Interventions in Committee
 
 
 
RSS feed based on search criteria Export search results - CSV (plain text) Export search results - XML
Add search criteria
View Rob Nicholson Profile
CPC (ON)
Thank you very much.
Colleagues, obviously both language versions have to be completely in line with each other. It's not easy to draw up legislation. As our official from the Department of Justice knows, you have two systems of law, civil law and common law, and you have French and English. Getting it right is always a bit of a challenge.
In fact, there are some legal words such as the word “mortgage” in English, in the common law or something, that are not quite the same thing en français. At the same time, this bill has two different versions here, and the amendment is just to try to align them.
I'm not sure if you got this, but there's a letter here from a former justice of the Supreme Court, Justice Major, who had a look at this and said we should make sure we align it.
As it stands now, the version in one language refers to a specific section of the bill and the other one doesn't. Therefore, all we have done here, in collaboration with Mr. Doherty and our colleagues, is come up with a way they will mean the same in both official languages.
It is straightforward, and certainly I hope there is support for it. As I say, it is agreed to by the Honourable Justice Major, formerly of the Supreme Court of Canada. He's the one who was saying, yes, we have to do this.
It sometimes happens. We've all encountered this, but a simple amendment here to make it coordinate is all we're asking for at this point in time and it's an important thing to do. We can't have a bill that's different in each of the official languages.
Je vous remercie beaucoup.
Chers collègues, bien entendu, les versions anglaise et française doivent concorder parfaitement. Rédiger une loi n'est pas chose facile. Comme le sait la représentante du ministère de la Justice, nous avons deux systèmes de droit, le droit civil et la common law, et nous avons deux langues, le français et l'anglais. C'est toujours un peu un défi de faire concorder les deux versions.
En effet, certains termes juridiques en anglais ne signifient pas tout à fait la même chose en français, comme le terme mortgage, dans la common law. Quoi qu'il en soit, le projet de loi est rédigé dans les deux langues, et l'amendement vise simplement à faire en sorte que les versions française et anglaise concordent.
Je ne sais pas si vous en avez obtenu une copie, mais dans une lettre que l'ancien juge de la Cour suprême, le juge Major, a écrite, il affirme, après avoir étudié la question, que nous devrions veiller à ce qu'il y ait concordance.
Actuellement, dans une langue, on fait référence à une disposition précise du projet de loi, et dans l'autre langue, ce n'est pas le cas. Par conséquent, tout ce que nous avons fait, en collaboration avec M. Doherty et nos collègues, c'est faire en sorte que les versions anglaise et française soient identiques.
C'est un amendement simple, et j'espère que vous l'appuierez. Comme je l'ai dit, c'est ce que préconise un ancien juge de la Cour suprême du Canada, l'honorable juge Major. C'est lui qui affirme que c'est ce que nous devrions faire.
C'est quelque chose qui arrive parfois. Nous avons tous vu cela. Nous demandons seulement l'adoption d'un simple amendement pour faire en sorte qu'il y ait concordance, ce qui est important. Nous ne pouvons pas avoir un projet de loi dont les versions anglaise et française sont différentes.
Result: 1 - 1 of 1