Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 2 of 2
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2015-06-09 10:06 [p.14782]
moved for leave to introduce Bill C-687, An Act respecting the development of a national employment strategy for persons with disabilities.
He said: Mr. Speaker, I am honoured to rise to introduce a private member's bill, seconded by the hon. member for Newton—North Delta. The bill is a product of the Create Your Canada contest in my riding. It owes its genesis to the imagination and hard work of a young high school student in Vancouver Kingsway, Harriet Crossfield from Sir Charles Tupper Secondary School.
Harriet's idea, enshrined in this bill, calls for the development of a national employment strategy for persons with disabilities. This legislation would require the Minister of Employment and Social Development to draft a plan to improve the economic participation of persons with disabilities throughout Canada. Included in this plan would be measures to educate private-sector employers about the great potential of persons with disabilities to contribute to the workforce, encourage more inclusive hiring practices, and reduce stigma. Harriet's idea would tackle the unfair social exclusion faced by too many persons with disabilities in Canada, and create new potential for a more dynamic and inclusive labour force.
I would like to congratulate Harriet on her contribution to Parliament and our country, and thank her teachers and all who entered this contest from Sir Charles Tupper Secondary School.
demande à présenter le projet de loi C-687, Loi concernant l'élaboration d'une stratégie nationale sur l'intégration des personnes handicapées au marché du travail.
— Monsieur le Président, c'est pour moi un honneur d'intervenir à la Chambre pour présenter un projet de loi de loi d'initiative parlementaire, avec l'appui de la députée de Newton—Delta-Nord. Le projet de loi découle du concours « Crée ton Canada », qui s'est tenu dans ma circonscription. Il est le fruit de l'imagination et du travail acharné d'une jeune élève de Vancouver Kingsway, Harriet Crossfield, qui fréquente l'école secondaire Sir Charles Tupper.
L'idée de Harriet, qui s'est concrétisée dans le projet de loi, prévoit l'élaboration d'une stratégie nationale d'emploi pour les personnes handicapées. La mesure législative exigerait que le ministre de l’Emploi et du Développement social élabore un plan visant à améliorer la participation des personnes handicapées à l'économie, partout au Canada. Ce plan comprendrait des mesures destinées à sensibiliser les employeurs du secteur privé au fait que les personnes handicapées peuvent constituer un excellent atout au sein de leurs effectifs, à favoriser des pratiques d’embauche plus inclusives et à réduire la stigmatisation dont les personnes handicapées font l'objet. L'idée proposée par Harriet permettrait de lutter contre l'exclusion sociale injuste dont sont victimes beaucoup trop de personnes handicapées au Canada et de créer une nouvelle main-d'oeuvre plus dynamique et plus inclusive.
Je tiens à féliciter Harriet de sa contribution au Parlement et à notre pays et à remercier ses enseignants ainsi que tous les élèves de l'école secondaire Sir Charles Tupper qui ont participé à ce concours.
View Chris Charlton Profile
NDP (ON)
View Chris Charlton Profile
2011-06-08 15:13 [p.133]
moved for leave to introduce Bill C-203, An Act to amend the Income Tax Act (in-home care of relative).
She said: Mr. Speaker, I am pleased to reintroduce a bill that I brought forward in the last Parliament, which would make a profoundly positive difference for thousands of Canadians who are the primary caregivers for their spouses.
In many ways, my bill is a fitting complement to the government's enhanced family caregiver tax credit that was announced in its recent budget. Despite the newly increased amount, it still remains the case that spouses are excluded from receiving this benefit. Frankly, that is outrageous.
Every conceivable relative of a person living with disabilities can apply, including a child, grandchild, brother, sister, niece, nephew, aunt, uncle, parent or grandparent. Not included is the one person who is most likely to provide care on an ongoing basis, the spouse. That is patently unfair and undervalues the caregiving that spouses provide every day of every week of every year.
A quarter of Canadians provide informal care to a family or friend with a serious health problem every year. More than 75% of these caregivers are women. The Canadian Caregivers Association estimates that caregivers contribute $5 billion of unpaid labour per year to the health care system, which represents an enormous savings to federal and provincial governments.
Making spouses eligible for the caregiver amount is a small step forward. It would send a strong signal that the federal government recognizes the exceptional contribution that spouses make as caregivers and would provide a new support for them to help a loved one who is in need of care to live with dignity and as much independence as possible.
demande à présenter le projet de loi C-203, Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu (soins à domicile d’un proche).
— Monsieur le Président, je suis heureuse de présenter de nouveau un projet de loi que j'avais mis de l'avant lors de la dernière législature. Ce projet de loi améliorerait considérablement la vie de milliers de Canadiens qui sont les principaux dispensateurs de soins de leur conjoint.
À bien des égards, ce projet de loi est un complément tout à fait approprié au crédit d'impôt bonifié du gouvernement pour aidants familiaux annoncé dans le dernier budget. Malgré la récente bonification du montant, il reste des cas où les conjoints ne peuvent pas profiter de ce crédit. C'est tout simplement scandaleux.
Pratiquement tous les proches possibles et imaginables d'une personne handicapée, y compris un fils ou une fille, un petit-fils ou une petite-fille, un frère, une soeur, une nièce, un neveu, une tante, un oncle, un parent ou un grand-parent, peuvent demander ce crédit. Les seules personnes exclues sont celles qui sont les plus susceptibles de s'occuper des personnes handicapées au jour le jour: les conjoints. C'est profondément injuste et cela déprécie les soins prodigués chaque jour de chaque semaine de chaque année par les conjoints.
Chaque année, le quart de la population canadienne dispense des soins non reconnus à un proche ou à un ami souffrant d'un grave problème de santé. Plus de 75 p. 100 de ces dispensateurs de soins sont des femmes. La Canadian Caregivers Association estime que, chaque année, le travail non rémunéré des dispensateurs de soins équivaut à une contribution de 5 milliards de dollars au système de santé, ce qui représente une économie énorme pour les gouvernements provinciaux et territoriaux.
Rendre les conjoints admissibles au crédit d'impôt est un petit pas en avant. Cette mesure indiquerait clairement que le gouvernement reconnaît la contribution exceptionnelle des conjoints en tant que dispensateurs de soins et leur apportera un appui supplémentaire pour qu'ils puissent prodiguer à leur proche les soins nécessaires pour lui permettre de vivre dans la dignité et avec un maximum d'indépendance.
Results: 1 - 2 of 2

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data