Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 100 of 11008
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 14:32 [p.2487]
Expand
Traditionally, on the first Wednesday in June, the pages lead the singing of the national anthem in the chamber to start the sitting for that day. This has not been an ordinary year for anyone, including for this year's group of pages. Although the pages were not able to sing in person this year, all those who could participate have collaborated virtually from across the country to maintain this tradition.
Since this may be the last Wednesday in June when the House will sit, I would like to present to you the results of this extraordinary teamwork. The 2019-20 class of pages will lead us in the singing of the national anthem.
[Pages sang the national anthem]
Habituellement, le premier mercredi du mois de juin, les pages entonnent l'hymne national à la Chambre au début de la séance. Or, l'année a été exceptionnelle pour tout le monde, y compris pour le groupe de pages de cette année. Même si, cette année, les pages n'ont pas pu chanter l'hymne national en personne, tous ceux qui ont pu le faire ont participé virtuellement des quatre coins du pays pour maintenir la tradition.
Comme il s'agit possiblement du dernier mercredi de juin où la Chambre siégera, j'aimerais vous présenter le résultat de ce travail d'équipe extraordinaire. Les pages de la cohorte 2019-2020 vont nous guider dans l'interprétation de l'hymne national.
[Les pages chantent l'hymne national.]
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 14:35 [p.2487]
Expand
Colleagues, before we begin our proceedings, I would like to say a few words regarding the special measures in place today.
Pursuant to order made Tuesday, May 26, the application of Standing Order 17 will be suspended for the current sitting to allow members to practise physical distancing. Members desiring to speak and address the Chair may do so from any seat in the House.
Finally, I ask that all members tabling a document or moving a motion sign the document and bring it to the table themselves.
Chers collègues, avant que nous commencions nos délibérations, j'aimerais dire quelques mots concernant les mesures spéciales en place aujourd'hui.
Conformément à l'ordre adopté le mardi 26 mai, l'application de l'article 17 du Règlement sera suspendue pour la séance afin que les députés puissent respecter les mesures de distanciation physique. Tout député qui désire obtenir la parole ou s'adresser à la présidence peut se lever de n'importe quel siège à la Chambre.
Enfin, je demanderai à tous les députés qui déposent un document ou qui présentent une motion de signer le document et de l'apporter eux-mêmes au bureau.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 14:36 [p.2487]
Expand
Since we are meeting today for the sole purpose of considering the business of supply for the period ending June 23, the House will go through the usual procedures to consider and dispose of the supply bills. In view of recent practices, do hon. members agree that the bills be distributed now?
Some hon. members: Agreed.
Puisque nous nous réunissons aujourd'hui uniquement dans le but d'examiner les crédits pour la période se terminant le 23 juin, la Chambre suivra la procédure habituelle pour examiner les projets de loi de crédits et en terminer l'étude. Compte tenu des pratiques récentes, les députés sont-ils d'accord pour que l'on distribue maintenant les projets de loi?
Des voix: D'accord.
Collapse
View Marc Garneau Profile
Lib. (QC)
Mr. Speaker, there have been discussions among the parties and if you seek it, I hope you will find there is unanimous support for the follow motion:
WHEREAS Ukrainian International Airlines Flight PS752 was unlawfully shot down on January 8th, 2020 near Tehran, taking the innocent lives of all 176 people on-board, including 55 Canadian citizens and 30 permanent residents, as well as others from Iran, Ukraine, the United Kingdom, Sweden and Afghanistan;
WHEREAS the government of Iran has publicly acknowledged that its military forces fired the missiles that caused these deaths, that it is legally obligated to conduct appropriate and transparent safety and criminal investigations to bring those responsible to justice and to safeguard civil aviation, and that it is obliged to make reparations to the affected States, including in the form of compensation to the families of all the victims, in accordance with international law;
Whereas the flight recorders from PS752 have been recovered by Iran, but have not yet been downloaded to allow their data to be analyzed, which should have been done “without delay”, according to international standards, immediately following January 8th (long before any limitations imposed as a result of the COVID-19 pandemic); and
Whereas the families of the victims — in Canada, in Iran and in other countries around the world — continue to grieve the tragic and senseless loss of their loved-ones and are anxious to learn the whole truth about what happened to PS752, who was responsible, and how they are being held to account, in addition to seeking honourable treatment with respect to compensation from both the airline and Iran, and in matters related to their on-going safety and peace of mind;
NOW BE IT RESOLVED THAT THIS HOUSE:
1. Express its deep condolences to the families of the victims who lost their lives in the horrific downing of PS725, condemn the perpetrators, and stand in solidarity with the families in the pursuit of transparency, accountability and justice for those families;
2. Support steps taken thus far, including the implementation of a whole-of-government approach to addressing the needs of the families, the provision of consular services, immigration and travel supports, the identification and repatriation of remains, financial support (directly from the government in the form of emergency financial assistance and by matching private donations to the Canada Strong Campaign), mental health and counselling services, a regular on-going flow of information and replies to inquiries, investigative work, the formation of a Canada-led International Coordination and Response Group, the launch of the “Safer Skies” initiative at the Munich Security Conference, and Canada's representations to the International Civil Aviation Organization (ICAO);
3. Call upon all relevant departments and agencies of the Government of Canada to exercise all necessary diligence, persistence and determination to grapple effectively with the complexities inherent in international disasters of this magnitude, as well as the additional impediments created by the COVID-19 pandemic, so the families can ultimately know the truth about what happened, notwithstanding the time and effort such pursuit of justice may require;
4. Call upon the Government of Canada in the meantime:
(a) to pursue, with the other affected States of the Coordination Group, negotiations on reparations with Iran to obtain appropriate compensation for the families of the victims from the state of Iran, in addition to the obligations of the airline industry;
(b) to resolve outstanding immigration issues in a fair, equitable and compassionate manner;
(c) to implement appropriate means of honouring and commemorating the precious lives lost; and
(d) to help protect families from foreign interference, intimidation, harassment and cyber threats.
5. Support the work of the Government of Canada, in partnership with the international community through the CG and ICAO, and otherwise, to expose as much as possible the sequence of events and the decision-making chain that resulted in deadly missiles being launched against this civilian aircraft contrary to international law, and to determine how and why civilian aircraft were allowed to be in that airspace over a dangerous conflict zone, all in an effort to avoid repetitions of this disastrous set of circumstances.
Monsieur le Président, il y a eu consultations entre les partis, et j'espère que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante:
Attendu que le vol PS752 d'Ukranian Airlines a été abattu de manière illégale le 8 janvier 2020 près de Téhéran, emportant la vie de 176 innocents à bord, dont 55 citoyens canadiens et 30 résidents permanents en plus de plusieurs citoyens de l'Iran, l'Ukraine, le Royaume-Uni, la Suède et l'Afghanistan;
Attendu que le gouvernement de l'Iran a publiquement affirmé que ses forces armées ont tiré les missiles qui ont causé ces décès, et qu'il existe une obligation légale de mener une enquête criminelle afin de poursuivre les responsables en justice et afin de protéger l'aviation civile, que l'État soit obligé d’offrir des réparations aux États affectés, incluant sous la forme d’une compensation aux familles de toutes les victimes en vertu du droit international;
Attendu que les boîtes noires ont été retrouvées par l'Iran, mais qu'elles n'ont pas encore été téléchargées et analysées, ce qui aurait dû être fait « sans délai », selon les standards internationaux, dans les jours suivant le 8 janvier (bien avant toute restriction imposée par la pandémie COVID-19) et
Attendu que les familles et les victimes au Canada, en Iran et dans d'autres pays à travers le monde continuent leur deuil et sont anxieuses d'apprendre la vérité à propos de la tragédie PS 752 et de savoir qui est responsable et comment ils sont tenus responsables pour leurs actions, en plus de demander un traitement respectueux et une compensation de la part de la compagnie aérienne et de l'Iran ainsi que dans d'autres dossiers concernant leur bien-être et leur sécurité.
QU'IL SOIT RÉSOLU QUE LA CHAMBRE:
1. Exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes qui ont perdu des proches lorsque le vol PS752 s'est fait abattre, condamne les personnes responsables, et exprime sa solidarité avec les familles dans leur quête de transparence, de responsabilité et de justice pour ces familles;
2. Supporte les étapes prises jusqu'à maintenant, incluant l'implémentation d'une approche pangouvernementale qui répond aux besoins des familles, la prestation des services consulaires, fournit un appui pour l'immigration et le transport, l'identification des dépouilles, du soutien financier (directement du gouvernement sous la forme d’assistance financière d’urgence et de dons en contrepartie vis-à-vis les dons privés à la campagne Canada Strong), des services de santé mentale, un afflux constant d'information et de réponses aux demandes de renseignements, du travail d'enquête et la formation d'un groupe mené par le Canada (Groupe international de coordination et d'intervention (GC)) et le lancement de l'initiative sur la sécurité aérienne à la conférence de Munich et les représentations du Canada auprès de l'organisation de l'aviation civile internationale (OACI);
3. Demande à tous les départements et agences du gouvernement du Canada concernés d'appliquer la diligence, la persévérance et la détermination nécessaires afin de naviguer de manière efficace les complexités associées à une tragédie internationale de telle importance ainsi que par les défis causés par la pandémie COVID-19 afin que les familles puissent enfin connaître la vérité à propos de cette tragédie, nonobstant le temps et les efforts nécessaires qu'une telle poursuite de la justice peut demander;
4. Demande au gouvernement du Canada entre-temps:
a) de poursuivre, avec les autres États affectés du GC, des négociations sur des réparations pour obtenir une compensation appropriée provenant de l'Iran pour les familles des victimes, en plus des obligations de la compagnie aérienne;
b) de résoudre les enjeux d'immigrations en suspens de manière juste, équitable et avec compassion;
c) de mettre en place les moyens appropriés pour honorer et commémorer les précieuses vies perdues;
d) d'aider à protéger les familles de l'ingérence étrangère, de l'intimidation, du harcèlement et des menaces virtuelles.
5. Appuyer le travail du gouvernement du Canada, en partenariat avec la communauté internationale à travers le groupe de coordination et l'OACI, et, en plus, exposer le plus possible la séquence d'événements et le processus décisionnel qui a mené au lancement de ces missiles meurtriers contre un aéronef civil, violant plusieurs lois et conventions internationales, et de déterminer comment et pourquoi un aéronef civil passager a eu la permission d'être dans cet espace aérien au-dessus d'une zone de conflit dangereuse avec l'objectif de s'assurer que de tels événements ne se reproduisent plus.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 14:42 [p.2488]
Expand
Does the hon. minister have the unanimous consent of the House to move the motion?
Some hon. members: Agreed.
The Speaker: The House has heard the terms of the motion. Is it the pleasure of the House to adopt the motion?
Some hon. members: Agreed.
L'honorable ministre a-t-il le consentement unanime de la Chambre afin de proposer la motion?
Des voix: D'accord.
Le Président: La Chambre a entendu la motion. Plaît-il à la Chambre de l'adopter?
Des voix: D'accord.
Collapse
View Kevin Lamoureux Profile
Lib. (MB)
View Kevin Lamoureux Profile
2020-06-17 14:42 [p.2488]
Expand
Mr. Speaker, there have also been discussions among the parties and if you seek it, I think you will find unanimous consent for the following motion:
That the membership of the Standing Committee of Citizenship and Immigration be amended as follows: Mr. Dhaliwal, Surrey—Newton, for Mr. Tabbara, Kitchener South—Hespeler, and that the name of Mr. Zuberi, Pierrefonds—Dollard, be added to the list of associate members of the Standing Committee on Foreign Affairs and International Development.
Monsieur le Président, il y a eu d'autres discussions entre les partis, et je pense que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante:
Que la composition du Comité permanent de la citoyenneté et de l'immigration soit modifiée comme suit: M. Dhaliwal, Surrey—Newton, pour M. Tabbara, Kitchener‑Sud—Hespeler, et que le nom de M. Zuberi, Pierrefonds—Dollard, soit ajouté à la liste des membres associés du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 14:43 [p.2488]
Expand
Does the hon. parliamentary secretary have the unanimous consent of the House to move the motion?
Some hon. members: Agreed.
The Speaker: The House has heard the terms of the motion. Is it the pleasure of the House to adopt the motion?
Some hon. members: Agreed.
Le secrétaire parlementaire a-t-il le consentement unanime de la Chambre pour présenter la motion?
Des voix: D'accord.
Le Président: La Chambre a entendu la motion. Plaît-il à la Chambre de l'adopter?
Des voix: D'accord.
Collapse
View Kevin Lamoureux Profile
Lib. (MB)
View Kevin Lamoureux Profile
2020-06-17 14:43 [p.2488]
Expand
Mr. Speaker, there have also been discussions among the parties and, if you seek it, I think you will find unanimous consent for the following motion:
That, during the debate today on the Business of Supply pursuant to the order adopted on May 26, 2020:
a) within each 15-minute period, each party may allocate time to one or more of its members for speeches or for questions and answers, provided that, in the case of questions and answers, the minister's answer approximately reflect the time taken by the question, and provided that, in the case of speeches, members of the party to which the period is allocated may speak one after the other; and
b) the Speaker may preside in committee of the whole.
Monsieur le Président, il y a eu d'autres discussions entre les partis, et je pense que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante:
Que, pendant le débat aujourd’hui relatif aux travaux des subsides conformément à l'ordre adopté le 26 mai 2020:
a) à l’intérieur de chaque période de 15 minutes, chaque parti puisse allouer du temps à un ou plusieurs de ses députés pour des discours ou des questions et réponses, à condition que, dans le cas des questions et réponses, la réponse du ministre corresponde approximativement au temps pris par la question, et que, dans le cas des discours, les députés du parti auquel la période est consacrée puissent parler les uns après les autres;
b) le Président puisse présider le comité plénier.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 14:44 [p.2488]
Expand
Does the hon. member have the unanimous consent of the House to move the motion?
Some hon. members: Agreed.
The Speaker: The House has heard the terms of the motion. Is it the pleasure of the House to adopt the motion?
Some hon. members: Agreed.
Le député a-t-il le consentement unanime de la Chambre pour présenter la motion?
Des voix: D'accord.
Le Président: La Chambre a entendu la motion. Plaît-il à la Chambre de l'adopter?
Des voix: D'accord.
Collapse
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-06-17 14:44 [p.2488]
Expand
Mr. Speaker, I also have a unanimous consent motion.
There have been discussions and I hope if you seek it, you will find unanimous consent for the following motion: That, the House recognize that there is systemic racism in the RCMP as several indigenous people have died at the hands of the RCMP in recent months, and call on the government to do the following: a) review the nearly $10 million per day RCMP budget and the Royal Canadian Mounted Police Act, increase non-police investments in non-violent intervention, de-escalation, and mental health and addictions supports; b) ensure that the RCMP is truly accountable to the public; c) release all RCMP incidents of use-of-force reports and the associated settlement costs; and d) immediately launch a full review of the use of force by the RCMP, including reviewing the tactics and the training that is given to RCMP officers in dealing with the public.
Monsieur le Président, je tiens aussi à présenter une motion demandant le consentement unanime.
Il y a eu des discussions et j'espère que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante: Que, la Chambre reconnaisse qu'il existe un racisme systémique dans la GRC puisque plusieurs Autochtones sont décédés aux mains d'agents de la GRC au cours des derniers mois, et demande au gouvernement de faire ce qui suit: a) revoir le budget de près de 10 millions de dollars par jour de la GRC et la Loi sur la Gendarmerie royale du Canada et augmenter les investissements non policiers dans les interventions non violentes, la désescalade et le soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie; b) veiller à ce que la GRC rende réellement des comptes au public; c) publier tous les rapports de la GRC sur les incidents de recours à la force, ainsi que les coûts de règlement connexes; et d) lancer immédiatement un examen complet des pratiques de recours à la force de la GRC, dont les tactiques enseignées et la formation donnée aux agents de la GRC concernant les rapports de ces derniers avec le public.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 14:45 [p.2488]
Expand
Does the hon. member for Burnaby South have the unanimous consent of the House to move the motion?
Some hon. members: Agreed
Some hon. members: No.
The Speaker: Pursuant to order made on Tuesday, May 26, the House will now resolve itself into committee of the whole to study all votes in the supplementary estimates (A) for the fiscal year ending March 31, 2021.
I do now leave the chair for the House to go into committee of the whole.
Le député de Burnaby-Sud a-t-il le consentement unanime de la Chambre pour présenter la motion?
Des voix: D'accord.
Des voix: Non.
Le Président: Conformément à l'ordre adopté le mardi 26 mai, la Chambre se forme maintenant en comité plénier pour étudier tous les crédits du Budget supplémentaire des dépenses (A) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021.
Je quitte maintenant le fauteuil afin que la Chambre se forme en comité plénier.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:47 [p.2489]
Expand
We will now consider all votes in the supplementary estimates (A) for the fiscal year ending March 31, 2021. Time can be shared.
Nous passons maintenant à l'étude de tous les crédits du budget supplémentaire des dépenses (A) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:47 [p.2489]
Expand
The hon. member for Salaberry—Suroît on a point of order.
La députée de Salaberry—Suroît invoque le Règlement.
Collapse
View Claude DeBellefeuille Profile
BQ (QC)
View Claude DeBellefeuille Profile
2020-06-17 14:47 [p.2489]
Expand
Madam Speaker, I hope you will restore order to the House because the NDP leader insulted a member of my party.
Madame la Présidente, j'aimerais que vous puissiez rétablir l'ordre à la Chambre, puisque le chef du NPD insulte un député de mon parti.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:47 [p.2489]
Expand
Could you please repeat what you just said? We did not understand what you said.
Pouvez-vous répéter ce que vous venez de dire? Nous n'avons pas bien compris ce que vous avez dit.
Collapse
View Claude DeBellefeuille Profile
BQ (QC)
View Claude DeBellefeuille Profile
2020-06-17 14:47 [p.2489]
Expand
Madam Speaker, we are gathered here as parliamentarians in the House of Commons. Every member has a right to their opinion. However, I do not believe a party leader is entitled to call another member of the House racist simply because that member does not agree with the motion we just discussed.
The NDP leader shamelessly called the member for La Prairie racist. That is unacceptable in the House.
Madame la Présidente, nous sommes ici, à la Chambre, entre parlementaires. Chacun a droit à son opinion. Cependant, je ne crois pas que le chef d'un parti puisse traiter un autre député de la Chambre de raciste, sous prétexte que ce dernier n'est pas d'accord sur la motion dont nous venons de discuter.
Sans aucune gêne, le chef du NPD a traité le député de La Prairie de raciste. Il est inacceptable que cela se passe à la Chambre.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:48 [p.2489]
Expand
I did not personally hear that comment.
We will listen to the recording and then discuss it.
Does the NDP leader wish to comment?
Personnellement, je n'ai pas entendu les propos dont il est question.
Nous allons écouter les enregistrements et nous en reparlerons par la suite.
Le chef du NPD veut-il intervenir?
Collapse
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-06-17 14:48 [p.2489]
Expand
Madam Speaker, yes, I did call him a racist, and I do believe he is.
Madame la Présidente, il est vrai que je l'ai traité de raciste, et je crois qu'il l'est.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:48 [p.2489]
Expand
I would ask the member for Burnaby South to apologize for his remarks.
Je demande au député de Burnaby-Sud de s'excuser à propos de ce qu'il a dit.
Collapse
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-06-17 14:49 [p.2489]
Expand
Madam Speaker, I will not.
Madame la Présidente, je ne le ferai pas.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:49 [p.2489]
Expand
The hon. member for Salaberry—Suroît.
L'honorable députée de Salaberry—Suroît a la parole.
Collapse
View Claude DeBellefeuille Profile
BQ (QC)
View Claude DeBellefeuille Profile
2020-06-17 14:49 [p.2489]
Expand
Madam Speaker, what we are seeing today is unacceptable.
You asked the member to apologize, and he needs to do so. He cannot refuse to apologize, since what he did was completely unacceptable and unparliamentary.
Madame la Présidente, je pense que ce que nous vivons ici aujourd'hui est inacceptable.
Vous avez demandé au député de s'excuser, et il doit le faire. Il ne peut pas refuser de s'excuser, puisque ce qu'il a fait est complètement inacceptable et antiparlementaire.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:50 [p.2489]
Expand
I have noted your comments. I asked the member to apologize. I will take this under advisement and return to the House shortly.
Does the hon. member wish to rise again?
J'ai pris note de vos propos. J'ai demandé au député de s'excuser. Je vais prendre tout cela en considération et délibérer sous peu.
L'honorable députée veut-elle intervenir une autre fois?
Collapse
View Claude DeBellefeuille Profile
BQ (QC)
View Claude DeBellefeuille Profile
2020-06-17 14:50 [p.2489]
Expand
Yes, Madam Speaker, I have one last thing to say.
I am completely shocked that this member has so openly and publicly attacked your authority as Chair. I would like him to leave the chamber immediately.
Oui, madame la Présidente, j'aimerais intervenir une dernière fois.
Je suis complètement estomaquée de constater que ce député a attaqué, au vu et au su de tous, votre autorité en tant que Présidente. J'aimerais qu'il quitte la Chambre immédiatement.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:51 [p.2489]
Expand
I have asked the member to apologize. Until he does, he will be unable to address the House.
The Speaker will deliberate on the question and will comment on it as soon as possible.
We will now go into committee of the whole.
J'ai demandé au député de s'excuser. Tant qu'il ne se sera pas excusé, il ne pourra pas prendre la parole.
Le Président va délibérer sur la question qui a été formulée, et il fera ses commentaires dès que possible.
Nous commençons le comité plénier.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 14:51 [p.2489]
Expand
We will now resume consideration of all votes in the supplementary estimates (A) for the fiscal year ending March 31, 2021. Time can be shared.
Today's debate is a general one on all votes tabled before the House on Tuesday, June 2, 2020. Pursuant to the provisions in the motion adopted on Tuesday, May 26, 2020, the total length of time for debate will not exceed four hours, during which time no quorum calls or dilatory motions shall be received by the Chair.
The first round will begin with the official opposition, followed by the government, the Bloc Québécois and the New Democratic Party. After that, we will follow the agreed-upon rotation.
Each member will be allocated 15 minutes at a time. Members may split their time with one or more members by so indicating to the Chair. This time may be used for both debate or for posing questions. Members wishing to use this time to make a speech have a maximum of 10 minutes, which leaves at least 5 minutes for questions to the minister.
When a member is recognized, he or she must indicate to the Chair how the 15-minute period will be used, meaning how much time will be spent on the speech and how much time will be used for questions and answers.
Members should also note that they will need unanimous consent if they wish to split their 15 minutes with other members. When the time is to be used for questions and comments, the minister's response should reflect approximately the time taken to pose the question, as that time counts toward the member's allotted time.
I also wish to indicate that in committee of the whole, comments should be addressed to the Chair. I ask for everyone's co-operation in upholding all established standards of decorum, parliamentary language and behaviour. In addition, please note that we will suspend the sitting every 45 minutes, if needed, for a short period to allow employees who provide support for the sitting to substitute with each other safely.
We will now begin today's session. The House is in committee of the whole, pursuant to the order made Tuesday, May 26, 2020, for consideration of all votes in the supplementary estimates (A) for the fiscal year ending March 31, 2021.
The hon. Leader of the Opposition.
Nous reprenons l'étude de tous les crédits du budget supplémentaire des dépenses (A) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021. Le temps de parole peut être partagé.
Le débat de ce soir est de nature générale et porte sur tous les crédits déposés à la Chambre le mardi 2 juin 2020. Conformément aux dispositions de la motion adoptée le mardi 26 mai 2020, la durée totale du débat n'excédera pas quatre heures. Durant le débat, aucune motion dilatoire ne sera acceptée par la présidence et l'absence de quorum ne pourra pas lui être signalée.
La première ronde débutera avec l'opposition officielle, suivie du gouvernement, du Bloc québécois et du Nouveau Parti démocratique, après quoi nous poursuivrons selon la rotation convenue.
Des périodes de 15 minutes à la fois seront attribuées à chaque député. Les députés peuvent partager leur temps de parole avec un ou plusieurs députés en indiquant à la présidence qu'ils ont l'intention de procéder ainsi. Ces temps de parole pourront être utilisés à la fois pour le débat ou pour poser des questions. Si les députés souhaitent utiliser ce temps pour faire un discours, ils ne devront pas dépasser 10 minutes, afin de laisser au moins cinq minutes pour la période des questions aux ministres.
Lorsque la parole est accordée à un député, il ou elle doit indiquer à la présidence la manière dont la période de 15 minutes sera utilisée, autrement dit, quelle portion sera utilisée pour le discours et quelle portion sera utilisée pour les questions et réponses.
Les députés devraient aussi se rappeler que le consentement unanime sera requis afin de partager les périodes de 15 minutes avec d'autres députés. Lorsque la période est utilisée pour des questions et des observations, la réponse du ministre doit correspondre à peu près au temps pris pour poser la question, puisque ce temps sera compté dans le temps accordé au député.
Je tiens aussi à préciser que, en comité plénier, les commentaires doivent être adressés à la présidence. Je demande la collaboration de chacun pour respecter les normes établies en matière de décorum, de langage et de comportement parlementaires. De plus, je signale que nous prendrons une courte pause toutes les 45 minutes, au besoin, afin de permettre aux employés qui fournissent un appui aux travaux de la séance de se remplacer en toute sécurité.
La séance d'aujourd'hui commence maintenant. La Chambre, formée en comité plénier conformément à l'ordre adopté le mardi 26 mai 2020, entreprend l'étude de tous les crédits du Budget supplémentaire des dépenses (A) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021.
Le chef de l'opposition a la parole.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2020-06-17 14:55 [p.2490]
Expand
Madam Chair, I would like to indicate that I am sharing my time with the hon. member for Richmond—Arthabaska.
The government would have us believe that it is doing its best during this difficult time, yet despite calling for a team Canada approach in the early days of this pandemic, the government has ignored many of the reasonable, common-sense proposals that the opposition has put forward to make the programs better and to ensure that Canadians do not fall through the cracks. Unfortunately, the government has let people down from the beginning of the health crisis, and this continues, even though the economic effects of the lockdown have caused so much hardship and misery to Canadians.
For example, when other countries were closing down their borders, the government refused to do so, which allowed more people who had the virus to enter the country, obviously leading to more Canadians acquiring it. As the pandemic continued, the government was slow to act, giving PPE away to other countries and dumping stockpiles here at home just months before the coronavirus hit Canada.
As I mentioned, we have proposed common-sense solutions to help more Canadians during this crisis, and the government has refused to act. We are now on the last sitting day of the House before the summer break.
On April 20, we first raised, with the Minister of Finance, an issue relating to companies that have acquired the assets of another company. They are unable to show a significant enough loss to qualify for the wage subsidy. As a result, thousands of Canadians across the country are losing their jobs.
We proposed a solution to the government. Actually, the Minister of Finance's officials came up with a solution: applying an existing provision under the Excise Tax Act to the wage subsidy.
I have a very simple question. Will the government make this change to allow more Canadians to keep their jobs?
Madame la présidente, je vais partager mon temps de parole avec le député de Richmond—Arthabaska.
Le gouvernement voudrait nous faire croire qu'il fait de son mieux en cette période difficile, mais après avoir fait appel à l'esprit d'équipe de tous dans les premiers jours de la pandémie, il a ignoré bon nombre de propositions raisonnables et pleines de bon sens que l'opposition a présentées pour améliorer les programmes et éviter que des Canadiens soient oubliés. Malheureusement, le gouvernement a laissé tomber des Canadiens dès le début de la crise sanitaire, et cela continue, alors même que les effets économiques du confinement sont source de beaucoup de difficultés pour les Canadiens et qu'ils plongent certains d'entre eux dans la misère.
Par exemple, alors que d'autres pays fermaient leurs frontières, le gouvernement a refusé de le faire. Plus de gens contaminés par le virus ont pu ainsi entrer dans le pays, ce qui a conduit, bien évidemment, à la contamination d'un plus grand nombre de Canadiens. Alors que la pandémie continuait, le gouvernement s'est montré lent à agir: il a fait cadeau d'équipements de protection personnelle à d'autres pays et en a jeté des tas ici, au pays, quelques mois avant que la pandémie ne touche le Canada.
Comme je l'ai dit, nous avons proposé des solutions raisonnables afin d'aider plus de Canadiens pendant cette période, et le gouvernement a refusé d'agir. Nous voici arrivés aujourd'hui au dernier jour de séance de la Chambre avant la pause estivale.
Le 20 avril, nous avons soulevé pour la première fois auprès du ministre des Finances une question relative aux sociétés ayant acquis les actifs d'une autre société. Elles ne sont pas en mesure de prouver que leurs pertes sont suffisamment importantes pour être admissibles à la subvention salariale. En conséquence, des milliers de Canadiens perdent leur emploi au pays.
Nous avons proposé une solution au gouvernement. En fait, les hauts fonctionnaires du ministère des Finances ont proposé une solution consistant à appliquer à la subvention salariale une disposition existante de la Loi sur la taxe d'accise.
J'ai une question très simple à poser. Le gouvernement fera-t-il ce changement pour permettre à un plus grand nombre de Canadiens de conserver leur emploi?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 14:57 [p.2490]
Expand
Madam Chair, taking a team Canada approach is exactly what we have done in the last few weeks. We have engaged with the provinces and territories, with municipalities, with communities and with people across Canada. This has included the businesses that needed our help.
In many cases, the measures were not only debated by the opposition but supported by the opposition. There was unanimous support from the House when it came to providing the Canada emergency response benefit, which is helping and has helped millions of Canadians, and the emergency loans of $40,000 that are helping almost 700,000 small businesses.
We are grateful to opposition members for their help and support in this crisis.
Madame la présidente, adopter une approche « Équipe Canada », voilà précisément ce que nous avons fait au cours des dernières semaines. En effet, nous collaborons avec les provinces, les territoires, les municipalités et les collectivités, ainsi qu'avec l'ensemble de la population canadienne. Nous travaillons également de concert avec les entreprises qui ont besoin de notre aide.
Dans de nombreux cas, les mesures que nous avons proposées ont fait l'objet d'un débat avec les partis d'opposition, avant de recevoir leur approbation. La Chambre a donné son accord unanime à la Prestation canadienne d'urgence — une mesure qui a bénéficié à des millions de Canadiens et continue d'en aider d'autres —, et aux prêts d'urgence de 40 000 $ visant à soutenir près de 700 000 petites entreprises.
Nous sommes reconnaissants envers les députés de l'opposition pour l'aide et le soutien qu'ils nous ont apporté au cours de cette crise.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2020-06-17 14:58 [p.2490]
Expand
Madam Chair, will the government make the change to the wage subsidy program to allow companies that have acquired another company to receive the subsidy so we can keep more Canadians working, yes or no?
Madame la présidente, le gouvernement va-t-il modifier le programme de subvention salariale pour permettre aux entreprises qui ont fait l'acquisition d'une autre entreprise de recevoir cette subvention, et ce, afin de permettre à davantage de Canadiens de conserver leur emploi, oui ou non?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 14:58 [p.2490]
Expand
Madam Chair, the opposition leader is again very right in insisting on the value of the wage subsidy. We are pleased to see that millions of Canadians have been supported by it. Almost 300,000 businesses have applied for it.
We look forward to continuing to support the wages of millions of Canadians.
Madame la présidente, le chef de l'opposition a de nouveau raison d'insister sur la valeur de cette subvention salariale. Nous sommes heureux de constater que des millions de Canadiens ont pu en bénéficier. D'ailleurs, près de 300 000 entreprises en ont fait la demande.
Nous avons hâte de continuer d'aider des millions de Canadiens à recevoir leur salaire.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2020-06-17 14:58 [p.2490]
Expand
Madam Chair, the Liberals still cannot answer a yes-or-no question.
The government has racked up unprecedented debt in the last few months. Before the coronavirus hit, the Bank of Canada had approximately $120 billion on its asset sheet. It now has over $500 billion. In other words, it has purchased almost 400 billion dollars' worth of additional debt.
Could the minister tell Canadians where the Bank of Canada got the money to buy that debt?
Madame la présidente, les libéraux ne sont toujours pas capables de répondre par oui ou par non.
Au cours des derniers mois, le gouvernement a accumulé des dettes sans précédent. Avant que le coronavirus frappe le pays, les actifs de la Banque du Canada s'élevaient à environ 120 milliards de dollars. Ils se chiffrent maintenant à plus de 500 milliards de dollars. Autrement dit, la Banque a acheté pour presque 400 milliards de dollars de créances supplémentaires.
Le ministre pourrait-il dire aux Canadiens où elle a trouvé l'argent nécessaire pour cet achat?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 14:59 [p.2490]
Expand
Madam Chair, the member is correct in highlighting that we have provided different types of support, including liquidity support to businesses and Canadians across Canada. Liquidity is rare in these sorts of crises, and it makes a big difference when it comes to helping Canadians make ends meet.
Madame la présidente, le député a raison de souligner que nous avons offert divers types d'aide aux entreprises et aux citoyens du Canada, notamment sous forme de liquidités. En temps de crise, il est rare d'avoir accès à des liquidités, et un tel accès peut vraiment aider les Canadiens à joindre les deux bouts.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2020-06-17 14:59 [p.2490]
Expand
Madam Chair, the Bank of Canada is buying up to $5 billion a week in bonds. Where is the Bank of Canada getting the money to buy those bonds?
Madame la présidente, la Banque du Canada achète jusqu'à 5 milliards de dollars d'obligations par semaine. Où trouve-t-elle l'argent pour les acheter?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:00 [p.2490]
Expand
Madam Chair, let me take advantage of this important question to highlight the fact that we started from a very strong position, including a very strong financial institution position, in Canada before the crisis that made all sorts of institutions, including the Bank of Canada—
Madame la présidente, j'aimerais profiter de l'occasion que m'offre cette question importante pour souligner que le Canada, y compris ses institutions financières, se trouvait en très bonne posture avant la crise. Grâce à cela, toutes sortes d'institutions, y compris la Banque du Canada...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:00 [p.2490]
Expand
The hon. Leader of the Opposition.
Le chef de l'opposition a la parole.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2020-06-17 15:00 [p.2491]
Expand
Madam Chair, nobody believes that. This is the government that gave $50 million to Mastercard and $12 million to Loblaws, a government that racked up 80 billion dollars' worth of new deficits before the pandemic hit. Nobody is buying what the minister is selling.
However, the Bank of Canada is buying a lot of debt that other institutions are selling. It is buying government bonds and corporate bonds, at $5 billion a week. Where is the Bank of Canada getting the money to buy all of those bonds?
Madame la présidente, personne ne croit cela. Le présent gouvernement a donné 50 millions de dollars à Mastercard et 12 millions de dollars à Loblaws. En fait, avant que la pandémie ne frappe le Canada, le gouvernement a accumulé des déficits totalisant 80 milliards de dollars. Personne ne croit ce qu'avance le ministre.
Cependant, la Banque du Canada achète énormément de créances d'autres institutions. Elle achète des obligations de gouvernements et de sociétés, à raison de 5 milliards de dollars par semaine. Où la Banque du Canada trouve-t-elle l'argent pour acheter toutes ces obligations?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:01 [p.2491]
Expand
Madam Chair, I am thankful for the opportunity to add a bit more to my earlier answers.
We started with three very important strengths: an economic strength, as we were one of the countries in the world growing the fastest; a fiscal strength, as we have one of the best fiscal positions; and an institutional financial strength, which we have been glad to use in the last few weeks.
Madame la présidente, je suis ravi de pouvoir apporter des précisions aux réponses que j'ai données plus tôt.
Nous disposions au départ de trois avantages très importants: la vigueur économique, puisque sur la scène mondiale nous enregistrions l'une des croissances les plus rapides; la solidité financière, puisque nous affichons l'une des meilleures positions, et la force financière institutionnelle, dont nous avons heureusement pu nous prévaloir au cours des dernières semaines.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:01 [p.2491]
Expand
I just want to remind members that the length of the answers and questions should be about the same. I am mindful of the time.
The hon. Leader of the Opposition.
Je rappelle simplement aux députés que les questions et les réponses doivent être à peu près de la même longueur. Je surveille attentivement le temps qui passe.
Le chef de l'opposition a la parole.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2020-06-17 15:01 [p.2491]
Expand
Madam Chair, the minister talked about a balance sheet. The balance sheet of the government racked up 80 billion dollars' worth of debt before the health pandemic hit. Now the Bank of Canada's balance sheet has quadrupled. It has gone from $120 billion to $500 billion because it has bought debt; it has bought bonds.
Again, where is the Bank of Canada getting the money to buy the bonds?
Madame la présidente, le ministre a parlé de bilan. Or, le gouvernement a alourdi la dette de 80 milliards de dollars avant que la pandémie ne frappe le Canada. Maintenant, la dette de la Banque du Canada a quadruplé, passant de 120 milliards de dollars à 500 milliards de dollars à cause du rachat de créances et de l'achat d'obligations.
Encore une fois, où la Banque du Canada trouve-t-elle l'argent pour acheter des obligations?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:02 [p.2491]
Expand
Madam Chair, I am sure the member opposite will agree that we are fortunate in Canada to be able to count on the support of an important institution like the Bank of Canada, which in normal times does a great number of important things and in times of crisis is even more important.
Madame la présidente, je suis persuadé que le député d'en face conviendra que nous avons la chance, au Canada, de pouvoir compter sur le soutien d'une institution aussi importante que la Banque du Canada qui, en temps normal, accomplit nombre de tâches importantes, et qui est encore plus importante en temps de pandémie.
Collapse
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2020-06-17 15:02 [p.2491]
Expand
Madam Chair, the Bank of Canada is buying all kinds of different bonds. In fact, it is doing so in a secondary market, which means the first people to get the new money the Bank of Canada is creating are bondholders, hedge fund managers and corporate institutions. The Bank of Canada is also buying record amounts of corporate bonds.
Many of these companies are facing significant hardships. Who pays if the corporations go bankrupt?
Madame la présidente, la Banque du Canada achète toutes sortes de titres obligataires. Elle en achète d'ailleurs sur le marché secondaire, ce qui signifie que les premiers à obtenir l'argent frais créé par la Banque du Canada sont les créanciers obligataires, les gestionnaires de fonds spéculatifs et les grandes sociétés. La Banque du Canada achète aussi des quantités record d'obligations de sociétés.
Bon nombre de ces sociétés éprouvent d'importantes difficultés en ce moment. Qui va rester pris avec la note si ces sociétés font faillite?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:02 [p.2491]
Expand
Madam Chair, I want to remind the member about something he knows really well. In Canada we are fortunate to have very strong financial and banking institutions, which we are all proud of in normal times and depend on very much in times of crisis.
Madame la présidente, j'aimerais rappeler au député une chose qu'il connaît fort bien. Le Canada a la chance d'avoir des institutions financières et bancaires très solides dont nous sommes tous fiers en temps normal et dont nous dépendons beaucoup en temps de crise.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:03 [p.2491]
Expand
We will suspend the sitting for a few moments because I am having computer problems.
Nous allons suspendre la séance quelques instants, car j'ai un problème avec mon ordinateur.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:17 [p.2491]
Expand
I will report the matter of decorum that was raised to the Speaker.
Mr. Speaker, I would like to share with you a point of order that has been raised. The hon. member for Burnaby South called another hon. member a racist and did not want to apologize. I submit this point of order for your consideration.
Je vais faire rapport au Président de la question qui a été soulevée au sujet du décorum.
Monsieur le Président, je vous fais part d'un recours au Règlement qui a été soulevé. Le député de Burnaby-Sud a qualifié un autre député de raciste et il n'a pas voulu s'excuser. Je vous soumets ce recours au Règlement pour que vous puissiez vous pencher sur la réponse à y donner.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-06-17 15:18 [p.2491]
Expand
Thank you, Madam Deputy Speaker.
Mr. Singh, I must name you for disregarding the authority of the Chair.
Pursuant to the authority granted to me by Standing Order 11, I order you to withdraw from the House for the remainder of this sitting day.
I will now leave the chair and the House will resume the work of the committee.
Je vous remercie, madame la vice-présidente.
Monsieur Singh, je dois vous nommer pour n'avoir pas respecté l'autorité de la présidence.
Conformément aux pouvoirs que me confère l'article 11 du Règlement, je vous ordonne de vous retirer de la Chambre pour le reste de la séance d'aujourd'hui.
Je quitte maintenant le fauteuil afin que la Chambre se forme à nouveau en comité plénier.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:19 [p.2491]
Expand
We are now returning to the committee of the whole.
The hon. member for Richmond—Arthabaska.
Nous reprenons les délibérations du comité plénier.
L'honorable député de Richmond—Arthabaska a la parole.
Collapse
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2020-06-17 15:19 [p.2491]
Expand
Madam Chair, today we are in the House for a relatively short amount of time since we have only four hours to talk about the government's $87 billion in spending.
Before getting into the questions I have for the government, I thought I would crunch some numbers. We are going to spend four hours discussing $87 billion. That represents $362.5 million a minute or roughly $6 million a second. That is how much time we have to talk about the Prime Minister's announcements and all the questions on the minds of Canadians, businesses, organizations and all parliamentarians across the country. I am sure the Liberals across the way get asked the same questions by constituents. Unfortunately, they are unable to provide any answers.
Earlier today, during the sitting of the Special Committee on the COVID-19 Pandemic, I asked the Minister of Finance some questions on the economic update, or economic snapshot, as the Prime Minister calls it. Apparently the Canadian Parliament is incapable of doing as other countries or provinces have done and present a real economic update or a budget so that we can see where we stand after all of the announcements that have been made in the past three months.
In what little time we have every day to ask questions, we cannot even get basic information, such as the amount of the deficit or the debt, or the amount associated with a government announcement. I think that this shows a lack of respect for the parliamentarians here in this House and for Canadians who work hard to earn a living and support their families. Canadians pay taxes, which are used to provide services to the public and to those who are most vulnerable or in need.
Today I am relating the comments of the Parliamentary Budget Officer. The Conservatives are not making any of this up. For weeks now, we have been asking for an economic update. We are going to vote supply without knowing any of the details. Actually, we just learned that we will get all the facts in a few weeks, on July 8, so we have a bit of time today to ask some questions.
Even the Parliamentary Budget Officer has said that the Liberals' estimates are incomplete. The Prime Minister is talking about some really big numbers, in the billions of dollars, on the steps of his cottage instead of convening Parliament so we can debate the issues and legislation or ask questions. We are being left on our own to do our work as MPs in our ridings and help our constituents. The last three weeks have been extremely frustrating. We have received little information and we cannot meet with anyone in the halls of Parliament to get some help to do our work as MPs in our ridings. We do not have the opportunity to speak with the right people who might be able to get answers for our constituents and the businesses in need.
My first question is rather simple and I hope someone will be able to answer it. A month ago, following pressure from the Conservative Party, the Prime Minister stood on the steps of his cottage and announced that businesses that have just one employee or that pay themselves in dividends would finally have access to $40,000 in loans through the Canada emergency business account.
As much as we have gotten some answers during briefing calls, we still do not know when this information will be communicated to the financial institutions and credit unions so that businesses can receive that emergency assistance.
When will those $40,000 loans be available to businesses with just one employee or that pay themselves in dividends?
Madame la présidente, aujourd’hui, nous sommes à la Chambre pour une période qui n'est pas tellement longue, puisque nous disposons d'environ quatre heures pour parler des dépenses de 87 milliards de dollars du gouvernement.
Avant même de commencer à poser les questions que j'ai pour le gouvernement, je me suis amusé à faire un petit calcul. Nous allons passer quatre heures à discuter d'une somme de 87 milliards de dollars. Cela représente 362,5 millions de dollars par minute, c'est-à-dire, en gros, 6 millions de dollars par seconde. Voilà le temps que nous avons pour parler des annonces du premier ministre et de toutes les questions que se posent les citoyens et les citoyennes, les entreprises, les organismes et l'ensemble des parlementaires un peu partout au pays. Je suis convaincu que les libéraux de l'autre côté de la Chambre se font poser les mêmes questions par les citoyens et les citoyennes. Malheureusement, ils ne sont pas en mesure de donner de réponses.
Plus tôt, lors de la séance du Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19, j'ai posé quelques questions au ministre des Finances sur la supposée mise à jour économique, que je devrais plutôt appeler l'instantané économique, comme le dit le premier ministre. Il faut croire que dans ce Parlement canadien, on n’est pas capables de faire comme d'autres pays ou d'autres provinces et de présenter une vraie mise à jour économique ou un budget afin de savoir où l'on en est avec toutes ces annonces qui ont été faites depuis trois mois.
Durant le peu de temps que l'on nous accorde chaque jour pour une période de questions, nous ne pouvons même pas obtenir des informations aussi simples que le montant du déficit et de la dette, ou ce qu'a coûté une annonce du gouvernement. À mes yeux, cela constitue un manque de respect pour l'ensemble des parlementaires qui sont ici à la Chambre, ainsi que pour les Canadiens et les Canadiennes qui travaillent dur pour gagner leur argent et faire vivre leur famille. Ces derniers contribuent à cette enveloppe au moyen de taxes et d'impôts qui servent à offrir des services à la population et aux gens qui sont plus vulnérables ou dans le besoin.
Aujourd'hui, je rapporte les propos du directeur parlementaire du budget. Les conservateurs n'inventent rien: nous demandons depuis des semaines cette mise à jour économique. Nous allons voter des crédits sans en connaître les détails. En effet, nous venons d'apprendre que nous n'aurons accès à toutes les données que dans quelques semaines, le 8 juillet. Nous avons donc un peu de temps aujourd'hui pour poser quelques questions.
Le directeur parlementaire du budget l'a dit lui-même: « Les prévisions de dépenses des libéraux sont incomplètes. » Le premier ministre donne des grands chiffres, à coup de milliards de dollars, devant le perron de sa maison, au lieu de convoquer le Parlement pour nous permettre de débattre des enjeux et des projets de loi ou de poser des questions. Nous sommes laissés à nous-mêmes pour faire notre travail de député dans nos circonscriptions et aider nos concitoyens. Ce que nous avons vécu ces trois dernières semaines est extrêmement frustrant. Nous avons reçu peu d'information et nous ne pouvons rencontrer personne dans les couloirs du Parlement pour nous aider à faire notre travail de député dans nos circonscriptions. Nous manquons d'occasions de parler à des gens bien placés qui pourraient apporter des réponses aux citoyens, aux citoyennes et aux entreprises qui en ont besoin.
Ma première question est assez simple et j'espère que quelqu'un sera capable d'y répondre. Il y a un mois, après les pressions qu'avait exercées le Parti conservateur, le premier ministre a annoncé devant son perron que les entreprises à travailleur unique ou qui se paient par dividendes allaient enfin avoir accès aux prêts de 40 000 $ provenant du Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes.
Nous avons beau avoir des réponses lors des appels techniques, nous ne sommes toujours pas capables de savoir quand ces informations seront communiquées aux institutions et aux coopératives financières afin que les entreprises puissent obtenir ces prêts d'urgence.
Quand est-ce que ces prêts d'urgence de 40 000 $ seront disponibles pour les entreprises à travailleur unique ou qui se paient par dividendes?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:23 [p.2492]
Expand
Madam Chair, my colleague's question was a long one, which gives me an opportunity to provide a fulsome response to his fundamental concerns.
The first point he raised, and I want to emphasize this, is that Canadians are working hard and are struggling under the very complex circumstances we have been experiencing for many weeks. The second thing he said is that MPs' work is also very demanding under the circumstances.
Because of the situation, our measures were both urgent and implemented transparently. Every two weeks, the Minister of Finance makes a complete report available to the House of Commons Standing Committee on Finance. The Standing Committee on Finance and the Standing Committee on Government Operations and Estimates meet regularly. An open data portal is also available. It proactively makes information available to MPs. About 150 COVID-19 files have been proactively disclosed. Lastly, there is the Government of Canada's InfoBase, which provides detailed information about all the measures we have announced.
Madame la présidente, mon collègue a posé une longue question. Cela me donne l'occasion de répondre de manière assez complète à ses interrogations fondamentales.
La première chose qu'il a soulevée et que je renforce est le fait que les Canadiens travaillent fort et qu'ils vivent durement les conditions très compliquées que nous avons depuis plusieurs semaines. La deuxième chose qu'il a mentionnée, c'est que les députés ont aussi un travail exigeant dans les circonstances actuelles.
Les circonstances font en sorte que nos mesures ont été à la fois urgentes et déployées de manière transparente. Toutes les deux semaines, le ministre des Finances met un rapport complet à la disposition du Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Le Comité permanent des finances et le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires se réunissent régulièrement. Un portail sur les données ouvertes est aussi disponible. Il met à la disposition des députés de la Chambre des informations proactives. Quelque 150 dossiers ont été divulgués de manière proactive seulement sur la COVID-19. Il y a finalement l'InfoBase du gouvernement du Canada qui donne des informations détaillées sur toutes les mesures que nous avons annoncées.
Collapse
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2020-06-17 15:25 [p.2492]
Expand
Madam Chair, unfortunately, my question was not answered.
Some businesses are trying to get the emergency loan. The Prime Minister announced it a month ago in front of his home. This information is still not available and is not found on any official site. There is not one financial institution that can provide answers to businesses that need this money today when provinces are fully reopening.
There is another question that I would like to ask the government. It is now mid-June. On April 22, there was a major announcement about helping students, and that if they wanted to volunteer to help the vulnerable dealing with COVID-19 they would receive up to $5,000 in grants. I checked the website again this morning. There is no information about this.
When will the information be available?
Madame la présidente, malheureusement, je n'ai pas eu de réponse à ma question.
Des entreprises cherchent à avoir le prêt d'urgence. Cela fait un mois que le premier ministre l'a annoncé devant son perron. Cette information n'est toujours pas disponible, elle n'est sur aucun site officiel. Il n'y a pas une seule institution financière qui peut répondre aux entreprises qui ont besoin de cet argent aujourd'hui, pendant que toutes les provinces sont en plein déconfinement.
Il y a une autre question que j'aimerais poser au gouvernement. Nous sommes rendus à la mi-juin. Le 22 avril, il y a eu une grande annonce visant à aider les étudiants et disant que s'ils voulaient faire du bénévolat pour aider les personnes vulnérables aux prises avec la COVID-19, ils auraient accès à une bourse pouvant aller jusqu'à 5 000 $. J'ai vérifié encore ce matin sur le site officiel. Il n'y a aucune information sur cela.
Quand cette information sera-t-elle disponible?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:25 [p.2492]
Expand
Madam Chair, indeed, I did not had time to answer the last part of the opposition member's question. The site for the Canada emergency business account will be available on Friday and will contain the updates that the member would like to see.
As for youth, I obviously do not have time to provide all the details, but we have put in place significant measures to help youth living under very difficult circumstances. I invite the member to note the statistic of 40%, as that is the unemployment rate of students who want to continue their studies in the coming weeks. Even though the member is not listening, I would add that that is why it is important to continue working hard for youth, to ensure that they can continue their studies and have everything they need to succeed.
Madame la présidente, effectivement, je n'ai pas eu le temps de répondre à la dernière partie des questions du député de l'opposition. Vendredi, le site pour le compte des prêts d'urgence des entreprises du Canada va être disponible et comprendre les mises à jour que le député souhaite voir.
Quant à la question sur les jeunes, je n'ai évidemment pas le temps de tout dire en détail, mais nous avons mis en place des mesures importantes pour aider les jeunes qui vivent des conditions très difficiles. J'invite le député à retenir le chiffre de 40 %, car c'est le taux de chômage des étudiants qui ont envie de poursuivre leurs études au cours des prochaines semaines. C'est pour cela que — même s'il n'écoute pas vraiment — c'est important de travailler fort pour les jeunes, pour veiller à ce qu'ils poursuivent leurs études et aient tout ce qu'il faut pour s'épanouir.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:26 [p.2493]
Expand
With only nine seconds remaining, there is not enough time for another question.
The hon. President of the Treasury Board.
Comme il reste seulement neuf secondes, il n'y a pas assez de temps pour une autre question.
Le président du Conseil du Trésor a la parole.
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:27 [p.2493]
Expand
Madam Chair, I am delighted and honoured to address the House today in an extraordinary context.
Thank you for, Madam Chair, for this opportunity to discuss, in particular, supplementary estimates (A) for 2020-21.
As committee members know, every year, the government tables the supplementary estimates, which sets out its spending plan.
These supplementary estimates present information on spending requirements across federal organizations that were either not sufficiently developed in time for inclusion in the main estimates or have since been updated to reflect new developments.
This is the first supplementary estimates to be tabled this fiscal year. It includes a summary of the government's additional financial requirements and an overview of the main funding requests and horizontal initiatives.
The Supplementary Estimates (A), 2020-21, also shows that the government is continuing to invest in people, in workers, in the economy and in support related to COVID-19 to ensure the country's success and economic recovery.
Parliamentarians will have the opportunity to review and vote on these allocations, which seek to provide important services to indigenous communities, safe and secure transportation for travellers and support for Canada's armed forces. This is in addition to COVID-related expenditures.
Specifically, these supplementary estimates include $6 billion in operating and capital expenditures, grants and contributions to be voted on by Parliament for 42 different federal organizations. These voted measures represent a 5% increase over those included in the main estimates for 2020-21 that I tabled on February 27, including more than $1 billion for the government's response to the COVID crisis.
For the purposes of parliamentary information and transparency, the supplementary estimates also includes forecasts of statutory expenditures totalling $81.1 billion. It is important to note the key difference between voted spending and statutory spending. Voted spending requires the annual approval of Parliament through what is called a supply bill, whereas statutory spending is approved through other laws. The current estimates contains information on statutory spending to enable parliamentarians to have the most comprehensive information available on the spending planned by the government.
Canadians and the parliamentarians who represent them have the right to know how public funds are being spent and to hold the government to account. Estimates are brought forward to ensure that Parliament can review and approve the new spending needs of the Government of Canada.
The Supplementary Estimates (A) for 2020-21 include $6 billion in new funding across the government, including $1 billion in continued support for COVID-19 relief.
For maximum transparency, the estimates documents also provide information on spending authorized through the COVID-19 Emergency Response Act and the COVID-19 Emergency Response Act, No. 2, which have already been negotiated, discussed and unanimously approved by parliamentarians.
We know that Canadians want maximum transparency from Parliament. These estimates include statutory information on spending that was first authorized through the COVID-19 emergency response acts that were presented, debated and passed in the House. This spending is now helping Canadians.
The health, security and well-being of all Canadians remain critical to our government. As a result, these supplementary estimates include a request for an additional $1.3 billion in voted expenditures to deal with the impact of COVID-19 on Canadians.
This includes $405 million for the national medical research strategy to fund tracking and testing of COVID-19, to develop vaccines and therapies, and to enhance clinical trials and biomanufacturing capacity in Canada.
There is also $302 million to support small and medium-sized businesses.
This also includes $274 million for urgent research and innovation on medical countermeasures, $87 million for the Community Futures Network, and $59 million to help the Canadian Red Cross Society support individuals, families and communities during the pandemic.
Here are some of the other key initiatives included in these estimates that support a variety of Canadians priorities: $585 million for the Department of National Defence to fund the joint support ship project to replace vessels that have reached the end of their lifespans, and $481 million for the Department of Crown-Indigenous Relations and Northern Affairs to fund the federal Indian day schools settlement agreement.
In addition, $468 million is allocated to the Department of Indigenous Services to support the safety and well-being of first nations children and families living on reserve.
There is also $312 million for the Canadian Air Transport Security Authority and Department of Transport, which will fund aviation security screening services.
For my own department, called the Treasury Board Secretariat, the estimates include $396 million for the disability insurance plan; $82 million for previous requirements, in this case to cover the cost of negotiated wage adjustments; and $9 million to continue the Canadian Digital Service's operations.
The supplementary estimates enable the government to be transparent and accountable for how we plan to use public funds to provide the programs and services Canadians need. In accordance with the government's commitment to transparency, we continue to provide additional important information online regarding these supplementary estimates.
For example, we have published a detailed listing of legislated amounts reported through these estimates and a complete breakdown of planned expenditures by standard objects such as personnel, professional services and transfer payments. Our online information tools reflect our commitment to give Canadians a clear explanation of where public funds are going and how they are going to be spent.
Furthermore, the Minister of Finance committed to reporting to the House of Commons Standing Committee on Finance every two weeks about the key measures taken by the government to help Canadians.
Lastly, the government remains firmly committed throughout the COVID-19 pandemic, as these supplementary estimates show.
The new spending plans in these supplementary estimates will help support people affected by the pandemic and maintain support for the economy and Canadians.
As we advance these plans, I would like to acknowledge the crucial work of all parliamentarians as we continue to work together for the future of our country and the wellness of all Canadians. Canadians are counting on us and expect all parliamentarians to be steady in their support as we navigate through these very challenging times. Let us honour their trust.
I would now be happy to answer any questions that members of this House may have.
Madame la présidente, je suis vraiment enchanté et très honoré de pouvoir m'adresser à la Chambre aujourd'hui, dans un contexte extraordinaire.
Merci, madame la présidente, de me donner l'occasion de parler du Budget supplémentaire des dépenses (A) 2020-2021.
Comme les membres du comité le savent, chaque année, le gouvernement dépose le budget supplémentaire des dépenses, lequel présente ses plans des dépenses
Ce budget supplémentaire des dépenses renferme des détails sur les dépenses des organismes fédéraux qui n'ont pas été précisées à temps pour figurer au budget principal des dépenses ou ont depuis été rajustées pour tenir compte de certains changements.
Il s'agit du premier budget supplémentaire des dépenses à être déposé pendant l'exercice en cours. Il comprend un résumé des besoins financiers supplémentaires du gouvernement, ainsi qu'un aperçu des principales demandes de financement et des initiatives horizontales.
Le Budget supplémentaire des dépenses (A) 2020-2021 montre aussi que le gouvernement continue d'investir dans les gens, dans les travailleurs, dans l'économie et dans le soutien lié à la COVID-19 pour assurer le succès et la reprise économique du pays.
Les parlementaires auront l'occasion d'examiner ces affectations et de se prononcer sur celles-ci par vote, affectations qui ont pour but de fournir des services importants aux communautés autochtones, des services de transport sûrs aux voyageurs et un soutien aux Forces armées canadiennes. Cela s'ajoute aux dépenses liées à la COVID.
Ce budget supplémentaire des dépenses comprend, plus particulièrement, un montant de 6 milliards de dollars en dépenses de fonctionnement et d'immobilisations, en subventions et en contributions sur lesquelles le Parlement devra voter. Ce montant touche 42 organismes fédéraux. Ces dépenses votées représentent une augmentation de 5 % par rapport à celles figurant dans le Budget principal des dépenses 2020-2021 que j'ai présenté le 27 février, dont plus de 1 milliard de dollars pour la réponse du gouvernement à la crise de la COVID.
Aux fins d'information et de transparence à l'égard du Parlement, le budget supplémentaire des dépenses comprend aussi des prévisions des dépenses législatives totalisant 81,1 milliards de dollars. Il est important de noter la différence essentielle entre les dépenses votées et les dépenses législatives. Les dépenses votées nécessitent l'approbation annuelle du Parlement au moyen de ce qu'on appelle un projet de loi de crédits, tandis que les dépenses législatives sont autorisées au moyen d'autres lois. Le présent budget des dépenses contient de l'information sur les dépenses législatives pour permettre aux parlementaires de disposer des renseignements les plus complets sur les dépenses prévues par le gouvernement.
Les Canadiens et les parlementaires qui les représentent ont le droit de connaître la manière dont les deniers publics sont dépensés et de demander des comptes au gouvernement. Le budget des dépenses est présenté pour faire en sorte que le Parlement puisse examiner et approuver le nouveau plan de dépenses du gouvernement du Canada.
Le budget supplémentaire des dépenses (A) 2020-2021 prévoit 6 milliards de dollars de nouveau financement pour l'ensemble du gouvernement, notamment 1 milliard de dollars pour la continuation des mesures d'aide liées à la COVID-19.
Pour assurer le maximum de transparence, les documents budgétaires fournissent également des renseignements sur les dépenses approuvées par la Loi concernant certaines mesures en réponse à la COVID-19 et par la Loi no 2 concernant certaines mesures en réponse à la COVID-19, qui ont déjà été négociées, examinées et approuvées à l'unanimité par les parlementaires.
Nous savons que les Canadiens veulent avoir le plus de transparence possible de la part du Parlement. Les budgets comprennent les renseignements qui ont d'abord été approuvés par les deux lois concernant les mesures en réponse à la COVID-19 qui ont été présentées, examinées et adoptées à la Chambre. Ces dépenses nous permettent maintenant d'aider les Canadiens.
La santé, la sécurité et le bien-être de tous les Canadiens revêtent toujours une importance capitale pour notre gouvernement. Par conséquent, dans le présent budget supplémentaire des dépenses, une demande de nouvelles dépenses votées de 1,3 milliard de dollars qui permettent de contrer les répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens est incluse.
Ces dépenses incluent 405 millions de dollars pour financer une stratégie nationale de recherche médicale pour lutter contre la COVID-19, notamment pour élaborer un vaccin et des médicaments, et pour accroître la capacité des essais cliniques et de la bioproduction au Canada.
Le gouvernement consacrera également 302 millions de dollars à l'appui des petites et des moyennes entreprises.
Cela inclut aussi 274 millions de dollars pour la recherche et l'innovation d'urgence concernant les mesures médicales de prévention, 87 millions de dollars destinés au Réseau de développement des collectivités et 59 millions de dollars pour aider la Société canadienne de la Croix-Rouge à soutenir les personnes, les familles et les collectivités pendant la pandémie.
Permettez-moi d'énumérer d'autres initiatives clés du budget des dépenses qui appuient diverses priorités des Canadiens: 585 millions de dollars seront versés au ministère de la Défense nationale pour financer le projet de navire de soutien interarmées visant à remplacer les navires en fin de vie; 481 millions de dollars seront versés au ministère des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord pour financer la mise en œuvre de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens pour les survivants des externats.
De plus, 468 millions de dollars sont alloués au ministère des Services aux Autochtones pour assurer la sécurité et le bien-être des enfants et des familles des Premières Nations qui vivent dans les réserves.
Il y a également le montant de 312 millions de dollars qui est versé à l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien et au ministère des Transports qui servira à financer les services de contrôle de la sûreté aérienne.
Pour mon propre ministère, le Secrétariat du Conseil du Trésor, le budget des dépenses prévoit 396 millions de dollars pour le régime d'assurance-invalidité; 82 millions de dollars pour les engagements antérieurs, dans ce cas, pour couvrir le coût des rajustements salariaux qui ont été négociés; et 9 millions de dollars pour permettre au Service numérique canadien de poursuivre ses activités.
Le budget supplémentaire des dépenses nous permet de faire preuve de transparence et de responsabilité dans la façon dont nous prévoyons utiliser les fonds publics pour fournir les programmes et les services dont les Canadiens ont besoin. Conformément à l'engagement du gouvernement en matière de transparence, nous continuons de fournir d'autres renseignements importants en ligne relativement au présent budget supplémentaire des dépenses.
Par exemple, nous avons publié une liste détaillée des montants qui ont été adoptés et qui sont inclus dans le budget des dépenses ainsi qu'une ventilation des dépenses par article courant comme le personnel, les services professionnels et les paiements de transfert. Nos outils d'information virtuels démontrent notre engagement à fournir aux Canadiens des explications claires sur le pourquoi et le comment de l'utilisation des fonds publics.
Par ailleurs, le ministre des Finances s'est engagé à faire rapport au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, toutes les deux semaines, sur les mesures clés prises par le gouvernement pour aider les Canadiens.
Enfin, comme le montre ce Budget supplémentaire des dépenses, le gouvernement demeure totalement engagé tout au long de la pandémie de la COVID-19.
Les nouveaux plans de dépenses présentés ici permettront de soutenir les personnes touchées par cette dernière tout en continuant de soutenir à la fois l'économie et les Canadiens.
Alors que ces plans progressent, j'aimerais souligner le travail remarquable de tous les parlementaires qui unissent leurs forces afin de bâtir l'avenir de notre pays et d'assurer le bien-être de tous nos concitoyens. Les Canadiens comptent sur nous et ils s'attendent à ce que tous les parlementaires continuent de les soutenir pour passer au travers de cette période difficile. C'est à nous d'honorer cette confiance.
C'est avec plaisir que je répondrai maintenant aux questions des députés, s'il y a lieu.
Collapse
View Karen McCrimmon Profile
Lib. (ON)
View Karen McCrimmon Profile
2020-06-17 15:36 [p.2494]
Expand
Madam Chair, I would like to ask the hon. minister if he could tell us more about the difference between the voted amounts and the statutory or legislated amounts that are contained in these estimates and explain for Canadians exactly what are the votes that are taking place today.
Madame la présidente, le ministre pourrait-il nous donner plus de précisions sur la différence entre les dépenses votées et les dépenses législatives qui sont indiquées dans le budget supplémentaire des dépenses et expliquer aux Canadiens en quoi consistent les votes d'aujourd'hui?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:36 [p.2494]
Expand
Madam Chair, that is a very important question. This is unfortunately confusing some members of this House.
There are indeed two types of expenditures: the voted and the legislated expenditures.
Of the $87 billion that we are currently discussing, $81 billion has already been discussed, debated and agreed upon by this House. These are called legislated expenditures.
The voted expenditures are a total of $6 billion. They come in addition to the main expenditures, and $1.3 billion of those additional expenditures are completely focused on the COVID-19 crisis.
Madame la présidente, c'est une question très importante. Le sujet n'est malheureusement pas très clair pour certains députés.
Il y a effectivement deux types de dépenses: les dépenses votées et les dépenses législatives.
Du budget total de 87 milliards de dollars sur lequel nous nous penchons aujourd'hui, 81 milliards de dollars ont déjà fait l'objet de discussions, de débats et de votes à la Chambre. Ce sont les dépenses législatives.
Pour ce qui est des dépenses votées, elles totalisent 6 milliards de dollars. Elles s'ajoutent aux dépenses principales, et 1,3 milliard de dollars de ces dépenses additionnelles sont exclusivement consacrés à la crise de la COVID-19.
Collapse
View Anita Vandenbeld Profile
Lib. (ON)
View Anita Vandenbeld Profile
2020-06-17 15:37 [p.2494]
Expand
Madam Chair, the minister mentioned in his speech that Canadians want maximum transparency from Parliament. I think we all agree that openness and transparency are always important, but even more so during this challenging time caused by COVID-19. How has the minister ensured transparency for Canadians and parliamentarians throughout the supply process? Can the minister explain to Canadians how they can find more information about these estimates?
Madame la présidente, le ministre a mentionné dans son discours que les Canadiens exigent une transparence maximale de la part du Parlement. Je pense que nous sommes tous d'accord pour dire que l'ouverture et la transparence sont toujours des valeurs importantes, mais qu'elles le sont encore davantage en ces temps difficiles en raison de la pandémie de la COVID-19. Qu'a fait le ministre pour s'assurer que le processus d'attribution des crédits se déroule de manière transparente, tant pour les parlementaires que pour la population canadienne? Le ministre peut-il expliquer aux Canadiens où ils peuvent trouver davantage de renseignements à propos de ce budget de dépenses?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:37 [p.2494]
Expand
Madam Chair, I thank the member for asking about both the urgency and the transparency of our measures in the last few weeks. We are going through a crisis that Canadians have never seen in their lives, and that is a challenge both on the health and the economic side. That is why we needed to act quickly and transparently at the same time.
As we delivered those important measures, to which I will come back in a moment, we made sure that they would be not only communicated but in many cases adjusted as we proceeded through the crisis. These measures are detailed in various ways: through the biweekly reports that the Minister of Finance provides for the House Committee on Finance; through the open portal, which provides proactive disclosure of a large number of COVID-19 measures; and, finally, through the InfoBase website, which gives, in detail, all the measures that we are discussing this afternoon.
Madame la présidente, je remercie la députée de s'interroger sur le caractère à la fois urgent et transparent des mesures que nous avons mises en place au cours des dernières semaines. Nous traversons une crise absolument sans précédent, qui représente un défi tant sur le plan sanitaire que sur le plan économique. C'est pourquoi nous devions agir à la fois rapidement et de manière transparente.
En mettant en place ces mesures importantes, sur lesquelles je reviendrai dans un instant, nous nous sommes assurés qu'elles seraient non seulement communiquées, mais aussi, dans bien des cas, adaptées au fur et à mesure que nous traversons la crise. Ces mesures sont exposées en détail de différentes manières: dans les rapports bimensuels que le ministre des Finances fournit au comité des finances de la Chambre, dans le Portail du gouvernement ouvert, qui communique proactivement un grand nombre des mesures liées à la COVID-19, et sur le site Web InfoBase du GC, qui présente en détail l'ensemble des mesures dont nous discutons cet après-midi.
Collapse
View Sherry Romanado Profile
Lib. (QC)
View Sherry Romanado Profile
2020-06-17 15:38 [p.2495]
Expand
Madam Chair, the supply process has looked different this year than in past years. We are voting today on a second interim supply bill in lieu of full supply, due to the extraordinary circumstances caused by the COVID-19 pandemic. How was the COVID-19 pandemic taken into account in these estimates, both through the exceptional structure of the supply process and the content of the supplementary estimates? How much of the planned spending presented in the supplementary estimates (A) is for measures associated with the COVID-19 pandemic?
Madame la présidente, le processus d'attribution des crédits a été différent cette année par rapport aux années précédentes. Nous nous apprêtons à voter aujourd'hui sur un second projet de loi de crédits provisoires au lieu de voter sur la totalité des crédits, en raison des circonstances extraordinaires attribuables à la pandémie de COVID-19. Comment la pandémie a-t-elle été prise en compte dans ce budget des dépenses, tant par la structure exceptionnelle du processus d'attribution des crédits que dans le contenu du budget supplémentaire des dépenses? Quelle part des dépenses prévues présentées dans le budget supplémentaire des dépenses (A) est destinée aux mesures liées à la pandémie de la COVID-19?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:39 [p.2495]
Expand
Madam Chair, we have two types of expenditures we are discussing today.
The first type, called legislated expenditures, deal, for instance, with the Canada emergency response benefit, which has helped eight million Canadians in the last few weeks. We also have additional expenditures, called voted expenditures, to develop, for instance, vaccines, treatments and testing procedures, and also to support indigenous people and our Canadian Forces personnel. We are helping communities through important investments.
These are two types of essential expenditures that are helping both Canadians and communities.
Madame la présidente, nous discutons aujourd'hui de deux types de dépenses.
Le premier type, les dépenses législatives, comprend notamment la Prestation canadienne d'urgence, qui a déjà aidé huit millions de Canadiens au cours des dernières semaines. Il y a aussi les dépenses supplémentaires, les dépenses votées, qui visent par exemple à soutenir la création de vaccins, de traitements et de protocoles de tests, et à soutenir les peuples autochtones et le personnel des Forces armées canadiennes. Nous venons en aide aux collectivités grâce à ces investissements importants.
Voilà les deux types de dépenses essentielles qui aident à la fois les Canadiens et les collectivités.
Collapse
View Kevin Lamoureux Profile
Lib. (MB)
View Kevin Lamoureux Profile
2020-06-17 15:40 [p.2495]
Expand
Madam Chair, I appreciate the job and the work that the minister has been doing. Given the environment we face today, in all regions of our country there has been a great deal of concern in regard to making sure we do not leave people behind. It seems to be a very important priority for the government.
Could the minister provide his thoughts on how important it is that, as a government, we try to be there as best we can for our citizens as a whole?
Madame la présidente, j'apprécie le travail qu'accomplit le ministre. Dans le contexte actuel, des gens de partout au pays tiennent à ce que le gouvernement fasse le nécessaire pour que personne ne soit laissé pour compte. C'est une grande priorité du gouvernement, je crois.
Le ministre pourrait-il nous dire pourquoi il est important, selon lui, que le gouvernement fasse tout son possible pour soutenir l'ensemble des citoyens?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:41 [p.2495]
Expand
Madam Chair, to be there together to help each other is absolutely essential in a crisis like this one. If we want to get through the crisis, we need to be there to support each other.
That is why we have the Canada emergency response benefit, emergency wage subsidies, and emergency loans for small businesses. That is why we have investments in personal protective equipment, in medical services, in fighting homelessness, in helping vulnerable Canadians such as seniors and helping students and families.
All of these investments not only make us stronger, but also more united as we go through the crisis.
Madame la présidente, se serrer les coudes est tout à fait primordial pendant une crise comme celle-ci. Si nous voulons nous en sortir, nous devons nous soutenir les uns les autres.
C'est la raison pour laquelle la Prestation canadienne d'urgence, la Subvention salariale d'urgence et les prêts d'urgence pour les petites entreprises existent. C'est la raison pour laquelle nous avons investi dans de l'équipement de protection individuelle, dans les services médicaux et dans la lutte contre l'itinérance et que nous aidons les Canadiens vulnérables comme les personnes âgées ainsi que les étudiants et les familles.
Tous ces investissements nous rendent non seulement plus forts, mais aussi plus solidaires pendant cette crise.
Collapse
View Anita Vandenbeld Profile
Lib. (ON)
View Anita Vandenbeld Profile
2020-06-17 15:41 [p.2495]
Expand
Madam Chair, the minister mentioned that the Treasury Board is seeking $9.3 million to continue the operations of the Canadian Digital Service. Could the minister expand on the role of the Canadian Digital Service in making the Government of Canada a leader in digital innovation?
Madame la présidente, le ministre a dit que le Conseil du Trésor voulait obtenir 9,3 millions de dollars pour que le Service numérique canadien puisse poursuivre ses activités. Le ministre pourrait-il nous dire dans quelle mesure le Service numérique canadien contribue à faire du gouvernement du Canada un chef de file en matière d'innovation numérique?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:41 [p.2495]
Expand
Madam Chair, to be fair to that question, I would need a lot more time. However, let me be very brief.
We have seen how the Government of Canada and public servants can be extremely agile because of the speed and quality of services that they can deliver digitally. The Canadian Digital Service is an example of that, providing information to Canadians in a manner that is fair and useful, as well as helping to deliver those services and informing Canadians about the various benefits they are able to receive.
Madame la présidente, pour répondre adéquatement à la question, j'aurais besoin de beaucoup plus de temps. Quoi qu'il en soit, je vais être très bref.
Nous avons constaté que le gouvernement du Canada et les fonctionnaires sont capables de faire des prouesses, vu la vitesse à laquelle ils sont en mesure d'offrir des services numériques de qualité. Le Service numérique canadien illustre bien cela: il fournit des renseignements aux Canadiens de manière équitable et opportune. Il facilite la prestation des services et informe les Canadiens sur les différentes prestations qu'ils peuvent recevoir.
Collapse
View Kevin Lamoureux Profile
Lib. (MB)
View Kevin Lamoureux Profile
2020-06-17 15:42 [p.2495]
Expand
Madam Chair, could the minister provide his thoughts on how important it is that the federal government work with its provincial counterparts and other stakeholders to ensure that Canadians are protected?
Madame la présidente, le ministre pourrait-il expliquer à quel point il est important que le gouvernement fédéral travaille avec ses homologues provinciaux et d'autres intervenants afin de protéger les Canadiens?
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2020-06-17 15:43 [p.2495]
Expand
Madam Chair, it is team Canada. That is what we have been doing over the last few weeks.
Madame la présidente, c'est l'équipe du Canada qui était à l'œuvre dans les dernières semaines.
Collapse
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
View Yves-François Blanchet Profile
2020-06-17 15:43 [p.2495]
Expand
Madam Chair, I wish to inform you that I will be sharing my time with my esteemed colleague and friend, the hon. member for Montarville.
Beyond that, I am a bit unclear about the rules, but I will trust your good judgment. I do not know how allocation of speaking time works, but I get the impression we are attending a Liberal Party caucus meeting. I did not want to bother the Liberals, so I decided to politely allow them to talk among themselves.
I was surprised that the NDP did not join them, but that's fine. Speaking of that, I will digress slightly at this moment of heightened tensions in the House, where the temperature indoors is higher than the temperature outdoors, which is already quite high.
Yesterday I had the great privilege of reading a statement by Ghislain Picard, Chief of the Assembly of First Nations Quebec-Labrador. That in itself is a rather clear indication of our position. Yesterday we also accepted the NDP's request to recall the Standing Committee on Public Safety and National Security to address the issue of systemic racism. We agreed to that request, even though I believe there needs to be some distance between partisan politics and an extremely sensitive topic that is currently in the news.
The motion seemed to be dictating the findings of the committee that would ultimately be recalled. It did not make sense to us to support the tabling of the motion and it seemed more logical to allow the committee to do its work. If anyone is looking for the person who is largely responsible for rejecting this motion, it is me.
Mr. Stéphane Bergeron: Oh, you are the racist.
Mr. Yves-François Blanchet: That would be me, Madam Chair. However, I am deeply convinced that there is nothing here that cannot be easily resolved with a simple and sincere apology. Then we can move on to another debate, and that will be on the votes. Things may get heated again. In fact, I am convinced that the government House leader’s blood may suddenly come to a boil. It happens.
The votes seem to be a foregone conclusion, unless all the NDP members are expelled one by one. The votes seem to be a foregone conclusion, and the Liberals will essentially talk about programs that have already been funded by legislation, and so on, and for which spending is generally done or allocated. This makes the exercise almost a mere formality, but it is still relevant. It allows us to take some time to look back on government commitments and programs and evaluate their effectiveness.
As part of an exercise that should have taken place last week, we hope to be able to improve the programs. That is our job. We are parliamentarians. We were all elected the same way, and that is what we do. We simply want to do our job, but we were refused the opportunity. I am worried about the kind of message that sends.
Let us look at the list of requests, recommendations and proposals. In particular there is the issue of enhancing the Canada emergency response benefit to make it easier for Canadians to return and transition to work, an express request by the Quebec government. The Leader of the Opposition will probably tell us that Quebec is very happy with the CERB. I have my doubts. The answer was no. We also asked for increased health transfers. All the Liberals said was that they spoke every Thursday and their answer was no. We asked for a First Ministers’ conference on health transfers. The answer was no. We asked that political parties be excluded from the wage subsidy, because it is rather despicable for a political party to dip into its own program. The answer was no.
Before that, we had talked about a commitment on fixed costs. The government made a commitment through a motion addressing fixed costs for small businesses. It ended up changing its mind. Its answer was ultimately no. We proposed a tax credit for fixed costs for small businesses. The answer was no. We asked for adjustments to the CERB on several fronts, especially with regard to employment. The answer was no. This week, we made a few proposals. Once again, we talked about health transfers and, once again, the answer was no. We talked about paying compensation to supply-managed farmers now. The answer was no. We asked for a second cheque for seniors, because they will be receiving a cheque after the end of the first period for which they received a cheque without even knowing whether they will be receiving a cheque, even if the crisis persists for them. The answer was no. We asked that the bill be split and that we again consider giving assistance to people with disabilities. Without a shadow of a doubt, we support doing so. The answer was no. We asked that the bill dealing with delays in the justice system be brought back and split. It was a good idea, but the answer was no.
Instead, they said that they would invest $14 billion in personal protective equipment, child care, municipalities, sick leave, initiatives in long-term care facilities and so on. However, these are all areas under provincial jurisdiction.
There is a rather broad consensus in Quebec and the other provinces that this constitutes interference. They do not agree. There is something to be learned from that.
This morning, I brought this up. Around noon, the Prime Minister’s advisers wrote something for him to say. He rose to thank us for our extraordinary collaboration. We are always ready to accept thanks, but they did not always seem so sincere—
Madame la présidente, je vous avise que je partagerai mon temps de parole avec mon estimé collègue et ami le député de Montarville.
Outre cela, je suis un peu mélangé quant aux règles, mais je m'en remets à votre bon jugement. Je ne sais pas comment l'attribution du temps de parole fonctionne, mais j'ai l'impression que nous venons d'assister à un caucus du Parti libéral. Comme je ne voulais pas déranger les libéraux, j'ai décidé d'être poli et de les laisser parler entre eux.
J'étais surpris que les gens du NPD ne soient pas allés les rejoindre, mais bon. Parlant de cela, je vais me permettre une légère digression en ces moments de grande passion où la température intérieure dépasse la température extérieure, déjà passablement élevée.
Hier, j'ai eu l'énorme privilège de lire une déclaration de Ghislain Picard, le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador. En soi, c'est une indication assez précise de notre position. Nous avons aussi accepté, hier, la demande du NPD de rappeler en personne le Comité permanent de la sécurité publique et nationale pour aborder la question du racisme systémique. Nous avons accepté cette demande, même si je pense qu'il doit y avoir une distance entre la politique partisane et un enjeu parfois extrêmement délicat et présent dans l'actualité.
La motion semblait dicter les conclusions du comité qui serait ultimement rappelé. Il ne nous semblait pas cohérent d'appuyer le dépôt de la motion et il nous semblait plus cohérent de laisser le comité faire son travail. Si quelqu'un cherche le grand responsable du refus de cette motion, c'est moi.
M. Stéphane Bergeron: Ah, c'est vous, le raciste.
M. Yves-François Blanchet: C'est moi. madame la présidente. Je suis toutefois profondément convaincu qu'il n'y a rien, ici, qui ne se réglera pas facilement par de simples et sincères excuses. Par la suite, on passera à un autre appel. Cet autre appel est celui des crédits. Il y aura peut-être encore un peu de passion. En effet, je suis convaincu que le sang du leader du gouvernement à la Chambre pourrait soudainement bouillir. Cela lui arrive.
Le sort des crédits semble scellé, à moins que tous les députés du NPD soient exclus un à un. Le sort des crédits semble scellé et les libéraux vont parler essentiellement de programmes qui ont déjà été votés par des lois, entre autres, et pour lesquelles les dépenses sont en général effectuées ou engagées. Cela rend l'exercice proche d'une formalité, mais pas pour autant non pertinent. Cela nous permet de prendre un moment pour regarder derrière nous et dresser le bilan des engagements et des programmes afin d'évaluer leur efficacité.
Dans le cadre d'un exercice qui devait avoir lieu la semaine dernière, nous souhaitions pouvoir améliorer les programmes. C'est notre travail. Nous sommes des parlementaires. Nous avons tous été élus de la même façon et c'est notre travail. Nous souhaitions simplement faire cela, mais on nous l'a refusé. Je m'inquiète du message que cela envoie.
Regardons la liste des demandes qui ont été faites, des suggestions, des propositions. Il s'agit notamment de la bonification de la Prestation canadienne d'urgence pour faciliter le retour et la transition vers le travail, une demande expresse du gouvernement du Québec. Le leader de l'opposition va probablement dire que Québec est très content de la PCU. J'ai un petit doute à cet égard. La réponse a été non. Nous avons aussi demandé une amélioration des transferts en santé. Les libéraux nous ont seulement dit qu'ils se parlaient tous les jeudis et leur réponse a été non. Nous avons demandé une conférence des premiers ministres sur le thème des transferts en santé. La réponse a été non. Nous avons demandé que les partis politiques soient exclus de la subvention salariale, parce que c'est un peu odieux quand un parti politique met ses mains dans son propre programme. La réponse a été non.
Avant cela, nous avions parlé d'un engagement en matière de frais fixes. Le gouvernement avait pris un engagement au moyen d'une motion en matière de frais fixes pour les petites entreprises. Finalement, il a changé d'idée. Sa réponse est devenue non. Nous avions proposé un crédit d'impôt pour les frais fixes des petites entreprises. La réponse a été non. Nous avions demandé une modulation de la PCU à plusieurs égards, notamment en matière d'emploi. La réponse a été non. Cette semaine, nous avons fait des propositions. Nous avons encore une fois parlé de transferts en santé et la réponse a de nouveau été non. Nous avons parlé de faire maintenant le paiement aux agriculteurs sous gestion de l'offre. La réponse a été non. Nous avons demandé un second chèque pour les aînés, parce qu'ils vont recevoir un chèque après la fin de la première période pour laquelle ils ont reçu un chèque sans même savoir s'ils recevront un chèque, même si la crise se prolonge pour eux. La réponse a été non. Nous avons demandé que le projet de loi soit scindé et qu'on ramène l'idée de l'aide aux personnes handicapées. Sans l'ombre d'un doute, nous sommes en faveur de cela. La réponse a été non. Nous avons demandé que le projet de loi concernant les délais dans le système de justice soit ramené et scindé. C'était une bonne idée, mais la réponse a été non.
On a plutôt dit qu'on investirait 14 milliards de dollars pour de l'équipement sanitaire, des services de garde, des municipalités, des congés de maladie et des interventions dans les CHSLD, pour ne donner que quelques exemples. Or ces domaines relèvent tous du Québec et des provinces.
Il y a d'ailleurs un consensus assez large, au Québec et dans les provinces, voulant qu'il s'agisse d'une ingérence. Or ils ne sont pas d'accord. Quelque chose se dégage donc de cela.
Ce matin, j'ai abordé la question. Les conseillers du premier ministre lui ont rédigé des mots, ce midi. Il se levait pour nous remercier d'une extraordinaire collaboration. Nous acceptons toujours les remerciements, mais ils ne semblaient pas toujours aussi sincères...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:48 [p.2496]
Expand
I am sorry, but I must interrupt the hon. member to say that he has exceeded the time allotted for his speech. It is now time for questions.
The hon. member has two and a half minutes for questions.
Je m'excuse, mais je dois interrompre le député afin qu'il sache qu'il a dépassé le temps alloué pour son discours. C'est maintenant le moment des questions.
Le député dispose de deux minutes et demie de questions.
Collapse
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
View Yves-François Blanchet Profile
2020-06-17 15:49 [p.2496]
Expand
Madam Chair, the Leader of the Government does not even want me to ask him a question.
What is happening then? Nothing?
Madame la présidente, le leader du gouvernement ne veut même pas que je lui pose de question.
Que se passe-t-il, alors? Rien?
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:49 [p.2496]
Expand
The hon. member must ask questions if he is to get answers from the government.
Alors, le député doit poser des questions pour obtenir des réponses de la part du gouvernement.
Collapse
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
View Yves-François Blanchet Profile
2020-06-17 15:49 [p.2496]
Expand
Madam Chair, has the government said no to the request made repeatedly by Quebec, since 2017, to transfer some $1.5 billion for social housing, for which not a penny has yet been sent?
Madame la présidente, le gouvernement a-t-il dit non à la demande répétée du Québec, depuis 2017, de transférer environ 1,5 milliard de dollars pour le logement social, pour lequel pas un sou n'a encore été envoyé?
Collapse
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
View Patty Hajdu Profile
2020-06-17 15:49 [p.2496]
Expand
Madam Chair, as the member opposite noted, we have been with the provinces and territories from the very beginning, from the initial tranche of $500 million, to ensure they had the necessary supplies, equipment and personnel, and were ready to deal with any influx of cases and changes to their medical—
Madame la présidente, comme le député d'en face l'a souligné, nous travaillons avec les provinces et les territoires depuis le tout début, depuis la première tranche de 500 millions de dollars, afin qu'ils aient les fournitures, l'équipement et le personnel nécessaires et qu'ils soient prêts à composer avec l'arrivée de nouveaux cas et les changements sur le plan médical...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:50 [p.2496]
Expand
The hon. member for Beloeil—Chambly.
L'honorable député de Beloeil—Chambly a la parole.
Collapse
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
View Yves-François Blanchet Profile
2020-06-17 15:50 [p.2496]
Expand
Madam Chair, something tells me that someone strayed far from the question, but no matter. This has been on people's minds for a number of days, and many people have a lot to say.
Did the government say yes to artists when they requested that the CERB be adjusted to help them survive until 2021?
Madame la présidente, mon petit doigt me dit qu'on était loin de la question, mais ce n'est pas si grave. Il y a beaucoup de gens qui s'expriment, et on a porté cela depuis plusieurs jours.
Le gouvernement a-t-il dit oui à la demande des artistes de moduler la PCU pour leur permettre de se rendre en 2021?
Collapse
View Mélanie Joly Profile
Lib. (QC)
View Mélanie Joly Profile
2020-06-17 15:50 [p.2496]
Expand
Madam Chair, I would like to reassure my colleague that we have invested $2.5 billion in the cultural sector because we believe it is important to support our artists, who, of course, are affected by the closure of entertainment venues.
I know that my colleague, who used to work in the sector, is very aware of these issues. So, yes, we are there for them, for the next eight weeks—
Madame la présidente, je vais rassurer mon collègue, nous avons investi 2,5 milliards de dollars dans le secteur de la culture parce que nous croyons en l'importance de soutenir nos artistes qui sont, bien entendu, affectés par la fermeture des salles de spectacle.
Je sais que mon collègue, ayant une carrière passée dans ce domaine, est très au courant. Nous sommes donc là pour eux, pour les huit prochaines semaines...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:51 [p.2496]
Expand
The hon. member for Beloeil—Chambly.
L'honorable député de Beloeil—Chambly a la parole.
Collapse
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
View Yves-François Blanchet Profile
2020-06-17 15:51 [p.2497]
Expand
Madam Chair, someone is beginning to answer a question. Let's celebrate.
Can the minister tell me whether these measures will include a variation on the Canada emergency response benefit for artists and artisans in the arts community?
Madame la présidente, quelqu'un commence à répondre à une question. Faisons une fête.
La ministre peut-elle me dire si ces mesures vont inclure une modulation de la Prestation canadienne d'urgence pour les artistes et les artisans du milieu des arts?
Collapse
View Mélanie Joly Profile
Lib. (QC)
View Mélanie Joly Profile
2020-06-17 15:51 [p.2497]
Expand
Madam Chair, as the Prime Minister announced, we will be there for them, with the CERB, for the next eight weeks.
We know that artists have been calling for the CERB and that they are very pleased to know that they will have access to this money at a time when they need the social safety net—
Madame la présidente, comme l'a annoncé le premier ministre, nous serons là, avec la PCU, pendant les huit prochaines semaines.
Nous savons que les artistes le réclament et qu'ils sont bien heureux de savoir qu'ils pourront avoir accès à de l'argent, alors que le filet social est nécessaire pour eux...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:51 [p.2497]
Expand
The hon. member for Beloeil—Chambly can ask one last question.
L'honorable député de Beloeil—Chambly peut poser une dernière question.
Collapse
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
View Yves-François Blanchet Profile
2020-06-17 15:51 [p.2497]
Expand
Madam Chair, it will be the same question.
Did the government say yes to the agricultural community's request to adapt the Canada emergency benefit to facilitate the transition to employment for CERB recipients?
Madame la présidente, ce sera la même question.
Le gouvernement a-t-il dit oui à la demande du milieu agricole de moduler la Prestation canadienne d'urgence pour faciliter la transition vers l'emploi des gens qui sont prestataires de la PCU?
Collapse
View Carla Qualtrough Profile
Lib. (BC)
View Carla Qualtrough Profile
2020-06-17 15:51 [p.2497]
Expand
Madam Chair, we will not take away work incentives. It would have been easier had we decided to provide a benefit that covered two weeks next week, but of course, people would not have agreed to work.
Madame la présidente, nous n'enlèverons pas les incitatifs au travail. Si nous avions décidé d'offrir une prestation couvrant deux semaines, la semaine prochaine, cela aurait été plus facile. Or, bien sûr, les personnes n'auraient pas accepté de travailler.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-06-17 15:52 [p.2497]
Expand
Madam Chair, I am very happy and honoured that the leader of the Bloc Québécois and hon. member for Beloeil—Chambly agreed to share his time with me. It is almost too great an honour, but, given that this is an opportunity to continue what I passionately started this afternoon, I will certainly not turn it down.
Like the leader of the Bloc Québécois, I pointed out yesterday that the government offered $14 billion to Quebec and the provinces to cover some of the expenses incurred as a result of the current pandemic. Beyond the obvious fact that this amount is hugely inadequate, there is also another issue: The $14 billion come with certain conditions.
Quebec and the provinces have rejected these conditions, and as a result, the money is not being paid. The funds were to be used to purchase masks, among other things. Meanwhile, the pandemic continues, and the masks have not been purchased because the federal government insists on imposing conditions. It does not manage any hospitals, long-term care facilities, child care networks or public transportation networks, but it claims to know all about them.
When we asked that the government provide money without strings attached, a genius across the aisle said we were asking for a blank cheque. It so happens that our friends across the aisle know all about blank cheques. Despite having a minority government, for weeks now the Liberals have been asking Parliament to give them blank cheques.
At first, realizing that we needed to help people, we decided to work in a spirit of collaboration to help our fellow citizens who have been sorely affected by the pandemic. We collaborated, because we believed that was our role, as parliamentarians.
Some people think that, because we are the opposition, we always have to oppose the government. Like my colleagues from Beloeil—Chambly and La Prairie, I once sat in an assembly where almost 80% of bills were passed unanimously. Contrary to what the government House leader says, the opposition is not only there to oppose and squabble. On the contrary, we have collaborated from the very beginning. However, when those with whom we have been collaborating do not keep their word and prefer to use the powers we gave them to do pretty much anything they want, regardless of the commitments they made to us, we are less inclined to keep on collaborating.
We did not close the door. Last week we proposed that we suspend the sitting so that the party leaders could agree on how to proceed with passing the bill to grant more money for people with disabilities. It was the Liberal Party that said no. The Liberals did not want to have to negotiate. They are acting as if they were a majority government that can demand blank cheques and they do not care about anyone else. If we do not give them a blank cheque, that is it. There is no negotiation.
In the end, all kinds of people, and especially people with disabilities, should have been getting more money, but they are not getting it. We ended up in this situation because the Liberal Party decided not to allow leaders to negotiate and because it shut down Parliament.
Since Parliament is not sitting, aside from the Special Committee on the COVID-19 Pandemic, we cannot pass legislation. The government cannot introduce a bill because Parliament has been shut down. That, right there, is the truth.
Today, the government is asking for yet another blank cheque. This time, the cheque is for the supplementary estimates, so that the government can continue its weeks-long spending spree. The way the process works is that we initially have to give the government permission to spend some funds before we finish considering the votes, so that government operations can continue.
Canada is not like the United States, where people get laid off for stretches of time until the budget is agreed upon.
That would be how the process works normally, but we are not proceeding normally. The debate on the supply bill, which we have to vote on, is happening under highly extraordinary circumstances.
As the Bloc Québécois leader said moments ago, the government seems to have once again negotiated support so that it can keep spending like it wants to and so the Prime Minister can keep putting on a show in front of his cottage every day without worrying about Parliament. He was given the power to spend, so he takes the money, talks it over with his ministers—
Madame la présidente, je suis très heureux et honoré que le chef du Bloc québécois et député de Beloeil—Chambly ait accepté de partager son temps de parole avec moi. C'est me faire trop d'honneur, mais, puisque l'occasion m'est donnée de poursuivre ce que j'ai entamé avec beaucoup de passions cet après-midi, je ne vais certainement pas dire non.
Comme le faisait le chef du Bloc québécois, j'ai rappelé hier que le gouvernement a offert 14 milliards de dollars aux provinces et au Québec pour couvrir une partie des frais engagés pour faire face à la présente pandémie. Bien qu'on sache que ces sommes sont largement insuffisantes, il y a également un autre écueil: on a mis des conditions pour verser ces 14 milliards de dollars.
Les provinces et le Québec ne sont pas particulièrement d'accord avec ces conditions, ce qui fait que les sommes ne sont pas versées. Les sommes devaient être utilisées notamment pour l'achat de masques. Pendant ce temps, la pandémie se poursuit et les masques ne sont pas achetés parce que le gouvernement fédéral insiste pour imposer des conditions. Il ne gère aucun hôpital, aucun centre de soins de longue durée, aucun réseau de garderies et aucun réseau de transport public, mais il prétend connaître cela.
Quand nous avons demandé de verser l'argent sans condition, un génie de l'autre côté nous a dit que nous demandions un chèque en blanc. Il se trouve que nos amis d'en face connaissent cela, les chèques en blanc. Depuis un certain nombre de semaines, les libéraux ne cessent de demander au Parlement de leur donner des chèques en blanc, tout minoritaire soient-ils.
Au départ, nous nous disions qu'il fallait aider le monde, donc qu'il fallait avoir un esprit de collaboration afin d'aider nos concitoyennes et nos concitoyens durement éprouvés par la présente pandémie. Nous avons donc collaboré en pensant qu'il s'agissait de notre rôle de parlementaires.
Certains pensent que, parce que nous faisons partie de l'opposition, il faut toujours nous opposer. Comme mes collègues de Beloeil—Chambly et de La Prairie, j'ai eu l'occasion de siéger à une autre assemblée où près de 80 % des projets de loi étaient adoptés à l'unanimité. Contrairement aux affirmations du leader du gouvernement à la Chambre, l'opposition n'est pas là que pour s'opposer et se chicaner. Au contraire, nous avons collaboré au départ. Toutefois, lorsque ceux avec qui nous avons collaboré ne tiennent pas leur parole et préfèrent se servir des pouvoirs que nous leur avons octroyés pour faire à peu près ce qu'ils veulent, indépendamment des engagements qu'ils ont pris à notre égard, nous sommes moins enclins à poursuivre la collaboration.
Nous n'avons pas fermé la porte. La semaine dernière, nous avons proposé de suspendre les travaux pour que les leaders des différentes formations s'entendent afin de procéder à l'adoption du projet de loi qui visait notamment à octroyer des sommes supplémentaires aux personnes handicapées. C'est le Parti libéral qui a dit non. Les libéraux ne voulaient pas avoir à négocier. Ils sont dans un esprit de gouvernement majoritaire où ils demandent des chèques en blanc, et tant pis pour le reste. Si nous ne donnons pas de chèque en blanc, cela se termine là, il n'y a pas de négociations.
Nous nous retrouvons donc dans une situation où plusieurs personnes, notamment des personnes handicapées, devraient bénéficier de sommes supplémentaires, mais dont elles ne bénéficient pas. Nous sommes dans une telle situation, premièrement, parce que le Parti libéral a décidé de ne pas permettre la négociation entre les leaders et, deuxièmement, parce qu'il a fermé le Parlement.
Comme le Parlement ne siège pas — mis à part le Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19 —, nous ne sommes pas en mesure de légiférer. Le gouvernement ne peut pas proposer un projet de loi puisque le Parlement est mis sur la touche. C'est cela, la vérité. C'est cela, la réalité.
Encore une fois, aujourd'hui, le gouvernement nous demande un chèque en blanc. Cette fois, c'est pour les budgets supplémentaires, pour qu'il puisse dépenser à tout vent comme il le fait depuis un certain nombre de semaines. C'est dans l'ordre naturel des choses qu'au départ, nous devions permettre au gouvernement de dépenser un certain nombre de crédits avant la fin de l'étude des crédits afin que les opérations gouvernementales se poursuivent.
Le Canada n'est quand même pas comme les États-Unis, où l'on fait des mises à pied pendant un certain nombre de jours, le temps de s'entendre sur les crédits.
Ce serait dans l'ordre naturel des choses, mais on n'est pas dans l'ordre naturel des choses. Le débat entourant le projet de loi sur les subsides, sur lequel nous devons nous prononcer, se fait dans un contexte éminemment extraordinaire.
Comme le disait le chef du Bloc québécois il y a quelques instants, il semble que le gouvernement ait encore réussi à négocier un appui pour lui permettre de continuer à dépenser comme il l'entend et de permettre au premier ministre de faire un spectacle devant son cottage, tous les jours, sans avoir à se préoccuper du Parlement. Puisqu'on lui a donné le pouvoir de dépenser, il prend l'argent, il discute avec ses ministres...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 15:58 [p.2498]
Expand
Pardon the interruption, but your time is up. You must ask your question now.
Je m'excuse de vous interrompre, mais le temps de parole qui vous a été accordé pour votre discours est écoulé. Vous devez maintenant poser votre question.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-06-17 15:58 [p.2498]
Expand
Madam Chair, someone has to ask our Liberal Party colleagues a few questions, so I will.
The government thinks it can tell provincial governments and the Government of Quebec what to do even though it cannot even pay its own employees properly without making all kinds of mistakes on their paycheques.
Should the government not start by paying attention to its own responsibilities and try to do its work properly before telling others how to do theirs?
Madame la présidente, puisqu'il le faut, je vais poser un certain nombre de questions à nos collègues du Parti libéral.
Le gouvernement prétend être en mesure de donner des leçons aux gouvernements des provinces et au gouvernement du Québec alors qu'il n'est même pas en mesure de payer convenablement ses employés, c'est-à-dire sans qu'il y ait une foule d'erreurs sur leur paie.
Ne pourrait-il pas, d'abord et avant tout, se préoccuper de ses responsabilités et essayer de faire son travail correctement avant de dire aux autres comment faire le leur?
Collapse
View Pablo Rodriguez Profile
Lib. (QC)
View Pablo Rodriguez Profile
2020-06-17 15:59 [p.2498]
Expand
Madam Chair, that reminds me of the lyrics of the song Paroles, paroles by Alain Delon and Dalida: “just words, always words”.
The Government of Canada is working closely with the Government of Quebec. We are not collaborating just once a week, but rather every day and on a number of files. We are very pleased to do so. We will continue to work with the Government of Quebec.
Madame la présidente, cela me fait penser aux paroles de la chanson Paroles, paroles d'Alain Delon et de Dalida: « Encore des mots toujours des mots ».
Le gouvernement du Canada travaille en collaboration avec le gouvernement du Québec. Nous ne collaborons pas seulement une fois par semaine, mais bien tous les jours et sur tous les dossiers. Nous en sommes d'ailleurs très heureux. Nous allons continuer à travailler avec le gouvernement du Québec.
Collapse
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-06-17 15:59 [p.2498]
Expand
Madam Chair, I get the feeling that the government House leader's Latin roots are coming out in the House. We keep being reminded that the government is negotiating, talking and discussing things with the Government of Quebec, but nothing ever comes of it.
As I said yesterday, it is almost July, and the construction season has begun.
When will you finally give Quebec the $1.4 billion intended for social housing? Work has not yet started, the needs are there—
Madame la présidente, j'ai l'impression que les racines latines du leader du gouvernement à la Chambre ressortent à la Chambre. On ne cesse de nous rappeler qu'on négocie, qu'on jase et qu'on discute avec le gouvernement du Québec, mais cela n'aboutit à rien.
Comme je le disais hier, nous sommes presque rendus au mois de juillet et la période de construction a commencé.
Qu'est-ce que vous attendez pour verser au Québec le montant de 1,4 milliard de dollars destiné au logement social? Les travaux ne commencent pas, les besoins sont là...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 16:00 [p.2498]
Expand
Order. I remind the hon. member to address his comments through the Chair.
Also, since he is out of time, I call on the hon. government House leader to reply.
À l'ordre. Je rappelle au député qu'il doit s'adresser à la présidence.
De plus, puisque son temps de parole est écoulé, je laisse l'honorable leader du gouvernement répondre à la question.
Collapse
View Pablo Rodriguez Profile
Lib. (QC)
View Pablo Rodriguez Profile
2020-06-17 16:00 [p.2498]
Expand
Madam Chair, despite my Latin roots, I am going to remain very calm.
I would simply point out to my hon. colleague that the Bloc Québécois has spent its entire existence telling Quebeckers that they should say yes, but now all the Bloc can say is no.
Madame la présidente, malgré mes racines latines, je vais rester très calme.
Je veux simplement faire remarquer à mon collègue que le Bloc québécois a passé sa vie à dire aux Québécois qu'ils devaient dire oui, mais qu'il passe maintenant son temps à dire non.
Collapse
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
View Alexandre Boulerice Profile
2020-06-17 16:00 [p.2498]
Expand
Madam Chair, I will be sharing my time with my hon. colleague from London—Fanshawe.
I will make a brief introduction and then I will ask some questions.
As New Democrats, as a progressive party, we have worked constructively on finding solutions to help people from the start of the pandemic. We proposed an emergency benefit of $2,000 and successfully made it happen. Initially, self-employed workers, students and freelancers were excluded, but we pushed to have them included. This really helped people.
In light of the current situation, we asked that the CERB be extended for people who still need help, including those who work in tourism, arts and entertainment and hospitality. The government partially answered our call. At least we made progress and managed to get eight more weeks.
We have come to realize that our social safety net is full of holes. At the beginning of the crisis, employment insurance was inadequate for meeting the needs of people who were losing their jobs. The emergency benefit was launched. However, some day we will have to consider improving the social safety net so that no one slips through the cracks. We have to look at having a broader, more robust employment insurance system that would cover more workers.
At the beginning of the pandemic, only 40% of workers who contribute to employment insurance were getting enough hours to collect employment insurance benefits.
I would like the government to say a few words about its intention to expand the program to make it far more inclusive and target all sectors as well as every worker who needs help when they lose their job.
Madame la présidente, je tiens à dire que je vais partager mon temps de parole avec mon honorable collègue de London—Fanshawe.
Je vais d'abord faire une brève introduction. Par la suite, je vais poser des questions.
En tant que néo-démocrates, en tant que progressistes, nous avons travaillé de manière constructive à trouver des solutions pour aider les gens, et ce, depuis le début de la pandémie. Nous avons proposé une prestation d'urgence de 2 000 $, et nous avons réussi à la faire avancer. Au début, les travailleurs autonomes, les étudiants et les pigistes en étaient exclus, mais nous avons poussé pour qu'ils y soient inclus. Cela a réellement aidé des gens.
Vu la situation actuelle, nous avons demandé un prolongement de la PCU pour les gens qui ont encore besoin d'aide, notamment pour ceux qui travaillent dans les domaines du tourisme, des arts et spectacles et de l'hôtellerie. Le gouvernement a répondu partiellement à notre appel. Au moins, on a fait un bout de chemin et on a réussi à avoir huit semaines supplémentaires.
On s'est rendu compte que notre filet social était plein de trous. Au début de la crise, l'assurance-emploi était insuffisante pour pallier les besoins des gens qui perdaient leurs emplois. La prestation d'urgence a été mise sur pied. Cependant, un jour, il faudra envisager d'améliorer le filet social, pour qu'il n'y ait aucun trou dans les mailles. Il faudra envisager un programme d'assurance-emploi élargi et plus robuste qui permettra d'inclure davantage de travailleurs et de travailleuses.
Au début de la pandémie, seulement 40 % des travailleurs et des travailleuses qui cotisaient à l'assurance-emploi faisaient assez d'heures pour obtenir des prestations d'assurance-emploi.
J'aimerais que le gouvernement nous parle de son intention d'élargir le programme, afin qu'il soit beaucoup plus inclusif et qu'il vise l'ensemble des secteurs ainsi que tous les travailleurs et toutes les travailleuses qui ont besoin d'aide après avoir perdu leur emploi.
Collapse
View Carla Qualtrough Profile
Lib. (BC)
View Carla Qualtrough Profile
2020-06-17 16:02 [p.2498]
Expand
Madam Chair, as we tried to help all workers it became very clear that the employment insurance system was not set up to handle a pandemic situation. It obviously does not help those who do not pay into EI, but also people who cannot work because of child care responsibilities or people who are sick because of a national pandemic virus. When we took all of the workers out of EI for the period of the CERB, we did so knowing that eventually everybody would have to transition back into the EI system and that, at that point, we would have to tackle the very real challenges associated with getting millions of people back into a system that does not cover millions of other people.
Absolutely, we are looking at ways to transition those people back into the EI system who are EI-eligible and to continue to support workers who do not currently fall within the EI system as we look to a September date when, for many people, their CERB will have run out.
Madame la présidente, pendant que nous nous efforcions d'aider tous les travailleurs, il est devenu très évident que le régime d'assurance-emploi n'était pas conçu pour composer avec une situation de pandémie. Il n'aide manifestement pas les personnes qui ne cotisent pas à l'assurance-emploi, les personnes qui ne peuvent pas travailler parce qu'elles doivent prendre soin des enfants ou les personnes qui sont malades en raison d'une pandémie nationale causée par un virus. Lorsque nous avons exclu tous les travailleurs du régime d'assurance-emploi pendant la durée de la Prestation canadienne d'urgence, nous l'avons fait en sachant que tout le monde finirait par être repris en charge par le régime et que, à ce moment-là, il nous faudrait composer avec les difficultés très concrètes qui viennent avec le fait de réintégrer des millions de personnes dans un régime qui ne couvre pas des millions d'autres personnes.
Nous voulons évidemment trouver des solutions pour que le régime d'assurance-emploi reprenne en charge les personnes qui sont admissibles à l'assurance-emploi et pour aider les travailleurs qui ne sont actuellement pas couverts par le régime puisque, pour de nombreuses personnes, la Prestation canadienne d'urgence prendra fin en septembre.
Collapse
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
View Alexandre Boulerice Profile
2020-06-17 16:03 [p.2498]
Expand
Madam Chair, many freelancers and self-employed workers are both their own employees and employers, which means that they are not eligible for employment insurance.
Does the government intend to expand the program to cover self-employed workers?
Given the circumstances, does the government also intend to extend sickness benefits from 15 to 50 weeks?
Madame la présidente, beaucoup de pigistes et de travailleurs autonomes sont à la fois leurs propres employés et leurs propres employeurs, ce qui fait qu'ils sont exclus du régime de l'assurance-emploi.
Le gouvernement entend-il élargir le programme pour couvrir les travailleurs autonomes?
Entend-il également, dans les circonstances, prolonger les prestations de maladie de 15 à 50 semaines?
Collapse
View Carla Qualtrough Profile
Lib. (BC)
View Carla Qualtrough Profile
2020-06-17 16:04 [p.2499]
Expand
Madam Chair, we committed to extend the EI sickness benefits from the current 15 weeks to 26 weeks.
With respect to self-employed individuals, we know that there is an option currently within the EI system for self-employed workers to contribute to and get special benefits, like maternity and parental leave, but not regular benefits. Of course, as we look to transition workers and continue to support workers—
Madame la présidente, nous nous sommes engagés à faire passer la période des prestations de maladie de l'assurance-emploi de 15 à 26 semaines.
Pour ce qui est des travailleurs autonomes, nous savons que le régime de l'assurance-emploi leur permet de contribuer à la caisse et de toucher des prestations particulières, comme des congés de maternité ou des congés parentaux, mais pas les prestations régulières. Naturellement, tandis que nous envisageons d'assurer la transition des travailleurs et de continuer à les appuyer...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 16:04 [p.2499]
Expand
The hon. member for Rosemont—La Petite-Patrie.
Le député de Rosemont—La Petite-Patrie a la parole.
Collapse
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
View Alexandre Boulerice Profile
2020-06-17 16:04 [p.2499]
Expand
Madam Chair, I would like to share with the government a message that I received yesterday from a dozen community groups in the Montreal area.
It seems many people are unhappy with the emergency community support fund. Here is what they are saying: The structure of the program is complex, the eligibility criteria are unclear, the application forms and accountability requirements are too onerous, and private foundations are refusing to establish consultation processes. The program does not meet the needs of groups that help vulnerable populations.
What does the government intend to do to make the necessary changes to meet the needs of these groups that take care of the most vulnerable?
Madame la présidente, je me permets de transmettre au gouvernement une communication que j'ai reçue hier d'une dizaine de groupes communautaires de la région de Montréal.
Concernant le Fonds d'urgence pour l'appui communautaire, il semble y avoir beaucoup de grogne sur le terrain. Les constats sont les suivants: la structure du programme est complexe; les conditions d'admissibilité ne sont pas claires; les formulaires de demande sont trop lourds, tout comme la reddition de comptes; et des fondations privées refusent d'établir des processus de consultation. Le programme ne répond pas aux besoins des groupes qui rejoignent les populations vulnérables.
Qu'entend faire le gouvernement pour apporter les ajustements nécessaires afin de répondre aux besoins de ces groupes qui prennent soin des personnes les plus vulnérables?
Collapse
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-06-17 16:05 [p.2499]
Expand
Madam Chair, we set up the emergency response fund to do precisely that: to help the most vulnerable, to increase the capacity of non-profits and charitable organizations to continue to deliver the services that are needed now more than ever to vulnerable Canadians, but in fact also to increase their capacity to deliver even more services to more people. We have used the services of three national, well-respected and well-trusted organizations to act as intermediaries to disburse that money. We have sought disaggregated data up front, not after the fact, in order to see what gaps were missed and to ensure that we address those gaps. We are getting the job done.
Madame la présidente, le fonds d'urgence a été créé précisément pour aider les plus vulnérables, pour augmenter la capacité des organismes à but non lucratif et de bienfaisance à continuer d'offrir des services dont les Canadiens vulnérables ont besoin plus que jamais. En fait, le fonds augmente aussi la capacité de ces organismes à offrir encore plus de services à un plus grand nombre de gens. Nous avons recours aux services de trois organismes nationaux réputés et de confiance qui agiront à titre d'intermédiaires pour la répartition des fonds. Nous avons utilisé des données ventilées d'emblée, et non après coup, afin de cerner les lacunes et de voir à les corriger. Nous prenons les mesures qui s'imposent.
Collapse
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
View Alexandre Boulerice Profile
2020-06-17 16:06 [p.2499]
Expand
There is sand in the gears, Madam Chair.
Even though the minister's words are meant to be reassuring, I do not think that they will reassure these groups.
Will changes be made?
If so, when exactly will that happen?
Il y a du sable dans l'engrenage, madame la présidente.
Je pense que les paroles du ministre, qui se veulent rassurantes, ne vont pas rassurer ces groupes.
Va-t-il y avoir des changements?
Si oui, quand auront-ils lieu, exactement?
Collapse
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-06-17 16:06 [p.2499]
Expand
Madam Chair, the fact of the matter is this fund is not only going to the big groups. It is also going to small community-based organizations. We know that because we will have rolling reports. We will be able to see what gaps emerge and we have the capacity to address and fill those gaps.
Madame la présidente, en fait, cet argent n'est pas versé seulement aux gros organismes. Il est aussi distribué aux petits organismes communautaires. Nous le savons parce que nous recevons des rapports en continu. Nous sommes en mesure de voir les lacunes qui se dessinent et nous serons en mesure de les corriger.
Collapse
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
View Alexandre Boulerice Profile
2020-06-17 16:06 [p.2499]
Expand
Madam Chair, last week the government introduced Bill C-17, which included assistance for people with disabilities.
Unfortunately, this assistance required that recipients be entitled to the disability tax credit. However, one must pay taxes to be entitled to the tax credit. This automatically excluded the vast majority, or 60% of people living with a disability in Canada. That is completely unacceptable to the NDP.
Will the government take action to help people with disabilities, that is to say all people living with disabilities, and not just a minority?
Madame la présidente, la semaine dernière, le gouvernement a présenté le projet de loi C-17 qui incluait une certaine aide pour les personnes handicapées.
Malheureusement, cette aide était tributaire du fait que les gens sont inscrits comme ayants droit au crédit d'impôt pour personnes handicapées, mais il faut payer de l'impôt pour avoir droit à un crédit d'impôt. Donc, cela excluait de facto la grande majorité, soit 60 % des personnes vivant avec un handicap au pays. C'est complètement inacceptable pour nous, au NPD.
Le gouvernement va-t-il agir pour aider les personnes handicapées, c'est-à-dire toutes les personnes handicapées, pas seulement une minorité?
Collapse
View Carla Qualtrough Profile
Lib. (BC)
View Carla Qualtrough Profile
2020-06-17 16:07 [p.2499]
Expand
Madam Chair, I can assure every Canadian and everyone in the House that, as we looked at all the measures we were delivering for Canadians, we made sure that we put a disability inclusion lens not only on what specific help we would give to people with disabilities but on every single measure. I can say that the result in the student benefit was an additional $750 a month for students with disabilities and students with dependents.
We know that last week we hit a major hiccup, without the unanimous consent of the House, in delivering a benefit we promised to people with disabilities. Rest assured, we are still going to deliver for Canadians with disabilities. We are looking at alternate means and we hope to eventually find a different path forward that does not require the legislative changes—
Madame la présidente, je peux assurer à la Chambre et à l'ensemble des Canadiens que nous ne nous sommes pas contentés d'offrir aux personnes handicapées une mesure conçue spécialement pour elles. Nous avons inclus des dispositions relatives aux personnes handicapées dans toutes les mesures que nous avons adoptées. Une somme additionnelle de 750 $ par mois est accordée aux étudiants handicapés et aux étudiants ayant des personnes à charge qui demandent la prestation pour étudiants.
On sait que, la semaine dernière, le gouvernement s'est heurté à l'absence de consentement unanime à la Chambre, un sérieux contretemps qui l'a empêché de verser la prestation promise aux personnes handicapées. Toutefois, les gens peuvent être certains que nous allons tenir nos engagements envers les Canadiens handicapés. Nous étudions d'autres solutions et nous espérons trouver une autre façon de procéder qui ne nécessite pas de modification législative.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2020-06-17 16:08 [p.2499]
Expand
The hon. member for Rosemont—La Petite-Patrie has 15 seconds to ask his question.
L'honorable député de Rosemont—La Petite-Patrie a 15 secondes pour poser sa question.
Collapse
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
View Alexandre Boulerice Profile
2020-06-17 16:08 [p.2499]
Expand
That is perfect, Madam Chair.
There is a tremendous need for social housing in Quebec. The federal government has come to an agreement with all provinces except Quebec. There is a terrific program called AccèsLogis Québec.
When will the $1.4 billion owed Quebec be invested so we can build social housing?
C'est parfait, madame la présidente.
Il y a des besoins immenses en matière de logement social au Québec. Le fédéral s'est entendu avec toutes les provinces à l'exception du Québec. Il y a un magnifique programme qui s'appelle AccèsLogis Québec.
Quand le 1,4 milliard de dollars qui est dû au Québec sera-t-il investi pour qu'on puisse construire des logements sociaux?
Collapse
View Pablo Rodriguez Profile
Lib. (QC)
View Pablo Rodriguez Profile
2020-06-17 16:08 [p.2499]
Expand
Madam Chair, we are currently having discussions with the Government of Quebec.
This is an absolute priority for both governments.
Madame la présidente, à l'heure actuelle, nous discutons avec le gouvernement du Québec.
Il s'agit d'une priorité absolue pour les deux gouvernements.
Collapse
Results: 1 - 100 of 11008 | Page: 1 of 111

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data