Interventions in Committee
 
 
 
RSS feed based on search criteria Export search results - CSV (plain text) Export search results - XML
Add search criteria
View Hunter Tootoo Profile
Ind. (NU)
Thank you, Madam Chair.
Thank you, Mike, for sharing your time.
Welcome to the panellists. I know this is a huge topic that affects us in Nunavut and I'm pleased to have an opportunity to be able to listen and participate. I appreciate that.
One of the things that was mentioned during the talks was the calls to action. Number 18 was mentioned, basically saying we're in the state that we're in because of how we were treated in the past. It doesn't matter, I believe, if you're Inuit. It doesn't matter if you're Métis. It doesn't matter if you're first nations. We all suffered the same and we need to heal. I think that is the most important first step that we need to go through.
Call to action number 21, calling upon the federal government to provide sustainable funding for existing and new aboriginal healing centres to address physical, mental, and emotional spiritual harms caused by residential schools and ensure funding of healing centres in Nunavut and the Northwest Territories, is a priority.
I know, and Michael and most of you from the northern rural and remote areas can attest to this, that there is nothing. In Nunavut and the NWT we have zero, and that's the same in most northern and remote areas of the provinces.
Do you feel it should be a priority for this government to fund healing centres in rural and remote areas where we're seeing the highest suicide rates from the statistics to be able to help people heal and move forward in a healthy way? Thank you.
Merci, madame la présidente.
Merci, Mike, de partager votre temps avec moi.
Bienvenue aux témoins. Je sais qu'il s'agit d'un sujet très important qui nous touche tous au Nunavut et je suis heureux d'avoir la possibilité de pouvoir écouter les témoins et de participer à la séance. J'apprécie cela.
Une des choses qui ont été mentionnées au cours des discussions avait trait aux appels à l'action. On a mentionné le numéro 18 en disant essentiellement que notre état actuel découle de la façon dont nous avons été traités par le passé. Cela n'a pas d'importance, selon moi, que vous soyez un Inuit, un Métis ou que vous fassiez partie des Premières Nations. Nous avons tous souffert de la même façon et devons guérir. Je crois que c'est la première étape la plus importante que nous devons traverser.
L'appel à l'action numéro 21, qui demande au gouvernement fédéral de fournir du financement durable destiné aux centres de guérison pour Autochtones existants et nouveaux, afin de guérir les blessures physiques, mentales, émotionnelles et spirituelles causées par les pensionnats, et de s'assurer de fournir du financement aux centres de guérison au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest, est une priorité.
Je sais, et Michael et la plupart d'entre vous qui provenez de régions rurales et éloignées nordiques pouvez le confirmer, qu'il n'y a rien. Au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest, nous n'avons rien, et c'est la même chose dans la plupart des régions nordiques et éloignées des provinces.
Croyez-vous qu'il devrait s'agir d'une priorité du gouvernement de financer les centres de guérison dans les régions rurales et éloignées où nous observons les taux de suicide les plus élevés afin d'être en mesure d'aider les personnes à guérir et à aller de l'avant d'une manière saine? Merci.
Result: 1 - 1 of 1