Interventions in Committee
 
 
 
RSS feed based on search criteria Export search results - CSV (plain text) Export search results - XML
Add search criteria
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I attended a few sessions of your board in Quebec City. I very much appreciated my experience and I thank you for allowing me to attend those hearings. I noticed that you provide legal counsel to veterans who challenge a decision.
I also noticed that, in a number of challenges by veterans—without naming anyone—they said that they didn't have access to doctors to obtain the evidence requested by the department or, at least, by your board. You provide legal services. Do you think medical services—perhaps not by your board—should be provided to veterans who need that medical expertise?
J'ai assisté à Québec à quelques sessions de votre tribunal. J'ai fort apprécié mon expérience et je vous remercie d'avoir accepté ma présence lors de ces sessions. J'ai constaté que vous offrez un service d'avocat aux anciens combattants qui contestent une décision.
J'ai constaté aussi que dans le cas de plusieurs des contestations de la part d'anciens combattants — sans indiquer de noms —, ils mentionnaient qu'ils n'avaient pas accès à des médecins pour obtenir la preuve demandée par le ministère ou, du moins, par votre tribunal. Vous offrez des services d'avocat. Pensez-vous qu'on devrait aussi — mais ce ne serait peut-être pas votre tribunal — offrir les services de médecins aux anciens combattants qui ont besoin de cette expertise médicale?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
I'll just finish with this kind of question-comment.
It says that 10% of the 30,000 decisions made by VAC go to the tribunal, and of those 10%, 50% of the contested decisions were modified by your court. That means that you're judging that 50%, or half of the decisions made by the ministry, are wrong.
Je vais conclure sur cette question ou observation.
On dit que 10 % des 30 000 décisions rendues par ACC vont au Tribunal, et que sur ces 10 % de décisions contestées, la moitié sont modifiées par votre tribunal. Cela signifie que vous estimez que 50 %, la moitié des décisions rendues par le ministère, sont erronées.
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Are the veterans who decide to go to your tribunals compensated in any way financially? Do they have help?
Les anciens combattants qui décident de faire appel à vos tribunaux reçoivent-ils une compensation financière quelconque? Reçoivent-ils de l'aide?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Mr. Jarmyn, in response to what Mr. Vandal was asking, you said that it's the statute. I don't want to put you in an uncomfortable position, but could you share with us what you think should be changed in the statute that directs your body?
Monsieur Jarmyn, en réponse à la question de M. Vandal, vous avez dit que c'est dans la Loi. Je ne veux pas vous mettre dans une situation inconfortable, mais pourriez-vous nous dire ce qui devrait changer dans la loi régissant votre organisation?
View Alupa Clarke Profile
CPC (QC)
Thank you very much, Mr. Chair.
Thank you for joining us today.
Veteran Affairs Canada's mental health action plan called for quarterly meetings to be held between Veterans Affairs Canada and the Veterans Review and Appeal Board. Two weeks ago, I went to the Veterans Review and Appeal Board, in Quebec City, to find out what kind of cases came before the board. Of course, I did not look into any specific cases.
I saw that one of the issues that came up the most frequently was a lack of access to medical expertise. In many instances, for a case to have a positive outcome, the individual had to provide expert medical evidence. However, some of those individuals said many times to the judge that they had gone to numerous places, be it in New Brunswick, Ontario, Quebec or even as far as Winnipeg, without being able to obtain expert medical evidence.
Can you talk to us about this problematic situation?
Merci beaucoup, monsieur le président.
Je vous remercie d'être parmi nous aujourd'hui.
Le Plan d'action en matière de santé mentale d'Anciens Combattants Canada prévoyait la tenue de rencontres trimestrielles entre Anciens Combattants Canada et le Tribunal des anciens combattants. Il y a deux semaines, je me suis rendu au Tribunal des anciens combattants, à Québec, pour prendre connaissance du type de cas pour lequel on avait recours au Tribunal. Bien entendu, il ne s'agissait aucunement de vérifier des cas particuliers.
J'ai constaté que l'un des points qui revenaient le plus fréquemment était le manque d'accès à une expertise médicale. Dans bien des cas, pour qu'une cause soit positivement jugée, l'individu devait avoir en main une expertise médicale. Or certains de ces individus ont répété à maintes reprises au juge qui était présent qu'ils étaient allés à de nombreux endroits, que ce soit au Nouveau-Brunswick, en Ontario, au Québec ou même jusqu'à Winnipeg, sans pouvoir obtenir d'expertise médicale.
Pourriez-vous nous parler de cette situation problématique?
Results: 1 - 5 of 5