Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 3230
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 10:17 [p.8207]
Expand
Madam Speaker, as my hon. colleague mentioned, yesterday the agriculture committee, with amendments from the Liberals, the Conservatives and the Bloc, passed his motion. I certainly think that reflects the working spirit of our committee.
I do not disagree with the proposition of what the member is putting forward, but when I look at the text of the motion it seems to almost have the conclusion before the investigation has even happened. When he talks about high corporate profits and high food prices, I guess my question for the hon. member is this. Is he asserting that there is absolute price gouging happening in this country, or does he think there are plausible reasons as to why corporate profits and food prices are higher? For example, because many Canadians are buying groceries as opposed to going to restaurants, that could have driven profits higher at the same time as we are facing inflationary pressures.
Does he think there is legitimate price gouging happening in this country, or are there plausible reasons as to why those two things could exist at the same time?
Madame la Présidente, comme mon collègue l’a mentionné, hier, le comité de l’agriculture a adopté sa motion telle qu’amendée par les libéraux, les conservateurs et les bloquistes. Je pense que cela reflète l’esprit dans lequel notre comité travaille.
Je ne suis pas contre la proposition de mon collègue, mais en examinant le texte de sa motion, j’ai l’impression qu’il tire la conclusion avant même que l’enquête ne soit terminée. En l’entendant parler des gros profits des sociétés et des prix élevés des aliments, je veux lui poser la question suivante. Affirme-t-il que l’on affiche des prix véritablement excessifs au Canada, ou voit-il des raisons plausibles pour lesquelles les bénéfices des sociétés et les prix des aliments sont plus élevés? Par exemple, comme de nombreux Canadiens achètent de l’épicerie au lieu de manger au restaurant, les profits augmentent face aux pressions inflationnistes.
Pense-t-il que l’on hausse vraiment les prix de manière abusive au Canada, ou voit-il des raisons plausibles pour expliquer que ces deux phénomènes se produisent en même temps?
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 10:53 [p.8213]
Expand
Madam Speaker, it is always a privilege for me to rise in the House, and I am pleased to speak to today's NDP motion.
This motion was moved by the hon. member for Cowichan—Malahat—Langford, and he knows how much I respect his work. However, I do want to share some concerns I have regarding the wording of the motion.
I think it is important for Canadians following the debate in the House to understand that this opposition motion does not compel the government to take any action. It is simply something for members of the House to reflect on.
I am not sure whether today's opposition motion is strictly necessary. Some key elements of the motion were adopted yesterday at the Standing Committee on Agriculture and Agri-Food through Liberal, Conservative and Bloc Québécois amendments. We know that affordability and inflation are very important to Canadians right now.
I am not opposed to the idea of looking into food prices in this country. However, I do believe that the text of this motion puts the cart before the horse, as the saying goes. In my view, this motion alleges price-fixing occurs before the committee can do a proper inquiry and before we have the opportunity to hear from industry officials about the possibility we are looking at the unintended consequences of the circumstances.
As I mentioned, I do not have a whole lot of contention as I stand before the House today, but the text of the motion is almost suggesting this is a fait accompli and absolutely real, and I think there are important questions that need to be asked. However, I do have some concerns about the fact that the motion is almost saying that this is absolutely happening before we have even had the inquiry at the agriculture and agri-food committee. I know that was expressed yesterday by some of my colleagues who sit on that committee.
I also want to take a moment to examine specific provisions of the motion. Under paragraph (b), there is a mention of “an affordable and fair food strategy which tackles corporate greed”. It goes on to suggest that perhaps there is something that should be done to control the prices, and although I did not have the opportunity to ask this question specifically to my hon. colleague from Cowichan—Malahat—Langford, I want to know whether that is suggesting the government has a role to play in setting prices.
This is not something we have seen since, I believe, World War II, when the government did intervene in those circumstances to set maximum price caps. The text of the motion does not come right out and say it, but “an affordable and fair food strategy” could include, I presume, regulatory measures. That would be a question I would have for my hon. colleague. Perhaps, if he has the opportunity today in the House, he could address that, or perhaps some of his NDP colleagues who know could raise the point of whether they see that as a specific measure.
Yes, it has been done before, but the government should be very cautious that it is absolutely necessary to completely intervene, to set prices in a market, until such time that we have real evidence that the allegations being put forward in the text of the motion today are absolutely true.
Paragraph (c) talks about “greedflation”, and I just want to go on record that this is not what the committee agreed to yesterday. Yes, the key elements of the hon. member's motion were adopted, but there was a desire, particularly from the member for Berthier—Maskinongé, to look at the issue.
He rightfully pointed out that, before we get to the point of saying this is greed inflation, we should actually call the witnesses to bring forward evidence and hear that before we simply say that it is indeed the case.
The committee has agreed to look at inflation in food prices in the entire food retail sector, not just the grocery sector, to be able to ask what questions can be put forward in co-operation with the food retail sector to help support it and avoid large increases in food prices.
I am glad the motion mentions the Competition Bureau. I think it is a very important organization that already has the tools needed to study these issues.
I have concerns about the capacity of our agriculture committee to be able to get to the bottom of exactly what might be happening. Yes, we can come in and ask questions, but I do not know if there are any forensic accountants who might sit on the agriculture committee. We will ask those questions, but it is ultimately the Competition Bureau that has the tools and expertise to be able to examine whether or not some of the allegations that are being made are indeed happening.
It calls into question whether there is anti-competitive behaviour or pricing fixing happening, because the Competition Bureau, as far as I know, has not intervened to date. However, I think it is an important question that all members of this House should reflect on.
I think that the member for Cowichan—Malahat—Langford missed an opportunity to raise and mention the importance of the national school food program. We all know that affordability is a top issue right now for many Canadians. This is a program that could make sure we have healthy food in school, ensuring that children who might be living in families who do not have a whole lot of economic means can be supported. It was announced in budget 2021, and I would have liked to see the member for Cowichan—Malahat—Langford raise it and encourage the government to expedite that allocation of money and work with the provinces and territories to roll it out.
The motion also does not call on ways in which the grocery sector itself might be able to help mitigate food prices by implementing a price freeze. I understand it has happened elsewhere and there have been some retail grocers in other jurisdictions around the world that have, by their own will, actually implemented a price freeze. There might be differing opinions on whether or not that is best public policy, but the member failed to mention it in the text of his motion today.
I will go on record and say that I have some concern about the way in which the NDP is bringing forward and villainizing corporate leadership. Now, before my friends from the NDP start screaming that I am a friend of big business in Canada and standing up for my corporate friends, it is not that. It is that we want to have a level of decorum in our public policy and in our politics in this country that does not simply make vast statements.
I read into the record the other day a Facebook post from the leader of the NDP, which said that CEOs in this country are rigging the system, that they are stealing Canadians' wealth. Boy, what an allegation that is. In making it, he is villainizing an entire group of individuals who serve in corporate leadership in this country. I hope the position of the NDP is not simply that every corporate leader in this country is corrupt, because that does nothing to unify the country. It creates a further divide—
Madame la Présidente, c'est toujours un privilège pour moi de prendre la parole à la Chambre. Je suis heureux de m'exprimer au sujet de la motion déposée par le NPD aujourd'hui.
La motion est présentée par mon honorable collègue de Cowichan—Malahat—Langford, qui sait que j'ai beaucoup de respect pour son travail. Cependant, je dois soulever certaines préoccupations au sujet du libellé de la motion.
Je pense qu'il est important que les Canadiens qui suivent les débats à la Chambre comprennent que cette motion de l'opposition ne contraint pas le gouvernement à poser des gestes. Il s'agit simplement d'une réflexion de la Chambre des communes.
Je ne suis pas certain que la motion de l'opposition présentée aujourd'hui soit nécessaire. En effet, hier, au Comité permanent de l'agriculture et de l'agroalimentaire, des éléments clés de la motion ont été adoptés grâce à des amendements des libéraux, des conservateurs et du Bloc québécois. Nous savons que les questions de l'abordabilité et de l'inflation sont très importantes pour les Canadiens en ce moment.
Je ne suis pas en désaccord sur le fait de s'interroger au sujet du prix des aliments au pays. Toutefois, j'ai l'impression que le texte de cette motion met la charrue avant les bœufs, comme le dit le proverbe. À mon avis, cette motion allègue que les prix sont fixés sans une enquête réelle du Comité et sans que l'on ait l'occasion d'entendre les dirigeants sur l'existence d'un effet occasionnel.
Comme je l’ai mentionné, je ne m'inscris pas exactement en faux à la Chambre aujourd’hui, mais le texte de la motion laisse presque entendre qu’il s’agit d’un fait accompli et tout à fait réel. Je pense qu’il y a des questions importantes à poser. Cependant, je m’inquiète du fait que la motion laisse presque entendre que c'est une certitude, avant même que le Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire ait examiné la question. Je sais que certains de mes collègues qui siègent à ce comité ont soulevé cette préoccupation hier.
Je veux aussi prendre un moment pour examiner des articles précis de la motion. À l’alinéa b), on parle d’une « stratégie alimentaire abordable et équitable qui s’attaque à la cupidité des entreprises ». On laisse ensuite entendre qu’il faudrait peut-être faire quelque chose pour contrôler les prix, et bien que je n’aie pas eu l’occasion de poser cette question à mon collègue de Cowichan—Malahat—Langford, j’aimerais savoir si cela veut dire que le gouvernement devrait avoir un rôle à jouer dans l’établissement des prix.
Nous n’avons pas vu cela depuis, je crois, la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement était alors intervenu pour fixer des prix plafond. Le texte de la motion ne le dit pas, mais « une stratégie alimentaire abordable et équitable » pourrait comprendre, je présume, des mesures réglementaires. C’est une question que j’aimerais poser à mon collègue. S’il en a l’occasion aujourd’hui à la Chambre, il pourrait peut-être nous en parler, ou peut-être que certains de ses collègues néo-démocrates qui connaissent la question pourraient nous dire s’ils considèrent qu’il devrait s’agir d’une mesure précise.
Oui, cela a déjà été fait, mais le gouvernement devrait faire très attention de ne pas intervenir sur toute la ligne, de ne pas fixer les prix sur un marché, avant de s'être assuré que c'est absolument essentiel et d'avoir des preuves concrètes que les allégations contenues dans le texte de la motion d’aujourd’hui sont avérées.
À l’alinéa c), on parle de « cupidiflation », et je tiens à préciser que ce n’est pas ce que le comité a convenu hier. Oui, les éléments clés de la motion de l’honorable député ont été adoptés, mais il y avait une volonté, surtout de la part du député de Berthier—Maskinongé, d’examiner la question.
Il a souligné, à juste titre, qu’avant de parler de cupidiflation, nous devrions convoquer des témoins pour qu’ils présentent des preuves et entendre ce qu’ils ont à dire, avant d’affirmer que c’est effectivement le cas.
Le comité a convenu de se pencher sur l’inflation du prix des aliments dans l’ensemble du secteur de la vente au détail des aliments, et pas seulement dans le secteur de l’épicerie. Ainsi, nous pourrons poser des questions et collaborer avec le secteur de la vente au détail des aliments pour lui apporter du soutien et éviter de fortes hausses du prix des aliments.
J'apprécie le fait qu'on fasse mention du Bureau de la concurrence. Je pense qu'il s'agit d'un organisme très important et qu'il possède actuellement les outils pour étudier ces questions.
Je crains que notre comité de l’agriculture ne soit pas en mesure d’aller au fond du problème. Certes, nous pouvons poser des questions, mais je ne suis pas sûr qu’il y ait des comptables parmi les membres du comité. Encore une fois, nous n’hésitons pas à poser des questions, mais au final, c’est le Bureau de la concurrence qui a les moyens et l’expertise nécessaires pour vérifier si les allégations qui sont formulées sont fondées.
La question qu’il faut se poser, c’est de savoir s’il y a vraiment des pratiques anticoncurrentielles ou des manipulations de prix, car jusqu’à présent, que je sache, le Bureau de la concurrence n’est pas intervenu. Mais il est vrai que c’est une question que tous les députés devraient se poser.
Je pense que le député de Cowichan—Malahat—Langford a raté l’occasion de souligner l’importance du programme national d’alimentation en milieu scolaire. Nous savons tous que l'abordabilité est au cœur des préoccupations d’un grand nombre de Canadiens à l’heure actuelle. Or, il s’agit là d’un programme qui permet de veiller à ce que tous les enfants issus de familles modestes aient accès à des aliments sains à l'école. Ce programme a été annoncé dans le budget de 2021, et j’aurais aimé que le député de Cowichan—Malahat—Langford en parle au cours de son intervention afin d’encourager le gouvernement à accélérer l'octroi des fonds aux provinces et aux territoires qui sont chargés de mettre en œuvre le programme.
La motion ne parle pas non plus des mesures que pourrait prendre le secteur de l’alimentation pour freiner l’inflation des prix, notamment en imposant un gel des prix. Je sais que, dans d’autres pays, certains détaillants ont commencé à le faire, spontanément. Tout le monde n’est peut-être pas d’accord sur l’efficacité de ce genre de mesure, mais je regrette que le député n’en ait pas parlé dans la motion qu’il a présentée aujourd’hui.
Je tiens à exprimer mon désaccord quant à la façon dont le NPD diabolise les grandes entreprises. Avant que mes collègues de ce parti ne commencent à me reprocher d’être l'ami des grandes entreprises et de défendre leurs intérêts, je tiens à leur dire que ce n’est pas du tout cela. Notre parti veut simplement un certain niveau de décorum dans ses politiques publiques et se fait un point d'honneur d'éviter les généralisations.
J’ai cité l’autre jour un message publié sur Facebook par le chef du NPD dans lequel il affirmait que les PDG manipulent le système et qu’ils volent les Canadiens. Quelle affirmation! En disant cela, il diabolise tout un groupe de personnes qui travaillent pour les grandes entreprises. J’espère que le NPD ne veut pas dire que tous les chefs d'entreprise sont corrompus, car ce serait contribuer à diviser le pays, à le fracturer encore davantage...
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 11:02 [p.8214]
Expand
Madam Speaker, I can see why the House is filling up. It is because I have the opportunity to have the floor, and people are very interested in what I have to say.
Some hon. members: Oh, oh!
I really appreciate the opportunity to get to engage with so many of my colleagues, and I look forward to their questions momentarily.
However, I think that if NDP members want to put forward more constructive debates in this House, they need to stop villainizing corporate leadership and start putting forward policies. If they want to tax Canadian high-income earners more and put forward other pieces, that is fine and that is their ideological position, but they should stop villainizing individuals who lead corporate entities in this country. It is not helpful, and it is not really going to help us get to a better system and better policies for all Canadians.
I will leave it at that, and I look forward to taking questions from my hon. colleagues.
Madame la Présidente, je comprends que la Chambre se remplisse. J'ai l'occasion de prendre la parole et tout le monde veut entendre ce que j'ai à dire.
Des voix: Oh, oh!
Je suis heureux d'avoir l'occasion de discuter avec mes collègues présents en grand nombre et je serai prêt à répondre à leurs questions bientôt.
Cependant, je crois que si les néo-démocrates veulent que les débats à la Chambre soient plus constructifs, il faut qu'ils arrêtent de démoniser les dirigeants d'entreprise et qu'ils commencent à proposer des solutions. S'ils veulent qu'on augmente les impôts des Canadiens qui ont un revenu élevé ou s'ils ont d'autres propositions, c'est parfait, c'est leur position idéologique, mais il faut qu'ils arrêtent de démoniser les dirigeants d'entreprises canadiennes. Ce n'est pas utile et cela ne nous aidera pas vraiment à améliorer le système et les politiques pour l'ensemble des Canadiens.
Je vais m'arrêter là et je suis prêt à répondre aux questions de mes collègues.
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 11:04 [p.8214]
Expand
Madam Speaker, whether it is the grocery code of conduct that the Minister of Agriculture is working with industry to be able to move forward or whether it is putting excess profit taxes as we have on the banking sector, there are a number of ways in which this government is able to move to make sure there is equity in how we tax Canadians and to ask Canadians who have more means to give a bit more to help support public programs that matter for all.
I know my ideological viewpoint may not completely align with that of the member opposite. As I have said in my remarks, I would like us to have an investigation before we simply put forward an assertion that there is complete corporate greed in this country. Let us examine the facts. Let us go before the committee before we simply make those allegations in the House.
Madame la Présidente, que ce soit le code de déontologie dont le ministre de l’Agriculture est en train de discuter avec le secteur de l’alimentation, ou l’imposition de taxes sur les profits exceptionnels, comme il y en a pour le secteur bancaire, le gouvernement dispose de plusieurs moyens pour assurer l’équité de notre régime fiscal et pour demander aux Canadiens les plus fortunés de contribuer davantage au financement des programmes publics.
Je sais que mon point de vue ne reflète pas exactement celui du député d’en face. Comme je l’ai dit tout à l’heure, je préférerais qu’on fasse une enquête avant de dénoncer publiquement la cupidité des entreprises. Examinons d’abord les faits. Essayons de nous renseigner en comité avant de lancer ce genre d’accusation à la Chambre.
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 11:05 [p.8214]
Expand
Madam Speaker, that is exactly what the government has done, since day one, when we lowered taxes and allowed Canadians of lower and middle income to keep more of the money they earn, and increased taxes on those who have the most money to give into the system. The member voted against that motion.
The member speaks about carbon pricing in this country. It is going to be tripling by 2030, not overnight, and the money actually goes back to Canadians and to businesses, so it is a false narrative that the Conservatives are putting forward. Best of all, they do not have a plan on climate. They do not put forward any meaningful policies to reduce emissions. It is a false narrative, and it is extremely problematic.
I look forward to the day when the Conservatives look forward to a pricing system that is market based and can move forward. That is what the former leader of the official opposition did in the last election. I look forward to seeing what the new leader of the official opposition does in the next election.
Madame la Présidente, c’est exactement ce que le gouvernement fait depuis le début, puisque nous avons réduit les impôts et permis aux Canadiens les moins fortunés de garder une plus grande partie de leurs revenus, et que nous avons augmenté les impôts de ceux qui ont les moyens de contribuer davantage au système. Le député a voté contre cette motion.
Le député a parlé de la tarification du carbone au Canada. Elle triplera d’ici à 2030, mais pas du jour au lendemain, et l’argent perçu sera rendu aux Canadiens et aux entreprises, contrairement à ce que prétendent les conservateurs. Le pire, c’est qu’ils n’ont même pas de plan pour lutter contre les changements climatiques. Ils n’ont même pas de programme significatif pour réduire les émissions. Ils nous présentent constamment des contrevérités, et c’est vraiment un problème.
J’espère qu’un jour, les conservateurs proposeront un système de tarification fondé sur le marché. C’est ce qu’avait proposé l’ancien chef de l’opposition officielle lors de la dernière campagne électorale. J’ai hâte de voir ce que le nouveau chef de l’opposition officielle présentera pour la prochaine campagne électorale.
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 11:07 [p.8215]
Expand
Madam Speaker, I have not had the opportunity to read the report the member is referencing, but I will say that the government has invested in CRA resources to be able to tackle offshore accounts and tax evasion. It has brought in nearly $4 billion of additional revenue. I take notice that there is more work that the government can do in that domain, but these are important elements that we have done concretely.
Is there more work to be done? Sure, but we also have to balance that against global competitiveness at the same time. Sometimes the policies of the NDP or the Green Party would just lead to more offshoring of taxes. Just to reference the Laffer curve, if their income taxes or corporate taxes are too high, companies will choose to do business or leave their money elsewhere. That is an element we have to be mindful of when we are devising public policy in the House.
Madame la Présidente, je n’ai pas pris connaissance du rapport dont parle le député. Toutefois, je peux affirmer que le gouvernement a augmenté les ressources de l’Agence du revenu du Canada pour arriver à s’attaquer à l’évitement fiscal au moyen des comptes à l’étranger ainsi qu'à l’évasion fiscale. L’Agence a ainsi pu récupérer près de 4 milliards de dollars en recettes additionnelles. Je sais que le gouvernement peut en faire encore davantage dans ce domaine, mais ce sont des pas dans la bonne direction qui donnent des résultats concrets.
Y a-t-il encore du travail à faire? Bien sûr, mais le gouvernement doit aussi agir de manière à trouver le juste équilibre dans un contexte où les pays se font concurrence dans le monde. Les politiques parfois proposées par le NPD ou le Parti vert auraient vraisemblablement pour effet de délocaliser davantage de recettes fiscales hors de nos frontières. Selon la courbe de Laffer, si l'impôt sur le revenu des particuliers ou des entreprises est trop élevé, les entreprises vont préférer déplacer leurs activités ou leur argent ailleurs. C’est une réalité que nous devons garder à l’esprit quand nous élaborons des politiques publiques à la Chambre des communes.
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 13:16 [p.8234]
Expand
Madam Speaker, when we look at the text of the motion, I think most members in the House would agree that the conversation around food inflation and pricing is an important one, but it seems to suggest that there is already a predetermined outcome, that grocers and CEOs are absolutely price gouging.
When the member for Cowichan—Malahat—Langford raised his point, I asked him about whether there could be a correlation between the fact that many Canadians would have been buying groceries for home over the last year as opposed to eating at restaurants and that, because of the inflationary pressures we are seeing, prices could have been up, but grocery profits also could have been up because of the changed dynamic of how we were purchasing food and feeding ourselves over the last couple of years.
Does the member think there is a plausible rationale for why those two things are happening or is it just her assertion that grocers are absolutely price-fixing the system?
Madame la Présidente, après lecture de la motion, je pense que la plupart des députés conviendront qu'il est important de discuter de l’inflation alimentaire et de l'établissement du prix des aliments. Cependant, la motion semble suggérer un résultat déterminé à l'avance, soit que les épiciers et les PDG exploitent carrément les consommateurs.
Lorsque le député de Cowichan—Malahat—Langford a avancé son argument, je lui ai demandé s’il pouvait y avoir une corrélation entre le fait que de nombreux Canadiens ont acheté des provisions pour la maison au cours de la dernière année plutôt que de manger au restaurant et le fait que, en raison des pressions inflationnistes que nous observons, les prix auraient pu augmenter, mais les profits des épiceries auraient aussi pu augmenter en raison de la nouvelle dynamique dans la façon d'acheter des aliments et de se nourrir au cours des deux dernières années.
La députée croit-elle qu’il y ait une explication plausible à ces deux situations ou affirme-t-elle simplement que les épiciers manipulent carrément les prix dans le système?
Collapse
View Warren Steinley Profile
CPC (SK)
View Warren Steinley Profile
2022-10-06 13:34 [p.8236]
Expand
Madam Speaker, I am happy to rise today on behalf of the constituents of Regina—Lewvan and ask a question of my NDP colleague.
I listened to her speech very intently. One thing she talked about throughout her speech was how the government could get more money, how the government could cut more money and how the government could be more greedy and take more money from taxpayers and not put it back in taxpayers' pockets.
The member talked about concrete actions that could be taken to help Canadians. There are not a lot of concrete actions in here. There is talk of doing a study or making a plan. When we brought a forward a motion a couple of days ago to lower taxes for all Canadians, to make sure that they were not triple-taxed when it came to the carbon tax and to make sure that they were not further taxed on their paycheques when it came to EI and CPP, the New Democrats voted against that.
How far has the NDP fallen? How irrelevant is it going to become? It will basically be as irrelevant as Blockbuster video if it does not stop taxing Canadians.
Madame la Présidente, je suis heureux de prendre la parole aujourd’hui au nom des habitants de Regina—Lewvan et de poser une question à ma collègue néo-démocrate.
J’ai écouté son discours avec beaucoup d’attention. Tout au long de son discours, elle a parlé de la façon dont le gouvernement pourrait obtenir plus d’argent, couper plus d’argent, et être plus cupide, soutirer plus d’argent aux contribuables et ne pas le laisser cet argent dans leurs poches.
La députée a parlé de mesures concrètes qui pourraient être prises pour aider les Canadiens. Il n’y a pas beaucoup de mesures concrètes ici. On parle de faire une étude ou de préparer un plan. Il y a quelques jours, lorsque nous avons présenté une motion visant à réduire les impôts pour tous les Canadiens, à s’assurer que la taxe sur le carbone ne serait pas triplée et à s’assurer que les chèques de paie ne soient pas davantage grevés par l’assurance-emploi et le RPC, les néo-démocrates ont voté contre.
Jusqu’où est tombé le NPD? Quelle importance cela va-t-il devenir? Cela sera aussi inadapté que Blockbuster Video s’il n’arrête pas d’imposer les Canadiens.
Collapse
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2022-10-06 13:51 [p.8239]
Expand
Madam Speaker, as I mentioned in my remarks earlier this morning, I have concerns with the way the text of the motion is reading. It is almost like the inquisition has already happened, there is absolutely corporate greed and there is price-fixing in the grocery market here in Canada.
I asked a question of some members of the House about whether Canadians were buying more groceries from the grocery market as opposed to going to restaurants. Maybe the high number of pharmaceuticals that were being bought during the pandemic or the fact that some retailers, such as Sobeys, Loblaws and others, were helping administer vaccines could help account for some of the corporate profit and higher prices we have seen.
Does my hon. colleague think that this particular question might be a little more nuanced than the NDP is putting in the motion today?
Madame la Présidente, comme je l’ai mentionné dans mes remarques plus tôt ce matin, je suis préoccupé par le libellé de la motion. On dirait presque que l’inquisition a déjà eu lieu, que les entreprises font preuve d’une cupidité absolue et qu’il y a fixation des prix sur le marché de l’épicerie ici au Canada.
J’ai posé une question à certains députés pour savoir si les Canadiens achetaient davantage de produits d’épicerie au lieu d’aller au restaurant. Peut-être que le nombre élevé de produits pharmaceutiques achetés pendant la pandémie ou le fait que certains détaillants, comme Sobeys, Loblaws et d’autres, aidaient à administrer les vaccins pourraient expliquer en partie les profits des entreprises et les prix plus élevés que nous avons constatés.
Mon collègue pense-t-il que cette question pourrait être un peu plus nuancée que ce que le NPD propose dans la motion d’aujourd’hui?
Collapse
View Gary Vidal Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, northern Saskatchewan is home to the most compassionate people in Canada. In Meadow Lake, Eve Danilkewich and her family donated land to build the NorthWest Community Lodge, a 72-bed long-term care home. Mrs. Danilkewich’s additional $100,000 contribution to the lodge’s fundraising campaign has helped ensure that this new home will create an environment to deliver quality care and comfort for seniors in Meadow Lake for decades.
In La Ronge, the generosity is from La Ronge Petroleum Ltd., which along with residents Denis and Lynda Renaud, has raised more than $100,000 for the Jim Pattison Children’s Hospital in Saskatoon. They wrapped a semi-trailer with the children’s hospital logo as a visual reminder of the work the foundation is doing. Donors’ logos are then added to the side of the trailer as it travels all around Saskatchewan.
These selfless acts of generosity speak to the heart of northern Saskatchewan, where hard-working and supportive people make our communities always feel like home.
Monsieur le Président, le Nord de la Saskatchewan abrite les personnes les plus compatissantes du Canada. À Meadow Lake, Eve Danilkewich et sa famille ont fait don d’un terrain pour construire le NorthWest Community Lodge, un foyer de soins de longue durée de 72 places. La contribution supplémentaire de 100 000 $ de Mme Danilkewich à la campagne de financement du foyer a permis de veiller à ce que cette nouvelle résidence crée un environnement permettant d’offrir des soins de qualité et du confort aux personnes âgées de Meadow Lake, et ce, pendant des décennies.
À La Ronge, la générosité vient de La Ronge Petroleum ltée qui, avec les résidents Denis et Lynda Renaud, a recueilli plus de 100 000 $ pour l’hôpital pour enfants Jim Pattison à Saskatoon. Ils ont recouvert une semi-remorque au logo de l’hôpital pour enfants afin de rappeler visuellement le travail réalisé par la fondation. Les logos des donateurs sont ensuite placés sur le côté du véhicule lorsqu’il circule en Saskatchewan.
Ces gestes de générosité désintéressés vont droit au cœur des résidents du Nord de la Saskatchewan, où, grâce à des gens travailleurs et solidaires, nos collectivités sont toujours accueillantes.
Collapse
View Fraser Tolmie Profile
CPC (SK)
View Fraser Tolmie Profile
2022-10-06 14:05 [p.8241]
Expand
Mr. Speaker, the local rink is the heart of every Canadian community. It is where our kids learn to skate or curl, learn important skills and life lessons such as teamwork and sportsmanship. Perhaps most importantly, they create lifelong friendships and cherished memories.
After a fire burned down the rink in Pense 30 years ago, people rallied and built its replacement in just 15 months. Recently, the arena needed upgrades. People may remember that Pense was up for the Kraft Hockeyville contest. They did not win, but that did not stop them. This small town was able to raise more than $500,000. This past weekend, I was honoured to attend the grand reopening.
This is exactly the kind of story that makes me proud to represent Pense and other communities across rural Saskatchewan.
Monsieur le Président, l'aréna local est un élément central de toutes les collectivités canadiennes. C'est là que les enfants peuvent apprendre à patiner ou à jouer au curling, acquérir des leçons de vie ainsi que des aptitudes importantes comme l'esprit d'équipe et l'esprit sportif, mais surtout, développer des amitiés durables et vivre des expériences mémorables.
Après l'incendie qui a détruit l'aréna de Pense, il y a 30 ans, les gens ont uni leurs efforts pour le reconstruire en seulement 15 mois. L'aréna a dû être rénové récemment. Les gens se rappelleront peut-être que la ville de Pense a participé au concours Kraft Hockeyville. Elle ne l'a pas remporté, mais cela n'a pas empêché cette petite municipalité de recueillir plus de 500 000 $. Le week-end dernier, j'ai eu l'honneur d'assister à la grande réouverture.
Voilà exactement le genre d'histoire qui me rend fier de représenter Pense et d'autres collectivités rurales de la Saskatchewan.
Collapse
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2022-10-06 14:35 [p.8246]
Expand
Mr. Speaker, in contrast, the Conservative leader has condemned these actions and has actually asked the Prime Minister to hold himself to account for his actions, so I expect that.
In my riding, they have actually had a nice fall. Harvest is done. They are looking through their bills. They are saying, “Oh my God, everything is more expensive due to this Liberal carbon tax.” This has meant that they have less money to feed their families, to take care of their livestock and to pay for their heat.
Will the Prime Minister cancel his plan to triple the carbon tax? Can he not understand that Canadians cannot afford it?
Monsieur le Président, le chef conservateur, quant à lui, a condamné ces agissements et il a demandé au premier ministre de rendre compte de ses actes, et je n'attends rien de moins.
Dans ma circonscription, nous connaissons un bel automne. Les récoltes sont terminées. Les agriculteurs regardent leurs factures en se disant: « Oh mon Dieu, tout est plus cher à cause de la taxe libérale sur le carbone. » Cela signifie qu'ils ont moins d'argent pour nourrir leur famille, pour s'occuper de leur bétail et pour payer leur chauffage.
Le premier ministre va-t-il renoncer à son projet de tripler la taxe sur le carbone? Ne comprend-il donc pas que les Canadiens ne peuvent pas se le permettre?
Collapse
View Sean Fraser Profile
Lib. (NS)
View Sean Fraser Profile
2022-10-06 14:41 [p.8248]
Expand
Mr. Speaker, our system for asylum seekers must be robust and humane. There is no magic solution, and closing Roxham Road is not a realistic solution. Suspending the safe third country agreement would likely have the opposite effect of what we are looking to do. What we need to do is modernize the safe third country agreement, and that is what we are doing. We are working with the United States on a permanent, sustainable solution.
Monsieur le Président, notre système pour les demandes d'asile doit être robuste et humain. Il n'y a pas de solution magique, et, fermer le chemin Roxham, ce n'est pas une solution réaliste. La suspension de l'Entente sur les tiers pays sûrs aurait sans doute l'effet contraire à l'effet recherché. Ce qu'il faut faire, c'est moderniser l'Entente sur les tiers pays sûrs, et c'est ce que nous faisons. Nous travaillons avec les États‑Unis sur une solution durable et permanente.
Collapse
View Sean Fraser Profile
Lib. (NS)
View Sean Fraser Profile
2022-10-06 14:44 [p.8248]
Expand
Mr. Speaker, as the member opposite knows very well, the Canada-Quebec accord gives Quebec the exclusive authority to select the majority of its immigrants. We have always respected Quebec's jurisdiction with respect to immigration, and we will work closely with Quebec to support its objective of welcoming the immigrants it needs to deal with the shortage and ensuring the development of businesses and the vitality of the French language. Here, we will work with the Province of Quebec today and in future.
Monsieur le Président, comme le député d'en face le sait très bien, l'accord Canada‑Québec donne au Québec le pouvoir exclusif de sélectionner la majorité des immigrants. Nous avons toujours respecté les compétences du Québec en matière d'immigration et nous allons travailler en étroite collaboration avec le Québec pour appuyer son objectif de recevoir les immigrants nécessaires pour combler la pénurie et assurer le développement des entreprises ainsi que la vitalité du français. Ici, nous allons travailler avec la province du Québec aujourd'hui et demain.
Collapse
View Sean Fraser Profile
Lib. (NS)
View Sean Fraser Profile
2022-10-06 14:58 [p.8251]
Expand
Mr. Speaker, closing Roxham Road is not a solution for our borders. It would not solve the overall problem. As the member opposite knows, Canada shares the longest demilitarized border in the world. Roxham Road gives officials an opportunity to obtain identification documents from these asylum claimants and prevent dangerous crossings.
We need to modernize the safe third country agreement, and that is what we are doing.
Monsieur le Président, la fermeture du chemin Roxham n'est pas une solution pour les frontières. Elle ne règle pas le problème général. Comme le sait la députée d'en face, le Canada partage la plus longue frontière démilitarisée au monde. Le chemin Roxham permet aux fonctionnaires de recueillir les pièces d'identité de ces demandeurs d'asile et de prévenir les traversées dangereuses.
Ce que nous devons faire, c'est de moderniser l'Entente sur les tiers pays sûrs, et c'est ce que nous faisons.
Collapse
Results: 1 - 15 of 3230 | Page: 1 of 216

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data