Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 48 of 48
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
Thank you so much for actually raising that question. It is very important, because if we don't build the pipeline capacity, oil going to be transported and it will be transported by rail. We have at least seen more oil being shipped by rail, putting pressure on other commodities that need to be shipped. There are not only issues around safety, but growth in other natural resource sectors such as forestry and mining is being hindered, and farmers have also identified issues with not being able to ship their products because of the lack of capacity in the rail system.
Grand merci de cette question. C'est très important, parce que, faute d'oléoduc, il faudra continuer de transporter le pétrole par wagons. Nous avons au moins constaté qu'il s'en transporte plus par wagons, ce qui soumet à des pressions les autres produits qui ont besoin d'être transportés. Ça ne concerne pas seulement la sécurité, mais ça entrave également la croissance d'autres secteurs de nos richesses naturelles comme la forêt et les mines, et les agriculteurs ont également cerné des problèmes qu'ils éprouvent à écouler leurs produits parce que le réseau ferroviaire ne suffit pas à la tâche.
View Kent Hehr Profile
Lib. (AB)
The timing on some of these is a little unclear. This is like the joke Mr. Des Rosiers made earlier, which could also apply to pipelines. Some of those things are outside of our control, given what's happening in the jurisdiction south of the border, particularly with regard to Keystone and other things.
Are we looking at plans to develop more rail capacity and ability to get more oil by rail? Where are we on that? Have the costs come down on how that process is unfolding?
Dans certains cas, le calendrier n’est pas très clair. C’est comme la blague que M. Des Rosiers a faite tout à l’heure, qui pourrait aussi s’appliquer aux pipelines. Certaines de ces choses échappent à notre contrôle, étant donné ce qui se passe au sud de la frontière, particulièrement en ce qui concerne Keystone et d’autres choses.
Envisageons-nous d’élaborer des plans pour accroître la capacité ferroviaire et la capacité de transporter plus de pétrole par rail? Où en sommes-nous à cet égard? Les coûts ont-ils diminué dans le cadre du processus en cours?
View Tom Kmiec Profile
CPC (AB)
In your monetary report, you say that Line 3 is actually “delayed until the end of 2020”, but you say that rail is the anticipated marginal mode.
Dans votre rapport sur la politique monétaire, vous dites que la mise en service de la canalisation 3 a été « reportée à la fin de 2020 », mais vous dites aussi que le train servira de moyen de transport marginal.
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Thank you, Madam Chair.
Thank you all for being here today.
I represent a Calgary riding. I have a fair bit of interest in the transportation of petroleum products, and I've got a couple of questions that I hope you can answer.
It is clear that the transportation of oil liquids and condensates is much safer by pipeline than by rail. If we didn't have to ship our oil on rail or our liquids and condensates headed to petrochemical manufacturing facilities in Quebec creating thousands of jobs in Quebec, but could ship it on pipelines the way it is supposed to be shipped....
We don't have pipelines to ship it because of special interest groups that are impeding it—including political parties who are seated to my left—with falsehoods and rhetoric about the safety of pipelines. If it weren't for them, we wouldn't even be doing this study today.
Is that fair to say?
Merci, madame la présidente.
Je remercie tous les témoins de leur présence ici aujourd'hui.
Je représente une circonscription de Calgary. Je m'intéresse au transport des produits du pétrole et j'ai quelques questions à vous poser; j'espère que vous pourrez y répondre.
Il est évident qu'il est beaucoup plus sécuritaire de transporter les liquides pétroliers et les condensats par pipeline que par rail. Si nous n'avions pas à expédier par rail notre pétrole ou nos liquides et condensats destinés aux installations de fabrication de produits pétrochimiques du Québec — qui créent des milliers d'emplois dans la province —, mais que nous pouvions les transporter par pipeline, comme ils devraient l'être...
Nous n'avons pas de pipelines pour les transporter parce que des groupes d'intérêts particuliers n'en veulent pas — et cela comprend les membres des partis politiques qui se trouvent à ma gauche — et qu'ils transmettent des faussetés ou leur rhétorique sur la sécurité des pipelines. Si ce n'était d'eux, nous ne ferions même pas cette étude aujourd'hui.
Est-ce que c'est exact?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
All right. Then I'll ask you a second question.
I want to go back to this Fraser Institute report. One of the statistics that came out of the Fraser Institute report was that over 70% of pipeline occurrences resulted in a spill of one cubic metre or less, which probably would be the equivalent to what is spilled on a daily basis at gas stations at the pump.
Is that statistic still relevant three years later?
D'accord. Je vais vous en poser une autre.
J'aimerais qu'on revienne au rapport de l'Institut Fraser, qui indique que les déversements de plus de 70 % des pipelines sont de l'ordre d'un mètre cube ou moins, ce qui équivaut probablement à ce qui est répandu au quotidien dans les stations-services.
Est-ce que cette statistique est toujours pertinente trois ans plus tard?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Maybe I'll come back to my first question and try to phrase it another way.
Can you confirm that there are liquids and condensates and oil that is being transported into the province of Quebec on a daily basis that are going to refineries and manufacturing facilities in Quebec, creating thousands of jobs?
J'aimerais revenir à ma première question et la formuler autrement.
Pouvez-vous me confirmer qu'on transporte chaque jour des liquides, des condensats et du pétrole vers les raffineries et les installations de fabrication du Québec, ce qui crée des milliers d'emplois?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
But product is being shipped, is that fair to say?
Mais on transporte ces produits, n'est-ce pas?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
We do know refineries in the province of Quebec are refining oil products for use by Quebeckers. That's fair to say, right?
Nous savons que les raffineries du Québec transforment les produits pétroliers pour les clients québécois. Est-ce exact?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
And a lot of that oil is coming by rail.
Tous ces produits sont transportés par rail.
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
What would you suggest we do to try to change the narrative to convince people across the country that shipping oil by pipeline is much safer than by rail? We wouldn't need to be spending taxpayers' money doing studies like this if we had the pipelines to ship it.
Que pourrions-nous faire pour changer les choses et convaincre la population que le transport du pétrole par pipeline est beaucoup plus sécuritaire que le transport par rail? Nous n'aurions pas besoin de dépenser l'argent des contribuables pour réaliser des études comme celle-ci si nous avions des pipelines pour expédier le pétrole.
View Matt Jeneroux Profile
CPC (AB)
Thank you for being here today, everyone.
I scrolled through many of the active rail transportation safety recommendations, but most of them are directed at the department of transport. No doubt you've heard that the current Alberta government plans to lease 4,400 railcars to move Alberta oil to market.
I'm curious about those recommendations. Should Transport Canada be acting urgently on them, in light of this oil tanker traffic?
Merci à tous d'être ici aujourd'hui.
J'ai lu bon nombre des recommandations actives sur la sécurité du transport ferroviaire, mais la plupart d'entre elles visent le ministère des Transports. Vous savez sans doute que le gouvernement de l'Alberta prévoit de louer 4 400 wagons pour transporter le pétrole de l'Alberta vers le marché.
Je me pose des questions au sujet de ces recommandations. Est-ce que Transports Canada devrait agir rapidement en raison des activités à venir?
View Matt Jeneroux Profile
CPC (AB)
Would you do any proactive stuff? The Premier of Alberta applied to the minister to make this happen. Obviously, approval has been given in some form or another. Is there a conversation that you have with the department—perhaps with the minister—in preparation for some of this?
Est-ce que vous prenez des mesures proactives? La première ministre de l'Alberta a fait une demande au ministre à cet égard. De toute évidence, la demande a été approuvée d'une manière ou d'une autre. Est-ce que vous échangez avec le ministère — et peut-être avec le ministre — dans le but de vous préparer à cela?
View Matt Jeneroux Profile
CPC (AB)
How often do you meet with the minister?
À quelle fréquence rencontrez-vous le ministre?
View Matt Jeneroux Profile
CPC (AB)
There have been three derailments. There is now a whole bunch more traffic coming onto the rail system and you've only met with the minister once, in terms of briefing him at the beginning. That seems a little strange to me.
Il y a eu trois déraillements. On prévoit une hausse considérable de la circulation ferroviaire, mais vous n'avez rencontré le ministre qu'une fois, pour une séance d'information au début. Cela me semble un peu étrange.
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
There is still oil going into Quebec by rail. There is still oil and gas coming from the United States, and it is not....The 82% is counting American products coming into Quebec. All of these jobs that are being created in Quebec, whether it's western Canadian oil, foreign oil or oil from the United States, are all jobs that are being created in Quebec at refineries, at petrochemical operations.
I'm glad that the member has put it on the table so that our friends who are sitting to the left of us, who keep talking about the oil and the bad things that come out of oil.... Maybe they need to know that there are thousands and thousands of jobs that are being created in Quebec every day at refineries, whether that oil comes from the United States, Algeria or western Canada. It goes in by rail because there is no additional pipeline capacity. If they would get out of the way and let pipelines be constructed and quit being an impediment to pipelines....
I'd like to ask our witnesses this. Can you give us an idea of how many extra employees Transport Canada has had to bring on to be inspectors of oil by rail because we don't have adequate pipeline capacity in this country?
Du pétrole est encore acheminé dans la province du Québec par voie ferroviaire. Du pétrole et du gaz arrivent des États-Unis, et ce n'est pas... Les 82 % englobent les produits américains qui sont acheminés au Québec. Tous ces emplois qui sont créés au Québec, que ce soit du pétrole de l'Ouest canadien, du pétrole étranger ou du pétrole des États-Unis, ce sont tous des emplois qui sont créés au Québec à des raffineries et à des installations qui se livrent à des activités de pétrochimie.
Je suis heureux que le député ait soulevé ce point pour que nos amis qui sont à notre gauche, qui parlent sans cesse du pétrole et de ses effets néfastes... Ils doivent peut-être savoir qu'il y a des milliers et des milliers d'emplois qui sont créés au Québec chaque jour à des raffineries, que ce pétrole provienne des États-Unis, de l'Algérie ou de l'Ouest canadien. Il est acheminé par voie ferroviaire car il n'y a aucune capacité de transport par pipeline. Si ces gens s'écartaient du chemin et permettaient la construction de pipelines et de faire obstacle aux pipelines...
J'aimerais poser à nos témoins la question suivante. Pouvez-vous nous donner une idée du nombre d'employés supplémentaires que Transports Canada a dû embaucher pour inspecter le pétrole acheminé par train parce que nous n'avons pas les capacités de transport par pipeline adéquates au pays?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Give me a rough number. How many inspectors do you have? I think you said that you had increased it threefold.
Donnez-moi un chiffre approximatif. Combien d'inspecteurs avez-vous? Je pense que vous avez dit que vous avez dû tripler le nombre d'inspecteurs.
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Is it fair to say that if oil wasn't being shipped by rail, we wouldn't have had to have tripled those numbers?
Est-il juste de dire que si le pétrole n'était pas expédié par train, nous n'aurions pas été obligés de tripler le nombre d'inspecteurs?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
But you responded primarily because of Lac-Mégantic, right?
Mais vous êtes intervenus principalement à cause de l'accident survenu à Lac-Mégantic, n'est-ce pas?
View Earl Dreeshen Profile
CPC (AB)
Thank you very much, Mr. Chair, and my thanks to all of our witnesses.
I had the opportunity to be out at the Paterson plant in Bowden, and I had a chance to see the loop tracks working. I know that very soon on CN, not too far from me, there will be a similar one. Farmers in central Alberta are looking forward to that. It seems to be working extremely well. The fact that you can keep the locomotives hooked on the entire time and the amazing speed at which they are able to move product is certainly helpful. I know that this investment by both the grain companies and the railways is certainly appreciated.
In our discussions today, one comment was about the delay in harvest and how people are necessarily behind. There was grain that had come off in August and September. The problem was that we didn't have the sources. The shippers didn't have all the grain that they typically would have so that they could mix and move out what they wanted, so there are certain types of commodities that had difficulty that way. It's starting to move now and there's still the issue of when the train is going to be there, and the grain companies are getting all their crews together and expecting that a train will be there. It doesn't always happen the way in which it is intended.
When we're talking about investments to make grain cars and to deal with all of that and the tracks, the first thing you need is steel. There is a serious concern with the billions of dollars being invested by both CN and CP and how much they're being caught up in trade and tariff issues.
I'm wondering if both CN and CP could give a perspective on that so that we get an idea of how it might affect each of you.
Merci beaucoup, monsieur le président, et merci à tous nos témoins.
J'ai eu l'occasion de me rendre à l'usine Paterson à Bowden, et j'ai eu la chance de voir les voies en boucle fonctionner. Je sais que le CN en installera des similaires très bientôt près de chez moi. Les agriculteurs du centre de l'Alberta les attendent avec impatience. Il semble que cela fonctionne très bien. Le fait que les locomotives puissent rester attachées et qu'on puisse déplacer les marchandises à une vitesse extraordinaire est assurément très utile. Je sais que les investissements effectués par les compagnies céréalières et les compagnies de chemins de fer sont assurément les bienvenus.
Lors de nos discussions aujourd'hui, on a parlé de la récolte tardive et du fait que les gens sont nécessairement en retard. Le grain a parfois été prêt en août et septembre. Le problème a été que nous n'avions pas les ressources. Les expéditeurs n'avaient pas autant de grain qu'à l'habitude pour pouvoir le mélanger et l'expédier à leur guise, ce qui a compliqué les choses pour certains types de produits. Les choses vont mieux maintenant, mais il y a encore la question de savoir quand le train arrivera, et les compagnies céréalières préparent leurs équipes en espérant que le train sera au rendez-vous. Les choses ne se passent pas toujours comme prévues.
Quand on parle d'investissements dans la fabrication des wagons pour le transport du grain et dans les voies ferrées, le premier élément dont on a besoin est de l'acier. Le CN et le CP investissent des milliards de dollars, et c'est inquiétant, car on ne sait pas à quel point les barrières commerciales et tarifaires les toucheront.
J'aimerais que le CN et le CP nous donnent leur point de vue sur la question afin que nous ayons une idée des répercussions que cela aura pour chacun de vous.
View Earl Dreeshen Profile
CPC (AB)
Thank you.
The other point that was discussed earlier had to do with the loading of grain on the west coast and the concerns about rain and how it affects that. Again, it seemed to be logical. If you're dealing with the feeder holes that are there, you could certainly get the majority, or get the trains, loaded.
I understand the tarping issue, but what I don't quite understand—and I made a note earlier—is this: When looking for a solution to take care of that bottleneck, is it concern about the grain because you don't want it getting poured on, or is it concern about personnel? When the union is looking at it, obviously, its interest and concern is going to be with personnel, not with the product. That's a different issue.
What are the concerns? What are they looking at? Is there a solution, or are they simply saying, “We're not going to be out in the rain”?
Merci.
L'autre point dont il a été question plus tôt concerne l'incidence de la pluie sur le chargement du grain sur la côte Ouest. Encore une fois, la procédure semblait logique. Si vous utilisez les bouches de chargement existantes, vous pourrez certainement charger la majorité du grain ou décharger les wagons.
Je comprends la question de bâchage, mais ce que je n'arrive pas à saisir — et j'en ai pris note tout à l'heure —, c'est ceci: en ce qui concerne les démarches visant à trouver une solution pour venir à bout de ce goulot d'étranglement, le problème est-il lié au fait que vous ne voulez pas que les grains soient mouillés, ou s'agit-il plutôt d'une préoccupation concernant le personnel? Quand le syndicat examine la question, évidemment, il s'occupe de l'intérêt du personnel, et non du produit. C'est là une autre paire de manches.
Quelles sont les préoccupations? Qu'est-ce qui est envisagé? Y a-t-il une solution, ou les employés se contentent-ils de dire qu'ils ne vont pas travailler sous la pluie?
View Earl Dreeshen Profile
CPC (AB)
Thank you.
I guess one of the things that we should find out is just where the regs are, as far as Bill C-49 is concerned. That's always an issue. In order for this to work well, we have to make sure that we recognize that's part of the system as well, the process of making sure those regs are done.
Just quickly perhaps, David, could you talk about the corridors? Where I am, I know that when CN and CP want to ship a lot of grain, they'll take it all out of our spot, which is great, but there are a lot of places in Saskatchewan and northern Alberta that have problems.
Merci.
J'imagine que ce que nous devrions déterminer notamment, c'est quels sont les règlements en lien avec le projet de loi C-49. C'est toujours problématique. Pour que tout fonctionne bien, nous devons reconnaître que cela fait partie du système également, à savoir que nous devons nous assurer que ces règlements soient créés.
Très rapidement, David, pourriez-vous parler des corridors? Dans ma région, je sais que lorsque le CN et le CP veulent expédier de grandes quantités de céréales, ils viendront les chercher directement, ce qui est formidable, mais il y a de nombreuses régions en Saskatchewan et dans le Nord de l'Alberta qui ont des problèmes.
View Matt Jeneroux Profile
CPC (AB)
Thank you, Madam Chair.
Thank you, Minister, for being here. It's great to see the minister show up for supplementary estimates, unlike the infrastructure minister. I feel we all collectively agree that was a bit of a disaster at the last meeting.
Minister, we have a premier from Alberta who's requesting increased rail capacity—up to 120,000 extra cars. She has requested support from the federal government and apparently hasn't received it. There's nothing in the fiscal update; “crude by rail” isn't a line in there.
I'm curious as to whether that's something you're considering or not.
Merci, madame la présidente.
Merci, monsieur le ministre, d'être là. C'est bien de voir le ministre se présenter pour parler du Budget supplémentaire des dépenses, contrairement au ministre de l'Infrastructure. Je crois que nous sommes tous d'accord pour dire que cela a été un peu catastrophique durant la dernière réunion.
Monsieur le ministre, la première ministre de l'Alberta demande d'accroître la capacité ferroviaire, jusqu'à 120 000 wagons supplémentaires. Elle a demandé du soutien au gouvernement fédéral et, apparemment, elle ne l'a pas reçu. Il n'y a rien à ce sujet dans la mise à jour financière; le pétrole brut transporté par voie ferroviaire brille par son absence.
Je suis curieux de savoir si c'est quelque chose que vous envisagez ou non.
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
What impact does oil by rail have on the Mining Association's non oil sands members?
You mentioned earlier about your issue with the railways. Is oil by rail an issue?
Quelles répercussions le transport ferroviaire du pétrole a-t-il sur les membres de l'Association minière du Canada qui ne sont pas dans le secteur des sables bitumineux?
Plus tôt, vous avez mentionné votre problème avec les compagnies de chemins de fer. Le transport ferroviaire du pétrole est-il un problème?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
From a capacity standpoint—
Du point de vue de la capacité...
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
View Blake Richards Profile
CPC (AB)
Another question occurred to me when you were talking about the truck driver shortage, and I might have our friends from CAPP comment on the regulatory process as well because I imagine that they would have some concerns here. Is it one of those cases where we have such difficulty with some of the processes and with Bill C-69 that it's just going to get worse, that what happens is you can't get pipelines built and, therefore, rail is being used to ship oil, displacing other products from being on rail?
Now you're saying that there's an issue due to truck driver shortages. Is this one of those things where it kind of cascades down? What are your thoughts on that, Mr. Neuheimer?
Une autre question m’est venue à l’esprit pendant que vous parliez de la pénurie de camionneurs, et je pourrais demander à nos amis de l’ACPP de commenter le processus de réglementation également, parce que j’imagine qu’ils auraient des préoccupations à cet égard. Est-ce que c'est un de ces cas où nous avons tellement de difficultés avec certains processus et avec le projet de loi C-69 que la situation va tout simplement empirer, que ce qui se passe, c’est qu’on ne peut pas construire de pipelines et que, par conséquent, le transport ferroviaire sert à expédier du pétrole, ce qui empêche d’autres produits d’être transportés par chemin de fer?
Vous dites maintenant qu’il y a un problème en raison de la pénurie de camionneurs. Est-ce que c’est l’une de ces situations où tout tombe en cascade? Qu’en pensez-vous, monsieur Neuheimer?
View Blake Richards Profile
CPC (AB)
I guess what I'm getting at here is that, because you can't get pipelines, you're displacing other things because oil is being shipped by rail. Am I imagining that or does that sound...?
Là où je veux en venir, c’est que, parce qu’on ne peut pas avoir de pipelines, on remplace d’autres choses parce que le pétrole est expédié par chemin de fer. Est-ce que j’imagine cela ou est-ce que cela semble...?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Mr. McNabb is probably the fellow who can answer this question.
First of all, of the three of us on this side of the table, Kelly comes from Saskatchewan, and Matt and I from Alberta. Rail transportation has always been an issue in western Canada, but it was primarily our grain producers who couldn't get product to market.
In recent years, the issue of oil by rail has become increasingly.... Well, we're now up to 200,000 barrels a day by rail; you can correct me if my numbers are wrong here. To put some context around this for those who wouldn't be that familiar with it, I believe each railcar carries 1,000 barrels of oil, which means that every day there are 200 railcars full of oil on a track. It probably takes four or five days to get to the coast, so we're talking 1,000 to 2,000 railcars on tracks at any one particular time.
These railcars are going through areas of British Columbia that Mr. Hardie would be very familiar with, over the Fraser River. I am quite surprised that we haven't yet had an environmental catastrophe. The reason this is happening is obviously the delay in pipeline construction.
What are you doing to try to encourage the federal government or at least put the federal government on notice that we are on the verge of an environmental catastrophe if we don't move ahead with pipeline development and get these oil cars off the rail tracks.
C'est probablement M. McNabb qui sera le mieux placé pour répondre à ma question.
Tout d'abord, de ce côté de la table, il y a Kelly qui vient de la Saskatchewan et Matt et moi-même qui sommes de l'Alberta. Le transport ferroviaire a toujours été un problème dans l'Ouest canadien, mais c'était surtout pour les producteurs de grain qui n'arrivaient pas à acheminer leur marchandise aux marchés.
Au cours des dernières années, le transport du pétrole par voie ferroviaire devient de plus en plus... Eh bien, nous en sommes maintenant à 200 000 barils par jour transportés par ce mode; vous me corrigerez si mes chiffres sont erronés. Pour donner un certain contexte à ceux qui connaissent moins le domaine, il me semble que chaque wagon peut être chargé de 1 000 barils de pétrole, ce qui veut dire que tous les jours, nous avons 200 wagons chargés de pétrole qui circulent sur les voies. Il faut mettre de quatre à cinq jours pour se rendre jusqu'à la côte, ce qui veut dire que de 1 000 à 2 000 wagons roulent sur les voies à tout moment.
Ces wagons circulent dans des zones de la Colombie-Britannique que connaît très bien M. Hardie, et traversent la rivière Fraser. Je suis très étonné qu'il n'y ait pas encore eu de catastrophe écologique. La raison pour cet état de choses, c'est bien évidemment le retard dans la construction du pipeline.
Que faites-vous pour encourager le gouvernement fédéral ou du moins l'avertir que nous sommes au bord de la catastrophe écologique si nous ne construisons pas le pipeline et enlevons ces wagons chargés de pétrole des voies ferrées?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
As a department, are you getting concerned about this? Are you advising the minister that this is becoming a very serious issue, or are you just monitoring it?
Cela commence-t-il à inquiéter votre ministère? Dites-vous au ministre que le problème devient très grave ou vous ne faites que surveiller la situation?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Can somebody else comment?
I find it very disturbing that this doesn't seem to be of any priority for senior officials of the transportation department, and yet we in western Canada are getting more and more concerned every day. I just can't believe that the Department of Transport wouldn't be pushing the government to deal with this issue.
Quelqu'un d'autre peut intervenir?
Je trouve très préoccupant que cette question ne semble pas être prioritaire pour les cadres supérieurs du ministère des Transports. Pourtant, dans l'Ouest canadien, la situation nous préoccupe de plus en plus chaque jour. Je ne peux tout simplement pas croire que le ministère n'exerce pas de pressions sur le gouvernement pour qu'il agisse à cet égard.
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
We have enacted a comprehensive plan for the economy through measures such as middle-class tax cuts, the Canada child benefit, and investments in infrastructure. These infrastructure investments are supporting thousands of new jobs in construction, manufacturing, transportation, engineering, and professional services.
In the Montreal area, the construction of the new Champlain Bridge is creating thousands of jobs. In December, when it is scheduled to be open to traffic, the bridge will make it easier for Montrealers who travel back and forth from the south shore. Likewise, the Gordie Howe international bridge will provide an additional crossing at one of the busiest points of the Canada-U.S. border, and the expansion of this critical trade route will improve connection between Windsor and Detroit.
Let me dig into how this plan has already delivered concrete results for Canadians after only two years. I'm proud to report that more than 20,000 projects are either in progress or already completed. These investments are improving public transit systems. In British Columbia, faster, more frequent bus service is being rolled out to all metro Vancouver communities. More than 500 bus drivers are being hired in the largest recruitment drive since the 2010 Olympics.
Our government's investment is also improving water treatment plants across the country. This means cleaner and safer drinking water for more Canadians, regardless of where they live.
Our investments are expanding the number of affordable rental housing units while renewing the existing stock. That means more Canadian families will have access to a safe and affordable place to call home and indigenous communities will have access to better housing.
Through the disaster mitigation and adaptation fund, which we just launched last week, our investment will better protect communities from the potential impacts of a changing climate. That means fewer communities will have their lives disrupted by extreme events such as flooding and fires.
Through the smart cities challenge, we're encouraging communities to use data and connected technologies to improve the quality of life for all Canadians. For the first round, we received 130 applications representing communities from every province and territory.
I also want to take this opportunity to reiterate our progress on bilateral agreements and why they are so important. Stable and predictable funding is what allows our partners to better manage the existing assets while planning for new infrastructure projects. To date, I have signed eight bilateral agreements, and we're working hard to finalize the remaining five.
One of the projects these agreements are funding is Calgary's green line LRT route. This new line is expected to support an estimated 20,000 jobs during the design and construction phase, and an additional 400 long-term jobs will support its operation and maintenance when the new line is up and running. Once in service, the green line will provide transit riders in the city's north and southeast communities with a direct route to the downtown core. It will also improve connections to hospitals, employment centres, and community centres.
In Edmonton, improvements to the busy railway crossing at 50 Street and the CP rail will reduce congestion and travel time for drivers. It will also give businesses in the area a more efficient way to move their products around Edmonton. During the construction phase, this project is expected to create 900 well-paying jobs.
My colleagues, the investments I have outlined today are already paying dividends for Canadians, and they will continue to do so for generations to come.
Thank you for the opportunity to address you, and I'm happy to take questions.
Nous avons mis en œuvre un plan économique exhaustif, en mettant en place des mesures telles qu'une baisse d'impôt pour la classe moyenne, l’Allocation canadienne pour enfants et des investissements dans les infrastructures. Ces investissements dans les infrastructures appuient la création de milliers de nouveaux emplois dans les secteurs de la construction, de la fabrication, du transport, de l’ingénierie et des services professionnels.
Dans la région de Montréal, la construction du nouveau pont Champlain crée des milliers d'emplois. Le pont, qui devrait être ouvert à la circulation en décembre, facilitera les déplacements des Montréalais entre la Rive-Sud et l'île de Montréal. Pareillement, le pont international Gordie-Howe offrira un passage supplémentaire à l'un des points les plus achalandés de la frontière canado-américaine. L’élargissement de cette route commerciale essentielle améliorera les liaisons entre Windsor et Détroit.
Maintenant, regardons comment ce plan a déjà produit des résultats concrets pour les Canadiens, après seulement deux ans. Je suis fier d'annoncer que plus de 20 000 projets sont en cours ou sont déjà achevés. Ces investissements améliorent les réseaux de transport en commun. En Colombie-Britannique, un service d'autobus rapide et plus fréquent est lancé dans toutes les collectivités de la région métropolitaine de Vancouver. Plus de 500 chauffeurs d'autobus sont embauchés dans le cadre de la plus vaste campagne de recrutement depuis les Jeux olympiques de 2010.
Les investissements de notre gouvernement permettent également de moderniser les usines de traitement de l'eau de tout le pays. Ces usines peuvent ainsi offrir de l'eau potable propre et salubre aux Canadiens, peu importe où ils vivent.
Nos investissements permettent de construire de nouveaux logements locatifs abordables et de rénover des logements existants. Par conséquent, plus de familles canadiennes auront accès à un foyer sécuritaire et abordable. Et les gens dans les communautés autochtones auront accès à des logements de meilleure qualité.
Grâce au Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes que nous venons tout juste de lancer la semaine dernière, nos investissements procureront aux collectivités une meilleure protection contre les éventuelles répercussions des changements climatiques. Donc, moins de Canadiens verront leur vie chamboulée par des catastrophes comme des inondations et des incendies.
Dans le cadre du Défi des villes intelligentes, nous encourageons les collectivités à utiliser les données et les technologies connectées pour améliorer la qualité de vie de tous les Canadiens. Lors de la première ronde, nous avons reçu 130 demandes représentant des collectivités de l’ensemble des provinces et des territoires.
Je désire profiter de l’occasion pour vous rappeler les progrès que nous avons réalisés sur le plan des ententes bilatérales et vous dire pourquoi elles sont si importantes. Un financement stable et prévisible est ce qui permet à nos partenaires de gérer efficacement leurs infrastructures existantes tout en planifiant de nouveaux projets d'infrastructure. À ce jour, j'ai conclu huit de ces ententes bilatérales, et nous travaillons dur pour parachever les cinq autres.
Un des projets que ces ententes permettront de financer est la ligne verte du réseau de train léger de Calgary. Cette nouvelle ligne devrait permettre de soutenir environ 20 000 emplois pendant les étapes de conception et de construction. De plus, 400 emplois à long terme permettront d'assurer le fonctionnement et l'entretien de la nouvelle ligne lorsqu'elle sera fonctionnelle. Une fois en service, la ligne verte offrira aux usagers des transports en commun des collectivités du nord et du sud de la ville une route directe vers le centre-ville. Elle permettra d'améliorer les correspondances vers les hôpitaux, les centres d'emploi et les centres communautaires.
À Edmonton, l'amélioration du passage à niveau très achalandé de la 50e rue et du chemin de fer Canadien Pacifique Limitée permettra de réduire les embouteillages et la durée des trajets pour les chauffeurs. Cela permettra également aux entreprises de la région de disposer d'une façon efficace de déplacer leurs produits à Edmonton. Pendant l'étape de construction, ce projet devrait permettre de créer 900 emplois bien rémunérés.
Mes honorables collègues, les investissements que j'ai décrits aujourd'hui profitent déjà aux Canadiens, tout comme ils profiteront aux générations à venir.
Merci de m'avoir donné l’occasion de m'adresser à vous. Je serai heureux de répondre à vos questions.
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
I can't specifically comment on VIA Rail because Mr. Garneau is responsible for that particular area. I can say that the reason we have created the Canada Infrastructure Bank is to undertake large transport projects that otherwise may never get built. These are projects that are too large for the public sector to undertake or that the private sector will not undertake because of the risk associated with them.
What we want to do is to bring the private sector and the public sector together to explore options to build projects that will connect communities through high-speed rail or a better or more green electrical grid system. Those are the options we want to explore through the bank.
Je ne peux pas me prononcer de façon précise sur VIA Rail, car M. Garneau est responsable de ce secteur en particulier. Je peux dire que, si nous avons créé la Banque de l'infrastructure du Canada, c'est pour entreprendre de grands projets de transport qui, autrement, pourraient ne jamais voir le jour. Ce sont des projets trop importants pour être entrepris par le secteur public ou que le secteur privé ne veut pas entreprendre en raison du risque qu'ils comportent.
Nous voulons amener le secteur privé et le secteur public à explorer ensemble les possibilités pour mettre sur pied des projets qui vont relier les collectivités à l'aide d'un train à grande vitesse ou d'un réseau électrique plus performant ou plus vert. Ce sont les options que nous voulons explorer par l'entremise de la Banque.
View Martin Shields Profile
CPC (AB)
View Martin Shields Profile
2017-09-12 10:44
There were no trains in [Inaudible--Editor] country for a year.
Il n'y a pas eu de trains au [Inaudible-Note de la rédaction] pays pendant un an.
View Martin Shields Profile
CPC (AB)
View Martin Shields Profile
2017-09-11 18:56
Thank you, Madam Chair.
I appreciate your being here today and I appreciate your information.
Ms. Southwood, earlier you referred to the engineering principles versus professional engineers, and you alluded to the fact that it isn't always the case that engineers are involved. Have you any idea of percentages or numbers? Have you anything to back that up?
Merci, madame la présidente.
Je vous remercie de votre présence et de l'information que vous nous fournissez.
Madame Southwood, un peu plus tôt, vous avez parlé de la question des principes d'ingénierie et des ingénieurs professionnels et vous avez laissé entendre qu'on n'a pas toujours recours à des ingénieurs. Avez-vous des données à cet égard ou une idée quant à la proportion? Avez-vous de l'information qui appuie ce que vous dites?
View Martin Shields Profile
CPC (AB)
View Martin Shields Profile
2017-09-11 18:57
What is the cost implication of doing that?
Quelles sont les répercussions sur les coûts?
View Martin Shields Profile
CPC (AB)
View Martin Shields Profile
2017-09-11 18:58
Thank you.
Mr. Orb, in regard to Bill C-49 I think I heard some concerns and some positives. If you had your choice, what would be the most positive thing you see out of this and what would be the change you would like to see happen?
Merci.
Monsieur Orb, en ce qui concerne le projet de loi C-49, je crois avoir entendu des préoccupations et des points positifs de votre côté. Quelles seraient les répercussions les plus positives et quels changements voudriez-vous voir apporter?
View Martin Shields Profile
CPC (AB)
View Martin Shields Profile
2017-09-11 18:59
Now you're getting to where I want to go. You want to establish some basic lines to go with the word. It's an adjective.
C'est là où je veux en venir. Vous voulez que des exigences de base soient établies pour ce mot. C'est un adjectif.
View Earl Dreeshen Profile
CPC (AB)
Thank you.
I thank Mr. Lobb for giving me a quick moment to bring up one of the other points you mentioned.
You went through three points: working with the provinces, ACCA, and supporting industry to get to global markets. Our chemical industry allows us to do a lot of value-added work in order to move our products offshore. I'm wondering whether you can comment on any barriers that you see at the present time, or things that we can do differently to make it a little easier to move those products.
Merci.
Je remercie M. Lobb de me donner le temps de revenir sur un des points que vous avez soulevés.
Vous avez abordé trois points: la collaboration avec les provinces, la déduction pour amortissement accéléré et le soutien à l'industrie pour qu'elle ait accès aux marchés internationaux. Notre industrie chimique nous permet de réaliser un important travail à valeur ajoutée pour que nos produits puissent être vendus à l'étranger. Pourriez-vous nous parler des obstacles qui vous nuisent ou de ce que nous pourrions faire différemment pour faciliter le transport de ces produits?
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Just to put it on the record, you mentioned in your response to Mr. Grewal that you weren't sure of the differential, but it's about $15 that we lose on every barrel of oil that we can't get to the international marketplace. I just want to put that on the record.
One of the other things that isn't mentioned very often is the fact that because we lack pipeline capacity, so much of our oil is going by rail. A lot of the southern Saskatchewan oil is going by rail. There is only so much rail capacity, which means that if they're shipping tankers of oil, they're probably not shipping carloads of grain.
I wonder if you want to make any response to that?
Simplement pour faire une mise au point, vous mentionniez dans votre réponse à M. Grewal que vous n’étiez pas certain de la différence, mais c’est environ 15 $ que nous perdons par baril de pétrole que nous ne pouvons pas acheminer jusqu’au marché mondial. Je tiens simplement à le préciser.
Ce qu’on ne dit pas très souvent non plus, c’est que faute de capacité pipelinière, une grande partie de notre pétrole est transporté par rail. C’est le cas de beaucoup de pétrole du sud de la Saskatchewan. Mais la capacité ferroviaire est limitée, ce qui signifie que si on expédie des citernes de pétrole, on n’expédie probablement pas de wagons entiers de céréales.
Auriez-vous des commentaires à ce sujet?
View Kevin Sorenson Profile
CPC (AB)
Good morning, everyone. It's Thursday, June 16, 2016, and this is meeting number 21 of the Standing Committee on Public Accounts.
I would remind everyone that again today we are televised. Your cellphones, iPads, or whatever might sound when they receive a message, if you would turn them down or mute them, that would be great.
Today we are conducting a hearing on VIA Rail Canada Inc., as a Special Examination Report of the Spring 2016 Reports of the Auditor General of Canada. Appearing before us today, we have from the Office of the Auditor General of Canada, Maurice Laplante, the assistant auditor general, and René Béliveau, principal.
From VIA Rail Canada, we're pleased to have Yves Desjardins-Siciliano, the president and chief executive officer; Patricia Jasmin, the chief financial officer; Jane Mowat, lead director and chairperson of the audit and finance committee; and Bruno Riendeau, director, safety and environment, risk management and corporate safety.
We will also have an opening statement from the assistant auditor general, Monsieur Laplante, and then a statement from the president and CEO of VIA Rail.
I would also tell the committee that we're going to reserve the last 15 minutes or 20 minutes for committee business. We have some items that have come out of the steering committee that met yesterday.
To our guests as well, this morning I will table a report in the House, so when I leave, Ms. Mendès will take the chair. As a courtesy, I wanted you to know that it's not what you said that is the reason I'm leaving, but it's to table the report.
First of all, I would invite the assistant auditor general, Monsieur Laplante, to make his opening statement, please.
Bonjour à tous. Nous sommes le jeudi 16 juin 2016 et nous nous réunissons pour la 21e réunion du Comité permanent des comptes publics.
Je tiens à rappeler à tout le monde encore une fois que la séance d'aujourd'hui est télévisée. Je vous prierais d'éteindre ou de mettre en mode silencieux vos téléphones cellulaires, iPads ou tout appareil qui pourrait faire du bruit lorsque vous recevez un message. Ce serait formidable.
Aujourd'hui, nous tenons une séance sur VIA Rail Canada Inc., sur le Rapport d'examen spécial des Rapports du printemps 2016 du vérificateur général du Canada. Nous recevons aujourd'hui, du Bureau du vérificateur général du Canada, Maurice Laplante, vérificateur général adjoint, et René Béliveau, directeur principal.
De VIA Rail Canada, nous sommes ravis d'accueillir Yves Desjardins-Siciliano, président et chef de la direction, Patricia Jasmin, chef des services financiers, Jane Mowat, administratrice principale et présidente du Comité de la vérification et des finances, et Bruno Riendeau, directeur, Sécurité et environnement, Gestion des risques et sécurité corporative.
Nous entendrons également une déclaration liminaire du vérificateur général adjoint, M. Laplante, puis une autre du président et chef de la direction de VIA Rail.
Je signale également au Comité que nous allons réserver les 15 ou 20 dernières minutes pour discuter des travaux du Comité. Nous avons quelques questions à étudier qui ont été soulevées au Comité de direction qui s'est réuni hier.
Je signale à nos invités également que je dois déposer un rapport à la Chambre ce matin. Donc, lorsque je partirai, Mme Mendès assumera la présidence. Par courtoisie, je voulais que vous sachiez que je ne partirai pas à cause de ce que vous avez dit, mais bien parce que je dois déposer le rapport.
Tout d'abord, j'invite le vérificateur général adjoint, M. Laplante, à faire son exposé liminaire, s'il vous plaît.
View Kevin Sorenson Profile
CPC (AB)
Thank you very much.
We'll now move to Mr. Poilievre, please, for five minutes.
Merci beaucoup.
Je vais maintenant céder la parole à M. Poilievre. Vous disposez de cinq minutes.
View Linda Duncan Profile
NDP (AB)
First of all, I'm puzzled by the motion, because the minister has already committed to doing this. A number of us have already called for this to happen in the House. Why are we voting on a motion when the minister has already committed, we're hoping soon, that he's going to do this? I'm completely baffled by why this would be referred to our committee.
The second part, which is to do a study, may or may not make sense, depending on when it happens. The pulse and grain producers are deeply troubled by this. They want a long-term commitment. They also would wonder why it would come to this committee and not agriculture. I know that agriculture has also been looking at it. The issue is an agricultural issue, but it's an issue about their getting better access to markets to get the grain out in a timely way. These issues have been reviewed by the agriculture committee. One option that has been bandied about was a joint review by our two committees.
I'm puzzled by the first part of this motion. I don't understand why we would be calling for this when the minister has already committed publicly that he is going to do this.
J'aimerais tout d'abord dire que cette motion me rend perplexe parce que le ministre s'est déjà engagé à ce sujet. Un certain nombre d'entre nous avons déjà formulé une telle demande devant la Chambre. Pourquoi votons-nous sur une motion alors que le ministre a déjà dit qu'il allait le faire, et espérons que ce sera bientôt? Je ne comprends vraiment pas pourquoi ce dossier serait référé au Comité.
La deuxième partie — sur la réalisation d'une étude —, est peut-être appropriée ou non, selon le moment où l'étude aura lieu. Les producteurs de légumineuses et de grains sont très troublés par tout ça. Ils veulent un engagement à long terme. Ils se demanderaient aussi pourquoi ce dossier relève du Comité et non du comité de l'agriculture. Je sais que celui-ci y a aussi réfléchi. C'est un enjeu de nature agricole, mais l'objectif est d'offrir un meilleur accès aux marchés afin d'accélérer le transport des céréales. Ces questions ont été examinées par le comité de l'agriculture. Une option qui a été évoquée était que nos deux comités réalisent un examen conjoint.
La première partie de cette motion me laisse perplexe. Je ne comprends pas pourquoi il faudrait le demander lorsque le ministre s'est déjà engagé publiquement à le faire.
View Linda Duncan Profile
NDP (AB)
I'm sure various mayors would like to hear it's going to be adjusted for existing approved projects as well, but so be it.
One of the recommendations of the Emerson report, the report under the Canada Transportation Act, was for the federal government to give assistance to municipalities wanting to relocate rail or deal with rail that is interfering with the safety of cities.
I know of the three priorities the City of Edmonton has identified, and probably a number of prairie jurisdictions have identified, is federal money for that purpose. I'm wondering if you are giving consideration to a separate pot of money, potentially in co-operation with the Department of Transport and in co-operation with some joint funding from the rail companies, to address the safety issues, to address the backup of traffic and so forth, to relocate these rails, or to provide overpasses and underpasses.
Je suis certaine que les maires aimeraient entendre qu’il y aura des ajustements pour les projets déjà approuvés, mais soit.
Une des recommandations du rapport Emerson, le rapport d’examen de la Loi sur les transports au Canada, était que le gouvernement fédéral aide les municipalités qui souhaitent faire déplacer des voies ferrées ou qui veulent régler le problème des voies ferrées qui représentent un risque pour la sécurité des collectivités.
Je sais que la question des fonds fédéraux réservés à cette fin est l’une des trois priorités cernées par la Ville d’Edmonton, et probablement par diverses municipalités des Prairies. Je me demande si vous avez songé à créer un fonds distinct, possiblement en collaboration avec le ministère des Transports et avec la participation financière des sociétés ferroviaires, pour régler les problèmes de sécurité et les problèmes liés à la circulation ferroviaire, pour déplacer ces voies ferrées ou pour construire des passages supérieurs et des passages souterrains.
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
Through you, Madam Chair, one of the things I mentioned earlier is the refocusing of the existing building Canada fund. There are three components to the building Canada fund. One is for small communities; one is for provincial-territorial infrastructure, and one is for national infrastructure. What we are looking at is having those discussions with Minister Garneau's department as to where the alignments happen on that with the focus on the Canada Transportation Act review.
In terms of the projects you are mentioning, I'm well aware of those projects. I'm from Edmonton. One of the things I should mention is that I have wonderful people who are working with me in this department. We are constantly in touch with all mayors throughout the country, as well as our provincial and territorial counterparts who understand what their needs are and how those needs fit into our priorities. We are working together with the provinces and municipalities to ensure we are there to support them to build the necessary infrastructure that they need to build, whether it's rail separations, grade separations, or any other sort of infrastructure.
Madame la présidente, l’une des choses que j’ai mentionnées dans mon exposé est la réorientation du Fonds Chantiers Canada. Il compte trois volets: les petites collectivités, les infrastructures provinciales et territoriales et les infrastructures nationales. Nous avons l’intention de discuter de l’harmonisation possible à cet égard avec le ministère du ministre Garneau, en fonction de l’examen de la Loi sur les transports au Canada.
En ce qui concerne les projets que vous avez mentionnés, je suis très au fait de la situation. Je viens d’Edmonton. Je me dois de préciser que je travaille avec des gens formidables au sein de ce ministère. Nous sommes en communication constante avec tous les maires du pays, de même qu’avec nos homologues provinciaux et territoriaux, qui connaissent les besoins des municipalités et savent comment ces besoins cadrent dans nos priorités. Nous collaborons avec les provinces et les municipalités de façon à les appuyer pour la construction des infrastructures nécessaires dont elles ont besoin, qu’il s’agisse de l’élimination de passage à niveau, de construction de sauts-de-mouton ou de tout autre type d’infrastructure.
View Amarjeet Sohi Profile
Lib. (AB)
What has happened so far is that I have met with the mayors from the region as well as both the transport minister and my counterpart in the province of Ontario to understand the need for this project. This is a very high priority for area municipalities as well as for the province. We are working to assist them.
There has to be some preliminary work done, not only in looking at where the funding is going to come from, but a lot of work has to be done to facilitate some of the partners to bring them to the table, whether it be CP, CN, or other stakeholders.
That's where we are. We're using the federal government's facilitative role to bring those partners together. Unfortunately, I missed the meeting because I had to attend my father's funeral.
Maybe the deputy minister could give you an update on the meeting between Transport and some of the other stakeholders.
Ce qui s’est produit à ce jour, c’est que j’ai rencontré les maires de la région ainsi que le ministre des Transports et mon homologue de l’Ontario afin de comprendre en quoi ce projet est nécessaire. Il est très important pour les municipalités de la région et pour la province. Nous travaillons à les aider.
Du travail préparatoire est nécessaire non seulement pour déterminer la provenance des fonds, mais aussi, beaucoup, pour encourager certains des partenaires à venir à la table, qu’il s’agisse du CP, du CN ou d’autres intervenants. C’est là où nous en sommes.
Nous misons sur le rôle de facilitateur du gouvernement fédéral pour rassembler ces partenaires. Malheureusement, j’ai manqué la réunion parce que j’étais aux funérailles de mon père.
Le sous-ministre pourrait faire le point sur la réunion entre Transports et certains des autres intervenants.
View Ron Liepert Profile
CPC (AB)
Mr. McLellan, I just wanted to explore something with you that you touched on very briefly.
There's probably no province in the country that relies on our transportation infrastructure more than Saskatchewan. We have heard a lot from the government about spending money on infrastructure. We've also heard a lot of requests, and I'm sure we're going to hear a lot more about spending money before these hearings are concluded.
You touched briefly on the fact that from a Saskatchewan standpoint, pipeline capacity would take away the need to use rail. I'm assuming that because so much oil is being shipped today by rail, pipeline capacity will have an impact on your other commodities that are important to Saskatchewan, such as potash and grain, and I suppose to a lesser degree maybe the cattle industry.
Could you just outline a little bit, without spending very much money—at least government money—how changing what has become a transportation inequity would affect your province?
Monsieur McLellan, j'aimerais approfondir une question que vous avez abordée très brièvement.
Il est probable que dans notre pays, aucune province ne compte plus que la Saskatchewan sur l'infrastructure de transport. Le gouvernement a abondamment parlé d'investir dans l'infrastructure. Nous avons également entendu de nombreuses demandes à cet égard, et je suis sûr que nous en entendrons beaucoup d'autres avant la fin de ces audiences.
Vous avez brièvement mentionné qu'en Saskatchewan, la capacité des pipelines diminuerait la nécessité d'utiliser les chemins de fer. Je présume qu'étant donné que de grandes quantités de pétrole sont transportées par chemin de fer ces temps-ci, la capacité des pipelines aura des répercussions sur d'autres produits importants pour la Saskatchewan, par exemple la potasse et les céréales, et je présume, dans une moindre mesure, sur l'industrie bovine.
Pourriez-vous nous expliquer comment, sans dépenser trop d'argent — du moins l'argent du gouvernement —, les changements qui seraient apportés à ce qui est devenu une inégalité en matière de transport toucheraient votre province?
Results: 1 - 48 of 48

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data