Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 42308
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)
It being Wednesday, we will now have the singing of the national anthem led by the hon. member for Timmins—James Bay.
[Members sang the national anthem]
Puisque nous sommes mercredi, nous allons maintenant chanter l'hymne national, qui sera entonné par le député de Timmins—Baie James.
[Les députés chantent l'hymne national.]
View Jenica Atwin Profile
GP (NB)
View Jenica Atwin Profile
2021-05-05 14:04
Mr. Speaker, last week, we observed the National Day of Mourning, celebrated International Workers' Day and, at the same time, the House passed legislation forcing striking employees to go back to work. This is just another example of the inconsistencies between what the government says and what it does.
Today, I want to recognize that some of us have been privileged to work from home, taking refuge from the worst consequences of the pandemic, carried along by its steady current. Those working in hospitals, long-term care homes, fields and stores, often at minimum wage and risking their lives every day, are the ones who had to swim against the current, barely keeping their head above water.
Recognition is not enough. We need to act by providing paid sick leave and paid time off for vaccinations. Every worker in our country must be protected and supported. Until then, are we really all in this together?
Monsieur le Président, la semaine dernière, nous avons souligné le Jour de deuil national et célébré la Fête internationale des travailleurs. Cette même semaine, la Chambre a adopté un projet de loi forçant des employés en grève à retourner au travail. Voilà simplement un autre exemple de l'incohérence entre ce que dit et ce que fait le gouvernement.
Aujourd'hui, j'aimerais souligner que certains d'entre nous avons le privilège de pouvoir travailler de la maison, à l'abri des pires conséquences de la pandémie, alors que celle-ci suit son cours impitoyable. Ceux qui travaillent dans les hôpitaux, les établissements de soins de longue durée, les champs et les magasins, gagnant, dans bien des cas, un salaire minimum et risquant leur vie jour après jour, sont ceux qui doivent nager à contre-courant et qui peinent à garder la tête hors de l'eau.
Notre reconnaissance ne suffit pas. Nous devons intervenir en fournissant des congés de maladie payés et un congé de vaccination payé. Chaque travailleur au pays doit être protégé et soutenu. D'ici à ce que ce soit la réalité, pouvons-nous vraiment dire que nous sommes tous solidaires?
View Tamara Jansen Profile
CPC (BC)
Mr. Speaker, I am a big fan of The Pioneer Woman, who blogs about life on the ranch in Oklahoma.
I was scrolling through my Instagram and I saw the gorgeous photos of her daughter's wedding, held last weekend, and the pictures of people dancing and having a great time. Then I wondered why no one was wearing a mask or self-distancing. It turns out that back in January, Oklahomans were vaccinated by the hundreds of thousands, and now have days where they have no new cases of COVID. Here in Canada, almost no one was being vaccinated, and now we are setting records for new cases.
While the U.S. focused on procuring vaccines from reputable pharmaceutical companies early on, our Prime Minister frittered away his time trying to make a deal with China.
Today, we see America opening and getting back to normal, but because of our government's mismanagement, we are seeing stricter lockdowns that are wreaking havoc on our mental health. Canada should have been a leader, not at the back of the line. There will be no weddings and gatherings for Canadians this spring and summer, and we can thank the Liberals for that.
Monsieur le Président, j'aime beaucoup The Pioneer Woman qui tient un blogue sur la vie dans un ranch en Oklahoma.
Sur Instagram, j'ai vu de magnifiques photos du mariage de sa fille, qui a eu lieu la fin de semaine dernière. On pouvait y voir des personnes danser et s'amuser. Je me suis ensuite demandé pourquoi personne ne portait de masque ou ne respectait les règles de distanciation. Il se trouve que, en janvier dernier, des centaines de milliers de gens de l'Oklahoma ont été vaccinés. Il y a même des journées où l'État ne compte aucun nouveau cas de COVID-19. Pendant ce temps, au Canada, pratiquement personne n'a été vacciné en janvier, et nous atteignons des nombres records de nouveaux cas.
Alors que les États-Unis se sont empressés d'acheter des vaccins à des sociétés pharmaceutiques réputées, le premier ministre du Canada a gaspillé son temps à essayer de conclure une entente avec la Chine.
Aujourd'hui, les États-Unis reprennent une vie normale et rouvrent leur économie. Ici, à cause de la mauvaise gestion du gouvernement, nous sommes soumis à des mesures de confinement plus strictes qui ont des effets dévastateurs sur notre santé mentale. Le Canada aurait dû faire partie des meneurs, et non se retrouver en queue de peloton. Les Canadiens peuvent oublier les mariages et les rassemblements ce printemps et cet été, et ce sont les libéraux qui sont responsables de cette situation.
View Adam van Koeverden Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, I have the great pleasure today to rise in the House in recognition of Dutch Heritage Day.
Today, May 5, is Dutch Heritage Day.
Over a million tulips are in bloom in Ottawa, and a few dozen are up here in my garden in Milton as well. Today, Canadians of Dutch heritage from coast to coast to coast are celebrating their culture.
In 1945, the Dutch royal family sent 100,000 tulip bulbs to Ottawa in gratitude for Canadians having sheltered the future Queen Juliana and her family from Nazi occupation of the Netherlands during the Second World War. Every year since, the Dutch royal family has sent more tulip bulbs to celebrate the wonderful bond and friendship that our countries continue to share.
In October of 1953, a six-month old Joe van Koeverden, my dad, arrived in Canada with his parents and siblings and started our family's Canadian journey. I am proud of my Dutch heritage, as all Dutch Canadians are. My only regret is that I do not speak more Dutch.
[Member spoke in Dutch]
Monsieur le Président, aujourd'hui, j'ai le grand plaisir de prendre la parole à la Chambre à l'occasion de la Journée du patrimoine néerlandais.
Aujourd'hui, le 5 mai, c'est la Journée du patrimoine néerlandais.
Plus de 1 million de tulipes sont en fleur à Ottawa, et il y en a aussi quelques dizaines dans mon jardin, à Milton. Aujourd'hui, les Canadiens d'origine néerlandaise d'un océan à l'autre célèbrent leur culture.
En 1945, la famille royale néerlandaise a envoyé 100 000 bulbes de tulipe à Ottawa pour remercier les Canadiens d'avoir protégé la future reine Juliana et sa famille contre l'occupation nazie des Pays-Bas lors de la Seconde Guerre mondiale. Chaque année depuis, la famille royale néerlandaise envoie d'autres bulbes de tulipe pour célébrer le merveilleux lien et l'amitié qui continuent d'unir nos pays.
En octobre 1953, Joe van Koeverden, mon père, est arrivé au Canada à l'âge de 6 mois avec ses parents et ses frères et sœurs et il a entrepris l'épopée canadienne de notre famille. Je suis fier de mon patrimoine néerlandais, à l'instar de tous les Canadiens d'origine néerlandaise. Mon seul regret est de ne pas parler davantage le néerlandais.
[Le député s'exprime en néerlandais]
View Yvonne Jones Profile
Lib. (NL)
View Yvonne Jones Profile
2021-05-05 14:07
Mr. Speaker, today is red dress day, a day to honour the first nations, Inuit and Métis women and girls and 2SLGBTQQIA+ people who we have loved and lost. We vow to put an end to this national tragedy that has impacted so many in Canada.
The Liberal budget 2021 proposes historic investments to support families and survivors, indigenous partners and governments to support those on their journey to healing and justice. Together, we will work to prevent future acts of violence in our country.
For example, we have partnered with Pauktuutit Inuit Women of Canada to fund the construction and operation of shelters across Inuit Nunangat and urban centres. We are investing to support cultural policing and community safety programs. We are working to foster a health care system that is free from racism and discrimination.
On this red dress day, we wear red for the daughters, sisters, mothers, grandmothers and all those whose lives have been affected. Together, we will end violence against missing, murdered and indigenous women in Canada and 2SLGBTQQIA+ people.
Monsieur le Président, c'est aujourd'hui la Journée de la robe rouge, une journée pour rendre hommage aux femmes et aux filles autochtones, inuites et métisses, et aux membres de la communauté 2SLGBTQQIA+ que nous avons aimés et perdus. Nous nous engageons à mettre un terme à cette tragédie nationale qui a touché tant de gens au Canada.
Le budget libéral de 2021 propose des investissements historiques pour soutenir les familles et les survivantes, ainsi que les partenaires autochtones et les gouvernements, et aider ceux qui entreprennent un cheminement vers la guérison et la justice. Ensemble, nous nous emploierons à empêcher que d'autres actes de violence soient commis au pays.
Par exemple, nous avons établi un partenariat avec Pauktuutit Inuit Women of Canada pour financer la construction et le fonctionnement de refuges dans l'Inuit Nunangat et des centres urbains. Nous faisons des investissements afin d'appuyer des services de police et des programmes communautaires culturellement adaptés. Nous nous efforçons de promouvoir un système de soins de santé exempt de racisme et de discrimination.
En cette Journée de la robe rouge, nous nous habillons de rouge pour les filles, les soeurs, les mères, les grands-mères et toutes les personnes dont la vie a été touchée. Ensemble, nous mettrons fin à la violence contre les femmes autochtones portées disparues ou assassinées au Canada et contre les membres de la communauté 2SLGBTQQIA+.
View Louise Chabot Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, today, in recognition of Multiple Sclerosis Awareness Month, I am participating in the virtual distribution of carnations organized by the MS Society of Canada.
On average, 12 Canadians a day learn that they have multiple sclerosis. This disease can strike anyone, without warning. The best way to combat it is to invest in research. That is how we can develop better treatments, improve the quality of life of our fellow Canadians and find a cure for multiple sclerosis. It is critically important.
I encourage all members to support charitable health organizations, such as the MS Society of Canada, to keep the research momentum going.
Monsieur le Président, aujourd’hui, afin de souligner le Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques, je prends part à la distribution virtuelle d’œillets organisée par la Société de la sclérose en plaques du Canada.
En moyenne, chaque jour, 12 personnes de notre pays apprennent qu’elles ont la sclérose en plaques. Cette maladie peut toucher n’importe qui et survient sans prévenir. Le meilleur moyen de la combattre est d’investir dans la recherche. C’est de cette façon que nous pourrons développer de meilleurs traitements, améliorer la qualité de vie de nos concitoyens et trouver un remède contre la sclérose en plaques. C'est fondamental.
J’invite donc les parlementaires à apporter leur soutien aux organismes de bienfaisance axés sur la santé, comme la Société de la sclérose en plaques du Canada, afin que se poursuivent les efforts en ce domaine.
View Marie-France Lalonde Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, I recently had the honour of congratulating an exceptional woman from Orléans, Roda Muse, on her appointment as Secretary General of the Canadian Commission for UNESCO.
Her career as a school board trustee, vice-chair of the Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario and lifelong public servant has earned her many accolades, including the “professional award” at the 2020 Soirée Saphir gala, an awards ceremony that recognizes female leadership in Ontario.
I am therefore not surprised to see her recognized once again, this time by such a prestigious organization. Her community building skills and her passion for the advancement of peace, diversity and tolerance certainly make her a great asset to that organization.
I congratulate her on this well-deserved recognition and thank her for all she does for our community and our country.
Monsieur le Président, j’ai récemment eu l’honneur de féliciter une femme exceptionnelle d’Orléans, Roda Muse, pour sa nomination à titre de secrétaire générale de la Commission canadienne pour l’UNESCO.
Son parcours professionnel comme conseillère scolaire, vice-présidente du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario et fonctionnaire de carrière lui a valu maintes reconnaissances, dont le prix Professionnelle lors de la Soirée Saphir 2020, une remise de prix qui reconnaît le leadership féminin en Ontario.
Je ne suis donc pas surprise de la voir à nouveau reconnue au sein de cette organisation de prestige. Pour ses qualités de bâtisseuse de communauté et pour son désir de contribuer à faire avancer la paix, la diversité et la tolérance, elle sera certes un atout indéniable pour cette organisation.
Je la félicite pour cette reconnaissance méritée et je la remercie de tout ce qu’elle fait pour notre communauté et notre pays.
View Kerry Diotte Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, I would like to talk about my late friend, Ted Marianix. Like more than 90,000 Canadians, Ted was living with MS. Ted struggled with MS, but worked hard to keep his independence.
MS is a terrible disease. Severe episodes come and go without warning. Research shows that people with MS have high unemployment. Sadly, many people who want to work struggle to do so. Bosses need to be more flexible for people with MS.
May is MS Awareness Month. Its symbol is a carnation. Get a virtual carnation online.
Today, I am remembering Ted. Let us support everyone living with MS.
Monsieur le Président, j'aimerais parler de mon regretté ami, Ted Marianix. Comme plus de 90 000 Canadiens, Ted souffrait de la sclérose en plaques, mais s'évertuait à conserver son indépendance.
La sclérose en plaques est une maladie terrible. Les épisodes graves vont et viennent, sans prévenir. Les recherches montrent que le taux de chômage est élevé chez les personnes atteintes de cette maladie. Malheureusement, de nombreuses personnes qui veulent travailler ont du mal à le faire. Les patrons devraient faire preuve d'une plus grande flexibilité vis-à-vis de ces personnes.
Mai est le Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques. Son symbole est l'oeillet. On peut se procurer un oeillet virtuel en ligne.
Aujourd'hui, je me souviens de Ted. Soutenons toutes les personnes qui sont atteintes de sclérose en plaques.
View Hedy Fry Profile
Lib. (BC)
Mr. Speaker, MS is the most common neurological disease affecting young Canadians. The incidence is three times higher among women. COVID-19 has amplified the income insecurity faced by women with disabilities.
Diagnosed with MS in 2008, Michelle Hewitt shares how difficult it is to make ends meet. She says, “I regularly speak to women....no longer able to work [WITH] no avenues for income once their medical employment insurance is finished...they are not seen as ‘disabled enough.’ The system is failing them.”
Our government, in the Speech from the Throne, vowed to introduce a new Canadian disability benefit to support Canadians with disabilities and lift them out of poverty.
Today, in honour of MS Awareness Month, I will join with MS Society's carnation pinning campaign to support a world free of MS. I encourage all to join in this effort.
Monsieur le Président, la sclérose en plaques est la neuropathologie la plus courante chez les jeunes Canadiens. L'incidence est trois fois plus élevée chez les femmes. Les femmes handicapées ont déjà du mal à assurer la sécurité de leurs revenus, mais la COVID-19 a aggravé la situation.
Michelle Hewitt, qui a reçu un diagnostic de sclérose en plaques en 2008, explique à quel point il est difficile de joindre les deux bouts. Elle s'exprime en ces termes: « Je parle régulièrement à des femmes [...] qui ne sont plus capables de travailler et n'ont aucune source de revenus envisageable une fois que leur régime d'assurance-emploi médicale ne les couvrira plus [...] elles ne sont pas considérées comme « suffisamment handicapées ». Le système les laisse tomber. »
Dans le discours du Trône, le gouvernement s'est engagé à proposer une nouvelle prestation canadienne pour personnes en situation de handicap afin de soutenir les Canadiens handicapés et de les sortir de la pauvreté.
Aujourd'hui, en l'honneur du Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques, je me joins à la campagne de distribution d'oeillets de la Société canadienne de la sclérose en plaques pour travailler à faire disparaître la sclérose en plaques. J'encourage tous les députés à participer à cet effort.
View Mike Kelloway Profile
Lib. (NS)
Mr. Speaker, last week, the third wave of COVID-19 found its way to the shores of Nova Scotia, and I rise in the House today to commend Nova Scotians for doing their part to mitigate the spread of the virus in our province.
As soon as it became clear that the virus was finding its way back into our communities, Nova Scotians took swift action to support one another. Whether they are waiting in line for an asymptomatic COVID test, or volunteering at testing sites, or delivering food to those in need or giving up their space to provide child care for front-line workers, Nova Scotians know that we are all in this together, even while we are staying apart.
I want to thank Dr. Strang and his entire team at the Nova Scotia Public Health as well the Nova Scotia Health Authority for their leadership and for taking this pandemic seriously since the very beginning.
We are now at day seven of our two-week province-wide shutdown, and I am so proud of my constituents and all Nova Scotians for doing their part to keep our communities and province safe.
Waves have crashed on our shores before in Nova Scotia, but Nova Scotians always find a way forward.
Monsieur le Président, la semaine dernière, la troisième vague de COVID-19 a atteint les côtes de la Nouvelle-Écosse, et je prends aujourd'hui la parole à la Chambre pour féliciter les Néo-Écossais de fournir leur part d'efforts pour réduire la propagation du virus dans la province.
Dès qu'il est devenu évident que le virus était de retour dans nos collectivités, les Néo-Écossais ont rapidement pris des mesures pour s'entraider. Qu'ils fassent la queue pour subir un test de dépistage de la COVID asymptomatique, qu'ils fassent du bénévolat dans des centres de dépistage, qu'ils livrent de la nourriture aux personnes dans le besoin ou qu'ils cèdent leur place dans les garderies aux travailleurs de première ligne, les Néo-Écossais savent que nous sommes tous dans le même bateau, même si nous gardons nos distances.
Je tiens à remercier le Dr Strang et toute son équipe des services de santé publique de la Nouvelle-Écosse ainsi que la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse de leur leadership et d'avoir pris cette pandémie au sérieux dès le début.
Nous en sommes maintenant au septième jour du confinement de deux semaines de l'ensemble de la province, et je suis très fier de mes concitoyens et de tous les Néo-Écossais qui contribuent à assurer la sécurité de nos collectivités et de la province.
Des vagues ont déjà frappé nos côtes, mais les Néo-Écossais trouvent toujours un moyen d'avancer.
View Bob Zimmer Profile
CPC (BC)
Mr. Speaker, I am honoured to speak in support and recognition of today being Red Dress Day. It started with the REDress art installation project by Jaime Black.
Red dresses hung in public spaces are a visual reminder of Canada's missing and murdered indigenous women and girls. It has grown into a national day of awareness. It is a day dedicated to remembering and honouring the precious lives that have been lost and to stand against racism and hate.
The victims of these horrific tragedies and their families deserve justice today. A red dress is on display at each of my three constituency offices to honour these indigenous women and girls. I encourage everyone to wear red today to help raise awareness to support the victims and families of missing and murdered indigenous women and girls.
Monsieur le Président, je suis honoré de souligner et d'appuyer la Journée de la robe rouge, qui a lieu aujourd'hui. Tout a commencé avec le projet REDress, une installation d'art public de Jaime Black.
Les robes rouges suspendues dans les lieux publics servent de rappel visuel afin que l'on n'oublie pas que des femmes et des filles autochtones sont portées disparues ou ont été assassinées au Canada. Ce projet s'est transformé en journée nationale de sensibilisation pour garder en mémoire et honorer les vies précieuses qui ont été perdues ainsi que lutter contre le racisme et la haine.
Les victimes de ces horribles tragédies et leur famille méritent que justice soit rendue. Une robe rouge est exposée dans chacun de mes trois bureaux de circonscription pour honorer ces femmes et ces filles autochtones. J'encourage toute la population à porter un vêtement de couleur rouge aujourd'hui afin d'accroître la sensibilisation pour soutenir les victimes et les familles de ces femmes et ces filles disparues ou assassinées.
View Greg McLean Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, Calgary is a dynamic city. It is a resilient city. Analysts know that the advances Canada has led in oil and gas revolve around the development of technology. Despite a tumultuous six years, Calgary's technology industry continues to prosper and is doubling down on growth and opportunities.
Venture capital investment in Alberta tech opportunities has experienced phenomenal growth. In 2020, $455 million was invested in Alberta tech companies, eclipsing all previous records. Infosys has announced plans to create 500 jobs, and mCloud is moving its head office here. Extreme Telematics Corp., Nobal Technology, StellarAlgo and Carbonova present outstanding technology opportunities. I could go on at length.
These new companies build on a business culture that embraces challenges and rewards success. Let me thank all our great tech entrepreneurs who are building our innovative business culture in Alberta.
Monsieur le Président, Calgary est une ville dynamique et résiliente. Les analystes savent que les progrès réalisés par le Canada dans le secteur pétrolier et gazier reposent sur le développement de la technologie. Même si les six dernières années ont été tumultueuses, l'industrie de la technologie de Calgary continue de prospérer et de multiplier les débouchés et les possibilités de croissance.
Les investissements de capital de risque dans les technologies potentielles de l'Alberta ont connu une croissance phénoménale. En 2020, 455 millions de dollars ont été investis dans les entreprises de technologie de la province, ce qui éclipse tous les records précédents. Infosys a annoncé son intention de créer 500 emplois, et mCloud déménage son siège social ici. Extreme Telematics Corp., Nobal Technology, StellarAlgo et Carbonova offrent d'excellentes possibilités technologiques. Je pourrais citer de nombreux autres exemples.
Ces nouvelles compagnies s'appuient sur une culture d'entreprise qui embrasse les défis et récompense la réussite. Je tiens à remercier tous les grands entrepreneurs en technologie qui contribuent à la culture d'entreprise novatrice de l'Alberta.
View Joël Godin Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, right now, we are all fighting against COVID-19, but today my thoughts go out to those who are engaged in another daily battle, those who have an autoimmune disease.
May is Multiple Sclerosis Awareness Month.
We all know people close to us who have to cope with multiple sclerosis on a daily basis. The symptoms of the disease vary from person to person and so does the pain. Also, for any one person, symptoms fluctuate from day to day and week to week, and the body does not always react the same way.
It is not unusual to hear that a person with MS has to stay in bed all day because their body can no longer function. Then, a few days later, they seem to be back to normal.
Today, and every day of the year, we need to think of them and be there for them. I invite all Canadians to support people with this type of disease. We must not forget them.
Monsieur le Président, nous livrons tous présentement un combat contre la COVID-19, mais j'ai aujourd'hui une pensée particulière pour ceux qui ont un autre combat au quotidien, c'est-à-dire ceux qui ont une maladie auto-immune.
Je tiens à souligner que le mois de mai est le Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques.
Nous connaissons tous des gens près de nous qui doivent vivre quotidiennement avec la sclérose en plaques. Cette maladie est souvent inconstante d'un individu à l'autre, et les souffrances le sont également. Il n'y a pas une journée ou une semaine où les réactions sont similaires et où le corps réagit de la même manière.
Il n'est pas rare d'entendre qu'une personne souffrante doive rester allongée toute une journée puisque son corps ne peut plus fonctionner alors que, quelques jours plus tard, tout semble revenir à la normale.
Aujourd'hui, mais également tous les jours de l'année, nous nous devons de penser à eux et d'être là. J'invite tous les Canadiens et toutes les Canadiennes à soutenir ces gens qui vivent avec ce genre de maladie. Il ne faut pas les oublier.
View Lindsay Mathyssen Profile
NDP (ON)
Mr. Speaker, multiple sclerosis is a disease that impacts all Canadians: not only the individuals living with the disease, but also their families, friends, co-workers and health care teams.
Women are impacted by MS three times more often than men, and nearly 60% of people living with the disease eventually can no longer work. More needs to be done to support women who live with MS and to help them stay in the workforce for as long as they can.
Unfortunately, for too many people living with MS, treatments are not accessible, available or affordable. I support the MS Society's call for improved access to all Health Canada approved treatments. The MS community needs to know that the life-changing treatments that exist will be available to them regardless of where they live or how much money they earn.
Today, in honour of MS Awareness Month, I am participating in the MS Society's Virtual Carnation Pinning to show my commitment to improve the lives of Canadians affected by MS. I hope everyone will join me.
Monsieur le Président, la sclérose en plaques est une maladie qui touche tout le monde au Canada; pas seulement les personnes qui en sont atteintes, mais aussi leur famille, leurs amis, leurs collègues de travail et les travailleurs de la santé qui s'occupent d'elles.
Les femmes sont trois fois plus susceptibles que les hommes d'avoir cette maladie et près de 60 % des personnes atteintes finissent par ne plus pouvoir travailler. Il faut en faire davantage pour soutenir les femmes qui sont atteintes de la sclérose en plaques et pour les aider à continuer de travailler aussi longtemps qu'elles le peuvent.
Malheureusement, trop souvent, les traitements pour la sclérose en plaques ne sont pas accessibles, disponibles ou abordables. J'appuie la Société canadienne de la sclérose en plaques dans ses demandes pour l'amélioration de l'accès à tous les traitements approuvés par Santé Canada. Les personnes atteintes de la maladie doivent avoir la certitude qu'elles pourront avoir accès aux traitements qui peuvent changer leur vie, peu importe où elles habitent et peu importe le revenu qu'elles gagnent.
Aujourd'hui, pour souligner le Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques, je participerai à la distribution virtuelle d'œillets de la Société canadienne de la sclérose en plaques afin de montrer mon engagement à améliorer la vie des Canadiens qui sont touchés par cette maladie. J'espère que tous les députés se joindront à moi.
View Julie Vignola Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, let us guess which employer I am talking about.
One person who retired from working for this employer has to pay tax on income he never received. Another is still waiting on nearly $40,000 in back wages. One employee transferred to another unit and has not been paid in seven weeks. Another has been waiting two years for his pay, and his file just sat there gathering dust because the person who was supposed to handle it spoke only English and did not see fit to transfer the file to someone who could speak French. Thousands of other employees are being taxed on their compensation payments because Treasury Board and the Canada Revenue Agency have not figured out how to talk to each other.
Bingo. I am talking about the Government of Canada and its Phoenix pay system.
If a private company were to do this kind of thing, it would pretty quickly find itself in court. In this case, the government has left its own employees in the lurch for five years now.
Our public servants are dedicated and do not deserve to be treated the way we are treating them, the way the Canadian government is treating them.
Monsieur le Président, devinons de quel employeur je parle.
Un de ses retraités doit payer de l'impôt sur un salaire qu'il n'a jamais reçu. Une autre retraitée attend toujours des arrérages de salaire de près de 40 000 $. Un de ses employés, qui a changé de service, n'a pas reçu de salaire depuis sept semaines. Un autre employé, en attente de paiement depuis deux ans, a vu son dossier être relégué aux oubliettes, parce que la personne qui devait s'en occuper parlait seulement anglais et n'a pas jugé bon de transférer le dossier à une personne capable de parler français. Des milliers d'autres employés voient leur dédommagement être imposé, parce que le Conseil du Trésor et l'Agence du revenu du Canada ne sont pas capables de se parler.
Bingo: je parle du gouvernement du Canada et de son système Phénix.
Une compagnie privée qui agirait ainsi se retrouverait très rapidement devant les tribunaux. Or, cela fait cinq ans que les employés du gouvernement sont laissés-pour-compte par leur propre employeur.
Nos fonctionnaires sont dévoués et ne méritent pas d'être traités comme nous les traitons, comme le gouvernement canadien les traite.
Results: 1 - 15 of 42308 | Page: 1 of 2821

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data