Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 310
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Chair, I want to thank my colleagues in the official opposition for all their hard work throughout the day. I want to thank the members of other parties as well as we tried to find a resolution to a problem that was created when the government decided to add additional measures to its financial assistance package.
We recognize that many Canadians are going to face a great deal of difficulty in the days and weeks ahead, and we are ready to help find solutions.
We recognize that Canadians are going to face a great deal of difficulty in the days and weeks ahead and we are here ready to help find solutions. That is what we were expecting to do. The Liberals have now agreed to our grave concerns about the types of sweeping power they were going to give themselves, we do find that we are in a position where we are able to support this going ahead.
That being said, I do have a number of questions for my colleagues across the aisle. As they will well know, many businesses are on the brink of bankruptcy. Many businesses have been told that they must close their doors. Restaurants and other types of businesses in the service industry are facing a great deal of hardship. The government's original proposal was to provide a 10% wage subsidy. I believe the ministers would acknowledge that the situation has changed from those early days and in many cases that will not be sufficient to help individuals stay employed.
Will the government consider other additional measures that would keep small businesses afloat during this difficult time? We have called for not only the raising of that wage subsidy, but also to have GST rebated to the small businesses that have collected that GST over the past few months. That would provide them with a great deal of cash flow that would be able to assist.
Will the government be willing to entertain that type of measure?
Monsieur le Président, je tiens à remercier mes collègues de l'opposition officielle d'avoir travaillé si fort pendant toute la journée. Je tiens également à remercier les députés des autres partis qui ont collaboré avec nous pour trouver une solution à un problème que le gouvernement a créé lorsqu'il a décidé d'ajouter certaines mesures supplémentaires à son programme d'aide financière.
Nous reconnaissons le fait que beaucoup de Canadiens et de Canadiennes seront confrontés à beaucoup de difficultés au cours des prochains jours et des prochaines semaines. Nous sommes prêts à apporter notre contribution pour trouver des solutions.
Nous sommes conscients que les Canadiens seront confrontés à bien des difficultés au cours des prochains jours et des prochaines semaines, et nous sommes là pour aider à trouver des solutions. Voilà ce que l'on souhaite faire. Comme les libéraux ont accepté de reconnaître nos profondes préoccupations relativement aux énormes pouvoirs qu'ils tentaient de s'accorder, nous pouvons maintenant soutenir la mise en œuvre de cette mesure.
Cela dit, j'ai plusieurs questions à poser aux députés d'en face. Comme ils le savent très bien, de nombreuses entreprises se trouvent au bord de la faillite. Elles se voient contraintes de cesser leurs activités. Il s'agit d'une situation très difficile pour les restaurants et les autres entreprises du secteur des services. La proposition initiale du gouvernement était d'offrir une subvention salariale de 10 %. Je crois que les ministres conviendront que la situation a changé depuis les premiers jours de la pandémie et que, dans de nombreux cas, cela ne suffira pas à aider les personnes à garder leur emploi.
Le gouvernement envisagera-t-il d'adopter d'autres mesures pour aider les petites entreprises à rester en affaires pendant cette période difficile? Nous avons demandé au gouvernement non seulement d'augmenter la subvention salariale, mais aussi de rembourser la TPS aux petites entreprises qui l'ont perçue au cours des derniers mois. Cela leur permettrait d'accroître leurs liquidités, ce qui leur serait d'une grande aide.
Le gouvernement sera-t-il disposé à envisager une mesure de ce type?
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Madam Chair, I will acknowledge that we are in agreement with much of what the finance minister has said. I think we are heading into some uncharted territory. There will be many Canadians who have never looked to government before for assistance who will now be looking to government. We must make sure that we find a way to provide that support to them, and help to keep people in their apartments and homes and able to put food on the table.
One way to ensure that the effects of this downturn last even longer is if the government or our central bank were to consider a quantitative easing measure. That is a guaranteed way to make sure that the lingering effects of this downturn will last years and years beyond what it needs to.
Will the finance minister commit to assuring the House that quantitative easing, printing money, is not something the government would support and certainly not something that the government would request the Bank of Canada to consider?
Madame la présidente, je dois dire que nous sommes d'accord avec le ministre des Finances sur la majorité des points qu'il a soulevés. Je suis d'avis que nous allons entrer en terrain inconnu. Un grand nombre de Canadiens qui n'ont encore jamais demandé d'aide au gouvernement n'auront pas d'autre choix. Nous nous devons de trouver une façon de leur fournir ce soutien et d'aider les gens à payer leur loyer ou leur hypothèque, sans oublier leur épicerie.
Il faut éviter de faire perdurer encore plus longtemps les effets de ce ralentissement. Ce serait le cas si le gouvernement ou la banque centrale envisageait de recourir à des mesures d'assouplissement quantitatif. Une telle approche entraînerait sans aucun doute des effets à long terme qui s'étireraient sur des années et des années, au-delà de ce qui est inévitable.
Le ministre des Finances s'engage-t-il à assurer à la Chambre que des mesures d'assouplissement quantitatif, comme l'impression de billets, ne sont pas une approche que le gouvernement pourrait appuyer ni recommander d'aucune façon à la Banque du Canada?
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, I know that I speak for all parliamentarians when I say that those Canadians who are affected by the COVID-19 virus are in our thoughts and prayers at this time. I know that our actions, whether on the government side of the House or on opposition benches, must continue to be guided by our shared desire to protect the health and safety of all Canadians and to support them through the global pandemic.
These are unprecedented times, warranting an unprecedented response both from governments and the Canadian people.
We know that this crisis is affecting Canadians across the country.
Almost a million workers have already been laid off, stores and restaurants have been told to close their doors and Canadians have been asked to stay at home.
We also know that our economy is taking a hit in this crisis and that the coming months will be very difficult.
While we are all aware that more needs to be done, and we have all heard of isolated incidents of people not following public health advice, overwhelmingly Canadians have risen to the challenge and have shown the care and compassion for which we, as a country, are so well known.
In these trying times, now more than ever, we see the strength of our communities and appreciate our true Canadian heroes: truck drivers, farmers and factory workers keeping our supply chains running at all times; companies stepping up, ensuring workers get paid, even if their doors are closed; grocery stores, pharmacies and cleaning staff working to keep shelves full and doors open; and restaurants offering takeout and delivery to those who need a hot meal.
Perhaps most importantly as we consider the health crisis, I would like to express my heartfelt thanks to the doctors, nurses, hospital staff, public health officials and first responders working around the clock to keep us all healthy and safe.
I had an opportunity to speak with the president of the Ontario Medical Association last week about what doctors urgently need from the government in fighting this pandemic. Those needs must be met.
The president mentioned the need for greater information-sharing tools so that tracking of cases can be done more quickly, so that when someone has a positive test result, the medical and health agencies can work backward and find out who that person was in contact with and do it through a much faster response mechanism. He also spoke to the need for equipment that must be procured now, before the number of cases escalates. I hope the government takes those concerns very seriously.
Our researchers in the scientific community will also play an essential role in fighting this pandemic and ultimately developing a vaccine.
I also want to acknowledge the leadership shown by provincial and municipal elected officials across the country. While the federal government took its time, the provinces acted quickly, taking advantage of their constitutional powers on health and education, particularly through the police and local services. Each province has tackled its own challenges and proposed new, innovative approaches.
Canadians are worried. They are worried for their health and the health of their loved ones, for their jobs and for their futures, and they are looking to us for action.
Conservatives have been flexible in our approach, while also continuing to ensure government oversight. When we agreed to the extraordinary suspension of Parliament, Conservatives insisted that the government be subject to substantial accountability measures, including the condition that the Auditor General would audit any new spending and that parliamentary committees would be able to review all of that spending when Parliament resumes.
We also agreed to bring back the House of Commons this week with only a small number of members present. We were prepared to quickly pass the measures that the Prime Minister had announced to date.
What we were not prepared for was the government's attempted undemocratic power grab. The Liberals shamefully tried to use a public health crisis to give themselves the powers to raises taxes, debt and spending without parliamentary oversight. However, after hours of negotiation, the government now has backed down from that position, and Conservatives have secured the following concessions.
We demanded that the government remove the section that would have allowed it to raise taxes without parliamentary approval, and the Liberals have agreed.
We demanded that the government walk back its unlimited spending powers and that special warrants expire on June 23, 2020, instead of September 30, 2020. The Liberals agreed.
We demanded that the government include explicit reference to putting taxpayers' rights first, and the Liberals agreed.
We demanded that the government must put sunset clauses in its legislation, a point that only the Conservative Party raised.
We demanded a sunset clause to ensure that the new powers will not remain in place for several more years.
We demanded that the government be accountable to Parliament through regular reports to the House of Commons health and finance committees, and that the finance committee have the right to recall Parliament if we identify any abuses, and the Liberals agreed.
Our effective opposition has also gotten the government to reverse course on other policies.
Let us remember that it was just a short while ago in this House that Conservatives were calling for stronger action to protect our borders. We were the ones who were asking tough questions as to why flights coming into Canada from hot spots around the world were continuing to be allowed. We proposed the idea of restricting travel much earlier. The government's initial response was that closing borders and restricting travel was not an effective way to fight this virus. It turns out that this was exactly what the Liberals were forced to do, just a short while after making those statements.
We asked about the impact of the border closure on the temporary foreign worker and seasonal agricultural worker programs, and the government made exemptions.
We demanded that the government put an end to illegal border crossings, in particular Roxham Road, and it is only thanks to us that the government has listened.
We have also called on the federal government to increase support for small businesses and workers, and I remain hopeful that the government will implement our suggestions.
Conservatives are focused on putting forward constructive solutions to ensure that no one falls through the cracks. We will also continue to ask questions on behalf of Canadians and ensure that the government's response includes clear timelines so that Canadians know when they can expect to start receiving support.
Many of us are looking at models around the world, and we hope that the government can look to countries that had effective measures at the front end and were then able to relax some of their restrictions on the economy much more quickly. I know one of my hon. colleagues has already raised the examples that we can look to in Singapore, South Korea and Taiwan, where there were a large number of tests being done, as well as rapid information sharing and rapid tracking of individuals who had tested positive so that they could identify who in the community was exposed. Those are some of the measure that we needed to see implemented much more quickly so we could quickly get to the point where our economy can get back on its feet.
While the government is looking for ways to do exactly that, I again want to urge it to do everything that it can.
I know that the Minister of Finance said earlier that the Bank of Canada is independent of government. While that is true to many degrees, there are ways that the government can take steps to ensure that quantitative easing is not an option that the government is looking at. Every time that has been tried in the past, it has led to many negative consequences for years longer than the economic crisis that justified those moves. We know that there is a huge crunch right now in the credit markets and we know the government will be looking to ways to address that, but simply printing more money is not the way to do it. I hope the Liberals take that into account.
We are here to be co-operative as they look to provide support to individuals and to help people pay their mortgages, pay their rent, pay their utilities and put food on the table.
We will be there to help and to propose solutions to ensure that Canadians can keep their homes. We will work with the measures that provide direct assistance to the Canadians affected by this crisis.
I want to thank all my colleagues for being here throughout the day.
I again remind the government that the assistance part of this legislation could have been passed 12 hours ago, but we will acknowledge the progress that has been made and the spirit of co-operation that I see in the hon. government House leader. I want to thank him for all his efforts throughout the day. It has been a lot of hard work and there have been a lot of moving pieces in a lot of ways. Those of us who have been here since the start of the day are grateful that this assistance will be able to flow into the hands of Canadians.
Monsieur le Président, je sais que tous les parlementaires sont d'accord avec moi pour dire que les Canadiens touchés par la COVID-19 sont dans nos pensées et nos prières actuellement. Députés ministériels et députés de l'opposition, nous devons tous continuer d'être guidés par notre désir commun de protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens et d'aider ces derniers à faire face à la pandémie mondiale.
Nous traversons une période sans précédent, qui exige une intervention sans précédent, tant de la part des gouvernements que des Canadiens.
Nous savons que cette crise touche la vie des Canadiennes et des Canadiens partout au pays.
Près d'un million de travailleurs ont déjà été mis à pied, on a dit aux magasins et aux restaurants de fermer leurs portes et on a demandé aux Canadiens de rester à la maison.
Nous savons aussi que cette crise frappe notre économie et que les mois à venir seront très difficiles.
Nous savons tous qu'il faut en faire davantage et nous avons tous entendu parler de cas isolés où des gens n'ont pas respecté les conseils de santé publique, mais la très grande majorité des Canadiens se sont montrés à la hauteur et ont su faire preuve de compassion, une qualité pour laquelle le Canada est bien connu.
En cette période difficile, nous constatons plus que jamais la force de nos collectivités et nous reconnaissons les vrais héros canadiens: les camionneurs, les agriculteurs et les travailleurs d'usine, qui s'assurent que les chaînes d'approvisionnement soient maintenues en tout temps; les entreprises, qui prennent des mesures pour faire en sorte que les travailleurs continuent d'être payés même si elles ont fermé leurs portes; les épiceries, les pharmacies et le personnel de nettoyage, qui s'efforcent de garder les étagères remplies et les portes ouvertes; les restaurants, qui offrent des plats à emporter et la livraison à domicile à ceux qui ont besoin d'un repas chaud.
Dans le contexte de la crise sanitaire, je tiens surtout à remercier chaleureusement les médecins, les infirmières, les infirmiers, le personnel hospitalier, les responsables de la santé publique et les premiers intervenants, qui travaillent jour et nuit pour nous maintenir en santé et en sécurité.
La semaine dernière, j'ai eu l'occasion de discuter avec le président de l'Association des médecins de l'Ontario au sujet de ce dont les médecins ont besoin de toute urgence de la part du gouvernement pour lutter contre la pandémie. Il faut répondre à ces besoins.
Le président a indiqué qu'il fallait de meilleurs outils d'échange d'information sur les cas de contamination pour permettre aux organismes médicaux et sanitaires de retracer plus rapidement ceux qui ont été en contact avec des personnes ayant reçu un résultat positif au test de dépistage. Le mécanisme d'intervention doit être beaucoup plus rapide. Il a aussi indiqué qu'il fallait de l'équipement et que les achats devaient être faits dès maintenant, avant que le nombre de cas monte en flèche. J'espère que le gouvernement prend ces préoccupations très au sérieux.
Les chercheurs scientifiques joueront également un rôle essentiel dans la lutte contre la pandémie et, ultimement, dans le développement d'un vaccin.
Je tiens également à souligner le leadership démontré par les élus provinciaux et municipaux du pays. Alors que le gouvernement fédéral a mis du temps à agir, les provinces ont agi rapidement, profitant des pouvoirs conférés par la Constitution en matière de santé et d'éducation, notamment par l'entremise de la police et des services locaux. Cela a permis à chaque province de relever ses propres défis et de proposer des approches nouvelles et innovantes.
Les Canadiens sont inquiets. Ils s'inquiètent de leur santé, de la santé de leurs proches, de leur emploi et de leur avenir, et ils s'attendent à ce que nous agissions.
Les conservateurs ont fait preuve de souplesse tout en continuant à surveiller le gouvernement. Lorsque les conservateurs ont accepté l'interruption extraordinaire des travaux du Parlement, ils ont insisté pour que le gouvernement se soumette à des mesures importantes de reddition de comptes. Ils ont accepté l'interruption à condition que le vérificateur général vérifie toute nouvelle dépense et que les comités parlementaires soient capables d'examiner toutes ces dépenses à la reprise des travaux.
Nous avions aussi convenu de rappeler la Chambre des communes cette semaine avec un nombre restreint de députés. Nous étions prêts à adopter rapidement les mesures annoncées par le premier ministre jusqu'ici.
Cependant, nous n'étions pas prêts à laisser le gouvernement tenter un coup de force antidémocratique. Les libéraux ont essayé honteusement de se servir d'une crise de santé publique pour se donner le pouvoir d'augmenter les impôts, la dette et les dépenses sans surveillance parlementaire. Toutefois, après des heures de négociation, le gouvernement a fait marche arrière, et les conservateurs ont obtenu les concessions suivantes.
Nous avons exigé que le gouvernement retire l'article du projet de loi qui lui aurait permis d'augmenter les impôts sans l'approbation du Parlement, et les libéraux ont accepté.
Nous avons exigé que le gouvernement fasse marche arrière sur son pouvoir illimité de dépenser et que les mandats spéciaux expirent le 23 juin 2020 au lieu du 30 septembre 2020. Les libéraux ont accepté.
Nous avons exigé que le gouvernement fasse passer en premier, et de manière explicite, les droits des contribuables, et les libéraux ont accepté.
Nous avons exigé que le gouvernement inclue des dispositions de caducité dans son projet de loi. Le Parti conservateur est le seul à avoir soulevé cette question.
Nous avons demandé une clause d'extinction afin de nous assurer que les nouveaux pouvoirs ne demeureront pas pendant encore plusieurs années.
Nous avons exigé que le gouvernement rende des comptes au Parlement en présentant régulièrement des rapports aux comités de la santé et des finances de la Chambre des communes et que le comité des finances ait le droit de rappeler le Parlement en cas d'abus, et les libéraux ont accepté.
Notre opposition efficace a aussi obligé le gouvernement à faire marche arrière concernant d'autres politiques.
Rappelons qu'il y a peu de temps, les conservateurs ont réclamé devant la Chambre des mesures plus vigoureuses pour protéger les frontières. C'est nous qui avons demandé pourquoi le Canada acceptait toujours l'arrivée de vols en provenance de points chauds un peu partout dans le monde. Nous prônons depuis beaucoup plus longtemps l'idée de restreindre les voyages. Initialement, le gouvernement a soutenu que la fermeture des frontières et la restriction des voyages n'étaient pas un moyen efficace de lutter contre le virus. Or, peu après ces déclarations, il se trouve que les libéraux ont été forcés de recourir à ces solutions.
Nous avons demandé quelle incidence la fermeture de la frontière aurait sur les programmes des travailleurs étrangers temporaires et des travailleurs agricoles saisonniers, et le gouvernement a prévu des exemptions.
Nous avons exigé que le gouvernement mette un terme aux passages illégaux à la frontière, particulièrement au chemin Roxham, et c'est seulement grâce à nous si le gouvernement a écouté.
Nous avons aussi réclamé que le gouvernement fédéral augmente l'aide aux petites entreprises et aux travailleurs, et je continue d'espérer que le gouvernement mettra en oeuvre nos suggestions.
Les conservateurs s'emploient à proposer des solutions utiles pour que personne ne soit laissé pour compte. Nous continuerons à poser des questions au nom des Canadiens et à faire en sorte que le gouvernement réponde en fournissant des échéanciers clairs, pour que les Canadiens sachent quand ils peuvent s'attendre à recevoir du soutien.
Nous sommes nombreux à nous tourner vers le reste du monde à la recherche de modèles. Nous espérons que le gouvernement suivra l'exemple de pays qui ont mis en place des mesures efficaces dès le début et qui, par la suite, ont pu assouplir beaucoup plus rapidement certaines restrictions au plan économique. Un des députés a cité en exemple Singapour, la Corée du Sud et Taïwan, où il y a eu de vastes campagnes de dépistage, combinées à une communication rapide des informations et à de promptes mesures pour retrouver les personnes dont les résultats étaient positifs et établir la liste des individus exposés dans la collectivité. Voilà le genre d'interventions qu'il aurait fallu effectuer beaucoup plus rapidement pour que l'économie reprenne sans tarder.
Tandis que le gouvernement explore les moyens d'arriver précisément à cette fin, je le presse encore une fois de faire tout ce qui est en son pouvoir en ce sens.
Je sais que le ministre des Finances a dit plus tôt que la Banque du Canada est indépendante du gouvernement. Bien que ce soit vrai à bien des égards, il existe des façons pour le gouvernement de prendre des mesures pour s'assurer de ne pas envisager la possibilité d'un relâchement quantitatif. Chaque fois qu'un gouvernement a essayé d'aller en ce sens par le passé, cela a entraîné de nombreuses conséquences négatives qui ont persisté des années après la fin de la crise économique qui a justifié la prise de ces mesures. Nous savons que les marchés du crédit éprouvent actuellement d'énormes difficultés et nous savons que le gouvernement cherchera des moyens de régler le problème, mais il ne suffit pas d'imprimer plus d'argent. J'espère que les libéraux en tiendront compte.
Nous sommes ici pour coopérer avec eux alors qu'ils cherchent à apporter du soutien aux Canadiens et à aider les gens à payer leur hypothèque, leur loyer et les services publics, et à se nourrir.
Nous serons là pour aider les gens et proposer des solutions afin de nous assurer que les Canadiens et les Canadiennes peuvent garder leur maison. Nous allons coopérer avec les mesures apportant de l'aide directe entre les mains des Canadiens affectés par cette crise.
Je remercie tous mes collègues d'avoir été ici toute la journée.
Je rappelle de nouveau au gouvernement que la partie du projet de loi qui porte sur l'aide aurait pu être adoptée il y a 12 heures. Nous reconnaissons toutefois que des progrès ont été réalisés et que le leader du gouvernement à la Chambre fait preuve d'un esprit de coopération. Je le remercie de tous les efforts qu'il a faits au cours de la journée. Il a travaillé très fort et il y avait beaucoup d'éléments variables à bien des égards. Ceux d'entre nous qui sont ici depuis le début de la journée sont reconnaissants que les Canadiens puissent obtenir cette aide.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, I just want to clarify something. It is not the fact that the Conservatives had issues with what the government proposed, grabbing for itself unprecedented powers: it is that Canadians had a massive problem with what the government proposed.
While we may be thankful that we have arrived at a place where we can allow this legislation to go through, I would suggest to the hon. member to do everything he can with his colleagues to point out that there was a tremendous amount of goodwill throughout the last few weeks. If the government had proposals and ideas of how it would like to have greater flexibility to address this crisis as it unfolds, to do so through the normal channels of conversation that had already been established would be far preferable to surprising the opposition in the short amount of time that we had before the House was coming back.
I just leave that with the hon. member. I hope he can take that message back to the rest.
Monsieur le Président, je tiens juste à apporter une précision. Le problème n'était pas que les conservateurs avaient des réserves quant à la proposition du gouvernement, qui visait à s'attribuer des pouvoirs sans précédent; le problème était que les Canadiens avaient d'énormes réserves quant à la proposition du gouvernement.
Bien que nous soyons heureux d'être arrivés à un compromis qui permet l'adoption du projet de loi, je suggère au député de faire tout en son pouvoir pour souligner auprès de ses collègues qu'il y a eu énormément de bonne volonté au cours des dernières semaines. Si le gouvernement a des propositions ou des idées sur la façon dont il aimerait disposer d'une plus grande marge de manoeuvre pour répondre à cette crise au fur et à mesure qu'elle évolue, il serait nettement préférable d'en informer l'opposition par les voies de communication normales déjà établies plutôt que de la prendre par surprise peu de temps avant la reprise des travaux de la Chambre.
Je laisse le message au député et j'espère qu'il le transmettra au reste des membres de son parti.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, the hon. member has it all wrong.
His leader left the negotiations. He gave the government free rein. Maybe he decided to go out for a meal instead of representing his caucus and his constituents.
We made a different choice. We decided to stay here to ensure that we have a better bill for Canadians.
There are a lot of differences between—
Monsieur le Président, le député n'a aucunement raison.
Son chef a quitté les négociations. Il a donné la permission au gouvernement de faire n'importe quoi. Il a peut-être décidé d'aller souper au lieu de représenter son caucus et les intérêts de ses concitoyens.
Or nous avons fait un autre choix. Nous avons décidé de rester ici pour nous assurer que nous avons un meilleur projet de loi pour les Canadiens.
Il y a beaucoup de différences entre...
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, we certainly agree with the objective of what the hon. member is talking about. In the best course of action now, I believe we are talking about an unprecedented involvement in many aspects of the economy that the government has never tried before. Even the most ambitious previous Liberal governments that would have loved more control over the economy did not try it.
In the situation we are facing, there very well may need to be short-term solutions to keep people in their homes. We agree with the objective, and I think now is the time to have our colleagues on the finance committee look at some of the tools that can provide a short-term benefit to allow the government to get in to help people through this crisis and then to get out so that we can return to a normally functioning economy.
Monsieur le Président, nous souscrivons certainement à l'objectif soulevé par le député. Selon moi, la meilleure chose que le gouvernement puisse maintenant faire est d'intervenir comme jamais auparavant dans de nombreux aspects de l'économie. Même les gouvernements libéraux précédents les plus ambitieux, qui auraient adoré exercer un plus grand contrôle sur l'économie, n'ont pas tenté une telle chose.
Dans la situation actuelle, il se peut fort bien que nous devions trouver des solutions à court terme pour permettre aux gens de demeurer à la maison. Nous souscrivons à l'objectif, et je crois qu'il est temps de demander à nos collègues du comité des finances d'examiner les moyens de fournir une prestation à court terme afin que le gouvernement puisse intervenir pour aider les gens à traverser la crise, puis se retirer pour permettre à l'économie de repartir normalement.
View Rosemarie Falk Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, it gives me great pleasure to highlight the Kindness Wins initiative in my community of Lloydminster. Beyond Borders Circle of Change awards Kindness Wins grants to schools that pick a project that intentionally embodies that message.
Last week, I had the opportunity to join Madame Michaud's grade 2 class at École St. Thomas, who looked beyond our community to spread kindness. These creative and thoughtful students crafted crosses and cards with messages of gratitude for our Canadian Forces men and women in uniform. These students had previously made Christmas cards for our serving members of the Canadian Armed Forces and wanted to demonstrate their continued appreciation.
Our Canadian Armed Forces selflessly safeguard the freedoms and values that we enjoy every day here in Canada. It is truly encouraging to see these young students understand and appreciate their sacrifices. I would like to congratulate École St. Thomas' students for a job well done. I invite all members of this House to help spread their message that kindness wins.
Monsieur le Président, c'est avec beaucoup de plaisir que j'attire l'attention de la Chambre sur l'initiative « La gentillesse gagne » qui se déroule dans ma collectivité, Lloydminster. Le programme « Cercle du changement » de l'organisme Beyond Borders remet des subventions aux écoles qui choisissent un projet visant à concrétiser le message « La gentillesse gagne ».
La semaine dernière, j'ai eu la chance d'aller à l'école Saint-Thomas et d'y rencontrer la classe de 2e année de Mme Michaud, qui a cherché des façons de répandre la gentillesse au-delà de notre région. Remplis de créativité et d'attention, les élèves ont fabriqué des cartes et des messages de gratitude à l'intention des militaires canadiens. Ils avaient déjà envoyé des cartes de Noël aux membres actifs des Forces armées canadiennes, et ils souhaitaient maintenant leur montrer qu'ils apprécient toujours leur travail.
Les membres des Forces armées canadiennes se dévouent pour protéger les valeurs et les libertés dont nous profitons chaque jour au Canada. Je trouve très encourageant de savoir que ces jeunes comprennent les sacrifices des militaires et leur en sont reconnaissants. Je tiens à féliciter les élèves de l'école Saint-Thomas pour leur excellent travail. J'invite aussi tous les députés à transmettre ce message: la gentillesse gagne.
View Kevin Waugh Profile
CPC (SK)
View Kevin Waugh Profile
2020-03-12 14:12 [p.2013]
Mr. Speaker, last weekend the University of Saskatchewan's women's basketball team defeated Brock 82-64 to claim the U Sports Women's Basketball Championships. For the Huskies, it was their second bronze baby in the last five years.
Seventeen years ago I was at the news conference when they decided to hire head coach Lisa Thomaidis. The program then was dead last in the country. Now with coach Thomaidis, they have built the number one team in the country. I should add Lisa will be the head coach of the national team for the 2020 Olympics in Tokyo.
Sunday was a total team effort. Player of the game Summer Masikewich had 20 points, nine rebounds. The championship MVP Sabine Dukate had eight three-pointers and had a total of 24 points. Katriana Philipenko added 11 points. Libby Epoch, along with Carly Ahlstrom, both put up nine.
Congratulations to the Huskie program. It has done us proud.
Monsieur le Président, le week-end dernier, l'équipe féminine de basketball de l'Université de la Saskatchewan a battu l'équipe de l'Université Brock par la marque de 82 à 64, remportant ainsi le championnat U Sports de basketball féminin. C'est la deuxième fois en cinq ans que les Huskies remportent le trophée Bronze Baby.
Il y a 17 ans, j'ai assisté à la conférence de presse lorsque l'équipe a décidé d'embaucher l'entraîneuse en chef Lisa Thomaidis. L'équipe était alors au dernier rang du classement. Grâce à l'entraîneuse Thomaidis, c'est maintenant la meilleure équipe du pays. Je tiens à ajouter que Lisa sera l'entraîneuse en chef de l'équipe nationale lors des Jeux olympiques de 2020, à Tokyo.
Le match de dimanche était un excellent exemple de travail d'équipe. La meilleure joueuse du match, Summer Masikewich, a marqué 20 points et capté neuf rebonds. La joueuse par excellence du championnat, Sabine Dukate, a réussi huit tirs de trois points et marqué 24 points en tout. Katriana Philipenko a ajouté 11 points au total, tandis que Libby Epoch et Carly Ahlstrom ont toutes deux marqué neuf points.
Je félicite l'équipe des Huskies, qui nous a fait honneur.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, I am sure I speak for all members when I convey our best wishes to the Prime Minister and his wife, and any other parliamentarians who may be affected by symptoms. We wish them a speedy recovery.
The World Health Organization has declared coronavirus to be a pandemic, and while the government says that the risk to Canadians is low, countries around the world are taking decisive action. Italy is one of the hardest-hit countries and it has initiated many measures to lock parts of that country down. However, when the final flight out of Italy landed here, passengers were not screened. No temperatures were taken and no one was quarantined. They were given a pamphlet and sent on their way.
Is the government convinced that a departmental pamphlet is enough to reduce the spread of this disease?
Monsieur le Président, je suis persuadé de parler au nom de tous les députés lorsque je transmets mes meilleurs vœux de prompt rétablissement au premier ministre et à son épouse, ainsi qu'à tous les parlementaires qui pourraient ressentir des symptômes inquiétants.
L'Organisation mondiale de la santé a déclaré que le coronavirus avait atteint les proportions d'une pandémie. Le gouvernement affirme que le risque pour les Canadiens est faible, mais de nombreux pays prennent des mesures décisives. L'Italie, qui est l'un des pays les plus durement touchés, a mis en place de nombreuses mesures pour isoler certaines parties de son territoire. Or, lorsque le dernier vol en provenance d'Italie a atterri au Canada, les passagers n'ont fait l'objet d'aucun contrôle: leur température n'a pas été vérifiée et personne n'a été mis en quarantaine. On s'est contenté de remettre un feuillet d'information aux voyageurs, qui ont continué leur route.
Le gouvernement est-il convaincu qu'un feuillet d'information du ministère est suffisant pour réduire la propagation de la maladie?
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, communities across Canada are already reporting concerns about potential shortages of critical equipment like ventilators. This is a vital piece of medical equipment for managing symptoms of the disease. In countries like Italy, when cases spiked, local resources were overwhelmed and doctors were forced to make heartbreaking decisions. If what happened in Italy happens here, the results could be catastrophic.
Has the government secured a supplier to provide additional ventilators?
Monsieur le Président, des collectivités de partout au pays craignent déjà de manquer d'appareils médicaux essentiels comme des ventilateurs, qui servent à gérer les symptômes de la maladie. Dans des pays comme l'Italie, où les cas ont grimpé en flèche, les ressources locales ont été débordées et les médecins ont été forcés de prendre des décisions déchirantes. Si ce qui s'est produit en Italie se produisait ici, les résultats pourraient être catastrophiques.
Le gouvernement a-t-il pris des arrangements avec un fournisseur pour assurer la livraison de ventilateurs supplémentaires?
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, other countries around the world have started to flatten the growth curve of the coronavirus by implementing tangible decisions to stop the transmission. The Liberals decided not to impose mandatory screening at airports. They have decided not to impose mandatory quarantine procedures. They have decided not to implement any restrictions on travellers entering into Canada.
Can the Deputy Prime Minister inform the House: what evidence has the government based these decisions on?
Monsieur le Président, d'autres pays sont parvenus à réduire la propagation du coronavirus en prenant des mesures tangibles pour en stopper la transmission. Les libéraux ont décidé de ne pas imposer de contrôles obligatoires dans les aéroports. Ils ont décidé de ne pas imposer de quarantaines obligatoires. Ils ont décidé de ne pas imposer de restrictions aux voyageurs qui arrivent au Canada.
La vice-première ministre peut-elle expliquer à la Chambre sur quels faits se fondent ces décisions du gouvernement?
View Rosemarie Falk Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, Teck Frontier's application withdrawal was yet another devastating blow to western Canadians. That decision was a direct result of the Prime Minister's anti-energy death-by-delay tactics.
Canadians know that Liberals killed Teck. Recent revelations that senior cabinet ministers were actively campaigning for its rejection prove that. Among the most vocal was the Minister of Agriculture.
How can the Minister of Agriculture expect to have any credibility with farmers in western Canada when she attacks our region?
Monsieur le Président, l'annulation du projet Frontier par la société Teck Resources a porté un autre coup terrible aux Canadiens de l'Ouest. Cette décision résulte directement des tactiques dilatoires anti-énergie du premier ministre.
Les Canadiens savent que les libéraux ont torpillé le projet de la société Teck. De récentes révélations selon lesquelles des ministres de premier plan ont fait activement campagne pour le rejet du projet le prouvent. La ministre de l'Agriculture était l'une des plus actives parmi eux.
Comment la ministre de l'Agriculture espère-t-elle avoir une quelconque crédibilité auprès des agriculteurs de l'Ouest canadien alors qu'elle s'en prend à la région?
View Randy Hoback Profile
CPC (SK)
View Randy Hoback Profile
2020-03-12 14:52 [p.2020]
Mr. Speaker, on September 11, 2018, a spokesman for the finance minister commented on the government's retaliatory measures against steel and aluminum tariffs, saying that they are, “committed to making sure that every dollar raised [on]...tariffs is given back in the form of support for affected sectors,” but the PBO estimates that the government will actually spend $105 million less than it collected.
Could the Minister of Finance answer this: Where did the money go?
Monsieur le Président, le 11 septembre 2018, un porte-parole du ministre des Finances s'est prononcé sur les mesures de rétorsion adoptées par le gouvernement à la suite de l'imposition de droits de douane sur l'acier et l'aluminium. Il a déclaré que le gouvernement était déterminé à ce que chaque dollar recueilli à l'aide des droits de douane serve à soutenir les secteurs touchés. Or, selon les estimations du directeur parlementaire du budget, les dépenses du gouvernement à cet effet seront de 105 millions de dollars inférieures aux sommes recueillies.
Le ministre des Finances pourrait-il répondre à la question suivante: où est passé l'argent?
View Warren Steinley Profile
CPC (SK)
View Warren Steinley Profile
2020-03-12 14:57 [p.2021]
Mr. Speaker, yesterday we all learned Liberal logic. The Prime Minister said proudly that Canada is attracting new investments.
Members should follow me, if they can. Warren Buffett invested $200 million in a wind farm, which taken alone is a good thing. However, days earlier, Buffett pulled out $4 billion from an LNG project in Quebec. I am just a farm kid from Saskatchewan, but here is some help for the Prime Minister: 200 is generally bigger than four, but, and here is the kicker, we always need to count the zeroes that follow.
Is this Liberal logic the reason why the budget must balance itself?
Monsieur le Président, hier, nous avons tous vu un exemple de la logique libérale. Le premier ministre a déclaré avec fierté que le Canada attire de nouveaux investissements.
J'invite les députés à me suivre, s'ils le peuvent. Warren Buffett a investi 200 millions de dollars dans un parc éolien. En soi, cet investissement est positif. Cependant, quelques jours auparavant, M. Buffett a renoncé à investir 4 milliards de dollars dans un projet de gaz naturel liquéfié au Québec. Je ne suis qu'un petit gars de la campagne saskatchewanaise, mais j'ai un petit rappel pour le premier ministre: 200 est généralement plus grand que quatre, mais il faut toujours tenir compte des zéros dans un chiffre.
Est-ce la même logique libérale qui permet d'affirmer que le budget s'équilibre de lui-même?
View Kevin Waugh Profile
CPC (SK)
View Kevin Waugh Profile
2020-03-12 16:02 [p.2032]
Mr. Speaker, it is an interesting conversation we are having here today, because this is a provincial issue. Not all provinces and territories agree with this motion. Saskatchewan has a list of drugs that it prioritizes, as compared to Nova Scotia's, New Brunswick's or B.C.'s. We have not even had the courtesy in the House of Commons to bring our health ministers from every province together to have this discussion.
There are jurisdictions in this country that do not want this. I wonder if the hon. member from Manitoba would like to comment on this. We are not even sure if her province is in favour of this.
Monsieur le Président, il est intéressant que nous ayons aujourd'hui un débat sur un enjeu de compétence provinciale. Il y a des provinces et des territoires qui n'appuient pas l'objet de cette motion. La liste de médicaments que la Saskatchewan juge prioritaires n'est pas pareille à celle de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick ou de la Colombie-Britannique. Or, la Chambre des communes n'a même pas eu la courtoisie d'inviter les ministres de la Santé de chaque province pour discuter de cet enjeu.
Il y a des provinces canadiennes qui ne souhaitent pas voir cette motion adoptée. Je me demande si la députée manitobaine voudrait se prononcer sur ce sujet. Nous ne savons même pas avec certitude si sa province est en faveur de ce que propose la motion.
Results: 1 - 15 of 310 | Page: 1 of 21

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data