Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 3658
View Laila Goodridge Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, the new Conservative leader will put people first: their savings, their paycheques, their homes and their country. Canada has the third-largest oil reserves in the world, yet due to Liberal policies, we import 130,000 barrels of oil a day because Liberals prefer to support dirty dictator oil as opposed to responsible Canadian energy.
Conservatives understand that when Fort McMurray works, Alberta works. When Alberta works, Canada works.  Only Conservatives are fighting for pipelines and energy corridors to secure the long-term viability of Alberta energy and to get Alberta energy to the world. Conservatives will repeal Liberal anti-energy laws and replace them with a law that will protect our environment, consult first nations and get things built.  We will support economic reconciliation with indigenous communities and, within five years, we will set a goal to end dirty dictator oil in Canada altogether.
We will not back down from politicians in this country and in this chamber who seek to land-lock and firewall our energy, leaving our workers without jobs. Canada and the world need Alberta energy.
Monsieur le Président, le nouveau chef du Parti conservateur accordera la priorité aux Canadiens, à leurs économies, à leur chèque de paie, à leur logement et à leur pays. Le Canada dispose des troisièmes réserves de pétrole en importance, dans le monde. Pourtant, en raison des politiques du gouvernement libéral, nous importons 130 000 barils de pétrole par jour. Les libéraux préfèrent le pétrole sale des dictateurs à l'énergie canadienne responsable.
Les conservateurs comprennent que, lorsque les choses vont bien à Fort McMurray, elles vont bien en Alberta, et lorsque les choses vont bien en Alberta, elles vont bien au Canada. Seuls les conservateurs militent pour les pipelines et pour les corridors énergétiques, qui permettront d'assurer la viabilité à long terme de l'énergie albertaine et d'en faire profiter le monde entier. Les conservateurs abrogeront les lois anti-énergie des libéraux pour les remplacer par une loi qui protégera l'environnement, qui prendra en compte les Premières Nations et qui permettra de réaliser des projets. Nous soutiendrons la réconciliation économique avec les communautés autochtones et, d'ici cinq ans, nous nous fixerons comme objectif d'en finir au Canada avec le pétrole sale des dictateurs.
Nous ne reculerons pas devant les politiciens de notre pays et de cette Chambre qui cherchent à enclaver notre énergie, privant ainsi les travailleurs de leur emploi. Le Canada et le monde entier ont besoin de l'énergie de l'Alberta.
View Rachael Thomas Profile
CPC (AB)
View Rachael Thomas Profile
2022-10-05 14:38 [p.8145]
Mr. Speaker, in 2018, the government was made aware of a horrific allegation. It was an allegation with regard to gang rape by eight members of the Hockey Canada team. The government was made aware but chose to do nothing, absolutely nothing. Canadian tax dollars continue to flow to the organization. Zero accountability was put in place. It was swept under the rug until four years later.
Why did the government fail to act when it first came to light?
Monsieur le Président, en 2018, le gouvernement a été mis au fait d'une terrible allégation concernant un viol collectif commis par huit membres de l'équipe de Hockey Canada. Le gouvernement a été informé, mais il a décidé de ne pas intervenir, de ne faire absolument rien. Or, de l'argent des contribuables canadiens continue d'être versé à cette organisation. Aucune mesure de reddition de comptes n'a été mise en place. L'affaire a tout simplement été mise sous le tapis jusqu'à ce qu'elle resurgisse quatre ans plus tard.
Pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas agi lorsque l'affaire a été mise au jour la première fois?
View Rachael Thomas Profile
CPC (AB)
View Rachael Thomas Profile
2022-10-05 14:40 [p.8145]
Mr. Speaker, with all due respect, I did not ask whether there was still support for hockey in this country. I recognize that it is a national sport and that we are proudly behind it. However, we should not be proudly behind the behaviour that has been exhibited by members of the team.
I am asking the Prime Minister why, for four years, the so-called feminist government did absolutely nothing when it had the power to do something and had the information in its hands.
Monsieur le Président, avec tout le respect que je vous dois, je n'ai pas demandé s'il y avait encore du soutien pour le hockey au Canada. Je reconnais qu'il s'agit d'un sport national et que nous sommes fiers de l'appuyer. Cependant, nous ne devrions pas être fiers d'appuyer les comportements dont certains membres de l'équipe ont fait preuve.
Je demande au premier ministre pourquoi, en quatre ans, le gouvernement qui se prétend féministe n'a absolument rien fait alors qu'il était au courant de l'affaire et qu'il avait les moyens d'agir.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2022-10-05 14:41 [p.8146]
Mr. Speaker, Michel and Jeannette farm in beautiful Embrun, Ontario, but a quarter of their fuel price was carbon taxes. If the Liberals triple that carbon tax, they have said they are going to be paying $18,000 a year.
Now, unlike what the Prime Minister is saying, that is not revenue-neutral. They will get pennies back through the Liberal rebate. I have heard from farmers across the country who have said that if the Liberals triple the carbon tax, it will bankrupt them.
Will the Prime Minister cancel his plans to triple this tax on Canadian farm families like Michel and Jeannette?
Monsieur le Président, Michel et Jeannette sont des producteurs agricoles de la belle ville d'Embrun, en Ontario. Toutefois, le quart du prix qu'ils paient pour leur carburant est constitué de taxes sur le carbone. Si les libéraux triplent cette taxe sur le carbone, Michel et Jeanette disent qu'ils paieront 18 000 $ par année.
Maintenant, contrairement à ce que dit le premier ministre, la taxe n'est pas sans incidence sur le revenu. Grâce au remboursement des libéraux, Michel et Jeannette ne récupéreront que quelques cents. J'ai entendu des agriculteurs de partout au pays dire que si les libéraux triplent la taxe sur le carbone, ils feront faillite.
Le premier ministre annulera-t-il son projet de tripler cette taxe imposée aux familles agricoles canadiennes, comme celle de Michel et de Jeannette?
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2022-10-05 14:42 [p.8146]
Mr. Speaker, the Prime Minister realizes that they will not succeed. The biggest threat facing our farmers is the triple threat offered by the Liberals: fertilizer tariffs, higher interest rates and higher carbon taxes. This has put thousands of family farms on the brink of insolvency. Even Canadian consumers understand the threat of the triple threat, as grocery prices are up 10%, which is driving food costs even higher.
Does the Prime Minister understand that by tripling the carbon tax, the end result will be no fertilizer, no farms and no food?
Monsieur le Président, le premier ministre est conscient que ces gens n'y arriveront pas. Le plus grand danger qui guette les agriculteurs canadiens, c'est la triple menace brandie par les libéraux: les droits de douane sur les engrais, la hausse des taux d'intérêt et l'augmentation des taxes sur le carbone. Cette situation a poussé des milliers de familles agricoles au bord de l'insolvabilité. Même les consommateurs canadiens comprennent le danger que représente la triple menace, alors que le prix du panier d'épicerie a augmenté de 10 %, ce qui fait grimper davantage le coût des aliments.
Le premier ministre comprend-il que, en triplant la taxe sur le carbone, il n'y aura en définitive plus d'engrais, plus de fermes et plus d'aliments?
View Jasraj Singh Hallan Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, it is not enough to put our hands over our hearts, light up Parliament and say we stand with Zhina Mahsa Amini and the victims of flight PS752 and their families.
We know the Liberals are soft on crime. Now we know they are also soft on terrorism, as the Liberals continue to let IRGC agents plan, organize and raise money here in Canada. These are the same people who killed our people.
The Prime Minister is denying victims of Iran's brutal regime justice. Does he believe the IRGC is a terrorist organization, yes or no?
Monsieur le Président, il ne suffit pas de mettre la main sur le cœur, d'illuminer le Parlement et de dire que nous sommes solidaires de Zhina Mahsa Amini et des victimes du vol PS752 et de leurs familles.
Nous savons que les libéraux sont laxistes en matière de criminalité. Nous savons maintenant qu'ils sont également laxistes en matière de terrorisme: ils continuent de permettre aux agents du Corps des Gardiens de la révolution islamique de fomenter des plans, de s'organiser et de recueillir de l'argent ici, au Canada. On parle des mêmes individus qui ont tué des Canadiens.
Le premier ministre refuse de rendre justice aux victimes du régime brutal de l'Iran. Pense-t-il que le Corps des Gardiens de la révolution islamique est une organisation terroriste, oui ou non?
View Blake Desjarlais Profile
NDP (AB)
View Blake Desjarlais Profile
2022-10-05 15:17 [p.8152]
Mr. Speaker, yesterday, indigenous families and communities across Turtle Island grieved and demanded answers for their missing loved ones. Families have been calling for justice and urgent action from the government.
Instead of doing everything they can to ensure that no more lives are lost, the Liberals have been doing only the bare minimum. They have spent only a fraction of the funding they promised for violence-prevention initiatives and have barely implemented the calls for justice from the MMIWG2S report.
The Liberals have been in power now for seven years. When will they finally start delivering the justice indigenous women, girls and two-spirit folks deserve?
Monsieur le Président, hier, d'un bout à l'autre de l'île de la Tortue, des familles et des communautés autochtones ont pleuré la perte d'êtres chers et elles ont exigé des réponses. Les familles réclament justice et la prise de mesures urgentes par le gouvernement.
Plutôt que de faire tout en leur pouvoir pour éviter d'autres pertes de vie, les libéraux ne font que le strict minimum. Ils n'ont consacré qu'une fraction du financement qu'ils avaient promis à des initiatives de prévention de la violence et ils n'ont à peu près pas donné suite aux appels à la justice contenus dans le rapport sur les femmes, les filles et les personnes bispirituelles autochtones disparues ou assassinées.
Les libéraux sont maintenant au pouvoir depuis sept ans. Quand commenceront-ils enfin à rendre justice aux femmes, aux filles et aux personnes bispirituelles autochtones comme elles le méritent?
View Len Webber Profile
CPC (AB)
View Len Webber Profile
2022-10-05 16:16 [p.8159]
Mr. Speaker, I have a petition today from many Canadians who are concerned about the lack of conscience rights for medical professionals. They strongly support the aim of Bill C-230, so it is truly disappointing that the Liberal government does not respect the rights of many.
As I said in my speech on this matter last week, I truly believe that as a society we must find a way to give Canadians something without taking something away from others. The protection of conscience rights does just this by ensuring lawmakers can, in good conscience, give access to certain medical procedures without unjustly compromising the existing freedoms exercised by others.
Monsieur le Président, je présente aujourd'hui une pétition signée par de nombreux Canadiens préoccupés par l’absence de protection de la liberté de conscience des professionnels de la santé. Ils appuient fermement l'objet du projet de loi C‑230, alors il est vraiment décevant que le gouvernement libéral ne respecte pas les droits de nombreuses personnes.
Comme je l'ai dit dans mon discours à ce sujet la semaine dernière, je suis sincèrement persuadé que notre société doit trouver un moyen de donner une chose à des Canadiens sans enlever quoi que ce soit à d'autres. C'est précisément ce que fait la protection de la liberté de conscience, en veillant à ce que les législateurs puissent en toute conscience accorder l'accès à certaines procédures médicales sans compromettre injustement les libertés existantes dont d'autres jouissent.
View Rachael Thomas Profile
CPC (AB)
View Rachael Thomas Profile
2022-10-05 16:17 [p.8159]
Mr. Speaker, I too rise today to present a petition calling on the Parliament of Canada to enshrine in the Criminal Code the protection of conscience rights for physicians and other medical professionals.
Of course, Canadians are calling for protection because there are incidents of coercion or intimidation with regard to medical assistance in dying and making sure that those services are provided. Not every practitioner should be obliged or forced to make this recommendation, so Canadians are calling for their protection going forward.
The petitioners are asking that subsection 2(a) of the Canadian Charter of Rights and Freedoms, which protects freedom of conscience, be respected in this regard.
Monsieur le Président, je prends également la parole aujourd'hui pour présenter une pétition qui demande au Parlement du Canada d'inscrire dans le Code criminel la protection de la liberté de conscience des médecins et des autres professionnels de la santé.
Bien sûr, les Canadiens réclament des protections parce qu'il y a des cas de coercition et d'intimidation pour forcer des gens à offrir les services d'aide médicale à mourir. Aucun médecin ne devrait se sentir obligé ou contraint de formuler une recommandation à ce sujet, alors les Canadiens réclament que l'on protège désormais les droits des professionnels de la santé.
Les pétitionnaires demandent que l'alinéa 2a) de la Charte canadienne des droits et libertés, qui protège la liberté de conscience, soit respecté à cet égard.
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
View Michael Cooper Profile
2022-10-05 16:20 [p.8160]
Mr. Speaker, I wish to present two petitions today.
With the first petition the petitioners are expressing concern with the recent Supreme Court decision of Bissonnette, in which the court struck down consecutive parole ineligibility periods, a law passed by the previous Harper Conservative government to ensure that the worst of the worst killers never see the light of day. They note that the government has tools at its disposal and are calling on the government to use those tools, most specifically the invocation of the notwithstanding clause, to override what they consider to be an unjust decision.
Monsieur le Président, je souhaite présenter deux pétitions aujourd'hui.
Dans la première, les pétitionnaires expriment leur inquiétude concernant la récente décision dans l'affaire Bissonnette, où la Cour suprême a invalidé les périodes consécutives d'inadmissibilité à la libération conditionnelle, qui découlent d'une loi adoptée par l'ancien gouvernement conservateur de Stephen Harper pour que les pires meurtriers ne revoient jamais la lumière du jour. Les pétitionnaires soulignent que le gouvernement dispose de moyens et ils lui demandent de les utiliser, notamment l'invocation de la disposition de dérogation, afin de renverser ce qu'ils considèrent comme une décision injuste.
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
View Michael Cooper Profile
2022-10-05 16:21 [p.8160]
Mr. Speaker, the second petition I wish to present is one in which petitioners are calling on the Parliament of Canada to enshrine in the Criminal Code the protection of conscience rights for physicians and other medical professionals who are being subjected to coercion and intimidation to participate in medical assistance in dying. Such a law would be consistent with protecting the fundamental rights and freedoms guaranteed to all Canadians under section 2(a) of the charter, that being freedom of conscience, which is being infringed upon. It is disappointing that just a few moments ago the government voted down a bill that would have protected those rights in law.
Monsieur le Président, les auteurs de la deuxième pétition que je souhaite présenter demandent au Parlement du Canada d'inscrire dans le Code criminel la protection de la liberté de conscience des médecins et d'autres professionnels de la santé contre toute contrainte ou intimidation ayant pour but de les obliger à participer à l'aide médicale à mourir. Une telle initiative permettrait de protéger les libertés et les droits fondamentaux garantis à tous les Canadiens en vertu de l'alinéa 2a) de la Charte, notamment la liberté de conscience, et sur lesquels on empiète actuellement. Il est décevant que le gouvernement vienne de voter contre un projet de loi qui garantissait la protection de ces droits.
View Arnold Viersen Profile
CPC (AB)
View Arnold Viersen Profile
2022-10-05 16:23 [p.8160]
Mr. Speaker, I have a petition in support of Bill C-230.
The petitioners, who come from across Canada, are concerned about doctors and health care professionals who might be coerced into engaging or supporting euthanasia against their conscience. They want these conscience rights and second options to be protected. The petitioners note that doctors deserve freedom of conscience and that the Canadian Medical Association has confirmed that conscience protection would not be a limit to their use. The petitioners also describe how, during the Special Joint Committee on Physician-Assisted Dying, witnesses stated that conscience rights should be protected by the government in the response to the Carter decision.
The petitioners are calling on Parliament to enshrine in the Criminal Code protection of conscience rights for physicians and health care workers from coercion or intimidation, so that they would not have to provide or refer for assisted suicide or euthanasia.
Monsieur le Président, j’aimerais présenter une pétition en appui au projet de loi C‑230.
Les pétitionnaires de partout au pays craignent que des médecins et d’autres travailleurs de la santé fassent l’objet de pressions visant à les contraindre à prendre part à l’euthanasie, ou à la soutenir, même si cela va à l’encontre de leur conscience. Ils veulent que soient protégés leur liberté de conscience et le droit d’obtenir un deuxième avis médical. Les pétitionnaires soulignent que la liberté de conscience des médecins mérite d’être protégée et que l’Association médicale canadienne a confirmé que la protection de cette liberté de conscience n’aurait aucune incidence sur l’accès à l'aide médicale à mourir. De plus, ils font remarquer que lors des audiences du Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir, les témoins ont déclaré que leur droit à la liberté de conscience devrait être protégé par le gouvernement en réponse à l’arrêt Carter.
Les pétitionnaires demandent au Parlement d’inscrire dans le Code criminel la protection de la liberté de conscience des médecins et des travailleurs de la santé contre toute coercition ou intimidation en vue de les contraindre à pratiquer un acte de suicide assisté ou d’euthanasie.
View Garnett Genuis Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, I have only one petition to present today.
I am pleased to be presenting a petition in support of an initiative from my colleague that we just voted on. Unfortunately it was voted down, but I was pleased that all Conservative members stood strong in support of protecting conscience rights.
This petition recognizes conscience protections that exist in our charter and, at the same time, the reality that in certain provinces, substantively, conscience is not actually protected, in that physicians may be forced to refer for or provide services that go against their deeply held conscientious beliefs. Whether those beliefs have their origin in a faith tradition or they do not have their origin in a faith tradition, protection of conscience should be available for all, regardless of the origin or philosophical basis of those beliefs.
Petitioners want to call on Parliament to enshrine in the Criminal Code the protection of conscience for physicians and health care workers from coercion or intimidation to refer for or provide assisted suicide or euthanasia.
Monsieur le Président, je présente aujourd'hui une seule pétition.
Je suis heureux de présenter une pétition à l'appui d'une initiative de ma collègue sur laquelle nous venons de voter. Malheureusement, cette initiative a été rejetée, mais je me réjouis que tous les députés conservateurs se soient prononcés en faveur de la protection de la liberté de conscience.
Cette pétition reconnaît les mesures de protection de la liberté de conscience qui existent dans la Charte et, du même coup, la réalité que, dans certaines provinces, la liberté de conscience n'est pas vraiment protégée, en ce sens que les médecins peuvent être forcés de recommander ou de fournir des services qui vont à l'encontre de leurs croyances profondément ancrées. Que ces croyances trouvent leur origine dans une tradition religieuse ou non, la protection de la liberté de conscience devrait être offerte à tous, peu importe l'origine ou le fondement philosophique de ces croyances.
Les pétitionnaires demandent au Parlement d'inscrire dans le Code criminel la protection de la liberté de conscience des médecins et des travailleurs de la santé contre la coercition ou l'intimidation visant la recommandation ou la prestation de services de suicide assisté ou d'euthanasie.
View Glen Motz Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, as I have looked at parts of this, I am curious to know how this bill would actually have a positive impact on the underprivileged, those who have a limited income, when the department and the act say that tax filings are going to be used from the CRA to make the determination of who gets this funding. Reports I have been seeing indicate the concern around this bill is that those individuals who really need it will not get it because they are not going to be filing CRA income tax returns.
I want to know what the parliamentary secretary thinks of that particular concern that Canadians have raised.
Monsieur le Président, en examinant certaines mesures, je me demande comment ce projet de loi pourrait aider les plus démunis et les gens à faible revenu, alors que le ministère et le projet de loi indiquent que l'Agence du revenu du Canada se fondera sur les déclarations de revenus pour déterminer qui recevra ces fonds. Selon des reportages que j'ai vus, on craint que l'aide prévue dans ce projet de loi n'aille pas aux personnes qui en ont vraiment besoin parce que ces gens ne produiront pas de déclaration de revenus.
J'aimerais savoir ce que la secrétaire parlementaire pense de cette préoccupation soulevée par des Canadiens.
View Gerald Soroka Profile
CPC (AB)
View Gerald Soroka Profile
2022-10-05 18:15 [p.8177]
Mr. Speaker, before speaking to Bill C-30, I want to look at what got us here today. When we look back at the history of the current government, which started in 2015, we see that there has not yet been a single budget that it has put forward that has been balanced. Every year, the government keeps borrowing more and more money. That is not to mention the carbon tax, which I will talk about later as well, and how much that is increasing the cost of everything that we produce.
I would like to tell a little story. Many times, when I am going to the airport, the cab driver will ask what I am going to the airport for. I will say I am going home, and they ask what I am doing here in Ottawa, so I say I am an MP. He puts a big smile on his face and he asks if I am a Liberal. I say no, that I am from Alberta, so I am a Conservative. He says, “Oh, the party that cuts and slashes.” I tell him that is one way of looking at it, but the way to really look at it is that we live within our means. I see a look on his face as though he is wondering what that is supposed to mean.
I explain it to him. Every year, if a person is driving a cab and makes $50,000 a year, for instance, but spends $80,000, how long are they going to survive financially, with borrowing or spending over $30,000? He says, “Well, not very long.” I say that is actually what the government is doing, year after year after year. I can see this look on his face that says, “This is actually going to have an impact on me.” Unfortunately, though, he makes another little smirk to say that it is okay, and that because government finances do not work the same as personal finances, it is okay for the government to borrow because it is not going to have an effect on us. Canadians now are realizing the effect of this borrowing year after year after year.
I know the government will talk about how, during COVID, it had to borrow so much money to do this. However, out of all the billions that the government borrowed, half of that actually went to COVID measures, and the other half went to various programs that the government had initiated. Therefore, there is quite a disconnect in the information that the Liberals talk about.
The next thing is that with the inflation rate that we have, it is hard to believe that the Liberals say wonderful catchphrases such as that inflation is a global phenomenon. That is like saying, “Where did this come from? We have no idea. It is just shocking.” I can understand that, when we have a Prime Minister who says he does not think about the financial program here, that he does not even think about monetary policy. That is what we get from a Prime Minister who is trying to run a country, so it is no surprise that our inflation rate is growing year after year after year.
Now, Canadians are looking for a reprieve. What is there to offer? It is double the GST back. Yes, it is a one-time payment that is going to help families, but really the cost of everything is escalating. It is unbelievable how families are not able to survive at this rate.
It is not only families. I think about the seniors I have spoken about. So many of them come to me and say, “What can we do? We had money in the bank. We had money in investments and they are just continually dropping. How can we survive?” They tell me that they planned into their eighties and nineties with no problems, but have lost hundreds of thousands of dollars in the last while because of the inflationary prices that are going on to this day.
It is devastating what we are doing to Canadians here, and it is shameful what the Liberals have done to this country. That is what I am here to talk about the most: how they are not here to help Canadians. They love catchphrases. There is day care for $10 a day. It is great for young families; it is doing nothing for seniors, though. That is one of the things I really need to talk about.
I would like to thank the House for giving me this opportunity to speak to Bill C-30.
Monsieur le Président, avant de parler du projet de loi C‑30, j'aimerais revenir sur ce qui nous a menés au point où nous en sommes aujourd'hui. Si on se penche sur ce que le gouvernement a fait depuis son arrivée au pouvoir, en 2015, on constate qu'il n'a pas présenté un seul budget équilibré. Chaque année, le gouvernement continue d'emprunter de plus en plus d'argent. C'est sans parler de la taxe sur le carbone, dont je vais aussi parler plus tard pour expliquer de quelle façon elle fait augmenter le coût de tout ce que nous produisons.
J'aimerais raconter une anecdote. Souvent, lorsque je vais à l'aéroport, le chauffeur de taxi me demande où je vais. Je lui réponds que je rentre chez moi. Il me demande alors ce que je fais à Ottawa, et je lui dis que je suis député. Il me demande ensuite avec un grand sourire si je suis libéral. Je réponds que non, que je viens de l'Alberta et que je suis donc au Parti conservateur. Il dit: « Oh, le parti qui fait des coupures partout. » Je lui dis que c'est une façon de voir les choses, mais qu'il faut plutôt voir cela comme une façon de vivre selon nos moyens. Je lis sur son visage qu'il se demande ce que je veux dire par là.
Je lui donne l'explication suivante: si chaque année un conducteur de taxi gagne un salaire de 50 000 $, mais dépense 80 000 $, par exemple, combien de temps survivra-t-il financièrement, en empruntant ou en dépensant plus de 30 000 $? Il répond: « Pas très longtemps. » Je fais valoir que c'est exactement ce que le gouvernement est en train de faire, depuis des années. À voir son air, je sais qu'il se dit: « Cela aura de véritables conséquences sur moi. » Malheureusement, il réplique, avec un petit sourire narquois, que ce n'est pas grave, puisque les finances gouvernementales fonctionnent différemment des finances personnelles et que le gouvernement peut faire des emprunts parce que ceux-ci n'ont pas d'incidence sur nous. Les Canadiens réalisent maintenant les conséquences de ces emprunts contractés année après année.
Je sais que le gouvernement dira qu'il lui a fallu emprunter beaucoup d'argent durant la pandémie de COVID. Toutefois, de tous les milliards que le gouvernement a empruntés, la moitié seulement est allée à des mesures liées à la COVID. L'autre moitié est allée à divers programmes lancés par le gouvernement. Ainsi, les informations que nous transmettent les libéraux manquent de cohérence.
Un autre élément à prendre en considération, c'est à quel point les libéraux se réfugient derrière des formules accrocheuses du genre « l’inflation est un phénomène mondial ». C’est difficile à comprendre. C’est comme s’ils se demandent d’où vient le problème. Ils n'en ont aucune idée et ils n'y voient qu'une aberration. Je peux comprendre leur réaction parce que le premier ministre dit qu’il ne pense pas au programme financier ni même à la politique monétaire. Voilà ce que dit un premier ministre qui essaie de diriger un pays. Il ne faut donc pas se surprendre que le taux d’inflation augmente année après année.
Actuellement, les Canadiens ont besoin d’un répit. Que leur offre-t-on? On leur offre de doubler le crédit pour la TPS. Oui, c’est un paiement ponctuel qui va aider les familles, sauf que tous les prix augmentent. C’est incroyable, dans l'état actuel des choses, le nombre de familles qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts.
Ce n'est pas seulement les familles. Je pense aux aînés dont j'ai parlé. Ils sont si nombreux à venir me voir et à me dire: « Que pouvons-nous faire? Nous avions de l'argent à la banque. Nous avions de l'argent dans des investissements, qui ne cessent de perdre de la valeur. Comment pouvons-nous survivre? » Ils me disent qu'ils avaient planifié jusqu'à leurs 80 et 90 ans sans problème, mais qu'ils ont perdu des centaines de milliers de dollars ces derniers temps en raison des hausses de prix causées par l'inflation qui persistent encore aujourd'hui.
Ce que nous faisons aux Canadiens ici est dévastateur et ce que les libéraux ont fait à ce pays est honteux. C'est ce dont je veux parler le plus: les libéraux ne sont pas ici pour aider les Canadiens. Ils adorent les formules accrocheuses. Il y a les garderies à 10 $ par jour. C'est formidable pour les jeunes familles, mais cela ne fait rien pour les aînés. C'est l'une des choses dont j'ai vraiment besoin de parler.
J'aimerais remercier la Chambre de m'avoir donné l'occasion de parler du projet de loi C‑30.
Results: 1 - 15 of 3658 | Page: 1 of 244

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data