Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 1 of 1
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2019-05-30 16:27 [p.28314]
Madam Speaker, it is somewhat perplexing, and it is something we have seen with respect to other issues, such as pay equity. The Liberals have said that they will move ahead with pay equity in the federal civil service, finally, after being told many times that it is something they are required to do, but then there is no money for it in the budget. If they really mean it that they are going to do something, they have to resource it. It does not make sense to not put the money in the budget.
This raises the concern that we will see a backlog. People who are entitled to this will not be able to access it. That is just as much an issue of justice as not being able to access it under the law. It is great if the law changes, but if we do not resource things, then the rights and possibilities we have under the law are not meaningful and real. Of course, in cases where resources are required, what is an ordinary Canadian going to do?
The Liberals could have proceeded with a mass expungement of records, in a more efficient way that needed less money, and not subjected people to a process that required them to apply and go to the Parole Board, which we know is already overburdened. This could have been done automatically. Doing it automatically would have been a way to do this a lot more cheaply. Not only would that be okay from the point of view of allocating fewer resources now, it would mean that overall, the process would be cheaper for Canadians. That makes sense. Where we can save money, we should save money. This is a way I believe they could have, and they are not.
Madame la Présidente, la situation me laisse quelque peu perplexe, mais nous l'avons observée dans d'autres dossiers, comme celui de l'équité salariale. Après avoir été informés à maintes reprises qu'ils sont tenus de le faire, les libéraux ont déclaré qu'ils allaient enfin mettre en œuvre l'équité salariale dans la fonction publique fédérale, mais le budget ne prévoit pas d'argent à cette fin. Si leurs intentions sont sincères, ils doivent prévoir le financement nécessaire. Il n'est pas logique de ne pas prévoir d'argent dans le budget.
Conséquence: il risque d'y avoir un arriéré. Les personnes qui auront droit au pardon ne pourront pas y accéder. Il s'agit autant d'une question de justice que d'une question d'accessibilité à un recours prévu par la loi. Tant mieux si la loi change, sauf qu'à défaut de prévoir les ressources nécessaires, les droits et les possibilités qu'elle prévoit n'ont aucune valeur et demeurent strictement théoriques. Après tout, que peut faire un Canadien ordinaire si les ressources ne sont pas là?
Les libéraux auraient pu procéder à une suppression massive des casiers judiciaires, ce qui aurait été plus efficace et moins coûteux, sans obliger les gens à présenter une demande à la Commission des libérations conditionnelles, qui est déjà débordée, comme nous le savons. Tout cela aurait pu se faire automatiquement et à moindre coût. Non seulement cette façon de faire aurait nécessité moins de ressources à court terme, mais le processus aurait aussi été moins coûteux pour les Canadiens. C’est tout à fait logique. Là où nous pouvons économiser de l’argent, nous devrions le faire. Je crois que les libéraux auraient pu faire des économies en procédant ainsi, mais ils en ont décidé autrement.
Result: 1 - 1 of 1

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data