Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 100 of 198
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-06-22 12:04
Expand
Mr. Chair, thank you for inviting us to discuss the planned audit work of our office, including the work on the government's response to the COVID-19 pandemic. With me today is Andrew Hayes, deputy auditor general and interim commissioner of the environment and sustainable development.
My appointment as Auditor General of Canada was effective on June 8. I am very pleased to make my first appearance before a parliamentary committee as the Auditor General, and I look forward to supporting the government over the next 10 years.
When the interim auditor general, Sylvain Ricard, appeared before this committee on May 12, he discussed our audits of the government's investing in Canada plan and the government's response to the COVID-19 pandemic. He also spoke about the resourcing challenges that our office has been facing, and the difficult decisions that we had to make to delay other planned audit work in order to prioritize the investing in Canada and COVID-19 audits.
Today, I will build on the information that Mr. Ricard provided to this committee. Our audit of the investing in Canada plan is well under way. We know that there is considerable interest in this audit. We have been collecting and analyzing a significant amount of information.
We have also designed an audit approach that will allow us to provide as much information as possible to Parliament about the government's implementation and monitoring activities, and the nature of the projects that have been funded under the plan.
With respect to our COVID-19 audit work, we have been focusing on the government's spending related to health and safety protection, support to individuals and businesses, and other liquidity support and capital relief. We are also considering elements of emergency preparedness and early response actions. We expect to be conducting audits related to COVID-19 for many years.
Although our work is progressing, I think that it is worth noting that physical distancing and remote working arrangements present some challenges for our audits. We have seen that it takes more time and effort to work through the audit processes, and to access, receive and exchange information. I would emphasize, however, that we have seen a willingness and a concerted effort on the part of those that we audit to work with us.
We also know that there is important audit work that will have to be done at a later date. For example, information about the effectiveness of some programs and corrective actions that the government may take will only be available for audit in the future. For both the COVID-19 and the investing in Canada audits, we are exploring ways to report our findings to Parliament as quickly as possible.
At this point, it is likely that we will present specific audit reports to Parliament when they are completed, rather than take the traditional approach of setting a date for presenting a collection of reports.
I would now like to speak briefly about the unanimous motion that was passed by your committee on June 9.
We have always considered a unanimous motion from a parliamentary committee to be a very clear message to our office. The committee's motion calls on us to audit all federal programs associated with Canada's COVID-19 response, to conduct all audits requested by the House of Commons and to complete all previously scheduled audits. The motion also calls on the government to provide us with all the funding we need to carry out these audits and any other work that we deem to be appropriate.
We viewed the committee's motion as reinforcing the importance of our work and its value to Parliament. We pride ourselves in supporting Parliament to the best of our abilities. Given our current resourcing and funding levels, we need to be selective when deciding on the audits that we conduct. We will not be able to audit each and every federal program associated with Canada's COVID-19 response.
When I appeared before the Standing Committee on Government Operations and Estimates on May 29, I mentioned that once I was appointed, one of my first priorities would be to assess our funding needs in light of the current circumstances, which includes the significant work that we have been asked to do. At this point, I do not have an updated number to share, but I am confident that we will ask for a budget increase that will be greater than the $10.8 million of additional funding that the office requested in 2019 and in 2020. That amount was based on assessments that were done in 2017, and a lot has changed since then.
We are currently engaged in discussions with the Department of Finance about our funding. We expect that those discussions will continue over the next few weeks. Although we still believe that an independent funding mechanism is the best long-term solution, we are committed to exploring solutions with senior public servants so that our current funding needs can be addressed as quickly as possible.
If we encounter difficulties that cannot be overcome, we will be sure to inform Parliament; however, we are not sitting back and waiting. We have taken steps over the last week to maximize the performance of our audit work that we can do in the future. In particular, we launched a hiring process last Friday with the intention of significantly increasing the capacity of our performance audit practice. We know that it will take some time to hire and onboard the highly skilled people we need to do the work that you have asked us to do.
Obviously, we are taking some risks, because we have not received a permanent funding increase. On the other hand, if we do not start the hiring processes, we will not have the people in place to do our work. We will keep Parliament informed about our work and the impact on our resources.
Both Andrew and I would now be happy to answer any questions the committee may have.
Thank you.
Monsieur le président, je vous remercie de nous avoir invités pour discuter des travaux d'audit que notre bureau prévoit réaliser, notamment sur la réponse du gouvernement à la pandémie de la COVID-19. Je suis accompagnée aujourd'hui du sous-vérificateur général et commissaire intérimaire à l'environnement et développement durable, M. Andrew Hayes.
Je suis entrée en fonction le 8 juin dernier, et je suis très heureuse de témoigner pour la première fois devant un comité parlementaire en tant que vérificatrice générale du Canada. Je me réjouis de pouvoir appuyer les travaux du gouvernement au cours des 10 prochaines années.
Le 12 mai dernier, M. Sylvain Ricard, qui était alors vérificateur général par intérim, a témoigné devant ce comité. Il a discuté de notre audit du plan du gouvernement intitulé Investir dans le Canada et de notre audit de la réponse du gouvernement à la pandémie de la COVID-19. M. Ricard a aussi parlé des défis auxquels notre bureau devait faire face en ce qui a trait aux ressources et des décisions difficiles que nous avons dû prendre en reportant des travaux d'audit prévus, pour accorder la priorité aux audits du plan Investir dans le Canada et de la réponse à la COVID-19.
Aujourd'hui, je vais préciser et étoffer les informations communiquées au Comité par M. Ricard. Notre audit du plan Investir dans le Canada est en cours. Nous savons que cet audit suscite un intérêt considérable. Nous nous employons à recueillir et à analyser des quantités importantes d'information.
Nous avons conçu notre stratégie d'audit de manière à pouvoir fournir au Parlement autant d'information que possible sur les activités de mise en œuvre et de suivi du gouvernement, ainsi que sur la nature des projets financés par ce plan.
Pour ce qui est des travaux d'audit sur la réponse à la COVID-19, nous avons mis l'accent sur les dépenses engagées par le gouvernement pour protéger la santé et la sécurité, pour fournir de l'aide aux particuliers et aux entreprises, ainsi que pour offrir d'autres mesures de soutien sous forme de liquidités ou d'allégements du capital. Nous examinons aussi divers volets de la préparation aux situations d'urgence et les mesures d'intervention précoce. Nous nous attendons à réaliser des audits sur des questions liées à la COVID-19 pendant de nombreuses années encore.
Même si nous progressons, je pense qu'il est important de souligner que les règles d'éloignement physique et le travail à distance posent certaines difficultés pour nos travaux d'audit. Nous avons remarqué qu'il faut plus de temps et d'effort pour mettre en œuvre les processus d'audit et accéder aux informations, les recevoir et les communiquer. Je veux cependant souligner que nous observons de la bonne volonté et un effort concerté de collaboration de la part des entités que nous auditons.
Nous sommes également conscients qu'il nous faudra réaliser d'importants travaux d'audit à une date ultérieure. Par exemple, l'information sur l'efficacité de certains programmes et les mesures correctives que le gouvernement pourrait prendre ne seront disponibles que plus tard. Pour ce qui est des audits du plan Investir dans le Canada et de la réponse à la COVID-19, nous étudions divers moyens qui nous permettraient de soumettre nos constatations au Parlement le plus rapidement possible.
À ce stade, nous présenterons fort probablement les audits au Parlement au moment où ils seront terminés, au lieu d'attendre, comme nous le faisons habituellement, une date fixée à l'avance pour la présentation d'une série de rapports d'audit.
Permettez-moi, maintenant, d’aborder brièvement la motion qui a été adoptée à l’unanimité par votre comité le 9 juin dernier.
Nous avons toujours considéré qu’une motion unanime d’un comité parlementaire constituait un message très clair à l’intention de notre bureau. La motion du Comité nous demande d’auditer tous les programmes fédéraux associés aux mesures prises par le Canada en réponse à la COVID-19, en plus de réaliser tous les audits demandés par la Chambre et tous les audits prévus antérieurement. La motion demande aussi au gouvernement de nous accorder tous les fonds dont nous avons besoin pour effectuer ces audits et mener toute autre activité que nous jugeons appropriée.
Nous estimons que la motion du Comité vient confirmer l’importance et la valeur de nos travaux pour le Parlement. Nous sommes fiers d’appuyer les travaux du Parlement au mieux de nos capacités. Compte tenu du niveau actuel de nos ressources et de notre budget, nous devons cependant être sélectifs lorsque nous décidons des audits que nous effectuons. Nous ne pourrons donc pas auditer chacun des programmes fédéraux associés aux mesures prises par le Canada pour répondre à la COVID-19.
Lorsque j’ai témoigné devant le Comité permanent des opérations gouvernementales le 29 mai, j’ai mentionné que l’une de mes priorités, après ma nomination, serait d’évaluer nos besoins en matière de financement à la lumière des circonstances actuelles, notamment en fonction des travaux considérables qu’on nous a demandé de réaliser. À l’heure actuelle, je n’ai aucun chiffre à jour à vous communiquer, mais je suis certaine que l’augmentation de budget que nous solliciterons sera supérieure aux 10,8 millions de dollars supplémentaires que nous avions demandés en 2019 et en 2020. Ce montant était en effet fondé sur des évaluations réalisées en 2017, et beaucoup de choses ont changé depuis.
Nous sommes actuellement en discussion avec le ministère des Finances Canada au sujet de notre financement. Nous prévoyons que ces discussions se poursuivront au cours des prochaines semaines. Même si nous restons persuadés qu’un mécanisme de financement indépendant est la meilleure solution à long terme, nous sommes déterminés à examiner des solutions avec les hauts fonctionnaires afin de pouvoir combler le plus vite possible nos besoins actuels en matière de financement.
Si nous rencontrons des difficultés insurmontables, nous veillerons à en aviser le Parlement. Nous ne sommes toutefois pas en train d’attendre en nous tournant les pouces. Nous avons pris des mesures au cours de la dernière semaine pour optimiser les travaux d’audit de performance que nous pourrons réaliser au cours des années à venir. Plus particulièrement, nous avons lancé vendredi dernier un processus de recrutement visant à accroître considérablement la capacité de notre pratique d’audit de performance. Nous savons qu’il faudra du temps pour recruter et intégrer les employés hautement qualifiés dont nous avons besoin afin de réaliser les travaux que vous nous avez demandé de faire.
Il est évident que nous prenons un certain risque, car nous n’avons pas encore obtenu d’augmentation permanente de notre budget. Par contre, si nous n’amorçons pas le processus de recrutement, nous n’aurons pas les employés requis pour effectuer les travaux. Nous tiendrons le Parlement informé de nos travaux et de leur incidence sur nos ressources.
Andrew et moi-même serons heureux de répondre maintenant aux questions du Comité.
Je vous remercie.
Collapse
Andrew Hayes
View Andrew Hayes Profile
Andrew Hayes
2020-06-22 12:20
Expand
Yes, indeed. The spending and design of the CERB was the other main area that I think we were going to mention.
Effectivement. Le troisième grand élément que nous voulions mentionner était la PCU, sa structure et les dépenses qui y sont associées.
Collapse
View Peter Julian Profile
NDP (BC)
Thanks, Mr. Chair.
Welcome, Auditor General Hogan.
Mr. Hayes, thank you very much.
Congratulations. It's a very important position that you hold. I have no doubt that people right across the country are looking to make sure that money is spent effectively and wisely.
I will start off by mentioning the finger pointing between the Conservatives and Liberals, which I don't think anyone finds credible. The reality is, as we all know, that we look at constant dollars. It is only under minority parliaments that the Auditor General's department has been adequately financed. The moment the Harper Conservatives became a majority government, they started slashing. The current government has continued that practice, a massive slash from a decade ago that has made it very difficult to have the Auditor General do the important work on behalf of Canadians.
The contradiction is very clear. We've seen previous Conservatives governments and the current Liberal government splurging on banks and big businesses at the same time as they nickel and dime the Auditor General and that important function to death. I think it's good we have unanimous support around restoring the funding, but the reality is that only happens in minority parliaments. Now we can move forward.
You mentioned earlier the importance of putting in place an independent funding mechanism. You have cited other countries that have in place an auditor general function that is independent from whether or not the majority government can run roughshod over the important function the auditor general performs.
In your mind, what is the best example of other countries that have independent funding mechanisms that should really apply in the case of the Auditor General?
Merci, monsieur le président.
Bienvenue à notre vérificatrice générale, Mme Hogan.
Monsieur Hayes, merci beaucoup.
Je tiens à vous féliciter, car vous occupez un poste très important. Partout au pays les gens cherchent à savoir si les deniers publics sont dépensés efficacement et sagement.
Je veux parler d'entrée de jeu des conservateurs et des libéraux qui s'accusent mutuellement. Je n'ai pas l'impression que les gens trouvent très crédibles les reproches que l'on s'échange ainsi. Comme nous le savons tous, il faut évaluer les choses en dollars constants. Le Bureau du vérificateur général se voit octroyer un financement suffisant uniquement lorsque le gouvernement est minoritaire. Dès que les conservateurs de Harper ont obtenu la majorité au Parlement, ils ont commencé à faire des compressions. Le gouvernement actuel a continué dans la même veine, si bien qu'une diminution radicale de son financement au cours des 10 dernières années fait en sorte qu'il est maintenant très difficile pour le bureau du vérificateur général d'accomplir son important travail pour le compte des Canadiens.
Le contraste est frappant. Nous voyons le gouvernement libéral actuel faire comme les gouvernements conservateurs qui l'ont précédé en dépensant des sommes faramineuses pour aider les banques et les grandes entreprises tout en coupant les vivres au Bureau du vérificateur général malgré le caractère primordial de ses fonctions. Je me réjouis du soutien unanime obtenu pour rétablir votre financement à un niveau suffisant, mais reste quand même que cela n'est possible que lorsque le Parlement est minoritaire. Nous pouvons maintenant aller de l'avant.
Vous avez parlé tout à l'heure de l'importance de mettre en place un mécanisme de financement indépendant. Vous avez cité d'autres pays où le bureau du vérificateur général est indépendant et à l'abri des caprices d'un gouvernement majoritaire qui voudrait faire fi du rôle important qu'il remplit.
À votre avis, quels seraient les meilleurs exemples de pays ayant mis en place un mécanisme de financement indépendant comme cela devrait toujours être le cas pour le vérificateur général?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-06-22 12:38
Expand
There are a few examples we can look to. There are provinces across our country that have an independent funding mechanism, and there are also the U.K. and New Zealand that have such a mechanism. While we can look to those to inform what we might want to come up with, I do think it's something that even Parliament plays a role in helping shape.
I have been talking with the public accounts committee and their chair about exactly that. There is a role for Parliament to play in oversight once an independent funding mechanism is in there. There is a control function to rightsize, when needed, the Auditor General's budget and to do so in such a way such that it can be stable for the organization.
Il y a quelques exemples dont nous pourrions nous inspirer. Il y a des provinces canadiennes qui ont un mécanisme de financement indépendant, et il y a aussi le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande. Nous pouvons chercher à tirer des enseignements de ces exemples-là, mais je pense que le Parlement peut lui-même avoir son mot à dire quant à la forme que cela prendra.
J'ai discuté de ce même sujet avec le Comité des comptes publics et son président. Le Parlement a un rôle à jouer dans la surveillance d'un éventuel mécanisme de financement indépendant. Il doit exercer un certain contrôle pour rajuster au besoin le budget du Bureau du vérificateur général en procurant, ce faisant, une certaine stabilité à l'organisation.
Collapse
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
I just wanted to circle back to the independent funding mechanism, because I want to get your perspective on this. It's obviously important for you to have a stable source of funding so that you can conduct your work, but I see the independent funding mechanism as more than that. Your department, as much as any auditing organization, needs to be perceived as being independent of government.
Do you see the independent funding mechanism not only as a source of stable funding but as an added safeguard in the system, basically, to ensure that the public perception of the Auditor General remains independent?
J'aimerais revenir au mécanisme de financement indépendant, car j'aimerais avoir votre point de vue à ce sujet. Il est manifestement important que vous ayez une source de financement stable vous permettant d'accomplir votre travail, mais je vois le mécanisme de financement indépendant comme étant plus que cela. Votre organisation, tout autant que n'importe quel organisme d'audit, doit être perçue comme étant indépendante du gouvernement.
Voyez-vous le mécanisme de financement indépendant non seulement comme une source de financement stable, mais aussi comme une protection supplémentaire du système qui garantit, essentiellement, que le vérificateur général reste perçu par le public comme étant indépendant?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-06-22 13:04
Expand
Absolutely. As you noted, it is from two fronts that we need it to be independent, not just for stability. There is an added complexity when you must turn to a department that you audit on a regular basis, both financially and through performance audits, and ask them for money. Obviously, there's a need to have it just be in a better realm, where there is no potential perceived or real conflict.
Absolument. Comme vous le dites, il y a deux volets à notre nécessaire indépendance. Il ne s'agit pas que de stabilité. La complexité est accrue quand vous devez demander de l'argent à un ministère que vous auditez régulièrement, aussi bien du point de vue financier que de celui de la performance. De toute évidence, il faut améliorer la situation de sorte qu'il n'y ait aucun conflit d'intérêts potentiel ou réel.
Collapse
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Excellent.
I do know that when we came into office in 2015, there were various departments that had undergone very draconian spending cuts by the Conservative government. For example, we invested over a billion dollars into the Canada Revenue Agency. A lot of it went into technology. You see some of those investments paying off in the ability to undertake the Canada emergency response benefit, whereby Canadians applied on a Monday morning and received a direct deposit into their accounts sometimes within 24 or 36 hours. You heard that anecdotal evidence and, for that matter, the reality that it was.
We need to ensure that the Auditor General's office has the resources, and not only the human capital but also the technological wherewithal, to move within a more digitized period. For me, it's something that we need to do. Transparency and accountability are bedrock in my principles as a parliamentarian and as someone who sat on the Accounting Standards Board user advisory committee in Canada for almost a decade. Those are two things that have been drilled into me. It's very important.
In terms of the workflow or the workflow plan, you said that you were out hiring. I read this morning that there's an engineering firm in Montreal that's looking to hire as well, but they're having difficulty in hiring. We are seeing some green shoots in the economy, but because of the traditional way of hiring someone—screening them and meeting with them—it's not happening as quickly as possible. Can you give us some feedback in terms of your hiring process? Can we get the individuals in, interviewed and going through that process, or are you finding some difficulties there?
Excellent.
Je sais que quand nous avons été portés au pouvoir, en 2015, le gouvernement conservateur avait imposé à divers ministères une réduction draconienne des dépenses. Par exemple, nous avons investi plus d'un milliard de dollars dans l'Agence du revenu du Canada. Une grande partie de cet argent a été consacrée à la technologie. Vous pouvez voir que certains de ces investissements rapportent, vu la capacité de lancer la Prestation canadienne d'urgence, que les Canadiens demandaient le lundi et recevaient en 24 à 36 heures sous forme de dépôt direct dans leur compte. Vous avez entendu des gens le dire, et en fait, c'est bien ce qui s'est produit.
Nous devons veiller à ce que le Bureau du vérificateur général ait les ressources nécessaires — non seulement les ressources humaines, mais les moyens technologiques — pour évoluer en cette ère de plus en plus numérique. J'estime que c'est une chose que nous devons faire. La transparence et la responsabilité sont le fondement de mes principes en tant que parlementaire et en tant que personne ayant siégé au comité consultatif des utilisateurs du Conseil des normes comptables au Canada, et ce, pendant près de 10 ans. Ce sont deux choses qui m'ont été inculquées. C'est très important.
En ce qui concerne l'exécution du travail ou le plan d'exécution du travail, vous avez dit que vous étiez en train d'embaucher. J'ai lu ce matin qu'une firme d'ingénieurs de Montréal recrute également, mais qu'ils ont de la difficulté. Il y a des pousses vertes dans l'économie, mais à cause de la façon traditionnelle de recruter — la sélection, puis la rencontre —, les choses ne se déroulent pas aussi vite qu'elles le pourraient. Pouvez-vous nous parler de votre processus d'embauche? Pouvons-nous faire venir des personnes, les soumettre à une entrevue et suivre tout le processus? Avez-vous des difficultés à cet égard?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-06-22 13:11
Expand
Prior to the pandemic, as most audit shops across the country will tell you, we were having difficulty attracting individuals. There's just a high demand for them.
In this context, we just launched our process on Friday in order to increase significantly our performance audit practice and some of our HR group and in order to be able to onboard all of these individuals. We're still working through the mechanics of what that might look like, but we know that it's absolutely going to be in a virtual forum, a virtual interview. Even recruiting events are now going to be virtual across our social media platforms. It's going to take a little time for everyone to get used to that.
Onboarding will be different for individuals, and we've also started to train our managers, given that managing a remote workforce brings a whole set of different challenges. We need our managers as well as our employees to be at ease with what that might look like. We're not the only ones living through this. The entire federal public service is living through this. The private sector is living through this. We've been talking with many people in order to learn about best practices and hopefully leverage that.
What I can guarantee is that I think it will take some time, a little longer than we normally expect, which is why we decided to still launch our hiring process without the funding so that we could get the ball rolling.
Avant la pandémie, comme tous les organismes d'audit du pays vous le diront, nous avions de la difficulté à attirer des gens. La demande est très forte.
Dans ce contexte, nous venons de lancer notre processus, vendredi, afin d'accroître nettement notre pratique d'audit de performance et certains de nos groupes RH, et afin de pouvoir accueillir toutes ces nouvelles personnes. Nous travaillons toujours au mécanisme qui nous permettra de réaliser cela, mais nous savons qu'il s'agira assurément d'un forum virtuel, d'une entrevue virtuelle. Même les événements de recrutement vont se tenir virtuellement sur toutes nos plateformes de médias sociaux. Tout le monde aura besoin d'un peu de temps pour s'habituer à cela.
L'accueil sera différent pour les personnes embauchées, et nous avons aussi commencé à former nos gestionnaires, étant donné que la gestion de l'effectif à distance s'accompagne de tout un éventail de difficultés différentes. Il faut que nos gestionnaires et nos employés soient à l'aise avec la forme que cela prendra. Nous ne sommes pas les seuls à vivre cela. La fonction publique fédérale au complet vit la même chose. Le secteur privé aussi. Nous discutons avec diverses personnes afin de connaître et, nous l'espérons, de mettre en œuvre les meilleures pratiques.
Ce que je peux garantir, c'est qu'il faudra un peu plus de temps que normalement, et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé de lancer notre processus d'embauche, même sans financement, pour mettre les choses en branle.
Collapse
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
Thank you to the officials, and thank you, Mr. Minister, for appearing, not just today, but for providing regular updates before our committee. It's appreciated and important.
I want to ask you a question about the Auditor General. Both the outgoing Auditor General and the incoming Auditor General have stated publicly that the Office of the Auditor General is underfunded by approximately $11 million. As a result, performance audits have been reduced in half over the last number of years, and due to the government's COVID expenditures, nearly all non-COVID-related audits will be put off this year.
What is your government going to do to remedy that and provide the Auditor General with the $11 million she needs to do her job?
Je remercie les fonctionnaires, et je vous remercie, monsieur le ministre, de votre présence, non seulement aujourd'hui, mais aussi pour avoir fourni régulièrement des mises à jour à notre comité. Nous l'apprécions, et c'est important.
J'aimerais vous poser une question au sujet de la vérificatrice générale. L'ancien vérificateur général et la nouvelle titulaire du poste ont déclaré publiquement que le Bureau du vérificateur général manque de fonds, et qu'il lui faudrait environ 11 millions de dollars supplémentaires. Par conséquent, les audits de performance ont été réduits de moitié depuis quelques années, et compte tenu des dépenses du gouvernement en lien avec la pandémie, presque tous les audits qui n'ont aucun lien avec la COVID seront reportés cette année.
Qu'entend faire votre gouvernement pour remédier à cette situation et pour fournir à la vérificatrice générale le montant de 11 millions de dollars dont elle a besoin pour s'acquitter de son mandat?
Collapse
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-06-11 18:07
Expand
First of all, Mr. Cooper, let me thank you for bringing up the Auditor General. I'm obviously very pleased that we've been able to appoint the new Auditor General. I think she will do a spectacular job. We know that she has significant experience and she'll bring that experience and a fresh look at what is a very important parliamentary role.
As you probably also know, we have increased funding for the Auditor General over the years. We've increased the number of positions in the Auditor General's office, or increased funding so they can increase the positions. I understand that the number of positions has been increased by 38 people.
What's incumbent on us is to work together with the new Auditor General to make sure that we ensure the office has the requisite ability to perform the function, so I will commit that it's an ongoing goal we have and we'll work together with her to do that.
Pour commencer, monsieur Cooper, permettez-moi de vous remercier de soulever la question de la vérificatrice générale. Je suis évidemment très heureux que nous ayons réussi à nommer une nouvelle vérificatrice générale. Je pense qu'elle s'acquittera de ses tâches avec brio. Nous savons qu'elle possède une vaste expérience et qu'elle mettra celle-ci et un regard neuf au service de ce très important rôle parlementaire.
Comme vous le savez aussi sans doute, nous avons augmenté le financement du vérificateur général au fil des années. Nous avons augmenté l'effectif du Bureau du vérificateur général, ou du moins augmenté le budget pour que l'on puisse embaucher plus de personnel. Si je ne m'abuse, le Bureau compte 38 nouveaux postes.
Ce qui nous incombe, c'est de collaborer avec la nouvelle vérificatrice générale afin de voir à ce que le Bureau possède la capacité requise pour jouer son rôle. Je reconnais donc que c'est un objectif permanent pour nous, et je m'engage à travailler en collaboration avec elle pour réussir à l'atteindre.
Collapse
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
Mr. Minister, in light of your commitment to working with the Auditor General, when can the Office of the Auditor General expect to receive the funding?
Monsieur le ministre, compte tenu de votre engagement à collaborer avec la vérificatrice générale, à quel moment le Bureau du vérificateur général peut-il s'attendre à recevoir le financement demandé?
Collapse
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-06-11 18:08
Expand
She's now new in her role, and that is appropriately something we should work together with her on to get to the conclusion that ensures the office has the support required and the appropriate level of support to do the function.
Ce rôle est nouveau pour elle, et c'est à juste titre que nous allons travailler ensemble pour en arriver à une conclusion qui fera en sorte que le Bureau dispose des ressources nécessaires et du niveau de soutien approprié pour jouer son rôle.
Collapse
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
Well, the office doesn't have sufficient support, not when performance audits have been reduced in half, not when almost all non-COVID-related audits have been put off, and indeed the outgoing Auditor General said they'd probably need another year to deal with the COVID-related expenditures alone.
Thus, we have a government right now that is spending half a trillion dollars and the Auditor General is asking for $11 million.
In regard to half a trillion dollars in spending, $11 million constitutes a rounding error. What's the holdup?
Eh bien, le Bureau n'a pas les ressources suffisantes, si l'on tient compte du fait que les audits de performance ont été réduits de moitié, que la presque totalité des audits sans lien avec la COVID ont été reportés, et aussi que le vérificateur général précédent a déclaré qu'il faudrait probablement compter une autre année seulement pour s'occuper des dépenses relatives à la COVID.
Ainsi, nous avons un gouvernement qui est en train de dépenser 500 milliards de dollars, pendant que la vérificatrice générale réclame 11 millions de dollars.
Par rapport à 500 milliards de dollars en dépenses, un montant de 11 millions représente une simple erreur d'arrondissement. Quel est le problème?
Collapse
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-06-11 18:09
Expand
First of all, we should be clear with our numbers. The numbers you're throwing around are not accurate. We detailed the investments we're making for the pandemic in the report presented to this committee. You're a very long way off in the scope of those numbers.
I think the frame that we need to make sure the Auditor General has the appropriate resources is an important one. She's been in her new role for a couple of weeks I think, and we will be working with her to make sure there is the appropriate level of funding for the needs of the Auditor General.
Premièrement, il faut s'assurer d'utiliser les bons chiffres. Ceux que vous mentionnez ne sont pas exacts. Nous avons détaillé les investissements que nous avons consentis en réponse à la pandémie dans le rapport qui a été présenté à ce comité. Les chiffres que vous mentionnez se situent très loin de l'ordre de grandeur réel.
Je pense qu'il est important de vouloir s'assurer que la vérificatrice générale dispose des ressources appropriées. Elle n'occupe sa fonction que depuis quelques semaines, je pense, et nous allons travailler ensemble afin qu'elle dispose du financement approprié pour répondre à ses besoins.
Collapse
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
Well, your government is spending in total—not new spending—half a trillion dollars, and we're talking about $11 million.
I guess, Mr. Minister, the only reasonable conclusion one could reach about the refusal of your government to adequately resource the Office of the Auditor General is that your government is afraid of being accountable and having a fully resourced Auditor General shed light on mismanagement, including 20,000 unaccounted infrastructure projects, $5 billion in unaccounted infrastructure spending, and a $35-billion Infrastructure Bank that has completed precisely zero infrastructure projects.
Speaking of the failed Canada Infrastructure Bank, I will follow up with you on a question that I posed to the associate minister of finance when she last appeared before our committee. How much did the outgoing president of the Canada Infrastructure Bank receive in the way of bonuses?
Eh bien, votre gouvernement dépense au total — je ne parle pas de nouvelles dépenses — 500 milliards de dollars, et il est question d'un montant d'environ 11 millions.
Je pense, monsieur le ministre, que la seule conclusion raisonnable à laquelle on puisse arriver concernant le refus de votre gouvernement d'accorder des ressources suffisantes au Bureau du vérificateur général est que votre gouvernement craint de devoir rendre des comptes. Il craint qu'un Bureau du vérificateur général doté de toutes les ressources nécessaires puisse faire toute la lumière sur la mauvaise gestion, y compris sur 20 000 projets d'infrastructure non comptabilisés, sur 5 milliards de dollars en dépenses d'infrastructure non comptabilisées, ainsi que sur une Banque de l'infrastructure dotée d'un budget de 35 milliards de dollars qui a achevé précisément zéro projets d'infrastructure.
À propos de l'échec de la Banque de l'infrastructure du Canada, j'aimerais poursuivre avec une question que j'ai posée à la ministre associée des Finances lors de sa dernière comparution devant notre comité. Quel montant le président sortant de la Banque de l'infrastructure du Canada a-t-il reçu sous forme de boni?
Collapse
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-06-11 18:11
Expand
There were a number of things wrapped up in that comment/question.
I think that first it's important to acknowledge that the Auditor General's resources were reduced under the previous Conservative government and we have subsequently increased them. The point that I think you're making is that we should continue to work with the Auditor General to make sure the office is appropriately resourced. I want to confirm, again, that we will do that.
With respect to the Canada Infrastructure Bank, we think it is a very important institution that will enable us to bring more resources into the building of infrastructure across the country. That is critical. We obviously have been very pleased that we got that institution up and running. Some of its projects are already supported, and there are other projects on the way. There has recently been a new chair appointed who has a particular expertise in this area.
This is an institution that I think will have a long-term and positive impact on our infrastructure and on our economy. I'm looking forward to more work that it's going to be able to do in the coming days, months and years.
Ce commentaire ou cette question comporte un certain nombre d'éléments.
Il faut d'abord reconnaître que le précédent gouvernement conservateur avait réduit les ressources du Bureau du vérificateur général et que nous les avons augmentées subséquemment. Le point que vous tentez de faire valoir, si j'ai bien compris, c'est que nous devrions continuer de travailler avec la vérificatrice générale afin de nous assurer que le Bureau dispose des ressources nécessaires. Je confirme encore une fois que c'est exactement ce que nous allons faire.
Quant à la Banque d'infrastructure du Canada, nous pensons qu'il s'agit d'une institution très importante qui nous permettra d'allouer davantage de ressources à la construction de l'infrastructure d'un bout à l'autre du pays. C'est essentiel. Nous avons été très satisfaits de voir cette institution devenir opérationnelle. Certains de ses projets sont déjà financés, et d'autres sont en bonne voie de l'être. On a nommé récemment un nouveau président qui possède une expertise particulière dans le domaine.
À mon avis, c'est une institution qui exercera une influence positive et à long terme sur notre infrastructure et sur notre économie. Je suis impatient de voir d'autres projets qu'elle pourra réaliser dans les jours, les mois et les années à venir.
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-11 12:04
Expand
Mr. Chair, on Tuesday, MPs from all parties of the finance committee unanimously passed a motion calling on the government to fully fund the Auditor General. Massive pre-COVID spending, a failing infrastructure program with 20,000 projects unaccounted for, new Crown corporations with giant budgets and unprecedented COVID support programs have vastly increased the Auditor General's workload.
Yesterday the Minister of Canadian Heritage said that if the Auditor General needed more money all he had to do was ask. Mr. Chair, he's already asked. The Auditor General has repeatedly asked for an additional $11 million. They've been asking for this money since 2018 and the government keeps saying no. Now, the Auditor General has stopped working on performance audits and for two years in a row has testified at the public accounts committee that the Office of the Auditor General doesn't have enough money to do its job.
This government is hiding from Parliament and it's hiding from the Auditor General, while hundreds of billions of dollars are being rushed out the door.
Monsieur le président, mardi, les députés de tous les partis du Comité des finances ont adopté à l’unanimité une motion demandant au gouvernement d'accorder au Bureau du vérificateur général tous les fonds dont il a besoin. Les dépenses massives effectuées avant la pandémie, le fiasco du programme d’infrastructure, les 20 000 projets dont nous avons perdu la trace, la création de nouvelles sociétés d’État dotées de budgets gigantesques et les programmes de soutien sans précédent pour la COVID-19 ont considérablement alourdi la charge de travail du Bureau du vérificateur général.
Hier, le ministre du Patrimoine canadien a dit que si la vérificatrice générale avait besoin de plus d’argent, elle n’avait qu’à en demander. Monsieur le président, elle l’a déjà fait. La vérificatrice générale a demandé, à maintes reprises, 11 millions de dollars de plus. Son bureau demande cet argent depuis 2018, mais le gouvernement ne cesse de dire non. Le Bureau du vérificateur général a cessé de travailler sur les vérifications de gestion et cela fait deux années de suite que le Comité des comptes publics atteste qu'il n’a pas assez d’argent pour faire son travail.
Le gouvernement se cache du Parlement et de la vérificatrice générale, alors que des centaines de milliards de dollars sont dilapidés.
Collapse
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, yesterday, in a stunning display of ignorance the Minister of Canadian Heritage stated that the government would be happy to provide the Auditor General with additional resources, if only the Auditor General asked.
Well, news flash to the minister, both the former and current Auditor General have very publicly stated that the office is underfunded by $11 million. As a result, nearly all non-COVID-related audits will be put on hold this year. For a government that is spending more than half a trillion dollars a year, surely it can find $11 million, a rounding error, so that the Auditor General can follow the money and do his job. Canadian taxpayers deserve nothing less.
Monsieur le président, hier, le ministre du Patrimoine canadien a fait preuve d’une ignorance incroyable en déclarant que le gouvernement serait heureux de fournir des ressources supplémentaires à la vérificatrice générale, si seulement elle le demandait.
Eh bien, j'ai une nouvelle pour le ministre. La vérificatrice générale et son prédécesseur ont tous les deux déclaré publiquement que le bureau était sous-financé de 11 millions de dollars. Par conséquent, presque toutes les vérifications qui ne sont pas liées à la pandémie seront suspendues cette année. Un gouvernement qui dépense plus d’un demi-billion de dollars par année peut sûrement trouver 11 millions de dollars, une simple erreur d’arrondi, pour que la vérificatrice générale puisse suivre l’argent et faire son travail. Les contribuables canadiens sont en droit de s'attendre au moins à cela.
Collapse
View Tim Uppal Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, over the last 10 years, the size of the government has doubled, but the number of audits conducted by the Auditor General has gone down by half. Massive Liberal spending programs lack basic accountability and transparency. For their $180-billion infrastructure program, they can't even provide a full list of the number of projects.
What is the government trying to hide by starving the Auditor General's office by not properly funding it?
Monsieur le président, au cours des 10 dernières années, la taille du gouvernement a doublé, mais le nombre de vérifications effectuées par le vérificateur général a diminué de moitié. Les énormes programmes de dépenses des libéraux manquent de transparence et de responsabilisation. Pour son programme d'infrastructure de 180 milliards de dollars, le gouvernement ne peut même pas fournir une liste complète du nombre de projets.
Qu'est-ce que le gouvernement essaie de cacher en privant le Bureau du vérificateur général de moyens faute de le financer adéquatement?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-11 12:39
Expand
Thank you, Mr. Chair.
I'm delighted to take this question and to signal both the urgency and transparency of our actions, especially in the current context. We look forward to providing the support the Auditor General requires, as we've done over the last few years. We know how important the work is, and we'll continue to work with the Auditor General.
Merci, monsieur le président.
Je suis ravi de répondre à cette question et de signaler l'urgence et la transparence de nos actions, surtout dans le contexte actuel. Nous comptons bien fournir le soutien dont la vérificatrice générale a besoin, comme nous l'avons fait au cours des dernières années. Nous savons à quel point son travail est important, et nous continuerons de travailler avec la vérificatrice générale.
Collapse
View Tim Uppal Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, they say they want to work with the Auditor General, and that's nice to hear, but the fact is the former interim auditor general testified at two public accounts committees that he asked this government twice for additional funds, first in 2018 and again in 2019, only for those requests to be ignored.
Canadians deserve to know how their money is being spent. This government must be properly audited. When will this government finally be accountable to taxpayers and fully fund the Auditor General's office?
Monsieur le président, ils disent qu'ils veulent travailler avec la vérificatrice générale, et c'est bon à entendre, mais le fait est que l'ancien vérificateur général intérimaire a témoigné devant deux comités des comptes publics et qu'il a demandé deux fois au gouvernement des fonds supplémentaires, d'abord en 2018 et de nouveau en 2019, mais sans succès.
Les Canadiens méritent de savoir comment leur argent est dépensé. Le gouvernement doit faire l'objet d'une vérification adéquate. Quand ce gouvernement va-t-il enfin rendre des comptes aux contribuables et financer entièrement le Bureau du vérificateur général?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-11 12:40
Expand
Thank you, Mr. Chair.
Again, to provide the information Canadians need and deserve is our priority. We are doing this over time, especially in an emergency context. In 2018, we were pleased to substantially increase the budget of the Auditor General. We are going to work closely with her.
By the way, I congratulate her on her important appointment.
Merci, monsieur le président.
Encore une fois, notre priorité est de fournir aux Canadiens l'information dont ils ont besoin et qu'ils sont en droit d'attendre. Nous le faisons au fil du temps, surtout dans un contexte d'urgence. En 2018, nous avons été heureux d'augmenter considérablement le budget du vérificateur général. Nous allons travailler en étroite collaboration.
En passant, je félicite la vérificatrice générale pour son importante nomination.
Collapse
View Tim Uppal Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, the fact is the newly appointed Auditor General started earlier this week and before she even started, she expressed concerns about the lack of funding from the government for her office. Will the government give the Auditor General the money her office requires to properly run the Auditor General's office?
Monsieur le Président, le fait est que la nouvelle vérificatrice générale a été nommée plus tôt cette semaine et, qu'avant même de commencer, elle s'est dite préoccupée par le manque de financement du gouvernement pour son bureau. Le gouvernement va-t-il donner à la vérificatrice générale l'argent dont elle a besoin pour bien gérer son bureau?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-11 12:41
Expand
Thank you, Mr. Chair.
That's a great opportunity. I'm grateful for that to continue and to say that not only are we proud of her appointment, but we also are proud of the important work she will do on behalf of all Canadians, and all members of this House, to make sure Canadians and members of this House are able to follow the important investments we are making in the—
Merci, monsieur le président.
C'est une excellente question. Je me réjouis de pouvoir ajouter que non seulement nous sommes fiers de sa nomination, mais nous sommes également fiers du travail important qu'elle fera au nom de tous les Canadiens et de tous les députés pour que les Canadiens et les députés de la Chambre soient en mesure de suivre les investissements importants que nous faisons dans le...
Collapse
View Tim Uppal Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, it's nice to hear the Liberals continue to make more investments, but what we need is, as they're spending, the number of audits should go up, not be cut down, and that's the situation right now.
Tuesday the finance committee unanimously approved a Conservative motion calling on the government to fully fund the Auditor General and for her to fully audit all federal programs and any other work she deems appropriate. Will the government listen to its own members who voted for that motion, respect taxpayer dollars and fully fund the Auditor General?
Monsieur le président, c'est bien d'entendre que les libéraux continuent de faire d'autres investissements, mais à mesure qu'ils dépensent, il faudrait que le nombre de vérifications augmente au lieu de diminuer comme c'est le cas actuellement.
Mardi, le Comité des finances a adopté à l'unanimité une motion conservatrice demandant au gouvernement d'accorder à la vérificatrice générale tous les fonds dont elle a besoin pour vérifier tous les programmes fédéraux et faire tout autre travail qu'elle juge approprié. Le gouvernement écoutera-t-il ses propres députés qui ont voté pour cette motion, respectera-t-il l'argent des contribuables et financera-t-il entièrement le Bureau du vérificateur général?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-11 12:42
Expand
Thank you, Mr. Chair.
We're proud and pleased to see the Conservatives did bring that motion, given the fact that in 2014 they cut the budget of the Auditor General.
We are working in a different framework. We are going to make sure the Auditor General—I again congratulate her on her appointment—has all the tools she needs to do the work that Canadians and members of Parliament expect of her.
Merci, monsieur le président.
Nous sommes fiers et heureux de voir que les conservateurs ont présenté cette motion, étant donné qu'ils ont réduit le budget du vérificateur général en 2014.
Nous travaillons dans un cadre différent. Nous allons nous assurer que la vérificatrice générale — je la félicite encore une fois pour sa nomination — a tous les outils nécessaires pour faire le travail que les Canadiens et les députés attendent d'elle.
Collapse
View Tim Uppal Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, the government loves to reach back in history and try to blame someone else for its mistakes. Yes, several years ago—actually two auditors general ago—the Auditor General at that time volunteered reductions to his office, but this did not affect the number of audits it conducted. Right now, the fact is that spending has doubled and the number of audits has gone down. How does the Treasury Board president explain that?
Monsieur le président, le gouvernement aime remonter dans le passé afin d'essayer de blâmer les autres pour ses erreurs. Effectivement, il y a plusieurs années, le vérificateur général alors en poste — en fait, c'était l'avant-dernier —, a proposé des réductions dans son bureau, mais cela n'a pas eu d'incidence sur le nombre de vérifications qu'il a effectuées. À l'heure actuelle, les dépenses ont doublé et le nombre de vérifications a diminué. Comment le président du Conseil du Trésor explique-t-il cela?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-11 12:42
Expand
Thank you, Mr. Chair.
I think we all agree, including the opposition members, on the important role the Auditor General in general and the new Auditor General in particular have in our democracy. That's why we increased the budget of the Auditor General at that time in 2018, leading to the creation of more positions in that office to provide the important information Canadians need and deserve.
Merci, monsieur le président.
Je pense que nous sommes tous d'accord, y compris les députés de l'opposition, sur le rôle important que joue le vérificateur général en général, et la nouvelle vérificatrice générale en particulier, dans notre démocratie. C'est pourquoi nous avons augmenté le budget du vérificateur général à ce moment-là, en 2018, ce qui a mené à la création d'un plus grand nombre de postes au sein de ce bureau afin de fournir l'information importante dont les Canadiens ont besoin et sont en droit d'obtenir.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Chair, the Prime Minister is doing everything to avoid being accountable to Canadians. He is refusing to table a budget, refusing to provide an economic update and refusing to let the House of Commons do its work.
Will he at least provide the Auditor General with the additional funding she needs to look into government expenditures?
Monsieur le président, le premier ministre fait tout pour éviter de rendre des comptes aux Canadiens. Il refuse de déposer un budget, il refuse de faire une mise à jour économique et il refuse que la Chambre des communes fasse son travail.
Va-t-il au moins donner des fonds supplémentaires à la vérificatrice générale pour qu'elle examine les dépenses du gouvernement?
Collapse
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, not only are we introducing a bill this afternoon to help Canadians with the Canada emergency response benefit and those living with disabilities, but we are also proposing to the opposition parties that we hold a debate and a vote on that. I hope the opposition parties will allow a vote and a debate in the House on this important bill.
Monsieur le président, non seulement nous présentons un projet de loi cet après-midi pour aider les Canadiens avec la Prestation canadienne d'urgence et ceux vivant avec des handicaps, mais nous proposons également aux partis de l'opposition que nous tenions un débat et un vote là-dessus. J'espère que les partis de l'opposition vont permettre un vote et un débat à la Chambre sur ce projet de loi important.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Chair, the Prime Minister wants parliamentarians to vote on aspects of the government's spending. We want the Auditor General to be able to examine that government spending.
Under the government, the Auditor General has had to do more with less, and her ability to conduct audits is being affected. The Auditor General has indicated that she will be able to do half as many audits, despite an almost doubling in the size of government spending.
I have a simple question. Will the Prime Minister give the Auditor General the money she needs to do her job, yes or no?
Monsieur le président, le premier ministre veut que les parlementaires votent sur des aspects des dépenses du gouvernement. Nous voulons que la vérificatrice générale puisse examiner les dépenses du gouvernement.
Sous le gouvernement actuel, la vérificatrice générale doit faire plus avec moins, et sa capacité de mener des audits en souffre. La vérificatrice générale a mentionné qu'elle serait en mesure de faire la moitié moins d'audits, malgré le fait que les dépenses du gouvernement ont presque doublé.
J'ai une question simple. Le premier ministre accordera-t-il à la vérificatrice générale les sommes dont elle a besoin pour faire son travail, oui ou non?
Collapse
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, we worked with the Auditor General to increase the funding of the Auditor General's office in 2018-19, and the equivalent of 38 full-time staff were added. We support the Auditor General, unlike the Conservative government, which fired 60 people from the Auditor General's office.
We are now proposing that we sit down to debate legislation this afternoon, and I certainly hope that members opposite will vote for debate.
Monsieur le président, nous avons collaboré avec le vérificateur général pour accroître le financement destiné au Bureau du vérificateur général en 2018-2019, et l'équivalent de 38 employés à temps plein a été ajouté à son effectif. Contrairement aux conservateurs, qui ont licencié 60 employés qui travaillaient au Bureau du vérificateur général, nous soutenons la vérificatrice générale.
Nous proposons de débattre d'un projet de loi cet après-midi, et j'espère sincèrement que les députés d'en face vont voter pour avoir un débat.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
The Prime Minister is again engaged in revisionist history. He well knows that it was the Auditor General's office that volunteered to make administrative efficiencies, which did not affect its ability to do the job. In fact, as the interim auditor general, John Wiersema, said, “We would not have proposed [this] if we didn’t think it was the right thing to do and that we’d be able to carry out our role for Parliament.” Only the government's refusal to grant that extra funding is hampering the Auditor General's ability to give Canadians the answers they deserve, and we wonder why.
This is the government that cannot explain where 20,000 infrastructure projects went and where five billion dollars' worth of supposed infrastructure investments have gone. They can't identify that. Then there is, of course, the $35-billion Infrastructure Bank, which has completed precisely zero projects.
Are these the reasons the Prime Minister is so intent on withholding funds from the Auditor General?
Le premier ministre présente encore une fois une version révisionniste de l'histoire. Il sait très bien que c'est le Bureau du vérificateur général qui s'est porté volontaire pour accroître son efficacité administrative, sans nuire à sa capacité de faire son travail. En fait, aux dires mêmes du vérificateur général par intérim, John Wiersema, le bureau n'aurait pas proposé de le faire s'il ne pensait pas qu'il s'agissait de la bonne chose à faire et qu'il serait en mesure de s'acquitter de son rôle auprès du Parlement. Tout ce qui empêche la vérificatrice générale de faire son travail pour fournir aux Canadiens les réponses qu'ils sont en droit d'obtenir est le refus du gouvernement de lui accorder des fonds supplémentaires, et on se demande bien pourquoi.
C'est ce même gouvernement qui ne peut pas expliquer ce qu'il est advenu de 20 000 projets d'infrastructure et où sont passés 5 milliards de dollars de prétendus investissements dans les infrastructures. Il ne peut pas le faire. Il y a ensuite, bien sûr, les 35 milliards de dollars de la Banque de l'infrastructure dont le total des projets réalisés s'élève très exactement à zéro.
Est-ce que ce sont là les raisons qui font que le premier ministre est si déterminé à priver la vérificatrice générale des fonds demandés?
Collapse
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, talking of revisionist history, Stephen Harper's Conservatives cut $6.5 million from the Auditor General's budget and fired 60 staff. On the contrary, we worked with the Auditor General's office and increased its funding and added the equivalent of 38 new full-time staff.
We will continue to demonstrate openness and transparency. We will continue to respect the officers of Parliament, whom the Conservatives, in their time in office, showed no respect for. We will continue to move forward in a way that has led, for example, to proposing debate and voting on important legislation this afternoon to help Canadians. The Conservatives don't seem to want that debate or vote.
Monsieur le président, parlant de révisionnisme historique, les conservateurs de Stephen Harper ont retranché 6,5 millions de dollars du budget du vérificateur général et licencié 60 employés. Contrairement à eux, nous avons collaboré avec le Bureau du vérificateur général pour accroître son financement et ajouté à son effectif l'équivalent de 38 employés à temps plein.
Nous allons continuer de faire preuve d'ouverture et de transparence. Nous allons continuer de respecter les agents de Parlement, ce que les conservateurs, pendant qu'ils étaient au pouvoir, n'ont pas fait. Nous allons poursuivre nos efforts comme nous le faisons, par exemple, en proposant de tenir un débat et un vote cet après-midi sur un important projet de loi pour aider les Canadiens. Les conservateurs ne semblent pas vouloir de ce débat et de ce vote.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Chair, it's no surprise that the Prime Minister likes to reach back into history from before the 2015 election to justify his position. The 2015 election was the only time he got more votes than the Conservative Party did, so I understand why he likes to live in the past.
In May, the interim auditor general said, “Ten years ago, we were completing about 27 performance audits every year. With our current resources, we expect to be able to deliver 14 performance audits each year.” That's half the number of audits, despite a massive explosion in government spending.
The Auditor General's office has requested more funds to be able to do the job that Canadians expect to be done. Will the Prime Minister give those additional funds to the Auditor General's office, yes or no?
Monsieur le président, il n'est pas surprenant que le premier ministre veuille remonter avant les élections de 2015 pour justifier sa position. Lors des élections de 2015, c'est la seule fois où il a obtenu plus de votes que le Parti conservateur, alors je comprends pourquoi il aime vivre dans le passé.
Au mois de mai, le vérificateur général par intérim a déclaré « Il y a 10 ans, nous réalisions environ 27 audits de performance par année. Avec nos ressources actuelles, nous prévoyons pouvoir en présenter 14 chaque année. » C'est la moitié moins d'audits, malgré l'explosion massive des dépenses du gouvernement.
Le Bureau du vérificateur général a demandé des fonds supplémentaires pour pouvoir effectuer le travail que les Canadiens attendent de lui. Le premier ministre lui versera-t-il les fonds supplémentaires demandés, oui ou non?
Collapse
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, we very much look forward to working with the new Auditor General to ensure that her office has the ability to continue the important audits and transparency measures that are foundational to our institutions.
Speaking of what is foundational to our institutions, this afternoon we're putting forward a bill that would help Canadians across the country, and we've proposed to debate and vote on that bill. It actually looks like the Conservatives and other opposition parties might not want this. They have been complaining about not having debates and votes in Parliament, and now they're proposing not to have them. That's a little head-scratching. We hope they're going to help Canadians.
Monsieur le président, nous avons très hâte de travailler avec la nouvelle vérificatrice générale pour veiller à ce que son bureau puisse continuer de mener ses audits importants et d'assurer la transparence qui sont essentiels à nos institutions.
Parlant de ce qui est essentiel pour nos institutions, nous présentons cet après-midi un projet de loi pour venir en aide à des Canadiens partout au pays, et nous avons proposé de tenir un débat et un vote sur ce projet de loi. Il semble que ce n'est pas ce que souhaitent les conservateurs et d'autres partis de l'opposition. Ils se plaignent de l'absence de débats et de votes au Parlement, et aujourd'hui, ils proposent de ne pas en avoir. C'est un peu difficile à comprendre. Nous espérons qu'ils vont décider de venir en aide aux Canadiens.
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:08
Expand
When will the government give the Auditor General the funds she needs to do her job?
Quand le gouvernement donnera-t-il à la vérificatrice générale le financement dont elle a besoin pour faire son travail?
Collapse
View Steven Guilbeault Profile
Lib. (QC)
First, Mr. Chair, I would like to offer my congratulations to the new Auditor General for her appointment.
On behalf of the government, I would also like to offer her our full support and collaboration—
Premièrement, monsieur le président, je tiens à féliciter la nouvelle vérificatrice générale pour sa nomination.
Au nom du gouvernement, j’aimerais aussi lui offrir notre plein appui et notre entière collaboration...
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:08
Expand
I share the minister's wish to congratulate the new Auditor General on her position. I will now ask him again when he will give her the funds she needs to do her job.
Comme le ministre, je souhaite féliciter la nouvelle vérificatrice générale pour sa nomination à ce poste. Je vais maintenant demander de nouveau au ministre quand il accordera à la vérificatrice générale les fonds dont elle a besoin pour exercer ses fonctions.
Collapse
View Steven Guilbeault Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, her role is essential to our democracy. We are eager to work with her. She's more than welcome to share her concerns directly with the government. I can assure her that my—
Monsieur le président, la vérificatrice générale joue un rôle essentiel dans notre démocratie. Nous sommes impatients de travailler avec elle, et nous l'invitons à communiquer ses préoccupations directement au gouvernement. Je peux lui donner l'assurance que ma...
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:08
Expand
Mr. Chair, I didn't ask him if he would like to work with the Auditor General. I asked him if he will give the Auditor General the money she needs to do her job.
Monsieur le président, je n'ai pas demandé au ministre s'il aimerait travailler avec la vérificatrice générale. Je lui ai demandé s'il donnera à la vérificatrice générale les fonds dont elle a besoin pour faire son travail.
Collapse
View Steven Guilbeault Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, our government has added 38 permanent staff positions to her office, while the Conservative government, under their leadership, cut the funding for more than 60—
Monsieur le président, le gouvernement a ajouté 38 postes permanents à son bureau, alors que, sous la direction du gouvernement conservateur, le financement a été réduit et plus de 60...
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:09
Expand
Mr. Chair, through you, I caution the minister to not mislead this House. If he will look at the committee transcripts of the time, he will know that it was the Auditor General's decision to reduce their own budget. The Conservatives did not cut positions. That is a matter of fact.
The point is that the Auditor General now does not have the money to do her job. She has cut performance audits and she has stopped work on performance audits. When will this government give the Auditor General the money she needs to do her job?
Monsieur le président, par votre entremise, je préviens le ministre de ne pas induire la Chambre en erreur. S'il consulte les comptes rendus des séances de comités de l'époque, il constatera que le vérificateur général a décidé lui-même de réduire son budget. Les conservateurs n'ont pas éliminé de postes, et c'est un fait.
Le fait est que, maintenant, la vérificatrice générale ne dispose pas des fonds nécessaires pour mener à bien son travail. Elle a supprimé certains audits de performance, et elle a stoppé les travaux d'autres audits de performance. Quand le gouvernement accordera-t-il à la vérificatrice générale les fonds dont elle a besoin pour exercer ses fonctions?
Collapse
View Steven Guilbeault Profile
Lib. (QC)
With us, it was 38 new positions, Mr. Chair. With them, it was 60 positions fewer.
Grâce à nous, son bureau compte 38 nouveaux postes, monsieur le président. Avec eux, les effectifs de son bureau avaient connu une réduction de 60 postes.
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:09
Expand
Mr. Chair, this government has drastically expanded its spending and is avoiding accountability in every way it can.
The finance committee yesterday, with the support of Liberal backbench MPs who are on that committee, unanimously passed a motion to fund the Auditor General in full so that her office can do her job. If this minister will not listen to me, will he at least listen to his own backbenchers?
Monsieur le président, le gouvernement a radicalement augmenté ses dépenses, et il évite de rendre des comptes de toutes les façons possibles.
Hier, avec l'appui des députés libéraux d'arrière-ban qui siègent au sein du comité des finances, ce comité a adopté à l'unanimité une motion visant à financer complètement la vérificatrice générale afin que son bureau puisse s'acquitter de ses tâches. Si ce ministre n'écoute pas mes conseils, écoutera-t-il au moins ceux de ses propres députés d'arrière-ban?
Collapse
View Steven Guilbeault Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, our government is fully committed to supporting the important and ongoing work of the Auditor General, an independent officer of Parliament. If the Auditor General identifies the need for additional resources, we will work with the Office of the Auditor General to ensure that they have all the resources they need to continue fulfilling their mandate efficiently and effectively.
Monsieur le président, le gouvernement est tout à fait résolu à appuyer l'important travail courant de la vérificatrice générale, qui est un mandataire indépendant du Parlement. Si la vérificatrice générale signale la nécessité de disposer de ressources supplémentaires, nous travaillerons avec son bureau afin de nous assurer qu'il a accès à toutes les ressources nécessaires pour continuer à remplir son mandat de manière efficace.
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:10
Expand
Mr. Chair, the Auditor General has consistently, since 2018, told this government that the office doesn't have enough funds. It's not a mystery. The Auditor General has told the public accounts committee that it cannot do its job. It's the first time in history that the Auditor General has had to tell public accounts that they don't have the resources to do their job.
It's not a matter of “if” the Auditor General needs more funds. The Auditor General couldn't be more clear. When will this government actually do the right thing and fully fund the Office of the Auditor General?
Monsieur le président, le vérificateur général n'a cessé, depuis 2018, de dire au gouvernement que son bureau n'a pas suffisamment de fonds. Ce n'est pas un mystère. La vérificatrice générale a dit au Comité des comptes publics qu'elle ne pouvait pas faire son travail. C'est la première fois dans l'histoire qu'un vérificateur général doit admettre au Comité des comptes publics que lui et son personnel n'ont pas les ressources nécessaires pour faire leur travail.
La question n'est pas de savoir « si » la vérificatrice générale dispose du financement dont elle a besoin. Elle ne pourrait pas s'exprimer plus clairement. Quand le gouvernement prendra-t-il les mesures qui s'imposent afin de financer entièrement le bureau de la vérificatrice générale?
Collapse
View Steven Guilbeault Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, maybe I'm not making myself clear in English. I will switch to my native tongue, French, in case it becomes clearer.
If the Auditor General identifies a need for additional resources, we will work with her to ensure that her office can continue to deliver its mandate efficiently and effectively.
In addition, our government worked with the Auditor General to increase funding in 2018-09. With this increase, the office was able to add the equivalent of 38 new full-time staff to its team. That's 38 more employees—
Monsieur le président, il se peut que je ne m'exprime pas clairement en anglais, alors je vais passer à ma langue maternelle, le français, au cas où cela clarifierait les choses.
Si la vérificatrice générale signale un besoin de ressources supplémentaires, nous travaillerons avec elle afin de nous assurer que son bureau peut continuer de respecter son mandat de façon efficiente et efficace.
De plus, notre gouvernement avait collaboré avec le vérificateur général pour augmenter les niveaux de financement en 2018-2019. Grâce à cette augmentation, le Bureau a pu ajouter à son équipe l'équivalent de 38 nouveaux employés à temps plein. Ce sont 38 employés de plus...
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:12
Expand
Mr. Chair, this isn't an “if” situation. The Auditor General has already told this government that her office does not have funds. This has been ongoing since 2018.
I would ask the minister to please stop with the platitudes and actually just say yes or no. Will the government give the Auditor General the money that the Auditor General has already asked for?
Monsieur le président, la question n'est pas de savoir si c'est le cas. La vérificatrice générale a déjà dit au gouvernement que son bureau n'était pas suffisamment financé. Cette situation existe depuis 2018.
Je demanderais au ministre d'arrêter de dire des platitudes et, en fait, de répondre par oui ou par non. Le gouvernement donnera-t-il à la vérificatrice générale l'argent qu'elle lui a déjà demandé?
Collapse
View Steven Guilbeault Profile
Lib. (QC)
Mr. Chair, we have already increased the budget of the Office of the Auditor General in the 2018-19 period.
Monsieur le président, nous avons déjà augmenté le budget du Bureau du vérificateur général pendant l'exercice financier de 2018-2019.
Collapse
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2020-06-10 13:13
Expand
Madam Chair, I know that no member would knowingly mislead the House. No member wants to do that. It's always customary to give members a chance to correct the record, so I call upon the minister to do so now, and perhaps even the Prime Minister.
The Prime Minister misled the House in his response to a question. I have here the transcripts of the public accounts committee, and they will confirm that the—
Madame la présidente, je sais qu'aucun député n'induirait sciemment la Chambre en erreur. Aucun député ne souhaiterait faire cela. La coutume veut donc que l'on donne aux députés la possibilité de corriger le compte rendu, c'est pourquoi j'invite le ministre, et peut-être même le premier ministre, à le faire maintenant.
En répondant à une question, le premier ministre a induit la Chambre en erreur. J'ai en main les comptes rendus du comité des comptes publics, et ils confirmeront que le...
Collapse
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2020-06-09 18:23
Expand
Thank you very much, Mr. Chair.
I think this should be a relatively uncontroversial motion that should achieve unanimous support from committee members today.
As all of you know, the Auditor General has indicated a shortage of funding. This is due to the exceptional volume of government spending in need of auditing and some specific tasks that Parliament has given the office. One is to audit the missing funds in the infrastructure program. The other is to audit the $152 billion of new spending in the last two and a half months in response to COVID-19.
There are also, of course, typically audits that the office is doing of its own accord without any parliamentary direction at all. The office has indicated, though, that this workload cannot happen with the current funding levels.
I'll put it into context here for clarity. This year government spending will be twice what it was a decade ago. It's hard to believe the government has doubled its expenses in just one decade, yet the Auditor General's budget has barely grown at the rate of inflation. The Liberal members—
Merci beaucoup, monsieur le président.
Je pense que la motion ne devrait susciter aucune controverse et qu'elle obtiendra aujourd'hui l'appui unanime des membres du Comité.
Comme vous le savez tous, le vérificateur général a fait état d'un manque de fonds. C'est attribuable au volume exceptionnel de dépenses gouvernementales qui nécessitent un audit, et à certaines tâches précises que le Parlement a confiées au Bureau. L'une d'entre elles consiste à vérifier les fonds manquants dans le programme d'infrastructure. L'autre consiste à faire l'audit des 152 milliards de dollars de nouvelles dépenses qui ont été engagées au cours des deux derniers mois et demi en réponse à la COVID-19.
Bien sûr, il y a aussi des audits que le Bureau réalise habituellement de sa propre initiative, sans la moindre directive parlementaire. Le Bureau a cependant affirmé que ce volume de travail ne peut pas être réalisé avec les niveaux de financement actuels.
Je vais remettre les choses dans leur contexte par souci de clarté. Cette année, les dépenses du gouvernement seront deux fois supérieures à ce qu'elles étaient il y a 10 ans. Il est difficile de croire que le gouvernement a doublé ses dépenses en une décennie seulement, alors que le budget du vérificateur général a à peine suivi le rythme de l'inflation. Les députés libéraux...
Collapse
View Sean Fraser Profile
Lib. (NS)
View Sean Fraser Profile
2020-06-09 18:25
Expand
I have a point of order.
I know during your prelude, Pierre, you indicated you hope to get support. I don't know if you were wanting to convince us with the introductory remarks, which you're entitled to, but I expect you'll find support from our side of the table for your motion. If it changes your approach to the sales job, that is information I thought you may want to have.
J'invoque le Règlement.
Monsieur Poilievre, vous avez dit en introduction que vous espérez obtenir le soutien du Comité. J'ignore si vous vouliez nous convaincre avec vos observations préliminaires, auxquelles vous avez droit, mais je m'attends à ce que votre motion reçoive l'appui de notre côté de la table. J'ai cru bon vous en informer, au cas où ce renseignement modifiait votre approche de vente.
Collapse
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
View Wayne Easter Profile
2020-06-09 18:26
Expand
All right, Mr. Clerk, we will have a recorded vote, please.
(Motion agreed to: yeas 10; nays 0 [See Minutes of Proceedings])
Très bien. Monsieur le greffier, nous allons procéder à un vote par appel nominal, s'il vous plaît.
(La motion est adoptée par 10 voix contre 0. [Voir le Procès-verbal])
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Madam Chair, the Prime Minister brought up some of the government's spending. Well, we know that they like to waste money, giving $50 million to Mastercard and $12 million to Loblaws, but when the Auditor General asks for enough funding to do the work this House has asked her to do, the government refuses. The Auditor General is a key tool for members of Parliament to do our job, to provide that kind of oversight.
In a few moments, the Prime Minister is going to blame the previous government, but let me point out to him the quotes that we have from the previous auditor general with regard to the previous Conservative government's time. At no time did the previous auditor general ever tell Parliament, under the Conservative government, that he didn't have the funds to do his work. That has changed under the current government.
Without trying to reach into the past, will the Prime Minister live in the now and acknowledge the fact that it is his refusal to give the Auditor General the money she needs to do her job that is preventing the oversight that Canadians expect from their government?
Madame la présidente, le premier ministre a évoqué certaines des dépenses du gouvernement. Eh bien, nous savons que les libéraux aiment gaspiller de l’argent, comme les 50 millions de dollars versés à Mastercard et les 12 millions de dollars accordés à Loblaws, mais lorsque la vérificatrice générale demande à recevoir suffisamment de fonds pour accomplir la tâche que la Chambre lui a confiée, le gouvernement refuse de le faire. La vérificatrice générale joue un rôle essentiel en matière de surveillance pour veiller à ce que les députés s’acquittent de leurs fonctions.
Dans quelques instants, le premier ministre se mettra à blâmer le gouvernement précédent, mais je l’invite à passer en revue les propos de l’ancien vérificateur général lorsque les conservateurs étaient au pouvoir. À aucun moment l’ancien vérificateur général n’a dit au Parlement, sous le gouvernement conservateur, qu’il n’avait pas les fonds nécessaires pour effectuer son travail. Cela a changé sous le gouvernement actuel.
Au lieu de chercher à remonter dans le passé, le premier ministre va-t-il vivre dans le présent et reconnaître que c’est son refus de donner à la vérificatrice générale les fonds dont elle a besoin pour faire son travail qui empêche la surveillance à laquelle les Canadiens sont en droit de s’attendre de la part de leur gouvernement?
Collapse
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
Madam Chair, I can understand that the member opposite is asking us not to talk about what happened during the Harper years, but the reality is that the Conservative government cut nearly $6.5 million from the Auditor General's budget and fired 60 employees from the Auditor General's office.
Madame la présidente, je peux comprendre que le député d’en face nous demande de ne pas parler de ce qui s’est passé pendant les années Harper, mais la réalité, c’est que le gouvernement conservateur a réduit le budget du vérificateur général de près de 6,5 millions de dollars, en plus de mettre à pied 60 employés du Bureau du vérificateur général.
Collapse
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
Mr. Chair, it's the Parliamentary Budget Officer who has stated that there have been projects that money has been spent on but they don't know where it's gone. The government says they've spent $10 billion on infrastructure; the Parliamentary Budget Officer says only $5 billion. The government has an opportunity to be transparent and they need to table those projects.
Another area where they've been holding back is on the Auditor General's ability to provide oversight of this massive amount of spending. When the Conservatives put money into infrastructure, when we stimulated the economy during one of the great recessions, we put it into legislation that the Auditor General would provide oversight, and we provided funding for that.
Will the Liberals provide funding for the Auditor General and let the Auditor General audit all the spending that has happened over the last number of months?
Monsieur le président, c'est le directeur parlementaire du budget qui a déclaré que des fonds avaient été dépensés dans de cadre de certains projets, sans que l'on sache ce qu'il en était advenu. Le gouvernement affirme avoir dépensé 10 milliards de dollars en infrastructures, alors que le directeur parlementaire du budget parle plutôt de dépenses de 5 milliards de dollars. Le gouvernement a une occasion de faire preuve de transparence et doit présenter des rapports sur ces projets.
Le gouvernement s'est également montré réticent quant à la capacité du vérificateur général de surveiller ces dépenses pharaoniques. Quand les conservateurs ont investi dans les infrastructures et stimulé l'économie au cours d'une grande récession, ils ont indiqué dans la loi que le vérificateur général surveillerait ces dépenses, prévoyant d'ailleurs des fonds à cette fin.
Les libéraux fourniront-ils du financement au vérificateur général et le laisseront-ils examiner toutes les dépenses effectuées ces derniers mois?
Collapse
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
Mr. Chair, first I would like to offer my congratulations to the new Auditor General for her appointment. I'd also like, on behalf of the government, to offer her our full support and collaboration. Her role is essential to our democracy, and we are all eager to work with her.
The Auditor General is more than welcome to share her concerns directly with the government, and I can assure her that my colleague the Minister of Finance, the President of the Treasury Board and all of us will take these concerns into account.
Monsieur le président, j'aimerais tout d'abord féliciter notre nouvelle vérificatrice générale de sa nomination. J'aimerais aussi, au nom du gouvernement, lui offrir notre appui et notre collaboration indéfectibles. Son rôle premier est de protéger notre démocratie, et nous sommes tous déterminés à travailler avec elle.
La vérificatrice générale est chaudement invitée à faire part de ses préoccupations directement au gouvernement, et je peux lui garantir que mon collègue le ministre des Finances, le président du Conseil du Trésor et nous tous en tiendront compte.
Collapse
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
There is an ongoing pattern here, Mr. Chair. The Liberals don't want to be held accountable. They've shut down Parliament, even though it's clear the Prime Minister will show up for gatherings that he thinks are important. They're not funding the Auditor General, and they're not being transparent on money that they've spent on infrastructure. Usually this ends up being some sort of a Liberal scandal.
Why don't the Liberals just be transparent, recall Parliament and give the Auditor General the funding she needs?
C'est toujours la même chose, monsieur le président. Les libéraux ne veulent pas être tenus responsables. Ils ont fermé le Parlement, même s'il est évident que le premier ministre se présentera aux rassemblements qu'il juge importants. Il ne finance pas le Bureau du vérificateur général et n'est pas transparent quant à l'argent qu'il dépense en infrastructure. Habituellement, cela se finit par un quelconque scandale libéral.
Pourquoi les libéraux ne seraient-ils pas simplement transparents, pourquoi ne reconvoqueraient-ils pas le Parlement et ne donneraient-ils pas à la vérificatrice générale le financement dont elle a besoin?
Collapse
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
Mr. Chair, the government actually worked with the Auditor General to increase funding levels in 2018-19, after they were cut by the previous Conservative government. Thanks to this funding, their office was able to add the equivalent of 38 new full-time staff to the team.
We're totally committed to working with the Auditor General and her staff on the important—
Monsieur le président, le gouvernement a travaillé avec le Bureau du vérificateur général pour rehausser son financement en 2018-2019, après qu'il ait été réduit par l'ancien gouvernement conservateur. Grâce à ce financement, le Bureau a pu ajouter à son équipe l'équivalent de 38 nouveaux employés à temps plein.
Nous sommes absolument déterminés à travailler avec la vérificatrice générale et son personnel aux éléments importants...
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-29 11:58
Expand
Mr. Chair, thank you for inviting us to discuss the role of the Auditor General in examining the government’s response to the COVID-19 pandemic.
With me today is Andrew Hayes, deputy auditor general and interim commissioner of the environment and sustainable development.
I'll give you some background. The Office of the Auditor General of Canada has received three requests for audits from the House of Commons since Parliament resumed in January. We have informed the Speaker of the House that we will do these three audits.
First, on January 29, the House of Commons adopted a motion calling on our office to conduct an audit of the government’s Investing in Canada plan and to report our findings no later than one year following the adoption of the motion.
Then, on March 13, an order made by the House of Commons called on our office to conduct an audit of special warrants issued under the Financial Administration Act and to report our findings no later than June 1, 2021. We understand that no special warrants have been issued to date.
Lastly, on April 11, the House of Commons adopted a motion requesting that we conduct an audit of the COVID-19 emergency response taken by the government and report our findings no later than June 1, 2021. That order also called on the government to take the measures necessary to ensure that our office has sufficient resources to conduct the work that it has been asked to do by the House of Commons.
We have been monitoring the initiatives that the government has been introducing to respond to the pandemic, including the spending related to protecting health and safety, support for individuals and businesses, and other liquidity support and capital relief.
We also believe that it is important to consider elements of emergency preparedness and early response actions. This may allow us to identify good practices and areas for improvement in case there is a future wave of this pandemic, or to be ready for a future pandemic that may arise.
We welcome any input that this committee may have on areas we could examine as part of our COVID-19 audit work.
On April 28, we informed the Speaker of the House that we are prioritizing COVID-19 audit work and the audit of the Investing in Canada plan. Given the nature and extent of the work that we believe is required to conduct these audits, and in light of our limited resources, we had to revisit the timing for completing and reporting on the other performance audit work that we had planned.
On that basis, we informed the Speaker of the House that we have had to delay all other performance audit work that is not related to the motions adopted by the House of Commons.
Of course, decisions to postpone planned audit work are difficult to make because the topics we select for our performance audits are important to parliamentarians and Canadians. However, our limited resources have prevented us from conducting some of that important work. Now that we need to postpone this work further, we don’t know when we will be able to get to it.
As a final point, I wish to emphasize that we are fully aware that many departments and agencies are on the front line, and they are devoting tremendous amounts of time and resources to responding to the COVID-19 pandemic. We are mindful of their operational realities. We have been coordinating with senior public servants to minimize the risk that our audit work could divert their attention away from the support and services that they need to provide to Canadians.
In these challenging times, I want to acknowledge the commitment and engagement of Canadians as they deal with this pandemic, including members of the federal public service and our office’s staff.
We are ready to answer any questions the committee may have.
Monsieur le président, je vous remercie de nous avoir invités à discuter du rôle que le vérificateur général sera appelé à jouer dans l’examen de la réponse du gouvernement à la pandémie de COVID-19.
Je suis accompagnée aujourd’hui du sous-vérificateur général et commissaire à l’environnement et au développement durable par intérim, M. Andrew Hayes.
En guise de contexte, je précise que le Bureau du vérificateur général du Canada a reçu trois demandes d’audit de la part de la Chambre des communes depuis la rentrée parlementaire de janvier. Nous avons indiqué au Président de la Chambre que nous réaliserons ces trois audits.
Tout d’abord, le 29 janvier dernier, la Chambre des communes a adopté une motion demandant à notre bureau de procéder à un audit du plan gouvernemental « Investir dans le Canada » puis de déposer un rapport sur nos constatations au plus tard un an après l’adoption de la motion.
Ensuite, le 13 mars dernier, la Chambre des communes a adopté un ordre demandant à notre bureau d’entreprendre un audit des mandats spéciaux émis en vertu de la Loi sur la gestion des finances publiques, puis de déposer un rapport sur nos constatations au plus tard le 1er juin 2021. Nous croyons comprendre qu’aucun mandat spécial n’a été émis à ce jour.
Enfin, le 11 avril dernier, la Chambre des communes a adopté une motion nous demandant de réaliser un audit des mesures d’urgence visant la COVID-19 prises par le gouvernement, et de déposer un rapport sur nos constatations au plus tard le 1er juin 2021. Dans cet ordre, la Chambre demandait aussi au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour s’assurer que notre bureau a suffisamment de ressources pour effectuer le travail demandé par la Chambre des communes.
Nous avons suivi les initiatives mises en oeuvre par le gouvernement pour faire face à la pandémie, notamment les dépenses relatives à la protection de la santé et de la sécurité, au soutien aux particuliers et aux entreprises, à un autre soutien à la liquidité et à l'allégement du capital.
Nous estimons, par ailleurs, qu’il est important d’examiner divers aspects liés à la préparation aux situations d’urgence et aux mesures d’intervention précoce. Cela pourrait nous permettre de relever des pratiques exemplaires et des possibilités d’amélioration pour le cas où il y aurait une autre vague pandémique, ou pour nous préparer en vue d’une nouvelle pandémie à l’avenir.
Nous serons heureux d’obtenir l’avis des membres du Comité sur tout autre secteur que nous pourrions examiner dans le cadre de cet audit visant la COVID-19.
Le 28 avril dernier, nous avons fait savoir au Président de la Chambre que nous accordions la priorité aux travaux d'audit visant la COVID-19 et le plan Investir dans le Canada. Vu la nature et l'étendue des travaux que nous estimons devoir réaliser pour ces audits, et vu nos ressources limitées, nous avons dû modifier le calendrier des autres travaux d'audit de performance et de la présentation des rapports connexes qui étaient prévus.
Nous avons donc informé le Président de la Chambre que nous devions retarder tous les autres travaux d'audit de performance qui n'étaient pas liés aux motions adoptées par la Chambre des communes.
Il va de soi que la décision de reporter ces travaux d'audit n'est pas facile à prendre, car les sujets que nous sélectionnons dans le cadre de nos audits de performance sont importants pour les parlementaires et les citoyens canadiens. Cependant, en raison de nos ressources limitées, nous ne pouvions pas mener à bien certains de ces travaux importants. Maintenant que nous avons dû reporter ces travaux, nous ne savons pas quand nous pourrons les réaliser.
Pour terminer, je souligne que nous sommes pleinement conscients qu'un grand nombre de ministères et d'organismes travaillent sur la ligne de front et qu'ils consacrent énormément de temps et de ressources pour faire face à la pandémie de la COVID-19. Nous sommes au fait des réalités opérationnelles qui concernent ces ministères et organismes. Nous avons pris des dispositions auprès de hauts fonctionnaires afin de minimiser le risque que nos travaux d'audit détournent leur attention des mesures d'aide et des services qu'ils doivent offrir à la population canadienne.
En ces temps difficiles, je veux féliciter les Canadiennes et les Canadiens, y compris les fonctionnaires fédéraux et les employés de notre bureau, de la mobilisation et de l'engagement dont ils font preuve pour faire face à cette pandémie.
Nous sommes à la disposition des membres du Comité pour répondre à leurs questions.
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
Thank you very much, Mr. Chair. I would like to welcome our witnesses who have joined us today.
I want to start by congratulating you, Ms. Hogan, on your appointment to the position of Auditor General of Canada. It's very important work that you and your office do, and we appreciate your taking the time to join us today.
Many of my questions result from the testimony that you provided in the exchange you had with my colleague Mr. Pat Kelly at the public accounts committee recently.
I will turn to one of the quotes from an answer that you gave. You stated, “We will do our best, and I commit to getting information to Parliament as quickly as we can so we can begin to see if they were any lessons learned or changes we can make to better prepare ourselves and the government should we have to go through this again.” I know you stated that in your opening remarks today.
My first observation and question would be this. To mitigate the effectiveness of the opposition, the Liberal government, with the help of the NDP, have effectively shut down Parliament until the fall, and it appears to me that the Liberal government is also trying to mitigate the effectiveness of the Auditor General's Office by limiting your office's funding. Regarding the funding shortfall for your office, my colleague Mr. Kelly noted that it is normal for the office to produce eight or nine reports, not the four that you currently have ready to table.
What topics were not audited this past winter or spring? More specifically, what were the top four or five areas that were left unaudited due to your office's lack of funding?
Merci beaucoup, monsieur le président, j'aimerais souhaiter la bienvenue aux témoins qui se joignent à nous aujourd'hui.
J'aimerais commencer par vous féliciter, madame Hogan, de votre nomination au poste de vérificatrice générale du Canada. Le travail que vous et votre bureau faites est très important, et nous vous sommes reconnaissants de prendre le temps d'être parmi nous aujourd'hui.
Bon nombre de mes questions découlent de l'échange que vous avez eu avec mon collègue, M. Pat Kelly, au comité des comptes publics récemment.
Je vous citerai une réponse que vous avez donnée. Vous avez dit: « Nous ferons de notre mieux, et je m'engage à transmettre les informations au Parlement aussi rapidement que possible afin que nous puissions commencer à voir si nous avons tiré des enseignements ou si nous pouvons apporter des changements pour mieux nous préparer et préparer le gouvernement au cas où nous devrions revivre cette situation. » Je sais que vous l'avez répété dans votre exposé d'aujourd'hui.
Ma première question et ma première observation seraient celles-ci: pour réduire l'efficacité de l'opposition, le gouvernement libéral, avec l'aide du NPD, a complètement fermé le Parlement jusqu'à l'automne, et il semble que le gouvernement libéral essaie également de réduire l'efficacité du Bureau du vérificateur général en limitant son financement. Concernant ce financement réduit, mon collègue, M. Kelly, a souligné que normalement, votre bureau produit huit ou neuf rapports, plutôt que les quatre que vous êtes actuellement prête à déposer.
Quels sont les enjeux que vous n'avez pas pu examiner cet hiver ou ce printemps? Plus précisément, quelles sont les quatre ou cinq priorités qui sont restées en suspens en raison du manque de financement de votre bureau?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-29 12:05
Expand
Thank you very much for that question.
Unfortunately, given I'm still completing the procedural steps to finalize my nomination and getting up to speed on all of our audit work, I don't have the specifics of what we would have not done last year. Perhaps my colleague Andrew would know that, but I do know that we have, as I mentioned, four reports ready to go, three under the banner of the Auditor General and one under the commissioner of the environment and sustainable development.
I'll see if Andrew knows what we may have cancelled in that past year.
Je vous remercie beaucoup de cette question.
Malheureusement, je suis toujours plongée dans la procédure pour finaliser ma nomination et mettre en marche notre travail de vérification, donc je ne sais pas précisément ce que nous n'avons pas pu faire l'an dernier. Mon collègue, M. Hayes, le sait peut-être, mais comme je l'ai déjà mentionné, je sais que nous avons quatre rapports de prêts: trois qui porteront le sceau du vérificateur général et un, celui du commissaire à l'environnement et au développement durable.
Je vais voir si M. Hayes sait ce qui a été annulé l'an dernier.
Collapse
Andrew Hayes
View Andrew Hayes Profile
Andrew Hayes
2020-05-29 12:06
Expand
Definitely the two most significant audits we had on track to audit in the past year, which had to be delayed, were an audit of cybersecurity and an audit of protecting Canada's north.
We mentioned both of those audits to the public accounts committee last June when we were appearing before that committee to discuss our findings.
Les deux audits les plus importants que nous comptions effectuer l'an dernier et que nous avons dû reporter sont vraiment ceux sur la cybersécurité et la protection du Nord canadien.
Nous avons mentionné ces deux audits au comité des comptes publics en juin dernier, lorsque nous avons comparu devant lui pour discuter de nos conclusions.
Collapse
View Xavier Barsalou-Duval Profile
BQ (QC)
You say you're short of resources. Regarding recruitment, what was the government's response? Has it been open? We think it's very important for you to be able to work in good conditions, because that will allow us to have information about the company and to know whether the federal government is managing its affairs well.
Vous dites que vous manquez de ressources. En ce qui concerne le recrutement, qu'est-ce que le gouvernement vous a répondu? A-t-il fait preuve d'ouverture? Nous trouvons très important que vous puissiez travailler dans de bonnes conditions, car cela nous permettra d'avoir de l'information sur la société et de savoir si le gouvernement fédéral gère bien ses affaires.
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-29 12:21
Expand
Once my appointment is formalized and the process is complete, one of my priorities will be to continue discussions with the government to ensure that we have the funding we need to carry out our mandate.
At this point in time, we need temporary funding for the next few years. We also need to find a mechanism with a longer-term goal. This independent mechanism would make our funding predictable. I will continue these discussions as soon as possible.
Une fois que ma nomination sera officielle et que le processus sera terminé, une de mes priorités sera de poursuivre les discussions avec le gouvernement pour m'assurer que nous avons le financement dont nous avons besoin pour effectuer notre mandat.
En ce moment, nous avons besoin de financement temporaire pour les prochaines années. Nous avons aussi besoin de trouver un mécanisme avec un objectif à plus long terme. Ce mécanisme indépendant ferait que notre financement serait prévisible. Je vais continuer ces discussions aussitôt que possible.
Collapse
View Matthew Green Profile
NDP (ON)
View Matthew Green Profile
2020-05-29 12:22
Expand
I will do that. Thank you.
Several organizations, such as Canadians for Tax Fairness and Transparency International, have called on the government to take additional steps to strengthen accountability and transparency, such as by publishing details on “what specific businesses and organizations receive in different forms of federal support and for what purposes during both the emergency and recovery phases.”
They want publishing details on “COVID-19 procurement and other contracts during the emergency and recovery periods, building on the good practices learned from the Open Contracting Data Standard, as other countries have done.”
They are calling for the strengthening of whistle-blower protections for “workers in the public, para-public and private sectors, following recently issued recommendations by the House of Commons Standing Committee on Government Operations” to ensure that “employees in the public and private sectors have the freedom and protection to publicly warn about public health, misuse of public funds and other concerns.”
The last point they raise is about increasing “resources for monitoring, auditing, evaluation, enforcement and prosecution including additional funding for oversight agencies like the Auditor General, the Parliamentary Budget Officer, Treasury Board and for auditor and financial controllers in the affected departments.”
Can you comment on the importance of implementing these measures to ensure that public money is being spent and tracked in a transparent and accountable manner?
J'en prends bonne note. Merci.
Plusieurs organisations, comme Canadiens pour une fiscalité équitable et Transparency International, ont demandé au gouvernement de prendre des mesures supplémentaires pour renforcer la responsabilité et la transparence comme de publier de l'information détaillée sur les entreprises et les organisations qui reçoivent du soutien fédéral sous une forme ou une autre, et à quelle fin, pendant la pandémie et la phase de rétablissement.
Elles veulent que le gouvernement publie de l'information détaillée sur l'approvisionnement et les autres contrats liés à la COVID-19 pendant la pandémie et la période de rétablissement, selon les pratiques exemplaires du Standard de données sur la commande publique ouverte, comme d'autres pays l'ont fait.
Elles lui demandent de renforcer les mesures de protection des dénonciateurs afin de mieux protéger les travailleurs des secteurs public, parapublic et privé, à la lumière des recommandations formulées récemment par le Comité permanent des opérations gouvernementales de la Chambre des communes, pour que les employés des secteurs public et privé aient la liberté d'avertir le public de toute inquiétude concernant la santé publique, le mauvais usage des fonds publics et d'autres questions, puis qu'ils soient protégés le cas échéant.
Enfin, ces organisations demandent une augmentation des ressources pour la surveillance, la vérification, l'évaluation, l'application de la loi et les poursuites, dont un financement supplémentaire pour les organismes de surveillance comme le Bureau du vérificateur général, le Bureau du directeur parlementaire du budget, le Conseil du Trésor, ainsi que les vérificateurs et les contrôleurs des finances des ministères touchés.
Pouvez-vous vous exprimer sur l'importance de mettre ces mesures en place afin que les deniers publics soient dépensés et déclarés de manière transparente et responsable?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-29 12:24
Expand
The role of the Office of the Auditor General is to help support Parliament in holding the government to account. We provide an independent, objective, credible source of information in order for Parliament to be able to do that. Clearly, any measures that would increase or add to transparency and oversight and accountability are ones that our office would applaud and is part of on a daily basis.
Adequate funding is, unfortunately, causing some constraints for us right now. If we had proper funding, we'd be able to carry out our mandate to the degree that we would like to be doing and believe that we should be doing.
As I mentioned, in addition to turning my attention to the Investing in Canada plan and COVID-19, once my nomination is done I will also be looking at continuing the dialogue that was started by my predecessors to secure sufficient funding for our organization.
Le rôle du Bureau du vérificateur général est d'aider le Parlement à exiger des comptes du gouvernement. Nous fournissons de l'information indépendante, objective et crédible aux parlementaires pour qu'ils puissent s'acquitter de cette fonction. Notre bureau accueillera favorablement toute mesure susceptible d'accroître la transparence, la surveillance et la responsabilité, et il s'y applique tous les jours.
Malheureusement, nous sommes actuellement contraints par un manque de financement adéquat. Un financement adéquat nous permettrait de nous acquitter de notre mandat autant que nous le voudrions et que nous le devrions, selon nous.
Comme je l'ai mentionné, en plus de porter attention au plan Investir dans le Canada et aux dépenses liées à la COVID-19, lorsque ma nomination sera officialisée, je tenterai de poursuivre le dialogue engagé par mes prédécesseurs pour assurer un financement suffisant à notre organisation.
Collapse
View Kelly McCauley Profile
CPC (AB)
View Kelly McCauley Profile
2020-05-29 12:48
Expand
Why do you believe the finance department has not properly funded your office?
D'après vous, pourquoi le ministère des Finances n'a-t-il pas accordé un financement suffisant à votre bureau?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-29 12:48
Expand
I unfortunately don't know what has motivated the decisions they've made in the past. I do know that I will continue to ensure that we have adequate funding in the short term. In the long term, we'll completely push for this independent mechanism that I think will allow us to have more predictable and stable funding. I also see a desire to have Parliament involved.
J'ignore malheureusement ce qui a pu motiver les décisions prises par le passé. Je peux vous assurer que je vais continuer à veiller à ce que notre bureau puisse compter sur un financement suffisant à court terme. À plus long terme, nous allons vivement préconiser la mise en place de ce mécanisme indépendant qui devrait nous assurer un financement plus stable et prévisible. Je constate aussi une volonté d'intégrer le Parlement à cet effort.
Collapse
View Irek Kusmierczyk Profile
Lib. (ON)
Thank you very much, Mr. Chair.
Congratulations, Ms. Hogan, on your excellent appointment. I wish you well in your tenure.
During this period of COVID, many of us have adopted new ways of communicating with constituents and each other with new technologies and new methods.
How do you envision modernizing the way the Auditor General's office communicates reports and information to Canadians? Where do you see the potential, moving forward, so they can access the information and maybe understand it and engage with it in a more modern way?
Merci beaucoup, monsieur le président.
Félicitations, madame Hogan, pour votre nomination. Je vous souhaite que tout se passe pour le mieux.
Depuis le début de la crise actuelle, nous avons été nombreux à adopter de nouveaux outils, souvent électroniques, pour joindre nos commettants et pour communiquer entre nous.
Comment comptez-vous moderniser la façon dont le Bureau du vérificateur général diffuse ses rapports et communique de l'information aux Canadiens? Quelles nouvelles possibilités envisagez-vous quant aux modes d'accès à l'information pour que les gens puissent peut-être mieux la comprendre et s'y intéresser davantage dans une perspective plus moderne?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-29 12:51
Expand
It's definitely one of the things I've been turning my mind to a great deal and one of the ways I believe our office can modernize how it works and how it reports.
Historically we've had a very long-form technical audit report that makes sense for the subject matter experts. There is always a need for something like that, but as you've said, the reliance on IT, on social media, is completely changing. New generations are digesting information in very different ways.
One of the challenges I'd like to put to our internal folks who do communications and reporting is how we can best modify reporting or offer different opportunities and different reports that are easily digestible in different media, whether videos or pictographs. The list goes on and on, and I am definitely not an expert in communications.
I think it is an opportunity for our reports to be used by so many more people and be much more far-reaching than they are now.
Obviously asking parliamentarians how you'd like to digest information and what would work better for you is something we'd have to consider as we look at how we modify our reporting record.
Cela fait certes partie des considérations que j'ai souvent à l'esprit, car c'est l'une des façons pour notre bureau de moderniser son travail et la communication de ses résultats.
Nous avons toujours produit des rapports d'audit dans un format technique et détaillé qui s'adresse d'abord et avant tout aux experts en la matière. Cette forme de rapport va demeurer nécessaire. Il y a toutefois, comme vous l'avez souligné, une transformation complète des habitudes pour ce qui est du recours aux technologies de l'information et aux médias sociaux. Les nouvelles générations ont des façons très différentes de consommer l'information.
Je vais notamment demander à nos spécialistes des communications et des rapports à l'interne de voir comment nous pourrions optimiser l'utilisation de différents médias, par exemple au moyen de vidéos ou de pictogrammes, pour présenter nos rapports et nos informations d'une façon plus diversifiée. Je ne suis certes pas une experte en communications, mais je sais qu'il y a une foule de possibilités qui s'offrent à nous.
Je pense qu'il pourrait être possible que nos rapports servent à beaucoup plus de gens et aient une portée nettement plus grande qu'actuellement.
Dans le cadre de cet effort pour modifier notre offre de services, il faudra aussi bien sûr songer à demander aux parlementaires comment ils souhaitent qu'on leur présente l'information et ce qui leur conviendrait le mieux.
Collapse
View Irek Kusmierczyk Profile
Lib. (ON)
Thank you very much.
I know that connecting with the next generation is also absolutely important, and connecting with young people as well on the work of the Auditor General is important.
Will we see the AG's work on Instagram any time soon?
Merci beaucoup.
Je sais à quel point il est primordial d'établir le lien avec la prochaine génération et de faire en sorte que les jeunes connaissent mieux le travail de la vérificatrice générale.
Pourrons-nous voir bientôt vos rapports sur Instagram?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-29 12:52
Expand
I am sure someone in our office is screaming. I don't know what they would tell me or if it's yes or no, but I'll look into that. How does that sound?
Je suis persuadée qu'il y a des gens dans notre bureau qui viennent de s'exclamer. Je ne sais pas s'ils seraient en faveur ou non, mais je vais me pencher sur la question. Est-ce que cette réponse vous convient?
Collapse
View Luc Berthold Profile
CPC (QC)
Mr. Chair, the very problem is that the government is picking and choosing the questions it wants to answer.
The new Auditor General confirmed yesterday that her office would probably not be able to complete its audit of the federal infrastructure plan by the deadline requested by the majority of members of the House.
The government has delivered virtually nothing on its infrastructure plan since 2015, except talk and fancy graphics. It's not just me saying that. In an article by The Canadian Press, the Minister of Infrastructure and Communities was quoted as saying that she was trying to be smarter and more efficient with existing programs.
Will the government pledge here and now to give the Office of the Auditor General the figures it needs?
Monsieur le président, le problème, c'est justement que le gouvernement choisit les questions auxquelles il veut bien répondre.
La nouvelle vérificatrice générale a confirmé hier que le Bureau du vérificateur général ne sera vraisemblablement pas en mesure de compléter sa vérification du plan fédéral en infrastructure dans le délai qui lui a été demandé par la majorité des députés de la Chambre.
Ce gouvernement n'a à peu près rien livré en fait d'infrastructure depuis 2015, sauf des paroles et des images. Ce n'est pas moi qui le dis. Dans un article de La Presse canadienne, il est rapporté que la ministre de l'Infrastructure et des Collectivités a dit qu'elle tentait d'être plus intelligente et plus efficiente avec les programmes existants.
Est-ce que le gouvernement s'engage maintenant à fournir au Bureau du vérificateur général les sommes dont il a besoin?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-05-20 15:10
Expand
Mr. Chair, I'd like to thank the member for this opportunity to congratulate the new Auditor General and let her know that she can count on our full support. We know that the work she'll be doing is incredibly important for government and parliamentary institutions alike and will provide Canadians with greater transparency and openness, two fundamental principles that must be upheld in Canada. We look forward to working with her.
Monsieur le président, je remercie le député de l'occasion qui m'est donnée de féliciter la nouvelle vérificatrice générale, de lui dire qu'elle peut compter sur notre appui entier. Nous savons qu'elle va exercer un travail extraordinairement important pour nos institutions gouvernementales et parlementaires, en particulier, et que ce travail va contribuer à une plus grande transparence et à une plus grande ouverture pour les Canadiens, puisque ce sont des notions qu'il faut absolument maintenir au Canada. Nous avons hâte de travailler avec elle.
Collapse
View David Sweet Profile
CPC (ON)
Thank you very much, Madam Chair.
I just want to join my colleagues in sending our condolences and prayers to Captain Casey's family as well as our prayers for a speedy recovery to Captain MacDougall and, of course, our hearts go out to the whole Royal Canadian Air Force.
Madam Chair, last week the finance committee heard from the Auditor General that his office had been severely constrained, and today, the newly nominated AG stated the same at committee. What measures are being taken to correct this lack of accountability and transparency?
Merci, madame la présidente.
Je veux simplement me joindre à mes collègues pour offrir nos condoléances à la famille de la capitaine Casey, et pour souhaiter un prompt rétablissement au capitaine MacDougall. Nos prières les accompagnent et, bien entendu, nous sommes de tout coeur avec les membres de l'Aviation royale canadienne.
Madame la présidente, le vérificateur général est venu dire au comité des finances la semaine dernière que les activités de son bureau ont été fortement réduites, et aujourd'hui, la nouvelle vérificatrice générale en a fait autant. Quelles mesures le gouvernement prend-il pour remédier à ce manque de transparence et de reddition de comptes?
Collapse
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-05-19 13:26
Expand
Madam Chair, I'm happy to take that question.
We continue to support the Auditor General. We are of course pleased to have a new Auditor General being appointed, and we will look forward to working with her to make sure that her good work can continue.
Madame la présidente, je suis heureux de répondre à la question.
Nous continuons de soutenir le Bureau du vérificateur général. Nous sommes naturellement heureux de la nomination de la nouvelle vérificatrice générale, et nous avons hâte de collaborer avec elle pour nous assurer qu'elle poursuive son excellent travail.
Collapse
View David Sweet Profile
CPC (ON)
Madam Chair, four audits have been delayed to 2021 and six others are incomplete at a time when we have unprecedented federal spending, rocketing deficits and debt. Canadians want a commitment to accountability now. How will the minister demonstrate this?
Madame la présidente, quatre audits ont été reportés à 2021 et six autres demeurent incomplets à un moment où le gouvernement procède à des dépenses sans précédent et où les déficits et la dette sont en train d'exploser. Les Canadiens veulent qu'il s'engage à rendre des comptes maintenant. Que fera la ministre à cet égard?
Collapse
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
Madam Chair, if the Auditor General identifies a need for additional resources, we will work with the Office of the Auditor General to ensure that the office has the resources to continue fulfilling its mandate efficiently and effectively. Our government worked with the Auditor General to increase funding levels in 2018-19, and they were able to add the equivalent of 38 new full-time staff to their team.
Madame la présidente, si la vérificatrice générale nous indique qu'elle a besoin de ressources supplémentaires, nous allons collaborer avec elle pour nous assurer que le Bureau du vérificateur général dispose des ressources nécessaires pour continuer à s'acquitter de son mandat efficacement. Notre gouvernement a collaboré avec le vérificateur général pour accroître les niveaux de financement en 2018–2019, ce qui lui a permis d'ajouter l'équivalent de 38 employés à temps plein au sein de son équipe.
Collapse
View David Sweet Profile
CPC (ON)
Madam Chair, the Office of the Auditor General has already requested $10.8 million in funding to meet the new demand that this government has placed upon them, and the newly appointed Auditor General today at committee was clear that this previous funding was all eaten up by IT improvements to very dated equipment.
Now what they're asking for is six one-thousandths of a percentage point of the federal COVID-19 spending. When will the government give Canadian taxpayers the assurance that the Auditor General's office will be properly funded?
Madame la présidente, le Bureau du vérificateur général a déjà demandé un montant de 10,8 millions de dollars pour répondre aux nouvelles demandes du gouvernement, et la nouvelle vérificatrice générale a mentionné clairement au comité aujourd'hui que les fonds précédents servaient entièrement à l'amélioration des outils technologiques qui sont depuis longtemps dépassés.
Le Bureau demande ce qui représente six millièmes d'un point de pourcentage des dépenses liées à la COVID-19. Quand le gouvernement donnera-t-il aux contribuables canadiens l'assurance que le Bureau du vérificateur général disposera des fonds dont il a besoin?
Collapse
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
Madam Chair, as I mentioned, our government is fully committed to supporting the important and ongoing work of the Auditor General, who is an independent officer of Parliament. We will work with the Auditor General's office to ensure they have the resources they need to fulfill the very important mandate they have on behalf of Canadians.
Madame la présidente, comme je l'ai mentionné, le gouvernement s'engage à appuyer pleinement le travail important et soutenu que la vérificatrice générale effectue comme mandataire indépendante du Parlement. Nous allons collaborer avec son bureau pour nous assurer qu'il dispose des ressources nécessaires pour s'acquitter du mandat très important qui lui a été confié pour le compte des Canadiens.
Collapse
View David Sweet Profile
CPC (ON)
Madam Chair, no Auditor General has ever come to Parliament complaining of a lack of funding until now, and today the newly nominated AG was saying the same thing, that they require more sustainable, predictable funding.
When will that be available? It's very clear what they need. When will the minister deliver it?
Madame la présidente, aucun vérificateur général par le passé n'est venu se plaindre au Parlement du manque de fonds, et aujourd'hui, la nouvelle vérificatrice générale disait la même chose, c'est-à-dire qu'il lui faut un financement durable et prévisible.
Quand le Bureau du vérificateur général disposera-t-il de ces fonds? Ses besoins sont très clairs. Quand la ministre répondra-t-elle à l'appel?
Collapse
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
Madam Chair, I appreciate the concern of the member from the Conservative Party, but he should recall that major cuts to the Auditor General's office happened when the Conservatives were in government, and our government committed to restoring that funding, and increased funding levels, and we continue to be respectful of the Auditor—
Madame la présidente, je comprends les inquiétudes du député du Parti conservateur, mais il doit se rappeler que le Bureau du vérificateur général a subi des compressions importantes lorsque les conservateurs étaient au pouvoir. Notre gouvernement s'est engagé à rétablir ce financement, et à accroître les niveaux de financement, et nous continuons de respecter...
Collapse
View David Sweet Profile
CPC (ON)
Madam Chair, apparently the minister did not hear me. No Auditor General has ever come to Parliament complaining of lack of funding. Any past reduction was done in consultation and with the agreement of the Auditor General's office. While health care workers, grocery store workers, prison guards and more have been hard at work, the government refuses to allow the official opposition to bring back to the chamber a reduced number of members to demonstrate the commitment to accountability. Now the Auditor General's office is crippled as well.
Does the minister not agree that this is looking more and more like an untenable double standard?
Madame la présidente, il semble que la ministre ne m'ait pas entendu. Aucun vérificateur général par le passé n'est venu se plaindre au Parlement du manque de fonds. Toute diminution antérieure a été faite en collaboration avec le Bureau du vérificateur général et avec son accord. Les professionnels de la santé, les employés des épiceries, les gardiens de prison, pour ne nommer que ceux-là, travaillent d'arrache-pied, mais le gouvernement refuse la demande de l'opposition officielle de rappeler à la Chambre un nombre restreint de députés pour témoigner de l'importance de la reddition de comptes. Le Bureau du vérificateur général est maintenant lui aussi paralysé.
Le ministre convient-il que cela ressemble de plus en plus à un double standard indéfendable?
Collapse
View Pablo Rodriguez Profile
Lib. (QC)
Madam Chair, as my colleague says, the role of Parliament and parliamentarians is fundamental for the government. So is respecting the advice and rules from Health Canada, so we're trying to look for a balance, and this is what we have through the events like today, or physically in the House tomorrow.
Madame la présidente, comme mon collègue le mentionne, le rôle du Parlement et des parlementaires est fondamental pour le gouvernement, tout comme l'est celui de respecter les conseils et les règles de Santé Canada. Nous nous efforçons donc de maintenir un équilibre, et c'est ce que nous faisons en tenant des séances comme celle d'aujourd'hui, et des séances en personne comme celle de demain à la Chambre.
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-19 11:13
Expand
Thank you very much, Mr. Chair. Good morning to you and to all the committee members.
I am very honoured to stand before you today as the nominee selected to become Canada’s next Auditor General.
The role of the Auditor General is integral to the accountability portion of our democratic system of government. The Auditor General provides Parliament and the three territorial legislatures with independent, objective, credible information, advice and assurance regarding the stewardship of public funds. In other words, elected officials can rely on the Auditor General to bring them independent information that they can draw from to ask public servants important questions about how the organizations they lead are spending public funds. Canadians across the country look to the Auditor General as the voice they can rely on to cut to the heart of matters.
Having appeared before this committee on a number of occasions, I am appreciative of its great work and would like to recognize its legacy. The fabric of the relationship between the Auditor General and the Standing Committee on Public Accounts speaks directly to the depth of accountability in our federal system. It is also built on trust and confidence. I believe these flow out of ethics, integrity and independence. These values are the anchor points of my own value system, in addition to being central to the work of the Auditor General’s office. If I am appointed Auditor General, I will strive to continue in the distinguished tradition that has been established by past auditors general and work to the best of my abilities to serve this committee in fulfilling its mandate.
I was born in Montreal, and that’s where I began my career. I have been a chartered professional accountant for more than 25 years. My career has been almost evenly split between the private and public sectors. Most significantly, I have been with the office of the Auditor General for 14 years. I joined the OAG when Sheila Fraser was sitting in the Auditor General’s chair. I want to especially acknowledge the work of the previous Auditor General, the late Michael Ferguson, and the stewardship of the current interim Auditor General, Sylvain Ricard, who honoured Mike’s legacy by guiding the OAG along the path he defined.
Mike Ferguson was a devoted public servant, who simply wanted the public service to do service well. I look at the incredible impact that he and Sheila Fraser had on the public service and the country. Both were outstanding, inspiring leaders, and I was fortunate to learn from each of them. They were leaders who did not fear change, but rather recognized its strength and necessity and therefore welcomed it. It is a fine tradition that extends over a century and a half for the office of the Auditor General of Canada. It is one that I eagerly hope to continue to shape and transform with my own leadership. I am humbled to think that I might be given the opportunity to serve my fellow Canadians as Auditor General of Canada. I commit to upholding the same standards and tradition of excellence set by these outstanding public servants.
I was attracted to the OAG because of its leaders, its people and its work. I firmly believe in the importance of the institution and in the value of its work. That work touches virtually every area of government programs, services and spending and, as a result, most if not all the groups that make up this great country of ours. In the past, our office has focused on issues that matter to parliamentarians and Canadians, whether economic, environmental or social. For example, we looked at Phoenix, defence spending and the economic action plan. Some concerns cut so deep that we audit them repeatedly, such as indigenous issues and climate change.
If I am appointed Auditor General, I would focus on issues of national importance that are facing us right now, such as the government's infrastructure investments and COVID-19 and also on issues of regional impact, such as fisheries and the oil and gas sector. The audits I would choose to do would focus on supporting the work of the public accounts committee and all MPs.
I led government-wide performance audits for several years before shifting mostly to financial audit work. For almost seven years, I was responsible for the overall audit of the consolidated financial statements of the Government of Canada. Leading the country’s largest financial audit allowed me to work closely with senior officials in Crown corporations, departments and agencies as we focused on sensitive and complex audit issues.
Having been fortunate through my career to experience the audit relationship both as the auditor and as the person responsible for preparing financial statements, I believe I was uniquely positioned to understand the challenges these entities faced. Though we did not always necessarily agree—for example on the government’s approach to estimating its long-term liabilities—I believe my analysis was fair and sound. Following several years of discussions with senior public servants, changes ultimately came that I believe enhance public transparency and accountability on pension obligations.
Having spent the last 14 years with the OAG, first as a director, then a principal and most recently as Assistant Auditor General, I have been and continue to be inspired by the people who work in our office. They are caring, creative, skilled, incredibly intelligent and professional, and always focused on upholding high standards while contributing to a well-managed and accountable government. It has been my privilege to work alongside these individuals and to have played a part in shaping the strategic direction of the office and leading organizational change. It would be an even greater honour to now have the opportunity to continue this work of guiding the organization to become an even better version of itself.
If I am appointed to the position of Auditor General, I will focus on achieving success in two key respects. As deputy head and accounting officer for the OAG, success to me will mean leading the organization of approximately 575 people with empathy and compassion, being concerned about their well-being, mental health and professional growth, while inspiring and empowering them to be dedicated to deliver on the mission and vision of the office. Success will also mean modernizing how the office does its work so it is positioned to keep pace with significant shifts in the auditing world and in the government landscape, such as digital transformation.
As Auditor General who supports Parliament, success to me will mean keeping the trust of Canadians, parliamentarians and the public servants whom we audit and supporting Parliament in being well informed and engaged so we can all work together for better outcomes and a better Canada.
Finally, I would like to take a moment to recognize the efforts of so many front-line workers and thank them for their dedication to Canadians during this global crisis.
I also want to recognize the work of countless public servants and their continued devotion to supporting the country through these trying times.
That concludes my opening remarks. I'd be very pleased to take any questions from the committee members about my candidacy.
Merci, monsieur le président. Bonjour à vous, ainsi qu’à tous les membres du Comité.
C'est un grand honneur pour moi de comparaître devant vous en tant que candidate choisie pour devenir la prochaine vérificatrice générale du Canada.
Le rôle du vérificateur général est une pièce cruciale de la reddition de comptes dans notre système de gouvernement démocratique. Le vérificateur général fournit au Parlement et aux trois assemblées législatives des territoires des renseignements, une assurance et des conseils indépendants, objectifs et crédibles sur la gestion des fonds publics. Autrement dit, les élus comptent sur le vérificateur général pour leur fournir des renseignements indépendants qu’ils peuvent ensuite utiliser pour poser aux fonctionnaires des questions importantes sur la manière dont les organisations qu’ils dirigent dépensent les fonds publics. Partout au pays, les Canadiens comptent sur le vérificateur général pour aller au fond des choses.
Ayant comparu devant ce comité à plusieurs reprises, je reconnais son excellent travail et je tiens à reconnaître son héritage. La relation entre le vérificateur général et le Comité permanent des comptes publics est un gage direct de la place qu'occupe la reddition de comptes dans le système fédéral canadien. Cette relation est aussi fondée sur la confiance, qui, selon moi, découle de l'éthique, de l'intégrité et de l'indépendance. Ces valeurs sont le point d'ancrage de mes valeurs personnelles, en plus d'être au cœur du travail du Bureau du vérificateur général. Si je suis nommée vérificatrice générale, je poursuivrai la tradition remarquable qui a été établie par les vérificateurs généraux du passé, et je m'efforcerai d'appuyer ce comité dans l'accomplissement de son mandat.
Je suis née à Montréal et c'est là que j'ai commencé ma carrière. Je suis comptable professionnelle agréée depuis plus de 25 ans. Ma carrière s'est déroulée presque également entre le secteur privé et le secteur public. Je travaille au Bureau du vérificateur général depuis 14 ans. J'y suis entrée à l'époque où Mme Sheila Fraser était la vérificatrice générale. Je tiens à souligner en particulier la contribution du regretté Michael Ferguson, ancien vérificateur général, et celle de l'actuel vérificateur général par intérim, M. Sylvain Ricard. M. Ricard a rendu hommage à M. Ferguson en veillant à continuer de faire progresser le Bureau dans les voies que M. Ferguson avait tracées.
Mike Ferguson était un fonctionnaire dévoué qui souhaitait simplement que la fonction publique offre un bon service. Je songe à l'influence profonde que lui et Sheila Fraser ont exercée sur la fonction publique et sur le pays. Tous deux étaient des dirigeants exceptionnels et inspirants, et j’ai eu la chance d’apprendre de chacun d’eux. Ni l’un ni l’autre ne craignait le changement — ils en reconnaissaient plutôt la force et la nécessité, et l’accueillaient donc favorablement. Il s’agit là d’une remarquable tradition qui s’étend sur un siècle et demi pour le Bureau du vérificateur général du Canada. C’est une tradition que j’espère vivement continuer à façonner et à transformer avec mon propre leadership. Je me sens très humble en songeant que j’aurais peut-être la chance de servir mes concitoyens en tant que vérificatrice générale du Canada. Si cela devait se produire, je m’engage à respecter les mêmes normes et la même tradition d’excellence que celles établies par ces fonctionnaires d’exception.
Ce qui m’a attiré au Bureau du vérificateur général, ce sont les personnes qui le dirigent, les personnes qui y travaillent, et le travail qu’elles accomplissent. Je crois fermement à l’importance de cette institution et à la valeur de son œuvre qui touche pratiquement tous les aspects des programmes, des services et des dépenses du gouvernement. Par le fait même, ce travail intéresse donc presque tous les groupes qui forment notre grand pays, sinon tous. Le Bureau a toujours choisi d’étudier des enjeux qui importent aux parlementaires et aux Canadiens, qu’ils soient économiques, environnementaux ou sociaux. Par exemple, nous avons examiné Phénix, les dépenses en matière de défense et le Plan d’action économique. Certains de ces enjeux sont tellement préoccupants que nous les avons revus à plusieurs reprises, comme les dossiers autochtones et les changements climatiques.
Si je suis nommée vérificatrice générale, je continuerai d’aborder des enjeux de portée nationale, comme les investissements du gouvernement dans l’infrastructure et la COVID-19 que nous vivons actuellement, et aussi des enjeux de portée régionale, comme la pêche et le secteur pétrolier et gazier. Les audits que je choisirai de réaliser viseront à appuyer les travaux du Comité permanent des comptes publics et ceux de tous les députés.
J'ai dirigé des audits de performance à l'échelle du gouvernement pendant plusieurs années, avant de passer surtout du côté financier. Pendant presque sept ans, j'ai été responsable de l'audit des états financiers consolidés du gouvernement, qui est le plus vaste des audits financiers du pays. À ce titre, j'ai pu collaborer de près avec de hauts dirigeants de sociétés d'État, de ministères et d'organismes gouvernementaux pour régler des problèmes d'audit délicats et complexes.
Comme j'ai eu la chance pendant ma carrière de vivre l'audit du point de vue du vérificateur, mais aussi de celui de la personne chargée de préparer les états financiers, je crois que j'étais particulièrement bien placée pour comprendre les défis de ces entités. Nous n'avons pas toujours été d'accord, notamment en ce qui concerne l'approche du gouvernement pour estimer ses passifs à long terme, mais j'estime que mon analyse était juste et rigoureuse. Après plusieurs années de discussion avec les hauts dirigeants, des changements ont été apportés qui, selon moi, améliorent la transparence et la reddition de comptes en lien avec les obligations relatives aux pensions.
Pendant mes 14 années au Bureau du vérificateur général, d'abord comme directrice, puis comme directrice principale et plus récemment comme vérificatrice générale adjointe, j'ai été et je continue d'être inspirée par les personnes qui y travaillent. Elles sont attentionnées, ingénieuses, compétentes, hautement intelligentes et professionnelles, et toujours soucieuses de respecter des normes élevées, tout en contribuant à un gouvernement bien géré et responsable. J'ai eu le privilège de travailler aux côtés de ces personnes, et la chance de contribuer à définir l'orientation stratégique du Bureau et de piloter des changements organisationnels. Ce serait pour moi un honneur encore plus grand de pouvoir maintenant continuer le travail de guider l'organisation pour qu'elle puisse continuer à progresser et à s'accomplir.
Si je suis nommée vérificatrice générale, je m’efforcerai d’atteindre le succès dans deux sphères importantes: en tant qu’administratrice générale et administratrice des comptes du Bureau du vérificateur général, pour moi le succès à ce niveau sera de diriger une organisation composée de 575 personnes avec empathie et compassion, en me préoccupant de leur bien-être, de leur santé mentale et de leur croissance professionnelle, tout en les inspirant et en leur procurant les moyens de réaliser la mission et la vision du Bureau. Le succès sera aussi de renouveler les méthodes de travail du Bureau afin qu’il soit prêt à s’adapter aux changements importants qui touchent le monde de l’audit et le contexte gouvernemental, comme la transformation numérique.
En tant que vérificatrice générale qui appuie le Parlement, le succès pour moi sera de conserver la confiance des Canadiens, des parlementaires et des fonctionnaires qui sont les sujets de nos travaux d’audit, en plus d’aider le Parlement à être bien informé et mobilisé, afin qu’ensemble, nous puissions travailler à produire des résultats supérieurs et à bâtir un Canada meilleur.
Pour terminer, je tiens à souligner les efforts des nombreux travailleurs et travailleuses de première ligne, et à les remercier de leur dévouement envers les Canadiens pendant cette crise mondiale.
Enfin, je veux aussi souligner le travail d'innombrables fonctionnaires et les remercier de leur dévouement constant à soutenir le pays en cette période difficile.
Voilà qui conclut ma déclaration. Je serai heureuse de répondre aux questions des membres du Comité au sujet de ma candidature.
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2020-05-19 11:34
Expand
With more COVID-19 audits to conduct, will the office of the Auditor General of Canada ask for additional funding in the coming days over and above what has already been requested?
Compte tenu de l'augmentation prévue des vérifications relatives à la COVID-19, est-il probable que le Bureau du vérificateur général du Canada demande des fonds supplémentaires au cours des prochains jours en plus de ceux qui ont déjà été demandés?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-19 11:34
Expand
As you pointed out, the office has put in its request for budget 2020. Everyone's waiting to see what that budget looks like.
We recently reorganized our operations. It was a very difficult but necessary decision because we needed to make sure we could go ahead with COVID-19 audits. It's still a little too early to know if we're going to need more money, but as I said off the top, I'll be making sure that conversations happen about a mechanism to ensure long-term, predictable funding for the office.
Comme vous l'avez mentionné, le Bureau a fait une demande dans le cadre du budget de 2020. Tout le monde attend le budget pour voir ce qui en découlera.
Récemment, nous avons réorganisé nos affaires. C'était une décision très difficile qu'il fallait prendre pour nous assurer de faire progresser les travaux de vérification relatifs à la COVID-19. Il est encore un peu tôt pour savoir si nous avons besoin de plus d'argent, mais, comme je l'ai dit au début, j'ai l'intention de m'assurer que les discussions se poursuivent pour avoir un mécanisme qui assure un financement permanent et prévisible pour le Bureau.
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2020-05-19 11:35
Expand
Thank you.
How has funding for the office of the Auditor General changed year to year since 2010?
Je vous remercie.
Comment le financement du Bureau du vérificateur général a-t-il évolué d'une année à l'autre depuis 2010?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-19 11:35
Expand
You're asking me to think back and tell you if I know how our funding has changed over time. I'll admit I don't have all the details, but I know that it was our own decision to cut our budget a few years ago. When our mandate expanded, we decided to ask for additional funding. We got a little money in 2018. We asked again in 2019 but got no extra money. We asked again in 2020.
As I said, one of my priorities will be to ensure that we have adequate funding to do our job and provide the committee with the reports it needs to fulfill its mandate.
Vous me demandez de fouiller dans ma mémoire pour vous dire si je connais l'évolution de notre financement. J'avoue que je n'ai pas tous les détails, mais je sais que, de notre propre initiative, nous avons décidé de diminuer notre budget il y a quelques années. Quand notre mandat a pris de l'ampleur, nous avons pris la décision de demander du financement supplémentaire. Nous avons reçu un peu d'argent en 2018. Nous avons répété notre demande en 2019, sans recevoir de financement supplémentaire. Nous avons ensuite fait une autre demande en 2020.
Comme je l'ai mentionné, ce sera une de mes priorités de m'assurer que nous avons un financement suffisant pour remplir notre mandat et fournir des rapports au Comité afin que vous puissiez accomplir le vôtre.
Collapse
View Maxime Blanchette-Joncas Profile
BQ (QC)
Thank you very much, Mr. Chair.
Congratulations on your nomination, Ms. Hogan. I read your resumé and, as my colleagues noted, I see that you have extensive and impressive professional experience. Some of your predecessors, such as Ms. Fraser and Mr. Desautels, have had an impact on recent political history.
The Office of the Auditor General operates resolutely at arm's length from the government, and that will never change. Under the circumstances, there is enormous pressure related to auditing government activities. Mr. Ricard, your acting predecessor, identified problems with your organization's funding, especially relating to IT equipment.
Have you already taken steps to enhance the means at your disposal?
Je vous remercie beaucoup, monsieur le président.
Je vous félicite, madame Hogan, de votre nomination. En parcourant votre curriculum vitae, je constate, tout comme mes collègues, le bagage colossal que vous avez acquis professionnellement, et c'est tout à votre honneur. Certains de vos prédécesseurs ont marqué l'histoire politique récente, comme Mme Fraser et M. Desautels.
L'indépendance du Bureau du vérificateur général vis-à-vis de l'administration gouvernementale est assurée et étanche. Or, dans le contexte actuel, cela exerce une pression immense sur la vérification comptable des activités du gouvernement. M. Ricard, votre prédécesseur par intérim, avait soulevé des lacunes liées au financement même de votre organisation, notamment en ce qui a trait aux équipements informatiques.
Avez-vous déjà entamé des démarches pour renforcer les moyens dont vous disposez déjà?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-19 11:38
Expand
Yes, absolutely. As I said, we got more permanent funding in 2018. We used part of that money to start working on our IT issues. That's not something we can let slide.
As you said, during his first appearance before this committee, Mr. Ricard mentioned that some of our systems were ancient. We've taken steps and are almost ready to transition to another system. That's important, and it's something that will always be top of mind. We need to keep adapting and make sure we're up to date, especially in light of the government's increasingly virtual interactions with Canadians.
Oui, absolument. Comme je l'ai mentionné, nous avons reçu du financement additionnel permanent en 2018. Nous avons utilisé une partie de cet argent pour commencer à travailler sur nos lacunes en matière de technologies de l'information. Il ne faut pas laisser cela aller.
Comme vous l'avez mentionné, lors de sa première comparution devant ce comité, M. Ricard a mentionné que certains systèmes étaient anciens. Nous avons pris des mesures et nous sommes presque prêts à faire la transition vers un autre système. C'est important et c'est un élément que nous garderons toujours en tête. Nous devons continuer de nous adapter afin de rester à l'affût, notamment en ce qui concerne la façon dont le gouvernement interagit avec les Canadiens. Cela se fait de plus en plus de façon virtuelle.
Collapse
View Maxime Blanchette-Joncas Profile
BQ (QC)
Thank you for that answer, Ms. Hogan.
You have the latitude to decide what to audit and how to do those audits.
Do you think that the pandemic situation and the government's many announcements could have a negative impact on some organizations' accounting practices?
Je vous remercie de votre réponse, madame Hogan.
Vous disposez de la latitude nécessaire pour établir la liste de vos audits et la façon dont ils sont réalisés.
Croyez-vous que le contexte de la pandémie et la pluie d'annonces du gouvernement pourraient mener à une détérioration des pratiques comptables de certaines organisations?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-19 11:39
Expand
As you said, it's very important for the office to remain independent so that it can always choose where to go, when to go there, and who it's going to audit. Independence is essential to our work.
I'm trying to remember your exact question. Would you mind repeating it, please?
Comme vous l'avez mentionné, il est très important que le Bureau reste indépendant afin qu'il puisse toujours choisir où il veut aller, quand il veut y aller et qui il veut soumettre à une vérification. L'indépendance est essentielle à notre tâche.
J'essaie de me souvenir de votre question exacte. Pouvez-vous la répéter, s'il vous plaît?
Collapse
View Maxime Blanchette-Joncas Profile
BQ (QC)
Do you think that the COVID-19 pandemic and the government's many announcements could cause the accounting practices within some government organizations to deteriorate?
Croyez-vous que le contexte de la pandémie de la COVID-19 et les nombreuses annonces du gouvernement pourraient mener à la détérioration des pratiques comptables de certaines organisations gouvernementales?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-19 11:40
Expand
Thank you.
I expect to see a change in accounting practices and controls. That's clear. Everyone is working remotely. In my opinion, what we are used to doing in person or on paper will be done electronically in some way. However, I don't expect all controls and accounting practices to disappear. Proper accountability and oversight is needed on everything that the departments do. There will therefore be changes, but this won't disappear.
Je vous remercie.
Je m'attends à un changement dans les pratiques comptables et les contrôles. C'est évident. Tout le monde travaille à distance. À mon avis, ce qu'on a l'habitude de faire en personne ou sur papier sera fait électroniquement d'une façon quelconque. Cependant, je ne m'attends pas du tout à ce que les contrôles et les pratiques comptables disparaissent. Il faut quand même qu'il y ait une bonne reddition de comptes et une bonne surveillance de tout ce que les ministères font. Il y aura donc des changements, mais cela ne disparaîtra pas.
Collapse
View Maxime Blanchette-Joncas Profile
BQ (QC)
I want to paraphrase Mr. Ferguson, who told the committee that he favoured a fair approach that sought to understand all of the challenges associated with each of the office's audits. He really insisted on making sure that the auditors' recommendations were achievable.
Can you speak to how you would maintain the office's effectiveness?
Je me permets de paraphraser les propos de M. Ferguson, qui avait déclaré au Comité qu'il privilégiait une approche juste et qu'il s'assurait de comprendre les enjeux liés à chaque vérification réalisée par le Bureau. Il insistait beaucoup sur le fait que les recommandations des vérificateurs devaient être réalisables.
Pouvez-vous en dire davantage sur ce que vous entendez mettre en œuvre pour maintenir l'efficacité du Bureau?
Collapse
Karen Hogan
View Karen Hogan Profile
Karen Hogan
2020-05-19 11:42
Expand
Thank you for your question.
As I said in my introductory remarks, as part of my duties, I've had the privilege to see both sides of auditing. Through this, I learned how important it is for the auditors' recommendations to be focused on improvement and results. It's not about creating a process just to create a process. I'll integrate this strategy into our own approaches and methods, as well as into the recommendations we will make to all departments. Results, and not the process, are what is important.
Je vous remercie de votre question.
Comme je l'ai mentionné dans mes commentaires d'introduction, j'ai eu le privilège, dans le cadre de mes fonctions, de voir les deux côtés de la médaille en matière d'audit. Cela m'a fait comprendre combien il est important que les recommandations des vérificateurs portent sur l'amélioration et les résultats. Il ne s'agit pas de créer un processus juste pour créer un processus. J'intégrerai cette stratégie dans nos propres approches et dans nos propres façons de faire ainsi que dans les recommandations que nous ferons à tous les ministères. L'essentiel, ce sont les résultats, et non le processus.
Collapse
View Matthew Green Profile
NDP (ON)
View Matthew Green Profile
2020-05-19 11:44
Expand
Thank you very much, Mr. Chair.
Certainly this committee plays an integral role in the work throughout the House of Commons. I have the privilege of also being a member of the government operations committee, so I can definitely appreciate the historic nature of this and the importance of this particular proceeding.
Given the nature and context of this proceeding, Mr. Chair, my statements will probably be longer than my questions. In that regard, I'd like to begin by thanking our past interim Auditor General, Sylvain Ricard, for all of his work and for stepping into the role after the loss of Mr. Ferguson.
I certainly look forward to working with Ms. Hogan here in the months and years to come on our public accounts committee. As noted, her CV and work have already been well established in this committee for her significant contribution to our public service and future vision for the role of the office of the Auditor General.
Members of this committee may know that earlier this month in the media I called on the government to make sure that her office had all the resources it needed to do its job to help keep the government accountable to Canadians. Whether it was the former AG Michael Ferguson or Mr. Ricard, the AG has spoken very publicly for years that this office did not have the adequate resources it needed to do its work properly. The OAG has warned that this funding shortfall would leave it without the capacity, the personnel and the technology to maintain its level of performance audits and that it had already begun to cut back on the number of audits it conducted.
Now, as has been noted, on top of what they have been mandated to do, we have also added responsibilities such as oversight for projects like Trans Mountain and the Canada Infrastructure Bank without increasing its resources.
I know this was referenced earlier by Mr. Blois, but I'm going to continue down this line. Parliament once again has thrown more work at the OAG by asking it to examine the federal government's $187-billion infrastructure plan, the audit on COVID-19 and warrants issued under the Financial Administration Act, which is an audit on Ottawa's pandemic emergency response. These are massive audits and they're going to take tremendous amounts of staffing to go through with all these details.
Mr. Chair, the House passed a motion on April 11 that called on the government to take such measures as necessary to ensure that the Auditor General has sufficient resources to conduct their work.
My predecessor, Mr. David Christopherson, as you know, was very vocal about the need to ensure proper funding for the Auditor General. We believe the AG should have the additional $10.8 million in funding requested provided to their office immediately. This was last year, before the pandemic.
What would you consider are needs to be assured that your office has the sufficient resources it needs to do all its work?
Merci beaucoup, monsieur le président.
Ce comité joue certainement un rôle essentiel dans les travaux de la Chambre des communes. Ayant le privilège d'être également membre du comité des opérations gouvernementales, je peux certainement apprécier le caractère exceptionnel de cette affaire et l'importance de cette procédure particulière.
Étant donné la nature et le contexte de cette procédure, monsieur le président, mes déclarations seront probablement plus longues que mes questions. À cet égard, j'aimerais commencer par remercier notre ancien vérificateur général par intérim, Sylvain Ricard, pour l'ensemble de ses travaux et pour avoir assumé ce rôle après la perte de M. Ferguson.
Je me réjouis à la perspective de travailler avec Mme Hogan dans les mois et les années à venir au sein du comité des comptes publics. Comme on l'a dit, son CV et son travail au sein du comité témoignent déjà de son importante contribution à la fonction publique et de sa vision future du rôle du Bureau du vérificateur général.
Les membres du Comité savent peut-être qu'au début de ce mois et par le truchement des médias, j'ai demandé au gouvernement de s'assurer que ses services disposent de toutes les ressources nécessaires pour faire son travail, qui consiste à obliger le gouvernement à rendre des comptes aux Canadiens. Qu'il s'agisse de l'ancien vérificateur général Michael Ferguson ou de M. Ricard, le titulaire du poste déclare publiquement depuis des années que le Bureau ne dispose pas des ressources nécessaires pour faire son travail correctement. Le Bureau du vérificateur général a averti que ce manque de financement le priverait de la capacité, du personnel et de la technologie nécessaires pour maintenir son niveau d'audits de gestion et qu'il avait déjà commencé à en réduire le nombre.
Comme on l'a fait remarquer, en plus de son mandat, nous lui avons également confié des responsabilités telles que la surveillance de projets comme Trans Mountain et la Banque de l'infrastructure du Canada, sans augmenter ses ressources.
Je sais que M. Blois y a fait allusion plus tôt, mais je vais insister sur ce point. Le Parlement a une fois de plus donné du travail au Bureau du vérificateur général en lui demandant d'examiner le plan d'infrastructure de 187 milliards de dollars du gouvernement fédéral, l'audit de la COVID-19 et les mandats émis en vertu de la Loi sur la gestion des finances publiques, qui est un audit de l'intervention d'urgence d'Ottawa en cas de pandémie. Il s'agit de vérifications massives qui nécessiteront des effectifs considérables pour les examiner en détail.
Monsieur le président, le 11 avril dernier, la Chambre a adopté une motion demandant au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour s'assurer que le vérificateur général dispose de ressources suffisantes pour mener à bien son travail.
Comme vous le savez, mon prédécesseur, M. David Christopherson, a beaucoup insisté sur la nécessité d'assurer un financement adéquat au vérificateur général. Nous pensons que le vérificateur général devrait recevoir immédiatement les 10,8 millions de dollars supplémentaires demandés. C'était l'année dernière, avant la pandémie.
Selon vous, quels besoins faut-il satisfaire pour que votre bureau dispose des ressources suffisantes pour faire tout son travail?
Collapse
Results: 1 - 100 of 198 | Page: 1 of 2

1
2
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data