Interventions in Committee
 
 
 
RSS feed based on search criteria Export search results - CSV (plain text) Export search results - XML
Add search criteria
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Thank you, Mr. Chair. I'm very pleased to be here today.
Thank you, gentlemen, for being here and giving up your time to reassure Canadians and answer our questions.
One of the cornerstones of the social contract that exists across this land is the protection of citizens, not just the protection they offer one another, but also the protection provided to them by the government. For the past three weeks, constituents in all of our ridings have been profoundly concerned. Two days after the data breach was made public, people started coming to my office. When I would knock on people's doors, that's all they would talk about. That tells me people are genuinely concerned and feel that the government has done nothing in response.
The question my constituents want you to answer, Mr. Boucher, is very simple. Can the Canadian Centre for Cyber Security indeed ensure the 2.9 million Canadians affected by this data breach are properly protected, yes or no?
Does your centre have the tools to respond to the situation and ensure the victims of identity theft are protected?
Merci, monsieur le président. Je suis très content d’être ici.
Je vous remercie, messieurs, d’être ici aujourd’hui et de donner de votre temps pour rassurer les Canadiens et répondre à nos questions.
Une des pierres angulaires du contrat social que nous avons sur notre territoire, c’est la protection des citoyens, non seulement celle qu'ils s'offrent réciproquement entre eux, mais aussi celle qu'ils reçoivent de l'État. Depuis trois semaines, les citoyens de toutes nos circonscriptions sont extrêmement préoccupés. Deux jours après que la fuite de données a été rendue publique, des gens venaient à mon bureau. Lorsque je faisais du porte-à-porte, c'est tout ce dont ils me parlaient. Il y a donc une vraie préoccupation et les gens sentent qu’il n’y a aucune réponse de la part du gouvernement.
Ce que mes concitoyens voudraient savoir de votre part, monsieur Boucher, est très simple: est-ce que le Centre canadien pour la cybersécurité peut effectivement assurer la sécurité en bonne et due forme des 2,9 millions de Canadiens qui ont été touchés par ce vol de données personnelles, oui ou non?
Est-ce que votre institution a les outils nécessaires pour faire face à cette situation et assurer la protection des citoyens victimes de vol d'identité?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I'm not talking about what's already happened. I'm talking about what's going to happen next. That's what worries people. I want to know whether the Canadian Centre for Cyber Security has the capacity to deal with international or national fraudsters who send text messages or whatever it may be.
Does your centre have the capacity to deal with that?
Je ne parle pas de l’événement qui est arrivé, je parle de ce qui va arriver prochainement. C’est cela qui inquiète les citoyens. Je veux savoir si le Centre canadien pour la cybersécurité a la capacité de faire face aux fraudeurs internationaux ou nationaux qui tentent d’envoyer des messages textes ou quoi que ce soit.
Votre organisme a-t-il la capacité de faire face à cela?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I'm going to take advantage of your cybersecurity expertise.
Is Canada's current social insurance number regime appropriate in a modern age dominated by the Internet? We are at the point now where people shop on their cell phones and pay for their purchases at the cash in mere seconds. Is our system of social insurance numbers adequate in the world we live in?
Je vais profiter de votre expertise en cybersécurité.
Notre système actuel de numéros d'assurance sociale est-il adéquat dans ce monde contemporain où Internet prend toute la place? C'est rendu à un point où les gens font leurs achats avec leur téléphone ou paient en quelques secondes à une caisse. Notre système de numéros d'assurance sociale est-il adéquat dans le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Superintendent, my next question is along the same lines as that of my fellow member, Mr. Motz.
Whether they've approached me on the street, come to my office or answered the door when I was canvassing, everyone has asked me the same question. They want to know what crimes these fraudsters are going to commit down the road. They want to know what to expect. What crimes will the 2.9 million victims of this massive data breach be the target of in the future?
In addition, how long will it be before those crimes are committed? The media are reporting all kinds of things. We are hearing that it will take five or 10 years before the fraudsters do anything—that they'll wait until the dust has settled.
Monsieur le surintendant, j'ai une question qui va dans le même sens que celle de mon collègue M. Motz.
Tous les gens qui m'ont abordé dans la rue, au bureau ou lors d'un porte-à-porte m'ont posé la même question. Ils m'ont demandé quels actes criminels ces fraudeurs commettront ultérieurement et à quoi il faut s'attendre. Quels actes criminels seront posés en ce qui concerne les 2,9 millions de Canadiens touchés par cette immense fuite de données?
Ensuite, dans combien de temps ces actes seront-ils posés? En ce moment, les médias disent toutes sortes de choses. On dit notamment que cela prendra cinq ou dix ans avant que les fraudeurs n'agissent et qu'ils attendront que la poussière retombe.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I would like to intervene with these witnesses, please.
J'aimerais poser mes questions à ces témoins, s'il vous plaît.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Mr. Cormier, I would just like to reiterate what my colleague said. The fundamental objective of today's meeting, for us Conservatives, is to determine what the government, its agencies and institutions could do to help you and, in turn, to help Desjardins members, which is the most important thing. They are Canadian and Quebec citizens.
As you know, I have contacted the three directors of the Desjardins branches in my riding to express my support.
Has Canada's Department of Employment and Social Development contacted you to obtain the list of the 2.9 million citizens? This is a very important question.
Monsieur Cormier, je voudrais simplement réitérer ce que mon collègue a dit. L'objectif fondamental de la réunion d'aujourd'hui, pour nous les conservateurs, était de déterminer ce que le gouvernement, ses agences et ses institutions pouvaient faire pour vous aider et, par ricochet, pour aider les membres de Desjardins, ce qui est le plus important. Ce sont des citoyens canadiens et québécois.
Par ailleurs, vous n'êtes pas sans savoir que j'ai joint les trois directeurs des caisses Desjardins de ma circonscription pour leur exprimer mon soutien.
Le ministère de l'Emploi et du Développement social du Canada a-t-il pris contact avec vous pour obtenir la liste des 2,9 millions de citoyens? C'est une question très importante.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
When you have the answer, could you give it to the analysts or the clerk? It would be important for us to know that. If the request has been made, could you provide a list of these Canadians? We are trying to find out what the government can do, but first it should know who it is talking about. So would you be able to send this list to the Canadian government? Unfortunately, it would still involve sending data, but the recipient would be the government.
Quand vous aurez la réponse, pourriez-vous la donner aux analystes ou au greffier? Ce serait important pour nous de le savoir. S'il se trouve que la demande a été faite, pourriez-vous fournir la liste de ces Canadiens? Nous, nous cherchons à savoir ce que le gouvernement peut faire, mais il faudrait d'abord qu'il sache de qui il est question. Alors, seriez-vous en mesure d'envoyer cette liste au gouvernement canadien? Malheureusement, il s'agirait encore d'envoyer des données, mais le destinataire serait le gouvernement.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Next, I would like to know if a member of the current cabinet has contacted you since June 20.
Ensuite, j'aimerais savoir si un membre du Cabinet actuel vous a contactés depuis le 20 juin.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I am talking about the federal cabinet. So it would be a minister.
Je parle du Cabinet fédéral. Ce serait donc un ministre.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Fine.
In your introduction, you mentioned very humbly and respectfully that you had some questions. Personally, I would have liked to know your answers as an expert in your field. I don't remember your first question very well, but it was still interesting. You were wondering if Canada had an adequate system for social insurance numbers, for example. I would like to know your perspective on this.
D'accord.
Dans votre introduction, vous avez mentionné très humblement et respectueusement que vous aviez quelques questions. Personnellement, j'aurais aimé connaître vos réponses en tant qu'expert dans votre domaine. Je ne me souviens pas très bien de votre première question, mais c'était quand même intéressant. Vous vous demandiez si le Canada avait un système adéquat en ce qui a trait aux numéros d'assurance sociale, par exemple. J'aimerais connaître votre perspective là-dessus.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I would like to have your answers on both points.
J'aimerais avoir vos réponses sur les deux points.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I have a supplementary question, which will probably be the last one. I am addressing Mr. Cormier, the citizen.
You made a very important announcement this morning. You said that the protection applies to all members, whether or not they are affected by this unfortunate event. You said all they have to do is call you and you can take care of them. You will establish contacts, take action and take the necessary steps.
Do you think that's exactly the kind of attitude that the government, the federal state, should have right now towards the 2.9 million Canadian citizens?
Citizens are being asked to contact us, and I think it is the federal government that should contact citizens. Let's say that citizens are communicating with the federal government, shouldn't the federal government have the same approach as you and say that it takes care of everything?
The representative of Employment and Social Development Canada said that, if citizens' social insurance numbers were changed, they would have to call all their former employers. That's not what you're doing. You, incredibly, say you're going to take care of everyone at the last minute.
As a citizen, would you like the federal government to act in the same way towards the affected members?
J'ai une question supplémentaire, qui sera probablement la dernière. Je m'adresse ici à M. Cormier, le citoyen.
Vous avez fait une annonce fort importante ce matin. Vous dites que la protection s'applique à l'ensemble des membres, qu'ils soient touchés ou non par ce malheureux événement. Vous avez dit qu'ils n'ont qu' à vous appeler pour que vous vous occupiez d'eux. Vous allez établir les contacts, prendre les mesures et entreprendre les démarches qui s'imposent.
Pensez-vous que ce soit exactement ce genre d'attitude que le gouvernement, l'État fédéral, devrait avoir en ce moment envers les 2,9 millions citoyens canadiens?
On demande aux citoyens de prendre contact avec nous, or je pense que c'est le gouvernement fédéral qui devrait prendre contact avec les citoyens. Disons que les citoyens entrent en communication avec le gouvernement fédéral, ce dernier ne devrait-il pas avoir la même approche que vous et dire qu'il s'occupe de tout?
La représentante d'Emploi et Développement social Canada disait que, si l'on changeait les numéros d'assurance sociale des citoyens, ceux-ci devraient appeler tous leurs anciens employeurs. Ce n'est pas ce que vous faites. Vous, incroyablement, vous dites que vous allez vous occuper de tout le monde à la dernière minute.
En tant que citoyen, aimeriez-vous que le gouvernement fédéral agisse de la même façon envers les membres touchés?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Thank you, Mr. Chair.
Good afternoon, everyone.
Thank you for waiting and staying here.
Ms. Boisjoly, you are the assistant deputy minister at the Department of Employment and Social Development Canada. Did your minister instruct you to get the list? I asked the same question of Mr. Cormier. Have you received ministerial instructions to obtain the list of the 2.9 million Canadians affected by the massive data leak at Desjardins?
Merci, monsieur le président.
Bonjour à tous.
Je vous remercie d'avoir patienté et d'être demeurés sur place.
Madame Boisjoly, vous êtes la sous-ministre adjointe au ministère de l'Emploi et du Développement social du Canada. Est-ce que votre ministre vous a donné la directive d'obtenir la liste? J'ai posé la même question à M. Cormier. Avez-vous reçu la directive ministérielle d'obtenir la liste des 2,9 millions de Canadiens touchés par la fuite de données massive chez Desjardins?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
So there were no guidelines. In other words, you are reactive. I'm not talking about you, of course. You follow political orders, and we understand that. At the moment, everything is reactive and absolutely nothing is proactive.
You said you received 1,500 requests or calls about the social insurance number. Our goal is to know how the government can help people proactively. Since you don't know which Canadians are affected, you necessarily have to wait for them to contact you. That is what is happening right now. You wait for the people affected to contact you, not the other way around. That's impossible, because you don't have the data. Mr. Cormier, from Desjardins, seemed to say that they would be ready to send this data. I know I'm asking you to give a political opinion, but you can't.
I have to express something that royally disgusts the people in my riding. I went door-to-door a lot last week and the week before that. People have consistently told me that they doubt that the government can do anything. It saddened me very much. How is that possible? I would like to break the cynicism and listen to people. People contribute 50% of their income to the Canadian government. We Conservatives want the government to work for citizens, not the other way around.
Mr. Cormier said that when someone calls Desjardins, they are proactive and take care of things for them.
We learned something very important today. In fact, we already knew that because it had been mentioned here and there. I learned from an official like you that you can change your social insurance number. I know it's complex and that even if we change it, we still have to reach a myriad of institutions, our former employers, and so on. However, it is the government that requires that citizens have a social insurance number. It is a system that should perhaps even be called into question, and we are discussing it today, in a way.
Wouldn't it be your duty to contact the 2.9 million people? The Liberal government should do this to be proactive. It knows these people. For example, at the Pizzeria D'Youville, where I worked in 2004 when I was 17, it was the boss who sent the GST to the federal government. All these things are well known. Your departments could easily link this information and change the social insurance number, perhaps not in a comprehensive way, but it should support the citizen in the very difficult task of reaching all former employers or government agencies.
I really don't like this. I know it's not your fault. You have political directives from the Liberal government, but it is not proactive at the moment. I don't like it at all. What can you say about this?
Donc, il n’y a pas eu de directives. Autrement dit, vous êtes réactifs. Je ne parle pas de vous, bien entendu. Vous suivez les ordres politiques, et nous comprenons cela. En ce moment, tout est réactif et absolument rien n'est proactif.
Vous avez dit avoir reçu 1 500 demandes ou appels au sujet du numéro d’assurance sociale. Notre objectif est de savoir comment le gouvernement peut aider les gens de façon proactive. Comme vous ne savez pas quels Canadiens sont touchés, vous devez nécessairement attendre qu’ils communiquent avec vous. C’est ce qui se passe en ce moment. Vous attendez que les gens touchés prennent contact avec vous, et non l’inverse. C’est impossible, parce que vous n’avez pas les données. M. Cormier, de Desjardins, semblait dire qu’eux seraient prêts à envoyer ces données. Je sais que je vous demande d'émettre une opinion politique, mais que vous ne le pourrez pas.
Je dois exprimer quelque chose qui écœure royalement les gens de ma circonscription. J’ai fait beaucoup de porte-à-porte la semaine dernière et l'autre avant. Les gens m'ont dit systématiquement qu'ils doutaient que le gouvernement puisse faire quelque chose. Cela m’a beaucoup attristé. Comment est-ce possible? Moi, je voudrais briser le cynisme et écouter les gens. Les gens versent 50 % de leurs revenus à l’État canadien. Nous, les conservateurs, voulons que le gouvernement travaille pour les citoyens, et non l’inverse.
M. Cormier a dit que, quand une personne appelle chez Desjardins, ils sont proactifs et ils s'occupent de choses pour elle.
Nous avons appris quelque chose de très important aujourd’hui. En fait, nous le savions déjà parce que cela avait été ébruité ici et là. J'ai appris d’un officiel comme vous qu’on peut changer de numéro d’assurance sociale. Je sais que c'est complexe et que, même si on le changeait, il faudrait tout de même joindre une myriade d’institutions, ses anciens employeurs, et ainsi de suite. Or c’est le gouvernement qui oblige le citoyen à avoir un numéro d’assurance sociale. C'est un système qui devrait peut-être même être remis en cause et nous en discutons aujourd’hui, en quelque sorte.
Ne serait-il pas de votre devoir de prendre contact avec les 2,9 millions de personnes? Le gouvernement libéral devrait faire cela pour être proactif. Il connaît ces personnes. Par exemple, à la Pizzeria D'Youville où je travaillais en 2004 quand j’avais 17 ans, c'est le patron qui s’occupait d'envoyer la TPS au gouvernement fédéral. Toutes ces choses sont très connues. Vos ministères pourraient facilement relier ces informations et changer le numéro d’assurance sociale, peut-être pas de manière exhaustive, mais il devrait épauler le citoyen dans ce très lourd travail qui consiste à joindre tous ses anciens employeurs ou les agences gouvernementales.
C’est ce qui me déplaît énormément. Je sais que ce n’est pas votre faute. Vous avez des directives politiques qui viennent du gouvernement libéral, mais on n'est pas proactif en ce moment. Cela me déplaît énormément. Que pouvez-vous dire à ce sujet?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Thank you, Ms. Boisjoly.
Merci, madame Boisjoly.
Results: 1 - 15 of 1638 | Page: 1 of 110

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|