Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 100 of 150000
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
Colleagues, before we begin our proceedings, I would like to say a few words regarding the special measures in place today.
Pursuant to order made on Tuesday, May 26, 2020, the application of Standing Order 17 will be suspended for the current sitting to allow members to practise physical distancing. Members desiring to speak and address the Chair may do so from any seat in the House.
Additionally, as members know, this will be a hybrid sitting of the House. Some members will be participating via video conference and some will be participating in person.
I remind all members that in order to avoid issues with sound, members participating in person should not also be connected to the video conference. I would like to remind those joining via video conference that when speaking, you should be on the same channel as the language you are speaking.
I ask that all members who are tabling a document or moving a motion to sign the document and bring it to the Table themselves.
Finally, I want to remind members that construction on the Hill is increasing and that while you are in the West Block, you may feel and/or hear rock blasting. This is essential work for the Centre Block rehabilitation program and will continue for quite some time, three to five times during the work day. While a warning siren is sounded prior to the blast on the work site, it is not heard well inside West Block or the surrounding buildings.
I mention it so that no one is startled when it happens.
Chers collègues, avant que nous ne commencions nos délibérations, j'aimerais dire quelques mots concernant les mesures spéciales en place aujourd'hui.
Conformément à l'ordre adopté le mardi 26 mai 2020, l'application de l'article 17 du Règlement sera suspendue pour la séance, afin que les députés puissent observer une distance physique. Tout député qui désire obtenir la parole pour s'adresser à la présidence peut se lever de n'importe quel siège à la Chambre.
De plus, comme le savent les députés, la séance d'aujourd'hui se déroulera selon la formule hybride. Certains députés y participeront par vidéoconférence et d'autres y participeront en personne.
Je rappelle à tous qu'afin d'éviter des problèmes de son, les députés qui participent en personne ne devraient pas se joindre à la vidéoconférence. À ceux qui participent par vidéoconférence, je voudrais rappeler que, lorsqu'ils parlent, ils devront être sur le canal audio de la langue dans laquelle ils interviennent.
Je demande à tous les députés qui déposent un document ou qui proposent une motion de signer le document et de l'apporter eux-mêmes au Bureau.
Enfin, je rappelle aux députés que les travaux de construction ont pris de l'ampleur sur la Colline et que, même si nous nous trouvons dans l'édifice de l'Ouest, il est possible que l'on entende ou que l'on ressente du dynamitage. Il s'agit de travaux essentiels au programme de réhabilitation de l'édifice du Centre qui dureront assez longtemps, à raison de trois à cinq fois par jour ouvrable. Même si une sirène d'alerte retentit sur le chantier peu avant chaque explosion, on l'entend mal dans l'édifice de l'Ouest et dans les édifices environnants.
Je le mentionne afin que personne ne soit surpris lorsque cela survient.
View Fayçal El-Khoury Profile
Lib. (QC)
View Fayçal El-Khoury Profile
2020-08-12 12:06 [p.2745]
Mr. Speaker, there have been discussions among the parties, and I believe you will find unanimous consent for the following motion.
I move, seconded by the member for Edmonton Manning:
That the House: (a) mourn the loss of life following the tragic explosion in Beirut on August 4, 2020; (b) stand in solidarity with the Lebanese people, particularly the families of the more than 150 people who have died, the more than 6,000 hospitalized, and the estimated 300,000 who been rendered homeless by the explosion; and (c) commit to helping and accompanying the Lebanese people in their desire for reform and to sustainably rebuild and continue to stand with the Lebanese community both in Lebanon and here in Canada at this most difficult time.
Monsieur le Président, il y a eu des discussions entre les partis et je crois que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante.
Appuyé par le député d'Edmonton Manning, je propose:
Que la Chambre: a) déplore les pertes de vies humaines suite à l’explosion tragique survenue à Beyrouth le 4 août 2020; b) exprime sa solidarité avec le peuple libanais, en particulier avec les familles des plus de 150 personnes décédées, des plus de 6 000 personnes hospitalisées et des quelque 300 000 personnes qui se sont retrouvées sans abri à la suite de l'explosion; c) s'engage à aider et à soutenir le peuple libanais dans son désir de réforme et de reconstruction durable et continue à soutenir la communauté libanaise, tant au Liban qu'ici au Canada, en ces temps très difficiles.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
Usually when there is a request for unanimous consent, the Chair asks members to respond in the affirmative to determine whether there is agreement.
This being a hybrid sitting of the House, were the Chair to proceed in this fashion, if there were any dissenting voices, particularly for members participating via teleconference or video conference, they may not be audible. Therefore, for the sake of clarity, I will only ask for those who are opposed to the request to express their disagreement. In this way, the Chair will hear clearly if there are any dissenting voices and I will accordingly be able to declare whether or not there is unanimous consent to proceed.
All those opposed to the hon. member moving the motion will please say nay.
The House has heard the terms of the motion. All those opposed to the motion will please say nay.
There being no dissenting voice, I declare the motion carried.
Habituellement, lorsqu'il y a des demandes de consentement unanime, la présidence demande par l'affirmative si les députés sont d'accord.
Puisqu'il s'agit d'une séance hybride de la Chambre, si la présidence procède de cette manière et qu'il y a des voix dissidentes, particulièrement au sein des députés participant par vidéoconférence, elles risquent de ne pas être entendues. Par conséquent, par souci de clarté, je vais demander seulement aux députés qui s'opposent à la demande de répondre. De cette façon, s'il y a des personnes qui s'y opposent, la présidence pourra l'entendre clairement et sera ainsi en mesure de déclarer s'il y a ou non consentement unanime pour aller de l'avant.
Que tous ceux qui s'opposent à ce que l'honorable député propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu l'énoncé de la motion. Que tous ceux qui s'opposent à la motion veuillent bien dire non.
Comme il n'y a aucune dissidence, je déclare la motion adoptée.
View Sameer Zuberi Profile
Lib. (QC)
View Sameer Zuberi Profile
2020-08-12 12:09 [p.2745]
moved:
Mr. Speaker, there have been discussions among the parties and if you seek it, I think you will find unanimous consent to adopt the following motion:
That the House:
(a) officially recognize that the Nazis and their collaborators systematically murdered over 500,000 Romani during the Holocaust and that this atrocity constitutes a genocide against the Romani people;
(b) pay tribute to those Romani who were murdered as well as the Romani survivors of persecution by the Nazis; and
c) recognize August 2 as the official date to commemorate the Romani Genocide, also known as Porajmos and Samudaripen, to never forget the atrocities committed against the Romani people, the harrowing stories of victims, and the incredible strength of survivors.
propose:
Monsieur le Président, il y a eu consultations entre les partis et vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante:
Que cette Chambre:
a) reconnaisse officiellement que les nazis et leurs collaborateurs ont systématiquement assassiné plus de 500 000 Roms pendant l’holocauste et que cette atrocité constitue un génocide contre le peuple rom;
b) rende hommage aux Roms qui ont été assassinés, ainsi que les survivants roms de la persécution perpétrée par les nazis;
c) désigne le 2 août comme le jour officiel de commémoration du génocide des Roms, également connu sous le nom de Porajmos et Samudaripen, pour ne jamais oublier les atrocités commises contre le peuple rom, les histoires poignantes des victimes et l'incroyable force des survivants.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
All those opposed to the hon. member moving the motion will please say nay.
The House has heard the terms of the motion. All those opposed to the motion will please say nay.
There being no dissenting voice, I declare the motion carried.
Que tous ceux qui s'opposent à ce que le député propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu la motion. Que tous ceux qui s'y opposent veuillent bien dire non.
Comme personne ne s'y oppose, je déclare la motion adoptée.
View Kevin Lamoureux Profile
Lib. (MB)
View Kevin Lamoureux Profile
2020-08-12 12:11 [p.2746]
moved:
Mr. Speaker, there have been discussions among the parties and if you seek it, I think you will find unanimous consent to adopt the following motion:
That, notwithstanding any standing order, special order or usual practice of the House, today, Statements by Ministers, pursuant to Standing Order 33, shall be taken up immediately following the adoption of this order; members may participate in this rubric either in person or by videoconference; a member of the Green Party be permitted to comment briefly on the statement; and, following Statements by Ministers, the House shall resolve itself in a committee of the whole, pursuant to the order adopted on Tuesday, May 26, 2020.
propose:
Monsieur le Président, il y a eu consultations entre les partis et vous constaterez que la Chambre donnerait son consentement unanime pour adopter la motion suivante:
Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre, aujourd’hui, les déclarations de ministres, conformément à l'article 33 du Règlement, aient lieu immédiatement après l’adoption de cet ordre; les députés puissent participer à cette rubrique en personne ou par vidéoconférence; qu’un député du Parti vert soit autorisé à présenter de brefs commentaires sur la déclaration; à la suite des déclarations de ministres, la Chambre se forme en comité plénier, conformément à l’ordre adopté le mardi 26 mai 2020.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
All those opposed to the hon. member moving the motion will please say nay.
The House has heard the terms of the motion. All those opposed to the motion will please say nay.
There being no dissenting voice, I declare the motion carried.
Pursuant to order made earlier today, the House will now proceed to statements by ministers.
Que tous ceux qui s'opposent à ce que le député propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu la motion. Que tous ceux qui s'y opposent veuillent bien dire non.
Comme il n'y a aucune dissidence, je déclare la motion adoptée.
Conformément à l'ordre adopté plus tôt aujourd'hui, la Chambre procédera maintenant aux déclarations des ministres.
View Karina Gould Profile
Lib. (ON)
View Karina Gould Profile
2020-08-12 12:12 [p.2746]
Mr. Speaker, last week, a devastating explosion rocked Beirut's port and city centre, killing at least 158 people, injuring 6,000 others and leaving over 300,000 people homeless. According to estimates, 90,000 homes and buildings, including hospitals and other health care facilities were damaged or destroyed.
Lebanon was already dealing with multiple crises before this incident occurred. The country is facing an unprecedented economic and financial crisis that has already left nearly half of the population in poverty, all in the midst of the COVID-19 pandemic. Canadians across the country are deeply saddened by the devastating effects of this tragedy and the situation that Lebanon is facing.
I know many Lebanese Canadians are deeply touched by this tragedy. I think I can speak for all parliamentarians in extending our sincere condolences to all those who have lost loved ones.
The Lebanese-Canadian community is vibrant and dynamic right across the country, and it is a community that is bearing a heavy weight and feeling a huge loss. It is also a community that has rolled up its sleeves and sprung into action to help and to mobilize support, and its efforts have been exceptional.
The Government of Canada has also been seized with the disaster. Within 24 hours, Canada announced an immediate initial contribution of $5 million in humanitarian assistance, including $1.5 million for the Lebanese Red Cross, in the first 24 hours following the explosion. On Saturday we launched the Lebanese matching fund for donations collected directly from Canadians. Every dollar donated by individual Canadians between August 4 and August 24 will be matched by the Government of Canada, doubling the impact of each contribution. In recognition of Canadians' incredible generosity to date, we have increased the match from $2 million to $5 million.
The fund will be implemented through the Humanitarian Coalition, a group of experienced Canadian organizations present on the ground in Lebanon and delivering critical assistance. I want to assure Canadians that all Canadian assistance is provided through trusted NGO and multilateral partners.
On Monday, the Prime Minister announced that Canada would increase its support by an additional $25 million to support our trusted partners in responding to immediate needs and supporting early recovery efforts in the aftermath of the crisis, bringing our total response to $30 million, which is in addition to the existing humanitarian and development support we already provide to the people of Lebanon.
I thank all Canadians who have opened their hearts to the Lebanese people and so generously contributed to the relief effort. I encourage Canadians to donate to the Lebanon matching fund to help save lives and meet the urgent needs of the affected population.
Canada has a long and deep partnership with the Lebanese people. We have a strong Lebanese-Canadian community, and Canada will be there every step of the way, from immediate response to long-term recovery. Canada stands together with Lebanon.
Canada stands with the people of Lebanon.
Monsieur le Président, il y a une semaine, une explosion dévastatrice a secoué le port et le quartier central de Beyrouth, tuant au moins 158 personnes, en blessant 6 000 autres et laissant plus de 300 000 personnes sans abri. Selon les estimations, 90 000 maisons et bâtiments, y compris des hôpitaux et autres établissements de santé, ont été endommagés ou détruits.
Le Liban gérait déjà de multiples crises avant cet incident. Le pays traversait notamment une crise économique et financière sans précédent, qui avait déjà laissé près de la moitié de la population dans la pauvreté, le tout en pleine gestion de la pandémie de la COVID-19. Les Canadiens de partout au pays sont profondément attristés par le bilan dévastateur de ce terrible événement et de la situation à laquelle fait face le Liban.
Je sais que de nombreux Libano-Canadiens sont profondément touchés par cette tragédie. Je crois bien parler au nom de tous les parlementaires en présentant mes sincères condoléances à toutes les personnes qui ont perdu des êtres chers.
La communauté libano-canadienne est vivante et dynamique partout au pays. C'est également une communauté qui, malgré le fait qu'elle a le cœur lourd et pleure une perte énorme, a su se retrousser les manches et mobiliser des appuis, déployant des efforts exceptionnels.
Le gouvernement du Canada a également été sensible à cette catastrophe. En effet, dans les 24 heures qui ont suivi les explosions, le Canada a annoncé une première contribution immédiate de 5 millions de dollars en aide humanitaire, dont 1,5 million de dollars destinés à la Croix-Rouge libanaise. Samedi, le gouvernement a lancé le Fonds de secours pour le Liban afin de recueillir des dons directement auprès des Canadiens. Pour chaque dollar donné par des particuliers entre le 4 et le 24 août, le gouvernement s'engage à fournir l'équivalent, multipliant ainsi par deux l'impact de chaque don. En reconnaissance de l'incroyable générosité des Canadiens à ce jour, nous avons augmenté la contribution de 2 à 5 millions de dollars.
Ces fonds seront administrés par la Coalition humanitaire, un regroupement d'organismes canadiens expérimentés et déjà présents sur le terrain au Liban, où ils fournissent une aide essentielle. Je peux assurer aux Canadiens que toute l'aide apportée par notre pays est offerte par l'intermédiaire d'ONG et de partenaires multilatéraux de confiance.
Lundi, le premier ministre a annoncé que le Canada bonifiera son aide de 25 millions de dollars pour appuyer nos partenaires de confiance dans leurs efforts pour combler les besoins immédiats et soutenir la phase initiale du redressement dans la foulée de la crise. Le total de notre aide s'élève à 30 millions de dollars, et ce montant s'ajoute à l'aide humanitaire et à l'aide au développement que nous nous étions déjà engagés à procurer au peuple libanais.
Je remercie tous les Canadiens qui sont de tout cœur avec le peuple libanais et qui ont contribué généreusement aux secours humanitaires. J'encourage tous les Canadiens à verser une contribution au Fonds de secours pour le Liban afin de sauver des vies et de répondre aux besoins urgents de la population touchée.
Le Canada jouit d'une longue relation de partenariat avec le peuple libanais. La communauté canado-libanaise est forte et le Canada sera présent à chaque étape, de la réponse immédiate au redressement à long terme. Le Canada est solidaire du Liban.
Le Canada se tient debout avec le peuple libanais.
View Ziad Aboultaif Profile
CPC (AB)
View Ziad Aboultaif Profile
2020-08-12 12:16 [p.2746]
Mr. Speaker, last week the world was shaken by the devastating news of a massive explosion at the Port of Beirut in Lebanon.
On the morning of August 4, the people of Beirut were going about their normal daily routines without any inkling of what was to come. They were shaken from those routines by horrific explosions that devastated the city, claimed at least 171 lives and left over 6,000 wounded. People lost their homes, their businesses and their livelihoods. Entire neighbourhoods were destroyed. We understand that Lebanese officials continue to investigate the cause of the explosions, and we look forward to the outcome of those efforts.
Of course, many Canadians of Lebanese descent have family, friends and loved ones in Beirut and throughout Lebanon. Canada is proud to stand with our Lebanese community during this difficult time as they process the tragedy and remember and honour the victims. We have heard heartwarming stories of Lebanese Canadians joining forces to organize aid deliveries and to offer any support they can, which speaks to the spirit of the community.
We also extend our sympathies and condolences to the family and colleagues of Nazar Najarian, a Montreal businessman who was tragically killed, and to all those injured, including a member of the Canadian Armed Forces. We are praying for their speedy recovery.
As we know, much of the city is devastated and in dire need of help. I know that Canadians will answer the call. We will support the people of Lebanon as they work to clear the debris and search for people affected by this tragedy. Throughout their history, Lebanese people have endured great hardships and yet, through their incredible strength and resilience, they have always overcome them. I know that this time the outcome will be no different. Over the coming days, weeks and months, their strength will see them through this latest hardship.
On behalf of my family and the entire Conservative caucus, I would like to offer my deepest condolences to all those affected by the tragic incident in Lebanon. We will continue to closely monitor the situation and we are here to provide any assistance we can to those recovering from this tragedy.
Monsieur le Président, la semaine dernière, le monde a été secoué par la terrible nouvelle d'une puissante explosion dans le port de Beyrouth, au Liban.
Le matin du 4 août, les Beyrouthins vaquaient à leurs occupations habituelles sans avoir la moindre idée de ce qui allait se produire, lorsqu'ont retenti brutalement les effroyables explosions qui ont dévasté la ville, faisant au moins 171 morts et plus de 6 000 blessés. Des gens ont perdu leurs foyers, leurs entreprises et leurs moyens de subsistance. Des quartiers entiers ont été réduits en poussière. Les autorités libanaises poursuivent leur enquête sur l'origine des explosions, et nous attendons avec impatience leurs conclusions.
Bien sûr, de nombreux Canadiens d'origine libanaise ont de la famille, des amis et des proches à Beyrouth et dans tout le Liban. Le Canada est fier de se tenir aux côtés de la communauté libanaise en cette période difficile, alors qu'elle fait face à la tragédie et rend hommage aux victimes. Nous avons entendu des histoires réconfortantes de Canadiens d'origine libanaise unissant leurs forces pour organiser des envois d'aide et offrir tout le soutien possible. Cela en dit beaucoup sur l'esprit qui anime la communauté.
Nous présentons nos condoléances à la famille et aux collègues de Nazar Najarian, un homme d'affaires de Montréal qui a été tragiquement tué. Nous sommes de tout coeur avec les blessés, parmi lesquels se trouve notamment un membre des Forces armées canadiennes. Nous prions pour leur prompt rétablissement.
Comme nous le savons, une grande partie de la ville est dévastée et a grand besoin d'aide. Je suis persuadé que les Canadiens répondront à l'appel. Nous soutiendrons le peuple libanais dans ses efforts pour dégager les débris et trouver les personnes touchées par cette tragédie. Tout au long de son histoire, le peuple libanais a subi de grandes épreuves mais, grâce à sa force et à sa résilience incroyables, il les a toujours surmontées. Je sais qu'il en sera de même cette fois-ci. Dans les jours, les semaines et les mois à venir, la force des Libanais les aidera à surmonter cette nouvelle épreuve.
Au nom de ma famille et de l'ensemble du caucus conservateur, je présente mes plus sincères condoléances à toutes les personnes touchées par la tragédie survenue au Liban. Nous continuerons à suivre de près la situation et nous sommes disposés à apporter toute l'aide possible à ceux qui tentent de se remettre de cette tragédie.
View Stéphane Bergeron Profile
BQ (QC)
View Stéphane Bergeron Profile
2020-08-12 12:20 [p.2747]
Mr. Speaker, it has been one week since the explosion of roughly 2,750 tonnes of ammonium nitrate that was stored for God knows why in the Port of Beirut for several years, a disaster that cost the lives of some 170 people and injured more than 6,000. We are talking about one of the largest explosions in history. It was one disaster too many for a country that has been going through an economic, financial and social crisis for several years, not to mention the current health crisis that, unsurprisingly, has thrown every country and their population into a state of uncertainty.
The Bloc Québécois wants to express its condolences to the families of the unfortunate victims of this explosion, its best wishes for a rapid recovery to the injured, and its solidarity with all the Lebanese people. The courage and resilience they have shown in overcoming this new ordeal, as well as the many challenges they have met throughout their history, is something to behold.
I commend the government's decision, in response to the call by the Bloc Québécois, to commit to matching Canadians' and Quebeckers' donations and to launch the Lebanon Matching Fund. Quebec was deeply moved by this disaster, which is reminiscent of the Lac-Mégantic tragedy that the Leader of the Bloc Québécois and I witnessed first-hand, since at the time we were Quebec's ministers of the environment and public safety respectively. Quebec has a large Lebanese community, so it is only natural that we ask the Canadian government to show a bit of the same generosity as Quebeckers and Canadians.
Initially we identified the Red Cross, whose expertise and effectiveness in this type of situation are world-renowned. The government instead chose to transfer a portion of its aid through a coalition of humanitarian organizations with contacts on the ground. No matter, the important thing is that the aid gets to the people who need it.
That said, why did the government cap the amount that could be paid out by that group at $2 million, and why did it restrict the time for accepting donations to between the 4th and 24th of August? Why did it take the government over 24 hours to announce any assistance, which was initially rather modest? Why limit access to just 12 Canadian-based international aid agencies and not include local NGOs, which, facing the inertia of public authorities, are already on the ground and mobilized as we speak, ready to provide the medical assistance and the food needed by the people? Why was the Canadian Red Cross not included on that list?
The solidarity shown by everyone, people of all political stripes, over the past week has been remarkable. However, solidarity is not enough. Adequate, responsible, direct assistance is needed to help the Lebanese people, who will certainly figure out how to overcome this new hardship, as they have always done, supported by the steadfast friendship and support of Quebec, Canada and all caring nations.
Monsieur le Président, une semaine s'est écoulée depuis l'explosion d'environ 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium entreposées pour Dieu sait quelle raison dans le port de Beyrouth pendant plusieurs années, une catastrophe qui a coûté la vie à quelque 170 personnes et a fait plus de 6 000 blessés. On parle de l'une des plus importantes déflagrations jamais connues. C'était la catastrophe de trop pour une nation qui traverse une crise économique, financière et sociale profonde depuis plusieurs années, sans compter la crise sanitaire actuelle qui, sans surprise, a plongé tous les États et leur population dans l'incertitude.
Le Bloc québécois tient à exprimer ses condoléances aux familles des malheureuses victimes de cette explosion, ses meilleurs voeux de rétablissement aux blessés et toute sa solidarité à l'ensemble du peuple libanais, dont le courage et la résilience avec lesquels il a traversé cette nouvelle épreuve, mais aussi les nombreux défis qu'il a rencontrés à travers son histoire forcent l'admiration.
Je salue la décision du gouvernement qui, à la suite de la demande du Bloc québécois, s'est engagé à égaler les dons des Canadiens et des Québécois et à lancer, à cet effet, le Fonds de secours pour le Liban. Le Québec a été profondément bouleversé par ce drame qui n’est pas sans rappeler, en pire, la terrible tragédie de Lac-Mégantic, dont le chef du Bloc québécois et moi-même avons été des témoins directs, puisque nous étions alors respectivement ministres de l'Environnement et de la Sécurité publique du Québec. Compte tenu de l'importance de la communauté libanaise au Québec, il nous apparaissait tout naturel de demander au gouvernement canadien de faire minimalement preuve de la même générosité que celle dont feraient preuve les Québécois et les Canadiens.
Au départ, nous avions identifié la Croix-Rouge canadienne, dont l'expertise et l'efficacité dans ce genre de situation sont mondialement connues et reconnues. Le gouvernement a plutôt choisi de faire transiter une partie de son aide via une coalition humanitaire d'organismes ayant des antennes sur le terrain. Qu'à cela ne tienne, puisque l'important est de faire en sorte que l'aide parvienne aux gens qui, sur place, en ont besoin.
Cela dit, pourquoi avoir plafonné à 2 millions de dollars le montant qui pourrait être versé par cet intermédiaire et pourquoi avoir limité la période au cours de laquelle il serait possible de faire des dons entre le 4 et le 24 août? Pourquoi avoir tardé plus de 24 heures à annoncer une aide plutôt modeste au départ? Pourquoi avoir limité l'accès à seulement 12 agences d'aide internationale canadiennes et ne pas avoir inclus les ONG locales qui, face à l'inertie des pouvoirs publics, sont déjà sur place et mobilisées au moment où nous nous parlons pour apporter l'aide médicale et la nourriture dont la population a besoin? Pourquoi ne pas avoir inclus la Croix-Rouge canadienne à cette liste?
La solidarité dont nous faisons toutes et tous preuve depuis la dernière semaine est remarquable, toutes couleurs politiques confondues. Cependant, la solidarité ne suffira pas sans la mise en place d'une aide suffisante et responsable, qui doit aider directement les Libanaises et les Libanais qui sauront assurément, comme ils ont toujours su le faire, se relever de cette nouvelle épreuve, soutenus en cela par l'amitié et l'appui indéfectibles du Québec, du Canada et de toutes les nations de bonne volonté.
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-08-12 12:23 [p.2747]
Mr. Speaker, like many people, we were devastated by the images we saw out of Beirut and Lebanon a few days ago. On behalf of all New Democrats and all Canadians, we send our love to the Lebanese people and to those affected around the world and here at home by this terrible explosion.
As has already been said, sending our love is simply not enough. We need to send support, we need to send relief and we need concrete commitments to supporting the rebuilding efforts. The initial amount proposed by the government was insufficient. When we talk about Canada being back, this is an opportunity to show that Canada is back by actually building and delivering the support that the people of Lebanon need at this moment.
The Lebanese community has been a vibrant part of Canada. It has helped build up this country. We need to be allies in this moment and truly contribute.
Like many people in Canada and around the world, we were devastated by the tragedy that struck Beirut, Lebanon, a few days ago.
Our thoughts go out to the Lebanese people and everyone affected by this terrible explosion. Our thoughts, however, are not enough. We need to help the victims and assist with reconstruction efforts.
People across the country and around the world have been reaching out to help the people of Lebanon, who were already struggling under political instability, the threat of economic collapse and the impacts of the COVID-19 pandemic. Going forward, the people of Lebanon will require significant international support, and Canada must be there to help. By assisting with immediate food, medical and other needs, the federal government must take concrete action to assist the international community's long-term humanitarian efforts. We have to be true partners and offer support in a way that is proportional to the rest of the international community's response.
I am happy to see the Government of Canada heeded our calls for increased humanitarian support, but the government must now commit to a robust long-term plan to provide support to Lebanon and to help rebuild Beirut and the country. This plan must include support for democratic reform, food security and poverty alleviation. Together, in this difficult time, we can support the people who need our help the most. They are counting on us, and on Canadians, to be there for them.
On behalf of all New Democrats, we express our deepest condolences. We want to send the message to the people of Lebanon and to all Lebanese Canadians that we will be there for them and will fight for them, as they deserve nothing less.
Monsieur le Président, comme beaucoup de gens, nous avons été bouleversés par les images que nous avons vues de Beyrouth et du Liban il y a quelques jours. Au nom des néo-démocrates et de la population canadienne, nous exprimons notre sympathie au peuple libanais et aux personnes touchées, dans le monde entier et ici même au pays, par cette terrible explosion.
Comme on l'a déjà dit, il ne suffit pas d'exprimer de la sympathie. Nous devons envoyer de l'aide et des secours, et nous devons nous engager concrètement à soutenir les efforts de reconstruction. Le montant initialement proposé par le gouvernement était insuffisant. Puisque le gouvernement affirme que le Canada est de retour, l'occasion s'offre à lui de le démontrer en participant à la reconstruction et en fournissant l'aide dont le peuple libanais a besoin en ce moment.
La communauté libanaise est un élément dynamique du Canada. Elle a contribué à l'édification de ce pays. En ce moment, nous devons être ses alliés et faire vraiment notre part.
Comme beaucoup de gens de partout au monde et au Canada, nous avons été dévastés par la tragédie survenue à Beyrouth, au Liban, il y a quelques jours.
Nous envoyons nos pensées au peuple libanais et aux personnes touchées par cette terrible explosion. Cependant, envoyer nos pensées ne suffit pas. Nous devons porter secours aux victimes et participer aux efforts de reconstruction.
Des gens des quatre coins du Canada et du monde entier tendent la main aux Libanais, qui connaissaient déjà des difficultés à cause de l'instabilité politique, de la menace d'un effondrement économique et des répercussions de la pandémie de COVID-19. Les Libanais auront dorénavant besoin d'un fort appui international, et le Canada doit être de la partie. Tout en offrant immédiatement une aide alimentaire et médicale et en répondant à d'autres besoins, le gouvernement fédéral doit prendre des mesures concrètes pour contribuer aux efforts humanitaires à long terme de la communauté internationale. Nous devons établir un véritable partenariat et offrir une aide proportionnelle à celle offerte par le reste de la communauté internationale.
Je suis heureux de constater que le gouvernement du Canada a entendu notre appel à accroître l'aide humanitaire, mais il doit s'engager sur-le-champ à adopter un plan à long terme rigoureux pour aider le Liban et contribuer à la reconstruction de Beyrouth et du pays. Le plan doit comprendre un soutien pour la réforme démocratique, la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté. Ensemble, en cette période difficile, nous pouvons aider les gens qui ont le plus besoin de notre aide. Ils comptent sur nous et sur les Canadiens.
Au nom de tous les néo-démocrates, j'offre mes plus sincères condoléances. Nous tenons à indiquer aux Libanais et à tous les Canadiens d'origine libanaise que nous leur viendrons en aide et que nous nous battrons pour eux, car ils ne méritent rien de moins.
View Jenica Atwin Profile
GP (NB)
View Jenica Atwin Profile
2020-08-12 12:26 [p.2748]
Mr. Speaker, I thank the minister and my colleagues for their important words today. It is critical that we show solidarity and compassion in these dark times.
We have a thriving Lebanese community in Fredericton with roots that run deep. As I have been learning over the past few days, these roots indeed run across the country.
I would like to highlight our wonderful Atlantic Honorary Consulate to Lebanon, Consul Fares, who cares deeply about the connection to the homeland and Lebanese Canadians. My heart goes out to Consul Fares for his work in the months to come and to all of Lebanon as it confronts this unimaginable reality. We are with them as Canadians and as citizens of the globe. We send our deepest condolences. I call for justice for the families of victims, and for a peaceful and swift national recovery with adequate support from Canada.
Monsieur le Président, je remercie la ministre et mes collègues pour leurs mots très importants aujourd'hui. Il est essentiel de faire preuve de solidarité et de compassion en ces heures sombres.
Fredericton compte une communauté libanaise dynamique et bien enracinée. J'ai appris, au cours des derniers jours, que la communauté libanaise était solidement enracinée un peu partout au Canada.
J'aimerais souligner l'apport du formidable consul honoraire du Liban dans les provinces atlantiques, le consul Fares, qui attache une grande importance aux liens avec son pays natal et aux Canadiens d'origine libanaise. Je suis de tout coeur avec le consul Fares pour le travail qu'il devra accomplir dans les prochains mois. Mes pensées accompagnent le Liban en entier, alors qu'il doit affronter l'impensable. C'est en tant que Canadiens et citoyens du monde que nous éprouvons de la compassion pour les Libanais. Nous leur offrons nos plus sincères condoléances. J'espère que les familles des victimes obtiendront justice, que le Liban se remettra rapidement et pacifiquement de cette épreuve et que le Canada lui apportera une aide adéquate.
View Heather McPherson Profile
NDP (AB)
View Heather McPherson Profile
2020-08-12 12:27 [p.2748]
Mr. Speaker, there have been consultations among the parties and, if you seek it, you will find unanimous consent for the following motion.
I move:
That the House recognize that reopening businesses and the economy entails taking far more action to support parents, especially women, who are worried about going back to work without knowing their kids will be safely cared for in child care and school, and therefore call on the government to increase its transfer to provinces and territories for affordable child care by $2 billion, transfer funding to provinces and territories to support a safe return to school, and work with all provinces and territories to ensure all federal funds are dedicated to the health and safety of children across the country, while ensuring the transfers to Quebec are unconditional.
Monsieur le Président, il y a eu des discussions entre les partis, et je pense que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante.
Je propose:
Que la Chambre reconnaisse que la réouverture des entreprises et de l'économie implique de prendre beaucoup plus de mesures pour soutenir les parents, particulièrement les femmes, qui craignent de retourner au travail sans avoir l'assurance que leurs enfants seront en sécurité à la garderie et à l’école, et demande donc au gouvernement: a) d'augmenter les transferts aux provinces et territoires de 2 milliards pour les services de garde abordables; b) de transférer des fonds aux provinces et territoires afin d'appuyer un retour en classe sécuritaire; c) de collaborer avec les provinces et territoires afin de s'assurer que les fonds fédéraux sont consacrés à la santé et la sécurité des enfants à travers le pays, tout en veillant à ce que les transferts vers le Québec soient inconditionnels.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
All those opposed to the hon. member moving the motion will please say nay.
The House has heard the terms of the motion. Is it the pleasure of the House to adopt the motion?
Some hon. members: Agreed.
Que tous ceux qui s'opposent à ce que la députée propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu l'énoncé de la motion. Plaît-il à la Chambre d'adopter cette motion?
Des voix: D'accord.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
If I can step back before proceeding, following discussions among representatives of all parties in the House, I understand there is an agreement to observe a moment of silence.
The people of Beirut and all Canadians with family and friends in Lebanon have suffered a devastating tragedy. I hope that in the difficult days ahead they may derive some comfort from the friendship and support of the global community.
I invite hon. members to stand and observe a moment of silence in memory of those who perished and in solidarity with the people of Lebanon.
[A moment of silence observed]
Si je peux prendre un instant avant de poursuivre, je crois comprendre que les représentants de tous les partis se sont entendus pour que nous tenions une minute de silence.
Les habitants de Beyrouth et tous les Canadiens qui ont des parents ou des amis au Liban vivent une tragédie sans nom. Même si les jours qui viennent s'annoncent difficiles, je leur souhaite de tirer un tant soit peu de réconfort des manifestations d'amitié et de soutien qui leur parviendront de partout dans le monde.
J'invite les députés à se lever et à observer un moment de silence à la mémoire de ceux qui ont péri et en solidarité avec le peuple libanais.
[La Chambre observe un moment de silence.]
View Heather McPherson Profile
NDP (AB)
View Heather McPherson Profile
2020-08-12 12:30 [p.2748]
Mr. Speaker, I rise on a point of order that was raised on July 21 by the MP for Barrie—Innisfil concerning the fifth and seventh reports of the Standing Committee on Procedure and House Affairs. The member quoted the NDP's supplementary report, at page 95 of the seventh report, where it said:
...the NDP believes that the scope of this report wavered beyond its boundaries. The committee was tasked with finding solutions for remote participation of members specifically related to the COVID-19 pandemic. Some recommendations were outside of those lines, and while the NDP doesn’t disagree with the idea of exploring other options and preparing for the future, it does not consider those to be part of the work the committee was asked to do by the House of Commons.
We would like to clarify the intent of this specific quotation. The House of Commons tasks the Standing Committee on Procedure and House Affairs with finding solutions for the remote participation of members. The seventh report included recommendations related to in-person voting options, which the committee did not oppose, although this was outside of the committee's mandate. It was the inclusion of these in-person options that we were referencing in the supplementary report and that we consider outside of the mandate assigned to the committee by the House.
We believe that all members of Parliament need to be included in the work of the House, including those who are immunocompromised or have loved ones at risk for COVID-19. In-person options do not take the travel that would be required for MPs who live farther from Ottawa into account when considering the risks associated with COVID-19. All members, regardless of where they live, have the right to have their voices, and through them those of their constituents, heard in Parliament. That is why the NDP supports the development of virtual tools so that we can all continue our important work of getting Canadians the help they need.
Monsieur le Président, j'aimerais revenir sur le rappel au Règlement effectué le 21 juillet par le député de Barrie—Innisfil au sujet des cinquième et septième rapports du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre. Le député a cité l'extrait suivant du rapport complémentaire du NPD, qui se trouve à la page 103 de la version française:
[...] le NPD considère que la portée de ce rapport n'a pas été respectée. Le comité avait été chargé de trouver des solutions pour la participation à distance des députés dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Certaines recommandations dépassent la portée de ce mandat. Bien que le NPD [ne soit] pas en désaccord avec l'idée d'examiner d'autres options et d'être orienté vers l'avenir, il ne croit pas que ces éléments faisaient partie du mandat confié par la Chambre des communes.
Nous aimerions préciser la pensée du NPD. La Chambre des communes a demandé au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre de trouver des solutions pour que les députés puissent participer à distance à ses travaux. Or, le septième rapport du Comité recommandait aussi des moyens de voter en personne, et même si personne au Comité ne s'est opposé, cette réflexion ne faisait pas partie du mandat du Comité. C'est de cela que nous voulions parler quand nous disions, dans le rapport complémentaire, que certaines choses dépassaient la portée du mandat confié au Comité par la Chambre des communes.
Nous sommes d'avis que tous les députés doivent participer aux travaux de la Chambre, y compris les députés immunodéprimés et ceux dont un proche risque d'être atteint de la COVID-19. En ce qui concerne la participation en personne, on ne tient pas compte des risques associés à la COVID-19 que représentent les déplacements que doivent faire les députés de l'extérieur d'Ottawa. Tous les députés, peu importe où ils vivent, ont le droit de faire entendre leur voix au Parlement et de faire entendre celles des gens qu'ils représentent. C'est pourquoi le NPD appuie l'élaboration d'outils virtuels qui nous permettront de poursuivre notre important travail, c'est-à-dire offrir aux Canadiens l'aide dont ils ont besoin.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
I will take that under advisement and report back to the House.
Pursuant to an order made Tuesday, May 26, the House shall now resolve itself into a committee of the whole to consider matters related to the COVID-19 pandemic and other matters.
Je vais prendre la question en délibéré et faire rapport de mes conclusions à la Chambre.
Conformément à l'ordre adopté le mardi 26 mai, la Chambre se forme maintenant en comité plénier pour examiner des questions reliées à la pandémie de la COVID-19 et d'autres sujets.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The committee will begin its proceedings with the questioning of ministers on matters related to the COVID-19 pandemic and other matters for a period not exceeding 95 minutes.
The Chair will call members from all recognized parties and one member who does not belong to a recognized party in a fashion consistent with the proportions observed during the special committee on the COVID-19 pandemic.
Each member will be recognized for not more than five minutes, which may be used for posing questions to a minister of the Crown, and members are permitted to split their time with one or more members by so indicating to the Chair.
Please note that we will suspend this part of the sitting halfway through for a short period to allow employees who provide support for the sitting to replace each other safely.
We will now begin, with the hon. Leader of the Opposition.
Le comité commencera ses délibérations par les questions adressées aux ministres en lien avec la pandémie de la COVID-19 et d'autres sujets pendant une période n'excédant pas 95 minutes.
La présidence donnera la parole aux députés de tous les partis reconnus et à un député qui n'est pas membre d'un parti reconnu, selon les proportions suivies dans le cadre du Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19.
Chaque député disposera d'un temps de parole d'au plus cinq minutes, qu'il pourra utiliser pour poser des questions à un ministre. Les députés peuvent partager leur temps de parole avec un ou plusieurs de leurs collègues en l'indiquant au président.
Veuillez noter que nous suspendrons cette partie de la séance à mi-chemin pendant une courte période afin de permettre aux employés qui fournissent un soutien aux travaux de la séance de se substituer en toute sécurité.
Nous commencerons par le chef de l'opposition.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, the Prime Minister has had enough. He is tired of accountability and facing tough questions. He does not want to explain why he paid off his friends at WE with taxpayers' money. He will not tell us about the contract that he gave to the company that employs his top staffer's husband, and he certainly does not want to tell us how big of a cheque he cut to the former Liberal MP from Montreal.
When the Prime Minister cancelled Parliament in April, May and June, he replaced it with four sitting days this summer. The Liberals could have picked any day they wanted. Can the person auditioning for the role of Prime Minister today please tell us why the Prime Minister picked today if he was not going to show up?
Monsieur le Président, le premier ministre en a assez. Il en a assez de rendre des comptes et de devoir répondre à des questions embarrassantes. Il ne veut pas expliquer pourquoi il a remboursé ses amis d'UNIS avec l'argent des contribuables. Il refuse de nous parler du contrat qu'il a accordé à l'entreprise où travaille le mari de sa principale conseillère, et il veut encore moins nous révéler le montant du chèque qu'il a remis à l'ancien député libéral de Montréal.
Le premier ministre a annulé le Parlement en avril, en mai et en juin, et l'a remplacé par quatre jours de séance cet été. Les libéraux auraient pu choisir les jours qu'ils voulaient. La personne qui auditionne pour le rôle de premier ministre aujourd'hui peut-elle nous expliquer pourquoi le premier ministre a choisi la journée d'aujourd'hui s'il n'avait pas l'intention de se présenter?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 12:35 [p.2749]
Mr. Speaker, first of all, the work a government does is very serious work, especially during a pandemic. We know Canadians are hurting from coast to coast and coast, and right now more than ever, Canadians need to come together.
The member of the Conservative Party talks about the Prime Minister not showing up. The Prime Minister was at committee to ensure that answers were given to committee members directly—
Some hon. members: Oh, oh!
Monsieur le Président, je souligne d'entrée de jeu que le travail d'un gouvernement est crucial, surtout en période de pandémie. Nous savons que, partout au pays, les Canadiens souffrent de la situation et que maintenant, plus que jamais, ils doivent faire front commun.
Le député du Parti conservateur parle de l'absence du premier ministre. En fait, celui-ci témoignait aujourd'hui devant le comité afin que ses membres entendent directement de lui les réponses...
Des voix: Oh, oh!
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
I will interrupt for a moment. I am having a hard time hearing the answer. If members could keep it down, I would appreciate that.
The hon. minister.
Je vais devoir interrompre la ministre un instant parce que j'ai beaucoup de difficulté à entendre la réponse. Je demanderais aux députés de bien vouloir baisser le ton.
La ministre a la parole.
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 12:36 [p.2749]
Mr. Speaker, the member asked for the Prime Minister and the Prime Minister showed up at committee. At the first opportunity I had to go to the finance committee, I was there. Yesterday, I was at the ethics committee to ensure that these questions were answered.
We work closely with the public service to ensure that programs and resources are available to committees, especially during this—
Monsieur le Président, le député a demandé que le premier ministre réponde aux questions, ce qu'il a fait devant un comité. Dès que j'ai eu l'occasion d'aller à une réunion du comité des finances, je l'ai fait. Hier, j'ai témoigné devant le comité de l'éthique pour être certaine qu'aucune de ces questions ne reste sans réponse.
Nous collaborons étroitement avec la fonction publique pour que les comités aient accès à des programmes et à des ressources, particulièrement pendant cette...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. Leader of the Opposition.
Le chef de l'opposition a la parole.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, it looks like my last question period as leader of the Conservative Party is just like my first: warm, sunny and the Prime Minister is nowhere to be found.
The Prime Minister is showing contempt for francophones by awarding a $900-million contract to a unilingual organization with no presence in Quebec.
Why did the Prime Minister disrespect francophones in yet another attempt to help his close friends?
Monsieur le Président, on dirait bien que ma dernière période des questions à titre de chef du Parti conservateur ressemblera à ma première: une journée chaude et ensoleillée où le premier ministre brille par son absence.
Le premier ministre se moque des francophones en octroyant un contrat de 900 millions de dollars à un organisme unilingue sans présence au Québec.
Comment le premier ministre a-t-il pu manquer de respect aux francophones en voulant encore aider ses petits amis?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 12:37 [p.2750]
Mr. Speaker, on the contrary, both of our country's official languages are very important to our government.
That is precisely why we worked with the public service to ensure that the contribution agreement is in both official languages; and to ensure that the 13 provinces and territories are included, as are rural, urban and indigenous communities, so that all students can be part of this program. Despite this program—
Monsieur le Président, au contraire, les deux langues officielles de notre pays sont très importantes pour notre gouvernement.
C'est exactement pourquoi nous avons travaillé avec la fonction publique: pour nous assurer que, dans l'entente de contribution, il y a les deux langues officielles; pour nous assurer que les 13 provinces et territoires sont inclus, de même que les communautés rurales, urbaines et autochtones, afin que tous les étudiants puissent faire partie de ce programme. Malgré ce programme...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. Leader of the Opposition.
L'honorable chef de l'opposition a la parole.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, the government still cannot provide simple, direct answers to very clear and simple questions.
The Prime Minister invented this phony story about pushing back on officials on May 8. Can the minister explain how on May 5 WE was told that it could already start spending money and charging taxpayers?
Monsieur le Président, le gouvernement est toujours incapable de donner des réponses simples et directes à des questions très claires et simples.
Le premier ministre a inventé cette histoire où il aurait exprimé des réserves par rapport à l'avis des fonctionnaires le 8 mai dernier. La ministre peut-elle alors expliquer pourquoi UNIS a appris dès le 5 mai qu'il pouvait commencer à dépenser l'argent des contribuables?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 12:37 [p.2750]
Mr. Speakers, all members, especially those in the House, are occupied with the concerns of their communities. Perhaps the member has not had the opportunity to look at the testimony that has been provided, not only by ministers and the Prime Minister but also by public servants, to answer these questions.
We have been available because it is important that these questions be answered. We take this very seriously.
Monsieur le Président, tous les députés, en particulier ceux qui sont ici présents, se concentrent sur les préoccupations des gens de leur région. Le député n'a donc peut-être pas eu la chance de prendre connaissance des témoignages de ministres et du premier ministre, ainsi que de fonctionnaires, qui ont répondu à ces questions.
Nous avons été disponibles parce qu'il est important de répondre à ces questions. Nous prenons cette situation très au sérieux.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, the Prime Minister likes to talk about space and time, but in the real world May 5 comes before May 8.
During this time of crisis, Canadians deserve and demand a steady hand leading our country. However, instead of stability we have a government in chaos: cabinet ministers are being summoned to testify; the Prime Minister's Office is focused on damage control instead of fixing its flawed programs; and now, senior sources close to the Prime Minister have told The Globe and Mail that the Prime Minister is inventing a phony policy dispute as an excuse to dump his finance minister, even bringing in a backup quarterback just in case.
When will the Prime Minister finally put the finance minister out of his misery?
Monsieur le Président, le premier ministre aime parler de l'espace-temps, mais, dans le monde réel, le 5 mai précède le 8 mai.
En cette période de crise, les Canadiens exigent que le pays soit dirigé d'une main ferme. C'est ce qu'ils méritent. Or, au lieu de procurer la stabilité demandée, le gouvernement est plongé dans le chaos. En effet, des ministres sont assignés à témoigner; le Cabinet du premier ministre cherche à limiter les dégâts plutôt qu'à corriger les lacunes de ses programmes; et, maintenant, des sources haut placées dans l'entourage du premier ministre ont dit au Globe and Mail que le premier ministre se servirait d'un désaccord politique inventé de toutes pièces comme excuse pour se débarrasser de son ministre des Finances, allant même jusqu'à prévoir un quart-arrière de réserve à tout hasard.
Quand le premier ministre abrégera-t-il enfin le supplice du ministre des Finances?
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-08-12 12:39 [p.2750]
Mr. Speaker, we will continue to have our focus, as we have over the course of this pandemic, on Canadians and on the work that needs to be done. What we have done over the course of the last number of months, by putting out the CERB, which has supported millions of Canadians, and by not only putting in place the wage subsidy but extending it, has given the support necessary for Canadians to face this challenging time.
Monsieur le Président, comme nous l'avons fait depuis le début de la pandémie, nous continuerons de mettre l'accent sur les Canadiens et le travail qui doit être accompli. Au cours des derniers mois, nous avons donné aux Canadiens le soutien nécessaire pour traverser cette période difficile en instaurant la Prestation canadienne d'urgence, qui a aidé des millions de personnes au pays, ainsi qu'en mettant en place la subvention salariale, puis en la prolongeant.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, it is not the first time the Prime Minister has told Canadians that a story in The Globe and Mail was false.
Speaking of another scandal, on March 31, 2019, the Prime Minister's lawyer sent me a letter threatening to sue me for telling Canadians about the Prime Minister's corruption. On April 10, 2019, I stood outside the chamber and repeated every single thing I said: the sordid facts about the SNC-Lavalin scandal. The Prime Minister did not like that I was telling Canadians about how he politically interfered in a criminal court proceeding. I was looking forward to being sued because then the Prime Minister would have to testify under oath and go through discovery.
After next week, my calendar is wide open. Could the Prime Minister please tell me when I can expect to see him in court?
Monsieur le Président, ce n'est pas la première fois que le premier ministre dit aux Canadiens que ce qui est rapporté dans un article du Globe and Mail est faux.
Parlant d'un autre scandale, le 31 mars 2019, l'avocat du premier ministre m'a envoyé une lettre me menaçant de poursuites pour avoir accusé publiquement le premier ministre de corruption. Le 10 avril 2019, j'ai dit et répété à l'extérieur de la Chambre toutes les déclarations que j'avais faites sur les faits sordides entourant le scandale SNC-Lavalin. Le premier ministre n'a pas aimé que je dise aux Canadiens qu'il avait fait de l'ingérence politique dans une procédure pénale. J'étais ravi que le premier ministre souhaite me poursuivre, car ce processus l'aurait forcé à témoigner sous serment et à divulguer des informations relatives à l'affaire.
Je n'ai absolument rien de prévu après la semaine prochaine. Le premier ministre peut-il me dire à quel moment je le verrai au tribunal?
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-08-12 12:40 [p.2750]
Mr. Speaker, I am happy to speak on behalf of the Prime Minister to say that he continues to view his role, and our role as a government, as one to support Canadians.
We continue to be in an emergency time. The work that we're doing, not only on the extension of the wage subsidy but in thinking about how we can get our employment insurance system back up and running, is our area of focus because we know this is what Canadians are concerned with as they think about how they can continue to support their families.
Monsieur le Président, je suis heureux de parler au nom du premier ministre et de dire qu'il considère toujours que son rôle, que notre rôle en tant que gouvernement, est d'aider la population canadienne.
La situation d'urgence n'est pas terminée. Ce qui est prioritaire pour nous, c'est le travail que nous accomplissons, non seulement en prolongeant la subvention salariale, mais aussi en réfléchissant au mode de rétablissement du régime d'assurance-emploi. En effet, nous savons que c'est ce qui intéresse les Canadiens, car ces derniers s'inquiètent de leur capacité à pouvoir soutenir financièrement leur famille.
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, I am pleased to inform the House and the government that I completely agree with a number of points made by the Leader of the Opposition. When the Conservatives and the Bloc are in agreement, members on the other side should take a long, hard look at things. Of course, then there are the ones in the back.
Just yesterday, I was on vacation and I had chosen my return date to be sure that I could be here, today, for the planned sitting. I took the helm of a lobster boat on the Magdalen Islands. The second captain told me I was good at staying on course and told me to keep captaining the ship. That is what we are going to do.
We have reason to be skeptical. As the Leader of the Opposition said, when someone picks the dates, they should be able to organize one day over a period of five weeks. When someone picks the dates, they should be able to organize four sittings over the entire summer. Meanwhile, the government says it wants to be accountable, sincere and open.
There is the matter of the WE Charity scandal. Again, I agree with the opposition leader, who said that the word “UNIS” was tacked on at the end to hide the fact that there were no francophones involved. Now there is a new $84-million scandal apparently involving the Prime Minister's chief of staff, and, of course, there is the wage subsidy. I understand that one of the two main Conservative leadership candidates said that the Conservatives would return the money. However, the Liberals are coming up on $2 million in wage subsidies to fund the next campaign, which could indeed be coming soon. I would have expected to see certain faces. I know I am not allowed to talk about people being absent, but I am troubled that certain individuals are “non-present”.
All I will say is, I was asked this morning whether we are really going to topple the government. In response, I asked whether this government still deserves our confidence. The Liberals have just given us the answer to that question.
Monsieur le Président, je suis heureux de porter à l'attention de la Chambre et du gouvernement que je suis tout à fait d'accord d'accord avec le chef de l'opposition sur plusieurs choses qu'il a dites. Quand les conservateurs et les bloquistes sont d'accord, les gens de l'autre côté devraient commencer à réfléchir sérieusement. Bien sûr, il reste des gens derrière.
Cependant, hier encore, j'étais en vacances et j'avais choisi la date de mon retour pour être ici aujourd'hui, parce qu'une séance de la Chambre était prévue. J'ai eu l'occasion, aux Îles-de-la-Madeleine, de piloter un homardier. Le second capitaine m'a dit que je gardais très bien le cap et il m'a dit de continuer ainsi en tant que chef. C'est ce que nous allons faire.
Certaines questions se posent. Comme le disait le chef de l'opposition, quand on contrôle les dates, on doit pouvoir organiser une journée sur une période de cinq semaines. On doit pouvoir organiser quatre séances dans tout l'été, quand on contrôle les dates. Pourtant, le gouvernement avait dit qu'il voulait se prêter à un exercice de reddition de comptes, qu'il voulait sincère et ouvert.
Il y a le scandale de WE Charity. Encore une fois, je suis d'accord avec le chef de l'opposition, qui disait que le mot « UNIS » avait été ajouté à la fin pour cacher le fait qu'il n'y avait pas de francophones dans la patente. Il y a le nouveau scandale des 84 millions de dollars qui semble mettre en cause la cheffe de Cabinet du premier ministre, et, bien sûr, il y a la subvention salariale. Je comprends bien que l'un des deux principaux candidats à la chefferie du Parti conservateur a dit que la somme serait remise par les conservateurs. Or les libéraux se dirigent vers 2 millions de dollars de subvention salariale pour financer la prochaine campagne électorale qui, en effet, pourrait arriver vite. On se serait attendu à certaines présences. Je sais que je n'ai pas le droit de souligner des absences. Il y a des « non-présences » qui me préoccupent.
Je dirai simplement ceci: des gens m'ont demandé ce matin si nous allions vraiment faire tomber le gouvernement. J'ai répondu en demandant si ce gouvernement était encore digne de confiance. Les libéraux viennent de nous donner la réponse à cette question.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
Before I recognize the minister, I would like to remind members that they cannot do indirectly what they are not allowed to do directly.
The hon. minister.
Avant de donner la parole au ministre, j'aimerais rappeler aux députés qu'on ne peut pas faire indirectement ce qu'on ne peut pas faire directement.
L'honorable ministre a la parole.
View Dominic LeBlanc Profile
Lib. (NB)
View Dominic LeBlanc Profile
2020-08-12 12:43 [p.2751]
Mr. Speaker, I thank the leader of the Bloc Québécois for his question.
I believe he pointed out an important fact, and that is that our government, the Prime Minister and the members of our cabinet have always been available to answer questions, whether it be in the House, in committee of the whole like today, or before the House committees. At the same time, as the Minister of Finance and the Minister of Diversity and Inclusion and Youth pointed out, our government is focused on the economic issues that are of concern to Canadians and public health issues.
We will be very pleased to work with our opposition colleagues as we have done since the beginning of the pandemic in order to adapt programs to support Canadians, Canadian businesses and, above all, our provincial partners in order to deal with the health situation, which is still a major concern.
We are working hard. The ministers are working, and members are in their ridings across the country to support their constituents and develop policies that will meet the needs of Canadians. That is exactly what we will continue to do.
Monsieur le Président, je remercie mon collègue le chef du Bloc québécois de sa question.
Il a souligné, je pense, un fait important, à savoir que notre gouvernement, le premier ministre et les membres de notre Conseil des ministres ont toujours été disponibles pour répondre aux questions, que ce soit à la Chambre des communes, en comité plénier, comme c'est le cas aujourd'hui, ou devant les Comités de la Chambre des communes. En même temps, comme le ministre des Finances et la ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse l'ont souligné, notre gouvernement est foncièrement tourné vers les questions économiques qui préoccupent les Canadiens et vers les questions de santé publique.
Nous serons très heureux de travailler avec nos collègues de l'opposition, comme nous l'avons fait depuis le début de la pandémie, afin d'adapter des programmes pour appuyer les Canadiens, les entreprises canadiennes et, surtout, nos partenaires des provinces afin de faire face à la situation sanitaire qui est toujours inquiétante.
Nous sommes tout à fait au travail. Les ministres sont au travail, nos collègues députés sont dans leurs circonscriptions partout au pays afin d'appuyer leurs concitoyens et de développer des politiques qui répondront aux besoins des Canadiens. C'est exactement ce que nous allons continuer de faire.
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-08-12 12:44 [p.2751]
Mr. Speaker, we have two scandals the government is embroiled in: one is the WE scandal and the second is about a mortgage company in which one of the executives is the husband of the chief of staff. In both of these scandals we are seeing Liberals helping themselves instead of helping people. While people are worried about what is going to happen when the CERB ends in August, the Liberal government seems to be too busy helping itself.
When will Canadians know what is going to happen at the end of August to those who are relying on the CERB?
Monsieur le Président, le gouvernement est impliqué dans deux scandales: le premier concerne l'organisme UNIS, et le deuxième, une société de prêts hypothécaires dont l'un des dirigeants est l'époux de la chef de cabinet du premier ministre. Dans les deux cas, les libéraux servent leurs propres intérêts plutôt que ceux de la population. Pendant que les gens s'inquiètent de ce qui leur arrivera lorsque la PCU prendra fin, en août, le gouvernement libéral semble trop occupé à servir ses propres intérêts.
Quand les Canadiens sauront-ils à quoi les bénéficiaires de la PCU peuvent s'attendre lorsque cette prestation prendra fin, à la fin d'août?
View Carla Qualtrough Profile
Lib. (BC)
View Carla Qualtrough Profile
2020-08-12 12:45 [p.2751]
Mr. Speaker, I can assure every member of the House and every Canadian that we have a very robust plan to include everyone and not leave anybody behind.
The Prime Minister laid out a comprehensive framework of what is to come next for transitioning people to EI. We are creating a parallel benefit for people who are still not within the EI system, and creating a caregiver benefit and a sickness benefit. On Monday we announced a uniform unemployment rate across the country as a precursor to what comes next. We have—
Monsieur le Président, je peux assurer à l'ensemble des députés et des Canadiens que nous avons un plan très rigoureux pour inclure tout le monde et nous assurer que personne ne sera laissé pour compte.
Le premier ministre a présenté un cadre complet qui indique ce qui sera offert pour assurer la transition vers le programme d'assurance-emploi. Nous créons une prestation parallèle pour les personnes qui ne sont toujours pas prises en charge par le programme d'assurance-emploi, ainsi qu'une prestation pour les proches aidants et une prestation de maladie. Lundi dernier, nous avons annoncé que nous allions fixer un taux de chômage uniforme pour l'ensemble du pays comme première étape qui sera suivie d'autres mesures. Nous avons...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. member for Burnaby South.
Le député de Burnaby-Sud a la parole.
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-08-12 12:46 [p.2751]
Mr. Speaker, the problem is that the Liberal government is too busy helping themselves to help people.
Right now, people do not know what the plan is, and they are worried. EI only covers about 40% of Canadians. When will the government make it really clear? When will the Liberal government make sure Canadians know that every Canadian worker will be supported and that no one will be left behind? When will we know the details?
Monsieur le Président, le problème, c'est que le gouvernement libéral est si occupé à servir ses propres intérêts qu'il n'a pas le temps de penser aux Canadiens.
À l'heure actuelle, les gens ne savent pas en quoi consiste le plan du gouvernement et ils sont inquiets. Seulement 40 % de la population canadienne environ est admissible aux prestations d'assurance-emploi. Quand le gouvernement expliquera-t-il les choses clairement? Quand veillera-t-il à ce que les Canadiens sachent que tous les travailleurs obtiendront du soutien et que personne ne sera laissé pour compte? Quand saurons-nous les détails?
View Carla Qualtrough Profile
Lib. (BC)
View Carla Qualtrough Profile
2020-08-12 12:46 [p.2751]
Mr. Speaker, I can assure everyone now, as we have been assuring Canadians for months, that nobody will be left behind.
Absolutely, we have a plan in place that will make sure workers are supported. We want to make sure we are encouraging people to work when it is available to them and it reasonable to do so. We know that will not be so for people in many sectors, and we have a plan for them. I would say that in the coming days, and definitely in the coming week or so, we will be—
Monsieur le Président, je peux garantir à tous les députés, comme nous le garantissons depuis des mois aux Canadiens, que personne ne sera laissé pour compte.
Il va sans dire que nous avons un plan d'action pour appuyer les travailleurs canadiens. Nous voulons encourager les gens à continuer de travailler lorsque c'est possible et lorsque cela s'avère raisonnable. Nous savons que ce n'est pas le cas pour des gens dans de nombreux secteurs, et nous avons aussi un plan pour eux. Je dirais que, au cours des prochains jours, certainement au cours de la prochaine semaine, nous...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. member for Burnaby South.
Le député de Burnaby-Sud a la parole.
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-08-12 12:47 [p.2751]
Mr. Speaker, the unanimous motion passed today shows that the will of the House is that we need to help parents get back to work by ensuring there is affordable and quality child care and that schools have the funding they need. When can we expect that?
When will the Prime Minister make sure that kids are safe to go back to school and that parents can count on reliable, affordable child care? When will the government make these commitments by supporting provinces to deliver the child care and the education that will keep kids safe?
Monsieur le Président, la motion nécessitant le consentement unanime adoptée aujourd'hui montre que la Chambre souhaite que le gouvernement aide les parents à retourner au travail en prenant les mesures voulues pour assurer la prestation de services de garde d'enfants de qualité et abordables et en veillant à ce que les écoles aient accès au financement dont elles ont besoin. Quand ces mesures seront-elles prises?
Quand le premier ministre fera-t-il en sorte que les enfants puissent retourner à l'école en toute sécurité et que les parents puissent compter sur des garderies fiables et abordables? Quand le gouvernement honorera-t-il ces engagements en aidant les provinces à offrir les services de garde et l'enseignement qui permettront d'assurer la sécurité des enfants?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:47 [p.2751]
Mr. Speaker, the hon. member asked a really important question.
In addition to our long-term commitments on early learning and child care, this year alone we are delivering $400 million to provinces and territories as part of bilateral agreements on early learning and child care. I want to point out to the hon. member the fact that, in addition to that, as part of the Safe Restart Agreement, we are transferring an additional $625 million for early learning and child care to help a sector that has been hard hit by COVID-19.
Monsieur le Président, le député pose une question vraiment importante.
En ce qui a trait à l'apprentissage et à la garde des jeunes enfants, outre nos engagements à long terme, nous versons, rien que cette année, 400 millions de dollars aux provinces et aux territoires dans le cadre d'accords bilatéraux. De plus, je signale au député que, dans le cadre de l'Accord sur la relance sécuritaire, nous transférons aux fins de l'apprentissage et de la garde des jeunes enfants la somme supplémentaire de 625 millions de dollars afin d'aider ce secteur durement touché par la pandémie.
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-08-12 12:48 [p.2751]
Mr. Speaker, we know the figures required, and what the government is proposing right now is wholly inadequate. It is simply not enough to provide the child care and the educational funding supports that provinces need.
When will this Liberal government commit to the adequate funding, the sufficient funding, to make sure parents will know that their kids will be safe in school?
Monsieur le Président, nous connaissons les sommes requises, et ce que propose actuellement le gouvernement est tout à fait inadéquat. Ce n'est tout simplement pas suffisant pour offrir aux provinces le soutien dont elles ont besoin pour financer les services de garde et l'éducation.
Quand le gouvernement libéral actuel s'engagera-t-il à offrir un financement approprié et suffisant pour que les parents aient l'assurance que leurs enfants seront en sécurité à l'école?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:48 [p.2752]
Mr. Speaker, I find it really hard when the leader of the NDP claims that $625 million plus $400 million in just the next eight months is inadequate. That is completely the opposite of what we are doing.
We are providing federal leadership and the resources to back the safe restart of the early learning and child care sector. We have been there for parents in the long term, and we are there for parents as this sector recovers from the impacts of COVID-19.
Monsieur le Président, j'ai beaucoup de mal à croire que le chef des néo-démocrates considère que 625 millions de dollars plus 400 millions de dollars au cours des huit prochains mois seulement ne soient pas suffisants. Il se trompe complètement.
Nous jouons un rôle structurant à l'échelle fédérale et nous fournissons des ressources pour favoriser une relance sécuritaire du secteur de l'éducation préscolaire et de la garde d'enfants. Nous soutenons les parents depuis longtemps et nous continuerons de le faire pendant que ce secteur se remet des répercussions de la COVID-19.
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2020-08-12 12:49 [p.2752]
Mr. Speaker, the minister should know that all the experts have made it really clear that, if we are talking about child care for everyone who needs it, and if we are talking about supports for education in all the provinces and territories, it is simply not enough money. It is not enough, and it shows that the government is not committed.
Will the Liberal government commit to the appropriate level of funding to make sure parents have child care and adequate supports in education so that their kids are safe and people can go back to work?
Monsieur le Président, le ministre devrait savoir que tous les spécialistes ont été clairs: s'il est question de services de garde pour tous ceux qui en ont besoin et s'il est question de soutien à l'éducation dans toutes les provinces et tous les territoires, ce n'est simplement pas assez d'argent. C'est insuffisant et cela nous prouve que le gouvernement ne souhaite pas agir concrètement.
Le gouvernement libéral peut-il s'engager à prévoir le financement requis pour assurer aux parents qu'ils auront accès à des services de garde et pour soutenir le milieu de l'éducation afin que les enfants soient en sécurité et que leurs parents puissent retourner au travail?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:49 [p.2752]
Mr. Speaker, our government has created over 40,000 affordable child care spaces and is committed to creating another quarter of a million child care spaces that are affordable. A federal secretariat will be investing over $1.2 billion over the next eight months.
This is questioning the sincerity and the commitment of a government that is not only demonstrating leadership, but also backing that leadership with resources for the sector. It boggles my mind what the leader of the NDP is talking about.
Monsieur le Président, le gouvernement a créé plus de 40 000 places abordables en garderie et il travaille à créer un quart de millions de places abordables de plus. Un secrétariat fédéral investira plus de 1,2 milliard de dollars au cours des huit prochains mois.
Pourquoi mettre en cause la sincérité et la volonté d'un gouvernement qui, non seulement fait preuve de leadership, mais en plus prévoit les ressources dont ce secteur a besoin pour appuyer ce leadership? Cela me dépasse d'entendre les propos du chef du NPD.
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
View Candice Bergen Profile
2020-08-12 12:50 [p.2752]
Mr. Speaker, yesterday in the National Post the Prime Minister's Office refused to answer some questions. I would like to give the government the opportunity to provide some clarity.
Did the Prime Minister or anyone in his office meet or speak with Rob Silver, who is the husband of the Prime Minister's chief of staff, Katie Telford, about commercial rent, yes or no?
Monsieur le Président, selon le National Post d'hier, le Cabinet du premier ministre a refusé de répondre à certaines questions. J'aimerais donner au gouvernement l'occasion d'apporter des précisions.
Est-ce que le premier ministre ou quiconque dans son cabinet a rencontré Rob Silver, le mari de Katie Telford, la chef de cabinet du premier ministre, ou a parlé à M. Silver à propos du programme pour le loyer commercial, oui ou non?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:50 [p.2752]
Mr. Speaker, the Canada Mortgage and Housing Corporation is an independent government body that works on delivering the Canada emergency commercial rent assistance program, which is a program that is doing a lot to help small businesses and employees across the country.
Monsieur le Président, la Société canadienne d'hypothèques et de logement est un organisme gouvernemental indépendant. Elle est chargée de la prestation de l'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial, un programme qui apporte une aide considérable aux petites entreprises et aux travailleurs du pays.
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
View Candice Bergen Profile
2020-08-12 12:51 [p.2752]
Mr. Speaker, it is a very simple yes-or-no question.
Did the Prime Minister or anyone in his office meet with Rob Silver, either in person, via telephone, via Zoom conference or text, about the issue of commercial rent, yes or no?
Monsieur le Président, la question demande une réponse très simple: oui ou non.
Est-ce que le premier ministre ou quiconque au sein de son cabinet a tenu une rencontre avec Rob Silver, que ce soit en personne, par téléphone, par conférence Zoom ou par textos, à propos du programme pour le loyer commercial, oui ou non?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:51 [p.2752]
Mr. Speaker, I am really happy to discuss the details of the Canada emergency commercial rent assistance program. It is a program that has delivered help to over 72,000 small businesses across the country and over 670,000 employees.
Monsieur le Président, je suis ravi de parler des détails de l'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial. Il s'agit d'un programme qui a aidé plus de 72 000 petites entreprises et de 670 000 employés partout au pays.
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
View Candice Bergen Profile
2020-08-12 12:51 [p.2752]
Mr. Speaker, I will take that as a “yes”.
When did the Prime Minister or someone in his office meet with Mr. Silver? What are the dates and who met with Mr. Silver?
Monsieur le Président, je considère que la réponse est « oui ».
Quand est-ce que le premier ministre ou toute autre personne de son bureau s'est entretenu avec M. Silver? Quel est le nom de la personne qui a discuté avec M. Silver et à quelle date?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:52 [p.2752]
Mr. Speaker, the Canada emergency commercial rent assistance program is doing exactly what it is supposed to be doing, which is delivering help to small—
Monsieur le Président, le programme Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial atteint exactement l'objectif pour lequel il a été mis sur pied, c'est-à-dire fournir de l'aide aux petites...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. opposition House leader.
La leader à la Chambre de l'opposition officielle a la parole.
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
View Candice Bergen Profile
2020-08-12 12:52 [p.2752]
Mr. Speaker, has the finance minister or anyone in his office met with Mr. Silver about commercial rent?
Monsieur le Président, est-ce que le ministre des Finances ou toute autre personne de son bureau s'est entretenu avec M. Silver au sujet du loyer commercial?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:52 [p.2752]
Mr. Speaker, I want to address what the hon. member has asked. The Office of the Ethics Commissioner was consulted. A screen was put in place, and all steps were followed regarding this matter.
Monsieur le Président, je tiens à répondre à la question soulevée par la députée. Le Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique a été consulté. Un filtre a été mis en place, et toutes les consignes ont été respectées à cet égard.
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
View Candice Bergen Profile
2020-08-12 12:52 [p.2752]
Mr. Speaker, they should then be able to answer the question, and I take that as a “yes”.
Who in the finance minister's office met with Mr. Silver and when did they meet with Mr. Silver?
Monsieur le Président, le ministre devrait donc être capable de répondre à la question; je conclus que sa réponse veut dire « oui ».
Qui, au cabinet du ministre des Finances, a rencontré M. Silver et quand cette rencontre a-t-elle eu lieu?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:52 [p.2752]
Mr. Speaker, I want to repeat that the Office of the Ethics Commissioner was consulted, a screen was put in place and all the appropriate steps were taken.
Monsieur le Président, je le répète: le Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique a été consulté. Un filtre a été mis en place, et toutes les consignes ont été respectées à cet égard.
View Candice Bergen Profile
CPC (MB)
View Candice Bergen Profile
2020-08-12 12:53 [p.2752]
Mr. Speaker, those are evasive non-answers.
Six months into this pandemic, and six years into this government, and the Prime Minister will be remembered for a $343-billion deficit and for setting the lowest bar ever for a prime minister's conduct in the history of this country.
The Prime Minister inappropriately groped a woman. He wore black face. He, his friends and his family took a prepaid, lavish vacation to billionaire island. He interfered in an SNC Lavalin criminal trial, and he then fired his attorney general because she would not go along with his cronyism.
He tried to give almost $1 billion to his friends at WE, who, we now know, have not only been campaigning for him, but have also been meeting with tens of thousands of young people and trying to get them to vote Liberal. We have also found out that WE has given the Prime Minister's family and friends, his family especially, hundreds of thousands of dollars, and we have now found out that the husband of the Prime Minister's chief of staff got a nice $83-million contract from the Prime Minister.
With the Liberals, it really is about who one knows, not what one knows. This makes the Liberal sponsorship scandal look like child's play, actually.
Can the Prime Minister tell us—oh, sorry, he is not here. Can somebody on that side tell us why the Prime Minister thinks the rules do not apply to him?
Monsieur le Président, voilà des propos évasifs et non des réponses.
On se souviendra du premier ministre comme ayant enregistré, six mois après le début de la présente pandémie et six ans après l'arrivée au pouvoir du gouvernement, un déficit de 343 milliards de dollars et comme ayant affiché le pire bilan en matière de conduite éthique à cette fonction de toute l'histoire de ce pays.
Le premier ministre a tripoté une femme de façon inappropriée. Il s'est peint le visage en noir. Lui, ses amis et sa famille ont pris de somptueuses vacances prépayées sur l'île d'un milliardaire. Par surcroît, il est intervenu dans la poursuite pénale visant SNC-Lavalin, puis il a remercié la procureure générale de ses services parce qu'elle ne souscrivait pas à ce copinage.
Il a essayé de donner près de 1 milliard de dollars à ses amis de l'organisme UNIS, qui, nous le savons maintenant, non seulement ont milité pour son élection, mais ont également rencontré des dizaines de milliers de jeunes pour essayer de les inciter à voter pour les libéraux. Nous avons également découvert qu'UNIS a versé des centaines de milliers de dollars à la famille et aux amis du premier ministre, en particulier à sa famille, et nous venons maintenant de découvrir que le mari de la chef de cabinet du premier ministre a obtenu un joli contrat de 83 millions de dollars de la part du premier ministre.
Avec les libéraux, ce qui importe vraiment, ce n'est pas ce qu'on sait, mais qui ont connaît. Pour tout dire, en comparaison avec cette nouvelle affaire, le scandale des commandites des libéraux a l'air d'un jeu d'enfant.
Le premier ministre peut-il nous dire... oh, je suis désolée, il n'est pas ici. Quelqu'un en face peut-il nous dire pourquoi le premier ministre pense que les règles ne s'appliquent pas à lui?
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
I do not think I have to remind hon. members that we cannot refer to someone's absence or presence in the House, or in committee, for that matter. I want to remind everyone that it is not something we can do.
The hon. minister.
Je ne crois pas que je devrais rappeler aux députés qu'on ne peut pas signaler la présence ou l'absence d'un collègue à la Chambre, ou même à un comité. Je rappelle à tous que cela ne se fait pas.
La ministre a la parole.
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 12:55 [p.2753]
Mr. Speaker, it has been a while since I have had the opportunity to answer the opposition House leader. I will remind her that we do have officers of Parliament and we take the work they do very seriously. They work independently of this place, and we have always assured them that we will work and comply with their offices.
I have somewhat dated numbers, but I think it is important, because we are in the midst of a pandemic, that Canadians be reminded of these numbers. As of June 28, 8.16 million individuals had been helped by the Canada emergency response benefit. CEWS, the Canada emergency wage subsidy, has supported over three million employees. Approximately 3.7 million families benefited from the top-up of $300 to CCB, which is the tax-free Canada child benefit the Conservatives voted against. There were also 12 million individuals and families who received a special one-time payment through the GST credit. Over $1.4 billion went to over 600,000 students through the CESB. As well, 6.7 million seniors received the one-time tax-free payment of $300, and 2.2 million of those 6.7 million also received an additional $200.
The list is long because right now our focus is on Canadians and ensuring that they have money in their pockets and the supports they need. The Conservatives are continuing to play their partisan politics. We will stay focused on Canadians.
Monsieur le Président, cela faisait un certain temps que je n'avais pas eu l'occasion de répondre à la leader de l'opposition officielle à la Chambre. Je lui rappelle qu'il y a des mandataires du Parlement et que nous prenons le travail qu'ils font très au sérieux. Ils sont indépendants de la Chambre et nous leur avons toujours assuré que nous allions collaborer avec leur bureau respectif et nous conformer à leurs décisions.
J'ai ici des chiffres qui datent un peu, mais je crois que comme nous sommes au cœur d'une pandémie, il est important de les rappeler aux Canadiens. En date du 28 juin, la Prestation canadienne d'urgence avait permis d'aider 8,16 millions de Canadiens. La Subvention salariale d'urgence du Canada, elle, a permis de venir en aide à plus de trois millions d'employés. Environ 3,7 millions de familles ont bénéficié d'un appoint de 300 $ à l'Allocation canadienne pour enfants, cette allocation libre d'impôts contre laquelle les conservateurs ont voté. Par ailleurs, 12 millions de particuliers et de familles ont reçu un paiement spécial ponctuel intégré au crédit pour la TPS. Plus de 1,4 milliard de dollars ont été versés à plus de 600 000 étudiants par l'entremise de la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants. De plus, 6,7 millions d'aînés ont reçu un paiement unique et non imposable de 300 $, et 2,2 millions d'entre eux ont également reçu 200 $ supplémentaires.
La liste est longue parce qu'en ce moment, nous nous concentrons sur les Canadiens et nous tenons à ce qu'ils obtiennent l'argent et le soutien dont ils ont besoin. Les conservateurs continuent de faire de la politique partisane tandis que nous, nous restons concentrés sur les Canadiens.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2020-08-12 12:56 [p.2753]
Mr. Speaker, did the Prime Minister, any minister in the Liberal government or any of their staffers know that the Canada Mortgage and Housing Corporation, a Crown corporation mandated to manage the emergency commercial rent assistance program, ultimately decided to outsource the file to MCAP, a mortgage lender, yes or no? Was anyone in this government aware of that?
Monsieur le Président, est-ce que le premier ministre, un ministre du gouvernement libéral ou un de leurs proches employés était au courant que la Société canadienne d'hypothèques et de logement, une société d'État qui a le mandat de gérer le programme d'aide pour le loyer commercial, a finalement décidé de sous-traiter le dossier à MCAP, un prêteur hypothécaire, oui ou non? Quelqu'un dans ce gouvernement était-il au courant de cela?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:56 [p.2753]
Mr. Speaker, I know the Harper Conservatives have difficulties with independent government agencies, but it was the Canada Mortgage and Housing Agency, CMHC, that was chosen as the appropriate partner for the federal government to implement CECRA. It was CMHC that made the independent decision to have MCAP as the administrator for CECRA.
Monsieur le Président, je sais que les conservateurs de Harper ont de la difficulté à comprendre le fonctionnement des organismes gouvernementaux indépendants, mais il a été convenu que la Société canadienne d'hypothèques et de logement, la SCHL, était la mieux placée pour collaborer avec le gouvernement fédéral pour la mise en œuvre de l'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial. C'est la SCHL qui a pris de façon indépendante la décision de nommer MCAP à titre d'administrateur de l'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2020-08-12 12:57 [p.2753]
Mr. Speaker, I am holding in my hand a press release from the Prime Minister's Office dated April 24. It states, and I quote, “The Canada Mortgage and Housing Corporation [the CMHC] will administer and deliver the CECRA”.
How is it that the CMHC, which was mandated by the government to manage a program worth several billion dollars, decided to outsource it at a cost of $84 million to MCAP, the vice-president of which just happens to be married to the PMO's chief of staff, the most powerful person in that office?
Did anyone in this Liberal government know that the file was going to be outsourced to that organization with close ties to the Prime Minister's chief of staff?
Monsieur le Président, j'ai en main le communiqué du Bureau du premier ministre, qui date du 24 avril. C'est écrit tel quel: « la Société canadienne d'hypothèques et de logement [la SCHL] administrera et exécutera le programme [de l'aide au loyer] ».
Comment expliquer que la SCHL, qui a reçu du gouvernement le mandat de gérer un programme de plusieurs milliards de dollars, ait décidé de le sous-traiter pour un montant de 84 millions de dollars à l'entreprise MCAP dont, par magie, le vice-président est le mari de la chef de cabinet, la personne la plus puissante au Bureau du premier ministre?
Est-ce qu'il y a quelqu'un dans ce gouvernement libéral qui savait que ce dossier allait être sous-traité à cette organisation proche de la chef de cabinet du premier ministre?
View Ahmed Hussen Profile
Lib. (ON)
View Ahmed Hussen Profile
2020-08-12 12:58 [p.2753]
Mr. Speaker, the result of the Canada emergency commercial rent assistance program is that over 670,000 employees and over 72,000 small businesses have been assisted through this program, with over $712 million of relief given to small businesses. That is what CECRA has done, and that is the record of this government.
Monsieur le Président, l'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial a permis d'appuyer plus de 670 000 travailleurs et plus de 72 000 petites entreprises, ce qui se traduit par une aide de plus de 712 millions de dollars pour les petites entreprises. Voilà le résultat de ce programme, une réussite attribuable au gouvernement actuel.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2020-08-12 12:58 [p.2753]
Mr. Speaker, I have a simple question. Did the Minister of Official Languages know that WE Charity gave a contract to National to implement the scholarship program for the entire francophone sector in Quebec and across the country, yes or no?
Monsieur le Président, j'ai une question simple. La ministre des Langues officielles était-elle au courant que le mouvement UNIS a donné un contrat à la firme National pour que celle-ci déploie le programme de bourses d'études dans tout le secteur francophone au Québec et partout au pays, oui ou non?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 12:59 [p.2753]
Mr. Speaker, as we have said, there was a contribution agreement that the public service negotiated with the organization to work with the others. Our goal was to ensure opportunities for students and not-for-profits. That is exactly why we have a program—
Monsieur le Président, comme nous l'avons dit, il y avait un accord de contribution que la fonction publique a négocié avec l'organisation pour travailler avec les autres. Notre but était de veiller à ce que les OBNL et les étudiants aient des occasions. C'est exactement ce pour quoi on a un programme...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. member for Richmond—Arthabaska.
Le député de Richmond—Arthabaska a la parole.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2020-08-12 12:59 [p.2753]
Mr. Speaker, in this cabinet there are 11 Quebec ministers as well as other francophones: the Minister of Official Languages, the President of the Treasury Board, the Leader of the Government in the House of Commons and political lieutenant for Quebec, the Minister of Transport, the Minister of Foreign Affairs, the Minister of Canadian Heritage, the Minister of Indigenous Services, the Minister of Justice, the Minister of Agriculture, the Minister of National Revenue, not to mention the Prime Minister, who is a Quebecker.
Why did not one of these people rise and state that it is unacceptable to award a contract without a bidding process to an organization that only works in English? It is unacceptable to all Quebeckers and francophones across the country. Did even one of these ministers rise to say that awarding a contract to the Prime Minister's friends was ill-advised?
Monsieur le Président, dans ce Cabinet, il y a 11 ministres québécois, en plus d'autres francophones: la ministre des Langues officielles, le président du Conseil du Trésor, le leader du gouvernement à la Chambre des communes et lieutenant politique pour le Québec, le ministre des Transports, le ministre des Affaires étrangères, le ministre du Patrimoine canadien, leministre des Services aux Autochtones, le ministre de la Justice, la ministre de l'Agriculture, la ministre du Revenu, sans compter le premier ministre, qui est un Québécois.
Comment se fait-il qu'aucune de ces personnes ne se soit levée pour dire qu'il était inacceptable qu'on donne un contrat sans appel d'offres à une organisation qui ne peut s'exprimer qu'en anglais? C'est inadmissible pour l'ensemble des Québécois et des francophones partout au pays. Est-ce qu'un seul de ces ministres s'est levé pour dire que donner un contrat à des amis du premier ministre n'avait aucun bon sens?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 13:00 [p.2753]
Mr. Speaker, we knew that the Conservatives never liked science or evidence. We can see that this is still true.
The public service assured us that the organization that it recommended and that we accepted was capable of ensuring that all provinces and territories would be included, and that the program would be available in both official languages. The Canada student service grant was designed to support as many students as possible and help as many non-profit organizations as possible during these difficult times. We were assured that the organization could do so in both official languages.
Monsieur le Président, nous savions que les conservateurs n'avaient jamais apprécié la science ou les preuves. On peut voir que c'est toujours le cas.
La fonction publique nous a assuré que l'organisation qu'elle a recommandée et que nous avons acceptée était capable d'assurer que toutes les provinces et les territoires seraient inclus et que le programme serait offert dans les deux langues officielles. La Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant visait à soutenir le plus grand nombre d'étudiants et à aider le plus d'organisations sans but lucratif en cette période difficile. On nous avait assuré que l'organisation pourrait le faire dans les deux langues officielles.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2020-08-12 13:01 [p.2754]
Mr. Speaker, we are starting to see the pattern. The government awards a contract to an organization, which then subcontracts to friends of the government. I think all of the links are clear.
Here is a very simple question for the Prime Minister. Could he tell us whether WE Charity has repaid the $30 million? Is there anyone in this government, whether it is the clerk of the Treasury Board, one of the ministers responsible or the Prime Minister, who can tell us whether this $30 million, which belongs to the people of Canada, will be returned to the government's coffers? Yes or no?
Monsieur le Président, on commence à connaître le processus. On donne un contrat à un organisme qui le donne en sous-traitance aux amis du gouvernement. Je pense que tous les liens sont clairs.
Voici une question très simple pour le premier ministre. Est-ce qu'il peut nous dire si le mouvement UNIS a remboursé les 30 millions de dollars? Y a-t-il quelqu'un, dans ce gouvernement, que ce soit le greffier du Conseil du Trésor, un des ministres responsables ou le premier ministre, qui soit capable de nous dire que ces 30 millions de dollars, qui appartiennent à la population canadienne, vont retourner dans les coffres du gouvernement, oui ou non?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 13:01 [p.2754]
Mr. Speaker, as the organization has said, it will give all the money back to the government. As I said in my testimony in committee yesterday, the public service has been working with the organization to ensure that this happens.
Monsieur le Président, comme l'organisme l'a dit, il va remettre tout l'argent au gouvernement. Comme je l'ai dit lors de mon témoignage en comité hier, la fonction publique travaille avec l'organisme pour s'assurer que c'est le cas.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, I will be splitting my time with the member for Barrie—Innisfil.
When the request to provide security scanners for Canada's embassies came up, KPrime Technologies responded. However, instead of working with this Calgary-based company to provide sensitive security equipment, the Liberals went with a company that is mired in a major international bribery scandal in Taiwan, and that has links to the Chinese government. Here is the kicker: it was done at a higher cost than what my constituent's company would have charged. Why?
Monsieur le Président, je partagerai mon temps de parole avec le député de Barrie—Innisfil.
Lorsqu'on a voulu équiper les ambassades canadiennes de scanneurs de sécurité, KPrime Technologies a levé la main. Or, plutôt que de travailler avec cette entreprise de Calgary pour obtenir ce matériel de sécurité sensible, les libéraux ont opté pour une entreprise embourbée dans un grave scandale international de pots-de-vin à Taïwan qui entretient des liens avec le gouvernement chinois. Mais il y a pire: cette entreprise a exigé un montant plus élevé que ce qu'aurait facturé l'entreprise qui se trouve dans ma circonscription. Pourquoi?
View François-Philippe Champagne Profile
Lib. (QC)
Mr. Speaker, as my hon. colleague well knows, the moment I learned about that, we immediately asked the department to launch a review to make sure that security is part of our contracting practices. I want to assure all Canadians and my friends in Calgary that no purchase whatsoever has been made by Global Affairs Canada from that provider. This was only a frame agreement.
I have asked the minister responsible at PSPC to look again at the procurement process for that, and we have launched a review.
Monsieur le Président, ma collègue est au courant, dès que j'ai eu vent de la situation, j'ai immédiatement demandé au ministère de mener un examen afin de m'assurer que la sécurité fait partie des pratiques en matière d'approvisionnement. Je peux assurer aux Canadiens et à tous mes amis de Calgary qu'Affaires mondiales Canada n'a effectué aucun achat auprès de ce fournisseur. Tout ce qu'il y a eu, c'est une entente-cadre.
J'ai demandé à la ministre responsable à SPAC de revoir le processus d'approvisionnement dans ce cas-ci et nous avons lancé un examen.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, the minister is asking us to believe his party, which had no compunction going to the walls for SNC-Lavalin, a company that bribed Moammar Gadhafi's son with prostitutes. He is asking us to believe they knew nothing about a Calgary-based company's legitimate bid to provide sensitive security equipment for embassies, and instead went with a company that, by all intents and purposes, ignores the rules around international bribery scandals.
This is not just about forgetting something. This is ridiculous. When is that review going to be done? It should have been done ahead of time. I want to see it right away, and will it be made public?
Monsieur le Président, le ministre nous demande d'avoir foi en son parti, un parti qui n'a pas hésité à remuer ciel et terre pour SNC-Lavalin, une entreprise qui a soudoyé le fils de Mouammar Kadhafi en mettant des prostituées à sa disposition. Il nous demande de croire qu'ils ne savaient rien de la soumission légitime qu'a présentée une entreprise de Calgary pour fournir de l'équipement de sécurité névralgique aux ambassades, et qu'ils ont plutôt choisi une entreprise qui, en fin de compte, fait fi des règles liées aux scandales de corruption internationaux.
Il ne s'agit pas d'un simple oubli. C'est ridicule. Quand cet examen sera-t-il fait? Il aurait dû être fait à l'avance. Je tiens à le voir dès maintenant. Sera-t-il rendu public?
View François-Philippe Champagne Profile
Lib. (QC)
Mr. Speaker, I am very happy to answer that question. As a former minister of the Crown, the member would know well that the moment I was made aware of that frame agreement, I asked for the review. The review is under way.
I want to reassure people in Calgary, Edmonton and everywhere across Canada that no purchase has been made whatsoever. There is nothing more important than the security and safety of our people in our embassies around the world, and security will come first every time we make a purchase that could be sensitive for the security of our embassies around the world.
Monsieur le Président, je suis heureux de répondre à la question de la députée. À titre d'ancienne ministre, elle doit bien savoir que, dès que j'ai appris l'existence de cette entente-cadre, j'ai demandé un examen. L'examen est en cours.
Les gens de Calgary, d'Edmonton et de partout au Canada peuvent avoir l'assurance qu'aucun achat n'a été fait. Rien n'est plus important que la sécurité de notre personnel d'ambassade partout dans le monde. C'est la priorité chaque fois que nous faisons des achats qui peuvent avoir une incidence sur la sécurité des ambassades canadiennes du monde entier.
View John Brassard Profile
CPC (ON)
View John Brassard Profile
2020-08-12 13:04 [p.2754]
Mr. Speaker, I believe Warren Kinsella said it best in his latest blog post that “There's a name for what we've now got. There's a name for a government like...[the Prime Minister's]—a government run by those who seek status and personal gain at the expense of the rest of us.” It is called a kleptocracy.
I looked up that word in the dictionary, and it comes originally from the Greek word for “theft”, “I steal” and “power, rule”. It means a government whose corrupt leaders, or kleptocrats, use political power to appropriate the wealth of their nation, typically by embezzling or misappropriating government funds at the expense of a wider population.
In a kleptocracy, corrupt politicians enrich themselves secretly, outside the rule of law, through kickbacks, bribes and special favours, or they simply direct state funds to themselves, directly or indirectly, and their associates.
We have had $343 billion in deficits and $1.2 trillion in debt, which gives a government a lot of room to misappropriate wealth, or in the case of debt of our nation, to direct those state funds to themselves or their associates.
There is a reason these scandals are profoundly scandalous, especially during a pandemic. It is because the allegations are that the Prime Minister, his family, his connected insiders and his friends sought to enrich themselves during a pandemic that is impoverishing millions of Canadians and killing thousands. While those governed are losing their homes, businesses, jobs and futures, the Prime Minister's family and friends are doing just fine. That is how a kleptocracy works.
There is the WE scandal, with the Prime Minister's family enriching themselves, and the CMHC scandal with Rob Silver, the husband of the Prime Minister's chief of staff. We have now found out that Frank Baylis, a former Liberal MP, has received an undisclosed value contract for $100,000 in non-health approved ventilators. The sponsorship scandal will look like a speck of sand in a desert when this is all over. When this is all over, the Prime Minister and the Minister of Finance will be just fine.
I have a question to ask on behalf of every Canadian before more stories surface, because they will. How many more Liberal-connected friends, families and insiders have had their palms greased and have personally financially gained from this pandemic at the expense of Canadians who have suffered so much during this crisis? Will the Liberals be honest for once or do we have to wait for the Auditor General to tell us?
Monsieur le Président, je crois que Warren Kinsella l'a bien dit dans le tout dernier billet de son blogue: « Il y a un nom pour ce que nous avons maintenant. Il y a un nom pour un gouvernement comme... [celui du premier ministre] — un gouvernement dirigé par ceux qui recherchent le prestige et cherchent à obtenir des avantages personnels aux dépens du reste d'entre nous. » On appelle cela une kleptocratie.
J'ai cherché ce mot dans le dictionnaire. Il vient initialement du mot grec signifiant « voleur », « je vole » et « pouvoir, règle ». Il désigne un gouvernement dont les dirigeants corrompus, appelés kleptocrates, abusent de leur pouvoir politique pour mettre la main sur les richesses de leur pays, généralement en s'appropriant indûment ou en détournant des fonds publics au détriment du reste de la population.
Dans une kleptocratie, des politiciens corrompus s'enrichissent secrètement, au mépris de la loi, grâce à des pots-de-vin, des dessous-de-table et des faveurs spéciales, ou en se versant ou en versant à leurs copains, directement ou indirectement, des fonds publics.
Nos déficits se montent à 343 milliards de dollars, et notre dette, à 1,2 billion de dollars. Avec de tels montants, il est très facile pour un gouvernement de détourner des fonds publics, ou dans le cas de la dette de notre pays, de s'en approprier ou d'en verser à ses copains.
Il y a une raison pour laquelle ces scandales sont aussi honteux, surtout au cours d'une pandémie. C'est parce que les allégations veulent que le premier ministre, sa famille, ses amis et les amis du gouvernement aient tenté de s'enrichir au cours d'une pandémie qui appauvrit des millions de Canadiens et qui en tue des milliers. Tandis que les gens gouvernés perdent leur maison, leur entreprise, leur emploi et leur avenir, tout se passe bien pour la famille et les amis du premier ministre. C'est ainsi que fonctionne une kleptocratie.
Il y a le scandale de l'organisme UNIS, où la famille du premier ministre s'est enrichie, et le scandale de la SCHL, qui implique Rob Silver, le mari de la chef de cabinet du premier ministre. Nous venons aussi d'apprendre que Frank Baylis, un ancien député libéral, s'est fait octroyer un contrat — dont la valeur n'a pas été divulguée officiellement — pour fournir pour 100 000 $ de respirateurs, qui n'ont été approuvés par aucune autorité sanitaire. Le scandale des commandites ressemblera à un grain de sable dans le désert quand tout cela sera terminé. Quand tout cela sera terminé, tout ira très bien pour le premier ministre et le ministre des Finances.
J'ai une question à poser au nom de tous les Canadiens avant que d'autres histoires fassent surface, parce qu'il y en aura d'autres. Combien d'autres amis et proches du Parti libéral ou membres de leur famille se sont fait graisser la patte ou ont tiré des avantages financiers personnels en raison de la pandémie aux dépens des Canadiens, qui souffrent tant au cours de cette crise? Les libéraux seront-ils francs pour une fois ou devons-nous attendre que la vérificatrice générale nous le dise?
View Bill Morneau Profile
Lib. (ON)
View Bill Morneau Profile
2020-08-12 13:06 [p.2755]
Mr. Speaker, I would like to take us back to where we were in mid-March and talk about the things that we have focused on for Canadians over the course of the last number of months.
In mid-March, we obviously found ourselves in an unprecedented situation, where Canadians were asked to stay home to protect themselves, their families and other Canadians. Obviously, that was the right decision from a health standpoint, but it had real implications from an economic standpoint too.
As a government, we took the reins at that time and said that we needed to think about how we could ensure that we supported Canadians through this extraordinarily challenging time. The first thing we set out was the reality that we had so many Canadians who would not be receiving a paycheque. That is how we came up with the Canada emergency response benefit. We know that over the course of the last months, this benefit has helped literally millions of Canadians to be able to have enough money for groceries and rent in order to keep their families surviving during a time of immense challenge. That was first and foremost our initiative.
We moved forward with a wage subsidy because we recognized that we needed businesses to have a connection with their employees. They needed to have an incentive to keep their employees, even though in many cases they would not actually have the kind of work that they might normally have because they had been asked to stay home. The wage subsidy has helped millions of Canadians to keep their attachment to their jobs, to keep their ability to make money for themselves and their families through this challenging time.
We did not stop there. We knew that we needed to deal with all of those people who were going through enormous stress. We recognized, for example, that seniors were facing higher costs than they had historically experienced because they might have needed to use delivery services. They might have needed to get their medications or food delivered in a way that they didn't previously have to deal with, so we found a way to support seniors during this time.
We recognized that students would not necessarily have been able to get the jobs they needed during the course of the summertime, so we put in place a benefit that would help students because we knew that we wanted to get them back to—
Monsieur le Président, j'aimerais revenir sur la situation dans laquelle notre pays s'est retrouvé à la mi-mars, ainsi que sur les mesures prises par le gouvernement pour aider les Canadiens au cours des derniers mois.
À la mi-mars, nous nous sommes évidemment retrouvés dans une situation sans précédent. Les Canadiens ont été priés de rester chez eux pour se protéger, ainsi que leur famille et les autres citoyens. Ce fut manifestement la bonne décision sur le plan de la santé publique, mais cette décision a également eu de réelles implications sur le plan économique.
En tant que gouvernement, nous avons pris les rênes à ce moment-là et avons annoncé qu'il fallait réfléchir à la manière dont nous pourrions nous assurer de soutenir les Canadiens en cette période particulièrement difficile. Nous avons d'abord et avant tout pris conscience d'une réalité importante: de nombreux Canadiens allaient être privés d'un chèque de paie. Pour faire face à ce problème, nous avons donc mis en place la Prestation canadienne d'urgence. Nous savons qu'au cours des derniers mois, cette prestation a permis à des millions de Canadiens d'avoir les moyens de payer l'épicerie et le loyer afin de permettre à leur famille de survivre en cette période de défis immenses. Ce fut notre toute première initiative.
Nous avons instauré une subvention salariale parce que nous reconnaissions qu'il fallait maintenir un lien entre les entreprises et leurs employés. Elles devaient être incitées à garder leurs employés, même si, dans bien des cas, ces employés n'avaient pas à accomplir le type de travail qu'ils font normalement parce qu'on leur avait demandé de rester chez eux. La subvention salariale a aidé des millions de Canadiens à conserver leur emploi et à continuer à gagner de l'argent pour eux-mêmes et leur famille en ces temps difficiles.
Nous ne nous sommes pas arrêtés là. Nous savions que nous devions prêter main-forte à tous les gens qui subissaient un stress énorme. Par exemple, nous savons que, en raison du besoin éventuel de recourir à des services de livraison, les aînés devaient assumer des coûts plus élevés que par le passé. Il pouvait se trouver dans l'obligation de se faire livrer leurs médicaments ou leur nourriture par des moyens qu'ils n'utilisaient pas auparavant. Nous avons donc trouvé un moyen de soutenir les aînés pendant cette période.
Nous savions que les étudiants ne seraient pas nécessairement capables d'obtenir les emplois dont ils avaient besoin au cours de l'été et nous avons donc instauré une prestation qui les aiderait, car nous voulions qu'ils retournent...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. member for Leeds—Grenville—Thousand Islands and Rideau Lakes.
Le député de Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes a la parole.
View Michael Barrett Profile
CPC (ON)
Mr. Speaker, I will be sharing my time with the hon. member for Regina—Lewvan.
I would like to quickly acknowledge the work of the hon. member for Regina—Qu'Appelle as the leader of Her Majesty's loyal opposition. This place has been better for his service as leader.
I have a question for the Liberals, who have used this pandemic to provide taxpayers dollars to their friends. I guess we should not be surprised: This is exactly what they did during the national unity crisis of the 1990s. They saw an opportunity and Canadians got the sponsorship scandal. The Liberals tried to feed money to their political allies at the WE organization. Thankfully the opposition stopped them, but now we are learning that the former Liberal MP Frank Baylis got his cut of the pandemic pie as well.
Will the Liberals tell us what the exact dollar figure was for the contract they gave to their friend? How much did Frank Baylis make in this deal?
Monsieur le Président, je partagerai mon temps de parole avec le député de Regina—Lewvan.
Je souhaite souligner rapidement le travail du député de Regina—Qu'Appelle en tant que chef de la loyale opposition de Sa Majesté. Le Parlement a grandement bénéficié de ses services en tant que chef.
J'ai une question pour les libéraux qui ont profité de la pandémie pour donner l'argent des contribuables à leurs amis. Nous ne devrions pas être surpris; après tout, c'est exactement ce qu'ils ont fait pendant la crise d'unité nationale dans les années 1990. Ils ont vu une occasion, ce qui a donné lieu au scandale des commandites. Les libéraux ont essayé de donner de l'argent à leurs alliés politiques de l'organisme UNIS. Heureusement, l'opposition les en a empêchés, mais nous apprenons maintenant que l'ancien député libéral Frank Baylis a également reçu sa part du gâteau dans le contexte de la pandémie.
Les libéraux nous diront-ils le montant exact du contrat qu'ils ont accordé à leur ami? Combien Frank Baylis a-t-il reçu dans le cadre du contrat?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 13:10 [p.2755]
Mr. Speaker, I have to assure the House and all Canadians that there are measures in place to ensure that all information is made readily available.
First of all, I want to echo the comments of the member in regard to the leader of the official opposition and thank him for his service. I had not realized it was his last time in the House. I do know that he works hard and I appreciate it, though I do not agree with most of his policies or ideology.
When we talk about friends, let us talk about Canadians. Some 8.16 million Canadians have received the Canada emergency response benefit, and 3.7 million families have benefited from the one-time top-up of the Canada child benefit, a tax-free benefit that we brought into place to help families with children who need it the most by asking the wealthiest 1% of families not to take that benefit.
Prior to our government being in office, the Harper Conservatives gave $100 for every child across the board, regardless of income, and then taxed it. They would give it with one hand and then in April they would claw it back. That is not our—
Monsieur le Président, je tiens à assurer à tous les députés et les Canadiens que des mesures existent pour veiller à ce que toute l'information soit facilement accessible.
J'aimerais d'abord faire écho aux commentaires du député à propos du chef de l'opposition officielle et le remercier pour ses services. Je n'avais pas réalisé qu'il s'agissait de sa dernière séance à la Chambre dans ce rôle. Je reconnais qu'il travaille rigoureusement et je le respecte à cet égard, et ce, même si je ne suis pas d'accord avec la plupart de ses politiques ni de ses convictions.
Pour parler d'amis, parlons des Canadiens. Quelque 8,16 millions de Canadiens ont reçu la Prestation canadienne d'urgence, et 3,7 millions de familles ont bénéficié du paiement complémentaire ponctuel spécial de l'Allocation canadienne pour enfants, une prestation non imposable que nous avons créée pour aider les familles avec enfants qui en avaient le plus besoin en demandant aux familles dans la tranche du 1 % des mieux nanties de ne pas s'en prévaloir.
Avant que le gouvernement actuel ne soit élu, les conservateurs du gouvernement Harper donnaient 100 $ pour chaque enfant de façon universelle, peu importe le revenu des familles, pour ensuite l'imposer. Ils donnaient d'une main et, en avril, ils reprenaient de l'autre. Ce n'est pas notre...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. member for Leeds—Grenville—Thousand Islands and Rideau Lakes.
Le député de Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes a la parole.
View Michael Barrett Profile
CPC (ON)
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. minister.
La ministre a la parole.
View Anita Anand Profile
Lib. (ON)
View Anita Anand Profile
2020-08-12 13:11 [p.2755]
Mr. Speaker, this is publicly disclosed information. The number is $237 million for—
Monsieur le Président, cette information est publique. Le montant est de 237 millions de dollars pour...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. member for Regina—Lewvan.
Le député de Regina—Lewvan a la parole.
View Warren Steinley Profile
CPC (SK)
View Warren Steinley Profile
2020-08-12 13:11 [p.2755]
Mr. Speaker, my dad had a few phrases he always loved to use, like “A leopard cannot change its spots” or “The early bird gets the worm”.
Now that I am a father, it is my turn to add to these lifelong phrases. My addition is going to be “A Liberal is going to liberal.”
My son and daughter may ask me what this means, so here is a really short answer: A Liberal will always believe that there are enough taxpayer dollars to make his or her friends and family richer.
My question is for the Prime Minister. When will his family and his Laurentian elite friends have enough taxpayers' dollars?
Monsieur le Président, mon père aimait utiliser certaines expressions comme « chassez le naturel, il revient au galop » ou « l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ».
Maintenant que je suis père à mon tour, j'aimerais contribuer à cette liste d'expressions favorites en ajoutant la suivante: « Un libéral va agir en libéral. »
Mon fils et ma fille pourraient me demander ce que je veux dire exactement. Voici donc une brève définition: un libéral sera toujours convaincu qu'il y a suffisamment d'argent des contribuables pour enrichir ses proches et ses amis.
Ma question s'adresse au premier ministre. Quand sa famille et ses amis de l'élite laurentienne auront-ils reçu suffisamment d'argent des contribuables?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 13:12 [p.2756]
Mr. Speaker, I am going to start my answer with the way the member started his question, in regard to “A leopard cannot change its spots”. I ran for office because the Conservatives pitted one group of Canadians against another. They helped their friends. They actually helped out the wealthiest, and they project and say that is not the case.
What did we do when we came into office? We lowered taxes on middle-class Canadians by bringing in a new tax bracket and increasing taxes on the wealthiest 1% of Canadians.
What did the Conservatives do? Their spots cannot change, and that is why they voted against it.
When we brought in the tax-free Canada child benefit, the Conservatives voted against it, because they do not believe in giving a handout to the people—
Monsieur le Président, je vais d'abord reprendre l'expression « chassez le naturel, il revient au galop » que le député a utilisée au début de son intervention. Je me suis présentée aux élections parce que les conservateurs dressaient les Canadiens les uns contre les autres. Ils aidaient leurs amis. En fait, ils aidaient les mieux nantis. Ils font de la projection et prétendent que ce n'est pas le cas.
Qu'avons-nous fait à notre arrivée au pouvoir? Nous avons réduit l'impôt des Canadiens de la classe moyenne en mettant en place une nouvelle fourchette d'imposition et en augmentant l'impôt du 1 % le plus riche.
Qu'ont fait les conservateurs? Comme ils ne peuvent pas changer leur nature, ils ont voté contre cette mesure.
Lorsque nous avons proposé l'Allocation canadienne pour enfants, qui est libre d'impôt, les conservateurs s'y sont opposés parce qu'ils ne considèrent pas qu'il faut donner un coup de main aux gens...
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
The hon. member for Regina—Lewvan.
Le député de Regina—Lewvan a la parole.
View Warren Steinley Profile
CPC (SK)
View Warren Steinley Profile
2020-08-12 13:13 [p.2756]
Mr. Speaker, that answer is ridiculous. Our country has never been more broken, because of the Liberal party's divisive policies toward all Canadians.
When kids ask, “Dad, what is a Liberal?”, I will give them a quick answer. It is someone who seems incapable of passing up a crisis to help advance the prosperity of their friends and family. The national unity crisis gave us the sponsorship scandal, the global pandemic gave us more money for their rich friends and families and, because I like to have evidence, I will tell my kids to look at the last few weeks. They will see a contract given to Liberal-friendly WE for $900 million, a contract to a former Quebec MP for ventilators that have not been certified in any jurisdiction to date and, for the three-peat, a Liberal insider was given an $84-million contract, by coincidence, a company whose VP is the husband of the Prime Prime Minister's chief of staff.
A Liberal is going to liberal.
I ask the interim Minister of Diversity and Inclusion and Youth, what is it about Liberals that makes them so corrupt?
Monsieur le Président, cette réponse est ridicule. Le pays n'a jamais été aussi désemparé et c'est à cause des politiques du Parti libéral, qui divisent les Canadiens.
Lorsque mes enfants demanderont: « Papa, qu'est-ce qu'un libéral? », je répondrai sans hésiter. C'est quelqu'un qui ne peut s'empêcher de profiter d'une crise pour enrichir ses proches et ses amis. La crise de l'unité nationale nous a donné le scandale des commandites et la pandémie mondiale a enrichi encore plus les amis et les parents des libéraux. Parce que j'aime m'appuyer sur des faits, je vais inviter mes enfants à considérer les dernières semaines: UNIS, un organisme ami des libéraux, a obtenu un contrat de 900 millions de dollars; un ancien député du Québec a obtenu un contrat pour des ventilateurs qu'aucun gouvernement n'a approuvé jusqu'à présent; et, pour compléter le tiercé, un contrat de 84 millions de dollars a été accordé à une entreprise dont un des vice-présidents se trouve à être le mari de la chef de Cabinet du premier ministre.
Un libéral va agir en libéral.
La ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse par intérim peut-elle nous dire ce qui rend les libéraux si corrompus?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 13:14 [p.2756]
Mr. Speaker, I am going to have to correct that member. I am actually the first Minister of Diversity and Inclusion and Youth, and the first minister of that portfolio because it is one that our government takes seriously. In Canada, we know that our diversity is our strength, but it is important that people actually be included, and over the past few weeks we have seen that this country has to do better and to do more.
To the member's seven-year-old daughter, I want to say that today we have gender parity at the cabinet table. Just like men can succeed, so can women. When we talk about youth, there is a $9-billion suite of programs we brought in for students, including the Canada emergency student benefit.
Some hon. members: Oh, oh!
Hon. Bardish Chagger: Mr. Speaker, they yell because they do not want to talk about the facts. They do not want to talk about the supports that we have put in place for Canadians. We know that Canadians are hurting and struggling. We will stay focused on Canadians while the Conservatives stay focused on Conservatives.
Monsieur le Président, je vais devoir corriger ce député. Je suis plutôt la première personne à assumer la fonction de ministre de la Diversité, de l'Inclusion et de la Jeunesse, et je suis la première à détenir ce portefeuille parce que le gouvernement prend cette responsabilité au sérieux. Au Canada, nous savons que notre diversité fait notre force, mais il est important que les gens soient véritablement inclus. Or, dans les dernières semaines, nous avons vu que le Canada doit faire mieux et en faire davantage.
En ce qui concerne la fille de sept ans du député, j'aimerais lui dire aujourd'hui que nous avons atteint la parité au Cabinet. Les femmes peuvent réussir tout comme les hommes. Pour ce qui est de la jeunesse, nous avons mis en place un ensemble de programmes financés à hauteur de 9 milliards de dollars qui aident les étudiants, y compris la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants.
Des voix: Oh, oh!
L’hon. Bardish Chagger: Monsieur le Président, ils crient parce qu'ils ne veulent pas parler des faits. Ils ne veulent pas parler des mesures que nous avons mises en place pour aider les Canadiens. Nous savons que les Canadiens souffrent et éprouvent des difficultés. Nous allons continuer de nous concentrer sur les Canadiens pendant que les conservateurs continuent de se concentrer sur eux-mêmes.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
If I can interrupt, I will call order.
There is something that came to mind as I was sitting here, and I started doubting myself and asking myself questions. When there is a committee of the whole, according to the third edition of the House of Commons Practice and Procedure, at page 932 in chapter 19, “in these exchanges, Members should nevertheless always refer to one another by the names of their ridings as is done in the House.”
I just want to remind everyone what the rules are, and I am sure this is a learning experience for all of us.
Now, we will proceed with the hon. member for Lakeland.
Si je peux interrompre le débat, j'aimerais faire un rappel à l'ordre.
J'ai eu une réflexion en écoutant le débat, et j'ai commencé à avoir un doute et à me poser des questions. Le chapitre 19 de l'ouvrage La procédure et les usages de la Chambre des communes, à la page 932, dit ceci au sujet des comités pléniers: « Au cours de ces échanges, les députés doivent néanmoins se désigner par le nom de leur circonscription comme il est d'usage à la Chambre. »
Je tenais seulement à rappeler les règles à tous, et je suis sûr que nous n'en sommes que mieux informés.
Nous allons maintenant entendre la députée de Lakeland.
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2020-08-12 13:15 [p.2756]
Mr. Speaker, it is sort of amazing to hear that member talk about gender parity when the women over there, the most competent ones, all seem to get demoted, booted or have to do the king's dirty work. I do not know, but I guess it is all talk.
I will split my time with the member for Foothills today.
The Liberals are, no doubt, devastating families in Lakeland. There is no federal help for this year's agricultural emergency in my riding, with families facing a third year of damaged crops and a minister who hikes costs on them and dismisses farmers as being emotional. It has been 140 days since the finance minister promised help in hours for oil and gas, but not one application has been made or granted for large employers, not one mid-sized loan has been granted by the BDC, because the conditions are prohibitive, and the methane fund has yet to be launched.
Drillers and oil services are left out, fixed loans will not bridge the year and tens of thousands of Albertans are losing everything in real time, but in two weeks the Liberals were able to approve almost a billion dollars for the Prime Minister's friends at WE, who paid the Prime Minister's family members and campaigned for the Liberals. Moreover, a former Liberal MP recently scored a lucrative contract for ventilators before they were approved by Health Canada.
This is all bad, but what is worse is this: the Liberals' failures and corruption harm Canadian unity. Pierre Trudeau's strategist once said “Screw the west, we'll take the rest”. It is clear that the second wave just might be worse.
Why are the Liberals intent on sabotaging Alberta?
Monsieur le Président, c'est assez incroyable d'entendre la députée parler de parité hommes-femmes alors que, de ce côté-là de la Chambre, les femmes les plus compétentes semblent toutes être rétrogradées, être expulsées ou faire le sale travail du roi. Je n'en sais rien, mais je suppose que ce sont simplement des paroles creuses.
Je vais partager mon temps de parole avec le député de Foothills aujourd'hui.
Cela ne fait aucun doute, les libéraux ont un effet dévastateur sur les familles de Lakeland. Dans ma circonscription, il n'y a aucune aide fédérale pour la situation d'urgence que vit le secteur agricole cette année. Pour une troisième année consécutive, les familles sont aux prises avec des récoltes endommagées. Pendant ce temps, la ministre augmente leurs coûts et balaie leurs préoccupations en leur reprochant de prendre les choses trop à cœur. Cela fait 140 jours que le ministre des Finances a promis au secteur pétrolier et gazier qu'une aide arriverait dans quelques heures. Pas une seule demande de Crédit d'urgence pour les grands employeurs n'a été déposée ou approuvée, et pas un seul prêt pour entreprise de taille moyenne n'a été accordé par la Banque de développement du Canada, car les conditions sont prohibitives. Quant au Fonds de réduction des émissions de méthane, il n'a toujours pas été lancé.
Les entreprises de forage et les services pétroliers sont laissés pour compte. Les prêts à taux fixe ne permettront pas de boucler le budget cette année, et des dizaines de milliers d'Albertains sont en train de tout perdre. Pendant ce temps, les libéraux sont parvenus à approuver près de 1 milliard de dollars en l'espace de deux semaines pour les amis du premier ministre au sein de l'organisme UNIS, qui ont payé des membres de la famille du premier ministre et qui ont fait campagne pour les libéraux. De plus, un ancien député libéral a récemment décroché un contrat lucratif pour des respirateurs avant même que ceux-ci soient approuvés par Santé Canada.
Tout cela est très mauvais, mais ce qui est encore pire, c'est que les faux pas et la corruption des libéraux menacent l'unité canadienne. Un stratège de Pierre Trudeau a déjà dit: « Au diable l'Ouest, nous prendrons le reste. » Il est évident que la seconde vague risque d'être pire.
Pourquoi les libéraux sont-ils résolus à nuire à l'Alberta?
View Seamus O'Regan Profile
Lib. (NL)
Mr. Speaker, we have been there for the oil and gas sector of Alberta, Saskatchewan, and Newfoundland and Labrador from the get-go.
Last month, EDC opened applications for companies with revenues between $100 million and $500 million that were financially viable before the pandemic. Loan amounts now will fall between $12.5 million and $60 million.
Our government has been supporting smaller companies in that field for months with the BCAP program. Those companies make up 85% of the jobs in the oil and gas sector, and we have their backs.
Monsieur le Président, nous avons toujours défendu les intérêts du secteur gazier et pétrolier de l'Alberta, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve-et-Labrador.
Le mois dernier, les entreprises générant des recettes de 100 à 500 millions de dollars qui étaient financièrement viables avant la pandémie ont été autorisées à demander des prêts d'Exportation et développement Canada. Les montants des prêts se situeront maintenant entre 12,5 et 60 millions de dollars.
Le gouvernement aide depuis des mois les petites entreprises de ce secteur grâce au Programme de crédit aux entreprises. Les petites entreprises génèrent 85 % des emplois dans le secteur gazier et pétrolier, et elles peuvent compter sur nous.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2020-08-12 13:18 [p.2757]
Mr. Speaker, the agriculture minister's own department's stats have shown that 10,000 AgriInvest accounts have an account balance of zero and that 73,000 AgriInvest accounts have less than $10,000, yet during this pandemic she is telling Canadian farmers to empty accounts of money that they do not have before she is willing to lift a finger.
When is the agriculture minister going to start doing her job and develop a program specifically for Canadian farm families to help them through this pandemic and protect a vital pillar of our food supply chain?
Monsieur le Président, selon les statistiques produites par le ministère de la ministre de l'Agriculture, 10 000 comptes Agri-investissement ont un solde nul, tandis que 73 000 de ces comptes ont un solde inférieur à 10 000 $. Pourtant, en pleine pandémie, la ministre dit aux agriculteurs canadiens qu'elle ne fera strictement rien pour les aider tant qu'ils n'auront pas retiré de ces comptes de l'argent qu'ils ne possèdent pas.
Quand la ministre de l'Agriculture s'attellera-t-elle à la tâche en élaborant un programme visant expressément à aider les familles agricoles canadiennes à composer avec la pandémie et à protéger un pilier indispensable de notre chaîne d'approvisionnement alimentaire?
View Marie-Claude Bibeau Profile
Lib. (QC)
Mr. Speaker, I would like to remind my colleague of everything we have done for the agricultural sector since the beginning.
We have changed the eligibility for the Canada emergency business account to allow a greater number of farmers to apply, which could mean up to $670 million for the forgivable portion only. Very recently, $58.3 million has been announced to boost the temporary foreign workers program, as well as $125 million through AgriRecovery and the launch of the emergency processing fund of $77.5 million. I could go on.
Monsieur le Président, j'aimerais rappeler à mon collègue tout ce que nous faisons depuis toujours pour le secteur agricole.
Nous avons modifié les critères d'admissibilité au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes pour permettre à un plus grand nombre d'agriculteurs de faire une demande, ce qui pourrait représenter un investissement à hauteur de 670 millions de dollars uniquement pour la portion des prêts susceptible d'être radiée. Tout récemment, le gouvernement a annoncé un investissement de 58,3 millions de dollars pour bonifier le programme des travailleurs étrangers temporaires ainsi que le versement de 125 millions de dollars au programme Agri-relance et le lancement du Fonds d'urgence pour la transformation, assorti d'une enveloppe de 77,5 millions de dollars. La liste est encore bien longue.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2020-08-12 13:19 [p.2757]
Mr. Speaker, I am happy that the minister brought up the Canadian emergency business account. Actually, the Liberals have managed to give more money to their friends at WE in two weeks than they have to an entire industry of agriculture.
The minister knows that she keeps telling farmers to use the CEBA and that is all they are going to need. She knows most farmers do not qualify for that program because they use personal business accounts and most of their expenses do not qualify for the CEBA program.
When is the minister going to stop making excuses, stop finding every way possible not to help Canadian farmers, and expand the eligibility criteria for CEBA so that these farmers can access this program?
Monsieur le Président, je me réjouis que la ministre ait parlé du Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes. En fait, en deux semaines, les libéraux ont réussi à donner plus d'argent à leurs amis de l'organisme UNIS qu'ils n'en ont donné à l'ensemble de l'industrie agricole.
La ministre ne cesse de répéter aux agriculteurs d'utiliser le Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes et que c'est tout ce dont ils auront besoin. Pourtant, elle sait que la plupart des agriculteurs ne sont pas admissibles à ce programme parce qu'ils utilisent des comptes d'affaires personnels et que la plupart de leurs dépenses ne sont pas admissibles dans le cadre de ce compte d'urgence.
Quand la ministre cessera-t-elle de trouver des excuses et d'essayer par tous les moyens possibles de ne pas soutenir les agriculteurs canadiens et quand élargira-t-elle les critères d'admissibilité au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes pour que davantage d'agriculteurs puissent s'en prévaloir?
View Marie-Claude Bibeau Profile
Lib. (QC)
Mr. Speaker, we have made significant changes to different programs. We have changed the eligibility criteria to include a greater number of farmers. We are working very hard with the provinces right now to see how we can improve different business risk management programs. Let me remind him that these business risk management programs allow the farmers to get at least an average of $1.6 billion a year, and it might be closer to $2 billion this year, in addition to all the other investments we have made.
Monsieur le Président, nous avons apporté des changements substantiels à divers programmes. Nous avons modifié les critères d'admissibilité pour inclure un plus grand nombre d'agriculteurs. À l'heure actuelle, nous travaillons très fort avec les provinces pour améliorer les différents programmes de gestion des risques de l'entreprise. Permettez-moi de rappeler au député que ces programmes de gestion des risques permettent aux agriculteurs d'obtenir en moyenne 1,6 milliard de dollars par année et que ce sera peut-être près de 2 milliards de dollars cette année, sans compter les autres investissements que nous avons faits.
View Rhéal Fortin Profile
BQ (QC)
View Rhéal Fortin Profile
2020-08-12 13:20 [p.2757]
Mr. Speaker, the student grant program was originally supposed to cost $19 million to administer. However, now it is going to cost $43 million, which will be paid to WE Charity. Why?
Monsieur le Président, le programme de bourses étudiantes devait au départ coûter 19 millions de dollars en frais de gestion. Or nous sommes maintenant rendus à 43 millions de dollars, qui seront payés à We Charity. Pourquoi?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2020-08-12 13:20 [p.2757]
Mr. Speaker, the members of the Standing Committee on Finance asked me to testify, and I was there to answer their questions. They asked me—
Monsieur le Président, les membres du Comité permanent des finances m'ont demandé de témoigner et j'étais là pour répondre à leurs questions. Ils m'ont demandé...
Results: 1 - 100 of 150000 | Page: 1 of 1500

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Show single language
Refine Your Search
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data