Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 19
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-08-21 13:31
Thank you, Mr. Chair.
I'd like to thank you and all members of this committee for giving independent MPs an opportunity to participate in today's meeting.
One of the things I've really appreciated about being an independent MP is the opportunity to take a more dispassionate look at the issues. That's what I've tried to do in all the committee hearings on SNC-Lavalin.
I'd like to say a few words about my reading of the Ethics Commissioner's report and some of the topics that I think might be worth pursuing if this committee decides to hear from the Ethics Commissioner and perhaps other witnesses.
The commissioner's key conclusion is that there was a violation of section 9 of the Conflict of Interest Act, which says that public office holders should not:
seek to influence a decision of another person so as to further the public office holder’s private interests or those of the public office holder’s relatives or friends or to improperly further another person’s private interests.
I don't think anyone is alleging that the Prime Minister sought to further the private interests of his family, his friends or himself. I also don't think there's any doubt that many, if not most, public policy decisions will either further or detract from the private interests of various companies and individuals. The key conclusion from the Ethics Commissioner is that the Prime Minister improperly tried to further another person's private interests.
That finding hinges critically on an interpretation of what is “improper”. I think it would be well worth this committee's time to dig into that with the Ethics Commissioner. We've heard a lot about findings of fact but really this conclusion comes down to an interpretation of one word in the Conflict of Interest Act, which is something that I think could be open to challenge and certainly could be open to further exploration.
It's a little bit unclear to me whether the Ethics Commissioner believes the Prime Minister is guilty of any kind of conflict of interest in the classic definition of that term. It does seem clear that the Ethics Commissioner believes that the Prime Minister is guilty of improperly furthering another person's private interests but there's already been some debate about how that language should be interpreted and what's improper. I would suggest that as an appropriate focus for this committee's work.
Merci, monsieur le président.
J'aimerais remercier le président et tous les membres du Comité de donner l'occasion aux députés indépendants de participer à la séance d'aujourd'hui.
L'une des choses que j'apprécie vraiment en tant que député indépendant, c'est de pouvoir porter un regard plus serein sur les questions. C'est ce que j'ai essayé de faire dans toutes les séances de comité qui portaient sur SNC-Lavalin.
J'aimerais dire quelques mots sur mon interprétation du rapport du commissaire à l'éthique et certains des sujets qu'il vaudrait la peine d'examiner, à mon avis, si votre comité décide de faire comparaître le commissaire à l'éthique et peut-être d'autres témoins.
La principale conclusion du commissaire, c'est qu'il y a eu violation de l'article 9 de la Loi sur les conflits d'intérêts, qui stipule qu'un titulaire de charge publique ne doit pas:
tenter d’influencer la décision d'une autre personne dans le but de favoriser son intérêt personnel ou celui d'un parent ou d'un ami ou de favoriser de façon irrégulière celui de toute autre personne.
Je ne pense pas que quiconque allègue que le premier ministre a tenté de favoriser l'intérêt personnel de sa famille ou de ses amis, ou le sien. De plus, je ne doute pas que de nombreuses décisions de politique publique, voire la plupart d'entre elles, favoriseront l'intérêt de diverses entreprises ou personnes ou y nuiront. La principale conclusion du commissaire à l'éthique, c'est que le premier ministre a essayé de favoriser de façon irrégulière l'intérêt personnel d'une autre personne.
Cette conclusion repose essentiellement sur une interprétation de ce qui est « irrégulier ». Je crois qu'il vaudrait la peine que votre comité prenne le temps de creuser la question avec le commissaire à l'éthique. Nous avons beaucoup entendu parler de constatations de faits, mais cette conclusion se résume à une interprétation d'une expression de la Loi sur les conflits d'intérêts, ce qui, à mon avis, pourrait être remis en question et pourrait certainement faire l'objet d'une étude plus approfondie.
Je ne sais pas trop si le commissaire à l'éthique croit que le premier ministre est coupable de conflit d'intérêts dans le sens classique du concept. Il semble évident qu'il est d'avis que le premier ministre est coupable d'avoir favorisé de façon irrégulière l'intérêt personnel d'une autre personne, mais il y a déjà eu des discussions sur la façon dont cela devrait être interprété et sur ce qui est irrégulier. À mon avis, c'est là un sujet pertinent pour les travaux de votre comité.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-08-21 15:12
Thanks very much.
Since we seem to have entered a bit of a broader discussion of the SNC-Lavalin case, I just want to make the point that I think it would have been far preferable had there been a more robust investigation and prosecution of the specific executives involved in alleged wrongdoing, rather than being left in this scenario of prosecuting the company as a whole, which inevitably will have negative consequences for people who had no involvement at all in the wrongdoing.
Whether or not members of the committee believe the figure of 9,000 jobs, I don't think anyone would dispute that going after the company as a whole is going to have negative consequences for a lot of people who are totally blameless in this thing. I do think one of the key take-aways from the SNC-Lavalin controversy is that we should have much more effective prosecution of the individual corporate executives who are involved in wrongdoing, rather than relying on the legal fiction of corporate personhood to prosecute whole enterprises.
Thank you.
Merci beaucoup.
Comme nous semblons avoir élargi notre discussion sur l'affaire SNC-Lavalin, je tiens à dire qu'il aurait été de loin préférable de mener une enquête plus rigoureuse et de poursuivre les cadres de la société impliqués dans les crimes allégués, plutôt que de se retrouver avec le cas d'espèce actuel, c'est-à-dire poursuivre une société, ce qui aura inévitablement des conséquences négatives pour des gens qui n'ont aucunement participé aux méfaits.
Que les membres du Comité soient convaincus ou non de la véracité du chiffre de 9 000 emplois, je ne pense pas qu'ils remettront en question le fait que les poursuites intentées contre la société auront des conséquences négatives pour de nombreuses personnes innocentes. Ce qu'il faut retenir notamment de la polémique sur SNC-Lavalin, c'est que nous devrions avoir des outils beaucoup plus efficaces pour poursuivre des cadres individuels qui commettent des crimes, plutôt que de retomber sur la fiction légale de la personne morale et actionner des entreprises.
Merci.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-07-30 13:33
Mr. Chair, I'd like to begin by thanking you and all members of the committee for enabling me to participate in today's meeting. The reason I want to participate is that China's market has been closed to Canadian canola seed. Notwithstanding the fact that the wheat sheaf continues to be Saskatchewan's provincial symbol, wheat has been surpassed by canola as our most important crop and China has emerged as the most important customer for our canola exports.
My appeal to the committee would be that, to the extent that it decides to undertake a study of Canada-China diplomatic relations, the study not simply focus on the inner workings of our foreign service, but rather try to focus on the practical consequences of that diplomatic relationship for prairie farmers and other Canadians.
Mr. Chair, I think what we need to keep in mind at today's meeting is, first and foremost, the Canadians being held hostage in China, but also the prairie farmers whose livelihoods are being held hostage to this unrelated diplomatic tiff.
Thanks very much.
Monsieur le président, tout d'abord, je veux vous remercier, vous et tous les membres du Comité, de me permettre de participer à la réunion d'aujourd'hui. Si j'ai souhaité me joindre à vous, c'est parce que le marché chinois est fermé aux graines de canola du Canada. La gerbe de blé a beau demeurer le symbole de la province de la Saskatchewan, le canola a surpassé le blé comme culture la plus importante et la Chine est devenue le premier acheteur de nos exportations de canola.
Je prie le Comité, s'il décide de réaliser une étude des relations diplomatiques entre le Canada et la Chine, de ne pas se concentrer uniquement sur les rouages internes de notre service extérieur, mais d'examiner les conséquences pratiques des relations diplomatiques pour les agriculteurs des Prairies et d'autres Canadiens.
Monsieur le président, durant la réunion d'aujourd'hui, gardons à l'esprit, avant toute chose, les Canadiens tenus en otage en Chine, mais aussi les agriculteurs des Prairies dont le gagne-pain est tributaire de cette querelle diplomatique qui ne les concerne pas.
Merci beaucoup.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-04-02 16:31
Thank you, Mr. Chair.
I want to thank members of this committee for giving me a chance to participate, since reopening the Chinese market to Canadian canola is a huge priority for Saskatchewan.
I also want to ask ministers what actions the government will take to support canola producers until the Chinese market is reopened. As you know, the Saskatchewan government has asked for an expansion of the advance payments program to provide interest-free loans of up to $1 million. Is the federal government prepared to do that? And if you need to wait for the working group, when can we expect a concrete answer to that question?
Merci, monsieur le président.
J'aimerais remercier les membres du Comité de me donner l'occasion de participer au débat, puisque la réouverture du marché chinois au canola canadien est une très grande priorité pour la Saskatchewan.
J'aimerais également demander aux ministres quelles sont les mesures que prendra le gouvernement pour appuyer les producteurs de canola avant la réouverture du marché chinois. Comme vous le savez, le gouvernement de la Saskatchewan a demandé un élargissement du Programme de paiements anticipés afin d'offrir des prêts sans intérêt allant jusqu'à 1 million de dollars. Le gouvernement fédéral est-il prêt à faire cela? Et si vous devez attendre le groupe de travail, quand pouvons-nous espérer une réponse concrète à cette question?
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-04-02 12:10
Thanks very much, Mr. Chair. I appreciate the time at this committee.
The closure of China's market to Canadian canola is a huge challenge for Saskatchewan's economy. As an aside, Viterra's head office is on the same block as my constituency office so it's nice to welcome a neighbour to committee.
I think we've heard loud and clear from all witnesses that the top priority needs to be reopening the Chinese market. What I want to ask is, what would be the single best thing the federal government could do to support our canola producers in the meantime? Would it be increasing the loan amounts under the advance payments program? Would it be waiving the interest on those loans, or might it be some other initiative?
Je vous remercie, monsieur le président. Je vous suis reconnaissant du temps de parole que vous m'accordez.
La fermeture du marché chinois au canola canadien constitue un énorme défi pour l'économie de la Saskatchewan. En passant, le siège social de Viterra se trouve dans le même pâté d'immeubles que mon bureau de circonscription. C'est un plaisir de retrouver ici un voisin.
Je crois que tous les témoins ont clairement indiqué que la priorité absolue est la réouverture du marché chinois. Ce que je veux savoir est qu’elle pourrait être la meilleure chose que le gouvernement fédéral pourrait faire d'ici cette réouverture pour soutenir nos producteurs de canola. Serait-ce d'accroître le montant des prêts consentis dans le cadre du Programme de paiements anticipés? Serait-ce de renoncer aux intérêts sur ces prêts ou pourrait-il s'agir d'un autre type de mesure?
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-26 14:01
Thank you very much, Mr. Chair.
I would just like to add a couple of points that I think would be very worthwhile for this committee to consider.
First, in cases of wrongdoing abroad, such as what SNC-Lavalin has been accused of, I think our objective should be to hold accountable the people guilty of the wrongdoing and at the same time not unduly damage Canada's economic resources. There's been a lot of debate about this figure of 9,000 jobs. I and others have been skeptical about that number, but at the end of the day, I think there's no doubt that charges and convictions and a ban from federal contracts against SNC-Lavalin would do some pretty serious damage to a very important Canadian enterprise—the largest construction company in Canada.
It strikes me that there's a bit of a dilemma here about how to go after wrongdoing without having these negative side effects on our economy. There was a disagreement within the government about whether a deferred prosecution agreement would be an appropriate tool to achieve that goal of going after the wrongdoing without damaging the economic assets. It strikes me that something the committee should consider is whether we should entirely focus on penalizing the company, through either a prosecution or a deferred prosecution agreement, or whether that goal might be better achieved through a renewed focus on prosecuting the individuals who actually committed the wrongdoing. It seems to me that there is a place sometimes for prosecuting companies, and there may be a place for deferred prosecution agreements, but one of the best ways to achieve the goal that I think we all want to achieve is to put a renewed emphasis on prosecution of the actual individuals within that enterprise who are accused of paying bribes and corruption abroad.
Mr. Chair, the second point that I would encourage this committee to consider is that in this new area for Canada of deferred prosecution agreements, there clearly needs to be some sort of oversight or some sort of possibility of appeal beyond just one individual, the director of public prosecutions. That oversight or appeal needs to be from someone who is independent, someone who isn't political. A big part of the problem in the SNC-Lavalin case was that the only way to appeal a decision of the director of public prosecutions was to go to an attorney general who was not just a member of Parliament but also a member of cabinet and also the justice minister.
One way that's been suggested to achieve some sort of independent oversight or review in these very complex and difficult decisions is to reinforce the independence of the Attorney General by splitting that portfolio from the justice portfolio. I think that's a possibility that this committee should consider. There might be other ways of coming up with some sort of mechanism for review or oversight of decisions of the director of public prosecutions in an independent, non-partisan way. That's one idea that's been floated. I would encourage the committee to consider it and others.
Thanks very much for this opportunity, Mr. Chair.
Merci beaucoup, monsieur le président.
J'aimerais seulement mentionner deux autres choses qui, à mon avis, valent la peine d'être examinées par le Comité.
Tout d'abord, dans les cas d'actes répréhensibles à l'étranger, comme ceux dont on a accusé SNC-Lavalin, je crois que notre objectif devrait être de tenir responsables les personnes coupables de ces actes tout en évitant de nuire indûment aux ressources économiques du Canada. On a beaucoup parlé des 9 000 emplois. Comme d'autres personnes, je suis sceptique à l'égard de ce nombre, mais au bout du compte, dans le cas de SNC-Lavalin, je pense qu'il ne fait aucun doute que des accusations, des condamnations et l'interdiction de participer aux contrats fédéraux infligeraient des dommages considérables à une entreprise canadienne très importante. Après tout, il s'agit de la plus grosse entreprise de construction au Canada.
Il me semble qu'on fait face à un dilemme quant à la façon d'agir contre les actes répréhensibles sans causer d'effets négatifs sur notre économie. Au sein du gouvernement, on ne s'entendait pas sur la question de savoir si une entente de suspension des poursuites était l'outil qui permettrait d'atteindre l'objectif d'agir contre les actes répréhensibles sans nuire aux actifs de l'économie. Il me semble que les membres du Comité devraient se demander s'il faut se concentrer sur les moyens de pénaliser l'entreprise, par l'entremise d'une poursuite en justice ou d'une entente sur la suspension des poursuites, ou s'il serait plus facile d'atteindre cet objectif en s'efforçant plutôt d'intenter des poursuites contre les personnes qui ont commis ces actes répréhensibles. Il me semble qu'il est parfois utile d'intenter des poursuites contre les entreprises, et qu'il est peut-être parfois utile d'avoir recours à des ententes sur la suspension des poursuites, mais l'une des meilleures façons d'atteindre l'objectif que nous souhaitons tous atteindre, selon moi, c'est de remettre l'accent sur les poursuites contre les intervenants de l'entreprise qui sont accusés d'avoir payé des pots-de-vin et d'avoir trempé dans la corruption à l'étranger.
Monsieur le président, le deuxième point que j'encouragerais le Comité à examiner, c'est que cette nouvelle méthode utilisée par le Canada, à savoir l'entente de suspension des poursuites, nécessite visiblement une certaine surveillance ou la possibilité de faire appel à d'autres personnes que le directeur des poursuites pénales. Cette surveillance ou ces appels doivent relever d'une personne indépendante qui ne fait pas partie du milieu politique. Ce qui a posé problème, en grande partie, dans le cas de SNC-Lavalin, c'est que la seule façon d'interjeter appel d'une décision du directeur des poursuites pénales était de s'adresser à une procureure générale qui était non seulement députée au Parlement, mais aussi membre du Cabinet et ministre de la Justice.
Pour s'assurer que ces décisions très difficiles et complexes fassent l'objet d'une surveillance ou d'un examen indépendant, on a notamment suggéré de dissocier le portefeuille du procureur général de celui du ministère de la Justice. Je crois que c'est une possibilité que notre comité devrait examiner. Il pourrait exister d'autres façons indépendantes et non partisanes de mettre en œuvre un mécanisme d'examen ou de surveillance des décisions rendues par le directeur des poursuites pénales. C'est donc l'une des idées qui ont été proposées. J'encourage les membres du Comité à l'examiner et à examiner d'autres propositions.
Monsieur le président, je vous remercie de m'avoir donné la chance de m'exprimer.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-26 14:24
Thanks very much, Mr. Chair.
I think that Mr. Erskine-Smith raises a valid point that Ms. Wilson-Raybould is in the process of making a written submission to the justice committee and that the written submission would probably be of interest to members of this committee before undertaking a study of some of the same issues.
In the spirit of trying to find a reasonable compromise, I wonder if Liberal members of this committee would be amenable to tabling the motion before us after we have had a chance to see Ms. Wilson-Raybould's written submission, rather than voting it down altogether.
Merci beaucoup, monsieur le président.
Je crois que M. Erskine-Smith soulève un bon point, à savoir que Mme Wilson-Raybould prépare actuellement un mémoire à l'intention du Comité de la justice et que ce document serait probablement utile pour notre comité, avant que nous entreprenions une étude sur certaines des mêmes questions.
Dans l'optique d'essayer de trouver un compromis raisonnable, je me demande si les membres libéraux de notre comité seraient favorables au dépôt de la motion après que nous aurons eu l'occasion de prendre connaissance du mémoire de Mme Wilson-Raybould, au lieu de rejeter d'emblée le tout.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-26 14:25
I'm just suggesting that. I recognize that someone else would actually have to make the motion to table it.
Je ne fais que le proposer. Je sais que c'est quelqu'un d'autre qui aurait à présenter la motion pour en faire le dépôt.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-06 16:08
Thanks very much.
Mr. Wernick, in your opening statement you indicated that the former minister agreed that entering into a deferred prosecution agreement would have been entirely lawful. My understanding of Ms. Wilson-Raybould's testimony is that she did not believe that SNC-Lavalin was eligible for a deferred prosecution agreement under Canadian law. I wonder if either or both of you could shed any further light on whether SNC-Lavalin would have been eligible for that provision.
Merci beaucoup.
Monsieur Wernick, dans votre déclaration préliminaire, vous avez dit que l'ancienne ministre avait convenu que la conclusion qu'un accord de poursuite suspendue serait parfaitement légal. Si j'ai bien compris son témoignage, Mme Wilson-Raybould ne croyait pas que SNC-Lavalin était admissible à un accord de poursuite suspendue en vertu du droit canadien. Je me demande si l'un d'entre vous, ou les deux, pourriez nous dire si SNC-Lavalin aurait pu profiter de cette disposition.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-06 16:09
Fair enough.
Do either you or Ms. Drouin have any view on whether SNC-Lavalin would have qualified for the provision that is in the legislation?
Très bien.
Est-ce que Mme Drouin ou vous-même pensez que SNC-Lavalin aurait pu profiter de cette disposition de la loi?
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-06 16:10
On the possibility of separating the Minister of Justice portfolio from the Attorney General portfolio, Mr. Wernick, you said that it's not a decision to be taken lightly, that there should be more study, and that you might have views to present as part of such a study. Given that you're in charge of the machinery of government in this country, I'm wondering if you have any views that you could present today.
En ce qui concerne la possibilité de séparer le portefeuille de ministre de la Justice de celui du procureur général, monsieur Wernick, vous avez dit que la décision n'est pas à prendre à la légère, qu'il faudrait approfondir cette possibilité et que vous pourriez avoir des points de vue à exprimer dans le cadre d'une telle étude. Étant donné que vous êtes responsable de l'appareil gouvernemental dans notre pays, je me demande si vous avez des réflexions dont vous pourriez nous faire part aujourd'hui.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-06 16:11
It must happen on a fairly regular basis that companies come to the government seeking certain concessions and saying that there will be dire economic consequences and job losses if they don't get what they want. I'm wondering if you can speak any more to how the government assesses those kinds of claims or threats from companies.
Il doit arriver assez couramment que des entreprises s'adressent au gouvernement pour demander certaines concessions et évoquer de terribles conséquences économiques et des pertes d'emplois d'un éventuel rejet de leur demande. Pourriez-vous nous en dire plus long sur la façon dont le gouvernement évalue ces genres d'arguments ou de menaces de la part des entreprises.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-06 12:24
Well, thank you for the opportunity, once again.
Thank you, Mr. Butts, for your articulate and informative testimony.
To pick up on what you were just saying about deferred prosecution agreements, we heard last week from Ms. Wilson-Raybould that it was clear under the law that SNC-Lavalin was not eligible for a deferred prosecution agreement, and that therefore efforts to push that option were inappropriate.
I think it's clear that you and many other people believed that SNC-Lavalin potentially was eligible for a deferred prosecution agreement. I appreciate that you're not a lawyer, and I am not either, but I wonder if you can shed any further light on the company's eligibility for that type of remedy.
Eh bien, merci encore une fois de m'en avoir donné l'occasion.
Merci, monsieur Butts, de votre témoignage éloquent et instructif.
Pour revenir aux accords de poursuite suspendue, Mme Wilson-Raybould nous a dit la semaine dernière qu'il était clair, en vertu de la loi, que SNC-Lavalin n'était pas admissible à un tel accord et que, par conséquent, les efforts déployés en faveur de cette option étaient inappropriés.
Il est évident, je pense, que vous et bien d'autres personnes avez cru que SNC-Lavalin pouvait y être admissible. Je comprends que vous n'êtes pas avocat, je ne le suis pas non plus, mais je me demande si vous pouvez nous éclairer davantage sur l'admissibilité de l'entreprise à ce type de recours.
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-06 12:25
Okay.
It seems quite central to whatever misunderstanding or disagreement—
D'accord.
Cela semble pourtant être au cœur de tout malentendu ou désaccord...
View Erin Weir Profile
CCF (SK)
View Erin Weir Profile
2019-03-06 12:26
Thanks for all the light you've shed on the cabinet shuffle in January.
With the benefit of hindsight, do you think that it was a mistake to move Ms. Wilson-Raybould?
Merci de tous vos éclaircissements sur le remaniement ministériel de janvier.
Avec le recul, pensez-vous que c'était une erreur de déplacer Mme Wilson-Raybould?
Results: 1 - 15 of 19 | Page: 1 of 2

1
2
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data