Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 100 of 111902
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Welcome, everybody, to the 11th meeting and the clause-by-clause on Bill C-7.
Just as quick housekeeping for all members, when you are speaking, please speak slowly and clearly, and unmute yourself before you speak. To allow for interpretation, do speak slowly and clearly, and if you are not speaking, please keep your microphone on mute so that we are not disrupting other members.
We do have the department officials here with us today from the Department of Justice and the Department of Health. They are having some IT issues with their connectivity, which we're trying to resolve. I believe that as that's getting resolved we can continue.
We left off with amendment CPC-8 yesterday, That is where we will pick up again today. Just so members are aware, there was an amended notice of meeting that was sent out today with a clarified agenda of today's plan. Hopefully, we're okay with that.
I will start with resuming debate on CPC-8 at this time.
I see no members' hands raised, so I will call the question on CPC-8.
Mr. Clerk, can you please record the division?
(Amendment negatived: nays 7; yeas 5)
Bienvenue à tous à la 11e séance et à l’étude article par article du projet de loi C-7.
Je signale à tous les membres du Comité que, lorsqu’ils prennent la parole, ils doivent s'exprimer lentement et clairement, et ne pas oublier d’ouvrir leur micro pour parler. Afin de faciliter l’interprétation, il est important de parler lentement et clairement, et si vous ne parlez pas, veuillez garder votre microphone en sourdine pour ne pas déranger les autres.
Nous accueillons aujourd’hui des représentants du ministère de la Justice et du ministère de la Santé. Ils ont des problèmes de connectivité pour l'instant, mais nous essayons de les régler. Je crois que dès que ce problème aura été réglé, nous pourrons continuer.
Nous nous sommes arrêtés à l’amendement CPC-8 hier. C’est donc ici que nous reprendrons nos travaux aujourd’hui. À titre d’information pour les membres du Comité, un avis de convocation modifié a été envoyé aujourd’hui avec un ordre du jour modifié du plan d’aujourd’hui. J’espère que cela convient à tous.
Nous allons maintenant reprendre le débat sur l’amendement CPC-8.
Comme personne ne lève la main, je vais mettre aux voix l’amendement CPC-8.
Monsieur le greffier, pourriez-vous s’il vous plaît consigner le vote par appel nominal?
(L’amendement est rejeté par 7 voix contre 5.)
Marc-Olivier Girard
View Marc-Olivier Girard Profile
Marc-Olivier Girard
2020-11-24 11:05
Madam Chair, we have four yeas and seven nays.
Madame la présidente, nous avons quatre pour et sept contre.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Clerk.
CPC-8 is defeated. We're now moving on to CPC-9.
Mr. Moore, I do have concerns about the admissibility of CPC-9. As you are moving the amendment, can you please speak also to its admissibility as well as the reasons behind it? Thank you.
Go ahead, Mr. Moore.
Merci, monsieur le greffier.
L’amendement CPC-8 est rejeté. Nous passons maintenant à l’amendement CPC-9.
Monsieur Moore, je m’inquiète de la recevabilité de l’amendement CPC-9. Puisque vous proposez l’amendement, pourriez-vous nous parler également de sa recevabilité ainsi que des raisons qui le sous-tendent? Merci.
Allez-y, monsieur Moore.
View Rob Moore Profile
CPC (NB)
Thank you, Madam Chair.
I would like to move CPC-9, which amends Bill C-7. It amends section 241 of the act, which Bill C-7 does touch on. I think this is fully within order. We heard testimony at committee, which I thought was very important testimony, from, for example, Roger Foley. For anyone who doesn't know, you can certainly find his story in the media. Various media outlets reported that Mr. Foley appeared to have been feeling some pressure to consider MAID. He, in fact, made recordings to this effect.
This is very important, because we're in a new stage now. Under Bill C-14, introduced by this government, an individual's death had to be reasonably foreseeable. That was never defined, and we chose not to define it as a committee, but reasonably foreseeable death is now no longer a requirement to provide for assisted death. In effect, someone does not have to be dying to be eligible for assisted dying.
I want to specifically mention, on this amendment, that the Canadian Society of Palliative Care Physicians spoke directly to this. They sent us a submission on Bill C-7, and their fourth recommendation is a recommendation on bringing up assisted dying:
To safeguard against any possibility of subtle or overt pressure on patients, health care professionals should not initiate a discussion about MAiD or suggest the option of MAiD unless brought up by a patient. If a patient raises questions or requests MAiD, health professionals should have the ability to explore these issues, including their underlying suffering, and provide information or direct them to someone who can provide information. In other jurisdictions—
And I draw the committee's attention to this:
—where assisted dying is legalized, such as in the recent legislation in Victoria, Australia, this risk of coercion due to the hierarchy and differential of expertise present in the physician-patient relationship is addressed directly in the law. Victorian Legislation states that a healthcare practitioner must not initiate a discussion or suggest Voluntary Assisted Dying (VAD) to a patient. We urge the Federal government to reduce harm of coercion to vulnerable patients by including this in the current revisions to the Canadian MAiD legislation.
We also received a submission from the persons with disabilities community. They make a number of recommendations. Their fourth recommendation states:
Investigate the “worrisome claims about persons with disabilities in institutions being pressured to seek medical assistance in dying, and practitioners not formally reporting cases involving persons with disabilities”, which were identified in the UN Special Rapporteur’s report, and establish an independent body, whose membership must include representatives of the disability community, to investigate such cases moving forward.
The Conservative Party members listened to the testimony of those witnesses. I paid particular attention to the testimony of Roger Foley. That is why we're moving CPC-9, which deals directly with the issue of when medical assistance in dying should be brought up. It makes it crystal clear that this should be a patient-initiated discussion, not a physician-initiated discussion.
Thank you, Madam Chair.
Merci, madame la présidente.
J’aimerais proposer l’amendement CPC-9, qui modifie le projet de loi C-7. Il modifie l’article 241 de la Loi, dont traite le projet de loi C-7. Je pense qu'il est entièrement recevable. Le Comité a entendu des témoignages, que j’ai trouvé très importants, comme celui de Roger Foley par exemple. Pour ceux qui ne le connaissent pas, vous pouvez facilement trouver son histoire dans les médias. Divers médias ont rapporté que M. Foley semblait avoir ressenti des pressions pour recourir à l’aide médicale à mourir, l'AMM. En fait, il a même conservé des enregistrements de ces pressions indues.
C’est très important, car nous en sommes maintenant à une nouvelle étape. En vertu du projet de loi C-14 présenté par ce gouvernement, la mort d’une personne devait être raisonnablement prévisible. Or, cette exigence n’a jamais été définie, et nous avons choisi de ne pas la définir au Comité, mais la mort raisonnablement prévisible n’est plus une exigence de l’aide à mourir. En effet, il n’est pas nécessaire d’être mourant pour être admissible à l’aide médicale à mourir.
Je tiens à mentionner précisément, au sujet de cet amendement, que la Société canadienne des médecins de soins palliatifs en a justement parlé. Ils nous ont envoyé un mémoire sur le projet de loi C-7, et leur quatrième recommandation porte sur l’aide médicale à mourir:
Pour se protéger contre toute possibilité de pression exercée subtilement ou ouvertement sur les patients, les professionnels de la santé ne doivent pas lancer une discussion au sujet de l'aide médicale à mourir ni suggérer cette option à moins qu’elle ne soit soulevée par un patient. Si un patient pose des questions ou demande l'aide médicale à mourir, les professionnels de la santé doivent être en mesure d’expliquer ce qu'il en est, y compris en ce qui a trait aux souffrances sous-jacentes, et de fournir de l’information ou de les diriger vers quelqu’un qui peut fournir de l’information. Dans d’autres administrations...
J’aimerais également signaler au Comité ce qui suit:
... lorsque l’aide médicale à mourir est légalisée, comme dans le cas de la loi récemment adoptée dans l'État de Victoria, en Australie, ce risque de coercition en raison de la hiérarchie et de la différence d’expertise présentes dans la relation médecin-patient est abordé en toutes lettres dans la loi. La loi de l'État de Victoria stipule qu’un professionnel de la santé ne doit pas lancer une discussion ou suggérer l’aide médicale à mourir volontaire à un patient. Nous exhortons le gouvernement fédéral à réduire les préjudices causés par la coercition aux patients vulnérables en incluant une disposition semblable dans les révisions actuelles de la loi canadienne sur l'aide médicale à mourir.
Nous avons également reçu le mémoire d'un regroupement de personnes handicapées. Ils font un certain nombre de recommandations. Leur quatrième recommandation se lit comme suit:
Enquêter sur des « plaintes inquiétantes concernant des personnes handicapées dans des institutions qui subissent des pressions pour obtenir de l’aide médicale à mourir, et des praticiens qui ne signalent pas officiellement les cas impliquant des personnes handicapées », une situation qui a été confirmée dans le rapport du rapporteur spécial des Nations Unies, et créer un organisme indépendant dont les membres doivent comprendre des représentants de la communauté des personnes handicapées, pour enquêter sur de tels cas à l’avenir.
Les députés du Parti conservateur ont entendu ces témoignages. J’ai porté une attention particulière au témoignage de Roger Foley. C’est pourquoi nous proposons l’amendement CPC-9, qui porte précisément sur le moment où la question de l’aide médicale à mourir doit être soulevée. L'amendement précise très clairement qu’il revient au patient, et non au médecin, de soulever la question.
Merci, madame la présidente.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Moore.
I will have to rule on CPC-9.
Bill C-7 amends the Criminal Code in relation to MAID. The amendment here, CPC-9, seeks to create a new Criminal Code infraction of coercing someone to request MAID, which would amount to counselling or aiding a person to commit suicide under section 241 of the Criminal Code.
Since Bill C-7 only provides for an easier access to MAID, the amendment goes beyond the scope of the bill. As the House of Commons Procedure and Practice, third edition, states at page 770:
An amendment to a bill that was referred to a committee after second reading is out of order if it is beyond the scope and principle of the bill.
Therefore, as stated before, I rule that this amendment is inadmissible, as it goes beyond the scope of this bill.
With that, I will now call the question on clause 1, as we have completed discussion and debate on all of the proposed amendments for clause 1.
Merci, monsieur Moore.
Je vais devoir me prononcer sur l’amendement CPC-9.
Le projet de loi C-7 modifie le Code criminel relativement à l’AMM. L’amendement CPC-9 vise à créer dans le Code criminel une nouvelle infraction qui consiste à inciter quelqu’un à demander l'aide médicale à mourir, ce qui reviendrait à conseiller ou à aider une personne à se suicider en vertu de l’article 241 du Code criminel.
Comme le projet de loi C-7 ne vise qu'à faciliter l’accès à l’aide médicale à mourir, l’amendement dépasse la portée du projet de loi. Comme on peut le lire au chapitre 16 de la troisième édition de La procédure et les usages de la Chambre des communes:
Un amendement à un projet de loi renvoyé à un comité après la deuxième lecture est irrecevable s’il en dépasse la portée et le principe.
Par conséquent, comme je l’ai déjà dit, je déclare cet amendement irrecevable, car il dépasse la portée du projet de loi.
Sur ce, je vais maintenant mettre aux voix l’article 1, car nous avons terminé la discussion et le débat sur tous les amendements proposés à l’article 1.
View Rob Moore Profile
CPC (NB)
On a point of order, Madam Chair, while I respect your ruling, I do feel that CPC-9 is within the scope of this legislation. It deals directly with the provision of assisted dying; it deals with the very things this bill deals with, and it's an important safeguard.
For that reason, I would like to challenge the ruling of the chair on the admissibility of CPC-9.
J’invoque le Règlement, madame la présidente. Bien que je respecte votre décision, j’estime que l’amendement CPC-9 ne dépasse pas la portée du projet de loi. Il porte directement sur la disposition relative à l’aide médicale à mourir; il porte sur le sujet précis de ce projet de loi, et c’est une mesure de sauvegarde importante.
Pour cette raison, j’aimerais contester la décision de la présidence sur la recevabilité de l’amendement CPC-9.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Moore.
I will call the question: Shall the chair's ruling be sustained?
(Ruling of the chair sustained: yeas 7; nays 4)
The Chair: My ruling is sustained.
Merci, monsieur Moore.
Je vais mettre la question aux voix: la décision de la présidence est-elle maintenue?
(La décision de la présidence est maintenue par 7 voix contre 4.)
La présidente: Ma décision est maintenue.
View Rob Moore Profile
CPC (NB)
On a point of order, Madam Chair, before we move to the vote on CPC-9, on CPC-8 it was brought to my attention—I thought I heard it as well—that four people had voted in favour, when I think it was five who voted in favour of CPC-8. I just want to make sure the record is accurate.
J’invoque le Règlement, madame la présidente, avant de passer au vote sur l’amendement CPC-9. On m’a signalé — je crois l’avoir entendu aussi — que quatre personnes avaient voté en faveur de l’amendement CPC-8, alors que c'était plutôt cinq personnes. Je veux simplement m’assurer que le compte rendu en fasse état.
Marc-Olivier Girard
View Marc-Olivier Girard Profile
Marc-Olivier Girard
2020-11-24 11:14
Yes, you are right. I will correct the record.
Oui, vous avez raison. Je vais rectifier le compte rendu.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
You are right, Mr. Moore, so the record will be corrected. Thank you for pointing that out.
Also, to clarify, Mr. Moore, we're not voting on CPC-9. We are now voting on clause 1.
Should clause 1 as amended carry?
(Clause 1 as amended agreed to: yeas 7; nays 4)
The Chair: Thank you, Mr. Clerk.
There were no amendments received for clause 2, so I will call the question on clause 2.
Mr. Clerk, could you please—
Vous avez raison, monsieur Moore, donc le compte rendu sera corrigé. Merci de l’avoir souligné.
Une autre précision, monsieur Moore, nous ne votons pas sur l’amendement CPC-9. Nous votons maintenant sur l’article 1.
L’article 1 modifié est-il adopté?
(L’article 1 modifié est adopté par 7 voix contre 4.)
La présidente: Merci, monsieur le greffier.
Comme aucun amendement n’a été reçu pour l’article 2, je vais mettre cet article aux voix.
Monsieur le greffier, pourriez-vous s’il vous plaît...
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Point of order, Madam Chair.
J’invoque le Règlement, madame la présidente.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Yes, Madame Findlay.
Oui, madame Findlay.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
I cannot hear what the chair is saying because I think Mr. Thériault's mute is not on. There, it's on now.
I didn't hear anything you just said. Sorry.
Je n’entends pas ce que dit la présidente, car je crois que M. Thériault a oublié de mettre son micro en sourdine. Voilà, c’est réglé maintenant.
Je n’ai rien entendu de ce que vous venez de dire. Désolée.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
That's absolutely fine, Madame Findlay. I'm happy to repeat myself.
Clause 1 as amended carries. Because there were no amendments submitted for clause 2, I'll call the question on clause 2.
(Clause 2 agreed to: yeas 7; nays 4)
(On clause 3)
The Chair: We're now moving on to the proposed amendments before us for clause 3.
We have PV-3. We'll just give a couple of seconds to Mr. Manly. I see that he's joined us now by video conference.
Mr. Manly, if you'd like to briefly speak to PV-3, please go ahead.
Aucun souci, madame Findlay. Je n'ai aucune objection à me répéter.
L’article 1 modifié est adopté. Comme aucun amendement n’a été proposé pour l’article 2, je vais mettre cet article aux voix.
(L’article 2 est adopté par 7 voix contre 4.)
(Article 3)
La présidente: Nous passons maintenant aux amendements proposés pour l’article 3.
Nous avons l’amendement PV-3. Nous allons donner quelques secondes à M. Manly. Je vois qu’il se joint à nous par vidéoconférence.
Monsieur Manly, si vous voulez parler brièvement de l’amendement PV-3, allez-y.
View Paul Manly Profile
GP (BC)
Thank you, Madam Chair.
This amendment is another amendment that was adapted from a request by Inclusion Canada and supported by the Nanaimo Association for Community Living.
This is about collecting relevant data on the people who receive MAID. It will help with research so we have a better understanding of the circumstances of the people who have accessed MAID. This includes “information regarding the factors in the living conditions or life circumstances of a person who has requested medical assistance in dying that may be causing or increasing their suffering and any services or care that have been offered or made available to them, including palliative care, disability supports, assistive technology, income assistance, counselling services, communication supports and environmental accommodations.” Any regulations “must provide for the establishment of a data collection system designed to facilitate the analysis and interpretation of the information provided, particularly as it relates to the protection of vulnerable persons from being induced to end their lives.”
This is not about putting barriers in the way of MAID, but about understanding what factors are involved in people accessing MAID and ensuring that we have proper data collection for researchers and people interested in following up on why people have accessed MAID.
Thank you.
Merci, madame la présidente.
Il s'agit d'un autre amendement qui a été adapté d'une demande d’Inclusion Canada et qui a été appuyé par la Nanaimo Association for Community Living.
Il s’agit de recueillir des données utiles sur les personnes qui reçoivent l’AMM. Cela nous aidera à nous faire un portrait plus fidèle de la situation des personnes qui ont eu recours à l’aide médicale à mourir. Cela comprend « des renseignements sur les facteurs des conditions de vie ou de la situation de la personne ayant demandé de l’aide médicale à mourir qui peuvent lui causer de la souffrance ou aggraver celle-ci et sur les services ou soins offerts ou mis à la disposition de cette personne, notamment les soins palliatifs, les services de soutien aux personnes handicapées, les technologies d’assistance, l’aide au revenu, les services de consultation psychologique, les services de soutien à la communication et les mesures d’adaptation du milieu. » Tout règlement « prévoit l’établissement d’un système de collecte de données conçu pour faciliter l’analyse et l’interprétation des renseignements fournis, notamment en ce qui concerne la protection des personnes vulnérables contre toute incitation à mettre fin à leur vie ».
Il ne s’agit pas de mettre des obstacles à l’AMM, mais de comprendre les facteurs qui entrent en jeu dans l’accès à l’AMM et de veiller à recueillir des données utiles pour les chercheurs et les personnes intéressées à faire le suivi des raisons pour lesquelles les gens ont demandé l’AMM.
Merci.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Manly.
Mr. Virani, I have you next. Go ahead, sir.
Merci, monsieur Manly.
Monsieur Virani, c’est à vous. Allez-y, monsieur.
View Arif Virani Profile
Lib. (ON)
Thank you very much, Madam Chair.
I thank Mr. Manly for his continued participation in these committee hearings and this clause-by-clause analysis.
I'm going to be opposing this amendment. There are no objections to the objective that's being pursued. Presenting a comprehensive picture of how medical assistance in dying is being delivered in Canada is important. It's important for monitoring to occur, to collect a range of information, but I believe that the amendments being proposed are actually not needed.
The first part of the amendment is not needed insofar as, if Bill C-7 is enacted, the regulations will be amended to align with the legislation, resulting in the collection and analysis of additional data. In developing those regulations, government is going to consult with a broad range of stakeholders, including the groups representing persons who may be vulnerable.
The second part of the amendment, in my respectful view, is also not necessary, as a federal monitoring system is already designed to analyze and report on available data regarding the protection of persons. I can give you an example of this, Madam Chair, for the benefit of the committee. The practitioner reports on how they determined that the request for medical assistance in dying was voluntary. This data is reported in an annual report.
On that basis, although I agree with the spirit of what the amendment is driving at, I do not think it is necessary and will be voting against it.
Thank you.
Merci beaucoup, madame la présidente.
Je remercie M. Manly de sa participation continue aux audiences du Comité et à l’étude article par article.
Je vais m’opposer à cet amendement, même si je n'ai aucune objection à l’objectif poursuivi. Il est important de brosser un tableau complet de la façon dont l’aide médicale à mourir est fournie au Canada. Il est important d’exercer une surveillance, de recueillir toute une gamme de renseignements, mais je crois que les modifications proposées ne sont pas nécessaires.
La première partie de l’amendement n’est pas nécessaire dans la mesure où, si le projet de loi C-7 est adopté, le règlement sera modifié pour être harmonisé avec la loi, ce qui entraînera la collecte et l’analyse de données supplémentaires. En élaborant ces règlements, le gouvernement consultera un large éventail d’intervenants, y compris des groupes représentant les personnes susceptibles d'être vulnérables.
La deuxième partie de l’amendement, à mon humble avis, n’est pas non plus nécessaire, car un système de surveillance fédéral est déjà conçu pour analyser les données disponibles sur la protection des personnes et en faire rapport. Je peux vous en donner un exemple, madame la présidente, pour le bénéfice du Comité. Le praticien indique comment il a pu déterminer que la demande d’aide médicale à mourir était volontaire. Ces données sont ensuite présentées dans un rapport annuel.
Pour cette raison, bien que je sois d’accord avec l’esprit de l’amendement, je ne crois pas qu’il soit nécessaire et je voterai contre.
Merci.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Virani.
I have Madame Findlay next on the list. Go ahead.
Merci, monsieur Virani.
Mme Findlay est la prochaine sur la liste. Allez-y.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Thank you, Madam Chair.
I would like to speak in support of this amendment, and I thank Mr. Manly for bringing it forward.
To me, it simply isn't the same. In practice, if one reflects—others may agree with me—it's not the same to have implementation in regulations as having it as a requirement in legislation. The whole point of this amendment, as I read it, is to make sure this is being done.
Right now we're going through this bill, but we already know that we will be going through a study, which should have been commenced in June and wasn't because of prorogation.
We're here dealing with a bill when, in many ways, we don't have sufficient data: data is inconsistent between provinces; certain data is coming from some provinces and no data from others. To my mind, that's partly because there is no requirement within the legislation that this data be collected. This would be very informative.
Here we're dealing with a bill that four years ago looked very different, when it was first passed. This is a revision of an earlier piece of legislation, and we're doing it without sufficient data, in my view.
This would be very helpful. If you look at the specifics of this amendment, you see that it speaks exactly to who is choosing this, why they may be choosing this, what resources were available to them and how this came about. It's exactly the sort of thing we should be looking at in a review now, and any review in the future.
That next review is going to be very important. There is already signalling by the Liberal government that, in that review, they intend to pursue an expansion from where we are now. It seems pretty basic to me that we should have the kind of data spoken to in this amendment, so as to have a fulsome discussion and really understand what we're talking about and what the real, lived experience is of those who have decided to access this, as well as those who decided to access it and then perhaps changed their mind at some point, because we've heard that this happens as well.
I'm in support of this amendment, and I thank Mr. Manly for bringing it forward.
Merci, madame la présidente.
J’appuie cet amendement et je remercie M. Manly de l’avoir présenté.
Pour moi, ce n’est tout simplement pas la même chose. En pratique, si l’on y réfléchit bien — d’autres seront peut-être d’accord avec moi —, prévoir la mise en œuvre dans les règlements et inscrire une exigence dans la loi sont deux choses bien différentes. Cet amendement, comme je le comprends, vise à s’assurer que cela se fait.
À l’heure actuelle, nous étudions ce projet de loi, mais nous savons déjà que nous ferons une étude, qui aurait dû commencer en juin et qui n’a pas encore débuté en raison de la prorogation.
Nous sommes ici pour étudier un projet de loi alors qu'à bien des égards, nous n’avons pas suffisamment de données, c’est-à-dire que les données varient d’une province à l’autre; des données nous sont fournies par certaines provinces, mais pas d’autres. À mon avis, c’est en partie parce que la loi n’exige pas que ces données soient recueillies, mais ce serait très utile qu'elle l'exige.
Nous étudions ici un projet de loi fort différent de ce qu'il était il y a quatre ans, lorsqu’il a été adopté pour la première fois. Il s’agit de la révision d’un projet de loi antérieur, et nous l'étudions sans connaître toutes les données pertinentes, à mon avis.
Ce serait très utile d'avoir toutes ces données. Si l'on approfondit cet amendement, on constate qu’il vise précisément à déterminer qui choisit l'AMM, pourquoi, quelles ressources étaient à sa disposition et comment le tout s'est déroulé. C’est exactement le genre de renseignements dont nous devrions disposer maintenant et dans l'avenir.
Le prochain examen sera très important. Le gouvernement libéral a déjà fait savoir qu’il avait l’intention, dans le cadre de cet examen, de poursuivre le développement des activités par rapport à la situation actuelle. Il me semble assez fondamental que nous disposions du genre de données dont il est question dans cet amendement, afin de pouvoir approfondir la discussion et de vraiment comprendre ce dont nous parlons et ce qu’est l’expérience réelle et vécue de ceux qui ont décidé d’avoir accès à l'AMM, et de ceux qui l'ont demandée pour ensuite changer d’avis, parce que nous savons que cela se produit également.
J’appuie cet amendement et je remercie M. Manly de l’avoir présenté.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Madame Findlay.
I have Mr. Lewis next on the list.
Go ahead, sir.
Merci, madame Findlay.
M. Lewis est le prochain sur la liste.
Allez-y, monsieur.
View Chris Lewis Profile
CPC (ON)
View Chris Lewis Profile
2020-11-24 11:24
Thank you, Madam Chair. I appreciate the opportunity to speak.
I echo the comments of Ms. Findlay. I want to thank Mr. Manly for his foresight in bringing this forward. I think it's a fantastic amendment.
I would suggest, Madam Chair, that this should not be partisan in nature at all. I hope we can count on our colleagues across the floor, so to speak, to support this. I believe it's an amendment that is about human dignity and compassion. It is about ensuring that we can figure out where supports are lacking for disabled people and why they chose to end their lives prematurely, so that we can do everything in our power to help them live a dignified and full life, having received the support they require.
Madam Chair, this morning there was a press conference, and I jumped in to watch it. There was some.... I'm not going to call it “testimony”, because it didn't come to this committee specifically, but there were some very powerful speakers this morning from the disability community, for a lack of better words—I apologize. There was some fantastic testimony. There were so many things that really hit home for me.
I believe that this amendment—clause 3, I guess, if we were to agree to the amendment—really brings home what they're asking for and protects their rights specifically. Again, to Mr. Manly, I want to say thank you very much for bringing this amendment forward. I'll be voting in favour of it.
Thank you, Madam Chair.
Merci, madame la présidente. Je suis heureux de pouvoir prendre la parole.
Je suis d’accord avec Mme Findlay. Je tiens à remercier M. Manly de sa clairvoyance. J'estime que c’est un amendement remarquable.
Je dirais, madame la présidente, que ce débat ne devrait jamais être de nature partisane. J’espère que nous pourrons compter sur l’appui de nos collègues d’en face, pour ainsi dire. Je crois que c’est un amendement qui porte sur la dignité humaine et la compassion. Il s’agit de nous assurer que nous pouvons déterminer où les personnes handicapées manquent de soutien et pourquoi elles ont choisi de mettre fin à leurs jours prématurément, afin que nous puissions faire tout en notre pouvoir pour les aider à vivre dans la dignité et à vivre pleinement, après avoir reçu le soutien dont elles ont besoin.
Madame la présidente, ce matin, il y a eu une conférence de presse à laquelle j'ai assisté avec intérêt. Il y a eu... je ne parlerai pas d'un « témoignage », parce qu’il n’a pas été présenté à ce comité en particulier, mais nous avons entendu ce matin des témoignages très importants de la communauté des personnes handicapées, faute d'une meilleure expression — je vous prie de m’en excuser. Nous avons assisté à des témoignages remarquables. Il y a tant de choses qui m’ont atteint droit au cœur.
J'estime que cet amendement — l’article 3, je suppose, si nous devions l’adopter — fait vraiment ressortir ce que veulent les personnes handicapées et il protège leurs droits en particulier. Encore une fois, monsieur Manly, je tiens à vous remercier d’avoir proposé cet amendement. Je vais voter pour.
Merci, madame la présidente.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Lewis, for that.
Mr. Moore, go ahead, sir.
Merci, monsieur Lewis.
Monsieur Moore, allez-y.
View Rob Moore Profile
CPC (NB)
Thank you, Madam Chair.
I think some of the most important testimony we heard, in the very limited testimony time that was allotted at this committee.... We had only four days. One of those days was the ministers responsible, so really we had only three days of testimony. One of the most important takeaways from the testimony I heard, among the physicians, psychiatrists and MAID practitioners we heard from, came from those representing the persons with disability community.
Mr. Manly mentioned that this particular amendment is supported by Inclusion Canada. Inclusion Canada is an organization that represents the interest of persons living with disabilities, but the persons living with disabilities community—provincial organizations, local organizations and national organizations—are virtually universally opposed to Bill C-7. Realizing that the numbers are against them, they want to at least make the appeal for safeguards.
There was a report prepared by advisers to the vulnerable persons standard. These are doctors and physicians working in the Canadian health care system. It's titled “Failing People with Disabilities who Experience Systemic Suffering: Gaps in the Monitoring System for Medical Assistance in Dying”. I would certainly recommend it to all committee members.
They make the following case:
The existing monitoring reporting system is the result of a federal-provincial negotiation. At the time it was first...developed in 2018, comprehensive proposals for a more robust system were put on the table by a broad cross-section of experts and disability organizations. However, these were rejected by the federal government....
They go on to list a number of cases where they've identified gaps in the monitoring and reporting system:
Several cases of people with disabilities who requested and received MAiD raise very serious concerns that the eligibility criteria for access are not being adhered to in all cases. Nor is the process for obtaining informed consent and guarding against “external pressure,” as the legislation requires, always being managed in a way to fully explore alternative courses of action. In some cases, it appears that multiple pleas for access to needed supports have gone unaddressed, eventually leading the person to give up and apply for and accept MAiD in apparent defeat.
They mention the case of Archie Rolland, who was transferred against his will from a residence that provided highly specialized care to a geriatric long-term care facility in Lachine, Quebec: “Without staff adequately trained to communicate with him and provide essential care, he spent the remaining days of his life documenting the suffering that this caused and advocating for humane and capable care.”
How inspiring it is that some individuals who are dealing with a really low point in their life—we all saw the testimony of Roger Foley—who, in spite of the challenges they're facing, take the opportunity to try to advocate on behalf of people who may walk down the road that they're travelling. I find it inspiring that they do that.
One of the things being said by these groups, these persons with disabilities organizations and Inclusion Canada, is that there need to be more robust safeguards. They support this amendment.
With that, Madam Chair, I'd like to indicate my support as well for this amendment, PV-3.
Merci, madame la présidente.
Je pense que certains des témoignages les plus importants que nous avons entendus, dans le temps très limité qui a été alloué au Comité... Nous n’avons eu que quatre journées, et comme l'une d'elles a été consacrée aux ministres responsables, aussi bien dire que nous n’avons eu que trois journées de témoignages. L’un des principaux points à retenir des témoignages entendus de la part des médecins, des psychiatres et des spécialistes de l’AMM est celui des représentants des personnes handicapées.
M. Manly a mentionné que cet amendement est appuyé par Inclusion Canada. Inclusion Canada est un organisme qui défend les intérêts des personnes handicapées, mais la communauté des personnes handicapées — les organismes provinciaux, régionaux et nationaux — s’oppose presque universellement au projet de loi C-7. Consciente que la majorité l'emportera, cette communauté veut au moins obtenir des mesures de sauvegarde.
Un rapport a été préparé par des conseillers au sujet de la Norme sur la protection des personnes vulnérables. Ces personnes sont des médecins qui travaillent dans le système de santé canadien. Leur rapport, en anglais seulement, s’intitule « Failing People with Disabilities who Experience Systemic Suffering: Gaps in the Monitoring System for Medical Assistance in Dying ». J'en recommande la lecture à tous les membres du Comité.
Les auteurs font valoir les arguments suivants:
Le système actuel de rapports de surveillance est le résultat d’une négociation fédérale-provinciale. Au moment où il a été mis au point en 2018, des propositions détaillées visant à mettre en place un système plus robuste ont été présentées par un vaste échantillon d’experts et d’organismes de défense des droits des personnes handicapées. Toutefois, le gouvernement fédéral les a rejetées...
Ils dressent ensuite la liste d’un certain nombre de cas où ils ont relevé des lacunes dans le système de surveillance et de production de rapports:
Plusieurs cas de personnes handicapées qui ont demandé et obtenu l'aide médicale à mourir soulèvent de très graves préoccupations du fait que les critères d’admissibilité ne sont pas toujours observés. Le processus d’obtention d'un consentement éclairé et le mécanisme de protection contre les « pressions externes », exigés par la loi, ne sont pas non plus toujours gérés de façon à explorer pleinement les autres mesures envisageables. Dans certains cas, il semble que de multiples demandes d’accès aux mesures de soutien nécessaires sont restées lettre morte, ce qui a fini par amener la personne à abandonner, à demander et à accepter de guerre lasse l'aide médicale à mourir.
Il est notamment question du cas d’Archie Rolland, qui a été transféré contre son gré d’une résidence offrant des soins hautement spécialisés à un établissement de soins gériatriques de longue durée à Lachine, au Québec. On précise que sans personnel adéquatement formé pour communiquer avec lui et lui prodiguer des soins essentiels, il a passé les derniers jours de sa vie à documenter la souffrance qui lui a ainsi été causée et à plaider en faveur de soins empreints d'une humanité et d'une efficacité accrues.
Il est très inspirant de constater que certaines personnes qui en sont à un point très bas de leur vie — nous avons tous entendu le témoignage de Roger Foley —, malgré les écueils auxquels elles sont confrontées, profitent de l’occasion pour essayer de défendre les intérêts des personnes qui pourraient vivre la même expérience qu'elles dans l'avenir. Je trouve ce combat très inspirant.
Ces groupes, les organismes de défense des droits des personnes handicapées et Inclusion Canada, plaident entre autres en faveur de mesures de sauvegarde plus rigoureuses. Ils appuient cet amendement.
Sur ce, madame la présidente, j’aimerais exprimer mon appui à l’amendement PV-3.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Moore.
I don't see any more hands raised.
I'll call the question on PV-3.
(Amendment negatived: nays 7; yeas 4 [See Minutes of Proceedings])
Merci, monsieur Moore.
Je ne vois plus de mains levées.
Je vais mettre aux voix l'amendement PV-3.
(L'amendement est rejeté par 7 voix contre 4. [Voir le Procès-verbal])
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Clerk.
We'll now move on to PV-4. Before I ask Mr. Manly to comment briefly on PV-4, I will refer members to an email received yesterday on some friendly amendments that were circulated.
Mr. Manly, could you also speak to those as we initiate debate on PV-4?
Go ahead, sir.
Merci, monsieur le greffier.
Nous passons maintenant à l'amendement PV-4. Avant de demander à M. Manly de commenter brièvement le PV-4, je renvoie les députés à un courriel reçu hier au sujet de certains amendements favorables qui ont été distribués.
Monsieur Manly, pourriez-vous également nous en parler, maintenant que nous entamons le débat sur l'amendement PV-4?
Allez-y, monsieur.
View Paul Manly Profile
GP (BC)
Thank you, Madam Chair.
I appreciate the friendly amendment to this amendment, and I accept it. I am hoping people will support this amendment.
Given the clear objectives stated in the preamble related to protecting the human rights and inclusion of people with disabilities in respect of the charter and the UN Convention on the Rights of Persons With Disabilities, the minister responsible for the status of persons with disabilities and the office of disability issues should be mandated to share in the responsibility for monitoring and reporting to Parliament on the MAID system.
This motion simply states that, in performing his or her function or duties under clause 3, the Minister of Health should consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities. Again, this is an amendment that was adapted from information sent to me by the Nanaimo Association for Community Living's executive director Graham Morry and information from Inclusion Canada and Inclusion BC.
I hope people will support this amendment.
Thank you.
Merci, madame la présidente.
J'apprécie l'amendement favorable à cette modification et je l'accepte. J'espère que les autres l'appuieront.
Compte tenu des objectifs clairs énoncés dans le préambule concernant la protection des droits de la personne et l'inclusion des personnes handicapées dans le contexte de la Charte et de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, le ministre responsable de la condition des personnes handicapées et le Bureau de la condition des personnes handicapées devraient être tenus de partager la responsabilité de surveiller le régime d'aide médicale à mourir et d'en faire rapport au Parlement.
Cette motion énonce simplement que, dans l'exercice de ses responsabilités au titre de l'article 3, le ministre de la Santé devrait consulter le ministre responsable de la condition des personnes handicapées. Encore là, il s'agit d'un amendement qui a été adapté à partir de l'information que m'a transmise le directeur général de la Nanaimo Association for Community Living, Graham Morry, et de l'information d'Inclusion Canada et d'Inclusion BC.
J'espère qu'on appuiera cet amendement.
Merci.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Manly.
Mr. Virani, go ahead, sir.
Merci, monsieur Manly.
Monsieur Virani, allez-y.
View Arif Virani Profile
Lib. (ON)
Thank you very much.
Again, I thank Mr. Manly for his contributions to this legislation and to this clause-by-clause discussion.
This is a very helpful idea that's being proposed. The nature of what I suggested as the friendly amendment that Mr. Manly is content with is circumscribing it a little bit. Part of my amendment removes the language that relates to the office of disability issues. I am advised that this office is not a legal entity and that the title and the name of that office may change over time, so entrenching it in a statute is not advisable.
Second is the language with respect to the nature of what the Minister of Health is required to do. In my view, the language should look something like “should consult” as opposed to “must, when appropriate, consult”. Over the past 48 hours, I've had some back-and-forth with different people about which language is most appropriate for an amendment that is amending the Criminal Code, so I'm going to ask the department to weigh in on whether “should consult” or “must, when appropriate, consult” is appropriate language for the purposes of coherence of the Criminal Code.
I'll go over to the department officials, who have been patient for many hours during the course of this clause-by-clause, and I thank them for their patience.
Merci beaucoup.
Encore une fois, je remercie M. Manly de sa contribution à ce projet de loi et à son étude article par article.
C'est une idée très valable qui est proposée. La nature de ma proposition d'amendement favorable qui plaît à M. Manly le circonscrit un peu. Une partie de mon amendement élimine le libellé qui a trait au Bureau de la condition des personnes handicapées. On me dit que ce bureau n'est pas une entité juridique et qu'il peut changer de titre et de nom plus tard, si bien qu'il n'est pas opportun de l'enchâsser dans une loi.
Ensuite, il y a le libellé concernant la nature de ce que le ministre de la Santé est tenu de faire. À mon avis, le libellé devrait ressembler à « devrait consulter » plutôt que « consulte, lorsque cela est indiqué ». Au cours des 48 dernières heures, j'ai eu des échanges avec différentes personnes au sujet du libellé le plus approprié pour une modification au Code criminel, et je vais donc demander au ministère de se prononcer sur la question de savoir si « devrait consulter » ou « consulte, lorsque cela est indiqué » est la formulation qui convient aux fins de la cohérence du Code criminel.
Je vais m'adresser aux fonctionnaires du ministère, qui ont patienté pendant de nombreuses heures depuis le début de notre étude article par article. Je les remercie de leur patience.
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:34
Thank you, Madam Chair.
We did take a look at and consider this language, and we had some discussions with the legislative drafters at the Department of Justice. We were unable to locate a provision in the federal statute book that said that a minister should do something. It's our collective view that the law directs what must be done or the law can permit what otherwise might not be permissible, but the law does not generally make a recommendation, because the law is there to be enforced when it's not followed, and it's not evident how you could enforce something that was just a recommendation about something that a minister should do.
The view of the Department of Justice is that it would be more appropriate and in keeping with the way ministerial consultations and other obligations on ministers are crafted that it be “must, when appropriate, consult”.
Merci, madame la présidente.
Nous avons examiné ce libellé et en avons discuté avec les rédacteurs législatifs au ministère de la Justice. Nous n'avons pas trouvé dans le recueil des lois fédérales de disposition portant que le ministre devrait faire quelque chose de particulier. Notre avis collectif est que la loi impose ce qui doit être fait ou qu'elle permet ce qui pourrait ne pas être par ailleurs permis, mais qu'elle ne fait généralement pas de recommandation. En effet, la loi est là pour être appliquée lorsqu'elle n'est pas respectée, et il n'est pas évident de savoir comment faire appliquer une simple recommandation sur une chose qu'un ministre devrait faire.
Le ministère de la Justice est d'avis qu'il serait plus opportun et conforme à la façon dont sont rédigées les consultations ministérielles et les autres obligations des ministres que ce soit « consulte, lorsque cela est indiqué ».
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you very much for that, Ms. Klineberg.
We'll go to Mr. Maloney.
You have your hand raised, sir. Go ahead.
Merci beaucoup, madame Klineberg.
Nous allons passer à M. Maloney.
Vous avez levé la main, monsieur. Allez-y.
View James Maloney Profile
Lib. (ON)
Thank you, Madam Chair.
Thank you for that clarification. In light of that, I would propose that we use the word “must” in the amended language that's contained in the November 24 email. If that requires a motion, Madam Chair, consider it so moved.
Merci, madame la présidente.
Merci de cette précision. Partant de là, je proposerais que nous utilisions le mot « consulte » dans le libellé modifié qui figure dans le courriel du 24 novembre. Si cela nécessite une motion, madame la présidente, veuillez considérer que je viens de la présenter.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
I have point of clarification, Madam Chair.
J'aimerais avoir une précision, madame la présidente.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Yes, Madame Findlay.
Oui, madame Findlay.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Is Mr. Maloney suggesting just the word “must” or “must, when appropriate”?
M. Maloney propose-t-il le mot « consulte » tout seul ou « consulte, lorsque cela est indiqué »?
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thanks for that, Madame Findlay. I was actually going to seek the same clarification from Mr. Maloney.
If you can just clarify the exact language, sir, go ahead.
Merci, madame Findlay. J'allais justement demander la même précision à M. Maloney.
Si vous pouvez clarifier le libellé exact, monsieur, allez-y.
View James Maloney Profile
Lib. (ON)
Thank you.
I appreciate Ms. Findlay's pointing that out to me. I believe it should be “must, when appropriate”.
Merci.
Je remercie Mme Findlay de m'avoir signalé cela. Je crois que ce devrait être « consulte, lorsque cela est indiqué ».
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thanks, Mr. Maloney.
Mr. Virani, go ahead, sir.
Merci, monsieur Maloney.
Monsieur Virani, allez-y.
View Arif Virani Profile
Lib. (ON)
Just so I'm crystal clear, we've heard from the officials, and I support, I think, what Mr. Maloney is suggesting.
The language would be pursuant to the email sent out by the clerk on November 23, at 1:26 p.m., tracking that exact language, but instead of the words “should consult”, it would say “must, where appropriate, consult”. Other than that, the language is intact in that email.
Is that what we are voting on now?
Soyons très clairs. Nous avons entendu les fonctionnaires, et j'appuie, je suppose, la suggestion de M. Maloney.
Le libellé serait conforme au courriel que le greffier a envoyé le 23 novembre, à 13 h 26, qui renferme ce libellé exact, mais au lieu des mots « devrait consulter », on dirait « consulte, lorsque cela est indiqué ». À part cela, le libellé du courriel est intact.
Est-ce ce sur quoi nous votons maintenant?
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Again, I just have a point of clarification. I want to make sure I know what I'm voting on. Is the word “consult” or “collaborate”?
Encore une fois, j'aimerais avoir une précision. Je veux savoir avec certitude sur quoi je vote. Est-ce « consulte » ou « collabore »?
View Arif Virani Profile
Lib. (ON)
The language was “consult” in terms of—
On a dit « consulte » en ce qui concerne...
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
It's “consult”. Okay. Thank you.
C'est « consulte ». Très bien. Merci.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Virani and Madame Findlay.
I'll turn to our legislative clerk to clarify the exact language that's before us right now.
Merci, monsieur Virani et madame Findlay.
Je vais demander à notre greffier législatif de clarifier le libellé exact dont nous sommes saisis.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:38
Thank you, Madam Chair.
The question is more directed to the Department of Justice officials. If you will allow me, I'm going to read the English version first and then see what the French version might be.
The English version would read: “(6) In performing his or her functions or duties under subsection (3), the Minister of Health must, when appropriate, consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities.”
Is that correct?
Merci, madame la présidente.
La question s'adresse davantage aux fonctionnaires du ministère de la Justice. Si vous me le permettez, je vais commencer par lire la version anglaise, après quoi je verrai ce que pourrait être la version française.
La version anglaise se lirait: « (6) In performing his or her functions or duties under subsection (3), the Minister of Health must, when appropriate, consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities. »
C'est bien cela?
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:39
As I understand it, yes.
Si je comprends bien, oui.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Mr. Maloney, can you confirm?
Monsieur Maloney, vous confirmez?
View James Maloney Profile
Lib. (ON)
Yes.
Thank you, Madam Chair.
Oui.
Merci, madame la présidente.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you.
Go ahead, Mr. Clerk.
Merci.
Allez-y, monsieur le greffier.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:39
Now for the French version, if you have one, it would read:
(6) Dans l’exercice de ses responsabilités au titre du paragraphe (3)—
Maintenant, la version française, si vous l'avez, se lirait:
(6) Dans l’exercice de ses responsabilités au titre du paragraphe (3)...
View Luc Thériault Profile
BQ (QC)
View Luc Thériault Profile
2020-11-24 11:39
I can't understand.
Je ne comprends pas.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:39
Can you hear me, Mr. Thériault?
M'entendez-vous, monsieur Thériault?
View Luc Thériault Profile
BQ (QC)
View Luc Thériault Profile
2020-11-24 11:39
Now I can hear you.
Maintenant, je vous entends.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:39
Okay. I will continue reading.
The French version of the amendment reads as follows: (6) Dans l'exercice de ses responsabilités au titre du paragraphe (3), le ministre de la Santé collabore, si c'est indiqué, avec le ministre responsable de la condition des personnes handicapées.
Is that the version you have at the Department of Justice?
D'accord. Je reprends ma lecture.
La version française de l'amendement va comme suit: (6) Dans l'exercice de ses responsabilités au titre du paragraphe (3), le ministre de la Santé collabore, si c'est indiqué, avec le ministre responsable de la condition des personnes handicapées.
Est-ce la version que vous avez au ministère de la Justice?
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:39
No, not exactly. Here's what I received from my colleagues in charge of drafting:
Dans l'exercice de ses responsabilités au titre du paragraphe (3), le ministre de la Santé consulte, lorsque cela est indiqué, le ministre responsable de la condition des personnes handicapées.
Pas exactement, non. Voici ce que j'ai obtenu de mes collègues chargés de la rédaction:
Dans l'exercice de ses responsabilités au titre du paragraphe (3), le ministre de la Santé consulte, lorsque cela est indiqué, le ministre responsable de la condition des personnes handicapées.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:40
Does it say “avec le ministre responsable”?
Dit-on « avec le ministre responsable »?
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:40
The word “avec” is not in the text.
Le mot « avec » ne s'y trouve pas.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:40
Okay.
D'accord.
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:40
So it says “...le ministre de la Santé consulte, lorsque cela est indiqué, le ministre responsable de la condition des personnes handicapées.”
C'est donc « [...] le ministre de la Santé consulte, lorsque cela est indiqué, le ministre responsable de la condition des personnes handicapées. »
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:40
Great.
Thank you very much.
C'est parfait.
Merci beaucoup.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you.
I have Mr. Virani next on the list.
Go ahead, sir.
Merci.
M. Virani est le prochain sur ma liste.
Allez-y, monsieur.
View Arif Virani Profile
Lib. (ON)
I'm perfectly happy with the language in French and in English, as we've just heard it.
I apologize, Chair. My raised hand was left over.
Je suis parfaitement satisfait du libellé en français et en anglais que nous venons d'entendre.
Mes excuses, madame la présidente. Ma main était restée levée.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Virani.
Mr. Moore, go ahead, sir.
Merci, monsieur Virani.
Monsieur Moore, allez-y.
View Rob Moore Profile
CPC (NB)
Thank you, Madam Chair.
We just heard from the departmental lawyers about having certainty, because we're dealing with Criminal Code provisions, and about the concern around “should”. Who determines what “should” is? Now we're saying “must”, but then we're adding in a kind of wiggle room with “when appropriate”, so the same people who would be determining “should” are now determining “when appropriate”.
Who decides what “when appropriate” is? Who decides “should”? I think we're completely back at square one with this. I would propose—I don't know what we're concerned with here—to just say that the Minister “must consult” and to leave out the “when appropriate” because it leaves this open to uncertainty, and we can't have that, I believe, when we're dealing with something this serious and when we're dealing with provisions that are dealing with assisted dying. Who's going to make that determination? The same person who would be making the determination of whether they “should” consult is now going to be making the determination that they “must” consult but “when appropriate”.
In my mind, there's no difference between those two things. To me, it would be a lot more certain and clear, and we'd be doing everyone a great service, to just say that the minister “must consult”.
Merci, madame la présidente.
Nous venons d'entendre l'avocate du ministère parler de certitude, parce que nous discutons de dispositions du Code criminel et de la préoccupation concernant l'emploi de « should » en anglais. Qui décide ce qui devrait être? Nous avons maintenant « must », mais nous ajoutons ensuite une sorte de réserve avec « consulte, lorsque cela est indiqué », si bien que les mêmes personnes qui interpréteraient ce « should » décideraient maintenant si « cela est indiqué ».
Qui décide si « cela est indiqué »? Qui décide si l'on « devrait »? Je pense que nous sommes de retour à la case départ — je ne sais pas ce qui nous inquiète ici — pour dire simplement que le ministre « consulte », sans préciser « lorsque cela est indiqué » parce que cela laisse place à l'incertitude, ce que nous devons éviter lorsqu'il est question d'une chose aussi grave et qu'il s'agit de dispositions concernant l'aide à mourir. Qui va prendre cette décision? La même personne qui déciderait si le ministre « devrait » consulter est celle qui va maintenant décider qu'il « consulte » effectivement « lorsque cela est indiqué ».
À mon avis, c'est du pareil au même. Pour moi, il serait beaucoup plus certain et beaucoup plus clair, et nous rendrions un grand service à tout le monde, si nous disions simplement que le ministre « consulte ».
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Mr. Moore, procedurally, we need to first vote on the amendments that are before us before you can make further amendments. I will come back to you at a later time, once we've voted on these subamendments, if you would like to propose any further amendments.
I have Mr. Cooper next on my list and then Monsieur Thériault.
Go ahead, Mr. Cooper.
Monsieur Moore, au niveau de la procédure, nous devons d'abord voter sur les amendements dont nous sommes déjà saisis avant d'en proposer d'autres. Je vous reviendrai plus tard, après le vote sur ces sous-amendements, si vous voulez proposer d'autres amendements.
J'ai M. Cooper sur ma liste, puis M. Thériault.
Allez-y, monsieur Cooper.
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
Thank you, Madam Chair.
I was going to say what Mr. Moore already said. It would seem to me that the wording as presently drafted, as opposed to “should” or “must, where appropriate”, provides much greater clarity and certainty.
With regard to the question of enforcement, I guess no matter how you look at it—whether the minister “must consult”, whether the minister “should consult”, whether the minister “must consult, when appropriate”.... I don't know if, from an enforceability standpoint, any of those versions change that question. What this would do is very simply provide a positive duty on the part of the minister to consult. I think that duty is essential, having regard for the very, very serious concerns that have been raised by the disability rights community.
On that basis, I would support the existing language.
Merci, madame la présidente.
J'allais dire ce que M. Moore a déjà dit. Il me semble que la formulation actuelle, plutôt que l'emploi du « should » ou du « must » en anglais, avec « lorsque cela est indiqué », est beaucoup plus claire et confère beaucoup plus de certitude.
Quant à la question de l'application, je suppose que, peu importe la façon de voir les choses — si le ministre doit consulter, s'il devrait consulter ou s'il devrait consulter, lorsque cela est indiqué... Je ne sais pas si, dans une perspective d'applicabilité, l'une ou l'autre de ces versions change quelque chose. Cet amendement n'aurait pour effet que d'obliger le ministre à consulter. Selon moi, cette obligation est essentielle, compte tenu des préoccupations extrêmement graves soulevées par les défenseurs des droits des personnes handicapées.
Pour cette raison, j'appuierais le libellé existant.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Just to—
Juste pour...
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
I have a point of clarification.
J'aimerais avoir une précision.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Sorry, Madame Findlay, I'm just going to clarify something that Mr. Cooper said. The existing language does say “must, when appropriate”.
Désolée, madame Findlay, je veux simplement préciser une chose que M. Cooper a dite. Le libellé actuel est bien « consulte, lorsque cela est indiqué ».
View Michael Cooper Profile
CPC (AB)
Sorry, just to clarify, the language, before it was changed, simply provided.... The original amendment provided for “must”. That's the original amendment, so that's the language that I support.
Désolé, une précision s'impose. Avant qu'il ne soit modifié, le libellé était simplement... L'amendement initial prévoyait le mot « must » en anglais. C'est l'amendement d'origine, et c'est le libellé que j'appuie.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Cooper.
Madame Findlay, you have a point of clarification.
Merci, monsieur Cooper.
Madame Findlay, vous avez une précision à apporter.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Yes, please. I would like to hear from the departmental officials what the difference is in terms of enforcement or interpretation between “must” and “must, when appropriate” because I don't think I've seen language like “when appropriate” in the Criminal Code. I certainly understand the word “must”. Could we just hear from departmental officials on that, please?
Oui, s'il vous plaît. J'aimerais que les fonctionnaires nous expliquent la différence, en termes d'application ou d'interprétation, entre « consulte » et « consulte, lorsque cela est indiqué », car je ne crois pas avoir jamais vu de terme comme « lorsque cela est indiqué » dans le Code criminel. Je comprends très bien le mot « consulte » employé seul. Pourrions-nous entendre les fonctionnaires à ce sujet, s'il vous plaît?
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Go ahead, Ms. Klineberg.
Allez-y, madame Klineberg.
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:46
Thank you, Madam Chair.
I don't think this is an issue that is specific to the Criminal Code, as opposed to other statutes. The Criminal Code does not contain very many regulation-making powers for ministers that would impose duties to consult. I think these issues are just more general legislative issues. I think the difference between “must consult” and “must, when appropriate, consult” is simply that the latter version, with the addition of the words “when appropriate”, means “in relation to the aspects of whatever the minister is doing, where that consultation would be necessary”.
The MAID monitoring regulations, for instance, will contain aspects that perhaps are completely unrelated to the issues that the minister responsible for the status of persons with disabilities would be interested in. They might relate to, for instance, developing—and this is just a hypothetical—regulatory obligations for the practitioners to provide information about their area of specialty in which they practice. That may not be something where input from the minister responsible for the status of persons with disabilities would be pertinent.
I think that all “when appropriate” does is to say that when there is an aspect of the regulations that the Minister of Health is working on that is directly or indirectly related to the responsibilities of the other minister, that is when an obligation to consult would be required.
Merci, madame la présidente.
Ce n'est pas une question propre au Code criminel, par opposition à d'autres lois. Le Code criminel ne prévoit pas beaucoup de pouvoirs de réglementation qui imposeraient aux ministres l'obligation de consulter. Je pense qu'il s'agit simplement de questions législatives plus générales. La différence entre « consulte » employé seul et « consulte, lorsque cela est indiqué » est simplement que la deuxième version, avec l'ajout des mots « consulte, lorsque cela est indiqué » signifie « par rapport aux aspects de ce que fait le ministre, lorsque cette consultation serait nécessaire ».
Le règlement sur la surveillance de l'aide médicale à mourir, par exemple, renfermera des aspects qui sont peut-être sans rapport aucun avec les questions qui intéressent le ministre responsable de la condition des personnes handicapées. Cela pourrait concerner, par exemple, l'élaboration — et c'est hypothétique seulement — d'obligations réglementaires faites aux praticiens de fournir des renseignements sur leur spécialité. Ce n'est peut-être pas une chose nécessitant la participation du ministre responsable de la condition des personnes handicapées.
Selon moi, « lorsque cela est indiqué » ne dit pas autre chose que la consultation est obligatoire lorsque le ministre de la Santé travaille à un aspect du règlement qui est directement ou indirectement lié aux responsabilités de l'autre ministre.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you.
Does that clarify things for you, Madame Findlay?
Merci.
Est-ce que cela clarifie les choses pour vous, madame Findlay?
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you.
Merci.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
I have another point of clarification.
I thought it was possible to subamend an amendment. It seems rather too late for a subamendment if we've already voted on an amendment. If Mr. Moore is suggesting a subamendment, I thought that would be an appropriate thing to do from the floor.
J'ai encore une précision à demander.
Je pensais qu'un amendement à un amendement était possible. Il semble pas mal trop tard pour un sous-amendement si nous avons déjà voté sur l'amendement. Si M. Moore veut un sous-amendement, je me disais que ce serait une bonne idée de le faire pendant son intervention.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:48
Yes, Madame Findlay.
We have the amendment from Mr. Virani that was sent on November 23. So that's the main—
Vous avez raison, madame Findlay.
Nous avons l'amendement du 23 novembre de M. Virani. Donc, c'est le principal...
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Right.
Then Mr. Moore was just now suggesting a subamendment to take out the words “when appropriate” from that suggested amendment.
Juste.
Alors, M. Moore suggérait à l'instant un sous-amendement pour retirer les mots « lorsque cela est indiqué » de l'amendement suggéré.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:49
Right, but there was—
Oui, mais il y avait...
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Is that not possible?
N'est-ce pas possible?
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:49
It is not, because there is another subamendment already on the floor, to change the wording from “should” to “must, when appropriate”. This one has to be dealt with first. After that, if this one is defeated, Mr. Moore could move his to simply put “must” instead of what's there at the moment.
Non, parce qu'il y a déjà un autre sous-amendement, pour remplacer le mot « consulte » par « consulte, lorsque cela est indiqué ». Il faut commencer par celui-là. Ensuite, s'il est rejeté, M. Moore pourra proposer le sien pour substituer « consulte » à ce qui est déjà là.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you.
We'll go to Mr. Thériault now.
Go ahead, sir.
Merci.
Nous passons maintenant à M. Thériault.
Allez-y, monsieur.
View Luc Thériault Profile
BQ (QC)
View Luc Thériault Profile
2020-11-24 11:49
My question is for the legal experts from the Department of Justice.
In the Criminal Code, is it common to manage relations between departments, and as in this case, to include provisions requiring a minister to consult another minister?
We are talking about the federal level, but do the territories and provinces, as well as Quebec, also have this obligation when it comes to ministers or persons with equivalent responsibilities?
How is this section appropriate in a criminal code?
Ma question s'adresse aux juristes du ministère de la Justice.
Dans le Code criminel, est-il fréquent qu'on gère les relations entre les ministères, en l'occurrence, qu'on inclue des dispositions exigeant qu'un ministre consulte un autre ministre?
On parle ici du niveau fédéral, mais est-ce que les territoires et les provinces, ainsi que le Québec, ont aussi cette obligation concernant les ministres ou des personnes ayant des responsabilités équivalentes?
En quoi cet article est-il pertinent dans un code criminel?
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:50
Thank you for your question.
As I mentioned a few minutes ago, I don't think it's about identifying the legislation in which this type of obligation is included. In the Criminal Code, obligations for ministers to create regulations are rare, but there are a few instances.
From what I understand from my colleagues in drafting, there are obligations requiring ministers to create regulations or to consult with other ministers. That's quite frequent. They found several examples related to the obligation of ministers to consult with others. To my knowledge, there are no others in the Criminal Code, but I do not think that compromises the validity of such an obligation, whether it is in the Criminal Code or in any other piece of legislation.
I don't see why this would affect provincial ministers. For that to be the case, the words would need to be more explicit.
Je vous remercie de votre question.
Comme je l'ai mentionné il y a quelques minutes, je ne pense pas que ce soit une question d'identification de la loi dans laquelle un tel type d'obligation est inclus. Dans le Code criminel, il est rare de retrouver des obligations de création de règlements par les ministres, mais cela existe dans quelques cas.
De ce que j'ai compris de mes collègues à la rédaction, il existe des obligations demandant aux ministres de créer des règlements ou de consulter d'autres ministres. Cela se fait assez fréquemment. Ils ont trouvé plusieurs exemples liés à l'obligation des ministres d'en consulter d'autres. À ma connaissance, il n'y en a pas d'autres dans le Code criminel, mais je ne pense pas que cela compromette la validité d'une telle obligation, que ce soit dans le Code criminel ou dans un autre texte de loi.
Je ne vois pas pourquoi cela aurait des répercussions sur les ministres provinciaux. Pour cela, il faudrait des mots plus explicites.
View Luc Thériault Profile
BQ (QC)
View Luc Thériault Profile
2020-11-24 11:52
Would ministers who might not consult even though the Criminal Code provides for such a collaborative relationship find themselves in a particularly uncomfortable situation? What would happen?
Un ministre qui ne ferait pas cette consultation même si le Code criminel prévoit une telle relation de collaboration se retrouverait-il dans une situation particulièrement inconfortable? Qu'est-ce qui arriverait?
Joanne Klineberg
View Joanne Klineberg Profile
Joanne Klineberg
2020-11-24 11:52
That's a good question.
We sometimes wonder the same thing about the obligations of Parliament to have a parliamentary review. What if that doesn't happen?
This particular amendment is not tied to an offence in the Criminal Code. The obligation of the Minister of Health to create the monitoring system regulations is not tied to an offence in the Criminal Code either.
It's an interesting question, but I'm not sure whether my answer is very clear at this point. We could do some research and get back to you on that.
C'est une bonne question.
On se pose parfois la même question, par exemple au sujet des obligations du Parlement d'avoir un examen parlementaire. Que se passe-t-il, si cela n'arrive pas?
Dans le contexte de cet amendement en particulier, ce n'est pas lié à une infraction dans le Code criminel. L'obligation du ministre de la Santé de créer les règlements sur le système de surveillance n'est pas liée à une infraction dans le Code criminel non plus.
C'est une question intéressante, mais je ne sais pas si ma réponse est très claire, en ce moment. Nous pourrions faire des recherches et vous revenir là-dessus.
View Luc Thériault Profile
BQ (QC)
View Luc Thériault Profile
2020-11-24 11:53
Thank you for your answer, Ms. Klineberg.
These are the questions I had, because my colleagues' arguments and justifications about the need to include this type of provision in the Criminal Code did not answer my questions. I saw no additional benefits, but I wondered whether it would not bring additional constraints.
Thank you for shedding some light nonetheless.
Je vous remercie de votre réponse, madame Klineberg.
Ce sont les questions que je me posais, parce que les arguments et les justifications avancés par mes collègues selon lesquels il est nécessaire d'inclure ce genre de dispositions dans le Code criminel ne répondaient pas à mes interrogations. Je ne voyais pas ce que cela apportait de plus, mais je me demandais si cela n'apportait pas des contraintes supplémentaires.
Je vous remercie, car cela m'éclaire quand même.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Thériault.
I see no further discussion. I'll call the vote on the subamendment as read into the record by the legislative clerk and as proposed by Mr. Maloney.
Mr. Clerk, please record the vote.
Merci, monsieur Thériault.
Je ne vois pas d'autres interventions. Je vais mettre aux voix le sous-amendement qui a été proposé par M. Maloney et dont le greffier législatif a donné lecture.
Monsieur le greffier, veuillez procéder à l'appel nominal.
View Luc Thériault Profile
BQ (QC)
View Luc Thériault Profile
2020-11-24 11:54
Madam Chair, since we do not have the text and we are proceeding right away, can we hear it again, please?
Madame la présidente, étant donné qu'on n'a pas le texte et qu'on procède séance tenante, peut-on le relire, s'il vous plaît?
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Absolutely.
Please go ahead, sir.
Bien sûr.
Allez-y, monsieur.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 11:55
I will start with the English version: “(6) In performing his or her functions or duties under subsection (3), the Minister of Health must, when appropriate, consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities.”
Je vais commencer par la version anglaise: « (6) In performing his or her functions or duties under subsection (3), the Minister of Health must, when appropriate, consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities. »
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you very much.
Go ahead, Mr. Clerk.
(Subamendment agreed to: yeas 9; nays 2 [See Minutes of Proceedings])
The Chair: Mr. Moore, I see your hand raised on PV-4 as amended.
Go ahead, sir.
Merci beaucoup.
Allez-y, monsieur le greffier.
(Le sous-amendement est adopté par 9 voix contre 2. [Voir le Procès-verbal])
La présidente: Monsieur Moore, je vois que vous avez la main levée au sujet de l'amendement PV-4 modifié.
Allez-y, monsieur.
View Rob Moore Profile
CPC (NB)
Thank you, Madam Chair. Thank you to the departmental officials as well as to the clerk for the advice in this regard.
Now that this particular subamendment has been adopted, I would like to move an amendment that deletes the words “when appropriate”. For all the reasons that we heard—I won't ask them to repeat it, but Justice officials said we would not normally see the word “should” in the Criminal Code—I do not believe we should see a “when appropriate”. We don't tell someone to obey the speed limit “when appropriate” or not to rob a bank “when appropriate”.
In the Criminal Code or regulatory principles, we would not inject certainty into the clauses we're dealing with if we were to include the words “when appropriate”, because, as I mentioned before, the person who would be determining whether they “should” or “shouldn't” do something would be the same individual or group of individuals determining whether something is inappropriate or appropriate.
I don't know whether you call it a sub-subamendment, but my amendment to this amendment is to remove the words “when appropriate”.
Thank you, Madam Chair.
Merci, madame la présidente. Je remercie les fonctionnaires ainsi que le greffier de leurs conseils à cet égard.
Maintenant que ce sous-amendement particulier est adopté, j'aimerais proposer un amendement visant à supprimer les mots « lorsque cela est indiqué ». Pour toutes les raisons que nous avons entendues — je ne leur demanderai pas de les répéter, mais les fonctionnaires de la Justice ont dit que nous ne verrions normalement pas le mot anglais « should » dans le Code criminel —, je ne crois pas que nous devrions conserver « lorsque cela est indiqué ». Nous ne disons pas aux gens de respecter la limite de vitesse ou de ne pas voler une banque « lorsque cela est indiqué ».
Dans le Code criminel ou les principes de réglementation, les articles dont nous sommes saisis ne gagneraient rien en clarté si nous ajoutions les mots « lorsque cela est indiqué », parce que, comme je l'ai déjà mentionné, la personne qui déciderait si le ministre devrait ou ne devrait pas faire quelque chose serait la même personne ou le même groupe qui déterminerait si quelque chose est inapproprié ou approprié.
Je ne sais pas si vous appelez cela un sous-sous-amendement, mais mon amendement à cet amendement vise à éliminer les mots « lorsque cela est indiqué ».
Merci, madame la présidente.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Moore.
It would still be called a subamendment to the amended PV-4.
Madame Findlay, I see that your hand is raised. Go ahead.
Merci, monsieur Moore.
Cela s'appellerait encore un sous-amendement au PV-4 modifié.
Madame Findlay, je vois que vous avez la main levée. Allez-y.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Is this the time to speak to the subamendment?
Est-ce le moment de parler du sous-amendement?
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Yes, absolutely. Go ahead.
Tout à fait. Allez-y.
View Kerry-Lynne Findlay Profile
CPC (BC)
Basically, as I understand the wording now, in English it would be “In performing his or her functions or duties under this section, the Minister of Health must, when appropriate, consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities.”
Taking out “when appropriate” leaves it as “must”. It is in the carrying out of their duties, so we are not fettering their discretion, really. We're not constricting the exercise of their ministerial duties. We're saying that in the course of those duties, as they perform those duties, they must consult with those who have the responsibility of thinking about, determining policy about and handling the issues surrounding persons with disabilities.
We've heard from this community loud and clear in this committee. There are many more who wanted to speak. I wear a pin today that is in commemoration of the fact that this is indigenous persons with disabilities month—a group we didn't really hear from, although we heard from persons with disabilities organizations on a grander scale.
I really think this is something that should be done; it seems very appropriate. I think we're all, in terms of the spirit of this, on the same page. It's cleaner; it's neater and more succinct—something Mr. Virani is in favour of generally—and I think these are two ministers who should be consulting on these issues.
Taking out “when appropriate” makes a lot of sense, and I would urge others to support this.
Thank you.
Essentiellement, si je comprends bien le libellé actuel, en anglais, ce serait « In performing his or her functions or duties under this section, the Minister of Health must, when appropriate, consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities. »
Si l'on supprime « lorsque cela est indiqué », il reste « consulte ». C'est dans l'exercice de leurs responsabilités, si bien que nous n'entravons pas leur pouvoir discrétionnaire, en réalité. Nous ne restreignons pas l'exercice de leurs responsabilités ministérielles. Nous disons que, pendant qu'ils exercent leurs responsabilités, ils doivent consulter ceux qui ont la responsabilité de penser aux personnes handicapées, d'établir la politique à leur égard et de régler les questions les entourant.
Ces personnes se sont exprimées très clairement devant notre comité. Beaucoup d'autres auraient voulu prendre la parole. Je porte aujourd'hui une épinglette commémorant le mois des personnes handicapées autochtones — un groupe que nous n'avons pas vraiment entendu, même si nous avons entendu des organisations de personnes handicapées à une plus grande échelle.
Je pense vraiment que c'est quelque chose à faire; cela semble très approprié. Je pense que nous sommes tous, dans cet esprit, sur la même longueur d'onde. C'est plus net; c'est plus clair et plus succinct — ce que M. Virani appuie en général — et je pense que ces deux ministres devraient se consulter sur ces enjeux.
Il est tout à fait logique de supprimer « lorsque cela est indiqué », et j'exhorte les autres à appuyer cette motion.
Merci.
View Iqra Khalid Profile
Lib. (ON)
Thank you, Madame Findlay.
Just before I call the question, I'll turn to the legislative clerk to read the language of the subamendment.
Merci, madame Findlay.
Avant de mettre la question aux voix, je vais demander au greffier législatif de lire le libellé du sous-amendement.
Philippe Méla
View Philippe Méla Profile
Philippe Méla
2020-11-24 12:01
Thank you, Madam Chair.
The amendment, with the new subamendment, would read as follows: “(6) In performing his or her functions or duties under subsection (3), the Minister of Health must consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities.”
Merci, madame la présidente.
L'amendement, avec le nouveau sous-amendement, se lirait, en anglais: « (6) In performing his or her functions or duties under subsection (3), the Minister of Health must consult with the minister responsible for the status of persons with disabilities. » Et en français, « Dans l'exercice de ses responsabilités au titre du paragraphe (3), le ministre de la Santé consulte le ministre responsable de la condition des personnes handicapées. »
Results: 1 - 100 of 111902 | Page: 1 of 1120

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data