Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 30 of 11035
View Louise Chabot Profile
BQ (QC)
Thank you, Mr. Chair.
Welcome to the witnesses. I am pleased that we were able to meet again so quickly.
My first question is for Ms. McGee.
Thank you for your testimony. You talked about the issues of homelessness and social housing. You have this particular organization in Alberta, but I think these are important concerns in every province. They were important before the pandemic, but they have become even more pressing during the pandemic. Earlier, you said that you are a leader.
If I understood correctly, you said that community organizations sometimes see confusion between levels of government. You believe that we should let organizations govern because they are able to better understand the needs of the community. As we have seen, ecosystems in every province have a role to play in meeting the demand when it comes to both homelessness and social housing.
Don't you think that agencies and provinces should be allowed to lead and that the federal government should support them with funding?
Merci, monsieur le président.
Je salue les témoins. Je suis heureuse que nous ayons pu nous revoir à court terme.
Ma première question s'adresse à Mme McGee.
Je vous remercie de votre témoignage. Vous avez évoqué les enjeux liés à l'itinérance et au logement social. Vous avez cet organisme particulier en Alberta, mais je crois que ce sont des préoccupations importantes dans chacune des provinces. Elles étaient importantes avant la pandémie, mais, pendant celle-ci, elles sont devenues encore plus criantes. Vous avez dit tout à l'heure être chef de file.
Si j'ai bien compris, vous avez dit que, pour les organismes communautaires, il y avait parfois de la confusion entre les paliers de gouvernement. Vous croyez qu'il faut laisser les organismes gouverner parce qu'ils sont en mesure de mieux comprendre les besoins du milieu. Comme nous avons pu le constater, il y a dans chacune des provinces des écosystèmes dont le rôle est de répondre à la demande, tant en matière d'itinérance que de logement social.
Ne croyez-vous pas qu'on devrait laisser les organismes et les provinces être les maîtres d'œuvre et que le fédéral devrait les soutenir au moyen de financement?
Collapse
View Louise Chabot Profile
BQ (QC)
Thank you for your answer.
That said, often, thanks to the coordination efforts in the provinces, each of the communities is able to see what the best means and solutions are, depending on the ecosystem. Sometimes, attempts are made to impose uniform policies across the country, but that may not be the solution. I understand your answer and I respect it.
Let me ask you a second question, which is simple. In the event of a second wave of the pandemic, given what we have been through, what would your apprehensions be? What would have to be done?
Je vous remercie de votre réponse.
Cela dit, souvent, grâce à la coordination qui se fait dans les provinces, chacun des milieux est en mesure de voir quels sont les meilleurs moyens et les meilleures solutions, selon l'écosystème. Parfois, on tente d'imposer des politiques uniformes partout au pays, mais ce n'est peut-être pas la solution. Je comprends votre réponse et je la respecte.
Je vais vous poser une deuxième question, qui est simple. Dans l'éventualité d'une deuxième vague de la pandémie, considérant ce que nous avons vécu, quelles seraient vos appréhensions? Que faudrait-il faire?
Collapse
View Louise Chabot Profile
BQ (QC)
Thank you.
Mr. Taylor, you talked a lot about mortgages. One of your recommendations is to extend the deferral period for mortgage payments by at least six months. Could you tell me how you came up with your assessment of the required period? Do you know how many Canadians have asked for this deferral?
Furthermore, are you not concerned that, when interest rates are very low, household debt is high? Actually, household mortgages can account for as much as three-quarters of a household's debt.
How can your proposal be reconciled with the fact that 8.6 million unemployed men and women in Quebec have asked for emergency assistance? Don't you see a danger there?
Merci.
Monsieur Taylor, vous avez beaucoup parlé des hypothèques. Vous recommandez notamment de prolonger d'au moins six mois la période de report des paiements hypothécaires. J'aimerais savoir sur quoi vous vous êtes fondé pour évaluer la période qui serait nécessaire. Savez-vous combien de Canadiens ont demandé ce report?
Par ailleurs, n'êtes-vous pas inquiet du fait que, lorsque les taux d'intérêt sont très bas, le taux d'endettement des ménages est élevé? En fait, les hypothèques de ces derniers peuvent représenter les trois quarts de leur endettement.
Comment peut-on concilier votre proposition et le fait que, au Québec, 8,6 millions de chômeurs et chômeuses ont demandé de l'aide d'urgence? N'y a-t-il pas là un danger?
Collapse
View Louise Chabot Profile
BQ (QC)
Thank you, Mr. Chair.
Mrs. Corriveau, I applaud you and FRAPRU. Thank you for being here and for your testimony.
I am very familiar with your organization in Quebec. The claims you are making today are in line with those you have been making for years.
Please tell me if my figures are accurate. I believe you said that, in July 2020 alone, 350 households were without housing. That would be the highest number since 2003. Also, if the community organizations did a count, it might be higher. If this is accurate, it does confirm that there is a shortage of what we may call social housing. A distinction could be made between community-based housing, low-income housing and affordable housing, but let's say there is a shortage of social housing. This is something you have been working on for years.
Other speakers have talked about the national housing strategy. As you know, an agreement was signed between the federal government and all the provinces except Quebec. For Quebec, the amount over the last three years could be between $1.4 billion and $1.7 billion, which is not insignificant.
In your opinion, if the money had been transferred unconditionally to Quebec, what difference would it have made to the dynamic?
Merci, monsieur le président.
Madame Corriveau, je vous salue, de même que le FRAPRU. Je vous remercie de votre présence et de votre témoignage.
Je connais bien votre organisme au Québec. Les revendications que vous formulez aujourd'hui sont en droite ligne avec ce que vous soutenez depuis des années.
Vous me direz si mes chiffres sont exacts. Je crois que vous avez dit qu'en juillet 2020 seulement, 350 ménages étaient sans logement. Ce serait le chiffre le plus élevé depuis 2003. De plus, si les organismes communautaires faisaient un décompte, ce chiffre serait peut-être plus élevé. Si cela s'avère exact, cela confirme effectivement qu'il y a une pénurie de logements qu'on pourrait qualifier de sociaux. On pourrait faire une distinction entre les logements communautaires, les logements à loyer modeste et les logements abordables, mais disons qu'il s'agit d'une pénurie de logements sociaux. C'est un dossier sur lequel vous travaillez depuis des années.
D'autres intervenants ont parlé de la Stratégie nationale sur le logement. Comme vous le savez, il y a eu une entente entre le fédéral et toutes les provinces, sauf le Québec. Pour le Québec, la somme depuis trois ans pourrait se situer entre 1,4 milliard et 1,7 milliard de dollars, ce qui n'est pas rien.
À votre avis, si cet argent avait été transféré sans condition au Québec, qu'est-ce que cela aurait pu changer à la dynamique?
Collapse
View Louise Chabot Profile
BQ (QC)
Thank you, Mr. Chair.
Mrs. Corriveau, given what we currently know and the solutions you are proposing, what concerns or apprehensions would you have about a second wave that remains possible but that we do not want? What do we have to do in order to prepare for that situation?
Merci, monsieur le président.
Madame Corriveau, compte tenu de ce que l'on sait maintenant et des solutions que vous proposez, quelles seraient vos préoccupations ou vos appréhensions à l'égard d'une deuxième vague qui demeure possible, mais que nous ne souhaitons pas? Que faudrait-il déjà mettre en avant en prévision de cette situation?
Collapse
View Louise Chabot Profile
BQ (QC)
Thank you, Mrs. Corriveau.
Merci, madame Corriveau.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 10:46
Expand
Mr. Chair, first, I want to check with you to see if you are able to see raised hands, because as soon as you opened the meeting, I clicked on the Raise Hand button, but you do not seem to have seen it. If you do not see raised hands, I will continue waving, because that might be more effective.
Anyway, back to the meeting. I have a number of comments.
First, I would like to comment on the amendment. Deciding to deal with motions and possible reports on an ad-hoc basis, when we agreed from the outset to have only one report, is an indication of the trouble we are in right now. If we are to continue down this road and have reports on specific issues, I would like them to be considered interim reports, so that we can keep discussing the issue of Tibet, for instance, and not have everything finalized with the motions we are passing today.
We may have put the cart before the horse, as they say. Since the community expects us to echo what the president of the Tibetan administration is saying, we are in a situation where we are almost forced to pass this motion, and I am uneasy with us being in a situation like that today. The motion makes sense, but I would not want it to stop us from going deeper into the problematic issue of Tibet.
That is why I will at least support the motion of which Mr. Harris has given us notice and which suggests that we will continue to discuss and reflect on the Tibet situation. However, once again I would caution us against the temptation to come up at any moment with motions that put the committee in an uncomfortable position, keep us from getting to the bottom of things and, more importantly, keep us from making the connections we need to make between various issues.
Next, I would like to talk about Ms. Alleslev's proposal. I have heard Mr. Harris's arguments and those put forward by Liberal colleagues so far. My initial reaction was to say that having to improve a motion thrown at us on the fly in the middle of a committee meeting, rather than discussing it amongst ourselves, is an indication of the trouble we are in right now.
I would therefore ask you to avoid this type of manoeuvre in the future, as we can clearly see the trouble it puts us in.
Monsieur le président, je veux d'abord vérifier auprès de vous si vous voyez bien les mains levées, parce que, dès le moment où vous avez ouvert le débat, j'ai appuyé sur le bouton « Lever la main », mais vous ne semblez pas l'avoir vu. Si vous ne voyez pas les mains levées, je vais continuer à faire des signes de la main, car cela risque d'être plus efficace.
Quoi qu'il en soit, j'en reviens au débat. J'aurais un certain nombre de commentaires à formuler.
J'aimerais d'abord faire un commentaire sur l'amendement. Décider d'aborder ponctuellement des motions et des possibilités de rapports, alors que nous nous étions entendus dès le départ sur le fait de n'avoir qu'un seul rapport, illustre la difficulté devant laquelle nous nous trouvons. Si nous devions continuer dans cette voie et avoir des rapports sur des questions particulières, j'aimerais qu'ils soient considérés comme des rapports provisoires, de telle sorte que nous puissions continuer à discuter de la question tibétaine, par exemple, et que le tout ne soit pas conclu à travers ces motions que nous adoptons aujourd'hui.
Pour reprendre une expression bien québécoise, nous avons peut-être mis la charrue devant les bœufs. Puisque la communauté s'attend à ce que nous fassions écho aux propos du président de l'administration tibétaine, nous sommes dans une situation où nous devons adopter cette motion presque de façon obligée, et j'exprime mon malaise à l'égard du fait que nous nous retrouvions aujourd'hui devant une telle situation. Cette motion tombe sous le sens, mais je ne voudrais pas que cela mette un terme à notre approfondissement de la question problématique du Tibet.
C'est la raison pour laquelle je vais à tout le moins appuyer la motion de M. Harris dont il nous a donné avis et qui laisse entendre que nous allons poursuivre la discussion et la réflexion sur la situation tibétaine. Toutefois, je nous mets en garde une autre fois contre cette tentation de survenir à tout moment pour proposer des motions qui placent le Comité dans une position inconfortable et par lesquelles nous évitons d'aller au fond des choses et, surtout, de faire les liens qui doivent être faits entre différents enjeux.
Je reviens ensuite sur la proposition de Mme Alleslev. J'ai entendu les arguments de M. Harris et ceux avancés par les collègues libéraux jusqu'à présent. Ma première réaction a justement été de dire que le fait de devoir améliorer une motion qui nous a été lancée à la volée en pleine réunion du Comité, plutôt que de faire l'objet d'une discussion entre nous, illustre la difficulté devant laquelle nous nous trouvons présentement.
Je vous prierais donc d'éviter ce genre de manœuvre à l'avenir, puisque nous voyons bien la difficulté devant laquelle cela nous place.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 10:56
Expand
Mr. Chair, I have nothing more to add to what I have already had the chance to say.
I will therefore be in favour of this motion as amended. However, I would once again caution us against the temptation to make motions unannounced when we agreed to have a full comprehensive report so that we can make connections between the various issues.
Monsieur le président, je n'ai rien à ajouter à ce j'ai déjà eu l'occasion de dire.
Je serai donc en faveur de cette motion telle qu'elle a été modifiée. Cela dit, je nous mets en garde encore une fois contre la tentation de proposer des motions de façon inopinée, alors que nous avons convenu d'avoir un rapport global et complet afin que nous puissions faire les liens entre les différents enjeux.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 11:07
Expand
Thank you, Mr. Chair.
I totally agree with what Mr. Harris just said. Given what I said a few moments ago about Tibet, I should oppose this motion, which runs counter to the idea that we should have a single, holistic and comprehensive report on the entire situation. However, we have heard a lot of testimony leading us to make recommendations quickly to the Government of Canada, on immigration, for example, and we cannot wait until the end of our study. That's why I am in favour.
However, I reiterate that it is only an interim report, in my opinion. I hope that we will have the opportunity to make the necessary connections between the situation in Hong Kong and other situations, in Taiwan, for example, in the comprehensive report.
I will be supporting this motion for the reason I have just stated, and for that reason alone, because certain things can be done quickly to help activists who want to leave Hong Kong. That is the only reason I feel it is necessary to adopt an interim report on the situation in Hong Kong.
Merci, monsieur le président.
Je suis tout à fait d'accord sur ce que M. Harris vient de dire. Compte tenu de ce que j'ai évoqué il y a quelques instants concernant le Tibet, je devrais m'opposer à cette motion qui va à l'encontre de cette idée selon laquelle nous n'aurions qu'un seul rapport global et holistique sur toute la situation. Cependant, nous avons entendu un certain nombre de témoignages qui nous amènent à faire des recommandations rapidement au gouvernement du Canada, par exemple en matière d'immigration, et cela ne peut attendre jusqu'à la fin de notre étude. Pour cette raison, j'y suis favorable.
Je répète toutefois qu'il ne s'agit que d'un rapport provisoire, selon moi. J'espère que nous aurons l'occasion de faire les liens qui s'imposent entre la situation à Hong Kong et d'autres situations, par exemple celle de Taïwan, dans le rapport global.
Je serai favorable à cette motion pour la raison que je viens d'invoquer, et pour cette seule raison, à savoir qu'il y a des gestes à poser rapidement pour venir en aide aux activistes qui veulent quitter Hong Kong. C'est la seule raison pour laquelle j'estime nécessaire d'adopter un rapport provisoire sur la situation à Hong Kong.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 11:14
Expand
Thank you, Mr. Chair.
In light of what I had the chance to explain a few moments ago, I am obviously in favour of this motion. It actually will allow us to go deeper into the problematic issue of Tibet, so that we can include it in our comprehensive report.
Merci, monsieur le président.
Dans la perspective de ce que j'ai déjà eu l'occasion d'exposer il y a quelques instants, je suis évidemment favorable à cette motion, qui va effectivement nous permettre d'approfondir la question problématique du Tibet, de manière à pouvoir l'intégrer dans notre rapport global.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 12:05
Expand
Thank you, Mr. Chair.
I thank the witnesses for contributing to the committee's work with their most insightful comments.
I will follow up on my colleagues' questions about the international coalition.
Mr. Medeiros, you are wholeheartedly calling for a kind of solidarity among the Western democracies to influence decisions in Beijing, particularly between the United States, Canada and a number of other Western democracies.
However, under the Trump administration, we see the United States blowing hot and cold with China, sometimes showing its teeth and at other times clearing the air. John Bolton, former national security advisor to the Trump administration, even revealed recently that Donald Trump had asked the Chinese authorities to help him win the election by purchasing products in certain states that are key to the election.
Under the circumstances, is it even possible to form a coalition like that with the United States? For example, how are the Taiwanese to feel, because they may well be a bargaining chip, so to speak, in the U.S. authorities' political calculations?
Merci, monsieur le président.
Je remercie les témoins de contribuer aux travaux de ce comité par leurs commentaires des plus éclairants.
Je vais poursuivre dans la lignée de questions de mes collègues concernant la coalition internationale.
Monsieur Medeiros, vous appelez de tous vos vœux une espèce de solidarité des démocraties occidentales pour infléchir les décisions de Pékin, une solidarité particulièrement entre les États-Unis, le Canada et un certain nombre d'autres démocraties occidentales.
Or, on constate que, sous l'administration Trump, les États-Unis soufflent le chaud et le froid à l'égard de la Chine, montrant les dents à certains moments et allégeant l'atmosphère à d'autres moments. John Bolton, l'ancien conseiller à la sécurité nationale de l'administration Trump, a même révélé récemment que Donald Trump avait demandé aux autorités chinoises de l'aider à gagner ses élections en achetant des produits dans certains États clés pour l'élection.
Dans les circonstances, est-il possible de créer une telle coalition avec les États-Unis? Par exemple, comment les Taïwanais doivent-ils se sentir, eux qui, pour ainsi dire, risquent d'être une monnaie d'échange dans des calculs politiques de la part des autorités américaines?
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 12:10
Expand
Thank you, Mr. Medeiros.
On the issue of sanctions, you co-wrote an article with Michael Green in which you say that sanctions are more likely to harm the Hong Kong economy than the Beijing economy. I would like to seize on that idea of yours to ask Ms. Ong this next question.
You mentioned that Xi Jinping's power is on somewhat shaky ground right now. Could international sanctions reassert Xi Jinping's authority over the Chinese or, on the contrary, undermine his credibility with his own people?
Merci, monsieur Medeiros.
Au sujet de la question des sanctions, vous avez signé un article avec M. Michael Green dans lequel vous indiquez que les sanctions risquent de nuire davantage à l'économie de Hong Kong qu'à celle de Pékin. J'aimerais profiter de cette idée qui a été lancée pour poser la question suivante à Mme Ong.
Vous avez parlé d'une certaine fragilité du pouvoir de Xi Jinping actuellement. Les sanctions internationales risquent-elles de raffermir l'autorité de Xi Jinping sur les Chinois ou, au contraire, de miner sa crédibilité auprès de sa propre population?
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 12:39
Expand
Thank you, Mr. Chair.
I am going to make a quick comment. We heard the views of Mr. Medeiros and Ms. Ong on the possible impact of sanctions in reaction to the adoption of the national security law.
Because we will eventually be called upon to make proposals to the Canadian government, I would like Mr. Cheung's point of view on the utility of sanctions and what kind of sanctions should be introduced to have a marginally positive impact.
Merci, monsieur le président.
Je vais intervenir rapidement. Nous avons eu le point de vue de M. Medeiros et celui de Mme Ong sur l'effet possible des sanctions en réaction à l'adoption de la loi sur la sécurité nationale.
Puisque nous serons éventuellement appelés à faire des propositions au gouvernement canadien, j'aimerais justement avoir le point de vue de M. Cheung sur l'utilité des sanctions et la nature de celles qui devraient être mises en œuvre pour avoir un effet minimalement positif.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 12:40
Expand
Mr. Medeiros and Ms. Ong, would you like to respond to what Mr. Cheung said?
Monsieur Medeiros et madame Ong, souhaitez-vous réagir à cette intervention de M. Cheung?
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 13:31
Expand
Thank you, Mr. Chair.
I would also like to thank the witnesses for once again providing extremely topical insight to inform our reflections on the current situation in China, particularly in Hong Kong.
I would like to give Mr. Chatigny some time to share his extensive experience in immigration matters.
After the events in Tiananmen Square, Canada worked to encourage activists to leave. We are now facing a number of hurdles. The first one is obviously the current pandemic. As a result of the pandemic, Canada has suspended most of its operations related to visas, settlement and so on. I would say that the second hurdle is the fact that the Chinese authorities are threatening to prevent activists from leaving. The third possible hurdle is that not everyone in Hong Kong will necessarily be able to afford to leave the area and come to Canada.
Based on your experience, through our committee, what would you recommend the Canadian government do to make it possible for activists to leave, given the various obstacles?
Merci, monsieur le président.
Je remercie également les témoins d'apporter encore une fois un éclairage extrêmement pertinent qui alimente nos réflexions sur la situation actuelle en Chine, particulièrement à Hong Kong.
J'aimerais offrir un peu de temps à M. Chatigny afin qu'il nous fasse part de sa grande expérience en matière d'immigration.
Après les événements de la place Tian'anmen, le Canada a déployé des efforts pour favoriser la sortie des activistes. On se trouve maintenant face à un certain nombre de handicaps. Le premier est évidemment la pandémie actuelle. En raison de celle-ci, le Canada a suspendu la plupart de ses opérations relatives aux visas, à l'accueil, et ainsi de suite. Je dirais que le deuxième handicap est le fait que les autorités chinoises menacent d'empêcher le départ des activistes. Le troisième handicap possible est que tous et toutes, à Hong Kong, n'auront pas nécessairement les moyens de quitter la région pour rejoindre le Canada.
Sur la base de votre expérience, quels moyens suggéreriez-vous au gouvernement canadien, par l'entremise de notre comité, pour permettre la sortie des activistes, compte tenu de ces différents obstacles?
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 13:34
Expand
Thank you, Mr. Chatigny.
I would like to go back to Mr. Kaeding's comments about what led the Chinese government to intervene in Hong Kong with the national security law. Apparently it was motivated by fear on a number of levels, including fear of the independence movement. However, I understand from what you said that the Chinese government's intervention made people, especially young people, more firm in their resolve to gain independence.
Did I understand your remarks correctly?
Merci, monsieur Chatigny.
J'aimerais revenir sur les propos de M. Kaeding concernant les raisons ayant amené le gouvernement chinois à intervenir à Hong Kong par l'entremise de la loi sur la sécurité nationale. C'était, semble-t-il, en raison d'une crainte à divers égards, notamment la crainte du mouvement en faveur de l'indépendance. Or, ce que je comprends de votre propos, c'est que l'intervention du gouvernement chinois a pour ainsi dire accentué ce désir d'indépendance, particulièrement chez les jeunes.
Est-ce que j'ai bien compris le sens de votre intervention?
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 13:35
Expand
I have to admit that I found what you said extremely refreshing. In fact, we often face the challenge of China being the emerging superpower and we cannot do much to force the Chinese government's hand. However, you identified the fundamental element: fear. With fear comes vulnerability, which, I believe, provides a way in for us.
I have one last question for you. You mentioned a survey that I found interesting. It showed that a lot of Hongkongers identify more with Hong Kong than China. That struck me, given that Hongkongers share a longstanding cultural heritage and history.
How would you explain the fact that many Hongkongers no longer feel Chinese?
Je dois admettre que votre propos m'a paru extrêmement rafraîchissant. En effet, nous faisons souvent face à la difficulté découlant du fait que la Chine est la superpuissance montante et que nous avons peu de moyens pour faire plier le gouvernement chinois. Cependant, vous avez mis le doigt sur cet élément fondamental qu'est la peur. Avec la peur vient une vulnérabilité qui, je pense, devrait nous permettre d'intervenir.
J'ai une dernière question à vous poser. Vous avez évoqué un sondage que j'ai trouvé intéressant. Il faisait état du fait qu'une bonne partie des Hongkongais se sentaient d'abord hongkongais et non chinois. Cela m'a interpellé, étant donné que les Hongkongais partagent un long héritage culturel et historique.
Comment expliquez-vous que, désormais, un bon nombre de Hongkongais n'aient plus le sentiment d'être chinois?
Collapse
View Emmanuel Dubourg Profile
Lib. (QC)
View Emmanuel Dubourg Profile
2020-08-17 13:48
Expand
Thank you, Mr. Chair.
It is now my turn to welcome all the witnesses taking part in this meeting today on such a crucial matter.
I do not have a lot of time, but I would like to direct my first question to Ms. Hom.
Ms. Hom, you have 18 years' experience as a professor. You have trained judges and lawyers in various institutions. I would like you to continue sharing your knowledge with us.
In a May 2020 interview with the Hong Kong Free Press, you said that change always starts with the people, not with government-enacted reform.
In the context of this new national security law, do you still believe that demonstrations by the pro-democracy movement in Hong Kong will get results?
Merci, monsieur le président.
C'est à mon tour de saluer tous les témoins qui participent aujourd'hui à cette séance portant sur un dossier si important.
Je ne dispose pas de beaucoup de temps, mais je voudrais adresser ma première question à Mme Hom.
Madame Hom, vous avez 18 ans d'expérience en tant que professeure. Vous avez formé des juges ainsi que des avocats dans diverses écoles. Je voudrais que vous continuiez à nous faire part de vos connaissances.
Vous avez dit, lors d'une entrevue accordée en mai 2020 au Hong Kong Free Press, que le changement était toujours apporté par le peuple et non par des réformes mises en œuvre par le gouvernement.
Dans le contexte de cette nouvelle loi sur la sécurité nationale, pensez-vous toujours que les manifestations du mouvement prodémocratie à Hong Kong vont finir par connaître du succès?
Collapse
View Emmanuel Dubourg Profile
Lib. (QC)
View Emmanuel Dubourg Profile
2020-08-17 13:52
Expand
Thank you so much. I have just one more question, if I have the time.
You trained those lawyers. You even said that a number of sections and aspects of the new legislation were poorly translated.
How are these young lawyers going to protect or defend the demonstrators? Can Canada provide support for the situation?
Merci beaucoup. Je n’ai qu’une autre question, si j’en ai le temps.
Vous avez formé ces avocats. Vous avez même dit que, dans le cas de plusieurs articles et éléments de cette nouvelle loi, la traduction était erronée.
Comment ces jeunes avocats vont-ils protéger ou défendre ces gens qui manifestent? Le Canada peut-il fournir un soutien dans cette situation?
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 14:04
Expand
Thank you, Mr. Chair.
First, regarding sanctions, perhaps I am setting the cat among the pigeons, but it appears that, if one wants to harm the goose that lays the golden egg, meaning the People's Republic of China, it may actually be worth considering sanctions that will affect Hong Kong's economic efficiency. In any event, the witnesses may wish to comment on the issue.
In addition, following up on my colleague Mr. Dubourg's question, Ms. Hom, I wonder what role Canada could play in terms of legislation, based on its experience with bijuralism and bilingualism. What kind of assistance could it provide?
Merci, monsieur le président.
D'abord, en ce qui concerne les sanctions, je vais peut-être lancer un pavé dans la mare, mais il m'apparaît que, si l'on veut nuire à la poule aux oeufs d'or qu'est la République populaire de Chine, il vaut peut-être la peine, effectivement, d'envisager des sanctions qui auront une incidence sur l'efficacité économique de Hong Kong. Quoi qu'il en soit, les témoins voudront peut-être s'exprimer sur la question.
Par ailleurs, dans la foulée de la question posée par mon collègue M. Dubourg, j'aimerais savoir, madame Hom, quel rôle pourrait jouer le Canada sur le plan de la loi, en se fondant sur son expérience en matière de bijuridisme et de bilinguisme. Quelle forme cette aide pourrait-elle prendre?
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-17 14:06
Expand
Perhaps Ms. Hom would like to comment on harming the goose that lays the golden egg.
Mme Hom voudra peut-être se prononcer sur la question de nuire à la poule aux œufs d'or.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
Good afternoon, everyone. I now call this meeting to order.
Welcome to meeting number 30 of the House of Commons Standing Committee on Industry, Science and Technology. Pursuant to the order of reference of Saturday, April 11, the committee is meeting for the purpose of receiving evidence concerning matters related to the government's response to the COVID-19 pandemic. Today's meeting is taking place by video conference, and the proceedings will be made available via the House of Commons website.
I'd like to remind the members and the witnesses to please wait before speaking until I recognize them by name. When you are ready to speak, please unmute your microphone, and then return to mute when you are finished speaking. When speaking, please speak slowly and clearly and hold the microphone for your earbuds close to your mouth, if you are using earbuds, so that the translators can do their work. It is also very important that you make sure that your channel is on the appropriate language, the language in which you are speaking. Therefore, if you are speaking English, please make sure it is on English. If you are speaking French, please make sure it is on French.
As is my normal practice, I will hold up a yellow card when you have 30 seconds left in your intervention, and I will hold up a red card when your time for questions has expired.
I would now like to welcome our witnesses.
We have with us Magda Fusaro, rector of the Université du Québec à Montréal, and Denis Martel, rector of the Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.
From the University of Calgary, we have president and vice-chancellor Ed McCauley. From the University of Toronto, we have Matt Ratto, associate professor and Bell University Labs chair in human-computer interaction. From Universities Canada, we have Mr. Philip Landon, vice-president and chief operating officer.
Each witness will present for five minutes, followed by our rounds of questions.
We will start with Professor Ed McCauley, president and vice-chancellor of the University of Calgary.
You have the floor for five minutes.
Bonjour à tous. La séance est ouverte.
Bienvenue à la 30e séance du Comité permanent de l'industrie, des sciences et de la technologie de la Chambre des communes. Conformément à l'ordre de renvoi du samedi 11 avril, le Comité se réunit pour entendre des témoignages sur des questions liées à la réponse du gouvernement à la pandémie de COVID-19. La réunion d'aujourd'hui se tient par vidéoconférence, et les délibérations seront disponibles sur le site Web de la Chambre des communes.
Je voudrais rappeler aux députés et aux témoins d'attendre que je les nomme avant de prendre la parole. Quand vous êtes prêts à parler, activez votre microphone, puis désactivez-le quand vous avez terminé. Quand vous parlez, articulez clairement et intelligiblement et tenez le microphone de vos écouteurs près de votre bouche, si vous utilisez des écouteurs, pour que les interprètes puissent faire leur travail. Il est également très important de vous assurer que vous êtes sur le canal de la langue appropriée, la langue dans laquelle vous vous exprimez. Par conséquent, si vous parlez anglais, assurez-vous d'être sur le canal anglais. Si vous parlez français, assurez-vous d'être sur le canal français.
Comme d'habitude, je brandirai le carton jaune lorsqu'il vous restera 30 secondes pour votre intervention, et le carton rouge lorsque votre temps de parole sera écoulé.
J'aimerais maintenant souhaiter la bienvenue à nos témoins.
Nous recevons Mme Magda Fusaro, rectrice de l'Université du Québec à Montréal, et M. Denis Martel, recteur de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscaminque.
Nous allons entendre Ed McCauley, le président et vice-chancelier de l'Université de Calgary. Nous accueillons aussi Matt Ratto, de l'Université de Toronto, qui est professeur agrégé et titulaire de la chaire des Laboratoires universitaires Bell en interaction humain-machine. Nous accueillons également M. Philip Landon, le vice-président et chef de l'exploitation d'Universités Canada.
Chaque témoin aura cinq minutes pour faire son exposé, après quoi nous passerons aux questions.
Nous allons commencer par M. Ed McCauley, président et vice-chancelier de l'Université de Calgary.
Vous avez la parole pour cinq minutes.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
Thank you very much, Professor McCauley.
We'll now go to Professor Ratto.
You have the floor for five minutes.
Merci beaucoup, monsieur McCauley.
Nous passons maintenant à M. Ratto.
Vous avez la parole pour cinq minutes.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
Thank you very much.
We'll now go to Professor Landon.
You have the floor for five minutes.
Merci beaucoup.
Nous passons maintenant à M. Landon.
Vous avez la parole pour cinq minutes.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
Thank you very much.
I will now turn the floor over to the representatives of the Université du Québec system.
You have five minutes. Please go ahead.
Je vous remercie beaucoup.
J'invite maintenant les représentants du réseau de l'Université du Québec à prendre la parole.
Vous avez la parole pour cinq minutes.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
Thank you very much.
We will now move to our rounds of questions.
Our first round is for six minutes. I turn the floor over to MP Rempel Garner.
Je vous remercie beaucoup.
Nous allons maintenant passer aux séries de questions.
Le premier tour est de six minutes. Je cède la parole à Mme Rempel Garner.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
Mr. Masse, unfortunately we don't have the 48 hours' notice. Madam Rempel Garner is giving notice of the motion. It's not admissible for debate at this time.
Monsieur Masse, malheureusement, nous n'avons pas eu le préavis de 48 heures. Mme Rempel Garner a donné avis de sa motion, mais nous ne pouvons pas en débattre pour le moment.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
It does require unanimous consent, but I can open the floor if there are any members who would like to consider or not consider this. There is now a request to deviate from the motion that was passed in February by this committee to provide 48 hours' notice. I appreciate that Madam Rempel Garner has given us the notice of motion. I'm just going to open the floor, and if there are any members of Parliament who would like to put forth that we maintain the 48 hours' notice, I would ask them to let me know immediately.
Madam Lambropoulos.
Il faut le consentement unanime, mais si des députés souhaitent se prononcer sur cette question, je suis prête à les entendre. On propose maintenant de s'écarter de la motion que le Comité a adoptée en février et qui prévoyait un préavis de 48 heures. Je remercie Mme Rempel Garner de nous avoir donné avis de sa motion. Je suis prête à vous entendre et s'il y a des députés qui aimeraient proposer que nous maintenions le préavis de 48 heures, je les prierais de me le faire savoir immédiatement.
Madame Lambropoulos, vous avez la parole.
Collapse
View Emmanuella Lambropoulos Profile
Lib. (QC)
I just want to say I think we should keep it at 48 hours, mainly because we have our witnesses here today who are here to provide testimony, and I don't think it would be right for us to move ahead with this and take time away from them.
Je veux simplement dire qu'à mon avis, nous devrions nous en tenir au préavis de 48 heures, principalement parce que nous avons des témoins qui sont ici aujourd'hui pour témoigner. Je ne pense pas qu'il serait approprié de nous occuper de cette question et de leur enlever du temps.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
Okay, so with that, unfortunately, we do not have unanimous consent, Mr. Masse.
D'accord. Par conséquent, nous n'avons malheureusement pas le consentement unanime, monsieur Masse.
Collapse
Results: 1 - 30 of 11035 | Page: 1 of 368

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data