Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 37
View Brad Butt Profile
CPC (ON)
Welcome, Minister, and officials. Thank you all for joining us today to discuss the main estimates.
Minister, one of the most significant programs your department is responsible for, of course, is the employment insurance system. As a member of Parliament obviously I'm helping my constituents out from time to time with these issues. There is absolutely universal agreement that, thank God, Canada has such a program that helps people who have lost their jobs due to no fault of their own and in fact helps parents and mothers, because we have maternity benefits and parental benefits.
I was just reading an article last week. There is a big debate now in the United States because they don't have maternal and parental benefits in their employment insurance or social security system. We have those great things in Canada.
I want to ask you a few things about our EI system. Obviously, Canadians pay into the EI system through payroll taxes and these premiums fund the administration of EI. Obviously their employers make a contribution to the EI system as well. It's a great social safety net program that we have and I think all political parties cherish the EI system and the important role it plays.
I understand that Service Canada recently brought on additional staff to assist in the processing of EI claims. As a result, can you confirm that Canadians can expect to have their EI claims processed within the 28-day service window? Service Canada's standard, I understand, is 80% of claims processed within 28 days. Are we currently meeting that standard? I can certainly tell you that in my office I'm getting very few constituents coming in indicating that they are having issues with the processing of their EI claims, which tells me that it must be working, because otherwise, they'd be in my office.
Can you give us an update on that? Where are we on the service standards, and where are we generally on the strength of this very important program for Canadians?
Je souhaite la bienvenue au ministre et à ses collaborateurs. Je vous remercie tous de nous avoir rejoints aujourd'hui pour discuter du budget principal.
Monsieur le ministre, un des programmes les plus importants dont est chargé votre ministère, bien sûr, c'est le régime d'assurance-emploi. À titre de député, évidemment, je donne un coup de main aux électeurs de ma circonscription de temps en temps dans ce domaine. Absolument tout le monde convient que, Dieu merci, le Canada a un programme qui aide les personnes qui ont perdu leur emploi sans qu'elles y soient pour quelque chose et aide en fait les parents et les mères, parce que nous avons les prestations de maternité et les prestations parentales.
La semaine dernière, je lisais un article à ce sujet. Aux États-Unis, un grand débat a été lancé, parce qu'il n'y a pas de prestations de maternité et parentales prévues dans le régime d'assurance-emploi ou de sécurité sociale. Nous avons ces grandes choses au Canada.
Je veux vous demander une ou deux choses au sujet de notre régime d'assurance-emploi. Évidemment, les Canadiens contribuent au régime d'assurance-emploi en versant des cotisations et ces cotisations financent l'administration de l'assurance-emploi. Il est évident que les employeurs contribuent eux aussi au régime d'assurance-emploi. C'est un filet social merveilleux que nous avons et je crois que tous les partis politiques aiment le régime d'assurance-emploi et le rôle important qu'il joue.
Je sais que Service Canada a augmenté son effectif récemment pour accélérer le traitement des demandes d'assurance-emploi. Par conséquent, pouvez-vous confirmer que les Canadiens peuvent s'attendre à ce que leur demande d'assurance-emploi soit traitée dans un délai de 28 jours? La norme de Service Canada, à ce qu'on m'a dit, est de 80 % des demandes traitées en moins de 28 jours. Est-ce que nous répondons actuellement à cette norme? Je peux bien sûr vous dire qu'à mon bureau, très peu d'électeurs de ma circonscription viennent me signaler qu'ils ont des problèmes avec le traitement de leur demande d'assurance-emploi, ce qui m'indique que cela doit fonctionner, parce que sinon, ils viendraient à mon bureau.
Pouvez-vous faire le point à cet égard? Où en sommes-nous avec la norme de service et où en sommes-nous quant à la solidité de ce programme très important pour les Canadiens?
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
The anecdotal evidence you observed in your riding is a microcosm of what has happened across the country. Because of the very good management of public servants and the very wise decisions they have made to allocate the right resources towards this service standard, I can confirm that over 80% of eligible applicants are receiving payment in under 28 days. That is the 80 in 28 commitment with which you are all familiar, and I can confirm that it is now being met.
Les faits anecdotiques que vous avez observés dans votre circonscription sont une représentation à échelle réduite de ce qui s'est passé dans le pays. Grâce à la très bonne gestion des fonctionnaires et aux décisions très sages qui ont été prises pour attribuer les ressources adaptées à cette norme de service, je peux vous confirmer que plus de 80 % des demandeurs remplissant les conditions requises reçoivent leur paiement en moins de 28 jours. C'est l'engagement 80 en 28 que vous connaissez tous, je peux vous assurer qu'il est désormais tenu.
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Scott Armstrong Profile
CPC (NS)
Wow, that's impressive.
Minister, going back to the EI numbers and the progress we've made, it wasn't too long ago that we were hearing a lot of complaints in MPs' offices across the country about the rate at which people were able to receive their EI benefits. It was far below the 80% that we were looking to get within 28 days. It's great news that we've been able to now achieve that benchmark goal.
Can you talk about some of the steps that were put in place to try to make the difference for Canadians looking to receive their EI benefits?
C'est impressionnant.
Monsieur le ministre, pour en revenir aux chiffres de l'AE et aux progrès que nous avons faits, il n'y a pas si longtemps nous entendions beaucoup de plaintes dans les bureaux des députés dans tout le Canada au sujet du temps nécessaire pour que les gens puissent obtenir leurs prestations d'AE. Nous étions bien en dessous des 80 % en 28 jours qui étaient notre objectif. C'est une très bonne nouvelle que nous avons pu atteindre cet objectif de référence.
Pouvez-vous nous parler des étapes qui ont été mises en place pour essayer d'améliorer les choses pour les Canadiens qui cherchent à obtenir leurs prestations d'AE?
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
Under the leadership of my predecessor, frankly, the department made a decision to hire about 400 additional processing employees to help deal with the challenge of shortening the wait time. They have allocated resources and provided good solid training to these new workers. The result is that we've now achieved the goal of providing payment to 80% of eligible applicants within 28 days.
Sous la direction de mon prédécesseur, le ministère a pris la décision d'embaucher environ 400 agents de traitement supplémentaires pour contribuer à relever le défi de la compression des temps d'attente. Ces nouveaux travailleurs ont reçu des ressources et une solide formation. Résultat: nous avons désormais atteint l'objectif de fournir un paiement en moins de 28 jours à 80 % des demandeurs remplissant les conditions requises.
View Laurie Hawn Profile
CPC (AB)
There's the whole point about forms, and that is an issue.
One of the things Service Canada folks do is to make sure the form is complete. With respect to providing services, how common is it that a screwed-up form delays things and you have to go back and get them to redo it, and sometimes they're remote and it's hard to get hold of them, and so on? Is that a pretty common occurrence?
Il y a toute la question des formulaires et c'est une situation qui pose problème.
L'une des choses que les employés de Service Canada doivent faire, c'est veiller à ce que les formulaires soient bien remplis. En ce qui concerne la prestation des services, arrive-t-il souvent qu'un formulaire mal rempli entraîne des retards, que vous deviez demander aux gens de les remplir de nouveau, que ces gens se trouvent dans des régions éloignées et qu'il soit difficile de communiquer avec eux, et ainsi de suite? Est-ce que cela arrive souvent?
View Stephen Woodworth Profile
CPC (ON)
Very good.
The place where I'd like to start is in relation to paragraph 3.20, which indicates that the rehabilitation program is one of two gateways through which veterans can access Veterans Affairs Canada mental health care support. I just want to make sure that I'm correctly understanding that you found that the rehabilitation program does allow veterans to access specialized mental health services.
Is that correct?
Très bien.
J'aimerais commencer par le paragraphe 3.20, qui indique que le programme de réadaptation est un des deux mécanismes qui permet aux vétérans de recevoir un soutien en santé mentale de la part d'Anciens Combattants Canada. Je veux m'assurer d'avoir bien compris, vous avez conclu que le programme de réadaptation permet aux anciens combattants d'avoir accès aux services de santé mentale spécialisés.
Est-ce exact?
View Bryan Hayes Profile
CPC (ON)
Thank you, Mr. Chair.
As a member of the Standing Committee on Veterans Affairs and as the son of a father who had a 37-year military career and sisters...cumulatively, I have over 100 years of direct military experience in my family, so I am acutely interested in the mental health services for veterans.
However, I think I'm going to shift the focus a little bit to chapter 4, which deals with providing relocation services. My first question is specific to performance measurement. I understand this is a follow-up audit to an audit that was done in 2006. In 2006, you noted that the Canadian Armed Forces had not developed the tools or indicators needed to assess the performance of the integrated relocation program or that of the contractor. That is what you noted in 2006.
What is your assessment now in comparison to what it was in 2006?
Merci, monsieur le président.
En tant que membre du Comité permanent des anciens combattants et en tant que fils d'un père qui a eu une carrière militaire de 37 ans, et de soeurs... tout compte fait, je possède plus de 100 ans d'expérience militaire directe au sein de ma famille, donc je m'intéresse vivement aux services de santé mentale offerts aux anciens combattants.
Cependant, j'aimerais passer au chapitre 4, qui porte sur les services de réinstallation. Ma première question porte sur la mesure du rendement. D'après ce que j'ai compris, il s'agit d'une vérification de suivi à une vérification menée en 2006. En 2006, vous avez constaté que les Forces armées canadiennes n'avaient dégagé ni les outils ni les indicateurs requis pour évaluer le rendement du programme intégré de réinstallation ou celui du fournisseur. Voilà ce que vous avez constaté en 2006.
Comment votre nouvelle évaluation se compare-t-elle à celle de 2006?
View Stephen Woodworth Profile
CPC (ON)
What I want to know about is which veterans it applies to. Does it apply to the veterans who have only accessed mental health services through the disability program?
Ce que j'aimerais savoir, c'est qui sont visés par le programme. Est-ce les anciens combattants qui n'ont accès aux services de santé mentale que par l'intermédiaire du programme d'invalidité?
View Stephen Woodworth Profile
CPC (ON)
I think I also understood that your auditor, Mr. Berthelette, may have verified at least two out of the percentage figures that I put on this chart. May I just ask which one of them he verified for me, or was it two of them?
Je pense aussi avoir compris que votre vérificateur, M. Berthelette, a peut-être vérifié au moins deux des pourcentages que j'ai mis dans ce tableau. Puis-je demander lequel il a vérifié pour moi, ou est-ce qu'il y en avait deux?
View Stephen Woodworth Profile
CPC (ON)
Very good. Those are saying in fact that 90% of the non-appealed Veterans Affairs eligibility decisions on disability claims were made in less than one year. Is that correct?
Très bien. On indique en fait que 90 % des décisions d'Anciens Combattants relatives à l'admissibilité aux prestations d'invalidité qui ne sont pas portées en appel étaient présentées en moins d'un an. Est-ce exact?
View Stephen Woodworth Profile
CPC (ON)
—that's different as well. That I understand, but I'm just concerned that the same services are available at an early stage.
While I'm on that subject, I also have a note that Veterans Affairs Canada operates an assistance service, a free telephone counselling and referral service available 24/7, delivered through a nationwide team of mental health professionals.
Did you audit the mental health services that are provided through that program?
... là aussi c'est différent. Ça, je peux le comprendre, mais ce qui m'inquiète, c'est que les mêmes services soient accessibles à un stade précoce.
Puisque nous en parlons, j'ai aussi remarqué qu'Anciens Combattants Canada offre un service d'aide, un service téléphonique de conseils et d'aiguillage accessible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, fourni par une équipe pancanadienne de professionnels de la santé mentale.
Avez-vous procédé à la vérification des services de santé mentale qu'offre ce programme?
View Joyce Bateman Profile
CPC (MB)
Thank you very much, Mr. Chair.
Thank you to all of our witnesses, and a special welcome to Madame Lagacé.
This is her first time appearing before the committee, I believe.
at least while I've been here.
I have some very specific questions, just because I want to understand how these documents work. Thanks to our wonderful analyst Lucie Lecomte, we have great little tables that have been provided to us with the three key pillars: linguistic rights protection, linguistic duality promotion, and then, of course, internal services.
I'm just referencing your report on plans and priorities, and I see in the back—maybe you can help me with this—the analysis of the full-time equivalents relative to each of those three pillars. It occurs to me you're in the business of providing a very important professional service not only to Parliament but to Canada. Professional services are always human-intensive, and you have the 63, 59, and 48 full-time equivalents in that order. You have the highest cost for internal services with the lowest number of FTEs, and that doesn't usually make sense, because you guys are always in the business of providing professional services. I'd just like to understand that if I could. What accounts for that difference?
Merci beaucoup, monsieur le président.
Je remercie tous nos témoins, et je souhaite tout particulièrement la bienvenue à Mme Lagacé.
Il s'agit de sa première comparution devant ce comité, je crois,
du moins, depuis que je siège au comité.
Je vais poser des questions très précises, simplement parce que je souhaite comprendre ce qui se trouve dans les documents. Grâce à notre merveilleuse analyste, Lucie Lecomte, nous avons ici de petits tableaux super, qui nous présentent les trois piliers clés, soit la protection des droits linguistiques, la promotion de la dualité linguistique et ensuite, bien sûr, les services internes.
Dans votre rapport sur les plans et les priorités, de même qu'au dos, je vois — peut-être que vous pourriez m'aider à ce sujet — l'analyse des équivalents à temps plein relativement à chacun de ces trois piliers. Il me vient à l'esprit que vous fournissez des services professionnels très importants non seulement au Parlement, mais aussi à l'ensemble du Canada. Les services professionnels exigent toujours un nombre important d'employés, et vous avez 63, 59, et 48 équivalents temps plein, dans cet ordre. Les services internes ont les dépenses les plus élevées, mais le plus petit nombre d'ETP, ce qui, en général, n'est pas logique du fait que vous avez toujours comme mandat de fournir des services professionnels. J'aimerais comprendre cela. À quoi cette différence est-elle attribuable?
View Jason Kenney Profile
CPC (AB)
Thanks very much, Chairman, and good morning colleagues. I'm pleased to be here with the team that has been introduced. Particularly let me welcome Mr. Siddall, who has recently been appointed president of Canada Mortgage and Housing Corporation. They are very important responsibilities and he's off to a great start.
I'm pleased to be with you today to discuss the 2014-15 main estimates for Employment and Social Development Canada and to highlight some of our key areas of investment.
In this fiscal year, we are planning expenditures of $44.5 billion in income security. This amount includes payments through old age security, the guaranteed income supplement, the registered disability savings plan and the national child benefit.
Payments through old age security and the guaranteed income supplement are increasing by $1.6 billion, and of course, we can continue to expect to see that as our population ages and the number of retirees increases.
ESDC is planning expenditures of $3 billion in the social development program area. This includes the homelessness partnering strategy, for which Minister Bergen is responsible, the social development partnerships program, and the new horizons for seniors program, for which Minister Wong is responsible.
It also includes the recently created Federal Income Support for Parents of Murdered or Missing Children. This program is a new measure from our government to help families going through a very difficult period.
The social development program area also includes the Enabling Accessibility Fund, which is part of our government initiatives to help Canadians with disabilities. I would like to recognize the efforts of the committee chair for Canadians with disabilities. We recently created a workplace stream of this program to increase the ability of Canadians with disabilities to participate in our labour market.
Finally, the social development program area also includes payments directly to parents through the Universal Child Care Benefit—which our government is extremely proud of and which was one of our most important 2006 election campaign commitments.The increase in this area is because of an increased number of children entitled to this benefit. That is good news. By paying this benefit, the government recognizes that parents know best what child-care is best for their children. The Universal Child Care Benefit provides support to over 2 million children annually and has lifted 24,000 families out of poverty.
In the Learning Program area, the department plans budgetary expenditures of $2.3 billion. This program area includes the Canada Student Loans and Grants Program and the Canada Education Savings Program. The non-budgetary section of the 2014-2015 main estimates in this program area is the expenditures paid out in student loans, which are loans we expect to be repaid. Increases in this area are the result of more students receiving this support, more families saving for their children's post-secondary education and an increase in repayment assistance.
In the skills and employment program area, ESDC has planned expenditures of $1.1 billion in the main estimates before you. The main estimates before you show a $500 million decrease in this area from the year before. The reason for this is that the labour market agreements, which now include the Canada job fund and Canada job grant, were still being negotiated at the time the main estimates were tabled. We'll be bringing forward the $500 million in supplementary estimates as we have signed agreements in principle with all 13 jurisdictions for the delivery of the Canada job fund or grant and indeed final agreements with, I believe, five provinces. All this is to say there is not a $500 million cut. It just wasn't ready, frankly, to put in the estimates.
The skills and employment program area includes a number of our government's priority areas, including the aboriginal skills and employment training strategy, known as ASETS, which I think is a great program; the skills and partnership fund; the first nations job fund, a new initiative to try to get young aboriginal, able-bodied folks to move from welfare to work wherever possible; the Targeted initiative for older workers, which we've just renewed with a number of provinces; and the labour market agreements for persons with disabilities. The old agreements were sunsetted at the end of the last fiscal year, and we have been renewing them with provinces. There is also the opportunities fund for persons with disabilities; the Red Seal program, a very important part of our skills agenda; apprenticeship grants; and others.
Our ministry is planning expenditures of $168 million in the integrity and processing program area, which is obviously very important. This is responsible for ensuring that taxpayers' dollars are being disbursed correctly and only to those actually entitled to the benefits. This is particularly important in a department like ours, which is entrusted with a significant amount of taxpayers' dollars.
To provide you with a recent example, earlier this month a Toronto man was charged for allegedly collecting his mother's CPP and OAS benefits for 15 years after she died. Police alleged that this individual collected nearly $200,000 in fraudulent benefits. The reason this branch exists is to ensure that these funds are directed to those who paid into the system and truly qualify. This is also the program area responsible for processing specific benefits, including our very successful apprenticeship grants. ESDC is also planning expenditures of $118 million in the citizenship centre service program area.
ESDC is also planning expenditures of $118 million in the Citizen-Centered Service program area. This is the program area of the department responsible for ensuring that the department provides timely and quality service to Canadians. This is particularly important for a department like ESDC that deals directly with Canadians to deliver many programs.
One area here that I would like to highlight, on which we're particularly focused on improving the department's service delivery performance, is in employment insurance, EI, processing. Mr. Cuzner keeps offering constructive criticism in this respect.
When I was named Minister of Employment and Social Development, one of the early things I did was ask my parliamentary secretary, your colleague Mr. Armstrong, to conduct a review of EI processing.
He has been out meeting with Service Canada front-line staff and management across Canada to find ways to be more efficient and fix bottlenecks in the system. I look forward to hearing the results of his review and am hopeful that as a result we will be able to improve the department's service to Canadians in this area.
Finally, we are planning expenditures of $224 million in the internal services area, which is a reduction of about $54 million from the previous year as the department continues to look for ways to save taxpayers' money.
By reducing administration and back office expenses, we're able to provide more benefits to Canadians and more support for front-line service.
These are the summary highlights of our planned spending in the 2014-15 main estimates, Chairman, and I'm happy to take questions.
Minister Bergen, do you have an opening statement?
Merci beaucoup, monsieur le président, et bonjour, chers collègues. Je suis ravi d'être ici avec l'équipe qu'on vous a présentée. Je tiens particulièrement à souhaiter la bienvenue à M. Siddall, qui a récemment été nommé président de la Société canadienne d'hypothèques et de logement. Ce sont de très importantes responsabilités, et il a très bien commencé à s'en acquitter.
Je suis content d'être des vôtres pour vous parler du Budget principal des dépenses de 2014-2015 pour Emploi et Développement social Canada et vous présenter certains de nos investissements clés.
En 2014-2015, nous prévoyons dépenser 44,5 milliards de dollars pour la sécurité du revenu. Ce montant comprend les paiements au titre de la Sécurité de la vieillesse, du Supplément de revenu garanti, du Régime de pensions du Canada, du régime enregistré d'épargne-invalidité et de la prestation nationale pour enfants.
Les paiements versés au titre de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti augmentent de 1,6 milliard de dollars. On peut s'attendre à ce que cette hausse se poursuive à mesure que la population vieillit et que le nombre de retraités augmente.
Pour ce qui est du programme Développement social, EDSC prévoit des dépenses de 3 milliards de dollars. Ce secteur englobe la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, dont la ministre Bergen est responsable, le Programme de partenariats pour le développement social et le programme Nouveaux Horizons pour les aînés, dont la ministre Wong est responsable.
Il inclut également le programme de Soutien du revenu pour les parents d'enfants assassinés ou disparus, qui est une nouvelle politique. Ce programme constitue une mesure pour aider les familles qui vivent une période très difficile.
Le secteur du développement social comprend également le Fonds pour l'accessibilité, qui figure parmi les initiatives gouvernementales visant à aider les Canadiens handicapés. J'aimerais reconnaître les efforts du président du comité à l'égard des Canadiens handicapés. Nous avons récemment établi un volet à ce programme portant sur l'accessibilité en milieu de travail afin d'augmenter les possibilités d'accès au marché du travail des Canadiens handicapés.
Enfin, le secteur du développement social englobe aussi les paiements versés directement aux parents au moyen de la Prestation universelle pour la garde d'enfants, programme dont notre gouvernement est extrêmement fier et qui a été l'un de nos engagements électoraux les plus importants de 2006. L'augmentation relative à ce programme est attribuable au nombre accru d'enfants qui ont droit à cette prestation. Ce sont de bonnes nouvelles. En versant cette prestation, le gouvernement reconnaît que ce sont les parents qui savent ce qui convient le mieux à leurs enfants en matière de garde. La Prestation universelle pour la garde d'enfants offre un soutien à plus de 2 millions d'enfants annuellement et elle a aidé 24 000 familles à sortir de la pauvreté.
Dans le secteur des programmes d'apprentissage, les dépenses budgétaires du ministère devraient s'élever à 2,3 milliards de dollars. Ce secteur comprend le Programme canadien de prêts aux étudiants et le Programme canadien pour l'épargne-études. La section non budgétaire du Budget principal des dépenses de 2014-2015 dans ce secteur du programme englobe les dépenses qui représentent les prêts étudiants, soit des sommes qui devraient être remboursées dans l'avenir. Les hausses dans ce domaine sont attribuables au plus grand nombre d'étudiants qui reçoivent ce soutien, aux familles plus nombreuses à économiser pour les études postsecondaires de leurs enfants et à une augmentation de l'aide au remboursement.
Pour le programme Compétences et Emploi, EDSC a inscrit des dépenses de 1,1 milliard de dollars au Budget principal des dépenses dont vous êtes saisis. Le Budget principal des dépenses que vous avez devant vous affiche une diminution de 500 millions de dollars par rapport à l'année précédente. Cette différence est attribuable au fait que les ententes sur le marché du travail, y compris la subvention canadienne pour l'emploi et le fonds pour la création d'emplois, étaient toujours en négociation au moment du dépôt du Budget principal. Ces 500 millions de dollars seront donc plutôt inclus dans le Budget supplémentaire des dépenses, puisque des ententes de principe ont été signées avec les 13 administrations responsables du fonds et de la subvention. Des ententes finales ont d'ailleurs été conclues avec cinq provinces. Tout cela pour dire qu'il ne s'agit pas d'une compression de 500 millions de dollars; on ne pouvait tout simplement pas encore l'inscrire au budget.
Le programme Compétences et emploi comporte un certain nombre de domaines prioritaires du gouvernement, notamment la Stratégie de formation pour les compétences et l'emploi destinée aux Autochtones, ou la SFCEA, qui est un excellent programme, à mon avis, le Fonds pour les compétences et les partenariats, et le Fonds pour l'emploi des Premières Nations, une nouvelle initiative pour encourager les jeunes Autochtones aptes au travail à quitter l'aide sociale et à travailler, dans la mesure du possible. Il y a également l'Initiative ciblée pour les travailleurs âgés, que nous venons de renouveler avec bon nombre de provinces, et les ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées. Les anciens accords devenaient caduques à la fin du dernier exercice, et nous les avons renouvelés avec les provinces. Il y aussi le Fonds d'intégration pour les personnes handicapées, le programme du Sceau rouge, qui très important pour nos programmes axés sur les compétences, les subventions aux apprentis, et d'autres.
EDSC prévoit des dépenses de 168 millions de dollars pour le programme Intégrité et traitement, qui est évidemment très important. En effet, ce programme est chargé de garantir que l'argent des contribuables est distribué adéquatement et seulement à ceux qui ont vraiment droit aux prestations. C'est particulièrement important pour un ministère comme le nôtre qui se voit confier une part importante des fonds publics.
Pour vous donner un exemple récent, plus tôt ce mois-ci, un homme de Toronto a été accusé d'avoir prétendument perçu les prestations du Régime de pensions du Canada et de la Sécurité de la vieillesse de sa mère durant 15 ans après le décès de celle-ci. Le service de police allègue que cette personne a reçu près de 200 000 $ en prestations de manière frauduleuse. Le programme Intégrité et traitement a été établi pour faire en sorte que les fonds soient acheminés aux personnes qui ont contribué financièrement au système et qui y ont droit. Il est aussi responsable du traitement des prestations particulières, notamment les subventions aux apprentis qui ont beaucoup de succès. EDSC prévoit également des dépenses de 118 millions de dollars pour le programme Services axés sur les citoyens.
EDSC prévoit également des dépenses s'élevant à 118 millions de dollars pour le secteur du programme des Services axés sur les citoyens. Ce secteur du programme est chargé de veiller à ce que le ministre offre des services de qualité en temps opportun aux Canadiens. Il s'agit d'un élément primordial pour un ministère comme le nôtre qui offre de nombreux programmes directement aux Canadiens.
Je veux souligner un secteur dans lequel le ministère déploie des efforts particuliers pour améliorer la prestation des services, soit le traitement de l'assurance-emploi. M. Cuzner ne cesse de nous offrir des critiques constructives à ce sujet.
Lorsque j'ai été nommé ministre de l'Emploi et du Développement social, l'une de mes premières initiatives a été de demander à mon secrétaire parlementaire, votre collègue M. Armstrong, de mener un examen de notre système de traitement de l'assurance-emploi.
Il a rencontré le personnel de première ligne et les cadres de Service Canada un peu partout au pays pour trouver des façons plus efficientes de fonctionner et pour résoudre le problème des goulets d'étranglement du système. Je suis impatient de prendre connaissance des résultats de cet examen et j'espère que ces renseignements nous permettront d'améliorer les services qu'offre le ministère aux Canadiens dans ce secteur.
Enfin, les dépenses prévues pour les services internes se chiffrent à 224 millions de dollars, soit une diminution de 54 millions de dollars par rapport à l'année précédente, alors que le ministère continue de chercher des moyens d'économiser des fonds publics.
En réduisant les dépenses administratives, nous serons en mesure d'offrir plus d'avantages aux Canadiens et plus de soutien au service de première ligne.
Voilà les faits saillants des dépenses prévues par EDSC dans le Budget principal des dépenses de 2014-2015, monsieur le président. C'est avec plaisir que je répondrai à vos questions.
Madame Bergen, avez-vous un exposé à faire?
View Brad Trost Profile
CPC (SK)
Thank you, Mr. Chair.
I've been listening here and I've been making a few notes. The biggest issues seem to have been bureaucratic management and the particularities of how your case was handled as far as implementing.... If you could sum up one or two key points as far as administration that would change it....
You've mentioned a few things about case managers getting an "F”. What would you recommend so that they could improve their service to you? What would it be? Would it be just simply having more of them or are there very specific ways that you would use to adjust it?
Merci, monsieur le président.
J'ai écouté tout ce qui a été dit et j'ai pris quelques notes. Les principaux problèmes semblent être liés à la gestion bureaucratique et à la façon dont la mise en oeuvre de votre dossier a été gérée... Si vous pouviez résumer en un ou deux points principaux les aspects administratifs qui changeraient...
Vous avez mentionné quelques choses au sujet des gestionnaires de cas à qui vous donneriez un F. Que recommanderiez-vous pour qu'on puisse améliorer les services qu'ils vous offrent? Que faudrait-il faire? Faudrait-il tout simplement qu'il y en ait plus? Ou y a-t-il des choses précises qu'il faudrait rajuster?
Results: 1 - 15 of 37 | Page: 1 of 3

1
2
3
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data