Interventions in the House of Commons
 
 
 
RSS feed based on search criteria Export search results - CSV (plain text) Export search results - XML
Add search criteria
View Randall Garrison Profile
NDP (BC)
Mr. Speaker, the research on the phenomenon of solitary confinement is quite clear that solitary confinement exacerbates mental illness problems. It makes what we call psychiatric disorders much worse. It does that through the conditions under which people are held. Quite often, in situations like that of Mr. Capay, in Ontario, people are held in conditions where the lights are always on so they cannot sleep. Not only are they denied basic human contact, they are held in conditions that are actually labelled by the courts as being inhumane.
The other part of this is that while people are in this kind of segregation, they cannot access mental health supports. Those who need the help the most are most often those who are in segregation and therefore cannot get treatment.
I am not disputing that there needs to be some kind of regime for the most difficult offenders. Quite often when they are suffering from mental health and addiction issues, they are not behaving rationally. We have to have some kind of system, but it has to respect their right to get treatment, to get rehabilitation and to be treated as human beings.
Monsieur le Président, les recherches sur l'isolement cellulaire montrent clairement qu'il exacerbe les problèmes de santé mentale. Il aggrave ce qu'on appelle les troubles psychiatriques. Ce sont les conditions dans lesquelles les personnes sont détenues qui sont en cause. Souvent, dans des situations comme celle de M. Capay, en Ontario, les gens sont détenus dans des conditions où la lumière est toujours ouverte pour les empêcher de dormir. Ils sont privés non seulement de tout contact humain, mais ils sont également détenus dans des conditions que les tribunaux ont qualifiées d'inhumaines.
De plus, les gens qui sont détenus en isolement n'ont pas accès à un soutien en santé mentale. Ce sont souvent les gens qui sont en isolement qui ont le plus besoin d'aide, mais ils ne peuvent pas recevoir de traitement.
Je ne dis pas qu'il ne doit pas y avoir de système pour gérer les délinquants difficiles. Toutefois, lorsqu'ils souffrent de problèmes de santé mentale et de toxicomanie, ils ne se comportent généralement pas de façon rationnelle. Il faut qu'un système soit en place, mais il doit respecter leur droit à des traitements, à la réadaptation et à un traitement humain.
Result: 1 - 1 of 1