Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 1655
View James Maloney Profile
Lib. (ON)
I call the meeting to order.
Good afternoon, everybody. I hope everybody is doing well. I know that everybody's quite excited about today's events and the fact that this is our last official act before we can all go home.
Before we get going, Minister, I want to say thank you to a number of people, starting with our clerk and our analysts.
Some hon. members: Hear, hear!
The Chair: We all started this journey three years ago. Richard, Shannon, T.J. and I were all original members of this committee and gang. We've come a long way since then.
Speaking for myself, I know that I never would have made it this far if it weren't for the support of everybody on this side of the table. Thank you very much. I honestly can't thank you enough. You've been tremendous. There were lots of times, I will readily admit, when I wasn't sure what I was doing.
A voice: We were going to point that out.
The Chair: Yes, I know. Actually, sometimes you did.
I also want to say thank you to all the committee members. For four years now, we've prided ourselves in having a committee in which we worked incredibly well together. We disagreed at times, but we did so respectfully.
As a result, we've had a committee that other people have looked at with envy, I think, and it's something that we should all be very, very proud of. Thanks to all of you. It's been my pleasure to work with all of you. Honestly, it has. I hope to see all of you again in the fall, and I know you feel the same way too.
Also, there are the other people behind us. They're the ones who really add a lot to this equation as well. Without all of you, none of us could do our jobs, so I want to thank everybody who's on the perimeter of this room.
Voices: Hear, hear!
The Chair: You make it all happen.
An hon. member: Except for the water people.
The Chair: Except for the water people. They want to make sure we get out of here quickly, David.
Voices: Oh, oh!
The Chair: Minister, I want to thank you. I know you've had a busy schedule for the last couple of days. We've had to move the time for this meeting a number of times, and you've been quite gracious in accommodating us and making yourself available. I believe you're in Calgary right now. We're grateful that you were able to make some time to do this.
You only have an hour, we know, so I'm going to stop talking now and turn the floor over to you. Thank you for joining us, Minister.
Je déclare la séance ouverte.
Bonjour à tous. J'espère que vous vous portez tous bien. Je sais que vous êtes tous très emballés par les événements d'aujourd'hui et par le fait que c'est la dernière loi officielle que nous allons étudier avant de pouvoir rentrer à la maison.
Avant d'amorcer nos délibérations, monsieur le ministre, je tiens à remercier un certain nombre de personnes, en commençant par notre greffière et nos analystes.
Des députés: Bravo!
Le président: Nous avons tous entrepris cette aventure il y a trois ans. M. Canning, Mme Stubbs, M. Harvey et moi étions tous des membres du Comité original et de cette bande. Nous avons fait beaucoup de chemin depuis.
Personnellement, je sais que je n'aurais jamais survécu aussi longtemps sans le soutien de tous les membres de ce côté de la table. Je vous en remercie infiniment. En toute honnêteté, je ne saurais trop vous remercier, car vous avez été formidables. J'admets volontiers que, bon nombre de fois, je n'étais pas sûr de prendre les bonnes mesures.
Une voix: Nous allions le mentionner.
Le président: Oui, je sais. En fait, vous l'avez parfois mentionné.
Je tiens également à remercier tous les membres du Comité. Pendant quatre ans, nous nous sommes enorgueillis de siéger au sein d'un comité dont les membres travaillaient incroyablement bien ensemble. Nous n'étions pas toujours d'accord, mais nous exprimions notre désaccord de façon respectueuse.
Par conséquent, les autres députés regardaient notre comité avec envie et, selon moi, c'est un résultat dont nous devrions tous être très fiers. Je vous en remercie tous. J'ai été heureux de travailler avec chacun de vous. Honnêtement, c'est le cas. J'espère vous revoir tous, cet automne, et je sais que vous ressentez la même chose.
De plus, il y a d'autres personnes qui nous appuient, des personnes qui apportent vraiment une importante contribution. Sans vous tous, aucun de nous ne pourrait faire son travail. Je tiens donc à remercier toutes les personnes qui travaillent dans le périmètre de cette salle.
Des voix: Bravo!
Le président: Vous assurez le succès de toute l'opération.
Un député: Sauf en ce qui concerne les porteurs d'eau.
Le président: Sauf en ce qui concerne les porteurs d'eau. Ils veulent s'assurer que nous quittons la salle rapidement, monsieur de Burg Graham.
Des voix: Oh, oh!
Le président: Monsieur le ministre, je tiens à vous remercier de votre présence. Je sais que votre emploi du temps des deux ou trois derniers jours a été bien rempli. Nous avons été forcés de modifier l'heure de la séance à plusieurs reprises, et vous avez eu la bonne grâce de nous accommoder et de vous rendre disponible. Je crois que vous êtes à Calgary en ce moment. Nous sommes contents que vous ayez été en mesure de prendre le temps de comparaître devant notre comité.
Nous savons que vous disposez d'une heure seulement. Je vais donc cesser de parler et vous céder la parole. Merci de vous être joint à nous, monsieur le ministre.
Collapse
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
Thank you, Mr. Chair, and good afternoon, everyone.
I first of all want to acknowledge something that is on everyone's mind today, which is the passing of a colleague and a friend to many. On behalf of our government and my family, I want to extend my deepest condolences to the family of Mark Warawa, my colleague, and to our colleagues from the Conservative Party and many others who have lost a friend today.
I would also like to take a moment to recognize that I am speaking to you from Treaty No. 7 territory. Such acknowledgements are important, particularly when we are meeting to talk about doing resource development the right way. Our government's approach to the Trans Mountain expansion project and the start of the construction season is a great example of that—of resource development done right.
Let me also begin by recognizing that I know this expansion project inspires strong opinions on both sides—for and against—and with respect to both sides of the debate, I want to assure everyone that our government took the time required to do the hard work necessary to hear all voices, to consider all evidence and to be able to follow the guidance we received from the Federal Court of Appeal last August.
That included asking the National Energy Board to reconsider its recommendation, taking into account the environmental impact of project-related marine shipping. It also included relaunching phase III consultations with indigenous groups potentially impacted by the project, by doing things differently and engaging in a meaningful two-way dialogue.
On that note, I would like to take a moment to sincerely thank the many indigenous communities that welcomed me into their communities for meetings over the last several months. I appreciate your openness, your honesty and your constructive ideas and sincerity of views.
Honourable members, no matter where you stand on TMX, this decision is a positive step forward for all Canadians. It shows how in 2019, good projects can move forward when we do the hard work necessary to meet our duty to consult indigenous peoples and when we take concrete action to protect the environment for our kids, grandkids and future generations.
When we came into office, we took immediate steps to fix the broken review system the Conservatives left behind. When the risks made it too difficult for the private sector to move forward, we stepped in to save the project. When the Federal Court of Appeal made its decision back in August of 2018, we made the choice to move forward in the right way.
When we finished this process, we were able to come to the right decision to deliver for workers in our energy sector, for Albertans and for all Canadians, a decision to support a project that will create jobs, diversify markets, support clean energy and open up new avenues for indigenous economic prosperity in the process.
Where do we go from here, now that the expansion has been approved? While these are still early days, we have a clear path forward for construction to begin this season and beyond. The Prime Minister laid out a lot of this on Tuesday afternoon as he announced our decision. Minister Morneau expanded on some of these details when he was in Calgary yesterday, talking about the road ahead and about launching exploratory discussions with indigenous groups interested in economic participation and about using TMX's revenues to ensure Canada is a leader in providing more energy choices.
We have also heard from the Trans Mountain Corporation about both its readiness and its ambition to get started on construction. Ian Anderson, the CEO of the Trans Mountain Corporation, made this very clear yesterday.
That's also what I heard when I visited with Trans Mountain Corporation workers yesterday in Edmonton. There were a number of contractors there. They are ready to proceed on the expansion of the Edmonton terminal, as well as on many of the pumping stations that are required to be built in this expansion.
The message is clear. We want to get shovels in the ground this season, while continuing to do things differently in the right way.
The NEB will soon issue an amended certificate of public convenience and necessity for the project. It will also ensure that TMC has met the NEB's binding pre-construction conditions. The Trans Mountain Corporation, meanwhile, will continue to advance its applications for municipal, provincial and federal permits. We stand ready to get the federal permits moving.
As all of that is happening, our government continues to consult with indigenous groups, building and expanding our dialogue with indigenous groups as part of phase IV consultations by discussing the potential impacts of the regulatory process on aboriginal and treaty rights and by working with indigenous groups to implement the eight accommodation measures that were co-developed during consultations, including building marine response capacity, restoring fish and fish habitats, enhancing spill prevention, monitoring cumulative effects and conducting further land studies.
We are also moving forward with the NEB's 16 recommendations for enhancing marine safety, protecting species at risk, improving how shipping is managed and boosting emergency response.
What is the bottom line? There is no doubt that there are a lot of moving parts. This is a project that stretches over 1,000 kilometres, but it is moving forward in the right way, as we have already proven with our $1.5-billion oceans protection plan, our $167-million whale initiative, our additional $61.5 million to protect the southern resident killer whale, and our investment of all of the new corporate tax revenues, as well as profits earned from the sale of TMX, in the clean energy projects that will power our homes, businesses and communities for generations to come.
Before making a decision, we needed to be satisfied that we had met our constitutional obligations, including our legal duty to consult with indigenous groups potentially affected by the project, upholding the honour of the Crown and addressing the issues identified by the Federal Court of Appeal last summer.
We have done that. We accomplished this by doing the hard work required by the court, not by invoking sections of the Constitution that don't apply or by launching fruitless appeals, both of which would have taken longer than the process we brought in.
While Conservatives were focused on making up solutions that wouldn't work, we focused on moving this process forward in the right way. We have confirmation of that, including from the Honourable Frank Iacobucci, former Supreme Court justice, who was appointed as a federal representative to provide us with oversight and direction on the revised consultation and accommodation process.
I will close where I began, which is by saying that we have done the hard work necessary to move forward on TMX in the right way, proving that Canada can get good resource projects approved and that we can grow the economy and deliver our natural resources to international markets to support workers, their families and their communities, all while safeguarding the environment, investing in clean growth and advancing reconciliation with indigenous peoples.
Mr. Chair, I think this is a good place to stop and invite questions.
Thank you so much once again for having me here today.
Je vous remercie, monsieur le président. Bonjour à tous
Je tiens tout d'abord à reconnaître ce que tout le monde a en tête aujourd'hui, c'est-à-dire le décès d'un collègue et ami d'un grand nombre de personnes. Au nom du gouvernement et de ma famille, je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à la famille de mon collègue, Mark Warawa, à mes collègues du Parti conservateur et aux nombreuses autres personnes qui ont perdu un ami aujourd'hui.
Je voudrais aussi prendre un moment pour reconnaître que je vous adresse la parole depuis le territoire du Traité no 7. Cette reconnaissance est importante, en particulier au moment où nous nous réunissons pour parler de l'exploitation adéquate des ressources. L'approche adoptée par notre gouvernement à l'égard du projet d'agrandissement du réseau Trans Mountain, ainsi que le début de la construction au cours de cette saison, en est un parfait exemple.
Permettez-moi également de commencer par reconnaître que je suis conscient que cet agrandissement suscite des arguments solides des deux côtés — des « pour » et des « contre ». Nous respectons les deux côtés du débat, et je tiens à vous assurer que notre gouvernement a pris le temps nécessaire et n'a ménagé aucun effort pour faire le travail nécessaire, pour entendre toutes les voix, pour examiner tous les éléments probants et pour être en mesure de suivre l'orientation donnée par la Cour d'appel fédérale en août dernier.
Ce travail consistait, entre autres, à demander à l'Office national de l'énergie de réexaminer sa recommandation, en tenant compte des incidences environnementales de la navigation maritime liée au projet. Il s'agissait également de relancer les consultations de la phase III auprès des Autochtones potentiellement touchés par le projet, en faisant les choses différemment et en nouant un dialogue bidirectionnel constructif.
À ce sujet, j'aimerais prendre quelques instants pour remercier sincèrement les nombreuses collectivités autochtones qui m'ont accueilli sur leur territoire pour des rencontres au cours des derniers mois. J'ai aimé votre ouverture, votre honnêteté, vos idées constructives et la sincérité de vos opinions.
Honorables députés, peu importe votre position sur le projet TMX, cette décision est un pas dans la bonne voie pour tous les Canadiens. Elle montre qu'en 2019, les bons projets peuvent aller de l'avant lorsque nous faisons le travail acharné qui est nécessaire pour nous acquitter de notre obligation de consulter les peuples autochtones, et lorsque nous prenons des mesures concrètes pour protéger notre environnement pour nos enfants, nos petits-enfants et les générations futures.
À notre arrivée au pouvoir, nous sommes intervenus immédiatement pour corriger le système d'examen brisé que les conservateurs nous avaient légué. Lorsque les risques ont rendu trop difficiles les démarches du secteur privé, nous sommes intervenus pour sauver le projet. Lorsque la Cour d'appel fédérale a rendu sa décision en août 2018, nous avons fait le choix d'avancer de la bonne façon.
Et lorsque nous avons terminé ce processus, nous avons pu en venir à la bonne décision, c'est-à-dire celle de servir les travailleurs de notre secteur de l'énergie, les Albertains et tous les Canadiens, une décision visant à soutenir un projet qui créera des emplois, diversifiera les marchés, favorisera l'énergie propre et, ce faisant, ouvrira de nouvelles voies à la prospérité économique des Autochtones.
Alors, quelles seront les prochaines étapes maintenant que l'agrandissement a été approuvé? Même si nous n'en sommes qu'au tout début, nous disposons d'un plan à suivre clair pour que la construction commence cette saison. Le premier ministre a décrit une grande partie du travail qui nous attend mardi après-midi, lorsqu'il a annoncé notre décision. Le ministre Morneau a donné de plus amples renseignements à ce sujet à Calgary hier, lorsqu'il a présenté les prochaines étapes du projet, soit le lancement des discussions exploratoires avec des groupes autochtones intéressés par une participation économique au projet d'agrandissement, et l'utilisation des recettes du projet TMX pour garantir que le Canada est un chef de file pour ce qui est d'offrir plus de choix énergétiques.
La Trans Mountain Corporation nous a également parlé de son état de préparation et de sa hâte de commencer la construction. Ian Anderson, le président-directeur général de la Trans Mountain Corporation, l'a exposé très clairement hier.
Et c'est aussi ce que j'ai entendu en rendant visite à des travailleurs de la Trans Mountain Corporation hier, à Edmonton. Il y avait un certain nombre d'entrepreneurs là-bas qui étaient prêts à amorcer l'agrandissement du terminal d'Edmonton, ainsi que la construction de nombreuses stations de pompage qui seront requises pour agrandir le réseau.
Le message est clair. Nous voulons que les travaux commencent cette saison, tout en continuant de faire les choses différemment, mais de la bonne façon.
L'ONE délivrera bientôt le certificat de commodité et de nécessité publiques modifié pour le projet. De plus, l'ONE veillera à ce que la Trans Mountain Corporation remplisse les conditions imposées par l'ONE avant la construction. Entretemps, la Trans Mountain Corporation poursuivra ses démarches pour obtenir les autorisations municipales, provinciales et fédérales nécessaires. Nous sommes prêts à démarrer le processus d'obtention des permis fédéraux.
Au cours de ce processus, notre gouvernement poursuit ses consultations avec des groupes autochtones. Nous renforçons et nous élargissons notre dialogue avec des groupes autochtones dans le cadre de la phase IV des consultations, en discutant des incidences potentielles du processus réglementaire sur les Autochtones et les droits issus de traités et en unissant nos efforts avec ceux des Autochtones afin de mettre en œuvre les huit mesures d'accommodement élaborées conjointement au cours des consultations. Ces mesures consistent, entre autres, à renforcer la capacité d'intervention en mer, à rétablir les poissons et leurs habitats, à améliorer la prévention des déversements, à surveiller les effets cumulatifs et à réaliser d'autres études en milieu terrestre.
Nous allons aussi de l'avant avec les 16 recommandations de l'ONE, des recommandations qui visent à améliorer la sécurité maritime, à protéger les espèces en péril, à améliorer la gestion de la navigation et à renforcer les mesures d'intervention en cas d'urgence.
Quel est le bilan? Il ne fait aucun doute que le train des mesures est en marche. Il s'agit d'un projet qui s'étend sur 1 000 kilomètres, et il avance de la bonne façon. Nous l'avons d'ailleurs déjà prouvé avec notre Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars, avec notre initiative sur les baleines de 167 millions de dollars, avec notre investissement supplémentaire de 61,5 millions de dollars visant à protéger la population des épaulards résidant dans le Sud, et avec notre réinvestissement de tous les nouveaux revenus de l'impôt des sociétés et des produits de la vente du projet TMX dans les projets d'énergie propre qui alimenteront nos résidences, nos entreprises et nos collectivités pendant des générations à venir.
Avant de prendre une décision, nous devrions être convaincus d'avoir respecté nos obligations constitutionnelles, y compris notre obligation juridique de consulter les groupes autochtones potentiellement touchés par le projet, en plus de maintenir l'honneur de la Couronne et d'aborder les problèmes relevés par la Cour d'appel fédérale l'été dernier.
Nous l'avons fait, et nous l'avons accompli en faisant le travail difficile que le tribunal exigeait, non pas en évoquant des articles de la Constitution qui ne s'appliquent pas ou en lançant des appels futiles, ce qui aurait dans les deux cas été plus long que le processus que nous avons établi.
Alors que les conservateurs cherchaient à inventer des solutions qui ne fonctionneraient pas, nous avons cherché à faire avancer ce processus de la bonne façon. Et nous en avons eu la confirmation, y compris par l'ancien juge de la Cour suprême, l'honorable Frank Iacobucci, qui a été nommé représentant fédéral pour superviser notre travail et orienter le processus révisé des consultations et des accommodements.
Je terminerai donc là où j'ai commencé, c'est-à-dire en mentionnant que nous avons fait le travail nécessaire pour avancer de la bonne façon relativement au projet TMX, prouvant ainsi que le Canada peut faire approuver de bons projets de ressources et que nous pouvons développer notre économie et vendre nos ressources naturelles sur les marchés internationaux pour appuyer les travailleurs, leur famille et leur collectivité, tout en préservant l'environnement, en investissant dans la croissance propre et en faisant progresser la réconciliation avec les peuples autochtones.
Monsieur le président, je pense que c'est le moment d'arrêter pour que les membres du Comité puissent poser des questions.
J'aimerais vous remercier infiniment une fois de plus de m'avoir invité à comparaître devant vous aujourd'hui.
Collapse
View Kent Hehr Profile
Lib. (AB)
View Kent Hehr Profile
2019-06-20 16:15
Expand
Just prior to my asking questions of the minister, I'd like to applaud the chair for his exceptional work and leadership for this committee. You've done excellent work.
Some hon. members: Hear, hear!
Hon. Kent Hehr: Minister, it's a thrill to have you back. I was in Calgary yesterday for Minister Morneau's presentation and his address to the Economic Club of Canada in Calgary. The excitement was present in the air, and there was a hop in the step of people in the room, which was good to see.
I think it's fair to say that last year's Federal Court of Appeal decision came somewhat out of the blue. The court said—and it was clear—that we needed to do our indigenous consultation better and our environmental considerations better.
I was chatting with Hannah Wilson in my office this morning, and I learned that this is happening not only here in Canada but also in the United States. In the case of Keystone XL, Enbridge Line 3 and other energy projects around the United States, the courts have been clear that this is the way things need to be done. Our government is trying to see that through, with indigenous consultation and environmental protections being at the forefront.
What was done differently this time, in consideration of the court decision that we were working with?
Avant de poser des questions au ministre, j'aimerais féliciter le président de son travail exceptionnel et du leadership dont il a fait preuve au sein du Comité. Vous avez fait un excellent travail.
Des députés: Bravo!
L'hon. Kent Hehr: Monsieur le ministre, nous sommes ravis de vous revoir. J'étais à Calgary hier pour assister à l'exposé du ministre Morneau et à son discours devant l'Economic Club of Canada. Il y avait de l'électricité dans l'air, et les gens dans la salle marchaient avec entrain, ce qui était beau à voir.
Je crois qu'il est juste de dire que la décision rendue l'année dernière par la Cour d'appel fédérale a été plutôt inattendue. La cour a indiqué — et c'était clair — que nous devions mener de meilleures consultations auprès des Autochtones et que nous devions mieux évaluer les incidences environnementales.
Pendant que je clavardais avec Hannah Wilson dans mon bureau ce matin, j'ai découvert que le Canada n'était pas le seul pays à faire face à ce genre de situation. Les tribunaux des États-Unis ont indiqué clairement que, dans le cas du pipeline Keystone XL, de la Canalisation 3 d’Enbridge et d'autres projets énergétiques en voie d'élaboration aux États-Unis, c'est ainsi que les choses doivent être faites. Notre gouvernement tente de donner suite à ces exigences en prévoyant dès le début des consultations auprès des Autochtones et la prise de mesures de protection de l'environnement.
Compte tenu de la décision rendue par la cour, qu'avons-nous fait différemment cette fois?
Collapse
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
The process we put in place this time was quite different from what was done in past consultations.
First of all, we co-developed the engagement process with input from indigenous communities. We provided proper training to our staff and we doubled the capacity of our consultation teams. They worked tirelessly to engage in a meaningful two-way dialogue.
We also provided participation funding to indigenous communities so they could properly participate in the consultation process. We held more meetings and we met with indigenous communities in their communities. I personally held 45 meetings with indigenous communities and met with more than 65 leaders to listen to and engage with their concerns.
I am very proud of the outcome. We are offering accommodations to indigenous communities to deal with their concerns over fish, fish habitat, protection of cultural sites and burial grounds, as well as issues related to oil spills, the health of the Salish Sea, the southern resident killer whales, underwater noise and many others.
The accommodations we are offering, Mr. Chair, actually go beyond mitigating the impact of this project and will also go a long way toward resolving some of the issues and repairing some of the damage that has been done through industrial development in the Salish Sea. They will respond to many of the outstanding issues that communities have identified, related not only to this project but also to many of the other cumulative effects of the development that communities have experienced.
Le processus que nous avons mis en place cette fois-ci était très différent des consultations menées dans le passé.
Premièrement, nous avons élaboré conjointement le processus de participation, en tenant compte des commentaires des collectivités autochtones. Nous avons offert à nos employés une formation adéquate, et nous avons doublé la capacité de nos équipes de consultation. Nos employés ont travaillé sans relâche afin de nouer un dialogue bidirectionnel constructif.
Nous avons également fourni aux collectivités autochtones un financement afin qu'elles puissent participer adéquatement au processus de consultation. Nous avons organisé un plus grand nombre de réunions, et nous avons rencontré les Autochtones dans leur collectivité. J'ai personnellement participé à 45 réunions avec des collectivités autochtones, et j'ai rencontré plus de 65 dirigeants pour écouter leurs préoccupations et nouer un dialogue avec eux.
Je suis très fier du résultat. Nous offrons des accommodements aux collectivités autochtones afin d'apaiser leurs préoccupations relatives aux poissons, à leurs habitats, à la protection des sites culturels et des lieux de sépulture, ainsi qu'aux problèmes liés aux déversements de pétrole, à la santé de la mer des Salish, aux épaulards résidant dans le Sud, au bruit sous-marin et à un grand nombre d'autres enjeux.
Les accommodements que nous offrons, monsieur le président, vont en fait plus loin que l'atténuation des répercussions du projet TMX, et ils contribueront grandement à résoudre certains des problèmes causés par le développement industriel de la mer des Salish et à réparer certains des dommages occasionnés. Les accommodements régleront bon nombre des problèmes en attente que les collectivités ont signalés, qui sont liés non seulement au projet, mais aussi aux nombreux autres effets cumulatifs du développement de ces collectivités.
Collapse
View Kent Hehr Profile
Lib. (AB)
View Kent Hehr Profile
2019-06-20 16:18
Expand
Thank you for that, Minister.
The Trans Mountain Pipeline is important to Calgarians. In fact, it's in the public interest. It not only provides jobs for Albertans but also provides us an opportunity to get fair prices for our oil. None of that is possible without shovels being in the ground, so to speak. What steps must take place before that can happen? Will shovels be in the ground this construction season?
Je vous remercie de votre réponse, monsieur le ministre.
Le pipeline Trans Mountain revêt une grande importance pour les habitants de Calgary. En fait, ce projet est d'intérêt public. Il fournira non seulement des emplois aux Albertains, mais aussi une occasion pour nous d'obtenir des prix équitables pour notre pétrole. Toutefois, rien de cela ne sera possible sans l'amorce du projet de construction, si je peux m'exprimer ainsi. Quelles mesures doivent être prises avant que cela puisse se produire? La construction commencera-t-elle cette saison?
Collapse
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
Mr. Chair, as I said in my opening remarks, the National Energy Board will issue the certificate in the next couple of days. I was in Edmonton and had a chance to meet with workers and some of the contractors. They're ready to get down to work and they're preparing some of the work that does not require regulatory approval. The company can start mobilizing the contractors and subcontractors. They can start mobilizing their workers. They can start bidding for reconstruction work that is necessary and they can start applying for permits.
As we heard from the Trans Mountain Corporation, they're planning to put shovels in the ground by September. The goal is to complete the construction by mid-2022 so that we can start flowing the oil to markets beyond the United States.
It is very important, Mr. Chair, to understand that 99% of the oil we sell to the outside world goes to one customer, which is the United States. It is a very important customer for us. We need to expand our market with them, but we need to have more customers than one, because we are selling our oil at a discount and losing a lot of money. Over the last number of decades, the situation has remained the same. We want to make sure that this situation changes. That is why getting this project moving forward in the right way and starting construction is very important, not only to Alberta workers but also to all Canadians.
Monsieur le président, comme je l'ai dit dans ma déclaration préliminaire, l'Office national de l'énergie délivrera le certificat d'ici quelques jours. Je suis allé à Edmonton, récemment, où j'ai eu la chance de rencontrer des travailleurs et des entrepreneurs. Ils sont prêts à se mettre au travail et font tout ce qui ne nécessite pas d'approbation réglementaire pour s'y préparer. L'entreprise peut commencer à mobiliser les entrepreneurs et les sous-traitants. Ceux-ci peuvent commencer à mobiliser leurs travailleurs. Ils peuvent commencer à soumissionner pour les travaux de reconstruction nécessaires et à faire des demandes de permis.
Comme nous l'avons entendu de la bouche des dirigeants de la Trans Mountain Corporation, ils prévoient commencer les travaux d'ici septembre. L'objectif est que la construction du réseau soit terminée d'ici la moitié de 2022, pour que nous puissions commencer à acheminer notre pétrole vers d'autres marchés que les États-Unis.
Monsieur le président, il est très important de comprendre que 99 % du pétrole que nous vendons à l'étranger aboutit chez un seul et même client, soit les États-Unis. C'est un client très important pour nous. Nous devons élargir notre marché avec ce client, mais il nous faut aussi plus qu'un client, parce que nous vendons notre pétrole au rabais et perdons beaucoup d'argent. C'est ainsi depuis des dizaines d'années. Nous voulons que les choses changent. C'est la raison pour laquelle nous voulons que ce projet aille de l'avant de la bonne façon et c'est pourquoi il est si important que la construction commence maintenant, non seulement pour les travailleurs de l'Alberta, mais pour l'ensemble des Canadiens.
Collapse
View Kent Hehr Profile
Lib. (AB)
View Kent Hehr Profile
2019-06-20 16:21
Expand
Part of the approval of the pipeline was deeply linked to meaningful consultation with indigenous peoples. Are there ways we are ensuring that indigenous peoples meaningfully benefit from Trans Mountain in terms of jobs and other opportunities?
Also, I've heard some exciting things around possible equity stakes. Can you inform us about any of those conversations?
L'approbation du pipeline dépendait beaucoup de la tenue de consultations véritables auprès des peuples autochtones. Prenons-nous des moyens pour nous assurer que les peuples autochtones tireront véritablement avantage au projet Trans Mountain, par des emplois et autrement?
De même, j'ai entendu des rumeurs emballantes sur de possibles participations en capital. Pouvez-vous nous informer un peu de la teneur des conversations qui ont lieu?
Collapse
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
Yes, and a large number of indigenous communities have signed benefit agreements with the company. Those amount to close to $400 million of economic opportunities for indigenous communities. There are other communities that are still in discussions about economic benefits.
As Minister Morneau stated here in Calgary, he is launching a process whereby indigenous communities can explore options to purchase the pipeline or make other financial arrangements. This is something that I have personally heard, Mr. Chair, from a large number of communities that are interested in seeking economic opportunities for their communities to benefit from resource development. We see a lot of potential in that, and Minister Morneau is going to be leading that. Ownership by indigenous communities could be 25% or 50% or even 100%.
We are also providing funding for indigenous communities so that they'll be ready to participate in that process.
Oui, il y a un grand nombre de communautés autochtones qui ont signé des ententes sur les avantages avec l'entreprise. Celles-ci représentent des débouchés économiques de près de 400 millions de dollars pour ces communautés autochtones. Il y en a d'autres aussi qui sont toujours en pourparlers pour en signer une.
Comme le ministre Morneau le disait ici, à Calgary, il a entrepris une démarche qui permettra aux communautés autochtones d'explorer les options à leur disposition pour acheter le pipeline ou prendre d'autres dispositions financières. C'est ce que j'ai entendu personnellement, monsieur le président, d'un grand nombre de communautés qui souhaitent vivement profiter des retombées économiques de l'exploitation des ressources. Nous y voyons un grand potentiel, et c'est le ministre Morneau qui dirigera le processus en ce sens. Les communautés autochtones pourraient détenir 25, 50 ou même 100 % du pipeline.
Nous leur offrons aussi du financement pour qu'elles soient prêtes à participer au processus.
Collapse
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-06-20 16:23
Expand
Thank you, Chair. I too want to express that I've really enjoyed working with you and with all the members of this committee over the past four years.
Thank you, Minister, for joining us in committee today in response to my request, through a motion that was supported here, to give some concrete details about the Trans Mountain expansion, which your government has approved formally for the second time now in two and a half years.
I want to start with something you mentioned. The backgrounder indicated, and you have just stated as well, that the government-owned Trans Mountain Corporation is required to seek approvals from the National Energy Board for construction and continued operation. I understand there will be several hearings required by the NEB in relation to the route of the pipeline before construction can start. Can you tell us exactly what the timeline will be for those hearings?
Merci, monsieur le président. Je souhaite à mon tour souligner que j'ai beaucoup aimé travailler avec vous et tous les membres du Comité au cours des quatre dernières années.
Je vous remercie, monsieur le ministre, de vous joindre au Comité aujourd'hui en réponse à ma demande, grâce à une motion qui a reçu l'appui du Comité, pour que vous veniez nous fournir de l'information concrète sur le projet d'expansion du réseau de Trans Mountain, que votre gouvernement a approuvé officiellement pour la deuxième fois en deux ans et demi.
J'aimerais d'abord vous interroger sur une chose que vous avez mentionnée. Il est écrit dans les notes d'information, et vous venez de le dire aussi vous-même, que l'Office national de l'énergie doit approuver la construction et l'exploitation du réseau de Trans Mountain, qui appartient désormais au gouvernement. Je crois comprendre que l'ONE devra tenir plusieurs audiences pour établir le tracé du pipeline avant que sa construction ne puisse commencer. Pouvez-vous nous dire exactement quel sera le calendrier de ces audiences?
Collapse
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
As many of us will remember, the National Energy Board imposed a number of conditions on this project. Trans Mountain Corporation, like any other private company, would have to comply with those conditions and respond to the NEB, and would need to apply for those permits. As you heard from CEO Ian Anderson, they are putting a process in place to work with the NEB to get those permits issued in an expedited way. The construction is supposed to be starting in mid-September.
Nous serons nombreux à nous rappeler que l'Office national de l'énergie a imposé un certain nombre de conditions à la réalisation de ce projet. La Trans Mountain Corporation, comme n'importe quelle autre société privée, devra s'y conformer et répondre aux demandes de l'ONE. Elle devra demander des permis. Comme vous avez entendu le PDG Ian Anderson le dire, l'entreprise est en train de mettre un processus en place, en collaboration avec l'ONE, pour que ces permis lui soient délivrés de manière accélérée. La construction devrait commencer à la mi-septembre.
Collapse
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-06-20 16:24
Expand
Thank you, Minister. Of course, the Trans Mountain expansion used to be owned by a private company, but now, of course, it's a wholly owned subsidiary of the Government of Canada, which is why I'm asking you. It's also one reason, I assume, that your government delayed by a month your decision, which was supposed to have been made by May 22. I think it would have been reasonable for Canadians to expect all of those authorizations required by the NEB, as well as permits and construction contracts, to be firmed up by the time you gave your second formal approval, after spending billions of dollars and promising that it would be built immediately.
Something else that Ian Anderson said was, as you've indicated, that construction may start in September at the earliest, but that there could still be delays in the construction and completion of the pipeline caused by anti-energy activists and legal challenges. Unfortunately, those are the same risks that were posed to the project when you first approved it in 2016.
Can you tell us specifically what your government's plan is to deal with multiple legal challenges that will be filed by the project's opponents and other levels of government?
Merci, monsieur le ministre. Bien sûr, le projet d'expansion du réseau Trans Mountain était le fait d'une société privée, a priori, mais c'est désormais une filiale en propriété exclusive du gouvernement du Canada. C'est la raison pour laquelle je vous pose la question. Je présume que c'est aussi l'une des raisons pour lesquelles votre gouvernement a retardé sa décision d'un mois, alors qu'elle aurait dû être prise au plus tard le 22 mai. Je pense qu'il aurait été raisonnable de la part des Canadiens de s'attendre à ce que toutes les autorisations exigées de l'ONE, de même que les permis et les contrats pour la construction, soient prêts et assurés avant que vous ne donniez votre deuxième approbation officielle au projet, après avoir dépensé des milliards de dollars et nous avoir promis que ce réseau serait construit immédiatement.
Il y a autre chose qu'Ian Anderson a dit. Il est vrai, comme vous l'avez mentionné, que la construction pourrait commencer en septembre, au plus tôt, mais il pourrait quand même y avoir des retards dans la construction et l'achèvement du pipeline à cause des militants anti-énergie et de contestations judiciaires. Malheureusement, ce sont les mêmes risques que ceux que comportait le projet quand vous l'avez approuvé pour la première fois en 2016.
Pouvez-vous nous dire plus exactement ce que votre gouvernement prévoit faire pour réagir aux multiples contestations judiciaires que déposeront les opposants au projet et les autres ordres de gouvernement?
Collapse
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
Mr. Chair, first of all, we have done the consultations in a way that reduces the chances of litigation. If somebody does challenge this decision in the Federal Court of Appeal, we are in a very good position to demonstrate that we have discharged our duty to consult by having extensive consultations and by keeping a record of the consultations.
It's also very important, Mr. Chair, to understand that unlike Conservatives, we will not undermine the due process that needs to be followed. We will not cut corners on the regulatory steps that need to be taken by the proponent in this case in relation to the NEB. Conservatives wanted us to cut corners at every step; we refused to do that. That is why we have reached this decision.
We owe it to Alberta workers. We owe it to the energy sector workers to do this.
Monsieur le président, pour commencer, je dois dire que nous avons fait toutes les consultations nécessaires pour réduire les risques de poursuite. Si quiconque conteste cette décision de la Cour d'appel fédérale, nous sommes très bien placés pour faire la preuve que nous nous sommes acquittés de notre devoir de consultation. Nous avons mené de vastes consultations, dont nous avons tenu des comptes rendus.
Il est très important aussi, monsieur le président, de comprendre que contrairement aux conservateurs, nous ne porterons pas entrave à l'application régulière de la loi. Nous ne tournerons pas les coins ronds quant aux mesures réglementaires que le promoteur doit prendre pour répondre aux exigences de l'ONE, comme dans ce cas-ci. Les conservateurs voulaient que nous tournions les coins ronds à chaque étape, ce que nous avons refusé. C'est la raison pour laquelle nous avons pris cette décision.
Nous le devons aux travailleurs de l'Alberta. Nous le devons aux travailleurs du secteur de l'énergie.
Collapse
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-06-20 16:27
Expand
It is not the case that Conservatives have ever advocated for any steps at the NEB to be skipped. Those steps, of course, were all followed and completed when Kinder Morgan, the private sector proponent, was advancing the Trans Mountain expansion, after which you failed to provide the legal and political certainty for them to go ahead.
Ian Anderson has also indicated that the court injunction remains in place, so what is your government prepared to do if foreign-funded or domestic anti-energy protestors seek to hold up construction?
Ce n'est pas vrai, les conservateurs n'ont jamais réclamé de négliger l'une ou l'autre des mesures à prendre pour répondre aux exigences de l'ONE. Bien entendu, nous avons pris toutes les mesures requises quand Kinder Morgan, le promoteur privé, a voulu agrandir le réseau de Trans Mountain, c'est vous qui n'avez pas voulu lui fournir les assurances juridiques et politiques nécessaires pour que ce projet aille de l'avant ensuite.
Ian Anderson a également rappelé que l'injonction de lacour demeure en vigueur, donc que votre gouvernement est-il prêt à faire si des militants anti-énergie, financés par des sources étrangères ou nationales, cherchent à freiner la construction du pipeline?
Collapse
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
As I said earlier, unfortunately energy sector projects such as [Technical difficulty—Editor] controversial because of the steps taken by the Stephen Harper government to polarize Canadians by not respecting Canadians' right to participate and by gutting the environmental protections that were put in place. We will do whatever we can to ensure that this project moves forward in the right way.
In the case of an injunction, I understand that an injunction is in place and we expect anyone who is going to participate in any form of activity to do that within the rule of law. The rule of law will be respected, but I'm not going to speculate on something that has not happened. Our goal is to reduce the tension. Our goal is to reduce the polarization.
I'm confident that the work we have done over the last seven months will allow us to demonstrate to Canadians that we followed due process and are offering accommodations that appropriately deal with the concerns of indigenous communities.
Comme je l'ai dit un peu plus tôt, malheureusement, les projets énergétiques comme [difficultés techniques] sont controversés à cause de tous les efforts déployés par le gouvernement de Stephen Harper pour polariser les Canadiens en ne respectant pas leur droit de participer au processus et en vidant de leur substance les protections environnementales mises en place. Nous ferons tout en notre pouvoir pour que ce projet aille de l'avant de la bonne façon.
Pour ce qui est de l'injonction, je sais très bien qu'il y a une injonction en vigueur, et nous nous attendons à ce que quiconque participe à une quelconque forme d'activité le fasse dans le respect de la loi. La primauté du droit sera respectée, mais je ne m'avancerai pas sur des événements fictifs. Notre objectif est de réduire les tensions. Notre objectif est de réduire la polarisation.
J'ai confiance que le travail que nous avons abattu au cours des sept derniers mois nous permettra de montrer aux Canadiens que nous avons pris toutes les mesures nécessaires, en bonne et due forme, et que nous avons offert des mesures d'accommodement appropriées pour répondre aux préoccupations des communautés autochtones.
Collapse
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-06-20 16:29
Expand
Part of the concern is that literally last year, one week before the Federal Court of Appeal said you failed in your indigenous consultations last time around, you said you believed that your process would hold up. Then the Prime Minister, the finance minister and the natural resources minister all promised legislation to give the legal and political certainty needed for the private sector proponent to proceed. Then you didn't deliver, and then you attacked anyone who suggested the very thing your own Prime Minister promised.
Let's just look at costs quickly, since this is a really important aspect to taxpayers now that you've put them on the hook. The Parliamentary Budget Officer says that if you miss this year's construction season, it will cost taxpayers billions of dollars more and that these increases in construction costs will reduce the sale value of the pipeline and drop the value of the asset.
Can you explain exactly what the cost to taxpayers will be for the construction and completion of the Trans Mountain expansion?
Une partie du problème, c'est qu'il y a un an, littéralement une semaine avant que la Cour d'appel fédérale affirme que vous n'aviez pas respecté les exigences de consultations des communautés autochtones la dernière fois, vous disiez croire que les mesures que vous aviez prises suffiraient. Ensuite, le premier ministre, le ministre des Finances et le ministre des Ressources naturelles ont tous promis une loi afin de procurer au promoteur privé toute la certitude juridique et politique nécessaire pour aller de l'avant. Vous n'avez pas tenu promesse et ensuite, vous vous êtes mis à attaquer quiconque proposait exactement ce que votre propre premier ministre avait promis.
Examinons brièvement les coûts, comme c'est un élément très important pour les contribuables, maintenant que vous leur refilez la facture. Le directeur parlementaire du budget affirme que si vous ratez la saison de construction de cette année, il leur en coûtera des milliards de dollars de plus, que cela fera bondir les coûts de construction et réduire la valeur marchande du pipeline, ainsi que la valeur de l'actif.
Pouvez-vous nous expliquer exactement combien il en coûtera aux contribuables pour la construction et l'achèvement de l'agrandissement du réseau de Trans Mountain?
Collapse
Results: 1 - 15 of 1655 | Page: 1 of 111

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data