Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 40 of 40
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 610--
Mr. John Brassard:
With regard to the awarding of the South West Asia Service Medal (SWASM), the General Campaign Star (GCS), the General Service Medal (GSM) and the South West Asia Service ribbon by the Minister of National Defense for service in Afghanistan: (a) how many (i) SWASMs, (ii) GSCs, (iii) GSMs, (iv) South West Asia ribbons, have been awarded to date, broken down by award; (b) how many requests for the SWASM have yet to be fulfilled; and (c) how many years of service are required to be eligible for the (i) SWASM, (ii) GSM, (iii) CGS, (iv) South West Asia Service ribbon, broken down by award?
Response
Ms. Anita Vandenbeld (Parliamentary Secretary to the Minister of National Defence, Lib.):
Mr. Speaker, National Defence is committed to recognizing the service and sacrifice of the brave women and men of the Canadian Armed Forces who participated in, and civilians who supported, Canada’s military operations in Afghanistan.
The Canadian honours system recognizes their service and sacrifice by awarding service and campaign medals.
In response to part (a), as of December 31, 2020, National Defence awarded 12,760 recipients with the South-West Asia Service Medal; 32,646 recipients with the General Campaign Star—South-West Asia; and 5,867 recipients with the General Service Medal—South-West Asia.
National Defence recently changed its database that tracks awarded service medals. Statistics on medals awarded are now reported and tracked on an annual basis.
The General Campaign Star and General Service Medal are awarded with a ribbon specific to the operational theatre or type of service being recognized. Therefore, the ribbon for South-West Asia is not considered a separate award from the General Campaign Star—South-West Asia, nor the General Service Medal—South-West Asia.
In response to part (b), National Defence searched its awards database and found one pending application for the South-West Asia Service Medal for a retired member, which is currently being processed.
In response to part (c), the official description, eligibility, criteria, and history of the South-West Asia Service Medal, the General Campaign Star—South-West Asia, and the General Service Medal—South-West Asia are available online: i) https://www.canada.ca/en/department-national-defence/services/medals/medals-chart-index/south-west-asia-service-medal-swasm.html; ii) https://www.canada.ca/en/department-national-defence/services/medals/medals-chart-index/general-campaign-star-south-west-asia-gcs-swa.html; iii) https://www.canada.ca/en/department-national-defence/services/medals/medals-chart-index/general-service-medal-south-west-asia-gsm-swa.html.
In response to part (c)(iv), as noted above, the ribbon for South-West Asia is not considered a separate award from the General Campaign Star—South-West Asia, nor the General Service Medal—South-West Asia.

Question No. 612--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to the government’s original response and revised response to question Q-373 on the Order Paper: (a) which official signed the Statement of Completeness for the original response; (b) which official signed the Statement of Completeness for the revised response; and (c) if an official signed the Statement of Completeness for the revised response, why did Public Safety’s response to the request made under Access to Information Act A-2020-00384 indicates that “Public Safety Canada was unable to locate any records”?
Response
Mr. Joël Lightbound (Parliamentary Secretary to the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, Lib.):
Mr. Speaker, in response to part (a), the official who signed the statement of completeness, SOC, for the original input provided by the Canada Border Services Agency, CBSA, is the vice-president, intelligence and enforcement branch.
The official who signed the SOC for the original input provided by the Royal Canadian Mounted Police, RCMP, is the senior director, strategic policy and government affairs.
In response to parts (b) and (c), no revised SOC was produced for the revised response as it did not require the agencies to consult new records, analysis or consultations.

Question No. 613--
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to the Department of Fisheries and Oceans Small Craft Harbours program: (a) how much has been invested in the Harbour Authority of Little River, Digby County; and (b) how much will be invested over the next five years?
Response
Hon. Bernadette Jordan (Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard, Lib.):
Mr. Speaker, the Department of Fisheries and Oceans Small Craft Harbours program has invested $40,366.50 in the Harbour Authority of Little River, Digby County since 2019, up to and including fiscal year 2020-21. It will invest $50,580 over the next five years, based on existing contribution agreements between the harbour authority and the program.
Please note that the Harbour Authority of Little River ceased to exist in 2018, at which time it was replaced by the Digby Neck Harbour Authority Association. The investments cited in this response include those made or to be made to both entities.

Question No. 619--
Mr. Warren Steinley:
With regard to the federal quarantine facility at the Hilton Hotel on Dixon Road near the Toronto Pearson Airport: (a) how much is the government paying the hotel to be a quarantine facility; (b) what were the total expenditures to make modification to turn the hotel property into a quarantine facility, including the cost of fencing and barricades; (c) what is the breakdown of (b) by line item; and (d) why was this specific property chosen to be a quarantine facility?
Response
Ms. Jennifer O'Connell (Parliamentary Secretary to the Minister of Health, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a), on September 17, 2020, the Government of Canada launched a request for information, RFI, to seek input from industry about potential options and best practices for the third party provision of lodgings and/or management of services associated with federal quarantine sites. Any further breakdown of costs cannot be released at this time, as the information would hinder the prospective competitive process following the RFI.
Due to current contracting activities, including the potential competitive processes noted above, the exact breakdown of costs cannot be publicly disclosed at this time.
With regard to part (b), between April 1, 2020, and March 31, 2021, the federal government has spent $285 million on enhanced border and travel measures and isolation sites. These measures include the federal designated quarantine sites across Canada; a strengthened national border and travel health program, including enhanced compliance and enforcement; safe voluntary isolation spaces in municipalities; and enhanced surveillance initiatives to reduce COVID-19 importation and transmission at points of entry.
Due to current contracting activities, including potential competitive processes, the exact breakdown of costs cannot be publicly disclosed at this time.
With regard to part (c), due to current contracting activities, including potential competitive processes, the breakdown of (b) by line item cannot be publicly disclosed at this time.
With regard to part (d), the referenced hotel was chosen to be a designated quarantine facility because it met a set of site requirement criteria. Each designated quarantine facility is chosen based on minimum criteria, including proximity to the airport/port of entry and to an acute care hospital, and ability to meet the Public Health Agency of Canada’s requirements to safely lodge travellers while they complete their mandatory quarantine/isolation.

Question No. 620--
Mr. Warren Steinley:
With regard to quarantine requirements and a CTV report of April 12, 2021, that an individual returning to Canada contracted COVID-19 while staying at a quarantine hotel and subsequently infected his entire family: (a) how many individuals have contracted COVID-19 while staying at a quarantine hotel of quarantine facility since the program began; (b) if the government does not track how many individuals have contracted COVID-19 while at a quarantine hotel, why is such information not tracked; and (c) when an individual tests positive while at a hotel or facility, is the room required to be put out of service and not available for other guests for a certain period of time and, if so, what is the time period the room must be out of service and when was this requirement set?
Response
Ms. Jennifer O'Connell (Parliamentary Secretary to the Minister of Health, Lib.):
Mr. Speaker, with regard to part (a), all federally designated quarantine facilities, DQFs, have strict infection prevention and control measures in place in order to safeguard the health of Canadians. There has not been any transmission of COVID-19 in DQFs in Canada.
The number of individuals who have contracted COVID-19 while staying in a government-approved accommodation, GAA, is not collected as it would be impossible to know whether an individual became infected with COVID-19 at a GAA, rather than during high-risk exposures such as during air travel.
Even with valid negative pre-departure and on-arrival test results, some individuals subsequently test positive during their quarantine period. This is because the amount of virus or viral load of the person being tested affects the test result. A low viral load, which can occur in the very early stage of the disease or during the recovery phase, could give a false negative result. In other words, the virus could be present in the individual but not be detected through testing during some stages of the illness. As such, it is not unexpected that some travellers receive a positive day 8 test result.
Tests at day 1 and 8, previously day 10, are effective in preventing secondary transmissions. In addition, travellers must remain in quarantine for the full 14-day quarantine period. Their quarantine will only end once they have received a negative test result and completed the full 14-day quarantine, and as long as they have not developed any symptoms of COVID-19.
Mandatory quarantine and testing requirements are part of the Government of Canada’s multi-layered strategy to prevent the introduction and spread of COVID-19 in Canada, and will continue to be part of enhanced measures.
With regard to part (b), this information is not collected because it would be impossible to know whether an individual became infected with COVID-19 at a GAA, rather than during high-risk exposures such as during air travel.
Positive results identified as part of the arrival testing program, day 1 and day 8, whether the person is in a GAA, DQF or at home, are collected by the Public Health Agency of Canada.
With regard to part (c), at GAAs and DQFs, rooms are thoroughly cleaned between guests, whether they are positive or negative.
In DQFs, the room is required to be put out of service and rendered unavailable for other guests for a period of 24 hours.
At GAAs, staff are advised to wait 24 hours before entering the room, or if 24 hours is not feasible, then to wait as long as possible. GAAs and DQFs are expected to meet a set of criteria, which include meeting infection prevention and control procedures and following cleaning guidelines. Staff are required to be trained on cleaning and disinfecting as per guidelines and know how to apply these best practices for cleaning public spaces as per instructions.

Question no 610 --
M. John Brassard:
En ce qui concerne la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest (MSASO), l’Étoile de campagne générale (ECG), la Médaille du service général (MSG) et le Ruban du service en Asie du Sud-Ouest décernés par le ministre de la Défense nationale en reconnaissance du service en Afghanistan: a) combien (i) de MSASO, (ii) d’EGC, (iii) de MSG, (iv) de rubans du service en Asie du Sud-Ouest ont été décernés à ce jour, ventilé par récompense; b) à combien de demandes en vue de l’octroi de la MSASO n’a-t-on toujours pas répondu; c) combien d’années de services sont requises pour être admissible (i) à la MSASO, (ii) à l’ECG, (iii) à la MSG, (iv) au Ruban du service en Asie du Sud-Ouest, ventilées par récompense?
Response
Mme Anita Vandenbeld (secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, Lib.):
Monsieur le Président, la Défense nationale s’engage à reconnaitre le service et les sacrifices des braves femmes et hommes en uniforme des Forces armées canadiennes qui ont participé aux opérations militaires du Canada en Afghanistan, et les civils qui les ont appuyés.
Le Régime canadien de distinctions honorifiques reconnaît leur service et leur sacrifice en décernant des médailles de service et de campagne.
En réponse à la partie a) de la question, en date du 31 décembre 2020, la Défense nationale a remis: la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest à 12 760 récipiendaires; l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST à 3 ?646 récipiendaires; la Médaille du service général – ASIE DU SUD-OUEST à 5 867 récipiendaires.
La Défense nationale a récemment modifié sa base de données qui permet de suivre les médailles de service décernées. Les statistiques sur les médailles décernées font désormais l’objet d’un rapport et d’un suivi sur une base annuelle.
L’Étoile de campagne générale et la Médaille du service général sont remises avec un ruban spécifique au théâtre opérationnel ou au type de service reconnu. Par conséquent, le ruban pour l’Asie du Sud-Ouest n’est pas considéré comme une récompense distincte de l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST, ni de la Médaille de service général – ASIE DU SUD-OUEST.
En ce qui concerne la partie b) de la question, la Défense nationale a effectué une recherche dans sa base de données des récompenses et a trouvé une demande en attente pour la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest pour un militaire retraité, qui est en cours de traitement.
Au sujet de la partie c), la description officielle, l’admissibilité, les critères et l’historique de la Médaille du service en Asie du Sud-Ouest, de l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST et de la Médaille du service général – ASIE DU SUD-OUEST sont disponibles en ligne aux adresses suivantes: i) www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/services/medailles/medailles-tableau-index/medaille-service-asie-sud-ouest-msaso.html; ii) www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/services/medailles/medailles-tableau-index/etoile-campagne-generale-asie-sud-ouest-ecg-aso.html; et iii) www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/services/medailles/medailles-tableau-index/medaille-service-general-asie-sud-ouest-msg-aso.html
Pour ce qui est de la partie c)iv) comme indiqué précédemment, le ruban pour l’Asie du Sud-Ouest n’est pas considéré comme une récompense distincte de l’Étoile de campagne générale – ASIE DU SUD-OUEST, ni de la Médaille de service général – ASIE DU SUD-OUEST.

Question no 612 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne la réponse initiale du gouvernement et sa réponse révisée à la question Q-373 au Feuilleton: a) quel fonctionnaire a signé la déclaration attestant que la réponse initiale était complète; b) quel fonctionnaire a signé la déclaration attestant que la réponse révisée était complète; c) si un fonctionnaire a signé la déclaration attestant que la réponse révisée était complète, pourquoi la réponse de Sécurité publique Canada à la demande A-2020-00384 faite en vertu de la Loi sur l’accès à l’information indique-t-elle que « Sécurité publique Canada n’a pas été en mesure de trouver de documents »?
Response
M. Joël Lightbound (secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, le vice-président de la Direction générale du renseignement et de l'exécution de la loi est le fonctionnaire qui a signé la déclaration attestant que la réponse initiale de l’Agence des services frontaliers du Canada était complète.
Le directeur principal des Politiques stratégiques et Affaires gouvernementales est le fonctionnaire qui a signé la déclaration attestant que la réponse initiale de la Gendarmerie royale du Canada était complète.
Concernant les parties b) et c), aucune attestation n’a été produite pour la réponse révisée puisque la révision a été faite sans que les agences n’aient à consulter d’autres documents et sans qu’elles n’aient à faire de nouvelles analyses ou de nouvelles consultations.

Question no 613 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne le Programme des ports pour petits bateaux du ministère des Pêches et des Océans: a) quel montant a été investi dans l’administration portuaire de Little River, dans le comté de Digby; b) quel montant sera investi au cours des cinq prochaines années?
Response
L’hon. Bernadette Jordan (ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Lib.):
Monsieur le Président, le Programme des ports pour petits bateaux du ministère des Pêches et des Océans a investi 40 366,50 $ dans l’administration portuaire de Little River, dans le comté de Digby depuis 2019 et jusqu’à et y compris l’exercice 2020-2021; et y investira 50 580 $ au cours des cinq prochaines années, basé sur des ententes de contribution existantes liant l’administration portuaire et le programme.
Notons que l’administration portuaire de Little River a cessé d’exister en 2018, alors qu’elle fut remplacée par le Digby Neck Harbour Authority Association. Les investissements cités dans cette réponse incluent celles effectués ou à être effectués à ces deux entités.

Question no 619 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne l’installation de quarantaine fédérale située à l'hôtel Hilton sur Dixon Road, près de l’aéroport Pearson de Toronto: a) quelles sommes le gouvernement verse-t-il à l’hôtel pour que ce dernier serve d’installation de quarantaine; b) au total, combien ont coûté les modifications apportées à cet établissement pour en faire une installation de quarantaine, y compris le coût des clôtures et des barrières; c) quelle est la ventilation des dépenses mentionnées en b) par poste budgétaire; d) pourquoi a-t-on choisi cet établissement en particulier pour y aménager une installation de quarantaine?
Response
Mme Jennifer O’Connell (secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, le 17 septembre, le gouvernement du Canada a lancé une demande de renseignements, ou DR, pour obtenir les commentaires de l’industrie sur les options possibles et les pratiques exemplaires pour la fourniture de lieux d’hébergement par des tiers ou la gestion des services associés aux sites de quarantaine fédéraux. Aucune autre ventilation des coûts ne peut être publiée pour le moment, car les renseignements nuiraient au processus concurrentiel éventuel à la suite de la DR.
En raison des activités actuelles de passation de marchés, y compris les processus concurrentiels potentiels mentionnés précédemment, la ventilation exacte des coûts ne peut être divulguée publiquement pour le moment.
Concernant la partie b), entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021, le gouvernement fédéral a dépensé 285 millions de dollars pour améliorer les mesures frontalières et liées aux déplacements ainsi que les sites d’isolement. Ces mesures comprennent: les installations de quarantaine désignées par le gouvernement fédéral partout au Canada; le renforcement du programme national de santé des voyageurs et des frontières, y compris le renforcement de la conformité et de l’application de la loi; des espaces d’isolement volontaire et sécuritaire dans les municipalités; et des initiatives de surveillance accrue pour réduire l’importation et la transmission de la COVID-19 aux points d’entrée.
En raison des activités actuelles de passation de marchés, y compris les processus concurrentiels potentiels, la ventilation exacte des coûts ne peut pas être rendue publique pour le moment.
Concernant la partie c), en raison des activités contractuelles actuelles, y compris les processus concurrentiels potentiels, la ventilation de b) par poste ne peut pas être divulguée publiquement pour le moment.
Concernant la partie d), l’hôtel mentionné a été choisi pour être une installation de quarantaine désignée parce qu’il répondait à un ensemble de critères relatifs aux exigences du site. Chaque installation de quarantaine désignée est choisie en fonction de critères minimaux, y compris la proximité de l’aéroport ou du point d’entrée et d’un hôpital de soins actifs, et la capacité de satisfaire aux exigences de l’Agence de la santé publique du Canada en matière d’hébergement sécuritaire des voyageurs pendant qu’ils terminent leur quarantaine ou leur isolement obligatoire.

Question no 620 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les exigences en matière de quarantaine et le reportage de CTV du 12 avril 2021 selon lequel une personne revenant au Canada a contracté la COVID-19 pendant son séjour dans un hôtel de quarantaine et a ensuite contaminé toute sa famille: a) depuis le début du programme, combien de personnes ont contracté la COVID-19 alors qu’elles étaient dans un hôtel ou une installation de quarantaine; b) si le gouvernement ne fait pas le suivi du nombre de personnes qui ont contracté la COVID-19 en séjournant dans un hôtel de quarantaine, pourquoi ne le fait-il pas; et c) lorsqu’une personne reçoit un résultat positif au dépistage de la COVID-19 pendant qu’elle se trouve dans un hôtel ou un établissement de quarantaine, est-il exigé que la chambre ne soit pas mise à la disposition d’autres personnes pendant une certaine période et, le cas échéant, quelle est la période pendant laquelle la chambre doit rester inoccupée, et quand cette exigence a-t-elle été fixée?
Response
Mme Jennifer O’Connell (secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Lib.):
Monsieur le Président, en réponse à la partie a) de la question, toutes les installations de quarantaine désignées, ou IDQ, par le gouvernement fédéral ont mis en place des mesures strictes de prévention et de contrôle des infections afin de protéger la santé des Canadiens. Il n’y a pas eu de transmission de la COVID-19 dans les IQD au Canada.
Le nombre de personnes qui ont contracté la COVID-19 tout en demeurant dans un lieu d’hébergement autorisé par le gouvernement, ou HAG, n’est pas collecté, car il est impossible de savoir si un individu a été infecté par la COVID-19 dans un HAG, plutôt qu’au cours d’expositions à risque élevé comme les voyages aériens.
Même avec des résultats négatifs valides avant le départ et à l’arrivée, certaines personnes ont par la suite obtenu un résultat positif pendant leur période de quarantaine. Cela s’explique par le fait que la quantité de virus ou la charge virale de la personne testée influe sur le résultat du test. Une faible charge virale, au tout début de la maladie ou pendant la phase de rétablissement, pourrait donner un résultat faussement négatif. Autrement dit, le virus pourrait être présent chez la personne, mais il ne pourrait pas être détecté par des tests effectués à certains stades de la maladie. Par conséquent, il n’est pas étonnant que certains voyageurs obtiennent un résultat positif au test du jour 8.
Les tests aux jours 1 et 8, auparavant le jour 10 sont efficaces pour prévenir les transmissions secondaires. De plus, les voyageurs doivent demeurer en quarantaine pendant toute la période de quarantaine de 14 jours. Leur quarantaine prendra fin seulement lorsqu’ils auront reçu un résultat de test négatif et terminé la quarantaine de 14 jours, et à condition qu’ils n’aient pas développé de symptômes de COVID-19.
Les exigences obligatoires en matière de quarantaine et de dépistage font partie de la stratégie à plusieurs niveaux du gouvernement du Canada visant à prévenir l’introduction et la propagation de la COVID-19 au Canada, et continueront de faire partie des mesures renforcées.
Concernant la partie b) ces renseignements ne sont pas recueillis parce qu’il serait impossible de savoir si une personne a été infectée par la COVID-19 à la suite d’un séjour dans un HAG, plutôt qu’au cours d’expositions à risque élevé comme les voyages aériens.
L’Agence de la santé publique du Canada recueille des résultats positifs dans le cadre du programme de tests à l’arrivée, jour 1 et jour 8, que la personne soit dans un HAG, une IQD ou à la maison.
Au sujet de la partie c), dans les HAG et les IQD, les chambres sont nettoyées à fond quand leurs occupants quittent les lieux, qu’ils soient positifs ou négatifs.
Dans les IQD, la chambre doit être mise hors service et rendue inaccessible pour les autres voyageurs pendant une période de 24 heures.
Dans les HAG, on recommande au personnel d’attendre 24 heures avant d’entrer dans la chambre, ou s’il n’est pas possible d’attendre 24 heures, d’attendre le plus longtemps possible. Les HAG et les IQD doivent répondre à un ensemble de critères qui comprennent le respect des procédures de prévention et de contrôle des infections et le respect des directives de nettoyage. Le personnel doit recevoir une formation sur le nettoyage et la désinfection conformément aux lignes directrices et savoir comment appliquer ces pratiques exemplaires pour nettoyer les espaces publics conformément aux instructions.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 607--
Ms. Kristina Michaud:
With regard to the Centennial Flame unveiled on July 1, 1967, on Parliament Hill in Ottawa: (a) what fuel is used to enable the flame to burn perpetually; (b) what is the price per cubic metre of the fuel used and, if applicable, how much gas is used annually to keep the flame burning; (c) what is the estimated amount of greenhouse gases emitted annually by (i) the flame itself, (ii) the infrastructure supporting the flame’s operation; (d) since the unveiling of the Centennial Flame in 1967, has the government estimated the cumulative amount of greenhouse gases released into the atmosphere; and (e) has the government purchased carbon credits to offset these greenhouse gas emissions and, if so, what is the total amount that has been spent to offset greenhouse gas emissions, broken down by (i) year, (ii) annual amount spent?
Response
(Return tabled)

Question No. 608--
Mr. Doug Shipley:
With regard to the Supplementary Estimates (A), (B) and (C), 2020-21 and the items listed under Privy Council Office as COVID-19 communications and marketing: (a) what was the total amount actually spent under this line item; (b) what is the detailed breakdown of how the money was spent, including a detailed breakdown by (i) type of expenditure, (ii) type of communications and marketing, (iii) specific message being communicated; (c) what are the details of all contracts signed under this line item, including the (i) vendor, (ii) amount, (iii) date, (iv) detailed description of goods or services, including the volume; and (d) was any funding under this line item transferred to another department or agency, and, if so, what is the detailed breakdown and contract details of how that money was spent?
Response
(Return tabled)

Question No. 609--
Mr. John Brassard:
With regard to training and education benefits provided by Veterans Affairs Canada: (a) of applications for the Veterans Education and Training Benefit, since April 1, 2018, (i) how many veterans have applied for the benefit, (ii) how many family members of veterans have applied for the benefit, (iii) how many applications for the benefit have been received, (iv) how many applications have been denied, (v) how much money have been awarded to veterans and their family members, broken down by fiscal year; and (b) for the Rehabilitation and Vocational Assistance Program, broken down by year since 2009, (i) how many veterans have applied for the program, (ii) how many veterans were accepted into the program, (iii) how many veteran’s applications were denied, (iv) how much was paid to WCG Services to deliver the program, (v) how much was paid to March of Dimes to deliver the program?
Response
(Return tabled)

Question No. 611--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to the Translation Bureau operations: (a) how many hours of simultaneous interpretation of parliamentary proceedings were provided each year since 2016, broken down by (i) sittings of the Senate, (ii) sittings of the House of Commons, (iii) meetings of Senate committees, (iv) meetings of House committees; (b) how many employees have provided simultaneous interpretation each year since 2016 (i) of parliamentary proceedings, (ii) in total; (c) how many freelance contractors have provided simultaneous interpretation each year since 2016 (i) of parliamentary proceedings, (ii) in total; (d) what are the minimum employment qualifications for simultaneous interpreters employed by the Translation Bureau, including, but not limited to, (i) education, (ii) work experience, (iii) profession accreditation, (iv) security clearance; (e) how many of the employees and freelance contractors identified in (b) and (c) meet the Translation Bureau’s minimum employment qualifications listed in (d), including a breakdown of the qualifications specifically listed in (d)(i) to (iv); (f) what is the estimated number of total Canadians who currently meet the Translation Bureau’s minimum employment qualifications listed in (d); (g) what are the language profiles of employees and freelance contractors, listed in (b) and (c), as well as the estimated number of Canadians in (f), broken down by “A language” and “B language” pairings; (h) what was the cost associated with the services provided by freelance simultaneous interpreters, identified in (c), each year since 2016, broken down by (i) professional fees, (ii) air fare, (iii) other transportation, (iv) accommodation, (v) meals and incidental expenses, (vi) other expenses, (vii) the total amount; (i) what are the expenses listed in (h), broken down by “A language” and “B language” pairings; (j) what percentage of meetings or proceedings where simultaneous interpretation was provided in each year since 2016 has been considered to be (i) entirely remote or distance interpretation, (ii) partially remote or distance interpretation, and broken down between (A) parliamentary, (B) non-parliamentary work; (k) how many employees or freelance contractors providing simultaneous interpretation have reported workplace injuries each year since 2016, broken down by (i) nature of injury, (ii) whether the meeting or proceeding was (A) entirely remote, (B) partially remote, (C) neither, (iii) whether sick leave was required and, if sick leave was required, how much; (l) how many of the workplace injuries identified in (k) have occurred during (i) sittings of the Senate, (ii) sittings of the House of Commons, (iii) meetings of Senate committees, (iv) meetings of House committees, (v) meetings of the Cabinet or its committees, (vi) ministerial press conferences or events; (m) what is the current status of the turnkey interpreting solution, using ISO-compliant digital communications services, which was, in 2019, projected to be available by 2021, and what is the current projected date of availability; (n) how many requests for services in Indigenous languages have been made in each year since 2016, broken down by (i) parliamentary simultaneous interpretation, (ii) non-parliamentary simultaneous interpretation, (iii) parliamentary translation, (iv) non-parliamentary translation; (o) what is the breakdown of the responses to each of (n)(i) to (iv) by (i) A language pairing, (ii) B language pairing; (p) how many of the requests for parliamentary simultaneous interpretation, listed in (n)(i), were (i) fulfilled, (ii) not fulfilled, (iii) cancelled; (q) how many days’ notice was originally given of each service request which was not fulfilled, as identified in (p)(ii); (r) for each service request which was cancelled as listed in (p)(iii), (i) how soon after the request was made was it cancelled, (ii) how far in advance of the scheduled time of service was the request cancelled, (iii) what were the total expenses incurred; (s) how many documents have been translated with the use of machine translation, either in whole or in part, each year since 2016, broken down by original language and translated language pairings; and (t) how many of the machine-translated documents listed in (s) were translated for parliamentary clients, broken down by categories of documents, including (i) Debates, Journals, Order Paper and Notice Paper of the Senate and House of Commons, (ii) legislation, (iii) committee records, (iv) Library of Parliament briefing notes, (v) briefs and speaking notes submitted to committees by witnesses, (vi) correspondence, (vii) all other documents?
Response
(Return tabled)

Question No. 614--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to the trips of the Minister of National Defence, broken down by each trip since November 4, 2015: (a) what are the dates, points of departure, and points of arrival for trips made with military search and rescue aircraft; and (b) what are the dates, points of departure, and points of arrival for trips using Canadian Armed Forces drivers (i) between the Vancouver International Airport and his personal residence, (ii) between his personal residence and the Vancouver International Airport, (iii) between the Vancouver International Airport and his constituency office, (iv) between his constituency office and the Vancouver International Airport, (v) between his constituency office and meetings with constituents, (vi) to and from personal appointments, including medical appointments, (vii) to and from the ministerial regional offices?
Response
(Return tabled)

Question No. 615--
Mr. John Brassard:
With regard to reports that some arriving air travelers are having their expenses for quarantining at a designated hotel or other quarantine facility covered by the government: (a) how many arriving travelers have had their quarantine expenses covered by the government since the hotel quarantine requirement began, broken down by airport point of entry; (b) what specific criteria is used by the government to determine which travelers are required to pay for their own hotel quarantine and which travelers have their quarantine paid for by the government; and (c) what are the estimated total expenditures by the government on expenses related to quarantining the travelers in (a), broken down by line item and type of expense?
Response
(Return tabled)

Question No. 616--
Mr. Len Webber:
With regard to expenditures on talent fees and other expenditures on models for media produced by the government since October 1, 2017, broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity: (a) what is the total amount of expenditures; and (b) what are the details of each expenditure, including the (i) vendor, (ii) project or campaign description, (iii) description of goods or services provided, (iv) date and duration of the contract, (v) file number, (vi) publication name where the related photographs are located, if applicable, (vii) relevant website, if applicable?
Response
(Return tabled)

Question No. 617--
Mr. Paul Manly:
With regard to the government funding in the constituency of Nanaimo—Ladysmith, between October 21, 2019, and March 31, 2021: (a) what are the details of all the applications for funding, grants, loans, and loan guarantees received, broken down by the (i) name of the organization(s), (ii) government department, agency, or Crown corporation, (iii) program and any relevant sub-program, (iv) date of the application, (v) amount applied for, (vi) total amount of funding or loan approved; (b) what funds, grants, loans, and loan guarantees has the government issued and that did not require a direct application, broken down by the (i) name of the organization(s), (ii) government department, agency, or Crown corporation, (iii) program and any relevant sub-program, (iv) total amount of funding or loan approved; and (c) what projects have been funded by organizations responsible for sub-granting government funds, broken down by the (i) name of the recipient organization(s), (ii) name of the sub-granting organization, (iii) government department, agency, or Crown corporation, (iv) program and any relevant sub-program, (v) total amount of funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 618--
Mr. Warren Steinley:
With regard to reports, studies, assessments, and evaluations (herein referenced as deliverables) prepared for the government, including any department, agency, Crown corporation or other government entity, by McKinsey and Company, Ernst and Young, or PricewaterhouseCoopers, since January 1, 2016: what are the details of all such deliverables, broken down by firm, including the (i) date that the deliverable was finished, (ii) title, (iii) summary of recommendations, (iv) file number, (v) website where the deliverable is available online, if applicable, (vi) value of the contract related to the deliverable?
Response
(Return tabled)

Question No. 621--
Mr. Warren Steinley:
With regard to the report that the government threatened to pull funding from the Halifax International Security Forum (HFX) if they awarded Tsai Ing-wen, the president of Taiwan with the John McCain Prize for Leadership in Public Service: (a) what are the details of all communications, formal or informal, between the government, including any ministers or exempt staff, and representatives of the HFX, and where there was any reference to Taiwan since January 1, 2020, including the (i) date, (ii) individuals participating in the communication, (iii) the senders and recipients, if applicable, (iv) type of communication, (email, text message, conversation, etc.), (v) summary of topics discussed; and (b) which of the communications in (a) gave the impression to HFX that its funding would be pulled if it awarded the prize to the president of Taiwan, and (i) has the individual who made the representation been reprimanded by the government, (ii) was that individual acting on orders or advice, either formal or informal, from superiors within the government, and, if so, who were the superiors providing the orders or advice?
Response
(Return tabled)

Question no 607 --
Mme Kristina Michaud:
En ce qui concerne la Flamme du centenaire inaugurée le 1er juillet 1967 sur la Colline du Parlement à Ottawa: a) quel combustible est utilisé pour permettre à la flamme de brûler perpétuellement; b) quel est le prix au mètre cube du combustible utilisé et, le cas échéant, quelle quantité de gaz est-elle utilisée annuellement pour faire brûler la flamme; c) quelle est l’estimation de la quantité de gaz à effet de serre émise annuellement par (i) la flamme en tant que telle, (ii) les installations permettant le fonctionnement de celle-ci; d) depuis l’inauguration de la flamme du centenaire en 1967, le gouvernement a-t-il estimé la quantité cumulative de gaz à effet de serre qui ont été rejetés dans l’atmosphère; e) le gouvernement a-t-il acheté des crédits carbone pour compenser ces émissions de gaz à effet de serre et, le cas échéant, peut-il indiquer le montant total déboursé pour compenser les émission de gaz à effets de serre, ventilé par (i) année, (ii) montant annuel déboursé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 608 --
M. Doug Shipley:
En ce qui concerne les budgets supplémentaires des dépenses (A), (B) et (C) pour 2020-2021 et les postes de communication et de marketing pour la COVID-19 sous la rubrique du Bureau Conseil privé: a) quel est le montant total actuel des dépenses pour ce poste; b) quelle est la ventilation de la façon dont ces fonds ont été dépensés, y compris une ventilation détaillée selon (i) le type de dépenses, (ii) le type d’activités de communication et de marketing, (iii) les messages exacts qui sont communiqués; c) quels sont les détails de tous les contrats octroyés au titre de ce poste, y compris (i) le nom des fournisseurs, (ii) le montant, (iii) la date, (iv) la description détaillée des biens ou services, y compris le volume; d) des fonds au titre de ce poste ont-ils été transférés à un autre ministère ou organisme et, le cas échéant, quels sont la ventilation détaillée et les détails des contrats indiquant comment ces fonds ont été dépensés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 609 --
M. John Brassard:
En ce qui concerne les avantages offerts par Anciens Combattants Canada en matière de formation et d’études: a) parmi les demandes d’Allocation pour études et formation à l’intention des vétérans, depuis le 1er avril 2018, (i) combien de vétérans ont demandé l’allocation, (ii) combien de membres des familles des vétérans ont demandé l’allocation, (iii) combien de demandes d’allocation ont été reçues, (iv) combien de demandes ont été refusées, (v) quelle somme a été accordée au total aux vétérans et aux membres de leurs familles, ventilée par exercice; b) dans le cas du Programme de services de réadaptation et d’assistance professionnelle, ventilés par année depuis 2009, (i) combien de vétérans ont présenté une demande au programme, (ii) combien de vétérans ont été acceptés dans le programme, (iii) combien de demandes provenant de vétérans ont été refusées, (iv) quelle somme les services WCG ont-ils reçue pour exécuter le programme, (v) quelle somme la Marche des dix sous a-t-elle reçue pour exécuter le programme?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 611 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne les activités du Bureau de la traduction: a) combien d’heures d’interprétation simultanée des délibérations parlementaires a-t-on fournies par année depuis 2016, ventilées par (i) séances du Sénat, (ii) séances de la Chambre des communes, (iii) réunions des comités sénatoriaux, (iv) réunions des comités de la Chambre; b) combien d’employés ont-ils fourni des services d’interprétation simultanée chaque année depuis 2016 (i) des délibérations parlementaires, (ii) au total; c) combien d’interprètes pigistes ont-ils fourni des services d’interprétation simultanée chaque année depuis 2016 (i) des délibérations parlementaires, (ii) au total; d) quelles sont les qualifications professionnelles minimales que doivent avoir les interprètes employés par le Bureau de la traduction, y compris, mais sans s'y limiter, (i) les études, (ii) l’expérience de travail, (iii) l’agrément professionnel, (iv) la cote de sécurité; e) parmi les employés et les pigistes en b) et c), combien respectent les qualifications professionnelles minimales du Bureau de la traduction énumérées en d), ventilé par les qualifications énoncées de d)(i) à (iv); f) à combien estime-t-on le nombre total de Canadiens qui respectent actuellement les qualifications professionnelles minimales du Bureau de la traduction énumérées en d); g) quels sont les profils linguistiques des employés et pigistes énumérés en b) et c), ainsi que du nombre estimatif de Canadiens dont il est question en f), ventilés par combinaisons linguistiques « A » et « B »; h) quel a été le coût des services fournis par les pigistes en interprétation simultanée dont il est question en c), chaque année depuis 2016, ventilé par (i) honoraires professionnels, (ii) transport aérien, (iii) autres modes de transport, (iv) hébergement, (v) repas et faux frais, (vi) autres dépenses, (vii) le montant total; i) quelles sont les dépenses indiquées en h), ventilées par combinaisons linguistiques « A » et « B »; j) quel est le pourcentage des réunions ou séances parlementaires où il y a eu interprétation simultanée pour chaque année depuis 2016 qui ont été considérées comme étant (i) entièrement à distance, (ii) partiellement à distance, et avec ventilation par (A) travaux parlementaires, (B) travaux non parlementaires; k) combien d’employés ou de pigistes en interprétation simultanée ont-ils signalé des blessures professionnelles chaque année depuis 2016, ventilé (i) selon la nature de la blessure, (ii) selon que la réunion ou la délibération était (A) entièrement à distance, (B) partiellement à distance, (C) ni l’un ni l’autre, (iii) selon qu’un congé de maladie était nécessaire et, le cas échéant, combien de jours; l) combien de blessures professionnelles dont il est question en k) se sont-elles produites pendant (i) des séances du Sénat, (ii) des séances de la Chambre des communes, (iii) des réunions des comités sénatoriaux, (iv) des réunions des comités de la Chambre, (v) des réunions du Cabinet ou de ses comités, (vi) des conférences ou autres activités de presses ministérielles; m) quel est l’état d’avancement de la solution d’interprétation clé en main, fondée sur des services de communications numériques conformes à l’ISO, qui, en 2019, devait être prête pour 2021, et quelle est sa date projetée de disponibilité; n) combien de demandes d’interprétation en langues autochtones a-t-on faites chaque année depuis 2016, ventilées par (i) interprétation simultanée parlementaire, (ii) interprétation simultanée non parlementaire, (iii) traduction parlementaire, (iv) traduction non parlementaire; o) quelle est la ventilation des réponses à chaque demande dont il est question de n)(i) à (iv), par (i) combinaison linguistique A, (ii) combinaison linguistique B; p) combien de demandes d’interprétation simultanée parlementaire indiquées en n)(i) ont été (i) satisfaites, (ii) non satisfaites, (iii) annulées; q) combien de jour d’avis a-t-on donnés au départ à chaque demande de service n’ayant pas eu satisfaction, tel qu’indiqué en p)(ii); r) pour chaque demande de service annulée, tel qu’indiqué en p)(iii), (i) combien de temps s’est-il écoulé entre la demande et son annulation, (ii) combien de temps restait-il entre le moment où la demande a été annulée et le moment où le service devait être offert, (iii) à combien s’élèvent les dépenses totales; s) combien de documents a-t-on traduits par moteur de traduction automatique, en tout ou en partie, chaque année depuis 2016, ventilés par combinaisons de langue de départ et de langue d’arrivée; t) combien de documents traduits par moteur de traduction automatique indiqués en s) ont-ils été traduits pour des clients parlementaires, ventilés par catégories de documents, y compris (i) les Débats, les Journaux, le Feuilleton et Feuilleton des avis du Sénat et de la Chambre des communes, (ii) les lois, (iii) les comptes rendus de comités, (iv) les notes d’information de la Bibliothèque du Parlement, (v) les mémoires et notes d’allocution soumis aux comités par les témoins, (vi) la correspondance, (vii) tous les autres documents?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 614 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne les déplacements du ministre de la Défense nationale, pour chacun des déplacements depuis le 4 novembre 2015: a) quels sont les dates, points de départ et points d’arrivée des déplacements effectués avec un aéronef militaire de recherche et de sauvetage; b) quels sont les dates, points de départ et points d’arrivée des déplacements effectués avec des chauffeurs des Forces armées canadiennes (i) entre l’Aéroport international de Vancouver et sa résidence personnelle, (ii) entre sa résidence personnelle et l’Aéroport international de Vancouver, (iii) entre l’Aéroport international de Vancouver et son bureau de circonscription, (iv) entre son bureau de circonscription et l’Aéroport international de Vancouver, (v) entre son bureau de circonscription et des lieux de réunion avec des résidents de la circonscription, (vi) à destination et en provenance de lieux de rendez-vous personnel, y compris des rendez-vous médicaux, (vii) à destination et en provenance de bureaux ministériels régionaux?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 615 --
M. John Brassard:
En ce qui concerne les informations selon lesquelles le gouvernement a couvert les frais liés à la mise en quarantaine de certains voyageurs aériens dans un hôtel désigné ou un autre établissement de quarantaine à leur arrivée au pays: a) depuis l’imposition de la quarantaine obligatoire à l’hôtel, combien de voyageurs arrivant au pays ont vu leurs frais de quarantaine couverts par le gouvernement, ventilés par point d’entrée aéroportuaire; b) sur quels critères précis le gouvernement s’appuie-t-il pour déterminer les voyageurs qui doivent payer leur propre quarantaine à l’hôtel et ceux dont la quarantaine est payée par le gouvernement; c) à combien estime-t-on les dépenses totales du gouvernement pour les frais liés à la mise en quarantaine des voyageurs en a), ventilées par poste et par type de dépense?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 616 --
M. Len Webber:
En ce qui concerne les cachets et autres dépenses pour des mannequins utilisés dans des produits médiatiques du gouvernement depuis le 1er octobre 2017, ventilés par ministère, organisme, société d’État ou autre entité publique: a) quel est le montant total des dépenses engagées; b) quels sont les détails de chaque dépense, y compris (i) le fournisseur, (ii) la description du projet ou de la campagne, (iii) la description des produits ou services fournis, (iv) la date et la durée du contrat, (v) le numéro du dossier, (vi) le titre de la publication contenant les photos connexes, le cas échéant, (vii) le site Web pertinent, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 617 --
M. Paul Manly:
En ce qui concerne le financement gouvernemental dans la circonscription de Nanaimo—Ladysmith, entre le 21 octobre 2019 et le 31 mars 2021: a) quels sont les détails de toutes les demandes de fonds, de subventions, de prêts et de garanties d’emprunt reçues, ventilés par (i) le nom de l'organisation(s), (ii) le ministère, organisme gouvernemental ou société d’État, (iii) le programme et sous-programme, le cas échéant, (iv) la date de la demande, (v) le montant demandé, (vi) le montant total des fonds ou du prêt approuvés; b) quels fonds, subventions, prêts et garanties d’emprunt le gouvernement a-t-il émis et pour lesquels une demande directe n’était pas nécessaire, ventilés par le (i) nom de l'organisation(s), (ii) ministère, organisme gouvernemental ou société d’État, (iii) programme et sous-programme, le cas échéant, (vi) montant total des fonds ou du prêt approuvés; c) quels projets ont été financés par des organisations chargées d'octroyer les fonds gouvernementaux, ventilés par le (i) nom de l’organisation bénéficiaire, (ii) nom de l’organisation sous-subventionnaire, (iii) ministère, organisme gouvernemental ou société d’État, (iv) programme et sous-programme, le cas échéant, (v) montant total du financement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 618 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les rapports, études, analyses et évaluations (ci-après les produits livrables) réalisés pour le gouvernement, qu’il s’agisse d’un ministère, d’un organisme, d’une société d’État ou d’une autre entité gouvernementale, par McKinsey and Company, Ernst and Young ou PricewaterhouseCoopers depuis le 1er janvier 2016: quels sont les détails de chacun de ces produits livrables, ventilés par entreprise, y compris (i) la date d’achèvement du produit livrable, (ii) le titre, (iii) le résumé des recommandations, (iv) le numéro de dossier, (v) le site Web où le produit livrable peut être consulté en ligne, le cas échéant, (vi) la valeur du contrat lié au produit livrable?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 621 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne le reportage selon lequel le gouvernement aurait menacé le Forum international de la sécurité internationale d'Halifax (FSIH) de lui retirer son financement s’il accordait le prix John McCain pour le leadership dans la fonction publique à Tsai Ing-wen, présidente de Taïwan: a) quels sont les détails de toutes les communications, officielles ou non, entre le gouvernement, y compris les ministres et le personnel exempté, et des représentants du FSIH, dans lesquelles il a été question de Taïwan, depuis le 1er janvier 2020, y compris (i) la date, (ii) les personnes ayant pris part à la communication, (iii) les expéditeurs et les destinataires, s’il y a lieu, (iv) le type de communication (courriel, message texte, conversation, etc.), (v) le résumé des sujets abordés; b) parmi les communications en a), lesquelles ont donné au FHSI l'impression que son financement serait retiré s'il attribuait le prix au président de Taïwan, (i) la personne ayant formulée cette idée a-t-elle été réprimandée par le gouvernement, (ii) cette personne agissait-elle sur les ordres ou les recommandations, officiels ou non, de supérieurs au sein du gouvernement et, le cas échéant, qui étaient les supérieurs formulant les ordres ou les recommandations?
Response
(Le document est déposé.)
View Jenny Kwan Profile
NDP (BC)
View Jenny Kwan Profile
2021-05-12 14:17 [p.7104]
Mr. Speaker, the Liberals say they want a she-covery, yet they were silent when Pacific Gateway became a federal quarantine hotel and 140 long-term workers were terminated, nearly two-thirds of them immigrant women. Hilton Metrotown has locked out its workers and terminated 97 workers, the majority of them racialized women.
A feminist government would not tolerate the firing of women to replace them for less, yet this is happening across the country, from Metro Vancouver to Ottawa. Management wants to roll back these long-term workers’ wages to minimum wage, cut their health and pension benefits and eliminate severance.
Unite Here has launched the Unequal Women campaign to bring attention to this disgraceful practice. These women are not disposable. We should not tolerate any hotel firing women to replace them for less. They should not be allowed to receive government support if they treat their workers in this despicable way.
I am calling on the government to intervene to ensure hotel employers—
Monsieur le Président, les libéraux ont beau dire qu'ils veulent que la relance mette les femmes à l'honneur, ils n'ont pas réagi quand l'hôtel Pacific Gateway a été transformé en centre de quarantaine et que 140 travailleurs de longue date ont été mis à pied, dont près des deux tiers étaient des immigrantes. Le Hilton Metrotown a mis ses travailleurs en lockout et en a licencié 97, des femmes racisées pour la plupart.
Si le gouvernement était féministe, il ne tolérerait pas qu'on renvoie ainsi des femmes pour les remplacer par des employés qui gagnent moins, mais ce phénomène se répète à la grandeur du pays, que ce soit dans le centre de Vancouver ou à Ottawa. La direction de ces établissements veut que les travailleuses de longue date reviennent au salaire minimum et qu'elles renoncent à leurs assurances collectives, à leur régime de pension et à leurs indemnités de départ.
Le syndicat Unite Here a lancé la campagne Unequal Women — qu'on pourrait traduire par « les femmes ne sont pas encore égales » — afin d'attirer l'attention du public sur cette pratique honteuse. Ces femmes ne sont pas des objets qu'on peut jeter à sa guise. Nous ne devrions pas tolérer que des hôtels renvoient ainsi leurs employées afin de les remplacer par des employés qui gagnent moins, et encore moins qu'ils bénéficient de l'aide de l'État alors qu'ils traitent leurs employés de manière aussi abjecte.
Je demande au gouvernement d'intervenir afin que les établissements hôteliers...
View Kristina Michaud Profile
BQ (QC)
Mr. Speaker, nearly one-third of travellers are being deemed exempt from the hotel quarantine requirement. Obviously, exceptions should be made for certain people, such as essential workers, but one-third of travellers seems like a lot of exceptions.
The problem is that Health Canada is unable to explain which travellers are exempt and why. Given that the number of exempt travellers is compromising the effectiveness of the whole hotel quarantine program, what is the Prime Minister going to do to address this lack of transparency?
Monsieur le Président, près du tiers des voyageurs sont exemptés de la quarantaine à l'hôtel. Il y a évidemment des exceptions à cette quarantaine, comme les travailleurs essentiels, mais le tiers des voyageurs, cela commence à faire beaucoup de monde pour des cas exceptionnels.
Le problème est que Santé Canada est incapable d'expliquer quels voyageurs sont exemptés et pour quelles raisons. Alors que le nombre de voyageurs exemptés compromet l'efficacité de tout le programme de quarantaine à l'hôtel, que va faire le premier ministre pour corriger ce manque de transparence?
View Justin Trudeau Profile
Lib. (QC)
View Justin Trudeau Profile
2021-05-12 14:57 [p.7111]
Mr. Speaker, it has been more than a year now since we closed our borders to almost all travellers arriving in Canada. We restricted travel significantly, and that has worked. Travel is down to less than 5% of what it was a year ago because our measures are working.
We will continue to ensure that tests are being conducted prior to boarding, upon arrival and on day eight, that mandatory quarantines are being imposed and that checks are being done. We will always follow up to keep Canadians safe.
Monsieur le Président, cela fait plus d'un an maintenant que nous avons fermé nos frontières à la quasi-totalité des voyageurs arrivant au Canada. Nous avons limité massivement les voyages et cela a fonctionné. Nous avons maintenant moins de 5 % du nombre de voyages que nous avions il y a plus d'un an parce que nos mesures fonctionnent.
Nous allons continuer d'assurer qu'il y a des tests de pré-embarquement, à l'arrivée et au jour 8, une quarantaine obligatoire et des vérifications. Nous allons toujours faire des suivis pour nous assurer que les Canadiens demeurent en sécurité.
View Blaine Calkins Profile
CPC (AB)
View Blaine Calkins Profile
2021-05-11 17:05 [p.7081]
Mr. Speaker, it is a pleasure to be in the chamber today to speak to Bill C-30, the Liberals' budget implementation act. It has been more than two years since the government has tabled a budget, and the expectations of Canadians were high. With all the platitudes, like “build back better”, the government had increased expectation and set the stage for something that we were led to believe would be momentous. Unfortunately, the Liberals once again fell back to their default setting of over-promising, overspending and underachieving. Plain and simple, this budget is a letdown for the hard-working Albertans in my riding of Red Deer—Lacombe.
It is reasonable that a number of essential COVID-19 support programs that many Canadians rely on are being extended. This is only fair considering they are necessary because of the failings and mismanagement of the pandemic by the Liberals in the first place. However, while Americans are able to attend stadium sport events and mass gatherings because of a successful vaccination and therapeutic drug strategy, Albertans have just been placed under the most stringent public health measures so far. The Liberals' failure to procure an adequate number of vaccines is devastating, not only to those who will undoubtedly get COVID, but to all Canadians who are being forced to sacrifice more for longer than our friends and families in other countries.
The budget completely fails to lay the road map for how the Liberals plan to get out of the pandemic and get back to life as we once knew it. That is job number one right now, and it was missed entirely in this budget. It is clear that the Liberals have no plan to get back to normal. Instead, they came up with creative solutions to try and mask their failure by trying to compare Canada's first-dose vaccination rate, with our four-month gap between doses, with those of our G20 partners, which are following the manufacturers' instructions on timelines for administering the second dose. Maybe that should not be surprising. After all, this is a government that is well practised at spin, starting with its ethically challenged Prime Minister.
The Liberals' failure to prevent variants of concern from entering Canada and their failure in acquiring vaccines are not just health related. The longer it takes for us to begin the post-COVID recovery, the further we will fall behind.
While the Liberals may be spending money like it grows on trees, which is easy to do when one is printing money to offset spending, the reality is that only the private sector can lead us out of the pandemic, and private sector investment is going to flow to the jurisdictions that welcome it. Unfortunately, with so much uncertainty about when we will be on the other side of the pandemic and with a budget that does nothing meaningful to cut red tape or improve the business climate in this country, Canada is not and will not be prepared for the necessary private sector investments.
The Deputy Prime Minister and Minister of Finance has made it clear that the government sees the current quagmire of misery that Canadians are living in as a window of political opportunity. This budget shows us exactly what kind of opportunity the Liberals are seeking: an opportunity to shore up their political fortunes for re-election. This budget is full of unnecessary, unproductive spending and electioneering that the government is trying to disguise as stimulus.
The Minister of Finance promised that they would spend up to $100 billion in stimulus, but only if it was necessary. With many economists speaking out and telling us that stimulus spending of that magnitude was not necessary, I was hopeful that the Liberals would pull in the reins on their spending spree. However, when it comes to the government, the devil is always in the details.
We know that the full $100 billion has been allocated even though the Parliamentary Budget Officer has made it clear that a significant portion of it is not actually stimulus at all. I guess no one told the Minister of Finance that if she does not need the whole $100 billion in stimulus, she should not spend it, because it is borrowed money. It certainly does not mean the government should spend the rest supporting political or ideological goals instead of economic ones.
The Prime Minister is set to rack up more debt than every prime minister preceding him. The real issue is that the Liberal government does not even seem to see this as a problem. Time after time we see the government brag about the size of the investment instead of the quality of the return on the investment. That is the problem when a government is all talk and no substance. The Liberals value the press releases more than the result reports, and they clearly plan to continue this trend with budget 2021.
The Liberals promised that they were going to build back better. Well, for central Albertans, this is a plan that will ensure that we build back poorer, as sectors of the economy that Albertans rely on have been largely ignored in this budget, if not outright attacked.
Small businesses that are a critical part of our economy and our communities have been let down. While some much-needed pandemic relief programs were extended and loans remain on offer to those able to shoulder even more government-forced debt, the lack of certainty is crippling. Last year, 60,000 small businesses failed and another nearly 200,000 are in danger of closing now. Small businesses in the tourism sector have been especially devastated.
A single mom in my riding who has been a self-employed travel agent for 30 years recently had to go out and start looking for a new career. This is in large part because the government did not ensure any safeguards for small, independent business people when they were dealing with the airlines. Their commissions are now being clawed back by airlines for services rendered months or even years ago.
In 2020, countless community events were cancelled because of COVID-19, events that our communities rely on to bring in tourists. Many of these community events are once again faced with a fast-approaching deadline to decide what 2021 is going to look like for their events and their businesses.
My riding is home to the Ponoka Stampede, Canada's largest seven-day rodeo. Losing an event like the Ponoka Stampede is not just a loss for the competitors or spectators. It is a loss to the community and surrounding areas, which would otherwise benefit from the event. The estimated economic impact for the local area is $150 million every year. That is a lot of money anywhere, but especially in a rural community like Ponoka with a population of just 7,200 people.
We are getting to a point where organizers need to make these tough decisions again, but the government has not given them the certainty they need to make them. We can see how that ripples across the community. Just last year in Red Deer, the Black Knight Inn closed its doors after running successfully for nearly 45 years.
Guides and outfitters are another part of the tourism sector that have been left behind by the government. With many businesses getting 90% or more of their clients from the United States or other foreign countries, times have been tough for the industry, causing spinoff problems related to food security for local communities and wildlife management. These businesses have lost nearly all of their clients and have no way or ability to pivot to clients from the domestic market.
The budget implementation act has no mention of the tourism relief fund committed to in the budget, which many of these businesses could certainly use. We would expect that a fund geared toward helping businesses adapt their services to public health measures and start to recover would be implemented right away. While funding for Destination Canada could have been helpful in promoting our world-class hunting and fishing opportunities to other Canadians, the government quietly stopped letting lodges access the fund for this purpose a number of years ago.
The agriculture sector was also essentially forgotten. Throughout the pandemic, it has become routine for the government to point to the original set of business risk management programs, which were in need of a overhaul long before the pandemic, as somehow now a solution to the problem. The proposal to refund a portion of the carbon tax on natural gas and propane for vital activities like grain drying is a pittance of what farmers pay to run them. Hopefully, we can get this corrected through the private member's bill of my colleague from Northumberland—Peterborough South, which would remove the carbon tax from a broader list of farm fuels. The Liberals, I might add, recently voted against it at second reading.
When it comes to the oil and gas sector, there was literally no support whatsoever. In fact, we can see the next step shaping up in the Prime Minister's plan to phase out the oil and gas sector entirely, through the proposed changes that ensure several types of fossil fuel powered energy equipment are no longer eligible for accelerated capital cost allowance deductions. In other words, the Liberals are driving away investment.
When it comes to Alberta's energy sector, the budget is also ensuring that the modest money that is being committed for carbon capture is not eligible to companies that perform enhanced oil recovery. During past challenging economic times, Canada's energy sector has been able to be an integral and central part of our recovery.
Instead of working to empower our world-class oil and gas sector, which abides by the strictest environmental standards in the world, the government prefers to increase the pace with which they are mothballing this industry. They work to end the Canadian industry and ironically welcome oil from places like Venezuela and Saudi Arabia, which lack our commitment to environmental standards and human rights.
This budget is extremely frustrating to my constituents. A recent survey in Alberta by ThinkHQ Public Affairs suggested central Albertans are more likely to report a negative financial impact from the pandemic. It is about 57% in the place I call home compared with 46% for the provincial average. With these realities, we would think that if the government is going to spend money to stimulate our economy, it would ensure that industries important to local economies in places like central Alberta are included.
I do not know what would matter to the government. It simply does not seem to care about the needs of central Albertans. I look forward to the day when a Conservative government once again takes care of the needs of all Canadians.
Monsieur le Président, c'est un plaisir pour moi d'être ici aujourd'hui et de pouvoir parler du projet de loi C-30, qui mettrait en œuvre le budget présenté par les libéraux. Plus de deux ans s'étaient écoulés depuis le dernier budget libéral, et les attentes des Canadiens étaient élevées. Avec ses nombreuses phrases creuses, comme « rebâtir en mieux », le gouvernement avait lui-même élevé les attentes, au point que nous pensions tous qu'il arriverait avec quelque chose de miraculeux. Malheureusement, les libéraux sont vite retombés dans leurs mêmes ornières: promesses irréalisables, dépenses effrénées et résultats inexistants. Il n'y a pas d'autre moyen de le dire: ce budget est une gifle pour les travailleurs albertains et les habitants de Red Deer—Lacombe.
Il est raisonnable qu'un certain nombre de programmes de soutien sur lesquels comptent de nombreux Canadiens pour survivre à la COVID-19 soient prolongés. C'est logique, même si c'est précisément parce que les libéraux ont mal géré la riposte du Canada à la pandémie que ces programmes ont été rendus nécessaires. Tandis qu'aux États-Unis, la vaccination et une stratégie thérapeutique réussie ont permis de réautoriser les grands rassemblements et la participation du public aux matchs sportifs, les Albertains sont sous le coup des pires mesures sanitaires depuis le début de la pandémie. Le fait que les libéraux aient été incapables de se procurer un nombre suffisant de vaccins a eu des effets dévastateurs, non seulement sur les personnes qui ne manqueront pas de contracter la COVID, mais aussi sur les Canadiens en général, qui doivent sacrifier plus de choses et pendant plus longtemps que leurs parents et amis qui vivent à l'étranger.
Le budget n'offre aucune feuille de route énonçant le plan des libéraux pour nous sortir de la pandémie et nous permettre de reprendre la vie telle qu'auparavant. C'est le principal devoir du gouvernement en ce moment, et il manque complètement à ce devoir dans ce budget. Il est évident que les libéraux n'ont pas de plan pour un retour à la normale. Plutôt, ils inventent toutes sortes de moyens créatifs de dissimuler leurs ratés. Par exemple, ils comparent le taux auquel les Canadiens obtiennent leur première dose de vaccin avec le taux de vaccination de nos partenaires du G20 alors que ces derniers respectent les recommandations du fabricant pour ce qui est du délai séparant l'administration des deux doses, contrairement à notre délai de quatre mois entre les doses. On ne devrait pas s'en étonner. Après tout, ce gouvernement a beaucoup de pratique pour ce qui est de manipuler les faits de manière à dorer son image, à commencer par le premier ministre à l'éthique douteuse.
L'échec des libéraux pour ce qui est d'empêcher les variants préoccupants de pénétrer au Canada et de nous approvisionner en vaccins a des conséquences non seulement sur la santé des Canadiens, mais aussi sur l'économie. Plus la relance postpandémique se fera attendre, plus le retard que nous accuserons sera grand.
Même si les libéraux dépensent comme si l'argent poussait dans les arbres, ce qui est facile à faire lorsque l'on imprime de l'argent pour compenser les dépenses, la réalité, c'est que seul le secteur privé peut nous sortir de la pandémie et les investissements privés iront dans les provinces qui leur sont favorables. Hélas, il y a beaucoup d'incertitude quant au moment où la pandémie sera derrière nous, et le budget n'offre rien de concret pour réduire les tracasseries administratives ou améliorer le climat des affaires au pays. Le Canada n'est donc pas prêt, et ne sera pas prêt, à accueillir les investissements privés nécessaires.
La vice-première ministre et ministre des Finances a clairement indiqué qu'aux yeux du gouvernement, le marasme dans lequel se trouvent les Canadiens ouvre une fenêtre de possibilités sur le plan politique. Le budget nous montre exactement quelle possibilité est souhaitée par les libéraux: la possibilité d'accroître leur popularité en vue d'une réélection. Le budget est truffé de dépenses et de manœuvres électoralistes injustifiées et inutiles, que le gouvernement s'efforce de faire passer pour des mesures de relance économique.
La ministre des Finances a promis qu'une somme maximale de 100 milliards de dollars serait consacrée à la relance, mais seulement si cela s'avérait nécessaire. Comme de nombreux économistes se sont prononcés pour dire que des dépenses de relance de cette ampleur ne sont pas nécessaires, j'espérais que les libéraux mettraient un frein à leurs folles dépenses. Cependant, quand il s'agit du gouvernement, le diable est dans les détails.
Nous savons que le maximum de 100 milliards de dollars est atteint dans le budget, même si le directeur parlementaire du budget est clairement d'avis qu'une partie importante de cette somme ne servira aucunement à stimuler l'économie. Je suppose que personne n'a dit à la ministre des Finances qu'étant donné qu'il s'agit d'emprunts, elle ne devrait pas dépenser la totalité des 100 milliards de dollars si elle n'en a pas besoin pour stimuler l'économie. Par ailleurs, cela ne veut absolument pas dire que le gouvernement devrait utiliser le reste de cette somme, au-delà de ce qui est nécessaire pour stimuler l'économie, dans le but d'atteindre des objectifs politiques ou idéologiques.
Le premier ministre est en voie de faire grimper la dette à des sommets jamais atteints par aucun de ses prédécesseurs. Le vrai danger est que le gouvernement libéral ne semble pas se rendre compte que cela constitue un problème. Nous entendons encore et encore le gouvernement se vanter des montants qu'il dépense plutôt que de la qualité des résultats qui en découlent. Voilà ce qui se produit lorsqu'un gouvernement est un grand parleur, mais un petit faiseur. Les libéraux attachent plus d'importance aux communiqués qu'ils envoient à la presse qu'aux rapports indiquant les résultats obtenus, et ils prévoient nettement continuer sur la même lancée avec le budget de 2021.
Les libéraux ont promis qu'ils allaient rebâtir en mieux. Eh bien, pour les habitants du centre de l'Alberta, ce plan veut plutôt dire que le gouvernement va rebâtir de manière à les appauvrir davantage parce que les secteurs de l'économie sur lesquels les Albertains s'appuient ont été largement oubliés dans ce budget, voire carrément attaqués.
Les petites entreprises sont un élément essentiel de notre économie, mais les collectivités ont été abandonnées à leur sort. Même si des programmes d'aide hautement nécessaires liés à la pandémie ont été prolongés et que des prêts sont encore disponibles pour ceux qui sont capables d'assumer un endettement imposé par le gouvernement encore plus important, l'incertitude a un effet paralysant. L'an dernier, 60 000 petites entreprises ont fermé leurs portes, et environ 200 000 autres risquent maintenant de le faire. Les petites entreprises du secteur touristique ont été particulièrement malmenées.
Une mère monoparentale dans ma circonscription qui travaille à son compte comme agente de voyage depuis 30 ans a dû se chercher un nouvel emploi. Cette situation est en grande partie due au fait que le gouvernement n'a pas prévu de protection pour les petits entrepreneurs indépendants quand ils font affaire avec les compagnies aériennes. Celles-ci sont en train de récupérer des commissions versées pour des services rendus il y a des mois ou même des années.
En 2020, un nombre incalculable d'événements ont été annulés en raison de la COVID-19, des événements sur lesquels comptent les collectivités pour attirer les touristes. Dans bien des cas, la date butoir approche de nouveau à grands pas, et les gens doivent décider si 2021 permettra la tenue de leur événement ou la reprise des activités de leurs entreprises.
Le stampede de Ponoka, le plus important rodéo de sept jours au Canada, a lieu dans ma circonscription. La perte d'un événement comme le stampede de Ponoka ne représente pas seulement une perte pour les concurrents et les spectateurs, mais aussi pour les gens de la région, qui en auraient autrement bénéficié. L'événement avait des retombées économiques locales estimées de 150 millions de dollars par an. C'est beaucoup d'argent, et à plus forte raison pour une localité rurale comme Ponoka, dont la population ne s'élève qu'à 7 200 habitants.
Nous arrivons au moment où les organisateurs doivent encore une fois prendre des décisions difficiles, mais ils n'en sont pas capables parce que le gouvernement laisse planer l'incertitude. Les répercussions de cette situation sont visibles dans toute la collectivité. L'an dernier, à Red Deer, le Black Knight Inn a fermé ses portes après avoir été rentable pendant 45 ans.
Les guides et les pourvoyeurs sont, eux aussi, des acteurs de l'industrie touristique que le gouvernement a laissés pour compte. Leurs entreprises ont, dans bien des cas, une clientèle qui vient des États-Unis ou d'autres pays dans une proportion d'au moins 90 %, alors les temps sont durs pour eux, et il en résulte des problèmes de sécurité alimentaire pour les populations locales ainsi que des problèmes de gestion de la faune. Ces entreprises ont perdu la quasi-totalité de leurs clients et ne peuvent aucunement les remplacer par des clients canadiens.
La loi d'exécution du budget ne mentionne pas le fonds d'aide au tourisme prévu dans le budget, que bon nombre d'entreprises de ce secteur pourraient certainement utiliser. Nous nous serions attendus à ce qu'un fonds destiné à aider les entreprises à adapter leurs services aux mesures de santé publique et à commencer à se rétablir soit mis en œuvre immédiatement. Le financement de Destination Canada aurait pu être utile pour promouvoir les possibilités de chasse et de pêche de classe mondiale auprès des autres Canadiens, mais le gouvernement a discrètement cessé de permettre aux camps de chasse et de pêche d'accéder au fonds à cette fin il y a quelques années.
Le secteur agricole a lui aussi été essentiellement oublié. Tout au long de la pandémie, le gouvernement a pris l'habitude de désigner la série originale de programmes de gestion des risques de l'entreprise, qui avaient besoin d'une réforme bien avant la pandémie, comme étant maintenant une solution au problème. La proposition de rembourser une partie de la taxe sur le carbone appliquée au gaz naturel et au propane pour des activités vitales comme le séchage du grain représente une somme dérisoire par rapport à ce que les agriculteurs paient pour les exécuter. Espérons que nous pourrons corriger la situation grâce au projet de loi d'initiative parlementaire du député de Northumberland—Peterborough-Sud, qui supprimerait la taxe sur le carbone s'appliquant à un plus grand nombre de combustibles agricoles. En passant, les libéraux ont récemment voté contre le projet à l'étape de la deuxième lecture.
En ce qui concerne le secteur pétrolier et gazier, il n'y a eu littéralement aucun soutien. En fait, nous pouvons voir se dessiner la prochaine étape du plan du premier ministre visant à éliminer complètement le secteur pétrolier et gazier par le truchement des modifications proposées pour faire en sorte que plusieurs types d'équipement énergétique alimenté par des combustibles fossiles ne soient plus admissibles aux déductions pour amortissement accéléré. En d'autres termes, les libéraux font fuir les investissements.
En ce qui concerne le secteur de l'énergie de l'Alberta, le budget fait également en sorte que les modestes sommes engagées pour le captage du carbone ne soient pas admissibles aux entreprises qui pratiquent la récupération assistée des hydrocarbures. Pourtant, lors des difficiles périodes économiques que nous avons eu à traverser par le passé, le secteur de l'énergie de notre pays a toujours été un facteur essentiel et central de la reprise.
Au lieu de travailler à renforcer notre secteur pétrolier et gazier, qui est de calibre mondial et qui respecte les normes environnementales les plus strictes au monde, le gouvernement préfère accélérer la mise au rancart de cette industrie. Il s'efforce d'étouffer l'industrie canadienne et, ironiquement, il accueille le pétrole de pays comme le Venezuela et l'Arabie saoudite, ce qui va à l'encontre de nos engagements à l'égard des normes environnementales et des droits de la personne.
Ce budget cause beaucoup de frustrations aux habitants de ma circonscription. Selon un récent sondage mené en Alberta par ThinkHQ Public Affairs, les habitants du Centre de l'Alberta ont davantage tendance à signaler des répercussions financières négatives dues à la pandémie. Cela représente environ 57 % des habitants dans ma circonscription, par rapport à 46 % en moyenne dans la province. Avec de tels chiffres, on pourrait croire que si le gouvernement souhaite dépenser de l'argent pour stimuler l'économie, il veillerait à inclure des industries importantes pour les économies locales dans des régions comme le Centre de l'Alberta.
Je ne sais pas ce qui compte vraiment pour le gouvernement. Il ne semble pas se soucier des besoins des habitants du Centre de l'Alberta. J'ai hâte au jour où le prochain gouvernement conservateur répondra à nouveau aux besoins de l'ensemble des Canadiens.
View Don Davies Profile
NDP (BC)
View Don Davies Profile
2021-05-10 14:47 [p.6959]
Mr. Speaker, workers at the Pacific Gateway Hotel in British Columbia are on strike after management fired 100 long-service employees. Most of these union members are women, many people of colour. This hotel and others are cynically using the pandemic to gain economic advantage.
Instead of standing up for workers, the federal government is using this hotel for quarantine while its management is assaulting its staff. This is not the action of a government that is truly feminist, committed to working people or fighting discrimination.
Will the Liberals stop giving money to an employer who is attacking workers, women and marginalized communities?
Monsieur le Président, les travailleurs de l'hôtel Pacific Gateway, en Colombie-Britannique, font la grève après que la direction ait décidé de mettre à pied 100 employés de longue date. La plupart de ces travailleurs syndiqués sont des femmes et des personnes de couleur. Cet hôtel, comme d'autres, se sert sans vergogne de la pandémie pour obtenir un avantage économique.
Plutôt que de défendre les travailleurs, le gouvernement fédéral a recours aux services de cet hôtel pour la quarantaine, alors que la direction s'en prend au personnel. Ce n'est pas de cette façon que se comporte un gouvernement véritablement féministe, qui veut défendre les travailleurs et lutter contre la discrimination.
Les libéraux comptent-ils arrêter de donner de l'argent à un employeur qui s'en prend aux travailleurs, aux femmes et aux communautés marginalisées?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Mr. Speaker, I agree that workers everywhere need to be protected, especially as they face the front lines with such determination and courage.
Protecting the health and safety of Canadians is our top priority. Keeping travellers and staff at designated quarantine facilities safe requires training in infection prevention and control practices. I understand that the employer is having conversations with the workers. As this process is under way in a provincial workplace, I cannot comment further.
Monsieur le Président, je crois que les travailleurs doivent être protégés partout, en particulier lorsqu'ils doivent faire preuve de détermination et de courage en première ligne.
Protéger la santé et la sécurité des Canadiens est notre priorité. Assurer la sécurité des voyageurs et du personnel dans les installations de quarantaine désignées nécessite une formation en prévention et contrôle des infections. L'employeur serait à négocier avec les travailleurs. Comme il s'agit d'un processus en cours dans un milieu de travail de compétence provinciale, je ne peux faire d'autres commentaires.
View Bruce Stanton Profile
CPC (ON)

Question No. 575--
Ms. Lianne Rood:
With regard to providing the COVID-19 vaccine to Canadian Armed Forces (CAF) members serving abroad: (a) what specific measures are in place to ensure that CAF members serving abroad receive the vaccine; and (b) what is the timeline for when the (i) first dose, (ii) second dose (if applicable), of the vaccine has been or will be administered, broken down by the name of vaccine manufacturer (Pfizer, Moderna, etc.) and the country where CAF members are serving in?
Response
(Return tabled)

Question No. 576--
Ms. Lianne Rood:
With regard to the 2021-22 Main Estimates and the amount of $53,132,349 listed under the Department of Finance, for "Debt payments on behalf of poor countries to International Organizations" pursuant to section 18(1) of the Economic Recovery Act: (a) what are the details of the payments to be made under this item, including the (i) name of international organizations receiving payments, (ii) amount, (iii) country for which debt payment is made on behalf of; and (b) what are the details of all payments made through this or similar items in all main and supplementary estimates since 2016, including the (i) name of international organizations receiving payments, (ii) amount, (iii) country for which debt payment is made on behalf of?
Response
(Return tabled)

Question No. 577--
Ms. Lianne Rood:
With regard to the national vaccine management information technology platform (NVMIP): (a) what are the functionalities of the NVMIP; (b) which provinces and territories are currently using the NVMIP; and (c) what are the details the government has related to the usage of NVMIP by the provinces and territories, including (i) the date each province or territory began to use the NVMIP, (ii) which functionalities of NVMIP are each province or territory is using, (iii) the date each province or territory began using each of NVMIP's functionalities?
Response
(Return tabled)

Question No. 578--
Ms. Louise Chabot:
With regard to federal spending in the constituency of Thérèse-De Blainville, in each fiscal year since 2019-20, inclusively: what are the details of all grants and contributions and all loans to any organization, group, business or municipality, broken down by the (i) name of the recipient, (ii) municipality in which the recipient is located, (iii) date the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency that provided the funding, (vi) program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 579--
Ms. Louise Chabot:
With regard to resolving complaint files associated with the Phoenix pay system: (a) what is the total number of tickets or claims pending; (b) of the claims in (a), how many have been waiting to be resolved for (i) 6 to 12 months, (ii) 12 to 24 months, (iii) over 24 months; (c) of the claims in (a), how many are from citizens residing (i) in Quebec, (ii) in the constituency of Thérèse-De Blainville; (d) of the claims in (a), how many have been identified as priorities by complaint resolution directorates; and (e) of the claims in (d), how many were in the category (i) 1, missing pay, (ii) 2, leave of absence or layoff, (iii) 3, promotion, secondment or acting position?
Response
(Return tabled)

Question No. 580--
Mr. Tim Uppal:
With regard to the Prime Minister's comments in the Chamber on March 23, 2021, that "We will continue to ground our decisions based in science and evidence": what specific science or evidence does the government have that proves that quarantining at a hotel is safer than quarantining at home?
Response
(Return tabled)

Question No. 581--
Mr. Tim Uppal:
With regard to allegations of sexual misconduct in the Canadian Armed Forces and the actions of the Minister of National Defence, since November 4, 2015: (a) how many reports of alleged sexual misconduct were brought to the attention, either formally or informally, of the (i) Minister of National Defence, (ii) Office of the Minister of National Defence, broken down by year; and (b) for each instance in (a), what specific action, if any, was taken?
Response
(Return tabled)

Question No. 582--
Mr. Bob Saroya:
With regard to the government's decision to extend the interval between certain COVID-19 vaccines by up to 105 days: (a) what assessment has the government made on the impact of this decision of those who are suffering from cancer; and (b) what is the government's response to concerns raised by a study from King's College London and the Francis Crick Institute, which found that delays in administering the second dose of more than 21 days leave cancer patients vulnerable to COVID-19?
Response
(Return tabled)

Question No. 583--
Mr. Bob Saroya:
With regard to accounts locked by the Canada Revenue Agency (CRA) between March 13, 2021, and March 22, 2021, over concerns that usernames and passwords may have been hacked: (a) how many accounts were locked; (b) what was the average number of days impacted accounts were locked; (c) did the CRA notify each account holder in (a) that their account would be locked, and, if so, how were they contacted; (d) on what date did the CRA become aware that usernames and passwords may have been hacked; (e) how did the CRA become aware of the hacking; (f) is any recourse or compensation available to individuals whose information has been compromised as a result of their CRA information being hacked, and, if so, how do they access such recourse or compensation; and (g) have any specific measures been taken since March 13, 2021, to ensure the future safety of information shared online with the CRA, and, if so, what are the details of each measure, including the date of implementation?
Response
(Return tabled)

Question No. 584--
Mr. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
With regard to federal spending in the constituency of Papineau, in each fiscal year since 2018-19, inclusively: what are the details of all grants and contributions and all loans to any organization, group, business or municipality, broken down by the (i) name of the recipient, (ii) municipality in which the recipient is located, (iii) date the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency that provided the funding, (vi) program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 585--
Mr. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
With regard to federal spending in the constituency of Saint-Hyacinthe-Bagot, in each fiscal year since 2018-19, inclusively: what are the details of all grants and contributions and all loans to any organization, group, business or municipality, broken down by the (i) name of the recipient, (ii) municipality in which the recipient is located, (iii) date the funding was received, (iv) amount received, (v) department or agency that provided the funding, (vi) program under which the grant, contribution or loan was made, (vii) nature or purpose?
Response
(Return tabled)

Question No. 587--
Mr. James Cumming:
With regard to government advertisements launched on Facebook since March 13, 2020: (a) how many advertisements have been launched by month and what were the corresponding campaigns for each (e.g. employment insurance, citizenship services, tax credits, grants, etc.); (b) for how long was each advertisement active online; (c) what were the insights for the advertisements launched, broken down by each advertisement, including the (i) number of people reached, (ii) percentage of women and men reached, (iii) age­group ranges reached, (iv) federal, provincial, or municipal regions targeted, including postal codes, if applicable; and (d) how many staff are provided with or have access to the Facebook advertisement data collected from each campaign, broken down by ministerial exempt and departmental staff?
Response
(Return tabled)

Question No. 588--
Mr. Kerry Diotte:
With regard to accommodating the work from home environment for government employees since September 23, 2020: (a) what is the total amount spent on furniture, equipment, including IT equipment, and services, including home Internet reimbursement; (b) of the purchases in (a), what is the breakdown per department by (i) date of purchase, (ii) object code it was purchased under, (iii) type of furniture, equipment or services, (iv) final cost of furniture, equipment or services; (c) what were the costs incurred for delivery of items in (a); and (d) were subscriptions purchased during this period, and, if so, what were the (i) subscriptions for, (ii) costs associated for these subscriptions?
Response
(Return tabled)

Question no 575 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne l’administration du vaccin contre la COVID-19 aux membres des Forces armées canadiennes (FAC) déployés à l’étranger: a) quelles mesures précises ont été mises en place pour veiller à ce que les membres des FAC déployés à l’étranger reçoivent le vaccin; b) dans quel délai (i) la première dose, (ii) la deuxième dose (le cas échéant), du vaccin a été ou sera administrée, ventilé par le nom du fabricant (Pfizer, Moderna, etc.) et le pays où les membres des FAC sont déployés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 576 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne le Budget principal des dépenses de 2021-2022 et le montant de 53 132 349 $ figurant sous Ministère des Finances, pour « Paiements de dettes à des organisations internationales au nom des pays pauvres » en vertu du paragraphe 18(1) de la Loi sur la reprise économique: a) quels sont les détails des paiements à effectuer sous ce poste, y compris le (i) nom des organisations internationales qui reçoivent des paiements, (ii) montant, (iii) pays au nom de qui le paiement est effectué; b) quels sont les détails de tous les paiements effectués sous ce poste ou des postes similaires dans tous les budgets principaux et supplémentaires des dépenses depuis 2016, y compris le (i) nom des organisations internationales qui reçoivent des paiements, (ii) montant, (iii) pays au nom de qui le paiement est effectué?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 577 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne la plateforme informatique nationale de gestion des vaccins (PINGV): a) quelles sont les fonctionnalités de la PINGV; b) quelles provinces et quels territoires utilisent présentement la PINGV; c) quels renseignements le gouvernement possède-t-il concernant l’utilisation que font les provinces et les territoires de la PINGV, y compris (i) la date à laquelle chaque province ou territoire a commencé à utiliser la PINGV, (ii) les fonctionnalités de la PINGV qu’utilise chaque province ou territoire, (iii) la date à laquelle chaque province ou territoire a commencé à utiliser chacune des fonctionnalités de la PINGV?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 578 --
Mme Louise Chabot:
En ce qui concerne les dépenses fédérales dans la circonscription de Thérèse-De Blainville, au cours de chaque exercice depuis 2019-2020, inclusivement: quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme, groupe, entreprise ou municipalité, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l'organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt a été accordé, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 579 --
Mme Louise Chabot:
En ce qui concerne le règlement des dossiers de plaintes reliées au système de paye Phénix: a) quel est le nombre total de billets ou de demandes de règlements en attente; b) des demandes en a), combien ont un temps d’attente de règlement (i) de 6 à 12 mois, (ii) de 12 à 24 mois, (iii) de plus de 24 mois; c) des demandes en a), combien proviennent de citoyens résidant (i) au Québec, (ii) dans la circonscription de Thérèse-De Blainville; d) des demandes en a), combien sont identifiées comme prioritaires par les directions de règlements des plaintes; e) des demandes en d), combien sont de la catégorie (i) 1, absence de paye, (ii) 2, absence autorisée ou mise à pied, (iii) 3, promotion, remplacement ou poste intérimaire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 580 --
M. Tim Uppal:
En ce qui concerne le commentaire fait à la Chambre par le premier ministre le 23 mars 2021, à savoir que « nous continuerons de fonder nos décisions sur des données scientifiques et probantes »: de quelles données scientifiques ou probantes le gouvernement dispose-t-il pour prouver qu’il est plus sécuritaire de faire la quarantaine dans un hôtel plutôt que chez soi?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 581 --
M. Tim Uppal:
En ce qui concerne les allégations d'inconduites sexuelles dans les Forces armées canadiennes et les actions du ministre de la Défense nationale, depuis le 4 novembre 2015: a) combien de signalements d’inconduite sexuelle alléguée ont été portés à l’attention, officiellement ou officieusement, (i) du ministre de la Défense nationale, (ii) du cabinet du ministre de la Défense nationale, ventilé par année; b) pour chaque cas en a), quelle mesure particulière, le cas échéant, a-t-on prise?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 582 --
M. Bob Saroya:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de prolonger l’intervalle entre les deux doses du vaccin contre la COVID-19 jusqu’à 105 jours: a) quelle évaluation le gouvernement a-t-il faite sur l'impact de cette décision sur les personnes atteintes de cancer; b) quelle est la réponse du gouvernement aux préoccupations soulevées par l’étude du King’s College de Londres et de l’Institut Francis Crick, qui a révélé que les retards dans l'administration de la deuxième dose de plus de 21 jours rendent les patients atteints de cancer vulnérables à la COVID-19?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 583 --
M. Bob Saroya:
En ce qui concerne les comptes verrouillés par l’Agence du revenu du Canada (ARC) entre le 13 mars 2021 et le 22 mars 2021 par crainte que les noms d’utilisateur et les mots de passe aient été piratés: a) combien de comptes ont été verrouillés; b) en moyenne, pendant combien de jours les comptes touchés ont-ils été verrouillés; c) l’ARC a-t-elle avisé tous les titulaires des comptes mentionnés en a) que leur compte allait être verrouillé et, le cas échéant, comment a-t-elle communiqué avec eux; d) à quelle date l’ARC a-t-elle appris que des noms d’utilisateur et des mots de passe avaient peut-être été piratés; e) comment l’ARC a-t-elle été informée du piratage; f) existe-t-il des recours ou des dédommagements pour les personnes dont les données ont été compromises en raison du piratage de leurs renseignements détenus par l’ARC, et, le cas échéant, comment ces personnes peuvent-elles accéder à ces recours ou dédommagements; g) des mesures précises ont-elles été prises depuis le 13 mars 2021 pour garantir la sécurité des renseignements transmis électroniquement à l’ARC à l’avenir, et, le cas échéant, quels sont les détails pour chaque mesure, y compris la date de mise en œuvre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 584 --
M. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
En ce qui concerne les dépenses fédérales dans la circonscription de Papineau, au cours de chaque exercice depuis 2018-2019, inclusivement: quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme, groupe, entreprise ou municipalité, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l'organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt a été accordé, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 585 --
M. Simon-Pierre Savard-Tremblay:
En ce qui concerne les dépenses fédérales dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, au cours de chaque exercice depuis 2018-2019, inclusivement: quels sont les détails relatifs à toutes les subventions et contributions et à tous les prêts accordés à tout organisme, groupe, entreprise ou municipalité, ventilés par (i) le nom du bénéficiaire, (ii) la municipalité dans laquelle est situé le bénéficiaire, (iii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iv) le montant reçu, (v) le ministère ou l'organisme qui a octroyé le financement, (vi) le programme dans le cadre duquel la subvention, la contribution ou le prêt a été accordé, (vii) la nature ou le but?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 587 --
M. James Cumming:
En ce qui concerne les publicités gouvernementales lancées sur Facebook depuis le 13 mars 2020: a) combien de publicités ont été lancées par mois et à quelle campagne correspondait chacune d’elle (p. ex. assurance-emploi, services de citoyenneté, crédits d’impôt, subventions, etc.); b) pendant combien de temps chaque publicité est-elle restée active en ligne; c) quels ont été les résultats des publicités lancées, ventilés par publicité, y compris (i) le nombre de personnes rejointes, (ii) le pourcentage de femmes et d’hommes rejoint, (iii) les tranches d’âge des personnes rejointes, (iv) les régions fédérales, provinciales ou municipales ciblées, y compris les codes postaux, le cas échéant; d) combien d’employés reçoivent ou ont accès aux données des publicités sur Facebook recueillies pour chaque campagne, ventilés par exemption ministérielle et personnel ministériel?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 588 --
M. Kerry Diotte:
En ce qui concerne l’adaptation de l’environnement de travail à domicile pour les fonctionnaires depuis le 23 septembre 2020: a) quel est le montant total dépensé en meubles, équipement, y compris l’équipement informatique, et les services, ainsi que le remboursement de l’Internet résidentiel; b) des achats en a), quelle est la ventilation par ministère par (i) date d’achat, (ii) code d’objet, (iii) type de meubles, équipement ou services, (iv) coût final des meubles, équipement ou services; c) quels sont les coûts de la livraison des éléments en a); d) des abonnements ont-ils été achetés pendant cette période, et, le cas échéant (i) quels sont les abonnements, (ii) quels ont été les coûts associés à ces abonnements?
Response
(Le document est déposé.)
8555-432-575 Provision of the COVID-19 v ...8555-432-576 Debt payments on behalf of ...8555-432-577 National vaccine management ...8555-432-578 Federal spending in the con ...8555-432-579 Complaints related to the P ...8555-432-580 Quarantines at a hotel8555-432-581 Sexual misconduct in the Ca ...8555-432-582 COVID-19 vaccines8555-432-583 Locked accounts at the Cana ...8555-432-584 Federal spending in the con ...8555-432-585 Federal spending in the con ... ...Show all topics
View Michelle Rempel Garner Profile
CPC (AB)
Mr. Speaker, it really sort of stinks to be interrupted in the middle of that, because that is the key message here: My community cannot afford lockdown. Everybody wants to do their part, everybody wants to stop the spread of COVID, everybody understands how serious it is, but we need a durable solution, which has not been delivered to us, and the federal government has a major role in that.
What does the federal government need to do from a solutions perspective?
First, the government needs a stable supply of vaccines. The provincial government, every provincial government in the country, has seen supplies, like Lucy and the football from the Charlie Brown cartoon series, where vaccines are coming, but then they are not. We have not had a single dose of AstraZeneca delivered from the actual contract with the manufacturer. It has only been raided from COVAX, or charity from the Americans, or from the Serum Institute of India. We need to provide more details to the provinces about the future of vaccine rollouts. There needs to be stability. Again, every week, the numbers seem to change, and that is not going to provide a durable solution.
Having the public be able to look at the details of contracts so that Parliament can understand whether or not the government is doing its job in holding manufacturers to account on recourse could have been part of it as well. However, the federal government has not been transparent on that, and Parliament has not been able to do its job because of it.
I implore the health minister, and I know she may not like me, but she needs to talk to Health Canada, PHAC and NACI and get their act together on the confusing messaging that is coming out on vaccine efficacy and safety. It is her job. She needs to pull those people in together, knock their heads together a little bit and say, “What happened this week can never happen again.” It has happened numerous times now, and she needs to take a leadership role so that Canadians can have trust in public health institutions, and so that the debacle that happened this week does not happen again.
The government also needs to come up with some better use or national strategy for rapid testing. I think the federal government has really kind of wiped its hands of that. It could be providing advice and support for advice on that, but that has not happened. Even things like using rapid tests in airports for domestic travel are something that the government has not looked into. There could be more approval of over-the-counter rapid tests or home-purchased rapid tests. We have not seen that happen. Again, I understand that the regulator has to do due diligence on that, but certainly we can have diligence and a good review process to give more tools to people to stop the spread.
We could remove the hotel quarantine policy. It has been such an unmitigated disaster. We are hearing reports of COVID spreading in these facilities. I mean, I could litigate all the failures around the border, but how do we move forward from this, given the failures? There will be a time for inquiry, but moving forward the government could immediately cut down on the list of those who are exempted from quarantine until more vaccines can be deployed. It could limit those who are exempted to a very small number of critical workers, like truck drivers, and prioritize access to vaccines for those persons. It could put in place measures to ensure that every person entering Canada is required to be tested upon arrival, including at land and sea borders, with exemptions only for critical workers who are fully vaccinated.
The government could develop a clear set of parameters for identifying risks presented by emerging variants and present this to the public in an easy-to-understand format. I do not understand why we do not have a Defcon level ranking system for when variants are emerging, and why that is not being communicated to the public in terms of travel or even around essential travel. It is like, “The risk is low, but it is not.” The confusing messaging that the Auditor General rightly criticized the Public Health Agency of Canada for issuing at the front end of the pandemic could be fixed.
Also, we could provide a data-driven plan to provinces and Canadians on how and when lockdown measures will be lifted. The federal government still has not provided any benchmarking for what fully vaccinated persons could do. If we start telling the public what fully vaccinated persons can do, there will be more uptake of vaccines. For those who are having mental health challenges, there will be some hope in knowing that, “Okay, when I get both of my doses, I can do this.”
However, we know that is not coming forward, I would surmise, because the federal government does not have a line of sight on when everybody will be fully vaccinated, because of the shortage and because of concerns about what the dosing delay is going to mean for long-term efficacy. That needs to be solved.
I cannot stress enough how critical this is for the people in my community in Alberta, who have long-sufferingly provided support to the rest of the country through hundreds of billions of dollars in payments to the federal government and have not received a lot in return. We get forgotten by the federal government all the time. In these instances, at these times, casting aspersions or finger pointing or playing politics between the NDP and the provincial government is not going to cut it. What we need is a plan.
I wish I had three hours to talk about all the things that we could be doing right now that the federal government and the provincial government are not, but I do not. Suffice it to say, there are things that could be done that we are not doing, and I implore the federal government, I implore the health minister to put these things aside and start understanding that everything is not fine. It is not okay. We are not in a position of success federally in this country, and more must be done. That is why I needle the government every day. That is why I prep for committee, and that is why I hold the government to account, because we can and must do better.
Instead of casting aspersions that somehow Alberta is to blame, that the spread that is happening is the fault of the people of my province, legislators and leaders in this country need to start standing up and doing their job: being stricter on the border, doing better on vaccines, having better data, supporting people more effectively and giving them hope for when this is going to be over. I cannot say enough how hard it is to be in one of the hardest-hit communities in the country right now. It breaks my heart. It is the place from which I get up in the House of Commons every day and ask questions and demand better.
I implore the federal government to do this on behalf of every single Albertan who is listening to this tonight. We need more vaccines. We need a clear line of sight. We need clear communications, and we need the federal government to stop patronizing us in its response. When we are holding it to account and demanding better, that is its job, and hopefully there will be a solution for Albertans because of the work of everybody in Parliament who is doing their job here tonight.
Monsieur le Président, c'est plutôt moche d'être interrompue en plein élan, car j'en étais au message crucial: ma communauté n'a pas les moyens de se confiner. Tout le monde veut fournir sa part d'efforts, tout le monde veut arrêter la propagation de la COVID, tout le monde comprend la gravité de la situation, mais nous avons besoin d'une solution durable, que nous attendons toujours. Le gouvernement fédéral a un rôle crucial à jouer.
Que doit faire le gouvernement fédéral au chapitre des solutions?
Premièrement, il a besoin d'un approvisionnement en vaccins qui soit stable. Les gouvernements provinciaux vivent tous des épisodes semblables à ce qui arrive à Charlie Brown quand Lucy tient un ballon de football, puisque les vaccins sont censés arriver, mais n'arrivent pas. Le fabricant du vaccin AstraZeneca ne nous a pas livré une seule des doses prévues dans le contrat. Nous avons pu obtenir des vaccins AstraZeneca en pillant les réserves COVAX, grâce à la charité des Américains et grâce au Serum Institute de l'Inde. Il faut fournir plus de détails aux provinces à propos des futures distributions de vaccins. Il faut de la stabilité. Les chiffres semblent changer d'une semaine à l'autre, ce qui ne contribue aucunement à une solution durable.
Un autre avenue aurait été de divulguer au public les détails des contrats pour que le Parlement puisse déterminer si le gouvernement responsabilise, comme il se doit, les fabricants des vaccins et a prévu des recours. Cependant, le gouvernement fédéral n'a pas fait preuve de transparence à cet effet. Par conséquent, le Parlement n'a pas pu faire son travail.
J'exhorte la ministre de la Santé — et je doute qu'elle m'aime de m'exprimer ainsi — à parler à Santé Canada, à l'Agence de la santé publique du Canada et au Comité consultatif national de l'immunisation pour leur demander d'être cohérents dans les messages qu'ils envoient sur l'efficacité et l'innocuité des vaccins. C'est son travail. Elle doit réunir ces personnes, les secouer un peu et leur dire que ce qui s'est produit cette semaine ne doit plus jamais se reproduire. C'est arrivé à plusieurs reprises depuis le début de la pandémie et elle doit démontrer son leadership afin que les Canadiens fassent confiance à leurs institutions de santé publique. Nous ne voulons plus revivre le fiasco de cette semaine.
Le gouvernement doit aussi se doter d'une stratégie nationale de dépistage rapide ou trouver le moyen de faire un meilleur usage de ce type de tests. Honnêtement, j'ai plutôt l'impression qu'il s'en lave les mains. Il pourrait conseiller et aider ceux qui veulent se servir de ces tests, mais il reste là à ne rien faire. Il n'a même pas envisagé de s'en servir pour tester les passagers des vols intérieurs dans les aéroports. Le gouvernement pourrait homologuer davantage de tests de dépistage rapide en vente libre ou à faire chez soi, mais là aussi, c'est le silence radio. Je l'ai dit et je le répète: je suis consciente que les autorités réglementaires doivent demeurer vigilantes, mais je ne peux pas croire qu'il n'y a pas moyen de combiner vigilance et examen rigoureux afin d'élargir la gamme d'outils dont disposent les Canadiens pour freiner la propagation.
Les quarantaines à l'hôtel devraient cesser, car elles ont été un véritable désastre. Il s'agirait même dans certains cas de foyers d'infestation à la COVID. Je peux bien faire la liste de toutes les mesures frontalières qui ont été un échec, mais une question demeure: que peut-on faire pour mettre ces échecs derrière nous et avancer? Le temps des examens et des enquêtes viendra, mais pour le moment, le gouvernement pourrait raccourcir la liste des personnes qui sont exemptées de la quarantaine, du moins jusqu'à ce que le pays dispose d'un nombre suffisant de vaccins. Selon moi, seul un petit nombre de travailleurs essentiels, comme les chauffeurs de camion, devraient être exemptés, et le gouvernement devrait les vacciner en priorité. Il pourrait aussi obliger toutes les personnes qui entrent au Canada à se faire tester à leur arrivée, y compris aux points d'entrée terrestres et maritimes. La seule exception serait pour les travailleurs essentiels qui ont déjà reçu leurs deux doses.
Le gouvernement pourrait définir un ensemble de paramètres clairs pour déterminer les risques posés par les nouveaux variants, et présenter ces paramètres à la population sous une forme facile à comprendre. Je ne comprends pas pourquoi nous n'avons pas mis en place un système de classement des niveaux d'alerte DEFCON pour l'apparition des variants et pourquoi nous n'avons pas informé les Canadiens des niveaux d'alerte en vigueur pour les voyages ou même les déplacements essentiels. Le risque est-il faible ou non? L'Agence de la santé publique du Canada a envoyé des messages contradictoires à ce sujet au début de la pandémie, ce qui lui a valu des critiques bien méritées de la part de la vérificatrice générale. L'Agence pourrait dissiper cette confusion.
Nous pourrions aussi dresser un plan fondé sur des données pour informer les provinces et les Canadiens des façons dont les mesures de confinement seront levées et du moment où cela se produira. Le gouvernement fédéral n'a toujours pas précisé ce que pourraient faire les personnes ayant reçu les deux doses. Si nous commençons à dire à la population ce que ces personnes pourraient faire, cela augmenterait le nombre de personnes qui vont se faire vacciner. Le fait de savoir ce qu'elles pourraient faire après avoir reçu les deux doses donnerait aussi une lueur d'espoir aux personnes qui ont des problèmes de santé mentale.
Cependant, nous savons que cela n'arrivera pas bientôt, parce que, comme je le présume, le gouvernement fédéral ne sait pas à quel moment tous les Canadiens auront reçu les deux doses de vaccin, en raison de la pénurie et des préoccupations à savoir quels seront les effets du retard de la deuxième dose sur l'efficacité à long terme des vaccins. Il faut trouver une solution.
Je n'insisterai jamais assez sur toute l'importance que cela revêt pour les gens de ma communauté en Alberta, qui ont à la sueur de leur front fourni de l'aide au reste du pays à coups de centaines de milliards de dollars de paiements au gouvernement fédéral, et qui n'ont pas reçu grand-chose en retour. Le gouvernement fédéral nous oublie sans cesse. Dans de telles circonstances, le dénigrement, les accusations ou la joute politique entre le NPD et le gouvernement provincial ne suffiront pas. Il nous faut un plan.
J'aimerais disposer de trois heures pour parler de tout ce que nous pourrions faire en ce moment, et que les gouvernements fédéral et provincial ne font pas, mais ce n'est pas le cas. Je me contenterai de dire qu'il y a des choses qui pourraient être faites et que nous ne faisons pas, et j'implore le gouvernement fédéral, j'implore la ministre de la Santé de mettre ces choses de côté et de commencer à comprendre que tout ne va pas pour le mieux. Ça ne va pas. Nous ne sommes pas en mesure de crier victoire au fédéral et il faut en faire davantage. C'est pourquoi je talonne le gouvernement tous les jours. C'est pourquoi je me prépare pour les réunions du comité. C'est pourquoi je demande des comptes au gouvernement — parce que nous pouvons et devons faire mieux.
Au lieu de dénigrer l'Alberta en disant que, d'une certaine façon, elle est à blâmer, que la propagation qui se produit est la faute des gens de ma province, les législateurs et les dirigeants du pays doivent intervenir et commencer à faire leur travail, en resserrant les frontières, en faisant mieux sur le plan des vaccins, en recueillant de meilleures données, en soutenant les gens plus efficacement et en leur donnant de l'espoir au sujet de l'après-pandémie. Je ne dirai jamais assez à quel point il est difficile de se trouver dans une des collectivités les plus durement touchées en ce moment. J'ai le coeur brisé. C'est de cet endroit que j'interviens à la Chambre tous les jours pour poser des questions et exiger que l'on fasse mieux.
J'implore le gouvernement fédéral de le faire au nom de tous les Albertains à l'écoute ce soir. Nous avons besoin de plus de vaccins. Nous avons besoin d'un objectif clair. Nous avons besoin de communications claires. Le gouvernement fédéral doit abandonner son attitude condescendante lorsque nous lui demandons des comptes et exigeons qu'il fasse mieux. C'est son travail. Espérons que nous trouverons une solution pour les Albertains grâce aux efforts de tous les députés qui font leur travail ce soir.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2021-05-05 20:08 [p.6724]
Mr. Speaker, I find it ironic that I was standing in the House only a couple of weeks ago in another emergency debate on the COVID-19 pandemic. I believe I started off my speech that night saying that I had been here in February in an emergency debate on COVID-19. I certainly hoped that I would not have to be here for a third emergency debate on COVID-19. I was hoping that the government would get its act together and start getting vaccines to provinces for them to distribute, to get Canadians vaccinated and get immunity.
However, here I am, less than two weeks later and we are in a third emergency debate on the COVID-19 pandemic. This has been a very difficult two weeks, certainly this past week, when we are seeing once again very mixed messages from the Liberal government in terms of efficacy and immunity when it comes to certain vaccines.
Today's debate is specifically about Alberta. I want to take this opportunity to talk about what could have been. We had opportunities to have made-in-Alberta solutions to address the COVID pandemic. I want to start with the Alberta pilot project at the airports and land borders. Almost a full year ago, Alberta took it upon itself to initiate a pilot program where travellers would be given a rapid test before they started their travels, either on flights at the Calgary International Airport or at the Sweetgrass Coutts Border Crossing, and were given a rapid test again when they returned.
I want to give some numbers for non-exempt travel participants, or non-essential travellers. During the pilot project timeline in Alberta, 50,929 travellers were tested using the Alberta pilot program rapid test. Of those test results, on the first test at the point of entry, 1.37% of travellers tested positive for COVID. On their second test, 0.7% of travellers tested positive.
The total travellers who tested positive was just over 1%. Of the almost 51,000 travellers tested via the Alberta pilot program rapid test, 1% were positive. Let us put that in perspective. That program was extremely successful at identifying the small number of travellers who had COVID. They were forced to do a 14-day quarantine at home while the rest were able to go about their daily lives. Instead of taking that program, which was successful, and moving it to every other international airport in the country, the Liberal response was to shut that program down.
We had a successful program that was identifying positive COVID results of travellers arriving in Calgary and in Alberta through the land crossing, and the Liberals cancelled it. Instead of taking that program and using that template in other international airports across Canada, the Liberals invoked the hotel quarantine program at a cost of $250 million, not to mention the stress and anxiety that it put on travellers coming back into Canada.
I want to be really clear that these were not just snowbirds coming home or people coming back from sunny locales. These were people who were travelling internationally for funerals, medical appointments and cancer treatments. I have had many of these conversations with my own constituents who were in tears trying to figure out how they could get home, and spending hours on hold trying to book a quarantine hotel with little success.
The Liberals took a program that was working, which put minimal stress and anxiety on travellers and certainly did not cost $250 million, and they scrapped it in favour of a disastrous hotel quarantine program. We know it is even worse now. We are seeing outbreaks in hotel quarantine sites. Sexual assaults have happened in these hotel quarantine sites. It has been a complete and utter disaster.
Instead of scrapping that program and going back to the pilot program, which we knew worked, the results were almost exactly the same. This is the most frustrating thing. The hotel quarantine identified about 1% of the travellers. It is not like it was identifying an exorbitantly different number. It did not work. It does not work. Alberta had a made-in-Alberta solution that could have been copied across Canada.
I also want to talk about an opportunity to address the vaccines. I have spoken about this in the House a couple of times. Providence Therapeutics in Calgary started approaching the government a year ago with the same innovation and technology that other mRNA vaccines were using, such as Moderna and Pfizer, and it could have been produced here in Canada. Now we have the CEO of Providence saying that he is sick and tired of banging his head against the wall trying to get support from the Liberal government. He is now looking to go abroad, either to the United States or the European Union.
I asked this in question period the other day. The minister said there was a $100 million program, and Providence got $10 million from it. Let us put that in perspective in comparison to Moderna in the United States. Through Operation Warp Speed, Moderna has been given $2.4 billion by the United States government. In comparison, when we had the possibility with Providence Therapeutics of a made-in-Alberta, but more importantly a made-in-Canada vaccine solution, which could have been developed and manufactured here in Canada and for which we would not have to rely on unreliable global supply chains, the company was given $10 million by the Liberal government. That is 0.4% of what was given to a comparable company in the United States.
To compare that again, the Liberals were willing to spend $250 million on a hotel quarantine program that does not even work, but they could have supported a Canadian innovator, a Canadian company, to manufacture and develop vaccines right here in Canada. Instead, Providence has been invited by other countries to go to the United States or the EU to develop and manufacture that program.
That is not the first time. Solstar Pharma was in a very similar position. It is based out of Laval, Quebec, but has investors in Calgary. It has been funded by Operation Warp Speed in the United States and its product is being developed in San Diego. That is another one that could have been done here in Canada.
Is the Prime Minister so focused on ignoring Alberta that the Liberals would ignore a made-in-Canada solution just because Providence Therapeutics is based there? I would hope that is not the case. Certainly, that is how those of us who are members of Parliament from Alberta feel. We feel that Alberta has done its part when it comes to trying to address or offer solutions to the pandemic, and we are being ignored. I can certainly understand. I hope members would see how frustrating it is, not only for the elected officials representing Alberta ridings but certainly for our constituents.
Probably the biggest frustration that we have as Canadians, and certainly as Albertans as well, is the mixed messages we are getting from the federal government. The other day, my colleague for Calgary Nose Hill asked the health minister about Canadians who were getting certain vaccines and were not sure about their second ones. I want to add a personal perspective to this. My wife has had her first AstraZeneca vaccine dose. Now she has no idea when she is going to get her second, because AstraZeneca vaccines have been delayed. She wants to know how long her immunity is going to last or if she is going to have to take one or two doses of a Pfizer, Moderna or Johnson & Johnson vaccine because she is not going to get her second AstraZeneca dose. The minister did not feel it was worth answering real questions from real Canadians who have real concerns. My wife wants an answer to the question of whether she will have to take the AstraZeneca or have to take two doses of another vaccine.
That is the frustration that Canadians are feeling from these mixed messages and the inability to access vaccines. Fewer than 3% of Canadians have had their second dose of a vaccine. I am getting calls, as I know almost all of my colleagues here are, from frustrated, depressed, stressed business owners, moms, dads and grandparents. We want an end to this. We want Canadian businesses back open. We want Canadians back to work. I want to be able to hug my loved ones, whom I have not seen in more than a year. We need a clear path to how this is going to be resolved, and we need to see that sooner, not later.
Monsieur le Président, il est étrange que, il y a à peine quelques semaines, j'ai pris la parole lors d'un autre débat d'urgence sur la pandémie de COVID-19. Je crois que j'ai commencé mon intervention ce soir-là en disant que j'avais participé à un débat d'urgence sur la COVID-19 en février. J'aurais certainement espéré ne pas avoir à participer à un troisième débat d'urgence sur cette pandémie. J'espérais que le gouvernement allait se ressaisir et commencer à acheminer les vaccins aux provinces pour qu'elles les distribuent, vaccinent les Canadiens et les immunisent contre la COVID.
Toutefois, moins de deux semaines plus tard, je participe à un troisième débat d'urgence sur la pandémie de COVID-19. Les deux dernières semaines, et plus particulièrement la semaine dernière, ont été fort pénibles. Encore une fois, le gouvernement libéral envoie des messages très contradictoires sur l'efficacité de certains vaccins et l'immunité qu'ils procurent.
Le débat d'aujourd'hui porte plus particulièrement sur l'Alberta. J'aimerais saisir l'occasion pour parler de ce qui aurait pu se produire. Nous avions la possibilité d'avoir des solutions conçues en Alberta pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Parlons d'abord du projet pilote de l'Alberta aux aéroports et à la frontière terrestre. Il y a presque un an, l'Alberta a décidé de lancer un programme pilote dans le cadre duquel les voyageurs devaient subir un test de dépistage rapide avant de se déplacer, que ce soit à l'aéroport international de Calgary ou au poste frontalier Sweetgrass-Coutts, puis en subir un autre à leur retour.
J'aimerais donner quelques statistiques sur les voyageurs participants non exemptés ou non essentiels. Au cours de la période où le projet pilote a été mené en Alberta, 50 929 voyageurs ont subi le test de dépistage rapide du programme pilote de l'Alberta. Au premier test, administré au point d'entrée, 1,37 % des voyageurs ont obtenu un résultat positif d'infection à la COVID. Au deuxième test, 0,7 % des voyageurs ont obtenu un résultat positif.
Le nombre total de voyageurs qui ont reçu un résultat positif ne représentait qu'un peu plus de 1 %. Sur les quelque 51 000 voyageurs testés dans le cadre du projet pilote de tests de dépistage rapide en Alberta, 1 % ont eu un résultat positif. Mettons ce fait en perspective. Le programme a été très efficace pour ce qui est de repérer le petit nombre de voyageurs infectés par le virus de la COVID. On leur demandait de s'isoler à la maison pendant 14 jours et les autres voyageurs pouvaient poursuivre leurs activités comme à l'habitude. Plutôt que de prendre ce programme, qui portait ses fruits, et de l'étendre à l'ensemble des aéroports internationaux du pays, les libéraux ont choisi de mettre fin au programme.
Il y avait un programme qui permettait de déceler les voyageurs porteurs du virus de la COVID qui arrivaient à Calgary et en Alberta au poste frontalier, mais les libéraux y ont mis fin. Plutôt que de le prendre en exemple et de l'étendre aux autres aéroports internationaux du pays, les libéraux ont mis en place un programme de quarantaines à l'hôtel au coût de 250 millions de dollars, sans parler du stress et de l'anxiété causés aux gens qui rentrent au Canada.
Soyons bien clairs, il ne s'agissait pas seulement de snowbirds qui rentraient au pays et de gens qui revenaient d'un voyage vers une destination soleil. Il s'agissait de Canadiens qui se rendaient à l'étranger pour assister à des funérailles, aller à des rendez-vous médicaux ou recevoir des traitements contre le cancer. J'ai eu beaucoup de conversations de ce genre avec mes propres concitoyens qui étaient en larmes après avoir essayé de trouver un moyen de rentrer chez eux et qui passaient des heures en attente à essayer de faire des réservations, sans grand succès, dans un hôtel de quarantaine.
Les libéraux ont pris un programme qui fonctionnait, qui causait un minimum de stress et d'anxiété aux voyageurs et qui ne coûtait certainement pas 250 millions de dollars et ils l'ont supprimé en faveur d'un programme désastreux de mise en quarantaine à l'hôtel. Nous savons que la situation a empiré depuis. Des éclosions ont été signalées dans des hôtels où les voyageurs sont mis en quarantaine. Des agressions sexuelles ont eu lieu dans ces hôtels. C'est un désastre total.
Ils n'ont pas éliminé ce programme pour revenir au programme pilote qui, comme nous le savions, fonctionne. D'ailleurs, les résultats ont été presque identiques. C'est ce qui est le plus frustrant. La mise en quarantaine à l'hôtel a permis de déceler environ 1 % de cas chez les voyageurs. Ce n'est pas comme si elle permettait d'en repérer un pourcentage extrêmement différent. Cela n'a pas fonctionné. Cela ne fonctionne pas. L'Alberta avait une solution provinciale qui aurait pu être appliquée dans l'ensemble du Canada.
Je tiens aussi à parler d'une occasion que nous avions de régler le problème des vaccins. J'en ai parlé à quelques reprises à la Chambre. Il y a un an, Providence Therapeutics, à Calgary, a commencé à proposer au gouvernement la même innovation et la même technologie de vaccin à ARN messager que d'autres entreprises comme Moderna et Pfizer utilisaient, et son vaccin aurait pu être produit au Canada. Le directeur général de Providence dit maintenant qu'il en a assez de se heurter à des portes closes quand il tente d'obtenir du soutien du gouvernement libéral. Il envisage désormais d'aller à l'étranger, soit aux États-Unis soit dans l'Union européenne.
J'en ai parlé à la période des questions l'autre jour. Le ministre a dit qu'il y avait un programme de 100 millions de dollars, dont 10 avaient été offerts à Providence. Comparons ce montant à celui que Moderna a reçu aux États-Unis. Dans le cadre de l'opération « Warp Speed », Moderna a obtenu 2,4 milliards de dollars du gouvernement des États-Unis. En comparaison, le gouvernement libéral a accordé 10 millions de dollars à Providence Therapeutics, qui aurait eu la possibilité de développer et de fabriquer un vaccin non seulement albertain, mais surtout canadien, qui nous aurait permis d'éviter de dépendre des chaînes d'approvisionnement mondiales peu fiables. C'est 0,4 % de ce qui a été accordé à une entreprise comparable aux États-Unis.
Pour continuer la comparaison, les libéraux étaient prêts à dépenser 250 millions de dollars pour un programme de quarantaine à l'hôtel qui ne fonctionne même pas, mais ils auraient pu soutenir une société canadienne novatrice pour développer et fabriquer des vaccins ici même au Canada. Au lieu de cela, Providence a été invitée par d'autres pays à aller aux États-Unis ou dans l'Union européenne pour développer un vaccin et le fabriquer.
Ce n'est pas la première fois qu'une telle situation arrive. Solstar Pharma était dans une position très similaire. Elle est basée à Laval, au Québec, mais elle a des investisseurs à Calgary. Elle a été financée dans le cadre de l'opération « Warp Speed », aux États-Unis, et son produit est en cours de développement à San Diego. Voilà un autre projet qui aurait pu être réalisé ici, au Canada.
Le premier ministre s'entête-t-il à ne pas tenir compte de l'Alberta au point où les libéraux feraient fi d'une solution canadienne simplement parce que Providence Therapeutics y est basée? J'espère que non. En tout cas, c'est l'impression que les députés de l'Alberta ont. Nous avons l'impression que l'Alberta tente de trouver des solutions à la pandémie, mais on nous ignore. Je peux certainement comprendre. J'espère que les députés verront à quel point c'est frustrant, non seulement pour les représentants élus des circonscriptions de l'Alberta, mais aussi pour les électeurs.
Toutefois, la plus grande source de frustration que nous ayons en tant que Canadiens, y compris les Albertains, est l'incohérence des messages diffusés par le gouvernement fédéral. L'autre jour, ma collègue de Calgary Nose Hill a demandé à la ministre de la Santé des précisions au sujet des Canadiens qui reçoivent une première dose d'un certain vaccin, sans avoir de certitude pour leur deuxième dose. J'aimerais ajouter un élément personnel au débat. Mon épouse a reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca. Or, elle n'a aucune idée si elle va pouvoir recevoir sa deuxième dose parce que les livraisons des vaccins d'AstraZeneca sont retardées. Elle veut savoir combien de temps durera son immunité. Elle veut savoir si sa prochaine dose proviendra de Pfizer, de Moderna ou de Johnson & Johnson, ou si elle devra recommencer à zéro et recevoir deux nouvelles doses de ces vaccins parce qu'elle ne pourra pas avoir accès à sa deuxième dose d'AstraZeneca. La ministre n'a pas jugé important de répondre aux vraies questions posées par de vrais Canadiens qui ont de vraies inquiétudes. Mon épouse veut une réponse à sa question: « Devra-t-elle attendre la deuxième dose d'AstraZeneca ou prendre deux nouvelles doses d'un autre vaccin? »
Les Canadiens sont exaspérés par ces messages contradictoires et le manque d'accès aux vaccins. Moins de 3 % des Canadiens ont reçu leur deuxième dose. Comme la plupart de mes collègues, je reçois des appels de propriétaires d'entreprise, de pères, de mères et de grands-parents qui sont frustrés, stressés et déprimés. Nous voulons voir la fin de cette crise. Nous voulons que les entreprises canadiennes soient de nouveau ouvertes. Nous voulons que les Canadiens recommencent à travailler. Je veux serrer dans mes bras des êtres chers que je n'ai pas vus depuis plus d'un an. Nous avons besoin de connaître le plus tôt possible la voie qui mènera à la fin de la crise.
View Sébastien Lemire Profile
BQ (QC)
Madam Speaker, the pandemic has changed people's habits and left many workers and their families in uncertainty. In order to maintain many jobs and promote recovery for various sectors, such as tourism, the federal government should make workers the focus of the recovery.
The next federal budget should provide for better, more flexible support programs that will help maintain good-quality jobs. The federal government should implement sector-specific measures to support workers in highly impacted sectors, such as charities and businesses in the tourism, hospitality, accommodation, arts, entertainment and major events sectors, which experienced major financial losses as a result of the lockdown and public health measures.
For example, the lockdown took a major toll on the tourism industry. International tourists stayed at home, and domestic tourists chose to be cautious. Revenues for seasonal businesses and organizations in the tourism industry are at an all-time low.
With regard to the hotel industry, the lack of international tourists means that hotels throughout Quebec, including those in Quebec City and Montreal, are sitting practically vacant. This was a very challenging season for thousands of inns in welcoming villages across Quebec, such as those along the St. Lawrence River.
The socio-economic impacts on workers in Quebec's major economic sectors have been numerous, including job losses for many young people and students, jobs at small- and large-scale events, bars, restaurants and summer camps. Losing a job is tough. People and families sometimes have to relocate or change careers entirely. This causes stress, especially financial stress. It can even lead to depression. Companies can also lose expertise as a result, putting stress on managers and owners. The topic of bankruptcy is also unavoidable. The health crisis has not affected everyone equally. Some sectors have literally been wiped out, while others will take many months to recover. COVID-19 must not result in a bankruptcy pandemic. Individuals and small and medium-sized businesses that owe the government money because of the assistance they have received must be given time. They must be offered an interest-free deferral. It is also important to support all the local businesses being crushed by multinational e-commerce companies. Improved support programs are therefore needed.
For the past year, the government has been generous. However, its one-size-fits-all programs are costly and ill suited for those hit the hardest. Today, the programs are still plagued by problems with their design, accessibility and processing times.
Job losses and insecurity impact people and their families, our workers and business owners. To minimize job losses and eliminate inadequate programs as much as possible, we need support measures that are effective, targeted and flexible. They are essential for providing support to workers. We must act quickly, because many polls have shown a deterioration in quality of life since March 2020, which is cause for concern.
The future of our small businesses, which are increasingly burdened by debt and must face stiff competition from major chains and multinationals, is also cause for concern. We must support our businesses and organizations better, particularly by reviewing the terms of the assistance measures. For the sectors that have been hit hardest by the crisis and that will be among the last to reopen, the Bloc Québécois is demanding improved support programs, including lending supports for small and medium-sized businesses. The lending supports must be accessible within 30 days of the passage of the motion, to prevent a wave of bankruptcies and layoffs on the horizon.
We also have to consider subsidies and tax credits, without putting businesses further in debt. As they say, an elastic will only stretch so far. If we want to help companies hang onto their jobs and expertise, then subsidies and tax credits are essential. We need skilled employees for the recovery, and we will need intelligence, innovation and experience. Companies should not have to recruit new people, new talent. I am thinking of the tourism and cultural industries, which are currently losing talent, from managers to guides, because they are temporarily closed. The Canada emergency wage subsidy and the Canada emergency rent subsidy, especially for the sectors that will take some time to recover, are necessary to enable tourism and cultural businesses to recover. These programs must be extended until at least the next tourist season to give the industry time to recover. That is an example of the kind of flexibility I am talking about.
This ecosystem has been gutted over the past year, and we will have to invest in human resources to help it rebuild. Tourism companies, festivals and other large-scale events will have to reinvent themselves and rethink the services they provide in the regions of Quebec.
To help Quebec's tourism and cultural businesses get back on their feet, the federal government should gradually move away from its one-size-fits-all programs and focus on programs that are better targeted and more flexible. These types of programs are more effective and promote innovation. For example, for this year only, the federal government should allow for a special $200 tax credit, 80% of which would be refundable, to support cultural and community organizations with their recovery and help them get back on track as soon as possible. Another example would be implementing a generous tax credit to encourage experienced workers to keep working if they want to, instead of retiring.
Speaking of tourism, to go a bit further, what about the allure of the regions? Why not use tourism as a way to spur personal and regional development by and for young people who are looking to settle in the regions for the healthy lifestyle and great quality of life?
We need to ensure that young people, and those who are not so young, feel proud to live in the regions and contribute to the development of not only the land and its natural beauty, but also its expertise and innovative cultural and tourism projects. Let us allow the next generation to show us the regions of Quebec and Canada at their best.
In order for the next generation to be able to settle in the regions, we need to promote the development of certain sectors. I am thinking in particular of the next generation of farmers. Right now, farmers are better off selling their farms to strangers than passing them on to a family member. The Government of Quebec has once again led the way by changing its own tax rules to encourage the transfer of family farms. Let us put an immediate stop to this injustice. The federal government needs to amend the tax rules so that the intergenerational transfer of farms is at least as profitable as selling to strangers. Obviously, I am thinking about Bill C-208, which is currently being examined by the Standing Committee on Finance.
When it comes to agri-food, Quebec has known for a long time, since Confederation, that the federal government is hindering the development of Quebec's agricultural model, particularly today, when it is favouring other export sectors at the expense of Quebec agriculture.
In the agri-food sector, we have seen how fragile the globalized supply chains are. To ensure food security for our people, we must support our farmers and enable them to produce in a fair market that supports healthy products from local businesses that can again be handed down from one generation to the next.
Then there are processors and temporary foreign workers. The federal government must help farmers, processors and businesses continue to bring in temporary foreign workers. We must improve the temporary foreign worker programs to make them more flexible and more tailored to business conditions, without overlooking regional businesses. It takes over eight hours to drive to Abitibi—Témiscamingue, which makes things complicated for a farmer who wants to personally pick up the foreign worker from the airport.
I will conclude with a few words about support for land use and local development. Obviously, the major issue is access to high-speed Internet and the cell network. To support regional economic development, we want the federal government to transfer the necessary funds to Quebec immediately so all Quebeckers can connect to high-speed Internet. The delays are never-ending, and Canada has proven itself incapable of breaking down the biggest barriers to the competition that Quebec telecom companies large and small face to ensure accessible, affordable telecom service in Quebec. There are nine federal programs, each with its own idiosyncrasies. Doing business with the federal government is very complicated.
Quebec also needs the means to create a system that will help restore services to the regions. I am talking about airline service. However, Ottawa must not get in the way of financial support and regional connections Quebec has set up. I will come back to that. Air Canada cannot be subsidized forever. There are companies such as Propair in Abitibi—Témiscamingue that want to serve the regions.
In conclusion, the Bloc Québécois is in favour of the motion. The federal government has now gone nearly two years without presenting a proper budget. The last budget was presented in the spring of 2019, before the election and, of course, before the pandemic. We need action, and we need it now. A great many businesses, their workers and their families are watching. This has been a long wait. Support is needed quickly, so we must act quickly by adopting this motion.
Madame la Présidente, la pandémie actuelle aura changé les habitudes et plongé dans l'incertitude de nombreux travailleurs et leurs familles. Afin d'assurer le maintien de nombreux emplois et d'encourager la reprise de plusieurs secteurs, comme celui du tourisme, le gouvernement fédéral devra mettre le travailleur au centre de la relance.
Le prochain budget fédéral devra prévoir des programmes de soutien améliorés et flexibles qui assureront le maintien d'emplois de qualité. Le fédéral devra mettre en place des mesures sectorielles de soutien aux travailleurs des secteurs durement touchés, tels que les organismes de bienfaisance et les entreprises des secteurs comme le tourisme, l'accueil, l'hébergement, les arts, le divertissement et les grands événements. Le confinement et les mesures sanitaires leur ont causé d'énormes pertes financières.
Sur le plan du tourisme, par exemple, le confinement a nui grandement au secteur. Les touristes internationaux sont restés dans leur pays et les touristes d'ici ont préféré rester prudents. Le chiffre d'affaires des entreprises et des organisations de l'industrie touristique qui sont prospères de manière saisonnière ne peut être au plus bas.
En ce qui a trait à l'hôtellerie, l'absence de touristes provenant de l'étranger a fait des hôtels du Québec, comme ceux de la ville de Québec ou de Montréal, des lieux quasi abandonnés. La saison fut très difficile pour des milliers d'auberges dans les villages accueillants qui existent au Québec, comme ceux des régions le long du fleuve Saint-Laurent.
Pour ce qui est des travailleurs dans les secteurs économiques importants du Québec, les impacts socioéconomiques sur les travailleurs ont été nombreux, à savoir une perte d'emploi pour beaucoup de jeunes et d'étudiants, des emplois dans les petits et les grands événements, les bars, les restaurants et les camps de vacances. En fait, perdre son emploi n'est pas chose facile; les gens et les familles doivent parfois se relocaliser et réorienter leur carrière. Cela provoque du stress, particulièrement du stress financier. Cela peut même mener à la dépression. Cela provoque aussi une perte d'expertise dans une entreprise, par exemple. Cela provoque du stress sur les dirigeants et les propriétaires. Évidemment, on ne peut pas ne pas parler de faillite. La crise sanitaire n'a pas frappé tout le monde également. Certains secteurs ont été littéralement terrassés, d'autres ne se sortiront de la crise que dans de longs mois. La COVID-19 ne doit pas déboucher sur une pandémie de faillites. Il faut donner du temps aux personnes et aux petites et moyennes entreprises qui doivent de l'argent à l'État à cause de l'aide qu'elles ont reçue. Il faut leur offrir un sursis sans paiement et sans intérêts. Il faut également soutenir toutes les entreprises locales assaillies par les multinationales du commerce en ligne. Il faut donc des programmes de soutien améliorés.
Depuis un an, le gouvernement a été généreux, mais ses programmes d'envergure, en plus d'être très coûteux, sont mal adaptés à ceux qui ont été les plus durement frappés. Encore aujourd'hui, certains problèmes demeurent sur le plan de la conception des programmes, de leur accessibilité et des délais de traitement.
Les pertes d'emploi et les insécurités ont des impacts sur les gens et leur famille, sur nos travailleurs et nos propriétaires. Afin de réduire au maximum les pertes d'emploi et les programmes mal adaptés, il doit y avoir des mesures de soutien efficaces, ciblées et flexibles qui sont essentielles pour soutenir les travailleurs. Il faut agir vite, car il y a de quoi s'inquiéter de la détérioration de la qualité de vie depuis mars 2020; de nombreux sondages en témoignent d'ailleurs.
Il faut également s'inquiéter de l'avenir de nos petits commerces et de nos petites entreprises pour qui l'endettement pèse de plus en plus lourd, et qui doivent faire face à une concurrence féroce de la part des grandes chaînes et des multinationales. Il faut mieux soutenir nos entreprises et nos organismes en revoyant notamment les modalités des mesures d'aide. Pour les secteurs qui ont particulièrement souffert de la crise et qui seront dans les derniers à rouvrir, le Bloc québécois exige des programmes de soutien améliorés, y compris du crédit pour les petites et moyennes entreprises. Le crédit doit être accessible dans les 30 jours suivant l'adoption de la motion, afin de prévenir une vague de faillites et de mises à pied. Cela nous guette.
Il faut penser aussi à des subventions et à des crédits d'impôt, mais sans augmenter l'endettement des entreprises. Comme on dit, il y a une limite à étirer l'élastique. Si l'on veut maintenir les emplois et les expertises dans les entreprises, les subventions et les crédits d'impôt sont essentiels. Nous avons besoin d'employés qualifiés pour la relance, et il faudra de l'intelligence, de l'innovation et de l'expérience. Il ne faut pas que les entreprises s'enfoncent dans les embauches et dans les recherches de talents. Je pense aux industries touristiques et culturelles qui perdent présentement des talents, des gestionnaires aux guides, parce qu'elles sont en pause. La Subvention salariale d'urgence du Canada et la Subvention d'urgence du Canada pour le loyer, en particulier pour les secteurs qui prendront du temps à se relever, sont nécessaires pour la relance des entreprises touristiques et culturelles. Il faut prolonger le programme au moins jusqu'à la prochaine saison touristique pour que l'industrie se relève. Je parle de flexibilité, et cela en est un exemple.
Pour reconstruire, il faut surtout investir dans les ressources humaines, dans cet écosystème qui a été malmené depuis la dernière année. Les entreprises touristiques, les festivals et les autres événements d'envergure devront se réinventer pour redéfinir les offres de services des régions du Québec.
Pour que les entreprises touristiques et culturelles québécoises se réinventent, le gouvernement fédéral doit délaisser graduellement les programmes d'envergure au profit de programmes mieux ciblés et plus flexibles. Ces derniers sont plus efficaces et favorisent l'innovation. Par exemple, pour soutenir la relance des organismes culturels et communautaires et pour les aider à reprendre le rythme du travail le plus rapidement possible, le fédéral devrait permettre un crédit d'impôt spécial de 200 $ remboursable à 80 %, uniquement cette année. Un autre exemple est de mettre en place un crédit d'impôt généreux, afin d'inciter les travailleurs d'expérience qui le souhaitent à prolonger leur carrière au lieu de prendre leur retraite.
Sur le plan du tourisme, et pour aller un peu plus loin, il y a l'attractivité des territoires. Pourquoi ne pas reprendre le tourisme comme un levier dynamique de développement personnel et régional fait par et pour les jeunes qui ont la volonté d'habiter les territoires, d'y vivre sainement et d'y créer une qualité de vie exceptionnelle?
Il faut faire en sorte que les jeunes et les moins jeunes ressentent la fierté de vivre en région, tout en contribuant à la mise en valeur du territoire, de ses beautés naturelles, mais aussi de son savoir-faire, des projets innovants, culturels et touristiques. Laissons la relève nous montrer les régions du Québec et du Canada à leur meilleur.
Pour que cette relève s'implante en région, il faut favoriser certains secteurs. Je pense notamment à la relève agricole. Aujourd'hui, il est plus avantageux pour les agriculteurs de vendre leur ferme à des étrangers que de la céder à un proche. Le gouvernement du Québec a encore une fois pris les devants en changeant lui-même ses règles fiscales de façon à encourager la relève de nos fermes familiales. Arrêtons cette injustice maintenant. Il faut que le gouvernement fédéral modifie les règles fiscales de façon à ce que les transferts intergénérationnels de fermes soient au moins aussi avantageux que les ventes faites à des étrangers. Je pense évidemment au projet de loi C-208, qui est présentement à l'étude au Comité permanent des finances.
Sur le plan agroalimentaire, depuis longtemps, c'est-à-dire depuis la Confédération, le Québec sait que, en matière d'agriculture, le gouvernement fédéral nuit au développement du modèle québécois, particulièrement aujourd'hui, alors qu'il favorise d'autres secteurs d'exportation au détriment de l'agriculture québécoise.
Dans le domaine agroalimentaire, on a réalisé la fragilité des chaînes d'approvisionnement mondialisées. Pour assurer la sécurité alimentaire de notre population, nous devons soutenir nos agriculteurs et leur permettre de produire notre monde dans un marché équitable où prévalent les produits sains tirés d'entreprises de nos régions qui pourront de nouveau passer d'une génération à la suivante.
Je pense également aux transformateurs et aux travailleurs étrangers temporaires. Le gouvernement fédéral doit absolument aider les agriculteurs, les transformateurs et les entreprises qui recrutent les travailleurs étrangers temporaires à continuer de les accueillir. Il faut améliorer les programmes d'accueil des travailleurs étrangers temporaires, afin de les rendre plus flexibles et mieux adaptés à la situation des entreprises, tout en incluant les entreprises en région. L'Abitibi—Témiscamingue est à plus de 8 heures de route, et cela complique les choses pour un producteur agricole qui désire aller chercher lui-même le travailleur étranger à l'aéroport.
Je vais terminer mon allocution en parlant du soutien à l'occupation et au développement du territoire. Évidemment, l'enjeu majeur est celui relatif à l'accès à Internet haute vitesse et au réseau cellulaire. Pour soutenir le développement économique régional, nous demandons au gouvernement fédéral de transférer immédiatement les sommes nécessaires à Québec, afin de brancher tous les citoyens à Internet haute vitesse. Les retards n'en finissent plus et le Canada démontre qu'il n'est pas en mesure de limiter les principaux obstacles à la libre compétition ou à la concurrence que rencontrent les grandes et les petites entreprises de télécommunication québécoises pour assurer l'accessibilité et l'abordabilité des services de télécommunication au Québec. Il existe neuf programmes fédéraux, qui ont tous leurs petites particularités. C'est très complexe de faire affaire avec le fédéral.
Il faut également donner les moyens à Québec de mettre en place un système qui favorisera le rétablissement des dessertes régionales. Je parle ici de l'aviation. Par contre, il ne faudra pas qu’Ottawa aille à l'encontre des aides financières et liaisons régionales mises en place par Québec. J'y reviendrai. Il y a une fin à subventionner Air Canada. Il y a des compagnies, comme Propair, en Abitibi—Témiscamingue, qui ont le goût de servir la région.
En guise de conclusion, je dirai que le Bloc québécois est en faveur de la motion. Cela fait maintenant près de deux ans que le gouvernement fédéral n'a pas présenté de budget en bonne et due forme. Le dernier budget remonte au printemps 2019, soit avant les élections et, bien sûr, avant la pandémie. Il faut agir, et il faut agir maintenant. De nombreuses entreprises, leurs travailleurs et leur famille nous regardent. Cette attente est immense. Nous devons recevoir un soutien rapidement. Il faut donc agir rapidement au moyen de cette motion.
View Colin Carrie Profile
CPC (ON)
View Colin Carrie Profile
2021-03-09 16:07 [p.4768]
Madam Speaker, it is always a pleasure to speak on behalf of my constituents in Oshawa. I want to thank the Conservative team for tabling this motion as we look forward to the post-COVID era and the countless challenges that must be solved for Canada to build back stronger.
I first want to discuss the impact of COVID-19 on Canada's tourism industry and why the federal government must move to provide specific supports for those who work in tourism. The time for dithering is over, the time for uncertainty is over. There is no more time for platitudes or excuses. Canadians deserve a plan, they deserve certainty, and our country, now more than ever, needs action.
Today we are talking about specific supports for the workers hardest hit by the pandemic. In Oshawa, some of the hardest-hit people are those in the tourism and hospitality sectors. One of the hardest-hit subsectors of the tourism industry has been independent travel agents. For example, Tracy Turberfield, one of my local constituents, has not had access to any federal government support programs for her business throughout COVID-19. Between the lack of people travelling and the rigid eligibility requirements for government support, her business has ground to a halt.
Tracy has been hard at work for 15 years and does not want to see some utopian reimagination of the Canadian economy. What she needs and wants is an economic recovery that enables her to rebuild her company. Imagine being in Tracy's position, being asked to pay back commissions for trips cancelled due to the pandemic and a near halt to all travel, and yet the government has offered no direct support. How can she rebuild her business? How on earth is she supposed to contribute to our economic recovery? Tracy has even shared that between the pandemic restrictions and being left behind by the government, it has caused a huge toll on her mental health, a toll that could be mitigated by direct sector-targeted support for independent travel agents.
Another constituent left behind by the government is Amber Derby, a former employee at the Holiday Inn in downtown Oshawa. Despite support being provided to businesses in the hospitality industry, Amber was still laid off. The fact is that much of the funding made available to businesses has not trickled down to the workers. While it is important to ensure that businesses can stay afloat, workers and those who are the bedrock of our economy cannot be left behind.
Even now, despite looking to expand her skill set, for Amber the training programs available are just not affordable for her. The Prime Minister promised that no one would be left behind, yet Amber and hundreds of thousands of Canadians in the hospitality industry have endured just that, being left behind by the government. Like Tracy and many other Canadians, the effect of being left behind has had adverse consequences for Amber's mental health.
Another of the top tourist attractions in Oshawa is Parkwood Estate. The site is the former home of R.S. McLaughlin, the first president of General Motors Canada. It is one of the top venues for high-budget movie sets in Canada. The attraction is managed by its wonderful curator Samantha George, and it is still suffering from lack of visitors.
As any tourism expert will say, the presence of quality restaurants is key to any economy looking to attract visitors. Last week I had lunch at the Bulldog Pub & Grill, an Oshawa favourite, where I had a chance to speak to owners Julie and Victor. They have been trying their best to support their workers throughout the pandemic, but have not been able to qualify for government programs like the emergency wage subsidy since they bought the business mere months before the pandemic hit. They had no prior year's information available to qualify for the programs even though the business was a viable for more than a decade under the previous owners.
The government has to provide more flexibility to small and medium-sized businesses like the Bulldog so they can continue supporting the local economy, as well as employing workers who rely on the wages and tips from their jobs. With the government's incredibly slow procurement of rapid testing and rollout of vaccines, those working in tourism are going to continue needing help. If the government had done its job, perhaps workers in the tourism sector would not need support at this time, but that dream is not the reality. The government must act now to support those in these industries.
Another industry we have to talk about is the charitable sector. This is another sector the government must target with specific supports, as laid out in our motion.
In Oshawa, we are known for having one of the biggest hearts in the GTA. Our charities are busier than ever helping our communities and those in need.
For example, Lianne from the Back Door Mission right across the street from my constituency office in downtown Oshawa has been working hand in hand with Simcoe Street United Church to provide food, medical services and financial assistance to Oshawa's vulnerable. I was happy to drop by last week and donate some essential items.
Sherry Denesha from St. Vincent's Kitchen in downtown Oshawa wants to reopen and continue serving low-cost meals to the less fortunate. However, the pandemic has ground the kitchen's work to halt and it needs to $200,000 in funding to continue serving the less fortunate, as St. Vincent's has been doing for 30 years.
Rita Nave, just down the street at Simcoe Hall Settlement House, helps thousands of Oshawa residents every year with its food bank and after-school programs for kids.
Just last week, I attended the Coldest Night of the Year walk at the Oshawa Refuge Youth Outreach Centre, led by Clarence Keesman. The refuge has helped homeless youth and other low-income, at-risk youth since 1999 and its work has not stopped because of the pandemic.
We also have a strong history of supporting our military and our veterans in Oshawa. People like Brian Wilkins from the Oshawa Naval Veterans' Club and Mike Gimblett from the 420 Wing Oshawa provide an essential service to our veteran heroes. Because of the slow rollout of government funding for veterans, those who have stayed afloat are still hanging on by a thread but are in dire need.
These are people who define Oshawa for what it is: one of the most caring communities in Canada. They form the foundation of Oshawa. If the people working at these charities that provide life-saving assistance to our communities do not get the support they need, those who are at risk or have low incomes or anyone else who reaps the benefits of these great organizations may be forced to face a future without the necessary support.
With respect to our airlines, now that we are moving into the post-COVID era, it is expected that more Canadians will be looking to travel both domestically and internationally after travel restrictions at home and around the world are relaxed. Not only will this serve to boost the struggling tourism and airline sectors, it will also provide an opportunity for everyday Canadians to bring back some semblance of normalcy after living through a global pandemic that has been quite traumatic for many.
Ensuring that airlines can stay afloat through repayable loans is not just critical for the future of the Canadian economy, but also for the health of everyday Canadians. Travelling has been shown to be of significant benefit to both physical and mental health. For example, studies have shown that travel reduces the risk of heart attacks and heart disease and death. A recent Cornell University study found that merely planning travel increases overall happiness.
While these facts may seem a bit disconnected from the primary objective of building back a stronger economy, we also need to consider the impacts of support on the physical and mental health of Canadians. Providing repayable loans to airlines is a key to the recovery of the economy and thus, as well, the health of everyday Canadians.
I cannot end my speech without talking about the effects of this motion on women. If this motion is passed and the government adopts its provisions moving forward, it is obvious that the economy itself will benefit. However, in my eyes, one of the most critical aspects of the provisions in this motion would be its effect on women. Yesterday, we celebrated International Women's Day, and while it is good to look to the time and to celebrate the contributions of women in our world and our country and communities, it is also a time to reflect on the challenges women still face on a daily basis, challenges that have been amplified by COVID-19.
The sectors that this motion proposes for specific targeted support, mainly in tourism, hospitality and the charitable sector, are all heavily dominated by women in their respective workforces. Over 50% of employees in tourism are women, and 60% in hospitality and 80% in non-profits. These statistics show the disproportionate impacts of this pandemic on the economic status of women in Canada, making it all the more important that the government consider the interests of women from coast to coast to coast as we move forward with the economic recovery.
If the provisions of this motion are applied, the women who have been negatively impacted by the pandemic would receive greater support and the risk of their being left behind during the economic recovery would be dramatically reduced, especially for those working in the specific sectors mentioned in the motion.
Madame la Présidente, c’est pour moi toujours un plaisir de prendre la parole au nom de mes concitoyens d’Oshawa. Je veux remercier l’équipe conservatrice pour avoir déposé cette motion, alors que nous attendons avec patience de sortir de la crise créée par la COVID-19 et de relever les innombrables défis qui nous attendent pour construire un Canada plus fort.
Je veux tout d’abord parler des répercussions de la COVID-19 sur l’industrie touristique du Canada et des raisons pour lesquelles le gouvernement fédéral doit fournir de l’aide ciblée à ceux qui travaillent dans ce secteur. Le temps des tergiversations et des approximations est terminé. Le temps des formules creuses ou des excuses est terminé. Les Canadiens méritent qu’on leur prépare un plan. Ils méritent de savoir où l'on s'en va et, plus que jamais, notre pays a besoin que l’on agisse.
Aujourd’hui, nous parlons de mesures précises pour les travailleurs qui ont été frappés le plus durement par la pandémie. À Oshawa, certains de ces travailleurs appartiennent aux secteurs du tourisme et de l’hôtellerie. L’un des sous-secteurs de l’industrie touristique frappés le plus durement a été celui des agences de voyages indépendantes. Par exemple, Tracy Turberfield, l’une de mes concitoyennes, n’a eu accès à aucune aide fédérale pour son entreprise pendant la crise de la COVID-19. L’absence de voyageurs et les critères d’admissibilité rigides des programmes de soutien gouvernemental l’ont obligée à cesser ses activités.
Tracy a travaillé fort pendant 15 ans et elle ne veut pas qu’on cherche, de façon bien utopique, à réinventer l’économie du Canada. Ce qu’elle veut et ce dont elle a besoin, c’est d’une reprise économique qui lui permette de reconstruire son entreprise. Mettez-vous à sa place. Elle est sommée de rembourser des commissions pour des voyages annulés à cause de la pandémie alors que presque plus personne ne voyage et qu’elle ne reçoit aucune aide gouvernementale. Comment peut-elle reconstruire son entreprise? Comment diable est-elle censée contribuer à la reprise économique? Tracy m’a même dit que les restrictions imposées à cause de la pandémie et l’absence d’aide du gouvernement ont ébranlé sérieusement sa santé mentale. Elle pense qu'elle en serait moins affectée si une aide directe ciblée était versée aux agences de voyages indépendantes.
Amber Derby, une ancienne employée du Holiday Inn du centre-ville d’Oshawa, est une autre de nos concitoyennes qui a été abandonnée par le gouvernement. Malgré les mesures d’aide fournies aux entreprises du secteur hôtelier, Ambert n’a toujours pas repris le travail. En fait, une bonne partie des fonds fournis aux entreprises ne se sont pas répercutés sur les travailleurs. Même s’il est important de veiller à ce que les entreprises puissent demeurer à flot, les travailleurs et ceux qui constituent l’assise de notre économie ne peuvent pas être laissés pour compte.
Même maintenant, alors qu’Amber cherche à perfectionner ses compétences, elle ne peut pas payer les programmes de formation qui sont offerts. Le premier ministre a promis que personne ne serait oublié. Cependant, c’est ce que vivent Amber et des centaines de milliers de Canadiens travaillant dans l’industrie de l’accueil. Le gouvernement les a laissés tomber. À l'instar de Tracy et de nombreux autres Canadiens, le fait d’avoir été laissée pour compte nuit à la santé mentale d’Amber.
Le site Parkwood Estate fait partie des autres principales attractions touristiques à Oshawa. Il s’agit de l’ancienne résidence de R.S. McLaughlin, premier président de General Motors Canada. C’est l’un des sites les plus populaires des plateaux de cinéma à budget élevé au Canada. L’attraction est gérée par une conservatrice exceptionnelle, Samantha George, et souffre encore du manque de visiteurs.
Comme n’importe quel expert du tourisme le dira, la présence de restaurants de qualité est essentielle pour toute économie qui cherche à attirer des visiteurs. La semaine dernière, j’ai dîné au Bulldog Pub & Grill, un restaurant populaire à Oshawa. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec les propriétaires, Julie et Victor. Ils ont fait tout en leur pouvoir pour soutenir leurs employés pendant la pandémie, mais ils ne sont pas admissibles aux programmes gouvernementaux, comme la subvention salariale d’urgence, puisqu’ils ont acheté l’entreprise seulement quelques mois avant le début de la pandémie. Ils ne pouvaient fournir aucun renseignement sur les années précédentes pour être admissibles aux programmes, même si, selon les propriétaires antérieurs, l’entreprise a été rentable pendant plus d’une décennie.
Le gouvernement doit offrir un degré de souplesse accru aux petites et moyennes entreprises, comme le Bulldog Pub & Grill, afin qu’elles puissent continuer à soutenir l’économie locale, en plus d’employer des travailleurs qui comptent sur les salaires et les pourboires assurés par leur emploi. En raison de l’extrême lenteur du gouvernement en ce qui concerne l'acquisition de tests rapides et la distribution des vaccins, les travailleurs de l’industrie touristique vont continuer d’avoir besoin d’aide. Si le gouvernement avait fait son travail, les travailleurs du secteur du tourisme n’auraient peut-être pas actuellement besoin de soutien. Cependant, ce rêve ne correspond pas à la réalité. Le gouvernement doit agir maintenant pour soutenir les travailleurs de cette industrie.
Parmi les autres industries dont nous devons parler, mentionnons le secteur de la bienfaisance. Il s’agit d’un autre secteur auquel le gouvernement doit offrir des mesures de soutien particulières, comme l’indique notre motion.
Oshawa a la réputation d’être une des villes les plus généreuses de la région du Grand Toronto. Les organismes de bienfaisance n’y ont jamais été aussi affairés à aider les communautés et les personnes dans le besoin.
Par exemple, Lianne, de l'organisme Back Door Mission, situé de l’autre côté de la rue de mon bureau de circonscription au centre-ville d’Oshawa, a collaboré avec l'Église Unie de la rue Simcoe, afin d’offrir de la nourriture, des services médicaux et de l’aide financière aux personnes vulnérables d’Oshawa. J’ai été ravi de lui faire un don d’articles essentiels lors de ma visite la semaine dernière.
Sherry Denesha, de la St. Vincent's Kitchen, au centre-ville d’Oshawa, souhaite rouvrir pour continuer à servir des repas à faible coût aux personnes moins privilégiées. Cependant, la pandémie a mis un terme aux activités de la cuisine qui a besoin d’un financement de 200 000 $ pour continuer à servir les personnes moins privilégiées, comme elle le fait depuis 30 ans.
Chaque année, Rita Nave, de la Simcoe Hall Settlement House, qui est située tout près de mon bureau, aide des milliers de résidants d’Oshawa, en contribuant à la banque alimentaire et aux programmes parascolaires pour les enfants.
Pas plus tard que la semaine dernière, j’ai participé à la marche « La nuit la plus froide de l’année » au Oshawa Refuge Youth Outreach Centre, dirigé par Clarence Keesman. Le refuge aide de jeunes itinérants et d’autres jeunes vulnérables à faible revenu depuis 1999. Il n’a pas cessé ses activités en dépit de la pandémie
Nous venons également en aide depuis longtemps à nos militaires et à nos anciens combattants d'Oshawa. Des gens comme Brian Wilkins, de l’association des anciens combattants des forces navales d'Oshawa, et Mike Gimblett, de la 420e Escadre d'Oshawa, fournissent un service essentiel à nos vétérans, ces héros. Or, la distribution des fonds gouvernementaux qui leur sont destinés est bien lente; pour cette raison, certains peinent à se maintenir à flot et ont grand besoin d’aide.
Ces gens témoignent de l'étoffe d'Oshawa: l'une des collectivités canadiennes qui prennent le plus soin de leurs membres. Ils forment l’assise de la ville. Si les travailleurs des organismes caritatifs qui fournissent une aide vitale à nos concitoyens n’obtiennent pas le soutien dont ils ont besoin, les personnes vulnérables ou à faible revenu et celles qui bénéficient des services offerts par ces organismes formidables pourraient se voir privées de l’aide nécessaire pour affronter l’avenir.
En ce qui concerne nos compagnies aériennes, maintenant que nous voyons venir la fin de la crise, nous nous attendons à ce que plus de Canadiens cherchent à voyager à l’intérieur du Canada et à l’étranger une fois que les restrictions auront été levées. Cela permettra non seulement de dynamiser les secteurs du tourisme et du transport aérien, qui connaissent de graves difficultés, mais aussi aux Canadiens de reprendre un semblant de vie normale, après avoir vécu une pandémie qui a été très traumatisante pour beaucoup.
Les mesures destinées à assurer la survie des compagnies aériennes au moyen de prêts remboursables revêtent une importance vitale non seulement pour l’avenir de l’économie canadienne, mais aussi pour la santé des Canadiens. En effet, il a été prouvé que les voyages sont très bénéfiques pour la santé physique et mentale. Par exemple, des études ont montré que le voyage réduit le risque de crise cardiaque, de maladie cardiaque et de mort. Selon une étude menée dernièrement à l’Université Cornell, le simple fait de planifier un voyage accroît le sentiment de bonheur général.
Bien que ces faits semblent un peu déconnectés de l’objectif premier qui est de reconstruire une économie plus forte, il faut tenir compte de l’incidence des mesures d'aide sur la santé physique et mentale des Canadiens. La prestation de prêts remboursables aux compagnies aériennes canadiennes est donc essentielle pour la relance économique, mais également pour la santé des Canadiens.
Je ne peux conclure mon allocution sans parler des effets de cette motion sur les femmes. Si cette motion est adoptée et que le gouvernement adopte ses dispositions, il est clair que l’économie en profitera. Toutefois, je crois qu’un des aspects les plus importants des dispositions de cette motion serait ses effets sur les femmes. Nous avons célébré hier la Journée internationale des femmes et, même s’il est bon de se tourner vers l’avenir et de célébrer les contributions des femmes dans le monde, au Canada et dans nos communautés, c’est aussi le moment de réfléchir aux défis que les femmes doivent toujours relever; des défis qui ont été amplifiés par la pandémie de COVID-19.
Les effectifs des secteurs visés pour un soutien ciblé par cette motion, principalement le tourisme, l’hébergement et le secteur caritatif, sont tous à forte prédominance féminine. Plus de la moitié des employés du tourisme sont des femmes, et cette proportion augmente à 60 % dans l’hébergement et à 80 % dans le secteur caritatif. Ces statistiques montrent les répercussions disproportionnées de cette pandémie sur la situation économique des femmes au Canada, ce qui signifie qu’il sera d’autant plus important que le gouvernement tienne compte des intérêts des femmes partout au Canada au fur et à mesure de la reprise économique.
Si les dispositions de cette motion sont appliquées, les femmes qui ont subi les effets négatifs de la pandémie recevraient un plus grand soutien, et le risque de ne pas faire partie de cette reprise économique serait nettement réduit, surtout pour les femmes qui travaillent dans les secteurs indiqués dans la motion.
View Kelly McCauley Profile
CPC (AB)
View Kelly McCauley Profile
2021-02-01 15:04 [p.3834]
Mr. Speaker, documents we obtained on sole-sourced COVID spending by the Liberal government show a baffling item. Over $115,000 was paid out to Poets Cove luxury resort by Fisheries and Oceans in April 2020, a month after the pandemic was declared.
How does spending $115,000 of taxpayer money at a secluded millionaire luxury resort help Canadians in the fight against COVID?
Monsieur le Président, des documents que nous avons obtenus sur les dépenses relatives à la COVID-19 engagées auprès de fournisseurs uniques par le gouvernement libéral montrent un élément déconcertant. Pêches et Océans a versé plus de 115 000 $ à l'hôtel de luxe Poets Cove en avril 2020, un mois après que la pandémie a été déclarée.
Comment le fait de dépenser 115 000 $ de fonds publics dans un complexe de luxe isolé pour millionnaires aide-t-il les Canadiens à lutter contre la COVID-19?
View Anita Anand Profile
Lib. (ON)
View Anita Anand Profile
2021-02-01 15:05 [p.3834]
Mr. Speaker, I would be happy to speak with the member directly and get more information about the contract to which he is referring. If it is a PSPC matter, I will take it under advisement. If not, I will ensure our government gets back to him.
Monsieur le Président, je serais ravie de parler directement avec le député et d'obtenir plus d'informations sur le contrat dont il parle. S'il s'agit d'une question concernant Services publics et Approvisionnement Canada, je vais la prendre en délibéré. Sinon, je vais veiller à ce que le gouvernement lui fournisse une réponse.
View Jenny Kwan Profile
NDP (BC)
View Jenny Kwan Profile
2020-11-05 23:05 [p.1824]
Madam Chair, it is not enough. Statistics from the Tourism Industry Association of Canada state that only 12% of the tourism applicants to the business credit availability program were approved and 43% were outright denied.
The tourism and hospitality sector desperately need liquidity to get through the winter. Will the Liberals make adjustments to the program so they can access this critical program?
Madame la présidente, cela ne suffit pas. Selon les statistiques de l'Association de l'industrie touristique du Canada, seulement 12 % des entreprises touristiques qui ont demandé à participer au Programme de crédit aux entreprises ont vu leur demande approuvée; 43 % ont essuyé un refus catégorique.
Le secteur du tourisme et de l'hôtellerie a désespérément besoin de liquidités pour passer l'hiver. Les libéraux feront-ils des ajustements à ce programme crucial afin qu'il puisse en bénéficier?
View Navdeep Bains Profile
Lib. (ON)
Madam Chair, with respect to the programs we have in place, BCAP is a great initiative. Also, I want to underscore the fact that we have LEEFF, which was highlighted before. Above and beyond that, if companies have faced challenges, we have put forward monies through the regional development agencies, $1.5 billion, to assist these enterprises and organizations across the country.
Madame la présidente, en ce qui a trait aux programmes en place, le Programme de crédit aux entreprises est une excellente initiative. Il y a aussi le Crédit d'urgence pour les grands employeurs, dont on a déjà parlé. Pour aider les entreprises qui éprouvent des difficultés, nous avons également prévu 1,5 milliard de dollars, pour une aide versée par l'entremise des organismes de développement régional.
View Jenny Kwan Profile
NDP (BC)
View Jenny Kwan Profile
2020-11-05 23:06 [p.1824]
Madam Chair, again, will the Liberals make adjustments to the program so they can access this critical program?
Madame la présidente, encore une fois, les libéraux vont-ils modifier ce programme crucial pour que les entreprises puissent y avoir accès?
View Navdeep Bains Profile
Lib. (ON)
Madam Chair, we have demonstrated not only scale and speed, but also flexibility in the way we design programs. We look forward to working with members opposite going forward.
Madame la présidente, nous avons su concevoir rapidement des programmes de grande envergure et les adapter. Nous allons travailler avec plaisir avec les députés d'en face.
View Anthony Rota Profile
Lib. (ON)

Question No. 1--
Ms. Rachel Blaney:
With regard to the barge Nana Provider and its grounding off of Quadra Island in the Salish Sea on November 9, 2019, while being towed by the Polar King: (a) was the government notified by domestic or international authorities if the Nana Provider was carrying any dangerous goods as defined in the Transportation of Dangerous Goods Act, 1992, and, if so, which authorities reported the dangerous goods and when; (b) were the barge and tug following a proper route as prescribed in the Canadian Coast Guards’ Radio Aids to Navigation 2019 in the time leading up to the Nana Provider’s grounding; (c) what are the requirements for a vessel to use the Inside Passage instead of travelling along the West Coast of Vancouver Island and did the Nana Provider meet those requirements; (d) was there any communication from the Coast Guard’s Marine Communications and Traffic Services prior to the grounding that would have prevented it; (e) what has the government determined was the reason for the barge running aground; (f) if the reason has not yet been determined, (i) when is the expected date of completion of the investigation; (ii) will the results of the investigation be publicly available; (iii) how does the government intend to inform local, Indigenous, provincial and federal representatives of the result of the investigation; (g) to which authority or authorities was the occurrence reported and when; (h) how were affected Indigenous communities consulted and involved in the reporting, management of the stationary barge, and salvage processes; (i) what was the capacity of each of the federal vessels that responded to the occurrence to mitigate damage to the environment and people nearby; and (j) how long did it take each of the federal response vessels to arrive from the time of reporting?
Response
(Return tabled)

Question No. 3--
Mr. John Nater:
With regard to government usage of cargo planes, excluding for military purposes, since January 1, 2016: (a) what are the details of all instances where government aircraft was used for cargo flights including (i) date, (ii) origin and destination for each leg, (iii) type of aircraft, (iv) description of cargo, (v) related government event cargo was used for, if applicable; and (b) what are the details of all instances where the government chartered cargo aircraft including (i) date, (ii) origin and destination for each leg, (iii) type of aircraft, (iv) description of cargo, (v) related government event cargo was intended for, if applicable, (vi) vendor, (vii) amount paid to vendor?
Response
(Return tabled)

Question No. 4--
Mr. John Nater:
With regard to government expenditures with the Internet media company BuzzFeed, since January 1, 2019, and broken down by department, agency, Crown corporation, or other government entity: what are the details of each expenditure, including the (i) date, (ii) amount, (iii) description of expenditure or ad campaign, (iv) title for each “quiz” or “story” purchased?
Response
(Return tabled)

Question No. 6--
Mr. Chris Warkentin:
With regard to communication between the Canadian Broadcasting Corporation (CBC) and the government: (a) with the exception of media inquiries, did anyone in the government receive any communication from the CBC, during the 2019 writ period and if so, what are the details of the such communication including (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) subject matter, (v) summary of contents; and (b) what are the details of any correspondence or briefing materials which have been provided to the Privy Council Office, the Office of the Prime Minister or the Department of Canadian Heritage regarding the CBC since September 11, 2019, including (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title or subject matter, (v) file number, (vi) summary of contents?
Response
(Return tabled)

Question No. 7--
Mr. Chris Warkentin:
With regard to the government’s policy on the political neutrality of Crown corporations: what is the government’s policy regarding Crown corporations commencing legal action or suing political parties during a writ period?
Response
(Return tabled)

Question No. 8--
Mr. Chris Warkentin:
With regard to taxpayer-funded legal representation, since November 4, 2015: has any cabinet minister, including the Prime Minister, retained taxpayer-funded independent legal counsel and, if so, (i) what was the matter related to, (ii) what was the rationale provided to the Department of Justice to authorize the independent legal counsel, (iii) what was the name of the independent legal counsel, (iv) what was the total cost of the independent legal counsel, (v) what was the hourly rate authorized by the government to pay for the independent legal counsel, (vi) why were government lawyers not used instead of independent legal counsel?
Response
(Return tabled)

Question No. 9--
Mr. Martin Shields:
With regard to government loans and grants to businesses since January 1, 2016: (a) what are the names of the companies that received grants and loans, including, (i) the program under which the loan was granted, (ii) the amount of the loan, (iii) the amount that has been paid back to date, (iv) the amount that is currently outstanding, (v) the amount that was originally announced, (vi) the reason for any write-down or write-off, (vii) the number of jobs that were supposed to be created by the loan, (viii) the number of jobs that were actually created after the loan was issued, (ix) the number of jobs that were committed to be maintained because of the loan, (x) the number of jobs that were actually maintained; and (b) for companies that failed to meet their job numbers, what action has the government taken to address the missed target?
Response
(Return tabled)

Question No. 10--
Mr. Martin Shields:
With regard to spending on stock photographs or images by the government since January 1, 2018, broken down by department, agency, Crown corporation, and other government entity: (a) what is the total amount spent; and (b) what are the details of each contract or expenditure, including (i) vendor, (ii) amount, (iii) details and duration of contract, (iv) date, (v) number of photos or images purchased, (vi) where the photos or images were used (Internet, billboards, etc.), (vii) description of advertising campaign, (viii) file number of contract?
Response
(Return tabled)

Question No. 11--
Mr. Martin Shields:
With regard to government advertising, since June 1, 2018: (a) how much has been spent on billboards; and (b) for each expenditure in (a), what was the (i) start and end date, (ii) cost, (iii) topic, (iv) number of billboards, (v) locations of billboards, (vi) vendor, (vii) type of billboards, such as electronic or traditional?
Response
(Return tabled)

Question No. 12--
Mr. Martin Shields:
With regard to government expenditures on membership fees, broken down by department, agency and Crown corporation, since June 1, 2018: (a) how much money has been spent; and (b) what are the details of each expenditure including the name of the organization or vendor, date of purchase, and amount spent?
Response
(Return tabled)

Question No. 13--
Mr. Mike Lake:
With regard to the government’s international development funding, since April 1, 2019: what are the details of all funding provided to civil society organizations, including the (i) name of the organization, (ii) amount received, (iii) amount requested, (iv) purpose of the funding and the description of related projects, (v) date of the funding announcement, (vi) start and end dates of the project receiving funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 15--
Mr. Luc Berthold:
With regard to the Canada Infrastructure Bank: (a) what is the total yearly operations budget of the bank; and (b) what is the breakdown of the yearly operations budget by line item?
Response
(Return tabled)

Question No. 16--
Mr. Luc Berthold:
With regard to the Building Canada Fund: (a) what is the list of all projects currently being funded by the fund; (b) for each project in (a) what are the details including (i) project name, (ii) description, (iii) location, (iv) current status of the project, (v) projected completion date, (vi) whether or not federal payment for project has actually been delivered to date, and if so, what is the amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 17--
Mr. Luc Berthold:
With regard to government-funded infrastructure projects: (a) what is the complete list of projects the government expects to be completed in the 2020 calendar year; and (b) what are the details of all projects in (a), including (i) expected dates of completion, (ii) locations, (iii) federal ridings, (iv) projects’ title or summary, (v) total federal contributions, (vi) dates when projects began?
Response
(Return tabled)

Question No. 21--
Mr. James Bezan:
With regard to Canada’s military presence in the Middle East and its participation in Operation ARTEMIS, Canada’s mission to help stop terrorism and make Middle Eastern waters more secure: (a) how many Canadian Armed Forces members are currently deployed as part of Operation ARTEMIS; (b) does the Royal Canadian Navy currently have any naval assets deployed as part of Operation ARTEMIS; (c) what contributions is Canada making to regional maritime security in the Strait of Hormuz, the Persian Gulf, the Gulf of Oman, and the Arabian Sea; and (d) does the government consider the Islamic Republic of Iran to be in violation of the Joint Comprehensive Plan of Action, and, if so, what action has the government taken to hold the Islamic Republic of Iran accountable for these violations?
Response
(Return tabled)

Question No. 22--
Mr. Matt Jeneroux:
With regard to the Canada Infrastructure Bank: (a) what is the complete list of infrastructure projects financed by the bank since June 1, 2018; and (b) for each project in (a), what are the details including (i) amount of federal financing, (ii) location of project, (iii) scheduled completion date of project, (iv) project description?
Response
(Return tabled)

Question No. 23--
Mr. Matt Jeneroux:
With regard to the September 2019 Globe and Mail story entitled “Minister intervened in decision regarding performance pay for Canada Infrastructure Bank CEO”: (a) on what date or dates did the Minister of Infrastructure intervene regarding bonuses or performance pay for the Chief Executive Officer (CEO) of the Canada Infrastructure Bank; (b) what was the eligibility range of bonuses or performance pay; (c) what was the range of bonuses or performance pay (i) prior to and (ii) after each ministerial intervention, broken down by date of intervention; and (d) what is the current range for the CEO’s (i) salary, (ii) bonus and performance pay, (iii) other compensation, (iv) total compensation?
Response
(Return tabled)

Question No. 25--
Mrs. Stephanie Kusie:
With regard to government spending announcements made between June 1, 2019, and September 11, 2019: (a) broken down by each announcement, which ones were (i) announcements of new money, (ii) re-announcements of funding already committed, (iii) announcements of a renewal of existing ongoing funding; and (b) of the announcements in (a) has any of the announcement funding actually been delivered and, if so, and broken down by announcement, (i) which announcements have had the funding actually delivered, (ii) how much was actually delivered, (iii) on what date was the funding actually transferred from the government to the recipient?
Response
(Return tabled)

Question No. 26--
Mrs. Stephanie Kusie:
With regard to contracts granted by any department, agency, Crown corporation, or other government entity, since January 1, 2017, to the Bluesky Strategy Group: (a) who authorized the contract; (b) what are the contracts' reference and file numbers; (c) what are the dates of the contracts; (d) what are the descriptions of the services provided; (e) what are the delivery dates; (f) what are the original contracts' values; and (g) what are the final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 27--
Mrs. Stephanie Kusie:
With regard to appointments to federal boards, agencies, and associations since January 1, 2019, broken down by appointment: what are the details of each appointee, including (i) name, (ii) province, (iii) position, (iv) start and end date of term, (v) was the appointment a reappointment or a new appointment?
Response
(Return tabled)

Question No. 28--
Mr. Corey Tochor:
With regard to the additional goods and services tax (GST), or harmonized sales tax where applicable, revenue received as a result of the GST being charged on the carbon tax: how much revenue did the government receive from the GST being charged on the carbon tax in (i) 2018, (ii) 2019?
Response
(Return tabled)

Question No. 29--
Mr. Corey Tochor:
With regard to government spending for photographers or photography service contracts since January 1, 2019, broken down by department or agency: (a) how much was spent; (b) what were the dates and duration of each contract; (c) what was the initial and final value of each contract; (d) what were the details of all events or occasions for each contract including (i) date, (ii) event description; and (e) what were the locations where the services were performed for each contract?
Response
(Return tabled)

Question No. 30--
Mr. Corey Tochor:
With regard to materials prepared for ministers from January 1, 2019, to present: for every briefing document prepared, what is the (i) date on the document, (ii) title or subject matter of the document, (iii) departmental internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 33--
Mr. Warren Steinley:
With regard to expenditures on social media influencers, including any contracts which would use social media influencers as part of a public relations campaign, since June 1, 2018: (a) what are the details of all such expenditures, including (i) vendor, (ii) amount, (iii) campaign description, (iv) date of contract, (v) name or handle of influencer; and (b) for each campaign that paid an influencer, was there a requirement to make public as part of a disclaimer the fact that the influencer was being paid by the government and, if not, why not?
Response
(Return tabled)

Question No. 34--
Mr. Warren Steinley:
With regard to management consulting contracts signed by the government since January 1, 2019, broken down by department, agency, and Crown corporation: (a) what was the total amount of money spent; (b) for each contract, what was the (i) vendor name, (ii) amount, (iii) date, (iv) file number; (c) each time a management consultant was brought in, what was the desired outcome or goals; (d) how does the government measure whether or not the goals in (c) were met; (e) does the government have any recourse if the goals in (c) were not met; (f) for which contracts were the goals met; and (g) for which contracts were the goals not met?
Response
(Return tabled)

Question No. 36--
Mr. Pierre Paul-Hus:
With regard to the number of RCMP officers, broken down by province: (a) what is the total number of active Royal Canadian Mounted Police (RCMP) officers as of (i) January 1, 2014, (ii) January 1, 2015, (iii) January 1, 2016, (iv) January 1, 2017, (v) January 1, 2018, (vi) January 1, 2019, (vii) present; (b) what are the names and locations of each RCMP detachment open as of (i) January 1, 2014, (ii) January 1, 2015, (iii) January 1, 2016, (iv) January 1, 2017, (v) January 1, 2018, (vi) January 1, 2019, (vii) present; and (c) how many RCMP officers were assigned to each detachment referred to in (b) as of (i) January 1, 2014, (ii) January 1, 2015, (iii) January 1, 2016, (iv) January 1, 2017, (v) January 1, 2018, (vi) January 1, 2019, (vii) present?
Response
(Return tabled)

Question No. 37--
Mr. Pierre Paul-Hus:
With regard to warrants issued pursuant to the Canadian Security Intelligence Service Act: (a) from 2010 to 2019, broken down by year, how many warrants have been issued: and (b) from 2010 to 2019, broken down by year, what is the average time from request to implementation of a warrant?
Response
(Return tabled)

Question No. 38--
Mr. Pierre Paul-Hus:
With regard to inmates in facilities operated by Correctional Service Canada who have escaped custody or have been unlawfully at large: (a) how many individuals escaped or were unlawfully at large in (i) 2016, (ii) 2017, (iii) 2018, (iv) 2019 to date; (b) how many individuals are currently at large, as of the date of this question; and (c) what is the breakdown of (a) by correctional facility and by security classification?
Response
(Return tabled)

Question No. 39--
Mr. Pierre Paul-Hus:
With regard to correctional institutions, sorted by institution and by year since 2015: (a) how many offenders died while in custody; and (b) what was the cause of death?
Response
(Return tabled)

Question No. 41--
Mr. Kerry Diotte:
With regard to government expenditures related to the Canada 2020 sponsored speech of Barack Obama on May 31, 2019, including tickets, sponsorship and other expenses, and broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity: (a) what are the details of all expenses, including the (i) amount, (ii) description of goods or services; and (b) for all tickets or conference fees purchased, (i) who attended the event, (ii) what was the number of tickets, (iii) what was the amount per ticket?
Response
(Return tabled)

Question No. 42--
Mr. Robert Kitchen:
With regard to the government’s CC-150 (Airbus), since January 1, 2019: what are the details of the legs of each flight, including (i) date, (ii) point of departure, (iii) destination, (iv) number of passengers, (v) names and titles of passengers, excluding security or Canadian Armed Forces members, (vi) total catering bill related to the flight?
Response
(Return tabled)

Question No. 43--
Mr. Robert Kitchen:
With regard to government procurement and contracts for the provision of research or speech writing services to ministers, since April 1, 2019: (a) what are the details of contracts, including (i) the start and end dates, (ii) contracting parties, (iii) file number, (iv) nature or description of the work, (v) value of contract; and (b) in the case of a contract for speech writing, what is the (i) date, (ii) location, (iii) audience or event at which the speech was, or was intended to be delivered, (iv) number of speeches to be written, (v) cost charged per speech?
Response
(Return tabled)

Question No. 44--
Mr. Robert Kitchen:
With regard to the Prime Minister’s claim that the government will not be legalizing or decriminalizing hard drugs: (a) does that include heroin; and (b) will the government exclude heroin from any so-called “safe supply” programs?
Response
(Return tabled)

Question No. 45--
Mr. Colin Carrie:
With regard to the merger of the Hamilton Port Authority and the Oshawa Port Authority: (a) what is the proposed timeline for the merger; (b) how many jobs are projected to be transferred as a result of the merger, and where will those jobs be transferred to; (c) how many jobs are projected to be redundant or eliminated as a result of the merger; and (d) did the government do an economic impact assessment on the merger and if so, what were the results for (i) Oshawa, (ii) Hamilton?
Response
(Return tabled)

Question No. 47--
Mr. Marty Morantz:
With regard to Section 2.33 of the Fall 2017 Report of the Auditor General of Canada which states in reference to the Canada Revenue Agency (CRA) that “They gave us wrong information almost 30 per cent of the time”: (a) what specific action has CRA taken since the publication of the report to stop the dissemination or wrong information; and (b) what are the latest available statistics regarding how often CRA disseminates wrong information?
Response
(Return tabled)

Question No. 48--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to the National Housing Co-Investment Fund: (a) what are the details of all funding recipients from the Fund since January 1, 2019, including (i) name of recipient, (ii) amount of federal contribution, (iii) date, (iv) description of project, (v) location; (b) what specific standards, for (i) accessibility, (ii) energy efficiency, are required of the recipients in (a); (c) did any of the recipients in (a) fail to meet the accessibility or energy efficiency standards and, if so, what are the details, including (i) name of recipient, (ii) which standards they failed to meet, (iii) what specific measures, if any, are in place to ensure that recipients meet the standards, (iv) whether a waiver issued to the recipient and, if so, by whom?
Response
(Return tabled)

Question No. 49--
Mrs. Karen Vecchio:
With regard to expenditures made by the government since January 1, 2019, under government-wide object code 3259 (Miscellaneous expenditures not Elsewhere Classified), or a similar code if department uses another system: what are the details of each expenditure, including (i) vendor name, (ii) amount, (iii) date, (iv) description of goods or services provided, (v) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 50--
Mr. Earl Dreeshen:
With regard to contracts granted by any department, agency, Crown corporation, or other government entity, since January 1, 2017, to the Pembina Institute: (a) who authorized the contract; (b) what are the contracts' references and file numbers; (c) what are the dates of the contracts; (d) what are the descriptions of the services provided; (e) what are the delivery dates; (f) what are the original contracts' values; and (g) what are the final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 51--
Mr. Earl Dreeshen:
With regard to grants and contributions under $25,000 provided by Agriculture and Agri-Food Canada since January 1, 2018: what are the details of each, including (i) dates of funding, (ii) recipients, (iii) locations, (iv) project descriptions?
Response
(Return tabled)

Question No. 52--
Mr. Earl Dreeshen:
With regard to contracts granted by any department, agency, Crown corporation, or other government entity since January 1, 2017, to Feschuk-Reid: (a) who authorized the contracts; (b) what are the contracts' reference and file numbers; (c) what are the dates of the contracts; (d) what are the descriptions of the services provided; (e) what are the delivery dates; (f) what are the original contracts' values; and (g) what are the final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 53--
Mr. Earl Dreeshen:
With regard to usage of the government's fleet of Challenger aircraft, since May 1, 2019: what are the details of the legs of each flight, including (i) date, (ii) point of departure, (iii) destination, (iv) number of passengers, (v) names and titles of passengers, excluding security or Canadian Armed Forces members, (vi) total catering bill related to the flight?
Response
(Return tabled)

Question No. 54--
Mr. Bob Zimmer:
With regard to the Cambridge Analytica and AggregateIQ scandal and the Privacy Commissioner of Canada’s comment that “Reform is urgently needed to maintain public trust in political parties and our democratic system”: what specific reforms will the government commit to in response to the Privacy Commissioner’s concerns?
Response
(Return tabled)

Question No. 55--
Mr. Bob Zimmer:
With regard to the Office of the Prime Minister and ministers' offices, from January 1, 2019, to present: (a) how much was spent on contracts for (i) consultants, (ii) advisors, (iii) other temporary personnel; (b) what are the names of the individuals and companies that correspond to these amounts; and (c) for each person and company in (b), what were their billing periods and what type of work did they provide?
Response
(Return tabled)

Question No. 56--
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to projects funded since December 1, 2018, under the Atlantic Fisheries Fund: what are the details of all such projects, including (i) project name, (ii) description, (iii) location, (iv) recipient, (v) amount of federal contribution, (vi) date of announcement?
Response
(Return tabled)

Question No. 57--
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to grants and contributions under $25,000 provided by the Atlantic Canada Opportunities Agency since January 1, 2018: what are the details of each, including (i) date of funding, (ii) recipient, (iii) location, (iv) project description?
Response
(Return tabled)

Question No. 59--
Mr. Chris d'Entremont:
With regard to government funding for the proposed central Inverness County airport to service golf courses in Cabot, Nova Scotia: will the government be providing funding to the airport and, if so, what are the details of any such funding including amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 60--
Mr. Blaine Calkins:
With regard to the funding announced in budget 2018 in relation to the opioid crisis: (a) how much of the funding announced in budget 2018 has been delivered to date; and (b) what are the details of the funding delivered to date, including (i) recipient (ii) date funding was received, (iii) amount, (iv) purpose of funding, (v) duration and intended location of funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 62--
Mr. Kerry Diotte:
With regard to government spending on online advertising since January 1, 2018: what is the total amount spent in (i) 2018, (ii) 2019, broken down by outlet or online platform?
Response
(Return tabled)

Question No. 64--
Ms. Marilyn Gladu:
With regard to the Federal Tobacco Control Strategy (FTCS), broken down by fiscal year for 2016-17, 2017-18, and 2018-19: (a) what was the budget for the FTCS; (b) how much of that budget was spent within the fiscal year; (c) how much was spent on each component of the FTCS, specifically, (i) mass media, (ii) policy and regulatory development, (iii) research, (iv) surveillance, (v) enforcement, (vi) grants and contributions, (vii) programs for Indigenous Canadians; (d) were any other activities not listed in (c) funded by the FTCS and, if so, how much was spent on each of these activities; and (e) was part of the budget reallocated for purposes other than tobacco control and, if so, how much was reallocated?
Response
(Return tabled)

Question No. 68--
Mr. Dan Albas:
With regard to the government’s decision not to fully cooperate with the RCMP in relation to the SNC-Lavalin affair, including the decision not to grant the RCMP access to all relevant documents: was the decision not to cooperate made by (i) the cabinet, (ii) the Prime Minister, (iii) the Clerk of the Privy Council without approval by the cabinet?
Response
(Return tabled)

Question No. 69--
Mr. Dan Albas:
With regard the one-for-one rule with respect to regulations and red tape: for each new regulation which was put in place since January 1, 2019, what regulation was removed?
Response
(Return tabled)

Question No. 71--
Mr. Garnett Genuis:
With regard to the government’s policy in relation to the Islamic Republic of Iran: (a) when will the government comply with the will of the House as expressed in Vote No. 754 on June 12, 2018; (b) what is the cause of the delay in listing the Islamic Revolutionary Guard Corps (IRGC) as a terrorist entity under the Criminal Code of Canada; (c) has the government compiled a list of Iran’s human rights offenders in preparation of imposing sanctions in accordance with the Justice for the Victims of Corrupt Foreign Officials Act (Sergei Magnitsky Law); and (d) if the answer in (c) is yes, what individuals are on this list?
Response
(Return tabled)

Question No. 72--
Mr. Garnett Genuis:
With regard to the ongoing internment and persecution of Uyghur Muslims in China: (a) what specific actions has the government taken to protect and promote the basic human rights of Uyghur Muslims in China; (b) has the government conducted any investigations or examinations into whether the People’s Republic of China is committing ethnic cleansing or genocide of Uyghur Muslims; (c) has the Office of Freedom, Human Rights, and Inclusion undertaken any projects or activities to address the internment and persecution of Uyghur Muslims in China; and (d) if the answer in (c) is yes, (i) what is the total amount spent on said activities, (ii) how many full time employees have been dedicated to said activities, (iii) what is the description of the projects or activities?
Response
(Return tabled)

Question No. 73--
Mr. Garnett Genuis:
With regard to the Contracting Policy Notice 2019-01 from the Treasury Board Secretariat: (a) what is required on the part of the bidder to indicate that they meet the accessibility requirement; (b) how will the responsible departments ensure that suppliers are incorporating accessibility criteria into their bids; and (c) is accessibility being added to the value proposition evaluation criteria under the Industrial and Technological Benefits Policy?
Response
(Return tabled)

Question No. 74--
Mr. Kevin Waugh:
With regard to expense claims by a minister or ministerial exempt staff which were paid out, since June 1, 2018, but then later paid-back to the Receiver General: what are the details of each such payment or reimbursement, including (i) date of expense claim, (ii) date money was reimbursed to the Receiver General, (iii) amount of initial expense claim and payment, (iv) amount reimbursed to the Receiver General, (v) description of products or services for each claim, (vi) reason for reimbursement to the Receiver General?
Response
(Return tabled)

Question No. 75--
Mr. Kevin Waugh:
With regard to contracts granted by any department, agency, Crown corporation, or other government entity, since January 1, 2019, to The Gandalf Group or any of its partners: (a) for each contract, what are the (i) vendors' names, (ii) contracts' reference and file numbers, (iii) dates of the contracts; (iv) descriptions of the services provided, (v) the delivery dates, (vi) original contracts' values, (vii) final contracts' values, if different from the original contracts' values; and (b) what are the details of any research, polling or advice provided to the government as a result of the contracts in (a)?
Response
(Return tabled)

Question No. 76--
Mr. Kevin Waugh:
With regard to the purchase of promotional products for handouts or giveaways at trade shows, conferences, and other events, since June 1, 2018 and broken down by department, agency, or Crown corporation: (a) what products were purchased; (b) what quantity of each product was purchased; (c) what was the amount spent; (d) what was the price per unit; (e) at what events, or type of events, were the products distributed at; (f) what country was each product manufactured in; and (g) what is the relevant file number for each purchase?
Response
(Return tabled)

Question No. 78--
Mr. Tim Uppal:
With regard to the proposed Department of Defence Procurement: (a) what are the anticipated or preliminary costs associated with creating the proposed department; (b) has a fiscal analysis been conducted on the creation of the proposed department; and (c) have any third parties been contracted to develop or evaluate the creation of the proposed department and, if so, who?
Response
(Return tabled)

Question No. 79--
Mr. Tim Uppal:
With regard to the Treasury Board’s "Policies for Ministers’ Offices": (a) when was section 3.6 of the policies amended to increase, from one to three, the departmental staff assigned to ministers’ offices whose salaries and other personnel costs are not borne by ministers’ offices’ budgets; (b) are salaries and other personnel costs of departmental staff assigned to ministers’ offices included in the information presented in the Expenditure of Ministers’ Offices tables in Section 10 of Volume III of the Public Accounts of Canada; and (c) if the answer to (b) is no, what are the amounts, for the 2016-17, and subsequent fiscal years, of salaries and other personnel costs of departmental staff assigned to ministers’ offices, broken down in the same manner as information is presented in those Expenditure of Ministers’ Offices tables (i.e., by year, portfolio, individual minister, and standard object)?
Response
(Return tabled)

Question No. 81--
Mr. Eric Duncan:
With regard to government advertising: what percentage of government advertising was spent on media outlets that focus on primarily serving rural areas as defined by Statistics Canada, broken down by year since 2016?
Response
(Return tabled)

Question No. 82--
Mr. Eric Duncan:
With regard to contracts issued by ministers' offices for the purpose of media training, since January 1, 2018: what are the details of all such contracts, including (i) vendors, (ii) dates of contract, (iii) dates of training, (iv) individuals whom training was for, (v) amounts?
Response
(Return tabled)

Question No. 83--
Mr. Eric Duncan:
With regard to materials prepared for deputy ministers or department heads from January 1, 2019, to present: for every briefing document prepared, what is (i) the date on the document, (ii) the title or subject matter of the document, (iii) the department’s internal tracking number?
Response
(Return tabled)

Question No. 84--
Mr. Eric Duncan:
With regard to government expenditures on conference fees, since January 1, 2019, and broken down by department, agency, Crown corporation and other government entity: (a) what is the total amount spent on conference fees; and (b) what are the details of each expenditure, including (i) amount, (ii) host and title of the conference, (iii) date of the conference, (iv) location, (v) number of attendees paid for by the government?
Response
(Return tabled)

Question No. 85--
Mr. Chris Lewis:
With regard to federal taxes, including tariffs, service charges and fees, since 2015: (a) in which instance was there an increase, a new imposition or the elimination of a credit or benefit, broken down by (i) the particular tax, tariff, charge, fee or credit, (ii) the rate or amount, (iii) the date it took effect, (iv) the revenue any increase has generated, (v) the department that made the change; and (b) what is the annual total of revenue generated by each of the changes in (a), broken down by year?
Response
(Return tabled)

Question No. 86--
Mr. Chris Lewis:
With regard to renovation, redesign and refurnishing of ministers’ or deputy ministers’ offices since January 1, 2019: (a) what is the total cost of any spending on renovating, redesigning, and refurnishing for each ministerial office, broken down by (i) total cost, (ii) moving services, (iii) renovating services, (iv) painting, (v) flooring, (vi) furniture, (vii) appliances, (viii) art installation, (ix) all other expenditures; and (b) what is the total cost of any spending on renovating, redesigning, and refurnishing for each deputy minister’s office, broken down by (i) total cost, (ii) moving services, (iii) renovating services, (iv) painting, (v) flooring, (vi) furniture, (vii) appliances, (viii) art installation, (ix) all other expenditures?
Response
(Return tabled)

Question No. 92--
Mrs. Kelly Block:
With regard to reports of bed bugs and other insect infestation in government buildings in the National Capital Region: what are the details of all such infestation reports since January 1, 2017, including (i) name of building, (ii) address, (iii) type of infestation (bed bugs, wasps, etc.), (iv) was corrective action taken in response to the report, and, if so what action was taken, (v) date of infestation report, (vi) date of corrective action, (vii) total amount spent on each of corrective action, (viii) number of employees sent home as a result of the infestation, (ix) dates on which employees were sent home?
Response
(Return tabled)

Question No. 93--
Mrs. Kelly Block:
With regard to the 37,000 buildings owned by the government: (a) how many buildings are above the occupancy capacity; (b) how many buildings are at 100% capacity; (c) how many buildings are between 90% and 100% capacity; (d) how many buildings are between 80% and 90% capacity; (e) how many buildings are between 70% and 80% capacity; (f) how many buildings are between 60% and 70% capacity: (g) how many buildings are between 50% and 60% capacity; (h) how many buildings are under 50% capacity; and (i) for buildings referred to in (h), what are the costs related to (i) upkeep and maintenance, (ii) utilities, (iii) cleaning?
Response
(Return tabled)

Question No. 94--
Mrs. Kelly Block:
With regard to the acquisition of buildings by government departments or agencies, since June 1, 2018, for each transaction: (i) what is the location of the building, (ii) what is the amount paid, (iii) what is the type of building, (iv) what is the file number, (v) what is the date of transaction, (vi) what is the reason for acquisition, (vii) who was the owner of building prior to government acquisition, (viii) what is the government-wide object code?
Response
(Return tabled)

Question No. 95--
Mr. Ziad Aboultaif:
With regard to cyberattacks on government departments and agencies since January 1, 2016, broken down by year: (a) how many attempted cyberattacks on government websites or servers were successfully blocked; (b) how many cyberattacks on government websites or servers were not successfully blocked; and (c) for each cyberattack in (b), what are the details, including (i) date, (ii) departments or agencies targeted, (iii) summary of incident, (iv) whether or not police were informed or charges were laid?
Response
(Return tabled)

Question No. 96--
Mr. Ziad Aboultaif:
With regards to government computers and cyberattacks: (a) what is the government’s policy when a ransomware attack occurs; and (b) has any department, agency, Crown corporation or other government entity made any payments to any individuals or organizations as a result of a ransomware attack since November 4, 2015, and if so what are the details including (i) date, (ii) amount, (iii) form of payment, (iv) recipient of payment, if known?
Response
(Return tabled)

Question No. 97--
Mr. Bob Saroya:
With regard to contracts under $10,000 granted by the Privy Council Office, since January 1, 2019: what are the (i) vendors' names and locations, (ii) contracts' references and file numbers, (iii) dates of the contracts, (iv) descriptions of the goods or services provided, (v) delivery dates, (vi) original contracts' values, (vii) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 98--
Mr. Ben Lobb:
With regard to government expenditures on gala, concert or sporting event tickets since May 1, 2019: what was the (i) date, (ii) location, (iii) total cost, (iv) cost per ticket, (v) number of tickets, (vi) title of persons using the tickets, (vii) name or title of event for tickets purchased by, or billed to, any department, agency, Crown corporation, or other government entity?
Response
(Return tabled)

Question No. 99--
Mr. Ben Lobb:
With regard to government expenditures on the rental of aircraft since January 1, 2019, and broken down by department, agency, Crown corporation and other government entity: (a) what is the total amount spent on the rental of aircraft; and (b) what are the details of each expenditure, including (i) amount, (ii) vendor, (iii) dates of rental, (iv) type of aircraft, (v) purpose of trip, (vi) origin and destination of flights, (vii) titles of passengers?
Response
(Return tabled)

Question No. 100--
Mr. Ben Lobb:
With regard to costs associated with the Prime Minister’s transition team following the 2019 federal election: (a) what were the total costs associated with the transition team; (b) what is the breakdown of all expenditures by type; (c) what are the details of all contracts entered into by the government for the transition team, including (i) date, (ii) vendor, (iii) amount, (iv) description of goods or services; (d) why did the government rent office space at 222 Queen Street in Ottawa for the transition team as opposed to using existing government office space; and (e) how much did the government pay for the office space at 222 Queen Street and what was the rental or lease start date and end date?
Response
(Return tabled)

Question No. 101--
Mr. Ben Lobb:
With regard to materials prepared for ministerial exempt staff from January 1, 2019, to present: for every briefing document prepared, what is (i) the date on the document, (ii) the title or subject matter of the document, (iii) the department’s internal tracking number, (iv) the author, (v) the recipient?
Response
(Return tabled)

Question No. 102--
Mr. Bob Saroya:
With regard to meetings of cabinet and its committees, since November 4, 2015: how many times, broken down by year, did cabinet and each of its committees meet?
Response
(Return tabled)

Question No. 104--
Mr. Jasraj Singh Hallan:
With regard to polling by the government since January 1, 2018: (a) what is the list of all poll questions and subjects that have been commissioned since January 1, 2018; (b) what was the (i) date and duration, (ii) sample size of each poll in (a); and (c) what are the details of all polling contracts signed in January 1, 2018 including (i) vendor, (ii) date, (iii) amount, (iv) date and duration, (v) summary of contract including number of polls conducted?
Response
(Return tabled)

Question No. 105--
Mr. Jasraj Singh Hallan:
With regard to the federal executive vehicle fleet for ministers, as of December 5, 2019: (a) what is the total number of vehicles in the fleet; (b) what has been the total cost of (i) procuring vehicles for the fleet, (ii) the fleet as a whole; (c) what is the estimated total annual cost of salaries for drivers, including ministerial exempt staff and federal public servants whose primary responsibility consists of driving vehicles in the fleet; (d) what are the models, years and manufacturers of each vehicle in the fleet; and (e) what are the names and positions of each authorized user of a vehicle in the fleet?
Response
(Return tabled)

Question No. 108--
Mr. Gérard Deltell:
With regard to annual budgets allocated to the Office of the Deputy Prime Minister and to the Office of the Minister of Intergovernmental Affairs: (a) is there a separate annual budget for each office and, if not, is there one consolidated budget; (b) for the offices in (a), what is the allocated budget amount; and (c) how many Privy Council Office officials have been assigned to assist the minister in her role as (i) Deputy Prime Minister, (ii) Minister of Intergovernmental Affairs?
Response
(Return tabled)

Question No. 109--
Mr. Philip Lawrence:
With regard to government support for residents and property owners impacted by the high water levels on Lake Ontario: (a) what actions, if any, will the government take, either directly, or through the International Joint Commission/the International Lake Ontario-St. Lawrence River Board, in order to minimize the amount of flooding on Lake Ontario in 2020; (b) what is the government’s (i) short-term, (ii) medium-term, (iii) long-term plans to address the water levels on Lake Ontario; c) what specific financial assistance, if any, is the government providing to (i) residents or property owners, (ii) municipalities, impacted by the outflow levels in 2020; (d) what specific financial assistance, if any, did the government provide to (i) residents or property owners, (ii) municipalities, impacted by the outflow levels in (i) 2017, (ii) 2019; (e) since 2016, how many times has the (i) high trigger or (ii) low trigger of the H14 criterion been met; (f) for each instance in (e), (i) what was the date, (ii) water level, (iii) specific actions taken as a result of the trigger; and (g) for each instance in (e) where a trigger level was met, but action was not taken, what was the rationale for not taking action?
Response
(Return tabled)

Question No. 110--
Mr. Arnold Viersen:
With regard to the total amount of late-payment charges for telephone services, since June 1, 2018, and broken down by late charges incurred by government department, agency, Crown corporation, or other government entity: what is the total amount late-payment charges and interest charges incurred in each month for services provided by (i) Rogers, (ii) Bell, (iii) Telus, (iv) other cellular or cable provider?
Response
(Return tabled)

Question No. 111--
Mr. Arnold Viersen:
With regard to government purchases of tickets or passes for Canada 2020 events during 2019: what are the details of all such expenditures, including (i) date of event, (ii) event description, (iii) amount, (iv) number of tickets or passes, (v) price per ticket or pass, (vi) titles of individuals for whom the tickets or passes were intended?
Response
(Return tabled)

Question No. 112--
Mr. Arnold Viersen:
With regard to the government’s participation in the UN Climate Change Conference COP 25 in Madrid, Spain, in December 2019: (a) how many individuals were in the Canadian delegation; (b) what were the titles of all individuals in (a); and (c) what are the titles of all other individuals who attended COP 25 for whom the government paid expenses?
Response
(Return tabled)

Question No. 113--
Mr. Arnold Viersen:
With regard to the new “For Glowing Hearts” logo unveiled by Destination Canada: (a) which firm or individual designed the logo; (b) what were the total expenditures in relation to designing the logo; and (c) what are the details of any other expenditures in relation to the logo, including (i) amount, (ii) description of goods or services?
Response
(Return tabled)

Question No. 115--
Mr. Scot Davidson:
With regard to the disposition of government assets, since January 1, 2018: (a) on how many occasions has the government repurchased or reacquired a lot which had been disposed of in accordance with the Treasury Board’s "Directive on Disposal of Surplus Materiel"; and (b) for each occasion in (a), what was the (i) description or nature of the item or items which constituted the lot, (ii) sale account number or other reference number, (iii) date on which the sale closed, (iv) price at which the item was disposed of to the buyer, (v) price at which the item was repurchased from the buyer, if applicable?
Response
(Return tabled)

Question No. 116--
Mr. Scot Davidson:
With regard to the government operating booths or displays at trade shows or similar type events, since January 1, 2019, and broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity: what are the details of each event, including (i) date, (ii) location, (iii) title of event, (iv) amount paid by the government for space at the event, (v) amount spent by the government in relation to the displays and a breakdown of such expenses, if known?
Response
(Return tabled)

Question No. 117--
Mr. Scot Davidson:
With regard to the consumption of alcohol and food on flights taken on government-owned Airbus and Challenger aircraft since January 1, 2019: (a) on which flights was alcohol consumed; and (b) for each flight where alcohol was consumed, (i) what is the value of the alcohol consumed, (ii) what was the origin and destination of the flight, (iii) what was the flight date, (iv) what is the breakdown of alcoholic beverages consumed by specific beverage and quantity, (v) what is the cost of food consumed on each flight?
Response
(Return tabled)

Question No. 118--
Mr. Todd Doherty:
With regard to Transport Canada’s testing of the Boeing 737 Max aircraft: (a) will Transport Canada be conducting its own testing of the aircraft prior to recertification and, if so, which specific tests will Transport Canada be conducting itself; (b) will Transport Canada be relying on the testing of foreign nations or their relevant agency to recertify the aircraft and, if so, which specific tests will Transport Canada be relying on from foreign nations; (c) will Transport Canada be relying on the testing of Boeing to recertify the aircraft and, if so, which specific tests will Transport Canada be relying on from Boeing; and (d) will Transport Canada be relying on any other forms of testing to recertify the aircraft and, if so, which forms?
Response
(Return tabled)

Question No. 121--
Mr. Michael D. Chong:
With regard to foreign interference in the 2019 federal election: (a) is the government aware of any organized efforts from foreign nations to interfere in the 2019 election, and, if so (i) what nations were responsible for the effort, (ii) what efforts did each nation make; and (b) did any member of the government request that any foreign head of state or former foreign head of state endorse any particular party during the last election, and, if so, does the government considered that action to be foreign interference?
Response
(Return tabled)

Question No. 122--
Mr. Michael D. Chong:
With regard to social media “influencers” who have been selected to be paid by Elections Canada in relation to the 2019 election: (a) who are all of the “influencers”; (b) what are the details of each “influencer”, including platforms and “handles”; (c) why was each “influencer” chosen by Elections Canada; and (d) how much remuneration has Elections Canada agreed to pay each “influencer”, broken down by “influencer”?
Response
(Return tabled)

Question No. 123--
Mr. Michael D. Chong:
With regard to the True North Centre for Public Policy v Canada (Leaders’ Debates Commission) litigation: (a) what costs have been incurred to date on behalf of the Leaders’ Debates Commission; (b) what costs have been incurred to date on behalf of the Attorney General of Canada; (c) was the Minister of Democratic Institutions or the President of the Queen’s Privy Council for Canada briefed, and, if so, what are the details of each briefing; (d) were instructions provided by the minister or the president; (e) were instructions sought from the minister or the president; and (f) if the instructions were not sought from the minister or the president, who is the most senior official who instructed counsel for the Attorney General of Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 124--
Mr. Mel Arnold:
With regard to the Small Craft Harbours program, since January 1, 2019: (a) what are the details of all grants and contributions made from the program, including for each the (i) recipient, (ii) amount, (iii) project description, (iv) start date and duration of project, (v) type of contribution (e.g. repayable grant, loan, etc.), (vi) location of recipient, including municipality and province; and (b) what is the total amount paid out from the program, broken down by province?
Response
(Return tabled)

Question No. 126--
Mr. Mel Arnold:
With regard to the Oceans Protection Plan (OPP): (a) what is the total amount of OPP funds disbursed to since June 1, 2018; and (b) what are the details of each project or organization funded by the OPP, including (i) recipient, (ii) location, (iii) date of announcement, (iv) amount received to date, (v) project description or purpose of funding, (vi) duration of project?
Response
(Return tabled)

Question No. 130--
Mr. Tom Kmiec:
With regard to the federal Crown Borrowing Program (CBP), which seeks to increase the liquidity and efficiency of Crown corporation borrowings, from January 1, 2017, to date: (a) how many requests for loans were received by the CBP lending facility’s lending desk; (b) of the applications for loans, how many were approved; (c) for each of the approved CBP loans, what was (i) the purpose of the loan, (ii) the total loan amount, (iii) the terms of the loan, (iv) the issuance date, (v) the maturity date; (d) what is the total aggregate amount of loans provided to the Canada Mortgage and Housing Corporation; (e) what is the total aggregate amount of loans provided to the Business Development Bank of Canada; (f) what is the total aggregate amount of loans provided to Farm Credit Canada; (g) of the CBP loans issued, how many have defaulted or been deemed to be non-repayable; and (h) what is the total outstanding issuance of CBP loans?
Response
(Return tabled)

Question No. 131--
Mr. Tom Kmiec:
With regard to the First-Time Home Buyer Incentive (FTHBI) announced by the government in 2019, from September 1, 2019, to date: (a) how many applicants have applied for a mortgage through the FTHBI, broken down by province and municipality; (b) of the applicants in (a), how many applicants have been approved and accepted mortgages through the FTHBI, broken down by province and municipality; (c) of the applicants in (b), what is that average value of the mortgage loan; (d) of the applicants in (b), what is that median value of the mortgage loan; (e) what is the total aggregate amount of money lent to homebuyers; (f) what is the breakdown of the percentage of loans originated with each lender comprising more than 5% of total loans issued; and (g) what is the breakdown of the value of outstanding loans insured by each Canadian mortgage insurance company as a percentage of total loans in force?
Response
(Return tabled)

Question No. 134--
Mr. Erin O'Toole:
With regard to the government's campaign for a United Nations Security Council seat in 2021: (a) what are the total expenses to date directly related to the campaign, broken down by type of expense; and (b) what are the details of all contracts related to the campaign, including (i) vendor, (ii) date, (iii) amount, (iv) description of goods or services, (v) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 136--
Mr. Erin O'Toole:
With regard to the government’s position in response to the pro-democracy demonstrations in Hong Kong: (a) has there been any communication between the Government of Canada or its officials and the Government of China or its officials related to the demonstrations and, if so, what are the details, including (i) date, (ii) form of communications, (iii) who was involved in the communication, (iv) content of the messages sent or received; (b) what is the government’s official response to the demonstrations; and (c) what is the government’s position regarding offering asylum to pro-democracy demonstrators in Hong Kong?
Response
(Return tabled)

Question No. 137--
Mr. John Williamson:
With regard to the impact of the Muskrat Falls project on electricity rates in Newfoundland and Labrador: (a) what estimates or projections does the government have regarding electricity rates in Newfoundland and Labrador in (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021, (iv) 2022; and (b) what specific measures will the government take to reduce electricity rates?
Response
(Return tabled)

Question No. 141--
Ms. Rachael Harder:
With regard to Canada Border Services Agency (CBSA) inspections at the Port of Vancouver: (a) what is the average wait time for inspection of a shipment; (b) how does the current wait time relate to (i) the previous five years, (ii) other major ports in Canada; (c) what is the current number of employees working on container inspection and how does it relate to employee numbers in the previous five years; (d) what is the average cost (i) to the importer when a container is selected for examination, (ii) to the CBSA to perform each inspection; and (e) what resources are being allocated by the CBSA to (i) address findings of the Audit of the Commercial Program in the Marine Mode, dated December 4, 2018, (ii) decrease current wait times associated with inspection?
Response
(Return tabled)

Question No. 142--
Mr. Ziad Aboultaif:
With regard to cybersecurity penetration testing, since January 1, 2016, and broken down by department or agency: (a) has cybersecurity penetration testing occurred; (b) was the penetration testing conducted internally or by an external contractor; (c) if an external contractor was hired, what are the details of the contract, including the (i) date and duration of contract, (ii) vendor, (iii) amount; and (d) what was the nature of the penetration testing?
Response
(Return tabled)

Question No. 144--
Mr. Michael D. Chong:
With regard to the $6-million budget for the Leader’s Debates Commission: (a) how much has been spent to date; and (b) what is the breakdown of how the budget was spent, broken down by line item?
Response
(Return tabled)

Question No. 145--
Mr. John Williamson:
With regard to Canada Post domestic mail being opened by United States customs officials: (a) does the government or Canada Post allow foreign officials to open domestic mail under any circumstances and, if so, what are those circumstances; (b) what specific measures, if any, will the government take to ensure that Canada Post domestic mail sent to or from Campobello, New Brunswick, is not opened by a foreign government's officials; and (c) has the government raised this matter with U.S. government officials and, if so, what are the details, including (i) who raised the issue, (ii) with whom was it raised, (iii) date, (iv) form, (v) what was the U.S. response?
Response
(Return tabled)

Question No. 147--
Mr. Glen Motz:
With regard to Correctional Service Canada, broken down by year since 2008: (a) what was the average number of individuals in a maximum security penitentiary; (b) what was the average number of individuals in a medium security penitentiary; (c) what was the average number of individuals in a minimum security penitentiary; (d) what was the average number of individuals serving their sentence in the community; and (e) for each number in (a) through (d), what capacity percentage does that number represent?
Response
(Return tabled)

Question No. 148--
Mr. Peter Kent:
With regard to the government’s proposed Journalism and Written Media Independent Panel of Experts: (a) why does the government require panel members to sign a confidentiality agreement; (b) why will the panel’s deliberations not be held in public; and (c) why will the government not list media applicants which are denied funding?
Response
(Return tabled)

Question No. 152--
Ms. Kerry-Lynne D. Findlay:
With regard to all government spending announcements between June 1, 2019, and September 11, 2019: (a) what is the total amount of all commitments; (b) for each announcement, what was the (i) date, (ii) location, (iii) amount, (iv) description or summary, (v) duration of proposed spending, (vi) name of the member of Parliament or the minister who made announcement, (vii) program from which funding was allocated?
Response
(Return tabled)

Question No. 153--
Ms. Kerry-Lynne D. Findlay:
With regard to all contracts awarded by the government since January 1, 2019, broken down by department or agency: (a) how many contracts have been awarded to a foreign firm, individual, business, or other entity with a mailing address outside of Canada; (b) for each contract in (a), what is the (i) name of vendor, (ii) date of contract, (iii) summary or description of goods or services provided, (iv) file or tracking number, (v) country of mailing address; and (c) for each contract in (a), was the contract awarded competitively or sole sourced?
Response
(Return tabled)

Question No. 154--
Ms. Candice Bergen:
With regard to government revenue from taxes or duties related to cannabis sales: (a) what was the original projected revenue from these taxes or duties in (i) 2018, (ii) 2019; (b) what was the actual revenue generated from these taxes or duties in (i) 2018, (ii) 2019; and (c) what is the projected revenue from these taxes or duties in each of the next five years?
Response
(Return tabled)

Question No. 155--
Ms. Candice Bergen:
With regard to RCMP requests for cooperation directed at the Privy Council Office (PCO) or the Office of the Prime Minister (PMO) since January 1, 2016: (a) how many requests for cooperation have been denied by PCO or PMO; and (b) what are the details of each denied request, including (i) date of request, (ii) date of response, (iii) highest official in PCO or PMO who authorized the denial, (iv) summary and topic of request, (v) reason for denial?
Response
(Return tabled)

Question No. 156--
Ms. Candice Bergen:
With regard to the Minister of Middle Class Prosperity: what is the minister's definition of the middle-class?
Response
(Return tabled)

Question No. 161--
Mr. Glen Motz:
With regard to the number of Canada Border Services Agency (CBSA) officers: broken down by province and job category, what is the total number of active CBSA officers as of (i) January 1, 2014, (ii) January 1, 2015, (iii) January 1, 2016, (iv) January 1, 2017, (v) January 1, 2018, (vi) January 1, 2019, (vii) present?
Response
(Return tabled)

Question No. 162--
Mr. Glen Motz:
With regard to contraband seized in correctional institutions, broken down by year and institution from 2015 to present: (a) what quantity of tobacco was seized; (b) what quantity of cannabis was seized; (c) what quantity of crack cocaine was seized; (d) what quantity of crystal methamphetamine was seized; (e) what quantity of opioids was seized; (f) how many cellular telephones were seized; (g) how many weapons were seized; and (h) what is the total institutional value of all seized contraband?
Response
(Return tabled)

Question No. 164--
Mr. Charlie Angus:
With regard to the First Nations Child and Family Services program: (a) how much funding has been allocated in each fiscal year since 2009-10, broken down by province or territory, fiscal year, and category of expenditure (i.e. operations, maintenance, prevention, and community well-being and jurisdiction initiative); (b) how much has been spent in each fiscal year since 2009-10, broken down by province or territory, fiscal year, and category of expenditure; and (c) how many apprehensions of children have been undertaken in each fiscal year since 2009-10, broken down by fiscal year, province or territory and by on- and off-reserve apprehensions?
Response
(Return tabled)

Question No. 165--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to contracts under $25,000 for communications research services or professional communications services signed since January 1, 2018: what are the details of each contract, including (i) vendor, (ii) date and duration of contract, (iii) amount, (iv) description of goods or services provided?
Response
(Return tabled)

Question No. 166--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to contracts under $10,000 granted by the Department of Finance since January 1, 2019: what are the (i) vendors' names and location, (ii) contracts' reference and file numbers, (iii) dates of the contracts, (iv) descriptions of the goods or services provided, (v) delivery dates, (vi) original contracts' values, (vii) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 167--
Mr. Terry Dowdall:
With regard to diplomatic appointments made by the government since January 1, 2019: what are the details of all diplomatic appointments made of individuals who were not diplomats or employees of Global Affairs Canada prior to their appointment, including (i) name, (ii) position, including the country and title, (iii) date of the appointment, (iv) salary range?
Response
(Return tabled)

Question No. 168--
Ms. Rachael Harder:
With regard to the Ministries and Ministers of State Act: (a) on November 20, 2019, were ministers of state appointed pursuant to that Act, and, if so, (i) who are the ministers of state, (ii) who are the ministers to whom those ministers of state have been appointed to assist, (iii) what is the gender of the individuals listed in (i) and (ii); (b) is the answer to (a)(iii) consistent with the Prime Minister’s commitment to a gender-balanced cabinet; and (c) which provisions of the Salaries Act, as enacted by Bill C-24 during the previous Parliament, prevented these ministerial appointments?
Response
(Return tabled)

Question No. 169--
Mr. Tony Baldinelli:
With regard to relocation costs for exempt staff moving to the National Capital Region since January 1, 2019: (a) what is the total cost paid by the government for relocation services and hotel stays related to moving these staff to the National Capital Region; and (b) for each individual reimbursement, what is the (i) total amount authorized to be paid out, (ii) cost for moving services, (iii) cost for hotel stays?
Response
(Return tabled)

Question No. 170--
Mr. Tony Baldinelli:
With regard to contracts granted by any department, agency, Crown corporation, or other government entity, since January 1, 2017, to Data Sciences Incorporated: (a) who authorized the contracts; (b) what are the contracts' reference and file numbers; (c) what are the dates of the contracts; (d) what are the descriptions of the services provided; (e) what are the delivery dates; (f) what are the original contracts' values; and (g) what are the final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 171--
Mr. Tony Baldinelli:
With regard to projects funded under the government’s Supercluster Initiative: what are the details of all funding delivered to date, including (i) project title and description, (ii) location, (iii) funding promised to date, (iv) funding actually delivered to date?
Response
(Return tabled)

Question No. 172--
Mr. Jamie Schmale:
With regard to the purchase of carbon offset credits by the government, broken down by department, agency, and Crown corporation: (a) what is the total amount purchased in carbon offsets since January 1, 2018; and (b) what are the details of each individual purchase, including, for each, the (i) price of purchase, (ii) date of purchase, (iii) dates of travel, (iv) titles of individuals on trip, (v) origin and destination of trip, (vi) amount of emissions the purchase was meant to offset, (vii) name of vendor who received the carbon offset payment?
Response
(Return tabled)

Question No. 174--
Mrs. Rosemarie Falk:
With regard to immigration to Canada since January 1, 2016, and broken down by year: (a) how many economic class immigrants have been admitted to Canada; (b) how many family class immigrants have been admitted to Canada; (c) how many refugees have been admitted to Canada; (d) how many (i) temporary student visas were issued, (ii) individuals were admitted to Canada on a temporary student visa; (e) how many (i) temporary worker permits were issued, (ii) individuals were admitted to Canada on a temporary worker permit; (f) how many (i) temporary visitor records were issued, (ii) individuals were admitted to Canada on a temporary visitor record; (g) how many temporary resident permits were issued; (h) how many temporary resident permits were approved by the Minister of Immigration, Refugees and Citizenship; (i) for (a) to (h), what is the breakdown by source country for each class of migrant; and (j) for applications for the categories enumerated in (a) to (h), how many individuals were found inadmissible, broken down by (i) each subsection of section 34 of the Immigration and Refugee Protection Act, (ii) each subsection of section 35 of the Immigration and Refugee Protection Act, (iii) each subsection of section 36 of the Immigration and Refugee Protection Act, (iv) each subsection of section 37 of the Immigration and Refugee Protection Act, (v) each subsection of section 40 of the Immigration and Refugee Protection Act?
Response
(Return tabled)

Question No. 176--
Mrs. Rosemarie Falk:
With regard to the government’s Venture Capital Catalyst Initiative: what are the details of all funding provided from the program, including (i) recipients, (ii) dates, (iii) location of recipients, (iv) descriptions or summaries of business or programs receiving funding, (v) amounts of funding, (vi) whether the funding was in the form of a (vii) repayable loan, (viii) non-repayable grant?
Response
(Return tabled)

Question No. 177--
Mrs. Rosemarie Falk:
With regard to individuals who have illegally or “irregularly” crossed the border into Canada since January 1, 2016: (a) how many such individuals have been subject to deportation or a removal order; and (b) of the individuals in (a), how many (i) remain in Canada, (ii) have been deported or removed from Canada?
Response
(Return tabled)

Question No. 180--
Mr. Tom Lukiwski:
With regard to correspondence, both on paper and electronic formats, received by the Office of the Prime Minister from the general public since January 1, 2019: (a) what were the top 10 topics or subjects matters, in terms of volume of correspondence; and (b) for each of the top 10 topics in (a), how many pieces of correspondence were received?
Response
(Return tabled)

Question No. 181--
Mr. Tom Lukiwski:
With regard to the caretaker convention: (a) is the government, as of the date of the notice of this question, observing the caretaker convention; (b) if the answer to (a) is negative, (i) when did the government cease observing the caretaker convention, (ii) what prompted this change, (iii) is this consistent with section 1 of the Privy Council Office’s “Guidelines on the conduct of Ministers, Ministers of State, exempt staff and public servants during an election“ publication which provides that the caretaker period “ends when a new government is sworn-in, or when an election result returning an incumbent government is clear”; and (c) what is the government’s definition of “when an election result returning an incumbent government is clear” in cases where the government party represents fewer than a majority of seats in the House of Commons?
Response
(Return tabled)

Question No. 182--
Ms. Leona Alleslev:
With regard to the export of military goods: (a) what was the average, median, shortest and longest approval time for an export permit in (i) 2014, (ii) 2015, (iii) 2016, (iv) 2017, (v) 2018, (vi) (2019); (b) what is the precise process through which each permit application goes prior to final approval, including the titles of those required to sign off at each stage of the process; (c) has the process in (b) changed since November 4, 2015, and, if so, (i) what precise changes were made to the process, (ii) when was each change made; and (d) what specific measures, if any, is the government implementing to speed up the approval process?
Response
(Return tabled)

Question No. 184--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to defence procurements that have been delayed, since January 1, 2016: (a) what is the complete list of procurements that have been delayed and what are the details of each procurement, including (i) original procurement date, (ii) revised procurement date, (iii) description of goods or services being procured, (iv) reason for the delay?
Response
(Return tabled)

Question No. 185--
Mr. Damien C. Kurek:
With regard to grants and contributions under $25,000 provided by Western Economic Diversification Canada since January 1, 2018: what are the details of each, including (i) date of funding, (ii) recipient, (iii) location, (iv) project description?
Response
(Return tabled)

Question No. 186--
Mr. Gary Vidal:
With regard to foreign takeovers and acquisitions of Canadian companies by foreign state-owned enterprises covered by the Investment Canada Regulations and the Investment Canada Act: (a) from January 1, 2016, to present, how many foreign state-owned enterprises have taken over or acquired Canadian companies; (b) what are the details of each takeover or acquisition in (a), including the (i) name and country of the foreign enterprise, (ii) name of the Canadian company subject to the takeover or acquisition; and (c) for each transaction referred to in (b), (i) was a review conducted pursuant to the Investment Canada Act, (ii) was a national security review conducted?
Response
(Return tabled)

Question No. 187--
Mr. Gary Vidal:
With regard to Canadian Armed Forces (CAF) members serving abroad: (a) how many CAF members were serving abroad as of January 1, 2019; (b) what is the breakdown of these deployments by country; (c) how many CAF members are currently serving abroad; and (d) what is the breakdown of current deployments by country?
Response
(Return tabled)

Question No. 188--
Mr. Jamie Schmale:
With regard to the Veterans Affairs Canada service standard of 16 weeks for decisions in relation to disability benefit applications, for the 2018-19 fiscal year or in the last year for which statistics are available: how many and what percentage of applications received a decision within (i) the 16-week standard, (ii) between 16 and 26 weeks, (iii) greater than 26 weeks (six months), (iv) greater than a year?
Response
(Return tabled)

Question No. 189--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to ministerial travel between June 21, 2019, and September 11, 2019: (a) how much money was spent by each minister and their accompanying staff, per trip, on (i) accommodation, (ii) flights, including number of flights, (iii) car rentals, including number of cars, (iv) fuel claims, (v) meals, (vi) incidentals; (b) how many staff members were on each trip, broken down by ministerial staff and departmental staff; and (c) what was the destination and purpose of each trip?
Response
(Return tabled)

Question No. 190--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to ministerial travel between June 21, 2018, and September 11, 2018: (a) how much money was spent by each minister and their accompanying staff, per trip, on (i) accommodation, (ii) flights, including number of flights, (iii) car rentals, including number of cars, (iv) fuel claims, (v) meals, (vi) incidentals; (b) how many staff members were on each trip, broken down by ministerial staff and departmental staff; and (c) what was the destination and purpose of each trip?
Response
(Return tabled)

Question No. 191--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to performance incentives or bonuses paid out in the last fiscal year: what amount was paid out, broken down by department and position level?
Response
(Return tabled)

Question No. 192--
Mr. Kelly McCauley:
With regard to the Canada Infrastructure Bank (CIB), for the last fiscal year: (a) how much money was spent by the CIB; (b) how many projects have been proposed for the CIB; (c) how many projects have been evaluated for the CIB; and (d) how many projects have been approved for the CIB?
Response
(Return tabled)

Question No. 193--
Mr. Jamie Schmale:
With regard to classified or protected documents, since January 1, 2019, broken down by department or agency: (a) how many instances have occurred where it was discovered that classified or protected documents were left or stored in a manner which did not meet the requirements of the security level of the documents; (b) how many of these instances occurred in the offices of ministerial exempt staff, including those of the staff of the Prime Minister, broken down by ministerial office; and (c) how many employees have lost their security clearance as a result of such infractions?
Response
(Return tabled)

Question No. 195--
Mr. Bob Zimmer:
With regard to grants and contributions under $25,000 provided by the Canadian Northern Economic Development Agency, since January 1, 2018: what are the details of each, including (i) date of funding, (ii) recipient, (iii) location, (iv) project description?
Response
(Return tabled)

Question No. 196--
Mr. Dean Allison:
With regard to any focus groups administered by the government since January 1, 2019, and broken down by each instance where a focus group took place: (a) what were the specific topics being assessed or analyzed by the focus groups; (b) what are all costs associated with putting on these focus groups, including venue rental, incentives for attendees, food and beverage, travel expenses; (c) which government officials or ministerial staff were in attendance at each focus group; (d) for each of the focus groups conducted, what were the results or findings; and (e) what was the date of each focus group?
Response
(Return tabled)

Question No. 197--
Mr. Dean Allison:
With regard to privacy breaches since January 1, 2018, broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity: (a) how many privacy breaches have occurred; and (b) for each privacy breach, (i) was it reported to the Privacy Commissioner, (ii) how many individuals were affected, (iii) what were the dates of the privacy breach, (iv) were the individuals affected notified that their information may have been compromised and, if so, on what date and by what manner?
Response
(Return tabled)

Question No. 198--
Mr. Dean Allison:
With regard to government expenditures on media monitoring, since January 1, 2018, and broken down by department or agency: what are the details of all expenditures, including (i) vendor, (ii) amount, (iii) date, (iv) duration of contract, (v) description of goods or services provided?
Response
(Return tabled)

Question No. 199--
Mr. Brad Redekopp:
With regard to errors made and corrected on proactive disclosure, since January 1, 2019, and broken down by department, agency, Crown corporation or other government entity covered by proactive disclosure: (a) what was the total number of errors discovered; (b) for each error, what were the details of the original posting, including what information was originally published on the proactive disclosure website; (c) for each correction, what are the details of the corrected information, including the contents of both the (i) original information, (ii) corrected information; and (d) for each error, on what date was the (i) erroneous information published, (ii) corrected information published?
Response
(Return tabled)

Question No. 201--
Mr. Brad Redekopp:
With regard to contracts under $10,000 granted by Global Affairs Canada since January 1, 2019: what are the (i) vendors' names and locations (ii) contracts' reference and file numbers, (iii) dates of the contracts, (iv) descriptions of the goods or services provided, (v) delivery dates, (vi) original contracts' values, (vii) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 202--
Mr. Greg McLean:
With regard to government statistics regarding foreign investment in Canadian real estate: (a) how much foreign money does the government estimate is currently invested in unoccupied or unutilized Canadian residential real estate, broken down by (i) value, (ii) number of dwellings, (iii) municipality, (iv) province; and (b) how much foreign money does the government estimate is currently invested in unoccupied or unutilized Canadian commercial real estate, broken down by (i) value, (ii) number of dwellings, (iii) amount of commercial space, (iv) municipality, (v) province ?
Response
(Return tabled)

Question No. 203--
Mr. Greg McLean:
With regard to government scrutiny of foreign funding of Canadian real estate investments: (a) has the government conducted any specific studies in relation to examining the sources of foreign capital in Canadian real estate, and what were the findings of the studies; (b) what percentage of foreign capital in Canadian real estate does the government estimate to be from illegitimate or illegal sources; (c) what specific measures does the government take to ensure that foreign investment is from legitimate sources; (d) how many foreign-funded real estate transactions have been investigated for possible money laundering since January 1, 2018; (e) what is the status of each of the investigations in (d); and (f) what specific actions is the government taking to ensure that Canadian real estate transactions are not used for money laundering?
Response
(Return tabled)

Question No. 205--
Mr. Doug Shipley:
With regard to spending by departments, agencies and Crown corporations, since January 1, 2018: what were the total costs of rentals and purchases of individual staging, lighting and audio equipment, and production and assorted technical costs for all government announcements and public events, broken down by (i) date of event, (ii) location, (iii) event description, (iv) vendor name, (v) goods or services provided by each vendor, (vi) contract value, including cost of each good or service, if known?
Response
(Return tabled)

Question No. 207--
Mrs. Alice Wong:
With regard to the impact of the carbon tax on fixed-income seniors: (a) did the government do any studies, prior to implementing a federal carbon tax, on the impact of the carbon tax on fixed-income seniors, and what were the findings of the studies; (b) what relief, if any, will the government provide to seniors who are unable to afford the higher prices of fruits and vegetables as a result of the carbon tax; and (c) what seniors organizations, if any, were consulted prior to the implementation of the carbon tax, and what are the details of each of their submissions?
Response
(Return tabled)

Question No. 209--
Mr. Tom Lukiwski:
With regard to the national security exception for federal procurements, since January 1, 2016: how many times has this exception been invoked, broken down by (i) date of contract, (ii) department, (iii) contract amount?
Response
(Return tabled)

Question No. 210--
Mr. Brad Vis:
With regard to requests from the District of Mission, British Columbia, for government assistance in relation to the Mission sanitary sewer crossing project: (a) what funding will the government provide to Mission in order to replace the sewage pipe system, and when will it be provided; (b) has the government conducted any studies on the potential impact of a sewage pipe breach into the Fraser River and, if so, what are the details, including (i) date, (ii) who conducted the study, (iii) findings, (iv) website where the study can be found online; (c) has the government performed a cost or risk assessment in relation to the cost of replacing the sewage pipe compared to the environmental and financial costs associated with a sewage breach along the Fraser River, and, if so, what were the findings of the assessment; and (d) if the answer to (c) is negative, why has an assessment not been done?
Response
(Return tabled)

Question No. 211--
Mr. Marty Morantz:
With regard to the Canada Revenue Agency (CRA): (a) what are all of the current 1-800 telephone numbers that Canadians can use to call the CRA; (b) for each 1-800 telephone number, which taxpayers are intended to use each telephone number and which specific services are available; (c) broken down by month, since January 1, 2018, how many telephone calls have been received by each telephone number; and (d) broken down by month, since January 2018, what was the average wait time or time on hold for callers to each telephone number?
Response
(Return tabled)

Question No. 213--
Mr. Randy Hoback:
With regard to the updatedCanada–United States–Mexico Agreement (CUSMA) signed on December 10, 2019: what are the specific details of all changes between this agreement and the previous CUSMA signed on November 30, 2018?
Response
(Return tabled)

Question No. 214--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the report entitled “An Examination of Governance, Existing Data, Potential Indicators and Values in the Ottawa River Watershed”, tabled in the House on June 19, 2019: (a) how many public servants were involved in the creation of this report; (b) how many organizations were invited to provide input, direction or consultation during the preparation of the report; (c) how many organizations responded to the invitation to provide input, direction or consultation during the preparation of the report; (d) of the input provided by the organizations that responded in (c), how many were directly used in the creation of the report; (e) for each of the organizations identified in (b), (c), and (d), what is the (i) name of the organization, (ii) contact information of the organization, broken down by question; (f) for each of the organizations invited in (b), since November 4, 2015, have any received funding from the government, broken down by (i) name of the organization, (ii) contact information of the organization, (iii) amount of money received, (iv) department and program that the funding came from, and (v) date on which the funding was received; (g) what is the total of all expenditures for the creation this report, broken down by category; (h) for any expenditure on advertising for the creation of this report, what are the (i) dates the advertising appeared, (ii) the medium used for the advertising, (iii) locations that the advertising could be seen, (iv) amount of money spent on advertising, (v) who approved the advertising expense; (i) for any expenditure on hospitality during the creation of the report, what is the (i) amount spent, (ii) date that the hospitality took place, (iii) location of the event, (iv) what kind of food and beverages were served, (v) who approved the hospitality expense; (j) for any expenditure on transportation and the rental of vehicles during the creation of this report, what is the (i) amount spent, (ii) date that the transportation or rental took place, (iii) location of travel, (iv) what method of transportation was used, (v) in the case of rentals, what is the make and model of the vehicle that was rented, (vi) who approved the transportation or rental expense; and (k) for any expenditure on venue rentals or leases during the creation of this report, what is the (i) amount spent, (ii) location of the rental or lease, (iii) purpose of the rental or lease, (iv) who approved the venue rental or lease expense?
Response
(Return tabled)

Question No. 215--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the International Joint Commission’s Lake Ontario–St. Lawrence River Plan 2014, since November 15, 2015: (a) have any briefing notes been prepared on Plan 2014; (b) if the answer to (a) is affirmative, what are the details of each briefing note, broken down by (i) title, (ii) subject, (iii) author, (iv) department, (v) date written, and (vi) department internal tracking number; and (c) if the answer to (a) is affirmative, have any ministers or ministerial exempt staff issued a written response to a briefing note on Plan 2014, broken down by (i) author, (ii) department), (iii) method of response, (iv) date written, (v) summary of responses?
Response
(Return tabled)

Question No. 217--
Mrs. Cheryl Gallant:
With regard to the Statutes of Canada 2019, Chapter 14 (An Act to amend the Fisheries Act and other Acts in consequence): what is the anticipated total cost of implementing the 2007 Brisbane Declaration on Environmental Flows, broken down by (i) department, (ii) program, (iii) fiscal year?
Response
(Return tabled)

Question No. 218--
Ms. Marilyn Gladu:
With regard to the Advisory Council on the Implementation of National Pharmacare: (a) what are the total expenditures of the Council to date, broken down by line item; and (b) what is the total of all costs associated with producing the report “A Prescription for Canada: Achieving Pharmacare for All”, broken down by line item?
Response
(Return tabled)

Question No. 219--
Mr. Pierre Poilievre:
With regard to government-owned buildings and properties on Sparks Street in Ottawa, between Elgin Street and Bank Street, from 2014 until present: (a) how many retail units are available for commercial lease; (b) what are the details of each unit, including (i) street address, (ii) cost to lease, (iii) whether is it vacant or occupied; and (c) for the units in (a), what is the total number of vacant and occupied units?
Response
(Return tabled)

Question No. 220--
Ms. Michelle Rempel Garner:
With regard to expenditures on single-use bottled water by the government in fiscal years 2017-18, 2018-19 and to date in 2019-20: (a) what are the total expenditures, broken down by department or agency; (b) what are the details of all such expenditures, including (i) date, (ii) amount, (iii) vendor, (iv) description of goods, including quantity, (v) reason the bottled water was purchased; and (c) of the expenditures in (b), which expenditures were incurred for consumption in facilities where access to safe drinking water was readily available?
Response
(Return tabled)

Question No. 221--
Ms. Michelle Rempel Garner:
With regard to grants and contributions under $25,000 provided by Innovation, Science and Economic Development Canada, and the 17 federal departments and agencies that make up the innovation, science and economic development portfolio, since January 1, 2018: what are the details of each, including (i) date of funding, (ii) recipient, (iii) location, (iv) project description?
Response
(Return tabled)

Question No. 222--
Ms. Michelle Rempel Garner:
With regard to contracts under $10,000 granted by Innovation, Science and Economic Development Canada, and the 17 federal departments and agencies that make up the innovation, science and economic development portfolio, since January 1, 2018: what are the (i) vendors' names and locations, (ii) contracts' reference and file numbers, (iii) dates of the contracts, (iv) descriptions of the goods or services provided, (v) delivery dates, (vi) original contracts' values, (vii) final contracts' values, if different from the original contracts' values?
Response
(Return tabled)

Question No. 223--
Ms. Michelle Rempel Garner:
With regard to Innovation, Science and Economic Development Canada, and the 17 federal departments and agencies that make up the innovation, science and economic development portfolio, and broken down by year since the 2016-17 fiscal year: (a) what was the total amount spent on (i) travel for government employees, (ii) travel for stakeholders; (iii) travel for individuals who are neither government employees nor stakeholders, (iv) hospitality; and (b) what are the details of all travel for stakeholders, including (i) date of travel, (ii) cost of trip, broken down by flight cost, accommodation costs and other costs, (iii) name of stakeholder, (iv) organization represented, if applicable?
Response
(Return tabled)

Question No. 224--
Ms. Marilyn Gladu:
With regard to government enforcement of measures aimed at preventing vaping among youth: (a) how much has been spent since January 1, 2019, on enforcing anti-vaping regulations, broken down by type of enforcement and regulation being enforced; (b) what was the vaping rate among youth in (i) 2017, (ii) 2018, (iii) 2019; (c) what specific measures will the government take to lower the youth vaping rate; and (d) what is the government’s target for lowering the vaping rate in (i) 2020, (ii) 2021, (iii) 2022?
Response
(Return tabled)

Question No. 226--
Mr. Michael Cooper:
With regard to Canada’s submarine fleet: (a) what were the total number of days at sea for each submarine in (i) 2018, (ii) 2019; (b) how much money was spent to repair each submarine in (i) 2018, (ii) 2019; (c) what is the total cost of the current submarine maintenance plan to maintain the submarines in (i) 2018, (ii) 2019, (iii) 2020, (iv) 2021; (d) what are the projected future costs of maintenance of the submarine fleet until end-of-life; and (e) what are the details of all briefing notes prepared by the National Shipbuilding Strategy secretariat related to submarines in 2018 and 2019, including (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title or subject matter, (v) summary of contents, (vi) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 227--
Mr. Michael Cooper:
With regard to the replacement of Canada’s polar class icebreakers: (a) what is the expected date of their replacement; (b) what are the planned roles for these new vessels; (c) what is the budget or cost for their replacement; (d) what are the details, including findings of any reports or analysis related to operating older icebreakers (Louis St. Laurent and Terry Fox), including (i) expected years they will have to continue to operate before replacements are built, (ii) total sea days for each vessel in 2017, 2018 and 2019, (iii) total cost of maintenance in 2017, 2018 and 2019 for each polar class vessel; (e) what is the planned maintenance cost of the vessels for each of the next five years; (f) what are the details, including findings, of any review of the vessel meeting environmental standards or risk of not including the polar code for emissions; and (g) what are the details of any reports or briefing notes prepared for or circulated by the National Shipbuilding Strategy Secretariat related to these vessels in 2017, 2018 and 2019, including (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title or subject matter, (v) summary of contents, (vi) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 228--
Mr. Michael Cooper:
With regard to the government’s plans to build 16 multipurpose vessels of the Canadian Coast Guard: (a) what is the expected budget and schedule for the design and construction for each vessel; (b) what are details of all contracts related to (a), including (i) vendor, (ii) start date, (iii) end date, (iv) amount, (v) description of goods or services, including completion date, where applicable; (c) what is the total number of crew expected for each vessel; (d) what is the expected delivery date for each vessel; (e) what is the risk to cost or budget identified in the planning for these ships; and (f) what are the details of any reports or briefing notes prepared for or circulated by the National Shipbuilding Strategy secretariat related to these vessels in 2018 and 2019, including (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title or subject matter, (v) summary of contents, (vi) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 229--
Mr. Michael Cooper:
With regard to the Royal Canadian Navy (RCN): (a) which surface platform in the Royal Canadian Navy is deemed a warship and why has it been designated as such; (b) will the Joint Support Ship (JSS) be a warship; (c) what specific characteristics will enable to JSS to be a warship; (d) what is the RCN’s definition of interim operational capability (IOC) and full operational capability (FOC); (e) when will the first JSS achieve IOC and FOC; (f) when will the second JSS achieve FOC; (g) what is the most recent cost identified to the Assistant Deputy Minister (Material) for (i) JSS 1, (ii) JSS 2; and (h) what are the details of the design contracts for JSS 1 and JSS 2, including (i) date, (ii) vendor, (iii) amount, (iv) description of goods or services, (v) file number, (vi) start and end date of contract?
Response
(Return tabled)

Question No. 230--
Ms. Lianne Rood:
With regard to arctic off-shore patrol ships (AOPS): (a) will the two AOPS for the Canadian Coast Guard (CCG) require redesign or changes and, if so, what specific changes are required and what is the anticipated cost of each change; (b) what are the details of any contracts signed with Irving Shipbuilding Inc. (ISI) in relation to the AOPS, including (i) date, (ii) vendor, (iii) amount, (iv) description of goods or services, (v) file number, (vi) start and end date of contract; (c) when and in which reports did the CCG first identify the need for AOPS; (d) has the CCG identified any risks or challenges in operating the two AOPS and what are those risks; (e) what will be the total estimated costs of the two AOPS to CCG; and (f) what are the details of all briefing documents prepared on this matter, including (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title or subject matter, (v) summary of contents, (vi) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 232--
Ms. Lianne Rood:
With regard to the Canadian Surface Combatant (CSC) fleet: (a) how many ships were committed in the first phase of the contract with Irving Shipbuilding Inc. (ISI); (b) what are the details of all contracts related to the CSC design, including (i) date, (ii) amount, (iii) vendor, (iv) summary of goods or services provided, (v) file number, (vi) start date and end date of contract; (c) what is the most recent cost estimate for the first three ships as provided to the Assistant Deputy Minister of Defence (Materiel) and the Commander of the Royal Canadian Navy; (d) what are the specific design changes that are (i) being considered, (ii) being implemented, (iii) expected to increase the size, capacity, speed, and weight of the Type T26 from the original United Kingdom design; (e) who proposed each change and approved the changes in (d)(ii); (f) what was the rationale for each design change; (g) what, if any, are the specific concerns or issues related to costs, speed, size, weight and crewing of the T26 frigate design that have been identified by the Department of National Defence, third party advisors and any technical experts to the (i) Minister of National Defence, (ii) Minister of Finance, (iii) President of the Treasury Board, (iv) Privy Council Office, (v) Commander of the Royal Canadian Navy; (h) what were the technical requirements for the CSC; (i) what are the details of any reports from the independent third party advisors related to this project prepared in draft or final form in the past 12 months, including (i) date, (ii) third party advisor name, (iii) summary and findings of report; (j) what is the cost for spares for each of the CSC; (k) what is the cost of infrastructure upgrades for the CSC fleet; (l) what are the details of each contract signed between the government and ISI related to the CSC, including (i) date, (ii) vendor, (iii) amount, (iv) description of goods or services, (v) file number, (vi) start and end date of contract; and (n) what are the details of all briefing documents prepared on this matter, including (i) date, (ii) sender, (iii) recipient, (iv) title or subject matter, (v) summary of contents, (vi) file number?
Response
(Return tabled)

Question No. 233--
Mr. Gord Johns:
With regard to the electoral district of Courtenay—Alberni, between the fiscal year 2005-06 and the current year: what are all the federal infrastructure investments (including direct transfers to municipalities, regional district associations or First Nations, national parks, highways, etc.), broken down by fiscal year?
Response
(Return tabled)

Question No. 234--
Mr. Gord Johns:
With regard to the Oceans Protection Plan (OPP) announced by the government in 2016: (a) how much money has been allocated to Transport Canada under the OPP since 2016, broken down by year; (b) how much money has been spent under the OPP by Transport Canada since 2016, broken down by year and program; (c) how much money has been allocated to Fisheries and Oceans Canada under the OPP since 2016, broken down by year; (d) how much money has been spent under the OPP by the Fisheries and Oceans Canada since 2016, broken down by year and by program; (e) how much money has been allocated to Environment and Climate Change Canada under the OPP since 2016, broken down by year; (f) how much money has been spent under the OPP by Environment and Climate Change Canada since 2016, broken down by year and by program; (g) how much money has been spent under the OPP on efforts to mitigate the potential impacts of oil spills since 2016, broken down by year and by program; (h) how much money from the OPP has been allocated to the Whales Initiative since 2016, broken down by year; (i) how much money has been spent under the OPP on the Whales Initiative since 2016; and (j) what policies does the government have in place to ensure that the funding allocated under the OPP is spent on its stated goals in a timely manner?
Response
(Return tabled)

Question No. 235--
Mr. Gord Johns:
With regard to Veterans Affairs Canada: what was the amount of lapsed spending in the department, broken down by year, from 2005-06 to the current fiscal year?
Response
(Return tabled)

Question No. 236--
Mrs. Cathy McLeod:
With regard to the government's negotiations with the United States on softwood lumber: (a) when did formal negotiations on a new softwood lumber agreement commence; (b) how many negotiating sessions have been held to date; (c) who participated in those negotiations in Canada, the United States or elsewhere; and (d) when was the latest negotiating session?
Response
(Return tabled)

Question No. 237--
Mrs. Cathy McLeod:
With regard to the government’s Softwood Lumber Action Plan, announced June 1, 2017: (a) how was the funding allocated, broken down by (i) department, (ii) organization, (iii) location, (iv) date of allocation, (v) amount of funding; and (b) how much of this funding been delivered to date?
Response
(Return tabled)

Question No. 239--
Mr. Randy Hoback:
With regard to the new United States–Mexico–Canada Agreement (USMCA) signed in December 2019: (a) what analysis was done by the government on the impact of the concessions made in the latest version of the agreement to the supply management sector and what were the conclusions; and (b) what is the projected impact of the new agreement on the incomes of (i) dairy, (ii) egg, (iii) chicken, (iv) turkey, (v) hatching egg producers and farmers?
Response
(Return tabled)

Question No. 240--
Mr. Randy Hoback:
With regard to the Prime Minister’s comments in the House on December 11, 2019, that “I have had direct discussions with my Australian counterparts on the issue of protection of the Canadian wine industry”: (a) what are the details of these discussions, including (i) date, (ii) location, (iii) Australian counterpart with whom the discussion took place; and (b) what specific commitments, if any, did the Prime Minister offer or receive during these discussions?
Response
(Return tabled)

Question no 1 --
Mme Rachel Blaney:
En ce qui concerne la barge Nana Provider et son échouement au large de l’île Quadra, dans la mer des Salish, le 9 novembre 2019, alors qu’elle était remorquée par le Polar King: a) le gouvernement a-t-il été informé par des autorités nationales ou internationales du fait que la barge Nana Provider transportait des matières dangereuses, conformément aux définitions de la Loi de 1992 sur le transport des matières dangereuses et, le cas échéant, quelles sont les autorités qui ont signalé la présence de matières dangereuses, et à quel moment; b) dans la période qui a précédé l’échouement, est-ce que la barge et le remorqueur empruntaient un trajet adéquat, respectueux des exigences du Système canadien d’aides à la navigation 2011; c) pour quels motifs un navire devrait-il emprunter une voie navigable intérieure au lieu de longer la côte ouest de l’île de Vancouver, et la barge Nana Provider avait-elle les motifs de le faire; d) avant l’échouement, y a-t-il eu des communications des Services de communications et de trafic maritimes qui auraient pu empêcher l’échouement; e) quelle a été la raison trouvée par le gouvernement pour expliquer l’échouement; f) si la raison n’a pas encore été trouvée, (i) à quelle date l’enquête doit-elle prendre fin; (ii) les résultats seront-ils rendus publics; (iii) de quelle manière le gouvernement entend-il informer les représentants locaux, autochtones, provinciaux et fédéraux des résultats de l’enquête; g) à quelle(s) autorité(s) la situation a-t-elle été signalée, et à quel moment; h) de quelle manière les collectivités autochtones touchées ont-elles été consultées puis mobilisées en ce qui concerne le signalement et la gestion de la barge stationnaire et du processus de sauvetage; i) quelle était la capacité de chacun des navires fédéraux qui sont intervenus pour atténuer les dommages sur l’environnement et la population environnante; et j) combien de temps a-t-il fallu à chacun des navires fédéraux pour arriver à partir du moment du signalement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 3 --
M. John Nater:
En ce qui concerne l’utilisation par le gouvernement d’avions-cargos, à l’exclusion des fins militaires, depuis le 1er janvier 2016: a) quels sont les détails de toutes les fois où des aéronefs du gouvernement ont servi au transport de marchandises, y compris (i) la date, (ii) l’origine et la destination de chaque segment de vol, (iii) le type d’aéronef, (iv) la description de la marchandise, (v) l’activité gouvernementale à laquelle la marchandise servait, le cas échéant; b) les détails de toutes les fois où le gouvernement a nolisé des avions-cargos, y compris (i) la date, (ii) l’origine et la destination de chaque segment de vol, (iii) le type d’aéronef, (iv) la description de la marchandise, (v) l’activité gouvernementale à laquelle la marchandise servait, le cas échéant, (vi) le fournisseur, (vii) le montant payé au fournisseur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 4 --
M. John Nater:
En ce qui concerne les dépenses gouvernementales liées à l’entreprise médiatique en ligne BuzzFeed, depuis le 1er janvier 2019, ventilées par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: quels sont les détails entourant ces dépenses, y compris (i) la date, (ii) le montant, (iii) la description des dépenses ou de la campagne publicitaire, (iv) le titre de chaque « questionnaire » ou « histoire » acheté?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 6 --
M. Chris Warkentin:
En ce qui concerne les communications entre la Canadian Broadcasting Corporation (CBC)/Société Radio-Canada (SRC) et le gouvernement: a) à l’exception des demandes de renseignements des médias, un membre du gouvernement a-t-il reçu des communications de la CBC pendant la période des brefs de 2019 et, dans l’affirmative, quels sont les détails de ces communications, notamment (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) l’objet, (v) le résumé du contenu; b) quels sont les détails de toute correspondance ou de tout document d’information fourni au Bureau du Conseil privé, au Cabinet du premier ministre ou au ministère du Patrimoine canadien concernant la CBC/SRC depuis le 11 septembre 2019, y compris (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre ou l’objet, (v) le numéro de dossier, (vi) le résumé du contenu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 7 --
M. Chris Warkentin:
En ce qui concerne la politique du gouvernement sur la neutralité politique des sociétés d’État: quelle est la politique du gouvernement sur les sociétés d’État qui entament des procédures judiciaires ou qui intentent une poursuite contre des partis politiques pendant une période électorale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 8 --
M. Chris Warkentin:
En ce qui concerne la représentation juridique financée par l’argent des contribuables, depuis le 4 novembre 2015: y a-t-il des ministres, y compris le premier ministre, qui ont retenu les services d’un avocat indépendant financés par l’argent des contribuables et, dans l’affirmative, (i) quel était le sujet de l’affaire en question, (ii) quelle a été la justification fournie au ministère de la Justice pour autoriser le recours aux services de l’avocat indépendant, (iii) quel était le nom de l’avocat indépendant, (iv) quel a été le coût total des honoraires de l’avocat indépendant, (v) quel taux horaire le gouvernement a-t-il autorisé pour payer l’avocat indépendant, (vi) pourquoi n’a-t-on pas eu recours aux avocats du gouvernement au lieu de recourir à l’avocat indépendant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 9 --
M. Martin Shields:
En ce qui concerne les prêts et les subventions accordés par le gouvernement à des entreprises depuis le 1er janvier 2016: a) quels sont les noms des entreprises qui ont reçu des prêts et des subventions, y compris (i) le nom du programme dans le cadre duquel le prêt a été accordé, (ii) le montant du prêt, (iii) la somme qui a été remboursée à ce jour, (iv) la somme qu’il reste à rembourser, (v) le montant qui a été annoncé au départ, (vi) les raisons motivant la réduction ou la radiation d’un prêt, (vii) le nombre d’emplois qui étaient censés être créés grâce au prêt, (viii) le nombre d’emplois qui ont réellement été créés une fois que le prêt a été accordé, (ix) le nombre d’emplois que l’entreprise s’est engagée à maintenir en raison du prêt, (x) le nombre d’emplois qui ont réellement été maintenus; b) en ce qui concerne les entreprises qui n’ont pas atteint le nombre d’emplois fixé, quelles mesures ont été prises par le gouvernement pour remédier au fait que l’objectif n’a pas été atteint?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 10 --
M. Martin Shields:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement consacrées aux images et clichés de photothèque depuis le 1er janvier 2018, selon une ventilation par ministère, agence, société d’État et entité gouvernementale: a) quel est le montant total des dépenses; b) quels sont les détails de chaque contrat ou dépense, y compris (i) le vendeur, (ii) le montant, (iii) les détails et la durée du contrat, (iv) la date, (v) le nombre d’images ou de clichés achetés, (vi) l’endroit où les images et clichés ont été utilisés (Internet, babillards, etc.), (vii) la description de la campagne publicitaire, (viii) le numéro de dossier du contrat?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 11 --
M. Martin Shields:
En ce qui concerne la publicité gouvernementale depuis le 1er juin 2018: a) combien d’argent a été dépensé pour des panneaux d’affichage; b) pour chacune des dépenses mentionnées en a), veuillez indiquer: (i) la date du début et de la fin de l’affichage, (ii) le coût, (iii) le sujet, (iv) le nombre de panneaux d’affichage, (vi) le fournisseur, (vii) le type de panneaux, c’est-à-dire électroniques ou traditionnels?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 12 --
M. Martin Shields:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement pour les droits d’adhésion, ventilées par ministère, organisme et société d’État, depuis le 1er juin 2018: a) combien d’argent a été dépensé; b) quels sont les détails de chaque dépense, y compris le nom de l’organisme ou du fournisseur, la date d’achat et le montant dépensé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 13 --
M. Mike Lake:
En ce qui concerne le financement accordé par le gouvernement au développement international, depuis le 1er avril 2019: quels sont les détails relatifs à tous les fonds versés aux organismes de la société civile, y compris (i) le nom de l’organisme, (ii) la somme reçue, (iii) la somme demandée, (iv) l’objet du financement et la description des projets s’y rapportant, (v) la date à laquelle le financement a été annoncé, (vi) les dates de début et de fin du projet recevant des fonds?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 15 --
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne la Banque de l’infrastructure du Canada: a) quel est le budget de fonctionnement annuel total de la Banque; b) quelle est la ventilation du budget de fonctionnement annuel par poste?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 16 --
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne le Fonds Chantiers Canada: a) quelle est la liste de tous les projets actuellement financés par le Fonds; b) pour chaque projet énoncé au point a), quels sont les détails, notamment (i) le nom du projet, (ii) la description, (iii) le lieu, (iv) l’état actuel du projet, (v) la date d’achèvement prévue, (vi) si le paiement fédéral pour les projets a réellement été versé, et le cas échéant, le montant versé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 17 --
M. Luc Berthold:
En ce qui concerne les projets d’infrastructure financés par le gouvernement: a) quelle est la liste complète des projets qui, selon le gouvernement, devraient être achevés au cours de l’année civile 2020; b) quels sont les détails de tous les projets dont il est question au point a), y compris (i) les dates d’achèvement prévues, (ii) les emplacements, (iii) les circonscriptions fédérales, (iv) le titre ou le résumé des projets, (v) le total des contributions fédérales, (vi) les dates de début des projets?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 21 --
M. James Bezan:
En ce qui concerne la présence militaire du Canada au Moyen-Orient et sa participation à l’opération ARTEMIS, la mission canadienne visant à lutter contre le terrorisme et à rendre les eaux du Moyen-Orient plus sûres: a) combien de membres des Forces armées canadiennes sont-ils actuellement déployés dans le cadre de l’opération ARTEMIS; b) la Marine royale canadienne a-t-elle des ressources maritimes actuellement déployées dans le cadre de l’opération ARTEMIS; c) quelles sont les contributions du Canada à la sécurité maritime régionale dans le détroit d’Hormuz, le golfe Persique, le golfe d’Oman et la mer d’Arabie; d) le gouvernement considère-t-il que la République islamique d’Iran enfreint le Plan d’action global commun et, si oui, que fait le gouvernement pour obliger la République islamique d’Iran à répondre de ses infractions?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 22 --
M. Matt Jeneroux:
En ce qui concerne la Banque de l’infrastructure du Canada: a) quelle est la liste complète des projets d’infrastructure financés par la Banque depuis le 1er juin 2018; et b) pour chaque projet énoncé dans a), quels sont les détails, incluant (i) le montant du financement fédéral, (ii) l’endroit du projet, (iii) la date prévue d’achèvement du projet, (iv) la description du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 23 --
M. Matt Jeneroux:
En ce qui concerne l’article publié en septembre 2019 dans le Globe and Mail intitulé « Minister intervened in decision regarding performance pay for Canada Infrastructure Bank CEO »: a) à quelle ou quelles date le ministre de l’Infrastructure est-il intervenu relativement aux primes ou à la rémunération au rendement du président-directeur général (PDG) de la Banque de l’infrastructure du Canada; b) quelle était la fourchette d’admissibilité des primes ou de la rémunération au rendement (i) avant et (ii) après chaque intervention du ministre, ventilée selon la date de chaque intervention; d) quelle est la fourchette actuelle (i) du salaire, (ii) des primes et de la rémunération au rendement, (iii) des autres formes de rémunération et (iv) de la rémunération totale du PDG?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 25 --
Mme Stephanie Kusie:
En ce qui concerne les dépenses gouvernementales annoncées entre le 1er juin 2019 et le 11 septembre 2019: a) les données étant ventilées par annonce, quelles étaient celles qui constituaient (i) des annonces de nouveau financement, (ii) la répétition d’annonces de financement déjà faites, (iii) des annonces de renouvellement de financement permanent existant; b) parmi les annonces indiquées en a) y en a-t-il pour lesquelles le financement a déjà été versé et, si c’est le cas, les données étant ventilées par annonce, (i) pour quelles annonces le financement a-t-il été versé, (ii) quelle somme a été versée, (iii) à quelle date le financement a-t-il été transféré par le gouvernement au bénéficiaire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 26 --
Mme Stephanie Kusie:
En ce qui concerne les contrats accordés par les ministères, organismes, sociétés d’État ou autres entités gouvernementales depuis le 1er janvier 2017 au Bluesky Strategy Group: a) qui a autorisé les contrats; b) quels sont les numéros de référence et de dossier des contrats; c) quelles sont les dates des contrats; d) quels sont les services fournis; e) quelles sont les dates de livraison; f) quelle est la valeur initiale des contrats; g) quelle est la valeur finale des contrats, si celle-ci diffère de la valeur initiale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 27 --
Mme Stephanie Kusie:
En ce qui concerne les nominations à des conseils, des organismes et des associations du gouvernement fédéral depuis le 1er janvier 2019, ventilé par nomination: quels sont les détails concernant chaque personne nommée, dont (i) le nom, (ii) la province, (iii) le poste, (iv) la date de début et de fin du mandat, (v) s’agissait-il d’une reconduction du mandat ou d’une nouvelle nomination?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 28 --
M. Corey Tochor:
En ce qui concerne les recettes supplémentaires découlant du prélèvement de la taxe sur les produits et services (TPS), ou de la taxe de vente harmonisée, selon le cas, sur les mesures de tarification du carbone: combien le gouvernement a-t-il perçu grâce au prélèvement de la TPS sur la taxe carbone (i) en 2018, (ii) en 2019?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 29 --
M. Corey Tochor:
En ce qui concerne les dépenses gouvernementales en matière de services de photographe ou de photographie depuis le 1er janvier 2019, ventilées par ministère ou organisme: a) à combien s’élèvent ces dépenses; b) quelles étaient la date et la durée de chaque contrat; c) quelle était la valeur initiale et finale de chaque contrat; d) quels sont les détails de tous les événements ou occasions auxquels se rapporte chacun des contrats, y compris (i) la date, (ii) la description de l’événement; e) quels sont les lieux où les services ont été exécutés dans le cadre de chacun des contrats?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 30 --
M. Corey Tochor:
En ce qui concerne les documents préparés pour les ministres du 1er janvier 2019 à aujourd’hui: pour chaque document d’information préparé, (i) quelle est la date du document, (ii) quel est le titre ou le sujet du document, (iii) quel est le numéro de suivi interne ministériel?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 33 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les dépenses sur les influenceurs sur les médias sociaux, y compris des contrats faisant appel à des influenceurs sur les médias sociaux dans le cadre d’une campagne de relations publiques, depuis le 1er juin 2018: a) quels sont les détails de ces dépenses, y compris (i) le fournisseur, (ii) le montant, (iii) la description de la campagne, (iv) la date du contrat, (v) le nom ou le pseudonyme de l’influenceur; b) pour chaque campagne qui a payé un influenceur, fallait-il rendre public dans un avis de non-responsabilité le fait que l’influenceur était payé par le gouvernement et, si non, pourquoi?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 34 --
M. Warren Steinley:
En ce qui concerne les contrats de services de consultation en gestion conclus par le gouvernement depuis le 1er janvier 2019, ventilés par ministère, organisme et société d’État, pouvez-vous préciser: a) le montant total des dépenses; b) pour chaque contrat, (i) le nom du fournisseur, (ii) le montant, (iii) la date, (iv) le numéro de dossier; c) le résultat ou l’objectif recherché chaque fois que l’on a fait appel à un conseiller en gestion; d) la façon dont le gouvernement détermine si les objectifs en c) ont été atteints; e) l’existence de voies de recours si les objectifs en c) ne sont pas atteints; f) les contrats pour lesquels les objectifs ont été atteints; g) les contrats pour lesquels les objectifs n’ont pas été atteints?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 36 --
M. Pierre Paul-Hus:
En ce qui concerne le nombre d’agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ventilés par province: a) quel est le nombre total d’agents actifs de la GRC (i) au 1er janvier 2014, (ii) au 1er janvier 2015, (iii) au 1er janvier 2016, (iv) au 1er janvier 2017, (v) au 1er janvier 2018, (vi) au 1er janvier 2019, (vii) actuellement; b) quel est le nom et l’emplacement de chaque détachement de la GRC ouvert (i) au 1er janvier 2014, (ii) au 1er janvier 2015, (iii) au 1er janvier 2016, (iv) au 1er janvier 2017, (v) au 1er janvier 2018, (vi) au 1er janvier 2019, (vii) actuellement; c) combien d’agents de la GRC ont été affectés à chaque détachement énuméré à b) (i) au 1er janvier 2014, (ii) au 1er janvier 2015, (iii) au 1er janvier 2016, (iv) au 1er janvier 2017, (v) au 1erjanvier 2018, (vi) au 1er janvier 2019, (vii) et actuellement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 37 --
M. Pierre Paul-Hus:
En ce qui concerne les mandats émis conformément à la Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité: a) combien de mandats ont été délivrés entre 2010 et 2019, ventilés par année; b) quel a été le délai moyen entre la demande de mandat et son exécution entre 2010 et 2019, ventilé par année?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 38 --
M. Pierre Paul-Hus:
En ce qui concerne les détenus dans les établissements gérés par Service correctionnel Canada qui se sont échappés ou qui se trouvent illégalement en liberté: a) combien de personnes se sont échappées ou se trouvent en liberté illégalement (i) en 2016, (ii) en 2017, (iii) en 2018, (iv) en 2019 jusqu’à présent; b) combien de personnes se trouvent actuellement en liberté à compter de ce jour; c) quelle est la ventilation de la réponse en a) par établissement de correction et par catégorie de sécurité?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 39 --
M. Pierre Paul-Hus:
En ce qui concerne les établissements correctionnels, classés par institution et par année depuis 2015: a) combien de délinquants sont morts en détention; b) quelle était la cause de leur décès?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 41 --
M. Kerry Diotte:
En ce qui concerne les dépenses publiques entourant le discours commandité que Barack Obama a prononcé le 31 mai 2019 dans le cadre de Canada 2020, y compris les billets, les commandites et les autres dépenses, ventilées par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: a) quels sont les détails de toutes les dépenses, y compris (i) le montant dépensé, (ii) la description des biens ou services; b) pour tout achat de billet ou paiement de frais d’inscription, (i) qui a assisté à l’événement, (ii) combien de billets ont été vendus, (iii) quel était le coût de chaque billet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 42 --
M. Robert Kitchen:
En ce qui concerne les appareils CC-150 (Airbus) du gouvernement depuis le 1er janvier 2019: quels sont les renseignements concernant les segments de chaque vol, dont (i) la date, (ii) le point de départ, (iii) la destination, (iv) le nombre de passagers, (v) le nom et le titre des passagers, à l’exception des membres des services de sécurité ou des Forces armées canadiennes, (vi) le montant total de la facture des services de traiteur pour le vol?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 43 --
M. Robert Kitchen:
En ce qui concerne les achats et contrats gouvernementaux pour la prestation de services de recherche ou de rédaction de discours aux ministres, depuis le 1er avril 2019: a) quels sont les détails des contrats, y compris (i) la date de début et de fin, (ii) les parties contractantes (iii) le numéro de dossier, (iv) la nature ou la description du travail, (v) la valeur du contrat; b) dans le cas des contrats de rédaction de discours, quels sont (i) la date, (ii) l’endroit, (iii) le public ou l’événement auquel le discours a été, ou devait être présenté, (iv) le nombre de discours à rédiger, (v) le coût facturé par discours?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 44 --
M. Robert Kitchen:
En ce qui concerne la déclaration du premier ministre selon laquelle le gouvernement ne légalisera pas et ne décriminalisera pas les drogues dures: a) cette catégorie comprend-elle l’héroïne; b) le gouvernement exclura-t-il l’héroïne des fameux programmes d’« approvisionnement sûr »?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 45 --
M. Colin Carrie:
En ce qui concerne la fusion de l’Administration portuaire de Hamilton et de l’Administration portuaire d’Oshawa: a) quel est l’échéancier envisagé pour la fusion; b) quelles sont les projections quant au nombre d’emplois qui seront transférés par suite de la fusion et où ces emplois seront-ils transférés; c) quelles sont les projections quant au nombre d’emplois qui deviendront excédentaires ou qui seront éliminés par suite de la fusion; d) le gouvernement a-t-il réalisé une évaluation des répercussions économiques de la fusion et, dans l’affirmative, quelles en ont été les conclusions (i) pour Oshawa, (ii) pour Hamilton?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 47 --
M. Marty Morantz:
En ce qui concerne la section 2.33 du Rapport de l’automne de 2017 du vérificateur général du Canada qui précise, en référence à l’Agence du revenu du Canada (ARC), que les agents « ont donné des renseignements erronés dans près de 30 % des cas »: a) quelle mesure précise l’ARC a-t-elle adoptée depuis la publication du rapport pour mettre fin à la diffusion de renseignements erronés; b) quelles sont les plus récentes statistiques disponibles concernant la fréquence à laquelle l’ARC diffuse des renseignements erronés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 48 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne le Fonds national de co-investissement pour le logement: a) quels sont les détails relatifs à tous les bénéficiaires du Fonds depuis le 1er janvier 2019, y compris (i) le nom du bénéficiaire, (ii) le montant de la contribution fédérale, (iii) la date, (iv) la description du projet, (v) le lieu; b) quelles normes particulières, en matière (i) d’accessibilité, (ii) d’efficacité énergétique, sont exigées des bénéficiaires en a); c) certains des bénéficiaires en a) ont-ils manqué à l’obligation de respecter les normes d’accessibilité ou d’efficacité énergétique et, le cas échéant, quels sont les détails, y compris (i) le nom du bénéficiaire, (ii) les normes qu’il n’a pas respectées, (iii) les mesures particulières mises en place, le cas échéant, pour faire en sorte que le bénéficiaire respecte les normes, (iv) tout octroi d’une exemption au bénéficiaire et, le cas échéant, par qui?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 49 --
Mme Karen Vecchio:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement, depuis le 1er janvier 2019, qui s’inscrivent dans l’article d’exécution 3259 (dépenses diverses non classées ailleurs) ou tout autre article semblable employé par un ministère: quelles sont les données relatives à chaque dépense, dont (i) le nom du fournisseur, (ii) le montant, (iii) la date, (iv) la description des biens ou des services offerts, (v) le numéro de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 50 --
M. Earl Dreeshen:
En ce qui concerne les contrats accordés par un ministère, un organisme, une société d’État ou une autre entité gouvernementale au Pembina Institute depuis le 1er janvier 2017: a) qui a autorisé le contrat; b) quels sont les numéros de référence et de dossier du contrat; c) quelles sont les dates du contrat; d) quelles sont les descriptions des services offerts; e) quelles sont les dates de livraison; f) quelle est la valeur initiale du contrat; g) quelle est la valeur finale du contrat, si elle diffère de la valeur initiale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 51 --
M. Earl Dreeshen:
En ce qui concerne les subventions et les contributions de moins de 25 000 $ accordées par Agriculture et Agroalimentaire Canada depuis le 1er janvier 2018: quels sont les détails concernant chacune d’elles, y compris (i) les dates du financement, (ii) les bénéficiaires, (iii) les emplacements visés, (iv) la description du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 52 --
M. Earl Dreeshen:
En ce qui concerne les contrats accordés par n’importe quel ministère, agence, société d’État ou autre organisation gouvernementale depuis le 1er janvier 2017 à Feschuk-Reid: a) qui a autorisé les contrats; b) quels sont les numéros de référence et de dossier des contrats; c) de quand les contrats sont-ils datés; d) quelle est la description des services fournis; e) quelles sont les dates de livraison; f) quelle est la valeur originale des contrats; g) quelle est la valeur finale des contrats, si elle diffère de la valeur originale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 53 --
M. Earl Dreeshen:
En ce qui concerne l’utilisation de la flotte d’aéronefs Challenger du gouvernement, depuis le 1er mai 2019: quels sont les détails des étapes de chaque vol, y compris (i) la date, (ii) le point de départ, (iii) la destination, (iv) le nombre de passagers, (v) le nom et le titre des passagers, excluant le personnel de sécurité ou les membres des Forces armées canadiennes, (vi) la facture totale des services de traiteur pour chaque vol?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 54 --
M. Bob Zimmer:
En ce qui concerne les scandales de Cambridge Analytica et d’AggregateIQ ainsi que le commentaire du commissaire à la protection de la vie privée du Canada selon lequel « Il est urgent de procéder à une réforme pour maintenir la confiance du public envers les partis politiques et notre système démocratique »: quelles réformes particulières le gouvernement s’engage-t-il à mettre en place en réponse aux préoccupations du commissaire à la protection de la vie privée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 55 --
M. Bob Zimmer:
En ce qui concerne le Cabinet du premier ministre et les bureaux du ministre, depuis le 1er janvier 2019: a) quels montants a-t-on dépensés pour des contrats avec (i) des consultants, (ii) des conseillers, (iii) d’autres employés temporaires; b) quels sont les noms des personnes et des entreprises qui correspondent à ces montants; c) pour chaque personne et entreprise indiquée en b), quelles étaient leurs périodes de facturation, et quel type de travail ont-elles fourni?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 56 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne les projets financés depuis le 1er décembre 2018 par le Fonds des pêches de l’Atlantique: quels sont les détails de ces projets, y compris (i) leur nom, (ii) leur description, (iii) leur emplacement, (iv) le récipiendaire, (v) le montant de la contribution fédérale, (vi) la date de l’annonce?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 57 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne les subventions et les contributions de moins de 25 000 $ accordées par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique depuis le 1er janvier 2018: quels sont les détails concernant chacune d’elles, y compris (i) la date du financement, (ii) le bénéficiaire, (iii) l’emplacement visé, (iv) la description du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 59 --
M. Chris d'Entremont:
En ce qui concerne le financement public de l’aéroport proposé dans le centre du comté d’Inverness pour relier les terrains de golf de Cabot, en Nouvelle-Écosse: le gouvernement va-t-il fournir des fonds à l’aéroport et, si oui, quels sont les détails du financement, dont le montant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 60 --
M. Blaine Calkins:
En ce qui concerne le financement annoncé dans le budget de 2018 pour la crise des opioïdes: a) quelle part du financement annoncé dans le budget de 2018 a été accordée à ce jour; b) quels sont les détails du financement accordé à ce jour, y compris (i) le destinataire (ii) la date à laquelle le financement a été reçu, (iii) le montant, (iv) le but du financement, (v) la durée et la provenance prévue du financement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 62 --
M. Kerry Diotte:
En ce qui concerne les dépenses effectuées par le gouvernement dans la publicité en ligne depuis le 1er janvier 2018: quelle est la somme totale dépensée (i) en 2018, (ii) en 2019, ventilée par média ou plateforme en ligne?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 64 --
Mme Marilyn Gladu:
En ce qui concerne la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme (SFLT), ventilé par exercice financier pour 2016-2017, 2017-2018 et 2018-2019: a) quel était le budget de la SFLT; b) quelle part de ce budget a-t-on dépensé au cours de l’exercice financier; c) quelle part a-t-on dépensé pour chaque composante de la SFLT, en particulier (i) les médias de masse, (ii) l’élaboration de politiques et de règlements, (iii) la recherche, (iv) la surveillance, (v) l’application, (vi) les subventions et contributions, (vii) les programmes destinés aux Autochtones canadiens; d) y a-t-il eu d’autres activités non énumérées en c) qui ont été financées par la SFLT et, si oui, combien a-t-on dépensé pour chacune de ces activités; e) a-t-on réaffecté une part du budget à des fins autres que la lutte contre le tabagisme et, si oui, combien a-t-on réaffecté?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 68 --
M. Dan Albas:
En ce qui concerne la décision du gouvernement de ne pas pleinement collaborer avec la GRC dans le dossier SNC-Lavalin, y compris la décision de ne pas donner accès à la GRC à tous les documents pertinents: cette décision a-t-elle été prise par (i) le Cabinet, (ii) le premier ministre, (iii) par le greffier du Conseil privé sans l’approbation du Cabinet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 69 --
M. Dan Albas:
En ce qui concerne la règle du un-pour-un relativement à la réglementation et au fardeau administratif: pour chaque nouveau règlement adopté depuis le 1er janvier 2019, quel règlement a été supprimé?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 71 --
M. Garnett Genuis:
En ce qui concerne la politique du gouvernement concernant la République islamique d’Iran: a) quand le gouvernement se conformera-t-il à la volonté de la Chambre énoncée au Vote no 754 du 12 juin 2018; b) quelle est la cause du retard pour inscrire le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) sur la liste des entités terroristes en vertu du Code criminel du Canada; c) le gouvernement a-t-il dressé une liste des coupables de violations des droits de la personne en vue d’imposer des sanctions conformément à la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus (loi de Sergueï Magnitsky); d) si la réponse en c) est affirmative, quels individus figurent sur la liste?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 72 --
M. Garnett Genuis:
En ce qui concerne l’internement et la persécution continus des musulmans ouïghours en Chine: a) quelles mesures précises le gouvernement prend-il pour protéger et promouvoir les droits de la personne fondamentaux des musulmans ouïghours en Chine; b) le gouvernement a-t-il réalisé des enquêtes ou des examens pour déterminer si la République populaire de Chine commet des actes de nettoyage ethnique ou de génocide à l’égard des musulmans ouïghours; c) le Bureau des droits de la personne, des libertés et de l’inclusion a-t-il entrepris des projets ou des activités pour lutter contre l’internement et la persécution des musulmans ouïghours en Chine; d) si la réponse en c) est affirmative, (i) quel est le montant total dépensé sur lesdites activités, (ii) combien d’employés à temps plein ont été affectés auxdites activités, (iii) quelle est la description des projets ou des activités?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 73 --
M. Garnett Genuis:
En ce qui concerne l’Avis sur la politique des marchés 2019-01 du Secrétariat du Conseil du Trésor: a) que doit faire le soumissionnaire pour indiquer qu’il satisfait aux exigences en matière d’accessibilité; b) comment les ministères responsables veilleront-ils à ce que les fournisseurs intègrent des critères d'accessibilité à leurs soumissions; c) l’accessibilité est-elle ajoutée aux critères d’évaluation des propositions de valeur dans le cadre de la Politique des retombées industrielles et technologiques?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 74 --
M. Kevin Waugh:
En ce qui concerne les demandes de remboursement des dépenses présentées par un ministre ou un membre du personnel ministériel exonéré qui ont été réglées depuis le 1er juin 2018, puis remboursées plus tard au receveur général: quels sont les détails de chaque paiement ou remboursement, y compris (i) la date de la demande de remboursement des dépenses, (ii) la date où l’argent a été remboursé au receveur général, (iii) le montant de la demande initiale de remboursement des dépenses et du paiement, (iv) le montant remboursé au receveur général, (v) la description des produits ou des services pour chaque demande, (vi) la raison du remboursement au receveur général?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 75 --
M. Kevin Waugh:
En ce qui concerne les contrats accordés à The Gandalf Group ou à l’un de ses partenaires depuis le 1er janvier 2019 par un ministère, un organisme, une société d’État ou une autre entité gouvernementale: a) quels sont les détails de chaque contrat, y compris (i) le nom du fournisseur, (ii) le numéro de référence et de dossier du contrat, (iii) la date du contrat, (iv) la description des services dispensés, (v) la date de livraison, (vi) la valeur du contrat initial, (vii) la valeur finale du contrat, si elle diffère du montant initial; b) quels sont les recherches, les sondages ou les conseils qui ont été fournis au gouvernement dans le cadre des contrats visés en a)?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 76 --
M. Kevin Waugh:
En ce qui concerne les achats de produits promotionnels à distribuer ou à donner à l’occasion de foires commerciales, de conférences et d’autres activités depuis le 1er juin 2018, ventilés par ministère, organisme ou société d’État: a) quels produits ont été achetés; b) quelle était la quantité de chaque produit acheté; c) quel montant a été dépensé; d) quel était le prix unitaire des produits; e) à l’occasion de quelles activités ou de quels types d’activités ces articles ont-ils été distribués; f) dans quel pays chacun des articles a-t-il été fabriqué; g) quel est le numéro de dossier correspondant à chacun des achats?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 78 --
M. Tim Uppal:
En ce qui concerne le service d’approvisionnement proposé du ministère de la Défense: a) quels sont les coûts prévus ou les estimations préliminaires associés à la création du service proposé; b) la création du service proposé a-t-elle fait l’objet d’une analyse financière; c) des tiers ont-ils été embauchés pour mettre en place ou évaluer le service proposé, et de qui s’agit-il, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 79 --
M. Tim Uppal:
En ce qui concerne les « Politiques à l’intention des cabinets des ministres » du Conseil du Trésor: a) quand l’article 3.6 des politiques a-t-il été modifié de façon à tripler le nombre d’employés ministériels affectés aux cabinets des ministres dont le salaire et les coûts en personnel ne relèvent pas du budget de ces cabinets; b) le salaire et les autres coûts en personnel des employés ministériels affectés aux cabinets des ministres sont-ils compris dans les données présentées dans les tableaux portant sur les dépenses des cabinets des ministres, à la section 20 du volume III des Comptes publics du Canada; c) si la réponse en b) est négative, à combien s’élèvent, en 2016-2017 et pour les exercices subséquents, les coûts relatifs aux salaires et au personnel des employés ministériels qui sont affectés aux cabinets des ministres, ventilé de la même façon que l’information présentée dans les tableaux portant sur les dépenses des cabinets des ministres, c’est-à-dire par année, portefeuille, ministre et article courant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 81 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne la publicité gouvernementale: depuis 2016, quel pourcentage des publicités gouvernementales, ventilé par année, a été consacré aux médias qui ciblent principalement les régions rurales, telles que définies par Statistique Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 82 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les contrats de formation en relations médiatiques que les cabinets des ministres ont conclus depuis le 1er janvier 2018: quels sont les renseignements associés à ces contrats, dont (i) le fournisseur, (ii) la date du contrat, (iii) les dates de formation, (iv) les personnes à qui s’adressaient les formations, (v) les montants?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 83 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les documents préparés pour les sous-ministres ou les gestionnaires ministériels depuis le 1er janvier 2019 jusqu’à maintenant: quel est, pour chaque document d’information préparé, (i) la date, (ii) le titre ou l’objet, (iii) le numéro de suivi interne ministériel?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 84 --
M. Eric Duncan:
En ce qui concerne les dépenses publiques relatives aux frais pour des conférences engagées depuis le 1er janvier 2019, ventilées par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: a) quelle somme totale a été consacrée à des frais d’inscription; b) quels sont les détails associés à chaque dépense, y compris (i) le montant, (ii) le nom de l’hôte et le titre de la conférence, (iii) la date de la conférence, (iv) l’endroit où se tenait la conférence, (v) le nombre de participants pour qui le gouvernement a assumé les frais d’inscription?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 85 --
M. Chris Lewis:
En ce qui concerne les taxes fédérales, dont les droits de douane, les frais de service et les frais d’utilisation, depuis 2005: a) dans quels cas une augmentation, une nouvelle imposition ou l’élimination d’un crédit ou d’une prestation a-t-elle été décrétée, en précisant (i) la taxe, le tarif, les frais ou le crédit particulier, (ii) le taux ou le montant, (iii) la date d’entrée en vigueur, (iv) les recettes produites, (v) le ministère ayant effectué la modification; b) quel est le total annuel des recettes produites par chacune des modifications en a), ventilé par année?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 86 --
M. Chris Lewis:
En ce qui concerne la rénovation, le réaménagement et l’ameublement des bureaux des ministres ou des sous-ministres depuis le 1er janvier 2019: a) quel est le coût total de toute dépense engagée pour rénover, réaménager et remeubler chaque bureau ministériel, ventilé par (i) coût total, (ii) services de déménagement, (iii) services de rénovation, (iv) services de peinture, (v) services de couvre-plancher, (vi) services d’ameublement, (vii) services d’appareils, (viii) services d’installation d’œuvres d’art, (ix) autres dépenses; b) quel est le coût total de toute dépense engagée pour rénover, réaménager et remeubler chaque bureau de sous-ministre, ventilé par (i) coût total, (ii) services de déménagement, (iii) services de rénovation, (iv) services de peinture, (v) services de couvre-plancher, (vi) services d’ameublement, (vii) services d’appareils, (viii) services d’installation d’œuvres d’art, (ix) autres dépenses?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 92 --
Mme Kelly Block:
En ce qui concerne le signalement de punaises de lit et d’autres infestations d’insectes dans les édifices gouvernementaux dans la région de la capitale nationale: peut-on obtenir des informations sur tous les signalements faits depuis le 1er janvier 2017, y compris (i) le nom de l’édifice, (ii) l’adresse, (iii) le type d’infestation (punaises de lit, guêpes, etc.), (iv) les mesures correctives prises ou non à la suite du signalement et, le cas échéant, le type de mesure, (v) la date du signalement de l’infestation, (vi) la date des mesures correctives, (vii) le montant total dépensé sur chaque mesure corrective, (viii) le nombre d’employés renvoyés à la maison en raison de l’infestation, (ix) les dates auxquelles les employés ont été renvoyés à la maison?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 93 --
Mme Kelly Block:
En ce qui concerne les 37 000 immeubles qui appartiennent au gouvernement: a) combien surpassent leur capacité d’accueil; b) combien atteignent leur capacité maximale; c) combien atteignent entre 90 et 100 % de leur capacité; d) combien atteignent entre 80 et 90 % de leur capacité; e) combien atteignent entre 70 et 80 % de leur capacité; f) combien atteignent entre 60 et 70 % de leur capacité; g) combien atteignent entre 50 et 60 % de leur capacité; h) combien atteignent moins de 50 % de leur capacité; i) pour les immeubles visés au point h), quels sont les coûts (i) de l’entretien et de la maintenance, (ii) des services publics, (iii) du nettoyage?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 94 --
Mme Kelly Block:
En ce qui concerne l’acquisition d’immeubles par des ministères ou organismes gouvernementaux depuis le 1er juin 2018, pour chaque transaction: (i) quel est l’emplacement de l’immeuble, (ii) quel montant a été versé, (iii) quel est le type d’immeuble, (iv) quel est le numéro de dossier, (v) quelle est la date de la transaction, (vi) quelle est la raison de l’acquisition, (vii) qui était le propriétaire de l’immeuble avant que le gouvernement en fasse l’acquisition, (viii) quel est le code d’objet pangouvernemental?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 95 --
M. Ziad Aboultaif:
En ce qui concerne les cyberattaques visant les ministères et agences gouvernementaux depuis le 1er janvier 2016, ventilés par année: a) combien de cyberattaques sur des sites Web ou des serveurs gouvernementaux ont été parées avec réussite; b) combien de cyberattaques visant des sites Web ou des serveurs gouvernementaux n’ont pas pu être parées; c) pour chaque cyberattaque énumérée en b) quels en sont les détails, y compris (i) la date, (ii) les ministères ou agences visés, (iii) les sommaires des incidents, (iv) si la police en a été informée ou non et si des chefs d’accusation ont été portés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 96 --
M. Ziad Aboultaif:
En ce qui concerne les ordinateurs appartenant au gouvernement et les cyberattaques: a) quelle est la politique du gouvernement lorsqu’il y a une attaque par logiciel rançonneur; b) y a-t-il eu un ministère, une agence, une société de la Couronne ou une autre entité gouvernementale qui a versé des paiements à des particuliers ou à des organisations suivant une attaque par logiciel rançonneur depuis le 4 novembre 2015 et, le cas échéant, quels en sont les détails, s’ils sont connus, notamment (i) la date, (ii) le montant, (iii) le type de paiement, (iv) le destinataire du paiement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 97 --
M. Bob Saroya:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ accordés par le Bureau du Conseil privé depuis le 1er janvier 2019: quels sont a) les noms des fournisseurs et les lieux; b) les numéros de référence et de dossier des contrats; c) les dates des contrats; d) les descriptions des biens ou des services fournis; e) les dates d’exécution; f) les valeurs des contrats initiaux; g) les valeurs des contrats finaux, si elles diffèrent de celles des contrats initiaux?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 98 --
M. Ben Lobb:
En ce qui concerne les dépenses gouvernementales consacrées à des galas, à des concerts ou à des billets pour des événements sportifs depuis le 1er mai 2019: (i) quelle était la date, (ii) quel était l’emplacement, (iii) quel était le coût total, (iv) quel était le prix du billet, (v) quel était le nombre de billets, (vi) quelle était l’identité des personnes ayant utilisé les billets, (vii) quel était le nom ou le titre de l’événement pour les billets achetés par un ministère, un organisme, une société d’État ou une autre entité gouvernementale ou facturés à un ministère, à un organisme, à une société d’État ou à une autre entité gouvernementale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 99 --
M. Ben Lobb:
En ce qui concerne les dépenses publiques relatives à la location d’aéronefs depuis le 1er janvier 2019, ventilées par ministère, organisme, société d’État ou toute autre entité gouvernementale: a) quel est le montant total consacré à la location d’aéronefs; b) quels sont les détails de chacune de ces dépenses, y compris (i) le montant, (ii) le fournisseur, (iii) les dates de location, (iv) le type d’aéronef, (v) le but du voyage, (vi) l’origine et la destination du vol, (vii) les titres des passagers?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 100 --
M. Ben Lobb:
En ce qui concerne les coûts associés à l’équipe de transition du premier ministre à la suite des élections fédérales de 2019: a) quels ont été les coûts totaux associés à l’équipe de transition; b) quelle est la ventilation de toutes les dépenses par type; c) quels sont les détails de tous les contrats conclus par le gouvernement pour l’équipe de transition, y compris (i) la date, (ii) le fournisseur, (iii) le montant, (iv) la description des biens ou des services; d) pourquoi le gouvernement a-t-il loué des bureaux au 222, rue Queen, à Ottawa pour l’équipe de transition au lieu d’utiliser des bureaux gouvernementaux existants; e) combien le gouvernement a-t-il payé pour la location des bureaux du 222, rue Queen, et quelles étaient les dates de début et de fin de la location?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 101 --
M. Ben Lobb:
En ce qui concerne les documents préparés à l’intention du personnel ministériel exempté depuis le 1er janvier 2019 jusqu’à maintenant: quel est, pour chaque document d’information préparé, (i) la date, (ii) le titre ou l’objet, (iii) le numéro de suivi interne ministériel, (iv) l’auteur, (v) le destinataire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 102 --
M. Bob Saroya:
En ce qui concerne les réunions du Cabinet et de ses comités, depuis le 4 novembre 2015: combien de réunions, ventilées par année, le Cabinet et chacun de ses comités ont-ils tenues?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 104 --
M. Jasraj Singh Hallan:
En ce qui concerne les sondages menés par le gouvernement depuis le 1er janvier 2018: a) quels sont les questions et les sujets de tous les sondages réalisés depuis le 1er janvier 2018; b) (i) quelles étaient la date et la durée, (ii) quelle était la taille de l’échantillon de chaque sondage énuméré à la question a); c) quels sont les détails de tous les contrats de sondage signés le 1er janvier 2018, y compris (i) le fournisseur, (ii) la date, (iii) le montant, (iv) la date et la durée, (v) le résumé du contrat, y compris le nombre de sondages réalisés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 105 --
M. Jasraj Singh Hallan:
En ce qui concerne le parc de voitures de fonction du gouvernement fédéral pour les ministres, au 5 décembre 2019: a) combien de voitures y a-t-il dans le parc; b) quel a été le coût total d’achat (i) de chaque voiture du parc, (ii) du parc entier de voitures; c) quel montant annuel total prévoit-on consacrer aux salaires des chauffeurs, y compris des employés ministériels exemptés et des fonctionnaires dont la principale responsabilité consiste à conduire les voitures du parc; d) quel est le modèle, l’année de production et le manufacturier de chaque voiture dans le parc; e) quels sont les noms et postes de chaque utilisateur autorisé du parc de voitures?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 108 --
M. Gérard Deltell:
En ce qui concerne les budgets annuels alloués au Bureau de la vice-première ministre et au Cabinet de la ministre des Affaires intergouvernementales: a) chaque bureau a-t-il son budget annuel distinct et, dans la négative, s’agit-il d’un budget consolidé; b) quel est le budget affecté à ces bureaux; c) combien de fonctionnaires du Bureau du Conseil privé sont chargés d’aider la ministre à assumer ses fonctions de (i) vice-première ministre, (ii) ministre des Affaires intergouvernementales?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 109 --
M. Philip Lawrence:
En ce qui concerne le soutien gouvernemental accordé aux résidents et aux propriétaires concernés par les niveaux élevés du lac Ontario: a) quelles mesures éventuelles prendra le gouvernement, ou bien directement, ou bien par l’entremise de la Commission mixte internationale/du Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent, afin de minimiser les débordements du lac Ontario en 2020; b) quels sont les plans (i) à court terme, (ii) à moyen terme, (iii) à long terme pour gérer le niveau du lac Ontario; c) quelle aide financière précise éventuelle sera offerte par le gouvernement (i) aux résidents ou aux propriétaires, (ii) aux municipalités touchées par le débit en 2020; d) quelle aide financière précise et éventuelle le gouvernement a-t-il fournie (i) aux résidents et aux propriétaires, (ii) aux municipalités touchées par le débit en (i) 2017, (ii) 2019; e) depuis 2016, combien de fois a-t-on atteint le critère H14 pour (i) un seuil de déclenchement élevé ou (ii) un seuil de déclenchement bas; f) dans chaque cas énuméré en e), indiquer (i) la date, (ii) le niveau de l’eau, (iii) les mesures précises prises à la suite du seuil de déclenchement; g) dans chaque cas énuméré à e), lorsqu’il y a eu un seuil de déclenchement sans qu’aucune mesure ne soit prise, quelles raisons ont été invoquées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 110 --
M. Arnold Viersen:
En ce qui concerne le montant total des frais de paiement en retard pour les services téléphoniques depuis le 1er juin 2018, ventilés par frais de retard engagés par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: quel est le montant total des frais de paiement en retard et des frais d’intérêt engagés chaque mois pour des services fournis par (i) Rogers, (ii) Bell, (iii) Telus, (iv) autre fournisseur de téléphonie cellulaire ou de câblodistribution?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 111 --
M. Arnold Viersen:
En ce qui concerne l’achat, par le gouvernement, en 2019, de billets ou de laissez-passer pour des activités de Canada 2020: quels sont les données relatives à ces dépenses, dont (i) la date de l’activité, (ii) la description de l’activité, (iii) le montant, (iv) le nombre de billets ou de laissez-passer, (v) le prix unitaire du billet ou du laissez-passer, (vi) le titre des personnes à qui les billets ou les laissez-passer étaient destinés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 112 --
M. Arnold Viersen:
En ce qui concerne la participation du gouvernement à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25 à Madrid (Espagne) en décembre 2019: a) combien de personnes la délégation canadienne comptait-elle; b) quel était le titre de chacun des membres en a) de cette délégation; c) quel était le titre des autres participants à qui le gouvernement a remboursé des frais?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 113 --
M. Arnold Viersen:
En ce qui concerne le nouveau logo « Le cœur grand ouvert » dévoilé par Destination Canada: a) quel individu ou quelle entreprise a dessiné le logo; b) quelles sont les dépenses totales associées à la conception du logo; c) quels sont les détails de toute autre dépense associée au logo, y compris (i) le montant, (ii) la description des biens ou des services?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 115 --
M. Scot Davidson:
En ce qui concerne l’aliénation des biens publics depuis le 1er janvier 2018: a) à combien d’occasions le gouvernement a-t-il racheté un lot qui avait été aliéné conformément à la « Directive sur l’aliénation du matériel en surplus » du Conseil du Trésor; b) pour chacune des occasions indiquées en a), quels étaient (i) la description ou la nature de l’article ou des articles composant le lot, (ii) le numéro de compte de vente ou autre numéro de référence, (iii) la date à laquelle la vente a été conclue, (iv) le prix auquel l’article a été cédé à l’acheteur, (v) le prix auquel l’article a été racheté à l’acheteur, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 116 --
M. Scot Davidson:
En ce qui concerne la tenue de stands ou d’étalages par le gouvernement lors de foires commerciales ou d’événements semblables, depuis le 1er janvier 2019, et ventilé par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: quels sont les détails de chaque événement, y compris (i) la date, (ii) l’emplacement, (iii) le titre de l’événement, (iv) le montant payé par le gouvernement pour louer l’espace, (v) le montant dépensé par le gouvernement pour les étalages et le détail de ces dépenses, si connu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 117 --
M. Scot Davidson:
En ce qui concerne la consommation d’alcool et de nourriture à bord des appareils Airbus et Challenger appartenant au gouvernement depuis le 1er janvier 2019: a) sur quels vols a-t-on consommé de l’alcool; b) pour chaque vol où de l’alcool a été consommé, (i) quelle est la valeur de l’alcool consommé, (ii) quelles étaient la provenance et la destination du vol, (iii) quelle était la date du vol, (iv) quelle est la ventilation des boissons alcoolisées consommées par boisson et quantité, (v) quel est le coût de la nourriture mangée sur chaque vol?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 118 --
M. Todd Doherty:
En ce qui concerne les mises à l’essai par Transports Canada de l’aéronef 737 Max de Boeing: a) Transports Canada effectuera-t-il ses propres essais de l’aéronef avant la recertification et, le cas échéant, quels essais seront effectués par Transports Canada; b) Transports Canada se fiera-t-il aux essais effectués par des pays étrangers ou leurs agences responsables en vue de recertifier l’aéronef et, le cas échéant, quels sont les essais précis des pays étrangers auxquels se fiera Transports Canada; c) Transports Canada se fiera-t-il aux essais effectués par Boeing pour certifier l’aéronef et, le cas échéant, quels sont les essais précis auxquels se fiera Transports Canada; d) Transports Canada se fiera-t-il à d’autres essais visant à recertifier l’aéronef et, le cas échéant, de quel type d’essais s’agit-il?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 121 --
M. Michael D. Chong:
En ce qui concerne l’ingérence étrangère dans les élections fédérales de 2019: a) le gouvernement a-t-il connaissance d’efforts organisés de la part de pays étrangers cherchant à s’ingérer dans les élections de 2019 et, le cas échéant, (i) quels pays en étaient responsables, (ii) quels étaient les efforts déployés par chaque pays; b) un membre du gouvernement aurait-il demandé à un chef d’État étranger ou à un ancien chef d’État étranger d’appuyer un parti particulier pendant les dernières élections et, le cas échéant, le gouvernement considère-t-il ce type d’action de l’ingérence étrangère?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 122 --
M. Michael D. Chong:
En ce qui concerne les « influenceurs » des médias sociaux qu’Élections Canada a choisi de rémunérer pour des activités liées à l’élection générale de 2019: a) qui sont tous ces « influenceurs »; b) quels sont les détails relatifs à chacun de ces « influenceurs », y compris leur plateforme et leur pseudonyme; c) pour quelles raisons chacun des « influenceurs » a-t-il été choisi par Élections Canada; d) quel est le montant de la rémunération qu’Élections Canada a convenu de verser à chaque « influenceur », ventilé par « influenceur »?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 123 --
M. Michael D. Chong:
En ce qui concerne l’affaire True North Centre for Public Policy c. Canada (Commission des débats des chefs): a) quels coûts ont été engagés jusqu’à maintenant pour le compte de la Commission des débats des chefs; b) quels coûts ont été engagés jusqu’à maintenant pour le compte du procureur général du Canada; c) la ministre des Institutions démocratiques ou le président du Conseil privé de la reine pour le Canada ont-ils été informés et, le cas échéant, quels sont les détails de chaque document d’information; d) des directives ont-elles été fournies par la ministre ou le président; e) a-t-on sollicité des directives auprès de la ministre ou du président; f) si les directives n’ont pas été sollicitées auprès de la ministre ou du président, qui est le plus haut fonctionnaire ayant donné des instructions à un avocat pour le procureur général du Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 124 --
M. Mel Arnold:
En ce qui concerne le Programme des ports pour petits bateaux, depuis le 1er janvier 2019: a) quels sont les détails de chaque subvention et contribution versée dans le cadre du programme, y compris (i) le bénéficiaire, (ii) le montant, (iii) la description du projet, (iv) la date de début et la durée du projet, (v) le type de contribution (par exemple, une subvention remboursable, un prêt, etc.), (vi) l’emplacement du bénéficiaire, y compris la municipalité et la province; b) quel montant total a été versé dans le cadre du programme, ventilé par province?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 126 --
M. Mel Arnold:
En ce qui concerne le Plan de protection des océans (PPO): a) quel est le montant total des fonds du PPO qui ont été versés depuis le 1er juin 2018; b) quels sont les détails de chaque projet ou organisme financé par le PPO, y compris (i) le bénéficiaire, (ii) l’emplacement, (iii) la date de l’annonce, (iv) le montant reçu à ce jour, (v) la description du projet ou l’objet du financement, (vi) la durée du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 130 --
M. Tom Kmiec:
En ce qui concerne le Programme d’emprunt des sociétés d’État (PESE) du gouvernement fédéral, qui vise à accroître la liquidité et l’efficacité des emprunts que contractent les sociétés d’État, du 1er janvier 2017 à ce jour: a) combien de demandes de prêts ont-elles été reçues par le comptoir des prêts du PESE; b) parmi les demandes de prêts, combien ont-elles été approuvées; c) pour chacun des prêts approuvés du PESE, quels étaient (i) l’objet du prêt, (ii) le montant total du prêt, (iii) les modalités du prêt, (iv) la date d’émission, (v) la date d’échéance; d) quel est le total des prêts accordés à la Société canadienne d’hypothèques et de logement; e) quel est le total des prêts accordés à la Banque de développement du Canada; f) quel est le total des prêts accordés à Financement agricole Canada; g) parmi les prêts consentis par le PESE, combien ont-ils été non remboursés ou considérés comme non remboursables; h) quel est le total de l’encours des prêts consentis par le PESE?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 131 --
M. Tom Kmiec:
En ce qui concerne l’Incitatif à l’achat d’une première propriété annoncé par le gouvernement en 2019, depuis le 1er septembre 2019 jusqu’à aujourd’hui: a) combien de demandeurs ont sollicité un emprunt hypothécaire par l’entremise de l’Incitatif, ventilé par province et municipalité; b) parmi les demandeurs mentionnés en a), combien ont obtenu et accepté un emprunt hypothécaire par l’entremise de l’Incitatif, ventilé par province et municipalité; c) pour les demandeurs mentionnés en b), à combien s’élève la valeur moyenne de l’emprunt hypothécaire; d) pour les demandeurs mentionnés en b), à combien s’élève la valeur médiane de l’emprunt hypothécaire; e) à combien s’élève le montant global des prêts accordés aux acheteurs; f) quelle est la ventilation du pourcentage des prêts accordés par chaque établissement prêteur représentant plus de 5 % des prêts consentis; g) quelle est la ventilation de la valeur de l’encours de prêts garantis par chaque société d’assurance hypothécaire du Canada, en pourcentage par rapport à la totalité des prêts en vigueur?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 134 --
M. Erin O'Toole:
En ce qui concerne la campagne du gouvernement pour obtenir un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies en 2021: a) quelles sont les dépenses totales directement liées à la campagne qui ont été engagées jusqu’à présent, ventilé par type de dépenses; b) quels sont les détails liés à la campagne, y compris (i) le fournisseur, (ii) la date, (iii) le montant, (iv) la description des biens ou des services, (v) le numéro de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 136 --
M. Erin O'Toole:
En ce qui concerne la position du gouvernement en réaction aux manifestations pro-démocratie à Hong Kong: a) y a-t-il eu des communications entre le gouvernement du Canada ou ses représentants et le gouvernement de la Chine ou ses représentants relativement aux manifestations et, le cas échéant, quels en sont les détails, notamment (i) les dates, (ii) les moyens de communication, (iii) les personnes ayant participé aux communications, (iv) la teneur des messages envoyés ou reçus; b) quelle est la réponse officielle du gouvernement aux manifestations; c) quelle est la position du gouvernement pour ce qui est d’offrir l’asile aux manifestants pro-démocratie de Hong Kong?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 137 --
M. John Williamson:
En ce qui concerne les répercussions du projet Muskrat Falls sur les tarifs d’électricité à Terre-Neuve-et-Labrador: a) quelles sont les estimations ou les projections du gouvernement concernant les tarifs d’électricité à Terre-Neuve-et-Labrador en (i) 2019, (ii) 2020, (iii) 2021, (iv) 2022; b) quelles mesures le gouvernement prendra-t-il pour réduire les tarifs d’électricité?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 141 --
Mme Rachael Harder:
En ce qui concerne les inspections faites par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) au Port de Vancouver: a) quel est le temps d’attente moyen pour l’inspection d’une cargaison; b) le temps d’attente actuel est-il différent (i) de ce qu’il était durant les cinq années précédentes, (ii) du temps d’attente dans d’autres grands ports au Canada; c) combien d’employés travaillent actuellement à l’inspection des conteneurs, et leur nombre a-t-il changé par rapport à ce qu’il était durant les cinq années précédentes; d) combien en coûte-t-il, en moyenne, (i) pour un importateur lorsqu’un de ses conteneurs est choisi pour une inspection, (ii) pour l’ASFC pour effectuer une inspection; e) combien de ressources l'ASFC utilise-t-elle (i) pour donner suite aux conclusions de la Vérification du programme commercial dans le mode maritime, datée du 4 décembre 2018, (ii) pour réduire le temps d’attente attribuable aux inspections?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 142 --
M. Ziad Aboultaif:
En ce qui concerne les essais de pénétration liés à la cybersécurité, depuis le 1er janvier 2016, ventilés par ministère ou organisme: a) des essais de pénétration liés à la cybersécurité ont-ils été effectués; b) les essais de pénétration ont-ils été menés à l’interne ou par un fournisseur externe; c) si un fournisseur externe a été embauché, quels étaient les détails du contrat, y compris (i) la date et la durée, (ii) le fournisseur, (iii) le montant; (d) la nature des essais de pénétration?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 144 --
M. Michael D. Chong:
En ce qui concerne le budget de 6 millions de dollars accordé à la Commission des débats des chefs: a) quelles sommes ont été dépensées à ce jour; b) comment le budget a-t-il été dépensé, ventilé par poste budgétaire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 145 --
M. John Williamson:
En ce qui concerne les envois postaux nationaux acheminés par Postes Canada et ouverts par des douaniers américains: a) le gouvernement canadien ou Postes Canada autorisent-ils des agents étrangers à ouvrir des envois postaux nationaux dans certaines circonstances et, le cas échéant, dans quelles circonstances; b) quelles mesures particulières, s’il y a lieu, le gouvernement prendra-t-il pour que le courriel national acheminé par Postes Canada à destination ou en provenance de Campobello (Nouveau-Brunswick), ne soit pas ouvert par un représentant d’un gouvernement étranger; c) le gouvernement a-t-il soulevé le problème auprès des représentants du gouvernement américain et, le cas échéant, quels sont les détails, notamment (i) qui a soulevé le problème, (ii) avec qui le problème a-t-il été abordé, (iii) à quelle date, (iv) sous quelle forme, (v) quelle a été la réponse du gouvernement américain?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 147 --
M. Glen Motz:
En ce qui concerne Service correctionnel Canada, ventilé par année depuis 2008: a) quel était le nombre moyen de personnes détenues dans un établissement à sécurité maximale; b) quel était le nombre moyen de personnes détenues dans un établissement à sécurité moyenne; c) quel était le nombre moyen de personnes détenues dans un établissement à sécurité minimale; d) quel était le nombre moyen de personnes purgeant une peine dans la collectivité; e) pour chacun des chiffres fournis en a) jusqu’à d), quel pourcentage de la capacité ce chiffre représente-t-il?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 148 --
M. Peter Kent:
En ce qui concerne le Comité d’experts indépendants en matière de journalisme et de presse écrite proposé par le gouvernement: a) pourquoi le gouvernement exige-t-il que les membres du Comité signent une entente de confidentialité; b) pourquoi les délibérations du Comité ne seront-elles pas tenues publiquement; c) pourquoi le gouvernement ne divulguera-t-il pas le nom des médias dont la demande de financement est rejetée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 152 --
Mme Kerry-Lynne D. Findlay:
En ce qui concerne toutes les annonces de dépenses engagées entre le 1er juin 2019 et le 11 septembre 2019: a) quel est le montant total de tous les engagements; b) pour chaque annonce, (i) quelle était la date, (ii) quel était l’emplacement, (iii) quel était le montant, (iv) quelle était la description ou quel était le résumé, (v) quelle était la durée des dépenses proposées, (vi) quel était le nom du député ou du ministre qui a fait l’annonce, (vii) quel était le programme pour lequel du financement a été alloué?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 153 --
Mme Kerry-Lynne D. Findlay:
En ce qui concerne tous les contrats accordés par le gouvernement depuis le 1er janvier 2019, ventilés par ministère ou organisme: a) combien de contrats ont été octroyés à une société étrangère, à un particulier, à une entreprise ou à une autre entité qui a une adresse postale à l’extérieur du Canada; b) pour chaque contrat énuméré en a), (i) quel est le nom du fournisseur, (ii) quelle est la date du contrat, (iii) quel est le résumé ou quelle est la description des biens ou des services offerts, (iv) quel est le numéro de dossier ou de référence, (v) quel est le pays de l’adresse postale; c) pour chaque contrat énuméré en a), a-t-il été attribué dans le cadre d’un processus concurrentiel ou a-t-il été adjugé à un fournisseur exclusif?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 154 --
Mme Candice Bergen:
En ce qui concerne les recettes gouvernementales provenant des taxes ou des droits relatifs à la vente de cannabis: a) quelles étaient les recettes initialement prévues de ces taxes ou ces droits en (i) 2018, (ii) 2019; b) quelles ont été les recettes réelles générées par ces taxes ou droits en (i) 2018, (ii) 2019; c) quelles sont les recettes prévues de ces taxes ou ces droits pour chacune des cinq prochaines années?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 155 --
Mme Candice Bergen:
En ce qui concerne les demandes de coopération que la GRC a adressées au Bureau du Conseil privé (BCP) ou au Cabinet du premier ministre (CPM) depuis le 1er janvier 2016: a) combien de demandes de coopération le BCP et le CPM ont-ils refusées; b) quelles sont les modalités des demandes refusées, dont (i) la date de la demande, (ii) la date de réponse, (iii) le plus haut fonctionnaire du BCP ou du CPM ayant autorisé le refus, (iv) le résumé et l’objet de la demande, (v) la raison du refus?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 156 --
Mme Candice Bergen:
En ce qui concerne la ministre de la Prospérité de la classe moyenne: quelle est la définition de la classe moyenne selon la ministre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 161 --
M. Glen Motz:
En ce qui concerne le nombre d’agents de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC): ventilés par province et par catégorie d’emploi, quel est le nombre total d’agents actifs de l’ASFC (i) au 1er janvier 2014, (ii) au 1er janvier 2015, (iii) au 1er janvier 2016, (iv) au 1er janvier 2017, (v) au 1er janvier 2018, (vi) au 1er janvier 2019, (vii) et actuellement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 162 --
M. Glen Motz:
En ce qui concerne les objets interdits qui ont été saisis dans les établissements correctionnels, ventilés par année et par établissement de 2015 à aujourd’hui: a) quelle quantité de produits du tabac a été saisie; b) quelle quantité de cannabis a été saisie; c) quelle quantité de crack a été saisie; d) quelle quantité de méthamphétamine en cristaux a été saisie; e) quelle quantité d’opioïdes a été saisie; f) combien de téléphones cellulaires ont été saisis; g) combien d’armes ont été saisies; h) au total, quelle est la valeur en établissement de tous les objets interdits qui ont été saisis?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 164 --
M. Charlie Angus:
En ce qui concerne le programme des Services à l’enfance et à la famille des Premières Nations: a) à combien s’élève le financement accordé à chaque exercice depuis 2009-2010, ventilé par province ou territoire, exercice et catégorie de dépenses (c.-à.-d. opérations, entretien, prévention, et bien-être communautaire et initiative sur la compétence); b) à combien s’élèvent les dépenses pour chaque exercice depuis 2009-2010, ventilées par province ou territoire, exercice et catégorie de dépenses; c) combien y a-t-il eu d’appréhensions d’enfants à chaque exercice depuis 2009-2010, ventilé par exercice, province ou territoire et appréhensions en réserve et hors réserve?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 165 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne les contrats de services de recherche en communications ou de services professionnels de communication pour une somme inférieure à 25 000 $ qui ont été conclus depuis le 1er janvier 2018: quelles sont les données de chaque contrat, dont (i) le fournisseur, (ii) la date et la durée du contrat, (iii) la valeur du contrat, (vi) la description des biens et des services offerts?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 166 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ accordés par le ministère des Finances depuis le 1er janvier 2019: quels sont (i) les noms des fournisseurs et les lieux; (ii) les numéros de référence et de dossier des contrats; (iii) les dates des contrats; (iv) les descriptions des biens ou des services fournis; (v) les dates d’exécution; (vi) les valeurs des contrats initiaux; (vii) les valeurs des contrats finaux, si elles diffèrent de celles des contrats initiaux?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 167 --
M. Terry Dowdall:
En ce qui concerne les nominations diplomatiques effectuées par le gouvernement depuis le 1er janvier 2019: quels sont les détails de toutes les nominations diplomatiques qui ont été proposées à des personnes qui n’étaient ni diplomates ni employés d’Affaires mondiales Canada avant leur nomination, y compris (i) le nom de la personne, (ii) le poste, y compris le pays et le titre, (iii) la date de la nomination, (iv) l’échelle salariale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 168 --
Mme Rachael Harder:
En ce qui concerne la Loi sur les départements et ministres d’État: a) le 20 novembre 2019, quels ministres d’État ont été nommés conformément à la Loi et, s’il y a lieu (i) qui étaient les ministres d’État, (ii) quels sont les ministres auxquels les ministres d’État doivent prêter leur concours, (iii) quel était le sexe des personnes désignées en (i) et (ii); b) la réponse en a)(iii) est-elle conforme à l’engagement du premier ministre d’assurer la parité hommes-femmes au sein du Cabinet; c) quelles dispositions de la Loi sur les traitements, telle que modifiée par le projet de loi C-24 au cours de la dernière législature, empêchent ces nominations ministérielles?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 169 --
M. Tony Baldinelli:
En ce qui concerne les coûts de réinstallation des membres du personnel exonérés ayant déménagé dans la région de la capitale nationale depuis le 1er janvier 2019: a) quel est le coût total payé par le gouvernement pour les services de déménagement et les séjours à l’hôtel liés au déménagement de ces employés dans la région de la capitale nationale; b) pour chacun des remboursements effectués, (i) quel est le versement total autorisé devant être payé, (ii) quel est le coût des services de déménagement, (iii) quel est le coût des séjours à l’hôtel?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 170 --
M. Tony Baldinelli:
En ce qui concerne les contrats accordés par les ministères, organismes, sociétés d’État ou autres entités gouvernementales depuis le 1er janvier 2017 à Data Sciences Incorporated: a) qui a autorisé les contrats; b) quels sont les numéros de référence et de dossier des contrats; c) quelles sont les dates des contrats; d) quels sont les services fournis; e) quelles sont les dates de livraison; f) quelle est la valeur initiale des contrats; g) quelle est la valeur finale des contrats, si celle-ci diffère de la valeur initiale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 171 --
M. Tony Baldinelli:
En ce qui concerne les projets financés par l’initiative des supergrappes du gouvernement: quelles sont les modalités des fonds octroyés jusqu’à présent, dont (i) le titre et la description du projet, (ii) le lieu, (iii) les fonds promis jusqu’à présent, (iv) les fonds versés jusqu’à présent?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 172 --
M. Jamie Schmale:
En ce qui concerne les achats, par le gouvernement, de crédits de carbone compensatoires, ventilés par ministère, organisme et société d’État: a) quel est le montant total des achats de crédits de carbone compensatoires depuis le 1er janvier 2018; b) quelles sont les modalités de chacun de ces achats, dont (i) le prix, (ii) la date, (iii) les dates des déplacements, (iv) le titre des participants aux déplacements, (v) le point de départ et la destination de chaque déplacement, (vi) la quantité d’émissions que l’achat devait compenser, (vii) le nom du fournisseur qui a touché le paiement du crédit de carbone compensatoire?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 174 --
Mme Rosemarie Falk:
En ce qui concerne l’immigration au Canada depuis le 1er janvier 2016, ventilée par année: a) combien d’immigrants de la catégorie économique ont été admis au Canada; b) combien d’immigrants de la catégorie du regroupement familial ont été admis au Canada; c) combien de réfugiés ont été admis au Canada; d) combien (i) de visas d’étudiant temporaire ont été délivrés, (ii) de personnes ont été admises au Canada munies d’un tel visa; e) combien (i) de permis de travail temporaires ont été délivrés, (ii) de personnes ont été admises au Canada munies d’un tel permis; f) combien (i) de fiches de visiteur ont été délivrées, (ii) de personnes munies d’une telle fiche ont été admises au Canada; g) combien de permis de séjour temporaires ont été délivrés; h) combien de permis de séjour temporaires ont été approuvés par le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté; (i) en ce qui concerne a) à h), quelle est la ventilation par pays d’origine pour chaque catégorie d’immigrants; h) pour les demandes au titre des catégories énumérées de a) à h), combien de personnes ont été jugées inadmissibles, ventilées au titre de (i) chaque paragraphe de l’article 34 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, (ii) chaque paragraphe de l’article 35 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, (iii) chaque paragraphe de l’article 36 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, (iv) chaque paragraphe de l’article 37 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, (v) chaque paragraphe de l’article 40 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 176 --
Mme Rosemarie Falk:
En ce qui concerne l’Initiative de catalyse du capital de risque: quels sont les renseignements associés à tous les fonds accordés par le programme, dont (i) les bénéficiaires, (ii) les dates, (iii) le lieu des bénéficiaires, (iv) la description ou le résumé de l’entreprise ou du programme recevant des fonds, (v) le montant accordé, (vi) le mode de financement, c’est-à-dire (vii) un prêt remboursable, (viii) une subvention non remboursable?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 177 --
Mme Rosemarie Falk:
En ce qui concerne les personnes qui ont franchi la frontière illégalement ou « de façon irrégulière » pour venir au Canada depuis le 1er janvier 2016: a) combien de personnes ont été visées par une mesure de déportation ou de renvoi; b) parmi les personnes visées à a), combien (i) sont restées au Canada, (ii) ont été déportées ou renvoyées du Canada?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 180 --
M. Tom Lukiwski:
En ce qui concerne la correspondance, papier et électronique, que le Cabinet du premier ministre a reçue du grand public depuis le 1er janvier 2019: a) quels étaient les 10 principaux sujets abordés, suivant le volume de correspondance; b) pour chacun des 10 sujets mentionnés au point a), combien de pièces de correspondance ont été reçues?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 181 --
M. Tom Lukiwski:
En ce qui concerne la convention de transition: a) le gouvernement, depuis la date de l’avis de cette question, observe-t-il la convention de transition; b) si la réponse en a) est négative, (i) quand le gouvernement a-t-il cessé d’observer la convention de transition, (ii) qu’est-ce qui a amené ce changement, (iii) est-ce conforme à la section 1 des « Lignes directrices régissant la conduite des ministres, ministres d’État, membres du personnel exonéré et fonctionnaires en période électorale » du Bureau du Conseil privé, qui prévoit que la période de transition « prend fin avec l’assermentation d’un nouveau gouvernement ou quand les résultats d’une élection reportent un gouvernement sortant au pouvoir »; c) quelle définition le gouvernement donne-t-il à l’expression « quand les résultats d’une élection reportent un gouvernement sortant au pouvoir » dans les cas où le parti ministériel représente moins qu’une majorité de sièges à la Chambre des communes?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 182 --
Mme Leona Alleslev:
En ce qui concerne les exportations de matériel militaire: a) quel était le délai d’approbation moyen, médian, le plus court et le plus long des permis d’exportation en (i) 2014, (ii) 2015, (iii) 2015, (iv) 2017, (v) 2018, (vi) 2019; b) par quel processus précis chaque demande de permis doit-elle passer avant de recevoir l’approbation finale, y compris le titre des personnes qui doivent donner leur approbation pour chaque étape du processus; c) ce processus a-t-il changé depuis le 4 novembre 2015 et, dans l’affirmative, (i) quels changements précis y ont été apportés, (ii) quand chaque changement a-t-il eu lieu; d) quelles mesures précises, le cas échéant, le gouvernement a-t-il mises en œuvre pour accélérer le processus d’approbation?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 184 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les projets d’approvisionnement dans le secteur de la défense qui ont été retardés, depuis le 1er janvier 2016: a) quelle est la liste complète des projets d’approvisionnement qui ont été retardés et quels sont les détails de chaque projet, notamment (i) la date initiale du projet d’approvisionnement, (ii) la date révisée du projet d’approvisionnement, (iii) la description des biens ou des services que l’on souhaite obtenir, (iv) la raison du retard?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 185 --
M. Damien C. Kurek:
En ce qui concerne les subventions et les contributions de moins de 25 000 $ accordées par Diversification de l’économie de l’Ouest Canada depuis le 1er janvier 2018: quels sont les renseignements associés à chaque contribution, dont (i) la date de financement, (ii) le bénéficiaire, (iii) le lieu, (iv) la description du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 186 --
M. Gary Vidal:
En ce qui concerne les prises de contrôle par des intérêts étrangers et les acquisitions d’entreprises canadiennes par des entreprises d’État étrangères, des transactions visées par le Règlement sur Investissement Canada et la Loi sur Investissement Canada: a) combien d’entreprises d’État étrangères ont pris possession ou fait l’acquisition d’entreprises canadiennes entre le 1er janvier 2016 et aujourd’hui; b) quels sont les détails de chaque prise de contrôle ou acquisition visée en a), y compris (i) le nom et le pays d’origine de l’entreprise étrangère, (ii) le nom de l’entreprise canadienne ayant fait l’objet de la prise de contrôle ou de l’acquisition; c) pour chacune des transactions mentionnées en b), y a-t-il eu (i) un examen conformément à la Loi sur Investissement Canada, (ii) un examen relatif à la sécurité nationale?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 187 --
M. Gary Vidal:
En ce qui concerne les membres des Forces armées canadiennes (FAC) en affectation à l’étranger: a) combien de membres des FAC étaient en affectation à l’étranger le 1er janvier 2019; b) quelle est la ventilation de ces affectations par pays; c) combien de membres des FAC sont actuellement en affectation à l’étranger; d) quelle est la ventilation des affectations actuelles par pays?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 188 --
M. Jamie Schmale:
En ce qui concerne la norme de service de 16 semaines fixée par Anciens Combattants Canada pour prendre une décision en matière de prestations d’invalidité, pour l’exercice 2018-2019 ou pour le dernier exercice pour lequel des statistiques existent: quel est le nombre et quel est le pourcentage de demandes dont le délai de réponse a été (i) de 16 semaines ou moins, (ii) entre 16 et 26 semaines, (iii) plus de 26 semaines (six mois), (iv) plus d’un an?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 189 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne les déplacements des ministres entre le 21 juin 2019 et le 11 septembre 2019: a) combien d’argent a été dépensé par chaque ministre et les membres de son personnel, par déplacement, pour (i) l’hébergement, (ii) les vols, y compris le nombre de vols, (iii) la location de voitures, y compris le nombre de voitures, (iv) les frais d’essence, (v) les repas, (vi) les frais accessoires; b) combien de membres du personnel ont pris part à chaque déplacement, ventilé par membres du personnel ministériel et fonctionnaires du ministère; c) quels étaient la destination et l’objet de chaque déplacement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 190 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne les déplacements des ministres entre le 21 juin 2018 et le 11 septembre 2018: a) combien d’argent a été dépensé par chaque ministre et les membres de son personnel, par déplacement, pour (i) l’hébergement, (ii) les vols, y compris le nombre de vols, (iii) la location de voitures, y compris le nombre de voitures, (iv) les frais d’essence, (v) les repas, (vi) les frais accessoires; b) combien de membres du personnel ont pris part à chaque déplacement, ventilé par membres du personnel ministériel et fonctionnaires du ministère; c) quels étaient la destination et l’objet de chaque déplacement?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 191 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne les incitations au rendement ou les primes versées au cours du dernier exercice: quel montant a été versé, ventilé par ministère et par niveau du poste?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 192 --
M. Kelly McCauley:
En ce qui concerne la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC), pour le dernier exercice: a) combien d’argent la BIC a-t-elle dépensé; b) combien de projets ont été proposés pour la BIC; c) combien de projets ont été évalués pour la BIC; d) combien de projets ont été approuvés pour la BIC?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 193 --
M. Jamie Schmale:
En ce qui concerne les documents classifiés ou protégés, depuis le 1er janvier 2019, les données étant ventilées par ministère ou agence: a) dans combien de cas a-t-on découvert que des documents classifiés ou protégés avaient été laissés ou entreposés d’une manière non conforme aux exigences propres au niveau de sécurité des documents; b) parmi ces cas, combien se sont produits dans les bureaux de membres du personnel ministériel exonéré, y compris le personnel du premier ministre, ventilé par cabinet ministériel; c) combien d’employés ont perdu leur autorisation de sécurité à la suite d’une infraction du genre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 195 --
M. Bob Zimmer:
En ce qui concerne les subventions et les contributions de moins de 25 000 $ accordées par l'Agence canadienne de développement économique du Nord, depuis le 1er janvier 2018: quels sont les renseignements associés à chaque contribution, dont (i) la date de financement, (ii) le bénéficiaire, (iii) le lieu, (iv) la description du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 196 --
M. Dean Allison:
En ce qui concerne les groupes de discussion organisés par le gouvernement depuis le 1er janvier 2019, ventilés par rencontre: a) quels étaient les sujets précis évalués ou analysés par les groupes de discussion; b) quels étaient les coûts liés à l’organisation de ces groupes de discussion, y compris les frais de location de la salle, les incitatifs offerts aux participants, les coûts des aliments et des boissons et les frais de déplacement; c) quels représentants du gouvernement ou membres du personnel ministériel ont participé à chacun des groupes de discussion; d) pour chacun des groupes de discussion organisés, quels étaient les résultats ou les conclusions; e) quelle était la date de la rencontre?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 197 --
M. Dean Allison:
En ce qui concerne les atteintes à la vie privée depuis le 1er janvier 2018, ventilées par ministère, organisme, société d’État ou autre entité gouvernementale: a) combien y a-t-il eu d’atteintes à la vie privée; b) pour chaque atteinte à la vie privée, (i) y a-t-il eu un signalement à la commissaire à la protection de la vie privée, (ii) combien de personnes ont-elles été affectées, (iii) à quelles dates ces atteintes à la vie privée se sont-elles produites, (iv) les personnes concernées ont-elles été avisées que des renseignements les concernant pourraient avoir été compromis et, le cas échéant, quand et de quelle manière?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 198 --
M. Dean Allison:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement en matière de suivi des médias, depuis le 1er janvier 2018 et par ministère ou organisme: quels sont les détails de toutes les dépenses, notamment (i) le fournisseur, (ii) le montant, (iii) la date, (iv) la durée du contrat, (v) la description des biens ou des services fournis?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 199 --
M. Brad Redekopp:
En ce qui concerne les erreurs commises et corrigées en matière de divulgation proactive depuis le 1er janvier 2019, ventilées par ministère, organisme, société d’État et autre entité gouvernementale assujettie à la divulgation proactive: a) combien d’erreurs ont été découvertes au total; b) pour chacune des erreurs commises, quelle était l’information affichée au départ, y compris celle publiée initialement sur le site Web de la divulgation proactive; c) pour chacune des corrections apportées, quelles sont-elles, y compris le contenu (i) de l’information de départ, (ii) de l’information corrigée; d) pour chacune des erreurs commises, à quelle date (i) l’information erronée a-t-elle été publiée, (ii) l’information corrigée a-t-elle été publiée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 201 --
M. Brad Redekopp:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ qu’Affaires mondiales Canada a accordés depuis le 1er janvier 2019: quels sont (i) le nom et le lieu des fournisseurs, (ii) les numéros de référence et de dossier des contrats, (iii) les dates des contrats, (iv) les biens ou les services offerts, (v) les dates d’exécution, (vi) les valeurs d’origine des contrats, (vii) les valeurs finales des contrats, si elles diffèrent de leurs valeurs d’origine?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 202 --
M. Greg McLean:
En ce qui concerne les statistiques gouvernementales relatives à l’investissement étranger sur le marché immobilier au Canada: a) selon les estimations du gouvernement, combien d’argent étranger est actuellement investi dans des propriétés résidentielles inoccupées ou inutilisées au Canada, ventilé par (i) la valeur des propriétés, (ii) le nombre d’habitations, (iii) la municipalité, (iv) la province; b) selon les estimations du gouvernement, combien d’argent étranger est actuellement investi dans des propriétés commerciales inoccupées ou inutilisées au Canada, ventilé par (i) la valeur des propriétés, (ii) le nombre d’habitations, (iii) la superficie totale des locaux commerciaux, (iv) la municipalité, (v) la province?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 203 --
M. Greg McLean:
En ce qui concerne l’examen que fait le gouvernement du financement étranger dans les investissements immobiliers au Canada: a) le gouvernement a-t-il réalisé des études particulières sur la provenance des capitaux étrangers dans le marché immobilier canadien, et quelles ont été les conclusions de ces études; b) selon les estimations du gouvernement, quel pourcentage des capitaux étrangers dans le marché immobilier canadien provient de sources illégitimes ou illégales; c) quelles mesures le gouvernement prend-il pour veiller à ce que les investissements étrangers proviennent de sources légitimes; d) combien d’opérations immobilières financées avec des fonds étrangers ont fait l’objet d’enquêtes relatives à de présumées activités de blanchiment d’argent, depuis le 1er janvier 2018; e) quel est l’état de chacune des enquêtes en d); f) quelles mesures précises le gouvernement prend-il pour veiller à ce que les opérations immobilières canadiennes ne soient pas utilisées pour blanchir de l’argent?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 205 --
M. Doug Shipley:
En ce qui concerne les dépenses engagées par les ministères, organismes et sociétés d’État, depuis le 1er janvier 2018: quel a été le total des frais de location et d’achat d’appareils individuels de mise en scène, d’éclairage et d’audio, des coûts de production et des divers coûts techniques de toutes les annonces et activités publiques du gouvernement, ventilé par (i) date de l’activité, (ii) lieu, (iii) description de l’activité, (iv) nom du fournisseur, (v) produits ou services fournis par chaque fournisseur, (vi) valeur du contrat, y compris le coût de chaque produit ou service, s’il est connu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 207 --
Mme Alice Wong:
En ce qui concerne les répercussions de la taxe sur le carbone sur les aînés à revenu fixe: a) avant d’instaurer la taxe fédérale sur le carbone, le gouvernement en a-t-il étudié l’incidence sur les aînés à revenu fixe et, dans l’affirmative, quelles ont été les conclusions de ces études; b) quel allégement le gouvernement accordera-t-il aux aînés qui ne peuvent pas se permettre la hausse des prix des fruits et légumes entraînée par cette taxe; c) quelles associations d’aînés ont été consultées avant la mise en œuvre de la taxe sur le carbone et quels sont les détails des mémoires qu'elles ont présentés?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 209 --
M. Tom Lukiwski:
En ce qui concerne l’exception au titre de la sécurité nationale en matière de marchés publics fédéraux, depuis le 1er janvier 2016: combien de fois cette exception a-t-elle été invoquée, ventilé par (i) date du marché, (ii) ministère, (iii) valeur du marché?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 210 --
M. Brad Vis:
En ce qui concerne les demandes d’aide gouvernementale faites par le district de Mission, en Colombie-Britannique, relativement au projet de franchissement de l’égout sanitaire de Mission: a) quel financement le gouvernement offrira-t-il à Mission afin de remplacer le réseau de tuyaux d’égout sanitaire, et quand sera-t-il octroyé; b) le gouvernement a-t-il réalisé des études sur les répercussions éventuelles d’un bris du conduit d’égout sanitaire dans le fleuve Fraser et, le cas échéant, quels en sont les détails, y compris (i) la date, (ii) l’identité de l’auteur de l’étude, (iii) les conclusions, (iv) le site Web où l’on peut trouver l’étude en ligne; c) le gouvernement a-t-il effectué une évaluation des coûts ou des risques associés au remplacement du conduit d’égout sanitaire comparativement aux coûts environnementaux ou financiers que représenterait un bris du conduit d’égout sanitaire le long du fleuve Fraser et, le cas échéant, quelles ont été les conclusions de l’évaluation; d) si la réponse en c) est négative, pour quoi une évaluation n’a-t-elle pas été effectuée?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 211 --
M. Marty Morantz:
En ce qui concerne l’Agence du revenu du Canada (ARC): a) quels sont tous les numéros de téléphone 1-800 que les Canadiens peuvent composer pour appeler l’ARC; b) pour chaque numéro de téléphone 1-800, quels contribuables doivent utiliser quel numéro et quels services précis sont offerts; c) ventilé par mois, depuis le 1er janvier 2018, combien d’appels ont été reçus à chaque numéro de téléphone; d) ventilé par mois, depuis janvier 2018, quel est le temps d’attente moyen pour les personnes qui appellent à chaque numéro de téléphone?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 213 --
M. Randy Hoback:
En ce qui concerne le nouvel Accord Canada—États-Unis—Mexique (ACEUM) signé le 10 décembre 2019: quels sont les détails précis de toutes les différences entre cet accord et l’ACEUM précédent, signé le 30 novembre 2018?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 214 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le rapport intitulé « Examen de la gouvernance, des données existantes, des indicateurs potentiels et des valeurs dans le bassin versant de la rivière des Outaouais », qui a été déposé à la Chambre le 19 juin 2019: a) combien de fonctionnaires ont participé à la production de ce rapport; b) combien d’organismes ont été invités à fournir des observations, des orientations ou des conseils dans le cadre de la préparation du rapport; c) combien d’organismes ont répondu à l’invitation de fournir des observations, des orientations ou des conseils dans le cadre de la préparation du rapport; d) parmi les observations fournies par les organismes ayant répondu à l’invitation mentionnée au point c), combien ont été utilisées directement dans le rapport produit; e) pour chacun des organismes mentionnés en b), c) et d), quels sont (i) le nom de l’organisme, (ii) les coordonnées de l’organisme, ventilés par question; f) combien des organismes invités en b) ont reçu des fonds du gouvernement, depuis le 4 novembre 2015, ventilé par (i) nom de l’organisme, (ii) coordonnées de l’organisme, (iii) montant d’argent reçu, (iv) ministère et programme ayant versé les fonds, (v) date à laquelle les fonds ont été versés; g) quel est le total des dépenses consacrées à la production de ce rapport, ventilé par catégorie; h) pour chaque dépense de publicité relative à ce rapport, quels sont (i) les dates de diffusion de la publicité, (ii) le support publicitaire, (iii) les lieux où la publicité a été diffusée, (iv) le montant de la dépense, (v) ceux qui ont approuvé la dépense de publicité; i) pour chaque dépense d’accueil engagée pendant la production de ce rapport, quels sont (i) le montant de la dépense, (ii) la date de l’accueil, (iii) le lieu de l’activité, (iv) le type d’aliments et de boissons servis, (v) ceux qui ont approuvé la dépense d’accueil; j) pour chaque dépense de transport et de location de véhicules pendant la production de ce rapport, quels sont (i) le montant de la dépense, (ii) la date du transport ou de la location, (iii) la destination, (iv) la méthode de transport utilisée, (v) dans le cas des locations, la marque et le modèle du véhicule loué, (vi) ceux qui ont approuvé la dépense de transport ou de location; k) pour chaque dépense consacrée à la location de salles pendant la production de ce rapport, quels sont (i) le montant de la location, (ii) le lieu de la salle louée, (iii) le but de la location, (iv) ceux qui ont approuvé la dépense de location de salle?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 215 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne le Plan 2014 de régularisation du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent de la Commission mixte internationale, depuis le 15 novembre 2015: a) des notes d’information ont-elles été produites sur le Plan 2014; b) si la réponse en a) est affirmative, quels étaient les détails de chaque note d’information, ventilés par (i) titre, (ii) objet, (iii) auteur, (iv) ministère, (v) date de rédaction et (vi) numéro de suivi interne du ministère; c) si la réponse en a) est affirmative, des ministres ou des employés ministériels exonérés ont-ils transmis une réponse écrite à une note d’information sur le Plan 2014, ventilée par (i) auteur, (ii) ministère), (iii) mode de réponse, (iv) date de rédaction, (v) résumé de la réponse?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 217 --
Mme Cheryl Gallant:
En ce qui concerne les Lois du Canada de 2019, chapitre 14 (Loi modifiant la Loi sur les pêches et d’autres lois en conséquence): quel est le coût total prévu de la mise en œuvre de la Déclaration de Brisbane sur les débits écologiques de 2007, ventilé par (i) ministère, (ii) programme, (iii) exercice financier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 218 --
Mme Marilyn Gladu:
En ce qui concerne le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments: a) quelles ont été les dépenses totales du Conseil à ce jour, ventilées par poste; b) quel est le total de tous les coûts associés à la production du rapport « Une ordonnance pour le Canada: l’assurance-médicaments pour tous », ventilés par poste?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 219 --
M. Pierre Poilievre:
En ce qui concerne les édifices et les propriétés de la rue Sparks, à Ottawa, appartenant au gouvernement, de 2014 à aujourd’hui: a) combien y a-t-il d’unités de détail disponibles pour la location à bail commerciale; b) quels sont les renseignements associés à chaque unité, y compris (i) l’adresse municipale, (ii) le coût de la location à bail, (iii) leur état (vacant ou occupé); c) parmi les unités en a), quel est le nombre total d’unités vacantes et d’unités occupées?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 220 --
Mme Michelle Rempel Garner:
En ce qui concerne les dépenses du gouvernement associées à l’eau embouteillée dans un contenant à usage unique au cours des exercices 2017-2018, 2018-2019 et actuellement, en 2019-2020: a) quel est le total des dépenses, ventilé par ministère ou organisme gouvernemental; b) quels sont les renseignements relatifs à ces dépenses, y compris (i) la date, (ii) le montant, (iii) le fournisseur, (iv) la description des produits, y compris la quantité, (v) la raison pour laquelle l’eau embouteillée a été achetée; c) parmi les dépenses en b), lesquelles ont été effectuées pour des installations où l’eau potable était déjà facilement accessible?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 221 --
Mme Michelle Rempel Garner:
En ce qui concerne les subventions et les contributions de moins de 25 000 $ accordées par Innovation, Sciences et Développement économique Canada, et les 17 ministères et organismes fédéraux du portefeuille de l’innovation, des sciences et du développement économique, depuis le 1er janvier 2018: quels sont les renseignements associés à chaque subvention et contribution, y compris (i) la date de financement, (ii) le bénéficiaire, (iii) le lieu, (iv) la description du projet?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 222 --
Mme Michelle Rempel Garner:
En ce qui concerne les contrats de moins de 10 000 $ octroyés depuis le 1er janvier 2018 par Innovation, Sciences et Développement économique Canada et les 17 ministères et organismes fédéraux qui composent le portefeuille d’Innovation, Sciences et Développement économique, quels sont: (i) le nom et l’emplacement de chaque fournisseur, (ii) les numéros de référence et de dossier des contrats, (iii) les dates des contrats, (iv) les descriptions des biens et des services fournis, (v) les dates de livraison, (vi) les valeurs initiales des contrats, (vii) les valeurs finales des contrats, si elles sont différentes des valeurs initiales?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 223 --
Mme Michelle Rempel Garner:
En ce qui concerne Innovation, Sciences et Développement économique Canada ainsi que les 17 ministères et organismes fédéraux qui composent le portefeuille de l’innovation, des sciences et du développement économique, ventilé par année depuis l’exercice 2016-2017: a) quel a été le montant total dépensé pour (i) les déplacements des employés du gouvernement, (ii) les déplacements des intervenants; (iii) les déplacements de personnes n’étant ni des employés du gouvernement ni des intervenants, (iv) l’accueil; b) quels sont les détails de tous les déplacements des intervenants, y compris (i) la date du déplacement, (ii) le coût du voyage, ventilé par coût du billet d’avion, coûts de l’hébergement et autres coûts, (iii) le nom de l’intervenant, (iv) l’organisation représentée, le cas échéant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 224 --
Mme Marilyn Gladu:
En ce qui concerne l’application, par le gouvernement, de mesures visant à prévenir le vapotage chez les jeunes: a) quelles sont les sommes dépensées depuis le 1er janvier 2019 en mesures d’application du règlement contre le vapotage, ventilées par type de mesures d’application et par règlement appliqué; b) quel était le taux de vapotage chez les jeunes (i) en 2017, (ii) en 2018, (iii) en 2019; c) quelles mesures précises le gouvernement prendra-t-il pour réduire le taux de vapotage chez les jeunes; d) quelle cible de réduction du taux de vapotage le gouvernement s’est-il fixé pour (i) 2020, (ii) 2021, (iii) 2022?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 226 --
M. Michael Cooper:
En ce qui concerne la flotte de sous-marins du Canada: a) quel a été le nombre total de jours en mer de chaque sous-marin (i) en 2018, (ii) en 2019; b) quelles sommes ont été consacrées à la réparation de chaque sous-marin (i) en 2018, (ii) en 2019; c) quel est le coût total du plan d’entretien des sous-marins pour (i) 2018, (ii) 2019, (iii) 2020, (iv) 2021; d) quels sont les coûts prévus pour l’entretien de la flotte de sous-marins d’ici la fin de sa vie utile; e) quels sont les détails de toutes les notes d’information relatives aux sous-marins et préparées pour le Secrétariat de la Stratégie nationale de construction navale en 2018 et 2019, y compris (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre ou le sujet, (v) le résumé du contenu, (vi) le numéro de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 227 --
M. Michael Cooper:
En ce qui concerne le remplacement des brise-glaces de classe polaire du Canada: a) quelle est la date prévue du remplacement; b) quels rôles ces nouveaux brise-glaces seront-ils appelés à jouer; c) quels sont le budget ou les coûts associés à leur remplacement; d) quels sont les détails, y compris les conclusions de tout rapport ou analyse, entourant l’exploitation des anciens brise-glaces (le NGCC Louis S. St Laurent et le NGCC Terry Fox), y compris (i) l’estimation du nombre d’années pendant lesquelles ils devront rester en service avant que la construction des navires de remplacement ne soit terminée, (ii) le nombre total de jours de mer par navire en 2017, 2018 et 2019, (iii) le coût total de l’entretien de chaque navire de classe polaire en 2017, 2018 et 2019; e) quels sont les coûts d’entretien prévus de ces navires pour chacune des cinq prochaines années; f) quels sont les détails, y compris les conclusions, de tout examen réalisé sur la conformité de ces navires aux normes environnementales ou sur le risque associé à l’omission des normes d’émission du Code polaire; g) quels sont les détails de tout rapport ou note d’information préparé à l’intention du Secrétariat de la Stratégie nationale de construction navale ou diffusé par celui-ci, relativement à ces navires, en 2017, 2018 et 2019, y compris (i) la date, (ii) le destinateur, (iii) le destinataire, (iv) le titre ou le sujet, (v) le résumé du contenu, (vi) le numéro de dossier?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 228 --
M. Michael Cooper:
En ce qui concerne les plans du gouvernement pour la construction de 16 navires polyvalents de la Garde côtière canadienne: a) quels sont le budget et le calendrier prévus pour la conception et la construction de chaque navire; b) quels sont les détails de tous les contrats associés à a), y compris (i) le fournisseur, (ii) la date de début, (iii) la date de fin, (iv) le montant, (v) la description des biens ou services, y compris la date d’achèvement, s’il y a lieu; c) quel est le nombre total de membres d’équipage prévus pour chaque navire; d) quelle est la date de livraison prévue pour chaque navire; e) quel est le risque relatif au coût ou au budget déterminé dans la planification associée à ces navires; f) quels sont les détails de tous rapports ou notes d’information produits ou diffusés par le Secrétariat de la Stratégie nationale de construction navale à l’égard de ces navires en 2018 et 2019, y compris (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre ou l’objet, (v) le résumé du contenu, (vi) le numéro de référence?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 229 --
M. Michael Cooper:
En ce qui concerne la Marine royale canadienne: a) quelle plate-forme de surface de la Marine royale canadienne est considérée comme un navire de guerre et pourquoi est-elle désignée comme telle; b) le Navire de soutien interarmées (NSI) sera-t-il un navire de guerre; c) quelles caractéristiques particulières feront du Navire de soutien interarmées un navire de guerre; d) comment la Marine définit-elle la capacité opérationnelle provisoire et la capacité opérationnelle totale; e) quand le premier Navire de soutien interarmées atteindra-t-il sa capacité opérationnelle provisoire et sa capacité opérationnelle totale; f) quand le deuxième Navire de soutien interarmées atteindra-t-il sa capacité opérationnelle totale; g) quelle attribution de coût la plus récente a été établie au titre du sous-ministre adjoint (Matériel) pour (i) le NSI 1, (ii) le NSI 2; h) quels sont les détails des contrats liés à la conception du NSI 1 et du NSI 2, y compris (i) la date, (ii) le fournisseur, (iii) le montant, (iv) la description des biens ou des services, (v) le numéro de dossier, (vi) la date de début et de fin du contrat?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 230 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne les navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA): a) les deux NPEA destinés à la Garde côtière canadienne (GCC) nécessiteront-ils une nouvelle conception ou des modifications et, si tel est le cas, quelles sont les modifications requises et quel est le coût prévu de chaque modification; b) quels sont les détails de tous contrats conclus avec Irving Shipbuilding (ISI) relativement aux NPEA, y compris (i) la date, (ii) le fournisseur, (iii) le montant, (iv) la description des biens ou services, (v) le numéro de référence, (vi) les dates de début et de fin du contrat; c) quand et dans quels rapports la GCC a-t-elle déterminé pour la première fois que des NPEA étaient nécessaires; d) la GCC a-t-elle relevé des risques ou des difficultés quant à l’exploitation des NPEA et quels sont ces risques; e) quels seront les coûts estimatifs totaux des deux NPEA pour la GCC; f) quels sont les détails de tous les documents d’information produits sur cette question, y compris (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre ou l’objet, (v) le résumé du contenu, (vi) le numéro de référence?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 232 --
Mme Lianne Rood:
En ce qui concerne la flotte de navires de combat canadiens (NCC): a) combien de navires étaient visés par la première phase du contrat avec Irving Shipbuilding Inc. (ISI); b) quels sont les détails de tous les contrats associés à la conception du NCC, y compris (i) la date, (ii) le montant, (iii) le fournisseur, (iv) le résumé des biens ou des services fournis, (v) le numéro de référence, (vi) les dates de début et de fin du contrat; c) quelle est la plus récente estimation des coûts pour les trois premiers navires, telle qu’elle a été présentée au sous-ministre adjoint (Matériels) de la Défense et au commandant de la Marine royale canadienne; d) quelles sont les modifications de conception qui sont (i) envisagées, (ii) mises en œuvre, (iii) censées accroître la taille, la capacité, la vitesse et le poids du Type T26 par rapport à la conception originale du Royaume-Uni; e) qui a proposé chaque modification et approuvé les modifications en d)(ii); f) quelle était la justification pour chacune des modifications de conception; g) le cas échéant, quels sont les préoccupations ou problèmes liés aux coûts, à la vitesse, à la taille, au poids et à l’affectation des équipages de la conception de la frégate T26 que le ministère de la Défense nationale, des conseillers indépendants ou des experts techniques ont signalés au (i) ministre de la Défense nationale, (ii) ministre des Finances, (iii) président du Conseil du Trésor, (iv) Bureau du Conseil privé, (v) commandant de la Marine royale canadienne; h) quelles étaient les exigences techniques pour le NCC; i) quels sont les détails de tous rapports provisoires ou définitifs produits au cours des 12 derniers mois par les conseillers indépendants à l’égard de ce projet, y compris (i) la date, (ii) le nom du conseiller indépendant, (iii) le résumé des conclusions du rapport; j) quel est le coût des pièces de rechange pour chacun des NCC; k) quel est le coût des mises à niveau de l’infrastructure pour la flotte de NCC; l) quels sont les détails de chaque contrat signé entre le gouvernement et ISI pour le NCC, y compris (i) la date, (ii) le fournisseur, (iii) le montant, (iv) la description des biens ou services, (v) le numéro de référence, (vi) les date de début et de fin du contrat; n) quels sont les détails de tout document d’information produit sur cette question, y compris (i) la date, (ii) l’expéditeur, (iii) le destinataire, (iv) le titre ou l’objet, (v) le résumé du contenu, (vi) le numéro de référence?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 233 --
M. Gord Johns:
En ce qui concerne la circonscription électorale de Courtenay—Alberni, entre l’exercice 2005-2006 et l’exercice courant: quels sont tous les investissements d’infrastructure fédéraux (y compris les transferts directs aux municipalités, aux associations régionales de district ou aux Premières Nations, parcs nationaux, autoroutes, etc.), ventilés par exercice?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 234 --
M. Gord Johns:
En ce qui concerne le Plan de protection des océans (PPO) annoncé par le gouvernement en 2016: a) combien d’argent a été attribué à Transports Canada en vertu du PPO depuis 2016, ventilé par année; b) combien d’argent a été dépensé en vertu du PPO par Transports Canada depuis 2016, ventilé par année et programme; c) combien d’argent a été attribué à Pêches et Océans Canada en vertu du PPO depuis 2016, ventilé par année; d) combien d’argent a été dépensé en vertu du PPO par Pêches et Océans Canada depuis 2016, ventilé par année et programme; e) combien d’argent a été attribué à Environnement et Changement climatique Canada en vertu du PPO depuis 2016, ventilé par année; (f) combien d’argent a été dépensé en vertu du PPO par Environnement et Changement climatique Canada depuis 2016, ventilé par année et programme; g) combien d’argent a été dépensé en vertu du PPO sur des initiatives d’atténuation des répercussions potentielles de déversements de pétrole depuis 2016, ventilé par année et programme; h) combien d’argent du PPO a été attribué à l’Initiative de protection des baleines depuis 2016, ventilé par année; i) combien d’argent a été dépensé en vertu du PPO pour l’Initiative de protection des baleines depuis 2016; j) quelles politiques du gouvernement sont en place pour veiller à ce que les fonds attribués en vertu du PPO soient utilisés à leurs fins énoncées en temps voulu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 235 --
M. Gord Johns:
En ce qui concerne Anciens Combattants Canada: quel est le montant des fonds inutilisés du Ministère, ventilé par exercice, de 2005-2006 à l’exercice courant?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 236 --
Mme Cathy McLeod:
En ce qui concerne les négociations du gouvernement avec les États-Unis sur la question du bois d’œuvre: a) quand les négociations officielles pour un nouvel accord sur le bois d’œuvre ont-elles commencé; b) combien de séances de négociation ont été tenues à ce jour; c) qui a pris part à ces négociations au Canada, aux États-Unis où ailleurs; d) quand la dernière séance de négociation a-t-elle eu lieu?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 237 --
Mme Cathy McLeod:
En ce qui concerne le Plan d’action sur le bois d’œuvre résineux, annoncé par le gouvernement le 1er juin 2017: a) comment le financement a-t-il été alloué, ventilé par (i) ministère, (ii) organisme, (iii) emplacement, (iv) date de l’attribution, (v) montant du financement; b) quelle portion de ce financement a été versée à ce jour?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 239 --
M. Randy Hoback:
En ce qui concerne le nouvel Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) signé en décembre 2019: a) quelle analyse le gouvernement a-t-il effectuée sur les répercussions qu’auront les concessions faites dans la dernière version de l’accord sur le secteur de la gestion de l’approvisionnement et quelles en ont été les conclusions; b) quelles sont les répercussions prévues du nouvel accord sur les revenus des producteurs et éleveurs dans les secteurs (i) des produits laitiers, (ii) des œufs, (iii) du poulet, (iv) de la dinde, (v) des œufs d’incubation?
Response
(Le document est déposé.)

Question no 240 --
M. Randy Hoback:
En ce qui concerne la déclaration que le premier ministre a faite à la Chambre le 11 décembre 2019, selon laquelle il a discuté directement avec ses homologues australiens à propos de la protection de l’industrie canadienne du vin: a) quels sont les détails de ces discussions, y compris (i) la date, (ii) le lieu, (iii) l’homologue australien avec qui il a discuté; b) quels sont les engagements précis que le premier ministre a pris ou obtenus lors de ces échanges?
Response
(Le document est déposé.)
8555-431-1 Barge Nana Provider8555-431-10 Stock photographs and images8555-431-100 Prime Minister's transition team8555-431-101 Materials prepared for mini ...8555-431-102 Meetings of cabinet8555-431-104 Polling by the government8555-431-105 Federal executive vehicle fleet8555-431-108 Annual budgets allocated to ...8555-431-109 Support for residents and p ...8555-431-11 Government advertising8555-431-110 Late-payment charges for te ...