Committee
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 1 of 1
View Sylvie Bérubé Profile
BQ (QC)
Thank you, Mr. Chair.
Over the past 21 days, opposition to the Coastal GasLink pipeline has taken a critical turn. For 21 days, Ottawa has been unable to ensure peace, order and good government. For 21 days, the federal government has failed to meet its fundamental obligation.
There is an urgent need to end to this crisis, but also to understand it. We need to see what is at the root of this crisis, to know the source from which it comes. We need to know why the federal government has waited so long to take responsibility and why it still refuses to do so fully. We also need to look at what is being done to resolve the crisis. Since the government is accountable to Parliament, it must be accountable for its actions on this issue.
The Minister of Indigenous Services has repeatedly stated in the public arena that negotiations were under way with the hereditary chiefs. What is the status of these negotiations?
I understand that negotiations should not be held in public. However, parliamentarians should be minimally informed of what is going on. I am therefore prepared to hear some testimony behind closed doors, so as not to compromise these negotiations. However, it would be highly desirable to reassure parliamentarians regarding the status of the negotiations. It is in the public interest for parliamentarians to be informed of the situation.
It is important that the committee address this issue as soon as possible to make recommendations to the government. I am convinced that the public interest would be greatly served by independent advice on this crisis, such as that provided by this committee.
Since the beginning of the crisis, the Bloc Québécois has made many proposals. First of all, we called for a crisis unit to be set up with Ottawa and the provinces involved. Then, we demanded that, in exchange for an end to the railway blockades, the federal government appoint an independent mediator whose mandate would be to initiate a discussion with the Wet'suwet'en on territorial issues.
In addition, we requested an emergency debate so that the House could debate solutions to be adopted. Through our leader, in a speech to the House, we also proposed that the Coastal GasLink project be temporarily suspended in exchange for lifting the barricades.
For all of these reasons, I believe the committee should support my motion.
Merci, monsieur le président.
Depuis 21 jours, la contestation du projet de gazoduc Coastal GasLink a pris une tournure critique. Depuis 21 jours, Ottawa est incapable d'assurer la paix, l'ordre et le bon gouvernement. Depuis 21 jours, l'État fédéral ne remplit pas l'obligation fondamentale qui est la sienne.
Il est urgent de mettre fin à cette crise, mais aussi de la comprendre. Nous devons voir ce qu'il y a en amont de cette crise, savoir d'où elle tire sa source. Nous devons savoir pourquoi le gouvernement fédéral a attendu aussi longtemps avant de prendre ses responsabilités et pourquoi il refuse toujours de le faire pleinement. Nous devons également examiner ce qui est fait pour résoudre la crise. Puisque le gouvernement doit rendre des comptes au Parlement, il doit rendre compte de son action dans ce dossier.
Le ministre des Services aux Autochtones n'a cessé d'affirmer sur la place publique que des négociations étaient en cours avec les chefs héréditaires. Quel est l'état de ces négociations?
Je comprends qu'on ne doit pas négocier sur la place publique. Cependant, les parlementaires devraient être minimalement informés de ce qui se passe. Je suis donc prête à entendre certains témoignages à huis clos, afin de ne pas compromettre ces négociations. Toutefois, il serait hautement souhaitable que les parlementaires puissent être rassurés sur l'état des négociations. C'est dans l'intérêt public que les parlementaires puissent être informés de la situation.
Il est important que le Comité se penche sur cette question le plus tôt possible afin de fournir des recommandations au gouvernement. Je suis convaincue que l'intérêt public serait grandement servi par un avis indépendant sur cette crise, tel que celui de ce comité.
Depuis le début de la crise, le Bloc québécois a fait de nombreuses propositions. Tout d'abord, nous avons demandé la mise en place d'une cellule de crise avec Ottawa et les provinces concernées. Ensuite, nous avons exigé la nomination par le gouvernement fédéral d'un médiateur indépendant en échange de la fin de l'obstruction des voies ferrées, médiateur dont le mandat eut été d'entamer une discussion sur les enjeux territoriaux avec les Wet'suwet'en.
Par ailleurs, nous avons fait une demande de débat d'urgence pour que la Chambre puisse débattre des solutions à adopter. De plus, nous avons aussi proposé, par la voix de notre chef, lors d'un discours à la Chambre, la suspension temporaire du projet Coastal GasLink en échange de la levée des barricades.
Pour toutes ces raisons, je pense que le Comité doit appuyer ma proposition de motion.
Result: 1 - 1 of 1

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data