Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 100 of 484
View Christine Normandin Profile
BQ (QC)
View Christine Normandin Profile
2021-06-11 10:13 [p.8262]
Mr. Speaker, I thank my colleague for his speech.
I understand that it is important for the Conservatives to cut spending. However, some of that spending is still vital. I am thinking, for example, of the support offered to farmers. The $1,500 they receive when foreign workers arrive will be reduced to $750 in the coming days.
I would like to hear what my colleague thinks about this. Should we maintain this support a while longer, since the crisis is not yet over, quarantines are still in effect and farmers must still pay the costs for their workers to come in?
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de son discours.
Je comprends l'importance, pour les conservateurs, de diminuer les dépenses. Toutefois, certaines dépenses demeurent toujours essentielles. Je pense notamment au soutien offert aux agriculteurs, à la somme de 1 500 $ qui leur est accordée lors de l'arrivée des travailleurs étrangers et qui sera réduite à 750 $ dans les prochains jours.
J'aimerais entendre un commentaire de la part de mon collègue. Devrait-on maintenir plus longtemps cette partie du soutien puisque la crise n'est pas résorbée, qu'il y a encore des quarantaines et que les agriculteurs doivent encore assumer des frais liés à la venue des travailleurs?
View Kerry Diotte Profile
CPC (AB)
View Kerry Diotte Profile
2021-06-11 10:14 [p.8262]
Mr. Speaker, I am from Alberta in western Canada. Farmers built this country, and agriculture is absolutely vital, but let us look at the bigger picture instead of cherry-picking little items out of this budget. The bigger picture is that we need a sustainable future, and we cannot continue to spend as if there is no tomorrow, because if we continue to do that, there will be no tomorrow.
Monsieur le Président, je viens de l'Alberta, dans l'Ouest canadien. Les agriculteurs ont bâti le pays, et l'agriculture est absolument essentielle. Cela dit, regardons la situation dans son ensemble au lieu de mettre l'accent sur certains petits éléments du budget. Ce dont nous avons besoin, de manière plus générale, est un avenir durable, et nous ne pouvons pas continuer de dépenser comme s'il n'y avait pas de lendemain, car si c'est le cas, il n'y aura pas de lendemain.
View Yves Perron Profile
BQ (QC)
View Yves Perron Profile
2021-06-11 10:30 [p.8265]
Mr. Speaker, I thank my colleague for his speech. The question has been asked before, but we did not get a clear answer.
Of course, some spending is hardly useful, but there is other spending that is fundamental and very important and that must be maintained, like the support for farmers who have to pay the quarantine costs of their temporary foreign workers.
Currently, Ontario's vegetable producers and the people of Quebec are asking the minister to maintain this support past June 16, without reducing the amount. Now is not to time to abandon producers, while the war on COVID‑19 is not over and quarantines are still essential. Where do the Conservatives stand on this matter?
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de son discours. La question a été posée précédemment, mais nous n'avons pas eu de réponse claire.
Bien sûr, certaines dépenses sont peu pertinentes, mais certaines sont fondamentales et très importantes et il faut les maintenir, comme le soutien aux agriculteurs pour les quarantaines des travailleurs étrangers temporaires.
À l'heure actuelle, les producteurs maraîchers de l'Ontario et les gens du Québec demandent à la ministre de poursuivre le soutien au‑delà du 16 juin et de ne pas réduire les sommes. Ce n'est pas le temps d'abandonner les producteurs, alors que la guerre contre la COVID‑19 n'est pas terminée et que les quarantaines sont toujours essentielles. Quelle est la position des conservateurs à ce sujet?
View Jasraj Singh Hallan Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, of course we want to support our hard-working farmers. I was in a meeting with a group from Quebec just yesterday, and we talked about how the backlogs are completely stopping business from happening in Quebec. They are in desperate need of temporary foreign workers. I fully agree with that.
My hon. colleague is on the immigration committee with me, and we are always talking about this at the committee. I talked about this in my speech. It is the backlogs that are causing a lot of harm, especially to our farmers. It is happening in Alberta. It is happening in Quebec and Ontario. Every single province is suffering due to the Liberal government's failure to address backlogs.
This budget did nothing to help that or at least develop a clear plan going forward that will help farmers. We all want better for our farmers, and that includes clearing up these backlogs.
Monsieur le Président, nous voulons bien sûr soutenir les agriculteurs qui travaillent fort. Hier encore, j'ai participé à une réunion avec un groupe du Québec et nous avons parlé de la façon dont les retards empêchent complètement les activités économiques au Québec. Les agriculteurs ont désespérément besoin de travailleurs étrangers temporaires. Je suis tout à fait d'accord avec cela.
Le député siège avec moi au comité de l'immigration et nous en parlons toujours au comité. J'en ai parlé dans mon discours. Ce sont les retards qui causent beaucoup de tort, surtout aux agriculteurs. C'est le cas en Alberta. C'est le cas au Québec et en Ontario. Toutes les provinces souffrent à cause de l'incapacité du gouvernement libéral à rattraper les retards.
Le budget ne propose rien pour y remédier ou au moins pour élaborer un plan clair pour l'avenir qui aidera les agriculteurs. Nous voulons tous améliorer le sort des agriculteurs et cela passe par le rattrapage de ces retards.
View Yves Perron Profile
BQ (QC)
View Yves Perron Profile
2021-06-11 11:12 [p.8272]
Mr. Speaker, the government's management of the temporary foreign workers file is a disaster, and the pandemic has just made things worse.
After making farmers responsible for ensuring that their workers quarantine, the government ended up offering them $1,500 in compensation, but that amount will be slashed in half as of June 16.
Our farmers, who are still bringing in workers, will get half of the assistance they need. On top of that, the workers are coming in late after being stuck in quarantine because of the federal government and the incompetence of Switch Health.
The minister made a promise when she announced the program; she said, “This program will be available as long as the Quarantine Act is in force”.
She gave her word and needs to get her act together. Farmers never asked to take over responsibility for quarantines from the federal government. The federal government needs to do its part and see this through.
Monsieur le Président, la gestion du dossier des travailleurs étrangers temporaires par le fédéral est une catastrophe, et c'est encore pire avec la pandémie.
Après avoir complètement pelleté aux agriculteurs la responsabilité d'assurer la quarantaine de leur main-d'œuvre, le gouvernement a fini par offrir 1 500 $ pour les indemniser, mais, à partir du 16 juin, ce montant sera coupé de moitié.
Donc, nos producteurs agricoles, qui continuent d'accueillir des travailleurs, vont recevoir la moitié de l'aide dont ils ont besoin, alors que les travailleurs arrivent en retard à cause du fédéral et qu'on a dû subir des quarantaines plus longues à cause de l'incompétence de Switch Health.
Lors de l'annonce du programme, la ministre a fait la promesse suivante: « Ce programme sera offert aussi longtemps que la Loi sur la mise en quarantaine sera en vigueur [...] ».
Elle a donné sa parole et elle doit se ressaisir. Les agriculteurs n'ont jamais demandé de s'occuper des quarantaines à la place du fédéral. Que le fédéral apporte sa contribution jusqu'au bout.
View Larry Maguire Profile
CPC (MB)
View Larry Maguire Profile
2021-06-11 11:54 [p.8280]
Mr. Speaker, last week, a family from Virden, Manitoba took their son to an eye specialist in North Dakota, due to his condition. Their son had a referral from a doctor in Canada, but when they returned across the border into Canada, they were slapped with a fine of $10,000. This is absurd, given that the Prime Minister has just exempted NHL players but is willing to fine a mom and a dad $10,000 for taking their son to a medical appointment.
Therefore, I am asking the Minister of Health or the minister of public safety to intervene and fix this injustice.
Monsieur le Président, la semaine dernière, des parents de Virden, au Manitoba, ont emmené leur fils consulter un oculiste du Dakota du Nord parce qu'il en avait besoin. Le garçon avait d'ailleurs une recommandation d'un médecin du Canada, mais lorsqu'ils sont revenus au Canada, ils ont reçu une amende de 10 000 $. C'est absurde. Le premier ministre est prêt à exempter les joueurs de la LNH, mais il trouve acceptable d'imposer une amende de 10 000 $ à une mère et à un père pour avoir emmené leur fils à un rendez-vous médical?
Je demande donc à la ministre de la Santé et au ministre de la Sécurité publique d'intervenir et de remédier à cette injustice.
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, I encourage the member opposite to contact my office with the specifics of this particular case, and I would be happy to look into it for him. In general, though, the measures at the border are there to protect Canadians from the importation of the virus, and we encourage all Canadians to follow the rules. I will look into this particular case for the member.
Monsieur le Président, j'encourage le député d'en face à communiquer avec mon bureau pour me donner les détails de ce cas précis. Je serais heureuse de l'examiner pour lui. En général, cependant, les mesures à la frontière sont là pour protéger les Canadiens contre l'importation du virus, et nous encourageons tous les Canadiens à suivre les règles. Je vais examiner ce cas précis pour le député.
View Tako Van Popta Profile
CPC (BC)
View Tako Van Popta Profile
2021-06-11 11:56 [p.8280]
Mr. Speaker, I have heard from so many constituents who tell me that the mandatory hotel quarantine program of the government makes no sense. It is expensive and, given the lack of supporting data, people are not convinced that it is better than a stay-at-home order.
I recently heard from a constituent who is doing humanitarian work overseas as a volunteer. She has not been able to be fully vaccinated and cannot afford the government's inflated prices for a hotel on her return. When will the government scrap this botched program?
Monsieur le Président, un grand nombre de citoyens de ma circonscription sont venus me voir pour me dire que le programme de quarantaine à l'hôtel imposé par le gouvernement est insensé. Cette mesure coûte très cher et, étant donné le manque de données pour la justifier, les Canadiens ne sont pas convaincus qu'il est mieux de rester à l'hôtel qu'à la maison.
Récemment, une citoyenne de ma circonscription qui fait du bénévolat à l'étranger pour un organisme humanitaire a communiqué avec moi. Elle n'a pas pu recevoir les deux doses de vaccin requises et elle n'a pas les moyens de se payer un séjour obligatoire à l'hôtel à son retour en raison du prix gonflé par le gouvernement. Quand le gouvernement mettra-t-il à la poubelle ce programme bâclé?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, our measures of protection at the border have been guided through science and evidence, to ensure that we protect Canadians from the importation of the virus. We will continue to adjust border measures as the science and evidence and advisers recommend to do so.
Over the last year and a half, Canadians have made tremendous sacrifices in their lives. Small businesses have struggled. Individual families have sacrificed. We can see the finish line. It is important that we are careful and cautious in our next steps.
Monsieur le Président, les mesures de protection que nous avons mises en place à la frontière sont fondées sur des données scientifiques probantes et elles ont pour but d'empêcher l'entrée du virus et, partant, de protéger les Canadiens. Nous allons continuer d'ajuster les mesures relatives à la frontière en fonction des données scientifiques probantes dont nous disposons et des avis de nos conseillers.
Depuis un an et demi, les Canadiens font d'énormes sacrifices. Les petites entreprises ont de la difficulté à survivre. Les familles font des sacrifices. Nous apercevons maintenant la lumière au bout du tunnel. Il est important d'être prudents pour franchir les prochaines étapes.
View Martin Shields Profile
CPC (AB)
View Martin Shields Profile
2021-06-11 11:57 [p.8280]
Mr. Speaker, the COVID-19 testing and screening expert advisory panel has officially recommended doing away with the failed Liberal hotel quarantine policy. Instead, the Liberals increased fines for non-compliance, and only the day before the Prime Minister left for the U.K. was it modified. When will the government immediately end, not simply modify, this non-science-based program? When will it be gone?
Monsieur le Président, le Comité consultatif d'experts sur les tests et le dépistage de la COVID-19 a officiellement recommandé de mettre fin au programme de quarantaine obligatoire à l'hôtel des libéraux. Ce programme est un échec. Les libéraux ont plutôt choisi d'augmenter les pénalités pour ceux qui ne respectent pas les directives. Ce programme a été modifié un jour seulement avant le départ du premier ministre pour le Royaume‑Uni. Quand le gouvernement mettra-t-il fin sans délai à ce programme non fondé sur des preuves scientifiques au lieu de simplement le modifier? Quand ce programme sera-t-il aboli?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, before I answer that question, let me just say that any kind of allegation that the Prime Minister is not complying with the measures that are in place for all Canadians is untrue.
In terms of the progress on alleviation of border measures, we will be guided by science and evidence, on this side of the House. As I said, Canadians have made extraordinary sacrifices to fight this virus. We see the finish line. Canadians are stepping up to get vaccinated. By the way, we are first in the G7, the G20 and the OECD for first shots. We are on our way. It is important that we protect our progress.
Monsieur le Président, avant de répondre à la question, je tiens à réfuter toute allégation selon laquelle le premier ministre ne respecte pas les mesures imposées à l'ensemble des Canadiens.
Pour ce qui est de l'allègement des mesures à la frontière, de ce côté-ci de la Chambre, nous tiendrons compte des données scientifiques probantes. Comme je l'ai mentionné, les Canadiens ont fait des sacrifices extraordinaires pour lutter contre le virus. Nous voyons la ligne d'arrivée. Les Canadiens sont prêts à se faire vacciner. En passant, nous sommes les premiers parmi les pays du G7, du G20 et de l'OCDE en ce qui concerne le nombre de premières doses administrées. Nous sommes sur la bonne voie. Il est important que nous protégions notre progression.
View Bruce Stanton Profile
CPC (ON)

Question No. 643--
Mr. Pierre Paul-Hus:
With regard to contracts signed by the government for gowns, ventilators and syringes in 2020 and 2021: (a) what are the details of each contract for gowns, including the (i) vendor, (ii) contract value, (iii) date the contract was signed, (iv) title of the official that signed the contract; (b) what are the details of each contract for ventilators, including the (i) vendor, (ii) contract value, (iii) date the contract was signed, (iv) title of the official that signed the contract; and (c) what are the details of each contract for syringes, including the (i) vendor, (ii) contract value, (iii) date the contract was signed, (iv) title of the official that signed the contract?
Response
(Return tabled)

Question No. 644--
Mr. Robert Kitchen:
With regard to the government’s target of a 30 per cent reduction in greenhouse gas emissions by limiting nitrogen fertilizer and the concerns raised in an April 20, 2021, release from the Western Canadian Wheat Growers Association that the government has never consulted industry or farmers if this is even achievable: (a) were any industries or farmers consulted in the viability of the target and, if so, what are the specific details, including the dates and list of participants in the consultations; and (b) has the government conducted any formal studies on whether or not this is viable for farmers and, if so, what are the details of the studies, including the website where the study’s findings can be found?
Response
(Return tabled)

Question No. 645--
Mr. Todd Doherty:
With regard to the government’s Wellness Together portal: (a) what specific programs or services are offered through the self-guided tools offered by the providers identified on the Wellness Together webpage, including (i) Mindwell, (ii) Welltrack, (iii) Tao, (iv) Breaking Free Wellness, (v) BreathingRoom, (vi) Kids Help Phone, (vii) Homewood Health; (b) for each of the programs or services in (a), (i) how many Canadians have been enrolled, (ii) how many Canadians have fully completed the course of treatment, (iii) what has been the total cost of each of the programs and or services identified, (iv) what is the cost utilization, as reported to the Public Health Agency of Canada; (c) what programs or services are offered through the peer to peer support and coaching tools offered by the providers identified on the Wellness Together webpage, including (i) Togetherall provided by Togetherall, (ii) I CAN SFI provided by Strongest Families Institute, (iii) MindWell’s Studio Be provided by MindWell, (iv) All People All Pathways provided by CASPA, (v) Greif and Loss Coaching provided by Homewood Health; and (d) for each of the programs or services in (c), (i) how many Canadians have been enrolled, (ii) how many Canadians have fully completed the course of treatment, (iii) what has been the total cost of each of the programs or services identified, (iv) what is the cost utilization, as reported to the Public Health Agency of Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 647--
Mr. Tony Baldinelli:
With regard to government departments and agencies that accept credit card payments: what was the total amount paid to (i) Visa, (ii) Mastercard, (iii) American Express, (iv) each other credit card companies, in relation to credit card processing fees in 2020?
Response
(Return tabled)

Question No. 648--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to Official Languages Impact Analysis (OLIA), since January 1, 2016: (a) how many initiatives funded by the government had an OLIA conducted; (b) how many initiatives funded by the government did not have an OLIA conducted; and (c) what are the details of all initiatives funded by the government with total expenditures exceeding $1 million that were not subject to an OLIA, including the (i) date of the funding approval, (ii) title and description of the initiative, (iii) reason the initiative was not subject to an OLIA, (iv) total expenditures or projected total expenditures related to the initiative?
Response
(Return tabled)

Question No. 649--
Mr. Tony Baldinelli:
With regard to the government's decision to require airline travellers arriving from outside of Canada to quarantine at a designated airport hotel: (a) how many travellers refused to stay in a government approved quarantine hotel; (b) how many fines or tickets were issued by the Public Health Agency of Canada related to the refusals in (a); and (c) what is the breakdown of (a) and (b) by airport of entry?
Response
(Return tabled)

Question No. 651--
Mr. Kenny Chiu:
With regard to immigration removals and the 2020 Spring Report of the Auditor General of Canada: (a) what is the current national removal inventory; (b) how many removal orders have been confirmed removed in the past year; (c) what are the current working and wanted removal order inventories; (d) of the inventories in (c), how many are criminal cases; (e) which of the Auditor General’s recommendations are currently being acted upon; (f) what is the proposed timeline for fulfilling these recommendations; and (g) has COVID-19 adversely impacted the Canada Border Services Agency's ability to complete removal orders in any way, and, if so, what are the specific details?
Response
(Return tabled)

Question No. 652--
Mr. Peter Kent:
With regard to Canada Border Services Agency (CBSA) and individuals presenting COVID-19 test results at points of entry, since testing requirements were put into place in January 2021, broken down by type of crossing (land, air): (a) how many individuals did the CBSA intercept with a suspected fraudulent or false test result; (b) how many individuals did the CBSA intercept with a test result that was otherwise deemed unsatisfactory, such as the wrong type of test; (c) of the individuals in (a), how many were (i) admitted to Canada, (ii) denied entry; (d) of the individuals in (a), how many were (i) ticketed or fined by the CBSA, (ii) had their cases referred to the RCMP or other law enforcement agencies; and (e) of the cases in (b), how many were (i) admitted to Canada, (ii) denied entry?
Response
(Return tabled)

Question No. 656--
Mr. Brad Vis:
With regard to the stated intent of the Canada Mortgage and Housing Corporation (CMHC) “to commit all funds before March 31, 2021” of the Rapid Housing Initiative’s projects stream: (a) what was the (i) total number of approved projects, (ii) total number of approved housing units, (iii) total dollar value of federal funds committed; (b) what is the breakdown of each part of (a) by (i) municipality and province or territory, (ii) federal electoral constituency; (c) what is the breakdown of funds committed in (a) by (i) individual application, (ii) contributor source, (i.e. federal, provincial, territorial, municipal, Indigenous government, non-profit, other agency or organization), (iii) province or territory; and (d) what are the details of all applications in (a)(i), including the (i) location, (ii) project description, (iii) number of proposed units, (iv) date the application was submitted to the CMHC?
Response
(Return tabled)

Question No. 661--
Mr. Kerry Diotte:
With regard to the Development Finance Institute Canada (FinDev): (a) what are the details of all equity stakes in companies FinDev has acquired an equity stake in since January 1, 2018, including the (i) name of the company, (ii) location, (iii) description of work being done by company, (iv) date the government acquired an equity stake, (v) number of shares and percentage of company owned by FinDev, (vi) value or purchase price of equity stake at the time of purchase, (vii) current estimated value of equity stake; and (b) for each acquisition, if applicable, what is the timeline for when the government expects to sell or dispose of the equity stake?
Response
(Return tabled)

Question no 643 --
M. Pierre Paul-Hus:
En ce qui concerne les contrats que le gouvernement a signés pour se procurer des blouses, des ventilateurs et des seringues en 2020 et en 2021: a) quels sont les détails de chaque contrat concernant des blouses, y compris (i) le fournisseur, (ii) la valeur du contrat, (iii) la date de signature du contrat, (iv) le titre de la personne ayant signé le contrat; b) quels sont les détails de chaque contrat concernant des ventilateurs, y compris (i) le fournisseur, (ii) la valeur du contrat, (iii) la date de signature du contrat, (iv) le titre de la personne ayant signé le contrat; c) quels sont les détails de chaque contrat concernant des seringues, y compris (i) le fournisseur, (ii) la valeur du contrat, (iii) la date de signature du contrat, (iv) le titre de la personne ayant signé le contrat?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 644 --
M. Robert Kitchen:
En ce qui concerne l’objectif du gouvernement de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre en limitant l’utilisation des engrais azotés, de même que les préoccupations soulevées dans un communiqué du 20 avril 2021 de la Western Canadian Wheat Growers Association, qui indiquait que le gouvernement n’a jamais consulté l’industrie ou les agriculteurs pour savoir si cet objectif est même réalisable: a) des industries ou des agriculteurs ont-ils été consultés au sujet de la viabilité de cet objectif et, le cas échéant, quels sont les détails précis, y compris les dates et la liste des participants aux consultations; b) le gouvernement a-t-il mené des études officielles pour déterminer si cet objectif est viable ou non pour les agriculteurs et, le cas échéant, quels sont les détails de ces études, y compris le site Web où l’on peut trouver les conclusions de l’étude?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 645 --
M. Todd Doherty:
En ce qui concerne le portail Espace mieux-être du gouvernement: a) quels programmes ou services précis sont offerts par l’intermédiaire des outils autonomes proposés par les fournisseurs identifiés sur la page Web d’Espace mieux-être, y compris (i) Mindwell, (ii) Welltrack, (iii) Tao, (iv) Breaking Free Wellness, (v) BreathingRoom, (vi) Jeunesse, J’écoute, (vii) Homewood Santé; b) pour chacun des programmes ou services mentionnés en a), (i) combien de Canadiens se sont inscrits, (ii) combien de Canadiens ont terminé le traitement au complet, (iii) quel a été le coût total de chacun des programmes ou services identifiés, (iv) quel est le coût d’utilisation, tel que rapporté à l’Agence de la santé publique du Canada; c) quels programmes ou services sont offerts par l’entremise des outils de soutien et d’accompagnement par les pairs proposés par les fournisseurs identifiés sur la page Web d’Espace mieux-être, y compris (i) Togetherall, offert par Togetherall, (ii) ICAN, offert par l’Institut des familles solides, (iii) Studio Be, offert par MindWell, (iv) Toute personne, toutes voies offert par l’ACEPA, (v) encadrement en matière de deuil et de perte, offert par Homewood Santé; d) pour chacun des programmes ou services mentionnés en c), (i) combien de Canadiens se sont inscrits, (ii) combien de Canadiens ont terminé le traitement au complet, (iii) quel a été le coût total de chacun des programmes ou services identifiés, (iv) quel est le coût d’utilisation, tel que rapporté à l’Agence de santé publique du Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 647 --
M. Tony Baldinelli:
En ce qui concerne les ministères et les organismes gouvernementaux qui acceptent les paiements par carte de crédit: quel a été le montant total payé à (i) Visa, (ii) Mastercard, (iii) American Express, (iv) chaque autre société de cartes de crédit, pour les frais de traitement des cartes de crédit en 2020?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 648 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne l’Analyse des incidences sur les langues officielles (AILO), depuis le 1er janvier 2016: a) combien de mesures financées par le gouvernement ont fait l’objet d’une AILO; b) combien de mesures financées par le gouvernement n’ont pas fait l’objet d’une AILO; c) quels sont les détails de toutes les mesures financées par le gouvernement dont les dépenses totales sont supérieures à 1 million de dollars qui n’ont pas fait l’objet d’une AILO, y compris (i) la date de l’approbation du financement, (ii) le titre et la description de la mesure, (iii) la raison pour laquelle la mesure n’a pas fait l’objet d’une AILO, (iv) les dépenses totales ou dépenses projetées totales relatives à la mesure?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 649 --
M. Tony Baldinelli:
En ce qui concerne la décision du gouvernement d’exiger que les voyageurs aériens arrivant de l’étranger soient mis en quarantaine dans un hôtel d’aéroport désigné: a) combien de voyageurs ont refusé de séjourner dans un hôtel de quarantaine approuvé par le gouvernement; b) combien d’amendes ou de contraventions ont été remises par l’Agence de la santé publique du Canada relativement aux refus en a); c) quelle est la ventilation des données en a) et b) par aéroport d’entrée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 651 --
M. Kenny Chiu:
En ce qui concerne le renvoi d’immigrants et le rapport du printemps 2020 du vérificateur général du Canada: a) à quel chiffre s’établit actuellement l’inventaire national des renvois; b) combien d’ordres de renvoi ont été exécutés au cours de l’année écoulée; c) quel est le nombre de cas à traiter et combien de personnes sont recherchées; d) parmi les cas en c), combien sont des cas criminels; e) lesquelles des recommandations du vérificateur général sont en voie d’exécution; f) à quelle échéance la mise en œuvre de ces recommandations devrait-elle être terminée; g) la COVID-19 a-t-elle réduit de quelque façon que ce soit la capacité de l’Agence des services frontaliers du Canada de mettre à exécution les ordres de renvoi et, le cas échéant, de quelle façon exactement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 652 --
M. Peter Kent:
En ce qui concerne l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et les personnes qui présentent des résultats au test de dépistage de la COVID-19 aux points d’entrée, depuis que les exigences en matière de test ont été mises en place en janvier 2021, ventilées par type de passage (terrestre, aérien): a) combien de personnes ont été interceptées par l’ASFC avec un résultat de test soupçonné d’être frauduleux ou faux; b) combien de personnes ont été interceptées par l’ASFC avec un résultat de test jugé insatisfaisant, par exemple le mauvais type de test; c) parmi les personnes visées en a), combien (i) ont été admises au Canada, (ii) se sont vues refuser l’entrée; d) parmi les personnes visées en a), combien ont (i) reçu une contravention ou une amende de l’ASFC, (ii) vu leur cas transmis à la GRC ou à d’autres organismes d’application de la loi; e) parmi les cas visés en b), combien de personnes (i) ont été admises au Canada, (ii) se sont vues refuser l’entrée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 656 --
M. Brad Vis:
En ce qui concerne l’intention déclarée de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) « [d’]engager tous les fonds avant le 31 mars 2021 » relativement à l’Initiative pour la création rapide de logements: a) quel était (i) le nombre total de projets approuvés, (ii) le nombre total d’unités de logement approuvées, (iii) la valeur totale en argent des fonds fédéraux engagés; b) quelle est la ventilation de chacune des parties en a) par (i) municipalité et province ou territoire, (ii) circonscription électorale fédérale; c) quelle est la ventilation des fonds engagés en a) par (i) demande, (ii) source de contribution, (c.-à-d. gouvernement fédéral, gouvernement provincial, gouvernement territorial, administration municipale, gouvernement autochtone, organisme sans but lucratif, autre organisme ou organisation), (iii) province ou territoire; d) quels sont les détails de toutes les demandes en a)(i), y compris (i) l’endroit, (ii) la description du projet, (iii) le nombre d’unités proposées, (iv) la date à laquelle la demande a été présentée à la SCHL?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 661 --
M. Kerry Diotte:
En ce qui concerne l’Institut de financement du développement Canada (FinDev): a) quels sont les détails de toutes les participations en capital acquises par FinDev dans des sociétés depuis le 1er janvier 2018, y compris (i) le nom de la société, (ii) l’endroit, (iii) la description du travail effectué par la société, (iv) la date à laquelle le gouvernement a acquis la participation en capital, (v) le nombre de parts et le pourcentage de la participation de FinDev, (vi) la valeur ou le prix d’achat de la participation en capital au moment de l’acquisition, (vii) la valeur estimée actuelle de la participation en capital; b) pour chaque acquisition, le cas échéant, selon quel échéancier le gouvernement prévoit-il vendre ses participations en capital ou s’en départir?
Response
(Le document est déposé.)
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, today the Prime Minister announced the indefinite continuation of the unsafe and unscientific hotel quarantine program. Even for fully vaccinated Canadians, no firm date was announced as to when they would be able to forgo staying at federal facilities where sexual assaults, worker abuses and COVID-19 outbreaks have occurred.
Will the Prime Minister listen to the advice of his expert scientific panel and give a firm date for when the hotel quarantine program will be scrapped?
Monsieur le Président, le premier ministre a annoncé aujourd'hui sa décision de maintenir indéfiniment le programme de quarantaine à l'hôtel, un programme non sécuritaire et sans fondement scientifique. Même dans le cas des Canadiens ayant reçu les deux doses de vaccin, aucune date fixe n'a été annoncée quant au moment où ces derniers pourront cesser de séjourner dans des installations fédérales où les droits des travailleurs ont été bafoués et où il y a eu des agressions sexuelles et des éclosions de COVID-19.
Le premier ministre va-t-il écouter les conseils de son groupe d'experts scientifiques et donner une date fixe pour l'élimination du programme de quarantaine à l'hôtel?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-06-09 14:44 [p.8156]
Mr. Speaker, every step of the way we have been informed by science, experts and data on how to keep Canadians safe through this pandemic. We recognize that people are eager to get things back to normal. We also know that as people get fully vaccinated it will be possible to remove many of the restrictions that are in place. We will be making announcements around that in the coming weeks. The reality is that every step of the way our top priority must be the safety and security of Canadians during what are hopefully the final months of this pandemic in Canada.
Monsieur le Président, depuis le début, les décisions que nous prenons pour assurer la sécurité des Canadiens durant cette pandémie sont fondées sur la science, les avis d'experts et les données. Nous reconnaissons que les gens ont hâte que les choses reviennent à la normale. Nous savons également qu'à mesure que les gens recevront les deux doses de vaccin, il nous sera possible de lever un grand nombre des restrictions en vigueur. Nous ferons des annonces à ce sujet dans les semaines à venir. La réalité, c'est qu'à chacune des étapes, notre priorité absolue doit être la sécurité des Canadiens, et ce, même pendant ce qui sera, espérons-le, les derniers mois de cette pandémie au Canada.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, while other Canadians are doing their part and avoiding travel, the Prime Minister is about to travel internationally to go on a cocktail-party-loaded photo op trip to London. Upon his return, he will not quarantine at the same facilities that every other Canadian has because he wants to personally avoid all the problems that Canadians have experienced. That is despicable. Worse, today he announced the indefinite extension of the hotel quarantine program.
Why will the Prime Minister not listen to the expert panel advice of scientists and give a firm date for when the program will be scrapped? Sometime soon is not a date.
Monsieur le Président, pendant que les autres Canadiens font des efforts et s'abstiennent de voyager, le premier ministre s'apprête à se rendre à l'étranger pour participer à des réceptions et à des séances de photos à Londres. À son retour, il ne passera pas sa quarantaine au même endroit que tous les autres Canadiens, parce qu'il veut s'éviter tous les problèmes qu'ils ont subis. C'est révoltant. Pire encore, aujourd'hui, il a annoncé qu'on allait prolonger pour une durée indéterminée le programme des quarantaines à l'hôtel.
Pourquoi le premier ministre ne veut-il pas écouter les scientifiques du groupe d'experts et indiquer la date précise où on mettra fin au programme? Dire qu'on le fera bientôt, ce n'est pas comme fournir une date.
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-06-09 14:45 [p.8156]
Mr. Speaker, like all Canadians returning home via air during the pandemic, the delegation and I will be staying in a government-approved airport hotel. These are the same strict protocols that every traveller must follow and we expect them to be applied to everyone.
At the same time, we recognize that being double vaccinated, as increasing numbers of Canadians are as millions of doses continue to arrive every week into Canada, gives one an extra level of protection, which is why we are talking about loosening the restrictions for fully vaccinated Canadians in the coming weeks.
Monsieur le Président, comme tous les Canadiens qui rentrent au pays par avion pendant la pandémie, les membres de la délégation et moi resterons dans un hôtel d'aéroport approuvé par le gouvernement. Nous nous plierons aux mêmes protocoles rigoureux que tous les voyageurs doivent suivre, et nous nous attendons à ce qu'ils s'appliquent à tout le monde.
Nous reconnaissons par ailleurs que les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin sont protégées davantage, et comme elles sont de plus en plus nombreuses grâce aux millions de doses qui sont livrées chaque semaine au Canada, nous envisageons d'assouplir les restrictions pour les Canadiens entièrement vaccinés dans les prochaines semaines.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, just in time for the Prime Minister's trip to the United Kingdom, he has decided to eliminate the hotel quarantine requirement for fully vaccinated travellers arriving in Canada beginning in July.
While the Conservative Party has been calling for this for months now, the Prime Minister is suddenly realizing how his bad decisions will affect him personally.
Will the Prime Minister admit that his hotel quarantine policy has done more harm than good?
Will he scrap it for everyone, effective immediately?
Monsieur le Président, juste avant de partir en voyage au Royaume-Uni, le premier ministre a décidé de supprimer l'obligation pour ceux qui ont reçu deux doses de vaccin de se mettre en quarantaine dans les hôtels en arrivant au Canada à partir du mois de juillet.
Alors que le Parti conservateur le demande depuis des mois, le premier ministre réalise maintenant, et ce, personnellement, l'impact de ses mauvaises décisions.
Le premier ministre va-t-il admettre que sa politique de quarantaine à l'hôtel a causé plus de tort qu'autre chose?
Va-t-il l'annuler pour tous, dès maintenant?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-06-09 14:53 [p.8158]
Mr. Speaker, we have always taken the necessary measures to keep Canadians safe. The requirement for incoming air travellers to have a negative COVID-19 test before leaving a government-approved hotel has worked, detecting cases and protecting Canadians from the importation of COVID-19 variants.
We know that our priority is to continue to protect Canadians from this COVID-19 pandemic, but we also recognize that people who are fully vaccinated should have more freedom.
Monsieur le Président, nous avons toujours pris les mesures nécessaires pour protéger les Canadiens. La mesure qui consiste à assurer que quelqu'un a un test négatif avant de quitter un hébergement approuvé par le gouvernement lors d'une arrivée par avion dans notre pays a fonctionné pour déceler des cas et pour protéger les Canadiens de l'importation de variants de la COVID-19.
Nous savons que notre priorité est de continuer à protéger les Canadiens de cette pandémie de la COVID-19, mais nous reconnaissons aussi que les gens qui sont complètement vaccinés devraient pouvoir avoir plus de libertés.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, the mandatory hotel quarantine has been a fiasco from day one. There have been stories of sexual assault, hotel room doors without locks and for some travellers the conditions were horrible. Many Canadians have suffered unnecessarily because the Prime Minister did not take action in a timely manner during this health crisis.
I will give him another chance. Will the Prime Minister admit that the hotel quarantine program is shoddy?
Monsieur le Président, la quarantaine obligatoire dans les hôtels est un fiasco, du commencement jusqu'à aujourd'hui. Il y a des agressions sexuelles, plusieurs chambres n'avaient pas de serrure aux portes et pour certains voyageurs, les conditions étaient horribles. Énormément de Canadiens ont souffert inutilement parce que le premier ministre n'a pas agi à temps durant cette crise sanitaire.
Je lui donne une autre chance de se reprendre. Va-t-il avouer que le programme de quarantaine à l'hôtel est bâclé?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-06-09 14:54 [p.8158]
Mr. Speaker, I would say no because Canadians expect us to do what it takes to protect Canadians during this health crisis.
We know full well that the Conservatives encourage freedom for all. Unfortunately we have seen that some provinces have had a tough time because of that philosophy, but we as a government have always been there to put the safety of Canadians first. We will continue to take the necessary measures to keep people safe.
Monsieur le Président, je dirais non parce que les Canadiens s'attendent à ce que nous fassions tout ce qui est nécessaire pour protéger les Canadiens pendant cette crise sanitaire.
Nous savons très bien que les conservateurs encouragent la liberté pour tous. Nous avons malheureusement vu que, dans certaines provinces, cela a été un peu plus difficile à cause de cette philosophie, mais nous, en tant que gouvernement, avons toujours été là pour mettre la sécurité des Canadiens en avant, d'abord et avant tout. Nous allons continuer de prendre les mesures nécessaires pour garder les gens en sécurité.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, I want the Prime Minister to tell me what he is going to say to Canada's Olympic athletes, who thrill and unite us and inspire entire generations. These athletes go into debt to carry the maple leaf to the very top of the podium.
The Prime Minister chose to eliminate the hotel quarantine for professional hockey players but not for athletes such as Meaghan Benfeito, Charles Philibert-Thiboutot and Camille Fiola-Dion.
How can the Prime Minister justify that decision to our Canadian athletes?
Monsieur le Président, j'aimerais que le premier ministre me dise ce qu'il va dire aux athlètes olympiques canadiens, ceux qui nous font vibrer et nous unissent et qui inspirent des générations entières. Ce sont des athlètes qui s'endettent pour porter l'unifolié sur la plus haute marche du podium.
Le premier ministre a décidé qu'il était préférable de supprimer la quarantaine à l'hôtel pour les joueurs de hockey professionnel, mais pas pour des athlètes comme Meaghan Benfeito, Charles Philibert-Thiboutot ou Camille Fiola-Dion, par exemple.
Comment le premier ministre peut-il justifier cette décision à nos athlètes canadiens?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-06-09 14:55 [p.8158]
Mr. Speaker, we work with teams, institutions and amateur and professional sport organizations to ensure that athletes are safe and people are protected so they can entertain and inspire us as athletes always do.
The safety and health of everyone must always be the priority. That has guided us since the start of this pandemic, and that will guide us to the end. We will continue to work with our athletes and sport organizations to ensure we find the right balance.
Monsieur le Président, nous travaillons avec les équipes, les institutions et les organismes de sport amateur et professionnel pour nous assurer que les athlètes sont en sécurité et que les gens sont protégés afin qu'ils puissent nous divertir et nous inspirer comme les athlètes le font toujours.
La sécurité et la santé de tous doivent toujours être à l'avant-plan. C'est ce qui nous a guidés depuis les débuts de cette pandémie et c'est ce qui va nous guider jusqu'à la fin, mais nous allons continuer à travailler avec nos athlètes et nos organismes de sport pour nous assurer de trouver le bon équilibre.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, when we asked the Prime Minister to close the border to avoid the worst, he called us racists. When we asked him to work with our allies or Canadian firms on vaccines, he chose the Chinese communist regime. When we asked to abolish the hotel quarantine, he laughed at us.
Since the Prime Minister will have to quarantine, can he tell us if he will do so in a third-rate hotel as he has forced so many Canadians to do?
Monsieur le Président, quand nous avons demandé au premier ministre de fermer la frontière pour éviter le pire, il nous a traités de racistes. Quand nous lui avons demandé de travailler avec nos alliés ou des firmes canadiennes pour les vaccins, il a choisi le régime communiste chinois. Quand nous avons demandé d'abolir la quarantaine à l'hôtel, il s'est moqué de nous.
Vu que le premier ministre devra faire une quarantaine, peut-il nous dire s'il la fera dans un hôtel de troisième ordre comme il a obligé tant de Canadiens à le faire?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-06-09 14:56 [p.8158]
Mr. Speaker, as I said, the delegation returning from the G7, including me, will quarantine in an airport hotel, which is equivalent to what all Canadians have to do when they return from a trip.
I should point out that we have often disagreed with the Conservatives on their approach to this pandemic. I know that Canadians have seen that our approach of putting the safety of Canadians first and investing to support Canadians has been the right choice.
Monsieur le Président, comme je l'ai dit, la délégation, moi y compris, qui reviendra du G7 fera une quarantaine dans un hôtel de l'aéroport, équivalant à ce que tous les Canadiens doivent faire quand ils reviennent de voyage.
Je dois souligner que nous avons souvent été en désaccord avec les conservateurs concernant leur approche sur cette pandémie. Je sais que les Canadiens ont vu que notre approche de mettre la sécurité des Canadiens à l'avant-plan et d'investir pour appuyer les Canadiens a été le bon choix.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2021-06-08 14:10 [p.8102]
Mr. Speaker, Eleanor Roosevelt once said, “It is not fair to ask of others what you are not willing to do yourself”. That is a pillar of true leadership. Unfortunately our Prime Minister is running a deficit on budgets, trust and leadership. He has lost that trust because he believes that there is one set of rules for Canadians, but a special set of rules for him and his friends.
The Prime Minister has chosen to travel internationally when he has asked every other Canadian not to do so. When he returns from the G7, he will bypass the designated hotel quarantine program he has imposed on everyone else. There is a special set of accommodations for the Prime Minister and Canadian taxpayers will be footing the bill. This is the epitome of Liberal entitlement.
The special advisory council on COVID-19 has recommended that the hotel quarantine program be scrapped; subsidized hotels where women are sexually assaulted and dozens of others have lost their jobs. Canadians are sick and tired of paying for Liberal pandemic failures. Let us end the hotel quarantine program now.
Monsieur le Président, Eleanor Roosevelt a dit un jour: « Il n’est pas juste d’exiger des autres ce qu’on ne veut pas faire soi-même. » C'est l'un des piliers du véritable leadership. Malheureusement, le premier ministre creuse le déficit budgétaire, mais il souffre aussi d'un déficit de confiance et de leadership. Il a perdu cette confiance parce qu'il estime qu'il y a un ensemble de règles pour les Canadiens, mais des règles spéciales pour ses amis et lui.
Le premier ministre a choisi de se rendre à l'étranger alors qu'il a demandé à tous les autres Canadiens de ne pas le faire. Quand il reviendra du Sommet du G7, il échappera au programme de quarantaine dans des hôtels désignés qu'il a imposé à tout le monde. Le premier ministre a droit à des accommodements spéciaux, et ce sont les contribuables canadiens qui paieront la note. C'est la quintessence de la culture libérale du « tout m'est dû ».
Le Comité consultatif spécial sur la COVID-19 a recommandé d'éliminer le programme de quarantaine à l'hôtel, des hôtels subventionnés où des femmes ont été agressées sexuellement et où des dizaines d'autres personnes ont perdu leur emploi. Les Canadiens en ont assez de payer la note pour les erreurs commises par les libéraux pendant la pandémie. Mettons dès maintenant fin au programme de quarantaine à l'hôtel.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, yesterday, at the Standing Committee on Health, we heard devastating testimony about hotel owners who are under contract for the federal hotel quarantine program and are using the pandemic to lay off their workers. It should be noted that 70% of these workers are women, people of colour and new Canadians. The Prime Minister funded this quarantine program without thinking about the details and the men and women who would be affected.
What will the government do for the less fortunate people who lost their jobs?
Monsieur le Président, hier, au Comité permanent de la santé, nous avons entendu des témoignages dévastateurs selon lesquels des hôteliers, sous contrat pour le programme fédéral de quarantaine hôtelière, se servent de la pandémie pour mettre à la porte leurs travailleurs. Il faut savoir que 70 % de ces travailleurs sont des femmes, des personnes de couleur et des nouveaux Canadiens. Le premier ministre a financé ce programme de quarantaine sans réfléchir aux détails et aux hommes et aux femmes qui en écopent.
Que va-t-il faire pour les moins nantis qui ont perdu leur emploi?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, at every step of the way we have been there for Canadians, to protect them from the risk of international travel and to work with partners across the country to ensure that the measures and layers of protection are doing their job. We will continue to do that. We know that reducing mobility is a way to protect from the importation of virus, and we will continue to use science and evidence to guide our way.
Monsieur le Président, nous avons soutenu les Canadiens tout au long du processus pour veiller à ce que leur sécurité ne soit pas compromise par les déplacements internationaux et nous avons collaboré avec des partenaires d'un bout à l'autre du pays pour garantir l'efficacité des différentes mesures de sécurité mises en place. Nous continuerons dans cette voie. Nous savons que la diminution des déplacements est un moyen de protéger la population contre l'importation du virus et nous continuerons de fonder nos décisions sur des données scientifiques et probantes.
View Pierre Paul-Hus Profile
CPC (QC)
Mr. Speaker, unfortunately, it is clear that the minister did not listen to the question at all. I have another one for her.
After spending weeks ignoring a report she had received from a group of experts describing how to ease federal restrictions at the border, last week, the Minister of Finance scoffed at the idea of relaxing the rules for people who are vaccinated. Today, the Prime Minister, under pressure from the media on this issue, said that the restrictions could be eased for people who are fully vaccinated.
Is the Prime Minister going to jump the queue and get his second dose to try to avoid the mandatory quarantine?
Monsieur le Président, malheureusement, on voit que la ministre n'a pas du tout écouté la question. J'en ai une autre pour elle.
Après avoir reçu et ignoré un rapport d'un groupe d'experts décrivant comment assouplir les restrictions fédérales aux frontières pendant des semaines, la semaine dernière, la ministre des Finances s'est moquée de l'idée d'assouplir les restrictions pour les personnes vaccinées. Aujourd'hui, le premier ministre, sous la pression des médias sur cette question, a déclaré que les personnes vaccinées avec deux doses pourraient voir les conditions s'assouplir.
Le premier ministre va-t-il sauter la file pour avoir sa deuxième dose et chercher à éviter la quarantaine obligatoire?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, at every step of the way we have been informed by science and evidence as we have added layers of protection at the border. We thank the testing and screening panel for the road map forward on how to manage international travel and also protect Canadians from the importation of the virus. We will continue to be guided by science and evidence to ensure that, as Canada opens up, and the international community opens up, we do so in a way that is safe and protects Canada from further waves of COVID-19.
Monsieur le Président, depuis le début, les décisions que nous prenons relativement au renforcement des mesures de sécurité à la frontière sont fondées sur la science et les données probantes. Nous remercions le comité d'experts en matière de tests et de dépistage de nous avoir indiqué la voie à suivre pour gérer les déplacements internationaux et protéger les Canadiens contre l'importation du virus. Les données scientifiques et probantes demeurent nos guides pour protéger les Canadiens de vagues éventuelles de la COVID-19 et veiller à leur sécurité à mesure que le Canada et le reste du monde commencent à ouvrir leurs frontières.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, yesterday the health committee heard that the Prime Minister is using his unscientific and unsafe hotel quarantine program to discriminate against women and persons of colour. An overwhelming number of Pacific Gateway's long-term workers are women and persons of colour, but they were laid off under the auspices of this program in order to hire lower-paid workers. They have now filed a human rights complaint.
Will the minister immediately stop using hotel companies that discriminate against women and persons of colour, and that union busts, to run these unsafe programs?
Monsieur le Président, hier, le comité de la santé a appris que le programme non scientifique et non sécuritaire de mise en quarantaine à l'hôtel imposé par le premier ministre est mis en œuvre de façon discriminatoire envers les femmes et les personnes de couleur. Un grand nombre de travailleurs de longue date du Pacific Gateway sont des femmes et des personnes de couleur, et on a congédié ces personnes dans le cadre du programme pour embaucher des travailleurs moins bien rémunérés. Maintenant, les travailleurs portent plainte pour violation des droits de la personne.
La ministre va-t-elle immédiatement cesser de confier la gestion de ces programmes non sécuritaires à des entreprises hôtelières qui exercent une discrimination à l'égard des femmes et des personnes de couleur et qui ont recours à des pratiques antisyndicales?
View Filomena Tassi Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, we are aware of the ongoing dispute between the Pacific Gateway hotel and UNITE HERE Local 40. Our government believes and has faith in the collective bargaining process. We encourage both parties to work together to resolve issues to reach an agreement. However, this is a provincial matter and falls under provincial jurisdiction.
Monsieur le Président, nous sommes au courant du différend qui oppose actuellement l'hôtel Pacific Gateway et la section 40 du syndicat UNITE HERE. Le gouvernement croit au processus de négociation collective. Nous encourageons les deux parties à travailler ensemble pour résoudre les différends et parvenir à une entente. Cela dit, c'est une question qui relève de la province en question.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, it is the federal government that is paying Pacific Gateway to run an unsafe, unscientific hotel program that is allowing for these abuses. At these hotels, there has been worker abuse, COVID-19 outbreaks and sexual assaults, yet the government persists in propping it up. However, the Prime Minister himself will not stay at one of these facilities, and to me, that says it all.
There is no evidence to keep these programs going, and workers are being abused. Will the minister commit to immediately scrapping the hotel quarantine program?
Monsieur le Président, c’est le gouvernement fédéral qui finance l'hôtel Pacific Gateway pour que celui-ci applique le programme de quarantaine non sécuritaire et sans fondement scientifique qui permet ces violations. Dans les hôtels visés par ce programme, les droits des travailleurs ont été bafoués, il y a eu des éclosions de COVID-19 et des agressions sexuelles. Pourtant, le gouvernement s’obstine à maintenir ce programme. Malgré cela, le premier ministre lui-même se refuse à séjourner dans ces hôtels, ce qui pour moi est très révélateur.
Rien ne justifie que l’on poursuive ces programmes. Les droits des travailleurs ne sont pas respectés. La ministre va-t-elle s’engager à supprimer immédiatement le programme de quarantaine à l’hôtel?
View Filomena Tassi Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, as I have said, this matter falls under provincial jurisdiction, but let me share with members what we have done as a government in order to support unions and workers from the time we were elected.
In 2015, one of the first measures we implemented was Bill C-4, which repealed Bill C-525 and Bill C-377, which were actually anti-union pieces of legislation. We have been there for workers. Members can look at the enhancements we have made under the Labour Code, such as increasing leaves and creating new leaves. We have been there, and we will continue to be there for workers every step of the way.
Monsieur le Président, comme je l’ai dit, ce problème relève de la compétence provinciale, mais je vais évoquer ce que nous avons fait en tant que gouvernement afin de soutenir les syndicats et les travailleurs depuis que nous avons été élus.
En 2015, une des premières mesures que nous avons prises est le projet de loi C-4, qui abrogeait le projet de loi C-525 et le projet de loi C-377, tous deux étant des mesures législatives antisyndicales. Nous avons été présents pour les travailleurs. Les députés peuvent constater les améliorations que nous avons apportées au Code canadien du travail, notamment en ce qui concerne l’augmentation des congés et la création de nouveaux congés. Nous avons été présents, et nous continuerons à l’être pour les travailleurs jour après jour.
View Jag Sahota Profile
CPC (AB)
View Jag Sahota Profile
2021-06-08 14:52 [p.8110]
Mr. Speaker, the Liberal government's hotel quarantine program has been a failure from the start. It seems that even the Prime Minister knows this, as he refuses to undergo the process that his government has mandated for every other person arriving in Canada. Canadians were outraged when they heard about alleged sexual assaults taking place at a quarantine hotel. Now it seems these facilities are laying off their workers, 70% of whom are women.
When will the government admit its program is a failure and protect Canadians by scrapping it?
Monsieur le Président, depuis son lancement, le programme de quarantaine à l'hôtel du gouvernement libéral est un fiasco. Même le premier ministre semble le savoir, puisqu'il refuse de se soumettre à cette exigence qu'impose son gouvernement à toutes les autres personnes qui arrivent au Canada. Les Canadiens étaient scandalisés d'apprendre qu'il y aurait eu des agressions sexuelles dans un hôtel de quarantaine. Maintenant, ces établissements mettent à pied leur main-d’œuvre, qui est composée à 70 % de femmes.
Quand le gouvernement admettra-t-il que son programme est un échec et protègera-t-il les Canadiens en y mettant un terme?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, we have some of the strongest border measures in the world to protect Canadians from the importation of COVID and its variants. We will continue to use science and evidence to guide us on our evolving stance on the borders. It is incredibly important that we continue to make progress on the immunization of Canadians and work with the provinces and territories to ensure they have the health care capacity to test and trace. We will continued to be guided by evidence and science as we manage the border.
Monsieur le Président, certaines des mesures à la frontière sont parmi les plus strictes au monde afin d'éviter l'importation de la COVID et de ses variants et ainsi de protéger les Canadiens. Nous allons continuer de nous fier aux données scientifiques et probantes pour ajuster notre position à la frontière. Il est extrêmement important que la campagne de vaccination des Canadiens poursuive sa progression et que nous collaborions avec les provinces et territoires pour veiller à ce qu'ils aient la capacité sanitaire nécessaire pour effectuer les tests de dépistage et le retraçage des contacts. Nous allons continuer de nous appuyer sur des données probantes et scientifiques pour gérer la situation à la frontière.
View Blaine Calkins Profile
CPC (AB)
View Blaine Calkins Profile
2021-06-04 12:03 [p.7979]
Madam Speaker, the Prime Minister has announced that next week he will be travelling to Europe for in-person meetings. He has been able to attend these types of meetings virtually for the last several months.
I do not doubt that he is itching to travel abroad and put himself an ocean away from parliamentary scrutiny, but there are countless businesses that rely on customers crossing the border that are not being extended this same courtesy.
Which hotel will the Prime Minister be staying at when he returns home or will he just have the taxpayers of this country pay his new $5,000 fine for him, as he walks past the rest of us with his nose in the air?
Madame la Présidente, le premier ministre a annoncé qu'il se rendra en Europe la semaine prochaine pour assister à des réunions en personne. Il a été en mesure de participer à ce type de réunions à distance au cours des derniers mois.
Je n'ai aucun doute qu'il est impatient de voyager à l'étranger et de se mettre à l'abri d'un examen parlementaire, mais il y a d'innombrables entreprises qui dépendent des clients qui traversent la frontière et qui ne bénéficient pas de ce même avantage.
Dans quel hôtel le premier ministre séjournera-t-il lorsqu'il rentrera au Canada? Ou alors demandera-t-il simplement aux contribuables canadiens de payer sa nouvelle amende de 5 000 $ pour lui et passera-t-il devant le reste d'entre nous, le nez en l'air?
View Jennifer O'Connell Profile
Lib. (ON)
Madam Speaker, when it comes to our border measures, Canada has some of the strictest border measures in the world and we have done so precisely to add layers of protection. Each of these layers of protection are in place to track, trace and stop the spread of COVID-19.
While the Conservatives one day say they want stricter border measures, they next day they say they do not. The only thing consistent with the Conservatives when it comes to public health measures is their inconsistency. We will not take lessons from them. We will listen to science and experts to make sure we keep—
Madame la Présidente, le Canada a certaines des mesures frontalières les plus strictes au monde, et nous les avons établies justement pour ajouter des couches de protection. Chacune de ces couches de protection est en place pour suivre, retracer et arrêter la propagation de la COVID-19.
Les conservateurs disent un jour qu'ils veulent des mesures frontalières plus strictes, mais le lendemain qu'ils n'en veulent pas. La seule chose cohérente chez les conservateurs en matière de mesures de santé publique, c'est leur incohérence. Nous n'avons pas de leçon à recevoir d'eux. Nous écouterons la science et les experts pour nous assurer que nous continuons...
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2021-06-04 12:04 [p.7979]
Madam Speaker, I am glad that the parliamentary secretary said they will listen to science and data, because for months we have asked the Liberals to provide data proving that the mandatory quarantine hotels are more effective at limiting the spread of COVID than quarantining at home. However, thus far the Liberals have refused to provide that data, likely because it does not exist.
The report from the expert panel could not be more clear. The hotel quarantines are expensive, ineffective and should be shut down. The Liberals did not consult provinces when they initiated the hotel quarantine, so they do not need to consult now.
Will the Liberals listen to those experts, listen to science and data and shut down the hotel quarantine program now?
Madame la Présidente, je suis heureux que la secrétaire parlementaire ait dit qu'on tiendra compte de la science et des données, car depuis des mois, nous demandons aux libéraux de fournir des données qui prouvent que les mises en quarantaine obligatoires dans des hôtels sont plus efficaces qu'une mise en quarantaine à la maison pour limiter la propagation de la COVID-19. Cependant, jusqu'à présent, les libéraux ont refusé de fournir ces données, probablement parce qu'elles n'existent pas.
Le rapport du comité d'expert est sans équivoque. Les quarantaines à l'hôtel sont coûteuses et inefficaces, et on devrait y mettre fin. Les libéraux ont imposé cette mesure sans consulter les provinces, alors ils n'ont pas besoin de le faire maintenant pour la lever.
Les libéraux accepteront-ils d'écouter les experts, de tenir compte de la science et des données, et de mettre fin au programme des quarantaines à l'hôtel, et ce, dès maintenant?
View Jennifer O'Connell Profile
Lib. (ON)
Madam Speaker, once again, leave it to Conservatives to have an Ottawa-knows-best approach. We do not think so. We actually agree with working with provinces and territories on public health measures, including working with them when it comes to lifting restrictions. As I said before, the border measures are in place specifically as layers of protection to track, trace and stop the spread of COVID-19, which will save lives.
Again, the Conservatives are inconsistent on their border measures. I do not know which day of the week they are going to change their mind—
Madame la Présidente, encore une fois, on peut compter sur les conservateurs pour préconiser l'approche voulant que le gouvernement fédéral soit toujours mieux placé que quiconque pour dicter ce qu'il faut faire. Nous ne partageons pas cet avis. Nous préférons travailler de concert avec les provinces et les territoires lorsqu'il s'agit de prendre des mesures de santé publique, mais aussi lorsque vient le temps de lever des restrictions. Comme je l'ai déjà dit, les mesures frontalières servent essentiellement de barrières de protection pour faciliter les mesures de suivi et de retraçage et freiner la propagation de la COVID-19, ce qui sauvera des vies.
Encore une fois, la position des conservateurs est incohérente en ce qui a trait aux mesures frontalières. Il est impossible de dire d'un jour à l'autre quel sera leur avis...
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, in spite of repeated requests, the Liberals have never produced evidence to show that their hotel quarantine program stops the spread of COVID over other measures. However, there is evidence of COVID-19 outbreaks at these facilities and there is also evidence of sexual assaults occurring there. Now the government's own expert panel of scientists has called on the Liberals to scrap the program, but instead today the Liberals are inexplicably doubling down on it.
Will the Liberals let the hotel quarantine program expire on June 21?
Monsieur le Président, malgré des demandes répétées, les libéraux n'ont toujours fourni aucune donnée indiquant que leur programme de quarantaine à l'hôtel est plus efficace que d'autres mesures pour stopper la propagation de la COVID. Au contraire, on a des preuves qu'il y a eu des éclosions de COVID-19 dans ces installations et même, que des agressions sexuelles s'y sont produites. Le groupe de scientifiques du gouvernement vient d'ailleurs de demander aux libéraux de démanteler ce programme, mais les libéraux ont plutôt décidé d'en rajouter; c'est à n'y rien comprendre.
Les libéraux laisseront-ils le programme de quarantaine à l'hôtel mourir de sa belle mort le 21 juin?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, let me start by giving my thanks to immunizers and Canadians from coast to coast to coast, because today Canada is leading the G7 in the number of vaccines administered. This is a good news story for Canada. In fact, it is a story of team Canada.
I want to say that we will make sure that whatever we do next on the border will be through the lens of science and evidence, and in full partnership with provinces and territories.
Monsieur le Président, je veux d'abord remercier tous ceux qui administrent les vaccins et tous les Canadiens de partout au pays, parce que, en date d'aujourd'hui, le Canada est en tête des pays du G7 quant au nombre de vaccins inoculés. C'est une excellente nouvelle pour le Canada. On doit cette situation à l'approche d'Équipe Canada.
Je tiens à souligner que peu importe les mesures que nous appliquerons à la frontière, ces dernières seront fondées sur la science et sur les données probantes et elles seront établies en partenariat avec les provinces et les territoires.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, in early 2020 this health minister did not listen to science. She said that border measures did not work and subsequently refused to close the border when it really mattered. She is continuing the trend of not making science-based decisions today and that is really unfortunate. The government's own expert panel of scientists, with a report full of science, is calling on the government to immediately scrap the hotel quarantine program in favour of other measures.
Will the minister finally listen to science and let the hotel quarantine program expire on June 21?
Monsieur le Président, au début de 2020, la ministre de la Santé n'a pas tenu compte des données scientifiques. Elle a dit que les mesures frontalières ne fonctionnaient pas et, par la suite, elle a refusé de fermer la frontière à un moment où cela comptait vraiment. Aujourd'hui, elle reste fidèle à ses habitudes en s'abstenant de prendre des décisions fondées sur des données scientifiques, ce qui est très regrettable. Même le groupe de scientifiques du gouvernement, qui a publié un rapport rempli de données scientifiques, demande au gouvernement d'abandonner immédiatement le programme de quarantaine à l'hôtel et d'opter pour d'autres mesures.
La ministre va-t-elle enfin tenir compte des données scientifiques et laisser ce programme mourir de sa belle mort le 21 juin?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, yet again, we see the member opposite fail to recognize that science evolves, that it is a new virus and that it is a global pandemic the likes of which we have not seen in 100 years. In fact, that is exactly what we have been doing. We have been following the advice of public health scientists and researchers. That is why we are in the position we are in today. I want to thank all of the immunizers across the country and Canadians who have stepped up in historic ways to get vaccinated. We are leading the G7. Over 28.6 million vaccines have been delivered to provinces and territories.
We can see the finish line.
Monsieur le Président, force est de constater, une fois de plus, que la députée d'en face ne reconnaît pas que la science évolue, que nous avons affaire à un nouveau virus et qu'il s'agit d'une pandémie mondiale comme nous n'en avons pas vu depuis 100 ans. Contrairement à ce que la députée prétend, nous avons bel et bien tenu compte des données scientifiques. Nous avons suivi les conseils des scientifiques et des chercheurs dans le domaine de la santé publique. C'est pourquoi nous en sommes là aujourd'hui. Je tiens d'ailleurs à remercier tous ceux qui administrent les vaccins partout au pays, ainsi que les Canadiens qui se sont mobilisés de façon historique pour se faire vacciner. Nous sommes en tête du G7. Plus de 28,6 millions de vaccins ont été livrés aux provinces et aux territoires.
La ligne d'arrivée est en vue.
View Lianne Rood Profile
CPC (ON)
Mr. Speaker, the agriculture minister said that support for the 14-day quarantine for foreign agricultural workers was “an emergency program, not a compensation program.”
However, it expires August 31, even though farm workers will continue to arrive in Canada for the fall harvest and farmers will continue to incur expenses. Ending the program before quarantine restrictions are lifted is premature and completely unacceptable.
Either the minister thinks the emergency is over, or the government just does not care about food sovereignty. Which is it?
Monsieur le Président, la ministre de l'Agriculture a déclaré que les mesures de soutien liées à la quarantaine de 14 jours des travailleurs agricoles étrangers étaient un programme d'urgence et non d'indemnisation.
Toutefois, le programme prend fin le 31 août prochain, même si des travailleurs agricoles continueront à arriver au Canada pour la récolte automnale et que les agriculteurs continueront à engager des dépenses. Mettre fin au programme avant la levée des restrictions relatives à la quarantaine est prématuré et complètement inacceptable.
Soit la ministre estime que l'urgence est terminée, soit le gouvernement ne se soucie pas de la souveraineté alimentaire. Qu'en est-il au juste?
View Marie-Claude Bibeau Profile
Lib. (QC)
Mr. Speaker, our government is obviously very committed to supporting our agricultural producers and agribusinesses, because our food security depends on them.
We have created a wide range of programs to help them, including everything from making their workplaces and workers' residences safe, to helping them bring in foreign workers.
The program that helps cover some of the costs associated with quarantine will indeed come to an end at the end of August. It is an emergency program, not a compensation program.
Monsieur le Président, notre gouvernement est évidemment très engagé à soutenir nos producteurs agricoles et nos entreprises agroalimentaires, parce que notre sécurité alimentaire en dépend.
Nous avons mis en place toute une panoplie de programmes pour les aider, que ce soit pour rendre sécuritaires leurs lieux de travail ou les lieux de résidence des travailleurs, ou encore pour les aider à accueillir les travailleurs étrangers.
Le programme d'aide visant à absorber une partie des frais associés à la quarantaine va effectivement diminuer. Nous allons y mettre fin à la fin du mois d'août. C'est un programme d'urgence, et non un programme de compensation.
View Jeremy Patzer Profile
CPC (SK)
Mr. Speaker, the Liberal quarantine hotels have been a disaster from the beginning. Before it officially began, some confused Canadians were put into the program. Families were not told where their loved ones were being taken.
Stories of mistreatment and sexual assault were not enough for the Liberals to reconsider. They kept saying it would prevent new variants from entering Canada. Guess what? It did not work the way they said it would, and they failed to protect Canadians.
Will the Liberals listen to the expert advisory panel and scrap the failed program?
Monsieur le Président, les hôtels de quarantaine des libéraux sont un désastre depuis le début. Avant que cette mesure n'entre en vigueur, des Canadiens perplexes ont été inscrits au programme. On ne disait pas aux familles où l'ont emmenait leurs proches.
Les histoires de mauvais traitements et d'agressions sexuelles ne suffisaient pas à faire revenir les libéraux sur leur décision. Ils n'ont pas cessé de dire que cette mesure empêcherait les nouveaux variants d'entrer au Canada. Ô surprise: la mesure n'a pas fonctionné comme les libéraux l'avaient promis, et ceux-ci n'ont pas réussi à protéger les Canadiens.
Les libéraux écouteront-ils le comité consultatif d’experts et élimineront-ils ce programme inefficace?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, let me start by thanking Canadians for their commitment to staying home during this time when we are all working to fight COVID-19. In fact, travel volumes are down by 95% from the volumes prior to COVID-19 striking our shores. I want to thank Canadians for their incredible sacrifices.
I will also say this: The report from the testing and screening panel is very important in charting our next steps on the border. I will be meeting with my health minister colleagues in the days to come, and we will have a conversation about next steps together. This is a team Canada approach.
Monsieur le Président, je tiens d'abord à remercier les Canadiens de leur engagement à rester chez eux pendant cette période, alors que nous nous efforçons de lutter contre la COVID-19. En fait, le nombre de voyageurs a diminué de 95 % par rapport à la période précédant la pandémie. Je tiens à remercier les Canadiens de leurs sacrifices inouïs.
J'ajouterai que le rapport du comité en matière de tests et de dépistage est très important pour déterminer les prochaines étapes à prendre à la frontière. Je rencontrerai mes homologues dans les prochains jours, et nous discuterons des prochaines étapes ensemble. Il s'agit d'une approche Équipe Canada.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 610--
Mr. John Brassard:
With regard to the awarding of the South West Asia Service Medal (SWASM), the General Campaign Star (GCS), the General Service Medal (GSM) and the South West Asia Service ribbon by the Minister of National Defense for service in Afghanistan: (a) how many (i) SWASMs, (ii) GSCs, (iii) GSMs, (iv) South West Asia ribbons, have been awarded to date, broken down by award; (b) how many requests for the SWASM have yet to be fulfilled; and (c) how many years of service are required to be eligible for the (i) SWASM, (ii) GSM, (iii) CGS, (iv) South West Asia Service ribbon, broken down by award?
Response
Ms. Anita Vandenbeld (Parliamentary Secretary to the Minister of National Defence, Lib.):
Mr. Speaker, National Defence is committed to recognizing the service and sacrifice of the brave women and men of the Canadian Armed Forces who participated in, and civilians who supported, Canada’s military operations in Afghanistan.
The Canadian honours system recognizes their service and sacrifice by awarding service and campaign medals.
In response to part (a), as of December 31, 2020, National Defence awarded 12,760 recipients with the South-West Asia Service Medal; 32,646 recipients with the General Campaign Star—South-West Asia; and 5,867 recipients with the General Service Medal—South-West Asia.
National Defence recently changed its database that tracks awarded service medals. Statistics on medals awarded are now reported and tracked on an annual basis.
The General Campaign Star and General Service Medal are awarded with a ribbon specific to the operational theatre or type of service being recognized. Therefore, the ribbon for South-West Asia is not considered a separate award from the General Campaign Star—South-West Asia, nor the General Service Medal—South-West Asia.
In response to part (b), National Defence searched its awards database and found one pending application for the South-West Asia Service Medal for a retired member, which is currently being processed.
In response to part (c), the official description, eligibility, criteria, and history of the South-West Asia Service Medal, the General Campaign Star—South-West Asia, and the General Service Medal—South-West Asia are available online: i) https://www.canada.ca/en/department-national-defence/services/medals/medals-chart-index/south-west-asia-service-medal-swasm.html; ii) https://www.canada.ca/en/department-national-defence/services/medals/medals-chart-index/general-campaign-star-south-west-asia-gcs-swa.html; iii) https://www.canada.ca/en/department-national-defence/services/medals/medals-chart-index/general-service-medal-south-west-asia-gsm-swa.html.
In response to part (c)(iv), as noted above, the ribbon for South-West Asia is not considered a separate award from the General Campaign Star—South-West Asia, nor the General Service Medal—South-West Asia.

Question No. 612--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to the government’s original response and revised response to question Q-373 on the Order Paper: (a) which official signed the Statement of Completeness for the original response; (b) which official signed the Statement of Completeness for the revised response; and (c) if an official signed the Statement of Completeness for the revised response, why did Public Safety’s response to the request made under Access to Information Act A-2020-00384 indicates that “Public Safety Canada was unable to locate any records”?
Response
Mr. Joël Lightbound (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, Lib.):
Mr. Speaker, in response to part (a), the official who signed the statement of completeness, SOC, for the original input provided by the Canada Border Services Agency, CBSA, is the vice-president, intelligence and enforcement branch.
The official who signed the SOC for the original input provided by the Royal Canadian Mounted Police, RCMP, is the senior director, strategic policy and government affairs.
In response to parts (b) and (c), no revised SOC was produced for the revised response as it did not require the agencies to consult new records, analysis or consultations.

Question No. 613--
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to the Department of Fisheries and Oceans Small Craft Harbours program: (a) how much has been invested in the Harbour Authority of Little River, Digby County; and (b) how much will be invested over the next five years?
Response
Hon. Bernadette Jordan (Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard, Lib.):
Mr. Speaker, the Department of Fisheries and Oceans Small Craft Harbours program has invested $40,366.50 in the Harbour Authority of Little River, Digby County since 2019, up to and including fiscal year 2020-21. It will invest $50,580 over the next five years, based on existing contribution agreements between the harbour authority and the program.
Please note that the Harbour Authority of Little River ceased to exist in 2018, at which time it was replaced by the Digby Neck Harbour Authority Association. The investments cited in this response include those made or to be made to both entities.

Question No. 619--
Mr. Warren Steinley:
With regard to the federal quarantine facility at the Hilton Hotel on Dixon Road near the Toronto Pearson Airport: (a) how much is the government paying the hotel to be a quarantine facility; (b) what were the total expenditures to make modification to turn the hotel property into a quarantine facility, including the cost of fencing and barricades; (c) what is the breakdown of (b) by line item; and (d) why was this specific property chosen to be a quarantine facility?
Response
Ms. Jennifer O'Connell (Parliamentary Secretary to the Minister of Health, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a), on September 17, 2020, the Government of Canada launched a request for information, RFI, to seek input from industry about potential options and best practices for the third party provision of lodgings and/or management of services associated with federal quarantine sites. Any further breakdown of costs cannot be released at this time, as the information would hinder the prospective competitive process following the RFI.
Due to current contracting activities, including the potential competitive processes noted above, the exact breakdown of costs cannot be publicly disclosed at this time.
With regard to part (b), between April 1, 2020, and March 31, 2021, the federal government has spent $285 million on enhanced border and travel measures and isolation sites. These measures include the federal designated quarantine sites across Canada; a strengthened national border and travel health program, including enhanced compliance and enforcement; safe voluntary isolation spaces in municipalities; and enhanced surveillance initiatives to reduce COVID-19 importation and transmission at points of entry.
Due to current contracting activities, including potential competitive processes, the exact breakdown of costs cannot be publicly disclosed at this time.
With regard to part (c), due to current contracting activities, including potential competitive processes, the breakdown of (b) by line item cannot be publicly disclosed at this time.
With regard to part (d), the referenced hotel was chosen to be a designated quarantine facility because it met a set of site requirement criteria. Each designated quarantine facility is chosen based on minimum criteria, including proximity to the airport/port of entry and to an acute care hospital, and ability to meet the Public Health Agency of Canada’s requirements to safely lodge travellers while they complete their mandatory quarantine/isolation.

Question No. 620--
Mr. Warren Steinley:
With regard to quarantine requirements and a CTV report of April 12, 2021, that an individual returning to Canada contracted COVID-19 while staying at a quarantine hotel and subsequently infected his entire family: (a) how many individuals have contracted COVID-19 while staying at a quarantine hotel of quarantine facility since the program began; (b) if the government does not track how many individuals have contracted COVID-19 while at a quarantine hotel, why is such information not tracked; and (c) when an individual tests positive while at a hotel or facility, is the room required to be put out of service and not available for other guests for a certain period of time and, if so, what is the time period the room must be out of service and when was this requirement set?
Response
Ms. Jennifer O'Connell (Parliamentary Secretary to the Minister of Health, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a), all federally designated quarantine facilities, DQFs, have strict infection prevention and control measures in place in order to safeguard the health of Canadians. There has not been any transmission of COVID-19 in DQFs in Canada.
The number of individuals who have contracted COVID-19 while staying in a government-approved accommodation, GAA, is not collected as it would be impossible to know whether an individual became infected with COVID-19 at a GAA, rather than during high-risk exposures such as during air travel.
Even with valid negative pre-departure and on-arrival test results, some individuals subsequently test positive during their quarantine period. This is because the amount of virus or viral load of the person being tested affects the test result. A low viral load, which can occur in the very early stage of the disease or during the recovery phase, could give a false negative result. In other words, the virus could be present in the individual but not be detected through testing during some stages of the illness. As such, it is not unexpected that some travellers receive a positive day 8 test result.
Tests at day 1 and 8, previously day 10, are effective in preventing secondary transmissions. In addition, travellers must remain in quarantine for the full 14-day quarantine period. Their quarantine will only end once they have received a negative test result and completed the full 14-day quarantine, and as long as they have not developed any symptoms of COVID-19.
Mandatory quarantine and testing requirements are part of the Government of Canada’s multi-layered strategy to prevent the introduction and spread of COVID-19 in Canada, and will continue to be part of enhanced measures.
With regard to part (b), this information is not collected because it would be impossible to know whether an individual became infected with COVID-19 at a GAA, rather than during high-risk exposures such as during air travel.
Positive results identified as part of the arrival testing program, day 1 and day 8, whether the person is in a GAA, DQF or at home, are collected by the Public Health Agency of Canada.
With regard to part (c), at GAAs and DQFs, rooms are thoroughly cleaned between guests, whether they are positive or negative.
In DQFs, the room is required to be put out of service and rendered unavailable for other guests for a period of 24 hours.
At GAAs, staff are advised to wait 24 hours before entering the room, or if 24 hours is not feasible, then to wait as long as possible. GAAs and DQFs are expected to meet a set of criteria, which include meeting infection prevention and control procedures and following cleaning guidelines. Staff are required to be trained on cleaning and disinfecting as per guidelines and know how to apply these best practices for cleaning public spaces as per instructions.

Question no 610 --
M. John Brassard:
En ce qui concerne la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest (MSASO), l’Étoile de campagne générale (ECG), la Médaille du service général (MSG) et le Ruban du service en Asie du Sud-Ouest décernés par le ministre de la Défense nationale en reconnaissance du service en Afghanistan: a) combien (i) de MSASO, (ii) d’EGC, (iii) de MSG, (iv) de rubans du service en Asie du Sud-Ouest ont été décernés à ce jour, ventilé par récompense; b) à combien de demandes en vue de l’octroi de la MSASO n’a-t-on toujours pas répondu; c) combien d’années de services sont requises pour être admissible (i) à la MSASO, (ii) à l’ECG, (iii) à la MSG, (iv) au Ruban du service en Asie du Sud-Ouest, ventilées par récompense?
Response
Mme Anita Vandenbeld (secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, Lib.):
Monsieur le Président, la Défense nationale s’engage à reconnaitre le service et les sacrifices des braves femmes et hommes en uniforme des Forces armées canadiennes qui ont participé aux opérations militaires du Canada en Afghanistan, et les civils qui les ont appuyés.
Le Régime canadien de distinctions honorifiques reconnaît leur service et leur sacrifice en décernant des médailles de service et de campagne.
En réponse à la partie a) de la question, en date du 31 décembre 2020, la Défense nationale a remis: la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest à 12 760 récipiendaires; l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST à 3 ?646 récipiendaires; la Médaille du service général – ASIE DU SUD-OUEST à 5 867 récipiendaires.
La Défense nationale a récemment modifié sa base de données qui permet de suivre les médailles de service décernées. Les statistiques sur les médailles décernées font désormais l’objet d’un rapport et d’un suivi sur une base annuelle.
L’Étoile de campagne générale et la Médaille du service général sont remises avec un ruban spécifique au théâtre opérationnel ou au type de service reconnu. Par conséquent, le ruban pour l’Asie du Sud-Ouest n’est pas considéré comme une récompense distincte de l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST, ni de la Médaille de service général – ASIE DU SUD-OUEST.
En ce qui concerne la partie b) de la question, la Défense nationale a effectué une recherche dans sa base de données des récompenses et a trouvé une demande en attente pour la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest pour un militaire retraité, qui est en cours de traitement.
Au sujet de la partie c), la description officielle, l’admissibilité, les critères et l’historique de la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest, de l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST et de la Médaille du service général – ASIE DU SUD-OUEST sont disponibles en ligne aux adresses suivantes: i) www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/services/medailles/medailles-tableau-index/medaille-service-asie-sud-ouest-msaso.html; ii) www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/services/medailles/medailles-tableau-index/etoile-campagne-generale-asie-sud-ouest-ecg-aso.html; et iii) www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/services/medailles/medailles-tableau-index/medaille-service-general-asie-sud-ouest-msg-aso.html
Pour ce qui est de la partie c)iv) comme indiqué précédemment, le ruban pour l’Asie du Sud-Ouest n’est pas considéré comme une récompense distincte de l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST, ni de la Médaille de service général – ASIE DU SUD-OUEST.

Question no 612 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne la réponse initiale du gouvernement et sa réponse révisée à la question Q-373 au Feuilleton: a) quel fonctionnaire a signé la déclaration attestant que la réponse initiale était complète; b) quel fonctionnaire a signé la déclaration attestant que la réponse révisée était complète; c) si un fonctionnaire a signé la déclaration attestant que la réponse révisée était complète, pourquoi la réponse de Sécurité publique Canada à la demande A-2020-00384 faite en vertu de la Loi sur l’accès à l’information indique-t-elle que « Sécurité publique Canada n’a pas été en mesure de trouver de documents »?
Response
M. Joël Lightbound (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, le vice-président de la Direction générale du renseignement et de l'exécution de la loi est le fonctionnaire qui a signé la déclaration attestant que la réponse initiale de l’Agence des services frontaliers du Canada était complète.
Le directeur principal des Politiques stratégiques et Affaires gouvernementales est le fonctionnaire qui a signé la déclaration attestant que la réponse initiale de la Gendarmerie royale du Canada était complète.
Concernant les parties b) et c), aucune attestation n’a été produite pour la réponse révisée puisque la révision a été faite sans que les agences n’aient à consulter d’autres documents et sans qu’elles n’aient à faire de nouvelles analyses ou de nouvelles consultations.

Question no 613 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne le Programme des ports pour petits bateaux du ministère des Pêches et des Océans: a) quel montant a été investi dans l’administration portuaire de Little River, dans le comté de Digby; b) quel montant sera investi au cours des cinq prochaines années?
Response
L’hon. Bernadette Jordan (ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Lib.):
Monsieur le Président, le Programme des ports pour petits bateaux du ministère des Pêches et des Océans a investi 40 366,50 $ dans l’administration portuaire de Little River, dans le comté de Digby depuis 2019 et jusqu’à et y compris l’exercice 2020-2021; et y investira 50 580 $ au cours des cinq prochaines années, basé sur des ententes de contribution existantes liant l’administration portuaire et le programme.
Notons que l’administration portuaire de Little River a cessé d’exister en 2018, alors qu’elle fut remplacée par le Digby Neck Harbour Authority Association. Les investissements cités dans cette réponse incluent celles effectués ou à être effectués à ces deux entités.

Question no 619 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne l’installation de quarantaine fédérale située à l'hôtel Hilton sur Dixon Road, près de l’aéroport Pearson de Toronto: a) quelles sommes le gouvernement verse-t-il à l’hôtel pour que ce dernier serve d’installation de quarantaine; b) au total, combien ont coûté les modifications apportées à cet établissement pour en faire une installation de quarantaine, y compris le coût des clôtures et des barrières; c) quelle est la ventilation des dépenses mentionnées en b) par poste budgétaire; d) pourquoi a-t-on choisi cet établissement en particulier pour y aménager une installation de quarantaine?
Response
Mme Jennifer O’Connell (secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, le 17 septembre, le gouvernement du Canada a lancé une demande de renseignements, ou DR, pour obtenir les commentaires de l’industrie sur les options possibles et les pratiques exemplaires pour la fourniture de lieux d’hébergement par des tiers ou la gestion des services associés aux sites de quarantaine fédéraux. Aucune autre ventilation des coûts ne peut être publiée pour le moment, car les renseignements nuiraient au processus concurrentiel éventuel à la suite de la DR.
En raison des activités actuelles de passation de marchés, y compris les processus concurrentiels potentiels mentionnés précédemment, la ventilation exacte des coûts ne peut être divulguée publiquement pour le moment.
Concernant la partie b), entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021, le gouvernement fédéral a dépensé 285 millions de dollars pour améliorer les mesures frontalières et liées aux déplacements ainsi que les sites d’isolement. Ces mesures comprennent: les installations de quarantaine désignées par le gouvernement fédéral partout au Canada; le renforcement du programme national de santé des voyageurs et des frontières, y compris le renforcement de la conformité et de l’application de la loi; des espaces d’isolement volontaire et sécuritaire dans les municipalités; et des initiatives de surveillance accrue pour réduire l’importation et la transmission de la COVID-19 aux points d’entrée.
En raison des activités actuelles de passation de marchés, y compris les processus concurrentiels potentiels, la ventilation exacte des coûts ne peut pas être rendue publique pour le moment.
Concernant la partie c), en raison des activités contractuelles actuelles, y compris les processus concurrentiels potentiels, la ventilation de b) par poste ne peut pas être divulguée publiquement pour le moment.
Concernant la partie d), l’hôtel mentionné a été choisi pour être une installation de quarantaine désignée parce qu’il répondait à un ensemble de critères relatifs aux exigences du site. Chaque installation de quarantaine désignée est choisie en fonction de critères minimaux, y compris la proximité de l’aéroport ou du point d’entrée et d’un hôpital de soins actifs, et la capacité de satisfaire aux exigences de l’Agence de la santé publique du Canada en matière d’hébergement sécuritaire des voyageurs pendant qu’ils terminent leur quarantaine ou leur isolement obligatoire.

Question no 620 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les exigences en matière de quarantaine et le reportage de CTV du 12 avril 2021 selon lequel une personne revenant au Canada a contracté la COVID-19 pendant son séjour dans un hôtel de quarantaine et a ensuite contaminé toute sa famille: a) depuis le début du programme, combien de personnes ont contracté la COVID-19 alors qu’elles étaient dans un hôtel ou une installation de quarantaine; b) si le gouvernement ne fait pas le suivi du nombre de personnes qui ont contracté la COVID-19 en séjournant dans un hôtel de quarantaine, pourquoi ne le fait-il pas; et c) lorsqu’une personne reçoit un résultat positif au dépistage de la COVID-19 pendant qu’elle se trouve dans un hôtel ou un établissement de quarantaine, est-il exigé que la chambre ne soit pas mise à la disposition d’autres personnes pendant une certaine période et, le cas échéant, quelle est la période pendant laquelle la chambre doit rester inoccupée, et quand cette exigence a-t-elle été fixée?
Response
Mme Jennifer O’Connell (secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, toutes les installations de quarantaine désignées, ou IDQ, par le gouvernement fédéral ont mis en place des mesures strictes de prévention et de contrôle des infections afin de protéger la santé des Canadiens. Il n’y a pas eu de transmission de la COVID-19 dans les IQD au Canada.
Le nombre de personnes qui ont contracté la COVID-19 tout en demeurant dans un lieu d’hébergement autorisé par le gouvernement, ou HAG, n’est pas collecté, car il est impossible de savoir si un individu a été infecté par la COVID-19 dans un HAG, plutôt qu’au cours d’expositions à risque élevé comme les voyages aériens.
Même avec des résultats négatifs valides avant le départ et à l’arrivée, certaines personnes ont par la suite obtenu un résultat positif pendant leur période de quarantaine. Cela s’explique par le fait que la quantité de virus ou la charge virale de la personne testée influe sur le résultat du test. Une faible charge virale, au tout début de la maladie ou pendant la phase de rétablissement, pourrait donner un résultat faussement négatif. Autrement dit, le virus pourrait être présent chez la personne, mais il ne pourrait pas être détecté par des tests effectués à certains stades de la maladie. Par conséquent, il n’est pas étonnant que certains voyageurs obtiennent un résultat positif au test du jour 8.
Les tests aux jours 1 et 8, auparavant le jour 10 sont efficaces pour prévenir les transmissions secondaires. De plus, les voyageurs doivent demeurer en quarantaine pendant toute la période de quarantaine de 14 jours. Leur quarantaine prendra fin seulement lorsqu’ils auront reçu un résultat de test négatif et terminé la quarantaine de 14 jours, et à condition qu’ils n’aient pas développé de symptômes de COVID-19.
Les exigences obligatoires en matière de quarantaine et de dépistage font partie de la stratégie à plusieurs niveaux du gouvernement du Canada visant à prévenir l’introduction et la propagation de la COVID-19 au Canada, et continueront de faire partie des mesures renforcées.
Concernant la partie b) ces renseignements ne sont pas recueillis parce qu’il serait impossible de savoir si une personne a été infectée par la COVID-19 à la suite d’un séjour dans un HAG, plutôt qu’au cours d’expositions à risque élevé comme les voyages aériens.
L’Agence de la santé publique du Canada recueille des résultats positifs dans le cadre du programme de tests à l’arrivée, jour 1 et jour 8, que la personne soit dans un HAG, une IQD ou à la maison.
Au sujet de la partie c), dans les HAG et les IQD, les chambres sont nettoyées à fond quand leurs occupants quittent les lieux, qu’ils soient positifs ou négatifs.
Dans les IQD, la chambre doit être mise hors service et rendue inaccessible pour les autres voyageurs pendant une période de 24 heures.
Dans les HAG, on recommande au personnel d’attendre 24 heures avant d’entrer dans la chambre, ou s’il n’est pas possible d’attendre 24 heures, d’attendre le plus longtemps possible. Les HAG et les IQD doivent répondre à un ensemble de critères qui comprennent le respect des procédures de prévention et de contrôle des infections et le respect des directives de nettoyage. Le personnel doit recevoir une formation sur le nettoyage et la désinfection conformément aux lignes directrices et savoir comment appliquer ces pratiques exemplaires pour nettoyer les espaces publics conformément aux instructions.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 607--
Ms. Kristina Michaud:
With regard to the Centennial Flame unveiled on July 1, 1967, on Parliament Hill in Ottawa: (a) what fuel is used to enable the flame to burn perpetually; (b) what is the price per cubic metre of the fuel used and, if applicable, how much gas is used annually to keep the flame burning; (c) what is the estimated amount of greenhouse gases emitted annually by (i) the flame itself, (ii) the infrastructure supporting the flame’s operation; (d) since the unveiling of the Centennial Flame in 1967, has the government estimated the cumulative amount of greenhouse gases released into the atmosphere; and (e) has the government purchased carbon credits to offset these greenhouse gas emissions and, if so, what is the total amount that has been spent to offset greenhouse gas emissions, broken down by (i) year, (ii) annual amount spent?
Response
(Return tabled)

Question No. 608--
Mr. Doug Shipley:
With regard to the Supplementary Estimates (A), (B) and (C), 2020-21 and the items listed under Privy Council Office as COVID-19 communications and marketing: (a) what was the total amount actually spent under this line item; (b) what is the detailed breakdown of how the money was spent, including a detailed breakdown by (i) type of expenditure, (ii) type of communications and marketing, (iii) specific message being communicated; (c) what are the details of all contracts signed under this line item, including the (i) vendor, (ii) amount, (iii) date, (iv) detailed description of goods or services, including the volume; and (d) was any funding under this line item transferred to another department or agency, and, if so, what is the detailed breakdown and contract details of how that money was spent?
Response
(Return tabled)

Question No. 609--
Mr. John Brassard:
With regard to training and education benefits provided by Veterans Affairs Canada: (a) of applications for the Veterans Education and Training Benefit, since April 1, 2018, (i) how many veterans have applied for the benefit, (ii) how many family members of veterans have applied for the benefit, (iii) how many applications for the benefit have been received, (iv) how many applications have been denied, (v) how much money have been awarded to veterans and their family members, broken down by fiscal year; and (b) for the Rehabilitation and Vocational Assistance Program, broken down by year since 2009, (i) how many veterans have applied for the program, (ii) how many veterans were accepted into the program, (iii) how many veteran’s applications were denied, (iv) how much was paid to WCG Services to deliver the program, (v) how much was paid to March of Dimes to deliver the program?
Response
(Return tabled)

Question No. 611--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to the Translation Bureau operations: (a) how many hours of simultaneous interpretation of parliamentary proceedings were provided each year since 2016, broken down by (i) sittings of the Senate, (ii) sittings of the House of Commons, (iii) meetings of Senate committees, (iv) meetings of House committees; (b) how many employees have provided simultaneous interpretation each year since 2016 (i) of parliamentary proceedings, (ii) in total; (c) how many freelance contractors have provided simultaneous interpretation each year since 2016 (i) of parliamentary proceedings, (ii) in total; (d) what are the minimum employment qualifications for simultaneous interpreters employed by the Translation Bureau, including, but not limited to, (i) education, (ii) work experience, (iii) profession accreditation, (iv) security clearance; (e) how many of the employees and freelance contractors identified in (b) and (c) meet the Translation Bureau’s minimum employment qualifications listed in (d), including a breakdown of the qualifications specifically listed in (d)(i) to (iv); (f) what is the estimated number of total Canadians who currently meet the Translation Bureau’s minimum employment qualifications listed in (d); (g) what are the language profiles of employees and freelance contractors, listed in (b) and (c), as well as the estimated number of Canadians in (f), broken down by “A language” and “B language” pairings; (h) what was the cost associated with the services provided by freelance simultaneous interpreters, identified in (c), each year since 2016, broken down by (i) professional fees, (ii) air fare, (iii) other transportation, (iv) accommodation, (v) meals and incidental expenses, (vi) other expenses, (vii) the total amount; (i) what are the expenses listed in (h), broken down by “A language” and “B language” pairings; (j) what percentage of meetings or proceedings where simultaneous interpretation was provided in each year since 2016 has been considered to be (i) entirely remote or distance interpretation, (ii) partially remote or distance interpretation, and broken down between (A) parliamentary, (B) non-parliamentary work; (k) how many employees or freelance contractors providing simultaneous interpretation have reported workplace injuries each year since 2016, broken down by (i) nature of injury, (ii) whether the meeting or proceeding was (A) entirely remote, (B) partially remote, (C) neither, (iii) whether sick leave was required and, if sick leave was required, how much; (l) how many of the workplace injuries identified in (k) have occurred during (i) sittings of the Senate, (ii) sittings of the House of Commons, (iii) meetings of Senate committees, (iv) meetings of House committees, (v) meetings of the Cabinet or its committees, (vi) ministerial press conferences or events; (m) what is the current status of the turnkey interpreting solution, using ISO-compliant digital communications services, which was, in 2019, projected to be available by 2021, and what is the current projected date of availability; (n) how many requests for services in Indigenous languages have been made in each year since 2016, broken down by (i) parliamentary simultaneous interpretation, (ii) non-parliamentary simultaneous interpretation, (iii) parliamentary translation, (iv) non-parliamentary translation; (o) what is the breakdown of the responses to each of (n)(i) to (iv) by (i) A language pairing, (ii) B language pairing; (p) how many of the requests for parliamentary simultaneous interpretation, listed in (n)(i), were (i) fulfilled, (ii) not fulfilled, (iii) cancelled; (q) how many days’ notice was originally given of each service request which was not fulfilled, as identified in (p)(ii); (r) for each service request which was cancelled as listed in (p)(iii), (i) how soon after the request was made was it cancelled, (ii) how far in advance of the scheduled time of service was the request cancelled, (iii) what were the total expenses incurred; (s) how many documents have been translated with the use of machine translation, either in whole or in part, each year since 2016, broken down by original language and translated language pairings; and (t) how many of the machine-translated documents listed in (s) were translated for parliamentary clients, broken down by categories of documents, including (i) Debates, Journals, Order Paper and Notice Paper of the Senate and House of Commons, (ii) legislation, (iii) committee records, (iv) Library of Parliament briefing notes, (v) briefs and speaking notes submitted to committees by witnesses, (vi) correspondence, (vii) all other documents?
Response
(Return tabled)

Question No. 614--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to the trips of the Minister of National Defence, broken down by each trip since November 4, 2015: (a) what are the dates, points of departure, and points of arrival for trips made with military search and rescue aircraft; and (b) what are the dates, points of departure, and points of arrival for trips using Canadian Armed Forces drivers (i) between the Vancouver International Airport and his personal residence, (ii) between his personal residence and the Vancouver International Airport, (iii) between the Vancouver International Airport and his constituency office, (iv) between his constituency office and the Vancouver International Airport, (v) between his constituency office and meetings with constituents, (vi) to and from personal appointments, including medical appointments, (vii) to and from the ministerial regional offices?
Response
(Return tabled)

Question No. 615--
Mr. John Brassard:
With regard to reports that some arriving air travelers are having their expenses for quarantining at a designated hotel or other quarantine facility covered by the government: (a) how many arriving travelers have had their quarantine expenses covered by the government since the hotel quarantine requirement began, broken down by airport point of entry; (b) what specific criteria is used by the government to determine which travelers are required to pay for their own hotel quarantine and which travelers have their quarantine paid for by the government; and (c) what are the estimated total expenditures by the government on expenses related to quarantining the travelers in (a), broken down by line item and type of expense?
Response
(Return tabled)

Question No. 616--
Mr. Len Webber:
With regard to expenditures on talent fees and other expenditures on models for media produced by the government since October 1, 2017, broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity: (a) what is the total amount of expenditures; and (b) what are the details of each expenditure, including the (i) vendor, (ii) project or campaign description, (iii) description of goods or services provided, (iv) date and duration of the contract, (v) file number, (vi) publication name where the related photographs are located, if applicable, (vii) relevant website, if applicable?
Response
(Return tabled)

Question No. 617--
Mr. Paul Manly:
With regard to the government funding in the constituency of Nanaimo—Ladysmith, between October 21, 2019, and March 31, 2021: (a) what are the details of all the applications for funding, grants, loans, and loan guarantees received, broken down by the (i) name of the organization(s), (ii) government department, agency, or Crown corporation, (iii) program and any relevant sub-program, (iv) date of the application, (v) amount applied for, (vi) total amount of funding or loan approved; (b) what funds, grants, loans, and loan guarantees has the government issued and that did not require a direct application, broken down by the (i) name of the organization(s), (ii) government department, agency, or Crown corporation, (iii) program and any relevant sub-program, (iv) total amount of funding or loan approved; and (c) what projects have been funded by organizations responsible for sub-granting government funds, broken down by the (i) name of the recipient organization(s), (ii) name of the sub-granting organization, (iii) government department, agency, or Crown corporation, (iv) program and any relevant sub-program, (v) total amount of funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 618--
Mr. Warren Steinley:
With regard to reports, studies, assessments, and evaluations (herein referenced as deliverables) prepared for the government, including any department, agency, Crown corporation or other government entity, by McKinsey and Company, Ernst and Young, or PricewaterhouseCoopers, since January 1, 2016: what are the details of all such deliverables, broken down by firm, including the (i) date that the deliverable was finished, (ii) title, (iii) summary of recommendations, (iv) file number, (v) website where the deliverable is available online, if applicable, (vi) value of the contract related to the deliverable?
Response
(Return tabled)

Question No. 621--
Mr. Warren Steinley:
With regard to the report that the government threatened to pull funding from the Halifax International Security Forum (HFX) if they awarded Tsai Ing-wen, the president of Taiwan with the John McCain Prize for Leadership in Public Service: (a) what are the details of all communications, formal or informal, between the government, including any ministers or exempt staff, and representatives of the HFX, and where there was any reference to Taiwan since January 1, 2020, including the (i) date, (ii) individuals participating in the communication, (iii) the senders and recipients, if applicable, (iv) type of communication, (email, text message, conversation, etc.), (v) summary of topics discussed; and (b) which of the communications in (a) gave the impression to HFX that its funding would be pulled if it awarded the prize to the president of Taiwan, and (i) has the individual who made the representation been reprimanded by the government, (ii) was that individual acting on orders or advice, either formal or informal, from superiors within the government, and, if so, who were the superiors providing the orders or advice?
Response
(Return tabled)

Question no 607 --
Mme Kristina Michaud:
En ce qui concerne la Flamme du centenaire inaugurée le 1er juillet 1967 sur la Colline du Parlement à Ottawa: a) quel combustible est utilisé pour permettre à la flamme de brûler perpétuellement; b) quel est le prix au mètre cube du combustible utilisé et, le cas échéant, quelle quantité de gaz est-elle utilisée annuellement pour faire brûler la flamme; c) quelle est l’estimation de la quantité de gaz à effet de serre émise annuellement par (i) la flamme en tant que telle, (ii) les installations permettant le fonctionnement de celle-ci; d) depuis l’inauguration de la flamme du centenaire en 1967, le gouvernement a-t-il estimé la quantité cumulative de gaz à effet de serre qui ont été rejetés dans l’atmosphère; e) le gouvernement a-t-il acheté des crédits carbone pour compenser ces émissions de gaz à effet de serre et, le cas échéant, peut-il indiquer le montant total déboursé pour compenser les émission de gaz à effets de serre, ventilé par (i) année, (ii) montant annuel déboursé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 608 --
M. Doug Shipley:
En ce qui concerne les budgets supplémentaires des dépenses (A), (B) et (C) pour 2020-2021 et les postes de communication et de marketing pour la COVID-19 sous la rubrique du Bureau Conseil privé: a) quel est le montant total actuel des dépenses pour ce poste; b) quelle est la ventilation de la façon dont ces fonds ont été dépensés, y compris une ventilation détaillée selon (i) le type de dépenses, (ii) le type d’activités de communication et de marketing, (iii) les messages exacts qui sont communiqués; c) quels sont les détails de tous les contrats octroyés au titre de ce poste, y compris (i) le nom des fournisseurs, (ii) le montant, (iii) la date, (iv) la description détaillée des biens ou services, y compris le volume; d) des fonds au titre de ce poste ont-ils été transférés à un autre ministère ou organisme et, le cas échéant, quels sont la ventilation détaillée et les détails des contrats indiquant comment ces fonds ont été dépensés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 609 --
M. John Brassard:
En ce qui concerne les avantages offerts par Anciens Combattants Canada en matière de formation et d’études: a) parmi les demandes d’Allocation pour études et formation à l’intention des vétérans, depuis le 1er avril 2018, (i) combien de vétérans ont demandé l’allocation, (ii) combien de membres des familles des vétérans ont demandé l’allocation, (iii) combien de demandes d’allocation ont été reçues, (iv) combien de demandes ont été refusées, (v) quelle somme a été accordée au total aux vétérans et aux membres de leurs familles, ventilée par exercice; b) dans le cas du Programme de services de réadaptation et d’assistance professionnelle, ventilés par année depuis 2009, (i) combien de vétérans ont présenté une demande au programme, (ii) combien de vétérans ont été acceptés dans le programme, (iii) combien de demandes provenant de vétérans ont été refusées, (iv) quelle somme les services WCG ont-ils reçue pour exécuter le programme, (v) quelle somme la Marche des dix sous a-t-elle reçue pour exécuter le programme?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 611 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne les activités du Bureau de la traduction: a) combien d’heures d’interprétation simultanée des délibérations parlementaires a-t-on fournies par année depuis 2016, ventilées par (i) séances du Sénat, (ii) séances de la Chambre des communes, (iii) réunions des comités sénatoriaux, (iv) réunions des comités de la Chambre; b) combien d’employés ont-ils fourni des services d’interprétation simultanée chaque année depuis 2016 (i) des délibérations parlementaires, (ii) au total; c) combien d’interprètes pigistes ont-ils fourni des services d’interprétation simultanée chaque année depuis 2016 (i) des délibérations parlementaires, (ii) au total; d) quelles sont les qualifications professionnelles minimales que doivent avoir les interprètes employés par le Bureau de la traduction, y compris, mais sans s'y limiter, (i) les études, (ii) l’expérience de travail, (iii) l’agrément professionnel, (iv) la cote de sécurité; e) parmi les employés et les pigistes en b) et c), combien respectent les qualifications professionnelles minimales du Bureau de la traduction énumérées en d), ventilé par les qualifications énoncées de d)(i) à (iv); f) à combien estime-t-on le nombre total de Canadiens qui respectent actuellement les qualifications professionnelles minimales du Bureau de la traduction énumérées en d); g) quels sont les profils linguistiques des employés et pigistes énumérés en b) et c), ainsi que du nombre estimatif de Canadiens dont il est question en f), ventilés par combinaisons linguistiques « A » et « B »; h) quel a été le coût des services fournis par les pigistes en interprétation simultanée dont il est question en c), chaque année depuis 2016, ventilé par (i) honoraires professionnels, (ii) transport aérien, (iii) autres modes de transport, (iv) hébergement, (v) repas et faux frais, (vi) autres dépenses, (vii) le montant total; i) quelles sont les dépenses indiquées en h), ventilées par combinaisons linguistiques « A » et « B »; j) quel est le pourcentage des réunions ou séances parlementaires où il y a eu interprétation simultanée pour chaque année depuis 2016 qui ont été considérées comme étant (i) entièrement à distance, (ii) partiellement à distance, et avec ventilation par (A) travaux parlementaires, (B) travaux non parlementaires; k) combien d’employés ou de pigistes en interprétation simultanée ont-ils signalé des blessures professionnelles chaque année depuis 2016, ventilé (i) selon la nature de la blessure, (ii) selon que la réunion ou la délibération était (A) entièrement à distance, (B) partiellement à distance, (C) ni l’un ni l’autre, (iii) selon qu’un congé de maladie était nécessaire et, le cas échéant, combien de jours; l) combien de blessures professionnelles dont il est question en k) se sont-elles produites pendant (i) des séances du Sénat, (ii) des séances de la Chambre des communes, (iii) des réunions des comités sénatoriaux, (iv) des réunions des comités de la Chambre, (v) des réunions du Cabinet ou de ses comités, (vi) des conférences ou autres activités de presses ministérielles; m) quel est l’état d’avancement de la solution d’interprétation clé en main, fondée sur des services de communications numériques conformes à l’ISO, qui, en 2019, devait être prête pour 2021, et quelle est sa date projetée de disponibilité; n) combien de demandes d’interprétation en langues autochtones a-t-on faites chaque année depuis 2016, ventilées par (i) interprétation simultanée parlementaire, (ii) interprétation simultanée non parlementaire, (iii) traduction parlementaire, (iv) traduction non parlementaire; o) quelle est la ventilation des réponses à chaque demande dont il est question de n)(i) à (iv), par (i) combinaison linguistique A, (ii) combinaison linguistique B; p) combien de demandes d’interprétation simultanée parlementaire indiquées en n)(i) ont été (i) satisfaites, (ii) non satisfaites, (iii) annulées; q) combien de jour d’avis a-t-on donnés au départ à chaque demande de service n’ayant pas eu satisfaction, tel qu’indiqué en p)(ii); r) pour chaque demande de service annulée, tel qu’indiqué en p)(iii), (i) combien de temps s’est-il écoulé entre la demande et son annulation, (ii) combien de temps restait-il entre le moment où la demande a été annulée et le moment où le service devait être offert, (iii) à combien s’élèvent les dépenses totales; s) combien de documents a-t-on traduits par moteur de traduction automatique, en tout ou en partie, chaque année depuis 2016, ventilés par combinaisons de langue de départ et de langue d’arrivée; t) combien de documents traduits par moteur de traduction automatique indiqués en s) ont-ils été traduits pour des clients parlementaires, ventilés par catégories de documents, y compris (i) les Débats, les Journaux, le Feuilleton et Feuilleton des avis du Sénat et de la Chambre des communes, (ii) les lois, (iii) les comptes rendus de comités, (iv) les notes d’information de la Bibliothèque du Parlement, (v) les mémoires et notes d’allocution soumis aux comités par les témoins, (vi) la correspondance, (vii) tous les autres documents?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 614 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne les déplacements du ministre de la Défense nationale, pour chacun des déplacements depuis le 4 novembre 2015: a) quels sont les dates, points de départ et points d’arrivée des déplacements effectués avec un aéronef militaire de recherche et de sauvetage; b) quels sont les dates, points de départ et points d’arrivée des déplacements effectués avec des chauffeurs des Forces armées canadiennes (i) entre l’Aéroport international de Vancouver et sa résidence personnelle, (ii) entre sa résidence personnelle et l’Aéroport international de Vancouver, (iii) entre l’Aéroport international de Vancouver et son bureau de circonscription, (iv) entre son bureau de circonscription et l’Aéroport international de Vancouver, (v) entre son bureau de circonscription et des lieux de réunion avec des résidents de la circonscription, (vi) à destination et en provenance de lieux de rendez-vous personnel, y compris des rendez-vous médicaux, (vii) à destination et en provenance de bureaux ministériels régionaux?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 615 --
M. John Brassard:
En ce qui concerne les informations selon lesquelles le gouvernement a couvert les frais liés à la mise en quarantaine de certains voyageurs aériens dans un hôtel désigné ou un autre établissement de quarantaine à leur arrivée au pays: a) depuis l’imposition de la quarantaine obligatoire à l’hôtel, combien de voyageurs arrivant au pays ont vu leurs frais de quarantaine couverts par le gouvernement, ventilés par point d’entrée aéroportuaire; b) sur quels critères précis le gouvernement s’appuie-t-il pour déterminer les voyageurs qui doivent payer leur propre quarantaine à l’hôtel et ceux dont la quarantaine est payée par le gouvernement; c) à combien estime-t-on les dépenses totales du gouvernement pour les frais liés à la mise en quarantaine des voyageurs en a), ventilées par poste et par type de dépense?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 616 --
M. Len Webber:
En ce qui concerne les cachets et autres dépenses pour des mannequins utilisés dans des produits médiatiques du gouvernement depuis le 1er octobre 2017, ventilés par ministère, organisme, société d’État ou autre entité publique: a) quel est le montant total des dépenses engagées; b) quels sont les détails de chaque dépense, y compris (i) le fournisseur, (ii) la description du projet ou de la campagne, (iii) la description des produits ou services fournis, (iv) la date et la durée du contrat, (v) le numéro du dossier, (vi) le titre de la publication contenant les photos connexes, le cas échéant, (vii) le site Web pertinent, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 617 --
M. Paul Manly:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de Nanaimo—Ladysmith, entre le 21 octobre 2019 et le 31 mars 2021: a) quels sont les détails de toutes les demandes de fonds, de subventions, de prêts et de garanties d’emprunt reçues, ventilés par (i) le nom de l'organisation(s), (ii) le ministère, organisme gouvernemental ou société d’État, (iii) le programme et sous-programme, le cas échéant, (iv) la date de la demande, (v) le montant demandé, (vi) le montant total des fonds ou du prêt approuvés; b) quels fonds, subventions, prêts et garanties d’emprunt le gouvernement a-t-il émis et pour lesquels une demande directe n’était pas nécessaire, ventilés par le (i) nom de l'organisation(s), (ii) ministère, organisme gouvernemental ou société d’État, (iii) programme et sous-programme, le cas échéant, (vi) montant total des fonds ou du prêt approuvés; c) quels projets ont été financés par des organisations chargées d'octroyer les fonds gouvernementaux, ventilés par le (i) nom de l’organisation bénéficiaire, (ii) nom de l’organisation sous-subventionnaire, (iii) ministère, organisme gouvernemental ou société d’État, (iv) programme et sous-programme, le cas échéant, (v) montant total du financement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 618 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les rapports, études, analyses et évaluations (ci-après les produits livrables) réalisés pour le gouvernement, qu’il s’agisse d’un ministère, d’un organisme, d’une société d’État ou d’une autre entité gouvernementale, par McKinsey and Company, Ernst and Young ou PricewaterhouseCoopers depuis le 1er janvier 2016: quels sont les détails de chacun de ces produits livrables, ventilés par entreprise, y compris (i) la date d’achèvement du produit livrable, (ii) le titre, (iii) le résumé des recommandations, (iv) le numéro de dossier, (v) le site Web où le produit livrable peut être consulté en ligne, le cas échéant, (vi) la valeur du contrat lié au produit livrable?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 621 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne le reportage selon lequel le gouvernement aurait menacé le Forum international de la sécurité internationale d'Halifax (FSIH) de lui retirer son financement s’il accordait le prix John McCain pour le leadership dans la fonction publique à Tsai Ing-wen, présidente de Taïwan: a) quels sont les détails de toutes les communications, officielles ou non, entre le gouvernement, y compris les ministres et le personnel exempté, et des représentants du FSIH, dans lesquelles il a été question de Taïwan, depuis le 1er janvier 2020, y compris (i) la date, (ii) les personnes ayant pris part à la communication, (iii) les expéditeurs et les destinataires, s’il y a lieu, (iv) le type de communication (courriel, message texte, conversation, etc.), (v) le résumé des sujets abordés; b) parmi les communications en a), lesquelles ont donné au FHSI l'impression que son financement serait retiré s'il attribuait le prix au président de Taïwan, (i) la personne ayant formulée cette idée a-t-elle été réprimandée par le gouvernement, (ii) cette personne agissait-elle sur les ordres ou les recommandations, officiels ou non, de supérieurs au sein du gouvernement et, le cas échéant, qui étaient les supérieurs formulant les ordres ou les recommandations?
Response
(Le document est déposé.)
View Kristina Michaud Profile
BQ (QC)
Madam Speaker, yesterday, the COVID-19 testing and screening expert advisory panel recommended that the government stop hotel quarantines, not for health reasons, but because the quarantines are ineffective owing to the government's disastrous management. That is not a recommendation; it is a statement of failure.
The experts are right when they say that it makes no sense that people who cross land borders do not have to quarantine. They are right when they say that it makes no sense that people can avoid hotel quarantines by paying a fine. Rather than end the program, will the government finally start managing it properly?
Madame la Présidente, hier, le Comité consultatif d’experts en matière de tests et de dépistage de la COVID-19 a recommandé au gouvernement d'abandonner les quarantaines à l'hôtel, pas pour des raisons sanitaires, mais parce que la gestion catastrophique du gouvernement rend les quarantaines inefficaces. C'est un constat d'échec, pas une recommandation.
Les experts ont raison de dire que cela n'a aucun sens que les personnes qui traversent les frontières terrestres soient exemptées de la quarantaine. Ils ont raison de dire que cela n'a aucun sens que les gens puissent éviter l'hôtel à condition de payer une amende. Plutôt que d'abandonner le programme, le gouvernement pourrait-il enfin le gérer comme il le faut?
View Jennifer O'Connell Profile
Lib. (ON)
Madam Speaker, we welcome the report from the COVID-19 testing and screening expert advisory panel. These recommendations are going to be incredibly helpful as we move forward in adjusting measures. One of the fastest ways to adjust restrictions is for Canadians to continue to get vaccinated.
Every step of the way our process at the borders has been about adding layers of protection. Every single layer of that protection is an additional measure that is going to stop the spread and protect Canadian lives. We will stop at nothing to do so.
Madame la Présidente, c’est avec plaisir que nous accueillons le rapport du Comité consultatif d’experts sur les tests et le dépistage de la COVID-19. Ses recommandations seront extrêmement utiles pour peaufiner les mesures. Pour accélérer l’ajustement des restrictions, la meilleure solution reste encore que les Canadiens continuent de se faire vacciner.
Depuis le début de la pandémie, nous n’avons cessé de renforcer les mesures de protection aux frontières. Chacune de ces mesures permet de limiter un peu plus la propagation du virus et de protéger les Canadiens. Nous ne ménagerons aucun effort pour poursuivre cet objectif.
View Kristina Michaud Profile
BQ (QC)
Madam Speaker, public health authorities must be the ones driving the process. The hotel quarantine program is not the problem. The problem is the federal government's incompetent management of the border. Until travel is safe again, returning travellers must be monitored.
People have been making sacrifices for 15 months. As we near the end of the pandemic, the federal government cannot tell them that it is abandoning border security because of an administrative foul-up. Will it get its act together instead of shirking its responsibilities?
Madame la Présidente, c'est la santé publique qui doit dicter la marche à suivre. Le problème n'est pas le programme des quarantaines à l'hôtel, c'est l'incompétence du fédéral dans la gestion des frontières. Tant que les voyages ne seront pas sécuritaires, le retour des voyageurs doit être encadré.
Cela fait 15 mois que la population fait des sacrifices. Le gouvernement fédéral ne peut pas dire à tout ce monde-là qu'il abandonne la sécurité frontalière dans la dernière ligne droite de la pandémie pour des raisons de cafouillage administratif. Va-t-il se ressaisir au lieu d'abdiquer ses responsabilités?
View Jennifer O'Connell Profile
Lib. (ON)
Madam Speaker, absolutely not. As I just said, our approach has been about adding layers of protection to ensure that all Canadians are safe. That is why we have some of the strictest border measures anywhere around the world.
In fact, we know these requirements are working because air travel has reduced by 96%, compared to pre-pandemic travel levels. As the situation evolves, we will absolutely take into account any science and evidence, but we are going to ensure that the hard work done by Canadians is not sacrificed and we will keep them safe.
Madame la Présidente, ce n'est pas du tout cela. Comme je viens de le dire, nous avons choisi d'ajouter des mesures de protection pour assurer la sécurité de tous les Canadiens. C'est pourquoi les mesures aux frontières comptent parmi les plus strictes au monde.
En fait, nous savons que ces mesures sont efficaces, car les voyages aériens ont diminué de 96 % par rapport à avant la pandémie. Au fur et à mesure que la situation évoluera, nous serons attentifs à toutes les données scientifiques et probantes bien évidemment, mais nous ferons en sorte de ne pas anéantir les efforts déployés par les Canadiens et nous assurerons leur sécurité.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, we will try a different line.
By what date will fully vaccinated travellers be exempted from the hotel quarantine program?
Monsieur le président, essayons une question différente.
À quelle date les voyageurs entièrement vaccinés seront-ils exemptés de la quarantaine obligatoire dans un hôtel?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, I thought, and there have been times when the questions from the Conservatives have suggested, that they believe we need strong border measures. I hope they still think that way. I certainly do and so does our government.
Monsieur le président, je pensais, comme leurs questions l'ont parfois laissé entendre, que les conservateurs étaient d'avis que le Canada avait besoin de mesures sévères à la frontière. J'espère qu'ils le pensent toujours. C'est certainement mon opinion et celle du gouvernement.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, WestJet has stated that it seeks restart measures from the federal government, not liquidity. By what date will fully vaccinated travellers be exempt from quarantine?
Monsieur le président, WestJet a déclaré qu'il veut que le gouvernement fédéral lui fournisse des mesures de relance et non des liquidités. À quelle date les voyageurs entièrement vaccinés seront-ils exemptés de la quarantaine?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, I am delighted the deputy minister is here, because he is working very hard with WestJet, perhaps not as we speak, but every day.
When it comes to travel, we listen to the advice of our public health authorities, and our priority is keeping Canadians safe.
Monsieur le président, je suis enchantée que le sous-ministre soit des nôtres, car il travaille d'arrache-pied avec WestJet, peut-être pas en ce moment même, mais quotidiennement.
Quand il est question de voyages, nous écoutons les conseils prodigués par les autorités de santé publique, et notre priorité est d'assurer la sécurité des Canadiens.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, by what date will fully vaccinated travellers be exempted from at-home quarantine?
Monsieur le président, à quelle date les voyageurs pleinement vaccinés seront-ils exemptés de la quarantaine à domicile?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, I am afraid the Conservatives need to pick a lane. Do they believe in strong border measures to protect the health and safety of Canadians, or do they believe in something else? They should be clear.
Monsieur le président, j'ai bien peur que les conservateurs doivent prendre position: soit ils sont en faveur de mesures robustes à la frontière pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens, soit ils sont en faveur d'autre chose. Ils doivent être clairs.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, by what date will fully vaccinated travellers be exempted from the hotel quarantine program?
Monsieur le président, à quelle date les voyageurs entièrement vaccinés seront-ils exemptés de la quarantaine obligatoire dans un hôtel?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, again, if the Conservatives believe that Canada needs weaker border measures now, when we are still fighting a tough third wave, they should just come out and say so.
Monsieur le président, une fois de plus, si les conservateurs estiment que le Canada doit maintenant assouplir ses mesures à la frontière, en pleine troisième vague, ils devraient arrêter de tourner autour du pot et le dire directement.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, thousands of western Canadian aviation workers want to know by what date fully vaccinated travellers will be exempt from quarantine.
Monsieur le président, au nom des milliers de travailleurs de l'industrie de l'aviation dans l'Ouest du Canada, j'aimerais savoir à quelle date les voyageurs entièrement vaccinés seront exemptés de la quarantaine obligatoire dans un hôtel.
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, I really think the Conservatives owe Canadians a straight answer. Do they believe now is the time to relax the border measures, which I believe are keeping Canadians safe?
Monsieur le président, je crois sincèrement que les conservateurs doivent répondre franchement aux Canadiens. Croient-ils que le moment est approprié pour alléger les mesures en place pour protéger les frontières, mesures qui, à mon avis, protègent les Canadiens?
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, what amount of Canadian air travel revenue and jobs has shifted to American border airports like Buffalo's because of the hotel quarantine program?
Monsieur le président, à combien se chiffrent les revenus et les emplois liés au transport aérien canadien perdus au détriment des aéroports frontaliers américains comme celui de Buffalo à cause du programme de quarantaine dans les hôtels?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, again, the Conservatives owe it to Canadians to be clear and direct and to pick a lane. If they are seriously suggesting that our border measures should be weakened today, they need to come right out and say so.
Monsieur le président, je vais le répéter, les conservateurs ont l'obligation envers les Canadiens d'être clairs et francs et de se décider une bonne fois pour toutes. S'ils pensent vraiment que nos mesures frontalières devraient être assouplies aujourd'hui, ils doivent le dire franchement.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, will the minister support any requests from the Alberta provincial government to reinstate the Alberta border pilot program?
Monsieur le président, la ministre appuiera-t-elle les demandes du gouvernement provincial de l'Alberta visant à rétablir le programme pilote frontalier de l'Alberta?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, I am always happy to talk to my colleagues in provinces and territories across the country, very much including Alberta. I had a great conversation with the Alberta finance minister on Friday evening.
Monsieur le président, c'est toujours un plaisir pour moi de parler avec mes collègues des provinces et des territoires partout au pays, incluant l'Alberta. J'ai eu une excellente conversation avec le ministre des Finances de l'Alberta vendredi soir.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, by what date will fully vaccinated travellers be exempted from the hotel quarantine program?
Monsieur le président, à quelle date les voyageurs entièrement vaccinés seront-ils exemptés de la quarantaine obligatoire dans un hôtel?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, I am hearing a lot of questions from the member opposite about weakening and softening our border measures, which are there to protect Canadians. If that is what the Conservatives seriously stand for, they should come right out and say it to Canadians.
Monsieur le président, j'entends beaucoup de questions de la députée d'en face qui laissent entendre qu'elle aimerait que nous relâchions les mesures de sécurité aux frontières. Or, ces mesures sont là pour protéger les Canadiens. Si telle est réellement la position qu'adoptent les conservateurs, qu'ils le disent aux Canadiens.
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Chair, by what date will fully vaccinated travellers be exempted from the hotel quarantine program?
Monsieur le président, à quelle date les voyageurs entièrement vaccinés seront-ils exemptés de la quarantaine obligatoire dans un hôtel?
View Chrystia Freeland Profile
Lib. (ON)
Mr. Chair, is today's policy of the federal Conservatives to call for weakening of our border measures? I think that may be news to some Conservative premiers.
Monsieur le président, la politique actuelle des conservateurs fédéraux consiste-t-elle à réclamer un relâchement des mesures de sécurité aux frontières? Je crois que certains premiers ministres conservateurs seraient étonnés de l'apprendre.
View Alain Therrien Profile
BQ (QC)
View Alain Therrien Profile
2021-05-13 10:25 [p.7152]
moved:
That:
(a) the House remind the government that a general election was held in October 2019 and sadly note that more than 1.3 million Canadians, including almost 360,000 Quebecers, have been infected with COVID-19 and that nearly 25,000 people have died as a result; and
(b) in the opinion of the House, holding an election during a pandemic would be irresponsible, and that it is the responsibility of the government to make every effort to ensure that voters are not called to the polls as long as this pandemic continues.
He said: Mr. Speaker, it would be irresponsible to hold elections during a pandemic. I think that this word that we included in the motion, is appropriate. I repeat that it would be irresponsible to do so, when for the last 14 months we have been asking people to keep their activities to a minimum. They are making sacrifices and refraining from seeing their loved ones. Often, parents do not see their children and grandparents do not see their grandchildren. Nevertheless, we are telling people that they have to go vote in spite of all that because it is important to fulfill their civic duty.
Elections are important, but holding an election during a pandemic is like playing with fire. We do not need that. We are not suggesting the end of the pandemic is not in sight. Well, we hope it is, anyway, despite vaccination delays. We are on our way to putting this pandemic behind us.
Just to qualify what I said though, the situation has improved in Quebec, and we are all knocking on wood. However, the situation elsewhere in Canada is problematic. Last week, we had an emergency debate here about the situation in Alberta. Does anyone think Albertans want an election? I doubt it.
Ontario is in the grip of its third wave and is struggling with variants because the Liberal government did not close the borders, which is how those variants got in. The Prime Minister repeatedly said he closed the borders and was being really strict and so on, but 84% of the COVID-19 cases in Quebec are caused by variants. How did those variants get here? Did they leap the Atlantic?
No, they came through the airports because the government did not instruct workers to make sure travellers quarantined. Travellers did not quarantine, and now the pandemic is still here because of the variants. That is the truth of the matter.
After letting the variants in and failing to get vaccines until two months after nearly everyone else, the government is suggesting that holding an election might be a good idea. Of course, it has not explicitly said that.
Mr. Trudeau is going around telling anyone who asks that the Liberals do not want an election.
propose:
Que:
a) la Chambre rappelle au gouvernement que des élections générales se sont tenues en octobre 2019 et constate avec tristesse que plus de 1,3 million de Canadiens, dont près de 360 000 Québécois, ont été atteints de la COVID-19 et que près de 25 000 personnes en sont mortes;
b) de l’avis de la Chambre, tenir des élections en temps de pandémie serait irresponsable, et qu’il est de la responsabilité du gouvernement de tout mettre en œuvre pour éviter que les électeurs soient appelés aux urnes tant et aussi longtemps que durera cette pandémie.
— Monsieur le Président, il serait irresponsable de tenir des élections en temps de pandémie. Je pense que ce mot, que nous avons inclus dans la motion, est approprié. Je répète que ce serait irresponsable de le faire alors qu'on demande depuis 14 mois aux gens de réduire au minimum leurs activités. Ils font des sacrifices et ne voient pas leurs proches. Souvent, les parents ne voient pas leurs enfants et les grands-parents ne voient pas leurs petits-enfants. Or, on dit aux gens qu'ils doivent aller voter malgré tout cela, parce qu'il est important de faire son devoir de citoyen.
Certes, les élections sont importantes, mais, tenir des élections en temps de pandémie, c'est jouer avec le feu. Nous n'avons pas besoin de cela. Nous ne pouvons pas remettre en cause ce qui s'en vient probablement. En fait, nous espérons que cela s'en vient, vu la vaccination tardive. Nous sommes néanmoins sur la bonne voie pour sortir de cette pandémie.
Je dois toutefois mettre un bémol à ce que je viens de dire. Au Québec, la situation s'est améliorée, et nous touchons du bois. Cependant, la situation ailleurs au Canada est problématique. La semaine passée, un débat d'urgence s'est tenu à la Chambre sur la situation en Alberta. Pense-t-on que les Albertains veulent des élections? J'en doute.
L'Ontario est en pleine troisième vague et est aux prises avec des variants, parce que le gouvernement libéral n'a pas fermé ses portes et a laissé entrer les variants. Le premier ministre a dit à répétition qu'il avait fermé les frontières, qu'il était tellement sévère, et ainsi de suite. Pourtant, au Québec, 84 % des cas de COVID-19 sont causés par des variants. Comment ces variants sont-ils entrés ici? Ont-ils sauté par-dessus l'Atlantique?
Non, ils sont entrés par les aéroports, dont les employés n'étaient pas mandatés par le gouvernement pour s'assurer que les voyageurs faisaient leur quarantaine. Les voyageurs n'ont pas été mis en quarantaine et, maintenant, la pandémie se poursuit à cause des variants. Voilà la réalité.
Le gouvernement, qui a laissé entrer les variants et qui a reçu ses vaccins deux mois après presque tous les autres, nous dit que ce serait peut-être une bonne idée de tenir une élection. Bien sûr, il ne le dit pas aussi clairement.
M. Trudeau se promène. On lui pose des questions et il répond que les libéraux ne veulent pas d'élections.
View Luc Berthold Profile
CPC (QC)
View Luc Berthold Profile
2021-05-13 11:40 [p.7163]
Madam Speaker, it is my turn to speak and I think it is important to rise today to support this motion, which states:
(b) in the opinion of the House, holding an election during a pandemic would be irresponsible, and that it is the responsibility of the government to make every effort to ensure that voters are not called to the polls as long as this pandemic continues.
I have not met anyone in my riding who wants an election in the middle of the pandemic. On the contrary, I truly think that people will be upset and very disappointed in this government if it remains determined to trigger an election in the middle of the pandemic.
Canadians do not need to be reminded that the vaccine rollout got off to a slow start and suffered many delays because of the government's mismanagement. The government was late signing agreements with vaccine manufacturers, did not act quickly enough to ensure domestic production capacity, and did not manage to protect Canadians by getting them at least one dose. The slogan “a one-dose summer” does not really appeal to Canadians.
The absence of border controls allowed variants of concern to take hold in our communities. Since last week, 90% of all coronavirus cases in Canada have been the British variant. Three dozen cases of a variant discovered for the first time in India have also been identified.
In short, it is clear that the Liberal government did not manage to prevent the pandemic from entering the country or to get Canadians out of this crisis. In other countries, things are going far better than in Canada. The responsibility for this public health crisis therefore lies squarely on the government's shoulders, and the last thing Canadians need is an election during the third wave.
I would like to point out that more than 1.3 million Canadians have been infected by the virus, including 360,000 in Quebec alone, that there are still 78,000 active cases, and that 25,000 people have died. That is a good indication of the severity of the pandemic. Given the restrictions placed on Canadians since March 2020 and those still in effect, it is astonishing to see that the Liberal government has only one objective, and it is certainly not to have all Canadians vaccinated by the summer.
The Prime Minister is going full steam ahead toward a general election. The efforts made by the government to distract from its disastrous pandemic response are appalling. Rather than getting Canadians to the polls at all costs, this minority government should be doing everything it can to ensure Canadians' safety during the pandemic.
Of course, we understand and we know why the Liberals want an election. First, from the very start, the government failed miserably in its management of the pandemic, particularly in terms of the economy. Canada has suffered major economic damage from coast to coast since the virus arrived within our borders.
The numbers do not lie when it comes to jobs. Before the pandemic, the unemployment rate in Canada was 4.5%. By the end of April 2020, the number had quadrupled. The rate of job losses in Canada was unprecedented. Statistics Canada had never recorded such a high number of job losses in its history.
In 2020, job opportunities in the restaurant sector decreased by 40% in Quebec, and there was a 13% decrease in the retail sector. Losses in these sectors have been shown to disproportionately affect younger and more vulnerable workers, including women, who lack job security or high wages.
Now, 14 months into the COVID-19 pandemic, the national unemployment rate is 8.1% and this Liberal government's mismanagement has led to the reintroduction of lockdown measures in many parts of the country.
Right now, we are stuck in what has been called the Prime Minister's third wave because of the government's inability to ensure the vaccine supply and its slowness in using rapid testing technology and closing the borders. It is because of this government's incompetence and lack of leadership that COVID-19 continues to devastate the Canadian economy.
Doug Porter, the chief economist of BMO Capital Markets, noted that this current episode of unemployment hit Canada a little harder as more full-time employment and private sector employment fell. In other sectors, the people we meet in our regions in the hotel, restaurant and entertainment sectors have suffered as a result of the reinstatement of lockdown measures caused by the Liberals' third wave.
Numbers do not lie. Leah Nord, senior director at the Canadian Chamber of Commerce, suggested that labour force scarring is starting to show in Canada, as long-term unemployment has increased 4.6%, to 480,000 Canadians. She said that the job prospects for displaced workers grow slimmer with every month in lockdown as more businesses throw in the towel.
It is not hard to guess why the Liberals might want to turn the page by calling an election: They are trying to distract from their failures. The Liberals are the ones responsible for the unacceptable situation in which Canadian workers find themselves. Because of the Liberals' inability to plot a coherent course to get out of the pandemic, Canadians ended up facing a variety of lockdowns and closures.
The Liberals can try to distract from the impact their failed pandemic response has had on Canadians, but the fact is that an election will not make people forget, not when the damage is this bad and when the hurt caused by their failure is still being felt across the country. From a general standpoint, 2020 will go down in history as the worst year ever recorded for Canada's economy. What is the government's solution to all of these problems?
Rather than working hard to solve the real problems facing Canadians, and despite the pretty words the Prime Minister spouts everywhere he goes, notably in the House of Commons and in the media, saying that he does not want an election, the Liberals have done everything they need to do to hold an election in the middle of a pandemic. I agree with my colleague from Calgary Nose Hill, who said that the Prime Minister is disconnected from reality.
The Liberals want an election so badly that they passed their pandemic election bill at second reading under a gag order and with the tacit abetment of the NDP. When it comes to changing election regulations, the least a minority government can do is to try to reach a consensus, not form a self-serving alliance. What the Liberals are doing is not helping Canadians' view of politicians.
Earlier, my Liberal colleague spoke of hypocrisy. I heard him say the word about 15 times in his speech. However, the Liberals are primarily responsible for the fact that Canadians’ trust in politicians is at at an all-time low and that government ministers rank 73rd in the 76 occupations assessed by the Institut de la confiance dans les organisations. The ultimate irony is that the Liberals are in such a hurry to pass a bill to change the election rules in the midst of a pandemic, when they are all saying one after the other today that there is no way that they will hold an election in the midst of a pandemic.
They keep saying that they are not talking about an election, that it is the opposition parties that are talking about it, but it is not the official opposition that tabled a bill to hold an election in the midst of a pandemic. The Prime Minister has said on many occasions that the opposition parties voted against confidence motions, such as those on the budget and the economic statement. They are talking about 15 or so votes, as if our vote had anything at all to do with holding an election.
If the government had wanted the support of the opposition parties for its budget, it would have tried to reach a consensus. It would have tried to focus on an economic recovery plan and assistance for Canadians, rather than on its ideological values and election platform, but that is not the case. The Prime Minister is so obsessed with power and so upset at being the leader of a minority government that he made his budget an ideological platform, spared no expense and showed no desire to present an economic recovery plan. The budget is all over the place. Many analysts have said so. The word “billion” will soon become a common word in the House. We are talking about a trillion-dollar deficit in Canada.
Now that he sees that Canadians are not stupid and that they did not fall for his ploy, the Prime Minister wants to call an election as soon as possible, even if that means refusing to listen to Parliament and refusing to try to reach a consensus. His claims are ridiculous. However, the role of the opposition is to defend Canadians, who need defending during a pandemic. We do not want an election. The leader of the opposition does not want an election, the leader of the Bloc Québécois does not want an election and the leader of the NDP does not want an election. If the three leaders of the opposition do not want an election, the only one who can call an election unilaterally is the Prime Minister himself.
I invite my Liberal colleagues, whose constituents are experiencing the same problems as mine, to stand up and vote in favour of this motion, which only makes sense.
Madame la Présidente, c'est à mon tour de prendre la parole et je pense qu'il est important de la prendre aujourd'hui pour appuyer cette motion qui affirme que:
b) de l’avis de la Chambre, tenir des élections en temps de pandémie serait irresponsable, et qu’il est de la responsabilité du gouvernement de tout mettre en œuvre pour éviter que les électeurs soient appelés aux urnes tant et aussi longtemps que durera cette pandémie.
Dans ma circonscription, je n'ai rencontré personne qui m'ait demandé de tenir des élections en pleine pandémie. Au contraire, je pense sincèrement que les gens seront choqués et vraiment déçus de ce gouvernement s'il continue à vouloir déclencher des élections en pleine pandémie.
Je suis sûr que les Canadiens n'ont pas besoin de se rappeler que le début du processus de vaccination a été lent et a subi plein de retards causés par la mauvaise gestion du dossier par le gouvernement. Le gouvernement a tardé à signer des accords avec les fabricants de vaccins, il n'a pas agi assez rapidement pour garantir une capacité nationale de vaccins, il n'a pas réussi à favoriser l'immunité collective au Canada avec les quantités de doses reçues et il n'a pas réussi à garantir la protection des Canadiens au moyen de l'administration de doses uniques. Le discours « un été à une dose » ne fait vraiment pas l'affaire des Canadiens.
L'absence de contrôles aux frontières a permis à des variants préoccupants de faire leur apparition au sein de nos communautés. Depuis la semaine dernière, 90 % des cas de coronavirus au pays sont liés au variant britannique. Trois douzaines de cas d'un variant découvert pour la première fois en Inde ont également été identifiés.
En gros, il est clair que le gouvernement libéral n'a pas réussi à empêcher la pandémie d'atteindre nos côtes, ni à sortir les Canadiens de cette crise. Dans d'autres pays, par contre, on voit que cela va beaucoup mieux qu'au Canada. La responsabilité de cette crise de santé publique repose donc carrément sur les épaules de ce gouvernement et la dernière chose dont les Canadiens ont besoin, c'est d'une élection pendant une troisième vague.
Je rappelle que plus de 1,3 million de Canadiens ont été infectés par le virus, dont plus de 360 000 uniquement au Québec, que 78 000 cas restent actifs et que 25 000 personnes ont perdu la vie. Cela donne une bonne indication de la gravité de la pandémie. Compte tenu des restrictions qui ont été imposées aux Canadiens depuis le mois de mars 2020 et celles encore en vigueur, il est étonnant de voir que ce gouvernement libéral n'a qu'un seul objectif en tête, et ce n'est malheureusement pas la vaccination pour tous les Canadiens avant l'été.
Le premier ministre dirige son navire vers une île qui s'appelle « des élections générales ». Les efforts déployés par ce gouvernement pour détourner l'attention de sa réponse désastreuse à la pandémie sont épouvantables. Plutôt que de vouloir pousser les Canadiens aux urnes à tout prix, ce gouvernement minoritaire devrait faire tout ce qu'il peut pour assurer la sécurité des Canadiens pendant que la pandémie fait rage.
Bien entendu, on comprend et on sait pourquoi les libéraux veulent des élections. Premièrement, dès le départ, le gouvernement a échoué lamentablement dans la gestion de la pandémie, particulièrement au niveau économique. Le Canada a subi des dommages économiques importants partout au pays depuis que le virus s'est installé à l'intérieur de nos frontières.
Les chiffres ne mentent pas lorsqu'il est question des emplois. Avant le début de la pandémie, le taux de chômage au Canada était de 4,5 %. À la fin du mois d'avril 2020, ce pourcentage avait quadruplé. La rapidité avec laquelle les emplois ont été perdus au Canada était historique. Statistique Canada n'avait jamais enregistré un nombre aussi élevé de pertes d'emploi depuis que l'organisme a commencé à suivre cette donnée.
Pour l'année 2020, les possibilités d'emploi dans le secteur de la restauration ont diminué de 40 % au Québec et il y a eu une baisse de 13 % dans le secteur de la vente au détail. Il a été démontré que les pertes dans ces secteurs affectent de manière disproportionnée les travailleurs plus jeunes et plus vulnérables, notamment les femmes, qui ne bénéficient pas d'une sécurité d'emploi ni de salaires élevés.
Maintenant, 14 mois après le début de la pandémie de la COVID-19, le taux de chômage national est de 8,1 % et la mauvaise gestion de ce gouvernement libéral a conduit à la réimposition de mesures de confinement dans de nombreuses régions du pays.
Présentement, on se trouve embourbés dans ce qui a été considéré comme la troisième vague du premier ministre en raison de l'incapacité du gouvernement à assurer l'approvisionnement en vaccins et de sa lenteur à utiliser la technologie des tests rapides et à fermer les frontières. C'est à cause de l'incompétence et du manque de leadership de ce gouvernement que la COVID-19 continue de dévaster l'économie canadienne.
Doug Porter, économiste en chef à BMO Marché des capitaux, a noté que cet épisode actuel de chômage a frappé un peu plus le Canada alors qu'une baisse plus marquée des emplois à temps plein et de l'emploi dans le secteur privé a été constatée. Dans d'autres secteurs, les gens qu'on côtoie dans nos régions dans les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et du divertissement ont souffert à la suite de la réimposition des confinements provoqués par la troisième vague des libéraux.
Les chiffres ne mentent pas. Leah Nord, directrice principale à la Chambre de commerce du Canada, a laissé entendre que certaines cicatrices sur le marché du travail ont commencé à être visibles au Canada alors que le chômage de longue durée dans notre pays a augmenté de 4,6 % pour atteindre 480 000 personnes. Elle dit que les perspectives d'emploi des travailleurs déplacés se réduisent pour chaque mois de confinement, alors que de plus en plus d'entreprises jettent l'éponge.
Il n'est pas vraiment difficile de deviner pourquoi les libéraux pourraient vouloir tourner la page sur leurs échecs au moyen d'une élection: c'est pour détourner l'attention. Les libéraux sont les seuls responsables de la situation inacceptable dans laquelle se retrouvent les travailleurs canadiens. En raison de l'incapacité des libéraux à tracer une voie cohérente pour sortir de la pandémie, les Canadiens se sont trouvés à maintes reprises soumis à diverses formes de confinement et de fermetures.
Les libéraux peuvent tenter de détourner l'attention des effets que leur échec dans leur réponse à la pandémie a eus sur les Canadiens, mais le fait est que la tenue d'élections ne fera pas que les gens oublient, pas quand les blessures infligées sont aussi profondes qu'elles le sont ni quand les douleurs de leur échec continuent de se faire sentir partout. L'année 2020, d'un point de vue général, passera à l'histoire comme la pire année économique jamais enregistrée au Canada. Quelle est la solution du gouvernement à tous ces problèmes?
Plutôt que de travailler dur pour régler les vrais problèmes auxquels sont confrontés les Canadiens, et malgré les belles paroles du premier ministre qui répète partout où il passe, notamment à la Chambre des communes et dans les médias, qu'il ne veut pas d'élections, les libéraux ont tout mis en place pour qu'une élection se déroule en pleine pandémie. Je suis d'accord avec les propos de ma collègue de Calgary Nose Hill, qui dit que les paroles du premier ministre sont déconnectées de la réalité.
Les libéraux veulent tellement une élection qu'ils ont, sous bâillon et avec la complicité tacite du NPD, fait adopter en deuxième lecture le projet de la loi sur la tenue d'élections en pandémie. Quand il est question de changer les règles électorales, la moindre des choses pour un gouvernement minoritaire est d'essayer d'obtenir un consensus, et non pas une alliance nombriliste. Ce que les libéraux sont en train de faire n'améliore en rien la perception qu'ont les citoyens des politiciens.
Tout à l'heure, j'ai entendu mon collègue libéral parler d'hypocrisie. Je l'ai entendu répéter ce mot environ 15 fois dans son discours. Les libéraux ont cependant une grande part de responsabilité dans le fait que la perception des politiciens est à son plus bas et que les députés ministres se placent au 73e rang des 76 professions évaluées par l'Institut de la confiance dans les organisations. Le comble de l'ironie, c'est que les députés libéraux sont si pressés d'adopter une loi pour changer les règles électorales en pleine pandémie qu'ils vont se succéder aujourd'hui pour dire qu'il n'était pas question de tenir des élections en pleine pandémie.
On les entend dire et répéter qu'ils ne parlent pas d'élection, que ce sont les partis de l'opposition qui en parlent, mais ce n'est pas l'opposition officielle qui a déposé un projet de loi pour tenir des élections en pleine pandémie. Le premier ministre a dit à plusieurs reprises que les partis de l'opposition avaient voté contre les motions de confiance, comme le budget et l'énoncé économique. On parle même d'une quinzaine de votes, comme si notre vote avait le moindre rapport avec la tenue des élections.
Si le gouvernement avait voulu obtenir l'appui des partis de l'opposition pour son budget, il aurait d'abord tenté d'obtenir des consensus. Il aurait d'abord tenté de se concentrer sur un plan de relance de l'économie et sur l'aide aux Canadiens, plutôt que sur ses valeurs idéologiques et sur sa plateforme électorale, mais non. Le premier ministre est tellement obsédé par le pouvoir et si contrarié d'être à la tête d'un gouvernement minoritaire qu'il a fait de son budget un véritable programme idéologique, qu'il n'a reculé devant aucune dépense ni démontré aucune volonté de présenter un plan de relance de l'économie. C'est un budget qui va dans toutes les directions. Plusieurs analystes le disent. Le mot billion est un nouveau mot qui deviendra bientôt un mot commun à la Chambre. On parle de mille milliards de dollars de déficit pour le Canada.
Maintenant qu'il voit que la population canadienne n'est pas dupe et qu'elle ne s'est pas laissée prendre à son jeu, le premier ministre veut des élections au plus vite, quitte à faire table rase des critiques du Parlement et de tout consensus. Ses prétentions sont ridicules. Cependant, le rôle de l'opposition est de défendre les Canadiens, qui en ont besoin en temps de pandémie. Il n'est pas question de déclencher des élections. Le chef de l'opposition n'en veut pas, le chef du Bloc n'en veut pas, le chef du NPD n'en veut pas. Si les trois chefs de l'opposition n'en veulent pas, le seul qui peut déclencher des élections unilatéralement, c'est le premier ministre lui-même.
J'invite mes collègues libéraux, qui vivent eux aussi la même situation que moi face aux problèmes des gens dans leur circonscription, à se tenir debout et à voter en faveur de cette motion, qui est remplie de bon sens.
View Kristina Michaud Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, nearly one-third of travellers are being deemed exempt from the hotel quarantine requirement. Obviously, exceptions should be made for certain people, such as essential workers, but one-third of travellers seems like a lot of exceptions.
The problem is that Health Canada is unable to explain which travellers are exempt and why. Given that the number of exempt travellers is compromising the effectiveness of the whole hotel quarantine program, what is the Prime Minister going to do to address this lack of transparency?
Monsieur le Président, près du tiers des voyageurs sont exemptés de la quarantaine à l'hôtel. Il y a évidemment des exceptions à cette quarantaine, comme les travailleurs essentiels, mais le tiers des voyageurs, cela commence à faire beaucoup de monde pour des cas exceptionnels.
Le problème est que Santé Canada est incapable d'expliquer quels voyageurs sont exemptés et pour quelles raisons. Alors que le nombre de voyageurs exemptés compromet l'efficacité de tout le programme de quarantaine à l'hôtel, que va faire le premier ministre pour corriger ce manque de transparence?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-05-12 14:57 [p.7111]
Mr. Speaker, it has been more than a year now since we closed our borders to almost all travellers arriving in Canada. We restricted travel significantly, and that has worked. Travel is down to less than 5% of what it was a year ago because our measures are working.
We will continue to ensure that tests are being conducted prior to boarding, upon arrival and on day eight, that mandatory quarantines are being imposed and that checks are being done. We will always follow up to keep Canadians safe.
Monsieur le Président, cela fait plus d'un an maintenant que nous avons fermé nos frontières à la quasi-totalité des voyageurs arrivant au Canada. Nous avons limité massivement les voyages et cela a fonctionné. Nous avons maintenant moins de 5 % du nombre de voyages que nous avions il y a plus d'un an parce que nos mesures fonctionnent.
Nous allons continuer d'assurer qu'il y a des tests de pré-embarquement, à l'arrivée et au jour 8, une quarantaine obligatoire et des vérifications. Nous allons toujours faire des suivis pour nous assurer que les Canadiens demeurent en sécurité.
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2021-05-10 14:47 [p.6959]
Mr. Speaker, workers at the Pacific Gateway Hotel in British Columbia are on strike after management fired 100 long-service employees. Most of these union members are women, many people of colour. This hotel and others are cynically using the pandemic to gain economic advantage.
Instead of standing up for workers, the federal government is using this hotel for quarantine while its management is assaulting its staff. This is not the action of a government that is truly feminist, committed to working people or fighting discrimination.
Will the Liberals stop giving money to an employer who is attacking workers, women and marginalized communities?
Monsieur le Président, les travailleurs de l'hôtel Pacific Gateway, en Colombie-Britannique, font la grève après que la direction ait décidé de mettre à pied 100 employés de longue date. La plupart de ces travailleurs syndiqués sont des femmes et des personnes de couleur. Cet hôtel, comme d'autres, se sert sans vergogne de la pandémie pour obtenir un avantage économique.
Plutôt que de défendre les travailleurs, le gouvernement fédéral a recours aux services de cet hôtel pour la quarantaine, alors que la direction s'en prend au personnel. Ce n'est pas de cette façon que se comporte un gouvernement véritablement féministe, qui veut défendre les travailleurs et lutter contre la discrimination.
Les libéraux comptent-ils arrêter de donner de l'argent à un employeur qui s'en prend aux travailleurs, aux femmes et aux communautés marginalisées?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, I agree that workers everywhere need to be protected, especially as they face the front lines with such determination and courage.
Protecting the health and safety of Canadians is our top priority. Keeping travellers and staff at designated quarantine facilities safe requires training in infection prevention and control practices. I understand that the employer is having conversations with the workers. As this process is under way in a provincial workplace, I cannot comment further.
Monsieur le Président, je crois que les travailleurs doivent être protégés partout, en particulier lorsqu'ils doivent faire preuve de détermination et de courage en première ligne.
Protéger la santé et la sécurité des Canadiens est notre priorité. Assurer la sécurité des voyageurs et du personnel dans les installations de quarantaine désignées nécessite une formation en prévention et contrôle des infections. L'employeur serait à négocier avec les travailleurs. Comme il s'agit d'un processus en cours dans un milieu de travail de compétence provinciale, je ne peux faire d'autres commentaires.
View Bruce Stanton Profile
CPC (ON)

Question No. 575--
Ms. Lianne Rood:
With regard to providing the COVID-19 vaccine to Canadian Armed Forces (CAF) members serving abroad: (a) what specific measures are in place to ensure that CAF members serving abroad receive the vaccine; and (b) what is the timeline for when the (i) first dose, (ii) second dose (if applicable), of the vaccine has been or will be administered, broken down by the name of vaccine manufacturer (Pfizer, Moderna, etc.) and the country where CAF members are serving in?
Response
(Return tabled)

Question No. 576--
Ms. Lianne Rood:
With regard to the 2021-22 Main Estimates and the amount of $53,132,349 listed under the Department of Finance, for "Debt payments on behalf of poor countries to International Organizations" pursuant to section 18(1) of the Economic Recovery Act: (a) what are the details of the payments to be made under this item, including the (i) name of international organizations receiving payments, (ii) amount, (iii) country for which debt payment is made on behalf of; and (b) what are the details of all payments made through this or similar items in all main and supplementary estimates since 2016, including the (i) name of international organizations receiving payments, (ii) amount, (iii) country for which debt payment is made on behalf of?
Response
(Return tabled)

Question No. 577--
Ms. Lianne Rood:
With regard to the national vaccine management information technology platform (NVMIP): (a) what are the functionalities of the NVMIP; (b) which provinces and territories are currently using the NVMIP; and (c) what are the details the government has related to the usage of NVMIP by the provinces and territories, including (i) the date each province or territory began to use the NVMIP, (ii) which functionalities of NVMIP are each province or territory is using, (iii) the date each province or territory began using each of NVMIP's functionalities?
Response
(Return tabled)

Question No. 578--
Ms. Louise Chabot:
With regard to federal spending in the constituency of Thérèse-De Blainville, in each fiscal year since 2019-20, inclusively: what are the details of all grants and contributions and all loans to any organization, group, business or municipality, broken down by the (i) name of the recipient, (ii) municipality in which the recipient is located, (iii) date the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency that provided the funding, (vi) program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 579--
Ms. Louise Chabot:
With regard to resolving complaint files associated with the Phoenix pay system: (a) what is the total number of tickets or claims pending; (b) of the claims in (a), how many have been waiting to be resolved for (i) 6 to 12 months, (ii) 12 to 24 months, (iii) over 24 months; (c) of the claims in (a), how many are from citizens residing (i) in Quebec, (ii) in the constituency of Thérèse-De Blainville; (d) of the claims in (a), how many have been identified as priorities by complaint resolution directorates; and (e) of the claims in (d), how many were in the category (i) 1, missing pay, (ii) 2, leave of absence or layoff, (iii) 3, promotion, secondment or acting position?
Response
(Return tabled)

Question No. 580--
Mr. Tim Uppal:
With regard to the Prime Minister's comments in the Chamber on March 23, 2021, that "We will continue to ground our decisions based in science and evidence": what specific science or evidence does the government have that proves that quarantining at a hotel is safer than quarantining at home?
Response
(Return tabled)

Question No. 581--
Mr. Tim Uppal:
With regard to allegations of sexual misconduct in the Canadian Armed Forces and the actions of the Minister of National Defence, since November 4, 2015: (a) how many reports of alleged sexual misconduct were brought to the attention, either formally or informally, of the (i) Minister of National Defence, (ii) Office of the Minister of National Defence, broken down by year; and (b) for each instance in (a), what specific action, if any, was taken?
Response
(Return tabled)

Question No. 582--
Mr. Bob Saroya:
With regard to the government's decision to extend the interval between certain COVID-19 vaccines by up to 105 days: (a) what assessment has the government made on the impact of this decision of those who are suffering from cancer; and (b) what is the government's response to concerns raised by a study from King's College London and the Francis Crick Institute, which found that delays in administering the second dose of more than 21 days leave cancer patients vulnerable to COVID-19?
Response
(Return tabled)

Question No. 583--
Mr. Bob Saroya:
With regard to accounts locked by the Canada Revenue Agency (CRA) between March 13, 2021, and March 22, 2021, over concerns that usernames and passwords may have been hacked: (a) how many accounts were locked; (b) what was the average number of days impacted accounts were locked; (c) did the CRA notify each account holder in (a) that their account would be locked, and, if so, how were they contacted; (d) on what date did the CRA become aware that usernames and passwords may have been hacked; (e) how did the CRA become aware of the hacking; (f) is any recourse or compensation available to individuals whose information has been compromised as a result of their CRA information being hacked, and, if so, how do they access such recourse or compensation; and (g) have any specific measures been taken since March 13, 2021, to ensure the future safety of information shared online with the CRA, and, if so, what are the details of each measure, including the date of implementation?
Response
(Return tabled)

Question No. 584--
Mr. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
With regard to federal spending in the constituency of Papineau, in each fiscal year since 2018-19, inclusively: what are the details of all grants and contributions and all loans to any organization, group, business or municipality, broken down by the (i) name of the recipient, (ii) municipality in which the recipient is located, (iii) date the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency that provided the funding, (vi) program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 585--
Mr. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
With regard to federal spending in the constituency of Saint-Hyacinthe-Bagot, in each fiscal year since 2018-19, inclusively: what are the details of all grants and contributions and all loans to any organization, group, business or municipality, broken down by the (i) name of the recipient, (ii) municipality in which the recipient is located, (iii) date the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency that provided the funding, (vi) program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 587--
Mr. James Cumming:
With regard to government advertisements launched on Facebook since March 13, 2020: (a) how many advertisements have been launched by month and what were the corresponding campaigns for each (e.g. employment insurance, citizenship services, tax credits, grants, etc.); (b) for how long was each advertisement active online; (c) what were the insights for the advertisements launched, broken down by each advertisement, including the (i) number of people reached, (ii) percentage of women and men reached, (iii) age­group ranges reached, (iv) federal, provincial, or municipal regions targeted, including postal codes, if applicable; and (d) how many staff are provided with or have access to the Facebook advertisement data collected from each campaign, broken down by ministerial exempt and departmental staff?
Response
(Return tabled)

Question No. 588--
Mr. Kerry Diotte:
With regard to accommodating the work from home environment for government employees since September 23, 2020: (a) what is the total amount spent on furniture, equipment, including IT equipment, and services, including home Internet reimbursement; (b) of the purchases in (a), what is the breakdown per department by (i) date of purchase, (ii) object code it was purchased under, (iii) type of furniture, equipment or services, (iv) final cost of furniture, equipment or services; (c) what were the costs incurred for delivery of items in (a); and (d) were subscriptions purchased during this period, and, if so, what were the (i) subscriptions for, (ii) costs associated for these subscriptions?
Response
(Return tabled)

Question no 575 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne l’administration du vaccin contre la COVID-19 aux membres des Forces armées canadiennes (FAC) déployés à l’étranger: a) quelles mesures précises ont été mises en place pour veiller à ce que les membres des FAC déployés à l’étranger reçoivent le vaccin; b) dans quel délai (i) la première dose, (ii) la deuxième dose (le cas échéant), du vaccin a été ou sera administrée, ventilé par le nom du fabricant (Pfizer, Moderna, etc.) et le pays où les membres des FAC sont déployés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 576 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne le Budget principal des dépenses de 2021-2022 et le montant de 53 132 349 $ figurant sous Ministère des Finances, pour « Paiements de dettes à des organisations internationales au nom des pays pauvres » en vertu du paragraphe 18(1) de la Loi sur la reprise économique: a) quels sont les détails des paiements à effectuer sous ce poste, y compris le (i) nom des organisations internationales qui reçoivent des paiements, (ii) montant, (iii) pays au nom de qui le paiement est effectué; b) quels sont les détails de tous les paiements effectués sous ce poste ou des postes similaires dans tous les budgets principaux et supplémentaires des dépenses depuis 2016, y compris le (i) nom des organisations internationales qui reçoivent des paiements, (ii) montant, (iii) pays au nom de qui le paiement est effectué?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 577 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne la plateforme informatique nationale de gestion des vaccins (PINGV): a) quelles sont les fonctionnalités de la PINGV; b) quelles provinces et quels territoires utilisent présentement la PINGV; c) quels renseignements le gouvernement possède-t-il concernant l’utilisation que font les provinces et les territoires de la PINGV, y compris (i) la date à laquelle chaque province ou territoire a commencé à utiliser la PINGV, (ii) les fonctionnalités de la PINGV qu’utilise chaque province ou territoire, (iii) la date à laquelle chaque province ou territoire a commencé à utiliser chacune des fonctionnalités de la PINGV?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 578 --
Mme Louise Chabot:
En ce qui concerne les dépenses fédérales dans la circonscription de Thérèse-De Blainville, au cours de chaque exercice depuis 2019-2020, inclusivement: quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme, groupe, entreprise ou municipalité, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l'organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt a été accordé, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 579 --
Mme Louise Chabot:
En ce qui concerne le règlement des dossiers de plaintes reliées au système de paye Phénix: a) quel est le nombre total de billets ou de demandes de règlements en attente; b) des demandes en a), combien ont un temps d’attente de règlement (i) de 6 à 12 mois, (ii) de 12 à 24 mois, (iii) de plus de 24 mois; c) des demandes en a), combien proviennent de citoyens résidant (i) au Québec, (ii) dans la circonscription de Thérèse-De Blainville; d) des demandes en a), combien sont identifiées comme prioritaires par les directions de règlements des plaintes; e) des demandes en d), combien sont de la catégorie (i) 1, absence de paye, (ii) 2, absence autorisée ou mise à pied, (iii) 3, promotion, remplacement ou poste intérimaire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 580 --
M. Tim Uppal:
En ce qui concerne le commentaire fait à la Chambre par le premier ministre le 23 mars 2021, à savoir que « nous continuerons de fonder nos décisions sur des données scientifiques et probantes »: de quelles données scientifiques ou probantes le gouvernement dispose-t-il pour prouver qu’il est plus sécuritaire de faire la quarantaine dans un hôtel plutôt que chez soi?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 581 --
M. Tim Uppal:
En ce qui concerne les allégations d'inconduites sexuelles dans les Forces armées canadiennes et les actions du ministre de la Défense nationale, depuis le 4 novembre 2015: a) combien de signalements d’inconduite sexuelle alléguée ont été portés à l’attention, officiellement ou officieusement, (i) du ministre de la Défense nationale, (ii) du cabinet du ministre de la Défense nationale, ventilé par année; b) pour chaque cas en a), quelle mesure particulière, le cas échéant, a-t-on prise?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 582 --
M. Bob Saroya:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de prolonger l’intervalle entre les deux doses du vaccin contre la COVID-19 jusqu’à 105 jours: a) quelle évaluation le gouvernement a-t-il faite sur l'impact de cette décision sur les personnes atteintes de cancer; b) quelle est la réponse du gouvernement aux préoccupations soulevées par l’étude du King’s College de Londres et de l’Institut Francis Crick, qui a révélé que les retards dans l'administration de la deuxième dose de plus de 21 jours rendent les patients atteints de cancer vulnérables à la COVID-19?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 583 --
M. Bob Saroya:
En ce qui concerne les comptes verrouillés par l’Agence du revenu du Canada (ARC) entre le 13 mars 2021 et le 22 mars 2021 par crainte que les noms d’utilisateur et les mots de passe aient été piratés: a) combien de comptes ont été verrouillés; b) en moyenne, pendant combien de jours les comptes touchés ont-ils été verrouillés; c) l’ARC a-t-elle avisé tous les titulaires des comptes mentionnés en a) que leur compte allait être verrouillé et, le cas échéant, comment a-t-elle communiqué avec eux; d) à quelle date l’ARC a-t-elle appris que des noms d’utilisateur et des mots de passe avaient peut-être été piratés; e) comment l’ARC a-t-elle été informée du piratage; f) existe-t-il des recours ou des dédommagements pour les personnes dont les données ont été compromises en raison du piratage de leurs renseignements détenus par l’ARC, et, le cas échéant, comment ces personnes peuvent-elles accéder à ces recours ou dédommagements; g) des mesures précises ont-elles été prises depuis le 13 mars 2021 pour garantir la sécurité des renseignements transmis électroniquement à l’ARC à l’avenir, et, le cas échéant, quels sont les détails pour chaque mesure, y compris la date de mise en œuvre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 584 --
M. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
En ce qui concerne les dépenses fédérales dans la circonscription de Papineau, au cours de chaque exercice depuis 2018-2019, inclusivement: quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme, groupe, entreprise ou municipalité, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l'organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt a été accordé, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 585 --
M. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
En ce qui concerne les dépenses fédérales dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, au cours de chaque exercice depuis 2018-2019, inclusivement: quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme, groupe, entreprise ou municipalité, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l'organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt a été accordé, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 587 --
M. James Cumming:
En ce qui concerne les publicités gouvernementales lancées sur Facebook depuis le 13 mars 2020: a) combien de publicités ont été lancées par mois et à quelle campagne correspondait chacune d’elle (p. ex. assurance-emploi, services de citoyenneté, crédits d’impôt, subventions, etc.); b) pendant combien de temps chaque publicité est-elle restée active en ligne; c) quels ont été les résultats des publicités lancées, ventilés par publicité, y compris (i) le nombre de personnes rejointes, (ii) le pourcentage de femmes et d’hommes rejoint, (iii) les tranches d’âge des personnes rejointes, (iv) les régions fédérales, provinciales ou municipales ciblées, y compris les codes postaux, le cas échéant; d) combien d’employés reçoivent ou ont accès aux données des publicités sur Facebook recueillies pour chaque campagne, ventilés par exemption ministérielle et personnel ministériel?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 588 --
M. Kerry Diotte:
En ce qui concerne l’adaptation de l’environnement de travail à domicile pour les fonctionnaires depuis le 23 septembre 2020: a) quel est le montant total dépensé en meubles, équipement, y compris l’équipement informatique, et les services, ainsi que le remboursement de l’Internet résidentiel; b) des achats en a), quelle est la ventilation par ministère par (i) date d’achat, (ii) code d’objet, (iii) type de meubles, équipement ou services, (iv) coût final des meubles, équipement ou services; c) quels sont les coûts de la livraison des éléments en a); d) des abonnements ont-ils été achetés pendant cette période, et, le cas échéant (i) quels sont les abonnements, (ii) quels ont été les coûts associés à ces abonnements?
Response
(Le document est déposé.)
8555-432-575 Provision of the COVID-19 v ...8555-432-576 Debt payments on behalf of ...8555-432-577 National vaccine management ...8555-432-578 Federal spending in the con ...8555-432-579 Complaints related to the P ...8555-432-580 Quarantines at a hotel8555-432-581 Sexual misconduct in the Ca ...8555-432-582 COVID-19 vaccines8555-432-583 Locked accounts at the Cana ...8555-432-584 Federal spending in the con ...8555-432-585 Federal spending in the con ... ...Show all topics
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2021-05-06 14:45 [p.6801]
Mr. Speaker, the government has clearly failed to control the spread of COVID through our borders. The Liberals were slow to act. Measures have huge loopholes, and enforcement is weak. They apply hotel quarantine rules only to travellers arriving by air, leading thousands to simply cross at U.S. border points. Now we see that the Liberals are allowing two of the four Canadian airports that receive international passengers to fail at enforcing hotel quarantine rules at all.
Why is the government allowing travellers in Alberta and Quebec to ignore federal quarantine rules, leaving all Canadians vulnerable to variants of concern?
Monsieur le Président, il est manifeste que le gouvernement n'a pas réussi à contenir la COVID à nos frontières. Les libéraux ont été longs à la détente. Les mesures adoptées comportent de sérieuses échappatoires et leur application est négligeable. Le gouvernement applique la règle de la quarantaine à l'hôtel seulement aux voyageurs qui arrivent par avion, ce qui incite des milliers de personnes à simplement traverser aux postes de la frontière américaine. Maintenant, les libéraux permettent à deux des quatre aéroports canadiens autorisés à recevoir des passagers étrangers d'omettre complètement la quarantaine à l'hôtel.
Pourquoi le gouvernement permet-il aux voyageurs en Alberta et au Québec de faire fi de la règle fédérale de la quarantaine, ce qui rend toute la population canadienne vulnérable aux variants préoccupants?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, I would remind the member that we have some of the strongest international travel measures in the world. In fact, all travellers who are travelling for non-essential reasons must submit to a pre-departure test, a post-arrival test, three days in a GAA after travelling by air, 14-day quarantine for all and a day eight test.
We will work with our provincial and municipal partners to ensure the Quarantine Act is enforced.
Monsieur le Président, je rappelle au député que nous avons certaines des mesures les plus strictes au monde en matière de voyages internationaux. En fait, tous les voyageurs dont les déplacements ne sont pas essentiels doivent passer un test de dépistage avant le départ, un autre à l'arrivée, réserver un séjour obligatoire de 3 nuits dans un hôtel autorisé par le gouvernement s'ils ont pris l'avion, faire une quarantaine de 14 jours, puis subir un test au 8e jour.
Nous allons collaborer avec nos partenaires provinciaux et municipaux pour veiller à ce que la Loi sur la mise en quarantaine soit appliquée.
View Richard Lehoux Profile
CPC (QC)
View Richard Lehoux Profile
2021-05-06 14:56 [p.6803]
Mr. Speaker, I recently sent the Minister of Immigration a letter to once again condemn the endless delays in the processing of temporary foreign worker applications. Last year, I shared my concerns with him in a letter and also with the House. I also signed an open letter with 14 businesses from the region.
Nothing has changed. Businesses in Beauce are waiting impatiently for their workers. Millions of dollars in contracts are at stake. Will the minister continue to sit on his hands until the election or will he finally take action on this file? The situation is wholly unacceptable.
Monsieur le Président, j'ai envoyé dernièrement une lettre au ministre de l'Immigration pour encore une fois dénoncer les délais interminables dans les dossiers des travailleurs étrangers temporaires. Je lui avais fait part de mes préoccupations l'an dernier dans une lettre, et aussi à la Chambre. J'ai même signé lundi une lettre ouverte avec 14 entreprises de la région.
Rien n'a bougé. Les entreprises de la Beauce attendent avec impatience leurs travailleurs. Ce sont des millions de dollars en contrats qui sont en jeu. Le ministre va-t-il continuer à se croiser les bras jusqu'aux élections ou va-t-il enfin agir dans ce dossier? Cela n'a pas de bon sens.
View Marco Mendicino Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, temporary foreign workers are essential for our businesses, farms and health institutions. That is why we facilitated the arrival of temporary foreign workers throughout the pandemic. Last year, we welcomed more than 85% of the agricultural workers we were expecting. I will remain in contact with my colleague to move forward on this file.
Monsieur le Président, les travailleurs étrangers temporaires sont essentiels pour nos entreprises, pour nos fermes et pour nos établissements de santé. C'est pourquoi nous avons facilité l'arrivée des travailleurs étrangers temporaires essentiels tout au long de la pandémie. D'ailleurs, l'an dernier, nous avons accueilli plus de 85 % des travailleurs agricoles prévus. Je vais rester en contact avec mon collègue pour faire des progrès.
View Kristina Michaud Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, since the federal government imposed the mandatory quarantine, 5,000 travellers who registered at the hotels have tested positive, and a quarter of those cases involved variants. That is overwhelming evidence that the Bloc was right to demand this quarantine.
Given that the variants currently make up more than 84% of the cases in Quebec, this proves that Ottawa has allowed, and continues to allow, too many travellers through. For instance, Ottawa did not follow up with the contacts of the 1,411 people who left hotels with a negative test result after three days but later tested positive on day 10. Given the threat that variants pose, will the Prime Minister tighten traveller screening?
Monsieur le Président, depuis que le fédéral impose la quarantaine, 5 000 voyageurs s'étant inscrits à l'hôtel ont obtenu un résultat positif à leur test de dépistage, et le quart étaient porteurs d'un variant. Ce sont 5 000 preuves que le Bloc avait raison d'exiger cette quarantaine.
Puisque les variants forment actuellement plus de 84 % des cas au Québec, cela prouve que le fédéral a laissé passer et laisse encore passer trop de voyageurs. Ottawa n'a notamment pas effectué le suivi des contacts des 1 411 personnes ayant quitté l'hôtel avec un résultat de test négatif après trois jours, mais qui ont reçu un résultat positif au test du 10e jour. Devant la menace des variants, est-ce que le premier ministre va resserrer le contrôle des voyageurs?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-05-05 14:57 [p.6677]
Mr. Speaker, we closed our border to non-essential travellers over a year ago. We will continue to do whatever it takes to protect Canadians.
Now, when returning to Canada, travellers must test negative before boarding the plane and arriving at the border. They must also test negative upon arrival and on day eight. They are also required to quarantine for two weeks.
We are monitoring travellers. We are here to protect Canadians, and we will continue to implement additional measures when the data shows that we need them, as was the case when we stopped direct flights from India and Pakistan.
Monsieur le Président, cela fait plus d'un an maintenant que nous avons fermé nos frontières à tout voyageur non essentiel. Nous allons continuer d'imposer les mesures nécessaires pour protéger les Canadiens.
Maintenant, quand on revient au Canada, il faut passer un test avant d'embarquer dans l'avion et d'arriver à la frontière. Il faut également passer un test à l'arrivée et un autre test au jour 8. Il faut aussi faire une quarantaine obligatoire de deux semaines.
Nous faisons des suivis. Nous sommes là pour protéger les Canadiens et nous allons continuer d'ajouter des mesures au fur et à mesure que les données indiquent qu'on en a besoin, comme c'était le cas avec l'arrêt des vols directs en provenance de l'Inde et du Pakistan.
View Kristina Michaud Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, the federal government is making the same mistake it has been making from the start. It is downplaying the impact of travel, even though that is how COVID-19 arrived and how the variants are entering our country.
Ottawa has no idea who has come into contact with the 1,411 people who left the hotel after testing negative but who tested positive on day 10. Ottawa has no idea who has come into contact with the hundreds of thousands of travellers crossing by land, who are only told to go home and get tested.
When will the Liberals realize that community spread starts at the border and that the measures must be tightened?
Monsieur le Président, le fédéral fait la même erreur depuis le début. Il minimise l'impact des voyages, alors que c'est comme ça que la COVID-19 est arrivée et que c'est encore comme ça que les variants rentrent chez nous.
Ottawa n'a aucune idée des contacts des 1 411 personnes qui ont quitté l'hôtel après un résultat de test négatif, mais qui ont eu un résultat positif le 10e jour. Ottawa n'a aucune idée des contacts des centaines de milliers de voyageurs qui traversent les frontières terrestres et à qui il demande seulement de rentrer à la maison et de passer des tests.
Quand les libéraux vont-ils réaliser que la contamination communautaire commence aux frontières et qu'il faut resserrer le contrôle?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-05-05 14:58 [p.6677]
Mr. Speaker, I expect the Conservatives to spread misinformation in the House, but I am surprised to hear it coming from the Bloc Québécois.
The reality is that COVID-19 came to Canada when Canadians returned from their March break vacations in March 2020 carrying the virus. We are obviously not going to stop Canadians from coming home.
That is why we worked with the provinces to put the necessary restrictions in place and made sure that the federal government would be there to support Canadians through CERB and the wage subsidy. We will continue to work hand in hand with our partners.
Monsieur le Président, à la Chambre, je m'attends à ce que ce soit les conservateurs qui fassent de la désinformation. Cela me surprend quand ça vient du Bloc.
La réalité, c'est que la COVID-19 est arrivée au Canada lorsque des Canadiens sont revenus de leurs vacances printanières de la semaine de relâche au mois de mars 2020, porteurs du virus. Nous n'allions quand même pas empêcher les Canadiens de revenir au pays.
C'est pour cela que nous avons travaillé avec les provinces pour imposer les restrictions nécessaires et que nous nous sommes assurés que le fédéral serait là pour appuyer les gens au moyen de la PCU et de la Subvention salariale. Nous continuons de travailler main dans la main avec nos partenaires.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 555--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Canadian Coast Guard fleet renewal and the National Shipbuilding Strategy (NSS): (a) what is the list of each vessel, including the (i) name, (ii) region, (iii) home port, (iv) area of operations, i.e. north or south or both, (v) year commissioned, (vi) notional operational life, (vii) current age, (viii) percentage of operational notional life, as of 2021, (ix) planned end of service life (EOSL), (x) age at the end of EOSL, (xi) percentage of notional operational life at EOSL, (xii) confirm whether funding has been provided for a replacement or not, (xiii) how much funding has been provided or allocated, including taxes and contingencies for each vessel replacement, (xiv) date funding provided, (xv) date on which a replacement vessel is expected to be (A) designed, (B) constructed, (C) commissioned; (b) what are all the reasons why the polar icebreaker was removed from the Seaspan’s umbrella agreement in 2019 and substituted by 16 multi-purpose vessels; (c) what are all the risks identified with building a polar icebreaker at the Vancouver Shipyards; (d) what are the proposed scope, the schedule and the draft or anticipated budget for the replacement of the CCGS Louis S. St-Laurent and the CCGS Terry Fox polar icebreaker; (e) what is the summary of risks, including the (i) scope, (ii) budget, (iii) schedule, related to building the offshore oceanographic science vessel and the multi-purpose vessels; and (f) what are the anticipated benefits for the Royal Canadian Navy and Canadian Coast Guard of adding a third shipyard to the NSS?
Response
(Return tabled)

Question No. 556--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the National Shipbuilding Strategy (NSS): (a) what is the full budget for the Canadian Surface Combatants (CSC), including (i) design, (ii) construction, (iii) licences, including intellectual property (IP) licences, (iv) spares, (v) taxes, (vi) contingencies, (vii) any specific infrastructure required for building the CSC in Halifax and all associated costs and considerations; (b) what is the total expected cost or value of the Industrial and Technological Benefits (ITB) Policies on each vessel built under the NSS, including an explanation of how these costs are calculated and how the ITB costs are validated; (c) what is the list of estimated costs that the ITB policies is adding to each vessel under the NSS, and the summary of any discussion had at the NSS Secretariat, Privy Council Office or at the deputy minister level regarding costs of the ITB policies as it relates to NSS; (d) what is the summary of any analysis conducted on the ITB policies, and a comparison in relation to any similar policy existing in the United Kingdom or in the United States frigate programs; and (e) what is the full costing of the first Arctic and offshore patrol ship, including the cost of (i) design, (ii) IP licences; (iii) construction, (iv) commissioning, (v) taxes, (vi) profit, (vii) contingencies?
Response
(Return tabled)

Question No. 557--
Ms. Raquel Dancho:
With regard to data breaches involving Immigration, Refugees and Citizenship Canada (IRCC) and the Canada Border Services Agency (CBSA), including data breaches that may have involved IRCC facilities or subcontractors abroad: (a) how many data breaches have occurred at IRCC or CBSA since January 1, 2020; (b) what are the details of each breach, including the (i) description or summary of the incident and the date, (ii) number of individuals whose information was involved, (iii) whether or not individuals whose information was involved were contacted, (iv) whether or not the Privacy Commissioner was notified, (v) whether or not the RCMP was notified; (c) how many RCMP investigations related to data breaches involving IRCC or CBSA have either been initiated or are ongoing; and (d) what were the results of the investigations in (c)?
Response
(Return tabled)

Question No. 558--
Mr. Dan Mazier:
With regard to the Canada Revenue Agency (CRA), since January 2020, broken down by month: (a) how many phone calls did the CRA receive from the general public; (b) what was the average wait time for an individual who contacted the CRA by phone before first making contact with a live employee; (c) what was the average wait or on hold time after first being connected with a live employee; (d) what was the average duration of total call time, including the time waiting or on hold, for an individual who contacted the CRA by phone; and (e) how many documented server, website, portal or system errors occurred on the CRA website?
Response
(Return tabled)

Question No. 560--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to the government’s quarantine requirement for travellers arriving by air, broken down by point of entry (i.e. airport where the traveller arrived in Canada): (a) how many travellers have been (i) arrested, (ii) charged in relation to violations of the Quarantine Act; and (b) how many individuals have been charged with a Criminal Code offence related to an incident at a quarantine facility, broken down by type of offence?
Response
(Return tabled)

Question No. 561--
Ms. Elizabeth May:
With regard to the defrauding of many Canadians, including CINAR, facilitated by the Isle of Man offshore trust scam: (a) what steps have the Canada Revenue Agency (CRA), the RCMP, the Canadian Security Intelligence Service (CSIS), and any other government agencies taken to track and trace funds obtained illegally and held in offshore accounts; (b) what efforts have the CRA, the RCMP, the CSIS, and any other government agencies taken to recover the funds defrauded from CINAR and other Canadian investors; (c) what were the specific roles of respective government departments and agencies in the secret KPMG amnesty deal relating to the Isle of Man; (d) what role, if any, was played by the Department of Justice in aborting a Standing Committee on Finance study into the matter; and (e) what specific lobbying activities occurred with the Prime Minister or others in the federal government relating to the Isle of Man scam, including by the Liberal Party of Canada treasurer and retired KPMG partner, John Herhaldt?
Response
(Return tabled)

Question No. 562--
Mr. Randall Garrison:
With regard to the government’s commitment to address the practice of conversion therapy in Canada: (a) what steps are being taken, at the federal level, to prevent this practice from taking place; (b) how, and through which programs, is the government proactively promoting and applying the Canadian Guidelines on Sexual Health Education, as an upstream prevention strategy, for affirming the sexual orientation and gender identities of LGBTQ2 young people before they may be exposed to conversion therapy; (c) what resources will the government be providing to survivors who have experienced psychological trauma and other negative effects from conversion therapy, through interventions such as counselling and peer supports programs; (d) how is the government planning to work with faith leaders, counsellors, educators and other relevant service providers to equip individuals with tools to identify and stop conversion therapy; and (e) what steps is the government taking to address numerous recommendations received from the United Nations to harmonize sexuality education curricula across jurisdictions in Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 565--
Mr. Denis Trudel:
With regard to federal government investments in housing, for each fiscal year since 2017–18, broken down by province and territory: (a) what was the total amount of federal funding allocated to housing in Canada; (b) how many applications were received for (i) the National Housing Strategy (NHS) overall, (ii) the Affordable Housing Innovation Fund, (iii) the Rental Construction Financing Initiative, (iv) the National Housing Co-Investment Fund, (v) the Rapid Housing Initiative under the projects stream, (vi) the Federal Lands Initiative, (vii) the Federal Community Housing Initiative, (viii) Reaching Home, (ix) the Shared Equity Mortgage Providers Fund, (x) the First-Time Home Buyer Incentive, (xi) the NHS's Solutions Labs Initiative; (c) of the applications under (b), for each funding program and initiative, how many were accepted; (d) of the applications under (c), for each funding program and initiative, what was the amount of federal funding allocated; (e) of the amounts in (d) allocated in the Province of Quebec, for each funding program and initiative, what is the breakdown per region; and (f) of the amounts in (b)(xi), what criteria were used for project selection?
Response
(Return tabled)

Question no 555 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne et la Stratégie nationale de construction navale (SNCN): a) quelle est la liste de chaque navire, y compris (i) son nom, (ii) sa région, (iii) son port d’attache, (iv) sa zone d’opérations, c’est-à-dire nord, sud ou les deux, (v) son année de mise en service, (vi) sa durée de vie opérationnelle théorique, (vii) son âge actuel, (viii) le pourcentage de sa durée de vie opérationnelle théorique, à partir de 2021, (ix) sa fin de vie utile prévue, (x) son âge à la fin de vie utile, (xi) le pourcentage de sa durée de vie opérationnelle théorique à la fin de sa vie utile, (xii) confirmer si un financement a été fourni pour un remplacement ou non, (xiii) le montant du financement fourni ou alloué, y compris les taxes et les imprévus pour le remplacement de chaque navire, (xiv) la date à laquelle le financement a été accordé, (xv) la date à laquelle un navire de remplacement devrait être (A) conçu, (B) construit, (C) mis en service; b) quelles sont toutes les raisons pour lesquelles le brise-glace polaire a été retiré de l’entente-cadre conclue avec Seaspan en 2019 et remplacé par 16 navires polyvalents; c) quels sont tous les risques liés à la construction d’un brise-glace polaire aux chantiers navals de Vancouver; d) quels sont la portée, le calendrier et le budget préliminaire ou anticipé proposés pour le remplacement du NGCC Louis S. St-Laurent et du brise-glace polaire NGCC Terry Fox; e) quel est le résumé des risques, y compris (i) la portée, (ii) le budget, (iii) le calendrier, liés à la construction du navire hauturier de science océanographique et des navires polyvalents; f) quels sont les avantages prévus pour la Marine royale canadienne et la Garde côtière canadienne de l’ajout d’un troisième chantier naval à la SNCN?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 556 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne la Stratégie nationale de construction navale (SNCN): a) quel est le budget total consacré aux navires de combat de surface canadiens (NCSC), y compris pour (i) la conception, (ii) la construction, (iii) l’obtention des permis, y compris les licences de propriété intellectuelle (PI), (iv) les pièces de rechange, (v) les taxes, (vi) les imprévus, (vii) toute infrastructure requise pour la construction des NCSC à Halifax ainsi que les coûts et les considérations connexes; b) quel est le total de la valeur ou des coûts prévus au titre des politiques des retombées industrielles et technologiques (RIT) pour chaque navire construit dans le cadre de la SNCN, y compris une explication montrant comment ces coûts sont calculés et comment les coûts des politiques des RIT sont validés; c) quelle est la liste des coûts estimatifs que les politiques des RIT ajoutent à chaque navire construit dans le cadre de la SNCN, et le résumé de toute discussion qui s’est tenue au Secrétariat de la SNCN, au Bureau du Conseil privé ou au niveau de sous-ministre concernant les coûts des politiques des RIT relatives à la SNCN; d) quelles sont les grandes lignes de toute analyse effectuée concernant les politiques des RIT, et une comparaison entre les politiques des RIT et les politiques semblables appliquées dans les programmes de frégates du Royaume-Uni ou des États-Unis; e) à combien s’élèvent au total les coûts du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique, y compris pour (i) la conception, (ii) les licences de PI, (iii) la construction, (iv) la mise en service, (v) les taxes, (vi) le bénéfice, (vii) les imprévus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 557 --
Mme Raquel Dancho:
En ce qui concerne les atteintes à la sécurité des données mettant en cause Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), y compris les atteintes à la sécurité des données qui pourraient avoir mis en cause des établissements ou des sous-traitants d’IRCC à l’étranger: a) combien d’atteintes à la sécurité des données ont touché IRCC ou l’ASFC depuis le 1er janvier 2020; b) quels sont les détails de chaque atteinte, y compris (i) une description ou un résumé de l’incident ainsi que la date, (ii) le nombre de personnes dont les renseignements ont été touchés, (iii) si on a communiqué avec les personnes dont les renseignements ont été touchés, (iv) si le commissaire à la protection de la vie privée a été informé de l’incident, (v) si la GRC a été informée de l’incident; c) combien d’enquêtes relatives à des atteintes à la sécurité des données concernant IRCC ou l’ASFC ont été entreprises par la GRC ou sont en cours; d) quelles ont été les conclusions des enquêtes en c)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 558 --
M. Dan Mazier:
En ce qui concerne l’Agence du revenu du Canada (ARC), depuis janvier 2020, et ventilée par mois: a) combien d’appels téléphoniques l’ARC a-t-elle reçus du grand public; b) quel était le temps d’attente moyen pour une personne qui communiquait avec l’ARC par téléphone avant d’établir un premier contact direct avec un employé; c) quel était le temps d’attente ou de mise en attente moyen après le premier contact direct avec un employé; d) quelle était la durée totale moyenne d’un appel pour une personne qui communiquait avec l’ARC par téléphone, y compris le temps d’attente et le temps de mise en attente; e) combien d’erreurs documentées de serveur, de site Web ou de système a-t-on relevées sur le site Web de l’ARC?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 560 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne la quarantaine imposée par le gouvernement aux voyageurs aériens qui reviennent au Canada, ventilé par point d’entrée (c’est-à-dire par aéroport où le voyageur est entré au Canada): a) combien de voyageurs ont été (i) arrêtés, (ii) inculpés d’avoir enfreint la Loi sur la mise en quarantaine; b) combien sont poursuivis au criminel pour des actes commis dans un lieu de quarantaine, ventilés par type d’infraction?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 561 --
Mme Elizabeth May:
En ce qui concerne les escroqueries dont ont été victimes plusieurs Canadiens, y compris l’entreprise CINAR, favorisées par des fiducies étrangères frauduleuses à l’île de Man: a) quelles mesures l’Agence du revenu du Canada (ARC), la GRC, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et tout autre organisme gouvernemental ont-ils prises pour dépister et retracer les fonds obtenus illégalement et placés dans des comptes à l’étranger; b) quels efforts l’ARC, la GRC, le SCRS et tout autre organisme gouvernemental ont-ils déployés pour récupérer les fonds obtenus frauduleusement auprès de CINAR et d’autres investisseurs canadiens; c) quels ont été exactement les rôles respectifs de chaque ministère ou organisme gouvernemental dans l’amnistie secrète accordée à KPMG en lien avec l’île de Man; d) quel rôle, le cas échéant, le ministère de la Justice a-t-il joué dans l’abandon d’une étude du Comité permanent des finances sur cette affaire; e) quelles activités de lobbying en lien avec la fraude de l’île de Man ont été menées auprès du premier ministre ou d’autres individus au sein du gouvernement fédéral, y compris par le trésorier du Parti libéral du Canada et ancien partenaire de KPMG, John Herhaldt?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 562 --
M. Randall Garrison:
En ce qui concerne l’engagement du gouvernement à s’attaquer à la pratique des thérapies de conversion au Canada: a) quelles mesures sont prises, au niveau fédéral, pour empêcher cette pratique; b) comment, et par quel programme, le gouvernement promeut-il et applique-t-il activement les Lignes directrices canadiennes pour l’éducation en matière de santé sexuelle, à titre de stratégie de prévention en amont, pour l’affirmation de l’orientation sexuelle et des identités de genre des jeunes personnes LGBTQ2 avant qu’elles puissent être exposées à une thérapie de conversion; c) quelles ressources le gouvernement attribuera-t-il aux victimes du traumatisme psychologique et des autres effets négatifs qu’entraîne la thérapie de conversion, dans le cadre de programmes d’aide psychologique et de soutien par les pairs; d) comment le gouvernement prévoit-il de travailler avec les dirigeants religieux, les conseillers, les éducateurs et les autres fournisseurs de services concernés afin de donner aux personnes les outils nécessaires pour reconnaître les thérapies de conversion et y mettre un terme; e) quelles mesures le gouvernement prend-il pour donner suite aux nombreuses recommandations reçues des Nations unies afin d’uniformiser les programmes d’éducation sexuelle à l’échelle du Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 565 --
M. Denis Trudel:
En ce qui concerne les investissements du gouvernement fédéral dans le logement, pour chaque exercice depuis 2017-2018, ventilés par province et territoire: a) quel a été le montant total des fonds fédéraux consacrés au logement au Canada; b) combien de demandes ont été reçues pour (i) la Stratégie nationale sur le logement (SNL) dans son ensemble, (ii) le Fonds d’innovation pour le logement abordable, (iii) le Financement de la construction de logements locatifs, (iv) le Fonds national de co-investissement pour le logement, (v) l'Initiative pour la création rapide de logement dans le volet des projets, (vi) l'Initiative des terrains fédéraux, (vii) l'Initiative fédérale de logement communautaire, (viii) Vers un chez-soi, (ix) le Fonds d’aide aux fournisseurs de prêts hypothécaires avec participation, (x) l'Incitatif à l’achat d’une première propriété, (xi) l'Initiative des laboratoires de solutions de la SNL; c) des demandes en b), pour chacun des programmes et initiatives de financement, combien ont été acceptés; d) des demandes en c), pour chacun des programmes et initiatives de financement, quel montant de fonds fédéraux ont été alloués; e) des montants en d) qui ont été alloués à la province de Québec, pour chacun des programmes et initiatives de financement, quelle est la ventilation par région; f) des demandes en b)(xi), quels critères ont été considérés dans la sélection des projets?
Response
(Le document est déposé.)
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, it really sort of stinks to be interrupted in the middle of that, because that is the key message here: My community cannot afford lockdown. Everybody wants to do their part, everybody wants to stop the spread of COVID, everybody understands how serious it is, but we need a durable solution, which has not been delivered to us, and the federal government has a major role in that.
What does the federal government need to do from a solutions perspective?
First, the government needs a stable supply of vaccines. The provincial government, every provincial government in the country, has seen supplies, like Lucy and the football from the Charlie Brown cartoon series, where vaccines are coming, but then they are not. We have not had a single dose of AstraZeneca delivered from the actual contract with the manufacturer. It has only been raided from COVAX, or charity from the Americans, or from the Serum Institute of India. We need to provide more details to the provinces about the future of vaccine rollouts. There needs to be stability. Again, every week, the numbers seem to change, and that is not going to provide a durable solution.
Having the public be able to look at the details of contracts so that Parliament can understand whether or not the government is doing its job in holding manufacturers to account on recourse could have been part of it as well. However, the federal government has not been transparent on that, and Parliament has not been able to do its job because of it.
I implore the health minister, and I know she may not like me, but she needs to talk to Health Canada, PHAC and NACI and get their act together on the confusing messaging that is coming out on vaccine efficacy and safety. It is her job. She needs to pull those people in together, knock their heads together a little bit and say, “What happened this week can never happen again.” It has happened numerous times now, and she needs to take a leadership role so that Canadians can have trust in public health institutions, and so that the debacle that happened this week does not happen again.
The government also needs to come up with some better use or national strategy for rapid testing. I think the federal government has really kind of wiped its hands of that. It could be providing advice and support for advice on that, but that has not happened. Even things like using rapid tests in airports for domestic travel are something that the government has not looked into. There could be more approval of over-the-counter rapid tests or home-purchased rapid tests. We have not seen that happen. Again, I understand that the regulator has to do due diligence on that, but certainly we can have diligence and a good review process to give more tools to people to stop the spread.
We could remove the hotel quarantine policy. It has been such an unmitigated disaster. We are hearing reports of COVID spreading in these facilities. I mean, I could litigate all the failures around the border, but how do we move forward from this, given the failures? There will be a time for inquiry, but moving forward the government could immediately cut down on the list of those who are exempted from quarantine until more vaccines can be deployed. It could limit those who are exempted to a very small number of critical workers, like truck drivers, and prioritize access to vaccines for those persons. It could put in place measures to ensure that every person entering Canada is required to be tested upon arrival, including at land and sea borders, with exemptions only for critical workers who are fully vaccinated.
The government could develop a clear set of parameters for identifying risks presented by emerging variants and present this to the public in an easy-to-understand format. I do not understand why we do not have a Defcon level ranking system for when variants are emerging, and why that is not being communicated to the public in terms of travel or even around essential travel. It is like, “The risk is low, but it is not.” The confusing messaging that the Auditor General rightly criticized the Public Health Agency of Canada for issuing at the front end of the pandemic could be fixed.
Also, we could provide a data-driven plan to provinces and Canadians on how and when lockdown measures will be lifted. The federal government still has not provided any benchmarking for what fully vaccinated persons could do. If we start telling the public what fully vaccinated persons can do, there will be more uptake of vaccines. For those who are having mental health challenges, there will be some hope in knowing that, “Okay, when I get both of my doses, I can do this.”
However, we know that is not coming forward, I would surmise, because the federal government does not have a line of sight on when everybody will be fully vaccinated, because of the shortage and because of concerns about what the dosing delay is going to mean for long-term efficacy. That needs to be solved.
I cannot stress enough how critical this is for the people in my community in Alberta, who have long-sufferingly provided support to the rest of the country through hundreds of billions of dollars in payments to the federal government and have not received a lot in return. We get forgotten by the federal government all the time. In these instances, at these times, casting aspersions or finger pointing or playing politics between the NDP and the provincial government is not going to cut it. What we need is a plan.
I wish I had three hours to talk about all the things that we could be doing right now that the federal government and the provincial government are not, but I do not. Suffice it to say, there are things that could be done that we are not doing, and I implore the federal government, I implore the health minister to put these things aside and start understanding that everything is not fine. It is not okay. We are not in a position of success federally in this country, and more must be done. That is why I needle the government every day. That is why I prep for committee, and that is why I hold the government to account, because we can and must do better.
Instead of casting aspersions that somehow Alberta is to blame, that the spread that is happening is the fault of the people of my province, legislators and leaders in this country need to start standing up and doing their job: being stricter on the border, doing better on vaccines, having better data, supporting people more effectively and giving them hope for when this is going to be over. I cannot say enough how hard it is to be in one of the hardest-hit communities in the country right now. It breaks my heart. It is the place from which I get up in the House of Commons every day and ask questions and demand better.
I implore the federal government to do this on behalf of every single Albertan who is listening to this tonight. We need more vaccines. We need a clear line of sight. We need clear communications, and we need the federal government to stop patronizing us in its response. When we are holding it to account and demanding better, that is its job, and hopefully there will be a solution for Albertans because of the work of everybody in Parliament who is doing their job here tonight.
Monsieur le Président, c'est plutôt moche d'être interrompue en plein élan, car j'en étais au message crucial: ma communauté n'a pas les moyens de se confiner. Tout le monde veut fournir sa part d'efforts, tout le monde veut arrêter la propagation de la COVID, tout le monde comprend la gravité de la situation, mais nous avons besoin d'une solution durable, que nous attendons toujours. Le gouvernement fédéral a un rôle crucial à jouer.
Que doit faire le gouvernement fédéral au chapitre des solutions?
Premièrement, il a besoin d'un approvisionnement en vaccins qui soit stable. Les gouvernements provinciaux vivent tous des épisodes semblables à ce qui arrive à Charlie Brown quand Lucy tient un ballon de football, puisque les vaccins sont censés arriver, mais n'arrivent pas. Le fabricant du vaccin AstraZeneca ne nous a pas livré une seule des doses prévues dans le contrat. Nous avons pu obtenir des vaccins AstraZeneca en pillant les réserves COVAX, grâce à la charité des Américains et grâce au Serum Institute de l'Inde. Il faut fournir plus de détails aux provinces à propos des futures distributions de vaccins. Il faut de la stabilité. Les chiffres semblent changer d'une semaine à l'autre, ce qui ne contribue aucunement à une solution durable.
Un autre avenue aurait été de divulguer au public les détails des contrats pour que le Parlement puisse déterminer si le gouvernement responsabilise, comme il se doit, les fabricants des vaccins et a prévu des recours. Cependant, le gouvernement fédéral n'a pas fait preuve de transparence à cet effet. Par conséquent, le Parlement n'a pas pu faire son travail.
J'exhorte la ministre de la Santé — et je doute qu'elle m'aime de m'exprimer ainsi — à parler à Santé Canada, à l'Agence de la santé publique du Canada et au Comité consultatif national de l'immunisation pour leur demander d'être cohérents dans les messages qu'ils envoient sur l'efficacité et l'innocuité des vaccins. C'est son travail. Elle doit réunir ces personnes, les secouer un peu et leur dire que ce qui s'est produit cette semaine ne doit plus jamais se reproduire. C'est arrivé à plusieurs reprises depuis le début de la pandémie et elle doit démontrer son leadership afin que les Canadiens fassent confiance à leurs institutions de santé publique. Nous ne voulons plus revivre le fiasco de cette semaine.
Le gouvernement doit aussi se doter d'une stratégie nationale de dépistage rapide ou trouver le moyen de faire un meilleur usage de ce type de tests. Honnêtement, j'ai plutôt l'impression qu'il s'en lave les mains. Il pourrait conseiller et aider ceux qui veulent se servir de ces tests, mais il reste là à ne rien faire. Il n'a même pas envisagé de s'en servir pour tester les passagers des vols intérieurs dans les aéroports. Le gouvernement pourrait homologuer davantage de tests de dépistage rapide en vente libre ou à faire chez soi, mais là aussi, c'est le silence radio. Je l'ai dit et je le répète: je suis consciente que les autorités réglementaires doivent demeurer vigilantes, mais je ne peux pas croire qu'il n'y a pas moyen de combiner vigilance et examen rigoureux afin d'élargir la gamme d'outils dont disposent les Canadiens pour freiner la propagation.
Les quarantaines à l'hôtel devraient cesser, car elles ont été un véritable désastre. Il s'agirait même dans certains cas de foyers d'infestation à la COVID. Je peux bien faire la liste de toutes les mesures frontalières qui ont été un échec, mais une question demeure: que peut-on faire pour mettre ces échecs derrière nous et avancer? Le temps des examens et des enquêtes viendra, mais pour le moment, le gouvernement pourrait raccourcir la liste des personnes qui sont exemptées de la quarantaine, du moins jusqu'à ce que le pays dispose d'un nombre suffisant de vaccins. Selon moi, seul un petit nombre de travailleurs essentiels, comme les chauffeurs de camion, devraient être exemptés, et le gouvernement devrait les vacciner en priorité. Il pourrait aussi obliger toutes les personnes qui entrent au Canada à se faire tester à leur arrivée, y compris aux points d'entrée terrestres et maritimes. La seule exception serait pour les travailleurs essentiels qui ont déjà reçu leurs deux doses.
Le gouvernement pourrait définir un ensemble de paramètres clairs pour déterminer les risques posés par les nouveaux variants, et présenter ces paramètres à la population sous une forme facile à comprendre. Je ne comprends pas pourquoi nous n'avons pas mis en place un système de classement des niveaux d'alerte DEFCON pour l'apparition des variants et pourquoi nous n'avons pas informé les Canadiens des niveaux d'alerte en vigueur pour les voyages ou même les déplacements essentiels. Le risque est-il faible ou non? L'Agence de la santé publique du Canada a envoyé des messages contradictoires à ce sujet au début de la pandémie, ce qui lui a valu des critiques bien méritées de la part de la vérificatrice générale. L'Agence pourrait dissiper cette confusion.
Nous pourrions aussi dresser un plan fondé sur des données pour informer les provinces et les Canadiens des façons dont les mesures de confinement seront levées et du moment où cela se produira. Le gouvernement fédéral n'a toujours pas précisé ce que pourraient faire les personnes ayant reçu les deux doses. Si nous commençons à dire à la population ce que ces personnes pourraient faire, cela augmenterait le nombre de personnes qui vont se faire vacciner. Le fait de savoir ce qu'elles pourraient faire après avoir reçu les deux doses donnerait aussi une lueur d'espoir aux personnes qui ont des problèmes de santé mentale.
Cependant, nous savons que cela n'arrivera pas bientôt, parce que, comme je le présume, le gouvernement fédéral ne sait pas à quel moment tous les Canadiens auront reçu les deux doses de vaccin, en raison de la pénurie et des préoccupations à savoir quels seront les effets du retard de la deuxième dose sur l'efficacité à long terme des vaccins. Il faut trouver une solution.
Je n'insisterai jamais assez sur toute l'importance que cela revêt pour les gens de ma communauté en Alberta, qui ont à la sueur de leur front fourni de l'aide au reste du pays à coups de centaines de milliards de dollars de paiements au gouvernement fédéral, et qui n'ont pas reçu grand-chose en retour. Le gouvernement fédéral nous oublie sans cesse. Dans de telles circonstances, le dénigrement, les accusations ou la joute politique entre le NPD et le gouvernement provincial ne suffiront pas. Il nous faut un plan.
J'aimerais disposer de trois heures pour parler de tout ce que nous pourrions faire en ce moment, et que les gouvernements fédéral et provincial ne font pas, mais ce n'est pas le cas. Je me contenterai de dire qu'il y a des choses qui pourraient être faites et que nous ne faisons pas, et j'implore le gouvernement fédéral, j'implore la ministre de la Santé de mettre ces choses de côté et de commencer à comprendre que tout ne va pas pour le mieux. Ça ne va pas. Nous ne sommes pas en mesure de crier victoire au fédéral et il faut en faire davantage. C'est pourquoi je talonne le gouvernement tous les jours. C'est pourquoi je me prépare pour les réunions du comité. C'est pourquoi je demande des comptes au gouvernement — parce que nous pouvons et devons faire mieux.
Au lieu de dénigrer l'Alberta en disant que, d'une certaine façon, elle est à blâmer, que la propagation qui se produit est la faute des gens de ma province, les législateurs et les dirigeants du pays doivent intervenir et commencer à faire leur travail, en resserrant les frontières, en faisant mieux sur le plan des vaccins, en recueillant de meilleures données, en soutenant les gens plus efficacement et en leur donnant de l'espoir au sujet de l'après-pandémie. Je ne dirai jamais assez à quel point il est difficile de se trouver dans une des collectivités les plus durement touchées en ce moment. J'ai le coeur brisé. C'est de cet endroit que j'interviens à la Chambre tous les jours pour poser des questions et exiger que l'on fasse mieux.
J'implore le gouvernement fédéral de le faire au nom de tous les Albertains à l'écoute ce soir. Nous avons besoin de plus de vaccins. Nous avons besoin d'un objectif clair. Nous avons besoin de communications claires. Le gouvernement fédéral doit abandonner son attitude condescendante lorsque nous lui demandons des comptes et exigeons qu'il fasse mieux. C'est son travail. Espérons que nous trouverons une solution pour les Albertains grâce aux efforts de tous les députés qui font leur travail ce soir.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2021-05-05 20:08 [p.6724]
Mr. Speaker, I find it ironic that I was standing in the House only a couple of weeks ago in another emergency debate on the COVID-19 pandemic. I believe I started off my speech that night saying that I had been here in February in an emergency debate on COVID-19. I certainly hoped that I would not have to be here for a third emergency debate on COVID-19. I was hoping that the government would get its act together and start getting vaccines to provinces for them to distribute, to get Canadians vaccinated and get immunity.
However, here I am, less than two weeks later and we are in a third emergency debate on the COVID-19 pandemic. This has been a very difficult two weeks, certainly this past week, when we are seeing once again very mixed messages from the Liberal government in terms of efficacy and immunity when it comes to certain vaccines.
Today's debate is specifically about Alberta. I want to take this opportunity to talk about what could have been. We had opportunities to have made-in-Alberta solutions to address the COVID pandemic. I want to start with the Alberta pilot project at the airports and land borders. Almost a full year ago, Alberta took it upon itself to initiate a pilot program where travellers would be given a rapid test before they started their travels, either on flights at the Calgary International Airport or at the Sweetgrass Coutts Border Crossing, and were given a rapid test again when they returned.
I want to give some numbers for non-exempt travel participants, or non-essential travellers. During the pilot project timeline in Alberta, 50,929 travellers were tested using the Alberta pilot program rapid test. Of those test results, on the first test at the point of entry, 1.37% of travellers tested positive for COVID. On their second test, 0.7% of travellers tested positive.
The total travellers who tested positive was just over 1%. Of the almost 51,000 travellers tested via the Alberta pilot program rapid test, 1% were positive. Let us put that in perspective. That program was extremely successful at identifying the small number of travellers who had COVID. They were forced to do a 14-day quarantine at home while the rest were able to go about their daily lives. Instead of taking that program, which was successful, and moving it to every other international airport in the country, the Liberal response was to shut that program down.
We had a successful program that was identifying positive COVID results of travellers arriving in Calgary and in Alberta through the land crossing, and the Liberals cancelled it. Instead of taking that program and using that template in other international airports across Canada, the Liberals invoked the hotel quarantine program at a cost of $250 million, not to mention the stress and anxiety that it put on travellers coming back into Canada.
I want to be really clear that these were not just snowbirds coming home or people coming back from sunny locales. These were people who were travelling internationally for funerals, medical appointments and cancer treatments. I have had many of these conversations with my own constituents who were in tears trying to figure out how they could get home, and spending hours on hold trying to book a quarantine hotel with little success.
The Liberals took a program that was working, which put minimal stress and anxiety on travellers and certainly did not cost $250 million, and they scrapped it in favour of a disastrous hotel quarantine program. We know it is even worse now. We are seeing outbreaks in hotel quarantine sites. Sexual assaults have happened in these hotel quarantine sites. It has been a complete and utter disaster.
Instead of scrapping that program and going back to the pilot program, which we knew worked, the results were almost exactly the same. This is the most frustrating thing. The hotel quarantine identified about 1% of the travellers. It is not like it was identifying an exorbitantly different number. It did not work. It does not work. Alberta had a made-in-Alberta solution that could have been copied across Canada.
I also want to talk about an opportunity to address the vaccines. I have spoken about this in the House a couple of times. Providence Therapeutics in Calgary started approaching the government a year ago with the same innovation and technology that other mRNA vaccines were using, such as Moderna and Pfizer, and it could have been produced here in Canada. Now we have the CEO of Providence saying that he is sick and tired of banging his head against the wall trying to get support from the Liberal government. He is now looking to go abroad, either to the United States or the European Union.
I asked this in question period the other day. The minister said there was a $100 million program, and Providence got $10 million from it. Let us put that in perspective in comparison to Moderna in the United States. Through Operation Warp Speed, Moderna has been given $2.4 billion by the United States government. In comparison, when we had the possibility with Providence Therapeutics of a made-in-Alberta, but more importantly a made-in-Canada vaccine solution, which could have been developed and manufactured here in Canada and for which we would not have to rely on unreliable global supply chains, the company was given $10 million by the Liberal government. That is 0.4% of what was given to a comparable company in the United States.
To compare that again, the Liberals were willing to spend $250 million on a hotel quarantine program that does not even work, but they could have supported a Canadian innovator, a Canadian company, to manufacture and develop vaccines right here in Canada. Instead, Providence has been invited by other countries to go to the United States or the EU to develop and manufacture that program.
That is not the first time. Solstar Pharma was in a very similar position. It is based out of Laval, Quebec, but has investors in Calgary. It has been funded by Operation Warp Speed in the United States and its product is being developed in San Diego. That is another one that could have been done here in Canada.
Is the Prime Minister so focused on ignoring Alberta that the Liberals would ignore a made-in-Canada solution just because Providence Therapeutics is based there? I would hope that is not the case. Certainly, that is how those of us who are members of Parliament from Alberta feel. We feel that Alberta has done its part when it comes to trying to address or offer solutions to the pandemic, and we are being ignored. I can certainly understand. I hope members would see how frustrating it is, not only for the elected officials representing Alberta ridings but certainly for our constituents.
Probably the biggest frustration that we have as Canadians, and certainly as Albertans as well, is the mixed messages we are getting from the federal government. The other day, my colleague for Calgary Nose Hill asked the health minister about Canadians who were getting certain vaccines and were not sure about their second ones. I want to add a personal perspective to this. My wife has had her first AstraZeneca vaccine dose. Now she has no idea when she is going to get her second, because AstraZeneca vaccines have been delayed. She wants to know how long her immunity is going to last or if she is going to have to take one or two doses of a Pfizer, Moderna or Johnson & Johnson vaccine because she is not going to get her second AstraZeneca dose. The minister did not feel it was worth answering real questions from real Canadians who have real concerns. My wife wants an answer to the question of whether she will have to take the AstraZeneca or have to take two doses of another vaccine.
That is the frustration that Canadians are feeling from these mixed messages and the inability to access vaccines. Fewer than 3% of Canadians have had their second dose of a vaccine. I am getting calls, as I know almost all of my colleagues here are, from frustrated, depressed, stressed business owners, moms, dads and grandparents. We want an end to this. We want Canadian businesses back open. We want Canadians back to work. I want to be able to hug my loved ones, whom I have not seen in more than a year. We need a clear path to how this is going to be resolved, and we need to see that sooner, not later.
Monsieur le Président, il est étrange que, il y a à peine quelques semaines, j'ai pris la parole lors d'un autre débat d'urgence sur la pandémie de COVID-19. Je crois que j'ai commencé mon intervention ce soir-là en disant que j'avais participé à un débat d'urgence sur la COVID-19 en février. J'aurais certainement espéré ne pas avoir à participer à un troisième débat d'urgence sur cette pandémie. J'espérais que le gouvernement allait se ressaisir et commencer à acheminer les vaccins aux provinces pour qu'elles les distribuent, vaccinent les Canadiens et les immunisent contre la COVID.
Toutefois, moins de deux semaines plus tard, je participe à un troisième débat d'urgence sur la pandémie de COVID-19. Les deux dernières semaines, et plus particulièrement la semaine dernière, ont été fort pénibles. Encore une fois, le gouvernement libéral envoie des messages très contradictoires sur l'efficacité de certains vaccins et l'immunité qu'ils procurent.
Le débat d'aujourd'hui porte plus particulièrement sur l'Alberta. J'aimerais saisir l'occasion pour parler de ce qui aurait pu se produire. Nous avions la possibilité d'avoir des solutions conçues en Alberta pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Parlons d'abord du projet pilote de l'Alberta aux aéroports et à la frontière terrestre. Il y a presque un an, l'Alberta a décidé de lancer un programme pilote dans le cadre duquel les voyageurs devaient subir un test de dépistage rapide avant de se déplacer, que ce soit à l'aéroport international de Calgary ou au poste frontalier Sweetgrass-Coutts, puis en subir un autre à leur retour.
J'aimerais donner quelques statistiques sur les voyageurs participants non exemptés ou non essentiels. Au cours de la période où le projet pilote a été mené en Alberta, 50 929 voyageurs ont subi le test de dépistage rapide du programme pilote de l'Alberta. Au premier test, administré au point d'entrée, 1,37 % des voyageurs ont obtenu un résultat positif d'infection à la COVID. Au deuxième test, 0,7 % des voyageurs ont obtenu un résultat positif.
Le nombre total de voyageurs qui ont reçu un résultat positif ne représentait qu'un peu plus de 1 %. Sur les quelque 51 000 voyageurs testés dans le cadre du projet pilote de tests de dépistage rapide en Alberta, 1 % ont eu un résultat positif. Mettons ce fait en perspective. Le programme a été très efficace pour ce qui est de repérer le petit nombre de voyageurs infectés par le virus de la COVID. On leur demandait de s'isoler à la maison pendant 14 jours et les autres voyageurs pouvaient poursuivre leurs activités comme à l'habitude. Plutôt que de prendre ce programme, qui portait ses fruits, et de l'étendre à l'ensemble des aéroports internationaux du pays, les libéraux ont choisi de mettre fin au programme.
Il y avait un programme qui permettait de déceler les voyageurs porteurs du virus de la COVID qui arrivaient à Calgary et en Alberta au poste frontalier, mais les libéraux y ont mis fin. Plutôt que de le prendre en exemple et de l'étendre aux autres aéroports internationaux du pays, les libéraux ont mis en place un programme de quarantaines à l'hôtel au coût de 250 millions de dollars, sans parler du stress et de l'anxiété causés aux gens qui rentrent au Canada.
Soyons bien clairs, il ne s'agissait pas seulement de snowbirds qui rentraient au pays et de gens qui revenaient d'un voyage vers une destination soleil. Il s'agissait de Canadiens qui se rendaient à l'étranger pour assister à des funérailles, aller à des rendez-vous médicaux ou recevoir des traitements contre le cancer. J'ai eu beaucoup de conversations de ce genre avec mes propres concitoyens qui étaient en larmes après avoir essayé de trouver un moyen de rentrer chez eux et qui passaient des heures en attente à essayer de faire des réservations, sans grand succès, dans un hôtel de quarantaine.
Les libéraux ont pris un programme qui fonctionnait, qui causait un minimum de stress et d'anxiété aux voyageurs et qui ne coûtait certainement pas 250 millions de dollars et ils l'ont supprimé en faveur d'un programme désastreux de mise en quarantaine à l'hôtel. Nous savons que la situation a empiré depuis. Des éclosions ont été signalées dans des hôtels où les voyageurs sont mis en quarantaine. Des agressions sexuelles ont eu lieu dans ces hôtels. C'est un désastre total.
Ils n'ont pas éliminé ce programme pour revenir au programme pilote qui, comme nous le savions, fonctionne. D'ailleurs, les résultats ont été presque identiques. C'est ce qui est le plus frustrant. La mise en quarantaine à l'hôtel a permis de déceler environ 1 % de cas chez les voyageurs. Ce n'est pas comme si elle permettait d'en repérer un pourcentage extrêmement différent. Cela n'a pas fonctionné. Cela ne fonctionne pas. L'Alberta avait une solution provinciale qui aurait pu être appliquée dans l'ensemble du Canada.
Je tiens aussi à parler d'une occasion que nous avions de régler le problème des vaccins. J'en ai parlé à quelques reprises à la Chambre. Il y a un an, Providence Therapeutics, à Calgary, a commencé à proposer au gouvernement la même innovation et la même technologie de vaccin à ARN messager que d'autres entreprises comme Moderna et Pfizer utilisaient, et son vaccin aurait pu être produit au Canada. Le directeur général de Providence dit maintenant qu'il en a assez de se heurter à des portes closes quand il tente d'obtenir du soutien du gouvernement libéral. Il envisage désormais d'aller à l'étranger, soit aux États-Unis soit dans l'Union européenne.
J'en ai parlé à la période des questions l'autre jour. Le ministre a dit qu'il y avait un programme de 100 millions de dollars, dont 10 avaient été offerts à Providence. Comparons ce montant à celui que Moderna a reçu aux États-Unis. Dans le cadre de l'opération « Warp Speed », Moderna a obtenu 2,4 milliards de dollars du gouvernement des États-Unis. En comparaison, le gouvernement libéral a accordé 10 millions de dollars à Providence Therapeutics, qui aurait eu la possibilité de développer et de fabriquer un vaccin non seulement albertain, mais surtout canadien, qui nous aurait permis d'éviter de dépendre des chaînes d'approvisionnement mondiales peu fiables. C'est 0,4 % de ce qui a été accordé à une entreprise comparable aux États-Unis.
Pour continuer la comparaison, les libéraux étaient prêts à dépenser 250 millions de dollars pour un programme de quarantaine à l'hôtel qui ne fonctionne même pas, mais ils auraient pu soutenir une société canadienne novatrice pour développer et fabriquer des vaccins ici même au Canada. Au lieu de cela, Providence a été invitée par d'autres pays à aller aux États-Unis ou dans l'Union européenne pour développer un vaccin et le fabriquer.
Ce n'est pas la première fois qu'une telle situation arrive. Solstar Pharma était dans une position très similaire. Elle est basée à Laval, au Québec, mais elle a des investisseurs à Calgary. Elle a été financée dans le cadre de l'opération « Warp Speed », aux États-Unis, et son produit est en cours de développement à San Diego. Voilà un autre projet qui aurait pu être réalisé ici, au Canada.
Le premier ministre s'entête-t-il à ne pas tenir compte de l'Alberta au point où les libéraux feraient fi d'une solution canadienne simplement parce que Providence Therapeutics y est basée? J'espère que non. En tout cas, c'est l'impression que les députés de l'Alberta ont. Nous avons l'impression que l'Alberta tente de trouver des solutions à la pandémie, mais on nous ignore. Je peux certainement comprendre. J'espère que les députés verront à quel point c'est frustrant, non seulement pour les représentants élus des circonscriptions de l'Alberta, mais aussi pour les électeurs.
Toutefois, la plus grande source de frustration que nous ayons en tant que Canadiens, y compris les Albertains, est l'incohérence des messages diffusés par le gouvernement fédéral. L'autre jour, ma collègue de Calgary Nose Hill a demandé à la ministre de la Santé des précisions au sujet des Canadiens qui reçoivent une première dose d'un certain vaccin, sans avoir de certitude pour leur deuxième dose. J'aimerais ajouter un élément personnel au débat. Mon épouse a reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca. Or, elle n'a aucune idée si elle va pouvoir recevoir sa deuxième dose parce que les livraisons des vaccins d'AstraZeneca sont retardées. Elle veut savoir combien de temps durera son immunité. Elle veut savoir si sa prochaine dose proviendra de Pfizer, de Moderna ou de Johnson & Johnson, ou si elle devra recommencer à zéro et recevoir deux nouvelles doses de ces vaccins parce qu'elle ne pourra pas avoir accès à sa deuxième dose d'AstraZeneca. La ministre n'a pas jugé important de répondre aux vraies questions posées par de vrais Canadiens qui ont de vraies inquiétudes. Mon épouse veut une réponse à sa question: « Devra-t-elle attendre la deuxième dose d'AstraZeneca ou prendre deux nouvelles doses d'un autre vaccin? »
Les Canadiens sont exaspérés par ces messages contradictoires et le manque d'accès aux vaccins. Moins de 3 % des Canadiens ont reçu leur deuxième dose. Comme la plupart de mes collègues, je reçois des appels de propriétaires d'entreprise, de pères, de mères et de grands-parents qui sont frustrés, stressés et déprimés. Nous voulons voir la fin de cette crise. Nous voulons que les entreprises canadiennes soient de nouveau ouvertes. Nous voulons que les Canadiens recommencent à travailler. Je veux serrer dans mes bras des êtres chers que je n'ai pas vus depuis plus d'un an. Nous avons besoin de connaître le plus tôt possible la voie qui mènera à la fin de la crise.
View Damien Kurek Profile
CPC (AB)
Then we see the members opposite trying to pivot the blame. They say that Conservatives spread the misinformation. I have dozens of pages of clear examples, numerous examples of inconsistent messaging and changing direction. The fact is that even the member for Kingston and the Islands said very clearly that had we gotten more vaccines, we would not be having this debate. A number of the Liberal members opposite have said things like “Well, we only want to talk about vaccines.” Well, it seems like the Liberals only wanted to stop talking about vaccines when their failures on the procurement of those vaccines became widespread. Then, all of a sudden, Canadians were seeing the consequences of that, and we see that now. This truly is the Prime Minister's third wave.
I think back to the beginning of the pandemic, when I, among many other Conservatives, started asking questions about securing our borders. They were valid questions about what was happening with this virus, which we did not know very much about, and we started asking about measures being taken. I remember the public safety minister stood up and said that the government had put in enhanced border measures, yet I would talk to constituents who had just returned home who said that they did not see any border measures. I talked to some constituents who saw those border measures, and literally, and I wish this was a joke, the enhanced border measure was a check mark on the immigration form. As the old saying goes, “An ounce of prevention is better than a pound of cure”, and I think that is the reality we are facing, with tens of thousands of lives lost and other significant challenges that we face.
I say often that the government is all style and very little substance. Unfortunately, that has been the case throughout this pandemic, and I would suggest the last five and a half or so years as well, as has been highlighted through the many other failures and tragedies of what this Liberal government has done.
I was speaking to somebody who closely follows the National Research Council, and even some of the regulatory changes that the Liberals brought in right after they were elected actually put Canada further back in terms of being set up to succeed in the case of needing to see rapid investment in emerging health technologies, like vaccines. This was a number of years before the word “COVID-19” was even known to the world, and that really comes back to the issue of good governance.
The Liberals will say, “Well, it is easy to be an armchair quarterback and speak from hindsight.” This is what the Liberals like to talk about to try to pivot away from their failures. However, we see time and again with the current government that truly it has been a failure of good governance. We see things like ministerial responsibility, which, in some cases, appears to have been abandoned. The Liberals simply use it as a way to cover up their scandals but then do not provide the oversight. I have filed hundreds of ATIPs since getting elected, and some of the things I see and do not see are astounding.
I have a couple of minutes left here to talk about some of the things that my constituents have brought up over the last number of months, such as the border issue that the government brought in. Conservatives were critical of the border hotels, especially when the minister himself said that there was no evidence that would work. There could have been other measures that were more effective.
On mental health, we have seen the government support a Conservative motion for a 988 number, yet it has done virtually nothing since. It has made some announcements in terms of dollars in its yearly budget, which was released a couple of weeks ago. Again, it is promising dollars but no action.
A great example is the Service Canada office that is located down the street from my constituency office, where I am currently giving this speech. A sign was put on the door saying that it was closed, and there was a website on it. Hundreds of people sought help from my office, because constituents could not be served by the government. Again, on good governance there was a lack of responsibility.
As I have mentioned, we see businesses falling through the cracks. We see mixed messaging on vaccines. This has been a big challenge. I have had phone calls this week, and people are asking what to believe and who to believe.
There is certainly much more I could say, but it has been good to participate in this debate. Hopefully I highlighted some of the issues that my constituents have brought forward to me over the last number of weeks and months, and in the last year.
Nous avons vu des députés d'en face essayer de jeter le blâme sur d'autres. Ils disent que les conservateurs ont fait de la dés