Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 9 of 9
View Pablo Rodriguez Profile
Lib. (QC)
View Pablo Rodriguez Profile
2020-05-25 11:05 [p.2319]
Expand
moved:
That, notwithstanding any standing order, special order or usual practice of the House:
(a) following the adoption of this order, the House shall adjourn until Wednesday, June 17, 2020, provided that, for the purposes of any standing order, it shall be deemed adjourned pursuant to Standing Order 28;
(b) during the period the House stands adjourned pursuant to this order, a minister of the Crown may transmit to the Speaker a message from Her Excellency the Governor General recommending Supplementary Estimates (A) for the fiscal year ending March 31, 2021, provided that
(i) the said message may be transmitted electronically,
(ii) the Speaker shall inform the House of the receipt of such message and the tabling of the estimates based thereon by causing them to be published in the Journals, and the said estimates shall be for all purposes deemed tabled before the House,
(iii) the votes therein shall be referred to a committee of the whole;
(c) on Wednesday, June 17, 2020, the House shall meet at the conclusion of the proceedings of the Special Committee on the COVID-19 Pandemic for the sole purpose of considering the business of supply, provided that
(i) notices may be filed with the clerk no later than 6:00 p.m. on Monday, June 15, 2020, and shall be printed in the Order Paper and Notice Paper to be published for that sitting,
(ii) the application of Standing Orders 15, 17, 36(8)(b), 39(5)(b) and 56.1 be suspended for the sitting,
(iii) the sitting shall not be considered as a sitting day for the purposes of Standing Orders 34(1), 37(3), 51(1) and 110 and subsection 28(12) of the Conflict of Interest Code for Members of the House of Commons,
(iv) consideration of all votes in the Supplementary Estimates (A) shall be taken up by a committee of the whole at the opening of the sitting for a period not exceeding four hours, during which time no quorum calls or dilatory motions shall be received by the Chair, no member shall be recognized for more than 15 minutes at a time and the member shall not speak in debate for more than 10 minutes during that period, the 15 minutes may be used both for debate and for posing questions to a minister of the Crown or a parliamentary secretary acting on behalf of a minister, when the member is recognized, he or she shall indicate how the 15 minutes is to be apportioned and, at the conclusion of the time provided for the consideration of the business pursuant to this subparagraph, the committee shall rise and report the votes in the estimates to the House,
(v) when the committee of the whole rises, all questions necessary to dispose of the business of supply shall be put forthwith and successively, without debate or amendment, and, if a recorded division is requested, it shall not be deferred;
(d) at the conclusion of the consideration of the business of supply on Wednesday, June 17, 2020, the House shall adjourn until Wednesday, July 8, 2020, provided that
(i) on Wednesday, July 8, 2020, the House shall meet at noon and the House shall resolve itself into a committee of the whole to allow members to question ministers for a period not exceeding 95 minutes on matters related to the COVID-19 pandemic and other matters provided that the rotation used for questions pursuant to this subparagraph be the one used by the Special Committee on the COVID-19 pandemic on Tuesdays and Thursdays prior to the adoption of this order and, during the proceedings of the committee,
(A) the Speaker may preside,
(B) the Chair may preside from the Speaker’s chair,
(C) the Chair shall call members from all recognized parties and one member who does not belong to a recognized party in a fashion consistent with the proportions observed during Oral Questions,
(D) no member shall be recognized for more than five minutes at a time which may be used for posing questions to a minister of the Crown,
(E) members may be permitted to split their time with one or more members by so indicating to the Chair,
(F) members may participate in the proceedings either in person or by videoconference,
(ii) following the questioning of ministers, the committee shall consider a motion “That the House take note of the ongoing COVID-19 pandemic and measures taken by the government to respond to it” which shall be conducted pursuant to the terms of Standing Order 53.1 except that proceedings pursuant to this subparagraph shall last not longer than 2 hours and 20 minutes and members may participate in the proceedings either in person or by videoconference, when the committee rises, the motion shall be deemed withdrawn and the House shall adjourn until the next sitting day provided for in subparagraph (iii),
(iii) on Wednesday, July 22, August 12 and August 26, 2020, the House shall meet in the manner described in subparagraphs (i) and (ii), provided that, when the House adjourns on Wednesday, August 26, 2020, it shall stand adjourned until Monday, September 21, 2020,
(iv) notices may be filed with the clerk no later than 6:00 p.m. on the Monday preceding the sittings provided for in subparagraphs (i) and (iii), and shall be printed in the Order Paper and Notice Paper to be published for that sitting,
(v) the application of Standing Orders 15, 17, 36(8)(b), 39(5)(b) and 56.1 be suspended for the sittings provided for in subparagraphs (i) and (iii)
(vi) the days on which the House sits pursuant to this paragraph shall not be counted as sittings for the purposes of Standing Orders 34(1), 37(3), 51(1) and 110 and subsection 28(12) of the Conflict of Interest Code for Members of the House of Commons,
(vii) during any period the House stands adjourned between Wednesday, June 17, 2020, and Monday, September 21, 2020, if the Speaker receives a notice from the House leaders of all four recognized parties indicating that it is in the public interest that the House remain adjourned until a future date or until future notice is given to the Speaker, the House will remain adjourned accordingly,
(viii) during any period the House stands adjourned between Wednesday, June 17, 2020, and Monday, September 21, 2020, for the purposes of any standing order, it shall be deemed adjourned pursuant to Standing Order 28;
(e) until Monday, September 21, 2020, the Standing Committee on Health, the Standing Committee on Finance, the Standing Committee on Government Operations and Estimates, the Standing Committee on Human Resources, Skills and Social Development and the Status of Persons with Disabilities, the Standing Committee on Industry, Science and Technology, the Standing Committee on Indigenous and Northern Affairs, the Standing Committee on Agriculture and Agri-Food, and the Standing Committee on Fisheries and Oceans may hold meetings related to the COVID-19 pandemic and other matters, provided that,
(i) committee members shall attend and witnesses shall participate in meetings via either videoconference or teleconference,
(ii) committee members attending by videoconference or teleconference shall be counted for the purposes of quorum,
(iii) all motions shall be decided by a recorded vote,
(iv) notwithstanding any deadlines established by a committee, any request or any order for the production of documents be responded to when possible, given the constraints that exist as a result of the COVID-19 pandemic,
(v) public proceedings shall be made available to the public via the House of Commons website,
(vi) in camera proceedings may be conducted, for the purpose of considering draft reports or the selection of witnesses, in a manner that takes into account the potential risks to confidentiality inherent in meetings with remote participants,
(vii) notices of membership substitutions pursuant to Standing Order 114(2) may be filed with the clerk of each committee by email,
(viii) in relation to their study of matters related to the COVID-19 pandemic, these committees may each receive evidence which may otherwise exceed the committee’s mandate under Standing Order 108,
(ix) these committees shall meet within 48 hours of the receipt by email, by the clerk of the committee, of a request signed by any four members of the committee;
(f) the Standing Committee on Procedure and House Affairs be instructed to review and make recommendations on how to modify the Standing Orders for the duration of the COVID-19 pandemic as part of an incremental approach beginning with hybrid sittings of the House as outlined by the report provided to the committee by the Speaker on Monday, May 11, 2020, including how to enact remote voting, provided that (i) the provisions applying to committees enumerated in paragraph (e) shall also apply to the committee, (ii) the committee be instructed to present a report no later than Tuesday, June 23, 2020, (iii) any report which is adopted pursuant to this paragraph may be submitted electronically at any time with the Clerk of the House, and shall be deemed to have been duly presented to the House on that date, (iv) following the presentation of any report pursuant to this paragraph, the House leaders of all four recognized parties may indicate to the Speaker that there is an agreement among the parties to implement one or several of the recommendations of the committee and the Speaker shall give effect to that agreement;
(g) the following provisions remain in effect until Friday, June 19, 2020:
(i) paragraphs (m) to (o) of the order adopted on Friday, March 13, 2020,
(ii) paragraphs (i), (j) and (m) of the order adopted on Tuesday, March 24, 2020, provided that in paragraph (i), the words “until April 20, 2020, or any date to which the adjournment period is extended pursuant to paragraph (f)” shall be deemed to refer to June 19, 2020,
(iii) paragraph (k) of the order adopted on Saturday, April 11, 2020,
(iv) paragraphs (g), (i) and (j) of the order adopted on Monday, April 20, 2020, provided that, in paragraph (j), the reference to paragraph (l) of the order adopted on Saturday, April 11, 2020 be deemed to refer to paragraph (e) of this order,
(h) the Special Committee on the COVID-19 pandemic, composed of all members of the House, be continued provided that the committee meet for the purposes of
(i) considering ministerial announcements,
(ii) allowing members to present petitions,
(iii) allowing members to make statements,
(iv) questioning ministers of the Crown, including the Prime Minister, in respect of the COVID-19 pandemic and other matters, and provided that
(v) during the period the House stands adjourned pursuant to this order at noon every Monday, Tuesday, Wednesday and Thursday, provided that the committee shall not meet on a day referred to in Standing Order 28(1),
(vi) the committee shall meet in the chamber and members may participate either in person or by videoconference,
(vii) the Speaker shall continue to be the chair of the committee,
(viii) seven members shall constitute a quorum,
(ix) ministerial announcements shall be considered at the opening of the meeting and the proceedings shall be conducted in the same manner as Statements by Ministers under Standing Order 33(1), provided that a member of the Green Party also be permitted to reply to the statement,
(x) after any ministerial announcements, any member desiring to present a petition may do so during a period not exceeding 15 minutes, provided that the provisions of Standing Order 36 shall apply, except for Standing Order 36(5), and any petition presented shall be deemed for all purposes to have been presented to the House,
(xi) after the presentation of petitions, members may make statements in a manner similar to those made pursuant to Standing Order 31 for a period not exceeding 15 minutes,
(xii) after members’ statements, proceedings on questioning ministers shall be conducted, for not more than 95 minutes, in the same manner as provided for in paragraph (d) of the order adopted on Monday, April 20, 2020, provided that the rotation used for questions pursuant to this subparagraph be the one used by the committee on Tuesdays and Thursdays prior to the adoption of this order and that questions shall be answered by ministers,
(xiii) upon the conclusion of proceedings on questioning ministers the committee shall adjourn to the next day provided for in subparagraph (v),
(xiv) if the Speaker receives a notice from the House leaders of all four recognized parties indicating that it is in the public interest that the committee remain adjourned until a future date or until future notice is given to the Speaker, the committee will remain adjourned accordingly,
(xv) meetings of the committee shall continue to be televised, following the usual practices observed for sittings of the House,
(xvi) any document may be presented by a minister of the Crown, or a parliamentary secretary acting on behalf of a minister, at any time during a meeting of the committee and shall be deemed for all purposes to have been presented to or laid before the House,
(xvii) the committee shall have the power to sit while the House stands adjourned and to print, from day to day, such papers and evidence as may be ordered by them,
(xviii) the committee shall cease to exist upon its adjournment on Thursday, June 18, 2020;
(i) until Monday, September 21, 2020, documents deposited pursuant to Standing Order 32(1) shall be deposited with the Clerk of the House electronically.
He said: Mr. Speaker, we are gathered here today at a time of great uncertainty and anxiety. We live in a world that is gripped by the greatest public health care crisis of our lifetime. Canadians are worried about their own health and the health of the people they love. They are anxious about the economic fallout from this crisis, whether they will keep their jobs and what will happen to them if they should lose their jobs. Quite simply, Canadians are worried about how they will pay the bills and feed their families in the months ahead.
It is a spring that we will never forget, a season in which COVID-19 completely changed our lives. Canadians acted responsibly. They listened to the advice of our public health experts. They stayed home as much as possible. They learned the importance of physical distancing to protect themselves, as well as their families, relatives, friends and community. In other words, Canadians did what they needed to do and continue to do so. As they grapple with the unknown aspects of this pandemic and all of its effects, they are asking us, as parliamentarians, to also do what we need to do.
As parliamentarians, this spring, we had to adapt our practices. Both the government and the opposition parties had to adapt to everything that is happening. We have a role to play, and I think that we played that role together. Despite all of the challenges associated with these unprecedented times, I believe that we proved to our voters that we can find ways to adapt, to give voice to their concerns, worries, questions and needs and to take action.
Our government has been transparent about everything we have done. We have taken responsibility for our decisions. It might not have been perfect, but the government and the opposition parties have done some good work together. As a member of the House of Commons, I can say that we have done and are continuing to do our job. We can and we must keep doing our job on behalf of all Canadians.
Our government firmly believes in this institution's central and fundamental role and in the fundamental role of democracy in our society. That is why the motion we are moving today is reasonable, ensures accountability and transparency, and follows public health guidelines. This motion strikes a good balance. Finding that balance is essential, especially at a time when Canadians are turning toward us with the expectation that their government and their elected representatives provide non-partisan, constructive, accountable leadership. That is exactly what our government is committed to doing.
For many weeks, we have been working day and night to respond to the concerns of Canadians who have been impacted by this pandemic. We have worked closely with our public health officials to develop and put into action the many responses needed to limit the spread of COVID-19.
We have worked hand in hand with provinces, territories and municipalities as they battle the virus on the front lines of their communities. We have worked with the opposition parties and our colleagues from everywhere in this country, and we have come forward with economic and financial assistance measures that are unprecedented in this country's history. Simply put, we recognized that Canadian employees and businesses were in jeopardy. They needed the government to provide help quickly, and that is exactly what we have done. That is exactly what we have delivered.
We chose to stand by Canadians in their time of need. That meant support for Canadians who are not working because of COVID-19, for students who cannot find jobs and for seniors who are concerned about the impact of the crisis on their fixed incomes. It also meant support for employers who want to retain their employees, as the economic shutdown has created great uncertainty. It meant support for businesses to help them through the unsteady waters of this storm so they can emerge into a brighter economy.
These are the actions of a government that cares deeply about its citizens. The Prime Minister has shown strong leadership throughout this crisis. He has never forgotten our top priority, which is to look after the people of this country, in every region and every province.
It was crucial, and it remains crucial, that we be there for every Canadian. My government colleagues and I have been working very hard to come up with the answers Canadians need as this pandemic changes their lives. We have often reached out to the opposition parties and have been working closely with them. Often, they have even improved upon the solutions proposed by the government, and I thank them for that.
In hundreds of ridings across the country, members from all parties and political stripes continue to do their jobs, despite the limitations of physical distancing. One only has to look at all the questions members have to answer regarding the various programs. There are many programs, because our main priority was to help Canadians and businesses and not leave anyone behind. It has presented a challenge for all members, but they have risen to it brilliantly. Fundamentally, regardless of their political stripes, members from across the country work here, but they also work in their constituencies.
I want to take a second to express my sincere gratitude to the public servants who have done amazing work day and night, seven days a week, so the government can provide these programs and services to the people. I thank them for their dedication and their hard work. None of this would have been possible without them.
Ever since March 13, the House of Commons has, for the most part, not held the normal sittings we were used to pre-crisis. We were not here for the usual five days a week. The 338 men and women from across the country who are usually here were not. Unfortunately, because of that, some people said Parliament was shut down. That is completely false. It could not be further from the truth. The truth is that parliamentarians have been doing their work this whole time. Members on both sides of the House have been doing their work, and they are doing it well.
In these extraordinary times of physical distancing, the House has now met six days since the middle of March to discuss the priorities of the country, and that has included time to debate and pass important legislation to quickly provide financial assistance to Canadians who need it. Also during this period, dozens of members on eight standing committees have been holding public hearings virtually. They have called cabinet ministers to testify at their hearings to explain and justify their decisions during the COVID-19 pandemic.
The numbers tell the story. Since mid-March, those committees have held 74 meetings and heard from 580 witnesses. There have been 23 appearances by ministers to answer questions. Clearly our committees are working hard, and I thank them. I thank all MPs on those committees for the work they are doing for Parliament and all Canadians.
Of course, we have seen the unprecedented work of the Special Committee on the COVID-19 Pandemic, which has met 11 times. All MPs are members of this committee, whatever region they come from. It has been a success. It is not perfect, but it has been a success.
The committee has made history by holding virtual meetings on Tuesdays and Thursdays that have seen participation by hundreds of members through video conferences. In seven of those meetings, ministers had to answer many questions. There have also been four in-person meetings of the committee on the floor of this chamber, on Wednesdays, and many questions were asked and answered.
Again, the numbers tell the story. In a typical week, when the House sits five days, members ask 190 questions in 45 minutes. Recently, when the special committee met Tuesday through Thursday, there were, on average, more than 300 questions asked over three days. We can see that the committee has been a very good place for accountability, with hundreds of questions. The motion we have put forward proposes to continue the work of this committee and strengthen the work of the House.
I will go over a few elements of this motion.
The Special Committee on the COVID-19 Pandemic would meet more often. We would be here four days a week: Monday, Tuesday, Wednesday and Thursday in a hybrid format. It is a genius solution that would allow several MPs who are unable to be here to participate in the democratic process and be a part of it. They could participate via video conference and ask the government all questions they want.
This guarantees that all MPs can participate regardless of where they live and without the restrictions associated with travelling and having to quarantine. During these meetings, MPs will have a host of opportunities to ask their questions. In fact, out of the four days that we are proposing, there will be the equivalent of eight question periods. I do not know why anyone would be against that.
We are talking about eight question periods instead of five, which means more time to ask questions. This motion would provide more hours for that than if the House were having normal sittings, to allow MPs to ask all the questions they want. It adds up to more than six hours of questions, when in a regular week we would have just about 3.75 hours of questions.
This hybrid model, therefore, allows much more time for question period, for those who want to participate here in the House and also for our Conservative colleagues from the west and our Bloc and NDP colleagues from across Canada. This is a tremendous expression of democracy that will enable parliamentarians from all corners of the country to ask questions because they were elected, not just because they live near Ottawa. That is fundamental.
Furthermore, this motion would have the House hold summer sittings so that members could question ministers about all issues, as well as the possibility of debating the government's response to the COVID-19 pandemic. Again, when we come back here this summer, we will obviously be open to answering any and all questions about the pandemic, but we will also debate other issues and answer other questions that are important to the opposition parties.
We are going to continue the virtual committee meetings with committees that will be free to study any topic in accordance with their normal powers. The committees will get to conduct their business as they see fit, to do their job of examining important policy matters and any other matters that the committee members consider to be important and necessary to debate. The Standing Committee on Procedure and House Affairs would study potential changes that could be made to the rules of the House to adapt to the COVID-19 pandemic, such as hybrid House sittings and electronic voting. This study would build on the critical work that the committee accomplished this spring on the subject of a virtual Parliament.
We believe that this motion strikes the right balance between ensuring that MPs can hold the government to account and protecting the health and safety of everyone during this pandemic. I would ask my colleagues, all members, to consider the many merits of this motion and support it.
Canadians are watching us and want us to work for them. I pledge to work in collaboration with all my colleagues in the House. Once again, I am reaching out to them.
We will all face this challenge together, and we will all get through this together.
propose:
Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre:
a) à la suite de l’adoption de cet ordre, la Chambre s’ajourne jusqu’au mercredi 17 juin 2020 sous réserve que, pour l’application du Règlement, elle soit réputée ajournée conformément à l’article 28 du Règlement;
b) pendant la période où la Chambre est ajournée conformément à cet ordre, un ministre de la Couronne puisse transmettre au Président un message de Son Excellence la gouverneure générale recommandant à la Chambre un budget supplémentaire des dépenses (A) pour l’exercice se terminant le 31 mars 2021, pourvu que
(i) ledit message puisse être transmis sous forme électronique,
(ii) le Président informe la Chambre de la réception dudit message et du dépôt du budget s’y rattachant en les faisant paraître dans les Journaux, et que ledit budget soit, à toutes fins, réputé avoir été déposé à la Chambre,
(iii) les crédits soient renvoyés à un comité plénier;
c) le mercredi 17 juin 2020, la Chambre se réunisse à la conclusion des travaux du Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19 dans le seul but d’étudier les travaux des subsides, pourvu que
(i) les avis puissent être déposés auprès du greffier au plus tard à 18 heures le lundi 15 juin 2020 et soient imprimés au Feuilleton et Feuilleton des avis devant être publié pour la séance,
(ii) l’application des articles 15, 17, 36(8)(b), 39(5)(b) et 56.1 du Règlement soit suspendue pour la séance,
(iii) cette séance ne soit pas considérée comme un jour de séance aux fins des articles 34(1), 37(3), 51(1) et 110 du Règlement et de l’article 28(12) du Code régissant les conflits d’intérêts des députés,
(iv) à l’ouverture de la séance, la Chambre se forme en comité plénier afin d’examiner pendant au plus quatre heures les crédits du budget supplémentaire des dépenses (A), durant lesquelles la présidence ne pourra recevoir ni demande de quorum ni motion dilatoire, aucun député n’aura la parole pendant plus de 15 minutes à la fois, ce qui comprend au plus 10 minutes pour participer au débat, ces 15 minutes peuvent servir à participer au débat et à poser des questions à un ministre de la Couronne ou à un secrétaire parlementaire agissant au nom d’un ministre, quand la parole est accordée à un député, celui-ci indique comment les 15 minutes seront réparties et qu’à l’expiration de la période réservée à l’étude visée par le présent alinéa, le comité lève la séance et fasse rapport à la Chambre des crédits du budget,
(v) lorsque le comité plénier lève sa séance, toute question nécessaire pour disposer des travaux des subsides soit mise aux voix immédiatement et successivement sans débat ni amendement et, si un vote par appel nominal est demandé, il ne soit pas différé;
d) à la fin de l’étude des travaux des subsides le mercredi 17 juin 2020, la Chambre s’ajourne jusqu’au mercredi 8 juillet 2020, pourvu que
(i) le mercredi 8 juillet 2020, la Chambre se rencontre à midi et se forme en comité plénier pour permettre aux députés de questionner les ministres pendant au plus 95 minutes par rapport à la pandémie de la COVID-19 et d’autres sujets pourvu que la rotation utilisée pour les questions conformément à cet alinéa soit celle utilisée par le Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19 les mardis et les jeudis avant l’adoption de cet ordre et que, durant les délibérations du comité,
(A) le Président puisse présider,
(B) la présidence puisse présider du fauteuil du Président de la Chambre,
(C) la présidence reconnaisse les députés de tous les partis reconnus et un député qui n’est pas membre d’un parti reconnu, guidée par les proportions suivies pendant les questions orales,
(D) aucun député n’ait la parole pendant plus de cinq minutes à la fois pour poser des questions à un ministre de la Couronne,
(E) les députés puissent partager leur temps de parole avec un ou plusieurs députés en indiquant à la présidence qu’ils ont l’intention de procéder ainsi;
(F) les députés puissent participer aux délibérations en personne ou par vidéoconférence,
(ii) à la conclusion du temps pour questionner les ministres, le comité étudie la motion « Que la Chambre prenne note de la pandémie en cours de la COVID-19 et des mesures prises par le gouvernement pour y répondre », que le débat se déroule selon les dispositions de l’article 53.1 du Règlement sauf que les délibérations en vertu de cet alinéa ne dureront pas plus que deux heures et 20 minutes et les députés peuvent participer aux délibérations en personne ou par vidéoconférence, et lorsque le comité plénier lève sa séance, la motion soit réputée retirée et la Chambre s’ajourne jusqu’au prochain jour de séance mentionné à l’alinéa (iii),
(iii) les mercredis 22 juillet, 12 et 26 août 2020, la Chambre se rencontre de la manière prévue à aux alinéas (i) et (ii), pourvu que, lorsque la Chambre s’ajourne le mercredi 26 août 2020, elle demeure ajournée jusqu’au lundi 21 septembre 2020,
(iv) les avis puissent être déposés auprès du greffier au plus tard à 18 heures le lundi précédant les séances prévues aux alinéas (i) et (iii) et soient imprimés au Feuilleton et Feuilleton des avis devant être publié pour la séance,
(v) l’application des articles 15, 17, 36(8)b), 39(5)b) et 56.1 du Règlement soit suspendue pour les séances prévues aux alinéas (i) et (iii),
(vi) les jours que la Chambre siège en vertu de ce paragraphe ne soient pas considérés comme des jours de séance aux fins des articles 34(1), 37(3), 51(1) et 110 du Règlement et de l’article 28(12) du Code régissant les conflits d’intérêts des députés,
(vii) pendant toute période où la Chambre est ajournée entre le mercredi 17 juin 2020 et le lundi 21 septembre 2020, si le Président reçoit avis des leaders à la Chambre des quatre partis reconnus qu’il est dans l’intérêt public que la Chambre demeure ajournée jusqu’à une date ultérieure ou jusqu’à ce qu’un nouvel avis soit donné au Président, la Chambre demeure ajournée en conséquence,
(viii) pendant toute période où la Chambre est ajournée entre le mercredi 17 juin 2020 et le lundi 21 septembre 2020, pour l’application du Règlement, elle soit réputée ajournée conformément à l’article 28 du Règlement;
e) jusqu’au lundi 21 septembre 2020, le Comité permanent de la santé, le Comité permanent des finances, le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires, le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées, le Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie, le Comité permanent des affaires autochtones et du Nord, le Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire et le Comité permanent des pêches et des océans puissent tenir des réunions concernant la pandémie de la COVID-19 et d’autres sujets, sous réserve qu’à ces réunions
(i) les membres desdits comités doivent assister et les témoins doivent participer par vidéoconférence ou téléconférence,
(ii) les membres desdits comités participant par vidéoconférence ou téléconférence soient comptés pour fins de quorum,
(iii) toute motion soit décidée par un vote par appel nominal,
(iv) nonobstant tout échéancier établi par un comité, toute demande ou ordre de production de documents fasse l’objet d’une réponse lorsque cela sera possible, étant donné les contraintes qui existent à cause de la pandémie de la COVID-19,
(v) les délibérations publiques soient rendues disponibles au public via le site Web de la Chambre des communes,
(vi) les procédures à huis clos puissent être menées, d’une manière qui tienne compte des risques potentiels pour la confidentialité inhérents aux réunions avec des participants à distance,
(vii) les avis de substitution de membres, en vertu de l’article 114(2) du Règlement, soient remis au greffier de chaque comité par courriel,
(viii) dans le cadre de leurs études concernant la pandémie de la COVID-19, chaque comité puisse recevoir des témoignages qui, autrement, pourraient excéder leur mandat en vertu de l'article 108 du Règlement,
(ix) tout comité se réunisse dans les 48 heures suivant l’avis reçu par courriel, par le greffier du comité, d’une demande signée par quatre membres du comité;
f) le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre soit chargé d'examiner et de faire des recommandations sur la façon de modifier le Règlement pour la durée de la pandémie de COVID-19 dans le cadre d'une approche graduelle commençant par des séances hybrides de la Chambre, comme le souligne le rapport fourni au Comité par le Président le lundi 11 mai 2020, y compris la façon de voter à distance, pourvu que (i) les dispositions applicables aux comités visé en e) s'appliquent également au Comité (ii) le Comité soit chargé de présenter un rapport au plus tard le mardi 23 juin 2020, (iii) tout rapport adopté conformément au présent paragraphe puisse être soumis de manière électronique au greffier de la Chambre et réputé avoir été dûment présenté à la Chambre à cette date, (iv) à la suite de la présentation de tout rapport conformément au présent paragraphe, les leaders à la Chambre des quatre partis reconnus puissent donner avis au Président qu’il y a accord entre les partis pour mettre en œuvre une ou plusieurs des recommandations du Comité, et le Président doive donner suite à cet accord;
g) les dispositions suivantes demeurent en vigueur jusqu’au vendredi 19 juin 2020:
(i) les paragraphes m) à o) de l’ordre adopté le vendredi 13 mars 2020,
(ii) les paragraphes i), j) et m) de l’ordre adopté le mardi 24 mars 2020, pourvu qu’au paragraphe i), les mots « jusqu’au 20 avril 2020 ou jusqu’à la date à laquelle la période d’ajournement se prolonge conformément au paragraphe f) de cet ordre » soient réputés faire référence au 19 juin 2020,
(iii) le paragraphe k) de l’ordre adopté le samedi 11 avril 2020,
(iv) les paragraphes g), i) et j) de l’ordre adopté le lundi 20 avril 2020, pourvu qu’au paragraphe j), la mention du paragraphe l) de l’ordre adopté samedi 11 avril 2020 soit réputée faire référence au paragraphe e) de cet ordre.
h) le Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19, composé de tous les députés de la Chambre, soit maintenu pourvu que le Comité se réunisse afin
(i) d’entendre des annonces ministérielles,
(ii) de permettre aux députés de présenter des pétitions,
(iii) de permettre aux députés de faire des déclarations,
(iv) de questionner des ministres de la Couronne, incluant le premier ministre, par rapport à la pandémie de la COVID-19 et d'autres sujets, et pourvu que
(v) pendant la période où la Chambre est ajournée conformément à cet ordre, le Comité se réunisse à midi tous les lundis, mardis, mercredis et jeudis, pourvu que le Comité ne se réunisse pas lors d’une journée mentionnée à l’article 28(1) du Règlement,
(vi) le Comité se réunisse dans l’enceinte de la Chambre et les députés puissent participer en personne ou par vidéoconférence,
(vii) le Président continue d’être le président du Comité,
(viii) sept députés constituent un quorum,
(ix) les annonces ministérielles soient étudiées à l’ouverture de la réunion et les délibérations soient menées de la même manière que les déclarations de ministres en vertu de l’article 33(1) du Règlement, pourvu qu’un député du Parti vert puisse également commenter la déclaration,
(x) après toute annonce ministérielle, tout député souhaitant présenter une pétition puisse le faire pendant une période d’une durée maximale de 15 minutes, pourvu que les dispositions de l’article 36 du Règlement s’appliquent, sauf pour l’article 36(5) du Règlement, et que toute pétition présentée soit réputée à toutes fins avoir été présentée à la Chambre,
(xi) après la présentation de pétitions, les députés puissent faire des déclarations de manière similaire à celles faites conformément à l’article 31 du Règlement, pendant au plus 15 minutes,
(xii) après les déclarations de députés, des questions soient posées aux ministres, pendant au plus 95 minutes de la manière prévue au paragraphe d) de l’ordre adopté le lundi 20 avril 2020, pourvu que la rotation utilisée pour les questions conformément à cet alinéa soit celle utilisée par le Comité les mardis et les jeudis avant l’adoption de cet ordre les ministres répondent aux questions,
(xiii) à la conclusion du temps pour questionner les ministres, le Comité soit ajourné jusqu’au prochain jour visé en (v),
(xiv) si le Président reçoit avis des leaders à la Chambre des quatre partis reconnus qu’il est dans l’intérêt public que le Comité demeure ajourné jusqu’à une date ultérieure ou jusqu’à ce qu’un nouvel avis soit donné au Président, le Comité demeure ajourné en conséquence,
(xv) les réunions du Comité soient télévisées, selon la pratique habituelle pour les séances de la Chambre,
(xvi) tout document puisse être présenté par un ministre de la Couronne ou un secrétaire parlementaire agissant au nom d’un ministre pendant la réunion du Comité et soit réputé à toutes fins avoir été présenté ou déposé à la Chambre,
(xvii) le Comité ait le pouvoir de siéger pendant que la Chambre est ajournée et d’imprimer, chaque jour, les documents et témoignages demandés,
(xviii) le Comité cesse d’exister au moment de son ajournement le jeudi 18 juin 2020;
i) jusqu’au lundi 21 septembre 2020, les documents déposés conformément à l’article 32(1) du Règlement soient déposés auprès du greffier de la Chambre sous forme électronique.
— Monsieur le Président, nous sommes réunis ici aujourd'hui en cette période de grande incertitude et d'angoisse. Notre monde est aux prises avec la pire crise de santé publique de notre époque. Les Canadiens s'inquiètent de leur santé et de celle de leurs proches. Ils s'inquiètent des répercussions économiques qu'aura la crise et se demandent s'ils garderont leur emploi et ce qu'il adviendra d'eux s'ils le perdent. C'est simple, les Canadiens se demandent comment ils paieront leurs factures et nourriront leur famille dans les mois à venir.
C'est un printemps que nous n'oublierons jamais, une saison durant laquelle la COVID-19 a complètement transformé nos vies. Les Canadiens ont agi de façon responsable. Ils ont écouté les conseils de nos experts en santé publique. Ils sont restés à la maison autant que possible. Ils ont appris l'importance de l'éloignement physique pour se protéger eux-mêmes, mais aussi pour protéger leurs familles, leurs proches, leurs amis et les membres de leurs communautés. Autrement dit, les Canadiens ont fait ce qu'ils devaient et continuent de faire ce qu'ils doivent. Alors qu'ils luttent contre les aspects inconnus et tous les effets de cette pandémie, ils nous demandent à nous, parlementaires, de faire ce que nous devons également.
En tant que parlementaires, ce printemps nous a amené à adapter nos pratiques. Nous avons dû nous adapter à tout cela, tant au gouvernement que dans les partis de l'opposition. Nous avions un rôle à jouer, et je pense que, collectivement, nous avons joué ce rôle. Malgré tous les défis inhérents à cette période sans précédent, je crois que nous avons prouvé à nos électeurs que nous pouvons trouver des moyens de nous ajuster, de représenter leurs préoccupations, leurs inquiétudes, leurs questions, leurs besoins et d'agir.
Notre gouvernement a été transparent quant à ses actions. Nous nous sommes assurés d'être responsables des décisions que nous avons prises. Ce ne fut peut-être pas parfait, mais nous avons fait un bon boulot collectivement, autant du côté du gouvernement que du côté des partis de l'opposition. En tant que député de la Chambre des communes, je peux dire que nous avons fait et que nous continuons de faire notre travail. Nous pouvons et nous devons continuer à faire ce travail au nom de l'ensemble des Canadiens.
Notre gouvernement croit fermement au rôle central et fondamental que joue cette institution, au rôle fondamental de la démocratie dans notre société. C'est pour cela que nous présentons aujourd'hui une motion qui à la fois est raisonnable, qui garantit la responsabilité et la transparence et qui respecte les directives de santé publique. C'est une motion qui établit un bon équilibre. Il est fondamental de trouver cet équilibre, d'autant plus que les Canadiens se tournent vers nous, vers leur gouvernement, vers leurs élus pour que nous assurions un leadership non partisan, constructif et responsable. C'est exactement ce que notre gouvernement s'engage à faire.
Depuis des semaines, nous travaillons jour et nuit pour répondre aux préoccupations des Canadiens touchés par la pandémie. Nous avons collaboré étroitement avec les responsables de la santé publique pour élaborer et mettre en œuvre les nombreuses mesures nécessaires afin d'endiguer la propagation de la COVID-19.
Nous avons travaillé main dans la main avec les provinces, les territoires et les municipalités alors qu'ils luttent contre le virus en première ligne auprès de la population. Nous avons collaboré avec les partis de l'opposition et nos collègues des quatre coins du pays et nous avons proposé des mesures d'aide économique et financière sans précédent dans l'histoire du pays. Autrement dit, nous avons reconnu que les employés et les entreprises du Canada étaient menacés. Ils avaient besoin que le gouvernement leur fournisse rapidement de l'aide, et c'est exactement ce qu'il a fait. C'est exactement ce que nous leur avons offert.
Nous avons choisi d'aider les Canadiens au moment où ils en ont besoin. Je parle de mesures d'aide pour les Canadiens qui ne travaillent pas à cause de la COVID-19, pour les étudiants qui n'arrivent pas à trouver un emploi et pour les aînés qui craignent les répercussions de la crise sur leur revenu fixe. Je parle aussi de mesures d'aide pour les employeurs qui souhaitent conserver leurs employés, étant donné toute l'incertitude créée par l'arrêt de l'activité économique. Je parle de mesures d'aide pour les entreprises afin de les aider à naviguer dans ces eaux troubles jusqu'à ce que l'économie prenne du mieux.
Ces gestes sont ceux d'un gouvernement qui se soucie profondément de ses citoyens. Le premier ministre a fait preuve d'un leadership déterminé pendant la crise. Il n'a pas ignoré notre priorité: s'occuper de la population de notre pays, de chaque région et de chaque province.
Il était essentiel, et il est encore essentiel, d'être là pour chaque Canadien. Mes collègues du gouvernement et moi avons travaillé avec discipline pour trouver les solutions dont les Canadiens ont besoin alors que leur vie est touchée par cette pandémie. Très souvent, nous avons fait appel aux partis de l'opposition. Très souvent, nous avons collaboré. Très souvent, ils sont même venus améliorer ce que le gouvernement a offert pour ce qui est des solutions, et je les en remercie.
Partout au pays, dans des centaines de circonscriptions, les députés de tous les partis et de toutes les couleurs continuent à faire leur travail, malgré les limites de la distanciation physique. On n'a qu'à penser à toutes les questions sur les différents programmes, auxquelles les députés doivent répondre. Des programmes, il y en a beaucoup, parce que nous avions comme principe d'aider les Canadiens et les entreprises et de ne laisser personne derrière. Cela représente un défi pour les députés, et ces derniers le relèvent avec brio. Cela était fondamental: peu importe la couleur qu'ils portent, les députés de partout au pays font un travail ici, mais ils en font aussi un dans leur circonscription.
Je veux prendre une seconde pour remercier chaleureusement l'ensemble des fonctionnaires qui ont travaillé de façon extraordinaire, jour et nuit, sept jours par semaine, pour permettre au gouvernement d'offrir ces services et ces programmes à l'ensemble de la population. Je les remercie de leur engagement et de leur travail acharné. Rien n'aurait été possible sans eux.
Pendant la majeure partie de la crise, soit depuis le 13 mars, la Chambre des communes n'a pas tenu les séances normales auxquelles nous étions habitués. Nous n'étions pas ici cinq jours par semaine, comme nous le faisions traditionnellement. La Chambre n'a pas été occupée par les 338 hommes et femmes qui l'occupent généralement, qui proviennent de partout au pays. Malheureusement, certaines personnes disent qu'à cause de cela, le Parlement était fermé. Cela est entièrement faux. Cela ne pourrait pas être plus loin de la vérité. La vérité, c'est que le travail des parlementaires s'est poursuivi. Les députés des deux côtés de la Chambre ont continué à faire leur travail, et ils le font bien.
En cette période exceptionnelle de distanciation physique, la Chambre s'est réunie six jours depuis la mi-mars afin de discuter des priorités du pays. Elle a entre autres débattu et adopté des projets de loi importants pour fournir rapidement une aide financière aux Canadiens qui en ont besoin. Pendant cette période, des dizaines de députés de huit comités permanents ont également tenu des séances publiques virtuelles. Ils ont invité des ministres à témoigner pour que ceux-ci expliquent et justifient les décisions qu'ils ont prises pendant la pandémie de COVID-19.
Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Depuis la mi-mars, ces comités ont tenu 74 réunions et entendu 580 témoins. À 23 reprises, des ministres sont venus répondre à des questions. Il ne fait aucun doute que les comités travaillent fort, et je les en remercie. Je remercie tous les députés qui siègent à ces comités du travail qu'ils accomplissent pour le Parlement et pour l'ensemble des Canadiens.
Bien sûr, nous avons vu le travail sans précédent du Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19, qui s'est réuni 11 fois. Tous les députés font partie de ce comité, quelle que soit leur circonscription. Cette initiative est un succès. Ce n'est pas parfait, mais c'est un succès.
Le Comité a écrit une page d'histoire en tenant des réunions virtuelles les mardis et les jeudis, auxquelles ont participé des centaines de députés par vidéoconférence. Lors de sept réunions, des ministres ont dû répondre à de nombreuses questions. Les membres du Comité se sont également réunis en personne dans cette enceinte pour la tenue de quatre réunions les mercredis. De nombreuses questions ont été posées et beaucoup de réponses ont été fournies.
Là encore, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Au cours d'une semaine typique, lorsque la Chambre siège cinq jours, les députés posent 190 questions en 45 minutes. Récemment, lorsque le comité spécial se réunissait du mardi au jeudi, quelque 300 questions étaient posées en moyenne sur trois jours. Nous pouvons voir que le comité joue un rôle important pour la reddition de comptes en permettant que des centaines de questions soient posées. La motion que nous avons présentée propose de poursuivre le travail du comité et de renforcer le travail de la Chambre.
Je vais passer en revue certains éléments de cette motion.
Le Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19 se réunirait plus souvent. Nous serions ici quatre jours par semaine: le lundi, le mardi, le mercredi et le jeudi, selon une formule hybride. C'est le génie de la chose, car cela permettrait à plusieurs députés qui n'ont pas la chance d'être ici, de participer à ce processus démocratique et d'en faire partie. Ils pourront y participer par vidéoconférence et poser toutes les questions qu'ils souhaitent poser directement au gouvernement.
Cela garantit que tous les députés puissent y participer, peu importe où ils vivent et sans égard aux restrictions qui existent relativement aux voyages et à la quarantaine. Pendant ces séances, les députés auront une multitude d'occasions pour poser leurs questions. En fait, sur les quatre jours que nous proposons, il y aurait l'équivalent de huit périodes des questions. Je ne sais pas pourquoi quelqu'un voudrait s'opposer à cela.
Il s'agit de huit périodes des questions plutôt que cinq, ce qui signifie encore plus de temps pour poser des questions. Cette motion va accorder plus d'heures à cet effet que si la Chambre siégeait normalement afin de permettre aux députés de poser toutes les questions qu'ils veulent. C'est plus de 6 heures de questions, alors que, au cours d'une semaine normale, c'est à peu près 3,75 heures de questions.
Cette formule hybride permet donc beaucoup plus de temps pour les périodes des questions, pour ceux qui veulent participer, ici, à la Chambre, mais également pour nos collègues conservateurs qui viennent de l'Ouest et ceux du Bloc et du NPD de partout au Canada. C'est une énorme expression de la démocratie qui va permettre aux parlementaires de partout de poser des questions parce qu'ils ont été élus, et non parce qu'ils habitent près d'Ottawa. C'est fondamental.
De plus, dans le cadre de la même motion, il y aurait des séances d'été à la Chambre pour que les députés puissent interroger les ministres sur tous les enjeux ainsi que la possibilité de débattre de la réponse du gouvernement à la pandémie de la COVID-19. Encore une fois, lorsque nous allons nous revoir cet été, il est évident que nous serons là pour répondre à toutes les questions qui portent sur la pandémie, mais nous allons également débattre d'autres enjeux et répondre à d'autres questions qui sont importantes pour les partis de l'opposition.
Nous allons continuer les réunions virtuelles des comités avec des comités capables d'étudier n'importe quelle question selon leurs pouvoirs normaux. Ces comités seront en mesure de mener leurs activités comme bon leur semble, de faire leur travail pour examiner les questions de politiques importantes et toutes les autres questions que les membres des comités jugent importantes et nécessaires de débattre. Le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre étudierait les changements potentiels aux règles de la Chambre pour s'adapter à la pandémie de la COVID-19, comme les séances hybrides de la Chambre et le vote électronique. Cette étude s'appuierait sur l'important travail que ce comité a effectué ce printemps sur la question du Parlement virtuel.
Nous estimons que cette motion établit un juste équilibre entre le fait de permettre aux députés de demander des comptes au gouvernement et la nécessité de protéger la santé et la sécurité de l'ensemble de la population durant cette pandémie. Je demande à mes collègues, à tous les députés, de tenir compte des nombreux avantages de cette motion et de l'appuyer.
Les Canadiens nous regardent et veulent que nous travaillions pour eux. Je m'engage à travailler en collaboration avec tous les collègues de la Chambre et, encore une fois, je leur tends la main.
C'est ensemble que nous relèverons ce défi et que nous traverserons cette épreuve.
Collapse
Absence or presence of membersAdjournmentAnswers to Written Questions on the Orde ...Business of supplyCommittee ChairsCommittee meetingsCommittee membersCommittee reportsCommittee studies and activitiesCommittee witness testimonyConsideration in a Committee of the Whole ...Show all topics
View Pablo Rodriguez Profile
Lib. (QC)
View Pablo Rodriguez Profile
2020-04-20 11:11 [p.2160]
Expand
Mr. Speaker, I move:
That, notwithstanding any standing order, special order or usual practice of the House, during today’s sitting, a minister of the Crown be authorized to move, without notice, a motion concerning the proceedings of the House and its committees.
That, notwithstanding any standing order, special order or usual practice of the House:
(a) today shall not be considered as a sitting day for the purposes of Standing Orders 34(1), 37(3), 51(1) and 110 and subsection 28(12) of the Conflict of Interest Code for Members of the House of Commons;
(b) the government response to petition 431-00125, 431-00129, 431-00134, 431-00136 and 431-00139 be tabled immediately and that the responses to questions on the Order Paper numbered Q-369 to Q-379 and a supplemental response to Q-330 be made into orders for return and that the said returns be tabled immediately;
(c) Statements by Ministers be taken up immediately following the adoption of this order, that a member of the Green Party also be permitted to reply to the statement and that the time allocated for replies be not less than 10 minutes per party;
(d) following the responses to the ministerial statement, the House shall resolve itself into a committee of the whole to consider matters related to the COVID-19 pandemic provided that, during the proceedings of the committee,
(i) the Speaker may preside,
(ii) the Chair may preside from the Speaker’s chair,
(iii) the Chair shall call members from all recognized parties and one member who does not belong to a recognized party in a fashion consistent with the proportions observed during Oral Questions,
(iv) no member shall be recognized for more than five minutes at a time which may be used for posing questions to a minister of the Crown or a parliamentary secretary acting on behalf of the minister, and
(v) members may be permitted to split their time with one or more members by so indicating to the Chair; and
at the conclusion of 27 five-minute interventions, or when no member rises to speak, whichever is earlier, the committee shall rise;
(e) when the committee of the whole rises, a motion “That the House take note of the ongoing COVID-19 pandemic” shall be deemed proposed and a member of each recognized party and a member of the Green Party may speak to the said motion for not more than 10 minutes, followed by 5 minutes for questions and comments, provided that members may be permitted to split their time with another member; and, at the conclusion of the time provided for the debate or when no member rises to speak, whichever is earlier, the House shall adjourn until Monday, May 25, 2020, provided that, for the purposes of any Standing Order, it shall be deemed adjourned pursuant to Standing Order 28, and, if the Speaker receives a notice from the House leaders of all four recognized parties indicating that it is in the public interest that the House remain adjourned until a future date or until future notice is given to the Speaker, the House will remain adjourned accordingly;
(f) for greater certainty, the following provisions remain in effect:
(i) paragraphs (m) to (p) of the order adopted on Friday, March 13, 2020,
(ii) paragraphs (i) to (m) of the order adopted on Tuesday, March 24, 2020, provided that
(A) in paragraph (i), the words “paragraph (f)” shall be deemed to refer to paragraph (e) of this order, and
(B) in paragraph (l), the words “paragraphs (e) or (f) of this order” shall be deemed to refer to paragraph (e) of this order, and
(iii) paragraphs (k) to (n) and (p) to (t) of the order adopted on Saturday, April 11, 2020, provided that the Standing Committee on Indigenous and Northern Affairs be added to the list of committees in paragraph (l) of that order;
(g) during the period the House stands adjourned pursuant to this order, any petition certified by the Clerk of Petitions may be filed electronically with the Clerk of the House on any Wednesday and shall be deemed for all purposes to have been presented to the House on that date;
(h) a Special Committee on the COVID-19 Pandemic shall be established, composed of all members of the House, and which shall meet for the purposes of
(i) considering ministerial announcements,
(ii) allowing members to present petitions, and
(iii) questioning ministers of the Crown, including the Prime Minister, in respect of the COVID-19 pandemic, provided that
(iv) during the period the House stands adjourned pursuant to this order and commencing on Tuesday, April 28, 2020, the committee shall meet at noon every Tuesday and Wednesday and, commencing on Thursday, May 7, 2020, the committee shall also meet at noon every Thursday, provided that the committee shall not meet on a day referred to in Standing Order 28(1),
(v) on Tuesdays and Thursdays, the committee shall meet by videoconference and members shall participate by videoconference and on Wednesdays, the committee shall meet in the chamber and members shall participate in person, provided that meetings by videoconference shall be subject by such limits as the House administration may indicate are necessary,
(vi) the Speaker shall be the chair of the committee,
(vii) seven members shall constitute a quorum,
(viii) ministerial announcements, if any, shall be considered at the opening of the meeting and the proceedings shall be conducted in the same manner as Statements by Ministers under Standing Order 33(1), provided that a member of the Green Party also be permitted to reply to the statement,
(ix) after any ministerial announcements, any member desiring to present a petition may do so during a period not exceeding 15 minutes, provided that the provisions of Standing Order 36 shall apply, except for Standing Order 36(5), and any petition presented shall be deemed for all purposes to have been presented to the House,
(x) after any ministerial announcements and the presentation of petitions, proceedings on questioning ministers shall be conducted, for not more than 90 minutes on a Tuesday or a Thursday and for not more than two hours and 15 minutes on a Wednesday, in the same manner as provided for in paragraph (d), provided that questions shall be answered by ministers,
(xi) upon the conclusion of proceedings on questioning ministers on Tuesdays and Thursdays, the committee shall adjourn to the next day provided for in subparagraph (iv),
(xii) upon the conclusion of proceedings on questioning ministers on Wednesdays, the committee shall consider a motion “That the committee take note of the ongoing COVID-19 pandemic” for not more than two hours and 10 minutes, provided that each recognized party shall be allotted 30 minutes for debate which may be shared among members of that party and a total of 10 minutes shall be allotted for debate by members who do not belong to a recognized party and at the conclusion of the time provided or when no member wishes to speak, whichever is earlier, the committee shall adjourn to the next day provided for in subparagraph (iv), provided that, if the House sits on a Wednesday pursuant to paragraph (i) of this order, the committee shall adjourn upon the conclusion of proceedings on questioning ministers,
(xiii) if the Speaker receives a notice from the House leaders of all four recognized parties indicating that it is in the public interest that the committee remain adjourned until a future date or until future notice is given to the Speaker, the committee will remain adjourned accordingly,
(xiv) meetings of the committee shall be televised, following the usual practices observed for sittings of the House,
(xv) any document may be presented by a minister of the Crown, or a parliamentary secretary acting on behalf of a minister, at any time during a meeting of the committee and shall be deemed for all purposes to have been presented to or laid before the House,
(xvi) the committee shall have the power to sit while the House stands adjourned and to print, from day to day, such papers and evidence as may be ordered by them,
(xvii) upon the resumption of regular sittings of the House, the committee shall cease to exist, and
(xviii) following the report of the Standing Committee on Procedure and House Affairs pursuant to its order of reference of Saturday, April 11, 2020, the House leaders of all four recognized parties may indicate to the Speaker that there is an agreement among the parties to implement one or several of the recommendations of the committee and the Speaker shall give effect to that agreement;
(i) during the period the House stands adjourned pursuant to this order, and without limiting the application of Standing Order 28(3), if the Speaker is satisfied, after consultation with the government, that the public interest requires that the House should meet in order to consider measures to address the impacts of COVID-19 on the lives of Canadians, the Speaker may give notice that being so satisfied the House shall meet, and thereupon the House shall meet to transact its business as if it had been duly adjourned to that time, provided that, in respect of a sitting convened under this paragraph,
(i) the House shall meet on a Wednesday, at the later of 2:30 p.m. and the conclusion of the proceedings of the Special Committee on the COVID-19 Pandemic,
(ii) notice of the sitting shall be given no later than 6:00 p.m. on the preceding Monday,
(iii) notices may be filed with the clerk no later than 6:00 p.m. on the preceding Monday and shall be printed in the Notice Paper to be published for that sitting,
(iv) the application of Standing Orders 15, 17, 36(8)(b) and 39(5)(b) shall be suspended,
(v) the order of business shall be Introduction of Government Bills, followed by Government Orders,
(vi) the only Orders of the Day which may be considered under Government Orders shall relate to the COVID-19 pandemic and measures necessary to respond to it,
(vii) an embargoed copy of any measure to be considered shall be provided to the House leaders of the recognized parties no later than 6:00 p.m. on the preceding Saturday,
(viii) before any measure is considered, a minister of the Crown must state that there is agreement among the representatives of all recognized parties to govern the proceedings in relation to the said measure and, the minister may propose a motion, without notice, setting forth the terms of such agreement and every such motion shall be decided forthwith,
(ix) no motions may be received or considered under Standing Orders 26, 38, 52, 53, 56.1, 57, 78(2) or (3), 81 or 84,
(x) any day the House sits pursuant to this paragraph shall not be considered as a sitting day for the purposes of Standing Orders 34(1), 37(3), 51(1) and 110 and subsection 28(12) of the Conflict of Interest Code for Members of the House of Commons, and
(xi) when the proceedings governed by the motion described in subparagraph (viii) have been completed, or if that motion is negatived or a minister does not state that there is an agreement, the Speaker shall adjourn the House to the date fixed under paragraph (e), and the House shall be deemed, for the purposes of any order, to stand adjourned pursuant to this order;
(j) for the purposes of committee meetings convened under paragraph (h) of this order and paragraphs (l) and (m) of the order adopted on Saturday, April 11, 2020, priority for the use of House resources shall be given, in the following order, to
(i) meetings of the Special Committee on the COVID-19 Pandemic,
(ii) meetings of the Standing Committee on Health,
(iii) meetings of the Standing Committee on Finance,
(iv) meetings which are specified by the agreement of the whips of all recognized parties,
(v) all other meetings, in the order in which the meetings were convened;
(k) the House, recalling the untimely death of Michael Ferguson on February 2, 2019, call upon the government to propose the nomination of a permanent Auditor General of Canada, pursuant to subsection 3(1) of the Auditor General Act and Standing Order 111.1, provided that
(i) the government consult with opposition parties within 30 days of the adoption of this order;
(ii) the certificate of nomination may be tabled pursuant to paragraph (k) of the order adopted on Saturday, April 11, 2020, as renewed by subparagraph (f)(iii) of this order,
(iii) the Standing Committee on Public Accounts shall meet within seven days of the tabling of the certificate of nomination and, if the House stands adjourned pursuant to this order, the provisions applying to committees enumerated in paragraphs (l) and (n) of the order adopted on Saturday, April 11, 2020, as renewed by subparagraph (f)(iii) of this order, shall apply to the committee for the purposes of this study; however, the committee may consider motions related to the adoption of a draft report in relation to this study,
(iv) the committee be instructed to present a report within seven days of first meeting on this order of reference,
(v) the question on a motion to ratify the appointment shall be put, without debate or amendment, after a report has been presented under subparagraph (iv), at the earlier of the next following regular sitting of the House, during Routine Proceedings, or the next following sitting of the House convened under paragraph (i), at the opening of the sitting;
(l) Standing Order 81 shall, for the calendar year 2020, be amended as follows:
(i) in section (4), by replacing
(A) “May 31”, wherever it appears, with “November 27”, and
(B) “May 1” with “October 30”,
(ii) in section (8), by replacing “June” with “December”,
(iii) in paragraph (10)(a), by replacing all the words before the word “provided” with the following: “In the calendar year 2020, eight sitting days shall be allotted to the business of supply for the period ending not later than March 13; five additional days shall be allotted to the business of supply in the period ending not later than June 23; and nine additional days shall be allotted to the business of supply in the period ending not later than December 10;”, and
(iv) in paragraph (10)(b), by adding the following: “and that, in making this determination, the Speaker shall include in the period ending not later than December 10 the two allotted days which had not yet been designated pursuant to the order adopted on Monday, March 9, 2020.”,
(v) in section (12), by replacing “June 23” with “December 10”,
(vi) in paragraph (14)(a), by replacing “June 23” with “December 10”,
(vii) in section (17), by replacing
(A) “periods ending December 10 and March 26” with “period ending June 23”, and
(B) “each of the said periods” with “the said period”, and
(viii) in section (18), by replacing “June 23” with “December 10”,
provided that, for greater certainty, a motion to concur in additional interim supply for the fiscal year ending March 31, 2021, may be considered on the last allotted day in the supply period ending June 23, 2020; and
m) in the event of the Speaker being unable to act for any purpose required by this order, owing to illness or other cause, the Deputy Speaker or either of the Assistant Deputy Speakers shall act in the Speaker’s stead for any such purpose.
Monsieur le Président, je propose:
Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre, au cours de la séance d’aujourd’hui, un ministre de la Couronne soit autorisé à proposer, sans avis, une motion relative aux travaux de la Chambre et de ses comités.
Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre:
a) aujourd’hui ne soit pas considéré comme un jour de séance aux fins des articles 34(1), 37(3), 51(1) et 110 du Règlement et de l’article 28(12) du Code régissant les conflits d’intérêts des députés;
b) les réponses du gouvernement aux pétitions 431-00125, 431-00129, 431-00134, 431-00136 et 431-00139 soient déposées immédiatement et que les réponses du gouvernement aux questions inscrites au Feuilleton numéros Q-369 à Q-379 et une réponse supplémentaire à Q-330 soient transformées en ordres de dépôt de documents et que les documents soient déposés immédiatement;
c) les déclarations de ministres aient lieu immédiatement après l’adoption de cet ordre, qu'un député du Parti vert puisse également commenter la déclaration et que le temps alloué aux commentaires soit au minimum 10 minutes par parti;
d) après les déclarations de ministres, la Chambre se forme en comité plénier pour examiner des questions reliées à la pandémie de la COVID-19 pourvu que, durant les délibérations du comité,
(i) le Président puisse présider,
(ii) la présidence puisse présider du fauteuil du Président de la Chambre,
(iii) la présidence reconnaisse les députés de tous les partis reconnus et un député qui n’est pas membre d’un parti reconnu, guidée par les proportions suivies pendant les questions orales,
(iv) aucun député n’ait la parole pendant plus de cinq minutes à la fois pour poser des questions à un ministre de la Couronne ou à un secrétaire parlementaire agissant au nom du ministre,
(v) les députés puissent partager leur temps de parole avec un ou plusieurs députés en indiquant à la présidence qu’ils ont l’intention de procéder ainsi;
après 27 interventions de cinq minutes ou lorsque plus aucun député ne prend la parole, selon la première éventualité, le comité lève la séance;
e) lorsque le comité plénier lève sa séance, la motion « Que la Chambre prenne note de la pandémie en cours de la COVID-19 » soit réputée proposée et un député de chaque parti reconnu et un député du Parti vert puissent prendre la parole sur ladite motion pendant au plus 10 minutes, suivies de cinq minutes pour les questions et observations, pourvu que les députés puissent partager leur temps de parole avec un autre député; à la fin de la période prévue pour ce débat ou lorsque plus aucun député ne prendra la parole, selon la première éventualité, la Chambre s’ajourne jusqu’au lundi 25 mai 2020 sous réserve que, pour l’application du Règlement, elle soit réputée ajournée conformément à l’article 28 du Règlement et si le Président reçoit avis des leaders à la Chambre des quatre partis reconnus qu’il est dans l’intérêt public que la Chambre demeure ajournée jusqu’à une date ultérieure ou jusqu’à ce qu’un nouvel avis soit donné au Président, la Chambre demeure ajournée en conséquence;
f) pour plus de certitude, les dispositions suivantes demeurent en vigueur:
(i) les paragraphes m) à p) de l’ordre adopté le vendredi 13 mars 2020,
(ii) les paragraphes i) à m) de l’ordre adopté le mardi 24 mars 2020, pourvu que
(A) au paragraphe i), les mots « paragraphe f) » soient réputés faire référence au paragraphe e) de cet ordre,
(B) au paragraphe l), les mots « paragraphes e ou f) de cet ordre » soient réputés faire référence au paragraphe e) de cet ordre,
(iii) les paragraphes k) à n) et p) à t) de l’ordre adopté le samedi 11 avril 2020, pourvu que le Comité permanent des affaires autochtones et du Nord soit ajouté à la liste des comités visés au paragraphe l) de l’ordre en question;
g) pendant la période où la Chambre est ajournée conformément à cet ordre, toute pétition certifiée par le greffier des pétitions puisse être déposée chaque mercredi auprès du greffier de la Chambre sous forme électronique et soit réputée, à toutes fins, avoir été présentée à la Chambre à cette date;
h) un comité spécial sur la pandémie de la COVID-19 soit créé, composé de tous les députés de la Chambre, et se réunisse afin
(i) d’entendre des annonces ministérielles,
(ii) de permettre aux députés de présenter des pétitions,
(iii) de questionner des ministres de la Couronne, incluant le premier ministre, par rapport à la pandémie de la COVID-19, pourvu que
(iv) pendant la période où la Chambre est ajournée conformément à cet ordre et à partir du mardi 28 avril 2020, le Comité se réunisse à midi tous les mardis et mercredis et, à partir du jeudi 7 mai 2020, le Comité se réunisse également à midi à tous les jeudis, pourvu que le Comité ne se réunisse pas lors d’une journée mentionnée à l’article 28(1) du Règlement,
(v) les mardis et les jeudis, le Comité se réunisse par vidéoconférence et les députés doivent participer aux réunions par vidéoconférence et, les mercredis, le Comité se réunisse dans l’enceinte de la Chambre et les députés doivent participer en personne, pourvu que les réunions par vidéoconférence soient assujetties aux limites que l’Administration de la Chambre estime nécessaires,
(vi) le Président soit le président du Comité,
(vii) sept députés constituent un quorum,
(viii) les annonces ministérielles soient étudiées à l’ouverture de la réunion et les délibérations soient menées de la même manière que les déclarations de ministres en vertu de l’article 33(1) du Règlement, pourvu qu’un député du Parti vert puisse également commenter la déclaration,
(ix) après toute annonce ministérielle, tout député souhaitant présenter une pétition puisse le faire pendant une période d’une durée maximale de 15 minutes, pourvu que les dispositions de l’article 36 du Règlement s’appliquent, sauf pour l’article 36(5) du Règlement, et que toute pétition présentée soit réputée à toutes fins avoir été présentée à la Chambre,
(x) après toute annonce ministérielle et la présentation de pétitions, des questions soient posées aux ministres, pendant au plus 90 minutes le mardi et le jeudi et au plus deux heures et 15 minutes le mercredi, de la manière prévue en d), pourvu que les ministres répondent aux questions,
(xi) à la conclusion du temps pour questionner les ministres les mardis et les jeudis, le Comité soit ajourné jusqu’au prochain jour visé en (iv),
(xii) à la conclusion du temps pour questionner les ministres les mercredis, le Comité étudie la motion « Que le Comité prenne note de la pandémie en cours de la COVID-19 » pendant au plus deux heures et 10 minutes, pourvu que 30 minutes soient allouées à chaque parti reconnu pour participer au débat et puissent être partagées entre les députés de ce parti et un total de 10 minutes soit alloué aux députés de partis non-reconnus, et à la conclusion du temps alloué ou lorsque plus aucun député ne prendra la parole, selon la première éventualité, le Comité soit ajourné jusqu’au prochain jour visé en (iv), pourvu que, si la Chambre siège un mercredi conformément au paragraphe i) de cet ordre, le Comité s’ajourne à la conclusion du temps pour questionner les ministres,
(xiii) si le Président reçoit avis des leaders à la Chambre des quatre partis reconnus qu’il est dans l’intérêt public que le Comité demeure ajourné jusqu’à une date ultérieure ou jusqu’à ce qu’un nouvel avis soit donné au Président, le Comité demeure ajourné en conséquence,
(xiv) les réunions du Comité soient télévisées, selon la pratique habituelle pour les séances de la Chambre,
(xv) tout document puisse être présenté par un ministre de la Couronne, ou un secrétaire parlementaire agissant au nom d’un ministre pendant la réunion du Comité et soit réputé à toutes fins avoir été présenté ou déposé à la Chambre,
(xvi) le Comité ait le pouvoir de siéger pendant que la Chambre est ajournée et d’imprimer, chaque jour, les documents et témoignages demandés,
(xvii) à la reprise des séances régulières de la Chambre, le Comité cesse d’exister,
(xviii) à la suite de la présentation du rapport du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre conformément à l’ordre de renvoi du samedi 11 avril 2020, les leaders à la Chambre des quatre partis reconnus puissent donner avis au Président qu’il y a accord entre les partis pour mettre en œuvre une ou plusieurs des recommandations du Comité, le Président doive donner suite à cet accord;
i) si, pendant la période où la Chambre est ajournée conformément à cet ordre, et sans limiter l’application de l’article 28(3) du Règlement, le Président, après consultation avec le gouvernement, est convaincu que, dans l’intérêt public, la Chambre doive se réunir pour l’étude de mesures pour adresser les impacts de la COVID-19 sur la vie des Canadiennes et des Canadiens, le Président puisse faire connaître, par avis, qu’il a acquis cette conviction et la Chambre se réunisse au temps fixé dans un tel avis et poursuive ses travaux comme si elle avait été dûment ajournée à ce moment, pourvu que, par rapport à une séance tenue en vertu de ce paragraphe,
(i) la Chambre se réunisse un mercredi au plus tôt à 14 h 30 ou à la conclusion des travaux du Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19,
(ii) l’avis de convocation soit donné au plus tard à 18 heures le lundi précédent,
(iii) les avis puissent être déposés auprès du greffier au plus tard à 18 heures le lundi précédent et soient imprimés au Feuilleton des avis devant être publié pour la séance,
(iv) l’application des articles 15, 17, 36(8)b) et 39(5)b) du Règlement soit suspendue,
(v) l’ordre des travaux soit la rubrique Dépôt de projets de loi émanant du gouvernement, suivie des ordres émanant du gouvernement,
(vi) le seul ordre du jour qui puisse être étudié sous les ordres émanant du gouvernement soit relié à la pandémie de la COVID-19 et aux mesures nécessaires pour y répondre,
(vii) une version sous embargo de toute mesure devant être étudiée soit donnée aux leaders à la Chambre des partis reconnus au plus tard à 18 heures le samedi précédent,
(viii) avant que toute mesure ne soit étudiée, un ministre de la Couronne déclare qu’il existe un accord entre les représentants de tous les partis reconnus afin de régir les délibérations de ladite mesure et puisse proposer, sans avis, une motion énonçant les modalités de cet accord et qu’une telle motion soit décidée immédiatement,
(ix) aucune motion proposée en vertu des articles 26, 38, 52, 53, 56.1, 57, 78(2) ou (3), 81 ou 84 du Règlement ne puisse être reçue, ni étudiée,
(x) toute journée où la Chambre siège conformément à ce paragraphe ne soit pas réputée comme un jour de séance aux fins des articles 34(1), 37(3), 51(1) et 110 du Règlement et de l’article 28(12) du Code régissant les conflits d’intérêts des députés,
(xi) lorsque les délibérations régies par la motion visée à l’alinéa (viii) sont terminées, ou si cette motion est rejetée ou si un ministre ne déclare pas qu’il y a accord, le Président ajourne la Chambre jusqu’au jour visé en e) et la Chambre soit réputée ajournée, à toute fins, conformément à cet ordre;
j) aux fins des réunions de comité convoquées en vertu du paragraphe h) de cet ordre et des paragraphes l) et m) de l’ordre adopté le samedi 11 avril 2020, la priorité d’utilisation des ressources de la Chambre soit accordée, dans l’ordre suivant,
(i) aux réunions du Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19,
(ii) aux réunions du Comité permanent de la santé,
(iii) aux réunions du Comité permanent des finances,
(iv) aux réunions spécifiées par l'accord des whips de tous les partis reconnus,
(v) à toutes les autres réunions, dans l'ordre où elles ont été convoquées;
k) la Chambre, rappelant le décès prématuré de Michael Ferguson le 2 février 2019, demande au gouvernement de proposer la nomination d’un vérificateur général du Canada permanent, conformément au paragraphe 3(1) de la Loi sur le vérificateur général et de l’article 111.1 du Règlement, pourvu que
(i) le gouvernement consulte les partis d'opposition dans les 30 jours suivant l'adoption de cet ordre,
(ii) le certificat de nomination puisse être déposé conformément au paragraphe k) de l'ordre adopté le samedi 11 avril 2020, renouvelé par l'alinéa f)(iii) de cet ordre,
(iii) le Comité permanent des comptes publics se réunisse dans les sept jours suivant le dépôt du certificat de nomination et, si la Chambre est ajournée conformément à cet ordre, les dispositions relatives aux comités énumérées aux paragraphes l) et n) de l’ordre adopté le samedi 11 avril 2020, renouvelées par l’alinéa f)(iii) de cet ordre, s’appliquent au Comité aux fins de cette étude, cependant le Comité peut étudier des motions relatives à l’adoption d’une ébauche de rapport en lien avec cette étude,
(iv) le Comité soit chargé de présenter un rapport dans les sept jours suivant sa première réunion sur cet ordre de renvoi,
(v) la question sur la motion ratifiant la nomination soit mise aux voix, sans débat ni amendement, après la présentation d’un rapport présenté à la Chambre en vertu de l’alinéa (iv), à la prochaine séance régulière de la Chambre, pendant les affaires courantes, ou à la prochaine séance de la Chambre convoquée en vertu du paragraphe i) de cet ordre, à l’ouverture de la séance, selon la première éventualité;
l) l’article 81 du Règlement soit réputé modifié pour l’année civile 2020, comme suit:
(i) au paragraphe (4), par substitution
(A) à chaque occurrence des mots « 31 mai », des mots « 27 novembre »,
(B) aux mots « 1er mai », des mots « 30 octobre »,
(ii) au paragraphe (8), par substitution au mot « juin », du mot « décembre »,
(iii) à l’alinéa (10)a), par substitution de tous les mots avant les mots « ; le nombre de jours », des mots « Dans l’année civile 2020, huit jours de séance seront réservés aux travaux des subsides au cours de la période se terminant au plus tard le 13 mars, cinq autres jours seront réservés aux travaux des subsides au cours de la période se terminant au plus tard le 23 juin et neuf autres jours seront réservés aux travaux des subsides au cours de la période se terminant au plus tard le 10 décembre »,
(iv) à l’alinéa (10)b), par adjonction de ce qui suit: « et, en faisant ce calcul, le Président inclura, dans la période se terminant au plus tard le 10 décembre, les deux jours désignés qui n’avaient pas encore été désignés conformément à l’ordre adopté le lundi 9 mars 2020 »,
(v) au paragraphe (12), par substitution aux mots « 23 juin », des mots « 10 décembre »,
(vi) à l’alinéa (14)a), par substitution aux mots « 23 juin », des mots « 10 décembre »,
(vii) au paragraphe (17), par substitution
(A) aux mots « des périodes de subsides se terminant le 10 décembre et le 26 mars », des mots « de la période de subsides se terminant le 23 juin »,
(B) aux mots « desdites périodes », des mots « de ladite période »,
(viii) au paragraphe (18), par substitution aux mots « 23 juin », des mots « 10 décembre »,
pourvu que, pour plus de certitude, une motion portant adoption de crédits provisoires additionnels pour l’exercice se terminant le 31 mars 2021 puisse être étudiée le dernier jour désigné de la période de subsides se terminant le 23 juin 2020;
m) dans l’éventualité où le Président est dans l’incapacité d’agir à toute fin requise par cet ordre pour raison de maladie ou toute autre cause, le vice-président ou l’une ou l’autre des vice-présidentes adjointes soit chargé d’agir en son nom.
Collapse
Absence or presence of membersAdjournmentAnswers to Written Questions on the Orde ...Auditor General of CanadaAudits and auditorsBusiness of supplyC-12, An Act to amend the Financial Admi ...C-13, An Act respecting certain measures ...C-14, A second Act respecting certain me ...Cabinet ministersCertificates of Nomination ...Show all topics
View Pablo Rodriguez Profile
Lib. (QC)
View Pablo Rodriguez Profile
2020-03-13 10:17 [p.2063]
Expand
Madam Speaker, I rise in the House today in extraordinary circumstances.
I would like to sincerely and warmly thank all the parties in the House for working with us at such an important time.
I can assure Canadians that the priority of the government and all members of the House is to ensure the health and safety of every Canadian. That is why we are moving the following motion:
That, notwithstanding any standing order, special order or usual practice of the House, following the adoption of this order, the House shall stand adjourned until Monday, April 20, 2020, provided that:
(a) the House shall be deemed to have adjourned pursuant to Standing Order 28;
(b) for the supply period ending on March 26, 2020, the eighth allotted day shall be the final allotted day;
(c) the order for the deferred recorded division on the opposition motion standing in the name of the member for Vancouver Kingsway, considered on March 12, 2020, be discharged and the motion be deemed adopted on division;
(d) the motions to concur in Supplementary Estimates (B) for the fiscal year ending on March 31, 2020, and interim supply for the fiscal year ending on March 31, 2021, be deemed adopted on division and the appropriation bills based thereon be deemed to have been introduced and read a first time, deemed read a second time and referred to a committee of the whole on division, deemed considered in committee of the whole, deemed reported without amendment, deemed concurred in at report stage on division, deemed read a third time and passed on division;
(e) there shall be 10 allotted days in the supply period ending on June 23, 2020;
(f) a bill in the name of the Minister of Finance, entitled An Act to amend the Financial Administration Act (special warrant), be deemed to have been introduced and read a first time, deemed read a second time and referred to a committee of the whole on division, deemed considered in committee of the whole, deemed reported without amendment, deemed concurred in at report stage on division, deemed read a third time and passed on division;
(g) currently scheduled committee meetings shall be cancelled;
(h) the order of the day designated for Monday, March 30, 2020, for the consideration of the budget presentation, shall be undesignated;
(i) if, during the period the House stands adjourned, the Speaker receives a notice from the House leaders of all four recognized parties indicating that it is in the public interest that the House remain adjourned until a future date or until future notice is given to the Speaker, the House will remain adjourned accordingly;
(j) Bill C-4, An Act to implement the Agreement between Canada, the United States of America and the United Mexican States, be deemed read a third time and passed;
(k) during the period the House stands adjourned, the House may be recalled, under the provisions of Standing Order 28(3), to consider measures to address the economic impact of COVID-19 and the impacts on the lives of Canadians;
(l) the government’s responses to petitions 431-00042 to 431-00045 be tabled immediately and questions on the Order Paper numbered Q-245 to Q-259 be made into orders for returns and that the said returns be tabled immediately;
(m) the government provide regular updates to representatives of the opposition parties;
(n) any special warrant issued under the Financial Administration Act may be deposited with the Clerk of the House during the period the House is adjourned;
(o) any special warrant issued under the Financial Administration Act and deposited with the Clerk of the House shall be referred to the Standing Committee on Public Accounts and the committee shall meet to consider any warrants referred to it within 20 sitting days; and
(p) the House call on the Auditor General of Canada to immediately conduct an audit of the special warrants issued under the Financial Administration Act and that the Auditor General of Canada report his findings to the House no later than June 1, 2021.
Madam Speaker, this decision was taken to help keep all Canadians safe and healthy. We made this decision together, with all the parties, and we did not make it lightly.
Our action today demonstrates that we take this challenge seriously. I want to thank all of the health care workers and professionals.
From the bottom of my heart, I want to thank all health care professionals, who are going through tough times at work as they help us through this crisis.
To Canadians, workers and families; to children concerned for their parents; to sisters and brothers concerned for loved ones and friends, we are all united. We will face this together, and we will get through this together.
Madame la Présidente, aujourd'hui, je me lève à la Chambre dans des circonstances exceptionnelles.
Je tiens à remercier sincèrement et chaleureusement tous les partis à la Chambre qui ont collaboré avec nous dans cette période aussi importante.
Je peux assurer aux Canadiens que la priorité du gouvernement et de tous les députés de la Chambre est d'assurer la santé et la sécurité de chaque Canadien. C'est pourquoi nous déposons la motion suivante:
Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre, à la suite de l’adoption de cet ordre, la Chambre demeure ajournée jusqu’au lundi 20 avril 2020, pourvu que:
a) la Chambre soit réputée ajournée conformément à l’article 28 du Règlement;
b) pour la période des subsides se terminant le 26 mars 2020, le huitième jour désigné soit le dernier jour désigné;
c) l’ordre relatif au vote par appel nominal différé sur la motion de l’opposition inscrite au nom du député de Vancouver Kingsway, à l’étude le 12 mars 2020, soit révoqué et que la motion soit réputée adoptée avec dissidence;
d) les motions portant adoption du Budget supplémentaire des dépenses (B) pour l’exercice se terminant le 31 mars 2020 et des crédits provisoires pour l’exercice se terminant le 31 mars 2021, soient réputées adoptées avec dissidence et que les projets de lois de crédits s’y rattachant soient réputés déposés et lus une première fois, réputés lus une deuxième fois et renvoyés à un comité plénier avec dissidence, réputés étudiés en comité plénier, réputés avoir fait l’objet de rapports sans amendement, réputés adoptés à l’étape du rapport avec dissidence et réputés lus une troisième fois et adoptés avec dissidence;
e) 10 jours soient réservés aux travaux des subsides de la période se terminant le 23 juin 2020;
f) un projet de loi inscrit au nom du ministre des Finances et intitulé Loi modifiant la Loi sur la gestion des finances publiques (mandat spécial) soit réputé déposé et lu une première fois, réputé lu une deuxième fois et renvoyé à un comité plénier avec dissidence, réputé étudié en comité plénier, réputé avoir fait l’objet d'un rapport sans amendement, réputé adopté à l’étape du rapport avec dissidence et réputé lu une troisième fois et adopté avec dissidence;
g) toute réunion de comité actuellement prévue soit annulée;
h) l’ordre du jour désigné pour le lundi 30 mars 2020 pour la présentation du budget soit remis;
i) si, pendant la période où la Chambre est ajournée, le Président reçoit avis des leaders parlementaires des quatre partis reconnus, qu’il est dans l’intérêt public que la Chambre demeure ajournée jusqu’à une date ultérieure ou jusqu’à ce qu’un nouvel avis soit donné au Président, la Chambre demeure ajournée en conséquence;
j) le projet de loi C-4, Loi portant mise en œuvre de l'Accord entre le Canada, les États-Unis d'Amérique et les États-Unis mexicains, soit réputé lu une troisième fois et adopté;
k) pendant la période où la Chambre est ajournée, la Chambre puisse être rappelée, conformément à l’article 28(3) du Règlement, pour l’étude de mesures pour adresser les impacts économiques de la COVID-19 et les impacts sur la vie des Canadiennes et des Canadiens;
l) les réponses du gouvernement aux pétitions 431-00042 à 431-00045 soient déposées immédiatement et que les réponses du gouvernement aux questions inscrites au Feuilleton numéros Q-245 à Q-259 soient transformées en ordres de dépôt de documents et que lesdits documents soient déposés immédiatement;
m) le gouvernement fournisse des mises à jour régulièrement aux représentants des partis de l’opposition;
n) tout mandat spécial émis en vertu de la Loi sur la gestion des finances publiques puisse être déposé auprès du greffier de la Chambre pendant la période où la Chambre est ajournée;
o) tout mandat spécial émis en vertu de la Loi sur la gestion des finances publiques et déposé auprès du greffier de la Chambre soit renvoyé au Comité permanent des comptes publics et que le Comité se rencontre pour l’étude de tout mandat qui lui est renvoyé dans les 20 jours de séance suivants;
p) la Chambre demande au vérificateur général du Canada d’entreprendre immédiatement une vérification des mandats spéciaux émis en vertu de la Loi sur la gestion des finances publiques et que le vérificateur général du Canada fasse rapport à la Chambre au plus tard le 1er juin 2021.
Madame la Présidente, cette décision est prise pour assurer la sécurité et la santé de tous les Canadiens. Nous ne l'avons pas prise à la légère, nous l'avons prise ensemble, avec tous les partis.
Le geste que nous faisons aujourd'hui montre que nous prenons les défis actuels au sérieux. J'en profite pour remercier tous les professionnels et les travailleurs du secteur de la santé.
Je remercie du fond du cœur tous les professionnels de la santé, ceux qui passent ces moments difficiles à travailler et à nous aider à passer au travers de cette crise.
Aux Canadiens, aux travailleurs, aux familles, aux enfants qui s'inquiètent pour leurs parents, aux frères et sœurs qui s'inquiètent pour leurs proches et leurs amis, je tiens à dire que nous sommes tous unis. Nous relèverons ce défi ensemble, nous traverserons cette épreuve ensemble.
Collapse
View Alexandra Mendès Profile
Lib. (QC)
View Alexandra Mendès Profile
2020-03-13 10:24 [p.2064]
Expand
Does the hon. member have the unanimous consent of the House to move the motion?
Some hon. members: Agreed.
The Assistant Deputy Speaker (Mrs. Alexandra Mendès): The House has heard the terms of the motion. Is it the pleasure of the House to adopt the motion?
Some hon. members: Agreed.
Le député a-t-il le consentement unanime de la Chambre pour présenter la motion?
Des voix: D'accord.
La vice-présidente adjointe (Mme Alexandra Mendès): La Chambre a entendu la motion. Plaît-il à la Chambre de l'adopter?
Des voix: D'accord.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2020-02-18 10:04 [p.1117]
Expand
I have the honour to lay upon the table the fall 2019 reports of the Interim Auditor General of Canada.
Pursuant to Standing Order 108(3)(g), these documents are deemed to have been permanently referred to the Standing Committee on Public Accounts.
J'ai l'honneur de déposer les rapports de l'automne 2019 du vérificateur général du Canada par intérim.
Conformément à l'article 108(3)g) du Règlement, ces documents sont réputés renvoyés en permanence au Comité permanent des comptes publics.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
View Anthony Rota Profile
2019-12-12 10:05 [p.307]
Expand
I have the honour to lay upon the table a report of the interim Auditor General of Canada to the House of Commons entitled “Cost of Crown Corporation Audits”.
Pursuant to Standing Order 108(3)(g), this document is deemed to have been permanently referred to the Standing Committee on Public Accounts.
J'ai l'honneur de déposer le rapport du vérificateur général du Canada par intérim à la Chambre des communes intitulé « Coût des audits des sociétés d'État ».
Conformément à l’article 108(3)g), ce document est réputé renvoyé en permanence au Comité permanent des comptes publics.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
I have the honour to lay upon the table the report of the interim Auditor General of Canada on the implementation of Export Development Canada's environmental and social review directive.
Pursuant to Standing Order 108(3)(g), this document is deemed to have been permanently referred to the Standing Committee on Public Accounts.
J’ai l’honneur de déposer sur le bureau le rapport du vérificateur général du Canada par intérim sur la mise en œuvre de la Directive en matière d’évaluation environnementale et sociale d’Exportation et développement Canada.
Conformément à l'article 108(3)g) du Règlement, ce document est renvoyé d'office au Comité permanent des comptes publics.
Collapse
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
I have the honour to lay upon the table a report of the interim auditor general of Canada to the House of Commons entitled “Commentary on the 2018-19 Financial Audits".
Pursuant to Standing Order 108(3)(g), this document is deemed to have been permanently referred to the Standing Committee on Public Accounts.
J'ai l'honneur de déposer le rapport du vérificateur général du Canada par intérim à la Chambre des communes intitulé « Commentaire sur les audits financiers de 2018-2019 ».
Conformément à l'article 108(3)g) du Règlement, ce document est réputé renvoyé en permanence au Comité permanent des comptes publics.
Collapse
View Jean-Yves Duclos Profile
Lib. (QC)
View Jean-Yves Duclos Profile
2019-12-12 10:06 [p.307]
Expand
Mr. Speaker, with Christmas coming, I have a bigger gift for you. I have the honour or tabling today, in both official languages, the 2019 Public Accounts of Canada. The Auditor General of Canada has provided an unqualified audit opinion on the Canadian government's financial statements. The Government of Canada is committed to sound financial management and to monitoring the use of public funds to enhance accountability and transparency.
Monsieur le Président, à l’approche de Noël, j’ai un plus gros cadeau pour vous. J’ai l’honneur de déposer aujourd’hui, dans les deux langues officielles, les Comptes publics du Canada de 2019. Le vérificateur général du Canada a émis une opinion non modifiée sur les états financiers du gouvernement du Canada. Le gouvernement du Canada s’engage à gérer les ressources financières de manière rigoureuse et à surveiller l’utilisation des fonds publics afin d’assurer une meilleure responsabilisation et une plus grande transparence.
Collapse
Results: 1 - 9 of 9

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data