Interventions in Committee
 
 
 
RSS feed based on search criteria Export search results - CSV (plain text) Export search results - XML
Add search criteria
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
We are going to start meeting 147, which is being televised today.
We have the honour of having Raymond Théberge, the Commissioner of Official Languages, with us today.
Pursuant to Standing Order 108(3)(f), we are studying the Annual Report of the Commissioner of Official Languages 2018-19, referred to the committee on May 9, 2019.
To give some context to today's meeting for everyone watching, I would like to point out that the act provides for the presentation of an annual report by the Commissioner of Official Languages. This has been the case since 1969, if I'm not mistaken. The committee's conventions and traditions provide that we shall promptly receive the Commissioner each time so that he can submit his report directly.
Mr. Commissioner, you will have 10 minutes, as is customary, to make your opening remarks. Then, according to the committee's procedure, we will have a one-hour roundtable discussion.
Thank you to you and your team for being here today, including Ms. Giguère, Assistant Commissioner, and Ms. Saikaley.
Go ahead, Mr. Commissioner. We are listening.
Nous allons commencer la réunion 147, qui est télévisée aujourd'hui.
Nous avons l'honneur de recevoir aujourd'hui le commissaire aux langues officielles, M. Raymond Théberge.
Conformément à l'article 108(3)f) du Règlement, nous étudions le rapport annuel du commissaire aux langues officielles 2018-2019, renvoyé au Comité le jeudi 9 mai 2019.
Pour donner un peu de contexte sur la réunion d'aujourd'hui à tous les citoyens et à toutes les citoyennes qui nous écoutent, je précise que la loi prévoit la présentation d'un rapport annuel du commissaire aux langues officielles. C'est le cas depuis 1969, si je ne me trompe pas. Les conventions et traditions du Comité prévoient que nous recevions chaque fois, de manière diligente, le commissaire afin qu'il présente directement son rapport.
Monsieur le commissaire, vous aurez 10 minutes, comme c'est la coutume, pour nous faire part de vos propos d'introduction. Après, selon la procédure du Comité, nous ferons un tour de table pendant une heure.
Merci à vous et à votre équipe d'être ici aujourd'hui, soit Mme Giguère, commissaire adjointe, et Mme Saikaley.
La parole est à vous, monsieur le commissaire. Nous vous écoutons.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Thank you, Mrs. Boucher.
Mr. Choquette has honourably given up his three minutes.
Commissioner, I have two questions for you, and I am sure that Mr. Samson will be happy to hear the first one.
I would like to talk about bilingualism for the justices of the Supreme Court of Canada. I do not think I am mistaken in saying that all members of this committee would like to see the legislation change so that the justices of the Supreme Court of Canada must be bilingual. After all, we all voted in favour of Mr. Choquette's commendable bill.
I have a special request for you, which goes beyond the work of this committee. We only have three weeks left, but you have at least six years.
At the moment, there is a serious problem. Some lawyers from the Department of Justice claim to be constitutional experts, and some really are. Let me throw this idea at you, although I do not know whether you have the authority to do it. They do not work for nothing, but would you be able to employ some constitutional experts to help you to write a legal text, a solid, well-supported counter-argument in opposition to the legal minds in the Department of Justice? That is a text that we could use in the future.
We need you. As members of Parliament, we do not have the resources we need to employ eminent constitutional scholars, but your office does. You have a substantial budget. Would it be worthwhile to prepare a constitutional argument in support of Mr. Choquette's motion?
Merci, madame Boucher.
M. Choquette a laissé tomber ses trois minutes avec honneur.
Monsieur le commissaire, j'ai deux questions à vous poser, et je suis sûr que M. Samson sera content d'entendre la première.
J'aimerais parler du bilinguisme des juges de la Cour suprême du Canada. Je ne crois pas me tromper en disant que tous les membres de ce comité voudraient voir un vrai changement législatif pour que les juges à la Cour suprême du Canada soient obligatoirement bilingues. Nous avons d'ailleurs tous voté en faveur du projet de loi très louable de M. Choquette.
J'ai une demande spéciale pour vous, qui va au-delà des travaux de ce comité. Il ne nous reste que trois semaines, mais vous, il vous reste au moins six ans en poste.
Actuellement, il y a un gros problème. Des avocats du ministère de la Justice prétendent être des constitutionnalistes, et certains le sont réellement. Je vous lance l'idée suivante, même si j'ignore si vous avez l'autorité de le faire. Les gens ne travaillent pas gratuitement, mais seriez-vous en mesure d'employer certains constitutionnalistes pour vous aider à écrire un texte juridique ou une contre-argumentation solide et bien appuyée à opposer aux juristes du ministère de la Justice, lequel texte nous pourrions utiliser ultérieurement?
Nous avons besoin de vous. En tant que députés, nous n'avons pas les ressources nécessaires pour employer de grands constitutionnalistes, mais votre bureau les a. Il est doté d'un budget substantiel. Serait-il bon de monter un argumentaire constitutionnel à l'appui du projet de loi de M. Choquette?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
At the moment, there is no counter-argument, and that is the problem.
Il n'y a pas de contre-argumentation actuellement, et c'est là le problème.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Consider it, please. We need your help on this.
Finally, Commissioner, I want to thank you for the work you have done in the last year, especially for your second report. I want you to know that you have our moral support. We are with you. You do not stand alone in Canada. You have important tasks and heavy responsibilities. I strongly encourage you to continue in the same direction, even to exert a little more pressure, no matter which government is in power. You have nothing to fear. I want to say that we support you. Surveys seem to demonstrate that most Canadians support your work, and that is positive. I really want you to know that we are behind you. In turn, we expect you to be behind us.
Thank you for appearing before us today, Commissioner.
My thanks to my colleagues for their questions.
Would you like to say a few words?
Considérez cette avenue, s'il vous plaît. Nous aurions besoin de votre aide à cet égard.
Enfin, je veux vous remercier, monsieur le commissaire, du travail que vous avez accompli au cours de la dernière année, notamment pour votre deuxième rapport. Je veux que vous sachiez que nous vous appuyons moralement. Nous sommes avec vous. Vous n'êtes pas seul, en tant qu'individu, au Canada. Vos tâches sont importantes et vos responsabilités sont lourdes. Je vous encourage fortement à poursuivre dans ce sens, voire même à exercer un peu plus de pressions, peu importe le gouvernement qui sera au pouvoir. Bien entendu, vous n'avez aucune crainte à avoir. Ce que je veux dire, c'est que nous vous appuyons. Les sondages semblent démontrer que la majorité des Canadiens appuient votre travail, ce qui est positif. Je tiens vraiment à ce que vous sachiez que nous sommes derrière vous. Pour notre part, nous nous attendons à ce que vous soyez derrière nous.
Je vous remercie, monsieur le commissaire, d'avoir comparu devant nous aujourd'hui.
Je remercie mes collègues de leurs questions.
Aimeriez-vous dire quelques mots?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Alright. Thank you, Mr. MacKinnon. We will certainly send them to you.
To close your presentation, you said that PSPC is committed "to promoting and supporting bilingualism in Canada in everything we do." For my part, I noted during all of my meetings with representatives of OLMCs that they were a bit tired of hearing about promotion and all the rest. You make these speeches, while at the same time, we noted that two months ago, your department's Internet sites that featured calls for tenders were riddled with errors in the French. I am not saying you are guilty of anything, but I am telling you this respectfully. These were grammar or even translation errors. It is interesting and all the more since we have Mr. Déry from the Translation Bureau with us.
It seems that we currently have a lack of leadership in Cabinet. How do you answer for this?
D'accord. Merci, monsieur MacKinnon. Nous allons certainement vous faire parvenir cela.
Pour clôturer votre présentation, vous avez parlé de l'engagement de SPAC « à promouvoir et à appuyer le bilinguisme au Canada dans tout ce qu'il fait ». Pour ma part, j'ai remarqué lors de tous mes entretiens avec des représentants des CLOSM qu'ils en avaient un peu marre d'entendre parler de promotion et de tout le reste. Vous tenez ce discours, mais, en même temps, nous avons constaté il y a deux mois que les sites Internet comportant les appels d'offres de votre ministère étaient truffés de fautes de français. Je ne vous rends pas coupable de tout, mais je vous le dis en tout respect. Il s'agit d'erreurs de grammaire ou même d'erreurs de traduction. C'est intéressant, d'autant plus que nous avons parmi nous M. Déry, du Bureau de la traduction.
Il semble y avoir actuellement un manque de leadership au sein du Cabinet du gouvernement. Que répondez-vous à cela?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Yes. It will be May 29 and 30, I believe.
We received the invitation.
Oui. Ce sera les 29 et 30 mai, je crois.
Nous avons reçu l'invitation.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Thank you, Mr. Chair.
Good morning, Mr. Johnson and Mr. Dupuis.
It is always an honour to have you at the committee as the main representatives of all of the country's francophone groups. I don't think I'll offend anyone by saying that, as you just said that the bill was a compendium of all of the requests from everywhere in the country.
I have eight questions to ask, and to the extent that that is possible, I would like you to answer them by yes or no. I think you will see that they won't require much expounding.
On page 32 of the document I have here, in Part Vll, section 41.3, entitled “Duty with respect to data collection”, are you alluding to Statistics Canada?
Merci, monsieur le président.
Monsieur Johnson, monsieur Dupuis, bonjour.
C'est toujours un honneur de vous recevoir au Comité en tant que représentants principaux de tous les groupes linguistiques du pays. Je ne pense froisser personne en disant cela puisque vous venez de dire que ce projet de loi était le résultat d'un amalgame de toutes les demandes, de partout au pays.
J'ai huit questions à vous poser et j'aimerais, dans la mesure du possible, que vous y répondiez par oui ou non. Vous constaterez, je crois, qu'elles ne nécessitent pas beaucoup de développement.
À la page 32 du document que j'ai ici, à l'article 41.3, qui est intitulé « Obligation en matière de collecte de données » et qui figure dans la partie VII, faites-vous allusion à Statistique Canada?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Yes. So, basically, you want the law to include an obligation that Statistics Canada carry out a proper census.
D'accord. Au fond, vous voulez qu'on inscrive dans la loi l'obligation de Statistique Canada de faire un recensement en bonne et due forme.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Thank you.
For my second question, let's go to section 41.5 on page 33, entitled “Duty when leasing a federal building or federal real property in the National Capital Region”.
I'm not sure I understand. Does the duty apply to the physical location or to the people in it?
Merci.
Pour la deuxième question, passons à l'article 41.5 de la page 33, qui est intitulé « Obligation lors de la location d'un immeuble fédéral ou d'un bien réel fédéral dans la région de la capitale nationale ».
Je ne suis pas certain de bien comprendre. L'obligation s'applique-t-elle au lieu physique ou aux individus qui s'y trouvent?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I see. I hadn't understood properly. I thought it was about posting signs on the premises.
Let's go to the next page for my third question. This won't be a yes or no question.
Paragraph 43(1)(c) states:
(c) encourage provincial governments to adopt measures that foster progress toward the equality of status or use of English and French;
How would you like to do that?
D'accord. Je n'avais pas bien compris. Je pensais qu'il s'agissait d'affichage dans les lieux.
Passons à la page suivante pour la troisième question. Dans ce cas, vous ne pourrez pas répondre par un oui ou par un non.
À l'alinéa 43(1)c), on dit ceci:
c) pour encourager les gouvernements provinciaux à adopter des mesures qui favorisent la progression vers l'égalité de statut ou d'usage du français et de l'anglais;
Comment voudriez-vous faire cela?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I see. So that can be done by adding language clauses. We are not talking about encouragement.
D'accord. Cela se fait par l'ajout de clauses linguistiques. On ne parle donc pas d'encouragement.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
On page 35, paragraph 43.1(1) is entitled “Duty to support instruction in the language of the official language minority communities”.
Is the objective here to broaden the rights holders principle?
À la page 35, le paragraphe 43.1(1) s'intitule « Obligation d'appuyer l'instruction dans la langue officielle de la communauté de langue officielle en situation minoritaire ».
L'objectif, ici, est-il d'élargir le principe d'ayant droit?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I see. That's a very good answer.
For my fifth question, let's go to page 36. Paragraph 43.1(5), entitled “Use of Funds'', says the following:
(5) The minister shall ensure that the funds transferred to the provinces are spent in the manner provided for in the negotiated agreements.
Does this refer back directly to the language clauses?
D'accord. C'est une très bonne réponse.
Pour ma cinquième question, passons à la page 36. Au paragraphe 43.1(5), qui est intitulé « Utilisation des fonds », on dit ce qui suit:
(5) Le ministre s'assure que les fonds transférés aux provinces soient dépensés de la manière prévue dans les accords négociés.
Est-ce que cela renvoie directement aux clauses linguistiques?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Very well.
Do I understand correctly that through 43.2(1), you wish to include the Official Languages in Education Program, OLEP, in the act?
C'est parfait.
Doit-on comprendre, au paragraphe 43.2(1), que vous voulez inscrire dans la Loi le Programme des langues officielles dans l'enseignement, soit le PLOE?
Results: 1 - 15 of 176 | Page: 1 of 12

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|