Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 45 of 45
View Lindsay Mathyssen Profile
NDP (ON)
View Lindsay Mathyssen Profile
2020-07-21 10:08 [p.2651]
moved for leave to introduce Bill C-244, An Act to amend the Canadian Navigable Waters Act (North Thames River, Middle Thames River and Thames River).
She said: Mr. Speaker, it is my pleasure to reintroduce this bill to amend the Navigable Waters Act in order to ensure the integrity of the Thames River. The Thames River stretches 273 kilometres, extending from southwestern Ontario to Lake St. Clair. It flows past many communities, including, of course, the city of London.
The Thames is the only major river in Canada with the majority of its watershed within the Carolinian life zone. This region is recognized as one of the most biologically significant and diverse regions in Canada, with more 2,200 species of vascular plants identified, including the only two locations of the wood poppy in Canada. The Thames also contains the largest diversity of clams, the threatened eastern spiny softshell turtle and one of the most diverse fish communities in Canada.
In 2000, the Canadian heritage rivers system named the Thames River a designated heritage river. Its existence is a crucial part of our heritage and it must be protected.
The bill, which would amend the Navigable Waters Act, was first introduced in 2013 by my predecessor, but was ignored by the government of the day. During the 2015 election, the Liberals promised the Canadian people that they would prioritize the amendment to the Navigable Waters Act. Today, I am calling upon the government once again to keep its word, protect the Thames River and support my bill.
demande à présenter le projet de loi C-244, Loi modifiant la Loi sur les eaux navigables canadiennes (rivière North Thames, rivière Middle Thames et rivière Thames).
— Monsieur le Président, je suis heureuse de présenter à nouveau ce projet de loi, qui vise à modifier la Loi sur les eaux navigables afin d'assurer l'intégrité de la rivière Thames. Cette rivière parcourt 273 kilomètres depuis le Sud-Ouest de l'Ontario jusqu'au lac Sainte-Claire. Chemin faisant, elle longe de nombreuses collectivités dont, bien entendu, la ville de London.
La rivière Thames est la seule rivière d'importance au Canada dont la majeure partie du bassin versant se trouve dans la zone biologique carolinienne. Cette région est reconnue comme l'une des plus importantes et diversifiées sur le plan biologique au Canada. On y a répertorié plus de 2 200 espèces de plantes vasculaires, et on y retrouve les deux seuls endroits au pays où pousse le stylophore à deux feuilles. La rivière Thames abrite également la plus grande variété de moules, la tortue-molle à épines, une espèce menacée, et parmi les communautés de poissons les plus diversifiées au Canada.
En 2000, le Réseau des rivières du patrimoine canadien a désigné la rivière Thames rivière du patrimoine. Son existence fait partie intégrante de notre patrimoine et il faut la protéger.
Ce projet de loi, qui vise à modifier la Loi sur les eaux navigables, a été présenté pour la première fois en 2013 par ma prédécesseure, mais le gouvernement de l'époque n'en a pas tenu compte. Pendant la campagne électorale de 2015, les libéraux ont promis aux Canadiens qu'ils feraient de la modification de la Loi sur la protection de la navigation une priorité. Aujourd'hui, j'invite encore une fois le gouvernement à tenir parole, à protéger la rivière Thames et à appuyer mon projet de loi.
View Lindsay Mathyssen Profile
NDP (ON)
View Lindsay Mathyssen Profile
2020-07-21 10:10 [p.2651]
moved for leave to introduce Bill C-245, An Act respecting the development of a national strategy in relation to fresh water.
She said: Mr. Speaker, there definitely is a theme today for me as I rise to introduce my second bill.
This bill comes after consultations with local environmentalists, conservation authorities and members from the Oneida Nation of the Thames. It calls on the government to commit to a national freshwater strategy.
The Thames River runs through my riding of London—Fanshawe, but we also are so fortunate to have several wetlands and environmentally significant areas such as Meadowlily Woods, Pottersburg Valley and Westminster Ponds. These areas are home to an incredible number of birds, wildlife and vegetation. Of course, we are influenced by the beauty of the Great Lakes, which provides all our communities with environmental benefits that deserve targeted protection and sustainable planning.
It has been well over 20 years since the government established a policy on fresh water, and environmental conditions have certainly changed since 1987. While Canada has seemingly abundant freshwater resources, very little of it is actually renewable. We need a modernized national freshwater strategy.
The protection of our fresh water is vital. Whether for tourism, agriculture, recreational use, health or household needs, the health of our water is instrumental to our regions and our country's sustained growth, environmental stability and safety.
I hope I can count on all-party support for the bill to protect our fresh water for generations to come.
demande à présenter le projet de loi C-245, Loi concernant l’élaboration d’une stratégie nationale relative à l’eau douce.
— Monsieur le Président, de toute évidence, un thème ressort aujourd'hui pour moi au moment où je m'apprête à présenter un deuxième projet de loi.
Cette mesure législative, fruit de consultations locales avec des environnementalistes, des organismes de conservation et des membres de la Nation des Oneidas de la Thames, demande au gouvernement d'élaborer une stratégie nationale relative à l'eau douce.
La rivière Thames traverse ma circonscription, London—Fanshawe, où nous avons également la chance d'avoir plusieurs terres humides et des zones d'intérêt sur le plan environnemental, notamment Meadowlily Woods, Pottersburg Valley et Westminster Ponds. Ces zones abritent une abondance d'oiseaux, d'animaux sauvages et de végétaux. Il va sans dire que nous profitons de la beauté des Grands Lacs qui procurent à l'ensemble des collectivités de la région des avantages sur le plan environnemental qui méritent une protection ciblée et une planification durable.
Il y a plus de 20 ans que le gouvernement a mis en place une politique sur l'eau douce, mais les conditions environnementales ont changé radicalement depuis 1987. Bien que les ressources en eau douce du Canada semblent abondantes, très peu d'entre elles sont en fait renouvelables. Il faut moderniser la stratégie nationale relative à l'eau douce.
Il est vital d'assurer la protection de l'eau douce. Que ce soit pour le tourisme, l'agriculture, les loisirs, la santé ou les besoins des ménages, la salubrité de l'eau est essentielle à la croissance soutenue et à la stabilité environnementale de nos régions et du pays ainsi qu'à la sécurité de la population.
J'espère que tous les partis appuieront cette mesure visant à protéger l'eau douce pour les générations à venir.
View Alexis Brunelle-Duceppe Profile
BQ (QC)
moved for leave to introduce Bill C-243, An Act to amend the Payment Card Networks Act (credit card acceptance fees).
He said: Mr. Speaker, who do we work for? The answer is simple. We work for the people, including those who run a business. I point that out because SMEs are relying more than ever on credit card companies, especially during COVID, without being able to do anything about it. I invite all my hon. colleagues to join me in giving business owners in Quebec and the provinces a fighting chance long-term. The purpose of this bill is to regulate interchange fees, which for far too long have been negotiated behind closed doors at the banks.
My hon. colleagues have to ask themselves who they work for. In answering that question, they will come to the conclusion that this bill is fair and will serve the people who trusted us to speak for them.
demande à présenter le projet de loi C-243, Loi modifiant la Loi sur les réseaux de cartes de paiement (frais d’acceptation de carte de crédit).
— Monsieur le Président, pour qui travaillons-nous? La réponse est simple, c'est pour les citoyennes et les citoyens, dont ceux qui exploitent une entreprise. Je le souligne, car les PME dépendent plus que jamais des compagnies de carte de crédit — surtout en temps de COVID — sans pouvoir y faire quoi que ce soit. J'invite tous mes honorables collègues à unir leur voix à la mienne pour que l'on donne durablement une chance aux entrepreneurs du Québec et des provinces. Ce projet de loi a pour objectif de réglementer les frais d'interchange, qui sont négociés depuis trop longtemps derrière les portes closes des banques.
Mes honorables collègues doivent se demander pour qui ils travaillent. En répondant à cette question, ils concluront que ce projet de loi est juste et qu'il servira les citoyennes et les citoyens qui nous ont confié leur voix.
View Claude DeBellefeuille Profile
BQ (QC)
moved for leave to introduce Bill C-242, An Act to amend the Employment Insurance Act (illness, injury or quarantine).
She said: Mr. Speaker, I am very proud to table the bill to amend the Employment Insurance Act with regard to illness, injury or quarantine.
On February 19, the House of Commons unanimously voted in favour of a motion calling on the government to increase the special employment insurance sickness benefits from 15 weeks to 50 weeks in order to support people with serious illnesses, such as cancer.
In light of the current crisis, I fervently hope that the government will support the amendment proposed by the Bloc Québécois and the member for Salaberry—Suroît to help sick workers suffering from serious illnesses.
demande à présenter le projet de loi C-242, Loi modifiant la Loi sur l’assurance-emploi (maladie, blessure ou mise en quarantaine).
— Monsieur le Président, je suis très fière de déposer le projet de loi modifiant la Loi sur l'assurance-emploi en matière de maladie, blessure ou mise en quarantaine.
La Chambre des communes s'est prononcée par un vote majoritaire, le 19 février, en faveur d'une motion demandant au gouvernement de faire passer les prestations spéciales de maladie de l'assurance-emploi de 15 à 50 semaines afin de soutenir les personnes atteintes de maladies graves, notamment le cancer.
Considérant la crise que nous vivons, j'espère de tout cœur que le gouvernement va se rallier à la modification proposée par le Bloc québécois et la députée de Salaberry—Suroît au profit des travailleurs malades et atteints de graves maladies.
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2020-03-12 10:31 [p.1979]
moved for leave to introduce Bill C-240, an act to amend the Canada Elections Act with regard to voting age.
He said: Mr. Speaker, I am honoured to rise today to introduce legislation that would extend the right to vote to all Canadians aged 16 and over. I would like to thank the hon. member for London—Fanshawe for seconding the bill.
The history of the franchise in Canada is one of constant expansion. At the time of Confederation, voting was restricted to male British subjects who were at least 21 years old and owned property. However, as our country progressed over the subsequent generations, voting rights were extended to women, Asian Canadians, indigenous people, those without property and those under 21 years of age. I believe it is time to give young people the full rights and responsibilities of citizenship as well.
Young Canadians are engaged, well-informed and passionate advocates for a better future, for their future. Many young people work and pay taxes, but they have no say in how those tax dollars are spent. This disenfranchisement is unjustified and must change.
I call on all Parliamentarians to make young people equal participants in our democracy by supporting this vital legislation.
demande à présenter le projet de loi C-240, Loi modifiant la Loi électorale du Canada relativement à l'âge de voter.
— Monsieur le Président, j'ai l'honneur de présenter aujourd'hui un projet de loi qui vise à accorder le droit de vote à tous les Canadiens âgés d'au moins 16 ans. Je remercie la députée de London—Fanshawe de coparrainer le projet de loi.
Le droit de vote s'est élargi progressivement au cours de l'histoire du pays. Au début de la Confédération, il n'était accordé qu'aux sujets britanniques de sexe masculin âgés d'au moins 21 ans qui étaient propriétaires fonciers. Cependant, au fil des générations et de l'évolution du pays, le droit de vote s'est étendu pour inclure les femmes, les Canadiens d'ascendance asiatique, les Autochtones ainsi que les Canadiens qui ne sont pas propriétaires fonciers, et l'âge de voter a été abaissé en dessous de 21 ans. Je crois qu'il est temps que les jeunes se voient également attribuer l'ensemble des droits et des responsabilités dont jouissent les autres citoyens.
Les jeunes Canadiens sont des gens engagés et bien informés qui se battent pour un avenir meilleur, leur avenir. Nombre de jeunes travaillent et paient des impôts, mais ils n'ont pas leur mot à dire sur la façon dont l'argent des contribuables est dépensé. Il est injustifié de les priver de ce droit, et la situation doit changer.
J'exhorte tous les parlementaires à appuyer ce projet de loi essentiel pour que les jeunes puissent participer pleinement au processus démocratique.
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2020-03-12 10:32 [p.1980]
moved for leave to introduce Bill C-241, an act to amend the Parliament of Canada Act (change of political affiliation).
He said: Mr. Speaker, I am honoured to rise in the House today to introduce a bill that would address the issue of floor crossing, with thanks to the hon. member for London—Fanshawe.
Elections are an essential opportunity for voters to express their democratic preferences, but when parliamentarians cross the floor they unilaterally negate the will of their electors. This is a fundamental betrayal of trust.
For example, in my riding of Vancouver Kingsway, David Emerson ran as a Liberal in the 2006 election, only to immediately cross the floor to sit in the Conservative cabinet within weeks of being elected. Kingsway citizens of all persuasions were incensed. They know the only people who should have the right to determine which party represents a riding in the House of Commons are the voters themselves.
This legislation would not prevent MPs from leaving their caucus or changing their political affiliation, but it would require members who wish to join another party and sit with it to either obtain the consent of their constituents or sit as an independent until the next election.
I call on all members to support this fundamental democratic legislation and protect the basic rights of Canadian voters to choose how they wish to be represented in their House of Commons.
demande à présenter le projet de loi C-241, Loi modifiant la Loi sur le Parlement du Canada (changement d'appartenance politique).
— Monsieur le Président, c'est un honneur pour moi de présenter aujourd'hui, avec l'appui de la députée de London—Fanshawe, un projet de loi qui réglerait les problèmes causés par les changements d'allégeance politique.
Les élections sont essentielles, car elles permettent aux électeurs d'exprimer leurs préférences démocratiques, mais quand un parlementaire change de parti, il bafoue unilatéralement la volonté des électeurs. Il s'agit ni plus ni moins d'un abus de confiance.
Dans ma propre circonscription, par exemple, David Emerson a été élu sous la bannière libérale en 2006, mais il s'est joint au Cabinet conservateur à peine quelques semaines après le scrutin. Dans Kingsway, peu importe leur allégeance, les gens étaient furieux. Ils estimaient être les seuls à avoir le droit de déterminer quel parti les représenterait à la Chambre des communes.
Cette mesure législative n'empêcherait pas les députés de quitter leur groupe parlementaire ni de changer d'allégeance politique, mais elle obligerait ceux qui souhaitent siéger au sein d'un autre parti à obtenir le consentement des électeurs de leur circonscription ou à siéger comme indépendants jusqu'aux élections suivantes.
J'invite tous les députés à appuyer cette mesure législative essentielle à la bonne marche de la démocratie et à protéger le droit fondamental qu'ont les électeurs canadiens de choisir qui les représente aux Communes.
View Gord Johns Profile
NDP (BC)
View Gord Johns Profile
2020-03-11 15:13 [p.1938]
moved for leave to introduce Bill C-239, an act to establish a national cycling strategy.
He said: Mr. Speaker, for years, New Democrats have been calling for a national cycling strategy to combat climate change and support community planning. Today, I am honoured to reintroduce a bill that would create a national cycling strategy in Canada.
Canadians want to do their part for the environment and keep active too. I first called for a national cycling strategy four years ago, and the Liberal government has failed to get it done. I am reintroducing this bill to help keep cyclists safe, to keep our communities healthy and to take real action to help municipalities address the threat of climate change.
Many other OECD countries have already adopted cycling strategies and have seen significant increases in cycling as a result. Cycling advocates have long called for a national cycling strategy whereby the federal government would work with indigenous communities, provinces and municipalities to increase commuter, recreational and tourism cycling across Canada.
A national cycling strategy is strongly supported by communities across Canada, including Victoria, Toronto, Ottawa, Cumberland, Port Alberni and Tofino, and organizations such as Vélo Canada Bikes and the Canadian Association of Physicians for the Environment.
A national cycling strategy is a great way to help Canadian commuters make choices that are healthier and more affordable and that help our environment. If the Liberals work with us, we can promote active transportation for Canadians who want to tackle the climate crisis in their day-to-day lives.
demande à présenter le projet de loi C-239, Loi concernant l’établissement d’une stratégie nationale sur le cyclisme.
— Monsieur le Président, depuis des années, les néo-démocrates réclament la création d'une stratégie nationale sur le cyclisme pour lutter contre les changements climatiques et pour appuyer la planification urbaine. C'est un honneur pour moi aujourd'hui de présenter de nouveau un projet de loi qui vise à établir une stratégie nationale sur le cyclisme au Canada.
Les Canadiens veulent fournir leur part d'efforts pour l'environnement et rester actifs également. J'ai demandé la mise en place d'une stratégie nationale sur le cyclisme pour la première fois il y a quatre ans, mais le gouvernement libéral n'a pas donné suite à cette idée. Je présente de nouveau ce projet de loi parce qu'il contribuera à la sécurité des cyclistes, au maintien en santé des collectivités et à la prise de mesures concrètes pour aider les municipalités à faire face à la menace que représentent les changements climatiques.
De nombreux autres pays de l'OCDE ont déjà adopté des stratégies en matière de cyclisme, lesquelles ont fait augmenter considérablement le nombre de cyclistes. Les adeptes du cyclisme réclament depuis longtemps une stratégie nationale sur le cyclisme dans le cadre de laquelle le gouvernement fédéral collaborerait avec les communautés autochtones, les provinces et les municipalités pour accroître la popularité du cyclisme comme moyen de transport et comme activité récréative et touristique partout au Canada.
La mise en place d'une stratégie nationale sur le cyclisme reçoit l'appui enthousiaste de localités dans l'ensemble du pays, dont Victoria, Toronto, Ottawa, Cumberland, Port Alberni et Tofino, ainsi que d'organismes comme Vélo Canada Bikes et l'Association canadienne des médecins pour l'environnement.
Une stratégie nationale sur le cyclisme serait une excellente façon d'aider les navetteurs canadiens à faire des choix plus sains et plus abordables, qui contribuent à la protection de l'environnement. Si les libéraux acceptent de collaborer avec nous, nous pourrons promouvoir un mode de transport actif pour les Canadiens qui souhaitent s'attaquer à la crise climatique dans leur vie quotidienne.
View Sonia Sidhu Profile
Lib. (ON)
View Sonia Sidhu Profile
2020-02-27 10:09 [p.1647]
moved for leave to introduce Bill C-237, an act to establish a national framework for diabetes.
She said: Mr. Speaker, I am honoured to rise in the House today to introduce my bill, an act to establish a national framework for diabetes. Today, 11 million Canadians have diabetes or pre-diabetes. Brampton has the highest rate of diabetes. In the birthplace of insulin, how can we not take stronger action toward improving the lives of nearly one-third of Canadians?
Presently, 20 Canadians are diagnosed with diabetes every hour of every day. The national framework seeks to improve access to treatment and prevention of diabetes through education, consultation with the federal and provincial governments and indigenous groups, clinical practice guidelines and, most importantly, a united approach to ensure better health outcomes for Canadians.
Through my bill, I am confident that one day soon we will extinguish the torch outside Banting House. Together, we will find a way to defeat diabetes.
I want to thank the member for Coquitlam—Port Coquitlam for seconding the motion to introduce my bill.
I encourage all members in the House to join in support of improving the lives of millions of Canadians across Canada.
demande à présenter le projet de loi C-237, Loi prévoyant l'élaboration d'un cadre national sur le diabète.
— Monsieur le Président, c'est un honneur pour moi de prendre la parole à la Chambre aujourd'hui pour présenter mon projet de loi, Loi prévoyant l'élaboration d'un cadre national sur le diabète. Aujourd'hui, 11 millions de Canadiens sont atteints de diabète ou de prédiabète. C'est à Brampton qu'on trouve le taux de diabète le plus élevé. Dans le pays où l'insuline a été découverte, comment se fait-il que nous ne puissions pas prendre des mesures plus vigoureuses pour améliorer le sort de près d'un tiers de la population?
À l'heure actuelle, 20 Canadiens reçoivent un diagnostic de diabète à chaque heure de chaque jour. Le cadre national a pour objet d'améliorer l'accès au traitement et à la prévention du diabète grâce à la formation, à la consultation entre les gouvernements fédéral et provinciaux et les groupes autochtones, à des lignes directrices de pratique clinique et, surtout, à une démarche concertée pour assurer de meilleurs résultats sur la santé des Canadiens.
Grâce à mon projet de loi, je suis convaincue que nous pourrons très bientôt éteindre la flamme qui se trouve à l'extérieur de la maison Banting. Ensemble, nous allons trouver un moyen de vaincre le diabète.
Je tiens à remercier le député de Coquitlam—Port Coquitlam d'avoir appuyé la motion en vue de la présentation de mon projet de loi.
J'invite tous les députés à appuyer une amélioration de la situation de millions de Canadiens.
View Bob Saroya Profile
CPC (ON)
View Bob Saroya Profile
2020-02-27 10:11 [p.1648]
moved for leave to introduce Bill C-238, an act to amend the Criminal Code (possession of unlawfully imported firearms).
He said: Mr. Speaker, people from across the GTA and my riding are scared. Every day the media reports new shootings that are more horrible than the last, and this weekend was no different. In 2018, shootings reached an all-time high. In 2019, the record was broken again. We know that organized crime is behind most of the shootings and innocent people get caught up in the violence. According to the Toronto chief of police, smuggled guns are the weapons of choice for these criminals.
When I spoke with members of law enforcement, they said they were frustrated. Police pick up dangerous offenders and they are back on the streets the next day on bail. When convicted, serious criminals are getting a slap on the wrist.
There is no reason to have smuggled guns. Today, I am proposing a bill that would have the punishment fit the crime for this dangerous offence.
demande à présenter le projet de loi C-238, Loi modifiant le Code criminel (possession d’armes à feu importées illégalement).
— Monsieur le Président, les habitants de ma circonscription et de la région du Grand Toronto en général ont peur. Chaque jour, les médias rapportent de nouvelles fusillades pires que les précédentes, et la fin de semaine dernière n'a pas fait exception à la règle. Le nombre de fusillades a atteint un sommet en 2018, puis le record a été battu en 2019. Nous savons que le crime organisé est derrière la plupart de ces fusillades et que des innocents se retrouvent pris au centre de cette violence. Selon le chef de la police de Toronto, les armes de prédilection de ces criminels sont celles qui sont passées en contrebande.
Mes discussions avec les représentants des forces de l'ordre m'ont appris qu'ils se sentent frustrés. Les policiers arrêtent de dangereux délinquants, qui sont remis en liberté sous caution le lendemain. Lorsqu'ils sont reconnus coupables, les criminels aguerris s'en sortent avec une tape sur la main.
Rien ne justifie ces armes de contrebande. C'est pourquoi je propose aujourd'hui un projet de loi qui prévoit une punition proportionnelle au crime que représente cette dangereuse infraction.
View Richard Bragdon Profile
CPC (NB)
View Richard Bragdon Profile
2020-02-26 15:37 [p.1615]
moved for leave to introduce Bill C-228, an act to establish a federal framework to reduce recidivism.
He said: Mr. Speaker, I rise in the House today on behalf of the people and organizations I have deliberated with to introduce a bill that would improve the lives of thousands of Canadians. The bill would aim to shut the revolving door that plagues our prison system.
Thousands of lives and hundreds of communities across Canada are negatively impacted by the revolving door within the prison system. Nearly one in four people leaving the prison system will reoffend and find themselves back in prison within two years. That number is higher for indigenous and black Canadians.
An act to establish a federal framework is about calling on the Minister of Public Safety to establish effective partnerships across multiple sectors to develop a through-the-gate support structure. I believe that the establishment of effective partnerships with provinces, indigenous groups and NGOs as well as non-profit, faith-based and community organizations, is the crucible and centre for lasting societal change. This approach has been successful in reducing recidivism in other countries such as the U.K., the United States and other jurisdictions.
As the former lieutenant governor, the first of indigenous Maliseet descent, and as a retired provincial court judge, the hon. Graydon Nicholas has said that this bill is a step toward helping the walking wounded in our society. It is time for a creative initiative to tackle the devastating and persistent harms that are both the cause and the effect of recidivism.
I hope the members from all parties recognize the importance of this bill and that we will begin working together to ensure people leaving the prison system become contributing members of our society.
demande à présenter le projet de loi C-228, Loi établissant un cadre fédéral visant à réduire la récidive.
— Monsieur le Président, je prends la parole à la Chambre aujourd'hui au nom des personnes et des organisations avec lesquelles j'ai discuté dans l'idée de présenter un projet de loi qui améliorerait la vie de milliers de Canadiens. Le projet de loi viserait à réduire la récidive, malheureusement fréquente, dans notre système carcéral.
Des milliers de vies et des centaines de collectivités partout au Canada subissent les contrecoups de la récidive dans le système carcéral. Près d'une personne sur quatre qui sort de prison récidivera et y retournera dans les deux ans suivant sa libération. Ce chiffre est plus élevé chez les Canadiens autochtones et noirs.
Le projet de loi demande au ministre de la Sécurité publique d'établir des partenariats efficaces entre de nombreux secteurs afin de mettre sur pied des structures de soutien pour les détenus libérés. Je pense que la mise en oeuvre de partenariats efficaces avec les provinces, des groupes autochtones, des ONG, des organisations à but non lucratif, confessionnelles et communautaires est cruciale et essentielle pour donner lieu à des changements durables au sein de la société. Cette approche a permis de réduire la récidive dans d'autres pays, notamment au Royaume-Uni et aux États-Unis.
L'honorable Graydon Nicholas, ancien lieutenant-gouverneur — le premier d'origine malécite — et juge retraité d'une cour provinciale, a déclaré que ce projet de loi est un premier pas en avant pour aider les blessés ambulants dans notre société. Il est temps de s'attaquer de manière créative aux préjudices dévastateurs et persistants qui sont à la fois la cause et la conséquence de la récidive.
J'espère que les députés de tous les partis reconnaitront l'importance de ce projet de loi et que nous travaillerons ensemble pour que les personnes qui sortent du système carcéral deviennent des membres actifs de notre société.
View James Cumming Profile
CPC (AB)
View James Cumming Profile
2020-02-26 15:40 [p.1615]
moved for leave to introduce Bill C-229, an act to repeal certain restrictions on shipping.
He said: Mr. Speaker, it is an honour for me to rise in the House to introduce my private member's bill today, an act to repeal certain restrictions on shipping. I want to acknowledge my luck drawing six in the lottery for the consideration of private member's business. I want to put that luck to good use through this bill.
I also want to thank the member for Edmonton West for seconding the motion to introduce the bill today, and to thank my constituents for their suggestions and input on possible topics for this bill. I want to recognize that today is my son's 34th birthday. He has overcome many challenges in his life, but never did I think he would be faced with a government that would limit his opportunities.
The topic of this bill is to right a wrong that happened before I was elected, namely the passing of former Bill C-48 in the previous Parliament by the Liberal majority in this chamber. This discriminatory bill has stalled economic development for a part of our country that desperately needs it, and it has contributed to the rise in unemployment in my home province of Alberta.
Investors need to understand they have access to markets. Alberta should have the right to access, just like every other industry. If the Liberals are serious about listening to Alberta, I hope they will support this important bill.
To wrap up, I look forward to the debate on this bill in the coming weeks and to see the updated thoughts from my colleagues on both sides of the aisle on this very important issue for all of Canada.
demande à présenter le projet de loi C-229, Loi révoquant certaines restrictions relatives au transport maritime.
— Monsieur le Président, c'est un honneur pour moi de prendre la parole à la Chambre des communes aujourd'hui pour présenter mon projet de loi d'initiative parlementaire visant à révoquer certaines restrictions relatives au transport maritime. Je tiens à souligner que j'ai eu beaucoup de chance d'être le sixième député à pouvoir intervenir lors de la période réservée à l'étude des initiatives parlementaires. J'aimerais faire bon usage de cette chance dans notre examen du projet de loi.
Je tiens aussi à remercier le député d'Edmonton-Ouest d'avoir appuyé la motion portant présentation de ce projet de loi, et les électeurs de ma circonscription d'avoir formulé des commentaires et des suggestions sur des sujets possibles pour mon projet de loi. J'aimerais dire que c'est le 34e anniversaire de mon fils aujourd'hui. Il a dû surmonter de nombreuses épreuves dans sa vie, mais jamais je n'aurais pensé que le gouvernement limiterait ses possibilités.
Le projet de loi vise à corriger une erreur commise avant que je sois élu, à savoir l'adoption de l'ancien projet de loi C-48 par la majorité libérale lors de la législature précédente. Ce projet de loi discriminatoire a paralysé le développement économique dans une région du pays qui en a désespérément besoin et a contribué à l'augmentation du taux de chômage dans ma province, l'Alberta.
Les investisseurs doivent savoir qu'ils ont accès aux marchés. Les industries de l'Alberta, au même titre que celles des autres régions, doivent avoir le droit d'accéder aux marchés. Si les libéraux tiennent réellement à écouter l'Alberta, j'espère qu'ils appuieront cet important projet de loi.
Pour terminer, je me réjouis à la perspective de débattre de ce projet de loi au cours des prochaines semaines et d'entendre les nouvelles réflexions des députés des deux côtés de la Chambre sur cette question qui revêt une importance capitale pour l'ensemble du Canada.
View Lenore Zann Profile
Lib. (NS)
View Lenore Zann Profile
2020-02-26 15:44 [p.1616]
seconded by the member for Saanich—Gulf Islands, moved for leave to introduce Bill C-230, an act respecting the development of a national strategy to redress environmental racism.
She said: Mr. Speaker, Wela’lin Al-Su-Sid.
An act respecting the development of a national strategy to redress environmental racism could also be called, in short, a national strategy to redress environmental racism act.
Environmental racism can be defined as the disproportionate number of environmentally hazardous sites established in areas inhabited primarily by members of indigenous and other racialized communities.
The enactment would require the Minister of Environment, in consultation with representatives of provincial and municipal governments, indigenous communities and other affected communities, to develop a national strategy to promote efforts across Canada to redress the harm caused by environmental racism. It would also provide for reporting requirements in relation to the strategy.
I introduced a bill similar to this in Nova Scotia several years ago. It reached second reading and we debated it on the floor of the House, at which point people in Nova Scotia started to understand what exactly environmental racism was. Since then there has been a book written about it, called There's Something in the Water, by Dr. Ingrid Waldron, which has now been made into a documentary by Ellen Page that will soon be available on Netflix.
I look forward to hearing debate in the House, and I hope all parties will support this important bill going forward.
avec l'appui de la députée de Saanich—Gulf Islands, demande à présenter le projet de loi C-230, Loi concernant l'élaboration d'une stratégie nationale visant à remédier au racisme environnemental.
— Monsieur le Président, Wela’lin Al-Su-Sid.
La Loi concernant l'élaboration d'une stratégie nationale visant à remédier au racisme environnemental porte aussi le titre abrégé de Loi sur la stratégie nationale visant à remédier au racisme environnemental.
On peut définir le racisme environnemental comme l'établissement d'un nombre disproportionné de sites dangereux pour l'environnement dans des zones peuplées majoritairement par des membres des collectivités autochtones ou d'autres collectivités racialisées.
Le texte prévoit l'obligation pour le ministre de l'Environnement, en consultation avec des représentants des gouvernements provinciaux, des administrations municipales, des collectivités autochtones et d’autres collectivités touchées, d’élaborer une stratégie nationale visant à promouvoir les initiatives, dans l’ensemble du Canada, pour remédier aux préjudices causés par le racisme environnemental. Il prévoit aussi des exigences en matière de rapport relativement à la stratégie.
J'ai présenté un projet de loi semblable en Nouvelle-Écosse il y a plusieurs années. Il avait atteint l'étape de la deuxième lecture et avait été débattu à la Chambre. Les citoyens de la province ont alors commencé à comprendre ce en quoi consiste exactement le racisme environnemental. Depuis, un livre intitulé There's Something in the Water, écrit par Ingrid Waldron, a été publié. Puis Ellen Page en a fait un documentaire qui sera bientôt disponible sur Netflix.
Je suis impatiente d'entendre les débats à la Chambre, et j'espère que tous les partis appuieront cet important projet de loi.
View Alistair MacGregor Profile
NDP (BC)
moved for leave to introduce Bill C-231, an act to amend the Canada Pension Plan Investment Board Act (investments).
He said: Mr. Speaker, I am very pleased and honoured to rise in the House today and introduce my private member's bill, which would amend the investment policies, standards and procedures of the Canada Pension Plan Investment Board to ensure that no CPP funds are invested in any entity that has performed acts or carried out work contrary to ethical business practices or has committed human, labour or environmental rights violations.
The Canada Pension Plan Investment Board manages over $400 billion in assets and is mandated to invest in the best interests of CPP contributors and beneficiaries by maximizing returns without undo risk of loss. It is important to note that my bill would not change this mandate. Despite its adherence to a policy on responsible investing, the CPPIB has billions of dollars of investments in companies contributing to climate change and environmental degradation, and it has previously invested in companies implicated in human and labour rights abuses.
The Canada pension plan is an important part of our retirement system, but Canadians expect that its investments are not contributing to human misery around the world. By amending section 35 of the Canada Pension Plan Investment Board Act to specific ethical business practices and human, labour and environmental rights considerations, this bill would do just that.
demande à présenter le projet de loi C-231, Loi modifiant la Loi sur l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (placements).
— Monsieur le Président, je suis très heureux et honoré de prendre la parole aujourd'hui pour présenter mon projet de loi d'initiative parlementaire, qui vise à modifier les principes, normes et procédures en matière de placement établis par l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada afin de faire en sorte qu'aucun placement géré par l'Office ne puisse être détenu dans une entité ayant accompli des actes ou effectué des travaux allant à l'encontre des pratiques commerciales éthiques ni dans une entité ayant commis des violations des droits de la personne, des droits des travailleurs ou des droits relatifs à l'environnement.
L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada gère plus de 400 milliards de dollars d'actifs et a pour mandat d'effectuer des placements dans l'intérêt des cotisants et des bénéficiaires en maximisant le rendement, tout en évitant des risques de perte indus. Il est important de souligner que mon projet de loi ne vise pas à modifier ce mandat. Malgré son adhésion à une politique d'investissement responsable, l'Office a investi des milliards de dollars dans des entreprises qui contribuent aux changements climatiques et à la dégradation de l'environnement. En outre, il a déjà investi dans des entreprises impliquées dans des situations d'abus des droits de la personne et des droits des travailleurs.
Le Régime de pensions du Canada représente un aspect important de notre système de retraite, mais les Canadiens s'attendent à ce que les placements qu'il effectue ne contribuent pas à la misère humaine dans le monde. C'est exactement ce que ferait le projet de loi C-231 en modifiant l'article 35 de la Loi sur l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada pour préciser que l'entité ne doit pas aller à l'encontre des pratiques commerciales éthiques et ne doit pas avoir violé les droits de la personne, les droits des travailleurs ou les droits environnementaux.
View Leah Gazan Profile
NDP (MB)
View Leah Gazan Profile
2020-02-26 15:46 [p.1616]
moved for leave to introduce Bill C-232, An Act respecting a Climate Emergency Action Framework.
She said: Mr. Speaker, I am very proud to rise to present my bill, the climate emergency action framework act. The bill recognizes the right of Canadians to a safe, clean, healthy environment as a human right.
As we are witnessing around the country, individuals, especially young people, are concerned about the climate emergency. I share their concerns and I honour their understanding that this cannot be achieved without the recognition and respect of the fundamental human rights of indigenous peoples, as affirmed in the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples. There is no reconciliation in the absence of justice.
We must move forward in this country with a green new deal that supports the human rights of all peoples, while investing in a green economy that brings workers along. The bill would provide a clear path forward by calling on the Government of Canada to take all measures necessary to address the climate emergency. We have no more time to waste.
l look forward to working with other members of the House to push the bill forward.
demande à présenter le projet de loi C-232, Loi concernant un cadre d’action contre l’urgence climatique.
Monsieur le Président, je suis très fière de prendre la parole pour présenter mon projet de loi, la loi concernant un cadre d'action contre l'urgence climatique. Cette mesure législative considère le droit des Canadiens à un environnement sain et sécuritaire comme un droit de la personne.
Comme nous pouvons le voir partout au pays, l'urgence climatique est une question qui préoccupe beaucoup les gens, surtout les jeunes. C'est un sujet qui me préoccupe, moi aussi, et je pense comme eux que l'on ne saurait lutter pour cette cause sans reconnaître et respecter les droits fondamentaux des Autochtones confirmés par la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones. Sans justice, il ne peut y avoir de réconciliation.
Le Canada a besoin d'un « New Deal vert » où les droits de tous les peuples sont respectés et où l'on investit dans une économie verte qui est bénéfique pour les travailleurs. Ce projet de loi marquerait clairement la voie à suivre en demandant au gouvernement fédéral de prendre toutes les mesures nécessaires pour s'attaquer à l'urgence climatique. Il n'y a plus de temps à perdre.
Je suis impatiente de travailler avec mes collègues pour faire avancer ce projet de loi.
View Cathay Wagantall Profile
CPC (SK)
View Cathay Wagantall Profile
2020-02-26 15:48 [p.1617]
moved for leave to introduce Bill C-233, An Act to amend the Criminal Code (sex-selective abortion).
She said: Mr. Speaker, in Canada we value human rights and equality. At home and around the world, we are known for our voice in championing equality between men and women, between girls and boys. We as legislators in the House of Commons have the responsibility to act on behalf of Canadians on an issue that is widely condemned and flies in the face of equality between the sexes.
I am pleased to introduce my private member's bill, the sex-selective abortion act, and I thank the member for Battlefords—Lloydminster for seconding the bill.
It is true that the majority of Canadians agree with having access to abortions. It is also true that 84% of Canadians stand against sex-selection abortions.
I look forward to debate in the House.
demande à présenter le projet de loi C-233, Loi modifiant le Code criminel (avortement en fonction du sexe)
— Monsieur le Président, au Canada, les droits de la personne et l'égalité nous tiennent à cœur. Au pays et partout dans le monde, les Canadiens sont reconnus comme des défenseurs de l'égalité entre les hommes et les femmes, entre les filles et les garçons. En tant que législateurs de la Chambre des communes, nous avons la responsabilité d'agir au nom des Canadiens à l'égard d'un problème largement condamné qui va à l'encontre du principe de l'égalité des sexes.
Je suis fière de présenter mon projet de loi d'initiative parlementaire, qui vise à promulguer la Loi sur l'avortement en fonction du sexe, et je remercier la députée de Battlefords—Lloydminster de le parrainer.
Il est vrai que la majorité des Canadiens appuient l'accès à l'avortement. Il est aussi vrai que 84 % des Canadiens s'opposent aux avortements sexo-sélectifs.
Il me tarde de débattre de ce projet de loi à la Chambre.
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2020-02-26 15:50 [p.1617]
moved for leave to introduce Bill C-234, An Act to amend the Income Tax Act (home security measures).
He said: Mr. Speaker, I am truly honoured today to rise to introduce the bill.
Before I do, I would like to thank the many residents in my constituency who have reached out to me and provided input on this very important matter. I would also like to thank the member for Red Deer—Lacombe for his guidance and leadership and for seconding the bill. I would also like to thank the Conservative caucus for its support in moving this file forward.
Like many constituents in rural Canada, my constituents in Prince Albert are being ravaged by increasing crime rates. During the last Parliament, the Standing Committee on Public Safety and National Security recognized that crime in rural areas was a growing concern and that rural crime rates in both eastern and western Canada were increasing.
The bill I am introducing today would create a non-refundable tax credit for home security measures. It would also assist rural residents in purchasing the home security they need to protect themselves, their families and their property. While it is not a complete solution, it is a step in the right direction, a step that individual legislators can take together to begin addressing this problem.
demande à présenter le projet de loi C-234, Loi modifiant la Loi de l'impôt sur le revenu (système de sécurité domiciliaire).
Monsieur le Président, c'est un véritable honneur pour moi de prendre la parole aujourd'hui pour présenter ce projet de loi.
Avant cela, je voudrais remercier les nombreux habitants de ma circonscription qui m'ont fait part de leurs commentaires sur cet enjeu crucial. J'aimerais également remercier le député de Red Deer—Lacombe pour ses conseils, son leadership et son appui au projet de loi. J'aimerais également remercier le caucus conservateur pour son soutien dans la progression de ce dossier.
Comme beaucoup de gens dans les régions rurales du Canada, mes concitoyens de Prince Albert sont durement touchés par l'augmentation de la criminalité. Au cours de la dernière législature, le Comité permanent de la sécurité publique et nationale a reconnu que la criminalité dans les zones rurales était de plus en plus inquiétante et que les taux de criminalité dans les régions rurales de l'Est et de l'Ouest du Canada étaient en hausse.
Le projet de loi que je présente aujourd'hui créerait un crédit d'impôt non remboursable pour les mesures prises en matière de sécurité domiciliaire. Il aiderait également les habitants des zones rurales à acheter le matériel de sécurité dont ils ont besoin pour se protéger, protéger leur famille et protéger leurs biens. Bien que cela ne résoudra pas complètement le problème, c'est un pas dans la bonne direction, un pas que les législateurs peuvent franchir ensemble pour commencer à s'attaquer au problème.
View Nathaniel Erskine-Smith Profile
Lib. (ON)
moved for leave to introduce Bill C-235, An Act to amend the Controlled Drugs and Substances Act and to make consequential amendments to other Acts.
He said: Mr. Speaker, thousands of Canadians have died because of the opioid crisis. For the first time in 40 years, according to Statistics Canada, our life expectancy has stalled, and Statistics Canada attributes that to the opioid crisis. It is a national public health crisis.
This bill would delete the possession offence completely from the CDSA, not for trafficking or producing but for people who need our help. We should treat patients as patients and not as criminals. The bill's focus is fundamentally to end stigma.
Canada's public health efforts highlight the importance of ending the stigma that surrounds people who use drugs. Of course, the criminal sanction is the primary stigma in our society.
Decriminalization in other countries has increased the number of people seeking treatment by 60%, and it is supported in Canada by the Canadian Mental Health Association, the Canadian Public Health Association and public health experts across our country.
The bill, if passed, will save lives.
demande à présenter le projet de loi C-235, Loi modifiant la Loi réglementant certaines drogues et autres substances et d’autres lois en conséquence.
— Monsieur le Président, des milliers de Canadiens sont morts en raison de la crise des opioïdes. Selon Statistique Canada, pour la première fois en 40 ans, notre espérance de vie n'augmente plus et cette stagnation serait attribuable à la crise des opioïdes. Il s'agit d'une crise nationale de santé publique.
Le projet de loi supprimerait complètement l'infraction de possession prévue dans la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, non pas pour le trafic ou la production de drogues, mais pour les gens qui ont besoin d'aide. Nous devrions traiter les patients comme des patients et non comme des criminels. Le projet de loi vise fondamentalement à mettre fin à la stigmatisation.
Les efforts du Canada en matière de santé publique soulignent l'importance de mettre fin à la stigmatisation des personnes qui consomment des drogues. Bien sûr, dans notre société, infliger une sanction pénale à une personne est le principal moyen de la stigmatiser.
En raison de la décriminalisation dans d'autres pays, le nombre de personnes cherchant à se faire soigner a augmenté de 60 %. Au Canada, la décriminalisation est appuyée par l'Association canadienne pour la santé mentale, l'Association canadienne de santé publique et des experts en santé publique de tout le pays.
S'il est adopté, le projet de loi sauvera des vies.
View Nathaniel Erskine-Smith Profile
Lib. (ON)
moved for leave to introduce Bill C-236, An Act to amend the Controlled Drugs and Substances Act (evidence-based diversion measures).
He said: Mr. Speaker, we need to treat drug use as a health issue in the context of the opioid crisis if we want to save lives.
I will not shy away from advocating for decriminalization, but I am aware that early on in this Parliament, I have this opportunity to introduce a bill that will be debated and voted on. In the context of the opioid crisis that has taken so many lives, I want to ensure that a measure is passed that will improve our laws and will help Canadians in need.
To that end, while the bill would not decriminalize drugs, it would ensure there would be an evidence-based diversion framework, a principles-based framework, built on public health principles in our national drug strategy and principles embraced and adopted at the United Nations and the World Health Organization.
The bill is also built on the successful model of the Youth Criminal Justice Act at home. It would require police and prosecutors to ensure, before they move forward with charges, that they consider whether it is sufficient to give a warning or to refer an individual in need to a public health agency and provider.
Again, the evidence from the Youth Criminal Justice Act is clear. We will alleviate unfairness in the criminal justice system, we will help people in need and we will save lives.
demande à présenter le projet de loi C-236, Loi modifiant la Loi réglementant certaines drogues et autres substances (mesures de déjudiciarisation fondées sur des données probantes).
— Monsieur le Président, dans le contexte de la crise des opioïdes, il faut traiter la toxicomanie comme un problème de santé si nous voulons sauver des vies.
Je n'hésiterai jamais à faire valoir la décriminalisation. Cela dit, l'occasion m'est donnée, en ce début de législature, de présenter un projet de loi qui fera l'objet d'un débat et qui sera mis aux voix. Dans le contexte de la crise des opioïdes, qui cause tant de décès, je tiens à faire adopter une mesure qui améliorera nos lois et qui aidera les Canadiens dans le besoin.
À cette fin, bien qu'il ne décriminaliserait pas les drogues, le projet de loi que voici mettrait en place un cadre de déjudiciarisation fondée sur des données probantes ainsi que sur des principes, notamment les principes de santé publique énoncés dans la Stratégie nationale antidrogue de même que ceux adoptés par les Nations unies et l'Organisation mondiale de la santé.
Ce projet de loi s'inspire également de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents. Il obligerait les policiers et les procureurs à considérer si, au lieu de porter des accusations, il est préférable de donner un avertissement à la personne dans le besoin ou de la renvoyer à un organisme de santé publique ou à un autre fournisseur de services.
Les leçons tirées de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents sont claires. Nous remédierons à l'injustice dans le système de justice pénale, aiderons les personnes dans le besoin et sauverons des vies.
View Kevin Waugh Profile
CPC (SK)
View Kevin Waugh Profile
2020-02-25 10:05 [p.1471]
moved for leave to introduce Bill C-218, An Act to amend the Criminal Code (sports betting).
He said: Mr. Speaker, it is a great privilege to rise in the House this morning to introduce the safe and regulated sports betting act.
I have gotten great support from across the House. I would like to thank the member for Windsor West in particular for his assistance with this legislation and for the seconding of the bill here this morning.
There are others in our caucus who have given great support, such as the members for Essex, Niagara Falls and Calgary Shepard, and I would like to thank them.
This is a historic moment. This is the third time this bill has come to the House. As members know, it passed in 2015 but got stopped in the Senate. Last time, in the 42nd Parliament, it did not make it out. This is third time lucky, as we will join forces with everyone in the House to see if we can move this bill forward.
Let me be clear that single-event sport wagering already exists in this country, and if members do not think so, they are behind the curtains. The Canadian single-event sport wagering industry is worth over $14 billion, but most of it, 95% of it, exists underground on the black market or through offshore websites. These are unregulated sport-wagering sites. None of that activity is subject to government regulations or taxes; none of it is creating jobs in this country or economic opportunities; and none of it is contributing to consumer protection, education, harm reduction initiatives or support services, which are badly needed in this country.
This legislation would amend the Criminal Code to repeal the federal ban on single-event sport betting and allow the provinces to implement a safe and regulated betting environment within the provincial wagering and lottery systems. By passing this bill, we can put a stop to the billions of dollars going to organized crime and put that money back into our communities.
To wrap up, it has all changed since 2018. The United States has allowed it. Sport leagues, like the NHL and NBA, are in favour of sports betting being regulated. It is time this country follows forward. I will have more to say on this bill, but it gives me great pleasure to stand in the House this morning and introduce it.
demande à présenter le projet de loi C-218, Loi modifiant le Code criminel (paris sportifs).
— Monsieur le Président, c'est pour moi un grand privilège d'intervenir à la Chambre ce matin pour présenter le projet de loi sur le pari sportif sécuritaire et réglementé.
J'ai obtenu un excellent soutien de députés appartenant à différents partis à la Chambre. Je tiens à remercier tout particulièrement le député de Windsor-Ouest de m'avoir aidé et d'avoir accepté d'appuyer mon projet de loi ce matin.
D'autres membres du caucus conservateur m'ont offert un grand soutien, dont les députés d'Essex, de Niagara Falls et de Calgary Shepard. Je les en remercie.
C'est un moment historique. C'est la troisième fois que ce projet de loi est présenté à la Chambre. Comme les députés le savent, il a été adopté à la Chambre en 2015, mais il a ensuite été rejeté au Sénat. La dernière fois, pendant la 42e législature, il est mort au Feuilleton à la Chambre. Espérons que la troisième fois sera la bonne. C'est pourquoi nous tendons la main à tous les députés pour que le projet de loi soit enfin adopté.
Soyons clairs: les paris sur une unique épreuve sportive existent déjà au Canada, et les députés qui pensent le contraire font l'autruche. L'industrie canadienne des paris sur une seule épreuve sportive représente plus de 14 milliards de dollars, mais une grande partie de cet argent, soit 95 %, circule clandestinement sur le marché noir ou des sites Web étrangers. Il s'agit de sites de pari sportif non réglementés. Aucune de leurs activités n'est assujettie à la réglementation ni aux taxes de l'État, aucune d'entre elles ne crée d'emplois ou de débouchés économiques au Canada et aucune d'entre elles ne concourt à la protection du consommateur ou à la sensibilisation de la population ni ne contribue aux programmes de réduction des méfaits ou aux services de soutien, dont le pays a désespérément besoin.
Le projet de loi modifiera le Code criminel pour abroger l'interdiction fédérale sur les paris sur une seule épreuve sportive et pour autoriser les provinces à mettre en place un environnement de jeu sécuritaire et réglementé au sein de leur système de paris et de loteries respectif. L'adoption de ce projet de loi nous permettra d'empêcher le crime organisé de mettre la main sur des milliards de dollars et de réinvestir cet argent dans les collectivités.
En conclusion, tout a changé depuis 2018. Les États-Unis autorisent ce type de pari. Les ligues sportives, comme la LNH et la NBA, appuient la réglementation des paris sportifs. Il est temps que le Canada emboîte le pas. J'aurai autre chose à dire au sujet de ce projet de loi, mais je suis très heureux de le présenter à la Chambre ce matin.
View John Nater Profile
CPC (ON)
View John Nater Profile
2020-02-25 10:09 [p.1471]
moved for leave to introduce Bill C-219, An Act to amend the Criminal Code (sexual exploitation).
He said: Mr. Speaker, it is an honour to introduce my private member's bill today, an act to amend the Criminal Code, sexual exploitation.
I would like to thank the member for Portage—Lisgar for seconding this bill.
This bill was introduced in the previous Parliament as Bill C-424. It is designed to better protect young people and persons living with disabilities from sexual exploitation. This is a direct result of the advocacy, comments and concerns of the people of Perth—Wellington. They were shocked in January 2018 to learn that a person who was employed to work with young people and persons living with disabilities was convicted of a serious sexual crime against a person living with a disability. As a sentence, he received a monetary fine.
This bill would ensure appropriate sentencing for anyone who commits a serious sexual crime against a young person or a person living with disabilities. It provides for guidance in sentencing if the crime is committed against a young person or a person living with disabilities.
I look forward to continuing debate on this matter, and I am seeking the support of all hon. members in the House.
demande à présenter le projet de loi C-219, Loi modifiant le Code criminel (exploitation sexuelle).
— Monsieur le Président, c'est un honneur pour moi de présenter aujourd'hui mon projet de loi d'initiative parlementaire intitulé Loi modifiant le Code criminel, exploitation sexuelle.
Je remercie la députée de Portage—Lisgar d'avoir appuyé le projet de loi.
Le projet de loi a été présenté au cours de la législature précédente, il s'agissait du projet de loi C-424. Il vise à mieux protéger les jeunes et les personnes ayant une déficience contre l'exploitation sexuelle. Il résulte directement des demandes pressantes, des commentaires et des préoccupations des habitants de Perth—Wellington, qui ont été choqués d'apprendre, en janvier 2018, qu'un homme employé pour travailler avec des jeunes et des personnes qui ont une déficience avait été reconnu coupable d'un crime sexuel grave contre une personne ayant une déficience. À titre de peine, il a été condamné à payer une amende.
Le projet de loi garantira l'imposition d'une peine appropriée à quiconque commet un crime sexuel grave contre un jeune ou une personne ayant une déficience. Il prévoit des directives sur la détermination de la peine dans le cas où un crime est commis contre un jeune ou une personne ayant une déficience.
J'ai hâte de poursuivre le débat sur ce sujet et je sollicite l'appui de tous les députés.
View Matt Jeneroux Profile
CPC (AB)
View Matt Jeneroux Profile
2020-02-25 10:11 [p.1472]
moved for leave to introduce Bill C-220, An Act to amend the Canada Labour Code (compassionate care leave).
He said: Mr. Speaker, almost seven years ago to the day I stood in the Alberta legislature to begin a journey to change compassionate care leave in this country. This legislation successfully passed, allowing thousands of Alberta caregivers to take time off work to care for their gravely ill loved ones.
Today, I am rising in this chamber to introduce my bill, an act to amend the Canada Labour Code (compassionate care leave). This legislation, if passed, would allow caregivers using the compassionate care leave program to take additional time off work following the death of their loved one. Currently, this leave ends immediately following a loved one's death, not leaving enough time for the caregiver to make the practical necessities like funeral arrangements and estate planning and to have the time to grieve. My bill would extend compassionate care leave so that caregivers can take up to three extra weeks off work following their loved one's death.
This is job-protected leave, so caregivers would not have to worry about losing their employment during this time.
Caregiving is exhausting work. I hope members on all sides of the House will see the need for this amendment to the Canada Labour Code and support the continued progress of compassionate care leave in our country.
demande à présenter le projet de loi C-220, Loi modifiant le Code canadien du travail (congé de soignant).
— Monsieur le Président, il y a près de sept ans, j'ai pris la parole à l'Assemblée législative de l'Alberta pour entamer un processus visant à modifier les congés de soignant au Canada. La mesure législative a été adoptée, permettant à des milliers d'aidants en Alberta de prendre un congé pour s'occuper d'un proche gravement malade.
Aujourd'hui, je prends la parole ici pour présenter mon projet de loi, Loi modifiant le Code canadien du travail en ce qui a trait au congé de soignant. Si elle est adoptée, cette mesure législative permettra aux proches aidants qui font appel au programme de congés de soignant de prolonger leur congé après le décès d'un être cher. À l'heure actuelle, ce congé prend fin immédiatement après le décès de la personne, ce qui ne laisse pas assez de temps au proche aidant pour s'occuper des formalités, comme les arrangements funéraires et la planification de la succession, sans compter le temps de faire son deuil. Mon projet de loi prolongerait les congés en question pour que les soignants puissent en prendre jusqu'à trois semaines de plus à la suite du décès d'un proche.
L'emploi serait protégé pendant le congé; le soignant n'aurait donc pas à craindre de le perdre.
Prendre soin d'une personne est exténuant. J'espère que les députés de tous les partis verront la nécessité de cette modification du Code canadien du travail et qu'ils appuieront l'amélioration continue des congés de soignant dans notre pays.
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2020-02-25 10:13 [p.1472]
moved for leave to introduce Bill C-221, An Act to amend the Income Tax Act (oil and gas wells).
She said: Mr. Speaker, today I introduce the environmental restoration incentive act. I thank many members and colleagues for their support.
Canadian energy producers lead the world in remediation and reclamation but struggling small and medium-sized oil and gas producers are collapsing in real time, leaving fiscal and environmental liabilities.
The 2019 Redwater decision means at-risk small companies now cannot raise money for that purpose. Municipalities lose major revenue and facilities are left in different conditions. It is not evasion nor neglect by small gas producers, but a stark reality of their precarious economic positions. The number of orphan wells rose more than 300% since 2015. There are more than 130,000 inactive wells in Canada. Cleanup costs are estimated between $30 billion and $70 billion. The current orphan well system is overwhelmed and risks are costing taxpayers 100% of those costs.
My bill would enable small producers to raise money from investors exclusively for decommissioning oil and gas wells. It would incentivize and ensure private sector proponents can fulfill environmental responsibilities at the lowest public cost.
My bill is not a perfect remedy for this complex challenge that requires co-operation and ongoing action from federal and provincial governments. I ask all members to partner and prioritize real solutions for all Canadians.
We can make a real difference right away with a tax credit that can only be used the year a well is decommissioned, will only exist for six years, and will only be for small and medium-sized producers that need it the most, with further measures later on.
My bill would help the environment, create immediate jobs for oil and gas workers, and protect taxpayers.
demande à présenter le projet de loi C-221, Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu (puits de pétrole ou de gaz).
— Monsieur le Président, je présente aujourd'hui la Loi encourageant la restauration de l'environnement et je remercie les nombreux députés et collègues qui m'ont manifesté leur appui.
Les producteurs canadiens d'énergie sont des exemples pour le reste du monde dès qu'il est question de réhabilitation et de remise en état des sites d'exploitation, mais les PME du secteur des hydrocarbures vivent des temps difficiles et, lorsqu'elles sont obligées de fermer leurs portes, elles laissent souvent un passif important derrière elles, que ce soit sur le plan financier ou environnemental.
Or, la décision Redwater, rendue en 2019, empêche les petites entreprises à risque de recueillir des fonds à cette fin. Les municipalités perdent ainsi des revenus importants, et c'est sans parler des installations, qui sont abandonnées dans toutes sortes de conditions. Ce n'est pas par négligence ni pour frauder le fisc que les petits producteurs gaziers agissent ainsi, mais plutôt parce qu'ils sont dans une posture économique extrêmement précaire. Le nombre de puits orphelins a plus que triplé depuis 2015 — il y en a présentement plus de 130 000 d'un océan à l'autre —, et les coûts de nettoyage estimés vont de 30 à 70 milliards de dollars. À l'heure où on se parle, le système est surchargé, et ce sont les contribuables qui assument la totalité des risques — et des coûts.
Mon projet de loi permettrait aux petits producteurs de solliciter de l'argent auprès des investisseurs dans le but exprès de mettre leurs puits de pétrole et de gaz hors service. Comme les promoteurs privés pourront plus facilement s'acquitter de leurs responsabilités environnementales, ils seront plus tentés de le faire, et ce, au plus faible coût possible pour l'État.
Ce projet de loi n'est peut-être pas la solution parfaite à un problème complexe nécessitant la collaboration et la concertation de tous les gouvernements, mais je crois que les députés doivent unir leurs efforts et accorder la priorité aux moyens qui se traduisent par des progrès concrets, pour le bien de tous les Canadiens.
Nous pouvons agir sans tarder en créant un crédit d'impôt qui pourra seulement être réclamé l'année où les puits concernés seront mis hors service, qui aura une durée de vie maximale de six ans, qui sera offert seulement aux petits et moyens producteurs qui en ont le plus besoin et qui sera ensuite suivi par d'autres mesures complémentaires.
Mon projet de loi serait bon pour l'environnement, il permettrait de créer des emplois maintenant dans le secteur des hydrocarbures et il servirait les intérêts des contribuables.
View Cheryl Gallant Profile
CPC (ON)
moved for leave to introduce Bill C-222, An Act to amend the Expropriation Act (protection of private property).
She said: Mr. Speaker, there has been a disturbing trend in Canada toward what is referred to as regulatory or constructive taking of private property. This happens when government uses its statutory powers to regulate or restrict the property rights of an owner without acquiring title to the land being adversely affected.
The landowner feels the impact of the regulation as if the land had been expropriated. In Canada, government acquisition of land without owner's consent is not subject to the Canadian Charter of Rights and Freedoms. Landowners' rights are found in expropriation legislation. The government must follow the law as to what land may be expropriated and must observe the procedures set out in legislation. By setting out exceptions in the Expropriation Act, my bill seeks to remove some uncertainty from the existing legislation as to whether owners can be compensated.
With this legislation, my goal is to protect the private property rights of average Canadians.
demande à présenter le projet de loi C-222, Loi modifiant la Loi sur l’expropriation (protection de la propriété privée).
— Monsieur le Président, au Canada, on constate une tendance inquiétante appelée l'appropriation réglementaire ou de droit de la propriété privée. Cela se produit lorsque le gouvernement utilise les pouvoirs qui lui sont conférés par la loi pour régir ou pour restreindre les droits de propriété d'un propriétaire sans l'exproprier de son terrain.
Le propriétaire subit l'incidence de la réglementation comme si la propriété avait été expropriée. Au Canada, si le gouvernement fait l'acquisition de terres sans le consentement d'un propriétaire, ce dernier n'est pas protégé par la Charte canadienne des droits et libertés. Les droits des propriétaires fonciers sont énoncés dans la législation qui régit l'expropriation. Le gouvernement doit respecter la loi en ce qui concerne les terres qui peuvent être expropriées et il doit observer les procédures prévues par la loi. En prévoyant des exceptions dans la Loi sur l'expropriation, mon projet de loi vise à clarifier les dispositions de la loi existante qui traitent de l'indemnisation des propriétaires.
Au moyen de ce projet de loi, je cherche à protéger les droits de propriété privée des Canadiens moyens.
View Sylvie Bérubé Profile
BQ (QC)
moved for leave to introduce Bill C-223, An Act to amend the Citizenship Act (adequate knowledge of French in Quebec).
She said: Mr. Speaker, I am pleased to introduce my first bill in the House of Commons, a bill seconded by the member for La Pointe-de-l'Île.
This bill amends the Citizenship Act to require that permanent residents who ordinarily reside in Quebec must have an adequate knowledge of French in order to obtain citizenship.
In Gilles Vigneault's masterfully chosen words, “The Francophonie is a vast, unbounded land, the realm of the French language. It exists within us. It is the invisible, spiritual, mental and emotional homeland within each one of you.”
I thank the House for its support.
demande à présenter le projet de loi C-223, Loi modifiant la Loi sur la citoyenneté (connaissance suffisante de la langue française au Québec).
— Monsieur le Président, je suis heureuse de déposer mon premier projet de loi à la Chambre des communes et d'être appuyée par le député de La Pointe-de-l'Île.
Le texte de ce projet de loi modifie la Loi sur la citoyenneté afin d'ajouter à l'obtention de la citoyenneté par les résidents permanents qui résident habituellement au Québec l'exigence de la connaissance suffisante de la langue française.
Comme le dit si bien Gilles Vigneault, « [l]a francophonie, c'est un vaste pays, sans frontières. C'est celui de la langue française. C'est le pays de l'intérieur. C'est le pays de l'invisible, spirituel, mental, moral qui est en chacun de vous ».
Je remercie la Chambre de son appui.
View Gabriel Ste-Marie Profile
BQ (QC)
View Gabriel Ste-Marie Profile
2020-02-25 10:20 [p.1473]
moved for leave to introduce Bill C-224, An Act to amend An Act to authorize the making of certain fiscal payments to provinces, and to authorize the entry into tax collection agreements with provinces.
He said: Mr. Speaker, I am honoured to introduce in the House an act to amend An Act to authorize the making of certain fiscal payments to provinces, and to authorize the entry into tax collection agreements with provinces. I thank the member from Montarville for seconding my bill.
Tax season is approaching, and citizens and businesses in Quebec will have to file two income tax returns, with two different types of statements, two types of net income and two types of schedules. Everything needs to be done twice. Is it possible to simplify the lives of citizens and businesses by having them file a single income tax return? That is what we are proposing. It would be administered by Quebec, since Revenu Québec is present in every region and already manages the collection of GST and QST. Quebec finance minister Yves Séguin, a Liberal, was the one who first proposed this approach, which now has the support of every member of every party in the Quebec National Assembly.
This law would also enable Quebec to fight more effectively against the use of tax havens, since Ottawa is dragging its feet in that regard. We want to ensure we can protect and maintain all regional jobs.
We believe it is entirely possible to secure those jobs by reclassifying the public servants and putting them in other jobs that are currently understaffed.
The Research Institute on Self-Determination of Peoples and National Independence conducted a study. A single income tax return would save $425 million for individuals, businesses and the public administration. Can we stop making citizens, businesses and the public administration do everything twice? I am confident that we can.
demande à présenter le projet de loi C-224, Loi modifiant la Loi permettant de faire certains paiements fiscaux aux provinces et autorisant la conclusion d’accords avec les provinces pour la perception de l’impôt.
— Monsieur le Président, c'est avec honneur que je présente à la Chambre la Loi modifiant la Loi permettant de faire certains paiements fiscaux aux provinces et autorisant la conclusion d’accords avec les provinces pour la perception de l’impôt. Je remercie le député de Montarville d’appuyer cette première lecture.
La saison des impôts approche et, au Québec, les citoyens et les entreprises devront produire deux déclarations de revenus, avec deux types de relevés, deux types de revenus nets et deux sortes d’annexes. Tout doit être fait en double. Est-il possible de simplifier la vie des citoyens et des entreprises en leur demandant de produire une seule déclaration? C’est ce que nous proposons. Elle serait administrée par Québec, Revenu Québec étant présent dans toutes les régions et gérant déjà la perception de la TPS et de la TVQ. C’est le ministre des Finances Yves Séguin, un ministre libéral, qui avait fait cette proposition qui est aujourd’hui reprise par tous les élus de tous les partis à l’Assemblée nationale du Québec.
Aussi, cette loi permettrait à Québec de mieux lutter contre l’utilisation des paradis fiscaux, puisque Ottawa se traîne les pieds en la matière. Nous avons le souci de nous assurer que tous les emplois en région seront préservés et maintenus.
Selon nous, il est tout à fait possible de garantir ces emplois en reclassant les fonctionnaires dans d’autres fonctions qui sont actuellement en sous-effectifs.
L'Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales a fait une étude. On parle de 425 millions de dollars en économie de dédoublement pour les particuliers, les entreprises et l’administration publique. Peut-on arrêter de faire faire le travail en double aux citoyens, aux entreprises et à l’administration publique? J’ai bon espoir que oui.
View Mario Simard Profile
BQ (QC)
View Mario Simard Profile
2020-02-25 10:21 [p.1473]
moved for leave to introduce Bill C-225, An Act to amend the Aeronautics Act, the Fishing and Recreational Harbours Act and other Acts (application of provincial law).
He said: Mr. Speaker, I am very pleased to rise today to introduce my first bill in the House. I am particularly excited about this bill because it builds on what motivates my commitment to politics, namely, the self-government of my nation. I am therefore honoured to introduce my bill on land use and development and environmental protection. Under this legislation, a number of existing laws would be subject to Quebec's laws going forward.
Let us keep in mind that the protection of Quebec's territory essentially falls under the laws and regulations of Quebec and its municipalities. While Quebec cannot force the federal government to obey its laws, the federal Parliament can set strict parameters on the Government of Quebec in the enforcement of its own legislation. We have the ability to regulate matters pertaining to the environment and the development of our territory. It is inconceivable to me that Quebec should have to defer to the federal government on these matters, because what happens within our borders should be decided by us.
demande à présenter le projet de loi C-225, Loi modifiant la Loi sur l’aéronautique, la Loi sur les ports de pêche et de plaisance et d’autres lois (application du droit provincial).
— Monsieur le Président, c'est avec un grand plaisir que je dépose aujourd'hui mon premier projet de loi à la Chambre. Je suis d'autant plus enthousiaste que ce projet de loi s'inscrit dans la continuité de ce qui motive mon engagement politique, c’est-à-dire l’autonomie de ma nation. J’ai donc l’honneur de présenter mon projet de loi sur l’usage et l’aménagement du territoire et la protection de l’environnement. Dans le cadre de ce projet de loi, plusieurs lois existantes seraient désormais assujetties au droit québécois.
Rappelons que la protection du territoire québécois relève pour l’essentiel des lois et des règlements du Québec et de ses municipalités. Si le Québec ne peut pas forcer le gouvernement fédéral à respecter ses lois, le Parlement fédéral, lui, peut poser des balises strictes au gouvernement du Québec dans l’application des siennes. Nous avons la capacité de réglementer en matière d’environnement et d’aménagement de notre territoire. C’est inconcevable pour moi que le Québec doive s’en remettre au gouvernement fédéral sur ces questions, parce que ce qui se passe chez nous doit passer par nous.
View Luc Thériault Profile
BQ (QC)
View Luc Thériault Profile
2020-02-25 10:24 [p.1473]
moved for leave to introduce Bill C-226, An Act to amend the Canadian Multiculturalism Act (non-application in Quebec).
He said: Mr. Speaker, I am pleased to introduce a bill to amend the Canadian Multiculturalism Act to provide that it does not apply in Quebec. Canadian multiculturalism is a political ideology imposed on Quebec. All it has done is juxtapose a multitude of cultural solitudes and ghettoize difference.
The Quebec nation wants to design its own integration model. We are open to diversity and we want to create a harmonious coexistence based on shared values, especially when it comes to protection of the French language, separation of church and state and gender equality.
demande à présenter le projet de loi C-226, Loi modifiant la Loi sur le multiculturalisme canadien (non-application au Québec).
— Monsieur le Président, je suis heureux de déposer un projet de loi qui vise à modifier la Loi sur le multiculturalisme canadien pour la rendre inapplicable au Québec. En effet, le multiculturalisme canadien est une idéologie politique imposée au Québec et qui n'a réussi qu'à juxtaposer une multitude de solitudes culturelles et à ghettoïser la différence.
La nation québécoise veut décider elle-même de son propre modèle d'intégration. Ouverte à la diversité, elle veut développer un vivre-ensemble harmonieux, fondé sur des valeurs communes, notamment en ce qui a trait à la protection de la langue française, à la séparation de l'État et de la religion et à l'égalité des sexes.
View Randall Garrison Profile
NDP (BC)
moved for leave to introduce Bill C-227, An Act to amend the Employment Equity Act.
He said: Mr. Speaker, I rise today to introduce a private member's bill entitled “an act to amend the Employment Equity Act”.
The Employment Equity Act was designed to ensure that we achieve equality in employment in the federal public service and for large employers in the private sector that come under federal jurisdiction. The fact is that the workforces in these areas still fail to represent the diversity of the Canadian population.
As it stands, the Employment Equity Act applies to only four groups: women, aboriginal people, persons with disabilities and visible minorities. Members of my community, lesbian, gay, bisexual and transgender Canadians, are left out of the act. This private member's bill would make sure we are counted in.
Once again, I would like to thank the Public Service Alliance of Canada for its strong advocacy on this issue, and in particular Paul Jones of the Union of National Defence Employees in my riding.
We know that so many Canadians remain under-represented in all levels of employment, and that transgender Canadians suffer particularly high levels of unemployment and underemployment. Adding transgender Canadians to the Employment Equity Act would force employers to address this fact and come up with concrete plans to remove the barriers to equal employment for all.
demande à présenter le projet de loi C-227, Loi modifiant la Loi sur l’équité en matière d’emploi.
— Monsieur le Président, je prends la parole aujourd'hui pour présenter un projet de loi d'initiative parlementaire intitulé « Loi modifiant la Loi sur l'équité en matière d'emploi ».
La Loi sur l'équité en matière d'emploi a été conçue de façon à assurer l'atteinte de l'égalité en matière d'emploi au sein de la fonction publique fédérale et dans les grandes entreprises du secteur privé qui relèvent de la compétence fédérale. Or, la composition des effectifs dans la sphère de compétence fédérale ne reflète toujours pas la diversité du Canada.
Présentement, la Loi ne s'applique qu'à quatre groupes: les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les minorités visibles. Les membres de ma communauté, c'est-à-dire les Canadiens gais, lesbiens, bisexuels et transgenres, ne sont pas visés. Ce projet de loi d'initiative parlementaire ferait en sorte que nous ne soyons plus omis.
Encore une fois, je tiens à remercier l'Alliance de la fonction publique du Canada de beaucoup militer pour ce dossier, et surtout Paul Jones, de l'Union des employés de la Défense nationale, dans ma circonscription.
Nous savons que de nombreux Canadiens demeurent sous-représentés à tous les niveaux d'emploi et que les taux de chômage et de sous-emploi des Canadiens transgenres sont particulièrement élevés. L'ajout des Canadiens transgenres à la Loi sur l'équité en matière d'emploi forcerait les employeurs à corriger cette iniquité et à trouver des solutions concrètes pour éliminer les obstacles à l'équité d'emploi pour tous.
View Peter Julian Profile
NDP (BC)
moved for leave to introduce Bill C-213, An Act to enact the Canada Pharmacare Act.
He said: Mr. Speaker, I am honoured to introduce the Canada pharmacare act, a historic step in the history of our country.
The bill is seconded by the member for Burnaby South and supported by millions of Canadians across the country, like Jim, who has to beg at the entrance of Parliament Hill to find the money each month to pay for his medication, and Cole, a constituent whose family pays $1,000 a month for medication that keeps one member of their family alive.
The Canada pharmacare act would ensure universal, comprehensive public pharmacare that is accessible and affordable, the very principles of universal medicare. This would save Canadians billions of dollars. It would save the lives of thousands of Canadians who die from preventable causes because they lack medication coverage.
The Canada pharmacare act will benefit millions of Canadians. If members support this bill, we can tell everyone that our country is finally getting pharmacare.
demande à présenter le projet de loi C-213, Loi édictant la Loi canadienne sur l’assurance médicaments.
Monsieur le Président, je suis honoré de présenter la Loi canadienne sur l'assurance médicaments, qui constitue un tournant historique pour le pays.
Le projet de loi est appuyé par le député de Burnaby-Sud et par des millions de Canadiens d'un peu partout au pays, comme Jim, qui doit mendier à l'entrée de la Colline du Parlement pour arriver à payer ses médicaments chaque mois, et Cole, un habitant de ma circonscription dont la famille débourse 1 000 $ par mois pour les médicaments qui maintiennent en vie un membre de sa famille.
La Loi canadienne sur l’assurance médicaments garantit un régime public d'assurance médicaments universel et complet qui est à la fois accessible et abordable, tout comme l'assurance-maladie. Ce régime fera économiser des milliards de dollars aux Canadiens. Il sauvera d'une mort évitable des milliers de Canadiens dont la vie est en péril parce qu'ils n'ont pas une assurance médicaments suffisante.
La loi canadienne sur l'assurance-médicaments va être bénéfique pour des millions de Canadiennes et de Canadiens. Si les députés appuient ce projet de loi, on pourra dire à tout le monde que l'assurance-médicaments s'en vient enfin.
View Greg McLean Profile
CPC (AB)
View Greg McLean Profile
2020-02-24 15:15 [p.1438]
moved for leave to introduce Bill C-214, An Act to amend the Income Tax Act (qualifying environmental trust).
He said: Mr. Speaker, the bill is about equity for the Canadian resource industry. It would provide a level playing field in the oil and gas sector and a financial instrument that is already available for every other extractive industry in Canada, including pipelines. It would allow us to move forward in dealing with environmental liabilities associated with end-of-life wells, inactive wells and suspended wells from the oil and gas sector.
Qualified environmental trusts were brought in by a previous Liberal government, in 1994, in recognition of the fact that liabilities occurred at the end of well life and resource life whereas revenues occurred toward the beginning of resource life. This would match income with expenses. It is a good instrument for our oil and gas industry, particularly in these times when there is so much environmental remediation required in the industry.
Why was it was left out of that legislation in 1994? It is only because oil and gas companies at that time had a surfeit of opportunities that were at all stages of their development, and it was not recognized as being necessary. It is completely necessary now, given what is happening in the oil and gas industry and in Alberta.
We need to recognize that this industry provides so much for Canada. There is so much value to be brought by this new legislation, including $20 billion of economic activity over the next 20 years. This would be a boon to employment in Alberta and GDP across Canada.
The bill would level the playing field for an industry that has not been represented well at this level. I hope we can move it forward very quickly.
demande à présenter le projet de loi C-214, Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu (fiducie pour l’environnement admissible).
— Monsieur le Président, ce projet de loi vise à garantir l'équité pour le secteur canadien des ressources. Il permettrait au secteur pétrolier et gazier de bénéficier d'un instrument financier dont disposent déjà toutes les autres industries extractives au Canada, dont celle des pipelines. Il nous permettrait d'assumer le passif environnemental lié aux puits du secteur pétrolier et gazier qui sont en fin de vie utile ou inactifs, ou encore dont l'exploitation est suspendue.
Les fiducies pour l'environnement admissibles ont été mises sur pied en 1994 par un ancien gouvernement libéral afin de reconnaître que le passif se produit à la fin de vie utile d'un puits et d'une ressource, tandis que les revenus sont générés au début de cette vie utile. Cela permettrait d'équilibrer les revenus et les dépenses. Il s'agit d'un instrument utile pour l'industrie pétrolière et gazière, en particulier à une époque où on exige énormément de mesures d'assainissement de l'environnement de la part de cette industrie.
Pourquoi ce secteur n'a-t-il pas été intégré à la loi en 1994? C'est simplement parce que, à l'époque, les sociétés pétrolières et gazières disposaient d'une surabondance de possibilités qui se trouvaient à toutes les étapes du développement et qu'on estimait que ce n'était pas nécessaire. C'est tout à fait nécessaire maintenant, compte tenu de ce qui se passe au sein de l'industrie pétrolière et gazière albertaine.
Il faut reconnaître l'énorme contribution de cette industrie à la société canadienne. Ce projet de loi créerait énormément d'avantages, dont une activité économique de l'ordre de 20 milliards de dollars au cours des 20 prochaines années. Ce serait une véritable bénédiction pour l'emploi en Alberta et le PIB canadien.
Ce projet de loi permettrait d'uniformiser les règles du jeu pour une industrie qui n'est pas bien représentée à ce niveau. J'espère qu'il pourra être adopté rapidement.
View Kristina Michaud Profile
BQ (QC)
moved for leave to introduce Bill C-215, An Act respecting Canada’s fulfillment of its greenhouse gas emissions reduction obligations.
She said: Mr. Speaker, I am very pleased to introduce my first bill in the House of Commons. As an environmentalist and as the Bloc Québécois climate change critic, it went without saying that I would present the Canadian government with a practical solution to help the fight against climate change.
The climate change accountability bill seeks to compel the government to not only stop speaking out of both sides of its mouth, but also to show some consistency and take its place as a world environment leader. The commitments made around the Paris Agreement to reduce greenhouse gas emissions deserve to be kept, as does the commitment to become carbon neutral by 2050.
In this era of climate emergency, I hope that the government will recognize the importance of this bill and will come up with a real action plan, one that is both ambitious and realistic. I hope that the government will be open to working with the Bloc Québécois to ensure a healthy and responsible future for my generation and those to come.
demande à présenter le projet de loi C-215, Loi relative au respect par le Canada de ses obligations en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
— Monsieur le Président, j'ai le grand plaisir de déposer mon premier projet de loi à la Chambre des communes. En tant qu'environnementaliste ainsi que porte-parole du Bloc québécois en matière de changements climatiques, il allait de soi que je propose une solution concrète au gouvernement canadien en matière de lutte aux changements climatiques.
Le projet de loi sur la responsabilité en matière de changement climatique vise à contraindre le gouvernement non seulement à cesser de tenir un double discours, mais à faire preuve de cohérence et à s'imposer comme leader mondial environnemental. Les promesses faites en marge de l'Accord de Paris en matière de réduction des gaz à effet de serre méritent d'être tenues, et celle de l'atteinte de la carboneutralité en 2050 tout autant.
En cette ère d'urgence climatique, j'espère que le gouvernement reconnaîtra l'importance de ce projet de loi et se dotera d'un plan d'action réel à la fois ambitieux et réaliste. J'espère que le gouvernement sera ouvert à travailler avec le Bloc québécois afin d'assurer un avenir sain et responsable à ma génération et à celles qui suivront.
View Louis Plamondon Profile
BQ (QC)
moved for leave to introduce Bill C-216, An Act to amend the Department of Foreign Affairs, Trade and Development Act with respect to supply management.
He said: Mr. Speaker, the purpose of this bill is to protect supply management by making it non-negotiable in future international negotiations.
We recall that in recent negotiations—whether for the comprehensive economic and trade agreement with Europe, the Agreement for Trans-Pacific Partnership or the Canada-United States-Mexico free trade agreement—significant breaches were made in the supply management system, which lowered producers' revenues by approximately 8%.
This bill will amend section 10 of the Department of Foreign Affairs, Trade and Development Act by adding provisions that will make supply management non-negotiable.
I hope that all members will vote in favour of this bill, which is highly anticipated by producers.
demande à présenter le projet de loi C-216, Loi modifiant la Loi sur le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement relativement à la gestion de l’offre.
— Monsieur le Président, le but de ce projet de loi est de protéger la gestion de l'offre afin qu'elle soit intouchable dans les futures négociations internationales.
Nous nous rappelons que dans les dernières négociations, que ce soit l'Accord économique et commercial global avec l'Europe, l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste ou encore l'accord de libre-échange Canada—États-Unis—Mexique, des brèches importantes ont été faites dans le système de la gestion de l'offre, faisant ainsi baisser les revenus des producteurs d'environ 8 %.
Ce projet de loi modifiera l'article 10 de la Loi sur le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement. L'article sera modifié par adjonction de dispositions visant à rendre intouchable la gestion de l'offre.
J'espère que l'ensemble des députés voteront en faveur de ce projet de loi tant attendu par les producteurs.
View Claude DeBellefeuille Profile
BQ (QC)
moved for leave to introduce Bill C-217, An Act to amend the Employment Insurance Act (illness, injury or quarantine).
She said: Mr. Speaker, last Wednesday, parliamentarians adopted the motion moved by the member for Beloeil—Chambly, the leader of the Bloc Québécois, calling on the government to increase the special employment insurance sickness benefits from 15 weeks to 50 weeks.
Today, I have the pleasure of introducing, on behalf of the Bloc Québécois and myself, a bill to amend the Employment Insurance Act respecting illness, injury or quarantine. This bill is designed to address the needs of the most vulnerable workers struggling with a serious illness. They are entitled to a fair and compassionate employment insurance program.
Parliamentarians have a great opportunity to amend the existing act, and we remind the government that it is very important to support the bill introduced today.
demande à présenter le projet de loi C-217, Loi modifiant la Loi sur l’assurance-emploi (maladie, blessure ou mise en quarantaine).
— Monsieur le Président, mercredi dernier, les parlementaires ont adopté la motion déposée par le député de Beloeil—Chambly, chef du Bloc québécois, afin de demander au gouvernement de faire passer les prestations spéciales de maladie de l'assurance-emploi de 15 à 50 semaines.
Aujourd'hui, j'ai le plaisir de déposer, au nom du Bloc québécois et en mon nom personnel, le projet de loi en vue de modifier la Loi sur l'assurance-emploi en ce qui concerne une maladie, une blessure ou une mise en quarantaine. Nous voulons par ce texte législatif répondre aux besoins des travailleurs les plus vulnérables atteints d'une maladie grave. Ils ont droit à un programme d'assurance-emploi équitable et empreint de compassion.
Les parlementaires ont une grande occasion de modifier la Loi actuelle, et nous rappelons au gouvernement toute l'importance d'appuyer le projet de loi déposé aujourd'hui.
View Todd Doherty Profile
CPC (BC)
View Todd Doherty Profile
2020-02-20 10:05 [p.1287]
moved for leave to introduce Bill C-211, An Act to amend the Criminal Code (assaults against health care professionals and first responders).
He said: Mr. Speaker, I am truly honoured and humbled to be here today to introduce this bill.
In my mind, heroes do not wear capes. They wear shoulder flashes and badges that say nurse, RN, LPN, RPN, firefighter, paramedic, EMT or ambulance. They put their uniforms on every day knowing full well that they are going to experience human tragedy, and they are going to see sights and experience smells that may live with them for a lifetime.
When we call 911, we know that they will answer our call for help. They put their uniforms on every day to help us all. They fix our broken bones, they bandage our cuts, they restart our hearts and they hold our hands as we catch our last breath.
We should be doing everything we can to ensure that these altruistic individuals have the tools they require to do their jobs and to remain mentally healthy as well as physically healthy. We should be doing everything in our power to ensure that they never have to fear violence in their workplace.
Sadly, the rates of violence against our health care professionals and first responders are growing at a staggering rate. Today is about the nurse who is punched, kicked, spat at or thrown to the floor. Today is about the paramedic who is thrown down a flight of stairs, kicked and attacked while trying to save the life of a patient.
Today is about ensuring that we stand up for them because violence is not part of their job description.
demande à présenter le projet de loi C-211, Loi modifiant le Code criminel (voies de fait contre un professionnel de la santé ou un premier répondant).
— Monsieur le Président, je suis sincèrement honoré et fier d'être ici aujourd'hui pour présenter ce projet de loi.
À mon avis, les héros ne portent pas de cape. Ils portent des insignes d'épaule ou des écussons sur lesquels il est inscrit infirmière, infirmière autorisée, infirmière auxiliaire, infirmière auxiliaire autorisée, pompier, ambulancier paramédical, technicien en soins médicaux d'urgence ou technicien ambulancier. Chaque jour, ces personnes enfilent leur uniforme en sachant très bien qu'elles seront témoins de tragédies humaines et qu'elles verront des choses et sentiront des odeurs qui les marqueront pour le reste de leurs jours.
Quand on compose le 911, on sait que ces personnes répondront à notre appel à l'aide. Elles enfilent leur uniforme chaque jour pour nous aider tous. Elles soignent nos os fracturés, pansent nos plaies, réaniment notre cœur et tiennent notre main quand on rend notre dernier souffle.
Nous devrions faire tout notre possible pour garantir que ces personnes altruistes ont les outils dont elles ont besoin pour accomplir leur travail et conserver leur santé mentale et physique. Nous devrions faire tout en notre pouvoir pour veiller à ce qu'elles n'aient plus jamais à craindre la violence dans leur milieu de travail.
Malheureusement, le taux de violence contre les professionnels de la santé et les premiers intervenants augmente à un rythme effarant. Des infirmières se font frapper à coups de poing et à coups de pied, cracher dessus ou jeter au sol. Des ambulanciers paramédicaux se font pousser en bas d'un escalier, rouer de coups de pied et attaquer alors qu'ils tentent de sauver la vie d'un patient.
Nous devons dès maintenant nous porter à leur défense parce que la violence ne fait pas partie de leur description de poste.
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2020-02-20 10:07 [p.1287]
moved for leave to introduce Bill C-212, An Act to amend the Employment Insurance Act (special benefits).
He said: Mr. Speaker, I am pleased to rise today to table a bill to make our employment insurance system work better for Canadians suffering from serious illness.
Currently, EI sickness benefits only last 15 weeks, which is simply not enough for many Canadians suffering from cancer or other diseases with long treatment periods. This legislation proposes to extend those benefits to 50 weeks, the same amount of coverage people can receive if they are laid off.
Just yesterday, the House passed a motion calling for this change, with only the governing Liberals voting against it. This bill is the way to make it happen, to pass from words to action and get relief for Canadians who are suffering now.
Given the support expressed yesterday, I will be moving later today for unanimous consent to send this bill immediately to committee so we can find a way forward as quickly as possible and help relieve the financial hardship that comes with illness for sick Canadians from coast to coast to coast.
I hope that all members in the House will support making quick progress on this important initiative.
demande à présenter le projet de loi C-212, Loi modifiant la Loi sur l’assurance-emploi (prestations spéciales).
— Monsieur le Président, je suis heureux de prendre la parole aujourd'hui pour déposer un projet de loi visant à améliorer le fonctionnement du régime d'assurance-emploi pour les Canadiens atteints d'une maladie grave.
À l'heure actuelle, le régime d'assurance-emploi prévoit le versement de prestations de maladie pendant 15 semaines seulement. C'est nettement insuffisant pour nombre de Canadiens atteints d'un cancer ou d'une autre maladie qui requiert de longs traitements. Cette mesure législative propose de prolonger la période de versement jusqu'à 50 semaines, comme dans le cas des mises à pied.
Pas plus tard qu'hier, la Chambre a adopté une motion demandant ce changement, et seuls les libéraux, qui sont au pouvoir, ont voté contre. Ce projet de loi permettrait d'apporter ce changement, de passer de la parole aux actes et d'aider les Canadiens qui souffrent en ce moment.
Au vu de l'appui exprimé hier, je vais demander plus tard aujourd'hui le consentement unanime pour renvoyer ce projet de loi immédiatement au comité afin qu'il soit étudié le plus rapidement possible et que nous puissions alléger le fardeau financier qui pèse sur les Canadiens malades d'un océan à l'autre.
J'espère que tous les députés voudront faire avancer rapidement cette initiative importante.
View Majid Jowhari Profile
Lib. (ON)
View Majid Jowhari Profile
2020-02-19 15:27 [p.1257]
moved for leave to introduce Bill C-207, An Act to amend the Criminal Code (presentence report).
He said: Mr. Speaker, it is a great honour for me to rise today to reintroduce my private member's bill as the member of Parliament for Richmond Hill. The bill would amend paragraph 721(3)(a) of the Criminal Code. I would also like to thank the hon. member for Mississauga—Erin Mills for once again seconding the bill.
The bill would mandate that alongside such information as age, character, behaviour and willingness to make amends, information outlining mental health disorders and available mental health care programs for accused be provided in a pre-sentence report, unless otherwise specified. Access to such information is vital to ensuring that Canadians with histories of mental illness are afforded care, compassion and appropriate treatment throughout the process of their rehabilitation.
I urge all members of the House to support the bill.
demande à présenter le projet de loi C-207, Loi modifiant le Code criminel (rapport présentenciel).
— Monsieur le Président, c'est pour moi un grand honneur d'intervenir à la Chambre aujourd'hui pour présenter de nouveau mon projet de loi d'initiative parlementaire en tant que député de Richmond Hill. Ce projet de loi vise à modifier l'alinéa 721(3)a) du Code criminel. Je tiens aussi à remercier la députée de Mississauga—Erin Mills d'avoir accepté de nouveau d'appuyer mon projet de loi.
Le projet de loi prévoit que, outre l'information comme l'âge du délinquant, son caractère, son comportement, et son désir de réparer le tort causé, les renseignements décrivant les troubles de santé mentale du délinquant et les programmes de santé mentale mis à sa disposition doivent figurer dans le rapport présentenciel, sauf détermination contraire du tribunal. Il est essentiel d'avoir accès à cette information pour que les Canadiens qui ont des antécédents de maladie mentale puissent être soignés avec compassion et recevoir les traitements nécessaires tout au long de leur réadaptation.
J'exhorte tous les députés à appuyer le projet de loi.
View Larry Maguire Profile
CPC (MB)
View Larry Maguire Profile
2020-02-19 15:29 [p.1257]
moved for leave to introduce Bill C-208, An Act to amend the Income Tax Act (transfer of small business or family farm or fishing corporation).
He said: Mr. Speaker, I am pleased to rise today to introduce my private member's bill, an act to amend the Income Tax Act regarding the transfer of small businesses or family farms or fishing corporations. This legislation would level the playing field for small businesses, family farms or fishing corporation owners when transferring their operation to a family member.
Currently, when a person sells his or her business to a family member, the difference between the sale price and the original purchase price is deemed to be a dividend. However, if this business is sold to a non-family member, it is considered a capital gain, which is taxed at a lower rate and allows the seller to use his or her lifetime capital gains exemption.
The bill would allow small businesses, family farms and fishing corporations the same tax rate when selling their operations to their family member as they would selling it to a third party.
I encourage all members to support this bill to promote sustainable small business succession, enhance opportunities for entrepreneurship and end the inequitable taxation of those transferring a small business, farm or fishing corporation to a family member.
demande à présenter le projet de loi C-208, Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu (transfert d’une petite entreprise ou d’une société agricole ou de pêche familiale).
— Monsieur le Président, je suis heureux de prendre la parole aujourd'hui pour présenter mon projet de loi d'initiative parlementaire, Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu en ce qui a trait au transfert d’une petite entreprise ou d’une société agricole ou de pêche familiale. Ce projet de loi uniformiserait les règles pour les propriétaires de petites entreprises et de sociétés agricoles ou de pêche familiale qui souhaitent transférer la propriété de leur entreprise à un membre de la famille.
À l'heure actuelle, lorsqu'une personne vend son entreprise à un membre de sa famille, la différence entre le prix de vente et le prix d'achat initial est considérée comme un dividende. Cependant, si l'entreprise est vendue à un étranger, la différence est considérée comme un gain en capital, ce qui suppose un taux d'imposition inférieur et permet au vendeur d'utiliser son exonération cumulative des gains en capital.
Le projet de loi permettrait aux propriétaires de petites entreprises et de sociétés agricoles ou de pêche familiale qui souhaitent vendre leur entreprise à un membre de leur famille de bénéficier du même taux d'imposition que s'ils la vendaient à un tiers.
J'encourage tous les députés à appuyer le projet de loi pour favoriser la viabilité de la succession dans les petites entreprises, pour stimuler l'entrepreneuriat et pour mettre fin à l'iniquité fiscale en ce qui concerne le transfert d'une petite entreprise ou d'une société agricole ou de pêche familiale à un membre de la famille.
View Brian Masse Profile
NDP (ON)
View Brian Masse Profile
2020-02-19 15:31 [p.1258]
moved for leave to introduce C-209, An Act to amend the Copyright Act (Crown copyright).
He said: Mr. Speaker, it is an honour to rise to reintroduce my bill which proposes to amend the Copyright Act. In particular, section 12 would be dropped, and replaced by “Without prejudice to any rights or privileges of the Crown, no copyright subsists in any work that is, or has been, prepared or published by or under the direction or control of Her Majesty or any government department.”
As things stand now, the government has a closed door when it comes to government publications, research and a number of published periodicals. This costs taxpayers a significant amount of money. It is against open government and is based upon a law that Canada enacted in 1921, which was based on a law from 1911 in the U.K.
Therefore, the bill would save money for taxpayers, it would provide open government for educators and innovators, and it would bring accountability. Most importantly, the bill would bring Canada in line with so many other countries that have information available for business or civil society for national advancement.
demande à présenter le projet de loi C-209, Loi modifiant la Loi sur le droit d’auteur (droit d’auteur de la Couronne).
— Monsieur le Président, c'est un honneur pour moi d'intervenir pour présenter une nouvelle fois mon projet de loi, qui vise à modifier la Loi sur le droit d'auteur. En fait, il en abrogerait l'article 12 et préciserait que, sous réserve de tous les droits ou privilèges de la Couronne, il n’existe pas de droit d’auteur sur les œuvres préparées ou publiées par l’entremise, sous la direction ou la surveillance de Sa Majesté ou d’un ministère du gouvernement.
À l'heure actuelle, le gouvernement a une totale maîtrise sur les publications gouvernementales, la recherche et un certain nombre de périodiques. Cela coûte particulièrement cher aux contribuables et cela va à l'encontre du principe de gouvernement ouvert, sans compter que cette situation découle d'une loi promulguée au Canada en 1921, laquelle était elle-même basée sur une loi promulguée au Royaume-Uni en 1911.
Par conséquent, le projet de loi permettrait de faire faire des économies aux contribuables. Il donnerait aux éducateurs et aux innovateurs l'accès aux données gouvernementales et il contribuerait à rehausser le niveau de responsabilisation. Par-dessus tout, le projet de loi mettrait le Canada en phase avec de nombreux autres pays qui mettent des informations à la disposition du milieu des affaires et de la société civile, au profit de la nation.
View Len Webber Profile
CPC (AB)
View Len Webber Profile
2020-02-19 15:33 [p.1258]
moved for leave to introduce Bill C-210, An Act to amend the Canada Revenue Agency Act (organ and tissue donors).
He said: Mr. Speaker, I rise today to reintroduce my private member's bill that I had originally introduced in the previous parliamentary session.
Last year, the bill passed unanimously through all stages in the House in just 25 sitting days. Unfortunately, it died on the Order Paper at second reading in the Senate when the election was called. I am here, once again, to introduce this bill.
There are approximately 4,600 Canadians currently awaiting a life-saving organ transplant. While 90% of Canadians approve of organ and tissue donation, only about 20% of Canadians actually have registered consent with their provincial or territorial registries. This is an absolutely unacceptable number, and this is where we can help as parliamentarians.
My bill would assist Canadian provinces and territories in growing and maintaining their organ and tissue donor registries. The bill is simple. It would ask Canadians on their annual income tax return if they consent to having their provincial or territorial government be informed of their desire to be added to their organ and tissue donor registry. It is that simple: a question of consent on the income tax form.
Currently, the Canada Revenue Agency prohibits the use of the income tax form for any purpose other than the administration of taxes. In order to allow for a question regarding organ and tissue donation on the tax form, a legal exemption must be created.
This was done once before on the tax form so that Elections Canada could ask Canadians for updated contact information. Again, what I am proposing is that a simple question of organ and tissue donation be placed on the tax form alongside the Elections Canada question.
I want to thank the hon. member for Calgary Shepard for seconding my bill, and also the 20 members of Parliament from all the parties in the House who have officially seconded my bill in a remarkable display of parliamentary co-operation.
I ask all members of the House to pick up the torch and consider passing this bill again with the same amount of enthusiasm, so that we can help save the lives of hundreds of Canadians.
demande à présenter le projet de loi C-210, Loi modifiant la Loi sur l’Agence du revenu du Canada (donneurs d’organes et de tissus).
— Monsieur le Président, je prends la parole afin de présenter le projet de loi d'initiative parlementaire que j'avais déjà présenté lors de la législature précédente.
L'année dernière, le projet de loi a été adopté à l'unanimité à toutes les étapes à la Chambre en seulement 25 jours de séance. Malheureusement, il est mort au Feuilleton au Sénat à l'étape de la deuxième lecture au moment du déclenchement des élections. Je présente donc, une fois de plus, ce projet de loi.
Présentement, environ 4 600 Canadiens attendent une greffe d'organe qui leur sauvera la vie. Même si 90 % des Canadiens sont pour le don d'organes et de tissus, seulement 20 % d'entre eux environ ont pris soin de consigner leur consentement dans les registres des provinces et des territoires. C'est un nombre tout à fait inacceptable, et nous pouvons corriger la situation en tant que parlementaires.
Mon projet de loi aiderait les provinces et les territoires du Canada à tenir leur registre des donneurs et à amener plus de gens à s'y inscrire. Le projet de loi est simple. On demanderait aux Canadiens, par l'entremise de leur déclaration de revenus, s'ils consentent à ce que le gouvernement de leur province ou de leur territoire soit informé de leur volonté d'être inscrits au registre des donneurs d'organes et de tissus. C'est aussi simple que cela: une question concernant leur consentement inscrite dans le formulaire de déclaration de revenus.
À l'heure actuelle, l'Agence du revenu du Canada interdit toute utilisation de la déclaration d'impôt à des fins autres que l'administration des impôts. Pour qu'une question concernant le don d'organes et de tissus puisse y être ajoutée, il faut créer une exception dans la loi.
Une telle exception a déjà été créée auparavant pour permettre à Élections Canada de demander aux Canadiens, par l'entremise de la déclaration d'impôt, de mettre à jour leurs coordonnées. Je le répète, je propose qu'une simple question au sujet du don d'organes et de tissus soit ajoutée à la déclaration d'impôt, à côté de la question d'Élections Canada.
Je remercie le député de Calgary Shepard d'avoir accepté d'être le comotionnaire du projet de loi. Je remercie également les 20 députés de tous les partis qui, dans une manifestation remarquable de coopération parlementaire, ont appuyé officiellement mon projet de loi.
Je demande à tous les députés d'emboîter le pas et d'envisager d'adopter de nouveau ce projet de loi avec autant d'enthousiasme, de sorte que nous puissions aider à sauver la vie de centaines de Canadiens.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2020-02-18 10:09 [p.1118]
moved for leave to introduce Bill C-205, An Act to amend the Health of Animals Act.
He said: Mr. Speaker, I am honoured to stand today and introduce this bill, which is seconded by my colleague, the member for Beauce.
This bill addresses a critical issue, which is the securing of the biosecurity of our food supply, especially when there are trespassers on farm property and facilities. As the House may be aware, there are numerous protests on farm property and process plants across this country, and it is certainly not relegated to one segment of agriculture or one area of Canada. We have seen people enter hog farms in Abbotsford, B.C. and Saint-Hyacinthe, Quebec, a pork breeding facility in Ontario, and activists have even tried to remove animals from dairy farms.
In my own riding of Foothills, a farmer was startled to come to his farm in the morning and see that dozens of protesters had broken into the property and into a barn and were trying to take turkeys. There are numerous examples, and I fear the situation will get worse if producers do not see something is done. I do not think activists understand the full consequences of their actions. We want them to understand that they are endangering the safety of livestock, families, farmers and workers. We understand that they care deeply about the soil, food safety, animal health and the environment, but I think my colleagues in this room would also understand and agree with me that mental health and anxiety within agriculture is at a crisis.
These are important issues that we hope to address, but I have decided to focus my amendment to the Health of Animals Act to create a new offence. The act provides for the control of diseases and toxic substances that may affect animals or could be transmitted by animals to persons. The risk from viruses like the African swine fever are very real and potentially devastating to Canadian agriculture.
Currently, there is nothing that addresses trespassers, which is what this bill aims to change. I look forward to engaging with my colleagues as we work together to address this important issue and the safety of Canada's food supply.
demande à présenter le projet de loi C-205, Loi modifiant la Loi sur la santé des animaux.
Monsieur le Président, j'ai l'honneur de prendre la parole aujourd'hui pour présenter ce projet de loi avec l'appui du député de Beauce.
Le projet de loi porte sur un problème crucial, à savoir la biosécurité de la chaîne d'approvisionnement alimentaire, surtout par rapport aux intrusions dans les propriétés et les installations agricoles. Comme la Chambre le sait peut-être, de nombreuses manifestations ont lieu dans des exploitations agricoles et des usines de transformation un peu partout au pays. De plus, elles ne se limitent pas à un seul secteur agricole ou à une seule région du Canada. Des militants se sont introduits dans des porcheries à Abbotsford, en Colombie‑Britannique, et à Saint‑Hyacinthe, au Québec, ainsi que dans une installation d'élevage de porcs en Ontario. Certains ont même tenté d'enlever des animaux de fermes laitières.
Dans ma propre circonscription, Foothills, un agriculteur a été très surpris un bon matin de constater que des dizaines de manifestants étaient entrés par effraction sur sa propriété et dans un bâtiment de son exploitation agricole et tentaient d'enlever des dindes. Les exemples sont nombreux. Je crains que la situation ne s'aggrave si rien n'est fait pour aider les producteurs. Je doute que les militants comprennent pleinement les conséquences de leurs actes. Il faut qu'ils sachent qu'ils compromettent la sécurité des animaux, des familles, des agriculteurs et des travailleurs. Nous comprenons qu'ils ont à coeur la qualité du sol, la salubrité des aliments, la santé des animaux et la protection de l'environnement, mais je crois que mes collègues de la Chambre sont d'accord avec moi pour dire que les agriculteurs éprouvent beaucoup d'anxiété et vivent actuellement une crise de santé mentale.
Ce sont là d'importants problèmes que nous espérons régler. Cela dit, j'ai décidé de concentrer mes efforts sur la modification de la Loi sur la santé des animaux afin de créer une nouvelle infraction. Le projet de loi vise à prévenir le contact des animaux avec des maladies ou des substances toxiques susceptibles de les contaminer afin de protéger leur santé et d'éviter que ces animaux ne contaminent par la suite des êtres humains. Les virus tels que la peste porcine africaine représentent un danger réel qui pourrait être dévastateur pour l'agriculture canadienne.
À l'heure actuelle, la loi ne fait rien pour dissuader les intrus. Le projet de loi vise à corriger cette lacune. Il me tarde de collaborer avec mes collègues pour régler cet important problème et protéger l'approvisionnement alimentaire du Canada.
View Philip Lawrence Profile
CPC (ON)
moved for leave to introduce Bill C-206, An Act to amend the Greenhouse Gas Pollution Pricing Act (qualifying farming fuel).
He said: Mr. Speaker, it is my great privilege today to introduce an act to amend the Greenhouse Gas Pollution Pricing Act.
Agriculture is a pillar of our economy and it is part of the fabric of our society. Agriculture, though, has been having a particularly difficult time. Our farmers are struggling out there. They are now facing multiple blockades in addition to pricing instability and trade disruptions. The pressures on our farmers today are innumerable. Therefore, it is with great satisfaction that I am introducing a private member's bill that would provide some relief to our farmers.
One of the things I heard when I was travelling my riding, from farmers and non-farmers, is that the carbon tax is impacting the way they operate their businesses. In fact, the carbon tax is taking away up to 12% of their net income, so this is having a significant impact. There is currently an exemption for farmers, but only for gasoline and diesel. For whatever reason, both propane and natural gas were left out. That left many grain growers and farmers out in the cold, as they were drying their grain and paying thousands of dollars in carbon tax.
Our friends in the government like to say that the carbon tax is revenue neutral. However, for farmers that simply is not the case. Their rebate may account for less than 10% of the carbon tax. Many are paying thousands and thousands of dollars in carbon tax every year, making their prices higher and making it more difficult to compete.
My private member's bill would allow an increase in the exemption, to include both natural gas and propane, making life just a bit easier and more affordable for our farmers. This would allow farmers to invest in technologies to fight climate change, such as sequestering carbon and other sustainable practices that would make life a bit better for all Canadians.
demande à présenter le projet de loi C‑206, Loi modifiant la Loi sur la tarification de la pollution causée par les gaz à effet de serre (combustible agricole admissible).
— Monsieur le Président, c'est un grand privilège pour moi de présenter un projet de loi modifiant la Loi sur la tarification de la pollution causée par les gaz à effet de serre.
L'agriculture est l'un des piliers de l'économie canadienne et partie intégrante de notre tissu social. Les agriculteurs vivent des moments difficiles. Ils doivent présentement faire face à de nombreux barrages en plus de l'instabilité des prix et des perturbations du marché. Il serait trop long de dresser la liste de tous les obstacles que doivent présentement surmonter les agriculteurs canadiens. C'est pour cette raison que je suis ravi de présenter un projet de loi d'initiative parlementaire qui vise à alléger le fardeau des agriculteurs.
Une des choses que m'ont souvent répétées autant les agriculteurs que les autres habitants de ma circonscription, c'est que la taxe sur le carbone a un impact sur leur façon de mener leurs affaires. Concrètement, la taxe sur le carbone leur enlève jusqu'à 12 % de leur revenu net; il s'agit donc d'un impact considérable. Présentement, les agriculteurs jouissent d'une exemption, mais celle-ci ne vise que l'essence et le diesel. Pour une raison que j'ignore, le propane et le gaz naturel ne sont pas inclus. Cette situation a fait mal à de nombreux producteurs de grain et agriculteurs lorsqu'est venu le temps de sécher le grain en raison des milliers de dollars qu'ils ont dû verser pour la taxe sur le carbone.
Nos amis, les députés ministériels, aiment dire que la taxe sur le carbone est sans incidence sur les revenus. Cependant, ce n'est tout simplement pas le cas pour les agriculteurs. En effet, le remboursement qu'ils reçoivent peut représenter moins de 10 % du montant de la taxe sur le carbone. Bon nombre d'agriculteurs paient chaque année des milliers et des milliers de dollars au titre de la taxe sur le carbone, ce qui fait grimper le prix de leurs produits et les rend moins concurrentiels.
Mon projet de loi d'initiative parlementaire élargirait l'exemption existante pour inclure le gaz naturel et le propane, ce qui rendrait la vie des agriculteurs canadiens un peu plus facile et un peu moins chère. Cela leur permettrait d'investir dans des technologies de lutte contre les changements climatiques , telles que la séquestration du carbone et d'autres pratiques durables qui amélioreraient un peu la vie de tous les Canadiens.
View Scot Davidson Profile
CPC (ON)
View Scot Davidson Profile
2020-02-07 12:07 [p.1095]
moved for leave to introduce Bill C-204, An Act to amend the Canadian Environmental Protection Act, 1999 (final disposal of plastic waste).
He said: Madam Speaker, I am pleased to rise today to introduce an act to amend the Canadian Environmental Protection Act, concerning the final disposal of plastic waste. I would like to thank my good friend, the hon. member for Barrie—Springwater—Oro-Medonte, for seconding the bill.
This legislation would prohibit the export of non-recyclable plastic waste from Canada to foreign countries. For too long, Canada has been treating the rest of the world as its dumping ground. We are exporting our problems for other countries to deal with. While the United Kingdom and Australia have shown leadership on this issue, Canada has fallen behind.
In 2018 alone, Canada shipped more than 44,000 tonnes of plastic waste to other countries, despite our leading waste disposal capabilities. This is affecting our environment, it is affecting our oceans and it is threatening our future. We can and must do better.
I call on all members of the House to work together to support this ban on exporting non-recyclable plastic waste.
demande à présenter le projet de loi C-204, Loi modifiant la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) (élimination définitive de déchets plastiques).
— Madame la Présidente, je suis heureux de prendre la parole aujourd'hui pour présenter le projet de loi C-204, Loi modifiant la Loi canadienne sur la protection de l'environnement, pour l'élimination définitive des déchets plastiques. Je tiens à remercier mon bon ami le député de Barrie—Springwater—Oro-Medonte d'avoir appuyé le projet de loi.
Ce projet de loi vise à interdire l'exportation de déchets plastiques non recyclables vers les pays étrangers. Cela fait trop longtemps que le Canada traite le reste de la planète comme son dépotoir. Nous exportons nos problèmes pour que d'autres pays puissent s'en occuper. Alors que le Royaume-Uni et l'Australie ont démontré du leadership par rapport à cet enjeu, le Canada, lui, a pris du retard.
En 2018 seulement, le Canada a expédié plus de 44 000 tonnes de déchets plastiques vers d'autres pays, et ce, malgré notre solide expertise en matière d'élimination des déchets. Cette situation nuit à notre environnement, affecte nos océans, et menace notre avenir. Nous pouvons faire mieux, et devons faire mieux.
J'exhorte tous les députés à travailler de concert pour soutenir cette interdiction d'exporter des déchets plastiques non recyclables.
View Randall Garrison Profile
NDP (BC)
moved for leave to introduce Bill C-203, an act to amend the National Defence Act (maiming or injuring self or another).
He said: Mr. Speaker, I rise today to introduce a bill that I had sincerely hoped to see adopted in the last Parliament.
The bill aims to remove a significant barrier to members of the Canadian Forces receiving the mental health assistance they need. It would do so by repealing subsection (c) of section 98 of the National Defence Act. This is the archaic section of the National Defence Act that makes self-harm a disciplinary offence in the military code of conduct.
The problem of death by suicide of Canadian Forces members is not going away. We are still losing more than one serving member per month to death by suicide, 17 in 2019 alone. We have lost 212 regular members over the last 15 years and of course the number is much higher when we include reservists and veterans.
Again, I am arguing that removing this section would send a strong message that self-harm is a mental health issue and not something to be addressed by discipline.
This is a matter I first brought forward in the last Parliament as an amendment to Bill C-77, the military justice bill. When that amendment was ruled out of order, I offered this private member's bill as an alternative way of taking the actions necessary to send a positive message to Canadian Forces members struggling with mental health issues. Despite support for my bill by opposition parties in the last Parliament, the Liberals blocked it from moving forward.
Today, I am introducing the bill in a minority Parliament, once again hoping MPs will now listen to the voices of the hundreds of families that have lost loved ones to death by suicide, that MPs will join together in this Parliament to tackle the ongoing challenge of death by suicide in the Canadian Forces and that MPs begin by passing this legislation.
demande à présenter le projet de loi C-203, Loi modifiant la Loi sur la défense nationale (mutilation ou blessure).
— Monsieur le Président, j'interviens aujourd'hui pour présenter un projet de loi que j'aurais bien voulu voir être adopté au cours de la dernière législature.
Le projet de loi vise à éliminer un obstacle important à l'obtention d'aide en santé mentale pour les membres des Forces canadiennes qui en ont besoin. Pour ce faire, le projet de loi abrogerait l'alinéa 98c) de la Loi sur la défense nationale, une disposition archaïque qui érige l'automutilation en infraction disciplinaire dans le code de discipline militaire.
Le problème du suicide chez les membres des Forces canadiennes est encore bien présent. En moyenne, plus d'un membre actif par mois se suicide, pour un nombre total de 17 en 2019 seulement. Nous avons perdu 212 membres réguliers au cours des 15 dernières années; évidemment, le nombre est encore plus élevé quand on tient compte des réservistes et des vétérans.
Je le répète: la suppression de cette disposition enverrait le message clair que l'automutilation est un problème de santé mentale et non un phénomène qui doit faire l'objet de mesures disciplinaires.
J'ai soulevé cette question pour la première fois au cours de la dernière législature, sous la forme d'un amendement au projet de loi C-77, sur la justice militaire. Puisque l'amendement a été jugé irrecevable, j'ai adopté une autre stratégie en présentant un projet de loi d'initiative parlementaire afin que l'on prenne les moyens nécessaires pour transmettre un message positif aux militaires qui ont des problèmes de santé mentale. Malgré l'appui manifesté par les partis de l'opposition au cours de la dernière législature, les libéraux ont fait obstacle à mon projet de loi.
Aujourd'hui, je présente le projet de loi dans un contexte de gouvernement minoritaire. Je continue d'espérer que les députés seront enfin à l'écoute des centaines de familles dont un être cher s'est enlevé la vie et qu'ils uniront leurs efforts durant la présente législature pour s'attaquer au problème persistant du suicide dans les Forces canadiennes en commençant par adopter ce projet de loi.
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2020-02-04 10:06 [p.865]
moved for leave to introduce Bill C-201, An Act to develop a national school food program for children.
He said: Mr. Speaker, I am pleased to rise today to introduce my bill, the school food program for children act. I would like to thank the hon. member for Vancouver East for seconding the bill.
This legislation would require the Minister of Health, in consultation with the provincial and territorial governments and other relevant stakeholders, to develop a national school food nutrition program to ensure that all children in Canada would have access to healthy food. The program would operate at little or no direct cost to children or their families, build on existing school food programs across Canada, use best practices from other jurisdictions and promote evidence-based healthy food education.
In a country as prosperous as Canada, no child should have to struggle through the school day on an empty stomach. However, today, more than 1.5 million children live in families that have difficulty putting food on the table. Canada remains among the few industrialized countries without a universal school food program.
A national school food program would not only give every student in Canada access to nutritious food, it would make healthy eating a daily lesson for our kids.
I am pleased to see in budget 2019 that the government announced its intention to establish a national school food program in Canada. This legislation represents an important first step toward making that goal a reality.
I call on all parliamentarians to work together to support this important health and social justice initiative.
demande à présenter le projet de loi C-201, Loi visant l’élaboration d’un programme national d’alimentation en milieu scolaire pour les enfants.
— Monsieur le Président, je suis heureux de prendre la parole aujourd'hui pour présenter mon projet de loi, qui vise à élaborer un programme d’alimentation scolaire pour les enfants. Je tiens à remercier la députée de Vancouver-Est d'appuyer le projet de loi.
La mesure législative obligerait le ministre de la Santé, en consultation avec les gouvernements provinciaux et territoriaux et d'autres intervenants pertinents, à élaborer un programme national d'alimentation en milieu scolaire pour garantir que tous les enfants au Canada ont accès à des aliments sains. Le programme occasionnerait peu, ou pas, de coûts directs pour les enfants ou leur famille, s'appuierait sur les programmes d'alimentation scolaire en place partout au Canada, mettrait en œuvre les pratiques exemplaires d'autres administrations et ferait la promotion de l'éducation en matière d'alimentation saine et fondée sur des données probantes.
Dans un pays aussi prospère que le Canada, aucun enfant ne devrait aller à l'école le ventre vide. Cependant, aujourd'hui, plus de 1,5 million d'enfants vivent dans des familles qui ont du mal à mettre du pain sur la table. Le Canada est l'un des seuls pays industrialisés au monde à ne pas avoir mis en place un programme universel d'alimentation en milieu scolaire.
Un tel programme permettrait à tous les élèves canadiens d'avoir accès à des aliments nutritifs et il les sensibiliserait tous les jours aux avantages des saines habitudes alimentaires.
Je suis ravi de voir que, dans le budget de 2019, le gouvernement a annoncé son intention d'établir un programme national d'alimentation en milieu scolaire au Canada. Cette mesure législative constitue un premier pas important pour atteindre cet objectif.
J'invite tous les parlementaires à travailler de concert pour appuyer cette importante initiative de santé et de justice sociale.
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2020-02-04 10:07 [p.865]
moved for leave to introduce Bill C-202, An Act to amend the Criminal Code (assault against a health care worker).
He said: Mr. Speaker, I am honoured to rise today to introduce an important bill to Parliament, again, with thanks to the hon. member for Hamilton Mountain, for seconding it.
The legislation would amend the Criminal Code to require a court to consider that if the victim of an assault were a health care worker, this fact would be an aggravating circumstance for the purposes of sentencing.
Violence against health care workers has become a pervasive and growing problem within the Canadian health care system. Over the last decade, violence-related lost-time claims for front-line health care workers has increased by 66%, three times the rate for police and correctional officers combined.
National data also shows that 61% of nurses have experienced a serious problem with some form of violence over a recent 12-month period.
The bill would send a strong message that those who provide such critical services must be treated with respect and security. They take care of our health and safety and we must take care of theirs.
I call on all parliamentarians to support this vital and overdue legislation.
demande à présenter le projet de loi C-202, Loi modifiant le Code criminel (voies de fait contre un travailleur de la santé).
— Monsieur le Président, c'est un honneur de présenter un important projet de loi à la Chambre. Je remercie le député d'Hamilton Mountain de l'avoir appuyé.
La mesure législative modifie le Code criminel afin d'exiger du tribunal qu'il considère comme circonstance aggravante pour la détermination de la peine le fait que la victime de voies de fait est un travailleur du secteur de la santé.
La violence contre les travailleurs du secteur de la santé est devenue un problème omniprésent et croissant au sein du système de santé canadien. Au cours de la dernière décennie, le nombre de demandes de prestations pour interruption de travail liée à la violence chez les travailleurs de la santé de première ligne a augmenté de 66 %, trois fois plus que le taux d'augmentation pour les policiers et les agents correctionnels combinés.
Un sondage national a aussi révélé que 61 % des infirmiers avaient vécu une situation grave avec une forme de violence au cours des 12 derniers mois.
Le projet de loi envoie un signal clair: les personnes qui fournissent ces services essentiels doivent être protégées et traitées avec respect. Elles s'occupent de notre santé et de notre sécurité, et nous devons en faire autant pour elles.
J'invite tous les parlementaires à appuyer cette mesure législative capitale tant attendue.
Results: 1 - 45 of 45

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data