Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 808
View Warren Steinley Profile
CPC (SK)
View Warren Steinley Profile
2022-10-06 13:34 [p.8236]
Expand
Madam Speaker, I am happy to rise today on behalf of the constituents of Regina—Lewvan and ask a question of my NDP colleague.
I listened to her speech very intently. One thing she talked about throughout her speech was how the government could get more money, how the government could cut more money and how the government could be more greedy and take more money from taxpayers and not put it back in taxpayers' pockets.
The member talked about concrete actions that could be taken to help Canadians. There are not a lot of concrete actions in here. There is talk of doing a study or making a plan. When we brought a forward a motion a couple of days ago to lower taxes for all Canadians, to make sure that they were not triple-taxed when it came to the carbon tax and to make sure that they were not further taxed on their paycheques when it came to EI and CPP, the New Democrats voted against that.
How far has the NDP fallen? How irrelevant is it going to become? It will basically be as irrelevant as Blockbuster video if it does not stop taxing Canadians.
Madame la Présidente, je suis heureux de prendre la parole aujourd’hui au nom des habitants de Regina—Lewvan et de poser une question à ma collègue néo-démocrate.
J’ai écouté son discours avec beaucoup d’attention. Tout au long de son discours, elle a parlé de la façon dont le gouvernement pourrait obtenir plus d’argent, couper plus d’argent, et être plus cupide, soutirer plus d’argent aux contribuables et ne pas le laisser cet argent dans leurs poches.
La députée a parlé de mesures concrètes qui pourraient être prises pour aider les Canadiens. Il n’y a pas beaucoup de mesures concrètes ici. On parle de faire une étude ou de préparer un plan. Il y a quelques jours, lorsque nous avons présenté une motion visant à réduire les impôts pour tous les Canadiens, à s’assurer que la taxe sur le carbone ne serait pas triplée et à s’assurer que les chèques de paie ne soient pas davantage grevés par l’assurance-emploi et le RPC, les néo-démocrates ont voté contre.
Jusqu’où est tombé le NPD? Quelle importance cela va-t-il devenir? Cela sera aussi inadapté que Blockbuster Video s’il n’arrête pas d’imposer les Canadiens.
Collapse
View Gary Vidal Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, northern Saskatchewan is home to the most compassionate people in Canada. In Meadow Lake, Eve Danilkewich and her family donated land to build the NorthWest Community Lodge, a 72-bed long-term care home. Mrs. Danilkewich’s additional $100,000 contribution to the lodge’s fundraising campaign has helped ensure that this new home will create an environment to deliver quality care and comfort for seniors in Meadow Lake for decades.
In La Ronge, the generosity is from La Ronge Petroleum Ltd., which along with residents Denis and Lynda Renaud, has raised more than $100,000 for the Jim Pattison Children’s Hospital in Saskatoon. They wrapped a semi-trailer with the children’s hospital logo as a visual reminder of the work the foundation is doing. Donors’ logos are then added to the side of the trailer as it travels all around Saskatchewan.
These selfless acts of generosity speak to the heart of northern Saskatchewan, where hard-working and supportive people make our communities always feel like home.
Monsieur le Président, le Nord de la Saskatchewan abrite les personnes les plus compatissantes du Canada. À Meadow Lake, Eve Danilkewich et sa famille ont fait don d’un terrain pour construire le NorthWest Community Lodge, un foyer de soins de longue durée de 72 places. La contribution supplémentaire de 100 000 $ de Mme Danilkewich à la campagne de financement du foyer a permis de veiller à ce que cette nouvelle résidence crée un environnement permettant d’offrir des soins de qualité et du confort aux personnes âgées de Meadow Lake, et ce, pendant des décennies.
À La Ronge, la générosité vient de La Ronge Petroleum ltée qui, avec les résidents Denis et Lynda Renaud, a recueilli plus de 100 000 $ pour l’hôpital pour enfants Jim Pattison à Saskatoon. Ils ont recouvert une semi-remorque au logo de l’hôpital pour enfants afin de rappeler visuellement le travail réalisé par la fondation. Les logos des donateurs sont ensuite placés sur le côté du véhicule lorsqu’il circule en Saskatchewan.
Ces gestes de générosité désintéressés vont droit au cœur des résidents du Nord de la Saskatchewan, où, grâce à des gens travailleurs et solidaires, nos collectivités sont toujours accueillantes.
Collapse
View Fraser Tolmie Profile
CPC (SK)
View Fraser Tolmie Profile
2022-10-06 14:05 [p.8241]
Expand
Mr. Speaker, the local rink is the heart of every Canadian community. It is where our kids learn to skate or curl, learn important skills and life lessons such as teamwork and sportsmanship. Perhaps most importantly, they create lifelong friendships and cherished memories.
After a fire burned down the rink in Pense 30 years ago, people rallied and built its replacement in just 15 months. Recently, the arena needed upgrades. People may remember that Pense was up for the Kraft Hockeyville contest. They did not win, but that did not stop them. This small town was able to raise more than $500,000. This past weekend, I was honoured to attend the grand reopening.
This is exactly the kind of story that makes me proud to represent Pense and other communities across rural Saskatchewan.
Monsieur le Président, l'aréna local est un élément central de toutes les collectivités canadiennes. C'est là que les enfants peuvent apprendre à patiner ou à jouer au curling, acquérir des leçons de vie ainsi que des aptitudes importantes comme l'esprit d'équipe et l'esprit sportif, mais surtout, développer des amitiés durables et vivre des expériences mémorables.
Après l'incendie qui a détruit l'aréna de Pense, il y a 30 ans, les gens ont uni leurs efforts pour le reconstruire en seulement 15 mois. L'aréna a dû être rénové récemment. Les gens se rappelleront peut-être que la ville de Pense a participé au concours Kraft Hockeyville. Elle ne l'a pas remporté, mais cela n'a pas empêché cette petite municipalité de recueillir plus de 500 000 $. Le week-end dernier, j'ai eu l'honneur d'assister à la grande réouverture.
Voilà exactement le genre d'histoire qui me rend fier de représenter Pense et d'autres collectivités rurales de la Saskatchewan.
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 14:35 [p.8246]
Expand
Mr. Speaker, in contrast, the Conservative leader has condemned these actions and has actually asked the Prime Minister to hold himself to account for his actions, so I expect that.
In my riding, they have actually had a nice fall. Harvest is done. They are looking through their bills. They are saying, “Oh my God, everything is more expensive due to this Liberal carbon tax.” This has meant that they have less money to feed their families, to take care of their livestock and to pay for their heat.
Will the Prime Minister cancel his plan to triple the carbon tax? Can he not understand that Canadians cannot afford it?
Monsieur le Président, le chef conservateur, quant à lui, a condamné ces agissements et il a demandé au premier ministre de rendre compte de ses actes, et je n'attends rien de moins.
Dans ma circonscription, nous connaissons un bel automne. Les récoltes sont terminées. Les agriculteurs regardent leurs factures en se disant: « Oh mon Dieu, tout est plus cher à cause de la taxe libérale sur le carbone. » Cela signifie qu'ils ont moins d'argent pour nourrir leur famille, pour s'occuper de leur bétail et pour payer leur chauffage.
Le premier ministre va-t-il renoncer à son projet de tripler la taxe sur le carbone? Ne comprend-il donc pas que les Canadiens ne peuvent pas se le permettre?
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2022-10-06 15:27 [p.8255]
Expand
Mr. Speaker, I rise today with the traditional Thursday question.
As this is the Thursday before Thanksgiving, I would like to take the opportunity to wish you, Mr. Speaker, my hon. colleagues from all sides of the House, the House administration, the staff and the pages a happy Thanksgiving.
For most Canadians, this will be the first Thanksgiving in a long time that everyone will be able to get back together. I know it will be especially meaningful for families from coast to coast. We have so much to be grateful for in Canada and it is a great time to reflect on that. Even as parliamentarians debate how we can make things even better, it is always worthwhile to take a few moments to appreciate what we do have.
The things we do have are getting more expensive. To help put food on the plates of Canadians, we would like to know if the government House leader will tell the House if, after the Thanksgiving break, we can expect any legislation that would cancel the Liberal tripling of the carbon tax to help make the essentials that Canadians need to enjoy Thanksgiving more affordable; and if he could inform the House of the calendar of what parliamentarians might be expected to debate when we come back after the break week.
Monsieur le Président, je voudrais poser la question traditionnelle du jeudi.
Puisque c’est le jeudi précédant le jour de l’Action de grâces, j’aimerais profiter de l’occasion pour souhaiter une joyeuse Action de grâces à vous, monsieur le Président, à mes honorables collègues de part et d’autre de la Chambre, à l’équipe de l’Administration de la Chambre, aux membres du personnel et aux pages.
Pour la plupart des Canadiens, ce sera la première fois depuis très longtemps où tout le monde pourra se réunir pour célébrer l’Action de grâces. Je sais que cette occasion revêt une signification particulière pour les familles d’un océan à l’autre. Au Canada, nous avons beaucoup de raisons d’être reconnaissants et c’est le moment approprié pour faire cette introspection. Même pendant les débats au Parlement dans le but de trouver des solutions pour améliorer les choses, il est toujours utile de prendre le temps d’apprécier ce que nous avons ici et maintenant.
Les choses que nous avons ici et maintenant coûtent de plus en plus cher. Afin d’aider les Canadiens à mettre de la nourriture sur la table, j’aimerais savoir si le leader du gouvernement à la Chambre pourrait nous dire si, au retour de la pause de l’Action de grâces, le gouvernement prévoit présenter des mesures législatives pour annuler sa décision de tripler la taxe sur le carbone afin de rendre plus abordables les choses dont les Canadiens ont besoin pour célébrer cette fête. J’aimerais aussi savoir s’il pourrait informer la Chambre sur le calendrier des dossiers qui feront l’objet des débats des parlementaires au retour du congé de l’Action de grâces.
Collapse
View Rosemarie Falk Profile
CPC (SK)
View Rosemarie Falk Profile
2022-10-06 16:10 [p.8261]
Expand
Madam Speaker, I understand that we are debating an opposition day motion today from the NDP about food supply. I am unsure of the relevance of what the member across—
Madame la Présidente, je crois comprendre que nous débattons aujourd'hui d'une motion de l'opposition présentée par le NPD sur l'approvisionnement alimentaire. Je ne suis pas certaine de la pertinence de ce que le député d'en face...
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 16:11 [p.8261]
Expand
Madam Speaker, the member for Battlefords—Lloydminster was very clear that she would like to see the member stick to the topic at hand. Also, the fact is that our leader has been very clear on this issue. He condemns it and condemns all the—
Madame la Présidente, la députée de Battlefords—Lloydminster a dit très clairement qu'elle aimerait que le député s'en tienne au sujet à l'étude. J'ajouterais aussi que notre chef s'est exprimé très clairement. Il dénonce la situation et dénonce tous les...
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 16:17 [p.8262]
Expand
Madam Speaker, I want to thank the NDP for bringing this forward. I look forward to seeing the study. I hope they have not predetermined the outcome of the study and will actually let witnesses bring forward the truth.
When it comes to the government, does it really understand what is going on in Canada? Does it actually comprehend the fact that people are hurting?
As an example, I was talking to a taxi driver this morning. He basically works two jobs. He works at a bank and in a taxi, just so he will be able to get enough money scraped together to have a Thanksgiving dinner. Does the member understand there are single mothers actually watering down the milk they feed their kids so the kids are not going hungry? Does he not understand that there is hurt and need in this country?
What is their proposal? They are going to give them $500 more. The Liberals need to do more. Does the member not understand that there is more that needs to be done? They are not presenting anything more.
Madame la Présidente, je veux remercier le NPD d'avoir présenté cette motion. J'ai hâte de voir cette étude. J'espère que les néo‑démocrates n'ont pas déterminé à l'avance les conclusions de l'étude et qu'ils laisseront les témoins exposer les faits.
Pour ce qui est du gouvernement, comprend‑il vraiment ce qui se passe au Canada? Est‑il conscient que des gens souffrent?
Par exemple, je parlais à un chauffeur de taxi ce matin, qui travaille aussi dans une banque. Il occupe essentiellement deux emplois, uniquement afin de réunir assez d'argent pour organiser un repas de l'Action de grâces. Le député sait‑il qu'il y a des femmes à la tête de familles monoparentales qui doivent mettre de l'eau dans le lait de leurs enfants pour éviter qu'ils souffrent de la faim? Ne comprend‑il pas qu'il y a des Canadiens qui souffrent et qui sont dans le besoin?
Quelle est la solution du gouvernement? Il va leur verser 500 $ supplémentaires. Les libéraux doivent en faire davantage. Le député ne se rend‑il pas compte qu'il y a plus à faire? Or, le gouvernement ne propose rien d'autre.
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 16:58 [p.8268]
Expand
Madam Speaker, I listened to my friend from New Westminster—Burnaby, and it just shows a sad attempt at relevance. The NDP is not even relevant enough in Saskatchewan to be invited to a Saskatchewan NDP convention, because it is not viewed any longer as a credible NDP party.
In Saskatchewan, we have had NDP governments in the past. The saving grace for us is we had Alberta. We could go to Alberta to work. When we have an NDP-Liberal government here in the federacy, where do Canadians go to get a job? That is a real problem facing Canadians at this point in time.
As we look at this motion and the context of this motion, some of it is correct. It is fair to look at the motion itself, and it is fair to study exactly where the price increases in food are happening and why. We should look through the entire chain, right from the farm gate all the way through the supply chain and to the end users. We need to look and examine what is there.
What concerns me here is the fact that members predetermined the result. Will this member give the committee the chance and the credibility to do a thorough a study, and will he accept the results? When it comes back and members realize it was carbon tax that created the increase in the price of food and it is the government's bad policies that they have been supporting, will they vote against it and bring the government down?
Madame la Présidente, j'ai écouté mon ami le député de New Westminster—Burnaby, et son intervention se résume à une tentative pathétique de se montrer pertinent. Le NPD n'est même pas assez pertinent en Saskatchewan pour être invité à un congrès des néo-démocrates de cette province, car il n'est plus considéré comme un parti crédible.
En Saskatchewan, nous avons eu des gouvernements néo-démocrates par le passé. Ce qui nous a sauvés, c'est que nous avions l'Alberta. Nous pouvions y aller pour travailler. Lorsque nous avons un gouvernement fédéral néo-démocrate—libéral, où les Canadiens peuvent-ils aller pour trouver un emploi? C'est un véritable problème auquel les Canadiens sont confrontés à l'heure actuelle.
Lorsque nous examinons cette motion et son contexte, nous constatons qu'elle est en partie valable. Je pense qu'il est justifié de se pencher sur cette motion et de déterminer précisément ce qui cause la hausse du prix des aliments et pourquoi. Nous devrions examiner l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, du producteur jusqu'au consommateur final. Nous devons étudier ce qui se passe.
Ce qui me préoccupe ici, c'est le fait que des députés ont décidé à l'avance du résultat de cette étude. Le député donnera-t-il au comité la possibilité et la crédibilité de faire une étude approfondie, et en acceptera-t-il les conclusions? Lorsque l'étude démontrera aux députés que l'augmentation du prix des aliments est provoquée par la taxe sur le carbone et les politiques néfastes du gouvernement qu'ils ont appuyées, voteront-ils contre ce dernier pour le faire tomber?
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 17:06 [p.8269]
Expand
Madam Speaker, I will be sharing my time with the member for Leeds—Grenville—Thousand Islands and Rideau Lakes.
It has been an interesting day of listening to everybody talk about Bill C-31 and the reasons for the increase in the price of food. Going back to Saskatchewan to the riding of Prince Albert and going to a small town like Tisdale or Carrot River, or coming into the city of Prince Albert, one thing that becomes very clear is that food has definitely gotten more expensive. Whether people are buying hamburgers, steaks, potatoes or macaroni and wieners, everything has gotten more expensive. When they go through the process of buying groceries, they have a $100 bill in their wallet, but when they look in it after, they say, “Holy cow. Where did that go?” It is gone.
We have seen huge increases in the price of food. We can blame the war in Ukraine. We can blame a variety of things, but it really is the long-term policies of the government that have brought up the price of food items.
NDP members want to do a study and I agree with them on the study. It is a good idea. It is important to actually look at this and understand what is going on in the sector so we can have good policies to make sure that Canadians can take advantage of the great produce that is grown here in Canada.
We make the best food in the world. We grow the best animals. We grow the best vegetables, the best fruits, the best durum and the best canola. We have it all here. It is here in Canada. It is available for Canadians to take advantage of. We are blessed in so many ways, but then we look at things and ask how it can be this way. What has happened? What has made it so that it is so expensive to buy food when we have such an abundance of it?
Saskatchewan is a trading province. We have to export. We grow so much and we cannot consume it, so we export it around the world. That is when the trains run and the railcars show up. Of course, that is a problem with transportation and a problem with policy that comes back to the government. There are frustrations for sure, but there should be no reason to see this type of inflation in food. If we had the right policies in place, we would be able to see this scenario and be in a better situation.
When I was on the farm, I used to get frustrated because it cost me $250 an acre and the market paid me $200 an acre, so I took a $50-an-acre hit. It happens. The markets go up and the markets go down. In the good years, we put away enough money to ride through the bad years. Farmers are price-takers, not price-makers. We actually take our price from the market, so whether it is based on production around the world or production in Saskatchewan, there are many factors that will determine the price of grain, the price of beef or the price of a variety of other commodities. What we do is manage our costs. That is what farmers do in Canada.
They were the first to embrace zero tillage, which is one of the most advanced methods of growing crops in the world. That technology actually came out of the Sparrow report in the Senate, when we said we had to work on soil conservation and soil degradation. What did we do? Not only did we fix that, approve it and increase our organic matter, but we actually got more efficient. We produced cheaper products because we reduced the number of passes in the field. We became more and more efficient, and we took that knowledge and shared it around the world. However, we got zero credit for it from the government.
What has happened from the government as we look at this now? The government has hit us with a $50,000-a-year carbon tax. The Liberals say, “Don't worry. Be happy. Here is $800 back.” How can that be fair? How can that be neutral? Where did the rest of that money go? How do I take the $46,000 or $48,000 that I am short and reinvest it to become environmentally friendly? I have given it to Ottawa and what did I get back? I got tiddlywinks.
As we go through the process of looking at the cost of food, what happens? We get fewer farmers. We get bigger farms. We get huge farms. We do not have the small towns anymore so there are no thousand-acre farms. If they are not 2,000 or 5,000 acres, a lot of farms are 20,000 and 30,000 acres. They had to go that way because of the costs that were put on them by the federal government.
A carbon tax on food is immoral. Any tax on food is immoral and that is what the Liberals have done. Producers pay tax on fertilizer when they get it to the bin to put it in the ground. They pay tax on the diesel fuel to put it in the ground. They pay tax on the trucking to get it to the elevator. They pay tax on the rail to get it to the mill. They pay tax at the mill to get it to the grocery store. All that goes to Ottawa, and what does Ottawa do with it? Show me the mitigation the government has done with regard to the environment. Show me the bridges it has built. Show me the culverts it has put in and the lift stations. Where is the infrastructure?
We have seen flooding at historic levels in B.C. that shut down our transportation system. Where is the preparedness in the Liberal government to take on those types of things? Some were saying this was going to happen, and it did happen, but they did nothing to prepare for it. What did that cost our economy? What does their ignorance do to this economy and the abundance in this country called Canada, where we have so much to give?
We see around the world the war in Ukraine. We see that our friends in Europe could use our help again. We should be in a position to do that, and we are not. Why are we not? It is because we have neglected things here in Canada. We have not put in the infrastructure to take care of the export requirements for the variety of sectors that would be utilized in Europe at this point in time. Whether it is oil and gas, food or forestry products, we should be able to come in and fill those needs, but bad policy and planning by the government mean we cannot do that.
When we look at what is going on here in Canada and bring it back to the price of food, it is not just the price of food that is hurting Canadians; it is the price of everything. Everything they do, like going to Canadian Tire to buy some things for their kids, costs 30% or 20% more. When people get groceries, food costs that much more money. It just never goes far enough anymore.
Then we hear the government say that we need to pay more taxes, step up and pay for pollution. The Liberals are right. We do not have a problem with paying for pollution, but there is a problem I hear in my riding. A lot of people say they do not mind paying their share, but they ask what the government is doing globally to make sure that residents in high-emitting countries are paying their share. What is it doing to level the playing field so that when I pay for this on my farm in Saskatchewan, a farmer in Alberta, the U.S., China or Australia is paying the same amount so that the playing field is level? The Liberals have done nothing.
They have zero influence on the world stage, and we could go into debate on why that is. It could be a combination of things, like the trip to India or the trip to the U.K. that we just experienced. It could be the way the Prime Minister has conducted himself around the world. It would probably be better if we took away his passport, let him stay here and sent somebody else, because I think it would do our country more honour.
Let us come back to what this motion is talking about. It is talking about food; there is no question about that. However, what is hurting our economy and hurting Canadians is not just food. It is a variety of things they are experiencing right now and a government that just does not care or understand. When we start talking about the economy, those members give a blank look. They just do not get it. They do not seem to say they hear us and that they do not know what to do. They do not look at the options sitting in front of them, things like cancelling some tax increases for a period of time.
If we look at the tax increases the Liberals are proposing, the carbon tax is meant to change people's conduct with regard to the environment. We have just gone through record fuel prices in North America, Canada, B.C. and Ontario, and the prices are going up again. Should that not have had the same effect as a carbon tax? If the price of fuel is higher, I cannot drive as much. However, I live in rural Saskatchewan, and when I have to go for groceries, I still have to put gas in the truck because I do not have an alternative; I do not have an option. When taxes are increased on me because of that, the government has penalized me. When they take my $50,000 and make it $75,000, they have taken my ability to improve my operations to become more environmentally friendly. They have done worse.
Not only that, but I have been weakened in such a way that I cannot provide that cheap food Canadians have come to rely on. Who pays? The most vulnerable pay. Those who have the smallest paycheques pay. They do pay; they pay the most. The percentage of their food bill goes from 50% to 75%, so they do not have a chance to buy new clothes for their kids. They go to shelters and buy there.
If we look in Prince Albert and Saskatoon, the food banks have a record high number of people attending them. That is the direct result of bad policy, and if the Liberals do not get that now, then they are not listening. They cannot come back to Ottawa, go to their caucus and say they are dealing with a bunch of people who are in really bad shape and need a break, and then answer with a $500 GST tax credit. It sounds good, but it is not enough. We have to look at the other alternatives and levers we have at our disposal and bring the costs down. That is the same for farming, manufacturing and a variety of industries. We have to get the costs down and back to a relevant number so that we can compete throughout the world, hire Canadians and actually let families feed themselves.
Madame la Présidente, je partagerai mon temps de parole avec le député de Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes.
J'ai passé une journée intéressante à écouter tout le monde parler du projet de loi C-31 et des raisons de l'augmentation du prix des aliments. Lorsque l'on va en Saskatchewan, dans la circonscription de Prince Albert, et que l'on se rend dans un village comme Tisdale ou Carrot River, ou même dans la municipalité de Prince Albert, on constate clairement que les aliments sont de plus en plus chers. Que ce soit pour acheter des hamburgers, des steaks, des pommes de terre ou des macaronis et des saucisses, tout est devenu plus cher. Lorsqu'ils font leur épicerie avec un billet de 100 $ en poche, les gens se disent en sortant: « Bon sang, où est-il passé »? Le billet s'est envolé.
Les prix des denrées alimentaires se sont aussi envolés. Nous pouvons dire que c'est à cause de la guerre en Ukraine, ou de diverses autres choses, mais au bout du compte, ce sont les politiques à long terme du gouvernement qui ont fait augmenter le prix des produits alimentaires.
Les députés néo-démocrates souhaitent mener une étude et je crois, comme eux, que ce serait une bonne idée. Il est important d'examiner ce phénomène de près et de bien comprendre ce qui se passe dans ce secteur afin de mettre en place des politiques efficaces qui permettront aux Canadiens de bien profiter des excellents fruits et légumes qui sont cultivés ici même, au Canada.
Nous produisons les meilleurs aliments du monde entier. Nous élevons les meilleurs animaux. Nous cultivons les meilleurs légumes, les meilleurs fruits, le meilleur blé dur et le meilleur canola. Nous avons tout cela ici même, au Canada. Les Canadiens ont accès à tous ces produits et peuvent en profiter. Nous sommes privilégiés de bien des façons, mais, quand nous regardons la situation actuelle, nous nous demandons comment nous en sommes arrivés là. Que s'est-il passé? Pourquoi les aliments coûtent-ils maintenant une fortune alors que nous en produisons en abondance?
La Saskatchewan est une province commerçante. Nous devons exporter. Nous cultivons beaucoup de choses et nous ne pouvons pas tout consommer, alors nous les exportons dans le monde entier, à condition que les trains circulent et que les wagons se présentent. Bien sûr, il y a un problème de transport et de politique qui est de la responsabilité du gouvernement. Il y a des frustrations, c'est certain, mais il n'y a aucune raison de voir ce type d'inflation dans l'alimentation. Si les bonnes politiques étaient en place, nous serions dans une meilleure situation.
Lorsque j'étais à la ferme, j'étais frustré quand la production me coûtait 250 $ l'acre et que le marché me payait 200 $ l'acre, et que j'accusais donc une perte de 50 $ l'acre. Cela arrive. Les marchés montent et les marchés descendent. Les bonnes années, nous mettons suffisamment d'argent de côté pour traverser les mauvaises années. Les agriculteurs sont des preneurs de prix, pas des faiseurs de prix. En fait, nous prenons notre prix du marché. Qu'il soit établi en fonction de la production mondiale ou de la production de la Saskatchewan, de nombreux facteurs détermineront le prix des céréales, du bœuf ou d'une variété d'autres produits. Ce que nous faisons, c'est gérer nos coûts. Voilà ce que font les agriculteurs au Canada.
Ils ont été les premiers à adopter la culture sans labour, une des méthodes de culture les plus perfectionnées au monde. Cette technologie est issue du rapport Sparrow du Sénat, selon lequel il fallait s'occuper de la conservation des sols et faire quelque chose au sujet de la dégradation des sols. Qu'avons-nous fait? Nous avons réglé le problème, approuvé la méthode, augmenté la matière organique et, en plus, nous avons augmenté notre efficacité. Nous avons produit des aliments à moindre coût parce que nous avons réduit le nombre de passages dans les champs. Nous n'avons cessé d'accroître notre efficacité et nous avons partagé nos connaissances ainsi acquises partout dans le monde. Toutefois, le gouvernement ne nous a accordé aucun mérite.
Qu'est-ce que le gouvernement a fait pour nous? Il nous a asséné une taxe sur le carbone de 50 000 $ par année. Les libéraux nous disent: « Ne vous en faites pas. La vie est belle. Voici un remboursement de 800 $. » Comment peut-on affirmer que c'est juste? Comment peut-on parler de neutralité? Où est passé le reste de cet argent? Comment faire pour réinvestir ces 46 000 $ ou ces 48 000 $ que je n'ai plus afin de devenir écologique? Je les ai donnés à Ottawa, et qu'est-ce que j'ai obtenu en retour? Des miettes.
Pendant que nous réfléchissons au prix de la nourriture, que se passe-t-il? Il y a moins d’agriculteurs. Les exploitations agricoles sont de plus en plus grosses, au point de devenir gigantesques. Il n’y a plus de petites localités de nos jours, alors il ne reste plus de fermes dont les terres font mille acres. Les exploitations agricoles d’aujourd’hui ne comptent pas 2 000 acres, ni 5 000 acres; beaucoup d’entre elles mènent leurs activités sur des superficies de 20 000 ou 30 000 acres. Les agriculteurs n’ont pas eu d’autre choix que de grossir à ce point afin de pouvoir payer les frais imposés par le gouvernement fédéral.
Il est immoral d’imposer une taxe sur le carbone pour la nourriture. N’importe quelle taxe sur la nourriture est immorale, mais c’est pourtant ce que les libéraux ont fait. Les producteurs paient des taxes sur les engrais quand ils se les procurent pour enrichir le sol. Ils paient une taxe sur le carburant diésel pour l’épandre dans les champs. Ils paient une taxe sur le transport par camion pour envoyer leurs récoltes au silo-élévateur. Ils paient une taxe sur le transport par rail pour envoyer les céréales à l’usine de transformation. Ils paient une taxe à l’usine de transformation pour acheminer les produits à l’épicerie. Les recettes de toutes ces taxes sont versées à Ottawa, mais que fait Ottawa avec cet argent? J’aimerais voir les mesures d’atténuation que le gouvernement a mises en place pour lutter contre la crise climatique. J’aimerais voir les ponts que le gouvernement a bâtis. J’aimerais voir les caniveaux que le gouvernement a mis en place, et les stations de pompage. Où sont les infrastructures?
La Colombie-Britannique a subi des inondations d'envergure historique qui ont paralysé le système de transport. Comment le gouvernement libéral est-il préparé à relever ce genre de défi? Certains prévoyaient qu'une telle chose allait arriver, et elle est effectivement arrivée, mais les libéraux n'avaient rien fait pour s'y préparer. Qu'est-ce que cela a coûté à l'économie canadienne? Comment leur ignorance nuit-elle à l'économie et à l'abondance de ce pays qu'on appelle le Canada, où nous avons tant à offrir?
Quand on regarde ce qui se passe ailleurs, on voit la guerre en Ukraine. On voit que nos amis européens pourraient encore bénéficier de notre aide. Nous devrions être en position d'agir, mais nous ne le sommes pas. Pourquoi? C'est parce que nous avons négligé des choses, au Canada. Nous n'avons pas établi les infrastructures nécessaires pour satisfaire aux exigences d'exportation des divers secteurs qui seraient utiles en Europe en ce moment. Qu'il s'agisse de pétrole, de gaz, d'aliments ou de produits forestiers, nous devrions être en mesure de répondre aux besoins qui se présentent, mais à cause des mauvaises politiques et de la mauvaise planification du gouvernement, nous en sommes incapables.
Pour revenir au prix des aliments au Canada, je dirais que ce n'est pas seulement le prix des aliments qui nuit aux Canadiens, mais le prix de n'importe quoi. Tout ce qu'ils achètent, même les articles qu'ils achètent pour leurs enfants au Canadian Tire, leur coûte 20 % ou 30 % plus cher. Cela vaut aussi pour les aliments qu'ils achètent à l'épicerie. Il n'y a tout simplement plus de limites.
Maintenant, le gouvernement dit que nous devons payer plus de taxes et payer davantage pour la pollution. Les libéraux ont raison. Nous ne voyons aucun inconvénient à ce que la pollution ait un coût, mais bien des gens de ma circonscription me disent qu'il y a un problème. Ils sont nombreux à dire qu'ils ne voient pas d'inconvénient à payer leur juste part, mais ils se demandent ce que fait le gouvernement à l'échelle mondiale pour voir à ce que les résidants des pays à fortes émissions paient leur part. Que fait-il pour rendre les règles du jeu équitables de manière à ce qu'un agriculteur comme moi paie le même prix en Saskatchewan qu'un agriculteur en Alberta, aux États‑Unis, en Chine ou en Australie, afin que tous soient traités équitablement? Les libéraux n'ont rien fait.
Les libéraux n'ont absolument aucune influence sur la scène internationale, et nous pourrions discuter des raisons qui expliquent cette situation. Plusieurs facteurs entrent probablement en jeu, comme le voyage en Inde ou le voyage récent au Royaume‑Uni. C'est peut-être en raison de la façon dont le premier ministre s'est comporté à l'étranger. Il serait probablement préférable de lui retirer son passeport, de lui demander de rester ici et d'envoyer quelqu'un d'autre, ce qui rendrait plus honneur à notre pays selon moi.
Revenons au sujet de la motion dont nous sommes saisis. Elle porte sur les aliments; il n'y a aucun doute à ce sujet. Toutefois, le prix des aliments n'est qu'un seul des aspects qui nuisent à l'économie d'ici et aux Canadiens. Les Canadiens vivent toutes sortes de difficultés en ce moment, mais le gouvernement en place ne s'en soucie tout simplement pas ou il ne le comprend pas. Lorsque nous commençons à parler d'économie, les députés libéraux ont un regard vide. Ils ne comprennent tout simplement pas. Ils ne donnent pas l'impression qu'ils entendent ce que l'on dit et ils ne savent pas quoi faire. Ils n'examinent pas les options à leur disposition, des mesures comme l'annulation de hausses de taxes pour une certaine période.
Examinons les hausses de taxes que les libéraux proposent. La taxe sur le carbone est censée changer le comportement des gens à l'égard de l'environnement. En Amérique du Nord, au Canada, en Colombie‑Britannique et en Ontario, le prix de l'essence vient de fracasser des records et il est de nouveau en hausse. Cette situation n'aurait-elle pas dû avoir le même effet qu'une taxe sur le carbone? Plus le prix de l'essence est élevé, plus je dois réduire mes déplacements en voiture. Or, je vis dans une région rurale de la Saskatchewan et quand je dois sortir faire l'épicerie, je dois quand même mettre de l'essence dans mon camion parce que je n'ai pas de solution de rechange. Je n'ai pas le choix. Quand il hausse pour cette raison les taxes qui me sont imposées, le gouvernement me pénalise. Quand les libéraux font passer de 50 000 $ à 75 000 $ la taxe sur le carbone que je dois payer, ils m'empêchent d'améliorer mes installations pour qu'elles deviennent plus écologiques. Ils empirent la situation.
De surcroît, j'ai été affaibli de telle sorte que je ne peux pas fournir les aliments bon marché sur lesquels les Canadiens en sont venus à compter. Qui paie? Ce sont les plus vulnérables. Ce sont ceux qui ont les plus petits salaires. Ce sont eux qui paient et ils assument les coûts les plus élevés. Le pourcentage de leur facture d'épicerie passe de 50 % à 75 %, alors ils sont incapables d'acheter des vêtements neufs à leurs enfants. Ils vont dans des refuges pour en acheter.
Pensons à Prince Albert et à Saskatoon, où les banques alimentaires accueillent un nombre record de clients. C'est le résultat direct d'une mauvaise politique, et si les libéraux n'en sont toujours pas conscients, c'est qu'ils ne prêtent pas attention. Ils ne peuvent pas revenir à Ottawa, s'adresser à leur caucus et dire qu'ils ont affaire à un groupe de personnes qui sont en très mauvaise posture et qui ont besoin d'un répit, puis répondre avec un crédit d'impôt de 500 $ sur la TPS. Cela semble bien, mais c'est insuffisant. Nous devons examiner les autres solutions et leviers dont nous disposons pour faire baisser les coûts. C'est la même chose pour l'agriculture, la fabrication et une variété d'industries. Il faut réduire les coûts et les ramener à un niveau adéquat pour que l'on puisse soutenir la concurrence dans le monde entier, embaucher des Canadiens et permettre aux familles de se nourrir.
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 17:17 [p.8271]
Expand
Madam Speaker, I think the hon. member has a hearing problem because our leader did not say that at all. In fact, he said the total opposite. He said that there were different ways to attack climate change.
Madame la Présidente, je pense que le député a un problème d'ouïe parce que notre chef n'a rien dit de tel. En fait, il a dit tout le contraire, à savoir qu'il existe d'autres façons de lutter contre les changements climatiques.
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 17:17 [p.8271]
Expand
Madam Speaker, he talked about nuclear energy as one example. I heard it right here in the House. Therefore, if we want to look at different options and alternatives, we should at least have an open mind to consider them.
When the member talks about the Canadian Wheat Board or the other things he mentioned in his question, he is so out of touch with the farming community. Does he not realize that net incomes at the farm gate went up substantially when the wheat board was repealed. If we went to the farming community today and said we wanted to bring the wheat board back they would kick us out. They want nothing to do with a marketing board of any type. That is the reality. If the Liberals think they can do that, then they can do it—
Madame la Présidente, le député a donné l'exemple de l'énergie nucléaire. J'ai entendu cela ici même à la Chambre. C'est donc dire que, si nous voulons trouver des solutions de rechange, nous devrions au moins faire preuve d'ouverture.
Lorsque le député parle, entre autres, de la Commission canadienne du blé, il est déconnecté de la réalité des agriculteurs. Ne comprend-il pas que les revenus nets à la ferme ont augmenté considérablement lorsqu'on a abrogé la Loi sur la Commission canadienne du blé? Aujourd'hui, si nous proposions à des agriculteurs de rétablir la Commission canadienne du blé, ils nous mettraient à la porte. Ils ne veulent plus d'offices de commercialisation. Voilà la réalité. Si les libéraux pensent pouvoir faire cela, alors ils peuvent...
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 17:19 [p.8271]
Expand
Madam Speaker, we are going to vote in favour of this motion I will repeat again. The member has probably heard it 30 other times today. Did I say it clear enough?
I have reservations and concerns. My concern is that the NDP have prejudged the outcome before the committee has had the chance to do the study. That is a fair and reasonable concern. Let us bring the witnesses to committee. Let us let the committee actually do the work it is supposed to do. If the results show that the carbon tax or other items in our supply chains are responsible for the higher food prices, fair enough.
I challenge the New Democrats. If it is the carbon tax, if it comes out that way and that is the factor, will they bring these guys down? Will they quit supporting the Liberals? Will they actually take—
Madame la Présidente, nous allons appuyer la motion, je le répète. C'est probablement la 30e fois qu'on le dit aujourd'hui. Ai-je été assez clair pour la députée?
J'ai des réserves et des préoccupations. Ce qui m'inquiète, c'est que le NPD présume du résultat avant même que le comité ait commencé son étude. C'est une inquiétude justifiée et raisonnable. Commençons par entendre des témoins au comité. Laissons le comité faire son travail. Si les conclusions sont que la taxe sur le carbone ou d'autres éléments des chaînes d'approvisionnement au pays sont responsables de la hausse du prix des aliments, très bien.
Je mets les néo-démocrates au défi. Si la conclusion est que c'est la taxe sur le carbone la responsable et que c'est le principal facteur, vont-ils laisser tomber le gouvernement? Vont-ils cesser de soutenir les libéraux? Vont-ils vraiment...
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 17:20 [p.8272]
Expand
Madam Speaker, there are quite a few. Quebec has a strong agricultural base. It has some strong marketing boards. It has some great farmers and agricultural operations. Using more local food is definitely one of the options, when we can provide it from the farmyard to the grocery stores. That means making sure that there is shelf space for that locally grown food, and having the resources to see the manufacturing of our food products here in Canada or in Quebec instead of chasing them out of Canada because we have made it too expensive to do that production here.
What are we going to do? We are going to export the grain and all the resources to make the product and then we are going to import it back into Canada and buy it at retail. Does that make sense? That is the policy we are facing right now with the current Liberal government.
Madame la Présidente, il y en a plus d'une. Le Québec compte beaucoup d'agriculteurs. On y trouve d'excellentes exploitations agricoles. Il a également de bons offices de commercialisation. Favoriser la consommation d'aliments locaux en encourageant l'étalage de produits venant directement des agriculteurs des environs dans les épiceries est assurément l'une des options. Pour cela, il faut s'assurer que les supermarchés font de la place pour ces produits locaux. Il faut également avoir les ressources voulues pour fabriquer nos produits alimentaires ici même au Canada ou au Québec plutôt que de chasser les fabricants hors du pays en rendant la production trop dispendieuse chez nous.
Que ferons-nous? Exporterons-nous les céréales et toutes les ressources nécessaires à la fabrication des produits, pour ensuite importer les produits transformés au Canada et les acheter au détail? Est-ce logique? C'est pourtant la politique que nous avons en ce moment sous le gouvernement libéral.
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 17:22 [p.8272]
Expand
Madam Speaker, again, it shows why there are no Green members elected in Saskatchewan, because they are not in touch with the agriculture community in Saskatchewan.
If the member is concerned about what is going on in the Port of Vancouver, I am too. When they are ranked second last out of 400 as a port for Canada, that tells us they have had bad policies and are not putting the infrastructure in place that is required for Canadian shippers, and the member is paying for it in her riding. There is no question about it.
If the government had actually put in the processes, had actually modernized the ports and spent the money in an appropriate manner, made it capable of taking on the next generation of ships that might be hydrogen-based, if it would do things like that, then we would actually see some results, but it has done nothing and the—
Madame la Présidente, voilà qui montre encore une fois la raison pour laquelle aucun député du Parti vert n'est élu en Saskatchewan: ils ne sont pas en contact avec la communauté agricole de la province.
Si la députée est préoccupée par ce qui se passe dans le port de Vancouver, je le suis aussi. Puisqu'il se classe avant-dernier sur 400 ports pour le Canada, cela nous montre qu'il a adopté de mauvaises politiques et qu'il ne met pas en place les infrastructures dont les armateurs canadiens ont besoin, et la députée en fait les frais dans sa circonscription. Il n'y a aucun doute là-dessus.
Si le gouvernement avait mis en place des processus, modernisé les ports et utilisé l'argent de manière appropriée, s'il avait rendu le port capable d'accueillir la prochaine génération de navires, qui pourraient être alimentés à l'hydrogène, s'il avait procédé de la sorte, alors nous constaterions des résultats, mais il n'a rien fait et le...
Collapse
Results: 1 - 15 of 808 | Page: 1 of 54

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data