Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 30 of 2281
View David Christopherson Profile
NDP (ON)
View David Christopherson Profile
2015-06-19 11:17 [p.15344]
Expand
Mr. Speaker, the Prime Minister's Office has used its power to protect entitled senators—heck, it even orchestrated a cover-up for them—and throughout, Conservatives have defended corruption instead of defending the public dime. Now senators who abuse taxpayers' trust can simply pay the money back and avoid any consequences. It is no wonder that Canadians are ready for change and looking for new management.
If Conservatives would not allow a thief to simply pay back the money and avoid any consequences, why is he allowing senators to do just that?
Monsieur le Président, le Cabinet du premier ministre a usé de ses pouvoirs pour protéger des sénateurs privilégiés — imaginez, il a même tenté d'étouffer une affaire pour eux. Ce faisant, les conservateurs ont défendu la corruption plutôt que de défendre les fonds publics. Les sénateurs qui abusent de la confiance des contribuables peuvent maintenant simplement rembourser les sommes dues et éviter toute conséquence. Il n'est pas surprenant que les Canadiens soient prêts pour un changement et espèrent que les choses seront gérées différemment.
Si les conservateurs ne permettent pas à un voleur de s'en tirer simplement en remboursant l'argent volé, pourquoi permet-il aux sénateurs de faire exactement cela?
Collapse
View Paul Calandra Profile
CPC (ON)
View Paul Calandra Profile
2015-06-19 11:18 [p.15344]
Expand
Mr. Speaker, when I first got here in 2008, the member for Medicine Hat was asking of the Liberal Party—
Monsieur le Président, lorsque je suis arrivé ici en 2008, le député de Medicine Hat a demandé au Parti libéral...
Collapse
View LaVar Payne Profile
CPC (AB)
View LaVar Payne Profile
2015-06-19 11:18 [p.15344]
Expand
Where is the 40 million bucks?
Où sont passés les 40 millions de dollars?
Collapse
View Paul Calandra Profile
CPC (ON)
View Paul Calandra Profile
2015-06-19 11:18 [p.15344]
Expand
Now, Mr. Speaker, here it is on the last day of this session, and the member for Medicine Hat is still asking—
Some hon. members: Oh, oh!
Nous sommes maintenant à la dernière journée de la session, monsieur le Président, et le député de Medicine Hat demande encore...
Des voix: Oh, oh!
Collapse
View Mathieu Ravignat Profile
NDP (QC)
View Mathieu Ravignat Profile
2015-06-19 11:33 [p.15347]
Expand
Mr. Speaker, the Prime Minister can say that the Senate expenses scandal has nothing to do with him, but he cannot deny that he is the one who appointed Duffy, Wallin, Brazeau and the others.
He also made Housakos Speaker of the Senate, and it was his office that tried to cover up the Duffy expenses scandal. People are tired of these vague answers, and they are ready for real change.
Will the Conservatives stop defending the Senate's corruption?
Monsieur le Président, le premier ministre a beau dire que le scandale des dépenses du Sénat ne le concerne pas, il ne peut pas nier qu'il a lui-même nommé Duffy, Wallin, Brazeau et les autres.
C'est aussi lui qui a nommé Housakos à la présidence du Sénat, et c'est son bureau qui a tenté de camoufler le scandale des dépenses de Duffy. La population en a assez de ces réponses floues, et elle est prête à voir du véritable changement.
Les conservateurs vont-ils cesser de défendre la corruption du Sénat?
Collapse
View Paul Calandra Profile
CPC (ON)
View Paul Calandra Profile
2015-06-19 11:33 [p.15347]
Expand
Mr. Speaker, as you know, we do no such thing. It was the Senate that invited the Auditor General in to review senators' expenses, and we expect them to co-operate in that process.
At the same time, the report of the House administration found that there are 68 members of the NDP caucus who owe three times as much as the Auditor General identified with respect to the Senate. It is $2.7 million, and as of July 1, the NDP members will be forced to repay by having their wages garnished instead of doing the right thing and repaying it on their own. It is a shame. They should have done the right thing on their own.
Monsieur le Président, nous ne faisons rien de la sorte, comme vous le savez. C'est à l'invitation du Sénat que le vérificateur général a examiné les dépenses des sénateurs. Nous prévoyons que le processus se déroulera avec la coopération des sénateurs.
Par ailleurs, selon un rapport de l'administration de la Chambre, 68 députés néo-démocrates doivent une somme correspondant au triple des dépenses problématiques découvertes au Sénat par le vérificateur général. Ces députés doivent 2,7 millions de dollars. Comme ils ont refusé de rembourser leur dette, des paiements seront prélevés sur leur salaire à compter du 1er juillet. Quelle honte! Ils auraient pu prendre d'eux-mêmes l'initiative de rembourser cette somme.
Collapse
View Mathieu Ravignat Profile
NDP (QC)
View Mathieu Ravignat Profile
2015-06-19 11:34 [p.15347]
Expand
Mr. Speaker, senators charged Canadian taxpayers for rounds of golf, fishing trips and their spouses' personal travel to organize a Valentine's Day ball.
People are sick and tired of these privileges being granted to the governing party's cronies. They want this archaic and undemocratic institution to be abolished. It is time to chart a new course.
Why are the Conservatives so determined to maintain the status quo?
Monsieur le Président, des parties de golf, des voyages de pêche et des voyages personnels de leurs conjoints ou conjointes pour organiser un bal de la Saint-Valentin, ce sont toutes des dépenses que les sénateurs ont facturées aux contribuables canadiens.
La population en a assez de ces privilèges accordés aux petits amis du régime. Elle réclame l'abolition de cette institution désuète et non démocratique. Il est temps de changer de cap.
Pourquoi les conservateurs sont-ils si attachés au statu quo?
Collapse
View Paul Calandra Profile
CPC (ON)
View Paul Calandra Profile
2015-06-19 11:35 [p.15347]
Expand
Mr. Speaker, we have put on the table some significant reforms to the Senate, and now it is, of course, up to the Council of the Federation to look at.
However, I want to quote something: “Can you confirm where these employees will be working? The employment forms indicate that they all live in the Montreal area but they will be working in the Ottawa office? Will they be in a set office [ in Montreal or Ottawa]?”
The response from the leadership of the NDP: they will work “In Ottawa”.
The problem with that is they worked in Montreal in an illegal partisan office, and they should repay the $2.7 million they owe taxpayers.
Monsieur le Président, nous avons proposé des modifications importantes du Sénat. Il revient maintenant au Conseil de la fédération de se pencher sur les réformes proposées.
J'aimerais citer quelques questions: « Pouvez-vous confirmer où travailleront ces employés? Les formulaires d'emploi indiquent qu'ils habitent tous dans la région de Montréal mais qu'ils travailleront à Ottawa. Seront-ils installés dans un bureau [à Montréal ou à Ottawa]? »
Et voici maintenant la réponse des dirigeants du NPD: ils travailleront « à Ottawa ».
Le problème, c'est qu'ils ont travaillé à Montréal, dans un bureau partisan et illégal. Les députés en cause doivent 2,7 millions de dollars aux contribuables et ils devraient les rembourser.
Collapse
View Murray Rankin Profile
NDP (BC)
View Murray Rankin Profile
2015-06-19 11:35 [p.15348]
Expand
Mr. Speaker, every time Canadians turn on their TV, it seems the waste and the unethical spending just gets worse. Either they see news stories about Conservative appointees using public funds like their own personal piggy bank, or they see their money being wasted on government advertising: $750 million of their money, public funds, on nakedly partisan propaganda.
Canadians have had enough. They are ready for change. How can the minister stand here time and time again and defend this misspending? Why will he not take responsibility and end this grotesque waste?
Monsieur le Président, chaque fois que les Canadiens allument la télé, ils constatent que les cas de gaspillage et de dépenses contraires à l'éthique ne cessent de s'accumuler. Ils y voient sans cesse un nouveau reportage sur des personnes nommées par les conservateurs qui dépensent l'argent des contribuables comme bon leur semble, ou encore plus de publicités gouvernementales coûteuses. En fait, les conservateurs ont dépensé 750 millions de fonds publics, en propagande manifestement partisane.
Les Canadiens en ont assez. Ils sont prêts pour du changement. Comment le ministre peut-il prendre sans cesse la parole pour défendre ces dépenses injustifiées? Pourquoi n'assume-t-il pas la responsabilité et ne met-il pas fin à ce gaspillage grotesque?
Collapse
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2015-06-19 11:36 [p.15348]
Expand
Mr. Speaker, I take responsibility for informing parents that under the Prime Minister's enhanced universal child care benefit, they will be eligible for $2,000 for each child under age six and $720 for kids age six through 17. I have been working hard to promote this benefit so that all Canadian parents sign up for it. One hundred per cent of families with kids under 18 are eligible, regardless of income or the way they raise their kids.
I even made an inspiring YouTube video to inform parents of it, which has been very successful. I thank members from all sides of the House for promoting it.
Monsieur le Président, j'assume la responsabilité de l'annonce que j'ai faite aux parents selon laquelle, grâce à la bonification de la Prestation universelle pour la garde d'enfants du premier ministre, ils seront admissibles à 2 000 $ par enfant de moins de six ans et à 720 $ par enfant de six à dix-sept ans. Je travaille fort pour promouvoir cette prestation afin que tous les parents canadiens s'en prévalent. Cent pour cent des familles qui ont des enfants de moins de 18 ans sont admissibles, quelque soit leur revenu où la façon dont elles élèvent leurs enfants.
J'ai même produit une vidéo inspirante sur YouTube pour en informer les parents; elle est extrêmement populaire. Je remercie les députés de tous les partis d'en avoir fait la promotion.
Collapse
View Peter Julian Profile
NDP (BC)
View Peter Julian Profile
2015-06-19 11:37 [p.15348]
Expand
Mr. Speaker, it is so sad. This is a party that came to Ottawa claiming that it would do things differently, and then the Conservatives went to work for themselves, just like the old corrupt Liberals. They are making an embarrassing mockery of question period, of course. Conservatives are tired, out of touch, and under criminal investigation.
Canadians are sick of the Senate scandals. They are sick of the wasteful spending. They are sick of the entitlements of the government, and Canadians stand ready for change, so why will Conservatives not get on board with the NDP leader's practical plan to bring real change to Ottawa?
Monsieur le Président, c'est désolant. Les conservateurs sont arrivés à Ottawa en affirmant qu'ils feraient les choses différemment, mais ils n'ont pas tardé à travailler pour eux-mêmes, tout comme le Parti libéral usé et corrompu. Bien sûr, ils tournent en ridicule la période des questions, ce qui est honteux. Les conservateurs sont fatigués et déconnectés de la réalité, et qui plus est, ils font l'objet d'une enquête criminelle.
Les Canadiens en ont assez des scandales qui touchent le Sénat. Ils en ont assez des dépenses inutiles. Ils en ont assez que le gouvernement pense qu'il a tous les droits, et ils sont prêts pour un changement. Donc, pourquoi les conservateurs ne se rangent-ils pas du côté du NPD et n'appuient-ils pas le plan que le chef néo-démocrate a proposé afin d'apporter de véritables changements à Ottawa?
Collapse
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2015-06-19 11:37 [p.15348]
Expand
Mr. Speaker, the NDP leader will take real change out of the pockets of Canadians. With his proposed tax increases, he will raise the price of gasoline, raise the price of electricity, and raise the costs on businesses. That is what a carbon tax would do.
He then proposes, along with the Liberal leader, that they would bring in a new $1,000 payroll tax to fund a new pension scheme. Every working-class person would be forced pay it, and so would the small businesses that employ them. Canadians are not going to accept having the change stripped from their pockets. They are going to vote in favour of lower taxes.
Monsieur le Président, le seul véritable changement qu'apportera le chef du NPD, c'est qu'il prendra plus d'argent aux Canadiens. Les hausses d'impôt qu'il propose feront grimper le prix de l'essence, le prix de l'électricité, le coût des affaires. Voilà ce que ferait sa taxe sur le carbone.
De plus, à l'instar du chef libéral, il annonce son intention d'imposer une nouvelle charge sociale de 1 000 $ pour financer le régime de pensions. Tous les travailleurs, ainsi que toutes les entreprises qui les emploient, devraient payer cette nouvelle charge. Les Canadiens ne sauront tolérer qu'on vienne piger ainsi dans leurs poches. Ils voteront plutôt en faveur d'un allégement du fardeau fiscal
Collapse
View Elizabeth May Profile
GP (BC)
View Elizabeth May Profile
2015-06-18 10:27 [p.15259]
Expand
Mr. Speaker, I rise today to present three petitions, all of which are from constituents within Saanich—Gulf Islands.
The first petition calls for an aggressive climate strategy. The petitioners have set out the goals that were once accepted in a piece of legislation passed under the name of my colleague, the member for Thunder Bay—Superior North, calling for a reduction by 2050 of 80% of carbon dioxide levels below those of 1990.
Monsieur le Président, je présente aujourd'hui trois pétitions qui ont toutes été signées par des gens de Saanich—Gulf Islands.
Les signataires de la première réclament une stratégie musclée de lutte contre les changements climatiques. Ils rappellent les objectifs auxquels la Chambre a adhéré en adoptant le projet de loi qui était parrainé par le député de Thunder Bay—Superior-Nord et qui engageait le Canada à réduire, d'ici 2050, ses émissions de dioxyde de carbone de 80 % par rapport aux niveaux de 1990.
Collapse
View Dan Harris Profile
NDP (ON)
View Dan Harris Profile
2015-06-17 16:45 [p.15224]
Expand
Mr. Speaker, I would like to present two petitions. The first one is on fighting climate change. Petitioners say that climate change is an urgent national and international issue, and they call on the government to immediately pass Bill C-224, the climate change accountability act.
Monsieur le Président, je veux présenter deux pétitions. La première concerne la lutte contre les changements climatiques. Les pétitionnaires rappellent que les changements climatiques sont un enjeu national et international pressant et ils exhortent le gouvernement à adopter sans attendre le projet de loi C-224 , la Loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques.
Collapse
View Elizabeth May Profile
GP (BC)
View Elizabeth May Profile
2015-06-17 16:48 [p.15224]
Expand
Mr. Speaker, I have two petitions from people in my riding.
One petition deals with the requirement to have a climate strategy. The petitioners refer back to the targets and timelines that were included in the bill that was passed in this place, Bill C-31, sponsored by the hon. member for Thunder Bay—Superior North.
Monsieur le Président, je présente deux pétitions qui ont été signées par des gens de ma circonscription.
Les signataires de la première réclament une stratégie sur les changements climatiques. Ils rappellent les cibles et l'échéancier définis dans le projet de loi C-31, qui était parrainé par le député de Thunder Bay—Superior-Nord et qui a été adopté à la Chambre.
Collapse
View Barry Devolin Profile
CPC (ON)

Question No. 1259--
Mr. Rodger Cuzner:
With regard to Veterans Affairs Canada: (a) how many veterans have been hired at Veterans Affairs Canada since 2009; (b) how many of these were medically released members of the Canadian Forces hired in priority through the Public Service Commission; (c) what percentage of all hires at Veterans Affairs Canada since 2009 have been veterans (including medically released veterans); and (d) what specific efforts are being made by the department to increase the number, and percentage, of veterans working within Veterans Affairs Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 1260--
Mr. John Weston:
With regard to government funding in the riding of West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, for each fiscal year since 2007-2008 inclusively: (a) what are the details of all grants, contributions, and loans to any organization, body, or group, broken down by (i) name of the recipient, (ii) municipality of the recipient, (iii) date on which the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency providing the funding, (vi) program under which the grant, contribution, or loan was made, (vii) nature or purpose; and (b) for each grant, contribution and loan identified in (a), was a press release issued to announce it and, if so, what is the (i) date, (ii) headline of the press release?
Response
(Return tabled)

Question No. 1262--
Mr. Andrew Cash:
With regard to International Experience Canada, for the year 2014: (a) with which countries did Canada have an agreement; (b) what were the reciprocal quotas; (c) how many Canadians travelled to each country under the auspices of the agreement; (d) how many youths from each country travelled to Canada under the auspices of the agreement, broken down by (i) working holiday, (ii) young professionals, (iii) international cooperative work placements; (e) how many Canadian employers employed foreign youth in the young professionals stream; (f) how many Canadian employers employed foreign youth in the international cooperative work placements stream; (g) when will the government be finished its detailed labour market assessment of the program and will the assessment be made public; (h) how many Canadian employers have been subject to investigations for compliance; (i) how many Canadian employers have been found to be in non-compliance as a result of an investigation, broken down by type of issue; (j) how many Canadian employers have had to take remedial actions in order to be considered compliant as a result of an investigation; (k) how many Canadian employers have been subject to penalties as a result of an investigation; (l) how does Citizenship and Immigration Canada define reciprocal with respect to its goal to make the program more reciprocal; and (m) what is the Department’s target for reciprocity?
Response
(Return tabled)

Question No. 1263--
Mr. Andrew Cash:
With regard to the International Mobility Program: (a) how many applications were received for work permits in 2014 and in 2015 year-to-date, (i) in total, (ii) broken down by month; (b) how many applications for work permits were approved in 2014 and 2015 year-to-date, (i) in total, (ii) broken down by month; (c) how many employers using the International Mobility Program have been subject to an investigation for compliance from in 2014 and 2015 inclusively, broken down by (i) month, (ii) province; (d) how many investigations have revealed non-compliance by employers, broken down by (i) month, (ii) issues identified, (iii) industry of the employer; (e) how many employers have had to take steps to be considered compliant following an investigation, broken down by (i) month, (ii) type of action required, (iii) industry of the employer; (f) how many employers have received penalties for non-compliance as a result of an investigation, broken down by (i) month, (ii) type of penalty, (iii) industry of the employer; (g) how many investigations have involved an on-site visit, broken down by month; and (h) how many Citizenship and Immigration staff are currently assigned to conduct investigations for compliance?
Response
(Return tabled)

Question No. 1264--
Ms. Jinny Jogindera Sims:
With regard to Employment and Social Development Canada and the Social Security Tribunal: (a) how many appeals are currently waiting to be heard at the Income Security Section (ISS), in total and broken down by (i) Canada Pension Plan (CPP) retirement pensions and survivors benefits, (ii) Canada Pension Plan Disability benefits (CPPD), (iii) Old Age Security (OAS); (b) how many appeals have been heard by the ISS in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (c) how many appeals heard by the ISS were allowed in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (d) how many appeals heard by the ISS were dismissed in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (e) how many appeals to the ISS were summarily dismissed in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (f) how many appeals at the ISS have been heard in person in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (g) how many appeals at the ISS have been heard by teleconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (h) how many appeals at the ISS have been heard by videoconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (i) how many appeals at the ISS have been heard in writing in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (j) how many members hired in the Employment Insurance Section (EIS) are currently assigned to the ISS; (k) how many income security appeals are currently waiting to be heard by the Appeal Division (AD), in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (l) how many income security appeals have been heard by the AD in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (m) how many income security appeals heard by the AD were allowed in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (n) how many income security appeals heard by the AD were dismissed in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (o) how many income security appeals to the AD were summarily dismissed in 2015, in total and broken down by (i) CPP retirement pensions and survivors benefits, (ii) CPPD benefits, (iii) OAS; (p) how many income security appeals at the AD have been heard in person in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (q) how many income security appeals at the AD have been heard in by videoconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (r) how many income security appeals at the AD have been heard by teleconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (s) how many income security appeals at the AD have been heard in writing in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (t) how many appeals are currently waiting to be heard at the Employment Insurance Section (EIS); (u) how many appeals have been heard by the EIS in 2015, in total and broken down by month; (v) how many appeals heard by the EIS were allowed in 2015; (w)how many appeals heard by the EIS were dismissed in 2015; (x) how many appeals to the EIS were summarily dismissed in 2015; (y) how many appeals at the EIS have been heard in person 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (z) how many appeals at the EIS have been heard by videoconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (aa) how many appeals at the EIS have been heard by teleconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (bb) how many appeals at the EIS have been heard in writing in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (cc) how many EI appeals are currently waiting to be heard by the AD; (dd) how many EI appeals have been heard by the AD in 2015; (ee) how many EI appeals heard by the AD were allowed in 2015; (ff) how many EI appeals heard by the AD were dismissed in 2015; (gg) how many EI appeals to the AD were summarily dismissed in 2015; (hh) how many EI appeals at the AD have been heard in person in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (ii) how many EI appeals at the AD have been heard by videoconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (jj) how many EI appeals at the AD have been heard by teleconference in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (kk) how many EI appeals at the AD have been heard in writing in 2015, broken down by (i) appeals allowed, (ii) appeals dismissed; (ll) how many legacy appeals are currently waiting to be heard at the ISS; (mm) how many legacy appeals are currently waiting to be heard at the EIS; (nn) how many legacy income security appeals are currently waiting to be heard at the AD; (oo) how many legacy EI appeals are currently waiting to be heard at the AD; (pp) how many requests has the Tribunal received for an expedited hearing due to terminal illness in 2015, broken down by (i) month, (ii) requests granted, (iii) requests not granted; (qq) how many requests has the Tribunal received for an expedited hearing due to financial hardship in 2015, broken down by (i) month, (ii) section, (iii) requests granted, (iv) requests not granted; (rr) when will performance standards for the Tribunal be put in place; (ss) how many casefiles have been reviewed by the special unit created within the department to review backlogged social security appeals; (tt) how many settlements have been offered; (uu) how many settlements have been accepted; (vv) for 2014 and 2015, what is the average amount of time for the Department to reach a decision on an application for Canada Pension Plan Disability benefits, broken down by month; and (ww) for 2014 and 2015, what is the average amount of time for the Department to reach a decision on a reconsideration of an application for Canada Pension Plan Disability benefits, broken down by month?
Response
(Return tabled)

Question No. 1267--
Mr. Frank Valeriote:
With regard to materials prepared for past or current ministers or their staff from January 28, 2015, to present: for every briefing document or docket prepared, what is the (i) date, (ii) title or subject matter, (iii) department’s internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1268--
Mr. Frank Valeriote:
With regard to materials prepared for Deputy Heads or their staff from January 30, 2015, to the present: for every briefing document or docket prepared, what is (i) the date, (ii) the title or the subject matter of the document, (iii) the department's internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1269--
Mr. Frank Valeriote:
With regard to contracts under $10 000 granted by the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario since January 28, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1270--
Mr. Frank Valeriote:
With regard to government procurement: what are the details of all contracts for the provision of research or speechwriting services to Ministers since December 4, 2014, (a) providing for each such contract (i) the start and end dates, (ii) contracting parties, (iii) file number, (iv) nature or description of the work; and (b) providing, in the case of a contract for speechwriting, the (i) date, (ii) location, (iii) audience or event at which the speech was, or was intended to be, delivered?
Response
(Return tabled)

Question No. 1271--
Mr. François Choquette:
With regard to government spending in the constituency of Drummond, in the past four fiscal years, what was government spending, broken down by (i) year, (ii) program?
Response
(Return tabled)

Question No. 1272--
Ms. Rathika Sitsabaiesan:
With regard to the government’s commitment to address child, early and forced marriages, and sexual violence: (a) what programming approaches is the government supporting; (b) what percentage of funding will be or has been directed towards (i) reproductive health care, (ii) family planning; (c) how much funding has the government committed to provide in order to address sexual violence; (d) which organizations and other partners will the government take on when establishing this programming; and (e) will any of the partners identified in (d) be former co-sponsors of the 2014 Human Rights Council resolution on violence against women, if not, why not?
Response
(Return tabled)

Question No. 1274--
Ms. Rathika Sitsabaiesan:
With regard to government funding for the constituency of Scarborough—Rouge River for each fiscal year since 2007-2008 inclusively: (a) what are the details of all grants, contributions and loans to any organization, body or group, broken down by (i) the name of the recipient, (ii) the municipality in which the recipient is located, (iii) the date on which funding was received, (iv) the amount received, (v) the department or agency providing the funding, (vi) the program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) the nature or purpose; and (b) for each grant, contribution and loan identified in (a), was a press release issued to announce it and, if so, what is the (i) date, (ii) headline of the press release?
Response
(Return tabled)

Question No. 1275--
Ms. Christine Moore:
With regard to government funding for the constituency of Abitibi—Témiscamingue for each fiscal year since 2007-2008 inclusively: (a) what are the details of all grants, contributions and loans to any organization, body or group, broken down by (i) the name of the recipient, (ii) the municipality in which the recipient is located, (iii) the date on which funding was received, (iv) the amount received, (v) the department or agency providing the funding, (vi) the program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) the nature or purpose; and (b) for each grant, contribution and loan identified in (a), was a press release issued to announce it and, if so, what is the (i) date, (ii) headline of the press release?
Response
(Return tabled)

Question No. 1277--
Hon. Geoff Regan:
With regard to materials prepared for past or current ministers or their staff from April 1, 2009, to March 31, 2011: for every briefing document or docket prepared, what is the (i) date, (ii) title or subject matter, (iii) department’s internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1278--
Hon. Geoff Regan:
With regard to materials prepared for past or current ministers or their staff from April 1, 2007, to March 31, 2009: for every briefing document or docket prepared, what is the (i) date, (ii) title or subject matter, (iii) department’s internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1280--
Hon. Carolyn Bennett:
With regard to contracts under $10 000 granted by Aboriginal Affairs and Northern Development Canada since February 2, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1281--
Hon. Carolyn Bennett:
With regard to the Royal Canadian Mounted Police and Aboriginal Affairs: what are the file numbers, dates, and titles of all briefing notes, dockets, dossiers, reports, or other documents of any kind which were used to compile or inform the statistics concerning missing and murdered indignous women which were referred to, referenced, or cited by the Minister of Aboriginal Affairs during his meeting with First Nation leaders in Calgary, Alberta, on or about Friday, March 20, 2015?
Response
(Return tabled)

Question No. 1282--
Hon. Carolyn Bennett:
With regard to materials prepared for past or current parliamentary secretaries or their staff from January 28, 2015, to present: for every briefing document or docket prepared, what is the (i) date, (ii) title or subject matter, (iii) department’s internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1285--
Mr. Francis Scarpaleggia:
With regard to materials prepared for past or current assistant deputy ministers or their staff from January 30, 2015, to the present: for every briefing document or docket prepared, what is (i) the date, (ii) the title or the subject matter, (iii) the department's internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1287--
Mr. Rodger Cuzner:
With regard to materials prepared for past or current ministers or their staff from April 1, 2009, to March 31, 2011: for every briefing document or docket prepared, what is the (i) date, (ii) title or subject matter, (iii) department’s internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1289--
Hon. Geoff Regan:
With regard to contracts under $10 000 granted by Industry Canada since January 28, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1293--
Mr. Don Davies:
With regard to the federal executive vehicle fleet, broken down by year since 2012: (a) what was the total number of vehicles in the fleet; (b) what was the (i) total cost of procuring vehicles for the fleet, (ii) total cost of the fleet as a whole; (c) what was the total cost of salaries for drivers, including ministerial exempt staff and federal public servants whose primary responsibility consists of driving vehicles in the fleet; (d) what are the models, years and manufacturers of each vehicle in the fleet; and (e) what are the names and positions of each authorized user of a vehicle in the fleet?
Response
(Return tabled)

Question No. 1295--
Mr. Mathieu Ravignat:
With regard to federal financial investments since 2011, how much was provided by (a) Canada Economic Development and, in particular, by (i) the Building Canada Fund, (ii) the gas tax fund, (iii) the Small Communities Fund; (b) Employment and Social Development; (c) Canadian Heritage; and (d) Industry Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 1299--
Mr. Ryan Cleary:
With regard to government funding for the constituency of St John's South—Mount Pearl for each fiscal year since 2007-2008 inclusively: (a) what are the details of all grants, contributions and loans to any organization, body or group, broken down by (i) the name of the recipient, (ii) the municipality in which the recipient is located, (iii) the date on which funding was received, (iv) the amount received, (v) the department or agency providing the funding, (vi) the program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) the nature or purpose; and (b) for each grant, contribution and loan identified in (a), was a press release issued to announce it and, if so, what is the (i) date, (ii) headline of the press release?
Response
(Return tabled)

Question No. 1301--
Hon. Ralph Goodale:
With regard to federal support for provincial-territorial-municipal infrastructure, for each of fiscal year 2014-2015 and the current fiscal year to date: for each of the Community Improvement Fund, the New Building Canada Fund’s (NBCF) National Infrastructure Component, the NBCF’s Provincial Territorial Infrastructure Component, the P3 Canada Fund, the Building Canada Fund (BCF) Major Infrastructure Component, and the BCF Communities Component, (a) how much has been spent; (b) how many projects were under construction in each province and territory; (c) how many projects received funding in each province and territory; and (d) how much of each province and territory’s allocation remained unspent?
Response
(Return tabled)

Question No. 1302--
Hon. Ralph Goodale:
With regard to Agriculture and Agri-Food Canada's Agroforestry Development Centre in Indian Head, Saskatchewan: (a) since 2012, what steps have been taken by the government to dispose of the facility; (b) what is the current status of the facility; (c) is there any on-going relationship between the government and Help International or Rodney Sidloski; (d) what is the status of negotiations for transfer of the facility; (e) are there any negotiations underway with any First Nations for the transfer of the facility, including with Carry-the-Kettle First Nation, (f) will any research be undertaken at the facility this year; (g) will any trees from the facility be distributed this year; and (h) and are the seedlings growing in its fields being maintained, and if so, by whom?
Response
(Return tabled)

Question No. 1305--
Ms. Élaine Michaud:
With regard to government funding in the riding of Portneuf–Jacques-Cartier since 2011-2012 inclusively, what are the details of all grants, contributions, and loans to any organization, body, or group, broken down by (i) name of the recipient, (ii) municipality of the recipient, (iii) date on which the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency providing the funding, (vi) program under which the grant, contribution, or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 1307--
Ms. Nycole Turmel:
With regard to government grants and contributions in the federal riding of Hull-Aylmer from fiscal year 2011-2012 to the current fiscal year: (a) what are the details of all grants, contributions and loans to any eligible organization, body or group, broken down by (i) name of the recipient, (ii) date on which the funding was received (iii) amount received (iv) federal department or agency providing the funding (v) program under which the funding was provided (vi) detailed rationale for the funding; and (b) for each grant, contribution and loan identified in (a), was a press release issued to announce it and, if so, what is the (i) date, (ii) headline, (iii) file number of the press release?
Response
(Return tabled)

Question No. 1309--
Ms. Rosane Doré Lefebvre:
With regard to Government of Canada expenditures in the riding of Alfred-Pellan: (a) what were the expenditures over the last ten years with respect to (i) the environment, (ii) transit, (iii) public safety, (iii) seniors, (iii) youth, (iv) citizenship and immigration, (v) status of women, (vi) health, (vii) culture, (viii) public works, (ix) social development, (x) housing, (xi) national defence, (xii) assistance for workers such as employment insurance, (xiii) pensions; and (b) which businesses in the riding of Alfred–Pellan were awarded procurement contracts from the federal government, (ii) what was the value of these contracts, (iii) what was the length of these contracts, (iv) which department or agency issued these contracts?
Response
(Return tabled)

Question No. 1310--
Ms. Rosane Doré Lefebvre:
With respect to government grants and contributions allocated within the riding of Alfred-Pellan from fiscal year 2011-2012 to the present: what is the total amount allocated, broken down by (i) amount, (ii) individual recipient?
Response
(Return tabled)

Question No. 1313--
Mr. Rick Norlock:
With regard to government funding in the riding of Northumberland—Quinte West, for each fiscal year since 2007-2008 inclusively: (a) what are the details of all grants, contributions, and loans to any organization, body, or group, broken down by (i) name of the recipient, (ii) municipality of the recipient, (iii) date on which the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency providing the funding, (vi) program under which the grant, contribution, or loan was made, (vii) nature or purpose; and (b) for each grant, contribution and loan identified in (a), was a press release issued to announce it and, if so, what is the (i) date, (ii) headline of the press release?
Response
(Return tabled)

Question No. 1314--
Ms. Nycole Turmel:
With regard to the employees of the government and all federal public agencies: (a) in the National Capital Region, (i) what was the total number of jobs from fiscal year 2011–2012 to the current fiscal year, broken down by year, (ii) what was the number of temporary jobs from fiscal year 2011–2012 to the current fiscal year, broken down by year, (iii) what was the number of jobs filled by employment agencies from fiscal year 2011–2012 to the current fiscal year, broken down by year; and (b) at the national level, (i) what was the total number of jobs from fiscal year 2011–2012 to the current fiscal year, broken down by year, (ii) what was the number of temporary jobs from fiscal year 2011–2012 to the current fiscal year, broken down by year, (iii) what was the number of jobs filled by employment agencies from fiscal year 2011–2012 to the current fiscal year, broken down by year?
Response
(Return tabled)

Question No. 1316--
Hon. Stéphane Dion:
With regard to contracts under $10 000 granted by the Department of Fisheries and Oceans since February 5, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1320--
Mr. Rodger Cuzner:
With regard to materials prepared for past or current parliamentary secretaries or their staff from April 1, 2009, to March 31, 2011: for every briefing document or docket prepared, what is the (i) date, (ii) title or subject matter, (iii) department’s internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 1321--
Ms. Niki Ashton:
With regard to government funding for the constituency of Churchill for each fiscal year since 2007-2008 inclusively: (a) what are the details of all grants, contributions and loans to any organization, body or group, broken down by (i) the name of the recipient, (ii) the municipality in which the recipient is located, (iii) the date on which funding was received, (iv) the amount received, (v) the department or agency providing the funding, (vi) the program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) the nature or purpose; and (b) for each grant, contribution and loan identified in (a), was a press release issued to announce it and, if so, what is the (i) date, (ii) headline of the press release?
Response
(Return tabled)

Question No. 1322--
Hon. John McKay:
With regard to the government's Federal Sustainable Development Strategy (FSDS): (a) by what percentage of 2005 levels are federal departments and agencies currently committed to reducing their greenhouse gas (GHG) emissions by 2020; (b) as of the most recent year on record, by what percentage have federal departments and agencies reduced their emissions compared to 2005 levels; (c) what were the total, government-wide greenhouse gas emissions for the federal government in the most recent year on record; (d) how much of the government's overall GHG emissions are actually subject to the targets set under the FSDS' Green Government Operations Initiative; (e) why has the federal government not released a FSDS progress report since 2013; and (f) when will the government release its next FSDS progress report?
Response
(Return tabled)

Question No. 1323--
Hon. John McKay:
With regard to lapsed spending by Environment Canada, Parks Canada and the Canadian Environmental Assessment Agency: (a) how much has each department and agency lapsed in each of fiscal years 2006-2007 to 2014-2015 inclusive, broken down on a program-by-program basis; and (b) what are the answers to (a), provided in digital .csv format?
Response
(Return tabled)

Question no 1259 --
M. Rodger Cuzner:
En ce qui concerne Anciens Combattants Canada: a) combien de vétérans ont été embauchés à Anciens Combattants Canada depuis 2009; b) combien d’entre eux sont des membres des Forces canadiennes libérés pour des raisons médicales ayant bénéficié d’une embauche prioritaire offerte par la Commission de la fonction publique; c) quel pourcentage de toutes les embauches à Anciens Combattants Canada depuis 2009 était des vétérans (incluant les militaires libérés pour des raisons médicales); d) quels efforts particuliers sont déployés par le Ministère pour accroître le nombre, et le pourcentage, de vétérans recrutés par Anciens Combattants Canada?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1260 --
M. John Weston:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, au cours de chaque exercice financier depuis 2007-2008 inclusivement: a) quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés selon (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but; b) pour chaque subvention, contribution et prêt mentionnés en a), un communiqué l'annonçant a-t-il été publié et, le cas échéant, quels sont (i) la date, (ii) le titre du communiqué?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1262 --
M. Andrew Cash:
En ce qui concerne Expérience internationale Canada, pour l’année 2014: a) avec quels pays le Canada avait-il un accord; b) quels étaient les contingents réciproques; c) combien de Canadiens se sont rendus dans chaque pays dans le cadre de l’accord; d) combien de jeunes de chaque pays sont venus au Canada dans le cadre de l'accord, ventilés par (i) vacances-travail, (ii) jeunes professionnels, (iii) stage coop international; e) combien d’employeurs canadiens ont employé de jeunes étrangers par l’entremise du volet jeunes professionnels; f) combien d’employeurs canadiens ont employé de jeunes étrangers par l’entremise du volet stage coop international; g) quand le gouvernement aura-t-il terminé l’évaluation détaillée du marché du travail du programme et quand sera-t-elle publiée; h) combien d’employeurs canadiens ont fait l’objet d’une enquête de conformité; i) combien d’employeurs canadiens ont été jugés non conformes à la suite d’une enquête, ventilés par type de problèmes; j) combien d’employeurs canadiens ont dû prendre des mesures correctives pour être considérés comme conformes à la suite d’une enquête; k) combien d’employeurs canadiens ont fait l’objet de sanctions à la suite d’une enquête; l) comment le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration définit-il le terme réciproque en ce qui concerne son objectif de rendre le programme encore plus réciproque; m) quel est l’objectif de réciprocité du Ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1263 --
M. Andrew Cash:
En ce qui concerne le Programme de mobilité international: a) quel est le nombre des demandes de permis de travail reçues en 2014 et jusqu’à présent, (i) au total, (ii) ventilé par mois; b) quel est le nombre des demandes de permis de travail approuvées en 2014 et jusqu’à présent, (i) au total, (ii) ventilé par mois; c) quel est le nombre d’employeurs utilisant le Programme de mobilité internationale qui ont fait l’objet d’enquêtes visant à établir qu’ils s’y conformaient en 2014 et en 2015 inclusivement, ventilé par (i) mois, (ii) province; d) quel est le nombre d’enquêtes ayant révélé que les employeurs ne se conformaient pas au Programme, ventilé par (i) mois, (ii) points cernés, (iii) secteur de l’employeur; e) quel est le nombre d’employeurs qui ont pris, après une enquête, des mesures pour être jugés conformes, ventilé par (i) mois, (ii) type de mesure exigée, (iii) secteur de l’employeur; f) quel est le nombre d’employeurs qui ont reçu des sanctions à l’issue d’une enquête pour ne pas s’être conformés au Programme, ventilé par (i) mois, (ii) type de sanction, (iii) secteur de l’employeur; g) quel est le nombre d’enquêtes ayant comporté des visites sur le terrain, ventilé par mois; h) quel est le nombre d’employés de Citoyenneté et Immigration affectés actuellement à des enquêtes sur le respect du Programme?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1264 --
Mme Jinny Jogindera Sims:
En ce qui concerne Emploi et Développement social Canada et le Tribunal de la sécurité sociale: a) combien d’appels sont en attente à la Section de la sécurité du revenu (SSR), au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du Régime de pensions du Canada (RPC), (ii) prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; b) combien d’appels ont été entendus par la SSR en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; c) combien d’appels entendus par la SSR ont été accueillis en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; d) combien d’appels entendus par la SSR ont été rejetés en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; e) combien d’appels devant la SSR ont été rejetés sommairement en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; f) combien d’appels devant la SSR ont été entendus en personne en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; g) combien d’appels devant la SSR ont été entendus par téléconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; h) combien d’appels devant la SSR ont été entendus par vidéoconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; i) combien d’appels devant la SSR ont été entendus par écrit en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; j) combien d’employés embauchés par la Section de l’assurance-emploi (SAE) sont affectés à la SSR; k) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu sont en attente à la Division d’appel, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; l) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu ont été entendus par la Division d’appel en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; m) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu entendus par la Division d’appel ont été accueillis en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; n) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu entendus par la Division d’appel ont été rejetés en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; o) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu devant la Division d’appel ont été rejetés sommairement en 2015, au total et ventilés par (i) prestations de retraite et de survivant du RPC, (ii) prestations d’invalidité du RPC, (iii) prestations de la Sécurité de la vieillesse; p) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu devant la Division d’appel ont été entendus en personne en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; q) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu devant la Division d’appel ont été entendus par vidéoconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; r) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu devant la Division d’appel ont été entendus téléconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; s) combien d’appels relatifs à la sécurité du revenu devant la Division d’appel ont été entendus par écrit en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; t) combien d’appels sont en attente à la Section de l’assurance emploi (SAE); u) combien d’appels ont été entendus par la SAE en 2015, au total et ventilés par mois; v) combien d’appels entendus par la SAE ont été accueillis en 2015; w) combien d’appels entendus par la SAE ont été rejetés en 2015; x) combien d’appels devant la SAE ont été rejetés sommairement en 2015; y) combien d’appels devant la SAE ont été entendus en personne en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; z) combien d’appels devant la SAE ont été entendus par vidéoconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; aa) combien d’appels devant la SAE ont été entendus par téléconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; bb) combien d’appels devant la SAE ont été entendus par écrit en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; cc) combien d’appels relatifs à l’assurance-emploi sont en attente à la Division d’appel; dd) combien d’appels relatifs à l’assurance emploi ont été entendus par la Division d’appel en 2015; ee) combien d’appels relatifs à l’assurance emploi entendus par la Division d’appel ont été accueillis en 2015; ff) combien d’appels relatifs à l’assurance-emploi devant la Division d’appel ont été rejetés sommairement en 2015; hh) combien d’appels relatifs à l’assurance emploi devant la Division d’appel ont été entendus en personne en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; ii) combien d’appels relatifs à l’assurance emploi devant la Division d’appel ont été entendus par vidéoconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; jj) combien d’appels relatifs à l’assurance emploi devant la Division d’appel ont été entendus par téléconférence en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; kk) combien d’appels relatifs à l’assurance emploi devant la Division d’appel ont été entendus par écrit en 2015, ventilés par (i) appels accueillis, (ii) appels rejetés; ll) combien d’appels anciens sont en attente à la SSR; mm) combien d’appels anciens sont en attente à la SAE; nn) combien d’appels anciens sont en attente à la Division d’appel; oo) combien d’appels anciens relatifs à l’assurance emploi sont en attente à la Division d’appel; pp) combien de demandes d’audience accélérée pour cause de maladie en phase terminale le Tribunal a t-il reçues en 2015, ventilées par (i) mois, (ii) demandes accordées, (iii) demandes rejetées; rr) quand les normes de rendement pour le Tribunal seront elles mises en place; ss) combien de dossiers de cas ont été examinés par l’unité spéciale créée au sein du Ministère pour examiner les arriérés dans les appels relatifs à la sécurité sociale; tt) combien de règlements ont été offerts; uu) combien de règlements ont été acceptés; vv) pour 2014 et 2015, en combien de temps, en moyenne, le Ministère a-t-il rendu une décision sur une demande de prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada, ventilé par mois; ww) pour 2014 et 2015, en combien de temps, en moyenne, le Ministère a-t-il rendu une décision pour reconsidération d’une demande de prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada, ventilé par mois?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1267 --
M. Frank Valeriote:
En ce qui concerne les documents produits pour les ministres, anciens ou en fonction, ou leur personnel, depuis le 28 janvier 2015: pour chaque document d’information ou dossier produit, quel est (i) la date, (ii) le titre ou sujet, (iii) le numéro de référence interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1268 --
M. Frank Valeriote:
En ce qui concerne les documents préparés pour les administrateurs généraux ou leur personnel du 30 janvier 2015 jusqu’à maintenant : pour tout document ou dossier d’information produit, quels sont (i) la date, (ii) le titre ou le sujet, (iii) le numéro de suivi interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1269 --
M. Frank Valeriote:
En ce qui concerne chacun des contrats de moins de 10 000 $ adjugés par l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario depuis le 28 janvier 2015: quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1270 --
M. Frank Valeriote:
En ce qui concerne les achats du gouvernement: quels sont les détails de tous les contrats d’achat de services de recherche ou de rédaction de discours pour les ministres depuis le 4 décembre 2014, a) en indiquant pour chacun des contrats (i) les dates de début et de fin, (ii) les parties contractantes, (iii) le numéro de dossier, (iv) la nature ou la description du travail; b) en indiquant, dans le cas d’un contrat de rédaction de discours, (i) la date, (ii) l’endroit, (iii) le public ou l’événement à l’intention duquel le discours a été ou devait être prononcé?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1271 --
M. François Choquette:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement dans la circonscription de Drummond, pour les quatre dernières années fiscales, quelles sont les dépenses du gouvernement, ventilées par (i) année, (ii) programme?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1272 --
Mme Rathika Sitsabaiesan:
En ce qui concerne l’engagement du gouvernement à lutter contre le mariage précoce et forcé des enfants et la violence sexuelle: a) quelles conceptions des programmes le gouvernement appuie-t-il; b) quel pourcentage du financement sera appliqué ou a-t-on appliqué (i) aux soins de santé génésique, (ii) à la planification familiale; c) combien d’argent le gouvernement s’est-il engagé à allouer à la lutte contre la violence sexuelle; d) avec quels organismes et autres partenaires le gouvernement collaborera-t-il lors de l’établissement de ces programmes; e) certains des partenaires indiqués en d) auront-ils coparrainé la résolution de 2014 du Conseil des droits de l’homme sur la violence faite aux femmes; dans la négative, pourquoi?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1274 --
Mme Rathika Sitsabaiesan:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de Scarborough—Rouge River, au cours de chaque exercice financier depuis 2007-2008 inclusivement: a) quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés selon (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but; b) pour chaque subvention, contribution et prêt mentionnés en a), un communiqué l'annonçant a-t-il été publié et, le cas échéant, quels sont (i) la date, (ii) le titre du communiqué?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1275 --
Mme Christine Moore:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription d'Abitibi—Témiscamingue, au cours de chaque exercice financier depuis 2007-2008 inclusivement: a) quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés selon (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but; b) pour chaque subvention, contribution et prêt mentionnés en a), un communiqué l'annonçant a-t-il été publié et, le cas échéant, quels sont (i) la date, (ii) le titre du communiqué
Response
(Le document est déposé)

Question no 1277 --
L'hon. Geoff Regan:
En ce qui concerne les documents produits pour les ministres, anciens ou en fonction, ou leur personnel, depuis le 1er avril 2009 au 31 mars 2011: pour chaque document d’information ou dossier produit, quel est (i) la date, (ii) le titre ou le sujet, (iii) le numéro de référence interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1278 --
L'hon. Geoff Regan:
En ce qui concerne les documents produits pour les ministres, anciens ou en fonction, ou leur personnel, depuis le 1er avril 2007 au 31 mars 2009: pour chaque document d’information ou dossier produit, quel est (i) la date, (ii) le titre ou le sujet, (iii) le numéro de référence interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1280 --
L'hon. Carolyn Bennett:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ adjugés par le ministère des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada depuis le 2 février 2015: quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1281 --
L'hon. Carolyn Bennett:
En ce qui concerne la Gendarmerie royale canadienne et les affaires autochtones: quels sont les numéros de dossier, dates et titres de tous les documents, notamment les notes d’information, registres, dossiers et rapports, qui ont été utilisés pour compiler ou fonder les statistiques concernant les femmes autochtones disparues ou assassinées que le ministre des Affaires autochtones a mentionnées ou citées pendant sa réunion avec des dirigeants des Premières Nations à Calgary, en Alberta, le, ou vers le, vendredi 20 mars 2015?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1282 --
L'hon. Carolyn Bennett:
En ce qui concerne tous les documents produits pour les secrétaires parlementaires, dans le passé ou aujourd’hui, ou pour leur personnel, du 28 janvier 2015 à aujourd’hui : pour tout document ou dossier d’information produit, quel est (i) la date, (ii) le titre ou le sujet, (iii) le numéro de suivi interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1285 --
M. Francis Scarpaleggia:
En ce qui concerne les documents préparés pour les sous-ministres adjoints, anciens ou actuels, ou leur personnel du 30 janvier 2015 jusqu’à maintenant: pour tout document ou dossier d’information produit, quels sont (i) la date, (ii) le titre ou le sujet, (iii) le numéro de suivi interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1287 --
M. Rodger Cuzner:
En ce qui concerne les documents produits pour les ministres, anciens ou en fonction, ou leur personnel, depuis le 1er avril 2009 au 31 mars 2011: pour chaque document d’information ou dossier produit, quel est (i) la date, (ii) le titre ou le sujet, (iii) le numéro de référence interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1289 --
L'hon. Geoff Regan:
En ce qui concerne chacun des contrats de moins de 10 000 $ adjugés par Industrie Canada depuis le 28 janvier 2015: quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1293 --
M. Don Davies:
En ce qui concerne le parc de voitures de fonction du gouvernement fédéral, ventilés par année depuis 2012: a) quel est le nombre total de voitures dans le parc; b) quel est (i) le coût total d’achat des voitures du parc, (ii) le coût total de toute la flotte; c) quel est le coût total des salaires des chauffeurs, notamment le personnel ministériel exonéré et les fonctionnaires fédéraux dont la principale responsabilité consiste à conduire les voitures du parc; d) quels sont les modèle, année de fabrication et fabricant de chaque voiture du parc; e) quels sont les nom et titre du poste de chaque personne autorisée à utiliser une voiture du parc?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1295 --
M. Mathieu Ravignat:
En ce qui concerne les investissements financiers fédéraux : depuis 2011, combien ont été octroyés par a) Développement économique Canada et, plus particulièrement, par (i) le fonds Chantier Canada, (ii) le fonds sur la taxe sur l’essence, (iii) le fonds des Petites collectivités; b) Emploi et Développement social; c) Patrimoine Canada; d) Industrie Canada?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1299 --
M. Ryan Cleary:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de St. John's-Sud—Mount Pearl, au cours de chaque exercice financier depuis 2007-2008 inclusivement: a) quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés selon (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but; b) pour chaque subvention, contribution et prêt mentionnés en a), un communiqué l'annonçant a-t-il été publié et, le cas échéant, quels sont (i) la date, (ii) le titre du communiqué?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1301 --
L'hon. Ralph Goodale:
En ce qui concerne l’Appui fédéral à l'infrastructure provinciale, territoriale et municipale, pour l’exercice financier 2014-2015 et le présent exercice financier jusqu’à maintenant : pour chacun des éléments suivants, le Fonds d’amélioration des collectivités, le volet Infrastructures nationales du Nouveau Fonds Chantiers Canada (NFCC), le volet Infrastructures provinciales et territoriales du NFCC, le Fonds PPP du Canada, le volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada (FCC) et le volet Collectivités du FCC, a) à combien s’élèvent les dépenses; b) combien de projets étaient en construction dans chaque province et territoire; c) combien de projets ont obtenu du financement dans chaque province et territoire; d) quel montant des fonds attribués à chaque province et territoire n’a pas été dépensé?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1302 --
L'hon. Ralph Goodale:
En ce qui concerne le Centre de développement de l'agroforesterie d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à Indian Head (Saskatchewan): a) depuis 2012, quelles mesures le gouvernement a-t-il prises pour se dessaisir du centre; b) quelle est la situation actuelle du centre; c) existe-t-il des liens courants entre le gouvernement et Help International ou Rodney Sidloski; d) quel est l’état des négociations relatives au transfert du centre; e) des négociations sont-elles en cours avec des Premières Nations pour le transfert du centre, y compris avec la Première Nation Carry the Kettle, f) des recherches seront elles réalisées au centre cette année; g) des arbres du centre seront-ils distribués cette année; h) les semis qui poussent dans les champs du centre seront-ils entretenus et, si tel est le cas, par qui?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1305 --
Mme Élaine Michaud:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de Portneuf—Jacques Cartier faits depuis 2011-2012 inclusivement, quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1307 --
Mme Nycole Turmel:
En ce qui concerne les subventions et contributions gouvernementales accordées dans la circonscription fédérale de Hull-Aylmer au cours de l’exercice 2011-2012 à l’exercice en cours: a) quels sont les détails relatifs à l’attribution de toutes subventions, contributions et prêts accordés à tout organisme ou groupe admissible, ventilés selon (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la date à laquelle le financement a été reçu (iii) le montant reçu (iv) le ministère ou l’organisme fédéral ayant octroyé le financement (v) le programme dans le cadre duquel le financement a été accordé (vi) le justificatif détaillé du financement; b) pour chaque subvention, contribution et prêt mentionnés en a), un communiqué l'annonçant a-t-il été publié et, le cas échéant, quels sont (i) la date, (ii) le titre, (iii) le numéro de dossier du communiqué?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1309 --
Mme Rosane Doré Lefebvre:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement du Canada dans la circonscription d’Alfred-Pellan: a) quelles ont été les dépenses des dix dernières années en ce qui a trait à (i) l’environnement, (ii) les transports, (iii) la sécurité publique, (iii) les aînés, (iii) les jeunes, (iv) la citoyenneté et l’immigration, (v) la condition féminine, (vi) la santé, (vii) la culture, (viii) les travaux publics, (ix) le développement social, (x) le logement, (xi) la défense nationale, (xii) l'aide aux travailleurs tel que l'assurance emploi, et (xiii) les pensions; b) quelles entreprises de la circonscription d'Alfred-Pellan ont bénéficiés de contrats d'approvisionnement du gouvernement fédéral, (ii) quelle était la valeur de ces contrats, (iii) quelle était la durée de ces contrats, et (iv) de quelle ministère ou agence émanaient ces contrats?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1310 --
Mme Rosane Doré Lefebvre:
En ce qui concerne les subventions et contributions gouvernementales accordées dans la circonscription d’Alfred-Pellan de l’exercice 2011-2012 jusqu'à maintenant: quel montant total a été accordé, ventilé par (i) montant, (ii) bénéficiaire?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1313 --
M. Rick Norlock:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de Northumberland—Quinte West, au cours de chaque exercice depuis 2007-2008 inclusivement: a) quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés selon (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but; b) pour chaque subvention, contribution et prêt mentionnés en a), un communiqué l'annonçant a-t-il été publié et, le cas échéant, quels sont (i) la date, (ii) le titre du communiqué?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1314 --
Mme Nycole Turmel:
En ce qui concerne les employés du gouvernement et de tous les organismes publics fédéraux: a) dans la région de la capitale nationale, (i) quel est le nombre total d’emplois depuis l’exercice 2011-2012 à l’exercice en cours ventilé par année, (ii) quel est le nombre d’emplois temporaires depuis l’exercice 2011-2012 à l’exercice en cours ventilé par année, (iii) quel est le nombre d’emplois ayant été comblés par le biais agences de placement depuis l’exercice 2011-2012 à l’exercice en cours ventilé par année; b) à l’échelle nationale, (i) quel est le nombre total d’emplois depuis l’exercice 2011-2012 à l’exercice en cours ventilé par année, (ii) quel est le nombre d’emplois temporaires depuis l’exercice 2011-2012 à l’exercice en cours ventilé par année, (iii) quel est le nombre d’emplois ayant été comblés par le biais agences de placement depuis l’exercice 2011-2012 à l’exercice en cours ventilé par année
Response
(Le document est déposé)

Question no 1316 --
L'hon. Stéphane Dion:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ adjugés par le ministère des Pêches et Océans depuis le 5 février 2015: quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1320 --
M. Rodger Cuzner:
En ce qui concerne tous les documents produits pour les secrétaires parlementaires, dans le passé ou aujourd’hui, ou pour leur personnel, du 1er avril 2009 au 31 mars 2011: pour tout document ou dossier d’information produit, quel est (i) la date, (ii) le titre ou le sujet, (iii) le numéro de suivi interne du ministère?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1321 --
Mme Niki Ashton:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de Churchill, au cours de chaque exercice financier depuis 2007-2008 inclusivement: a) quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés selon (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but; b) pour chaque subvention, contribution et prêt mentionnés en a), un communiqué l'annonçant a-t-il été publié et, le cas échéant, quels sont (i) la date, (ii) le titre du communiqué?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1322 --
L'hon. John McKay:
En ce qui concerne la Stratégie fédérale de développement durable du gouvernement (SFDD): a) de combien les ministères et organismes fédéraux se sont-ils engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2020, en pourcentage, par rapport aux niveaux de 2005; b) selon l’année la plus récente pour laquelle les données sont connues, de combien les ministères et organismes fédéraux ont-ils réduit leurs émissions, en pourcentage, par rapport aux niveaux de 2005; c) à combien se sont élevées, au total, les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle du gouvernement fédéral au cours de l’année la plus récente pour laquelle les données sont connues; d) quelle quantité de l’ensemble des émissions de GES du gouvernement est assujettie aux Cibles d’écologisation des opérations gouvernementales de la Stratégie fédérale de développement durable; e) pourquoi le gouvernement fédéral n’a t-il pas produit de rapport d’étape sur la SFDD depuis 2013; f) quand le gouvernement publiera t il son prochain rapport d’étape sur la SFDD?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1323 --
L'hon. John McKay:
En ce qui concerne les dépenses reportées par Environnement Canada, Parcs Canada et l’Agence canadienne d’évaluation environnementale:a) quel est le montant des dépenses reportées de chaque ministère et agence pour chaque exercice entre 2006-2007 et 2014-2015 inclusivement et pour chacun des programmes; b) quelles sont les réponses en a) en format électronique CSV?
Response
(Le document est déposé)
Collapse
8555-412-1259 Veterans recruited by Vete ...8555-412-1260 Government funding8555-412-1262 International Experience Canada8555-412-1263 International Mobility Program8555-412-1264 Social Security Tribunal8555-412-1267 Materials for ministers8555-412-1268 Materials for Deputy Heads8555-412-1269 Government contracts8555-412-1270 Government procurement8555-412-1271 Government funding8555-412-1272 Forced marriages and sexua ... ...Show all topics
View Joe Comartin Profile
NDP (ON)
View Joe Comartin Profile
2015-06-16 10:22
Expand

Question No. 1261--
Mr. Andrew Cash:
With regard to individuals detained under the Immigration and Refugee Protection Act: (a) broken down by province and by gender, how many individuals were detained in the years (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; (b) what was the cost of detaining the individuals in (a) for the years (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; (c) broken down by province, how many of the individuals in (a) were under the age of six in the years (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; (d) broken down by province, how many of the individuals in (a) were between the ages of six and nine in the years (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; (e) broken down by province, how many of the individuals in (a) were between the ages of ten and 12 in the years (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; (f) broken down by province, how many of the individuals in (a) were between the ages of 13 and 17 in the years (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; (g) broken down by province, what is the average duration of stay in detention; (h) of those who were in detention between January 2011 and January 2015 how many individuals have remained in detention longer than (i) one year, (ii) two years, (iii) three years, (iv) four years, (v) five years; and (i) as of the most recent information, how many individuals are detained in cells with (i) one other person, (ii) two other persons, (iii) three other persons, (iv) four or more other persons?
Response
(Return tabled)

Question No. 1276--
Ms. Christine Moore:
With regard to contracts under $10,000 awarded by Health Canada since April 1, 2014: what is (i) the name of the supplier, (ii) the contract reference number, (iii) the contract date, (iv) the description of services provided, (v) the delivery date, (vi) the original contract amount, (vii) the final contract amount, if different from the original amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 1283--
Hon. Carolyn Bennett:
With regard to contracts under $10 000 granted by Public Works and Government Services Canada since February 5, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1284--
Mr. Francis Scarpaleggia:
With regard to contracts under $10 000 granted by Justice Canada since January 29, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1286--
Hon. Irwin Cotler:
With regard to designated countries of origin (DCO): (a) what is the process for removing a country from the DCO list; (b) does the government conduct regular reviews of countries on the DCO list to ensure that they continue to meet the criteria for designation; (c )if the government does not conduct regular reviews of countries on the DCO list to ensure that they continue to meet the criteria for designation, (i) how is a review triggered, (ii) who decides whether to conduct a review, (iii) based on what factors is the decision to conduct a review made; (d) since the inception of the DCO list, has the government conducted any reviews of countries on the list to ensure that they continue to meet the criteria for designation; (e) for each review in (d), (i) what was the country, (ii) when did the review begin, (iii) when did the review end, (iv) how was the review triggered, (v) who decided to conduct the review, (vi) who conducted the review, (vii) what documents were consulted, (viii) what groups or individuals were consulted, (ix) what ministers or ministers’ offices were involved in the review, (x) what was the nature of any ministerial involvement, (xi) what was the outcome, (xii) based on what factors was the outcome determined; (f) based on what factors does the government decide whether to remove a country from the DCO list; (g) in what ways does the government monitor the human rights situation in countries on the DCO list to ensure that the countries continue to meet the criteria for designation; (h) who does the monitoring in (g); (i) what weight is given to the situation of minority groups in countries on the DCO list when evaluating whether the countries continue to meet the criteria for designation; (j) what weight is given to the situation of political dissidents in countries on the DCO list when evaluating whether the countries continue to meet the criteria for designation; (k) what type or extent of change in the human rights situation in a country on the DCO list would trigger a review of whether the country continues to meet the criteria for designation; (l) what type or extent of change in the situation of one or more minority groups in a country on the DCO list would trigger a review of whether the country continues to meet the criteria for designation; (m) what type or extent of change in the situation of political dissidents in a country on the DCO list would trigger a review of whether the country continues to meet the criteria for designation; (n) what type or extent of change in the human rights situation in a country on the DCO list would lead to the removal of the country from the list; (o) what type or extent of change in the situation of one or more minority groups in a country on the DCO list would lead to the removal of the country from the list; (p) what type or extent of change in the situation of political dissidents in a country on the DCO list would lead to the removal of the country from the list; (q) in what ways does the government discourage refugee claims from countries on the DCO list; (r) since the inception of the list, how much money has the government spent outside Canada to discourage refugee claims from countries on the DCO list, broken down by year and country where the money was spent; (s) since the inception of the list, how much money has the government spent within Canada to discourage refugee claims from countries on the DCO list, broken down by year, province or territory where the money was spent, and DCO country in question; (t) since the inception of the list, how much money has the government spent on advertising outside Canada to discourage refugee claims from countries on the DCO list, broken down by year and country where the money was spent; (u) since the inception of the list, how much money has the government spent on advertising within Canada to discourage refugee claims from countries on the DCO list, broken down by year, province or territory where the money was spent, and DCO country in question; (v) what evaluations has the government conducted of the advertising in (t) and (u); (w) for each evaluation in (v), (i) when did it begin, (ii) when was it completed, (iii) who conducted it, (iv) what were its objectives, (v) what were its outcomes, (vi) how much did it cost; (x) for each year since the inception of the list, how many refugee claims have been made by claimants from countries on the DCO list, broken down by country of origin; (y) for each year since the inception of the list, broken down by country of origin, how many of the claims in (x) were (i) accepted, (ii) rejected, (iii) abandoned, (iv) withdrawn; (z) for each year since the inception of the list, broken down by country of origin, how many of the failed claimants in (y) sought a review of their claim in Federal Court;(aa)for each year since the inception of the list, broken down by country of origin, how many of the claimants in (z) were removed from Canada while their claim remained pending in Federal Court; (bb) for each year since the inception of the list, broken down by country of origin, how many of the claimants in (z) left Canada while their claim remained pending in Federal Court; (cc) for each year since the inception of the list, broken down by country of origin, how many refugee claimants from countries on the DCO list have been deported; (dd) has the government monitored the situation of any failed refugee claimants from countries on the DCO list after they returned to their countries of origin; (ee) broken down by DCO country, how many failed claimants have been the objects of the monitoring in (dd); (ff) broken down by DCO country, regarding the monitoring of each failed claimant in (ee), (i) when did it begin, (ii) when did it end, (iii) who did it, (iv) what was its objective, (v) what was its outcome; (gg) broken down by year and country of origin, how many refugee claims by claimants from countries on the DCO list were accepted by the Federal Court after having been denied by the Immigration and Refugee Board; (hh) broken down by year and country of origin, how many of the claims in (gg) were accepted by the Federal Court after the claimant had left Canada; (ii) broken down by country of origin, how many of the claimants in (hh) now reside in Canada; (jj) what evaluations has the government conducted of the DCO system; (kk) for each evaluation in (jj), (i) when did it begin, (ii) when was it completed, (iii) who conducted it, (iv) what were its objectives, (v) what were its outcomes, (vi) how much did it cost; (ll) since the inception of the DCO list, what groups and individuals has the government consulted about the impact of the DCO list; (mm) for each consultation in (ll), (i) when did it occur, (ii) how did it occur, (iii) what recommendations were made to the government, (iv) what recommendations were implemented by the government?
Response
(Return tabled)

Question No. 1290--
Mr. Don Davies:
With regard to hydrocarbon spills in Canada’s waters by commercial entities: (a) how many spills of oil, gas, petrochemical products or fossil fuels have been reported in Canada’s oceans, rivers, lakes or other waterways, broken down by year since 2006; and (b) for each reported spill in (a), identify (i) the product spilled, (ii) the volume of the spill, (iii) the location of the spill, (iv) the name of the commercial entity associated with the spill?
Response
(Return tabled)

Question No. 1291--
Mr. Don Davies:
With regard to government-supported, rental housing in Canada: (a) how many new units were built using federal funding from the Investment in Affordable Housing bilateral agreements, since 2006, broken down by (i) unit size, (ii) province, (iii) year; (b) how many new units were built using federal funding from the National Homelessness Initiative, since 2006, broken down by (i) province, (ii) year; (c) how many new units were built using federal funding under the auspices of any other program, since 2006, broken down by (i) unit size, (ii) year; (d) how many Proposal Development Funding loans were granted by the Canadian Housing and Mortgage Corporation, since 2006, broken down by (i) province, (iii) year; and (e) how many Seed Funding grants were granted by the Canadian Housing and Mortgage Corporation, broken down by (i) value under $10,000, (ii) value over $10,000?
Response
(Return tabled)

Question No. 1292--
Mr. Don Davies:
With regard to the Live-in Caregiver and Caregiver programs, broken down by year, from 2010 to 2014: (a) how many applications were received by Citizenship and Immigration Canada; (b) how many applications for Live-in Caregiver and Caregiver visas were approved; (c) how many Canadian residents with Live-in Caregiver or Caregiver visas applied for permanent residency; (d) how many permanent residency applications by Live-in Caregiver or Caregiver visa-holders were approved; (e) what are the top three source countries for live-in caregivers in Canada; and (f) how many residents with Live-in Caregiver visas applied to sponsor their spouses or children, broken down by (i) raw numbers, (ii) percentage of the total?
Response
(Return tabled)

Question No. 1294--
Mr. Nathan Cullen:
With respect to the Canada Border Services Agency’s decision to close the border crossing between Stewart, British Columbia and Hyder, Alaska for eight hours per day, effective April 1, 2015: (a) what is the cost of keeping the border crossing open 24 hours per day; (b) what is the expected savings from this decision; (c) how many entries and exits have occurred at this border entry since April 1, 2005; and (d) what consultations were undertaken by the Canada Border Services Agency with the District of Stewart in advance of this decision being taken?
Response
(Return tabled)

Question No. 1298--
Mr. Mathieu Ravignat:
With regard to the investments made in forestry companies in the riding of Pontiac since 2011, (a) how many projects received funding through federal programs such as Canada Economic Development; and (b) of the projects identified in (a), what is the total amount of these investments, broken down by company?
Response
(Return tabled)

Question No. 1300--
Hon. Ralph Goodale:
With regard to the following telephone services (i) Service Canada’s (SC) “1-800 O Canada”, (ii) SC’s “Canada Pension Plan (CPP)”, (iii) SC’s “Employer Contact Centre”, SC’s “Employment Insurance (EI)”, (iv) SC’s “Old Age Security (OAS)”, (v) SC’s Passports”, (vi) Canada Revenue Agency’s (CRA) “Individual income tax and trust enquiries”, (vii) CRA’s “Business enquiries”, (viii) CRA’s “Canada Child Tax Benefit enquiries”, (ix) CRA’s “Goods and services tax/harmonized sales tax (GST/HST) credit enquiries” for the previous fiscal year and the current fiscal year to date: (a) what are the service standards and performance indicators; (b) how many calls met the service standards and performance indicators; (c) how many did not meet the service standards and performance indicators; (d) how many calls went through; (e) how many calls did not go through; (f) how does the government monitor for cases such as in (e); (g) what is the accuracy of the monitoring identified in (f); and (h) how long was the average caller on hold?
Response
(Return tabled)

Question No. 1303--
Ms. Élaine Michaud:
With regard to government funding, provided by the Department of the Environment, in the riding of Portneuf–Jacques-Cartier since 2011-2012 inclusively, what are the details of all grants, contributions, and loans to any organization, body, or group, broken down by (i) name of the recipient, (ii) municipality of the recipient, (iii) date on which the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency providing the funding, (vi) program under which the grant, contribution, or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 1304--
Ms. Élaine Michaud:
With regard to government funding granted by the Department of Employment and Social Development, including the Canada Mortgage and Housing Corporation, in the constituency of Portneuf–Jacques-Cartier since 2011-2012 inclusively, what are the details of all grants, contributions and loans to any organization, body or group, broken down by (i) the name of the recipient, (ii) the municipality of the recipient, (iii) the date on which the funding was received, (iv) the amount received, (v) the department or agency providing the funding, (vi) the program under which the grant, contribution, or loan was made, and (vii) the nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 1306--
Ms. Élaine Michaud:
With regard to government funding granted by the Department of Infrastructure, including the Economic Development Agency of Canada for the Regions of Quebec, in the constituency of Portneuf–Jacques-Cartier since 2011-2012 inclusively, what are the details of all grants, contributions and loans to any organization, body or group, broken down by (i) the name of the recipient, (ii) the municipality of the recipient, (iii) the date on which the funding was received, (iv) the amount received, (v) the department or agency providing the funding, (vi) the program under which the grant, contribution, or loan was made, and (vii) the nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 1308--
Ms. Nycole Turmel:
With regard to Infrastructure Canada, from fiscal year 2011-2012 up to and including the current fiscal year, broken down by fiscal year, what was the total amount allocated, including direct investment from the Government of Canada, in (a) the City of Gatineau, broken down by (i) the name of the recipient, (ii) the amount allocated to the recipient, (iii) the program under which the amount was allocated; (b) the federal constituency of Hull–Aylmer (i) the name of the recipient, (ii) the amount allocated to the recipient, (iii) the program under which the amount was allocated; and (c) the administrative region of Outaouais (i) the name of the recipient, (ii) the amount allocated to the recipient, (iii) the program under which the amount was allocated?
Response
(Return tabled)

Question No. 1311--
Ms. Rosane Doré Lefebvre:
With regard to the advisory council created by the government in 2012 mandated to promote women on the boards of public and private corporations: (a) in total, how many individuals are on this advisory council, broken down by (i) gender, (ii) name, (iii) position; (b) when did the meetings take place; (c) what were the subjects discussed by this council; (d) what is the expected date for this council’s report; (e) what was discussed during this council’s meetings with respect to (i) pay equity, (ii) the representation of women on the boards of public and private corporations; and (f) can the government table the minutes of this advisory council’s meetings?
Response
(Return tabled)

Question No. 1312--
Ms. Rosane Doré Lefebvre:
With regard to the Canada Post service reductions announced in December 2013: (a) what are the planned locations for community mailboxes in Laval; (b) how many employees were assigned to Laval before the elimination of home delivery was announced; (c) how many Canada Post employees will be required following the mailbox transition; (d) what was the volume of mail sent in the last ten years (i) from Laval to another destination, (ii) to Laval; (e) how many complaints have been received concerning (i) the transition from home delivery to community mailboxes, (ii) the location of community mailboxes in Laval; (f) how many complaints resulted in (i) an opened file, ii) a change of location of these community mailboxes; (g) what steps are being taken to look after the needs of (i) persons with mobility impairments, (ii) seniors; (h) will current post offices still be active following the transition to community mailboxes; (i) what recourse will be available to residents affected by the location of mailboxes they consider to be dangerous or harmful; (j) what recourse was or continues to be available to residents affected by the installation of a community mailbox over the last 30 years, excluding the current transition; and (k) how many customer service employees at Canada Post, broken down by language of service, are assigned to complaints concerning the installation of community mailboxes from (i) across Canada, (ii) Quebec, (iii) Laval, (iv) the residents of Alfred-Pellan?
Response
(Return tabled)

Question No. 1317--
Hon. Stéphane Dion:
With regard to contracts under $10 000 granted by Canadian Heritage since January 30, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1318--
Hon. Stéphane Dion:
With regard to contracts under $10 000 granted by Natural Resources Canada since February 5, 2015: what are the (a) vendors' names; (b) contracts' reference numbers; (c) dates of the contracts; (d) descriptions of the services provided; (e) delivery dates; (f) original contracts' values; and (g) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 1319--
Mr. Jack Harris:
With regard to the United Nations Chiefs of Defence Conference of March 26-27, 2015, at the United Nations headquarters in New York City, and the absence of Chief of Defence Staff of the Canadian Armed Forces, General Thomas Lawson, from the Conference: (a) what was the reason for General Lawson’s absence; (b) which members of the Canadian Armed Forces and the Department of Foreign Affairs, Trade and Development were present at the Conference; and (c) what measures were taken to communicate Canada’s priorities and concerns with regard to international peacekeeping to those present at the Conference?
Response
(Return tabled)

Question no 1261 --
M. Andrew Cash:
En ce qui concerne les personnes détenues en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés: a) pour chaque province, combien de personnes de chaque sexe ont été détenues en (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; b) quels étaient les coûts liés à la détention a) en (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; c) pour chaque province, parmi les personnes détenues en a), combien avaient moins de six ans, pour les années (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; d) pour chaque province, parmi les personnes détenues en a), combien avaient entre six et neuf ans, pour les années (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; e) pour chaque province, parmi les personnes détenues en a), combien avaient entre dix et 12 ans, pour les années (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; f) pour chaque province, parmi les personnes détenues en a), combien avaient entre 13 et 17 ans, pour les années (i) 2011, (ii) 2012, (iii) 2013, (iv) 2014; g) pour chaque province, quelle était la période moyenne de détention; h) parmi les personnes détenues entre janvier 2011 et janvier 2015, combien sont demeurées en détention plus de (i) un an, (ii) deux ans, (iii) trois ans, (iv) quatre ans, (v) cinq ans; i) selon les données les plus récentes, combien de personnes sont détenues dans des cellules occupées (i) par une autre personne, (ii) deux autres personnes, (iii) trois autres personnes, (iv) quatre autres personnes ou plus?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1276 --
Mme Christine Moore:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ adjugés par Santé Canada depuis le 1er avril 2014: quel est (i) le nom du fournisseur, (ii) le numéro de référence du contrat, (iii) la date du contrat, (iv) la description des services fournis, (v) la date de la livraison, (vi) le montant originel du contrat, (vii) le montant final du contrat, s'il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1283 --
L'hon. Carolyn Bennett:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ adjugés par Travaux public et Services gouvernementaux Canada depuis le 5 février 2015 quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1284 --
M. Francis Scarpaleggia:
En ce qui concerne chacun des contrats de moins de 10 000 $ adjugés par Justice Canada depuis le 29 janvier 2015: quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1286 --
L'hon. Irwin Cotler:
En ce qui concerne les pays d’origine désignés (POD): a) quel est le processus pour le retrait d’un pays de la liste des POD; b) le gouvernement procède-t-il à l’examen régulier des pays de la liste des POD afin de vérifier qu’ils respectent toujours les critères de désignation; c) si le gouvernement ne procède pas à l’examen régulier des pays de la liste des POD afin de vérifier qu’ils respectent toujours les critères de désignation, (i) comment un tel examen est-il déclenché, (ii) qui décide si un examen doit être réalisé, (iii) en fonction de quels facteurs la décision de mener un examen est-elle prise; d) depuis l’établissement de la liste des POD, le gouvernement a-t-il fait l’examen des pays de la liste afin de vérifier qu’ils respectent toujours les critères de désignation; e) pour chaque examen en d), (i) quel était le pays, (ii) quand l’examen a-t-il commencé, (iii) quand l’examen a-t-il pris fin, (iv) comment l’examen a-t-il été déclenché, (v) qui a décidé de procéder à l’examen, (vi) qui a réalisé l’examen, (vii) quels documents ont été consultés, (viii) quels groupes ou personnes ont été consultés, (ix) quels ministres ou bureaux de ministre ont participé à l’examen, (x) quelle était la nature de toute participation ministérielle, (xi) quel a été le résultat, (xii) en fonction de quels facteurs le résultat a-t-il été déterminé; f) en fonction de quels facteurs le gouvernement détermine-t-il si un pays doit être retiré de la liste des POD; g) de quelles façons le gouvernement surveille-t-il la situation des droits la personne dans les pays sur la liste des POD afin de vérifier que les pays respectent toujours les critères de désignation; h) qui effectue la surveillance en g); i) quelle importance accorde-t-on à la situation des groupes minoritaires dans les pays de la liste des POD lorsqu’il s’agit de déterminer si les pays respectent toujours les critères de désignation; j) quelle importance accorde-t-on à la situation des dissidents politiques dans les pays de la liste des POD lorsqu’il s’agit de déterminer si les pays respectent toujours les critères de désignation; k) un changement de quel type ou de quelle ampleur quant à la situation des droits de la personne dans un pays de la liste des POD déclencherait un examen visant à déterminer si le pays respecte toujours les critères de désignation; l) un changement de quel type ou de quelle ampleur quant à la situation d’un ou plusieurs groupes minoritaires dans un pays de la liste des POD déclencherait un examen visant à déterminer si le pays respecte toujours les critères de désignation; m) un changement de quel type ou de quelle ampleur quant à la situation des dissidents politiques dans un pays de la liste des POD déclencherait un examen visant à déterminer si le pays respecte toujours les critères de désignation; n) un changement de quel type ou de quelle ampleur quant à la situation des droits de la personne dans un pays de la liste des POD entraînerait le retrait du pays de la liste; o) un changement de quel type ou de quelle ampleur quant à la situation d’un ou plusieurs groupes minoritaires dans un pays de la liste des POD entraînerait le retrait du pays de la liste; p) un changement de quel type ou de quelle ampleur quant à la situation des dissidents politiques dans un pays de la liste des POD entraînerait le retrait du pays de la liste; q) de quelles façons le gouvernement décourage-t-il les demandes de statut de réfugié provenant de pays de la liste des POD; r) depuis l’établissement de la liste, combien d’argent le gouvernement a-t-il dépensé à l’extérieur du Canada pour décourager les demandes de statut de réfugié provenant de pays de la liste des POD, par année et par pays où l’argent a été dépensé; s) depuis l’établissement de la liste, combien d’argent le gouvernement a-t-il dépensé au Canada pour décourager les demandes de statut de réfugié provenant de pays de la liste des POD, par année et par province ou territoire où l’argent a été dépensé, et par pays de la liste concerné; t) depuis l’établissement de la liste, combien d’argent le gouvernement a-t-il dépensé en publicité à l’extérieur du Canada pour décourager les demandes de statut de réfugié provenant de pays de la liste des POD, par année et par pays où l’argent a été dépensé; u) depuis l’établissement de la liste, combien d’argent le gouvernement a-t-il dépensé en publicité au Canada pour décourager les demandes de statut de réfugié provenant de pays de la liste des POD, par année et par province ou territoire où l’argent a été dépensé, et par pays de la liste concerné; v) quelles évaluations le gouvernement a-t-il réalisées à l’égard de la publicité en t) et u); w) pour chaque évaluation en v), (i) quand a-t-elle commencé, (ii) quand a-t-elle pris fin, (iii) qui l’a réalisée, (iv) quels en étaient les objectifs, (v) quels en ont été les résultats, (vi) combien a-t-elle coûté; x) pour chaque année depuis l’établissement de la liste, combien de demandes de statut de réfugié ont été présentées par des demandeurs provenant de pays de la liste des POD, par pays d’origine; y) pour chaque année depuis l’établissement de la liste, par pays d’origine, combien parmi les demandes en x) ont été (i) acceptées, (ii) rejetées, (iii) abandonnées, (iv) retirées; z) pour chaque année depuis l’établissement de la liste, par pays d’origine, combien parmi les demandeurs refusés en y) ont demandé une révision de leur demande auprès de la Cour fédérale;aa) pour chaque année depuis l’établissement de la liste, par pays d’origine, combien parmi les demandeurs en z) ont été renvoyés du Canada alors que leur demande était toujours en instance à la Cour fédérale; bb) pour chaque année depuis l’établissement de la liste, par pays d’origine, combien parmi les demandeurs en z) ont quitté le Canada alors que leur demande était toujours en instance à la Cour fédérale; cc) pour chaque année depuis l’établissement de la liste, par pays d’origine, combien de demandeurs de statut de réfugié provenant de pays de la liste des POD ont été expulsés; dd) le gouvernement a-t-il suivi la situation de demandeurs de statut de réfugié provenant de pays de la liste des POD et dont la demande a été rejetée, après leur retour dans leur pays d’origine; ee) par pays de la liste des POD, combien de demandeurs rejetés ont fait l’objet du suivi en dd); ff) par pays de la liste des POD, à l’égard du suivi de chaque demandeur rejeté en ee), (i) quand a-t-il commencé, (ii) quand a-t-il pris fin, (iii) qui l’a effectué, (iv) qu’en était l’objectif, (v) quel en a été le résultat; gg) par année et par pays d’origine, combien de demandes de statut de réfugié présentées par des demandeurs de pays sur la liste des POD ont été acceptées par la Cour fédérale après avoir été rejetées par la Commission de l'immigration et du statut de réfugié; hh) par année et par pays d’origine, combien parmi les demandes en gg) ont été acceptées par le Cour fédéral après que le demandeur a quitté le Canada; ii) par pays d’origine, combien parmi les demandeurs en hh) résident aujourd’hui au Canada; jj) quelles évaluations le gouvernement a-t-il effectuées à l’égard du système des POD; kk) pour chaque évaluation en jj), (i) quand a-t-elle commencé, (ii) quand a-t-elle pris fin, (iii) qui l’a réalisée, (iv) quels en étaient les objectifs, (v) quels en ont été les résultats, (vi) combien a-t-elle coûté; ll) depuis l’établissement de la liste des POD, quels groupes et quelles personnes le gouvernement a-t-il consultés au sujet des effets de la liste des POD; mm) pour chaque consultation en ll), (i) quand a-t-elle eu lieu, (ii) comment a-t-elle eu lieu, (iii) quelles recommandations ont été formulées à l’intention du gouvernement, (iv) quelles recommandations le gouvernement a-t-il mises en œuvre?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1290 --
M. Don Davies:
En ce qui concerne les déversements d’hydrocarbures dans les eaux canadiennes par des entreprises commerciales: a) combien de déversements de produits pétroliers, gaziers et pétrochimiques et de combustibles fossiles dans les océans, rivières, lacs et autres voies navigables du Canada ont été signalés, ventilés par année depuis 2006; (b) pour chaque déversement mentionné en a), quels sont (i) le produit déversé, (ii) le volume du déversement, (iii) l’endroit du déversement, et (iv) le nom de l’entreprise commerciale responsable du déversement?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1291 --
M. Don Davies:
En ce qui concerne le logement locatif subventionné par le gouvernement au Canada: a) quel est le nombre des nouvelles unités construites à l’aide de fonds fédéraux provenant des accords bilatéraux d’Investissement dans le logement abordable depuis 2006, ventilé par (i) taille de l’unité, (ii) province, (iii) année; b) quel est le nombre des nouvelles unités construites à l’aide de fonds fédéraux provenant de l’Initiative nationale pour les sans-abri depuis 2006, ventilé par (i) province, (ii) année; c) quel est le nombre des nouvelles unités construites à l’aide de fonds fédéraux dans le cadre de tout autre programme depuis 2006, ventilé par (i) taille de l’unité, (ii) année; d) quel est le nombre des prêts accordés par la Société canadienne d’hypothèques et de logement dans le cadre du Programme de financement pour la préparation de projets depuis 2006, ventilé par (i) province, (iii) année; e) quel est le nombre des subventions accordées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement dans le cadre du Programme de financement initial, ventilé par (i) valeur de moins de 10 000 $, (ii) valeur de plus de 10 000 $?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1292 --
M. Don Davies:
En ce qui concerne le Programme des aides familiaux résidants et le Programme des aides familiaux, par année, de 2010 à 2014: a) combien de demandes a reçues Citoyenneté et Immigration canada; b) combien de demandes de visa d’aide familial résidant et d’aide familial ont été approuvées; c) combien d’aides familiaux résidants et d’aides familiaux détenteurs de visa ont présenté une demande de résidence permanente; d) combien de demandes de résidence permanente présentées par des aides familiaux résidants et des aides familiaux détenteurs de visa ont été approuvées; e) quels sont les trois principaux pays desquels proviennent les aides familiaux résidants au Canada; f) combien de résidents détenteurs de visa d’aide familial résidant ont présenté une demande de parrainage à l’égard du conjoint ou des enfants, réparti selon (i) les chiffres bruts, (ii) le pourcentage du total?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1294 --
M. Nathan Cullen:
En ce qui concerne la décision de l’Agence des services frontaliers du Canada de fermer le poste frontalier entre Stewart (Colombie Britannique) et Hyder (Alaska) pendant huit heures par jour, à compter du 1er avril 2015: a) combien coûte l’exploitation du poste frontalier 24 heures par jour; b) quelles sont les économies attendues de cette décision; c) combien d’entrées et de sorties ont eu lieu à ce poste frontalier depuis le 1er avril 2005; d) quelles consultations l’Agence des services frontaliers du Canada a-t-elle menées auprès du District de Stewart avant de prendre cette décision?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1298 --
M. Mathieu Ravignat:
En ce qui concerne les investissements octroyés à des entreprises forestières de la circonscription de Pontiac: depuis 2011, a) combien de projets ont été subventionnés par l'entremise de programmes fédéraux dont Développement économique Canada; b) du nombre de projets en a), quel est le montant total de ces investissements et ventilé par entreprises?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1300 --
L'hon. Ralph Goodale:
En ce qui concerne les services téléphoniques suivants : (i) « 1-800 O Canada » de Service Canada (SC), (ii) « Régime de pensions du Canada (RPP) » de SC, (iii) « Centre de services aux employeurs » de SC, « Assurance-emploi (a.-e.) » de SC, (iv) « Sécurité de la vieillesse (SV) » de SC, (v) « Passeports » de SC, (vi) « Demandes de renseignements sur l’impôt des particuliers et des fiducies » de l’Agence du revenu du Canada (ARC), (vii) « Renseignements aux entreprises » de l’ARC, (viii) « Prestation fiscale canadienne pour enfants » de l’ARC, (ix) « Crédit pour la TPS/TVH pour les particuliers » de l’ARC, pour l’exercice précédent et l’exercice courant à ce jour: a) quels sont les normes de service et les indicateurs de rendement; b) combien d’appels ont satisfait aux normes de service et aux indicateurs de rendement; c) combien d’appels n’ont pas satisfait aux normes de service et aux indicateurs de rendement; d) combien de tentatives d’appel ont abouti; e) combien de tentatives d’appel ont échoué; f) comment le gouvernement assure-t-il un contrôle des cas mentionnés au point e); g) quelle est l’exactitude du contrôle évoqué au point f); h) quel a été le temps d’attente moyen au téléphone?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1303 --
Mme Michaud (Portneuf—Jacques-Cartier) :
En ce qui concerne le financement gouvernemental, octroyé par le Ministère de l’Environnement, dans la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier depuis 20011-2012 inclusivement, quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1304 --
Mme Élaine Michaud:
En ce qui concerne le financement gouvernemental, octroyé par le Ministère d’Emploi et de développement social, incluant la Société canadienne d’hypothèques et de logement dans la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier depuis 2011-2012 inclusivement, quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1306 --
Mme Élaine Michaud:
En ce qui concerne le financement gouvernemental, octroyé par le Ministère de l’infrastructure, incluant l’Agence de Développement économique Canada pour les régions du Québec, dans la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier depuis 2011-2012 inclusivement, quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme ou groupe, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l’organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt ont été accordés, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1308 --
Mme Nycole Turmel:
En ce qui concerne Infrastructure Canada, de l’exercice 2011-2012 jusqu’à l’exercice en cours, ventilé par exercice: quel a été le montant total alloué, incluant les investissements directs du gouvernement du Canada dans, a) la ville de Gatineau ventilé par le (i) nom du bénéficiaire (ii) montant alloué au bénéficiaire (iii) programme dans le cadre duquel la subvention s’intègre; b) la circonscription fédérale de Hull-Aylmer (i) nom du bénéficiaire (ii) montant alloué au bénéficiaire (iii) programme dans le cadre duquel la subvention s’intègre; c) la région administrative de l’Outaouais (i) nom du bénéficiaire (ii) montant alloué au bénéficiaire (iii) programme dans le cadre duquel la subvention s’intègre?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1311 --
Mme Rosane Doré Lefebvre:
En ce qui concerne le conseil consultatif créé par le gouvernement en 2012 ayant comme mandat de promouvoir la présence des femmes aux conseils d’administration des sociétés publiques et privées: a) au total, combien de personnes font partie de ce conseil consultatif, ventilé par (i) sexe, (ii) nom, (iii) poste; b) quand les rencontres ont-elles eu lieu; c) quels étaient les sujets discutés lors de ce conseil; d) Quelle sera la date prévue du rapport de ce conseil; e) qu’est-ce qui a été abordé lors des rencontres de ce conseil en lien avec (i) l’équité salariale, (ii) la présence des femmes dans les conseils d’administration des sociétés publiques et privées; f) le gouvernement peut-il déposer les procès-verbaux des réunions de ce conseil consultatif?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1312 --
Mme Rosane Doré Lefebvre:
En ce qui concerne les réductions de services à Postes Canada annoncée en décembre 2013: a) quels sont les emplacements planifiés pour les boîtes postales communautaires à Laval; b) combien d’employés étaient affectés à Laval avant l’annonce de l’élimination de la livraison à domicile; c) combien d’employés de Postes Canada seront nécessaires après la transition des boîtes postales; d) quel volume de courrier fût envoyé dans les dix dernières années, (i) partant de Laval vers une autre destination, (ii) en destination de Laval; e) combien de plaintes ont été reçues en rapport à (i) la transition de la livraison à domicile aux boîtes postales communautaires, (ii) aux emplacements des boîtes postales communautaires à Laval; f) combien de plaintes ont menées à (i) l’ouverture d’un dossier, ii) à un changement d’emplacement de ces boîtes postales communautaires; g) quels sont les moyens mis en place pour subvenir aux besoins des personnes (i) ayant la mobilité réduite, (ii) âgée; h) est-ce que les bureaux de poste actuels seront toujours actifs après la transition vers les boîtes postales communautaires; i) quels recours seront disponibles aux citoyens affectés par des emplacements des boîtes postales qu’ils considèrent dangereux ou nuisibles; j) quels recours étaient ou demeurent disponibles pour les citoyens affectés par l’implantation d’une boîte postale communautaire lors des 30 dernières années, excluant le processus de transition actuel; k) combien d’employés au service à la clientèle chez Postes Canada, ventilé par langue de service, sont assignés aux plaintes relatifs à l’installation des boîtes postales communautaires provenant (i) de l’ensemble du Canada, (ii) du Québec, (iii) de Laval, (iv) des citoyens d’Alfred-Pellan?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1317 --
L'hon. Stéphane Dion:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ adjugés par Patrimoine canadien depuis le 30 janiver 2015: quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1318 --
L'hon. Stéphane Dion:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ adjugés par Ressources naturelles Canada depuis le 5 février 2015: quel est a) le nom du fournisseur; b) le numéro de référence du contrat; c) la date du contrat; d) la description des services fournis; e) la date de livraison; f) le montant originel du contrat; g) le montant final du contrat, s’il diffère du montant originel?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1319 --
M. Jack Harris:
En ce qui concerne la conférence des Nations Unies réussissant les chefs d’état-major de la Défense, tenue les 26 et 27 mars 2015 au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, et l’absence à cette conférence du chef d’état-major des Forces armées canadiennes, le général Thomas Lawson: a) quelle est la raison de l’absence du général Lawson; b) qui étaient les représentants des Forces armées canadiennes et du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada présents à la conférence; c) quelles dispositions ont été prises pour informer les participants à la conférence des priorités et préoccupations du Canada à l’égard du maintien de la paix dans le monde?
Response
(Le document est déposé)
Collapse
8555-412-1261 Detainees8555-412-1276 Government contracts8555-412-1283 Government contracts8555-412-1284 Government contracts8555-412-1286 Designated countries of origin8555-412-1290 Fuel spills8555-412-1291 Affordable housing8555-412-1292 Live-in caregivers8555-412-1294 Canada Border Service Agency8555-412-1298 Government investments8555-412-1300 Telephone services ...Show all topics
View Peter Julian Profile
NDP (BC)
View Peter Julian Profile
2015-06-16 14:21 [p.15154]
Expand
Mr. Speaker, it is not only the middle class that has suffered.
After 10 years under the Conservatives, there has been a decline in transparency and democracy. A report by over 200 organizations across the country confirms what we have been condemning for some time: the Conservatives’ muzzling of scientists, their intimidation of groups who disagree with their agenda and the elimination of the mandatory census that has hampered our ability to develop evidence-based policies.
Why is the Prime Minister so opposed to democracy, transparency and facts?
Monsieur le Président, ce n'est pas seulement la classe moyenne qui a souffert.
Après 10 ans sous les conservateurs, la transparence et la démocratie ont reculé. Un rapport de plus de 200 organisations au pays confirment ce que l'on dénonce depuis longtemps: le musellement par les conservateurs des scientifiques, leur intimidation des groupes qui s'opposent à leur programme et la fin du recensement obligatoire qui réduit notre capacité à mettre en place des politiques basées sur des faits.
Pourquoi le premier ministre est-il tellement allergique à la démocratie, à la transparence et aux faits?
Collapse
View Steven Blaney Profile
CPC (QC)
View Steven Blaney Profile
2015-06-16 14:22 [p.15154]
Expand
Mr. Speaker, the fact is that the organization to which the opposition member refers supports a terrorist group. It is not a free and democratic Canada they want. We will stand up as a government to defend rights and freedoms.
Monsieur le Président, les faits sont que l'organisme auquel fait référence le député de l'opposition appuie une entité terroriste. Ce n'est pas le Canada libre et démocratique qu'on veut. On va se tenir debout, en tant que gouvernement, pour défendre les droits et libertés.
Collapse
View Peter Julian Profile
NDP (BC)
View Peter Julian Profile
2015-06-16 14:22 [p.15154]
Expand
Mr. Speaker, here is one example of transparency. The Prime Minister should actually answer questions in question period. He has the worst attendance in modern history. How the Conservatives muzzle and silence anyone who disagrees with them is shocking—
Some hon. members: Oh, oh!
Monsieur le Président, voici un exemple de transparence. Le premier ministre devrait répondre aux questions pendant la période des questions. Il a le pire taux d'assiduité de l'histoire moderne. La façon dont les conservateurs musellent ceux qui ne sont pas d'accord avec eux est choquante...
Des voix: Oh, oh!
Collapse
View Peter Julian Profile
NDP (BC)
View Peter Julian Profile
2015-06-16 14:23 [p.15154]
Expand
They are very sensitive, Mr. Speaker, as they go down in the polls.
Conservatives muzzle and silence anyone who disagrees with them. The shocking new report from a coalition of more than 200 organizations documents abuses of parliamentary rules, intimidation of public servants, and attacks on organizations that criticize the government.
Conservatives promised openness and accountability. What happened? Why has the Prime Minister broken all his promises to be open, transparent and democratic? Why is he—
Some hon. members: Oh, oh!
Ils sont très susceptibles, monsieur le Président, car ils perdent du terrain dans les sondages.
Les conservateurs musellent tous ceux qui sont en désaccord avec eux. Le nouveau rapport-choc d'une coalition de plus de 200 organismes fait état de mépris des règles parlementaires, de problèmes d'intimidation de fonctionnaires et d'attaques à l'endroit d'organismes qui critiquent le gouvernement.
Les conservateurs ont promis ouverture et reddition de comptes. Que s'est-il passé? Pourquoi le premier ministre a-t-il manqué à toutes ses promesses d'un gouvernement ouvert, transparent et démocratique? Pourquoi est-il...
Des voix: Oh, oh!
Collapse
View Steven Blaney Profile
CPC (QC)
View Steven Blaney Profile
2015-06-16 14:23 [p.15154]
Expand
Mr. Speaker, the group in question is defending IRFAN-Canada, a listed terrorist organization in Canada. We will not take lessons from this organization nor from the opposition. Why are the NDP and the Liberals siding with terrorist organizations and organizations that are supporting them?
We will stand up for democracy and for the right of Canadians. We will stand up for them and protect Canadians.
Monsieur le Président, le groupe en question défend IRFAN-Canada, une organisation terroriste reconnue au pays. Nous n'avons pas de leçon à recevoir de cet organisme ni de l'opposition. Pourquoi les néo-démocrates et les libéraux se rangent-ils du côté des organisations terroristes et des organismes qui les appuient?
Nous allons défendre la démocratie et les droits des Canadiens. Nous allons défendre et protéger les Canadiens.
Collapse
View Scott Simms Profile
Lib. (NL)
Mr. Speaker, a report released today entitled “Dismantling Democracy: Stifling debate and dissent in Canada” outlines the shameful record of the Conservatives over the past 10 years. It is more evidence that Ottawa is indeed broken.
Today our leader introduced a comprehensive plan that focuses on a more transparent government, giving Canadians a voice in Ottawa, open and fair elections, evidence-based policy, and better service for all Canadians.
How is it that the current Conservative government that came to power promising more transparency has become the least transparent government in Canada's history?
Monsieur le Président, un nouveau rapport intitulé « La démocratie démantelée: étouffer le débat et la dissidence au Canada » fait état des agissements honteux auxquels se livrent les conservateurs depuis 10 ans. C'est une preuve de plus illustrant que rien ne va plus à Ottawa.
Aujourd'hui, notre chef a présenté un plan réfléchi qui vise avant tout à accroître la transparence gouvernementale, à donner aux Canadiens une voix à Ottawa, à rendre le système électoral plus juste et ouvert, à élaborer des politiques fondées sur la preuve et à améliorer les services aux Canadiens.
Comment se fait-il que le gouvernement conservateur, qui a accédé au pouvoir en promettant d'accroître la transparence, est devenu le gouvernement le moins transparent de l'histoire du Canada?
Collapse
View Dan Albas Profile
CPC (BC)
View Dan Albas Profile
2015-06-16 14:41 [p.15157]
Expand
Mr. Speaker, it is a bit rich to hear the Liberal leader and Liberals talk about fair and open government while he continues to fight against greater transparency and accountability for first nations and unions in Canada. It was our Conservative government, I will remind the member, that cleaned up the mess left by the Liberals in their sponsorship scandal.
The Liberals have opposed every effort we have made to bring accountability and transparency to Ottawa. It is hypocrisy on that side of the House.
Monsieur le Président, c'est un peu fort d'entendre le chef libéral et les libéraux parler d'ouverture et d'équité au gouvernement alors qu'ils continuent de s'opposer à la transparence et à la responsabilité des Premières Nations et des syndicats au Canada. Je rappelle au député que c'est le présent gouvernement conservateur qui a nettoyé le gâchis qu'a causé le scandale des commandites des libéraux.
Les libéraux se sont opposés à chacun des efforts que nous avons déployés pour rendre Ottawa plus responsable et plus transparent. Que d'hypocrisie venant de ce côté-là de la Chambre!
Collapse
View Matthew Kellway Profile
NDP (ON)
View Matthew Kellway Profile
2015-06-11 10:16 [p.14927]
Expand
Mr. Speaker, I am pleased to present a petition today in support of my climate change accountability act. It is a petition I presented in this House many times before, reflecting the concerns of Canadians with the failure of the government to address climate change, reflecting the concerns of Canadians with actions of the government, such as the cancellation of the ecoENERGY retrofit program, and with the ongoing subsidization of the oil and gas industry.
The petitioners are calling upon the Government of Canada to support my climate change accountability act, a law that would reduce greenhouse gas emissions and hold the government accountable.
Monsieur le Président, je suis heureux de présenter une pétition à l'appui de ma Loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques. J'ai déjà présenté cette pétition à maintes reprises à la Chambre. Elle reflète les préoccupations des Canadiens concernant l'inaction du gouvernement à l'égard des changements climatiques, des mesures prises par le gouvernement — comme l'annulation du programme écoÉNERGIE Rénovation — et du subventionnement continu de l'industrie pétrolière et gazière.
Les pétitionnaires demandent au gouvernement du Canada d'appuyer ma Loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques, une loi qui réduirait les émissions de gaz à effet de serre et obligerait le gouvernement à rendre des comptes.
Collapse
View Bruce Stanton Profile
CPC (ON)
View Bruce Stanton Profile
2015-06-04 10:16
Expand

Question No. 1153--
Ms. Françoise Boivin:
With regard to Edgar Schmidt v. The Attorney General of Canada, as of March 31, 2015: (a) how many hours have public servants devoted to this legal challenge; (b) how much money has the government spent on the challenge; and (c) what resources has the government employed with respect to the challenge and how much money has been allocated to each of these resources?
Response
Hon. Peter MacKay (Minister of Justice and Attorney General of Canada, CPC):
Mr. Speaker, to the extent that the information that has been requested is protected by solicitor-client privilege or litigation privilege, the federal crown asserts that privilege and, in the following case, has waived that privilege only to the extent of revealing the total legal costs.
The total legal cost is approximately $175,021.30.

Question No. 1158--
Ms. Elizabeth May:
With regard to the government’s actions to combat climate change: (a) what is the progress on the development and implementation of regulations on the oil and gas industry according to the sector-by-sector regulatory approach to reduce greenhouse gas (GHG) emissions that is listed on the government’s www.climatechange.gc.ca website; (b) when does the government expect to introduce regulations on the oil and gas industry; (c) what factors are being considered by the government to develop regulations on the oil and gas industry; (d) what stakeholders are being consulted by the government to develop regulations on the oil and gas industry; (e) how many meetings with oil and gas industry stakeholders has the government held since it first began developing the regulations; (f) including the cost of consultation meetings, staff, and any other expenses not mentioned above, what has been the total cumulative cost to date of developing the oil and gas regulation policy; (g) will the government meet the Conference of Parties' (COP) 21 process deadlines outlined in decisions 1/CP.19 and 1/CP.20 to submit its Intended Nationally Determined Contributions (INDCs) “well in advance” of the twenty-first session of the COP; and (h) why was the government not ready to submit its INDCs by the first quarter of 2015, the decisions suggested deadline?
Response
Hon. Leona Aglukkaq (Minister of the Environment, Minister of the Canadian Northern Economic Development Agency and Minister for the Arctic Council, CPC):
Mr. Speaker, with regard to (a), through its sector-by-sector regulatory approach, the Government of Canada is working to ensure that it achieves results for Canadians and the environment. This approach will result in real emission reductions, while maintaining Canada’s economic competitiveness and supporting job creation opportunities for Canadians.
With respect to the oil and gas sector, as announced on May 15, 2015, Canada intends to bring forward regulations aligned with recently proposed actions in the U.S. to reduce the potent greenhouse gas methane from the oil and gas sector. Actions in this area lead to significant reductions in emissions while ensuring Canadian companies remain competitive.
With regard to (b), as the regulations are still being developed, it would be premature to comment further.
With regard to (c), the Government of Canada is focused on an approach for GHG regulations that will reduce emissions while continuing to create jobs and that will encourage the growth of the Canadian economy. Because of the integration of the Canadian and American energy sectors, action in this area would be aligned with the proposed actions in the United States to ensure Canadian companies remain competitive within the North American marketplace.
With regard to (d), Environment Canada has engaged other governments and met with representatives of oil and gas industry associations, and oil and gas and related industry companies. Environment Canada will continue to engage with stakeholders and work co-operatively with provinces and territories to reduce GHG emissions from the oil and gas sector.
With regard to (e), since October 2011, representatives from Environment Canada have met with or had teleconference calls with industry stakeholders approximately 80 times to discuss aspects of the development of GHG regulations for the oil and gas sector.
With regard to (f), Environment Canada has no database that records project-specific staff time costs. Based on readily available information, Environment Canada’s estimated total cumulative costs to date of developing the oil and gas regulation policy is approximately $638,000. This does not include salary costs for the full-time EC staff.
With regard to (g), the answer is yes, the Government of Canada announced its intended nationally determined contributions, INDCs, on May 15, 2015.
With regard to (h), Canada submitted its contribution well in advance of COP 21 as agreed to in the negotiations. The first quarter of 2015 was not a deadline.

Question no 1153 --
Mme Françoise Boivin:
En ce qui concerne le dossier Edgar Schmidt c. Procureur général du Canada, en date du 31 mars 2015: a) combien d’heures ont été investies par les fonctionnaires dans la défense du dossier; b) quelle somme a été dépensée par le gouvernement dans la défense du dossier; c) quelles ressources ont été mobilisées par le gouvernement dans la défense du dossier, en spécifiant la somme pour chacune?
Response
L'hon. Peter MacKay (ministre de la Justice et procureur général du Canada, PCC):
Monsieur le Président, en réponse à la question, dans la mesure où les renseignements demandés sont protégés par le privilège du secret professionnel de l’avocat ou le privilège relatif au litige, la Couronne fédérale invoque ce privilège. Dans le présent cas, elle y renonce partiellement afin de divulguer la somme totale des frais juridiques.
La somme totale des frais juridiques est approximativement de 175 021,30 $.

Question no 1158 --
Mme Elizabeth May:
En ce qui concerne les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre les changements climatiques: a) quel est l’état d’avancement de l’élaboration et de la mise en œuvre de règlements pour l’industrie pétrolière et gazière selon l’approche réglementaire sectorielle visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dont il est question sur le site Web du gouvernement www.changementsclimatiques.gc.ca; b) à quel moment le gouvernement compte-t-il présenter des règlements pour l’industrie pétrolière et gazière; c) quels facteurs le gouvernement prend-il en considération dans l’élaboration de règlements pour l’industrie pétrolière et gazière; d) quels intervenants le gouvernement consulte-t-il dans le cadre de l’élaboration de règlements pour l’industrie pétrolière et gazière; e) combien de réunions avec des intervenants de l’industrie pétrolière et gazière le gouvernement a-t-il tenues depuis qu’il a entrepris l’élaboration des règlements; f) en tenant compte du coût des réunions de consultation, du personnel et de toutes autres dépenses non mentionnées ci-dessus, quel a été jusqu’à présent le coût cumulatif total de l’élaboration de la politique de réglementation du pétrole et du gaz; g) le gouvernement respectera-t-il les échéances de la Conférence des Parties (CdP) 21 énoncées dans les décisions 1/CP.19 et 1/CP.20 et prévoyant la présentation de ses contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN) « bien avant » la vingt-et-unième session de la CdP; h) pourquoi le gouvernement n’était-il pas prêt à présenter ses CPDN pour le premier trimestre de 2015, soit la date limite mentionnée dans les décisions?
Response
L'hon. Leona Aglukkaq (ministre de l’Environnement, ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l’Arctique, PCC):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, par l'intermédiaire d'une approche réglementaire sectorielle, le gouvernement du Canada travaille pour atteindre des résultats pour la population canadienne et l'environnement. Cette approche donnera lieu à de véritables réductions des émissions tout en maintenant la compétitivité économique du Canada et en appuyant les possibilités de création d'emplois pour les Canadiens.
En ce qui concerne le secteur pétrolier et gazier, tel qu’annoncé le 15 mai 2015, le Canada a l’intention de développer des règlements alignés sur des actions récemment proposées aux États-Unis pour réduire les puissants gaz à effet de serre provenant des émissions de méthane du secteur du pétrole et du gaz. Les mesures dans ce domaine entraîneraient d'importantes réductions des émissions et permettraient d'assurer que les entreprises canadiennes demeurent concurrentielles.
Pour ce qui est de la partie b) de la question, comme les règlements sont encore en cours d'élaboration, il est encore trop tôt pour formuler des commentaires.
En ce qui concerne la partie c) de la question, le gouvernement du Canada axe son action sur une approche pragmatique de lutte contre les changements climatiques, qui réduira les émissions tout en continuant de créer de l'emploi et en stimulant la croissance de l'économie canadienne. Compte tenu de l’intégration des secteurs canadien et américain de l’énergie, les mesures prises dans ce domaine seraient alignées sur les mesures proposées aux États Unis, afin que les entreprises canadiennes demeurent concurrentielles dans le marché nord-américain.
En ce qui a trait à la partie d) de la question, Environnement Canada a sollicité d'autres gouvernements et rencontré des représentants des associations de l'industrie pétrolière et gazière et des entreprises de l'industrie pétrolière et gazière et d'industries connexes. Environnement Canada continuera à mobiliser les intervenants et à travailler en collaboration avec les provinces et territoires visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l'industrie pétrolière et gazière.
Pour ce qui est de la partie e) de la question, depuis octobre 2011, des représentants d'Environnement Canada ont rencontré des intervenants de l’industrie ou ont tenu des conférences téléphoniques avec ces derniers environ 80 fois pour discuter des aspects de l'élaboration de règlements sur les gaz à effet de serre pour l'industrie pétrolière et gazière.
En ce qui concerne la partie f) de la question, Environnement Canada n'a aucune base de données qui enregistre les coûts en heures de travail du personnel par projet. Selon les renseignements aisément disponibles, le coût cumulatif total de l'élaboration de la politique de réglementation du pétrole et du gaz pour Environnement Canada s'élève à près de 638 000 $. Ce montant ne comprend pas les coûts salariaux du personnel à temps plein d'Environnement Canada.
En ce qui a trait à la partie g) de la question, la réponse est oui. Le 15 mai 2015, le gouvernement du Canada a annoncé sa contribution prévue déterminée à l’échelle nationale.
Enfin, pour ce qui est de la partie h) de la question, le Canada a présenté sa contribution bien avant la 21e Conférence des Parties, tel que cela a été convenu dans les négociations. Le premier trimestre de 2015 n’était pas une date limite.
Collapse
View Elizabeth May Profile
GP (BC)
View Elizabeth May Profile
2015-05-28 10:12 [p.14261]
Expand
Mr. Speaker, I rise to present a petition today from residents of Saanich—Gulf Islands who are concerned about accountability within the overseas development assistance budget and the activities of what used to be CIDA but what is now part of DFATD.
The Official Development Assistance Accountability Act was passed in 2008 and requires that development assistance contribute to poverty reduction and take into account the perspectives of the poor to be consistent with international human rights.
The petitioners are calling for these criteria to become the fundamental principles of our ODA budgets and operations and that the minister responsible for development assistance and the Minister of Foreign Affairs once again be of parallel status.
Monsieur le Président, je prends la parole pour présenter aujourd'hui une pétition signée par des résidants de Saanich—Gulf Island, qui souhaitent obtenir des comptes sur le budget de l'aide au développement à l'étranger, de même que sur les activités de l'ancienne Agence canadienne du développement international, qui fait maintenant partie du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.
La Loi sur la responsabilité en matière d'aide au développement officielle a été adoptée en 2008. Aux termes de cette loi, l'aide au développement doit contribuer à la réduction de la pauvreté, tenir compte des points de vue des pauvres, et être compatible avec les normes internationales en matière de droits de la personne.
Les pétitionnaires réclament que ces critères deviennent les principes fondamentaux de nos activités et de nos budgets d'aide au développement à l'étranger. Ils demandent aussi que le ministre responsable de l’aide au développement et le ministre des Affaires étrangères aient de nouveau sur un pied d'égalité.
Collapse
View Hedy Fry Profile
Lib. (BC)
View Hedy Fry Profile
2015-05-26 16:03 [p.14190]
Expand
Mr. Speaker, I rise to support this motion because it gets to the heart of how good public policy is made and how the public is informed of new information that can help them to live healthier lives and to have safer lives.
Muzzling scientists does not allow that information to get out to the public. However, I can understand why the government wishes to do muzzle them. I can understand why the government does not want scientists to speak out, does not want an informed public, does not want an informed Parliament. It is because it allows Conservatives to freely pursue ideological public policy-making as opposed to evidence-based public policy-making.
It also allows the government to not be held accountable for what it does, because no knows if evidence is coming forward and no one knows what the scientists have said, so no one can actually hold Conservatives accountable for what they may be doing right or wrong. They cannot be judged in terms of the public policy. Only after the fact, when the harm has been done, can one draw attention to bad public policy, but the evidence in other countries is that new public policy is emerging all the time based on good science and good evidence.
However, it is not only about the muzzling of the scientists. When scientists cannot talk to the media or even peer groups about their findings, that information is not disseminated broadly. As a result, other scientists who are working on different projects and are looking for that piece of science to help them to fit into the jigsaw puzzle that may click for them cannot move forward in what they are doing.
Science is shared globally today. Canada has moved forward and become a really important country because of our sharing of information through centres of excellence. They were this country's initiative, and now other countries in the world are following the centres of excellence, where people share their information openly, so it is about the muzzling, but it is also about the lack of the ability for science to move forward in this country.
When 800 scientists from over 32 countries wrote a letter to the Prime Minister asking him to stop muzzling science and to use science and evidence-based information to make good public policy, it was significant, because scientists by and large are not people who seek the limelight. They like to talk to their peer groups. They like to get information out to the public in a very non-self-centred manner. For them to stand up and speak out loudly speaks worlds about how much damage is being done by the government's position on science.
When we have the Professional Institute of the Public Service of Canada saying that half of federal scientists report being aware of actual cases in which the health and safety of Canadians or environmental sustainability has been compromised because of political interference with their scientific work and when we have nearly half being aware of actual cases in which their department or agency suppressed information, leading to incomplete, inaccurate, or misleading impressions by the public, by industry, by the media, and/or by government officials, we are talking about a very dangerous precedent.
The government seems to distrust or mistrust scientists. It seems to want to ignore evidence. We know that many of the public policies that come out of the government come out of ideological decision-making. Conservatives decide what they want to do, and then they shut everybody down so that no one can say what they are going to do is wrong or does not have any kind of evidence base.
In regard to health and public safety, the government is treading on very dangerous ground, and I will give some examples in a few minutes.
Let us talk about basic data and the shutting down of data—not just scientists, but basic data in this country.
Under other governments prior to the current one, Statistics Canada was world renowned for having the best data. People followed Statistics Canada data to get the information they needed. After the government shut down the long form census, the chief statistician, Munir Sheikh, said that the quality of the data now being collected by the national household survey is destined to deteriorate to the point that it becomes “a piece of garbage”.
Response rates went from 94% in the 2006 long form mandatory census to 68% in the 2011 national household survey. Now we are not able to get data about how people are faring, about the quality of their lives, about jobs, about anything. Businesses and everyone needed data, but the government shut it down.
Let me give some examples about health and safety in which ideology is being used instead of evidence. That concerns me a great deal. I am going to talk about Insite Vancouver.
Insite Vancouver was a project by the University of British Columbia. It was a well-regulated, well-thought-out project. It had 24 peer reviews internationally, and those 24 peer-reviewed studies supported all of the evidence. They looked at the process and how it was done and said this was an excellent piece of work.
The fatal overdose rate in the Downtown Eastside decreased by 35%. I am talking about evidence now, not just the data gathered. Overdose deaths decreased by 35 % after the opening of Insite. Clients began to connect with addiction treatment. These were high-risk people who did not want to talk to health care providers or did not want to seek help. Suddenly a 25-bed unit had to be built above it to take in the people who wanted to detox. It showed that the likelihood of stopping injection drug use was very high.
The facility opened, and it was associated with a 30% increase in detoxification. It also reduced public disorder by 50%. Then the Supreme Court had to step in. The provincial government, scientists, and all of the health care facilities in British Columbia had to take the federal government to court, because when it shut down Insite, lives were put at risk. People who were going to go into detox were no longer able to do so. There was also an increase in the rate of hepatitis C and AIDS in epidemic proportions in that particular part of Vancouver, the Downtown Eastside.
The Supreme Court stepped in and ruled that, in fact, the right to life, liberty, and security of the person would be infringed if Insite was shut down.
What was even more disconcerting was when the hearings of HESA, the all-party parliamentary committee on health, came about and the minister was asked why he would do this, he said there was no evidence or scientific proof, even though I just laid out all of the data and scientific peer reviews that said Insite was worthwhile.
What also happened was that when the Chief Public Health Officer was asked what he thought of that particular project and the 24 peer reviews, he actually said that they were sound. He said that the methodology was sound, that the results were sound, that it was a scientifically sound result, but he could not answer questions because he was muzzled.
I heard one of my colleagues in the Conservative Party say earlier on that there was a rally and only a fistful of people turned up. I think that people are afraid of losing their jobs. They are scared of the government. This is a terrible situation we are in.
We also heard some misinformation coming from the secretary of state. He said that Canada had spent no money on research and development. In 1993, Canada was seventh in the G7 in terms of public research and development. By the year 2000, because of money spent by the Liberal government purely on public research and development, we were number one in the G7. Today we are not just back to being number seven in the G7; we are 16th in OECD countries. This is how fast this country has fallen into disrepute.
I could on about advisers and scientists within Health Canada advising cutting salt levels in half by mandating that. They have talked about how they have looked at levels of sugar and levels of trans fats, but the government refuses to listen to their own scientists, their own scientific advisers. We hear from inspectors and scientists who look at the amount of E. coli in beef currently and say that the public is in danger, yet the government will not listen. Instead it denigrates the science and information and personally attacks people, and scientists are afraid.
I am glad to see that they are standing up. I support unmuzzling scientists. I support the idea that Canada should get back to spending the right amount of money on research and development and stop ideological decision-making, because people's health and safety are being compromised by the government and its attitude.
Monsieur le Président, je prends la parole pour appuyer cette motion, qui touche un aspect essentiel de l'élaboration de bonnes politiques et de la communication de nouvelles données qui peuvent aider la population à vivre en santé et en sécurité.
Quand on muselle les scientifiques, l'information ne se rend pas jusqu'à la population. Je peux toutefois comprendre pourquoi le gouvernement souhaite les museler. Je peux comprendre pourquoi il ne veut pas que les scientifiques s'expriment, que le public soit bien informé ou que le Parlement soit bien informé. Ce scénario plaît aux conservateurs, puisqu'ils peuvent alors élaborer des politiques fondées sur leur idéologie plutôt que sur des données probantes.
Lorsqu'il procède ainsi, le gouvernement n'a pas à rendre compte de ses décisions, puisque personne ne connaît les données pertinentes ni la position des chercheurs. Bref, personne ne peut demander de comptes aux conservateurs pour leurs bonnes ou leurs mauvaises décisions. On ne peut pas les évaluer sur la foi de leurs politiques. C'est seulement après coup, une fois qu'une mauvaise politique a fait des dégâts, qu'on peut attirer l'attention du public sur cette mauvaise politique. Il faut toutefois savoir que d'autres pays élaborent constamment de nouvelles politiques publiques fondées sur des recherches et des données solides.
Toutefois, il n'est pas seulement question du musellement des scientifiques. Lorsque les scientifiques ne peuvent pas parler aux médias ou même à leurs pairs de leurs résultats, l'information n'est pas diffusée à grande échelle. En conséquence, les autres scientifiques travaillant sur des projets différents et qui ont besoin de cette information pour poursuivre leurs travaux n'ont pas accès à l'information.
Des données scientifiques sont échangées à l'échelle internationale de nos jours. Le Canada a réalisé des progrès et a acquis de l'importance parce qu'il échangeait des renseignements par l'intermédiaire de ses centres d'excellence. Il s'agissait d'une initiative du Canada, et maintenant d'autres pays suivent l'exemple des centres d'excellence, où les gens échangent de l'information ouvertement. Alors il est question de musellement, mais aussi du fait que la science n'avance pas au Canada.
Lorsque 800 scientifiques de plus de 32 pays ont écrit au premier ministre pour lui demander de cesser de museler les scientifiques et d'utiliser la science et l'information fondée sur des données probantes pour prendre de bonnes décisions d'intérêt public, ce fut un événement marquant, parce qu'en général, les scientifiques sont des gens modestes qui ne cherchent pas à se faire remarquer. Ils aiment discuter avec leurs pairs. Ils aiment informer le public sans mettre l'accent sur eux-mêmes. Le fait qu'ils soient disposés à clamer haut et fort leur mécontentement témoigne de l'importance des dommages causés par la position du gouvernement en ce qui concerne la science.
L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada mentionne que la moitié des scientifiques disent être au courant de cas où la santé et la sécurité des Canadiens, ou la durabilité environnementale, ont été compromises à cause de l'ingérence politique dans le travail scientifique. Qui plus est, près de la moitié des scientifiques sont au courant de cas où leur ministère ou leur agence a supprimé des renseignements, créant ainsi des impressions incomplètes, inexactes ou erronées au sein du public, de l'industrie, des médias ou des fonctionnaires. C'est là un précédent très dangereux.
Le gouvernement semble se méfier des scientifiques ou ne pas leur faire confiance. Il ne semble pas vouloir tenir compte des données scientifiques. Nous savons qu'un grand nombre de politiques adoptées par le gouvernement se fondent sur des considérations idéologiques. Les conservateurs décident ce qu'ils veulent faire puis ils musellent tout le monde afin que personne ne puisse dire qu'ils commettent une erreur ou que leur décision ne se fonde pas sur des données probantes.
Pour ce qui est de la santé et de la sécurité publiques, le gouvernement s'aventure en terrain très dangereux. Je vais fournir des exemples dans quelques minutes.
Parlons un peu des données de base et de leur suppression au Canada, en plus du musellement des scientifiques.
Avant l'arrivée du gouvernement actuel, Statistique Canada était reconnu mondialement comme ayant les meilleures données. Les gens se servaient des données de cet organisme pour obtenir l'information dont ils avaient besoin. Lorsque le gouvernement a éliminé le formulaire détaillé du recensement, le statisticien en chef, Munir Sheikh, a dit que les données qui allaient dorénavant être recueillies dans le cadre de l'enquête nationale auprès des ménages allaient s'appauvrir au point de n'être plus bonnes que pour la poubelle.
Les taux de réponse sont passés de 94 % dans le formulaire détaillé du recensement de 2006 à 68 % dans l'enquête nationale auprès des ménages de 2011. Nous ne pouvons plus obtenir de données sur la situation des gens, leur qualité de vie, leurs emplois et ainsi de suite. Les entreprises et bien d'autres groupes et particuliers ont besoin de ces données, mais le gouvernement les a supprimées.
Je vais donner des exemples liés à la santé et à la sécurité qui montrent que le gouvernement se fonde sur une idéologie plutôt que sur des données probantes. Cette situation me préoccupe énormément. Je vais parler du centre InSite, à Vancouver.
Le centre InSite de Vancouver était un projet mené par l'Université de la Colombie-Britannique. C'était une initiative bien réglementée et réfléchie. Elle a fait l'objet de 24 examens par des pairs au niveau international et tous ont confirmé les données recueillies. Ils ont étudié le processus et son application, et ils ont dit que c'était une excellente initiative.
Le taux de décès par surdose dans le quartier Downtown Eastside a diminué de 35 %. Je parle de données confirmées et non pas seulement de données recueillies. Après l'ouverture du centre, les décès par surdose ont diminué de 35 %. Des clients ont commencé à se faire traiter pour leurs dépendances. Certaines personnes à risque élevé ne voulaient pas parler à des fournisseurs de soins de santé, ou ne voulaient pas aller chercher de l'aide. Puis, tout à coup, une unité de 25 lits a dû être construite afin d'accueillir ceux qui voulaient suivre une cure de désintoxication. Ce revirement a montré que la possibilité de cesser d'utiliser des drogues injectables était très élevée.
Le centre a ouvert ses portes et le nombre de personnes en cure de désintoxication a augmenté de 30 %. L'ouverture du centre a aussi entraîné une diminution de 50 % du désordre public. Puis, la Cour suprême a dû intervenir. Le gouvernement provincial, les scientifiques et tous les établissements de santé de la Colombie-Britannique ont dû traîner le gouvernement fédéral devant les tribunaux, parce que lorsque celui-ci a fermé le centre InSite des vies ont été mises en danger. Les personnes qui voulaient aller en cure de désintoxication ne pouvaient plus le faire. Cette décision a aussi entraîné une hausse du nombre de cas d'hépatite C et de sida, qui a pris des proportions épidémiques dans ce quartier de Vancouver, Downtown Eastside.
La Cour suprême est intervenue et a jugé que le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de ces personnes serait enfreint si le centre InSite était fermé.
Ce qui était encore plus déconcertant, c'est que, lors des audiences du comité parlementaire multipartite sur la santé, lorsqu'on a demandé au ministre pourquoi il voulait poser un tel geste, il a répondu qu'il n'existait aucune preuve scientifique ou donnée probante. Pourtant, je viens de mentionner tous les examens scientifiques faits par des pairs, qui ont confirmé l'utilité du centre InSite.
Qui plus est, lorsqu'on a demandé à l'administrateur en chef de la santé publique ce qu'il pensait de ce projet et des 24 examens effectués par des pairs, il a répondu que cette initiative et ces examens étaient solides. Il a ajouté qu'il en était de même pour la méthodologie et les résultats obtenus, qu'il jugeait solides d'un point de vue scientifique. Cela dit, il n'a pu répondre aux questions parce qu'il était muselé.
Plus tôt, un député conservateur a dit qu'un rassemblement avait été organisé et qu'une poignée de personnes seulement s'était présentée. Je pense que les gens ont peur de perdre leur emploi. Ils ont peur du gouvernement. La situation est épouvantable.
Nous avons aussi eu droit à de la désinformation de la part du secrétaire d'État. Il a dit que le Canada n'avait pas consacré d'argent à la recherche et au développement. En 1993, le Canada se classait au septième rang au sein du G7 pour ce qui est des dépenses publiques en recherche et développement. En 2000, nous étions au premier rang parmi les membres du G7, suite aux montants affectés par le gouvernement libéral à la R et D. Aujourd'hui, nous sommes non seulement retombés au septième rang au sein du G7, mais nous occupons aussi le 16e rang parmi les membres de l'OCDE. Cette dégringolade illustre à quelle vitesse l'image de notre pays s'est ternie.
Je pourrais parler des conseillers et des scientifiques de Santé Canada qui recommandent de réduire de moitié la quantité de sel dans les aliments. Ceux-ci ont aussi dit avoir examiné les taux de sucre et de gras trans, mais le gouvernement refuse d'écouter ses propres conseillers scientifiques. Des inspecteurs et des scientifiques qui vérifient la présence de la bactérie E. coli dans le boeuf disent que le public est en danger. Pourtant, le gouvernement ne les écoute pas. Il préfère critiquer la science et l'information. Il préfère attaquer personnellement les gens, et les scientifiques ont peur.
Je suis ravie de voir des gens se lever. Je suis d’accord pour cesser de museler les scientifiques. Je suis d’accord pour que le Canada recommence à investir des sommes adéquates dans la recherche et le développement et arrêter de s’appuyer sur un processus décisionnel fondé sur une idéologie, parce que la santé et la sécurité des gens sont compromises par le gouvernement et son attitude.
Collapse
View Scott Brison Profile
Lib. (NS)
View Scott Brison Profile
2015-05-14 10:27 [p.13913]
Expand
Mr. Speaker, it is good to see the Minister of Finance in the House of Commons answering questions. In the past, this was something that ministers of finance did on a regular basis, because they were accountable to Parliament. They felt that participating in question period and responding to questions was absolutely part of their job. We hope that this participation in the House of Commons and accountability to Parliament becomes more of a regular occurrence for the current minister, who has only participated in seven question periods in 2015.
My question to the minister is on the budget implementation act, which contains Nixonian changes to ATIP legislation to try to cover up the information that Canadians deserve about the long gun registry. It would also change the Copyright Act and actually bring in new parliamentary security. However, with all these things that have nothing to do with the economy, why is the minister not focused on providing Canadians with a plan for jobs and growth at a time when the Canadian economy has flatlined?
Monsieur le Président, ça fait plaisir de voir le ministre des Finances répondre à des questions à la Chambre des communes. Auparavant, les ministres des Finances le faisaient régulièrement, car ils savaient qu'ils avaient des comptes à rendre au Parlement. Ils estimaient que leur fonction exigeait de participer à la période des questions et de répondre aux questions qu'on leur posait. Souhaitons que le ministre actuel participe plus fréquemment à la période des questions et qu'il rende plus souvent des comptes au Parlement. Depuis de début de 2015, il n'a participé que sept fois à la période des questions.
La question que j'adresse au ministre porte sur le projet de loi d'exécution du budget, qui apporterait des modifications dignes de Nixon aux dispositions sur les demandes d'accès à l'information. Ces modifications visent en fait à cacher l'information sur le registre des armes d'épaule que les Canadiens ont le droit de connaître. Le projet de loi modifierait aussi la Loi sur le droit d'auteur et instaurerait un nouveau cadre de sécurité au Parlement. Or, tous ces aspects n'ont rien à voir avec l'économie. Pourquoi le ministre ne propose-t-il pas plutôt des mesures de stimulation de l'emploi et de croissance économique dans un contexte de stagnation économique?
Collapse
View Élaine Michaud Profile
NDP (QC)
View Élaine Michaud Profile
2015-05-14 12:48 [p.13927]
Expand
Mr. Speaker, the more things change, the more they stay the same.
The latest budget implementation bill is, not surprisingly, another omnibus bill. This one is 150 pages long and amends dozens of acts, most of which have nothing to do with the budget. Unfortunately, that should come as no surprise. The Conservatives have gotten into this habit and have tried to make it the norm for Parliament. They have gotten us used to disdain—even outright disgust—for the basic principles of parliamentary democracy. Frankly, this is one of the biggest disappointments of my first mandate.
Since being elected as a majority government, the Conservatives have done everything in their power to sidestep their transparency and accountability obligations. They are the government, but they seem to have forgotten that the MPs, including Conservative backbenchers and opposition MPs, are responsible for overseeing and studying bills. Unfortunately, the Conservatives have repeatedly used omnibus bills as a tactic to avoid the oversight that is meant to be carried out by all of the other parliamentarians in the House as well as all Canadians.
With this clearly undemocratic process, the Conservatives are trying to rush through hundreds of legislative amendments that have nothing to do with the budget, without any study. In the case of the most recent budget, which was tabled on April 21, 2015, on one of the rare work days of our current Minister of Finance, the Conservatives saw an opportunity to launch their election campaign. For the Conservatives, it was not an opportunity to help people who really need help and middle-class Canadian families. It was an opportunity to give presents to their wealthy friends instead of helping those most in need.
Despite the warnings of the Parliamentary Budget Officer, many opposition MPs and various experts, the Conservatives are moving forward with their ill-advised income splitting regime, which will obviously help just 15% of the richest Canadian families and not those who really need help. The income splitting together with the increase in the TFSA contribution limit, which will rise to $10,000, will mean a decrease of billions of dollars in the public coffers in future years.
That money could be used to implement social programs to help families; people living in poverty; single mothers, who the Conservatives claim to want to help; more traditional couples; and so on. However, the government prefers to work on getting re-elected. According to this government, it is not the problem of today's elected officials. Rather, it is the problem of the Prime Minister's granddaughter and future generations. Quite frankly, that is one of the worst things I have heard in the House or anywhere else.
In any case, that is what the current Minister of Finance and this Conservative government think. They are washing their hands of it and will leave it up to our children, grandchildren and future generations to fix all the problems they are creating now. Frankly, that is an irresponsible attitude that I do not understand, especially from people who boast about being extraordinarily strong fiscal managers. Time and time again we have seen that this is not the case.
The Conservatives would have us believe that this is their reputation, but Canadians can see right through it. They know very well that this is not the case. In fact, more and more recent studies name provincial New Democrat governments as the best managers of public funds. In 2015 we will have the opportunity to show Canadians that we will also be the best federal managers of public funds.
To get back to the budget that was just tabled, even the measures that appear to be universal will have very few positive effects on Canadian families. The universal child care benefit is the best example of that. The Conservatives announced a $60 increase with much fanfare. Canadian families will now receive $160 to help them with child care costs. At first glance that may seem like a lot, but with the Conservatives, the devil is in the details and you have to dig a little deeper.
The first thing the Conservatives refuse to tell Canadian families is that this universal child care benefit will be considered taxable income. It is therefore another tax that the Conservative government is imposing on Canadians, regardless of their income.
That tax will be imposed on families regardless of their income. The advice that financial experts are giving Canadian families is to not spend that money on child care but to keep at least half of it to cover any unpleasant surprises they may get when they file their income tax return next year. How does the government think it is really going to help families when they have to put some of the money it gives them aside to cover the cost of this new tax? Frankly, that is ridiculous.
The Conservatives do not seem to understand that $160 per month does not even come close to covering child care costs across the country. I would like to quote a few statistics from 2012 that I obtained from the Childcare Resource and Research Unit. Unfortunately, things have not improved since then. In Nova Scotia, parents who manage to find a day care space for their child—because not all of them can—pay an average of $825 a month. In British Columbia, parents pay an average of $1,047 a month, and in Ontario they pay $1,152 a month. In Toronto, more specifically, child care costs can be up to $1,676 a month. I do not know who the Conservatives think they are going to help with $160 a month. That amount is absolutely ridiculous when we look at the actual financial constraints faced by families who simply want to earn a living and make sure that their children are receiving the best care possible. I really do not know where the government's head is at, offering families such a ridiculously low amount, especially given that they have to save part of it to pay their taxes the following year.
Ms. Ève Péclet: In the sand.
Ms. Élaine Michaud: Mr. Speaker, indeed, as my colleague from La Pointe-de-l'Île pointed out, the Conservatives probably have their heads in the sand.
I would like to talk about another deplorable effect that the budget will have. Actually, in this case it is more of a failure to have an effect. Increasing the universal child care benefit will not create new day care spaces. For parents who have already been lucky enough to secure a spot for their child in a day care centre or in private child care, that is not a problem. They may get a minimal amount of assistance. However, the Conservatives' plan does not address the difficult situation of all the other parents who have nowhere to take their child when they go to work. The NDP has proposed a plan that the Conservatives continue to ignore, for some unknown reason. Contrary to the Conservative propaganda, the NDP does not want to eliminate this benefit. We obviously want parents to have access to what little money they can get. In addition, the NDP has a plan to create $15-a-day child care spaces. Thus, we are offering real choice to parents. In addition to receiving the universal child care benefit, they will have access to affordable day care.
This program already exists in Quebec. The NDP program could bolster the existing program with federal moneys. The results of this program have been extraordinary. I will quote Ann Decter, the spokesperson for the YWCA:
Between 1996, when low-cost child care was introduced in Quebec, and 2008, a total of 69,700 additional mothers joined the workforce;...the number of single mothers on social assistance was reduced by more than half...; relative poverty rates for single parent families headed by women declined from 36% to 22%...; and the GDP rose $5.1 billion...
These are real, tangible effects that will benefit everyone in Canada, not just families. That is the kind of measure we want to see in the budget. We are nonetheless pleased that the Conservatives have finally seen the light after many years and have decided to establish a tax credit for small and medium-sized businesses. That is an NDP idea. They have finally seen the light. We also support the tax credit for home renovation, another of our wishes, along with the measures to assist veterans included in the budget implementation bill. I do not understand why they are there; it is a subject that deserves a proper debate in the House, but we do support these measures, no matter what.
However, because the Conservatives have decided to play political games and include these measures in an omnibus bill, we cannot support it. We must oppose it. It is clearly undemocratic and it does not help the vast majority of Canadian families.
Monsieur le Président, plus ça change, plus c'est pareil.
On a un nouveau projet de loi d'exécution du budget et, sans surprise, on a un autre projet de loi omnibus. Celui-ci compte 150 pages et modifie des dizaines de lois, dont la plupart n'ont rien à voir avec le budget. Malheureusement, cela ne devrait pas nous surprendre. C'est une habitude que les conservateurs ont prise et qu'ils ont tenté d'instituer au Parlement. Ils nous ont habitué à un mépris, voire à un dégoût flagrant des principes de base de la démocratie parlementaire. Franchement, c'est l'une de mes plus grandes déceptions dans le cadre de mon premier mandat.
Depuis que les conservateurs ont été élus comme gouvernement majoritaire, ils cherchent par tous les moyens à échapper à leur obligation de transparence et de reddition de comptes. Ils sont pourtant au gouvernement, mais ils semblent oublier que les députés, autant les conservateurs d'arrière-ban que les députés de l'opposition, ont la responsabilité de surveiller et d'étudier les projets de loi. Malheureusement, les conservateurs utilisent les projets de loi omnibus à répétition comme une forme d'échappatoire pour se soustraire à cette surveillance qui doit être exercée par tous les autres parlementaires à la Chambre, ainsi que par la population canadienne.
Par ce processus franchement antidémocratique, les conservateurs cherchent à faire adopter, à toute vitesse et sans l'étude nécessaire, des centaines de modifications législatives qui n'ont rien à voir avec le budget. Dans le cas du dernier budget, qui nous a été présenté le 21 avril dernier, lors d'une des rares journées de travail de notre actuel ministre des Finances, les conservateurs ont vu une occasion de lancer leur campagne électorale. Pour eux, ce n'était pas une occasion de venir en aide aux gens qui en ont réellement besoin et aux familles canadiennes de la classe moyenne. C'était plutôt une occasion pour eux d'offrir des cadeaux à leurs amis bien nantis, plutôt que de tenter d'aider ceux qui en ont le plus besoin chez nous.
Malgré les avertissements du directeur parlementaire du budget, de nombreux députés de l'opposition et de différents experts, les conservateurs vont de l'avant avec leur régime malavisé de fractionnement du revenu, qui va profiter à à peine 15 % des familles canadiennes les plus riches, bien évidemment, pas à celles qui en auraient réellement besoin. Si on combine ce régime de fractionnement du revenu à la hausse du plafond de cotisation au CELI, fixant celui-ci à 10 000 $, cela privera les coffres publics de milliards de dollars dans les prochaines années.
Ces dollars pourraient servir à mettre en place des programmes sociaux pour venir en aide aux familles, aux gens qui vivent dans la pauvreté, aux mères monoparentales, que les conservateurs disent vouloir défendre, aux couples plus traditionnels, etc. Toutefois, le gouvernement préfère tâcher à gagner sa réélection. Selon lui, ce n'est pas le problème des élus actuels, mais celui de la petite-fille du premier ministre et de toutes les générations futures. Franchement, c'est l'une des pires phrases que j'aie entendues, à la Chambre ou ailleurs.
Quoi qu'il en soit, c'est la position du ministre des Finances actuel et de ce gouvernement conservateur. On s'en lave les mains, on va laisser nos enfants, nos petits-enfants et les générations futures régler tous les problèmes qu'on leur cause actuellement. C'est une attitude franchement irresponsable que je ne comprends pas de la part de gens qui se targuent d'être des gestionnaires des deniers publics absolument extraordinaires. On a eu démonstrations après démonstrations que ce n'est pas le cas.
C'est une réputation qu'ils essaient de se donner, mais les Canadiens voient clair à travers leur écran de fumée. Ils savent très bien que ce n'est pas le cas. En fait, de plus en plus d'études publiées récemment nomment les gouvernements néo-démocrates provinciaux comme les meilleurs gestionnaires des fonds publics. En 2015, nous aurons la chance de démontrer aux Canadiens que nous serons aussi le gouvernement fédéral qui gérera le mieux les fonds publics.
Pour revenir au budget qui vient d'être présenté, même les mesures qui semblent vouloir être universelles auront très peu d'effets positifs sur les familles canadiennes. La Prestation universelle pour la garde d'enfants en est le meilleur exemple. Les conservateurs nous ont annoncé en grande pompe une hausse de 60 $, portant à 160 $ par mois le montant accordé aux familles canadiennes pour les aider à assumer les coûts de garde d'enfants. Cela peut sembler bien beau à première vue, mais c'est l'habitude dans le cas des conservateurs, le diable est dans les détails et il faut aller gratter un peu.
La première chose que les conservateurs refusent de dire aux familles canadiennes, c'est que cette Prestation universelle pour la garde d'enfants sera considérée comme un revenu imposable. C'est donc une nouvelle taxe que le gouvernement conservateur impose aux familles canadiennes, et ce, peu importe leur revenu.
Il l'impose peu importe leur revenu. Le conseil donné aux familles canadiennes par les experts financiers n'est pas de dépenser cet argent pour assumer les coûts de garde d'enfants, mais plutôt d'en garder au moins la moitié pour prévoir les mauvaises surprises lors des déclarations d'impôts l'an prochain. Comment le gouvernement pense-t-il vraiment venir en aide aux familles quand celles-ci sont obligées de mettre de côté une partie de l'argent qui leur est offert par le gouvernement pour assumer cette nouvelle taxe? C'est franchement ridicule.
Les conservateurs ne semblent pas comprendre que 160 $ par mois, c'est bien loin d'être suffisant pour assumer les coûts liés à la garde d'enfants aux quatre coins du pays. Je vais citer quelques statistiques qui me proviennent du Childcare Resource and Research Unit et qui datent de 2012. Malheureusement, la situation ne s'est pas améliorée depuis. En Nouvelle-Écosse, les parents qui réussissent à trouver une place en garderie, parce que ce n'est pas le cas de tous, doivent en moyenne dépenser 825 $ par mois. En Colombie-Britannique, les parents paient en moyenne 1 047 $ par mois et en Ontario ils paient 1 152 $ par mois. À Toronto, plus précisément, les frais de garde peuvent s'élever à 1 676 $ par mois. Je ne sais pas qui les conservateurs pensent que 160 $ par mois va aider. C'est une somme absolument risible quand nous regardons les véritables contraintes financières imposées aux familles qui veulent seulement gagner leur vie et assurer la meilleure qualité de services possibles à leurs enfants. Je ne sais vraiment pas où ce gouvernement a la tête pour leur offrir des mesures aussi risibles, dont ils doivent garder une partie pour payer leurs impôts de l'année suivante.
Mme Ève Péclet: Dans le sable.
Mme Élaine Michaud: Monsieur le Président, effectivement, comme le dit ma collègue de La Pointe-de-l'Île, les conservateurs ont probablement la tête dans le sable.
J'en viens à un autre effet franchement déplorable du budget. En fait, c'est plutôt un non-effet. Le fait d'augmenter la Prestation universelle pour la garde d'enfants ne crée pas de nouvelles places en garderie. Pour les parents qui ont déjà eu la chance de pouvoir placer leur enfant dans une garderie ou dans un service de garde privée, c'est tant mieux. Ils auront peut-être une aide minime. Toutefois, le plan des conservateurs n'aborde pas le cas de tous les autres parents qui se retrouvent dans une situation problématique et qui n'ont pas d'endroit où déposer leur enfant lorsqu'ils vont travailler. Le NPD, par contre, a proposé un plan que les conservateurs persistent à ignorer, Dieu sait pourquoi. Contrairement à la propagande conservatrice, le NPD ne veut pas éliminer cette prestation, bien au contraire. Nous voulons évidemment que les parents aient accès au peu d'argent qu'ils peuvent aller chercher. Au-delà de cela, le NPD a un plan pour créer des places en garderie à 15 $ par jour. Nous offrons donc un véritable choix aux parents, qui peuvent décider, en plus de bénéficier de la Prestation universelle pour la garde d'enfants, d'avoir accès à des places abordables en garderie.
Ce programme existe déjà au Québec. Le programme du NPD pourrait bonifier le programme déjà existant à partir de fonds fédéraux. Les conséquences de ce programme ont été extraordinaires. Je cite Mme Ann Decter, porte-parole de l'organisme YWCA:
Au Québec, entre 1996, année où les garderies à faible tarif sont devenues une politique sociale, et 2008, 69 700 mères sont entrées sur le marché du travail; [...] le nombre de mères monoparentales bénéficiaires de l'aide sociale a diminué de plus de la moitié [...]; le taux de pauvreté relative des familles monoparentales dirigées par des femmes est passé de 36 à 22 % [...]; et le PIB a augmenté de 5,1 milliards [...]
Ce sont des effets concrets et réels qui sont bénéfiques pour l'ensemble de la population, pas seulement pour les familles. Ce sont des mesures comme celle-là que nous voulons voir dans le budget. Nous sommes quand même contents que les conservateurs aient fini par voir la lumière au fil des ans et qu'ils aient décidé de mettre en place un crédit d'impôt pour aider nos petites et moyennes entreprises. C'était une idée du NPD. Ils ont enfin vu la lumière. Nous appuyons aussi le crédit d'impôt pour la rénovation domiciliaire, une autre de nos demandes, et les mesures pour aider les anciens combattants qui sont incluses dans le projet de loi de mise en oeuvre du budget. Je ne comprends pas pourquoi elles sont incluses dans celui-ci; c'est un sujet qui mérite un débat en bonne et due forme à la Chambre, mais quoi qu'il en soit nous appuyons ces mesures.
Toutefois, parce que les conservateurs ont décidé de jouer à des jeux politiques et d'inclure ce genre de mesures dans un projet de loi omnibus, nous ne pouvons pas l'appuyer. Nous devrons nous y opposer. C'est franchement antidémocratique et cela n'aide pas la grande majorité des familles canadiennes.
Collapse
Results: 1 - 30 of 2281 | Page: 1 of 77

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data