Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 100 of 215
View Bruce Stanton Profile
CPC (ON)

Question No. 171--
Ms. Leona Alleslev:
With regard to contracts signed since January 1, 2016, which are not subject to proactive disclosure due to receiving a national security exception (NSE), broken down by year and by department or agency: (a) how many contracts have received an NSE; (b) for which commodities has an NSE been applied; (c) what is the total dollar value of all contracts that have received an NSE; (d) how many of the contracts have a total value (i) under $200,000, (ii) between $200,000 and $1,000,000, (iii) over $1,000,000; and (e) for each NSE signed since January 1, 2020, where an official signed a letter invoking the NSE, what is the (i) date, (ii) name of official, (iii) title of official, (iv) commodity?
Response
(Return tabled)

Question No. 172--
Mr. Chris Warkentin:
With regard to undertakings to allow government employees to work from home as a result of the COVID-19 pandemic since March 1, 2020: (a) what is the total amount of money the government has spent on providing technology resources, including monitors and computer mouses, to employees who are working from home, itemized by date and broken down by department, agency, or Crown corporation; (b) what is the total amount of money the government has spent on providing office furniture, including chairs and desks, to employees who are working from home, itemized by date and broken down by department, agency or Crown corporation; (c) what is the total amount of money the government has spent on administrative expenses, such as internet or telecommunications bills, for employees who are working from home, itemized by date and broken down by department, agency or Crown corporation; (d) what is the total number of office chairs provided to federal employees from government warehouses for the purpose of working from home, itemized by date and broken down by department, agency or Crown corporation; and (e) what is the total amount of money the government has spent on the transport, including delivery, of items mentioned in (a) through (d) to employees who are working from home?
Response
(Return tabled)

Question No. 173--
Mr. Kyle Seeback:
With regard to the chart entitled "Canada's COVID-19 Economic Response Plan - Overview" on the government's website, under the "Related resources" tab of the COVID-19 Economic Response Plan webpage: (a) what is the actual amount of actual expenditures made to date, broken down by each initiative listed on the chart; and (b) what is the number of individuals or organizations who have received funding, broken down by each initiative listed on the chart?
Response
(Return tabled)

Question No. 174--
Mr. Chris Warkentin:
With regard to car and driver services provided to employees of departments, agencies, or Crown corporations, as of October 22, 2020, and excluding ministers and other elected officials: (a) how many employees are entitled to a car and driver; and (b) what are the titles of all employees who are entitled to a car and driver?
Response
(Return tabled)

Question No. 175--
Mr. Brian Masse:
With regard to all government advertising on Facebook, broken down by fiscal year and federal department, agency, Crown corporation, minister's office or other entity from 2009-10 to present: (a) how much was allocated in each departmental budget annually for overall advertising; (b) how much of those allocated funds were spent on Facebook advertising; and (c) how much was spent in total across government on Facebook advertising for each fiscal year from 2009-10?
Response
(Return tabled)

Question No. 176--
Mr. Brian Masse:
With regard to Canada’s official residences including The Farm, Harrington Lake, Rideau Hall, Stornoway, 7 Rideau Gate and 24 Sussex Drive: what are all telecommunications costs incurred annually since 2010, including, for each fiscal year, (i) the total annual cost per residence, (ii) the type of services provided (e.g. fiberoptic, wireless, other or multiple), (iii) who is the telecom service provider (TSP) and are these under contract, (iv) if the TSP holds a contract, for how long, (v) inventory of type of services, products, channels or stations, packages provided, (vi) amount of downloaded content, (vii) speed of downloaded content?
Response
(Return tabled)

Question No. 177--
Mr. Brian Masse:
With regard to the CRTC Broadband Fund, the Universal Broadband Fund and Connect to Innovate: (a) for each program and for each fiscal year it has been in operation, how much money was (i) allocated for the year, (ii) disbursed by the province and territory; (b) for each program and for each fiscal year it has been in operation, how many days elapsed between the application date and approval for each successful application; (c) for each program and for each fiscal year it has been in operation, how many days have elapsed since the submission of completed applications still under consideration; and (d) for each program, (i) how many applications have been submitted since applications opened, (ii) how many have been approved?
Response
(Return tabled)

Question No. 178--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to government departments and agencies refusing to deem processing requests made under Access to Information and Privacy Act (ATIP) an essential service during the pandemic: (a) which department and agencies have deemed processing ATIP requests and producing responses an essential service and continue to process requests; (b) which departments and agencies refused to deem processing ATIP requests and producing responses an essential service; (c) for each department and agency in (b), did the minister responsible approve this refusal or decision and, if so, on what date did the minister approve the refusal or decision; and (d) of the departments in (b), which ones have resumed processing requests and producing responses and on what date did this the resumption occur?
Response
(Return tabled)

Question No. 179--
Mrs. Carol Hughes:
With regard to Indigenous communities and the COVID-19 pandemic: (a) how much money has been spent through the Indigenous Community Support Fund, broken down by (i) province or territory, (ii) recipient community, (iii) date of application, (iv) date of disbursement; (b) for each day between February 1 and May 31, 2020, what telephone calls did the Minister of Indigenous Services, the deputy minister and any associate or assistant deputy ministers make to or hold with Indigenous communities, representative organizations (including National Indigenous Organizations (NIOs), tribal councils, and major political organizations, such as the Nishnawbe Aski Nation) regarding the COVID-19 pandemic, broken down by (i) departmental official, (ii) day, (iii) topic, (iv) organization or community; (c) how many ventilators were available in Indigenous communities in March 2020, and how many are available now; (d) how many ventilators is the Department of Indigenous Services ready to transfer to Indigenous communities on an urgent basis, if needed; (e) how many isolation tents did the Department of Indigenous Services have available in March 2020, and how many does it have available now; (f) what is the daily patient capacity of air ambulance services funded by the Department of Indigenous Services; (g) how much personal protective equipment expressed in shipments and in units has been sent in total to Indigenous communities, broken down further by province and date sent; and (h) how much funding has been disbursed to Indigenous organizations and communities providing services to Indigenous peoples in urban centres or off reserve, broken down by (i) province or territory, (ii) recipient community or organization, (iii) date of application, (iv) date of disbursement?
Response
(Return tabled)

Question No. 180--
Mr. Daniel Blaikie:
With regard to the Supplementary Estimates (A), 2020–21, with $48,710,504 in funding for communications and marketing (COVID-19) under Vote 1a, and $7,699,338 in funding to support regional presence, stabilize and enhance Privy Council Office capacity and the transfer of exempt staff in Ministers’ Regional Offices under Vote 1a, requested for the Privy Council Office, broken down for each source of funding: how was the whole amount of this funding used, broken down by line item and expense?
Response
(Return tabled)

Question No. 181--
Mr. Daniel Blaikie:
With regard to the Canada Revenue Agency (CRA), the Liechtenstein leaks and the Bahamas Leaks: (a) how many Canadian taxpayers were identified in the documents obtained, broken down by information leak and type of taxpayer, that is (i) an individual, (ii) a corporation, (iii) a partnership or trust; (b) how many audits did the CRA launch following the identification of taxpayers in (a), broken down by information leak; (c) of the audits in (b), how many were referred to the CRA’s Criminal Investigations Program, broken down by information leak; (d) how many of the investigations in (c) were referred to the Public Prosecution Service of Canada, broken down by information leak; (e) how many of the investigations in (d) resulted in a conviction, broken down by information leak; and (f) what was the sentence imposed for each conviction in (e), broken down by information leak?
Response
(Return tabled)

Question No. 182--
Mr. Daniel Blaikie:
With regard to the Offshore Tax Informant Program, since fiscal year 2015-16: (a) how many calls have been received; (b) how many files have been opened based on information received from informants; (c) what is the total amount of the awards paid to informants; (d) what is the total amount recovered by the Canada Revenue Agency; (e) how many current investigations are the result of information received through the program; and (f) how much money is involved in the current investigations?
Response
(Return tabled)

Question No. 183--
Mr. Daniel Blaikie:
With regard to negotiations between Canada and the United Kingdom toward a trade agreement: (a) how does the government define the terms (i) transitional trade agreement, (ii) comprehensive trade agreement; (b) when did negotiations between Canada and the United Kingdom begin for each type of agreement; (c) how many times and on what dates have officials from Canada and the United Kingdom met to discuss terms for each type of agreement; and (d) for each of these meetings, which Canadian officials were present?
Response
(Return tabled)

Question No. 185--
Mr. John Barlow:
With regard to expenditures made by the government since December 1, 2019, under government-wide object code 3259 (Miscellaneous expenditures not elsewhere classified), or a similar code if the department uses another system: what are the details of each expenditure, including the (i) vendor name, (ii) amount, (iii) date, (iv) description of goods or services provided, including volume, (v) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 186--
Mr. John Barlow:
With regard to expenditures on social media influencers, including any contracts which would use social media influencers as part of a public relations campaign, since December 1, 2019: (a) what are the details of all such expenditures, including (i) vendor, (ii) amount, (iii) campaign description, (iv) date of contract, (v) name or handle of influencer; and (b) for each campaign that paid an influencer, was there a requirement to make public as part of a disclaimer the fact that the influencer was being paid by the government and, if not, why not?
Response
(Return tabled)

Question No. 187--
Mr. Todd Doherty:
With regard to the government's response to the Federal Communications Commission of the United States setting up the 988 telephone number as a National Suicide Prevention Lifeline and for mental health emergencies: what is the current timeline regarding when the 988 telephone number will be set up in Canada for a similar purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 188--
Mr. Peter Julian:
With regard to the Safe Return to Class Fund: (a) how much money has been spent through the fund, broken down by (i) province or territory, (ii) date of application, (iii) date of disbursement; (b) what are the details of all applications received for the fund, including the (i) amount requested, (ii) project description, (iii) province or territory of applicant; and (c) how many applications were rejected, broken down by (i) province or territory, (ii) amount requested, (iii) project description, (iv) reason for refusal?
Response
(Return tabled)

Question No. 189--
Mr. Peter Julian:
With regard to the Canada Emergency Wage Subsidy (CEWS), the Large Employer Emergency Financing Facility (LEEFF) and audits by the Canada Revenue Agency (CRA) into tax evasion and aggressive tax avoidance, since March 11, 2020, and broken down by the LEEFF and CEWS: (a) how many audits has the CRA conducted to ensure companies are not committing tax evasion and aggressive tax avoidance, broken down by number of companies; (b) of the companies audited by the CRA in (a), how many have benefited from support measures and how many have been refused support because of tax fraud or aggressive tax avoidance; (c) how many pre-payment reviews have been conducted; (d) of the applications reviewed in (c), how many were refused in relation to the total pre-payment verifications conducted; (e) how many post-payment reviews have been conducted; and (f) of the reviews conducted in (e), how many companies had to refund the money received in relation to the total post-payment reviews conducted, and what is the total amount of money refunded?
Response
(Return tabled)

Question No. 190--
Mr. Peter Julian:
With regard to the Canada Emergency Wage Subsidy (CEWS), the Large Employer Emergency Financing Facility (LEEFF) and Canadian businesses listed in the “Panama Papers” and the “Paradise Papers,” broken down by the CEWS and the LEEFF: (a) how many businesses benefited from the CEWS and the LEEFF; (b) for each of the businesses listed in (a), what was the total amount received; and (c) for each of the businesses listed in (a), was any screening carried out before or after the payment was made?
Response
(Return tabled)

Question No. 191--
Mr. Alistair MacGregor:
With regard to the national risk assessment model (NRAM) used by the International and Large Business Directorate of the Canada Revenue Agency (CRA), from fiscal year 2011-12 to date: (a) how many taxpayers, considered to be at high risk of non-compliance, are subject to in-depth examination, broken down by (i) fiscal year, (ii) category of taxpayer; (b) what is the list of indicators that help auditors detect potential aggressive tax planning files; (c) what steps are being taken to assess the effectiveness of the NRAM in detecting aggressive tax planning; and (d) what deficiencies have been identified by the CRA in its most recent ongoing evaluation of the NRAM?
Response
(Return tabled)

Question No. 192--
Mr. Alistair MacGregor:
With regard to aggressive tax planning schemes identified by the Canada Revenue Agency, from fiscal year 2011-12 to the present: (a) what are the aggressive tax planning schemes identified by the agency; and (b) what is the estimated total foregone tax revenue, broken down by aggressive tax planning scheme?
Response
(Return tabled)

Question No. 193--
Mr. Andrew Scheer:
With regard to the government’s announcement on October 1, 2020, regarding the Canada Infrastructure Bank’s three-year plan: (a) what specific modelling, if any, did the government use to substantiate its claim that the plan will create 60,000 jobs; (b) who conducted the modelling in (a); (c) what were the projections from the modelling; (d) what are the details of all documents sent to or received by the Minister of Infrastructure and Communities, her office or her deputy minister concerning the October 1 announcement, including the (i) sender, (ii) recipient, (iii) date, (iv) title, (v) format (email, memorandum, etc.), (vi) summary of contents, (vii) file number; and (e) what are the details of all documents sent to or received by the Minister of Infrastructure and Communities, her office or her deputy minister concerning or that refer to the Canada Infrastructure Bank, since January 1, 2020, including the (i) sender, (ii) recipient, (iii) date, (iv) title, (v) format (email, memorandum, etc.), (vi) summary of contents, (vii) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 194--
Mr. Alistair MacGregor:
With regard to the Canada Revenue Agency, between fiscal years 2009-10 and 2018-19, broken down by fiscal year: a) how much was spent on training; and b) how much was spent on criminal investigations?
Response
(Return tabled)

Question No. 195--
Mr. Andrew Scheer:
With regard to government-funded infrastructure projects: (a) what is the complete list of projects the government funded that have been completed since January 1, 2020; (b) what are the details of all projects in (a), including the (i) expected date of completion, (ii) location, (iii) federal riding, (iv) project title or summary, (v) total federal contribution, (vi) date when the project began; (c) what is the complete list of all projects scheduled to be completed in the 2021 calendar year; and (d) what are the details of all projects in (c), including (i) expected date of completion, (ii) location, (iii) federal riding, (iv) project title or summary, (v) total federal contribution, (vi) date when the project began?
Response
(Return tabled)

Question No. 196--
Ms. Laurel Collins:
With regard to the Department of Crown-Indigenous and Northern Affairs’ nutrition programs, including but not limited to Nutrition North, for the fiscal years of 2010-11 to 2020-21, broken down by fiscal year: (a) how much money was committed to these programs and, if the final cost is not available, what is the best estimate of the cost; (b) how much of the committed money was left unspent and, if the final cost is not available, what is the best estimate of the cost; (c) what products were bought, broken down by (i) subsidy level, (ii) food type each fiscal year; (d) for each program, who was consulted, if anyone, to set subsidy levels or otherwise contribute to the programs development; and (e) for each program, what nutrition data and targets were being used to determine program funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 197--
Ms. Laurel Collins:
With regard to all federal funding committed to the creation and maintenance of housing stock in Nunavut, for each fiscal year from 2011-12 to 2020-21: (a) what was the total amount committed; (b) what was the total amount spent or best approximation; (c) how much new housing stock was created in Nunavut; and (d) what advocates, consultant lobbyists or business representatives, individuals or other organizations consulted with the relevant ministers regarding housing investments in Nunavut?
Response
(Return tabled)

Question No. 198--
Ms. Laurel Collins:
With regard to the direct delivery of mental health services and benefits for communities within Nunavut, including community-based mental health services for Inuit communities, non-insured drugs and short-term mental health crisis counselling for recognized Inuit people through the Non-Insured Health Benefits Program, addiction prevention, treatment and aftercare programs, mental health, emotional and cultural support services and transportation services to eligible former Indian residential school students, basic social services for Inuit communities, including income supports, home care services, and family violence prevention programs and services and the National Inuit Suicide Prevention Strategy, for the fiscal years from 2010-11 to 2020-21: (a) how much money was committed to these programs for each fiscal year, broken down by program; (b) what was the total spent and, if the final cost is not available, what is the best estimate of the cost for each fiscal year, broken down by program; (c) for each fiscal year of the programs, who was consulted, if anyone was consulted, to set subsidy levels or otherwise contribute to the programs development; and (d) for each year of the programs, what data and targets were being used to determine program funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 199--
Ms. Laurel Collins:
With regard to RCMP operations in Nunavut, broken down by fiscal year from 2010-11 to 2020-21: (a) how much was spent on RCMP operations in the territory; (b) how much was spent on Inuit cultural training for RCMP officers who operated in the territory; (c) how many hours of cultural training were conducted; (d) how many officers were operating in Nunavut; (e) how much was spent on overtime for RCMP officers who were deployed to Nunavut; (f) how many complaints did the Civilian Review and Complaints Commission for the RCMP (CRCC) receive in Nunavut; (g) how many complaints were dismissed without being investigated; and (h) for requests for review in which the CRCC is not satisfied with the RCMP’s report, how many interim reports have been provided to complainants for response and input on recommended actions?
Response
(Return tabled)

Question No. 200--
Mr. Charlie Angus:
With regard to the government’s capital expenditures on drinking water and wastewater infrastructure on reserve, and Indigenous Services Canada and its predecessors' expenditures on maintenance and operations for drinking water and wastewater infrastructure on reserve: (a) what amount has been allocated, broken down by program and by year (and, where applicable, by region), over the last five years; (b) what amount has been spent, broken down by program and by year (and, where applicable, by region), over the last five years; (c) over the past five years, how many boil water advisories have been active month to month; (d) over the past five years, which reserves have had water and wastewater infrastructure upgraded or built and what were they; (e) what are the companies that have received contracts to do the water and wastewater work on reserves; (f) where there any issues or problems in terms of fulfilling the contract and, if so, what were they; (g) out of the reserves that have had water and wastewater infrastructure built or repaired in the past five years, how many of them have had water issues, either with infrastructure or other issues, that resulted in renewed boil water advisories; (h) if so, which reserves, when did it occur and how long have they lasted; and (i) how long, according to the budgetary expectations, will it take to complete the government's promise to eliminate boil water advisories on First Nations reserves, based on the current level of funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 201--
Mr. Jack Harris:
With regard to the demographics of the staff of the Correctional Service of Canada: what percentage of correctional officers self-identify as (i) Indigenous, (ii) Black, (iii) another visible minority, broken down by region (Atlantic, Quebec, Ontario, Prairies, and Pacific)?
Response
(Return tabled)

Question No. 203--
Mr. Jack Harris:
With regard to the demographics of the RCMP: (a) what percentage of RCMP members self-identify as (i) Indigenous, (ii) Black, (iii) from another visible minority; (b) what percentage of RCMP staff self-identify as (i) Indigenous, (ii) Black, (iii) from another visible minority; (c) what percentage of RCMP members identify as (i) female, (ii) male, (iii) other; and (d) what percentage of RCMP staff identify as (i) female, (ii) male, (iii) other?
Response
(Return tabled)

Question No. 204--
Mr. Charlie Angus:
With regard to surveillance technologies and their procurement, study, and use by federal government institutions: (a) what direct contacts (i.e. phone calls, emails, or in-person meetings) have taken place between ministers and public servants at the deputy minister, assistant deputy minister, chief of staff or senior policy advisor level or equivalent, and Palantir, Clearview AI and any of their respective subsidiaries, and for each such instance, what was the date, the method of contact, the subject matter discussed and the job title of any public servants present for it; (b) has the government concluded any contracts, contribution agreements or other formal or informal agreements with Palantir, Clearview AI and any of their respective subsidiaries, and, if so (i) with which institution, (ii) for what purpose, product or intended outcome, (iii) beginning when, (iv) what is the value of the contract, contribution agreement or other agreement; (c) do any government institutions (including departments and branches of agencies and Crown corporations) use data analytic services or software in modeling or predicting human behaviour, such as predictive policing, and, if so, (i) with which institution, (ii) for what purpose, product or intended outcome, (iii) beginning when, (iv) what is the value of the contract, contribution agreement or other agreement; (d) what government institutions (including departments and branches of agencies and Crown corporations) are currently or are planning to start using facial recognition technology and (i) how long have they been using it, (ii) what are they using it for, (iii) how often do they use it, (iv) what suppliers (companies) are they using, (v) what is the value of any related contracts or agreements; and (e) have there been any privacy breaches related to this technology or uses that have been deemed improper?
Response
(Return tabled)

Question No. 205--
Mr. Jack Harris:
With regard to the use of force by RCMP members in the course of their duty: (a) how many interactions between members of the RCMP and members of the public occurred in each of the years from 2000 to 2020, inclusively, that resulted in the (i) death, (ii) bodily injury, of a person, whether such death occurred immediately or subsequent to the incident or while in police custody; and (b) for each incident, what was the date, (i) whether the incident resulted in the injury, however minor, or death of the detained person, (ii) the province where the incident took place, (iii) the RCMP division involved, (iv) the community within the province where the incident occurred, or if the community is not possible, the RCMP detachment responsible for the geographic region where the incident occurred, (v) whether the incident took place in public, in a private home or other building, an RCMP vehicle, in an RCMP detachment building, or in an RCMP cell, (vi) whether the RCMP was acting in a contract policing role, (vii) the race, gender, sex, age of the person injured or deceased, (viii) whether medical attention was sought, (ix) if an investigation was launched, (x) if an investigation was launched, the name of the investigating agency, (xi) the outcome of any of the investigations, including the date thereof, and whether any charges were recommended or laid?
Response
(Return tabled)

Question no 171 --
Mme Leona Alleslev:
En ce qui concerne les contrats signés depuis le 1er janvier 2016, qui ne sont pas sujets à la divulgation proactive parce qu’ils bénéficient d’une exception au titre de la sécurité nationale (ESN), ventilé par année et par ministère ou organisme: a) combien de contrats ont reçu une ESN; b) pour quels produits a-t-on appliqué une ESN; c) quelle est la valeur totale en dollars de tous les contrats ayant reçu une ESN; d) combien de ces contrats ont-ils une valeur totale (i) inférieure à 200 000 $, (ii) entre 200 000 $ et 1 000 000 $, (iii) supérieure à 1 000 000 $; e) pour chaque ESN accordée depuis le 1er janvier 2020 pour laquelle un représentant a signé une lettre invoquant l’ESN, quels sont les détails, y compris (i) la date, (ii) le nom du représentant, (iii) le titre du représentant, (iv) le produit?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 172 --
M. Chris Warkentin:
En ce qui concerne les mesures prises pour permettre aux employés du gouvernement de travailler de la maison en raison de la pandémie de COVID-19 depuis le 1er mars 2020: a) quel est le montant total dépensé par le gouvernement pour offrir des ressources technologiques, y compris les moniteurs et les souris d’ordinateur, aux employés qui travaillent de la maison, ventilé par date et par ministère, organisme ou société d’État; b) quel est le montant total dépensé par le gouvernement pour offrir des meubles de bureau, y compris les fauteuils et les bureaux, aux employés qui travaillent de la maison, ventilé par date et par ministère, organisme ou société d’État; c) quel est le montant total des dépenses administratives engagées par le gouvernement, comme les factures de services internet ou de télécommunication, pour les employés qui travaillent de la maison, ventilé par date et par ministère, organisme ou société d’État; d) quel est le nombre total de fauteuils de bureau fournis aux employés fédéraux à partir d’entrepôts du gouvernement pour les besoins du travail à la maison, ventilé par date et par ministère, organisme ou société d’État; e) quel est le montant total dépensé par le gouvernement pour l’acheminement, y compris la livraison, des articles en a), b), c) et d) aux employés qui travaillent de la maison?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 173 --
M. Kyle Seeback:
En ce qui concerne le tableau intitulé « Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 – Aperçu », sur le site Web du gouvernement, sous l’onglet « Ressources connexes » de la page Web du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19: a) quel est le montant réel des dépenses effectuées à ce jour, ventilé pour chacune des initiatives indiquées dans le tableau; b) quel est le nombre de personnes ou d’organisations ayant reçu du financement, ventilé pour chacune des initiatives mentionnées dans le tableau?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 174 --
M. Chris Warkentin:
En ce qui concerne les services de voiture et de chauffeur offerts aux employés des ministères, des organismes ou des sociétés d’État, en date du 22 octobre 2020, en excluant les ministres et les autres représentants élus: a) combien d’employés ont droit à une voiture et à un chauffeur; b) quel est le titre de tous les employés qui ont droit à une voiture et à un chauffeur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 175 --
M. Brian Masse:
En ce qui concerne l’ensemble de la publicité gouvernementale diffusée sur Facebook, les données étant ventilées par exercice financier et par ministère ou agence fédéral, société d’État, cabinet de ministre ou autre entité, de 2009-2010 à aujourd’hui: a) à combien s’est élevé le budget global ministériel de publicité chaque année; b) quelle partie des fonds affectés a été consacrée à de la publicité sur Facebook; c) quelle somme a été dépensée au total, dans l’ensemble du gouvernement, pour de la publicité sur Facebook lors de chaque exercice depuis 2009-2010?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 176 --
M. Brian Masse:
En ce qui concerne les résidences officielles du Canada, à savoir La Ferme, la résidence du lac Mousseau, Rideau Hall, Stornoway, le 7, Rideau Gate et le 24, promenade Sussex: quels sont tous les coûts annuels des télécommunications depuis 2010, y compris, pour chaque exercice, (i) le coût annuel total par résidence, (ii) les types de service fournis (p. ex. fibre optique, réseau sans fil, autres), (iii) qui est le fournisseur de services de télécommunications (FST) et ces services sont-ils fournis en vertu d’un contrat, (iv) si le FST est titulaire d’un contrat, quelle en est la durée, (v) quelle est la liste des types de service, produits, chaînes ou postes et forfaits compris, (vi) quel est le volume des contenus téléchargés, (vii) quelle est la vitesse de téléchargement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 177 --
M. Brian Masse:
En ce qui concerne le Fonds pour la large bande du CRTC, le Fonds pour la large bande universelle et le programme Brancher pour innover: a) pour chaque programme et pour chaque exercice où il était en place, quelles sommes d’argent ont été (i) allouées pour l’exercice, (ii) déboursées par la province ou le territoire; b) pour chaque programme et pour chaque exercice où il était en place, combien de jours se sont écoulés entre la date de la présentation de la demande et l’approbation de chaque demande acceptée; c) pour chaque programme et pour chaque exercice où il était en place, combien de jours se sont écoulés depuis la présentation des demandes dûment remplies qui sont toujours à l’étude; d) pour chaque programme, (i) combien de demandes ont été présentées depuis le lancement de l’appel de demandes, (ii) combien ont été approuvées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 178 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne les ministères et les organismes gouvernementaux refusant de considérer le traitement des demandes de renseignements présentées en vertu de la Loi sur l’accès à l’information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels comme un service essentiel pendant la pandémie: a) quels ministères et organismes gouvernementaux considèrent le traitement des demandes de renseignements et le fait de répondre à ces demandes comme une service essentiel et continuent de traiter ces demandes; b) quels ministères et organismes gouvernementaux ont refusé de considérer le traitement des demandes de renseignements et le fait de répondre à ces demandes comme un service essentiel; c) pour chacun des ministères et des organismes gouvernementaux en b), le ministre responsable a-t-il approuvé ce refus et cette décision et, dans l’affirmative, à quelle date l’a-t-il fait; d) parmi les ministères en b), lesquels ont repris de traitement des demandes de renseignements et recommencé à y répondre, et à quelle date le traitement de ces demandes a-t-il recommencé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 179 --
Mme Carol Hughes:
En ce qui concerne les communautés autochtones et la pandémie de COVID-19: a) combien d’argent a été versé aux communautés autochtones dans le cadre du Fonds de soutien aux communautés autochtones, par (i) province ou territoire, (ii) communauté bénéficiaire, (iii) date à laquelle les demandes ont été faites, (iv) date de versement des fonds; b) pour chaque jour entre le 1er février et le 31 mai 2020, quels appels téléphoniques le ministre des Services aux Autochtones, le sous-ministre et les sous-ministres adjoints ou délégués ont-ils fait aux communautés autochtones, aux représentants d’organismes (y compris les organisations autochtones nationales, les conseils tribaux et les grandes organisations politiques, comme la Nation nishnawbe-aski) au sujet de la pandémie de COVID-19, ventilés par (i) représentant du ministère, (ii) jour, (iii) sujet des appels, (iv) organisme ou communauté; c) de combien de respirateurs les communautés autochtones disposaient-elles en mars 2020 et de combien en disposent-elles actuellement; d) combien de respirateurs le ministère des Services aux Autochtones pourrait-il transférer, au besoin, aux communautés autochtones en cas d’urgence; e) de combien de tentes d’isolement le ministère des Services aux Autochtones disposait-il en mars 2020 et de combien en dispose-t-il actuellement; f) de combien de patients les services aériens d’ambulance financés par le ministère des Services aux Autochtones peuvent-ils s’occuper par jour; g) quelle quantité d’équipement de protection individuelle – en nombre de chargements et d’unités – a été envoyée en tout aux communautés autochtones, par province et par date d’expédition; h) combien d’argent a été versé aux organismes et communautés autochtones offrant des services aux Autochtones vivant dans les centres urbains ou à l’extérieur des réserves, par (i) province ou territoire, (ii) communauté ou organisme bénéficiaire, (iii) date à laquelle les demandes ont été faites, (iv) date de versement des fonds?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 180 --
M. Daniel Blaikie:
En ce qui concerne le Budget supplémentaire des dépenses (A), 2020–2021, qui prévoit, pour le Bureau du Conseil privé, sous le crédit 1a, un montant de 48 710 504 de dollars pour la communication et le marketing (COVID-19) et un montant de 7 699 338 de dollars pour appuyer la présence régionale et pour stabiliser ainsi qu’améliorer la capacité du Bureau du Conseil privé et le transfert du personnel exonéré vers les bureaux régionaux des ministres, ventilés par source des fonds: quelle utilisation a été faite de la totalité de ces montants, ventilée par poste et par dépense?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 181 --
M. Daniel Blaikie:
En ce qui concerne l’Agence du revenu du Canada (ARC) et les fuites d’informations du Liechtenstein et des « Bahamas Leaks »: a) combien de contribuables canadiens étaient identifiables dans les documents obtenus, ventilés par fuite d’informations et par type de contribuable, soit (i) un particulier, (ii) une société, (iii) une société de personnes ou une fiducie; b) combien de vérifications ont été déclenchées par l’ARC à la suite de l’identification des contribuables en a), ventilées par fuite d’informations; c) du nombre de vérifications en b), combien ont été transmises au Programme d’enquêtes criminelles de l’ARC, ventilées par fuite d’informations; d) parmi les enquêtes visées en c), combien ont été transmises au Service des poursuites pénales du Canada, ventilées par fuite d’informations; e) parmi les enquêtes visées en d), combien ont abouti à une condamnation, ventilées par fuite d’informations; f) quelle a été la peine imposée pour chaque condamnation en e), ventilée par fuite d’informations?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 182 --
M. Daniel Blaikie:
En ce qui concerne le Programme de dénonciateurs de l’inobservation fiscale à l’étranger, depuis l’exercice 2015-2016: a) combien d’appels ont été reçus; b) combien de dossiers ont été ouverts à la suite de renseignements reçus de dénonciateurs; c) quel est le montant total des récompenses versées aux dénonciateurs; d) quel est le montant total recouvré par l’Agence du revenu du Canada; e) combien d’enquêtes en cours sont le résultat de renseignements obtenus dans le cadre du programme; f) quelle somme d’argent est en jeu dans les enquêtes en cours?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 183 --
M. Daniel Blaikie:
En ce qui concerne les négociations entre le Canada et le Royaume-Uni en vue d’un accord commercial: a) comment le gouvernement définit-il les termes (i) accord commercial transitoire, (ii) accord commercial global; b) pour chaque type d’accord, à quel moment les négociations entre le Canada et le Royaume-Uni ont-elles été engagées; c) pour chaque type d’accord, combien de fois et à quelles dates les représentants du Canada et du Royaume-Uni se sont-ils rencontrés pour discuter des modalités; d) pour chacune de ces réunions, quels représentants canadiens étaient présents?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 185 --
M. John Barlow:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement depuis le 1er décembre 2017, sous le code d'article à l'échelle du gouvernement 3259 (Dépenses diverses, non classées ailleurs): quels sont les détails de chaque dépense, y compris (i) le nom du fournisseur, (ii) le montant, (iii) la date, (iv) la description des biens ou des services, (v) le numéro de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 186 --
M. John Barlow:
En ce qui concerne les dépenses sur les influenceurs sur les médias sociaux, y compris les contrats faisant appel à des influenceurs sur les médias sociaux dans le cadre d’une campagne de relations publiques, depuis le 1er décembre 2019: a) quels sont les détails de ces dépenses, y compris (i) le fournisseur, (ii) le montant, (iii) la description de la campagne, (iv) la date du contrat, (v) le nom ou le pseudonyme de l’influenceur; b) pour chaque campagne qui a payé un influenceur, fallait-il rendre public dans un avis de non responsabilité le fait que l’influenceur était payé par le gouvernement et, sinon, pourquoi?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 187 --
M. Todd Doherty:
En ce qui concerne la réaction du gouvernement à la mise en place par la Federal Communications Commission des États-Unis du numéro de téléphone 988 comme numéro de ligne nationale pour la prévention du suicide et pour les urgences en matière de santé mentale: quel est le calendrier actuel de mise en place du numéro de téléphone 988 au Canada à des fins analogues?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 188 --
M. Peter Julian:
En ce qui concerne le Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire: a) quelle somme a été dépensée dans le cadre du Fonds, ventilée par (i) province ou territoire, (ii) date de la demande, (iii) date du versement des fonds; b) quels sont les détails de toutes les demandes reçues au titre du Fonds, y compris (i) le montant demandé, (ii) la description du projet, (iii) la province ou le territoire de provenance de la demande; c) combien de demandes de financement ont été rejetées, ventilées par (i) province ou territoire, (ii) montant de la demande, (iii) description du projet, (iv) justification du refus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 189 --
M. Peter Julian:
En ce qui concerne la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), le Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE) et les vérifications de l'Agence du revenu du Canada (ARC) des pratiques d’évasion fiscale et d’évitement fiscal agressif, depuis le 11 mars 2020 et ventilé par la SSUC et le CUGE: a) combien de vérifications l'ARC a-t-elle effectué pour s'assurer que les entreprises ne pratiquent pas la fraude fiscale et l'évitement fiscal agressif, ventilées par nombre d'entreprises; b) parmi les entreprises qui ont été vérifiées par l'ARC en a), combien ont bénéficié de mesures de soutien et combien se sont vu refuser des mesures de soutien en raison de la fraude fiscale et de l'évitement fiscal agressif; c) combien d’examens préalables au paiement ont-ils été effectués; d) parmi les demandes examinées en c), combien de demandes ont été refusées en proportion du total des examens préalables; e) combien d’examens après paiements ont-ils été effectués; f) pour les examens en e), combien d’entreprises ont dû rembourser les montants reçus en proportion du total des examens après paiements et quel est le total du montant remboursé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 190 --
M. Peter Julian:
En ce qui concerne la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), le Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE) et les entreprises canadiennes énumérées dans les « Panama Papers » et les « Paradise Papers », ventilé par la SSUC et le CUGE: a) combien d’entreprises ont bénéficié de la SSUC et de la CUGE; b) pour chacune des entreprises en a), quel est le total du montant obtenu; c) pour chacune des entreprises en a), est-ce qu’un examen préalable ou un examen après paiement a été effectué?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 191 --
M. Alistair MacGregor:
En ce qui concerne le modèle national d’évaluation des risques (MNER) employé par la Direction du secteur international et des grandes entreprises de l’Agence du revenu du Canada (ARC), depuis l’exercice 2011-2012: a) combien de contribuables jugés à risque élevé d’inobservation font l’objet d’un audit approfondi, ventilé par (i) exercice, (ii) catégorie de contribuables; b) quelle est la liste des indicateurs qui aident les auditeurs à repérer les dossiers de planification fiscale abusive; c) quelles mesures sont prises pour évaluer l’efficacité du MNER à repérer la planification fiscale abusive; d) quelles lacunes l’ARC a-t-elle recensées à sa dernière évaluation en cours du MNER?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 192 --
M. Alistair MacGregor:
En ce qui concerne les stratagèmes de planification fiscale abusive recensés par l’Agence du revenu du Canada, depuis l’exercice 2011-2012: a) quels stratagèmes de planification fiscale abusive l’Agence a-t-elle recensés; b) à combien s’élève le manque à gagner total en recettes fiscales, ventilé par stratagème de planification fiscale abusive?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 193 --
M. Andrew Scheer:
En ce qui concerne l’annonce faite par le gouvernement le 1er octobre 2020 au sujet du plan triennal de la Banque de l’infrastructure du Canada: a) s’il y en a une, quelle est la modélisation précise dont s’est servi le gouvernement pour étayer son affirmation selon laquelle le plan créera 60 000 emplois; b) qui a procédé à la modélisation en a); c) quelles étaient les prévisions de la modélisation; d) quels sont les détails de tous les documents qu’a envoyés ou reçus la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, son Cabinet ou sa sous-ministre concernant l’annonce du 1er octobre, y compris (i) l’expéditeur, (ii) le destinataire, (iii) la date, (iv) le titre, (v) le format (courriel, note de service, etc.), (vi) le résumé du contenu, (vii) le numéro de dossier; e) quels sont les détails de tous les documents qu’a envoyés ou reçus la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, son Cabinet ou sa sous ministre concernant la Banque de l’infrastructure du Canada ou y faisant référence depuis le 1er janvier 2020, y compris (i) l’expéditeur, (ii) le destinataire, (iii) la date, (iv) le titre, (v) le format (courriel, note de service, etc.), (vi) le résumé du contenu, (vii) le numéro de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 194 --
M. Alistair MacGregor:
En ce qui concerne l’Agence du revenu du Canada, entre les exercices 2009-2010 et 2018-2019, ventilés par exercice: a) à combien se sont élevées les dépenses en formation; b) à combien se sont élevées les dépenses relatives aux enquêtes criminelles?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 195 --
M. Andrew Scheer:
En ce qui concerne les projets d’infrastructure financés par le gouvernement: a) quelle est la liste complète des projets financés par le gouvernement qui ont été achevés depuis le 1er janvier 2020; b) quels sont les détails de tous les projets en a), y compris (i) la date d’achèvement prévue, (ii) l’emplacement, (iii) la circonscription fédérale, (iv) le titre ou le résumé du projet, (v) le total de la contribution fédérale, (vi) la date de début du projet; c) quelle est la liste complète de tous les projets qui devraient être achevés au cours de l’année civile 2021; d) quels sont les détails de tous les projets en c), y compris (i) la date d’achèvement prévue, (ii) l’emplacement, (iii) la circonscription fédérale, (iv) le titre ou le résumé du projet, (v) le total de la contribution fédérale, (vi) la date de début du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 196 --
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne les programmes de nutrition du ministère des Relations Couronnes-Authochtones et des Affaires du Nord, y compris Nutrition Nord, pour les exercices de 2010-2011 à 2020-2021, ventilés par exercice: a) combien d’argent a été consacré à ces programmes, et, si le montant total n’est pas disponible, quelle est la meilleure estimation des coûts; b) quel est le montant accordé aux programmes qui n’a pas été dépensé, et, si le montant total n’est pas disponible, quelle en est la meilleure estimation; c) quels produits ont été achetés, ventilés par (i) niveau de subvention, (ii) type d’aliment; d) pour chaque programme, qui a été consulté, le cas échéant, pour déterminer les niveaux de subvention ou pour contribuer à l’élaboration des programmes; e) pour chaque programme, quelles données sur la nutrition et cibles en matière de nutrition ont été utilisées pour déterminer le financement du programme?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 197 --
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne tous les fonds fédéraux promis pour la construction et l’entretien de parcs de logements au Nunavut, pour chaque exercice entre 2011-2012 et 2020-2021: a) quel a été le montant total promis; b) quel a été le montant total versé, ou quelle est la meilleure estimation de ce montant; c) combien de nouveaux parcs de logements ont été construits au Nunavut; d) quels porte-parole, lobbyistes-conseils, représentants d’entreprises et autres personnes ou organisations ont offert aux ministres compétents des conseils liés aux investissements dans le logement au Nunavut?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 198 --
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne la prestation directe de services de santé mentale et le versement de prestations connexes aux collectivités du Nunavut, y compris les services communautaires de santé mentale pour les communautés inuites, les médicaments et les services communautaires de counseling en santé mentale à court terme non assurés pour les Inuits reconnus dans le cadre du Programme des services de santé non assurés, la prévention des dépendances, les thérapies et les programmes post-thérapie, les services de soutien en santé mentale et de soutien émotif et les services culturels ainsi que les services de transport pour les anciens élèves admissibles des pensionnats indiens, les services sociaux de base pour les communautés inuites, y compris le soutien du revenu, les soins à domicile et les programmes et services de prévention de la violence familiale ainsi que la Stratégie nationale de prévention du suicide chez les Inuits, pour les exercices de 2010-2011 à 2020-2021: a) combien d’argent a été affecté à ces programmes dans chacun des exercices, ventilé par programme; b) quel est le montant total dépensé, et si le coût final n’est pas connu, quelle est la meilleure estimation du coût dans chacun des exercices, ventilée par programme; c) dans chacun des exercices des programmes, qui a été consulté, si tant est que quelqu’un ait été consulté, pour fixer le niveau des subventions ou pour contribuer autrement à l’élaboration des programmes; d) dans chacune des années des programmes, quelles données et quels objectifs ont été utilisés pour déterminer le budget des programmes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 199 --
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne les opérations de la GRC au Nunavut, ventilées pour chaque exercice entre 2010-2011 et 2020-2021: a) combien d’argent a été dépensé pour les opérations de la GRC sur le territoire; b) combien d’argent a été dépensé pour des formations d'agents de la GRC sur la culture inuite; c) combien d’heures de formation culturelle ont été données; d) combien d’agents ont été déployés au Nunavut; e) combien d’argent a été dépensé pour payer les heures supplémentaires effectuées par les agents de la GRC déployés au Nunavut; f) combien de plaintes la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relatives à la GRC (CCETP) ont été reçues au Nunavut; g) combien de plaintes ont été rejetées sans faire l’objet d’une enquête; h) pour les demandes d’examen dans les cas où la CCETP n’était pas satisfaite du rapport de la GRC, combien de rapports provisoires ont été transmis aux plaignants à des fins de réponse et de commentaires sur les mesures recommandées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 200 --
M. Charlie Angus:
En ce qui concerne les dépenses en capital du gouvernement pour les infrastructures d’eau potable et d’eaux usées dans les réserves, ainsi que les dépenses de Services aux Autochtones Canada et des ministères qui l’ont précédé pour l’exploitation et l’entretien de ces infrastructures: a) quel montant a été accordé, ventilé par programme et par année (et, selon le cas, par région), au cours des cinq dernières années; b) quel montant a été dépensé, ventilé par programme et par année (et, selon le cas, par région), au cours des cinq dernières années; c) au cours des cinq dernières années, combien d’avis d’ébullition d’eau ont été en vigueur chaque mois; d) au cours des cinq dernières années, dans quelles réserves des infrastructures d’eau potable et d’eaux usées ont-elles été mises à niveau ou construites, et quelle est la nature des travaux; e) quelles entreprises ont obtenu des contrats pour effectuer des travaux sur les infrastructures d’eau potable et d’eaux usées dans les réserves; f) y a-t-il eu des difficultés ou des problèmes entourant l’exécution des contrats et, le cas échéant, quels sont-ils; g) parmi les réserves où des infrastructures d’eau potable et d’eaux usées ont été construites ou réparées au cours des cinq dernières années, combien ont eu des problèmes d’eau, liés aux infrastructures ou non, qui ont entraîné le renouvellement d’avis d’ébullition d’eau; h) le cas échéant, dans quelles réserves cela s’est-il produit, à quelle date et combien de temps les avis ont-ils duré; i) combien de temps faudra-t-il, d’après les attentes budgétaires, pour que le gouvernement honore sa promesse d’éliminer les avis d’ébullition d’eau dans les réserves des Premières Nations, en fonction du niveau de financement actuel?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 201 --
M. Jack Harris:
En ce qui concerne le profil démographique de l’effectif de Service correctionnel du Canada: quel pourcentage des agents correctionnels se déclarent (i) Autochtone, (ii) Noir, (iii) membre d’une autre minorité visible, ventilé par région (Atlantique, Québec, Ontario, Prairies et Pacifique)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 203 --
M. Jack Harris:
En ce qui concerne les données démographiques au sein de la GRC: a) quel pourcentage des membres de la GRC ont déclaré être une personne (i) autochtone, (ii) de race noire, (iii) issue d’une autre minorité visible; b) quel pourcentage du personnel de la GRC a déclaré être une personne (i) autochtone, (ii) de race noire, (iii) issue d’une autre minorité visible; c) quel pourcentage des membres de la GRC ont déclaré être de sexe (i) féminin, (ii) masculin, (iii) autre; d) quel pourcentage du personnel de la GRC a déclaré être de sexe (i) féminin, (ii) masculin, (iii) autre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 204 --
M. Charlie Angus:
En ce qui concerne les technologies de surveillance et leur acquisition, étude et utilisation par les institutions gouvernementales fédérales: a) quels contacts directs (c.-à-d. appels téléphoniques, courriels ou rencontres en personne) ont eu lieu entre des ministres et des fonctionnaires travaillant pour des sous-ministres, des sous-ministres adjoints, des chefs de cabinet, des conseillers politiques principaux ou leurs équivalents, et Palantir, Clearview AI ou l’une ou l’autre de leurs filiales respectives, et, pour chaque contact, à quelle date a-t-il eu lieu, quel a été le moyen utilisé, quel a été le sujet traité et quel était le titre de tout fonctionnaire y ayant participé; b) le gouvernement a-t-il conclu des contrats, des accords de contribution ou toute autre entente officielle ou informelle avec Palantir, Clearview AI ou l’une ou l’autre de leurs filiales respectives, et, le cas échéant, (i) avec quelle institution, (ii) quel en était l’objectif, le produit ou le résultat attendu, (iii) à quelle date, (iv) quelle en était la valeur; c) des institutions gouvernementales (y compris les ministères et les directions d’organismes et de sociétés d’État) recourent-elles à des services ou à des logiciels d’analyse des données pour modéliser ou prédire le comportement humain, comme le maintien de l’ordre prédictif, et, le cas échéant, (i) lesquelles, (ii) quel est leur objectif, ou le produit ou résultat attendu, (iii) depuis quand, (iv) quelle est la valeur du contrat, de l’accord de contribution ou de toute autre entente; d) quelles institutions gouvernementales (y compris les ministères et les directions d’organismes et de sociétés d’État) utilisent une technologie de reconnaissance faciale ou comptent en utiliser une, et (i) depuis combien de temps l’utilisent-ils, (ii) pourquoi l’utilisent-ils, (iii) à quelle fréquence l’utilisent-ils, (iv) quels sont leurs fournisseurs (entreprises), (v) quelle est la valeur de tout contrat ou entente connexe; e) la technologie a-t-elle porté atteinte à la protection des renseignements personnels ou son utilisation a-t-elle été jugée inappropriée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 205 --
M. Jack Harris:
En ce qui concerne le recours à la force par les membres de la GRC dans le cadre de leurs fonctions: a) combien d’interactions entre des membres de la GRC et des civils ayant eu lieu chaque année de 2000 à 2020 inclusivement ont causé (i) la mort (ii) des blessures, que le décès soit survenu immédiatement, des suites de l’incident ou pendant que la personne était sous garde policière; b) pour chacun des incidents, veuillez préciser, en plus de la date, (i) si l’incident a mené à une blessure, même si elle est mineure, ou à la mort de la personne détenue, (ii) la province où s’est déroulé l’incident, (iii) la division de la GRC concernée, (iv) la collectivité au sein de la province où l’incident s’est produit ou, si ce n’est pas possible, le détachement de la GRC responsable de la région géographique où l’incident s’est produit, (v) si l’incident s’est produit dans un lieu public, dans une résidence privée ou dans un autre édifice, dans un véhicule de la GRC, dans un édifice du détachement de la GRC ou dans une cellule de la GRC, (vi) si la GRC offrait des services de police contractuels au moment des faits, (vii) la race, le genre et l’âge de la personne blessée ou décédée, (viii) si les services d’aide médicale ont été appelés, (ix) le nom de l’organisme d’enquête, dans le cas où une enquête a été déclenchée, (xi) le résultat de l’enquête, y compris la date où elle a lieu, ainsi que les détails quant aux accusations qui ont été recommandées ou déposées, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)
8555-432-171 National security exceptions8555-432-172 Work from home equipment8555-432-173 COVID-19 Economic Response Plan8555-432-174 Car and driver services8555-432-175 Government advertising8555-432-176 Official residences8555-432-177 Broadband Internet8555-432-178 Access to information requests8555-432-179 Indigenous communities and ...8555-432-181 Liechtenstein and Bahamas i ...8555-432-182 Offshore Tax Informant Program ...Show all topics
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-12-12 12:10 [p.325]
Mr. Speaker, I know there will be many more moments for us to reflect and celebrate the dedication and service that the member opposite has offered and continues to offer to Canadians in his work as an MP for Regina—Qu'Appelle, in his work as the former Speaker of the House and in his work as the leader of the Conservative Party of Canada
I know thoughts, first and foremost, are for family. I want to salute Jill and recognize his kids who, I know better than most, have made significant sacrifices to see their father take on a leadership position like this. We deeply appreciate it.
I know from the many conversations I have had over the years with the hon. leader that he sees his responsibility as a parent very much the way I, and so many others, see our responsibility of being good parents to our kids.
In a similar way, we are politicians. We are in the House not in spite of having kids, but because we have kids and are dedicated to building a better world for them with everything we have. I respect that deeply and thank him for that focus on a better future for his kids.
I would also like to point out that few people know the challenges and possibilities, but also the roadblocks and barriers that exist for the leader of a diverse and national party like the Conservative Party or the Liberal Party.
We have a collection of MPs who are focused on representing their constituents and on serving their constituents. It is always a challenge and an incredibly rewarding experience to work with them as a leader.
I know that for all the challenges, it is an extraordinary privilege that is enriching and wonderful. I know that the member opposite has shown tremendous strength and compassion, as he has done through tragedies, difficulties, victories and more challenging moments.
I very much wish him all the very best in his next and exciting steps, whatever they be, be they here in the House or beyond. I want to thank him deeply for his service to Canada on behalf of all Canadians and on behalf of all Liberals. I know there are many more conversations to have.
Thank you, Andrew, for the work you are doing.
Monsieur le Président, je sais que les occasions ne manqueront pas de rappeler et de souligner le dévouement dont le député d'en face a toujours fait preuve au service des Canadiens en tant que député de Regina—Qu'Appelle, que Président de la Chambre et que chef du Parti conservateur du Canada.
Je sais que nos pensées vont d'abord et avant tout aux membres de la famille. Je tiens à saluer Jill et ses enfants qui, plus que bien d'autres, je le sais, ont consenti d'importants sacrifices pour permettre à leur père d'occuper un tel poste. Nous leur en sommes très reconnaissants.
Je sais, d'après les nombreuses conversations que j'ai eues avec le député au fil des ans que, comme bien d'autres, nous partageons des opinions très semblables sur ce que devrait être un bon parent.
Dans le même ordre d'idée, nous sommes des politiciens, et nous sommes ici non pas malgré que nous ayons des enfants, mais bien parce que nous en avons et que nous sommes déterminés à faire tout notre possible pour bâtir un monde meilleur pour eux. J'ai beaucoup de respect pour lui à cet égard et je le remercie de mettre ainsi l'accent sur l'avenir de ses enfants.
Je veux aussi souligner que peu de gens connaissent les défis et les possibilités, mais également les embûches et les barrières, qui existent lorsqu'on est le leader d'un parti diversifié et national, comme le Parti conservateur ou le Parti libéral.
Nous avons un groupe de députés qui sont déterminés à bien représenter leurs électeurs et à bien les servir. C'est toujours un défi et une expérience incroyablement valorisante de travailler avec eux à ce poste.
Même si les défis sont nombreux, nous savons que c'est un privilège extraordinaire, enrichissant et fantastique que nous avons. Je sais que le député d'en face a fait preuve de beaucoup de force et de compassion, comme il l'a fait au moment tant des victoires que des tragédies et des périodes difficiles.
Je lui souhaite tout le succès qu'il mérite dans les projets stimulants qui l'attendent, que ce soit à la Chambre ou ailleurs. Au nom de tous les Canadiens et de tous les libéraux, je tiens à le remercier du fond du coeur de son dévouement au service du Canada. Je sais que tout n'a pas été dit.
Je vous remercie, Andrew, du travail que tu accomplis.
View Yves-François Blanchet Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, we are all parliamentarians regardless of ideology or party affiliation. I am sure that everyone who goes into politics does it for the right reasons.
It is not an easy career path. It requires many things, including an unwavering commitment, which everyone here in the House fully understands. It also takes courage.
We can all have different views. The more different they are, the more courage they require to uphold when it would be easier to compromise. The desire to amicably debate differing opinions in our democracy brings about what is best for Canadians and Quebeckers. I trust that these different opinions have given people food for thought. I am sure that the member has done excellent work in that regard.
In a spirit of friendship, I recognize that, on the rare occasions that we have met, he has always been unfailingly cordial. I am deeply convinced, despite other opinions, that everything that was done was done in people's best interests. Everything was done with absolute sincerity.
I do not have much experience as a political party leader, but I have just enough to know that there are good moments and bad. I sincerely hope that, the day after this decision, which was most likely a difficult one, and every day that follows, will bring peace and the certainty that it was the right one. In the meantime, I would like to reiterate my friendship.
Monsieur le Président, nous sommes tous des parlementaires, indépendamment des partis et des idées dont nous sommes les porteurs. Je nourris la certitude que tous les gens qui s'engagent en politique le font pour de bonnes raisons.
Ce n'est pas un parcours facile. C'est un parcours qui demande un certain nombre de choses, dont un engagement de tous les instants, ce que chaque personne à la Chambre comprend très bien. C'est aussi un parcours qui demande du courage.
On aura beau avoir des différences d'opinions, plus les opinions sont marquées, plus elles sont portées par le courage, par le contraire du compromis et de la compromission. La volonté que des opinions divergentes s'affrontent amicalement en démocratie fait émerger ce qui est le meilleur pour les Canadiennes et les Canadiens, ainsi que pour les Québécoises et les Québécois. J'ai confiance que ces différences de point de vue ont alimenté la réflexion des gens. J'ai la certitude que le député a fait un travail exceptionnel à cet égard.
Les rares rencontres que nous avons eues ont toujours été marquées d'une cordialité sans faille, que je salue avec amitié. Je suis profondément convaincu, malgré d'autres opinions, que tout ce qui a été fait était pour le bien des gens. Tout a été fait avec une sincérité absolue.
J'ai peu d'expérience en tant que dirigeant de parti politique, mais j'en ai juste assez pour savoir qu'il y a des moments exaltants et, assurément, des moments difficiles. Je souhaite de tout cœur qu'au lendemain d'une décision probablement difficile, chaque jour qui la suivra apporte la paix et la certitude qu'elle était la bonne. Dans l'intervalle, je réitère mon amitié.
View Jagmeet Singh Profile
NDP (BC)
View Jagmeet Singh Profile
2019-12-12 12:18 [p.325]
Mr. Speaker, I also want to add my voice in acknowledging the cordiality in the chamber today. As well, I want to acknowledge the solidarity in recognizing the difficulty and the challenges that public life presents.
I want to thank the leader of Her Majesty's official opposition for taking up that mantle, for being in public service not only as the Leader of the Opposition but also as Speaker and the representative of Regina—Qu'Appelle. It is a big sacrifice, and the member and his family know that very well.
I want to also acknowledge what the Prime Minister alluded to, that being the idea that we not only represent and work for the benefit of people in our ridings but for the benefit of Canadians around the country.
I really enjoyed the sentiment and the spirit behind the idea that the member is doing this for a better future for his kids. I know that is true for the member and true for the Prime Minister, and hopefully one day it will be true for me too.
I want to take a moment to touch on what the leader of the third party mentioned.
Of course we have our differences of opinion, but what unites us is the idea of working for the common good. We may take different approaches, but I think we share the same desire to help ordinary people, change policies and resolve issues to help everyone. I know that is something that unites all of us.
I think that is something that we all share in this chamber.
It is a very difficult decision to take, and I want to acknowledge the hard work that the Leader of the Opposition has put in during all of his roles and the years of service that he has provided. We speak as a united voice in acknowledging that. I thank the member for his service.
I thank all members in the chamber for taking up that mantle. Today is a day to acknowledge the Leader of the Opposition and thank him for his service and his contribution to political life in Canada.
Monsieur le Président, je veux moi aussi saluer l'atmosphère de cordialité qui règne à la Chambre aujourd'hui, et je veux aussi saluer le fait que nous sommes tous d'accord avec l'idée que la vie publique est jalonnée de défis à relever et de difficultés à surmonter.
Je tiens à remercier le chef de l'opposition officielle de Sa Majesté d'avoir accepté de jouer ce rôle et d'avoir évolué sur la scène publique non seulement comme chef de l’opposition mais aussi comme Président de la Chambre et député de la circonscription de Regina—Qu'Appelle. Il s'agit d'un grand sacrifice, comme le savent fort bien le député et sa famille.
Je veux aussi saluer les propos du premier ministre, à savoir que nous ne travaillons pas uniquement pour servir les intérêts des gens de notre circonscription, mais bien pour servir l'intérêt de tous les Canadiens partout au pays.
Je suis vraiment heureux d'entendre le député dire qu'il fait ce travail pour donner un avenir meilleur à ses enfants. Je sais que c'est vrai pour le député, que c'est vrai pour le premier ministre, et j'espère que je pourrai en dire autant un jour.
Je vais prendre quelques instants pour aborder un point mentionné par le chef du troisième parti.
Bien sûr, nous avons des différences d'opinion, mais ce qui nous rassemble, c'est l'idée de travailler pour le bien commun. Nous avons peut-être des approches différentes, mais je pense que nous partageons la même sensibilité pour ce qui est d'aider M. et Mme Tout-le-Monde, de changer des politiques et de régler des dossiers pour aider tout le monde. Je sais que c'est quelque chose qui nous rassemble.
Je pense que c'est quelque chose que nous avons tous en commun.
Il s'agit d'une décision très difficile. Je souhaite souligner le travail formidable qu'a fait le chef de l’opposition dans ses divers rôles et ainsi que ses années de services en tant que député. À cet égard, nous sommes tous du même avis. Je remercie le député de ses années de services.
Je remercie l'ensemble des députés d'assumer ce rôle. Aujourd'hui, nous saluons le chef de l'opposition et le remercions de ses années de services et de ses contributions à la vie politique au Canada.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
I want to thank the hon. Leader of the Opposition, and I will translate, for any of you who are wondering what he toasted. He did not want the 10 years, but he said “cent'anni”, which means 100 years.
The hon. member for Beloeil—Chambly.
Je remercie le chef de l’opposition. Je vais traduire, pour ceux qui s'interrogent, ce qu'il a dit quand il a porté un toast en mon honneur. Peut-être qu'il ne souhaite pas une législature qui durera 10 ans, mais il a dit cent'anni, qui signifie 100 ans.
L’honorable député de Beloeil—Chambly a la parole.
View Geoff Regan Profile
Lib. (NS)
View Geoff Regan Profile
2019-06-12 14:31 [p.28988]
I remind the hon. Leader of the Opposition to be judicious in his choice of words.
The right hon. Prime Minister.
Je rappelle au chef de l'opposition qu'il doit se montrer judicieux dans le choix de ses mots.
Le très honorable premier ministre a la parole.
View Peter Kent Profile
CPC (ON)
View Peter Kent Profile
2019-05-13 14:12 [p.27678]
Mr. Speaker, on March 31, one of the Prime Minister's lawyers sent a letter threatening a lawsuit if the leader of the official opposition did not withdraw the following statements regarding the Prime Minister's involvement in the SNC-Lavalin corruption scandal: that “documents and recordings are concrete evidence that proves [the Prime Minister] led a campaign to politically interfere in SNC-Lavalin's criminal prosecution”; that the Prime Minister “personally gave the orders and when the former Attorney General refused to follow them and break the law, she was fired”; that the Prime Minister “looked Canadians in the eye and told them that no one had raised concerns with him. This is false”; and that “[t]he entire SNC-Lavalin scandal is corruption on top of corruption on top of corruption”.
The official opposition leader responded saying that if the Prime Minister intends to commence a lawsuit, he should proceed immediately. That was more than a month and a half ago. Is the Prime Minister's threatened lawsuit, like the Prime Minister, simply not as advertised?
Monsieur le Président, le 31 mars, l'un des avocats du premier ministre a envoyé une lettre au chef de l’opposition officielle le menaçant de poursuite s'il ne retirait pas les propos qu'il a tenus sur l'implication du premier ministre dans le scandale de corruption mettant en cause SNC-Lavalin, à savoir que les « documents et enregistrements [présentés] sont des preuves concrètes qui démontrent que [le premier ministre] a mené une campagne pour faire de l’ingérence politique dans la poursuite criminelle de SNC-Lavalin »; que le premier ministre « a personnellement donné des ordres et, quand l’ancienne procureure générale a refusé de les suivre et d’enfreindre la loi, elle a été congédiée »; que le premier ministre « a regardé les Canadiens dans les yeux, et il leur a dit que personne ne lui avait fait part de préoccupations, [mais] [c']est faux »; et que « [t]out le scandale SNC-Lavalin est une affaire de corruption, sur corruption, sur corruption ».
Le chef de l’opposition officielle a répondu à cette lettre en disant au premier ministre que s'il avait l'intention d'intenter des poursuites, il devrait le faire immédiatement. C'était il y a plus d'un mois et demi. La menace de poursuite judiciaire du premier ministre était-elle simplement une menace en l'air?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-05-01 15:12 [p.27238]
Mr. Speaker, I can understand that the Leader of the Opposition wants to continue to focus on me, but I am not going to focus on them. I am going to stay focused on Canadians. I am going to tell them the truth about what we are doing, which includes lowering taxes for the middle class and raising them on the wealthiest 1%, investing in infrastructure right across the country and continuing to demonstrate that every—
Some hon. members: Oh, oh!
Monsieur le Président, je peux comprendre pourquoi le chef de l’Opposition persiste à s'acharner sur mon cas. Pour ma part, au lieu de m'en prendre aux conservateurs, je préfère rester concentré sur la situation des Canadiens. Je vais leur dire la vérité à propos des mesures que nous prenons. Je pense notamment à la réduction des impôts de la classe moyenne et à l'augmentation des impôts du 1 % le plus riche, aux investissements dans les infrastructures partout au pays, et à la démonstration continue que toutes...
Des voix: Oh, oh!
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-05-01 15:13 [p.27238]
Mr. Speaker, while the Conservatives continue to focus on politics and on me, I am going to stay focused on Canadians and what we are doing every day to grow the economy, to protect jobs, to lift Canadians out of poverty. That is what Canadians voted for in 2015. That is what we are going to continue to do.
Monsieur le Président, alors que les conservateurs continuent de faire de la politique et de s'attarder à mon cas, je vais rester concentré sur les Canadiens et sur le travail que nous faisons chaque jour pour stimuler l'économie, protéger les emplois et aider les Canadiens à se sortir de la pauvreté. C'est ce pour quoi les Canadiens ont voté en 2015, et c'est ce que nous allons continuer de faire.
View John Brassard Profile
CPC (ON)
View John Brassard Profile
2019-04-29 15:07 [p.27109]
Mr. Speaker, a month ago the Prime Minister threatened to sue the leader of the official opposition for telling Canadians the truth about the Prime Minister's role in the SNC-Lavalin scandal. At the time, the Leader of the Opposition said he would see the Prime Minister in court. Well, the opposition leader is still waiting: waiting for the suit to be filed, waiting for a trial to start and waiting for the Prime Minister to take the stand and testify under oath.
Will the Prime Minister tell Canadians when he will follow through on his threats and testify under oath in the SNC-Lavalin scandal?
Monsieur le Président, il y a un mois, le premier ministre a menacé de poursuivre le chef de l'opposition officielle pour avoir dit aux Canadiens la vérité au sujet de son rôle dans le scandale SNC-Lavalin. À ce moment-là, le chef de l'opposition a déclaré qu'il verrait le premier ministre au tribunal. Eh bien, le chef de l'opposition attend toujours: il attend qu'une poursuite soit intentée, qu'un procès ait lieu et que le premier ministre soit appelé à la barre pour témoigner sous serment.
Le premier ministre dira-t-il aux Canadiens quand il entend donner suite à ses menaces et témoigner sous serment relativement au scandale SNC-Lavalin?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-29 15:07 [p.27109]
Mr. Speaker, as the member knows very well, and as I have answered on numerous occasions, the leader of the official opposition has been served notice on numerous occasions. What he does is he changes his wording and deletes tweets. Then he steps out with a new narrative and believes that it is all of a sudden his new truth.
It is important to note that what Canadians have been waiting for 365 days for is a climate plan from the Conservatives. Rather than worrying about Conservatives advancing policy ideas, we will continue focusing on Canadians, making sure that we are delivering on a plan and on commitments that they expect from us, while the Conservatives continue playing silly politics.
Monsieur le Président, comme le député le sait très bien, et comme je l'ai dit à maintes reprises, le chef de l'opposition officielle a reçu des mises en demeure à de nombreuses reprises. Il modifie ensuite ses propos et supprime ses gazouillis, puis il tient un nouveau discours et croit soudainement que c'est son nouveau cheval de bataille.
Il est important de souligner que, depuis un an, les Canadiens attendent que les conservateurs présentent un plan de lutte contre les changements climatiques. Plutôt que de nous soucier des idées politiques des conservateurs qui continuent à faire de la politicaillerie, nous continuerons à mettre l'accent sur les Canadiens et à respecter notre plan et nos engagements, ce que la population attend de nous.
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2019-04-12 11:17 [p.27046]
Mr. Speaker, Teddy Roosevelt said, “Speak softly and carry a big stick – you will go far.” The Prime Minister, making big, bold threats of a lawsuit and then hiding from following through, is roaring loudly and carrying a small twig.
I am announcing today, on behalf of the Leader of the Opposition, that he is setting a deadline for the Prime Minister to follow through on his threat, which is Monday at midnight. Will the Liberals meet the deadline or will the Prime Minister just run for cover?
Monsieur le Président, Theodore Roosevelt a déjà dit: « Parlez doucement et tenez un gros bâton, vous irez loin. » Le premier ministre, qui a voulu bomber le torse en brandissant la menace de poursuites, mais s'est bien gardé d'y donner suite, crie au contraire à tue-tête et se promène avec une simple brindille.
J'annonce aujourd'hui, au nom du chef de l’opposition, que le premier ministre a maintenant jusqu'à lundi soir à minuit pour mettre sa menace à exécution. Les libéraux agiront-ils d'ici là, ou le premier ministre se défilera-t-il pour de bon?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:17 [p.27046]
Mr. Speaker, let me share a bit of history. The Minister of Innovation had put the leader of the official opposition on notice in December, because he had used words that were not judicious and should not have been used. He used them in the House. We challenged him to use them outside the House. He tried it outside the House, was served notice, and all of a sudden, like magic, those tweets disappeared, those online press releases disappeared. This happened in February.
Now, in March, the Prime Minister served him notice and, like magic, those tweets disappeared—
Revenons un peu en arrière, monsieur le Président. En décembre dernier, le ministre de l'Innovation a mis en demeure le chef de l’opposition officielle parce que celui-ci avait mal choisi ses mots et dit des choses qu'il n'aurait jamais dû dire. Comme ces propos ont été tenus en ces murs, nous l'avons mis au défi de les répéter à l'extérieur de la Chambre. C'est ce qu'il a fait, mais aussitôt que nous lui avons fait parvenir une mise en demeure, les gazouillis incriminants ont disparu comme par magie, et les communiqués de presse se sont volatilisés. C'était en février.
En mars, le premier ministre a envoyé une mise en demeure au chef de l'opposition et, cette fois encore, les gazouillis incriminants ont disparu comme par magie...
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2019-04-12 11:18 [p.27046]
Mr. Speaker, actually the letter of threat the Prime Minister sent the official opposition included a bunch of different objectionable claims that he said the Conservative leader had made. Therefore, the Conservative leader took the same letter, walked outside and repeated every single allegation.
If the Prime Minister does not believe the Leader of the Opposition was telling the truth, he could take action. However, he has to do so quickly. Under the principle of libel law, one has to move as soon as reasonably possible.
When will he live up to his bold threats or will he simply back down and hide?
Monsieur le Président, en fait, la lettre de menaces que le premier ministre a envoyée à l'opposition officielle énumère une série de déclarations inacceptables qui auraient été faites par le chef conservateur. Le chef conservateur a donc pris la lettre, il est sorti, et il a répété chacune des allégations.
Si le premier ministre est d'avis que le chef de l’opposition ne disait pas la vérité, il peut agir. Il doit toutefois le faire rapidement, puisqu'un principe prévoit que les poursuites pour diffamation doivent être intentées dès qu'il est raisonnablement possible de le faire.
Le premier ministre concrétisera-t-il ses menaces hardies, ou choisira-t-il d'abandonner et de se cacher?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:19 [p.27046]
Mr. Speaker, in December, the leader of the official opposition deleted tweets and retracted messages. In February, the leader of the official opposition deleted tweets and retracted messages. In March, the leader of the official opposition deleted tweets and retracted messages. The Conservatives change their messaging and then they go outside.
However, most recently, because the Conservatives have a history of misleading Canadians, they wanted to have a fundraiser. They wanted a private fundraiser to talk about the privatization of health care. Today, they have now changed the parameters of that fundraiser. Maybe they will delete it entirely.
Monsieur le Président, en décembre, le chef de l'opposition officielle a supprimé des gazouillis et rétracté des messages. En février, le chef de l'opposition a supprimé des gazouillis et rétracté des messages. En mars, le chef de l'opposition a supprimé des gazouillis et rétracté des messages. Les conservateurs modifient leur message avant d'aller à l'extérieur.
Les conservateurs, qui ont l'habitude d'induire les Canadiens en erreur, souhaitaient organiser une activité de financement dernièrement. Ils voulaient tenir une activité de financement privée pour parler de la privatisation des soins de santé. Je vois qu'aujourd'hui, ils ont changé les caractéristiques de cette activité. Peut-être qu'ils la supprimeront complètement.
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2019-04-12 11:19 [p.27046]
Mr. Speaker, do the Liberals really want to talk about health care and fundraisers? This from a party whose leader had a $1,500-a-plate fundraiser and threw out of the room, to cackles of laughter, an aboriginal protester who was angry about the mercury poisoning that occurred in a first nations community? We will take no lessons from the Prime Minister on health care and fundraisers.
Instead of political attacks and hypocrisy, why will the Liberals not stand up behind their words and—
Monsieur le Président, les libéraux veulent parler des soins de santé et des activités de financement? C'est pourtant leur parti dont le chef a organisé une activité de financement à 1 500 $ le couvert, lors de laquelle il a expulsé de la salle, sous les gloussements des autres participants, une manifestante autochtone en colère face aux empoisonnements au mercure qui frappent une communauté autochtone. Nous n'avons aucune leçon à recevoir du premier ministre sur les soins de santé et les activités de financement.
Au lieu de se cantonner dans les attaques politiques et l'hypocrisie, pourquoi les libéraux ne joignent-ils pas le geste à la parole et...
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:20 [p.27046]
Mr. Speaker, I know you could not find the question in there, but that is how the Conservatives mislead Canadians and call it a question. However, it is important, because it is a very important matter. The Prime Minister did apologize and accept responsibility.
However, what is more important is that when it comes to the fundraisers we hold, they are in public. The media is present. Anyone who lobbies the Prime Minister is not able to attend, because we have even stricter rules when it comes to fundraising. We had to bring the Conservatives along, kicking and screaming. When it came to the fundraiser the future finance dream minister wanted to have—
Monsieur le Président, je sais que vous n'avez pas pu repérer de question dans cette intervention, mais voilà comment les conservateurs s'y prennent pour induire les Canadiens en erreur, en appelant cela une question. Néanmoins, il est essentiel de leur répliquer, car il s'agit d'un dossier important. Le premier ministre s'est excusé et il a reconnu sa responsabilité.
Cependant, le principal, c'est que les activités de financement que nous organisons sont publiques. Les médias sont présents. Il est interdit aux gens qui font lobbying auprès du premier ministre d'y assister, car nous avons des règlements encore plus sévères concernant les activités de financement. Nous avons dû obliger les conservateurs à suivre notre exemple, à leur corps défendant, car l'activité de financement que le futur ministre des rêves financiers voulait tenir...
View Gérard Deltell Profile
CPC (QC)
View Gérard Deltell Profile
2019-04-12 11:21 [p.27047]
Mr. Speaker, the Liberal Party has been unable to manage a crisis for two months now. Oddly, their leader, the Prime Minister, came up with a surprising idea. He decided to sue the leader of the official opposition. The Leader of the Opposition has not budged an inch. He has even repeated his statement word for word and published it again. We are now awaiting the lawsuit.
Will the Prime Minister do what he said, or was it all hot air, as usual?
Monsieur le Président, pendant deux mois, le Parti libéral a été incapable de gérer une crise, et c'est quand même curieux de voir son chef, le premier ministre, avoir une idée pour le moins surprenante. Il a décidé de poursuivre le chef de l'opposition officielle. Non seulement le chef de l'opposition officielle n'a pas bronché d'un pouce, il a même répété mot à mot et publié de nouveau exactement le texte en question. Nous attendons maintenant la poursuite.
Est-ce que le premier ministre va faire ce qu'il a dit, ou est-ce qu'au contraire, comme d'habitude, il a parlé pour ne rien dire?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:22 [p.27047]
Mr. Speaker, we have a lot to say. That is exactly why our economy is working so well today. We know Canadians are better off now than they were during Stephen Harper's decade in power.
The member opposite is asking questions, yet he knows perfectly well that the Leader of the Opposition changed the words he used. Before changing the words, the Leader of the Opposition erased statements he made because he knows that he is continuing to mislead Canadians, which is unacceptable.
Monsieur le Président, nous avons beaucoup à dire. C'est exactement pourquoi nous avons une économie qui fonctionne aujourd'hui. Nous savons que les Canadiens sont dans une meilleure situation aujourd'hui qu'ils ne l'étaient pendant les 10 années de Stephen Harper.
Le député d'en face pose des questions et il sait très bien que le chef de l'opposition a changé les mots qu'il a utilisés. Avant de changer les mots, le chef de l'opposition a effacé les déclarations qu'il a faites, parce qu'il sait qu'il continue d'induire les Canadiens en erreur, et c'est inacceptable.
View Gérard Deltell Profile
CPC (QC)
View Gérard Deltell Profile
2019-04-12 11:22 [p.27047]
Mr. Speaker, what is unacceptable is a Prime Minister who shows contempt for Canadians by saying one thing and doing the opposite.
Let us not forget that The Globe and Mail broke the SNC-Lavalin scandal two months ago and the day after, the Prime Minister said that it was completely false. Since then, four people have resigned. The other thing the Prime Minister said was that he had never been informed of the dangers of political influence in this matter. That is what he maintained up until two weeks ago when, here, in the House, he acknowledged that he was informed of those dangers on September 17.
Will the Prime Minister follow through on his threat to sue? If yes, when will he do so?
Monsieur le Président, ce qui est inacceptable, c'est un premier ministre qui méprise les Canadiens en disant une chose et en faisant le contraire.
Rappelons-nous qu'il y a deux mois, lorsque le Globe and Mail a sorti le scandale libéral SNC-Lavalin, le premier ministre, dès le lendemain, a dit que c'était complètement faux. Il y a eu quatre démissions depuis ce temps. L'autre chose que le premier ministre a dite est qu'il n'avait jamais été informé du danger de l'influence politique dans ce dossier. Il a dit cela, jusqu'à ce que, ici à la Chambre, il y a deux semaines, il reconnaisse que, en effet, il en avait été informé le 17 septembre.
Le premier ministre va-t-il, oui ou non, mettre en vigueur sa menace de poursuite, et quand va-t-il le faire?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:23 [p.27047]
Mr. Speaker, we know that Canadians need to hear the truth. That is exactly why the Prime Minister waived solicitor-client privilege and cabinet confidence. That is exactly why all the facts are now public.
The Conservatives continue to mislead Canadians and that is not acceptable. That is what this member is also doing. We see that he is following the lead of the Leader of the Opposition. They should show some respect for Canadians. We know that they heard the truth. All the facts are public. Canadians will decide for themselves.
Monsieur le Président, nous savons que les Canadiens doivent entendre la vérité. C'est exactement ce pour quoi le premier ministre a renoncé au secret professionnel et au secret de Cabinet. C'est exactement ce pour quoi tous les faits sont maintenant publics.
Les conservateurs continuent d'induire les Canadiens en erreur, et c'est inacceptable. Maintenant, ce député le fait aussi. On peut voir qu'il prend la même direction que le chef de l'opposition. Or on doit avoir un peu de respect pour les Canadiens. Nous savons qu'ils ont entendu la vérité. Tous les faits sont publics. Les Canadiens vont faire leur choix eux-mêmes.
View Pat Kelly Profile
CPC (AB)
View Pat Kelly Profile
2019-04-12 11:28 [p.27048]
Mr. Speaker, everyone knows that the Prime Minister has been misleading Canadians now for over two months. He said that the SNC story was false, that no one raised concerns and that he did it for jobs, yet each one of these statements is a proven falsehood. Then he foolishly tried to bully the opposition leader into silence by threatening to sue, but the opposition leader has now called this ridiculous bluff.
It is the Prime Minister's move. When will we see him in court?
Monsieur le Président, tout le monde sait que le premier ministre trompe les Canadiens depuis maintenant plus de deux mois. Il a dit que l'histoire de SNC était fausse, que personne n'avait soulevé de préoccupations et qu'il avait agi pour protéger l'emploi. Or, chacune de ces déclarations est fausse, c'est prouvé. Ensuite, il a essayé bêtement de contraindre le chef de l'opposition au silence en le menaçant d'un procès, mais le chef de l'opposition a bien vu qu'il s'agissait d'un bluff ridicule.
La balle est désormais dans le camp du premier ministre. Quand le verrons-nous au tribunal?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:29 [p.27048]
Mr. Speaker, it is important that Canadians know, and I guess members should also be informed, that when people say things that they should not say, there are consequences. What happened is that the Leader of the Opposition used terminology and made accusations that were inappropriate. What we did was not stand idly by, and Canadians can have confidence, and we put him on notice. Really quickly after he received notice, he deleted those tweets. He took a step back from his messaging and now reiterates his new messaging that I guess we helped him discover.
Monsieur le Président, il est important que les Canadiens sachent — et cela vaut aussi pour les députés, je suppose — que dire des choses qu'on ne devrait pas dire engendre des conséquences. Le chef de l'opposition a employé des mots et il a fait des accusations répréhensibles. Nous avons décidé de ne pas nous laisser faire, et les Canadiens peuvent être rassurés, car nous lui avons envoyé une mise en demeure. Très vite après l'avoir reçue, il a effacé les messages en cause sur Twitter. Il a pris un peu de recul et il répète maintenant les nouvelles tournures que nous l'avons aidé à découvrir, je suppose.
View Marilyn Gladu Profile
CPC (ON)
View Marilyn Gladu Profile
2019-04-12 11:29 [p.27048]
Mr. Speaker, our leader has repeated exactly the words he said in the first place. It is the Prime Minister who has been misleading Canadians. He told them the SNC story was false, and that is not true. Then he said that no one raised concerns; not true. Then he said he did it for jobs. The company says that is not true.
The Prime Minister's threat to sue the Leader of the Opposition is clearly a bluff. If he truly believes he has a case, when will we see him in court?
Monsieur le Président, notre chef a répété exactement ce qu'il a dit en premier lieu. C'est le premier ministre qui a trompé les Canadiens à plusieurs reprises. Il leur a dit qu'il n'y a pas eu d'ingérence politique dans l'affaire SNC-Lavalin; c'est faux. Puis, il a déclaré que personne n'avait exprimé des préoccupations; encore là, c'est faux. Enfin, il a prétendu qu'il voulait sauver des emplois, mais les dirigeants de l'entreprise ont dit que c'était faux.
Il est évident que le premier ministre bluffe lorsqu'il menace de poursuivre le chef de l'opposition. S'il croit sincèrement avoir une cause défendable, quand se présentera-t-il devant les tribunaux?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:30 [p.27048]
Mr. Speaker, they say repetition works. When it comes to hearing the answer, obviously repetition does not work, so let me remind the hon. member, who is more focused on privatizing health care than she is focused on making sure that we have a universal health care system that actually works for all Canadians. That is something Canadians pride themselves in, but that is not the focus of the dreamy future minister of health, as she likes to refer to herself.
I will remind her that all facts are now public. The justice committee meetings took place in public. They took place in public so that witnesses could appear, and the Prime Minister ensured that solicitor-client privilege as well as cabinet confidence were waived.
Monsieur le Président, on dit que la répétition donne de bons résultats. Par contre, pour ce qui est de la capacité d'écoute des réponses, cette technique ne fonctionne manifestement pas. Je vais donc rappeler une chose à la députée, qui s'intéresse davantage à la privatisation des services de santé qu'au maintien d'un système universel de soins de santé réellement avantageux pour tous les Canadiens. Alors que les Canadiens sont fiers de ce système universel, il ne fait pas partie des priorités de celle qui rêve en couleur en se décrivant comme la future ministre de la Santé.
Je lui rappelle que tous les faits sont maintenant publics. Les séances du comité de la justice se sont déroulées en public et le premier ministre a levé le secret professionnel et le secret du Cabinet pour permettre aux témoins de comparaître.
View Bernard Généreux Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, the Prime Minister himself is the one who misled Canadians. He said that the SNC-Lavalin story was not true. Obviously that is not the case. Then, he said that no one had come to him with their concerns, which is also not true.
If he really believes that telling the truth would be defamatory to him, when will we see him in court?
Monsieur le Président, c'est le premier ministre lui-même qui a induit les Canadiens en erreur. Il a dit que l'histoire de SNC-Lavalin était fausse. Ce n'est évidemment pas le cas. Ensuite, il a déclaré que personne ne lui avait soulevé des préoccupations, ce qui est également faux.
S'il croit vraiment que dire la vérité serait diffamatoire envers lui, quand est-ce qu'on va le voir en cour?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:31 [p.27048]
Mr. Speaker, once again, all the facts of this matter have been made public because the Prime Minister waived solicitor-client privilege and cabinet confidence.
The members of the Standing Committee on Justice and Human Rights examined this matter for five weeks and made their own decision. All the meetings were public so that Canadians could watch them. We know that the facts are public.
We will always speak out against the Conservatives when they mislead Canadians, because that is not how things are done here.
Monsieur le Président, encore une fois, tous les faits à ce sujet sont publics, parce que le premier ministre a renoncé au secret professionnel et au secret du Cabinet.
Les députés qui siègent au Comité permanent de la justice et des droits de la personne ont étudié ce sujet pendant cinq semaines et ils ont décidé par eux-mêmes. Pour s'assurer que les Canadiens pouvaient les entendre, toutes les rencontres à ce sujet étaient publiques. Nous savons que les faits sont publics.
Nous allons toujours dénoncer les conservateurs quand ils induisent les Canadiens en erreur, parce que ce n'est pas la façon de fonctionner ici.
View Sylvie Boucher Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, obviously misleading Canadians is not the way to go, but that is what the Liberal government has been doing since the beginning of the SNC-Lavalin case.
The Prime Minister put our leader on notice. Our leader repeated word for word what he said outside the House. Every time we ask questions about SNC-Lavalin, the Prime Minister changes his story.
Will he follow through on his notice and—
Monsieur le Président, évidemment, induire les Canadiens en erreur n'est pas la façon de faire. Pourtant, c'est ce que le gouvernement libéral fait depuis le début du cas SNC-Lavalin.
Le premier ministre a envoyé une mise en demeure à notre chef. Notre chef a répété mot à mot ce qu'il avait à dire à l'extérieur de la Chambre. Toutes les fois qu'on pose des questions sur SNC-Lavalin, le premier ministre change son histoire.
Va-t-il mettre sa chose à exécution et...
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:33 [p.27049]
Mr. Speaker, the member opposite forgot one small detail. The Prime Minister sent a letter to the Leader of the Opposition putting him on notice because he has a habit of misleading Canadians. Everyone knows this is not the right approach, so the Prime Minister sent him a letter. I think the Leader of the Opposition read the letter and then deleted his online statements and his tweets. He and his team probably changed the words he used, but now he is repeating them. It is a—
Monsieur le Président, la députée d'en face a oublié un petit détail: le premier ministre a envoyé une lettre, un avis au chef de l'opposition, parce que celui-ci a l'habitude d'induire les Canadiens en erreur. On a dit que ce n'était pas la façon de fonctionner, donc le premier ministre lui a envoyé une lettre. Je pense que le chef de l'opposition a lu la lettre et qu'il a effacé ses déclarations en ligne et ses tweets. Je pense que son équipe et lui ont changé les mots, et maintenant, ils répètent ces mots. C'est un...
View Michael Barrett Profile
CPC (ON)
Mr. Speaker, the Prime Minister has been misleading Canadians for months now. That is nothing new for the Prime Minister, with his track record of four ethical breaches. Now he has the audacity to threaten the opposition leader with a lawsuit for speaking the truth, but the opposition leader will not be intimidated.
When will the Prime Minister put his money where his mouth is and meet the opposition leader in court?
Monsieur le Président, le premier ministre induit les Canadiens en erreur depuis des mois maintenant. Ce n'est rien de nouveau pour le premier ministre, qui a par quatre fois manqué à l'éthique. Voilà maintenant qu'il a l'audace de menacer de poursuites le chef de l’opposition pour avoir dit la vérité, mais le chef de l'opposition ne se laissera pas intimider.
Quand le premier ministre va-t-il joindre le geste à la parole en affrontant le chef de l’opposition en cour?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:34 [p.27049]
Mr. Speaker, we should have confidence in our institutions and the court of law, and no one should be intimidated, because we know that the rule of law in Canada is intact. That is exactly why, when the leader of the official opposition received a notice from the Prime Minister, he quickly erased his tweets. He erased his online statements, and then he chose better words. That probably was the right thing to do, and now they continue to repeat those words.
The Conservatives have a history of misleading Canadians. This is now new terminology that they have been echoing for months. They did it in December, they did it in February, and now they just did it in March, but most recently, they sent out a publicly funded tax booklet and forgot to talk about the climate action incentive.
Monsieur le Président, nous devrions faire confiance à nos institutions et à la cour de justice, et personne ne devrait être intimidé parce que nous savons que le principe de la primauté du droit au Canada demeure intact. C'et exactement pour cela que, dès qu'il a reçu la mise en demeure du premier ministre, le chef de l’opposition officielle a rapidement supprimé ses gazouillis sur Twitter. Il a supprimé ses déclarations en ligne, puis il a mieux choisi ses mots. C'était probablement la chose à faire, et il continue maintenant de répéter ces mots.
Les conservateurs ont toujours induit les Canadiens en erreur. Ils ont revu leur choix de mots et ce sont ces nouveaux mots qu'ils répètent maintenant depuis des mois. C'est ce qu'ils ont fait en décembre, c'est ce qu'ils ont fait en février et c'est ce qu'ils viennent de faire en mars, mais, plus récemment, ils ont diffusé une brochure sur la déclaration de revenus, produite avec des fonds publics, en oubliant d'y parler de l'Incitatif à agir pour le climat.
View Michael Barrett Profile
CPC (ON)
Mr. Speaker, we know the Liberals are obsessed with Twitter. They have started diplomatic feuds on Twitter. They have damaged the integrity of our immigration system on Twitter. They have even praised dictators on Twitter, but this is not about Twitter. This is about the opposition leader's March 29 statement. That is why he repeated every word from that statement inside and outside the chamber.
When will the Prime Minister meet the opposition leader in court, or should I just check his Twitter?
Monsieur le Président, nous savons que les libéraux sont obsédés par Twitter. Ils ont commencé des chicanes diplomatiques sur Twitter. Ils ont porté atteinte à l'intégrité du système d'immigration sur Twitter. Ils ont même fait l'éloge de dictateurs sur Twitter, mais il ne s'agit pas de Twitter. Il s'agit de la déclaration que le chef de l’opposition a faite le 29 mars. Voilà pourquoi il a répété chaque mot de cette déclaration à l'intérieur et à l'extérieur de la Chambre.
Quand le premier ministre donnera-t-il rendez-vous au chef de l’opposition devant les tribunaux? Devrais-je vérifier son compte Twitter pour obtenir la réponse?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:35 [p.27049]
Mr. Speaker, we know that members who want to be on the Conservative benches have to follow their leader. They are not allowed to speak out of turn, so I encourage him to follow his leader on Twitter so that he can maintain that speed.
More importantly, what is clear is that Conservatives are focused on—
Monsieur le Président, nous savons que les députés qui veulent être sur les banquettes conservatrices doivent suivre leur chef. Ils n'ont pas le droit de déroger de la ligne du parti. Par conséquent, j'encourage le député à suivre son chef sur Twitter pour connaître les dernières nouvelles.
Plus important encore, ce qui est manifeste, c'est que les conservateurs se concentrent sur...
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:36 [p.27049]
Mr. Speaker, I will finish by saying that the Conservatives will remain focused on us, but we will remain focused on Canadians, because that is exactly who we are here to serve.
The member who occupied that seat prior to the member for Leeds—Grenville—Thousand Islands and Rideau Lakes was actually a member of the National Security and Intelligence Committee of Parliamentarians, and we just tabled its report for the first time. It was dedicated to him—
Monsieur le Président, je terminerai en disant que la priorité des conservateurs est de s'en prendre à nous, tandis que notre priorité demeure les Canadiens, car nous sommes ici à leur service.
Le prédécesseur du député de Leeds–Grenville–Thousand Islands et Rideau Lakes était membre du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement. Le comité lui a dédié son premier rapport, qu'il vient tout juste de déposer...
View Scot Davidson Profile
CPC (ON)
View Scot Davidson Profile
2019-04-12 11:39 [p.27050]
Mr. Speaker, the Prime Minister has threatened to sue the Leader of the Opposition. His lawyer objects to our claim that the Clerk of the Privy Council pressured the former attorney general and made it clear that her job was on the line. Canadians heard the Clerk of the Privy Council in his own words. They know the statement to be true.
When will the Prime Minister allow this court case to begin so that the truth can be revealed?
Monsieur le Président, le premier ministre a menacé de poursuivre le chef de l’opposition. Son avocat nous reproche d'avoir affirmé que le greffier du Conseil privé a exercé des pressions sur l'ancienne procureure générale et qu'il lui a clairement indiqué que son poste était en jeu. Les Canadiens ont entendu les propos de la bouche même du greffier du Conseil privé. Ils savent que cette affirmation est véridique.
Quand le premier ministre lancera-t-il cette poursuite afin que la vérité éclate au grand jour?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:39 [p.27050]
Mr. Speaker, I have answered that question now on numerous occasions, and I do believe that one day we will be in this House debating policies that have impacts on Canadians.
I can share that when it comes to our plan, we have seen 950,000 jobs created by Canadians. We know that over 800,000 children have been lifted out of poverty and almost 300,000 children have been lifted out of poverty because of the tax-free Canada child benefit, measures that the Conservatives continue to vote against.
We know that the Conservatives have no plan for the environment. The only plan they have is to mislead Canadians, and that really should not be the competition.
Monsieur le Président, j'ai déjà répondu à cette question à de nombreuses reprises, et j'espère qu'un jour, à la Chambre, nous débattrons de politiques qui touchent les Canadiens.
Ce que je peux dire, en parlant de notre plan, c'est que les Canadiens ont créé 950 000 emplois. Nous savons que plus de 800 000 enfants sont sortis de la pauvreté et que près de 300 000 enfants sont sortis de la pauvreté grâce à l'Allocation canadienne pour enfants qui est non imposable, et les conservateurs continuent de voter contre ces mesures.
Nous savons que les conservateurs n'ont aucun plan pour l'environnement. Le seul plan qu'ils ont, c'est d'induire les Canadiens en erreur, et ce ne devrait vraiment pas être un objectif.
View Bob Saroya Profile
CPC (ON)
View Bob Saroya Profile
2019-04-12 11:40 [p.27050]
Mr. Speaker, for months the Prime Minister has been trying to keep the truth from Canadians, and now he is threatening a lawsuit and trying to silence his opponents. It will not work. Canadians want the Prime Minister to present his evidence in a court of law.
When will the Prime Minister follow through on his threat, or is he just talk, no walk?
Monsieur le Président, depuis des mois, le premier ministre tente de cacher la vérité aux Canadiens et, maintenant, il menace d'intenter des poursuites pour faire taire ses opposants. Cela ne fonctionnera pas. Les Canadiens veulent que le premier ministre présente ses éléments de preuve devant les tribunaux.
Quand le premier ministre mettra-t-il à exécution sa menace — ou est-il grand parleur, petit faiseur?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:40 [p.27050]
Mr. Speaker, once again, I have answered that question. What many Canadians are prioritizing is the economy and the environment.
When it comes to the economy, we know that we have one of the fastest-growing economies in the G7. That is pretty impressive, because it means that more Canadians are working today than were working in my lifetime. When it comes to our climate plan, because we know that climate change is real, we want to transition to a cleaner, greener economy by making cleaner, greener choices more affordable. That is why we have the climate action incentive payment.
That member and his party choose to mislead Canadians by not reminding them—
Monsieur le Président, encore une fois, j'ai déjà répondu à cette question. Pour bon nombre de Canadiens, l'économie et l'environnement sont les enjeux prioritaires.
Nous savons que l'économie canadienne connaît l'une des plus fortes croissances des pays du G7. C'est très impressionnant. En effet, de toute ma vie, je n'ai jamais vu un taux d'emploi aussi élevé au Canada. Parlons maintenant de notre plan de lutte contre les changements climatiques. Puisque nous savons que les changements climatiques sont réels, nous souhaitons faire la transition vers une économie plus propre et plus verte en rendant les choix écologiques plus abordables. C'est pourquoi nous avons mis en place le paiement pour l’Incitatif à agir pour le climat.
Le député et son parti choisissent d'induire en erreur les Canadiens en ne leur rappelant pas...
View Jacques Gourde Profile
CPC (QC)
View Jacques Gourde Profile
2019-04-12 11:41 [p.27050]
Mr. Speaker, on March 29, our leader issued an official statement in a press release. It stated that the Prime Minister led a campaign of political interference, personally gave orders, denied the truth and had therefore lost the moral authority to govern. Our leader stands by everything he said in that statement.
My question is simple. Will the Prime Minister show some courage and do as he said he would, that is, follow through on his notice so the truth can come out in court?
Monsieur le Président, le 29 mars, notre chef faisait une déclaration officielle au moyen d'un communiqué de presse. On pouvait y lire que le premier ministre a mené une campagne pour faire de l'ingérence politique, qu'il a personnellement donné des ordres, qu'il a nié la vérité et que, par conséquent, le premier ministre a perdu l'autorité morale de gouverner. Notre chef maintient tout ce qu'il a dit dans cette déclaration.
Ma question est simple. Le premier ministre va-t-il enfin avoir un peu de courage et faire ce qu'il a dit, soit mettre à exécution sa mise en demeure afin qu'on ait toute la vérité devant la cour?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:42 [p.27050]
Mr. Speaker, as the member opposite knows very well, I have already answered that question.
Instead of asking the same question, I encourage the member to focus on the policies that will have a positive impact on Canadians.
The Conservatives are doing everything in their power to block a budget that includes important initiatives for Canadians, things like lower interest rates on student loans, funding to help seniors keep more of their money and new assistance for first-time homebuyers. We will continue to—
Monsieur le Président, le député d'en face sait très bien que j'ai déjà répondu à cette question.
Au lieu de poser la même question, j'encourage le député à se concentrer sur les politiques qui vont avoir de meilleures répercussions sur les Canadiens.
Les conservateurs font tout ce qu'ils peuvent pour bloquer un budget qui inclut d'importantes mesures pour les Canadiens, comme un bas taux d'intérêt sur les prêts étudiants, un fonds permettant aux aînés de garder plus de leur argent et une nouvelle aide pour les gens qui achètent leur première maison. Nous allons continuer à...
View Kevin Waugh Profile
CPC (SK)
View Kevin Waugh Profile
2019-04-12 11:42 [p.27050]
Mr. Speaker, it is becoming abundantly clear that the thing the Prime Minister fears most is telling the truth. Yes, in open court, he cannot shut down the hearings and he cannot threaten the witnesses.
Will he commit today to immediately file his lawsuit and testify in open court about what he did to politically interfere in a criminal trial?
Monsieur le Président, il est de plus en plus évident que la chose que le premier ministre craint le plus, c'est d'être obligé de dire la vérité car, devant les tribunaux, il ne peut pas mettre fin aux audiences et menacer les témoins.
Va-t-il s'engager dès aujourd'hui à intenter des poursuites sans tarder et à témoigner devant les tribunaux au sujet de son ingérence politique dans un procès criminel?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-12 11:43 [p.27051]
Mr. Speaker, it is interesting that the member from the province of Saskatchewan would rise, and he knows very well that I have answered that question.
Saskatchewan is one of the provinces that do not have a provincial climate plan. To ensure that we can transition to a cleaner, greener economy, the federal government has put forward a climate action incentive payment.
Families within Saskatchewan will be receiving over $600 when they file their taxes this year, and 80% of families will spend less when they come to make cleaner, greener choices, because we want to make sure that they make cleaner, greener choices and that they are affordable. I encourage—
Monsieur le Président, le député sait très bien que j'ai répondu à cette question, et je trouve intéressant que cette intervention vienne d'un député de la Saskatchewan.
En effet, la Saskatchewan est l'une des provinces qui n'a pas de plan provincial de lutte contre les changements climatiques. Pour assurer la transition vers une économie plus propre et plus écologique, le gouvernement fédéral a mis en place l'Incitatif à agir pour le climat.
Lorsqu'ils produiront leur déclaration de revenus cette année, les familles de la Saskatchewan pourront recevoir plus de 600 $. Dans 80 % des cas, les choix plus propres et plus écologiques leur coûteront moins cher, car nous voulons que les familles puissent faire des choix à la fois plus propres et plus écologiques, mais qui restent abordables. J'encourage...
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2019-04-11 14:17 [p.27001]
Mr. Speaker, the Prime Minister is politically interfering in a court case. He is denying the truth, resorting to intimidation, and trying to silence all those who do not think like him.
If the Prime Minister has any courage at all, even just a little bit, will he agree to follow through on his notice so that we can all find out the truth in this case? Is he afraid to testify under oath?
Monsieur le Président, on a un premier ministre qui fait de l'ingérence politique dans un dossier judiciaire. Le premier ministre nie la vérité, pratique l'intimidation et essaie de faire taire toutes les personnes qui ne pensent pas comme lui.
Si le premier ministre a un minimum de courage, juste un petit peu de courage, va-t-il accepter de mettre en application, d'exécuter sa mise en demeure, afin qu'on ait toute la vérité dans le dossier? A-t-il peur de témoigner sous serment?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:18 [p.27001]
Mr. Speaker, we know that Canadians need to know the truth. That is exactly why the Prime Minister had the courage to waive cabinet confidence and solicitor-client privilege. He did that so that Canadians can know the truth.
We did in fact send a letter to the Leader of the Opposition. We put him on notice because he continues to say things that he should not. That is exactly why he deleted his tweets.
Monsieur le Président, nous savons que les Canadiens doivent savoir la vérité. C'est exactement pourquoi le premier ministre a eu le courage de renoncer au secret du Cabinet et au secret professionnel. La raison pour laquelle il a fait cela, c'est pour que les Canadiens puissent savoir la vérité.
Nous avons effectivement envoyé une lettre au chef de l'opposition. Nous lui avons donné un avis parce qu'il continue à dire des choses qu'il ne doit pas dire. C'est exactement pour cela qu'il a effacé ses tweets.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2019-04-11 14:18 [p.27001]
Mr. Speaker, for four days now, we have been standing in this place and asking the Prime Minister whether he intends to follow through on his notice. We are told “yes” over and over again, but that he needs to change his story. He has not changed it and keeps repeating it every day. He stands by everything that has been said. This is nothing but bullying on the part of the Prime Minister, because he is not happy when anyone has different ideas.
Will he show some courage and follow through on his notice, so that we and all Canadians will hear the whole truth?
Monsieur le Président, cela fait quatre jours que nous sommes à la Chambre et que nous demandons au premier ministre s'il va mettre à exécution sa mise en demeure. On répète et on répète que oui, mais qu'il faut qu'il change sa version. Il ne l'a pas changée. Tous les jours, il l'a répétée. Il assume tous les mots qui ont été dits. Tout ce que le premier ministre fait, c'est de l'intimidation, et il n'est pas content quand les gens pensent différemment de lui.
Va-t-il avoir du courage et mettre en application sa mise en demeure, afin qu'on ait toute la vérité, que les Canadiens aient toute la vérité?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:19 [p.27002]
Mr. Speaker, Canadians deserve to hear the truth, and that is exactly why all the facts are now public. Yes, we took a first step. That is exactly why we put the leader of the official opposition on notice. He continues making false and misleading statements to Canadians. After receiving that notice, he changed the words that he has been using. He deleted some tweets and statements made online. He has already responded through his actions, because he knows he should not be doing what he is doing.
Monsieur le Président, les Canadiens doivent entendre la vérité et c'est exactement pourquoi tous les faits sont maintenant publics. Oui, nous avons fait la première étape. C'est exactement pour cela que nous avons envoyé un avis au chef de l'opposition. Il continue à faire des déclarations fausses et trompeuses aux Canadiens. Après avoir reçu cet avis, il a changé les mots qu'il utilise. Il a effacé les tweets et les déclarations en ligne. Il a déjà répondu par ses gestes, parce qu'il sait qu'il ne doit pas faire cela.
View Mark Strahl Profile
CPC (BC)
View Mark Strahl Profile
2019-04-11 14:20 [p.27002]
Mr. Speaker, when the Prime Minister threatened to sue the Leader of the Opposition for daring to criticize his actions on the Liberal SNC-Lavalin scandal, he thought he could pressure the Conservative leader into backing down. Instead, the Conservative leader continues to state, inside and outside of the House, that the Prime Minister inappropriately interfered in an ongoing criminal proceeding and then conspired to cover it up.
If the Prime Minister actually believes he has a case, when will we see him in court?
Monsieur le Président, le premier ministre a menacé d'intenter des poursuites contre le chef de l'opposition parce que celui-ci a eu le culot de dénoncer son implication dans le scandale entourant SNC-Lavalin. Le premier ministre a cru que la pression ferait reculer le chef conservateur. Or, ce dernier continue d'affirmer, à l'intérieur et à l'extérieur de la Chambre, que le premier ministre s'est ingéré de façon inappropriée dans une poursuite criminelle et qu'il a conspiré pour dissimuler les faits.
Si le premier ministre croit vraiment avoir une cause défendable, quand se présentera-t-il devant le tribunal?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:20 [p.27002]
Mr. Speaker, yes, the leader of the official opposition was put on notice, and after he received that notice, the leader of the official opposition quickly deleted tweets online. He changed the words that he had been using. Even though Conservatives talk a big game and say there has been no effect of the notice that was provided to them, we have already seen that they have deleted tweets.
However, this was not the first time they did this. After the Minister of Innovation put the leader of the official opposition on notice, the leader retracted his comments at that time and deleted those tweets as well.
Monsieur le Président, le chef de l'opposition officielle a effectivement reçu une mise en demeure suite à laquelle il a rapidement supprimé certaines déclarations sur Twitter. Il a dû reformuler ses propos. Les conservateurs fanfaronnent et affirment que cette mise en demeure n'a eu aucun effet, mais on peut déjà constater qu'ils ont supprimé certains gazouillis.
Par ailleurs, je souligne que ce n'est pas la première fois que cela se produit. En effet, après avoir reçu une mise en demeure du ministre de l'Innovation, le chef de l'opposition officielle s'est rétracté et a également supprimé les gazouillis qu'il avait publiés.
View Mark Strahl Profile
CPC (BC)
View Mark Strahl Profile
2019-04-11 14:21 [p.27002]
Mr. Speaker, the Prime Minister is threatening to sue the Conservative leader for stating that the former attorney general told the Prime Minister that she was feeling inappropriate political pressure from him. The only problem with that strategy is that the Prime Minister has now admitted that the former attorney general did warn him about his inappropriate political pressure to his face and in person. Therefore, the Prime Minister is threatening to sue for something he now says is true.
Threatening to sue is weak sauce if a person does not back it up, so when will we see the Prime Minister in court?
Monsieur le Président, le premier ministre menace de poursuivre le chef conservateur parce qu'il a affirmé que l'ancienne procureure générale avait dit au premier ministre qu'elle ressentait une pression politique inappropriée de sa part. Le seul problème de cette stratégie, c'est que le premier ministre a maintenant admis que l'ancienne procureure générale l'avait bel et bien prévenu, en personne, qu'il exerçait une pression politique inappropriée. Par conséquent, le premier ministre menace d'intenter des poursuites pour des propos qu'il reconnaît maintenant comme étant véridiques.
Les menaces de poursuites sont peu sérieuses lorsqu'elles ne sont pas mises à exécution. En conséquence, quand verrons-nous le premier ministre au tribunal?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:22 [p.27002]
Mr. Speaker, the Conservatives' only plan is to mislead Canadians. That is exactly why, when they did it earlier this year and the Minister of Innovation put the leader of the official opposition on notice, the leader of the official opposition retracted those comments and deleted those tweets.
The Conservatives, once again, continue to mislead Canadians, so the Prime Minister put the leader of the official opposition on notice. What did the leader of the official opposition do on March 31? He deleted those tweets. The only plan Conservatives have is to mislead Canadians.
Monsieur le Président, le seul plan des conservateurs, c'est d'induire les Canadiens en erreur. C'est exactement pourquoi, lorsqu'ils l'ont fait plus tôt cette année et que le ministre de l'Innovation a envoyé une mise en demeure à l'opposition officielle, le chef de l'opposition officielle s'est rétracté et il a effacé les gazouillis en question.
Les conservateurs essaient encore une fois d'induire les Canadiens en erreur. Ainsi, le premier ministre a envoyé une mise en demeure à l'opposition officielle. Qu'a fait le chef de l'opposition officielle le 31 mars dernier? Il a supprimé les gazouillis en question. Le seul plan des conservateurs, c'est d'induire les Canadiens en erreur.
View Mark Strahl Profile
CPC (BC)
View Mark Strahl Profile
2019-04-11 14:22 [p.27002]
Mr. Speaker, the Liberals have put the Conservative leader on notice. He has repeated the exact same statement outside of the House. Now he is calling on the Prime Minister to take further action, to come before a court and get on the stand if he has nothing to hide. If he stands by everything in his threatening letter to sue the Leader of the Opposition, I ask again, when will we see him in court?
Monsieur le Président, les libéraux ont mis en demeure le chef du Parti conservateur pour la même déclaration qu'il répète à l'extérieur de la Chambre. Le chef conservateur invite maintenant le premier ministre à passer à l'étape suivante, à comparaître devant les tribunaux et à y témoigner s'il n'a rien à cacher. Si le premier ministre maintient tout ce qui se trouve dans sa lettre de mise en demeure à l'endroit du chef de l'opposition, je demande encore une fois, quand le verrons-nous devant les tribunaux?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:23 [p.27002]
Mr. Speaker, once again, yes, the leader of the official opposition was put on notice. After he received notice, he deleted those tweets. He and his team probably went back to their office and revisited some wording. Their new wording is exactly what they are repeating. They will not repeat the comments they deleted after they received notice. That is a fact.
Monsieur le Président, une fois de plus, oui, le chef de l'opposition officielle a reçu une mise en demeure. Après l'avoir reçue, il a supprimé les gazouillis diffamatoires. Son équipe et lui se sont probablement réunis pour modifier certaines formulations et en sont venus à cette même formulation qu'ils répètent aujourd'hui. Par contre, ils ne répètent plus les commentaires qu'ils ont supprimés après avoir reçu la mise en demeure. C'est un fait.
View Rachael Harder Profile
CPC (AB)
View Rachael Harder Profile
2019-04-11 14:28 [p.27003]
Mr. Speaker, the Prime Minister was accused of strong-arming the former attorney general to interfere in a criminal prosecution. He denied it. She provided proof. Then the Prime Minister was accused of firing her for refusing to interfere. Again, he denied it. Again, she provided proof. The Prime Minister was accused of being aware that the former attorney general raised her concerns with the officials at the PMO. He denied it. Again, she provided proof.
Does the Prime Minister realize that if he repeats these denials in the court of law he will be charged with perjury?
Monsieur le Président, le premier ministre a été accusé d'avoir voulu forcer la main à l'ancienne procureure générale pour qu'elle intervienne dans des poursuites au criminel. Il a tout nié. Elle a fourni des preuves. Le premier ministre a ensuite été accusé de l'avoir renvoyée parce qu'elle avait refusé d'intervenir. Encore une fois, il a tout nié. Encore une fois, elle a fourni des preuves. Le premier ministre a été accusé d'avoir été au courant que l'ancienne procureure générale avait fait part de ses réserves aux membres de l'équipe du premier ministre. Il a tout nié. Encore une fois, elle a fourni des preuves.
Le premier ministre se rend-il compte que s'il nie les faits de la sorte devant un tribunal, il sera accusé de parjure?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:29 [p.27003]
Mr. Speaker, all the facts in this matter are public, and they are public because the Prime Minister provided an unprecedented waiver. He waived solicitor-client privilege as well as cabinet confidence so Canadians could decide for themselves.
I know the Conservatives believe they have to decide for all Canadians. The Conservatives will continue to represent Conservatives. The Conservatives will continue to focus on us.
We will focus on all Canadians. That is exactly why Canada is better off today than it was under 10 years of Stephen Harper. However, we have a lot more work to do. I encourage us to start talking about policy that matters.
Monsieur le Président, tous les faits dans ce dossier ont été rendus publics, et ce, parce que le premier ministre, dans un geste sans précédent, a levé le secret professionnel et le secret du Cabinet pour que les Canadiens puissent juger eux-mêmes.
Je sais que les conservateurs pensent que c'est à eux de décider pour tous les Canadiens. Les conservateurs vont continuer de représenter les conservateurs. Les conservateurs vont continuer de se concentrer sur nous.
De notre côté, nous allons nous concentrer sur tous les Canadiens. C'est exactement cette attitude qui fait qu'aujourd'hui le Canada est dans une meilleure situation qu'il ne l'a jamais été pendant les 10 années du règne de Stephen Harper. Cela dit, il nous reste encore beaucoup de travail à faire. Je pense que nous devrions parler des politiques qui comptent.
View Marilyn Gladu Profile
CPC (ON)
View Marilyn Gladu Profile
2019-04-11 14:29 [p.27003]
Mr. Speaker, she is right. Canadians do know the facts.
The Prime Minister said that The Globe and Mail allegations of pressure on the former attorney general were false. We now know that is not true. He said that the former attorney general never came to him to speak of her concerns. We now know that is not true. He said that it was all about protecting jobs, but we know now that also is not true.
Does the Prime Minister realize that if he repeats these falsehoods in court he will be charged with perjury?
Monsieur le Président, elle a raison. Les Canadiens connaissent bel et bien les faits.
Quand le Globe and Mail a affirmé que le premier ministre avait exercé des pressions sur l'ancienne procureure générale, le premier ministre a dit qu'il n'y avait pas eu de pressions. Nous savons maintenant que c'est faux. Il a déclaré que l'ancienne procureure générale n'était jamais allée lui parler de ses préoccupations. Nous savons que c'est faux. Il a dit qu'il fallait avant tout protéger les emplois, mais nous savons, une fois de plus, que c'est faux.
Le premier ministre sait-il qu'il sera accusé de parjure s'il répète ces faussetés en cour?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:30 [p.27003]
Mr. Speaker, perhaps I can help hon. members out.
The Conservatives said that the justice committee would not meet. That turned out to be false. The Conservatives said that witnesses would not get to appear. That turned out to be false. The Conservatives said that the Prime Minister would not waive solicitor-client privilege or cabinet confidence. That turned out to be false.
All facts are public for Canadians to hear. Canadians deserve to get to hear the truth and that is exactly why all the matters from the justice committee on this issue were in public.
Monsieur le Président, voici quelques éléments qui aideront peut-être les députés.
Les conservateurs ont dit que le comité de la justice ne se réunirait pas. C'était faux, comme on a pu le constater. Les conservateurs ont dit que certains témoins ne pourraient pas comparaître. C'était faux. Les conservateurs ont dit que le premier ministre ne lèverait pas le secret professionnel de l'avocat ni le secret du Cabinet. C'était faux.
Tous les faits sont publics et les Canadiens peuvent en prendre connaissance. Les Canadiens méritent d'entendre la vérité. C'est pourquoi toutes les séances du comité de la justice portant sur ce dossier étaient publiques.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, on February 7, the Prime Minister said that the former attorney general's story and claims were false, but now the media, Canadians and, even worse, the Liberal caucus, know the truth.
Does the Prime Minister realize that he would be guilty of perjury if he repeated those same comments in court?
Monsieur le Président, le 7 février, le premier ministre a dit que toute l'histoire et les propos de l'ancienne procureure générale étaient faux, mais aujourd'hui, les médias, les Canadiens et, pire encore, tout le caucus libéral connaissent la vérité.
Le premier ministre réalise-t-il qu'il serait reconnu coupable de parjure s'il répétait les mêmes propos devant un tribunal?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:31 [p.27004]
Mr. Speaker, this is not the first time that the Conservative leader and his party have misled Canadians with false and defamatory statements.
This is not the first time that we have sent a letter to the Leader of the Opposition because he continues to repeat falsehoods. They erased public statements, their tweets, from December, February, and now March, because they know that they should have a little respect for our institutions—not a lot, just a little.
Monsieur le Président, ce n'est pas la première fois que le chef conservateur et son parti induisent les Canadiens en erreur par des déclarations fausses et diffamatoires.
Ce n'est pas la première fois qu'on envoie une lettre au chef de l'opposition parce qu'il continue à dire des faussetés. En décembre, en février, et maintenant en mars, ils ont effacé les déclarations publiques; ils ont effacé les tweets, parce qu'ils savent qu'il doit avoir un peu de respect — pas beaucoup, mais un peu — pour nos institutions.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, I would remind the Leader of the Government in the House of Commons that nothing has changed since the Prime Minister put the Leader of the Opposition on notice regarding the statement he made on March 29. The Leader of the Opposition has publicly stated to the media that he stands by his statement.
That being said, it is different for the Prime Minister. The Prime Minister says things that are not true. Is he prepared to come to court and say the same thing, knowing that he would be committing perjury?
Monsieur le Président, je rappellerai à la leader du gouvernement à la Chambre des communes que la mise en demeure envoyée par le premier ministre au chef de l'opposition concerne la déclaration du 29 mars, qu'absolument rien n'a été changé dans cette déclaration et que le chef de l'opposition l'a même réaffirmée publiquement devant les médias.
Cela dit, c'est différent pour le premier ministre. Le premier ministre dit des choses qui ne sont pas vraies. Est-il prêt à venir en cour et à dire la même chose, sachant que cela va être un parjure?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:32 [p.27004]
Mr. Speaker, on a number of occasions the Leader of the Opposition, the Conservative leader, was forced to delete tweets and reword his statements. He changed the words he used and is now repeating the words he changed, but the facts are clear. After receiving letters from the Prime Minister and the Minister of Innovation, Science and Economic Development, the Leader of the Opposition deleted the tweets and changed the words because he knew full well that action could be taken—
Monsieur le Président, à plusieurs occasions, le chef de l'opposition — le chef conservateur — a été forcé d'effacer les tweets et de changer les mots qu'il a utilisés dans les déclarations. Il a changé les mots qu'il a utilisés, et il répète maintenant les mots qu'il a changés, mais les faits sont clairs. Le chef de l'opposition, après qu'il ait reçu des lettres du premier ministre et du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique a effacé les tweets et changé les mots, parce qu'il sait très bien qu'on peut prendre des...
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-04-11 14:33 [p.27004]
Mr. Speaker, the Prime Minister's letter was about the opposition leader's statement. It has nothing to do with tweets.
The Prime Minister said, over and over, that no one ever warned him that his pressure to interfere in the criminal prosecution of SNC-Lavalin was political interference and was wrong. However, last week he himself admitted that on September 17 that the former attorney general directly advised him, in person, to back off. Now, even though he caught himself in his own words, he still threatens to sue the Leader of the Opposition.
Does the Prime Minister know that if he repeats his initial denials in court he will commit perjury?
Monsieur le Président, la lettre du premier ministre portait sur la déclaration du chef de l'opposition. Il n'est pas question de gazouillis.
Le premier ministre a répété autant comme autant que personne ne l'avait prévenu que la pression qu'il exerçait afin de s'immiscer dans le procès criminel contre SNC-Lavalin constituait de l'ingérence politique et que c'était répréhensible. Pourtant, la semaine dernière, il a lui-même admis que, le 17 septembre, l'ex-procureure générale l'avait averti en personne qu'il allait trop loin. Voilà maintenant que, même s'il s'est empêtré dans ses propres contradictions, il continue de menacer de poursuivre le chef de l'opposition.
Le premier ministre sait-il que, s'il répète ses premiers démentis devant un tribunal, il se rendra coupable de parjure?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:33 [p.27004]
Mr. Speaker, the first step in any situation, as the members are referring to, is to put the leader of the official opposition on notice. We have now put the leader of the official opposition on notice numerous times.
Canadians can rest assured that we will not stand idly by, while those Conservatives continue to mislead Canadians. That is exactly why we provided them notice. What did the leader of the official opposition do? He deleted tweets and he retracted online statements. He knows very well that the notice he was served has consequences.
Monsieur le Président, comme chacun sait, la première chose à faire, dans ce genre de situation, consiste à envoyer une mise en demeure à l'autre partie, en l'occurrence le chef de l'opposition officielle. Or, ce n'est pas la première fois que nous devons mettre le chef de l'opposition officielle en demeure.
Les Canadiens peuvent être assurés d'une chose: nous ne laisserons pas les conservateurs continuer de les induire impunément en erreur. C'est précisément dans ce but que nous avons envoyé la mise en demeure que l'on sait. Qu'a fait le chef de l'opposition officielle quand il l'a reçue? Il a supprimé ses gazouillis et il a retiré certaines de ses déclarations en ligne. Il sait pertinemment qu'une mise en demeure comporte des conséquences.
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-04-11 14:34 [p.27004]
Mr. Speaker, the opposition leader did not retract any statements. In fact, he repeated every single word yesterday.
We look forward to the Prime Minister's testifying in court under oath, where he cannot control the process, he cannot control the people and he cannot shut it down like he killed two investigations. For once in his life, he will have to tell the truth, the whole truth and nothing but the truth.
Does he actually have the backbone to set a date? When will we see him in court?
Monsieur le Président, le chef de l'opposition ne s'est absolument pas rétracté. En fait, hier, il a répété mot pour mot chacune des déclarations qu'il avait faites.
Nous sommes impatients d'entendre le premier ministre témoigner sous serment devant le tribunal, où il ne pourra diriger ni les gens ni le processus comme il l'a fait en mettant un terme à deux enquêtes. Pour une fois dans sa vie, le premier ministre devra dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.
A-t-il vraiment assez de courage pour fixer une date? Quand le verrons-nous devant le tribunal?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-11 14:35 [p.27004]
Mr. Speaker, I have answered that question on numerous occasions. The members know very well that the leader of the official opposition was put on notice. They know very well that he has deleted tweets and retracted comments.
What do they do? The Conservatives continue to mislead Canadians. They mislead Canadians because they have no plan for the environment and no plan for the economy. However, what they do have is a plan to mislead Canadians.
That is exactly why, when it comes to programs and services available to Canadians, the Conservatives choose to mislead Canadians by refusing to admit that there is a climate action incentive. Luckily they cannot do that in New Brunswick, but they sure did in—
Monsieur le Président, j'ai déjà répondu à cette question à de nombreuses occasions. Les députés savent pertinemment que le chef de l'opposition officielle a reçu une mise en demeure. Ils savent pertinemment que ce dernier a supprimé certains gazouillis et qu'il est revenu sur certaines de ses déclarations.
Que font les conservateurs? Ils continuent d'induire les Canadiens en erreur. Ils induisent les Canadiens en erreur parce qu'ils n'ont pas de plan, ni pour l'environnement ni pour l'économie. Cependant, ils ont un plan pour tromper les Canadiens.
Voilà précisément pourquoi, lorsqu'il s'agit des programmes et des services offerts aux Canadiens, les conservateurs ont décidé de tromper les Canadiens en refusant de reconnaître l'existence de l'Incitatif à agir pour le climat. Heureusement, ils ne peuvent pas le faire au Nouveau-Brunswick, mais ils l'ont certainement fait...
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:23 [p.26925]
Mr. Speaker, the Conservatives are doubling down on misleading Canadians. It shows that they are still following Stephen Harper's playbook.
We put the member on notice because he and his party have a history of making false and defamatory statements. That is what he did in December against the Minister of Innovation. He was forced to swallow his false words and retract his statements. We will not stand by while he continues to mislead Canadians.
Monsieur le Président, les conservateurs s'obstinent à induire les Canadiens en erreur. Cela montre qu'ils suivent toujours les tactiques de Stephen Harper.
Nous avons envoyé une mise en demeure au député parce que son parti et lui ont l'habitude de faire des déclarations fausses et diffamatoires. Il a agi ainsi envers le ministre de l'Innovation en décembre, et il a été forcé de ravaler ses faussetés et de se rétracter. Nous ne resterons pas les bras croisés, tandis qu'il continue à induire les Canadiens en erreur.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:24 [p.26925]
Mr. Speaker, the Leader of the Opposition continues to mislead Canadians.
This shows that the Conservatives are still following Stephen Harper's playbook. We put him on notice because he and his party have a history of making false and defamatory statements. That is what he did, and he will have to withdraw his statements because that is what happened in December, when he was forced to swallow his false words and retract his statements against the Minister of Innovation, Science and Economic Development.
We will not stand by while he continues to mislead Canadians.
Monsieur le Président, le chef de l'opposition continue d'induire les Canadiens en erreur.
Il démontre qu'ils suivent encore les mêmes façons de faire que Stephen Harper. Nous l'avons averti, car lui et son parti ont un historique de déclarations fausses et diffamatoires. C'est ce qu'il a fait, et il va devoir retirer ses propos, parce que c'est ce qu'il a fait en décembre, quand il a été obligé de ravaler ses faussetés et de retirer ses déclarations contre le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique.
Nous ne demeurerons pas silencieux alors qu'il induit encore les Canadiens en erreur.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:25 [p.26925]
Mr. Speaker, Conservatives continue to mislead Canadians, and Canadians deserve better.
On Monday, the Conservative leader refused to denounce white supremacists in this House. On Tuesday, a Conservative senator said, “I would find it disturbing to believe that there is a politician in this country that believes that white supremacy is a threat to our way of life in Canada”. When will the Conservative leader finally denounce white supremacists by name, and will he denounce comments from a member of his own caucus?
Monsieur le Président, les conservateurs continuent d'induire les Canadiens en erreur, et les Canadiens méritent mieux que cela.
Lundi, le chef conservateur a refusé de dénoncer les suprémacistes blancs. Mardi, un sénateur conservateur a dit qu'il trouverait extrêmement troublant qu'un politicien canadien croie sincèrement que les suprémacistes blancs constituent une menace pour le mode de vie des nos concitoyens. Quand le chef conservateur dénoncera-t-il nommément les suprémacistes blancs et les propos tenus par un des membres de son caucus?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:27 [p.26925]
Mr. Speaker, we seem to have hit a nerve in the way the Conservatives are misleading Canadians on intolerance. Let us try them on climate.
Today, we learned the Conservatives are hiding, from their own constituents, tax benefits that would give Canadians hundreds of dollars. Conservatives want to take hundreds of dollars away from families in New Brunswick, in Ontario, in Manitoba, in Saskatchewan. Indeed, their only plan seems to be to mislead Canadians about our plan to fight climate change. That is even more unacceptable. They continue to mislead Canadians.
Monsieur le Président, en soulignant que les conservateurs trompent les Canadiens quand il s'agit d'intolérance, on semble toucher une corde sensible. Voyons ce qu'ils ont à dire à propos du climat.
On apprend aujourd'hui que les conservateurs cachent à leurs propres concitoyens des avantages fiscaux qui permettraient aux Canadiens d'obtenir des centaines de dollars. Les conservateurs veulent priver les familles du Nouveau-Brunswick, de l'Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan de centaines de dollars. En fait, leur seul plan semble consister à tromper les Canadiens sur celui que nous proposons nous-mêmes pour lutter contre les changements climatiques. C'est encore plus inacceptable. Ils continuent de duper les Canadiens.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:28 [p.26925]
Mr. Speaker, once again, in his very first words in that last intervention, the Leader of the Opposition emphasized that the first thing he would do if he gained power was to make pollution free again. We know, and Canadians know, that climate change is real, and yet it has been 346 days since the Leader of the Opposition promised a climate plan and has not shown anything. He has no plan for the environment, no plan for the economy. All he does is mislead Canadians.
Monsieur le Président, encore une fois, dans les tout premiers mots de son intervention, le chef de l’opposition souligne que la première chose qu'il ferait s'il était porté au pouvoir serait de faire en sorte que polluer redevienne gratuit. Nous savons, et les Canadiens le savent, que les changements climatiques sont une réalité. Or, voilà 346 jours que le chef de l'opposition a promis un plan pour le climat, mais il n'a toujours rien présenté. Il n'a aucun plan pour l'environnement, aucun plan pour l'économie. Tout ce qu'il fait, c'est de tromper les Canadiens.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:35 [p.26926]
Mr. Speaker, we have seen the Conservatives time and time again mislead Canadians, and they are smarting that we actually called them out on it. We put them on notice because, indeed, they continue, particularly in this election year, to spread falsehoods to Canadians.
Just recently, the Conservatives actually sent a householder to Canadians that was not telling them about our climate action incentive, which returns hundreds of dollars to Canadians that they have to claim through their taxes. They have no plan on the environment. All they do is mislead Canadians about our plan to—
Monsieur le Président, à maintes reprises, nous avons vu les conservateurs induire les Canadiens en erreur. Ils sont piqués au vif parce que nous les avons rappelés à l'ordre. Nous les avons mis en demeure parce qu'ils continuent de véhiculer des faussetés auprès des Canadiens, en particulier au cours de cette année électorale.
Tout récemment, les conservateurs ont envoyé aux Canadiens un bulletin parlementaire où il n'était absolument pas question de l'Incitatif à agir pour le climat, que nous avons instauré et qui permet aux Canadiens de toucher des centaines de dollars simplement en le réclamant dans leur déclaration de revenus. Les conservateurs n'ont aucun plan en matière d'environnement. Tout ce qu'ils font, c'est induire les Canadiens en erreur au sujet de notre plan afin...
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:36 [p.26927]
Mr. Speaker, I think what Canadians are remarking upon is the fact that the Conservatives do not want to talk about anything that actually matters to Canadians in their day-to-day lives. Canadians are worried about the threat of climate change and the impact on their kids. The Conservatives have no plan, are misleading people about our plan, do not want to talk about it and try to change the subject.
What is worse is that the Conservatives have no plan for the economy. They continue to want to lower taxes on the wealthiest Canadians, when what we know is to invest in the middle class is to grow the economy. They have no plan on the economy and no plan on the environment.
Monsieur le Président, je crois que les Canadiens remarquent le fait que les conservateurs ne veulent traiter de ce qui importe dans leur vie quotidienne. Les Canadiens s'inquiètent de la menace des changements climatiques et des répercussions que ceux-ci auront sur leurs enfants. Les conservateurs n'ont pas de plan et ils induisent les gens en erreur au sujet du nôtre. Ils ne veulent pas en parler et tentent de changer de sujet.
Pire encore, les conservateurs n'ont pas de plan pour l'économie. Ils continuent de vouloir baisser l'impôt des Canadiens les plus riches, alors qu'on sait que c'est en investissant dans la classe moyenne qu'on fait croître l'économie. Ils n'ont pas de plan pour l'économie et pas de plan pour l'environnement.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:37 [p.26927]
Mr. Speaker, once again the opposition leader is doubling down on his false and misleading statements. We put him on notice because he has a history, and his party has a history, of misleading Canadians. That is exactly what they did when he had to withdraw and retract misleading statements he made about the Minister of Innovation just a few months ago.
We know that the Conservatives' way is to try to mislead Canadians as much as they possibly can. We need to call them out on that because falsehoods have no place in an election campaign.
Monsieur le Président, encore une fois, le chef de l'opposition redouble d'efforts pour induire les Canadiens en erreur. Nous lui avons fait parvenir une mise en demeure parce qu'il a l'habitude et que son parti a l'habitude d'induire les Canadiens en erreur. C'est précisément ce qui s'est passé quand il a dû retirer des propos trompeurs qu'il avait tenus sur le ministre de l'Innovation il y a quelques mois à peine.
Nous savons que les conservateurs tentent habituellement, dans la mesure du possible, d'induire les Canadiens en erreur. C'est quelque chose que nous devons dénoncer parce que les faussetés n'ont pas leur place dans une campagne électorale.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:39 [p.26927]
Mr. Speaker, I can understand the member opposite's frustration. His economic plan is in shambles after 10 years of the lowest growth rate, since the Great Depression, under Stephen Harper.
We turned that around with an approach that invests in Canadians. Canadians have created over 900,000 new jobs over the past three years. We have seen the lowest unemployment in 40 years.
Our plan is working. We will always fight for jobs and we will never apologize for fighting for them.
Monsieur le Président, je peux comprendre la frustration du député d'en face. Sous Stephen Harper, nous avons connu, pendant 10 ans, le plus faible taux de croissance depuis la Grande Dépression, alors le plan économique du député est en ruine.
Nous avons renversé la vapeur grâce à une approche qui investit dans les Canadiens. Au cours des trois dernières années, les Canadiens ont créé plus de 900 000 emplois. Nous avons le plus bas taux de chômage depuis 40 ans.
Notre plan fonctionne. Nous nous battrons toujours pour les emplois et nous n'aurons jamais honte de le faire.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:40 [p.26927]
Mr. Speaker, again, we are unequivocal about standing up for jobs. Indeed, shortly after the head of SNC-Lavalin made those comments, the company came out and corrected the comments he had made.
We have been consistent in standing up for jobs. We will continue to defend workers right across the country, whether it is our steel and aluminum workers, or forestry workers or whether it is in manufacturing. We know that investing in Canadians and investing in their communities is way better than the cuts and austerity proposed by the Conservatives.
Monsieur le Président, encore une fois, nous allons défendre les emplois. Nous sommes catégoriques là-dessus. D'ailleurs, peu de temps après les commentaires en question du dirigeant de SNC-Lavalin, l'entreprise a publiquement remis les pendules à l'heure.
Nous avons toujours défendu les emplois. Nous allons continuer de défendre les droits des travailleurs canadiens, que ce soit dans le secteur de l'acier et de l'aluminium, de la foresterie ou de la fabrication. Nous savons qu'il vaut mieux investir pour aider les Canadiens et leurs collectivités que d'opter pour les compressions et l'austérité, la solution des conservateurs.
View Lisa Raitt Profile
CPC (ON)
View Lisa Raitt Profile
2019-04-10 14:45 [p.26928]
Mr. Speaker, politics aside, the Prime Minister has left something very much open, and it is the response that he has to the notice of libel that he sent to the Leader of the Opposition.
Now, he may not be aware of this, but a notice of libel is for the benefit of the defendant to be able to mitigate his damages by apologizing, if he sees fit. In this case, the Leader of the Opposition has indicated that he has nothing to apologize for.
It is now in the hands of the Prime Minister. When will the Prime Minister start the statement of claim?
Monsieur le Président, trêve de partisanerie, le premier ministre laisse une chose en suspens, et c'est sa réponse concernant la mise en demeure pour diffamation qu'il a signifiée au chef de l'opposition.
Il l'ignore peut-être, mais une mise en demeure concernant des propos diffamatoires sert à permettre à l'accusé de limiter le préjudice causé en présentant ses excuses, s'il l'estime approprié. En l'occurrence, le chef de l'opposition indique qu'il n'a pas d'excuses à présenter.
La balle est dans le camp du premier ministre. Quand le premier ministre déposera-t-il sa demande introductive d'instance?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:46 [p.26928]
Mr. Speaker, indeed, we have noticed, and Canadians have noticed, that the Leader of the Opposition continues to double down on his misleading statements.
We know that Canadians deserve politicians on all sides who speak the truth, who do not mislead Canadians, and who end up talking about the things that matter and not hiding from Canadians. What we have right here is a political party that does not want to talk about the economy, that does not want to talk about the budget, that does not want to talk about climate change and that just wants to play politics and attack us.
We are going to stay focused on Canadians, because Canadians deserve a better path forward than what those members are offering.
Some hon. members: Oh, oh!
Monsieur le Président, tout comme les Canadiens, nous constatons, que le chef de l'opposition redouble d'efforts pour induire les Canadiens en erreur.
Les Canadiens méritent des politiciens qui disent la vérité, qu'ils fassent partie du gouvernement ou de l'opposition, et non des politiciens qui les induisent en erreur. Ils méritent des politiciens qui parlent de choses qui ont de l'importance et qui n'essaient pas de fuir. Or, nous avons ici un parti politique qui refuse de parler d'économie, qui refuse de parler du budget, qui refuse de parler de changements climatiques et qui souhaite uniquement faire de la petite politique et s'en prendre à nous.
Notre priorité demeure les Canadiens, car ceux-ci méritent un meilleur avenir que celui que leur offrent ces députés.
Des voix: Oh, oh!
View Lisa Raitt Profile
CPC (ON)
View Lisa Raitt Profile
2019-04-10 14:46 [p.26928]
Mr. Speaker, the Prime Minister seeks to be judge, jury and executioner in this matter when, quite frankly, he is using a notice of libel as a tool of intimidation, much like he has done for this entire case.
He states that it is a fact that the Leader of the Opposition is indeed spreading mistruths. Our fact is that is not the case. Guess who gets to decide that? A real court.
When will the Prime Minister bring this to the right place to debate, a court of law in the province of Ontario? When will he start the claim?
Monsieur le Président, le premier ministre veut être à la fois juge et partie dans cette affaire alors que, disons-le bien franchement, il s'est servi d'une mise en demeure pour diffamation dans le but d'intimider, comme il le fait depuis le début dans ce dossier.
Il affirme que ce serait plutôt le chef de l’opposition qui répandrait des faussetés. Nous soutenons que ce n'est pas le cas. Qui pourra trancher? Un vrai tribunal.
Quand le premier ministre amènera-t-il cette affaire à l'endroit qui convient pour en débattre, soit devant un tribunal de la province de l'Ontario? Quand entamera-t-il une poursuite?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:47 [p.26928]
Mr. Speaker, I look forward to Canadians having a choice between a party that consistently lies to Canadians, as the Conservatives do, and a party that stays focused on what matters to them.
We have, over the coming months, an opportunity to put our best feet forward for Canadians and show them our plans to grow the economy, to fight climate change and to continue to increase Canadians' prosperity and safety in the world. We have laid that out. We have acted on it over the past four years. The Conservatives have nothing to show but simple political attacks, partisanship and their misleading of Canadians.
Monsieur le Président, j'ai hâte que les Canadiens aient l'occasion de choisir entre un parti qui leur ment constamment, comme le font les conservateurs, et un parti qui s'attaque aux problèmes importants aux yeux de la population.
Dans les mois qui viennent, nous aurons l'occasion de nous faire valoir en présentant aux Canadiens nos plans de croissance économique, de lutte contre les changements climatiques et d'augmentation de la prospérité des Canadiens et de leur sécurité dans le monde. Nous avons exposé nos plans, puis nous les avons mis en oeuvre au cours des quatre dernières années. Les conservateurs n'ont rien à proposer à part des attaques partisanes, de la politicaillerie et des tromperies.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2019-04-10 14:48 [p.26929]
Mr. Speaker, we are faced with a Prime Minister who has been flatly denying the truth from the beginning, ever since The Globe and Mail broke the story on the interference scandal involving him and his entourage.
He was unsuccessful at silencing all the Liberals, so now he is bringing out a new Liberal tactic. He is threatening our leader with legal action, purely in the hope of silencing the members on this side of the House.
Does this Prime Minister have the guts to follow through on his notice?
Monsieur le Président, nous sommes en face d'un premier ministre qui nie tout simplement la vérité depuis le début, depuis que le Globe and Mail a sorti ce scandale de leur ingérence à lui et à son entourage.
Maintenant, il y a une nouvelle tactique libérale, parce qu'il n'a pas réussi à faire taire tous les libéraux: il intimide notre chef et lui envoie une mise en demeure, tout simplement parce qu'il veut faire taire les députés de ce côté-ci de la Chambre.
Si ce premier ministre a le moindre courage, va-t-il mettre à exécution sa propre mise en demeure?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:48 [p.26929]
Mr. Speaker, the Leader of the Opposition continues to mislead Canadians. This shows that the Conservatives are still following Stephen Harper's playbook.
We put him on notice because he and his party have a history of making false and defamatory statements. That is what he did in December against the Minister of Innovation, Science and Economic Development. He was forced to swallow his false words and retract his statements. We will not stand by while he continues to mislead Canadians.
Monsieur le Président, le chef de l'opposition continue d'induire les Canadiens en erreur. Il démontre que les conservateurs suivent toujours les tactiques de Stephen Harper.
Nous l'avons averti, car son parti et lui ont un historique de déclarations fausses et diffamatoires. C'est ce qu'il a fait en décembre contre le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique. Il a été obligé de ravaler ses faussetés et de retirer ses déclarations. Nous ne demeurerons pas silencieux alors qu'il induit encore une fois les Canadiens en erreur.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2019-04-10 14:49 [p.26929]
Mr. Speaker, from the beginning, the Prime Minister has been repeating that there was no political interference. Today, everyone knows that is untrue. He said that the former attorney general never shared her concerns with him, but we now know that is not true either.
If the Prime Minister has nothing to hide, then he should follow through on his notice. We, on this side of the House, are not afraid of the truth. In fact, the truth is all we are asking for. Canadians all want to know the truth.
The Prime Minister should show a little courage and follow through on his notice.
Monsieur le Président, depuis le début, le premier ministre répète qu'il n'y a pas eu d'ingérence politique. Aujourd'hui, tout le monde sait que c'est faux. Il a dit que l'ancienne procureure générale ne lui a jamais rapporté ses préoccupations, et nous savons aujourd'hui que c'est faux.
Si le premier ministre n'a rien à cacher, qu'il mette à exécution sa mise en demeure. De ce côté-ci de la Chambre, nous n'avons pas peur de la vérité. En fait, nous demandons juste cela. Tous les Canadiens souhaitent connaître la vérité.
Le premier ministre doit avoir un minimum de courage et exécuter sa mise en demeure.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-10 14:49 [p.26929]
Mr. Speaker, what Canadians want is a government with an economic plan and a plan to fight climate change, and that is exactly what we are doing.
The Conservatives are continuing to mislead Canadians about our economic plan and our plan to fight climate change.
I know that all Quebeckers and all Canadians are concerned about the fact that the Conservatives do not have a plan to fight climate change. The Leader of the Opposition promised to present a plan 346 days ago, but he has still not done so.
When will he tackle climate change?
Monsieur le Président, ce que les Canadiens souhaitent, c'est un gouvernement qui a un plan économique et un plan pour contrer les changements climatiques, et c'est exactement ce que nous sommes en train de faire.
Les conservateurs continuent d'induire en erreur les Canadiens par rapport à notre plan économique et à notre plan pour contrer les changements climatiques.
Je sais que tous les Québécois et tous les Canadiens sont préoccupés du manque de plan des conservateurs pour lutter contre les changements climatiques. Il y a 346 jours, le chef de l'opposition a promis un plan, mais il n'y a toujours rien.
Quand va-t-il s'attaquer aux changements climatiques?
View Lisa Raitt Profile
CPC (ON)
View Lisa Raitt Profile
2019-04-09 14:17 [p.26877]
Mr. Speaker, for two months, the Prime Minister has been avoiding accountability in his involvement in the SNC-Lavalin corruption scandal, which has been engulfing his government now for months.
Now he has indicated that he wishes to sue the Leader of the Opposition for the criticisms that the leader made. Let us get the ball rolling. The reason being is, quite frankly, that these allegations can be tested in court, a place the Prime Minister cannot shut down.
Would the Prime Minister tell us when he will commence the action?
Monsieur le Président, depuis deux mois, le premier ministre évite de rendre des comptes au sujet de sa participation au scandale de corruption de SNC-Lavalin, qui éclabousse son gouvernement depuis maintenant plusieurs mois.
Maintenant, il vient d'annoncer son intention de poursuivre le chef de l'opposition en raison des critiques émises par celui-ci. Mettons le processus en branle, car, bien franchement, ces allégations peuvent être éprouvées devant les tribunaux — des lieux que le premier ministre ne peut pas paralyser.
Le premier ministre pourrait-il nous dire quand il prévoit entamer sa poursuite?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-09 14:18 [p.26878]
Mr. Speaker, we put the Leader of the Opposition on notice because he was making false statements and misleading Canadians.
The opposition leader and his party have a history of making false and defamatory statements. In December, he had to retract defamatory online statements he made against the Minister of Innovation.
He has done this repeatedly and now pretends that it is somehow virtuous for him to mislead Canadians.
Monsieur le Président, nous avons envoyé une mise en demeure au chef de l'opposition parce qu'il faisait de fausses déclarations et parce qu'il induisait les Canadiens en erreur.
Le chef de l'opposition et son parti font une habitude de faire de fausses accusations et des déclarations diffamatoires. En décembre, il a dû retirer des déclarations diffamatoires qu'il avait faites en ligne contre le ministre de l'Innovation.
Il a fait cela à maintes reprises. Maintenant, il prétend que ce serait en quelque sorte vertueux de sa part d'induire les Canadiens en erreur.
View Lisa Raitt Profile
CPC (ON)
View Lisa Raitt Profile
2019-04-09 14:18 [p.26878]
Mr. Speaker, I have a piece of paper too. It is misinformation the Prime Minister gave both during the last election and more recently. Let us start with balanced budgets, or maybe electoral reform or maybe the $10-billion deficit, all things that were promised to Canadians that did not come about.
Then we have the most recent crucial issues, for example, the Prime Minister indicating that the former attorney general never went to him about her concerns. We know that to be patently false.
Let us test this in court. When will the Prime Minister start this action?
Monsieur le Président, j'ai moi aussi en main un document. Il fait état de fausses informations que le premier ministre a données au cours de la dernière campagne électorale et plus récemment. Commençons par l'équilibre budgétaire, ou peut-être par la réforme électorale, ou peut-être encore par le déficit de 10 milliards de dollars. Ce sont là des promesses qu'il a faites aux Canadiens mais qu'il n'a pas tenues.
Parlons maintenant des enjeux cruciaux les plus récents. Je songe par exemple au fait que le premier ministre a affirmé que l'ancienne procureure générale ne lui avait jamais fait part de ses préoccupations. Or, nous savons que c'est carrément faux.
Portons l'affaire devant les tribunaux. Quand le premier ministre entamera-t-il des poursuites?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-09 14:19 [p.26878]
Mr. Speaker, this is not the first time the Conservative leader and his party have misled Canadians with false and defamatory statements. As I have said, he has been forced to retract or cease making—
Some hon. members: Oh, oh!
Monsieur le Président, ce n'est pas la première fois que le chef conservateur et son parti font des déclarations diffamatoires pour induire les Canadiens en erreur. Comme je l'ai déjà dit, le chef conservateur a déjà été forcé de se rétracter et de cesser de faire...
Des voix: Oh, oh!
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-09 14:20 [p.26878]
Mr. Speaker, as I said, he has been forced to retract or cease making defamatory statements against members of our government repeatedly. The reason we put him on notice is that he is doing so again.
Members of the opposition should not have to mislead Canadians in order to make political points. They should stick to the facts. That is what Canadians deserve.
Monsieur le Président, comme je l'ai dit, le chef de l'opposition a déjà été forcé de se rétracter et de cesser de faire des déclarations diffamatoires répétées contre les ministériels. Nous lui avons fait parvenir une mise en demeure parce qu'il vient de recommencer.
Les députés de l'opposition ne devraient pas tenter d'induire les Canadiens en erreur pour se faire du capital politique. Ils devraient s'en tenir aux faits. Voilà ce que les Canadiens méritent.
View Lisa Raitt Profile
CPC (ON)
View Lisa Raitt Profile
2019-04-09 14:20 [p.26878]
Mr. Speaker, I will give some free advice to the Prime Minister. Yes, there has been a notice sent over, and the Leader of the Opposition has indicated that he stands by every single word in that press release. That is a problem for the Prime Minister. Therefore, I guess the ball is actually in his court.
He can stand up here, wave his arms around and talk about putting us on notice, but why does he not actually show us? Let us get it on.
Monsieur le Président, je vais gracieusement donner mon avis au premier ministre. Il y a eu effectivement une mise en demeure, et le chef de l'opposition a dit qu'il maintient tout ce qu'il a affirmé dans ce communiqué. Si cela pose problème au premier ministre, alors je suppose que la balle est dans son camp.
Il peut continuer de s'agiter et de parler de sa mise en demeure à notre endroit, mais pourquoi ne met-il pas sa menace à exécution? Allons de l'avant.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-09 14:20 [p.26878]
Mr. Speaker, putting the Conservative leader on notice is something we did because the truth was important.
Here is the truth. After being asked directly to condemn white supremacists yesterday, the Leader of the Opposition—
Some hon. members: Oh, oh!
Monsieur le Président, nous avons envoyé une mise en demeure au chef du Parti conservateur parce que la vérité est importante.
Voici la vérité. Hier, après s'être fait demander directement de condamner les propos des tenants de la suprématie blanche, le chef de l'opposition...
Des voix: Oh, oh!
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-09 14:21 [p.26878]
Mr. Speaker, after being asked directly to condemn white supremacists yesterday, the Leader of the Opposition not only refused to do so, but refused to even say the words.
I will give him another opportunity to do so today through his deputy leader. Will he denounce white supremacy, the alt-right movement and finally apologize for sharing a platform with it?
Monsieur le Président, hier, après s'être fait demander directement de condamner les propos des tenants de la suprématie blanche, le chef de l'opposition a non seulement refusé de le faire, mais il a même refusé d'employer ces mots.
Je vais lui donner une autre occasion de le faire aujourd'hui, par l'entremise de la chef adjointe de son parti. Va-t-il dénoncer les tenants de la suprématie blanche et le mouvement de la droite alternative, et va-t-il enfin s'excuser d'avoir partagé une tribune avec ces gens?
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2019-04-09 14:22 [p.26878]
Mr. Speaker, on March 29, our leader issued an official statement in a press release in which he said that the Prime Minister engaged in political interference, personally gave orders, denied the truth, and had therefore lost the moral authority to govern. Our leader stands by everything he said and even reiterated it yesterday.
If the Prime Minister has the slightest sense of leadership, will he proceed with his lawsuit so we can all find out the truth of this matter?
Monsieur le Président, le 29 mars dernier, notre chef faisait une déclaration officielle par communiqué de presse disant que le premier ministre avait fait de l'ingérence politique, qu'il avait personnellement donné des ordres, qu'il avait nié la vérité et, par conséquent, qu'il avait perdu toute autorité morale de gouverner. Notre chef maintient tout ce qu'il a dit. Il l'a même réitéré hier soir.
Si le premier ministre a le moindrement de leadership, va-t-il mettre à exécution sa mise en demeure afin qu'on ait toute la vérité dans ce dossier?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-09 14:22 [p.26878]
Mr. Speaker, here is what I have to say about the truth: We put the Leader of the Opposition on notice because he was making false statements and misleading Canadians.
The opposition leader and his party have a history of making false and defamatory statements. In December, he had to retract statements he made online about the Minister of Innovation. He has done this repeatedly and now pretends that it is somehow virtuous for him to mislead Canadians. Misleading Canadians, as the opposition leader has done, is never virtuous.
Monsieur le Président, puisque nous parlons de vérité, je dirai ceci: nous avons averti le chef de l'opposition, parce qu'il faisait des déclarations fausses et trompeuses aux Canadiens.
Le chef de l'opposition et son parti ont un historique en matière de déclarations fausses et diffamatoires. En décembre, il a dû retirer certaines déclarations qu'il avait faites en ligne au sujet du ministre de l'Innovation. Il a fait cela à répétition, et maintenant il prétend que c'est vertueux pour lui d'induire les Canadiens en erreur. Ce n'est jamais vertueux d'induire les Canadiens en erreur comme l'a fait le chef de l'opposition.
View Alain Rayes Profile
CPC (QC)
View Alain Rayes Profile
2019-04-09 14:23 [p.26878]
Mr. Speaker, it is rather ironic that the Liberal Prime Minister is trying to lecture parliamentarians here in the House when he himself violated the Conflict of Interest Act four times. The Prime Minister is claiming that what our leader said is false. He reiterated that yesterday evening.
If he wants to demonstrate even a little bit of leadership, will he follow through on his threat so that he can testify under oath in court, yes or no?
Monsieur le Président, ce qui est assez ironique, c'est que c'est le premier ministre libéral, qui a violé lui-même quatre fois la Loi sur les conflits d'intérêts, qui essaie de faire la leçon aux parlementaires, ici, à la Chambre. Ce premier ministre dit que c'est faux, ce que dit notre chef. Il l'a réitéré totalement hier soir.
S'il veut avoir un minimum de leadership, va-t-il exécuter sa mise en demeure afin qu'il puisse aller témoigner sous serment devant la cour, oui ou non?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2019-04-09 14:23 [p.26878]
Mr. Speaker, we put the Conservative leader on notice because the truth is important. The truth is that, after being asked whether he would condemn white supremacist movements yesterday, the Conservative leader not only refused to do so, he refused to even say the words. We will give the Conservatives another opportunity to condemn white supremacist movements.
Will they denounce them and apologize for sharing a platform with those who hold such beliefs?
Monsieur le Président, nous avons averti le chef conservateur parce que la vérité est importante. La vérité, c'est qu'après s'être fait demander s'il allait dénoncer les mouvements suprémacistes blancs hier, non seulement il a refusé de le faire, mais il a refusé même de prononcer les mots. Nous allons donner aux conservateurs une autre occasion de condamner les mouvements suprémacistes blancs.
Est-ce qu'ils vont les dénoncer et s'excuser d'avoir partagé une scène avec ceux qui adhèrent à ces croyances?
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-04-09 14:29 [p.26879]
Mr. Speaker, the Prime Minister is threatening a lawsuit to shut down the opposition from holding him accountable for his attempts to interfere in the criminal prosecution of SNC-Lavalin. He says that it is libellous to say that the former attorney general told him and his top officials that their actions were “political interference” and “entirely inappropriate”. However, the taped phone call, texts and notes show that it is all true.
Canadians look forward to the Prime Minister being forced to testify in open court under oath. When will the Prime Minister follow through on his threat?
Monsieur le Président, le premier ministre menace d'intenter des poursuites judiciaires pour faire taire l'opposition parce qu'elle l'oblige à rendre des comptes relativement à ses tentatives d'ingérence dans la poursuite au criminel contre SNC-Lavalin. Il prétend que l'opposition est coupable de diffamation parce qu'elle dit que l'ancienne procureure générale a déclaré au premier ministre et à ses principaux collaborateurs que leur comportement constituait de l'ingérence politique et qu'il était tout à fait inapproprié. Cependant, l'appel enregistré, les textos et les notes montrent que tout cela est vrai.
Les Canadiens ont bien hâte que le premier ministre soit forcé de témoigner publiquement et sous serment devant le tribunal. Quand le premier ministre mettra-t-il sa menace à exécution?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-09 14:29 [p.26880]
Mr. Speaker, let us be clear. To ensure that Canadians could hear the truth, the Prime Minister waived solicitor-client privilege as well as cabinet confidence. These meetings took place at the justice committee. They took place in public. That is exactly why the member is able to refer to them. It is important that Canadians be able to decide for themselves.
Yes, we have put the leader of the official opposition on notice. That is because he is misleading Canadians. This is not the first time we have done so. We have done so previously because he was misleading Canadians when it came to the Minister of Innovation. Once he was put on notice, he deleted and retracted those comments. Once again, on March 31, he did the same thing afterwards—
Monsieur le Président, soyons clairs. Pour que les Canadiens puissent connaître la vérité, le premier ministre a levé le secret professionnel et le secret du Cabinet. Les réunions ont eu lieu dans le cadre des travaux du comité de la justice. Elles se sont déroulées en public. C'est précisément pour cette raison que la députée peut y faire allusion. Il est important que les Canadiens puissent tirer leurs propres conclusions.
En effet, nous avons mis en demeure le chef de l'opposition. Nous l'avons fait parce qu'il induit les Canadiens en erreur. Ce n'est pas la première fois que nous agissons ainsi. Nous l'avons aussi mis en demeure parce qu'il avait induit les Canadiens en erreur au sujet du ministre de l'Innovation. Dès qu'il a reçu la mise en demeure, il a effacé ses commentaires et il s'est rétracté. De nouveau, le 31 mars, il a fait la même chose après...
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2019-04-09 14:30 [p.26880]
Mr. Speaker, indeed, let us be clear. The Prime Minister has said that it is libellous for the opposition leader to say that the former attorney general was pressured by him and then fired for resisting. However, on the taped call, the clerk said that the Prime Minister was “determined”, “in a firm frame of mind”, that they were on a “collision” course and that he was going to get it done “one way or another”.
When will the Prime Minister follow through on his threat to sue or will he just finally admit that everything the opposition leader said is totally true?
En effet, soyons clairs, monsieur le Président. Le premier ministre a affirmé qu'il était diffamatoire de la part du chef de l'opposition de dire que l'ancienne procureure générale avait subi des pressions de sa part et qu'il l'avait congédiée en raison de sa résistance. Toutefois, durant l'appel enregistré, le greffier a indiqué que le premier ministre était « déterminé », qu'il y tenait beaucoup et qu'il arriverait à ses fins « d'une manière ou d'une autre ».
Quand le premier ministre donnera-t-il suite à sa menace d'intenter une poursuite? Va-t-il plutôt choisir d'admettre enfin que le chef de l'opposition dit la vérité, purement et simplement?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-09 14:31 [p.26880]
Mr. Speaker, the leader of the official opposition was put on notice on March 31. That very same day, he deleted tweets and then edited them because he knew he should be more judicious in his words. His actions are clear. The Conservatives talk a tough game.
The same thing happened with the Minister of Innovation. The Conservatives made those statements in the House. When they were asked to take those statements out of the House, they would not. Do you know what happened after they were served notice in December, Mr. Speaker? The leader of the official opposition retracted those comments. He deleted those tweets.
Monsieur le Président, le chef de l'opposition a reçu une mise en demeure le 31 mars. Le même jour, il a supprimé, puis corrigé des gazouillis parce qu'il savait qu'il devait mieux peser ses mots. Ses actions parlent d'elles-mêmes. Les conservateurs sont forts en gueule.
La même chose s'est produite relativement au ministre de l'Innovation. Les conservateurs avaient fait des déclarations à la Chambre, mais quand on leur a demandé de les répéter à l'extérieur de la Chambre, ils ont refusé. Savez-vous ce qui s'est passé lorsqu'on leur a remis une mise en demeure, monsieur le Président? Le chef de l'opposition a retiré ses commentaires. Il a supprimé ses gazouillis.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, the Prime Minister has sent a letter to our leader in which he threatens to sue him.
In the letter, he states that the Leader of the Opposition accused him of having “personally subverted the judicial process to interfere with a criminal prosecution”.
He seems to understand the situation, and the leader stands by what he said. When will we be going to court?
Monsieur le Président, le premier ministre a envoyé une lettre de menaces de poursuite en justice à notre chef.
Dans la lettre, il se plaint que le chef de l’opposition l’accuse d’avoir, et je cite, personnellement subverti le processus judiciaire pour s’ingérer dans une poursuite criminelle.
Oui, il a bien compris, et le chef maintient ce qu’il a dit. Quand est-ce qu’on va voir monsieur le juge?
View Bardish Chagger Profile
Lib. (ON)
View Bardish Chagger Profile
2019-04-09 14:32 [p.26880]
Mr. Speaker, yes, we did put the Leader of the Opposition on notice because he was making false and misleading statements to Canadians. On March 31, they received a notice and on the same day the Leader of the Opposition deleted his tweets. He knows that he made defamatory remarks. He knows that he must not do this. He was put on notice so that he makes more judicious decisions that are more befitting of his position.
Monsieur le Président, oui, nous avons averti le chef de l’opposition parce qu’il faisait des déclarations fausses et trompeuses aux Canadiens. Le 31 mars, ils ont reçu un avis, et la même journée, le leader de l’opposition a effacé les tweets. Il sait qu’il a fait des commentaires diffamatoires, il sait qu’il ne doit pas faire cela. Donc, on lui a donné un avis, pour qu’il puisse prendre de meilleures décisions, respectueuses de son poste.
Results: 1 - 100 of 215 | Page: 1 of 3

1
2
3
>
>|