Hansard
Consult the new user guides
For assistance, please contact us
Consult the new user guides
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 2 of 2
View Nina Grewal Profile
CPC (BC)
View Nina Grewal Profile
2015-04-28 16:39 [p.13151]
Mr. Speaker, I am proud to rise today on behalf of the constituents of Fleetwood—Port Kells to participate in the debate on the 2015 budget.
Our government is responding to the needs of my constituents. We are helping young families, seniors, veterans, and small business owners. We are putting more money into the pockets of residents, so they can raise their families and save for retirement.
Under our leadership, Canada has created more than 1.2 million new jobs since the recession, but we live in uncertain times and the global economy remains fragile. That is why economic action plan 2015 would continue our government's focus on creating more jobs and growing the economy in Surrey and across Canada.
Importantly, at the same time, this is a balanced budget. This means more tax cuts for Canadian families and individuals and less debt for future generations. It would ensure that taxpayer dollars are used to support important social services, such as health care and education.
Economic action plan 2015 includes key measures to support Surrey families and the B.C. economy, including cutting taxes for small businesses. Economic action plan 2015 proposes to further reduce the small business tax rate to 9% by 2019. Due to measures taken since we formed government, we have reduced taxes for small businesses by almost 50%.
On tax-free savings accounts, economic action plan 2015 proposes to increase the tax-free savings account annual contribution limit to $10,000, effective for the 2015 taxation year. There are now 11 million Canadians who have opened accounts, and of those who contributed the maximum amount, 60% have incomes below $60,000.
On supporting job-creating businesses, economic action plan 2015 proposes to provide tax relief to the LNG industry and new funding for the forestry sector to help diversify their markets to emerging economies. These initiatives would help create jobs and economic growth for British Columbia.
On national security, we would ensure that our armed forces continue to have what they need to accomplish the dangerous tasks Canadians ask of them. Economic action plan 2015 proposes to increase the National Defence budget by $11.8 billion over 10 years. We would now provide new funding to help counter violent extremism and terrorism.
In my riding of Fleetwood—Port Kells, there are more than 12,000 households with young children. In total, there are more than 25,000 children living in those homes. Economic action plan 2015 would benefit 100% of those families and children. It would do so by lowering taxes and increasing benefits.
We have recently introduced new tax relief and benefits to help make life more affordable for Canadian families, including increasing the universal child care benefit. For each child under the age of six, parents would receive a benefit of $160 per month, which is up from $100 per month. The universal child care benefit would be expanded to children age 6 through 17, allowing parents to receive a benefit of $60 per month, or $720 per year. There are 18,000 children in my riding who would be eligible for this benefit.
We are also introducing the family tax cut, which is a federal tax credit that would allow a higher income spouse to effectively transfer up to $50,000 of taxable income to a spouse in a lower tax bracket, providing up to $2,000 in tax relief.
Since 2006, our government has introduced more than180 tax relief measures, which will provide tax relief and benefits of up to $6,600 dollars for a typical Canadian two-earner family of four in 2015.
There are also nearly 12,000 seniors in my riding. Our government recognizes that Canada's seniors have helped build and make our country great. That is why, since taking office, we have provided over $2.3 billion in annual tax relief for seniors and pensioners, including removing over 85,000 seniors from the tax rolls, introducing pension income splitting, doubling the pension income tax credit to $2,000, increasing the age credit amount by $2,000, and establishing the landmark tax-free savings account.
Budget 2015 builds on this impressive record of support for seniors by reducing the minimum withdrawal requirement from registered retirement income funds, introducing the home accessibility tax credit to help with renovation costs so seniors can remain in their homes and, as I mentioned before, increasing the tax-free savings account annual contribution limit to $10,000.
I would be remiss if I did not also mention infrastructure. Canada has led the G7 in public investment growth over the last decade. Our government's unprecedented investments in infrastructure, the most significant in our country's history, have already yielded significant results for hard-working Canadians and their families, ensuring the resilience of our economy and creating jobs. These investments will ensure Canada's future economic growth for years to come.
Budget 2015 adds to this record by continuing to provide $5.35 billion per year on average for provincial, territorial and municipal infrastructure under the new building Canada plan, the largest, longest-running federal infrastructure commitment in our country's history. The budget also provides an additional $750 million over two years, starting in 2017-18, and $1 billion per year ongoing thereafter for a new and innovative public transit fund to promote public transit infrastructure investment in a manner that is affordable for taxpayers and efficient for commuters. The ability to invest this substantial amount in targeted infrastructure is a direct result of the government's responsible actions to return to a fiscal balance.
Already there has been unprecedented federal investment in B.C.'s Lower Mainland and Surrey under this Conservative government, impacting nearly every aspect of the lives of hard-working families. Since taking office, we have invested billions of dollars into British Columbian communities. We are making a real difference in the everyday lives of Surrey residents. In total, our government has spent $1.5 billion on local projects since 2006. This includes the new RCMP headquarters in Green Timbers, the South Fraser Perimeter Road and the new Surrey Library.
I have personally made over 50 announcements, totalling more than $40 million. All were in Surrey and most in Fleetwood—Port Kells. These investments are resulting in local jobs, local opportunities and local facilities for Surrey residents.
It is all about helping hard-working families, the unemployed, seniors and youth and it is also about improving our communities, creating jobs and stimulating the economy.
While the opposition parties support high taxes and high debt that will threaten jobs and set working families back, our Conservative government can be trusted to manage Canada's economy and keep taxes low for the people of Surrey. The province of British Columbia will receive record-high transfer payments to support health care, education and social programs. Specifically, B.C. will receive $6.1 billion in federal transfers this year, a 34% increase from under the Liberals.
Our government is acting prudently and decisively to ensure that Canada's economy creates good jobs and sustains a high quality of life for Canadian families.
We are proud of our plan that is lowering taxes and providing benefits directly to families in Surrey for them to reinvest in the Canadian economy. It is a plan that I will be happy to take to the doorsteps of the people in my riding.
With economic action plan 2015, our government remains squarely focused on the number one priority of Canadians, with a forward-looking plan to create jobs and grow the economy in British Columbia and across Canada. It is a good budget for Canada, for British Columbia and for Surrey.
Monsieur le Président, je suis fière de participer au débat sur le budget de 2015 au nom des électeurs de Fleetwood—Port Kells.
Le gouvernement répond aux besoins des électeurs de ma circonscription. Il aide les jeunes familles, les aînés, les anciens combattants et les propriétaires de petites entreprises. Nous laissons davantage d'argent dans les poches des Canadiens afin qu'ils puissent élever adéquatement leurs enfants et épargner en prévision de la retraite.
Grâce à nous, le Canada a créé, net, plus de 1,2 million d'emplois depuis la récession. Les temps n'en sont pas moins incertains pour autant, et l'économie mondiale demeure fragile. Voilà pourquoi le Plan d'action économique de 2015 continue de miser sur les priorités du gouvernement en créant des emplois et en stimulant l'économie de Surrey et de l'ensemble du Canada.
Il s'agit d'abord et avant tout d'un budget équilibré. Les familles et les particuliers canadiens verront ainsi leur fardeau fiscal s'alléger, et la dette que nous laisserons aux générations futures sera moins élevée. Nous pourrons utiliser les fonds publics pour financer les services sociaux dont nous avons tant besoin, comme la santé et l'éducation.
Le Plan d'action économique de 2015 comporte plusieurs mesures clés qui viendront en aide aux familles de Surrey et stimuleront l'économie de la Colombie-Britannique, notamment en réduisant le taux d'imposition des petites entreprises. Le Plan d'action économique de 2015 propose en effet de ramener ce taux à 9 % d'ici 2019. Si on additionne toutes les mesures prises depuis que nous avons accédé au pouvoir, le fardeau fiscal des petites entreprises a chuté de près de 50 %.
Le Plan d'action économique de 2015 propose de faire passer, dès l'année fiscale 2015, à 10 000 $ les cotisations maximales qu'une personne peut verser chaque année dans son compte d'épargne libre d'impôt. Au total, 11 millions de Canadiens ont déjà un tel compte, et parmi tous ceux qui ont atteint le plafond de cotisations autorisé, 60 % gagnent moins de 60 000 $ par année.
Pour venir en aide aux entreprises qui créent des emplois, le Plan d'action économique de 2015 propose d'alléger le fardeau fiscal de l'industrie du gaz naturel liquéfié et d'offrir de nouveaux mécanismes de financement au secteur forestier afin de leur permettre de diversifier leurs marchés et de percer dans les économies émergentes. Ces initiatives vont créer des emplois en Colombie-Britannique et y stimuler la croissance économique.
Au chapitre de la sécurité nationale, nous allons faire le nécessaire pour que nos forces armées continuent d'avoir tout ce dont elles ont besoin pour accomplir les tâches dangereuses que leur confient les Canadiens. Le Plan d'action économique de 2015 propose en effet d'accroître le budget de la Défense nationale de 11,8 milliards de dollars sur 10 ans. Nous allons aussi augmenter le financement servant à contrer l'extrémisme violent et le terrorisme.
La circonscription que je représente, Fleetwood—Port Kells, compte plus de 12 000 ménages ayant de jeunes enfants. Au total, ce sont plus de 25 000 enfants qui vivent dans mon coin de pays. Le Plan d'action économique profitera à la totalité de ces familles et enfants puisqu'il en allégera le fardeau fiscal et bonifiera les prestations auxquelles ils ont droit.
Nous avons récemment présenté de nouveaux allégements fiscaux et de nouvelles prestations afin de rendre la vie plus abordable pour les familles canadiennes. Entre autres, nous avons bonifié la prestation universelle pour la garde d'enfants. Pour chaque enfant âgé de moins de six ans, les parents toucheraient une prestation de 160 $ par mois contre 100 $ par mois actuellement. En outre, la prestation universelle pour la garde d'enfants serait étendue aux enfants de 6 à 17 ans. Pour ces derniers, les parents toucheraient une prestation de 60 $ par mois, soit 720 $ par an. Dans ma circonscription, 18 000 enfants y seraient admissibles.
En outre, nous instaurons l'allégement fiscal pour les familles, un crédit d'impôt fédéral qui permettrait au conjoint dont le revenu est le plus élevé de transférer jusqu'à concurrence de 50 000 $ de son revenu imposable à l'autre conjoint dont le revenu est situé dans une tranche d'imposition inférieure. Cette mesure se traduirait par un allégement fiscal maximal de 2 000 $.
Depuis 2006, le gouvernement a adopté plus de 180 mesures d'allégement fiscal, lesquelles, en 2015, procureront un allégement fiscal et des avantages pouvant atteindre 6 600 $ pour une famille typique de quatre personnes dont les deux parents travaillent.
En outre, ma circonscription compte près de 12 000 aînés. Le gouvernement reconnaît que les aînés du Canada ont bâti notre pays et ont contribué à sa grandeur. Voilà pourquoi, depuis notre arrivée au pouvoir, nous avons: accordé plus de 2,3 milliards de dollars en allégements fiscaux annuels aux aînés et aux retraités; rayé du rôle d'imposition plus de 85 000 aînés; instauré le fractionnement du revenu de pension; doublé le crédit pour revenu de pension en le portant à 2 000 $; augmenté de 2 000 $ le crédit en raison de l'âge et créé le fameux compte d'épargne libre d'impôt.
Le budget de 2015 fait fond sur ce bilan impressionnant de soutien aux aînés en réduisant l'exigence de retrait minimal applicable aux fonds enregistrés de revenu de retraite, en instaurant le crédit d'impôt pour l'accessibilité domiciliaire pour aider les aînés à rénover leur résidence afin qu'ils puissent y rester et, comme je l'ai mentionné, en portant à 10 000 $ le plafond de cotisation annuel à un compte d'épargne libre d'impôt.
Je m'en voudrais de ne pas mentionner l'infrastructure. Le Canada s'est hissé à la première place parmi les pays du G7 en matière d'augmentation de l'investissement public au cours de la dernière décennie. Les investissements sans précédent de notre gouvernement dans l'infrastructure, les plus importants de l'histoire de notre pays, ont déjà donné des résultats probants pour les travailleurs canadiens et leur famille. Ils ont assuré la résilience de notre économie et créé des emplois. Ces investissements stimuleront la croissance économique du Canada au cours des prochaines années.
Le budget de 2015 améliore ce bilan en continuant d'accorder 5,35 milliards de dollars en moyenne par année pour l'infrastructure provinciale, territoriale et municipale dans le cadre du Nouveau Plan Chantiers Canada, l'engagement en matière d'infrastructure le plus long du gouvernement fédéral de toute l'histoire du pays. Le budget prévoit également 750 millions de dollars supplémentaires sur deux ans à compter de 2017-2018, puis 1 milliard de dollars par année par la suite pour un nouveau fonds pour le transport en commun novateur visant à promouvoir l'investissement dans l'infrastructure du transport en commun afin de réaliser des projets abordables pour les contribuables et efficients pour les usagers. La capacité d'effectuer d'importants investissements ciblés dans l'infrastructure est le résultat direct des mesures responsables du gouvernement en vue de rééquilibrer le budget.
Des investissements sans précédent ont déjà été faits dans la vallée du bas Fraser et à Surrey en Colombie-Britannique sous le gouvernement conservateur actuel, ce qui a une incidence sur à peu près tous les aspects de la vie des familles qui travaillent dur. Depuis notre arrivée au pouvoir, nous avons investi des milliards de dollars dans les collectivités de la Colombie-Britannique. Nous améliorons vraiment le quotidien des résidants de Surrey. Au total, le gouvernement a affecté 1,5 milliard de dollars à des projets locaux depuis 2006. Des fonds ont notamment été investis dans les nouveaux quartiers généraux de la GRC à Green Timbers, la route périphérique sur la rive sud du fleuve Fraser et la nouvelle bibliothèque de Surrey.
J'ai fait personnellement plus de 50 annonces de financement, d'une valeur totale de plus de 40 millions de dollars. La majorité de ces fonds ont été versés à Surrey et à Fleetwood—Port Kells. Ces investissements créent des emplois, des débouchés et des installations pour les résidants de Surrey.
Ces investissements visent avant tout à aider les familles qui gagnent durement leur vie, les chômeurs, les aînés et les jeunes de nos collectivités, ainsi qu'à créer des emplois et à stimuler l'économie.
Alors que les partis de l'opposition sont en faveur d'un plan d'augmentation des impôts et de la dette qui mettrait les emplois en péril et appauvrirait les travailleurs et leur famille, on peut compter sur le gouvernement conservateur pour bien gérer l'économie canadienne et maintenir un faible taux d'imposition pour les habitants de Surrey. La Colombie-Britannique va recevoir des paiements de transfert records pour la santé, l'éducation et les programmes sociaux. Pour être plus précise, elle recevra 6,1 milliards de dollars en transferts fédéraux cette année, soit 34 % de plus que sous les libéraux.
Le gouvernement agit de manière prudente et décisive afin de favoriser la création de bons emplois au Canada et de permettre aux familles canadiennes de conserver une qualité de vie élevée.
Nous sommes fiers de notre plan, qui réduit les impôts et profite directement aux familles de Surrey, qui peuvent ensuite réinvestir l'argent ainsi économisé dans l'économie canadienne. C'est un plan dont je serai heureuse de parler à mes concitoyens quand je cognerai à leur porte.
Dans le cadre du Plan d'action économique de 2015, le gouvernement se concentre d'abord et avant tout sur la grande priorité des Canadiens grâce à un plan axé sur l'avenir, visant à créer des emplois et à stimuler l'économie en Colombie-Britannique et partout au Canada. C'est un bon budget pour le Canada, la Colombie-Britannique et Surrey.
View Nina Grewal Profile
CPC (BC)
View Nina Grewal Profile
2014-04-08 11:06 [p.4396]
Mr. Speaker, I am pleased to rise today on behalf of the constituents of Fleetwood—Port Kells to participate in the debate on Bill C-31, An Act to implement certain provisions of the budget tabled in Parliament on February 11, 2014 and other measures.
Our government has worked tirelessly to deliver effective change for Canadians and to put Canada back on the road to balanced budgets.
After consultations across the country, we have produced a plan that not only works for Canadians but that will also make sure that Canada is financially sustainable. Our hon. colleague, the former finance minister, tabled a budget just weeks ago. Since then, my office has seen an outpouring of support from constituents who value trade, security, and prudent economic management.
The world has been hit by repeated crises over the past few years. It is becoming harder for governments to maintain the trust of markets. We are no longer allowed to believe that we can escape the costs of financial recklessness and ineptitude. The budget implementation act before us holds many measures that will markedly improve the lives of Canadians.
Our government is working to ensure that Canadians can fill the skills gap to both provide vital services and ensure viable livelihoods. By increasing paid internships for young Canadians, the government will commit $55 million to help recent graduates find work in their fields. By getting graduates to work, Canada can make the most of its skilled labour force and provide opportunities for young Canadians to flourish.
At the same time, the government will ensure that older workers have opportunities to find new employment. As Canadians are living longer, we must face the unexpected challenges posed by longevity beyond one's financial plan. By investing $75 million in training for older workers, our government will make sure that all Canadians can find good, skilled jobs.
Help is not limited to the young and the old. Through the job-matching service, this Conservative government will grease the wheels of commerce and ensure that employers and employees can find their perfect matches.
With Canada's ever-increasing integration, not only into the world economy but between provinces, it is vital for the federal government to play a role in smoothing labour markets across the country. Never before have we seen the kind of mobility we see today, nor have we realized the promise that such mobility creates for families and communities. It is not enough to be looking for a job. We need to support those who are currently training for jobs that will fill much needed positions through the Canada job grant and the Canada apprentice loan. The federal government is investing in high-skill jobs that are currently going unfilled in many parts of the country. By ensuring that Canada has the skilled tradespeople it needs, our government is making sure that the economy can function smoothly. This budget is about embracing the future with skilled jobs, a thriving economy, and a balanced budget.
Through this budget, rural communities will stand to benefit from improved broadband access in rural and remote areas of the country. It is important that Canadians in rural areas, like parts of the British Columbia interior and northern B.C., have an acceptable degree of access to the Internet. Failing to update Canada's digital infrastructure could doom those outside of well-covered areas to technological backwardness and put them at a perpetual disadvantage.
Investments in science and technology, such as the government's $222 million grant to the TRIUMF physics laboratory at the University of British Columbia, promises to pay dividends not just in commercial terms but in academic, intellectual, and technological advances.
British Columbians and Canadians stand to profit immensely from the measures presented in this budget.
The budget implementation act goes further by continuing the good work of the red tape reduction action plan. This budget will make life easier for small and medium-sized business owners.
In too many areas of Canadian life and work, excessive red tape holds us back. The Conservatives have demonstrated a commitment to making Canada work in a way that benefits consumers, workers, and citizens by removing arbitrary and wasteful barriers to businesses.
There are also significant changes to the tax code. The tax code is not a subject that gets many people excited, but by eliminating over 800,000 payroll deduction remittances to the Canada Revenue Agency every year, this government will be helping over 50,000 small businesses lower costs imposed by bureaucracy.
Our government is always concerned about the security of Canadians. For any number of reasons, the lives and well-being of Canadians can be in danger, and it is a key role of government to offer solutions. By investing a further $25 million, we are aiming to reduce violence against aboriginal women and girls. This sector of our community is often the target of abuse above and beyond that faced by others,. They deserve a government that comes to their protection.
Our government will invest $11 million to upgrade the earthquake monitoring systems that protect the homes of my constituents in the Lower Mainland and in high-risk areas across the country.
Over one million net new jobs have been created since the recession ended in July 2009. During the crisis and afterward, our government has provided a steady hand at the tiller, ensuring that Canada's policies work toward stability, growth, and prosperity.
Our banking system has been ranked the most stable in the world for the sixth year running by the World Economic Forum. The numbers do not lie. The deficit will be a meagre $2.9 billion this year, with a $6.4 billion surplus coming next year. This is a momentous achievement. When the previous government balanced the books, it did so by raising taxes and slashing transfers to the provinces. Our government has none neither. In fact, we have done the compete opposite. Next year, our government will provide British Columbia with $4.17 billion through the Canada health transfer, an all-time high. Not only that, this is $1.3 billion more than under the previous Liberal government. That is a 49% increase.
As well, we have reduced the overall tax burden to its lowest level in 50 years. Our strong record of tax relief has meant savings of nearly $3,400 for a typical family of four in 2014. Without raising taxes on Canadians or simply moving costs to other levels of government, the Conservatives have a credible plan for long-term fiscal success. The opposition has made it clear that it will raise taxes and then increase spending beyond even that. Therefore, I commend our Conservative government for such a thoughtful and solid document.
Monsieur le Président, je suis heureuse de prendre la parole au nom des électeurs de Fleetwood—Port Kells afin de participer au débat sur le projet de loi C-31, Loi portant exécution de certaines dispositions du budget déposé au Parlement le 11 février 2014 et mettant en oeuvre d'autres mesures.
Le gouvernement a travaillé sans relâche afin de réaliser un véritable changement pour les Canadiens et d'aider le Canada à renouer avec l'équilibre budgétaire.
Après avoir mené des consultations dans l'ensemble du pays, nous avons élaboré un plan non seulement bénéfique pour les Canadiens, mais aussi financièrement viable. Notre collègue, l'ancien ministre des Finances, a présenté un budget il y a seulement quelques semaines. Depuis, mon bureau a reçu une vague d'appuis de la part d'électeurs qui attachent de l'importance au commerce, à la sécurité et à une gestion économique prudente.
Le monde a été frappé par de multiples crises financières au cours des dernières années. Les gouvernements ont de plus en plus de difficulté à garder la confiance des marchés. Nous ne pouvons plus nous attendre à éviter les coûts de l'imprudence et de l'incompétence en matière financière. Le projet de loi d'exécution du budget dont nous sommes saisis contient de nombreuses mesures qui amélioreront considérablement la vie des Canadiens.
Le gouvernement aide les Canadiens à remédier à la pénurie de compétences afin qu'ils puissent à la fois fournir des services essentiels et bien gagner leur vie. Le gouvernement investit 55 millions de dollars pour appuyer les stages rémunérés afin d'aider les jeunes Canadiens à obtenir un emploi dans leur domaine. En mettant les diplômés au travail, le Canada peut tirer le maximum de sa main-d'oeuvre qualifiée et permettre aux jeunes Canadiens de réussir.
Par ailleurs, le gouvernement veillera à ce que les travailleurs âgés puissent trouver un nouvel emploi. Puisque les Canadiens vivent plus longtemps, nous devons nous préparer aux imprévus financiers liées à la longévité. En investissant 75 millions de dollars dans la formation pour les travailleurs âgés, le gouvernement fera en sorte que tous les Canadiens puissent trouver de bons emplois spécialisés.
L'aide ne se limite pas à celle offerte aux jeunes et aux travailleurs âgés. Grâce au service de jumelage, le gouvernement conservateur facilitera le commerce et permettra un jumelage parfait entre les employeurs et les employés.
Étant donné l'intégration croissante que le Canada connaît, non seulement dans l'économie mondiale, mais aussi entre ses provinces, il est crucial que le gouvernement fédéral facilite les échanges entre les marchés du travail au pays. La mobilité qui existe actuellement est sans précédent, mais le potentiel qu'elle offre pour les familles et les collectivités demeure inexploité. Chercher un emploi n'est pas suffisant. Au moyen de la subvention canadienne pour l'emploi et du prêt canadien aux apprentis, nous devons appuyer ceux qui suivent une formation en vue d'occuper un emploi dans un domaine à forte demande. Le gouvernement fédéral investit dans des emplois hautement spécialisés qui demeurent vacants dans bien des régions du pays. En faisant en sorte que le Canada dispose de la main-d'oeuvre dont il a besoin, le gouvernement veille au bon roulement de l'économie. Le budget à l'étude est tourné vers l'avenir, car il est axé sur les emplois spécialisés, la prospérité économique et l'équilibre budgétaire.
Le budget prévoit également un meilleur accès aux services à large bande dans les localités rurales et les régions éloignées du pays. Il importe que les Canadiens vivant dans les régions rurales, comme l'intérieur ou le nord de la Colombie-Britannique, aient un accès convenable à Internet. Si nous négligeons de mettre à niveau l'infrastructure numérique du Canada, ceux qui vivent hors des zones bien desservies risquent d'être condamnés à un retard technologique et à un désavantage perpétuel.
Les investissements dans le secteur des sciences et de la technologie — comme la subvention de 222 millions de dollars dans le laboratoire de physique TRIUMF à l'Université de la Colombie-Britannique — promettent des retombées importantes, non seulement sur le plan commercial, mais aussi sur ceux de la recherche et des progrès scientifiques et technologiques.
Les mesures prévues dans le budget à l'étude profiteront énormément aux Britanno-Colombiens et aux Canadiens.
Le projet de loi d'exécution du budget va plus loin, en poursuivant les travaux effectués dans le cadre du Plan d'action pour la réduction du fardeau administratif. Ce budget facilitera la vie des propriétaires de petites et moyennes entreprises.
Au Canada, dans de trop nombreuses sphères de nos vies personnelle et professionnelle, les formalités administratives excessives finissent par devenir contraignantes. Les conservateurs ont montré qu'ils ont à coeur de faciliter la vie des consommateurs, des travailleurs et des citoyens en supprimant les obstacles inutiles et arbitraires qui nuisent aux entreprises.
Le code fiscal a lui aussi été revu en profondeur. Je sais que ce sujet est loin de soulever les passions, mais en éliminant annuellement plus de 800 000 versements à l'Agence du revenu du Canada au titre des retenues à la source, le gouvernement va aider plus de 50 000 petites entreprises à réduire les coûts associés à la bureaucratie.
Pour le gouvernement, la sécurité des Canadiens est une préoccupation de tous les instants. Pour toutes sortes de raisons, la vie et le bien-être de nos concitoyens peuvent être menacés et l'une des principales responsabilités du gouvernement consiste à trouver des solutions. En investissant 25 millions de dollars de plus, nous entendons réduire la violence dont sont victimes les femmes et les jeunes filles autochtones. En effet, les membres de ce segment de la population sont plus souvent la cible de mauvais traitements que les autres Canadiennes. Elles méritent que le gouvernement vienne à leur secours.
Le gouvernement va investir 11 millions de dollars afin d'améliorer le système national de surveillance sismique, qui protège le domicile des électeurs de la vallée du Bas-Fraser et des diverses zones à risque du pays.
Il s'est créé, net, plus de 1 million d'emplois depuis la fin de la récession, en juillet 2009. Tout au long de la crise et par la suite, le gouvernement conservateur a fermement tenu la barre pour faire en sorte que les politiques nationales contribuent à la stabilité, à la croissance et à la prospérité.
Pour la sixième année d'affilée, le système bancaire canadien a été considéré comme le plus stable du monde par le Forum économique mondial. Les chiffres ne mentent pas. Le déficit devrait atteindre à peine 2,9 milliards de dollars cette année, alors que nous devrions réussir à dégager un excédent de 6,4 milliards dès l'an prochain. C'est extraordinaire. Pour équilibrer les finances nationales, le gouvernement précédent avait choisi d'augmenter les impôts et de sabrer dans les transferts aux provinces. Nous n'avons rien fait de tel. Bien au contraire. L'an prochain, le gouvernement versera 4,17 milliards de dollars à la Colombie-Britannique au titre du transfert canadien en santé, un record. De plus, il s'agit d'une augmentation de 1,3 milliard de dollars par rapport à ce que lui versait l'ancien gouvernement libéral. Si on fait le calcul, on arrive à une augmentation de 49 %.
Par surcroît, notre fardeau fiscal global est à son plus bas en 50 ans. Les nombreux allègements fiscaux que nous avons mis en oeuvre permettront à la famille moyenne de quatre enfants d'économiser près de 3 400 $ en 2014. Sans jamais augmenter les impôts des Canadiens ni transférer le moindre coût aux autres ordres de gouvernement, les conservateurs ont réussi à mettre en branle un plan crédible de stabilité budgétaire à long terme. L'opposition a clairement fait savoir qu'elle préférerait augmenter les impôts, pour pouvoir ensuite augmenter les dépenses encore plus. Je félicite donc le gouvernement conservateur d'avoir présenté un plan budgétaire aussi réfléchi que judicieux.
Results: 1 - 2 of 2

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data