Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 7 of 7
View Kevin Vuong Profile
Ind. (ON)
View Kevin Vuong Profile
2022-06-08 23:56 [p.6398]
Expand
Madam Speaker, we are here this evening because the government has made a commitment to resettle 40,000 Afghan refugees, a commitment that we are failing to deliver on. How many have we actually welcomed? It is only 15,000.
While the minister pats himself on the back for welcoming 37.5% of our commitment, people are suffering. While the minister pats himself on the back for a failing grade, people are dying.
How many people are hiding in abandoned buildings trying to evade the Taliban's wrath, who would kill not only them but everyone they hold dear, like women and children? It does not matter who, because the Taliban are a group of people who have put individuals into cages and set them on fire.
The government is keeping 25,000 terrified people waiting. Canada made a commitment. The government is not delivering, and people are dying because of it.
Even of the 15,000 who have made it, how many were because of the government and how many were because of the heroic efforts of civil society organizations like the Veterans Transition Network? It stepped up in the absence of government leadership to help resettle at least 2,061 refugees. Sadly, as even the CBC reported, even it has had to stop its efforts because its staff were so exhausted by “logistical nightmares” and “bureaucratic red tape”.
Since November of last year, I have had the extreme privilege of working with the Cassels law firm in Toronto in the hopes of savings the lives of people who have assisted Canada in Afghanistan. They were our nation's lawyers in Kabul, but right now it seems their lives do not matter very much. Enough with the excuses; bring them to Canada now.
A short time ago, my hon. colleague, the member for Calgary Forest Lawn, raised in this House the tragic death of Nazifa, who was a 10-year-old girl murdered by the Taliban because her father worked with our military in Kandahar. How many more children will die before the government honours our nation's word?
Just two weeks ago, I was in Warsaw and met with a number of Afghan refugees who were rescued by Poland. Poland has also welcomed 3.6 million Ukrainian refugees. The Afghan refugees need our help. They want to resettle in Canada.
I met with an Afghan couple, he a journalist and she a teacher. He showed me the messages that he had received from the Taliban telling him they would kill him and his wife and any family members they could find.
I also spoke with a former justice of the Supreme Court of Afghanistan. She told me about how she cannot go back because when the Taliban took over, they opened the doors of the prisons and released all the criminals, criminals she had convicted of heinous crimes.
What happened to the government's feminist foreign policy? Canada made a commitment. People's lives are at risk, and the government must honour our nation's word.
What is the plan for the 25,000 people who are waiting for the government to honour its word? Give us a timeline. Please.
We are at 15,000 now. When will we hit 20,000 or 25,000? When will we hit 40,000 refugees?
Madame la Présidente, nous sommes ici ce soir parce que le gouvernement s'est engagé à accueillir 40 000 réfugiés afghans et qu'il ne respecte pas sa promesse. Combien de réfugiés avons-nous accueillis en réalité? Seulement 15 000.
Pendant que le ministre se félicite d'avoir concrétisé 37,5 % de notre engagement, des gens souffrent. Pendant que le ministre se félicite de cet échec, des gens meurent.
Combien de personnes se cachent dans des immeubles abandonnés dans l'espoir d'échapper à la colère des talibans, qui seraient prêts à les tuer et à tuer aussi toutes les personnes qui leur sont chères, y compris des femmes et des enfants? Personne n'est à l'abri, puisque le groupe des talibans a déjà placé des gens dans des cages avant de les brûler vifs.
Le gouvernement fait attendre 25 000 personnes terrifiées. Le Canada a pris un engagement. Des gens meurent parce que le gouvernement ne le respecte pas.
D'ailleurs, parmi les 15 000 réfugiés qui se trouvent au Canada, combien sont arrivés ici grâce au gouvernement, et combien doivent leur réinstallation aux efforts héroïques d'organismes de la société civile comme le Réseau de transition des vétérans? Alors que le gouvernement manquait de leadership, ce réseau s'est mobilisé et a aidé au moins 2 061 réfugiés à s'installer ici. Comme CBC/Radio-Canada l'a indiqué, le réseau a malheureusement dû arrêter ce travail parce que ses employés étaient épuisés par les « cauchemars logistiques » et les « tracasseries bureaucratiques ».
Depuis novembre dernier, j'ai l'immense privilège de travailler avec le cabinet d'avocats Cassels, de Toronto, dans l'espoir de sauver la vie de gens qui ont aidé le Canada en Afghanistan. Bien qu'ils étaient les avocats de notre pays à Kaboul, leur vie ne semble maintenant plus compter autant. Fini les excuses, il faut les ramener au Canada dès maintenant.
Récemment, mon collègue, le député de Calgary Forest Lawn a informé la Chambre du décès tragique de Nazifa, une fillette de 10 ans assassinée par les talibans parce que son père avait collaboré avec nos soldats à Kandahar. Combien d'autres enfants devront mourir avant que le gouvernement tienne sa promesse?
Il y a deux semaines à peine, j'étais à Varsovie, où j'ai rencontré des réfugiés afghans qui ont été sauvés par la Pologne. La Pologne a aussi accueilli 3,6 millions de réfugiés ukrainiens. Les réfugiés afghans ont besoin de notre aide. Ils veulent venir s'établir au Canada.
J'ai rencontré un couple afghan. Lui est journaliste, elle est enseignante. Il m'a fait lire les messages que les talibans lui ont envoyés, et dans lesquels ils menaçaient de le tuer, lui, sa femme et tous les membres de leur famille qu’ils pourraient trouver.
J'ai également parlé avec une ancienne juge de la Cour suprême d'Afghanistan. Elle m'a raconté qu'elle ne pouvait pas retourner en Afghanistan parce que lorsque les talibans ont pris le pouvoir, ils ont ouvert les portes des prisons et ont libéré tous les criminels, dont des criminels qu'elle avait condamnés pour des crimes odieux.
Que s'est-il passé avec la politique étrangère féministe du gouvernement? Le Canada a pris un engagement. La vie des gens est en danger, et le gouvernement doit honorer la parole de notre pays.
Quel est le plan pour les 25 000 personnes qui attendent que le gouvernement honore sa parole? Je vous implore de nous donner un échéancier.
Nous en sommes maintenant à 15 000 réfugiés. Quand atteindrons-nous 20 000 ou 25 000? Quand atteindrons-nous 40 000 réfugiés?
Collapse
View Kevin Vuong Profile
Ind. (ON)
View Kevin Vuong Profile
2022-06-09 0:03 [p.6399]
Expand
Madam Speaker, as the son of refugees, I applaud the government's commitment to 40,000, but my question for my hon. colleague is, when? He has spoken about the importance of supporting members of the LGBTQ community and activists. There is Rainbow Railroad. When are we going to be able to support them to come over?
I talked about Canada's law firm in Kabul and Mr. Shajjan. His 28 lawyers are still stuck in Afghanistan. When will they be brought over?
I have talked about a number of journalists and a justice, but there is also an Afghan interpreter who is now seven months pregnant. She is wife to a veteran of our nation and is in a third party country right now, Pakistan. She has still not been able to make her way here.
When can they come to their new home?
Madame la Présidente, en tant que fils de réfugiés, je félicite le gouvernement de son engagement à accueillir 40 000 réfugiés, mais ma question à mon collègue est la suivante: quand? Il a parlé de l'importance de soutenir les membres de la communauté LGBTQ et les militants. Il y a le Rainbow Railroad. Quand serons-nous en mesure de les aider à venir ici?
J'ai parlé du cabinet d'avocats canadien à Kaboul et de M. Shajjan. Ses 28 avocats sont toujours coincés en Afghanistan. Quand les fera-t-on venir au Canada?
J'ai parlé d'un certain nombre de journalistes et d'une juge, mais il y a aussi une interprète afghane qui est maintenant enceinte de sept mois. Elle est l'épouse d'un ancien combattant canadien et elle se trouve actuellement dans un pays tiers, le Pakistan. Elle n'a toujours pas réussi à se rendre ici.
Quand pourront-ils venir dans leur nouveau pays?
Collapse
View Kevin Vuong Profile
Ind. (ON)
View Kevin Vuong Profile
2022-06-02 15:14 [p.6038]
Expand
Mr. Speaker, I met with Afghan refugees who have been stranded in Poland since August of 2021. These people put their trust in Canada to give them a safe haven. Poland has done all it can. These refugees will soon be penniless and homeless. Some analysts suggest that the Afghan refugee program has been de facto shut down and that Canada has abandoned them.
What does this failure tell the world about Canada's commitment to those who stood shoulder to shoulder with us? Their lives are not those of pawns. Will they be brought to Canada now, or will the minister admit that people were mislead?
Monsieur le Président, j'ai rencontré des réfugiés afghans qui sont coincés en Pologne depuis août 2021. Ces gens comptent sur le Canada pour y trouver refuge. La Pologne a fait tout ce qu'elle pouvait. Ces réfugiés se retrouveront bientôt sans argent et sans toit. Certains analystes laissent entendre que le programme d'accueil des réfugiés afghans est, de facto, terminé et que le Canada les a abandonnés.
Quel message un tel échec envoie-t-il au reste du monde à propos des engagements du Canada envers ceux qui nous ont épaulés? Ce ne sont pas des pions. Va-t-on les faire venir rapidement au Canada, ou le ministre admettra-t-il que ces gens ont été induits en erreur?
Collapse
View Kevin Vuong Profile
Ind. (ON)
View Kevin Vuong Profile
2022-06-01 14:04 [p.5919]
Expand
Mr. Speaker, last week I was in Warsaw. While there I spoke with an Afghan refugee couple, he a journalist and she a teacher, as well as a female former supreme court justice. They are all priority targets for the Taliban. They were rescued from certain death and evacuated from Kabul by the Polish Air Forces.
Since August of 2021, Poland has provided them with money and housing. However, after 10 months of waiting for them to be resettled in Canada, Poland has done all it can. That country needs to focus on the 3.6 million Ukrainians who have crossed its borders.
Repeated efforts to obtain assistance from Canada's embassy in Poland, GAC and IRCC have proven useless. What good are Canada's special immigration measures for Afghans if they do not work and only amount to “Hey, here's a bunch of websites. Don't expect any help.”
What a disgrace. People's lives are at stake. Canada made a commitment. I call upon the government to honour our nation's word.
Monsieur le Président, la semaine dernière, j'étais à Varsovie. J'ai parlé là-bas avec un couple de réfugiés afghans, lui journaliste, et elle enseignante, ainsi qu'avec une ancienne juge de la Cour suprême. Ils sont tous des cibles prioritaires pour les talibans. Ils ont été sauvés d'une mort certaine et évacués de Kaboul par les forces aériennes polonaises.
Depuis août 2021, la Pologne leur fournit de l'argent et un logement. Toutefois, cela fait 10 mois que ces gens attendent leur réinstallation au Canada; la Pologne a fait tout ce qu'elle pouvait pour les aider, mais elle doit maintenant se concentrer sur les 3,6 millions d'Ukrainiens qui ont franchi ses frontières.
Les efforts répétés pour obtenir de l'aide de l'ambassade du Canada en Pologne, d’Affaires mondiales Canada et d’IRCC n’ont rien donné. À quoi servent donc les mesures d'immigration spéciales du Canada pour les Afghans si elles ne fonctionnent pas et qu'elles se résument à « voici un tas de sites Web. N'espérez aucune aide »?
Quelle honte. La vie de personnes est en jeu. Le Canada a pris un engagement. Je demande au gouvernement d'honorer la parole de notre nation.
Collapse
View Kevin Vuong Profile
Ind. (ON)
View Kevin Vuong Profile
2022-03-21 18:29
Expand
Mr. Speaker, the answer I received to my initial question, one that I support, outlines Canada's efforts to assist people trying to flee the violence in Ukraine. I support our nation's legacy of providing shelter to those in dire need. Forty years ago, it was my parents and other refugees who were being generously welcomed to Canada. I would not have the honour of standing before members today if not for the compassion of Canada.
However, my question was not on Canada's effort to assist Ukrainian refugees to come to Canada, but on whether Canada would be providing assistance to Poland and other NATO allies that have opened their borders to the Ukrainian exodus. Three weeks ago, when I asked the government if it would assist, there were 115,000 refugees headed for Poland. Today, 3.3 million Ukrainians have fled their country to seek sanctuary. Poland has welcomed more than two million of them.
Poland is a nation of honour. The Polish know what it is like to stand up to aggression and they know what it is like to stand up to tyranny. It is why the first line of the country's national anthem is “Poland is not yet lost”. It is why the country's historical unofficial motto is “for our freedom and yours”.
I have seen first-hand the courage and honour of the Polish people as a proud member of the Warsaw Security Forum community. I see the efforts of my friends in Poland who are doing everything they can to support Ukrainians who have sought shelter in their country, but resources are being stretched to the brink. Thus, my question remains relevant: Will Canada support our allies at this tragic time?
I am asking if my hon. colleague can inform the House whether Canada will be providing help to those nations that have opened their borders to the sea of humanity seeking safety. That is my question that I am asking again, both of the government and of my hon. colleague.
Monsieur le Président, la réponse que j'ai obtenue à ma question initiale — et avec laquelle je suis d'accord — décrit les efforts déployés par le Canada pour aider les personnes qui cherchent à fuir la violence en Ukraine. Le Canada a toujours offert un refuge à ceux qui en avaient désespérément besoin, et c'est une tradition à laquelle je suis favorable. Il y a quarante ans, ce sont mes parents et d'autres réfugiés qui ont été généreusement accueillis au Canada. Sans cette compassion du Canada, je n'aurais pas l'honneur de prendre la parole dans cette enceinte aujourd'hui.
Cependant, ma question ne portait pas sur les efforts du Canada pour aider les réfugiés ukrainiens à venir au Canada, mais elle visait à savoir si le Canada allait aider la Pologne et d'autres alliés de l'OTAN qui ont ouvert leurs frontières aux réfugiés ukrainiens en exode. Il y a trois semaines, quand j'ai demandé au gouvernement s'il allait fournir de l'aide, 115 000 réfugiés se dirigeaient vers la Pologne. Aujourd'hui, 3,3 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays pour trouver refuge. La Pologne en a accueilli plus de 2 millions.
La Pologne est une nation fondée sur l'honneur. Les Polonais savent ce que c'est de résister à l'agression et à la tyrannie. Voilà pourquoi la première ligne de l'hymne national est « La Pologne n'a pas encore péri ». Voilà pourquoi la devise non officielle du pays est « Pour notre liberté et la vôtre ».
J'ai constaté de visu le courage et la fierté du peuple polonais lors de ma participation au forum de Varsovie sur la sécurité. Je vois les efforts déployés par mes amis en Pologne, qui font tout, même à bout de ressources, pour soutenir les Ukrainiens à la recherche d'un refuge dans leur pays. Ma question est donc toujours pertinente: le Canada soutiendra-t-il nos alliés dans ces circonstances tragiques?
Je me demande si ma collègue pourrait dire à la Chambre si le Canada fournira ou non de l'aide aux pays qui ont ouvert leurs frontières à cette marée humaine en quête d'un endroit sûr. Je réitère ma question, qui s'adresse au gouvernement et à ma collègue.
Collapse
View Kevin Vuong Profile
Ind. (ON)
View Kevin Vuong Profile
2022-03-21 18:36
Expand
Mr. Speaker, I thank my colleague for expanding on the support we have been providing to Ukraine and to neighbouring countries. Not only do we have to stick together; we must stand together, and we will win together. I thank the member and the government for all we are doing to support Ukraine, Poland and our neighbouring NATO allies.
Monsieur le Président, je remercie ma collègue d'avoir expliqué plus en détail le soutien que nous apportons à l'Ukraine et aux pays voisins. Non seulement nous devons nous serrer les coudes, mais nous devons aussi faire front commun et gagner ensemble. Je remercie la députée et le gouvernement pour tout ce que nous faisons pour appuyer l'Ukraine, la Pologne et nos alliés de l'OTAN.
Collapse
View Kevin Vuong Profile
Ind. (ON)
View Kevin Vuong Profile
2022-02-28 15:09
Expand
Mr. Speaker, last week I met with Ilya and Liudmyla in my constituency office. They will soon be Canadian citizens and are excited to begin the next chapter of their lives. However, Liudmyla also told me that she is worried about her mom and her family, who are living in bomb shelters. In Ukraine, others are in long lines of refugees at the Polish border. Over 115,000 refugees are heading for safety in Poland. Thousands are also going to Romania and any EU country offering sanctuary. However, resources are being stretched to the brink.
Can the Minister of Foreign Affairs inform the House if Canada will provide assistance to countries opening their borders to the Ukrainian exodus?
Monsieur le Président, la semaine dernière, j’ai rencontré Ilya et Liudmyla à mon bureau de circonscription. Elles recevront bientôt la citoyenneté canadienne et elles sont enthousiastes à l’idée d’entamer ce nouveau chapitre de leur vie. Toutefois, Liudmyla m’a aussi dit qu’elle était inquiète pour sa mère et sa famille qui vivent en ce moment dans des abris anti-bombes. En Ukraine, il y a aussi de longues files de réfugiés à la frontière polonaise. Plus de 115 000 réfugiés cherchent à se mettre à l’abri en Pologne. Des milliers se dirigent vers la Roumanie et d’autres pays européens qui leur accordent l’asile. Malheureusement, ces pays sont sur le point de manquer de ressources.
La ministre des Affaires étrangères peut-elle dire à la Chambre si le Canada viendra en aide aux pays qui ouvrent leurs frontières aux réfugiés ukrainiens en exode?
Collapse
Results: 1 - 7 of 7

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data