Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 4 of 4
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2021-06-16 16:41
Expand
Thanks, Chair.
Thank you, both of you.
Related to your points about moving from words to action, and to your point also about security and safety, of course the national security laws have been revised a number of times.
Mustafa, I was thinking about this during your opening comments. The latest changes, of course, were in Bill C-59, which I know both of your organizations testified about. Particular policies in it that were contentious were the removal of the propaganda and advocacy of terrorism as a criminal charge, and also the limitation of security surveillance of protestors during anti-government demonstrations. I just wonder if both of you want to share some views or thoughts on whether or not those legislative tools should be revisited.
Sorry, Chair, maybe they'll be able to get back to that afterwards.
Merci, monsieur le président.
Merci à vous deux.
Pour reprendre ce que vous avez dit au sujet du passage de la parole à l'action et de la sécurité, il est évident que les lois sur la sécurité nationale ont été révisées à plusieurs reprises.
Monsieur Farooq, j'ai réfléchi à cela en écoutant votre déclaration préliminaire. Les changements les plus récents se trouvent bien sûr dans le projet de loi C‑59, au sujet duquel vos deux organismes ont témoigné. Parmi les politiques particulièrement controversées, mentionnons le fait que la propagande et la défense du terrorisme ne soient plus considérées comme des infractions pénales, ainsi que la limitation de la surveillance pendant les manifestations antigouvernementales. Pensez-vous tous deux que l'on devrait rétablir ces outils législatifs?
Désolée, monsieur le président, ils pourront peut-être répondre à cette question plus tard.
Collapse
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Right now, in Canada, when I look at everything that is happening with National Defence and various departments, I believe that there is an urgent need to consolidate our actions, because we work a lot in silos. Bill  C-59 was passed two or three years ago to try to improve the situation, but perhaps the Canadian way of doing things is causing us problems. We often seem to think that we are nobody's enemy, but your report clearly shows that we are also under attack, not only from China, since we are here today to talk about China, but also from Russia.
The report also mentions that the possibility of attacks is linked to armed conflicts between states. Yet in the United States, pipelines have been directly attacked when there was no open conflict.
In Canada, could our oil and gas system be the target of this type of attack, even if there is no armed conflict?
Actuellement, au Canada, lorsque je regarde tout ce qui se passe du côté de la Défense nationale et des divers ministères, je crois qu'il est urgent de regrouper nos actions, parce que l'on travaille beaucoup en silo. Le projet de loi  C-59 a été adopté il y a deux ou trois ans pour essayer d'améliorer la situation, mais il y a peut-être une façon de faire canadienne qui nous cause des problèmes. On semble souvent penser que nous ne sommes l'ennemi de personne, mais votre rapport démontre clairement que nous sommes aussi victimes d'attaques, non seulement de la part de la Chine, puisque nous sommes ici aujourd'hui pour parler de la Chine, mais aussi de la part de la Russie.
Dans le rapport, on mentionne également que la possibilité d'attaques est liée à des conflits armés entre des États. Pourtant, aux États-Unis, des pipelines ont été la cible d'attaques directes alors qu'il n'y avait pas de conflit ouvert.
Au Canada, est-ce que notre système pétrolier ou notre système hydroélectrique pourraient être la cible de ce genre d'attaques, même s'il n'y a pas de conflit armé?
Collapse
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
I believe that you spoke to the Standing Committee on Public Safety and National Security two or three years ago about Bill  C-59 and cybersecurity operations, among other things. Lately, as a result of the COVID-19 crisis, we've seen that our security agencies don't have highly offensive capabilities, compared to the CIA, to counter external threats.
Do you think that, in Canada, we should start considering other ways of dealing with threats?
Si je ne me trompe pas, vous étiez venu témoigner au Comité permanent de la sécurité publique et nationale, il y a deux ou trois ans, au sujet du projet de loi  C-59 et des opérations de cybersécurité, entre autres choses. Dernièrement, en raison de la crise liée à la COVID-19, nous avons vu que nos agences de sécurité n'avaient pas de moyens très offensifs, comparativement à ceux de la CIA, pour contrer les menaces externes.
Pensez-vous que, au Canada, nous devrions commencer à penser à d'autres moyens de lutter contre les menaces?
Collapse
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Thank you, Major-General.
I'd now like to turn to Ms. Bruce, from the Communications Security Establishment, the CSE.
During his testimony, the minister spoke several times about amendments to the act. He was talking about Bill  C-59, which I worked on when I was on the Standing Committee on Public Safety and National Security. Offensive external response capabilities were assigned. We also identified an issue that wasn't necessarily addressed by the provisions of Bill  C-59, which was strongly siloed operations. We currently have with us representatives from the Canadian Armed Forces, CSE, and the Canadian Centre for Cybersecurity. There are often communication problems between these organizations.
Has this situation improved? Can you say that there is currently close co-operation between the military and civilians in Canada?
Merci, major-général.
Je voudrais maintenant m'adresser à Mme Bruce, du Centre de la sécurité des télécommunications, le CST.
Durant son témoignage, le ministre a parlé plusieurs fois des modifications à la loi. Il parlait du projet de loi  C-59, auquel j'ai travaillé lorsque j'étais au Comité permanent de la sécurité publique et nationale. Des capacités d'intervention extérieure offensive ont été attribuées. Nous avions également décelé un problème qui n'était pas nécessairement réglé par les dispositions du projet de loi  C-59, soit celui du fort cloisonnement des opérations. Nous avons actuellement avec nous des représentants des Forces armées canadiennes, du CST et du Centre canadien pour la cybersécurité. Il y a souvent des problèmes de communication entre ces organismes.
Cette situation s'est-elle améliorée? Pouvez-vous dire qu'il y a actuellement une coopération étroite entre militaires et civils au Canada?
Collapse
Results: 1 - 4 of 4

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data