissibles; f) quel montant a été versé aux bénéficiaires jusqu’à présent dans le cadre du programme?
Response
M. Adam van Koeverden (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé et de la ministre des Sports, Lib.):
Monsieur le Président, le Programme de soutien aux victimes d’une vaccination, ou PSVV, fournit un soutien financier aux personnes au Canada dans le cas rare où elles subissent une blessure grave et permanente après avoir reçu un vaccin autorisé par Santé Canada et administré au Canada le 8 décembre 2020 ou après cette date. Le programme fournit également des prestations de décès et un soutien pour les frais funéraires dans le rare cas d’un décès résultant de l’administration d’un vaccin autorisé par Santé Canada.
Le PSVV a été lancé le 1er juin 2021 et est administré de façon indépendante par Raymond Chabot Grant Thornton Consulting Inc., ou RCGT, avec le financement de l’Agence de la santé publique du Canada, ou ASPC. L’ASPC ne participe pas au traitement de cas individuels, ni à la prise de décisions concernant un lien de causalité ou l’indemnisation.
En tant qu’administrateur indépendant, RCGT supervise tous les aspects de la réception et de l’évaluation des réclamations et est chargé de fournir des rapports publics périodiques sur les statistiques du programme. La production de rapports publics a commencé le 15 décembre 2021 et rend compte des six premiers mois de données sur le PSVV. Les rapports publics peuvent être consultés à l’adresse suivante: https://www.soutienvictimesvaccination.ca/fr/statistiques-du-programme
La province de Québec continue d’administrer le Programme d’indemnisation des victimes d’une vaccination, qui existe depuis longue date. Des renseignements sur le programme québécois, y compris des statistiques sur le programme, sont accessibles à l’adresse suivante: https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/vaccination/indemnisation-des-victimes-vaccination.
En réponse à la partie a) de la question, un financement total de 75 millions de dollars a été prévu pour les cinq premières années du PSVV. Le coût global du programme dépendra du volume des réclamations et des indemnités accordées au fil du temps.
En réponse à la partie b) de la question, un montant total de 21,2 millions de dollars sur cinq ans a été alloué à RCGT pour l’administration du programme. Ce montant ne comprend pas le soutien financier aux requérants. Le gouvernement du Québec recevra également des fonds pour poursuivre la prestation de son programme provincial d’indemnisation des victimes d’une vaccination.
En réponse à la partie c) de la question, l’Agence de la santé publique du Canada a établi les paramètres politiques en vertu desquels RCGT est responsable de la mise en œuvre du PSVV, tels que les critères d’admissibilité et les montants maximaux de soutien financier disponibles.
Pour être admissible au PSVV, une personne doit avoir subi une blessure grave et permanente à la suite de la réception d’un vaccin autorisé par Santé Canada et administré au Canada le 8 décembre 2020 ou après cette date.
Par blessure grave et permanente, on entend un préjudice grave modifiant les conditions de vie ou mettant la vie en danger ou causant des troubles possiblement mortels, qui pourrait nécessiter une hospitalisation en personne ou une prolongation de l’hospitalisation existante et qui entraîne une incapacité ou un handicap persistant ou important, ou qui entraîne une malformation congénitale ou un décès.
Les demandeurs ont jusqu’à trois ans après la date de la vaccination, ou la date du décès, en cas de demande de prestation de décès, pour déposer une demande. Lorsqu’un préjudice grave et permanent se manifeste progressivement, le délai ne court qu’à partir du jour où ledit préjudice se manifeste pour la première fois.
Le processus d’évaluation des demandes d’indemnisation de RCGT comprend un examen de tous les documents médicaux requis et pertinents, et de preuves médicales à jour, afin de déterminer s’il existe un lien probable entre la blessure et le vaccin. Si l’équipe d’experts médicaux de RCGT détermine qu’il existe un lien probable, elle évalue également la gravité et la durée de la blessure. Ces renseignements sont utilisés pour déterminer le type et le niveau du soutien financier accordé à la personne concernée ou à ses survivants.
Il incombe à RCGT de fournir un soutien financier comparable à celui offert par le Programme d’indemnisation des victimes d’une vaccination du gouvernement du Québec, et éclairé par d’autres pratiques d’indemnisation pour blessures que l’on trouve dans les secteurs public et privé.
Le Québec continue d’administrer son programme provincial existant, qui est en place depuis plus de 30 ans. Les personnes vaccinées dans toutes les autres provinces et tous les territoires sont admissibles au programme pancanadien.
En réponse à la partie d) de la question, la production de rapports publics a commencé le 15 décembre 2021 et rend compte des six premiers mois de données sur le PSVV. En réponse à la partie d)(i) de la question, en date du 30 novembre 2021, 400 demandes d’indemnisation avaient été reçues par RCGT. En réponse à la partie d)(ii) de la question, en date du 30 novembre 2021, moins de cinq demandes avaient été approuvées par RCGT. Pour des raisons de confidentialité, les chiffres précis ne peuvent pas être divulgués avant qu’un nombre suffisant de demandes ait été approuvé. Cette approche assure l’anonymat des requérants.
En réponse à la partie e) de la question, les paramètres du programme établis par l’ASPC comprennent les seuils maximums suivants pour les catégories de soutien financier: des indemnités de remplacement du revenu jusqu’à un maximum de 100 000 $ par année; des indemnités pour blessures jusqu’à un maximum de 275 000 $; des prestations de décès jusqu’à un maximum de 450 000 $; des frais d’obsèques jusqu’à un maximum de 7 000 $; le remboursement des coûts admissibles, y compris, mais sans s’y limiter, les coûts médicaux et de réadaptation qui ne sont pas couverts par une assurance publique ou privée ou par des programmes de prestations.
En tant qu’administrateur indépendant du PSVV, RCGT est responsable de l’établissement d’un cadre de paiements de soutien financier dans les limites des seuils précités, tout en tenant compte des pratiques acceptées dans le domaine en matière d’indemnisation pour blessures et en assurant des paiements de soutien financier comparables à ceux fournis par le Programme d’indemnisation des victimes d’une vaccination qui existe au Québec.
Le montant de l’indemnisation que reçoit une personne admissible est déterminé au cas par cas, en fonction de la nature de la blessure.
En réponse à la partie f) de la question, en date du 30 novembre 2021, moins de cinq demandes avaient été approuvées par RCGT. Pour des raisons de confidentialité, les chiffres précis ne peuvent pas être divulgués avant qu’un nombre suffisant de demandes ait été approuvé. Cette approche assure l’anonymat des requérants.
Collapse
Alghabra, OmarAtomic Energy of Canada LimitedBarlow, JohnBibeau, Marie-ClaudeBlaikie, DanielBloc Québécois CaucusCalgary International AirportCanadian Security Intelligence ServiceCarbon taxCarrie, ColinChambers, Adam ...Show all topics
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)

Question No. 1—
Mr. Denis Trudel:
With regard to government investments in housing, for each fiscal year since the introduction of the National Housing Strategy in 2017, broken down by province and territory: (a) what was the total amount of funding allocated to housing; (b) how many applications were received for (i) the National Housing Strategy (NHS) overall, (ii) the Affordable Housing Innovation Fund, (iii) the Rental Construction Financing Initiative, (iv) the National Housing Co-Investment Fund, (v) the Rapid Housing Initiative under the projects stream, (vi) the Rapid Housing Initiative under the major cities stream, (vii) the Federal Lands Initiative, (viii) the Federal Community Housing Initiative, (ix) A Place to Call Home, (x) the Shared Equity Mortgage Providers Fund, (xi) the First-Time Home Buyer Incentive, (xii) the NHS’s Solutions Labs Initiative; (c) of the applications under (b), for each funding program and initiative, how many were accepted; (d) of the applications under (c), for each funding program and initiative, what was the amount of federal funding allocated or committed; (e) of the amounts in (d) allocated in the Province of Quebec, for each funding program and initiative, what is the breakdown per region; (f) of the amounts in (b)(v), what is the breakdown per project and per region; and (g) of the applications in (b)(v), what criteria were used for project selection?
Response
(Return tabled)

Question No. 2—
Mr. Mario Beaulieu:
With regard to the $10-a-day national child care program that would provide universal access to all Canadian families as of 2026 and the bilateral agreements that the federal government has signed with the various provinces and territories regarding this program: (a) do the eight agreements already signed with British Columbia, Nova Scotia, Prince Edward Island, Newfoundland and Labrador, Yukon, Manitoba, Saskatchewan and Quebec include language clauses to protect the rights of linguistic minorities in a minority situation; (b) how many spaces are reserved for francophone minorities and what percentage of the total number of spaces that the federal government plans to create are reserved for francophone minorities, broken down by province and territory; (c) of the $30 billion over five years to fund this national program in the government’s latest budget, how much of the budget, broken down by province and territory, is earmarked to meet the needs of francophone minorities; and (d) with regard to the agreement with Quebec specifically, is the agreement conditional on any kind of measure for English-language institutions?
Response
(Return tabled)

Question No. 4—
Mr. Mario Beaulieu:
With regard to federal source revenue of post-secondary institutions in Quebec over the last 10 years, broken down by year: (a) what is the total revenue from federal sources, broken down by institution; (b) what share of the revenue in (a) came from (i) the Social Sciences and Humanities Research Council, (ii) Health Canada, (iii) the Natural Sciences and Engineering Research Council, (iv) the Canadian Institutes of Health Research, (v) the Canada Foundation for Innovation, (vi) the Canada Research Chairs program, (vii) other federal sources; and (c) in detail, how does the funding system for research chairs operate and what variables determine the funding that each chair receives?
Response
(Return tabled)

Question No. 8—
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to recruiting in the Canadian Armed Forces from January 2019 to the present, broken down by month: (a) how many individuals who showed an interest in joining the Regular Force or the Primary Reserve contacted the Canadian Forces Recruiting Centres or the Primary Reserve units, online or in person; (b) of the individuals in (a), how many were male and how many were female; (c) of the individuals in (a), how many began the enrollment process, broken down by sex; and (d) how many of the individuals in (c) completed the enrollment process, broken down by sex?
Response
(Return tabled)

Question No. 9—
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to retention and attrition in the Canadian Armed Forces (CAF): (a) what was the retention and attrition rate in the CAF, broken down by year since 2015; and (b) what is the breakdown of (a) by (i) regular and reserve forces, (ii) diversity representation (women, Indigenous peoples, visible minorities, etc.)?
Response
(Return tabled)

Question No. 11—
Mr. Eric Melillo:
With regard to the Rapid Housing Initiative: (a) which organizations and communities in Northern Ontario applied for funding through the Initiative; (b) which organizations and communities in (a) received funding; (c) how much funding did each organization and community in (b) receive; and (d) what was the specific criteria or formula used to determine which applications were accepted and how much funding each successful applicant would receive?
Response
(Return tabled)

Question No. 12—
Mr. Alex Ruff:
With regard to long-term funding to the Centre for Equitable Library Access (CELA) and the National Network for Equitable Library Service (NNELS) for providing accessible reading services for those with reading disabilities: (a) how will the government ensure a permanent funding solution is implemented to support services that ensure equitable access to reading and other published works for Canadians with print disabilities; (b) does the government continue to believe there should be a full transition to industry, or does it now believe in a collaborative solution between industry and non-profits such as CELA and NNELS; (c) what data does the government have to show the transition cost of industry to take over the role that CELA and NNELS currently play in the industry providing materials for Canadians with print disabilities; (d) does the government have a commitment from industry that they are willing to make the necessary investments to take over this role; (e) knowing the cost of the transition, is the government committing to funding the transition to an industry led solution if industry is unwilling to commit to funding the transition; and (f) will the government commit to supporting smaller publishers unable to make this transition?
Response
(Return tabled)

Question No. 13—
Mr. Greg McLean:
With regard to Canada’s National Housing Strategy: (a) how much money has been allocated to Calgary since 2017, broken down by year (i) through the Rapid Housing Initiative, (ii) through the Affordable Housing Innovation Fund, (iii) through the National Housing Co-Investment Fund, (iv) through the Rental Construction Financing Initiative, (v) in total through National Housing Strategy Funding Programs; (b) how much money is targeted to Calgary in total and through each of the National Housing Strategy Funding Programs in Budget 2021; (c) how many units have been supported in Calgary in total and through each of the funding programs since 2017; (d) how many units will be supported in Calgary in total and through each of the funding programs through Budget 2021; (e) how do the funding and units allocated to Calgary through the National Housing Strategy compare per capita to the funding and units allocated to other major Canadian cities, including Toronto, Vancouver, Edmonton, and Montreal; and (f) is any money being allocated towards adaptive reuse of Calgary’s vacant office spaces through the National Housing Strategy, and, if so, (i) through which funding programs, (ii) how much money is allocated, (iii) how many units will be created, (iv) when will units be created?
Response
(Return tabled)

Question No. 14—
Mr. Greg McLean:
With regard to the Clean Fuel Standard and Clean Fuel Regulations: (a) what is the estimated cost of compliance for fossil fuel suppliers; (b) what is the difference between the cost of compliance per tonne of emissions reductions through the Clean Fuel Standard compared to the cost per tonne of emissions reductions through the government’s market-based carbon pricing plan; and (c) what is the estimated increase in price borne by liquid fuel consumers (industry users and households) under (i) the Clean Fuel Standard, (ii) the carbon pricing plan between now and 2050, (iii) cumulatively?
Response
(Return tabled)

Question No. 16—
Mr. Greg McLean:
With regard to the government’s price on carbon: (a) how much has been paid by the average household each year since its introduction in (i) each province and territory, (ii) urban, suburban, and rural locations; (b) how much has been returned to the average household in (i) each province and territory, (ii) urban, suburban, and rural locations; (c) what has been the average reduction in emissions for households as a result of the price on carbon introduction in (i) each province and territory, (ii) urban, suburban, and rural locations; and (d) what is the overall price for households per tonne of emissions reductions in (i) each province and territory, (ii) urban, suburban, and rural locations?
Response
(Return tabled)

Question No. 17—
Mr. Tony Baldinelli:
With regard to the economic impact of the polymerase chain reaction (PCR) test requirement for fully vaccinated travellers on the tourism industry in the Niagara Region: (a) what was the number of foreign international travellers who arrived at the land border crossings in the Niagara Region, broken down by month since the border opened for non-essential arrivals on August 9, 2021; (b) what is the breakdown of (a), by point of entry; (c) what was the number of international travellers who arrived at each point of entry in the Niagara Region, broken down by month in the year prior to the border closure in March 2020; and (d) does the government have an estimate on the amount of lost tourism revenue in the Niagara Region as a result of the PCR requirement for vaccinated travellers and, if so, what is the estimate?
Response
(Return tabled)

Question No. 18—
Mr. Martin Shields:
With regard to federal government statistics on labour shortages in Alberta: (a) what are the government's estimates on the percentage and number of businesses in Alberta that encountered a labour shortage in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; (b) what is the breakdown of (a), by sector and industry; (c) what is the projected labour shortage in Alberta for (i) 2022, (ii) 2023; and (d) what is the breakdown of (c), by sector and industry?
Response
(Return tabled)

Question No. 20—
Mr. Chris Lewis:
With regard to the economic impact of the polymerase chain reaction (PCR) test requirement for fully vaccinated travellers on the tourism industry in Southwestern Ontario: (a) what was the number of foreign international travellers who arrived at the land border crossings in Southwestern Ontario, broken down by month since the border opened for non-essential arrivals on August 9, 2021; (b) what is the breakdown of (a) by point of entry; (c) what was the number of international travellers who arrived at each point of entry in Southwestern Ontario, broken down by month in the year prior to the border closure in March 2020; and (d) does the government have an estimate on the amount of lost tourism revenue in Southwestern Ontario as a result of the PCR requirement for vaccinated travellers and, if so, what is the estimate?
Response
(Return tabled)

Question No. 21—
Mr. Tom Kmiec:
With regard to programs which provided money or financing to businesses, sectors, or communities during the COVID-19 pandemic, such as the Canada Emergency Wage Subsidy, the Canada Emergency Rent Subsidy, the Tourism Relief Fund, and others, and broken down by program: (a) for each program, what is the total amount distributed to date in the riding of Calgary Shepard; (b) what was the total number of applications received from Calgary Shepard; and (c) of the applications in (b), how many were (i) accepted, (ii) denied?
Response
(Return tabled)

Question No. 22—
Mr. Rob Moore:
With regard to federal government statistics on labour shortages in New Brunswick: (a) what are the government's estimates on the percentage and number of businesses in New Brunswick that encountered a labour shortage in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; (b) what is the breakdown of (a), by sector and industry; (c) what is the projected labour shortage in New Brunswick for (i) 2022, (ii) 2023; and (d) what is the breakdown of (c), by sector and industry?
Response
(Return tabled)

Question No. 24—
Mr. Rick Perkins:
With regard to the Fish Harvesters Benefit and Grant Program, broken down by each phase of the program: (a) what was the total number of applications for benefits that were (i) accepted, (ii) denied; (b) what is the breakdown of (a) by type of applicant, including (i) self-employed commercial fish harvesters, (ii) those who held limited entry commercial licence eligibility (Pacific), (iii) self-employed freshwater fish harvesters, (iv) Indigenous harvesters who were designated by their community under a communal commercial fishing licence, (v) share persons crew, (vi) Indigenous harvesters who are crew members, who earn a share of the revenue; (c) what was the total number of grants for benefits that were (i) accepted, (ii) denied; (d) what is the breakdown of (c) by type of applicant, including (i) self-employed commercial fish harvesters, (ii) those who held limited entry commercial licence eligibility (Pacific), (iii) freshwater fish harvesters (subject to provincial agreement to provide licensing information), (iv) Indigenous harvesters who were designated as Vessel Masters by their community under a communal commercial fishing licence; (e) what is the total dollar amount provided through the program to date; (f) of the applications which were denied, how many and what percentage of applicants appealed the decision; (g) how many and what percentage of the appeals in (f) were (i) granted, (ii) denied; (h) how many recipients have received claw back notices, broken down by type of applicant; (i) how many appeals has the government received related to the claw back notices; and (j) how many of the appeals in (i) were (i) granted, (ii) denied?
Response
(Return tabled)

Question No. 25—
Mr. Colin Carrie:
With regard to gain-of-function virology research: (a) what is the government's position on (i) funding such research, (ii) such research taking place in Canada; (b) has the government conducted any such studies since January 1, 2016, and, if so, what are the details of each study, including (i) who conducted the research, (ii) the location of the laboratory where research was conducted, (iii) the purpose or goal of the study, (iv) the findings; and (c) what are the details of any such studies or research funded by the government since January 1, 2016, including the (i) amount of funding, (ii) recipient, (iii) date of the funding, (iv) description of the project, (v) project start and end dates?
Response
(Return tabled)

Question No. 26—
Mr. John Nater:
With regard to federal government statistics on labour shortages in Ontario: (a) what are the government's estimates on the percentage and number of businesses in Ontario that encountered a labour shortage in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; (b) what is the breakdown of (a) by sector and industry; (c) what is the projected labour shortage in Ontario for (i) 2022, (ii) 2023; and (d) what is the breakdown of (c) by sector and industry?
Response
(Return tabled)

Question No. 27—
Mr. Tako Van Popta:
With regard to federal government statistics on labour shortages in British Columbia: (a) what are the government's estimates on the percentage and number of businesses in British Columbia that encountered a labour shortage in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; (b) what is the breakdown of (a) by sector and industry; (c) what is the projected labour shortage in British Columbia for (i) 2022, (ii) 2023; and (d) what is the breakdown of (c) by sector and industry?
Response
(Return tabled)

Question No. 29—
Mr. Warren Steinley:
With regard to federal government statistics on labour shortages in Saskatchewan: (a) what are the government's estimates on the percentage and number of businesses in Saskatchewan that encountered a labour shortage in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; (b) what is the breakdown of (a) by sector and industry; (c) what is the projected labour shortage in Saskatchewan for (i) 2022, (ii) 2023; and (d) what is the breakdown of (c) by sector and industry?
Response
(Return tabled)

Question No. 31—
Mr. Ted Falk:
With regard to federal government statistics on labour shortages in Manitoba: (a) what are the government's estimates on the percentage and number of businesses in Manitoba that encountered a labour shortage in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; (b) what is the breakdown of (a) by sector and industry; (c) what is the projected labour shortage in Manitoba for (i) 2022, (ii) 2023; and (d) what is the breakdown of (c) by sector and industry?
Response
(Return tabled)

Question No. 32—
Mr. Eric Duncan:
With regard to privacy breaches that occurred since March 1, 2020, broken down by department, agency, or other government entity: (a) how many breaches have occurred; and (b) what are the details of each breach, including (i) the date, (ii) the number of individuals whose information was involved, (iii) the summary or description of the incident, (iv) the government program or service that was impacted by the breach, (v) whether or not the individuals whose information was involved were contacted, (vi) the date and method of how the individuals were contacted, (vii) whether or not the Privacy Commissioner was notified, (viii) the description of any measures provided to individuals impacted, such as free credit monitoring services?
Response
(Return tabled)

Question No. 34—
Mr. Eric Duncan:
With regard to the VIA rail station in Cornwall, Ontario: (a) what are the details of all capital investments which have occurred at the station since 2010, including the (i) date of the investment, (ii) project completion date, (iii) project description, (iv) amount of the investment; (b) what was the daily train schedule, including the (i) numbers and times of all stops at the station, since January 1, 2010, (ii) dates and details of all changes to the schedule; and (c) how many individual departures and arrivals were made at the station, broken down by month, since January 1, 2010?
Response
(Return tabled)

Question No. 35—
Mr. Luc Berthold:
With regard to federal government statistics on labour shortages in Quebec: (a) what are the government's estimates on the percentage and number of businesses in Quebec that encountered a labour shortage in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; (b) what is the breakdown of (a) by sector and industry; (c) what is the projected labour shortage in Quebec for (i) 2022, (ii) 2023; and (d) what is the breakdown of (c) by sector and industry?
Response
(Return tabled)

Question No. 36—
Mr. Dan Albas:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in British Columbia: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 37—
Mr. Clifford Small:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Newfoundland and Labrador: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 38—
Mr. Alex Ruff:
With regard to the government’s Canada Emergency Business Account (CEBA) pandemic support program for businesses: (a) did the government consult with financial institutions to ensure they had the capacity to support the ongoing changes or expansion to the program before announcing these changes, and, if so, what are the details, including the dates of the consultation; (b) how many formal complaints were launched into the program and what system or process is in place to deal with complaints; (c) how many applicants were denied due to application issues, and what was the average success rate of applicants; (d) between December 4, 2020 and June 15, 2021, how many inquiries did the CEBA call centre receive, broken down by month and daily average; (e) what was the (i) shortest wait time, (ii) longest wait time, (iii) average wait time on the CEBA call centre inquiries line; (f) how many, and what percentage, of inquiries were considered resolved during the initial phone call to the CEBA call centre; and (g) what specific information is the CEBA call centre able to access from the processing department?
Response
(Return tabled)

Question No. 40—
Mr. Garnett Genuis:
With regard to the constitutionality of the mandatory COVID-19 vaccination requirements for federal employees and travellers announced on October 6, 2021: (a) has the government sought and received legal advice as to whether the provisions contained in the government’s announcement are compliant with its obligations under (i) the Canadian Charter of Rights and Freedoms, (ii) the Canadian Human Rights Act, (iii) the Universal Declaration of Human Rights, (iv) the Universal Declaration on the Rights of Indigenous Peoples, (v) other laws or treaties prescribing human rights-related obligations on the government of Canada; (b) does the government intend to share any of the legal advice it has received as referenced in (a) publicly, and, if so, what are the details regarding how it will be shared; (c) does the government intend to table a Charter Statement with respect to the announcement referred to in (a); and (d) are organizations challenging the government’s policies respecting vaccination eligible for funding under the Court Challenges Program?
Response
(Return tabled)

Question No. 43—
Mr. Alex Ruff:
With regard to the Canadian Armed Forces (CAF) culture change and dealing with sexual harassment and violence: (a) did the Department of National Defence (DND) provide a formal response to (i) the June 2019 Standing Committee on the Status of Women's report, “A Force for Change – Creating a Culture of Equality for the Women in the CAF”, (ii) the May 2019 Standing Senate Committee on National Security and Defence's report on “Sexual Harassment and Violence in the CAF”; and (b) what were the formal responses and what specific actions did the DND take in response to these reports?
Response
(Return tabled)

Question No. 44—
Mr. Gérard Deltell:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Quebec: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 45—
Mr. Richard Bragdon:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in New Brunswick: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 46—
Mr. Scott Aitchison:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Northern Ontario: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 47—
Mr. James Bezan:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Manitoba: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 48—
Mr. Michael Cooper:
With regard to the Prime Minister's itinerary, since January 1, 2016: (a) how many times and on what dates did the Prime Minister's published itinerary contain inaccurate information regarding meetings, travel, or locations, respecting information that was known at the time the itinerary was published; (b) in each case where the itinerary contained inaccurate information, (i) why did inaccurate information appear, (ii) was the inaccurate information corrected, and, if not, why not; (c) which staff, including exempt staff, in the (i) Office of the Prime Minister, (ii) Privy Council's Office are responsible for reviewing the Prime Minister's itinerary before it is published; and (d) what criteria is used for determining whether meetings are labeled "private" or specifically identified?
Response
(Return tabled)

Question No. 49—
Mr. Arnold Viersen:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Alberta: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 50—
Mrs. Kelly Block:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Saskatoon and Central Saskatchewan: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 51—
Mr. Michael Barrett:
With regard to the economic impact of the COVID-19 negative molecular test requirement for fully vaccinated travelers on the tourism industry in Eastern Ontario: (a) what was the number of foreign international travelers who arrived at the land border crossings in Eastern Ontario, broken down by month since the border opened for non-essential arrivals on August 9, 2021; (b) what is the breakdown of (a) by point of entry; (c) what was the number of international travelers who arrived at each point of entry in Eastern Ontario, broken down by month in the year prior to the border closure in March 2020; and (d) does the government have an estimate on the amount of lost tourism revenue in Eastern Ontario as a result of the test requirement for vaccinated travelers and, if so, what is the estimate?
Response
(Return tabled)

Question No. 52—
Mr. Gary Vidal:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Northern Saskatchewan: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 53—
Mr. Andrew Scheer:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Regina and Southern Saskatchewan: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 54—
Mr. Stephen Ellis:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Nova Scotia: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 55—
Mrs. Cathay Wagantall:
With regard to the “A Healthy Environment and a Healthy Economy“ plan, and the government’s 30% absolute emissions reduction target for on-farm fertilizer use by the year 2030: (a) what fertilizer and agriculture industry groups were consulted before the government announced this approach, and what are the details of when and how they were consulted; (b) did the government consider the implementation by 4R Nutrient Stewardship by the agricultural industry before they made this announcement, and, if not, why not; (c) what specific studies or findings, if any, did the Minister of Environment and Climate Change use to determine that a 30% absolute emissions reduction target for on-farm fertilizer use by the year 2030 would be achievable without causing hardship for farmers; (d) what are the government’s, including Farm Credit Canada’s, projections on the impact that a 30% reduction will have on Saskatchewan canola production, processing and export markets; (e) what specific metrics will be used to determine if the 30% emissions reduction target is achieved; (f) how will the government monitor the impact of the 30% absolute emissions reduction target for on-farm fertilizer use by the year 2030 on Canada’s contribution to international food security; and (g) how will the government offset the loss of additional canola production required to increase biofuels in its Clean Fuel Standard?
Response
(Return tabled)

Question No. 56—
Mr. Blaine Calkins:
With regard to the October 6, 2021, announcement by the Prime Minister mandating vaccination for the federal work force and the federally-regulated transportation sectors: (a) what is the policy objective of the vaccine mandate; (b) did the government seek advice as to whether any of these policies infringe on the rights and freedoms of Canadians guaranteed in the Canadian Charter of Rights and Freedoms, and, if so, what are the specific details, including (i) which individuals, groups, or organizations provided the advice, (ii) who was the advice provided to, (iii) on what dates was the advice received, (iv) what are the titles and internal tracking numbers for any documents containing the advice; (c) did any of the advice find that sections of the Canadian Charter of Rights and Freedoms were being infringed upon, and, if so, what are the details of such advice; (d) were the infringements in (c) (i) found to be justified under section 1 of the Canadian Charter of Rights and Freedoms, (ii) was the principal of minimal impairment adhered to?
Response
(Return tabled)

Question No. 58—
Mr. Blaine Calkins:
With regard to the costs associated with the Phoenix Pay System between February 2016 and October 2021, broken down by month: (a) what were the total costs incurred; and (b) what is the breakdown of (a) by type of expense and by Treasury Board Object Code?
Response
(Return tabled)

Question No. 59—
Mr. Blaine Calkins:
With regard to federal contracts awarded to former public servants as defined in the Financial Administration Act, since January 1, 2020, and broken down by department or agency: (a) how many such contracts were awarded; (b) what is the total value of such contracts; and (c) what are the details of each contract, including (i) the date, (ii) the description of the goods or services, (iii) the amount, (iv) the vendor, (v) whether or not ministerial authorization was required for the contract to be awarded?
Response
(Return tabled)

Question No. 63—
Mr. Dan Mazier:
With regard to the Guaranteed Income Supplement (GIS), broken down by province and region: how many Canadians experienced a reduction in a GIS payment since January 2020, as a result of receiving income from a COVID-19 related financial relief program, such as the Canada Emergency Response Benefit?
Response
(Return tabled)

Question No. 68—
Mr. Pat Kelly:
With regard to the relationship between prevailing wages and the rate of inflation in 2021 exceeding the Bank of Canada's annual target: for each of Employment and Social Development Canada's National Occupation Classification, how have prevailing wages (i) increased, (ii) decreased, (iii) remained stable between 2019 and 2021 inclusively?
Response
(Return tabled)

Question No. 69—
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to the impact of inflation on the Market Basket Measure (MBM) and the poverty line: (a) what is the current, or latest, MBM for the reference family and various poverty lines in each of the MBM geographic areas in Nova Scotia; (b) what was the 2018-base MBM for the reference family and various poverty lines in each geographic area in (a); (c) what percentage of individuals living in each area in (a) were below each poverty line in 2018; (d) what percentage of individuals living in each area in (a) fall below each poverty line based on the current, or latest, MBM; and (e) what are the government's estimates or projections for where the poverty lines mentioned in (b) will be by the end of (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Return tabled)

Question No. 70—
Mr. Dave MacKenzie:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Southwestern Ontario: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 71—
Mr. Frank Caputo:
With regard to the impact of inflation on the Market Basket Measure (MBM) and the poverty line: (a) what is the current, or latest, MBM for the reference family and various poverty lines in each of the MBM geographic areas in British Columbia; (b) what was the 2018-base MBM for the reference family and various poverty lines in each geographic area in (a); (c) what percentage of individuals living in each area in (a) were below each poverty line in 2018; (d) what percentage of individuals living in each area in (a) fall below each poverty line based on the current, or latest, MBM; and (e) what are the government's estimates or projections for where the poverty lines mentioned in (b) will be by the end of (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Return tabled)

Question No. 72—
Mr. Terry Dowdall:
With regard to the requirement that an area must not have an unemployment rate above 6% in order for certain businesses in that area, including those in the hospitality sector, to qualify for the Temporary Foreign Workers Program: (a) has the government, including Destination Canada, done any studies or analysis on the impact of this requirement on the ability for hotel or restaurant owners to hire enough staff; (b) if the government has done any studies or analysis related to (a), what are the details, including the findings; and (c) what specific measures, if any, will the Minister of Tourism and Associate Minister of Finance take in order to alleviate this burden on the hospitality sector?
Response
(Return tabled)

Question No. 73—
Mrs. Anna Roberts:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in the Greater Toronto Area: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 75—
Mr. Brad Redekopp:
With regard to the impact of inflation on the Market Basket Measure (MBM) and the poverty line: (a) what is the current, or latest, MBM for the reference family and various poverty lines in each of the MBM geographic areas in Saskatchewan; (b) what was the 2018-base MBM for the reference family and various poverty lines in each geographic area in (a); (c) what percentage of individuals living in each area in (a) were below each poverty line in 2018; (d) what percentage of individuals living in each area in (a) fall below each poverty line based on the current, or latest, MBM; and (e) what are the government's estimates or projections for where the poverty lines mentioned in (b) will be by the end of (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Return tabled)

Question No. 76—
Mr. Adam Chambers:
With regard to programs which provided money or financing to businesses, sectors, or communities during the COVID-19 pandemic, such as the Canada Emergency Wage Subsidy, the Canada Emergency Rent Subsidy, the Tourism Relief Fund, and others, and broken down by program: (a) what is the total amount distributed to date in the riding of Simcoe North; (b) what was the total number of applications received from Simcoe North; and (c) of the applications in (b), how many were (i) accepted, (ii) denied?
Response
(Return tabled)

Question No. 79—
Mr. John Williamson:
With regard to the impact of inflation on the Market Basket Measure (MBM) and the poverty line: (a) what is the current, or latest, MBM for the reference family and various poverty lines in each of the MBM geographic areas in New Brunswick; (b) what was the "2018-base MBM" for the reference family and various poverty lines in each geographic area in (a); (c) what percentage of individuals living in each area in (a) were below each poverty line in 2018; (d) what percentage of individuals living in each area in (a) fall below each poverty line based on the current, or latest, MBM; and (e) what are the government's estimates or projections for where the poverty lines mentioned in (b) will be by the end of (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Return tabled)

Question No. 80—
Mr. Philip Lawrence:
With regard to the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario, their administration of the Community Futures (CF) Program and the delivery of the CF program through the Community Futures Development Corporations (CFDCs): (a) what is the most recent investment fund balances for each of the 36 CFDCs in Southern Ontario; (b) what is the breakdown of the 1144 loans which were approved by CF between April 2020 and March 2021, broken down by category; and (c) between April 2019 and March 2021, how many of the 36 CFDCs in Southern Ontario were given permission to access their investment capital to cover operating expenses?
Response
(Return tabled)

Question No. 81—
Mrs. Tracy Gray:
With regard to the Canada Emergency Response Benefit (CERB) and the Canada Recovery Benefit (CRB): (a) how many individuals received support from these programs in total, broken down by each electoral district; (b) of the individuals in (a), how many were (i) Canadian citizens, (ii) permanent residents, (iii) temporary foreign workers, (iv) foreign students, (v) foreign nationals eligible for employment in Canada, (vi) foreign nationals who are no longer eligible to work in Canada because of either delays by Immigration, Refugees and Citizenship Canada or because their International Experience Canada work permit has expired; (c) what is the breakdown of (i) CERB, (ii) CRB recipients by the amount of eligibility periods the recipients received benefits for; (d) how many CERB or CRB recipients (i) were investigated for potential ineligibility, (ii) were required to reimburse any payments, (iii) paid back any required reimbursements, (iv) have outstanding reimbursements owing; (e) what is the total dollar value of reimbursements (i) received, (ii) outstanding related to CERB and CRB; and (f) how many investigations are currently ongoing related to CERB or CRB fraud?
Response
(Return tabled)

Question No. 83—
Mr. Scot Davidson:
With regard to the impact of inflation on the Market Basket Measure (MBM) and the poverty line: (a) what is the current, or latest, MBM for the reference family and various poverty lines in each of the MBM geographic areas in Ontario; (b) what was the 2018-base MBM for the reference family and various poverty lines in each geographic area in (a); (c) what percentage of individuals living in each area in (a) were below each poverty line in 2018; (d) what percentage of individuals living in each area in (a) fall below each poverty line based on the current, or latest, MBM; and (e) what are the government's estimates or projections for where the poverty lines mentioned in (b) will be by the end of (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Return tabled)

Question No. 84—
Mrs. Shelby Kramp-Neuman:
With regard to delayed federally funded infrastructure projects in Central and Eastern Ontario: what are the details of all projects which have yet to be completed, and have had their original expected completion date delayed by more than six months, including, for each, (i) the project location, (ii) the project description, (iii) the original expected completion date, (iv) the revised expected completion date, (v) the original total projected budget of project, (vi) the most recent total projected budget of project, (vii) the original federal contribution, (viii) whether or not the federal contribution has been or will be increased, and, if so, to what amount, (ix) the specific reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 86—
Mr. John Nater:
With regard to all contracts signed by the government for the Centre Block rehabilitation project: (a) how many contracts have been awarded; and (b) what are the details of each contract, including the (i) date, (ii) description of the goods or services, including the volume, (iii) final amount, (iv) vendor, (v) country of the vendor?
Response
(Return tabled)

Question No. 87—
Mr. Alex Ruff:
With regard to the Department of Fisheries and Oceans Canada (DFO) owned and managed small craft harbours: (a) how many exist in Bruce—Grey—Owen Sound; (b) what is the condition of each small craft harbour in the federal riding of Bruce—Grey—Owen Sound, including the (i) last inspection date, (ii) recommendations for repair or reconditioning from these inspections; (c) what are the estimated costs to repair the Wiarton, Ontario, small craft harbour; (d) are there open, closed, planned tenders, or decisions to defer the repairs to the Wiarton, Ontario, small craft harbour; and (e) what is the department’s lifecycle management plan regarding all DFO owned and managed small craft harbours?
Response
(Return tabled)

Question No. 91—
Mr. Kelly McCauley:
With regard to the impact of inflation on the Market Basket Measure (MBM) and the poverty line: (a) what is the current, or latest, MBM for the reference family and various poverty lines in each of the MBM geographic areas in Alberta; (b) what was the “2018-base MBM” for the reference family and various poverty lines in each geographic area in (a); (c) what percentage of individuals living in each area in (a) were below each poverty line in 2018; and (d) what percentage of individuals living in each area in (a) fall below each poverty line based on the current, or latest, MBM; (e) what are the government’s estimates or projections where the poverty lined in (b) will be by end of (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024; and (f) what are the government’s projections on the number and percentage of Alberta seniors whose income levels will fall below the poverty line in each of the next three years?
Response
(Return tabled)

Question No. 92—
Mr. Kelly McCauley:
With regard to the procurement of supplies related to the COVID-19 pandemic: (a) what is the number and percentage of contracts and the total amount and percentage of the total amount of all spending on supplies that went to organizations owned by (i) women, (ii) Indigenous people, (iii) people of colour, broken down by region; and (b) what is the breakdown of (a) by province or territory?
Response
(Return tabled)

Question No. 95—
Mr. Rob Morrison:
With regard to the economic impact of the COVID-19 negative molecular test requirement for fully vaccinated travellers on the tourism industry in British Columbia: (a) what was the number of foreign international travellers who arrived at the land border crossings in British Columbia, broken down by month since the border opened for non-essential arrivals on August 9, 2021; (b) what is the breakdown of (a) by point of entry; (c) what was the number of international travellers who arrived at each point of entry in British Columbia, broken down by month in the year prior to the border closure in March 2020; and (d) does the government have an estimate on the amount of lost tourism revenue in British Columbia as a result of the test requirement for vaccinated travellers and, if so, what is the estimate?
Response
(Return tabled)

Question No. 97—
Mr. Alexis Brunelle-Duceppe:
With regard to the processing of applications by Immigration, Refugees and Citizenship Canada (IRCC): (a) how many applications has IRCC processed each year since January 2017, according to the most recent available data, broken down by visa category and type of application; (b) what is the breakdown of (a) in each province and territory where applicants intend or intended to settle; (c) what are the current processing times and application inventories, in addition to the service standard, for each visa category and type of application; (d) what is the breakdown of (c) in each province and territory where applicants intend or intended to settle; (e) what were the processing times and application inventories, in addition to the service standard, for each visa category and type of application as of October 1 for each year between 2016 and 2021; (f) what is the breakdown of (e) in each province and territory where applicants intend or intended to settle; and (g) how has the Afghanistan crisis in the summer of 2021 specifically affected IRCC’s ability to process applications, and what percentage of staff were reallocated to process Afghan nationals’ files on a priority basis?
Response
(Return tabled)

Question No. 98—
Mr. Alexis Brunelle-Duceppe:
With regard to the processing of study permit applications by Immigration, Refugees and Citizenship Canada (IRCC) in the last five years where the requested data are available: (a) for all of Canada, excluding applications for study permits for institutions located in Quebec, how many applications were (i) received, (ii) processed, (iii) approved, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (iv) denied, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (v) withdrawn, and what percentage of the total number of applications processed does that represent; (b) of the applications in (a), how many came from the following group of countries with a high percentage of French speakers, broken down by country: Algeria, Belgium, Burkina Faso, Benin, Cameroon, the Democratic Republic of the Congo (DRC), Côte d’Ivoire, France, Guinea, Haiti, Madagascar, Mali, Morocco, Niger, Switzerland, Senegal, Tunisia; (c) of the applications in (a), how many came from the following group of countries with a high percentage of English speakers, broken down by country: South Africa, Australia, Botswana, China, South Korea, the United States, Ethiopia, Ghana, India, Jamaica, Japan, Kenya, Nigeria, the United Kingdom, Rwanda, the Republic of Ireland, Singapore, Sudan, Zimbabwe; (d) for all applications to come study at an institution located in Quebec, how many applications were (i) received, (ii) processed, (iii) approved, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (iv) denied, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (v) withdrawn, and what percentage of the total number of applications processed does that represent; (e) of the applications in (d), how many came from the following group of countries with a high percentage of French speakers, broken down by country: Algeria, Belgium, Burkina Faso, Benin, Cameroon, the DRC, Côte d’Ivoire, France, Guinea, Haiti, Madagascar, Mali, Morocco, Niger, Switzerland, Senegal, Tunisia; (f) of the applications in (d), how many came from the following group of countries with a high percentage of English speakers, broken down by country: South Africa, Australia, Botswana, China, South Korea, the United States, Ethiopia, Ghana, India, Jamaica, Japan, Kenya, Nigeria, the United Kingdom, Rwanda, the Republic of Ireland, Singapore, Sudan, Zimbabwe; (g) for all applications to come study in an anglophone post-secondary institution (McGill University, Bishop’s University, Concordia University, Champlain College – St. Lawrence, Champlain College – Lennoxville, Champlain College – Saint-Lambert, Dawson College, John Abbott College, Vanier College, Heritage College) located in Quebec, how many applications were (i) received, (ii) processed, (iii) approved, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (iv) denied, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (v) withdrawn, and what percentage of the total number of applications processed does that represent; and (h) for all applications to come study in a francophone post-secondary institution (meaning any institution not listed in (g)) located in Quebec, how many applications were (i) received, (ii) processed, (iii) approved, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (iv) denied, and what percentage of the total number of applications processed does that represent, (v) withdrawn, and what percentage of the total number of applications processed does that represent?
Response
(Return tabled)

Question No. 99—
Mrs. Tracy Gray:
With regard to government procurement contracts signed since January 1, 2020, by the government, and broken down by department, agency, Crown corporation, or other government entity: (a) how many contracts were cancelled, suspended, or disputed; and (b) what are the details of each such contract in (a), including the (i) vendor, (ii) date, (iii) original amount, (iv) description of goods or services, (v) date of cancellation, suspension or dispute, (vi) details of the reason for cancellation, suspension or dispute, (vii) current status of cancellation, suspension, or dispute, (viii) details of any amount recovered or lost by the government as a result of cancellation, suspension, or dispute?
Response
(Return tabled)

Question No. 100—
Mrs. Dominique Vien:
With regard to programs which provided money or financing to businesses, sectors, or communities during the COVID-19 pandemic, broken down by program: (a) for each program, what is the total amount distributed to date in the riding of Bellechasse—Les Etchemins—Lévis; (b) what was the total number of applications received from the riding of Bellechasse—Les Etchemins—Lévis; and (c) of the applications in (b), how many were (i) accepted, (ii) denied?
Response
(Return tabled)

Question No. 101—
Mr. Chris Warkentin:
With regard to pipeline safety and the government's reaction to David Suzuki's recent comments about pipelines blowing up: (a) does the Prime Minister denounce Mr. Suzuki's comments and, if not, why not; (b) does the Minister of Environment and Climate Change denounce Mr. Suzuki's comments and, if not, why not; (c) what is the government's policy regarding future meetings, events, or dealings with Mr. Suzuki; and (d) in light of the comments, is the government planning to add specific measures to ensure that pipelines are protected and, if so, what are they?
Response
(Return tabled)

Question No. 103—
Mrs. Rosemarie Falk:
With regard to the Canadian delegation at the United Nations Climate Change Conference (COP26) in Glasgow: (a) who were the members of the delegation, including, for each, what organization they represented, if applicable; (b) what are the total costs incurred to date by the government related to the delegation; and (c) what are the total costs incurred by the government to date related to the delegation for (i) air transportation, (ii) land transportation, (iii) hotels or other accommodations, (iv) meals, (v) hospitality, (vi) room rentals, (vii) other costs?
Response
(Return tabled)

Question No. 104—
Ms. Kerry-Lynne D. Findlay:
With regard to projects funded in British Columbia through the Disaster Mitigation and Adaptation Fund: what are the details of all projects projected to be completed in over the next five years, including the (i) location, (ii) project description, (iii) expected completion date, (iv) total project cost, (v) total federal funding commitment?
Response
(Return tabled)

Question No. 105—
Ms. Raquel Dancho:
With regard to the impact of inflation on the Market Basket Measure (MBM) and the poverty line: (a) what is the current, or latest, MBM for the reference family and various poverty lines in each of the MBM geographic areas in Manitoba; (b) what was the "2018-base MBM" for the reference family and various poverty lines in each geographic area in (a); (c) what percentage of individuals living in each area in (a) were below each poverty line in 2018; (d) what percentage of individuals living in each area in (a) fall below each poverty line based on the current, or latest, MBM; and (e) what are the government's estimates or projections for where the poverty lines mentioned in (b) will be by the end of (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Return tabled)

Question No. 106—
Mr. Matt Jeneroux:
With regard to both funding streams of the Rapid Housing Initiative (the Projects Stream and the Major Cities Stream): (a) what was the (i) total number of approved projects, (ii) total number of approved housing units, (iii) total dollar value of each housing project, (iv) dollar value of the federal contribution of each housing project, (v) dollar value of any other contributor of each housing project; (b) what is the breakdown of each part of (a) by (i) municipality and province or territory, (ii) federal electoral constituency; (c) what is the breakdown of funds committed in (a) by (i) individual application, (ii) contributor source (i.e. federal, provincial, territorial, municipal, Indigenous government, non-profit, other agency or organization), (iii) province or territory; and (d) what are the details of all applications in (a)(i), including the (i) location, (ii) project description, (iii) number of proposed units, (iv) date the application was submitted to the Canada Mortgage and Housing Corporation, (v) date the project was announced publicly?
Response
(Return tabled)

Question No. 107—
Mr. Matt Jeneroux:
With regard to the government's National Housing Co-Investment Fund (NHCIF): (a) what is the total number and dollar value of housing projects resulting from the NCFI; and (b) for each project resulting from the NHCIF, what is (i) the status of their progress, broken down by the Canada and Mortgage Corporation's four tracking and reporting phases (conditional commitment, financial commitment, construction or repair underway, completed), (ii) the number of units, (iii) the federal funds committed, (iv) the partners' funds committed, (v) their location by municipality and province or territory, (vi) their location by federal electoral constituency, (vii) their project description, (viii) the date the application was submitted, (ix) the date the contribution agreement was signed?
Response
(Return tabled)

Question No. 108—
Mr. Matt Jeneroux:
With regard to the government's National Housing Strategy: (a) what is the total number of housing units that have resulted from the strategy, broken down by program, funding envelope, and project; and (b) for each project in (a), what is the status of their progress, broken down by the Canada Mortgage and Housing Corporation's approach for tracking and reporting on a project through its four different phases, including (i) conditional commitment, (ii) financial commitment, (iii) construction or repair underway, (iv) completed?
Response
(Return tabled)

Question No. 109—
Mr. Earl Dreeshen:
With regard to government projections on the impact of inflation and rising interest rates on homeowners: (a) what are the government's projections and analysis related to the impact that higher prices on essential goods, due to inflation, will have on the ability of homeowners to make mortgage payments; (b) does the government have any estimates on how many homeowners won't be able to make their mortgage payments as a result of inflationary pressures, and, if so, what are the estimates; (c) does the government or the Canada Mortgage and Housing Corporation have any projections related to the average increase in mortgage payments as a result of future interest rate increases, and, if so, what are the projections; and (d) does the government have any estimates related to the number of homeowners who will be unable to afford their mortgages as a result of future interest rate increases and, if so, what are those estimates?
Response
(Return tabled)

Question No. 110—
Mrs. Shannon Stubbs:
With regard to the government’s decision to “set a national emission reduction target of 30% below 2020 levels from fertilizers,” as laid out in Environment and Climate Change’s 2020 plan entitled “A Healthy Environment and a Healthy Economy“: (a) what is the full list of “manufacturers, farmers, provinces and territories”, as defined by the “A Healthy Environment and a Healthy Economy“ plan, that were consulted about this decision prior to the release of the plan; (b) what are the details of all consultations which were held regarding the economic impact of this decision prior to the release of the plan, specifically on the agricultural sector and food production; and (c) what is the full list of “manufacturers, farmers, provinces and territories”, as defined by the “A Healthy Environment and a Healthy Economy“ plan, that have been consulted regarding the economic impact of this decision from December 2020 to the present?
Response
(Return tabled)

Question No. 111—
Mr. Blake Richards:
With regard to the economic impact of the COVID-19 negative molecular test requirement for fully vaccinated travelers on the tourism industry in Alberta: (a) what was the number of foreign international travelers who arrived at the land border crossings in Alberta, broken down by month since the border opened for non-essential arrivals on August 9, 2021; (b) what is the breakdown of (a) by point of entry; (c) what was the number of international travelers who arrived at each point of entry in Alberta, broken down by month in the year prior to the border closure in March 2020; (d) does the government have an estimate on the amount of lost tourism revenue in Alberta as a result of the test requirement for vaccinated travelers and, if so, what is the estimate; and (e) what estimates or projections does Parks Canada or Destination Canada have related to the lost revenue as a result of the test requirement on tourism and revenue levels in Banff National Park, in particular as it relates to the 2021-22 ski season?
Response
(Return tabled)

Question No. 112—
Mr. Joël Godin:
With regard to the labour shortage problem and delays in obtaining work permits for foreign workers: (a) how many foreign workers are waiting for a response (i) in Canada, (ii) for the province of Quebec, (iii) in the riding of Portneuf—Jacques-Cartier; (b) what time frame does the government deem acceptable for ensuring that a work permit is obtained for a foreign worker; (c) what is the current time frame for work permits for foreign workers in each province; (d) has the government found solutions to its major breakdown with Service Canada that is causing significant delays in the delivery of work permits for foreign workers and, if so, what are they; (e) what is the cause of Service Canada’s computer glitches with foreign worker files; and (f) does the government have any analysis of changes in the labour shortage and, if so, what is the government’s estimate of the labour shortage over the next 10 years?
Response
(Return tabled)

Question No. 113—
Mr. Mel Arnold:
With regard to the impact of labour shortages on Canadian fruit growers and fruit processors: (a) what are the government's estimates on the shortage of workers during the 2021 fruit harvesting season, broken down by region; (b) what was the estimated loss of yield or production in the Canadian fruit industry in 2021 as a result of labour shortages, broken down by region and crop; and (c) will (i) Immigration and Refugees and Citizenship Canada, (ii) Agriculture and Agri-Food Canada, take specific actions to ensure that the Canadian industry doesn't face another labour shortage in 2022 and, if so, what are they?
Response
(Return tabled)

Question No. 115—
Mr. Pierre Paul-Hus:
With regard to all contracts signed by the government where advance payments were made since February 1, 2020, broken down by department, agency, or other government entity: (a) how many such contracts were awarded; (b) what is the total value of those contracts; and (c) what are the details of each contract with advance payment, including the (i) date, (ii) description of the goods or services, including the volume, (iii) final amount, (iv) vendor, (v) country of the vendor?
Response
(Return tabled)

Question No. 118—
Ms. Niki Ashton:
With regard to Canada Revenue Agency's (CRA) audit programs for businesses and particulars, since November 2015, broken down by year and by program: (a) how many audits were completed; (b) what is the number of auditors, broken down by category of auditors; (c) how many new files were opened; (d) how many files were closed; (e) of the files closed in (d), what was the average time it took to process the files before they were closed; (f) of the files closed in (d), what was the risk level of each file; (g) how much was spent on contractors and subcontractors; (h) of the contractors and subcontractors in (g), what is the initial and final value of each contract; (i) among the contractors and subcontractors in (g), what is the description of each service contract; (j) how many reassessments were issued; (k) what is the total amount recovered; (l) how many taxpayer files were referred to the CRA's Criminal Investigations Program; (m) of the investigations in (l), how many were referred to the Public Prosecution Service of Canada; and (n) of the investigations in (m), how many resulted in convictions?
Response
(Return tabled)

Question No. 120—
Ms. Rachel Blaney:
With regard to the Guaranteed Income Supplement (GIS), broken down by province and region and constituency: (a) how many Canadians experienced a reduction in their GIS in 2021, as a result of receiving income from a COVID-19 related financial support program, such as the Canada Emergency Response Benefit; (b) how many Canadians have applied for a reassessment of their GIS since their assessments were released in July 2021; and (c) how many GIS reassessment applications for 2021 have been successful, or are still in the process of review?
Response
(Return tabled)

Question No. 121—
Mr. Rhéal Éloi Fortin:
With regard to international transfers of Canadian prisoners detained abroad: (a) how many applications has Canada approved over the past 10 years, broken down by year and by country where the applicant was being detained at the time of application; (b) how many applications has Canada denied over the past 10 years, broken down by year and by country where the applicant was being detained at the time of application; (c) how many applications for transfer to Canada were denied by the country where the applicant was being detained over the past 10 years, broken down by year and by country of origin of the application; (d) what are the conditions for applying for a transfer from Japan; (e) which article of the Convention on the Transfer of Sentenced Persons states that a sentenced person must have served one third of their sentence to be granted a transfer to Canada from Japan; (f) for all the transfer applications over the past 10 years, how much time, on average, elapsed between the transfer application and the transfer; (g) over the past 10 years, how many times has Global Affairs Canada intervened in favour of an accelerated transfer for a transfer application from a Canadian sentenced abroad; (h) over the past 10 years, how many administrative arrangements for transfer have been approved by the Minister of Foreign Affairs and Minister of Public Safety; and (i) over the past 10 years, how many administrative arrangements for transfer has Canada signed with convention signatory countries?
Response
(Return tabled)

Question No. 122—
Mr. Jeremy Patzer:
With regard to the government's plan to set a national emission reduction target of 30% below 2020 levels from fertilizers: (a) does the government accept MNP's analysis from September 2021 that cumulative lost production of canola could total approximately 151 million tonnes between 2023 and 2030, and if not, why not; (b) does the government have any analysis which is contrary to MNP's analysis, and if so, what are the details, including the findings; (c) what are the projected economic impacts on the domestic production of biofuels related to the lost production of canola or other biofuel crops for the period between 2023 and 2030; (d) has the government carried out any impact analysis study of absolute reductions of fertilizer (i) prior to making the announcement, (ii) after making the announcement, and if so, what are the details, including findings; (e) has the government carried out any impact analysis study of emissions intensity reduction from fertilizer prior to making the announcement, and if so, what are the details, including findings; and (f) will the government carry out an impact analysis study related to absolute reduction and emissions intensity reduction from fertilize before any such target or restriction is imposed, and if so, what are the details?
Response
(Return tabled)

Question No. 123—
Mr. Terry Dowdall:
With regard to the importation of batteries for electric vehicles (EVs) into Canada and the government's concerns about current and future shortages of batteries for EVs: (a) what specific plans does the government have to improve the battery shortage faced by Canadian EV manufacturers; (b) does the government have any plans to ensure that more EV batteries are manufactured in Canada, and if so, what are the details of the plans, including the projected increase in the number of domestically manufactured batteries; (c) does the government's plan include an industry reliance on foreign produced EV batteries for Canadian manufactured vehicles, and if so, what percentage of the batteries in new Canadian EVs are expected to be foreign produced, broken down by each of the next five years; (d) what standards are in place to ensure that EV batteries imported to Canada are not made (i) from child labour, (ii) from forced labour, (iii) with materials mined by children or exploited workers; (e) have any EV batteries destined for Canada been intercepted by Canada Border Services Agency in the last five years due to concerns related to labour standards, and if so, what are the details; (f) what are the government's current assessments related to problems with the global supply chain associated with EV batteries; (g) what is the government's assessment of the impact that the United States' Buy American policy has on the shortage of batteries for Canadian EV plants; (h) what are the government's projections related to the number of new electric vehicles expected to be produced in Canada in each of the next five years; and (i) what are the government's projections related to the number of EV batteries which will be available to Canadian EV manufacturers in each of the next five years?
Response
(Return tabled)

Question No. 124—
Mrs. Shannon Stubbs:
With regard to the government's decision to "set a national emission reduction target of 30% below 2020 levels from fertilizers," as laid out in Environment and Climate Change Canada's 2020 plan entitled "A Healthy Environment and a Healthy Economy": (a) has Farm Credit Canada done any analysis related to the impact that lower fertilizer amounts will have on crop production, and if so, what are the details, including findings of the analysis; (b) what is the projected increase in both demand and federal budget for business risk management (BRM) programs like AgriStability and AgriRecovery, as a result of this decision; (c) what new measures are proposed to adjust for the decline in crop yields, specifically pertaining to the historical reference period used for determining eligibility for BRM programs; (d) what new insurance programs or financial assistance programs will be available for farmers whose crop yields rely disproportionately on their ability to use fertilizer, and will be disproportionately affected by mandatory reductions in fertilizer use; (e) what are Farm Credit Canada's projections regarding yield gaps, broken down by each different type of Canadian crop, each year from now until 2030; and (f) has Health Canada or any other government department or agency done any analysis on the ability of Canadians to pay more for food at the grocery store as a result of lower yields by Canadian farmers, and if so, what are the details, including findings?
Response
(Return tabled)

Question No. 125—
Mr. Alexis Brunelle-Duceppe:
With regard to the Chinook tool used by Immigration, Refugees and Citizenship Canada (IRCC) in the processing of study permits and temporary visas: (a) why has the use of Chinook not been publicly disclosed; (b) who developed this tool and why; (c) how does the tool work; (d) what are the different steps in its use; (e) has the tool been subject to one or more cybersecurity audits and, if so, by which firm or individual; (f) why is its use not disclosed directly to immigration applicants; (g) why can’t details of decisions made using the tool be saved or retained in some way; (h) what oversight does IRCC provide to ensure that immigration officers use the tool correctly; (i) what data is processed using the tool; (j) how are immigration applications ranked and based on what indicators; (k) what efficiency gains does Chinook provide; (l) what keywords or indicators are most likely to increase the risk level of an application; (m) what keywords or indicators are most likely to lead to a refusal of an application; (n) what do we know about the algorithms used by the tool; (o) why have refusal rates for study permit applications increased significantly since the tool was implemented in March 2018; (p) what guidance is provided to IRCC staff about using the tool; (q) what visa offices, in Canada and abroad, use Chinook, broken down by office; (r) in (q), what version of Chinook is used; (s) what visa offices processing study permit and temporary visa applications, in Canada and abroad, do not use Chinook; (t) in (s), why; and (u) was the Minister of Immigration, Refugees and Citizenship at the time of Chinook’s implementation consulted about its implementation?
Response
(Return tabled)

Question No. 126—
Mr. James Bezan:
With regard to the Special Immigration Measures for Afghans who assisted our Canadian Armed Forces as interpreters or locally engaged staff, since July 22, 2021, to present: (a) how many of these Afghans have reached Canada; (b) how many of these Afghans have been referred by the Department of National Defence (DND) to Immigration, Refugees, and Citizenship Canada (IRCC) and received an invitation to apply; (c) how many of these Afghans have been referred by DND to IRCC, but have not received an invitation to apply; (d) of the Afghans referred by DND to IRCC who have not been invited to apply, (i) what database are their names being held in, (ii) who is responsible for making the decision to put their names into the Global Case Management System, assign them an application number, and send an invitation to apply; and (e) what criteria are being used to determine which Afghans should receive an application number and an invitation to apply and when, and are these Afghans being tiered based on the severity of their individual security circumstances?
Response
(Return tabled)

Question No. 127—
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to members of the Canadian Armed Forces (CAF) reserves applying to transfer to become full active members of the Army, Navy, or Air Force, since January 1, 2016, and broken down by each branch applied for: (a) what is the number of reservists who have applied to become members of the Army, Navy or Air Force; (b) of the applications in (a), how many were successful; (c) what was the average time between when an application by a reservist was received and a final decision was made; and (d) what are the CAF's service standards related to the length it takes to make a decision on such transfers, and what percentage of applicants received a decision within the service standard timeline?
Response
(Return tabled)

Question No. 128—
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to complaints received by the Canada Revenue Agency related to its various assistance by telephone lines and numbers: (a) what is the number of complaints received since January 1, 2019, broken down by month; and (b) of the numbers in (a), what is the breakdown by type of complaint, including (i) line not working or out of service, (ii) dropped calls, (iii) long hold times, (iv) other, broken down by type?
Response
(Return tabled)

Question No. 129—
Mr. Glen Motz:
With regard to documents sent by or received by Health Canada or the Public Health Agency of Canada related to COVID-19 vaccines, drugs, or treatments and excluding correspondence from the general public, since March 1, 2020: what are the details of each such document including the (i) sender, (ii) recipient, (iii) title, (iv) date, (v) file number or tracking number, (vi) type of document (memorandum, application, etc.)?
Response
(Return tabled)

Question No. 130—
Mr. Jasraj Singh Hallan:
With regard to the processing of applications by Immigration, Refugees, and Citizenship Canada (IRCC): (a) how many applications has IRCC received and processed since January 2021, broken down by month; (b) what is the breakdown of (a) by visa category and type of application; (c) how many applications did IRCC receive each month in 2020, broken down by month; (d) what is the breakdown of (c) by visa category and type of application; (e) how many of the applications received since January 2021 are considered in backlog; (f) how many of the applications received in 2020 were considered in backlog; (g) since January 2021, what is the average visa processing time, broken down by category; and (h) in 2020, what was the average visa processing time, broken down by category?
Response
(Return tabled)

Question No. 131—
Mr. Jasraj Singh Hallan:
With regard to the applications and resettlement of refugees from Afghanistan submitted to Immigration, Refugees, and Citizenship Canada (IRCC): (a) what is the number of applications of Afghan refugees broken down by stage of processing; (b) what is the average processing time for an Afghan refugee application under the special immigration program; (c) how many Afghan refugees who applied to IRCC are in third countries; (d) what is the country breakdown of refugees in (c); (e) how many Afghan interpreters have submitted a refugee application; (f) how many Afghan interpreters' applications have been processed; (g) how many Afghan interpreters' applications have been denied; (h) what is the breakdown of (g) by reason for denial; (i) how many Afghan refugee applications have been made by refugees who identify as a targeted religious minority; and (j) what is the timeline for IRCC to resettle all 40,000 Afghan refugees in Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 132—
Mr. Jasraj Singh Hallan:
With regard to the allegations of racism and discrimination reported by employees of Immigration, Refugees, and Citizenship Canada (IRCC) in the IRCC Anti-Racism Employee Focus Groups Final Report by Pollara Strategic Insights delivered in June 2021: (a) how many complaints of racism and discrimination have been made by employees at IRCC since January 2019; (b) what is the breakdown of (a) by month since January 2019; (c) how many of the complaints made by employees were referred to or handled by the Office of Conflict Resolution; (d) what is the number of complaints of racism and discrimination handled by the Office of Conflict Resolution since its creation, broken down by month; (d) what authority and recourse does the Office of Conflict Resolution have to respond to complaints of racism and discrimination; (e) how many members of the anti-racism task force at IRCC identify as racialized; (f) what measures, other than the IRCC Code of Conduct, have been implemented to combat racism and discrimination in IRCC; (g) how are these measures, and the IRCC Code of Conduct, being enforced by IRCC management; and (h) what is IRCC doing to ensure that racism and discrimination does not affect the processing and review of immigration, refugee, and citizenship applications, and the approval or denial of these applications?
Response
(Return tabled)

Question No. 133—
Mr. Tony Baldinelli:
With regard to vehicles provided for the use of ministers and the federal executive vehicle fleet, as of November 29, 2021: (a) what is the total number of vehicles provided for the use of ministers; (b) what was the total cost of procuring the vehicles currently in use by ministers; (c) for each ministerial vehicle, what was the (i) date purchased, (ii) make and model, including the year, (iii) purchase price, (iv) whether it was manufactured in Canada; (d) what is the total number of vehicles in the federal executive vehicle fleet; (e) what was the total cost of procuring vehicles for the fleet; (f) for each vehicle in the fleet, what was the (i) date purchased, (ii) make and model, including the year, (iii) purchase price, (iv) whether it was manufactured in Canada; and (g) what is the government’s official policy related to buying vehicles manufactured in Canada for ministerial vehicles and the federal executive vehicle fleet?
Response
(Return tabled)

Question No. 134—
Mr. Tom Kmiec:
With regard to the First-Time Home Buyer Incentive (FTHBI) announced by the government in 2019, from September 1, 2019, to date: (a) how many applicants have applied for mortgages through the FTHBI program, broken down by province and municipality; (b) of those applicants, how many have been approved and accepted mortgages through the FTHBI program, broken down by province and municipality; (c) of those applicants listed in (b), how many approved applicants have been issued the incentive in the form of a shared equity mortgage; (d) what is the total value of incentives (shared equity mortgages) under the program that have been issued, in dollars; (e) for those applicants who have been issued mortgages through the FTHBI, what is that value of each of the mortgage loans; (f) for those applicants who have been issued mortgages through the FTHBI, what is that mean value of the mortgage loan; and (g) what is the total aggregate amount of money lent to homebuyers through the FTHBI to date?
Response
(Return tabled)

Question No. 136—
Mr. Martin Champoux:
With regard to federal public servants who have been placed on unpaid leave due to their vaccination status: (a) how many are there in total; (b) of the total in (a), what is the breakdown by federal department and agency; and (c) for each federal department and agency in (b), what percentage of total employees do the employees who have been placed on unpaid leave account for?
Response
(Return tabled)

Question No. 137—
Mr. Rick Perkins:
With regard to Marine Protected Areas (MPA) and proposed changes by the Department of Fisheries and Oceans in Nova Scotia and New Brunswick, including the Draft Conservation Network Design for the Scotian Shelf-Bay of Fundy Bioregion: (a) for each proposed change or additional MPA, what would be the impact to the lobster fishery and lobster quotas; (b) what would be the impact in Lobster Fishing Areas (LFA) 27 through 34, broken down by LFA; and (c) what are the details of all memorandums, briefing notes, reports, or correspondence related to the MPAs or the proposals since January 1, 2016, including (i) the date, (ii) the type of document, (iii) the sender, (iv) the recipient, (v) the title, (vi) the summary of the contents, (vii) the internal file or tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 139—
Mr. Warren Steinley:
With regard to the job posting which closed in October 2020 where the Privy Council Office was looking for a storyteller to join the Prime Minister and Visual Communications team: (a) how many storytellers are currently working for the Privy Council Office or the Office of the Prime Minister; (b) what is the organizational structure for the storytellers, such as is there a lead storyteller that the other storytellers pitch their stories to; (c) who decides whether or not a story is worth telling; (d) what is the yearly budget of the storytelling department; (e) who does the lead storyteller report to; (f) of the storytellers currently employed, how many have prior experience writing fictional stories; (g) what metrics are used to judge the quality of the storytelling; (h) what is itemized breakdown of the storytelling budget; (i) how many stories have been told by the storytellers; and (j) of the stories in (i), how many were fictional?
Response
(Return tabled)

Question No. 140—
Mr. John Williamson:
With regard to legal costs incurred by the government in relation to its legal application launched in June 2021 against the Speaker of the House of Commons, as well as any subsequent legal action related to this case: (a) what is the total number of billable hours incurred by outside legal counsel to prepare this application and subsequent legal action; (b) what is the total amount (i) paid out, (ii) scheduled to be paid out, by the government to outside legal counsel to prepare this application and subsequent legal action; (c) what is the total number of federal civil servants that were assigned to assist in the preparation of this application, broken down by department or agency; (d) which ministers, ministerial exempt staff, or senior government officials participated in the preparation of this application; (e) which ministers, ministerial exempt staff, or government officials had outside legal expenses covered by the government in relation to this application or the related order of the House of Commons; (f) what was the total amount (i) paid out, (ii) scheduled to be paid out, in legal expenses related to (e); and (g) which departments or agencies allocated resources to prepare the legal application, and what specific resources did each department or agency allocate?
Response
(Return tabled)

Question No. 142—
Mrs. Claude DeBellefeuille:
With regard to the funding granted in 2020 to United Way Centraide Canada, through the Emergency Community Support Fund, to increase response capacity and expand 211 service coverage to all Canadian residents, with said funding coming to an end on March 31, 2021: (a) what amount was spent to expand coverage of the 211 service across Quebec; and (b) how many referrals were made through the 211 service broken down by (i) each region of Quebec, (ii) month, between March 2020 and March 2021?
Response
(Return tabled)

Question No. 143—
Mr. Brad Redekopp:
With regard to the Temporary Foreign Workers Program, broken down by province and territory, and fiscal years from 2018 to present: (a) how many work permits have been processed by Immigration, Refugees and Citizenship Canada, and are expected to be processed for 2021-22; (b) of the permits in (a), how many of those migrants have come to Canada to fill jobs; (c) what employment sectors have those jobs been in; (d) what is the expected duration of the work permits for the migrants in (b), in each sector; (e) what was the average processing time for work permits in each employment sector; (f) what was the average wait time between application, processing and arrival time in Canada to begin employment, for each economic sector; and (g) is the government providing new opportunities for these migrants to become permanent residents?
Response
(Return tabled)

Question No. 144—
Mr. Brad Redekopp:
With regard to the Temporary Foreign Workers Program, broken down by province and territory, and fiscal years from 2018 to present: (a) how many Labour Market Impact Assessments has Employment and Social Development Canada (i) undertaken, (ii) completed; (b) what was the average processing time for the applications in (a); (c) how many jobs has the program filled within the heavy trucking sector by class of license; and (d) how many of the temporary foreign workers in (c) became permanent residents of Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 145—
Mr. Bob Benzen:
With regard to usage of the government's fleet of Challenger aircrafts, since January 1, 2021: what are the details of the legs of each flight, including the (i) date, (ii) point of departure, (iii) destination, (iv) number of passengers, (v) names and titles of passengers, excluding security or Canadian Armed Forces members, (vi) total catering bill related to the flight?
Response
(Return tabled)

Question No. 146—
Mr. Bob Benzen:
With regard to usage of the government's Airbus CC-150 Polaris aircraft, since January 1, 2021: what are the details of the legs of each flight, including the (i) date, (ii) point of departure, (iii) destination, (iv) number of passengers, (v) names and titles of passengers, excluding security or Canadian Armed Forces members, (vi) total catering bill related to the flight?
Response
(Return tabled)

Question No. 147—
Mr. Bob Benzen:
With regard to the Ottawa quarantine hotel set up for the Prime Minister and the delegation that travelled with him to Europe in June 2021: (a) what was the total amount paid to the hotel to accommodate the Prime Minister and his entourage for the purpose of quarantining; (b) how many individuals quarantined at the hotel; (c) of the individuals who quarantined at the hotel, how many received their initial COVID test results back and were permitted to leave the hotel in (i) less than 12 hours, (ii) 12 to 24 hours, (iii) 24 to 48 hours, (iv) more than 48 hours; (d) are the quarantine hotel travel expenses incurred by the Prime Minister and his exempt staff posted under proactively published travel expenses, and, if so, on what date were these expenses posted; (e) what costs were incurred to transform the hotel from a regular hotel to a designated quarantine hotel, and what is the itemized breakdown of the costs; and (f) how many returning international travelers not associated with the Prime Minister's trip were permitted to use this Ottawa hotel as a designated quarantine hotel upon arriving in Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 148—
Mr. Stephen Ellis:
With regard to COVID-19 vaccines procured by the government: (a) what are the government's estimates regarding how many vaccine doses were not administered; and (b) what is the breakdown of (a) by reason (expired, wasted, improperly stored, etc.) and by vaccine manufacturer (Moderna, Pfizer, etc.)?
Response
(Return tabled)

Question No. 149—
Mr. Jamie Schmale:
With regard to the government's renovation project of the former United States Embassy building at 100 Wellington Street in Ottawa: (a) what are the total costs incurred by the government since January 1, 2016, related to renovating the building; (b) what is the itemized breakdown of the costs in (a); (c) what is the projected total budget for the renovation project; (d) what is the timeline of the renovation project, including the expected completion date; and (e) what will the renovated building be used for once the project is complete?
Response
(Return tabled)

Question No. 151—
Mr. Corey Tochor:
With regard to interactions between the government and social media companies since January 1, 2019: what are the details of each time the government flagged or made a request to remove or put a warning on a social media post, broken down by department or agency, including the (i) date of request, (ii) platform (Facebook, Twitter, etc.), (iii) description of post or content, (iv) reason for flagging or removal request, (v) name of account or handle associated with the post subject to the removal request, (vi) whether or not the social media company removed the post, (vii) whether or not the social media company put a warning on the post, (viii) title of government official or exempt staff member who made the request?
Response
(Return tabled)

Question No. 152—
Mr. Corey Tochor:
With regard to government spending on COVID-19 vaccine production facilities: (a) what is the amount actually spent to date on such facilities; and (b) what are the details of each facility which received funding, including the (i) location, (ii) company name, (iii) how much funding has been received, (iv) how many COVID-19 vaccines are currently being produced at the facility each month, (v) what is the status of the facility, (vi) when will the facility start producing vaccines, if it is not yet producing vaccines, (vii) on what date did the facility start producing COVID-19 vaccines, if applicable?
Response
(Return tabled)

Question No. 153—
Mr. Corey Tochor:
With regard to any contracts or businesses dealings between any government department, agency, Crown Corporation, or other government entity and Global Health Imports Corporation, since the company was incorporated in April 2020: (a) what are the details of any contracts with the company, including the (i) date, (ii) value of the contract, (iii) description of goods or services, including the volume, (iv) reason the contract is not listed through proactive disclosure, if applicable; and (b) what are the details of all submissions, proposals or inquiries received by the government from the company, including the (i) sender, (ii) recipient, (iii) date, (iv) title, (v) summary, (vi) summary of response?
Response
(Return tabled)

Question No. 154—
Mr. John Brassard:
With regard to the development of Snapchat filters by or for the government, including agencies, Crown corporations, and other government entities, since January 1, 2018: (a) what amount has been spent developing the filters; (b) what is the description or purpose of each filter; and (c) for each filter developed, what are the details, including the (i) amount spent on development, (ii) date of launch, (iii) analytic data or usage rates, (iv) campaign for which the filter was developed, (v) locations where filters were available?
Response
(Return tabled)

Question No. 156—
Ms. Leah Gazan:
With regard to government funding for fiscal years 2019-20 and 2020-21 allocated within the constituency of Winnipeg Centre: what is the total funding amount, broken down by (i) fiscal year, (ii) department or agency, (iii) initiative, (iv) amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 160—
Ms. Jenny Kwan:
With regard to Immigration, Refugee and Citizenship Canada (IRCC): (a) since January 1, 2020, how many applications have been (i) received, (ii) approved, (iii) rejected, (iv) are in inventory, broken down by month, stream (e.g. Home Child Care Provider, citizenship, etc.), and whether the application was inland or outland; (b) how many applications have passed eligibility, criminality and security, but do not have a final decision since January 1, 2020, broken down by month, stream, and whether the application was inland or outland; (c) for applications in (b), what is the average time that has passed since passing the most recent of those steps, broken down by stream, and whether the application was inland or outland; (d) how many first-stage decisions on applications for the Home Child Care Provider and Home Support Worker pilots have been issued between January 1, 2021, and June 30, 2021; (e) broken down by year and reason for refusal (including reason for not passing eligibility), what is the number of Humanitarian and Compassionate applications that were refused since 2015; (f) for how many applications in (e) did an officer request additional information from an applicant prior to issuing a refusal; (g) broken down by stream, how many applications submitted to bilingual streams (Stream A, Stream B and International Graduates) of the temporary resident to permanent resident pathway were issued refusals for failing to submit French language test result; and (h) how many applications in (g) received a positive eligibility assessment following a reconsideration?
Response
(Return tabled)

Question No. 161—
Ms. Jenny Kwan:
With regard to the National Housing Strategy, broken down by type of applicant (e.g. non-profit, for-profit, Indigenous organization), stream (e.g. new construction, revitalization), stage (e.g. letter of intent, finalized agreement, servicing), date of the submission, province, number of units, number of units for Indigenous households, whether or not construction has been completed, and the dollar amount (for grants and loans): (a) how many applications have been received under the National Housing Co-Investment Fund (NHCF) since 2018; (b) for NHCF applications that resulted in finalized funding agreements, what is the (i) length of time in days between their initial submission and the finalization of their funding agreement, (ii) average and median rent of the project, (iii) percentage of units meeting the NHCF affordability criteria, (iv) average and median rent of units meeting the affordability criteria; (c) how many applications have been received under the Rental Construction Financing initiative (RCFi) since 2017; (d) of the applications in (c) that resulted in loan agreements, what is the (i) length of time in days between their initial submission and the finalization of their loan agreement, (ii) average and median rent of the project, (iii) percentage of units meeting RCFi affordability criteria, (iv) average and median rent of units meeting the affordability criteria; (e) how many applications have been received for the Rapid Housing Initiative (RHI) since 2020; and (f) of the applications in (e) that resulted in loan agreements, what is the (i) length of time in days between their initial submission and the finalization of their agreement, (ii) average and median rent of the project?
Response
(Return tabled)

Question No. 162—
Ms. Jenny Kwan:
With regard to the government’s response to the crisis in Afghanistan: (a) under the special measures for people in Afghanistan, broken down by month, how many people have (i) applied, (ii) been provided with a Canadian visa or confirmation of Canadian citizenship, (iii) received invitations to go to an airport, (iv) been approved to be a permanent resident; (b) under the special measures for Afghan nationals outside of Afghanistan and their dependents, broken down by inland and outland origin of requests and by month, how many applications have (i) been received, (ii) been approved, (iii) resulted in the applicant landing in Canada; (c) what are the details of any briefing notes on Afghanistan provided to the Minister of Immigration, Refugees and Citizenship since 2019, including the (i) title, (ii) author, (iii) date prepared, (iv) internal tracking number; (d) what are the details of any briefing notes on Afghanistan provided to the Minister of Foreign Affairs since 2019, including the (i) title, (ii) author, (iii) date prepared, (iv) internal tracking number; (e) what are the details of any briefing notes on Afghanistan provided to the Minister of National Defense since 2019, including the (i) title, (ii) author, (iii) date prepared, (iv) internal tracking number; and (f) what are the details of any responses to the briefing notes in (c), (d) and (e), including the (i) title, (ii) author, (iii) date prepared, (iv) recipient, (v) internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 164—
Mr. Luc Berthold:
With regard to government public awareness or advertising campaigns related to potential harms associated with cannabis use, excluding those focused on the dangers of drug impaired driving: what are the details of each such campaign launched by the government since January 1, 2019, including the (i) campaign title and description, (ii) date campaign was launched, (iii) start and end date of the campaign, (iv) campaign budget, (v) targeted age range or other demographics, (vi) names of the traditional and social media outlets or platforms used by the campaign, (vii) specific potential harms of cannabis highlighted by the campaign?
Response
(Return tabled)

Question No. 165—
Ms. Melissa Lantsman:
With regard to relations between Canada and the United States, broken down by minister: (a) how many meetings has each minister had with their American counterpart since being sworn in on October 26, 2021; and (b) what are the details of all such meetings, including the (i) date, (ii) type (in person, Zoom, etc.), (iii) agenda items, (iv) titles of American counterparts participating, (v) results from the meeting, if any?
Response
(Return tabled)

Question No. 167—
Mr. Warren Steinley:
With regard to Prairies Economic Development Canada (PrairiesCan): (a) how many projects have received funding through PrairiesCan since the announced creation of the agency on August 12, 2021; (b) what are the details of each project in (a), including the (i) date of the announcement, (ii) project description, (iii) project location, (iv) funding recipient, (v) projected total project cost, (vi) amount of federal contribution towards the total project cost, (vii) expected completion date of the project; (c) what are the addresses of the PrairiesCan service locations in (i) Lethbridge, (ii) Fort McMurray, (iii) Grande Prairie, (iv) Regina, (v) Prince Albert, (vi) Brandon, (vii) Thompson; (d) for each location in (c), is the location currently in operation, and, if not, when will the location be in operation; (e) for each location in (c), what is the (i) 2021-22, (ii) 2022-23, operating budget; and (f) how many full-time equivalents have been assigned to work at each location in (c)?
Response
(Return tabled)

Question No. 169—
Mr. Rhéal Éloi Fortin:
With regard to the International Aerocity of Mirabel, managed by Aéroports de Montréal (ADM): (a) how many times has the minister responsible been consulted on the real estate development of this site since 2000; (b) for which projects involving the leasing of land on this site has the minister responsible given his approval since 2000, broken down by year; (c) for which projects involving the construction of buildings on this site has the minister responsible given his approval since 2000, broken down by year; (d) which projects involving the leasing of land on this site has the minister responsible refused to approve since 2000, broken down by year; (e) which projects involving the construction of buildings on this site has the minister responsible refused to approve since 2000, broken down by year; (f) based on what criteria does the minister responsible make the decision to approve or refuse a lease or construction project on this site; (g) in total, what is the amount of rent collected by ADM for land leases on this site for which the minister responsible has given his approval since 2000, broken down by year; (h) what foreign companies have established themselves on land on this site since 2000; (i) what steps has the federal government taken to transfer unused land on this site to the City of Mirabel, as indicated on page 28 of ADM’s 2019 annual report; (j) what are the terms and conditions of the lease between ADM and the federal government with respect to the development of this site; and (k) in what locations and in what official documents are the terms and conditions of ADM’s mission for the real estate development of industrial and commercial lands of this site, other than for its airport operations?
Response
(Return tabled)

Question No. 170—
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Department of National Defence, since August 10, 2021: (a) how many existing contracts and procurements have been (i) cancelled, (ii) modified to change the order, (iii) modified with a cost increase; and (b) for all the items in (a), what are the details, including the (i) contract or procurement number, (ii) supplier, (iii) product or service being ordered, (iv) date ordered, (v) date cancelled, (vi) original cost, (vii) modified cost, (viii) reason for cancellation, (ix) reason for cost increase?
Response
(Return tabled)

Question No. 172—
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Department of Health, and the regulations to the Statutes of Canada 2014, Chapter 24, also known as Vanessa’ s Law, which came into effect on December 16, 2019: (a) how much has been spent on initiatives informing medical professionals of the new mandatory reporting requirements; (b) what is the breakdown of the spending in (a), including the (i) date and the duration, (ii) type of initiative, (iii) number of recipients, (iv) amount spent, (v) description of the initiative; (c) since the regulations came into force, how many reports of adverse drug interactions and medical device incidents has the government received; and (d) what is the breakdown of each report in (c), including (i) the date, (ii) the location, (iii) the product or drug being reported, (iv) the type of interaction or incident, (v) whether the interaction or incident resulted in a fatality?
Response
(Return tabled)

Question No. 173—
Mr. Ryan Williams:
With regard to the Payments in Lieu of Taxes (PILT) Program from municipalities in Ontario that have a Canadian Armed Forces installation, since March 2020: (a) has the government received any correspondence on issues with the PILT Program from municipalities in Ontario that have a Canadian Armed Forces installation, and, if so, what are the details of each correspondence, including (i) the municipality, (ii) the recipient, (iii) the date received by the government, (iv) whether the government responded to the correspondence; (b) for each government response to correspondence in (a), what are the details, including the (i) date of the response, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) author, (v) internal tracking or file number; and (c) what are the details of all briefing notes written since March 2020 related to the PILT Program, including the (i) title, (ii) author, (iii) date, (iv) recipient, (v) summary of content, (vi) internal tracking or file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 174—
Mr. Ryan Williams:
With regard to the Department of Indutry’s Innovation Superclusters Initiative, since May 24, 2017: (a) what is the total amount spent on the initiative, broken down by (i) supercluster, (ii) year; (b) what are the number of jobs created by the initiative, broken down by (i) supercluster, (ii) project invested in, (iii) province of investment, (iv) year; (c) what is the total economic output created by the initiative, broken down by (i) supercluster, (ii) project invested in, (iii) province of investment, (iv) year; and (d) what is the total number of intellectual property (IP) assets created, broken down by (i) supercluster, (ii) project invested in, (iii) type of IP asset, (iv) province of investment, (v) year?
Response
(Return tabled)

Question No. 175—
Mr. Ben Lobb:
With regard to the acquisition or purchase of data sets, such as mobility data, on Canadians from websites, search engines, telecom providers, or other data providers, by any government department, agency, Crown corporation or other government entity since March 1, 2020: what are the details of all instances where data was purchased or acquired, including (i) the date, (ii) the amount paid, if applicable, (iii) the company or organization that provided the data, (iv) the description and type of data provided, (v) whether the government requested the data or was the data offered by the company or organization, (vi) summary of data contents, (vii) how the government used the data?
Response
(Return tabled)

Question No. 176—
Mr. Rick Perkins:
With regard to the Small Craft Harbours program: (a) for the 2019-20, 2020-21, and 2021-22 fiscal years, what are the details of all project expenditures which have been made by the Department of Fisheries and Oceans under this program, including the (i) date, (ii) amount, (iii) location, (iv) project description or summary, (v) constituency; (b) what is the amount of fixed annual funding allocated to each harbour, broken down by location; and (c) what are the specific criteria and metrics used to determine how much funding is allocated to each harbour?
Response
(Return tabled)

Question No. 180—
Ms. Michelle Rempel Garner:
With regard to companies funded by the Natural Resources Canada’s Emissions Reduction Fund: (a) what are the names and addresses of the headquarters of all companies which received funding from the Offshore or Onshore Program; and (b) broken down by company funded, what are the details of each grant, including (i) the date signed, (ii) the start and end date, (iii) the total dollar amount, (iv) the list of outcomes or metrics the company must report to the government with respect to emissions reduction, (v) what are the deadlines for which the company must meet any specific metrics or outcomes, broken down by target or requirement?
Response
(Return tabled)

Question No. 181—
Mr. Gary Vidal:
With regard to the offices of the Minister for Crown-Indigenous Relations, Minister for Indigenous Services, and Minister of Northern Affairs from July 1, 2016, to December 8, 2021: (a) how much was spent on contracts for (i) temporary employment, (ii) consultants, (iii) advice; (b) what are the details of all contracts related to (a), including for each (i) the date and duration of the contract, (ii) the vendor, (iii) the value of the contract, (iv) the description of services provided, (v) whether the contract was sole-sourced or awarded through a competitive bid process, (vi) the file number; and (c) what are the names of the individuals who provided the services to the minister’s office in relation to the contract?
Response
(Return tabled)

Question No. 182—
Mr. Adam Chambers:
With regard to the February 9, 2021, announcement from the government that self-employed individuals who applied for the Canada Emergency Response Benefit (CERB) and would have qualified based on their gross income will not be required to repay the benefit, provided they also met all other eligibility requirements: (a) how many CERB recipients had their repayment obligations waived related to this decision; (b) what is the estimated cost to the Treasury of the decision announced on February 9, 2021; (c) how much money did the Canada Revenue Agency and Service Canada return to individuals who had already repaid the amounts owing related to this criteria before the government made this announcement; and (d) how many individuals were returned money related to (b)?
Response
(Return tabled)

Question No. 184—
Ms. Raquel Dancho:
With regard to the government's hotel quarantine being run by a third party at the Hilton Toronto Airport Hotel and Suites for certain returning international travellers: (a) what company or organization is the third party running the quarantine operation; (b) how much is the company or organization being paid to run the hotel quarantine; (c) how much was this Hilton Toronto Airport and Suites paid by the government to have their hotel used as a quarantine facility; (d) why were some mothers staying at the facility denied access to formula for their infants; (e) on what date did the government become aware that some mothers were being denied access to infant formula; (f) what specific steps did the government take to rectify the situation in (d), and on what date was each step taken; (g) why were individuals with food allergies and other dietary restrictions not allowed access to food that they can eat at the quarantine hotel; (h) on what date did the government become aware that certain individuals did not have access to food to which they were not allergic to; (i) what specific steps were taken to rectify the situation in (g), and on what date was each step taken; (j) what specific measures were included in the terms of the government's agreement with the quarantine facility operator related to access to fresh air for travellers; (k) why did some travellers experience delays of over 24 hours between when they received a negative test result and when the Public Health Agency of Canada (PHAC) allowed them to leave the facility; and (l) what specific steps did the PHAC take to address the delays in (k), and on what date was each step taken?
Response
(Return tabled)

Question No. 186—
Mr. Alexandre Boulerice:
With regard to the Canada Child Benefit (CCB) recipients who received the Canada Emergency Response Benefit, the Canada Recovery Benefit, the Canada Recovery Caregiving Benefit and the Canada Recovery Sickness Benefit: (a) what are the details, including the findings, of any studies, analyses, estimates or projections of the impact of reducing the monthly amount of the CCB; (b) for the documents in (a), what are their titles and dates; (c) have any projections been made of the impact of the monthly reduction in the CCB on families with incomes below the low income cutoff; (d) of the projections referred to in (c), what are their titles and dates; and (e) what are the findings of the projections referred to in (c)?
Response
(Return tabled)

Question No. 187—
Mr. Alexandre Boulerice:
With regard to the Canada Workers Benefit (CWB) recipients who received the Canada Emergency Response Benefit (CERB), the Canada Recovery Benefit (CRB), the Canada Recovery Caregiving Benefit (CRCB) and the Canada Recovery Sickness Benefit (CRSB): (a) how many CWB recipients received the (i) CERB, (ii) CRB, (iii) CRCB, (iv) CRSB; (b) of the applicants in (a), how many single individuals reported income over the adjusted net income in the 2020 tax year compared to the adjusted net income in the 2019 tax year; (c) of the applicants in (a), how many single individuals reported adjusted net income over $24,573 in the 2020 tax year compared to the higher adjusted net income in the 2019 tax year; (d) of the applicants in (a), how many families reported income over the adjusted family net income in the 2020 tax year compared to the adjusted family net income in the 2019 tax year; (e) of the applicants in (a), how many families reported income over the adjusted family net income of $37,173 in the 2020 tax year compared to the adjusted family net income in the 2019 tax year; (f) of the applicants in (a), how many had their monthly CWB amount reduced in 2021 compared to 2020, broken down by (i) single individuals, (ii) families; (g) of the applicants in (f), what was the average monthly reduction in their CWB payment, broken down by each month in 2021; (h) of the applicants in (f), how many receive the disability supplement; (i) of the applicants in (g), how many single individuals reported income over the adjusted net income in the 2020 tax year compared to the adjusted net income in the 2019 tax year; (j) of the applicants in (g), how many single individuals reported adjusted net income over $30,511 in the 2020 tax year compared to the higher adjusted net income in the 2019 tax year; (k) of the applicants in (h), how many families reported income over the adjusted family net income in the 2020 tax year compared to the adjusted family net income in the 2019 tax year; (l) of the applicants in (h), how many families reported income over the adjusted family net income of $43,118 in the 2020 tax year compared to the adjusted family net income in the 2019 tax year; (m) of the applicants in (h), how many had their monthly disability supplement payment reduced in 2021 compared to 2020, broken down by (i) single individuals, (ii) families; and (n) of the applications in (m), what was the average monthly reduction in their disability supplement payment, broken down by each month in 2021?
Response
(Return tabled)

Question No. 188—
Mr. Alexandre Boulerice:
With regard to the Canada Workers Benefit (CWB), broken down by province: (a) how many recipients had their CWB reduced because they received income support from a COVID-19 financial assistance program, such as the Canada Emergency Response Benefit; and (b) of the applicants in (a), what was the average monthly reduction in their CWB payment, broken down by each month in 2021?
Response
(Return tabled)

Question No. 189—
Mrs. Cathay Wagantall:
With regard to government agreements related to the development or production of COVID-19 vaccines in Canada: (a) what companies or organizations currently have agreements with the government related to developing or producing made-in-Canada vaccines in response to the COVID-19 pandemic; and (b) what are the details of each agreement, including the (i) date of the agreement, (ii) name of the company or organization, (iii) location of the development or production, (iv) amount of government contribution, (v) type of the contribution, (grant, repayable loan, etc.), (vi) expected date of approval, (vii) date when production is expected to begin, (viii) amount of vaccine expected to be produced each month, (ix) timetables agreed to?
Response
(Return tabled)

Question No. 190—
Ms. Michelle Ferreri:
With regard to the impact of the COVID-19 pandemic on the opioid crisis in Canada: (a) what are the government's estimates on the number of opioid related deaths in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021 to date; (b) for each estimate in (a), how many of those deaths were accidental; (c) what is the estimated number of total overdose deaths in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021 to date; (d) for each estimate in (c), what percentage of those deaths involved opioids; (e) what are the government's targets related to reducing the number of opioid related deaths in (i) 2022, (ii) 2023; and (f) what specific measures will the government implement in 2022 to reduce the number of opioid deaths and on what date will each measure be implemented?
Response
(Return tabled)

Question No. 191—
Mr. Matt Jeneroux:
With regard to the sale of federal properties since January 1, 2020: what are the details of each federal property sold, including the (i) province or territory, (ii) city, (iii) street address, (iv) type of listing (residential, office, etc.), (v) asking price, (vi) sale price, if different than the asking price, (vii) buyer, (viii) future use of the property, if known?
Response
(Return tabled)

Question No. 192—
Mr. Richard Cannings:
With regard to the $50 million to support Indigenous tourism initiatives as part of the Tourism Relief Fund announced in Budget 2021: (a) what was the policy rationale for administering these funds through regional economic development agencies rather than through an Indigenous organization; (b) for each regional economic development agency, how many Indigenous tourism operators have applied and how many have received funding to this date; (c) what are the names, locations and amounts contributed to the recipients in (b); and (d) have there been any complaints regarding the application process?
Response
(Return tabled)

Question No. 193—
Mr. Jeremy Patzer:
With regard to the National Housing Strategy and the statement by the Minister of Housing and Diversity and Inclusion on December 7, 2021, that the government's National Housing Strategy has a rural lens to it: (a) what are the details of the rural lens applied to the National Housing Strategy; (b) when and how was the rural lens developed; (c) who was responsible for developing the rural lens; (d) what is definition of "rural community" when using a rural lens for the program; (e) what specific criteria is used for determining which communities are included as a rural community; (f) how did the government calculate that 38% of Rapid Housing Initiative projects are in rural and Indigenous communities; (g) what is the breakdown of (f) by type of community, including the amount of money that has been spent in communities that fit under the definition in (d); and (h) what are the government's targets for the number of houses built through the Rapid Housing Initiative, by type of community?
Response
(Return tabled)

Question No. 195—
Mr. Dan Muys:
With regard to dealings between the government and foreign law enforcement or security bodies: (a) what agreements are currently in place related to security and intelligence sharing with foreign states which have not ratified the United Nations Convention Against Torture (UN CAT); (b) does the government ever share the personal information of Canadian citizens with security or intelligence units of states that have not ratified the UN CAT, and, if so, under what circumstances; (c) what steps does the government take to ensure that security and intelligence information shared with other states does not lead to acts of torture abroad; (d) which members of the government, government caucus or public service have met with members or representatives of security or intelligence organs of a state that had not ratified the UN CAT, in the last 12 months; (e) what are the details of each of meeting referred to in (d), including the (i) date, (ii) attendees, (iii) purpose of meeting, (iv) meeting outcome, (v) agenda items; (f) is the government examining or considering any changes to existing security or intelligence sharing agreements with nations that have not ratified the UN CAT, and, if so, what changes are being examined or considered, and is the government contemplating the signing of new agreements in this area with such states; and (g) did the government raise issues respecting human rights in general or the treatment of detainees in particular during any meetings referred to in (d), and, if so, during which meetings?
Response
(Return tabled)

Question No. 196—
Mr. Scott Reid:
With regard to the agreements entered into by the government signatories for procurement of COVID-19 vaccines, or vaccine candidates, that were provided to the Standing Committee on Health in June 2021: (a) did the government delay or defer its provision of the agreements to the committee for the purpose of providing a copy of each agreement to the committee simultaneously; (b) why were the provisions of the Access to Information Act used as the basis for determining which pieces of information to withhold from the committee; (c) which other standards were considered and rejected as the basis for determining which pieces of information to withhold from the committee; (d) did feedback from any of the counterparties influence which standards were used or rejected as the basis for determining which pieces of information to withhold from the committee, and, if so, which counterparties provided such feedback and what was the feedback in summary; (e) for each agreement, after the effective date, (i) how many, on what dates, and under what authorities has the government received requests or orders for disclosure of the agreement, in whole or in part, (ii) on what date did the government signatory first engage the counterparty relating to the disclosure of the agreement to the committee, (iii) on what date was the final agreement between the government signatory and the counterparty reached relating to the disclosure of the agreement to the committee, (iv) what were the actions taken by the government, pursuant to the agreement, in order to disclose the agreement to the committee, (v) which sections of the agreement were engaged for the purpose of disclosing the agreement to the committee; and (f) with regard to the sections of the agreements relating to confidentiality and disclosure, including but not limited to section 16 through 16B (Sanofi), section 22 through 22.4 (Medicago), section 16 through 16.8 (AstraZeneca), section 7 through 7.6 (Moderna), section 10 through 10.4 (Pfizer), section 13 through 13.6 (Novavax), and section 17 through 17.8 (Janssen), (i) is Parliament, including any of its powers or constituent or subsidiary parts, explicitly included, or should be reasonably understood to be included, in any exclusions to the sections and, if so, to what extent or, if not, why not, (ii) did the government signatory seek or receive legal advice on the applicability of the sections with respect to orders or powers of Parliament, including any of its constituent or subsidiary parts and, if so, what were the conclusions and recommendations of that advice in summary or, if not, why not, (iii) did the government signatory seek or receive legal advice with respect to a potential conflict between the rights and powers of Parliament, or its committees, and the requirements of the sections and, if so, what were the conclusions and recommendations of that advice in summary or, if not, why not, (iv) were the terms of the sections initially proposed by the government signatory and, if so, from what document, policy, or other source did the terms of the sections originate, (v) in the course of negotiating the contract or agreement, did the government signatory propose or seek agreement for less stringent terms in the sections and, if so, what was the response of the counterparty in summary, (vi) were the Governor in Council, the designated minister, or the head of the institution consulted on the terms of, or agreement to, the sections, (vii) was agreement to the sections approved by the Governor in Council, the designated minister, or the head of the institution, (viii) what are the reasons the government signatories agreed to the terms of the sections, (ix) was the government signatory aware, at or before the effective date, of the text or terms of analogous sections agreed to by foreign governments in analogous contracts or agreements and, if so, to what extent?
Response
(Return tabled)

Question No. 198—
Mr. Dane Lloyd:
With regard to the Chemical Management Regime as found under the Department of Health, the Department of the Environment and the Public Health Agency of Canada in the Supplementary Estimates (A) 2021-22: (a) what were the planned and actual expenditures of the Chemicals Management Plan from 2018-19 to 2020- 21, broken down by fiscal year and by program activity; and (b) what are the transfer payments following the reclassification of the Chemical Management Plan to the Chemical Management Regime in 2021-22?
Response
(Return tabled)

Question No. 199—
Ms. Rachel Blaney:
With regard to Guaranteed Income Supplement (GIS) recipients who have received payments from any support program related to COVID-19 and have experienced a reduction in GIS or become ineligible for GIS: (a) on what date did the government become aware of the risk of a GIS reduction or loss by recipients; (b) how many internal memos, presentations or other similar documents have been prepared by the government on the risk of GIS ineligibility; (c) of the documents in (b), what are their titles and dates; (d) how many meetings were held between ministerial offices and departments, including the (i) date, (ii) name and title of participants, (iii) format (in-person, Zoom, etc.); and (e) how much correspondence has been received by the government on the issue of recipients who experience a reduction or loss of their GIS?
Response
(Return tabled)

Question No. 200—
Mr. John Nater:
With regard to renovations made by the government at the residences used by the Prime Minister, including Harrington Lake, Rideau Cottage, and 24 Sussex Drive: (a) what are the details of all renovations completed since July 1, 2020, including, for each project, the (i) name of the property, (ii) detailed description of renovations or work completed, (iii) items or features added to the property or renovated at the property, (iv) date of completion, (v) total cost of the project, (vi) itemized breakdown of costs; and (b) what are the details of all renovations which started after July 1, 2020, and are still ongoing, including, for each, the (i) name of the property, (ii) detailed description of renovations or work completed, (iii) items or features added to the property or renovated at the property, (iv) anticipated date of completion, (v) total cost of the project, (vi) itemized breakdown of costs?
Response
(Return tabled)

Question No. 201—
Mr. John Brassard:
With regard to the Governor in Council appointments and the appointment of the Clerk of the House of Commons: (a) is the clerk, as a Governor in Council appointee, subject to the Privy Council Office's Ethical and Political Activity Guidelines for Public Office Holders, and, if so, (i) is the position considered, for the purposes of the guidelines, to be a quasi-judicial one which is subject to a much more stringent standard and should generally avoid all political activities, (ii) is the clerk subject to the general principle of refraining from participating in political activity, including expressing partisan views in a public setting where this may reasonably be seen to be incompatible with, or impair the ability to discharge, the office holder's public duties, (iii) are the guidelines considered to be a term and condition of appointment, (iv) did the current clerk certify that he will comply with the guidelines; (b) is the clerk, as a Governor in Council appointee, eligible for a Governor in Council appointee performance pay, and, if so, (i) what was the maximum performance pay he was eligible for, since 2017-18, broken down by fiscal year, (ii) what performance award was he provided (did not meet, succeeded, surpassed, etc.) each fiscal year since 2017-18, (iii) what performance pay was he provided each fiscal year since 2017-18, broken down by fiscal year, (iv) is the clerk required to deliver on the government's objectives and corporate commitments in order to receive a performance award, and, if so, what objectives and commitments, (A) was the clerk required to meet, (B) did the clerk meet, broken down by fiscal year since 2017-18, (v) who provided input or feedback, or was otherwise consulted, on the clerk's performance, broken down by fiscal year, since 2017-18, (vi) who approved the clerk's performance awards, broken down by fiscal year, since 2017-18?
Response
(Return tabled)

Question No. 202—
Mr. Ryan Williams:
With regard to federal funding for housing construction since January 1, 2016: (a) what is the total amount of funding for the construction of housing in Canada, broken down by (i) year, (ii) program; (b) what is the total amount of housing construction announced by the government using the funds identified in (a), broken down by (i) year, (ii) province, (iii) municipality, (iv) program, (v) type of residence; and (c) what is the total actual amount of housing actually built using the funds identified in (a), broken down by (i) year, (ii) province, (iii) municipality, (iv) program, (v) type of residence?
Response
(Return tabled)

Question No. 203—
Mr. Ryan Williams:
With regard to the Canada Infrastructure Bank (CIB), since June 22, 2017: (a) what is the total amount of federal funding given to the CIB, broken down by year; (b) what are the details of all infrastructure investments made by the bank, including, for each project, the (i) name, (ii) location, (iii) description, (iv) date the agreement was signed, (v) total agreed expenditure by the CIB, (vi) total expenditures to date by the CIB, (vii) agreed completion date, (viii) current expected completion date; and (c) what is the yearly amount spent by the CIB on (i) salaries, (ii) bonuses, (iii) consulting fees, (iv) rent or lease payments, (v) travel, (vi) hospitality, (vii) infrastructure programs, (viii) other expenses, broken down by year?
Response
(Return tabled)

Question No. 204—
Mr. Gord Johns:
With regard to the level of government investments in mental health since 2017 through the Shared Health Priorities and the bilateral agreements between the federal government and provinces and territories, since 2017: (a) what is the status of the Canadian Institute for Health Information’s (CIHI) development and release of additional mental health and substance use health indicators to track system performance on an annual basis beyond 2022; (b) what is the status of CIHI developing a comprehensive dataset capturing public and private mental health and substance use health spending, by province and territory and category of spending; and (c) what amount of funding have Health Canada and the Public Health Agency of Canada invested directly in community mental health and addictions organizations, programs and services?
Response
(Return tabled)

Question No. 205—
Mr. Gord Johns:
With regard to government investments in Indigenous mental health, since 2015: (a) what steps has the federal government taken to (i) establish measurable goals to identify and close the gaps in mental health and addictions outcomes with Indigenous peoples and non-Indigenous peoples, (ii) adopt common investment models and deepened integration among federal funding bodies and between federal, provincial and territorial funding bodies; and (b) what steps has the government taken to (i) reorient investments in support of Indigenous community wellness plans, (ii) increase the mental health and substance use workforce serving Indigenous communities?
Response
(Return tabled)

Question No. 206—
Mr. Gord Johns:
With regard to government action towards addressing the opioid epidemic: (a) what concrete steps has the government taken to (i) increase the number and accessibility of supervised consumption sites, (ii) decriminalize simple drug possession, (iii) increase access to diversion programs and alternative justice strategies for people accused and convicted of drug crimes, especially for First Nations, Métis and Inuit persons; and (b) since 2015, how much funding has the government disbursed to provinces, territories and community-based organizations for substance use treatments and supports?
Response
(Return tabled)

Question No. 207—
Mr. Peter Julian:
With regard to Canada Child Benefit (CCB) recipients who received the Canada Emergency Response Benefit (CERB), the Canada Recovery Benefit (CRB), the Canada Recovery Caregiving Benefit (CRCB) and Canada Recovery Sickness Benefit (CRSB): (a) how many CCB recipients received (i) CERB, (ii) CRB, (iii) CRCB, (iv) CRSB; (b) how many reported income above the adjusted family net income in fiscal year 2020-21 compared to fiscal year 2019-20; (c) of the recipients in (a), how many experienced a reduction in their monthly CCB payment in 2021 compared to 2020; (d) of the recipients in (c), how many have a net family income of less than (i) $40,000, (ii) $30,000, (iii) $20,000; (e) of the recipients in (c), what was the average monthly reduction in their CCB payment, broken down by month in 2021; and (f) of the recipients in (c), how many are receiving the (i) CCB young child supplement, (ii) child disability benefit?
Response
(Return tabled)

Question No. 208—
Mr. Peter Julian:
With regard to the Canada Child Benefit (CCB) recipients, broken down by province and territories: (a) how many recipients have experienced a decrease in their CCB since July 2021 because they received payments from a COVID-19 financial support program, such as the Canada Emergency Response Benefit; and (b) of those recipients in (a), what was the average monthly reduction in their CCB payment, broken down by each month in 2021?
Response
(Return tabled)

Question No. 209—
Mr. Frank Caputo:
With regard to the backlog of cases at Veterans Affairs Canada: (a) what is the number of backlog applications for disability benefits as of December 8, 2021; (b) what is the current backlog in terms of time between when an application for benefits is made and the veteran finally receives the benefits; (c) what specific steps have been taken to address the backlog, and when was each step implemented; and (d) what are the government's precise targets for the amount of the backlog that will be reduced by (i) April 1, 2022, (ii) July 1, 2022, (iii) October 1, 2022, (iv) January 1, 2023?
Response
(Return tabled)

Question No. 211—
Mr. Clifford Small:
With regard to proposed Marine Refuge Areas and Marine Protected Areas, by the Department of Fisheries and Oceans, such as the Eastern Canyons Marine Refuge: what are the details of each proposed refuge and area, including the (i) area description, size and location, (ii) scientific justification, (iii) list of species, ecosystems, or other organisms in need of protection, (iv) proposed level of control (i.e. up to no take zones), (v) current stage of proposal, (vi) stage of the consultation or development process, (vii) projected timeline for when a decision will be made on the proposed refuge?
Response
(Return tabled)

Question No. 213—
Mrs. Rachael Thomas:
With regard to the impact of COVID-19 measures on private companies and organizations that rent commercial space from the government in the National Capital Region (NCR): (a) what is the total amount of rent collected each month since January 1, 2020; (b) what is the breakdown of (a) by type of company or organization (retail, non-profit, etc.); (c) what is the total number of clients that paid rent to the government each month since January 1, 2020; (d) what is the breakdown of (c) by type of company or organization; (e) how many clients terminated their lease with the government since March 13, 2020, broken down by type of company or organization; (f) how many new clients have signed leases since March 13, 2020, broken down by type of company or organization; (g) how much commercial space owned by the government is currently vacant and available for lease, broken down by type of space; and (h) for each answer in (a) through (g), what is the breakdown on the (i) Ontario side, (ii) Quebec side of the NCR?
Response
(Return tabled)

Question No. 215—
Ms. Lianne Rood:
With regard to the claim that “[s]ince 2015, the Government of Canada has made available over $7.2 billion to close this unacceptable gap in service” contained in the document entitled "Canada’s Rural Economic Development Strategy: Progress Report", August 2021 related to connectivity for rural Canadians: (a) what is the breakdown of the $7.2 billion by initiative or program; and (b) what are the details of all projects which received more than $10,000 of the $7.2 billion, including the (i) amount of federal contribution, (ii) start and end dates of the project, (iii) project description, (iv) project location, (v) funding recipient, (vi) company involved in the project, if different from the funding recipient?
Response
(Return tabled)

Question No. 216—
Ms. Lianne Rood:
With regard to federal funding in the constituency of Lambton—Kent—Middlesex, between January and November 2021: (a) what applications for funding have been received, including for each the (i) name of the applicant, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they applied for funding, (iv) date of the application, (v) amount applied for, (vi) whether the funding has been approved or not, (vii) total amount of funding allocated, if the funding was approved, (viii) project description or purpose of funding; (b) what funds, grants, loans, and loan guarantees has the government issued through its various departments and agencies in the constituency of Lambton—Kent—Middlesex that did not require a direct application from the applicant, including for each the (i) name of the recipient, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they received funding, (iv) total amount of funding allocated, if the funding was approved, (v) project description or purpose of funding; and (c) what projects have been funded in the constituency of Lambton—Kent—Middlesex by recipients tasked with subgranting government funds (e.g. Community Foundations of Canada), including for each the (i) name of the recipient, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they received funding, (iv) total amount of funding allocated, if the funding was approved, (v) project description or purpose of funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 217—
Mr. Charlie Angus:
With regard to federal funding in the constituency of Timmins—James Bay, between December 2020 and December 2021: (a) what applications for funding have been received, including for each the (i) name of the organization, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they applied for funding, (iv) date of the application, (v) amount applied for, (vi) whether the funding has been approved or not, (vii) total amount of funding allocated, if the funding was approved; (b) what funds, grants, loans, and loan guarantees has the government issued through its various departments and agencies in the constituency of Timmins—James Bay that did not require a direct application from the applicant, including for each the (i) name of the organization, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they received funding, (iv) total amount of funding allocated, if the funding was approved; and (c) what projects have been funded in the constituency of Timmins—James Bay by organizations tasked with sub granting government funds (e.g. Community Foundations of Canada), including for each the (i) name of the organization, (ii) department, (iii) program and sub program under which they received funding, (iv) total amount of funding allocated, if the funding was approved?
Response
(Return tabled)

Question No. 218—
Ms. Raquel Dancho:
With regard to fully vaccinated travelers being forced to quarantine due to issues with the ArriveCAN application, including not pre-registering on app: (a) how many such individuals returning from the United States by land were required to quarantine between (i) November 22, 2021 and November 29, 2021, (ii) November 30, 2021, and December 7, 2021, (iii) since December 7, 2021; (b) were the travellers in (a)(ii), who were still under quarantine as of December 7, 2021, informed that their quarantine requirement had been removed following the minister's additional guidance to CBSA regarding ArriveCAN usage by travellers, and, if so, what are the details, including (i) how they were told, (ii) on what date they were told; (c) what was the average amount of time impacted quarantined travellers were unnecessarily in quarantine between the time the guidance was issued and when they were informed they were no longer required to quarantine; and (d) have any such individuals returning from the United States by land been required to quarantine since December 7, 2021, despite the additional guidance from the minister, and, if so, how many?
Response
(Return tabled)

Question No. 219—
Mr. John Brassard:
With regard to the statement in the Chamber on December 9, 2021, by the Minister of Employment, Workforce Development, and Disability Inclusion that "my office and my department follow up on every allegation of fraud, and this would be no exception": what specific actions did the (i) minister's office, (ii) department take to follow up on the allegation made on a Calgary radio station about the member from Calgary Skyview, and when was each action taken?
Response
(Return tabled)

Question No. 221—
Mr. Charlie Angus:
With regard to the handling of cases and claims pursuant to the Indian Residential Schools Settlement Agreement by the department of Justice Canada, Indigenous Services Canada and Crown-Indigenous Relations and Northern Affairs Canada: how much has been spent on settled cases, requests for direction, and other proceedings where Canada has been either the plaintiff or defendant before appellate courts (such as the Ontario Superior Court or the Supreme Court of British Columbia) related to survivors of St. Anne’s Residential School between 2013, and December 1, 2021, (i) in total, (ii) broken down by year?
Response
(Return tabled)

Question No. 222—
Ms. Bonita Zarrillo:
With regard to new housing constructions in Canada under federal housing programs since 2015, broken down by year, province, stream, and units: (a) how much funding has been committed under pre-National Housing Strategy (NHS) programs (i) in total, (ii) to projects that have reached finalized agreements, (iii) to projects that have conditional commitments without a finalized agreement; (b) how much funding has been committed under the NHS (i) in total, (ii) to projects that have reached finalized agreements, (iii) to projects that have conditional commitments without a finalized agreement; and (c) how many units funded under pre-NHS and NHS programs have completed construction?
Response
(Return tabled)

Question No. 223—
Ms. Bonita Zarrillo:
With regard to federal housing programs: (a) since 2015, broken down by year, province, program and units, how many social housing operating agreements receiving federal funding (i) were active on January 1st for each year, (ii) have ended, (iii) have been renewed; (b) since 2015, broken down by year, province, program and units, how much federal funding has been provided through social housing operating agreements; (c) broken down by province and program, how many units of social housing under the National Housing Strategy (i) are expected to be built, (ii) have finalized agreements and (iii) have conditional commitments; and (d) broken down by year and program, how many units of social housing have been built since 1946?
Response
(Return tabled)

Question No. 224—
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to Canadian citizens and permanent residents returning from travel from countries subject to quarantine orders due to variant B.1.1.529, since November 2021: (a) how many travelers were not allowed to leave their quarantine facility upon receiving a negative test result; (b) of the travelers in (a), what was the average length of stay before being allowed to leave the quarantine facility; (c) for what reasons were travelers in (a) not permitted to leave their facility upon testing negative; (d) for travelers in (a), what measures of the Public Health Agency of Canada protocol were not followed; (e) for how many travelers were the Public Health Agency of Canada unable to verify compliance with quarantine orders, as a proportion of total arrivals; and (f) of the total number of tests conducted under these new quarantine orders, how many were missing or unable to be matched to a traveler?
Response
(Return tabled)

Question No. 226—
Mr. Brian Masse:
With regard to the Universal Broadband Fund and the government's commitment to provide high-speed Internet services to 98% of Canadians by 2026 and 100% by 2030, broken down by province and territory: (a) how many applications for funding were received; (b) of those applications in (a), how many were approved; (c) what is the total amount distributed by the fund since its official launch; (d) how many applications were classified as coming from a local government district; (e) what are the details of all funds awarded, including the (i) recipient, (ii) amount, (iii) location, (iv) project description or summary; (f) of the details in (e), how many jobs were created, broken down by (i) federal riding, (ii) municipality, (iii) census agglomeration, (iv) census metropolitan area, (v) economic region; (g) of the jobs in (f) how many are directly related to (i) the Universal Broadband Fund, (ii) provincial government initiatives, (iii) municipal initiatives; and (h) what is the percentage of Canadians with access to high speed internet service to date?
Response
(Return tabled)

Question No. 227—
Mr. Don Davies:
With regard to the government's $49 million investment in Mastercard's Intelligence and Cyber Centre in Vancouver made through the Strategic Innovation Fund, since January 23, 2020: (a) to date, what is the actual number of jobs (i) created directly by this investment, (ii) maintained directly by this investment; (b) for the jobs in (a), where are they located and how many are (i) full-time, (ii) part-time, (iii) permanent, (iv) temporary; (c) what method was used to estimate that 380 jobs would be maintained and created through this $49 million investment; (d) how is the government ensuring that its $49 million investment meets the objectives of its National Cyber Security Strategy; (e) to date, what are the objectives of its National Cyber Security Strategy that this investment has achieved; (f) what are the conditions attached to this investment; (g) which of the conditions in (f) have not been met; and (h) until what date must the conditions in (f) be respected?
Response
(Return tabled)

Question No. 228—
Mr. Don Davies:
With regard to the Public Health Agency of Canada (PHAC): (a) since March 2020, including both the total number as well as change from the previous month or quarter, how many staff members has the PHAC employed in each month or quarter; and (b) in each month or quarter, how many of each of the following kinds of employee did PHAC employ, including both the total number as well as change from the previous month or quarter, (i) medical professionals and experts, (ii) communications personnel, (iii) administrative and operations personnel, (iv) policy personnel?
Response
(Return tabled)

Question No. 229—
Mr. Brian Masse:
With regard to the Fall 2020 Economic Statement which promised more urban parks to protect nature and designating or creating ecological corridors to provide connectivity across landscapes and investing in more natural infrastructure to protect against climate change and the management of Ojibway Shores in Windsor, Ontario: (a) what are the government’s plans to transfer Ojibway Shores from (i) the Windsor Port Authority to Transport Canada, (ii) Transport Canada to Parks Canada, to begin the establishment of a new National Urban Park in Windsor; and (b) is the government planning to work with the Province of Ontario, Indigenous Peoples, local environmental groups and land trusts to connect the federal lands like Ojibway shores and Point Pelee with Rondeau and other protected areas and to ensure that they remain well managed for biodiversity, climate change and the benefit of Ontarians and all Canadians?
Response
(Return tabled)

Question No. 230—
Ms. Heather McPherson:
With regard to the Canadian Ombudsperson for Responsible Enterprise (CORE): (a) how many complaints have been received; (b) how many complaints have been investigated, broken down by status or outcome (e.g. review is ongoing, referred to arbitration, allegation determined to have been unfounded); and (c) how many times has the CORE provided advice to the Minister on any matter relating to their mandate (i) in total, (ii) broken down by month?
Response
(Return tabled)

Question No. 231—
Ms. Heather McPherson:
With regard to Canada’s vaccine procurement and international vaccine commitments: (a) how many COVID-19 vaccines has Canada accessed through COVAX, broken down by month; (b) how many COVID-19 vaccines does Canada currently have access to in general; (c) how many COVID-19 vaccines has the government committed to donating through COVAX or other initiatives; (d) how many COVID-19 vaccines has the government donated to date, broken down by country and initiative (e.g. COVAX); and (e) what timelines has the government committed to for fulfilling its COVAX commitments?
Response
(Return tabled)

Question No. 233—
Ms. Jenny Kwan:
With regard to Immigration, Refugees and Citizenship Canada: (a) broken down by country and year since 2015, how many Temporary Resident Visa applications have been (i) received, (ii) approved, (iii) refused, (iv) refused under 179(b); (b) which immigration streams use the Chinook tool for assessing applications; (c) at which stages in the application step is the Chinook tool used; (d) what measures are in place to ensure that immigration officers are able to provide the same consideration with the Chinook tool on the circumstances of an application as they would without the tool; (e) broken down by year and stream, how many applications that have had the Chinook tool used in the assessment process since the tool has been put to use have been (i) accepted, (ii) refused; (f) for the streams and time period identified in (e), broken down by year and stream, how many applications that have not had the Chinook tool used in the assessment process have been (i) accepted, (ii) refused; and (g) broken down by year since 2015, what are the details of any briefing notes on the Chinook tool provided to the Minister of Immigration, Refugees and Citizenship since 2015, including the (i) title, (ii) author, (iii) date prepared, (iv) internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 234—
Ms. Heather McPherson:
With regard to Canadian humanitarian and development funding in Afghanistan: (a) what is the total amount of development funding Canada has committed to Afghanistan for 2021-2025; (b) how much of this funding in (a) is allocated through Canadian organizations, and what is the breakdown by (i) organization, (ii) date, (iii) project, (iv) status; (c) what is the total humanitarian funding Canada has allocated to Afghanistan for 2021 and 2022; (d) how much of this is allocated through Canadian organizations, and what is the breakdown by (i) organization, (ii) date, (iii) project, (iv) status; (e) how many current signed contracts does Canada have with Canadian organizations for humanitarian or development programming in Afghanistan; (f) what is the status of all contracts with Canadian organizations working in Afghanistan (i.e. operational, on hold, cancelled); and (g) what is the current guidance given by the government to Canadian organizations working in Afghanistan regarding risk and exposure to criminal liability?
Response
(Return tabled)

Question No. 235—
Mr. Randall Garrison:
With regard to the government's existing commitment to the eradication of HIV/AIDS: (a) what actions are being taken to accelerate the eradication of the virus; (b) how much federal funding has been allocated and spent so far, broken down by year and government department; (c) how many HIV self-test kits have been purchased by the government and how are they being distributed, broken down by province and territory; (d) what is the amount of federal funding being spent on funding anti-retroviral medications and delivery programs, broken down by province and territory; and (e) what specific programs are in place to ensure there is access to HIV testing and treatment for rural, remote, Indigenous, racialized, and marginalized Canadians?
Response
(Return tabled)

Question No. 236—
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to tugboats under 15 gross tons registered with Transport Canada, since 2015 and broken down by year: (a) how many safety inspections undertaken by Transport Canada officials have occurred to ensure compliance with the Canada Shipping Act and related regulations; (b) for inspections undertaken in (a), how many registered vessels were found to not be in compliance, broken down by safety issue; and (c) how many such vessels have been involved in marine incidents reported to Transport Canada or the Transportation Safety Board, broken down by year and type of accident?
Response
(Return tabled)

Question No. 237—
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to the end of the Canada Recovery Benefit (CRB): (a) what are the details, including the conclusions, of any studies, analyses, estimates or projections of the impact of the decision to end the CRB; (b) of the documents mentioned in (a), what are their titles and dates; (c) has an impact study or studies been conducted to assess its effect on self-employed workers, including (i) independent contractors, (ii) workers on online platforms, (iii) workers on contracted businesses, (iv) on-call workers and temporary workers; (d) of the documents mentioned in (c), what are their titles and dates; (e) what are the findings of the studies referred to in (d); (f) what are the anticipated impacts on low-income workers; (g) what are the findings of the projections referred to in (f); (h) has a gender-based analysis been conducted as part of this decision and, if so, what are the findings; and (i) does the government have any figures or projections on the financial impact of the end of the CRB on low-income individuals and, if so, what are the findings?
Response
(Return tabled)

Question No. 238—
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to Canada Child Benefit (CCB) recipients who received the Canada Emergency Response Benefit (CERB), the Canadian Economic Recovery Benefit (CRB), the Canada Recovery Caregiving Benefit (CRCB), and the Canada Recovery Sickness Benefit (CRSB), broken down by province and territory, since July 2021: (a) how many beneficiaries experienced a reduction in their monthly CCB payment compared to the monthly payments in the corresponding months of the benefit years (i) 2019-20, (ii) 2020-21; (b) of the beneficiaries in (a), how many have (i) income below the official Canadian Poverty Line, (ii) income below 50% of the median income, (iii) spend 20% more than the average family on food, shelter and clothing; and (c) of the recipients in (a), how many have a total annual income of (i) between $30,000 and $60,000, (ii) between $60,000 and $80,000, (iii) between $80,000 and $100,000?
Response
(Return tabled)

Question No. 241—
Ms. Lisa Marie Barron:
With regard to marine protected areas, broken down by year since 2015: (a) how much funding has been directed towards the identifications and protection of marine protected areas; (b) broken down by province and territory, how many full-time permanent jobs have been created; (c) how much funding has been provided to Indigenous Guardian programs; and (d) through consultation with Indigenous peoples, what species have been identified as priority species at imminent risk of disappearing?
Response
(Return tabled)

Question No. 242—
Ms. Lisa Marie Barron:
With regard to government funding for fiscal years 2019-20 and 2020-21 allocated within the constituency of Nanaimo—Ladysmith: what is the total funding amount, broken down by (i) fiscal year, (ii) department or agency, (iii) initiative, (iv) amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 243—
Mr. Brad Vis:
With regard to Pacific Economic Development Canada (PacifiCan): (a) how many projects have received funding through PacifiCan since the announced creation of the agency in August 2021; (b) what are the details of each project in (a), including the (i) date of the announcement, (ii) project description, (iii) project location, (iv) funding recipient, (v) projected total project cost, (vi) amount of federal contribution towards the total project cost, (vii) expected completion date of the project; (c) what are the addresses of the service locations in (i) Victoria, (ii) Campbell River, (iii) Prince Rupert, (iv) Fort St. John, (v) Prince George, (vi) Kelowna (vii) Cranbrook; (d) for each location in (c), is the location currently in operation, and, if not, when will the location be in operation; (e) for each location in (c), what is the (i) 2021-22, (ii) 2022-23, operating budget; (f) how many full-time equivalents (FTEs) have been assigned to work at each location in (c); (g) what is the address of the headquarters in Surrey; (h) how many FTEs have been assigned to work at the (i) Surrey, (ii) Vancouver locations; (i) what is the operating budget for (i) 2021-22, (ii) 2022-23 for the Vancouver PacifiCan office; (j) what is the operating budget for (i) 2021- 22, (ii) 2022-23 for the Surrey PacifiCan office; (k) how many FTEs are being or have been transferred from the previous Western Economic Diversification Canada (WED) office in Vancouver to the new PacifiCan offices; and (l) how many former WED employees have been transferred to each location?
Response
(Return tabled)

Question No. 244—
Mr. John Nater:
With regard to the caretaker convention: (a) is the government, as of the date of the notice of this question, observing the caretaker convention; (b) if the answer to (a) is negative (i) when did the government cease observing the caretaker convention, (ii) what prompted this change, (iii) was that consistent with section 1 of the Privy Council Office's "Guidelines on the conduct of Ministers, Ministers of State, exempt staff and public servants during an election" publication which provides that the caretaker period "ends when a new government is sworn-in, or when an election result returning an incumbent government is clear"; (c) what is the government's definition of "when an election result returning an incumbent government is clear" in cases where the government party represents fewer than a majority of seats in the House of Commons; (d) did the government consider the November 25, 2021, House of Commons vote on Government Motion No. 1 (business of the House and its committees) to be a confidence vote; and (e) if the answer to (d) is negative, were Governor in Council appointments (i) P.C. 2021-0969 through P.C. 2021-0985 (November 29, 2021), (ii) P.C. 2021-0988 through P.C. 2021-0991 (December 1, 2021), each consistent with the caretaker convention and, if so, why?
Response
(Return tabled)

Question No. 245—
Mrs. Laila Goodridge:
With regard to the impact of the government's cap on emissions produced by Canada's oil and gas sector: (a) how much foreign oil is projected to be imported into Canada broken down by year for each of the next 20 years, and how much of that amount is to make up for the anticipated shortfall due to the cap; (b) has the government done any analysis on the impact of the cap on the Northern Alberta economy, and, if so, what were the findings; (c) what is the exact cap on oil and gas emissions broken down by year for each of the next 20 years; (d) what is the breakdown by country of where the foreign oil imported into Canada will come from, broken down by year for the next 20 years; (e) what is the government's policy regarding the importation of oil from countries with unacceptable human rights records; (g) what is the government's policy regarding the importation of oil from countries with lower environmental regulations than Canada's; and (h) what precise actions, if any, is the government planning to take to ensure that Canadian oil producers are not put at a further competitive disadvantage to that of their foreign competitors as a result of the cap, and when will each action be taken?
Response
(Return tabled)

Question No. 246—
Mr. Jamie Schmale:
With regard to each of the 42 long-term drinking water advisories on public systems on reserves which were still in place as of December 9, 2021: (a) which of the advisories will be lifted by the end of 2022; and (b) for each advisory which will not be lifted by the end of 2022 (i) what is the expected date when the advisory will be lifted, (ii) what is preventing the government from fixing the problem and lifting the advisory prior to the end of 2022?
Response
(Return tabled)

Question No. 247—
Mrs. Rosemarie Falk:
With regard to the June 23, 2021 contract awarded to Lifelabs for $66,307,424.27 listed on proactive disclosure: (a) what are the Treasury Board guidelines related to contracts over a certain value requiring the approval of the Minister of Public Services and Procurement; (b) did the then Minister of Public Services and Procurement approve the contract to life labs; (c) if the answer to (b) is negative, who at Public Services and Procurement Canada approved the contract; (d) on what date was the contract modified by $37,501,883.50 from $28,805,540.77 to $66,307,424.27; (e) what was the reason for the modification in (d); (f) who approved the modified amount, and on what date did the Minister of Public Services and Procurement become aware of the modification to the contract; (g) what was the contract for; (h) how many companies bid on the contract; and (i) did the then Minister of Public Services and Procurement recuse herself from any dealings involving contracts bid on by Lifelabs, and, if so, when did the recusal take place?
Response
(Return tabled)

Question No. 248—
Mr. Dean Allison:
With regard to COVID-19 transmission within Canada: (a) how many Canadians are known to have contracted COVID-19 while on a domestic flight, (i) between July 1, 2020, and July 1, 2021, (ii) between July 1, 2021, and October 29, 2021, (iii) between October 30, 2021, and November 29, 2021, (iv) since November 30, 2021; (b) how many Canadians are known to have contracted COVID-19 while in an airport (i) between July 1, 2020, and July 1, 2021, (ii) between July 1, 2021, and October 29, 2021, (iii) between October 30, 2021, and November 29, 2021, (iv) since November 30, 2021; (c) how many Canadians are known to have contracted COVID-19 while on a VIA Rail train (i) between July 1, 2020, and July 1, 2021, (ii) between July 1, 2021, and October 29, 2021, (iii) between October 30, 2021, and November 29, 2021, (iv) since November 30, 2021; and (d) how many Canadians are known to have contracted COVID-19 while in a VIA Rail train station (i) between July 1, 2020, and July 1, 2021, (ii) between July 1, 2021, and October 29, 2021, (iii) between October 30, 2021, and November 29, 2021, (iv) since November 30, 2021?
Response
(Return tabled)

Question No. 249—
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Department of National Defence: of those placed on administrative leave for non-compliance with CDS Directive 002 released November 2021, how many were (i) in their 24th year of service, (ii) on medical leave, (iii) undergoing remedial measures?
Response
(Return tabled)

Question No. 251—
Ms. Laurel Collins:
With regard to Canadian Environmental Protection Act investigations and prosecutions during 2020-21, broken down by category of offence: (a) how many investigations were conducted; (b) how many investigations have resulted in prosecutions; (c) how many prosecutions have resulted in convictions; (d) what was the average length in days of an investigation that resulted in a conviction, from initiation to either laying of charges or discontinuation for (i) small and medium enterprises, (ii) large enterprises; (e) how much money was spent investigating violations by small and medium enterprises, broken down by industry; (f) how much money was spent on investigating violations by large businesses, broken down by industry; (g) how much money was spent prosecuting violations by small and medium enterprises, broken down by type of business; and (h) how much money was spent prosecuting violations by large enterprises, broken down by type of business?
Response
(Return tabled)

Question No. 252—
Mr. Randall Garrison:
With regard to the recommendation from the Standing Committee on Justice and Human Rights report entitled “The Criminalization of HIV Non-Disclosure in Canada”, which calls on the Minister of Justice and Attorney General of Canada to immediately establish a federal-provincial working group to develop a common prosecutorial directive for dealing with the criminalization of HIV: (a) has the Minister of Justice convened the working group; (b) if not, when will the Minister of Justice convene the working group and who will be invited to participate in the working group; and (c) will the mandate of such a working group include (i) a deadline for reporting back, (ii) clear instructions to consider the impacts of prosecutions for HIV non-disclosure on Indigenous, racialized, and marginalized Canadians?
Response
(Return tabled)

Question No. 253—
Ms. Lori Idlout:
With regard to the Canada School of Public Service, broken down by department: (a) how many government employees, by unit and percentage of total employees, have completed the Indigenous Learning Series, as of June 10, 2021; (b) is participation in the Indigenous Learning Series mandatory; (c) are new employees expected to complete any part of the Indigenous Learning Series as part of their training; (d) how many employees have access to the available learning products of the Indigenous Learning Series; (e) are employees, both new and experienced, given time to complete training through the Indigenous Learning Series during contracted working hours; and (f) what percentage of content available through the Canada School of Public Service is available in an Indigenous language?
Response
(Return tabled)

Question No. 254—
Ms. Lori Idlout:
With regard to government investments in long-term care and home care in Nunavut, broken down by year since 2015: (a) how much funding has been promised to Nunavut for the purpose of home and community care services; (b) of the funding in (a), how much of that funding has been delivered; (c) how much funding has been delivered towards the implementation of the international Resident Assessment Instrument; and (d) how much funding has been provided towards the transportation to long-term care facilities outside of Nunavut to (i) seniors and elders, (ii) family members?
Response
(Return tabled)

Question No. 256—
Ms. Bonita Zarrillo:
With regard to the Canada Infrastructure Bank (CIB): (a) since 2017, broken down by year, province, and project sector, how much (i) federal funding, (ii) private funding, (iii) total funding, has been provided for Canadian infrastructure projects; (b) since 2017, broken down by year, province, and project sector, how many CIB projects have been (i) conceptualized, (ii) started, (iii) completed, (iv) cancelled; (c) since 2017, broken down by year, province, and project sector, what percentage of available funds have been spent when compared to budget targets established by CIB Leadership and the government; (d) since 2017, broken down by year, province, and project sector, how many projects were denied because programs were oversubscribed; and (e) since 2017, broken down by year, province, and project sector, what percentage of private funding has come from (i) Canadian investors, (ii) US investors, (iii) other international investors?
Response
(Return tabled)

Question No. 257—
Ms. Bonita Zarrillo:
With regard to accessible housing in Canada: (a) since 2010, broken down by year, province, and units, how many units of accessible housing existed in Canada in total; (b) since 2010, broken down by year, province, and units, how much federal funding has been provided to (i) build accessible housing units, (ii) convert housing to accessible units, (iii) maintain and improve accessible units; (c) how many accessible units funded under the National Housing Strategy and its previous programs have (i) completed construction, (ii) been lost or decommissioned?
Response
(Return tabled)

Question No. 258—
Mr. Blake Desjarlais:
With regard to the government’s operation of call centres: (a) what are the details of each call centre operated by or on behalf of the government, including (i) the department or program, as applicable, for which it provides services, (ii) the purpose, (iii) the location, (iv) whether it operates wholly or in part with remote staff; (b) for each call centre in (a), is it wholly or in part the object of a tender or contract for third-party provision of services, and, if so, what are the details of the contracts, including the (i) name of the vendor, (ii) value of the contract, (iii) term of the contract; and (c) for each call centre in (b), was a business case for contracting out carried out, and, if so, what were the justifications for contracting out?
Response
(Return tabled)

Question No. 259—
Mr. Alistair MacGregor:
With regard to the government's $49 million investment in Mastercard's Intelligence and Cyber Centre in Vancouver and made through the Strategic Innovation Fund, since January 23, 2020: (a) to date, what is the actual number of jobs (i) created directly by this investment, (ii) maintained directly by this investment; (b) for the jobs in (a), where are they located and how many are (i) full-time, (ii) part-time, (iii) permanent, (iv) temporary; (c) what method was used to estimate that 380 jobs will be maintained and created through this $49 million investment; (d) how is the government ensuring that its $49 million investment meets the objectives of its National Cyber Security Strategy; (e) to date, what are the objectives of its National Cyber Security Strategy that this investment has achieved; (f) what are the conditions attached to this investment; (g) which of the conditions in (f) have not been met; and (h) until what date must the conditions in (f) be respected?
Response
(Return tabled)

Question No. 260—
Mr. Alistair MacGregor:
With regard to the National Housing Strategy and the claim by the Minister of Housing and Diversity and Inclusion that the government has “supported the creation of about 100,000 units” since 2017, broken down by stream and year: (a) how many units of housing has the federal government supported the creation of; and (b) how many of the units (i) have received funding, excluding funding commitments that have not been finalized, (ii) are part of funding commitments that have not been finalized, (iii) have not yet received federal funding, (iv) have completed construction, (v) have not yet started construction?
Response
(Return tabled)

Question No. 264—
Mr. Alistair MacGregor:
With regard to the monitoring studies of recreational fishing areas in British Columbia: (a) what studies have been done concerning the mark selective fishing (MSF) program currently in place requiring wild unmarked fish to be released unharmed; (b) what are the results of the studies on MSF program; (c) how is the system being enforced; (d) what steps is the Department of Fisheries and Oceans undertaking to implement a comprehensive MSF program for Chinook salmon; (e) what public consultations have been undertaken in this regard; and (f) what are the results of the public consultations?
Response
(Return tabled)

Question no 1 —
M. Denis Trudel:
En ce qui concerne les investissements du gouvernement dans le logement, pour chaque exercice depuis le lancement de la Stratégie nationale sur le logement en 2017, ventilés par province ou territoire: a) quel a été le montant total des fonds consacrés au logement; b) combien de demandes ont été reçues pour (i) la Stratégie nationale sur le logement (SNL) dans son ensemble, (ii) le Fonds d’innovation pour le logement abordable, (iii) le Financement de la construction de logements locatifs, (iv) le Fonds national de co-investissement pour le logement, (v) l'Initiative pour la création rapide de logement dans le volet des projets, (vi) l'Initiative pour la création rapide de logement dans le volet des grandes villes, (vii) l'Initiative des terrains fédéraux, (viii) l'Initiative fédérale de logement communautaire, (ix) un chez-soi d'abord, (x) le Fonds d’aide aux fournisseurs de prêts hypothécaires avec participation, (xi) l'Incitatif à l’achat d’une première propriété, (xii) l'Initiative des laboratoires de solutions de la SNL; c) des demandes en b), pour chacun des programmes et initiatives de financement, combien ont été acceptés; d) des demandes en c), pour chacun des programmes et initiatives de financement, quel montant de fonds fédéraux a été alloué ou est engagé; e) des montants en d) qui ont été alloués à la province de Québec, pour chacun des programmes et initiatives de financement, quelle est la ventilation par région; f) des demandes en b)(v), quelle est la ventilation par projet et par région; g) des demandes en b)(v), quels critères ont été considérés dans la sélection des projets?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 2 —
M. Mario Beaulieu:
En ce qui concerne le programme national de garderies à 10 $ par jour qui assurerait un accès universel à l’ensemble des familles canadiennes dès 2026 et les ententes bilatérales que le gouvernement fédéral a conclues avec les différents provinces et territoires concernant ce programme: a) les huit ententes déjà signées avec la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador, le Yukon, le Manitoba, la Saskatchewan et le Québec contiennent-elles des clauses linguistiques afin de protéger les droits des minorités linguistiques en situation minoritaire; b) combien de places sont réservées aux francophones en situation minoritaire et quel pourcentage cela représente-t-il du nombre de places totales que le gouvernement fédéral prévoit créer, ventilé par province et territoire; c) des 30 milliards sur cinq ans prévus dans le plus récent budget du gouvernement afin de financer ce programme national, quelle part du budget est prévue afin de répondre aux besoins des francophones en situation minoritaire, ventilé par province et territoire; d) en ce qui a trait à l’entente avec le Québec spécifiquement, celle-ci est-elle conditionnelle à quelconque forme de mesure visant les institutions anglophones?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 4 —
M. Mario Beaulieu:
En ce qui concerne les revenus de source fédérale aux institutions d’enseignement post-secondaires situées sur le territoire du Québec dans les 10 dernières années, ventilé par année: a) quel est le total des revenus de source fédérale, ventilé par institution; b) quelle part des revenus en a) provenaient (i) du Conseil de recherche en sciences humaines, (ii) de Santé Canada, (iii) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie, (iv) des Instituts de recherche en santé du Canada, (v) de la Fondation canadienne pour l’innovation, (vi) des Chaires de recherche du Canada, (vii) d’autres sources fédérales; c) en détail, quel est le fonctionnement du système de financement des chaires de recherche et quelles variables déterminent les fonds reçus par chacune d’elle?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 8 —
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne le recrutement dans les Forces armées canadiennes de janvier 2019 à aujourd’hui, ventilé par mois: a) combien de personnes ayant manifesté leur intérêt à se joindre à la Force régulière ou à la Première réserve ont communiqué avec les Centres de recrutement des Forces canadiennes ou les unités de la Première réserve, en ligne ou en personne; b) des personnes recensées en a), combien il y avait d’hommes et de femmes; c) des personnes recensées en a), combien ont entrepris le processus d’enrôlement, ventilé par genre; d) combien des personnes en c) ont terminé le processus d’enrôlement, ventilé par genre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 9 —
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne la rétention et l'attrition dans les Forces armées canadiennes (FAC): a) quel est le taux de maintien des effectifs et d’attrition dans les FAC, ventilé par année depuis 2015; b) quelle est la ventilation du taux établi en a) selon (i) la Force régulière et la Force de réserve, (ii) la représentation de la diversité (femmes, Autochtones, minorités visibles, etc.)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 11 —
M. Eric Melillo:
En ce qui concerne l’Initiative pour la création rapide de logements: a) quels organismes et collectivités du nord de l’Ontario ont fait une demande de financement dans le cadre de l’Initiative; b) parmi les organismes et collectivités en a), quels sont ceux qui ont reçu des fonds; c) à combien s’élève le financement accordé à chaque organisme et collectivité en b); d) quels étaient la formule ou les critères précis utilisés pour sélectionner les demandes acceptées et pour déterminer le montant accordé à chacun des demandeurs retenus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 12 —
M. Alex Ruff:
En ce qui concerne le financement à long terme pour le Centre d’accès équitable aux bibliothèques (CAEB) et du Réseau national de services équitables de bibliothèque (RNSEB) concernant la prestation de services de lecture accessible aux personnes ayant une déficience de lecture: a) comment le gouvernement veillera-t-il à ce qu’une solution de financement permanent soit mise en place pour soutenir des services assurant l’accès équitable des Canadiens ayant une déficience de lecture des imprimés à la lecture et aux ouvrages publiés; b) le gouvernement croit-il encore que toutes les responsabilités à cet égard doivent être transférées à l’industrie, ou croit-il maintenant en une solution appliquée de concert par l’industrie et des acteurs sans but lucratif, comme le CAEB et le RNSEB; c) de quelles données le gouvernement dispose-t-il pour montrer le coût de la transition, à l’industrie, du rôle que le CAEB et le RNSEB jouent actuellement, soit celui de fournir des ouvrages aux Canadiens ayant une déficience de lecture des imprimés; d) l’industrie s’est-elle engagée envers le gouvernement à faire les investissements nécessaires pour être capable d’assumer ce rôle; e) compte tenu du coût de la transition, le gouvernement s’engage-t-il à financer la transition à une solution dirigée par l’industrie si l’industrie ne veut pas s’engager à financer cette transition; f) le gouvernement s’engagera-t-il à soutenir les petits éditeurs incapables de réaliser cette transition?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 13 —
M. Greg McLean:
En ce qui concerne la Stratégie nationale sur le logement du Canada: a) quelles subventions, ventilées par année, a-t-on attribuées à Calgary depuis 2017 (i) dans le cadre de l’Initiative pour la création rapide de logements, (ii) dans le cadre du Fonds d’innovation pour le logement abordable, (iii) dans le cadre du Fonds national de co-investissement pour le logement, (iv) dans le cadre de l’initiative Financement de la construction de logements locatifs, (v) dans la totalité des programmes de financement de la Stratégie nationale sur le logement; b) quelle somme a-t-on attribuée à Calgary dans le budget de 2021, au total et dans le cadre de chaque programme de financement de la Stratégie nationale sur le logement; c) combien d’unités de logement à Calgary ont fait l’objet d’une subvention, au total et dans le cadre de chaque programme de financement depuis 2017; d) combien de logements à Calgary sont visés par une subvention dans le budget fédéral de 2021, au total et dans le cadre de chaque programme de financement; e) comment Calgary se compare-t-elle aux autres grandes villes canadiennes comme Toronto, Vancouver, Edmonton et Montréal pour ce qui est du montant des subventions accordées et du nombre de logements subventionnés par habitant, dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement; f) a-t-on affecté des sommes à la réutilisation adaptée des locaux à bureaux vacants à Calgary dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement et, le cas échéant, (i) quels programmes de financement ont été utilisés, (ii) quels montants ont été affectés, (iii) combien de logements seront créés, (iv) quand les logements seront-ils créés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 14 —
M. Greg McLean:
En ce qui concerne la Norme sur les combustibles propres et le Règlement sur les combustibles propres: a) à combien estime-t-on les coûts de conformité pour les fournisseurs de combustibles fossiles; b) quelle est la différence entre les coûts de conformité par tonne de réduction d’émissions par l’entremise de la Norme sur les combustibles propres et les coûts de conformité par tonne de réduction d’émissions par l’entremise du plan de tarification du carbone du gouvernement, fondé sur le marché; c) à combien estime-t-on l’augmentation des coûts pris en charge par les consommateurs de combustible liquide (utilisateurs de l’industrie et ménages) aux termes (i) de la Norme sur les carburants propres, (ii) du plan de tarification du carbone entre maintenant et 2050, (iii) cumulativement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 16 —
M. Greg McLean:
En ce qui concerne la tarification du carbone du gouvernement: a) quelle somme a été payée par le ménage moyen chaque année depuis son introduction dans (i) chaque province et territoire, (ii) les zones urbaines, suburbaines et rurales; b) quelle somme a été remboursée au ménage moyen dans (i) chaque province et territoire, (ii) les zones urbaines, suburbaines et rurales; c) quelle a été la réduction moyenne des émissions pour les ménages à la suite de l’introduction de la tarification du carbone dans (i) chaque province et territoire, (ii) les zones urbaines, suburbaines et rurales; d) quel est le prix global pour les ménages par tonne de réduction des émissions dans (i) chaque province et territoire, (ii) les zones urbaines, suburbaines et rurales?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 17 —
M. Tony Baldinelli:
En ce qui concerne les répercussions économiques de l’obligation qu’ont les voyageurs entièrement vaccinés de se soumettre à un test d’amplification en chaîne par polymérase (PCR) sur l’industrie touristique de la région du Niagara: a) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par l’un des postes-frontières terrestres de la région du Niagara, ventilé par mois depuis la réouverture des frontières aux voyageurs se déplaçant pour des raisons non essentielles le 9 août 2021; b) parmi les voyageurs en a), combien sont passés par chacun des postes-frontières concernés; c) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par chacun des postes-frontières de la région du Niagara, ventilé par mois pendant l’année qui a précédé la fermeture des frontières en mars 2020; d) le gouvernement a-t-il estimé à combien s’élèvent les pertes de revenus subies par l’industrie touristique de la région du Niagara parce que les voyageurs vaccinés doivent se soumettre à un test PCR et, le cas échéant, à combien s’élèvent-elles approximativement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 18 —
M. Martin Shields:
En ce qui concerne les statistiques du gouvernement fédéral sur les pénuries de main-d’œuvre en Alberta: a) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au pourcentage et au nombre d’entreprises en Alberta qui ont vécu une pénurie de main-d’œuvre en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; b) quelle est la ventilation des données en a) par secteur et industrie; c) quelle est la prévision en matière de pénurie de main d’œuvre pour l'Alberta en (i) 2022, (ii) 2023; d) quelle est la ventilation des données en c) par secteur et industrie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 20 —
M. Chris Lewis:
En ce qui concerne les répercussions économiques de l’obligation qu’ont les voyageurs entièrement vaccinés de se soumettre à un test d’amplification en chaîne par polymérase (PCR) sur l’industrie touristique du Sud-Ouest de l’Ontario: a) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par l’un des postes-frontières terrestres du Sud-Ouest de l’Ontario, ventilé par mois depuis la réouverture des frontières aux voyageurs se déplaçant pour des raisons non essentielles le 9 août 2021; b) parmi les voyageurs en a), combien sont passés par chacun des postes-frontières concernés; c) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par chacun des postes-frontières du Sud-Ouest de l’Ontario, ventilé par mois pendant l’année qui a précédé la fermeture des frontières en mars 2020; d) le gouvernement a-t-il estimé à combien s’élèvent les pertes de revenus subies par l’industrie touristique du Sud-Ouest de l’Ontario parce que les voyageurs vaccinés doivent se soumettre à un test PCR et, le cas échéant, à combien s’élèvent-elles approximativement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 21 —
M. Tom Kmiec:
En ce qui concerne les programmes qui ont fourni des fonds ou du financement aux entreprises, aux secteurs ou aux collectivités pendant la pandémie de COVID-19, comme la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et le fonds d’aide au tourisme, entre autres, et ventilé par programme: a) pour chaque programme, quel est le montant total distribué à ce jour dans la circonscription de Calgary Shepard; b) combien de demandes ont été reçues en provenance de la circonscription de Calgary Shepard; c) parmi les demandes en b), combien ont été (i) acceptées, (ii) refusées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 22 —
M. Rob Moore:
En ce qui concerne les statistiques du gouvernement fédéral sur les pénuries de main-d’œuvre au Nouveau-Brunswick: a) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au pourcentage et au nombre d’entreprises au Nouveau-Brunswick qui ont vécu une pénurie de main-d’œuvre en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; b) quelle est la ventilation des données en a) par secteur et industrie; c) quelle est la prévision en matière de pénurie de main d’œuvre pour le Nouveau-Brunswick en (i) 2022, (ii) 2023; d) quelle est la ventilation des données en c) par secteur et industrie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 24 —
M. Rick Perkins:
En ce qui concerne le Programme de prestation et subvention aux pêcheurs, ventilé par étape du Programme: a) quel est le nombre total des demandes de prestation qui ont été (i) acceptées, (ii) rejetées; b) quelle est la ventilation des données en a) par type de demandeur, y compris (i) les pêcheurs commerciaux indépendants, (ii) les titulaires de permis de pêche commerciale à accès limité (Pacifique), (iii) les pêcheurs indépendants en eau douce, (iv) les pêcheurs autochtones qui ont été désignés par leur communauté en vertu d’un permis de pêche commerciale communautaire, (v) les pêcheurs à la part membres d’équipage, (vi) les pêcheurs autochtones qui sont membres d’équipages et qui gagnent une part des revenus; c) quel est le nombre total des demandes de subvention qui ont été (i) acceptées, (ii) rejetées; d) quelle est la ventilation des données en c) par type de demandeur, y compris (i) les pêcheurs commerciaux indépendants, (ii) les titulaires de permis de pêche commerciale à accès limité (Pacifique), (iii) les pêcheurs indépendants en eau douce (sous réserve d’une entente provinciale pour fournir des renseignements sur les permis), (iv) les pêcheurs autochtones qui ont été désignés capitaines de navire par leur collectivité en vertu d’un permis de pêche commerciale communautaire; e) quel est le total des sommes d’argent versées dans le cadre du programme à ce jour; f) parmi les demandes rejetées, quels sont le nombre et le pourcentage des demandeurs qui ont appelé de la décision; g) quels sont le nombre et le pourcentage des appels en f) qui ont été (i) accueillis, (ii) rejetés; h) combien de bénéficiaires ont reçu des avis de récupération fiscale, ventilé par type de demandeur; i) combien d’appels le gouvernement a-t-il reçus à ce jour au sujet des avis de récupération fiscale; j) combien des appels en i) ont été (i) accueillis, (ii) rejetés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 25 —
M. Colin Carrie:
En ce qui concerne les recherches sur le gain de fonction dans le domaine de la virologie: a) quelle est la position du gouvernement sur (i) le financement de ce type de recherches, (ii) les recherches de ce type se déroulant au Canada; b) le gouvernement a-t-il effectué des recherches de ce type depuis le 1er janvier 2016 et, le cas échéant, quels sont les détails de chacune des recherches, y compris (i) qui a effectué la recherche, (ii) l’emplacement du laboratoire où la recherche a eu lieu, (iii) l’objectif ou le but de la recherche, (iv) les résultats; c) quels sont les détails de ces recherches ou études financées par le gouvernement depuis le 1er janvier 2016, y compris (i) le montant du financement, (ii) le destinataire, (iii) la date du financement, (iv) la description du projet, (v) la date de début et de fin du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 26 —
M. John Nater:
En ce qui concerne les statistiques du gouvernement fédéral sur les pénuries de main-d’œuvre en Ontario: a) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au pourcentage et au nombre d’entreprises en Ontario qui ont vécu une pénurie de main-d’œuvre en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; b) quelle est la ventilation des données en a) par secteur et industrie; c) quelle est la prévision en matière de pénurie de main d’œuvre pour l'Ontario en (i) 2022, (ii) 2023; d) quelle est la ventilation des données en c) par secteur et industrie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 27 —
M. Tako Van Popta:
En ce qui concerne les statistiques du gouvernement fédéral sur les pénuries de main-d’œuvre en Colombie-Britannique: a) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au pourcentage et au nombre d’entreprises en Colombie-Britannique qui ont vécu une pénurie de main-d’œuvre en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; b) quelle est la ventilation des données en a) par secteur et industrie; c) quelle est la prévision en matière de pénurie de main d’œuvre pour la Colombie-Britannique en (i) 2022, (ii) 2023; d) quelle est la ventilation des données en c) par secteur et industrie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 29 —
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les statistiques du gouvernement fédéral sur les pénuries de main-d’œuvre en Saskatchewan: a) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au pourcentage et au nombre d’entreprises en Saskatchewan qui ont vécu une pénurie de main-d’œuvre en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; b) quelle est la ventilation des données en a) par secteur et industrie; c) quelle est la prévision en matière de pénurie de main d’œuvre pour la Saskatchewan en (i) 2022, (ii) 2023; d) quelle est la ventilation des données en c) par secteur et industrie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 31 —
M. Ted Falk:
En ce qui concerne les statistiques du gouvernement fédéral sur les pénuries de main-d’œuvre au Manitoba: a) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au pourcentage et au nombre d’entreprises au Manitoba qui ont vécu une pénurie de main-d’œuvre en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; b) quelle est la ventilation des données en a) par secteur et industrie; c) quelle est la prévision en matière de pénurie de main d’œuvre pour le Manitoba en (i) 2022, (ii) 2023; d) quelle est la ventilation des données en c) par secteur et industrie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 32 —
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les atteintes à la vie privée survenues depuis le 1er mars 2020, ventilées par ministère, organisme ou autre entité du gouvernement: a) combien d’atteintes sont survenues; b) quels sont les détails de chaque atteinte, y compris (i) la date, (ii) le nombre de personnes dont les renseignements ont été touchés, (iii) le résumé ou la description de l’incident, (iv) le programme ou service du gouvernement touché par l’atteinte, (v) le fait que l’on a communiqué ou non avec les personnes dont les renseignements ont été touchés, (vi) la date et le mode de communication avec ces personnes, (vii) le fait que l’on a avisé ou non le Commissariat à la protection de la vie privée, (viii) la description des mesures offertes aux personnes touchées, comme des services gratuits de surveillance du crédit?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 34 —
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne la gare VIA Rail de Cornwall (Ontario): a) quels sont les détails de tous les investissements en immobilisations dans la gare depuis 2010, y compris (i) la date de l’investissement, (ii) la date d’achèvement du projet, (iii) la description du projet, (iv) le montant de l’investissement; b) quel était l’horaire quotidien des trains, y compris (i) le nombre et les heures de tous les arrêts à la gare depuis le 1er janvier 2010, (ii) les dates et les détails de toutes les modifications à l’horaire; c) quel est le nombre de départs et d’arrivées individuels à la gare, ventilé par mois, depuis le 1er janvier 2010?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 35 —
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne les statistiques du gouvernement fédéral sur les pénuries de main-d’œuvre au Québec: a) quelles sont les estimations du gouvernement relativement au pourcentage et au nombre d’entreprises au Québec qui ont vécu une pénurie de main-d’œuvre en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021; b) quelle est la ventilation des données en a) par secteur et industrie; c) quelle est la prévision en matière de pénurie de main d’œuvre pour le Québec en (i) 2022, (ii) 2023; d) quelle est la ventilation des données en c) par secteur et industrie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 36 —
M. Dan Albas:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards en Colombie-Britannique: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 37 —
M. Clifford Small:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards à Terre-Neuve-et-Labrador: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 38 —
M. Alex Ruff:
En ce qui concerne le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), programme fédéral de soutien aux entreprises en réponse à la pandémie: a) le gouvernement a-t-il consulté les institutions financières pour s’assurer qu’elles avaient la capacité de soutenir les modifications ou l’élargissement du programme avant d’annoncer ces modifications, et, le cas échéant, quels sont les détails, y compris les dates de la consultation; b) combien de plaintes officielles ont été présentées dans le cadre du programme et quel système ou processus a été mis en place pour traiter les plaintes; c) combien de demandeurs ont vu leur demande rejetée en raison de problèmes liés au processus de demande et quel a été le taux de succès moyen des demandeurs; d) entre le 4 décembre 2020 et le 15 juin 2021, combien de demandes de renseignements le centre d’appel du CUEC a-t-il reçues, ventilé par mois et par jour en moyenne; e) quels ont été les temps d'attente (i) le plus court, (ii) le plus long, (iii) moyen sur la ligne d’information du centre d’appel du CUEC; f) quels sont le nombre et le pourcentage des demandes de renseignements qui ont été considérées comme réglées dès le premier appel au centre d’appel du CUEC; g) quels sont les renseignements précis que le centre d’appel du CUEC peut obtenir du service chargé du traitement des demandes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 40 —
M. Garnett Genuis:
En ce qui concerne la constitutionnalité des exigences de vaccination obligatoire contre la COVID-19 pour les fonctionnaires fédéraux et les voyageurs annoncées le 6 octobre 2021: a) le gouvernement a-t-il demandé et reçu un avis juridique quant à la conformité des dispositions contenues dans l’annonce du gouvernement avec ses obligations en vertu (i) de la Charte canadienne des droits et libertés, (ii) de la Loi canadienne sur les droits de la personne, (iii) de la Déclaration universelle des droits de l’homme, (iv) de la Déclaration universelle des droits des peuples autochtones, (v) d’autres lois ou traités imposant des obligations au gouvernement du Canada en matière de droits de la personne; b) le gouvernement a-t-il l’intention de rendre publics les avis juridiques mentionnés en a) et, le cas échéant, comment s’y prendra-t-il pour les rendre publics; c) le gouvernement a-t-il l’intention de déposer un énoncé concernant la Charte relativement à l’annonce mentionnée en a); d) les organismes qui contestent les politiques gouvernementales en matière de vaccination sont-ils admissibles à un financement dans le cadre du Programme de contestation judiciaire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 43 —
M. Alex Ruff:
En ce qui concerne le changement de culture des Forces armées canadiennes (FAC) et le traitement du harcèlement et de la violence sexuels: a) le ministère de la Défense nationale (MDN) a-t-il fourni une réponse officielle (i) au rapport de juin 2019 du Comité permanent de la condition féminine, intitulé « Les forces porteuses de changement: pour une culture égalitaire envers les femmes dans les Forces armées canadiennes », (ii) au rapport du Comité sénatorial permanent de la sécurité nationale et de la défense de mai 2019 sur « Le harcèlement sexuel et la violence dans les FAC »; b) quelles ont été les réponses officielles et quelles mesures spécifiques le MDN a-t-il prises à la lumière de ces rapports?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 44 —
M. Gérard Deltell:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards au Québec: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 45 —
M. Richard Bragdon:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards au Nouveau-Brunswick: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 46 —
M. Scott Aitchison:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards dans le Nord de l'Ontario: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 47 —
M. James Bezan:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards au Manitoba: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 48 —
M. Michael Cooper:
En ce qui concerne les itinéraires du premier ministre depuis le 1er janvier 2016: a) combien de fois et à quelles dates l’itinéraire publié du premier ministre a-t-il contenu de l’information inexacte concernant des réunions, des déplacements ou des lieux par rapport à l’information connue au moment de la publication de l’itinéraire en question; b) chaque fois que l’itinéraire contenait de l’information inexacte (i) pourquoi l’information inexacte était-elle publiée, (ii) l’information inexacte était-elle corrigée et, si ce n'est pas le cas, pourquoi; c) quels employés, y compris le personnel exonéré, au (i) Cabinet du Premier ministre, (ii) Bureau du Conseil privé sont chargés de revoir l’itinéraire du premier ministre avant sa publication; d) quels sont les critères utilisés pour déterminer si les réunions sont qualifiées de « privées » ou expressément désignées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 49 —
M. Arnold Viersen:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards en Alberta: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 50 —
Mme Kelly Block:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards à Saskatoon et dans le centre de la Saskatchewan: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 51 —
M. Michael Barrett:
En ce qui concerne les répercussions économiques de l’obligation qu’ont les voyageurs entièrement vaccinés de fournir une preuve d'un résultat négatif à un test de dépistage moléculaire de la COVID-19 sur l’industrie touristique de l'Est de l'Ontario: a) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par l’un des postes-frontières terrestres de l'Est de l'Ontario, ventilé par mois depuis la réouverture des frontières aux voyageurs se déplaçant pour des raisons non essentielles le 9 août 2021; b) parmi les voyageurs en a), combien sont passés par chacun des postes-frontières concernés; c) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par chacun des postes-frontières de l'Est de l'Ontario, ventilé par mois pendant l’année qui a précédé la fermeture des frontières en mars 2020; d) le gouvernement a-t-il estimé à combien s’élèvent les pertes de revenus subies par l’industrie touristique de l'Est de l'Ontario parce que les voyageurs vaccinés doivent se soumettre à un test de dépistage et, le cas échéant, à combien s’élèvent-elles approximativement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 52 —
M. Gary Vidal:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards dans le Nord de la Saskatchewan: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 53 —
M. Andrew Scheer:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards à Régina et dans le Sud de la Saskatchewan: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 54 —
M. Stephen Ellis:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards en Nouvelle-Écosse: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 55 —
Mme Cathay Wagantall:
En ce qui concerne le plan « Un environnement sain et une économie saine », et la cible du gouvernement de réduire de 30 % les émissions absolues pour les engrais agricoles d’ici 2030: a) quels groupes de l’industrie des engrais et de l’agriculture ont été consultés avant que le gouvernement n’annonce cette cible, et quand et comment ont-ils été consultés; b) le gouvernement a-t-il tenu compte de la mise en œuvre de la gérance des nutriments 4B par l’industrie agricole avant de faire cette annonce et, si ce n'est pas le cas, pourquoi; c) quelles études ou conclusions concrètes, le cas échéant, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique a-t-il utilisées pour déterminer qu’un objectif de réduction des émissions absolues de 30 % pour l’utilisation d’engrais agricoles d’ici 2030 serait réalisable sans causer de difficultés aux agriculteurs; d) quelles sont les prévisions du gouvernement, y compris celles de Financement agricole Canada, quant à l’incidence d’une réduction de 30 % sur la production, la transformation et les marchés d’exportation du canola en Saskatchewan; e) quels paramètres seront utilisés pour déterminer si l’objectif de réduction de 30 % des émissions est atteint; f) comment le gouvernement surveillera-t-il l’impact de l’objectif de réduction des émissions absolues de 30 % pour les engrais agricoles d’ici 2030 sur la contribution du Canada à la sécurité alimentaire internationale; g) comment le gouvernement compensera-t-il la perte de production supplémentaire de canola nécessaire pour augmenter les biocarburants dans sa Norme sur les carburants propres?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 56 —
M. Blaine Calkins:
En ce qui concerne l’annonce faite par le premier ministre le 6 octobre 2021 concernant la vaccination obligatoire pour les employés du gouvernement fédéral et les travailleurs des secteurs des transports sous réglementation fédérale: a) quel est l’objectif stratégique de l’obligation vaccinale; b) le gouvernement a-t-il demandé des conseils à savoir si l’une de ces politiques portait atteinte aux droits et libertés des Canadiens garantis par la Charte canadienne des droits et libertés, et, le cas échéant, quels en sont les détails, y compris (i) quelles personnes, quels groupes ou quelles organisations ont prodigué les conseils, (ii) à qui les conseils ont-ils été prodigués, (iii) à quelles dates les conseils ont-ils été reçus, (iv) quels sont les titres et les numéros de suivi internes des documents renfermant les conseils; c) est-ce que l’un ou l’autre des conseils précisait que l’obligation vaccinale constituait une violation d’articles de la Charte canadienne des droits et libertés, et, le cas échéant, quels sont les détails de ces conseils; d) les violations en c) (i) ont elles été jugées fondées aux termes de l’article 1 de la Charte canadienne des droits et libertés, (ii) le principe de l’atteinte minimale a-t-il été respecté?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 58 —
M. Blaine Calkins:
En ce qui concerne les coûts liés au système de paye Phénix entre février 2016 et octobre 2021, ventilé par mois: a) quel est le total des coûts engagés; b) quelle est la ventilation du total en a) par type de dépense et par code d’article du Conseil du Trésor?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 59 —
M. Blaine Calkins:
En ce qui concerne les contrats fédéraux octroyés à d’anciens fonctionnaires au sens de la Loi sur la gestion des finances publiques, depuis le 1er janvier 2020, et ventilés par ministère ou agence: a) combien de contrats de ce type ont été attribués; b) quelle est la valeur totale de ces contrats; c) quels sont les détails de chaque contrat, y compris (i) la date, (ii) une description des biens ou des services, (iii) le montant, (iv) le fournisseur, (v) si l’autorisation du ministre était requise ou non pour l’octroi du contrat?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 63 —
M. Dan Mazier:
En ce qui concerne le Supplément de revenu garanti (SRG), ventilé par province et région: combien de Canadiens ont connu une baisse de leur SRG depuis janvier 2020 parce qu’ils ont reçu de l’argent d’un programme d’aide financière relatif à la COVID-19, comme la Prestation canadienne d’urgence?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 68 —
M. Pat Kelly:
En ce qui concerne la relation entre les salaires courants et le taux d’inflation en 2021 qui dépasse la cible annuelle de la Banque du Canada: pour chacune des professions de la Classification nationale des professions d’Emploi et Développement social Canada, dans quelle mesure les salaires courants (i) ont-ils augmenté, (ii) ont-ils diminué, (iii) sont-ils restés stables entre 2019 et 2021 inclusivement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 69 —
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne l’incidence de l’inflation sur la Mesure du panier de consommation (MPC) et sur le seuil de pauvreté: a) quels sont la plus récente MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques de la MPC en Nouvelle-Écosse; b) quels étaient la base de 2018 de la MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques en a); c) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivaient sous chacun des seuils de pauvreté en 2018; d) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivent sous chacun des seuils de pauvreté selon la plus récente MPC; e) quelles sont les estimations ou projections du gouvernement concernant le niveau auquel s’établiront les seuils de pauvreté mentionnés en b) d’ici la fin de (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 70 —
M. Dave MacKenzie:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards dans le Sud-Ouest de l'Ontario: quels sont les détails de tous les projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 71 —
M. Frank Caputo:
En ce qui concerne l’incidence de l’inflation sur la Mesure du panier de consommation (MPC) et sur le seuil de pauvreté: a) quels sont la plus récente MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques de la MPC en Colombie-Britannique; b) quels étaient la base de 2018 de la MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques en a); c) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivaient sous chacun des seuils de pauvreté en 2018; d) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivent sous chacun des seuils de pauvreté selon la plus récente MPC; e) quelles sont les estimations ou projections du gouvernement concernant le niveau auquel s’établiront les seuils de pauvreté mentionnés en b) d’ici la fin de (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 72 —
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne l’exigence voulant que le taux de chômage dans une région donnée ne soit pas supérieur à 6 % pour que certaines entreprises de la région en question, y compris celles du secteur hôtelier, soient admissibles au Programme des travailleurs étrangers temporaires: a) le gouvernement, y compris Destination Canada, a-t-il réalisé des études ou des analyses sur l’effet de cette exigence sur la capacité des propriétaires d’hôtels ou de restaurants à engager suffisamment de personnel; b) si le gouvernement a réalisé des études ou des analyses décrites en a), quels en sont les détails, y compris les conclusions; c) quelles mesures particulières, le cas échéant, le ministre du Tourisme et ministre associé des Finances prendra-t-il afin d’assouplir cette exigence qui entrave le secteur hôtelier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 73 —
Mme Anna Roberts:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards dans la région du Grand Toronto: quels sont les détails des projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 75 —
M. Brad Redekopp:
En ce qui concerne l’incidence de l’inflation sur la Mesure du panier de consommation (MPC) et sur le seuil de pauvreté: a) quels sont la plus récente MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques de la MPC en Saskatchewan; b) quels étaient la base de 2018 de la MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques en a); c) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivaient sous chacun des seuils de pauvreté en 2018; d) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivent sous chacun des seuils de pauvreté selon la plus récente MPC; e) quelles sont les estimations ou projections du gouvernement concernant le niveau auquel s’établiront les seuils de pauvreté mentionnés en b) d’ici la fin de (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 76 —
M. Adam Chambers:
En ce qui concerne les programmes qui ont fourni des fonds ou du financement aux entreprises, aux secteurs ou aux collectivités pendant la pandémie de COVID-19, comme la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et le fonds d’aide au tourisme, entre autres, et ventilé par programme: a) quel est le montant total distribué à ce jour dans la circonscription de Simcoe-Nord; b) combien de demandes ont été reçues en provenance de Simcoe-Nord; c) parmi les demandes en b), combien ont été (i) acceptées, (ii) refusées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 79 —
M. John Williamson:
En ce qui concerne l’incidence de l’inflation sur la Mesure du panier de consommation (MPC) et sur le seuil de pauvreté: a) quels sont la plus récente MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques de la MPC au Nouveau-Brunswick; b) quels étaient la base de 2018 de la MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques en a); c) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivaient sous chacun des seuils de pauvreté en 2018; d) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivent sous chacun des seuils de pauvreté selon la plus récente MPC; e) quelles sont les estimations ou projections du gouvernement concernant le niveau auquel s’établiront les seuils de pauvreté mentionnés en b) d’ici la fin de (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 80 —
M. Philip Lawrence:
En ce qui concerne l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario, sa gestion du Programme de développement des collectivités (PDC) et l’exécution du PDC par l’entremise des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC): a) quel est le plus récent solde du fonds d’investissement de chacune des 36 SADC du Sud de l’Ontario; b) quelle est la ventilation des 1 144 prêts accordés par le PDC entre avril 2020 et mars 2021, ventilé par catégorie; c) entre avril 2019 et mars 2021, combien des 36 SADC du Sud de l’Ontario ont obtenu la permission de puiser dans leurs capitaux d’investissement pour couvrir des dépenses de fonctionnement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 81 —
Mme Tracy Gray:
En ce qui concerne la Prestation canadienne d’urgence (PCU) et la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE): a) combien de personnes ont bénéficié de ces programmes au total, ventilé par circonscription; b) parmi les personnes en a), combien étaient des (i) citoyens canadiens, (ii) résidents permanents, (iii) travailleurs étrangers temporaires, (iv) étudiants étrangers, (v) ressortissants étrangers autorisés à travailler au Canada, (vi) ressortissants étrangers qui ne sont plus autorisés à travailler au Canada soit à cause de retards dans le traitement de leur dossier par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, soit parce que leur permis de travail dans le cadre d’Expérience internationale Canada a expiré; c) quelle est la ventilation des bénéficiaires de la (i) PCU, (ii) PCRE selon le nombre de périodes d’admissibilité durant lesquelles ils ont touché des prestations; d) combien de bénéficiaires de la PCU ou de la PCRE ont (i) fait l’objet d’une enquête pour vérifier leur admissibilité, (ii) été obligés de rembourser des paiements, (iii) effectué les remboursements exigés, (iv) des remboursements échus; e) quelle est la valeur totale en dollars des remboursements de PCU et de PCRE (i) reçus, (ii) impayés; f) combien d’enquêtes sont en cours pour fraude de la PCU ou de la PCRE?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 83 —
M. Scot Davidson:
En ce qui concerne l’incidence de l’inflation sur la Mesure du panier de consommation (MPC) et sur le seuil de pauvreté: a) quels sont la plus récente MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques de la MPC en Ontario; b) quels étaient la base de 2018 de la MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques en a); c) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivaient sous chacun des seuils de pauvreté en 2018; d) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivent sous chacun des seuils de pauvreté selon la plus récente MPC; e) quelles sont les estimations ou projections du gouvernement concernant le niveau auquel s’établiront les seuils de pauvreté mentionnés en b) d’ici la fin de (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 84 —
Mme Shelby Kramp-Neuman:
En ce qui concerne les projets d’infrastructures financés par le gouvernement fédéral qui connaissent des retards dans le centre et l'Est de l'Ontario: quels sont les détails de tous les projets qui ne sont pas encore terminés et dont la date d’achèvement a dû être reportée de plus de six mois, y compris, pour chacun, (i) l’emplacement du projet, (ii) la description du projet, (iii) la date à laquelle le projet devait être achevé à l’origine, (iv) la nouvelle date d’achèvement prévue, (v) combien le projet devait-il coûter à l’origine, (vi) à combien s’élève le dernier budget prévu du projet, (vii) à combien s’élevaient à l’origine les investissements fédéraux, (viii) les investissements fédéraux ont-ils augmenté ou augmenteront-ils et, le cas échéant, de combien, (ix) la raison précise du retard de construction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 86 —
M. John Nater:
En ce qui concerne tous les contrats signés par le gouvernement pour le projet de réhabilitation de l’édifice du Centre: a) combien de contrats ont été attribués; b) quels sont les détails de chacun des contrats, y compris (i) la date, (ii) la description des biens ou des services, y compris le volume, (iii) le montant final, (iv) le fournisseur, (v) le pays du fournisseur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 87 —
M. Alex Ruff:
En ce qui concerne les ports pour petits bateaux que possède et gère le ministère des Pêches et des Océans (MPO): a) combien y en a-t-il dans Bruce—Grey—Owen Sound; b) quel est l’état de chaque port pour petits bateaux dans la circonscription fédérale de Bruce—Grey—Owen Sound, y compris (i) la date de la dernière inspection, (ii) les recommandations relatives aux réparations et à la remise en état découlant de ces inspections; c) quels sont les coûts estimatifs des travaux de réparation du port pour petits bateaux de Wiarton (Ontario); d) y a-t-il des appels d’offres ouverts, fermés ou prévus pour les travaux de réparation du port pour petits bateaux de Wiarton (Ontario), ou la décision a-t-elle été prise de reporter ces travaux; e) quel est le plan de gestion du cycle de vie du Ministère pour tous les ports pour petits bateaux que possède et gère le MPO?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 91 —
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne l’incidence de l’inflation sur la Mesure du panier de consommation (MPC) et sur le seuil de pauvreté: a) quels sont la plus récente MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques de la MPC en Alberta; b) quels étaient la base de 2018 de la MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques en a); c) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivaient sous chacun des seuils de pauvreté en 2018; d) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivent sous chacun des seuils de pauvreté selon la plus récente MPC; e) quelles sont les estimations ou projections du gouvernement concernant le niveau auquel s’établiront les seuils de pauvreté mentionnés en b) d’ici la fin de (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024; f) quelles sont les prévisions du gouvernement quant au nombre et au pourcentage de personnes âgées de l’Alberta dont le revenu sera inférieur au seuil de pauvreté pendant chacune des trois prochaines années?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 92 —
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne l’approvisionnement en matériel lié à la pandémie de COVID-19: a) quels sont le nombre et le pourcentage de contrats ainsi que le montant total et le pourcentage du montant total de toutes les dépenses pour le matériel qui a été affecté à des organisations appartenant à des (i) femmes, (ii) Autochtones, (iii) personnes de couleur, ventilés par région; b) quelle est la ventilation de a) par province ou territoire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 95 —
M. Rob Morrison:
En ce qui concerne les répercussions économiques de l’obligation qu’ont les voyageurs entièrement vaccinés de fournir une preuve d'un résultat négatif à un test de dépistage moléculaire de la COVID-19 sur l’industrie touristique de la Colombie-Britannique: a) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par l’un des postes frontaliers terrestres de la Colombie-Britannique, ventilé par mois depuis la réouverture des frontières aux voyageurs se déplaçant pour des raisons non essentielles le 9 août 2021; b) parmi les voyageurs en a), combien sont passés par chacun des postes frontaliers concernés; c) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par chacun des postes frontaliers de la Colombie-Britannique, ventilé par mois pendant l’année qui a précédé la fermeture des frontières en mars 2020; d) le gouvernement a-t-il estimé à combien s’élèvent les pertes de revenus subies par l’industrie touristique de la Colombie-Britannique parce que les voyageurs vaccinés doivent se soumettre à un test de dépistage et, le cas échéant, à combien s’élèvent-elles approximativement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 97 —
M. Alexis Brunelle-Duceppe:
En ce qui concerne le traitement des demandes par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC): a) combien de demandes IRCC a-t-il traitées chaque année depuis janvier 2017 jusqu’aux plus récentes données disponibles, ventilées par catégorie de visa et par type de demande; b) quelle est la ventilation des demandes en a) par province et territoire où le demandeur prévoit ou prévoyait s’établir; c) à l'heure actuelle, quels sont les délais de traitement, le volume de demande en attente ainsi que la norme de service pour chaque catégorie de visa et type de demande; d) quelle est la ventilation des demandes en c) par province et territoire où le demandeur prévoit ou prévoyait s’établir; e) quels étaient les délais de traitement, le volume de demande en attente ainsi que la norme de traitement en date du 1er octobre de chaque année entre 2016 et 2021 pour chaque catégorie de visa et type de demande; f) quelle est la ventilation des demandes en e) par province et territoire où le demandeur prévoit ou prévoyait s’établir; g) quelle est l’incidence précise de la crise en Afghanistan de l’été 2021 sur la capacité d’IRCC à traiter les demandes et quel pourcentage, en termes d’effectifs, a été réaffecté à traiter les dossiers de ressortissants afghans en priorité?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 98 —
M. Alexis Brunelle-Duceppe:
En ce qui concerne le traitement des demandes de permis d’étude par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) dans les cinq dernières années où les données demandées sont disponibles: a) pour l’ensemble du Canada, excluant les demandes de permis d’étude pour toute institution située au Québec, combien de demandes ont été (i) reçues, (ii) traitées, (iii) approuvées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (iv) refusées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (v) retirées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il; b) des demandes en a), combien provenaient du groupe de pays avec un grand pourcentage de locuteurs francophones suivant, ventilées par pays: Algérie, Belgique, Burkina Faso, Bénin, Cameroun, République démocratique du Congo (RDC), Côte d’Ivoire, France, Guinée, Haïti, Madagascar, Mali, Maroc, Niger, Suisse, Sénégal, Tunisie; c) des demandes en a), combien provenaient du groupe de pays avec un grand pourcentage de locuteurs anglophones suivant, ventilées par pays: Afrique du Sud, Australie, Botswana, Chine, Corée du Sud, États-Unis, Éthiopie, Ghana, Inde, Jamaïque, Japon, Kenya, Nigeria, Royaume-Uni, Rwanda, République d’Irlande, Singapour, Soudan, Zimbabwe; d) pour l’ensemble des demandes afin de venir étudier dans une institution située sur le territoire du Québec, combien ont été (i) reçues, (ii) traitées, (iii) approuvées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (iv) refusées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (v) retirées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il; e) des demandes en d), combien provenaient du groupe de pays avec un grand pourcentage de locuteurs francophones suivant, ventilées par pays: Algérie, Belgique, Burkina Faso, Bénin, Cameroun, RDC, Côte d’Ivoire, France, Guinée, Haïti, Madagascar, Mali, Maroc, Niger, Suisse, Sénégal, Tunisie; f) des demandes en d), combien provenaient du groupe de pays avec un grand pourcentage de locuteurs anglophones suivants, ventilées par pays: Afrique du Sud, Australie, Botswana, Chine, Corée du Sud, États-Unis, Éthiopie, Ghana, Inde, Jamaïque, Japon, Kenya, Nigeria, Royaume-Uni, Rwanda, République d’Irlande, Singapour, Soudan, Zimbabwe; g) pour l’ensemble des demandes afin de venir étudier dans une institution postsecondaire anglophone (Université McGill, Université Bishop, Université Concordia, Cégep Champlain St Lawrence, Cégep Champlain Lennoxville, Cégep Champlain Saint-Lambert, Cégep Dawson, Cégep John Abbott, Cégep Vanier, Cégep Héritage) située sur le territoire du Québec, combien de demandes ont été (i) reçues, (ii) traitées, (iii) approuvées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (iv) refusées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (v) retirées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il; h) pour l’ensemble des demandes afin de venir étudier dans une institution postsecondaire francophone (on entend ici toute institution n’étant pas listée en g)) située sur le territoire du Québec, combien de demandes ont été (i) reçues, (ii) traitées, (iii) approuvées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (iv) refusées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il, (v) retirées et quel pourcentage du total de demandes traitées cela représente-t-il?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 99 —
Mme Tracy Gray:
En ce qui concerne les marchés publics signés par le gouvernement depuis le 1er janvier 2020, ventilés par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: a) combien ont été annulés, suspendus ou contestés; b) quels sont les détails relatifs à chaque contrat en a), y compris (i) le fournisseur, (ii) la date, (iii) le montant initial, (iv) la description des biens ou services, (v) la date d’annulation, de suspension ou de contestation, (vi) les détails de la raison justifiant l’annulation, la suspension ou la contestation, (vii) l’état actuel de l’annulation, de la suspension ou de la contestation, (viii) les détails de tout montant recouvré ou perdu par le gouvernement en raison de l’annulation, de la suspension ou de la contestation?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 100 —
Mme Dominique Vien:
En ce qui concerne les programmes qui ont attribué des fonds ou du financement aux entreprises, aux secteurs ou aux collectivités pendant la pandémie de COVID-19, ventilé par programme: a) pour chaque programme, quel est le montant total accordé à ce jour dans la circonscription de Bellechasse—Les Etchemins—Lévis; b) combien de demandes ont été reçues en provenance de la circonscription de Bellechasse—Les Etchemins—Lévis; c) parmi les demandes en b), combien ont été (i) acceptées, (ii) refusées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 101 —
M. Chris Warkentin:
En ce qui concerne la sûreté des pipelines et la riposte du gouvernement aux récents propos de David Suzuki sur l’explosion de pipelines: a) le premier ministre dénonce-t-il les propos de M. Suzuki et, si ce n'est pas le cas, pourquoi pas; b) le ministre de l’Environnement et du Changement climatique dénonce-t-il les propos de M. Suzuki et, si ce n’est pas le cas, pourquoi pas; c) quelle politique le gouvernement adopte-t-il à l’égard des prochaines rencontres, activités ou échanges avec M. Suzuki; d) à la lumière des propos, le gouvernement entend-il prendre d’autres mesures pour protéger les pipelines et, le cas échéant, en quoi consistent-elles?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 103 —
Mme Rosemarie Falk:
En ce qui concerne la délégation canadienne à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) à Glasgow: a) qui étaient les membres de la délégation, y compris, pour chacun, l’organisation qu’ils représentaient, le cas échéant; b) quels sont les coûts totaux engagés par le gouvernement en lien avec la délégation; c) quels sont les coûts totaux engagés par le gouvernement en lien avec la délégation concernant (i) le transport aérien, (ii) le transport terrestre, (iii) l’hôtel ou autre hébergement, (iv) les repas, (v) l’accueil, (vi) la location de salles, (vii) d’autres coûts?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 104 —
Mme Kerry-Lynne D. Findlay:
En ce qui concerne les projets financés par le Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes en Colombie-Britannique: quels sont les détails des projets qui devraient se réaliser au cours des cinq prochaines années, y compris (i) l’endroit, (ii) la description du projet, (iii) la date d’achèvement prévue, (iv) le coût total du projet, (v) le total des fonds engagés par le gouvernement fédéral?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 105 —
Mme Raquel Dancho:
En ce qui concerne l’incidence de l’inflation sur la Mesure du panier de consommation (MPC) et sur le seuil de pauvreté: a) quels sont la plus récente MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques de la MPC au Manitoba; b) quels étaient la base de 2018 de la MPC pour la famille de référence et les divers seuils de pauvreté dans chacune des régions géographiques en a); c) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivaient sous chacun des seuils de pauvreté en 2018; d) quel pourcentage des personnes domiciliées dans chaque région en a) vivent sous chacun des seuils de pauvreté selon la plus récente MPC; e) quelles sont les estimations ou projections du gouvernement concernant le niveau auquel s’établiront les seuils de pauvreté mentionnés en b) d’ici la fin de (i) 2022, (ii) 2023, (iii) 2024?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 106 —
M. Matt Jeneroux:
En ce qui concerne les deux volets de financement de l’Initiative pour la création rapide de logements (le volet des projets et le volet des grandes villes): a) à combien s’élève (i) le nombre total de projets approuvés, (ii) le nombre total de logements approuvés, (iii) la valeur monétaire totale de chaque projet de logement, (iv) la valeur monétaire de la contribution fédérale à chaque projet de logement, (v) la valeur monétaire de tout autre contributeur à chaque projet de logement; b) quelle est la ventilation de chacune des parties en a) par (i) municipalité et province ou territoire, (ii) circonscription fédérale; c) quelle est la ventilation des fonds engagés en a) par (i) demande individuelle, (ii) source de contribution (c.-à-d. gouvernement fédéral, gouvernement provincial, gouvernement territorial, administration municipale, gouvernement autochtone, organisme sans but lucratif, autre organisme ou organisation), (iii) province ou territoire; d) quels sont les détails de toutes les demandes en a)(i), y compris (i) l’endroit, (ii) la description du projet, (iii) le nombre de logements proposés, (iv) la date à laquelle la demande a été présentée à la Société canadienne d'hypothèques et de logement, (v) la date à laquelle le projet a été annoncé publiquement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 107 —
M. Matt Jeneroux:
En ce qui concerne le Fonds national de co-investissement pour le logement (FNCIL) du gouvernement: a) quel est le nombre total et la valeur en dollars des projets de logements qui en résultent; b) pour chaque projet résultant du FNCIL, quels sont (i) l’état d’avancement, ventilé par les quatre phases de suivi et de rapport de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (engagement conditionnel, engagement financier, construction ou réparation en cours, complété), (ii) le nombre de logements, (iii) les fonds fédéraux engagés, (iv) les fonds de partenaires engagés, (v) l’emplacement du projet, par municipalité et province ou territoire, (vi) l’emplacement du projet, par circonscription électorale fédérale, (vii) la description du projet, (viii) la date de présentation de la demande, (ix) la date de signature de l’entente de contribution?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 108 —
M. Matt Jeneroux:
En ce qui concerne la Stratégie nationale sur le logement du gouvernement: a) quel est le nombre total de logements qui en ont résulté, ventilés par programme, par enveloppe de financement et par projet; b) quel est le statut de chaque projet en a), ventilé par méthode retenue par la Société canadienne d’hypothèques et de logement pour faire le suivi des projets pendant les quatre différentes phases et en faire rapport, y compris (i) les engagements conditionnels, (ii) les engagements financiers, (iii) les travaux de construction ou de réparation en cours, (iv) complété?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 109 —
M. Earl Dreeshen:
En ce qui concerne les projections du gouvernement au sujet de l’impact de l’inflation et des taux d’intérêt croissants sur les propriétaires: a) quelles sont les projections et les données d’analyse du gouvernement concernant l’impact qu’aura la hausse des prix des biens essentiels attribuable à l’inflation sur la capacité des propriétaires de faire leurs paiements hypothécaires; b) le gouvernement dispose-t-il d’estimations indiquant combien de propriétaires seront incapables de faire leurs paiements hypothécaires en raison des pressions inflationnistes et, le cas échéant, quelles sont ces estimations; c) le gouvernement ou la Société canadienne d’hypothèques et de logement disposent-ils de projections concernant la hausse moyenne des paiements hypothécaires qui découlera des augmentations futures des taux d’intérêt et, le cas échéant, quelles sont ces projections; d) le gouvernement dispose-t-il d’estimations concernant le nombre de propriétaires qui seront incapables de faire leurs paiements hypothécaires en raison des augmentations futures des taux d’intérêt et, le cas échéant, quelles sont ces estimations?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 110 —
Mme Shannon Stubbs:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de fixer « un objectif national de réduction des émissions de 30 % sous les niveaux de 2020 provenant des engrais », comme l’indique le plan « Un environnement sain et une économie saine », publié par Environnement et Changement climatique Canada en 2020: a) quels sont tous les « fabricants d’engrais, les agriculteurs, les provinces et les territoires », tels que définis dans le plan « Un environnement sain et une économie saine », qui ont été consultés au sujet de cette décision avant la publication du plan; b) quels sont les détails de toutes les consultations tenues avant la publication du plan concernant les répercussions économiques de cette décision, en particulier sur le secteur agricole et la production alimentaire; c) quels sont tous les « fabricants d’engrais, les agriculteurs, les provinces et les territoires », tels que définis dans le plan « Un environnement sain et une économie saine », qui ont été consultés au sujet des répercussions économiques de cette décision, de décembre 2020 à aujourd’hui?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 111 —
M. Blake Richards:
En ce qui concerne les répercussions économiques de l’obligation qu’ont les voyageurs entièrement vaccinés de fournir une preuve d'un résultat négatif à un test de dépistage moléculaire de la COVID-19 sur l’industrie touristique de l'Alberta: a) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par l’un des postes frontaliers terrestres de l'Alberta, ventilé par mois depuis la réouverture des frontières aux voyageurs se déplaçant pour des raisons non essentielles le 9 août 2021; b) parmi les voyageurs en a), combien sont passés par chacun des postes frontaliers concernés; c) combien de voyageurs étrangers sont entrés au Canada par chacun des postes frontaliers de l'Alberta, ventilé par mois pendant l’année qui a précédé la fermeture des frontières en mars 2020; d) le gouvernement a-t-il estimé à combien s’élèvent les pertes de revenus subies par l’industrie touristique de l'Alberta parce que les voyageurs vaccinés doivent se soumettre à un test de dépistage et, le cas échéant, à combien s’élèvent-elles approximativement; e) quelles sont les estimations ou les projections de Parcs Canada ou de Destination Canada relativement aux niveaux de tourisme et aux pertes de revenus dans le Parc national de Banff, en particulier pour ce qui est de la saison de ski 2021-2022?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 112 —
M. Joël Godin:
En ce qui concerne la problématique de la pénurie de main-d’œuvre et les délais d’obtention des permis de travail des travailleurs étrangers: a) combien de travailleurs étrangers sont en attente d’une réponse (i) au Canada, (ii) pour la province de Québec, (iii) dans la circonscription de Portneuf—Jacques-Cartier; b) quel délai le gouvernement juge acceptable avant d’assurer l’obtention d’un permis de travail pour un travailleur étranger; c) quels sont les délais actuels d’attente pour les permis de travail des travailleurs étrangers dans chacune des provinces; d) le gouvernement a-t-il trouvé des solutions quant à sa panne majeure en lien avec Service Canada qui retarde considérablement les délais de livraison des permis de travail des travailleurs étrangers et, le cas échéant, quelles sont-elles; e) quelle est la cause des ratés informatiques de Service Canada en lien avec les dossiers des travailleurs étrangers; f) le gouvernement a-t-il des analyses quant à la progression de la pénurie de main-d’œuvre et, le cas échéant, à combien estime-t-il le manque de travailleurs au cours des 10 prochaines années?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 113 —
M. Mel Arnold:
En ce qui concerne l’incidence des pénuries de main-d’œuvre sur les fruticulteurs et les usines de transformation de fruits: a) combien de travailleurs le gouvernement estime-t-il qu’il manquait pendant la saison de récolte des fruits en 2021, ventilé par région; b) à combien estime-t-il les pertes de rendement et de production que l’industrie fruitière canadienne a dû essuyer en 2021 à cause d’une pénurie de main-d’œuvre, ventilé par région et par fruit; c) (i) Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, (ii) Agriculture et Agroalimentaire Canada, vont-ils prendre des mesures particulières pour éviter une autre pénurie de main d’œuvre dans l’industrie canadienne en 2022 et, le cas échéant, quelles sont ces mesures?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 115 —
M. Pierre Paul-Hus:
En ce qui concerne tous les contrats signés par le gouvernement ayant fait l'objet de paiements anticipés depuis le 1er février 2020, ventilés par ministère, organisme ou autre entité gouvernementale: a) combien de ces contrats ont été attribués; b) quelle est la valeur totale de ces contrats; c) quels sont les détails de chaque contrat ayant fait l'objet de paiements anticipés, y compris (i) la date, (ii) la description des biens ou services, dont le volume, (iii) le montant final, (iv) le fournisseur, (v) le pays du fournisseur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 118 —
Mme Niki Ashton:
En ce qui concerne les programmes de l’Agence du revenu du Canada (ARC) en matière d’audit des particuliers et des entreprises, depuis novembre 2015, ventilés par année et par programme: a) combien d’audits ont été réalisés; b) combien y a-t-il d’auditeurs, ventilé par catégorie d’auditeurs; c) combien de nouveaux dossiers ont été ouverts; d) combien de dossiers ont été clos; e) parmi les dossiers clos en d), combien de temps, en moyenne, a nécessité le traitement des dossiers avant qu’ils soient clos; f) parmi les dossiers clos en d), quel était le niveau de risque de chaque dossier; g) combien d’argent a-t-on dépensé pour des fournisseurs et des sous-traitants; h) parmi les fournisseurs et les sous-traitants en g), quelles étaient la valeur initiale et la valeur finale de chaque contrat; i) parmi les fournisseurs et les sous-traitants en g), quelle est la description de chaque contrat de service; j) combien de nouveaux avis de cotisation ont été délivrés; k) quelle est la somme totale recouvrée; l) combien de dossiers de contribuables ont été renvoyés au Programme des enquêtes criminelles de l’ARC; m) parmi les enquêtes en l), combien ont été renvoyées au Service des poursuites pénales du Canada; n) parmi les enquêtes en m), combien ont donné lieu à un verdict de culpabilité?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 120 —
Mme Rachel Blaney:
En ce qui concerne le Supplément de revenu garanti (SRG), ventilé par province, région et circonscription: a) combien de Canadiens ont subi une réduction de leur SRG en 2021 parce qu’ils recevaient des revenus d’un programme de soutien financier lié à la COVID-19, comme la Prestation canadienne d’urgence; b) combien de Canadiens ont demandé une réévaluation de leur SRG depuis que les évaluations ont été publiées, en juillet 2021; c) combien de demandes de réévaluation du SRG pour 2021 ont porté fruit ou sont encore en cours d’examen?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 121 —
M. Rhéal Éloi Fortin:
En ce qui concerne les transfèrements internationaux de prisonniers canadiens détenus à l’étranger: a) combien de demandes ont été acceptées par le Canada au cours des 10 dernières années, ventilées par année, ainsi que par le pays où est détenu le demandeur au moment de la demande; b) combien de demandes ont été refusées par le Canada au cours des 10 dernières années, ventilées par année, ainsi que par le pays où est détenu le demandeur au moment de la demande; c) combien de demandes de transfert au Canada ont été refusées par le pays où était détenu le demandeur, au cours des 10 dernières années, ventilées par année, ainsi que par le pays d’où émanait la demande; d) quelles sont les conditions pour demander un transfèrement à partir du Japon; e) à quel article dans la Convention sur le transfèrement des personnes condamnées est-il indiqué qu’un détenu condamné doit avoir purgé le tiers de sa peine pour obtenir un transfèrement au Canada à partir du Japon; f) sur l’ensemble des demandes de transfèrements des 10 dernières d’années, combien de temps s’est-il écoulé, en moyenne, entre la demande de transfèrement et le transfèrement; g) combien de fois Affaires mondiales Canada, au cours des 10 dernières années, est-il intervenu en faveur d’un transfèrement accéléré d’une demande de transfèrement d’un Canadien condamné à l’étranger; h) au cours des 10 dernières années, combien d’ententes administratives de transfèrement ont reçu l’approbation du ministre des Affaires étrangères et du ministre de la Sécurité publique; i) au cours des 10 dernières années, combien d’ententes administratives de transfèrement ont été signées par le Canada avec des pays signataires de la Convention?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 122 —
M. Jeremy Patzer:
En ce qui concerne le plan du gouvernement pour l’établissement d’une cible nationale de réduction des émissions des gaz à effet de serre associées aux engrais de 30 % sous les niveaux de 2020: a) le gouvernement accepte-t-il l’analyse de MNP de septembre 2021, selon laquelle la perte cumulative de production de canola pourrait atteindre environ 151 millions de tonnes pendant la période s’échelonnant de 2023 à 2030, et, si ce n'est pas le cas, pourquoi; b) le gouvernement dispose-t-il d’une analyse qui va à l’encontre de l’analyse de MNP et, le cas échéant, quels en sont les détails, y compris les conclusions; c) quelles sont les répercussions économiques projetées sur la production intérieure de biocarburants en raison de la perte de production de canola ou d’autres cultures destinées à la production de biocarburants pendant la période s’échelonnant de 2023 à 2030; d) le gouvernement a-t-il procédé à une analyse des répercussions économiques des réductions absolues d’engrais (i) avant de faire l’annonce, (ii) après avoir fait l’annonce, et, le cas échéant, quels en sont les détails, y compris les conclusions; e) le gouvernement a-t-il procédé à une étude d’impact sur la réduction de l’intensité des émissions associées aux engrais avant de faire l’annonce, et, le cas échéant, quels en sont les détails, y compris les conclusions; f) le gouvernement mènera-t-il une étude d’impact liée aux réductions absolues et à la réduction de l’intensité des émissions associées aux engrais avant l’imposition d’une cible ou de restrictions, et, le cas échéant, quels en seront les détails?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 123 —
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne l’importation de batteries pour véhicules électriques (VE) au Canada et les inquiétudes du gouvernement concernant la pénurie actuelle et future: a) quels sont les plans précis du gouvernement pour atténuer la pénurie à laquelle doivent faire face les constructeurs canadiens de VE; b) le gouvernement a-t-il prévu des mesures pour augmenter la fabrication de batteries pour VE au Canada et, le cas échéant, quels sont les détails de ces mesures, y compris l’augmentation projetée du nombre de batteries fabriquées au pays; c) le gouvernement prévoit-il que l’industrie dépendra des batteries produites à l’étranger pour les VE fabriqués au Canada et, le cas échéant, quel pourcentage des batteries destinées aux nouveaux VE canadiens devrait être produit à l’étranger, ventilé par chacun des cinq prochains exercices; d) quelles normes sont en place pour s’assurer que les batteries pour VE importées au Canada ne sont pas issues (i) du travail des enfants, (ii) du travail forcé, (iii) de matières extraites par des enfants ou des travailleurs exploités; e) des batteries pour VE destinées au Canada ont-elles été interceptées par l’Agence des services frontaliers du Canada au cours des cinq dernières années en raison de préoccupations liées au non-respect des normes du travail et, le cas échéant, quels sont les détails; f) quelle évaluation le gouvernement fait-il actuellement des problèmes attribuables à la chaîne d’approvisionnement mondiale associée aux batteries pour VE; g) quelle évaluation le gouvernement fait-il des conséquences de la politique américaine d’achat aux États-Unis sur la pénurie de batteries pour les usines canadiennes de construction de VE; h) quelles sont les projections du gouvernement quant au nombre de nouveaux VE qui devraient être produits au Canada à chacun des cinq prochains exercices; i) quelles sont les projections du gouvernement quant au nombre de batteries pour VE qui seront mises à la disposition des constructeurs canadiens de VE à chacun des cinq prochains exercices?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 124 —
Mme Shannon Stubbs:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de « fixer une cible de réduction nationale des émissions de 30 % sous les niveaux de 2020 en ce qui concerne les engrais », comme le prévoit le rapport d’Environnement et Changement climatique Canada de 2020, intitulé « Un environnement sain et une économie saine »: a) Financement agricole Canada a-t-elle réalisé une analyse des effets d’une réduction des engrais sur le rendement des cultures et, le cas échéant, quels sont les détails de l’analyse, y compris ses constatations; b) en conséquence de cette décision, comment prévoit-on qu’augmenteront la demande et le budget fédéral à l’égard des programmes de gestion des risques de l’entreprise (GRE) comme Agri-stabilité et Agri-relance; c) quelles nouvelles mesures sont proposées pour s’adapter au déclin du rendement des cultures, particulièrement en ce qui concerne la période de référence utilisée pour déterminer l’admissibilité aux programmes de GRE; d) quels nouveaux programmes d’assurance ou programmes d’aide financière seront offerts aux agriculteurs dont les rendements dépendent de façon disproportionnée de l’utilisation d’engrais et qui seront touchés de façon disproportionnée par une réduction obligatoire de l’utilisation d’engrais; e) quelles sont les prévisions de Financement agricole Canada en ce qui concerne les écarts de rendement, ventilées par type de culture au Canada et par année, d’aujourd’hui à 2030; f) Santé Canada ou un autre ministère ou organisme du gouvernement a-t-il réalisé une analyse sur la capacité des Canadiens à payer plus cher leurs aliments à l’épicerie en raison d’une réduction du rendement des cultures des agriculteurs canadiens et, le cas échéant, quels en sont les détails, y compris les constatations?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 125 —
M. Alexis Brunelle-Duceppe:
En ce qui concerne l’outil Chinook, utilisé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) lors du traitement des demandes de permis d’études et de visas temporaires: a) pourquoi l’utilisation de Chinook n’a pas été divulguée publiquement; b) qui a mis sur pied cet outil et pour quelle raison; c) comment fonctionne l’outil; d) quelles sont les différentes étapes de son utilisation; e) l’outil a-t-il fait l’objet d’une ou de plusieurs vérifications de cybersécurité et, le cas échéant, par quel firme ou individu; f) pourquoi son utilisation n’est-elle pas divulguée directement aux candidats à l’immigration; g) pourquoi certains des détails entourant les décisions prises à l’aide de l’outil ne peuvent-ils pas être sauvegardés ou conservés d’une quelconque façon; h) quelle surveillance IRCC fournit-il afin de s’assurer que les agents d’immigration utilisent l’outil correctement; i) quelles données sont traitées à l’aide de l'outil; j) de quelle façon les demandes d’immigration sont-elles classées et à partir de quels indicateurs; k) quels sont les gains d’efficacité que permet Chinook; l) quels mots-clés ou indicateurs sont les plus susceptibles de faire augmenter le niveau de risque d’une demande; m) quels mots-clés ou indicateurs sont les plus susceptibles de mener à un refus d’une demande; n) que savons-nous à propos des algorithmes utilisés par l’outil; o) comment se fait-il que les taux de refus pour les demandes de permis d’étude aient augmenté considérablement depuis la mise en place de l’outil en mars 2018; p) quelles consignes sont fournies aux employés d’IRCC au sujet de l’utilisation de l’outil; q) quels bureaux des visas, au Canada ou à l’étranger, utilisent Chinook, ventilés par bureau; r) en q), quelle version de Chinook est utilisée; s) quels bureaux des visas traitant des demandes de permis ou de visas temporaires, au Canada ou à l’étranger, n’utilisent pas Chinook; t) en s), pour quelle raison; u) le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté en poste à l’époque de l’implémentation de Chinook avait-il été consulté concernant sa mise en place?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 126 —
M. James Bezan:
En ce qui concerne les mesures spéciales en matière d’immigration offertes aux Afghans ayant aidé les Forces armées canadiennes comme interprètes ou employés locaux, depuis le 22 juillet 2021: a) combien de ces Afghans sont arrivés au Canada; b) combien d’entre eux ont été recommandés à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) par le ministère de la Défense nationale (MDN) et ont reçu une invitation à présenter une demande; c) combien d’entre eux ont été recommandés à IRCC par le MDN mais n’ont pas reçu d’invitation à présenter une demande; d) des Afghans recommandés à IRCC par le MDN qui n’ont pas reçu d’invitation à présenter une demande, (i) dans quelle base de données figure leur nom, (ii) qui est responsable de prendre la décision de consigner leur nom dans le Système mondial de gestion des cas, de leur attribuer un numéro de dossier et de leur envoyer une invitation à présenter une demande; e) quels critères sont utilisés pour déterminer quels Afghans devraient recevoir un numéro de dossier et une invitation à présenter une demande et à quel moment ils devraient les recevoir, et les dossiers de ces Afghans sont-ils classés en fonction de la gravité des menaces à la sécurité auxquelles ils sont exposés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 127 —
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les membres de la réserve des Forces armées canadiennes (FAC) ayant fait une demande de transfert pour devenir des membres actifs de l’Armée de terre, de la Marine ou de la Force aérienne, depuis le 1er janvier 2016, et ventilés par division où la demande a été présentée: a) quel est le nombre de réservistes ayant présenté une demande pour devenir membres de l’Armée de terre, de la Marine ou de la Force aérienne; b) du nombre de demandes mentionné en a), combien de demandes ont été acceptées; c) quel a été le délai moyen entre la réception d’une demande par un réserviste et la prise de la décision définitive; d) quelles sont les normes de service des FAC en ce qui concerne le délai nécessaire pour rendre une décision sur ces transferts, et quel pourcentage des demandeurs ont reçu une réponse dans le délai prévu par les normes de service?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 128 —
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les plaintes reçues par l’Agence du revenu du Canada au sujet de ses diverses lignes et numéros d’assistance téléphonique: a) combien de plaintes ont été reçues depuis le 1er janvier 2019, ventilées par mois; b) parmi les chiffres indiqués en a), quelle est la ventilation par type de plainte, y compris (i) ligne ne fonctionnant pas ou hors service, (ii) appels interrompus, (iii) temps d’attente prolongé, (iv) autres, ventilés par type?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 129 —
M. Glen Motz:
En ce qui concerne les documents envoyés ou reçus par Santé Canada ou l’Agence de la santé publique du Canada à propos des vaccins, des médicaments ou des traitements contre la COVID-19, et à l’exception de la correspondance envoyée par la population, depuis le 1er mars 2020: quels sont les détails de chaque document, y compris (i) l’expéditeur, (ii) le destinataire, (iii) le titre, (iv) la date, (v) le numéro de suivi ou de dossier, (vi) le type de document (note de service, demande, etc.)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 130 —
M. Jasraj Singh Hallan:
En ce qui concerne le traitement des demandes par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC): a) combien de demandes IRCC a-t-il reçues et traitées depuis janvier 2021, ventilées par mois; b) quelle est la ventilation des demandes en a) par catégorie de visa et type de demande; c) combien de demandes IRCC a-t-il reçues chaque mois en 2020, ventilées par mois; d) quelle est la ventilation des demandes en c) par catégorie de visa et type de demande; e) parmi les demandes reçues depuis janvier 2021, combien accusent un retard de traitement; f) parmi les demandes reçues en 2020, combien étaient considérées comme en retard de traitement; g) depuis janvier 2021, quel est le délai moyen de traitement des demandes de visas, ventilé par catégorie; h) en 2020, quel était le délai moyen de traitement des demandes de visas, ventilé par catégorie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 131 —
M. Jasraj Singh Hallan:
En ce qui concerne les demandes présentées à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et la réinstallation des réfugiés afghans: a) combien de demandes ont été présentées par des réfugiés afghans, ventilées par étape de traitement; b) quel est le délai moyen de traitement d’une demande présentée par un réfugié afghan dans le cadre du programme d’immigration spécial; c) combien de réfugiés afghans ayant présenté une demande à IRCC se trouvent dans des pays tiers; d) quelle est la ventilation des réfugiés en c) par pays; e) combien d’interprètes afghans ont présenté une demande de statut de réfugié; f) combien de demandes présentées par des interprètes afghans ont été traitées; g) combien de demandes présentées par des interprètes afghans ont été rejetées; h) quelle est la ventilation des demandes en g) par motif de rejet; i) parmi les demandes de réfugiés afghans, combien ont été présentées par des réfugiés qui s’identifient comme membre d’une minorité religieuse ciblée; j) quel est l’échéancier d’IRCC pour la réinstallation des 40 000 réfugiés afghans au Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 132 —
M. Jasraj Singh Hallan:
En ce qui concerne les allégations de racisme et de discrimination faites par des employés d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) dans le rapport final des Groupes de discussion des employés d’IRCC sur l’antiracisme, produit par Pollara Strategic Insights et présenté en juin 2021: a) combien de plaintes de racisme et de discrimination ont été faites par des employés à IRCC depuis janvier 2019; b) quelle est la ventilation des données en a) par mois depuis janvier 2019; c) parmi les plaintes des employés, combien ont été renvoyées au Bureau de résolution des conflits ou ont été traitées par ce dernier; d) combien de plaintes de racisme et de discrimination ont été traitées par le Bureau de résolution des conflits depuis sa création, ventilées par mois; d) de quel pouvoir et de quelles ressources le Bureau de résolution des conflits dispose-t-il pour répondre aux plaintes de racisme et de discrimination; e) combien de membres du groupe de travail sur la lutte contre le racisme à IRCC se disent racialisés; f) quelles mesures, autres que le code de conduite d’IRCC, ont été mises en œuvre pour lutter contre le racisme et la discrimination à IRCC; g) comment la direction d’IRCC met-elle en œuvre ces mesures, ainsi que le code de conduite d’IRCC; h) que fait IRCC pour veiller à ce que le racisme et la discrimination n’aient pas d’effet sur le traitement et l’examen des demandes d’immigration, de statut de réfugié et de citoyenneté, ni sur leur approbation ou leur refus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 133 —
M. Tony Baldinelli:
En ce qui concerne les véhicules mis à la disposition des ministres et la flotte fédérale de véhicules de fonction, en date du 29 novembre 2021: a) combien de véhicules au total sont mis à la disposition des ministres; b) combien les véhicules actuellement mis à la disposition des ministres ont-ils coûté au total; c) pour chaque véhicule ministériel, (i) à quelle date a-t-il été acheté, (ii) quel est la marque et le modèle, y compris l’année, (iii) quel était le prix d’achat, (iv) a-t-il été fabriqué au Canada; d) combien de véhicules au total composent la flotte fédérale de véhicules de fonction; e) combien les véhicules composant la flotte fédérale ont-ils coûté au total; f) pour chaque véhicule de la flotte, (i) à quelle date a-t-il été acheté, (ii) quel est la marque et le modèle, y compris l’année, (iii) quel était le prix d’achat, (iv) a-t-il été fabriqué au Canada; g) quelle est la politique officielle du gouvernement concernant l’achat de véhicules ministériels ou de fonction fabriqués au Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 134 —
M. Tom Kmiec:
En ce qui concerne l’Incitatif à l’achat d’une première propriété (IAPP) que le gouvernement a annoncé en 2019, depuis le 1er septembre 2019: a) combien de personnes ont demandé un prêt hypothécaire dans le cadre du programme d’IAPP, ventilé par province et par municipalité; b) parmi ces demandeurs, combien ont été approuvés et ont accepté un prêt hypothécaire dans le cadre du programme d’IAPP, ventilé par province et par municipalité; c) parmi les demandeurs en b), combien des demandeurs approuvés ont obtenu l’incitatif sous forme de prêt hypothécaire avec participation; d) quelle est la valeur totale en dollars des incitatifs (prêts hypothécaires avec participation) émis dans le cadre du programme; e) pour ce qui est des demandeurs qui ont obtenu un prêt hypothécaire dans le cadre du programme d’IAPP, quelle est la valeur de chacun de ces prêts hypothécaires; f) pour ce qui est des demandeurs qui ont obtenu un prêt hypothécaire dans le cadre du programme d’IAPP, quelle est la valeur moyenne du prêt; g) quel est le montant total de l’ensemble des prêts consentis à ce jour aux acheteurs dans le cadre du programme de l’IAPP?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 136 —
M. Martin Champoux:
En ce qui concerne les employés du secteur public fédéral ayant été placés en congé sans solde en raison de leur statut vaccinal: a) combien sont-ils au total; b) du total en a), quelle est la ventilation par organisme ou ministère fédéral; c) pour chaque organisme ou ministère fédéral en b), quel pourcentage du total d’employés les employés ayant été placés en congé sans solde représentent-ils?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 137 —
M. Rick Perkins:
En ce qui concerne les zones de protection marines (ZPM) et les changements proposés par le ministère des Pêches et des Océans en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, y compris l’ébauche de conception d’un réseau de conservation pour la biorégion du plateau néo-écossais et de la baie de Fundy: a) pour chaque changement proposé ou ZPM supplémentaire, quels seraient les effets sur la pêche au homard et les quotas de homard; b) quels seraient les effets sur les zones de pêche du homard (ZPH) 27 à 34, ventilés par ZPH; c) quels sont les détails de toutes les notes de service et notes d’information, ainsi que de tous les rapports et de toute la correspondance concernant les ZMP ou les propositions depuis le 1er janvier 2016, y compris (i) la date, (ii) le type de document, (iii) l’expéditeur, (iv) le destinataire, (v) le titre, (vi) le résumé du contenu, (vii) le numéro de dossier interne ou de suivi?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 139 —
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne l’offre d’emploi affichée par le Bureau du Conseil privé avec une date de clôture en octobre 2020 pour un poste de conteur au sein de l’équipe des communications visuelles du premier ministre: a) combien de conteurs travaillent actuellement au Bureau du Conseil privé ou au Cabinet du premier ministre; b) quels sont les rapports hiérarchiques des conteurs, par exemple, y a-t-il un conteur principal auquel les autres conteurs proposent leurs histoires; c) qui décide si une histoire mérite ou non d’être contée; d) quel est le budget annuel du service des conteurs; e) de qui relève le conteur principal; f) parmi les conteurs actuels, combien ont de l’expérience en rédaction de récits de fiction; g) quels paramètres sont utilisés pour juger de la qualité de la narration; h) quelle est la ventilation détaillée du budget consacré à la narration; i) combien d’histoires ont été racontées par les conteurs; j) parmi les histoires en i), combien étaient fictives?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 140 —
M. John Williamson:
En ce qui concerne les frais juridiques engagés par le gouvernement dans le cadre de la requête en justice déposée en juin 2021 contre le Président de la Chambre des communes, ainsi que de toute action en justice subséquente liée à cette affaire: a) quel est le nombre total des heures facturées par des avocats de l’extérieur pour préparer cette requête et l’action subséquente; b) quelle est la somme totale que le gouvernement (i) a payée, (ii) doit payer à des avocats de l’extérieur pour préparer cette requête et l’action subséquente; c) quel est le nombre total des fonctionnaires fédéraux affectés à la préparation de cette requête, ventilé par ministère ou organisme; d) quels ministres, membres du personnel exonéré de ministres ou hauts fonctionnaires ont participé à la préparation de cette requête; e) quels ministres, membres du personnel exonéré de ministres ou fonctionnaires ont obtenu le remboursement par le gouvernement des frais juridiques qu’ils ont engagés dans le cadre de cette requête ou de l’ordre connexe de la Chambre des communes; f) quelle est la somme totale des frais juridiques (i) payés, (ii) à payer relativement au point e); g) quels ministères ou organismes ont affecté des ressources à la préparation de la requête en justice, et quelles ressources chaque ministère ou organisme y a affecté?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 142 —
Mme Claude DeBellefeuille:
En ce qui concerne le financement accordé en 2020 à Centraide United Way Canada via le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire afin d’augmenter la capacité d’intervention et élargir la couverture du service 211 à tous les résidents du Canada, lequel financement venait à échéance le 31 mars 2021: a) quelle somme a été dépensée pour permettre d’élargir la couverture du service 211 à l’ensemble du Québec; b) combien de référencements ont été effectués via le service 211, ventilés (i) pour chacune des régions du Québec, (ii) par mois, entre mars 2020 et mars 2021?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 143 —
M. Brad Redekopp:
En ce qui concerne le Programme des travailleurs étrangers temporaires, ventilé par province et par territoire, et exercices de 2018 à aujourd'hui: a) combien de permis de travail ont été traités par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, et combien s’attend-on à ce que de permis de travail soient traités pendant l’exercice 2021-2022; b) pour les permis en a), combien de ces migrants sont arrivés au Canada pour combler des emplois; c) à quels secteurs d’emploi ces emplois appartenaient-ils; d) quelle est la durée prévue des permis de travail pour les migrants en b), dans chaque secteur; e) quel était le temps de traitement moyen des permis de travail dans chaque secteur d’emploi; f) quel était le temps d’attente moyen entre la demande, le traitement et l’arrivée au Canada pour commencer à travailler, pour chaque secteur économique; g) le gouvernement donne-t-il de nouvelles occasions à ces migrants de devenir résidents permanents?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 144 —
M. Brad Redekopp:
En ce qui concerne le Programme des travailleurs étrangers temporaires, ventilé par province et territoire, et par exercices de 2018 à présent: a) combien d’études d’impact sur le marché du travail Emploi et Développement social Canada a-t-il (i) entrepris, (ii) terminé; b) quel était le délai moyen de traitement des demandes en a); c) combien d’emplois le programme a-t-il permis de combler dans le secteur du camionnage lourd par classe de permis de conduire; d) combien des travailleurs étrangers temporaires en c) sont devenus résidents permanents du Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 145 —
M. Bob Benzen:
En ce qui concerne l’utilisation de la flotte d’aéronefs Challenger du gouvernement, depuis le 1er janvier 2021: quels sont les détails concernant les segments de chaque vol, y compris (i) la date, (ii) le point de départ, (iii) la destination, (iv) le nombre de passagers, (v) les noms et les titres des passagers, à l’exception des membres des services de sécurité ou des Forces armées canadiennes, (vi) le montant total de la facture des services de traiteur pour le vol?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 146 —
M. Bob Benzen:
En ce qui concerne l’utilisation de l’aéronef Airbus CC-150 Polaris du gouvernement, depuis le 1er janvier 2021: quels sont les détails concernant les segments de chaque vol, y compris (i) la date, (ii) le point de départ, (iii) la destination, (iv) le nombre de passagers, (v) les noms et les titres des passagers, à l’exception des membres des services de sécurité ou des Forces armées canadiennes, (vi) le montant total de la facture des services de traiteur pour le vol?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 147 —
M. Bob Benzen:
En ce qui concerne les dispositions prises à un hôtel d’Ottawa pour que le premier ministre et la délégation canadienne qui l’accompagnait puissent y faire leur quarantaine à leur retour d’Europe en juin 2021: a) quel est le montant total qui a été versé à l’hôtel pour l’hébergement du premier ministre et de son entourage pendant leur quarantaine; b) combien de personnes ont fait leur quarantaine à l’hôtel; c) parmi ces personnes, combien ont reçu les résultats de leur premier test de dépistage de la COVID-19 et obtenu l’autorisation de quitter l’hôtel (i) en moins de 12 heures, (ii) dans les 12 à 24 heures, (iii) dans les 24 à 48 heures, (iv) après plus de 48 heures; d) les frais d’hôtel pour la quarantaine du premier ministre et de son personnel exonéré sont-ils inscrits dans la liste des frais de voyage publiés de manière proactive et, le cas échéant, à quelle date ces frais ont-ils été publiés; e) combien cela a-t-il coûté pour transformer un hôtel ordinaire en un hôtel autorisé pour la quarantaine, et quelle est la ventilation détaillée de ce coût; f) combien de voyageurs internationaux, autres que les personnes qui ont participé au voyage du premier ministre, ont été autorisés à utiliser l’hôtel d’Ottawa pour faire leur quarantaine à leur retour au pays?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 148 —
M. Stephen Ellis:
En ce qui concerne les vaccins contre la COVID-19 achetés par le gouvernement: a) quelles sont les estimations du gouvernement quant au nombre de doses de vaccins qui n’ont pas été administrées; b) du nombre en a), quelle est la ventilation par motif (périmé, gaspillé, mal stocké, etc.) et fabricant (Moderna, Pfizer, etc.)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 149 —
M. Jamie Schmale:
En ce qui concerne le projet de rénovation par le gouvernement de l'édifice de l’ancienne ambassade des États-Unis situé au 100, rue Wellington, à Ottawa: a) quels sont les coûts totaux engagés par le gouvernement depuis le 1er janvier 2016, relativement à la rénovation de l’édifice; b) quelle est la ventilation détaillée des coûts mentionnés en a); c) quel est le budget total prévu pour le projet de rénovation; d) quel est l’échéancier du projet de rénovation, y compris la date d’achèvement prévue; e) à quoi servira l’édifice rénové une fois le projet terminé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 151 —
M. Corey Tochor:
En ce qui concerne les interactions entre le gouvernement et les entreprises de médias sociaux depuis le 1er janvier 2019: quels sont les détails concernant chacune des occasions où le gouvernement a signalé une publication dans les médias sociaux ou présenté une demande visant à faire retirer une publication ou à y faire ajouter un avertissement, ventilés par ministère ou organisme, y compris (i) la date de la demande, (ii) la plateforme (Facebook, Twitter, etc.), (iii) la description de la publication ou du contenu, (iv) la raison du signalement ou de la demande de retrait, (v) le nom du compte ou du pseudonyme associé à la publication visée par la demande de retrait, (vi) le retrait ou non de la publication par l’entreprise de médias sociaux, (vii) l’ajout ou non d’un avertissement à la publication par l’entremise de médias sociaux, (viii) le titre du fonctionnaire ou du membre du personnel exonéré ayant soumis la demande?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 152 —
M. Corey Tochor:
En ce qui concerne les sommes investies par le gouvernement dans les installations de production de vaccins contre la COVID-19: a) quelle est la somme totale investie à ce jour dans de telles installations, b) quels sont les détails de chaque installation qui a reçu des fonds, y compris (i) son emplacement, (ii) le nom de l’entreprise, (iii) les sommes qu’elle a reçues, (iv) combien de vaccins contre la COVID-19 sont actuellement produits à l’installation chaque mois, (v) quel est le statut de l’installation, (vi) quand l’installation commencera à produire des vaccins, si elle n’en produit pas encore, (vii) quand exactement l’installation a-t-elle commencé à produire des vaccins contre la COVID-19, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 153 —
M. Corey Tochor:
En ce qui concerne les contrats ou les relations d’affaires entre tous ministères, organismes, sociétés d’État et autres entités gouvernementales et Global Health Imports Corporation depuis que celle-ci a été constituée en société en avril 2020: a) quels sont les détails de tous les contrats conclus avec l’entreprise, y compris (i) la date, (ii) la valeur de chacun des contrats, (iii) la description des biens et des services, ainsi que le volume, (iv) la raison pour laquelle le contrat n’a pas fait l’objet d’une divulgation proactive, le cas échéant; b) quels sont les détails de toutes les soumissions, propositions ou demandes de renseignements présentées au gouvernement par l’entreprise, y compris (i) le nom de l’expéditeur, (ii) le nom du destinataire, (iii) la date, (iv) le titre, (v) un résumé, (vi) un compte rendu de la réponse?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 154 —
M. John Brassard:
En ce qui concerne le développement de filtres Snapchat par ou pour le gouvernement, y compris les agences, les sociétés d’État et les autres entités gouvernementales, depuis le 1er janvier 2018: a) quel montant a été dépensé pour mettre au point des filtres; b) quelle est la description ou quel est l’objectif de chaque filtre; c) pour chaque filtre mis au point, quels sont les détails, y compris (i) le montant dépensé pour le développement, (ii) la date de lancement, (iii) les données analytiques ou les taux d’utilisation, (iv) la campagne pour laquelle le filtre a été développé, (v) les endroits où les filtres étaient disponibles?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 156 —
Mme Leah Gazan:
En ce qui concerne le financement fédéral accordé à des organismes de la circonscription de Winnipeg-Centre en 2019-2020 et en 2020-2021: quel est le montant total du financement qui a été accordé, ventilé par (i) exercice, (ii) ministère ou organisme, (iii) initiative, (iv) montant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 160 —
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC): a) depuis le 1er janvier 2020, combien de demandes ont été (i) reçues, (ii) approuvées, (iii) rejetées, (iv) sont en attente, ventilées par mois, volet (gardiens ou gardiennes d’enfants en milieu familial, citoyenneté, etc.) et provenance (intérieur ou extérieur du pays); b) combien de demandes ont franchi les contrôles liés à l’admissibilité, à la criminalité et à la sécurité, mais n’ont pas fait l’objet d’une décision finale depuis le 1er janvier 2020, ventilées par mois, volet et provenance; c) pour les demandes en b), quelle est la durée moyenne écoulée depuis que l’étape la plus récente a été franchie, ventilée par le volet et la provenance de la demande; d) combien de décisions de première étape relatives au Programme pilote des gardiens ou gardiennes d’enfants en milieu familial et au Programme pilote des aides familiaux à domicile ont été rendues entre le 1er janvier 2021 et le 30 juin 2021; e) ventilé par année et par motif de refus (y compris le motif du refus de l’admissibilité), quel est le nombre de demandes fondées sur des motifs d’ordre humanitaire refusées depuis 2015; f) pour combien de demandes en e) un agent a-t-il demandé des informations supplémentaires au demandeur avant d’émettre un refus; g) ventilé par volet, combien de demandes présentées dans les volets bilingues (volet A, volet B et diplômés internationaux) de la voie d’accès de la résidence temporaire à la résidence permanente ont été refusées pour défaut de présentation du résultat du test de langue française; h) combien de demandes en g) ont reçu une évaluation positive de leur admissibilité à la suite d’un réexamen?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 161 —
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne la Stratégie nationale sur le logement, par type de demandeur (organisme sans but lucratif, à but lucratif, autochtone, etc.), volet (nouvelle construction, rénovation), étape (lettre d’intention, entente conclue, entretien), date de soumission, province, nombre d’unités, nombre d’unités pour des ménages autochtones, que les travaux soient terminés ou non, et le montant en dollars (subventions et prêts): a) combien de demandes ont été reçues dans le cadre du Fonds national de co-investissement pour le logement (FNCL) depuis 2018; b) pour les demandes au FNCL qui ont mené à des ententes de financement conclues, quel est le (i) délai en jours entre la demande initiale et la conclusion de l’entente de financement, (ii) loyer moyen et médian du projet, (iii) pourcentage d’unités répondant aux critères d’abordabilité du FNCL, (iv) loyer moyen et médian des unités répondant aux critères d’abordabilité; c) combien de demandes ont été reçues dans le cadre de l’Initiative de financement de la construction de logements locatifs depuis 2017; d) parmi les demandes en c) qui ont mené à une entente de prêt, quel est le (i) délai en jours entre la demande initiale et la conclusion de l’entente de prêt, (ii) loyer moyen et médian du projet, (iii) pourcentage d’unités répondant aux critères d’abordabilité de l’Initiative, (iv) loyer moyen et médian des unités répondant aux critères d’abordabilité; e) combien de demandes ont été reçues dans le cadre de l’Initiative pour la création rapide de logements depuis 2020; f) parmi les demandes en e) qui ont abouti à une entente de prêt, quel est le (i) délai en jours entre la demande initiale et la conclusion de l’entente, (ii) loyer moyen et médian du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 162 —
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne la réponse du gouvernement à la crise en Afghanistan: a) dans le cadre des mesures spéciales applicables aux personnes en Afghanistan, les chiffres étant ventilés par mois, combien de personnes ont (i) présenté une demande, (ii) obtenu un visa canadien ou une confirmation de citoyenneté canadienne, (iii) été invitées à se rendre à un aéroport, (iv) reçu l’approbation de leur demande de résidence permanente; b) dans le cadre des mesures spéciales applicables aux ressortissants afghans se trouvant à l’extérieur de l’Afghanistan et à leurs personnes à charge, les chiffres étant ventilés par mois et selon que la demande a été présentée au Canada ou à l’étranger, combien de demandes ont (i) été reçues, (ii) été approuvées, (iii) abouti à l’arrivée du demandeur au Canada; c) quels sont les détails concernant toute note d’information sur l’Afghanistan fournie au ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté depuis 2019, y compris (i) le titre, (ii) l’auteur, (iii) la date de rédaction, (iv) le numéro de suivi interne; d) quels sont les détails concernant toute note d’information sur l’Afghanistan fournie au ministre des Affaires étrangères depuis 2019, y compris (i) le titre, (ii) l’auteur, (iii) la date de rédaction, (iv) le numéro de suivi interne; e) quels sont les détails concernant toute note d’information sur l’Afghanistan fournie au ministre de la Défense nationale depuis 2019, y compris (i) le titre, (ii) l’auteur, (iii) la date de rédaction, (iv) le numéro de suivi interne; f) quels sont les détails concernant toute réponse donnée aux notes d’information indiquées en c), d) et e), y compris (i) le titre, (ii) l’auteur, (iii) la date de rédaction, (iv) le destinataire, (v) le numéro de suivi interne?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 164 —
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne les campagnes de publicité et de sensibilisation du public du gouvernement liées aux méfaits possibles de la consommation de cannabis, à l’exclusion des dangers de la conduite avec facultés affaiblies: quels sont les détails de chaque campagne lancée par le gouvernement depuis le 1er janvier 2019, y compris (i) le titre et la description de la campagne, (ii) la date du lancement de la campagne, (iii) la date de début et de fin de la campagne, (iv) le budget alloué, (v) la tranche d’âge ou autre caractéristique démographique visée, (vi) le nom des médias traditionnels et sociaux ou des plateformes utilisés pour la campagne, (vii) les méfaits particuliers possibles du cannabis mis en lumière par la campagne?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 165 —
Mme Melissa Lantsman:
En ce qui concerne les relations entre les gouvernements du Canada et des États-Unis, ventilées par ministre: a) combien de rencontres chaque ministre a-t-il eues avec son homologue américain depuis son assermentation, le 26 octobre 2021; b) quels sont les détails de chacune de ces rencontres, y compris (i) la date, (ii) le type (en personne, par Zoom), (iii) l’ordre du jour, (iv) les titres des homologues américains qui y participaient, (v) les résultats de la rencontre, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 167 —
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne Développement économique Canada pour les Prairies (PrairiesCan): a) combien de projets ont reçu du financement de PrairiesCan depuis l’annonce de la création de l’agence le 12 août 2021; b) quels sont les détails de chaque projet en a), y compris (i) la date de l’annonce, (ii) la description du projet, (iii) l’emplacement du projet, (iv) le destinataire du financement, (v) le coût total prévu du projet, (vi) le montant de la contribution fédérale dans le coût total du projet, (vii) la date d’achèvement prévu du projet; c) quelle est l’adresse des bureaux de service de PrairiesCan à (i) Lethbridge, (ii) Fort McMurray, (iii) Grande Prairie, (iv) Regina, (v) Prince Albert, (vi) Brandon, (vii) Thompson; d) pour chaque bureau en c), le bureau est-il en activité, et si ce n'est pas le cas, quand le sera-t-il; e) pour chaque bureau en c), quel est le budget de fonctionnement pour (i) 2021-2022, (ii) 2022-2023; f) combien d’équivalents temps plein ont été affectés au travail à chaque bureau en c)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 169 —
M. Rhéal Éloi Fortin:
En ce qui concerne le site de l'Aérocité internationale de Mirabel, géré par Aéroports de Montréal (ADM): a) combien de fois le ministre responsable a-t-il été consulté pour le développement immobilier de ce site depuis 2000; b) pour quels projets de location de terrains sur ce site le ministre responsable a-t-il donné son accord depuis 2000, ventilés par année; c) pour quels projets de constructions de bâtiments sur ce site le ministre responsable a-t-il donné son accord depuis 2000, ventilés par année; d) pour quels projets de location de terrains sur ce site le ministre responsable a-t-il refusé de donner son accord depuis 2000, ventilés par année; e) pour quels projets de constructions de bâtiments sur ce site le ministre responsable a-t-il refusé de donner son accord depuis 2000, ventilés par année; f) en vertu de quels critères le ministre responsable prend-il la décision d’approuver ou de refuser un projet de location ou de construction sur ce site; g) au total, à combien s’élève la somme des loyers perçus par ADM pour les locations de terrains situés sur ce site, pour lesquels le ministre responsable a donné son approbation depuis 2000, ventilé par année; h) quelles sont les entreprises étrangères qui se sont installées sur des terrains situés sur ce site depuis 2000; i) quelles démarches le gouvernement fédéral a-t-il entreprises afin de céder à la Ville de Mirabel les terrains inutilisés sur ce site, tel qu’indiqué à la page 28 du rapport annuel 2019 d’ADM; j) quels sont les termes et conditions du bail entre ADM et le gouvernement fédéral en ce qui concerne le développement du site; k) à quels endroits et dans quels documents officiels retrouve-t-on les termes et conditions de la mission d’ADM pour le développement immobilier de terrains industriels et commerciaux de ce site, autre que pour ses opérations aéroportuaires?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 170 —
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le ministère de la Défense nationale, depuis le 10 août 2021: a) combien de contrats et d’acquisitions ont été (i) annulés, (ii) modifiés pour changer la commande, (iii) modifiés pour accroître le coût; b) quels sont les détails de tous les contrats et acquisitions mentionnés en a), y compris (i) le numéro de contrat ou d’acquisition, (ii) le fournisseur, (iii) le produit ou service commandé, (iv) la date de commande, (v) la date d’annulation, (vi) le coût initial, (vii) le coût modifié, (viii) le motif de l’annulation, (ix) le motif de l’augmentation du coût?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 172 —
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le ministère de la Santé et le chapitre 24 des Lois du Canada (2014), également appelé Loi de Vanessa, qui est entré en vigueur le 16 décembre 2019: a) combien a-t-on dépensé pour les initiatives visant à informer les professionnels de la santé des nouvelles exigences en matière de signalement; b) comment sont ventilées les dépenses en a), y compris (i) la date et la durée, (ii) le type d’initiative, (iii) le nombre de destinataires, (iv) les montants dépensés, (v) la description de l’initiative; c) depuis l’entrée en vigueur de la loi, combien de signalements d’interactions médicamenteuses indésirables et d’incidents liés à un instrument médical ont été reçus par le gouvernement; d) comment sont ventilés les signalements en c), y compris (i) la date, (ii) l’emplacement, (iii) le produit ou médicament faisant l’objet d’un signalement, (iv) le type d’interaction ou d’incident, (v) si l’interaction ou l’incident a causé un décès?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 173 —
M. Ryan Williams:
En ce qui concerne le Programme des paiements versés en remplacement d’impôts (PERI), offert aux municipalités ontariennes où se trouve une installation des Forces armées canadiennes, depuis mars 2020: a) le gouvernement a-t-il reçu, de la part de municipalités ontariennes où se trouve une installation des Forces armées canadiennes, des messages faisant état de problèmes liés au Programme des PERI et, le cas échéant, quels sont les détails de chaque message, y compris (i) la municipalité, (ii) le destinataire, (iii) la date de réception par le gouvernement, (iv) le fait que le gouvernement a répondu ou non au message; b) pour chaque réponse du gouvernement en a), quels sont les détails, y compris (i) la date de la réponse, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) l’auteur, (v) le numéro de suivi interne ou de dossier; c) quels sont les détails de toutes les notes d'information rédigées depuis mars 2020 à propos du Programme des PERI, y compris (i) le titre, (ii) l’auteur, (iii) la date, (iv) le destinataire, (v) un résumé du contenu, (vi) le numéro de suivi interne ou de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 174 —
M. Ryan Williams:
En ce qui concerne l’Initiative des supergrappes d’innovation du ministère de l'Industrie, depuis le 24 mai 2017: a) à combien s’élèvent les dépenses totales de l’Initiative, ventilé par (i) supergrappe, (ii) année; b) combien d’emplois l’Initiative a-t-elle créés, ventilés par (i) supergrappe, (ii) projet dans lequel on a investi, (iii) province de l’investissement, (iv) année; c) quelles sont les retombées économiques de l’Initiative, ventilées par (i) supergrappe, (ii) projet dans lequel on a investi, (iii) province de l’investissement, (iv) année; d) combien de biens de la propriété intellectuelle (PI) ont été créés, ventilé par (i) supergrappe, (ii) province de l’investissement, (iii) type de biens de la PI, (iv) province de l’investissement, (v) année?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 175 —
M. Ben Lobb:
En ce qui concerne l’acquisition ou l’achat d’ensembles de données sur les Canadiens, comme des données sur leur mobilité, auprès de sites Web, de moteurs de recherche, de fournisseurs de services de télécommunications ou d’autres fournisseurs de données, par les ministères, organismes, sociétés d’État et autres entités gouvernementales depuis le 1er mars 2020: quels sont les détails de chaque achat ou acquisition de données, y compris (i) la date, (ii) la somme payée, le cas échéant, (iii) l’entreprise ou l’organisation qui a fourni les données, (iv) la description des données fournies et leur type, (v) si le gouvernement a réclamé les données ou si l’entreprise ou l’organisation les lui a offertes, (vi) le résumé du contenu des données, (vii) la façon dont le gouvernement a utilisé les données?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 176 —
M. Rick Perkins:
En ce qui concerne le Programme des ports pour petits bateaux: a) pour les exercices 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022, quels sont les détails de toutes les dépenses de projet effectuées par le ministère des Pêches et des Océans dans le cadre de ce programme, y compris (i) la date, (ii) le montant, (iii) l’endroit, (iv) la description ou le résumé du projet, (v) la circonscription; b) quel est le montant des fonds fixes annuels alloués à chaque port, ventilé par endroit; c) quels sont les critères et paramètres précis utilisés pour calculer le montant alloué à chaque port?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 180 —
Mme Michelle Rempel Garner:
En ce qui concerne les entreprises financées par l’entremise du Fonds de réduction des émissions de Ressources naturelles Canada: a) quels sont les noms, ainsi que les adresses des sièges sociaux, de toutes les entreprises ayant reçu des fonds au titre du Programme côtier et infracôtier ou du Programme extracôtier; b) quels sont les détails de chaque subvention, ventilés par entreprise financée, y compris (i) la date de signature, (ii) la date de début et de fin, (iii) le montant total accordé, (iv) la liste des résultats ou des indicateurs que l’entreprise doit fournir au gouvernement en ce qui concerne la réduction des émissions, (v) les dates limites pour l’atteinte d’indicateurs ou de résultats donnés que l’entreprise doit respecter, ventilées par cible ou exigence?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 181 —
M. Gary Vidal:
En ce qui concerne les bureaux des ministres des Relations Couronne Autochtones, des Services aux Autochtones et des Affaires du Nord, entre le 1er juillet 2016 et le 8 décembre 2021: a) quelle somme a été dépensée pour des contrats relatifs à (i) des emplois temporaires, (ii) des emplois de consultant, (iii) des services de conseil; b) quels sont les détails de tous les contrats en a), y compris, pour chacun (i) la date et la durée du contrat, (ii) le fournisseur, (iii) la valeur du contrat, (iv) la description des services fournis, (v) si le contrat a été accordé à un fournisseur unique ou à l’issue d’un processus concurrentiel, (vi) le numéro de dossier; c) quel est le nom des personnes qui ont fourni les services au bureau du ministre aux termes du contrat?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 182 —
M. Adam Chambers:
En ce qui concerne l’annonce faite par le gouvernement le 9 février 2021, selon laquelle les travailleurs autonomes qui ont présenté une demande de Prestation canadienne d’urgence (PCU) en fonction de leur revenu brut provenant d’un travail autonome ne seront pas tenus de rembourser la PCU, pourvu qu’ils répondent aussi à tous les autres critères d’admissibilité: a) combien de bénéficiaires de la PCU ont vu leur obligation de remboursement levée suite à cette décision; b) à combien estime-t-on le coût pour le Trésor de la décision annoncée le 9 février 2021; c) combien d’argent l’Agence du revenu du Canada et Service Canada ont-ils retourné aux personnes qui avaient déjà remboursé les montants dus liés à ce critère avant que le gouvernement fasse cette annonce; d) à combien de personnes a-t-on retourné l’agent mentionné en b)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 184 —
Mme Raquel Dancho:
En ce qui concerne la quarantaine à l’hôtel Hilton Toronto Airport Hotel and Suites approuvée par le gouvernement et gérée par une tierce partie et les cas de certains voyageurs qui reviennent de l’étranger: a) quelle entreprise ou organisation représente la tierce partie qui gère les activités de quarantaine; b) combien cette entreprise ou organisation est-elle payée pour gérer la quarantaine à l’hôtel; c) combien le Hilton Toronto Airport and Suites est-il payé par le gouvernement pour que son hôtel serve d’établissement de quarantaine; d) pourquoi des mères se sont-elles vu refuser l’accès à du lait maternisé pour leurs enfants; e) à quelle date le gouvernement a-t-il été avisé que des mères s’étaient vu refuser l’accès à du lait maternisé; f) quelles mesures précises le gouvernement a-t-il prises pour corriger la situation indiquée en d), et à quelle date chaque mesure a-t-elle été prise; g) pourquoi certaines personnes avec des allergies et d'autres restrictions alimentaires n’ont-elles pas eu accès à des aliments qu’elles pouvaient manger à l’hôtel de quarantaine; h) à quelle date le gouvernement a-t-il été avisé que des personnes n’avaient pas accès à des aliments auxquels ils ne sont pas allergiques; i) quelles mesures précises ont été prises pour corriger la situation indiquée en g), et à quelle date chaque mesure a-t-elle été prise; j) quelles mesures précises faisaient partie des modalités de l’entente conclue entre le gouvernement et le gestionnaire de l’établissement de quarantaine afin que les voyageurs accèdent à de l’air frais; k) pourquoi certains voyageurs ont-ils attendu plus de 24 heures entre le moment où ils ont reçu leur résultat négatif et le moment où l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) les a autorisés à quitter l’établissement; l) quelles mesures précises l’ASPC a-t-elle prises pour raccourcir les délais indiqués en k), et à quelle date chaque mesure a-t-elle été prise?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 186 —
M. Alexandre Boulerice:
En ce qui concerne les bénéficiaires de l'Allocation canadienne pour enfants (ACE) qui ont bénéficié de la Prestation canadienne d'urgence, de la Prestation canadienne de relance économique, de la Prestation canadienne de relance économique pour proche aidant et de la Prestation canadienne de relance économique maladie: a) quels sont les détails, y compris les conclusions, des études, analyses, estimations ou projections de l'impact de la réduction du montant mensuel de l'ACE; b) pour les documents en a), quels sont leurs titres et leurs dates; c) est-ce que des projections ont été effectuées sur l'impact de la réduction mensuelle de l'ACE sur les familles dont le revenu est inférieur au seuil de faible revenu; d) parmi les projections c), quels sont les titres et les dates des documents; e) quelles sont les conclusions des projections visées en c)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 187 —
M. Alexandre Boulerice:
En ce qui concerne les bénéficiaires de l'Allocation canadienne pour les travailleurs (ACT) qui ont bénéficié de la Prestation canadienne d'urgence (PCU), de la Prestation canadienne de relance économique (PCRE), de la Prestation canadienne de relance économique pour proche aidant (PCREPA) et de la Prestation canadienne de relance économique maladie (PCMRE): a) combien de bénéficiaires de l'ACT ont bénéficié de la (i) PCU, (ii) PCRE, (iii) PCMRE, (iv) PCREPA; b) parmi les demandeurs en a), combien de personnes célibataires ont déclaré un revenu supérieur au revenu net ajusté durant l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu net ajusté durant l’année d’imposition 2019; c) parmi les demandeurs en a), combien de personnes célibataires ont déclaré un revenu net rajusté supérieur à 24 573 $ durant l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu net rajusté supérieur durant l’année d’imposition 2019; d) parmi les demandeurs en a), combien de familles ont déclaré un revenu supérieur au revenu familial net rajusté durant l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu familial net rajusté de l’année d’imposition 2019; e) parmi les demandeurs en a), combien de familles ont déclaré un revenu supérieur au revenu familial net rajusté de 37 173 $ durant l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu familial net rajusté à l’année d’imposition 2019; f) parmi les demandeurs en a), combien ont subi une réduction de leur montant mensuel de l'ACT en 2021 comparativement à 2020, ventilé par (i) personnes célibataires, (ii) familles; g) parmi les demandeurs en f), quelle a été la réduction moyenne mensuelle de leur versement de l'ACT, ventilée par chacun des mois en 2021; h) parmi les demandeurs en f), combien bénéficient du supplément pour personnes handicapées; i) parmi les demandeurs en g), combien de personnes célibataires ont déclaré un revenu supérieur au revenu net ajusté durant l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu net ajusté durant l’année d’imposition 2019; j) parmi les demandeurs en g), combien de personnes célibataires ont déclaré un revenu net rajusté supérieur à 30 511 $ durant l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu net rajusté supérieur durant l’année d’imposition 2019; k) parmi les demandeurs en h), combien de familles ont déclaré un revenu supérieur au revenu familial net rajusté durant l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu familial net rajusté de l’année d’imposition 2019; l) parmi les demandeurs en h), combien de familles ont déclaré un revenu supérieur au revenu familial net rajusté de 43 118 $ de l’année d'imposition 2020 comparativement au revenu familial net rajusté de l’année d’imposition 2019; m) parmi les demandeurs en h), combien ont subi une réduction de leur supplément pour personnes handicapées mensuel en 2021 comparativement à 2020, ventilé par (i) personnes célibataires, (ii) familles; n) parmi les demandes en m), quelle a été la réduction moyenne mensuelle de leur versement du supplément pour personnes handicapées, ventilée par chacun des mois en 2021?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 188 —
M. Alexandre Boulerice:
En ce qui concerne l'Allocation canadienne pour les travailleurs (ACT), ventilé par province: a) combien de bénéficiaires ont connu une baisse de leur ACT parce qu’ils ont reçu un soutien au revenu d’un programme d’aide financière relatif à la COVID-19, comme la Prestation canadienne d’urgence; b) parmi les demandeurs en a), quelle a été la réduction moyenne mensuelle de leur versement de l'ACT, ventilée par chacun des mois en 2021?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 189 —
Mme Cathay Wagantall:
En ce qui concerne les accords gouvernementaux liés au développement ou à la production de vaccins contre la COVID-19 au Canada: a) quelles entreprises ou organisations ont actuellement conclu un accord avec le gouvernement en vue de développer ou de produire un vaccin fabriqué au Canada en réponse à la pandémie de COVID-19; b) quels sont les détails de chacun de ces accords, y compris (i) la date de l’accord, (ii) le nom de l’entreprise ou de l’organisation, (iii) le lieu de développement ou de production, (iv) le montant de la contribution gouvernementale, (v) le type de contribution (subvention, prêt remboursable, etc.), (vi) la date prévue de l’approbation, (vii) la date à laquelle la production devrait commencer, (viii) la quantité de vaccin qui devrait être produite chaque mois, (ix) les échéanciers convenus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 190 —
Mme Michelle Ferreri:
En ce qui concerne l’effet de la pandémie de COVID-19 sur la crise des opioïdes au Canada: a) selon les estimations du gouvernement, combien de décès liés aux opioïdes sont survenus en (i) 2019, (ii) en 2020, (iii) jusqu’à présent en 2021; b) pour chacune des estimations en a), combien de ces décès étaient accidentels; c) quel est le nombre total estimatif de décès par surdose survenus en (i) 2019, (ii) en 2020, (iii) jusqu’à présent en 2021; d) pour chacune des estimations en c), quel pourcentage de ces décès étaient liés aux opioïdes; e) quels sont les objectifs du gouvernement en matière de réduction du nombre de décès liés aux opioïdes pour (i) 2022, (ii) 2023; f) quelles mesures précises le gouvernement prendra-t-il en 2022 afin de réduire le nombre de décès liés aux opioïdes et à quelle date chacune de ces mesures sera-t-elle mise en œuvre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 191 —
M. Matt Jeneroux:
En ce qui concerne la vente de propriétés fédérales depuis le 1er janvier 2020: quels sont les détails de chaque propriété fédérale vendue, y compris (i) la province ou le territoire où elle est située, (ii) la municipalité où elle est située, (iii) son adresse municipale, (iv) le type d’usage de la propriété (usage résidentiel, bureaux, etc.), (v) le prix demandé, (vi) le prix de vente, s’il est différent du prix demandé, (vii) l’acheteur, (viii) l’usage futur de la propriété, s’il est connu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 192 —
M. Richard Cannings:
En ce qui concerne l’investissement de 50 millions de dollars pour financer des initiatives touristiques autochtones dans le cadre du Fonds d’aide au tourisme annoncé dans le budget de 2021: a) quelles raisons justifient que ces fonds soient administrés par l’entremise d’agences de développement économique régional plutôt que par une organisation autochtone; b) pour chaque agence de développement économique régional, combien d’entreprises touristiques autochtones ont présenté une demande et reçu du financement jusqu’à maintenant; c) quel est le nom des bénéficiaires en b), à quel endroit sont-ils situés et quel montant leur a été accordé; d) le processus de demande a-t-il fait l’objet de plaintes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 193 —
M. Jeremy Patzer:
En ce qui concerne la Stratégie nationale sur le logement et la déclaration du ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion du 7 décembre 2021 selon laquelle la Stratégie nationale sur le logement du gouvernement a une perspective rurale: a) quels sont les détails de cette perspective rurale de la Stratégie nationale sur le logement; b) quand et comment cette perspective rurale a-t-elle pris forme; c) qui a mis au point cette perspective rurale; d) qu’entend-on par « région rurale » lorsqu’on tient compte de la perspective rurale pour l’application du programme; e) quels critères précis applique-t-on pour déterminer qu’une collectivité est située dans une région rurale; f) comment le gouvernement a-t-il calculé que 38 % des projets mis en œuvre dans le cadre de l’Initiative pour la création rapide de logements se trouvent dans des régions rurales ou dans des collectivités autochtones; g) quelle est la ventilation des réponses en f) par type de collectivité, y compris le montant d’argent qui a été consacré aux collectivités qui répondent à la définition en d); h) quelles sont les cibles du gouvernement quant au nombre de logements construits par l’entremise de l’Initiative pour la création rapide de logements, par type de collectivité?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 195 —
M. Dan Muys:
En ce qui concerne les relations entre le gouvernement et les entités étrangères responsables de l’application de la loi ou de la sécurité: a) quelles ententes sont actuellement en vigueur pour encadrer la communication de données en matière de sécurité et de renseignement à des États étrangers qui n’ont pas ratifié la Convention des Nations Unies contre la torture (Convention contre la torture); b) le gouvernement communique-t-il les renseignements personnels de citoyens canadiens à des entités de sécurité ou de renseignement d’États qui n’ont pas ratifié la Convention contre la torture et, le cas échéant, dans quelles circonstances; c) quelles dispositions le gouvernement prend-il pour s’assurer que les données en matière de sécurité et de renseignement communiquées à d’autres États ne mènent pas à des actes de torture à l’étranger; d) au cours des 12 derniers mois, quels membres du gouvernement, du caucus du gouvernement ou de la fonction publique ont rencontré des membres ou des représentants d’entités de sécurité ou de renseignement d’États qui n’ont pas ratifié la Convention contre la torture; e) quels sont les détails de chaque rencontre mentionnée en d), y compris (i) la date, (ii) les personnes qui y ont assisté, (iii) le but, (iv) le résultat, (v) les points à l’ordre du jour; f) le gouvernement examine-t-il ou envisage-t-il des changements aux ententes de communication de données en matière de sécurité et de renseignement conclues avec des États qui n’ont pas ratifié la Convention contre la torture et, le cas échéant, quels changements examine-t-il ou envisage-t-il, et le gouvernement envisage-t-il de signer de nouvelles ententes en la matière avec de tels États; g) le gouvernement a-t-il abordé le respect des droits de la personne en général ou le traitement des détenus plus particulièrement durant les rencontres en d) et, le cas échéant, durant quelles rencontres exactement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 196 —
M. Scott Reid:
En ce qui concerne les ententes conclues par les signataires du gouvernement pour l’achat de vaccins, ou de candidats-vaccins, contre la COVID-19 qui ont été fournies au Comité permanent de la santé en juin 2021: a) le gouvernement a-t-il retardé ou reporté la communication des ententes au Comité dans le but de lui fournir simultanément une copie de chaque entente; b) pourquoi les dispositions de la Loi sur l’accès à l’information ont-elles servi à déterminer les éléments d’information à ne pas communiquer au Comité; c) quelles autres normes ont été prises en considération et rejetées pour déterminer les éléments d’information à ne pas communiquer au Comité; d) les commentaires de l’une ou de l’autre des contreparties ont-ils influencé les normes utilisées ou rejetées pour déterminer les éléments d’information à ne pas communiquer au Comité, et, le cas échéant, quelles contreparties ont formulé des commentaires et en quoi consistaient ces commentaires en résumé; e) pour chaque entente, après la date d’entrée en vigueur, (i) combien le gouvernement a-t-il reçu de demandes ou d’ordonnances de divulgation de l’entente, en tout ou en partie, à quelle date les a-t-il reçues et en vertu de quels pouvoirs ces demandes ou ordonnances ont-elles été présentées, (ii) à quelle date le signataire du gouvernement a-t-il communiqué la première fois avec la contrepartie au sujet de la divulgation de l’entente au Comité, (iii) à quelle date l’accord définitif entre le signataire du gouvernement et la contrepartie a-t-elle été conclue au sujet de la divulgation de l’entente au Comité, (iv) quelles mesures le gouvernement a-t-il prises, conformément à l’entente, afin de divulguer l’entente au Comité, (v) quels articles de l’entente ont été utilisés aux fins de la divulgation de l’entente au Comité; f) en ce qui concerne les articles des ententes relatives à la confidentialité et à la divulgation, y compris mais sans s'y limité aux articles de 16 à 16B (Sanofi), de 22 à 22.4 (Medicago), de 16 à 16.8 (AstraZeneca), de 7 à 7.6 (Moderna), de 10 à 10.4 (Pfizer), de 13 à 13.6 (Novavax) et de 17 à 17. 8 (Janssen), (i) le Parlement, y compris l’un de ses pouvoirs ou l’une de ses parties constituantes ou entités subsidiaires, est-il explicitement inclus, ou devrait-on comprendre raisonnablement qu’il est visé, dans toute exclusion des articles, et, le cas échéant, dans quelle mesure, ou si ce n'est pas le cas, pourquoi pas, (ii) le signataire du gouvernement a-t-il demandé ou reçu un avis juridique sur l’applicabilité des articles en ce qui concerne les ordonnances ou les pouvoirs du Parlement, y compris de l’une de ses parties constituantes ou entités subsidiaires, et, le cas échéant, quelles étaient les conclusions et les recommandations de cet avis en résumé, (iii) le signataire du gouvernement a-t-il demandé ou reçu un avis juridique concernant un conflit potentiel entre les droits et pouvoirs du Parlement, ou de ses comités, et les exigences des articles, et, le cas échéant, quelles ont été les conclusions et recommandations de cet avis en résumé, ou si ce n'est pas le cas, pourquoi pas, (iv) les modalités des articles ont-elles été initialement proposées par le signataire du gouvernement, et, le cas échéant, dans quel document, quelle politique ou quelle autre source tirent-elles leur origine, (v) au cours de la négociation du contrat ou de l’entente, le signataire du gouvernement a-t-il proposé ou cherché à obtenir des modalités moins strictes dans les articles, et, le cas échéant, quelle a été la réponse de la contrepartie en résumé, (vi) le gouverneur en conseil, le ministre désigné ou le responsable de l’institution ont-ils été consultés sur les modalités des articles ou leur approbation, (vii) les articles dont il a été convenu ont-ils été approuvés par le gouverneur en conseil, par le ministre désigné ou par le responsable de l’institution, (viii) quelles sont les raisons pour lesquelles les signataires du gouvernement ont accepté les modalités des articles, (ix) le signataire du gouvernement avait-il connaissance, à la date d’entrée en vigueur ou avant cette date, de la formulation ou des modalités d’articles analogues acceptés par des gouvernements étrangers dans des contrats ou des ententes analogues, et, le cas échéant, dans quelle mesure?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 198 —
M. Dane Lloyd:
En ce qui concerne le régime canadien de gestion des produits chimiques pour lequel du financement a été accordé au ministère de la Santé, au ministère de l'Environnement et à l'Agence de la santé publique du Canada dans le budget supplémentaire des dépenses (A) 2021-2022: a) quelles étaient les dépenses prévues et réelles du Plan de gestion des produits chimiques de 2018-2019 à 2020-2121, ventilées par exercice et par activité de programme; b) quels sont les paiements de transfert à la suite de la conversion du Plan de gestion des produits chimiques en régime de gestion des produits chimiques en 2021-2022?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 199 —
Mme Rachel Blaney:
En ce qui concerne les prestataires du Supplément de revenu garanti (SRG) qui ont vu le montant de leurs prestations diminuer ou être entièrement coupé après avoir reçu des prestations d’un programme d’aide financière lié à la COVID-19: a) à quelle date le gouvernement a-t-il appris que des prestataires du SRG risquaient de perdre une partie de leurs prestations ou de cesser d’être admissibles au SRG; b) combien de notes de service internes, de présentations et de documents du même genre le gouvernement a-t-il rédigés sur le risque de perte du droit d’admissibilité au SRG; c) au sujet des documents en b), quels sont les titres de ces documents et les dates auxquelles ils ont été rédigés; d) combien y a-t-il eu de rencontres entre les ministères et les bureaux ministériels, et, pour chaque rencontre, quels étaient (i) la date, (ii) le nom et le titre des participants, (iii) le format de la rencontre (en personne, sur Zoom, etc.); e) quelle quantité de correspondance le gouvernement a-t-il reçue au sujet des prestataires du SRG qui voient le montant de leurs prestations diminuer ou être entièrement coupé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 200 —
M. John Nater:
En ce qui concerne les travaux de rénovation faits par le gouvernement aux résidences utilisées par le premier ministre, dont la Résidence du lac Mousseau, Rideau Cottage, et le 24, promenade Sussex: a) quels sont les détails de tous les travaux de rénovation effectués depuis le 1er juillet 2020, y compris, pour chaque projet, (i) le nom de la propriété, (ii) la description détaillée des rénovations ou des travaux effectués, (iii) les éléments ou les caractéristiques qui ont été rénovés ou ajoutés à la propriété, (iv) la date de fin des travaux, (v) le coût total du projet, (vi) la ventilation détaillée des coûts; b) quels sont les détails de tous les travaux de rénovation non terminés qui ont commencé après le 1er juillet 2020, y compris, pour chacun, (i) le nom de la propriété, (ii) la description détaillée des rénovations ou des travaux effectués, (iii) les éléments ou les caractéristiques qui ont été rénovés ou ajoutés à la propriété, (iv) la date prévue de fin des travaux, (v) le coût total du projet, (vi) la ventilation détaillée des coûts?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 201 —
M. John Brassard:
En ce qui concerne les nominations par le gouverneur en conseil et la nomination du greffier de la Chambre des communes: a) le greffier, en tant que personne nommée par décret, est-il assujetti aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charges publiques élaborées par le Bureau du Conseil privé et, le cas échéant, (i) le poste est-il considéré, aux fins des lignes directrices, comme un poste quasi judiciaire soumis à une norme beaucoup plus stricte et devant généralement éviter toute activité politique, (ii) le greffier est-il soumis au principe général consistant à s’abstenir de participer à toute activité politique, y compris exprimer des opinions partisanes en public lorsque cela pourrait raisonnablement être perçu comme étant incompatible avec les fonctions publiques du titulaire ou nuire à la capacité d’exercer ces fonctions, (iii) le respect des lignes directrices est-il considéré comme une condition de nomination, (iv) le greffier actuel s’est-il engagé à respecter les lignes directrices; b) le greffier, en tant que personne nommée par décret, est-il admissible à la rémunération au rendement pour les personnes nommées par décret et, le cas échéant, (i) quelle était la rémunération au rendement maximale à laquelle il avait droit depuis 2017-2018, ventilée par exercice, (ii) quelle cote de rendement lui a été attribuée (n’a pas atteint, a atteint, a surpassé, etc.) chaque exercice depuis 2017-2018, (iii) quelle rémunération au rendement lui a été versée chaque exercice depuis 2017-2018, ventilée par exercice, (iv) le greffier est-il tenu d’atteindre les objectifs et de respecter les engagements ministériels du gouvernement pour pouvoir toucher une rémunération au rendement et, le cas échéant, quels objectifs et quels engagements le greffier (A) était-il tenu d’atteindre ou de respecter, (B) a-t-il atteints ou respectés, ventilés par exercice, depuis 2017-2018, (v) qui a formulé des avis ou donné de la rétroaction, ou a été autrement consulté, au sujet du rendement du greffier, ventilé par exercice, depuis 2017-2018, (vi) qui a approuvé la rémunération au rendement accordée au greffier, ventilé par exercice, depuis 2017-2018?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 202 —
M. Ryan Williams:
En ce qui concerne les fonds fédéraux pour la construction de logements depuis le 1er janvier 2016: a) quel est le montant total des fonds affectés à la construction de logements au Canada, ventilé par (i) année, (ii) programme; (b) quel est le volume total de construction de logements annoncée par le gouvernement à l’aide des fonds énoncés en a), ventilé par (i) année, (ii) province, (iii) municipalité, (iv) programme, (v) type de logement; c) quelle est la quantité totale de logements qui ont réellement été construits à l’aide des fonds énoncés en a), ventilée par (i) année, (ii) province, (iii) municipalité, (iv) programme, (v) type de logement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 203 —
M. Ryan Williams:
En ce qui concerne la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC), depuis le 22 juin 2017: a) quel est le montant total du financement fédéral accordé à la BIC, ventilé par année; b) quels sont les détails de tous les investissements dans les infrastructures effectués par cette dernière, y compris, pour chacun des projets réalisés (i) le nom, (ii) l’emplacement, (iii) la description, (iv) la date de signature de l’accord, (v) le total des dépenses approuvées par la BIC, (vi) les dépenses totales à ce jour de la BIC, (vii) la date d’achèvement convenue, (viii) la date d’achèvement actuellement prévue; c) quel est le montant annuel dépensé par la BIC (i) en salaires, (ii) en primes, (iii) en honoraires de consultation, (iv) en loyers ou en paiements liés à une location, (v) en déplacements, (vi) en frais d’accueil, (vii) en programmes d’infrastructures, (viii) pour les autres dépenses, ventilées par année?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 204 —
M. Gord Johns:
En ce qui concerne le niveau d’investissement du gouvernement en santé mentale par l’entremise des Priorités partagées en matière de santé et des ententes bilatérales entre le gouvernement fédéral et les provinces et les territoires, depuis 2017: a) où en est l’élaboration et le lancement, par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), de nouveaux indicateurs de la santé liés à la santé mentale et à l’utilisation de substance, en vue de surveiller le rendement du système annuellement au-delà de 2022; b) où en est l’élaboration, par l’ICIS, d’un ensemble exhaustif de données sur les dépenses publiques et privées en santé mentale et l'utilisation de substances, par province et territoire et par catégorie de dépenses; c) quel montant Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont-ils investi directement dans les organismes, programmes et services communautaires de santé mentale et de dépendance?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 205 —
M. Gord Johns:
En ce qui concerne les investissements du gouvernement dans la santé mentale des Autochtones, depuis 2015: a) quelles mesures le gouvernement fédéral a-t-il prises pour (i) établir des objectifs mesurables en vue de cerner et de combler les écarts en matière de santé mentale et de toxicomanie entre les peuples autochtones et les non autochtones, (ii) adopter des modèles d’investissement communs et accroître l’intégration au sein des organismes de financement fédéraux et entre les organismes de financement fédéraux, provinciaux et territoriaux; b) quelles mesures le gouvernement a-t-il prises pour (i) réorienter les investissements à l’appui des plans de mieux-être des collectivités autochtones, (ii) augmenter les effectifs en santé mentale et en toxicomanie au service des collectivités autochtones?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 206 —
M. Gord Johns:
En ce qui concerne l’intervention du gouvernement dans la lutte contre l’épidémie d’opioïdes: a) quelles mesures concrètes ont été prises par le gouvernement pour (i) accroître le nombre et l’accessibilité des sites de consommation supervisés, (ii) décriminaliser la possession simple de drogue, (iii) faciliter l’accès aux programmes de déjudiciarisation et aux stratégies de justice alternative pour les personnes accusées et condamnées de crimes liés à la drogue, notamment pour les membres des Premières Nations, les Métis et les Inuits; b) depuis 2015, combien le gouvernement a-t-il versé aux provinces, aux territoires et aux organisations communautaires pour les traitements et le soutien en matière de toxicomanie?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 207 —
M. Peter Julian:
En ce qui concerne les bénéficiaires de l’Allocation canadienne aux enfants (ACE) qui ont reçu la Prestation canadienne d’urgence (PCU), la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), la Prestation canadienne de la relance économique pour les proches aidants (PCREPA) et la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE): a) combien de bénéficiaires de l’ACE ont reçu la (i) PCU, (ii) PCRE, (iii) PCREPA, (iv) PCMRE; b) combien de personnes ont déclaré un revenu supérieur au revenu familial net rajusté pour l’exercice 2020-2021 par rapport à l’exercice 2019-2020; c) parmi les bénéficiaires en a), combien ont subi une réduction des paiements mensuels versés au titre de l’ACE en 2021 par rapport à 2020; d) des bénéficiaires en c), combien ont un revenu net familial de moins de (i) 40 000 $, (ii) 30 000 $, (iii) 20 000 $; e) des bénéficiaires en c), quelle était la réduction mensuelle moyenne des paiements versés au titre de l’ACE pour chaque mois en 2021; f) des bénéficiaires en c), combien ont reçu (i) l’ACE supplément pour jeunes enfants, (ii) la Prestation pour enfants handicapés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 208 —
M. Peter Julian:
En ce qui concerne les bénéficiaires de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE), ventilés par provinces et territoires: a) combien de bénéficiaires ont connu une diminution de leur ACE depuis juillet 2021 parce qu’ils avaient reçu des paiements au titre d’un programme de soutien financier lié à la COVID-19, comme la Prestation canadienne d’urgence; b) parmi les bénéficiaires en a), quelle a été la réduction moyenne du montant mensuel des versements de l’ACE, ventilée par mois, en 2021?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 209 —
M. Frank Caputo:
En ce qui concerne l’arriéré de demandes de prestations d’invalidité au ministère des Anciens Combattants: a) à combien de demandes se chiffrait le retard accumulé au 8 décembre 2021; b) quelle est la durée actuelle de la période qui sépare le moment auquel la demande de prestations est faite et le moment auquel l’ancien combattant reçoit sa première prestation; c) quelles mesures précises ont été prises pour éliminer l’arriéré de demandes, et à quel moment chaque mesure a-t-elle été mise en œuvre; d) quels buts précis le gouvernement s’est-il fixés pour éliminer l’arriéré d’ici le (i) 1er avril 2022, (ii) 1er juillet 2022, (iii) 1er octobre 2022, (iv) 1er janvier 2023?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 211 —
M. Clifford Small:
En ce qui concerne la proposition du ministère des Pêches et des Océans relativement aux zones de refuge marin et aux zones de protection marines, comme le refuge marin des canyons orientaux: quels sont les détails de chaque zone et refuge proposés, y compris (i) sa description, sa taille et son emplacement, (ii) la justification scientifique, (iii) la liste des espèces, des écosystèmes ou des autres organismes qui ont besoin de protection, (iv) le niveau de contrôle proposé (c.-à-d. jusqu’aux zones de non-prélèvement), (v) l’étape actuelle où est rendue la proposition, (vi) l’étape du processus de consultation ou de conception, (vii) l’échéancier prévu pour la prise de décision sur le refuge proposé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 213 —
Mme Rachael Thomas:
En ce qui concerne les répercussions des mesures relatives à la COVID-19 sur les entreprises et les organisations privées qui louent des locaux commerciaux auprès du gouvernement dans la région de la capitale nationale (RCN): a) quel est le montant total des loyers perçus chaque mois depuis le 1er janvier 2020; b) quelle est la ventilation des montants en a) par type d’entreprise ou d’organisation (commerce de détail, organisme sans but lucratif, etc.); c) quel est le nombre total de clients qui ont payé un loyer au gouvernement chaque mois depuis le 1er janvier 2020; d) quelle est la ventilation des clients en c) par type d’entreprise ou d’organisation; e) combien de clients ont résilié leur bail avec le gouvernement depuis le 13 mars 2020, ventilé par type d’entreprise ou d’organisation; f) combien de nouveaux clients ont signé un bail depuis le 13 mars 2020, ventilé par type d’entreprise ou d’organisation; g) combien de locaux commerciaux appartenant au gouvernement sont actuellement vacants et disponibles pour la location, ventilé par type de locaux; h) pour chaque réponse de a) à g), quelle est la ventilation du côté (i) ontarien, (ii) québécois, de la RCN?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 215 —
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne la déclaration selon laquelle « depuis 2015, le gouvernement du Canada a consacré plus de 7,2 milliards de dollars pour combler cet écart inacceptable dans le service », qui apparaît dans le document intitulé « Stratégie de développement économique du Canada rural »: Rapport d’étape d’août 2021 et qui concerne la connectivité des régions rurales canadiennes: a) quelle est la ventilation du financement de 7,2 milliards par initiative ou programme; b) quels sont les détails concernant l’ensemble des projets qui ont reçu plus de 10 000 $ sur les 7,2 milliards accordés, y compris (i) le montant de la contribution fédérale, (ii) la date de début et de fin du projet, (iii) une description du projet, (iv) l’emplacement du projet, (v) le bénéficiaire du financement, (vi) l’entreprise menant le projet, si elle diffère du bénéficiaire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 216 —
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne le financement fédéral dans la circonscription de Lambton—Kent—Middlesex, entre janvier et novembre 2021: a) pour chacune des demandes de financement reçues, quels étaient (i) le nom du demandeur, (ii) le ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été accordés, (iv) la date de présentation de la demande, (v) le montant demandé, (vi) l’approbation ou le rejet de la demande, (vii) le montant total du financement, le cas échéant, (viii) la description du projet ou l’objet du financement; b) quels étaient les fonds, les subventions, les prêts et les garanties de prêt accordés par le gouvernement dans la circonscription de Lambton—Kent—Middlesex par l’entremise des différents ministères et organismes, qui ne nécessitaient pas directement la présentation d’une demande de financement, y compris pour chaque (i) le nom du bénéficiaire, (ii) le ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été accordés, (iv) le montant total du financement, le cas échéant, (v) la description du projet ou l’objet du financement; c) quels projets ont été financés dans la circonscription de Lambton—Kent—Middlesex en fonction des bénéficiaires chargés de répartir les fonds gouvernementaux (p. ex. Fondations communautaires du Canada), y compris pour chaque (i) le nom du bénéficiaire, (ii) le ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été accordés, (iv) le montant total du financement le cas échéant, (v) la description du projet ou l’objet du financement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 217 —
M. Charlie Angus:
En ce qui concerne le financement fédéral dans la circonscription de Timmins—Baie James, entre décembre 2020 et décembre 2021: a) pour chacune des demandes de financement reçues, quels étaient (i) le nom de l’organisation, (ii) le ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été demandés, (iv) la date de présentation de la demande, (v) le montant demandé, (vi) l’approbation ou le rejet de la demande, (vii) le montant total du financement, le cas échéant; b) quels étaient les fonds, les subventions, les prêts et les garanties de prêt accordés par le gouvernement dans la circonscription de Timmins—Baie James par l’entremise des différents ministères et organismes, qui ne nécessitaient pas directement la présentation d’une demande de financement, y compris le (i) nom de l’organisation, (ii) ministère, (iii) programme et sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été accordés, (iv) montant total du financement, le cas échéant; c) quels projets ont été financés dans la circonscription de Timmins—Baie James par des organisations chargées de répartir les fonds gouvernementaux (p. ex. Fondations communautaires du Canada), y compris, pour chacune d’entre elles le (i) nom de l’organisation, (ii) ministère, (iii) programme et sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été accordés, (iv) montant total du financement, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 218 —
Mme Raquel Dancho:
En ce qui concerne les voyageurs entièrement vaccinés qui ont été forcés de se soumettre à une quarantaine en raison de problèmes liés à l’application ArriveCAN, y compris les voyageurs qui ne se sont pas préenregistrés avec l’application: a) combien de personnes rentrant des États-Unis par voie terrestre ont dû faire une quarantaine entre le (i) 22 novembre 2021 et le 29 novembre 2021, (ii) 30 novembre 2021 et le 7 décembre 2021, (iii) 7 décembre 2021 et aujourd’hui; b) les voyageurs indiqués en a)(ii), qui étaient toujours en quarantaine en date du 7 décembre 2021, ont-ils été informés qu’ils n’étaient plus obligés de faire une quarantaine à la suite d’une nouvelle directive donnée par le ministre à l’ASFC sur l’utilisation de l’application ArriveCAN par les voyageurs, et le cas échéant, quels sont les détails pertinents, y compris la (i) façon dont ils ont été informés, (ii) date à laquelle ils ont été informés; c) la période de temps moyenne que les voyageurs concernés ont passée inutilement en quarantaine entre le moment où la directive a été émise et le moment où les voyageurs ont été informés qu’ils pouvaient cesser leur quarantaine; d) parmi les personnes qui sont rentrées par voie terrestre des États-Unis depuis le 7 décembre, y en a-t-il qui se sont fait imposer une quarantaine malgré la nouvelle directive du ministre, et le cas échéant, combien de personnes sont concernées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 219 —
M. John Brassard:
En ce qui concerne la déclaration faite en Chambre, le 9 décembre 2021, par la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap voulant « que [son] Cabinet et [son] ministère effectuent un suivi de toutes les allégations de fraude, et celle-ci ne fera pas exception »: qu’ont fait exactement (i) le Cabinet de la ministre, (ii) le ministère par suite de l’allégation formulée par une station de radio de Calgary visant le député de Calgary Skyview, et quand chacune de ces mesures a-t-elle été prise?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 221 —
M. Charlie Angus:
En ce qui concerne le traitement des affaires et des demandes relevant de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens par le ministère de la Justice du Canada, Services aux Autochtones Canada et Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada: combien a-t-on dépensé pour les affaires réglées, les demandes de directives et autres instances où le Canada était soit demandeur soit défendeur devant des cours d’appel (comme la Cour supérieure de l’Ontario ou la Cour suprême de la Colombie-Britannique) relativement à des survivantes et survivants du pensionnat Ste-Anne entre 2013 et le 1er décembre 2021 (i) au total, (ii) ventilé par année?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 222 —
Mme Bonita Zarrillo:
En ce qui concerne la construction de nouvelles habitations au Canada dans le cadre de programmes fédéraux de logement, depuis 2015, ventilé par année, par province, par volet et par unité: a) combien d’argent a été engagé dans le cadre de programmes antérieurs à la Stratégie nationale sur le logement (SNL) (i) au total, (ii) pour des projets ayant atteint l’étape de l’entente définitive, (iii) pour des projets ayant fait l’objet d’un engagement conditionnel et non d’une entente définitive; b) combien d’argent a été engagé dans le cadre de la SNL (i) au total, (ii) pour des projets ayant atteint l’étape de l’entente définitive, (iii) pour des projets ayant fait l’objet d’un engagement conditionnel et non d’une entente définitive; c) quel est le nombre d’unités financées dans le cadre de programmes antérieurs à la SNL et de programmes relevant de la SNL dont la construction est achevée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 223 —
Mme Bonita Zarrillo:
En ce qui concerne les programmes fédéraux de logement: a) depuis 2015, ventilés par année, par province, par programme et par unités, combien d’accords d’exploitation de logements sociaux bénéficiant d’un financement fédéral (i) étaient en vigueur au 1er janvier de chaque année, (ii) ont pris fin, (iii) ont été renouvelés; b) depuis 2015, ventilé par année, par province, par programme et par unités, combien d’argent le gouvernement fédéral a-t-il versé dans le cadre d’accords d’exploitation de logements sociaux; c) dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement, combien d’unités de logement social, ventilées par province et par programme, (i) devraient être construites, (ii) ont fait l’objet d’accords définitifs, (iii) ont fait l’objet d’engagements conditionnels; d) ventilées par année et par programme, combien d’unités de logement social ont été construites depuis 1946?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 224 —
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne les citoyens canadiens et les résidents permanents qui reviennent d’un voyage en provenance de pays soumis à une ordonnance de quarantaine en raison du variant B.1.1.529, depuis novembre 2021: a) combien de voyageurs n’ont pas été autorisés à quitter leur installation de quarantaine après avoir reçu un résultat négatif; b) parmi les voyageurs en a), quelle était la durée moyenne du séjour avant d’être autorisé à quitter l’installation de quarantaine; c) pour quelles raisons les voyageurs visés en a) n’ont pas été autorisés à quitter leur installation après avoir reçu un résultat négatif; d) pour les voyageurs en a), quelles mesures du protocole de l’Agence de la santé publique du Canada n’ont pas été suivies; e) pour combien de voyageurs l’Agence de la santé publique du Canada a-t-elle été incapable de vérifier le respect des ordonnances de quarantaine, par rapport au nombre total d’arrivées; f) sur le nombre total de tests effectués au titre de ces nouvelles ordonnances de quarantaine, combien étaient manquants ou n’ont pu être associés à un voyageur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 226 —
M. Brian Masse:
En ce qui concerne le Fonds pour la large bande et la promesse du gouvernement de faire en sorte que 98 % des Canadiens aient accès à un service Internet haute vitesse d’ici 2026 et 100 % des Canadiens, d’ici 2030, ventilé par province et par territoire: a) combien de demandes de financement a-t-on reçues; b) parmi les demandes mentionnées en a), combien ont été approuvées; c) quelle est la somme totale distribuée par le Fonds depuis son lancement officiel; d) combien de demandes proviennent d’une administration locale; e) quels sont les détails de toutes les sommes distribuées, y compris (i) le bénéficiaire, (ii) la somme, (iii) l’emplacement, (iv) la description ou le résumé du projet; (f) parmi les détails mentionnés en e), combien d’emplois ont été créés, ventilé par (i) circonscription fédérale, (ii) municipalité, (iii) agglomération de recensement, (iv) région métropolitaine de recensement, (v) région économique; g) parmi les emplois mentionnés en f), combien étaient directement liés (i) au Fonds pour la large bande, (ii) à des initiatives d’un gouvernement provincial, (iii) à des initiatives d’une administration municipale; h) quel pourcentage de Canadiens ont accès à un service Internet haute vitesse aujourd’hui?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 227 —
M. Don Davies:
En ce qui concerne l’investissement de 49 millions de dollars du gouvernement dans le centre de renseignement et de cybersécurité de Mastercard à Vancouver, dans le cadre du Fonds stratégique pour l’innovation, depuis le 23 janvier 2020: a) à ce jour, quel est le nombre réel d’emplois (i) créés directement par cet investissement, (ii) maintenus directement par cet investissement; b) en ce qui concerne les emplois mentionnés en a), où sont-ils situés et combien sont des emplois (i) à plein temps, (ii) à temps partiel, (iii) permanents, (iv) temporaires; c) quelle méthode a été utilisée pour estimer que 380 emplois seraient créés et maintenus grâce à cet investissement de 49 millions de dollars; d) comment le gouvernement s’assure-t-il que son investissement de 49 millions de dollars répond bien aux objectifs de la Stratégie nationale de cybersécurité; e) à ce jour, quels objectifs de la Stratégie nationale de cybersécurité cet investissement a-t-il permis de réaliser; f) quelles sont les conditions rattachées à cet investissement; g) parmi les conditions mentionnées en f), lesquelles n’ont pas été respectées; h) jusqu’à quelle date les conditions mentionnées en f) doivent-elles être respectées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 228 —
M. Don Davies:
En ce qui concerne l’Agence de santé publique du Canada (ASPC): a) depuis mars 2020, y compris le nombre total et le changement par rapport au mois ou trimestre précédent, combien de membres du personnel l’ASPC a-t-elle embauchés au cours de chaque mois ou trimestre; b) au cours de chaque mois ou trimestre, parmi les types d’employés suivants, combien l’ASPC a-t-elle embauché de personnes, y compris le nombre total et le changement par rapport au mois ou trimestre précédent, (i) professionnels et experts médicaux, (ii) personnel chargé des communications, (iii) personnel chargé de l’administration ou des opérations, (iv) personnel chargé des politiques?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 229 —
M. Brian Masse:
En ce qui concerne l’Énoncé économique de l’automne de 2020, dans lequel on promettait d’établir plus de parcs urbains pour protéger la nature, de désigner ou de créer des corridors écologiques pour établir des liens entre les milieux et d’investir davantage dans l’infrastructure naturelle pour se protéger des changements climatiques et la gestion du site Ojibway Shores à Windsor, en Ontario: a) quels sont les plans du gouvernement relativement au transfert du site Ojibway Shores (i) de l’Administration portuaire de Windsor à Transports Canada, (ii) de Transports Canada à Parcs Canada, pour entreprendre l’établissement d’un nouveau parc urbain national à Windsor; b) le gouvernement a-t-il l’intention de travailler de concert avec la Province de l’Ontario, les peuples autochtones, les groupes environnementaux et les fiducies foncières de la région afin de relier les terres fédérales comme Ojibway Shores et pointe Pelée avec Rondeau et d’autres zones protégées afin d’en maintenir la bonne gestion dans l’intérêt de la biodiversité, de la lutte aux changements climatiques, ainsi que de la population de l’Ontario et de tout le Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 230 —
Mme Heather McPherson:
En ce qui concerne l’ombudsman canadienne de la responsabilité des entreprises (OCRE): a) combien de plaintes a-t-elle reçues; b) combien de plaintes ont-elles fait l’objet d’une enquête, ventilées par statut or résultat (p. ex. examen en cours, plainte envoyée à l’arbitrage, allégation jugée non fondée); c) combien de fois l’OCRE a-t-elle donné des conseils au ministre sur des questions concernant son mandat (i) au total, (ii) ventilés par mois?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 231 —
Mme Heather McPherson:
En ce qui concerne les engagements du Canada en matière d’approvisionnement en vaccins et de dons de vaccins à l’échelle internationale: a) combien de vaccins contre la COVID-19 le Canada a-t-il obtenus grâce à COVAX, ventilé par mois; b) à combien de vaccins contre la COVID-19 le Canada a-t-il accès en général; c) combien de vaccins contre la COVID-19 le gouvernement s’est-il engagé à donner au moyen de COVAX ou d’autres initiatives; d) combien de vaccins contre la COVID-19 le gouvernement a-t-il donnés à ce jour, ventilés par pays et par initiative (p. ex. COVAX); e) quel échéancier le gouvernement a-t-il adopté relativement à ses engagements concernant COVAX?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 233 —
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC): a) ventilé par pays et par année depuis 2015, combien de demandes de visa de résident temporaire ont été (i) reçues, (ii) approuvées, (iii) rejetées, (iv) rejetées aux termes de l’alinéa 179b); b) dans quels volets d’immigration l’outil Chinook est-il utilisé pour évaluer les demandes; c) à quelles étapes du processus de demande utilise-t-on l’outil Chinook; d) quelles mesures sont en place pour veiller à ce que les agents d’immigration puissent tenir compte des circonstances entourant une demande avec l’outil Chinook autant que sans cet outil; e) ventilé par année et par volet, combien de demandes évaluées à l’aide de l’outil Chinook ont été (i) acceptées, (ii) rejetées; f) pour ce qui est des volets et de la période en e), ventilé par année et par volet, combien de demandes, qui n’ont pas été évaluées à l’aide de l’outil Chinook, ont été (i) acceptées, (ii) rejetées; g) ventilé par année depuis 2015, quels sont les détails de toutes les notes d’information sur l’outil Chinook adressées au ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté depuis 2015, y compris (i) le titre, (ii) l’auteur, (iii) la date de rédaction, (iv) le numéro de suivi interne?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 234 —
Mme Heather McPherson:
En ce qui concerne l’aide humanitaire et l’aide au développement du Canada en Afghanistan: a) quel est le montant total de l’aide au développement que le Canada s’est engagé à verser à l’Afghanistan de 2021 à 2025; b) quelle part de ce montant est accordée par l’entremise d’organisations canadiennes, et quelle est la ventilation par (i) organisation, (ii) date, (iii) projet, (iv) statut; c) quel est le montant total de l’aide humanitaire que le Canada a réservé à l’Afghanistan pour 2021 et 2022; d) quelle part de ce montant est accordée par l’entremise d’organisations canadiennes, et quelle est la ventilation par (i) organisation, (ii) date, (iii) projet, (iv) statut; e) combien de contrats signés le Canada a-t-il actuellement avec des organisations canadiennes pour offrir des programmes d’aide humanitaire et d’aide au développement en Afghanistan; f) quel est le statut de tous les contrats conclus avec des organisations canadiennes œuvrant en Afghanistan (c.-à-d. actif, en suspens, annulé); g) quelles sont les directives que le gouvernement donne actuellement aux organisations canadiennes œuvrant en Afghanistan relativement aux risques et à la responsabilité criminelle?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 235 —
M. Randall Garrison:
En ce qui concerne la promesse existante du gouvernement d’éradiquer le VIH et le sida: a) quelles mesures prend-on pour accélérer l’éradication du virus; b) combien d’argent le gouvernement fédéral a-t-il accordé et dépensé jusqu’à maintenant, ventilé par année et par ministère; c) combien de trousses de dépistage à domicile le gouvernement a-t-il achetées et comment les distribue-t-il, ventilé par province et par territoire; d) combien d’argent le gouvernement fédéral dépense-t-il sur les médicaments antirétroviraux et les programmes de distribution, ventilé par province et par territoire; e) quels programmes précis ont été mis sur pied pour s’assurer que les collectivités rurales, autochtones et éloignées, et les Canadiens racisés et marginalisés ont accès aux tests de dépistage du VIH et aux traitements?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 236 —
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne les remorqueurs de moins de 15 tonnes brutes enregistrés auprès de Transports Canada, depuis 2015 et ventilés par année: a) combien d’inspections de sécurité ont été réalisées par des fonctionnaires de Transports Canada pour vérifier la conformité à la Loi sur la marine marchande du Canada et ses règlements afférents; b) des inspections mentionnées en a), combien de navires enregistrés ont été jugés non conformes, ventilé par problème de sécurité; c) combien de ces navires ont été impliqués dans des incidents maritimes signalés à Transports Canada ou au Bureau de la sécurité des transports, ventilé par année et par type d’accident?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 237 —
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE): a) quels sont les détails, y compris les conclusions, des études, analyses, estimations ou projections sur la décision de mettre fin à la PCRE; b) des documents mentionnés en a), quels sont leurs titres et dates; c) est-ce qu’une ou plusieurs études d’impact ont été menées pour évaluer l’incidence de cette décision sur les travailleurs autonomes, y compris les (i) entrepreneurs indépendants, (ii) travailleurs des plateformes en ligne, (iii) travailleurs des entreprises sous contrat, (iv) travailleurs sur appel et les travailleurs temporaires; d) des documents mentionnés en c), quels sont leurs titres et dates; e) quelles sont les conclusions des études mentionnées en d); f) quels sont les effets attendus sur les travailleurs à faible revenu; g) quels sont les résultats des projections visées en f); h) une analyse comparative entre les sexes a-t-elle été effectuée dans le cadre de cette décision et, le cas échéant, quels sont les résultats; i) le gouvernement dispose-t-il de chiffres ou de projections concernant l’incidence financière de la fin de la PCRE sur les personnes à faible revenu et, le cas échéant, quels sont les résultats?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 238 —
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne les prestataires de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) qui ont reçu la Prestation canadienne d’urgence (PCU), la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) ou la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCRME), ventilés par province et par territoire, depuis juillet 2021: a) combien de prestataires ont subi une réduction de leur paiement mensuel d’ACE par comparaison aux paiements mensuels reçus lors des mois correspondants dans les années de prestations (i) 2019-20, (ii) 2020-21; b) parmi les prestataires indiqués en a), combien (i) gagnent un revenu inférieur au seuil officiel de pauvreté du Canada, (ii) gagnent un revenu inférieur à 50 % du revenu médian, (iii) dépensent 20 % de plus que la famille moyenne pour leur alimentation, leur logement et leurs vêtements; c) parmi les prestataires indiqués en a), combien gagnent un revenu annuel total situé (i) entre 30 000 $ et 60 000 $, (ii) entre 60 000 $ et 80 000 $, (iii) entre 80 000 et 100 000 $?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 241 —
Mme Lisa Marie Barron:
En ce qui concerne les aires marines protégées, ventilé par année depuis 2015: a) quel est le montant du financement consacré à l’identification et à la protection des aires marines protégées; b) ventilé par province et territoire, combien d’emplois permanents à temps plein ont été créés; c) quel est le montant du financement accordé aux programmes des gardiens autochtones; d) par le biais de la consultation des peuples autochtones, quelles espèces ont été identifiées comme prioritaires et en danger imminent de disparition?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 242 —
Mme Lisa Marie Barron:
En ce qui concerne le financement gouvernemental accordé dans la circonscription de Nanaimo—Ladysmith pour les exercices 2019-2020 et 2020-2021: quel est le montant total du financement, ventilé par (i) exercice, (ii) ministère ou organisme, (iii) initiative, (iv) montant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 243 —
M. Brad Vis:
En ce qui concerne Développement économique Canada pour le Pacifique (PacifiCan): a) combien de projets ont été financés par l’entremise de PacifiCan depuis l’annonce de la création de l’agence en août 2021; b) quels sont les détails de chaque projet mentionné en a), y compris (i) la date de son annonce, (ii) la description du projet, (iii) l’emplacement du projet, (iv) le bénéficiaire des fonds, (v) le coût total prévu du projet, (vi) le montant de la contribution fédérale aux coûts totaux du projet, (vii) la date d’achèvement prévue du projet; c) quelle est l’adresse du bureau à (i) Victoria, (ii) Campbell River, (iii) Prince Rupert, (iv) Fort St. John, (v) Prince George, (vi) Kelowna, (vii) Cranbrook; d) pour chaque bureau mentionné en c), le bureau est-il déjà en fonction et, si ce n'est pas le cas, quand sera-t-il en fonction; e) pour chaque bureau mentionné en c), quel est son budget de fonctionnement en (i) 2021-2022, (ii) 2022-2023; f) combien d’équivalents temps plein (ETP) ont été désignés pour travailler à chaque bureau mentionné en c); g) quelle est l’adresse du bureau principal à Surrey; h) combien d’ETP ont été désignés pour travailler aux bureaux de (i) Surrey (ii) Vancouver; i) quel est le budget de fonctionnement du bureau de PacifiCan à Vancouver en (i) 2021-2022, (ii) 2022-2023; j) quel est le budget de fonctionnement du bureau de PacifiCan à Surrey en (i) 2021-2022, (ii) 2022-2023; k) combien d’ETP ont été ou seront mutés du bureau de Vancouver de l’ancienne agence Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO) aux nouveaux bureaux de PacifiCan; l) combien d’anciens employés de DEO ont été mutés à chaque bureau?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 244 —
M. John Nater:
En ce qui concerne la convention de transition: a) le gouvernement, de la mise en avis de la présente question, observe-t-il la convention de transition; b) si la réponse en a) est négative (i) quand le gouvernement a-t-il cessé d’observer la convention de transition, (ii) quel élément a déclenché ce changement, (iii) cet élément déclencheur est-il conforme à l’article 1 de la publication du Conseil privé intitulée « Lignes directrices sur la conduite des ministres, des ministres d’État, du personnel exonéré et des fonctionnaires en période électorale », laquelle prévoit que la période de transition « prend fin avec l’assermentation d’un nouveau gouvernement ou quand les résultats d’une élection reportant un gouvernement sortant au pouvoir sont définitifs »; c) comment le gouvernement interprète-t-il « quand les résultats d’une élection reportant un gouvernement sortant au pouvoir sont définitifs » dans le cas où le parti ministériel obtient moins que la majorité des sièges à la Chambre des communes; d) le gouvernement a-t-il traité le vote du 25 novembre 2021 à la Chambre des communes sur l’Affaire émanant du gouvernement no 1 (affaires de la Chambre et de ses comités) comme un vote de confiance; e) si la réponse en d) est négative, les nominations faites par le gouverneur en conseil (i) C.P. 2021-0969 à C.P. 2021-0985 (29 novembre 2021), (ii) C.P. 2021-0988 à C.P. 2021-0991 (1er décembre 2021), respectent-elles chacune la convention de transition et, le cas échéant, comment?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 245 —
Mme Laila Goodridge:
En ce qui concerne les répercussions du plafond imposé par le gouvernement sur les émissions produites par le secteur pétrolier et gazier canadien: a) quelle est la quantité de pétrole étranger que l’on prévoit importer au Canada, ventilée par année pour les 20 prochaines années, et quelle en est la part destinée à compenser le manque dû aux limites imposées; b) le gouvernement a-t-il effectué une analyse des conséquences de ce plafonnement sur l’économie du nord de l’Alberta et, le cas échéant, quelles en sont les conclusions; c) quel est le plafond exact des émissions de pétrole et de gaz, ventilé par année, pour les 20 prochaines années; d) quelle est la ventilation de la provenance du pétrole importé au Canada, par pays et par année, pour les 20 prochaines années; e) quelle est la politique du gouvernement concernant l’importation de pétrole en provenance de pays ayant un bilan inacceptable en matière de respect des droits de la personne; g) quelle est la politique du gouvernement concernant l’importation de pétrole en provenance de pays ayant une réglementation environnementale moins exigeante que celle du Canada; h) quelles mesures précises, le cas échéant, le gouvernement a-t-il l'intention de prendre pour s’assurer que les producteurs de pétrole canadiens ne soient pas encore plus désavantagés par rapport à leurs concurrents étrangers en raison du plafond imposé, et quand seront prises ces mesures?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 246 —
M. Jamie Schmale:
En ce qui concerne les 42 avis sur la qualité de l’eau potable à long terme visant les réseaux d’aqueduc publics dans les réserves qui étaient encore en vigueur le 9 décembre 2021: a) lesquels seront levés d’ici la fin de 2022; b) pour chaque avis qui ne sera pas levé d’ici la fin de 2022 (i) quelle est la date à laquelle on prévoit lever l’avis, (ii) qu’est-ce qui empêche le gouvernement de corriger le problème et de lever l’avis avant la fin de 2022?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 247 —
Mme Rosemarie Falk:
En ce qui concerne le contrat du 23 juin 2021 conclu avec Lifelabs pour un montant de 66 307 424,27 $ et faisant l’objet d’une divulgation proactive: a) quelles sont les lignes directrices du Conseil du Trésor relatives aux contrats dépassant une certaine valeur et nécessitant l’approbation du ministre des Services publics et de l’Approvisionnement; b) la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement de l’époque a-t-elle approuvé le contrat avec Lifelabs; c) si la réponse à la question b) est négative, qui, à Services publics et Approvisionnement Canada, a approuvé ce contrat; d) à quelle date le contrat a-t-il été modifié de 37 501 883,50 $, pour passer de 28 805 540,77 $ à 66 307 424,27 $; e) quelle était la raison de cette modification; f) qui a approuvé le montant modifié, et à quelle date la ministre de Services publics et Approvisionnement a-t-elle été informée de la modification du contrat; g) quel était l’objet du contrat; h) combien d’entreprises ont présenté une soumission pour ce contrat; i) la ministre de Services publics et Approvisionnement de l’époque s’est-elle récusée de toute transaction concernant la soumission de Lifelabs pour ce contrat et, le cas échéant, quand la récusation a-t-elle eu lieu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 248 —
M. Dean Allison:
En ce qui concerne la transmission de la COVID-19 au Canada: a) combien de cas connus de Canadiens ayant contracté la COVID-19 à bord d’un vol intérieur ont été recensés (i) entre le 1er juillet 2020 et le 1er juillet 2021, (ii) entre le 1er juillet 2021 et le 29 octobre 2021, (iii) entre le 30 octobre 2021 et le 29 novembre 2021, (iv) depuis le 30 novembre 2021; b) combien de cas connus de Canadiens ayant contracté la COVID-19 dans un aéroport ont été recensés (i) entre le 1er juillet 2020 et le 1er juillet 2021, (ii) entre le 1er juillet 2021 et le 29 octobre 2021, (iii) entre le 30 octobre 2021 et le 29 novembre 2021, (iv) depuis le 30 novembre 2021; c) combien de cas connus de Canadiens ayant contracté la COVID-19 à bord d’un train de VIA Rail ont été recensés (i) entre le 1er juillet 2020 et le 1er  juillet 2021, (ii) entre le 1er juillet 2021 et le 29 octobre 2021, (iii) entre le 30 octobre 2021 et le 29 novembre 2021, (iv) depuis le 30 novembre 2021; d) combien de cas connus de Canadiens ayant contracté la COVID-19 dans une gare de VIA Rail ont été recensés (i) entre le 1er juillet 2020 et le 1er juillet 2021, (ii) entre le 1er juillet 2021 et le 29 octobre 2021, (iii) entre le 30 octobre 2021 et le 29 novembre 2021, (iv) depuis le 30 novembre 2021?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 249 —
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le ministère de la Défense nationale: parmi les personnes qui ont été mises en congé administratif pour non-respect de la directive 002 du CEMD publiée en novembre 2021, combien (i) en étaient à leur 24e année de service, (ii) étaient en congé de maladie, (iii) faisaient l’objet de mesures correctives?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 251 —
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne les enquêtes et les poursuites aux termes de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement en 2020-2021, ventilées par catégorie d’infractions: a) combien d’enquêtes ont été effectuées; b) combien d’enquêtes ont mené à des poursuites; c) combien de poursuites se sont conclues par des verdicts de culpabilité; d) quelle était la durée moyenne, en jours, des enquêtes ayant mené à un verdict de culpabilité, du début de l’enquête jusqu’à ce que des accusations soient portées ou abandonnées dans le cas des (i) petites et moyennes entreprises, (ii) grandes entreprises; e) combien d’argent a été dépensé pour enquêter sur des infractions commises par de petites et moyennes entreprises, ventilé par industrie; f) combien d’argent a été dépensé pour enquêter sur des infractions commises par de grandes entreprises, ventilé par industrie; g) combien d’argent a été dépensé pour enquêter sur des infractions commises par de petites et moyennes entreprises, ventilé par type d’entreprises; h) combien d’argent a été dépensé pour enquêter sur des infractions commises par de grandes entreprises, ventilé par type d’entreprises?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 252 —
M. Randall Garrison:
En ce qui concerne la recommandation du rapport du Comité permanent de la justice et des droits de la personne intitulé « La criminalisation de la non-divulgation de la séropositivité au Canada », qui demande au ministre de la Justice et procureur général du Canada de créer immédiatement un groupe de travail fédéral-provincial afin d’adopter une directive commune sur les poursuites pénales afin de mettre fin à la criminalisation de la séropositivité: a) le ministre de la Justice a-t-il constitué le groupe de travail; b) si ce n'est pas le cas, quand le ministre de la Justice constituera-t-il le groupe de travail et qui sera invité à en faire partie; c) le mandat de ce groupe de travail comprendra-t-il (i) une date limite de présentation d’un rapport, (ii) des instructions précises sur la prise en compte des répercussions des poursuites pour non-divulgation de la séropositivité sur les Canadiens autochtones, racisés et marginalisés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 253 —
Mme Lori Idlout:
En ce qui concerne l’École de la fonction publique du Canada, ventilé par ministère: a) au 10 juin 2021, combien d’employés du gouvernement, par unité et pourcentage du total des employés, avaient terminé la Série d’apprentissage sur les questions autochtones; b) la participation à la Série d’apprentissage sur les questions autochtones est-elle obligatoire; c) les nouveaux employés doivent-ils suivre, dans le cadre de leur formation, un ou des cours qui font partie de la Série d’apprentissage sur les questions autochtones; d) combien d’employés ont accès aux outils d’apprentissage offerts dans le cadre de la Série d’apprentissage sur les questions autochtones; e) est-ce que l’on donne aux employés, nouveaux ou de longue date, le temps de suivre une formation de la Série d’apprentissage sur les questions autochtones pendant leurs heures de travail normales; f) quel pourcentage du contenu offert par l’École de la fonction publique du Canada est disponible dans une langue autochtone?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 254 —
Mme Lori Idlout:
En ce qui concerne les investissements du gouvernement dans les soins de longue durée et les soins à domicile au Nunavut, ventilés par année depuis 2015: a) quel est le montant du financement promis au Nunavut aux fins des services de soins à domicile et en milieu communautaire; b) du financement en a), quelle est la part qui a été versée; c) quel est le montant du financement versé pour la mise en œuvre de l’instrument international d’évaluation des résidents; d) quel est le montant du financement versé pour le transport vers les établissements de soins de longue durée à l’extérieur du Nunavut des (i) personnes âgées et des aînés, (ii) membres de leur famille?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 256 —
Mme Bonita Zarrillo:
En ce qui concerne la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC): a) depuis 2017, ventilés par année, province et secteur de projet, quels montants de (i) financement fédéral, (ii) financement privé, (iii) financement total ont été affectés à des projets d’infrastructure au Canada; b) depuis 2017, ventilés par année, province et secteur de projet, combien de projets de la BIC ont été (i) conçus, (ii) lancés, (iii) achevés, (iv) annulés; c) depuis 2017, ventilé par année, province et secteur de projet, quel pourcentage des fonds disponibles a été dépensé comparativement aux cibles budgétaires établies par la direction de la BIC et le gouvernement; d) depuis 2017, ventilés par année, province et secteur de projet, combien de projets ont été refusés parce que les programmes étaient surchargés de demandes; e) depuis 2017, ventilé par année, province et secteur de projet, quel pourcentage des fonds privés est venu (i) d’investisseurs canadiens, (ii) d’investisseurs américains, (iii) d’autres investisseurs étrangers?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 257 —
Mme Bonita Zarrillo:
En ce qui concerne les logements accessibles au Canada: a) depuis 2010, ventilées par année, province et unités, combien d’unités de logement accessibles existaient au total au Canada; b) depuis 2010, ventilées par année, province et unités, quelles sommes le gouvernement fédéral a-t-il versées pour (i) construire des unités de logement accessibles, (ii) convertir des logements en unités accessibles, (iii) entretenir et améliorer les unités accessibles; c) combien d’unités de logement accessibles financées par des programmes liés à la Stratégie nationale sur le logement ou des programmes antérieurs ont été (i) achevées, (ii) perdues ou désaffectées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 258 —
M. Blake Desjarlais:
En ce qui concerne les centres d’appels du gouvernement: a) quels sont les détails de chacun des centres d’appels gérés par le gouvernement ou exploités en son nom, y compris (i) le ministère ou le programme, selon le cas, pour lequel il fournit des services, (ii) le but, (iii) le lieu, (iv) si tous ses préposés ou une partie d’entre eux travaillent à distance; b) pour chacun des centres d’appels en a), fait-il l’objet, en totalité ou en partie, d’un appel d’offres ou d’un contrat pour la prestation de services par des tiers, et, le cas échéant, quels sont les détails de chaque contrat, y compris (i) le nom du fournisseur, (ii) la valeur du contrat, (iii) la durée du contrat; c) pour chacun des centres d’appels en b), une analyse de rentabilisation a-t-elle été réalisée et, le cas échéant, quelles étaient les raisons justifiant la passation de contrats?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 259 —
M. Alistair MacGregor:
En ce qui concerne l’investissement de 49 millions de dollars du gouvernement dans le centre de renseignement et de cybersécurité de Mastercard à Vancouver, dans le cadre du Fonds stratégique pour l’innovation, depuis le 23 janvier 2020: a) à ce jour, quel est le nombre réel d’emplois (i) créés directement par cet investissement, (ii) maintenus directement par cet investissement; b) en ce qui concerne les emplois mentionnés en a), où sont-ils situés et combien sont des emplois (i) à plein temps, (ii) à temps partiel, (iii) permanents, (iv) temporaires; c) quelle méthode a été utilisée pour estimer que 380 emplois seraient créés et maintenus grâce à cet investissement de 49 millions de dollars; d) comment le gouvernement s’assure-t-il que son investissement de 49 millions de dollars répond bien aux objectifs de la Stratégie nationale de cybersécurité; e) à ce jour, quels objectifs de la Stratégie nationale de cybersécurité cet investissement a-t-il permis de réaliser; f) quelles sont les conditions rattachées à cet investissement; g) parmi les conditions mentionnées en f), lesquelles n’ont pas été respectées; h) jusqu’à quelle date les conditions mentionnées en f) doivent-elles être respectées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 260 —
M. Alistair MacGregor:
En ce qui concerne la Stratégie nationale pour le logement et la déclaration du ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion selon laquelle le gouvernement a « appuyé la création d’environ 100 000 logements » depuis 2017, ventilé par volet et par année: a) combien de logements ont été créés grâce au soutien du gouvernement fédéral; et b) parmi ces logements combien (i) ont bénéficié d’un financement fédéral, à l’exclusion des engagements de financement qui n’ont pas été finalisés, (ii) combien font partie d’engagements de financement qui n’ont pas été finalisés, (iii) combien n’ont pas encore obtenu de financement, (iv) combien sont finis de construire, (v) combien n’ont pas encore été construits?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 264 —
M. Alistair MacGregor:
En ce qui concerne les études de contrôle des secteurs de pêche sportive en Colombie-Britannique: a) quelles études ont été effectuées relativement au programme de pêche sélective de poissons marqués (PSPM), lequel exige de remettre à l’eau les poissons non marqués; b) quels sont les résultats des études sur le programme de PSPM; c) comment le respect du système est-il assuré; d) quelles mesures le ministère des Pêches et des Océans prend-il pour mettre en œuvre un programme de PSPM pour le saumon chinook; e) quelles consultations publiques ont été menées à cet égard; f) quels sont les résultats des consultations publiques?
Response
(Le document est déposé.)
Collapse
100 Wellington Street Building2-1-1 service8555-441-1 Housing investments8555-441-100 Financing provided by progr ...8555-441-101 Pipeline safety8555-441-103 Delegation at the United Na ...8555-441-104 Disaster Mitigation and Ada ...8555-441-105 Market Basket Measure8555-441-106 Rapid Housing Initiative8555-441-107 National Housing Co-Investm ...8555-441-108 National Housing Strategy