Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 60 of 77238
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
I call the meeting to order.
Welcome to meeting number 49 of the House of Commons Standing Committee on Finance. Today's meeting is taking place, as has become the custom, by video conference. The proceedings are being webcast and will be made available via the House of Commons website.
This meeting is scheduled to last for two hours. It was originally planned to be three. An amended notice of meeting has been published.
Our witnesses today are from Charity Intelligence Canada. Kate Bahen is the managing director and Greg Thomson is the director of research.
Ms. Bahen and Mr. Thomson, welcome to the meeting by video conference. Thank you for agreeing to appear. I know that you had very short notice, and I apologize for that on behalf of the committee.
You have a total of 10 minutes for your opening presentation. Then we'll go to members for questions.
Welcome. The floor is yours.
La séance est ouverte.
Bienvenue à la 49e séance du Comité permanent des finances de la Chambre des communes. La réunion d'aujourd'hui se déroule par vidéoconférence, comme c'est devenu la coutume. Les délibérations seront diffusées sur le site Web de la Chambre des communes.
La durée prévue de la réunion est de deux heures. Au départ, il était prévu qu'elle soit de trois heures. Un avis de convocation modifié a été publié.
Nos témoins d'aujourd'hui représentent l'organisme Charity Intelligence Canada. Nous recevons la directrice générale, Mme Kate Bahen; et le directeur de recherche, M. Greg Thomson.
Madame Bahen, monsieur Thomson, bienvenue à la réunion, qui se déroule par vidéoconférence. Je vous remercie d'avoir accepté de comparaître devant le Comité. Je sais que vous avez eu un préavis très court et, au nom du Comité, je m'en excuse.
Vous disposez de 10 minutes pour faire votre déclaration préliminaire. Nous passerons aux questions des membres du Comité par la suite.
La parole est à vous.
Greg Thomson
View Greg Thomson Profile
Greg Thomson
2020-08-06 11:10
Thank you.
Good morning. My name is Greg Thomson. I am the director of research for Charity Intelligence. Charity Intelligence is itself a charity, one that analyzes Canadian charities to help donors be informed and give intelligently. Our website hosts free reports on more than 780 Canadian charities and provides insight into such specific giving areas as the environment, cancer and homelessness. This year some 314,000 Canadian donors used our website for information on Canadian charities, reading over 1.3 million charity reports. We estimate that our research helped inform and influence $95 million in Canadian charitable giving last year alone.
Just as democracy depends upon informed citizens, the fundamental health of philanthropy rests on well-informed donors. Our own research supports this case. In our surveys of donors who have used our website, 77% say that Charity Intelligence reports have improved their confidence in giving to charities, and have inspired these donors to give 32% more money to charities. It’s within this context that Ci presents to the finance committee today.
Since 2011 Ci has analyzed and reported on WE Charity. WE Charity Canada is a big piece, but only one piece, of what we now know is a highly complex international network of WE-related entities. Starting in 2014, Ci rated WE Charity with our highest four-star rating based on transparency, reporting and overhead spending. WE Charity ticked all of the boxes and performed well relative to other Canadian charities.
In September 2019 Ci analyzed WE Charity’s demonstrated impact, the measurable returns from its programs, and found WE Charity’s impact to be “fair”. Fair is below average. This reduced Ci’s rating on WE Charity to three stars.
Our major limitation as analysts is that we are only as effective as the data is reliable. We are analysts, not auditors.
Ci’s August 2019 report on WE Charity flagged the following material information: a breach of financial covenants on its $13.7 million in bank debt that its bank has waived for the second year in a row; and the related party transactions with 8% of donations to WE Charity going to ME to WE, the private business controlled by Marc and Craig Kielburger, to purchase goods and services. In August 2019 an outside party shared with us public records about WE Charity’s real estate transactions. These transactions were not disclosed as related party transactions in WE Charity’s audited financial statements. Given this lack of disclosure, we reviewed WE Charity’s auditor, who has a solid reputation for tax and business. However, the auditor’s website advertised only one charity client: WE Charity. In our database, no other charity used this auditor.
This contrasts with WE Charity hiring the most prestigious law firms and its stated commitment to the highest financial transparency. We questioned why WE Charity has not hired leading international auditors to prepare their financial statements, despite being one of Canada’s largest charities with global operations. On learning of the resignation and replacement of WE Charity’s directors in March of this year, we arranged a 30-minute video call with WE Charity’s chief operating officer. Subsequently, we learned through the media that one of the newly appointed directors had resigned. We were not assured by WE Charity’s comments or statement. On July 17, 2020, Ci issued its strongest alert, a donor advisory.
With more news coming to our notice, and after looking at other WE entities, we released our list of 10 questions, primarily as follows. Was the cabinet aware that the CSSG was contracted through WE Charity Foundation, a new and separate foundation with no employees or assets, rather than WE Charity? Why are the Kielburgers not directors of any of the WE charities but take the title “co-founders”, which allows them to avoid fiduciary responsibility and evade disclosure? Why has neither WE Charity Foundation in Canada or ME to WE Foundation in the U.S. disclosed in their regulatory filings the non-arm's-length relationships of their three directors? Why does WE need such a complex organizational structure with multiple single-purpose entities to do its work? This is highly unusual for charities, even amongst Canada’s largest international aid charities.
WE Charity is an outlier. Normal metrics for assessing charities do not adequately reflect its suitability for donors. It is not similar to the vast majority of other Canadian charities. We have flagged these issues because the more donors understand about the entirety of the WE network, the better informed they will be and the better able to give intelligently.
With that, I'll hand the floor to Kate Bahen, managing director.
Merci.
Bonjour. Je m'appelle Greg Thomson. Je suis le directeur de recherche de Charity Intelligence, qui est lui-même un organisme de bienfaisance. Charity Intelligence analyse les organismes de bienfaisance canadiens pour aider les donateurs à obtenir l'information qu'il faut et à donner de manière intelligente. Notre site Web contient des rapports sur plus de 780 organismes de bienfaisance canadiens et donne un aperçu de certains secteurs de dons, comme l'environnement, le cancer et l'itinérance. Cette année, quelque 314 000 donateurs canadiens ont utilisé notre site Web pour obtenir de l'information sur des organismes de bienfaisance canadiens. Ils ont lu plus de 1,3 million de rapports sur ces organismes. Selon nos estimations, l'an dernier seulement, nos recherches ont contribué à ce que 95 millions de dollars soient offerts en dons de bienfaisance.
Tout comme la démocratie repose sur des citoyens informés, la santé fondamentale de la philanthropie repose sur des donateurs bien informés. Nos recherches vont dans ce sens. Selon les sondages que nous avons réalisés auprès des donateurs qui ont utilisé notre site Web, 77 % disent que les rapports de Charity Intelligence ont amélioré leur confiance envers les organismes de bienfaisance et les ont inspirés à augmenter de 32 % leurs dons à ces derniers. C'est dans ce contexte que Charity Intelligence comparaît devant le comité des finances aujourd'hui.
Depuis 2011, Charity Intelligence fait des analyses et produit des rapports sur WE Charity — ou UNIS. We Charity Canada est un élément important, mais il ne représente qu'une partie de ce qui constitue, comme nous le savons maintenant, un réseau international très complexe d'entités liées à UNIS. À partir de 2014, Charity Intelligence a attribué à Mouvement UNIS sa plus haute cote de quatre étoiles, basée sur la transparence, la production de rapports et les frais généraux. Mouvement UNIS a coché toutes les cases et a obtenu de bons résultats par rapport à d'autres organismes de bienfaisance canadiens.
En septembre 2019, Charity Intelligence a analysé l'incidence démontrée d'UNIS, les résultats mesurables de ses programmes, et a conclu que la performance d'UNIS au chapitre de l'incidence était « passable », ce qui est inférieur à la moyenne. La cote que notre organisme lui avait attribuée a donc été réduite à trois étoiles.
Notre principale limite en tant qu'analystes, c'est que nous ne sommes efficaces que si les données sont fiables. Nous sommes des analystes, pas des vérificateurs.
Dans son rapport d'août 2019 portant sur Mouvement UNIS, Charity Intelligence a signalé les renseignements importants suivants: une violation des engagements financiers concernant sa dette bancaire de 13,7 millions de dollars, et sa banque y a renoncé pour la deuxième année consécutive; et les opérations entre apparentés, avec 8 % des dons à UNIS versés à ME to WE, l'entreprise privée contrôlée par MM. Marc et Craig Kielburger, pour l'achat de biens et de services. En août 2019, un tiers nous a présenté des documents publics concernant des transactions immobilières d'UNIS. Ces transactions n'ont pas été divulguées en tant qu'opérations entre apparentés dans les états financiers vérifiés de l'organisme. Puisque cela n'avait pas été divulgué, nous avons examiné le vérificateur d'UNIS, qui a une solide réputation en matière de fiscalité et d'affaires. Cependant, le site Web du vérificateur ne faisait la publicité que d'un seul organisme de bienfaisance client: UNIS. Selon notre base de données, aucun autre organisme de bienfaisance n'a fait appel à ce vérificateur.
Cela contraste avec le fait qu'UNIS embauche les cabinets d'avocats les plus prestigieux et avec l'engagement qu'il a pris officiellement de faire preuve d'une très grande transparence financière. Nous nous sommes demandé pourquoi Mouvement UNIS n'avait pas engagé les meilleurs vérificateurs internationaux pour préparer ses états financiers, alors que c'est l'un des plus grands organismes de bienfaisance canadiens exerçant des activités à l'échelle mondiale. Après avoir appris la démission et le remplacement d'administrateurs d'UNIS en mars dernier, nous avons organisé un appel vidéo de 30 minutes avec la personne responsable des opérations de l'organisme. Par la suite, nous avons appris par les médias qu'un membre nouvellement nommé du conseil d'administration avait démissionné. Nous n'avons pas été rassurés par les commentaires ou la déclaration d'UNIS. Le 17 juillet 2020, Charity Intelligence a émis son alerte la plus forte, un avis aux donateurs.
Nous avons appris d'autres nouvelles, et après avoir examiné d'autres entités d'UNIS, nous avons publié notre liste de 10 questions. Le Cabinet savait-il que le contrat concernant la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant avait été accordé à la WE Charity Foundation, une nouvelle fondation distincte sans employés ni actifs, plutôt qu'à WE Charity? Pourquoi les frères Kielburger ne sont-ils pas les directeurs de l'un des organismes de WE, mais qu'ils prennent le titre de « cofondateurs », qui leur permet d'éviter d'avoir une responsabilité fiduciaire et de se soustraire à la divulgation? Pourquoi ni la WE Charity Foundation, au Canada, ni la ME to WE Foundation, aux États-Unis, n'ont divulgué, dans leurs documents réglementaires les liens de dépendance de leurs trois administrateurs? Pourquoi Mouvement UNIS a-t-il besoin d'une structure organisationnelle aussi complexe composée de différentes entités à objectif unique pour faire son travail? C'est très inhabituel pour des organismes de bienfaisance, même parmi les plus grands organismes de bienfaisance internationaux du Canada.
Mouvement UNIS et un cas particulier. Les indicateurs habituels d'évaluation des organismes de bienfaisance ne reflètent pas bien sa pertinence pour les donateurs. Il ne ressemble pas à la grande majorité des autres organismes de bienfaisance canadiens. Nous avons signalé ces problèmes parce que plus les donateurs comprennent l'ensemble du réseau UNIS, mieux ils seront informés et plus ils seront en mesure de donner intelligemment.
Cela dit, je vais céder la parole à la directrice générale, Mme Kate Bahen.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Ms. Bahen, before you start, I would like to give members the lineup for the questions afterward.
We will start with Mr. Poilievre and then go to Mr. Sorbara, Mr. Fortin and Mr. Julian.
The floor is yours, Kate.
Avant que vous commenciez, madame Bahen, j'aimerais donner aux membres du Comité l'ordre des intervenants pour les questions.
C'est M. Poilievre qui commencera. Il sera suivi de M. Sorbara, de M. Fortin, puis de M. Julian.
La parole est à vous, madame Bahen.
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:15
Thank you, sir.
Good morning. My name is Kate Bahen. As managing director of Charity Intelligence, I prepared the two most recent updates on WE Charity, which were on August 28, 2019, and July 10, 2020.
Before answering your questions, I would like to speak to some of the issues that have been raised during your proceedings and on social media about Charity Intelligence and the motives behind our reporting. Let me address these in order.
Yes, Charity Intelligence is a small charity. Our annual revenues of $435,000 support a team of three full-time staff, supported by exceptional university summer students. This April we hired another charity impact analyst, so our full-time roster increased by 33%, to four. Charity Intelligence's team answers Canadians' questions about giving, and we update our popular website. Despite our small size, we have demonstrated a significant impact on Canada's charitable giving.
Yes, Charity Intelligence lost its charitable status for one day, in September 2012, because I was late in filing the annual return. I am solely to blame for falling behind in this essential paperwork. It was a hard lesson, learned well. Ci has filed before the deadline in the last eight years.
As to the motivation for our work, it is simply to give Canadian donors the best independent and objective advice we are capable of. Charity Intelligence is not partisan. I do not know the political affiliations of our staff. These matters simply do not come up in our research and analysis of charities. I find partisanship toxic. As you may notice from my accent, like many new Canadians I came from away to Canada. I am deeply indebted to this amazing country. To some, partisanship may be a sport or a game, but as a child I saw the Troubles, I learned of the Orangemen's march and I heard the bombs. I want no part of that ever again.
All of that brings me to the Canada summer service grant. This is a sorry mess. There is one simple solution to help charities at this time of critical need that I would like to bring to your attention for consideration. One leg of the three-pronged CSSG initiative was to help Canadian charities through student volunteers. For many charities, volunteers can be essential in program delivery, but with the COVID shutdown, front-line charities need money. Our biggest concern is about individual giving. Imagine Canada estimates that individual giving will drop by between $4.2 billion and $6.2 billion this year. For context, last year giving was approximately $17 billion.
One quick way to address this gap is for our government to increase the disbursement quota of charity foundations and endowments. The disbursement quota is a little-known charity regulation. It sets the minimum amount foundations must distribute of their assets to charities each year. Canada's disbursement quota is 3.5%, the lowest disbursement quota in the world. In the U.S., foundations are required to pay out 5% each year, with people calling for it to be raised to 10% for the COVID response. Over the last 15 years, Canadian foundations have averaged investment returns well above 8%. Today the investments at private foundations, community foundations, public foundations and endowments exceed $100 billion.
This quota can be changed to 5% by the stroke of our finance minister's pen. It can be just temporary, just enough to help charities through this pandemic. The change between the current 3.5% and 5% may seem small, a 1.5% difference, but mathematically it's a 43% increase, which would result in an additional $700 million more flowing from foundations to charities this year. The money that foundations hold is already tax-receipted.
This change wouldn't cost the government any additional revenue but would meaningfully support thousands of front-line charities. More information on this initiative is available at Give5.ca.
Thank you.
Merci, monsieur.
Bonjour. Je m'appelle Kate Bahen. À titre de directrice générale de Charity Intelligence, j'ai préparé les deux plus récentes mises à jour sur Mouvement UNIS, soit celles du 28 août 2019 et du 10 juillet 2020.
Avant de répondre à vos questions, j'aimerais parler de certaines des questions qui ont été soulevées au cours de vos délibérations et dans les médias sociaux au sujet de Charity Intelligence et des motifs qui sous-tendent nos rapports. Permettez-moi de parler de ces questions dans cet ordre.
Oui, Charity Intelligence est un petit organisme de bienfaisance. Ses revenus annuels de 435 000 $ lui permettent de soutenir une équipe de trois personnes à temps plein, aidée par des étudiants universitaires exceptionnels pendant l'été. En avril dernier, nous avons embauché un autre analyste de l'incidence des organismes de bienfaisance, de sorte que le nombre de personnes sur notre liste du personnel à temps plein a augmenté de 33 %, soit à quatre personnes. L'équipe de Charity Intelligence répond aux questions des Canadiens sur les dons, et met à jour son site Web populaire. Malgré la petite taille de notre organisme, nous avons prouvé qu'il a une incidence importante sur les dons de bienfaisance au Canada.
Il est vrai que Charity Intelligence a perdu son statut d'organisme de bienfaisance pendant une journée, en septembre 2012, parce que j'avais tardé à soumettre la déclaration annuelle de notre organisme. Je suis la seule responsable de ce retard dans la production de ces documents essentiels. Cela a été une bonne leçon que j'ai bien retenue. Au cours des huit dernières années, Charity Intelligence a soumis sa déclaration avant la date limite.
En ce qui concerne l'objectif de notre travail, il s'agit simplement de donner aux donateurs canadiens les meilleurs conseils impartiaux que nous pouvons. Charity Intelligence est un organisme non partisan. Je ne connais pas les allégeances politiques des membres de notre personnel. Ces questions n'apparaissent tout simplement pas dans nos recherches et nos analyses sur les organismes de bienfaisance. Je trouve que la partisanerie est néfaste. Comme vous pouvez le remarquer d'après mon accent, comme bien des nouveaux Canadiens, je suis venue de l'étranger. Je dois beaucoup à ce magnifique pays. La partisanerie est peut-être un sport ou un jeu pour certaines personnes, mais durant mon enfance j'ai vu les Troubles, j'ai été témoin de la marche des orangistes et j'ai entendu les bombes. Je ne veux plus jamais de cela.
C'est ce qui m'amène à parler de la bourse canadienne d'été pour le bénévolat. C'est un gâchis. En cette période où les besoins sont criants, il y a une solution simple pour aider les organismes de bienfaisance que j'aimerais porter à votre attention pour que vous en teniez compte. Une partie de l'initiative de la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant à trois volets visait à aider les organismes de bienfaisance canadiens par l'intermédiaire d'étudiants bénévoles. Pour bon nombre d'organismes de bienfaisance, le bénévolat peut être essentiel dans la mise en œuvre des programmes, mais en raison du confinement causé par la COVID, des organismes de bienfaisance de première ligne ont besoin d'argent. Notre plus grande préoccupation concerne les dons individuels. Imagine Canada estime que les dons individuels vont diminuer de 4,2 à 6,2 milliards de dollars cette année. À titre d'information, l'an dernier, les dons se sont élevés à environ 17 milliards de dollars.
Un moyen rapide de combler cet écart, ce serait que notre gouvernement augmente le contingent des versements pour les fondations de bienfaisance et les fonds de dotation. Le contingent des versements est une règle peu connue qui touche le milieu de la bienfaisance. Il établit le montant minimum que les fondations doivent distribuer chaque année, qui est fondé sur la valeur de leurs biens, à des organismes de bienfaisance. Au Canada, le contingent des versements est de 3,5 %, soit le contingent le plus bas au monde. Aux États-Unis, les fondations doivent verser 5 % chaque année, et les gens demandent que le contingent soit porté à 10 % pour répondre à la COVID. Au cours des 15 dernières années, les fondations canadiennes ont obtenu un rendement des investissements moyen bien supérieur à 8 %. Aujourd'hui, les investissements des fondations privées, communautaires et publiques et des fonds de dotation dépassent les 100 milliards de dollars.
Ce contingent peut être modifié et porté à 5 % par un simple trait de crayon de notre ministre des Finances. Il peut s'agir seulement d'une mesure temporaire qui serait suffisante pour aider les organismes de bienfaisance à traverser la pandémie. La différence entre un contingent de 3,5 % et un contingent de 5 %, soit une différence de 1,5 %, peut sembler faible, mais mathématiquement parlant, c'est une augmentation de 43 %, ce qui se traduirait par 700 millions de dollars supplémentaires que des fondations verseraient à des organismes de bienfaisance cette année. L'argent que les fondations détiennent est déjà assorti de reçus fiscaux.
Ce changement n'entraînerait pas de coûts supplémentaires pour le gouvernement du Canada, mais il permettrait d'aider concrètement des milliers d'organismes de bienfaisance de première ligne. Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette initiative, vous pouvez consulter le site Web give5.ca/francais/.
Merci.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Thank you both very much for your remarks.
Thank you for that suggestion, Ms. Bahen. We'll make note of that.
There's a change in the lineup of initial speakers. We'll start with Mr. Morantz.
I see you're on there now, Mr. Poilievre. Do you want to start, or Mr. Morantz? Who's on?
Je vous remercie beaucoup tous les deux de votre déclaration préliminaire.
Merci pour la suggestion, madame Bahen. Nous allons prendre cela en note.
Il y a un changement dans la liste des intervenants. C'est M. Morantz qui va commencer cette première série de questions.
Je vois que vous êtes maintenant là, monsieur Poilievre. Voulez-vous commencer? Ou est-ce M. Morantz? Qui prend la parole?
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
I'll be taking the first round, Mr. Chair.
C'est moi qui vais poser des questions au premier tour, monsieur le président.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Okay.
D'accord.
View Pierre Poilievre Profile
CPC (ON)
There was a thunderstorm here, Mr. Chair.
Il y a eu un un orage ici, monsieur le président.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Ah, okay. It's usually you blocking me out, Pierre, not the other way around.
Go ahead, Marty. The floor is yours. You have six minutes.
Ah, d'accord. Habituellement, c'est vous qui me bloquez, monsieur Poilievre, et non le contraire.
Allez-y, monsieur Morantz. Vous disposez de six minutes.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
Thank you, Mr. Chair.
I want to thank you both, Ms. Bahen and Mr. Thomson, for being here today. Your work on this matter has been exemplary.
I note that, as such a small organization, you were able to do so much due diligence on this charity, compared to the vast resources of the federal government. They seem to have been unable to discover any of the red flags that you've been able to uncover.
One question I have is, how easy would it have been for the federal government to find the information, particularly in the context of the Prime Minister saying that on May 8 he actually pushed back, which should be taken to mean that he wanted extensive due diligence done on this?
Why is it that the federal government either didn't have this information or chose to ignore it?
Merci, monsieur le président.
Je vous remercie tous les deux, madame Bahen, monsieur Thomson, de votre présence. Le travail que vous avez accompli dans ce dossier a été exemplaire.
Je constate qu'en tant que petit organisme, vous avez été en mesure de faire preuve d'une grande diligence concernant cet organisme, si l'on compare vos ressources aux vastes ressources du gouvernement fédéral. Il semble qu'il n'a été en mesure de repérer aucun des signaux d'alerte que vous avez pu découvrir.
Entre autres questions, je me demande dans quelle mesure il aurait été facile pour le gouvernement fédéral de trouver l'information, particulièrement compte tenu du fait que le premier ministre a dit que le 8 mai, il a en fait retardé les choses, ce qui doit être considéré comme signifiant qu'il voulait qu'on traite le dossier avec diligence.
Pourquoi le gouvernement fédéral n'avait-il pas cette information ou a-t-il choisi de ne pas en tenir compte?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:22
I think WE Charity is very sophisticated. I believe—and I've asked others who have greater expertise—that if you go through its regulatory filings, it ticks all the boxes. At Charity Intelligence, in our analysis, we use different data. We use audited financial statements, which we find, for our purposes, to have greater detail. We also look at the government filings, the T3010As, but in the audited financial statements there is much more disclosure about the balance sheet, the loans and the bank covenants. I think regulators now in Canada, the U.K. and the U.S., I hope, are really going through the filings of all these multiple WE entities.
Je pense qu'UNIS est un organisme très complexe. Je crois que — et j'ai interrogé d'autres personnes qui ont de vastes connaissances — si l'on examine tous les documents réglementaires, toutes les cases ont été cochées. Dans nos analyses, à Charity Intelligence, nous utilisons différentes données. Nous utilisons des états financiers vérifiés qui, pour nos fins, contiennent de plus amples détails. Nous examinons également les documents gouvernementaux, les formulaires T3010A, mais dans les états financiers vérifiés, on divulgue plus de choses sur le bilan, les prêts et les engagements bancaires. Je pense que maintenant, les organismes de réglementation du Canada, du Royaume-Uni et des États-Unis, je l'espère, examineront les informations de toutes les différentes entités de l'organisme UNIS.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
In terms of the public service doing due diligence on this, would it have been as easy for them to acquire the information that you acquired if they had chosen to?
En ce qui concerne la diligence raisonnable de la fonction publique dans ce dossier, aurait-il été facile pour les fonctionnaires d'obtenir la même information que vous s'ils l'avaient voulu?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:24
I'm not sure which charity they were doing the due diligence on. Was it WE Charity, or was it WE Charity Foundation? If you look for WE Charity Foundation, it doesn't have a website. It doesn't have financial statements, and it doesn't even have a T3010A. If the government was doing due diligence on the shell foundation, there would be no information. On WE Charity, yes, there was information on its website.
Je ne sais pas au sujet de quel organisme de bienfaisance ils faisaient preuve de diligence raisonnable. S'agissait-il d'UNIS, ou de la WE Charity Foundation? La WE Charity Foundation n'a pas de site Web. Elle n'a pas d'états financiers, et n'a même pas de formulaire T3010A. Si le gouvernement faisait preuve de diligence raisonnable à l'égard de la fondation fictive, il n'y aurait aucune information. Pour ce qui est de Mouvement UNIS, son site Web contenait de l'information.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
That's what I'm wondering; they would have been able to uncover most of the information, if not all of the information, that you, as a small organization with limited resources, were able to uncover. Is that accurate?
C'est la question que je me pose; ils auraient pu repérer la plupart des renseignements, voire tous les renseignements, que votre organisme, un petit organisme aux ressources limitées, a été en mesure de découvrir. Est-ce exact?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:24
I think it also helps if you have familiarity with financial statements.
Je pense que cela aide aussi si l'on connaît bien les états financiers.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
I'm sure they have people who do.
I was going through your website, and there are literally dozens of charitable organizations across Canada that have your four-star rating. I noted just a couple, the David Suzuki Foundation and Doctors Without Borders.
What is it about WE that caused you to give it only a three-star rating?
Je suis sûr qu'il y a des gens qui s'y connaissent
En parcourant votre site Web, j'ai vu qu'il y a littéralement des dizaines d'organismes de bienfaisance au Canada qui ont obtenu une cote de quatre étoiles. Je n'en ai noté que quelques-uns: la Fondation David Suzuki et Médecins Sans Frontières.
Qu'est-ce qui a fait en sorte que vous n'avez attribué que trois étoiles à UNIS?
Greg Thomson
View Greg Thomson Profile
Greg Thomson
2020-08-06 11:25
WE Charity had a four-star rating, until we analyzed what is called its “demonstrated impact”. Demonstrated impact takes a look at the charity programs and looks for data showing that the charity has actually made a difference in the lives of the folks it's working with.
When we looked at WE Charity, as we looked at the data that it provided, we could only come up with a rating of “fair”, which is below average, on WE Charity's demonstrated impact, which then reduces its star rating from four to three.
Il avait une cote de quatre étoiles jusqu'à ce que nous analysions ce que l'on appelle l'incidence démontrée. Il s'agit d'examiner les programmes de bienfaisance et de chercher des données qui indiquent que l'organisme a réellement amélioré la vie des gens auprès desquels il travaille.
En examinant les données fournies par Mouvement UNIS, nous n'avons pu lui accorder que la note « passable », ce qui est un résultat inférieur à la moyenne, pour l'incidence réelle d'UNIS, ce qui a fait en sorte que sa cote a été réduite de quatre à trois étoiles.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
Then it would have been a simple matter for those in government doing due diligence on WE Charity, to be specific about that one, to simply go to your website and for a $20 subscription find out that they have a three-star rating. Would that be accurate?
Il aurait alors été simple pour les gens qui, au sein du gouvernement, font preuve de diligence raisonnable concernant Mouvement UNIS, pour être précis, de consulter simplement votre site Web et de découvrir, pour un abonnement de 20 $, qu'il a une cote de trois étoiles. Est-ce exact?
Greg Thomson
View Greg Thomson Profile
Greg Thomson
2020-08-06 11:26
We would love for every government agency to go to our website and take a look at any charity that they are interested in looking at. Certainly it would be very easy.
Nous aimerions bien que chaque organisme gouvernemental se rende sur notre site Web et jette un coup d'œil à tous les organismes de bienfaisance qu'il souhaite examiner. Ce serait certainement très facile.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
It just seems awfully concerning that all these red flags that you have uncovered were ignored: the board resigning, the bank covenants that you mentioned, the lack of fiduciary responsibility around the Kielburger brothers not being on the board. It just seems to stretch credulity that the federal government, during their due diligence, wouldn't also have had this information available, given their vast resources.
One of the things I wanted to ask was this. During the Kielburgers' testimony, they attempted to discredit your organization, talking about the charitable licence and about the small nature of your organization, with only two individuals working for the organization. Why do you think that they would have gone after your organization to discredit you under these circumstances?
Il semble terriblement inquiétant qu'on n'ait pas tenu compte de tous ces signaux d'alerte que vous avez repérés: le conseil d'administration qui a démissionné, les engagements bancaires que vous avez mentionnés, le manque de responsabilité fiduciaire des frères Kielburger, qui ne font pas partie du conseil d'administration. C'est juste qu'il semble exagéré de dire que le gouvernement fédéral, dans le cadre de son travail rigoureux, n'aurait pas eu ces renseignements à sa disposition, étant donné ses vastes ressources.
Il y a une question que je voulais vous poser. Au cours de leur témoignage, les frères Kielburger ont essayé de discréditer votre organisme, en parlant du permis de bienfaisance et de la petite taille de votre organisme, avec seulement deux personnes à son service. Pourquoi pensez-vous qu'ils se seraient attaqués à votre organisation pour vous discréditer dans ces circonstances?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:27
Can I just correct one thing about the board of directors? That was not public information, and it only came out on Twitter that the board had resigned in June, so we were not aware of that material information. It was not posted on WE Charity's website.
I understand that we get under the skin of many charities, and we have frequent conversations with other charities. On this issue we have been a go-to for the media to share and talk about due diligence and our interpretation of bank covenants, which is different from WE Charity's position.
Puis-je seulement corriger une chose au sujet du conseil d'administration? Il ne s'agissait pas d'une information publique et il n'a été révélé que sur Twitter que le conseil d'administration avait démissionné en juin, de sorte que nous n'étions pas au courant de cette information importante. Elle n'avait pas été publiée sur le site Web d'UNIS.
Je sais que nous énervons de nombreux organismes de bienfaisance, et nous discutons fréquemment avec d'autres organismes de bienfaisance. Sur cette question, les médias se sont tournés vers nous pour parler de diligence raisonnable et de notre interprétation des engagements bancaires, ce qui diffère de la position d'UNIS.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
When you saw them do that, to attempt to discredit your organization, did you impute any motive to them for doing that? Why did you think they did that?
Lorsque vous les avez vus faire cela, soit essayer de discréditer votre organisme, leur avez-vous imputé un motif quelconque? Pourquoi pensez-vous qu'ils ont fait cela?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:28
Greg can answer.
M. Thompson peut répondre.
Greg Thomson
View Greg Thomson Profile
Greg Thomson
2020-08-06 11:28
We would not want to impute any motive on why they would do that. We've seen them do that before, but....
Nous ne voudrions pas leur imputer de motifs à cet égard. Nous les avons déjà vus faire une telle chose auparavant, mais...
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
Have they ever contacted your organization directly?
Ont-ils communiqué directement avec votre organisme?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:28
Yes, we've been in contact regularly with WE Charity management at least once a year, multiple times during the year on the impact side, going back and forth and getting information.
With WE Charity, when the government grant was announced, we were trying get the order to financial statements. There were multiple emails. They were provided by the CFO on July 8. We analyzed them and we had questions and we got in contact. We said that whenever you have a moment, and we know it's extremely busy, there are a couple of clarifications for understanding management discussion and analysis.
We had discussions with the chief operating officer. We set up two video calls that went on for 30 minutes, sharing our concerns and sharing our recommendations on how to shore up donor support. That's our normal process with charities.
Oui, nous avons été en contact de façon régulière avec la gestion d'UNIS au moins une fois par année, plusieurs fois au cours de l'année sur le plan des répercussions. Nous avions des échanges et obtenions de l'information.
Lorsque la bourse du gouvernement a été annoncée, il y avait les états financiers. Il y avait de nombreux courriels. Ils ont été fournis par la personne responsable des finances, le 8 juillet. Nous les avons analysés, nous avions des questions et nous avons communiqué avec l'organisme. Nous avons dit que lorsqu'ils auraient un moment, et nous savions qu'ils étaient extrêmement occupés, nous voulions obtenir quelques précisions pour comprendre la discussion et l'analyse de la gestion.
Nous avons eu des discussions avec la personne responsable des opérations. Nous avons organisé deux appels vidéo qui ont duré 30 minutes, pour exprimer nos préoccupations et faire nos recommandations sur la manière de renforcer le soutien des donateurs. C'est notre processus normal avec les organismes de bienfaisance.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Marty, we're well over the time, but if you're on a line of questions, I'll let you complete them.
Monsieur Morantz, votre temps est écoulé depuis un bon moment, mais si vous aviez une série de questions, je vais vous laisser terminer.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
No, I guess I'll just finish by saying that given the vast resources of the federal government, it seems to stretch credulity, as I said, that they wouldn't have been able to find this information.
My one last question is—
Non, je suppose que je vais juste terminer en disant que, compte tenu des vastes ressources auxquelles le gouvernement fédéral a accès, il faudrait être crédule, comme je l'ai dit, pour croire qu'ils n'auraient pas été en mesure de trouver ces informations.
Ma dernière question est la suivante...
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Before you ask that, I will have to tell both witnesses that the interpreters are having a little difficulty hearing you, so please speak into the mike and speak a little louder if you could. Neither of you has a headset, so it's just for their benefit.
Marty, this is your last question.
Avant que vous ne posiez cette question, je dois dire aux deux témoins que les interprètes ont un peu de mal à les entendre, alors s'il vous plaît, chers témoins, parlez dans votre microphone et parlez un peu plus fort si vous le pouvez. Aucun de vous n'a de casque d'écoute, c'est donc simplement dans leur intérêt.
Monsieur Morantz, il s'agit de votre dernière question.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
Just to clarify this and to put it in simple terms, how easy would it have been for those doing their due diligence within the public service to uncover the same information that you've been able to discover?
Pour clarifier ce point et le formuler en termes simples, dans quelle mesure aurait-il été facile pour ceux qui exercent une diligence raisonnable au sein de la fonction publique de découvrir les mêmes informations que vous avez été en mesure de découvrir?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:30
In 2019 the audited financial statements were posted on the WE Charity website, and we believe that due diligence starts with the audited financial statements. It would be clicking, receiving those documents, and reading through them.
En 2019, les états financiers vérifiés ont été publiés sur le site Web de l'organisme UNIS, et nous croyons que la diligence raisonnable commence par l'examen des états financiers vérifiés. Il suffit de cliquer, de recevoir ces documents et de les lire.
View Marty Morantz Profile
CPC (MB)
Very good. Thank you.
Très bien. Merci.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Thank you all.
We'll turn to Mr. Sorbara. He'll be followed by Mr. Fortin for around six minutes. We have lots of time today.
Go ahead, Mr. Sorbara.
Merci à tous.
Nous allons nous tourner vers M. Sorbara. Il sera suivi de M. Fortin qui prendra la parole pendant environ six minutes. Nous avons beaucoup de temps aujourd'hui.
Prenez la parole, monsieur Sorbara.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Thank you, Mr. Chair.
It's great to see everyone today.
The first comment I'd like to make is that we have undertaken this study on the motion that was passed. The intent of the motion that was passed was to examine the programs that have been put in place to assist Canadians. We should remind ourselves, during this most extraordinary and unique time in Canada and in the world's history, with a pandemic afoot, to look at programs that have benefited Canadians: the Canada emergency response benefit, which over eight million Canadians have utilized; the Canada emergency business account, which nearly a million businesses have utilized; the Canada emergency wage subsidy, which is helping almost three million Canadian workers maintain attachment and helping their employers build a bridge to a full recovery; and the rent assistance program.
I think that was the intent of the motion and of the report that will be delivered by, I believe, March of next year. We're spending time analyzing an organization, and I don't think that was the intent of the motion that was put in place by the finance committee. I want to put that on record, because I think it's important that we understand why we're here. We are here, but we also need to remind ourselves of what was the original intent of the motion. We get these great biweekly reports—we have the ninth report, which was delivered July 23, 2020—on where the government is spending money to help Canadians. We are spending money so that Canadians don't have to take on debt on a personal basis. I think that's the right thing to do. I'm an economist by training. I think our response has been second to none. It has been top-notch in assisting Canadians. We've seen it in our economic data that's come out. It's been quite constructive.
Moving on to Charity Intelligence, Ms. Bahen, I'm a former sell-side debt analyst. I was a ratings analyst. I worked in corporate finance and investment banking in New York City for a number of years. You were a sell-side equity analyst, I believe. I appreciate the work you are doing at Charity Intelligence. It's important, but it's also a double-edged sword, because when you make a wrong call, you can actually hurt a charity significantly. I don't know who's doing the due diligence on Charity Intelligence on your calls. You have had to apologize in the past when you've made that wrong call and when the damage is, I would say, done.
You indicated that you look at partisanship in a certain manner. I look at partisanship as a debate about ideas. I do want it on record that I believe one of your co-workers, one of the members of your team, is a long-time donor to the Conservative Party of Canada. I do want to put that on record. Substantial sums in donations have been made over the years. That should go on record. There's nothing wrong with that. Canadians have a right to donate to the political parties of their choosing. But we should get that on record, because your work is very important.
One thing that is very concerning to me is a letter by MP McLean. I wanted to get your opinion here. Do you think it's appropriate for political parties and governments to use CRA to audit charities for political purposes? We do know that letter would be...and that mandate to have the minister do that would be in violation of section 241 of the Income Tax Act. Do you think it's right for MPs to say, “We need to audit them”?
We know that under the Conservative government, Prime Minister Harper criticized the Supreme Court of Canada. We know that they muzzled scientists. None of that—
Merci, monsieur le président.
C'est formidable de voir tout le monde aujourd'hui.
La première observation que j'aimerais formuler est que nous avons entrepris cette étude à la suite de l'adoption d'une motion. L'objectif de cette motion était d'examiner les programmes qui ont été mis en place pour aider les Canadiens. Pendant la période la plus extraordinaire et la plus unique de l'histoire du Canada et du monde, avec une pandémie en toile de fond, nous devrions nous souvenir d'examiner les programmes qui ont bénéficié aux Canadiens: la Prestation canadienne d'urgence, que plus de huit millions de Canadiens ont reçue; le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes, que près d'un million d'entreprises ont utilisé; la Subvention salariale d'urgence du Canada, qui aide près de trois millions de travailleurs canadiens à maintenir un lien avec leurs employeurs et qui aide leurs employeurs à bâtir un pont vers une reprise complète; ainsi que le programme d'Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial.
Je pense que c'était l'intention de la motion et du rapport qui sera présenté en mars prochain, je crois. Nous passons du temps à analyser une organisation, et je ne pense pas que c'était l'intention de la motion qui a été adoptée par le comité des finances. Je tiens à le préciser pour le compte rendu, car j'estime qu'il est important que nous comprenions la raison de notre participation à la séance. Nous sommes réunis pour participer à la séance, mais nous devons également nous rappeler quelle était l'intention initiale de la motion. Nous recevons ces excellents rapports bimensuels — nous avons reçu le neuvième rapport, qui a été publié le 23 juillet 2020 — qui indiquent où le gouvernement investit de l'argent pour aider les Canadiens. Nous dépensons de l'argent pour que les Canadiens n'aient pas à s'endetter à titre personnel. Je pense que c'est la bonne chose à faire. Je suis économiste de formation, et j'estime que notre réponse a été inégalée. Elle a grandement contribué à aider les Canadiens, comme nous l'avons constaté dans les données économiques qui ont été publiées. Notre réponse a été très constructive.
Passons maintenant à Charity Intelligence Canada. Madame Bahen, je suis un ancien analyste de la dette du côté vendeur. J'étais analyste des cotations. J'ai travaillé dans le domaine du financement des entreprises et des services bancaires d'investissement à New York pendant plusieurs années. Vous étiez analyste des actions du côté vendeur, je crois. Je vous suis reconnaissant du travail que vous accomplissez à Charity Intelligence. Ce travail est important, mais c'est aussi une épée à double tranchant, car, si vous rendez un mauvais jugement, vous pouvez en fait faire beaucoup de tort à un organisme de bienfaisance. Je ne sais pas qui à Charity Intelligence fait preuve de la diligence requise avant de rendre un jugement, mais vous avez été forcés de vous excuser dans le passé après avoir rendu un mauvais jugement et après que le mal a été fait, je dirais.
Vous avez indiqué que vous considérez la partisanerie d'une certaine manière. Personnellement, je la considère comme un débat portant sur des idées. Cependant, je tiens à ce que le compte rendu fasse état du fait que l'un de vos collègues, ou l'un des membres de votre équipe, est un donateur de longue date du Parti conservateur du Canada, je crois. Je tiens à ce que cela figure dans le compte rendu. Il a fait des dons d'une valeur considérable au fil des ans, et cela devrait être consigné dans le compte rendu. Il n'y a rien de mal à cela, étant donné que les Canadiens ont le droit de faire des dons aux partis politiques de leur choix. Toutefois, nous devons le faire savoir, car votre travail est très important.
L'une des choses qui me préoccupent beaucoup est une lettre que le député McLean a envoyée. Je voulais savoir ce que vous en pensez. Croyez-vous qu'il soit approprié pour des partis politiques ou des gouvernements d'utiliser l'ARC pour soumettre des organismes de bienfaisance à des audits à des fins politiques? Nous savons que cette lettre serait... et que le fait d'obliger la ministre à le faire contreviendrait à l'article 241 de la Loi de l'impôt sur le revenu. Pensez-vous qu'il soit approprié pour des députés de dire: « Nous devons les soumettre à des audits »?
Nous savons que, lorsque les conservateurs étaient au pouvoir, le premier ministre Harper a critiqué la Cour suprême du Canada. Nous savons que les conservateurs ont muselé les scientifiques. Rien de tout cela...
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
We're going to have to stay on point here, Mr. Sorbara.
Nous allons devoir rester sur le sujet, monsieur Sorbara.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Absolutely.
Ms. Bahen, do you think it's appropriate for government, for political parties, to mandate audits of charities?
Absolument.
Madame Bahen, pensez-vous qu'il soit approprié pour un gouvernement, ou pour des partis politiques, de rendre obligatoire l'audit d'organismes de bienfaisance?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:35
Mr. Sorbara, please call me Kate.
Monsieur Sorbara, veuillez m'appeler Kate.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Kate: thank you.
Kate. Merci.
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:35
I'd love to answer that question, but could I just ask, when did we make a call wrong, in your reference—
J'aimerais beaucoup répondre à votre question, mais pourrais-je simplement vous demander quand nous avons commis l'erreur de jugement à laquelle vous avez fait allusion...
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
It's called the Truth North Youth Foundation, I believe—when I was doing my due diligence.
L'organisme s'appelle la True North Youth Foundation, je crois... j'ai aperçu son nom pendant que je faisais mes devoirs.
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:35
Our research report stands. There were 28 charges of error on our part. We went through extensive legal on that. The error was in my very rude comment on a radio show calling them a swear word. I apologized for that and I paid for that mistake, but there was absolutely nothing in our research or our analysis or our star rating of the True North Youth Foundation in Winnipeg.
No, I hope politicians don't use the CRA [Technical difficulty—Editor]
Notre rapport de recherche tient toujours. Il y a eu 28 accusations d'erreur de notre part. Nous avons procédé à des démarches juridiques approfondies à ce sujet. L'erreur se trouvait dans le commentaire très grossier que j'ai formulé à leur égard en utilisant un juron au cours d'une émission de radio. Je me suis excusée, et j'ai payé pour cette erreur, mais il n'y avait absolument rien d'incorrect dans notre recherche, notre analyse ou notre classement par étoiles de la True North Youth Foundation de Winnipeg.
Non, j'espère que les politiciens n'utilisent pas [Difficultés techniques]
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Sorry, Mr. Chair—
Désolé, monsieur le président.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
We're losing you, Kate, for some reason.
Just step back for a minute.
Where we started to lose you was when you said, “I hope the CRA”. If you could go back to that point, where you came through kind of bubbly, go ahead if you can.
Pour une raison quelconque, nous sommes en train de vous perdre, madame Bahen.
Veuillez revenir un peu en arrière.
Nous avons commencé à vous perdre lorsque vous avez dit: « J'espère que l'ARC ». La parole est à vous, si vous pouvez revenir au moment où votre voix est sortie un peu comme d'une bulle.
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:36
Sorry, my [Inaudible--Editor] laptop.
I hope the CRA is not used as an attack dog.
Désolée, mon [Inaudible] ordinateur portatif.
J'espère que l'ARC n'est pas utilisée comme un chien d'attaque.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Thank you for being so direct on that because—
Je vous remercie d'être aussi directe à ce sujet, car...
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:36
Blame [Inaudible--Editor] if my connection is unstable.
Blâmez [Inaudible] si ma connexion est instable.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Greg, would you like to say something?
Monsieur Thomson, aimeriez-vous dire quelque chose?
Greg Thomson
View Greg Thomson Profile
Greg Thomson
2020-08-06 11:37
No, but per Kate's point, we would hope that the CRA is not used to go after charities. Nonetheless, the CRA's charity directorate does need to be there to make sure that charities are following the guidelines and are doing what they're supposed to be doing.
Non, mais comme Mme Bahen l'a fait valoir, nous espérons que l'ARC n'est pas utilisée pour s'en prendre aux organismes de bienfaisance. Néanmoins, la Direction des organismes de bienfaisance de l'ARC doit exister pour veiller à ce que les organismes de bienfaisance suivent les lignes directrices et fassent ce qu'ils sont censés faire.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
I asked because it concerned me considerably to see a letter written by a member of Parliament that would violate a section of the Income Tax Act. It hearkens back to very dark days under the prior Conservative government, where the CRA was, I don't want to say directed, but where we saw court cases—I think one went up to the Supreme Court if my memory serves me correctly—from charities being, I'm going to use the words, under attack by a prior government.
We also saw this the other day by Mr. Poilievre when he criticized the actions of the Bank of Canada, directly or indirectly, which is an independent agency. I think that's very important to note. Therefore, I am very happy with your answer.
J'ai posé la question parce que cela me préoccupait beaucoup de voir qu'une lettre écrite par un député pourrait enfreindre un article de la Loi de l'impôt sur le revenu. Cela me rappelle les jours très sombres du précédent gouvernement conservateur, où l'ARC était... Je ne veux pas dire qu'elle était forcée de le faire, mais nous avons observé des affaires judiciaires — si ma mémoire est bonne, je pense que l'une d'elles s'est rendue jusqu'à la Cour suprême — où des organismes de bienfaisance étaient — je vais utiliser les mots qui conviennent — attaqués par un ancien gouvernement.
Nous avons également observé ce comportement l'autre jour lorsque M. Poilievre a critiqué, directement ou indirectement, les actions de la Banque du Canada, qui est un organisme indépendant. Je pense qu'il est très important de le noter. Par conséquent, je suis très heureux d'entendre votre réponse.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
You'll get time for one more question, Mr. Sorbara.
Vous aurez le temps de poser une autre question, monsieur Sorbara.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
In your work at Charity Intelligence, where's the accountability for Charity Intelligence? I go back to the point where you were a buy-side analyst—I was a sell-side analyst, as most of us were—and I wonder about the due diligence in what Charity Intelligence does. You only have two or three people working there as your staff. There are a lot of charities in Canada and many people will go your site to get your views.
Where's the due diligence on your side on the quality of the research you're putting out? As a sell-side analyst, you put a buy, hold or sell recommendation and put a price target on it. You do it for equities, bonds, or derivatives, and so forth. However, your point of view is very tricky and requires a level of due diligence that's even higher than just reading financial statements on a quarterly basis or going to an investor presentation.
Dans votre travail à Charity Intelligence, où se situe la responsabilité de votre organisation? Je reviens à l'époque où vous étiez une analyste du côté acheteur — j'étais un analyste du côté vendeur, comme la plupart d'entre nous l'étions —, et je m'interroge sur la diligence raisonnable que Charity Intelligence exerce dans le cadre de ses activités. Vos effectifs ne comptent que deux ou trois personnes, et il y a beaucoup d'organismes de bienfaisance au Canada et beaucoup de gens qui consultent votre site pour connaître votre avis.
Quelle diligence raisonnable exercez-vous pour garantir la qualité des recherches que vous effectuez? En tant qu'analyste du côté vendeur, on fait des recommandations d'achat, de conservation ou de vente, et on fixe des objectifs de prix. Vous le faites pour des actions, des obligations, des produits dérivés, etc. Toutefois, votre point de vue est très délicat et exige un niveau de diligence raisonnable qui va bien au-delà de la simple lecture des états financiers trimestriels ou de la simple écoute de présentations aux investisseurs.
Greg Thomson
View Greg Thomson Profile
Greg Thomson
2020-08-06 11:39
We talk to charities continually and ask them for their feedback. We get their response to what we post publicly and we discuss any issues that we have with our work. We believe that we're being as accountable as we possibly can.
Nous communiquons constamment avec les organismes de bienfaisance, et nous leur demandons de nous faire part de leurs commentaires. Nous obtenons leur réaction par rapport à ce que nous publions, et nous discutons de tous les problèmes que nous rencontrons dans le cadre de notre travail. Nous pensons être aussi responsables que possible.
View Francesco Sorbara Profile
Lib. (ON)
Thank you.
Thank you, Mr. Chair.
Merci.
Merci, monsieur le président.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Thank you.
We'll move along to Mr. Fortin and then go to Mr. Julian after that.
Mr. Fortin, the floor is yours.
As a reminder to Kate and Greg, speak fairly clearly and as closely to your mikes as you can.
Mr. Fortin.
Merci.
Nous allons maintenant passer à M. Fortin, puis M. Julian.
Monsieur Fortin, la parole est à vous.
Je rappelle à Mme Bahen et à M. Thomson qu'ils doivent parler assez clairement et aussi près de leur microphone que possible.
Monsieur Fortin, prenez la parole.
View Rhéal Fortin Profile
BQ (QC)
Thank you, Mr. Chair.
Ms. Bahen, Mr. Thomson, I am glad to see you here today.
Ms. Bahen, you just mentioned that proper due diligence should have started with a study of the 2019 financial reports, which are available on WE Charity's website.
What important information about the matter before us would we have been able to find there?
Je vous remercie, monsieur le président.
Madame Bahen, monsieur Thomson, je suis content de vous voir ici, aujourd'hui.
Madame Bahen, vous venez de mentionner qu'une vérification diligente adéquate aurait dû débuter par une étude des rapports financiers de 2019, qui sont accessibles sur le site Web de l'organisme UNIS.
Quelles informations importantes relativement au cas qui nous occupe aurions-nous pu y trouver?
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:40
Sorry. I didn't hear the interpretation.
I believe, Mr. Fortin, your question was about what information did we see in the audited financial statements.
Désolée. Je n'ai pas entendu l'interprétation de vos propos.
Je crois, monsieur Fortin, que votre question portait sur les renseignements que nous avons trouvés dans les états financiers vérifiés.
View Rhéal Fortin Profile
BQ (QC)
I know what information is available in the financial reports.
My question is about what information the due diligence could have discovered and that might have been relevant in the matter before us.
Je sais quelles informations se retrouvent dans les rapports financiers.
Ma question vise à savoir quelles informations une vérification diligente aurait pu permettre de trouver et lesquelles auraient été pertinentes dans le cas qui nous occupe.
View Wayne Easter Profile
Lib. (PE)
Kate, I'm not sure whether you're on the English stream.
If you look down at the bottom of your Zoom screen, it will say “participants”, and there's a little circle there. Make sure you're on the English stream and then the French interpretation will come through properly.
Go ahead.
Madame Bahen, je ne suis pas sûr que vous soyez sur le canal anglais.
Si vous examinez le bas de votre fenêtre Zoom, vous constaterez qu'il y a la mention « Participants » et un petit cercle à cet endroit. Assurez-vous que vous êtes sur le canal anglais, et l'interprétation du français se fera correctement.
Poursuivez.
Kate Bahen
View Kate Bahen Profile
Kate Bahen
2020-08-06 11:41
Greg, do you want to respond?
Monsieur Thomson, voulez-vous répondre à cette question?
Greg Thomson
View Greg Thomson Profile
Greg Thomson
2020-08-06 11:41
Yes.
First, I would say that the due diligence should have started with WE Charity Foundation. The fact that the contract wasn't made with WE Charity, but with an organization with no employees and no assets, should certainly have raised a lot of questions and discussion, first of all. But looking at WE Charity specifically, the donor advisory we had with regard to the bank covenant was very clear from the audited financial statements, and anybody with financial statement knowledge would be able to go through and see what we saw when looking at their debt levels and how they were structuring themselves.
Oui.
Tout d'abord, je dirais que la diligence raisonnable aurait dû commencer par être appliquée à la WE Charity Foundation. Premièrement, le fait que le marché n'ait pas été passé avec l'organisme UNIS, mais plutôt avec une organisation exempte d'employés et d'actifs, aurait certainement dû susciter beaucoup de questions et de discussions. Mais, en ce qui concerne plus particulièrement l'organisme UNIS, les conseils que nous avons fournis aux donateurs concernant la convention bancaire étaient très clairs d'après les états financiers vérifiés, et toute personne ayant des connaissances en matière d'états financiers serait en mesure de les passer en revue et de voir ce que nous avons vu, en examinant leur niveau d'endettement et la façon dont ils étaient structurés.
Results: 1 - 60 of 77238 | Page: 1 of 1288

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data