Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 15 of 1175
View Ève Péclet Profile
NDP (QC)
View Ève Péclet Profile
2013-06-18 14:28 [p.18541]
Mr. Speaker, this is strange. They hired someone who is now facing criminal charges, but they do not seem bothered by that.
Saulie Zajdel is being investigated for fraud, corruption and breach of trust for acts dating back to a period between 2006 and 2011. The last federal election was in 2011. When did the Conservatives approach Mr. Zajdel and ask him to run? What was the exact date that he became a Conservative Party candidate?
Monsieur le Président, c'est quand même étrange. Ils ont engagé quelqu'un qui est accusé au criminel, mais cela ne semble même pas les déranger.
Saulie Zajdel est sous enquête pour fraude, corruption et abus de confiance pour une période allant de 2006 à 2011. Les dernières élections fédérales ont eu lieu en 2011. Quand M. Zajdel a-t-il été approché par les conservateurs pour devenir candidat? À quelle date exactement est-il devenu candidat du Parti conservateur?
View James Moore Profile
CPC (BC)
Mr. Speaker, at 10 a.m. yesterday, the police held a press conference regarding Mr. Zajdel. That was the first time his name was mentioned in this process. My colleague should be more familiar with this matter.
Monsieur le Président, hier, à 10 heures, il y a eu une conférence de presse de la part des services policiers où on a parlé de M. Zajdel. C'était la première fois que son nom était mentionné dans ce processus. Ma collègue devrait mieux connaître ce dossier.
View Jinny Jogindera Sims Profile
NDP (BC)
View Jinny Jogindera Sims Profile
2013-06-14 11:11 [p.18367]
Mr. Speaker, the Conservatives are abusing parliamentary process to pass government legislation under the guise of private member's business.
Ministers should bring forward government bills with all of the checks and balances that affords, including a charter analysis, not try to sneak them in through the back door.
Canadians deserve an open and transparent process, a process that allows proper oversight and proper study, not a shortcut so the minister can hide his plans.
Monsieur le Président, les conservateurs font un usage abusif du processus parlementaire en faisant adopter des mesures législatives du gouvernement sous le couvert de projets de loi d'initiative parlementaire.
Les ministres devraient présenter des projets de loi d'initiative ministérielle, qui sont assortis d'une gamme complète de freins et de contrepoids, y compris une analyse en vertu de la Charte, au lieu de tenter de les faire adopter en douce.
Les Canadiens méritent un processus ouvert et transparent, qui permet une surveillance et une étude adéquates, plutôt que des raccourcis utilisés par les ministres pour dissimuler leurs véritables intentions.
View Jamie Nicholls Profile
NDP (QC)
View Jamie Nicholls Profile
2013-06-14 11:14 [p.18368]
Mr. Speaker, although the Conservatives are trying to divert our attention, Canadians remain focused on what matters—and what matters is not being popular, but rather getting answers in order to understand how the Senate expense scandal unfolded and who is involved.
It is the Prime Minister's Office that really runs this country, and that very same office is where Nigel Wright and Mike Duffy's shenanigans took place. The PMO is still happy, however, because the Conservative caucus continues to serve at its beck and call, as we saw yesterday. Their caucus is full of trained seals who are happy to sit back and blindly applaud while the head seal spins a ball on his nose.
Canadians deserve better. They deserve a party that will think of them instead of rewarding its party cronies by appointing them as senators for life.
Monsieur le Président, même si les conservateurs essaient de faire diversion, les Canadiens, eux, continuent de se concentrer sur ce qui est essentiel. Et l'essentiel, ce n'est pas d'être aimé, mais c'est d'obtenir des réponses pour comprendre comment le scandale des dépenses au Sénat s'est déroulé et qui est impliqué.
C'est dans le bureau du premier ministre que le pays est géré et c'est dans ce même bureau que les magouilles de Nigel Wright et Mike Duffy se sont déroulées. Mais ils sont contents au bureau du premier ministre, parce que leur caucus continue d'obéir au doigt et à l'oeil, comme on l'a vu hier. Leur caucus est rempli de phoques serviles tout juste bons à applaudir aveuglément pendant que le phoque principal fait tourner des ballons sur son nez.
Les Canadiens méritent mieux. Ils méritent un parti qui va penser à eux au lieu de penser à récompenser les petits amis du parti en leur offrant des jobs de sénateurs à vie.
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
View Joyce Murray Profile
2013-06-13 14:38 [p.18299]
Mr. Speaker, from the in-and-out scandal to overspending to fraudulent expense claims, Canadians are appalled at the continuous abuse of Canada's—
Some hon. members: Oh, oh!
Monsieur le Président, qu'il s'agisse du scandale des transferts de fonds, des dépenses excessives ou des demandes de remboursement de dépenses frauduleuses, les Canadiens sont consternés par l'abus continu de...
Des voix: Oh, oh!
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
View Joyce Murray Profile
2013-06-13 14:38 [p.18299]
Mr. Speaker, I think the truth hurts over there.
From the in-and-out scandal to overspending to fraudulent expense claims, Canadians are really appalled at the continuous abuse of our election laws. We know the members for Mississauga—Brampton South, Selkirk—Interlake, and Saint Boniface are not complying with Elections Canada laws for the 2011 election.
Could the government please tell us how many more Conservative MPs are lined up and fighting Elections Canada over their campaign overspending?
Monsieur le Président, la vérité semble faire mal aux gens d'en face.
Qu'il s'agisse du scandale des transferts de fonds, des dépenses excessives ou des demandes de remboursement de dépenses frauduleuses, les Canadiens sont vraiment consternés par l'abus continu des lois électorales. Nous savons que, lors des élections de 2011, les députés de Mississauga—Brampton-Sud, de Selkirk—Interlake et de Saint-Boniface n'ont pas respecté les dispositions législatives appliquées par Élections Canada.
Le gouvernement pourrait-il nous dire combien d'autres députés conservateurs font la queue pour contester Élections Canada relativement à leurs dépenses électorales excessives?
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2013-06-13 14:39 [p.18299]
Mr. Speaker, the question is how many Liberals are defending their over billing to taxpayers? We have at least two Liberal MPs who billed false housing expenses so they could fill their pockets with taxpayer money illegally. They have Mac Harb, the Liberal senator, who owes almost one-quarter of a million dollars in money that he stole from the expense system, and his leader wants to welcome him back into the Liberal caucus with open arms.
That is the same leader, by the way, who has filled his pockets with money from charities to give speeches when he is already paid a salary by this place to give speeches and to reach out to Canadians. Shame on all of them.
Monsieur le Président, la vraie question est plutôt: combien de libéraux se défendent d'avoir surfacturé les contribuables? Au moins deux députés libéraux ont présenté de fausses demandes de frais de logement afin de pouvoir se remplir les poches illégalement avec l'argent des contribuables. Il y a aussi le sénateur libéral Mac Harb, qui doit près d'un quart de million de dollars volés en abusant du système de réclamation de dépenses, mais que son chef souhaite accueillir de nouveau à bras ouverts.
Soit dit en passant, c'est le même chef qui s'est rempli les poches avec l'argent d'organismes de bienfaisance en prononçant des discours, alors qu'il touche déjà un salaire payé par le Parlement pour faire des discours et dialoguer avec les Canadiens. Ils devraient tous avoir honte.
View Joyce Murray Profile
Lib. (BC)
View Joyce Murray Profile
2013-06-13 14:40 [p.18299]
Mr. Speaker, it is straight out of the Karl Rove evasion playbook I see. This pattern of election spending abuses runs deep in the Conservative Party. Even the Conservative House leader in 2008 exceeded election spending limits and was actually caught and eventually penalized.
Speaking of 2008, the Conservative member for Peterborough still is not compliant for overspending during that election.
Does the Prime Minister really believe that he, his members and his parliamentary secretary are above the law?
Monsieur le Président, on croirait lire Karl Rove. Cette propension à faire des dépenses électorales excessives est bien ancrée au sein du Parti conservateur. Même le leader parlementaire du Parti conservateur a dépassé le plafond des dépenses électorales en 2008. Il a été pris et il a été puni.
Parlant de 2008, le député conservateur de Peterborough n'a toujours pas réglé son problème de dépenses excessives engagées lors de ces élections.
Le premier ministre croit-il vraiment que lui, ses députés et son secrétaire parlementaire sont au-dessus des lois?
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2013-06-13 14:40 [p.18300]
Mr. Speaker, the member across is wrong and very wrong. The Prime Minister's parliamentary secretary had his expenses signed off by Elections Canada years ago. I believe he has handled himself with grace and dignity throughout this entire process.
That is in sharp contrast to the Liberal leadership candidates who have half a million dollars in past due loans that have become illegal donations. They have not stepped forward to explain themselves. They have not shown the courage of the Prime Minister's parliamentary secretary to stand in the House of Commons and defend his actions.
Monsieur le Président, la députée d'en face se trompe lourdement. Le secrétaire parlementaire du premier ministre a fait approuver ses dépenses par Élections Canada il y a plusieurs années. Il a fait preuve de beaucoup de classe et de dignité tout au long du processus.
On ne peut pas en dire autant des candidats à la direction du Parti libéral, dont un demi-million de dollars en prêts non remboursés sont devenus des dons illégaux. Ces gens ne se sont pas expliqués. Ils n'ont pas eu le courage de faire comme le secrétaire parlementaire du premier ministre et de justifier leurs actes à la Chambre.
View Scott Andrews Profile
Ind. (NL)
View Scott Andrews Profile
2013-06-13 14:41 [p.18300]
Mr. Speaker, the Conservative election overspending is not a series of disconnected accounting errors. There is too much of a pattern here. No, these are calculated violations of election laws with a view to gaining an edge.
The Prime Minister sets the tone. He breaks all the rules, so his MPs feel they can break the rules too. He cannot balance a budget, so his MPs do not feel the need to balance their campaign budget. The rot starts at the top. When is it going to stop?
Monsieur le Président, les dépenses électorales excessives des conservateurs ne sont pas le résultat d'une série d'erreurs comptables n'ayant aucun lien entre elles. La tendance est tout simplement trop lourde. Il s'agit plutôt de violations des lois électorales soigneusement calculées afin d'en retirer un avantage.
Le premier ministre lui-même donne le ton. Il viole toutes les règles. Par conséquent, ses députés ont le sentiment qu'ils peuvent en faire autant. Le premier ministre est incapable d'équilibrer un budget. Il s'ensuit que ses députés ne ressentent pas le besoin d'équilibrer leur budget de campagne. La corruption commence tout en haut. Quand tout cela va-t-il cesser?
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2013-06-13 14:42 [p.18300]
Mr. Speaker, the member is quite right that the rot does start at the top of his very own party. It is his leader who said that he would welcome with open arms a Liberal senator who stole almost one-quarter million dollars in expenses from the Canadian taxpayer. It is his leader, while accepting a salary to give speeches to community groups across the country, who then asked those same community groups to reach into their meagre resources and fill his pockets with that money. The member is right. The rot does start at the top.
Monsieur le Président, le député a tout à fait raison: la corruption commence à la tête de son propre parti. C'est son chef qui a dit qu'il accueillerait à bras ouverts un sénateur libéral qui a volé près d'un quart de million de dollars aux contribuables canadiens en présentant de fausses réclamations. C'est son chef qui, même s'il touche un salaire pour prononcer des discours devant des groupes communautaires un peu partout au pays, demande quand même à ces groupes de puiser dans leurs maigres ressources et de remplir ses poches d'argent. Le député a raison. La corruption commence tout en haut.
View Rodger Cuzner Profile
Lib. (NS)
View Rodger Cuzner Profile
2013-06-13 14:54 [p.18302]
Mr. Speaker, we have the leader of the NDP running from the RCMP. We have the Prime Minister running from Elections Canada, and we know that there are numerous election spending violations. They have a certain pattern. They break the rules, they get caught and then they call it an accounting dispute until they are eventually found guilty.
Canadians are not buying it. My question is very simple. Why does the Prime Minister not simply instruct his members of Parliament to abide by the Canadian election laws?
Monsieur le Président, voilà que le chef du NPD fuit la GRC et que le premier ministre fuit Élections Canada. Nous savons d'ailleurs qu'il y a eu de nombreuses infractions aux règles sur les dépenses électorales. On peut déceler une certaine constante: les conservateurs violent les règles, ils se font prendre puis ils disent qu'il s'agit d'un différend comptable jusqu'à ce qu'ils soient déclarés coupables.
Les Canadiens ne sont pas dupes. Pourquoi le premier ministre n'ordonne-t-il pas tout simplement aux ministériels de respecter les lois électorales du Canada?
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2013-06-13 14:54 [p.18302]
Mr. Speaker, the member makes a factual error when he refers to an accounting dispute. The Liberal leadership candidates who have $500,000 in debts owing back almost seven years are not in an accounting dispute. Those are past due. That makes them donations over the limit, which the law calls illegal.
His party is in flagrant violation of election finance laws, as we speak. The right thing for him to do instead of throwing mud at this side would be to stand up and explain what his party is doing about its own law-breaking.
Monsieur le Président, le député fait fausse route lorsqu'il parle de différend comptable. Les candidats à la direction du Parti libéral doivent 500 000 $ depuis près de sept ans, et cette dette ne fait aucunement l'objet d'un différend comptable. Leur échéance est venue à terme, et il s'agit donc désormais de dons dépassant la limite permise, ce qui est contraire à la loi.
Le parti du député est à l'heure actuelle en flagrante violation des règles électorales en matière de dépenses. Au lieu de calomnier ce côté-ci de la Chambre, le député devrait plutôt expliquer ce que son parti entend faire en ce qui concerne ses propres violations de la loi.
View Rodger Cuzner Profile
Lib. (NS)
View Rodger Cuzner Profile
2013-06-13 14:55 [p.18302]
Mr. Speaker, it is pretty simple. An election is like a competition, a democratic competition. Candidates compete for the privilege to serve. There are rules. Candidates must abide by the rules, but obviously the Conservatives do not think the rules apply to them.
I would like to ask the government this. When did it adopt the new credo, “If you ain't cheatin', you ain't competin'?”
Monsieur le Président, c'est très simple. Une élection, c'est comme une compétition qui a lieu dans l'arène démocratique. Les candidats luttent pour avoir le privilège de servir. Il existe des règles, et les candidats doivent les respecter, mais les conservateurs estiment bien entendu qu'ils ne sont pas assujettis à ces règles.
Voici la question que j'adresse au gouvernement. Quand les conservateurs ont-ils adopté le crédo « Il n'y a pas de compétition sans triche »?
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
View Pierre Poilievre Profile
2013-06-13 14:55 [p.18302]
Mr. Speaker, he is right when he says elections are like a competition, and Canadians deserve to decide who is the winner. In this case, they have also decided who to put way over there in that corner. They did that after years of Liberal corruption and theft. This is the party that still cannot tell us where the missing $40 million has gone, that has half a million dollars in illegal leadership debt, whose current leader took a salary from this place and then went around at the same time, during the same workdays, to fill his pockets with money from charities.
On this side of the House, we are proud of our leader.
Monsieur le Président, le député a raison de comparer les élections à une compétition, et les Canadiens méritent de décider du gagnant, et, en ce qui concerne le parti du député, les Canadiens ont décidé de les mettre tout là-bas dans le coin. Ils en ont décidé ainsi après des années de corruption et de vol. Ce parti n'est toujours pas en mesure de nous dire où se trouvent les 40 millions de dollars manquants, il croule toujours sous une dette illégale d'un demi-million de dollars qu'il a amassée lors d'une campagne à la direction et son chef actuel a reçu un salaire de la Chambre, puis, alors même qu'il aurait dû être au travail, il s'est rempli les poches avec l'argent que des organismes de bienfaisance lui ont donné.
De ce côté-ci de la Chambre, nous sommes fiers de notre chef.
Results: 1 - 15 of 1175 | Page: 1 of 79

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data