Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 13 of 13
View Alexandra Mendès Profile
Lib. (QC)

Question No. 590--
Mrs. Claude DeBellefeuille:
With regard to the one-time tax-free payment to seniors as part of the COVID-19 pandemic: how many eligible seniors (i) in Canada, (ii) in Quebec, were unable to access their benefit because their Guaranteed Income Supplement applications were processed by the Canada Revenue Agency after September 11, 2020?
Response
(Return tabled)

Question No. 592--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to correctional facilities under the purview of the Correctional Service of Canada during the COVID-19 pandemic, since March 1, 2020, broken down by month, institution and the security level of the institution: (a) what was the number of confirmed cases of COVID-19 contracted by (i) inmates, (ii) staff; (b) how many (i) inmates, (ii) staff, have died from COVID-19; (c) how many (i) inmates, (ii) staff, have died from suicide; (d) what methods were used to count or determine the number of COVID-19 cases in institution; (e) which department or government agency is responsible for developing measures used to stop the spread of COVID-19 and its variants in correctional facilities; (f) what measures were instated to ensure personal protective equipment distribution to (i) guards, (ii) inmates, (iii) visitors; (g) since the pandemic began, what specific health guidelines have been put in place to stop the spread of COVID-19 by or to (i) guards, (ii) inmates, (iii) visitors, and on what date was each measure put into place; and (h) for each guideline in (g), which advisory body or regional health authority recommended the guideline?
Response
(Return tabled)

Question No. 594--
Ms. Laurel Collins:
With regard to federal funding in the constituency of Victoria, between October 21, 2019, and March 31, 2021: (a) what applications for funding have been received, including for each (i) the name of the organization, (ii) the department, (iii) the program and sub-program under which applicants have requested funding, (iv) the date of the application, (v) the amount applied for, (vi) whether the funding was approved or not, (vii) the total amount of funding, if the funding was approved; (b) what funds, grants, loans, and loan guarantees has the government issued through its various departments and agencies that did not require a direct application from the applicant, including for each the (i) name of the organization, (ii) department, (iii) program and sub-program under which applicants have received funding, (iv) total amount of funding, if the funding was approved; and (c) what projects have been funded by organizations tasked with subgranting government funds (e.g. Community Foundations of Canada), including for each the (i) name of the organization, (ii) department, (iii) program and sub-program under which applicants have received funding, (iv) total amount of funding, if the funding was approved?
Response
(Return tabled)

Question no 590 --
Mme Claude DeBellefeuille:
En ce qui concerne le paiement unique non imposable pour les personnes âgées offert dans le cadre de la pandémie de COVID-19: combien d’aînés éligibles (i) au Canada, (ii) au Québec, n’ont pas pu obtenir leur bonification puisque leur demande de Supplément de revenu garanti a été traité par les équipes de l’Agence du revenu du Canada après le 11 septembre 2020?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 592 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les établissements correctionnels relevant de Service correctionnel du Canada pendant la pandémie de COVID-19, depuis le 1er mars 2020, ventilés par mois, établissement et niveau de sécurité de l’établissement: a) quel a été le nombre de cas de COVID-19 confirmés parmi les (i) détenus, (ii) employés; b) combien (i) de détenus, (ii) d’employés, sont morts de la COVID-19; c) combien (i) de détenus, (ii) d’employés, sont morts par suicide; d) quelles méthodes ont été utilisées pour compter ou déterminer le nombre de cas de COVID-19 en établissement; e) quel ministère ou organisme du gouvernement est chargé d’établir les mesures pour enrayer la propagation de la COVID-19 et de ses variants dans les établissements correctionnels; f) quelles mesures ont été prises pour assurer la distribution d’équipement de protection individuelle aux (i) gardiens, (ii) détenus, (iii) visiteurs; g) depuis le début de la pandémie, quelles lignes directrices sanitaires particulières ont été mises en place pour arrêter la propagation de la COVID-19 par ou vers les (i) gardiens, (ii) détenus, (iii) visiteurs, et à quelle date chaque mesure a-t-elle été mise en place; h) pour chaque ligne directrice en g), quel organisme de réglementation ou autorité de santé publique régionale a recommandé la ligne directrice?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 594 --
Mme Laurel Collins:
En ce qui concerne le financement fédéral accordé dans la circonscription de Victoria, entre le 21 octobre 2019 et le 31 mars 2021: a) quelles demandes de financement ont été reçues, y compris pour chacune des demandes (i) le nom de l’organisation, (ii) le ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels le financement a été demandé, (iv) la date de présentation de la demande, (v) le montant demandé, (vi) si la demande a été approuvée ou non, (vii) le montant total du financement, le cas échéant; b) quels étaient les fonds, les subventions, les prêts et les garanties de prêt que le gouvernement a accordés par l’entremise des différents ministères et organismes et qui ne nécessitaient pas directement la présentation d’une demande de financement, y compris (i) le nom de l’organisme, (ii) le ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été accordés, (iv) le montant total du financement, le cas échéant; c) quels projets ont été financés par l’entremise d’organismes chargés de répartir les fonds gouvernementaux (p. ex. Fondations communautaires du Canada), y compris, pour chacun d’eux (i) le nom de l’organisme, (ii) le ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels les fonds ont été accordés, (iv) le montant total du financement, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 555--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Canadian Coast Guard fleet renewal and the National Shipbuilding Strategy (NSS): (a) what is the list of each vessel, including the (i) name, (ii) region, (iii) home port, (iv) area of operations, i.e. north or south or both, (v) year commissioned, (vi) notional operational life, (vii) current age, (viii) percentage of operational notional life, as of 2021, (ix) planned end of service life (EOSL), (x) age at the end of EOSL, (xi) percentage of notional operational life at EOSL, (xii) confirm whether funding has been provided for a replacement or not, (xiii) how much funding has been provided or allocated, including taxes and contingencies for each vessel replacement, (xiv) date funding provided, (xv) date on which a replacement vessel is expected to be (A) designed, (B) constructed, (C) commissioned; (b) what are all the reasons why the polar icebreaker was removed from the Seaspan’s umbrella agreement in 2019 and substituted by 16 multi-purpose vessels; (c) what are all the risks identified with building a polar icebreaker at the Vancouver Shipyards; (d) what are the proposed scope, the schedule and the draft or anticipated budget for the replacement of the CCGS Louis S. St-Laurent and the CCGS Terry Fox polar icebreaker; (e) what is the summary of risks, including the (i) scope, (ii) budget, (iii) schedule, related to building the offshore oceanographic science vessel and the multi-purpose vessels; and (f) what are the anticipated benefits for the Royal Canadian Navy and Canadian Coast Guard of adding a third shipyard to the NSS?
Response
(Return tabled)

Question No. 556--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the National Shipbuilding Strategy (NSS): (a) what is the full budget for the Canadian Surface Combatants (CSC), including (i) design, (ii) construction, (iii) licences, including intellectual property (IP) licences, (iv) spares, (v) taxes, (vi) contingencies, (vii) any specific infrastructure required for building the CSC in Halifax and all associated costs and considerations; (b) what is the total expected cost or value of the Industrial and Technological Benefits (ITB) Policies on each vessel built under the NSS, including an explanation of how these costs are calculated and how the ITB costs are validated; (c) what is the list of estimated costs that the ITB policies is adding to each vessel under the NSS, and the summary of any discussion had at the NSS Secretariat, Privy Council Office or at the deputy minister level regarding costs of the ITB policies as it relates to NSS; (d) what is the summary of any analysis conducted on the ITB policies, and a comparison in relation to any similar policy existing in the United Kingdom or in the United States frigate programs; and (e) what is the full costing of the first Arctic and offshore patrol ship, including the cost of (i) design, (ii) IP licences; (iii) construction, (iv) commissioning, (v) taxes, (vi) profit, (vii) contingencies?
Response
(Return tabled)

Question No. 557--
Ms. Raquel Dancho:
With regard to data breaches involving Immigration, Refugees and Citizenship Canada (IRCC) and the Canada Border Services Agency (CBSA), including data breaches that may have involved IRCC facilities or subcontractors abroad: (a) how many data breaches have occurred at IRCC or CBSA since January 1, 2020; (b) what are the details of each breach, including the (i) description or summary of the incident and the date, (ii) number of individuals whose information was involved, (iii) whether or not individuals whose information was involved were contacted, (iv) whether or not the Privacy Commissioner was notified, (v) whether or not the RCMP was notified; (c) how many RCMP investigations related to data breaches involving IRCC or CBSA have either been initiated or are ongoing; and (d) what were the results of the investigations in (c)?
Response
(Return tabled)

Question No. 558--
Mr. Dan Mazier:
With regard to the Canada Revenue Agency (CRA), since January 2020, broken down by month: (a) how many phone calls did the CRA receive from the general public; (b) what was the average wait time for an individual who contacted the CRA by phone before first making contact with a live employee; (c) what was the average wait or on hold time after first being connected with a live employee; (d) what was the average duration of total call time, including the time waiting or on hold, for an individual who contacted the CRA by phone; and (e) how many documented server, website, portal or system errors occurred on the CRA website?
Response
(Return tabled)

Question No. 560--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the government’s quarantine requirement for travellers arriving by air, broken down by point of entry (i.e. airport where the traveller arrived in Canada): (a) how many travellers have been (i) arrested, (ii) charged in relation to violations of the Quarantine Act; and (b) how many individuals have been charged with a Criminal Code offence related to an incident at a quarantine facility, broken down by type of offence?
Response
(Return tabled)

Question No. 561--
Ms. Elizabeth May:
With regard to the defrauding of many Canadians, including CINAR, facilitated by the Isle of Man offshore trust scam: (a) what steps have the Canada Revenue Agency (CRA), the RCMP, the Canadian Security Intelligence Service (CSIS), and any other government agencies taken to track and trace funds obtained illegally and held in offshore accounts; (b) what efforts have the CRA, the RCMP, the CSIS, and any other government agencies taken to recover the funds defrauded from CINAR and other Canadian investors; (c) what were the specific roles of respective government departments and agencies in the secret KPMG amnesty deal relating to the Isle of Man; (d) what role, if any, was played by the Department of Justice in aborting a Standing Committee on Finance study into the matter; and (e) what specific lobbying activities occurred with the Prime Minister or others in the federal government relating to the Isle of Man scam, including by the Liberal Party of Canada treasurer and retired KPMG partner, John Herhaldt?
Response
(Return tabled)

Question No. 562--
Mr. Randall Garrison:
With regard to the government’s commitment to address the practice of conversion therapy in Canada: (a) what steps are being taken, at the federal level, to prevent this practice from taking place; (b) how, and through which programs, is the government proactively promoting and applying the Canadian Guidelines on Sexual Health Education, as an upstream prevention strategy, for affirming the sexual orientation and gender identities of LGBTQ2 young people before they may be exposed to conversion therapy; (c) what resources will the government be providing to survivors who have experienced psychological trauma and other negative effects from conversion therapy, through interventions such as counselling and peer supports programs; (d) how is the government planning to work with faith leaders, counsellors, educators and other relevant service providers to equip individuals with tools to identify and stop conversion therapy; and (e) what steps is the government taking to address numerous recommendations received from the United Nations to harmonize sexuality education curricula across jurisdictions in Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 565--
Mr. Denis Trudel:
With regard to federal government investments in housing, for each fiscal year since 2017–18, broken down by province and territory: (a) what was the total amount of federal funding allocated to housing in Canada; (b) how many applications were received for (i) the National Housing Strategy (NHS) overall, (ii) the Affordable Housing Innovation Fund, (iii) the Rental Construction Financing Initiative, (iv) the National Housing Co-Investment Fund, (v) the Rapid Housing Initiative under the projects stream, (vi) the Federal Lands Initiative, (vii) the Federal Community Housing Initiative, (viii) Reaching Home, (ix) the Shared Equity Mortgage Providers Fund, (x) the First-Time Home Buyer Incentive, (xi) the NHS's Solutions Labs Initiative; (c) of the applications under (b), for each funding program and initiative, how many were accepted; (d) of the applications under (c), for each funding program and initiative, what was the amount of federal funding allocated; (e) of the amounts in (d) allocated in the Province of Quebec, for each funding program and initiative, what is the breakdown per region; and (f) of the amounts in (b)(xi), what criteria were used for project selection?
Response
(Return tabled)

Question no 555 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne et la Stratégie nationale de construction navale (SNCN): a) quelle est la liste de chaque navire, y compris (i) son nom, (ii) sa région, (iii) son port d’attache, (iv) sa zone d’opérations, c’est-à-dire nord, sud ou les deux, (v) son année de mise en service, (vi) sa durée de vie opérationnelle théorique, (vii) son âge actuel, (viii) le pourcentage de sa durée de vie opérationnelle théorique, à partir de 2021, (ix) sa fin de vie utile prévue, (x) son âge à la fin de vie utile, (xi) le pourcentage de sa durée de vie opérationnelle théorique à la fin de sa vie utile, (xii) confirmer si un financement a été fourni pour un remplacement ou non, (xiii) le montant du financement fourni ou alloué, y compris les taxes et les imprévus pour le remplacement de chaque navire, (xiv) la date à laquelle le financement a été accordé, (xv) la date à laquelle un navire de remplacement devrait être (A) conçu, (B) construit, (C) mis en service; b) quelles sont toutes les raisons pour lesquelles le brise-glace polaire a été retiré de l’entente-cadre conclue avec Seaspan en 2019 et remplacé par 16 navires polyvalents; c) quels sont tous les risques liés à la construction d’un brise-glace polaire aux chantiers navals de Vancouver; d) quels sont la portée, le calendrier et le budget préliminaire ou anticipé proposés pour le remplacement du NGCC Louis S. St-Laurent et du brise-glace polaire NGCC Terry Fox; e) quel est le résumé des risques, y compris (i) la portée, (ii) le budget, (iii) le calendrier, liés à la construction du navire hauturier de science océanographique et des navires polyvalents; f) quels sont les avantages prévus pour la Marine royale canadienne et la Garde côtière canadienne de l’ajout d’un troisième chantier naval à la SNCN?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 556 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne la Stratégie nationale de construction navale (SNCN): a) quel est le budget total consacré aux navires de combat de surface canadiens (NCSC), y compris pour (i) la conception, (ii) la construction, (iii) l’obtention des permis, y compris les licences de propriété intellectuelle (PI), (iv) les pièces de rechange, (v) les taxes, (vi) les imprévus, (vii) toute infrastructure requise pour la construction des NCSC à Halifax ainsi que les coûts et les considérations connexes; b) quel est le total de la valeur ou des coûts prévus au titre des politiques des retombées industrielles et technologiques (RIT) pour chaque navire construit dans le cadre de la SNCN, y compris une explication montrant comment ces coûts sont calculés et comment les coûts des politiques des RIT sont validés; c) quelle est la liste des coûts estimatifs que les politiques des RIT ajoutent à chaque navire construit dans le cadre de la SNCN, et le résumé de toute discussion qui s’est tenue au Secrétariat de la SNCN, au Bureau du Conseil privé ou au niveau de sous-ministre concernant les coûts des politiques des RIT relatives à la SNCN; d) quelles sont les grandes lignes de toute analyse effectuée concernant les politiques des RIT, et une comparaison entre les politiques des RIT et les politiques semblables appliquées dans les programmes de frégates du Royaume-Uni ou des États-Unis; e) à combien s’élèvent au total les coûts du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique, y compris pour (i) la conception, (ii) les licences de PI, (iii) la construction, (iv) la mise en service, (v) les taxes, (vi) le bénéfice, (vii) les imprévus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 557 --
Mme Raquel Dancho:
En ce qui concerne les atteintes à la sécurité des données mettant en cause Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), y compris les atteintes à la sécurité des données qui pourraient avoir mis en cause des établissements ou des sous-traitants d’IRCC à l’étranger: a) combien d’atteintes à la sécurité des données ont touché IRCC ou l’ASFC depuis le 1er janvier 2020; b) quels sont les détails de chaque atteinte, y compris (i) une description ou un résumé de l’incident ainsi que la date, (ii) le nombre de personnes dont les renseignements ont été touchés, (iii) si on a communiqué avec les personnes dont les renseignements ont été touchés, (iv) si le commissaire à la protection de la vie privée a été informé de l’incident, (v) si la GRC a été informée de l’incident; c) combien d’enquêtes relatives à des atteintes à la sécurité des données concernant IRCC ou l’ASFC ont été entreprises par la GRC ou sont en cours; d) quelles ont été les conclusions des enquêtes en c)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 558 --
M. Dan Mazier:
En ce qui concerne l’Agence du revenu du Canada (ARC), depuis janvier 2020, et ventilée par mois: a) combien d’appels téléphoniques l’ARC a-t-elle reçus du grand public; b) quel était le temps d’attente moyen pour une personne qui communiquait avec l’ARC par téléphone avant d’établir un premier contact direct avec un employé; c) quel était le temps d’attente ou de mise en attente moyen après le premier contact direct avec un employé; d) quelle était la durée totale moyenne d’un appel pour une personne qui communiquait avec l’ARC par téléphone, y compris le temps d’attente et le temps de mise en attente; e) combien d’erreurs documentées de serveur, de site Web ou de système a-t-on relevées sur le site Web de l’ARC?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 560 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne la quarantaine imposée par le gouvernement aux voyageurs aériens qui reviennent au Canada, ventilé par point d’entrée (c’est-à-dire par aéroport où le voyageur est entré au Canada): a) combien de voyageurs ont été (i) arrêtés, (ii) inculpés d’avoir enfreint la Loi sur la mise en quarantaine; b) combien sont poursuivis au criminel pour des actes commis dans un lieu de quarantaine, ventilés par type d’infraction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 561 --
Mme Elizabeth May:
En ce qui concerne les escroqueries dont ont été victimes plusieurs Canadiens, y compris l’entreprise CINAR, favorisées par des fiducies étrangères frauduleuses à l’île de Man: a) quelles mesures l’Agence du revenu du Canada (ARC), la GRC, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et tout autre organisme gouvernemental ont-ils prises pour dépister et retracer les fonds obtenus illégalement et placés dans des comptes à l’étranger; b) quels efforts l’ARC, la GRC, le SCRS et tout autre organisme gouvernemental ont-ils déployés pour récupérer les fonds obtenus frauduleusement auprès de CINAR et d’autres investisseurs canadiens; c) quels ont été exactement les rôles respectifs de chaque ministère ou organisme gouvernemental dans l’amnistie secrète accordée à KPMG en lien avec l’île de Man; d) quel rôle, le cas échéant, le ministère de la Justice a-t-il joué dans l’abandon d’une étude du Comité permanent des finances sur cette affaire; e) quelles activités de lobbying en lien avec la fraude de l’île de Man ont été menées auprès du premier ministre ou d’autres individus au sein du gouvernement fédéral, y compris par le trésorier du Parti libéral du Canada et ancien partenaire de KPMG, John Herhaldt?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 562 --
M. Randall Garrison:
En ce qui concerne l’engagement du gouvernement à s’attaquer à la pratique des thérapies de conversion au Canada: a) quelles mesures sont prises, au niveau fédéral, pour empêcher cette pratique; b) comment, et par quel programme, le gouvernement promeut-il et applique-t-il activement les Lignes directrices canadiennes pour l’éducation en matière de santé sexuelle, à titre de stratégie de prévention en amont, pour l’affirmation de l’orientation sexuelle et des identités de genre des jeunes personnes LGBTQ2 avant qu’elles puissent être exposées à une thérapie de conversion; c) quelles ressources le gouvernement attribuera-t-il aux victimes du traumatisme psychologique et des autres effets négatifs qu’entraîne la thérapie de conversion, dans le cadre de programmes d’aide psychologique et de soutien par les pairs; d) comment le gouvernement prévoit-il de travailler avec les dirigeants religieux, les conseillers, les éducateurs et les autres fournisseurs de services concernés afin de donner aux personnes les outils nécessaires pour reconnaître les thérapies de conversion et y mettre un terme; e) quelles mesures le gouvernement prend-il pour donner suite aux nombreuses recommandations reçues des Nations unies afin d’uniformiser les programmes d’éducation sexuelle à l’échelle du Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 565 --
M. Denis Trudel:
En ce qui concerne les investissements du gouvernement fédéral dans le logement, pour chaque exercice depuis 2017-2018, ventilés par province et territoire: a) quel a été le montant total des fonds fédéraux consacrés au logement au Canada; b) combien de demandes ont été reçues pour (i) la Stratégie nationale sur le logement (SNL) dans son ensemble, (ii) le Fonds d’innovation pour le logement abordable, (iii) le Financement de la construction de logements locatifs, (iv) le Fonds national de co-investissement pour le logement, (v) l'Initiative pour la création rapide de logement dans le volet des projets, (vi) l'Initiative des terrains fédéraux, (vii) l'Initiative fédérale de logement communautaire, (viii) Vers un chez-soi, (ix) le Fonds d’aide aux fournisseurs de prêts hypothécaires avec participation, (x) l'Incitatif à l’achat d’une première propriété, (xi) l'Initiative des laboratoires de solutions de la SNL; c) des demandes en b), pour chacun des programmes et initiatives de financement, combien ont été acceptés; d) des demandes en c), pour chacun des programmes et initiatives de financement, quel montant de fonds fédéraux ont été alloués; e) des montants en d) qui ont été alloués à la province de Québec, pour chacun des programmes et initiatives de financement, quelle est la ventilation par région; f) des demandes en b)(xi), quels critères ont été considérés dans la sélection des projets?
Response
(Le document est déposé.)
View Mark Gerretsen Profile
Lib. (ON)
Madam Speaker, as with any member of this Parliament, it is assumed that we hold honour here and that our integrity means something. If a member is going to come into this House and start to throw around that I am using unparliamentary language, that member owes me an explanation as to what it was I said that was unparliamentary, or retract that comment.
Madame la Présidente, tout député de ce Parlement est censé faire honneur à sa fonction et croire en l'importance de l'intégrité. Si un député commence à dire que j'utilise un langage non parlementaire, il doit m'expliquer ce que j'ai dit de non parlementaire ou il doit se rétracter.
View Alexandra Mendès Profile
Lib. (QC)
I am not going to go back to the Hansard right now to ensure the words were used or not. We will look into it.
Questions and comments, the hon. member for La Pointe-de-l'Île.
Je ne vais pas consulter le hansard maintenant pour vérifier si les mots ont été utilisés ou non. Nous allons nous pencher sur la question.
Nous passons aux questions et observations. Le député de La Pointe-de-l'Île a la parole.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 452--
Ms. Lindsay Mathyssen:
With regard to Old Age Security, Employment Insurance, the Guaranteed Income Supplement and all programs designed to respond to the COVID-19 pandemic: (a) was a gender-based analysis plus carried out prior to the implementation of the program, and, if not, has one been carried out since, and if so, when was it carried out; and (b) for each program, what were the conclusions of this analysis?
Response
(Return tabled)

Question No. 453--
Ms. Lindsay Mathyssen:
With regard to the Safe Return to Class Fund: (a) what is the total amount that each province or territory (i) has received, (ii) will be receiving; (b) of the funds in (a), broken down by province or territory, how much has been used to purchase (i) masks and face shields, (ii) high efficiency particulate air filters, (iii) heating, ventilation and air conditioning systems, (iv) liters of hand and surface sanitizers; (c) broken down by province or territory, how many (i) new teachers and education workers have been hired, (ii) new cleaners and janitors have been hired; (d) broken down by province or territory, how many (i) new sinks have been installed, (ii) barriers and screens have been installed; and (e) broken down by province or territory, how many alternative teaching spaces have been rented?
Response
(Return tabled)

Question No. 454--
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to moderate livelihood fisheries: has the Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard made a decision, and, if so, when will it be communicated to Indigenous and commercial fishers?
Response
(Return tabled)

Question No. 459--
Mr. Pierre Paul-Hus:
With regard to the delays in processing spousal sponsorship applications since the announcement by the Minister of Immigration, Refugees and Citizenship on September 25, 2020: (a) what is the percentage increase in the number of decision-makers reviewing the sponsorship applications that were added; (b) how many sponsorship applications were reviewed in October, November and December 2020; and (c) how many applications in total were processed?
Response
(Return tabled)

Question No. 464--
Mr. Peter Julian:
With regard to government contracts since March 13, 2020, and broken down by registered lobbyists and their affiliated firms: (a) how many contracts have been awarded to registered lobbyists; and (b) what are the details of contracts awarded, including (i) the date of the contract, (ii) the initial and final value of the contract, (iii) the name of the supplier, (iv) the reference number, (v) the description of the services rendered?
Response
(Return tabled)

Question No. 465--
Mr. Peter Julian:
With regard to claimed stock option deductions, between fiscal years 2012-13 and 2020-21 inclusively, broken down by each fiscal year: (a) what is the number of individuals who claimed the stock option deduction whose total annual income is (i) less than $60,000, (ii) less than $100,000, (iii) less than $200,000, (iv) between $200,000 and $1 million, (v) more than $1 million; (b) what is the average amount claimed by an individual whose total annual income is (i) less than $60,000, (ii) less than $100,000, (iii) less than $200,000, (iv) between $200,000 and $1 million, (v) more than $1 million; (c) what is the total amount claimed by individuals whose total annual income is (i) less than $60,000, (ii) less than $100,000, (iii) less than $200,000, (iv) between $200,000 and $1 million, (v) more than $1 million; and (d) what is the percentage of the total amount claimed by individuals whose total annual income is more than $1 million?
Response
(Return tabled)

Question No. 467--
Mrs. Cathay Wagantall:
With regard to the Office of Human Rights, Freedoms and Inclusion (OHRFI): (a) in the last five years, what programs in other countries have been funded by the OHRFI related specifically to the advancement of religious freedom or the protection of the rights of religious minorities; (b) what has been the impact of each of these programs; (c) how does the government measure the impact of these programs; and (d) which of those programs specifically advanced the rights of minority communities that are (i) Hindu, (ii) Jewish, (iii) Buddhist, (iv) Christian, (v) Muslim, (vi) Sikh, (vii) Baha’i?
Response
(Return tabled)

Question No. 468--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to contracts entered into between the government and Abacus Data since January 1, 2016, and broken down by department, agency, Crown corporation, or other government entity: (a) what is the total value of the contracts; (b) what are the details of each contract, including (i) the initial amount, (ii) the amended amount, if applicable, (iii) the start and end date; (iv) the description of goods or services, (v) the specific topics Abacus provided data or research on related to the contract, if applicable, (vi) whether contract was sole-sourced or competitive; (c) what are the details of all polling, surveys, or focus group research provided to the government from Abacus including the (i) date provided to the government, (ii) topics, (iii) specific questions asked to respondents, (iv) type of research (online poll, focus group, etc.), (v) number of respondents, (vi) responses received, including the number and percentage of each type of response, (vii) summary of the findings provided to the government; and (d) what are the details of all communication assistance or advice provided by Abacus, including the (i) start and end date, (ii) topics, (iii) value of related contract, (iv) summary of advice provided?
Response
(Return tabled)

Question No. 469--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the government’s hiring policies: (a) is the government currently hiring for any positions wherein the successful applicant must be a member of a particular underrepresented group; (b) what are the particular positions for which the requirement in (a) has been implemented; (c) what are the underrepresented group or groups with which an applicant must identify in order to be eligible, broken down by each position; (d) what is the process for determining if an applicant has made a false claim in relation to the requirement in (a); and (e) what process does the government follow for determining which positions will be reserved for underrepresented groups?
Response
(Return tabled)

Question No. 470--
Mr. Robert Kitchen:
With regard to the acquisition of freezers required to transport and store the Pfizer COVID-19 vaccine: (a) how many freezers were purchased; (b) what is the total cost of purchasing the freezers; (c) what is the cost per unit of freezers purchased, broken down by type of unit; (d) how many of each type of unit were purchased; (e) how many of each type of unit purchased are in each (i) province or territory, (ii) local health unit district; (f) how many of each type of unit were purchased for the purpose of transporting the vaccine; (g) how many freezers were rented; (h) what is the total cost of renting the freezers; (i) what is cost per unit of freezers rented, broken down by type of unit; (j) what are the estimated costs of (i) transporting, (ii) maintaining the freezers, broken down by type of expense; and (k) what are the details of all contracts over $1,000 related to the purchase, acquisition, maintenance, or transportation of the freezers including, (i) the vendor, (ii) the amount, (iii) the description of goods or services, including the quantity, (iv) whether the contract was sole-sourced or awarded through a competitive biding process?
Response
(Return tabled)

Question No. 471--
Ms. Rachel Blaney:
With regard to the international and large business sector of the Canada Revenue Agency (CRA), since November 2015, and broken down by year: (a) how many audits were completed; (b) what is the number of auditors, broken down by category of auditors; (c) how many new files were opened; (d) how many files were closed; (e) of the files in (d), what was the average time it took to process the file before it was closed; (f) of the files in (d), what was the risk level of each file; (g) how much was spent on contractors and subcontractors; (h) of the contractors and subcontractors in (g), what is the initial and final value of each contract; (i) among the contractors and subcontractors in (g), what is the description of each service contract; (j) how many reassessments were issued; (k) what is the total amount recovered; (l) how many taxpayer files were referred to the CRA's Criminal Investigations Program; (m) of the files in (l), how many were referred to the Public Prosecution Service of Canada; and (n) of the files in (m), how many resulted in convictions?
Response
(Return tabled)

Question no 452 --
Mme Lindsay Mathyssen:
En ce qui concerne la Sécurité de vieillesse, l’assurance-emploi, le Supplément de revenu garanti et tous les programmes conçus pour répondre à la pandémie de COVID-19: a) une analyse comparative entre les sexes plus a-t-elle été effectuée avant la mise en œuvre du programme, et, si ce n'est pas le cas, une telle analyse a-t-elle été effectuée depuis, et le cas échéant, à quel moment; b) pour chaque programme, quelles ont été les conclusions de cette analyse?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 453 --
Mme Lindsay Mathyssen:
En ce qui concerne le Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire: a) quel est le montant total que chaque province et territoire (i) a reçu, (ii) recevra; b) sur le montant en a), ventilé par province ou territoire, combien a servi à l’achat (i) de masques et de visières, (ii) de filtres à air à haute efficacité, (iii) de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, (iv) de litres de désinfectants pour les mains et les surfaces; c) ventilé par province ou territoire, combien a-t-on embauché (i) de nouveaux enseignants et travailleurs de l’éducation, (ii) de nouveaux concierges et préposés à l’entretien; d) ventilé par province ou territoire, combien a-t-on installé (i) de nouveaux éviers, (ii) de séparateurs et cloisons; e) ventilé par province ou territoire, combien a-t-on loué d’espaces d’enseignement supplémentaires?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 454 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne les pêches procurant un moyen de subsistance convenable: la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne a-t-elle pris une décision, et, le cas échéant, quand cette décision sera-t-elle communiquée aux pêcheurs autochtones et commerciaux?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 459 --
M. Pierre Paul-Hus:
En ce qui concerne les retards dans le traitement des demandes de parrainage pour conjoint depuis l’annonce du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté le 25 septembre 2020: a) à combien se chiffre en pourcentage le nombre de décideurs examinant les demandes de parrainage qui ont été ajoutées; b) combien de demandes de parrainage ont été analysées en octobre, novembre et décembre 2020; c) combien de demandes au total ont été traitées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 464 --
M. Peter Julian:
En ce qui concerne les contrats conclus par le gouvernement depuis le 13 mars 2020, et ventilés pour chaque lobbyiste enregistré et leurs firmes affiliées: a) combien de contrats ont été adjugés à des lobbyistes enregistrés; b) quels sont les détails de ces contrats, y compris (i) la date du contrat, (ii) la valeur initiale et finale du contrat, (iii) le nom du fournisseur, (iv) le numéro de référence, (v) la description des services rendus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 465 --
M. Peter Julian:
En ce qui concerne les demandes de déductions relatives aux options d’achat de titres, entre les exercices 2012-2013 et 2020-2021 inclusivement, ventilées pour chaque exercice: a) combien de personnes ayant demandé la déduction pour option d’achats de titres ont un revenu annuel total (i) inférieur à 60 000 $, (ii) inférieur à 100 000 $, (iii) inférieur à 200 000 $, (iv) compris entre 200 000 $ et un million de dollars, (v) supérieur à 1 million de dollars; b) quel est le montant moyen demandé par une personne dont le revenu annuel total est (i) inférieur à 60 000 $, (ii) inférieur à 100 000 $, (iii) inférieur à 200 000 $, (iv) compris entre 200 000 $ et 1 million de dollars, (v) supérieur à 1 million de dollars; c) quel est le montant total demandé par les personnes dont le revenu annuel total est (i) inférieur à 60 000 $, (ii) inférieur à 100 000 $, (iii) inférieur à 200 000 $, (iv) compris entre 200 000 $ et 1 million de dollars, (v) supérieur à 1 million de dollars; d) quel est le pourcentage du montant total demandé par les personnes dont le revenu annuel total est supérieur à 1 million de dollars?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 467 --
Mme Cathay Wagantall:
En ce qui concerne le Bureau des droits de la personne, des libertés et de l’inclusion (BDPLI): a) au cours des cinq dernières années, quels programmes le BDPLI a-t-il financés dans d’autres pays portant en particulier sur l’avancement de la liberté de religion ou la protection des droits des minorités religieuses; b) quel a été l’impact de chacun de ces programmes; c) comment le gouvernement mesure-t-il l’impact de ces programmes; d) lequel ou lesquels parmi ces programmes ont fait progresser en particulier les droits des communautés minoritaires de confession (i) hindoue, (ii) juive, (iii) bouddhiste, (iv) chrétienne, (v) musulmane, (vi) sikhe, (vii) baha’i?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 468 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne les contrats conclus entre le gouvernement et Abacus Data depuis le 1er janvier 2016, et ventilés par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: a) quelle est la valeur totale des contrats; b) quels sont les détails de chacun des contrats, y compris (i) le montant initial, (ii) le montant modifié, le cas échéant, (iii) la date de début et la date de fin, (iv) la description des biens et services, (v) les sujets précis sur lesquels Abacus a fourni des données ou des rapports de recherche en lien avec les contrats, le cas échéant, (vi) s’il s'agit de contrats à fournisseur unique ou de processus concurrentiels; c) quels sont les détails des sondages, enquêtes ou groupes de discussion fournis par Abacus au gouvernement, y compris (i) la date communiquée au gouvernement, (ii) les sujets, (iii) les questions précises posées aux répondants, (iv) le genre de recherche (sondage en ligne, groupe de discussion, etc.), (v) le nombre de répondants, (vi) les réponses reçues, y compris le nombre et le pourcentage de chaque type de réponse, (vii) le résumé des résultats communiqués au gouvernement; d) quels sont les détails de l’aide ou des conseils en matière de communication fournis par Abacus, y compris (i) la date de début et la date de fin, (ii) les sujets, (iii) la valeur du contrat connexe, (iv) le résumé des conseils fournis?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 469 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les politiques d’embauche du gouvernement: a) le gouvernement recrute-t-il actuellement pour tout poste où le candidat retenu doit être membre d’un groupe sous-représenté donné; b) quels sont les postes assujettis à l’exigence donnée en a); c) quels sont les groupes sous-représentés auxquels les candidats doivent appartenir pour être admissibles, ventilés par poste; d) quel est le processus employé pour déterminer si un candidat a fait une fausse déclaration quant à l’exigence donnée en a); e) quel est le processus suivi par le gouvernement pour déterminer quels postes seront réservés à des candidats appartenant aux groupes sous-représentés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 470 --
M. Robert Kitchen:
En ce qui concerne l’acquisition de congélateurs pour le transport et la conservation des vaccins du fabricant Pfizer contre la COVID-19: a) combien de congélateurs a t-on achetés; b) combien l’achat des congélateurs a-t-il coûté au total; c) quel est le coût unitaire des congélateurs qui ont été achetés, ventilé par type de congélateur; d) combien de congélateurs de chaque type a-t-on achetés; e) combien de congélateurs de chaque type se trouvent dans chaque (i) province ou territoire, (ii) district de santé; f) combien de congélateurs de chaque type a-t-on achetés expressément pour le transport des vaccins; g) combien de congélateurs a-t-on loués; h) combien la location des congélateurs a-t-elle coûté au total; i) quel est le coût de location unitaire pour chaque type de congélateur loué; j) quelle est l’estimation des coûts (i) de transport, (ii) d’entretien des congélateurs, ventilés par type de dépense; k) quels sont les détails de tous les contrats d’une valeur supérieure à 1 000 $ qui ont été conclus pour faire l’achat, l’acquisition, l’entretien ou le transport des congélateurs, y compris (i) le nom du fournisseur, (ii) le montant, (iii) la description des biens et des services, y compris les quantités, (iv) le type de contrat était-il à fournisseur unique ou un contrat sur appel d’offres?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 471 --
Mme Rachel Blaney:
En ce qui concerne le secteur international et des grandes entreprises de l’Agence du revenu du Canada (ARC), depuis novembre 2015, ventilé par année: a) combien d’audits ont été réalisés; b) quel est le nombre d’auditeurs, ventilé par catégorie d’auditeurs; c) combien de nouveaux dossiers ont été ouverts; d) combien de dossiers ont été fermés; e) pour les dossiers en d), quel était le délai moyen de traitement d’un dossier avant qu’il ne soit fermé; f) pour les dossiers en d), quel était le niveau de risque de chaque dossier; g) combien a-t-on dépensé pour les entrepreneurs et les sous-traitants; h) quelle est la valeur initiale et finale de chaque contrat octroyé aux entrepreneurs et sous-traitants en g); i) quelle est la description de chaque contrat de service conclu avec les entrepreneurs et sous-traitants en g); j) combien de nouvelles cotisations ont été émises; k) quel est le montant total recouvré; l) combien de dossiers de contribuables ont été renvoyés au Programme d’enquêtes criminelles de l’ARC; m) parmi les dossiers en l), combien ont été renvoyées au Service des poursuites pénales du Canada; n) parmi les dossiers en m), combien ont abouti à des condamnations?
Response
(Le document est déposé.)
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)

Question No. 3--
Mr. Tom Kmiec:
With regard to undertakings to prepare government offices for safe reopening following the COVID-19 pandemic since March 1, 2020: (a) what is the total amount of money the government has spent on plexiglass for use in government offices or centres, broken down by purchase order and by department; (b) what is the total amount of money the government has spent on cough and sneeze guards for use in government offices or centres, broken down by purchase order and by department; (c) what is the total amount of money the government has spent on protection partitions for use in government offices or centres, broken down by purchase order and by department; and (d) what is the total amount of money the government has spent on custom glass (for health protection) for use in government offices or centres, broken down by purchase order and by department?
Response
(Return tabled)

Question No. 347--
Mr. Bob Saroya:
With regard to the Access to Cannabis for Medical Purposes Regulations: (a) how many permits have been given to Canadians to produce (i) fewer than 50 plants, (ii) 50 to 100 plants, (iii) 100 to 200 plants, (iv) 200 to 300 plants, (v) over 300 plants; (b) broken down by year since 2016, how many licenses have been revoked due to criminal activity; (c) what specific actions, if any, did the government take to address the concerns raised in a news release from the York Regional Police on October 29, 2020, that “Investigators believe that organized crime continues to exploit the Access to Cannabis for Medical Purposes Regulation”; (d) did the government introduce any restrictions to prevent the creation of “cannabis farms” resulting from the pooling of grow licenses; and (e) what specific actions, if any, did the government take to address the concerns raised by the York Regional Police on October 29, 2020, that “Organized crime networks have comfortably embedded themselves in this business, capitalizing and exploiting the loopholes in the current legislation”, including which specific loopholes the government closed?
Response
(Return tabled)

Question No. 348--
Mr. Mario Beaulieu:
With regard to the Court Challenges Program, since the announcement on February 7, 2017, that it would be reinstated: (a) what is the total amount offered under the program; and (b) what are the specifics regarding each funding recipient, including the (i) name, (ii) amount promised by the government, (iii) amount received by the person concerned, (iv) court case concerned, (v) date on which the funding decision was made?
Response
(Return tabled)

Question No. 349--
Ms. Christine Normandin:
With regard to visa requirements for foreign nationals entering Canada, since December 1, 2016: (a) what formal review of the visa exemption has been undertaken by Immigration, Refugees and Citizenship Canada; (b) what consultations with federal departments and agencies have been undertaken with respect to the visa lift, including, for each consultation (i) the date, (ii) the place, (iii) the agencies and departments consulted, (iv) the country under review; (c) what are the criteria established by Canada in its visa policy framework to assess eligibility for a visa exemption; and (d) what aspects, in detail, are taken into consideration when Canada conducts a review of visa requirements, with respect to (i) socio-economic trends, (ii) migration issues, (iii) the integrity of travel documents, (iv) border management, (v) safety and security issues, (vi) human rights issues, (vii) bilateral and multilateral issues?
Response
(Return tabled)

Question No. 350--
Mr. Brad Vis:
With regard to the Canada Mortgage and Housing Corporation’s (CMHC) Project Stream of the Rapid Housing Initiative: (a) what was the (i) total number of applications received to date, (ii) total number of proposed projects, (iii) total number of proposed housing units; (b) what is the breakdown of each part of (a) by municipality and province or territory; (c) what was the dollar value of funds requested, broken down by (i) individual application, (ii) province or territory; and (d) what are the details of all applications in (c)(i), including (i) location, (ii) project description, (iii) number of proposed units, (iv) date the application was submitted to CMHC?
Response
(Return tabled)

Question No. 351--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to access to information requests filed since January 1, 2018, broken down by government institutions and by year: a) how many requests included requests for (i) text messages, (ii) audio recording or files, (iii) video recordings or files, including recordings of Zoom calls or similar, (iv) all records, including (i), (ii) and (iii); b) how many requests fulfilled have included records containing (i) text messages, (ii) audio recording or files, (iii) video recordings or files, including recordings of Zoom calls or similar; and (c) what is each government institution’s policy regarding the recordkeeping requirements and release through the ATIP process of (i) text messages, (ii) audio recordings or files, (iii) video recordings or files?
Response
(Return tabled)

Question No. 352--
Mr. Dan Albas:
With regard to the spending the federal government has done since 2016, related to mitigating or addressing climate change, including, but not limited to, infrastructure, tax rebates, subsidies both for businesses and individuals, research and development, loans, grants and contributions, and transfers of any kind: (a) what is the total amount spent; (b) what is the total amount spent per province on an absolute basis; (c) what is the total amount spent per province on a basis relative to population; (d) what is the total amount spent on any entity outside of Canada, including foreign states; (e) what is the breakdown per foreign state for any amount spent outside of Canada; (f) what is the total amount spent on any international or multi-lateral organization; and (g) what is the breakdown of where any organization in (f) spent the funds?
Response
(Return tabled)

Question No. 355--
Mr. Eric Melillo:
With regard to the $4.03 million in funding announced in 2017 by the government to bring high-speed Internet upgrades to Madsen, Iskatewizaagegan #39 Independent First Nation, Stratton, Minahico, the Nigigoonsiminikaaning First Nation, and the Anishinaabeg of Naongashiing: (a) what is the current status of each of these upgrade projects, including what specific work has been completed on each project; and (b) what is projected completion date of each project?
Response
(Return tabled)

Question no 3 --
M. Tom Kmiec:
En ce qui concerne les engagements pris pour préparer les bureaux gouvernementaux à rouvrir en toute sécurité après la pandémie de COVID-19, depuis le 1er mars 2020: a) quel est le montant total des dépenses gouvernementales pour les panneaux de plexiglas installés dans les bureaux ou centres du gouvernement, ventilé par bon de commande et par ministère; b) quel est le montant total des dépenses gouvernementales pour les vitres de protection contre la toux et les éternuements installées dans les bureaux ou centres du gouvernement, ventilé par bon de commande et par ministère; c) quel est le montant total des dépenses publiques consacrées aux cloisons de protection destinées aux bureaux ou centres du gouvernement, ventilé par bon de commande et par ministère; d) quel est le montant total des dépenses publiques consacrées aux vitrages sur mesure (pour la protection de la santé) destinés aux bureaux ou centres du gouvernement, ventilé par bon de commande et par ministère?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 347 --
M. Bob Saroya:
En ce qui concerne le Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales: a) combien de permis ont été donnés à des Canadiens en vue de produire (i) moins de 50 plants, (ii) de 50 à 100 plants, (iii) de 100 à 200 plants, (iv) de 200 à 300 plants, (v) plus de 300 plants; b) ventilés par année depuis 2016, combien de permis ont été révoqués en raison d’activités criminelles; c) quelles mesures précises, le cas échéant, le gouvernement a-t-il pris pour réagir aux préoccupations exprimées par la police régionale de York dans son communiqué du 29 octobre 2020, selon lequel des enquêteurs croient que le crime organisé continue d’exploiter le Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales; d) le gouvernement a-t-il adopté des restrictions pour empêcher la création de « fermes de cannabis » qui sont le fruit de la mise en commun de permis de culture; e) quelles mesures précises, le cas échéant, le gouvernement a-t-il pris pour réagir aux préoccupations exprimées le 29 octobre 2020 par la police régionale de York, qui dit craindre que les réseaux du crime organisé ne se soient taillés une place confortable dans le commerce du cannabis en profitant et en exploitant les failles de la législation, y compris quelles failles précises le gouvernement a-t-il réglé, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 348 --
M. Mario Beaulieu:
En ce qui concerne le Programme de contestation judiciaire, depuis l’annonce de son rétablissement le 7 février 2017: a) quel montant total a été offert en vertu du programme; b) quels sont les détails relatifs à chaque bénéficiaire du financement, y compris (i) le nom, (ii) le montant promis par le gouvernement, (iii) le montant reçu par le bénéficiaire, (iv) l’affaire judiciaire concernée, (v) la date à laquelle la décision de financement a été prise?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 349 --
Mme Christine Normandin:
En ce qui concerne les exigences relatives aux visas des ressortissants étrangers entrant au Canada depuis le 1er décembre 2016: a) quelle revue formelle de l’exemption de visa Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada a-t-il entreprise; b) quelles consultations avec les ministères et organismes fédéraux ont été entreprises relativement à la levée de l’obligation de visa, y compris, pour chaque consultation (i) la date, (ii) le lieu, (iii) les organismes et ministères consultés, (iv) le pays qui faisait l’objet d’une révision; c) quels sont les critères établis par le Canada dans son cadre stratégique en matière de visas afin d’évaluer l’admissibilité à une exemption de visa; d) quels sont, de façon détaillée, les aspects qui sont pris en compte lorsque le Canada effectue une révision relativement à l’obligation de visa en ce qui concerne (i) les tendances socioéconomiques, (ii) les questions relatives à la migration, (iii) l’intégrité des titres de voyage, (iv) la gestion des frontières, (v) les questions relatives à la sécurité et à la sûreté, (vi) les questions relatives aux droits de la personne, (vii) les questions bilatérales et multilatérales?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 350 --
M. Brad Vis:
En ce qui concerne le volet de l’Initiative pour la création rapide de logements de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL): a) quel a été (i) le nombre total de demandes reçues jusqu’à maintenant, (ii) le nombre total de projets proposés, (iii) le nombre total de logements proposés; b) quelle est la ventilation en a) pour chaque municipalité, et province ou territoire; c) quelle était la valeur en dollars des fonds demandés, ventilée par (i) demande individuelle, (ii) demande d’une province ou d’un territoire; d) quels sont les détails de toutes les demandes visées en c)(i), y compris (i) l’emplacement, (ii) la description du projet, (iii) le nombre d’unités proposées, (iv) la date de présentation de la demande à la SCHL?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 351 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les demandes d’accès à l’information déposées depuis le 1er janvier 2018, ventilées par institutions gouvernementales et par année: a) combien de demandes ont porté sur (i) des messages textes, (ii) des enregistrements ou des fichiers audios, (iii) des enregistrements ou des fichiers vidéos, y compris des enregistrements d’appels sur Zoom ou similaires, (iv) tous les dossiers portant sur (i), (ii), (iii); b) combien de demandes traitées incluaient des informations contenant (i) des messages textes, (ii) des enregistrements ou des fichiers audios, (iii) des enregistrements ou des fichiers vidéos, y compris des enregistrements d’appels sur Zoom ou similaires; c) quelle est la politique de chaque institution gouvernementale concernant les exigences en matière de tenue de dossiers et la communication par le biais du processus d’AIPRP pour (i) les messages textes, (ii) les enregistrements ou les fichiers audios, (iii) les enregistrements ou les fichiers vidéos?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 352 --
M. Dan Albas:
En ce qui concerne les sommes dépensées par le gouvernement fédéral depuis 2016 relativement à l’atténuation des changements climatiques et à la lutte contre ceux-ci, y compris, mais sans s’y limiter, les infrastructures, les dégrèvements fiscaux, les subventions aux entreprises et aux particuliers, la recherche et le développement, les prêts, les subventions et contributions, ainsi que les transferts de toutes sortes: a) quel est le montant total des dépenses; b) quel est le montant total des dépenses par province en valeur absolue; c) quel est le montant total des dépenses par province en fonction de la population; d) quel est le montant total des dépenses consacrées à toute entité située à l’extérieur du Canada, y compris les États étrangers; e) quelle est la ventilation par État étranger pour toutes les sommes dépensées à l’extérieur du Canada; f) quel est le montant total des sommes versées à des organisations étrangères ou multilatérales; g) quelle est la ventilation des emplacements où les organisations en f) ont dépensé des fonds?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 355 --
M. Eric Melillo:
En ce qui concerne le financement de 4,03 millions de dollars annoncé en 2017 par le gouvernement pour des mises à niveau de l’Internet haute vitesse dans les communautés de Madsen, de la Première Nation indépendante Iskatewizaagegan no 39, de Stratton, de Minahico, de la Première Nation Nigigoonsiminikaaning et de la Première Nation Anishinaabeg de Naongashiing: a) quel est l’état actuel de chacun de ces projets de mise à niveau, y compris les travaux précis ayant été effectués pour chaque projet; b) quelle est la date d’achèvement prévue de chaque projet?
Response
(Le document est déposé.)
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 209--
Mrs. Stephanie Kusie:
With regard to air travel complaints sent to the Canadian Transportation Agency (CTA) since February 1, 2020, and broken down by month and subject: (a) how many air travel complaints were received; (b) what is the status of the complaints in (a) (e.g. resolved, investigation ongoing, no action taken yet, etc.); (c) what is the CTA service standard relating to resolving air travel complaints; and (d) what specific action, if any, did the CTA take to ensure that the processing and investigation of complaints would continue during the pandemic?
Response
Hon. Omar Alghabra (Minister of Transport, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to air travel complaints sent to the Canadian Transportation Agency, CTA, since February 1, 2020, broken down by month and subject, the answers for part (a) are as follows: February: 4776, March: 3625, April: 2349, May: 1396, June: 1128, July: 1199, August: 897, September: 943, October: 1029, and November: 260, as of November 10. The total is 17,602
The CTA is currently processing the complaints received for the period referenced. A detailed breakdown of the subject of each complaint is not available.
The CTA reports on the subject of complaints received in its annual report. The 2019-20 annual report can be found at: www.otc-cta.gc.ca/eng/publication/annual-report-2019-2020#sec10
With regard to part (b), of the complaints referenced in part (a), the CTA has processed over approximately 6,000 complaints since February 1, 2020.
With regard to part (c), the answers are as follows. With regard to facilitation, of all air travel facilitations closed, 80% are completed within 30 calendar days/20 business days from the communication of the initial position of both parties to the conclusion of facilitation.
With regard to mediation, of all air travel complaint mediations closed, 100% are completed within 30 calendar days/20 business days or within such longer period as requested by both parties.
With regard to adjudication, 80% of all air travel complaint adjudications are processed within 120 calendar days/85 business days from the opening of pleadings to the issuance of a decision, net of any pleadings filed beyond the standard answer/reply period, as established in the dispute adjudication rules.
With regard to part (d), between March 25 and June 30, 2020, the CTA temporarily paused interactions with airlines related to dispute resolution activities, to permit them to focus on immediate and urgent operational demands like repatriating Canadians stranded abroad. However, during this period, CTA staff continued to triage and process complaints, communicate with passengers and address issues raised where possible.
Notwithstanding the pause and the sudden and sustained shift to remote work, the CTA has maintained productivity levels comparable to last year’s. It has processed over 6,000 complaints since the beginning of the pandemic, including over 3,100 complaints pertaining to flight disruptions.
The CTA anticipates that resolution of complaints filed in the period after the APPR came fully into force and before the pandemic disrupted global air travel will be facilitated by the major inquiry it launched in February 2020, which focuses on alleged failures by airlines to respect their communications-related obligations under the APPR. The report of an inquiry officer assigned to gather evidence on those allegations was recently published.

Question No. 210--
Mr. Martin Shields:
With regard to Veterans Affairs Canada (VAC): (a) what specific support measures, if any, is VAC taking to ensure that branches of the Royal Canadian Legion are able to cover their operational costs and financially survive the pandemic; and (b) does VAC have any statistics or projections on the financial impact of the pandemic in relation to Legion branches, including how many branches may not survive without assistance from VAC and, if so, what are the statistics or projections?
Response
Hon. Lawrence MacAulay (Minister of Veterans Affairs and Associate Minister of National Defence, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a) and part (b), Canada’s COVID-19 economic response plan has helped to protect millions of jobs, provide emergency support to families and keep businesses afloat throughout the pandemic.
Through Bill C-4, an act relating to certain measures in response to COVID-19, the Government of Canada is providing $20 million to support veterans organizations facing hardship due to COVID-19. All funds were to be provided to veterans organizations by December 31, 2020.
The Government of Canada is helping organizations that serve veterans access the money they need to replace critical charitable and other revenue lost because of COVID-19. The veterans organizations emergency support fund, VOESF, will give them the resources needed to continue to operate and support the veterans community.
The $20-million veterans organizations emergency support fund was announced in November 2020, as part of the Government of Canada’s COVID-19 economic response plan. It was created to support veterans organizations experiencing financial challenges due to COVID-19. The $20-million VOESF will help the recipients cover operational costs like rent, utilities, administration and wages, and will allow them to continue to deliver important services for veterans and their families throughout the global pandemic.
Organizations that access these funds will be able to continue their work with veterans and their families during a time when it is needed most.
On December 17, 2020, the Minister of Veterans Affairs announced that $2.8 million from the VOESF will go to 38 veterans organizations across Canada. These organizations are in addition to the four announced when the VOESF was launched in November 2020: Royal Canadian Legion, ANAVETS, True Patriot Love and VETS Canada.
Through the VOESF, the government was able to help a total of 42 organizations that serve over 280,000 veterans.
These organizations play a critical role in supporting the well-being of veterans and their families across the country. They carry out a range of services, such as mental health support, social and community support, commemoration efforts, animal therapy, healing through physical activity, healing through nature and counselling.
On December 21, 2020, the Royal Canadian Legion announced the Legion branches that will receive support through the VOESF. The Legion, the largest veterans organization in Canada, received $14 million from the Government of Canada to distribute to its branches across the country. This funding will help Legion branches with operational expenses such as rent, insurance, utilities and administrative costs so they can focus on providing important programs, services and support to veterans and their families, and continue their strong community presence. To date, 701 branches of the Legion have been supported through the VOESF and more funds will be disbursed in the coming weeks by the Legion’s Dominion command.
The Legion’s branches are some of the government’s most important partners in supporting veterans, and in making sure that Canadians remember the sacrifices they have made. The Government of Canada has provided them with the funding they need to make it through the pandemic and continues to work together with the Legion on behalf of veterans and their families.

Question No. 215--
Mr. Jeremy Patzer:
With regard to the application process for Senate appointments since October 28, 2019: (a) how many applications were received for Senate appointments; (b) of the applications in (a), how many were unsolicited applications and how many were nominated; and (c) of the nominated candidates, how many were nominated by (i) government employees, (ii) parliamentary staff, (iii) ministers or members of Parliament within the governing party?
Response
Mr. Kevin Lamoureux (Parliamentary Secretary to the President of the Queen’s Privy Council for Canada and to the Leader of the Government in the House of Commons, Lib.):
Mr. Speaker, the number of applications and nominations received for Senate appointments will be disclosed by the independent advisory board for Senate appointments in its next report to the Prime Minister.
The process to nominate an individual for a Senate appointment involves submitting a form via the advisory board’s website with the name of the person or organization and email of the nominator; the name, email and province/territory of residence of the nominee; and a description of why the person would be well suited for the role.
The advisory board does not collect or track the title or place of work of the nominator, and it keeps the nominator’s information confidential. All individuals need to apply, whether they were nominated or not, by submitting an application package through the advisory board’s website.

Question No. 216--
Mr. Dan Mazier:
With regard to Agriculture and Agri-Food Canada limiting its research activities as a result of the COVID-19 pandemic: (a) what research activities were reduced; (b) what research activities continued unimpeded; (c) what research activities remain suspended; and (d) what is the specific plan regarding when each of the research activities, which remain operating at less than full capacity, will resume operating at full capacity?
Response
Hon. Marie-Claude Bibeau (Minister of Agriculture and Agri-Food, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a), at the beginning of the COVID-19 shutdown, most of Agriculture and Agri-Food Canada’s, AAFC, research and development centres remained open in a limited capacity to take care of non-research, critical services such as care of livestock and collections, insects and germplasm, and the maintenance of specialized equipment and biocontainment facilities; and activities to ensure long-term stewardship of land and protect long-term studies, maintain plant germplasm, field equipment and infrastructure, maintain bee colonies and hives, and provide critical material to the sector, e.g., breeder seed.
In May and June, many field-based research projects that were time-sensitive to the planting season resumed, including registration/co-op trials, early generation variety plots to support genetic development, agronomic trials, integrated pest management research and agri-environment research.
AAFC started re-entry back into its research facilities in the middle of August. As of October 13, 2020, all 20 AAFC research centres have resumed a number of laboratory, greenhouse and barn research activities.
With regard to part (b), projects and activities that could be conducted virtually have continued throughout the pandemic.
With regard to part (c), many of AAFC’s research projects are reduced in capacity activity-wise due to COVID-19, but the extent to which these reductions will be evident at the end of fiscal has yet to be determined, as circumstances are still evolving.
With regard to part (d), specific plans to resume full operations of research activities have not been established at this time. AAFC continues to monitor the situation and is ready to adapt its approach as appropriate. The health and safety of AAFC employees continues to be the number one priority in all decision-making matters, and the department will be closely monitoring the situation across the country and continuing to adhere to guidance from local and provincial authorities.

Question No. 219--
Mr. Randy Hoback:
With regard to the decision by the government to have Nuctech security equipment installed in Canadian embassies and consulates and the subsequent contract awarded to Deloitte to review purchasing practices for security equipment: (a) what is the complete list of Canadian embassies, consulates, or other missions abroad that have installed the X-ray scanners from Nuctech; (b) what is the total value of all contracts Nuctech has had with Global Affairs Canada (GAC) since November 4, 2015; (c) what is the value of the contract awarded to Deloitte to review the purchasing practices for security equipment; (d) what is the scope of the Deloitte review; (e) when will the review be completed, and will the results be made public; and (f) did the government receive any written guarantees from Nuctech that any information obtained, either directly or indirectly, from the company’s dealings with GAC or the government, would not be provided to the Chinese government and, if so, what are the details of any such guarantees?
Response
Mr. Robert Oliphant (Parliamentary Secretary to the Minister of Foreign Affairs, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a) and part (b), Global Affairs Canada has not purchased any X-ray scanners from Nuctech.
With regard to part (c), information on contracts worth more than $10,000 for the time period requested is available under proactive disclosure on the Open Government site at: https://open.canada.ca.
With regard to part (d), Deloitte was mandated to conduct a review of Global Affairs Canada’s procurement process for security equipment, including a review of the go-forward options for the use of the recently established standing offers for security equipment and a review of the procurement options to support the future acquisition of mission equipment, including a review of the appropriateness of creating a new national security exception for security equipment.
With regard to part (e), the final versions of the review in French and English were received on November 19, 2020, and were provided to the Standing Committee on Government Operations and Estimates on November 27, 2020. They are available at: www.ourcommons.ca/Committees/en/OGGO/StudyActivity?studyActivityId=10994670
With regard to part (f), Global Affairs Canada has not purchased equipment from Nuctech, therefore no guarantees have been sought.

Question No. 224--
Mr. Dave Epp:
With regard to rent increase notices issued to clients renting space in government-owned buildings during the pandemic: (a) how many rent increase notices have been issued since March 1, 2020; (b) what was the average increase in (i) percentage, (ii) dollar amount; (c) as of March 1, 2020, what was the vacancy rate in government-owned buildings for (i) retail space, (ii) other clients; and (d) what is the current vacancy rate in government-owned buildings for (i) retail space, (ii) other clients?
Response
Mr. Steven MacKinnon (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Services and Procurement, Lib.):
Mr. Speaker, here is the information with regard to rent increase notices issued to clients renting space in government-owned buildings during the pandemic. With regard to part (a), from March 1, 2020 to November 5, 2020, in Public Services and Procurement Canada-owned buildings, 42 rent increases have been issued to tenants that do not require rent relief, are currently not participating in the rent deferral program or the Canada emergency commercial rent assistance, CECRA, and are currently paying full monthly rent. There are 60 notices of rent increases as per the lease provisions that have not been issued to tenants that are currently participating in the rent deferral program or the Canada emergency commercial rent assistance, CECRA.
With regard to part (b), the average increase was 1.82% and $1,839.66. The amount increase ranged from $-905.72 to $24,650.78.
With regard to part (c), the vacancy rate in government-owned buildings as of March 1, 2020, was as follows: as of March 31, 2020, the marketable vacancy retail space was 5,600m2, which represented 6.7% of PSPC’s complete retail space of 83,000m2 within its portfolio.
For other clients, this is not applicable.
With regard to part (d), the current vacancy rate in government-owned buildings as of November 5, 2020, is as follows: as of November 1, 2020, the marketable vacant retail space is 6,300m2, which represents 7.5% of PSPC’s complete retail space of 83,800m2 within its portfolio. It should be noted that the increase in vacancy, compared to March 31, 2020, is due to leases that have ended since that time; and there was an additional 800m2 of new retail space added since March 31, 2020.
For other clients, this is not applicable.

Question No. 226--
Mr. Dan Mazier:
With regard to the Emergency Support Fund for Cultural, Heritage and Sport Organizations: (a) how many applications has the government received for funding; (b) what is the total amount dispersed by the fund since its official formation; (c) how many applications were from the constituency of Dauphin—Swan River—Neepawa; (d) how many applications were received from applicants in the province of Manitoba; (e) how many of the applications in (d) were successful; and (f) what are the details of all funding provided through the fund, including (i) recipient, (ii) amount, (iii) location, (iv) organization type, (v) federal riding?
Response
Ms. Julie Dabrusin (Parliamentary Secretary to the Minister of Canadian Heritage, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to Canadian Heritage, or PCH, the answer to part (a) of the question is 6,143. The answer to part (b) is $390,697,000. With regard to part (c), PCH’s financial system does not capture information by federal riding. The answer to part (d) is 234. This number does not include applications from the athlete assistance program as these are disclosed on an annual basis. The answer to part (e) is 231. This number does not include successful applications from the athlete assistance program. With regard to part (f), information pertaining to grants and contributions is publicly available on the Open Canada website at https://search.open.canada.ca/en/gc/.
With regard to the Canada Council for the Arts, the answer to part (a) of the question is 7,083. The answer to part (b) is $62,685,608, and the answer to part (c) is three. With regard to part (d), the answer is 184. The answer to part (e) is 98. With regard to part (f), disclosure of grant and prize recipients can be found at https://canadacouncil.ca/about/public-accountability/proactive-disclosure/grant-recipients.
With regard to Telefilm Canada, the answer to part (a) of the question is 665, and the answer to part (b) is $29,450,367. With regard to part (c), Telefilm Canada’s operational system does not capture information by federal riding. The answer to part (d) is 22, and the answer to part (e) is 18. With regard to part (f), information pertaining to grants and contributions can be found at https://telefilm.ca/en/transparency/proactive-disclosure/grant-contribution/reports-by-quarter.

Question No. 228--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to statistics related to federal correctional inmates since 1980: (a) how many inmates were sentenced to serve two or more life sentences; (b) of the inmates in (a), how many were granted parole, conditional release, or compassionate release; and (c) of the inmates in (b), how many reoffended while on parole, conditional release or compassionate release?
Response
Mr. Joël Lightbound (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, Lib.):
Mr. Speaker, the Correctional Service of Canada is unable to provide a response to this question, as doing so would involve the extraction and analysis of a significant amount of information, which cannot be completed within the given time frame.

Question No. 229--
Ms. Leona Alleslev:
With regard to information on services provided by Canada Post since October 2017 and broken down by province or territory and by month for each part of the question: (a) what was the volume of lettermail; (b) how many letters received postmarks the day they were mailed; (c) what are the Canada Post lettermail delivery time performance standards; (d) what were the average, median and mean delivery times for the lettermail; (e) what volume and percentage of the lettermail were delivered exceeding the performance standards; (f) how is the loss of lettermail determined and reported; (g) what volume and percentage of lettermail was lost; (h) what is the audit process to evaluate the security, effectiveness and timeliness of the end-to-end lettermail pickup to delivery process; and (i) how many audits were conducted?
Response
Mr. Steven MacKinnon (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Services and Procurement, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a) of the question, for the volume of Lettermail, refer to the attached annex. It was not possible to provide a breakdown of the data by province and territory and month by month within the allotted time.
With regard to part (b), unless a piece of mail is tracked, Canada Post Corporation, CPC, cannot determine what is not delivered. CPC would know the volume of mail through its machines but not how much “should have” gone through the machine, i.e., inducted but not processed. Similarly, CPC would not know what was processed but not delivered.
Regarding part (c), according to the Canadian Postal Service Charter, the delivery time performance standards are two business days within a community, three business days within province and four business days between provinces.
With regard to part (d), from October 2017 to November 2020, CPC’s on-time delivery performance within the above-mentioned two, three and four business day standards was 95.4% in 2017, 93% in 2018 and 95.3% in 2019. The 2020 delivery performance is not yet available. CPC is unable to provide a breakdown of this data by province and territory and month by month within the allotted time.
Regarding part (e) of the question, the volume and percentage of Lettermail delivered beyond or past CPC standards was 4.6% in 2017, 7% in 2018 and 4.7% in 2019. The 2020 performance is not yet available. CPC is unable to provide a breakdown of this data by province and territory and month by month within the allotted time.
With regard to parts (f) and (g) of the question, please refer to the answer for part (b).
Regarding part (h), security of the mail is accomplished through a number of security controls. It starts from the security of mailboxes, which were designed with security in mind and are the result of years of evolution and enhancements, from the metal used to construct the boxes to the design of the locks to secure the inducted products through the course of post. These are tested with the assistance of many key stakeholders and suppliers, engineers, as well as internal knowledge of the security environment. The mail is then brought to depots where ongoing threat, risk and vulnerability assessments are conducted. The security assessment is called a facility security index, or FSI, which is a holistic security assessment based on the Royal Canadian Mounted Police threat risk assessment approach. The process assesses not only the physical security and controls at the facility but also compliance to these controls and to security processes. As a result, an extensive report is provided to management with action plans and a follow-up audit that will be conducted for any significant deficiencies, along with proper communication plans on recommended corrective and preventive measures.
With regard to part (i) of the question, at the beginning of 2020, prior to the COVID-19 pandemic, 11 FSI reviews were conducted. As these are normally focused on larger urban outlets, where there is a higher risk of COVID exposure in conducting these audits, once the pandemic began attention instead shifted to conducting rural reviews at smaller rural corporate outlets. As such audits take less time to complete than FSIs, with FSIs taking typically a week and rural reviews being completed within a day, more reviews could be conducted, with more than 226 completed so far. In comparison, 39 FSI reviews were completed throughout 2019, 25 in 2018, and 50 in 2017, which was when the process was implemented.

Question No. 231--
Mr. Randall Garrison:
With regard to the government’s commitments to reduce greenhouse gas emissions produced by its departments and, specifically for the Department of National Defence (DND): (a) what are the current greenhouse gas reduction targets for DND; (b) what is DND's current status with meeting those targets; (c) have the greenhouse gas impacts of replacing the CF-18 fighter jets been taken into account in the department’s gas reduction targets and plans; (d) have greenhouse gas impacts been incorporated into the bidding and selection process for new fighter jets; and (e) what action is the government taking to ensure the impacts of greenhouse gas emissions from the new fighter jets are mitigated in their operation and maintenance?
Response
Ms. Anita Vandenbeld (Parliamentary Secretary to the Minister of National Defence, Lib.):
Mr. Speaker, National Defence is taking concrete steps to reduce its carbon footprint in its real property and its fleets. This includes greenhouse gas emissions reduction measures such as energy performance contracts at defence installations across the country, clean-energy purchases and improved energy management.
National Defence’s continued investments to upgrade and replace critical National Defence infrastructure and fleets will contribute to the government’s efforts to reach net-zero emissions by 2050.
With regard to part (a) of the question, when “Strong, Secure, Engaged”, Canada’s defence policy, was released in 2017, National Defence’s goal was to reduce greenhouse gas emissions by 40% from 2005 levels by 2030. More recently, National Defence, in its 2020-23 defence energy and environment strategy, has adopted a more ambitious target that aligns with the Government of Canada’s greening government strategy. This is to reduce greenhouse gas emissions from its real property and commercial light-duty fleets, where feasible, by 40% from 2005 levels by 2025, and to achieve net-zero emissions by 2050.
Separate from its real property and commercial light-duty fleets, National Defence is also committed to bringing emissions from its national safety and security operations fleets to net zero by 2050, in accordance with the Government of Canada’s updated greening government strategy. For the national safety and security fleet, which is comprised of Canadian Armed Forces aircraft, marine vessels and tactical land vehicles, the 2050 target will consider the use of environmentally friendly technologies and low-carbon fuels when available, affordable and operationally feasible.
With regard to part (b), National Defence’s 2016-19 defence energy and environment strategy committed to reducing greenhouse gas emissions by 40% from 2005 levels by 2030. As of March 31, 2020, National Defence has reduced its emissions from its real property and commercial light-duty vehicles fleets by 31% below 2005 levels and is on track to reach the 40% reduction target by 2025, a full five years ahead of the original schedule.
Greenhouse gas emissions from National Defence’s national safety and security fleet operations, however, are 11% above 2005 levels as of March 31, 2020. These emissions are tied to Canadian Armed Forces activities required to ensure the safety and security of all Canadians. These emissions will vary over time, as the number of times that the CAF is deployed will impact the amount of emissions that are emitted.
National Defence is committed to ensuring its activities are conducted in a sustainable manner without compromising the safety and security of the members of the Canadian Armed Forces.
As outlined in the 2020-23 defence energy and environment strategy, National Defence is committed to exploring the use of alternative energy options in national safety and security-related fleet operations. Canada is leading the path in this area as one of the few countries making a commitment to manage its military fleet in a sustainable manner.
Regarding parts (c) and (d) of the question, through Canada’s defence policy, “Strong, Secure, Engaged”¸ National Defence commits to reducing greenhouse gas emissions while remaining operationally effective. The defence energy and environment strategy commits the department to make every effort to consider environmental and energy implications of its purchase decisions, operations and asset management.
Under this strategy, all new military equipment procured is required to consider energy efficiency to reduce overall operating costs and environmental impacts.
As part of the future fighter capability project’s life-cycle cost evaluation process, aircraft that have lower fuel consumption are favoured, which affects the greenhouse gas emissions of the aircraft. It is anticipated that newer propulsion systems technology in future fighter aircraft may result in reducing greenhouse gas emissions of the new aircraft fleet.
National Defence is also investigating the use of alternative fuels with a reduced carbon footprint for its fleets.
With regard to part (e), as the future fighter aircraft will be replacing an existing capability, the overall impacts on greenhouse gas emissions are anticipated to be similar to those generated by the existing CF-18 fleet. However, operational emissions may be reduced as a result of newer propulsion systems technology in the future fighter aircraft. The level of emissions will also depend upon how often these aircraft are used.
National Defence is also working to reduce the emissions for maintenance activities by improving maintenance practices and facilities. The Bagotville and Cold Lake facilities that will house the future fighter aircraft will be designed and constructed to increase energy efficiency wherever possible.
National Defence is committed to demonstrating leadership in environmental and energy sustainability and will continue to strive to meet its obligation to manage its assets and operations efficiently.

Question No. 235--
Mr. Dan Albas:
With regard to the government's response to Order Paper question Q-35, which stated that the government provided "up to $30 million to small and medium-sized forest sector firms" during the pandemic: (a) which firms received the funding; (b) how much did each firm receive; and (c) on what date did each firm receive its payment from the government?
Response
Mr. Paul Lefebvre (Parliamentary Secretary to the Minister of Natural Resources, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a) of the question, following the announcement by the Minister of Natural Resources on July 10, 2020, Natural Resources Canada consulted stakeholders and finalized the implementation plan for this initiative. This program will provide up to $30 million to small and medium-sized forest sector operations to offset costs associated with the implementation of COVID-19 health and safety measures.
With regard to part (b), contribution agreements with participating provinces and territories have advanced, with most expected to be completed in early January. Provinces and territories were allocated base-level funding, supplemented by a top-up increment that is based on a combination of each jurisdiction’s share of total forest sector employment and each jurisdiction’s share of total trees planted. Once agreements are in place, participating jurisdictions will compile and submit claims for reimbursement to the federal government. Once claims are validated and paid, this will enable provinces and territories to reimburse eligible small and medium-sized forest sector businesses, likely starting in early 2021.
With regard to part (c), eligible costs will have been incurred by companies between April 1, 2020, and March 31, 2021. Payments will be made on a retroactive basis and participating jurisdictions will report which firms received support. As this program is ongoing, there is insufficient information available to answer this question.

Question No. 236--
Mr. Kerry Diotte:
With regard to the government's commitment to modernize the North American Aerospace Defense Command (NORAD): (a) how much funding has been committed toward modernizing NORAD; and (b) what is the breakdown of the funding commitment by year for each of the next five years?
Response
Ms. Anita Vandenbeld (Parliamentary Secretary to the Minister of National Defence, Lib.):
Mr. Speaker, as outlined in Canada’s defence policy, “Strong, Secure, Engaged”, National Defence is committed to continental defence and to the protection of North America. This includes commitments to ensure that the North American Aerospace Defense Command, NORAD, is modernized to meet existing and future threats and challenges.
In response to part (a), National Defence is currently examining a wide range of capability requirements and potential investment opportunities with regard to NORAD modernization. This includes examining the best way to fulfill the direction in the Minister of National Defence’s mandate letter regarding the renewal of the North Warning System.
Delivering on these commitments will build on the significant investments in core continental defence capabilities already included in “Strong, Secure, Engaged”. These include the commitments to acquire six Arctic and offshore patrol ships, 88 future fighter aircraft, remotely piloted systems for enhanced surveillance capabilities, and improved space capabilities for Arctic surveillance and communications.
In response to part (b), Funding and timelines specifically earmarked for the modernization of NORAD have yet to be determined. These decisions will take into consideration the full range of threats and challenges facing Canada and North America and will be informed through consultations with the new administration in the United States.
Investments will be informed by, and build on, the multi-year, $133-million programmed investment by Defence Research and Development Canada’s all-domain situational awareness, ADSA, S&T program, which is now close to completion. This S&T program explored enhanced domain awareness of air, maritime surface, and maritime subsurface approaches to Canada and North America, with a focus on the Arctic. The highly successful ADSA S&T program made significant progress in several key areas, including over-the-horizon radar, which could support a future system of systems against evolving threats. The knowledge gained from the ADSA S&T program will inform scientific advice for the modernization and augmentation of the North Warning System capability as part of such a system of systems.

Question No. 238--
Mrs. Alice Wong:
With regard to the government’s response to the request or pending request from the mayor of Vancouver to decriminalize a number of illegal drugs, including cocaine, fentanyl and crystal meth, within the city: (a) will the government allow cocaine, fentanyl and crystal meth to be decriminalized within the city; and (b) does the Prime Minister still hold the position that “[w]e’re not looking at full decriminalization at all”, which he stated in an interview with Global News that aired on September 24, 2019?
Response
Mr. Darren Fisher (Parliamentary Secretary to the Minister of Health, Lib.):
Mr. Speaker, the Government of Canada’s approach to substance use issues has been comprehensive and collaborative, guided by our federal drug strategy—the Canadian drugs and substances strategy (CDSS), introduced in late 2016. The CDSS takes a public health-focused approach and lays out our framework for evidence-based actions to reduce the harms associated with substance use in Canada. It includes four key pillars—prevention, treatment, harm reduction, and enforcement.
Since 2016, the Government of Canada has taken urgent action to address the overdose crisis through significant federal investments of over $600 million, as well as legislative and regulatory action. This includes working with provinces and territories to improve access to harm reduction services such as supervised consumption sites, increase access to pharmaceutical-grade alternatives to the illegal contaminated supply, i.e., a safer supply, raise awareness of the risks of opioids, and remove barriers to treatment, including stigma. More recently, to build on funding provided in budget 2018 and budget 2019, the government provided an additional $66 million over two years, starting in 2020-21, to support community-based organizations responding to substance use issues, including to help them provide front-line services in a COVID-19 context.
The Government of Canada recognizes that in many regions of the country the COVID-19 pandemic is exacerbating long-standing challenges regarding substance use and the overdose crisis, with some communities now reporting record high numbers of overdose deaths, hospitalizations, and emergency medical service calls. To help address these challenges, the Government of Canada has taken actions to implement important measures to enable the health system to better meet the needs of people with substance use disorder during the COVID-19 pandemic. For example, we have issued class exemptions to pharmacists and eased restrictions on the transportation of controlled substances to make it easier for people to access the medications they need during the COVID-19 pandemic while following public health advice, such as physical distancing. We have also made it easier for overdose prevention sites to be established rapidly in temporary community shelters and other locations. In addition, through Health Canada’s substance use and addictions program, the Government of Canada is providing funding to support 11 projects in providing a flexible safer supply of pharmaceutical-grade medications for people with opioid use disorder in British Columbia, Ontario and New Brunswick. These investments will help provide pathways to care and treatment.
The COVID-19 pandemic has worsened the ongoing overdose crisis. We have lost too many Canadians to overdose, and all levels of government must redouble our efforts to save lives. For example, the federal government has been working with the Government of British Columbia and Mayor Stewart on options that respond to their local and regional needs, guided by the recommendations of the Canadian Association of Chiefs of Police and the Public Prosecution Service of Canada. We are reviewing the City of Vancouver’s request to address criminal penalties for simple possession of small amounts of controlled substances, and the Government of Canada will continue work to get Canadians who use substances the support they need.
The Government of Canada will continue to encourage the formation of partnerships between law enforcement and health and social services to help divert people who use drugs away from the criminal justice system and towards appropriate health services and social supports. For example, in May 2017, the Government of Canada passed the Good Samaritan Drug Overdose Act. This act provides some legal protection for individuals who seek emergency help during an overdose. The Government of Canada in also funding a three-year project in Peterborough, Ontario, to develop a multisector response, with a team dedicated to caring for people at risk of experiencing overdoses, in order to direct people away from the justice system and into care. Further, on August 18, 2020, the Public Prosecution Service of Canada issued guidance to prosecutors directing that alternatives to prosecution should be considered for simple possession offences, except when there are serious mitigating circumstances. This policy is available at https://www.ppsc-sppc.gc.ca/eng/pub/fpsd-sfpg/fps-sfp/tpd/p5/ch13.html.
The overdose crisis is a complex public health issue, but the Government of Canada is committed to working closely with provinces, territories, and key stakeholders to address substance use issues and to ensure that people who use drugs have the support they need.

Question No. 242--
Mr. Eric Duncan:
With regard to directives given by the Minister of Canadian Heritage to the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission since January 1, 2016: what directives have been given and what was the date of each directive?
Response
Ms. Julie Dabrusin (Parliamentary Secretary to the Minister of Canadian Heritage, Lib.):
Mr. Speaker, the Minister of Canadian Heritage has the power to issue directives to the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission, CRTC, exclusively under subsection 23(3) of the Broadcasting Act. Moreover, directives under subsection 23(3) pertain exclusively to conditions imposed by the CRTC to the Canadian Broadcasting Corporation, the corporation, in consideration of those conditions. The minister has not issued any directive under that section since January 1, 2016.
However, the Governor in Council, GiC, may issue directions to the CRTC under subsections 7(1), 26(1) and 27(1) of the act. The GiC may also request the CRTC to “hold hearings or make reports on any matter within the jurisdiction of the [CRTC]” under subsection 15(1) of the act.
Since January 1, 2016, the GiC requested one report under subsection 15(1) of the act. The request, dated September 22, 2017, P.C. 2017-1195, was to report to the GiC no later than June 1, 2018 in regard to the following matters: a) the distribution model or models of programming that are likely to exist in the future; b) how and through whom Canadians will access that programming; c) the extent to which these models will ensure a vibrant domestic market that is capable of supporting the continued creation, production and distribution of Canadian programming, in both official languages, including original entertainment and information programming.
Since 2016, the GiC has issued one direction to the CRTC under subsection 27(1). The directive, dated April 3, 2020, P.C. 2020-231, was in respect of the implementation of the Canada-United States-Mexico Agreement, CUSMA.
Other than the aforementioned two matters, the GiC has not issued any directions to the CRTC during the time frame in question, and the Minister of Canadian Heritage has not issued any directives to the CRTC during the same period.

Question No. 250--
Mr. Marty Morantz:
With regard to the government's response to Order Paper question Q-6, regarding loans made under the Canada Emergency Business Account (CEBA): (a) what specific types of businesses are classified as "other services", and what are examples of such businesses; (b) what specific types of businesses are classified as "public administration", and what are examples of such businesses; and (c) did any of the CEBA loans classified as "public administration" go toward any province, territory, municipality, or other level of government and, if so, what are the details of any such loans, including (i) amount, (ii) recipient?
Response
Ms. Rachel Bendayan (Parliamentary Secretary to the Minister of Small Business, Export Promotion and International Trade, Lib.):
Mr. Speaker, Export Development Canada, EDC, is proud to be part of the Government of Canada’s response to COVID-19. EDC collaborated in the design of the Canada emergency business account, CEBA, and works to deliver the program by providing support to Canadian financial institutions through funding, validation checks and administration. EDC will continue with current stimulus initiatives, as well as work to identify new opportunities, along with our government partners, to meet the evolving needs of Canadian companies.
In response to (a), Canada emergency business account or CEBA data, as it relates to industry, is reported in the Standard Industrial Classification, SIC, or the North American Industry Classification System, NAICS, when available and provided by the financial institutions. “Other services” as reported in Order Paper question Q-6 includes the following SIC and NAICS classifications.
SIC code R, “Other Service Industries” as per Statistics Canada, https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD.pl?Function=getVD&TVD=53446&CVD=53447&CPV=R&CST=01011980&CLV=1&MLV=4, includes the following subsectors: amusement and recreational service industries, personal and household service industries, membership organization industries, other service industries.
NAICS code 71, “Arts, Entertainment & Recreation” as per Statistics Canada, https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD.pl?Function=getVD&TVD=307532&CVD=307533&CPV=71&CST=01012017&CLV=1&MLV=5, includes the following subsectors: performing arts, spectator sports and related industries; heritage institutions; amusement, gambling and recreation industries.
NAICS code 81, “Other services (except public administration)” as per Statistics Canada, https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD.pl?Function=getVD&TVD=1181553&CVD=1181554&CPV=81&CST=01012017&CLV=1&MLV=5, includes the following subsectors: repair and maintenance; personal and laundry services; religious, grant-making, civic and professional and similar organizations; private households.
Details identifying a specific recipient cannot be provided without prior consent from the financial institution and the borrower. CEBA is administered by EDC, who is working closely with Canadian financial institutions to deliver these loans to qualifying businesses.
In response to (b), CEBA data as it relates to industry is reported in SIC or NAICS, when available and provided by the financial institutions. “Public administration” as reported in Order Paper question Q-6 includes the following SIC and NAICS classifications.
SIC code N, “Government Service Industries” as per Statistics Canada, https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD.pl?Function=getVD&TVD=53446&CVD=53447&CPV=N&CST=01011980&CLV=1&MLV=4, includes the following subsectors: federal government service industries, provincial and territorial government service industries, local government service industries, international and other extra-territorial government service industries.
NAICS code 91, “Public Administration” as per Statistics Canada, https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD.pl?Function=getVD&TVD=1181553&CVD=1181554&CPV=91&CST=01012017&CLV=1&MLV=5, includes the following subsectors: federal government public administration; provincial and territorial public administration; local, municipal and regional public administration; aboriginal public administration; international and other extra-territorial public administration.
Details identifying a specific recipient cannot be provided without prior consent from the financial institution and the borrower. CEBA is administered by EDC, who is working closely with Canadian financial institutions to deliver these loans to qualifying businesses.
In response to (c), details identifying a specific recipient cannot be provided without prior consent from the financial institution and the borrower. CEBA is administered by EDC, who is working closely with Canadian financial institutions to deliver these loans to qualifying businesses.
As per the requirements of the program set out by the Government of Canada and found on the CEBA website, https://ceba-cuec.ca/, when applying for a CEBA loan the borrower needs to confirm that it is not a government organization or body, or an entity wholly owned by a government organization or body; that it is not a non-profit organization, registered charity, union, or a fraternal benefit society or order, or an entity owned by such an organization, unless the entity is actively carrying on a business in Canada, including a related business in the case of a registered charity, that earns revenue from the regular supply of property/goods or services; that it is not an entity owned by any federal member of Parliament or senator; that it does not promote violence, incite hatred or discriminate on the basis of sex, gender identity or expression, sexual orientation, colour, race, ethnic or national origin, religion, age, or mental or physical disability, contrary to applicable laws.

Question No. 254--
Mr. Warren Steinley:
With regard to the economic impact of the government's Clean Fuel Standard: (a) did the government do any analysis on the impact of the Clean Fuel Standard on Saskatchewan's economy and, if so, what are the details and findings of the analysis; (b) did the government do any analysis on the impact of the Clean Fuel Standard on Saskatchewan's oil and gas industry and, if so, what are the details and findings of the analysis; (c) did the government do any analysis on the impact of the Clean Fuel Standard on Saskatchewan's agricultural sector and, if so, what are the details and findings of the analysis; and (d) has Farm Credit Canada done any analysis or projections on the impact of the Clean Fuel Standard on farm incomes and, if so, what are the details and findings?
Response
Hon. Jonathan Wilkinson (Minister of Environment and Climate Change, Lib.):
Mr. Speaker, the proposed clean fuel standard regulations were published in Canada Gazette, part I, on December 19, along with the regulatory impact assessment statement, which includes provincial, regional, and sectoral considerations. These documents can be found at http://www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/2020/2020-12-19/html/reg2-eng.html.

Question No. 257--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to the Deloitte report on contracts with Chinese-based companies, referenced by Global Affairs Canada at the Standing Committee on Government Operations and Estimates on November 18, 2020: (a) what was the date that the report was commissioned; (b) what was the date that the report was delivered; (c) what was the final cost of the report; (d) what was the scope of the report; (e) what was the title of the report; (f) what were the findings or conclusions of the report; and (g) was the report tendered competitively and, if not, why not?
Response
Mr. Robert Oliphant (Parliamentary Secretary to the Minister of Foreign Affairs, Lib.):
Mr. Speaker, the following reflects a consolidated response approved on behalf of Global Affairs Canada ministers. In response to (a), the report was commissioned on August 10, 2020.
In response to (b), the report was delivered on November 19, 2020.
In response to (c), information on contracts worth more than $10,000 for the time period requested is available under “Proactive disclosure” on the Open Government site at https://open.canada.ca.
In response to (d), Deloitte was mandated to conduct a review of Global Affairs Canada’s procurement process for security equipment, including a review of the go-forward options for the use of the recently established standing offers for security equipment and a review of the procurement options to support the future acquisition of mission equipment, including a review of the appropriateness of creating a new national security exception for security equipment.
In response to (e), the title was “Global Affairs Canada: Security Equipment Procurement Review”.
In response to (f), Deloitte conducted an independent review of the procurement process for security equipment. The review confirms that officials followed all the rules and policies related to security equipment and that there were opportunities for improvements in the areas of increased integration of security in the materiel management life cycle, broader consultation throughout the procurement process for security equipment and additional guidance with respect to publishing technical requirements. Global Affairs Canada’s revised procurement approach, currently under development with Public Services and Procurement Canada, will integrate these recommendations and will include consultations with security experts and possibly creating a national security exception to limit solicitations to trusted suppliers with the required security clearances.
In response to (g), the report was tendered competitively.

Question No. 260--
Ms. Heather McPherson:
With regard to Canada's emergency wage subsidy since its creation, broken down by province: (a) which enterprises have applied for the subsidy; (b) of the enterprises in (a), which enterprises have been eligible for the subsidy; and (c) what is the reason for refusal for each of the enterprises that have not been deemed eligible?
Response
Hon. Diane Lebouthillier (Minister of National Revenue, Lib.):
Mr. Speaker, what follows is the response from the CRA as of November 25, 2020, the date of the question. With regard to parts (a), (b) and (c), the COVID-19 Emergency Response Act, No. 2, S.C. 2020, c. 6, notes that CEWS is available to qualifying entities, sets out definitions for the terms that apply to the emergency wage subsidy and provides definitions of both eligible employees and qualifying entities. The CRA’s role is to administer legislation as it has been approved by Parliament and assented to by the Crown.
While this legislation amends the Income Tax Act, affording discretion to make public the name of any person or partnership that makes an application for CEWS, it does not permit the publication of specific CEWS application information, including province or reason for denial in the manner requested in the question.
As of November 25, 2020, a public registry of CEWS recipients was in development. Once it is available on Canada.ca at https://www.canada.ca/ en/revenue-agency/services /subsidy/emergency- wage-subsidy.html, it will allow Canadians to identify employers benefitting from the CEWS.
As of November 25, 2020, though the CRA has begun a preliminary small-scale CEWS post-payment audit program, it has not yet compiled statistics on reasons for denying claims. Therefore, the CRA cannot answer the question in the manner requested.

Question No. 261--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Canada Emergency Wage Subsidy (CEWS) program, since its inception: (a) what is the total amount paid out through the program; (b) how many individual companies have received payments, broken down by (i) country of physical address, (ii) country of mailing address, (iii) country of the bank account the funds were deposited into; (c) for all of the companies in (b) that are located in Canada, what is the breakdown down by (i) province or territory, (ii) municipality; (d) how many audits have been conducted of companies receiving CEWS; and (e) for the audits in (d), how many have found that funding has been spent outside of Canada?
Response
Hon. Diane Lebouthillier (Minister of National Revenue, Lib.):
Mr. Speaker, with respect to the above noted question, what follows is the response from the CRA as of November 26, 2020, the date of the question. The COVID-19 Emergency Response Act, No. 2, S.C. 2020, c. 6, notes that Canada emergency wage subsidy, CEWS, is available to qualifying entities, sets out definitions for the terms that apply to the emergency wage subsidy and provides definitions of both eligible employees and qualifying entities. The CRA’s role is to administer legislation as it has been approved by Parliament and assented to by the Crown.
With regard to part (a), financial transactional data regarding amounts “paid out” and “received” as suggested in the question is not available in the manner requested. Rather, general statistical information is available on Canada.ca regarding the CEWS, including total approved applications, all approved applications by value, the number of applications received and the dollar value of subsidies paid. This information can be found under “Claims to date - Canada emergency wage subsidy (CEWS)” at https://www.canada.ca/en /revenue-agency/services/ subsidy/emergency-wage- subsidy/cews-statistics.html.
With regard to parts (b)(i), (b)(ii) and (b)(iii), information is not captured in the manner requested in the question.
With regard to parts (c)(i) and (c)(ii), financial transactional data regarding amounts paid out and received, as suggested in the question, is not available in the manner requested. Rather, general statistical data on CEWS claims providing the total approved claims broken down by province/territory where applicant resides, industry sector and size of applicant is available on the Canada.ca website at https://www.canada.ca /en/revenue-agency/services/ subsidy/emergency-wage- subsidy/cews-statistics/ stats-detailed.html and can be found under “CEWS claims – detailed data”. Information is not available by municipality.
With regard to part (d), as of November 26, 2020, the date of the question, the CRA had not launched its CEWS post-payment audit program.
However, the CRA did launch a small scale CEWS post-payment audit research project that targets a limited sample. The intent of this pilot project is not only to learn about audit and verification challenges, including the types of non-compliance and the levels of compliance with respect to this benefit program, but also about conducting compliance activities during the COVID-19 pandemic and, by extension, other global crises. The CRA can confirm that as part of this research project, as of November 26, 2020, the CRA has contacted over 700 taxpayers and business in many ranges.
With regard to part (e), since the CRA has not yet launched the full CEWS post payment audit program, the CRA is not yet tracking audit results in the manner requested in the above-noted question.

Question No. 269--
Mr. Scot Davidson:
With regard to the announcement made by the then Minister of Foreign Affairs in Barrie, Ontario, on October 9, 2019, promising a four-year, $40 million funding commitment for Lake Simcoe: (a) how much of the $40 million commitment was or will be delivered in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021, (iv) 2022, (v) 2023; and (b) what are the details of all funding actually delivered since October 21, 2019, as part of the commitment, including (i) date, (ii) amount, (iii) recipient, (iv) project description?
Response
Hon. Jonathan Wilkinson (Minister of Environment and Climate Change, Lib.):
Mr. Speaker, contained in the Minister of Environment and Climate Change Canada’s mandate letter is a commitment to develop further protections for and take active steps in the cleanup of the Great Lakes, Lake Winnipeg, Lake Simcoe and other large lakes.
Environment and Climate Change Canada is currently exploring approaches to further protect and restore vital freshwater ecosystems to support the delivery of the minister’s freshwater-related mandate commitments, including Lake Simcoe.

Question No. 272--
Mr. Randall Garrison:
With regard to Health Canada’s approval of the first HIV self-test kits for use in Canada and the government’s promise to distribute 60,000 of these self-test kits: (a) how and through what program will the government distribute these test kits; (b) how many of the 60,000 self-test kits will be designated for distribution to communities who face greater barriers to accessing testing and in particular to guarantee access to Indigenous, racialized and low income people, and those who live in rural and northern communities; and (c) what are the long-term plans to ensure continued broad and free distribution to those most at risk?
Response
Mr. Darren Fisher (Parliamentary Secretary to the Minister of Health, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), the Public Health Agency of Canada itself does not undertake the distribution of self-test kits, as this does not fall under its jurisdiction. The REACH/MAP Centre initiative will be distributing test kits. There will be 60,000 self-tests kits made available through an implementation science program led by the REACH/MAP Centre initiative at St. Michael’s Hospital. This initiative was made possible through funding from the Canadian Institutes of Health Research, along with other sources.
The REACH/MAP Centre initiative is working with two key community-based organizations to support access to and distribution of 60,000 self-test kits across Canada, with peer navigation services free of charge and a telehealth platform. The launch of this program is expected to begin on January 1, 2021. Self-test kits will be distributed throughout the country via the Community-Based Research Centre, CBRC, for gay, bisexual, transgender, two-spirit and queer men, GBT2Q; and Women’s Health in Women’s Hands, WHIWH, will distribute to racialized women from the African, Black, Caribbean, Latin American and South Asian communities.
With regard to (b), as noted above, the CBRC and WHIWH, two key community-based organizations involved in the REACH/MAP Centre initiative, have networks throughout Canada and are recognized for engaging with indigenous, racialized and low-income people. Distribution will be possible through mail, thus allowing reach to those who live in rural and northern communities.
With regard to (c), the distribution of self-test kits and the provision of associated services falls under the jurisdiction of the provincial and territorial governments.

Question No. 274--
Mr. Chris d'Entremont:
With regards to the role of First Nations fisheries and reconciliation: (a) how many meetings or briefings has the Minister of Fisheries and Oceans had regarding reconciliation since November 20, 2019; and (b) what are the details of all meetings in (a), including the (i) date, (ii) attendees, (iii) location, (iv) purpose of the meeting or briefing?
Response
Hon. Bernadette Jordan (Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard, Lib.):
Mr. Speaker, implementing the Marshall decision is critical to the work of reconciliation, and it is a priority of our government. The Minister of Fisheries, Oceans, and the Canadian Coast Guard has met and continues to meet on a regular basis with first nations leadership and commercial industry representatives. Our government is working with communities to discuss their fishery plans and reach agreements. Together we will ensure that the treaty right to pursue a moderate livelihood is implemented in a way that ensures safe, orderly and sustainable fishing. Our goal is, and always has been, to develop a strong, stable and productive fishery for the benefit of everyone involved.
Information regarding briefings is proactively disclosed in accordance with the Access to Information Act and can be found at https://search.open.canada.ca/en/bn/?sort=score%20desc&page=1&search_text=bn-search-orgs=Fisheries%20and%20Oceans%20Canada.

Question No. 278--
Mrs. Shannon Stubbs:
With regard to the national security review of the proposed takeover of TMAC Resources Inc. by Shandong Gold Mining Co. Ltd.: (a) when was the review ordered; (b) when will the review commence; (c) when is the review expected to be completed; (d) when will the government make a decision on the proposed takeover; and (e) has the government received any communication from the Chinese government advocating for the approval of the takeover and, if so, what are the details of any such communication?
Response
Mr. Ali Ehsassi (Parliamentary Secretary to the Minister of Innovation, Science and Industry (Innovation and Industry), Lib.):
Mr. Speaker, under the Investment Canada Act, all foreign investments are subject to a national security review. Canada remains open to investments that create jobs, growth, access to global trade and value chains, and long-term prosperity for Canadians, while protecting Canada’s national security interests. Reviews are conducted on a case-by-case basis as part of a rigorous and evidence-based process.
With regard to the proposed investment, Innovation, Science and Economic Development can confirm that on October 15, 2020, TMAC publicly announced that an order for the national security review of the investment under the act was made by the Governor in Council and that on November 27, 2020, TMAC announced that the national security review of the investment was extended for a further period of up to 45 days.
Further details of specific transactions under review are subject to the confidentiality provisions of the Investment Canada Act.

Question No. 279--
Mr. Mark Strahl:
With regard to the Employment Insurance fund: (a) what was the balance of the fund as of March 1, 2020; (b) what is the current balance of the fund; (c) how much has been withdrawn from the fund for Employment Insurance payments since March 1, 2020; and (d) how much has been withdrawn from the fund for other programs such as the Canada Emergency Response Benefit since March 1, 2020, broken down by program?
Response
Mr. Irek Kusmierczyk (Parliamentary Secretary to the Minister of Employment, Workforce Development and Disability Inclusion, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), the balance of the fund as of March 1, 2020, is not available. However, the audited financial statements of the employment insurance operating account were prepared for the year ended March 31, 2020. These statements were tabled in the House of Commons as part of the Public Accounts of Canada, section 4, consolidated accounts, as at March 31, 2020. Financial information related to measures in response to the Canada emergency response benefit is captured separately in these statements: https://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/recgen/cpc-pac/2020/pdf/2020-vol1-eng.pdf
With regard to (b), the current balance of the account is not available, as the fiscal year is still in progress. The audited financial statements will present the balance of the fund for the year ending March 31, 2021.
With regard to (c), the total benefits and support measures charged to the employment insurance operating account since March 1, 2020, are not available, as the fiscal year is still in progress. The total benefits and support measures charged to the employment insurance operating account for the period from April 1, 2020, to March 31, 2021, will be presented in the audited financial statements for the year ending on March 31, 2021.
With regard to (d), the total benefits and support measures charged to the employment insurance operating account since March 1, 2020, are not available, as the fiscal year is still in progress. As per section 153.111 of the Employment Insurance Act, the employment insurance operating account will be credited by an amount determined by the Minister of Finance that corresponds to the total cost of the employment insurance emergency response benefit under this act, including all costs related to the benefit and its administration. We can confirm that this is the only Canada emergency response benefit that will be paid but later funded by the consolidated revenue fund out of the employment insurance operating account, as seen at https://laws-lois.justice.gc.ca/eng/acts/E-5.6/page-39.html#h-1261609.

Question No. 280--
Mr. Peter Kent:
With regard to the impact of the changes to the broadcasting industry proposed in Bill C-10, An Act to amend the Broadcasting Act and to make related and consequential amendments to other Acts: (a) does the government have a projection of what the Canadian media market will look like in five years without the changes in Bill C-10; (b) does the government have a projection of what the Canadian media market will look like in five years with the changes in Bill C-10; (c) what are the government's projections related to the scenarios in (a) and (b); and (d) if the government does not have the projections in (a) or (b), then on what basis are the changes proposed in Bill C-10 being made?
Response
Ms. Julie Dabrusin (Parliamentary Secretary to the Minister of Canadian Heritage, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), yes, the government has projections of what Canadian production will look like in five years without Bill C-10.
With regard to (b), yes, the government has projections of what future contributions to Canadian content will look like in five years with the changes in Bill C-10. With regard to (c), a major goal of Bill C-10 is to ensure that all broadcasters, including Internet giants, contribute in an appropriate manner to the Canadian broadcasting system. The bill gives the Canadian Radio-television and Telecommunication Commission, CRTC, the tools it needs to effectively regulate online broadcasters. To that end, the government prepared estimates of what Canadian content production would look like in both a scenario without Bill C-10, and with the inclusion of online broadcasters in the Canadian regulatory framework after the adoption of the measures in Bill C-10.
In further response to (a), with regard to a business-as-usual projection of future production volumes for Canadian television content, internal PCH projections find that without Bill C-10, falling commercial broadcasting revenues are expected to lead to a decline in the production of Canadian television content of around $1 billion by 2023 when compared with 2018. The projected decline would represent a 34 per cent decrease in production volume between 2018 and 2023.
This figure relates to total volume of Canadian television production, i.e., the total budgets of all television productions that meet the definition for “Canadian content” in a given year. In addition to Canadian television broadcasters, there are many other sources of financing for television production in Canada, including the Canada media fund, foreign financing, Canadian distributors and federal or provincial tax credits. Statistical analysis of historical data for 2012 to 2018 from multiple sources was used to create these projections. Statistical relationships between broadcasting revenues and production were determined and applied to arrive at projections for production.
In further response to (b), with regard to the projection of Bill C-10’s impact on future contributions to Canadian audio and audiovisual content, internal PCH estimates find that if the CRTC requires online broadcasters to contribute to Canadian content at a similar rate as traditional broadcasters, online broadcasters’ contributions to Canadian music and stories could amount to as much as $830 million annually by 2023.
This figure relates to total regulatory requirements imposed by the CRTC on broadcasters to contribute to Canadian content and creators, rather than total volume of Canadian production, which relates to producers’ spending on Canadian content, drawing from multiple sources of financing. The contributions of online players would result in total contributions to Canadian content and creators in 2023 being 35 per cent higher than in a scenario where traditional broadcasters alone spend on Canadian content.
There are two main sources of uncertainty in this estimate of Canadian content funding. First, since online broadcasters typically do not provide data to the CRTC or publicly disclose their revenues, projections were prepared based on estimates of online revenues and historical trends in those estimates. Second, after holding public hearings, the CRTC may impose regulatory requirements on online and/or traditional broadcasters that vary from its current practices. This could significantly change the number above, which is based on online broadcasters contributing at similar levels as traditional broadcasters do now.
It is important to note that $830 million in contributions from online players does not equate to an $830 million increase in production volume, e.g., the effect will not make the $1 billion loss a $170 million loss. In practice the impact on production volume may be more or less than $830 million, depending on the extent of any “spillover effects” and several other factors that cannot be estimated with available data.
With regard to (d), it is not applicable.

Question No. 283--
Mr. Philip Lawrence:
With regard to the section on page 116 of the Fall Economic Statement 2020, which reads, "CRA will allow employees working from home in 2020 due to COVID-19 with modest expenses to claim up to $400, based on the amount of time working from home": (a) how many Canadians does the government project will be eligible for the deduction; (b) what is the required amount of time working from home to be eligible for the full $400 deduction; (c) what is the required amount of time working from home to be eligible for a deduction less than $400, and what is the formula used to calculate the eligible deduction amount; and (d) what is the specific eligibility criteria to determine if someone who worked from home is eligible for this new deduction, as opposed to the traditional work from home deductions for individuals who worked from home prior to the pandemic?
Response
Hon. Diane Lebouthillier (Minister of National Revenue, Lib.):
Mr. Speaker, the response from the CRA is as follows. With regard to part (a), the CRA cannot respond in the manner requested as it does not have information on the projected number of Canadians who will be eligible for the deduction.
With regard to part (b), if an employee worked more than 50% of the time from home for a period of at least four consecutive weeks in 2020 due to the COVID-19 pandemic, they can claim $2 for each day they worked from home during that period. They can then also claim any additional days they worked at home in 2020 due to the COVID-19 pandemic. The maximum amount of $400 would be achieved at 200 days working from home due to the COVID-19 pandemic.
With regard to part (c), if an employee worked more than 50% of the time from home for a period of at least four consecutive weeks in 2020 due to the COVID-19 pandemic, they can claim $2 for each day they worked from home during that period. They can then also claim any additional days they worked at home in 2020 due to the COVID-19 pandemic. The formula to calculate the deduction is $2 x the total number of days the employee worked from home in 2020 due to COVID-19, to a maximum of $400.
With regard to part (d), the deduction for home office expenses itself is not new. Rather, the CRA has introduced a new temporary flat rate method to simplify claiming the deduction for the 2020 tax year. However, employees can still choose to use the existing detailed method if they have larger claims. The eligibility criteria to use the new method are as follows: they worked from home in 2020 due to the COVID-19 pandemic; they worked more than 50% of the time from home for a period of at least four consecutive weeks in 2020; they are only claiming home office expenses and are not claiming any other employment expenses; their employer did not reimburse them for all of their home office expenses.

Question No. 290--
Mr. Eric Melillo:
With regard to the government’s COVID-19 vaccine distribution plan for Indigenous and remote communities: (a) what is the government’s specific plan for vaccine distribution; (b) during which month is each community projected to receive enough doses of the vaccine to inoculate the population; and (c) how will the vaccine be delivered or made available to those living in the most extreme remote communities, including those where traditional transportation methods may not be readily available?
Response
Ms. Pam Damoff (Parliamentary Secretary to the Minister of Indigenous Services, Lib.):
Mr. Speaker, insofar as Indigenous Services Canada, ISC, and its Special Operating Agency, Indian Oil and Gas Canada, are concerned, the response is as follows. With regard to (a), Indigenous Services Canada is working with the Public Health Agency of Canada, PHAC, the Canadian Armed Forces, CAF, and the National Operations Centre for COVID Vaccine Logistics, and provinces and territories to plan and implement vaccine distribution to all indigenous populations. According to the most recent guidance of the National Advisory Committee on Immunization, NACI, indigenous peoples have been identified as a first priority population for receiving the vaccine. For decades, indigenous peoples have been neglected and subjected to systemic discrimination in Canada’s health care institutions. This historic and continued discrimination has resulted in an understandable mistrust in Canada’s health care systems. We will continue to work with all partners, including provinces and territories, to ensure cultural safety and respect for first nations, Inuit and Métis when administering the COVID-19 vaccine.
Further sequencing recommendations will be made based on considerations of ethics, equity, feasibility and acceptability, such as the clinical characteristics of the vaccines and the exact timing of supply. Allocations of vaccines and their rollout will be informed by NACI advice, with outreach and collaboration with indigenous partners.
With regard to (b), as of December 23, 2020, Pfizer and Moderna are the only vaccine candidates to have received authorization from Health Canada and the first shipments of these vaccines have been received at various locations and are being administered to priority populations. COVID-19 vaccines will be distributed in Canada in a phased manner, and it is anticipated that supply will begin to meet demand over the course of 2021. The quantity and schedule of availability of vaccines will be the subject of ongoing discussion with provinces and territories who will manage rollout and delivery. The following webpage shows the total vaccine distribution amounts by province and territory, and its updated weekly: https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/prevention-risks/covid-19-vaccine-treatment/vaccine-rollout.html#a4
With regard to (c), given the varying storage requirements of different vaccine candidates, planning is under way to determine the best way to safely deliver vaccines to remote communities. Efforts to support coordinated planning include an Indigenous Services-led COVID-19 vaccine planning working group with regional representatives, indigenous partners, PHAC, and provincial/territorial representatives.
Provinces and territories receive an allocation of the federally procured COVID-19 vaccine and are responsible for allocating the vaccine to all of those within their jurisdiction, including first nations, Inuit, and Métis peoples. Indigenous Services Canada is working with partners to advocate for the prioritization for of first nations, Inuit, and Métis peoples to receive the COVID-19 vaccine and to support the planning and logistics. ISC will support vaccine distribution capacity in communities if needed.

Question No. 291--
Mr. Michael Kram:
With regard to page 25 of the Liberal Party of Canada election platform, which stated that “we will merge existing financial and advisory services currently scattered between several agencies into Farm Credit Canada (FCC)”: (a) what specific action, if any, has been taken since the 2019 election related to the commitment; (b) which specific entities and services will be merged into FCC; (c) as a result of this merger, how many jobs are expected to be (i) eliminated, (ii) transferred to FCC, broken down by entity; and (d) what is the timeline for this merger, including a timeline of when each entity merged into FCC will wind down their own separate operations, if applicable?
Response
Hon. Marie-Claude Bibeau (Minister of Agriculture and Agri-Food, Lib.):
Mr. Speaker, in early 2020, the government began analyzing the platform commitment referenced by the member of Parliament for Regina-Wascana in Q-291 on December 3, 2020, with respect to Farm Credit Canada. Agriculture and Agri-Food Canada had been in the process of undertaking an environmental scan of the agricultural financial lending situation in Canada, including agriculture and agri-food-sector-related financial products and services, including those offered by FCC. An approach to implementing this commitment was being developed in alignment with the mandate letter for the Minister of Agriculture and Agri-Food. This work was put on hold with the onset of the COVID-19 pandemic in March 2020.

Question No. 298--
Mr. Alexandre Boulerice:
With regard to the design and implementation of the Canada Infrastructure Bank’s $10 billion growth plan announced on October 1, 2020: (a) were contracts awarded to private suppliers and, if so, how many; (b) what are the details of each of the contracts awarded in (a), including the (i) date the contract was awarded, (ii) description of goods or services, (iii) volume, (iv) final contract amount, (v) supplier, (vi) country of the supplier?
Response
Mr. Andy Fillmore (Parliamentary Secretary to the Minister of Infrastructure and Communities, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to the design and implementation of the Canada Infrastructure Bank’s $10-billion growth plan announced on October 1, 2020, and contracts awarded to private suppliers, Infrastructure Canada has nothing to report.

Question No. 299--
Mr. Alexandre Boulerice:
With regard to the Canada Revenue Agency and spending related to the “Panama Papers” and “Paradise Papers”: (a) were contracts awarded to private-sector suppliers, and, if so, how many; and (b) what are the details for each of the contracts in (a), including the (i) contract award date, (ii) description of the goods or services, (iii) volume, (iv) final amount of the contract, (v) supplier, (vi) country of the supplier?
Response
Hon. Diane Lebouthillier (Minister of National Revenue, Lib.):
Mr. Speaker, with respect to the above-noted question, the CRA did not award any contracts related to the “Panama Papers” and “Paradise Papers” to private sector suppliers for the period of December 1, 2019, to December 4, 2020, the date of the question.

Question No. 309--
Mr. Kevin Waugh:
With regard to the Emergency Support Fund for Cultural, Heritage and Sport Organizations: (a) what is the total amount dispersed through the fund since March 1, 2020; (b) what are the details of funding provided through the fund, including the (i) recipient, (ii) location of the recipient, (iii) amount?
Response
Ms. Julie Dabrusin (Parliamentary Secretary to the Minister of Canadian Heritage, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to Canadian Heritage and (a), the answer is $390,697,000. With regard to (b), information pertaining to grants and contributions is publicly available on the Open Canada website at https://search.open.canada.ca/en/gc/?sort=score%20desc&page=1&search_text=&gc-search-orgs=Canadian%20Heritage This website excludes awards provided by the athlete assistance program, as these are disclosed on an annual basis, at the conclusion of each fiscal year.
With regard to the Canada Council for the Arts and (a), the answer is $62,685,608. With regard to (b), disclosure of grant and prize recipients can be found at https://canadacouncil.ca/about/public-accountability/proactive-disclosure/grant-recipients/recipients-2017-present?form=submitted&page=1&year=all&discipline=Strategic+Funds&program=COVID-19+Emergency+Support+Fund&recipient=&province=all&city=&area=all&riding=all& Sort1=Recipient&Sort2=Recipient&Sort3=Recipient&firstfiscalyear=2017&lastfiscalyear=2147483647
With regard to Telefilm Canada and (a), the answer is $29,687,367. With regard to (b), information pertaining to grants and contributions can be found at https://telefilm.ca/en/transparency/proactive-disclosure/grant-contribution/reports-by-quarter

Question No. 311--
Mr. John Nater:
With regard to Canadian diplomats and diplomatic staff suffering from symptoms associated with what is commonly known as Havana Syndrome: (a) on what date did Global Affairs Canada (GAC) first become aware that diplomats and diplomatic staff in Cuba were suffering from symptoms; (b) what specific symptoms does GAC acknowledge are associated with Havana Syndrome; (c) how many current or former diplomats, diplomatic staff, or their family members have reported experiencing symptoms; and (d) why did the government warn diplomats in 2017 not to say anything about the symptoms experienced by those stationed in Havana?
Response
Mr. Robert Oliphant (Parliamentary Secretary to the Minister of Foreign Affairs, Lib.):
Mr. Speaker, the following reflects a consolidated response approved on behalf of Global Affairs Canada ministers.
Since the beginning of the health incidents, the health, safety and security of diplomatic staff and their families has been the top priority.
Canada’s diplomatic staff and their families have Global Affairs Canada’s full support. This has been a very distressing experience for these diplomats and their families, and the department will continue to take the necessary steps to help them.
While we are exploring all avenues, no definitive cause of the health incidents has been identified to date.
For privacy and security reasons, we cannot comment on the specifics of the ongoing investigations, individual cases, nor on specific security and briefing measures.

Question No. 332--
Mr. Blaine Calkins:
With regard to the decision by the government and Destination Canada to no longer fund tourism promotion related to hunting and outfitting: (a) when was the decision made; (b) who made the decision; (c) was any analysis done on the impact of such a decision on the economies of areas of Canada that rely on hunting and outfitting tourism, and, if not, why not; (d) if an analysis was conducted, what are the details, including findings; and (e) did the government or Destination Canada consult or notify the hunting and outfitting tourism industry in relation to the decision, and, if so, what are the details?
Response
Hon. Mélanie Joly (Minister of Economic Development and Official Languages, Lib.):
Mr. Speaker, the Government of Canada continues to value the contribution of the hunting and outfitting sector to the Canadian tourism economy.
For the 2016-2018 period, Destination Canada received a one-time, special funding envelope of $30 million to launch a major tourism campaign in the United States. This campaign, entitled “Connecting America”, included a co-operative marketing fund where Destination Canada co-invested into its partners’ integrated U.S. marketing initiatives. Partners were invited to submit proposals for various initiatives that focused on specific activity-based markets, i.e., hunting, fishing, skiing, festivals and events, culinary. Destination Canada did not lead the creative on any of these co-op marketing initiatives.
In 2017, one initiative led by Tourism Saskatchewan for a national hunting program was submitted and approved as part of this co-op marketing fund. Destination Canada co-invested funds alongside partners Tourism Saskatchewan, Travel Manitoba and Spectacular Northwest Territories for a national program designed to generate awareness of hunting opportunities in Canada and to enable Canadian partners to gain a foothold in the hunting-focused U.S. travel industry.
Canada’s regional development agencies, RDAs, work to advance and diversify the regional economies. Through regular programming, RDAs have provided support to the hunting and outfitting industry to expand, modernize, and diversify its product offering, as well as support for marketing. To support the stabilization of the economy as a result of the impacts of COVID-19, RDAs are delivering the regional relief and recovery fund, RRRF, designed to provide liquidity support to small and medium-sized enterprises and stabilize the economy. Tourism operators in the outfitter sector are eligible recipients of the RRRF. Projects are searchable on the Open Government website: https://search.open.canada.ca/en/gc/

Question No. 344--
Mr. Alex Ruff:
With regard to applications received by the government for a new Possession and Acquisition Licence (PAL) or a new Restricted Possession and Acquisition Licence (RPAL), during the COVID-19 pandemic: (a) what was the exact date when new applications for PALs and RPALs (i) stopped being processed during the pandemic, (ii) began being processed again; and (b) how many new (i) PAL, (ii) RPAL applications were processed between March 15, 2020, and December 1, 2020, broken down by week?
Response
Mr. Joël Lightbound (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a)(i), the Canadian firearms program stopped data entry of new applications for possession and acquisition licences into the Canadian firearms information system by the central processing site the week of March 16, 2020. Chief firearms officers continued to approve applications that had already been entered into the Canadian firearms information system.
With regard to (a)(ii), the Canadian firearms program restarted the data entry of new applications for possession and acquisition licences into the Canadian firearms information system by the central processing site the week of April 13, 2020.
With regard to (b), the requested information is provided in Annex 1. Statistics for the period between March 15 and December 1, 2020, for new applications for possession and acquisition licences, non-restricted or restricted, associated to the data entry of these applications by the central processing site.

Question no 209 --
Mme Stephanie Kusie:
En ce qui concerne les plaintes transmises à l’Office des transports du Canada (OTC) depuis le 1er février 2020, ventilées par mois et sujet: a) combien de plaintes relatives au transport aérien ont été reçues; b) quelle est la situation des plaintes en a) (p. ex., résolue, enquête en cours, aucune mesure prise pour l’instant, etc.); c) quelle est la norme de service de l’OTC pour la résolution des plaintes relatives au transport aérien; d) quelles mesures précises l’OTC a-t-il prises, le cas échéant, pour veiller à ce que le traitement des plaintes et les enquêtes connexes se poursuivent pendant la pandémie?
Response
L’hon. Omar Alghabra (ministre des Transports, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la partie a) de la question, en février, il y en a eu 4 776; en mars, il y en a eu 3 625; en avril, il y en a eu 2 349; en mai, il y en a eu 1 396; en juin, il y en a eu 1 128; en juillet, il y en a eu 1 199; en août, il y en a eu 897; en septembre, il y en a eu 943; en octobre, il y en a eu 1 029; en novembre, à partir du 10, il y en a eu 260; le total est donc de 17 602.
L’OTC traite actuellement les plaintes reçues pour la période mentionnée. Il n’existe pas de ventilation détaillée des plaintes par sujet.
L’OTC rend compte du sujet des plaintes reçues dans son rapport annuel. Le Rapport annuel 2019-2020 se trouve à l’adresse suivante: https://www.otc-cta.gc.ca/fra/publication/rapport-annuel-2019-2020#sec10.
Pour ce qui est de la partie b) de la question, depuis le 1er février 2020, l’OTC a traité 6 000 des plaintes mentionnées dans la réponse à la partie a).
En ce qui concerne la partie c) de la question, sur l’ensemble des dossiers de facilitation du transport aérien qui sont clos, 80 % le sont dans un délai de 30 jours civils ou de 20 jours ouvrables à compter de la communication de la position initiale des deux parties jusqu’à la conclusion de la facilitation.
Sur l’ensemble des dossiers de médiation de plaintes relatives au transport aérien qui sont clos, 100 % sont menées à bien dans un délai de 30 jours civils ou de 20 jours ouvrables ou dans un délai plus long à la demande des deux parties.
Voici le processus décisionnel formel: 80 % de toutes les plaintes relatives au transport aérien sont traitées dans un délai de 120 jours civils ou de 85 jours ouvrables à compter de l’ouverture des actes de procédure jusqu’à l’émission d’une décision, abstraction faite des éléments déposées dans le cadre des actes de procédure au-delà de la période normale de réponse ou de réplique, telle qu’établie dans les règles pour le règlement des différends.
Enfin, en ce qui a trait à la partie d) de la question, du 25 mars au 30 juin 2020, l’OTC a temporairement interrompu ses interactions avec les compagnies aériennes en ce qui concerne les activités de règlement des différends pour leur permettre de se concentrer sur les demandes opérationnelles immédiates et urgentes, comme le rapatriement des Canadiens coincés à l’étranger. Durant cette période, le personnel de l’OTC a toutefois continué de trier et de traiter les plaintes, de communiquer avec les passagers et de s’employer à régler les problèmes soulevés dans la mesure du possible.
Malgré cette pause et la transition soudaine et prolongée vers le travail à distance, l’OTC a maintenu des niveaux de productivité comparables à ceux de l’an dernier. Il a traité plus de 6 000 plaintes depuis le début de la pandémie, dont plus de 3 100 liées aux perturbations de vol.
L’OTC prévoit que la vaste enquête qu’il a lancée en février 2020 facilitera le règlement de plaintes déposées dans la période qui a suivi la pleine entrée en vigueur du RPPA jusqu’à ce que la pandémie perturbe le transport aérien à l’échelle mondiale. Cette enquête porte sur des allégations selon lesquelles les compagnies aériennes n’auraient pas respecté leurs obligations en matière de communication prévues par le RPPA. Le rapport de l’enquêteur chargé de recueillir les preuves liées à ces allégations a été publié récemment.

Question no 210 --
M. Martin Shields:
En ce qui concerne Anciens Combattants Canada (ACC): a) quelles mesures de soutien particulières ACC prend-il, le cas échéant, pour permettre aux filiales de la Légion royale canadienne de couvrir leurs frais de fonctionnement et de survivre financièrement à la pandémie; b) ACC dispose-t-il de chiffres ou de projections sur les conséquences financières de la pandémie pour les filiales de la Légion, y compris le nombre de filiales qui pourraient ne pas survivre sans l’aide d’ACC, et, le cas échéant, quels sont ces chiffres ou projections?
Response
L'hon. Lawrence MacAulay (ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la question, le Plan d’intervention du Canada à l’égard de la COVID-19 a aidé à préserver des millions d’emplois, à fournir un soutien d’urgence aux familles, et à maintenir à flot les entreprises pendant la pandémie.
En vertu du projet de loi C-4, Loi concernant certaines mesures prises en réponse à la COVID-19, le gouvernement du Canada fournit 20 millions de dollars pour soutenir les organismes de vétérans confrontés à des difficultés en raison de la COVID-19. Tous les fonds seront versés aux organismes de vétérans d'ici le 31 décembre 2020.
Le gouvernement du Canada aide les organismes servant les vétérans à avoir accès aux fonds dont ils ont besoin pour remplacer les dons de charité et les autres revenus essentiels qui sont perdus en raison de la COVID-19. Le Fonds d’urgence à l’appui des organismes de vétérans, ou FUAOV, leur procurera les ressources nécessaires pour continuer à fonctionner et à soutenir la communauté des vétérans.
Le Fonds d’urgence à l’appui des organismes de vétérans a été annoncé en novembre 2020 dans le cadre du Plan d’intervention du Canada à l’égard de la COVID-19. Il a été créé en appui aux organismes de vétérans qui éprouvent des difficultés financières en raison de la COVID-19. Le FUAOV leur permettra de continuer d’offrir des services importants pour les vétérans et leur famille au cours de cette pandémie mondiale.
Les organismes qui auront accès à ces fonds pourront poursuivre leur travail avec les vétérans et leur famille au moment où ils en ont le plus besoin.
Le 17 décembre 2020, le ministre des Anciens Combattants a annoncé le versement de 2,8 millions de dollars provenant du FUAOV à 38 organismes de vétérans d'un océan à l'autre. Ces organismes s'ajoutent aux quatre annoncés lors du lancement du FUAOV en novembre 2020, à savoir la Légion royale canadienne, les Anciens Combattants de l'armée, de la marine et des forces aériennes au Canada, la Fondation La patrie gravée sur le cœur et VETS Canada.
Le FUAOV a permis au gouvernement d’aider 42 organismes offrant des services à plus de 280 000 vétérans.
Ces organismes jouent un rôle essentiel pour soutenir le bien-être des vétérans et de leur famille à l’échelle du pays. Ils offrent un éventail de services tels que du soutien en santé mentale, du soutien social et communautaire, du soutien à la commémoration, des services de zoothérapie, des activités physiques ou axées sur la nature pour favoriser la guérison, ainsi que des services consultation.
Le 21 décembre 2020, la Légion royale canadienne a annoncé les filiales de la Légion qui recevront du soutien au moyen du Fonds d’urgence en appui aux organismes de vétérans. La Légion, qui est le plus important organisme de vétérans au Canada, a reçu 14 millions de dollars pour venir en aide à ses filiales d’un océan à l’autre. Ce financement aidera les filiales de la Légion à payer leurs dépenses d’exploitation comme le loyer, les assurances, les services publics et les frais administratifs, ce qui leur permettra de se concentrer à fournir des programmes, des services et du soutien importants aux vétérans et à leur famille, ainsi qu’à maintenir une forte présence communautaire. Jusqu’à maintenant, 710 filiales de la Légion ont reçu du soutien au moyen du FUAOV et d’autres fonds seront versés au cours des prochaines semaines par la Direction nationale de la Légion royale canadienne.
Les filiales de la Légion sont parmi les partenaires les plus importants du gouvernement pour soutenir les vétérans et veiller à ce que les Canadiens se souviennent des sacrifices qu'ils ont consentis. Le gouvernement du Canada a fourni aux filiales le financement nécessaire pour leur permettre de faire face à la pandémie et continue de collaborer avec la Légion au nom des vétérans et de leur famille.

Question no 215 --
M. Jeremy Patzer:
En ce qui concerne le processus de demande de candidature pour les nominations au Sénat, depuis le 28 octobre 2019: a) combien de candidatures ont été reçues pour des nominations au Sénat; b) parmi les candidatures en a), combien étaient des candidatures non sollicitées et combien de candidats ont été nommés; c) parmi les candidats nommés, combien ont été nominés par (i) des employés du gouvernement, (ii) du personnel parlementaire, (iii) des ministres ou des députés du parti au pouvoir?
Response
M. Kevin Lamoureux (secrétaire parlementaire du président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et du leader du gouvernement à la Chambre des communes, Lib.):
Monsieur le Président, le nombre de candidatures et de nominations reçues pour les nominations au Sénat sera divulgué par le Comité consultatif indépendant sur les nominations au Sénat dans son prochain rapport au premier ministre.
Le processus de nomination d'une personne pour une nomination au Sénat consiste à soumettre: un formulaire par l’entremise du site Web du Conseil consultatif qui inclue le nom de la personne ou l’organisation et l’adresse de courriel du proposant; le nom, l’adresse de courriel et la province ou le territoire de résidence du candidat; et une description des raisons pour lesquelles la personne serait bien adaptée au rôle.
Le Conseil consultatif ne recueille pas le titre ou le lieu de travail du proposant et ne fait pas de suivi à cet égard, et il garde les informations de celui-ci confidentielles. Tous les individus doivent postuler en soumettant leur candidature par l’entremise du site Web du Conseil consultatif, qu’ils aient été nominés ou non.

Question no 216 --
M. Dan Mazier:
En ce qui concerne la réduction des activités de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada découlant de la pandémie de COVID-19: a) quelles activités de recherche ont été réduites; b) quelles activités de recherche se poursuivent comme prévu; c) quelles activités de recherche demeurent en suspens; d) quel est le plan précis en ce qui concerne le moment où les activités de recherche dont la capacité est réduite pour le moment reprendront à pleine capacité?
Response
L’hon. Marie-Claude Bibeau (ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, au début de la période d’interruption des activités en raison de la COVID-19, la plupart des centres de recherche et de développement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, ou AAC, ont continué de fonctionner à capacité réduite pour fournir des services essentiels comme le soin du bétail et des collections d’insectes et de matériel génétique et l’entretien de l’équipement spécialisé et des installations de bioconfinement. Des activités essentielles ont suivi pour: assurer l’intendance à long terme des terres et la protection de l’intégrité des études à long terme; entretenir le matériel génétique et l’équipement de terrain et l’infrastructure; entretenir les colonies d’abeilles et les ruches; et fournir du matériel essentiel au secteur, comme des semences de sélectionneur.
En mai et juin, de nombreux projets de recherche sur le terrain sensibles au facteur temps pour la saison de plantation ont repris, notamment l’enregistrement et les essais coopératifs, les parcelles de variétés de la première génération pour appuyer le développement génétique, les essais agronomiques, la recherche sur la lutte intégrée contre les organismes nuisibles et la recherche agroenvironnementale.
AAC a amorcé la réintégration aux centres de recherche au milieu d’août. En date du 13 octobre, les 20 centres de recherche d’AAC avaient tous repris certaines activités en laboratoire, en serre et en étable.
En ce qui concerne la partie b) de la question, les projets et les activités qui pouvaient être menés virtuellement se sont poursuivis tout au long de la pandémie.
Pour ce qui est de la partie c) de la question, bon nombre de ces projets fonctionnent à capacité réduite en raison de la COVID-19; toutefois, comme la situation continue d’évoluer, il faudra attendre la fin de l’exercice pour déterminer à quel point les activités ont ralenti.
Enfin, en ce qui a trait à la partie d) de la question, nous n’avons pas encore établi de plans précis pour la reprise à pleine capacité des activités de recherche. AAC continue de surveiller la situation et est prêt à adapter son approche au besoin. La santé et la sécurité des employés demeurent la priorité dans la prise de décisions. Le ministère surveillera de près la situation dans les diverses régions du pays et continuera de suivre les directives des autorités locales et provinciales.

Question no 219 --
M. Randy Hoback:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de faire installer un équipement de sécurité Nuctech dans des ambassades et des consulats canadiens, et le contrat subséquent octroyé à Deloitte pour examiner les pratiques d’acquisition d’équipement de sécurité: a) quelle est la liste complète des ambassades, des consulats et des autres missions du Canada à l’étranger qui ont installé les appareils à rayons X de Nuctech; b) quelle est la valeur totale de tous les contrats qu’Affaires mondiales Canada (AMC) a passés avec Nuctech depuis le 4 novembre 2015; c) quelle est la valeur du contrat octroyé à Deloitte pour examiner les pratiques d’acquisition d’équipement de sécurité; d) quelle est la portée de l’examen de Deloitte; e) quand l’examen sera-t-il terminé, et les résultats en seront-ils rendus publics; f) le gouvernement a-t-il reçu des garanties écrites de Nuctech selon lesquelles aucune information obtenue, directement ou indirectement, dans le cadre de ses rapports avec AMC ou le gouvernement, ne serait fournie au gouvernement chinois, et, le cas échéant, quels sont les détails de ces garanties?
Response
M. Robert Oliphant (secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse aux parties a) et b) de la question, Affaires mondiales Canada n’a acheté aucun appareil à rayons X de Nuctech.
En ce qui concerne la partie c) de la question, des renseignements sur les contrats d’une valeur supérieure à 10 000 $ pour la période visée sont disponibles sous la rubrique « Divulgation proactive » du site « Gouvernement ouvert » à l'adresse suivante: https://open.canada.ca/fr.
Pour ce qui est de la partie d) de la question, Deloitte a été chargé d’effectuer un examen sur le processus d’approvisionnement en équipement de sécurité à Affaires mondiales Canada, y compris un examen des options futures concernant les offres à commandes récemment établies pour l’équipement de sécurité, ainsi qu’un examen des options d’approvisionnement à l’égard des futurs achats d’équipement pour les missions, y compris un examen de la pertinence de créer une nouvelle exception au titre de la sécurité nationale pour les équipements de sécurité.
En ce qui a trait à la partie e) de la question, les versions finales en français et en anglais de l’examen ont été reçues le 19 novembre 2020, puis transmises au Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires le 27 novembre 2020. Elles sont disponibles à l'adresse suivante: https://www.noscommunes.ca/Committees/fr/OGGO/StudyActivity?studyActivityId=10994670.
Enfin, pour ce qui est de la partie f) de la question, Affaires mondiales Canada n’a acheté aucun équipement de Nuctech; aucune garantie n’a donc été demandée.

Question no 224 --
M. Dave Epp:
En ce qui concerne les avis d’augmentation de loyer envoyés aux clients qui louent des locaux dans les édifices appartenant au gouvernement pendant la pandémie: a) combien d’avis d’augmentation de loyer ont été donnés depuis le 1er mars 2020; b) à combien se chiffre l’augmentation moyenne (i) en pourcentage, (ii) en dollars; c) en date du 1er mars 2020, quel était le taux d’inoccupation dans les édifices appartenant au gouvernement, pour ce qui est (i) des locaux pour commerce de détail, (ii) des autres clients; d) quel est le taux d’inoccupation actuel dans les édifices appartenant au gouvernement, pour ce qui est (i) des locaux pour commerce de détail, (ii) des autres clients?
Response
M. Steven MacKinnon (secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, depuis le 1er mars 2020 jusqu'au 5 novembre 2020, dans les immeubles appartenant à Services publics et Approvisionnement Canada, ou SPAC, 42 augmentations de loyer ont été accordées aux locataires qui n'ont pas besoin d'allégement de loyer, ne participent pas actuellement au programme de report de loyer ou à l’Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial, ou AUCLC, et paient actuellement le loyer mensuel complet. Il est à noter qu’il y a 60 avis d'augmentation de loyer conformément aux dispositions du bail qui n’ont pas été émis aux locataires qui participent actuellement au programme de report de loyer ou à l’AUCLC.
Pour ce qui est de la partie b) de la question, l’augmentation moyenne se chiffre, en pourcentage, à 1,82 %; en dollars, il se chiffre à 1 839,66 $, le montant de l’augmentation variant entre -905,72 $ et 24 650,78 $.
En ce qui concerne la partie c) de la question, voici, en date du 1er mars 2020, le taux d’inoccupation dans les édifices appartenant au gouvernement: pour les locaux de commerce au détail, au 31 mars 2020, la superficie des locaux inoccupés était de 5 600 m2, ce qui représente 6,7 % de tous les locaux pour commerce de détail compris dans le portefeuille de SPAC, qui est de 83 000 m2.
Pour ce qui est des autres clients, c’est sans objet.
Enfin, pour ce qui est de la partie d) de la question, voici le taux d’inoccupation actuel dans les édifices appartenant au gouvernement: pour les locaux de commerce au détail commercialisables, au 1er novembre 2020, la superficie des locaux inoccupés était de 6 300 m2, ce qui représente 7,5 % de tous les locaux pour commerce de détail compris dans le portefeuille de SPAC, qui est de 83 800 m2. Il convient de noter ce qui suit: l’augmentation du taux d’inoccupation, par comparaison au 31 mars 2020, est attribuable aux baux qui ont pris fin depuis cette date; de nouveaux locaux pour commerce de détail d’une superficie de 800 m2 se sont ajoutés depuis le 31 mars 2020.
Pour ce qui est des autres clients, c’est sans objet.

Question no 226 --
M. Dan Mazier:
En ce qui concerne le Fonds d’urgence pour soutenir les organismes chargés de la culture, du patrimoine et du sport: a) combien de demandes de financement le gouvernement a-t-il reçues; b) à combien s’élève le financement total accordé par le Fonds depuis sa création officielle; c) combien de demandes le Fonds a-t-il reçues de la circonscription de Dauphin—Swan River—Neepawa; d) combien de demandes de financement le Fonds a-t-il reçues de demandeurs de la province du Manitoba; e) combien de demandes en d) ont été retenues; f) quels sont les détails de tous les fonds alloués, y compris (i) le bénéficiaire, (ii) le montant, (iii) le lieu, (iv) le type d’organisme, (v) la circonscription fédérale?
Response
Mme Julie Dabrusin (secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, 6 143 demandes ont été faites au ministère du Patrimoine canadien; 7 083 demandes ont été faites au Conseil des arts du Canada, le CAC; et 665 demandes ont été envoyées à Téléfilm Canada. En ce qui concerne la partie b) de la question, depuis sa création officielle, le Fonds d’urgence a accordé 390 697 000 $ par l’entremise de Patrimoine canadien; 62 685 608 $ par l’entremise du CAC; et 29 450 367 $ par l’entremise de Téléfilm Canada. Pour ce qui est de la partie c) de la question, le système financier de Patrimoine canadien ne permet pas d’extraire l’information par circonscription fédérale; le Fonds d’urgence a reçu 3 demandes par l’entremise du CAC; et le système opérationnel de Téléfilm Canada ne permet pas d’extraire l’information par circonscription fédérale.
En ce qui a trait à la partie d) de la question, Patrimoine canadien a reçu 234 demandes de citoyens du Manitoba; ce nombre ne comprend pas les demandes du Programme d’aide aux athlètes car elles sont divulguées annuellement. Le Conseil des arts du Canada a reçu 184 demandes. Pour sa part, Téléfilm Canada en a reçu 22. Pour ce qui est de la partie e) de la question, le nombre de ces demandes retenues par Patrimoine canadien est 231; ce nombre ne comprend pas les demandes retenues du Programme d’aide aux athlètes. Le Conseil des arts du Canada a reçu 98 demandes. Pour sa part, Téléfilm Canada en a reçu 18.
Enfin, en ce qui concerne la partie f) de la question, pour ce qui est Patrimoine canadien, les informations relatives aux subventions et contributions sont accessibles au public sur le site Web Canada ouvert, à l'adresse suivante: https://rechercher.ouvert.canada.ca/fr/gc/. Pour ce qui est du CAC, la divulgation des bénéficiaires de subventions et prix peut être consultée à l'adresse suivante: https://conseildesarts.ca/a-propos/responsabilite-publique/divulgation-proactive/beneficiaires-de-subventions. Dans le cas de Téléfilm Canada, les informations relatives aux subventions et contributions peuvent être consultées à l'adresse suivante: https://telefilm.ca/fr/transparence/divulgation-proactive/subventions/rapports-par-trimestre.

Question no 228 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les statistiques sur les personnes incarcérées dans un établissement fédéral depuis 1980: a) combien de détenus ont-ils été condamnés à deux peines d’emprisonnement à perpétuité ou plus; b) des détenus en a), combien ont-ils obtenu une libération conditionnelle, une mise en liberté sous condition ou une libération pour des raisons de compassion; c) des détenus en b), combien ont récidivé pendant leur libération conditionnelle, mise en liberté sous condition ou libération pour des raisons de compassion?
Response
M. Joël Lightbound (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Lib.):
Monsieur le Président, le Service correctionnel du Canada est dans l’impossibilité de fournir une réponse à cette question, puisqu’une extraction et une analyse d’une quantité importante d’information seraient nécessaires, ce qui ne peut être effectué dans les délais établis.

Question no 229 --
Mme Leona Alleslev:
En ce qui concerne les services de Postes Canada fournis depuis octobre 2017, ventilé par province ou territoire et par mois pour chaque partie de la question: a) quel était le volume de courrier poste-lettres; b) combien de lettres ont reçu la date d’oblitération le jour où elles ont été postées; c) quelles sont les normes de livraison pour le courrier poste-lettres de Postes Canada; d) quels sont les délais de livraison moyens et médians du courrier poste-lettres ainsi que leur moyenne; e) quels volume et pourcentage du courrier poste-lettres livré dépassent les normes de livraison; f) de quelle manière le courrier poste-lettres perdu est-il comptabilisé et signalé; g) quels sont les volumes et pourcentages du courrier poste-lettres perdu; h) quel est le processus d’audit qui sert à évaluer la sécurité, l’efficacité et la rapidité du service au complet, depuis la levée jusqu’à la distribution; i) combien d’audits ont été effectués?
Response
M. Steven MacKinnon (secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, et pour le volume de courrier poste-lettres, il faut consulter l’annexe ci-jointe. Il est impossible de fournir une ventilation des données par province et territoire ainsi que par mois dans le délai imparti.
En ce qui concerne la partie b) de la question, à moins qu’un envoi soit suivi, la Société canadienne des postes, ou SCP, n’est pas en mesure de déterminer ce qui n’a pas été livré. La SCP serait en mesure de savoir le volume de courrier qui est passé par ses machines, mais pas la quantité qui aurait dû y passer c’est-à-dire du courrier déposé, mais non traité. De la même façon, la SCP ne serait pas en mesure de savoir ce qui a été traité, mais non livré.
Pour ce qui est de la partie c) de la question, conformément au Protocole du service postal canadien, les normes de livraison sont de deux jours ouvrables dans une collectivité, de trois jours ouvrables dans une province et de quatre jours ouvrables entre les provinces.
En ce qui a trait à la partie d) de la question, entre octobre 2017 et novembre 2020, pour ce qui est du respect des délais de livraison de deux, trois ou quatre jours ouvrables indiqués dans les normes susmentionnées, le rendement de la SCP était de 95,4 % en 2017, de 93,0 % en 2018 et de 95,3 % en 2019. Le rendement de livraison pour 2020 n’est pas encore disponible. La SCP n’est pas en mesure de fournir une ventilation de ces données par province et territoire ainsi que par mois dans le délai imparti.
En ce qui concerne la partie e) de la question, le volume et le pourcentage de courrier poste-lettres livré plus rapidement que ce qui est indiqué dans les normes était de 4,6 % en 2017, de 7 % en 2018 et de 4,7 % en 2019. Le rendement pour 2020 n’est pas encore disponible. La SCP n’est pas en mesure de fournir une ventilation de ces données par province et territoire ainsi que par mois dans le délai imparti.
Pour ce qui est de la partie f) de la question, il faut se référer à la réponse de la partie b). En ce qui a trait à la partie g) de la question, il faut se référer à la réponse de la partie b).
En ce qui concerne la partie h) de la question, la sécurité du courrier est assurée au moyen de plusieurs contrôles de sécurité. Elle commence par la sécurité des boîtes aux lettres, qui ont été conçues en tenant compte de la sécurité et qui sont le fruit d’années d’évolution et d’améliorations, du métal utilisé pour construire les boîtes à la conception des serrures pour sécuriser les produits déposés tout au long de la distribution. Tous ces éléments sont testés avec l’aide de nombreux intervenants et fournisseurs clés, d’ingénieurs, ainsi que de la connaissance interne de l’environnement de sécurité. Le courrier est ensuite acheminé vers les installations de dépôt pour effectuer les évaluations continues des menaces, des risques et de la vulnérabilité. L’évaluation de la sécurité est appelée « indice de sécurité des installations », ou ISI, qui est une évaluation globale de la sécurité fondée sur l’approche d’évaluation des menaces et des risques de la Gendarmerie royale du Canada. Le processus permet d’évaluer non seulement la sécurité physique et les contrôles à l’installation, mais également la conformité à ces contrôles et aux processus de sécurité. Par conséquent, un rapport exhaustif est fourni à la direction dans lequel sont présentés les plans d’action et l’audit de suivi qui sera effectué pour toute lacune importante, de même que les plans de communication appropriés sur les mesures correctives et préventives recommandées.
Enfin, pour ce qui est de la partie i) de la question, au début de 2020, avant la pandémie de COVID-19, 11 examens de l’ISI ont été effectués. Comme ces examens visent habituellement les comptoirs ruraux plus grands, où il y a un risque accru d’exposition à la COVID-19, lorsque la pandémie a commencé, l’attention a plutôt été portée sur la réalisation d’examens visant des comptoirs ruraux plus petits de la Société. Comme il faut moins de temps pour effectuer les audits que les ISI, ces derniers prennent généralement une semaine et les examens visant les comptoirs ruraux un jour, il a été possible de réaliser davantage d’examens, soit plus de 226 jusqu’à maintenant. En comparaison, 39 examens de l’ISI ont été réalisés en 2019, 25 en 2018 et 50 en 2017, une fois le processus mis en œuvre.

Question no 231 --
M. Randall Garrison:
En ce qui concerne les engagements du gouvernement à réduire les émissions de gaz à effet de serre produits par ses ministères et, en particulier, par le ministère de la Défense nationale (MDN): a) quelles sont les cibles actuelles pour la diminution des émissions de gaz à effet de serre pour le MDN; b) où en est le MDN dans l’atteinte de ces cibles; c) le MDN a-t-il pris en considération l’incidence sur les gaz à effet de serre du remplacement des chasseurs CF-18 dans ses plans et ses cibles de réduction des émissions; d) a-t-on pris en considération l’incidence des gaz à effet de serre dans le processus d’appel d’offres et de sélection d’un fournisseur pour les nouveaux chasseurs; e) quelle mesure le gouvernement prend-il pour s’assurer que les répercussions des émissions de gaz à effet de serre des nouveaux chasseurs sont atténuées dans leur utilisation et leur entretien?
Response
Mme Anita Vandenbeld (secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, Lib.):
Monsieur le Président, la Défense nationale prend des mesures concrètes pour réduire son empreinte carbone au sein de ses biens immobiliers et de ses parcs de véhicules. Cela comprend des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre, comme des marchés de services éconergétiques dans les installations de la Défense, partout au pays, des achats d’énergie propre et une meilleure gestion de l’énergie.
Les investissements continus de la Défense nationale en vue de mettre à niveau et de remplacer son infrastructure et ses parcs de véhicules essentiels contribueront aux efforts du gouvernement visant à atteindre la carboneutralité, d’ici 2050.
En réponse à la partie a) de la question, en 2017, au moment de la publication de la politique de défense du Canada « Protection, Sécurité, Engagement », la Défense nationale souhaitait réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 % par rapport aux émissions de 2005, d’ici 2030. Plus récemment, dans le cadre de la Stratégie énergétique et environnementale de la Défense 2020-2023, la Défense nationale a adopté une cible plus ambitieuse qui s’harmonise à la Stratégie pour un gouvernement vert du gouvernement du Canada. Cela vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses biens immobiliers et des véhicules légers de son parc automobile commercial, dans la mesure du possible, de 40 % par rapport aux émissions de 2005, d’ici 2025, et d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050.
Outre ses biens immobiliers et les véhicules légers de son parc automobile commercial, la Défense nationale s’engage également à supprimer les émissions nettes de ses parcs de véhicules liés aux opérations de sécurité et de sûreté nationales, d’ici 2050, conformément à la Stratégie pour un gouvernement vert du gouvernement du Canada. Pour son parc de véhicules liés aux opérations de sécurité et de sûreté nationales, composé d’aéronefs, de navires maritimes et de véhicules terrestres tactiques des Forces armées canadiennes, l’objectif de 2050 consiste à envisager le recours à des technologies écologiques et de carburants à faible teneur en carbone, lorsqu’ils sont disponibles, abordables et lorsqu’il est possible de le faire sur le plan opérationnel.
En ce qui concerne la partie b) de la question, dans le cadre de sa Stratégie énergétique et environnementale de la Défense 2016-2019, la Défense nationale s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % par rapport aux émissions de 2005, d’ici 2030. En date du 31 mars 2020, la Défense nationale a réduit les émissions de son parc de véhicules légers commerciaux et de ses biens immobiliers de 31 % par rapport aux émissions de 2005, et devrait atteindre la cible de réduction de 40 % d’ici 2025, soit cinq ans avant l’échéance initiale.
Toutefois, les émissions de gaz à effet de serre provenant de l’exploitation du parc de véhicules liés aux opérations de sécurité et de sûreté nationales de la Défense nationale sont supérieures de 11 % aux émissions de 2005, en date du 31 mars 2020. Ces émissions sont liées aux activités des Forces armées canadiennes requises pour garantir la sûreté et la sécurité de l’ensemble de la population canadienne. Ces émissions varieront au fil du temps, car le nombre de déploiements des FAC aura une incidence sur les émissions.
La Défense nationale s’engage à veiller à ce que ses activités soient menées de manière durable, sans compromettre la sûreté et la sécurité des membres des Forces armées canadiennes.
Comme l’indique la Stratégie énergétique et environnementale de la Défense 2020-2023, la Défense nationale s’engage à envisager le recours à des solutions de rechange en matière énergétique, dans le cadre de l’exploitation de son parc de véhicules liés à la sûreté et à la sécurité nationales. Le Canada est l’un des rares pays qui s’engagent à gérer son parc de véhicules militaires de manière durable, dans ce domaine.
Pour ce qui est des parties c) et d) de la question, par l’intermédiaire de la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, la Défense nationale s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre tout en demeurant efficace sur le plan opérationnel. La Stratégie énergétique et environnementale de la Défense force le ministère à entreprendre tous les efforts requis pour tenir compte des répercussions environnementales et énergétiques de ses décisions en matière d’achat, de ses activités et de la gestion de ses actifs.
En vertu de cette stratégie, l’ensemble du nouvel équipement militaire acheté doit tenir compte de l’efficience énergétique afin de réduire les coûts d’exploitation globaux et les répercussions environnementales.
Dans le cadre du processus d’évaluation du coût du cycle de vie du Projet des futurs chasseurs, on accorde la priorité aux aéronefs dont la consommation de carburant est inférieure, ce qui a une incidence sur les émissions de gaz à effet de serre de l’aéronef. On prévoit que la nouvelle technologie des systèmes de propulsion des futurs chasseurs pourrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de la nouvelle flotte d’aéronefs.
La Défense nationale examine également l’utilisation de carburants de remplacement permettant de réduire l’empreinte carbone de ses parcs de véhicules.
Enfin, en ce qui a trait à la partie e) de la question, comme les futurs chasseurs remplaceront une capacité existante, on s’attend à ce que les répercussions globales sur les émissions de gaz à effet de serre soient semblables à celles découlant de la flotte de CF-18 existants. Toutefois, les émissions opérationnelles pourraient être réduites en raison de la nouvelle technologie des systèmes de propulsion des futurs chasseurs. Les émissions dépendront également de la fréquence d’utilisation de ces aéronefs.
La Défense nationale s’efforce également de réduire les émissions liées aux activités de maintenance en améliorant les pratiques et les installations de maintenance. Les installations de Bagotville et de Cold Lake qui seront construites pour les futurs chasseurs seront conçues et construites de façon à accroître l’efficacité énergétique, dans la mesure du possible.
La Défense nationale s’engage à faire preuve de leadership en matière de durabilité environnementale et énergétique et continuera de s’efforcer de respecter son obligation en matière de gestion efficace des biens et des opérations.

Question no 235 --
M. Dan Albas:
En ce qui concerne la réponse du gouvernement à la question inscrite au Feuilleton Q-35, qui dit que le gouvernement a versé « jusqu’à 30 millions de dollars aux petites et moyennes entreprises du secteur forestier » pendant la pandémie: a) quelles entreprises ont obtenu du financement; b) quelles sommes ces entreprises ont-elles reçues; c) à quelle date ces entreprises ont-elles touché les fonds versés par le gouvernement?
Response
M. Paul Lefebvre (secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, et à la suite de l’annonce par le ministre des Ressources naturelles, le 10 juillet 2020, Ressources naturelles Canada a consulté les intervenants et a achevé le plan de mise en œuvre pour cette initiative. Ce programme versera jusqu’à 30 millions de dollars aux petites et moyennes entreprises du secteur forestier, afin de payer les coûts associés à l’adoption des mesures de santé et de sécurité dans le cadre de la COVID-19.
Pour ce qui est de la partie b) de la question, la négociation des accords de contribution avec les provinces et territoires participants avance. La plupart des accords devraient être conclus au début de janvier. Les provinces et les territoires ont reçu un financement de base, en plus d’un montant supplémentaire fondé sur une combinaison de la part de chaque province ou territoire de l’effectif total dans le secteur des forêts et la part de chaque province ou territoire du nombre total d’arbres plantés. Une fois les accords en place, les secteurs de compétence participants compileront et présenteront les demandes de remboursement au gouvernement fédéral. Lorsque ces demandes seront validées et payées, les provinces et territoires pourront rembourser les petites et moyennes entreprises du secteur forestier, probablement dès le début de 2021.
Enfin, en ce qui a trait à la partie c) de la question, les coûts admissibles auront été payés par les entreprises entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021. Les paiements seront faits sur une base rétroactive. Les secteurs de compétence participants devront indiquer le nom des entreprises ayant reçu un soutien. Puisque ce programme est en cours, l’information accessible ne suffit pas pour fournir une réponse complète à cette question.

Question no 236 --
M. Kerry Diotte:
En ce qui concerne l’engagement du gouvernement à moderniser le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD): a) quel est le montant des fonds engagés pour la modernisation du NORAD; b) comment l’engagement financier est-il réparti par année pour chacune des cinq prochaines années?
Response
Mme Anita Vandenbeld (secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, Lib.):
Monsieur le Président, comme le précise la politique de défense du Canada intitulée Protection, Sécurité, Engagement, le ministère de la Défense nationale est résolu à participer à la défense du continent et à protéger l’Amérique du Nord. Cela comprend des engagements visant à faire en sorte que le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, ou NORAD, soit modernisé pour faire face aux menaces et aux défis actuels et futurs.
En réponse à la partie a) de la question, la Défense nationale est en train d’examiner toute une gamme de capacités nécessaires et d’investissements éventuels relativement à la modernisation du NORAD. Cela comprend l’étude de la meilleure façon de respecter les directives énoncées dans la lettre de mandat du ministre de la Défense nationale concernant le renouvellement du Système d’alerte du Nord.
Pour concrétiser ces engagements, le Canada fera fond sur les importants investissements dans les capacités fondamentales de défense du continent déjà prévus dans la politique Protection, Sécurité, Engagement. Ces engagements consistent notamment à acquérir six navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique, 88 avions de chasse, des systèmes télépilotés renforçant les capacités de surveillance et des capacités spatiales améliorées de surveillance de l’Arctique et de communications.
En ce qui a trait à la partie b) de la question, le financement et l’échéancier de la modernisation du NORAD n’ont pas encore été fixés expressément. À ces égards, le gouvernement prendra ses décisions en tenant compte de toute la gamme des menaces et des défis auxquels font face le Canada et l’Amérique du Nord et sera informé par le biais de consultations avec la nouvelle administration américaine.
Les investissements seront informés par, et s'appuieront sur, l'investissement pluriannuel de 133 millions de dollars programmé par le programme Science et Technologie, ou S et T, pour la connaissance de la situation dans tous les domaines, ou CSTD, de Recherche et développement pour la défense Canada, qui est maintenant presque terminé. Ce programme S et T a exploré une meilleure connaissance du domaine des approches aériennes, maritimes de surface et maritimes souterraines au Canada et en Amérique du Nord, en mettant l'accent sur l'Arctique. Le programme S et T CTSD, qui a connu un grand succès, a permis de réaliser des progrès significatifs dans plusieurs domaines clés, dont le radar transhorizon, qui pourrait soutenir un futur système de systèmes contre des menaces en évolution. Les connaissances acquises dans le cadre du programme scientifique et technologique de CDST serviront de base à des avis scientifiques pour la modernisation et l'augmentation de la capacité du système d'alerte du Nord dans le cadre d'un tel système de systèmes.

Question no 238 --
Mme Alice Wong:
En ce qui concerne la réponse du gouvernement à la demande que le maire de Vancouver a présentée ou présentera sous peu, et qui vise la décriminalisation d’un certain nombre de drogues illégales dans cette ville, dont la cocaïne, le fentanyl et la méthamphétamine: a) le gouvernement va-t-il permettre la décriminalisation de la cocaïne, du fentanyl et de la méthamphétamine dans cette ville; b) le premier ministre est-il toujours d’avis qu’une décriminalisation totale n’est pas du tout envisagée, comme il l’a déclaré dans une entrevue accordée à Global News et diffusée le 24 septembre 2019?
Response
M. Darren Fisher (secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Lib.):
Monsieur le Président, l’approche du gouvernement du Canada concernant les problèmes de toxicomanie a été exhaustive et concertée, guidée par notre stratégie fédérale antidrogue, soit la Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances, ou SCDAS, qui a été introduite à la fin de 2016. La SCDAS adopte une approche axée sur la santé publique et définit notre cadre d’action fondé sur des données probantes pour réduire les méfaits associés à la consommation de substances au Canada. Elle comprend quatre piliers clés: la prévention, le traitement, la réduction des méfaits et l’application de la loi.
Depuis 2016, le gouvernement du Canada prend des mesures urgentes pour lutter contre la crise des surdoses, par des investissements fédéraux importants de plus de 600 millions de dollars ainsi que par des mesures législatives et réglementaires. Entre autres, le gouvernement travaille avec les provinces et territoires pour améliorer l’accès à des services de réduction des méfaits, comme des sites de consommation supervisée, accroître l’accès à des solutions de rechange de qualité pharmaceutique à l’approvisionnement illégal contaminé, c’est-à-dire un approvisionnement plus sécuritaire, sensibiliser le public aux risques des opioïdes et éliminer les obstacles au traitement, y compris la stigmatisation. Plus récemment, dans le prolongement du financement prévu dans les budgets 2018 et 2019, le gouvernement a fourni 66 millions de dollars supplémentaires sur deux ans, à partir de 2020-2021, pour soutenir les organisations communautaires qui répondent aux problèmes de toxicomanie, notamment pour les aider à fournir des services de première ligne dans le contexte de la COVID-19.
Le gouvernement du Canada reconnaît que dans de nombreuses régions du pays, la pandémie de COVID-19 exacerbe des problèmes de longue date quant à la consommation de substances et à la crise de surdoses; en effet, certaines communautés font maintenant état de taux records de décès par surdose, d’hospitalisations et d’appels aux services médicaux d’urgence. Pour aider à relever ces défis, le gouvernement du Canada a pris des mesures importantes afin de permettre au système de santé de mieux répondre aux besoins des personnes aux prises avec un trouble lié à la consommation de substances pendant la pandémie de COVID-19. Par exemple, le gouvernement a accordé des exemptions de catégorie aux pharmaciens et a assoupli les restrictions sur le transport de substances contrôlées, afin de faciliter l’accès aux médicaments dont les gens ont besoin pendant la pandémie de COVID-19 tout en suivant les conseils de santé publique, comme l’éloignement physique. Il a également fait en sorte qu’il soit plus facile de mettre en place rapidement des sites de prévention des surdoses dans des refuges communautaires temporaires et d’autres lieux. En outre, par l’intermédiaire du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances (PUDS) de Santé Canada, le gouvernement du Canada finance 11 projets visant à fournir un approvisionnement souple et plus sécuritaire en médicaments de qualité pharmaceutique aux personnes souffrant de troubles liés à l’utilisation d’opioïdes en Colombie-Britannique, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Ces investissements permettront de créer des voies d’accès aux soins et aux traitements.
La pandémie de COVID-19 a aggravé la crise actuelle des surdoses. Nous avons perdu trop de Canadiens à la suite d’une surdose et tous les ordres de gouvernement doivent redoubler leurs efforts pour sauver des vies. Par exemple, le gouvernement fédéral a travaillé avec le gouvernement de la Colombie-Britannique et le maire Stewart sur des options qui répondent à leurs besoins locaux et régionaux, en s’inspirant des recommandations de l’Association canadienne des chefs de police et du Service des poursuites pénales du Canada. Nous examinons actuellement la demande de la Ville de Vancouver de prévoir des peines criminelles pour la simple possession de petites quantités de substances contrôlées, et le gouvernement du Canada continuera à travailler pour apporter aux Canadiens qui consomment des substances le soutien dont ils ont besoin.
Le gouvernement du Canada continuera d’encourager la formation de partenariats entre les services chargés de l’application de la loi et les services sociaux et de santé pour aider à détourner les personnes qui utilisent des drogues du système de justice pénale et à les orienter vers les services sociaux et de santé appropriés. Par exemple, en mai 2017, le gouvernement du Canada a adopté la Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose. Cette Loi assure une certaine protection juridique aux personnes qui font appel à une aide d’urgence en cas de surdose. Le gouvernement du Canada finance également un projet de trois ans à Peterborough, en Ontario, pour établir une réponse multisectorielle, avec une équipe dédiée à la prise en charge des personnes risquant de faire une surdose, afin de les détourner du système de justice et de les orienter vers les soins de santé. De plus, le 18 août 2020, le Service des poursuites pénales du Canada a publié des lignes directrices à l’intention des procureurs les encourageant à envisager d’autres solutions que la poursuite judiciaire pour les infractions de simple possession, sauf en cas de circonstances atténuantes graves. Cette politique est disponible à l’adresse suivante: https://www.ppsc-sppc.gc.ca/fra/pub/sfpg-fpsd/sfp-fps/tpd/p5/ch13.html.
La crise des surdoses est un problème de santé publique complexe, mais le gouvernement du Canada s’engage à travailler en étroite collaboration avec les provinces, territoires et intervenants clés pour lutter contre les problèmes de toxicomanie et pour s’assurer que les personnes qui consomment des drogues ont le soutien dont elles ont besoin.

Question no 242 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les directives données par le ministre du Patrimoine canadien au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications depuis le 1er janvier 2016: quelles sont les directives données, et quelle est la date de chacune des directives?
Response
Mme Julie Dabrusin (secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien, Lib.):
Monsieur le Président, le ministre du Patrimoine canadien a le pouvoir de donner des instructions au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, ou CRTC, exclusivement en vertu du paragraphe 23(3) de la Loi sur la radiodiffusion. Aussi, ces instructions concernent exclusivement les conditions imposées par le CRTC à la Société Radio-Canada, en considération de ces conditions. Le ministre n’a pas donné d’instructions en vertu de cet article depuis le 1er janvier 2016.
Toutefois, le gouverneur en conseil, ou GC, peut donner des instructions au CRTC en vertu des paragraphes 7(1), 26(1) et 27(1) de la Loi. Le GC peut également demander au CRTC de tenir des audiences ou de faire « rapport sur toute question relevant de sa compétence » en vertu du paragraphe 15(1) de la Loi.
Depuis le 1er janvier 2016, le GC a demandé au CRTC de faire un rapport en vertu du paragraphe 15(1) de la Loi. La demande, en date du 22 septembre 2017, C.P. 2017-1195, visait à faire rapport au GC au plus tard le 1er juin 2018, sur les questions suivantes: le ou les modèles de distribution de programmation susceptibles d’exister à l’avenir; la façon dont les Canadiens accéderont à cette programmation et l’intermédiaire par lequel ils pourront y accéder; et la mesure dans laquelle ces modèles pourront garantir un marché intérieur dynamique capable de soutenir en continu la création, la production et la distribution d’une programmation canadienne, dans les deux langues officielles, y compris une programmation originale dans les domaines du divertissement et de l’information.
Depuis 2016, le GC a émis des instructions une fois au CRTC en vertu du paragraphe 27(1). Ces instructions, datées le 3 avril 2020, C.P. 2020-231, concernaient la mise en œuvre de l’Accord Canada — États-Unis — Mexique, ou ACEUM.
À l’exception des deux cas mentionnés, le GC n’a donné aucune instruction au CRTC pendant la période en question et le ministre du Patrimoine canadien n’a donné aucune instruction au CRTC pendant la même période.

Question no 250 --
M. Marty Morantz:
En ce qui concerne la réponse du gouvernement à la question Q-6 inscrite au Feuilleton, au sujet des prêts consentis dans le cadre du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC): a) quel genre d’entreprises sont classées dans la catégorie « autres services » et quelles sont ces entreprises, par exemple; b) quel genre d’entreprises sont classées dans la catégorie « administration publique » et quelles sont ces entreprises, par exemple; c) des prêts dans le cadre du CUEC classés dans la catégorie « administration publique » ont-ils été consentis à une province, un territoire, une municipalité ou tout autre ordre de gouvernement et, le cas échéant, quels sont les détails de ces prêts, y compris (i) le montant, (ii) le destinataire?
Response
Mme Rachel Bendayan (secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, Lib.):
Monsieur le Président, Exportation et développement Canada, ou EDC, est fière de contribuer à la réponse du gouvernement du Canada à la COVID-19. EDC a collaboré à la conception du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes, le CUEC, et met en œuvre le programme en fournissant un soutien aux institutions financières canadiennes grâce au financement, aux contrôles de validation et à l’administration. EDC poursuivra les initiatives de relance en cours et tentera de trouver de nouvelles possibilités, avec ses partenaires gouvernementaux, pour répondre aux besoins changeants des entreprises canadiennes.
En réponse à la partie a) de la question, les données sectorielles associées au CUEC sont présentées sous la forme de codes de la Classification type des industries, la CTI, ou la Système de classification des industries de l'Amérique du Nord, le SCIAN, si elles existent et sont fournies par des institutions financières. La catégorie « autres services » mentionnée dans la question Q6 inscrite au Feuilleton renvoie aux codes CTI ou SCIAN suivants.
D’abord, le code CTI « R – Autres industries de services », tel que défini par Statistique Canada, que l’on retrouve à l’adresse https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD_f.pl?Function=getVD&TVD=53446&CVD=53447&CPV=R&CST=01011980&CLV=1&MLV=4, englobe ces sous-secteurs: les industries de services de divertissements et loisirs; les industries des services personnels et domestiques; les associations; et d’autres industries de services.
Ensuite, le code SCIAN « 71 – Arts, spectacles et loisirs », tel que défini par Statistique Canada, que l’on retrouve à l’adresse https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD_f.pl?Function=getVD&TVD=307532&CVD=307533&CPV=71&CST=01012017&CLV=1&MLV=5, englobe ces sous-secteurs: les arts d’interprétation, sports-spectacles et activités connexes; les établissements du patrimoine; et le divertissement, les loisirs, les jeux de hasard et les loteries.
Ensuite, le code SCIAN « 81 – Autres services, sauf les administrations publiques », tel que défini par Statistique Canada, que l’on retrouve à l’adresse https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD_f.pl?Function=getVD&TVD=1181553&CVD=1181554&CPV=81&CST=01012017&CLV=1&MLV=5, englobe ces sous-secteurs: la réparation et l’entretien; les services personnels et les services de blanchissage; les organismes religieux, les fondations, les groupes de citoyens et les organisations professionnelles et similaires; et les ménages privés.
Enfin, les détails permettant d’identifier un bénéficiaire ne peuvent être fournis sans le consentement de l’institution financière et de l’emprunteur. Le CUEC est administré par EDC, qui collabore étroitement avec les institutions financières canadiennes pour octroyer les prêts relevant du programme aux entreprises admissibles.
Pour ce qui est de la partie b) de la question, les données sectorielles associées au CUEC sont présentées sous la forme de codes CTI ou SCIAN, si elles existent, et sont fournies par les institutions financières. La catégorie « administration publique » mentionnée dans la question Q6 inscrite au Feuilleton renvoie aux codes CTI ou SCIAN suivants.
D’abord, le code CTI « N – Industrie des services gouvernementaux », tel que défini par Statistique Canada, que l’on retrouve à l’adresse https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD_f.pl?Function=getVD&TVD=53446&CVD=53447&CPV=N&CST=01011980&CLV=1&MLV=4, englobe ces sous-secteurs: les industries des services de l’administration fédérale; les industries des services des administrations provinciales et territoriales; les industries des services des administrations locales; et les organismes internationaux et autres organismes extraterritoriaux.
Ensuite, le code SCIAN « 91 – Administrations publiques », tel que défini par Statistique Canada, que l’on retrouve à l’adresse https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD_f.pl?Function=getVD&TVD=1181553&CVD=1181554&CPV=91&CST=01012017&CLV=1&MLV=5, englobe ces sous-secteurs: l’administration publique fédérale; les administrations publiques provinciales et territoriales; les administrations publiques locales, municipales et régionales; les administrations publiques autochtones; et les organismes publics internationaux et autres organismes publics extraterritoriaux.
Enfin, les détails permettant d’identifier un bénéficiaire ne peuvent être fournis sans le consentement de l’institution financière et de l’emprunteur. Le CUEC est administré par EDC, qui collabore étroitement avec les institutions financières canadiennes pour octroyer les prêts relevant du programme aux entreprises admissibles.
Enfin, pour ce qui est de la partie c) de la question, les détails permettant d’identifier un bénéficiaire ne peuvent être fournis sans le consentement de l’institution financière et de l’emprunteur. Le CUEC est administré par EDC, qui collabore étroitement avec les institutions financières canadiennes pour octroyer les prêts relevant du programme aux entreprises admissibles.
Conformément aux exigences du programme énoncées par le gouvernement du Canada, qui sont publiées sur le site Web du CUEC, à l’adresse https://ceba-cuec.ca/fr, l’emprunteur qui présente une demande de prêt confirme ce qui suit: il n’est pas une organisation ou un organisme gouvernemental ou une entité appartenant à part entière à une telle organisation ou un tel organisme. Il n’est pas une organisation à but non lucratif, un organisme de bienfaisance enregistré, un syndicat ou une société ou un ordre d’aide mutuelle, ni une entité appartenant à une telle organisation, à moins d’être une entité qui exploite activement une entreprise au Canada, incluant une entreprise reliée, dans le cas d’un organisme de bienfaisance enregistré, qui génère une partie de son revenu de la fourniture, sur une base régulière, de biens ou de services. Il n’est pas une entité appartenant à un sénateur ou un député fédéral. Il n’encourage pas la violence, n’incite pas à la haine et ne pratique pas de discrimination fondée sur le sexe, l’identité ou l’expression de genre, l’orientation sexuelle, la couleur, la race, l’origine nationale ou ethnique, la religion, l’âge ou les handicaps, qu’il s’agisse de handicaps physiques ou mentaux, de manière contraire aux lois applicables.

Question no 254 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les répercussions économiques de la Norme sur les combustibles propres du gouvernement du Canada: a) le gouvernement a-t-il analysé les répercussions de la norme sur l’économie de la Saskatchewan et, le cas échéant, quels sont les résultats et les conclusions de l’analyse; b) le gouvernement a-t-il analysé les répercussions de la norme sur l’industrie pétrolière et gazière de la Saskatchewan et, le cas échéant, quels sont les résultats et les conclusions de l’analyse; c) le gouvernement a-t-il analysé les répercussions de la norme sur le secteur agricole de la Saskatchewan et, le cas échéant, quels sont les résultats et les conclusions de l’analyse; d) Financement agricole Canada a-t-il analysé les répercussions de la norme sur les revenus agricoles ou fait des prévisions à ce sujet et, le cas échéant, quels sont les résultats et les conclusions de l’analyse ou des prévisions?
Response
L’hon. Jonathan Wilkinson (ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Lib.):
Monsieur le Président, le projet de règlement sur la Norme sur les combustibles propres a été publié dans la Gazette du Canada, Partie I, le 19 décembre, ainsi que le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation qui contient les considérations provinciales, régionales et sectorielles. Ces documents peuvent être consultés à cette adresse: http://www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/2020/2020-12-19/html/reg2-fra.html.

Question no 257 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne le rapport Deloitte sur des contrats avec des entreprises en Chine, qu’Affaires mondiales Canada a mentionné au Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires le 18 novembre 2020: a) à quelle date ce rapport a-t-il été commandé; b) à quelle date le rapport a-t-il été remis; c) quel est le coût final du rapport; d) quelle était la portée du rapport; e) quel est le titre du rapport; f) quelles sont les constatations ou les conclusions du rapport; g) le rapport avait-il fait l’objet d’un appel d’offres et, si ce n'est pas le cas, pourquoi?
Response
M. Robert Oliphant (secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, le rapport a été commandé le 10 août 2020.
En ce qui concerne la partie b) de la question, le rapport a été remis le 19 novembre 2020.
Pour ce qui est de la partie c) de la question, des renseignements sur les contrats d’une valeur supérieure à 10 000 $ pour la période visée sont disponibles sous la rubrique « Divulgation proactive » du site « Gouvernement ouvert » à l'adresse suivante: https://open.canada.ca/fr.
En ce qui a trait à la partie d) de la question, Deloitte a été chargé d’effectuer un examen sur le processus d’approvisionnement en équipement de sécurité à Affaires mondiales Canada, y compris un examen des options futures concernant les offres à commandes récemment établies pour l’équipement de sécurité, ainsi qu’un examen des options d’approvisionnement à l’égard des futurs achats d’équipement pour les missions, y compris un examen de la pertinence de créer une nouvelle exception au titre de la sécurité nationale pour les équipements de sécurité.
En réponse à la partie e) de la question, le titre du rapport est « Affaires mondiales Canada – Examen de l’acquisition des équipements de sécurité ».
En ce qui concerne la partie f) de la question, la société Deloitte a effectué un examen indépendant du processus d’acquisition des équipements de sécurité. Cet examen confirme que les fonctionnaires ont suivi toutes les règles et politiques relatives aux équipements de sécurité et qu’il y avait des possibilités d’amélioration dans les domaines suivants: intégration accrue de la sécurité dans le cycle de vie de la gestion du matériel, consultation plus vaste tout au long du processus d’acquisition des équipements de sécurité et fourniture de conseils supplémentaires sur la publication des exigences techniques. L’approche révisée d’Affaires mondiales Canada en matière d’approvisionnement, actuellement en cours d’élaboration avec Services publics et Approvisionnement Canada, intègrera ces recommandations et comprendra des consultations avec des experts en sécurité et, possiblement, la création d’une exception relative à la sécurité nationale afin de limiter les appels d’offres aux fournisseurs de confiance possédant les autorisations de sécurité requises.
Enfin, pour ce qui est de la partie g) de la question, le rapport a fait l’objet d’un appel d’offres.

Question no 260 --
Mme Heather McPherson:
En ce qui concerne la Subvention salariale d’urgence du Canada, depuis sa création, ventilée par province: a) quelles entreprises ont demandé la subvention; b) parmi les entreprises en a), lesquelles ont été jugées admissibles à la subvention; c) pour quelle raison la demande de chacune des entreprises jugées inadmissibles a-t-elle été rejetée?
Response
L’hon. Diane Lebouthillier (ministre du Revenu national, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la question ci-dessus, la Loi no 2 sur les mesures d’urgence visant la COVID-19 mentionne que la Subvention salariale d’urgence du Canada, la SSUC, est accordée aux entités admissibles et elle fournit les définitions des termes liés à la SSUC, dont celles d’« employé admissible » et d’« entité admissible ». Le rôle de l’ARC est d’appliquer la Loi une fois qu’elle est approuvée par le Parlement et qu’elle a reçu la sanction royale.
Bien que cette loi modifie la Loi de l’impôt sur le revenu en accordant à l’ARC le pouvoir discrétionnaire de publier le nom des personnes ou sociétés de personnes qui ont fait des demandes de SSUC, elle ne lui permet pas de publier des renseignements détaillés sur les demandes, comme la province ou le motif du refus, de la manière demandée dans la question ci-dessus.
En date du 25 novembre 2020, c’est-à-dire la date de la question, l’ARC travaille à la mise en place d’un registre public des bénéficiaires de la SSUC. Une fois que ce registre sera disponible sur Canada.ca à l’adresse suivante: https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/subvention/subvention-salariale-urgence.html. Les Canadiens pourront vérifier qui sont les employeurs qui bénéficient de la SSUC.
Bien que l’ARC ait mis en œuvre une programme préliminaire à petite échelle des vérifications après paiement de la SSUC en date du 25 novembre 2020, soit la date de la question, elle n’a pas encore établi de statistiques sur les motifs de refus des demandes. Par conséquent, l'ARC ne peut pas répondre à la question de la manière demandée.

Question no 261 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le programme de Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), depuis sa création: a) quel est le montant total versé dans le cadre du programme; b) combien d’entreprises ont reçu des versements, ventilées par (i) le pays de l’adresse réelle, (ii) le pays de l’adresse postale, (iii) le pays du compte bancaire dans lequel les fonds ont été déposés; c) pour toutes les entreprises mentionnées en b) qui sont établies au Canada, quelle est la ventilation par (i) province ou territoire, (ii) municipalité; d) combien d’audits ont été menés auprès des entreprises qui reçoivent la SSUC; e) pour les audits mentionnés en d), combien ont permis de constater que des fonds ont été dépensés à l’extérieur du Canada?
Response
L’hon. Diane Lebouthillier (ministre du Revenu national, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la question ci-dessus, la Loi no 2 sur les mesures d’urgence visant la COVID-19 mentionne que la Subvention salariale d’urgence du Canada, la SSUC, est accordée aux entités admissibles et elle fournit les définitions des termes liés à la SSUC, dont celles d’« employé admissible » et d’« entité admissible ». Le rôle de l’ARC est d’appliquer la Loi une fois qu’elle est approuvée par le Parlement et qu’elle a reçu la sanction royale.
En réponse à la partie a) de la question, les données sur les transactions financières concernant les montants « payés » et « reçus » ne sont pas saisies de la manière demandée dans la question ci-dessus. Plutôt, des statistiques d’ordre général sur la SSUC, dont le nombre demandes reçues et approuvées, le nombre de demandes approuvées selon la valeur et la valeur totale des subventions versées se trouvent à la page « Demandes à ce jour – Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) » sur Canada.ca à l’adresse suivante: https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/subvention/subvention-salariale-urgence/ssuc-statistiques.html.
En ce qui concerne la partie b) de la question, les informations ne sont pas saisies de la manière demandée dans la question ci-dessus.
Pour ce qui est de la partie c) de la question, les données sur les transactions financières concernant les montants « payés » et « reçus » ne sont pas saisies de la manière demandée dans la question ci-dessus. Plutôt, des statistiques d’ordre général sur la SSUC, dont le nombre de demandes approuvées selon la province ou le territoire, selon le secteur d’activité et selon la taille de l’entreprise du demandeur, se trouvent à la page « Demandes de la SSUC – données détaillées » sur Canada.ca à à l’adresse suivante: https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/subvention/subvention-salariale-urgence/ssuc-statistiques/statistiques-detaillees.html. Les données ne sont pas disponibles par municipalité.
En ce qui a trait à la partie d) de la question, en date du 26 novembre 2020, l’ARC n’a pas lancé son programme des vérifications après paiement de la SSUC.
Toutefois, l’ARC a lancé un projet de recherche sur les vérifications après paiement de la SSUC à petite échelle qui cible un échantillon limité. L’intention de ce projet pilote est d’en apprendre davantage sur les défis relatifs à la vérification et au contrôle, y compris les types d’inobservation et les niveaux d’observation relatifs à ce programme de prestations, mais aussi sur la poursuite des activités d’observation pendant la pandémie de la COVID-19, et par extension, pendant d’autres crises mondiales. L’ARC peut confirmer qu’en date du 26 novembre 2020, dans le cadre de ce projet de recherche, elle a communiqué avec plus de 700 contribuables et entreprises de divers domaines.
Enfin, en ce qui concerne la partie e) de la question, comme l’ARC n’a pas lancé le programme complet des vérifications après paiement de la SSUC, elle n’assure pas encore le suivi des résultats de vérification de la manière demandée dans la question ci-dessus.

Question no 269 --
M. Scot Davidson:
En ce qui concerne la promesse d’un financement de 40 millions de dollars sur quatre ans pour la protection du lac Simcoe annoncée par l'ex-ministre des Affaires étrangères à Barrie, en Ontario, le 9 octobre 2019: a) quelle portion de la somme de 40 millions de dollars a été versée ou le sera en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021, (iv) 2022, (v) 2023; b) quels sont les détails relatifs aux fonds versés depuis le 21 octobre 2019 au titre de cet engagement, y compris (i) la date, (ii) la somme, (iii) le nom du bénéficiaire, (iv) la description du projet?
Response
L’hon. Jonathan Wilkinson (ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Lib.):
Monsieur le Président, dans ma lettre de mandat, il y a un engagement à renforcer les mesures de protection et à entreprendre des démarches pour nettoyer les Grands Lacs, le lac Winnipeg, le lac Simcoe et d’autres grands lacs.
Environnement et Changement climatique Canada étudie actuellement des approches visant à mieux protéger et restaurer les écosystèmes d’eau douce vitaux afin d’aider le ministère à réaliser ses engagements en matière d’eau douce, y compris le lac Simcoe, aux termes de son mandat.

Question no 272 --
M. Randall Garrison:
En ce qui concerne les premières trousses d’autodépistage du VIH dont l’utilisation au pays a été approuvée par Santé Canada et la promesse du gouvernement de distribuer 60 000 de ces trousses d’autodépistage: a) de quelle façon et par le biais de quel programme le gouvernement distribuera-t-il ces trousses; b) combien de ces 60 000 trousses d’autodépistage seront destinées à être distribuées dans les communautés qui doivent surmonter des obstacles plus importants pour accéder au dépistage, notamment afin de garantir l’accessibilité du dépistage chez les personnes autochtones, racialisées, à faible revenu et qui vivent dans les collectivités rurales ou nordiques; c) quels sont les plans à long terme pour assurer une distribution continue, gratuite et à grande échelle auprès des populations les plus à risque?
Response
M. Darren Fisher (secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, l’Agence de la santé publique du Canada, l’ASPC, ne distribue pas elle-même les trousses d’auto-dépistage; cela ne relève pas de sa juridiction. L’initiative REACH/MAP Centre distribuera des trousses d’essai. 60 000 trousses d’autotest seront disponibles dans le cadre d’un programme scientifique de mise en œuvre dirigé par l’initiative REACH/MAP Centre de l’Hôpital St. Michael’s. Cette initiative a été rendue possible grâce au financement des IRSC et d’autres sources.
L’initiative travaille avec deux organismes communautaires clés pour appuyer l’accès et la distribution des 60 000 trousses d’autotest partout au Canada avec des services de navigation par les pairs gratuits et une plateforme de télésanté. Le lancement est prévu le 1er janvier 2021. Les trousses d’autotest seront distribuées dans tout le pays par: le Centre de recherche communautaire pour les hommes, cis et trans, gais, bisexuels, les personnes altersexuelles et les personnes bispirituelles, ou GBT2Q; et Women’s Health in Women’s Hands, ou WHIWH, pour les femmes racialisées des communautés africaine, noire, caribéenne, latino-américaine et sud-asiatique.
En ce qui a trait à la partie b) de la question, tel que mentionné précédemment, les deux principaux organismes communautaires, CBRC and WHIWH, qui participent à l’initiative REACH/MAP Centre, ont des réseaux partout au Canada et sont reconnus pour leur engagement auprès des personnes autochtones, racialisées et celles à faible revenu. La distribution par courrier postal sera possible, permettant l’accès des personnes qui vivent dans les collectivités rurales ou nordiques. L’ASPC ne distribue pas elle-même les trousses d’auto-dépistage; cela ne relève pas de sa compétence.
Enfin, pour ce qui est de la partie c) de la question, la distribution des trousses de test et la fourniture des services associés relèvent des gouvernements provinciaux et territoriaux.

Question no 274 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne les liens entre les activités de pêche des Premières Nations et la réconciliation: a) combien de rencontres ou de séances d’information au sujet de la réconciliation la ministre des Pêches et des Océans a-t-elle eues depuis le 20 novembre 2019; b) quels sont les détails de chacune des rencontres et des séances d’information en a), y compris (i) la date, (ii) les participants, (iii) le lieu, (iv) l’objet?
Response
L’hon. Bernadette Jordan (ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Lib.):
Monsieur le Président, la mise en œuvre de la décision Marshall est essentielle au travail de réconciliation et demeure une priorité de notre gouvernement. J’ai rencontré et continue de rencontrer régulièrement des dirigeants de Premières Nations et des représentants de l'industrie commerciale. Notre gouvernement travaille avec les communautés pour discuter de leurs plans de pêche et conclure des accords. Ensemble, nous veillerons à ce que le droit d’assurer une subsistance convenable, issu de traités, soit mis en œuvre de manière à garantir une pêche sûre, ordonnée et durable. Notre objectif est et a toujours été de développer une pêche forte, stable et productive dans l’intérêt de toutes les personnes impliquées.
Les informations concernant les séances d'information sont divulguées de manière proactive, conformément à la Loi sur l'accès à l'information et peuvent être trouvées à l'adresse suivante: https://rechercher.ouvert.canada.ca/fr/bn/?sort=score%20desc&page=1&search_text=&bn-search-orgs=P%C3%AAches%20et%20Oc%C3%A9ans%20Canada.

Question no 278 --
Mme Shannon Stubbs:
En ce qui concerne l’examen en matière de la sécurité nationale de la prise de contrôle proposée de TMAC Resources Inc. par Shandong Gold Mining Co. Ltd.: a) à quelle date l’examen a-t-il été ordonné; b) à quelle date l’examen va-t-il débuter; c) à quelle date l’examen est-il censé prendre fin; d) à quelle date le gouvernement arrêtera-t-il sa décision sur la prise de contrôle proposée; e) le gouvernement a-t-il reçu des communications du gouvernement de la Chine qui milite pour la prise de contrôle et, le cas échéant, quels en sont les détails?
Response
M. Ali Ehsassi (secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie (Innovation et Industrie), Lib.):
Monsieur le Président, en vertu de la Loi sur Investissement Canada, les investissements étrangers doivent faire l’objet d’un examen en matière de sécurité nationale. Le Canada continue d’accueillir les investissements qui créent des emplois, stimulent la croissance, permettent l’accès à des chaînes commerciales et de valeurs mondiales et assurent la prospérité à long terme des Canadiens, tout en protégeant ses intérêts sur le plan de la sécurité nationale. Les examens sont réalisés en fonction de chaque cas, dans le cadre d’un rigoureux processus fondé sur des données probantes.
En ce qui concerne l’investissement proposé, Innovation, Sciences et Développement économique Canada peut confirmer que, le 15 octobre 2020, TMAC a annoncé publiquement que le gouverneur en conseil a exigé, par décret, un examen en matière de sécurité nationale de l’investissement en vertu de la Loi et que le 27 novembre 2020, TMAC a annoncé que l’examen en question a été prolongé d’un maximum de 45 jours.
Les dispositions de la Loi en matière de confidentialité s'appliquent aux détails des transactions spécifiques qui font l'objet d'un examen.

Question no 279 --
M. Mark Strahl:
En ce qui concerne le fonds d’assurance-emploi: a) quel était le solde du fonds au 1er mars 2020; b) quel est le solde actuel du fonds; c) combien d’argent a-t-on retiré du fonds pour verser des prestations d’assurance-emploi depuis le 1er mars 2020; d) combien d’argent a-t-on retiré du fonds pour d’autres programmes, comme la Prestation canadienne d’urgence, depuis le 1er mars 2020, ventilé par programme?
Response
M. Irek Kusmierczyk (secrétaire parlementaire de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l'Inclusion des personnes handicapées, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, le solde du fonds au 1er mars 2020 n'est pas disponible. Cependant, les états financiers vérifiés du compte des opérations de l'assurance-emploi ont été préparés pour l'exercice terminé le 31 mars 2020. Ces états ont été déposés à la Chambre des communes dans le cadre des Comptes publics du Canada, Section 4 - Comptes consolidés au 31 mars 2020. L'information financière relative aux mesures en réponse à la prestation canadienne d'urgence est saisie séparément dans ces états: https://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/recgen/cpc-pac/2020/pdf/2020-vol1-fra.pdf
En ce qui concerne la partie b) de la question, le solde actuel du compte n'est pas disponible car l'exercice financier est toujours en cours. Les états financiers vérifiés présenteront le solde du fonds pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021.
Pour ce qui est de la partie c) de la question, le total des prestations et des mesures de soutien imputées au compte des opérations de l'assurance-emploi depuis le 1er mars 2020 n'est pas disponible puisque l'exercice financier est toujours en cours. Le total des prestations et des mesures de soutien imputées au compte des opérations de l'assurance-emploi pour la période du 1er avril 2020 au 31 mars 2021 sera présenté dans les états financiers vérifiés pour l'exercice se terminant le 31 mars 2021.
Enfin, en ce qui a trait à la partie d) de la question, le total des prestations et des mesures de soutien imputées au compte des opérations de l'assurance-emploi depuis le 1er mars 2020 n'est pas disponible puisque l'exercice financier est toujours en cours. Conformément à l'article 153.111 de la Loi sur l'assurance-emploi, le compte des opérations de l'assurance-emploi sera crédité d'un montant déterminé par le ministre des Finances qui correspond au coût total des mesures visant la prestation d'assurance-emploi d’urgence accordée au titre de la présente loi, incluant le coût de la prestation et celui de son administration. Nous pouvons confirmer qu'il s'agit de la seule prestation canadienne d'urgence qui sera versée à même le compte des opérations de l’assurance-emploi, mais financée plus tard par le Trésor. On trouvera de l’information à cette adresse: https://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/E-5.6/page-39.html

Question no 280 --
M. Peter Kent:
En ce qui concerne les répercussions sur l’industrie de la radiodiffusion des modifications contenues dans le projet de loi C-10, Loi modifiant la Loi sur la radiodiffusion et apportant des modifications connexes et corrélatives à d’autres lois: a) le gouvernement a-t-il préparé un scénario lui permettant de prédire à quoi ressemblera le marché des médias canadiens dans cinq ans si les modifications contenues dans le projet de loi C-10 ne sont pas adoptées; b) le gouvernement a-t-il préparé un scénario lui permettant de prédire à quoi ressemblera le marché des médias canadiens dans cinq ans si les modifications contenues dans le projet de loi C-10 sont adoptées; c) quelles sont les prévisions du gouvernement selon les scénarios en a) et b); d) si le gouvernement n’a pas de prévisions selon les scénarios en a) ou b), sur quoi s’est-il appuyé pour proposer les modifications contenues dans le projet de loi C-10?
Response
Mme Julie Dabrusin (secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, oui, le gouvernement a des projections de ce à quoi ressemblera la production canadienne dans cinq ans sans le projet de loi C-10.
En ce qui concerne la partie b) de la question, l’un des principaux objectifs du projet de loi C-10 est de faire en sorte que tous les diffuseurs, y compris les géants de l’Internet, contribuent au système de radiodiffusion de manière appropriée. Le projet de loi donne au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, le CRTC, les outils dont il a besoin pour réglementer efficacement les diffuseurs en ligne. À cette fin, le gouvernement a préparé des estimations indiquant à quoi ressemblerait la production de contenu canadien, à la fois dans un scénario sans le projet de loi C-10 et avec l’inclusion des diffuseurs en ligne dans le cadre réglementaire canadien après l’adoption des mesures du projet de loi C-10.
Voici la projection tendancielle des futurs volumes de production de contenu télévisuel canadien en réponse à la partie a). Selon les projections internes du ministère du Patrimoine canadien, sans projet de loi C-10, la baisse des revenus de la radiodiffusion commerciale devrait entraîner une diminution de la production de contenu télévisuel canadien d’environ 1 milliard de dollars d’ici 2023 par rapport à 2018. La baisse prévue représenterait une diminution de 34 % du volume de production entre 2018 et 2023.
Ce chiffre fait référence au volume total de la production télévisuelle canadienne, c’est-à-dire les budgets totaux de toutes les productions télévisuelles qui répondent à la définition de «?contenu canadien?» au cours d’une année donnée. Outre les télédiffuseurs canadiens, il existe de nombreuses autres sources de financement pour la production télévisuelle au Canada, notamment le Fonds des médias du Canada, le financement étranger, les distributeurs canadiens et les crédits d’impôt fédéraux ou provinciaux. L’analyse statistique des données historiques entre 2012 et 2018 provenant de sources multiples a été utilisée pour créer ces projections. Les relations statistiques entre les revenus de la radiodiffusion et la production ont été déterminées et appliquées pour arriver à des projections de production.
Voici maintenant la projection des répercussions du projet de loi C-10 sur les futures contributions au contenu audiovisuel canadien en réponse à la partie b). Selon des estimations internes du ministère du Patrimoine canadien, si le CRTC exige des diffuseurs en ligne qu’ils contribuent au contenu canadien à un taux similaire à celui des diffuseurs traditionnels, les contributions des diffuseurs en ligne à la musique et aux histoires canadiennes pourraient atteindre jusqu’à 830 millions de dollars par an d’ici 2023.
Ce chiffre correspond au total des exigences réglementaires imposées par le CRTC aux diffuseurs pour contribuer au contenu canadien et aux créateurs, plutôt qu’au volume total de production canadienne, qui correspond aux dépenses des producteurs en matière de contenu canadien, en puisant dans de multiples sources de financement. Les contributions des acteurs en ligne entraîneraient une hausse de 35 % des contributions totales au contenu et aux créateurs canadiens en 2023 comparativement au scénario où les diffuseurs traditionnels sont les seuls à contribuer au contenu canadien.
Il y a deux sources principales d’incertitude dans cette estimation du financement du contenu canadien. Premièrement, étant donné que les diffuseurs en ligne ne fournissent généralement pas de données au CRTC ou ne divulguent pas leurs revenus publiquement, les projections ont été préparées à partir des estimations des revenus en ligne et des tendances historiques de ces estimations. Deuxièmement, après avoir tenu des audiences publiques, le CRTC peut imposer aux diffuseurs traditionnels ou en ligne des exigences réglementaires qui diffèrent de ses pratiques actuelles. Cela modifierait considérablement le chiffre ci-dessus, qui est fondé sur les contributions des diffuseurs en ligne, qui sont similaires à celles des diffuseurs traditionnels.
Il est important de noter que 830 millions de dollars de contributions des diffuseurs en ligne n’équivalent pas à une augmentation de 830 millions de dollars du volume de production. Par exemple, une perte de 1 milliard de dollars ne se transformera pas en perte de 170 millions de dollars. En pratique, l’incidence sur le volume de production peut être supérieure ou inférieure à 830 millions de dollars, en fonction de l’ampleur des « retombées" éventuelles et de plusieurs autres facteurs qui ne peuvent être estimés avec les données disponibles.
Enfin, la partie d) de la question est sans objet.

Question no 283 --
M. Philip Lawrence:
En ce qui concerne la section de la page 135 de l’Énoncé économique de l’automne 2020 qui indique que « l’ARC permettra aux employés qui auront travaillé à domicile en 2020 en raison de la COVID-19 et qui doivent assumer des frais modestes de présenter des déductions pouvant atteindre 400 $, fondées sur les heures travaillées à la maison »: a) selon les projections du gouvernement, combien de Canadiens seront admissibles à la déduction; b) combien de temps faut-il avoir travaillé à la maison pour être admissible à la déduction totale de 400 $; c) combien de temps faut-il avoir travaillé à la maison pour être admissible à une déduction inférieure à 400 $ et quelle est la formule utilisée pour calculer le montant de la déduction; d) quels sont les critères d’admissibilité précis utilisés pour déterminer si une personne qui a travaillé à la maison est admissible à cette nouvelle déduction, comparativement aux déductions qui étaient traditionnellement accordées aux personnes qui travaillaient à la maison avant la pandémie?
Response
L’hon. Diane Lebouthillier (ministre du Revenu national, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, l’ARC ne peut pas répondre de la manière demandée car elle ne dispose pas d’informations sur le nombre prévu de Canadiens qui seront admissibles à la déduction.
En ce qui concerne la partie b) de la question, un employé qui travaille de la maison plus de 50 % de son temps, pour une période d’au moins quatre semaines consécutives en 2020 en raison de la COVID-19, peut demander 2 $ pour chaque jour où il a travaillé de la maison pendant cette période. L’employé peut également demander 2 $ pour chaque jour additionnel où il a travaillé de la maison en 2020 en raison de la COVID-19. Le montant maximal pouvant être demandé est de 400 $, qui est atteint après 200 jours de travail à la maison en raison de la COVID-19.
Pour ce qui est de la partie c) de la question, un employé qui travaille de la maison plus de 50 % de son temps, pour une période d’au moins quatre semaines consécutives en 2020 en raison de la COVID-19, peut demander 2 $ pour chaque jour où il a travaillé de la maison pendant cette période. L’employé peut également demander 2 $ pour chaque jour additionnel où il a travaillé de la maison en 2020 en raison de la COVID-19. La formule pour calculer la déduction est celle-ci: 2 $ x le nombre total de jours durant lesquels l’employé a travaillé de la maison en 2020 en raison de la COVID-19, jusqu’à concurrence de 400 $.
En ce qui a trait à la partie d) de la question, la déduction des frais de bureau à domicile n’est pas nouvelle en soi, mais L’ARC a plutôt mis en place une nouvelle méthode temporaire de taux fixe pour simplifier la demande de déduction pour l’année d’imposition 2020. Toutefois, les employés peuvent tout de même choisir d’utiliser la méthode détaillée existante s’ils ont des demandes plus importantes. Les critères d’admissibilité pour utiliser la nouvelle méthode sont les suivants: ils ont travaillé de la maison en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19; ils ont travaillé plus de 50 % du temps de la maison pendant une période d’au moins quatre semaines consécutives en 2020; ils ne réclament que les frais de bureau à domicile et ne réclament pas d’autres dépenses d’emploi; leur employeur ne leur a pas remboursé tous leurs frais de bureau à domicile.

Question no 290 --
M. Eric Melillo:
En ce qui concerne le plan du gouvernement pour la distribution du vaccin contre la COVID-19 dans les collectivités autochtones et éloignées: a) comment le gouvernement compte-t-il s’y prendre exactement pour distribuer le vaccin; b) au cours de quel mois chacune des collectivités devrait-elle recevoir suffisamment de doses du vaccin pour pouvoir inoculer sa population; c) comment le vaccin sera-t-il distribué aux collectivités les plus reculées ou mis à leur disposition, y compris là où il n’existe pas nécessairement de moyens de transport traditionnels?
Response
Mme Pam Damoff (secrétaire parlementaire du ministre des Services aux Autochtones, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, Services aux Autochtones Canada collabore avec l'Agence de la santé publique du Canada, l’ASPC, les Forces armées canadiennes, les FAC, et le Centre national des opérations pour la logistique des vaccins contre la COVID-19, ainsi que les provinces et territoires pour planifier et mettre en œuvre la distribution des vaccins à toutes les populations autochtones. Selon les directives les plus récentes du Comité consultatif national de l’immunisation, le CCNI, les peuples autochtones ont été identifiés comme une population prioritaire pour recevoir le vaccin. Pendant des décennies, les peuples autochtones ont été négligés et ont fait l'objet d'une discrimination systémique dans les établissements de soins de santé du Canada. Cette discrimination historique et continue a entraîné une méfiance compréhensible à l'égard des systèmes de santé canadiens. Nous continuerons à travailler avec tous nos partenaires, y compris les provinces et les territoires, pour assurer la sécurité culturelle et le respect des Premières Nations, des Inuits et des Métis lors de l'administration du vaccin COVID-19.
D'autres recommandations de séquençage seront faites sur la base de considérations d'éthique, d'équité, de faisabilité et d'acceptabilité, telles que les caractéristiques cliniques des vaccins et le moment exact de l'approvisionnement. Les allocations de vaccins et leur déploiement seront déterminés par les conseils du CCNI, en collaboration avec les partenaires autochtones.
Pour ce qui est de la partie b) de la question, en date du 23 décembre 2020, Pfizer et Moderna sont les seuls producteurs de vaccins candidats à avoir reçu l'autorisation de Santé Canada, et les premiers envois de ces vaccins ont été reçus à divers endroits et sont administrés aux populations prioritaires. Les vaccins contre la COVID-19 seront distribués au Canada de manière progressive, et il est prévu que l'offre commence à répondre à la demande dans le courant de 2021. La quantité et le calendrier de disponibilité des vaccins feront l'objet de discussions permanentes avec les provinces et les territoires. La page Web suivante indique les quantités totales de vaccins distribués par province et territoire, et sa mise à jour hebdomadaire: https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/prevention-risques/covid-19-vaccins-traitements/deploiement-vaccin.html.
Enfin en ce qui concerne la partie c) de la question, étant donné les besoins de stockage variables des différents vaccins, la planification est en cours pour déterminer la meilleure façon de fournir des vaccins en toute sécurité aux collectivités éloignées. Les efforts pour soutenir la planification coordonnée comprennent un groupe de travail sur la planification des vaccins contre la COVID-19 dirigé par Services aux Autochtones avec des représentants régionaux, des partenaires autochtones, l'ASPC et des représentants provinciaux et territoriaux.
Les provinces et les territoires reçoivent une allocation du vaccin contre la COVID-19 acheté par le gouvernement fédéral et sont responsables de l'attribution du vaccin à tous ceux qui relèvent de leur compétence, y compris les Premières nations, les Inuits et les Métis. Services aux Autochtones Canada collabore avec des partenaires pour plaider en faveur de la priorisation des peuples des Premières Nations, Inuits et Métis pour l’accès à la vaccin COVID-19 et pour soutenir la planification et la logistique. SAC soutiendra la capacité de distribution de vaccins dans les communautés si nécessaire.

Question no 291 --
M. Michael Kram:
En ce qui concerne la page 27 de la plateforme électorale du Parti libéral du Canada, qui dit: « nous allons fusionner les services financiers et consultatifs actuellement répartis entre plusieurs organismes pour les regrouper sous Financement agricole Canada »: a) quelle mesure particulière, le cas échéant, a été prise depuis l’élection de 2019 pour donner suite à cet engagement; b) quels sont les organismes et les services qui seront regroupés sous Financement agricole Canada; c) combien d’emplois prévoit-on (i) éliminer, (ii) transférer à Financement agricole Canada à la suite de cette fusion, ventilés par organisme; d) quel est l’échéancier de réalisation de cette fusion, avec le calendrier indiquant quand chaque entité faisant désormais partie de Financement agricole Canada mettra fin à ses propres activités, le cas échéant?
Response
L’hon. Marie-Claude Bibeau (ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lib.):
Monsieur le Président, au début de 2020, le gouvernement avait commencé à analyser l’engagement pris dans le cadre du programme électoral qu’évoque le député de Regina-Wascana dans la question Q-291 du 3 décembre 2020 en ce qui a trait à Financement agricole Canada. Agriculture et Agroalimentaire Canada avait entrepris une analyse contextuelle du crédit agricole au Canada, y compris les produits et services financiers liés au secteur agricole et agroalimentaire, dont ceux offerts par FAC. Une approche visant à mettre en œuvre cet engagement était en cours d’élaboration conformément à ma lettre de mandat. Cependant, ces travaux ont été suspendus en raison de la survenue de la pandémie de COVID-19 en mars 2020.

Question no 298 --
M. Alexandre Boulerice:
En ce qui concerne la conception et la mise en œuvre du plan de croissance de 10 milliards de dollars de la Banque de l’infrastructure du Canada annoncé le 1er octobre 2020: a) est-ce que des contrats ont été accordés à des fournisseurs du secteur privé, et, le cas échéant, combien; b) quels sont les détails de chacun des contrats en a), y compris (i) la date d’octroi du contrat, (ii) la description des biens ou des services, (iii) le volume, (iv) le montant définitif du contrat, (v) le fournisseur, (vi) le pays du fournisseur?
Response
M. Andy Fillmore (secrétaire parlementaire de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la conception et la mise en œuvre du plan de croissance de 10 milliards de dollars de la Banque de l’infrastructure du Canada annoncé le 1er octobre 2020 et des contrats accordés à des fournisseurs du secteur privé, Infrastructure Canada n'a rien à signaler.

Question no 299 --
M. Alexandre Boulerice:
En ce qui concerne l’Agence du Revenu du Canada et les dépenses relatives en lien avec les « Panama Papers » et les « Paradise Papers »: a) est-ce que des contrats ont été accordés à des fournisseurs du secteur privé, et, le cas échéant, combien; b) quels sont les détails de chacun des contrats en a), y compris (i) la date d’octroi du contrat, (ii) la description des biens ou des services, (iii) le volume, (iv) le montant définitif du contrat, (v) le fournisseur, (vi) le pays du fournisseur?
Response
L’hon. Diane Lebouthillier (ministre du Revenu national, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la question ci-dessus, l’ARC n’a accordé aucun contrat en lien avec les Panama Papers et les Paradise Papers aux fournisseurs du secteur privé entre le 1er décembre 2019 et le 4 décembre 2020, c’est-à-dire à la date de la question.

Question no 309 --
M. Kevin Waugh:
En ce qui concerne le Fonds d’urgence pour soutenir les organismes chargés de la culture, du patrimoine et du sport: a) quel est le total des sommes versées par l’entremise du fonds depuis le 1er mars 2020; b) quels sont les détails du financement octroyé par l’entremise du fonds, y compris (i) le bénéficiaire, (ii) l’emplacement du bénéficiaire, (iii) le montant?
Response
Mme Julie Dabrusin (secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien, Lib.):
Monsieur le Président, pour ce qui est du ministère du Patrimoine canadien, en réponse à la partie a) de la question, le total des sommes versées s’élève à 390 697 000 $; en réponse à la partie b) de la question, les informations relatives aux subventions et contributions sont accessibles au public sur le site Web Canada ouvert, à l'adresse suivante: https://rechercher.ouvert.canada.ca/fr/gc/?sort=score%20desc&page=1&search_text=&gc-search-orgs=Patrimoine%20canadien. Ce site Web exclut les prix fournis par le Programme d'aide aux athlètes car ceux-ci sont divulgués annuellement, à la fin de chaque exercice.
En ce qui concerne le Conseil des arts du Canada, la réponse à la partie a) de la question est 62 685 608 $; en réponse à la partie b) de la question, la divulgation des bénéficiaires de subventions et prix peut être consultée à l'adresse suivante: https://conseildesarts.ca/a-propos/responsabilite-publique/divulgation-proactive/beneficiaires-de-subventions/beneficiaires-de-2017-a-aujourd-hui?form=submitted&page=1&year=all&discipline=Fonds+strat%C3%A9giques&program=Fonds+d%E2%80%99urgence+relatif+%C3%A0+la+COVID-19&recipient=&province=all&city=&area=all&riding=all& Sort1=Recipient&Sort2=Recipient&Sort3=Recipient&firstfiscalyear=2017&lastfiscalyear=2147483647.
Enfin, pour ce qui est de Téléfilm Canada, la réponse à la partie a) de la question est 29 687 367 $; en réponse à la partie b) de la question, les informations relatives aux subventions et contributions peuvent être consultées à l'adresse suivante: https://telefilm.ca/fr/transparence/divulgation-proactive/subventions/rapports-par-trimestre.

Question no 311 --
M. John Nater:
En ce qui concerne le personnel diplomatique et les diplomates canadiens souffrant de symptômes associés à ce qui est communément appelé le syndrome de La Havane: a) à quelle date Affaires mondiales Canada (AMC) a-t-il appris que les diplomates et le personnel diplomatique à Cuba éprouvaient des symptômes; b) quels sont les symptômes spécifiques reconnus par AMC comme étant associés au syndrome de La Havane; c) combien de diplomates ou de membres du personnel diplomatique, actuels ou anciens, et de membres de leur famille ont déclaré présenter des symptômes; d) pourquoi le gouvernement a-t-il avisé les diplomates, en 2017, de ne rien dire au sujet des symptômes dont souffraient les personnes en poste à La Havane?
Response
M. Robert Oliphant (secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Lib.):
Monsieur le Président, ce qui suit reflète la réponse consolidée approuvée au nom des ministres d’Affaires mondiales Canada.
Depuis le début des incidents sanitaires, la santé, la sûreté et la sécurité du personnel diplomatique et de leurs familles ont été la priorité absolue.
Le personnel diplomatique du Canada et leurs familles profitent du soutien entier d’Affaires mondiales Canada. Cette expérience a été très pénible pour ces diplomates et leurs familles, et le Ministère continuera de prendre les mesures nécessaires pour les aider.
Bien que nous explorions toutes les pistes, aucune cause définitive des incidents sanitaires n’a été identifiée à ce jour.
Pour des raisons de confidentialité et de sécurité, nous ne pouvons pas commenter sur les enquêtes en cours, les cas individuels ou les mesures de sécurité et d’information précises.

Question no 332 --
M. Blaine Calkins:
En ce qui concerne les dépenses consacrées à des photographes ou des services de photographie par Patrimoine canadien, ou tout autre ministère, pour les visites des membres de la famille royale britannique, depuis le mois de novembre 2015 jusqu'à maintenant: a) à combien s'élèvent ces dépenses; b) quel est le nom de chaque fournisseur; c) quelles étaient la date et la durée de chaque contrat de photographie; d) quelles sont les valeurs initiale et finale de chaque contrat; e) quel est le numéro de dossier de chaque contrat; f) quels sont les coûts associés à chaque séance de photo?
Response
L’hon. Mélanie Joly (ministre du Développement économique et des Langues officielles, Lib.):
Monsieur le Président, le gouvernement du Canada continue d'apprécier la contribution du secteur de la chasse et de la pourvoirie à l'économie touristique canadienne.
Pour la période de 2016 à 2018, Destination Canada a reçu un financement ponctuel spécial de 30 millions de dollars pour le lancement d’une grande campagne touristique aux États-Unis. Cette campagne, intitulée « Accueillir l’Amérique », comprenait un fonds de marketing à frais partagés permettant à Destination Canada d’investir conjointement dans les initiatives de marketing intégrées de ses partenaires aux États-Unis. Les partenaires étaient encouragés à présenter des propositions pour diverses initiatives axées sur des activités spécifiques: chasse, pêche, ski, festivals et événements, gastronomie. Destination Canada n’a dirigé la conception de matériel créatif d’aucune de ces initiatives de marketing à frais partagés.
En 2017, Tourism Saskatchewan a mené une initiative pour un programme national de chasse; elle l’a présentée dans le cadre du fonds de marketing à frais partagés et celle-ci a été approuvée. Destination Canada a co-investi des fonds aux côtés de ses partenaires Tourism Saskatchewan, Travel Manitoba et Spectacular Northwest Territories dans un programme national conçu pour faire connaître les activités de chasse au Canada et permettre aux partenaires canadiens de se positionner dans le marché américain de la chasse.
Les agences de développement régional, ou ADR, du Canada s'efforcent de faire progresser et de diversifier les économies régionales. Par le biais de programmes réguliers, les ADR ont fourni un soutien à l'industrie de la chasse et de la pourvoirie afin d'élargir, de moderniser et de diversifier son offre de produits, ainsi qu'un soutien à la commercialisation. Pour soutenir la stabilisation de l'économie par suite des impacts de la COVID-19, les ADR mettent en place les Fonds d'aide et de relance régionale, ou FARR, conçu pour fournir un soutien en liquidités aux petites et moyennes entreprises et stabiliser l'économie. Les opérateurs touristiques du secteur des pourvoiries sont des bénéficiaires admissibles du FARR. Les projets sont consultables sur le site web de Gouvernement ouvert à l’adresse https://rechercher.ouvert.canada.ca/fr/gc/

Question no 344 --
M. Alex Ruff:
En ce qui concerne les demandes de nouveaux permis de possession et d’acquisition (PPA) et de nouveaux permis de possession et d’acquisition d’une arme à feu à autorisation restreinte (PPA-AFAR) reçues par le gouvernement pendant la pandémie de COVID-19: a) quelle était la date exacte à laquelle les nouvelles demandes de PPA et de PPA AFAR (i) ont cessé d’être traitées pendant la pandémie, (ii) ont recommencé à être traitées; b) combien de nouvelles demandes (i) de PPA, (ii) de PPA AFAR ont été traitées entre le 15 mars 2020 et le 1er décembre 2020, ventilées par semaine?
Response
M. Joël Lightbound (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui concerne la Gendarmerie royale du canada, la réponse à la partie a)(i) de la question est la suivante. Le Programme canadien des armes à feu a interrompu la saisie des données des nouvelles demandes de permis de possession et d'acquisition, dans le Système canadien d'information sur les armes à feu par le bureau central de traitement, la semaine du 16 mars 2020. Les contrôleurs des armes à feu ont continué d'approuver les demandes qui avaient déjà été introduites dans le Système d'information canadien sur les armes à feu.
En réponse à la partie a)(ii) de la question, le Programme canadien des armes à feu a redémarré la saisie des données des nouvelles demandes de permis de possession et d'acquisition, dans le Système canadien d'information sur les armes à feu par le bureau central de traitement, la semaine du 13 avril 2020.
En ce qui concerne la partie b) de la question, l’information demandée est fournie à l’annexe 1. Les statistiques pour la période entre le 15 mars et le 1er décembre 2020 des nouvelles demandes de permis de possession et d'acquisition, non restreintes ou restreintes, associées à la saisie des données de ces demandes par le bureau central de traitement.
Agricultural researchAIDS and HIVAir transportationAlbas, DanAlghabra, OmarAlleslev, LeonaArts, recreation and travelAssociate Minister of National DefenceAudits and auditorsBendayan, RachelBibeau, Marie-Claude ...Show all topics
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 206--
Mr. Philip Lawrence:
With regard to the Next Generation Human Resources and Pay project: (a) what is the total projected budget for the project; (b) what are the project’s anticipated (i) start-up and implementation costs, broken down by type of expense, (ii) ongoing or yearly operating costs; and (c) what is the projected date of when the system will be implemented for each department, agency or other government entity, broken down by entity?
Response
(Return tabled)

Question No. 207--
Mr. Michael D. Chong:
With regard to the government’s reaction to measures taken by the Chinese government against those living in Hong Kong: (a) how many asylum and refugee claims have been granted, since January 1, 2019, to those who were previously living in Hong Kong; (b) how many asylum and refugee claims from individuals in Hong Kong does the government project will be received in the next 12 months; (c) has the government made contingency plans to ensure that safe return of all Canadians who wish to return, including those with dual citizenship and, if so, what are the details of such plans; and (d) what specific steps, if any, has the government taken to ensure that Canadians in Hong Kong are not arbitrarily arrested or detained under the guise of the so-called national security law?
Response
(Return tabled)

Question No. 208--
Mr. Philip Lawrence:
With regard to each contract signed by the government since March 1, 2020, with a value greater than $10 million: (a) what specific measures, if any, were taken by the government to ensure that taxpayers were getting value for money, broken down by each contract; and (b) what are the details of each contract, including (i) vendor, (ii) amount, (iii) description of goods or services, (iv) whether or not the contract was sole-sourced?
Response
(Return tabled)

Question No. 211--
Mr. Scott Aitchison:
With regard to training provided to Canadian Armed Forces public affairs staff, since January 1, 2016: (a) what is the total value of the contracts awarded to the companies or individuals that provided the training; and (b) what are the details of each related contract, including the (i) vendor, (ii) amount, (iii) date, (iv) type of training provided (public speaking, social media, etc.), (v) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 212--
Mr. Gary Vidal:
With regard to Indigenous Services Canada's provision of personal protective equipment (PPE) for Indigenous peoples in Canada since January 1, 2020: (a) what is the total amount requested by First Nations communities and other Indigenous organizations, broken down by type of PPE (masks, face shields, etc.); (b) what is the breakdown of (a) by (i) date of request, (ii) name of First Nations community or organization making the request, (iii) amount requested, broken down by type of PPE; and (c) what are the details of each PPE delivery provided to First Nations and other Indigenous organizations, including (i) date of delivery, (ii) recipient community or organization, (iii) amount delivered, broken down by type of PPE?
Response
(Return tabled)

Question No. 213--
Mr. Bob Zimmer:
With regard to the Invest in Canada Hub: (a) since March 12, 2018, how much has been spent on hospitality or ticket purchases related to attracting foreign investment; and (b) what are the details of all expenditures in (a), including (i) date, (ii) amount, (iii) number of guests or tickets purchased, (iv) location, (v) vendor, (vi) description of event, (vii) number of government officials in attendance, (viii) number of guests in attendance, (ix) companies or organizations represented?
Response
(Return tabled)

Question No. 214--
Mr. Bob Zimmer:
With regard to the Business Credit Availability Program (BCAP): (a) how many businesses have received loans from (i) Export Development Canada, (ii) the Business Development Bank of Canada, (iii) other sources under the BCAP program since the pandemic began; (b) how many applications for loans under the program were declined; (c) what is the total value of loans provided under the program; and (d) what were the median and average value of loans provided under the program?
Response
(Return tabled)

Question No. 217--
Mr. Dan Mazier:
With regard to the Universal Broadband Fund: (a) how many applications has the government received for funding; (b) what is the total amount dispersed by the fund since its official formation; (c) how many applications were classified as originating from a local government district; (d) how many applications were received from applicants in the province of Manitoba; (e) how many of the applications in (d) were successful; and (f) what are the details of all funding provided through the fund, including (i) recipient, (ii) amount, (iii) location, (iv) project description or summary?
Response
(Return tabled)

Question No. 218--
Ms. Lianne Rood:
With regard to the government's announcement in May 2020 to provide $77 million to assist food processors with their COVID-19 protection and adaptation plans: (a) how much of the funding has been provided to date; and (b) what is the breakdown of how much funding each food processor received by (i) name of recipient, (ii) type of processor (beef, pork, produce, etc.), (iii) amount, (iv) location?
Response
(Return tabled)

Question No. 220--
Mr. John Nater:
With regard to the statutory responsibilities of ministers: what are the statutory responsibilities of the Minister of Rural Economic Development?
Response
(Return tabled)

Question No. 221--
Mr. Glen Motz:
With regard to the requests for information received by the government from the Parliamentary Budget Officer since January 1, 2017: what are the details of all the instances where some or all of the information requested was either withheld or redacted, including (i) the specific request, (ii) date of request, (iii) number of pages withheld or redacted, (iv) title of the individual who authorized the redactions or the refusal to provide all of the information, (v) reason for the redactions or refusal to provide the information?
Response
(Return tabled)

Question No. 222--
Mr. Ben Lobb:
With regard to the recommendation by the Chief Public Health Officer that Canadians use a three-layer non-medical mask with a filter: (a) how many non-medical masks purchased by the government since March 1, 2020, (i) meet this criterion, (ii) do not meet this criterion; and (b) what is the value of the masks purchased by the government that (i) meet this criterion, (ii) do not meet this criterion?
Response
(Return tabled)

Question No. 223--
Mr. Dave Epp:
With regard to expenditures made since January 1, 2018, for non-public servant travel, and broken down by department, agency, or other government entity: (a) what is the total of all expenditures, broken down by object code; (b) what are the details of each trip taken in relation to expenditures made under the classification non-public servant travel - Key stakeholders (code 0262), or similar classification, including (i) date, (ii) origin, (iii) destination, (iv) mode of travel (train, air, etc.), (v) cost of trip, broken down by type of expense (accommodation, airfare, etc.), (vi) organization represented by traveller, (vii) purpose of travel or description of events requiring travel; and (c) what are the details of each trip taken in relation to expenditures made under the classification non-public servant travel - Other travel (code 0265), or similar classification, including (i) date, (ii) origin, (iii) destination, (iv) mode of travel (train, air, etc.), (v) cost of trip, broken down by type of expense (accommodation, airfare, etc.), (vi) organization represented by traveller, (vii) purpose of travel or description of events requiring travel?
Response
(Return tabled)

Question No. 225--
Mr. Jamie Schmale:
With regard to the Canada Student Service Grant program and the original decision to have WE Charity administer the program: was an Official Languages Impact Analysis conducted on the program, and, if so, (i) who conducted the analysis, (ii) on what date was the analysis completed, (iii) what were the findings of the analysis, (iv) which Minister signed the analysis?
Response
(Return tabled)

Question No. 227--
Mr. Glen Motz:
With regard to the backlog of evidence processing in the RCMP crime laboratories: (a) what is the current backlog for each category and type of evidence submitted, including DNA, swabs, fingerprinting, firearms, fabric evidence, non-firearm weapons, and any other type of evidence, broken down by laboratory; (b) what was the expected timeline to deliver evidence prior to the COVID-19 pandemic, broken down by laboratory; (c) what is the current expected timeline to deliver evidence, broken down by laboratory; (d) how many times have the RCMP laboratories sent notices or requests to prosecutors, police officers or police services seeking an extension for the originally projected timelines; (e) in the last 24 months, how many evidence submissions have been rejected because of (i) lack of capacity to do the analysis, (ii) lack of response from the officer or prosecutor who sent in the evidence, (iii) inaccurate or poorly collected evidence, (iv) lack of personnel with the skills needed to do the work, (v) decision by the evidence laboratory that the evidence was not needed or relevant, (vi) decision by the evidence laboratory that they would not process evidence because they were already processing something similar; (f) in the last 24 months, how much work has been outsourced to private laboratories to deal with overflow, broken down by month, year, and the laboratory it was sent; (g) in the last 24 months, how many times was outsourcing of work requested by laboratories and rejected by management due to financial considerations; (h) in the last 24 months, how many times has the RCMP sent out any notice, communication or information declining to process certain evidence or types of evidence; (i) how many employees and vacant positions in evidence laboratories currently exist, broken down by evidence laboratory; (j) how many new staff have been hired in the last 24 months; (k) in the last 24 months, how many employees have left or retired; (l) over the last six months, are there any open positions requiring critical skills, in any of the evidence laboratories, thus limiting the amount of work done by the laboratory, and, if so, what are the details; (m) have any of the RCMP evidence laboratories sought support, work sharing, transfer of work to municipal, provincial or private sector laboratories for evidence they lacked the capacity, skills or equipment to process, and, if so, what are the details; and (n) how many notices have been sent in the last 24 months that evidence would be available for prosecutors or police in time for trial?
Response
(Return tabled)

Question No. 230--
Mr. Don Davies:
With regard to the federal tobacco control strategy for fiscal year 2019-20: (a) what was the budget for the strategy; (b) how much of that budget was spent within the fiscal year; (c) how much was spent on each component of the strategy, specifically, (i) mass media, (ii) policy and regulatory development, (iii) research, (iv) surveillance, (v) enforcement, (vi) grants and contributions, (vii) programs for Indigenous Canadians; (d) were any other activities not listed in (c) funded by the strategy and, if so, how much was spent on each of these activities; and (e) was part of the budget reallocated for purposes other than tobacco control and, if so, how much was reallocated?
Response
(Return tabled)

Question No. 232--
Mrs. Kelly Block:
With regard to advertising by agencies and Crown corporations under the Finance portfolio since January 1, 2016: (a) how many advertisements have been created in total, broken down by year and by type (internet, print dailies, radio, television, etc.); (b) what is the media authorization number and name of each advertisement listed in (a); (c) what are the details of each advertisement or campaign, including the (i) title or description of the advertisement or campaign, (ii) purpose or goal, (iii) start and end date of the campaign, (iv) media outlets running advertisements, (v) name of the advertising agency used to produce the advertisement, if applicable, (vi) name of the advertising agency used to purchase advertising space, if applicable, (vii) total amount spent, broken down by advertisement and campaign; and (d) what are the details of all contracts awarded related to advertising, including any contracts awarded to advertising or production agencies, including the (i) vendor, (ii) amount, (iii) start and end date, (iv) title or summary of each related campaign, (v) description of goods or services?
Response
(Return tabled)

Question No. 233--
Mrs. Kelly Block:
With regard to the Canadian Armed Forces or the Department of National Defence creating dossiers on journalists since November 4, 2015: (a) how many dossiers on journalists have been created; and (b) what are the details of each dossier created including the (i) journalist, (ii) news outlet, (iii) date created, (iv) section that created the dossier (public affairs, defence strategic communication, etc.), (v) observations, analysis or comments contained in dossier?
Response
(Return tabled)

Question No. 234--
Mr. Steven Blaney:
With regard to the government's Joint Support Ship program and the report of the Parliamentary Budget Officer, dated November 17, 2020: (a) why did the government choose the more expensive option rather than purchase the vessels from Chantier Davie Canada Inc.; (b) why was the estimated savings of $3 billion with the Davie option not the deciding factor in the government's choice not to use Davie; (c) does the government accept the findings of the Parliamentary Budget Officer as accurate, and, if not, which specific findings does it not accept; and (d) has the government conducted an assessment of the capabilities of the Asterix and Obelix as commercial vessels converted for military purposes versus those of the built-for-purpose Joint Support Ship program, and, if so, what were the findings of the assessment, or, if not, why not?
Response
(Return tabled)

Question No. 237--
Mr. Kerry Diotte:
With regard to expenditures on social media marketing and management companies, broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity: (a) what is the total amount spent each year since January 1, 2016; (b) as of November 11, 2020, what are the details of all social media accounts that are managed, in whole or in part, by a company, including (i) platform, (ii) handle or account name, (iii) name of the company managing the account, (iv) type of work being done by the company (writing posts, scheduling, promoting, etc.); and (c) what are the details of all contracts signed since January 1, 2016, including the (i) vendor, (ii) amount, (iii) date and duration of the contract, (iv) which social media accounts are covered by the contract, (v) detailed description of goods or services provided?
Response
(Return tabled)

Question No. 239--
Mr. Kyle Seeback:
With regard to the Veterans Affairs Canada service standard of 16 weeks for decisions in relation to disability benefit applications, for applications received during the 2019-20 fiscal year: (a) how many and what percentage of applications received a decision within (i) the 16-week standard, (ii) between 16 and 26 weeks, (iii) greater than 26 weeks; and (b) how many such applications have yet to receive a decision?
Response
(Return tabled)

Question No. 240--
Mr. Eric Duncan:
With regard to privacy breaches since November 1, 2019, broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity: (a) how many privacy breaches have occurred; and (b) for each privacy breach, (i) was it reported to the Privacy Commissioner, (ii) how many individuals were affected, (iii) what were the dates of the privacy breach, (iv) were the individuals affected notified that theirinformation may have been compromised and, if so, on what date and by what manner?
Response
(Return tabled)

Question No. 241--
Mr. Eric Duncan:
With regard to social media posts that were posted and later deleted or edited on government accounts since January 1, 2019, and broken down by department, agency, Crown corporation, or other government entity: what are the details of all such posts, including the (i) subject matter, (ii) time and date of the original post, (iii) time and date of the deletion or edit, (iv) description of the original post including the type of post (text, still picture, video, etc.), (v) summary of the edit, including the precise differences between the original post and the revised post, (vi) reason for the deletion or edit?
Response
(Return tabled)

Question No. 243--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to expenditures on, and use of, isolation or quarantine accommodations during the pandemic: (a) how many (i) foreigners, (ii) Canadian citizens or permanent residents have required the government to provide isolation or quarantine accommodations since August 1, 2020; (b) what is the total amount spent by the government on such accommodations since August 1, 2020, broken down by month; (c) what are the details of all such accommodations and in which municipalities and provinces are such accommodations located, including (i) municipality, (ii) province or territory, (iii) type of facility (hotel, dorm rooms, etc.); and (d) are individuals requiring such accommodations required to reimburse the taxpayer for the cost associated with the accommodation and, if so, how much has been received in reimbursements (i) prior to August 1, 2020, (ii) since August 1, 2020?
Response
(Return tabled)

Question No. 244--
Mr. Brad Vis:
With regard to the government’s Rapid Housing Initiative: what are the details of all funding commitments provided to date under the initiative, including (i) date of commitment, (ii) amount of federal commitment, (iii) detailed location, including address, municipality and province, (iv) project description, (v) number of housing units, broken down by type of housing?
Response
(Return tabled)

Question No. 245--
Mr. Brad Vis:
With regard to funding provided under the Social Development Partnerships Program since January 1, 2016: (a) what is the total amount of funding provided under the program, broken down by year and by province or territory; and (b) what are the details of all projects or programs funded through the program, including (i) date of funding, (ii) amount of federal contribution, (iii) recipient, (iv) purpose of funding or project description, (v) location of recipient, (vi) location of project or program, if different than recipient?
Response
(Return tabled)

Question No. 246--
Ms. Monique Pauzé:
With regard to the fossil fuel sector and the renewable energy sector, and for all the departments and agencies affected: (a) what regulatory amendments, including amendments to federal-provincial partnership programs, have been made since March 15, 2020, that affect the funding or regulation of one of these sectors, including (i) the duration of each of these amendments, (ii) the impact of each amendment; and (b) for these two sectors, what financial support measures have been implemented (i) through programs administered by Export Development Canada, (ii) by any other governmental or quasi-governmental department or agency?
Response
(Return tabled)

Question No. 247--
Mr. David Sweet:
With regard to electric vehicle charging stations installed on government property, since January 1, 2016, that are primarily for the use of government employees, such as the stations near West Block or the stations adjacent to parking spots reserved for high-level government officials, such as the President of the Canadian Food Inspection Agency: (a) what is the location of each such charging station; (b) who has access to each of the stations, broken down by location; (c) what was the total cost to install each of the stations, broken down by location; and (d) for those stations that are adjacent to reserved parking spaces for government employees, how does the public have access to each station, if they are available to the public?
Response
(Return tabled)

Question No. 248--
Mr. David Sweet:
With regard to contracts signed by any government department, agency, Crown corporation, or other government entity, and Bensimon Byrne, since November 4, 2015, and including any contracts that were not or have yet to be posted on the government's proactive disclosure websites: what are the details of all such contracts, including the (i) start and end dates, (ii) amount, (iii) description of goods or services provided, (iv) title and summary of any related advertising campaign, (v) title of the official who approved the contract, (vi) reason the contract was not made public through proactive disclosure, if applicable?
Response
(Return tabled)

Question No. 249--
Mr. Warren Steinley:
With regard to the ongoing process to replace the government's VIP aircraft, including the Airbus and Challenger planes used to transport the Prime Minister and other ministers: (a) what is the projected timeline when each aircraft will be replaced; (b) what is the projected cost to replace each aircraft; (c) what specific action to date has been completed in relation to the process of replacing each aircraft; (d) what replacement options have been presented to the Minister of National Defense, the Prime Minister, or the Minister of Transport in relation to the replacement option; and (e) for each option in (d), what is the anticipated location where each aircraft would be built?
Response
(Return tabled)

Question No. 251--
Mr. Kenny Chiu:
With regard to the 2017 report presented by the Standing Committee on Citizenship and Immigration, entitled "Starting Again: Improving Government Oversight of Immigration Consultants": what specific action, if any, has the government taken in response to each of the committee’s 21 recommendations, broken down by each of the specific recommendations?
Response
(Return tabled)

Question No. 252--
Mr. Kenny Chiu:
With regard to the mandate letter of the Minister of Diversity and Inclusion and Youth: (a) which of the items in the mandate letter have been fully accomplished to date; (b) which of the items are currently being worked on, and what is the expected completion date of each of the items; and (c) which of the items are no longer being pursued?
Response
(Return tabled)

Question No. 253--
Mr. Kenny Chiu:
With regard to the response from the Minister of Immigration Refugee and Citizenship (IRCC) to Order Paper question Q-45 about visitors coming to Canada for the sole purpose of giving birth on Canadian soil, which stated that “IRCC is researching the extent of this practice, including how many non-residents giving birth are short-term visitors by engaging the CIHI and Statistics Canada": (a) what is the projected timeline for this research project; (b) how many people from IRCC have been assigned to work on this project; (c) on what date did IRCC “engage” the Canadian Institute for Health Information (CIHI) and Statistics Canada; (d) what information has been provided to IRCC to date from CIHI or Statistics Canada, broken down by date the information was provided; and (e) are provincial health authorities, including the Ministère de la Santé et des Services sociaux Quebec, being engaged as part of the ongoing research?
Response
(Return tabled)

Question No. 255--
Mr. Gary Vidal:
With regard to both formal and informal requests received by Indigenous Services Canada for ministerial loan guarantees, since January 1, 2016: what are the details of all such requests, including the (i) date the request was received, (ii) name of the First Nation or organization making the request, (iii) value of the loan guarantee requested, (iv) value of the loan guarantee provided by the government, (v) purpose of the loan?
Response
(Return tabled)

Question No. 256--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to sole-sourced COVID-19 spending since March 13, 2020: (a) how many contracts have been sole-sourced; (b) what are the details of each such sole-sourced contract, including the (i) date of the award, (ii) description of goods or services, including volume, (iii) final amount, (iv) vendor, (v) country of vendor; (c) how many sole-sourced contracts have been awarded to domestic-based companies; and (d) how many sole-sourced contracts have been awarded to foreign-based companies, broken down by country where the company is based?
Response
(Return tabled)

Question No. 258--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to reports, studies, assessments, and evaluations (herein referenced as "deliverables") prepared for the government, including any department, agency, Crown corporation or other government entity, by Deloitte since January 1, 2016: what are the details of all such deliverables, including the (i) date that the deliverable was finished, (ii) title, (iii) summary of recommendations, (iv) file number, (v) website where the deliverable is available online, if applicable, (vi) value of the contract related to the deliverable?
Response
(Return tabled)

Question No. 259--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to personal protective equipment (PPE) procurement with AMD Medicom: (a) how many units of PPE have been produced for Canada by AMD Medicom since the contract was awarded, broken down by type of PPE; (b) how many units of PPE have been delivered to the government by AMD Medicom since the contract was awarded, broken down by type of PPE and date of delivery; (c) how many units of AMD Medicom PPE are being held in government storage facilities; (d) how many units of AMD Medicom PPE are being held in AMD Medicom storage facilities; (e) how many government storage facilities are there to hold PPE; (f) of the storage facilities in (e), how many are (i) full, (ii) empty; (g) what is AMD Medicom currently producing at, broken down monthly by type of PPE; (h) what was the date of the first shipment by AMD Medicom to the government; (i) what was the date of the first shipment received by the government; (j) since the contract was awarded, how many units of PPE were turned away due to lack of storage facilities; (k) of the units in (j), when were they (i) turned away, (ii) finally delivered; and (l) of the PPE delivered by AMD Medicom, how many units have been distributed to the provinces, by province, month and type of PPE?
Response
(Return tabled)

Question No. 262--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Canada Emergency Commercial Rent Assistance (CECRA) program, since its inception: (a) what is the total amount paid out through the program; (b) how many individual companies have received payments, broken down by (i) country of physical address, (ii) country of mailing address, (iii) country of the bank account the funds were deposited into; (c) for all companies in (b) that are located in Canada, what is the breakdown down by (i) province or territory, (ii) municipality; (d) how many audits have been conducted of companies receiving the CECRA; and (e) for the audits in (d), how many have found that funding has been spent outside of Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 263--
Ms. Lianne Rood:
With regard to the government's fleet of aircraft: (a) what are the make and model of each aircraft owned by the government; (b) how many of each make and model does the government own; (c) what is the estimated cost to operate each aircraft per hour, broken down by make and model; and (d) what is the estimated hourly (i) fuel usage, (ii) greenhouse gas emissions and carbon footprint of each aircraft, broken down by make and model?
Response
(Return tabled)

Question No. 264--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to federal funding in the constituency of Renfrew—Nipissing—Pembroke between January 2018 and November 2020: (a) what applications for funding have been received, including for each the (i) name of the applicant, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they applied for funding, (iv) date of the application, (v) amount applied for, (vi) whether the funding has been approved or not, (vii) total amount of funding allocated, if the funding was approved, (viii) project description or purpose of funding; (b) what funds, grants, loans, and loan guarantees has the government issued through its various departments and agencies in the constituency of Renfrew—Nipissing—Pembroke that did not require a direct application from the applicant, including for each the (i) name of the recipient, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they received funding, (iv) total amount of funding allocated, if the funding was approved, (v) project description or purpose of funding; and (c) what projects have been funded in the constituency of Renfrew—Nipissing—Pembroke by recipients tasked with sub-granting government funds (e.g. Community Foundations of Canada), including for each the (i) name of the recipient, (ii) department, (iii) program and sub-program under which they received funding, (iv) total amount of funding allocated, if the funding was approved, (v) project description or purpose of funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 265--
Mr. John Barlow:
With regard to Health Canada’s proposed front-of-package and food labelling modernization regulations, and other mandatory labelling changes: (a) what are the details of all proposed or ongoing changes to nutrition and ingredient labelling and all compliance timelines; and (b) when will Health Canada announce the alignment of compliance timelines for each change for labeling in the food and beverage industry, broken down by change?
Response
(Return tabled)

Question No. 266--
Ms. Raquel Dancho:
With regard to the new College of Immigration and Citizenship Consultants becoming the official regulator of immigration and citizenship consultants: (a) how will the college be funded; (b) what is the projected budget for the college for each of the next five years; (c) what specific powers or enforcement mechanisms will be available to the college; (d) what will be the organizational structure of the college; (e) will all immigration and citizenship consultants be required to be members of the college; (f) what is the timeline for when the college will be operational; (g) what is the timeline for enforcement powers given to the college to come into effect; and (h) will there be any demographic or geographical requirements or considerations for the selection of board members and, if so, what are the details?
Response
(Return tabled)

Question No. 267--
Ms. Raquel Dancho:
With regard to the government's position regarding the admissibility to Canada of individuals who have faced politically motivated charges in Hong Kong or China: (a) are foreigners convicted of politically motivated charges in Hong Kong or China barred from entry into Canada as a result of the politically motivated charges; (b) what directives have been issued, or measures taken, to ensure that border and immigration officials do not reject admittance to Canada based on politically motivated charges; and (c) what is the list of offences, which would normally bar admittance to Canada, that the government will consider to be politically motivated if the charges were laid in Hong Kong or China?
Response
(Return tabled)

Question No. 268--
Mr. Jacques Gourde:
With regard to the government's promise of $1.75 billion over eight years in compensation to dairy farmers resulting from concessions made under Canada-European Union Comprehensive Economic and Trade Agreement and the Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership: (a) how much compensation has been or will be delivered to dairy farmers, broken down by each of the next eight years, starting with the 2020-21 fiscal year; and (b) on what date in each of the fiscal years will the payments be sent?
Response
(Return tabled)

Question No. 270--
Mr. Colin Carrie:
With regard to bonuses or performance pay given to government executives at the director level (EX-01) or higher, who were assigned duties related to the development, rollout, or implementation of the Phoenix pay system, and broken down by year since January 1, 2016: (a) what is the total amount of expenditures on bonuses or performance pay for such executives; and (b) how many such executives have received bonuses or performance pay?
Response
(Return tabled)

Question No. 271--
Mr. Dean Allison:
With regard to conditions placed on individuals receiving national interest exemptions related to travel restrictions or quarantine requirements during the pandemic: (a) how many individuals have received national interest exemptions since March 1, 2020; (b) of the individuals in (a), how many have had conditions placed on their exemption; (c) what is the breakdown of the type of condition placed on individuals (geographic restriction, limit on time in Canada, etc.), including the number of individuals subject to each type of condition; and (d) what costs have been incurred by the government in relation to facilitating national interest exemptions, broken down by item and type of expense?
Response
(Return tabled)

Question No. 273--
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to the ongoing issues related to the Indigenous Nova Scotia lobster fishery, since November 20, 2019: (a) how many briefings has the Minister of Fisheries and Oceans had from the departmental scientists in charge of Lobster Fishing Areas (LFA) 33, LFA 34 and LFA 35 regarding the state of the lobster fisheries; (b) what are the details of the briefings in (a), including (i) the date, (ii) subjects of the briefings, (iii) whether the briefing was requested by the minister or recommended by the department; (c) how many meetings has the Minister of Fisheries and Oceans had with stakeholders regarding the state of the lobster fisheries; and (d) what are the details of all meetings in (c), including the (i) date, (ii) meeting summary (iii) stakeholder groups in attendance, (iv) location?
Response
(Return tabled)

Question No. 275--
Mr. Peter Kent:
With regard to the acquisition of buildings by government departments or agencies, since December 1, 2019, for each transaction: (a) what is the location of the building; (b) what is the amount paid; (c) what is the type of building; (d) what is the file number; (e) what is the date of transaction; (f) what is the reason for acquisition; and (g) who was the owner of the building prior to government acquisition?
Response
(Return tabled)

Question No. 276--
Mr. Peter Kent:
With regard to the acquisition of land by government departments or agencies, since January 1, 2016, for each transaction: (a) what is the land location; (b) what is the amount paid; (c) what is the size and description of the land; (d) what is the file number; (e) what is the date of transaction; (f) what is the reason for acquisition; and (g) who was the owner of the building prior to government acquisition?
Response
(Return tabled)

Question No. 277--
Mr. Dan Mazier:
With regard to Agriculture and Agri-Food Canada's Business Risk Management Programs (BRMs), AgriStability, AgriInvest, AgriInsurance and AgriRecovery: (a) what is the total amount of funds budgeted in fiscal year 2019-20 for AgriStability, AgriInvest, AgriInsurance and AgriRecovery; (b) what is the total amount of funds dispersed in fiscal year 2019-20 for AgriStability, AgriInvest, AgriInsurance and AgriRecovery; (c) what is the total amount of funds for AgriStability, AgriInvest, AgriInsurance and AgriRecovery dispersed in the last 10 fiscal years, broken down by (i) fiscal year, (ii) business risk management program, (iii) province, (iv) sector; and (d) what is the total percentage of agricultural producers who have accessed AgriStability, AgriInvest, AgriInsurance, and AgriRecovery in the fiscal year 2019-20, broken down by (i) business risk management program, (ii) province, (iii) sector?
Response
(Return tabled)

Question No. 281--
Mr. Chris Warkentin:
With regard to the government's level of co-operation with investigations or analysis conducted by the police or any officer or agent of Parliament, such as the Conflict of Interest and Ethics Commissioner: (a) since January 1, 2016, how many waivers has the government signed to allow for complete and unrestricted co-operation and sharing of information between the government and those conducting the investigation or analysis; and (b) what are the details of each waiver, including the (i) date, (ii) types of records covered by the waiver (protected, cabinet confidence, etc.), (iii) entity with which the waiver allows information to be shared (RCMP, Commissioner of Lobbying, etc.), (iv) subject matter of the investigation?
Response
(Return tabled)

Question No. 282--
Mr. Robert Kitchen:
With regard to government revenue from taxes or duties related to cannabis sales: (a) what was the original projected revenue from these taxes or duties in (i) 2019, (ii) 2020; (b) what was the actual revenue generated from these taxes or duties in (i) 2019, (ii) 2020; (c) what is the breakdown of (a) and (b) by revenue source (GST, excise tax, etc.); (d) what is the projected revenue from these taxes or duties in each of the next five years; (e) what percentage of cannabis sold in Canada does the government estimate is currently sold through (i) legal distributors, (ii) illegal drug dealers; and (f) what was the amount of revenue generated, broken down by month, related to cannabis sales between (i) March 1, 2019, and December 1, 2019, (ii) March 1, 2020, and December 1, 2020?
Response
(Return tabled)

Question No. 284--
Mr. Ron Liepert:
With regard to government expenditures on aircraft rentals since December 1, 2019, broken down by department, agency, Crown corporation and other government entity: (a) what is the total amount spent on the rental of aircraft; and (b) what are the details of each expenditure, including (i) amount, (ii) vendor, (iii) dates of rental, (iv) type of aircraft, (v) purpose of trip, (vi) origin and destination of flights, (vii) titles of passengers, including which passengers were on which segments of each trip?
Response
(Return tabled)

Question No. 285--
Mr. Ron Liepert:
With regard to the various financial relief programs put in place since March 1, 2020: (a) what is the total amount dispersed through each measure to date, broken down by program; and (b) what is the estimated level of fraudulent applications for each program, including (i) estimated percentage of fraudulent applications, (ii) estimated number of fraudulent applications, (iii) estimated dollar value of fraudulent applications?
Response
(Return tabled)

Question No. 286--
Mr. Jeremy Patzer:
With regard to the Minister of Middle Class Prosperity: (a) since the minister was sworn in on November 20, 2019, how many members of the middle class have seen their prosperity (i) increase, (ii) decrease; and (b) what metrics does the minister use to measure the level of middle class prosperity?
Response
(Return tabled)

Question No. 287--
Mr. Luc Berthold:
With regard to contracts issued by ministers' offices for the purpose of media training, since December 1, 2019: what are the details of all such contracts, including the (i) vendors, (ii) dates of contract, (iii) dates of training, (iv) individuals for whom the training was for, (v) amounts?
Response
(Return tabled)

Question No. 288--
Mr. Luc Berthold:
With regard to polling by the government since December 1, 2019: (a) what is the list of all poll questions and subjects that have been commissioned since December 1, 2019; (b) for each poll in (a), what was the (i) start and end date each poll was in the field, (ii) sample size of each poll, (iii) manner in which the poll was conducted (in person, virtually, etc.); and (c) what are the details of all polling contracts signed since December 1, 2019, including the (i) vendor, (ii) date and duration, (iii) amount, (iv) summary of the contract, including the number of polls conducted?
Response
(Return tabled)

Question No. 289--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Canadian Armed Forces: (a) since 1995, what is the number of attempted suicides amongst active and former Canadian Armed Forces members, both regular and reserve force, broken down by (i) year, (ii) service status, (iii) branch, (iv) rank; (b) since 1995, what is the number of suicides amongst active and former Canadian Armed Forces members, both regular and reserve force, broken down by (i) year, (ii) service status, (iii) branch, (iv) rank; (c) what government agency, directorate and office has the ability or responsibility to collect and maintain data related to suicides and attempted suicides by former and current members of the Canadian Armed Forces; (d) what is the step by step protocol and procedure for collecting data on attempted suicides and suicides by past and present Canadian Armed Forces members; and (e) if there is no protocol or step by step process, what would the process be to collect and maintain this data?
Response
(Return tabled)

Question No. 292--
Ms. Michelle Rempel Garner:
With regard to the Prime Minister's announcement in May 2020 of an agreement with CanSino Biologics Inc. (CanSinoBIO) in relation to the development of a potential COVID-19 vaccine: (a) what were the original details of the agreement, as understood by the government in May 2020; (b) on what date did the government first become aware that the agreement would not proceed as planned; (c) on what date did the government become aware that shipments of Ad5-nCoV were being blocked by the Chinese government; (d) what reason, if any, did the Chinese government provide to the government for blocking the shipment; (e) has the government transferred any money or any type of expenditures to CanSinoBIO since January 1, 2020, and, if so, what is the total amount sent, broken down by date of transfer; (f) what are the details of any contracts signed with CanSinoBIO since January 1, 2020, including the (i) amount, (ii) original value, (iii) final value, (iv) date contract was signed, (v) description of goods or services, including volume; (g) was the National Security and Intelligence Advisor to the Prime Minister advised of terms of the terms agreement prior to the Prime Minister's announcement, and, if so, did he approve of the agreement; (h) was the Department of National Defence or the Canadian Security Intelligence Service informed of the details of the agreement prior to the Prime Minister's announcement, and, if so, did they raise any concerns with the Office of the Prime Minister or the Privy Council Office; and (i) what were the results of any security analysis conducted in relation to CanSinoBIO?
Response
(Return tabled)

Question No. 293--
Mr. Luc Berthold:
With regard to the government's decision not to conduct an Official Languages Impact Analysis in relation to certain items announced since January 1, 2020: (a) why was an Official Languages Impact Analysis not conducted on the proposal to have WE Charity run the Canada Student Service Grant; (b) what is the complete list of items approved by Treasury Board since March 13, 2020, that underwent the required Official Languages Impact Analysis prior to submission; (c) what is the complete list of items approved by Treasury Board since March 13, 2020, that did not undergo an Official Languages Impact Analysis, prior to submission; and (d) for each item in (c), what is the government's rationale for not abiding by the Official Languages Impact Analysis requirement?
Response
(Return tabled)

Question No. 294--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the consultations that have taken place since 2018 regarding potential changes to the seed royalty regime: (a) what is the complete list of entities consulted; (b) what is the number of independent producers consulted; (c) what specific concerns were raised by those consulted, broken down by proposal; and (d) is the government currently considering any changes to the seed royalty regime, and, if so, what are the details, including the timeline, of any potential changes?
Response
(Return tabled)

Question No. 295--
Mrs. Rosemarie Falk:
With regard to the statement of the Vice-President of Guyana, in August 2020, that, "it's a Canadian grant and there will be a Canadian consultant," in reference to the appointment of Alison Redford to assist in developing Guyana's oil and gas sector: (a) what are the details of the grant, including the (i) date, (ii) amount, (iii) purpose, (iv) department and program administering the grant; (b) what are the details of any other grants, programs, initiatives, or expenditures that have provided any assistance to Guyana's oil and gas sector since November 4, 2015; and (c) did the government conduct any analysis on the impact that the development of the Guyana oil and gas sector will have on the Canadian oil and gas sector, and, if so, what were the findings of the analysis?
Response
(Return tabled)

Question No. 296--
Mr. Alexandre Boulerice:
With regard to investments in Canada Revenue Agency tax compliance measures to crack down on international tax evasion, since the 2016–17 fiscal year, broken down by fiscal year: (a) how many auditors specializing in foreign accounts have been hired; (b) how many audits have been conducted; (c) how many notices of assessment have been sent; (d) what was the amount recovered; (e) how many cases were referred to the Public Prosecution Service of Canada; and (f) how many criminal charges have been laid?
Response
(Return tabled)

Question No. 297--
Mr. Alexandre Boulerice:
With regard to the design and implementation of programs and spending measures relating to COVID-19, broken down by program and spending measure: (a) have contracts been awarded to private-sector suppliers and, if so, how many; and (b) what are the details for each contract in (a), including the (i) date the contract was awarded, (ii) description of goods or services, (iii) volume, (iv) final contract amount, (v) supplier, (vi) country of the supplier?
Response
(Return tabled)

Question No. 300--
Mr. Peter Julian:
With regard to the temporary suspension of some programs and services of the Canada Revenue Agency, since the month of March 2020: (a) what is the name of each suspended program and service; and (b) for each program and service in (a), what is the (i) suspension date and resumption date, (ii) what are the reasons for the suspension?
Response
(Return tabled)

Question No. 301--
Mrs. Alice Wong:
With regard to the decision of Transport Canada not to allow passengers to remain in their vehicles on certain decks of BC Ferries throughout the COVID-19 pandemic: (a) did Transport Canada conduct any analysis relating to exempting passengers from this restriction throughout the pandemic in order to prevent possible exposure to COVID-19, and, if so, what were the findings of the analysis; (b) why did Transport Canada require those passengers to venture out of their vehicles into the communal areas of BC Ferries; (c) did Transport Canada consult Health Canada or the Public Health Agency of Canada prior to enforcing this restriction during the pandemic, and, if not, why; (d) why did Transport Canada refuse to exempt high risk and elderly travelers from this requirement, thus causing such individuals to be unnecessarily exposed to others; (e) what are the details of any communication received by either Health Canada or the Public Health Agency of Canada regarding this decision from Transport Canada, including the (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title, (v) subject matter, (vi) summary of contents; and (f) what was the response of Health Canada and the Public Health Agency of Canada to any communication received in (e)?
Response
(Return tabled)

Question No. 302--
Mr. Dave Epp:
With regard to the Canada Emergency Response Benefit (CERB): (a) how many self-employed Canadians earning more than $5,000 in gross income, but less than $5,000 in net income, have applied for the benefit during the qualification period; (b) how many individuals in (a) have been asked by the Canada Revenue Agency to repay the amount they received under the CERB; (c) what is the (i) average, (ii) median, (iii) total amount that the individuals in (a) were asked to repay; and (d) why did the government not specify that the $5,000 requirement was for net income rather than gross income on the original application form?
Response
(Return tabled)

Question No. 303--
Mr. Dave Epp:
With regard to the COVID Alert app and the November 23, 2020, update to fix a bug causing gaps in exposure checks for some users: (a) on what date did the government first become aware of the gaps or other issues; (b) how many potential exposures were missed because of the gaps; (c) how many app users encountered gaps in exposure checks; (d) on what date did the gaps first begin; (e) on what date were the gaps fully resolved; (f) what is the average number of days that the gaps lasted for those impacted; (g) were certain types of mobile devices more prone to encounter the gaps, and, if so, which ones; and (h) on what date did the government notify provincial health officials about the gaps?
Response
(Return tabled)

Question No. 304--
Mr. Tako Van Popta:
With regard to medical equipment, excluding personal protective equipment, purchased by the government related to the government's COVID-19 response: (a) what is the total amount spent, broken down by type of equipment (ventilators, syringes, etc.); (b) what is the total number of contracts signed for medical equipment; (c) what is the breakdown of the amount spent by (i) province or territory, (ii) country where the vendor is located; and (d) what is the total number of contracts signed broken down by (i) province or territory, (ii) country where the vendor is located?
Response
(Return tabled)

Question No. 305--
Mr. Tako Van Popta:
With regard to personal protective equipment (PPE) purchased by the government since the COVID-19 pandemic began: (a) what is the total amount spent on PPE; (b) what is the total number of contracts signed for PPE; (c) what is the breakdown of the amount spent by (i) province or territory, (ii) country where the vendor is located; and (d) what is the total number of contracts signed broken down by (i) province or territory, (ii) country where the vendor is located?
Response
(Return tabled)

Question No. 306--
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to the Canadian Transportation Agency (CTA), since March 2020: (a) how many air passenger complaints have been received, broken down by the subject matter of the complaint; (b) of the complaints received in (a), how many have been resolved, broken down by (i) facilitation process, (ii) mediation process, (iii) adjudication; (c) how many air passenger complaints were dismissed, withdrawn or declined, broken down by (i) subject matter of the complaint, (ii) mediation process, (iii) adjudication; (d) for each complaint in (a), how many cases were resolved through a settlement; (e) how many full-time equivalent agency case officers are assigned to deal with air travel complaints, broken down by agency case officers dealing with the (i) facilitation process, (ii) mediation process, (iii) adjudication; (f) what is the average number of air travel complaints handled by an agency case officer, broken down by agency case officers dealing with the (i) facilitation process, (ii) mediation process, (iii) adjudication; (g) what is the number of air travel complaints received but not yet handled by an agency case officer, broken down by agency case officers dealing with the (i) facilitation process, (ii) mediation process, (iii) adjudication; (h) in how many cases were passengers told by CTA facilitators that they were not entitled to compensation, broken down by rejection category; (i) among the cases in (h), what was the reason for the CTA facilitators not to refer the passengers and the airlines to the Montréal Convention that is incorporated in the international tariff (terms and conditions) of the airlines; (j) how does the CTA define a "resolved" complaint for the purposes of reporting it in its statistics; (k) when a complainant chooses not to pursue a complaint, does it count as "resolved"; (l) how many business days on average does it effectively take from the filing of a complaint to an officer to be assigned to the case, broken down by the (i) facilitation process, (ii) mediation process, (iii) adjudication; (m) how many business days on average does it effectively take from the filing of a complaint to reaching a settlement, broken down by the (i) facilitation process, (ii) mediation process, (iii) adjudication; and (n) for complaints in (a), what is the percentage of complaints that were not resolved in accordance with the service standards?
Response
(Return tabled)

Question No. 307--
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to GST/HST tax revenues, beginning in fiscal year 2016-17, and broken down by fiscal year: what was the revenue shortfall for (i) suppliers of digital goods and services that are not physically located in Canada, (ii) goods supplied through fulfillment warehouses with online suppliers and digital platforms located outside of Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 308--
Mr. Kevin Waugh:
With regard to government advertising campaigns launched since January 1, 2020: (a) what are the details of all campaigns, including the (i) title and description, (ii) total budget, (iii) start and end date; and (b) for each campaign, what is the breakdown of the total amount spent on advertising by each type of media (radio, television, social media, etc.)?
Response
(Return tabled)

Question No. 310--
Mr. John Nater:
With regard to expenditures on communications professional services (codes 035, 0351, and 0352) since January 1, 2020, broken down by department, agency, Crown corporation, or other government entity: what are the details of each expenditure, including the (i) date, (ii) amount, (iii) vendor, (iv) description of goods or services, (v) whether the contract was sole-sourced or competitively bid?
Response
(Return tabled)

Question No. 312--
Mr. John Nater:
With regard to funding provided through the Regional Relief and Recovery Fund, since March 1, 2020: (a) what is the total amount of funding provided to date; (b) what is the number of recipients; and (c) what are the details of each funding recipient, including the (i) date, (ii) amount, (iii) recipient, (iv) location of the recipient, (v) type of funding (loan, grant, etc.)?
Response
(Return tabled)

Question No. 313--
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to SNC-Lavalin and the design and implementation of COVID-19 programs and spending measures, broken down by program and spending measures: (a) have any contracts been awarded to SNC-Lavalin, and, if so, how many; and (b) what are the details of each of the contracts in (a), including the (i) date the contract was awarded, (ii) description of the goods or services, (iii) volume, (iv) final contract amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 314--
Mr. Matthew Green:
With regard to government business finance programs and government contracts, broken down by funding program, contracts and fiscal year, since 2011: (a) what is the total funding for (i) Facebook, (ii) Google, (iii) Amazon, (iv) Apple, (v) Netflix?
Response
(Return tabled)

Question No. 315--
Mr. Matthew Green:
With regard to funding to support food banks and local food organizations, since March 2020, broken down by province and territory and by program: (a) what is the total spent to date as a proportion of available funds; (b) what is the total number of applications; (c) of the applications in (b), how many were approved and how many were denied; and (d) of the applications denied in (c), what is the rationale for each denied application?
Response
(Return tabled)

Question No. 316--
Mr. Eric Melillo:
With regard to the COVID-19 Economic Response Plan and the section outlining support for Indigenous people: what is the total amount dispersed and the total number of recipients to date for each of the following listed programs and initiatives, (i) supporting Indigenous communities, (ii) boosting the On­Reserve Income Assistance Program, (iii) funding for additional health care resources for Indigenous communities, (iv) expanding and improving access to mental wellness services, (v) making personal hygiene products and nutritious food more affordable, (vi) providing support to Indigenous post­secondary students, (vii) ensuring a safe return to school for First Nations, (viii) new shelters to protect and support Indigenous women and children fleeing violence?
Response
(Return tabled)

Question No. 317--
Mr. Pierre Poilievre:
With regard to information held by the Bank of Canada: (a) what was the total combined purchase price of all the Government of Canada bonds that the Bank of Canada purchased on the secondary market since March 1, 2020; (b) what was the total combined purchase price of the bonds listed in (a) when originally auctioned on the primary market; (c) what was the average sale price of (i) 90-day treasuries, (ii) one-year bonds, (iii) two-year bonds, (iv) three-year bonds, (v) five-year bonds, (vi) 10-year bonds, (vii) 30-year bonds, since March 1, 2020, to the primary market; (d) what is the average sale price of (i) 90-day treasuries, (ii) one-year bonds, (iii) two-year bonds, (iv) three-year bonds, (v) five-year bonds, (vi) 10-year bonds, (vii) 30-year bonds at the time of issuance paid by all purchasers, other than the Bank of Canada; (e) what was the average purchase price paid by the Bank of Canada for (i) 90-day treasuries, (ii) one-year bonds, (iii) two-year bonds, (iv) three-year bonds, (v) five-year bonds, (vi) 10-year bonds, (vii) 30-year bonds; (f) what is the actual answer or information contained in any URL links provided in the response in (a) through (e), if applicable; and (g) what are the details of all corporate bonds that the Bank of Canada has purchased since March 1, 2020, including the (i) name of the company, (ii) purchase and price per unit, (iii) date of the purchase, (iv) total amount of the purchase?
Response
(Return tabled)

Question No. 318--
Mr. Taylor Bachrach:
With regard to the Boeing 737 MAX 8: (a) during communication with the Federal Aviation Authority (FAA) on or after October 29, 2018, including in the emergency Airworthiness Directive issued by the FAA, what information was received by Transport Canada, including (i) the findings of any FAA risk analysis into the airworthiness of the 737 MAX 8 and likelihood of fatal crashes during its service, (ii) any information concerning the Maneuvering Characteristics Augmentation System (MCAS) software and its role in the crash of Lion Air flight 610, (iii) any information about the risks of an angle-of-attack sensor failure, (iv) data indicating the cause of the crash of Lion Air flight 610, including black box recordings, (v) any explanation of the cause of the crash of Lion Air flight 610, including any description of the runaway stabilizer trim; (b) was this information communicated to the Minister of Transport or the Director General of Civil Administration, and, if so, when; (c) were any concerns with the absence of information regarding the crash of Lion Air flight 610 conveyed to the FAA, and, if so, what was the substance of these concerns; (d) did Transport Canada consider any order grounding the 737 MAX 8 between October 29, 2018, and March 10, 2019, and, if so, why was this option rejected; (e) at any time before March 10, 2019, did Transport Canada receive any concerns about the 737 MAX 8 from airlines or pilot associations and, if so, what were these concerns and who issued them; (f) after October 29, 2018, did Transport Canada consider undertaking its own risk analysis of the 737 MAX 8, and, if so, why was this option rejected; and (g) prior to March 10, 2019, did Transport Canada communicate the causes of the Lion Air crash, including an explanation of the runaway stabilizer trim, with any airlines or pilot associations?
Response
(Return tabled)

Question No. 319--
Mr. Steven Blaney:
With regard to the National Shipbuilding Strategy since 2011: how much money has been invested by the federal government per year and per project at (i) Seaspan, (ii) Davie, (iii) Irving?
Response
(Return tabled)

Question No. 320--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to projects funded through the Canada Fund for Local Initiatives (CFLI) since January 1, 2020: (a) what is the total amount of funding provided through the CFLI; and (b) what are the details of each project including the (i) amount, (ii) date project was funded, (iii) recipient, (iv) project description, (v) location of the project, (vi) relevant Canadian Embassy or High Commission that approved the project?
Response
(Return tabled)

Question No. 321--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to the government's decision not to use PnuVax for domestic vaccine production: (a) why did the government decide not to invest in the PnuVax facility so that it could produce vaccines; (b) did the government have any communication with PnuVax about the possibility of vaccine production since March 13, 2020, and, if so, what are the details of each communication; (c) did the government discuss the possibility of a Strategic Innovation Fund investment with PnuVax, and, if not, why not; and (d) has the government received any applications for funding or financial assistance from PnuVax since March 13, 2020, and, if so, what are the details, including the (i) date of application, (ii) government program, (iii) amount applied for, (iv) reason application was denied, if applicable?
Response
(Return tabled)

Question No. 322--
Mr. Warren Steinley:
With regard to information held by Health Canada, the Canadian Institutes of Health Research, the Public Health Agency of Canada, or Statistics Canada: (a) what is the number of surgeries that have been postponed since March 1, 2020, broken down by (i) month, (ii) province or territory; (b) what is the number of hospitalizations resulting from substance abuse or overdose since March 1, 2020; (c) what is the number of fatalities resulting from substance abuse or overdose; and (d) what is the number of suicides since March 1, 2020, broken down by (i) month, (ii) province or territory?
Response
(Return tabled)

Question No. 323--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to the government’s responses to Order Paper questions Q-1 to Q-169, and broken down by each response: what is the title of the government official that signed the required Statement of Completeness for each response?
Response
(Return tabled)

Question No. 324--
Mr. Gord Johns:
With regard to the communities that comprise the federal electoral district of Courtenay—Alberni, between the 1993-94 and current year fiscal year: (a) what are the federal infrastructure investments, including direct transfers to the municipalities and First Nations, for the communities of (i) Tofino, (ii) Ucluelet, (iii) Port Alberni, (iv) Parksville, (v) Qualicum Beach, (vi) Cumberland, (vii) Courtenay, (viii) Deep Bay, (ix) Dashwood, (x) Royston, (xi) French Creek, (xii) Errington, (xiii) Coombs, (xiv) Nanoose Bay, (xv) Cherry Creek, (xvi) China Creek, (xvii) Bamfield, (xviii) Beaver Creek, (xix) Beaufort Range, (xx) Millstream, (xxi) Mt. Washington Ski Resort, broken down by (i) fiscal year, (ii) total expenditure, (iii) project, (iv) total expenditure by fiscal year; (b) what are the federal infrastructure investments transferred to the (i) Comox Valley Regional District, (ii) Regional District of Nanaimo, (iii) Alberni-Clayoquot Regional District, (iv) Powell River Regional District, broken down by (i) fiscal year, (ii) total expenditure, (iii) project, (iv) total expenditure by fiscal year; (c) what are the federal infrastructure investments transferred to the Island Trusts of (i) Hornby Island, (ii) Denman Island, (iii) Lasqueti Island, broken down by (i) fiscal year, (ii) total expenditure, (iii) project, (iv) total expenditure by fiscal year; (d) what are the federal infrastructure investments transferred to the (i) Ahousaht First Nation, (ii) Hesquiaht First Nation, (iii) Huu-ay-aht First Nations, (iv) Hupacasath First Nation, (v) Tla-o-qui-aht First Nation, (vi) Toquaht First Nation, (vii) Tseshaht First Nation, (viii) Uchucklesaht First Nation, (ix) Ucluelet First Nation, (x) K'omoks First Nation, broken down by (i) fiscal year, (ii) total expenditure, (iii) projects, (iv) total expenditure by fiscal year; (e) what are the federal infrastructure investments directed towards the Pacific Rim National Park, broken down by (i) fiscal year, (ii) total expenditure, (iii) project, (iv) total expenditure by year; and (f) what are the federal infrastructure contributions to highways, including but not limited to (i) Highway 4, (ii) Highway 19, (iii) Highway 19a, (iv) Bamfield Road, broken down by (i) fiscal year, (ii) total expenditure, (iii) total expenditure by fiscal year?
Response
(Return tabled)

Question No. 325--
Mr. Eric Duncan:
With regard to the promises made in the 2015 and 2019 Liberal Party of Canada election platforms to end the discriminatory blood donation ban for gay and bisexual men: (a) on what exact date will the ban end; and (b) why did the government not end the ban during its first five years in power?
Response
(Return tabled)

Question No. 326--
Mr. Gord Johns:
With regard to the Oceans Protection Plan (OPP) announced by the government in 2016: (a) how much money has been allocated to Transport Canada under the OPP, since 2016, broken down by year; (b) how much money has been spent under the OPP by Transport Canada, since 2016, broken down by year and program; (c) how much money has been allocated to the Department of Fisheries and Oceans under the OPP, since 2016, broken down by year; (d) how much money has been spent under the OPP by the Department of Fisheries and Oceans, since 2016, broken down by year and by program; (e) how much money has been allocated to Environment and Climate Change Canada under the OPP, since 2016, broken down by year; (f) how much money has been spent under the OPP by Environment and Climate Change Canada, since 2016, broken down by year and by program; (g) how much money has been spent under the OPP on efforts to mitigate the potential impacts of oil spills, since 2016, broken down by year and by program; (h) how much money from the OPP has been allocated to the Whales Initiative, since 2016, broken down by year; (i) how much money has been spent under the OPP on the Whales Initiative since 2016; and (j) what policies does the government have in place to ensure that the funding allocated under the OPP is spent on its stated goals in a timely manner?
Response
(Return tabled)

Question No. 327--
Ms. Heather McPherson:
With regard to the $3 billion transfer to the provinces and territories for support to increase the wages of low-income essential workers: a) what is the total amount transferred broken down by province and territory; and b) what are the details on the use of the funds transferred, broken down by province and territory?
Response
(Return tabled)

Question No. 328--
Ms. Heather McPherson:
With regard to funding for the initiative to support women's shelters and sexual assault centres, including facilities in Indigenous communities, since May 2020, broken down by province and territory, and by program: a) what is the total spent to date as a proportion of available funds; b) what is the total number of applications; c) of the applications in b), how many were approved and how many were refused; and d) of the applications refused in c), what is the rationale for each refused application?
Response
(Return tabled)

Question No. 329--
Ms. Heather McPherson:
With regard to funding for homelessness support through Reaching Home, since March 2020, broken down by province and territory, and by program: (a) what is the total spent to date as a proportion of available funds; (b) what is the total number of applications; (c) of the applications in (b), how many were approved and how many were denied; and (d) of the applications denied in (c), what is the rationale for each denied application?
Response
(Return tabled)

Question No. 330--
Mr. Gord Johns:
With regard to support for charitable and not-for-profit organizations serving vulnerable populations through the Emergency Community Support Fund, since March 2020, broken down by province and territory: (a) what is the total spent to date as a proportion of available funds; (b) what is the total number of applications; (c) of the applications in (b), how many were approved and how many were declined; and d) of the applications declined in (c), what is the rationale for each declined application?
Response
(Return tabled)

Question No. 331--
Mr. Gord Johns:
With regard to funding for youth employment and skills development programs, since March 2020, broken down by province and territory, by program: (a) what is the total spent to date as a proportion of available funds; (b) what is the total number of applications; c) of the applications in (b), how many were approved and how many were declined; and d) of the declined applications in (c), what is the rationale for each declined application?
Response
(Return tabled)

Question No. 333--
Mr. Blaine Calkins:
With regards to Lobster Fishing Area 34 between 2016 and 2019, broken down by year: (a) how many kilograms of lobster are confirmed to have landed outside of the commercial season; (b) how many kilograms are estimated to have landed outside of the commercial season; (c) under what legal or regulatory authority, if any, was the lobster in (a) and (b) harvested; and (d) if there was no legal or regulatory authority, how many charges were laid under the Fisheries Act in relation to the fishing in (a) and (b)?
Response
(Return tabled)

Question No. 334--
Mr. Blaine Calkins:
With regards to the Transport of Munitions of War (MoW) by Foreign Air Operators between 2015 and 2019, broken down by year: (a) how many foreign air operators have applied for a Ministerial Authorization to carry MoW when operating in Canada; (b) how many foreign air operators have applied for a blanket Ministerial Authorization to carry MoW; (c) of the applications in (a) and (b), how many were (i) issued, (ii) rejected; (d) what are the details of each flight authorized to carry MoW, including (i) origin, (ii) destination, (iii) date, (iv) country of aircraft registration, (v) details of cargo that necessitated the MoW authorization; and (e) how many times have foreign air operators been found to be in breach of condition or non-compliant in respect to carrying MoW?
Response
(Return tabled)

Question No. 335--
Mr. Brad Redekopp:
With regard to consultations on the reduction of greenhouse gas emissions since October 20, 2019, at Environment and Climate Change Canada, Transport Canada, Natural Resources Canada, Department of Finance Canada, and the Privy Council Office: (a) what, if any, consultations have occurred with the heavy trucking sector (specifically operators and manufacturers of class 8 vehicles) with regard to the reduction of greenhouse gas emissions since October 20, 2019; (b) did the consultations take place in person, via telephone or virtually due to COVID-19 restrictions; (c) what are the dates of those consultations; (d) who was in attendance for those consultations, including the (i) name of each individual from any department or agency in attendance, (ii) position and title of each individual department or agency, (iii) name of each company or organization represented, (iv) position and title of each individual from those respective companies or organizations represented; (e) were any briefing notes prepared in advance of each consultation, and, if so, what are the titles of those briefing notes; (f) were any briefing notes prepared following each consultation, and, if so, what are the titles of those briefing notes; and (g) were there any notes taken during those consultations?
Response
(Return tabled)

Question No. 336--
Mr. Brad Redekopp:
With regard to the reduction of greenhouse gas emissions at Environment and Climate Change Canada, Transport Canada, Natural Resources Canada, Department of Finance Canada, and the Privy Council Office: what is the government’s plan to reduce greenhouse gas emissions from the heavy trucking sector (specifically operators and manufacturers of class 8 vehicles) at Environment and Climate Change Canada, Transport Canada, Natural Resources Canada, the Department of Finance Canada, and the Privy Council Office?
Response
(Return tabled)

Question No. 337--
Mr. Scot Davidson:
With regard to the agreements between the Government of Canada and the Government of the United States signed on October 26, 2020: what are the details of such agreements, including the (i) title, (ii) summary of the terms?
Response
(Return tabled)

Question No. 338--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to the Minister of National Defence's use of Canadian Armed Forces aircraft from November 4, 2015, to December 9, 2020: what are the details of each flight, including the (i) date, (ii) point of departure, (iii) destination, (iv) purpose of the travel, (v) types of aircraft used?
Response
(Return tabled)

Question No. 339--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to the participation of the Minister of National Defence in military exercises and SkyHawks training where parachute jumps were involved, from November 4, 2015, to December 9, 2020: (a) how many times did the minister take part in parachute jumps with the Canadian Armed Forces; and (b) what are the dates and locations of each parachute jump by the minister?
Response
(Return tabled)

Question No. 340--
Mr. Colin Carrie:
With regard to counterfeit goods discovered and seized by the Canada Border Services Agency, the Royal Canadian Mounted Police, or other relevant government entities, since January 1, 2020: (a) what is the total value of the goods discovered, broken down by month; (b) for each seizure, what is the breakdown of goods by (i) type, (ii) brand, (iii) quantity, (iv) estimated value, (v) location or port of entry where the goods were discovered, (vi) product description, (vii) country of origin; and (c) for each seizure that included medical or personal protective equipment (PPE), what are the details, including (i) type of recipient (government agency, private citizen, corporation, etc.), (ii) name of the government entity that ordered the goods, if applicable, (iii) description of medical equipment or PPE, including quantity, (iv) estimated value, (v) location where goods were seized, (vi) whether any action taken against the counterfeit supplier, and, if so, what are the details?
Response
(Return tabled)

Question No. 341--
Ms. Jenny Kwan:
With regard to the National Housing Strategy: (a) what is the breakdown of the over one million Canadians helped to find affordable housing mentioned in the Speech from the Throne, broken down by year and province or territory; (b) what is the breakdown for the number of Canadians helped to find affordable housing since January 1, 2010, broken down by year and province or territory; (c) what is the highest known cost of rent and median cost of rent that currently exists that meets the affordability criteria (i) used in the National Housing Co-investment Fund, (ii) used in the Rental Construction Financing initiative, (iii) and used among the Canadians helped to find affordable housing; (d) what percentage of the initial 50 percent target of reducing chronic homelessness has been achieved so far; and (e) how much funding through the National Housing Strategy has gone to Indigenous housing providers since 2017, broken down by year, province or territory, and stream?
Response
(Return tabled)

Question No. 342--
Ms. Jenny Kwan:
With regard to Immigration, Refugee and Citizenship Canada (IRCC) processing levels since January 1, 2020, broken down by month: (a) how many applications have been received, broken down by stream and country of origin; (b) how many applications have been fully approved, broken down by stream and country of origin; (c) how many applications are in backlog, broken down by stream and country of origin; (d) what is the breakdown between inland and outland applications for family class sponsorship applications in (a) and (b); (e) how many holders of Confirmation of Permanent Residence that have expired since IRCC shut down operations (i) are there in total, (ii) have been contacted to renew their intent to travel to Canada, (iii) have confirmed their intent to travel, (iv) have been approved to travel while meeting the travel exemption; and (f) what is the number of extended family reunification travel authorization requests that were (i) received, (ii) processed beyond the 14 business day standard processing time.
Response
(Return tabled)

Question No. 343--
Ms. Jenny Kwan:
With regard to asylum seekers: (a) since 2020, broken down by nationality (including passport holders for the Hong Kong Special Administrative Region as its own category) and year, how many applications have been (i) received, (ii) referred to the Immigration and Refugee Board of Canada (IRB), (iii) approved by the IRB, (iv) refused by the IRB, (v) had a request for a pre-remove risk assessment (PRRA), and (vi) have had a PRRA decision made in their favour; (b) what is the average time from the receipt of an application until a decision was made in (a)(iii) and (a)(iv); (c) how many cessation applications have been made by the government since 2012, broken down by year, grounds for the application and country of origin; (d) is there an annual target to strip refugees of status; and (e) what are the total resources spent pursuing cessation cases, broken down by year.
Response
(Return tabled)

Question No. 345--
Mr. Alex Ruff:
With regard to administrative support provided to the Great Lakes Fishery Commission by the Department of Fisheries and Oceans (DFO) between June 1, 2018, and December 1, 2020: (a) what is the total scope of the administrative, logistical and operational support provided to the Great Lakes Fishery Commission by departmental personnel regularly situated at DFO national headquarters in Ottawa, and what is the precise nature of that support, excluding all activities and expenditures for which the department is reimbursed in accordance with the annual memoranda of agreement between Fisheries and Oceans Canada and the Great Lakes Fishery Commission for delivery of sea lamprey control; and (b) how many departmental personnel regularly situated at DFO national headquarters in Ottawa regularly and substantially engage in activities on behalf of the Great Lakes Fishery Commission, and what is the precise nature of that engagement, excluding all activities for which the department is reimbursed in accordance with the annual memoranda of agreement between Fisheries and Oceans Canada and the Great Lakes Fishery Commission for the delivery of sea lamprey control?
Response
(Return tabled)

Question No. 346--
Ms. Jenny Kwan:
With regard to immigration: (a) how many post-graduate work permits have lost status since Immigration, Refugees and Citizenship Canada (IRCC) shut down operations in response to COVID-19, broken down by month; (b) what is the average time taken for the issuance of an acknowledgement of receipt for Quebec skilled workers after an application has been received by IRCC since 2015, broken down by month; and (c) since 2018, broken down by month and country of origin, how many applications in the Student Direct Stream have been (i) received, (ii) approved, (iii) refused?
Response
(Return tabled)

Question no 206 --
M. Philip Lawrence:
En ce qui concerne le projet des ressources humaines et de la paye de prochaine génération: a) quel est le budget total prévu du projet; b) quels seront (i) les coûts prévus pour le démarrage et la mise en œuvre du projet, ventilés par type de dépenses, (ii) les coûts d’exploitation ou de fonctionnement courants ou annuels; c) quelle est la date prévue pour la mise en œuvre du projet pour chaque ministère, agence ou entité gouvernementale, ventilée par entité?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 207 --
M. Michael D. Chong:
En ce qui concerne la réaction du gouvernement aux mesures prises par le gouvernement chinois contre les habitants de Hong Kong: a) combien de demandes d’asile et de statut de réfugiés ont été accordées, depuis le 1er janvier 2019, à des personnes qui vivaient auparavant à Hong Kong; b) combien de demandes d’asile et de demandes de statut de réfugiés présentées par des personnes vivant à Hong Kong le gouvernement s’attend-il à recevoir au cours des 12 prochains mois; c) le gouvernement a-t-il établi des plans d’urgence pour assurer le retour en toute sécurité de tous les Canadiens qui souhaitent rentrer au pays, y compris ceux qui possèdent la double citoyenneté, et, le cas échéant, quels sont les détails de ces plans; d) quelles mesures concrètes, le cas échéant, le gouvernement a-t-il prises pour s’assurer que les Canadiens à Hong Kong ne seront pas arrêtés ou détenus arbitrairement en vertu de la soi-disant loi sur la sécurité nationale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 208 --
M. Philip Lawrence:
En ce qui concerne chacun des contrats d’une valeur supérieure à 10 millions de dollars conclus par le gouvernement depuis le 1er mars 2020: a) quelles mesures particulières ont été prises par le gouvernement, le cas échéant, pour s’assurer que les contribuables en ont pour leur argent, ventilées par contrat; b) quels sont les détails de chacun des contrats, y compris (i) le fournisseur, (ii) le montant, (iii) la description des biens ou services, (iv) l’octroi ou non à un fournisseur unique?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 211 --
M. Scott Aitchison:
En ce qui concerne la formation offerte au personnel des affaires publiques des Forces armées canadiennes depuis le 1er janvier 2016: a) quelle est la valeur totale des contrats accordés aux sociétés ou aux personnes qui ont offert la formation; b) quelles sont les détails de chacun des contrats qui y sont associés, y compris (i) le fournisseur, (ii) la valeur du contrat, (iii) la date, (iv) le genre de formation offerte (art oratoire, réseaux sociaux, etc.), (v) le numéro de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 212 --
M. Gary Vidal:
En ce qui concerne l’équipement de protection individuelle (EPI) fourni aux peuples autochtones du Canada par Services aux Autochtones Canada depuis le 1er janvier 2020: a) quelle est la quantité totale demandée par les collectivités des Premières Nations et d’autres organisations autochtones, ventilée par type d’EPI (masques, visières, etc.); b) quelle est la ventilation de a) par (i) date de la demande, (ii) nom de la collectivité ou de l’organisation des Premières Nations qui a présenté la demande, (iii) quantité demandée, ventilée par type d’EPI; c) quels sont les détails de chaque livraison d’EPI fournie aux Premières Nations et à d’autres organisations autochtones, y compris (i) la date de livraison, (ii) la collectivité ou l’organisation qui a reçu la livraison, (iii) la quantité livrée, ventilée par type d’EPI?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 213 --
M. Bob Zimmer:
En ce qui concerne Investir au Canada: a) depuis le 12 mars 2018, combien d’argent a été dépensé en activités d’accueil ou pour l’achat de billets en vue d’attirer des investissements étrangers; b) quels sont les détails de toutes les dépenses en a), y compris (i) la date, (ii) le montant, (iii) le nombre d’invités ou de billets achetés, (iv) l’endroit, (v) le fournisseur, (vi) la description de l’activité, (vii) le nombre de représentants gouvernementaux présents, (viii) le nombre d’invités présents, (ix) les sociétés ou organisations représentées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 214 --
M. Bob Zimmer:
En ce qui concerne le Programme de crédit aux entreprises (PCE): a) combien d’entreprises ont reçu des prêts (i) d’Exportation et développement Canada, (ii) de la Banque de développement du Canada, (iii) d’autres sources, dans le cadre du PCE, depuis le début de la pandémie; b) combien de demandes de prêt présentées dans le cadre du programme ont été refusées; c) quelle était la valeur totale des prêts accordés dans le cadre du programme; d) quelle était la valeur médiane et moyenne des prêts accordés dans le cadre du programme?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 217 --
M. Dan Mazier:
En ce qui concerne le Fonds pour la large bande universelle: a) combien de demandes de financement le gouvernement a-t-il reçues; b) quel est le montant total distribué par l’entremise du fonds depuis sa création officielle; c) combien de demandes ont été classées comme provenant d’un district régi par une administration locale; d) combien de demandes provenaient de la province du Manitoba; e) du nombre de demandes en d), combien ont été retenues; f) quels sont les détails pour l’ensemble des fonds accordés, y compris (i) le bénéficiaire, (ii) le montant, (iii) le lieu, (iv) la description ou le résumé du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 218 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne le financement de 77 millions de dollars annoncé par le gouvernement en mai 2020 et destiné à aider les entreprises de transformation alimentaire à mettre en place leurs plans de protection et d’adaptation en réponse à la COVID-19: a) quelle proportion de ce financement a été versée à ce jour; b) quelle est la ventilation du financement accordé à chaque entreprise de transformation alimentaire, par (i) nom du bénéficiaire, (ii) type de transformation (bœuf, porc, produits maraîchers, etc.), (iii) montant, (iv) emplacement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 220 --
M. John Nater:
En ce qui concerne les responsabilités législatives des ministres: quelles sont les responsabilités législatives de la ministre du Développement économique rural?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 221 --
M. Glen Motz:
En ce qui concerne les demandes de renseignements que le directeur parlementaire du budget a envoyées au gouvernement depuis le 1er janvier 2017: quels sont les détails de toutes les instances où les renseignements demandés ont été, en totalité ou en partie, refusés ou caviardés, y compris (i) les demandes spécifiques, (ii) la date de la demande, (iii) le nombre de pages refusées ou caviardées, (iv) le titre de la personne ayant autorisé le caviardage ou le refus de fournir la totalité des renseignements, (v) la raison du caviardage ou du refus de fournir les renseignements?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 222 --
M. Ben Lobb:
En ce qui concerne la recommandation de l’administratrice en chef de la santé publique voulant que les Canadiens portent des masques non médicaux composés de trois épaisseurs dont un filtre: a) combien de masques non médicaux achetés par le gouvernement depuis le 1er mars 2020 (i) répondent à ce critère, (ii) ne répondent pas à ce critère; b) quelle est la valeur des masques achetés par le gouvernement qui (i) répondent à ce critère, (ii) ne répondent pas à ce critère?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 223 --
M. Dave Epp:
En ce qui concerne les dépenses engagées depuis le 1er janvier 2018 pour les voyages de non-fonctionnaires, ventilées par ministère, organisme ou autre entité gouvernementale: a) quel est le total de toutes ces dépenses, ventilées par code d’article; b) quels sont les détails de chacun des voyages pour lesquels des dépenses ont été engagées dans la catégorie de voyage des non-fonctionnaires – principaux intervenants (code 0262), ou une catégorie similaire, y compris (i) la date, (ii) le lieu de départ, (iii) la destination, (iv) le mode de transport (train, avion, etc.), (v) le coût du voyage, ventilé par type de dépense (hébergement, billets d’avion, etc.), (vi) l’entité que représentait le voyageur, (vii) le but du voyage ou la description des activités ayant nécessité le voyage; c) quels sont les détails de chacun des voyages pour lesquels des dépenses ont été engagées dans la catégorie de voyage des non-fonctionnaires – autres voyages (code 0265), ou une catégorie similaire, y compris (i) la date, (ii) le lieu de départ, (iii) la destination, (iv) le mode de transport (train, avion, etc.), (v) le coût du voyage, ventilé par type de dépense (hébergement, billets d’avion, etc.), (vi) l’entité que représentait le voyageur, (vii) le but du voyage ou la description des activités ayant nécessité le voyage?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 225 --
M. Jamie Schmale:
En ce qui concerne la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant et la décision initiale de faire administrer ce programme par l’organisme de bienfaisance UNIS: le programme a-t-il fait l’objet d’une analyse des incidences sur les langues officielles et, le cas échéant, (i) qui a effectué l’analyse, (ii) à quelle date s’est-elle terminée, (iii) quelles en sont les conclusions, (iv) quel ministre l’a signée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 227 --
M. Glen Motz:
En ce qui concerne l’arriéré de traitement des éléments de preuve dans les laboratoires judiciaires de la GRC: a) quel est l’arriéré actuel pour chaque catégorie et type d’éléments de preuve, y compris les prélèvements d’ADN, les empreintes digitales, les armes à feu, les tissus et les armes autres que les armes à feu, ainsi que pour tout autre type d’éléments de preuve, ventilé par laboratoire; b) quel était le délai de traitement des éléments de preuve avant la pandémie de COVID-19, ventilé par laboratoire; c) quel est le délai actuel de traitement des éléments de preuve, ventilé par laboratoire; d) combien de fois les laboratoires de la GRC ont-ils envoyé des avis ou des demandes aux procureurs, aux policiers ou aux services de police pour repousser le délai fixé au départ; e) au cours des 24 derniers mois, combien de demandes de traitement d’éléments de preuve ont été rejetées en raison (i) de l’incapacité à procéder à leur analyse, (ii) de l’absence de réponse de l’agent ou du procureur qui les a envoyés, (iii) de l’inexactitude des éléments de preuve ou de leur prélèvement mal effectué, (iv) du manque de personnel possédant les compétences nécessaires pour procéder à leur analyse, (v) de la décision prise par le laboratoire d’analyse de considérer que les éléments de preuve ne sont pas nécessaires ou utiles, (vi) de la décision prise par le laboratoire d’analyse de ne pas traiter les éléments de preuve au parce qu’il est en train de traiter des éléments de preuve semblables; f) au cours des 24 derniers mois, quel volume de travail a été sous-traité à des laboratoires privés pour faire face au débordement, par mois et par année, et à quel laboratoire ce travail a-t-il été envoyé; g) au cours des 24 derniers mois, combien de demandes de sous-traitance ont été présentées par des laboratoires et rejetées par la direction pour des raisons financières; h) au cours des 24 derniers mois, combien de fois la GRC a-t-elle envoyé un avis, une communication ou une information indiquant qu’elle refusait de traiter certains éléments de preuve ou types d’éléments de preuve; i) à l’heure actuelle, combien y a-t-il d’employés et de postes vacants dans les laboratoires d’analyse, ventilé par laboratoire; j) combien d’employés ont été engagés au cours des 24 derniers mois; k) combien d’employés ont quitté leur emploi ou pris leur retraite au cours des 24 derniers mois; l) au cours des six derniers mois, a-t-on affiché des postes vacants exigeant des compétences essentielles dans l’un des laboratoires d’analyse pour limiter la quantité de travail effectuée par le laboratoire, et, le cas échéant, quels en sont les détails; m) des laboratoires d’analyse de la GRC ont-ils demandé que l’on transfère à des laboratoires municipaux, provinciaux ou du secteur privé des éléments de preuve qu’ils ne pouvaient pas traiter faute de compétence ou d’équipement, et, le cas échéant, quels en sont les détails; n) combien d’avis ont été envoyés au cours des 24 derniers mois pour faire savoir aux procureurs et aux policiers qu’ils disposeraient des éléments de preuve présentés à temps pour leur procès?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 230 --
M. Don Davies:
En ce qui concerne la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme pour l’exercice 2019-2020: a) quel a été le budget consacré à cette stratégie; b) quelle part de ce budget a été dépensée au cours de l’exercice; c) combien a-t-on dépensé pour chacun des volets de la stratégie, à savoir (i) les médias de masse, (ii) l’élaboration de politiques et de règlements, (iii) la recherche, (iv) la surveillance, (v) l’application, (vi) les subventions et contributions, (vii) les programmes destinés aux Autochtones canadiens; d) y a-t-il eu d’autres activités non mentionnées en c) financées dans le cadre de cette stratégie et, le cas échéant, combien a-t-on dépensé pour chacune de ces activités; e) une partie du budget a-t-elle été réaffectée à des fins autres que la lutte contre le tabagisme et, le cas échéant, quel est le montant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 232 --
Mme Kelly Block:
En ce qui concerne la publicité pour les organismes et les sociétés d’État du portefeuille des Finances depuis le 1er janvier 2016: a) combien d’annonces ont été produites en tout, ventilées par année et par type (internet, quotidiens, radio, télévision, etc.); b) quel est le numéro d’autorisation média et le nom de chaque annonce en a); c) quels sont les détails de chaque annonce ou campagne, y compris (i) le titre ou la description de l’annonce ou de la campagne, (ii) l’objet ou le but, (iii) les dates de début et de fin de la campagne, (iv) l’organe de presse diffusant les annonces, (v) le nom de l’agence de publicité utilisée pour produire l’annonce, le cas échéant, (vi) le nom de l’agence de publicité utilisée pour acheter de l’espace publicitaire, le cas échéant, (vii) le montant total dépensé, ventilé par annonce et campagne; d) quels sont les détails de tous les contrats accordés à des fins publicitaires, y compris tous contrats accordés à des agences de publicité ou de production, y compris (i) le fournisseur, (ii) le montant, (iii) les dates de début et de fin, (iv) le titre ou le résumé de chaque campagne connexe, (v) la description des biens ou des services?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 233 --
Mme Kelly Block:
En ce qui concerne la création de dossiers sur des journalistes par les Forces armées canadiennes ou le ministère de la Défense nationale depuis le 4 novembre 2015: a) combien de dossiers ont été créés sur des journalistes; b) quels sont les détails de chacun des dossiers créés, y compris (i) le journaliste, (ii) l’organe d’information, (iii) la date de création, (iv) le service ayant créé le dossier (affaires publiques, communication stratégique de la Défense, etc.), (v) les observations, analyses ou commentaires consignés au dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 234 --
M. Steven Blaney:
En ce qui concerne le programme de navires de soutien interarmées conjoints du gouvernement et le rapport du directeur parlementaire du budget, daté du 17 novembre 2020: a) pourquoi le gouvernement a-t-il choisi l'option la plus coûteuse plutôt que d'acheter les navires de Chantier Davie Canada Inc.; b) pourquoi les économies estimées de 3 milliards de dollars avec l'option Davie n'ont-elles pas été le facteur décisif dans le choix du gouvernement de ne pas utiliser Davie; c) le gouvernement accepte-t-il les conclusions du directeur parlementaire du budget comme exactes et, si ce n'est pas le cas, quelles conclusions précises n'accepte-t-il pas; d) le gouvernement a-t-il procédé à une évaluation des capacités de l'Astérix et de l'Obélix en tant que navires commerciaux convertis à des fins militaires par rapport à celles du programme de navires de soutien interarmées construits à cet effet et, le cas échéant, quelles ont été les conclusions de l'évaluation, et si ce n'est pas le cas, pourquoi?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 237 --
M. Kerry Diotte:
En ce qui concerne les dépenses relatives aux entreprises de marketing et de gestion des médias sociaux, ventilées par ministère, organisme, société d’État et autre entité du gouvernement: a) quel est le montant total dépensé chaque année depuis le 1er janvier 2016; b) en date du 11 novembre 2020, quels sont les détails de tous les comptes de médias sociaux gérés, en tout ou en partie, par une entreprise, y compris (i) la plateforme, (ii) le pseudonyme ou le nom du compte, (iii) le nom de l’entreprise qui gère le compte, (iv) le type de travail effectué par l’entreprise (rédaction de messages, programmation, promotion, etc.); c) quels sont les détails de tous les contrats signés depuis le 1er janvier 2016, y compris (i) le fournisseur, (ii) le montant, (iii) la date et la durée du contrat, (iv) les comptes de médias sociaux visés par le contrat, (v) la description détaillée des biens ou services fournis?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 239 --
M. Kyle Seeback:
En ce qui concerne le délai de 16 semaines établi comme la norme de service d’Anciens Combattants Canada pour donner suite aux demandes de prestations d’invalidité, parmi les demandes reçues pendant l’exercice financier 2019-2020: a) combien (en chiffres et en pourcentages) ont fait l’objet d’une décision (i) dans le délai de 16 semaines, (ii) dans une période de 16 à 26 semaines, (iii) après plus de 26 semaines; b) combien n’ont pas encore fait l’objet d’une décision?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 240 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les atteintes à la vie privée depuis le 1er janvier 2018, ventilées par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: a) combien y a-t-il eu d’atteintes à la vie privée; b) pour chaque atteinte à la vie privée, (i) y a-t-il eu un signalement à la commissaire à la protection de la vie privée, (ii) combien de personnes ont-elles été affectées, (iii) à quelles dates ces atteintes à la vie privée se sont-elles produites, (iv) les personnes concernées ont-elles été avisées que des renseignements les concernant pourraient avoir été compromis et, le cas échéant, quand et de quelle manière?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 241 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les publications sur les comptes du gouvernement dans les médias sociaux qui sont ensuite modifiées ou supprimées, depuis le 1er janvier 2019, ventilé par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: quels sont les détails de toutes ces publications, y compris (i) le sujet, (ii) l’heure et la date de la publication originale, (iii) l’heure et la date de sa suppression et de sa modification, (iv) la description de la publication originale, y compris le type de publication (texte, photo, vidéo, etc.), (v) le résumé de la modification, y compris les différences précises entre la version originale et la version corrigée, (vi) le motif de la suppression ou de la modification?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 243 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne le recours à des solutions d’hébergement pour l’isolement ou la mise en quarantaine pendant la pandémie et les dépenses qui y sont associées: a) combien (i) de ressortissants étrangers, (ii) de citoyens ou de résidents permanents canadiens ont demandé au gouvernement une solution d’hébergement pour s’isoler ou se mettre en quarantaine depuis le 1er août 2020; b) quelle est la somme totale dépensée par le gouvernement pour de telles solutions d’hébergement depuis le 1er août 2020, ventilée par mois; c) quels sont les détails relatifs à toutes ces solutions d’hébergement et dans quelles villes et provinces étaient-elles situées, y compris (i) la ville, (ii) la province ou le territoire, (iii) le type d’installation (hôtel, chambres, etc.); d) les personnes qui demandent une solution d’hébergement doivent-elles rembourser les contribuables pour ce qu’il en coûte et, le cas échéant, à combien s’élèvent les remboursements effectués (i) avant le 1er août 2020, (ii) depuis le 1er août 2020?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 244 --
M. Brad Vis:
En ce qui concerne l’Initiative gouvernementale pour la création rapide de logements: quels sont les détails relatifs à tous les engagements de financement pris à ce jour dans le cadre de l’Initiative, y compris (i) la date de l’engagement, (ii) le montant de l’engagement du gouvernement fédéral, (iii) l’emplacement détaillé, y compris l’adresse, la municipalité et la province, (iv) la description du projet, (v) le nombre d’unités, ventilé par type de logements?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 245 --
M. Brad Vis:
En ce qui concerne l’aide financière offerte depuis le 1er janvier 2016 dans le cadre du Programme de partenariats pour le développement social: a) quel est le montant total de l’aide financière qui a été accordée, ventilé par année et par province ou territoire; b) quels sont les détails de tous les projets et les programmes qui ont été subventionnés, y compris (i) la date de la subvention, (ii) le montant de la subvention fédérale versée, (iii) le destinataire, (iv) le but de l’aide financière ou la description du projet, (v) l’emplacement du destinataire, (vi) l’emplacement du projet ou du programme, s’il n’est pas situé au même endroit que le destinataire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 246 --
Mme Monique Pauzé:
En ce qui concerne le secteur des énergies fossiles et celui des énergies renouvelables, et pour tous les ministères et organismes concernés: a) quelles sont les modifications réglementaires, incluant les modifications apportées dans l’exécution des programmes en partenariat fédéral-provincial, effectuées depuis le 15 mars 2020, touchant le financement ou la règlementation de l’un de ces secteurs, y compris (i) la durée d’application de chacune de ces modifications, (ii) l’impact de chaque modification; b) pour ces deux secteurs, quelles sont les mesures de soutien financier déployées (i) par les programmes administrés par Exportation et développement Canada, (ii) par tout autre ministère ou organisme gouvernemental ou paragouvernemental?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 247 --
M. David Sweet:
En ce qui concerne les bornes de recharge pour les véhicules électriques installées sur les terrains appartenant au gouvernement depuis le 1er janvier 2016 et qui sont principalement destinées à l’usage des employés du gouvernement, comme les bornes situées à proximité de l’édifice de l’Ouest ou celles adjacentes aux places de stationnement réservées aux hauts fonctionnaires, comme le président de l’Agence canadienne d’inspection des aliments: a) quel est l’emplacement de chacune de ces bornes de recharge; b) qui a accès à chacune des bornes, pour chaque emplacement; c) quel a été le coût total d’installation de chacune des bornes, pour chaque emplacement; d) pour les bornes adjacentes aux places de stationnement réservées aux employés du gouvernement, comment le public a-t-il accès à ces bornes, si elles sont à la disposition du public?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 248 --
M. David Sweet:
En ce qui concerne les contrats signés, d’une part, par les ministères, agences, sociétés de la Couronne ou autres entités gouvernementales et, d’autre part, par Bensimon Byrne depuis le 4 novembre 2015, y compris les contrats qui n’ont pas encore été affichés par le gouvernement dans la partie de ses sites Web portant sur la divulgation proactive: quels sont les détails de ces contrats, y compris (i) les dates de début et de fin, (ii) le montant, (iii) la description des biens ou des services fournis, (iv) le titre et le résumé de toute campagne publicitaire apparentée, (v) le titre du fonctionnaire qui a approuvé le contrat, (vi) la raison pour laquelle le contrat n’a pas été rendu public au moyen de la divulgation proactive, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 249 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne le processus en cours visant à remplacer les avions gouvernementaux destinés au déplacement des dignitaires, y compris les avions Airbus et Challenger utilisés pour transporter le premier ministre et les autres ministres: a) quel est l’échéancier prévu pour le remplacement de chaque avion; b) quel est le coût prévu pour le remplacement de chaque avion; c) quelles mesures précises ont été prises jusqu’à maintenant en ce qui concerne le remplacement de chaque avion; d) quelles options de remplacement ont été présentées au ministre de la Défense nationale, au premier ministre ou au ministre des Transports en ce qui concerne le remplacement; e) pour chaque option en d), à quel endroit prévoit-on que chaque avion soit fabriqué?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 251 --
M. Kenny Chiu:
En ce qui concerne le rapport intitulé « Nouveau départ: améliorer la surveillance gouvernementale des activités des consultants en immigration », présenté en 2017 par le Comité permanent de la citoyenneté et de l’immigration: quelles mesures précises, le cas échéant, le gouvernement a-t-il prises en réponse à chacune des 21 recommandations du Comité, ventilées par recommandation?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 252 --
M. Kenny Chiu:
En ce qui concerne la lettre de mandat de la ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse: a) quels éléments de la lettre de mandat ont été pleinement réalisés à ce jour; b) quels éléments sont actuellement en cours de réalisation, et quelle est l’échéance prévue pour chaque élément; c) quels éléments ont été abandonnés en cours de route?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 253 --
M. Kenny Chiu:
En ce qui concerne la réponse du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada (IRCC) relativement à la question inscrite au Feuilleton Q-45 sur les gens qui viennent au Canada dans l’unique but de donner naissance en sol canadien, dans laquelle on pouvait lire qu’« IRCC étudie l’étendue de cette pratique, y compris le nombre de non-résidents qui donnent naissance à des enfants et qui sont des visiteurs à court terme, en faisant appel à l’ICIS et à Statistique Canada »: a) quelle est la durée prévue de ce projet de recherche; b) combien d’employés d’IRCC ont été affectés à ce projet; c) à quelle date IRCC a-t-il consulté l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) et Statistique Canada; d) quels renseignements ont été fournis à IRCC jusqu’à maintenant par l’ICIS ou Statistique Canada, ventilés selon la date où ils ont été transmis; e) les autorités sanitaires provinciales, y compris le ministère de la Santé et des Services sociaux Québec, sont-elles consultées dans le cadre de cette recherche?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 255 --
M. Gary Vidal:
En ce qui concerne les demandes officielles et officieuses de garanties d’emprunt ministérielles auprès de Services aux Autochtones Canada, depuis le 1er janvier 2016: quels sont les détails de ces demandes, y compris (i) la date de réception de la demande, (ii) le nom de la Première Nation ou de l’organisation faisant la demande, (iii) la valeur de la garantie d’emprunt demandée, (iv) la valeur de la garantie d’emprunt accordée par le gouvernement, (v) le but de l’emprunt?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 256 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne les dépenses relatives à la COVID-19 engagées auprès de fournisseurs uniques depuis le 13 mars 2020: a) combien de contrats ont été accordés à des fournisseurs uniques; b) quels sont les détails de chacun de ces contrats à fournisseur unique, y compris (i) la date d’octroi du contrat, (ii) la description des biens ou des services, y compris le volume, (iii) le montant définitif du contrat, (iv) le fournisseur, (v) le pays du fournisseur; c) combien de contrats à fournisseur unique ont été accordés à des entreprises canadiennes; d) combien de contrats à fournisseur unique ont été accordés à des entreprises étrangères, ventilé par pays où sont situées ces entreprises?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 258 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne les rapports, les études et les évaluations (désignés ici par le terme « documents ») préparés par Deloitte à l’intention du gouvernement, y compris un ministère, un organisme, une société d’État ou une autre entité gouvernementale, depuis le 1er janvier 2016: quels sont les détails relatifs à tous ces documents, y compris (i) la date à laquelle le document a été terminé, (ii) son titre, (iii) le résumé des recommandations, (iv) le numéro de dossier, (v) le site Web où est affiché le document, le cas échéant, (vi) la valeur du contrat lié au document?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 259 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne l’acquisition d’équipement de protection individuelle (EPI) auprès d’AMD Medicom: a) combien d’unités d’EPI ont été produites pour le Canada par AMD Medicom depuis l’octroi du contrat, ventilées par type d’EPI; b) combien d’unités d’EPI ont été livrées au gouvernement par AMD Medicom depuis l’octroi du contrat, ventilées par type d’EPI et par date de livraison; c) combien d’unités d’EPI provenant d’AMD Medicom se trouvent dans des entrepôts du gouvernement; e) combien d’entrepôts le gouvernement dispose-t-il pour conserver des EPI; f) combien sont (i) pleins, (ii) vides; g) combien d’unités par mois produit actuellement AMD Medicom, ventilées par type d’EPI; h) quelle est la date de la première livraison de Medicom au gouvernement; i) quel jour le gouvernement a-t-il reçu la première livraison; j) depuis l’octroi du contrat, combien d’unités d’EPI n’ont pu être acceptées faute d’espace d’entreposage; k) des unités en j), quand ces unités ont-elles été (i) refusées, (ii) finalement livrées; l) combien d’unités d’EPI livrées par AMD Medicom ont été distribuées aux provinces, par province, par mois et par type d’EPI?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 262 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC), depuis sa création: a) quel est le montant total versé dans le cadre du programme; b) combien d’entreprises ont reçu des versements, ventilées par (i) le pays de l’adresse réelle, (ii) le pays de l’adresse postale, (iii) le pays du compte bancaire dans lequel les fonds ont été déposés; c) pour toutes les entreprises mentionnées en b) qui sont établies au Canada, quelle est la ventilation par (i) province ou territoire, (ii) municipalité; d) combien d’audits ont été réalisés sur des entreprises qui reçoivent l’AUCLC; e) pour les audits mentionnés en d), combien ont permis de constater que des fonds ont été dépensés à l’extérieur du Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 263 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne la flotte d’aéronefs du gouvernement: a) quels sont la marque et le modèle de chaque aéronef que possède le gouvernement; b) combien d’appareils de chaque marque et modèle le gouvernement possède-t-il; c) quel est le coût horaire estimé de l’utilisation de chaque aéronef, ventilé par marque et par modèle; d) à combien estime-t-on pour chaque heure d’utilisation (i) la consommation de carburant, (ii) la production d’émissions de gaz à effet de serre et l’empreinte carbone de chaque aéronef, ventilées par marque et par modèle?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 264 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne les investissements fédéraux dans la circonscription de Renfrew—Nipissing—Pembroke de janvier 2018 à novembre 2020: a) quelles demandes de financement le gouvernement fédéral a-t-il reçues et, pour chacune, quels étaient (i) le nom du demandeur, (ii) le nom du ministère, (iii) le programme et le sous-programme dans le cadre desquels la demande était présentée, (iv) la date de la demande, (v) le montant demandé, (vi) la réponse à la demande (rejet ou approbation), (vii) le montant total versé, si le financement a été approuvé, (viii) la description du projet ou de l’objectif du financement; b) quels fonds, subventions, prêts et garanties de prêt qui ne nécessitaient pas la présentation d’une demande directe le gouvernement a-t-il octroyés par l’intermédiaire de ses divers ministères et organismes dans la circonscription de Renfrew—Nipissing—Pembroke et, pour chacun, quels étaient (i) le nom du destinataire, (ii) le nom du ministère, (iii) le programme et le sous-programme pour lesquels ils ont été octroyés, (iv) le montant total versé, lorsque le financement a été approuvé, (v) la description du projet ou de l’objectif du financement; c) quels projets dans la circonscription de Renfrew—Nipissing—Pembroke ont été financés par des bénéficiaires d’un financement octroyé par le gouvernement chargés de le distribuer à leur tour (p. ex. Fondations communautaires du Canada) et, pour chacun, quels étaient (i) le nom du destinataire, (ii) le nom du ministère, (iii) le programme et le sous programme pour lesquels le financement a été octroyé, (iv) le montant total versé, lorsque le financement a été approuvé, (v) la description du projet ou de l’objectif du financement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 265 --
M. John Barlow:
En ce qui concerne le projet de règlement de Santé Canada concernant l’étiquetage obligatoire sur le devant des emballages et la modernisation de l’étiquetage des aliments, et d’autres changements liés à l’étiquetage obligatoire: a) quels sont les détails de tous les changements proposés ou en cours en matière d’étiquetage de l’information nutritionnelle et des ingrédients, ainsi que de tous les échéanciers liés à la conformité; b) quand Santé Canada annoncera-t-il les échéanciers de conformité harmonisés pour chaque changement lié à l’étiquetage dans l’industrie des aliments et des boissons, ventilés par changement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 266 --
Mme Raquel Dancho:
En ce qui concerne le nouveau Collège des consultants en immigration et en citoyenneté, qui régira désormais officiellement les consultants en immigration et en citoyenneté: a) comment le Collège sera-t-il financé; b) quel est le budget prévu pour le Collège pour chacune des cinq prochaines années; c) quels sont les pouvoirs ou les mécanismes d’application particuliers dont le Collège disposera; d) quelle sera la structure organisationnelle du Collège; e) les conseillers en immigration et en citoyenneté devront-ils tous être membres du Collège; f) quelle est l’échéance fixée pour le début des activités du Collège; g) quelle est l’échéance fixée pour l’entrée en vigueur des pouvoirs d’application conférés au Collège; h) tiendra-t-on compte de critères ou de considérations démographiques ou géographiques pour choisir les membres du conseil d’administration et, le cas échéant, quels sont les détails?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 267 --
Mme Raquel Dancho:
En ce qui concerne la position du gouvernement sur l’entrée au Canada de personnes contre lesquelles des accusations ont été portées pour des motifs politiques à Hong Kong ou en Chine: a) les étrangers ayant été reconnus coupables sous des chefs d’accusations portés pour des motifs politiques à Hong Kong ou en Chine sont-ils interdits d'entrer au Canada en raison des accusations portées pour des motifs politiques; b) quelles directives ont été transmises ou quelles mesures ont été prises pour que les responsables des douanes et de l’immigration n’interdisent pas l’entrée au Canada en fonction d’accusations portées pour des motifs politiques; c) quelle est la liste des infractions qui entraîneraient normalement l’interdiction d'entrer au Canada et que le gouvernement considérera comme étant de nature politique si les accusations ont été portées à Hong Kong ou en Chine?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 268 --
M. Jacques Gourde:
En ce qui concerne le montant de 1,75 milliard de dollars sur huit ans que le gouvernement s’est engagé à verser aux producteurs laitiers pour les indemniser à la suite des concessions faites dans le cadre de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne et de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste: a) pour chacune des huit années à compter de l’exercice 2020-2021, quel est le montant des indemnités qui ont déjà été versées aux producteurs laitiers ou qui le seront; b) pour chaque exercice financier, à quelle date les paiements seront-ils envoyés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 270 --
M. Colin Carrie:
En ce qui concerne les primes ou la rémunération au rendement versées aux cadres du gouvernement de niveau EX-01 ou plus élevé qui ont été affectés à des fonctions liées au développement, au déploiement ou à la mise en œuvre du système de paye Phénix, ventilées par année à compter du 1er janvier 2016: a) à combien s’élèvent au total les sommes versées à ces cadres sous la forme de primes et de rémunération au rendement; b) combien de cadres ont reçu une prime ou une rémunération au rendement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 271 --
M. Dean Allison:
En ce qui concerne les conditions imposées aux personnes qui reçoivent des exemptions d’intérêt national liées aux restrictions concernant les déplacements ou aux exigences en matière de quarantaine pendant la pandémie: a) combien de personnes ont reçu des exemptions d’intérêt national depuis le 1er mars 2020; b) parmi les personnes en a), combien de personnes ont vu des conditions être imposées à leur exemption; c) quelle est la ventilation du type de condition imposée aux personnes (restriction géographique, durée maximale du séjour au Canada, etc.), y compris le nombre de personnes assujetti à chaque type de condition; d) quels coûts ont été engagés par le gouvernement relativement aux exemptions d’intérêt national, ventilés par poste et par type de dépense?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 273 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne les questions relatives à la pêche autochtone au homard en Nouvelle-Écosse, depuis le 20 novembre 2019: a) combien de séances d’information sur l’état de la pêche au homard les scientifiques responsables des zones de pêche au homard nos 33, 34 et 35 au sein du ministère des Pêches et des Océans ont-ils eues avec la ministre; b) quels sont les détails de chacune des séances d’information en a), y compris (i) la date, (ii) le sujet, (iii) si elle a été demandée par la ministre ou recommandée par le ministère; c) combien de rencontres la ministre des Pêches et des Océans a-t-elle eu avec des parties intéressées au sujet de la pêche au homard; d) quels sont les détails de chacune des rencontres en c), y compris (i) la date, (ii) le résumé, (iii) la partie intéressée avec qui la ministre s’est entretenue, (iv) le lieu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 275 --
M. Peter Kent:
En ce qui concerne les édifices achetés par les ministères et agences du gouvernement depuis le 1er décembre 2019, pour chaque transaction: a) quel est l’emplacement de l’édifice; b) quel est le montant payé; c) quel est le type d’édifice; d) quel est le numéro de dossier; e) quelle est la date de la transaction; f) quelle est la raison de l’achat; g) qui était propriétaire de l’édifice avant que le gouvernement en fasse l’acquisition?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 276 --
M. Peter Kent:
En ce qui concerne l’acquisition de terrains par des ministères ou des organismes gouvernementaux, depuis le 1er juillet 2016, pour chaque transaction: a) quel est l’emplacement du terrain; b) quel est le montant payé; c) quelle est la taille et la description du terrain; d) quel est le numéro du dossier; e) quelle est la date de la transaction; f) quelle est la raison de l’acquisition; g) qui était le propriétaire du terrain avant que le gouvernement en fasse l’acquisition?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 277 --
M. Dan Mazier:
En ce qui concerne les Programmes de gestion des risques de l’entreprise d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Agri-stabilité, Agri-investissement, Agri-protection et Agri-relance: a) combien d’argent au total était prévu à l'exercice 2019-2020 pour Agri-stabilité, Agri-investissement, Agri-protection et Agri-relance; b) combien d’argent au total a été affecté pour l'exercice 2019-2020 à Agri-stabilité, Agri-investissement, Agri-protection et Agri-relance; c) combien d’argent au total a été affecté à Agri-stabilité, Agri-investissement, Agri-protection et Agri-relance au cours des 10 derniers exercices, ventilé par (i) exercice, (ii) programme, (iii) province, (iv) secteur; d) à combien s’élève le pourcentage total de producteurs agricoles qui se sont prévalus de ces programmes pour l'exercie 2019-2020, ventilé par (i) programme, (ii) province, (iii) secteur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 281 --
M. Chris Warkentin:
En ce qui concerne la collaboration du gouvernement dans le cadre des enquêtes ou des analyses menées par les services policiers ou par un dirigeant ou un agent du Parlement, comme le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique: a) depuis le 1er janvier 2016, combien d’exemptions le gouvernement a-t-il signées permettant la collaboration pleine et entière et l’échange de renseignements entre le gouvernement et les responsables de l’enquête ou de l’analyse; b) quels sont les détails relatifs à chaque exemption, y compris (i) la date, (ii) les types de documents visés par l’exemption (protégés, secrets ministériels, etc.), (iii) l’entité à qui l’exemption permet de transmettre des renseignements (GRC, commissaire au lobbying, etc.), (iv) l’objet de l’enquête?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 282 --
M. Robert Kitchen:
En ce qui concerne les recettes gouvernementales provenant des taxes ou des droits relatifs à la vente de cannabis: a) quelles étaient les recettes initialement prévues de ces taxes ou de ces droits en (i) 2019, (ii) 2020; b) quelles ont été les recettes réelles générées par ces taxes ou droits en (i) 2019, (ii) 2020; c) quelle est la ventilation de a) et b) par source de revenus (TPS, droit d’accise, etc.); d) quelles sont les recettes prévues de ces taxes ou de ces droits pour chacune des cinq prochaines années; e) selon les estimations du gouvernement, quel pourcentage de cannabis vendu au Canada est actuellement vendu par des (i) distributeurs autorisés, (ii) vendeurs de drogues illégales; f) quel a été le montant des recettes générées, ventilé par mois, pour les ventes de cannabis (i) du 1er mars 2019 au 1er décembre 2019, (ii) du 1er mars 2020 au 1er décembre 2020?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 284 --
M. Ron Liepert:
En ce qui concerne les dépenses publiques relatives à la location d’aéronefs depuis le 1er décembre 2019, ventilées par ministère, organisme, société d’État et toute autre entité gouvernementale: a) quel est le montant total consacré à la location d’aéronefs; b) quels sont les détails de chacune de ces dépenses, y compris (i) le montant, (ii) le fournisseur, (iii) les dates de location, (iv) le type d’aéronef, (v) le but du voyage, (vi) l’origine et la destination du vol, (vii) les titres des passagers, y compris la liste des passagers présents sur chaque segment de vol?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 285 --
M. Ron Liepert:
En ce qui concerne les divers programmes d’aide mis sur pied depuis le 1er mars 2020: a) quelle est la somme totale distribuée au moyen de chaque mesure jusqu’à maintenant, ventilée par programme; b) quelle est l’ampleur estimée des demandes frauduleuses pour chaque programme, y compris (i) le pourcentage estimé de demandes frauduleuses, (ii) le nombre estimé de demandes frauduleuses, (iii) la valeur pécuniaire estimée des demandes frauduleuses?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 286 --
M. Jeremy Patzer:
En ce qui concerne la ministre de la Prospérité de la classe moyenne: a) depuis l’assermentation de la ministre le 20 novembre 2019, combien de personnes faisant partie de la classe moyenne ont vu leur prospérité (i) augmenter, (ii) diminuer; b) quelles données la ministre utilise-t-elle pour mesurer la prospérité de la classe moyenne?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 287 --
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne les contrats de formation en relations médiatiques que les cabinets des ministres ont conclus depuis le 1er décembre 2019: quels sont les renseignements associés à ces contrats, y compris (i) les fournisseurs, (ii) les dates de contrat, (iii) les dates de formation, (iv) les personnes à qui s’adressaient les formations, (v) les montants?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 288 --
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne les sondages menés pour le compte du gouvernement depuis le 1er décembre 2019: a) quelle est la liste des questions et des sujets des sondages commandés par le gouvernement depuis le 1er décembre 2019; b) pour chaque sondage en a), quelles ont été (i) les dates de début et de fin du sondage sur le terrain, (ii) la taille de l’échantillon, (iii) la méthode utilisée (sondage en personne, virtuel, etc.); c) quels sont les détails relatifs à tous les contrats de sondage signés depuis le 1er décembre 2019, y compris (i) le fournisseur, (ii) la date et la durée, (iii) le montant, (iv) les points principaux du contrat, y compris le nombre de sondages réalisés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 289 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne les Forces armées canadiennes: a) depuis 1995, quel est le nombre de tentatives de suicide parmi les membres en service et les anciens membres de la force régulière et de la force de réserve des Forces armées canadiennes, ventilé par (i) année, (ii) état de service, (iii) branche, (iv) grade; b) depuis 1995, quel est le nombre de suicides parmi les membres en service et les anciens membres de la force régulière et de la force de réserve des Forces armées canadiennes, ventilé par (i) année, (ii) état de service, (iii) branche, (iv) grade; c) quel organisme, direction et bureau du gouvernement a la capacité ou la responsabilité de recueillir et de tenir à jour les données relatives aux suicides et aux tentatives de suicide parmi les anciens membres et les membres en service des Forces armées canadiennes; d) quels sont le protocole et la procédure étape par étape pour la collecte des données relatives aux tentatives de suicide et aux suicides parmi les anciens membres et les membres en service des Forces armées canadiennes; e) s’il n’existe pas de protocole ni de procédure étape par étape, quel serait le processus de collecte et de tenue à jour de ces données?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 292 --
Mme Michelle Rempel Garner:
En ce qui concerne l’annonce du premier ministre en mai 2020 de la signature d’une entente avec CanSino Biologics Inc. (CanSinoBIO) concernant le développement d’un vaccin potentiel contre la COVID-19: a) quels étaient les détails originaux de l’entente, selon l’interprétation du gouvernement en mai 2020; b) à quelle date le gouvernement s’est-il rendu compte que l’entente ne se déroulerait pas comme prévu; c) à quelle date le gouvernement s’est-il rendu compte que l’envoi d’Ad5-nCoV était bloqué par le gouvernement chinois; d) quelle raison, le cas échéant, le gouvernement chinois a-t-il donnée au gouvernement pour bloquer l’envoi; e) le gouvernement a-t-il versé de l’argent ou payé des dépenses à CanSinoBIO depuis le 1er janvier 2020 et, dans l’affirmative, quel est le montant total versé, ventilé par date du transfert; f) quels sont les détails des contrats signés par CanSinoBIO depuis le 1er janvier 2020, y compris (i) le montant, (ii) la valeur initiale, (iii), la valeur finale, (iv) la date de signature du contrat, (v) la description des biens et services, y compris le volume; g) le conseiller à la sécurité nationale et au renseignement du premier ministre avait-il été avisé des conditions de l’entente avant l’annonce du premier ministre et, dans l’affirmative, avait-il approuvé l’entente; h) le ministère de la Défense nationale ou le Service canadien du renseignement de sécurité avaient-ils été informés des détails de l’entente avant l’annonce du premier ministre et, dans l’affirmative, avaient-ils exprimé des craintes auprès du Cabinet du premier ministre ou du Bureau du Conseil privé; i) quels sont les résultats de toute analyse de sécurité réalisée relativement à CanSinoBIO?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 293 --
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de ne pas procéder à une analyse des incidences sur les langues officielles à l’égard de certains éléments annoncés depuis le 1er janvier 2020: a) pourquoi une analyse des incidences sur les langues officielles n’a-t-elle pas été effectuée à l’égard de la proposition voulant que l’organisme UNIS gère la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant; b) quelle est la liste complète des éléments approuvés par le Conseil du Trésor depuis le 13 mars 2020 qui ont fait l’objet d’une analyse des incidences sur les langues officielles avant leur soumission; c) quelle est la liste complète des éléments approuvés par le Conseil du Trésor depuis le 13 mars 2020 qui n’ont pas fait l’objet d’une analyse des incidences sur les langues officielles avant leur soumission; d) pour chacun des éléments nommés en réponse à c), pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas effectué d’analyse des incidences sur les langues officielles?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 294 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les consultations entreprises en 2018 sur les changements potentiels au régime de redevances sur les semences: a) quelle est la liste complète des entités consultées; b) combien de producteurs indépendants ont été consultés; c) quelles sont les préoccupations précises soulevées par les entités consultées, ventilées par proposition; d) le gouvernement envisage-t-il actuellement d’apporter des changements au régime de redevances sur les semences, et, le cas échéant, quels sont les détails, y compris l’échéancier, de tout changement potentiel?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 295 --
Mme Rosemarie Falk:
En ce qui concerne la déclaration du vice-président du Guyana, qui a dit, en août 2020, qu’il s’agissait d’une subvention canadienne et qu’il y aura un consultant canadien, en parlant de la nomination d’Alison Redford, qui apportera son aide au développement du secteur pétrolier et gazier du Guyana: a) quels sont les détails de la subvention, y compris (i) la date, (ii) le montant, (iii) le but, (iv) le ministère et le programme administrant la subvention; b) quels sont les détails des autres subventions, programmes, initiatives ou dépenses ayant offert un soutien, quel qu’il soit, au secteur pétrolier et gazier du Guyana depuis le 4 novembre 2015; c) le gouvernement a-t-il effectué une analyse des répercussions du développement du secteur pétrolier et gazier du Guyana sur le secteur pétrolier et gazier du Canada, et le cas échéant, quelles étaient les conclusions de cette analyse?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 296 --
M. Alexandre Boulerice:
En ce qui concerne les investissements dans les mesures de conformité de l’Agence du revenu du Canada visant l’évasion fiscale à l’étranger, depuis l’exercice 2016-2017, ventilés par exercice: a) combien de vérificateurs spécialisés en comptes étrangers ont été embauchés; b) combien de vérifications ont été effectuées; c) combien d’avis de cotisation ont été envoyés; d) quel a été le montant recouvert; e) combien de cas ont été transmis au Service des poursuites pénales du Canada; f) combien d’accusations criminelles ont été portées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 297 --
M. Alexandre Boulerice:
En ce qui concerne la conception et la mise en œuvre des programmes et des mesures de dépenses relatives à la COVID-19, ventilées par programme et par mesures de dépenses: a) est-ce que des contrats ont été accordés à des fournisseurs du secteur privé, et le cas échéant, combien; b) quels sont les détails de chacun des contrats en a), y compris (i) la date d’octroi du contrat, (ii) la description des biens ou des services, (iii) le volume, (iv) le montant définitif du contrat, (v) le fournisseur, (vi) le pays du fournisseur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 300 --
M. Peter Julian:
En ce qui concerne la suspension temporaire de certains programmes et services de l’Agence du revenu du Canada, depuis le mois de mars 2020: a) quel est le nom de chacun des programmes et services suspendus; b) pour chacun des programmes et services en a) quelle est la (i) date de suspension et la date de reprise, (ii) quelles sont les justifications de leur suspension?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 301 --
Mme Alice Wong:
En ce qui concerne la décision de Transport Canada de ne pas permettre aux passagers de demeurer à bord de leurs véhicules sur certains ponts de traversiers de la BC Ferries pendant la pandémie de COVID-19: a) Transport Canada a-t-il mené une analyse visant à prévenir une éventuelle exposition des passagers à la COVID-19, et, le cas échéant, quelles ont été les conclusions de cette analyse; b) pourquoi Transport Canada a-t-il demandé à ces passagers de sortir de leurs véhicules pour se rendre dans les aires communes des traversiers de la BC Ferries; c) Transport Canada a-t-il consulté l’Agence de la santé publique du Canada avant d’appliquer cette restriction pendant la pandémie, et, si ce n'est pas le cas, pourquoi; d) pourquoi Transport Canada refuse-t-il d’exempter les passagers vulnérables et les aînés de cette exigence, obligeant ainsi ces passagers à s’exposer inutilement aux autres; e) quels sont les détails de toute communication reçue de la part de Santé Canada ou de l’Agence de la santé publique du Canada, y compris (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre, (v) le sujet, (vi) le résumé du contenu; f) quelle a été la réponse de Santé Canada et de l’Agence de la santé publique du Canada à toute communication reçue en e)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 302 --
M. Dave Epp:
En ce qui concerne la Prestation canadienne d’urgence (PCU): a) combien de travailleurs indépendants canadiens qui gagnaient plus de 5 000 $ de revenu brut, mais moins de 5 000 $ de revenu net, ont présenté une demande de prestation pendant la période d’admissibilité; b) à combien de personnes en a) l’Agence du revenu du Canada a-t-elle demandé de rembourser le montant reçu en PCU; c) quels sont les montants (i) moyens, (ii) médians, (iii) totaux que les personnes en a) se sont fait demander de rembourser; d) pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas précisé que l’exigence de 5 000 $ visait le revenu net plutôt que le revenu brut dans le formulaire de demande original?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 303 --
M. Dave Epp:
En ce qui concerne l’application Alerte COVID et la mise à jour du 23 novembre 2020 qui visait à régler un bogue provoquant des failles quant aux vérifications de l’exposition de certains utilisateurs: a) à quelle date le gouvernement a-t-il été mis au fait pour la première fois des failles ou autres problèmes; b) combien d’éventuelles expositions sont passées sous le radar en raison des failles; c) combien d’utilisateurs de l’application ont éprouvé des failles quant aux vérifications de leur exposition; d) à quelle date les premières failles sont-elles apparues; e) à quelle date les failles ont-elles été pleinement réglées; f) en moyenne, combien de jours les failles ont-elles duré pour les utilisateurs; g) certains types d’appareils mobiles étaient-ils plus vulnérables aux failles et, le cas échéant, lesquels; h) à quelle date le gouvernement a-t-il informé les autorités de santé provinciales au sujet des failles?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 304 --
M. Tako Van Popta:
En ce qui concerne l’équipement médical, exception faite de l’équipement de protection individuelle, acheté par le gouvernement du Canada dans le cadre de sa réponse à la pandémie de COVID-19: a) quelle est le montant total des dépenses, ventilé par type d’équipements (ventilateurs, seringues, etc.); b) combien de contrats en tout ont été conclus pour l’achat d’équipement médical; c) quelle est la ventilation du montant dépensé par (i) province ou territoire, (ii) pays où est situé le fournisseur; d) combien de contrats ont été conclus au total, ventilé par (i) province ou territoire, (ii) pays où est situé le fournisseur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 305 --
M. Tako Van Popta:
En ce qui concerne l’équipement de protection individuelle (EPI) que le gouvernement a acheté depuis le début de la pandémie de COVID-19: a) à combien s’élève le total des dépenses en EPI; b) quel est le nombre total de contrats d’EPI; c) quelle est la ventilation des dépenses par (i) province ou territoire, (ii) pays où le fournisseur se trouve; d) quel est le nombre total de contrats, ventilé par (i) province ou territoire, (ii) pays où le fournisseur se trouve?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 306 --
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne l’Office des transports du Canada (OTC), depuis mars 2020: a) combien de plaintes de voyageurs aériens ont été reçues, ventilé par sujet de la plainte; b) sur les plaintes reçues en a), combien ont été réglées, ventilé par (i) processus de facilitation, (ii) processus de médiation, (iii) décision; c) combien de plaintes de voyageurs aériens ont été rejetées ou retirées, ventilé par (i) sujet de la plainte, (ii) processus de médiation, (iii) décision; d) pour chaque plainte en a), combien de cas ont été résolus par règlement; e) combien d’agents équivalents temps plein chargés des dossiers de l’Office ont été affectés au traitement des plaintes relatives au transport aérien, ventilé par agents chargés des dossiers de l’Office affectés (i) au processus de facilitation, (ii) au processus de médiation, (iii) aux décisions; f) en moyenne, combien de plaintes relatives au transport aérien traite un agent chargé des dossiers, ventilé par agents chargés des dossiers de l’Office affectés (i) au processus de facilitation, (ii) au processus de médiation, (iii) aux décisions; g) combien de plaintes relatives au transport aérien ont été reçues, mais n’ont pas encore été traitées, ventilé par agents chargés des dossiers de l’Office affectés (i) au processus de facilitation, (ii) au processus de médiation, (iii) aux décisions; h) dans combien de cas des facilitateurs de l’OTC ont-ils informé des passagers qu’ils n’avaient pas droit à une indemnisation, ventilé par catégorie de rejet; i) parmi les cas en h), pour quelle raison les facilitateurs n’ont-ils pas renvoyé les passagers et les compagnies aériennes à la Convention de Montréal, qui est incorporée au tarif international (conditions générales) des compagnies aériennes; j) comment l’OTC définit-il une plainte « résolue » afin de l’indiquer dans ses statistiques; k) quand une personne ayant déposé une plainte décide de ne pas donner suite à sa plainte, celle-ci est-elle consignée en tant que plainte « résolue »; l) en moyenne, combien de jours ouvrables compte-t-on entre le dépôt d’une plainte et son attribution à un agent, ventilé par (i) processus de facilitation, (ii) processus de médiation, (iii) décision; m) en moyenne, combien de jours ouvrables compte-t-on entre le dépôt d’une plainte et la conclusion d’un règlement, ventilé par (i) processus de facilitation, (ii) processus de médiation, (iii) décision; n) dans le cas des plaintes en a), quel est le pourcentage des plaintes n’ayant pas été résolues selon les normes de service?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 307 --
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne les recettes fiscales tirées de la taxe sur les produits et services (TPS) et de la taxe de vente harmonisée (TVH), à compter de l’exercice 2016-2017, et ventilées par exercice: quel était le manque à gagner associé (i) aux fournisseurs de produits et de services numériques qui ne sont pas physiquement établis au Canada, (ii) aux produits fournis par des plateformes numériques et des fournisseurs en ligne situés à l’extérieur du Canada, par l’intermédiaire d’entrepôts de traitement de commandes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 308 --
M. Kevin Waugh:
En ce qui concerne les campagnes de publicité que le gouvernement a lancées depuis le 1er janvier 2020: a) quelles sont les modalités de chacune de ces campagnes, y compris (i) le titre et la description, (ii) le budget total, (iii) les dates de début et de fin; b) pour chacune des campagnes, quelle est la ventilation de la somme totale consacrée aux publicités par type de média (radio, télévision, réseaux sociaux, etc.)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 310 --
M. John Nater:
En ce qui concerne les dépenses relatives aux services professionnels de communication (codes 035, 0351 et 0352) depuis le 1er janvier 2020, ventilées par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: quels sont les détails de chaque dépense, y compris (i) la date, (ii) le montant, (iii) le fournisseur, (iv) la description des biens ou des services, (v) s’il s’agit d’une offre concurrentielle ou à fournisseur unique?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 312 --
M. John Nater:
En ce qui concerne le financement accordé par le truchement du Fonds d’aide et de relance régionale depuis le 1er mars 2020: a) quel est le total du financement accordé jusqu’à présent; b) quel est le nombre de bénéficiaires; c) quels sont les détails relatifs à chaque bénéficiaire du financement, y compris (i) la date de l’octroi, (ii) le montant versé, (iii) le nom du bénéficiaire, (iv) l’emplacement du bénéficiaire, (v) le type de financement (prêt, subvention, etc.)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 313 --
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne SNC-Lavalin ainsi que la conception et la mise en œuvre des programmes et des mesures financières relatives à la COVID-19, ventilé par programme et mesure financière: a) y a-t-il des contrats qui ont été accordés à SNC-Lavalin et, le cas échéant, combien; b) quelles sont les détails de chacun des contrats en a), y compris (i) la date d’attribution du contrat, (ii) une description des biens et des services, (iii) le volume, (iv) la valeur finale du contrat?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 314 --
M. Matthew Green:
En ce qui concerne les programmes gouvernementaux de financement des entreprises et les marchés publics, ventilé par programme de financement, marché et exercice financier, depuis 2011: a) quel est le montant total du financement accordé à (i) Facebook, (ii) Google, (iii) Amazon, (iv) Apple, (v) Netflix?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 315 --
M. Matthew Green:
En ce qui concerne l’aide financière aux banques alimentaires et aux organisations alimentaires locales, depuis mars 2020, ventilée par province et par territoire ainsi que par programme: a) quel est le montant total dépensé à ce jour en proportion des fonds disponibles; b) quel est le nombre total des demandes reçues; c) parmi les demandes en b), combien ont été approuvées et combien ont été rejetées; d) parmi les demandes rejetées en c), quelle est la raison du rejet de chacune des demandes rejetées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 316 --
M. Eric Melillo:
En ce qui concerne le plan d’intervention économique pour répondre à la COVID-19 et la section sur le soutien aux personnes autochtones: quel est le montant total déboursé et le nombre total des bénéficiaires à ce jour pour chacun des programmes et des initiatives suivants, (i) soutien aux communautés autochtones, (ii) bonifier le programme d’aide au revenu dans les réserves, (iii) le financement de ressources supplémentaires en matière de soins de santé pour les communautés autochtones, (iv) adapter et enrichir les services en santé mentale, (v) rendre les produits d’hygiène personnelle et les aliments nutritifs plus abordables, (vi) fournir du soutien aux étudiants autochtones de niveau postsecondaire, (vii) assurer une rentrée scolaire sécuritaire pour les Premières Nations, (viii) de nouveaux refuges pour protéger et appuyer les femmes et les enfants autochtones qui fuient la violence?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 317 --
M. Pierre Poilievre:
En ce qui concerne l’information qui relève de la Banque du Canada: a) quel est le prix d’achat total cumulatif de toutes les obligations du gouvernement du Canada que la Banque du Canada a achetées sur le marché secondaire depuis le 1er mars 2020; b) quel était le prix d’achat total cumulatif des obligations énumérées en a) quand elles ont été mises aux enchères à l’origine sur le marché primaire; c) quel était le prix de vente moyen des (i) bons du Trésor à 90 jours, (ii) obligations à un an, (iii) obligations à deux ans, (iv) obligations à trois ans, (v) obligations à cinq ans, (vi) obligations à 10 ans, (vii) obligations à 30 ans, depuis le 1er mars 2020, sur le marché primaire; d) quel est le prix de vente moyen des (i) bons du Trésor à 90 jours, (ii) obligations à un an, (iii) obligations à deux ans, (iv) obligations à trois ans, (v) obligations à cinq ans, (vi) obligations à 10 ans, (vii) obligations à 30 ans, payé à l’émission par tous les acheteurs à part la Banque du Canada; e) quel est le prix d’achat moyen payé par la Banque du Canada pour les (i) bons du Trésor à 90 jours, (ii) obligations à un an, (iii) obligations à deux ans, (iv) obligations à trois ans, (v) obligations à cinq ans, (vi) obligations à 10 ans, (vii) obligations à 30 ans; f) quelle est la réponse ou l’information réelle contenue aux adresses URL fournies dans les réponses de a) à e), s'il y en a une; g) quels sont les détails de chacune des obligations de sociétés que la Banque du Canada a achetées depuis le 1er mars 2020, y compris (i) le nom de la société, (ii) le prix d’achat par unité, (iii) la date d’achat, (iv) le montant total de l’achat?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 318 --
M. Taylor Bachrach:
En ce qui concerne le Boeing 737 MAX 8: a) pendant les communications avec la Federal Aviation Authority (FAA) le ou après le 29 octobre 2018, y compris dans la consigne de navigabilité urgente émise par la FAA, quelle information a reçue Transports Canada, y compris (i) les constatations de toute analyse du risque effectuée par la FAA concernant la navigabilité du 737 MAX 8 et la possibilité d’écrasement fatal en service, (ii) toute information concernant le logiciel Maneuvering Characteristics Augmentation System (MCAS) et son rôle dans l’écrasement du vol 610 de Lion Air, (iii) toute information au sujet des risques d’une défaillance du détecteur d’angle d’attaque, (iv) les données indiquant la cause de l’écrasement du vol 610 de Lion Air, y compris les enregistrements de la boîte noire, (v) toute explication de la cause de l’écrasement du vol 610 de Lion Air, y compris toute description de l’emballement du stabilisateur; b) cette information a-t-elle été communiquée au ministre des Transports ou au directeur général de l’aviation civile, et, le cas échéant, à quelle date; c) des préoccupations au sujet de l’absence d’information concernant l’écrasement du vol 610 de Lion Air ont-elles été exprimées à la FAA, et, le cas échéant, quelle était la teneur de ces préoccupations; d) Transports Canada a-t-il envisagé d’immobiliser au sol le 737 MAX 8 entre le 29 octobre 2018 et le 10 mars 2019 et, le cas échéant, pourquoi cette mesure a-t-elle été rejetée; e) avant le 10 mars 2019, Transports Canada a-t-il reçu des plaintes au sujet du 737 MAX 8 de la part de compagnies aériennes ou d’associations de pilotes et, le cas échéant, quelle était la nature de ces plaintes et qui les a formulées; f) après le 29 octobre 2018, Transports Canada a-t-il envisagé d’entreprendre sa propre analyse du risque du 737 MAX 8, et, le cas écéhant, pourquoi cette possibilité a-t-elle été rejetée; g) avant le 10 mars 2019, Transports Canada a-t-il communiqué les causes de l’écrasement de Lion Air, y compris une explication de l’emballement du stabilisateur, à une ou plusieurs compagnies aériennes ou associations de pilotes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 319 --
M. Steven Blaney:
En ce qui concerne la Stratégie nationale de construction navale depuis 2011: combien d’argent a été investi par le gouvernement canadien par année et par projet au chantier (i) Seaspan, (ii) Davie, (iii) Irving?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 320 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne les projets financés par l’entremise du Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL) depuis le 1er janvier 2020: a) quel est le montant total des fonds alloués par l’entremise du FCIL; b) quels sont les détails de chaque projet, y compris (i) le montant, (ii) la date où le financement a été accordé, (iii) le bénéficiaire des fonds, (iv) la description du projet, (v) l’emplacement du projet, (vi) l’ambassade ou le haut-commissariat du Canada ayant approuvé le projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 321 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de ne pas recourir à PnuVax pour la production nationale de vaccins: a) pourquoi le gouvernement a-t-il décidé de ne pas investir dans les installations de PnuVax, de sorte qu’elles puissent produire des vaccins; b) depuis le 13 mars 2020, le gouvernement a-t-il communiqué avec PnuVax au sujet de la possibilité de produire des vaccins et, le cas échéant, quels sont les détails de chaque communication; c) le gouvernement a-t-il discuté d’un possible investissement du Fonds stratégique pour l’innovation dans PnuVax et, sinon, pourquoi; d) le gouvernement a-t-il reçu une demande de financement ou d’aide financière de PnuVax depuis le 13 mars 2020 et, le cas échéant, quels en sont les détails, notamment (i) la date de la demande, (ii) le programme du gouvernement, (iii) la somme demandée, (iv) la raison expliquant le rejet de la demande, s’il y a lieu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 322 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les renseignements détenus par Santé Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada, l’Agence de la santé publique du Canada ou Statistique Canada: a) combien de chirurgies ont été reportées depuis le 1er mars 2020, ventilées par (i) mois, (ii) province ou territoire; b) combien d’hospitalisations sont liées à un abus de drogues ou une surdose depuis le 1er mars 2020; c) quel est le nombre de décès attribuables à un abus de drogues ou à une surdose; d) combien de suicides sont survenus depuis le 1er mars 2020, ventilés par (i) mois, (ii) province ou territoire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 323 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne les réponses du gouvernement aux questions no Q-1 à Q-169 inscrites au Feuilleton: quel est le titre, ventilé par réponse, du fonctionnaire qui a signé l’attestation de conformité pour chaque réponse?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 324 --
M. Gord Johns:
En ce qui concerne les collectivités qui composent la circonscription électorale fédérale de Courtenay—Alberni, entre l’exercice 1993-1994 et l’exercice en cours: a) quels sont les investissements fédéraux dans les infrastructures, y compris les transferts directs aux municipalités et aux Premières Nations, pour les collectivités de (i) Tofino, (ii) Ucluelet, (iii) Port Alberni, (iv) Parksville, (v) Qualicum Beach, (vi) Cumberland, (vii) Courtenay, (viii) Deep Bay, (ix) Dashwood, (x) Royston, (xi) French Creek, (xii) Errington, (xiii) Coombs, (xiv) Nanoose Bay, (xv) Cherry Creek, (xvi) China Creek, (xvii) Bamfield, (xviii) Beaver Creek, (xix) Beaufort Range, (xx) Millstream, (xxi) le Centre de ski du mont Washington, ventilés par (i) exercice, (ii) dépenses totales, (iii) projet, (iv) dépenses totales par exercice; b) quels sont les investissements fédéraux dans les infrastructures transférés (i) au District régional de Comox Valley, (ii) au District régional de Nanaimo, (iii) au District régional d’Alberni Clayoquot, (iv) au District régional de Powell River, ventilés par (i) exercice, (ii) dépenses totales, (iii) projet, (iv) dépenses totales par exercice; c) quels sont les investissements fédéraux dans les infrastructures transférés aux fonds fiduciaires (i) de l’île Hornby, (ii) de l’île Denman, (iii) de l’île Lasqueti, ventilés par (i) exercice, (ii) dépenses totales, (iii) projet, (iv) dépenses totales par exercice; d) quels sont les investissements fédéraux dans les infrastructures transférés (i) à la Première Nation des Ahousaht, (ii) à la Première Nation Hesquiaht, (iii) aux Premières Nations des Huu-ay-aht, (iv) à la Première Nation des Hupacasath, (v) à la Première Nation des Tla o qui aht, (vi) à la Première Nation des Toquahts, (vii) à la Première Nation des Tseshaht, (viii) à la Première Nation Uchucklesaht, (ix) à la Première Nation d’Ucluelet, (x) à la Première Nation K'omoks, ventilés par (i) exercice, (ii) dépenses totales, (iii) projet, (iv) dépenses totales par exercice; e) quels sont les investissements fédéraux dans les infrastructures destinés au parc national Pacific Rim, avec ventilation par (i) exercice, (ii) dépenses totales, (iii) projet, (iv) dépenses totales par exercice; f) quels sont les contributions fédérales en matière d’infrastructure, y compris (i) la route 4, (ii) la route 19, (iii) la route 19a, (iv) la route Bamfield, ventilés par (i) exercice, (ii) dépenses totales, (iii) dépenses totales par exercice?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 325 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les promesses faites par le Parti libéral du Canada lors de ses campagnes électorales de 2015 et de 2019 de mettre fin à l’interdiction discriminatoire pour les hommes gais et bisexuels de faire des dons de sang: (a) à quelle date au juste l’interdiction prendra-t-elle fin; (b) pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas mis fin à l’interdiction durant ses cinq premières années au pouvoir?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 326 --
M. Gord Johns:
En ce qui concerne le Plan de protection des océans (PPO) annoncé par le gouvernement en 2016: a) combien d’argent a été alloué à Transports Canada aux termes du PPO depuis 2016, le tout ventilé par année; b) combien d’argent a été dépensé par Transports Canada aux termes du PPO depuis 2016, le tout ventilé par année et par programme; c) combien d’argent a été alloué au ministère des Pêches et des Océans aux termes du PPO depuis 2016, le tout ventilé par année; d) combien d’argent a été dépensé par le ministère des Pêches et des Océans aux termes du PPO depuis 2016, le tout ventilé par année et par programme; e) combien d’argent a été alloué au ministère de l’Environnement et du Changement climatique aux termes du PPO depuis 2016, le tout ventilé par année; f) combien d’argent a été dépensé par le ministère de l’Environnement et du Changement climatique Canada aux termes du PPO depuis 2016, le tout ventilé par année et par programme; g) combien d’argent a été dépensé aux termes du PPO sur des initiatives visant à atténuer les effets potentiels des déversements d’hydrocarbures depuis 2016, le tout ventilé par année et par programme; h) combien d’argent du budget du PPO a été alloué à l’initiative des baleines depuis 2016, le tout ventilé par année; i) combien d’argent a été dépensé aux termes du PPO sur l’initiative des baleines depuis 2016; j) quelles politiques le gouvernement a-t-il établies pour garantir que l’argent alloué aux termes du PPO est consacré à la réalisation, en temps opportun, des objectifs du PPO?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 327 --
Mme Heather McPherson:
En ce qui concerne le paiement de transfert de 3 milliards de dollars aux provinces et aux territoires dans le but d’offrir un supplément salarial aux travailleurs essentiels à faible revenu: a) quelle est la somme totale transférée par province et territoire; b) comment chacune des provinces et chacun des territoires emploiera précisément les fonds transférés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 328 --
Mme Heather McPherson:
En ce qui concerne le financement de l’initiative de soutien des maisons d’hébergement pour femmes et des centres d’aide aux victimes d’agression sexuelle, y compris les installations situées dans les communautés autochtones, depuis mai 2020 (données ventilées par province et territoire et par programme): a) quelle part des fonds disponibles a été dépensée jusqu’à présent; b) quel est le nombre total de demandes; c) parmi les demandes en b), combien ont été approuvées et combien ont été refusées; d) pour chacune des demandes refusées en c), quelle est la raison du refus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 329 --
Mme Heather McPherson:
En ce qui concerne le financement de la lutte contre l’itinérance dans le cadre de la stratégie Vers un chez-soi, depuis mars 2020, ventilé par province et par territoire ainsi que par programme: a) quel est le montant total dépensé à ce jour en proportion des fonds disponibles; b) quel est le nombre total des demandes reçues; c) parmi les demandes en b), combien ont été approuvées et combien ont été rejetées; d) parmi les demandes en c), quelle est la raison du rejet de chacune des demandes rejetées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 330 --
M. Gord Johns:
En ce qui concerne le soutien aux organismes de bienfaisance et aux organismes sans but lucratif qui servent les populations vulnérables par l’entremise du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire, depuis mars 2020, ventilé par province et territoire: a) quel montant total a été dépensé jusqu’à maintenant en proportion des fonds disponibles; b) quel est le nombre total de demandes; c) sur les demandes en b), combien ont été approuvées et combien ont été rejetées; d) sur les demandes rejetées en c), quel est le motif du rejet de chacune des demandes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 331 --
M. Gord Johns:
En ce qui concerne le financement pour les programmes d’emploi et de perfectionnement des compétences des jeunes, depuis mars 2020, ventilé par province et territoire et par programme: a) quel montant total a été dépensé jusqu’à maintenant en proportion des fonds disponibles; b) quel est le nombre total de demandes; c) sur les demandes en b), combien ont été approuvées et combien ont été rejetées; d) sur les demandes rejetées en c), quel est le motif du rejet de chacune des demandes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 333 --
M. Blaine Calkins:
En ce qui concerne la zone de pêche du homard 34, entre 2016 et 2019, ventilés par année: a) selon les chiffres confirmés, combien de kilogrammes de homard ont été débarqués en dehors de la saison commerciale; b) selon les estimations, combien de kilogrammes de homard ont été débarqués en dehors de la saison commerciale; c) en vertu de quelle autorité légale ou réglementaire le homard en a) et b) a-t-il été pêché; d) si les débarquements en a) et b) n’étaient pas autorisés par la loi ni par règlement, combien d’accusations ont été portées aux termes de la Loi sur les pêches?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 334 --
M. Blaine Calkins:
En ce qui concerne le transport de munitions de guerre par des exploitants aériens étrangers entre 2015 et 2019, ventilé par année: a) combien d’exploitants aériens étrangers ont demandé une autorisation ministérielle pour transporter des munitions de guerre dans le cadre de leurs activités au Canada; b) combien d’exploitants aériens étrangers ont demandé une autorisation ministérielle globale pour le transport de munitions de guerre; c) parmi les demandes visées en a) et b), combien ont été (i) délivrées, (ii) rejetées; d) quels sont les détails de chaque vol autorisé à transporter des munitions de guerre, y compris (i) l’origine du vol, (ii) sa destination, (iii) la date, (iv) le pays d’immatriculation de l’appareil, (v) les détails de la cargaison qui nécessitait cette autorisation; e) combien de fois a-t-on constaté que des exploitants aériens étrangers avaient commis des infractions ou n’avaient pas respecté les modalités en ce qui concerne le transport de munitions de guerre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 335 --
M. Brad Redekopp:
En ce qui concerne des consultations sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre depuis le 20 octobre 2019 à Environnement et Changement climatique Canada, Transports Canada, Ressources naturelles Canada, le ministère des Finances Canada et le Bureau du Conseil privé: a) quelles consultations, s’il y a lieu, ont été tenues auprès du secteur du camionnage lourd (en particulier les exploitants et les fabricants de véhicules de classe 8) sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre depuis le 20 octobre 2019; b) les consultations ont-elles eu lieu en personne, par téléphone ou à distance en raison des restrictions liées à la COVID-19; c) à quelles dates ces consultations ont-elles eu lieu; d) qui a participé à ces consultations, notamment (i) le nom de chaque personne présente envoyée par tout ministère ou organisme, (ii) le poste et le titre de chaque personne envoyée par le ministère ou l’organisme, (iii) le nom de chaque entreprise ou organisation représentée, (iv) poste et le titre de chaque personne envoyée par les entreprises ou organisations représentées; e) des notes d’information ont-elles été produites avant chaque consultation et, le cas échéant, quels en étaient les titres; f) des notes d’information ont-elles été produites après chaque consultation et, le cas échéant, quels en étaient les titres; (g) des notes ont-elles été prises durant ces consultations?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 336 --
M. Brad Redekopp:
En ce qui concerne la réduction des émissions de gaz à effet de serre à Environnement et Changement climatique Canada, Transports Canada, Ressources naturelles Canada, leau ministère des Finances Canada et leau Bureau du Conseil privé du Canada: quel est le plan du gouvernement pour contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur du camionnage lourd (en particulier les exploitants et les constructeurs de véhicules de classe 8) à Environnement et Changement climatique Canada, Transports Canada, Ressources naturelles Canada, au ministère des Finances Canada et au Bureau du Conseil privé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 337 --
M. Scot Davidson:
En ce qui concerne les ententes conclues le 26 octobre 2020 entre les gouvernements du Canada et des États-Unis: quels sont les détails de ces ententes, y compris (i) le titre, (ii) le résumé des modalités?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 338 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne les aéronefs des Forces armées canadiennes que le ministre de la Défense nationale a utilisés du 4 novembre 2015 au 9 décembre 2020: quels sont les détails de chaque vol, y compris (i) la date, (ii) le point de départ, (iii) la destination, (iv) le but du voyage, (v) les types d’aéronefs utilisés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 339 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne la participation du ministre de la Défense nationale aux exercices militaires et à l’entraînement des SkyHawks, qui comportent des sauts en parachute, du 4 novembre 2015 au 9 décembre 2020: a) combien de fois le ministre a-t-il sauté en parachute avec les Forces armées canadiennes; b) quelle est la date et l'emplacement de chacun des sauts effectués par le ministre en parachute?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 340 --
M. Colin Carrie:
En ce qui concerne les marchandises de contrefaçon découvertes et saisies par l’Agence des services frontaliers du Canada, la Gendarmerie royale du Canada et d’autres entités gouvernementales compétentes depuis le 1er janvier 2020: a) quelle est la valeur totale des marchandises découvertes, par mois; b) pour chaque saisie, comment se répartissent les marchandises selon (i) le type, (ii) la marque, (iii) la quantité, (iv) la valeur estimée, (v) l’endroit ou le point d’entrée où elles ont été découvertes, (vi) la description de la marchandise, (vii) le pays d’origine; c) quels sont les détails de chaque saisie d’équipement médical ou d’équipement de protection individuelle (EPI), y compris (i) le type de destinataire (organisme gouvernemental, citoyen, entreprise, etc.), (ii) le nom de l’entité gouvernementale qui a commandé les marchandises, le cas échéant, (iii) la description de l’équipement médical ou de l’EPI, y compris la quantité, (iv) la valeur estimée, (v) l’endroit où les marchandises ont été saisies, (vi) les mesures prises contre le fournisseur des marchandises de contrefaçon, et, le cas échéant, les détails?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 341 --
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne la Stratégie nationale sur le logement: a) quelle est la ventilation, par année et par province ou territoire, des plus de un million de Canadiens qui ont reçu de l’aide pour trouver un logement abordable selon le discours du Trône; b) quelle est la ventilation par année et par province ou territoire du nombre de Canadiens qui ont reçu de l’aide pour trouver un logement abordable depuis le 1er janvier 2010; c) quels sont le loyer connu le plus élevé et le loyer médian actuel qui répondent aux critères d’abordabilité (i) utilisés par le Fonds national de co-investissement pour le logement, (ii) utilisés par l’Initiative Financement de la construction de logements locatifs, (iii) utilisés pour les Canadiens qui ont reçu de l’aide pour trouver un logement abordable; d) quel pourcentage de l’objectif initial de réduction de l’itinérance de 50 % a été atteint jusqu’à présent; e) quel montant du financement au titre de la Stratégie nationale sur le logement a été versé à des fournisseurs de logements autochtones depuis 2017, ventilé par année, par province ou territoire et par volet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 342 --
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne les niveaux de traitement à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) depuis le 1er janvier 2020, ventilés par mois: a) combien de demandes ont été reçues, ventilées par volet et pays d’origine; b) combien de demandes ont été entièrement approuvées, ventilées par volet et pays d’origine; c) combien de demandes sont en retard de traitement, ventilées par volet et pays d’origine; d) quelle est la répartition entre les demandes présentées au pays et les demandes présentées à l’extérieur pour les demandes de parrainage d’un membre de la famille en a) et b); e) combien de titulaires d’une confirmation de résidence permanente ayant expirée depuis qu’IRCC a arrêté ses opérations (i) y a-t-il en tout, (ii) ont été contactés pour renouveler leur intention de voyager au Canada, (iii) ont confirmé leur intention de voyager, (iv) ont reçu l’autorisation de voyager tout en respectant l’exemption des restrictions de voyage; f) combien de demandes d’autorisation de voyage aux fins du regroupement des familles élargies ont été (i) reçues, (ii) traitées dans un délai supérieur au délai de traitement normal de 14 jours ouvrables?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 343 --
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne les demandeurs d’asile: a) depuis 2010, ventilé par nationalité, y compris une catégorie pour les titulaires d’un passeport de la Région administrative spéciale de Hong Kong, et par année, combien de demandes (i) ont été présentées, (ii) ont été renvoyées à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR), (iii) ont été accueillies par la CISR, (iv) ont été rejetées par la CISR, (v) comportaient un examen des risques avant renvoi (ERAR), (vi) ont donné lieu à un ERAR favorable; b) quel est le temps de traitement moyen des demandes en a)(iii) et a)(iv), de la réception de la demande jusqu’au moment où une décision est rendue; c) combien le gouvernement a-t-il traité de demandes de constat de perte d’asile depuis 2012, ventilées par année, par motif de la demande et par pays d’origine; d) y a-t-il un objectif annuel à atteindre en ce qui concerne le nombre de réfugiés à qui on retire leur statut; e) quel est le total des ressources financières nécessaires pour traiter les demandes de constat de perte d’asile, ventilé par année?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 345 --
M. Alex Ruff:
En ce qui concerne le soutien administratif fourni à la Commission des pêcheries des Grands Lacs par le ministère des Pêches et des Océans (MPO) entre le 1er juin 2018 et le 1er décembre 2020: a) quelle est la gamme complète des services de soutien administratif, logistique et opérationnel fournis à la Commission des pêcheries des Grands Lacs par des fonctionnaires du ministère dont le poste d’attache est situé à l’administration centrale du MPO à Ottawa, et quelle est la nature exacte de ce soutien, à l’exclusion de toutes les activités et dépenses pour lesquelles le ministère est remboursé conformément au protocole d’entente annuel entre Pêches et Océans Canada et la Commission des pêcheries des Grands Lacs pour la lutte contre la lamproie marine; b) combien de fonctionnaires du ministère dont le poste d’attache est situé à l’administration centrale du MPO à Ottawa consacrent une part importante de leur temps à des activités pour le compte de la Commission des pêcheries des Grands Lacs, et quelle est la nature exacte de ces activités, à l’exclusion de toutes les activités pour lesquelles le ministère est remboursé conformément au protocole d’entente annuel entre Pêches et Océans Canada et la Commission des pêcheries des Grands Lacs pour la lutte contre la lamproie marine?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 346 --
Mme Jenny Kwan:
En ce qui concerne l’immigration: a) combien de personnes détenant un permis de travail postdiplôme ont perdu leur statut, ventilé par mois, depuis qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a dû cesser ses activités en raison de la COVID-19; b) à partir du moment où IRCC reçoit une demande dans la catégorie des travailleurs qualifiés du Québec, combien de temps faut-il, en moyenne, avant qu’un accusé de réception soit envoyé, depuis 2015, ventilé par mois; c) depuis 2018, combien de demandes du Volet direct pour les études, ventilé par mois et par pays d’origine, ont été (i) reçues, (ii) accueillies, (iii) rejetées?
Response
(Le document est déposé.)
8555-432-206 Next Generation Human Resou ...8555-432-207 Government reaction to meas ...8555-432-208 Contracts signed by the gov ...8555-432-211 Training provided to Canadi ...8555-432-212 Personal protective equipme ...8555-432-213 Invest in Canada8555-432-214 Business Credit Availabilit ...8555-432-217 Universal Broadband Fund8555-432-218 Funding for food processors8555-432-220 Statutory responsibilities ...8555-432-221 Request for information fro ... ...Show all topics
View Bruce Stanton Profile
CPC (ON)

Question No. 124--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the Optional Survivor Benefit (OSB) for common-law partners and the statement on the government’s website that “The Canadian Forces Superannuation Act (CFSA) was amended so that a member living in a common-law relationship can provide a survivor pension if the relationship begins after age 60. However, the regulations must be amended to specify the details. Consequently, the OSB is not yet available for common-law relationships.”: (a) when will the regulations be amended to make the OSB available to those in common-law relationships that begin after age 60; (b) why have the regulations not yet been amended; (c) what are the government’s projections regarding how many such individuals will be eligible for the OSB; and (d) of the individuals in (c), what percentage does the government project will opt in to the OSB?
Response
Ms. Anita Vandenbeld (Parliamentary Secretary to the Minister of National Defence, Lib.):
Mr. Speaker, the Canadian Armed Forces offer competitive salaries and world-class benefit packages that start on the first day of a member’s service, up until after they retire. To ensure members are fairly compensated for their service to Canada, National Defence continues to work on issues, such as the optional survivor benefit for common-law relationships, to better reflect the reality of today’s veterans.
With regard to part (a) of the question, optional survivor benefit regulations are currently in the process of being amended. The amendments are complex and require coordination among multiple departments to ensure they are done properly. This process is being done collaboratively with Treasury Board and the Royal Canadian Mounted Police.
With regard to part (b), National Defence is currently working collaboratively with Treasury Board and the RCMP to determine a common policy approach for amending regulations. This will ensure that the Canadian Armed Forces, public service and RCMP pension plans are cohesive and contain similar optional survivor benefit provisions.
With regard to parts (c) and (d), National Defence does not maintain this information and it is not available to provide a projection at this time.

Question No. 125--
Ms. Nelly Shin:
With regard to expenditures related to legal proceedings involving veterans and veterans' groups, since January 1, 2018: (a) what is the total amount of expenditures incurred to date, broken down by case; and (b) what are the expenditures in (a), broken down by type and line item?
Response
Hon. David Lametti (Minister of Justice and Attorney General of Canada, Lib.):
Mr. Speaker, with respect to expenditures incurred in relation to legal proceedings involving veterans and veterans' groups, since January 1, 2018, to the extent that the information requested is or may be protected by any legal privileges, including solicitor-client privilege or settlement privilege, the federal Crown asserts those privileges. In this case, it has only waived solicitor-client privilege to the extent of revealing the total legal costs, as defined below.
The total legal costs, including actual and notional costs, associated with legal proceedings involving veterans and veterans' groups since January 1, 2018, amount to approximatively $5,475,000. These costs cover all types of legal proceedings, including individual and class actions brought by veterans, judicial review applications of decisions of the Veterans Review and Appeal Board and appeals. The Crown is usually not initiating these proceedings but rather acts as a defendant or respondent. The total legal costs are with respect to litigation and litigation support services, which were provided in these cases by the Department of Justice. Department of Justice lawyers, notaries and paralegals are salaried public servants and, therefore, no legal fees are incurred for their services. A “notional amount” can, however, be provided to account for the legal services they provide. The notional amount is calculated by multiplying the total hours recorded in the responsive files for the relevant period by the applicable approved internal legal services hourly rates. Actual costs are composed of file-related legal disbursements paid by the department and then cost-recovered from the client departments or agencies, as well as the costs of legal agents who may be retained by the Minister of Justice to provide litigation services in certain cases. The amount mentioned in this response is based on information currently contained in the Department of Justice systems, as of October 6, 2020.

Question No. 128--
Mr. Garnett Genuis:
With regard to the government’s reaction to the genocide and human rights abuses of Uighurs in Xinjiang Province, China, and the decision as to whether to place Magnitsky sanctions on those responsible: (a) will the government be placing sanctions under the Magnitsky Act on the Chinese government officials responsible for the genocide; (b) if the answer to (a) is affirmative, which Chinese government officials will be subject to the sanctions, and what criteria will the government use to determine which officials will be subject to the sanctions; and (c) if the answer to (a) is negative, then what is the rationale for not placing sanctions on those responsible for this genocide?
Response
Hon. François-Philippe Champagne (Minister of Foreign Affairs, Lib.):
Mr. Speaker, the following reflects a consolidated response approved on behalf of Global Affairs Canada ministers. The promotion and protection of human rights is an integral part of Canadian foreign policy and is a priority in the Government of Canada’s engagement with China. The nature and scale of the abuses by Chinese authorities of Uighurs and other ethnic and religious minorities, under the pretext of countering extremism, are deeply disturbing. The Government of Canada is alarmed by the mass arbitrary detentions, repressive surveillance, allegations of torture, mistreatment, forced labour, forced sterilization of women and mass arbitrary separation of children from their parents. These actions by the Chinese government are contrary to its own constitution, in violation of international human rights obligations and inconsistent with the United Nations Global Counter-Terrorism Strategy.
Canada takes allegations of genocide very seriously. We will continue to work in close collaboration with our allies to push for these to be investigated through an international independent body and for impartial experts to access the region so that they can see the situation first-hand and report back.
Canada has continuously relayed its concerns about China’s actions directly to Chinese officials. Canada has also taken action to speak out at the United Nations in co-operation with partners. For example, in June 2020, during the 44th session of the HRC, Canada and 27 other countries signed a joint statement voicing concerns on the human rights situations in Hong Kong and Xinjiang. Recently, at the UN General Assembly’s Third Committee, on October 6, 2020, Canada co-signed, along with 38 other countries, a joint statement on the human rights situation in Xinjiang and Hong Kong. As part of joint communications, Canada and other countries have repeatedly called on China to allow unfettered access to Xinjiang to UN human rights experts and the Office of the High Commissioner for Human Rights.
Canada is judicious in its approach regarding when to deploy sanctions and/or draw on other courses of action in our diplomatic tool kit based on foreign policy priorities. The regulations enacted under the Justice for Victims of Corrupt Foreign Officials Act allow the Government of Canada to target individuals who are, in the opinion of the government, responsible for, or complicit in, gross violations of internationally recognized human rights or acts of significant corruption. Canada takes the matter of listing individuals under the Justice for Victims of Corrupt Foreign Officials Act very seriously. A rigorous due diligence process has been established to consider and evaluate possible cases of human rights violations or corruption anywhere in the world against the criteria set out in the act, within the context of other ongoing efforts to promote human rights and combat corruption. Our government believes that sanctions have the maximum impact when they are being imposed in collaboration with other countries.
Please also note that the trade commissioner service has updated its guidance for businesses on the risks of doing business in China, including risks related to human rights abuses. Ensuring companies adhere to responsible business practices is essential to manage social, reputational, legal and economic risks. The Government of Canada expects Canadian companies active abroad, in any market or country, to respect human rights, operate lawfully and conduct their activities in a responsible manner consistent with international standards such as the UN “Guiding Principles for Business and Human Rights” and the OECD “Guidelines for Multinational Enterprises”. Among other things, the Government of Canada expects Canadian companies to adopt global best practices with respect to supply chain due diligence in order to eliminate the direct or indirect risk of involvement in any forced labour or other human rights abuses.
Please be assured that the promotion and protection of human rights are core priorities of Canada’s foreign policy. The Government of Canada will continue to raise its concerns regarding the human rights situation in Xinjiang and all of China, and will continue to call on China to live up to its international obligations.

Question No. 131--
Mr. Robert Kitchen:
With regard to isolation housing or quarantine facilities provided to foreign visitors to Canada during the pandemic: (a) how many foreign visitors have required the government to provide isolation housing or quarantine facilities upon arrival to Canada since March 2020; (b) what is the monthly breakdown of the amount spent on housing or quarantine facilities to foreign visitors; and (c) are foreign visitors required to reimburse Canadian taxpayers for the costs related to isolation housing or quarantine facilities, and, if so, (i) how many visitors have paid reimbursements, (ii) what is the total dollar amount collected by the government for such reimbursements?
Response
Mr. Darren Fisher (Parliamentary Secretary to the Minister of Health, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), federal quarantine facilities are for any travellers arriving in Canada who do not have suitable options to self-isolate or quarantine through their own means. To date, the Public Health Agency of Canada, PHAC, has housed approximately 32 foreign nationals in federally designated quarantine sites. This excludes repatriation of cruise ship passengers in March 2020. This accounts for less than 3% of travellers who have used these facilities.
With regard to (b), due to current contracting activities, including potential competitive processes, the exact breakdown of costs cannot be publicly disclosed at this time.
With regard to (c), no, foreign visitors are not required to reimburse the Government of Canada for their stay in federally designated sites. With regard to c)(i), PHAC has received quarantine cost reimbursements, approximately $40,000, from a small number of foreign national crew members of four foreign vessels, because there was a failure by shipping agents to abide by public health measures upon entering Canada. With regard to c)(ii), to date, PHAC has invoiced approximately $40,000 to shipping agents for the quarantine of their crew members in federally designated sites.

Question No. 133--
Mr. Dean Allison:
With regard to the Veterans Affairs Canada area offices, which have all been closed to veterans since March 2020: (a) which offices have reopened to clients and what was the reopening date of each office; and (b) of the offices that are still closed, what is the projected reopening date when they will be open to clients, broken down by location?
Response
Hon. Lawrence MacAulay (Minister of Veterans Affairs and Associate Minister of National Defence, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), Veterans Affairs Canada continues to serve veterans and their families by phone and online. In addition to regular services, Veterans Affairs Canada has reached out to 18,000 vulnerable clients since the beginning of the pandemic.
With regard to (b), the health, safety and well-being of veterans and their families, as well as Veterans Affairs Canada employees, is the priority of Veterans Affairs Canada during the COVID-19 pandemic.
Essentially, all Veterans Affairs Canada employees are equipped to work remotely, enabling Veterans Affairs Canada to continue to provide services to veterans and their families in the midst of this global pandemic.
Veterans Affairs Canada will continue to take guidance from public health officials and work with its partners across government to support easing restrictions in a gradual, phased and controlled manner that prioritizes the health and safety of employees and those accessing services at departmental buildings. While access to Veterans Affairs Canada offices is suspended, veterans and their families are still accessing Veterans Affairs Canada programs and services. Veterans Affairs Canada staff are available, working remotely and prioritizing getting benefits to veterans in greatest need.

Question No. 134--
Mrs. Rosemarie Falk:
With regard to sanitizer product purchases since March 13, 2020: (a) how many litres in total have been purchased; (b) of the amount in (a), (i) how many litres have been distributed through the government distribution system, (ii) how many litres of sanitizer have been purchased from off-shore suppliers, (iii) how many litres of sanitizer have been purchased from domestic suppliers; (c) of the amount in (a), how many litres have been purchased from suppliers that have been recalled by Health Canada; (d) have any sanitizers on the recall lists been distributed to Canadian health care providers; and (e) how is the government tracking sanitizer products and other personal protective equipment that has been distributed but later recalled?
Response
Mr. Steven MacKinnon (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Services and Procurement, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to (a), 20,649,819 litres have been purchased.
With regard to (b)(i), 20,649,819 litres have been distributed through the government distribution system.
With regard to (b)(ii), 10,243,813 litres of sanitizer have been purchased from offshore suppliers.
With regard to (b)(iii), 10,406,006 litres of sanitizer have been purchased from domestic suppliers.
With regard to (c) of the amount in (a), none of the sanitizer purchased by PSPC has been recalled.
With regard to (d), none of the sanitizer purchased by PSPC has been recalled.
With regard to (e), none of the sanitizer or personal protective equipment purchased by PSPC has been recalled.

Question no 124 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne la Prestation de survivant optionnelle (PSO) destinée aux conjoints de fait et la déclaration suivante sur le site Web du gouvernement à l'effet que « La Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes a été modifiée pour permettre à un participant qui vit en union de fait de procurer à son conjoint une pension de survivant même si l’union a débuté après le 60e anniversaire de naissance du participant. Cependant, le règlement doit être modifié pour préciser les modalités d’application de la loi. Conséquemment, la PSO n’est pas encore disponible pour les unions de fait. »: a) quand le règlement sera-t-il modifié pour que la PSO puisse être accordée aux personnes dont l’union a débuté après le 60e anniversaire de naissance du participant; b) pourquoi le règlement n’a-t-il pas encore été modifié; c) quelles sont les prévisions du gouvernement quant au nombre de personnes qui pourraient être admissibles à la PSO; d) parmi les personnes mentionnées en c), selon le gouvernement, quel pourcentage décidera de se prévaloir de la PSO?
Response
Mme Anita Vandenbeld (secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, Lib.):
Monsieur le Président, les Forces armées canadiennes offrent des salaires compétitifs et des avantages sociaux de classe mondiale qui commencent dès le premier jour de service d'un membre, jusqu'à son départ à la retraite. Pour s'assurer que les membres sont rémunérés équitablement pour leur service au Canada, la Défense nationale continue de travailler sur des questions telles que l'indemnité facultative de survivant pour les conjoints de fait, afin de mieux refléter la réalité des anciens combattants d'aujourd'hui.
En réponse à la partie a) de la question, le règlement sur les prestations facultatives de survivant est en cours de modification. Ces modifications sont complexes et nécessitent une coordination entre plusieurs ministères pour garantir qu'elles soient effectuées correctement. Ce processus se fait en collaboration avec le Conseil du Trésor et la Gendarmerie royale du Canada, ou GRC.
En ce qui a trait à la partie b) de la question, la Défense nationale travaille actuellement en collaboration avec le Conseil du Trésor et la GRC afin d’établir une approche politique commune pour la modification des règlements. Cela permettra de s'assurer que les régimes de retraite des Forces armées canadiennes, de la fonction publique et de la GRC sont cohérents et contiennent des dispositions similaires en matière de prestations facultatives aux survivants.
Enfin, pour ce qui est des parties c) et d) de la question, la Défense nationale ne conserve pas cette information et ne peut pas fournir de projection pour le moment.

Question no 125 --
Mme Nelly Shin:
En ce qui concerne les poursuites judiciaires concernant des anciens combattants et des groupes d’anciens combattants, depuis le 1er janvier 2018: a) quel est le montant total des dépenses engagées jusqu’à maintenant, ventilé par affaire; b) quelles sont les dépenses en a), ventilées par type et par poste?
Response
L’hon. David Lametti (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.):
Monsieur le Président, en ce qui a trait aux dépenses encourues depuis le 1er janvier 2018 dans le cadre de poursuites judiciaires concernant des anciens combattants et des groupes d’anciens combattants, dans la mesure où les renseignements demandés sont ou peuvent être protégés par des privilèges juridiques, y compris le secret professionnel de l'avocat ou le privilège relatif aux règlements, la Couronne fédérale invoque ces privilèges. En l’instance, elle ne renonce qu’au secret professionnel, et ce, uniquement aux fins de divulguer le total des coûts juridiques, tels que définis ci-après.
Le total des coûts juridiques, réels et notionnels, associés aux poursuites judiciaires concernant des anciens combattants et des groupes d’anciens combattants, depuis le 1er janvier 2018, s’élève à environ 5 475 000,00 $. Ces coûts couvrent tous les types de procédures judiciaires, incluant les actions individuelles et recours collectifs engagés par des anciens combattants, les demandes de contrôle judiciaire à l’encontre de décisions du Tribunal des anciens combattants, révision et appel, et les appels. La Couronne n'entreprend généralement pas ces procédures, mais agit plutôt comme partie défenderesse ou intimée. Les coûts juridiques ont trait aux services de contentieux et de support au contentieux qui, en l’instance, ont été offerts par le ministère de la Justice. Les avocats, notaires et parajuristes du Ministère sont des fonctionnaires salariés et, par conséquent, aucuns frais juridiques ne sont encourus pour leurs services. Un « montant notionnel » peut toutefois être établi pour rendre compte des services juridiques qu'ils fournissent. Le montant notionnel est calculé en multipliant le nombre total d'heures enregistrées par ces employés dans les dossiers pertinents pour la période concernée par les taux horaires internes des services juridiques applicables. Les coûts réels comprennent les déboursés légaux liés aux dossiers, payés par le ministère de la Justice puis recouvrés auprès des ministères ou organismes clients, ainsi que les coûts des agents mandataires qui peuvent être engagés par le ministre de la Justice pour fournir des services de contentieux dans certains dossiers. Le montant mentionné dans cette réponse est basé sur les informations contenues dans les systèmes du ministère de la Justice en date du 6 octobre 2020.

Question no 128 --
M. Garnett Genuis:
En ce qui concerne la réaction du gouvernement au génocide et aux violations des droits fondamentaux des Ouïgours dans la province du Xinjiang, en Chine, ainsi que la décision quant à l’imposition de sanctions Magnitski aux responsables: a) le gouvernement imposera-t-il des sanctions en vertu de la loi de Sergueï Magnitski aux représentants du gouvernement chinois responsables du génocide; b) dans l’affirmative, à quels représentants du gouvernement chinois s’appliqueront les sanctions, et quels critères utilisera le gouvernement pour décider à quels représentants appliquer les sanctions; c) dans la négative, pour quelles raisons des sanctions ne seront-elles pas imposées aux responsables de ce génocide?
Response
L'hon. François-Philippe Champagne (ministre des Affaires étrangères, Lib.):
Monsieur le Président, la promotion et la protection des droits de la personne font partie intégrante de la politique étrangère canadienne et constituent une priorité dans l’engagement du gouvernement du Canada vis-à-vis de la Chine. La nature et l’ampleur des abus commis par les autorités chinoises à l’encontre des Ouïghours et d’autres minorités ethniques et religieuses, sous prétexte de contrer l’extrémisme, sont profondément inquiétantes. Le gouvernement du Canada est alarmé par les détentions arbitraires massives, la surveillance répressive, les allégations de torture, de mauvais traitements, de travail forcé, de stérilisation forcée des femmes et de séparation arbitraire massive des enfants de leurs parents. Ces gestes du gouvernement chinois sont contraires à sa propre constitution, en violation des obligations internationales en matière de droits de la personne et incompatibles avec la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme des Nations unies.
Le Canada prend les allégations de génocide très au sérieux. Nous continuerons de collaborer étroitement avec nos alliés pour faire en sorte que ces allégations fassent l’objet d’une enquête par un organisme international indépendant et que des experts impartiaux aient accès à la région afin de pouvoir observer la situation de première main et produire un rapport.
Le Canada a continuellement fait part de ses préoccupations concernant les actes de la Chine directement aux responsables chinois. Le Canada a également pris des mesures pour se faire entendre aux Nations unies en coopération avec nos partenaires. Par exemple, en juin 2020, lors de la 44e session du Conseil des droits de l’homme, le Canada et 27 autres pays ont signé une déclaration commune exprimant leurs préoccupations concernant la situation des droits de la personne à Hong Kong et au Xinjiang. Récemment, lors de la troisième commission de l’Assemblée générale des Nations unies, soit le 6 octobre 2020, le Canada a cosigné, avec 38 autres pays, une déclaration commune sur la situation des droits de la personne au Xinjiang et à Hong Kong. Dans le cadre de communications conjointes, le Canada et d’autres pays ont demandé à plusieurs reprises à la Chine d’autoriser un accès sans entrave au Xinjiang aux experts des droits de la personne des Nations unies et au Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.
Le Canada adopte une approche judicieuse en ce qui concerne le moment où il convient de déployer des sanctions ou de s’inspirer d’autres mesures dans sa boîte à outils diplomatique, en fonction des priorités de sa politique étrangère. Les règlements adoptés en vertu de la Loi sur la justice pour les victimes d’agents étrangers corrompus permettent au gouvernement du Canada de cibler les personnes qui, de l’avis du gouvernement, sont responsables ou complices de violations flagrantes des droits de la personne reconnus à l’échelle internationale ou d’actes de corruption importants. Nous prenons très au sérieux la question de l’inscription des individus sur la liste de la Loi sur la justice pour les victimes de fonctionnaires étrangers corrompus. Un processus rigoureux de diligence raisonnable a été mis en place pour examiner et évaluer les cas possibles de violation des droits de la personne ou de corruption partout dans le monde en fonction des critères énoncés dans la loi, dans le contexte d’autres efforts en cours pour promouvoir les droits de la personne et combattre la corruption. Notre gouvernement estime que les sanctions ont le plus grand impact lorsqu'elles sont imposées en collaboration avec d'autres pays.
Il est également à noter que le Service des délégués commerciaux a mis à jour ses conseils aux entreprises sur les risques de faire des affaires en Chine, y compris les risques liés aux violations des droits de la personne. Il est essentiel de veiller à ce que les entreprises adoptent des pratiques commerciales responsables pour gérer les risques sociaux, juridiques, économiques et de réputation. Le gouvernement du Canada s’attend à ce que les entreprises canadiennes actives à l’étranger, quel que soit le marché ou le pays, respectent les droits de la personne, gèrent leurs opérations légalement et mènent leurs activités de manière responsable, conformément aux normes internationales telles que les Principes directeurs des Nations unies concernant les entreprises et les droits de l’homme et les Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales. Le gouvernement du Canada s’attend notamment à ce que les entreprises canadiennes adoptent les meilleures pratiques mondiales en matière de diligence raisonnable de la chaîne d’approvisionnement afin d’éliminer le risque direct ou indirect de participation à tout travail forcé ou à toute autre violation des droits de la personne.
Je tiens à assurer à la Chambre que la promotion et la protection des droits de la personne sont des priorités fondamentales de la politique étrangère du Canada. Le gouvernement du Canada continuera à faire part de ses préoccupations concernant la situation des droits de la personne au Xinjiang et dans toute la Chine, et continuera à demander à la Chine de respecter ses obligations internationales.

Question no 131 --
M. Robert Kitchen:
En ce qui concerne les installations d’isolement ou de quarantaine offertes aux étrangers en visite au Canada durant la pandémie: a) à combien de visiteurs étrangers le gouvernement a-t-il dû fournir des installations d’isolement ou de quarantaine à leur arrivée au Canada depuis mars 2020; b) quel est le montant, ventilé par mois, des dépenses relatives aux installations d’isolement ou de quarantaine fournies aux visiteurs étrangers; c) les visiteurs étrangers sont-ils tenus de rembourser aux contribuables canadiens les frais des installations d’isolement ou de quarantaine fournies, et, le cas échéant, (i) combien de visiteurs ont remboursé ces frais, (ii) quel montant en dollars le gouvernement a-t-il récupéré au total grâce à ces remboursements?
Response
M. Darren Fisher (secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, les installations de quarantaine fédérales s’adressent aux voyageurs arrivant au Canada qui ne disposent pas de moyens convenables pour s’isoler ou se mettre en quarantaine. L’Agence de la santé publique du Canada, ou ASPC, a hébergé jusqu’ici environ 32 ressortissants étrangers dans des installations de quarantaine désignées par le gouvernement fédéral — ce chiffre ne comprend pas les passagers de navires de croisière rapatriés en mars 2020 —, ce qui représente moins de 3 % des voyageurs qui ont utilisé ces installations.
En ce qui a trait à la partie b) de la question, parce que des activités de passation de marchés sont en cours actuellement, y compris de possibles processus concurrentiels, nous ne pouvons pas publier à l’heure actuelle la ventilation exacte des coûts.
Pour ce qui est de la partie c) de la question, non, les visiteurs étrangers ne sont pas tenus de rembourser le gouvernement du Canada pour leur séjour dans des sites désignés par le gouvernement fédéral: d’abord, l’ASPC s’est vu rembourser les coûts de quarantaine, environ 40 000 $, pour un petit nombre de ressortissants étrangers membres des équipages de quatre navires étrangers, parce que les agents maritimes avaient omis de se soumettre aux mesures de santé publique à leur arrivée au Canada; ensuite, à ce jour, l’ASPC a facturé environ 40 000 $ à des agents maritimes pour la mise en quarantaine de membres de leurs équipages dans des installations désignées par le gouvernement fédéral.

Question no 133 --
M. Dean Allison:
En ce qui concerne les bureaux de secteur d’Anciens Combattants Canada qui ont tous fermé leurs portes aux anciens combattants depuis mars 2020: a) lesquels ont rouvert et quelle a été la date de réouverture de chacun d’entre eux; b) quelle est la date de réouverture prévue, des bureaux qui sont toujours fermés, ventilée par emplacement?
Response
L'hon. Lawrence MacAulay (ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, Anciens Combattants Canada continue d’offrir les services aux vétérans et à leur famille par téléphone et en ligne. En plus d’offrir les services réguliers, Anciens Combattants Canada a communiqué avec 18 000 clients vulnérables depuis le début de la pandémie.
En ce qui a trait à la partie b) de la question, la santé, la sécurité et le bien-être des vétérans, de leur famille et des employés d’Anciens Combattants Canada sont la priorité d’Anciens Combattants Canada durant la pandémie de COVID-19.
Essentiellement, les employés d’Anciens Combattants Canada disposent des outils nécessaires pour travailler à distance, ce qui permet à Anciens Combattants Canada de continuer d’offrir des services aux vétérans et à leur famille dans le contexte de cette pandémie mondiale.
Anciens Combattants Canada continuera à tenir compte des conseils des responsables de la santé publique et à travailler de concert avec ses partenaires à l’échelle du gouvernement pour appliquer les mesures d’assouplissement de façon graduelle et contrôlée, tout en accordant la priorité à la santé et à la sécurité de ses employés et des clients qui se présentent à ses points de service. Bien que l’accès aux bureaux d’Anciens Combattants Canada soit interrompu, les vétérans et leur famille continuent à recevoir des programmes et des services d’Anciens Combattants Canada. Le personnel d’Anciens Combattants Canada est disponible, travaille à distance et accorde la priorité à offrir des avantages aux vétérans qui en ont le plus besoin.

Question no 134 --
Mme Rosemarie Falk:
En ce qui concerne les achats de produits désinfectants depuis le 13 mars 2020: a) combien de litres ont été achetés; b) sur la quantité en a), (i) combien de litres ont été distribués par l’entremise du système de distribution du gouvernement, (ii) combien de litres de désinfectant ont été achetés de fournisseurs étrangers, (iii) combien de litres de désinfectant ont été achetés de fournisseurs nationaux; c) sur la quantité en a), combien de litres achetés à des fournisseurs ont fait l’objet d’un rappel de Santé Canada; d) des produits désinfectants figurant sur la liste de rappel ont-ils été distribués à des fournisseurs de soins de santé canadiens; e) comment le gouvernement assure-t-il le suivi des produits désinfectants et de l’équipement de protection personnel qui ont été distribués avant de faire l’objet d’un rappel?
Response
M. Steven MacKinnon (secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, 20 649 819 litres de produits désinfectants ont été achetés depuis le 13 mars 2020.
En ce qui concerne la partie b)(i) de la question, 20 649 819 litres de produits désinfectants ont été distribués par l’entremise du système de distribution du gouvernement.
Pour ce qui est de la partie b)(ii) de la question, 10 243 813 litres de produits désinfectants ont été achetés de de fabricants étrangers.
En ce qui concerne la partie b)(iii) de la question, 10 406 006 litres de désinfectant ont été achetés de fournisseurs nationaux.
En ce qui a trait à la partie c) de la question, aucun des produits désinfectants achetés par SPAC n'a fait l'objet d'un rappel.
Pour ce qui est de la partie d) de la question, aucun des produits désinfectants achetés par SPAC n'a fait l'objet d'un rappel.
Enfin, en ce qui a trait à la partie e) de la question, aucun des produits désinfectants ou des équipements de protection individuelle achetés par SPAC n'a fait l'objet d'un rappel.