Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 42
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Ironically, Mr. Chair, I am going to do it in an unusual fashion. Normally I ask very short questions and ask for answers, but this time I'm going to read into the record bits and pieces of letters I have received, which I think will be of interest to all colleagues here, and which I think are right on point with what Mr. Kolga's testimony was about.
All of us received from the Russian Congress of Canada a letter dated June 15, a statement of the Russian Congress regarding the “announced adoption of the so-called Magnitsky Act, Bill S-226”.
In it they say that it is a “dangerous precedent” and “divisive identity politics” that is “further closing dialogue with Russia“ at this time.
In addition, they say that the “Foreign Affairs Committee in the House of Commons heard only one side of the Magnitsky controversy” , and it was detrimental to Russia's interests.
They say that Magnitsky was an accountant, not a lawyer—somehow or another that's very important—and that Magnitsky was “arrested and put in a pre-trial detention facility” and “After 11 months...he died”.
“The official Russian investigation...did not find any evidence of maltreatment or torture”, they say. “The reports of his beating by prison officials...have not been based on empirical or documentary evidence.” However, just in case it's possibly true, “several high-level functionaries in the prison system” and the bureaucracy “were fired or demoted”.
They go on to say that they won't do it again, because they've changed the law. Then they say that the “death of Sergei Magnitsky was unfortunate indeed”.
Like all colleagues, I dismissed this as a bit of a crank letter. After I read that into the record last Monday night in the debate, we got an opinion from the very person you quoted, Mr. Kolga, namely, Natalia Veselnitskaya , who had some dealings with the Trump administration. This sentence is the most incoherent sentence I've seen a lawyer read. I'll read it to you, and if any of us can make any sense out of it, I'd be appreciative. Natalia Veselnitskaya wrote:
Now, a “new Prevezon” on the example of the new “Denis Katsyv” will appear in Canada, “having received a dollar from the blood money stolen from the people of Russia”, cases would be initiated, will bring Russian judges and prosecutors on the lists of “non-entry” to Canada, as if they were ever there at all or were going to visit, their mythical assets will be arrested, and the cases will “go out” for years with zero results until the generation of these politicians ready to betray their people and dance to the tune of a transnational criminal group will change.
By the way, we are the politicians who have betrayed our people, which again, you would dismiss as crank nonsense.
Yesterday evening I received a letter from the Russian Embassy, signed by the press secretary, Kirill Kalinin. He references a couple of articles where prisoners have died in Canadian jails, as if these deaths of Canadian prisoners are analogous to the torture and death of Mr. Magnitsky.
So, I would say that it's here, it's present, and it's real, and it's very interesting that we should be having the Magnitsky debate at the same time that we're talking about this very thing.
Mr. Kolga, what are your comments?
Ironiquement, monsieur le président, je procéderai de façon inhabituelle. Normalement, je pose de très brèves questions afin d'obtenir des réponses, mais cette fois-ci, je vais lire aux fins du procès-verbal des extraits de lettres que j'ai reçues, qui intéresseront certainement tous mes collègues ici présents, et qui, je pense, illustrent parfaitement le témoignage de M. Kolga.
Nous avons tous reçu du Congrès russe du Canada une lettre datée du 15 juin renfermant une déclaration du Congrès russe concernant « l'annonce de l'adoption de la soit-disant loi Magnitski, le projet de loi S-226 ».
Dans cette lettre, on indique qu'il s'agit là d'un « dangereux précédent » et d'une « politique identitaire de division » qui ne fait pour le moment que « fermer la possibilité du dialogue avec la Russie ».
En outre, on y indique que le « Comité des affaires étrangères de la Chambre des communes n'a entendu qu'une version de la controverse entourant l'affaire Magnitski » et que cela allait à l'encontre des intérêts de la Russie.
On ajoute que M. Magnitski était comptable et non avocat — ce qui semble être d'une grande importance — et que M. Magnitski a été « arrêté et placé en détention préalable au procès » et « qu'après 11 mois... il est décédé ».
« D'après l'enquête officielle menée par la Russie... il n'y avait aucune preuve de mauvais traitements ou de torture », dit-on. « Les témoignages selon lesquels il a été battu par du personnel carcéral... ne sont pas fondés sur des preuves documentaires ou empiriques. » Cependant, au cas où il y aurait là un brin de vérité, « plusieurs hauts fonctionnaires du système carcéral » et de l'administration « ont été mis à pied ou rétrogradés ».
On indique plus loin que cela ne se reproduira pas, car on a changé la loi. On ajoute que « la mort de Sergei Magnitski est tout à fait regrettable ».
Tout comme l'ensemble de mes collègues, j'ai considéré que c'était la lettre d'un déséquilibré. Après l'avoir lu aux fins du procès-verbal lundi soir dernier, pendant le débat, nous avons reçu l'opinion de la même personne que vous avez citée, monsieur Kolga, à savoir Natalia Veselnitskaya, qui a entretenu certains liens avec le gouvernement Trump. Cette phrase est la plus incohérente que j'ai pu voir provenant d'un avocat. Je vais vous la lire, et si quelqu'un y comprend quoi que ce soit, j'apprécierais que vous m'éclairiez. Natalia Veselnitskaya a écrit:
Maintenant, un « nouveau Prevezon » selon l'exemple du nouveau « Denis Katsiv » va apparaître au Canada « ayant reçu un dollar pour le prix du sang volé au peuple russe », des procès seraient entamés, feront apparaître des juges et des procureurs russes sur les listes d'interdiction d'entrée au Canada, comme s'ils y avaient déjà été ou avaient l'intention de s'y rendre, leurs actifs mythiques seront saisis, et les procès vont « suivre leur cours » pendant des années sans donner aucun résultat jusqu'à ce que la génération de ces politiciens prêts à trahir leur peuple et à danser au son des groupes criminels transnationaux change.
Soit dit en passant, nous sommes les politiciens qui ont trahi leur peuple, ce qui, une fois encore, peut être considéré comme des propos déphasés.
Hier soir, j'ai reçu une lettre de l'ambassade de Russie, signée par le secrétaire de la presse, Kirill Kalinin. Il y fait allusion à quelques articles dans lesquels on décrit des cas de prisonniers qui sont morts dans des prisons canadiennes, comme si les morts de ces détenus canadiens étaient semblables à la torture et au décès de M. Magnitski.
Je dirais donc que cela est bien réel et bien présent et qu'il est très intéressant pour nous de tenir un débat sur l'affaire Magnitski en même temps que nous parlons de ce sujet précis.
Monsieur Kolga, quelles sont vos observations?
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Thank you.
I want to ask you about a problem that people have approached me on, which is that the value proposition in a lot of these things is getting the exports out the door. That's where your real multiplier gets to be. Some of this has issues about lethality, etc. You have a triangle consisting of DND, International Trade, and Foreign Affairs. The export permit, for lack of a better term, just bounces around among those three. I would be interested in the views of the industry as to how that system could be improved.
Merci.
Je veux vous poser une question au sujet d'un problème dont des gens m'ont parlé, soit que pour la proposition de valeur, dans bon nombre de ces choses, ce sont les exportations. C'est là que se trouve vraiment l'effet multiplicateur. Il y a en partie des questions liées à la létalité, etc. Il existe un triangle composé du MDN, du Commerce international et des Affaires étrangères. Pour le permis d'exportation, à défaut d'un meilleur terme, il y a ces trois organismes. J'aimerais savoir comment le système pourrait être amélioré selon l'industrie.
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Thanks.
On getting your goods to market and bidding, on the opportunity to bid there's a process, a precondition, so I take your point on harmonization. Do you have any other suggestions so that our companies can bid in a timely fashion?
Merci.
Pour ce qui est de l'acheminement des marchandises vers les marchés et la possibilité de soumissionner, il y a un processus, une condition préalable, et je comprends ce que vous dites au sujet de l'harmonisation. Avez-vous d'autres suggestions pour que nos entreprises puissent soumissionner rapidement?
View John McKay Profile
Lib. (ON)
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Chair, can you release the witness, if you would, please?
Monsieur le président, serait-il possible d'excuser le témoin, s'il vous plaît?
View John McKay Profile
Lib. (ON)
It's not often I get called the honourable member.
There was an interesting article in The Globe and Mail this morning about “Amerexit”. It's a triumphalist Chinese colonel who is basically anticipating that the chaos in the United States will ultimately and quite quickly lead to China's supremacy as the world's foremost superpower. There have been some developments down there. The first was of course The Hague decision, which China has unilaterally blown off. The second has been the change of government in the Philippines and a more obvious rapprochement between the Philippines and China. The third is the relationship between Malaysia and China, which seems to have some warming effect.
I would think that all of these things have some impact on your analysis of the threat environment, but also on the overall intelligence operation that you conduct. I'd be interested if you feel comfortable commenting on these recent developments, which are all in the public domain.
Ce n'est pas souvent que l’on m’appelle l'honorable député.
The Globe and Mail a publié ce matin un article intéressant sur « l’Amerexit ». C'est un colonel chinois triomphaliste qui anticipe, en gros, que le chaos aux États-Unis finira par conduire très rapidement à la suprématie de la Chine en tant que première superpuissance du monde. Il s’est passé des choses là-bas. La première est bien sûr la décision de La Haye, que la Chine a écartée d’un revers de la main. La seconde a été le changement de gouvernement aux Philippines et un rapprochement plus net entre les Philippines et la Chine. La troisième est la relation entre la Malaisie et la Chine, qui semble produire un réchauffement.
Toutes ces choses ont, je pense, une certaine incidence sur votre analyse de l'environnement de la menace, mais aussi sur l’ensemble des opérations de renseignement que vous menez. Je serais intéressé si vous vous sentez à l'aise de commenter ces développements récents, qui sont tous dans le domaine public.
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Aquino in particular, the previous president, was extremely hostile to that creation of islands.
L'ancien président Aquino, en particulier, s'opposait farouchement à la création des îles.
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Thank you both for this very interesting discussion.
Just as a point of clarification, I did have a conversation with a senior procurement official yesterday, and there was no intention of frustrating any conversation that might occur as a result of the bidding process. The idea was to try to achieve an orderly bidding process, but they have since withdrawn and it's back to however it is we used to do things. I just want to make that point.
Your conversation about the navy and coast guard led me to think about an experience I had recently in Miami with a NATO group on an absolutely magnificent coast guard ship. Our Coast Guard or our navy would be delighted to have the ship, and I think the Americans have recently purchased about 55 of them. Its area of operation was off the Florida coast in the Gulf of Mexico, which coincidentally was the same area of operation that a couple of our navy boats were in. It led me to wonder whether we should continue to maintain this distinction between the Coast Guard and the navy, and whether really we should be seeing the entire naval domain awareness, control, warning, constabulary functions, terrorist- and war-fighting functions all as a bit of a spectrum of conflict.
Your debate has actually brought that out a bit more. This is a general question. I just wonder whether we can continue to afford the luxury of the separation between the coast guard and the navy, given the threat spectrum, from both state and non-state, but also inevitably the increasing responsibility in the Arctic.
Whoever wants to pick that up first can answer. I appreciate it's a general question, but I think it's something we need to come to ground on sooner rather than later.
Merci beaucoup à vous deux pour cette discussion très intéressante.
Pour apporter un éclaircissement, j'ai eu une discussion avec un haut responsable de l'approvisionnement hier, et il n'y avait aucune intention de nuire aux conversations pouvant découler du processus d'appel d'offres. L'idée était d'essayer d'avoir un processus d'appel d'offres méthodique, mais ils se sont retirés depuis et nous revenons à la manière dont nous avions l'habitude de faire les choses. Je souhaitais simplement clarifier ce point.
Votre conversation concernant la Marine et la Garde côtière m'a amené à penser à une rencontre que j'ai eue récemment à Miami avec un groupe de l'OTAN sur un navire de la Garde côtière absolument magnifique. Notre Garde côtière ou notre Marine seraient ravies d'avoir un tel navire, et je pense que les Américains en ont récemment acheté environ 55. Sa zone d'opération était au large des côtes de la Floride, dans le golfe du Mexique, où, par coïncidence, quelques-uns des navires de notre Marine se trouvaient. Cela m'a amené à me demander si nous devions continuer à faire cette distinction entre la Garde côtière et la Marine, et si nous ne devions pas plutôt voir toutes ces fonctions maritimes, comme la connaissance de la situation, le contrôle, les alertes, les fonctions policières, la lutte au terrorisme et les combats armés, comme faisant partie d'une même gamme de fonctions.
Vos échanges ont fait ressortir cela un peu plus. C'est une question générale. Je me demande simplement si nous pouvons toujours nous permettre de faire la distinction entre la Garde côtière et la Marine, compte tenu du spectre de la menace, venant ou non d'autres pays, et aussi, inévitablement, de notre responsabilité croissante dans l'Arctique.
N'importe lequel d'entre vous peut répondre. Je sais que c'est une question générale, mais je pense que nous devrions l'aborder le plus tôt possible.
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Professor Huebert, would you like to add anything?
Monsieur Huebert, aimeriez-vous ajouter quelque chose?
View John McKay Profile
Lib. (ON)
I know that all professors are keen to know that their students have a job after their courses, so Professor Huebert needs to know that one of his students, one of his best students, is working for me now.
Je sais que tous les professeurs se préoccupent de l'employabilité de leurs étudiants à la fin de leurs études, alors le professeur Huebert doit savoir qu'un de ses étudiants, un de ses meilleurs étudiants, travaille pour moi aujourd'hui.
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Yes. Thank you, Mr. Chair.
Retired Admiral Robertson came here a week or two ago. I was very impressed by his testimony. He basically described a long, slow, gentle decline of the navy's capabilities, and that after not such a long time, just falling off the cliff if something isn't done.
I don't know whether you read Gwynne Dyer at all. What I like about his writing is that it's to the point. One of his core points is that the next war will be short and sharp, and that whatever you have, that's it. You're not going to build anything new. That's whether it's jets or ships or whatever it is.
I'm looking at the Library of Parliament's “Royal Canadian Navy Fleet Strength”. It comes up with 12 frigates. We have 12 operable frigates at this point, once HMCS Toronto leaves Halifax.
In terms of Iroquois class destroyers, it says there's one, but I thought that had been retired.
Do we still have a destroyer?
Oui. Je vous remercie, monsieur le président.
L’amiral à la retraite Robertson est venu s’adresser à nous il y a une ou deux semaines. Son témoignage a fait grande impression sur moi. Il a essentiellement décrit le long, lent et léger déclin des capacités de la Marine, et a indiqué qu’elles finiraient par bientôt disparaître si rien n’était fait.
Je ne sais pas si vous lisez les oeuvres de Gwynne Dyer. Ses écrits vont droit au but, et c’est pourquoi je les apprécie. L’une des principales observations de cet auteur est que la prochaine guerre sera courte et violente et que nous ne pourrons recourir qu’à l’équipement dont nous disposons. Nous ne construirons rien de nouveau. Nous ne pourrons utiliser que nos avions à réaction ou nos navires, par exemple.
Je suis en train d’examiner le document de la Bibliothèque du Parlement présentant la flotte de la Marine royale canadienne. Il indique qu’elle contient 12 frégates. En fait, nous disposerons de 12 frégates opérationnelles lorsque le NCSM Toronto aura quitté Halifax.
Le document mentionne également que nous disposons d’un destroyer de la classe Iroquois. Je croyais que celui-ci avait été retiré du service.
Possédons-nous encore un destroyer?
View John McKay Profile
Lib. (ON)
So basically, if we have a conflict, we have no destroyers.
In terms of the Kingston class maritime coastal vessels, the Library of Parliament says we have 12. That's on both sides, the Atlantic and the Pacific. Are they all operable, or are there some in maintenance?
Donc, en gros, si un conflit survenait, nous ne disposerions pas de destroyer.
La publication de la Bibliothèque du Parlement indique également que nous possédons 12 navires de défense côtière de la classe Kingston répartis entre la flotte de l’Atlantique et la flotte du Pacifique. Sont-ils tous opérationnels? Est-ce que certains d’entre eux subissent des travaux de maintenance?
View John McKay Profile
Lib. (ON)
So if a conflict started, we'd have 10 to throw into it rather than 12.
Donc, si un conflit venait à éclater, nous pourrions seulement utiliser 10 de nos 12 navires.
View John McKay Profile
Lib. (ON)
They're certainly not warships, then, as such.
Alors, ce ne sont certainement pas des navires de guerre.
View John McKay Profile
Lib. (ON)
Results: 1 - 15 of 42 | Page: 1 of 3

1
2
3
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data