Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 565
View Francis Scarpaleggia Profile
Lib. (QC)
View Francis Scarpaleggia Profile
2020-07-21 13:59 [p.2686]
Madam Speaker, the Montreal Sikh community, inspired by the tenets of the religious tradition established by Guru Nanak, places the highest priority on the values of sharing and helping others. These values are lived out every Sunday in gurdwaras through langar community kitchens. They have also been clearly evident during the pandemic.
The Sikh community of Montreal has provided over 63,000 individually packaged snacks to health care workers at the Montreal General Hospital, the Centre hospitalier de l'Université de Montréal and the Jewish General Hospital and to staff in seniors homes. It has also provided 450 hot meals to staff in the Jewish General's ICU and emergency department.
The community has donated over $13,000 to both l'Hôpital du Sacré-Coeur-de-Montréal and the Lakeshore General Hospital for essential equipment.
We thank members of Montreal's Sikh community for their generosity and inspiring example.
Madame la Présidente, la communauté sikhe de Montréal, inspirée par les principes de la tradition religieuse établie par le gourou Nanak, accorde la plus haute priorité aux valeurs de partage et d'entraide. Ces valeurs sont mises de l'avant chaque dimanche dans les gurdwaras avec le langar, un repas communautaire. De plus, elles se manifestent clairement pendant la pandémie.
La communauté sikhe de Montréal a fourni plus de 63 000 collations emballées individuellement aux travailleurs de la santé de l'Hôpital général de Montréal, du Centre hospitalier de l'Université de Montréal et de l'Hôpital général juif, ainsi qu'au personnel de résidences pour personnes âgées. Elle a également fourni 450 repas chauds au personnel de l'unité de soins intensifs et du service d'urgence de l'Hôpital général juif.
La communauté a fait un don de plus de 13 000 $ à l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal et à l'Hôpital général du Lakeshore pour l'achat d'équipement essentiel.
Nous remercions les membres de la communauté sikhe de Montréal de leur générosité et de l’exemple inspirant qu'ils nous ont donné.
View Bob Zimmer Profile
CPC (BC)
Madam Speaker, two weeks ago I was honoured to speak to a group of recreational fishermen and women at the Public Fishery Alliance rally in Vancouver. I give special thanks to organizers Peter Krahn, Dave Brown, Fred Helmer, Chris Bos and many others.
According to Phil Morlock of the Canadian Sportfishing Industry Association, more than eight million of us fish recreationally every year and spend $10 billion annually, yet we have a federal government bent on shutting us down.
The Prime Minister and the fisheries and oceans minister must stop punishing British Columbians for their failures. The government's June 19, 2020, decision to further restrict fishing opportunity is another blow to British Columbians and their communities. Its 2020 Fraser chinook plan ignored viable, balanced proposals and ignored input from experts with years of experience that would have upheld conservation values while providing public fishing opportunity.
Instead of acting on measures that can make a real difference to restore fish stocks, the Liberals are scapegoating B.C. anglers who are just trying to put food on their tables. The Prime Minister and the minister need to remember that we fish, we hunt and we vote.
Madame la Présidente, il y a deux semaines, j'ai eu le plaisir de parler avec un groupe de pêcheurs lors du rassemblement de la Public Fishery Alliance, à Vancouver. Je remercie notamment les organisateurs: Peter Krahn, Dave Brown, Fred Helmer, Chris Bos et les autres.
Selon Phil Morlock, de l'Association canadienne de l'industrie de la pêche sportive, plus de huit millions de Canadiens pratiquent la pêche sportive chaque année et dépensent alors 10 milliards de dollars. Pourtant, le gouvernement fédéral entend fermer l'industrie.
Le premier ministre et la ministre des Pêches et des Océans doivent arrêter faire porter le poids de leurs échecs aux Britanno-Colombiens en les punissant. La décision prise par le gouvernement, le 19 juin 2020, de limiter davantage la pêche n'est qu'un autre coup porté aux Britanno-Colombiens et à leurs collectivités. Les mesures de gestion du saumon quinnat du fleuve Fraser pour 2020 ne tiennent pas compte des propositions viables et équilibrées et font fi de l'avis des spécialistes ayant plusieurs années d'expérience. Ces propositions respectaient les principes de conservation tout en offrant l'occasion au public de pratiquer la pêche.
Au lieu de prendre des mesures qui pourraient vraiment être efficaces pour reconstituer les stocks de poissons, les libéraux prennent comme boucs émissaires les pêcheurs britanno-colombiens pour qui la pêche est simplement une façon de se nourrir. Le premier ministre et la ministre doivent se rappeler que nous pêchons, nous chassons et nous votons.
View Fayçal El-Khoury Profile
Lib. (QC)
View Fayçal El-Khoury Profile
2020-07-21 14:01 [p.2686]
Madam Speaker, I rise today to vigorously condemn the unsanctioned aggression of Azerbaijan against the Republic of Armenia, which degenerated into serious tensions last week along the border between the two countries. The horror of these tensions is felt even here, in my riding and in Canada's Armenian community.
Azerbaijan ignored UN calls for a ceasefire during the pandemic, backed by Turkey; threatened to bomb a nuclear power plant in Armenia; destroyed a PPE factory that was producing essential equipment for the Armenian fight against the COVID-19 pandemic; and intentionally targeted innocent civilians.
I join the foreign affairs minister in his call for an immediate ceasefire.
We must always remain vigilant and condemn all forms of aggression towards the international community, especially in these difficult times.
Madame la Présidente, je prends la parole aujourd’hui pour condamner vigoureusement l'agression non sanctionnée de l'Azerbaïdjan contre la République d'Arménie qui a dégénéré en tensions très graves, la semaine dernière, le long de la frontière entre les deux pays. Les horreurs de ces tensions sont vécues ici même, dans ma circonscription et dans toute la communauté arménienne du Canada.
Appuyé par la Turquie, l'Azerbaïdjan a ignoré les demandes de l'ONU, qui réclamait un cessez-le-feu pendant la pandémie. Il a menacé de bombarder une centrale nucléaire en Arménie. Il a détruit une usine d'équipement de protection individuelle qui était essentielle à la lutte contre la pandémie de COVID-19 en Arménie. Il a intentionnellement pris pour cible des civils innocents.
Je me joins au ministre des Affaires étrangères pour demander un cessez-le-feu immédiat.
Nous devons toujours rester vigilants et condamner toute sorte d'agressions envers la communauté internationale, surtout en ces temps difficiles.
View Marilène Gill Profile
BQ (QC)
View Marilène Gill Profile
2020-07-21 14:02 [p.2686]
Madam Speaker, people in the regions of Quebec are once again being held hostage by Air Canada and a government measure.
On June 30, we learned that Air Canada, which is heavily subsidized by the federal government using taxpayer money, was suspending 30 regional routes indefinitely and closing a number of service counters in eastern Quebec for good, including those in Gaspé, Mont-Joli, and Baie-Comeau, in my riding.
Since the announcement, the government has shown zero leadership to support Quebec, which is itself looking for solutions. Even the Minister of National Revenue, the member for Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine, whose constituents have been hit hard by Air Canada's pressure tactics, has said nothing about this. Her silence speaks volumes and is typical of the government's absolute failure to take action on this issue.
The consensus among people who live in the regions, mayors, reeves and the Government of Quebec is clear, and the Bloc Québécois has supported that consensus since the announcement. It is time for the federal government to support sustainable solutions so that the regions are never again cut off from major centres as they are now. The economic vitality of Quebec's regions is at stake.
Madame la Présidente, la population des régions du Québec est encore une fois prise en otage par Air Canada et par une mesure du gouvernement.
En effet, depuis le 30 juin, nous avons appris qu'Air Canada, largement subventionnée par le gouvernement fédéral avec l'argent des contribuables, décidait de suspendre indéfiniment 30 dessertes régionales assurant les services de liaison dans les régions du Québec et de fermer définitivement des comptoirs au Québec, dont des comptoirs dans l'Est-du-Québec, à Gaspé, à Mont-Joli et, chez moi, à Baie-Comeau.
Depuis cette annonce, le gouvernement ne fait preuve d'aucun leadership pour soutenir le Québec, qui, lui, cherche des solutions. Même la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine, qui voit ses concitoyens durement frappés par le chantage d'Air Canada, reste muette. Ce silence est éloquent. Il caractérise bien l'absence totale du gouvernement dans ce dossier.
Depuis cette annonce, le Bloc québécois appuie le large consensus des citoyens des régions, des maires, des préfets et du gouvernement du Québec. Il est temps que le gouvernement fédéral soutienne des solutions pérennes pour que plus jamais les régions ne soient coupées des grands centres, comme elles le sont actuellement. C'est la vitalité économique des régions du Québec qui est en jeu.
View Richard Lehoux Profile
CPC (QC)
View Richard Lehoux Profile
2020-07-21 14:04 [p.2687]
Mr. Speaker, the Chaudière-Appalaches Desjardins Tourism Awards recently announced their winners.
I want to congratulate the winners from my riding, the Marland blueberry farm in Sainte-Marie, which took the categories “Innovation in tourism development” and “Food services — Farm to table”, and the Saint-Paul-de-Cumberland Church/Harbottle Garden in Saint-Simon-les-Mines, which won in the category “Tourist attractions — History, arts and culture”.
I would also like to take this opportunity to invite my colleagues to travel the Beauce Route along the magnificent Chaudière River this summer. They will quickly be captivated by the region's boundless beauty. There is a reason the word “Beauce” contains the word “beau”.
I also want to tip my hat to the team at Destination Beauce for all their efforts to showcase what we are all about and making Beauce the most beautiful region in Canada—no offence to my colleagues. I am not biased, of course.
I look forward to seeing you there. Welcome to our home.
Monsieur le Président, les Grands Prix du tourisme Desjardins de la Chaudière-Appalaches ont dévoilé leurs lauréats dernièrement.
Je tiens à féliciter ceux de ma circonscription, soit la Bleuetière Marland de Sainte-Marie dans les catégories « Initiative innovante en développement de l'offre » et « Restauration – Tables des produits du terroir » ainsi que l’Église Saint-Paul-de-Cumberland/Jardin Harbottle de Saint-Simon-les-Mines dans la catégorie « Attractions touristiques – Histoires, arts et culture ».
J'aimerais également profiter de l'occasion pour inviter mes collègues à parcourir, cet été, la Route de la Beauce, qui longe la magnifique rivière Chaudière. Ils vont constater à quel point la région regorge de beauté. Il ne faut pas oublier que dans le mot « Beauce », il y a le mot « beau ».
Je lève également mon chapeau à l'équipe de Destination Beauce, qui a mis beaucoup d'efforts pour mettre en valeur ce qui nous caractérise et pour en faire la plus belle région du Canada — sans offense à mes collègues et sans aucun parti pris, évidemment.
Au plaisir de nous y voir. Bienvenue chez nous, bienvenue chez vous.
View Anju Dhillon Profile
Lib. (QC)
Mr. Speaker, I would like to take this moment to reflect on a vulnerable segment of our population that has seen its situation getting worse during the pandemic: victims of violence.
Extreme isolation has caused an increase in domestic violence and child abuse. In the past months, we have seen news of the worst outbreaks of atrocities against children across Canada.
During the lockdown, women who are victims of domestic violence had to go into isolation with their abusers because they could not go to shelters. I want them to know that they are not alone. Resources have been made available to them, and a lot of that information is posted on government websites.
We must not forget the collateral victims of COVID-19 and we have to continue our efforts to prevent other family tragedies. As members of Canadian society, we must continue to be proactive and make sure that no one falls through the cracks.
Monsieur le Président, j'aimerais prendre un moment pour parler d'un segment vulnérable de la population dont la situation s'est dégradée pendant la pandémie, soit les victimes de violence.
Dans ce contexte d'isolement extrême, la violence conjugale et la maltraitance des enfants ont augmenté. Nous avons pu voir, aux nouvelles, que les enfants ont été victimes d'atroces flambées de violence partout au pays au cours des derniers mois.
Pendant le confinement, les femmes victimes de violence conjugale ont dû s'isoler avec leur agresseur à cause de l'impossibilité de se rendre dans des foyers d'accueil. Aux victimes, je dis qu'elles ne sont pas seules. Des ressources ont été mises à leur disposition, dont de nombreuses sont affichées sur le site de notre gouvernement.
N'oublions pas les victimes collatérales de la COVID-19 et maintenons nos efforts afin d'éviter d'autres tragédies familiales. En tant que membres de cette société, nous devons conserver une attitude proactive afin de nous assurer que personne ne tombe dans l'oubli.
View Steven MacKinnon Profile
Lib. (QC)
View Steven MacKinnon Profile
2020-07-21 14:06 [p.2687]
Mr. Speaker, the National Capital Commission has released the long awaited update to the studies exploring locations for a sixth interprovincial link between Gatineau and Ottawa.
This update confirms what we already found. We are therefore one step closer to project construction, and we are sure that the project will meet current needs and address future challenges. Some of those challenges include the significant population growth in our region combined with the end of the Alexandra Bridge's useful life and the traffic in our capital's downtown core. As the member for Gatineau, I know that a sixth crossing also provides important potential for our development, including sustainable mobility for active transportation such as bike lanes, and for bringing together the communities along the Ottawa River.
The people of Gatineau have been waiting for the first interprovincial link east of the Gatineau River for decades. It is more important that ever to take action.
Monsieur le Président, la Commission de la capitale nationale a dévoilé la mise à jour tant attendue des études pour un sixième lien interprovincial entre Gatineau et Ottawa.
Cette mise à jour confirme les résultats déjà observés. Nous avons donc franchi une étape de plus vers la réalisation du projet et nous avons la certitude que celui-ci répond aux besoins actuels et aux défis à venir. Parmi ces défis, soulignons l'importante hausse démographique dans notre région combinée à la fin de vie du pont Alexandra et à la congestion au centre-ville de notre capitale. À titre de député de Gatineau, je sais que le sixième lien présente également un potentiel important pour notre développement, incluant la mobilité durable pour le transport actif comme les pistes cyclables, et pour le rapprochement de nos communautés le long de la rivière des Outaouais.
Les Gatinoises et les Gatinois attendent un premier lien interprovincial à l'est de la rivière Gatineau depuis des décennies. Plus que jamais, nous devons passer à l'action.
View Kevin Waugh Profile
CPC (SK)
View Kevin Waugh Profile
2020-07-21 14:07 [p.2687]
Mr. Speaker, we are blessed to live in a country that is governed by democracy. Although we often disagree, Canadians can trust that the will of the people continues to drive decision-making in our country. Unfortunately, the same cannot be said about the people of Hong Kong, including the approximate 300,000 Canadians who are currently living there.
As new so-called national security laws sound the death knell for freedom and democracy there, police forces are raiding the offices of pro-democracy groups and censoring anyone who dissents.
We cannot stand idly by as the Chinese Communist Party wages war against freedom and democracy. Canada must stand beside those brave women and men who are fighting back against dictatorship in Hong Kong.
Monsieur le Président, nous avons la chance de vivre dans un pays démocratique. Les Canadiens peuvent avoir l'assurance que, même si nos désaccords sont fréquents, dans notre pays, la prise de décision continue d'être guidée par la volonté de la population. On ne peut malheureusement pas en dire autant pour les gens de Hong Kong, dont les quelque 300 000 Canadiens qui y vivent actuellement.
Tandis que les nouvelles lois de sécurité nationale, comme on les appelle, sonnent le glas de la liberté et de la démocratie à Hong Kong, les policiers perquisitionnent dans les bureaux des groupes prodémocratie et censurent tous les dissidents.
Nous ne pouvons pas rester les bras croisés pendant que le Parti communiste chinois s'attaque à la liberté et à la démocratie. Le Canada doit être solidaire des hommes et des femmes qui luttent bravement contre la dictature à Hong Kong.
View Marie-France Lalonde Profile
Lib. (ON)
View Marie-France Lalonde Profile
2020-07-21 14:08 [p.2687]
Mr. Speaker, we all agree how amazing our graduates did this year. Today I want to highlight two of the 2020 graduates in Orléans who have earned awards for their outstanding dedication in academic excellence.
Please join me in congratulating Kinsley Jura from St. Peter Catholic High School, who won the Loran Scholars Foundation award worth about $100,000.
Angéline Lafleur, a recent graduate of École secondaire catholique Garneau received two scholarships worth a total of $105,000.
Also, as we are now well into our warmest time of year, one of my favourite summer traditions is to visit our local farms and markets to pick up my own fruits or to bring baskets of local goods home.
I am privileged to have five local markets in my riding.
I want to thank the Proulx Farm, the Orléans Fruit Farm, the Navan Little Market, Just Food and the Orléans Market for their incredible work.
Monsieur le Président, nous convenons tous que les finissants se sont surpassés cette année. Aujourd'hui, j'aimerais attirer l'attention sur deux finissantes de 2020 d'Orléans dont l'extraordinaire détermination à atteindre l'excellence dans leurs études a été récompensée.
J'invite mes collègues à se joindre à moi pour féliciter Kinsley Jura, de l'école secondaire catholique St. Peter, lauréate d'une bourse de 100 000 $ de la Fondation Boursiers Loran.
Angéline Lafleur, récemment graduée de l'École secondaire catholique Garneau, a reçu deux bourses d'études totalisant une valeur de 105 000 $.
Par ailleurs, puisque nous sommes maintenant en pleine saison chaude, l'une de mes traditions estivales préférées consiste à visiter les exploitations agricoles et les marchés de la région pour cueillir mes propres fruits ou rapporter des paniers de produits locaux à la maison.
Je suis privilégiée de compter dans ma circonscription cinq marchés locaux.
Je tiens à remercier la Ferme Proulx, la Ferme d'Orléans, le Navan Little Market, Just Food et Orléans Market de leur travail incroyable.
View Martin Shields Profile
CPC (AB)
View Martin Shields Profile
2020-07-21 14:09 [p.2688]
Mr. Speaker, the government's fiscal snapshot revealed the Liberals are running a deficit of $343 billion this year, and for the first time the net debt will reach more than $1 trillion.
I have spoken to constituents across my riding and they are wondering where all that money has gone. Many people fell through the cracks, and could not qualify for benefits that might have saved their livelihood and businesses. Many of these gaps could have been addressed without substantial cost if the government had bothered to listen to the Conservatives instead of shutting down Parliament.
Spending enormous amounts of money and keeping our economy on life support is not a recovery plan. It will not fix record unemployment. I have spoken with business owners across my riding. They are ready to create jobs and have prosperity again. They tell me they need to give Canadians incentives to work, not punish and disincentivize productivity.
Get our energy sector firing. Support our agriculture producers and supply chain. Lower taxes. That is a recovery plan, not spiralling debt and deficits.
Monsieur le Président, le portrait budgétaire du gouvernement a révélé que les libéraux ont accumulé un déficit de 343 milliards de dollars cette année et que, pour la première fois de l'histoire, la dette nette atteindra plus de 1 billion de dollars.
J'ai discuté avec des habitants de ma circonscription, et ils se demandent où est passé tout cet argent. De nombreuses personnes ont été laissées pour compte et n'étaient pas admissibles à des prestations qui auraient pu sauver leur gagne-pain ou leur entreprise. Bon nombre de ces lacunes auraient pu être corrigées à peu de frais si le gouvernement avait pris la peine d'écouter les conservateurs au lieu de fermer le Parlement.
Dépenser d'énormes sommes d'argent et maintenir artificiellement en vie l'économie ne constitue pas un plan de relance. Ce plan ne réglera pas le problème du chômage, qui atteint un taux sans précédent. J'ai parlé à des propriétaires d'entreprise de ma circonscription. Ils sont prêts à créer des emplois et à vivre dans la prospérité de nouveau. Ils m'ont dit qu'ils doivent encourager les Canadiens à travailler, et non punir et décourager la productivité.
Il faut stimuler le secteur de l'énergie et appuyer les producteurs agricoles et la chaîne d'approvisionnement. Il faut alléger le fardeau fiscal. Voilà ce qu'est un plan de relance. Faire exploser la dette et le déficit n'en est pas un.
View Rachael Harder Profile
CPC (AB)
View Rachael Harder Profile
2020-07-21 14:10 [p.2688]
Mr. Speaker, a member of this place once said, “It's hard not to feel disappointment in one's government when every day there is a new scandal.” These are the words of the current Prime Minister, a sentiment that is shared now by many across the country.
We are standing at a precipice, a day of choosing. Will the Prime Minister choose to recommit to his 2014 goal of restoring trust in Canada's democracy, or will he continue to evade accountability, keep Parliament shut down and only answer questions if and when he deems them important?
Will the Prime Minister appear before the committee? Will he answer opposition questions, or will he choose to take personal days when it is inconvenient to face the music?
The Prime Minister can bury his head in the sand. He can ignore the public demand for transparency, or he can lead the way in openness and accountability by following his own advice to let the sun shine in. After all, we have been told that sunlight is in fact the best disinfectant.
What will he choose?
Monsieur le Président, un député a déjà déclaré qu'il est difficile de ne pas être déçu de son gouvernement quand chaque jour amène un nouveau scandale. Ce sont les paroles de notre premier ministre, et elles expriment le sentiment actuel de beaucoup de Canadiens partout au pays.
Nous sommes au bord du précipice, un jour de grande décision. Le premier ministre choisira-t-il de renouveler son engagement de 2014 à rétablir la confiance à l'égard de la démocratie au Canada, ou continuera-t-il à esquiver la reddition de comptes, à maintenir l'interruption des travaux du Parlement et à répondre seulement aux questions quand il juge qu'elles sont importantes?
Le premier ministre témoignera-t-il devant le comité? Répondra-t-il aux questions de l'opposition, ou choisira-t-il de prendre des congés personnels lorsque ce sera inconfortable pour lui de faire face aux conséquences de ses actes?
Le premier ministre peut faire l'autruche. Il peut faire la sourde oreille à la population canadienne qui demande de la transparence, ou il peut donner l'exemple en faisant preuve d'ouverture et en prenant ses responsabilités et suivre ses propres conseils pour faire briller le soleil. Après tout, il paraît que le soleil est le meilleur désinfectant.
Que choisira-t-il?
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
Mr. Speaker, in June, millions of workers were on edge with the projected end of the CERB. Thanks to pressure from the NDP, that direct assistance was extended for the summer, but the month of August is fast approaching and many sectors of our economy are not ready to reopen.
That is especially true in the arts and culture sector, where the creators are deeply concerned. They might not be able to work again. A few days ago, 75,000 people from the cultural sector signed a letter calling for a guaranteed minimum income for artists, artisans and technicians. We are calling on the Liberals to listen and quickly come up with solutions. Their inaction could cause irreparable damage.
We want the men and women of the theatre, the living arts, the performing arts, publishing, entertainment, and the audiovisual sector to be able to continue their career and live from their art. In addition to the jobs this represents, their works also define who we are and help make the world a better place.
Monsieur le Président, au mois de juin, des millions de travailleuses et de travailleurs se trouvaient au bord du gouffre avec la fin prévue de la PCU. Grâce aux pressions du NPD, cette aide directe a été prolongée pour l'été, mais le mois d'août arrive à grands pas, et plusieurs secteurs de notre économie ne sont pas prêts pour une reprise de leurs activités.
C'est notamment le cas des arts et de la culture, dont les créateurs sont grandement inquiets. Ils risquent de ne pas pouvoir travailler de nouveau. Il y a quelques jours, 75 000 personnes du milieu culturel ont signé une lettre demandant un revenu minimum garanti pour les artistes, artisans et techniciens. Nous demandons aux libéraux d'être à l'écoute et de proposer rapidement des solutions. Leur inaction pourrait causer des dommages irréparables.
Nous voulons que les hommes et les femmes du théâtre, des arts vivants, des arts de la scène, du livre, du spectacle et de l'audiovisuel puissent continuer leur carrière et vivre de leur art. En plus des emplois que cela représente, leurs œuvres définissent également qui nous sommes et nous apportent à tous et à toutes un supplément d'âme.
View Andréanne Larouche Profile
BQ (QC)
View Andréanne Larouche Profile
2020-07-21 14:12 [p.2688]
Mr. Speaker, many seniors are living in precarious financial situations, which is why the Bloc Québécois has been calling for an increase in the old age pension and the guaranteed income supplement for quite some time. The pandemic has compounded this economic insecurity, since seniors have been hit hard by the effects of the lockdown and higher prices on so many things, including medication, rent, groceries and transportation.
Just last week, seniors finally received some support for the pandemic. Seniors who receive just the old age pension got $300, while those who get the guaranteed income supplement will receive an additional $200. The only problem is that it is a one-time payment. That support should absolutely be made permanent. The government should take this as an opportunity to keep its own election promise and increase both the old age pension and the GIS.
The Bloc Québécois will stand by the government if it decides to go ahead with this. It is time the government understood that our seniors should not have to choose between groceries and medication.
Monsieur le Président, beaucoup d'aînés vivent dans une situation financière précaire. C'est pour cela qu'au Bloc québécois, nous demandons depuis longtemps une hausse de la pension de la vieillesse et une bonification du Supplément de revenu garanti. La pandémie a exacerbé cette précarité économique, car nos aînés ont été touchés de plein fouet par les effets du confinement et par la hausse des prix de toutes sortes: médicaments, loyer, épicerie, transport.
Depuis la semaine dernière, les aînés ont finalement reçu du soutien pour la pandémie. On offre une aide de 300 $ à ceux qui n'ont droit qu'à la pension de la vieillesse et 200 $ de plus à ceux qui reçoivent le Supplément de revenu garanti. Le seul problème, c'est qu'il s'agit d'un montant unique. C'est une aide qui doit absolument devenir permanente. Le gouvernement doit donc profiter de ce contexte pour tenir sa propre promesse électorale en haussant la pension de la vieillesse et en bonifiant le SRG.
Le Bloc québécois sera à ses côtés s'il décide d'aller de l'avant. Il est temps que le gouvernement comprenne que nos aînés ne devraient pas avoir à faire le choix entre nourriture et médicaments.
View Blaine Calkins Profile
CPC (AB)
View Blaine Calkins Profile
2020-07-21 14:14 [p.2689]
Mr. Speaker,The outlook wasn't brilliant for Canadians that day;The debt stood at a trillion, too, and we lost our AAA;And when democracy died at first and ethics did the same;A sickly silence fell upon the voters of the game.The PM took a holiday with a carefree wink and smile;And treated family, friends and donors to billionaire isle;And when the dust had settled and we saw the very worst;The Ethics Commissioner said “Strike one, you may not go to first.”With a smile of great charity, the PM's eyes did gleam;He pressured the AG, he bade her to intervene;And when she wouldn't do it, he said “That simply will not do”;Lavalin means many votes and the commissioner said “Strike two.”A few straggling Libs got up to go in deep despair;The rest clung to hope in the Prime Minister's great hair;Then the PM saw $900 mill, a way to help connected friends;And we all knew the PM would not let opportunity pass by again.Oh somewhere in this favoured land the sun is shining bright;The taxes are much lower and the government does what's right;And somewhere there are pipelines and jobs are all about;But for you and me and the greater we, our Prime Minister just struck out.
Monsieur le Président, La situation n'était guère reluisante pour les Canadiens ce jour-là.Le Canada avait une dette d'un billion de dollars et avait perdu sa cote AAA.La démocratie et l'éthique s'étant effondrés,Dans un silence malsain, les maîtres du jeu se sont murés.Tout sourire, le premier ministre est partiPasser ses vacances sur l'île d'un milliardaire avec sa famille, des donateurs et des amis.Même une fois la poussière retombée, nous n'avions encore rien vu.La commissaire à l'éthique a dit: « Première prise, vous n'irez pas au premier but. »Avec son sourire affable et son regard étincelant, le premier ministre a presséLa procureure générale d'intervenir dans un dossier.Lorsqu'elle a refusé, il a dit: « Il faut jouer le jeu. »Car SNC-Lavalin représente bien des votes, mais le commissaire a dit: « Prise deux. »Avec l'énergie du désespoir, quelques libéraux se sont relevés.Quant aux autres, c'est à l'espoir et à la belle chevelure du premier ministre qu'ils se sont accrochés.Ensuite, voyant qu'il restait 900 millions pour aider ses bons amis,Le premier ministre n'allait sûrement pas laisser filer une occasion qui se présentait ainsi.Dans un monde idéal, les voies seraient ensoleillées.Le gouvernement ferait ce qu'il faut et les impôts seraient allégés.Partout, des pipelines et des emplois seraient créés.Or, nous voyons tous que, à trois reprises, le premier ministre a échoué.
View Greg Fergus Profile
Lib. (QC)
View Greg Fergus Profile
2020-07-21 14:15 [p.2689]
Mr. Speaker, I rise to join my voice to the numerous tributes to the extraordinary life of American congressional representative John Lewis. Mr. Lewis died last Friday at the age of 80.
He first entered the public scene in the early 1960s as the founder and leader of the Student Nonviolent Coordinating Committee at the tender age of 21. A lifelong practitioner of the Gandhian doctrine of non-violence, John Lewis and his colleagues put the brutality of racism in high relief by placing themselves at risk through non-violent actions.
Mr. Lewis was one of the original Freedom Riders in 1961. He took part in activities which he knew beforehand would lead to his being clubbed, beaten, gassed, arrested and run a much higher risk of being killed.
Mr. Lewis was one of the speakers at the March on Washington in 1963. He was on the front lines of Bloody Sunday, the 1965 march in Selma, Alabama.
Author, activist, politician, conscience of the U.S. Congress, John Lewis inspired generations of people around the world, including me. I thank Mr. Lewis for living the life worth living. May he rest in peace.
Monsieur le Président, je prends la parole pour me joindre aux nombreuses personnes qui ont rendu hommage à la vie extraordinaire du représentant du Congrès américain John Lewis, décédé vendredi dernier à l'âge de 80 ans.
M. Lewis est entré dans la vie publique au début des années 1960, en tant que fondateur et dirigeant du Student Nonviolent Coordinating Committee. Il n'avait que 21 ans. Ayant toujours adhéré à la doctrine de non-violence prônée par Gandhi, John Lewis et ses collègues ont mis en lumière la brutalité du racisme en se mettant eux-mêmes en danger par des actes non violents.
M. Lewis a fait partie du groupe initial des voyageurs de la liberté en 1961. Il a participé à des activités sachant d'avance qu'il serait matraqué, battu, aspergé de gaz, arrêté et qu'il risquait fortement d'être tué.
M. Lewis a été l'un des intervenants à la Marche sur Washington en 1963. Il était aux premières lignes lors du « Dimanche sanglant », en mars 1965, à Selma, en Alabama.
Auteur, activiste, politicien, conscience du Congrès des États-Unis, John Lewis a inspiré des générations de gens partout dans le monde, moi y compris. Je remercie M. Lewis d'avoir vécu une existence digne d'être vécue. Qu'il repose en paix.
Results: 1 - 15 of 565 | Page: 1 of 38

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data