Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 100 of 23984
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
The hon. member for Elmwood—Transcona has six minutes left for his speech.
Le député d'Elmwood—Transcona dispose de six minutes pour terminer son discours.
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2021-03-26 10:02 [p.5343]
Madam Speaker, it is a pleasure to join the House again to complete my remarks on Bill C-19. The last day we were debating the bill, I spoke to some of the content of the legislation with respect to what it proposed and some of the areas for improvement that I hoped could be addressed at committee.
I expressed then, and I will express it again now, my desire to see the bill proceed quickly to committee. While it is important for a number of reasons, it is no secret to anybody in the House that this is a minority Parliament, and things can sometimes move quickly in minority Parliaments. We could end up with an election and it is important we be ready for that should it come.
However, I also emphasized, and I want to emphasize again, the extent to which it really is incumbent upon all members of Parliament at this time to work to avoid an election. As a member of the Standing Committee on Procedure and House Affairs, who participated in the study on what a pandemic election might look like, we heard very clearly that there were a lot of risks, and they are not just public health risks.
There is a real risk of disenfranchising people and having Canadians who want to vote either decide that they should not because it is too much of a risk to their personal health or they might face other barriers that do not have anything to do with an immediate risk to their personal health but present barriers nevertheless. That might be around transportation options to get to polling stations and other kinds of challenges that people have faced as a result of the pandemic.
What is important to bear in mind is that when all of us were elected in the 2019, the pandemic was not on our minds. Nobody saw this coming. However, we were each elected with a responsibility to be leaders in our community and to speak for our community. For as much as there have been disagreements on many things, and rightly so, and I think that is what people would expect in Parliament, there has been, and ought to continue to be, an overriding sense of responsibility to work together.
There is obviously a really important leadership role for government in that, to continue to have an open posture to consult opposition parties. I, frankly, think it did a better job of that during the early days of the pandemic and it issued in better policy. As the government apparently gets more interested in an election, we see some signs of that here and there in the things the Liberals say, both about Parliament and in the way they have behaved in Parliament, as well as some opposition parties.
We also see it in what the Prime Minister has been saying to his national executive and even in some of the speculation about the date announced for the budget, which is later than many people expected. It happens to coincide nicely with the timing of a pre-summer election should the Prime Minister desire it. There are a lot coincidences happening, and that is the most charitable way to put it.
It would be a mistake for the country to have an election at this time. Different COVID variants are popping up different in parts of the country. We just saw the experience in Newfoundland and Labrador where an election took much longer to complete than anybody expected because the nature of the pandemic changed mid-election and the date was pushed back many times
It is disconcerting that the Prime Minister continually refuses to say that he will not unilaterally call an election. He can make that commitment. If we end up in an election, at least let it be because things actually fell apart in the House of Commons. However, the Prime Minister continues to retain his ability and will not pledge not to use it to go to the Governor General and cause an election.
Parliament has already demonstrated that spirit of collaboration. The fact is that we are having a budget in April 2021, but did not have one for the entire year of 2020. The estimates, which are owed to the House under the Standing Orders, were significantly delayed. This is a sign that Parliament has been willing to accommodate the government and recognize the extraordinary nature of the times we are in.
Parliament has shown a lot of flexibility. It has not always been easy and it has not always been a fun process getting there. It has had its fair share of criticisms from people on all sides, which is fair enough. It is a Parliament and that will happen. The point is this. If we look at the outcomes, we have been able to get enough good outcomes for people to ensure that financial distress and bankruptcy was not the overriding narrative of the pandemic for most Canadians. There are other things we can and should be doing and the place to have that debate is in Parliament.
We were all elected to bring those views to the table and to do our best work to advance solutions on behalf of Canadians. I do not see a reason why that work needs to end. I would be reassured greatly if the Prime Minister were willing to say that much himself and refuse to call an election unilaterally. I will believe it when I see it. In the meantime—
Madame la Présidente, je suis heureux d'intervenir à nouveau à la Chambre pour terminer mes observations sur le projet de loi C-19. La dernière fois que nous avons débattu du projet de loi, j'ai parlé de ce qu'il proposait et de certains points à améliorer qui, je l'espérais, pourraient être abordés au comité.
J'ai exprimé alors, et je le répète, mon désir de voir le projet de loi être renvoyé rapidement au comité. Bien que ce soit important pour un certain nombre de raisons, ce n'est un secret pour personne à la Chambre que nous sommes en situation de gouvernement minoritaire et que les choses peuvent parfois évoluer rapidement dans ces conditions. Nous pourrions nous retrouver en élections, et il est important que nous soyons prêts, le cas échéant.
Cependant, j'ai également souligné, et je tiens à le souligner à nouveau, à quel point il incombe vraiment à tous les députés de s'efforcer d'éviter la tenue d'élections. Étant membre du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre et ayant participé à l'étude visant à déterminer à quoi pourraient ressembler des élections en pleine pandémie, j'ai bien compris, comme mes collègues, qu'il y avait beaucoup de risques, et pas seulement en matière de santé publique.
Il existe un risque réel de priver les gens de leur droit de vote. Des Canadiens pourraient décider de ne pas voter par crainte pour leur santé ou à cause d'obstacles qui n'ont rien à voir avec la santé, mais n'en sont pas moins réels: problèmes de transport pour se rendre aux bureaux de scrutin ou autres difficultés découlant de la pandémie.
Il est important de se rappeler que, lorsque nous avons tous été élus en 2019, la pandémie ne nous inquiétait pas. Personne ne l'a vue venir. Cependant, après avoir été élus, nous avons tous assumé la responsabilité d'être un leader dans notre circonscription et de parler en son nom. Bien qu'il y ait eu, à juste titre, des désaccords sur de nombreuses questions — les gens s'y attendent de la part du Parlement —, les députés ont éprouvé et devraient continuer à éprouver un énorme sens des responsabilités qui les pousse à travailler ensemble.
Évidemment, le gouvernement a un très important rôle de leader à jouer et se doit de faire preuve d'ouverture et de continuer de consulter les partis de l'opposition. Personnellement, je pense qu'il y parvenait mieux au début de la pandémie, ce qui a donné lieu à de meilleures politiques. Tout porte à croire que le gouvernement s'intéresse de plus en plus à la tenue d'élections, nous percevons des signes ici et là dans les propos des libéraux, autant quand ils parlent du Parlement que quand ils prennent la parole dans cette enceinte. Or, je pourrais en dire autant de certains partis de l'opposition.
Nous le constatons aussi dans la manière dont le premier ministre s'adresse à son conseil national d'administration, et même dans les spéculations à propos de la date du budget, qui sera déposé plus tard que ce à quoi de nombreuses personnes s'attendaient. Curieusement, cette date coïncide avec la période requise pour lancer une campagne électorale juste avant la saison estivale, si le premier ministre en décidait ainsi. Il y a beaucoup de coïncidences, et c'est le moins qu'on puisse dire.
Plonger le pays dans un processus électoral à ce moment-ci serait une grave erreur. Différents variants de la COVID-19 apparaissent actuellement dans diverses régions du pays. Prenons l'exemple de Terre-Neuve-et-Labrador, où la date des élections a dû être repoussée à plus d'une occasion durant la campagne électorale en raison de l'évolution de la pandémie.
C'est déconcertant que le premier ministre refuse toujours de dire qu'il ne déclenchera pas unilatéralement des élections. Il peut prendre cet engagement. Si nous devons avoir des élections, à tout le moins qu'elles soient provoquées parce que tout s'est effondré à la Chambre des communes. Cependant, le premier ministre a toujours son pouvoir, mais il ne s'engage pas à ne pas s'en servir pour demander au gouverneur général la tenue d'élections.
Le Parlement a déjà fait preuve de cet esprit de collaboration. Le fait est que le gouvernement présentera un budget en avril 2021, mais qu'il n'a pas présenté de budget pendant toute l'année 2020. Le budget des dépenses, dont la présentation à la Chambre est prévue par le Règlement, a été déposé très en retard. Cela témoigne du fait que le Parlement a été disposé à accommoder le gouvernement et à reconnaître la nature extraordinaire de la période que nous vivons.
Le Parlement a fait preuve de beaucoup de souplesse. Cela n'a pas toujours été facile et cela n'a pas toujours été agréable jusqu'ici. Il a eu sa part de critiques de la part de députés de tous les partis, ce que je peux comprendre. C'est un Parlement, et cela arrive. Voici ce qu'il faut retenir. Si nous regardons les résultats, nous constatons que nous avons été en mesure d'obtenir suffisamment de bons résultats pour que la plupart des Canadiens n'éprouvent pas de difficultés financières, notamment au point de faire faillite, durant la pandémie. Il y a d'autres mesures que nous pouvons et devons prendre, et c'est au Parlement que nous devons en débattre.
Nous avons tous été élus pour présenter des points de vue et pour faire tout en notre pouvoir pour proposer des solutions au nom des Canadiens. Je ne vois pas pourquoi il faudrait mettre fin à ce travail. Je serais grandement rassuré si le premier ministre était prêt à en dire autant et s'il refusait de déclencher unilatéralement des élections. Je le croirai quand je le verrai. En attendant…
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
Unfortunately, the hon. member's time is up. I am sure he will be able to add to that during questions and comments.
Questions and comments, the hon. parliamentary secretary to the government House leader.
Malheureusement, le temps de parole du député est écoulé. Je suis convaincue qu'il aura l'occasion d'en dire davantage pendant la période de questions et observations.
Nous passons aux questions et observations. Le secrétaire parlementaire du leader du gouvernement à la Chambre a la parole.
View Kevin Lamoureux Profile
Lib. (MB)
View Kevin Lamoureux Profile
2021-03-26 10:08 [p.5344]
Madam Speaker, as the parliamentary secretary ultimately responsible for reaching out and trying to pass this legislation through, I want to extend my hand to anyone who has input and would like me to take any form of action in support of passing the legislation. I have been committed to doing this for quite a while now.
I agree with the member for Elmwood—Transcona that in a minority situation we need to be ready and should be ready. Where I disagree is with the member's assessment of today's Parliament. All we need to do is look at the destructive force we witnessed yesterday from the opposition parties in trying to force standing committees to do certain things.
My question for the member is this. Would he also acknowledge that Elections Canada does have a mandate to be ready, and it will be ready? Hopefully, this Parliament will be able to help facilitate a healthier, safer election, whenever that might be.
Madame la Présidente, en ma qualité de secrétaire parlementaire ayant en dernier ressort la responsabilité de faire adopter cette mesure législative, j'invite toute personne à me faire des commentaires et à me suggérer des mesures qui faciliteraient le processus. Cet engagement que j'ai pris ne date pas d'hier.
Je conviens avec le député d'Elmwood—Transcona qu'en situation minoritaire, il faut se préparer à toute éventualité. Par contre, je ne suis pas d'accord avec l'analyse qu'il fait de l'état actuel du Parlement. Qu'il suffise de constater la force destructrice dont les partis d'opposition ont fait preuve hier en essayant de contraindre des comités permanents à faire certaines choses.
Voici la question que je pose au député: reconnaît-il également qu'Élections Canada a le mandat d'être préparé, et qu'il le sera? J'espère que le Parlement sera en mesure de contribuer au moment voulu à la tenue d'élections sécuritaires.
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2021-03-26 10:10 [p.5344]
Madam Speaker, on the first point about what happened yesterday, if we examine the list of Liberal private members' bills and motions, what we often see is a long list of mandated studies for committees. This is not a new thing and it has been a frustration to many. I invite the parliamentary secretary to look at the Private Members' Business of many of his own members. What he will see are instructions to committees from the House. I find it weird that he would have a principled objection to that. Perhaps the Liberals should have a discussion in their House leader's office or at their caucus more appropriately about the nature of Private Members' Business their members ought to put forward.
On the second point about Elections Canada being ready, we certainly heard at committee during the study on pandemic elections that Elections Canada would do everything it can to run its—
Madame la Présidente, pour ce qui est de la première observation concernant ce qui s'est passé hier, si on examine la liste des motions et des projets de loi d'initiative parlementaire des libéraux, on constate qu'une multitude de questions ont été renvoyées à des comités. Cela n'a rien de nouveau, et c'est décourageant pour bien des gens. J'invite le secrétaire parlementaire à se pencher sur les projets de loi d'initiative parlementaire de bon nombre des députés de son parti. Il verra que les comités ont reçu des instructions de la Chambre. Je trouve bizarre qu'il s'oppose à ce principe. Les libéraux devraient peut-être avoir une discussion avec leur leader à la Chambre, ou mieux encore au sein de leur caucus, à propos des types de projets de loi d'initiative parlementaire que les députés de leur parti devraient mettre de l'avant.
En ce qui concerne la deuxième observation sur Élections Canada, pendant l'étude sur la tenue d'élections en période de pandémie, le comité a bien entendu qu'Élections Canada ferait tout en son pouvoir pour...
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
I know there may be two questions, but there is only one minute for a response.
Questions and comments, the member for Sarnia—Lambton.
Je sais qu'il peut y avoir deux questions, mais il ne reste qu'une seule minute pour répondre.
Nous passons aux questions et observations. La députée de Sarnia—Lambton a la parole.
View Marilyn Gladu Profile
CPC (ON)
View Marilyn Gladu Profile
2021-03-26 10:11 [p.5344]
Madam Speaker, I would like to thank my colleague for his work on the procedures committee, which studied the recommendations from the Chief Electoral Officer. I wonder if he could comment briefly on what he thinks of the government tabling this legislation before that committee has had time to make its recommendations.
Madame la Présidente, je remercie mon collègue de son travail au comité de la procédure, qui a étudié les recommandations du directeur général des élections. Je me demande s'il pourrait indiquer brièvement ce qu'il pense de la décision du gouvernement de présenter ce projet de loi avant même que le comité ait eu le temps de faire des recommandations.
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2021-03-26 10:11 [p.5344]
Madam Speaker, I have a bit of a different take on that one. In my my, it was important that the government table legislation before Christmas. I thought it was important that the bill proceed in a spirit of collaboration and that MPs from different parties needed to know what was in the mind of the government with respect to its initial proposal. Otherwise, it would have tabled it at the last minute and the criticism would have been that it had sat on these changes and nobody had time to give input. It was better that it put its best foot forward earlier so there was some time over the break to think about what it had proposed.
It is unfortunate it took so long to get to the debate on Bill C-19. There are a lot of reasons for that. I acknowledge that it was not just because of the government that this happened. It was been better to have a longer conversation with more information rather than less and that—
Madame la Présidente, je perçois les choses autrement. À mon avis, il était important que le gouvernement présente ce projet de loi avant Noël. J'ai pensé qu'il était important que le projet de loi progresse dans un esprit de collaboration et que tous les députés des différents partis soient informés de la proposition initiale du gouvernement. Sinon, il l'aurait déposé à la dernière minute, et on lui aurait reproché de ne pas avoir révélé les changements proposés et de ne pas avoir permis aux députés d'exprimer leurs opinions. Il était préférable qu'il fasse de son mieux le plus tôt possible afin que les députés aient le temps de réfléchir aux propositions pendant la pause.
Il est malheureux que nous ayons dû attendre si longtemps avant de débattre du projet de loi C-19. De nombreuses raisons expliquent cette situation. Je reconnais que la faute ne revient pas uniquement au gouvernement. Il était préférable d'avoir des échanges sur une plus longue période et d'avoir plus d'information que d'en...
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
Order. The hon. member for Berthier—Maskinongé.
À l'ordre. La parole est à l'honorable député de Berthier—Maskinongé.
View Yves Perron Profile
BQ (QC)
View Yves Perron Profile
2021-03-26 10:13 [p.5344]
Madam Speaker, I thank my colleague for his speech.
The bill provides for a three-day polling period. However, the Bloc Québécois thinks that two days, Saturday and Sunday, would have been sufficient. As for mail-in voting, that will occur over a very long period, and under the bill, ballots can even be received until the day after polling day, which would delay the announcement of the results and could create uncertainty. All of these things create a risk of electoral abuse, and so I would like to know what the member thinks about that.
Madame la Présidente, je remercie mon collègue de son discours.
Le projet de loi prévoit une période de trois jours pour le scrutin. Au Bloc québécois, nous pensons cependant que deux jours, le samedi et le dimanche, auraient été suffisants. Quant au vote postal, il se tiendra sur une très longue période et le projet de loi prévoit même que les bulletins pourraient être reçus jusqu'au lendemain du scrutin, retardant ainsi l'annonce des résultats, ce qui pourrait créer de l'incertitude. Tout cela crée des risques de dérive du processus électoral et j'aimerais avoir son opinion à ce sujet.
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2021-03-26 10:13 [p.5344]
Madam Speaker, I think the biggest risk of uncertainty regarding the election results comes from politicians who say that people should be uncertain about them.
In many countries, the official election results are not known until one or even two weeks after the election, and that is not the end of the world.
We could take the necessary measures to ensure the security of the ballots while they are being counted, which would give a bit more time after voting day. However, that is something that would have to be more thoroughly debated in committee, which is why I want this bill to be sent to committee as quickly as possible.
Madame la Présidente, je pense que le plus gros risque d'incertitude quant aux résultats de l'élection provient des politiciens qui disent que la population devrait avoir des incertitudes à cet égard.
En effet, dans beaucoup de pays, les résultats électoraux définitifs ne sont connus qu'une semaine après le scrutin, voire deux, et ce n'est pas la fin du monde.
On pourrait prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des bulletins de vote pendant leur dépouillement, ce qui permettrait d'avoir un peu plus de temps après le jour J. Cependant, il s'agit d'une possibilité qui doit être débattue plus en détail en comité. C'est la raison pour laquelle je veux que ce projet de loi soit renvoyé au comité le plus vite possible.
View Rachel Blaney Profile
NDP (BC)
Madam Speaker, what concerns does the member have around this legislation being passed in a timely manner so if the Liberals do call an early election, it is a fair one?
Madame la Présidente, quelles sont les préoccupations du député par rapport à l'adoption du projet de loi dans des délais raisonnables afin de garantir l'intégrité du processus si les libéraux finissent par déclencher des élections hâtives?
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2021-03-26 10:14 [p.5345]
Madam Speaker, one of the things that Canadians need to know about this bill is that there is a clause that says its provisions will not come into effect until 90 days after the bill passes through Parliament, which includes the other place not just the House of Commons.
If anybody is thinking about having an election before the summer, it may well be too late already under these rules. I do think the proposed legislation, and particularly after some improvement in committee, will make for a much better election, both from the point of view of public health but also from the point of view of ensuring that people who want to cast their ballots have their voices heard, that their votes count and that they get them in the ballot box.
It is really important that these modifications are made in case we have an election. It is already probably too late for an election that would occur before the summer. I would like to hear the Prime Minister commit to not calling an election before the summer.
Madame la Présidente, les Canadiens doivent savoir, entre autres, qu'il y a un article dans le projet de loi qui précise que les dispositions n'entreront en vigueur que 90 jours après l'adoption de cette mesure législative par le Parlement, c'est-à-dire par les deux Chambres, et pas juste la Chambre des communes.
Il se peut donc fort bien que le projet de loi soit adopté trop tard si on désire tenir des élections avant l'été. Je crois cependant qu'il permettra, surtout après qu'on y aura apporté quelques améliorations au comité, d'améliorer grandement le processus électoral non seulement en protégeant la santé publique, mais aussi en garantissant que les gens qui veulent voter se font entendre, que leurs votes comptent et qu'ils peuvent se rendre aux urnes.
Il est vraiment important que ces modifications soient apportées au cas où il y aurait des élections. C'est déjà probablement trop tard pour des élections qui auraient lieu avant l'été. J'aimerais donc que le premier ministre s'engage à ne pas déclencher d'élections avant cette période.
View Elizabeth May Profile
GP (BC)
View Elizabeth May Profile
2021-03-26 10:15 [p.5345]
Madam Speaker, my hon. colleague, the member for Elmwood—Transcona, is a real warrior on interesting issues such as the convention for moving from a House to an election.
I really want to ask him about one of the missing pieces, which I was surprised was missing, and that is the physicality and the COVID risk of collecting the signatures. Usually our volunteers go out to collect those signatures, as we have to have 100 signatures on paper. I know from provincial colleagues that this was a problem in the pandemic. Could the member comment on that?
Madame la Présidente, mon collègue le député d'Elmwood—Transcona est un fervent défenseur de dossiers intéressants comme la dissolution de la Chambre à des fins d'élections.
Je suis vraiment curieuse de savoir ce qu'il pense du fait que le projet de loi ne mentionne pas la question de la présence physique, ni les risques de contracter la COVID en recueillant les signatures exigées. En effet, nos bénévoles sont ceux qui vont habituellement recueillir les 100 signatures dont nous avons besoin pour nous porter candidats aux élections. Je sais que cela a été problématique pour mes collègues provinciaux durant la pandémie. Le député pourrait-il se prononcer à ce sujet?
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2021-03-26 10:16 [p.5345]
Madam Speaker, this is a really critical issue. The committee should be taking this up as one of its priorities for the legislation.
People in the House will know that I am not a wallflower when it comes to criticizing the government. However, if we look back to Bill C-76, it was a very combative way to change the Elections Act. The approach so far seems to be different, and that is important. It creates the space for the committee to do good work on this and other issues to get some changes on which we can all agree, and then proceed on that basis.
I remain optimistic in respect to this legislation that we should be able to find a path forward and get good rules in place to protect both public health and democracy in the case that we do have an election. The best option is to not have an election right now. It is not a good time.
Madame la Présidente, c'est un vrai problème et je pense que le comité devrait en faire une de ses priorités, en ce qui concerne le projet de loi.
Les députés, à la Chambre, savent bien que je ne me gêne pas pour critiquer le gouvernement quand il le faut. Néanmoins, l'approche adoptée dans le projet de loi C-76 pour modifier la Loi électorale était très agressive. L'approche actuelle semble différente, à ce stade, et c'est important. Le comité aura la marge de manœuvre nécessaire pour apporter des améliorations là-dessus et sur d'autres questions à propos desquelles nous pourrons tous nous entendre, et nous agirons en fonction de cela.
Je reste optimiste, en ce qui concerne cette mesure législative: nous devrions être en mesure de trouver une voie à suivre pour mettre en place des règles judicieuses afin de protéger la santé publique et notre démocratie dans le cas où nous aurions des élections. La meilleure solution, bien sûr, ce serait de ne pas avoir d'élections. Ce n'est pas le bon moment.
View Garnett Genuis Profile
CPC (AB)
Madam Speaker, I think it is very clear that the government desperately wants a pandemic election, because it is focused on its own political interest.
Part of the argument the government is making is about Parliament not working. What we have seen is the opposition working very collaboratively to get key spending bills passed, especially in the early phase of the pandemic.
Also, we do see cases where opposition parties are working together to get things done that the government does not like. We saw it with the creation of the Canada-China committee, the Uighur genocide. We have a motion at the foreign affairs committee on COVAX which the government is filibustering.
Does the member have a comment on the fact that if anyone is hurting the work of Parliament, it has often been the government that has been trying to delay things on which opposition parties are actually working together?
Madame la Présidente, il est vraiment évident que le gouvernement veut des élections pendant la pandémie, parce qu'il fait passer ses intérêts politiques avant tout.
Il base en partie son argumentation sur le fait que le Parlement ne fonctionne pas. Or, des projets de loi essentiels ont été adoptés, en particulier au tout début de la pandémie, parce que l'opposition a travaillé en étroite collaboration.
Il y a aussi les cas où les partis d'opposition travaillent ensemble pour accomplir certaines choses qui ne plaisent pas au gouvernement. C'était le cas de la création du comité Canada-Chine et la reconnaissance du génocide des Ouïghours. Nous avons une motion au comité des affaires étrangères sur l'initiative COVAX que le gouvernement bloque.
Le député convient-il que c'est le gouvernement qui nuit au travail du Parlement, en retardant des projets de loi sur lesquels les partis d'opposition collaborent?
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
I want to remind members that, when someone has the floor, it is a bit rude to be going back and forth across the aisles to make a debate.
The hon. member for Elmwood—Transcona has just a little under a minute to respond.
Je tiens à rappeler aux députés qu'il est irrespectueux de faire des va-et-vient dans l'allée pour débattre avec des collègues lorsqu'une personne a la parole.
Le député d'Elmwood-Transcona a un peu moins d'une minute pour répondre.
View Daniel Blaikie Profile
NDP (MB)
View Daniel Blaikie Profile
2021-03-26 10:18 [p.5345]
Madam Speaker, as a member of the Standing Committee on Procedure and House Affairs, which is currently undergoing a filibuster by Liberal members who do not want to have a vote on a particular motion that has to do with the WE Charity scandal, I am certainly attuned to the ways in which the government is also causing dysfunction when it suits its political purposes.
That is why I reiterate that we all have a responsibility, as MPs, to try to rise above that kind of stuff, do our jobs and keep the focus on people. That includes trying to avoid an election right now, because there are serious risks to both public health and to our democracy. We do not need a political crisis on top of an economic and public health crisis, and the best way to avoid that is to not have an election. We need to think differently about the way we might have approached our jobs in the last Parliament and in the early days of this one.
Madame la Présidente, en tant que membre du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre, où les libéraux font actuellement de l'obstruction systématique pour éviter de voter sur une motion particulière qui traite du scandale lié à l'organisme UNIS. Je suis certainement bien placé pour connaître les manœuvres employées par le gouvernement pour engendrer la dysfonction à des fins politiques.
C'est pour cette raison que je répète que nous avons tous la responsabilité, en tant que députés, de ne pas nous abaisser à ce genre de comportement et de continuer à faire notre travail dans l'intérêt de la population. Nous devons notamment éviter de déclencher des élections en ce moment, car cela pourrait poser de sérieux risques pour la santé publique et la démocratie. Il ne faut surtout pas ajouter une crise politique à la crise de santé publique et économique que nous vivons actuellement; et la meilleure façon d'y parvenir est de ne pas avoir d'élections. Il faut aborder notre travail différemment de la manière dont nous l'avons fait au cours de la dernière législature et au début de la présente.
View Majid Jowhari Profile
Lib. (ON)
View Majid Jowhari Profile
2021-03-26 10:19 [p.5345]
Madam Speaker, I will be splitting my time with the member for Kings—Hants.
I am happy today to discuss Bill C-19, an act to amend the Canada Elections Act (COVID-19 response), tabled last December. This is an important piece of legislation that would create more accessible voting options for all Canadians. More precisely, I will outline the ways in which this bill seeks to temporarily enhance mail-in voting for electors should a general election be required during the pandemic.
We have seen during this pandemic how important accessibility is. We have even taken accessibility measures in the House, through the use of Zoom video conferencing and voting by app. Mail-in voting is a safe and accessible option for all Canadians. According to research conducted by Elections Canada, it is expected that up to five million electors would choose to vote by mail for an election during the pandemic. In comparison, approximately 50,000 electors opted for this during the 2019 federal election. This is only 1% of the turnout that could be expected during a pandemic.
Jurisdictions inside and outside of Canada that have had elections during the pandemic have witnessed a steep increase in the use of mail-in ballots. Many electors, particularly those who are most vulnerable, choose to vote in this manner because it is safe and secure. The existing federal mail-in vote system is no different, and nothing in Bill C-19 would change that.
At the same time, we need to be prepared for an expected surge in mail-in ballots, which is why Bill C-19 includes new mail-in vote measures. These measures would strengthen the current mail-in vote system by facilitating the use of this voting method for all Canadians, thereby ensuring the health and safety of electors who feel more comfortable voting from home.
In my riding of Richmond Hill, we have a large population of seniors who would greatly benefit from an expansion of mail-in voting measures. I facilitated a community council in Richmond Hill that specifically targeted advocating for seniors. One of the major concerns I have constantly heard regards engagement. The pandemic has isolated our seniors from their communities, their social circles and the government. Expanding mail-in balloting and making the process simple would ensure that our seniors do not become more disenfranchised.
Bill C-19 would temporarily establish four new mail-in vote measures: First, electors would be able to register online; second, mail-in ballot boxes would be installed at polling stations; third, electors would be able to use an identification number in lieu of a copy of their ID when registering; and fourth, electors would still have the option of voting in person even after registering for mail-in voting.
The first measure would enable electors to apply online to register to vote by mail, thereby allowing them to avoid in-person voting. This would be a critical option for those electors with significant health concerns. In addition, while online registration would provide electors with the opportunity to participate in the election process from their homes, individuals without access to the Internet would still be able to register to vote by mail. For those who are not comfortable registering online, the option to register by mail would still be available. In this way, we would not be limiting options for electors, but expanding them with an option to register for mail-in voting.
Bill C-19 would also see mail reception boxes installed at all polling stations. This measure would recognize that some electors who register to vote by mail may be too busy to return their ballot kits by mail. To support limited in-person contact, we would be providing electors with a secure and convenient means to deposit their ballots.
The third measure would provide electors with the opportunity to use an identification number instead of their ID to establish proof of identity and residence when registering to vote by mail. This measure would make it easier for electors to register to vote by mail-in ballot, especially our most vulnerable who face significant health risks.
I would note that this, like all elements of Bill C-19, is a temporary measure in which electors must consent to the use of this data when registering with an identification number. To protect against voter fraud, Elections Canada is required to hold relevant data on electors.
Lastly, with Bill C-19, electors would still have the option of voting in person even if they had already registered to vote by mail. Electors who chose to do so would have to return their mail-in ballot kits after registration or sign a declaration stating that they had not already voted by mail-in ballot. We want to help ensure the integrity of the vote this way.
Canada's federal voting system is robust, with measures already in place to safeguard electoral integrity against fraud. Elections Canada has a long history of experience administering the mail-in voting system, with extensive integrity measures and safeguards. There is no evidence to suggest that the current system enables widespread voter fraud or poses concerns for ballot security.
It is responsible to assume that an expected increase in mail-in voting may trigger the need for the chief electoral officer to adapt provisions of the Canada Elections Act during the pandemic. As such, the proposed increased section 17 authorities would allow the CEO to respond accordingly should new challenges or circumstances arise. Taken together, these measures seek to address our unprecedented times by providing extensive opportunities for Canadians to vote. We are building on a mail-in voting system that is expected to see a surge in use.
I would encourage hon. members to support this legislation and send it to committee, as mail-in voting will experience an unprecedented surge that we need to proactively address. The sooner this bill goes to committee, the sooner we will be able to do a substantive review of it, send it to the other place for approval and implement these measures before any election may be called during the pandemic.
The measures outlined in this legislation aim to do so with strength and efficiency and will support electors voting from the comfort of their homes. These measures are imperative in assuring that we do not put vulnerable Canadians at risk while also limiting large election crowds in public spaces such as schools, community centres and religious spaces, where voting booths are usually located.
In closing, in such challenging times, Bill C-19 provides ways to ensure that citizens can safely and widely participate in the electoral process.
I thank all members and urge them to support this bill and send it to committee.
Madame la Présidente, je partagerai mon temps de parole avec le député de Kings—Hants.
Je suis heureux aujourd'hui de parler du projet de loi C-19, Loi modifiant la Loi électorale du Canada (réponse à la COVID-19), qui a été présenté en décembre dernier. Il s'agit d'une mesure législative importante, qui permettrait d'offrir à tous les Canadiens des options plus accessibles pour voter. Plus précisément, je vais souligner les moyens par lesquels le projet de loi vise à faciliter temporairement l'accès au vote postal au cas où une élection générale serait nécessaire au cours de la pandémie.
Au cours de la pandémie, nous avons constaté à quel point l'accessibilité était importante. Nous avons même adopté des mesures d'accessibilité à la Chambre, notamment en utilisant la plateforme de vidéoconférence Zoom et une application pour voter. Le vote postal est une option sûre et accessible pour tous les Canadiens. Selon une étude menée par Élections Canada, on prévoit que jusqu'à 5 millions d'électeurs voteront par la poste si des élections ont lieu au cours de la pandémie. En comparaison, environ 50 000 électeurs ont choisi cette option lors des élections fédérales de 2019. Il ne s'agit que de 1  % du taux de participation auquel on peut s'attendre au cours d'une pandémie.
Plusieurs élections ont eu lieu au Canada comme à l'étranger pendant la pandémie. On y a observé une augmentation marquée du recours au vote postal. De nombreux électeurs, en particulier les plus vulnérables, choisissent ce mode de scrutin, car il est sûr et sécuritaire. Le système de vote postal fédéral existant ne fait pas exception, et rien dans le projet de loi C-19 ne changerait cela.
Cela dit, nous devons nous préparer à cette hausse attendue du recours au vote postal. Voilà pourquoi le projet de loi C-19 comprend de nouvelles mesures à cette fin. Ces mesures renforceraient le système de vote postal actuel en facilitant l'utilisation de ce mode de scrutin pour l'ensemble des Canadiens, assurant ainsi la santé et la sécurité des électeurs qui sont plus à l'aise de voter depuis leur domicile.
Ma circonscription, Richmond Hill, compte un nombre élevé d'aînés qui bénéficieraient grandement d'un élargissement des mesures concernant le vote postal. J'ai animé un conseil communautaire à Richmond Hill qui ciblait précisément la défense des intérêts des aînés. L'une des principales préoccupations qui reviennent constamment concerne la participation. La pandémie isole les aînés de leur communauté, de leur cercle social et du gouvernement. Élargir le scrutin postal et simplifier le processus contribuerait à éviter que les aînés soient privés de leur droit de vote.
Le projet de loi C-19 établirait quatre nouvelles mesures temporaires pour le vote par la poste: premièrement, les électeurs pourraient s'inscrire en ligne; deuxièmement, des urnes pour le vote postal seraient placées dans les bureaux de scrutin; troisièmement, les électeurs pourraient utiliser un numéro d'identification plutôt qu'une pièce d'identité pour s'inscrire; quatrièmement, les électeurs auraient toujours la possibilité d'aller voter en personne après s'être inscrits au vote postal.
La première mesure donnerait l'occasion aux électeurs de s'inscrire en ligne pour le vote postal, ce qui leur éviterait de devoir aller voter en personne. Cette possibilité serait essentielle pour les électeurs qui ont de graves problèmes de santé. En outre, l'inscription en ligne donnerait aux électeurs la possibilité de participer au processus électoral de la maison; les personnes qui n'ont pas accès à Internet auraient tout de même la possibilité de s'inscrire pour le vote postal. Pour les personnes qui hésiteraient à s'inscrire en ligne, il serait possible de s'inscrire par la poste. Ainsi, nous ne limiterions pas les possibilités pour les électeurs, nous leur en fournirions davantage en permettant l'inscription au vote postal.
Le projet de loi C-19 prévoirait également l'ajout d'urnes pour le vote postal dans tous les bureaux de scrutin. Cette mesure prend en compte la possibilité que les électeurs qui s'inscrivent au vote postal soient trop occupés pour retourner leur trousse de vote par la poste. Afin de limiter les contacts entre les personnes, nous offririons aux électeurs un moyen sûr et pratique de déposer leur bulletin de vote.
La troisième mesure permettrait aux électeurs de se servir d'un numéro d'identification plutôt que d'une pièce d'identité pour faire la preuve de leur identité et de leur lieu de résidence au moment de l'inscription au vote postal. Cette mesure faciliterait la tâche aux électeurs qui s'inscrivent au vote postal, en particulier ceux qui sont les plus vulnérables d'entre nous et dont la santé est fragile.
Notons aussi qu'il s'agit, comme c'est le cas de tous les éléments du projet de loi C-19, d'une mesure temporaire selon laquelle les électeurs devront consentir à ce que ces données soient utilisées lorsqu'ils s'inscrivent au moyen d'un numéro d'identification. En effet, Élections Canada est tenu de détenir des données pertinentes au sujet des électeurs pour éviter les fraudes électorales.
Enfin, le projet de loi C-19 prévoit qu'un électeur pourra voter en personne même s'il s'est inscrit pour voter par la poste. Dans ce cas, l'électeur devra rendre sa trousse de vote postal après son inscription ou signer une déclaration confirmant qu'il n'a pas déjà voté au moyen d'un bulletin de vote par correspondance. Nous procédons de la sorte pour garantir l'intégrité du vote.
Le système électoral fédéral est robuste et comporte déjà des mécanismes qui protègent l'intégrité des élections contre les fraudes. Élections Canada gère depuis longtemps un système de vote par correspondance, système qui est assorti de vastes mesures de protection pour garantir l'intégrité du processus. Aucune donnée n'indique que le système actuel ouvre la voie à une vaste fraude électorale ou pose des risques quant à la sécurité des bulletins de vote.
Il est responsable de présumer qu'une augmentation du vote postal pourrait obliger le directeur général des élections à adapter les dispositions de la Loi électorale du Canada pendant la pandémie. L'élargissement des pouvoirs prévus à l'article 17 permettrait au directeur général des élections de réagir à d'éventuelles difficultés ou circonstances. Dans l'ensemble, les mesures visent à réagir à une situation sans précédent pour que les Canadiens aient de nombreuses possibilités de voter. Nous sommes à élaborer un système de vote postal qui, selon les prévisions, sera beaucoup plus utilisé.
J'invite les députés à appuyer le projet de loi et à le renvoyer au comité, car le vote postal connaîtra une hausse sans précédent, à laquelle il faut se préparer activement. Le plus tôt le projet de loi sera renvoyé au comité, le plus tôt nous pourrons en faire un examen approfondi, le renvoyer à l'autre endroit pour approbation et mettre en œuvre les mesures proposées avant le déclenchement éventuel d'une élection au cours de la pandémie.
Les mesures proposées dans le projet de loi visent à rendre le système plus solide et plus efficace et aideront les électeurs à voter depuis leur confort de leur foyer. Ces mesures sont impératives pour éviter de mettre les Canadiens vulnérables en danger et pour limiter l'achalandage d'électeurs dans les espaces publics comme les écoles, les centres communautaires et les lieux de culte, où les bureaux de scrutin sont généralement installés.
En conclusion, le projet de loi C-19 propose des moyens pour que les citoyens puissent participer au processus électoral en grand nombre et de manière sécuritaire en cette période difficile.
Je remercie tous les députés et je les presse d'appuyer le projet de loi et de le renvoyer au comité.
View Kody Blois Profile
Lib. (NS)
View Kody Blois Profile
2021-03-26 10:28 [p.5347]
Madam Speaker, I want to go back to a point that was raised just before the member's speech. It was from the member for Elmwood—Transcona, who talked about the act being implemented 90 days after receiving royal assent. There is a provision that would allow the chief electoral officer to do so sooner, at their discretion, through the Canada Gazette, which takes me to my point and my question.
This bill is obviously coming forward because of the advice and some recommendations from the chief electoral officer, who is asking Parliament to make some changes if an election were to happen.
How important does the member opposite think it is that we make sure these measures the CEO is asking for are implemented in due course?
Madame la Présidente, j'aimerais revenir sur un point qui a été soulevé juste avant le discours du député. Le député d'Elmwood—Transcona a parlé de la mise en œuvre de la loi 90 jours après l'obtention de la sanction royale. Il existe une disposition qui permettrait au directeur général des élections de le faire plus tôt, à sa discrétion, par l'intermédiaire de la Gazette du Canada, ce qui m'amène à mon point et à ma question.
Le projet de loi a évidemment été présenté à la suite des conseils et des recommandations du directeur général des élections, qui demande au Parlement d'apporter certaines modifications au cas où des élections devraient avoir lieu.
À quel point le député d'en face pense-t-il qu'il est important que les mesures demandées par le directeur général des élections soient mises en œuvre en temps voulu?
View Majid Jowhari Profile
Lib. (ON)
View Majid Jowhari Profile
2021-03-26 10:29 [p.5347]
Madam Speaker, it is important for us to look at the bill in a substantive way. I believe that Elections Canada has already received input and done extensive consultation, and it is well on its way to making sure that procedures are put in place to ensure that we have an open, democratic and safe election.
There is a legislative piece that we are following, but there is also a preparation piece. With the committee recommendations, and Elections Canada itself doing a lot of consultation, it would be in a position to parallel the process and make sure that if an election was called during the pandemic, we would be able to hold a democratic and safe election.
Madame la Présidente, il est important que nous examinions le projet de loi en profondeur. Je crois qu'Élections Canada a déjà reçu des commentaires et mené de vastes consultations et que l'organisme est en bonne voie de mettre en place des procédures qui permettront de tenir des élections ouvertes et démocratiques en toute sécurité.
Nous suivons un volet législatif, mais aussi un volet de préparation. Grâce aux recommandations du comité et aux nombreuses consultations menées par Élections Canada, l'organisme serait en mesure d'établir un processus parallèle et de nous permettre de tenir des élections démocratiques en toute sécurité si des élections étaient déclenchées pendant la pandémie.
View Karen Vecchio Profile
CPC (ON)
Madam Speaker, I am proud to be a member of the procedures and House affairs committee, which actually tabled a report just a month and a half ago regarding elections in Canada during the pandemic. I was very concerned when I saw this piece of legislation come out prior to the report. The report provided excellent information, including a recommendation not to have an election during a pandemic, yet we know that Liberal campaign offices are already set up in the GTA.
Can I ask this member of Parliament for his thoughts on when he thinks the election will be called by his government?
Madame la Présidente, je suis fière de siéger au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre, qui a justement publié un rapport au sujet d'une élection fédérale au Canada pendant la pandémie, il y a un mois et demi. J'ai été très préoccupée quand j'ai constaté que le projet de loi était présenté avant le dépôt du rapport. Or, le rapport comporte des renseignements très pertinents, y compris la recommandation de ne pas tenir d'élections pendant la pandémie. Pourtant, nous savons que des bureaux de campagne électorale du Parti libéral sont déjà en place dans la région du Grand Toronto.
Le député pourrait-il préciser quand, à son avis, son parti déclenchera des élections?
View Majid Jowhari Profile
Lib. (ON)
View Majid Jowhari Profile
2021-03-26 10:30 [p.5347]
Madam Speaker, the most important thing is that our government's focus has remained, from the beginning, on making sure that we are keeping Canadians safe and that we are making sure they have the supports they need.
Our focus remains on making sure that we do that. As we look forward to the budget on April 19, our focus remains on Canadians' safety and on making sure that they have the support they need.
On the other hand, we all have to be ready for an election. That is the nature of a minority Parliament. We are doing our part. As the government, we are making sure that our focus remains on people, on Canadians, on their safety, and on making sure that they have support.
As elected members in a minority Parliament, our job is to be ready. The government is ready, and we have to be ready. Being ready is good.
Madame la Présidente, d'abord, depuis le début de la pandémie, la priorité du gouvernement a été de veiller à préserver la sécurité des Canadiens et à leur fournir les mesures de soutien dont ils ont besoin.
Notre priorité demeure de réaliser cet objectif. Alors que le prochain budget sera déposé le 19 avril, le plus important pour nous reste de préserver la sécurité des Canadiens et de leur offrir les mesures d'aide dont ils ont besoin.
D'un autre côté, nous devons tous être prêts pour d'éventuelles élections, car c'est la réalité d'un gouvernement minoritaire. Nous prenons nos responsabilités. En tant que gouvernement, nous concentrons nos efforts sur la population, sur les Canadiens et leur sécurité, et nous nous assurons de leur offrir les appuis dont ils ont besoin.
En tant que députés élus au sein d'un gouvernement minoritaire, notre tâche est de demeurer prêts. Le gouvernement est prêt et les députés doivent aussi se tenir prêts. C'est très bien de se tenir prêts.
View Christine Normandin Profile
BQ (QC)
View Christine Normandin Profile
2021-03-26 10:31 [p.5347]
Madam Speaker, we heard several recommendations in committee, including one to hold the election over several days.
Holding the election on the weekend would make it easier to recruit election workers, especially young people, because the older people who usually work the polls may have more concerns about doing so.
What does the member think about the idea of holding the election on weekend days rather than on Mondays?
Madame la Présidente, nous avons entendu plusieurs recommandations en comité, dont celle visant à étaler le vote sur plusieurs journées.
De plus, en tenant le vote la fin de semaine, on s'assure d'avoir davantage de main-d'œuvre électorale, notamment chez les jeunes, puisque les personnes âgées qui y travaillent d'habitude auront peut-être plus de craintes à le faire.
Que pense le député de la proposition de tenir le scrutin lors des jours de fin de semaine plutôt que les lundis?
View Majid Jowhari Profile
Lib. (ON)
View Majid Jowhari Profile
2021-03-26 10:32 [p.5347]
Madam Speaker, all the work that was done at the committee is not lost. The sooner we get this bill to the committee, the sooner we can take all of that into account.
Second, the reason we are proposing to extend it over three days is safety. We want to make sure that Canadians have an opportunity to effectively participate in a democratic process while we keep them safe. That is all it is.
Madame la Présidente, tous les travaux exécutés par le comité ne sont pas perdus. Le plus tôt nous renverrons ce projet de loi au comité, le plus tôt nous pourrons prendre tous ces éléments en considération.
En outre, nous proposons d'échelonner le processus sur trois jours par souci de sûreté. Il est primordial d'offrir aux Canadiens la possibilité de participer au processus démocratique tout en demeurant en sécurité. C'est tout.
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
Before I continue, I just want to remind members that whether someone is participating virtually or in the House, when that member has the floor, he or she should have the respect of their other colleagues in the House. Colleagues should make sure that there is no other debate going on in the House. If members wish to debate the issue at hand even if it is not their turn, I would ask them to wait, stand and try to be recognized, or if they want to have side conversations, that they step out of the chamber to do that, out of respect for all members of Parliament.
Resuming debate, the hon. Parliamentary Secretary to the Minister of Veterans Affairs and Associate Minister of National Defence.
Avant de poursuivre, je tiens à rappeler aux députés qu'ils sont tenus de respecter la personne qui a la parole, qu'elle soit sur place ou à distance. Les députés doivent s'abstenir de débattre entre eux à la Chambre lorsqu'ils n'ont pas la parole. S'ils souhaitent débattre de la question à l'étude alors que ce n'est pas leur tour, je leur demanderais d'attendre, de se lever pour obtenir la parole ou, s'ils veulent avoir des conversations parallèles, de sortir de la Chambre pour parler par respect pour les autres députés.
Nous reprenons le débat. Le secrétaire parlementaire du ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale a la parole.
View Darrell Samson Profile
Lib. (NS)
Madam Speaker, I am very happy to speak to Bill C-19, which is an important initiative that would authorize Elections Canada to organize a safe election should one be called during this pandemic.
As we all know, COVID-19 has affected nearly every aspect of our lives. Canadians from coast to coast to coast have made and continue to make big sacrifices to protect one another. We have had to rethink things we once took for granted, things as simple as getting together with family for dinner.
Around the world, events have had to be cancelled or postponed. Nobody is happy about that, but these measures are essential to limiting the spread of the virus and, of course, saving lives. However, we also have to see to the health of our democratic institutions. We have to make sure that, if a general election were to take place during the pandemic, the whole process would be safe for voters, volunteers and, of course, election officials.
A number of countries held general elections as planned, despite the pandemic, while others chose to postpone them instead. Several of the countries that proceeded with their elections implemented strict public health measures, such as mandatory masks, physical distancing, and the distribution of hand sanitizer and disposable gloves to voters.
Consider the example of South Korea, which was one of the first countries that held elections during the pandemic. This example proves that elections can be held safely during the pandemic, since there were no new infections linked to the election. Still, we must not bury our heads in the sand. Holding an election during a pandemic like the one we are currently experiencing will not be without challenges.
We are fortunate to have a world-class election administration agency here in Canada. For 100 years, Elections Canada has done an outstanding job of providing Canadians with the best possible service so they can choose who will have the honour of representing them in the House. I am confident that, if necessary, Elections Canada would conduct a safe election despite the pandemic. That being said, we have an opportunity to give it additional tools to better ensure the safety and health of voters and election workers.
Bill C-19, an act to amend the Canada Elections Act with regard to COVID-19 response, would accomplish exactly that temporarily and would be applicable only during this pandemic. It would allow Canadians to exercise their right to vote safely while maintaining the integrity of our electoral system.
Firstly, we have to think about the most vulnerable among us, those who live in residences and in many of the long-term care facilities across the country who have been especially hard hit by COVID-19. The bill provides for a 13-day period before voting begins during which time returning officers can work with the facility directors to ensure that the people who live there can vote safely.
Secondly, the bill would grant an additional adaptation power to the Chief Electoral Officer to allow him to respond effectively to unforeseen circumstances caused by the pandemic. Currently, section 17 of the Canada Elections Act allows the Chief Electoral Officer to adapt provisions of this legislation to allow voters to vote or to allow the votes to be counted.
The proposed temporary measure would broaden the scope of section 17, allowing the Chief Electoral Officer to adapt the provisions of the legislation in order to ensure the health and safety of the voters and the election workers.
Third, to promote physical distancing and avoid overly long lines at the polls, Bill C-19 would create a three-day polling period consisting of a Saturday, Sunday and Monday. These two weekend days would add a total of 16 hours of voting to the 12 hours on Monday, which would allow voters to choose the most convenient time for them to vote. In addition to ensuring the safety of our voters, this measure would maximize opportunities for people to vote.
Last of all, given the success of mail-in voting here and elsewhere, the bill will empower the Chief Electoral Officer to improve access to this manner of voting in several ways.
Elections Canada estimates that up to five million voters could choose mail-in voting if elections were to take place during the pandemic. To meet this demand, the bill provides for the installation of secure reception boxes at the office of the Chief Electoral Officer and authorizes every polling station to receive online applications for mail-in ballots. The identification numbers will be accepted as proof of identity for these applications.
Furthermore, it would allow voters who have requested a mail-in ballot to change their minds and subsequently vote in person. Certain conditions are attached to this measure to protect the integrity of the electoral system.
In conclusion, this bill will give Elections Canada the useful tools required to safely administer an election during the pandemic. I invite my hon. colleagues to join me in supporting this bill.
Madame la Présidente, c'est avec grand plaisir que je prends la parole pour discuter du projet de loi C-19, puisqu'il s'agit d'une initiative importante qui permettrait à Élections Canada d'organiser une élection de façon sécuritaire si elle devait avoir lieu dans le contexte de l'actuelle pandémie.
Comme nous le savons tous, le virus de la COVID-19 a eu des répercussions globales sur presque tous les aspects de notre vie. Les Canadiens, d'un océan à l'autre, ont fait et continuent de faire des sacrifices importants pour se protéger les uns les autres. Nous avons dû repenser les choses qui nous semblaient aller de soi, des choses aussi simples qu'un souper de famille.
Partout dans le monde, des événements ont dû être annulés ou reportés. Nous le déplorons tous, mais ces mesures sont essentielles afin de limiter la propagation du virus et de sauver, bien sûr, des vies. Cependant, il nous faut également assurer la santé de nos institutions démocratiques. Nous devons nous assurer qu'une élection générale, si elle devait avoir lieu pendant la pandémie, puisse se faire de façon sécuritaire pour les électeurs, les bénévoles et, bien sûr, les fonctionnaires électoraux.
Un certain nombre de personnes ont tenu des élections générales comme prévu, malgré la pandémie, alors que d'autres ont plutôt choisi de les reporter. Parmi celles qui se sont tenues, plusieurs pays ont appliqué des mesures strictes en matière de santé publique: l'obligation de porter un masque, la pratique de l'éloignement physique, ainsi que la distribution de désinfectant pour les mains et de gants jetables aux électeurs.
Prenons l'exemple de la Corée du Sud, qui a été l'un des premiers pays à tenir des élections pendant la pandémie. Il nous permet de voir qu'il est possible de mener une élection sécuritaire pendant la pandémie puisqu'il n'y aurait eu aucun nouveau cas lié à cette élection. Or, il ne faut pas se mettre la tête dans le sable. Le fait d'organiser une élection pendant une pandémie, telle que celle que nous vivons actuellement, ne se fera pas sans défis.
Au Canada, nous avons la chance d'avoir un organisme d'administration des élections de renommée internationale. Depuis 100 ans, Élections Canada fait un travail hors pair pour offrir aux Canadiens le meilleur service possible afin de leur permettre de choisir ceux qui auront l'honneur de les représenter à la Chambre. Je suis convaincu que, si cela s'avérait nécessaire, Élections Canada organiserait des élections sécuritaires, malgré la pandémie. Cela étant dit, nous avons une occasion de lui donner des outils supplémentaires qui permettront de mieux assurer la sécurité et la santé des électeurs et des travailleurs électoraux.
Le projet de loi C-19, Loi modifiant la Loi électorale du Canada (réponse à la COVID-19) accomplirait exactement cela de façon temporaire, et ce serait applicable seulement pendant cette pandémie. Il permettrait aux Canadiens et aux Canadiennes d'exercer leur droit de vote en toute sécurité, tout en maintenant l'intégrité de notre système électoral.
Premièrement, il faut penser à ceux qui sont parmi les plus vulnérables, dans les résidences et dans les nombreux établissements de soins de longue durée d'un bout à l'autre du pays, et qui ont été particulièrement affectés par la COVID-19. Le projet de loi prévoit donc une période de 13 jours avant le début du scrutin, pendant lesquels les directeurs de scrutin peuvent travailler avec les responsables de ces établissements pour veiller à ce que les personnes qui y résident puissent voter en toute sécurité.
Deuxièmement, le projet de loi renforcerait le pouvoir d'adaptation du directeur général des élections. L'objectif serait de lui permettre de répondre efficacement aux circonstances imprévisibles créées par la pandémie. Actuellement, l'article 17 de la Loi électorale du Canada permet au directeur général des élections d'adapter les dispositions de cette loi dans le but de permettre aux électeurs de voter ou pour permettre le dépouillement du scrutin.
La mesure proposée donnerait temporairement plus d'ampleur à l'article 17 en permettant au directeur général des élections d'adapter les dispositions de la loi afin d'assurer la santé et la sécurité des électeurs et des travailleurs électoraux.
Troisièmement, afin de favoriser l'éloignement physique et d'éviter de trop longues files d'attente aux bureaux de scrutin, le projet de loi C-19 créerait une période de scrutin de trois jours, soit le samedi, le dimanche et le lundi. Ces deux journées de fin de semaine ajouteraient un total de 16 heures de scrutin aux 12 heures du lundi, ce qui permettrait aux électeurs de choisir le temps qui leur sera le plus convenable. En plus d'assurer la sécurité de nos électeurs, cette mesure vise à maximiser les possibilités de voter pour les électeurs.
Dernièrement, étant donné les succès obtenus grâce au vote par correspondance ici et ailleurs, le projet de loi chargera le directeur général des élections de faciliter l'accès à cette façon de voter de plusieurs manières.
Élections Canada estime que jusqu'à 5 millions d'électeurs pourraient choisir de voter par correspondance si des élections devaient avoir lieu durant la pandémie. Pour répondre à cette demande, le projet de loi prévoit l'installation de boîtes sécurisées permettant de recevoir les bulletins de vote au bureau du directeur de scrutin et à tous les bureaux de scrutin de recevoir des demandes de vote par correspondance en ligne. Les numéros d'identification seront acceptés comme preuve d'identité pour ces demandes.
De plus, il permettrait aux électeurs qui ont demandé de voter par correspondance de changer d'idée et de tout de même voter en personne. Cette mesure est assortie de certaines conditions pour protéger l'intégrité du système électoral.
En conclusion, ce projet de loi donnera à Élections Canada les outils nécessaires et utiles pour administrer une élection de façon sécuritaire pendant la pandémie. J'invite mes honorables collègues de se joindre à moi pour soutenir ce projet de loi.
View Garnett Genuis Profile
CPC (AB)
Madam Speaker, I find it interesting that we have Liberal members speaking to this bill, because from what I understand, the minister responsible for this legislation has actually sent a letter to the Conservatives saying that they really want this debate to collapse in only an hour.
We feel it is legitimate to have some debate on this issue in Parliament, but there seems to be a dissonance between what the minister responsible wants and what individual Liberal members are doing, since most of the time for debate today is being taken up by Liberal members giving speeches.
How does the member explain his decision to give a speech today at the same time that his government is telling everybody else not to speak because they want this debate to collapse?
Madame la Présidente, je trouve intéressant que des députés libéraux prennent la parole au sujet du projet de loi, car d'après ce que j'ai compris, le ministre, qui est responsable du projet de loi, a envoyé une lettre aux conservateurs pour leur dire qu'ils souhaitaient vraiment que le débat se termine en une heure seulement.
Nous pensons qu'il est justifié d'avoir un débat sur la question au Parlement, mais il semble y avoir une différence entre ce que veut le ministre, qui est responsable du projet de loi, et ce que fait chaque député libéral puisque la plupart du débat d'aujourd'hui a été monopolisé par les discours des députés libéraux.
Comment le député explique-t-il sa décision de prononcer un discours aujourd'hui alors que son gouvernement dit à tout le monde de ne pas parler parce qu'il souhaite la fin du débat?
View Darrell Samson Profile
Lib. (NS)
Madam Speaker, I thank my colleague for his question.
It is quite evident that Liberal members do not want this debate to collapse. We are here to have discussions and the necessary debate that is required, and of course to move this legislation as quickly as possible to committee. The reason is clear: It is that we want to make sure we have a framework in place in the possibility of an election.
This government does not want an election, but as everybody in the House and all Canadians know, we are faced with a minority government. If an election happens, then we will deal with it, but we will have the framework to make it happen.
Madame la Présidente, je remercie mon collègue de sa question.
Il est assez évident que les députés libéraux ne veulent pas mettre fin au débat. Nous sommes ici pour discuter, tenir le débat nécessaire et, bien sûr, renvoyer le projet de loi au comité le plus rapidement possible. La raison est claire: nous voulons faire en sorte qu'il y ait un cadre en place au cas où il y aurait des élections.
Le gouvernement ne veut pas d'élections, mais, comme tous les députés et tous les Canadiens le savent, nous sommes dans un contexte de gouvernement minoritaire. S'il y a des élections, nous gérerons la situation, mais nous disposerons d'un cadre pour y parvenir.
View Jenny Kwan Profile
NDP (BC)
View Jenny Kwan Profile
2021-03-26 10:42 [p.5348]
Madam Speaker, the Liberal members keep saying they do not want to call an election in the middle of a pandemic, and of course the Prime Minister has that right. He can actually not call an election if he does not want to do so.
The truth of the matter is that in the middle of a pandemic, we should not be having an election. Will the member support that no election would be called unless there is a crisis situation, such as a budget not passing, for example, and that only on a confidence vote failing would an election be called?
Madame la Présidente, les députés libéraux ne cessent de dire qu'ils ne veulent pas déclencher d'élections en pleine pandémie, mais, bien sûr, le premier ministre a le droit de le faire. Or, s'il ne veut pas en déclencher, il n'a pas à le faire.
En vérité, nous ne devrions pas déclencher d'élections au beau milieu d'une pandémie. Le député est-il prêt à déclarer qu'il n'y aura pas d'élections sauf en situation de crise, comme si un budget n'est pas adopté, notamment, et que seul le fait de perdre un vote de confiance pourrait entraîner le déclenchement d'élections?
View Darrell Samson Profile
Lib. (NS)
Madam Speaker, my colleague knows well that this government, since March 13 of last year, has been fully focused on this pandemic, this crisis at hand. We have focused on individuals, families and the business community. We have focused on Canadians, all Canadians. As she knows, we brought forward the CERB for individual Canadians, the wage subsidy to support not just businesses but also individuals working in those businesses, the business account and the Canada recovery benefit. We have supported various industries that are struggling harder in this pandemic than others.
This has been our focus, and we will continue to support Canadians, as we have done since we formed government.
Madame la Présidente, la députée sait bien que depuis le 13 mars 2020, le gouvernement se consacre entièrement à la gestion de la pandémie et de la crise actuelle. Nous avons axé nos efforts sur les particuliers, les familles et les entrepreneurs. Notre priorité demeure l'ensemble des Canadiens. Comme elle le sait, nous avons instauré la Prestation canadienne d'urgence pour aider les particuliers, la subvention salariale pour les entrepreneurs et les particuliers qui travaillent pour les entreprises, la Prestation canadienne de relance économique et le Compte d'urgence pour les entreprises. Nous avons soutenu les différentes industries qui vivent plus de difficultés que d'autres en raison de la pandémie.
Voilà notre objectif. Nous continuerons de soutenir les Canadiens, comme nous le faisons depuis notre arrivée au pouvoir.
View Christine Normandin Profile
BQ (QC)
View Christine Normandin Profile
2021-03-26 10:44 [p.5349]
Madam Speaker, the existing legislation states that mail-in ballots must be received by voting day, but the proposed amendment indicates that the ballots could be received afterwards. Does the member think that this could create uncertainty in the results? In addition, does this provision show a lack of confidence in Canada Post, in some way a rejection?
Madame la Présidente, la loi actuelle prévoit que les bulletins envoyés par la poste doivent être reçus le jour du scrutin, mais la modification proposée indique qu'ils pourront être reçus plus tard. Est-ce que le député croit que cela peut créer de l'incertitude dans les résultats? De plus, cela indique-t-il un manque de confiance envers Postes Canada, un désaveu?
View Darrell Samson Profile
Lib. (NS)
Madam Speaker, I thank my colleague for her question.
We need to set the process up for success. I think that the option to spread the vote over three days could be a solution. We have learned a lot from this pandemic. We have identified the problems and figured out where to make improvements.
Elections Canada estimates that this measure could apply to five million votes, but it is highly likely that all votes will be submitted and counted on election day. At the very least, everyone will have the opportunity to have their say, and that is exactly what our government wants. We want to ensure that Canadians can vote and give them as many opportunities to do so as possible.
Madame la Présidente, je remercie ma collègue de sa question.
Il faut mettre en place une structure pour assurer le succès du processus. Je crois que la possibilité d'étaler le scrutin sur trois jours peut être une solution. Il faut dire que nous avons appris beaucoup avec cette pandémie. Nous avons appris où sont les problèmes et où apporter des améliorations.
Élections Canada prévoit que cela pourrait viser 5 millions de votes, mais il est fort probable que tous les votes seront déposés et comptés le jour même du scrutin. À tout le moins, tout le monde aura l'occasion d'exprimer son choix et c'est exactement ce que notre gouvernement veut. Nous voulons nous assurer que les Canadiens et les Canadiennes peuvent voter et nous allons leur donner le plus possible de moyens pour le faire.
View Marilyn Gladu Profile
CPC (ON)
View Marilyn Gladu Profile
2021-03-26 10:45 [p.5349]
Madam Speaker, it is a pleasure to speak to Bill C-19, the election in a pandemic bill.
What I would say at the outset is that Canadians do not want an election in a pandemic. The only people who want an election in a pandemic are the Liberals, because they are putting their partisan interests over the health and safety of Canadians.
The polls reflect what I am saying. The polls on whether Canadians want an election, and when they want that election, show that 47% of Canadians want it in the fall of 2023, as it is scheduled, and 10% would want it in 2022. A full 70% of Liberal supporters want it in 2023.
The Prime Minister needs to listen to Canadians. We have seen the disastrous things that have happened in the country when B.C. and Saskatchewan had their elections. There were huge spikes in COVID thereafter. I know some people believe that is only related to the Thanksgiving weekend, but the timing of the elections was very suspicious as well. We see what happened in Newfoundland and the fact that the COVID situation can change. We have seen that across the country. Regions can have spikes, and all of a sudden, they are in a difficult situation.
It is incumbent upon us as leaders to listen to Canadians, and to put their health and well-being first. First and foremost, I would say we need to do everything we can to not have an election in the middle of a pandemic. It is ridiculous to think that people cannot travel, but we could have a federal election, or that we would have areas on lockdown, but think it is okay to have a federal election. I cannot make the point too strongly that we must not, as leaders in this country, put people in jeopardy.
In terms of the proposed changes, I thought I would speak to those one at a time. The first change I want to talk about is extending the number of voting days to have voting periods on Saturday, Sunday and Monday. The whole purpose of this legislation is to try to protect the people who are working the election and the voters. Every measure we could put in place that would allow more time and more spacing between people would be very helpful.
There was some discussion about whether there would be bus transportation on those weekend days in some areas. However, the fact that the traditional Monday is retained would address that concern.
There were also some concerns expressed about the fact that churches are operating, some on Saturday and some on Sunday, and that this might have an impact on polling locations. I think it would be incumbent on the government to consider changing the time the voting stations would be open on the Saturday and Sunday in order to not eliminate those locations that would have quite a bit of space and would be conducive to COVID protocols and that kind of separation.
The next change would be the granting of additional powers to the Chief Electoral Officer to do a number of things, such as extend vote times up to midnight, increase the number of election officers at a polling station, determine what is satisfactory proof of identity and residence, adjust the timeline of election tasks other than polling days, and do whatever is needed to address health and safety.
I understand that we need some flexibility because the COVID situation is dynamic, but there needs to be some kind of oversight in order to protect a tried and true democratic process. Canadians have confidence in our process, and I think potentially having the oversight of a member representative, for example, one from each party that is represented here in the House, might be a good way to get a balance between giving the electoral officer the ability to be flexible to react to COVID situations and making sure that any changes that are put in place are felt to be fair by all.
In terms of the voting hours being extended to midnight, the only concern I have there is that in some ridings, such as my own, many people working the polling stations are seniors. If they had to be up multiple nights until midnight, that could be taxing on them, especially in this difficult period. That is something to think about.
The changes would go into effect 90 days after royal assent, but the Chief Electoral Officer could accelerate that. In speaking to some of the returning officers across the country, they have already been trained on these changes, even before we have talked about it here in Parliament, which I do not think is acceptable. Certainly a conversation should be held with the Chief Electoral Officer as to how much time they need in order to make sure they would be prepared. That is something the committee could consider when the bill goes back there.
The writ period being slightly longer due to the additional days is not necessarily a bad thing because, with all of the mail-in ballots we expect to see, perhaps an increase from the current 50,000 to five million or even 10 million, we need to make sure there is enough time to get those ballots out to people who request them, and for them to mail them back.
We know with the volumes we see around Christmas that sometimes there are delays with Canada Post, so that is a consideration. I would strongly recommend that we go to the longer electoral writ period. I certainly think that was the testimony of the Chief Electoral Officer and many of the stakeholders that were heard at PROC.
Another change would be that the location of polls could be changed as long as it is published on the chief electoral web page. We need to be very careful with that one to make sure that people do not get confused about where they need to go to vote.
Having reception boxes installed at each of the polling stations to receive mail-in ballots is a very good idea. This is going to make sure that people who have left it too late or are concerned that the ballot may not arrive in time through Canada Post because of the volume, can go to the nearby polling station and deposit those mail-in ballots. This is something that was tried in the B.C. election and was very successful. I really think it is a great idea.
In terms of allowing mail-in ballots to be counted after the election if the Monday is a holiday, I would say that we have a tried and true election process. Canadians have confidence in it. We do not have the same issues they have in other places, and we have to be very careful not to make any changes that are not needed in order to protect people from the COVID-19 pandemic. With the measures such as ballot boxes at the different polling stations for late mail-in ballots and things like that, this is really not something that is needed.
Allowing an electronic application for the mail-in ballot is something that people will want. The only thing that needs to be considered is the fact that many people, some of whom are seniors, will not necessarily have a printer with which they can photocopy their ID when they have to mail back their package. Some consideration of how that is going to be addressed from the point of view of capacity would be good as well.
As to long-term care institutions, we heard testimony at PROC that they were looking for the minimum amount of time and the minimum amount of interaction to minimize the risk from COVID. The legislation says that there will be 13 days for voting in long-term care, but not to exceed 28 hours. That is really much longer than what the long-term care folks wanted. They had envisioned people from Elections Canada coming in to potentially administer the vote from room to room to room for those who did not choose a mail-in ballot.
In addition, some of the folks I have spoken to have said that, should there be an election in a pandemic, they would want to make sure that the people working the election could have priority access to getting vaccinated, if they so choose, before the actual voting days. That is another consideration.
Rapid tests was another topic discussed. The use of rapid tests to ensure confidence that those going into the long-term care facilities did not add risk would be something to consider as well.
In terms of things that were not considered in this legislation that should be fixed or added, the sunset clause is in the summary, but it is not in the bill. There should be some statement that says whether we want these changes to be permanent, or whether we want these changes to fade after the pandemic is over, or some kind of provision like that.
I appreciated the point made about collection of signatures by the member for Saanich—Gulf Islands, with candidates being required to have those 100 signatures and that in a pandemic that it is probably not the best idea. It is going to be more difficult to do.
We should be looking at all the procedures related to candidates. Scrutineering would be another one. It is not clear in the legislation how we are going to do that, but one of the things that gives people confidence in the process is that there are scrutineers. If they have to stand six feet away from people, logistically, will they be able to see the ballots? How will we address that?
Concerning these mail-in ballots, I understand there was an error in the legislation and that the English version says something different from the French version, and that the Speaker clarified that the French version was correct. The local returning office is going to be where those mail-in ballots go. Depending on the volume there, how many people will be needed to scrutineer? Those details are not in the legislation, and so certainly that is a consideration to keep in mind to maintain the high confidence Canadians have in the electoral process.
We want to make sure that the mechanism to prevent double voting is in place. With the local returning offices being involved, they will then have a very easy way to take the voter's list and, once people have requested a mail-in ballot, to make sure that unless the mail-in ballot is returned, they would not be able to vote at the polling stations as well, and that sort of thing. That would be very important.
The main thing about this bill is that we want to protect the workers and the voters, and we want to do that in a way that continues to uphold the confidence that Canadians have in the electoral process in Canada.
I am a little disappointed that the Liberals introduced this legislation without waiting for the report from the PROC committee. That committee heard testimony from a lot of different kinds of people, from the disabled to our first nations people, on a lot of the specific considerations that would be needed to fine-tune this process and make sure it is suitable for every Canadian to have equal access to vote. To make sure that the process is well understood, one of the considerations when it comes to implementing a change is that the changes have to be well understood, or there will be confusion and people may not want to vote.
Let me just summarize again that Canadians do not want an election during the pandemic. They have been clear about that. We need to do everything that we can. I see committees being filibustered and some of the antics that are going on, which slow down the work that committees are trying to do. That is not helpful. We need to work together, as Parliament, and get through this pandemic. That has to be the priority and it behooves us to make that the case.
The additional thing I wanted to talk about was the changes for health and wellness. I do not think we have enough definition around that and the additional powers with the electoral officer. That will need some consideration when this goes to committee.
It is worth hearing from some of the stakeholders again to better define things like the long-term care facilities and how we are going to do that, especially with those on lockdown. What are we going to do in that scenario? There is more conversation to be held, but I see my time is up.
Madame la Présidente, c'est un plaisir de prendre la parole au sujet du projet de loi C-19, Loi modifiant la Loi électorale du Canada, qui vise à assurer la tenue d'élections en toute sécurité dans le contexte d'une pandémie.
D'entrée de jeu, je dirais que les Canadiens ne veulent pas d'élections en temps de pandémie. Les seules personnes qui veulent des élections pendant une pandémie sont les libéraux, qui font passer leurs intérêts partisans avant la santé et la sécurité des Canadiens.
Les sondages confirment mes propos. Lorsqu'on a demandé aux Canadiens s'ils veulent des élections et à quel moment, 47 % des répondants ont dit vouloir qu'elles soient organisées en 2023, comme c'est déjà prévu, et 10 %, en 2022. En tout, 70 % des partisans libéraux veulent que ce soit en 2023.
Le premier ministre doit écouter les Canadiens. Nous avons vu les conséquences désastreuses lorsque la Colombie-Britannique et la Saskatchewan ont organisé leurs élections: le nombre de cas de COVID-19 est monté en flèche. Je sais que certains croient que c'est seulement à cause de la fin de semaine de l'Action de grâces, mais on s'est très sérieusement interrogé sur l'incidence du moment choisi pour les élections. Nous savons ce qui est arrivé à Terre-Neuve et que la situation de la COVID-19 peut changer. Nous l'avons constaté d'un bout à l'autre du pays. Certaines régions peuvent avoir une flambée du nombre de cas et, tout d'un coup, elles se retrouvent dans une situation différente.
En tant que leaders, nous avons tous la responsabilité d'être à l'écoute des Canadiens et de donner priorité à leur santé et à leur bien-être. Je dirais que nous devons, d'abord et avant tout, faire tout notre possible pour éviter la tenue d'élections en pleine pandémie. Il est ridicule de penser qu'on pourrait avoir une élection générale alors que les gens ne peuvent pas voyager, qu'il serait raisonnable de tenir des élections alors que des régions sont confinées. Je ne pourrai jamais trop insister sur le fait qu'en tant que leaders du pays, nous devons absolument éviter de mettre les gens en danger.
Pour ce qui est des changements proposés, j'ai l'intention de les aborder à tour de rôle. Je parlerai tout d'abord de l'idée d'augmenter le nombre de jours de vote et de faire en sorte que le vote ait lieu le samedi, le dimanche et le lundi. Ce projet de loi vise avant tout à protéger du mieux possible les personnes qui travaillent aux élections ainsi que les électeurs. Toute mesure qui permettra d'espacer les gens et de leur donner plus de temps pour voter sera donc très utile.
Certains se sont demandé s'il y a des autobus pendant la fin de semaine dans certains secteurs. Si cela est un problème, les gens qui le désirent pourront encore voter le lundi, conformément à la tradition.
Certains ont aussi exprimé des inquiétudes parce que certaines églises sont ouvertes le samedi et d'autres le dimanche et que cela pourrait avoir une incidence sur l'emplacement des bureaux de scrutin. Je pense que le gouvernement devrait envisager de changer les heures d'ouverture des bureaux de scrutin le samedi et le dimanche pour éviter qu'on élimine des endroits qui offrent beaucoup d'espace et qui se prêtent bien aux protocoles et aux mesures de distanciation à observer en raison de la COVID-19.
Le changement suivant consisterait à accorder des pouvoirs supplémentaires au directeur général des élections pour qu'il puisse notamment prolonger les heures de scrutin jusqu'à minuit, accroître le nombre de fonctionnaires électoraux affectés à un bureau de scrutin, déterminer ce qui constitue une preuve d'identité et de résidence acceptable, ajuster l'échéancier des tâches électorales autres que celles accomplies les journées de scrutin et prendre toutes les mesures de santé et de sécurité nécessaires.
Je suis consciente que nous devons avoir une certaine marge de manœuvre pour pouvoir répondre à l'évolution de la pandémie de COVID-19, mais il faut qu'il y ait des mesures de surveillance pour protéger un processus démocratique déjà éprouvé. Les Canadiens ont confiance dans notre processus, et je pense que le fait de pouvoir compter sur la surveillance d'un représentant de chaque parti, par exemple, pourrait être une bonne façon d'assurer un certain équilibre de manière à ce qu'on puisse à la fois permettre au fonctionnaire électoral de s'adapter en fonction de la pandémie et veiller à ce que tout changement mis en place soit jugé équitable par tous.
Pour ce qui est de la prolongation des heures de scrutin jusqu'à minuit, ma seule préoccupation vient du fait que, dans certaines circonscriptions, dont la mienne, nombre des personnes qui travaillent aux bureaux de scrutin sont des aînés. Le fait de devoir rester éveillé plusieurs soirs jusqu'à minuit pourrait être pénible pour eux, surtout en cette période difficile. Il faudrait y réfléchir.
Les changements entreraient en vigueur 90 jours après la sanction royale, mais le directeur général des élections pourrait raccourcir cette période. À la lumière des discussions que j'ai eues avec certains directeurs de scrutin à l'échelle du pays, j'ai constaté qu'ils ont déjà reçu de la formation sur ces changements avant même que l'on en discute au Parlement, ce que je trouve inacceptable. Bien entendu, des discussions devraient avoir lieu avec le directeur général des élections pour déterminer combien de temps il faudrait pour se préparer. Le comité pourrait prendre cet élément en considération dans le cadre de son examen du projet de loi.
Que la période préélectorale soit légèrement plus longue en raison du nombre additionnel de jours ne constitue pas nécessairement une mauvaise chose en soi, parce qu'avec tous les bulletins de vote postal qu'on s'attend à recevoir — 5 millions, voire 10 millions, au lieu des 50 000 que l'on reçoit à l'heure actuelle — nous devons nous assurer de disposer d'assez de temps pour faire parvenir les bulletins de vote à ceux qui les demandent et pour que ces personnes puissent nous les retourner par la poste.
Nous savons que, lorsque le volume du courrier est grand, par exemple, dans le temps des Fêtes, Postes Canada accuse parfois des retards. Il faut donc y penser. Je nous recommanderais fortement d'opter pour la période préélectorale la plus longue. Je crois que c'était l'essentiel des témoignages du directeur général des élections et de nombreux intervenants entendus au comité de la procédure et des affaires de la Chambre.
Parmi les modifications proposées, l'emplacement des bureaux de scrutin pourrait être changé si l'information est publiée sur la page Web du directeur général des élections. Il faut faire preuve d'une grande prudence à ce sujet: il ne doit y avoir aucune confusion quant à l'endroit où les gens doivent aller voter.
L'installation de boîtes de réception à tous les bureaux de scrutin pour les bulletins de vote postal est une très bonne idée. Ainsi, pour les gens qui ont attendu à la dernière minute ou qui craignent que leur bulletin de vote ne soit pas reçu à temps en raison du volume de courrier traité par Postes Canada, il sera possible de se rendre au bureau de scrutin pour y laisser leur bulletin de vote postal. Cette formule a été mise à l'essai dans le cadre des élections en Colombie-Britannique, et les résultats ont été très concluants. Je suis convaincue qu'il s'agit d'une excellente idée.
En ce qui concerne le décompte des bulletins de vote postal après les élections si le dernier jour du scrutin, le lundi, est un jour férié, je dirais que nous avons un processus électoral qui a fait ses preuves. Les Canadiens lui font confiance. Nous n'avons pas les mêmes problèmes que dans d'autres régions du monde. Néanmoins, nous devons prendre garde de ne pas apporter des changements qui ne sont pas nécessaires pour protéger la population contre la COVID-19. Grâce aux mesures comme l'installation de boîtes de réception aux bureaux de scrutin pour les bulletins de vote postal de dernière minute, ce changement n'est vraiment pas nécessaire.
Les gens seront favorables à l'inscription en ligne pour le vote postal. Le seul facteur qu'il faut prendre en considération est que de nombreuses personnes, y compris des aînés, n'auront pas forcément d'imprimante pour photocopier leur pièce d'identité quand elles devront renvoyer par la poste leur trousse. Ce serait aussi une bonne idée de déterminer comment nous pourrons régler ce problème.
Quant aux établissements de soins de longue durée, des témoins ont dit au comité de la procédure et des affaires de la Chambre qu'ils cherchaient à réduire au minimum la durée du vote et les interactions afin de minimiser le risque de contracter la COVID. D'après le projet de loi, la période du scrutin sera de 13 jours dans les établissements de soins de longue durée, mais le bureau ne pourra pas être ouvert pendant plus de 28 heures durant cette période. C'est vraiment bien plus long que ce que souhaitaient les résidants de ces établissements. Ils croyaient que les gens d'Élections Canada viendraient administrer le vote de chambre en chambre pour ceux qui n'ont pas choisi de voter par la poste.
En outre, certains des gens auxquels j'ai parlé ont dit que, si des élections ont lieu durant la pandémie, ils voudraient s'assurer que les travailleurs électoraux reçoivent le vaccin en priorité, si tel est leur choix, avant la période du scrutin. C'est un autre facteur à prendre en considération.
Nous avons également discuté des tests de dépistage rapide. Il faudrait également envisager l'utilisation de ces tests pour veiller à ce que les gens entrant dans les établissements de soins de longue durée ne mettent pas davantage à risque les résidants.
Il y a des lacunes qui devraient être corrigées et des mesures qui devraient être prises qui ne sont pas incluses dans le projet de loi. Par exemple, la disposition de caducité est mentionnée dans le résumé, mais pas dans le projet de loi. Il devrait y avoir un énoncé ou une disposition qui précise si nous souhaitons que ces modifications soient permanentes, ou qu'elles disparaissent après la fin de la pandémie.
Je comprends le point soulevé par la députée de Saanich—Gulf Islands à propos de l'obtention des signatures, étant donné que les candidats doivent obtenir ces 100 signatures et, pendant une pandémie, ce n'est peut-être pas une bonne idée. Cela va être plus difficile.
Nous devrions examiner toutes les procédures qui concernent les candidats et aussi la surveillance électorale. La mesure législative n'indique pas clairement comment nous allons procéder, mais l'une des choses qui donnent confiance aux gens dans le processus, c'est la présence de scrutateurs. Si les scrutateurs doivent se tenir à six pieds des gens, d'un point de vue logistique, seront-ils en mesure de voir les bulletins de vote? Comment allons-nous résoudre ce problème?
En ce qui concerne les bulletins de vote postal, je crois comprendre qu'il y a eu une erreur dans le projet de loi et que la version anglaise dit quelque chose de différent de la version française. Cependant, le Président a indiqué que la version française était correcte. C'est au bureau de scrutin local que les bulletins de vote postal seront envoyés. Selon le nombre de bulletins envoyés, combien de personnes faudra-t-il pour surveiller le scrutin? Ces détails ne figurent pas dans le projet de loi. Il faut certainement garder cela à l'esprit si nous voulons maintenir la grande confiance que les Canadiens ont dans le processus électoral.
Nous voulons nous assurer que le mécanisme de prévention des votes multiples soit en place. Puisque l'on fait intervenir les bureaux de scrutin locaux, ceux-ci auront un moyen facile de surveiller la liste des électeurs pour empêcher toute personne ayant demandé un bulletin de vote postal de voter aux urnes à moins qu'elle ne retourne son bulletin de vote postal vierge. Ce genre de chose est très important.
En ce qui concerne ce projet de loi, nous voulons surtout protéger les travailleurs et les électeurs et maintenir la confiance des Canadiens dans le processus électoral du Canada.
Je suis légèrement déçue que les libéraux aient présenté ce projet de loi sans attendre la publication du rapport du comité de la procédure et des affaires de la Chambre. Ce comité a entendu le témoignage de beaucoup de gens de divers horizons, notamment de personnes handicapées et de membres de Premières Nations, concernant de nombreux facteurs précis dont il faut tenir compte pour parfaire le processus et le rendre convenable afin que l'ensemble des Canadiens jouisse de la même possibilité d'exercer son droit de vote. Pour que le processus soit bien compris, tout changement doit être bien compris, sans quoi cela crée de la confusion, ce qui risque de décourager certaines personnes de voter.
Je veux simplement dire une fois de plus en bref que les Canadiens ne veulent pas d'une élection pendant la pandémie. Ils ont été très clairs à ce sujet. Nous devons tout faire pour l'éviter. Je vois l'obstruction qui est pratiquée dans les comités et toutes sortes de manigances destinées à ralentir les travaux que les comités tentent de mener. Ce n'est pas utile. Nous devons, en tant qu'assemblée législative, collaborer et traverser la pandémie. Ce doit être notre priorité et il incombe à chacun de travailler en ce sens.
L'autre point que je voulais soulever concerne les changements relatifs à la santé et au bien-être. Je ne crois pas que nous ayons adéquatement défini cette question ni les pouvoirs supplémentaires accordés au directeur général des élections. Il faudra étudier ce point lorsque le projet de loi sera renvoyé au comité.
Il vaudrait la peine d'entendre de nouveau certains des intervenants afin de mieux définir des éléments comme les établissements de soins de longue durée et la façon de procéder, en particulier dans le cas des établissements en confinement. Que ferons-nous si une telle situation survient? Il faut en discuter davantage, mais je vois que mon temps est écoulé.
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
The hon. member will have just a little over six minutes to continue her speech the next time this matter is before the House.
La députée disposera d'un peu plus de six minutes la prochaine fois que la Chambre sera saisie de cette question.
View Wayne Long Profile
Lib. (NB)
View Wayne Long Profile
2021-03-26 11:00 [p.5351]
Madam Speaker, last week I had the privilege of being part of a historic announcement in my riding of Saint John—Rothesay. Our government introduced an investment of $56 million in the responsible development of small modular reactor technology, including an investment in Moltex Energy.
Our government is committed to net-zero emissions by 2050 and this cannot happen without our deep commitment to developing SMR technology across the country. These projects will help us to continue to build a highly skilled workforce at home, in New Brunswick, as well as continue to advance new foundational technology. This is an investment not only for our future, but also for the future of our kids and grandkids, who will ultimately face the consequences of something very real: climate change.
I am proud to be part of a government that recognizes science and invests in it.
Madame la Présidente, la semaine dernière, j'ai eu le privilège de participer à une annonce historique dans ma circonscription, Saint John—Rothesay. Le gouvernement a annoncé un investissement de 56 millions de dollars pour le développement responsable de la technologie du petit réacteur modulaire, ce qui comprend un financement accordé à Moltex Energy.
Le gouvernement s'est engagé à atteindre la carboneutralité d'ici 2050, et cet objectif ne peut pas être atteint sans un engagement ferme envers le développement de la technologie du petit réacteur modulaire dans l'ensemble du pays. Grâce à ces projets, nous pourrons continuer de former une main-d'œuvre hautement qualifiée ici, au Nouveau-Brunswick, et de faire progresser de nouvelles technologies essentielles. Il s'agit non seulement d'un investissement pour notre avenir, mais aussi pour l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants qui, ultimement, devront assumer les conséquences d'une réalité extrêmement concrète: les changements climatiques.
Je suis fier de faire partie d'un gouvernement qui fait confiance à la science et qui investit dans ce domaine.
View Dan Mazier Profile
CPC (MB)
Madam Speaker, mankind has yet to step foot on planet Mars, but thanks to the innovation and work spearheaded by Manitoba’s Mark Wahoski, my constituency is leading the way.
Based in the rural community of Minnedosa, Manitoba, Canadian Photonic Labs has been working with NASA on its Mars exploration program. Its high-speed imaging technology has been used extensively for research and development, along with the testing of the mission’s critical events. As a result, the Perseverance rover successfully landed on the red planet earlier this year. This successful mission would not have been possible without the technology developed by Canadian Photonic Labs.
I congratulate Mark Wahoski and everyone else who worked tirelessly on this Canadian success story. Their contributions in science and technology are out of this world. Mission accomplished.
Madame la Présidente, l'humain n'a pas encore posé les pieds sur Mars, mais grâce à l'innovation et au travail piloté par Mark Wahoski, du Manitoba, ma circonscription est en train de tracer la voie pour y arriver.
L'entreprise Canadian Photonics Labs, dont le siège social se situe dans la collectivité rurale de Minnedosa, au Manitoba, collabore avec la NASA dans le cadre de son projet d'exploration de Mars. La technologie d'imagerie à haute vitesse de cette entreprise a été largement utilisée pour la recherche et le développement, ainsi que pour réaliser des tests des étapes cruciales de la mission. En conséquence, le rover Perseverance s'est posé avec succès sur la planète rouge plus tôt cette année. Cette mission réussie n'aurait pas été possible sans la technologie développée par Canadian Photonic Labs.
Je félicite Mark Wahoski et toutes les autres personnes qui ont travaillé d'arrache-pied au succès de cette réussite canadienne. Leur contribution à la science et à la technologie franchit les limites de notre monde. Mission accomplie.
View Arif Virani Profile
Lib. (ON)
View Arif Virani Profile
2021-03-26 11:02 [p.5351]
Madam Speaker, the start of spring signals the start of the new year for the Ismaili community. As an Ismaili Canadian serving in the House of Commons, I take great pride in wishing fellow Ismailis across the country, and indeed around the world, Nowruz Mubarak.
With the start of the new year, we obviously reflect on the one that has just passed. COVID-19 has presented incredible challenges not just for Ismailis, but for all Canadians. What I have been most impressed by is their resilience. The Ismaili community stepped up in its commitment to serving others by providing essential medical services, working on the front lines and, most importantly, looking after Canada's seniors. This has been a shining example of the model of seva, or volunteerism, that His Highness the Aga Khan teaches about. The arrival of a new year always brings a sense of hope and optimism, never more so than this year as vaccines roll out and we work to build back from COVID-19.
To all Ismailis celebrating this week, I wish them Nowruz Mubarak. May the new year bring them and their families health, happiness and prosperity.
Madame la Présidente, le début du printemps signale le début de la nouvelle année pour la communauté ismaélienne. En tant que Canadien ismaélien qui siège à la Chambre des communes, je suis très fier de souhaiter Norouz Mubarak à tous les ismaéliens du Canada et du monde entier.
Au début de la nouvelle année, nous réfléchissons évidemment à celle qui vient de s'écouler. La COVID-19 a causé des difficultés incroyables non seulement aux ismaéliens, mais aussi à tous les Canadiens. Ce qui m'a le plus impressionné, c'est leur résilience. La communauté ismaélienne s'est engagée à servir les autres en fournissant des services médicaux essentiels, en travaillant en première ligne et, surtout, en prenant soin des aînés du Canada. Il s'agit d'un exemple parfait du modèle de seva, ou de bénévolat, que Son Altesse l'Aga Khan enseigne. L'arrivée d'une nouvelle année apporte toujours un sentiment d'espoir et d'optimisme, mais jamais autant que cette année alors que les vaccins sont distribués et que nous nous efforçons de nous remettre de la COVID-19.
Je souhaite Norouz Mubarak à tous les ismaéliens qui le célèbrent cette semaine. Que la nouvelle année leur apporte, à eux et à leur famille, santé, bonheur et prospérité.
View Laurel Collins Profile
NDP (BC)
View Laurel Collins Profile
2021-03-26 11:03 [p.5352]
Madam Speaker, through all the immense hardships of this year, I have been heartened to see people in the community of Victoria pulling together to support each other.
The opioid crisis and toxic drug supply have been devastating. This is why the North Park community came together with a free drug testing site. The Vancouver Island drug checking project operates anonymous testing for anyone who needs it.
Many local businesses have been struggling, but through the building back Victoria initiative, Broad Street businesses came together and found a way to thrive by creating a pedestrian zone with outdoor seating where people can gather safely, with hopes it can become a permanent public space.
I am proud to share that last week, the Victoria Admirals U13 team was named champions of the Good Deeds Cup, awarded to the Canadian youth hockey team that does the most to give back to its community. The $100,000 prize will go to the Children's Health Foundation of Vancouver Island. I say, well done, to the Admirals.
The pandemic is not over. We still have difficult months ahead, but these community members show us that we can get through this together.
Madame la Présidente, malgré les immenses difficultés de la dernière année, j'ai été encouragée de voir les gens de ma circonscription, Victoria, se serrer les coudes pour se soutenir mutuellement.
La crise des opioïdes et l'approvisionnement en drogues toxiques ont entraîné des conséquences dévastatrices. Voilà pourquoi la collectivité de North Park a mis sur pied un site de dépistage des drogues gratuit. Le projet de dépistage des drogues de l'île de Vancouver propose un dépistage anonyme à tous ceux qui en ont besoin.
De nombreuses entreprises locales ont connu des difficultés, mais grâce à l'initiative visant à rebâtir Victoria, des entreprises de la rue Broad ont uni leurs efforts et elles ont trouvé un moyen de prospérer en créant une zone piétonne avec des bancs en plein air où les gens peuvent se rassembler en toute sécurité, dans l'espoir que cela devienne un espace public permanent.
Je suis fière de vous annoncer que, la semaine dernière, l'équipe des Admirals U13 de Victoria a gagné la Coupe des bonnes actions, décernée à l'équipe canadienne de hockey junior qui a fait le plus d'efforts pour redonner à la collectivité. Le prix de 100 000 $ sera remis à la Children's Health Foundation of Vancouver Island. Félicitations aux Admirals.
La pandémie n'est pas finie. Nous avons encore des mois difficiles devant nous, mais ces membres de la communauté nous montrent que nous pouvons traverser cette épreuve ensemble.
View William Amos Profile
Lib. (QC)
View William Amos Profile
2021-03-26 11:04 [p.5352]
Madam Speaker, on Monday, our government partnered with Quebec to announce something great. A joint investment of over $826 million will enable us to achieve our ambitious goal of connecting all Quebeckers to high-speed Internet by fall 2022.
Canada-Quebec operation high speed will funnel $147.4 million to my region, the Outaouais, to connect 29,000 households across the Pontiac, Vallée-de-la-Gatineau, Collines-de-l'Outaouais, Petite Nation and Gatineau.
This unprecedented new investment signals that regional Internet access is a priority for me as an MP, for Quebec, for Canada and for all Quebeckers and Canadians.
The Outaouais region will receive more funds than other region in Quebec, connecting more homes and businesses than any other in Quebec. There will be $147 million to connect 29,000 homes by September 2022—
Madame la Présidente, quelle belle annonce que celle faite par notre gouvernement avec le Québec lundi dernier! Avec un investissement massif fédéral et provincial de 826 millions de dollars, on se dote des moyens nécessaires pour réaliser notre ambitieux objectif de donner à tous les Québécois et les Québécoises accès à Internet haute vitesse d'ici l'automne 2022.
L'Opération haute vitesse Canada-Québec permettra à ma région de l'Outaouais de recevoir 147,4 millions de dollars pour brancher 29 000 foyers, répartis dans le Pontiac, la Vallée-de-la-Gatineau, les Collines-de-l’Outaouais, la Petite Nation et Gatineau.
Les investissements annoncés sont sans précédent et démontrent à quel point le déploiement d’Internet en région est une priorité pour moi comme député, pour le Québec et le Canada, et pour tous les Québécois et tous les Canadiens.
La région de l'Outaouais recevra plus de fonds que toute autre région du Québec et elle branchera plus de foyers et d'entreprises que toute autre région du Québec. Un montant de 147 millions de dollars sera consacré au branchement de 29 000 foyers d'ici septembre 2022...
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
The hon. member for Port Moody—Coquitlam.
La députée de Port Moody—Coquitlam a la parole.
View Nelly Shin Profile
CPC (BC)
View Nelly Shin Profile
2021-03-26 11:06 [p.5352]
Madam Speaker, I am deeply disturbed by the recent Atlanta spa shootings that took eight lives, six of whom were of Asian women. Denying the racial component of this heinous crime undermines the reality of anti-Asian bigotry. With COVID-19 lockdowns, Vancouver alone has seen a 717% increase in anti-Asian hate crimes. Many are unreported for fear of reprisal, but COVID-19 has only exposed the undercurrents of pre-existing prejudice. From the building of the railroad to head taxes, anti-Asian racism has historical roots in Canada, and members of the Chinese and Korean Canadian communities in B.C. have shared with me their frustrations with perpetrators getting away with racist attacks, while they privately deal with anxiety and trauma.
I can personally testify that it can take years to undo the feelings of being an outsider and the turmoil caused by racism, so today I stand in solidarity with all who are struggling because of racism and I am committed to promoting awareness and helping victims find their justice.
Madame la Présidente, je suis profondément troublée par les récentes fusillades survenues dans des salons de massage d'Atlanta, où huit femmes ont perdu la vie, dont six femmes asiatiques. Ignorer la dimension raciale de ce crime odieux équivaut à ignorer la réalité de l'intolérance envers les Asiatiques. À Vancouver seulement, il y a eu une hausse de 717 % des crimes haineux visant les Asiatiques. Beaucoup de ces crimes ne sont pas signalés par crainte de représailles. Toutefois, la pandémie de COVID-19 n'a fait que révéler la présence de préjugés existants. On n'a qu'à penser à la construction des chemins de fer et à l'imposition d'une taxe d'entrée. Le racisme anti-asiatique a des racines historiques au Canada et des membres des communautés chinoise et coréenne en Colombie-Britannique m'ont fait part de leur frustration devant l'impunité dont jouissent les auteurs d'agressions racistes, alors qu'eux-mêmes gèrent en privé l'anxiété et les traumatismes.
Je peux personnellement témoigner du fait qu'il faut des années pour surmonter le sentiment d'être une étrangère et le désarroi causé par le racisme. Je veux donc aujourd'hui exprimer ma solidarité envers tous ceux qui souffrent du racisme. Je m'engage à sensibiliser les gens à cet égard et à aider les victimes à obtenir justice.
View René Arseneault Profile
Lib. (NB)
Madam Speaker, I would like to recognize the exceptional work of women's shelters in our riding that offer support and comfort to the people who are victims of domestic violence. We have amazing teams of advocates here and across Canada who are always available and ready to help these victims. It take my hat off to L'Escale MadaVic and Maison Notre Dame for their amazing contribution in helping to fight domestic violence. The constant and immediate needs of organizations that provide gender-based services have been demonstrated, especially throughout this pandemic. Our government has invested $100 million across the country in support of these services, and for my riding of Madawaska—Restigouche alone, that represents over $252,000.
Again, I thank L'Escale MadaVic and Maison Notre Dame, their boards of directors, employees and volunteers for offering comfort and security to these families in need of help.
Madame la Présidente, je veux souligner le travail exceptionnel des refuges pour femmes de ma circonscription, qui offrent de l'aide et du réconfort aux victimes de violence familiale. Ici et partout au Canada, des équipes formidables de militants sont toujours disponibles et prêtes à aider ces victimes. Je salue L'Escale MadaVic et la Maison Notre-Dame pour leur contribution extraordinaire à la lutte contre la violence familiale. Les besoins constants et urgents des organismes qui offrent des services aux hommes ou aux femmes ont été démontrés, particulièrement durant l'actuelle pandémie. Le gouvernement a investi 100 millions de dollars un peu partout au pays pour soutenir ces services et la circonscription de Madawaska—Restigouche a obtenu à elle seule plus de 252 000 $.
Encore une fois, je remercie L'Escale MadaVic et la Maison Notre-Dame, leurs conseils d'administration, leurs employés et leurs bénévoles d'offrir du réconfort et de la sécurité aux familles dans le besoin.
View Serge Cormier Profile
Lib. (NB)
View Serge Cormier Profile
2021-03-26 11:08 [p.5352]
Madam Speaker, I rise today to celebrate the life and acknowledge the passing of Elder Gilbert Sewell. A highly respected member of Pabineau First Nation, Elder Sewell is an excellent example of someone who dedicated his life to the pursuit and sharing of knowledge.
He was a historian, a storyteller and a traditional guide, but his greatest passion was sharing his knowledge and passing it down to future generations.
He touched many people with his knowledge, from his efforts to organize Mi'kmaq cultural events at local schools to having audiences with British royalty or to being featured on many well-known TV programs. His passion was recognized with several awards, including the New Brunswick Human Rights Award, the Canadian Merit Award and the Queen Elizabeth II Jubilee Medal. It is no exaggeration to say that Elder Sewell's teaching would help ensure that Mi'kmaq traditional knowledge and language will live on for generations to come.
I thank his family and loved ones for sharing this great man with us, and I hope they know that our thoughts are with them during this difficult time.
Madame la Présidente, je prends la parole aujourd'hui pour célébrer la vie de l'aîné Gilbert Sewell et souligner son décès. Membre très respecté de la Première Nation Pabineau, l'aîné Sewell offre l'exemple parfait du citoyen qui a consacré sa vie à l'acquisition et au partage de la connaissance.
Il était un historien, un conteur et un guide traditionnel, mais sa grande passion était surtout de partager ses connaissances afin de les léguer aux générations futures.
M. SeweIl a touché la vie de bien des gens grâce à ses connaissances, aux événements culturels micmacs qu'il a organisés dans les écoles locales, à ses audiences auprès de la royauté britannique et à son passage à plusieurs émissions télévisées bien connues. Sa passion a été récompensée par de nombreux prix, notamment le Prix des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, l'Ordre du Mérite du Canada et la médaille commémorative du jubilé de la Reine Elizabeth II. Il n'est pas exagéré de dire que les enseignements de l'aîné Sewell permettront d'assurer que les connaissances ancestrales et la langue micmaque survivront pendant des générations à venir.
Je remercie sa famille et ses proches d'avoir partagé ce grand homme avec nous. Je leur assure que nos pensées les accompagnent en cette période difficile.
View Tracy Gray Profile
CPC (BC)
View Tracy Gray Profile
2021-03-26 11:09 [p.5353]
Madam Speaker, businesses have been hit hard, in particular fitness and martial arts, including two entrepreneurs in Kelowna—Lake Country. Michelle, SPINCO indoor cycling studio's founder, says, “the pandemic has been very tough on our business, as we have been completely closed for the better part of a year, having taken on a lot of debt we did not anticipate. Our franchisees are local female entrepreneurs, and in some cases are not eligible for support programs.”
Jordan owns Pacific Top Team Martial Arts academy. At a great loss, he had to close one of his four locations, because it was opened just prior to the pandemic, making it not eligible for government programs. He describes his situation and that of many others in his industry as “suffering”. Health orders are provincial jurisdiction. However, there has been a lack of federal leadership on every aspect of the pandemic for a year now.
It was disappointing that the Liberals voted down a Conservative motion this week calling on the government to introduce a data-driven COVID reopening plan to gradually, safely and permanently lift restrictions, as other countries have.
Madame la Présidente, les entreprises ont été durement touchées, surtout celles des secteurs du conditionnement physique et des arts martiaux, dont deux entrepreneurs de Kelowna—Lake Country. Michelle, fondatrice du studio de cardiovélo SPINCO, a déclaré ceci: « La pandémie a été très difficile pour notre entreprise, étant donné que nous avons été complètement fermés pendant presque un an et que nous avons dû contracter des dettes imprévues. Nos franchisées sont des entrepreneures locales, et, dans certains cas, elles ne sont pas admissibles aux programmes de soutien. »
Jordan est propriétaire de l'académie Pacific Top Team Martial Arts. Il a dû fermer l'une de ses quatre succursales à grande perte parce qu'elle avait été ouverte juste avant le début de la pandémie, ce qui l'a rendu inadmissible aux programmes du gouvernement. Il indique que la situation qu'il vit, à l'instar de beaucoup d'autres personnes dans cette industrie, cause des souffrances. Les ordonnances de santé publique relèvent des provinces. Toutefois, depuis un an, le fédéral manque d'initiative sur tous les aspects de la pandémie.
Il est décevant que les libéraux aient voté contre une motion que les conservateurs ont présentée cette semaine demandant au gouvernement de présenter un plan de déconfinement fondé sur des données pour appuyer la levée graduelle, permanente et en toute sécurité des restrictions relatives à la COVID-19, comme d'autres pays l'ont fait.
View Ya'ara Saks Profile
Lib. (ON)
View Ya'ara Saks Profile
2021-03-26 11:10 [p.5353]
Madam Speaker, tomorrow evening marks the beginning of Passover. In my riding of York Centre, across Canada and around the world, millions of Jewish families will observe a millenia-old tradition, retelling the story of Exodus at the Seder table. Some of us this year may be celebrating alone, and others will be celebrating with family members on Zoom, together yet apart. Though we cannot gather this year, the story of Passover, of triumph over hardship and liberation from oppression is a timeless reminder of the lessons that guide us through our challenges today. The spirit of our communities in overcoming the pandemic and working together to protect our most vulnerable gives us reason to celebrate. It is a community that is strong, resilient and compassionate and truly an important part of the rich and diverse tapestry of Canada.
As we see vaccinations increasing in anticipation of an end to the pandemic, the arrival of Passover, the holiday of spring, Chag ha'Aviv reassures us in the hope that perhaps a timely, modern, but temporary rewording of the Chad Gadya is appropriate this year. Next year—
Madame la Présidente, demain soir marquera le début de la Pâque juive. Dans York—Centre, partout au Canada et ailleurs dans le monde, des millions de familles juives célébreront une tradition millénaire en racontant l'histoire de l'exode autour de la table du seder. Cette année, certains d'entre nous risquent de célébrer seuls, tandis que d'autres se réuniront de manière virtuelle sur Zoom pour être ensemble, tout en étant séparés. Même si nous ne pouvons pas nous réunir en personne cette année, l'histoire de la Pâque juive, l'histoire d'un peuple qui a surmonté des épreuves et qui s'est libéré de l'oppression nous rappelle des leçons qui nous aident à passer au travers des épreuves que nous vivons aujourd'hui. L'esprit des communautés qui luttent contre la pandémie actuelle et qui unissent leurs efforts pour protéger les personnes les plus vulnérables nous donne une raison de célébrer. Cette communauté est forte, résiliente et empreinte de compassion. Elle fait partie intégrante du tissu social qui enrichit la diversité au Canada.
Alors que les efforts de vaccination laissent entrevoir la fin de la pandémie, la célébration de la Pâque juive, la fête du printemps, Chag ha'Aviv, offre l'espoir que, peut-être, il serait approprié d'adapter temporairement le Chad Gadya, en fonction du contexte actuel. L'année prochaine...
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
The hon. member for Wellington—Halton Hills.
Le député de Wellington—Halton Hills a la parole.
View Michael Chong Profile
CPC (ON)
Madam Speaker, there has been an alarming rise in discrimination and racism against Canadians of Asian descent. Asians have been attacked in public, yelled at, spit at and subjected to online hate and discrimination, just for being Asian.
It is clear that despite the tremendous progress we have made as Canadians in recent decades to combat racism and discrimination and to build a society where Canadians of all races, religions and creeds can live freely, more work needs to be done.
I am proud of being of Asian descent and proud of the contributions our community has made to the building of this country, including the sacrifices made in constructing the railway that laid the basis of the country through Confederation. I am proud of the contributions we continue to make in law, medicine, science; the arts, business and politics.
Let us all in this House and as Canadians come together to denounce this racism and discrimination, and to build a better Canada.
Madame la Présidente, on note une hausse alarmante de la discrimination et du racisme envers les Canadiens d'origine asiatique. Des Asiatiques se font agresser en public, crier des insultes et cracher dessus, et ils sont la cible de discrimination et de haine en ligne simplement à cause de leur identité asiatique.
Bien que nous, les Canadiens, ayons fait, d'immenses progrès au cours des dernières décennies dans la lutte contre le racisme et la discrimination et la construction d'une société dans laquelle les Canadiens peuvent vivre librement peu importe leur race, leur religion et leurs croyances, il est clair qu'il reste beaucoup à faire.
Je suis fier de mes origines asiatiques et de la façon dont notre communauté a contribué à bâtir le Canada, ce qui comprend les sacrifices qu'elle a faits pendant la construction de la voie ferrée, qui a joué un rôle primordial dans l'édification du pays dans le cadre de la Confédération. Je suis fier des contributions que nous continuons d'apporter dans les domaines du droit, de la médecine, des sciences, des arts, des affaires et de la politique.
J'invite tous les députés et tous les Canadiens à dénoncer d'une même voix le racisme et la discrimination envers les Asiatiques, et à bâtir ensemble un Canada meilleur.
View John Barlow Profile
CPC (AB)
View John Barlow Profile
2021-03-26 11:12 [p.5353]
Madam Speaker, the agriculture minister pretends to support farmers, but in reality is negligent when needed most.
The minister is complicit in saddling producers with the farm-killing carbon tax, voted against exempting grain drying from the carbon tax, and the Liberals are increasing this tax by 33% next week, which will further devastate Canadian agriculture.
When farm groups asked for $2.6 billion in COVID support, she offered just $125 million and told farmers to drain their agri-invest accounts, money they did not have. This is hard to accept when the Liberals spent $250 million on the Asian Infrastructure Bank and $225 million on quarantine hotels.
At the FPT meeting yesterday, the minister had a chance to support farmers, but, once again, she walked away and took $75 million with her. Instead of offering support, the Liberals are hiking carbon taxes and withholding $75 million from Canadian farm families.
The Conservatives can be counted on to unleash agriculture's true potential and get Canada's economy growing again.
Madame la Présidente, la ministre de l'Agriculture soutient qu'elle appuie les agriculteurs, mais en réalité, elle fait preuve de négligence au moment où les besoins sont les plus pressants.
La ministre a été complice dans la décision d'imposer aux producteurs une taxe sur le carbone nuisible à l'agriculture, elle a voté contre l'exemption de la taxe sur le carbone pour le séchage du grain, et les libéraux veulent augmenter cette taxe de 33 % la semaine prochaine, ce qui aura des effets encore plus désastreux sur l'agriculture canadienne.
Lorsque des groupes d'agriculteurs ont demandé une aide de 2,6 milliards de dollars pour composer avec la pandémie de COVID-19, la ministre n'a offert que 125 millions de dollars et a dit aux agriculteurs d'aller chercher dans leurs comptes Agri-investissement de l'argent qu'ils n'ont pas. C'est difficile à accepter quand on sait que les libéraux ont investi 250 millions de dollars dans la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures et dépensé 225 millions de dollars dans des hôtels de mise en quarantaine.
Lors de la rencontre fédérale-provinciale-territoriale qui a eu lieu hier, la ministre avait l'occasion d'appuyer les agriculteurs, mais, encore une fois, elle n'a rien fait et elle les privera de 75 millions de dollars. Les libéraux veulent augmenter la taxe sur le carbone et priver les familles d'agriculteurs du pays de 75 millions de dollars.
On peut compter sur les conservateurs pour aider le secteur agricole à développer son plein potentiel et relancer la croissance économique au Canada.
View Richard Cannings Profile
NDP (BC)
Madam Speaker, we are in a housing crisis in Canada. Many people are finding it very difficult to secure a roof over their heads, and it is often impossible for people who find themselves homeless through mental illness or addiction.
I have been very proud of the hard work and collaboration of various groups in my home town of Penticton to find and build homes for the homeless as well as housing for low-income families and seniors. The Government of British Columbia has really stepped up in the last four years as well. It has been impressive, but it has not been perfect. We have hit a bump in the road as projects for people who need wraparound services have caused concern in the community.
This is not the time for verbal sparring. This is not the time to say that this cannot be done. However, it is a time to sit down with those who know the needs of the homeless community, to listen to neighbourhood concerns and to find the funding and solutions that ensure neighbours feel safe and that no one will be left out on the street.
Madame la Présidente, le Canada vit une crise du logement. Beaucoup de gens ont du mal à se trouver un toit, et cela devient souvent impossible pour les personnes qui se retrouvent sans abri à cause de problèmes de maladie mentale ou de toxicomanie.
Je suis très fier du travail assidu et de la collaboration de divers groupes dans ma ville de résidence, Penticton, qui ont trouvé ou bâti des logements pour les sans-abri, ainsi que pour les familles à faible revenu et les aînés. Le gouvernement de la Colombie-Britannique s'est également beaucoup impliqué au cours des quatre dernières années. Tout cela est impressionnant, mais pas parfait. Nous avons rencontré un obstacle au moment où des projets destinés à des personnes ayant besoin de services enveloppants ont suscité des préoccupations dans la collectivité.
Le temps n'est pas aux joutes oratoires. Le temps n'est pas à la négativité. Par contre, le temps est venu de s'asseoir avec ceux qui connaissent les besoins des itinérants, d'écouter les préoccupations des citoyens des divers quartiers, et de trouver le financement et les solutions nécessaires pour que les gens se sentent en sécurité dans leur quartier et que personne ne soit laissé à la rue.
View Andréanne Larouche Profile
BQ (QC)
View Andréanne Larouche Profile
2021-03-26 11:14 [p.5354]
Madam Speaker, today I would like to draw your attention to an important campaign to promote Invisible Work Day, which was established in 2011 by the Association féminine d'éducation et d'action sociale, or Afeas.
In 2010, thanks to the work of Bloc Québécois MP Nicole Demers, a motion received the unanimous support of the House to designate the first Tuesday in April as a day to reflect on this important issue. Ever since, this day has remained invisible, so to speak. The pandemic was a wake-up call: It exposed the nature of this work as a result of the lockdown, school and work going online, additional workload for family caregivers, and much more.
I would like to congratulate Afeas and the inter-organizational committee for everything they have done to mobilize the public and decision-makers to recognize and value invisible work, which adds so much to women's mental load. Invisible work counts.
Madame la Présidente, je veux souligner aujourd'hui une campagne importante, celle de la promotion de la Journée nationale du travail invisible, créée en 2011 par l'Association féminine d'éducation et d'action sociale, l'Afeas.
En 2010, grâce au travail de la députée du Bloc québécois Nicole Demers, une motion avait alors été adoptée à l'unanimité pour que le premier mardi d'avril nous permette de réfléchir à cette importante question. Depuis, elle est restée — sans jeu de mots — invisible. S'il y a une chose que la pandémie nous a rappelée, c'est que le travail invisible est soudainement devenu très visible avec le confinement, le travail à l'école et à la maison, le travail supplémentaire dû à la proche aidance et bien plus.
Je tiens donc à féliciter l'Afeas et le comité inter-associations pour tout le travail mené en vue de mobiliser le public, les décideurs et les décideuses pour la reconnaissance et la valorisation du travail invisible, lequel ajoute tellement à la charge mentale des femmes. Le travail invisible, ça compte.
View Robert Kitchen Profile
CPC (SK)
Madam Speaker, after over two years without a federal budget, Canadians are looking for some security and certainty for the future, especially when it comes to jobs. The Prime Minister seems to think that he and his government somehow know what is best for the people of my home province of Saskatchewan and all Canadians across the country. His Ottawa-knows-best approach to his economic reset will do absolutely nothing to help hard-working Canadians who just want to pay their bills and put food on the table. Canadians want a hand up, not a handout. Thankfully, there are other options.
We Conservatives have put forward Canada's recovery plan, which would enact a comprehensive strategy to put Canadians back to work across the country. We will secure jobs, secure accountability, secure mental health, secure the country and secure our economy. Unlike the Liberals, we will focus on the hardest-hit sectors, such as small business. We will work to ensure that Canada provides the necessary incentives needed to create an environment that encourages investment, rather than hinders it, in all industries for all Canadians.
Madame la Présidente, alors qu'il n'y a pas eu de budget fédéral depuis plus de deux ans, les Canadiens souhaitent davantage de sécurité et de certitude pour l'avenir, en particulier en ce qui concerne les emplois. Le premier ministre semble penser que son gouvernement et lui savent ce qui est le mieux pour les gens de ma province, la Saskatchewan, et pour tous les Canadiens. L'approche « Ottawa a toujours raison » qu'il applique à son plan de relance économique n'aidera absolument pas les travailleurs canadiens qui veulent simplement payer les factures et se nourrir. Les Canadiens veulent qu'on leur donne un coup de pouce; ils ne demandent pas la charité. Heureusement, il y a d'autres options.
Nous, conservateurs, avons présenté un plan de relance axé sur une stratégie exhaustive pour permettre aux Canadiens de retourner au travail partout au pays. Nous allons protéger les emplois, favoriser la reddition de comptes, veiller à la santé mentale, assurer la sécurité du pays et renforcer l'économie. Contrairement aux libéraux, nous allons nous concentrer sur les secteurs les plus touchés, comme celui des petites entreprises. Nous ferons en sorte que le Canada offre les mesures incitatives nécessaires pour créer un environnement qui favorise les investissements, au lieu d'y être défavorable, dans toutes les industries pour l'ensemble des Canadiens.
View Geoff Regan Profile
Lib. (NS)
View Geoff Regan Profile
2021-03-26 11:17 [p.5354]
Madam Speaker, today is Purple Day, a day dedicated to increasing awareness about epilepsy, a neurological disorder of the central nervous system, specifically the brain.
My friend Cassidy Megan created the idea of Purple Day in 2008, motivated by her own struggles with epilepsy. Since then, Purple Day has continued to grow and has helped to dispel myths, reduce stigma and help those living with epilepsy know they are not alone.
In 2012, I was delighted when Parliament gave unanimous support to my private member's bill, Bill C-278, an act respecting a day to increase public awareness about epilepsy. The bill became law, making March 26 officially Purple Day in Canada. Now, each year on this date, people on every continent and in over 70 countries wear purple and host events in support of people with epilepsy.
This cause is very important to me and I am so proud of Cassidy Megan for her ongoing work to grow Purple Day and raise global awareness of epilepsy.
Madame la Présidente, c'est aujourd'hui la Journée lavande, une journée visant à sensibiliser davantage les gens à l'épilepsie, un trouble neurologique du système nerveux central, en particulier du cerveau.
Motivée par son propre combat contre l'épilepsie, mon amie Cassidy Megan a créé la Journée lavande en 2008. Depuis, cette journée a continué de prendre de l'ampleur et a contribué à dissiper les mythes, à réduire les préjugés et à faire savoir aux épileptiques qu'ils ne sont pas seuls.
En 2012, j'ai été ravi lorsque le Parlement a appuyé à l'unanimité mon projet de loi d'initiative parlementaire, le projet de loi C-278, Loi instituant une journée destinée à sensibiliser davantage le public à l'épilepsie. Le projet de loi a été adopté, et le 26 mars a été reconnu officiellement comme la Journée lavande au Canada. Maintenant, chaque année à cette date, des gens sur tous les continents et dans plus de 70 pays portent la couleur lavande et organisent des événements à l'appui des épileptiques.
Cette cause revêt une énorme importance pour moi. Je suis si fier de Cassidy Megan pour les efforts continus qu'elle déploie en vue de favoriser l'essor de la Journée lavande et de sensibiliser la population mondiale à l'épilepsie.
View Gérard Deltell Profile
CPC (QC)
View Gérard Deltell Profile
2021-03-26 11:18 [p.5355]
Madam Speaker, the Auditor General issued a scathing report yesterday. She said she was discouraged by how the government handled matters pertaining to the border a year ago.
What matters most to Canadians right now is vaccine supply. We know that India has cut off the supply. We know that the European Union has tightened measures. Canada needs vaccines.
What is the government's plan? More importantly, what kind of delays can Canadians expect?
Madame la Présidente, hier, la vérificatrice générale a été cinglante. Elle a dit qu'elle était « découragée » quant au travail fait par le gouvernement par rapport à la frontière, il y a un an.
Aujourd'hui, au moment où l'on se parle, la préoccupation des Canadiens, c'est l'approvisionnement en vaccins. On sait que l'Inde a fermé le robinet. On sait que l'Union européenne a resserré les mesures. Or, le Canada attend des vaccins.
Quel est le plan du gouvernement? Surtout, quels sont les retards auxquels le Canada fait face?
View Steven MacKinnon Profile
Lib. (QC)
View Steven MacKinnon Profile
2021-03-26 11:18 [p.5355]
Madam Speaker, of course we are thrilled to have reached our target of securing six million doses in the first quarter, and those doses are already here. On top of that, we expect another three million doses to arrive next week.
We did experience a slight delay with one supplier due to internal quality control concerns, but we are determined to maintain the momentum when it comes to importing and supplying vaccines for all Canadians.
Madame la Présidente, nous nous réjouissons bien sûr du fait que nous avons atteint la cible de 6 millions de doses, qui sont déjà arrivées au Canada, au cours du premier trimestre. De plus, nous attendons 3 millions de doses la semaine prochaine.
Nous avons effectivement subi un léger retard de la part d'un fournisseur en raison de préoccupations internes liées au contrôle de la qualité, mais nous sommes déterminés à continuer sur notre lancée dans l'importation et la fourniture de vaccins pour l'ensemble des Canadiennes et des Canadiens.
View Gérard Deltell Profile
CPC (QC)
View Gérard Deltell Profile
2021-03-26 11:19 [p.5355]
Madam Speaker, to be mindful and, more importantly, credible, one needs to be consistent. However, what happened is that the government said one thing and then the opposite in a very short time.
On Wednesday, the procurement minister told the Standing Committee on Government Operations and Estimates that the government did not expect any interruption in the deliveries from Europe. However, yesterday, the same minister issued a press release in which she said that we will not be getting the Moderna vaccines this weekend as expected, but that they will be arriving next week instead. Who should we believe? Wednesday's minister or Thursday's minister?
Madame la Présidente, pour être conscient et surtout pour être crédible, il faut être cohérent. Or, ce qui s'est passé, c'est que le gouvernement a dit une chose et son contraire en très peu de temps.
Mercredi, au Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires, la ministre de l’Approvisionnement a dit que le gouvernement ne prévoyait aucune interruption dans les livraisons provenant de l'Europe. Cependant, hier, la même ministre a publié un communiqué dans lequel elle dit que les vaccins de Moderna ne seront pas envoyés comme prévu en fin de semaine, mais la semaine prochaine. Qui devons-nous croire? La ministre de mercredi ou celle de jeudi?
View Steven MacKinnon Profile
Lib. (QC)
View Steven MacKinnon Profile
2021-03-26 11:20 [p.5355]
Madam Speaker, the minister did in fact issue a press release yesterday saying that she had just been informed that the company in question was experiencing quality control issues. As a result, there will be slight delay of just a few days in the arrival of approximately 600,000 doses in Canada.
Next week, we will receive three million doses to distribute to the provinces and territories, which will enable us to continue providing vaccines to Canadians.
Madame la Présidente, effectivement, la ministre a publié hier un communiqué disant qu'elle venait d'être avisée du fait que la compagnie en question a connu des problèmes de contrôle de la qualité. De ce fait, il y aura un léger retard de quelques jours dans l'arrivée d'à peu près 600 000 doses au Canada.
La semaine prochaine, nous recevrons 3 millions de doses à distribuer aux provinces et aux territoires, nous permettant de continuer sur notre lancée dans la fourniture de vaccins aux Canadiennes et aux Canadiens.
View Gérard Deltell Profile
CPC (QC)
View Gérard Deltell Profile
2021-03-26 11:20 [p.5355]
Madam Speaker, there is our answer. The Thursday minister is correct, not the Wednesday minister.
The fact of the matter is that when there are vaccine supply problems, fewer Canadians get vaccinated, which further delays the reopening of the economy. That is why this issue is so important.
The government did not negotiate assurances with the suppliers and that is why Canada is lagging behind. Does the government realize that its failures are delaying the reopening?
Madame la Présidente, nous avons quand même eu une réponse: c'est la ministre de jeudi qui a raison, pas celle de mercredi.
Il faut être conscient d'une réalité: quand on a des problèmes d'approvisionnement en vaccins, cela a pour effet que moins de Canadiens seront vaccinés, ce qui retarde d'autant la reprise économique. C'est la raison pour laquelle c'est important.
Le gouvernement n'a pas négocié d'assurances avec les fournisseurs et c'est pour cela que le Canada se retrouve en queue de peloton. Le gouvernement est-il conscient que ses ratés ont retardé le déconfinement?
View Steven MacKinnon Profile
Lib. (QC)
View Steven MacKinnon Profile
2021-03-26 11:21 [p.5355]
Madam Speaker, I can assure my hon. colleague by saying that the government monitors vaccine supply and the arrival of vaccine doses.
That is why we were able to move up delivery of nearly two million doses of the AstraZeneca vaccine, including 1.5 million doses from the United States next week through our agreement with the U.S. government. We have proven that we can acquire vaccine doses and move up their delivery and that is what we will continue to do.
Madame la Présidente, je peux rassurer mon honorable collègue en affirmant que le gouvernement est au fait de l'arrivée des doses de vaccins et de l'approvisionnement.
C'est la raison pour laquelle nous avons pu devancer l'arrivée d'à peu près 2 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca, dont 1,5 million de doses qui nous arriveront des États-Unis la semaine prochaine en vertu de notre entente avec le gouvernement des États-Unis. Nous avons prouvé que nous pouvions fournir des doses de vaccins et devancer leur arrivée et c'est ce que nous continuerons à faire.
View Michael Chong Profile
CPC (ON)
Madam Speaker, I have a very simple question for the government.
At the same time as the trial of Mr. Spavor was taking place last Friday in northern China and at the same time as the trial of Mr. Kovrig was taking place in Beijing last Monday, the government transferred $40 million to the China-led Asian Infrastructure Investment Bank, China's attempt to expand its influence throughout the Indo-Pacific region.
Why is the government not using every tool at its disposal, including the suspension of this payment, to secure the release of Mr. Kovrig and Mr. Spavor?
Madame la Présidente, j'ai une question très simple à poser au gouvernement.
Au moment même où M. Spavor passait en jugement vendredi dernier, dans le Nord de la Chine, et au moment même où M. Kovrig passait en jugement lundi dernier, à Beijing, le gouvernement transférait 40 millions de dollars à la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures, qui est dirigée par l'État chinois et dont la raison d'être est d'étendre l'influence dudit État dans toute la région indo-pacifique.
Pourquoi le gouvernement n'utilise-t-il pas tous les outils à sa disposition, comme suspendre ce versement par exemple, pour obtenir la libération de MM. Kovrig et Spavor?
View Marc Garneau Profile
Lib. (QC)
Madam Speaker, our number one priority at the moment is to secure the release of two Canadians, Michael Spavor and Michael Kovrig who have been arbitrarily detained on trumped-up charges by the Chinese government, and we will spare no effort to get their safe return home. We will continue to point out that China is practising an unacceptable diplomacy by engaging in arbitrary detention.
Madame la Présidente, notre priorité, en ce moment, c'est d'obtenir la libération des deux Canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, qui sont arbitrairement détenus en raison d'accusations montées de toutes pièces par le gouvernement chinois. Nous ne ménagerons aucun effort pour les ramener sains et saufs au pays. Nous continuerons à dire que la diplomatie basée sur les détentions arbitraires — que privilégie le gouvernement chinois — est inacceptable.
View Michael Chong Profile
CPC (ON)
Madam Speaker, the government says that it likes to work multilaterally but often does not when given the chance.
In 2015, President Obama and Vice-President Biden asked the government not to join the China-led Asian Infrastructure Investment Bank. Now, several years later, it is clear President Biden was right about China's threats in Indo-Pacific, and Mr. Kovrig and Mr. Spavor are paying the price.
Will the government admit it made a mistake, suspend these payments and withdraw from the China-led Asian Infrastructure Investment Bank ?
Madame la Présidente, le gouvernement se plaît à dire qu'il aime travailler dans un contexte multilatéral, mais il saisit rarement l'occasion lorsqu'elle se présente.
En 2015, le président Obama et le vice-président Biden ont demandé au gouvernement de ne pas participer à la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures, dirigée par l'État chinois. Maintenant, plusieurs années plus tard, il ne fait aucun doute que le président Biden avait raison de se méfier de la menace que fait peser la Chine sur la région indo-pacifique, et ce sont MM. Kovrig et Spavor qui en subissent les conséquences.
Le gouvernement avouera-t-il qu'il a fait une erreur, suspendra-t-il les paiements en question et se retirera-t-il de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures?
View Marc Garneau Profile
Lib. (QC)
Madam Speaker, we do indeed work with our allies when we want to bring up extremely serious problems that are occurring with China, namely the issue of arbitrary detention and the gross violations of human rights that are occurring in Xinjiang with the Uighurs and other ethnic minorities. We will work with our partners, multilaterally in a coordinated fashion, to bring these extremely important issues to the attention of China, and we will continue to do so until those problems are resolved.
Madame la Présidente, en effet, nous collaborons avec nos alliés lorsque nous voulons nous pencher sur de sérieux problèmes concernant la Chine, notamment les détentions arbitraires et les graves violations des droits de la personne que subissent les Ouïghours et d'autres minorités ethniques au Xinjiang. Nous travaillerons avec nos partenaires dans le cadre d'une approche multilatérale et coordonnée pour porter ces questions extrêmement sérieuses à l'attention de la Chine, et nous continuerons de le faire jusqu'à ce que ces problèmes soient résolus.
View Gabriel Ste-Marie Profile
BQ (QC)
View Gabriel Ste-Marie Profile
2021-03-26 11:24 [p.5356]
Madam Speaker, yesterday, the Canadian Medical Association announced that health care costs for seniors are projected to reach $490 billion over the next 10 years. That $490 billion is just for elder care. It does not include care for children, care for people with serious illnesses or mental health care. I could go on all day. That is exactly why, in tabling its budget yesterday, Quebec reiterated that Ottawa needs to increase health transfers to cover 35% of expenditures.
When will the government stop ignoring the fact that health care needs are skyrocketing?
Madame la Présidente, hier, l'Association médicale canadienne a révélé que les coûts des soins de santé pour les aînés allaient atteindre 490 milliards de dollars pour les 10 prochaines années. Imaginons: 490 milliards de dollars, seulement pour soigner les aînés. Cela ne compte pas les soins aux enfants, aux personnes atteintes de maladie grave et la santé mentale. On pourrait continuer jusqu'à demain. C'est exactement pour cela que, en déposant son budget hier, le Québec a répété qu'il fallait augmenter les transferts en santé jusqu'à ce qu’Ottawa couvre 35 % des dépenses.
Quand le gouvernement va-t-il arrêter de se fermer les yeux sur l'explosion des besoins en santé?
View Stéphane Lauzon Profile
Lib. (QC)
Madam Speaker, I am happy to answer this question.
Members know that the Prime Minister has met with all provincial and territorial premiers. They have spoken about health care. Work is under way.
The federal government has invested half a billion dollars to help seniors and other Canadians get the essential services they need, such as grocery deliveries. We allocated an additional $20 million for the new horizons program, $350 million for organizations and $9 million for the United Way.
I could go on, but we have been there for seniors and we will always be there for them.
Madame la Présidente, cela me fait plaisir de répondre à cette question.
On sait que le premier ministre a pris le temps de rencontrer les premiers ministres de chaque province et territoire. Ils ont parlé de santé. Le travail est en cours.
De notre côté, nous avons investi un demi-milliard de dollars pour aider les aînés et d'autres personnes à obtenir la fourniture de services essentiels, comme la livraison d'aliments. Nous avons mis 20 millions de dollars supplémentaires pour le programme Nouveaux Horizons; 350 millions de dollars pour les organismes; 9 millions de dollars à Centraide.
Je pourrais continuer, mais nous étions là pour les aînés et nous serons toujours là pour les aînés.
View Gabriel Ste-Marie Profile
BQ (QC)
View Gabriel Ste-Marie Profile
2021-03-26 11:25 [p.5356]
Madam Speaker, I cannot believe it. The figure is $490 billion, yet he spoke about $20 million and $500 million. I am not at all reassured.
Ottawa is making cuts to health care, as everyone has pointed out, including the Canadian Medical Association, the Conference Board of Canada, the Council of the Federation, the Quebec National Assembly, the unions, and even the House of Commons.
Quebec demonstrated this once again in its budget yesterday by investing another $10 billion while the federal share continues to decline. Its share was 50%, but it will dwindle to less than 18% within 20 years. The Liberals must stop repeating that they are there for Quebec and the provinces. Quebec and the provinces are saying the opposite.
When will they do their part?
Madame la Présidente, je n'en reviens pas. Il s'agit de 490 milliards de dollars et il a parlé de 20 millions de dollars et de 500 millions de dollars. Je ne suis pas du tout rassuré.
Ottawa coupe dans la santé et tout le monde le dit: l'Association médicale canadienne, le Conference Board du Canada, le Conseil de la fédération, l'Assemblée nationale du Québec, les syndicats, et même la Chambre des communes.
Le Québec l'a encore prouvé dans son budget hier en investissant 10 milliards de dollars de plus pendant que la part du fédéral continue de baisser. Sa part était de 50 % et elle va être de moins de 18 % d'ici 20 ans. Que les libéraux arrêtent de répéter qu'ils sont là pour le Québec et les provinces. Le Québec et les provinces disent le contraire.
Quand vont-ils faire leur part?
View Stéphane Lauzon Profile
Lib. (QC)
Madam Speaker, I would like to thank my colleague for his question.
As I mentioned earlier, the Prime Minister is in constant communication with the premiers of every province and territory. That topic has been discussed. The Prime Minister has made a commitment to work on this file.
We will continue our work on behalf of our seniors, our citizens. We are also taking steps to promptly pay out the Canada pension plan and old age security benefits that seniors rely on. We are investing millions of dollars to process new applications as quickly as possible.
Madame la Présidente, j'aimerais remercier mon collègue de sa question.
Comme je l'ai mentionné plus tôt, le premier ministre est en pleine communication avec les premiers ministres de chaque province et territoire. C'est un sujet qui a été abordé. Le premier ministre a pris l'engagement de travailler sur ce dossier.
Nous allons continuer notre travail pour nos aînés, nos Canadiens et nos Canadiennes. Nous prenons également des mesures pour verser sans délai les prestations du Régime de pensions du Canada et de la Sécurité de la vieillesse sur lesquelles les aînés comptent. Pour traiter les nouvelles demandes le plus rapidement possible, nous parlons de plusieurs millions de dollars.
View Alexandre Boulerice Profile
NDP (QC)
Madam Speaker, the Auditor General of Canada unequivocally stated that the Public Health Agency of Canada failed to fulfill its mandate during this pandemic.
Because of underfunding under Liberal and Conservative governments, the agency underestimated the impact of COVID-19 and was not ready to protect Canadians. The agency did not even keep the public properly informed in both official languages, thereby violating francophones' language rights and jeopardizing their safety.
Will the Liberals remedy the situation and give the agency and the public service the resources to protect us from another pandemic?
Madame la Présidente, la vérificatrice générale du Canada est catégorique: l'Agence de la santé publique du Canada a gravement failli à son mandat dans cette pandémie.
En raison du sous-financement sous les libéraux et les conservateurs, l'Agence a sous-estimé l'incidence de la COVID-19 et n'était pas prête à protéger la population. L'Agence n'a pas même informé les gens correctement dans les deux langues officielles, bafouant ainsi les droits linguistiques des francophones et leur sécurité.
Les libéraux vont-ils corriger le tir et s'assurer de donner à l'Agence et au service public les moyens de nous protéger contre une autre pandémie?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Madam Speaker, we have a huge debt of gratitude to the civil servants who have worked so hard throughout the pandemic to protect Canadians.
In fact, the Public Health Agency of Canada has expanded by more than 1,000 employees, including 150 new scientists. There is $690.7 million invested in PHAC over two years in the fall 2020 economic statement.
I look forward to the member opposite's support for passing Bill C-14.
Madame la Présidente, nous devons toute notre gratitude aux fonctionnaires qui travaillent si fort à protéger les Canadiens depuis le début de la pandémie.
En fait, l'Agence de la santé publique du Canada a augmenté ses effectifs de plus de 1 000 employés, dont 150 nouveaux scientifiques. L'énoncé économique de l'automne 2020 prévoit un investissement de 690,7 millions de dollars répartis sur deux ans pour l'Agence de la santé publique du Canada.
J'espère que le député d'en face appuiera l'adoption du projet de loi C-14.
View Jenny Kwan Profile
NDP (BC)
View Jenny Kwan Profile
2021-03-26 11:28 [p.5356]
Madam Speaker, the Auditor General's report clearly shows that the federal government's pandemic response failed Canadians. Issues were flagged as far back as 1999, and emphasized after the 2003 SARS and 2009 H1N1 outbreaks, yet the Public Health Agency of Canada failed to address these long-standing problems. It is inconceivable that Canada used risk assessment tools for domestic outbreaks when it was clear at the outset that this was an international one.
How can the Liberals justify these kinds of errors, and will the minister assure Canadians that she will fix the many problems highlighted by this report so that Canada is never in this position?
Madame la Présidente, le rapport de la vérificatrice générale montre clairement que le gouvernement fédéral a manqué à son devoir envers les Canadiens dans sa réponse à la pandémie. Dès 1999, des problèmes avaient été signalés. On a de nouveau sonné l'alarme à la suite des éclosions de SRAS en 2003 et de H1N1 en 2009, et pourtant, l'Agence de la santé publique du Canada n'a rien fait pour remédier à ces problèmes de longue date. Il est inconcevable que le Canada se soit servi d'outils d'évaluation des risques d'éclosions au pays alors qu'il était évident dès le départ que l'on avait affaire à une pandémie internationale.
Comment les libéraux peuvent-ils justifier ce genre d'erreur? La ministre peut-elle assurer aux Canadiens qu'elle réglera les nombreux problèmes mis en évidence dans ce rapport de sorte que le Canada ne se trouve plus jamais dans une telle position?
View Patty Hajdu Profile
Lib. (ON)
Madam Speaker, I agree with the member opposite that we can never be in this position again. That is why we are committing over $690 million in the fall economic statement.
I look forward to the member's support for the passage of Bill C-14. This is, of course, an investment in the Public Health Agency of Canada, to continue its hard work. As I have mentioned, it has added well over 1,000 employees since the beginning of the pandemic, and we will stop at nothing to ensure we have a world-class public health agency.
Madame la Présidente, je suis d'accord avec la députée d'en face pour dire que nous ne devons plus jamais nous trouver dans une telle position. Voilà pourquoi nous avons promis 690 millions de dollars dans l'énoncé économique de l'automne.
J'espère que la députée appuiera l'adoption du projet de loi C-14. Bien entendu, il s'agit d'un investissement pour permettre à l'Agence de la santé publique du Canada de poursuivre son dur travail. Comme je l'ai mentionné, elle a augmenté ses effectifs de plus de 1 000 employés depuis le début de la pandémie. Nous ne ménagerons aucun effort pour faire de l'Agence de la santé publique du Canada une agence de santé publique de calibre mondial.
View Alex Ruff Profile
CPC (ON)
View Alex Ruff Profile
2021-03-26 11:29 [p.5357]
Madam Speaker, the Minister of National Defence said he cannot involve himself in investigations, but Wednesday the minister ordered the Chief of the Defence Staff to review an investigation that just closed.
The Canadian Forces National Investigation Service told committee that the minister can absolutely refer investigations to them.
Can the minister appreciate that, to many serving women, these different responses could be perceived as hypocritical and inconsistent?
Madame la Présidente, le ministre de la Défense nationale a affirmé qu'il ne peut s'ingérer dans les enquêtes, mais, mercredi, le ministre a ordonné au chef d'état-major de la Défense de passer en revue une enquête qui venait d'être achevée.
Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes a confirmé au comité que le ministre avait bel et bien le pouvoir de lui confier des enquêtes.
Le ministre réalise-t-il que, pour bien des femmes militaires, ces réponses contradictoires risquent d'être perçues comme étant hypocrites?
View Anita Vandenbeld Profile
Lib. (ON)
View Anita Vandenbeld Profile
2021-03-26 11:30 [p.5357]
Madam Speaker, the Minister of National Defence has asked Lieutenant-General Eyre to review how this matter was handled.
Let me be clear, the minister has not directed any investigation. Drawing an elected official, a politician, into the sequence of an investigation would have been wrong and dangerous. Politicizing any investigation threatens a just outcome for those who come forward.
Madame la Présidente, le ministre de la Défense nationale a demandé au lieutenant-général Eyre d'examiner la façon dont cette affaire a été menée.
Je veux que ce soit bien clair, le ministre n'a commandé aucune enquête. L'ingérence d'un élu, d'un politicien dans le processus d'enquête serait malavisée et dangereuse. La politisation des enquêtes est une menace à l'obtention d'un résultat impartial pour les personnes qui font des dénonciations.
View Alex Ruff Profile
CPC (ON)
View Alex Ruff Profile
2021-03-26 11:30 [p.5357]
Madam Speaker, the minister has said he referred the matter to the Privy Council for investigation. The Prime Minister's national security adviser, who would have handled it, said he was never even made aware of allegations against General Vance.
The minister has said the ombudsman should have investigated, but current ombudsman Greg Lick told the committee yesterday that Gary Walbourne acted exactly the way an ombudsman should.
What lessons has the minister personally learned from this failure to investigate, and what actions has he taken to ensure the same mistakes do not happen again?
Madame la Présidente, le ministre a déclaré avoir renvoyé l'affaire au Conseil privé aux fins d'enquête. Le conseiller à la sécurité nationale du premier ministre, qui aurait dû s'en occuper, a déclaré qu'il n'avait jamais été informé des allégations contre le général Vance.
Le ministre a indiqué que l'ombudsman aurait dû mener une enquête, mais l'actuel ombudsman, Greg Lick, a dit hier au comité que Gary Walbourne a agi exactement comme un ombudsman est censé le faire.
Quelles leçons le ministre a-t-il personnellement tirées de cette absence d'enquête et quelles mesures a-t-il prises pour éviter que les mêmes erreurs se reproduisent?
View Anita Vandenbeld Profile
Lib. (ON)
View Anita Vandenbeld Profile
2021-03-26 11:31 [p.5357]
Madam Speaker, as we have said, the minister followed the proper processes.
When the former ombudsman came to the minister, he brought the matter to the Privy Council Office, who reached out to the former ombudsman the very next day to obtain the information to start an investigation, but that information was not provided.
The former national security adviser was not part of that process, because if the Conservatives had actually read the entire email, he said that this was not necessarily unusual, particularly if PCO senior personnel were not able to obtain information that would have allowed and warranted the pursuit of an investigation.
Madame la Présidente, comme nous l'avons dit, le ministre a suivi les processus appropriés.
Après avoir été informé de l'affaire par l'ancien ombudsman, le ministre l'a portée à l'attention du Bureau du Conseil privé qui a communiqué le lendemain avec l'ancien ombudsman afin d'obtenir les informations nécessaires pour lancer une enquête, mais ces informations n'ont pas été fournies.
Si les conservateurs avaient lu tout le courriel, ils sauraient que l'ancien conseiller à la sécurité nationale a déclaré qu'il n'était pas nécessairement inhabituel qu'il ne participe pas au processus, surtout si les cadres supérieurs du Bureau du Conseil privé n'étaient pas en mesure d'obtenir des informations qui auraient permis et justifié la tenue d'une enquête.
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2021-03-26 11:32 [p.5357]
Madam Speaker, the Auditor General says the Liberals failed and put Canadians' well-being, safety and the economy at risk.
They delayed closing the borders when they should have, but were still unprepared. The border is in chaos. Agents cannot keep up with changes. The public safety minister still has not delivered training that he promised.
This week the Liberals voted against our call for a data-driven plan to get life and paycheques back to normal. How can Canada reopen safely with this ongoing incompetence and uncertainty?
Madame la Présidente, la vérificatrice générale dit que les libéraux n'ont pas été à la hauteur et qu'ils ont mis le bien-être et la sécurité des Canadiens ainsi que l'économie en danger.
Ils n'ont pas fermé la frontière quand ils auraient dû le faire, mais ils ont quand même été pris au dépourvu. Le chaos règne à la frontière. Les agents n'arrivent pas à s'adapter aux changements. Le ministre de la Sécurité publique n'a toujours pas donné la formation qu'il avait promise.
Cette semaine, les libéraux ont voté contre notre demande de plan fondé sur des données visant à ce que la vie et la rémunération reviennent à la normale. Comment le Canada peut-il rouvrir en toute sécurité avec l'incompétence et l'incertitude actuelles?
View Joël Lightbound Profile
Lib. (QC)
View Joël Lightbound Profile
2021-03-26 11:32 [p.5357]
Madam Speaker, I would like to begin by thanking the Auditor General for her report. The Canada Border Services Agency, or CBSA, accepts the Auditor General's recommendations and will take concerted action to implement them. The CBSA will continue to examine the findings and recommendations in the Auditor General's report and use them to guide its future activities.
I can assure the opposition member that a number of mechanisms have been put in place to ensure that border services officers have all of the information they need to do their job properly in these unprecedented circumstances.
Madame la Présidente, je tiens d'abord à remercier la vérificatrice générale de son rapport. L'Agence des services frontaliers du Canada, ou ASFC, accepte les recommandations de la vérificatrice générale et va prendre des mesures concertées pour y donner suite. L'ASFC va continuer d'inclure et d'examiner les constatations et les recommandations du rapport de la vérificatrice générale pour guider ses activités futures.
Je peux assurer à la députée de l'opposition que plusieurs moyens ont été mis en place pour s'assurer que les agents des services frontaliers ont toute l'information requise pour bien effectuer leur travail dans un contexte inusité.
View Shannon Stubbs Profile
CPC (AB)
View Shannon Stubbs Profile
2021-03-26 11:33 [p.5357]
Madam Speaker, the U.S.-Canada border moves $2 billion a day in goods that are crucial to Canada's economy.
For these essential workers, it is a gamble. They are told they are exempt by public health and overturned by border agents, and could even get a $3,000 fine while the NHL and elites get special treatment. An Ontarian, who has crossed between auto plants for 20 years, says it depends on which customs agent they ask.
I wrote asking for clear answers, but the public safety and health ministers cannot decide who is charge.
The U.S. and U.K. have recovery plans. Where is Canada's plan to secure our future?
Madame la Présidente, chaque jour, des biens d'une valeur de 2 milliards de dollars essentiels pour l'économie canadienne traversent la frontière canado-américaine.
Les travailleurs essentiels courent un risque. La santé publique leur dit qu'ils sont exemptés des mesures, mais ils se font refouler à la frontière par des agents des services frontaliers et ils pourraient même se voir infliger une amende de 3 000 $, alors que les joueurs de la LNH et les élites obtiennent un traitement de faveur. Un Ontarien, qui circule entre deux usines d'automobiles depuis 20 ans, indique que cela dépend de l'agent des services frontaliers sur lequel on tombe.
J'ai écrit aux ministres de la Sécurité publique et de la Santé pour leur demander des réponses claires, mais ils n'arrivent pas à décider qui est responsable du dossier.
Les États-Unis et le Royaume-Uni disposent d'un plan de relance. Où est le plan du Canada pour assurer notre avenir?
View Joël Lightbound Profile
Lib. (QC)
View Joël Lightbound Profile
2021-03-26 11:33 [p.5358]
Madam Speaker, I thank the hon. member for that important question.
I would remind the House that in response to the pandemic and the closure of the Canada-U.S. border, for example for non-essential travel, the CBSA has expanded its support to front-line border services officers beyond what is required by current operational bulletins and guidelines. Officers now have direct access to support services 24 hours a day.
To ensure that officers understand all the border measures in place, the CBSA has also held information sessions to explain the order clearly so that all relevant information is available to officers.
Madame la Présidente, je remercie la députée de son importante question.
Je tiens à rappeler qu'en réponse à la pandémie et à la fermeture de la frontière canado-américaine, en ce qui concerne les voyages discrétionnaires entre autres, l'ASFC a élargi son soutien aux agents des services frontaliers de première ligne en dépassant les lignes directrices des bulletins opérationnels déjà existants. L'accès 24 heures sur 24 à un service de soutien direct aux agents a été mis en place.
Pour s'assurer que les agents comprennent les mesures à la frontière, l'ASFC a aussi tenu des séances d'information pour bien expliquer le décret pour que toute information soit à la disposition des agents.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Madam Speaker, in a scathing report yesterday, the Auditor General confirmed what the Parliamentary Budget Officer has been saying all along: The Liberal government has no idea what it is doing when it comes to infrastructure. It let $9 billion lapse and it does not have basic accountability measures in place. It has no idea if its plan is even working. This is bad news for communities looking forward to new, important projects and the billions of dollars in lost projects due to lapsed funds is bad news for workers who have missed out on three construction seasons.
Why should Canadians believe that the Liberal government will get anything built in the future when it cannot do it now?
Madame la Présidente, dans un rapport accablant publié hier, la vérificatrice générale a confirmé ce que le directeur parlementaire du budget dit depuis longtemps: le gouvernement libéral n'a aucune idée de ce qu'il fait dans le dossier des infrastructures. Il a laissé des crédits de 9 milliards de dollars expirer et il n'a mis en place aucune mesure de reddition de comptes. Il n'a aucune idée si son plan est réellement efficace. Ce sont de mauvaises nouvelles pour les communautés qui espèrent de nouveaux projets importants. Ce sont aussi de mauvaises nouvelles pour les travailleurs qui ont perdu trois saisons de construction en raison des projets perdus parce que les crédits sont expirés, laissant ainsi filer des milliards de dollars d'investissements.
Pourquoi les Canadiens devraient-ils croire que le gouvernement libéral réussira à faire construire quoi que ce soit dans l'avenir alors qu'il ne peut même pas le faire maintenant?
View Catherine McKenna Profile
Lib. (ON)
View Catherine McKenna Profile
2021-03-26 11:35 [p.5358]
Madam Speaker, through the investing in Canada plan, we committed over $180 billion over 12 years to infrastructure that benefits Canadians: from public transit to trading ports, broadband networks to energy systems and community services to natural spaces. Five years into the plan, we have already invested $81 billion in over 67,000 projects, with 90% of them completed or under way.
My goal has always been to ensure multiple benefits from every dollar spent. That means jobs and growing the economy. That means more inclusive communities and that also means climate change. I certainly hope the party opposite supports that.
Madame la Présidente, par l'entremise du plan Investir dans le Canada, nous nous sommes engagés à investir plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans pour bâtir des infrastructures avantageuses pour les Canadiens: le transport en commun, les ports commerciaux, les réseaux à large bande, les systèmes énergétiques, les services communautaires, les espaces naturels et j'en passe. En cinq ans, nous avons déjà investi 81 milliards de dollars répartis dans plus de 67 000 projets, dont 90 % d'entre eux sont terminés ou en voie de l'être.
Mon but a toujours été d'optimiser les retombées pour chaque dollar dépensé, autrement dit, créer des emplois et stimuler l'économie. Cela se traduira aussi par des communautés plus inclusives et des mesures pour lutter contre les changements climatiques. J'espère sincèrement que le parti d'en face appuiera tous ces efforts.
View Andrew Scheer Profile
CPC (SK)
Madam Speaker, the Auditor General found that half of the Liberal government's $188-billion program, over $90 billion, actually comes from the previous Conservative government's plan. The Liberals are putting their name on our homework. They cannot even track the money they have spent, and 20% of the department's funds are not even getting out the door. That is $9 billion shuffled around the department. Construction workers were counting on those funds to get their jobs back.
Can the minister explain why she allowed $9 billion to get lost in her own department instead of getting shovels in the ground?
Madame la Présidente, la vérificatrice générale a constaté que la moitié du programme de 188 milliards de dollars du gouvernement libéral, soit plus de 90 milliards de dollars, provenait en fait du plan du gouvernement conservateur précédent. Les libéraux récoltent les fruits de nos efforts. Ils ne savent même pas combien d'argent ils ont dépensé, et 20 % des fonds du ministère ne sont même pas utilisés. Cela représente 9 milliards de dollars qui traînent au ministère. Les travailleurs de la construction comptaient sur cet argent pour retrouver leur emploi.
La ministre peut-elle expliquer pourquoi elle a laissé 9 milliards de dollars se perdre dans son propre ministère au lieu de commencer les travaux?
View Catherine McKenna Profile
Lib. (ON)
View Catherine McKenna Profile
2021-03-26 11:36 [p.5358]
Madam Speaker, I am pleased to tell the member opposite that we have been able to approve, through my department alone, close to 2,000 projects over the past year. That is getting shovels in the ground. That is creating jobs. That is getting growth, tackling climate change and building more inclusive communities.
We can talk to any mayor or city counsellor across the country to learn how these projects are improving lives in their communities, from Canadian-made electric buses in Brampton to the new McLoughlin Point Wastewater Treatment Plant on Vancouver Island.
What Canadians want to know about is this. During the last election the Conservative Party said it was going to cut infrastructure spending. Will it do that again?
Madame la Présidente, je suis ravie de dire au député d'en face que par l'entremise de mon ministère seulement, nous avons été en mesure d'approuver près de 2 000 projets au cours de la dernière année. C'est ce que j'appellerais commencer les travaux. Nous créons des emplois. Nous favorisons la croissance, nous luttons contre les changements climatiques et nous bâtissons des collectivités plus inclusives.
Nous pouvons parler à n'importe quel maire ou conseiller municipal du pays pour savoir comment les projets améliorent la qualité de vie dans leurs collectivités, qu'il s'agisse d'autobus électriques fabriqués à Brampton, au Canada, ou de la nouvelle station de traitement des eaux usées à McLoughlin Point sur l'île de Vancouver.
Ce que les Canadiens veulent savoir, c'est ceci. Lors des dernières élections, le Parti conservateur a dit qu'il allait réduire les dépenses d'infrastructure. Est-ce toujours dans ses plans?
View Caroline Desbiens Profile
BQ (QC)
Madam Speaker, today Quebec is lifting the lockdown on performing arts. This is our vaccine against despair. Performance venues can reopen, even in red zones.
The Bloc Québécois is therefore making six urgent proposals to ensure predictability and security for the cultural sector. Ottawa needs to create a stimulus fund to guarantee the viability of reopening performance venues and resuming cultural events. Creators need direct support in order to create things to present on stage. Ottawa must help Quebec City make up for the various financial losses experienced in the creative sector because of distancing, including at the box office.
We are reaching out to the minister. What is he going to do?
Madame la Présidente, aujourd'hui le Québec déconfine ses arts vivants, son vaccin contre la morosité. Les salles de spectacles peuvent rouvrir, même en zone rouge.
Le Bloc québécois fait donc six propositions d'urgence pour assurer de la prévisibilité et de la sécurité au milieu culturel. Il faut qu'Ottawa crée un fonds de relance pour garantir la viabilité de la réouverture des lieux de diffusion et des événements culturels. Cela prend un soutien direct à la création pour avoir quelque chose à présenter sur les planches. Il faut qu'Ottawa aide Québec à compenser les diverses pertes budgétaires de l'industrie créative liées à la distanciation, dont la billetterie.
Nous tendons la main au ministre. Que va-t-il faire?
View Julie Dabrusin Profile
Lib. (ON)
View Julie Dabrusin Profile
2021-03-26 11:38 [p.5358]
Madam Speaker, I thank my hon. colleague for her question.
We have invested in and are providing support to the performing arts, because we recognize how important they are. We recently provided an additional $181 million in ongoing support.
We know this is important, and we are here for the performing arts.
Madame la Présidente, je remercie ma collègue de sa question.
Nous avons investi des fonds et nous apportons du soutien aux arts vivants, car ils sont tellement importants et nous le reconnaissons. Récemment, nous avons octroyé plus de 181 millions de dollars supplémentaires en soutien continu.
Nous savons que c'est important et nous sommes là pour les arts vivants.
View Caroline Desbiens Profile
BQ (QC)
Madam Speaker, that is not enough. We know that the Canada recovery benefit, or the CRB, does not work for more than 40% of artists.
Ottawa has to support the recovery of the arts. In the meantime, 40% of artists and artisans are considering changing their career or are suffering a major depression. Festivals and events need support for their lost revenue. Federal assistance programs need to be more flexible. Spectators need to be encouraged through tax credits and safer health protocols. Attendance needs to be encouraged. Concert halls are bravely reopening in a climate of uncertainty. The Bloc Québécois is reaching out.
What is the minister—
Madame la Présidente, ce n'est pas suffisant. On sait que la Prestation canadienne de la relance économique, ou PCRE, ne fonctionne pas pour plus de 40 % des artistes.
Ottawa doit appuyer la relance des arts, alors que 40 % des artistes et des artisans songent à changer de métier ou souffrent de dépression majeure. Il faut soutenir les pertes de revenus autonomes des festivals et des événements. Il faut que les programmes d'aide fédéraux soient plus flexibles. Il faut encourager la participation des spectateurs avec un crédit d'impôt et plus de sécurité sanitaire. Il faut encourager la participation. Il faut, aujourd'hui même, que les salles de spectacles rouvrent avec courage devant l'insécurité. Le Bloc québécois tend la main.
Qu'est-ce que le ministre va...
View Carol Hughes Profile
NDP (ON)
The hon. parliamentary secretary.
L'honorable secrétaire parlementaire a la parole.
View Julie Dabrusin Profile
Lib. (ON)
View Julie Dabrusin Profile
2021-03-26 11:39 [p.5359]
Madam Speaker, this year far too many workers in Canada's cultural sector have been denied their work, their passion and the stability they need to create and interact with their audience.
We want them to know that their government understands the extent of their challenges and knows that ongoing support is necessary. We have $181.5 million in funding. We are acting in the interest of artists and workers in Canada's cultural sector. We will continue to work with them to address the job losses in the sector and stimulate creativity.
Madame la Présidente, cette année, un trop grand nombre de travailleurs de la culture canadienne se trouvent privés de leur emploi, de leur passion et de la stabilité dont ils ont besoin pour créer et interagir avec leur public.
Nous leur disons que leur gouvernement comprend l'ampleur de leurs difficultés et sait qu'un soutien continuel est nécessaire. Nous avons un financement de 181,5 millions de dollars. Nous agissons dans l'intérêt des artistes et des travailleurs de la culture canadienne. Nous continuerons à travailler avec eux pour remédier aux pertes d'emploi dans le secteur et stimuler la créativité.
View Tony Baldinelli Profile
CPC (ON)
View Tony Baldinelli Profile
2021-03-26 11:40 [p.5359]
Madam Speaker, earlier this week, the coalition of hardest hit announced that 60% of Canada's hardest hit businesses will not make it to the end of the year if they do not receive extended support in the upcoming April federal budget. The coalition is asking for certainty from the federal government by way of extending both the Canadian emergency wage subsidy and the Canadian emergency rent subsidy to the end of this calendar year.
Will the government commit to these critical measures now, or will these businesses be forced to continue to wait for the clarity and certainty they so badly need?
Madame la Présidente, plus tôt cette semaine, la Coalition des entreprises les plus touchées a annoncé que 60 % des entreprises canadiennes les plus durement touchées par la pandémie ne survivront pas jusqu'à la fin de l'année si le budget fédéral d'avril ne prévoit pas une prolongation des mesures de soutien. La coalition demande au gouvernement fédéral de procurer de la certitude aux entreprises en prolongeant jusqu'à la fin de 2021 la Subvention salariale d'urgence du Canada et la subvention d'urgence pour le loyer.
Le gouvernement s'engagera-t-il dès maintenant à prolonger ces mesures cruciales, ou forcera-t-il les entreprises à continuer d'attendre sans leur procurer la clarté et la certitude dont elles ont désespérément besoin?
View Sean Fraser Profile
Lib. (NS)
View Sean Fraser Profile
2021-03-26 11:40 [p.5359]
Madam Speaker, from the outset of this pandemic we understood that COVID-19 created immense costs for businesses, particularly in some of the sectors that were hardest hit. That is why we moved quickly to establish support programs that would help them keep the doors open and help their workers keep food on the table.
We recently announced that we were extending some of these emergency support programs, such as the wage subsidy, to the end of June, and we will continue to be there for businesses, no matter what it takes and as long as it takes, to see them through this pandemic.
Madame la Présidente, nous avons compris, dès le début de la pandémie, que la COVID-19 représenterait d'énormes coûts pour les entreprises, surtout dans certains des secteurs les plus durement touchés. C'est pourquoi nous avons agi rapidement et établi des programmes de soutien afin d'aider les entreprises à rester en activité et leurs employés à avoir de l'argent pour subvenir à leurs besoins.
Nous avons annoncé dernièrement que certaines de ces mesures de soutien d'urgence, dont la subvention salariale, seraient prolongées jusqu'à la fin juin. Nous continuerons d'être là pour les entreprises, peu importe ce qu'il faudra faire et pendant combien de temps, pour qu'elles réussissent à traverser la pandémie.
View Richard Lehoux Profile
CPC (QC)
View Richard Lehoux Profile
2021-03-26 11:41 [p.5359]
Madam Speaker, it is all well and good to talk about economic recovery, but to make it happen we will have to find a solution to the labour shortage in certain regions of the country.
How can our entrepreneurs produce, build and innovate if they do not have the labour needed to fulfill their orders? When will the government reply to the many employers in Beauce who have been waiting for months to let the foreign workers they recruited themselves enter the country? What is it doing to facilitate the inter-regional movement of workers in Canada to meet the needs in regions such as Beauce?
Madame la Présidente, c'est beau de parler de relance économique, mais, pour la réaliser, on devra trouver une solution à la rareté de la main-d'œuvre dans certaines régions du pays.
Comment nos entrepreneurs peuvent-ils produire, construire et innover s'ils n'ont pas la main-d'œuvre nécessaire pour exécuter leurs commandes? Quand le gouvernement répondra-t-il aux nombreux employeurs beaucerons qui sont en attente depuis des mois pour laisser entrer les travailleurs étrangers qu'ils ont eux-mêmes recrutés? Que fait-il pour favoriser le déplacement interrégional des travailleurs au Canada afin de répondre aux besoins des régions comme chez nous en Beauce?
View Irek Kusmierczyk Profile
Lib. (ON)
View Irek Kusmierczyk Profile
2021-03-26 11:42 [p.5359]
Madam Speaker, our government recognizes the integral role foreign workers play in Canada's agriculture and seafood sectors. We have streamlined requirements and introduced priority processing for applications and work permits in these sectors. We have also launched a temporary measure that allows workers already in Canada to start a new job while their permanent application is being processed.
While COVID-19 has presented unique challenges to Canada's job market, we continue to support workers, employers and our provincial partners to ensure the continued strength of Canada's food sector and supply chain.
Madame la Présidente, le gouvernement est conscient du rôle crucial que jouent les travailleurs étrangers dans les secteurs de l'agriculture et des fruits de mer au Canada. Nous avons simplifié les exigences et instauré un traitement prioritaire des demandes et des permis de travail liés à ces secteurs. Nous avons aussi lancé une mesure temporaire qui permet aux travailleurs qui sont déjà au Canada de commencer un nouvel emploi pendant que leur demande permanente est en cours de traitement.
Bien que la COVID-19 crée des défis inédits pour le marché du travail canadien, nous continuons de soutenir les travailleurs, les employeurs et nos partenaires provinciaux afin de maintenir la solidité de la chaîne d'approvisionnement et du secteur alimentaire canadien.
View Michael Kram Profile
CPC (SK)
View Michael Kram Profile
2021-03-26 11:42 [p.5359]
Madam Speaker, SaskTel is the largest phone company and Internet service provider in the province of Saskatchewan. Last week, the Government of Saskatchewan announced that this Crown corporation will not be using Huawei to develop the province's 5G network. Instead, SaskTel has decided to go with Samsung, a South Korean firm.
If the provincial government of Saskatchewan can say no to Huawei, then why can this government not do so?
Madame la Présidente, SaskTel est la plus grande compagnie de téléphone et fournisseur de services Internet en Saskatchewan. La semaine dernière, le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé que cette société d'État ne se servira pas de l'infrastructure de Huawei pour aménager son réseau 5G. Au lieu de cela, SaskTel a choisi Samsung, une compagnie sud-coréenne.
Si le gouvernement provincial de la Saskatchewan peut dire non à Huawei, pourquoi le gouvernement fédéral n'en est-il pas capable?
View William Amos Profile
Lib. (QC)
View William Amos Profile
2021-03-26 11:43 [p.5359]
Madam Speaker, our government is going to continue to ensure that Canadian networks are kept safe and secure. We have been saying this for months. Canadians can be assured that we are not going to compromise on matters of national security, and while we are never going to comment on specific companies, an examination of the emerging 5G technology and associated security and economic considerations is under way.
We are going to keep relying on our experts. We are going to keep relying on our international considerations with our allies and we are going to make the best decisions for Canadians in due course.
Madame la Présidente, le gouvernement continuera de veiller à la sécurité des réseaux canadiens. C'est ce que nous disons depuis des mois. Les Canadiens peuvent avoir l'assurance que nous n'allons pas compromettre la sécurité nationale. Bien que nous n'allons jamais faire de commentaires sur aucune société en particulier, je puis dire que nous procédons actuellement à un examen de la technologie 5G émergente et des considérations économiques et de sécurité connexes.
Nous continuerons de nous fier aux spécialistes et de tenir compte des enjeux internationaux avec nos alliés pour prendre les meilleures décisions, en temps opportun, pour les Canadiens.
View Tom Kmiec Profile
CPC (AB)
View Tom Kmiec Profile
2021-03-26 11:43 [p.5360]
Madam Speaker, I wrote to the Minister of Canadian Heritage four months ago regarding substantiated claims of harassment, verbal abuse and intolerance levied against the Canada Artistic Swimming team's coaching staff by athletes on the team, including Cassie, an athlete and a constituent. It has been four months, and there is no answer. No coaches have been fired and there have been no apologies to the athletes, but Cassie deserves an answer.
The Artistic Swimming NSO is funded by Sport Canada, so what is the heritage minister going to do to fix this awful situation?
Madame la Présidente, il y a quatre mois, j'ai écrit au ministre du Patrimoine canadien concernant des allégations fondées de harcèlement, d'agressions verbales et d'intolérance qui ont été formulées par des athlètes de l'équipe de Natation artistique Canada, y compris Cassie, une athlète qui habite dans ma circonscription, à l'endroit du personnel d'entraîneurs. Quatre mois se sont écoulés et nous n'avons toujours pas de réponse. Aucun entraîneur n'a été congédié et aucune excuse n'a été présentée aux athlètes. Cassie mérite toutefois une réponse.
L'organisme national de sport Natation artistique est financé par Sport Canada. Que compte faire le ministre du Patrimoine pour régler cette terrible situation?
View Adam van Koeverden Profile
Lib. (ON)
View Adam van Koeverden Profile
2021-03-26 11:44 [p.5360]
Madam Speaker, I have been in touch with athletes and I have been in touch with officials, and we understand that Artistic Swimming has taken measures to address these complaints. We are also working very hard on an independent safe sport mechanism, which will be implemented in the coming weeks and months.
Sport Canada has had the opportunity to speak with Canada Artistic Swimming regarding these allegations, and the government is working hard with the sport community to establish these mechanisms as quickly as possible.
Madame la Présidente, j'ai communiqué avec des athlètes et des responsables et, d'après ce que nous comprenons, Natation artistique a pris des mesures pour répondre aux plaintes. Nous travaillons également très fort sur un mécanisme indépendant pour la sécurité dans le sport, qui sera mis en œuvre dans les prochaines semaines et les prochains mois.
Sport Canada a eu l'occasion de parler de ces allégations avec Natation artistique Canada. Le gouvernement travaille fort avec la communauté sportive pour mettre en place ces mécanismes aussitôt que possible.
View Heather McPherson Profile
NDP (AB)
View Heather McPherson Profile
2021-03-26 11:44 [p.5360]
Madam Speaker, under the Liberal government, Canada is not back. Canada has dropped to 75th place in the list of countries contributing to peacekeeping efforts. Canada's official development assistance is lower than it was under Stephen Harper's Conservatives. Perhaps most shocking of all is that today, on the sixth anniversary of the conflict in Yemen, a humanitarian crisis that has been described as the worst place on earth, Canada continues to sell arms to Saudi Arabia.
Why is the government continuing to fuel one of the worst humanitarian crises in the world?
Madame la Présidente, sous le gouvernement libéral, on ne peut pas dire que le Canada est de retour. En effet, il a chuté au 75e rang au chapitre des contributions aux efforts de maintien de la paix. En ce qui a trait au développement, l'aide officielle offerte par le Canada est inférieure à celle accordée sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper. Fait peut-être plus étonnant encore, alors que nous soulignons aujourd'hui le sixième anniversaire du conflit au Yémen, une crise humanitaire décrite comme la pire dans le monde, le Canada continue de vendre des armes à l'Arabie saoudite.
Pourquoi le gouvernement continue-t-il de contribuer à l'une des pires crises humanitaires dans le monde?
View Karina Gould Profile
Lib. (ON)
View Karina Gould Profile
2021-03-26 11:45 [p.5360]
Madam Speaker, I had the honour of participating in the pledging conference for Yemen a couple of weeks ago, and Canada actually increased its humanitarian assistance.
With respect to official development assistance, we increased it by over $1.7 billion last year alone, and we have been stepping up in the fight when it comes to COVID-19. We are responding to humanitarian needs around the world, including in Yemen, and we will continue to do so.
Madame la Présidente, j'ai eu l'honneur de participer à la conférence des donateurs pour le Yémen, il y a quelques semaines, et en réalité, le Canada a augmenté son aide humanitaire.
Pour ce qui est de l'aide au développement officielle, nous l'avons augmentée de plus de 1,7 milliard de dollars l'année dernière seulement, et nous avons redoublé d'efforts en ce qui a trait à la lutte contre la COVID-19. Nous répondons aux besoins humanitaires partout dans le monde, y compris au Yémen, et nous allons continuer de le faire.
View Lindsay Mathyssen Profile
NDP (ON)
View Lindsay Mathyssen Profile
2021-03-26 11:46 [p.5360]
Madam Speaker, recently media coverage has revealed that several hate-based anti-LGBTQIA2S+ and 45 anti-choice groups have received the Canada emergency wage subsidy. In 2018, the Prime Minister stated that organizations with an explicit goal of reversing a woman's right to choose would not qualify for any federal funding.
Will the government revoke funding to groups with goals that are harmful to Canadians?
Madame la Présidente, les médias rapportaient récemment que plusieurs groupes fondés sur la haine contre les personnes LGBTQIA2S+ et quelque 45 groupes anti-choix ont bénéficié de la Subvention salariale d'urgence du Canada. En 2018, le premier ministre a déclaré que les organisations visant de manière explicite à renverser le droit de choisir des femmes ne seraient admissibles à aucun financement fédéral.
Le gouvernement annulera-t-il le financement pour les groupes qui ont des objectifs néfastes pour les Canadiens?
View Sean Fraser Profile
Lib. (NS)
View Sean Fraser Profile
2021-03-26 11:46 [p.5360]
Madam Speaker, at the outset of this pandemic we made a decision to extend supports to ensure that workers remained on payroll, and we did not discriminate as to which kind of employer the employees worked for. We wanted to ensure that families could continue to keep food on the table.
However, from the very beginning of this pandemic, one of the strengths of our response has been our willingness to iterate and consider how we can change programs to ensure they meet the needs of Canadians. I look forward to continuing to see these programs evolve and I would be happy to have a follow-up conversation with the hon. member about this most recent concern.
Madame la Présidente, au début de la pandémie, nous avons décidé d'établir des mesures d'aide pour faire en sorte que les travailleurs conservent leur lien d'emploi, et nous n'avons pas fait de discrimination quant au type d'employeur de ces personnes. Nous voulions nous assurer que les Canadiens puissent continuer à nourrir leur famille.
Depuis le tout début de la pandémie, on compte parmi les forces de notre réponse la volonté d'examiner comment nous pourrions modifier les programmes pour nous assurer de répondre aux besoins des Canadiens. Je souhaite que ces programmes puissent continuer d'évoluer, et je serais heureux de m'entretenir avec la députée à propos de cette préoccupation.
Results: 1 - 100 of 23984 | Page: 1 of 240

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data