Hansard
Consult the new user guides
For assistance, please contact us
Consult the new user guides
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 77
View Lawrence MacAulay Profile
Lib. (PE)
View Lawrence MacAulay Profile
2022-11-21 14:26 [p.9756]
Expand
Mr. Speaker, we had a prime example in Prince Edward Island of what will happen if we do not continue to address climate change.
We had massive destruction, with winds over 200 kilometres an hour destroying our wharves and over half our softwood forests. We have to continue to make sure we address the climate change. That is what the government has been doing and will continue to do.
Monsieur le Président, l'Île‑du‑Prince‑Édouard illustre parfaitement ce qui arrivera si nous ne continuons pas à lutter contre les changements climatiques.
Nous avons subi des dommages considérables à cause de vents de plus de 200 kilomètres à l'heure qui ont détruit nos quais et plus de la moitié de nos forêts de bois d'œuvre. Il faut continuer à lutter contre les changements climatiques. C'est ce que le gouvernement fait et il continuera à le faire.
Collapse
View Lawrence MacAulay Profile
Lib. (PE)
View Lawrence MacAulay Profile
2022-11-21 14:46 [p.9760]
Expand
Mr. Speaker, anybody who witnessed Fiona in Atlantic Canada would understand there truly has to be measures taken. This government has taken measures to make sure that we will be able to live in Atlantic Canada. In fact, the heat pump announcement is a very important part of making sure we help Atlantic Canadians heat their homes this winter.
We have and will continue to address the climate change issue.
Monsieur le Président, quiconque a été témoin des effets del'ouragan Fiona dans la région de l'Atlantique sait qu'il est vraiment temps d'agir. Le gouvernement a pris des mesures pour qu'on puisse continuer de vivre dans la région de l'Atlantique. D'ailleurs, l'annonce concernant les thermopompes fait partie des mesures importantes qui sont prises pour aider les Canadiens de l'Atlantique à chauffer leurs maisons cet hiver.
Nous avons pris et nous continuerons de prendre des mesures pour composer avec les changements climatiques.
Collapse
View Lawrence MacAulay Profile
Lib. (PE)
View Lawrence MacAulay Profile
2022-11-18 11:28 [p.9700]
Expand
Madam Speaker, I am surprised to get that question from my hon. colleague.
The fact is that we have a new contract that will go into effect at the end of November. There will be 9,000 health professionals in 600 locations across the country. What we are doing as a government is providing the services for veterans where veterans need the services. It would be totally irresponsible to cancel that contract.
Madame la Présidente, je suis surpris que le député me pose une telle question.
En fait, nous avons conclu un nouveau contrat, qui entrera en vigueur à la fin de novembre. Il y aura 9 000 professionnels de la santé répartis dans 600 emplacements au pays. Le gouvernement fournit des services aux anciens combattants là où les anciens combattants en ont besoin. Il serait totalement irresponsable d'annuler ce contrat.
Collapse
View Lawrence MacAulay Profile
Lib. (PE)
View Lawrence MacAulay Profile
2022-11-18 11:29 [p.9700]
Expand
Madam Speaker, again, I am surprised to receive the question from my hon. colleague.
In fact, what we are doing is taking two contracts and putting them into one. We are making sure that we have 9,000 health professionals across the country in 600 different areas to ensure veterans can receive rehab and health services in towns, cities and rural areas across the country. We are not opposed to that. We want to provide the services for our veterans and we will.
Madame la Présidente, encore une fois, je suis étonné que mon collègue me pose cette question.
En vérité, nous prenons deux contrats et nous les fusionnons. Nous nous assurons d'avoir 9 000 professionnels de la santé au pays dans 600 régions différentes afin que les vétérans puissent obtenir des services de réadaptation et des soins de santé dans les villes, les villages et les régions rurales de tout le pays. Nous ne voulons pas sabrer ces services. Nous voulons les fournir aux vétérans canadiens et nous le ferons.
Collapse
View Heath MacDonald Profile
Lib. (PE)
View Heath MacDonald Profile
2022-11-15 14:07 [p.9492]
Expand
Mr. Speaker, for over 30 years my dad was a Lions Club member. For over 100 years, the Lions of Canada have been pillars of Canadian communities, empowering thousands of hard-working volunteers to enrich their neighbourhoods, meet humanitarian needs, encourage peace and promote international co-operation. Today, I had the pleasure of meeting with past Lions council chairperson Paul Cousins from my riding, along with his colleagues Beryl, Marianne and Bernie, as part of an inaugural Lions Day on Parliament Hill.
In addition to being great people, these Leos reminded me that Canada is filled with compassionate, dedicated individuals who love their communities. The ethos of the Lions Club can be found in their words, “Learn, Discover, Act, and Celebrate”. These words transcend formulas and borders, and we as parliamentarians would do well to take them to heart.
I thank the organizers and the Leos here in Ottawa and across the country for their service and spirit.
Monsieur le Président, mon père a été membre d'un club Lions pendant plus de 30 ans. Depuis plus de 100 ans, les Lions du Canada sont des piliers des collectivités canadiennes et permettent à des milliers de vaillants bénévoles d'enrichir leur quartier, de répondre aux besoins humanitaires, d'encourager la paix et de promouvoir la coopération internationale. Aujourd'hui, j'ai eu le plaisir de rencontrer Paul Cousins, ex-président du conseil des Lions dans ma circonscription, ainsi que ses collègues Beryl, Marianne et Bernie, dans le cadre de la toute première journée des clubs Lions sur la Colline du Parlement.
En plus d'être des personnes extraordinaires, ces Lions m'ont rappelé que le Canada regorge de personnes dévouées et pleines de compassion qui adorent leur collectivité. La philosophie des clubs Lions est bien résumée dans les quatre principes de l'organisme: « Apprendre, Découvrir, Agir et Célébrer. » Ces mots sont plus qu'un simple slogan et ils résonnent au-delà des frontières. Les parlementaires auraient avantage à se les approprier.
Je remercie les organisateurs et les Lions d'Ottawa et de partout au pays des services qu'ils rendent à la collectivité et de leur engagement.
Collapse
View Robert Morrissey Profile
Lib. (PE)
View Robert Morrissey Profile
2022-11-04 11:48 [p.9344]
Expand
Madam Speaker, Canadians all across eastern Canada are still living with the devastating impacts from hurricane Fiona. Rural communities in particular were hit hard. The school and fishing ports in the Evangeline region of my riding of Egmont were destroyed during the storm. Now more than ever, they need to know how our government is going to stand by them and support the recovery of their communities.
Could the Minister of Rural Economic Development tell the House and all Canadians how commitments from the fall economic statement from the government will ensure that we help our communities rebuild?
Madame la Présidente, les Canadiens de tout l'Est du Canada subissent encore les effets dévastateurs de l'ouragan Fiona. Les communautés rurales ont été les plus durement touchées. L'école et les ports de pêche de la région Évangéline, dans ma circonscription, Egmont, ont été détruits pendant la tempête. Plus que jamais, ils veulent savoir comment le gouvernement va leur venir en aide et favoriser la reconstruction de leurs collectivités.
La ministre du Développement économique rural peut-elle expliquer à la Chambre et à tous les Canadiens en quoi les engagements pris par le gouvernement dans l'énoncé économique de l'automne permettront d'aider ces collectivités à se reconstruire?
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2022-11-01 14:09 [p.9159]
Expand
Mr. Speaker, next week, November 6 to 12, is Medical Radiation Technologists Week in Canada.
If colleagues do not know MRTs by name, they certainly know them by their actions and their impact in the health care system. MRTs are the essential frontline health care professionals who together perform more than 30 million diagnostic imaging exams, like CT scans, MRIs, mammograms and x-rays, and deliver tens of thousands of courses of life-saving radiation therapy each year in Canada. MRTs provide the essential link between compassionate care and the sophisticated medical imaging and therapeutic technologies that underpin modern health care.
In diagnostic imaging departments, cancer centres, emergency and operating rooms and clinics across the country, there are currently more than 22,000 MRTs. Today, I invite the House to join me in recognizing the expertise and dedication of MRTs, who provide essential care to Canadians every day.
Monsieur le Président, la semaine prochaine, soit du 6 au 12 novembre, sera la Semaine des technologues en radiation médicale au Canada.
Si mes collègues ne connaissent pas la profession de technologue en radiation médicale par son nom, ils savent assurément ce que ces professionnels font et l'incidence qu'ils ont dans le système de santé. Les technologues en radiation médicale sont des professionnels de la santé de première ligne essentiels qui effectuent ensemble plus de 30 millions d'examens d'imagerie diagnostique, comme des tomodensitogrammes, des imageries par résonance magnétique, des mammographies et des radiographies, et qui administrent des dizaines de milliers de cycles de radiothérapie vitale chaque année au Canada. Les technologues en radiation médicale assurent le lien essentiel entre des soins prodigués avec compassion et les technologies de pointe d'imagerie médicale et de traitement qui sous-tendent les soins de santé.
Actuellement, plus de 22 000 technologues en radiation médicale travaillent dans les services d'imagerie diagnostique, les centres de cancérologie, les urgences, les salles d'opération et les cliniques du pays. Aujourd'hui, j'invite la Chambre à se joindre à moi pour souligner l'expertise et le dévouement des technologues en radiation médicale, qui fournissent quotidiennement des soins essentiels aux Canadiens.
Collapse
View Heath MacDonald Profile
Lib. (PE)
View Heath MacDonald Profile
2022-10-28 12:06 [p.9031]
Expand
Mr. Speaker, indigenous people deserve a justice system that treats them fairly and takes into account their reality. Recently, our government made an important announcement in Manitoba addressing the overrepresentation and overincarceration of Métis people in our justice system.
Can the Minister of Justice tell us more about his recent announcement concerning the Red River Métis?
Monsieur le Président, les Autochtones ont le droit d'avoir un système de justice qui les traite de façon équitable et qui tienne compte de leur réalité. Dernièrement, le gouvernement a fait une annonce importante au Manitoba concernant des mesures pour s'attaquer à la surreprésentation des Métis et au recours excessif à l'incarcération de ces derniers dans le système judiciaire canadien.
Le ministre de la Justice peut-il nous en dire plus au sujet de cette récente annonce concernant les Métis de la rivière Rouge?
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2022-10-27 10:10 [p.8934]
Expand
Mr. Speaker, I am pleased to kick off the debate on the report stage of Bill C-31, the cost of living relief act, no. 2.
As the chair of the Standing Committee on Health, I had the honour to preside over five hours of meetings on Monday. We heard from the Minister of Health and the Minister of Housing and Diversity and Inclusion for a couple of hours, and then spent three hours considering amendments proposed by the Bloc Québécois and the New Democratic Party. That brings us to where we are today.
I intend to begin by providing some insight as to how this will impact the people of the good riding that I am proud to represent, Charlottetown. Plainly put, it costs more to live in Canada, and Bill C-31 addresses this problem and will help millions of Canadians.
According to the 2021 census, the median household income in Canada was $84,000, but when we look at the riding I represent, the median household income in 2021 was just $58,000. That is $26,000 less than the Canadian median income, or 31% less than the rest of Canada.
While Charlottetown households have substantially less money to support their families and pay their bills compared to those nationally, P.E.I. is leading the country in the increased cost of living. There are some things in Prince Edward Island that we are proud to lead the country in. Over the last couple of years, we have led the country in per capita population growth, among other things, but leading the country in the inflation rate is not particularly a badge of honour.
In May of this year, inflation hit 11.1% in P.E.I., the highest in the country. In fact, we have had the highest inflation rate in the country every month since March 2021. Imagine the average Charlottetown family, with a household income of $58,000, trying to absorb the costs of the worst inflation in the country. When we talk about the cost of living, these numbers reflect where the people of Charlottetown are and demonstrate the direct impact Bill C-31 would have in addressing those increasing costs.
Allow me to begin with the rental housing benefit in Bill C-31. This act proposes a $500 top-up to the Canada housing benefit. This is a $1.2-billion addition to the existing $4-billion Canada housing benefit.
There is no doubt the rising cost of housing is an issue from coast to coast to coast, from St. John's, Newfoundland and Labrador, to Victoria, British Columbia, and everywhere in between in this country. It is also particularly acute in Charlottetown, Prince Edward Island. In April of this year, P.E.I.'s annual inflation rate for rented accommodation was 15.3%. Compare this to the national inflation rate for rental accommodations, at 4.2%.
Let us look at the average cost of a two-bedroom apartment. Nationally, it costs $1,167. In Charlottetown, it costs $1,055. Charlottetown renters are paying national prices with $26,000 less in income. Furthermore, not only is renting more expensive, but it is also harder to find somewhere at any price. If someone was trying to rent in Charlottetown today, they would be contending with a 1.5% vacancy rate. That is less than half the national average.
What do these numbers tell us? Charlottetown renters are paying more, are finding less and need support now. That is why Bill C-31 is so important. Specifically, this bill would put $500 more in the pockets of the same Canadians who are struggling to pay for rent, like those in Charlottetown.
We know that Canadians need help today, which is why we are not reinventing the wheel on this. Bill C-31 is a top-up on existing housing support, the $4-billion Canada housing benefit. This will cut down on administrative barriers and save time between money going out the door and getting into the pockets of Canadians to help pay for housing.
One critique that is often repeated in the House is that it is not enough and, because of that, one certain party is not supportive of the bill.
First, the $500 top-up is in addition to existing supports under the $4-billion Canada housing benefit to ensure that Canadians can pay for housing, which is on average $2,500 in direct financial support.
Second, to not support the bill, because some members say it is not enough, is quite frankly an insult to the very same Canadians who need the additional $500 top-up today in regions where incomes and vacancy rates are lower and inflation is higher, like in Charlottetown.
Housing is not the only area where people need financial support. Dental care is financially inaccessible to many low- and middle-income families in this country. Right now, Canadians are falling through the cracks trying to access dental care. Bill C-31 is a solution to close that gap through the dental benefit act. Specifically, this benefit will provide $1,300 per eligible child over two years. It will be targeted for uninsured Canadians with a family income of less than $90,000 annually, for their children under 12 years old, which is most of the families in the riding I represent.
Regardless of family income, location or employment, Bill C-31 will provide financial support for those under 12 years of age to ensure access to dental care in this country.
Income is one determining factor to whether Canadians can access dental care. We know that one in five Canadians are not receiving needed dental care due to cost. This means that seven million Canadians, because of their income, cannot get the basic dental care they need.
Employment is another determining factor with respect to access to dental care. It is true that 55% of dental care services are paid by private insurance through employers. While this provides financial support to pay for dental care services for many Canadians, 45% of Canadians do not have that option. Employment status should not determine whether an individual can afford dental services.
Finally, location has increasingly become a deciding factor regarding which Canadians get dental care and which do not. Some provinces have made strides to publicly fund dental care programs, such as for low-income families. For example, Prince Edward Island, home to my riding of Charlottetown, has a provincial dental care program that provides a sliding scale coverage for low-income families and seniors based on family size, income and other criteria. More than 15,000 Islanders, less than 10% of the population, have applied to use this program. While programs like these have been useful, not all provinces or territories have them, creating an inconsistency of access across the country. That is where the Government of Canada must and will step in to create consistency of access coast to coast to coast.
This is one step of many to come. This new benefit is a bridge to a long-term goal of dental care for all Canadians. We are starting with children first to address current issues and alleviate long-term oral health problems. An estimated 2.26 million school days each year are lost due to dental-related illness.
Increased costs have meant Canadians are making tough decisions, such as choosing between food on the table and dental care. Increased costs have meant paying out of budget rent prices to simply keep a roof over their heads. Bill C-31 does not fix all affordability issues, but tangibly targets key areas to put money directly into people's pockets where they need it. That is why I urge my colleagues to continue to support Bill C-31.
Monsieur le Président, je suis heureux de donner le coup d’envoi au débat à l’étape du rapport du projet de loi C‑31, Loi no 2 sur l’allègement du coût de la vie.
À titre de président du Comité permanent de la santé, j’ai eu l’honneur de présider plus de cinq heures de réunions lundi dernier. Nous avons entendu le ministre de la Santé et le ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion pendant deux heures, et ensuite, pendant trois heures, nous avons examiné des amendements proposés par le Bloc québécois et le Nouveau parti démocratique. Voilà le contexte du débat d’aujourd’hui.
J’aimerais commencer mon intervention en vous expliquant comment ce projet de loi va profiter aux gens de la circonscription que je suis fier de représenter, Charlottetown. Le coût de la vie a augmenté au Canada, c’est indéniable, et le projet de loi C‑31 propose de venir en aide à des millions de Canadiens.
Selon le recensement de 2021, le revenu médian par ménage au Canada était de 84 000 $, mais dans la circonscription que je représente, ce revenu n’était que de 58 000 $ en 2021. C’est donc 26 000 $ de moins que le revenu canadien médian, soit 31 % de moins que dans le reste du Canada.
Alors que les habitants de Charlottetown disposent d’un revenu nettement moins élevé que leurs compatriotes du reste du Canada pour subvenir aux besoins de leurs familles et pour payer leurs factures, c’est l’Île-du-Prince-Édouard qui enregistre la plus forte augmentation du coût de la vie au Canada. Certes, l’Île-du-Prince-Édouard est fière de se distinguer pour certaines choses, comme par exemple sa croissance démographique des dernières années, mais elle préférerait ne pas se distinguer par le taux d’inflation le plus élevé.
En mai dernier, ce taux a atteint 11,1 % dans cette province, soit le taux le plus élevé au Canada. En fait, nous enregistrons le taux d’inflation le plus élevé chaque mois depuis mars 2021. Imaginons une famille de Charlottetown moyenne, avec un revenu de 58 000 $, qui essaie d’absorber les coûts de la pire inflation au Canada. Lorsqu'il est question du coût de la vie, ces chiffres reflètent bien la situation des habitants de Charlottetown, et on voit que le projet de loi C‑31 aura, à cet égard, un impact positif face à l’augmentation des coûts.
Je vais commencer par dire quelques mots au sujet de la prestation pour logement locatif. Le projet de loi propose un paiement complémentaire de 500 $ qui viendrait s'ajouter à l'Allocation canadienne pour le logement, soit une augmentation de 1,2 milliard de dollars de l'actuelle prestation qui s’élève déjà à 4 milliards de dollars.
L’augmentation du coût du logement est sans contredit un problème partout au Canada, de Saint John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, à Victoria, en Colombie-Britannique, en passant par toutes les autres provinces. Mais c’est un problème qui est particulièrement grave à Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard. En avril dernier, le taux d’inflation annuel des logements locatifs y était de 15,3 %, alors qu’il n’était que de 4,2 % à l’échelle nationale.
Prenons le loyer moyen d’un appartement de deux chambres. Au niveau national, il est de 1 167 $. À Charlottetown, il est de 1 055 $. Autrement dit, les habitants de Charlottetown payent à peu près le même loyer qu'ailleurs au pays, mais avec 26 000 $ de moins en revenus. De plus, non seulement le loyer coûte-t-il plus cher, mais il est aussi plus difficile de trouver quelque chose. Quelqu’un qui veut louer un appartement à Charlottetown aujourd’hui fait face à un taux d’inoccupation de 1,5 %, soit la moitié moins que la moyenne nationale.
Que peut-on déduire de tous ces chiffres? Les locataires de Charlottetown payent plus cher, il y a moins d’appartements à leur disposition et ils ont besoin d’aide immédiatement. C’est la raison pour laquelle le projet de loi C‑31 est si important. Il permettrait de verser 500 $ aux Canadiens qui ont du mal à payer leur loyer, comme ceux qui habitent à Charlottetown.
Nous savons que les Canadiens ont besoin d’aide maintenant, et c’est la raison pour laquelle nous ne cherchons pas à réinventer la roue. Le projet de loi C‑31 offre une aide complémentaire à la prestation qui existe déjà, à savoir l’Allocation canadienne pour le logement qui représente déjà 4 milliards de dollars. Cela réduira les obstacles administratifs et le délai de versement de la prestation afin d'aider les Canadiens à payer leur loyer.
J’ai souvent entendu dire à la Chambre que cela n’est pas suffisant et que, pour cette raison, un certain parti n’appuie pas le projet de loi.
Premièrement, le complément de 500 $ s’ajoute à l’Allocation canadienne pour le logement qui offre déjà 4 milliards de dollars pour aider les Canadiens à payer leur loyer, soit une moyenne de 2 500 $ d’aide financière directe.
Deuxièmement, ne pas appuyer le projet de loi parce qu’il n’offre pas une aide suffisante, comme le prétendent certains députés, est franchement une insulte pour les Canadiens qui ont vraiment besoin de ces 500 $ parce qu’ils habitent dans des régions où les revenus et les taux d’inoccupation sont moins élevés et où le taux d’inflation est plus élevé que dans le reste du pays, comme à Charlottetown.
Le logement n’est pas la seule chose pour laquelle les gens ont besoin d’aide financière. Les soins dentaires sont financièrement inaccessibles pour beaucoup de familles à revenu faible ou moyen. À l’heure actuelle, il y a des Canadiens qui ne peuvent tout simplement pas se faire soigner les dents. Le projet de loi C‑31 propose une solution avec la Loi sur la prestation dentaire. Plus précisément, cette prestation offrira 1 300 $ par enfant admissible sur deux ans. Elle s’adressera aux Canadiens qui ne sont pas assurés et dont le revenu familial annuel est inférieur à 90 000 $, et elle couvrira leurs enfants de moins de 12 ans, ce qui est la situation de la plupart des familles de la circonscription que je représente.
Quel que soit le revenu familial, le lieu de résidence ou l’emploi occupé, le projet de loi C‑31 propose d’accorder une aide financière pour les enfants de moins de 12 ans afin qu’ils puissent recevoir des soins dentaires.
Le revenu est un facteur déterminant de l’accès aux soins dentaires. Nous savons qu’un Canadien sur cinq ne reçoit pas les soins dentaires nécessaires parce que cela coûte trop cher. Cela signifie que sept millions de Canadiens ne reçoivent pas les soins dentaires de base dont ils ont besoin parce que leur revenu est insuffisant.
L’emploi est un autre facteur déterminant de l’accès aux soins dentaires. On sait que 55 % des soins dentaires sont payés par une assurance privée, par l’entremise de l’employeur. Cela représente une aide financière appréciable pour beaucoup de gens, mais 45 % des Canadiens n’ont pas cette option. Or, la situation d’emploi ne devrait pas être un facteur déterminant de l’accès à des soins dentaires.
Enfin, le lieu de résidence est un facteur de plus en plus déterminant pour ce qui est de l’accès à des soins dentaires. Certaines provinces ont pris des initiatives pour financer des régimes de soins dentaires, notamment pour les familles à faible revenu. Par exemple, l’Île‑du‑Prince‑Édouard, où se situe ma circonscription, Charlottetown, a mis en place un régime provincial de soins dentaires qui permet, selon une échelle variable, d’assurer les familles à faible revenu et les personnes âgées selon plusieurs critères, notamment la taille de la famille et le revenu. Plus de 15 000 habitants de cette province, soit moins de 10 % de la population, ont fait une demande pour participer à ce programme. Malheureusement, un tel programme n’existe pas dans toutes les provinces et dans tous les territoires, ce qui crée des disparités dans le pays. C’est là que le gouvernement du Canada a un rôle à jouer pour garantir une plus grande uniformité d’accès dans toutes les régions du pays.
Ce n’est qu’un premier pas. Cette nouvelle prestation va servir de tremplin vers un régime de soins dentaires pour tous les Canadiens. Nous commençons par les enfants afin de régler les problèmes actuels et d’éviter des problèmes buccodentaires à long terme. On estime que 2,26 millions de jours d’école sont perdus chaque année à cause d’affections buccodentaires.
L’augmentation du coût de la vie oblige les Canadiens à prendre des décisions difficiles, comme choisir entre la nourriture et les soins dentaires, et à payer des loyers prohibitifs pour pouvoir se loger. Le projet de loi C‑31 ne règle pas tous les problèmes liés à l'abordabilité, mais il offre une aide directe aux Canadiens en ciblant concrètement certaines dépenses. C’est la raison pour laquelle je prie instamment mes collègues d'appuyer le projet de loi C‑31.
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2022-10-27 10:21 [p.8935]
Expand
Madam Speaker, I would like to thank the member for that question, because it gives me a chance to address the fallacy that has been created by the Conservative Party that inflation in this country is something that exists only in this country, which is patently untrue.
Inflation is a worldwide phenomenon, and Canada is faring significantly better than the other G7 countries. I would be most interested in hearing from the party opposite about which of the measures we put in place to help Canadians through the pandemic that they would have cut.
Madame la Présidente, je remercie le député de sa question, car cela me donne l’occasion de dissiper les idées fallacieuses que le Parti conservateur fait circuler, à savoir que l’inflation au Canada est unique à notre pays, ce qui est complètement faux.
L’inflation est un phénomène mondial, et le Canada s’en sort nettement mieux que les autres pays du G7. Je serais curieux de savoir quelles mesures les députés d'en face auraient supprimées parmi celles que nous avons mises en place pour venir en aide aux Canadiens pendant la pandémie.
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2022-10-27 10:22 [p.8935]
Expand
Madam Speaker, as part of this bill, we have developed a program to help the most vulnerable. We have also created rules to get this assistance out to the most vulnerable as quickly as possible. We want it to be more efficient. It is very important to consider the urgency of this situation. That is exactly what we have done.
Madame la Présidente, dans le cadre de ce projet de loi, nous avons développé un programme pour aider les plus vulnérables. Nous avons aussi créé des règles pour accélérer l'aide qui va être donnée aux plus vulnérables. C'est quelque chose qui est plus efficace. C'est très important de considérer l'urgence de cette situation. C'est exactement ce que nous avons fait.
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2022-10-27 10:24 [p.8936]
Expand
Madam Speaker, I would like to thank my colleague from Vancouver East for the very constructive role she played at the health committee to present amendments that would improve this bill.
The $72-billion national housing strategy has been critically important in increasing the housing stock in Charlottetown and right across the country, without a doubt. Her direct question was whether I would support further investments in the upcoming fall economic statement. The answer is unequivocally yes.
Madame la Présidente, je remercie ma collègue de Vancouver- Est du rôle très constructif qu’elle a joué au comité de la santé en présentant des amendements pour améliorer ce projet de loi.
La stratégie nationale sur le logement, dont le budget total est de 72 milliards de dollars, a joué un rôle fondamental dans le développement du parc immobilier de Charlottetown et d’autres régions du pays, cela est indéniable. Elle m’a demandé si j’étais favorable à l’inclusion d’autres investissements dans l’énoncé économique de cet automne. Je lui réponds oui sans hésiter.
Collapse
View Sean Casey Profile
Lib. (PE)
View Sean Casey Profile
2022-10-27 10:25 [p.8936]
Expand
Madam Speaker, the brief answer is yes. Homes should not be used as a financial tool, especially given the condition of the market at the present time. The government has taken substantial steps in this regard. In terms of housing for the most vulnerable, probably the most effective program has been the rapid housing initiative, something that we have seen with results on the ground.
There is absolutely no question the member makes a fair point. We need more of that.
Madame la Présidente, en bref, la réponse est oui. Les logements ne devraient pas être utilisés comme des outils financiers, surtout compte tenu de l'état du marché actuel. Le gouvernement a pris des mesures importantes à cet égard. En ce qui concerne les logements pour les plus vulnérables, l'Initiative pour la création rapide de logements a probablement été la mesure la plus efficace, car elle a donné des résultats sur le terrain.
Le député a tout à fait raison. Nous devons en faire davantage.
Collapse
View Heath MacDonald Profile
Lib. (PE)
View Heath MacDonald Profile
2022-10-27 15:13 [p.8981]
Expand
Mr. Speaker, it is one thing to mislead the House, but I wanted to ensure that the hon. member for South Surrey—White Rock did not mislead my constituents. I want my constituents to know that I love to represent them. I love our country, I love our party, and I am not going anywhere.
Monsieur le Président, la députée de Surrey-Sud—White Rock peut essayer d'induire la Chambre en erreur, mais je voulais m'assurer qu'elle n'avait pas induit les gens de ma circonscription en erreur. Je tiens à ce que ceux-ci sachent que j'aime les représenter. J'aime le Canada, j'aime le parti dont je suis membre et il n'est pas question que je m'en aille où que ce soit.
Collapse
View Robert Morrissey Profile
Lib. (PE)
View Robert Morrissey Profile
2022-10-25 10:02 [p.8811]
Expand
Mr. Speaker, I have the honour to present, in both official languages, the fifth report of the Standing Committee on Human Resources, Skills and Social Development and the Status of Persons with Disabilities in relation to Bill C-215, an act to amend the Employment Insurance Act (illness, injury or quarantine).
The committee has studied the bill and has decided to report the bill back to the House without amendments.
Monsieur le Président, j'ai l'honneur de présenter, dans les deux langues officielles, le cinquième rapport du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées, relativement au projet de loi C‑215, Loi modifiant la Loi sur l’assurance-emploi (maladie, blessure ou mise en quarantaine).
Le Comité a étudié le projet de loi et a convenu d'en faire rapport à la Chambre sans proposition d'amendement.
Collapse
Results: 1 - 15 of 77 | Page: 1 of 6

1
2
3
4
5
6
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data