Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 106 - 120 of 736
View Corey Tochor Profile
CPC (SK)
View Corey Tochor Profile
2022-06-08 16:29 [p.6333]
Expand
Mr. Speaker, it is an honour to rise. I have two petitions to present today, and they are both related to the environment and the importance of being good stewards of our environment.
The first one is on honeybees, the importance of the 10,000 beekeepers in Canada and the important role bees play in our environment. The petition encourages people to consider ways we can help the bee population. There has been overwhelming support by the provinces and cities to support a day of the honeybee since 2010, and I am honoured to sponsor this petition, which 748 people have signed.
Monsieur le Président, c’est un honneur de prendre la parole. Les deux pétitions que je présente aujourd’hui portent toutes deux sur l’environnement et l’importance d’être de bons gardiens de notre environnement.
La première traite des abeilles mellifères, de l’importance des 10 000 apiculteurs du Canada et du rôle essentiel que jouent les abeilles dans notre environnement. La pétition encourage les gens à réfléchir aux moyens d’aider les populations d’abeilles. Depuis 2010, les provinces et les municipalités appuient massivement l’idée d’une « Journée de l’abeille domestique », et je suis honoré de parrainer cette pétition, qui compte 748 signatures.
Collapse
View Corey Tochor Profile
CPC (SK)
View Corey Tochor Profile
2022-06-08 16:31 [p.6333]
Expand
Mr. Speaker, given the neglect of the environment by the Liberals, I have petition e-3912. It has to do with the exclusion of nuclear energy in the green bond framework. It classifies nuclear energy as a sin stock. The Liberals are grouping nuclear energy with arms manufacturers, tobacco, alcohol and gambling activities, which I think is a travesty and so do a lot of Canadians. Some 10,544 people across Canada signed the petition, hoping the Liberals would reconsider their position on nuclear energy.
I present these petitions to the House.
Monsieur le Président, étant donné la négligence dont font preuve les libéraux dans le dossier de l'environnement, je présente la pétition électronique e‑3912, qui porte sur l'exclusion de l'énergie nucléaire du Cadre des obligations vertes. Les libéraux considèrent l'énergie nucléaire comme une ressource immorale. Il la place dans la même catégorie que la fabrication d’armes, le tabac, l’alcool et le jeu. À mon avis, c'est une honte, et de nombreux Canadiens sont du même avis. Quelque 10 544 personnes au Canada ont signé la pétition, dans l'espoir de convaincre les libéraux de revoir leur position à l'égard de l'énergie nucléaire.
Je présente ces pétitions à la Chambre.
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
View Kelly Block Profile
2022-06-07 10:10 [p.6180]
Expand
Mr. Speaker, I have the privilege of presenting two petitions this morning.
The first petition is calling on members of Parliament to do all they can to prevent the current government from revoking the charitable status of pro-life organizations in Canada. The petitioners are concerned that this policy, outlined in the Liberal Party's election platform, will eventually be extended to other entities that do not align with the Liberals' ideology.
Monsieur le Président, j'ai l'honneur de présenter deux pétitions ce matin.
La première pétition demande aux députés de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher le gouvernement de révoquer le statut d'organisme de bienfaisance des organisations pro-vie au Canada. Les pétitionnaires craignent que cette politique, qui est décrite dans la plateforme électorale du Parti libéral, finisse par être étendue à d'autres entités qui ne cadrent pas avec l'idéologie des libéraux.
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
View Kelly Block Profile
2022-06-07 10:11 [p.6180]
Expand
Mr. Speaker, freedom of conscience is a fundamental right, clearly articulated in section 2 of the Charter of Rights and Freedoms. I have the honour to present a petition signed by hundreds of citizens from across Canada calling on Parliament to protect the conscience rights of medical professionals from coercion or intimidation to provide or refer patients for assisted suicide or euthanasia.
I thank these Canadians for their engagement on this important issue.
Monsieur le Président, la liberté de conscience est un droit fondamental qui est clairement énoncé à l'article 2 de la Charte des droits et libertés. J'ai l'honneur de présenter une pétition signée par des centaines de citoyens de partout au Canada qui demande au Parlement de protéger le droit à la liberté de conscience des professionnels de la santé contre toute coercition ou intimidation visant à les obliger à offrir une aide au suicide, à pratiquer l’euthanasie ou à aiguiller les patients vers un autre professionnel de la santé.
Je remercie ces Canadiens de leur engagement dans ce dossier important.
Collapse
View Warren Steinley Profile
CPC (SK)
View Warren Steinley Profile
2022-06-07 12:02 [p.6197]
Expand
Madam Speaker, I was happy to listen to the member opposite's speech, but the NDP has truly fallen far from being the party of hard-working Canadians.
In this motion, we talk about getting rid of restrictions and mandates so people can go back to work. These are people in the public service and the RCMP across this nation. There are three million to four million people who have not been able to go to work.
Also, those same people cannot travel within their own country, yet all this member wants to talk about is big corporations and how they are bad for Canadians and never help Canadians. What we want to do is talk about a few things, and one of which is getting Canadians back to work.
How far has the NDP fallen that its members do not even care if people can provide for their families anymore? This member should be ashamed of that speech.
Madame la Présidente, j'ai été content d'écouter le discours du député d'en face, mais le NPD est rendu vraiment loin d'être le parti des travailleurs canadiens.
Dans cette motion, il est question de supprimer les restrictions et les obligations afin de permettre aux gens de retourner au travail, nommément les employés de la fonction publique et de la GRC à l'échelle du pays. Il y a 3 à 4 millions de personnes qui n'ont pas été en mesure d'aller travailler.
De plus, ces mêmes personnes ne peuvent pas voyager à l'intérieur de leur propre pays. Pourtant, tout ce dont le député veut parler, c'est des grandes entreprises, de tout ce que ces dernières font pour empoisonner la vie des gens et du fait qu'elles n'aident jamais les Canadiens. Il y a certaines choses dont nous voudrions discuter, et l'une d'entre elles est de remettre les Canadiens au travail.
Jusqu'où le NPD a‑t‑il pu sombrer pour que ses membres ne se soucient même plus de savoir si les gens peuvent subvenir aux besoins de leur famille? Ce député devrait avoir honte du discours qu'il vient de prononcer.
Collapse
View Warren Steinley Profile
CPC (SK)
View Warren Steinley Profile
2022-06-07 13:04 [p.6207]
Expand
Madam Speaker, I am so happy the member for Davenport got to her feet today to take part in this debate.
The member said it was a fact that eight out of 10 households are getting money back from the carbon tax. I would like to quote the PBO, who said in a report from March 24, 2022:
Most households in provinces under the backstop will see a net loss resulting from federal carbon pricing.
That is a direct quote from the PBO from the March 24, 2022, report. Are Canadians and the constituents of Regina—Lewvan supposed to trust what the PBO says or the misinformation this member is peddling?
Madame la Présidente, je suis très heureux que la députée de Davenport ait pris la parole aujourd’hui pour participer à ce débat.
Ma collègue a dit que huit ménages sur dix récupèrent de l’argent grâce à la taxe sur le carbone. Je vais citer le directeur parlementaire du budget, qui a écrit, dans un rapport du 24 mars 2022:
La plupart des ménages des provinces où le filet de sécurité s’applique subiront une perte nette résultant de la tarification fédérale du carbone dans le cadre du plan climatique.
C’est une citation directe du rapport publié le 24 mars 2022 par le directeur parlementaire du budget. Les Canadiens et les électeurs de Regina—Lewvan devraient-ils se fier à ce qu’a écrit le directeur parlementaire du budget, ou à la désinformation véhiculée par la députée?
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
View Kelly Block Profile
2022-06-07 14:40 [p.6222]
Expand
Mr. Speaker, the Liberals' high taxes and high inflation policies are hurting Canadians. Shaughn, a veteran and a constituent in my riding, recently emailed me to say that as a result of the carbon tax and the impact of inflation, he has had to sell his home in order to get by. Shaughn’s home was his nest egg and safety net for the future, but thanks to the Prime Minister's policies, it is gone.
Will the Prime Minister acknowledge the harm his policies are having on Canadians like Shaughn?
Monsieur le Président, les politiques libérales qui font grimper le fardeau fiscal et l'inflation nuisent aux Canadiens. Shaughn, un ancien combattant et un habitant de ma circonscription, m'a récemment envoyé un courriel pour me dire que, à cause de la taxe sur le carbone et des répercussions de l'inflation, il a dû vendre sa maison pour arriver à joindre les deux bouts. La maison de Shaughn était son bas de laine et son filet de sécurité pour l'avenir, mais grâce aux politiques du premier ministre, tout cela a disparu.
Le premier ministre reconnaîtra-t-il les torts que ses politiques causent aux Canadiens comme Shaughn?
Collapse
View Cathay Wagantall Profile
CPC (SK)
View Cathay Wagantall Profile
2022-06-07 17:06 [p.6247]
Expand
Madam Speaker, I would like to ask the member one very specific question. The Liberal government has been talking today about employment stats and 3.5 million jobs created. He is talking about a lack of people to employ in jobs that are available.
I am concerned that the government is overlooking a significant part of our population, and I would like to ask him if they are included in the statistics in regard to those who are unemployed. There are hundreds of thousands of Canadians who were fired by the government or whose ability to earn an income for their family was impacted by the government's COVID policies. As well, they are denied the EI that they have paid into.
I wonder if he is aware of the statistics in regard to how many Canadians do not have work and are not able to get a job.
Madame la Présidente, j'aimerais poser une question très précise au député. Le gouvernement libéral a parlé aujourd'hui des statistiques sur l'emploi et des 3,5 millions d'emplois créés. Il parle d'un manque de candidats pour les emplois disponibles.
Je crains que le gouvernement ne néglige une partie importante de notre population, et j'aimerais lui demander si ces gens sont inclus dans les statistiques concernant les chômeurs. Il y a des centaines de milliers de Canadiens qui ont été licenciés ou dont la capacité de gagner un revenu pour leur famille a été mise à mal à cause des politiques du gouvernement à l'égard de la COVID. De plus, ces personnes se voient refuser l'assurance-emploi à laquelle ils ont cotisé.
Je me demande s'il est au courant des statistiques concernant le nombre de Canadiens qui n'ont pas de travail et qui ne sont pas en mesure d'en trouver un.
Collapse
View Michael Kram Profile
CPC (SK)
View Michael Kram Profile
2022-06-07 18:31 [p.6259]
Expand
Mr. Speaker, I would like to request a recorded division.
Monsieur le Président, je demande un vote par appel nominal.
Collapse
View Jeremy Patzer Profile
CPC (SK)
View Jeremy Patzer Profile
2022-06-06 15:25 [p.6144]
Expand
Mr. Speaker, I have two petitions today.
The first one is from Canadians who acknowledge that the development of Canada's natural resources is essential to the national economy as a whole. They want to see the government respect the development of pipelines in the oil and gas industry even further, since they realize this helps promote healthy and vibrant communities, particularly in small-town rural Canada.
Monsieur le Président, j'ai deux pétitions à présenter aujourd'hui.
La première vient de Canadiens qui reconnaissent que le développement des ressources naturelles au Canada est essentiel pour l'économie du pays dans son ensemble. Ils veulent que le gouvernement tienne encore plus compte de l'importance du développement des pipelines dans l'industrie pétrolière et gazière, parce qu'ils savent que ce genre de développement soutient la santé et le dynamisme des collectivités, en particulier des petites municipalités rurales du Canada.
Collapse
View Jeremy Patzer Profile
CPC (SK)
View Jeremy Patzer Profile
2022-06-06 15:26 [p.6144]
Expand
Mr. Speaker, in the second petition, the petitioners are concerned with the federal government's decision to implement a policy that had public administration employees choosing between a personal health decision and having their jobs. They are asking that the government reinstate the federal public servants who have been removed from their positions without sufficient justification, many of whom are experts in their respective fields, and to ensure that freedom to participate and work within the Government of Canada is not contingent upon a certain type of vaccination status.
Monsieur le Président, dans la deuxième pétition, les pétitionnaires se disent inquiets de la décision du gouvernement fédéral de mettre en œuvre une politique qui force les fonctionnaires à choisir entre leur santé et leur emploi. Ils demandent au gouvernement de rétablir dans leurs fonctions les fonctionnaires fédéraux qui ont été mis à pied sans justification suffisante, dont plusieurs sont des experts de leur domaine, et de s'assurer que le statut vaccinal ne soit pas pris en compte pour pouvoir travailler au sein du gouvernement du Canada.
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
View Kelly Block Profile
2022-06-06 18:20 [p.6171]
Expand
Madam Speaker, I am pleased to have the opportunity to rise and speak this afternoon to the budget implementation bill at report stage. The bill seeks to implement certain measures found in budget 2022.
It was encouraging to see the opposition parties work together to improve this bill at committee. However, I believe that more amendments are needed.
I also want to recognize the hard work of my colleague, the member for Central Okanagan—Similkameen—Nicola, in his role as the shadow minister of finance.
Through these deliberations, parliamentarians will decide the direction of our country for the next year and beyond. These decisions will have long-lasting effects. That is why it is very important for all members in this place to have the opportunity to speak to this legislation. Regrettably, the government, with the support of the NDP, has once again stifled debate on legislation by imposing time allocation.
An issue that remains top of mind for millions of Canadians, and many in my riding, is health care. If the pandemic highlighted anything, it is the importance of having a strong health care system in place, one that can respond effectively and efficiently in a crisis. While health care falls under the jurisdiction of the provinces, I had hoped that, given our system was nearly driven to the breaking point, the government would have supported them in addressing their respective needs.
The first ministers were clear. They asked for an increase to health transfer payments to deal with the remaining effects of the pandemic. However, once again, the Liberals, supported by the NDP, decided to disregard the requests of the provinces and not provide any additional support to them.
With respect to the cost of living, the pattern set by the government over the years is a complete disregard for the needs of Canadians and an inability to properly manage Canada’s finances. In 2015, the government inherited a balanced budget, which was made possible by the careful management of Canada’s finances through the 2010 financial crisis and the years that followed. While the Liberals continue to claim that the pandemic caused inflation, we know that high deficits pre-2020 were already setting the stage for inflation. The reckless spending in the five years that preceded the pandemic put Canada in a more precarious position than we needed to be. This is having dire consequences on the ability of Canadians to manage their finances.
Record government spending has caused the cost of living to rise dramatically, with inflation at a 31-year high, reflected in rising food and gas prices and astronomically high home prices. This has been devastating to many Canadians across the country. While the NDP-Liberal government brags about the amount of money it has spent, it fails to recognize that its programs inevitably end up costing more with little to no results. Now, with this budget, it is doubling down on many of the same failed policies.
Over the past seven years, the Liberal government has hampered Saskatchewan’s growth by implementing job-killing policies, increasing regulations, increasing taxes and scaring away investment.
Having said that, in budget 2022, the government is finally following the leadership of my home province of Saskatchewan with respect to the development of small modular reactors. In March of this year, Saskatchewan, Alberta, Ontario and New Brunswick came to an agreement for the construction of these reactors. This was great news for the respective provincial economies, as well as the environment.
Conservatives have long been proponents of nuclear energy and have pointed out numerous times that the development of nuclear energy would greatly improve our domestic energy sector, as well as assist in the reduction of emissions. Rather than attacking our oil and gas sector, which is among the safest and cleanest in the world, the federal government could have been more proactive in promoting nuclear energy as a way for Canada to reduce carbon emissions.
I am sure the agreement between the provinces went a long way in convincing the federal government to jump on board with the good work being done by the provinces.
Staying on the topic of energy and failed Liberal-NDP policies, the climate action incentive payment resulting from the skyrocketing costs of the carbon tax is desperately hurting my constituents. The PBO has reported that households in Alberta, Saskatchewan, Manitoba and Ontario will face carbon taxes which exceed the climate action incentive payments.
In a rural riding such as mine, the carbon tax is particularly hard-hitting. During the long, cold winters on the prairies, heating bills increase significantly, which is only further exasperated by the carbon tax. Add to this the large geographic regions and the lack of public transportation in many rural areas, which mean people must drive everywhere they need to go. The rising carbon tax is doing nothing but putting more pressure on my constituents.
That same failed approach is true for the agricultural industry, which is also very important across Saskatchewan and indeed to the whole country. Here was an opportunity for this NDP-Liberal government to demonstrate that it understands and values this industry. However, it let the opportunity slip through its fingers.
With the invasion of Ukraine by Russia, world food security has become a major area of concern, and our ability to feed the world is now more critical than ever. It would have been prudent for the government to focus on supporting our agriculture sector and the complimentary infrastructure farmers need to get their products to market.
Listening to our producers, who are being hit hard by the carbon tax, inflation and higher input costs would have been a welcome change of pace for the government. Instead of listening to the pleas of our farmers, ranchers and other workers in the agricultural sector, and getting behind the Conservative initiative to exempt farmers from the carbon tax, the government hiked it once again.
Budget 2022 also includes an increase in defence spending for which there is broad support. Increased NORAD funding is a good start to improve our ability to protect the integrity of our national borders.
With the complete disregard Russia has shown for international law through its invasion of Ukraine, the need to ensure the integrity of our land in the Arctic has been intensified by the territorial claims put forward by it, which encroach on our northern borders. The promise of an additional $8 billion of funding over the next five years looks good on its face, however, the funding plan that has been put forward has been woefully underwhelming.
A PBO report shows that from the 2017-18 fiscal year to the 2020-21 fiscal year, there was $10 billion in lapsed funding. Setting aside the lapsed funding, the additional funding amounts to little more than a top up.
Due to the inflation crisis, which the government has treated with callousness, the impact of increased defence spending will be significantly lessened. Further, the NDP voted against a Conservative motion to increase defence spending to meet our NATO obligations. How can we trust the government to take the funding of our armed forces seriously when it has allied itself with a party that has made clear its lack of support for military spending? Perhaps this is the reason that the announced funding does not bring us up to the requirements of our NATO obligations.
In closing, Saskatchewanians and all Canadians needed a budget that would address the issues facing our energy and agriculture sectors, the cost of living, and our failing health care system. Instead, the Prime Minister chose to buy the NDP’s support so that he can continue to govern rather than earn back the trust of Canadians. This budget is symbolic of broken promises and the Liberal track record of leaving Canadians behind.
Madame la Présidente, c'est un bonheur de prendre la parole cet après-midi à propos du projet de loi d'exécution du budget, qui est maintenant à l'étape du rapport. Ce projet de loi vise à mettre en œuvre certaines mesures du budget de 2022.
J'ai trouvé encourageant de voir les partis de l'opposition collaborer pendant les travaux du comité pour améliorer le projet de loi. Je crois toutefois qu'il faudrait y apporter d'autres amendements.
J'en profite pour souligner l'excellent travail de mon collègue le député de Central Okanagan—Similkameen—Nicola, ministre du cabinet fantôme responsable des finances.
Dans le cadre du débat actuel, les parlementaires décideront de la voie que suivra le pays pendant la prochaine année et plus longtemps encore. Leurs décisions auront des répercussions à long terme. Il est donc très important que tous les députés puissent intervenir au sujet de ce projet de loi, mais le gouvernement a malheureusement choisi, avec l'appui du NPD, d'imposer une fois de plus l'attribution de temps pour étouffer le débat.
Les soins de santé demeurent un grand sujet de préoccupation pour des millions de Canadiens, dont beaucoup de gens de ma circonscription. S'il y a une chose qu'on a pu constater pendant la pandémie, c'est qu'il est essentiel d'avoir d'un système de soins de santé solide, qui peut réagir avec efficacité et efficience en temps de crise. Bien que les soins de santé relèvent de la compétence des provinces, j'espérais que le gouvernement les aiderait à répondre à leurs besoins, puisque le système a presque été poussé jusqu'à son extrême limite.
Les premiers ministres provinciaux ont été clairs. Ils ont demandé une augmentation des transferts en santé pour pouvoir composer avec les répercussions de la pandémie. Les libéraux ont toutefois décidé une fois de plus, avec l'appui du NPD, de faire fi des demandes des provinces et de ne pas leur fournir de soutien supplémentaire.
En ce qui concerne le coût de la vie, le gouvernement a pris l'habitude au fil des ans de mépriser totalement les besoins des Canadiens et s'est montré incapable de gérer correctement les finances du Canada. En 2015, le gouvernement a hérité d'un budget équilibré, parce que l'on avait géré avec prudence les finances du Canada pendant la crise financière de 2010 et les années qui ont suivi. Les libéraux ont beau continuer de prétendre que l'inflation est causée par la pandémie, nous savons que les déficits élevés d'avant 2020 préparaient déjà le terrain pour l'inflation. Les dépenses inconsidérées des cinq années qui ont précédé la pandémie ont placé le Canada dans une position plus précaire que nécessaire. Cela a des conséquences désastreuses sur la capacité des Canadiens à gérer leurs finances.
Les dépenses record du gouvernement ont entraîné une hausse spectaculaire du coût de la vie, l'inflation atteignant son niveau le plus élevé en 31 ans, ce qui se traduit par une augmentation des prix de la nourriture et de l'essence et par les prix astronomiques des logements. Cette situation a été dévastatrice pour de nombreux Canadiens un peu partout au pays. Le gouvernement néo-démocrate—libéral se vante des sommes qu'il a dépensées, mais il ne reconnaît pas que ses programmes finissent inévitablement par coûter plus cher, avec peu ou pas de résultats. Aujourd'hui, avec le budget à l'étude, il double la mise avec plusieurs des mêmes politiques inefficaces.
Au cours des sept dernières années, le gouvernement libéral a entravé la croissance de la Saskatchewan en mettant en œuvre des politiques néfastes pour l'emploi, en alourdissant la réglementation, en augmentant les impôts et en faisant fuir les investisseurs.
Cela dit, dans le cadre du budget de 2022, le gouvernement a enfin décidé de suivre l'exemple de ma province, la Saskatchewan, en ce qui concerne la construction de petits réacteurs modulaires. En mars dernier, la Saskatchewan, l'Alberta, l'Ontario et le Nouveau‑Brunswick ont conclu une entente pour la construction de ces réacteurs. C'était une excellente nouvelle pour les économies de ces provinces et pour l'environnement.
Il y a longtemps que les conservateurs font la promotion de l'énergie nucléaire, et ils ont fait valoir à maintes reprises que le développement de ce secteur améliorerait considérablement le secteur canadien de l'énergie tout en contribuant à la réduction des émissions. Au lieu de s'en prendre au secteur pétrolier et gazier du pays, qui est parmi les plus sûrs et les plus écologiques du monde, le gouvernement fédéral aurait pu promouvoir de façon plus proactive l'énergie nucléaire comme moyen de réduire les émissions de carbone du Canada.
Je suis sûre que l'entente interprovinciale a beaucoup contribué à convaincre le gouvernement fédéral de soutenir l'excellent travail réalisé par les provinces concernées.
Puisque nous parlons d'énergie et des politiques inefficaces du gouvernement néo-démocrate—libéral, soulignons que les gens de ma circonscription souffriront énormément de l'inefficacité de l'Incitatif à agir pour le climat à cause de la montée en flèche du coût de la taxe sur le carbone. Selon le directeur parlementaire du budget, le montant de la taxe sur le carbone que les ménages de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario devront payer dépassera celui des paiements au titre de l'Incitatif à agir pour le climat.
Les gens des circonscriptions rurales comme la mienne sont durement touchés par la taxe sur le carbone. Pendant les longs et rigoureux hivers des Prairies, les factures de chauffage augmentent considérablement, une situation que la taxe sur le carbone ne fait qu'aggraver. Par ailleurs, dans bien des régions rurales, l'immensité du territoire et l'absence de réseau de transport en commun obligent les gens à prendre la voiture pour tous leurs déplacements. La hausse de la taxe sur le carbone ne fait qu'exercer plus de pressions sur les gens de ma circonscription.
L'approche du gouvernement est tout aussi inefficace dans l'industrie agricole, qui est aussi un secteur très important, non seulement en Saskatchewan, mais dans l'ensemble du pays. Le gouvernement néo-démocrate—libéral avait l'occasion de démontrer qu'il comprend l'importance de cette industrie, mais il a raté sa chance.
Avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la sécurité alimentaire dans le monde est devenue une importante préoccupation, et notre capacité de nourrir le monde est maintenant plus importante que jamais. Il aurait été plus prudent que le gouvernement cherche à soutenir le secteur agricole canadien et les infrastructures complémentaires dont les agriculteurs ont besoin pour acheminer leurs produits vers les marchés.
Pour une fois, le gouvernement aurait pu écouter nos producteurs, qui sont durement touchés par la taxe sur le carbone, le taux d’inflation et le coût élevé des intrants de production. Au lieu d’écouter les agriculteurs, les éleveurs et les autres acteurs du secteur agricole, et de soutenir l’initiative conservatrice visant à exempter les agriculteurs de la taxe sur le carbone, le gouvernement a décidé de la hausser à nouveau.
Le budget de 2022 prévoit également une augmentation des dépenses en matière de défense, et cette mesure a reçu un large appui. L’augmentation du financement du NORAD est un bon point de départ en vue d’améliorer notre capacité à protéger l’intégrité de nos frontières nationales.
La Russie a fait preuve d’un mépris total pour le droit international en envahissant l’Ukraine. Il est essentiel de veiller à l’intégrité de notre territoire dans l’Arctique, car la Russie a présenté des revendications territoriales qui empiètent sur nos frontières dans le Nord. La promesse de 8 milliards de dollars supplémentaires sur les cinq prochaines années paraît bien, à première vue. Toutefois, le plan de financement proposé est terriblement décevant.
Un rapport du directeur parlementaire du budget indique qu'il y a eu 10 milliards de dollars en fonds inutilisés de l'exercice 2017‑2018 à l'exercice 2020‑2021. Si l'on met de côté les fonds inutilisés, le financement additionnel ne représente guère plus qu'un supplément.
En raison de la crise de l'inflation, que le gouvernement traite avec insensibilité, les retombées de l'augmentation des dépenses de défense seront réduites considérablement. De plus, le NPD a voté contre la motion des conservateurs visant à augmenter les dépenses de défense pour respecter nos obligations envers l'OTAN. Comment pouvons-nous croire que le gouvernement prendra le financement des forces armées au sérieux alors qu'il s'est allié à un parti qui s'est clairement prononcé contre les dépenses militaires? C'est peut-être pour cette raison que les fonds annoncés ne permettent pas de respecter nos obligations envers l'OTAN.
Pour conclure, les Saskatchewanais et tous les autres Canadiens avaient besoin d'un budget qui s'attaquait aux problèmes des secteurs canadiens de l'énergie et de l'agriculture, au coût de la vie et aux défaillances du système de santé. Plutôt, le premier ministre a choisi d'acheter l'appui du NPD afin de pouvoir continuer à gouverner au lieu de regagner la confiance des Canadiens. Ce budget est à l'image des promesses brisées des libéraux et de leur habitude d'abandonner les Canadiens à leur sort.
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
View Kelly Block Profile
2022-06-06 18:30 [p.6172]
Expand
Madam Speaker, what I will say is that the budget makes it very clear that the NDP-Liberal government has no plan to increase defence spending to reach the target of 2% of GDP, which Canada committed to as a NATO member. Despite promising to invest $6 billion in the Canadian Armed Forces, there is no plan to ensure that the NDP-Liberal government will follow through on any of its commitments.
Madame la Présidente, je dirais que ce qui est très clair dans ce budget, c'est que le gouvernement néo-démocrate—libéral n'a pas l'intention d'augmenter ses dépenses en défense pour atteindre les 2 % du PIB que nous avons promis en tant que membres de l'OTAN. Malgré la promesse d'investir 6 milliards de dollars dans les Forces armées canadiennes, il n'y a aucune raison de penser que le gouvernement néo-démocrate—libéral respectera le moindre de ses engagements.
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
View Kelly Block Profile
2022-06-06 18:32 [p.6172]
Expand
Madam Speaker, the simple answer is no, I do not agree with that member. I believe that we should be developing our resources here in Canada to meet the needs of not only our country but the world, when it comes to ethically produced and developed oil.
From the beginning, the Liberal government has been anti-energy. Its policies have been destructive to the energy sector in my home province of Saskatchewan and the west.
I would urge this colleague to reconsider his stance on the ethically produced oil within our own country.
Madame la Présidente, ma réponse est simple: non. Je ne suis pas d'accord avec le député. Je crois que nous devrions exploiter nos ressources ici, au Canada, pour approvisionner non seulement notre pays mais aussi le monde entier en pétrole produit et exploité de façon éthique.
Depuis le début, le gouvernement libéral est hostile au secteur de l'énergie. Il a adopté des politiques destructrices pour le secteur de l'énergie de ma province, la Saskatchewan, et l'Ouest.
J'exhorte mon collègue à reconsidérer sa position sur le pétrole produit de façon éthique dans notre propre pays.
Collapse
View Kelly Block Profile
CPC (SK)
View Kelly Block Profile
2022-06-06 18:33 [p.6173]
Expand
Madam Speaker, one of the important things to note in this debate is that after two years, the Liberal government has still not demonstrated any national leadership. This has caused provincial governments to have to spend more on health care. I truly do believe that, with the dental care program that the Liberals negotiated with their NDP counterparts to put into the budget, they are attempting to infringe on provincial jurisdiction. Provinces have been bearing the brunt of dealing with COVID and now the government is repaying them by trying to infringe on their jurisdiction.
I would encourage that member to continue to hold those members to account for the decisions they are making.
Madame la Présidente, un des points qu'il importe de souligner lors de ce débat, c'est que, après deux ans, le gouvernement libéral n'a toujours pas fait preuve du moindre leadership national. En conséquence, les gouvernements provinciaux ont dû dépenser davantage en santé. Je crois sincèrement qu'avec le régime de soins dentaires que les libéraux ont négocié avec les néo-démocrates, on tente de s'ingérer dans une compétence provinciale. Les provinces font les frais de la COVID‑19 depuis le début de la pandémie. Maintenant, le gouvernement les récompense en essayant de s'ingérer dans leurs compétences.
J'invite la députée à continuer de faire assumer à ces députés la responsabilité des décisions qu'ils prennent.
Collapse
Results: 106 - 120 of 736 | Page: 8 of 50

|<
<
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data