Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 33488
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2020-11-24 18:33
Expand
I call this meeting to order.
Welcome to meeting number six of the House of Commons Standing Committee on Human Resources, Skills and Social Development and the Status of Persons with Disabilities.
Today’s meeting is taking place in a hybrid format, pursuant to the House order of September 23, 2020. The proceedings are being made available via the House of Commons website. The webcast will always show the person speaking rather than the entirety of the committee.
We have with us this evening an experienced group of parliamentarians and witnesses, so I'm going to spare you all of the repetitive detail. I'll just remind you that when you're speaking, your mike should be open, and when you're not, it should be closed. Please address all comments through the chair.
Pursuant to Standing Order 81(4) and the order of reference of Wednesday, September 30, 2020, the committee will continue its consideration of the main estimates for the fiscal year ending March 31, 2021, and pursuant to Standing Order 81(5) and the order of reference of Thursday, October 22, 2020, the committee will now also consider the supplementary estimates (B) for the fiscal year ending March 31, 2021.
I will now call vote 1b under Canada Mortgage and Housing Corporation, which will permit general discussion of the supplementary estimates (B) and the questioning of witnesses.
It's my pleasure to welcome our witnesses, the Honourable Filomena Tassi, Minister of Labour. From the Department of Employment and Social Development, we have Gary Robertson, acting deputy minister, labour program; Anthony Giles, assistant deputy minister, labour program, policy, dispute resolution and international affairs directorate; Brenda Baxter, acting assistant deputy minister, labour program, compliance, operations and program development directorate; and Mark Perlman, chief financial officer and senior assistant deputy minister.
Madam Minister, you have five minutes for your opening remarks.
Je déclare la séance ouverte.
Bienvenue à la sixième séance du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées de la Chambre des communes.
La séance d'aujourd'hui se déroule en format hybride, conformément à l'ordre de la Chambre du 23 septembre 2020. Les délibérations sont diffusées sur le site Web de la Chambre des communes. La diffusion Web montrera toujours la personne qui parle plutôt que le Comité en entier.
Nous recevons ce soir un groupe de parlementaires et de témoins expérimentés. Je vous ferai donc grâce des détails répétitifs. Je vous rappellerai seulement que lorsque vous prenez la parole, votre micro doit être activé et quand vous ne parlez pas, il devrait être désactivé. Veuillez adresser toutes vos remarques à la présidence.
Conformément au paragraphe 81(4) du Règlement et à l'ordre de renvoi du mercredi 30 septembre 2020, le Comité poursuit son examen du Budget principal des dépenses pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021. De plus, conformément au paragraphe 81(5) du Règlement et à l'ordre de renvoi du jeudi 22 octobre 2020, le Comité examinera également le Budget supplémentaire des dépenses (B) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021.
Nous aborderons maintenant la question du crédit 1b sous la rubrique Société canadienne d'hypothèques et de logement afin de tenir une discussion générale sur le Budget supplémentaire des dépenses (B).
C'est avec plaisir que je souhaite la bienvenue à nos témoins: l'honorable Filomena Tassi, ministre du Travail; ainsi que Gary Robertson, sous-ministre par intérim, Programme du travail; Anthony Giles, sous-ministre adjoint, Programme du travail, Politique, Règlement des différends et Affaires internationales; Brenda Baxter, sous-ministre adjointe par intérim, Programme du travail, Conformité, Opérations et Développement du programme; et Mark Perlman, dirigeant principal des finances et sous-ministre adjoint principal, du ministère de l'Emploi et du Développement social.
Madame la ministre, vous disposez de cinq minutes pour prononcer votre mot d'ouverture.
Collapse
View Filomena Tassi Profile
Lib. (ON)
Thanks, Mr. Chair.
Good evening to you, to members of the committee and to the officials who are joining us this evening. Thank you for inviting me to be with you.
I'm thrilled to join you virtually from the traditional territory of the Haudenosaunee and Anishinabe peoples within the treaty covered by the Upper Canada treaties, as well as the Dish With One Spoon wampum agreement, to discuss the main estimates and supplementary estimates (B) for Employment and Social Development Canada’s labour program.
This year, the department's main estimates present a total of $68.6 billion in planned budgetary expenditures to carry out its mandate during the 2020–21 fiscal year. More than 94% of this amount will directly benefit Canadians through the department’s programs, services and initiatives. We are proud of the work we do to help Canadians build better lives for themselves and their families, and to be resilient in facing the challenges.
The Government of Canada took a number of extraordinary but necessary steps to protect and support Canadian workers and businesses during the ongoing COVID-19 pandemic. To make sure that employees in federally regulated workplaces would be able to take time off work to deal with situations related to COVID-19, like school closures and self-isolation, the government introduced a new job-protected leave under the Canada Labour Code. We also waived medical certificate requirements to access certain existing leave.
In addition, the government took action to protect the employment of employees in the federally regulated private sector. New measures gave employers more time to recall employees who were temporarily laid off due to the pandemic. This gives workers a better chance of staying connected with their organization, and puts employers in a better position to restart, or start growing their business, as we transition out of the pandemic. This is a big part of building back better.
As well, the government temporarily extended the eligible wages period for the wage earner protection program by up to six months. We did so to ensure that any delays in insolvency proceedings, due to the pandemic, did not harm, hurt or compromise the worker's eligibility for that program. Moreover, throughout the pandemic, we have been reminding employers of the importance of having an evergreen hazard prevention plan.
That leads me to my portfolio’s supplementary estimates (B). The department is requesting $0.4 million related to supporting business resumption for federally regulated employers.
The COVID-19 pandemic has created challenges on many fronts for workers and employers in Canada. An effective business resumption requires focused occupational health and safety efforts, including addressing mental health. That’s why the labour program will increase proactive occupational health and safety activities, outreach and guidance, as well as enhance technical and mental health expertise to support business resumption in the federally regulated sector.
The government recently announced that the Canadian Centre for Occupational Health and Safety will receive $2.5 million over two years to continue the excellent work it has been doing to provide COVID-19 resources to the workplaces. This funding is part of the coordinated efforts by federal, provincial and territorial governments, public health authorities and CCOHS to ensure that businesses have the necessary tools to protect their employees.
One of the key pieces moving forward is ensuring workplaces are both safe and equitable. That is why we are implementing the Pay Equity Act, which introduces a proactive pay equity regime that will ensure that people working in federally regulated workplaces receive equal pay for work of equal value.
This unlocks people's productivity, creativity and enthusiasm, because they know they are being paid justly. Quite frankly, we have told our children that women and men are co-equals. It's high time that our legislation indicated that we practice what we preach. In fact, I am sure future generations will find it bizarre that this debate was ever had.
We are also raising awareness of wage gaps that affect women, indigenous people, people with disabilities and visible minorities in the federally regulated workplaces through new pay transparency measures.
As you know, we passed legislation to help prevent violence and harassment in the workplace. We will soon move forward with implementation of this legislation and regulations, which will come into force on January 1, 2021.
Workplaces are evolving even faster now due to the pandemic. Mental health is a key element of occupational health and safety. That's why we will consult and work with unions, workers, employers and experts to further improve support for mental health of workers.
Mr. Chair, these are just some of the actions we are taking. There's no doubt that the financial resources requested under these main estimates and supplementary estimates (B) will enable us to continue this work. These efforts we are making, which connect things we are already doing with our direct response to the COVID-19 pandemic, are all part of our government's plan to build back better for all Canadians.
I will now be pleased to take your questions.
Je vous remercie, monsieur le président.
Je salue les membres du Comité et les fonctionnaires qui se joignent à nous ce soir. Je vous remercie de m'avoir invitée à témoigner.
Je suis ravie de me joindre à vous virtuellement depuis le territoire traditionnel des Haudenosaunee et des Anishinabe au titre du traité compris dans les traités du Haut-Canada, et de l'entente de la ceinture wampum faisant référence au concept du « bol à une seule cuillère » afin de traiter du Budget principal des dépenses et du Budget supplémentaire des dépenses (B) pour le Programme du travail d'Emploi et Développement social Canada.
Cette année, le ministère prévoit 68,6 milliards de dollars dans son Budget principal des dépenses pour l'exécution de son mandat au cours de l'exercice 2020-2021. Plus de 94 % de ces fonds profiteront directement aux Canadiens dans le cadre des programmes, des services et des initiatives du ministère. Nous sommes fiers du travail que nous accomplissons afin d'aider les Canadiens à bâtir une meilleure vie pour eux-mêmes et leurs familles, et à être résilients devant les défis.
Le gouvernement du Canada a pris plusieurs mesures extraordinaires, mais nécessaires pour protéger et aider les travailleurs et les entreprises du Canada pendant la pandémie de COVID-19. Afin de s'assurer que les employés dans les milieux de travail sous réglementation fédérale puissent s'absenter du travail pour affronter les répercussions de la COVID-19, comme la fermeture d'écoles et l'isolement volontaire, le gouvernement a instauré un nouveau congé avec protection d'emploi en vertu du Code canadien du travail. Il a également renoncé aux exigences relatives à la présentation d'un certificat médical pour certains congés existants.
De plus, le gouvernement a pris des mesures pour protéger les emplois des travailleurs du secteur privé sous réglementation fédérale. De nouvelles mesures ont donné aux employeurs plus de temps pour rappeler les employés qui avaient momentanément été mis à pied en raison de la pandémie. Voilà qui donne aux travailleurs une meilleure chance de garder un lien avec leur organisation et place les employeurs en meilleure position pour reprendre ou faire croître leurs activités au sortir de la pandémie. Cela nous aidera considérablement à rebâtir une économie plus forte.
En outre, le gouvernement a temporairement prolongé d'un maximum de six mois la période de rémunération admissible dans le cadre du Programme de protection des salariés. L'objectif était de faire en sorte que tout retard dans les procédures d'insolvabilité découlant de la pandémie ne nuise pas à l'admissibilité des travailleurs au programme. De plus, tout au long de la pandémie, le gouvernement a rappelé aux employeurs l'importance d'avoir un plan évolutif de prévention des risques.
Voilà qui m'amène au Budget supplémentaire des dépenses (B) de mon portefeuille, dans le cadre duquel le ministère demande 0,4 million de dollars afin de soutenir la reprise des activités des employeurs sous réglementation fédérale.
La pandémie de COVID-19 est à l'origine de défis sur de nombreux fronts pour les travailleurs et les employeurs canadiens. Une reprise efficace des activités exige des efforts ciblés en matière de santé et de sécurité au travail, notamment sur le plan de la santé mentale. C'est pourquoi le Programme du travail multipliera les activités, la sensibilisation et les conseils proactifs en matière de santé et de sécurité, et augmentera l'expertise technique et en santé mentale afin d'appuyer adéquatement la reprise des activités dans le secteur sous réglementation fédérale.
Le gouvernement a récemment annoncé que le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, ou CCHST, recevra 2,5 millions de dollars sur deux ans afin de poursuivre l'excellent travail qu'il accomplit pour fournir des ressources liées à la COVID-19 aux milieux de travail. Ce financement s'inscrit dans les efforts coordonnés des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des autorités de la santé publique et du CCHST, qui visent à fournir aux entreprises les outils nécessaires pour protéger leurs employés.
Pour aller de l'avant, il sera crucial de rendre les milieux de travail sécuritaires et équitables. C'est pourquoi le gouvernement met en œuvre la Loi sur l'équité salariale, qui instaure un régime proactif d'équité salariale qui accordera aux femmes et aux hommes en milieu de travail sous réglementation fédérale un salaire égal pour un travail de valeur égale.
Cette mesure stimule la productivité, la créativité et l'enthousiasme des gens, car ils savent qu'ils sont rémunérés équitablement. À dire vrai, nous disons à nos enfants que les femmes et les hommes sont égaux. Il est plus que temps que nos lois nous indiquent d'appliquer ce que nous prêchons. En fait, je suis sûre que les générations futures trouveront étrange que ce débat ait même eu lieu.
De plus, nous sensibilisons les gens aux écarts salariaux qui touchent les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les minorités visibles dans les milieux de travail sous réglementation fédérale grâce à de nouvelles mesures de transparence salariale.
Comme vous le savez, une loi a été adoptée pour prévenir la violence et le harcèlement au travail. Le gouvernement mettra bientôt en œuvre cette loi et son règlement, qui entreront en vigueur le 1er janvier 2021.
Les milieux de travail évoluent plus rapidement encore en raison de la pandémie. La santé mentale est un élément primordial de la santé et de la sécurité au travail. C'est pourquoi le gouvernement consultera les syndicats, les travailleurs, les employeurs et les experts, et collaborera avec eux pour améliorer le soutien à la santé mentale des travailleurs.
Monsieur le président, ce ne sont là que quelques-unes des mesures que prend le gouvernement. Il ne fait aucun doute que les ressources financières demandées dans le cadre du Budget principal des dépenses et du Budget supplémentaire des dépenses (B) permettront de poursuivre cette oeuvre. Les efforts que nous déployons, qui assurent le lien entre ce que nous faisons déjà et notre réponse directe à la pandémie de COVID-19, s'inscrivent tous dans le plan du gouvernement visant à rebâtir un meilleur pays pour tous les Canadiens.
Je serais maintenant heureuse de répondre à vos questions.
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2020-11-24 18:41
Expand
Thank you very much, Minister.
We will start with Mr. Kent for the Conservatives.
You have the floor, sir, for six minutes.
Je vous remercie beaucoup, madame la ministre.
Nous commencerons avec M. Kent, du Parti conservateur.
Vous avez la parole pour six minutes.
Collapse
View Peter Kent Profile
CPC (ON)
View Peter Kent Profile
2020-11-24 18:41
Expand
Thank you, Chair.
Thank you, Minister, and thanks to your officials for attending this evening's sitting.
As you mentioned, along with the extraordinary steps taken for Employment and Social Development Canada's labour program, several of the COVID emergency support programs have required harmonization with provincial and territorial labour laws and codes. Have the provinces essentially given you, the federal government, carte blanche in terms of these programs and the new programs as they evolve?
Merci, monsieur le président.
Madame la ministre, merci à vous et à vos fonctionnaires de participer à la réunion ce soir.
Comme vous l'avez mentionné, outre les mesures extraordinaires prises pour le Programme du travail d'Emploi et Développement social Canada, plusieurs des programmes de soutien d'urgence relatifs à la COVID-19 devaient être harmonisés aux lois et aux codes du travail provinciaux et territoriaux. Les provinces vous ont-elles essentiellement donné carte blanche, à vous — le gouvernement fédéral —, pour ces programmes et les nouveaux programmes à mesure qu'ils évoluent?
Collapse
View Filomena Tassi Profile
Lib. (ON)
The collaboration piece is extremely important. At the very beginning of this, I convened a meeting with my provincial and territorial partners, as I have with the unions and labour and industry, in order to work together. As a result of those meetings, there was an opportunity for people to express their concerns. One of the main issues that came through in those meetings was the concern with respect to standards or guidance to keep workers safe.
My number one priority as Minister of Labour has been occupational health and safety. In that regard, we reached out to the Canadian Centre for Occupational Health and Safety. The provinces and territories were very happy about that, because it enabled a resource to provide guidance with respect to moving forward. They did sector-specific tipsheets, an information-sharing portal, e-learning resources and the like in order to ensure that this was available to provinces and territories in all of the sectors that would help keep workers safe.
La collaboration est extrêmement importante. Dès le début, j'ai organisé une réunion avec mes partenaires provinciaux et territoriaux, comme je l'ai fait avec les syndicats, les organisations syndicales et l'industrie, pour travailler ensemble. Ces réunions ont permis aux gens d'exprimer leurs préoccupations, et l'une des principales préoccupations soulevées à ces occasions portait sur les normes ou les directives pour assurer la sécurité des travailleurs.
À titre de ministre du Travail, ma principale priorité a été la santé et la sécurité au travail. Nous avons donc consulté le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail à cet égard. Cela a réjoui les provinces et les territoires, car cette ressource a pu leur fournir des conseils pour la suite des choses. Des fiches d'information propres à chaque secteur, un portail de partage de l'information, des ressources de formation en ligne et d'autres outils semblables ont été créés pour veiller à ce que les provinces et territoires y aient accès pour assurer la sécurité des travailleurs dans tous les secteurs.
Collapse
View Peter Kent Profile
CPC (ON)
View Peter Kent Profile
2020-11-24 18:43
Expand
Speed was obviously of the essence. Many of these programs in normal times would have taken months, perhaps even years, to develop. Can you share with us any of the tougher decisions you had to achieve or some of the differences that had to be resolved early on? I know that, in the rush, some gaps appeared and some things had to be corrected. We had special sessions to catch up. How smoothly has this harmonization gone?
Il fallait évidemment agir vite. En temps normal, il aurait fallu des mois, voire des années, pour créer bon nombre de ces programmes. Pouvez-vous nous parler des décisions les plus difficiles que vous avez dû prendre ou de certaines différences qui ont dû être résolues au début? Je sais que, dans la hâte, certaines lacunes sont apparues et que certaines choses ont dû être corrigées. Nous avons eu des séances spéciales pour rester à jour. Dans quelle mesure cette harmonisation s'est-elle bien déroulée?
Collapse
View Filomena Tassi Profile
Lib. (ON)
Well, MP Kent, I would say that I have been very impressed with the level of collaboration. People came together in the spirit of really wanting to work together to protect workers and ensure their health and safety across the board. I've been in this portfolio for a year. To see that level of collaboration was absolutely fantastic.
I want to really commend CCOHS, because in record time their team turned those sector-specific tipsheets around. I know they were working around the clock. That transition was smooth. I think the idea was that we needed to have those in place as a guide, so that was important. The other area, of course, was the mental health piece, which was also something that was shared as an area of concern. Supporting workers in occupational health and safety also includes mental health, in all of our minds.
I would say the level of collaboration has been absolutely fantastic.
Eh bien, monsieur Kent, je dirais que j'ai été très impressionnée par le degré de collaboration. Les gens ont fait front commun dans un véritable esprit de collaboration pour protéger les travailleurs et assurer leur santé et leur sécurité à tous les égards. Je suis responsable de ce portefeuille depuis un an. Voir un tel degré de collaboration a été absolument formidable.
Je tiens à féliciter le CCHST, car son équipe a mis au point ces fiches d'information adaptées à chaque secteur en un temps record. Je sais que ces gens ont travaillé 24 heures sur 24. Cette transition s'est faite en douceur. Je pense que l'idée était de mettre ces choses en place pour qu'elles servent de guide, alors c'était important. L'autre aspect était la santé mentale, bien entendu, qui était aussi une autre préoccupation commune. Nous considérons tous que le soutien en santé et sécurité au travail pour les travailleurs comprend aussi le soutien en santé mentale.
Je dirais que le niveau de collaboration a été absolument fantastique.
Collapse
View Peter Kent Profile
CPC (ON)
View Peter Kent Profile
2020-11-24 18:44
Expand
Okay.
There was obviously no time for anyone on the federal side to meaningfully liaise with the provinces when Bill C-2 became Bill C-4, rewritten at the eleventh hour in September as a result of the confidence vote concessions to the NDP, which included the two-week paid sick leave. I've heard concern in recent weeks from some Ontario small businesses that the paid leave provisions are so broad, they fear—they haven't yet experienced it, or at least no one's told me they have—possible future unwarranted absenteeism.
Have the provinces accepted specifically the two-week paid sick leave, which overrides some provincial private sector sick leave provisions, or are you leaving provinces to decide whether or not it applies to the private sector?
Très bien.
Il est évident que personne du côté fédéral n'a eu le temps d'établir des liens étroits avec les provinces lorsque le projet de loi C-2 est devenu le projet de loi C-4, réécrit à la dernière minute en septembre à la suite des concessions au NPD lors du vote de confiance. Cela comprenait deux semaines de congés de maladie payés. Ces dernières semaines, j'ai entendu les préoccupations de certaines petites entreprises de l'Ontario, selon lesquelles les dispositions relatives aux congés payés sont si vastes que l'on craint, même si cela n'a pas encore été le cas — ou du moins personne ne me l'a indiqué —, que cela puisse entraîner de l'absentéisme injustifié à l'avenir.
Les provinces ont-elles accepté explicitement les deux semaines de congés de maladie payés, qui ont préséance sur certaines dispositions provinciales sur les congés de maladie applicables au secteur privé, ou laissez-vous les provinces décider si ce congé s'applique ou non au secteur privé?
Collapse
View Filomena Tassi Profile
Lib. (ON)
I have not been the lead on that particular part of the file. I would say that in discussions with provinces and territories, it was clear that some provinces more than others were really advocating for this 10-day paid sick leave provision. Everyone agreed that we did not want workers going to work if they felt sick. That would put people in a position wherein trying to contain this would be very difficult. Everyone agreed with the principle that if someone felt sick, we wanted them to have the opportunity to stay home.
That was part of the $19-billion transfer that we would make to the provinces and territories. With respect to the actual terms, I believe it was the Deputy Prime Minister and Minister of Finance who was the lead on that, together with Minister Qualtrough.
Specifically, we agreed in principle with the idea and wanted to support workers and give them the ability to stay home. We didn't want them to have to think that if they did stay home, they wouldn't be able to pay their bills or put food on the table.
Je n'ai pas piloté cette partie précise du dossier. Je dirais que lors des discussions avec les provinces et les territoires, il était clair que certaines provinces tenaient plus que d'autres à la disposition sur les 10 jours de congés de maladie payés. Tout le monde s'entendait pour dire que nous ne voulions pas que les travailleurs se présentent au travail s'ils se sentaient malades, car cela risquerait de rendre très difficiles les efforts pour contenir la pandémie. Tout le monde était d'accord avec le principe qu'une personne qui se sentait malade ait la possibilité de rester à la maison.
Cela faisait partie du transfert de 19 milliards de dollars que nous allions faire aux provinces et aux territoires. Quant aux conditions, je crois que c'est la vice-première ministre et ministre des Finances qui a dirigé ce projet, avec la ministre Qualtrough.
Plus précisément, nous étions d'accord en principe avec cette idée. Nous voulions appuyer les travailleurs et leur donner la possibilité de rester à la maison. Nous ne voulions pas que les gens pensent que s'ils restaient chez eux, ils n'arriveraient pas à payer leurs factures ou à s’acheter à manger.
Collapse
View Peter Kent Profile
CPC (ON)
View Peter Kent Profile
2020-11-24 18:47
Expand
How's my time, Chair?
Combien de temps me reste-t-il, monsieur le président?
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2020-11-24 18:47
Expand
You have about 15 seconds, not enough for a question and an answer. Thank you very much.
Il vous reste environ 15 secondes, ce qui est insuffisant pour une question et une réponse. Merci beaucoup.
Collapse
View Peter Kent Profile
CPC (ON)
View Peter Kent Profile
2020-11-24 18:47
Expand
I'll release it, then. Thank you.
Dans ce cas, je cède la parole. Merci.
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2020-11-24 18:47
Expand
Thank you very much, Mr. Kent.
Next we have Mr. Long, please, for six minutes.
Merci beaucoup, monsieur Kent.
Nous passons maintenant à M. Long, s'il vous plaît, pour six minutes.
Collapse
View Wayne Long Profile
Lib. (NB)
View Wayne Long Profile
2020-11-24 18:47
Expand
Thank you, Mr. Chair, and good evening, Minister. It's great to see you. I harken back to our days when we sat together on HUMA.
I am obviously coming to you from the beautiful riding of Saint John—Rothesay, located on the unceded territory of the Wolastoqey peoples.
Minister, you know my riding and you know the strong labour component to the riding. I wanted to touch base, talk to you a little bit about pay equity and ask you some questions on that. We've seen over the last nine months the consequences of the COVID-19 pandemic. It's been more severe, obviously, for some Canadians than others. In fact, the pandemic has highlighted a variety of systemic inequalities that need to be addressed.
Minister, you know my riding and the wonderful labour leaders in it, like Darlene Bembridge, Ciara Vanderbeck, Angela Campbell and Maureen O'Hearon-Lang, from the Public Service Alliance; Erin Howell Sharpe, whom you've met, from Unifor; and Tammy Nadeau and Sharon Teare from CUPE. Obviously we work with them daily and hand in hand, but when it comes to equal pay for equal value, according to recent data, women earn 89 cents for every dollar earned by men. In 2018, our government put forward and Parliament adopted a revised Pay Equity Act. Recently the draft regulations were released and consultations will run until January 13, 2021.
Minister, can you tell the committee what these regulations will mean for Canadians when they come into force?
Merci, monsieur le président, et bonsoir, madame la ministre. C'est un plaisir de vous voir. Je me souviens de l'époque où nous siégions ensemble au Comité.
Je viens bien entendu de la magnifique circonscription de Saint John-Rothesay, située sur le territoire non cédé des Wolastoqey.
Madame la ministre, vous connaissez ma circonscription et vous savez qu'on y trouve une forte présence syndicale. Je voulais faire le point, parler brièvement d'équité salariale et vous poser quelques questions à ce sujet. Nous avons vu ces neuf derniers mois les conséquences de la pandémie de COVID-19. De toute évidence, certains Canadiens ont été plus gravement touchés que d'autres. En fait, la pandémie a mis en lumière diverses inégalités systémiques auxquelles il faut s'attaquer.
Madame la ministre, vous connaissez ma circonscription et les remarquables dirigeantes syndicales qui s'y trouvent: Mme Darlene Bembridge, Mme Ciara Vanderbeck, Mme Angela Campbell et Mme Maureen O'Hearon-Lang, de l'Alliance de la fonction publique; Mme Erin Howell Sharpe, d'Unifor, que vous avez rencontrée; Mme Tammy Nadeau et Mme Sharon Teare du SCFP. Bien entendu, nous travaillons étroitement avec elles au quotidien, mais en ce qui concerne le principe d'un salaire égal pour des tâches de valeur égale, les données récentes indiquent que les femmes ne gagnent que 89 cents pour chaque dollar que gagnent les hommes. En 2018, notre gouvernement a présenté une version révisée de la Loi sur l’équité salariale, qui a été adoptée par le Parlement. Le projet de règlement a été publié récemment et les consultations se poursuivront jusqu'au 13 janvier 2021.
Madame la ministre, pouvez-vous dire au Comité quelle sera l'incidence de ces règlements sur les Canadiens lorsqu'ils entreront en vigueur?
Collapse
View Filomena Tassi Profile
Lib. (ON)
Thanks, MP Long. It's nice to see you virtually. I do remember the days on HUMA, and they were good days.
In my view, this is transformational legislation because it's not just about giving men and women equal pay for doing the same job. This is about giving women equal pay for work of equal value. That's the transformational piece. We know that when women can count on equal pay for work of equal value, there's not only a moral imperative. It's not only the right thing to do, but it's also the smart thing to do. Our economy is going to grow stronger.
We have been moving forward with this. We think it's very important. We have appointed the first pay equity commissioner, Karen Jensen, and she and her team are working now on materials and resources for employers, because we want to make this transition an easy one. She and her team are working very hard. I've had a couple of conversations with her, and then, as you have said, on November 13, the regulations were published in the Canada Gazette, part I. There is a 60-day consultation period now and it's really important that we hear from stakeholders. We don't want to just get this through fast. We want to do it the right way, so there is a 60-day consultation period. With the feedback we get after the consultation period, we will be moving forward and putting it in the Canada Gazette, part II, with, hopefully, a coming-into-force date later in 2021.
Merci, monsieur Long. C'est un plaisir de vous voir virtuellement. Je me souviens de cette époque au Comité, et c'était une belle époque.
À mon avis, il s'agit d'une mesure législative transformatrice, car il ne s'agit pas seulement de donner aux hommes et aux femmes un salaire égal pour le même travail. Il s'agit de donner aux femmes un salaire égal pour un travail de valeur égale. Voilà l'élément transformateur. Nous savons que ce n'est pas uniquement un impératif moral d'accorder aux femmes un salaire égal pour un travail de valeur égale. Ce n'est pas seulement la bonne chose à faire, c'est aussi la chose intelligente à faire. Cela renforcera notre économie.
Nous sommes allés de l'avant dans ce dossier. Nous pensons que c'est très important. Nous avons nommé la première commissaire à l'équité salariale, Mme Karen Jensen. Actuellement, avec son équipe, elle travaille à la préparation de documents et de ressources pour les employeurs, car nous voulons faciliter cette transition. Elle et son équipe travaillent très fort. J'ai eu quelques discussions avec elle. En outre, comme vous l'avez dit, le règlement a été publié dans la partie I de la Gazette du Canada le 13 novembre. La période de consultation de 60 jours est en cours; il est vraiment important d'entendre les parties concernées. Nous ne voulons pas simplement procéder à toute vitesse: nous voulons faire les choses correctement, d'où la période de consultation de 60 jours. Grâce aux commentaires que nous recevrons après la période de consultation, nous irons de l'avant et nous publierons le texte dans la partie II de la Gazette du Canada, avec, espérons-le, une date d'entrée en vigueur en 2021.
Collapse
Results: 1 - 15 of 33488 | Page: 1 of 2233

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data