Interventions in the House of Commons
 
 
 
RSS feed based on search criteria Export search results - CSV (plain text) Export search results - XML
Add search criteria
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-06-17 15:08 [p.29188]
Mr. Speaker, my question is for the Prime Minister. It was one of the proudest moments of my life when I was elected to the first Legislative Assembly of Nunavut. There was such hope and promise.
However, fast-forward 20 years, and life is not better for Nunavummiut. For many, it is worse. Nunavut only works if we can build a sustainable economy, and we can only do that with the support that was promised by the federal government. It will take massive investments in infrastructure, housing, roads, ports and connectivity.
Will the Prime Minister finally work with the Government of Nunavut and fulfill the commitment Canada made 20 years ago, or do we have to wait another 20?
Monsieur le Président, ma question s'adresse au premier ministre. Je n'ai jamais été aussi fier que le jour où j'ai été élu à la première Assemblée législative du Nunavut. Il y avait tant d'espoir, et les promesses fleurissaient.
Seulement voilà: 20 ans plus tard, la vie ne s'est pas améliorée pour les Nunavummiuts. Pour bon nombre d'entre eux, elle a empiré. Le Nunavut ne peut exister que si nous pouvons développer une économie durable, et nous ne pouvons y parvenir qu'avec l'aide que le gouvernement fédéral nous avait promise. Il faudra investir massivement dans les infrastructures, le logement, les routes, les ports et l'accès à Internet.
Le premier ministre va-t-il enfin travailler avec le gouvernement du Nunavut et respecter l'engagement pris par le Canada il y a 20 ans, ou devrons-nous attendre encore 20 ans ?
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-06-12 14:05 [p.28983]
Mr. Speaker, yesterday the minister brushed off my call for an inquiry into nutrition north Canada. It seems she does not understand the serious effect the failure of this program has on northern communities. In Nunavut, over 50% of the households are affected by food insecurity. In case she does not understand that, it means they do not have reliable access to affordable, nutritious food.
In the eight years since its launch, successive governments have spent over half a billion dollars on nutrition north and all they have achieved in Nunavut is a 20% hike in the number of households affected by food insecurity. Yesterday, I was not joking when I said we should call it the “Phoenix” food program.
The government cannot continue to hide its head in the sand. Nunavummiut need help and they want answers. Why has this program failed so spectacularly? An inquiry would tell us that and help us find new ways forward to ensure food security for our communities. I call on the Government of Canada to immediately open an inquiry into nutrition north.
Monsieur le Président, hier, la ministre a rejeté du revers de la main ma proposition de tenir une enquête sur le programme Nutrition Nord. Elle ne semble pas comprendre les graves conséquences qu'a l'échec de ce programme sur les collectivités du Nord. Au Nunavut, plus de 50 % des ménages sont touchés par l'insécurité alimentaire. Au cas où la ministre ne comprendrait pas cette statistique, cela veut dire que ces ménages ne bénéficient pas d'un accès fiable à des aliments nutritifs à un prix abordable.
Au cours des huit années qui ont suivi la mise en place de Nutrition Nord, les gouvernements qui se sont succédé ont dépensé plus d'un demi-milliard de dollars dans ce programme. Résultat: le nombre de ménages aux prises avec l'insécurité alimentaire a augmenté de 20 % au Nunavut. Hier, je ne blaguais pas quand j'ai dit qu'on devrait parler du programme alimentaire « Phénix ».
Le gouvernement ne peut plus continuer de faire l'autruche. Les Nunavummiuts ont besoin d'aide et exigent des réponses. Pourquoi ce programme est-il un échec aussi monumental? Une enquête répondrait à cette question et nous aiderait à trouver de nouvelles façons d'assurer la sécurité alimentaire dans les collectivités du Nord. Je demande donc au gouvernement du Canada de lancer immédiatement une enquête sur le programme Nutrition Nord.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-06-11 15:12 [p.28925]
Mr. Speaker, my question is for the Minister of Crown-Indigenous Relations and Northern Affairs.
Since it launched in 2011, successive governments have spent over half a billion dollars on the nutrition north program. In that time, the number of households in Nunavut affected by food insecurity has risen from 33% to over 50%. With results that bad, we should call it the Phoenix food program.
Nunavummiut wants answers. Will you open an inquiry into nutrition north so we can understand why it has failed so spectacularly and find a way to ensure food security for our communities?
Monsieur le Président, ma question s'adresse à la ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord.
Depuis le lancement du programme Nutrition Nord, en 2011, les gouvernements qui se sont succédé y ont consacré plus d'un demi-milliard de dollars. Au cours de cette période, le nombre de ménages du Nunavut qui sont aux prises avec l'insécurité alimentaire est passé de 33 % à plus de 50 %. Avec des résultats aussi terribles, on devrait parler du programme alimentaire Phénix.
Les Nunavummiuts veulent des réponses. Allez-vous lancer une enquête sur le programme Nutrition Nord pour qu'on puisse comprendre pourquoi c'est un échec aussi monumental et trouver un moyen d'assurer notre sécurité alimentaire, à nous Canadiens du Nord?
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-06-03 15:19 [p.28416]
Mr. Speaker, I am always happy to agree to apply, and I will be voting no.
Monsieur le Président, j'accepte avec plaisir que le résultat du vote précédent s'applique et je voterai non.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-31 12:08 [p.28355]
Mr. Speaker, my question is for the Minister of Indigenous Services. I have been proud to fight for the funding announced last fall for an addictions and trauma treatment centre for Nunavut. However, there are no youth-specific facilities in Nunavut. Our youth face long delays and often have to leave the territory for mental health treatment, if they are lucky.
“Our Minds Matter”, a report issued by Nunavut's children and youth representative, states that our youth have rightly judged the current system to be inadequate and failing to meet their needs.
Will the minister listen to the voices of our youth and give them access to the mental health services and supports they need and have a right to in their own territory?
Monsieur le Président, ma question s'adresse au ministre des Services aux Autochtones. Je suis fier d'avoir contribué aux efforts pour l'obtention du financement annoncé l'automne dernier pour un centre de traumatologie et de désintoxication pour le Nunavut. Toutefois, il n'y a pas d'établissement réservé aux jeunes au Nunavut. Nos jeunes doivent attendre longtemps et, souvent, doivent aller à l'extérieur du territoire pour recevoir des traitements en santé mentale et encore, s'ils ont la chance de pouvoir le faire.
Selon un rapport intitulé « Our Minds Matter », produit par le représentant de l'enfance et de la jeunesse, les jeunes estiment, à juste titre, que le système actuel est inadéquat et ne répond pas à leurs besoins.
Le ministre écoutera-t-il nos jeunes et leur permettra-t-il d'obtenir les services et l'aide en santé mentale dont ils ont besoin et auxquels ils ont droit sur leur propre territoire?
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-16 15:10 [p.27955]
Mr. Speaker, my question is for the Minister of Infrastructure and Communities.
Yesterday in the House, the minister said that he would work with Quebec and the provinces to ensure that projects were approved in time for this construction season. Nunavut has a housing crisis that is contributing to high rates of poverty, suicide and tuberculosis. The territory does not have reliable access to the Internet. We need connectivity to educate our children and move our economy forward.
Will the minister extend the same courtesy to the Government of Nunavut and approve housing and connectivity projects in time for the summer construction season?
Monsieur le Président, ma question s'adresse au ministre de l'Infrastructure et des Collectivités.
Hier, à la Chambre, le ministre a dit qu'il travaillerait avec le Québec et les provinces pour s'assurer que les projets seraient approuvés à temps pour le début de la saison de construction qui s'en vient. Le Nunavut connaît une crise du logement qui contribue aux taux élevés de pauvreté, de suicide et de tuberculose. Le territoire n'a pas d'accès fiable à Internet. Nous avons besoin d'être connectés à Internet pour éduquer nos enfants et faire progresser notre économie.
Le ministre fera-t-il preuve de la même courtoisie envers le gouvernement du Nunavut et approuvera-t-il les projets liés au logement et à Internet à temps pour la saison estivale de construction?
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-10 12:06 [p.27637]
Madam Speaker, my question is for the Minister of Indigenous Services.
When it comes to health care, Nunavummiut do not get the same level of support from the federal government as other Canadians. The national average for federal support is 20%. Nunavut receives less than 10%. As a consequence, the Government of Nunavut is forced to pick up the tab for programs for which the federal government is responsible. The GN spends in excess of $50 million a year above what it is funded to administer the non-insured health benefits program.
Does the Minister of Indigenous Services think this fair and will he work with the Government of Nunavut to fully fund the administration of this program?
Madame la Présidente, ma question s'adresse au ministre des Services aux Autochtones.
En matière de soins de santé, les Nunavummiuts ne bénéficient pas du même niveau de soutien de la part du gouvernement fédéral que les autres Canadiens. La moyenne nationale de soutien fédéral est de 20 %. Au Nunavut, la moyenne est de moins de 10 %. Résultat: le gouvernement du Nunavut est forcé d'assumer le coût de programmes qui relèvent du gouvernement fédéral. Le gouvernement du Nunavut dépense chaque année au-delà de 50 millions de dollars de plus que le financement qu'il reçoit du fédéral pour administrer le Programme des services de santé non assurés.
Le ministre des Services aux Autochtones estime-t-il que c'est juste? Collaborera-t-il avec le gouvernement du Nunavut afin de financer entièrement l'administration de ce programme?
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 11:08 [p.27557]
Mr. Speaker, I would like to thank the government and the Government House Leader for allowing me some time to speak to this legislation even though they know I am not speaking in support of it. I do appreciate the opportunity.
I think it is important that my voice be heard. I am the only Inuk in the House who can speak freely and vote with my conscience. I cannot in all good conscience support this legislation, because it excludes the Inuit language.
When I voted against Bill C-91 at second reading, I said I would bring forward an amendment, and I did. The minister said in the House that he was open to amendments and was hoping to find one that would work. I spoke with him personally about the intent of my amendment, and he seemed disposed to it.
It was a pretty innocuous amendment. ITK, which has spoken out and come out strongly against this legislation, would not have supported my amendment. Its members felt that the legislation did not go far enough, that it was not strong enough. They worked with my colleagues in the NDP to bring forward other amendments at committee.
In my discussions with the minister, he indicated to me that part of the problem with the amendments and what ITK was looking for with the legislation was that it did not fit the mandate and the scope of the legislation. I was very careful to draft my amendment to make sure that it fit within the scope and the mandate of the legislation.
Having sat on the other side, I understand that we are limited as to what we can and cannot do by the mandate that we have. I was very cognizant of that in bringing forward that amendment. My amendment simply left the door open for the minister to have the ability to work with Inuit for the inclusion of our language.
We have often heard the Prime Minister and ministers in the House claim that when it comes to committees, members are independent. We hear that they are not told how to vote at committee. I now know that is not the case. At this committee, we have the same old same old. All the Liberal members voted my amendment down, as they were told. In fact, they voted down every single opposition amendment.
I may be a little naive, but I am of the belief that committees of the House are supposed to be where all members, regardless of party affiliation, can work together to make improvements to legislation. Believe me, this legislation needs improving.
To vote down amendments without regard or consideration, simply because one is a Liberal and others are not, is childish politics. It has no place in our democracy.
In Nunavut, we govern by consensus. We have no political divisions. All members work together for the good of the people. We could use more of that in this place. Bill C-91 would be a better piece of legislation for it.
Last week, I asked the Prime Minister why, in the budget, he was funding ITK directly and bypassing the Government of Nunavut to deal with our housing and health care crises, even though the Government of Nunavut is the service provider. He got pretty hot under the collar. He was very agitated when he said, “I will make no apologies for a distinctions-based approach”.
That is exactly the approach that ITK thought was being used when developing this legislation. However, it has become very clear that the government never had any intention of using it, and this is one of the major problems that ITK has with it.
In those comments, the Prime Minister seemed to be saying that for the budget he was taking a nation-to-nation approach with Inuit. Well, he cannot have it both ways, nation building with Inuit in one bill and excluding us on another.
This is very important legislation and long overdue. The preservation of languages is important to all cultures. Now, for the first time, we are recognizing indigenous languages, ensuring they are protected from extinction, just not all of them.
For that reason, because Inuit languages are not included in the legislation, I cannot support it. I look forward to any comments or questions from members.
Monsieur le Président, je tiens à remercier le gouvernement et la leader du gouvernement à la Chambre de m’accorder un certain temps pour parler de ce projet de loi, même s’ils savent que ce n'est pas pour l'appuyer. Je leur suis reconnaissant de cette possibilité.
J’estime qu’il est important que ma voix soit entendue. Je suis le seul Inuk à la Chambre qui peut parler librement et voter selon sa conscience. Je ne peux pas, en toute conscience, appuyer cette loi parce qu’elle exclut la langue inuite.
Quand j’ai voté contre le projet de loi C-91 à l'étape de la deuxième lecture, j’ai dit que je proposerais un amendement et je l’ai fait. Le ministre a dit à la Chambre qu’il était ouvert aux amendements, et j’espérais en trouver un qui conviendrait. Je lui ai parlé personnellement de l’intention qui sous-tendait mon amendement, et il semblait être bien disposé à son égard.
C’était un amendement plutôt anodin. L’Inuit Tapiriit Kanatami, qui s’est prononcé fortement contre cette mesure législative, n’aurait pas appuyé mon amendement. Ses membres estimaient que le projet de loi n’allait pas assez loin, qu'il n’était pas assez ferme. Ce groupe a collaboré avec mes collègues du NPD pour présenter d’autres propositions d'amendement au comité.
Lorsque j’en ai discuté avec le ministre, celui-ci m’a dit que le problème était que les amendements, d’une part, et les recommandations de l'Inuit Tapiriit Kanatami, d’autre part, débordaient du cadre du projet de loi. J’ai pourtant fait très attention de rédiger mon amendement de façon à ce qu’il ne déborde pas du cadre du projet de loi.
Ayant déjà fait partie d’un gouvernement, je sais que nous sommes limités par notre mandat et que nous ne pouvons pas faire tout ce que nous voulons. J’en étais très conscient lorsque j’ai rédigé mon amendement, qui laisse simplement la porte ouverte au ministre pour qu’il puisse négocier avec les Inuits l’inclusion de notre langue.
Le premier ministre et les ministres n’hésitent pas à dire dans cette enceinte qu’au sein des comités, les députés sont indépendants. Qu’on ne leur dit pas comment ils doivent voter en comité. Je sais maintenant que ce n’est pas le cas. Dans notre comité, c'est du pareil au même. Tous les députés libéraux ont rejeté mon amendement, comme on leur avait dit de le faire, et ils ont rejeté la totalité des amendements de l’opposition.
Je suis peut-être naïf, mais je suis de ceux qui pensent que les comités de la Chambre des communes sont le lieu où tous les députés, quelle que soit leur allégeance politique, peuvent travailler ensemble pour améliorer un projet de loi. Et croyez-moi, ce projet de loi a besoin d’être amélioré.
Rejeter des amendements sans même les avoir examinés, simplement parce qu’ils ne sont pas libéraux, c’est faire de la politique primaire. Ce n’est pas de la démocratie.
Au Nunavut, nous gouvernons par consensus. Nous n’avons pas de divisions politiques. Tous nos députés travaillent ensemble pour le bien du peuple. On pourrait s’en inspirer ici. Le projet de loi C-91 ne s’en porterait que mieux.
La semaine dernière, j’ai demandé au premier ministre pourquoi, dans le budget, il finançait directement l'Inuit Tapiriit Kanatami, court-circuitant ainsi le gouvernement du Nunavut, pour remédier à la crise du logement et aux problèmes du système de santé que nous avons chez nous. Pourtant, c’est le gouvernement du Nunavut qui est responsable de ces deux dossiers. Le premier ministre s’est énervé en disant qu’il ne présenterait pas d’excuses « pour l’approche [qu'il a] adoptée en matière de réconciliation ».
C’est exactement l’approche que l’ITK pensait qu’il utilisait pour l’élaboration de ce projet de loi. Mais il est maintenant évident que le gouvernement n’a jamais eu l’intention de l’utiliser, et c’est ce que l’ITK reproche notamment au projet de loi.
En disant cela, le premier ministre a laissé entendre que, pour le budget, il a utilisé l’approche de nation à nation avec les Inuits. Or, il ne peut pas jouer sur les deux tableaux, traiter de nation à nation avec les Inuits dans un projet de loi et les écarter dans un autre.
C’est un projet de loi qui est très important et qu’on attend depuis longtemps. La préservation des langues est importante pour toutes les cultures. Aujourd’hui, pour la première fois, nous reconnaissons le statut des langues autochtones et prenons des mesures pour empêcher leur extinction, mais malheureusement, ce n’est pas le cas de toutes les langues.
Pour cette raison précise que les langues inuites ne sont pas incluses dans le projet de loi, je ne peux pas l'appuyer. Je suis prêt à répondre à toute observation ou question des députés.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 11:15 [p.27558]
Mr. Speaker, I cannot speak for the government as to the timing of the legislation, but I have heard it was trying to bring forward other pieces of legislation that were derailed. The Liberals felt they needed to bring something forward, so this was brought forward. ITK and NTI feel that this was rushed and that more time could have been taken to ensure it was done appropriately and better.
Monsieur le Président, je ne peux pas parler au nom du gouvernement pour ce qui est de la date à laquelle le projet de loi été déposé, mais j’ai entendu dire qu’il essayait de présenter d’autres projets de loi qui avaient déraillé. Les libéraux estimaient qu'il leur fallait présenter quelque chose, alors ils ont présenté ce projet de loi. De l’avis de l’Inuit Tapiriit Kanatami et de la Nunavut Tunngavik Inc., le gouvernement a précipité les choses alors qu’il aurait dû prendre le temps de bien les faire.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 11:17 [p.27558]
Mr. Speaker, as I said before, I agree with the principle of the legislation. The member is saying that we need to work together to continually improve things. I provided the Liberals an opportunity to do that and they chose to defeat the amendment.
I spoke with the minister. I was very cognizant to bring forward an amendment that fit within the scope and the mandate of what he had to work with. It would have given him the ability to open that door to work with Inuit. The Liberals chose to defeat that.
It was a lost opportunity. I wish the Liberals would have taken that opportunity. Bill C-91 would have been better for it.
Monsieur le Président, comme je l’ai déjà dit, j'approuve le principe qui sous-tend ce projet de loi. La députée dit que nous avons besoin de travailler ensemble pour continuer d’améliorer les choses. J’ai offert aux libéraux la possibilité de le faire, mais ils ont choisi de rejeter mon amendement.
J’ai parlé au ministre. J’ai pris soin de rédiger un amendement qui ne déborde pas du cadre du projet de loi et du mandat que nous avions. Mon amendement lui aurait donné la possibilité de travailler avec les Inuits. Les libéraux ont choisi de rejeter mon amendement.
C’était une occasion manquée. J’espérais que les libéraux la saisiraient au vol. Le projet de loi C-91 ne s’en porterait que mieux.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 11:20 [p.27558]
Mr. Speaker, to my recollection, that is the case. However, as the government House leader pointed out, some amendments were accepted. I would have to go back and check. When I was in attendance, all the ones that were brought forward by opposition at committee were defeated. However, I am not 100% sure if that is the exhaustive list of them.
Monsieur le Président, à mon souvenir, c’est le cas. Cependant, comme la leader du gouvernement à la Chambre l’a souligné, certains amendements ont été acceptés. Il faudrait que je vérifie. Quand j’étais présent, tous ceux qui ont été proposés par l’opposition au comité ont été rejetés. Cependant, je ne suis pas tout à fait certain que ce soit le cas de toute la liste.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 11:22 [p.27559]
Mr. Speaker, as I pointed out, all the amendments that were brought forward when I was at committee were defeated. However, I did take the minister's word that he was looking for a solution and he would come up with an amendment that would keep everybody happy. It would be a compromise. It did not seem to be the case with my amendment.
The member has said that we are dealing with an amended bill, but none of the amendments deal with any of the issues that were raised by ITK or NTI. They stated publicly that the legislation was in no way co-developed with Inuit. As the member for Nunavut representing the largest population of Inuit in Canada, I cannot support the legislation because of the concerns they have raised, which were apparently ignored by the government.
Monsieur le Président, comme je l’ai fait remarquer, tous les amendements proposés quand j’étais présent au comité ont été rejetés. Cependant, je crois le ministre sur parole quand il dit rechercher une solution pour formuler un amendement qui satisfasse tout le monde. Ce serait un compromis. Ce ne semblait pas être le cas de mon amendement.
Le député dit que nous étudions un projet de loi modifié, mais aucun des amendements ne concerne les questions soulevées par l’Inuit Tapiriit Kanatami ou la Nunavut Tunngavik Inc., qui ont déclaré publiquement que le projet de loi n’a en rien été préparé conjointement avec les Inuits. En tant que député de Nunavut représentant la plus grande population d’Inuits au Canada, je ne peux pas appuyer le projet de loi à cause des préoccupations soulevées, que le gouvernement a apparemment ignorées.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 11:24 [p.27559]
Mr. Speaker, as I pointed out, the president of ITK and the president of NTI spoke publicly against the legislation because of that exclusion. As I mentioned at the onset of the development of Bill C-91, they were led to believe it would be a distinctions-based approach to developing the legislation. It seems that now that we have it, it is not.
One of the things I tried to bring forward with my amendment, which was a soft amendment and it would have been a very friendly, easy amendment to accept, would have allowed the minister to have the door open to work with Inuit, if he chose to do so. It was not a “shall”, and it was not a “must”; it was a “may”.
I am kind of baffled as to why that amendment was defeated. It in no way committed a government, the current government or any government in the future, to any type of direction or commitment, which is something that cannot be done. I was very careful to put forward that amendment in a way that allowed the government to move forward and have the ability to recognize the wishes of Inuit in the legislation.
Monsieur le Président, comme je l’ai souligné, le président de l’Inuit Tapiriit Kanatami et la présidente de la Nunavut Tunngavik Inc. se sont prononcés publiquement contre le projet de loi à cause de cette exclusion. Comme je l’ai mentionné, au début de l’élaboration du projet de loi C-91, on leur a fait croire que le projet de loi serait préparé en suivant une approche fondée sur les distinctions. Maintenant que nous voyons le résultat, il semble que ce n’ait pas été le cas.
Une des choses que j’ai essayé de proposer avec mon amendement, qui n’avait rien de radical et qui aurait été un amendement très amical et facile à accepter, aurait permis au ministre de garder la porte ouverte pour travailler avec les Inuits, s’il le souhaitait. Il n’y avait rien d’impératif; c’était une possibilité.
Je ne comprends pas que cet amendement ait été rejeté. Il n’engageait en rien un gouvernement, que ce soit le gouvernement actuel ou tout gouvernement futur, à suivre une direction ou à prendre un engagement particulier, ce qui ne peut se faire. J’ai bien pris soin de présenter cet amendement d’une manière qui permettrait au gouvernement d’avancer et d’avoir la possibilité de tenir compte des souhaits des Inuits dans le projet de loi.
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 16:39 [p.27604]
Mr. Speaker, when it comes to voting on this piece of legislation, would the member join me and maybe three other people to stand and force a recorded vote?
Monsieur le Président, au moment de mettre aux voix ce projet de loi, la députée se joindra-t-elle à moi, ainsi qu'à trois autres députés, peut-être, afin d'imposer la tenue d'un vote par appel nominal?
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
View Hunter Tootoo Profile
2019-05-09 16:43 [p.27605]
Mr. Speaker, I would like to thank the member for Saanich—Gulf Islands for committing to stand with me.
We have heard from the government how important this piece of legislation is, and members from the opposition are saying the same thing. If the legislation is so important, Canadians deserve to see how their representatives stand through a recorded vote, rather than just seeing it agreed to on division.
Monsieur le Président, je tiens à remercier la députée de Saanich—Gulf Islands de s'être engagée à m'appuyer.
Le gouvernement a indiqué à quel point cette mesure législative est importante, et les députés de l'opposition disent la même chose. Si le projet de loi est si important, les Canadiens méritent de voir comment leurs représentants votent au cours d'un vote par appel nominal au lieu de se contenter d'un projet de loi adopté avec dissidence.
Results: 1 - 15 of 184 | Page: 1 of 13

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|