Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 1 of 1
View Bernard Valcourt Profile
CPC (NB)
Mr. Chair, first of all, I would like to thank you for this opportunity to appear before the committee of the whole to discuss the main estimates for the Department of Aboriginal Affairs and Northern Development for the fiscal year 2015-16.
Since 2006, our government has been honouring its commitment to foster the emergence of first nations and northern communities that are strong, healthy and self-sufficient. I am pleased to announce that our approach is producing results. By working with our aboriginal and northern partners across our great country, making carefully targeted investments, introducing legislation that enables first nations to overcome the constraints of the Indian Act, settling claims and signing self-government agreements, we are building on the progress we have made over the past nine years to stimulate the full participation of aboriginal peoples in the economy.
We know that increased aboriginal participation in the economy is the key to improving the well-being and quality of life of aboriginal people in Canada. We also know that aboriginal people are the fastest-growing population in Canada, and we simply cannot ignore this immense human resource potential. What is more, I firmly believe that a good job is better than any social program, which is why we are so determined to promote job creation.
That is why the purpose of every measure, every decision and every dollar that our government invests to assist aboriginal people and northerners is to help us reach our ultimate goal of creating jobs and economic opportunities for aboriginal and northern communities. We are getting results. Just this morning, I sent out the first report on the strategic partnership initiative, which the government first announced in 2010 and in which it invested another $61 million as part of economic action plan 2014. Since 2010, this initiative has made it possible to help over 400 aboriginal communities and organizations across the country create economic development opportunities. It has resulted in over 100 partnerships and nearly $100 million in additional funding from other sources.
We are also helping first nations to create tremendous economic opportunities in their communities through the First Nations Land Management Act, which enables first nations to manage their own land rather than be limited by the constraints of the Indian Act. The first nations that are participating in this regime have experienced significant economic growth. In fact, a recent KPMG survey on the advantages of this regime for participating first nations showed that investments in reserves were estimated at $270 million and that thousands of jobs had been created on reserves. That is why, in economic action plan 2015, we allocated an additional $30.3 million over five years to encourage other first nations to join this initiative.
In the north, our vision is embodied in our government's northern strategy and our actions are bringing this vision to life. It is a fact that no one can dispute that no other government in the history of this country has ever done more for northern Canada and northerners.
We are working toward an effective, predictable northern regulatory regime that will attract new investors and foster new economic opportunities for the north. Through the Northwest Territories' devolution and now in Nunavut, we are working with northerners toward greater control of their own land and resources. We are on track to ensure that the Canadian High Arctic Research Station located in Cambridge Bay is operational by July 2017, creating a world-class hub for science and technology in Canada's north.
As everyone can see, in nine years, we have made notable progress, and these are only a few examples.
The means through which this progress, both north and south of 60, can be sustained year over year is, among other things, the funding allocated to Aboriginal Affairs and Northern Development Canada through the main estimates. However, my department is not the only way our government is contributing to progress for aboriginal people and northerners. There is also a host of other departments, including the private sector, the provinces and territorial governments. We are but a link in the chain.
The 2015-16 main estimates for my department forecast budgetary and non-budgetary expenditures of approximately $8.3 billion. That is a net increase of $178 million, or 2.2%, above last year's main estimates. This funding will support initiatives that improve social well-being and provide opportunities for economic prosperity in aboriginal and northern communities, vital initiatives such as safe drinking water, access to services and support for claims negotiations.
Healthy, sustainable communities require robust infrastructure and reliable water and waste water systems. That is why we provided $323.4 million over two years in last year's economic plan to implement the first nations water and waste water action plan. In the 2015-16 main estimates, $137.3 million has been allocated for the action plan so it can continue to fund these vital investments in water infrastructure projects in first nations communities.
Since 2006, we have spent roughly $3 billion to help communities manage their water and waste water infrastructure, and related public health activities. The recent passage of the Safe Drinking Water for First Nations Act enabled us to work with first nations to develop federal regulations that would help protect the health and safety of residents on first nations land through much-needed enforceable standards.
The main estimates also show a net increase of $68.7 million to support the negotiation, settlement and implementation of comprehensive claims and self-government agreements across Canada. That is in line with our government's belief that in addition to resolving outstanding specific and special claims, negotiating and implementing comprehensive claims and self-government agreements contribute to stronger, healthier, more self-sufficient communities.
Monsieur le président, tout d'abord, j'aimerais vous remercier de cette occasion de comparaître devant le comité plénier pour discuter du budget principal des dépenses du ministère des Affaires autochtones et du Développement du Nord pour l'exercice 2015-2016.
Depuis 2006, notre gouvernement respecte son engagement à favoriser l'émergence de collectivités des Premières Nations et du Nord qui soient fortes, saines et autosuffisantes. Je suis heureux d'annoncer que notre approche produit des résultats. Grâce à notre collaboration avec nos partenaires autochtones et du Nord, d'un bout à l'autre de notre beau grand pays, grâce à des investissements soigneusement ciblés, grâce à la législation qui permet aux Premières Nations d'échapper aux contraintes de la Loi sur les Indiens ainsi qu'à la conclusion de revendications et d'ententes sur l'autonomie gouvernementale, nous misons sur les progrès accomplis au cours des neufs dernières années pour stimuler la pleine participation des Autochtones à l'économie.
Nous savons que l'accroissement de la participation des Autochtones à l'économie constitue la clé de l'amélioration du mieux-être et de la qualité de vie des Autochtones au Canada. De plus, nous savons que les Autochtones constituent la population qui connaît la plus forte croissance au pays, et nous ne pouvons simplement pas nous permettre de faire fi de cet immense potentiel de ressources humaines. De plus, je crois fermement qu'un bon emploi surpasse n'importe quel programme social pouvant exister, d'où notre détermination à favoriser la création d'emplois.
C'est pourquoi chaque mesure, chaque décision et chaque dollar que notre gouvernement investit au bénéfice des Autochtones et des habitants du Nord a pour but de nous aider à atteindre le but ultime de créer des emplois et des débouchés économiques pour les collectivités autochtones et du Nord. Nous obtenons des résultats. Pas plus tard que ce matin, j'ai diffusé notre premier rapport sur l'Initiative sur les partenariats stratégiques que notre gouvernement a d'abord annoncée en 2010 et par laquelle il a réinvesti 61 millions de dollars dans le cadre du Plan d'action économique de 2014. Cette initiative a permis d'aider plus de 400 collectivités et organisations autochtones dans l'ensemble du pays, à mettre en avant des possibilités de développement économique depuis 2010. Cela a donné lieu à plus de 100 partenariats et à près de 100 millions de dollars en apports financiers supplémentaires provenant d'autres sources.
Nous aidons également les Premières Nations à dégager d'importantes possibilités économiques dans leurs collectivités grâce à la Loi sur la gestion des terres des premières nations, laquelle permet aux Premières Nations de gérer leurs propres terres plutôt que d'être limitées par les contraintes de la Loi sur les Indiens. Les Premières Nations qui participent à cette loi connaissent une importante croissance économique. De fait, KPMG a récemment réalisé un sondage sur les avantages de ce régime pour les Premières Nations participantes. Il indiquait que les investissements dans les réserves étaient estimés à 270 millions de dollars et que des milliers d'emplois étaient créés dans des réserves. Voilà pourquoi, dans le cadre du Plan d'action économique de 2015, nous avons fourni un montant supplémentaire de 30,3 millions de dollars sur cinq ans pour encourager d'autres Premières Nations à se joindre à cette initiative.
Dans le Nord, notre vision s'incarne dans la Stratégie pour le Nord du gouvernement et nos actions lui donnent vie. Aucun autre gouvernement dans l'histoire du pays n'en a fait autant pour le Nord du Canada et ses habitants; personne ne peut dire le contraire.
Nous travaillons à l'élaboration d'un régime de réglementation du Nord efficace et prévisible qui attirera de nouveaux investisseurs et favorisera de nouveaux débouchés économiques pour le Nord. Avec le transfert de responsabilités aux Territoires du Nord-Ouest et maintenant au Nunavut, nous travaillons avec les habitants du Nord pour qu'ils exercent un plus grand contrôle sur leurs propres terres et ressources. La Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique située à Cambridge Bay devrait être opérationnelle en juillet 2017, ce qui créera un centre de classe mondiale pour les sciences et la technologie dans le Nord canadien.
Comme nous pouvons tous le constater, en neuf ans, nous avons réalisé des progrès notables, et ce ne sont là que quelques exemples.
C'est entre autres grâce au financement prévu dans le Budget principal des dépenses pour Affaires autochtones et Développement du Nord Canada que ces progrès peuvent être maintenus année après année tant au nord qu'au sud du 60e parallèle. Toutefois, il n'y a pas que par l'entremise de mon ministère que le gouvernement contribue aux progrès pour les Autochtones et les habitants du Nord. Il y une foule d'autres ministères, ainsi que le secteur privé et les gouvernements provinciaux et territoriaux. Nous ne sommes qu'un maillon de la chaîne.
Le Budget principal des dépenses de 2015-2016 prévoit pour mon ministère des dépenses budgétaires et non budgétaires d'approximativement 8,3 milliards de dollars, soit une augmentation nette de 178 millions de dollars, ou de 2,2 %, par rapport au Budget principal des dépenses de l'année dernière. Ces fonds serviront à financer des initiatives qui améliorent le bien-être social et offrent des possibilités de prospérité économique aux collectivités autochtones et nordiques, des initiatives essentielles comme l'accès à de l'eau potable et à des services, ainsi que du soutien pour les négociations sur les revendications territoriales.
Des collectivités saines et autosuffisantes nécessitent des infrastructures solides et des réseaux d'aqueducs et d'égouts fiables. C'est pourquoi, dans le Plan d'action économique de l'année dernière, nous avons prévu 323,4 millions de dollars sur deux ans pour la mise en oeuvre du Plan d’action pour l’approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées des Premières Nations. Dans le Budget principal des dépenses de 2015-2016, 137,3 millions de dollars ont été alloués au plan d'action afin de continuer à faire des investissements essentiels dans les réseaux d'aqueduc et d'égout des Premières Nations.
Depuis 2006, nous avons investi environ 3 milliards de dollars pour aider les collectivités à gérer leurs réseaux d'aqueduc et d'égout, ainsi que les activités connexes de santé publique. L'adoption récente de la Loi sur la salubrité de l'eau potable des Premières Nations nous a permis de collaborer avec les Premières Nations afin d'élaborer des règlements fédéraux qui permettraient de protéger la santé et la sécurité des résidants des collectivités des Premières Nations en établissant des normes exécutoires grandement nécessaires.
Le Budget principal des dépenses prévoit aussi une augmentation nette de 68,7 millions de dollars pour la négociation, le règlement et la mise en oeuvre des revendications territoriales globales et des ententes d'autonomie gouvernementale dans l'ensemble du pays. Cela concorde avec la conviction du gouvernement selon laquelle, en plus de permettre de régler des revendications particulières et spéciales, la négociation et la mise en oeuvre de revendications territoriales globales et d'ententes d'autonomie gouvernementale contribuent à des collectivités plus fortes, plus saines et plus autosuffisantes.
Result: 1 - 1 of 1

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data