Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 285
View Tom Lukiwski Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, furthermore, if Questions Nos. 1343, 1344, 1349, 1351, 1353 and 1354 could be made orders for returns, these returns would be tabled immediately.
The Speaker: Is that agreed?
Some hon. members: Agreed.
Monsieur le Président, si les questions nos 1343, 1344, 1349, 1351, 1353 et 1354 pouvaient être transformées en ordres de dépôt de documents, les documents seraient déposés immédiatement.
Le Président: D'accord?
Des voix: D'accord.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)

Question No. 1343--
Mr. Matthew Dubé:
With regard to the Community Infrastructure Improvement Fund, since its creation: (a) what is the total amount awarded by all regional development agencies; (b) for each agency, how many applications were received and, of that number, how many applications were refused; (c) what was the selection criteria; and (d) for each agency, how many projects were funded and, for each project funded or refused by the Fund, what was the type of community infrastructure (based on the definitions of eligible infrastructure), the amount awarded or refused and the name and place (city, province) of the applicant organization?
Response
(Return tabled)

Question No. 1344--
Mr. Matthew Dubé:
With regard to the Children’s Fitness Tax Credit: (a) how much has this credit cost the government for each fiscal year since its introduction; and (b) how many Canadians have claimed this tax credit by household type, by income bracket and by province?
Response
(Return tabled)

Question No. 1349--
Hon. Wayne Easter:
With regard to the Canadian Armed Forces, in each year since 2006 inclusive, what has been the number of: (a) harassment complaints other than that of a sexual nature; (b) sexual harassment complaints; and (c) harassment investigations, broken down by the following locations (i) Department of National Defence (DND)/Canadian Forces (CF) establishments located in the National Capital Region, including NDHQ, (ii) Canadian Forces Base (CFB) Halifax, (iii) CFB Cornwallis, (iv) CFB Gagetown, (v) CFB Valcartier, (vi) CFB Kingston (not including the Royal Military College), (vii) CFB Petawawa, (viii) CFB Borden, (ix) CFB Shilo, (x) CFB Edmonton, (xi) CFB Comox, (xii) CFB Esquimalt, (xiii) Royal Military College (Kingston), (xiv) Royal Military College (St-Jean)?
Response
(Return tabled)

Question No. 1351--
Hon. Wayne Easter:
With regard to the Department of National Defence (DND), what is the detailed breakdown of: (a) Canadian Armed Forces executives by rank (General, Lieutenant-General, Major-General and Brigadier-General); and (b) DND executives by classification (DM-4, DM-3, DM-2, DM-1, EX-5, EX-4, EX-3, EX-2 and EX-1), on December 31, 2005 and December 31, 2012?
Response
(Return tabled)

Question No. 1353--
Mr. Kevin Lamoureux:
With regard to the Department of National Defence (DND): (a) what are the ranks of each Canadian Armed Forces member and classification of each DND employee who, on December 31, 2012, attended post-graduate training at public expense at a Canadian or international educational institution; and (b) for each, what is (i) the actual yearly salary of the student, (ii) the program of study, (iii) the number of semesters of study paid for by the government since the start of their career, (iv) all the institutions attended, (v) the total cost of tuition paid with respect to the student’s training, (vi) whether relocation costs were paid with respect to the training and the amount of those costs, (vii) any other associated costs?
Response
(Return tabled)

Question No. 1354--
Mr. Yvon Godin:
With regard to the Centre of Excellence for Evaluation (CEE) of the Treasury Board Secretariat: (a) why is the 2012 Annual Report on the Health of the Evaluation Function not available online; (b) why are official languages not included in the 2011 Annual Report on the Health of the Evaluation Function; (c) how are official languages integrated into the work of the CEE; (d) does the CEE work closely with the Official Languages Centre of Excellence and, if so, how; (e) how are official languages integrated into the evaluation function as regards expenditure management in the public service as a whole; (f) why are official languages not included in the Leadership Competencies for Federal Heads of Evaluation; (g) why are official languages not included in the Policy on Evaluation; (h) how does the CEE ensure that federal institutions have access to external evaluators with official languages experience when necessary; (i) how many CEE employees work on files with an official languages component; (j) does the Framework for Professional Development for Evaluators have an official languages component and, if so, what is it; (k) why has the Audit and Evaluation Database been offline for a number of weeks, and when will it be working again; and (l) how does the CEE ensure that the tools it provides on its website take into account its official languages obligations?
Response
(Return tabled)

Question no 1343 --
M. Matthew Dubé:
En ce qui concerne le Fonds d’amélioration de l’infrastructure communautaire, depuis sa création: a) à combien s’élève le total des sommes octroyées par toutes les agences de développement régional; b) pour chacune des agences, combien de demandes ont été reçues et de ce nombre, combien de demandes ont été refusées; c) quels ont été les critères de sélection; d) pour chacune des agences, combien de projets ont été financés et, pour chacun de ces projets financés ou refusés par le Fonds, quels étaient le type d’infrastructure communautaire (selon les définitions des infrastructures admissibles), le montant accordé ou le montant refusé et le nom et le lieu (ville, province) de l’organisme demandeur?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1344 --
M. Matthew Dubé:
En ce qui concerne le Crédit d’impôt pour la condition physique des enfants: a) combien ce crédit a-t-il coûté au gouvernement, pour chaque exercice, depuis son instauration; b) combien de Canadiens se sont prévalus de ce crédit d’impôt, par type de ménage, par tranche de revenu et par province?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1349 --
L'hon. Wayne Easter:
En ce qui concerne les Forces armées canadiennes, pour chacune des années depuis 2006 inclusivement, quel a été le nombre: a) de plaintes pour harcèlement, autres que celles de nature sexuelle; b) de plaintes pour harcèlement sexuel; c) d’enquêtes sur des cas de harcèlement, réparti selon les endroits suivants (i) établissements du ministère de la Défense nationale (MDN) et des Forces canadiennes (FC) dans la région de la capitale nationale, y compris le QGDN, (ii) la base des Forces canadiennes (BFC) Halifax, (iii) la BFC Cornwallis, (iv) la BFC Gagetown, (v) la BFC Valcartier, (vi) la BFC Kingston (exception faite du Collège militaire royal), (vii) le BFC Petawawa, (viii) la BFC Borden, (ix) la BFC Shilo, (x) la BFC Edmonton, (xi) la BFC Comox, (xii) la BFC Esquimalt, (xiii) le Collège militaire royal (Kingston), (xiv) le Collège militaire royal (Saint-Jean)?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1351 --
L'hon. Wayne Easter:
En ce qui concerne le ministère de la Défense nationale (MDN), quelle était la répartition détaillée: a) des dirigeants des Forces armées canadiennes selon le grade (général, lieutenant-général, major-général et brigadier-général); b) des cadres du MDN selon la classification (DM-4, DM-3, DM-2, DM-1, EX-5, EX-4, EX-3, EX-2 et EX-1), au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2012?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1353 --
M. Kevin Lamoureux:
En ce qui concerne le ministère de la Défense nationale (MDN): a) quel est le rang de chacun des membres des Forces armées canadiennes et la classification de chacun des employés du MDN qui, en date du 31 décembre 2012, ont poursuivi des études supérieures aux frais de l’État dans des établissements d’enseignement canadiens ou étrangers; b) pour chacune de ces personnes, quel est (i) le salaire actuel annuel de l’étudiant, (ii) le programme d’études, (iii) le nombre de semestres d’études payés par le gouvernement depuis le début de sa carrière, (iv) l’établissement fréquenté, (v) le montant total des frais de scolarité payés pour la formation de l’étudiant, (vi) le montant des frais de réinstallation liés à la formation s’il y a lieu, (vii) tous les autres frais connexes?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1354 --
M. Yvon Godin:
En ce qui concerne le Centre d’excellence en évaluation (CEE) du Secrétariat du Conseil du Trésor: a) pourquoi le rapport annuel 2012 sur l’état de la fonction d’évaluation n’est-il pas disponible en ligne; b) pourquoi les langues officielles ne font-elles pas partie du rapport annuel 2011 sur l’état de la fonction d’évaluation; c) comment les langues officielles sont-elles intégrées aux travaux du CEE; d) le CEE travaille-t-il étroitement avec le Centre d’excellence en langues officielles et, si oui, comment; e) comment les langues officielles sont-elles intégrées à la fonction d’évaluation en matière de gestion des dépenses dans l’ensemble de la fonction publique; f) pourquoi les langues officielles ne comptent-elles pas parmi les Compétences en leadership des chefs de l'évaluation fédéraux; g) pourquoi les langues officielles ne font-elles pas partie de la Politique sur l’évaluation; h) comment le CEE s’assure-t-il que les institutions fédérales ont recours, au besoin, à des évaluateurs externes qui détiennent des compétences en matière de langues officielles; i) combien d’employés du CEE travaillent à des dossiers qui contiennent une composante de langues officielles; j) le Cadre de perfectionnement professionnel des évaluateurs est-il doté d’une composante de langues officielles et, si oui, en quoi consiste-t-elle; k) pourquoi la Base de données de vérification et d'évaluation n’est-elle pas fonctionnelle depuis plusieurs semaines, et quand sera-t-elle à nouveau fonctionnelle; l) comment le CEE s’assure-t-il que les outils de travail qu’il propose sur son site Web tiennent compte de ses obligations en matière de langues officielles?
Response
(Le document est déposé)
View Gerald Keddy Profile
CPC (NS)
Mr. Speaker, if Questions Nos. 1332, 1336, 1338 and 1340 could be made orders for returns, these returns would be tabled immediately.
Monsieur le Président, si les questions nos 1332, 1336, 1338 et 1340 pouvaient être transformées en ordres de dépôt de documents, les documents seraient déposés immédiatement.
View Barry Devolin Profile
CPC (ON)
Is that agreed?
Some hon. members: Agreed.
D'accord?
Des voix: D'accord.
View Barry Devolin Profile
CPC (ON)

Question No. 1332--
Hon. Stéphane Dion:
With regard to any funding dedicated to the promotion of Canada’s official languages that was not accounted for in the $1.1 billion dollars outlined in the Roadmap for Canada’s Linguistic Duality 2008-2013: (a) what departments or agencies contributed to the funding of official languages programs; (b) what are the names of the programs that delivered that funding listed by department or agency; and (c) what amount of money did each of those programs spend in fiscal years (i) 2007-2008, (ii) 2008-2009, (iii) 2009-2010, (iv) 2010-2011, (v) 2011-2012, (vi) 2012-2013?
Response
(Return tabled)

Question No. 1336--
Mr. Pierre Nantel:
With regard to Library and Archives Canada (LAC), since January 1, 2011: (a) what are the details of all the fonds and records held in custody by LAC that have been or are currently being de-accessioned to (i) provincial or territorial archives, (ii) university archives, (iii) regional or local archival institutions or organizations; (b) on what written policy or operational rationale were each of these de-accessions based on; (c) what are the details of all the fonds and records on deposit with LAC that have been or are currently under discussion or negotiation for referral to (i) provincial or territorial archives, (ii) university archives or libraries, (iii) regional or local archival institutions or organizations; and (d) in every case the LAC decided not to acquire archives or records being offered, what written policy or operational rationale was provided to the donor as the basis of this decision?
Response
(Return tabled)

Question No. 1338--
Mr. Pierre Nantel:
With regard to Library and Archives Canada (LAC), since January 1, 2005: (a) what sections and branches currently exist or have existed, broken down by year; (b) how many archivists work or have worked in each section and branch, broken down by year, including and specifying part-time and seasonal employees; (c) how many managers work for each section and department; (d) how many items were acquired; (e) what was the total value of items acquired; (f) how many interlibrary loans were registered; (g) what were the costs for operating interlibrary loans; and (h) how many international trips did the head of LAC take and what were the costs of those trips?
Response
(Return tabled)

Question No. 1340--
Mr. Matthew Kellway:
With regard to the issue of the proposed for-profit blood plasma clinics in Toronto and Hamilton, Ontario: (a) when was Health Canada approached by the operators of the proposed for-profit blood plasma clinics; (b) how many consultations took place between Health Canada and the operators of the proposed for-profit blood plasma clinics; (c) how many consultations took place between Health Canada and (i) Canadian Blood Services, (ii) the province of Ontario; (d) when did these consultations take place and if no consultations took place, how did Health Canada determine that consultations were not necessary; (e) when were the locations for the proposed clinics approved; (f) what process did the operators of the proposed for-profit blood plasma clinics follow to obtain approval for the location of the clinics; (g) what is Health Canada’s policy on the operation of for-profit blood plasma clinics in Canada; (h) what is Health Canada’s policy with regard to following the recommendations of the Royal Commission of Inquiry on the Blood System in Canada (“Krever report”); (i) what existing statutes, regulations, auditing processes, etc. are in place to ensure the safety of Canada’s blood supply; (j) with regard to ensuring the safety of Canada’s blood supply, what is the regulatory role of (i) Health Canada, (ii) the province, (iii) Canadian Blood Services; (k) what role does Canadian Blood Services play in the establishment or regulation of for-profit blood plasma clinics in Canada; (l) what does Health Canada’s auditing process for licensing for-profit blood plasma clinics in Canada involve; (m) what information is provided to Health Canada by the operators; (n) how often does Health Canada audit these clinics; and (o) what is the relationship between Health Canada and the U.S. Food and Drug Administration in ensuring the safety of blood plasma products purchased from the United States of America?
Response
(Return tabled)

Question no 1332 --
L'hon. Stéphane Dion:
En ce qui concerne le financement affecté à la promotion des langues officielles du Canada et ne faisant pas partie du montant de 1,1 milliard de dollars prévu dans la Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne 2008-2013: a) quels ministères et organismes ont contribué au financement du programme des langues officielles; b) quels sont les noms des programmes qui ont versé le financement, répartis par ministère ou organisme; c) combien chacun de ces programmes ont-ils dépensé au cours des exercices (i) 2007-2008, (ii) 2008-2009, (iii) 2009-2010, (iv) 2010-2011, (v) 2011-2012, (vi) 2012-2013?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1336 --
M. Pierre Nantel:
En ce qui concerne Bibliothèque et Archives Canada (BAC), depuis le 1er janvier 2011: a) quels sont les détails de tous les fonds et dossiers détenus par BAC qui ont été ou sont actuellement retirés de l'inventaire et sont envoyés vers (i) des archives provinciales ou territoriales, (ii) des archives universitaires, (iii) des institutions ou des organisations archivistiques régionales ou locales; b) sur quelle politique écrite ou quelle justification opérationnelle était fondé chacun de ces retraits d'inventaire; c) quels sont les détails de tous les fonds et dossiers détenus par BAC dont on a discuté ou négocié ou dont on discute ou on négocie actuellement le renvoi vers (i) des archives provinciales ou territoriales, (ii) des archives ou des bibliothèques universitaires, (iii) des institutions ou des organisations archivistiques régionales ou locales; d) dans chacun des cas où BAC a décidé de ne pas acquérir d’archives ou de dossiers offerts, quelle politique écrite ou quelle justification opérationnelle a-t-on fournie au donneur pour expliquer cette décision?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1338 --
M. Pierre Nantel:
En ce qui concerne Bibliothèque et Archives Canada (BAC), depuis le 1er janvier 2005: a) quelles sont les sections et succursales qui existent ou ont existé, pour chacune des années; b) combien d’archivistes travaillent ou ont travaillé dans chacune des sections et succursales, pour chacune des années, en prenant soin d’indiquer le nombre d’employés à temps partiel et d’employés saisonniers; c) combien de gestionnaires travaillent pour chaque section et direction; d) combien d’articles ont été achetés; e) quelle était la valeur totale des articles achetés; f) combien de prêts interbibliothèques ont été enregistrés; g) quels ont été les coûts de fonctionnement liés aux prêts interbibliothèques; h) combien de voyages internationaux le chef de BAC a-t-il faits et combien ont coûté ces voyages?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1340 --
M. Matthew Kellway:
En ce qui concerne les centres de prélèvement de plasma sanguin à but lucratif proposés à Toronto et à Hamilton (Ontario): a) quand les exploitants des centres de prélèvement de plasma sanguin à but lucratif proposés ont-ils contacté Santé Canada; b) combien de consultations ont eu lieu entre Santé Canada et les exploitants des centres de prélèvement proposés; c) combien de consultations ont eu lieu entre Santé Canada et (i) la Société canadienne du sang, (ii) la province de l’Ontario; d) quand ces consultations ont-elles eu lieu ou, si aucune consultation n’a eu lieu, comment Santé Canada a-t-il déterminé que des consultations n’étaient pas nécessaires; e) quand l’endroit des centres de prélèvement proposés a-t-il été approuvé; f) quel processus les exploitants des centres de prélèvement proposés ont-ils suivi pour obtenir l’approbation de l’endroit choisi pour les centres de prélèvement; g) quelle est la politique de Santé Canada relative à l’exploitation de centres de prélèvement de plasma sanguin à but lucratif au Canada; h) quelle est la politique de Santé Canada relative à l’application des recommandations de la Commission d’enquête sur l’approvisionnement en sang du Canada (rapport Krever); i) quelles lois, règlements, processus de vérification, etc. sont actuellement en place pour assurer la sécurité de l’approvisionnement en sang au Canada; j) en ce qui concerne l’assurance de la sécurité de l’approvisionnement en sang au Canada, quel est le rôle de réglementation (i) de Santé Canada, (ii) de la province, (iii) de la Société canadienne du sang; k) quel rôle la Société canadienne du sang joue-t-elle dans l’établissement ou la réglementation des centres de prélèvement de plasma sanguin à but lucratif au Canada; l) que comporte le processus de vérification de Santé Canada lié à la délivrance d’une licence aux centres de prélèvement de plasma sanguin à but lucratif au Canada; m) quelle information les exploitants fournissent-ils à Santé Canada; n) à quelle fréquence Santé Canada procède-t-elle à une vérification de ces centres de prélèvement; o) quelles mesures Santé Canada et la Food and Drug administration des États-Unis prennent-ils pour assurer la sécurité des produits de plasma sanguin achetés aux États-Unis?
Response
(Le document est déposé)
View Gerald Keddy Profile
CPC (NS)
Mr. Speaker, I ask that the remaining questions be allowed to stand.
Monsieur le Président, je demande que les autres questions restent au Feuilleton.
View Barry Devolin Profile
CPC (ON)
Is that agreed?
Some hon. members: Agreed.
D'accord?
Des voix: D'accord.
View Bob Dechert Profile
CPC (ON)
View Bob Dechert Profile
2013-06-13 10:22 [p.18267]
Mr. Speaker, if Questions Nos. 1335, 1339 and 1346 could be made orders for return, these returns would be tabled immediately.
Monsieur le Président, si les questions nos 1335, 1339 et 1346 pouvaient être transformées en ordres de dépôt de documents, les documents seraient déposés immédiatement.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
View Andrew Scheer Profile
2013-06-13 10:22 [p.18267]
Is that agreed?
Some hon. members: Agreed.
D'accord?
Des voix: D'accord.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)

Question No. 1335--
Mr. Sean Casey:
With regard to the presence of foreign governments in Canada, specifically the operation or presence of any security, intelligence or law enforcement agencies: (a) what are the names of all law agencies operating with the permission and consent of the government within the sovereign territory of Canada, broken down by country; (b) is the government aware of any law enforcement agency present or operating without the consent and permission of the government; (c) what are the police powers of foreign law enforcement within Canada; (d) does the government allow any foreign law enforcement agency the power to act alone without the presence of a designated Canadian police or peace office present; (e) does the government grant power on a case-by-case basis to an agent of foreign law enforcement to stop any resident of Canada for questioning; (f) does the government allow agents of foreign law enforcement the power to present identification or a badge within Canada for the purpose of investigating within Canada; (g) does the government currently allow agents of foreign law enforcement agency the power to cross a Canadian border either by air, sea or land in possession of a weapon; (h) does the government intend to allow agents of a foreign law enforcement agency the power to enter, leave and operate in Canada with the power to enforce Canadian law, including the power to detain, questions and arrest a citizen or permanent resident of Canada; (i) does the government intend to extend the power to agents of a foreign government law enforcement agency the right of pre-emptive arrest or pre-emptive detention without warrant, as provided in Bill S-7; (j) does the government currently have a cap on the number of agents from a foreign law enforcement agency assigned to Canada and, if so, what is the maximum number of agents allowed; and (k) does the government allow agents of a foreign law enforcement agency the authority to operate their own police vehicles, including police boats, airplanes, or any motor vehicle, within Canada, including the use of sirens or other identifiable police markings?
Response
(Return tabled)

Question No. 1339--
Mr. Matthew Kellway:
With regard to military procurement projects, since 2001: (a) how many projects have been sole-sourced as opposed to following a competitive process; (b) which of these have been sole-sourced; (c) what was the rationale for each project being sole-sourced; (d) what is the Industrial and Regional Benefits (IRB) value for each sole-sourced procurement project; (e) does the IRB value for each sole-sourced project represent 100% of the project value (acquisition and in-service support); (f) what percentage of military procurement projects have been sole-sourced since 2001; (g) how many procurement projects have been sole-sourced each year between 2001 and the present year; and (h) which specific projects in each year have been sole-sourced between 2001 and the present?
Response
(Return tabled)

Question No. 1346--
Mr. Kevin Lamoureux:
With regard to the Canadian Armed Forces, what was the breakdown of strength by rank for each Regular Force Unit of the Royal 22nd Regiment as of (i) January 1, 1995, (ii) January 1, 2000, (iii) January 1, 2005, (iv) January 1, 2010?
Response
(Return tabled)

Question no 1335 --
M. Sean Casey:
En ce qui concerne la présence de gouvernements étrangers au Canada, en particulier le fonctionnement ou la présence d’agences de sécurité, de services du renseignement ou d’organismes d’application de la loi: a) quels sont les noms de tous les organismes d’application de la loi qui exercent leurs activités sur le territoire souverain du Canada avec la permission et le consentement du gouvernement, ventilés par pays; b) le gouvernement sait-il si des organismes d’application de la loi sont présents au Canada ou exercent leurs activités au Canada sans son consentement et sa permission; c) quels sont les pouvoirs policiers des organismes étrangers d’application de la loi au Canada; d) le gouvernement permet-il aux organismes étrangers d’application de la loi d’agir seuls sans la présence d’un policier ou d’un agent de la paix canadien désigné; e) le gouvernement accorde-t-il des pouvoirs au cas par cas à un représentant d’un organisme étranger d’application de la loi pour qu’il puisse arrêter un résidant du Canada à des fins d’interrogation; f) le gouvernement permet-il à des représentants d’organismes étrangers d’application de la loi de présenter un insigne ou une carte d’identité pour pouvoir mener des enquêtes au Canada; g) le gouvernement permet-il actuellement à des représentants d’organismes étrangers d’application de la loi de franchir la frontière canadienne par voie aérienne, maritime ou terrestre en étant en possession d’une arme; h) le gouvernement a-t-il l’intention de permettre aux représentants d’organismes étrangers d’application de la loi d’entrer au Canada, de sortir du Canada et d’exercer leurs activités au Canada et d’appliquer les lois canadiennes, ce qui comprend le pouvoir de détenir un citoyen ou un résidant permanent du Canada, de l’interroger et de l’arrêter; i) le gouvernement a-t-il l’intention d’étendre aux représentants d’organismes étrangers d’application de la loi le pouvoir de procéder à des arrestations préventives ou à des détentions préventives sans mandat, comme le prévoit le projet de loi S-7; j) le gouvernement a-t-il actuellement un plafond quant au nombre de représentants d’organismes étrangers d’application de la loi en poste au Canada et, si oui, quel est le nombre maximal de représentants autorisés; k) le gouvernement permet-il à des représentants d’organismes étrangers d’application de la loi de posséder leurs propres véhicules de police, y compris leurs propres bateaux, avions ou véhicules automobiles au Canada, et leur permet-il d’utiliser des sirènes et/ou d’autres signes propres à la police?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1339 --
M. Matthew Kellway:
En ce qui concerne les projets d’acquisition de matériel militaire depuis 2001: a) combien ont été adjugés à un fournisseur unique plutôt que dans le cadre d’un processus concurrentiel; b) lesquels ont été adjugés à un fournisseur unique; c) pourquoi a-t-on choisi de les adjuger à un fournisseur unique; d) quelle est la valeur des retombées industrielles et régionales (RIR) de chaque projet adjugé à un fournisseur unique; e) la valeur des RIR de chaque projet adjugé à un fournisseur unique représente-t-elle 100 % de la valeur du projet (acquisition et soutien en service); f) quel pourcentage des projets d’acquisition de matériel militaire a été adjugé à un fournisseur unique depuis 2001; g) combien de projets d’acquisition ont été adjugés à un fournisseur unique chaque année entre 2001 et aujourd’hui; h) quels projets en particulier ont été adjugés à un fournisseur unique chaque année entre 2001 et aujourd’hui?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1346 --
M. Kevin Lamoureux:
En ce qui concerne les Forces armées canadiennes, quelle a été la répartition de l’effectif selon le rang pour chaque unité de la force régulière du Royal 22e Régiment au (i) 1er janvier 1995, (ii) 1er janvier 2000, (iii) 1er janvier 2005, (iv) 1er janvier 2010?
Response
(Le document est déposé)
View David Anderson Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, if questions nos. 1326, 1327, 1328, 1329, 1330 and 1331 could be made orders for return, these returns would be tabled immediately.
The Speaker: Is that agreed?
Some hon. members: Agreed.
Monsieur le Président, si les questions nos 1326, 1327, 1328, 1329, 1330 et 1331 pouvaient être transformées en ordres de dépôt de documents, les documents seraient déposés immédiatement.
Le Président: D'accord?
Des voix: D'accord.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)

Question No. 1326--
Ms. Kirsty Duncan:
With regard to homicides and attempted homicides among Somali-Canadian males in Canada since 2006: (a) what are the dates of each death, listed chronologically, and for each death, what is (i) the location where the death occurred, (ii) the Canadian home location if not the location of the death, (iii) the cause of death, (iv) whether the homicide was solved or not, and if unsolved, for how many years the death has remained unsolved, and how the time period compares with the average time to resolve homicides for the Canadian population as a whole, (v) whether a reward to solve the homicide was offered or not, and if a reward was offered, how much was offered, if the reward was ever claimed, (vi) whether in any given homicide case there is any on-going investigation, (vii) if this information cannot be provided, why not; (b) what are the dates of each attempted homicide, listed chronologically, and for each, what is (i) the location where the attempt occurred, (ii) the Canadian place of origin if not the location of the attempt, (iii) whether the attempted homicide was solved or not, and if unsolved, for how many years the attempt has remained unsolved, and how the time period compares with the average time to resolve homicides for the Canadian population as a whole, (iv) whether a reward was offered or not, and if a reward was offered, how much was offered, and if the reward was ever claimed, (v) whether in any given case there is any on-going investigation, (vi) if this information cannot be provided, why not; (c) for each year, what is the number of Somali-Canadian homicides that occurred by Canadian city, (i) what percentage did Somali-Canadian homicides comprise of the total homicides in the identified city by year, (ii) what percentage of Somali-Canadian homicides by city by year went unsolved compared with that of the general Canadian population, (iii) what percentage does the Somali-Canadian population comprise for each identified city, and how does this percentage compare with the percentage of Somali-Canadian homicides for the city for each year, (iv) if this information cannot be provided, why not; (d) for each year, what is the number of Somali-Canadian attempted homicides that occurred by Canadian city, (i) what percentage did Somali-Canadian attempted homicides comprise of the total attempted homicides in the identified city by year, (ii) what percentage of Somali-Canadian attempted homicides by city went unsolved compared with that of the general Canadian population in the identified city by year, (iii) what percentage does the Somali-Canadian population comprise for each identified city, and how does this percentage compare with the percentage of Somali-Canadian attempted homicides for the city, (iv) if this information cannot be provided, why not; (e) what research and investment has the government undertaken to explore these homicides and attempted homicides, and if any, what are the studies, dates, and monetary investment, and specifically (i) the total actual number of deaths and whether or not the violence is increasing, (ii) from what Canadian cities are the victims, (iii) what are the causes of the violence, and can they be reduced, (iv) what are solutions to stem the violence; (f) what, if any, research or investment has been given to consider whether (i) a federal judicial task force should investigate why so many Somali-Canadians are killed in Canada, many without corresponding charges or arrests, (ii) the Standing Committee on Public Safety and National Security or a special committee should investigate these deaths, and make recommendations to reduce the violence; (g) what research or investment has been given to consider whether a provincial-federal employment and opportunity program supporting Somali-Canadians might help reduce the violence, and if any, what are the studies, dates, and actual investment; (h) what research or investment has been given to support Somali-Canadians in accessing employment opportunities with the RCMP and the Ontario Provincial Police, and if any, what are the studies, dates, and actual investment; (i) what research or investment has been given to strengthening the witness protection program to encourage more witnesses to come forward, and if any, what are the studies, dates, and actual investment; (j) what research or investment has been given to reducing homicides and attempted homicides among the Somali-Canadian population and, if any, what are the studies, dates, and actual investment, and any recommendations to reduce the violence; and (k) what, if any, research or investment has been given to estimating (i) the direct and indirect health care costs of each attempted homicide, (ii) the costs to the mental health care and social care system to support the victim and family, (iii) how these costs compare with any federal inquiry or study by the Standing Committee on Public Safety and National Security or a special committee to study the issue and provide preventive recommendations, and what are studies, dates, and actual investment?
Response
(Return tabled)

Question No. 1327--
Mr. Sean Casey:
With respect to the Community Volunteer Income Tax Program (CVITP) in Charlottetown, Prince Edward Island: (a) what is the level of support the CVITP has received from Canada Revenue Agency (CRA) over the past five years, broken down by fiscal year, including (i) the nature of the support offered each year, (ii) the cost to CRA to provide this support; and (b) does CRA have plans to reduce, eliminate, increase, or restore support to the CVITP in Charlottetown?
Response
(Return tabled)

Question No. 1328--
Mr. Sean Casey:
With respect to correspondence from Parliamentarians addressed to the Minister of National Revenue, for the period September 1, 2010 to the present: (a) what is the amount of correspondence, initiated by Parliamentarians (MPs and Senators), that has gone unanswered (i) after three months, (ii) after six months; (b) what percentage of correspondence not answered after three months was from (i) Conservative MPs and Senators, (ii) Liberal MPs and Senators, (iii) NDP MPs, (iv) other MPs and Senators; (c) what percentage of correspondence not answered after six months was from (i) Conservative MPs and Senators, (ii) Liberal MPs and Senators, (iii) NDP MPs, (iv) other MPs and Senators; and (d) what is the average response time for correspondence received from (i) Conservative MPs or Senators, (ii) Liberal MPs or Senators, (iii) NDP MPs, (iv) other MPs or Senators?
Response
(Return tabled)

Question No. 1329--
Ms. Niki Ashton:
With regard to government funding specifically dedicated to ending violence against women, what was the total amount of funding, broken down by fiscal year, from fiscal year 2006-2007 up to and including fiscal year 2011-2012, broken down by (i) the department or agency responsible for the funding, (ii) the program or initiative from which the funding came, (iii) the project name, (iv) the total value of the project, (v) description of the project, (vi) entity responsible for delivering the project, (vii) length of the project, (viii) geographic target of the project, if applicable, by province and federal riding?
Response
(Return tabled)

Question No. 1330--
Mr. Francis Scarpaleggia:
With regard to the impact of Pierre Elliott Trudeau International Airport on the Bouchard Stream, in the City of Dorval, Quebec, that flows into Lac Saint-Louis: (a) does the government have data, obtained either through reporting to the National Pollutant Release Inventory, or by any other means, on (i) the quantity of the de-icing agent glycol used by the airport on an annual basis, (ii) the quantity of glycol that is recycled on an annual basis, (iii) the quantity that escapes into the surrounding environment near, or at, Bouchard Stream on an annual basis; (b) if the quantities in (a) are known, what are these quantities, by year, for every year since 2000; (c) does any department or agency monitor the quality of the water in the Bouchard Stream to ascertain whether it might contain deleterious substances harmful to fish that could originate from the operations of the airport or from surrounding industries; and (d) does the government work with provincial and municipal authorities in the City of Dorval and the City of Montreal to ensure that the Bouchard Stream and Lac Saint-Louis are not being polluted by deleterious substances harmful to fish?
Response
(Return tabled)

Question No. 1331--
Mr. Francis Scarpaleggia:
With regard to offenders admitted to the Correctional Service of Canada institutions since 2000: (a) by institution, how many offenders have been admitted each year; (b) by institution, how many offenders admitted each year had previously served a sentence in that, or another, federal institution; and (c) by institution, how many offenders admitted each year had previously served a sentence in a provincial correctional facility?
Response
(Return tabled)

Question no 1326 --
Mme Kirsty Duncan:
En ce qui concerne les homicides et tentatives d’homicide chez les hommes somalo-canadiens au Canada depuis 2006: a) quelles sont les dates de chaque décès, en ordre chronologique, et pour chaque décès, indiquez (i) le lieu du décès, (ii) l’adresse domiciliaire canadienne à défaut du lieu du décès, (iii) la cause du décès, (iv) si l’homicide a été élucidé ou non et, si non, depuis combien de temps la cause du décès demeure inconnu et comment ce délai se compare-t-il au délai moyen d’élucidation des homicides pour l’ensemble de la population au Canada, (v) si une récompense a été offerte ou non pour élucider l’homicide et, si oui, à combien s’élevait-elle et a-t-elle déjà été réclamée, (vi) si une enquête est en cours dans tout cas d’homicide, (vii) si ces renseignements ne peuvent être divulgués, pourquoi pas; b) quelles sont les dates des tentatives d’homicide individuelles, en ordre chronologique, et pour chaque tentative, indiquez (i) le lieu de la tentative, (ii) le lieu d’origine au Canada à défaut du lieu de la tentative, (iii) si la tentative d’homicide a été élucidée ou non et, si non, depuis combien d’années demeure-t-elle non élucidée et comment ce délai se compare-t-il au délai moyen d’élucidation des homicides pour l’ensemble de la population au Canada, (iv) si une récompense a été offerte ou non et, si oui, à combien s’élevait-elle et a-t-elle déjà été réclamée, (v) si une enquête est en cours dans tout cas de tentative d’homicide, (vi) si ces renseignements ne peuvent être divulgués, pourquoi pas; c) à l’égard de chaque année et de chaque ville canadienne, quel est le nombre d’homicides somalo-canadiens qui ont été commis, (i) à l’égard de chaque année et de chaque ville, quel pourcentage d’homicides somalo-canadiens représente le total d’homicides commis, (ii) à l’égard de chaque année et de chaque ville, quel pourcentage d’homicides somalo-canadiens n’ont pas été élucidés comparativement aux homicides chez la population canadienne en général, (iii) quel pourcentage représente la population somalo-canadienne dans chacune des villes figurant dans la liste et comment se pourcentage se compare-t-il au pourcentage d’homicides de somalo-canadiens commis dans la ville chaque année, (iv) si ces renseignements ne peuvent être divulgués, pourquoi pas; d) à l’égard de chaque année et de chaque ville canadienne, combien y a-t-il eu de tentatives d’homicide, (i) quel pourcentage de ces tentatives d’homicide ont-ils été commis par des somalo-canadiens, (ii) à l’égard de chaque ville et de chaque année, quel pourcentage de tentatives d’homicide commis par des somalo-canadiens n’ont pas été élucidés comparativement aux tentatives d’homicide chez la population canadienne en général, (iii) quel pourcentage représente la population somalo-canadienne dans chacune des villes figurant dans la liste et comment se pourcentage se compare-t-il au pourcentage de tentatives d’homicide de somalo-canadiens commis dans la ville, (iv) si ces renseignements ne peuvent être divulgués, pourquoi pas; e) quels travaux de recherche et quelles sommes le gouvernement a-t-il consacrés pour explorer ces homicides et tentatives d’homicide et, le cas échéant, quelles sont les études, les dates, ainsi que les fonds qui ont été consacrés, plus particulièrement (i) le nombre total de décès et si la violence augmente ou non, (ii) de quelles villes canadiennes sont les victimes, (iii) quelles sont les causes de la violence, et est-il possible de la réduire, (iv) quelles solutions propose-t-on pour l'endiguer; f) le cas échéant, quels travaux de recherche ou sommes a-t-on consacrés pour déterminer si (i) un groupe de travail fédéral possédant une capacité judiciaire devrait enquêter sur les raisons pour lesquelles un si grand nombre de somalo-canadiens sont tués au Canada sans que personne ne soit accusé ou détenu dans bien des cas, (ii) le Comité permanent de la sécurité publique et nationale ou un comité spécial devrait enquêter ces décès et formuler des recommandations afin de juguler la violence; g) quels travaux de recherche ou quelles sommes ont été consacrés en vue de déterminer si un programme provincial-fédéral de création d’emplois ou d’accès à l’emploi appuyant les somalo-canadiens contribuerait à contenir la violence et, le cas échéant, énumérez les études, les dates, ainsi que les fonds qui y ont été consacrés; h) quels travaux de recherche ou quelles sommes ont été consacrés pour faciliter l’accès à l’emploi des somalo-canadiens au sein de la GRC et de la Police provinciale de l’Ontario et, le cas échéant, énumérez les études, les dates, ainsi que les fonds qui y ont été consacrés; i) quels travaux de recherche ou quelles sommes ont été consacrés pour renforcer le programme de protection des témoins afin d’inciter un plus grand nombre de témoins à se faire connaître et, le cas échéant, énumérez les études, les dates, ainsi que les fonds qui y ont été consacrés; j) quels travaux recherche ou quelles sommes ont été consacrés afin de réduire le nombre d’homicides et de tentatives d’homicide au sein de la population somalo-canadienne et, le cas échéant, quelles sont les études, les dates, ainsi que les fonds qui ont été en vue d’endiguer la violence; k) le cas échéant, quels travaux de recherche ou quelles sommes ont été consacrés pour évaluer (i) les coûts directs et indirects en soins de santé de chaque tentative d’homicide, (ii) les coûts pour le système de soins de santé mentale et des services sociaux de venir en aide aux victimes et aux familles, (iii) comment ces coûts se comparent-ils aux enquêtes ou études fédérales menées par le Comité permanent de la sécurité publique et nationale pour étudier la question et formuler des recommandations préventives, et énumérez les études, les dates, ainsi que les sommes qui y ont été consacrées?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1327 --
M. Sean Casey:
En ce qui concerne le Programme communautaire des bénévoles en matière d’impôt (PCBMI) à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard: a) quelle est l’envergure du soutien que le PCBMI a reçu de l’Agence du revenu du Canada (ARC), par exercice financier, y compris (i) la nature du soutien offert au cours de chaque exercice, (ii) le coût que représente ce soutien à l’ARC; b) l’ARC prévoit-elle réduire, éliminer, augmenter ou rétablir le soutien offert au PCBMI à Charlottetown?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1328 --
M. Sean Casey:
En ce qui concerne la correspondance que les parlementaires ont adressée à la ministre du Revenu national du 1er septembre 2010 jusqu’à maintenant: a) combien de correspondance, expédiée par des parlementaires (députés et sénateurs), est restée sans réponse (i) après trois mois, (ii) après six mois; b) quel pourcentage de la correspondance restée sans réponse après trois mois provenait de (i) députés et sénateurs conservateurs, (ii) députés et sénateurs libéraux, (iii) députés néo-démocrates, (iv) d’autres députés et sénateurs; c) quel pourcentage de la correspondance restée sans réponse après six mois provenait de (i) députés et sénateurs conservateurs, (ii) députés et sénateurs libéraux, (iii) députés néo-démocrates, (iv) d’autres députés et sénateurs; d) quel est le temps de réponse moyen à la correspondance reçue de (i) députés et sénateurs conservateurs, (ii) députés et sénateurs libéraux, (iii) députés néo-démocrates, (iv) d’autres députés et sénateurs?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1329 --
Mme Niki Ashton:
En ce qui concerne les fonds du gouvernement pour mettre fin à la violence faite aux femmes, à combien s’élèvent au total les fonds versés de 2006-2007 à 2011-2012 inclusivement, avec ventilation par exercice et par (i) ministère ou organisme responsable du financement, (ii) programme ou projet d’où venaient les fonds, (iii) titre du projet, (iv) valeur totale du projet, (v) description du projet, (vi) entité responsable de l’exécution du projet, (vii) durée du projet, (viii) zone géographique visée par le projet, s’il y a lieu, par province ou circonscription fédérale?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1330 --
M. Francis Scarpaleggia:
En ce qui concerne les effets de l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau sur le ruisseau Bouchard, dans la ville de Dorval (Québec), qui se jette dans le lac Saint-Louis: a) le gouvernement dispose-t-il de données, obtenues au moyen de rapports à l’Inventaire national des rejets de polluants ou par n’importe quel autre moyen, sur (i) la quantité d’agent glycolique de dégivrage utilisé par l’aéroport chaque année, (ii) la quantité de glycol recyclé chaque année, (iii) la quantité qui se répand dans les environs immédiats, près du ruisseau Bouchard ou dans celui-ci, chaque année; b) si les quantités en a) sont connues, quelles sont ces quantités, par année, pour chaque année depuis 2000; c) un ministère ou organisme surveille-t-il la qualité de l’eau du ruisseau Bouchard pour s’assurer que celle-ci ne contient pas de substances nocives pour les poissons qui pourraient provenir des activités de l’aéroport ou des industries avoisinantes; d) le gouvernement veille-t-il, de concert avec les autorités provinciales et municipales de la Ville de Dorval et de la Ville de Montréal, à s’assurer que le ruisseau Bouchard et le lac Saint-Louis ne sont pas pollués par des substances nocives pour les poissons?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1331 --
M. Francis Scarpaleggia:
En ce qui concerne les délinquants admis dans les établissements du Service correctionnel du Canada depuis 2000: a) par établissement, combien de délinquants ont été admis chaque année; b) par établissement, combien de délinquants admis chaque année avaient déjà purgé une peine dans le même établissement ou un autre établissement fédéral; c) par établissement, combien de délinquants admis chaque année avaient déjà purgé une peine dans un établissement correctionnel provincial?
Response
(Le document est déposé)
View Andrew Saxton Profile
CPC (BC)
View Andrew Saxton Profile
2013-06-10 16:01 [p.17987]
Mr. Speaker, if Questions Nos. 1,322 to 1,325 could be made orders for returns, these returns would be tabled immediately.
Monsieur le Président, si les questions nos 1 322 à 1 325 pouvaient être transformées en ordre de dépôt de document, les documents seraient déposés immédiatement.
View Barry Devolin Profile
CPC (ON)
Is that agreed?
Some hon. members: Agreed.
D'accord?
Des voix: D'accord.
View Barry Devolin Profile
CPC (ON)

Question No. 1322--
Mr. Jean Rousseau:
With regard to the 2013-2014 Main Estimates for the Canada Border Services Agency: (a) how many positions were cut, broken down by program; (b) what will the sources of respendable revenue be, broken down by amount; (c) what will the sources of professional and special services expenditures be, broken down by (i) service, (ii) contractor, (iii) amount; and (d) what will the sources of other subsidies and payments expenditures be, broken down by (i) subsidy, (ii) payment, (iii) amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 1323--
Mr. Philip Toone:
With regard to the commercial wharves in the province of Quebec and the Atlantic provinces: (a) what commercial wharves are in operation today, broken down by (i) province, (ii) riding, (iii) municipality; (b) of the wharves mentioned in (a), what are the estimated repair costs, broken down by (i) province, (ii) riding, (iii) municipality, (iv) wharf; and (c) of the wharves mentioned in (a), what are the estimated maintenance costs, broken down by (i) province, (ii) riding, (iii) municipality, (iv) wharf?
Response
(Return tabled)

Question No. 1324--
Ms. Elizabeth May:
With regard to the Canada-China Foreign Investment Promotion and Protection Agreement (FIPA), and new developments in investment arbitration which have arisen since the text of the agreement was finalized in early 2012: (a) has the government conducted any study on the fiscal risk or regulatory impacts that may arise from the litigation and resolution of the North American Free Trade Agreement (NAFTA) claim against Quebec’s moratorium on gas fracturing (also known as fracking); (b) has the government reviewed its approach to reservations in the FIPA and other treaties that provide for investor-state arbitration in light of the decision in Mobil Investments Inc. and Murphy Oil Corporation v. Government of Canada, with particular reference to the fact that a majority of the tribunal rejected Canada’s argument by concluding that subsidiary measures (introduced under legislation that was reserved under the treaty) must be consistent not only with the reserved legislation but also with prior subsidiary measures introduced under the relevant legislation; (c) has the government examined Canada’s vulnerability to investor claims arising from domestic court decisions and domestic judicial doctrines, as in the recent Eli Lilly claim against Canada and the Deutsche Bank award against Sri Lanka; (d) on what basis does the government conclude that its previously-stated intention not to violate the Canada-China FIPA is a prudent and reasonable assumption given that Canada has been found to have violated similar obligations in Chapter 11 of NAFTA in the past and faces numerous outstanding NAFTA Chapter 11 claims; (e) has the government assessed its risks and liabilities arising from investor-state arbitration under the Canada-China FIPA in light of the experience of other countries pursuant to other treaties that provide for investor-state arbitration (for example, bilateral investment treaties, Central America Free Trade Agreement, the Energy Charter Treaty) or has the government limited its assessment in this regard to the experience under Chapter 11 of NAFTA, and, if so, on what basis does the government conclude that the experience under the former is not relevant to the Canada-China FIPA; (f) with particular reference to the fact that the government has cited projections that Chinese outbound investment may reach $1 trillion by 2020, and given that Canada’s share of Chinese outbound investment in 2011 was approximately one sixth of total Chinese outbound investment, does the government accept that it is reasonable to expect that Chinese investment in Canada will reach one hundred billion dollars or more during the minimum lifespan of the Canada-China FIPA, and, if the government does not accept this, what steps does the government intend to take to limit the amount of Chinese investment in Canada; (g) has the government committed in writing to cover all costs and liabilities arising from investor-state arbitration claims under the Canada-China FIPA where such claims arise from measures of a provincial, territorial, municipal, aboriginal, or other sub-national decision-maker in Canada; (h) is the government aware of any connection between the payment of $15 million by Ontario to the claimant in St. Mary's VCNA, LLC v. Government of Canada and the claimant's agreement to withdraw its NAFTA claim against Canada and to agree to the related consent award with the government; (i) is the government aware of any payment of compensation by Quebec to the claimant in William Jay Greiner and Malbaie River Outfitters Inc. v. Government of Canada in relation to the claimant’s withdrawal of its NAFTA claim against Canada in that case; (j) were Canadian Embassy staff in Beijing consulted on or involved in the negotiation of the Canada-China FIPA during 2011 and 2012, and if so, (i) what was the process for consulting Canadian Embassy staff and how were they involved, (ii) was the process similar to that used in previous consultations with the in-country Canadian embassy or consulate for the negotiation of other bilateral investment treaties, and if so, in what respects; (k) with regard to the Canada-China FIPA, has the government done an assessment of the implications of extending the FIPA's performance requirements obligation to provincial and other sub-national decision-makers, with particular reference to the fact that Article 1109 of NAFTA exempts existing provincial measures from the performance requirements obligation referred to in NAFTA Article 1108; (l) as a result of the most-favoured-nation treatment clause in NAFTA, will the Canada-China FIPA’s extension of the performance requirements obligation to the provinces and other sub-national decision-makers allow U.S. investors to bring claims against Canada arising from provincial decisions or other measures in circumstances where Canadian investors would not be able to bring claims against the U.S. where the challenged measure was taken by a U.S. state or other sub-national decision-maker; (m) has the government done any assessment of the implications of not extending the treaty’s reservations on aboriginal rights, pursuant to Annex II of the Canada-Peru Free Trade Agreement, to Article 9 of the Canada-China FIPA on performance requirements, with particular reference to the fact that the comparator reservation in NAFTA does extend to NAFTA Article 1108 on performance requirements; (n) has the government done any assessments of potential conflicts or inconsistencies between the provisions of the Canada-China FIPA and Chapter 6 (Energy and Basic Petrochemicals) of NAFTA and, in particular, the provisions on measures restricting imports and exports of energy and basic petrochemical goods; (o) with regard to the Final Environmental Assessment of the Canada-China FIPA, who decided and how was it determined that (i) there was no causal relationship between the Canada-China FIPA and inbound Chinese investment in Canada, (ii) there was, as a result, no environmental impact from the FIPA, and on what evidence did the government rely to make these determinations; (p) how many public submissions did the government receive as part of its Environmental Assessment of the Canada–China FIPA, and how many public submissions did the government receive for each other FIPA negotiated for which an Environmental Assessment was conducted; (q) which negotiators and environmental experts were involved in the Environmental Assessment of the Canada-China FIPA and how were the environmental considerations of the experts and the public integrated into the negotiating strategy; (r) what, if any, studies has the government undertaken to assess the impact on future model bilateral investment treaties of extending most-favoured-nation treatment in the Canada-China FIPA to treatment accorded under any bilateral or multilateral international agreement in force on or after January 1, 1994; (s) how will the government ensure that any settlements of claims against Canada under the Canada-China FIPA, or under any other treaty that provides for investor-state arbitration, to which a provincial government is a party will be made public; and (t) does the government know if China has ratified the Canada-China FIPA?
Response
(Return tabled)

Question No. 1325--
Mr. Lawrence Toet:
With regard to federal transfers, grants, contributions, bilateral agreements or any other arrangements, what were the amounts paid out to the government of Manitoba (including through municipalities in Manitoba) in 2011 and 2012, broken down by the (i) year, (ii) name of the program under which the funding was allocated, (iii) individual amount?
Response
(Return tabled)

Question no 1322 --
M. Jean Rousseau:
En ce qui concerne le Budget principal des dépenses 2013-2014 de l’Agence des services frontaliers du Canada: a) combien de postes ont été coupés, ventilés par programme; b) quelles seront les sources des recettes à valoir sur le crédit, ventilées par montant; c) quelles seront les sources de dépenses pour les services professionnels et spéciaux, ventilées par (i) service, (ii) contractant, (iii) montant; d) quelles seront les sources de dépenses pour les autres subventions et paiements, ventilées par (i) subvention, (ii) paiement, (iii) montant?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1323 --
M. Philip Toone:
En ce qui concerne les quais commerciaux de la province du Québec et des provinces atlantiques: a) quels sont les quais commerciaux en opération à ce jour, ventilés par (i) province, (ii) circonscription, (iii) municipalité; b) parmi les quais mentionnés en a), à combien sont estimés les coûts de réparation, ventilés par (i) province, (ii) circonscription, (iii) municipalité, (iv) quai; c) parmi les quais mentionnés en a), à combien sont estimés les coûts d’entretien, ventilés par (i) province, (ii) circonscription, (iii) municipalité, (iv) quai?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1324 --
Mme Elizabeth May:
En ce qui a trait à l’Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers entre le Canada et la Chine (APIE), et aux nouveaux développements survenus en matière d’arbitrage des investissements depuis que le texte de l’accord a été finalisé au début de 2012: a) le gouvernement a-t-il mené une étude sur les risques financiers ou les impacts réglementaires qui pourraient découler du litige et de la résolution de la plainte déposée aux termes de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) contre le moratoire du Québec sur la fracturation du gaz; b) le gouvernement a-t-il revu son approche face aux réserves contenues dans l’APIE et d’autres traités qui prévoient un arbitrage investisseur-État à la lumière de la décision rendue dans l’affaire Mobil Investments Inc. et Murphy Oil Corporation c. le gouvernement du Canada, en faisant référence au fait que le tribunal a majoritairement rejeté l’argument du Canada en concluant que les mesures subsidiaires (introduites dans un texte de loi faisant l’objet d’une réserve dans le traité) doivent être compatibles non seulement avec le texte de loi faisant l’objet d’une réserve mais aussi avec les mesures subsidiaires antérieures contenues dans le texte de loi pertinent; c) le gouvernement a-t-il examiné la vulnérabilité face aux plaintes d’investisseurs découlant de décisions de tribunaux nationaux et de doctrines judiciaires nationales, comme dans la récente plainte d’Eli Lilly contre le Canada et de la Deutsche Bank contre le Sri Lanka; d) sur quelle base le gouvernement conclut-il que son intention déclarée précédemment de ne pas enfreindre l’APIE Canada-Chine est une hypothèse prudente et raisonnable étant donné qu’on a jugé que le Canada avait enfreint des obligations semblables dans le chapitre 11 de l’ALENA dans le passé et fait face à de nombreuses plaintes encore non résolues aux termes du chapitre 11 de l’ALENA; e) le gouvernement a-t-il évalué ses risques et ses responsabilités découlant de l’arbitrage investisseur-État en vertu de l’APIE Canada-Chine étant donné l’expérience d’autres pays conformément à d’autres traités qui prévoient un arbitrage investisseur-État (par exemple, les traités bilatéraux sur les investissements, l’Accord de libre-échange de l’Amérique centrale, le Traité sur la Charte de l’énergie) ou le gouvernement a-t-il limité son évaluation à cet égard à l’expérience du chapitre 11 de l’ALENA et, le cas échéant, sur quelle base le gouvernement conclut-il que l’autre expérience n’est pas pertinente à l’APIE Canada-Chine; f) en faisant référence au fait que le gouvernement a cité des projections selon lesquelles l’investissement chinois à l’étranger pourrait atteindre 1 billion de dollars d’ici 2020, et que la part du Canada dans cet investissement chinois à l’étranger en 2011 équivalait à environ un sixième de tout l’investissement chinois à l’étranger, le gouvernement accepte-t-il qu’il est raisonnable de s’attendre à ce que l’investissement chinois au Canada atteindra cent milliards de dollars ou plus pendant la durée de vie minimale de l’APIE Canada-Chine et, si le gouvernement ne l’accepte pas, quelles mesures le gouvernement a-t-il l’intention de prendre pour limiter l’ampleur de l’investissement chinois au Canada; g) le gouvernement s’est-il engagé par écrit à assumer tous les frais et toutes les responsabilités découlant des demandes d’arbitrage investisseur-État en vertu de l’APIE Canada-Chine lorsque ces demandes seront liées à des mesures d’un décideur provincial, territorial, municipal ou autochtone, ou d’un autre décideur infranational au Canada; h) le gouvernement fédéral est-il au courant d’un lien entre le paiement de 15 millions de dollars par l’Ontario au demandeur dans l’affaire St. Marys VCNA, LLC c. le gouvernement du Canada et de l’acceptation par le demandeur de retirer sa plainte aux termes de l’ALENA contre le Canada et d’accepter la sentence de consentement avec le gouvernement; i) le gouvernement est-il au courant d’un dédommagement versé par le Québec au demandeur dans l’affaire William Jay Greiner et Malbaie River Outfitters Inc. c. le gouvernement du Canada en lien avec le retrait par le demandeur de sa plainte aux termes de l’ALENA contre le Canada; j) a-t-on consulté le personnel de l’ambassade du Canada à Beijing ou l’a-t-on fait participer à la négociation de l’APIE Canada-Chine en 2011 et 2012, et le cas échéant, (i) quel a été le processus suivi pour consulter le personnel de l’ambassade du Canada et comment l’a-t-on fait participer, (ii) le processus a-t-il été le même que durant des consultations précédentes avec une ambassade ou un consulat du Canada pour la négociation de traités bilatéraux sur les investissements et, le cas échéant, à quels égards; k) à l’égard de l’APIE Canada-Chine, le gouvernement a-t-il évalué les répercussions d’étendre les prescriptions de résultats de l’APIE aux décideurs provinciaux et autres décideurs infranationaux, en faisant référence au fait que l’article 1109 de l’ALENA exempte les mesures provinciales existantes des prescriptions de résultats mentionnées à l’article 1108 de l’ALENA; l) en raison de la clause sur le traitement de la nation la plus favorisée contenue dans l’ALENA, est-ce que le fait d’étendre dans l’APIE Canada-Chine les prescriptions de résultats aux provinces et aux autres décideurs infranationaux va permettre aux investisseurs américains de présenter des plaintes contre le Canada en lien avec des décisions ou d’autres mesures des provinces dans des circonstances où les investisseurs canadiens ne seraient pas en mesure de présenter des plaintes contre les États-Unis lorsque la mesure contestée aurait été prise par un État ou un autre décideur infranational; m) le gouvernement a-t-il évalué les répercussions de ne pas étendre les réserves du traité sur les droits autochtones, conformément à l’annexe II de l’Accord de libre-échange Canada-Pérou, à l’article 9 de l’APIE Canada-Chine sur les prescriptions de résultats, en faisant référence au fait que la réserve des comparateurs dans l’ALENA s’étend à l’article 1108 de l’ALENA sur les prescriptions de résultats; n) le gouvernement a-t-il évalué les possibilités de conflit ou d’incompatibilité entre les dispositions de l’APIE Canada-Chine et le chapitre 6 de l’ALENA (Produits énergétiques et produits pétrochimiques de base) et, en particulier, les dispositions sur les mesures restreignant les importations et les exportations d’énergie et de produits pétrochimiques de base; o) en ce qui a trait à l’évaluation environnementale finale de l’APIE Canada-Chine, qui a décidé et comment a-t-on déterminé (i) qu’il n’y avait pas de relation de cause à effet entre l’APIE Canada-Chine et l’investissement chinois au Canada, (ii) qu’en conséquence il n’y avait pas d’impact environnemental provenant de l’APIE, et sur quelles preuves le gouvernement s’est-il fondé pour parvenir à ces conclusions; p) combien de soumissions publiques le gouvernement a-t-il reçues dans le cadre de son évaluation environnementale de l’APIE Canada–Chine, et combien de soumissions publiques le gouvernement a-t-il reçues pour chaque autre APIE négocié pour lequel une évaluation environnementale a été faite; q) quels négociateurs et experts en environnement ont participé à l’évaluation environnementale de l’APIE Canada-Chine et comment a-t-on intégré les considérations environnementales des experts et du public dans la stratégie de négociation; r) quelles études le gouvernement a-t-il entreprises pour évaluer l’impact, sur les futurs traités sur les investissements, d’étendre le traitement de la nation la plus favorisée dans l’APIE Canada-Chine au traitement accordé dans n’importe quel accord international bilatéral ou multilatéral entré en vigueur le 1er janvier 1994 ou après cette date; s) comment le gouvernement s’assurera-t-il que les règlements de plaintes déposées contre le Canada en vertu de l’APIE Canada-Chine, ou de tout autre traité qui prévoit un arbitrage investisseur-État, dont un gouvernement provincial est signataire seront rendus publics; t) le gouvernement est-il au courant si la Chine a ratifié l’APIE Canada-Chine?
Response
(Le document est déposé)

Question no 1325 --
M. Lawrence Toet:
En ce qui concerne les transferts, les subventions, les contributions, les accords bilatéraux ou toute autre entente, à combien s’élèvent les sommes versées au gouvernement du Manitoba (y compris les sommes versées aux municipalités de cette province) en 2011 et en 2012, ventilées par (i) année, (ii) nom du programme dans le cadre duquel le financement a été accordé, (iii) montant individuel?
Response
(Le document est déposé)
Results: 1 - 15 of 285 | Page: 1 of 19

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data