Hansard
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Consult the user guide
For assistance, please contact us
Add search criteria
Results: 1 - 1 of 1
View Tom Kmiec Profile
CPC (AB)
View Tom Kmiec Profile
2020-03-12 12:43 [p.1999]
Madam Speaker, I have been listening to what people have been saying. I have more of a commentary on what the member said and what his colleague said when he introduced the motion this morning.
On November 25, 2019, the minister of finance in Alberta sent a letter to the Minister of Finance federally, indicating that Alberta would not participate in a national pharmacare program. In fact, Alberta would be asking for the same deal that Quebec has. I just want to make that part of the official record here, that it is an official ask from the Alberta government.
In this debate, too few members have talked about access. They have talked about prices and how difficult it is to pay for some of the latest medication and prescription medicine. Access for patients is what patients want to hear about, and too few members have mentioned it. I think the member for Montcalm was the first one to actually make a big deal out of it. For patients with cystic fibrosis and patients with chronic kidney conditions, like my children, national pharmacare is a recipe for disaster.
I look at CADTH. CADTH twice said no to Orkambi. In the patchwork system in the United States, people can get access to Orkambi. They can get access to Trikafta. They can get access to needed medication.
I just want members to be careful. When they say that it would give access to everybody, it would not. This system would not work for rare disease patients.
Madame la Présidente, j'ai écouté ce que disent les gens. J'ai plutôt une observation à faire sur ce que le député a dit et sur la déclaration de son collègue au moment où il a présenté la motion ce matin.
Le 25 novembre 2019, le ministre des Finances de l'Alberta a envoyé au ministre des Finances fédéral une lettre indiquant que l'Alberta ne participerait pas à un programme national d'assurance-médicaments. En fait, l'Alberta demanderait la même entente que celle qu'a obtenue le Québec. Je tiens à préciser qu'il s'agit d'une demande officielle du gouvernement de l'Alberta.
Dans ce débat, trop peu de députés ont parlé de l'accès. Ils ont parlé des prix difficiles à payer de certains médicaments récents ou délivrés sur ordonnance. L'accès est ce dont les patients veulent entendre parler, et trop peu de députés l'ont mentionné. Je pense que le député de Montcalm a été le premier à mettre l'accent sur cette question. Pour les patients atteints de fibrose kystique et les patients souffrant de maladies rénales chroniques, comme mes enfants, un régime national d'assurance-médicaments serait désastreux.
S'agissant de l'Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé, celle-ci a refusé à deux reprises le médicament Orkambi. Pourtant, dans le système disparate des États-Unis, les gens peuvent y avoir accès, de même qu'au Trikafta. Bref, ils peuvent avoir accès aux médicaments dont ils ont besoin.
Je veux simplement que les députés soient prudents. Lorsqu'ils disent que cela permettrait à tout le monde d'avoir accès aux médicaments, ce n'est pas vrai. Ce système ne fonctionnerait pas pour les patients atteints de maladies rares.
Result: 1 - 1 of 1

Export As: XML CSV RSS

For more data options, please see Open Data