Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 10842
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2022-06-23 10:01 [p.7213]
Expand
I am now prepared to rule on the question of privilege raised yesterday by the member for Calgary Centre.
The member contended that the decision taken by unanimous consent to adjourn the sitting of June 21, 2022, constitutes a breach of his privileges. He noted that due to the technical difficulties with our video conferencing system, he was unable to participate in the proceedings of the House when this decision was made. He equated this matter with previous situations where members were prevented from physically accessing the chamber and asked that the Chair find a prima facie question of privilege.
I thank the member for raising this matter. As I indicated in my statement yesterday, the sitting of June 21, 2022, was suspended due to a connectivity problem external to the House of Commons
It is clear to the Chair that there was no deliberate attempt to interfere with the member's ability to participate in the proceedings. When it was brought to the Chair's attention that there was a widespread outage preventing members from participating, the sitting was suspended. Once it became apparent that it would not be possible to resolve the matter quickly, following discussions with representatives of all parties, the sitting was resumed to allow a motion to adjourn to be presented. The motion was adopted with the unanimous agreement of all members present.
The Chair recognizes that the member was not able to provide his consent for that decision. It was specifically because some members could not participate that the House agreed to adjourn early. The decision was made with the express intent of protecting the rights of those members participating by videoconference. Continuing to sit in those circumstances would have been more problematic for the privileges of members than making a decision to adjourn,
Therefore, the Chair cannot find that this matter constitutes a question of privilege.
I thank all members for their attention.
Je suis maintenant prêt à me prononcer sur la question de privilège soulevée hier par le député de Calgary‑Centre.
Selon le député, la décision prise du consentement unanime pour ajourner la séance du 21 juin 2022 constitue une violation de ses privilèges. Il a souligné que, en raison des problèmes techniques avec le système de vidéoconférence, il avait été dans l’impossibilité de participer aux délibérations de la Chambre quand cette décision a été prise. À son avis, cette situation est équivalente à d’autres circonstances antérieures où l’accès physique des députés à la Chambre avait été entravé et il demande à la présidence de déterminer qu’il y a, de prime abord, matière à question de privilège.
Je remercie le député d’avoir soulevé la question. Comme je l’ai dit hier dans ma déclaration, la séance du 21 juin a été suspendue en raison d’un problème de connexion à l’extérieur de la Chambre des communes.
Il est clair pour la présidence qu’il n’y avait aucune tentative délibérée de nuire à la capacité du député de prendre part aux délibérations. Quand il a été porté à l’attention de la présidence qu’une panne généralisée empêchait les députés de participer aux travaux, la séance a été suspendue. Lorsqu’il est devenu évident qu’il serait impossible de résoudre le problème rapidement, suivant des discussions avec les représentants de tous les partis, la séance a repris pour permettre la présentation d’une motion d’ajournement. Cette motion a été adoptée avec l’accord unanime de tous les députés présents.
La présidence reconnaît que le député n’a pas pu consentir à cette décision. C’est précisément parce que certains députés n’étaient pas en mesure de participer que la Chambre a convenu d’ajourner plus tôt. La décision a été prise avec une volonté manifeste de protéger les droits des députés participant par vidéoconférence. Poursuivre la séance dans de telles circonstances aurait été plus problématique pour les privilèges des députés que la décision d'ajourner.
Par conséquent, la présidence ne peut conclure qu’il y a matière à question de privilège.
Je remercie les députés de leur attention.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2022-06-23 10:04 [p.7213]
Expand
The question is on the motion.
If a member of a recognized party present in the House wishes to request a recorded division or that the motion be adopted on division, I would invite them to rise and indicate it to the Chair.
The hon. opposition House leader.
Le vote porte sur la motion.
Si un député d'un parti reconnu présent à la Chambre désire demander un vote par appel nominal ou que la motion soit adoptée avec dissidence, je l'invite à se lever et à l'indiquer à la présidence.
Le leader parlementaire de l'opposition a la parole.
Collapse
View John Brassard Profile
CPC (ON)
View John Brassard Profile
2022-06-23 10:05 [p.7213]
Expand
Mr. Speaker, I request a recorded division.
Monsieur le Président, je demande un vote par appel nominal.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2022-06-23 10:05 [p.7213]
Expand
Call in the members.
Convoquez les députés.
Collapse
View Mark Holland Profile
Lib. (ON)
View Mark Holland Profile
2022-06-23 10:49 [p.7215]
Expand
Madam Speaker, in relation to the consideration of Government Business No. 19, I move:
That the debate be not further adjourned.
Madame la Présidente, relativement à l'étude de l'affaire émanant du gouvernement no 19, je propose:
Que le débat ne soit plus ajourné.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2022-06-23 10:50 [p.7215]
Expand
Pursuant to Standing Order 67.1, there will now be a 30-minute question period. I invite hon. members who wish to ask questions to rise in their places or use the “raise hand” function so the Chair has some idea of the number of members who wish to participate in this question period.
Given the number of members who wish to participate, I want to make it very clear that I will not be recognizing members party by party. I will actually scan the House. However, if the same person is getting up all the time from the same party and others have not spoken, I will be going to those who have not spoken.
The hon. opposition House leader.
Conformément à l'article 67.1 du Règlement, il y aura maintenant une période de questions de 30 minutes. J'invite les honorables députés qui souhaitent poser des questions à se lever ou à activer la fonction « main levée » pour que la présidence ait une idée du nombre de députés qui désirent participer à cette période de questions.
Compte tenu du nombre de députés qui souhaitent poser des questions, je veux qu'il soit bien clair que je ne donnerai pas la parole parti par parti. Je vais plutôt balayer la Chambre du regard. Cela dit, si une personne d'un même parti indique sans arrêt qu'elle veut intervenir alors que d'autres députés n'ont pas encore pu participer, je vais donner la priorité à ceux qui n'ont pas pris la parole.
Le leader parlementaire de l'opposition a la parole.
Collapse
View John Brassard Profile
CPC (ON)
View John Brassard Profile
2022-06-23 10:51 [p.7215]
Expand
Madam Speaker, if this were not so sad, it would actually be funny, but it is not.
What the government House leader is proposing is that we return to a hybrid system in the fall, when no other legislatures in Canada, provincially or territorially, and no other legislatures around the world, are doing it. Not even the mother Parliament, which returned to an in-person, non-hybrid sitting last July, is doing what the government House leader is doing, and complicit is his NDP partner, the NDP House leader.
There is no reason we cannot revisit this in August or September. If there is a need to go back to a hybrid Parliament, then we can agree to do that, but we are precluding this now.
I have heard the argument from the government House leader and the NDP House leader, who, by the way, must think they are doctors. Dr. NDP House leader and Dr. government House leader are predicting that some sort of variant is coming in the fall. Obviously, they are the world's pre-eminent immunologists, virologists and epidemiologists, because public health officials in this country are saying that we have to return to normal.
There is no reason for doing this. Why are the Liberals forcing us back to a hybrid Parliament when there is no reason to do it? It is because they want to hide. That is all this is. They hide from accountability and hide from transparency. They want to hide and not be accountable to Canadians, the voices that sent us here.
Madame la Présidente, si la situation n’était pas si triste, je trouverais cela drôle, mais je n’ai pas envie de rire.
Le leader du gouvernement à la Chambre propose que nous revenions à un système hybride cet automne, alors qu’aucune autre assemblée législative au Canada, provinciale ou territoriale, ni aucune autre assemblée législative dans le monde n'utilise encore ce système. Même notre modèle, le Parlement britannique, qui a repris ses séances en présentiel et non en format hybride en juillet dernier, ne fait pas ce que fait le leader du gouvernement à la Chambre, et son partenaire néo-démocrate, le leader du NPD à la Chambre, en est complice.
Nous n’avons aucune raison de ne pas reprendre cette question en août ou en septembre. S’il est nécessaire de revenir à un Parlement hybride, alors nous pourrons nous entendre pour le faire, mais maintenant, nous nous y opposons.
J’ai entendu le raisonnement du leader du gouvernement à la Chambre et du leader parlementaire du NPD, qui, soit dit en passant, doivent penser qu’ils sont médecins. Le Dr Leader du NPD à la Chambre et le Dr Leader du gouvernement à la Chambre prévoient qu'un nouveau variant fera son apparition d’ici l'automne. De toute évidence, ils sont les meilleurs immunologues, virologues et épidémiologistes au monde, parce que les responsables de la santé publique au Canada affirment que nous devons revenir à la normale.
Il n’y a aucune raison de faire ce qu’ils disent. Pourquoi les libéraux nous forcent-ils à revenir à un Parlement hybride alors qu’il n’y a aucune raison de le faire? C’est parce qu’ils veulent se cacher. C’est tout. Ils évitent la reddition de comptes et la transparence. Ils veulent se cacher et ne pas rendre de comptes aux Canadiens, aux Canadiens qui nous ont élus.
Collapse
View Mark Holland Profile
Lib. (ON)
View Mark Holland Profile
2022-06-23 10:53 [p.7215]
Expand
Madam Speaker, the angrier somebody gets, the more it reflects on their position as opposed to the circumstance we are debating.
Let us take a step back for a second regarding the measures the member is talking about. If he is opposed to them, he and his colleagues do not have to use them. If they want to not use the hybrid provisions, then they can do so.
I am sure that when the vote happens later today, we will see all Conservative members here in the seats. I am sure all members will be voting in person. After that impassioned speech about how terrible these measures are, I am sure that in question period today we will see every single member of the Conservative Party here. We are going to see every vote taken in person, because of course this is a terrible affront to democracy, right? The anger is real, and because the anger is real, we are going to see them all here.
Here is what happened. At the beginning of the pandemic, of course we had no idea what was going to happen. We developed provisions that would give us the flexibility—
Madame la Présidente, plus une personne est en colère, plus elle démontre son opposition aux questions dont nous débattons.
Examinons un peu les mesures dont parle mon collègue. S’il s’y oppose, lui et ses collègues ne seront pas tenus de s’en servir. S’ils ne veulent pas se prévaloir des mesures hybrides, qu’ils ne s’en servent pas.
Je suis certain qu’au moment de voter, aujourd’hui, tous les députés conservateurs seront présents. Je suis certain que tous les députés voteront en personne. Après ce discours enflammé sur la gravité de ces mesures, je suis certain que tous les députés du Parti conservateur seront présents à la période des questions aujourd’hui. Tous voteront en personne parce que, évidemment, c’est un affront terrible à la démocratie, n’est-ce pas? Cette colère est réelle, et comme cette colère est réelle, ils seront tous ici en personne.
Voici ce qui s’est passé. Au début de la pandémie, nous n’avions évidemment aucune idée de ce qui nous attendait. Nous avons élaboré des dispositions qui nous donneraient la souplesse...
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2022-06-23 10:54 [p.7215]
Expand
Order. I have indicated how I would do this, and I would just ask members to please give their respect to the parliamentarian who has the floor. There is 27 and a half minutes for questions and comments left, and I would just say there is plenty of time for others to ask questions or make comments.
Members can please hold their voices until then.
The hon. government House leader, if he could wrap it up, I can get to the next question.
À l'ordre. J'ai indiqué comment je procéderais et je demanderais aux députés de bien vouloir respecter le parlementaire qui a la parole. Il reste 27 minutes et demie pour les questions et les observations, ce qui est amplement suffisant selon moi pour permettre à d'autres députés de poser des questions ou de faire des observations.
Je prie les députés de garder le silence d'ici là.
Si le leader du gouvernement à la Chambre pouvait conclure, je pourrais passer à la prochaine question.
Collapse
View Mark Holland Profile
Lib. (ON)
View Mark Holland Profile
2022-06-23 10:54 [p.7215]
Expand
Madam Speaker, I am sure there will be many more questions, so I can come back to this.
I will say that, instead of debating this again and again, what we would give Parliament is stability for the next year, and we would give PROC, the procedure and House affairs committee, the opportunity to look at what may or may not be used beyond that. That would provide stability and clarity, and give us an opportunity to look at what worked, and that is the right way to go.
Some hon. members: Oh, oh!
Madame la Présidente, je suis certain qu'il y aura beaucoup d'autres questions, alors je pourrai revenir sur ce point.
Je précise que, au lieu de débattre constamment de cette question, nous pourrions offrir une stabilité au Parlement pour la prochaine année et nous donnerions au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre l'occasion d'examiner ce qui peut ou ne peut pas être utilisé au-delà de ces mesures. Cette façon de faire assurerait la stabilité et la transparence et nous donnerait l'occasion d'examiner ce qui a fonctionné, ce qui est la bonne approche à adopter.
Des voix: Oh, oh!
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2022-06-23 10:54 [p.7215]
Expand
Again, I am still hearing voices, and I should not be, so please hold off on that.
Questions and comments, the hon. member for Montcalm.
J'entends encore des voix, alors que je ne le devrais pas. Je prie donc les députés d'attendre d'avoir la parole.
Nous passons aux questions et observations. Le député de Montcalm a la parole.
Collapse
View Mark Holland Profile
Lib. (ON)
View Mark Holland Profile
2022-06-23 10:56 [p.7216]
Expand
Madam Speaker, this week, with the situation as it is now, many members have come down with COVID-19. The only way they can participate in the parliamentary debates and vote is through the hybrid system. The pandemic is ongoing. People are dying every day, unfortunately. This is a very serious situation.
This flexibility would give members the option to use the hybrid system. If things improve over time and members no longer want to use the hybrid system, then that will be up to them. They are not in any way obligated to use it.
However, if something changes, like with what happened with the omicron variant, we will need to be flexible and adapt. That is exactly what the motion would allow us to do.
Madame la Présidente, cette semaine, dans le contexte actuel, beaucoup de députés sont atteints de la COVID‑19. La seule possibilité pour eux de participer aux débats du Parlement et de voter est d’utiliser le système hybride. La pandémie se poursuit. Des personnes meurent chaque jour, malheureusement. Il s'agit d'une situation très sérieuse.
Cette flexibilité donnera la possibilité aux députés d’utiliser ou non le système hybride. Si la situation s’améliore au fil du temps et que les députés ne veulent plus utiliser le système hybride, la décision leur reviendra. Il n’y a aucune obligation pour eux d’utiliser le système hybride.
Toutefois, si un changement survenait, comme ce fut le cas avec le variant Omicron, nous aurions besoin de flexibilité et de nous adapter. C’est exactement ce que la motion propose de faire.
Collapse
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
View Carol Hughes Profile
2022-06-23 10:58 [p.7216]
Expand
Again, I seem to have the same offenders over and over again and they keep heckling and yelling. I would just say, if it is not members' time to speak, then they should not be speaking.
The hon. government House leader.
Encore une fois, il semble que ce soient toujours les mêmes fautifs qui sont en train de chahuter et de crier. Je dirai simplement que si un député n'a pas la parole, il devrait se taire.
Le leader du gouvernement à la Chambre a la parole.
Collapse
View Mark Holland Profile
Lib. (ON)
View Mark Holland Profile
2022-06-23 10:58 [p.7216]
Expand
Madam Speaker, I think we all need to take a step back here. What is being talked about is continuing something we have had for the last two years, which has given us incredible flexibility to represent our constituents, as people have been ill. Just last week, we had five members who had COVID, and we have many members this week, and they are continuing to be able to represent their constituents.
This would be for a year. If people are really against it, and I am hearing some people who really do not like it and that is fair, the procedure and House affairs committee is going to look at whether we would use these provisions outside of the pandemic or inside it, but it would be for a year. We have a committee that is going to be looking at all of the concerns. People are very passionate about this, saying that it should be used outside of a pandemic or that it should not be used outside of a pandemic. We need a parliamentary process to adjudicate that and to look at its relative merits, but how upset folks are getting is just not in line with what is here in front of us today.
Madame la Présidente, je pense que nous devons tous prendre un peu de recul. Il est ici question de poursuivre ce que nous avons depuis deux ans et qui nous a donné une marge de manœuvre incroyable pour représenter nos concitoyens, même lorsque nous sommes malades. Pas plus tard que la semaine dernière, cinq députés ont attrapé la COVID‑19 et nous en comptons d’autres cette semaine, ce qui ne les empêche pas de continuer de représenter leurs concitoyens.
Ce serait pour un an. Si certains sont vraiment contre — et je sais que certains n’aiment vraiment pas l’idée, et je comprends —, le comité de la procédure et des affaires de la Chambre déterminera si de telles dispositions peuvent s'appliquer en dehors de la pandémie ou seulement dans un contexte de pandémie, mais ce serait pour une période d’un an. Un comité tiendra compte de toutes les préoccupations qui ont été exprimées. N'empêche que cette question soulève les passions. Nous devons nous en remettre à un processus parlementaire qui statuera sur cette question et en examinera le bien-fondé, mais le mécontentement exprimé par certains députés est disproportionné par rapport à la question dont nous sommes saisis aujourd’hui.
Collapse
Results: 1 - 15 of 10842 | Page: 1 of 723

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data